Page 1

N° 14 Octobre 2016

L’ÉVÉNEMENT

Le Pays bilurien se marie Il fusionne avec le Pays des Brières et du Gesnois ❱❱ Retour sur 20 années de réalisations

❱❱ Vers un nouveau territoire Pages 4 à 7

❱❱ Relooking du Centre social Page 8

Page 3

Bulletin d’informations de la communauté de communes

www.cc-paysbilurien.fr


Sommaire ❱❱ Edito ���������������������������������������������������������������������������������������� 2 ❱❱ 20 ans de travail communautaire ���� 3 ❱❱ L’événement ������������������������������������������������������������ 4-5 ❱❱ Communauté de communes

Notre communauté de communes vit ses derniers mois. Elle aura donc eu une courte vie de jeune adulte de 22 ans puisque sa naissance officielle date du 21 décembre 1994.

du Pays des Brières et du Gesnois ���������������������������������������������������������������� 6-7 ❱❱ Travaux �������������������������������������������������������������������������������� 8 ❱❱ Jeunesse ������������������������������������������������������������������ 9-11 ❱❱ École de musique������������������������������������������������ 12 ❱❱ Culture ����������������������������������������������������������������������������� 13 ❱❱ Environnement ����������������������������������������������������� 14 ❱❱ Territoire ������������������������������������������������������������������������ 15 ❱❱ Vos prochains rendez-vous ������������������ 16

Mais cette vie fut riche en réalisations même si sa petite taille limitait les moyens et les ressources, et donc le champ des actions possibles. À la suite en tout cas de Raymond Douyère (en fonction de 1994 à 1999), Frédéric de Montalembert (2000-2001) et Claude Drouin (2001-2008), j’ai été heureux d’en assurer la présidence pendant huit ans dans un climat qui a toujours été positif, les différents acteurs - les maires, les membres du conseil communautaire, les membres des différentes commissions et bien entendu les membres du personnel - ayant constamment eu le souci de privilégier dans leurs décisions et leurs actions l’intérêt du territoire et de ses habitants. Le 1er janvier prochain, elle sera donc mariée avec la communauté de communes voisine du Pays des Brières et du Gesnois pour constituer un grand ensemble de 23 communes et près de 31 000 habitants. C’est une nouvelle aventure qui commence.

Infos pratiques Communauté de communes du Pays bilurien Hôtel communautaire 54, rue Nationale 72440 Bouloire Tél. : 02 43 63 12 72 Fax : 02 43 63 12 73 ccpbilurien@wanadoo.fr www.cc-paysbilurien.fr

Je me réjouis que les travaux de préparation du mariage se passent dans de très bonnes conditions d’échange et de coopération même si certains sujets un peu techniques ne sont pas simples à régler. Aux élus du Pays bilurien de trouver leur juste place dans leur nouvel ensemble. Mais je pense surtout aux habitants de notre territoire et au travail que nous devrons faire en commun pour qu’ils se sentent pleinement concernés par cette évolution, que nous restions proches d’eux et de leurs préoccupations et que nous leur apportions les services et prestations qui répondent à leurs attentes.

Jean-Marie Bouché,

Président de la communauté de communes du Pays bilurien

Au fil du Pays bilurien Directeur de la publication : Jean-Marie Bouché Rédacteur en chef : Phillipe Papillon Comité de rédaction : Christine Derouineau, Damien Ricaux, Laurent Cœuret, Françoise Régnier, Cédric Catois, Isabelle Lavier, Richard Masson, Christophe Pinto, Joël Gilles, Mickaël Denis et Cécile Levilain. Photos : DR, Richard Masson. Photo couverture : Richard Masson Réalisation et impression : Imprimerie Numeriscann – Saint-Pavace - 02 43 82 72 00

Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


20 ans de travail communautaire en Pays bilurien

Née en 1994 de l’adhésion des communes de Bouloire, Coudrecieux, Maisoncelles, Saint-Michel-de-Chavaignes, Thorigné-sur-Dué, Tresson et Volnay, la communauté de communes est rejointe en 2002 par la commune de Saint-Mars-de-Locquenay pour regrouper ainsi les huit communes de l’ancien canton de Bouloire et atteindre aujourd’hui 7200 habitants. Devenue trop petite, la communauté de communes du Pays bilurien se tourne vers l’avenir avec un bilan et des réalisations dont elle n’a pas à rougir. 2002, aménagement de la zone d’activité intercommunale de la Vollerie à Bouloire, avec six entreprises installées, dont la toute dernière en date qui débute tout juste son activité de contrôle technique automobile.

Depuis 2006, création du service jeunesse intercommunal dont les actions, accueils périscolaires, accueils de loisirs, séjours, sont devenues indispensables aux familles.

Un enseignement musical d’une dizaine de disciplines pour près de 100 élèves, enfants et adultes, à l’école de musique intercommunale du Pays bilurien, transférée par la commune de Bouloire en 2013. La réouverture de la maison de santé de Thorignésur-Dué en 2013, après sept ans de fermeture et l’accueil de nouveaux praticiens sur la commune (dentiste, kinésithérapeute…), avec comme préoccupation l’évolution à court terme de la démographie médicale.

« sauvetage », sur ces sentiers d’éléments de petit patrimoine bâti.

L’aménagement et le balisage d’itinéraires de randonnée, grâce à l’implication passionnée et assidue d’une trentaine de bénévoles de toutes nos communes. Et le Depuis 2014, un relais assistantes maternelles est venu enrichir l’offre en direction cette fois de la petite enfance. Plus de 15 ans de programmation culturelle au Théâtre Épidaure avec un partenariat professionnel et impliqué avec la compagnie NBA Spectacles, et depuis 2009 la compagnie Jamais 203. En 2006, un combat gagné, aux côtés des associations de nos communes contre les trois projets de centres d’enfouissement dans l’Est sarthois prévus par le PDEDMA (Plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés).

La réhabilitation de quinze logements conventionnés en centre bourg dans les communes de Bouloire, Coudrecieux, Saint-Michel-de-Chavaignes et Thorignésur-Dué, avec le double objectif d’accroître l’offre de logement social mais aussi de valoriser le bâti ancien des bourgs. Une importante contribution au Smirgeomes, au travers de nos représentants élus, avec la réalisation de projets d’envergure dans le domaine de la collecte et du traitement des déchets ménagers et assimilés, la création d’un réseau de déchetteries, de l’usine de traitement du Ganotin, la mise en place de la redevance incitative.

Voilà, une petite rétrospective non exhaustive d’une vie bien remplie qui se poursuivra désormais à 23.

N° 14 - Octobre 2016

3


L’événement Le Pays bilurien fusionne avec le Pays des Brières et du Gesnois Les deux communautés de communes du Pays des Brières et du Gesnois et du Pays bilurien n’ont pas attendu la promulgation de la loi NOTRe en août 2015 pour prendre en compte l’obligation qui se dessinait de fusionner les intercommunalités. Au 1er janvier prochain, les deux communautés ne feront plus qu’une, il a été décidé de maintenir ce qui fonctionnait bien dans l’un ou l’autre des territoires. Rendues obligatoires par la loi, de nouvelles compétences comme la gestion de l’eau, de l’assainissement, des milieux aquatiques et la prévention des inondations viendront élargir le champ d’action de la nouvelle communauté.

Christophe Chaudun

Ce sont désormais l’ensemble des conseillers communautaires qui travaillent au rapprochement en traitant chaque sujet dans des ateliers dédiés au développement économique, à la communication, à l’enseignement musical ou aux services enfance et jeunesse.

Il était important d’interroger Christophe Chaudun, président de la communauté de communes des Brières et du Gesnois depuis 2014, afin d’avoir son opinion sur cette union de communautés. Christophe Chaudun, quels seront, selon vous, les bénéfices de cette fusion et les atouts de la nouvelle grande communauté de communes ? Les élus de la communauté de entre Connerré et Thorigné ou encore ce bassin de vie avec des services à la communes du Pays des Brières et Bouloire, Surfonds et Le Breil-sur-Mérize. personne plus efficients. Gesnois ont accueilli favorablement Beaucoup de collégiens de notre Nous pourrons aussi nous appuyer sur les l’idée d’une fusion avec le Pays Bilurien. Il territoire fréquentent le collège de compétences des deux communautés faut dire que par le passé des habitudes Bouloire également. Il y a donc continuité de manière complémentaire. de travail en commun existaient. Et puis naturelle du bassin de vie. La fusion C’est un atout certain pour mieux nos territoires sont imbriqués et des permettra de renforcer l’organisation de préparer les défis de demain. connexions existent depuis longtemps Au total, les communautés de communes actuelles comptent 68 délégués. La représentation de tous et notamment la place des petites communes sera-t-elle préservée ? La loi impose une représentation du futur Pour cela, je crois qu’il faudra réunir Deuxième élément, la loi permet conseil communautaire à 42 membres. régulièrement l’ensemble des maires d’intégrer des conseillers municipaux Je le déplore mais c’est une réalité avec dans une instance (conférence des dans les commissions de travail du laquelle il faudra composer. maires) car les maires doivent rester les conseil communautaire. Je crois qu’il À nous de trouver les outils pour prescripteurs de l’action communautaire. faudra faire usage de cette possibilité continuer à impliquer chaque commune La communauté doit rester un outil qui pour associer le plus grand nombre. dans le projet communautaire, qu’elle permet de porter des projets en commun que l’on ne pouvait pas faire seul. soit petite ou grande d’ailleurs. Quelles perspectives et quelles dynamiques peuvent se dégager en 2017 et dans les prochaines années pour ce nouveau territoire ? L’enjeu pour la fin de mandat sera évidemment la mise en action de cette nouvelle communauté. L’organisation des services de la petite enfance et de la jeunesse ou encore le déploiement de la fibre optique seront des sujets majeurs pour l’avenir. Notre rôle sera aussi de soutenir le développement économique. C’est à mon avis le sujet le plus important dans le contexte que l’on connaît. D’ailleurs la Loi NOTRe a renforcé le rôle des communautés de communes au côté des régions en la matière.

Atelier de travail « fusion », Connerré, mai 2016

4 Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


Les conseils communautaires du Pays des Brières et du Gesnois et du Pays bilurien ont confié l’étude du rapprochement de nos communautés de communes au cabinet Organisation Conseil Performance (OCP) de Doué-la-Fontaine. Ce cabinet d’études intervient dans les trois domaines complémentaires de la définition, de l’organisation et des outils, notamment juridiques et financiers, de l’action publique territoriale. Francis Prior, qui dirige ce cabinet, a été l’interlocuteur privilégié des deux communautés de communes. Il répond à nos questions. La fusion de nos communautés de communes est un choix et une volonté des élus Francis Prior communautaires. De par votre expérience, cette évolution vous paraît-elle pertinente ? Par ailleurs, le choix des deux communautés Ainsi donc le choix de cette fusion, dans Deux éléments pour vous répondre : La loi NOTRe alors en débat indiquait que de fusionner s’inscrit dans une volonté son territoire et ses compétences est à n’en des mesures contraignantes de fusion explicite de construire un projet collectif pas douter tout à fait pertinent, d’autant risquaient d’être prises. Il s’agissait donc, fondé sur un territoire cohérent, plus pertinent qu’anticipé, il permet pour les deux présidents, d’anticiper pour relativement homogène et de dimension de développer une habitude de travail, choisir les partenaires de la fusion avant humaine. Il s’agit là d’un choix profond notamment au niveau des exécutifs, qui er qu’un oukase ne vînt décider de très et de visant à garder une véritable proximité de sera précieuse dès le 1 janvier. décision. trop loin qui devait fusionner avec qui. Votre étude vous a amené à découvrir nos territoires et à échanger avec les élus et les agents, quelle est aujourd’hui votre perception de nos collectivités ? Les deux communautés de communes là, en raison de la taille des communes, Mais, au-delà, les deux communautés ont ont adopté dans les années passées des plutôt des services à l’enfance ou une su créer une dynamique humaine, un politiques assez proches avec des inflexions offre culturelle communautaire. De fait, les engagement des élus et des agents, un adaptées aux particularités de leur territoire. deux territoires disposent des éléments attachement profond au territoire. Ici une offre globale pour la petite enfance, fondamentaux pour assurer leur avenir. Et votre regard sur l’avenir de notre nouvelle grande communauté ? Contrairement à d’autres fusions, celleci a été anticipée, voulue, pensée par deux communautés très proches quant à Torcé-en-Vallée leur morphologie. Les deux exécutifs, les Saint-Célérin deux directions mettent à plat l’ensemble Sillé-le-Philippe des problématiques qui seront à traiter dans les mois et les années à venir. Ainsi Lombron Savigné-l’Évêque la future communauté se trouve déjà Saint engagée dans la construction de son Corneille avenir. Et les atouts ne manquent pas : un Montfort-leGesnois territoire relativement homogène, proche Fatines du rayonnement urbain du Mans, des services publics locaux diversifiés, une taille Saint-Marshumaine qui permettra le maintien d’une la-Brière Soulitré réelle proximité de décision et surtout de l’implication des acteurs dans le projet du territoire. Ardenay-surMérize

La nouvelle communauté de communes Connerré Thorigné-sur-Dué NuilléleJalais Saint-Michelde-Chavaignes Le Breil-sur-Mérize Coudrecieux Bouloire Volnay Saint-Marsde-Locquenay

Maisoncelles

Tresson

N° 14 - Octobre 2016

5


Communauté de communes Présentation de la communauté de communes du Pays des Brières et du Gesnois La communauté de communes du Pays des Brières et du Gesnois a vu le jour en novembre 1993. Treize communes la composent, à savoir Montfort-Le-Gesnois, Ardenay-sur-Mérize, Le Breil-sur-Mérize, Connerré, Fatines, Lombron, Nuillé-le-Jalais, Saint-Célerin, Saint-Corneille, Saint-MarsLa-Brière, Sillé-le-Philippe, Surfonds et Torcé-en-Vallée. En 1995, deux communes supplémentaires rejoignent la collectivité : Savigné-l’Évêque qui appartenait à l’époque au canton de Le Mans-Est-Campagne et Soulitré. Les 15 communes actuelles sont ainsi réunies. Dès sa création, la collectivité prend trois compétences fortes : aménagement de l’espace, action de développement économique ainsi que protection et mise en valeur de l’environnement. D’autres compétences viendront compléter celles-ci. Christophe Chaudun, maire de Connerré, conseiller départemental, a pris la succession de Christine Marchand en tant que président de la communauté de communes en avril 2014.

23 842 habitants Au dernier recensement de l’Insee (2016), la communauté de communes compte 23 842 habitants. La commune la plus peuplée est Savigné-l’Évêque avec 4 172 habitants.

Les compétences de la communauté de communes : Action sociale • Petite enfance : création et gestion d’un Relais assistantes maternelles (Ram) sur le territoire de la commune de Montfort-le-Gesnois, gestion de la halte-garderie de Connerré, gestion du multi-accueil de Montfort-le-Gesnois, de Lombron et Saint-Corneille. Développement économique • Promotion de zones d’activités d’intérêt communautaire • Promotion de 3 zones d’activité communautaire : l’Épine à Savigné-l’Évèque, la Pécardière à Montfort-le-Gesnois et les Terrasses de Challans à Connerré. Logement locatif • Actions en faveur d’un développement concerté du logement locatif. Aménagement de l’espace • Élaboration d’une charte intercommunale d’aménagement. • Mise en place d’un SIG (Système d’information géographique, numérisation du cadastre). • Étude, élaboration, approbation, révision et suivi du plan local d’urbanisme intercommunal, de plan local d’urbanisme, de document d’urbanisme en tenant lieu et carte communale. • Élaboration d’un SCOT (Schéma de cohérence territoriale).

Promotion des activités touristiques • Développement et promotion dans le domaine du tourisme, création du parc des Sittelles et de la Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Environnement • Protection et mise en valeur de l’environnement. • SPANC (Service public d’assainissement non collectif ). Technologies de l’Information et de la communication • Cybercentre, cyberbase, site internet, réseau intranet. • Communications électroniques : établissement et exploitation d’infrastructures et de réseaux de communications électroniques. Ordures ménagères • Compétence déléguée au Smirgeomes (collecte, tri sélectif, déchèteries). Sécurité • Acquisitions foncières préalables, construction et entretien de la caserne de gendarmerie qui sera implantée sur le territoire de la commune de Connerré.

Les principales réalisations

Le complexe aqualudique Sittellia

Acquisition du domaine de Bois Doublé

6 Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


du Pays des Brières et du Gesnois Les principales réalisations

Parc des Sittelles

Construction d’une nouvelle gendarmerie

Le Cercle hippique des Brières

Les grands projets en cours Construction d’une gendarmerie à Connerré La première pierre a été posée le 30 juin dernier. D’une superficie totale de 1 530 m², la gendarmerie disposera de différents locaux, de bureaux ainsi que d’une zone dédiée aux logements avec 14 habitations. Schéma de mutualisation En mai dernier, le conseil communautaire a validé le schéma de mutualisation du mandat 2014-2020. Ce schéma issu d’une obligation réglementaire, apparue dès 2010, s’inscrit dans un contexte de réduction des concours de l’État aux collectivités, associé à de nouveaux transferts de compétences encouragés ou imposés par le législateur. La mutualisation peut s’illustrer selon différents degrés, pouvant aller de la simple entente entre les communes à la création de services communs au bénéfice des municipalités de la communauté de communes. Aménagement numérique : Dans le cadre de l’appel à projet Amitis lancé par le Département de la Sarthe, la communauté de communes du Pays des Brières et du Gesnois s’inscrit dans les cinq premières communautés de communes qui seront équipées. L’objectif est de proposer aux particuliers un accès FTTH (fiber to the home / fibre chez l’habitant) en tentant de se projeter pour les dix pro-

chaines années sur un réseau solide et structuré de 60000 prises. Des zones blanches ont été identifiées comme prioritaires par le Syndicat mixte sarthois d’aménagement numérique qui assure la mise en œuvre du dispositif. De leur côté, les représentants du Pays bilurien au sein de la nouvelle communauté de communes s’attacheront évidemment à ce que plusieurs projets suivent leur cours dans le cadre de la nouvelle entité : • Une première étape de l’installation du très haut débit sur notre territoire pour laquelle une ligne de crédits avait été inscrite au budget 2016. • La réalisation du schéma de mutualisation dont il est question de manière plus détaillée à la page 15 de ce magazine. • La construction d’un bâtiment « blanc » sur la zone d’activités de la Vollerie destinée à faciliter l’installation de nouvelles entreprises. • La poursuite de la rénovation des installations du service jeunesse à Bouloire avec notamment la démolition du plus petit des anciens bâtiments et son remplacement par un terrain multisports. Ces deux derniers projets sont inscrits au programme du nouveau contrat régional conclu entre la Région des Pays de Loire et le Pays du Perche sarthois.

N° 14 - Octobre 2016

7


Travaux Réhabilitation énergétique de l’ancien centre social à Bouloire Le principal chantier de l’année pour la communauté de communes a été la réhabilitation énergétique des bâtiments de l’ancien centre social, à Bouloire, qui abritent aujourd’hui les services de la solidarité départementale. Les locaux du 3, rue du Collège, à Bouloire, sont construits en 1968 par la Mutualité sociale agricole. Ils abriteront pendant des années le centre social rural du canton de Bouloire, avant d’être achetés, suite à la liquidation judiciaire de ce dernier, en 2002, par la communauté de communes. Des professionnels à votre écoute pour vous aider dans vos démarches et vos projets :

Aujourd’hui, ces bâtiments accueillent quasi exclusivement les services du conseil départemental, chef de file de l’action sociale.

Solidarité départementale Antenne de Bouloire 3, rue du Collège 72440 Bouloire Tél. : 02 43 63 30 35 Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Des assistantes sociales interviennent dans les domaines du logement, budget, RSA, accès aux droits (Caf, CPAM), l’enfance, les relations familiales… Pour les communes de Bouloire, Coudrecieux, Maisoncelles, Saint-Marsde-Locquenay, Tresson et Volnay : Laëtitia Ribeiro, 02 43 63 30 35, le lundi de 9h30 à 12h sur rendez-vous, et le jeudi de 9h30 à 11h45 sans rendez-vous. Pour les communes de Saint-Michelde-Chavaignes et Thorigné-sur-Dué : antenne de Connerré, 20, place AlbertLhuissier, 02 43 89 50 29. Une éducatrice de prévention, professionnelle de l’enfance, Valérie Pichavant peut vous conseiller et vous accompagner dans votre fonction parentale et être un interlocuteur pour vos enfants.

Des référents éducatifs, Lauranne Mèche et Christelle Clément peuvent également vous soutenir au titre de l’aide sociale à l’enfance. Au titre de la Protection maternelle infantile (PMI), le Docteur D’Harambure reçoit les nourrissons en consultations sur rendez-vous. Valérie Guzman, puéricultrice, assure les permanences de pesées les 1er, 3e et 4e jeudi du mois de 9h30 à 11h30, sans rendez-vous. D’autres professionnels interviennent sur le territoire du Pays bilurien. Leurs bureaux sont situés à Connerré ou à La Ferté-Bernard : une conseillère en économie sociale et familiale, un agent d’intervention sociale et familiale, un agent pour la lutte contre les exclusions, une assistante sociale associée aux actions de la Gendarmerie.

Relooking énergétique en 2016 La communauté de communes suit les opportunités de financement pour ses dépenses d’investissement. Après avoir réalisé en 2014 l’accessibilité de l’accès principal du bâtiment,

elle vient d’achever sa réhabilitation thermique, visant un gain énergétique de près de 55 %. L’isolation par l’extérieur du bâtiment a également permis de rajeunir l’ensemble, les très nombreuses menuiseries ont été remplacées, une ventilation a été posée,

les problèmes d’étanchéité de la toiture terrasse ont été réglés… Au total, le projet recevra près de 80 % de subventions publiques pour 180 000 € HT de travaux (35 500 € de l’État, 85 500 € de la Région et 20 200 € du Département) et des aides privées par le biais des certificats d’économie d’énergie. Ces travaux ont été suivis assidûment par l’agence d’architecture A3dess qui a réalisé le projet et les élus communautaires de la commission Travaux, Vincent Samson et JeanLuc Épineau.

8 Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


Jeunesse Le service jeunesse en chiffres Le service jeunesse de la communauté de communes, situé rue de la Jugerie à Bouloire, propose tout au long de l’année un accueil pour les enfants et les jeunes. L’équipe du service jeunesse est composée écoles du territoire : l’utilide 15 personnes : un directeur du service, sation de ce service nécesun responsable pour les accueils péri- site d’effectuer un contrat scolaires, un responsable pour les actions de réservation, document ados, 12 animateurs permanents répartis permettant de connaître la sur l’ensemble des actions du service et fréquentation des enfants et une animatrice Ram (relais assistantes ma- d’assurer ainsi la qualité de ternelles). l’action. Le service dispose de deux minibus pour le Les temps périscolaires ramassage sur les communes du territoire. constituent un espace Il gère la restauration des enfants qui a lieu éducatif qui contribue à à la cantine scolaire de Bouloire. l’apprentissage de la vie sociale et à l’épaL’accueil des enfants et des jeunes a lieu au nouissement des enfants. Les activités péservice jeunesse et uniquement sur ce site. riscolaires proposées sur la communauté Ceci permet de travailler sur des activités de communes du Pays bilurien s’inscrivent communes et transversales entre les diffé- dans le projet éducatif de la collectivité (PEDT), permettant de proposer des actirentes tranches d’âges. vités éducatives de qualité aux enfants Les APS (les accueils péri-scolaires) tout en favorisant une cohérence entre les Sept sites sont répartis sur les écoles du ter- temps scolaires et périscolaires. ritoire avec l’intervention de 11 animateurs Il s’agit de proposer et de garantir une permanents et l’appui d’encadrants exté- continuité éducative entre les projets rieurs en fonction des effectifs (variables de d’école et les actions menées. Pour ce faire, 70 à 250 enfants, matin et soir). des échanges avec les équipes éducatives Hors vacances scolaires, ils fonctionnent des écoles du territoire sont menés afin dès 7h et jusqu’à 18h30 pour toutes les d’harmoniser, de lier les différents projets.

Le service jeunesse poursuit en 2016 son partenariat avec la compagnie Jamais 203, avec Jacqueline Caulet (infographiste), la compagnie de cirque d’Anges heureux, la Croix-Rouge (premiers secours), l’Ufolep (emprunt de matériel de sport innovant) et Planet’Jeux.

Le JAP, journal d’animation périscolaire Le JAP présente les actions proposées au sein des accueils périscolaires et informe les familles sur ce que vivent les enfants durant ce temps. Il est diffusé au sein des accueils et sur le site internet de la communauté de communes.

L’accueil de loisirs L’accueil de loisirs sur les mercredis (semaines scolaires) : une prise en charge des enfants se fait à la sortie des écoles les mercredis midi pour toutes les écoles du territoire avec une inscription en demie journée (accompagnement possible aux activités extrascolaires). Une convention signée avec l’IME de Bouloire permet l’accueil de deux enfants, accompagnés d’une éducatrice spécialisée. Cinq animateurs sont présents pour encadrer 50 à 80

enfants. Le ramassage en minibus est assuré sur toutes les écoles du territoire avec l’appui des transports Salido de Bouloire et Froger de Connerré.

de Bouloire) et le ramassage en minibus sur tout le territoire.

L’accueil de loisirs pendant les petites vacances : huit animateurs

accueille les enfants de 3 à 15 ans (accueil possible des plus de 15 ans jusqu’à 18 ans) sur 5 semaines. 10 animateurs s’occupent de 60 à 100 enfants et jeunes par jour (ramassage en minibus et restauration du midi).

accueillent 40 à 80 enfants par jour, sur les périodes de petites vacances (hors vacances de Noël). Ils gèrent le temps de la restauration (convention avec la commune

L’accueil de loisirs pendant les vacances d’été : le service jeunesse

>>>

N° 14 - Octobre 2016

9


Jeunesse En été, des séjours courts et longs sont organisés dans le cadre d’un partenariat avec d’autres collectivités, afin de mutualiser les moyens humains et matériels et d’offrir aux familles une diversité de propositions de séjours. Ils mobilisent jusqu’à 10 animateurs. Les séjours courts concernent 50 à 60 enfants âgés de 7 à 12 ans. Les séjours sont répartis sur le mois de juillet autour de thématiques : cet été, les enfants ont passé 5 jours sur les bases de Lombron et de La Ferté-Bernard (hébergement en camping) et ont été initiés, entre autres, à l’équitation, le kayak ou le tir à l’arc. Les séjours longs se sont déroulés du 11 au 30 juillet. 30 jeunes de 10 à 16 ans ont campé à Longeville-sur-Mer (Vendée) et ont pratiqué différentes activités autour des thématiques nautiques : bodyboard, surf, char à voile, baignade … En hiver, un séjour est prévu pendant les vacances de février, avec pour principal objectif de favoriser le départ des jeunes pour lesquels il s’agit d’une découverte de la montagne et de la pratique des sports d’hiver. Ce séjour concerne chaque année un groupe de 12 jeunes avec un directeur et un animateur.

Les actions Ados Trois animateurs sont mobilisés sur les temps d’ouverture (mercredis et vendredis en période scolaire) et des animations ont lieu, tout au long de l’année, au local jeunes et pendant les vacances scolaires. De plus, ils interviennent au collège de Bouloire tous les vendredis midi et proposent un espace de jeux pour créer un lien entre animateurs et jeunes.

Chaque année, des projets et des actions d’autofinancement sont mis en place (selon l’envie et l’intérêt des jeunes présents sur les actions du local jeunes), favorisant la mobilisation, l’investissement et la responsabilisation des jeunes.

Un premier temps « d’actions citoyennes » a eu lieu en juillet 2016 à Maisoncelles (projet de fresque sur le mur d’un bâtiment public) et à Volnay (opération de nettoyage du matériel pédagogique et des jeux de l’école communale), pour la plus grande satisfaction des jeunes, de leurs parents et des communes partenaires.

10 Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


Principaux travaux de la commission Jeunesse depuis 2015  artenariat reconduit avec l’IME de BouP loire dans le cadre de l’accueil de loisirs des mercredis avec la mise en place d’une convention. Promotion et animation du Ram suite à son ouverture fin 2014. Projet d’accompagnement d’un groupe de jeunes dans une démarche citoyenne. Mise en place d’un PEDT (Projet Educatif Territorial) sur les accueils périscolaires avec possibilité d’assouplir les taux d’encadrement et de conforter les actions développées. Renouvellement du CEJ (contrat enfance jeunesse) avec la CAF et la MSA, maintien des actions en cours.

Hommage à Gérard Vel En juillet dernier, Gérard Vel nous a quittés, laissant sa famille et ses amis dans une profonde tristesse. Élu de la commune de Thorigné-sur-Dué depuis 2008, Gérard a toujours mis son expérience au service de sa commune et du Pays bilurien. Membre actif de la commission Jeunesse, il avait à coeur de faire avancer les débats, avec bienveillance et efficacité. Les élus de la communauté de communes du Pays bilurien et le personnel intercommunal tiennent à rendre, aujourd’hui, un hommage sincère et affectueux à cet homme de convictions.

N° 14 - Octobre 2016

11


École de musique De nouveaux enseignants à l’école de musique du Pays bilurien L’école de musique intercommunale du Pays bilurien compte parmi ses enseignants, depuis cette rentrée 2016, de nouveaux visages. L’équipe pédagogique, encadrée par Salvatore Di Paola, a été rejointe par quatre enseignants, Natacha Saunier pour la formation musicale, Sébastien Lacroix pour le violon, Anthony Flécheau pour le saxophone et Cyril Chevrier pour le piano. Faisons plus ample connaissance avec l’une d’entre-eux, Natacha Saunier. Cette jeune enseignante spécialisée dans la formation musicale a pour tâche d’accompagner les élèves dans leurs premières années d’apprentissage de la musique en leur apprenant notamment le solfège par l’analyse, l’écoute, le chant, tout en faisant la liaison avec les cours instrumentaux. C’est après deux ans d’études au Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique de Bourgogne qu’elle a obtenu son Diplôme d’État de Formation Musicale. Natacha Saunier apprend la musique depuis l’âge de huit ans, elle choisit l’accordéon. Elle suit des cours au Centre National et International de Musique et d’Accordéon « Jacques Mornet » puis rentre dans les Conservatoires de musique de Gennevilliers et Dijon

Les élèves, enfants et adultes, de l’école de musique seront également accompagnés cette année dans leurs apprentissages par des enseignants que nous connaissons déjà bien, Didier Dauphin pour le Synthé et l’accordéon, Alain Lucas pour la guitare et les musiques actuelles, Antoine Moulin pour la clarinette, Claude Dutertre pour la trompette, Yu-Hsuan Pai pour les percussions et Marion Cotineau pour la Flûte traversière. pour s’y perfectionner et se consacrer à l’analyse musicale, à la musique de chambre et aux ensembles d’accordéon. Elle est lauréate de nombreux concours dont le 1er prix de l’Accordéon Club de France. Nous lui souhaitons aujourd’hui une bonne intégration au sein de l’équipe.

Une association pour les choristes À l’initiative de quelques choristes de la chorale Épichœur, chorale adultes de l’école de musique, une vingtaine de chanteurs se sont réunis pour créer l’association Chant Choral et Musique au Chœur (CCMC) pour promouvoir la pratique du chant choral. Cette association souhaite accueillir de nouveaux chanteurs pour étoffer les pupitres et de poursuivre une activité artistique empreinte de convivialité et de bonne humeur. Des échanges avec d’autres chorales du département sont également envisagés. Les amis et usagers de l’école intercommunale du Pays bilurien sont chaleureusement invités à rejoindre l’association. Toutes les idées sont les bienvenues.

Un site internet est en service, des informations sur les chœurs, la façon d’aborder le chant, les répertoires, les concerts sont disponibles sur http://association72ccmc.wixsite.com/ccmc-chorales72 Vous pouvez contacter l’association à l’adresse suivante : association72.ccmc@gmail.com

12 Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


Culture Culture : y’en aura pour tous D’octobre 2016 à juin 2017, cette huitième saison culturelle imaginée par la compagnie Jamais 203, à laquelle la programmation est confiée, présentera à environ 4 000 spectateurs, 17 spectacles proposés par des compagnies et des artistes professionnels de qualité pour 33 représentations dont 12 rendez-vous « tout public » durant des week-end, les vendredi et samedi soir ou dimanche après-midi. Huit spectacles seront également proposés à 2 500 scolaires, de la maternelle au lycée. Il y en aura encore pour tous les goûts et tous les âges cette saison à Épidaure ou pas très loin lors de spectacles décentralisés, notamment un spectacle sur une remorque de tracteur dans une cour de ferme de notre beau Pays bilurien.

S A I S O N CULTURELLE

2016 2017 Voici un petit coup de projecteur sur 3 spectacles de la saison culturelle 2016-2017 : Bretelle et Garance

Samedi 10 décembre 2016 à 20 h 30 : « Folie douce et mèche électrique » par Bretelle et Garance (53)� Un duo chantant poétique et clownesque, entre chanson de rue et théâtre musical avec des trouvailles musicales et instrumentales étonnantes où les mots et les notes, et les corps et les sons se mêlent et forment une matière musicale spectaculaire… Chanson pour Tout public dès 8 ans. Dimanche 26 mars 2017 à 17 h : « Le PCR à l’ouest » par la Cie Piment langue d’oiseau (49)� Le célèbre conte de Perrault dans une deux mille cinq centième version ! Où la comédienne joue tous les personnages, Où l’on oublie qui est le loup, la grandmère ou la galette, Où l’arbre cache la forêt, Où comme dans les westerns le temps s’étire et les ombres s’animent,

Samedi 03 juin 2017 : « Fermes en scène » par la Cie Patrick Cosnet (49)� Culture et agriculture assurent l’une et l’autre les besoins essentiels de l’humanité. Depuis 10 ans, Patrick Cosnet, ancien agriculteur devenu comédienmetteur en scène, promène sa longue remorque de tracteur aménagée en scène de théâtre dans Où la petite flle mesure tantôt 2 cm, tantôt les fermes et joue avec sa troupe l’un des 1m75, nombreux spectacles au répertoire de sa Où la grand-mère cache bien son jeu, compagnie pour créer un prétexte à la Où l’habit ne fait pas le loup, rencontre entre citadins, ruraux, artistes et Où il y a de la fumée sans feu, agriculteurs. Il y est souvent question de Où le monde tourne sur un vieux vinyle qui montrer à tous la réalité de la vie du paycraque ... san d’aujourd’hui, ses difficultés mais aussi Où il était une fois ... l’amour et la poésie qui colorent son quoComplètement à l’ouest ! tidien. En amont du spectacle, de bonnes Théâtre en famille à partir de 6 ans. volontés locales proposeront également des animations faisant découvrir le dynamisme de leur village et monCie Piment langue d’oiseau trer ce que signifie aujourd’hui « vivre à la campagne ». Théâtre pour tout public dans une ferme du Pays bilurien. Programme détaillé à partir d’avril 2017. Cie Patrick Cosnet

Renseignements au 02 43 35 56 04 et sur le site www.theatre-epidaure.com

N° 14 - Octobre 2016

13


Environnement Collecte et traitement des ordures ménagères : la situation des comptes redressée. Fin 2013, la situation du Smirgeomes était très délicate, les comptes accusaient un déficit approchant les 500 000 €. La nouvelle équipe, présidée par Michel Odeau, qui a pris les rênes du syndicat au printemps 2014, a dû inévitablement augmenter les contributions des collectivités membres. Cette augmentation a été répercutée sur la redevance acquittée par les habitants. D’autres mesures pour faire face à cette situation ont été prises : • une suspension pendant deux ans de la réalisation de nouveaux investissements. • des efforts de réduction des frais de fonctionnement avec notamment la rediscussion d’un certain nombre de contrats liant le Smirgeomes à ses prestataires. • la réduction de la fréquence de collecte des ordures ménagères. • Chacun sait qu’elle se fait désormais toutes les deux semaines et on peut considérer que globalement la population s’est bien adaptée à cette nouvelle pratique. • En moyenne, les habitants du Pays bilurien présentent leur bac 11 fois au cours de l’année. • la décision de ne plus réaliser les opérations systématiquement sur le site d’Écorpain et de recourir à la sous-traitance quand cela est plus intéressant sur le plan économique. Aussi, il n’y aura pas de création d’un nouveau casier d’enfouissement sur le site du Ganotin pour le stockage des déchets non dangereux. Ceux-ci sont désormais confiés

à une société spécialisée sur le Visite du site du Smirgeomes par les enfants de l’école site de Montmirail. primaire de Saint-Mars-de-Locquenay (en 2015) Toutes ces mesures ont permis de revenir à l’équilibre des comptes et le syndicat va pouvoir reprendre une politique d’investissement, notamment pour améliorer la sécurité dans les déchèteries. Les responsables du syndicat espèrent aussi, même si la décision n’est pas encore officiellement prise, maintenir au même niveau les contributions des collectivités en 2017. Pour notre communauté de communes, il restera à régler, dans le cadre de la fusion, l’écart du montant de redevance qui existe avec la communauté de communes du Pays des Brières et du Gesnois. Nous traiterons éviLe Smirgeomes publiera dans les sedemment cette question de la manière maines qui viennent le calendrier des la plus indolore possible. collectes 2017, il sera disponible dans les mairies et sur www.smirgeomes.fr.

Retour sur le comice du Pays bilurien Cette année, le comice cantonal a eu lieu à Thorigné-sur-Dué le dernier week-end du mois d’août. Comme d’habitude, une rando-ferme s’est déroulée une semaine avant. Elle a connu un vrai succès avec la participation d’au moins 700 marcheurs. Au cours de deux boucles de 8km, les randonneurs ont pu découvrir le séchage du maïs, des poulets en liberté, des vaches laitières, des dindes, une chèvrerie ainsi qu’un maréchal-ferrant. Ils ont ensuite profité d’un pique-nique le midi et passé une agréable soirée en faisant leur marché auprès de producteurs locaux, le tout sous un soleil radieux. Quant au comice, lui aussi sous un soleil éclatant, il s’est paré des couleurs du Sud-Ouest. De nombreuses animations se sont déroulées lors de ces trois jours mettant en valeur la qualité de vie de notre environnement (agriculture, commerces, artisanat et associations).

Rythmé par la présence de deux bandas, le nombreux public a pu participer, entre autre, à du tir à la corde, des courses d’échasses, admirer des animaux de la ferme et assister à l’animal show (présentation d’animaux par des jeunes de 4 à 13 ans). Parmi les temps forts de ce week-end sous le soleil basque, de nombreux

convives ont pu déguster une omelette aux piments ou un barbecue géant et pour clore ces trois jours, un spectacle taurin a eu lieu sous les regards ébahis ou avec la participation du public très nombreux. Un grand coup de chapeau à l’équipe organisatrice et aux nombreux bénévoles. Le comice 2017 aura lieu à SaintMars-de-Locquenay. Une association a été créée en 2015 afin de pérenniser le comice en Pays bilurien.

14 Bulletin d’informations de la communauté de communes du Pays bilurien


Territoire Le schéma de mutualisation, vers une collaboration entre agents territoriaux La loi rend obligatoire dans chaque communauté de communes, l’élaboration d’un schéma de mutualisation de services. Cette démarche est l’occasion de réfléchir ensemble aux opportunités de mieux travailler et mieux préparer notre territoire aux enjeux de demain, aux besoins de notre population. L’enjeu est également capital, dans un contexte économique difficile, pour notre communauté de communes et nos communes. C’est dans ce contexte, pour conduire cette démarche, que la communauté de communes du Pays bilurien, a missionné le cabinet d’avocats Landot & associés et le cabinet Stratorial Finances. Suite à de nombreux ateliers de travail et réunions entre élus et agents des collectivités, trois grands axes de mutualisation, avec des actions et un calendrier de mise

en œuvre, ont été retenus : ❱〉 Services techniques ; ❱〉 Services à la population ; ❱〉 Supports aux communes. Notre schéma de mutualisation sera finalisé avant la fin de l’année. En 2017, il sera harmonisé avec celui aujourd’hui développé par la communauté de communes du Pays des Brières et du Gesnois.

La mutualisation est en marche … Sans attendre la rédaction finale du rapport, des actions de mutualisation sont déjà lancées. Le réseau des secrétaires de mairie et des directeurs généraux des services s’est réuni afin d’étudier une harmonisation des systèmes de gestion financière, de paie et de facturation. Ce réseau a organisé des formations dans le domaine des marchés publics et plus précisément le groupement d’achats et également des formations de secouriste sauveteur du travail auxquels ont participé un grand nombres d’agents communautaires et commu-

naux, et plus particulièrement les agents au contact quotidien de vos enfants. Des conventions entre la communauté de communes et les communes de Bouloire et Thorigné ont été signées afin de permettre l’intervention des services techniques de ces communes sur le domaine communautaire (zone de la Vollerie, maison de santé…). Durant l’été, les repas servis aux enfants accueillis par le service jeunesse ont été préparés par la cantine de Bouloire. Précédemment, ils étaient achetés à un prestataire. Les responsables de nos sept services de restauration scolaire se rencontrent régulièrement afin d’échanger sur leurs méthodes de travail et leurs achats. Encadré par des élus, ce nouveau groupe de travail facilitera notamment l’ approvisionnement en produits locaux de qualité, cette démarche est également encouragée par le Perche sarthois.

Le Plan local d’urbanisme à l’échelle intercommunale (PLUi) Les huit communes du Pays bilurien ont transféré en 2016, à la communauté de communes, la compétence « étude, élaboration, approbation, révision et suivi d’un plan local d’urbanisme intercommunal, de document d’urbanisme en tenant lieu et carte communale ». D’abord encouragée par la réforme du Les problématiques d’urbanisme, d’habi- de Saint-Mars-de-Locquenay ne disposent Code de l’urbanisme en 2010, qui fait suite tat, de déplacements, mais aussi d’environ- aujourd’hui d’aucun document d’urbaau Grenelle de l’environnement, l’élabora- nement, de climat, d’activité économique, nisme. Les autres communes ont des tion des PLU à l’échelle intercommunale va seront dorénavant partagées par les com- documents relativement anciens. se systématiser avec la loi Alur de 2014. Le munes et la communauté de communes. Cette nouvelle dynamique de travail est PLU est un document de planification et de Ce futur PLUi a vocation à valoriser les spé- tout juste amorcée, l’objectif étant de programmation pour organiser l’aménage- cificités communales au sein d’une straté- finaliser le PLUi pour 2019, à l’échelle de la ment du territoire et également l’usage et gie intercommunale avec une vision pros- nouvelle communauté de communes. le droit des sols. pective d’aménagement à dix, quinze ans. Les maires continueront à accorder les autorisations d’urbanisme. Les communes Les moyens Zonage PLU Bouloire humains et du Pays bilurien ont d’ailleurs décidé d’adfinanciers sont hérer, à compter du 1er janvier 2017, au é g a l e m e n t service d’application du droit des sols du mutualisés. En Pays du Mans pour l’instruction des perPays bilurien, les mis de construire… Cette adhésion fait communes de suite au désengagement de l’État dans ce Maisoncelles et domaine.

N° 14 - Octobre 2016

15


Vos prochains rendez-vous en Pays bilurien

SAINT-MARS-DELOCQUENAY Décembre 2016 11 Arrivée du Père Noël par le Comité des Fêtes de St Mars et Volnay à Volnay Février 2017 4 Jambon à l’os par le Comité des Fêtes 15 Crêpes par Générations Mouvement

SAINT-MICHELDE-CHAVAIGNES Novembre 2016 11 Défilé, repas AFN/CATM par Générations Mouvement 13 VTT “La Tony Hurel” par Vélo-Sport Saint-Michel 20 Cyclo Cross - Vélo-Sport Saint-Michel Décembre 2016 3 Sainte Barbe par l’Amicale des sapeurs pompiers

TRESSON Novembre 2016 27 Téléthon par l’association Familles Rurales (randonnée)

N’oublions pas les manifestations importantes de l’année 2017 • La Foire de prinptemps de Thorigné les 18 et 19 mars • Tresson, Très Cirque à Tresson le 13 mai • Les 24 heures de la bille à Saint-Marsde-Locquenay le 20 et 21 mai • La soirée Ciné plein air à Volnay, fin mai début juin • Clôture de saison du Theâtre Épidaure : spectacle décentralisé dans une ferme sur le territoire Bilurien “Fermes en scène” par la Cie Patrick Cosnet (49) sur le Canton le 3 juin • Mains d’art du 1er au 14 juillet à SaintMichel-de-Chavaignes • Les Olympiades du 14 juillet à SaintMichel-de-Chavaignes • Le Marché à l’ancienne à Volnay le 1er week-end d’août • Le Comice à Saint-Mars-de-Locquenay le 26 et 27 août • La bourse aux jouets le 6 novembre par l’association Sur les bancs d’école de Saint-Michel-de-Chavaignes (salle polyvalente école).

D’autres dates sont disponibles sur le site internet de la communauté de communes, page d’accueil, événements à venir :

www.cc-paysbilurien.fr/evenements-a-venir

- Saint-Pavace - 02 43 82 72 00

Novembre 2016 12 Choucroute par le Comité des Fêtes Décembre 2016 4 Téléthon par le Comité des Fêtes et l’association des Parents d’élèves 17 Arrivée du Père Noël par l’association des Parents d’élèves

Octobre 2016 29 Bourse aux vêtements et jouets par Graines de part âge Novembre 2016 18 Loto par le Comité des Fêtes 19 Poule au pot par l’association les 2 pattes Décembre 2016 11 Arrivée du Père Noël par le Comité des Fêtes de St Mars et Volnay à Volnay 11 Marché de Noël Art et Gastronomie par Générations Mouvement

www.imprimerie-numeriscann.fr

MAISONCELLES

Novembre 2016 3 Cinéma 6 Bourse aux jouets et puériculture par le Comité des Fêtes 19 Apéro concert par l’Union Musicale 24 Cinéma 25 Questions pour un après-midi par Générations Mouvement Décembre 2016 6 Marché de Noël par l’association APETHO 8 Repas de Noël - Générations Mouvement 10 Animation par le Foyer Rural 15 Cinéma 19 Thé dansant - Générations Mouvement 22 Noël - Municipalité et Foyer Rural Janvier 2017 7 Galette par l’association AST 13 Concert à la Maison de retraite par l’Union Musicale 14 Galette par l’association AFN 16 Thé dansant - Générations Mouvement 21 Distribution de graines par l’association Jardinier Sarthois Février 2017 6 Choucroute par l’Union Musicale Mars 2017 4 Repas basque par l’association AST 12 Thé dansant - bal masqué par Générations Mouvement 18 et 19 Foire de Printemps et autres animations 23 Concours de belote par Générations Mouvement

VOLNAY

E

Novembre 2016 14 Bal brioche par Générations Mouvement de Coudrecieux à Bouloire Du 26 novembre au 4 décembre Exposition Atelier 3A Décembre 2016 9 Marché de Noël par l’association Parents d’élèves 14 Bûche de Noël - Générations Mouvement 18 Marché artisanal local par l’association Coudre’liens

THORIGNÉ-SURDUÉ

Décembre 2016 4 Téléthon - Association Familles Rurales 11 ou 18 Arrivée du Père Noël par l’association Éclat Février 2017 25 Choucroute par l’Amicale des pompiers

I

COUDRECIEUX

15 Bûche de Noël par Générations Mouvement Mars 2017 27 Repas Bal par Générations Mouvement de St Michel à Bouloire

I

M

P

R

I

M

E

Octobre 2016 15 Théâtre Épidaure, Marionnettes “L’assassin sans scrupules” Cie Art Zygote 29 Soirée Cabaret par le Comité des Fêtes Novembre 2016 4 Cinéma 5 Repas de la St Hubert par le GIC 6 Théâtre Épidaure, Conte mots divers “Le Chemin des Gens” Cie de la Trace 19 Choucroute - Générations Mouvement 25 Cinéma 26 Repas par les Jeunes Agriculteurs 26 Théâtre Épidaure, ciné concert “Sa majesté des mouches” par Laëtitia Shériff Décembre 2016 2, 3 ou 4 Audition école intercommunale de musique du Pays Bilurien 3 Repas de la Sainte Cécile et Sainte Barbe par l’Amical des Sapeurs Pompiers 10 Théâtre Épidaure, chanson “Folie douce et mèche électrique” par Bretelle et Garance 10 Bûche de Noël - Générations Mouvement 11 Spectacle de Noël - le Comité des Fêtes 14 Goûters Contés par la Médiathèque 16 Bébés lecteurs par la Médiathèque 16 Cinéma 18 Arrivée du Père Noël et spectacle “Le Château des légendes” - Comité des Fêtes 20 Cinéma Janvier 2017 6 Cinéma 7 Galette - Amicale des sapeurs pompiers 14 Repas “Tête de veau” par le Comité des Fêtes 21 Cinéma 23 Bal brioche par Générations Mouvement du canton 28 Théâtre Épidaure “Andromaque” par le Théâtre en actes 28 Choucroute des écoles par l’APE des écoles de Bouloire Février 2017 3 Loto du foot par l’USB Foot 14 Crêpes par Générations Mouvement 17 Cinéma 22 Cinéma 27 Repas dansant par Générations Mouvement du canton Mars 2017 2 Théâtre Épidaure, petite enfance “Miam Beurk” par la Cie Jamais 203

4 Soirée Pot au feu par l’Amicale des sapeurs pompiers 6 Repas dansant par Générations Mouvement du canton 10 Cinéma 17, 18 et 19 Concours de Belote par Générations Mouvement du canton 25 Repas pavé de Bœuf frites par le Comité des Fêtes 26 Théâtre Épidaure “Le PCR à l’Ouest” par la Cie Piment Langue d’Oiseau 31 Cinéma

R

BOULOIRE

Bulletin d’informations de la communauté de communes

Bulletin Le Pays Bilurien Octobre 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you