Page 1


ENTRETIEN

E S PAC E S

É L A G A G E

VERTS

CRÉATION

GOURSAUD

SĂŠ basti en Gour saud Po r t . 0 6 8 0 6 8 0 7 0 0 es p ac es ve r ts go ur s a ud@h otm a il.f r

Les Minimes - 4756 route NapolĂŠĂŠon 38220 BriĂŠ et Angonnes

Terrasse ombragĂŠe Repas de groupes

Ets MARQUES FILS MARQ QUES & &fils MARQUES CLIMATISATION POMPES A CHALEUR ENERGIES RENOUVELABLES ELECTRICITE PLOMBERIE CHAUFFAGE SANITAIRE V.M.C. MAINTENANCE 790 Route du Mont Rolland BP 11 38320 BRIE ET ANGONNES

4756 route NapolĂŠon - Les Minimes 38320 BriĂŠ et Angonnes TĂŠl. : 04 76 73 69 07 - Fax : 04 76 72 07 78

TĂŠlĂŠphone : 04 76 08 52 20 Portable : 06 86 18 29 97 TĂŠlĂŠcopie : 04 76 73 69 77 Messagerie : marquesetfils@wanadoo.fr

ElectricitÊ GÊnÊrale Courant fort Courant faible Le Bourg 38320 BRIÉ ET ANGONNES

TĂŠl. : 04 76 72 07 86 Fax : 04 76 73 68 38

Travaux neufs et rĂŠnovation

Opticien Visagiste 148, avenue Jean Jaurès - 38320 EYBENS 04 76 46 20 99 www.vision-unik.com

maçonnerie ÊlectricitÊ

AmĂŠnagement intĂŠrieur et extĂŠrieur

425, route du Souveyron 38320 BriĂŠ et Angonnes TĂŠl. : 04 76 98 12 27 - Portable : 06 73 03 87 30 Email : sarlmorelfreres@orange.fr

SCUBLA - PLOMBERIE     !   

{

Conception & rĂŠalisation de salles de bain clĂŠs en main

}

      !   

         


ditorial L’an passé, à pareille époque, j’étais très heureux d’annoncer l’ouverture de la Maison d’Accueil Spécialisée Le Val Jeanne Rose, qui concrétisait l’un des chantiers remarquables prévus sur la commune au cours du présent mandat. L’établissement réservé à des polyhandicapés adultes fonctionne selon la capacité envisagée et dans une parfaite intégration dans le village. Le 2ème défi de la municipalité, combien important, était celui de la construction du nouveau groupe scolaire, avec le regroupement pédagogique correspondant. Au moment où vous lirez ces lignes, les petits briataux auront préparé leurs cartables et seront impatients de retrouver leurs camarades de classe… et surtout désireux de découvrir LEUR nouvelle école. Que de chemin parcouru entre le moment où la municipalité a décidé le principe de cet extraordinaire investissement et ce lundi 5 septembre 2011, date de la première rentrée scolaire dans des locaux flambant neufs ! Nous avons instruit ce projet de la conception à la réalisation, passant de l’étude préalable de la programmiste au concours d’architecture et à l’appel d’offres auprès des corps de métier, assurant le suivi du chantier, une forte réactivité devant les imprévus et la maîtrise indispensable du calendrier et du coût. Autant de péripéties accaparantes mais en même temps bien enrichissantes.

La mise en œuvre de ce chantier exceptionnel, surtout pour une commune de notre taille, devait également répondre à une capacité financière suffisante, problème sur lequel nous avons travaillé dès 2002. Nous avons pour cela amélioré progressivement nos recettes, restreint nos dépenses, consacré des rentrées foncières et immobilières, le tout en maintenant un effort d’investissements important. Je dois adresser un grand remerciement aux élus municipaux qui m’ont suivi dans la démarche entreprise, mais aussi à l’ensemble des habitants qui ont contribué à travers la fiscalité locale au succès de cette remarquable réalisation. Mes remerciements sont par contre bien plus mitigés vis-à-vis de l’Etat et du Département, car à force de réformes et de restrictions budgétaires, les engagements initiaux en termes de subventions ont fondu comme neige au soleil ! Certaines dotations étant encore en discussion, je ferai le point exact du plan de financement dans notre prochaine édition. Dans l’immédiat, faisons la fête en inaugurant avec fierté, et dans la joie, le groupe scolaire du Barlatier, courant octobre. Il s’agira d’une journée portes ouvertes, bien évidemment avec les officiels, mais aussi - et surtout - avec l’ensemble de la population, afin que chacun puisse découvrir les nouveaux locaux et apprécier à sa juste valeur l’investissement réalisé. Robert MEYER, Maire Réactions, critiques, suggestions, … : gazette@brie-et-angonnes.fr

ommaire

Editorial L’Information de la municipalité Vie communale L’essentiel des délibérations du Conseil Municipal Dossier Intercommunalité Retour sur l’Actu Associations Infos pratiques Etat-Civil

P1 P 2/3 P 4/6

P7 P 8/11 P 12/13 P 14/15 P 17/18 P 20 P 20

La mairie de Brié-et-Angonnes est ouverte au public du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h Tél. : 04 76 73 63 35 Fax : 04 76 72 08 66 mairie@brie-et-angonnes.fr Directeur de la Publication : Robert Meyer Rédacteur en Chef : Yves Markowicz

Impression : imprimerie Notre-Dame 80 rue Vaucanson - 38330 Montbon nnot Imprimé sur papier recyclé 100 % - Encres à base végétale Crédits photographiques : AIDG, P. Chazal, Global X, B. Hidy, E. Hong, L. Roy yer, Y. Markowicz, N. Suze, X. Vigouroux, S. Virieu, mairie de Brié-et-Angonnes Photo de couverture : Ecole du Barlatier


Brèves

2

Dans votre agenda

de la

municipalité

Inauguration Ils sont venus, ils sont toous là… Début octoobre1, faaisons le pari que les premiers motss de la célèbre chanson d’Aznavour colleront parfaiteement avec une participation massive des nombreux invitéés – offiiciels, entreprises en charge du chantier, habitaants de la commune – à l’inauguratiion du groupe scolaire du Barlatier. L’école a finalement été réceptionnée le 8 juillet, avec un petit retard lié à des difficultés techniques de dernière minute. Dans la foulée, les personnels municipaux s’attelaient au déménagement, aidés par des élus. Et fin août, les enseignants étaient dans les murs.

Lundi 5 septembre, ce sera la grande découverte pour les enfants du CP au CM2 : gageons que leurs parents auront de nombreuses questions à leur poser au moment du dîner !

• Vendredi 16 septembre - 16 h / 19 h Consultance architecturale (mairie de Brié-etAngonnes) • Lundi 19 septembre - 20 h Conseil municipal (mairie de Brié-et-Angonnes) • Jeudi 6 octobre - 19 h Réunion consacrée à l’étang des Longs (mairie de Brié-et-Angonnes) • Jeudi 20 octobre - 8 h 30 / 11 h 30 Collecte d’encombrants (parking du Mail) • Mardi 25 octobre - 20 h Conseil municipal (mairie de Brié-et-Angonnes)

Cantine et

garderie

Inscription à l’année ou sur des périodes de deux mois pour la cantine et la garderie : depuis deux ans, les parents d’élèves se sont parfaitement appropriés les for mulaires disponibles en ligne.

1 La date exacte n’était pas encore fixée au moment de la mise sous presse de la Gazette : l’information sera donnée sur le site internet et par voie d’affiche.

Etang des Longs Les lecteuurs de la Gazette connaissent déjà l'espacce naturel des Longs, reconnu d'inttérêêt patrimonial, auquel un article avvaitt été consacré début 2010. Jeuudi 6 octobre, à 19 heures, unee réuunion publiquee aura lieu en mairie, qui traitera de la gestionn du milieu naturel, du plan d'aacccès et de la sécuuriisation du site. Le Conseil Général de l'Isère a inscrit l'étang des Longs au réseau des Espaces Naturels Sensibles isérois, au titre des « petits sites naturels ». Cette zone humide présente en effet plusieurs habitats naturels aquatiques devenus rares sur le plateau de Champagnier, ainsi que des populations remarquables de tritons crêtés et de grenouilles agiles, espèces prioritaires à protéger. Le Conservatoire des espaces naturels de l'Isère (AVENIR) a également observé des oiseaux tels que hérons cendrés, canards colverts ou foulques macroules. Mais cette zone est fragile. L'exiguïté du site est un obstacle majeur à sa préservation. Sa vulnérabilité est accentuée par sa position géographique en enclave dans une zone agricole, dont il reçoit les eaux de ruissellement chargées de terre, d'engrais et de pesticides. Des actions simples peuvent être menées pour le préserver. Une première réunion consacrée à ce sujet s’est déjà tenue avec les agriculteurs riverains le 13 juillet : il s’agissait de définir les contours de la zone protégée autour de l’étang, qui ne sera plus exploitée, et du cheminement piéton permettant d’accéder à la zone protégée. Une convention formalisera les décisions prises et les accords intervenus. La réunion du 6 octobre permettra d’étendre le débat à l’ensemble de la population : avis aux intéressés !

En 2011, la cantine est passée à une facturation mensuelle, celle de la garderie restant bimestrielle. Les quelques problèmes de cadencement rencontrés au début, liés à des dysfonctionnements informatiques, devraient rapidement être résolus, en particulier grâce à la simplification administrative induite par le regroupement scolaire. A l’occasion de cette rentrée scolaire, une fois encore, tarifs des différentes prestations et horaires des garderies – de 7 h 30 à 8 h 30, et de 16 h 30 à 18 h 30 – restent inchangés. Nous rappelons qu’il est possible de procéder à des modifications ponctuelles – inscription ou désinscription – au plus tard 48 h ouvrées avant le jour concerné, en écrivant à cantine.garderie@brie-et-angonnes.fr ou en téléphonant au 04 76 72 06 03. Attention : les démarches trop tardives ne pourront être prises en compte, auquel cas soit les enfants ne seront pas accueillis (inscriptions tardives), soit la facturation sera maintenue (désinscriptions tardives). Rappelons également que le respect des horaires est impératif, la municipalité se réservant le droit de ne plus accepter les enfants dont les parents ne se conformeraient pas à ces règles.


3 de la

Dans 3 semaines, la TNT Mardi 20 septembre, le département de l’Isère passe à la télé tout numérique : la diffusion des 5 chaînes reçues par l’antenne râteau s’arrête, remplacée par la diffusion de ces mêmes chaînes – et de bien d’autres – par la Télévision Numérique Terrestre (TNT) ou tout autre mode de diffusion numérique, satellite, câble, ADSL ou fibre optique. Pour la majorité des briataux, cela ne change rien, ou presque : ceux qui reçoivent déjà la TNT via par une antenne râteau ou une antenne intérieure devront simplement rechercher et mémoriser les nouveaux canaux des chaînes ; ceux qui reçoivent la télévision par l’ADSL, le câble ou le satellite n’auront rien à faire. Par contre, si vous ne recevez pas encore la TNT, il ne vous reste que quelques jours pour vous équiper soit d’un décodeur numérique, ou adaptateur TNT externe, branché sur la prise Péritel de votre télé, soit d’un nouveau téléviseur avec TNT intégrée. Faute de quoi, mardi 20 septembre, vous ne recevrez plus la télévision… ce serait dommage ?

Un radar pédagogique Lors d’une réunion de travail en Préfecture, le 10 juin dernier, le sujet de la sécurité routière a été abordé, notamment le devenir des radars implantés dans le Département de l’Isère. Ceux-ci sont actuellement 28, un nombre qui pourrait augmenter encore en fonction des problèmes d’accidentologie rencontrés. La décision de supprimer les panneaux d’annonce des radars, qui a fait l’actualité au début de l’été, a été définitivement retenue, ainsi que – en contrepartie – l’installation de radars pédagogiques. Ces derniers ne seront pas nécessairement installés à proximité immédiate des radars : ils peuvent être situés à 3 ou 4 km de distance. Ils peuvent également être implantés de façon indépendante sur des secteurs à risques, puisqu’il est prévu une dotation de 30 à 50 panneaux pour l’Isère. La substitution des panneaux devrait intervenir à l’automne.

Pour obtenir les coordonnées d’un professionnel agréé, se renseigner sur les aides financières, en savoir plus sur l’assistance technique offerte aux personnes âgées ou handicapées, téléphoner au 09 70 81 88 18 ou aller sur www.tousaunumerique.fr.

municipalité

Enquête INSEE Depuis de nombreuses années, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques effectue tous les trimestres une enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité. Tous les trois mois, 50 000 logements sont enquêtés, tirés au sort sur l’ensemble du territoire : ils sont enquêtés 6 trimestres consécutifs, la première et la dernière fois par visite au domicile, les enquêtes intermédiaires étant réalisées par téléphone. Les réponses restent strictement anonymes et confidentielles : elles ne servent qu’à l’établissement de statistiques, comme stipulé par la loi de 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Cette enquête permet de déterminer combien de personnes ont un emploi, sont au chômage, ne travaillent pas ou sont retraitées. Il s’agit là de la seule source française permettant d’estimer le taux de chômage selon les règles internationales en vigueur. Elle apporte également de nombreuses informations sur l’état et l’évolution du marché de l’emploi, et fournit des données originales sur les professions, l’activité des femmes ou des jeunes, la durée du travail, les emplois précaires, … C’est enfin une source d’information très importante sur l’évolution des conditions de travail, des parcours professionnels et de la formation des personnes de 15 ans et plus. La participation des enquêtés est fondamentale car elle détermine la qualité des résultats. Si vous faites partie des ménages sélectionnés, vous serez prévenus par un courrier vous informant du nom de l’enquêteur qui prendra contact avec vous au cours des prochaines semaines. Il sera muni d’une carte officielle l’accréditant : merci de lui réserver le meilleur accueil.

Ramassage

scolaire

Les débats du dernnier conseil d’école ont mis en évidence des difficultés difficilement surmontables quant à la mise en place d’un transport scolaire le soir. Le projet de ramassage scolaire a finalement été revu à la baisse, et l’expérimeentation sera limitée au seul transport du maatin. Plusieurs parents ont par ailleurs émis le vœu que la commune affecte un employé à la surveillance des enfants dans le bus. Cette solution n’est malheureusement pas envisageable, faute de personnel disponible à cette heure de la journée. La mise en place du ramassage scolaire est donc conditionnée par la participation de parents d’élèves. Le premier bus devrait être mis en service le lundi 12 septembre. Un premier bilan dans la prochaine Gazette ?


4 communale

Niveaux doubles D’aucuns pensaient que le regroupement scolaire permettrait d’en finir avec les classes à doubles niveaux ? Il n’en sera rien… ou presque ! Le nombre de naissances annuelles est en effet une donnée particulièrement variable. Ainsi, cette année, ils seront 38 enfants à fréquenter les bancs du CM2 – le fameux boom des naissances de 2001 – et seulement 21 en CE1. Des variations qui n’ont pas facilité le travail organisationnel de l’équipe enseignante du Barlatier… A partir du 5 septembre, ce sont 3 classes de maternelle et 6 classes d’élémentaire qui, sauf arrivées ou départs de dernière minute, devraient accueillir 225 enfants. Un nombre d’inscrits en hausse de plus de 7 % par rapport à l’an passé, qui constitue un record historique pour la commune1. Cette hausse concerne moins la maternelle – 77 enfants, soit 2 de plus qu’à la rentrée 2010 – que l’école élémentaire : entre départ d’une génération 2000 peu nombreuse – le boom des naissances sur lequel on avait tant fantasmé a en fait été décalé d’un an… – et arrivée d’un grand nombre d’enfants nés en 2005, celle-ci gagne 14 unités ! Du côté de la maternelle, le grand nombre de nouveaux écoliers – 34, alors qu’ils n’étaient que 19 l’an passé – a amené les enseignantes à répartir les enfants de 3 ans dans 2 classes. Alexandrine Régnat prend en

charge une classe mixte Petite/Moyenne Sections de 25 enfants. Une Petite Section de 28 enfants est confiée à Isabelle Mollard qui, depuis deux ans, enseignait aux enfants du CE2 au CM2 à Tavernolles : grand changement en perspective pour l’intéressée ! Quant à Annick Bournique, elle garde la Grande Section, avec un effectif de 24 enfants. Côté élémentaire, 4 classes à double niveau seront encadrées par un CP – 24 enfants – et un CM2 – 28 enfants – respectivement placés sous la houlette de Claire Valchera, qui quitte la maternelle après de nombreuses années consacrées aux tout petits, et Denis Chambaz. Cécile Sanfilippo retrouve une classe mixte CP/CE1, avec une répartition quasi équilibrée (10 CP, 12 CE1) et Laurence Licinio monte d’un cran, délaissant ses chers CE2 pour les 25 enfants d’une classe de CM1/CM2. Enfin, les deux autres classes - un CE1/CE2 de 24 enfants et un CE2/CM1 de 25 enfants – seront respectivement confiées à Pierre Fourchet – un nouvel enseignant qui rejoindra l’école à la rentrée, et à qui nous souhaitons la bienvenue - et à notre nouvelle directrice d’école, Sylvie Virieu. A quelques jours de leur entrée dans leur nouvelle école, nous souhaitons aux enfants et enseignants - sans oublier les parents d’élèves - une excellente année scolaire.

Brèves Consommer autrement !? En cette période de rentrée, la bibliothèque accueille l’exposition Consommons autrement pour un développement durable. Un travail pédagogique destiné aux enfants et aux adultes, coordonné par la Maison de la Consommation et de l'Environnement de Rennes. Satisfaire nos besoins actuels sans compromettre la satisfaction des besoins des générations futures : tel est le thème décliné tout au long des 14 panneaux de l’exposition. Après une introduction générale, les affiches illustrent toute une série de thématiques, en particulier ce que chacun peut faire. Bois exotique, déchets, déplacements, eau, énergie, entretien, épargne, jardin, nourriture, vêtements et cadeaux, voyages et loisirs : vite à la bibliothèque pour y découvrir ces gestes qui peuvent sauver la planète !

1 Selon nos prévisions, les effectifs devraient retrouver le niveau de 2010 à la rentrée prochaine.

Bienvenue au Barlatier Une nouvelle directrice arrive à l’école du Barrlatier : Sylvie Virieu. Originaire de la région, elle a commencé à enseigner à Grenoble - dans ces écoles considérées comme difficiles où de nombreux jeunes enseignants démarrent leur carrière - avant d’être nommée aux Roches de Condrieu, pas loin de Vienne. Là, elle connut une première expérience de directrice-adjointe, puis de directrice pendant 2 ans. A son retour dans la région grenobloise, elle a exercé à Meylan pendant 17 ans, d’abord à l'école Maupertuis puis à l'école Mi-Plaine, du CE1 au CM2. Enseignante depuis maintenant 32 ans, elle a progressivement mûri le souhait d'une direction d'école. Et quand elle a eu vent de la vacance du

poste de direction à l’école de Brié-et-Angonnes, elle s’est décidée à tenter sa chance. Cette école neuve jouissant d'une fusion d'écoles de 9 classes, dans un cadre assez exceptionnel avec vue sur les montagnes et les vaches à côté de l'école, correspondait à mes attentes. J'ai eu la chance d'obtenir le poste, et mes premières rencontres avec l'équipe enseignante d'un grand professionnalisme, la mobilisation des parents de l'APE et l'accueil chaleureux de la municipalité m'ont convaincue que j'avais fait le bon choix et que chacun avait à coeur la réussite des enfants et leur épanouissement. Elle se donne pour mission de réussir à orchestrer, dans une ambiance de convivialité et de respect, le dynamisme de l'équipe enseignante et des ATSEM

vers une réussite pour les enfants, la confiance des parents dans le professionnalisme des enseignants et leur implication nuancée dans la vie de l'école, et l'appui d'une municipalité efficace pour permettre de remplir au mieux les missions éducatives dans une modernité digne de l'architecture de notre nouvelle école. Un projet qui ne peut que réjouir les briataux, qui lui souhaitent la bienvenue sur notre commune.


5 communale

Bonne route et merci A l’occasion de la fusion des deux écoles de la commune, les deux directrices des écoles du Barlatier et de Tavernolles nous quittent. En ces temps de rentrée scolaire, la Gazette tenait à rendre hommage au travail de Michaëla et Carole. Deux directrices qui, nous n’en doutons pas, laisseront un souvenir prégnant chez les enfants et les parents d’élèves. Nous leur souhaitons plein de réussite et de plaisirs dans la suite de leur vie professionnelle.

Michaëla Courtin

Michaëla Courtin avait fait la connaissance de Brié-etAngonnes et du plateau alors qu’elle cherchait des « spots » pour faire voler des cerfs-volants de combat. L’endroit lui plaisait. A tout hasard, elle mit la direction de l'école du Barlatier sur la liste de 70 voeux que l'on faisait à l'époque, se disant que c'était un poste qu’elle avait des chances d’obtenir car probablement peu attractif : l’école du Barlatier était à l’époque trop petite – 4 classes – pour que sa directrice obtienne une décharge afin de s’occuper des tâches administratives. Qui plus est, il s’agissait d’une école primaire, c’est-à-dire

réunissant maternelle et élémentaire (2 classes de chaque) : encore plus de travail en perspective. Et puis le poste n’était pas officiellement vacant au mouvement… La chance a fait le reste ! A son arrivée, en septembre 1999, une classe de maternelle occupait les deux salles du rez-de-chaussée de l’ancienne école (celles qu’occupaient la garderie et la bibliothèque de l’école jusqu’à l’été dernier), et l'autre un préfabriqué. Les effectifs de chaque classe étaient faibles : généralement moins de 20 élèves en élémentaire. Beaucoup d'enfants étaient cousins. Du coup, il y avait une véritable ambiance familiale, particulièrement dans la cour où les grands jouaient avec les petits. Et lorsqu'un petit se blessait, il y avait tout de suite un grand pour venir s'occuper de lui. Michaëla eut un véritable coup de cœur pour cette petite école, où tous les enfants passent entre les mains de tous les enseignants, où les enseignants connaissent tous les enfants et tous les parents. Au début des années 2000, l'école a commencé à grossir, et les ouvertures de classes se sont enchaînées : 3 en 4 ans ! Heureusement, bien que l'école ait doublé de taille, elle a gardé son caractère, l’ambiance a perduré, petits et grands continuant à jouer ensemble. Durant toutes ces années, il y a eu énormément de moments forts, notamment avec les enfants qui lui laissent de superbes souvenirs. Certes, il y a également eu des moments difficiles… mais le cerveau est bien fait, il efface les mauvais souvenirs, ou ne garde que la trace d'une anecdote. La réforme de la loi sur les retraites, les perspectives de futures évolutions à l’horizon 2013, ... elle s’est dit qu'il valait mieux tenir que courir, et que prendre sa retraite avec un peu d'argent, c'était mieux qu'avec pas grand chose... ! Du coup, elle va en profiter pour rebondir et découvrir d'autres domaines. D’abord la réfection d’un bâtiment dans sa totalité : électricité, plomberie, isolation, ... Et en parallèle, elle envisage de se lancer dans la menuiserie mais aussi dans l'organisation d'évènements ludiques - type jeux grandeur nature - pour des anniversaires, des fêtes, ... Bref, une retraite active !

Carole Villedieu

Carole Villedieu a été nommée à l’école de Tavernolles en 2003. Auparavant directrice d'une école maternelle de 2 classes dans le Nord Isère, elle conjuguait ainsi rapprochement vers son domicile et goût affirmé pour les petites structures. Dès sa nomination, elle a travaillé à fédérer les 2 classes de l’école, afin de créer un lien fort entre les élèves du CP jusqu'au CM2. Et ça a plutôt bien fonctionné, comme en témoignait la vie dans la cour de récréation… sans compter les petits de la crèche qui partageaient la cour, ou les anciens élèves qui revenaient à chaque manifestation festive. De son passage sur la commune, Carole dit qu’elle gardera surtout le souvenir des relations avec les parents d’élèves, marquées par la convivialité et la confiance, qui ont permis aux enseignants d’exercer leur métier dans la bonne humeur et le respect. L'école s'est par ailleurs inscrite dans le réseau associatif local : bibliothèque municipale, travail en partenariat avec l'association Un enfant Un livre, l’ESV Rugby ou l’USJC Tennis. Aujourd’hui, cette habitante du Grésivaudan a enfin obtenu un poste plus proche de chez elle, à l’école de Biviers. Du coup, elle pourra emmener son petit Tom à l’école, le matin, et penser à agrandir sa famille…

Internet = danger Utilisation des réseaux sociaux par des prédateurs sexuels, désinformation et manipulation, arnaques en tout genre, … : Internet, le réseau mondial unanimement encensé pour ses 1001 potentialités, a également permis le déveloopppemeent de noouvelless formes de délinquance, regroupées sous le vocable de cybercriminalité. Des menaacees trop souvvent méconnues des utilisateurs, enn particulier les pluss fragiles, jeunes, personnes âggées ou en diffficullté sociale. Pour tout savoir sur ce dossier, jeuddi 29 septembre à 20 h 30, au Maill, lee CCAS propose une conférence-débat consacrée à Inteernet et ses dangers. Trois invités pour cette soirée : • Eric Arnoux, ancien enquêteur de la gendarmerie spécialisé en technologie numérique (réserviste de la gendarmerie), expert judiciaire ;

• Philippe Mourrat, conseiller municipal, réserviste de la gendarmerie, référent intelligence économique ; • une psychologue. Partant d’exemples précis, la conférence évoquera les différentes formes de cybercriminalité : les atteintes aux biens, qui regroupent les fraudes à la carte bleue sur Internet, la vente d'objets volés ou contrefaits, l’encaissement d'un paiement sans livraison de la marchandise et autres escroqueries, le piratage d'ordinateur, la gravure pour soi ou pour autrui de musiques, films ou logiciels ; les atteintes aux personnes, à savoir la diffusion d'images pédophiles, de méthodes pour se suicider, de recettes d'explosifs ou d'injures à caractère racial, la diffusion auprès des enfants de photographies à caractère pornographique ou violent, les atteintes à la vie privée.

Certains mots qui font aujourd’hui partie du vocabulaire courant des internautes – spam, phishing, … – seront explicités, tout comme les avantages qu’apportent l’étendue, la vitesse et l’anonymat du réseau à des pratiques aussi diverses que délinquance financière, intelligence économique et espionnage, diffamation et incitation à la haine raciale, pédopornographie, voire trafics en tous genres, assassinats et viols. Les différents textes de loi seront bien évidemment présentés, afin d’évoquer les systèmes de protection des citoyens. Une attention particulière sera apportée aux tchats, réseaux sociaux et autres mondes virtuels, tellement utilisés par les jeunes… et les moins jeunes !


6

Découvrir le shiatsu

communale

Connaissez-vous

Lisbeth Salander ?

Si la réponse est oui, alors, vous faites partie de ces millions de lecteurs qui ontt été captivés par les 3 volumes de Millenium, le fantastique thriller écrit par le suédois Stieg Larsson. Dans le cas contraire, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : vous ruer à la Bibliothèque municipale pour y emprunter ces livres qui vous feront veiller fort tard, tant leur lecture est captivante, et même addictive !

Que diriez-vous de découvrir le shiatsu et le massage aux huiles essentielles ? De goûter à la sensation d’un relâchement profond, d’une reconnexion avec vous-même ? D’origine japonaise, le Shiatsu est une discipline holistique basée sur des pressions avec les doigts et des étirements. Il est destiné à maintenir et à améliorer le bien-être et le confort. Le massage aux huiles essentielles, lui, allie l’art du massage et les bienfaits apaisants de l’aromathérapie. Rebecca Skillman et Sonia de Bernardy, diplômées de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel, et Anna Petrera, diplômée en sophrologie caycédienne, vous proposent une séance de découverte de 30 minutes, samedi 8 octobre de 9 h 30 à 12 h 30, au 71 chemin des Bourins, à Tavernolles.

Et tant que vous y serez, ne vous limitez pas à Millenium. D’autres lectures, tout aussi passionnantes, vous attendent sur les rayonnages de la bibliothèque, des auteurs, des émotions, des sonorités langagières, … Et pour les enfants, un secteur aménagé pour pouvoir feuilleter des ouvrages et commencer leur lecture pendant que leurs parents choisissent les livres qui les accompagneront au cours des semaines à venir.

Renseignements et inscription au 06 78 05 33 68 ou en écrivant à sodbds@msn.com.

Journées du patrimoine Samedi 17 et dimanche 18 septembre, pour les 28èmes Journées Européennes du Patrimoine, Briéet-Angonnes se met en trois : chapelle des Angonnes, église ett expossition. Des visites commentées de la chapelle seront organisées tout au long du week-end, de 14 à 18 h (départ toutes les heures). Il en sera de même pour l’église, mais uniquement le samedi. Et la mairie accueillera une exposition patrimoniale de la miseptembre à la mi-octobre. On a retrouvéé le cardinal Le Camus ! C'est le portait du cardinal Étienne Le Camus, évêque de Grenoble de 1671 à 1707, qui accueillera cette année les visiteurs de la chapelle des Angonnes. La toile du XVIIème siècle est aimablement prêtée par une famille du plateau de Champagnier. Les visites pastorales du célèbre cardinal, effectuées en 1672 et en 1684, permettent aujourd'hui aux historiens de connaître le descriptif de l’ancienne église paroissiale des Angonnes, rattachée à Brié à la Révolution. La relation de ces visites, à Brié-etAngonnes et ailleurs, fait l’objet d’un ouvrage écrit par Michel Vial et édité par les Amis de l’Histoire du Pays Vizillois, un livre qui sera officiellement lancé à l’occasion de ces Journées. Église Saaint Piierre On doit reconnaître que la structure architecturale extérieure du bâtiment religieux qui jouxte la mairie de Brié-et-Angonnes n'inspire pas grand intérêt aux

passants ! Et pourtant fondé en l'an de grâce 432 de notre ère, profondément remanié au cours des siècles, notamment au Moyen Age et aux XVIIIème et XIXème siècles, l'édifice d’origine paléochrétienne a retenu l'attention des différentes municipalités, du Conseil Général de l'Isère et de la paroisse. Il a bénéficié depuis 1985 d'une restauration progressive des façades extérieures. D’autres travaux ont concerné la toiture en ardoise en 2002 – une girouette représentant un coq a été installée à cette occasion sur le clocher –, les peintures intérieures refaites deux fois en l'espace de 20 ans – et la sacristie, dont la voûte en pierre menaçait de s'effondrer en 2009. Depuis 2010, de généreux donateurs ont permis d’entreprendre la rénovation des statues, aujourd'hui disposées sur les autels latéraux. Enfin, en 2011, des insectes xylophages ont été délogés des boiseries et autres meubles, grâce à une aide exceptionnelle de paroissiens désireux de conserver un patrimoine de qualité. Pour valoriser ces efforts et transmettre la valeur patrimoniale de l'église et de son contenu, des visites

commentées seront proposées aux amateurs d’art religieux et de patrimoine : un évènement à ne pas manquer ! La parole du territoire revient chez nous Inaugurée à la salle du Mail, l’an passé à la même occasion, l'exposition Mémoire d'hier pour une terre à partager a depuis sillonné les terres du Sud Grenoblois, de la Matheysine et de l’Oisans. Elle finira son parcours itinérant à la mairie de Brié-et-Angonnes, où elle sera proposée au public du 15 septembre au 14 octobre, pendant les heures d'ouverture du bâtiment. L’exposition ne se contente pas de porter un regard nostalgique sur des temps pas si lointains, mais souhaite s’appuyer sur le passé pour éclairer notre futur. Un thème encore plus actuel que l’an passé, alors que les grandes manœuvres de recomposition des communautés de communes ont commencé.


7 du conseil municipal L’intégralité des comptes-rendus de séance est consultable sur le site internet (www.brie-et-angonnes.fr/votre-mairie/municipalite/comptes-rendus-du-conseil/) ou en mairie.

■■■

Séance du 5 juillet 2011

• Participation aux frais de scolarisation de neuf enfants de la commune accueillis à l'école d'Herbeys Mme le Maire d’Herbeys sollicite une participation financière pour les élèves de la commune scolarisés à l’école d’Herbeys. Le montant de la contribution a été fixé à 4 334 C nets, soit 474,43 C par enfant. Vote à l'unanimité • Demandes de subventions sur travaux communaux L'adjoint en charge des travaux, Bernard Charvet, présente les dossiers de travaux et de demandes de subventions qui seront examinés dans le cadre du contrat territorial de l'agglomération grenobloise, au titre de la programmation 2012 : - travaux de sécurisation des Angonnes, deux tranches fonctionnelles retenues : aménagement routier du virage de la chapelle, pour un coût de 128 800 C HT, et sécurisation des scolaires et piétons, pour un coût de 100 000 C HT ; - aménagements sécuritaires de la RD5, au niveau du Barlatier, du Charbot et du chemin des Grandières, pour un montant total de 139 980 C HT ; - assainissement du Bourg, dans le secteur de Brié-Bas, pour un coût de 280 000 C HT. La collectivité s’engage à respecter les critères d'éco-conditionnalité adoptés par le Conseil Général de l'Isère, notamment par la maîtrise des déchets de chantiers et le réemploi des matériaux. Vote à l’unanimité • Intégration d'une voirie dans le domaine privé de la collectivité Par délibération en date du 30/05/2011, le Conseil Municipal a approuvé le déclassement de l'ancienne voie communale n°25, dite chemin du Barlatier. Il convient d'intégrer cette parcelle dans le domaine privé de la collectivité avant de la vendre au promoteur en charge de l'opération immobilière de Bouchain. Vote à l’unanimité

• Avancements de grade d'agents communaux Les fonctionnaires qui ont une valeur professionnelle suffisante pour être promus sont inscrits par ordre de mérite sur un tableau d’avancement. C’est à partir de ce tableau que l’employeur désigne les fonctionnaires qui bénéficieront d’un avancement de grade. Le Maire propose de nommer Valérie Hernandez et Valérie Merle sur les grades respectifs d'ATSEM principale 2ème classe et d'adjointe administrative principale 2ème classe. Vote à l’unanimité • Modification des contrats de travail d'agents du service scolaire Dans le cadre de la nouvelle organisation du groupe scolaire, le planning de travail des agents du service scolaire a été revu. L'élaboration de l’organisation fonctionnelle du service dans les nouveaux locaux s’est faite en prenant en compte le souci de maintenir les contrats de travail existants. Quelques réajustements seront cependant apportés aux contrats actuels. L’ancien poste de travail de 1 152 heures annuelles occupé par Christiane Vil a, adjointe technique 2ème classe est supprimé, et un nouveau poste de 1 296 heures annuelles est créé, qui intègre la mise en œuvre des animations prévues au sein de la garderie de la cantine et des garderies périscolaires du matin et du soir. Par ailleurs, pour pallier l'absence d'une des ATSEM, en congé maladie, la collectivité fera appel au service de remplacement du Centre de Gestion de l'Isère. Vote à l’unanimité • Convention de coordination entre les polices municipales de Brié-et-Angonnes et de Jarrie Le Maire propose de conventionner entre les polices municipales de Brié-et-Angonnes et de Jarrie. Les deux polices auraient vocation, dans le respect de leurs compétences propres, à intervenir en matière de contrôle des excès de vitesse. Conformément aux dispositions de l'article L2212-6 du Code Général des Collectivités Territoriales, la convention précisera la nature et les lieux des interventions du Policier municipal. Elle déterminera les modalités selon lesquelles ces interventions seront coordonnées. Elle sera soumise pour approbation à M. le

Procureur de la République, et pour validation à M. le Préfet de l'Isère. Vote à l’unanimité • Avis sur le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale En application de la loi du 16/12/2010 relative à la réforme des collectivités territoriales, le projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale de l'Isère a été présenté à la Commission Départementale de Coopération Intercommunale le 22/04/2011. Il a été adressé par la suite aux communes et intercommunalités concernées pour délibérer et exprimer un avis sur le projet proposé. En ce qui concerne le Sud Grenoblois et les communes adhérentes, il leur appartient de donner un avis au projet de fusion de la Communauté de communes du Sud Grenoblois, de la Communauté de communes du Balcon Sud de Chartreuse et de la Communauté d’agglomération Grenoble Alpes Métropole et l’extension aux communes de Chamrousse, Saint Martin d’Uriage et Miribel Lanchâtre, moins la commune de Laffrey qui serait rattachée à la Communauté de communes de la Matheysine. L'avis du Conseil Municipal doit porter sur la modification de périmètre de l'EPCI à fiscalité propre dont nous sommes membres, sans nous prononcer ni sur le projet de schéma dans sa globalité ni sur les orientations envisagées. Par ailleurs, l'assemblée municipale doit également s'exprimer sur la dissolution éventuelle de trois syndicats intercommunaux. A ce sujet, il est proposé les solutions suivantes : • dissolution acceptée du Syndicat Intercommunal des Eaux des Mansardes, sous réserve que les captages d'eau et des installations reviennent à la collectivité ; • dissolution acceptée du Syndicat Intercommunal de Brié Herbeys Assainissement, au profit de la Métro, compétente en matière d'assainissement ; • pour le Syndicat Intercommunal de la Maison Forestière de Vaulnaveys, la collectivité s'alignera sur la position de la commune de Saint Martin d'Uriage, gestionnaire du bâtiment. Le Maire met au vote les deux points inscrits à l'ordre du jour. Vote à la majorité (9 pour, 7 contre, 1 abstention)


8

Le groupe scolaire du Barlatier D’ici quelques semaines, Brié-et-Angonnes inaaugurrera offficcielleement sa noouveelle école. Dès la rentrée, lundi 5 septembre, tous les enfaants scollariisés suur la communee pourront profiter d’une salle de sports adaptée à leuurss beesoins, prrèss de 1500 enffants du CP au CM2 découvriront un superbe bâtiment scollairee, et une canttine moderne ett spacieuse – et insonorisée ! – pourra accueillir, en unn seull service, enncoree plus d’’enfantts que les années passées. En attendant les festivitéss de l’inaaugguraation, nous voous proopoosons de découvrir le groupe scolaire du Barlatier.

Un long cheminement Dès la fin des années 80, la question avait été abordée. Mais, face à l’importance du projet et son coût prévisionnel, le Conseil Municipal issu des élections de 1989 avait préféré favoriser d’autres priorités. En février 2001, le Conseil Municipal autorise le Maire à entreprendre les démarches nécessaires à la récupération par la commune d’une partie d’un terrain appartenant à Madame Besson-Departe. Et en 2002, passées les élections municipales, le nouveau Conseil décide le regroupement des enfants scolarisés sur la commune au sein d’un établissement unique. Mais un tel projet a un coût, que les finances municipales ne peuvent, à l’époque, supporter. Sous l’impulsion du Maire-adjoint de l’époque, Robert Meyer, les premières années du mandat municipal sont donc consacrées à leur renflouement, afin de disposer d’une capacité d’autofinancement en rapport avec l’ampleur de l’objectif. En attendant, courant 2002, les parents d’élèves sont appelés par le conseil d’école à s’exprimer via une enquête qui enregistrera 85 % de réponses. Les briataux sont partagés : 39 % pour le statu quo, 41 % pour un regroupement avec construction, 14 % pour la séparation géographique entre maternelle à Tavernolles et élémentaire au Barlatier. Côté enseignants, les partisans du statu quo sont majoritaires. En 2005, un diagnostic préalable à la

restructuration du pôle éducatif de Brié-etAngonnes est effectué par Rémy Guyard, architecte du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement). Après avoir rapidement évacué la possibilité d’une extension de l’école de Tavernolles, il propose soit l’extension du bâtiment abritant les deux classes de primaire du Barlatier, une solution qui s’avère particulièrement difficile à mettre en œuvre, soit la construction d’une nouvelle école. Celle-ci devra abriter des salles de classes en nombre suffisant pour pouvoir parer à une éventuelle accélération démographique, ainsi qu’une cantine et une salle de sports. C’est la seconde solution qui est adoptée par le Conseil Municipal, lors de sa séance du 6 décembre 2005 : un nouveau complexe scolaire sera construit sur le site du Barlatier. Le 17 janvier 2006, le Maire présente aux parents d’élèves le projet de la municipalité. En mars, la société Edifice Programme est choisie pour la confection du dossier de préprogrammation du regroupement scolaire. Pendant plus d’un an, la programmiste, Dorothée-Lan Rabec, va analyser les besoins, étudier la faisabilité du projet et rédiger le programme de l’opération. Un travail impressionnant, dont elle dévoile le résultat lors d’une seconde réunion publique, au printemps 2008. En une soixantaine de pages, elle définit dans leurs moindres détails objectifs, besoins, contraintes, … Le cadre est mis en place, reste à le mettre en image : ce document

servira de base pour le concours d’architectes. Mais pour construire, il faut un terrain, et les négociations sont difficiles. Elles débouchent finalement sur un projet d’échange de terrains : la commune propose 60 814 m2 de parcelles cultivées et pâturages en échange des 10 000 m2 nécessaires à la construction de l’école. Malheureusement, le décès subit de la propriétaire va retarder la conclusion de l’accord : il va falloir attendre le règlement de la succession. Désireuse d’avancer, la municipalité décide cependant, après avis du service juridique de l’Agence d’Urbanisme de la Région Grenobloise, d’engager immédiatement une procédure juridique de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) et de procéder en parallèle à la nécessaire mise en compatibilité du POS, le terrain choisi ne permettant pas la réalisation du nouveau bâtiment scolaire. L’enquête publique se déroule du 7 janvier au 7 février 2008. Dans ses conclusions, le commissaire enquêteur désigné par le Tribunal Administratif de Grenoble donne un avis favorable au projet de construction du nouveau groupe scolaire avec sa voie de desserte en raison de son caractère d’intérêt général et en l’absence d’opposition soulevée du public. En mai, le Conseil Municipal décide donc de poursuivre la procédure d’expropriation en parallèle des négociations engagées avec les propriétaires fonciers concernés par le projet.


9 Le 30 septembre 2008, la succession de la famille Departe est réglée. Dès le lendemain, l’héritier du terrain, M. JeanDaniel Departe, donne un accord de principe pour céder à la commune le tènement immobilier sujet à la DUP, dans le cadre de l’échange amiable de parcelles de terrain communales prévu initialement. La commune surseoit immédiatement à la procédure de DUP ; le compromis d’échange de terrains sera signé le 24 mars 2009. Décidé par le Conseil Municipal de mai 2008, le concours d’architecture se déroule entre octobre 2008 et mars 2009. Dans le cahier des charges, on peut lire : • construction d’un groupe scolaire composé de deux espaces, l’un destiné aux élèves de l’école élémentaire – 8 salles de classes, une bibliothèque, une salle des maîtres et un bureau de direction, des sanitaires adultes et enfants séparés, un accès direct sur la cour de récréation – et l’autre partagé avec les maternelles – garderie, restaurant scolaire, salle multisports avec vestiaires, rangements et sanitaires –, ce dernier ayant une liaison couverte avec l’école maternelle ; • le restaurant scolaire, au sein duquel seront distinguées deux zones différenciées pour les élémentaires et les maternelles, devra pouvoir accueillir au moins 120 enfants en un seul service ; • afin d’augmenter la capacité de stationnement des véhicules et de faciliter la circulation, une voie de desserte à créer longera l’école maternelle existante et la nouvelle école élémentaire, en sens unique, avec débouché sur le chemin rural situé en fond de parcelle, et trente places de stationnement en épis seront créées le long de cette voie, dont certaines en dépose minute ; • obligation de réaliser un bassin de rétention. Le 21 avril 2009, le Conseil Municipal valide le choix de l’atelier Alain Rimet en tant que Maître d’oeuvre du projet ; le contrat sera signé le 22 juin. Suivront les démarches obligatoires pour un projet de cette ampleur : avis public d’appel à la concurrence, notification du marché. Le permis de construire est délivré en février 2010. Et début mai 2010, les premières

pelleteuses passent à l’action : le chantier scolaire est - enfin ! - lancé. Lors de la réunion de 2008, le Maire avait annoncé une ouverture du nouveau complexe scolaire à l’horizon 2010… les délais ont été presque respectés !

BBC Un Bâtiment Basse Consommation est un ouvrage dont la consommation conventionnelle en énergie primaire pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires techniques (pompes, ...) est inférieure de 50 % à la consommation réglementaire. Les grands principes pour atteindre cet objectif sont : une conception bioclimatique de l'édifice (compacité, orientations, traitement des façades par orientation, apport de lumière naturelle), qui permet d'approcher à moindre coût cet objectif ; une assez forte isolation thermique ; une parfaite étanchéité à l'air de l'enveloppe extérieure et des réseaux ; une bonne performance des équipements techniques. Doubles et triples vitrages, isolation maximale, ventilation double flux avec récupérateur d’énergie à haut rendement, chauffage par pompe à chaleur air/eau, planchers chauffants basse température, puits de lumière, … : la question énergétique a été au premier plan de la conception, puis de la réalisation de l’école du Barlatier. Celle-ci bénéficie naturellement du label BBC.

La Gazette profite de ces lignes pour féliciter Marina pour l’heureux événement survenu courant août. Un bébé et une école : 2011, quelle année !

Merci à eux Architectes, entreprises, élus chargés du suivi du chantier : l’école est leur œuvre, et la Gazette tient à leur rendre hommage.

Les architectes Alain et Marina : ils ont pensé l’école, coordonné le travail des 7 bureaux d’étude (structure bois, structure béton armé, thermique/fluides, acoustique, VRD, cuisine, économiste), puis dirigé le chantier de main de maître. A tous les deux, et à tous leurs collaborateurs, un grand, un énorme MERCI pour cette magnifique école !

Dans la région, quand on pense architecture bois, le nom d’Alain Rimet vient naturellement à l’esprit. En témoignent plusieurs de ses réalisations dans les environs : une école maternelle à Fontaine, la piscine de Livet-Gavet, ou la requalification de la MJC Picasso, à Echirolles. Et bientôt commencera le chantier de l’Ecole de la 2ème Chance, à Grenoble.

Au sein de l’équipe d’Alain Rimet, c’est une jeune et talentueuse architecte qui, dès la conception, a eu en charge la responsabilité du chantier : Marina Dalmas. L’école porte sa « patte », en particulier pour tout ce qui concerne l’ambiance, les couleurs, …, bref tout ce qui différencie une école de n’importe quel autre bâtiment !

Quelques chiffres SHON : 2180 m2 / SHOB : 4487 m2 Ossature bois : 216 dm3 de bois par m2 de SHON1 Etanchéité à l’air (débit de fuite sous dépression) : Q4pa-surf = 0,472 Coût total : 4 096 431 C HT 1 Suivant la classification établie par le Comité National pour le Développement du Bois, les bâtiments d’enseignement sont classés en 3 groupes selon la quantité de bois utilisée. Le groupe 3 correspond à 60 dm3/m2 SHON au minimum… un volume de bois plus de 3 fois inférieur à celui utilisé au Barlatier. 2 Le test d'infiltrométrie permet de mesurer la quantité d'air rentrant dans un bâtiment et de situer les fuites d'air (hors systèmes de ventilation). Pour l’obtention du label BBC-Effinergie, le Q4Pa-surf maximum est fixé à 0,6 m3/h/m2.


10 Les entreprises Elles sont 13… un chiffre qui a peut-être porté chance au chantier ? Elles viennent essentiellement de l’agglomération grenobloise, mais aussi du sud du département ou de Savoie. Merci aux entreprises EUROVIA (terrassement et VRD), Lagier (maçonnerie), Manca (structure bois, isolation, bardage, couverture et zinguerie), SEI (étanchéité et végétalisation), Berriat Bâtiment (menuiseries bois intérieur et extérieur), SAIT (plaquiste), Mignola (chapes, carrelage et faïence), Rastello (sols souples), Bossant Lovera (peintures), Chorier (serrurerie et menuiseries métalliques), CEGELEC (électricité), CISEPZ (plomberie, chauffage, ventilation), RAF (cuisiniste).

Les élus Dès le concours d’architecture, le Maire s’est entouré de trois élus chargés de suivre de près le chantier scolaire : Bernard Charvet, Maire-adjoint en charge des travaux, René Sestier et Dominique Jail. Et quand on dit suivi, ce n’est pas rien…

Fin juillet, le mobilier des classes n’attendait plus que le grand ménage de fin de chantier pour être mis en place.

Dans la journée, la lumière apportée par les puits de lumière suffit à éclairer le couloir qui dessert le bâtiment scolaire, chacun des 4 ensembles de 2 classes étant repéré par un code couleur au niveau des portes intérieures et extérieures.

La cantine scolaire pourra accueillir chaque jour, en un seul service, jusqu’à 150 enfants : à droite, le coin des maternelles, plus intime, avec des claustras ; à gauche, parallèle à la baie vitrée, le secteur des élémentaires.

Depuis 16 mois, Bernard et René ont passé une bonne partie de leur temps sur le chantier scolaire : celui-ci portera définitivement leur marque ! Des locaux techniques haut de gamme et spacieux, des équipements modernes, un cheminement linéaire de l’arrivée des repas à l’évacuation des déchets afin de simplifier la mise en œuvre des règles d’hygiène : les « dames de la cantine » vont bénéficier de conditions de travail idéales.

Professionnel reconnu, Dominique fait profiter la commune de son expertise technique dans le domaine du bâtiment.


Le bassin de rétention

Tracés de mini-handball dans le sens de la longueur et pour des jeux de balle en petit effectif dans le sens de la largeur : la salle de sports accueillera les élèves en journée et les activités sportives associatives hors temps scolaire.

La vaste cour en enrobé donne du côté sud du bâtiment scolaire, caractérisé par des avancées de toit destinées à protéger les classes du chaud soleil estival.

11

Au cours du 1er semestre 2008, l’entreprise SOGREAH était missionnée pour étudier, entre autres, l’assainissement pluvial lié au projet scolaire, dans un secteur du Barlatier fortement urbanisé.

L’étude préconisa la construction d’un bassin de rétention, afin de répondre aux dispositions de la Loi sur l’eau de 1999, de compenser l’urbanisation actuelle et future, d’améliorer la situation actuelle en terme d’assainissement pluvial dans la zone, de gérer le risque d’inondation supplémentaire engendré par le projet et d’assurer la sécurité des usagers de la nouvelle desserte. Après la réalisation de sondages géotechniques en janvier 2009 par la société FONDASOL, volume utile - 400 m3 - et emprise totale au sol - 1 400 m2 - étaient définis. Après consultation publique, les travaux de création du bassin ont été confiés à la société MTM INFRA et suivis par Cyrille Courdavault, la société ayant également effectué les travaux d’aménagement du chemin de Léva.

Au fond de la cour herbagée de la maternelle, une rampe en pente douce, protégée par un auvent, mène à la cantine et la salle de sports.

Côté est, un plateau sportif permettra aux enfants de s’initier au sprint et aux sauts en hauteur et en longueur.

Réalisé pour un coût de 240 000 C HT, le bassin aura également une double vocation pédagogique. Le pourtour sera aménagé de façon à ce que les enfants puissent s’y adonner à la pratique du cross ; la partie sud du bassin, plus basse, restera immergée toute l’année et servira de lieu de vie pour de nombreux insectes et batraciens. Ces derniers manifestent déjà bruyamment leur présence et leur bien-être depuis plusieurs mois : pour eux, la rentrée, c’est déjà du passé, artisans et visiteurs peuvent en témoigner !

La façade nord du bâtiment scolaire affiche elle aussi le code couleur.


12

Collecte d’encombrants

Ça va turbiner… SIEC ! Gérer l’eau potaable au quotiidien nous sensibilise à la fragilité de notre environnement. C’est donc toout naturellement que la gestiion du SIEC - Syndicat Intercommunal des Eaux de Casserousse - s’inscrit dans une démarche durable et écologiquement respectuueuse. Aujourd’hui, le SIEC franchit une nouvelle étape en se lançant dans un projet de microcentrale électrique : puisque notre eau potable est captée sur les hauteurs de Saint Martin d’Uriage, pourquoi ne pas utiliser l’énergie déjà présente dans l’eau sous forme d’énergie potentielle pour la transformer en énergie électrique ? Il s’agit ici d’utiliser la montagne, la vitesse qu’elle imprime à notre eau, pour alimenter une turbine et produire de l’énergie électrique. L’eau continuera ensuite son cheminement habituel et ira alimenter les réservoirs. Une étude technico-économique a été confiée à un cabinet spécialisé. A partir de données topographiques et de l’historique des débits relevés sur de longues périodes, la faisabilité technique du projet a pu être démontrée. Le dimensionnement réalisé a été optimisé pour les conditions rencontrées sur le site. Le projet prévoit une production annuelle de 336 MWh. la turbine, une roue Pelton de 40 cm de diamètre en inox alimentaire, sera située en dessous d’une chute de 385 mètres, avec un débit de 28 litres par seconde. En aval de la turbine, un générateur de 55 kW tournera à 1500 tours par minute.

Le montant des investissements s'élève à 297 500 C HT. La durée du contrat d'achat par ERDF est de 20 ans, au tarif de 9,13 centimes du kWh ; les subventions de la région Rhône Alpes et l’ADEME sont respectivement de 111 000 C et 55 000 C HT. Sans tenir compte des frais financiers, le retour sur investissement devrait donc être d’environ 6 ans. La microcentrale devrait être mise en service début 2012. Le SIEC espère par ailleurs que cette expérience acquise en matière d’énergie renouvelable conduira d’autres collectivités de montagne à investir dans la production d’énergie électrique de façon économique, sans impact sur le milieu naturel et sans production de gaz à effet de serre. Un investissement rentable pour l'avenir, et pour l'environnement !

Ils encombrent vos caves, garages, apparteementss, jardins, … Pourtant, il est possible de vous en débarrasser facilement ! Jeudi 20 octobre, de 8 h 30 à 11 h 30, la Communauté de communes du Sud Grenoblois propose aux briataux de se débarrasser des déchets et/ou objets encombrants (à l’exclusion de tout autre type de déchets). Cette prestation s’organise en deux équipes : ■ une qui stationne en un point de collecte central, sur le parking du Mail, et réceptionne les encombrants apportés par les habitants ; ■ une pour les personnes ayant des difficultés à transporter leurs encombrants, qui effectue une collecte en porte-à-porte chez les habitants - 10 au maximum - qui se seront inscrits préalablement en indiquant la nature de déchets à enlever (inscription en mairie, au plus tard le lundi 17 octobre). Un service de collecte gratuit, à deux pas de chez vous : il serait dommage de ne pas en profiter… Plus besoin d’aller jusqu’à la déchetterie ! Et ce d’autant que le service est proposé deux fois par an sur Brié-etAngonnes, et tous les jeudis dans d’autres communes des environs (consulter le site internet du Sud Grenoblois pour en savoir plus). Sont concernés le mobilier, les appareils électroménagers, cycles, sanitaires, …, en état ou hors d’usage. Pour tous les autres déchets, reste la solution de la déchetterie intercommunale de Vaulnaveys. Lors de la collecte, l’association Ozanam récupère objets et meubles en bon état, puis les revend à des prix accessibles afin de permettre entre autres aux personnes en difficulté de s’équiper. En donnant vos encombrants, vous faites donc également un geste solidaire, et évitez le gaspillage inutile ! Quant à ce qui n’est pas récupérable, direction la déchetterie où les déchets seront éliminés ou recyclés, selon les cas.


13

Fêtes révolutionnaires

Brèves Médecins de garde Depuis 18 mois, les médecins du secteur travaillent, en coordination avec la Communauté de communes, à un projet de Maison Médicalisée de Garde, qui sera localisée à Vizille. Le projet commence à prendre forme. Toutefois, en attendant l’ouverture de cette future structure, les praticiens constatent que les conditions pour assurer la permanence des soins se sont aggravées. Du coup, après consultation de l’Agence Régionale de Santé, ils ont décidé de ne plus se déplacer dans le cadre de leurs gardes, qu’ils assureront uniquement à leur cabinet.

Le CSC Malraux vous attend Malgré une météo médiocre et la concurrence du Tour de France, les Fêtees révolutionnaires de 2011, si elles ne rééditeent pas le succès inoubliable de l’an passé – pour partie lié à la juxtaaposition avec Equirando –, affiichent un bilan satisfaisant. Tout avait commencé par un magnifique feu d’artifice qui a ravi des milliers de spectateurs. Quatre jours de suite, le spectacle théâtral a rencontré un public nombreux. Il en fut de même pour l’ensemble des animations proposées sur la place du château et dans le parc, le bivouac militaire, les spectacles de rue, … Mention spéciale pour les trois banquets révolutionnaires, qui ont rencontré un franc

succès, et le bal des citoyens de samedi, où il manquait de la place pour danser tant le public était nombreux ! Après un samedi tristounet, le public étant uniquement tourné du côté des coureurs cyclistes, sorties familiales et touristes auront permis à la journée de dimanche de connaître un indéniable succès. Celle-ci se conclut par la remise des prix du lâcher de peintres, un joli coup d’essai avec 15 inscrits et des productions de qualité, qui consacrait Christine Cibois, de Séchilienne, et, chez les jeunes, Anne Chevrel, de St Georges d’Espéranche.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur du côté des associations de Brié-etAngonnes, pourquoi ne pas aller jusqu’à Jarrie ? Comme chaque année, les briataux peuvent profiter de l’offre diversifiée d’activités du CSC Malraux aux mêmes conditions que les jarrois. Centre de loisirs, sports, danse, arts plastiques, musique, travaux manuels, théâtre, … il y en a pour tous les goûts, toutes les envies. Pour en savoir plus : www.cscmalraux.org.

Vive le co-voiturage ! De septembre 2011 au printeemps 2012, le Sud Grenoblois lance une grande campagne destiinée à inciter la population à davantage covoiturer. Au cœur de cettee opération, la promotion du site internet de covoituurage de la Communautéé de communes – www.covoituurage-sud-grenoblois.fr – et la création et l’animation d’un réseau de correspondantss covoiturage au sein des entreprises et collectivités du territooire. Dès la rentrée, cette campagne va se traduire par l’apparition de banderoles de bord de route, comme au rond-point de Tavernolles. Et le MAG d’automne ne manquera pas d’évoquer la thématique dans le détail. La suite est encore en discussion, qui ciblera toute la population, mais plus particulièrement écoles et collèges, ainsi que les entreprises. Comme il se doit, les médias seront fortement sollicités. Et un challenge de modes de transport alternatifs est même envisagé pour avril/mai… à suivre.


14

Créabois au Barlatier sur lʼactu

Au revoir l’école Les tee-shirts des enfants avaient beau afficher les lettres NY, en lien avec le spectacle qu’ils avaient préparé pour leurs invités, dans la tête de chaque particiipaant, il y avait plutôt I ❤ Tavernolles. Vendredi 17 juin, il y avait foule à l’école de Tavernolles, pour célébrer - avec les élèves, les enseignantes et les parents - la fin de l’année, et l’adieu à une école qui aura marqué le village. Parmi les participants, quelques anciennes institutrices, dont Nicole Turc-Gavet, la plus

Organisation interprofessionnelle des métiers du bois et de la forêt du département de l’Isère, Créabois avait choisi la nouvelle école du Barlatier - un magnifique exemple de construction bois, aux dires des participants - pour son Assemblée Générale annuelle, jeudi 23 juin. célèbre d’entre elles, et de nombreux anciens élèves, certains venus de loin pour retrouver leur école. Et si, après la diffusion d’un diaporama retraçant presque 40 ans de photos de classe, tout le monde mit la main à la pâte pour démonter les chapiteaux sur le coup de 22 h, il se dit que la fête continua fort tard ce soir là, à Tavernolles…

Retour gagnant

Belle réussite

Oui, ce titre a déjà été utilisé dans la Gazette de septembre 2010 pour parler de la renaissance du Cross… mais que dire d’autre au sujet de cette Fête du pain 2011, qui retrouvait le Barlatier après une année blanche pour cause de chantier scolaire ? Des mois de préparation, une crainte lancinante – le public reviendra-t-il ? – et quelques jours de travail intense pour les bénévoles de l’APE et de l’Union des Habitants, épaulés par les services techniques de la commune. Les organisateurs avaient dû effectuer des changements importants, liés pour partie à la nouvelle configuration du terrain, mais aussi conséquence d’un gros travail de réflexion quant à l’évolution de la fête. La restauration à table était remplacée par une augmentation du périmètre de la restauration rapide, de nouvelles activités étaient proposées, le pain et les Laugenbrötchen étaient toujours aussi bons, et la programmation musicale de Grégory sérieusement rajeunie. Dimanche, les boulangers de la fête ont

Quel succès !

Effectivement, quoi de mieux que ce bâtiment pour promouvoir l’usage du bois dans la construction, pour apprécier le savoir-faire des entreprises de charpente ou de menuiserie, pour goûter à l’ambiance qu’offre ce matériau ! Après une visite guidée par l’architecte Alain Rimet, l’assemblée générale se déroulait sous le préau, donnant au site un avant-goût de rentrée à quelques jours des vacances scolaires.

pour le vide-grenier même eu l’agréable surprise de voir LE boulanger se joindre à eux : Johannick, l’Amoureux du Pain, n’a pu résister au plaisir de pétrir avec la joyeuse équipe. A l’arrivée, un grand succès populaire, pour le plus grand bonheur de tous. Grâce à l’implication des deux associations et de leurs adhérents, grâce au formidable dévouement des bénévoles, notre Fête du pain est et restera l'une des manifestations estivales les plus populaires du territoire, tout en contribuant fortement au financement d’activités pour nos écoliers. Alors, d’ores et déjà, un seul mot d’ordre : rendez-vous en juillet 2012 pour une Fête encore plus réussie !

Certains sontt restés sur le perron, d’autrees onnt malheureussem ment dûû se résigner à rentrrer chez eux : jeudii 23 juin, l’église de Brié était comble pour venir écouteer la chorale La Clé des Channts.. Celle-ci avait invité le jeune pianiste herbigeois Jean-Christophe Crapiz, qui l’accompagna sur plusieurs chants, avant de démontrer toute l’étendue de son talent dans des œuvres virtuoses de Schubert et Schumann. Côté chorale, Jean-Louis Gueugneau avait fait le choix d’un programme XIXème siècle ambitieux, avec des œuvres de Massenet, Delibes, Saint Saëns, Gounod, … et le célèbre Panis Angelicus de Franck pour clôturer la soirée. Les applaudissements et les visages du public à la sortie témoignaient du plaisir ressenti par ceux qui ont eu la chance d’assister à cette belle soirée musicale !

Deux séances d’inscriptions avaient permis d’attribuer toutes les places sur les parkings de Tavernolles. Marquage et signalétique étaient prêts. Et, après le déluge du samedi, le soleil est revenu… Dimanche 19 juin, le deuxième vide-grenier, organisé par le Club des Briataux, a rencontré un vif succès. L’œil vigilant de notre policier municipal, présent dès l’aurore, a permis le bon déroulement de cette manifestation dans le calme et la sécurité. Les chineurs trouvaient leur bonheur, les 96 exposants étaient satisfaits (en témoignent les résultats de l’enquête de satisfaction proposée sur place) et les boissons fraîches de la buvette très appréciées. Deux tombolas permettaient à Mme Comte, de Poisat, de gagner un panier garni, et à M. Esslinger, un briataux, d’obtenir le remboursement du prix payé pour pouvoir exposer.


15

Tavernolles

sur lʼactu

en musique Les briataux étaient malheureusement peu nombreux à s’être retrouvés devant le Paragraff, samedi 25 juin en fin d’après-midi. Mais ceux qui ont assisté à cette tentative de fête de la musique ne l’ont pas regretté : les musiciens amateurs invités par la municipalité ont en effet prouvé, s’il en était besoin, que la qualité musicale n’est pas l’apanage des seuls professionnels.

Ça c’est du sport

Soutenus par la magnifique voix de Laetitia David, les 6 chanteurs d’Apneo Choreo, avec des timbres chauds, nous ont emportés vers des pays proches et lointains tout à la fois. Puis ce fut le tour de Nordicus, avec ses nickelharpa et ses accordéons diatoniques, de continuer à nous dépayser. Enfin, Estelle et Jim, pour leurs débuts, ont fait preuve d’un réel talent et d’un potentiel qui devrait les amener à se produire à nouveau sur notre commune. Un grand merci à ceux, de tous âges, qui ont su trouver le temps de venir découvrir et soutenir ces musiciens. Et qui sait, rendez-vous l’année prochaine ?

C’était le tour de Brié-et-Angonnes Plus de 48 h avant l’épreuve, les premiers camping--cars avaient fait leur apparition le long de la RD5 : les spécialistes saveent bien qu’il faut cibler les étapes-clé, et s’installer suffisamment à l’avance pour bénéficier des meilleures places ! Or, ce samedi 23 juillet, le contre-la-montre qui a traversé notre commune plusieurs heures durant était bien l’une des étapes majeures du Tour 2011. Une étape remportée, comme lors du Critérium du Dauphiné, par Tony Martin, et qui restera dans les mémoires car elle transférait le maillot jaune des épaules d’Andy Schleck à celles de Cadel Evans, qui devenait ainsi le 1er australien à remporter le Tour. Un maillot qui avait été auparavant, et pendant 10 jours de course, la propriété de notre nouveau héros national, Thomas Voeckler. Celui-ci a définitivement gagné le cœur des foules : en témoignaient les nombreux calicots qui lui étaient dédiés. Mais il n’était pas le seul à bénéficier de l’admiration des aficionados et amateurs d’un jour, et la foule impressionnante qui s’est massée des deux côtés de la route Napoléon – largement plus d’un millier de spectateurs – a chaleureusement salué tous ces forçats de la route. Sur le Replat, une litanie de campings cars s’était installée, tandis que certains campaient sur le bas-côté ou dans les champs bordant l’Eau Vive. A déchiffrer les immatriculations, on constatait que toute la France s’était donnée rendez-vous à Brié-et-Angonnes ce jour là. Certains étaient même venus de bien plus loin, de Norvège ou de Slovaquie, mais aussi – et surtout – des pays qui fournissent abondamment le peloton du Tour, Benelux, Italie, Espagne, Allemagne. Au Mail, une délégation basque avait planté la tente et installé sa cuisine de campagne juste devant l’entrée de la salle. Histoire de ne pas perdre une miette du spectacle, des supporters de Coppel pique-niquaient sur le terre-plein central, en amont du rond-point ! Sur le parking des Hauts du Moulin, de jeunes italiennes jouaient à la balle pendant que le reste de la famille encourageait les coureurs.

Les briataux n’étaient pas en reste. Nombre d’entre eux s’étaient installés en famille et entre amis, souvent autour d’une table bien garnie. Les portugais de la commune avaient sorti les drapeaux, les cyclos locaux admiraient les belles mécaniques et les mollets de fer, les spécialistes réunis au Barlatier faisaient tourner le chronomètre… et, alors qu’il restait encore les troisquarts de la distance à parcourir, annonçaient avec certitude la victoire finale d’Evans. Une mention particulière pour la table ouverte des habitants des Tilleuls, avec ses succulentes cochonnailles maison. Et, toujours présent dans les grandes occasions, l’ami Jean-Michel qui délaissait la superbe table familiale pour encourager les coureurs de la voix, de la clarine et de la trompe… voire du cor de chasse déniché par sa pimpante maman. Passé le dernier coureur, la foule s’évaporait subitement, la plupart du temps pour aller suivre le final de l’épreuve à la télévision, à la maison ou dans le camping-car. Derrière eux, les fans de cyclisme, aidés en cela par les poubelles installées à intervalles réguliers par l’organisation du Tour, laissaient des bords de route presque aussi propres qu’au lendemain de notre Journée propre ! Hormis les messages peints à même le bitume et les quelques véhicules qui s’apprêtaient à passer la nuit sur place, la RD5 reprenait son aspect habituel… Mais quelle journée, mes amis, quelle belle journée !!!

Rabah Boulebsol n’en revenait pas : relancé l’an passé par les inventeurs de la Crantée, le Cross du pain a réuni cette année plus de 500 participants. Tout a commencé dès 9 heures, avec 326 coureurs pour les deux parcours adultes, soit deux fois plus qu’en 2010 !!! Beaucoup d’émotion dans le public à l’arrivée des deux premiers du 10 km, main dans la main : 37 minutes et 23 secondes d’un rythme impressionnant n’avaient pas réussi à départager les deux amis de l’EA Grenoble, Mohamed Mahnan et Laurent Gigante. Côté femmes, la vétéran Patricia Martigne, déjà vainqueur en 2008, l’emportait en à peine plus de 45 minutes – 36ème du classement scratch –, reléguant sa dauphine à plus de 2 minutes. Premier briataux et 13ème au classement général, Benoît Frelon devenait le nouveau détenteur du trophée Claude Perdigon. Chez les femmes, c’est à nouveau Silvana Dubois qui s’affirmait comme la meilleure coureuse de la commune. A côté de la course reine, le nouveau parcours de 6 km avait attiré 33 coureurs, dont une moitié de femmes. Le triathlète Grégoire Percelay inscrivait son nom au palmarès de l’épreuve, en un peu plus de 21 minutes, Emma Hernandez se classant 7ème et 1ère femme en tout juste 32 minutes. Une fois les adultes revenus sur l’aire de départ, c’était l’heure des courses pour les enfants de 4 à 15 ans. Et ils étaient venus en nombre : 176 ! Parmi eux, 40 % de jeunes briataux, mais aussi les enfants de nombreux coureurs des deux cross pour adultes. Des enfants qui sont repartis médaille au cou et cadeaux plein les mains, et peut-être avec des envies de continuer à courir, voire - qui sait - de gagner un jour le Cross du pain des grands !? Le cross se terminait par une remise des prix et trophées qui bénéficiait de la présence du Maire, Robert Meyer, de Gilles Strappazzon, Conseiller général, et de Bruno Saby, le grand champion de rallye automobile, venu en voisin _ sa maison est située sur le parcours du cross ! _ pour saluer les champions du jour.


Machines et consommables pour la métallographie Machines and consumables for metallography

PRESI France 1665, Route Napoléon - Tavernolles - 38320 Brié-et-Angonnes Tél. : 33 (0)4 76 72 00 21 - Fax : 33 (0)4 76 72 05 84 - www.presi.com

Horaires bureau et cours de code • Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 17 h à 19 h • Mercredi : 15 h à 17 h • Samedi : 10 h à 12 h et 14 à 16 h 1, place de Verdun - 38320 EYBENS Tél. : 04 76 25 21 70 • www.eybens-conduite.com

Centre de lavage auto

ZI de cornage 38220 Vizille

entre Bricomarché et Intermarché

04 76 78 38 38


17

10 bougies pour le forum Pour une fois, les aéromodélistes du Brié Alpes Soaring traditionnellement pris par une compétition le premier weekend de septembre - pourront être présents : le 10ème Forum des Associations accueillera les briataux au Mail, samedi 10 septembre, de 14 à 18 heures. Aux habitués viendra se joindre, pour la première fois, l’ESSM Kodokan Dauphiné, qui s’apprête à offrir des cours aux enfants de la commune dans la salle de sports du nouveau groupe scolaire. Au total, une quinzaine d’associations devraient être présentes, avec en particulier

une offre sportive à destination des enfants qui s’accroît d’année en année. N’hésitez pas à venir passer un moment au Forum, pour y découvrir ou retrouver les associations communales et extra-communales, prendre une inscription pour les activités sportives ou culturelles qu’elles proposent, ou prendre le temps d’échanger avec les acteurs de la vie communale, dont les élus présents sur le stand de la Mairie. Des discussions qui ne manqueront pas de continuer autour d’un verre lors du pot de clôture, qui revêtira cette année un aspect festif : on n’a pas tous les ans 10 ans !

Dimanche 4, tous à la Crantée A peine 4 ans, et déjà une institution : dimanche 4 septembre, la Crantée célèbrera le VTT, la nature, la beauté des paysages de notre plateau… et le dernier jour des vacances scolaires ! Ça y est, votre VTT est fin prêt ? Sinon, dépêchez-vous… la Crantée de Jacky Durand, c’est dimanche 4 septembre, et il y en aura pour tous les goûts, toutes les envies, toutes les conditions physiques. Cette année, les 2 parcours Découverte - 14 km, 380 m de dénivelé - et Randonneur - 28 km, 750 m de dénivelé conduiront les vététistes du côté de Jarrie et Bresson, et aussi Montchaboud, Champagnier et la Frange Verte. Les parcours Sportif - 34 km, 1300 m de dénivelé - et Expert - 48 km, 1500 m de dénivelé - ajouteront à l’un ou l’autre des précédents une boucle de 20 km passant par les inévitables crêtes, Uriage, Vaulnaveys et Vizille. Pendant le temps de midi, restauration sur place, et blues

• LA CRANTEE DE JACKY DURAND dimanche 4 septembre, à partir de 8 h - école du Barlatier (organisée par l’APE) • FORUM DES ASSOCIATIONS samedi 10 septembre, de 14 à 18 h - Le Mail (organisé par la municipalité) • MEMOIRE D’HIER POUR UNE TERRE A PARTAGER (EXPOSITION) du jeudi 15 septembre au vendredi 14 octobre - Mairie (organisée par la municipalité) • JOURNEES EUROPENNES DU PATRIMOINE samedi 17 et dimanche 18 septembre, de 14 à 18 h chapelle des Angonnes et église Saint Pierre de Brié (organisé par la municipalité) • EXPOSITION MONET sortie à la Fondation Gianadda (Martigny, Suisse) - tarif nonadhérents : 48 C vendredi 23 septembre - au départ du Mail (organisé par Arts & Loisirs)

avec les Yellow Dogs. Puis, à partir de 14 h, place aux familles avec la balade ludique, sa chasse aux indices et ses nouvelles énigmes. Et pour tous les participants, bien sûr, des ravitos, des lots, de la bonne humeur. Vous pouvez encore vous inscrire avec le bulletin d’inscription disponible en ligne : crantee.brie-et-angonnes.fr. Pour tous renseignements, consultez le site, téléphonez au 06 85 71 50 04 ou au 06 82 84 36 43, ou écrivez à crantee@brie-et-angonnes.fr. Et surtout, tous au Barlatier dimanche prochain !!!

L’APE innove Tous les briataux le savent, l’APE a pour vocation de récolter des fonds qui servent à financer certaines activités des classes de la commune. Pour cela, l’association organise diverses manifestations : vente de chocolats ou de fleurs, Cross du pain et Crantée de Jacky Durand, et bien évidemment la Fête du pain. Chaque année, elle met l’intégralité de ses bénéfices de l’année précédente au service des enfants. Aujourd’hui, l’APE se pose la question de la création de nouvelles activités avec les moyens dont elle dispose. En effet, depuis quelques années, les fonds proposés aux équipes enseignantes ne sont que partiellement utilisés. Ainsi, en 2009/2010, sur les 14 500 C mis à disposition des 9 classes, seuls 9 500 ont été dépensés, dont près de la moitié dans le cadre des classes transplantées des cycle 2 du Barlatier. Un séjour qui a en particulier débouché sur la production, par les CE1, d’un superbe film d’animation - Le vol mystérieux du cobra - entièrement conçu et réalisé par les enfants, bien encadrés par leur enseignante et des professionnels. Le reste des financements a permis à certains de s’initier à l’escalade, aux enfants de maternelle de mettre en place un jardin et de créer une magnifique fresque pour leur école, et à de nombreux enfants de profiter de sorties à

L’agenda

la ferme, au théâtre ou au musée, ou d’activités sportives hors de l’école, par exemple du rugby à Vaulnaveys-le-Haut. En 2010/2011, pas de classe transplantée, et du coup un budget revu à la baisse : 6 500 C dépensés pour 12 500 proposés. Aux activités traditionnelles - sorties culturelles, escalade, cirque, … - sont venues s’ajouter des initiations à la poterie et au hip-hop. Bien évidemment, si tout n’est pas dépensé, c’est parce que les équipes enseignantes ont des priorités éducatives sur un temps restreint, et ne sont plus en mesure d’avoir autant d’activités qu’avant le passage à la semaine de 4 jours. Bien sûr, ce qui n’est pas dépensé une année est « remis en jeu » l’année suivante. Et l’équipe enseignante parle déjà de plusieurs projets de classes transplantées pour l’année à venir. Mais, soucieuse de montrer à ses bénévoles que leur investissement - parfois fort lourd - vaut vraiment la peine, l’APE envisage la possibilité de financer de nouvelles activités pour les enfants de l’école, non plus dans le temps scolaire mais en dehors. C’est ainsi qu’est née l’idée de proposer une activité gymnastique pendant le temps de garderie scolaire. L’activité pourrait débuter dès le 1er trimestre de l’année scolaire… et d’autres projets sont déjà à l’étude !

• INTERNET ET SES DANGERS (CONFERENCE-DEBAT) jeudi 29 septembre, à 20 h 30 - salle du Mail (organisée par le CCAS de Brié-et-Angonnes) • JOURNEE DU GOUT mardi 11 octobre, à partir de 16 h - Le Mail (organisée par Arts & Loisirs) • TABLEAUX DE MARTINE PETIOT (EXPOSITION) du vendredi 14 au dimanche 16 octobre - salle du Mail (organisée par Arts & Loisirs) • DE LA FORET AU PAPIER (CONFERENCE) par Pierre Girard, ancien Directeur général de Ahlstrom Paper Group Research and Competence Center jeudi 20 octobre, à 20 h 30 - salle du Mail (organisée par l’Union des Habitants) • DROLES D’OISEAUX (THEATRE) pièce de Jean-Michel Ribes, par la Compagnie Cyrano samedi 22 octobre, à 20 h 30 - salle du Mail (organisé par Arts & Loisirs)

Rejoignez l’APE ! Chaque année, des enfants quittent l’école… et leurs parents l’APE. Pour qu’elle perdure, l’association a donc perpétuellement besoin de sang neuf, que ce soit pour un coup de main ponctuel ou pour une participation régulière. Les réunions mensuelles de l’APE sont ouvertes à tous les parents d’élèves de la commune. Premier rendez-vous le vendredi 2 septembre, à 20 h 30 à la salle polyvalente. Les réunions suivantes sont prévues les vendredis 23 septembre, 14 octobre, 18 novembre, 2 décembre, 27 janvier, 2 mars, 30 mars, 27 avril, 25 mai, 15 et 29 juin. N’hésitez pas à y pointer le nez, l’ambiance y est plus que conviviale.


18 L’UH vous propose Comme chaque mois de septembre, l’Union des Habitants – udh-brie.fr – propose aux briataux un grand nombre d’activités, qui démarreront à partir du 19 : faites votre choix ! Pour ceux et celles qui souhaitent prendre soin de leur corps, et pour une somme modique, rendez-vous à la salle Claude Perdigon pour : - des cours de gymnastique, le lundi à 8 h 45, 18 h ou 19 h 15, le mardi à 8 h 15 ou 9 h 30, le jeudi à 8 h 45, ou bien encore le vendredi à 9 h ; - du taï chi chuan le lundi à 13 h 30 ou 15 h, et du yoga le jeudi à 18 h 30 ; - et une nouveauté, le lundi à 20 h 30, des cours de zumba, un sport créé par le chorégraphe de la chanteuse

Shakira, à mi-chemin entre danse latine et aerobic (video.journaldesfemmes.com/209781/osez-la-zumba/) ! Chaque séance dure environ une heure. Pour les autres activités, qui se déroulent presque toutes au Mail, il suffit d’avoir sa carte d’adhérent, qu’il s’agisse du scrabble, le lundi de 14 h à 16 h 30, de la couture, deux lundis par mois de 14 h 30 à 16 h 30, ou des cours d’informatique mensuels - 3 niveaux différents, selon votre expérience - proposés le lundi à 20 h 30, le mardi à 20 h 30 (pour les débutants) et le mercredi à 20 h. Seuls les échecs pour adultes sont toujours accueillis dans la salle située à l’étage de la salle Claude Perdigon, le mardi à 20 h. Les enfants ne sont bien évidemment pas oubliés, avec

Randonnées d’automne Date (heure de départ) 1er septembre (7 h) 8 septembre (7 h) 15 et 16 septembre (9 h) 22 septembre (7 h)

Massif

Point de départ (altitude*)

Oisans (Lanchâtra)

Plan du Lac (1170)

Belledonne

Rieu-Claret (1747)

Beaufortin

Oisans

Le Vallonnet Vallon de Lanchâtra Col Agnelin

Altitude maximale* (niveau Dénivelé* / durée de difficulté**) 2260 (1/2)

1090 / 5 h

1650 (1/2)

480 / 3 h 30

2638 (1/2)

890 / 4 h 30

Lac de l’Ane 2417 (1/2) Aiguille Plan de la Lai duTour Grand Fond - 2671 (1/2) (1818) Roselend Refuge La Bérarde de Temple - Ecrins 2410 (1/2) (1713) Refuge 1930 (1) du Carrelet

670 / 3 h 30

29 septembre

Arts & Loisirs pour tous Carte IGN

3336 ET

3335 ET

1200 / 2 jours 3532 OT (22 km) 700 / 4 h 30 3436 ET 220 / 3 h

Journée de tous les marcheurs***

6 octobre (7 h)

Cerces

13 octobre (7 h)

Valjouffrey

Valsenestre (1284)

20 octobre (7 h)

Bauges

Chapelle ND de Bellevaux (920)

27 octobre (7 h)

Dévoluy

3 novembre (7 h 30)

Destination(s)

Vercors

Pont de l’Alpe (1710)

Col de Festre (1442) Les Pellas (1120)

Col et lac de la Ponsonnière 2613 (1/2)

903 / 5 h 30

un projet d’activité échecs dans le cadre de la garderie scolaire, et les fameux loisirs créatifs de la talentueuse Rozenn, un mercredi par mois de 15 h à 16 h 30. Pour qu’il n’y ait pas de jaloux, une activité loisirs créatifs mensuelle sera également proposée aux adultes, le mardi de 20 h à 22 h. Enfin, n’oublions pas les nombreux événements organisés, seuls ou avec d’autres acteurs de la commune, par ces bénévoles : conférences, après-midi jeux, marché de la création, spectacle pour les enfants, … et la Fête du pain. Avant même que l’année ne commence, un seul mot : merci l’UH !

3535 OT

Grand Lac

2282 (1/2)

570 / 4 h 30

Lac Labarre Cabane de Combe-Guyon

2393 (2)

1100 / 6 h

1965 (1/2)

680 / 4 h

Mont d’Armenaz

2158 (1/2)

1238 / 6 h

Chalet Bottier

1450 (1/2)

530 / 3 h 30

Col des Aiguilles

2003 (1/2)

550 / 4 h 30 3337 OT

Aiguille du Veymont

2120 (2)

1000 / 6 h

Col de l’Aupet

1627 (1/2)

410 / 3 h 30

3336 ET

3432 OT

3236 OT

* Les altitudes et dénivelés sont donnés en mètres. ** Niveaux de difficulté : 1/2: itinéraires faciles, accessibles à tous, assez longs sur sentiers balisés avec sections hors sentiers possibles. 2 : itinéraires sur ou hors sentiers sur terrain peu exposé, certains passages aménagés peuvent être impressionnants mais sans difficultés techniques. 2/3 : itinéraires sur terrains moyennement exposés, réservés aux randonneurs avec notions d’orientation et sens du terrain, certains passages – généralement équipés – peuvent nécessiter l’usage des mains pour la progression. *** Journée de tous les marcheurs : une information ultérieure sera donnée sur cette journée. Comme les autres années, il s’agira d’une balade douce de 2 h 30 / 3 h, suivie d’un repas dans un restaurant du secteur visité. Tous les points de départs de balades seront communs aux deux groupes. Comme pour les saisons précédentes il sera fait appel à quelques volontaires pour l’accompagnement des groupes. Ce volontariat nécessite une reconnaissance de l’itinéraire de la sortie prise en charge. Pour toute information complémentaire, téléphoner au 04 76 73 67 25.

La question est souvent posée, et la réponse est toujours aussi évidente : point n’est besoin d’adhérer à l’association, les sorties proposées par Arts & Loisirs sont ouvertes à tous. Mais il y a bien évidemment deux tarifs différents, pour les adhérents et les nonadhérents… et vu la modicité de l’adhésion - 10 C -, on ne peut que conseiller aux intéressés de rejoindre l’association ! Rappelons par ailleurs qu’Arts & Loisirs, avec la chorale La Clé des Chants, offre aux briataux la possibilité de chanter en chœur sous la direction d’un chef enthousiaste et de qualité, Jean-Louis Gueugneau. Que le Marché de Noël, fin novembre, est une excellente occasion de préparer sa liste de cadeaux pour les fêtes de fin d’année. Et que ces dames n’oublient pas, chaque année à la mi-octobre, de nous régaler de recettes plus originales les unes que les autres lors de la semaine du goût, en marge du marché du mardi. Là aussi, la commune vous dit merci !

L'aikido, ça vous dit ? Un club d'aikido, affilié à la fédération 3AKH (www.3aikido.org), est en train de se monter à Briéet-Angonnes. Il devrait proposer deux cours le jeudi soir, à la salle de sports du Barlatier : - de 18 h 45 à 20 h, aikishintaiso (gymnastique préparatoire) ; - de 20 h à 21 h 30, aikido. Les deux cours sont complètement indépendants, on peut suivre l’un ou l'autre, ou les deux. Plus d'informations au Forum des associations, samedi 10 septembre, ou en écrivant à olivier.haller@gmail.com.


Isolation extérieure, bardage, ossature bois Venez nous rendre visite 23 rue Tremblay, 38130 Echirolles dans nos nouveaux locaux

www.sol-r-elec.com

Armand TEODOSIO CHAUFFAGE • ÉNERGIES RENOUVELABLES CLIMATISATION • SANITAIRE • PLOMBERIE Tavernolles - 38320 BRIE ET ANGONNES

Tél. : 04 76 72 09 00 - Port. : 06 60 93 93 56 Fax : 04 76 72 09 01 E-mail : armand.teodosio@yahoo.fr

LE RELAIS DES MOUSQUETAIRES ALIMENTATION Horaires d’ouverture Fermé le Lundi

Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi : 8h - 12h30 / 15h30 - 19h Samedi : 8h - 12h30 / 15h30 - 19h Dimanche : 8h30 - 12h

Les Hauts du Moulin - 38320 BRIE ET ANGONNES

Tél. : 04 76 72 09 25

Vente - Entretien Réparation toutes marques

A.C. MOTOCULTURE 182, ancienne route Napoléon 38320 BRIÉ-ET-ANGONNES Tél./Fax : 04 76 08 36 44 Mobile : 06 73 53 36 87 acmotoculture@orange.fr


20 Mairie • La mairie de Brié-et-Angonnes est ouverte au public du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h. Tél. 04 76 73 63 35 - Fax 04 76 72 08 66 Courriel : mairie@brie-et-angonnes.fr Site internet : www.brie-et-angonnes.fr Permanences • le maire et les adjoints reçoivent sur rendez-vous • permanence du CCAS le mardi, de 9 h à 12 h Pour contacter • le policier municipal : police.municipale@brie-et-angonnes.fr • la responsable des services périscolaires : cantine.garderie@brie-et-angonnes.fr

Marché campagnard Tous les mardis, de 15 h à 19 h, place du Mail.

Bibliothèque municipale La Bibliothèque municipale Paul Blanc vous accueille les mardi, mercredi et vendredi de 17 h à 19 h.

La Poste Ouvert le lundi de 14 h 15 à 17 h, du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h 15 à 17 h, et le samedi de 9 h à 12 h.

Attention au bruit Les travaux bruyants (tondeuses, tronçonneuses, élagage, …) sont autorisés uniquement les jours ouvrables de 8 h à 12 h et de 14 h à 19 h 30, les samedis de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h, et les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h.

Brûlage de déchets Tout type de brûlage est interdit du 15 février au 30 avril et du 15 juillet au 30 septembre, ainsi que les jours de grand vent. Brûlage de déchets ménagers ou industriels et de déchets végétaux verts sont interdits tout au long de l’année, ainsi que le brûlage en agglomération au sens du code de la route. Pour connaître les conditions auxquelles le brûlage de déchets végétaux secs ne dégageant pas de forte fumée peut être exceptionnellement toléré, consulter le site internet de la commune www.brie-et-angonnes.fr/article36 - ou s’adresser en mairie. Toute infraction à ces règles est susceptible d’être verbalisée.

Collecte des déchets • Ramassage des poubelles : le lundi (Brié) ou le jeudi (Tavernolles, Les Angonnes). • La déchetterie intercommunale de Vaulnaveys-le-Haut vous accueille les mardi, jeudi et vendredi de 8 h à 13 h, le mercredi de 8 h à 13 h et de 14 h à 18 h, et le samedi de 8 h à 18 h. Des cartes d’accès sont disponibles en mairie. • Prochaine collecte de DASRI1 : mercredi 7 septembre, de 9 h à 10 h 30, place du Mail. • Collecte d’encombrants : jeudi 20 octobre, de 8 h 30 à 11 h 30, place du Mail. 1

Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux (aiguilles, seringues, scalpels, compresses, stylos pour diabétiques, lames, cotons)

Pharmacie La pharmacie de Brié est ouverte le lundi de 14 h 30 à 19 h, du mardi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 14 h 30 à 19 h, et le samedi de 8 h 30 à 12 h 15. Pharmacies de gardee • 4 septembre : • 11 septembre : • 18 septembre : • 25 septembre : • 2 octobre :

Pharmacie Cohen (Vaulnaveys-le-haut) Pharmacie Guérinoni-Espié (Champ-sur-Drac) Pharmacie Schmitt-Bablet (Jarrie) Pharmacie Benoit (Vizille) Pharmacie des Mattons (Vizille)

Naissances

• 9 octobre : • 16 octobre : • 23 octobre : • 30 octobre : • 1er novembre :

Pharmacie de l'Enclos (Haute Jarrie) Pharmacie Bonnet (Jarrie) Pharmacie de Brié Pharmacie Bonnet (Jarrie) Pharmacie des Alpes (Vizille)

Etat civil

ROUX GARROUX Olivia, Johana, Claairee, néée le 16 juillet 2011 BATTENDIER Alban, Jean-Pierre,, Patrricck, né le 27 juillet 2011

Décès

Mariages

DAVVID Nooém mie, le 29 juiillett 20011 PERRRICHE Edm mond, le 7 aoûtt 20011

CHALVIN Aurélie et ROBERT Sébbastiien, le 2 juillet 2011

S

ud grenoblois

Consultances architecturales Vous avez un projet de construction ou d'aménagement ? Vous souhaitez obtenir des renseignements sur les règlements d'urbanisme à respecter ? Des conseils sur l'intégration paysagère de votre projet ? Christophe Seraudie, architecte conseil du Sud Grenoblois, assure des permanences dans différentes mairies, le vendredi de 16 h à 19 h : • 2 septembre - Jarrie • 9 septembre - Vaulnaveys-le-Bas • 16 septembre - Brié-et-Angonnes • 7 octobre - Champagnier • 14 octobre - Herbeys • 21 octobre - Jarrie Prise de rendez-vous auprès de la Communauté de communes du Sud Grenoblois, en téléphonant au 04 76 68 84 60 (pour Vaulnaveys-le-Bas, contacter directement la mairie).

Consultances énergétiques Vous souhaitez réduire la facture énergétique de votre logement ? La communauté de communes du Sud Grenoblois vous propose d’être reçu par un conseiller à la mairie de Jarrie aux dates suivantes : • mercredi 14 septembre, de 14 à 18 h • mercredi 12 octobre, de 14 à 18 h Prise de rendez-vous obligatoire au 04 76 68 84 60.

■■■

Numéros utiles

• Communauté de communes • Office de tourisme du Sud Grenoblois • Sapeurs pompiers • Secours à partir d’un téléphone portable • Police • Gendarmerie de Vizille • EDF (sécurité - dépannage)

04 76 68 84 60 04 76 68 15 16 18 112 17 04 76 78 98 50 04 76 68 05 05 0 810 33 33 38 • SIEC (service des eaux) 04 76 72 03 17 (en cas d’urgence) 06 08 24 30 32 • La Poste 04 76 73 63 00 • Déchetterie intercommunale 04 76 68 84 60 • Perception de Vizille 04 76 68 03 84 • Pharmacie 04 76 73 67 86 • Pharmacies de garde 3915 • Dr Ledrappier Mireille 04 76 73 65 81 • Dr Enkaoua William 04 76 72 01 74 • Urgences médicales et risques vitaux 15 • Permanence médicale 0 810 15 33 33 • Cabinet de soins infirmiers des Hauts du Moulin 04 76 72 09 32 • Cabinet de soins infirmiers Brié Soins 04 76 73 62 11 • Masseurs-kinésithérapeutes 04 76 72 05 98 • Ostéopathe 06 23 39 75 91 • Pédicure 04 76 72 09 42 • Réflexologue 06 87 42 76 18


Côté

Salon

Coiffeur Mixte

Cour

Neuf & Rénovation Pose fenêtres - PVC Pose Placo & Joints Electricité - Plomberie Rénovation complète dʼappartements et salles de bains Conseil en aménagement intérieur Contact pour devis : 06 08 55 40 38 / 04 76 09 79 11 10, Hameau du Replat - 38320 BRIE ET ANGONNES - RCS 503 327 827

www.entreprise-manas.com

Sas Neuf occasion Showroom Entretien mécanique Toutes marques

38320 Brié et Angonnes Tavernolles Horaires : Non-Stop Mardi au vendredi 8 h 30 - 18 h 30 Samedi 8 h 30 - 17 h

Extensions Cheveux 100 % naturels “Great Lengths” Défrisage Brésilien “ X-tenso Moisturist “ INOA, la coloration du futur

Tél. : 04 76 72 09 20

CLEMENT Michel

Véhicule de prêt à votre service 3913 Route Napoléon - 38320 Brié et Angonnes

Tél. : 04 76 73 62 47 • E-mail : carrosserie.clement@darvanet.com

Jean-Marc DUMAS-LATTAQUE

04 76 15 21 67 15, place du 11 Novembre 1918 - 38320 EYBENS

Carrosserie agréée Pose pare brise assurances toutes marques

www.garage-clement.com


Pain bio

à Brié-et-Angonnes Brié-e et-Angon nnes

fabriquée sur plac

Des produits sains...

Routte N Route Napoléon apoléon n Tél : 04 0 76 73 70 01 0 LLundi, undi,, M Mardi, ardi,, Mercredi, Mer e credi, Vendredi Vendredi : 9h00 0 - 19h30 JJeudi eudi : 9h30 0 - 12h30 / 15h00 - 19h30 19h h30 S amedi : 9h3 30 - 13h00 / 14h00 - 18 8h30 Samedi 9h30 18h30

www.eau-vive.com w ww.eau-vive.com ervées

s ...des saveurs pré

Ch Chaque e jour, jour j , nous ssélectionnons élection nnons les me illeurs produits p s meilleurs de nos filières issus d f ilières certifiées. ccertifiée s. Alimentation mentation bio b bio,, P Produits roduits frais, frais a , Cosmétiques osmétiquess bio et naturels, naturelss, Compléments alimentaires… ompléments t alimen taires…

Gazette n°46  

Gazette des Briataux n°46

Advertisement