Page 1

Décembre 2012

dossier de presse

LA GALERIE DU 5ème, ESPACE CULTUREL DES GALERIES LAFAYETTE DE MARSEILLE SAINT-FERRÉOL, PRÉSENTE L’EXPOSITION VOLUPTÉ > du 8 janvier au 30 mars 2013 > vernissage le 7 janvier à partir de 18 heures > en partenariat avec Marseille Expos Présentée à la Galerie du 5ème, du 8 janvier au 30 mars 2013, l’exposition Volupté propose les œuvres de dix-neuf artistes : Clémence Agnez / Michel Auder / Georges Autard / Béatrice Cussol / Claire Dantzer / Alessio Delfino / Rob de Oude / FRP2 / Julien Friedler / Jesper Just / Sohyun Kim / Laurent Le Forban / Grégory Le Lay / Natacha Lesueur / Karine Maussière / Julie Perin / Matt Stokes / Steve Veloso / João Vilhena Elle est le troisième et dernier volet de la série « Luxe, calme et volupté » imaginée par neuf membres de Marseille Expos : Astérides / Atelier Tchikebe / Galerie Gourvennec Ogor / Galerie Koulinsky / Galerie MAD – Galerie de l’ESADMM / Galerie Porte Avion / SAFFIR, galerie nomade / Sextant et Plus / Vol de Nuits

Michel Auder, « UNTITLED » (I was looking back to see if you were looking back at me to see me looking back at you), vidéo, 15 min, 2012 Galerie Koulinsky


Inaugurée en juin 2012, la Galerie du 5ème est le nouvel espace culturel des Galeries Lafayette Saint-Ferréol créé dans la dynamique de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture. Depuis sa création, la programmation de la Galerie du 5ème est assurée par les membres de Marseille Expos, association qui, forte de ses 27 membres, est une entité incontournable de la scène artistique marseillaise, fédérant divers lieux dédiés à l’art de sa création à sa diffusion. Tour à tour, une dizaine de structures du réseau se portent volontaires pour imaginer l’exposition sous forme d’un commissariat collégial. Les structures membres ont ainsi assuré le commissariat des trois expositions proposées par Marseille expos : « Luxe(s) » (du 28 juin au 18 août 2012, « Calme » (du 1er septembre au 15 décembre 2012), et « Volupté », à partir du 8 janvier prochain.

João Vilhena, (détail), W2, 2012 Pierre noire et craie blanche sur carton gris, 141x101cm SAFFIR, Galerie nomade

2


À PROPOS DE L’EXPOSITION VOLUPTÉ Inspiré du poème « L’invitation au voyage » de Charles Baudelaire, ce troisième et dernier volet du triptyque d’exposition « Luxe(s), Calme et Volupté », nous ramène au cœur de la puissance créative de l’art. L’exposition se dévoile aux yeux du visiteur sous la forme d’un parcours. Un voyage initiatique parsemé des œuvres de 19 artistes qui interrogent les différentes notions de plaisir inhérentes à la volupté. Parmi les 19 artistes présentés, elle se matérialise chez Rob De Oude par la rigueur, l’obsession du trait : la ligne comme outil inépuisable qui, à force de répétition méthodique, génère une vision hypnotisante. La rigueur est également de mise dans le dessin de João Vilhena. Le visiteur devient témoin d’un châtiment corporel, fessée érotique inspirée des photos et cartes postales coquines des années 20 dans un décor ponctué d’éléments anachroniques. Chez Béatrice Cussol, le corps est disloqué, cadavre exquis de membres animés par le désir, où la transparence de l’aquarelle apparaît comme l’expression même de la chair. Cette exposition rassemble les richesses et la passion de 9 directeurs de structures d’art contemporain offrant ainsi au public une vision multiple et intime de la volupté.

Sohyun Kim, Le déversement, 2011, technique mixte, 200x180cm MAD (Marseille Art Design), Galerie de l’École supérieure d’art et de design de Marseille Métropole, ESADMM

33


Rob de Oude, Multiplied Deflections /1, 2011, Huile et acrylique sur toile, 137x137cm Pièce unique Galerie Gourvennec Ogor

4


SANTI OLIVERI, COORDINATEUR ARTISTIQUE DE LA GALERIE VOL DE NUITS, PRÉSENTE L’EXPOSITION VOLUPTÉ « On a dépensé tout pour ne rien avoir, quand on a obtenu son désir sans satisfaction »

William Shakespeare, Macbeth. Que serait l’homme s’il était insensible à toute forme de plaisir ? Dans la mythologie gréco-romaine, Voluptas (Édoné en grec) est la fille d’Éros et Psyché et incarne le concept de plaisir qui distinguait l’éthique cynique, pour laquelle la Volupté était un ennemi capable de rendre l’âme esclave, de l’éthique cyrénaïque qui voyait dans la Volupté le mobile fondamental de l’action. Aujourd’hui les courants de pensée ont changé de dénominations, mais cette dichotomie persiste dans nos systèmes moraux. La volupté est-elle un frein à la volonté de l’homme, aveuglé par ses désirs ou est-elle plutôt le moteur de toute action de l’homme ? C’est sûr, l’art contemporain voit le monde à travers les filtres de la volupté et de la représentation, car à la base de toute forme d’art, il y a un acte de volonté sans laquelle la création n’aurait pas lieu. Donc la pulsion génératrice de l’art est la même qui génère la Voluptas mythologique, la rencontre entre la pulsion sensuelle d’Éros et la raison curieuse et pragmatique de Psyché. Le dernier volet du triptyque proposé par Marseille Expos célèbre cette rencontre avec une sélection d’œuvres d’art inspirées d’une force créatrice voluptueuse. Cupidité, envie, gourmandise, liberté sexuelle, passion, précision maniaque du détail, formes et couleurs séduisantes et tentatrices sont délivrées de toute stigmatisation morale : vices qui s’élèvent au rang de vertus, illustrés par l’allégorie eidétique de l’art pour le plaisir de nos yeux.

5


BĂŠatrice Cussol, Sans titre, 2005, 150x114cm Encre, stylo bille et aquarelle sur papier Galerie Porte Avion

6


LA CRÉATION DE LA GALERIE DU 5ÈME DANS LA PERSPECTIVE DE MARSEILLE PROVENCE 2013 Lieu de vie avec ses milliers de mètres carrés, carrefour des nationalités avec sa fréquentation cosmopolite, référence de mode avec des centaines de marques représentées : les Galeries Lafayette présentent de formidables atouts pour la démocratisation culturelle. Depuis 2005, les Galeries Lafayette Haussmann consacrent leur espace culturel, la Galerie des Galeries, à la valorisation de la création contemporaine. Quatre expositions sont organisées par an et présentent les œuvres de créateurs français et internationaux issus des disciplines qui inspirent depuis toujours les Galeries Lafayette : l’art, la mode et le design. Cette espace accueille en moyenne tout au long de l’année 500 visiteurs par jour. Différents événements culturels sont également organisés à Paris et dans certains des 60 magasins répartis en France. La manifestation « Vitrines sur l’art », créée il y a quatre ans à Paris, lors de laquelle les institutions culturelles de la ville sont invitées à imaginer une vitrine qui fait écho à leur programmation estivale, s’est étendue en 2012 aux villes de Marseille, Nantes et Strasbourg. La création de la Galerie du 5ème en juin 2012 s’inscrit dans cette ambition des Galeries Lafayette de soutenir la dynamique culturelle des villes dans lesquelles elles sont implantées. La nomination de Marseille comme capitale européenne de la culture est une formidable opportunité pour la cité phocéenne de mettre en exergue son territoire artistique. Avec deux magasins dans la ville, rue Saint-Ferréol et dans le Centre Bourse, il est apparu évident aux Galeries Lafayette qu’elles avaient un rôle à jouer. C’est ainsi qu’au 5ème étage du magasin de Marseille Saint-Ferréol, un lieu de 200 m2 est créé pour promouvoir les projets artistiques des acteurs de la culture à Marseille. Par le biais de ces actions, les Galeries Lafayette souhaitent s’inscrire dans la mosaïque d’événements culturels prévus dans l’agglomération marseillaise et la région PACA en 2013 et proposer à leur milliers de visiteurs quotidiens une expérience artistique.

7


DP VOLUPTE  

Dossier de Presse exposition Volupté Galerie du 5eme Marseille

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you