__MAIN_TEXT__

Page 15

Nickel

usine en Chine du sud. Actuellement, la totalité de la latérite de Nouvelle-Calédonie est achetée par la société australienne Queensland Nickel qui raffine ce minerai, puis le vend. SMSP espère mettre en place un partenariat avec Jinchuan à l’image de celui existant avec POSCO où elle possèderait 51% de la partie exploitation de l’usine et en échange, fournirait le minerai.

Vale établit un record L’entreprise minière de Vale au Brésil a affiché un record de production au mois de mars pour sa mine de Goro située dans la région sud du pays. Vale possède 69% du projet Goro. En 2013, Vale a rapporté une production de 16 300 tonnes de nickel et 1  117 tonnes de cobalt à Goro puis, en 2014, l’entreprise a produit 5 600 tonnes de nickel. Des problèmes techniques sont responsables des arrêts de sa production. Vale a suspendu ses opérations à Goro en novembre 2013 et aussi en mai 2014.

La maîtrise de son cash cost, une priorité pour la SLN La Société Le Nickel (SLN) qui exploite quatre mines tant sur la Côte-Est que sur la Côte-Ouest en Nouvelle-Calédonie, exporte son ferronickel de classe supérieure aux fabricants d’acier japonais, européens et nord-américains alors que sa matte à 75% nickel est expédiée à l’usine d’Eramet Sandouville en France puis transformée en produits de très haute valeur ajoutée destinés eux-mêmes aux applications critiques telles l’aéronautique, le nucléaire ou encore l’industrie pétrolière. SLN, détenue à 56% par le Groupe français Eramet et 34% par les Provinces de Nouvelle-Calédonie, fond le minerai

extrait de ses mines dans l’usine de Doniambo de Nouméa, en activité depuis plus de 100 ans. Cette usine produit près de 60 000 tonnes de Nickel métal par an et retourne à la Nouvelle-Calédonie 60% de son Chiffre d’affaires annuel ; le meilleur modèle en termes de retombées économiques pour la Nouvelle-Calédonie selon l’expert Anne Duthilleul. Le Secrétaire Général de la SLN, M. Dominique Katrawa a confié à Business Advantage que l’amélioration de la situation de la SLN passe inextricablement par la maîtrise de son coût de revient et non par la remontée du cours LME. En conséquence, elle s’est lancée dans un plan d’amélioration continue dont l’objectif est de réaliser un gain de 1$/lb sur son cash cost entre 2014 et 2018. M. Katrawa déclare ainsi que cette situation conduit la SLN à se tourner vers une technologie d’alimentation en électricité plus efficace dite du « charbon propre ». Une centrale au charbon et à proximité de l’usine à l’instar des deux autres complexes métallurgiques (Koniambo et Goro Nickel) et qui permet par ailleurs de réduire davantage ses coûts. L’ensemble des opérations liées au fonctionnement de l’usine nécessite une puissance de 180 mégawatts. La SLN se projette aussi dans l’avenir et compte continuer à opérer dans les 100 ans qui viennent en Nlle-Calédonie ; elle recherche activement de nouvelles perspectives et croit au potentiel de l’exploitation du minerai de limonite de Nouvelle-Calédonie traité par voie hydrométallurgique.

15

Profile for Business Advantage International

Business Advantage New Caledonia/Nouvelle-Calédonie 2014/15  

New Caledonia’s international business & investment guide. Guide international des affaires et de l’investissement en Nouvelle-Calédonie....

Business Advantage New Caledonia/Nouvelle-Calédonie 2014/15  

New Caledonia’s international business & investment guide. Guide international des affaires et de l’investissement en Nouvelle-Calédonie....