Issuu on Google+

Partager le web et préparer le futur

Atelier 2 : Promouvoir, en ligne, un événement

1


2


Bienvenue dans l’atelier Web’s cool : Promouvoir , en ligne, un événement

Cet atelier d’1h30 se déroulera en quatre parties :

1. Préambule : les indispensables (15 mn) 2. Promotion avant l’événenement (45 mn) 3. Promotion pendant l’événement (5 mn) 4. Promotion après l’événement (5 mn) Ci-après vous trouverez : - une copie des diapositives du support de présentation avec un espace de notes au bas de chacune - la lsite détaillée des outils évoqués pendant l’atelier - un glossaire des termes techniques utilisés Vious retrouverz également des tutoriels, des liens, des articles inhérents à cet atelier dans l’onglet «Base à outils» de la communauté http://webscoolccisam.alsaeco.com 3


Notes

4


Notes

5


Notes

6


Notes

7


Notes

8


Notes

9


Notes

10


Notes

11


Notes

12


Notes

13


Notes

14


Notes

15


Notes

16


Notes

17


Notes

18


IMPORTANT

!

Toute création d’espace web, de compte sur les réseaux sociaux... à des fins professionnelles doit être indiquée au service informatique. Il est également recommandé de le signaler au service communication et le cas échéant de faire valider les contenus si vous avez un doute. N’hésitez pas à profiter de la communauté pour promouvoir vos initiatives et partager vos expériences. Faites toujours attention à l’usage qui peut être fait de vos coordonnées lorsque vous les indiquez pour la création d’un compte sur un espace web (bien lire les conditions générales et les éventuelles options) N’oubliez jamais que ce que vous diffusez sera vu, revu, rediffusé,... pendant très longtemps

Respectez toujours les règles de droit d’auteur et de protection de la vie privée lorsque vous utilisez des textes, photos et vidéos (vous disposez d’un guide des droits internet consultable sur la cmmunauté et nos juristes sont à votre disposition pour éclaircir tout point douteux). Gardez toujours la maîtrise de vos supports (même si vous vous faites aider par un prestataire extérieur) 19


Concrètement, comment agir ? 1. Définissez votre événement Avant tout, formalisez votre événement (cahier des charges) en détaillant données pratiques (dates, lieux, noms,..), objectifs, cibles, contenus, intervenants, partenaires, plannings, .. 2. Définissez les objectifs de promotion Quel positionnement recherchez-vous (devenir référent dans une thématique, attirer des acteurs locaux, attirer des experts nationaux, internationaux, étonner, rassurer, ...?) Quels objectifs de promotion pour quelles cibles ? (sensibiliser des jeunes à une thématique, interpeler des chefs d’entreprises industriels, rallier des commerçants à une idée, recruter des partenaires,...) Quels délais par objectif ? Quels moyens humains et financiers ? 3. Identifiez les outils Créez une mapp (voir principe de mindmapping dans l’atelier 1) reprenant vos objectifs et adaptez les bons outils. N’oubliez pas d’intégrer les outils déjà existants et de créer des ponts entre les outils on line et off line. Cette mapp doit comprendre les dates de début et de fin d’usage des outils. Faites valider votre projet de promotion par le service communication et /ou vos partenaires et intervenants puis transmettez la liste des espaces qui seront créés au service informatique. 4. Identifiez les premiers contacts qui relaieront votre information et vos sources d’information Influenceurs, ambassadeurs, experts, «amis», entrepreneurs locaux, communautés, hubs.... 20


5. Créez vos supports Blog, comptes médias sociaux,.. et premiers articles, vidéos, photos,... en informant vos premiers contacts. N’oubliez pas de créer des liens entre vos comptes afin de faciliter le partage de l’information 6. Surveillez la réputation de votre événement Afin de surveiller le buzz généré, créez un dashboard spécifique à votre événement sur Netvibes et mesurez en permanence l’effet de vos efforts 7. Créez la billetterie Créez votre billeterie (n’hésitez pas à créer de la frustration en libérant les billets au fur et à mesure du temps) 8. Motiver la contribution des internautes Mettez les premiers inscrits en valeur (interviews, parcours,..) et valorisez ceux qui prennent la parole (avantage prix, place, cadeau,...) 9. Faites un bilan de votre événement Après les dernières communications liées au jour j, faites évaluer votre événement par les participants, réalisez un dossier/ bilan de votre présence en ligne, des efforts entrepris et des retombées obtenues. Remerciez et informez les contributeurs et suiveurs des résultats et de la suite (arrêt, à l’année prochaine,....)

21


Notes

22


Les outils de promotion d’un événement 23


BLOG Qu’est-ce qu’un blog ? Blog : contraction de weblog, sorte de journal de bord en ligne. Un blog est un espace internet, sur lequel les articles, notes ou billets apparaissent par ordre antéchronologique. La notion de partage d’opinion est inhérente à la conception du blog via les comentaires laissés par les visiteurs ou les liens entre blogs. Très facile à créer et à utiliser, le blog ne nécessite aucune compétence technique lors de sa création et de son enrichissement que ce soit en texte, en photo ou en vidéo. Quel contenu ? Ce qu’on retrouve sur un blog : - textes, liens - médias (images, photos, vidéos, musiques) - listes de liens vers d’autres blogs, d’autres sites, réseaux sociaux - Flux RSS, newsletter - classement des articles par catégories, par mots clés (tags) - sondages... Les règles d’or du blogueur... - Soyez éthiques, authentiques et transparents: ne mentez pas et si vous vous trompez, dîtes-le; le mensonge survit très mal aux blogs vu le nombre de visiteurs - La qualité du contenu fait la réputation - Ne supprimez pas sauf exception de notes ou de texte, ou si vous le faites, expliquez pourquoi, ne serait-ce qu’en une ligne. Ne pas casser de liens existants. Les blogueurs ont tendance à barrer lorsqu’ils se trompent, puis corriger. - Soyez passionnés et ouverts. Approfondir et connaitre à fond son sujet. - Créez des liens abondants vers les autres, vos lecteurs apprécieront et les blogs dont vous parlez le remarqueront peut-être et certains vous liront -et vous lieront- à leur tour. - Informations : demandez-vous si vous êtes autorisés à les diffuser - Adoptez une licence de copyright pour votre contenu et respectez celui créé par d’autres : http://fr.creativecommons.org/ - Lisez tous les commentaires déposés sur votre blog et intervenez souvent - Si vous n’avez pas la réponse à une question, dîtes-le - Commentez sur les blogs des autres. Attention toutefois à ne pas le faire dans un but simplement “publicitaire” - Répondez aux critiques 24


- Le texte web est difficile à lire - Les visiteurs sont impatients, de nombreux visiteurs n’aiment pas jouer de l’ascenseur dans les textes longs - Ces visiteurs ont besoin d’information claire, facilement utilisable, bien formatée - Ecrire concis Si la version papier fait 500 mots, la version web ne doit pas excéder 250. Faite en sorte de conserver des phrases de moins de 20 mots. - Découpez en paragraphes de 3 ou 4 phrases chacun séparés pas des sauts de ligne - Utilisez des titres et sous-titres - Commentez vos liens - Définissez la ligne éditoriale de votre blog et tenez-y vous - Informez, vérifiez vos informations; si vous avancez des opinions et pas des faits, assurez-vous que cela sera compris comme tel ; - Publiez des nouvelles fraîches - Respectez votre calendrier de publication; ne perdez pas votre audience à cause de manque de communication - Soyez clairs et simples - Entrez des mots-clés dans les titres de vos billets qui doivent attirer l’attention - Publiez du contenu et pas seulement quelques lignes si vous voulez que les moteurs de recherche s’intéressent à vous (et assurez vous que vos billets sont bien archivés ce qui finira par créer un portail thématique) ; - Publiez fréquemment pour faire venir les fureteurs des moteurs de recherche à intervalles réguliers - Relisez-vous; pensez que ce que tout ce que vous publiez sera archivé ; - Contrôlez le trafic généré par vos articles - Bien designé. Oui,on juge aussi un blog par son design. .. Supports Il existe de nombreuses solutions open sources (gratuites et payantes ) pour votre blog. Vous trouverez les tutoriels de nos deux préconisations dans la base à utils de la communauté webscool : - Overblog : très simple d’utilisation. Cette solution offre toutes les fonctions de base et est très rapide à mettre en place. Attention cependant à deux point importants : l’export des données est complexe, des banières de publicité sont affichées sur votre blog sans que vous puissiez les maitriser (ou si vous payez 50 euros...) - Wordpress : la plus complète et la plus utilisée dans le monde. Cette solution est cependant un peu plus complexe que la précédente. Elle offre plus de fonctionalités dans sa version gratuite et payante. 25


Plate formes de stockage et diffusion PRINCIPE Depuis 2005, le Web connaît une forte mutation sur la consommation de l’information en voyant émerger de nouvelles habitudes de recherche autour de la vidéo et de la photo ainsi que l’apparition de sites dédiés à l’hébergement de ces médias. Ces plates-formes représentent une nouvelle source de notoriété et de visite pour votre site Web. Vous optimisez votre visibilité sur Internet et vous contrôlez une partie de l’image que vous souhaitez véhiculer. QUEL CONTENU DIFFUSER ? Il n’est pas toujours nécessaire de créer du contenu : vous en possédez déjà certainement ! Photos, logos, événements, produits... sont autant de supports que vous pouvez exploiter ! Bien entendu, vous pouvez créer de nouveaux contenus pour alimenter votre blog ou site Internet. Les plates-formes multimédias offrent l’avantage d’héberger vos vidéos, ce qui limite ainsi vos besoins en matière d’hébergement et de bande passante sur votre site ou blog. Les vidéos que vous hébergez sur ces plates-formes sont évidemment utilisables sur n’importe quel autre site grâce à la fonction de lecteur exportable disponible sur la grande majorité des sites de vidéos. Par exemple, vous pouvez mettre une interview ou un reportage d’un expert en ligne sur la plate-forme vidéo et ensuite l’insérer dans votre site par un simple « copier-coller ». Vous vous offrez ainsi une nouvelle visibilité, sur une nouvelle plate-forme, avec un contenu qui sera, lui aussi, référencé dans les moteurs de recherche. Mais les internautes eux-mêmes peuvent accélérer cette diffusion car ils ont également la possibilité d’intégrer vos vidéos dans leur site ou blog. Simple à intégrer, ce lecteur améliore le confort de navigation pour l’internaute et facilite la diffusion de votre média. POUR HÉBERGER ET DIFFUSER SES PHOTOS : www.flickr.com

Gratuit, Flickr connaît un large succès et recensait 3 milliards de photos à la fin de 2008, avec 5300 nouvelles photos importées à la minute. Flickr héberge donc vos photos, que vous pouvez importer directement de votre ordinateur, mail ou téléphone portable, et les rend disponibles tout aussi facilement. La plate-forme offre en plus un ensemble d’outils pour améliorer leur présentation comme la correction des yeux rouges ou l’insertion de texte. 26


En y hébergeant vos photos, vous partagez facilement vos contenus, vous créez des albums en un clic et sans connaissance technique. De plus, vous pouvez avoir accès aux statistiques liées à vos clichés et ainsi connaître leur popularité. Flickr se présente donc comme une nouvelle zone complémentaire de votre visibilité et ainsi un nouveau potentiel d’entrée vers votre site Internet éventuel. Il existe une version payante qui offre un espace de stockage illimité et plus de personnalisation dans la présentation pour 18 €/an. Pour faciliter le partage et la recherche d’images, Flickr permet d’insérer des mots clés sur les photos afin de les catégoriser. POUR DIFFUSER DES VIDÉOS

Quelques grandes plates-formes se partagent l’hébergement de vidéos en ligne comme par exemple : - Youtube : www.youtube.com• - Dailymotion : www.dailymotion.com• - Vimeo : www.vimeo.com• Leader du marché, Youtube génère le plus de trafic et offre potentiellement le plus de visibilité à vos vidéos. Contre-coup de cette forte circulation, l’encodage de la vidéo est lent et la qualité de diffusion médiocre. Dailymotion propose une plate-forme de diffusion de meilleure qualité mais son aura de diffusion se limite essentiellement aux frontières francophones. Vimeo offre, quant à lui, une très bonne qualité de diffusion mais limite les transferts à 500 Mo/semaine. 42,50 €/an (59,95 $) vous permettront de dépasser cette borne si nécessaire. Youtube L’inscription à Youtube se fait à l’aide d’un compte Google. Si vous n’en possédez pas, Youtube vous offre la possibilité d’en créer un rapidement. Une fois connecté, vous arrivez sur l’interface de gestion de vos vidéos vous permettant de : - Ajouter des vidéos stockées sur votre ordinateur. - Enregistrer des vidéos directement de votre Webcam. 27


- Regrouper vos vidéos et celles des utilisateurs sur une même plateforme. - Suivre les vidéos favorites d’un membre Youtube. Accessible à tous les membres, une chaîne Youtube correspond à votre page d’utilisateur. En y regroupant l’ensemble de vos vidéos, les internautes pourront suivre votre actualité sur la plate-forme et partager votre contenu via leurs favoris ou sur les blogs. Relié à Facebook, Youtube offre la possibilité aux utilisateurs de diffuser leur vidéo privilégiée sur leur compte en un seul clic. Il propose également un lecteur de vidéos personnalisables. POUR DIFFUSER SES GUIDES, LIVRES BLANCS

Sur le même prinicpe que les vidéos et photos, certaines plate-formes comme SlideShaire permettent d’augmenter la visibilité de vos guides ou livres blancs. Les documents peuvent être protégés pour éviter toute modification du document original.

28


Réseaux sociaux PRINCIPE Un réseau social est un ensemble d’internautes réunis sur un même site qui permet à chaque individu : - de créer sa propre page, - d’y proposer du contenu, - de se connecter avec d’autres utilisateurs Le principal objectif est d’échanger et de partager avec les autres utilisateurs afin de tisser des relations durables. Deux grands types de réseaux sociaux se distinguent sur Internet : - Les réseaux sociaux « grand public : ils permettent aux internautes de rester en contact avec leurs amis, - Les réseaux sociaux professionnels : ils développent votre réseau de contacts professionnels. FACEBOOK Lancé en 2004, Facebook est devenu l’un des réseaux de référence avec plus de 350 millions d’utilisateurs dans le monde, et près de 15 millions en France et 2,5 millions en Belgique. Sur simple inscription gratuite, la plate-forme vous permet de créer un profil personnel à votre nom et prénom que vous pouvez agrémenter par : Vos coordonnées, activité, centres d’intérêt et/ou votre formation ou métier ; Les informations professionnelles seront diffusées au travers de pages spécifiques : groupe ou fan (voir tutoriel) Être présent sur les réseaux sociaux sans avoir de contacts avec qui partager du contenu ne sert à rien ! Vous devez impérativement construire votre propre toile. Le partage de contenu se fait à partir d’une interface simplifiée nommée « le mur », sur lequel vous éditez directement votre actualité et la partagez d’un simple clic. Des photos, vidéos et liens peuvent être insérés dans ces messages. De cette manière, vous pouvez relier votre réseau Facebook au contenu que vous diffusez sur les plates-formes multimédias telles que Youtube (vidéo) ou FlickR (images). Sur Facebook, il existe des outils pour améliorer la visibilité des entreprises : - Les pages fan: une page personnalisée permet de présenter votre événement - Les groupes : ils peuvent être assimilés à un forum de discussion. On peut y créer plusieurs sujets de conversation et laisser n’importe quel utilisateur y participer. Un réseau social se doit d’être alimenté pour optimiser votre visibilité auprès de votre réseau et des autres membres de la plateforme. Vous produisez votre contenu dans une logique d’image d’entreprise mais vous devez aussi réagir et échanger sur ce que dit votre réseau. Selon le principe de « donner pour recevoir en retour », plus vous réagissez, plus votre réseau sera attentif aux 29 informations que vous produisez.


RÉSEAUX SOCIAUX PROFESSIONNELS

À l’inverse de Facebook, Viadeo, Xing ou LinkedIn ne regroupent que des professionnels ayant un objectif principal : faire des affaires. Par conséquent, leur nombre de membres est inférieur à celui des réseaux sociaux « grand public » bien qu’ils soient plus qualifiés en termes de business. En revanche, comme pour tous les réseaux sociaux, vous devez passer par deux étapes incontournables : éditer votre fiche profil avec les dernières formations, vos expériences professionnelles, des informations sur l’entreprise et vos attentes ; créer des relations avec des partenaires. Bien au-delà du simple réseau, ceux-ci disposent de forums, appelés hubs sur Viadeo, où bon nombre de professionnels échangent des informations sur leur métier. Les utilisateurs de la plate-forme peuvent y lancer des appels d’offre, des demandes de partenariats ou, plus simplement, démarcher des clients. Ces lieux d’échange vous permettent de détecter des individus et, grâce à la fiche disponible de leur profil, d’en savoir immédiatement plus sur eux et leur société. Vous pouvez vous inscrire gratuitement sur Viadeo ou Xing et profiter des nombreux services gratuits (mise en ligne de votre profil, lecture des forums et participation). Par contre, si vous souhaitez entrer directement en contact avec d’autres utilisateurs ou faire des recherches poussées, un abonnement de 19,95 € pour 3 mois sera nécessaire. LinkedIn est fondé sur le même concept avec un forfait de 18 €/mois mais il dispose d’une base d’adhérents nettement supérieure (plus de 40 millions de membres). Avec une visibilité internationale, vous trouverez sans difficulté sur LinkedIn des contacts étrangers pour vos affaires. (Xing est le pendant de Viadeo en Allemagne. il compte 8 millions de membres, essentiellement de langues allemande. Un abonnement prenium est proposé à partir de 3,95 euros par mois.)

30


MICO-BLOGGING et TWITTER Il existe des solutions pour communiquer, presque à la manière d’un chat ou d’une messagerie instantanée, à la différence que cela se fait avec des milliers d’utilisateurs. L’ère du micro-blogging est en marche ! Ce dernier permet d’envoyer sur le Web de courts messages auprès de sa communauté afin de : - Informer de ce que l’on fait - Partager une information, - Créer un lien direct entre les blogs ou sites, - Promouvoir une nouveauté par un nouveau canal de communication, - Répondre à une question. Bien plus qu’un simple outil d’action immédiate, il permet également d’écouter ce qui se dit de vous et ainsi d’engager des conversations avec les internautes. Bref, le micro-blogging est le premier pas vers un nouveau Web qui se veut en temps réel et sur lequel les internautes converseront entre eux sur tous les sujets.

TWITTER, L’INCONTOURNABLE Parmi tous les services de micro-blogging, Twitter.com se démarque très nettement et se place aujourd’hui comme la plateforme de micro-blogging de référence.. Plus précisément, il s’agit d’un service d’envoi de mini-messages de 140 caractères appelés tweets à l’ensemble des contacts qui vous suivent. Par rapport à votre activité sur votre compte Twitter, il existe alors deux types d’utilisateurs : - followers : ils suivent ce que vous publiez ; - following : vous suivez ce qu’ils écrivent. Il est important de noter qu’à l’inverse d’autres outils marketing, vous ne pouvez envoyer vos messages sur Twitter qu’aux internautes qui ont décidé de vous suivre ! Si fréquent avec l’emailing, le spam ne peut donc être réalisé sur Twitter. Pour construire votre réseau : Faire des recherches de mots clés : à l’aide de l’outil search.twitter.com, vous pouvez retrouver les discussions d’un compte ou l’ensemble des utilisateurs ayant traité un terme spécifique. Le pouvoir de rediffusion de sa communauté Twitter a pour objectif de diffuser l’information auprès d’une communauté, mais le vôtre est aussi que ses membres retransmettent ce message à leurs propres contacts : cet acte se nomme le Retweet. Parce que les utilisateurs se partagent les messages qui les ont intéressés, les retweets reflètent ainsi les tendances et les centres d’intérêt majeurs d’une communauté. Le langage Twitter est à apprivoiser (voir dans la partie glossaire) 31


Mur Twitter Visible Tweets et anothertweetonthewall sont des webservices permettant d’afficher de façon très agréable et originale tous les tweets citant un mot ou un hashtag.

La meilleure façon d’utiliser le service est de vidéo-projeter un ordinateur sur un écran situé derrière le présentateur ou la scène de l’évènement. De cette façon le public peut activer participer et diffuser de l’information vis à vis de l’évènement sur Twitter qui sera automatiquement repris sur le “mur”. Il faut dans ce cas prévoir une connexion internet WiFi (hotspot) pour permettre à tout le monde d’interagir avec un ordinateur ou smartphone. Il permet également aux absents (ou retardataires) de participer indirectement à la conférence… sans compter ceux qui ne n’écoutent pas votre interminable discours et qui se laisseront bercer par l’affichage en douceur des tweets :) Le rafraichissement est bien sûr automatique et le service est entièrement gratuit, sans restriction ni publicité Tweetwallpro, un autre service plus complet, permet d’indiquer plusieurs #hashtag et mots-clef et l’utilisateur peut choisir parmi plusieurs styles d’affichage et sélectionner les couleurs, afin de personnaliser le “Tweet wall” de son événement. Il y a même des moyens de mettre en valeur les tweets de certaines personnes (comme les organisateurs de l’événement) et de faire une modération des tweets affichés). Cette dernière option est évidemment payante mais sinon le modèle économique fonctionne avec un système de crédits. ll y a également une version sponsorisée qui permet à utiliser la plateforme gratuitement avec des publicités.

32


Amiando Amiando est un service permettant d’organiser des évènements via le Web : - Création et personnalisation d’un espace Web pour présenter l’évènement - Enregistrement en ligne des participants - Outils de promotion : référencement, mailing, codes promotionnels, ... - Gestion des paiements, de la facturation et de la billetterie en ligne - Statistiques et comptes rendus Le business model : - Si votre évènement est gratuit : vous accédez gratuitement à l’ensemble des fonctionnalités en ligne - Si votre évènement est payant : la plate-forme se rémunère en commissionnant le prix des billets : par billet 1€ + 6% du prix de billet (mise à jour avril 2010) L’interface d’administration est intuitive et il très simple de planifier et de personnaliser un évènement. En conclusion, Amiando est un service utile et bien conçu, idéal pour faciliter l’organisation de vos évènement. La marche à suivre en 3 clics : 1er clic : Rendez-vous sur http://fr.amiando.com/ et créez un compte grâce à votre email et un mot de passe. Cliquez sur le menu «Evénement» tout en haut à gauche pour enregistrer et paramétrer la page qui lui sera consacrée. Définissez l’intitulé, le lieu, les dates de début et de fin, la confidentialité (privé/public). Faites une brève présentation des réjouissances puis personnalisez le design de votre page. 2ème clics : Pour assurer une meilleure visibilité à votre événement, deux possibilités s’offrent à vous : • inviter directement les Participants par mail • en faire la promotion autour de vous sur vos sites, blogs, réseaux sociaux… Amiando met à disposition toute une batterie de petits outils exportables : widget, bannières, boutons, etc. 3ème clics : Analysez et gérez votre événement. Un tableau de bord assez simple et com33 plet vous permettra de faire le point en temps réel sur les invitations diffusées, celles qui ont été ouvertes, acceptées, les messages reçus…


COMMUNIQUES DE PRESSE EN LIGNE PRINCIPE Pour optimiser votre visibilité, vous pouvez déposer et envoyer votre communiqué de presse à : - des sites de communiqué de presse en ligne. Le dépôt est facile et gratuit. mais doit être bien rédigé pour être trouvé... - des sites médias locaux : utilisez la fonction «contact» du site pour envoyer votre communiqué par mail Mettez en place une veille afin de contrôler les retombées et les nouveaux vecteurs de diffusion. Quelques sites de communiqués de presse en ligne http://www.news-eco.com/ http://www.123-communique-de-presse. com/» http://www.123-communique-de-presse.com/ http://www.comdepresse.com/ http://www.communique-de-presse-gratuit.com/ http://www.buzzibuzz.com/fr/ http://www.mediaslibres.com http://www.presse-fr.com/

Quelques sites médias locaux www.e-alsace.net http://www.lamoooche.com http://alsagora.blogspot.com/ http://www.alsaeco.com http://madeinalsace.typepad.com/alsace/_actualsace/index.html

Comment rédiger un communiqué de presse en ligne ? Pour la rédaction d’un communiqué de presse efficace qui sera lu par un maximum d’internautes et de journalistes : - un communiqué de presse doit être clair et concis et ne porter que sur un seul sujet (une innovation, un événement…) - il doit être rédigé sans faute d’orthographe - votre communiqué de presse doit répondre aux questions suivantes : qui, quoi, quand, où, pourquoi, comment ? Ces informations doivent se trouver au début de votre communiqué  34


- Donnez des informations précises et utilisables et évitez d’exagérer vos résultats ou les avantages de votre événement - ne mettez pas de date de publication : elle s’inscrit automatiquement - votre communiqué doit comporter quatre étapes : - un titre accrocheur, précis et résumant votre communiqué - un texte d’accroche (entre 3 et 5 lignes) - le texte de votre communiqué proprement dit - un lien hypertexte vers votre site et un contact presse obligatoire (téléphone et mail) - un communiqué doit faire au minimum de 15 lignes et au maximum de 35 lignes - n’employez pas de termes complexes ou trop spécifiques : votre communiqué doit être compréhensible par tous - vous pouvez insérer un logo (de votre site ou de votre événement) pour l’aspect visuel - relisez-vous et faites relire votre communiqué

35


Raccourciceur d’URL Un raccourcisseur d’URL est un service qui permet de transformer des URL longues en URL courtes, sans changer bien sur la page de destination. L’intérêt le plus courant d’une URL courte est de pouvoir l’utiliser sur les supports ou le lien ne peut pas être codé sous le texte d’ancre ou sur des supports de communication qui ne sont pas codés en HTML. Les URL courtes sont par exemple utilisées pour être diffusées sur Twitter, des emails ou sur des SMS. Elles peuvent également être utilisées pour favoriser la mémorisation ou la prise de note et comptabiliser les clics générés. Les principaux services de racourci d’Url : bit.ly (à éviter en ce moment : La Lybie censurecertaines adresses en .ly) TinyURL tourl.fr net-url et le module de Firefox très pratique : Xrl.In Tiny Links (vous pouvez l’installer vous-même sans intervention de l’informatique). Lorsque le module est installé, un nouveau bouton apparaît à droite de l’URL. Rn cliquant dessus, vous pbtenez directement l’URL raccourcie :

Formulaire en ligne Vous souhaitez mettre en place rapidement et facilement un formulaire, Google offre une solution gratuite, personnalisable, qui permet de suivre votre formulaire en temps réel via votre boîte email et les résultats peuvent être publiés eux aussi en temps réel. Pour créer, personnaliser, publier le formulaire et les résultats, il faut que vous disposiez d’un compte Google (gratuit) Démarche résumée : * Connectez-vous à votre compte Google et allez sur Google Documents * Cliquez sur “Nouveau” puis “Formulaire” * Entrez vos renseignements (titre, questions, réponses) * Sélectionnez un thème et sauvegardez Pour l’insérer dans un blog * Cliquez sur “Autres actions” * Choisissez “Intégrer” et copiez le code * Ajoutez un nouvel article dans votre blog et basculez en mode “HTML” * Collez le code 36


Glossaire

37


Billet, post, note, aticle :

Publication pouvant comprendre du texte, des liens, des photos, des vidéos, de la musique... Le plus souvent, chacun des billets d’un blog peut être commenté par les visiteurs du blog

Blogroll :

Liste des liens externes du blog

Commentaires :

Les commentaires ont pour vocation de rendre un blog interactif. Ainsi, chaque visiteur peut commenter un article/billet du blog

Permalien :

Les «permaliens» ou liens permanents peuvent reproduire les principaux mots clés du titre d’un billet, pour faciliter son référencement par les moteurs de recherche. Ils permettent aux autres blogueurs de reprendre un article et de le commenter dans leur propre blog.

Rétrolien (Trackback):

Système de liens inter-blogs semi-automatisé. Il permet aux auteurs de relier des billets de blogs différents et parlant du même sujet ou se faisant référence.

Visiteur unique :

Adresse IP associée à un ordinateur relevée lors d’une connexion au service et comptabilisée une seule fois sur une durée de 24 heures. On se sert du nombre de connexion pour connaître le taux de visite du blog

Hashtag :

Système de liens inter-blogs semi-automatisé. Il permet aux auteurs de relier des billets de blogs différents et parlant du même sujet ou se faisant référence.

Streaming :

Transfert de données multimédia en continu sur Internet, et qui permet donc la lecture du média avant la fin du téléchargement.

38


Widget :

Widget est une contraction des mots window et gadget. En informatique, le mot widget recouvre deux notions distinctes en relation avec les interfaces graphiques. Il peut alors être considéré comme étant la contraction des termes window (fenêtre) et gadget. Il peut désigner : • un composant d’interface graphique, un élément visuel d’une interface graphique (bouton, ascenseur, liste déroulante, etc.) ; • un widget interactif, un petit outil qui permet d’obtenir des informations (météo, actualité, dictionnaire, carte routière, pense-bête – en anglais post-it –, traducteur etc.).

Tag :

Un tag (ou étiquette, marqueur, libellé) est un mot-clé (signifiant) ou terme associé ou assigné à de l’information (par exemple une image, un article, ou un clip vidéo), qui décrit ainsi l’objet et permet une classification des informations basée sur les mots-clés. Dans les blogs, vous trouvez souvent des «nuages de tags», c’est à lire une liste de mots dont la taille dépend de la fréquence d’utilisation sur le site et en cliquant sur l’un deux, vous accédez directement à l’ensemble des articles «taggés» par ce mot.

Langage TWITTER :

- @pseudonyme : en commençant mon message par le symbole @ suivi du pseudonyme, cela signifie que c’est une réponse à l’utilisateur du pseudonyme précisé ; - #sujet : en introduisant « # » suivi d’un sujet dans un message, les utilisateurs mettent une étiquette à leur contenu, offrant ainsi un moyen de recherche et de classification des contenus. Cette étiquette est appelée hashtag (exemple : un tweet parlant de Formule 1 aura comme hashtag : #F1) ; - RT pseudonyme (pour ReTweet) : ces deux initiales précisent que vous re-transmettez le tweet d’un autre utilisateur ; - DM pseudonyme : en utilisant cette fonction, vous écrivez un message direct à l’interlocuteur dési- gné par le pseudonyme. C’est un tweet privé que seul le destinataire pourra lire.

39


Pour nous permettre d’améliorer les prochains ateliers, merci d’évaluer cet atelier sur http://webscoolccisam.alsaeco.com

40


Promouvoir un évènement