Issuu on Google+

BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:15

Page 1


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:15

Page 2

ENTRETIEN

E S PAC E S

É L A G A G E

VERTS

CRÉATION

GOURSAUD

SĂŠ basti en Gour saud Po r t . 0 6 8 0 6 8 0 7 0 0 es p ac es ve r ts go ur s a ud@h otm a il.f r

Les Minimes - 4756 route NapolĂŠon 38220 BriĂŠ et Angonnes

Terrasse ombragĂŠe Repas de groupes

Ets MARQUES& &fils FILS MARQUES CLIMATISATION POMPES A CHALEUR ENERGIES RENOUVELABLES ELECTRICITE PLOMBERIE CHAUFFAGE SANITAIRE V.M.C. MAINTENANCE 790 Route du Mont Rolland BP 11 38320 BRIE ET ANGONNES

4756 route NapolĂŠon - Les Minimes 38320 BriĂŠ et Angonnes TĂŠl. : 04 76 73 69 07 - Fax : 04 76 72 07 78

TĂŠlĂŠphone : 04 76 08 52 20 Portable : 06 86 18 29 97 TĂŠlĂŠcopie : 04 76 73 69 77 Messagerie : marquesetfils@wanadoo.fr

Rose zen CrÊation Fabrication artisanale Articles en lin et autres • Ameublement • DÊcoration Cadeaux personnalisÊs BriÊ et Angonnes 04 76 72 09 78 www.rosezen.canalblog.com

Travaux neufs et rĂŠnovation

Opticien Visagiste 148, avenue Jean Jaurès - 38320 EYBENS 04 76 46 20 99 www.vision-unik.com

maçonnerie ÊlectricitÊ

AmĂŠnagement intĂŠrieur et extĂŠrieur

425, route du Souveyron 38320 BriĂŠ et Angonnes TĂŠl. : 04 76 98 12 27 - Portable : 06 73 03 87 30 Email : sarlmorelfreres@orange.fr

SCUBLA - PLOMBERIE     !   

{

Conception & rĂŠalisation de salles de bain clĂŠs en main

}

      !   

         


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:15

Page 3

ditorial L’année 2011 s’achève. Une année exceptionnelle pour notre commune avec la construction et l’inauguration du nouveau groupe scolaire du Barlatier ! Ce chantier, de par son importance, a monopolisé à la fois notre énergie et nos finances, ce qui explique un certain ralentissement dans la conduite de nouveaux projets sur le courant de l’exercice. Il me semblait donc nécessaire de vous présenter un bilan qui résume les travaux et les actions que nous avons réalisés depuis le début du mandat, conformément aux engagements pris vis-à-vis des briataux. Nous avons eu l’occasion de vous en entretenir au fur et à mesure de leur mise en place, via le site internet et la Gazette, mais aussi à travers les nombreuses réunions publiques ou de secteur, tenues sur le terrain. La synthèse présentée dans la présente édition permet de découvrir la diversité des actions conduites sur les quatre dernières années. Cela permet aussi de souligner le travail remarquable réalisé par l’équipe municipale, élus et personnels confondus. Je tiens à les remercier très sincèrement pour leur implication.

Bien évidemment, des engagements, des investissements sont encore à concrétiser d’ici la fin du mandat. Et ce dans un contexte politique et économique qui ne facilite pas la conduite de cette réflexion : l’argent public se fait de plus en plus rare, la capacité financière locale n’est pas extensible à souhait, le schéma intercommunal interpelle, … Mais cela n’empêchera pas la municipalité de continuer à travailler afin d’inscrire ces engagements dans un projet qui portera sur le développement de notre commune pour les décennies à venir. J’aurai l’occasion de m’exprimer sur le sujet lors de la soirée des vœux du 5 janvier prochain qui se tiendra dans l’enceinte du groupe scolaire du Barlatier. En attendant, je vous souhaite un Joyeux Noël, de bonnes fêtes de fin d’année, pour vous et vos proches.

Robert MEYER, Maire

Une première ! Cette année, à l’occasion des vœux de la municipalité, les briataux sont conviés à une première : pour la première fois, la cérémonie des vœux se tiendra en effet dans la salle de sports de l’école du Barlatier. Des vœux placés sous le signe du mi-mandat, comme chacun pourra le découvrir dans le dossier de cette Gazette. Rendez-vous jeudi 5 janvier, à 19 h.

Réactions, critiques, suggestions, … : gazette@brie-et-angonnes.fr

ommaire Editorial L’Information de la municipalité Vie communale Délibérations Dossier Intercommunalité Retour sur l’Actu Associations Infos pratiques Etat-Civil

P1 P 2/3 P 4/5 P 6/7 P 8/10 P 11/12 P 13/15 P 17/18 P 20 P 20

La mairie de Brié-et-Angonnes est ouverte au public du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h Tél. : 04 76 73 63 35 Fax : 04 76 72 08 66 mairie@brie-et-angonnes.fr Directeur de la Publication : Robert Meyer Rédacteur en Chef : Yves Markowicz

Impression : imprimerie Notre-Dame 80 rue Vaucanson - 38330 Montbonnot Imprimé sur papier recyclé 100 % - Encres à base végétale Crédits photographiques : Académie de Taekwondo Claude Perdigon, Arts & Loisirs, CCAS Herbeys, P. Chazal, eco-responsable.org, F. Foray, R. Haller, Y. Markowicz, L. Royer, TransIsère, X. Vigouroux, C. Villa, mairie de Brié-et-Angonnes Photos de couverture : X. Vigouroux


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:17

Page 4

Brèves

2

Dans votre agenda

de la

municipalité

Brié-et-Angonnes à l’honneur St Nicolas aura été généreux avec les briataux : mardi 6 décembre, la commune de Brié-et-Angonnes s’est vue décerner le Grand Trophée Bois 2011 pour la nouvelle école du Barlatier, dans la catégorie « établissement public recevant du public ». Le choix de l’école du Barlatier, pour la tenue de l’Assemblée Générale de Créabois – l’association inter-professions du bois –, avait témoigné de l’intérêt des professionnels pour cette construction exemplaire. Ce qui a incité la commune à candidater pour ces trophées, qui récompensent des constructions en bois remarquables en Isère : bonne intuition ! Le trophée nous a été décerné à l’occasion du colloque Bois construction, organisé par le Conseil Général de l’Isère, Créabois Isère et le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de

l'Environnement (CAUE) et dont le thème était « 10 ans de construction bois en Isère ». Le choix de Brié-et-Angonnes a été motivé par la qualité architecturale, l'ampleur et le montant de l'investissement réalisé pour une commune de taille relativement moyenne. Ont été également récompensés Alain Rimet, « notre » architecte, et l’entreprise Bruno Manca, qui a réalisé la charpente bois de l’école. En l’absence du Maire, empêché, c’est Bernard Charvet, Maire-adjoint, accompagné de René Sestier, conseiller municipal, qui a reçu le trophée. Un trophée qui honore notre commune, et sera présenté aux habitants lors de la cérémonie des vœux.

Prévenir pour mieux guérir Tous les médecins le répètent : dans la plupart des cas, un cancer dépisté précocement peut être guéri. Association chargée par le Ministère de la Santé de coordonner et mettre en oeuvre le programme de dépistage des cancers du sein, du colon et du col de l’uutérruss, l’Office Départemental de Lutte contre lee Canncer de l’Isère nous rappelle quelques gestes simples, pris en charge à 100 % par l’Asssuraancee Maladie. Pour lutter contre le cancer du sein – 1er cancer féminin – à un âge où le risque augmente, un dépistage est organisé depuis 2004 pour toutes les Françaises (dès 1991 en Isère). Une mammographie est proposée tous les 2 ans à toutes les femmes de 50 à 74 ans. A réception d'un courrier personnel, envoyé par l'ODLC aux iséroises, il est important de réaliser la mammographie proposée : il suffit de présenter la lettre portant les étiquettes reçues au médecin et au cabinet de radiologie agréé choisi.

Le cancer colorectal est le plus fréquent après celui de la prostate et du poumon chez les hommes, et après celui du sein chez les femmes. Le test hémocult est le meilleur moyen à ce jour de dépister ce cancer dès 50 ans, âge où le risque pour tous est accru : il est proposé tous les 2 ans, à tous les hommes et femmes de 50 à 74 ans. A réception d'un courrier personnel, envoyé par l'ODLC aux isérois, il suffit de présenter la lettre portant les étiquettes reçues à son médecin afin qu'il puisse vérifier l'utilité du test pour l’intéressé. Le test est réalisé à la maison. Facile à utiliser, il permet de déceler d'éventuelles traces de sang dans les selles, invisibles à l'œil nu. Depuis 2009, l'ODLC a également mis en place un programme expérimental de dépistage organisé du cancer du col de l'utérus. Ce cancer est d’origine virale, et le seul moyen de prévenir les méfaits du virus est de le détecter à un stade précancéreux.

• Jeudi 5 janvier - 19 h - Vœux de la municipalité (salle de sports de l’école du Barlatier) • Lundi 23 janvier - 20 h - Conseil municipal (mairie de Brié-et-Angonnes) • Mardi 21 février - 20 h - Conseil municipal (mairie de Brié-et-Angonnes) • Vendredi 24 février - 15 h / 18 h Consultance architecturale (mairie de Brié-et-Angonnes)

Recensement des enfants nés en 2009 Les enfants qui auront 3 ans avant la fin de l’année seront scolarisables à l’école du Barlatier à partir de septembre prochain. Les services municipaux ont déjà recensé 15 enfants dont les parents habitaient la commune lors de leur naissance, ou usagers de la crèche. Mais il se peut que certains de ces futurs écoliers soient nés alors que leurs parents n’avaient pas encore emménagé à Brié-etAngonnes. Si votre enfant est dans ce cas, merci de prendre contact avec les services municipaux en vue de son inscription scolaire, au printemps prochain.

Relevé des compteurs d’eau Les fontainiers vont débuter la campagne de relevés des compteurs d’ici la mi-janvier : merci de leur réserver le meilleur accueil et de leur faciliter l’accès aux points de comptage.

Au cas où… A l’heure où nous mettions la Gazette sous presse, la neige se faisait encore désirer. Mais sait-on jamais… Aussi est-il rappelé que, afin de faciliter les opérations de déneigement lors des chutes de neige, les propriétaires de véhicules doivent limiter au maximum le stationnement sur le domaine public. .

r

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé sont précises pour éviter le cancer du col de l'utérus : il faut faire un frottis au moins tous les 3 ans. Or, près de 40 % des Françaises concernées font un frottis trop irrégulièrement, certaines n’en faisant même jamais alors qu’il s’agit d’un geste pourtant simple et non douloureux, pratiqué par les gynécologues, les généralistes et les sages femmes. Parce que le frottis de dépistage effectué régulièrement a permis de diviser par deux le nombre de femmes touchées par le cancer du col de l'utérus, l'ODLC envoie désormais un courrier aux iséroises âgées de 25 à 65 ans, qui n'ont rien fait depuis plus de 3 ans. Pour plus d’informations : http://www.odlc.org/ - 0800 37 38 82 (n° vert).


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:17

Page 5

3 de la

Travaux

municipalité

Statistiques

A Brié, la famille trottoir s’agrandit : créé à l’occasion des travaux de réaménagement du carrefour de la RD5E, fin 2010, le trottoir longeant la route d’Uriage a été goudronné par l’entreprise Sonzogni en octobre dernier. Désormais, aller, par exemple, du Montiou à la caserne des pompiers ou au cimetière des Broux pourra se faire en toute sécurité. A Tavernolles, la rue du Centre a été sécurisée : 4 balises ont été mises en place, qui ont pour effet de réduire la largeur de la chaussée, avec pour objectif de limiter la vitesse des véhicules. Au débouché de la rue sur la route Napoléon, un passage piéton a été tracé sur la partie surélevée du ralentisseur.

Et les habitués des lieux ont pu constater une double disparition : les deux préfabriqués ont été l’un – le plus ancien – détruit, l’autre récupéré par le Conseil Général. Un démontage qui fera faire des économies à la commune, puisque les deux locaux étaient loués au Département. Reste maintenant à travailler sur l’utilisation future des deux emplacements. Enfin, plus de 3000 pensées et 1500 bulbes ont été plantés courant octobre, histoire de donner des couleurs au rond-point de Tavernolles et aux bords de route.

Du côté du Barlatier, l’éclairage public a été mis en place le long de la desserte du groupe scolaire du Barlatier et du chemin de Léva, par la société EPSIG.

Provence réalisation Dumas-Lattaque

Demandeur Objet SCI Q et G habitation jumelée Brun-Cosme habitation et Spinelli Provence 31 Réalisation logements collectifs

Arrêté Adresse 17/05/2011 Champ Berland 12/07/2011 Les Grangeaux 12/10/2011 Le Barlatier

Nombre de PC habitation : 3 pour 34 logements Nombre de PC autres : 8 (extensions, pergolas, réaménagement) Nombre de PC modificatifs : 6 (modification d'ouverture, modification de règlement de lotissement, accès aménagement, transfert PC) Nombre de déclarations préalables délivrées : 53 (abri de jardin, piscine, détachement parcellaire, réfection de toiture, panneaux photovoltaïques, ravalement de façades, auvent, véranda, clôture, portail, abri bois, …)

Aux Angonnes, un cheminement piéton a été aménagé à l’intérieur du cimetière, qui permet aux marcheurs de passer sans danger le virage de la chapelle sans risquer de glisser sur les tombes anciennes (plusieurs accidents avaient été signalés, qui témoignaient de la dangerosité du passage).

Maître d’ouvrage :

des permis de construire délivrés au 2nd semestre

Résidence Bouchain 2 petits bâtiments ■ Du T2 au T4 ■ Garages et grandes terrasses ■ Livraison 3ème trimestre 2013 ■

Commercialisation : Sud-Est-Immobilier à Eybens 04 76 15 21 67


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:17

Page 6

4 communale

Brèves

Trans Isère : ça va bouger Quand les briataux parlent transports en commun, c’est pour stigmatiser le faible nombre de bus quotidiens, la durée des trajets (45 minutes pour aller de Brié à Grand’Place), le prix exorbitant du ticket à l’unité… ou pour railler le parking relais de Tavernolles, un parking qui, en dépit de tous les beaux discours entendus depuis la décision de le construire, ne relaie rien ! Et si la situation s’apprétait à évoluer ? A l’automne 2013, une nouvelle offre de transports sera mise en service pour le plateau de Champagnier. Et depuis octobre dernier, élus municipaux et territoriaux et techniciens du Conseil Général, du SMTC et de la SEMITAG travaillent à définir le contenu de l’appel d’offres qui sera lancé à l’été 2012 en vue de la désignation de l’entreprise qui sera chargée des transports pour la période 2013-2020. Un travail contraint – la nouvelle offre devra se faire à budget constant… – mais qui pourrait s’avérer très positif pour les habitants de nos communes. Il y eut d’abord l’état des lieux pour les lignes 3330, 3331, 3332 et 3333. Le territoire desservi se caractérise par une densité de population moyenne (inférieure à 300 habitants/km2, hors Jarrie), une urbanisation limitée et une faible implantation de commerces, industries et services, et le plus fort taux de motorisation du département (plus de 95 %)… ce qui peut se comprendre eu égard à la faiblesse de l’offre de transports publics ! L’enquête « ménages déplacements » réalisée en 2010 pointe la dépendance à la voiture des habitants du Sud Grenoblois : ceux-ci, avec 4,1 voyages quotidiens – contre 3,6 pour la moyenne des personnes de la région grenobloise –, utilisaient leur voiture particulière pour 76 % de leurs déplacements (59 % pour la totalité des personnes questionnées). Au total, le Sud Grenoblois, c’est 106 000 déplacements quotidiens (4 % des déplacements du département), dont 41 % à destination du territoire de la Métro, et une moitié au sein de l’intercommunalité. Aujourd’hui, le nombre de services de bus est faible – en moyenne, pour Brié-etAngonnes, 2 à 5 trajets desservis par habitant et par an – et ceux-ci concernent essentiellement les scolaires (plus de 70 %).

Les briataux brillent à Jarrie

Confortés par les chiffres présentés, les élus ont unanimement affirmé que, hors bus destinés aux scolaires, entre ce qui existe actuellement et rien, la différence est faible. Puis vint le tour des propositions. Plusieurs pistes sont aujourd’hui à l’étude : suppression de l’aller-retour TavernollesHerbeys – une contrainte qui allonge fortement les durées de déplacements – via le découpage en deux des lignes concernées (Vizille – Brié – Tavernolles, Herbeys – Tavernolles – Eybens – Grenoble) ; arrêt des bus à Grand’Place (les personnes désireuses de se rendre sur Grenoble ayant la possibilité de prendre le tram, avec des temps de trajets voisins de ceux actuellement proposés par la ligne 3330) ; suppression du passage par Bresson pour la ligne 3332 (une solution particulière étant mise en place pour cette commune) ; révision de l’offre pour Jarrie/Champagnier ; … Au final, on devrait aboutir à une augmentation du nombre de bus quotidiens, réguliers ou en Transport à la Demande, et une division par 2 du temps de trajet entre Brié et Grand’Place. Et le parking-relais dans tout ça ? Chacun sait qu’il a pour vocation d’accueillir une éventuelle extension de la ligne 31 de la SEMITAG. Une extension qui a été largement évoquée par tous les interlocuteurs, mais qui reste pour l’instant à l’état de projet… dans l’attente de la fusion des intercommunalités, puisque celle-ci signifierait l’intégration de notre commune dans le périmètre du SMTC.

En 2010, au grand dam des écoliers du Barlatier et de leur coach, Laurence Licinio, le cross du collège de Jarrie avait été annulé en raison des intempéries. Partie remise : cet automne, les élèves de 6ème et 5ème du collège, rejoints par les classes de CM2 de Jarrie et de communes voisines se retrouvaient au Clos Jouvin. Et cette année, les briataux ont tout raflé ! L’objectif n°1 était de reconquérir le titre de meilleure école, un trophée qu’ils avaient dû se résigner à abandonner en 2009. Mission accomplie. Cerise sur le gâteau, au classement scratch, c’est Clément Louyot qui termine 1er, devançant tous les élèves de 6ème et CM2.

Louyot… vous avez dit Louyot ? Oui, vous ne vous trompez pas : Clément est bien le frère d’Etienne, vainqueur du même cross en 2009… et le fils de Pierre, qui a été au cœur de la renaissance du Cross du pain. Bon sang ne saurait mentir !

Sus aux lapins ! Vous avez des dégâts occasionnés par des lapins sur votre propriété ? Appelez Patrice Hachette, Président de l'Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) au 06 85 27 89 11. Les chasseurs viendront procéder à des prélèvements sur votre terrain.

Carnaval C’est le vendredi 10 février, veille des vacances d’hiver, que les écoliers du Barlatier fêteront Carnaval. Les festivités commenceront à la cantine, et continueront dans les classes, avant que les parents ne se joignent aux enfants, aux enseignants et aux personnels scolaires pour un moment convivial. De belles photos en perspective pour la prochaine Gazette.

Vous avez la parole Annneexé à cetttee édittioon dee laa Gazetttee se trrouvve un questionnaire dont les contenus ont été définis lors des réunions dee travail de l’’auttomnee derrnieer. Ce quuestioonnaaire vieentt en complément d’une enquête réalisée dans les bus TransIsère, ett destinnée auxx seulls ussagerrs de cess transsportss. Plus les services du Conseil Général auront de réponses, plus la future offre de transports devrait pouvoir répondre aux besoins de la majorité des habitants de notre commune. Alors, répondez vite à cette enquête, et renvoyez vos questionnaires à la Mairie de Brié-et-Angonnes avant la mi-janvier (attention : une enquête par personne de 10 ans ou plus !). Si vous avez besoin de questionnaires supplémentaires, photocopiez la feuille jointe à cette Gazette, rendez-vous en Mairie pour retirer d’autres exemplaires ou téléchargez là sur le site internet de la commune.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:17

Page 7

5 communale

Les belles

A table ! Le 30 septembre 2011, un arrêté ministériel relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire paraissait au Journal Officiel de la République Française. Quelles conséquences pour les plus de 140 enfants qui fréquentent quotidiennement la cantine de l’école du Barlatier ? Aucune ! En effet, l’arrêté se base sur les recommandations relatives à la nutrition du Groupe d'Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition en date du 4 mai 2007, des recommandations qui ont été mises en pratique dès 2008 par notre prestataire, Vercors Restauration. Ces recommandations visent principalement à diminuer l'apport en matières grasses, augmenter la consommation de fibres et de vitamines et l'apport en fer, et assurer un apport en calcium suffisant. Que dit plus précisément le nouveau texte réglementaire ? Que les repas doivent nécessairement comprendre un plat principal, une garniture, un produit laitier et une entrée et/ou un dessert. Que la variété des repas est appréciée sur la base de la fréquence de présentation des plats servis au cours de 20 repas successifs selon toute une série de règles (pour en savoir plus : http://www.brieet-angonnes.fr/article25). Que le sel et les sauces ne sont pas en libre accès, contrairement à l’eau et au pain. Et que la taille des portions servies doit être adaptée au type de plat et à chaque classe d'âge. Ce dernier sujet fait parfois débat chez les parents. Certains enfants se plaindraient de ne pas avoir assez à manger ? Les données concernant les rations proposées permettent d’affirmer que ce n’est pas le cas d’un strict

vacances

point de vue nutritif… et que c’est pour leur bien : le respect des normes a pour but d’offrir une alimentation équilibrée et suffisante, qui vient en complément des repas pris au sein de la famille, et par la même de lutter contre l’augmentation actuellement constatée du nombre de cas de surpoids ou d’obésité chez les enfants. Outre ces aspects réglementaires et nutritifs, Vercors Restauration se caractérise par une volonté de travailler prioritairement avec des fournisseurs locaux et régionaux. C’est ainsi qu’un partenariat a été développé avec l'Association pour le Développement de l'Agriculture dans l'Y Grenoblois (ADAYG), l’entreprise s’engageant à privilégier un approvisionnement local alors que l'ADAYG met en relation Vercors Restauration avec les agriculteurs et grossistes/détaillants de l'Y grenoblois. Et le bio, nous direz-vous ? Eh bien, le bio, c’est comme vous voulez, nous répond l’entreprise, qui propose déjà de temps à autres un yaourt ou un fromage bio dans ses menus… mais c’est bien évidemment plus cher. Lors du premier conseil d’école de 2011, un débat avait eu lieu qui portait sur la possibilité de proposer à chaque repas un aliment et du pain bio, qui a débouché sur une décision consensuelle de maintien de l’offre de restauration actuelle.

Les bistrots Café, guinguette, estaminet, bar, troquet, … : que de noms qui sonnent bien pour désigner un tel lieu social et de convivialité, source d'inspiration pour beaucoup d'artistes. A partir du mois de février, une fois les insectes retournés à la Bibliothèque Départementale de Prêt, allons faire un tour au bistro… euh, à la bibliothèque municipale, savourer une exposition de 12 panneaux consacrés à l'absinthe ou la Bohème, aux cafés littéraires, d'ail eurs et d'aujourd'hui !

Le saviez-vous ? On a souvent dit que le mot bistrot dérivait du russe bistro, qui veut dire vite, en souvenir des soldats du tsar qui occupaient Paris en 1814, et qui devaient se dépêcher quand ils allaient boire un verre, au cas où un officier arrive… L’anecdote est goûteuse, mais probablement fausse. Le mot serait plus probablement un régionalisme, dérivé du poitevin bistraud, de mastroquet (Nord) ou bistroquet (Sud), des expressions qui désignèrent successivement un domestique, puis le domestique du marchand de vin, puis le marchand de vin lui-même. Importé à Paris au XIXème siècle, il se serait alors diffusé à travers la France.

Mi-octobre, plusieurs seniors de la commune se joignaient à leurs amis herbigeois, et à Nathalie Van Bier vliet, adjointe au Maire d’Herbeys, pour quelques jours de vacances dans le Cantal. Un voyage organisé par le CCAS d’Herbeys, en collaboration avec celui de notre commune. Basés à Vic sur Cère, gâtés par une météo printanière, ils ont visité les sites exceptionnels de Rocamadour et Conques et les cités de St Flour et Aurillac, attrapé le vertige au viaduc de Garabit, randonné au Puy Mary, taquiné les troupeaux de Salers. Rentrés à l’Hôtel des Bains, place à la soirée dansante ou à la bonne chère, à commencer par les célèbres fromages régionaux ou l’eau ferrugineuse de Vic (comme disait Bourvil, l’alcool, non, mais l’eau ferrugineuse, oui !). Une semaine qui leur a paru bien courte, et leur a laissé plein de beaux souvenirs et d’envies de repartir. Prochain voyage, du 4 au 11 juin 2012 au Cap d’Agde : à vos agendas !

Brèves

Galligrasseuil 1

De L’art français de la guerre (Goncourt) à Limonov (Renaudot), en passant par Ce qu’aimer veut dire (Médicis), Jayne Mansfield 1967 (Femina), Une femme fuyant l’annonce (Médicis étranger), Dire son nom (Femina étranger) et Tout tout de suite (Interallié), les prix littéraires sont à la Bibliothèque Municipale. A vous de vous y aventurer. 1 Mot-valise qui désigne trois des principales maisons d'édition de roman françaises, Gallimard, Grasset et Editions du Seuil. Ce terme ironique est souvent utilisé lors de l'attribution des prix littéraires, notamment le Goncourt, de nombreux spécialistes estimant que ces trois maisons d'édition, qui publient les textes d’auteurs majoritaires au sein des jurys qui décernent ces prix, s’entendent sur le partage des récompenses.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:17

Page 8

6 du conseil municipal L’intégralité des comptes-rendus de séance est consultable sur le site internet (www.brie-et-angonnes.fr/votre-mairie/municipalite/comptes-rendus-du-conseil/) ou en mairie.

■■■

Séance du 25 octobre 2011

• Avenant n° 2 au marché de travaux du groupementt des écoles (Lot n° 15 Terrrassemennts et VRD / Entreprrise EUROVIAA) Les délais de réalisation des travaux sont prorogés de 4 mois et 15 jours par rapport à l'avenant n° 1 de prorogation de délais, fixant ainsi la date limite du marché au 15 décembre 2011, pour cause de plantations à effectuer par l'entreprise au mois de novembre 2011. Par ail eurs, diverses adaptations de prestations ont été effectuées lors de la réalisation des travaux, modifiant la partie du marché relative au bassin et au chemin de Léva. Une plus-value de 7 016,50 t HT est constatée, portant le marché global de 472 977,58 t HT à 479 994,08 t HT, soit une augmentation de 1,48 %. Vote à l'unanimité • Révision des tarifs des drroits de places du marché campagnardd 2012 Le Maire propose de réviser les tarifs des droits de place du marché campagnard de Tavernolles, à compter du 01/01/2012. En vertu de l’article 35 de la loi n° 73-1193 du 27/12/1973, dite loi d’orientation du commerce et de l’artisanat, la Présidente du Syndicat Départemental des Commerçants non sédentaires de l’Isère a donné son accord le 5 octobre dernier sur la nouvelle tarification proposée, qui prévoit une augmentation de 3 %. Vote à l’unanimité • Subventionns communnales 2011 Allocation d’une subvention de 500 t à Pôle Sud 38 Hand Ball Echirolles Eybens et d’une subvention de 100 t à Les Cinémas Associés (Festival du film pour enfants de Vizille). L'attribution de ces deux aides financières reste dans l'enveloppe budgétaire votée le 28 mars dernier. Vote à l’unanimité • Rapport annuel 2010 relatif au prix et à la qualité des services publics d’eau potable, d’aassainnisssement collectif et non colllectif Adduction en eau potable. Le volume produit par le SIEC pour la commune est de 192 969 m3 (production globale du syndicat en 2010 : 509 299 m3). La consommation d'eau facturée par la commune aux abonnés est de 108 550 m3. La principale faiblesse du réseau d’eau potable réside toujours dans sa vétusté

– l’amélioration se fait progressivement – mais aussi les droits d’eau bénéficiant à certains agriculteurs depuis les années 1930/1940. La municipalité vérifie actuellement si cette dispense de facturation est toujours d’actualité. Assainissement collectif. En 2010, 619 abonnés sont raccordés sur un total de 990 abonnés à l’eau potable, soit une proportion de 62,5 %. En 2010, 57 953 m3 ont été assainis. La commune a réalisé sur ces dernières années d’importants travaux d’extension du réseau d’eaux usées : cette démarche sera poursuivie sur l’avenir. Assainissement non collectif. Pour les installations ayant déjà bénéficié d’un contrôle, une visite périodique sera réalisée, qui consistera en une vérification des modifications effectuées, des défauts d’entretien et de l’absence de risques pour l’environnement. La périodicité du contrôle est fixée à 4 ans, à compter du 1er contrôle. Compte tenu du nombre de points noirs recensés – 89 installations non conformes –, la collectivité est amenée à entreprendre l’exécution de travaux présentant un caractère d’intérêt général ou d’urgence, visant notamment la lutte contre la pollution. Le service est complété par l'extension d'une nouvelle compétence concernant la réhabilitation des installations d'assainissement non collectif défectueuses. Toutefois, l’engagement de la collectivité porte uniquement sur le financement des études de réhabilitation des installations non conformes, présentant des risques sanitaires et environnementaux, et non sur la part des travaux qui sont à la charge du propriétaire de l’installation défectueuse. Conclusions générales. La politique de recherche et de remplacement progressive des anciennes conduites en amiante est toujours d’actualité afin de réduire les fuites et de sécuriser ainsi le réseau. Par ailleurs, afin d’améliorer le service à l’usager et de répondre aux normes techniques, la collectivité a confié au SIEC la mission d’installer des nouveaux compteurs d’eau en remplacement de ceux devenus obsolètes : elle en conservera la propriété et les mettra à disposition sur la base d’une location annuelle ; ces compteurs feront l’objet d’une surveillance par les services et seront renouvelés selon une périodicité de douze ans, ce qui permettra de limiter à l’avenir les désagréments liés à leur usure et d’éviter des fuites d’eau. Le détail des indicateurs de consommation et financiers est porté sur le rapport, qui est tenu à la disposition du public. Vote à l’unanimité

• Rapport annuel 2010 sur le prix et la quallité du service publlic d’assainissemment commuunautaire de Grenoblle Alppess Métrro La Métro assume l'ensemble de la collecte, du transit et du traitement des eaux usées sur un territoire qui concerne 151 247 abonnés (464 684 habitants), dont 852 (3719 habitants) pour les communes d'Herbeys et de Brié-et-Angonnes, membres du SIBHA. Le débit moyen journalier reçu en 2010 a été de 233 235 m³/jour, ce qui représente une augmentation de 10 % par rapport à 2009. Travaux sur la station d'épuration. Dans l'attente de la fixation des objectifs du prochain schéma directeur, le plan de mandat assainissement 2008/2014 prévoit la poursuite de l'amélioration des installations de l'outil de dépollution des eaux usées de l'agglomération grenobloise avec la suppression des nuisances olfactives et la mise en oeuvre d'une unité de méthanisation. Confinement et traitement des odeurs. Les travaux projetés ont pour objet de réduire les nuisances olfactives produites par la station d'épuration et principalement perçues depuis l'autoroute qui borde le site d'Aquapole. Le schéma de réduction maximale des nuisances olfactives a été retenu en couvrant l'ensemble des ouvrages de traitement des effluents (prétraitement et décanteurs primaires) et en traitant l'air extrait par désodorisation. Le montant de l'opération est estimé à 7,2 M t HT (non subventionnés) ; les travaux devraient débuter courant 2012 et s'achever fin 2013. Vote à l’unanimité • Aides financièères de l'Agence de l'Eaau pour la réhabiilitattion du dispositif d'assainisssement non collectif Par délibération en date du 21/09/2010, la collectivité a élargi d'une nouvelle compétence le SPANC, en inscrivant la réhabilitation des installations d'assainissement non collectif. Le Maire explique qu'il y a une possibilité de faire bénéficier les propriétaires concernés d'une aide financière de l'Agence de l'eau, à savoir un forfait global « étude de travail » de 26 000 t par installation réhabilitée, et un forfait complémentaire de 250 t par installation au titre de l'animation/coordination de travaux au bénéfice de la commune. Dans le fonctionnement adopté, la commune intervient uniquement en tant que collectivité mandataire : le particulier concerné s'engage auprès d’elle sur les obligations de réhabilitation envisagées, et la mandate pour percevoir et reverser l'aide financière. Chaque demande devra être complétée d'un devis circonstancié de l'entreprise chargée des travaux et signé de l'abonné.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:17

Page 9

7 En préalable à l'accord à passer avec l'Agence de l'eau, la commune a pour obligation : - d'établir un dossier complet sur sa politique d'assainissement en présentant par ailleurs une synthèse du diagnostic réalisé au titre du SPANC ; - de définir les priorités de réhabilitation à entreprendre (rejets dans les puits perdus ou dans les ruisseaux) ; - de tenir une réunion publique avec les propriétaires concernés afin d'obtenir leur accord de réalisation des travaux prescrits ; - de regrouper 3 à 5 chantiers par intervention. Le mandat de gestion du service a été confié à la société Ginger Environnement, qui a également un rôle à tenir dans la mise en place du dispositif, notamment au niveau de l'établissement du diagnostic préalable, de l'étude du sol, de la vérification des travaux de réhabilitation à entreprendre, et du contrôle des travaux réalisés. Il nous appartient de programmer une réunion publique avec les abonnés concernés, de les sensibiliser sur la nécessité d'entreprendre des travaux de réhabilitation et de regrouper les travaux pour limiter le nombre de dossiers à présenter. Si la démarche s'inscrit dans la prévention des risques sanitaires et la valorisation de l'environnement, la gestion des procédures représente une tâche complémentaire et lourde à assumer pour la commune. Vote à l’unanimité • Élagage d'office des plantations privées en bordure des voies communales Jusqu'à la publication de la loi n°2011-525 du 17 mai 2011, la collectivité, gestionnaire des voies publiques, pouvait enjoindre aux propriétaires riverains de procéder aux travaux nécessaires au bon usage de la voie en cause, mais ne pouvait toutefois les menacer d'exécution d'office à leurs frais, en raison de l'absence de textes législatifs. Désormais, l'article L2212-2-2 du Code Général des Collectivités Territoriales autorise le Maire, après mise en demeure restée sans résultat, de procéder à l'élagage d'office de plantations privées en bordure de voies communales, au frais des propriétaires négligents, au motif de garantir la sûreté et la commodité du passage sur la voie. Cette nouvelle disposition répond au souci de la collectivité de mieux garantir la sûreté et la commodité du passage sur la voie publique communale. Cette procédure sera mise prochainement en application, notamment sur le chemin de Cavin.1 Vote à l’unanimité Article 673 du Code Civil : Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent. Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur sa propriété, il a le droit de les y couper lui-même à la limite de la ligne séparative.

1

• Prescriptiion de la révision du PPRT dee Jarrie Le Maire donne lecture du courrier de Monsieur le Préfet en date du 12 octobre dernier, par lequel celui-ci informe la collectivité de la révision du Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) de Jarrie, approuvé le 20/12/2010, mis en place autour des établissements Arkema et Cézus. La révision porte sur le

même périmètre d'étude, concernant entre autres la collectivité de Brié-et-Angonnes. Pendant toute la durée de l'élaboration du projet, toutes les personnes concernées, notamment les habitants et les associations locales, sont associées. Les modalités de la concertation, prévues dans le projet d'arrêté, sont soumises pour avis au Conseil Municipal. Les documents du projet de révision sont mis à la disposition du public en mairies de Jarrie et de Champ sur Drac et sur le site internet des CLIC et des PPRT de la région Rhône-Alpes. Le nouveau périmètre à définir ne concernera plus que six communes : Jarrie, Champagnier, Champ sur Drac, Montchaboud, Notre Dame de Mésage, Varces Allières et Risset. Vote à l’unanimité ■■■

Séance du 28 novembre 2011

Taxee d'Aménagement liée à l'urbbanisme Ce nouveau dispositif est issu de la réforme de la fiscalité de l'aménagement. La taxe, créée pour lutter notamment contre l'étalement urbain et parvenir à une utilisation économe et équilibrée des espaces, financera les équipements publics de la commune et remplacera les nombreuses taxes d'urbanisme actuelles, dont la Taxe Locale d’Equipement (TLE) et la Participation pour Aménagement d’Ensemble (PAE). Elle sera applicable à partir du 01/03/2012. A compter du 01/01/2015, elle remplacera également les participations telles que la Participation pour Voirie et Réseaux (PVR) ou la Participation pour Raccordement à l’Egoût (PRE). La commune ayant un Plan d’Occupation des Sols approuvé, la Taxe d’Aménagement s’applique de plein droit au taux de 1% La commune peut fixer cependant librement un autre taux, dans le cadre des articles L. 331-14, et, un certain nombre d'exonérations, selon l’article L. 331-9. Les commissions des finances et des travaux et la commission d'urbanisme proposent d'instaurer un taux unique de 5 % et d'exonérer totalement les logements aidés par l’État (aide aux logements sociaux) et les commerces de détail d’une surface de vente inférieure à 400 m2 (aide au niveau économique). Certains aménagements nominativement listés par la Loi sont également taxés ou exonérés de plein droit : constructions et aménagements destinés au service public, locaux agricoles, reconstruction de locaux sinistrés, constructions dont la surface est inférieure ou égale à 5 mètres, ... La décision sera valable pour une durée de trois ans. Toutefois, le taux et les exonérations fixés ci-dessus pourront être modifiés tous les ans. Vote à l’unanimité • Taxee sur la consommation finale d'éleectricité A l'origine, la taxe locale sur l'électricité visait à financer la création ou la rénovation des réseaux électriques publics. Elle représente une ressource importante dans le budget de la commune : 24 208,45 t en 2010. La taxe fonctionnait comme une taxe sur le chiffre d'affaires, collectée par les distributeurs d'électricité à l'occasion de

l'encaissement de leur facture. Elle n'était pas conforme au droit européen, puisque tous les États membres doivent appliquer une imposition reposant sur les quantités consommées. Le nouveau système prévoit que la taxe soit désormais assise sur le volume d'électricité consommé par les usagers et non sur des montants facturés. Son tarif est donc mesuré en t par MWh. La collectivité peut appliquer un coefficient multiplicateur compris entre 0 et 8 : il est proposé de reconduire le taux de 6 %, voté le 28/03/2011. Il est à noter que la consommation d'électricité pour l'éclairage public n'est plus exonérée, mais l'effet de la taxe sera cependant neutre puisqu’elle est reversée à la commune. • Désignation du notaire pour la veentee duu terraainn Bouchhain Le Maire rappelle la délibération du 20/12/2010 par laquelle l'assemblée municipale accepte de vendre le terrain communal de la propriété Bouchain, destiné à une opération immobilière de trente et un logements, dont six logements sociaux, à un promoteur privé. La rédaction notariale de l'acte de vente sera finalement confiée à Maître Rébert, notaire de l'acquéreur, en association avec Maître Ferrieux, notaire de la commune. Vote à la majorité (une abstention) • Proposition de créattionn d'un emploi de rédactteurr terrritoriial La commission des Ressources Humaines propose de nommer Valérie Merle en tant que rédacteur territorial, par voie d'ancienneté, dans le cadre d'une promotion interne, sous réserve de l'avis favorable du Comité Technique Paritaire du Centre de Gestion. Cette création de grade est liée à l'évolution professionnelle de l'agent. Vote à l’unanimité • Règlement général d'utilisation des loocauux ett équipemennts communaux Ce règlement s'applique aux salles municipales et aux équipements mis à la disposition des associations locales ou signataires d'une convention avec la commune, pour le seul exercice de leurs activités. Dans ce cadre, des règles sont établies et s'imposent à tout utilisateur. Elles visent à assurer la sécurité comme à fixer les conditions d'utilisation des locaux et des équipements afin d'en garantir la pérennité. Un nouveau règlement d'utilisation de la salle de sport du groupe scolaire du Barlatier a également été rédigé. Il est également proposé de pouvoir demander une éventuelle contrepartie financière en cas d'organisation de spectacles ou d'expositions payants par des associations extérieures à la commune. Celle-ci se monterait à 100 t pour une journée d’utilisation (et ce quelle que soit la durée d’utilisation au cours de la journée), de 150 t pour deux jours d’utilisation. Un chèque de caution de 500 t serait demandé. Toutefois, les locaux et les équipements communaux ne peuvent pas faire l’objet d’un prêt ou d’une location à des personnes privées. Les différents documents sont proposés pour validation. Vote à l’unanimité


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:18

Page 10

8

Bilan de mi-mandat L’actuelle équipe municipale,, arrivée à mi-mandaat courant 2011, s’était enggaggée auprès des habitants sur un projet électoral de haut niveau. La transpareence faaisant partie des engagements priss, il nouss paraaît soouhhaitable de vous présenter un bilan d’étape. Globalement, nous avons resppecté notre contratt comme vous le déécouuvriireez en prrennant connaissance du présent dossier. Dans une prochaine édition, nouss vouus présenterons les chantiers et actionns envvisaagés d’ici la fin du mandat.

Travaux et chantiers Voiries communales

budget affecté : 858 343 t

Chantier récurrent portant essentiellement sur la réfection et la sécurisation de nos 22 km de voiries communales • programmation annuelle sur la base d’une tranche de travaux de 100 000 à 150 000 t • amélioration des accès sur la RD5 aux débouchés de la route du Mont Rolland et de la route du Souveyron • réfection du soubassement et du tapis du chemin de l’Egagère, et d’une partie du chemin des Métraux • réaménagement du rond-point de Tavernolles

Sécurité routière

budget affecté : 166 967 t

Bâtiments publics budget affecté : 166 376 t La préserr vation du paatrimooine immobilier est assurée régulièrement par des travaux conséquents • restauration de la charpente et de la toiture de la chapelle des Angonnes • réfection des murs des cimetières des Angonnes et des Broux • rénovation des logements communaux de l’ex-école de Tavernolles et de l’ancienne école du Barlatier • remise en état des vestiaires de la salle Claude Perdigon

Préoccupation majeure axée sur le flux routier de la RD5 • déplacement du radar sur un secteur plus exposé • aménagement de la traversée de Tavernolles et du carrefour Mont Rolland/Uriage • limitation de vitesse renforcée aux entrées de la commune, liée à l’extension des limites d’agglomération, avec une amélioration de la signalétique • création de deux nouveaux trottoirs (secteur de Tavernolles, route d’Uriage) • amélioration sécuritaire de la rue de la Léchère et de la rue du Centre • réalisation et sécurisation du cheminement piéton à l’intérieur du cimetière des Angonnes • étude préalable à l’aménagement du virage de la chapelle des Angonnes et expérimentation du passage alterné du virage

Réseau électrique

budget affectté : 1990 731 t

L’urbanisation de la commune et le bien-être des habitants nécessiitennt des travvaux réguliers sur notre réseau électrique • extension et renforcement des transformateurs du Barlatier, des Mansardes, du Mont Rolland, de l’Enclos, du Haut Brié, des Métraux • création de l’éclairage public pour la desserte de l’école du Barlatier et du chemin de Léva • poursuite du dispositif d’illuminations de Noël (utilisation de LED, moins consommatrices d’électricité)

MAS Le Val Jeanne Rose budget affecté : 126 366 t Accoompaggnementt dans la coonstructtioon de cett établiissemennt excepptionnel réservvé aux polyhandicapés adultes : 50 lits, 80 emplois • travaux de réseaux et de VRD


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:18

Page 11

9

Réseau Eau et Assainissement budget affecté : 598 995 t La restauration du réseau d’eau potable et l’extension de celui de l’assainissement collectif restent une priorité dans la définition de nos budgets • réalisation de la 1ère tranche d’assainissement collectif au Souveyron • mise en place réseau eau et assainissement dans le secteur des Lombards, nouvellement urbanisé • réalisation d’un maillage AEP dans le secteur des Trouillons (renforcement des canalisations eau potable, eau pluviale et borne incendie) • achèvement du diagnostic sur les installations d’assainissement non collectives • lancement d’une campagne de renouvellement des compteurs d’eau datant de plus de 15 ans • finalisation de l’étude concernant l’assainissement de Brié Bas

Le groupe scolaire du Barlatier L’investissement Unne mise en œuvre portantt sur de très longues années, qui nous permet de bénéficier enfin d’une école élémentaire répondant à nos besoins • une architecture exceptionnelle, avec une priorité donnée au développement durable et à la maîtrise énergétique • 8 salles de classe respectant les normes pédagogiques, une salle réservée à la garderie périscolaire, des bureaux pour les enseignants • un restaurant scolaire d’une capacité de 150 à 180 repas • une salle de sports de 350 m² à destination des élèves mais aussi des associations

L’investissement en chiffres : Le financement Une recherche de financements portant sur 4 343 980 t Un chhantier d’un cooût exxtrêêmement important pour une commune qui raisonne annnuellement sur un buudgget de fonctiionnemennt de 1,3 milllion d’euros

• honoraires des maîtres d’œuvre 468 854 t • frais d’études et honoraires divers 161 946 t • travaux de bâtiment 3 429 563 t • travaux de VRD 224 463 t • travaux engagés à régler 59 154 t

Une capacité d’endettement préservée La réaliisation du chantier scolaire n’a pas aliiénné la capacité d’endettement de la commune par rapport à des investissements futurs au titre du budget communal • dette en capital au 31/12/2011 à taux fixes 1 481 000 t • échéance annuelle (capital + intérêts) 133 000 t • capacité d’autofinancement annuelle de l’ordre de 350 000 t

plusieurs années, basée essentiellement sur les ressources d’origine communale

• remboursement de TVA 620 000 t • subventions 961 200 t • emprunt sur 15 ans à 1,87 % (Dexia) 460 000 t • emprunt sur 20 ans à 3,15 % (Caisse d’Epargne) 1 000 000 t ��� autofinancement 1 780 t La Gazette profite de ces lignes302 pour

Le plan d’action complémentaire de la Municipalité Les travaux immobiliers et de voirie sont géénéralemeent les chhanttiers less plus voyantts dans une collectivité, mais ils ne sont pas néccessairement reeprééseentattifs de l’enssemblle de l’action menée par une Muniicipalité.

Acctiion sociale

Statistiques

Le CCAS, à vocation d’entraide aux personnes âgées et handicapées ainsi qu’à l’enfance, s’est investi pleinement dans sa mission en privilégiant la présence sur le terrain

• instruction de 117 dossiers relevant du domaine social, avec un suivi de 69 personnes • distribution de colis de Noël aux 205 personnes de plus de 75 ans • distribution de cadeaux de Noël à tous les enfants scolarisés sur la commune (entre 208 et 224 selon les années)


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:18

Page 12

10 Actions • conduite d’une enquête sur les besoins sociaux des personnes âgées de la commune • création d’une équipe de bénévoles pour assurer le déneigement chez les personnes fragilisées par l’âge ou la maladie • organisation en liaison avec Herbeys d’un séjour de vacances annuel pour les seniors, en partenariat avec l’Association Nationale pour les Chèques-Vacances • réalisation d'un répertoire qui recense une grande variété de services pour tous, à commencer par les plus fragiles (personnes âgées ou handicapées, personnes en difficultés sociales) • organisation de 5 conférences thématiques à caractère social • subvention exceptionnelle à la crèche haltegarderie Les Canailloux

Urbanisme Activité très prenante et souvent sujette à controverse, l’urbanisme s’inscrit pleinement dans le schéma de développement communal, avec pour mission de faire respecter le POS en place voté en 2000

Statistiques • délivrance de 48 permis de construire depuis 2008, représentant 86 logements (dont 31 appartements pour la SCI Bouchain) • délivrance de 59 permis pour des travaux d’extension ou d’aménagement (garage, transfert de permis de construire, transformation de bâtiments agricoles, centre équestre, permis de lotir, permis modificatif, véranda, auvent, pergola, ...) • délivrance de 249 déclarations préalables de travaux (abris de jardin, clôtures, véranda, …) • enregistrement de 74 demandes de reclassement de terrains (zone NC vers zone UB), qui viennent s’ajouter aux 48 enregistrées sur le précédent mandat

Méthodologie • tenue d’une réunion mensuelle d'instruction des autorisations d'urbanisme • concertation très étroite avec la Direction Départementale du Territoire au niveau de l’instruction des permis de construire • rencontres individuelles avec les pétitionnaires, si nécessaire

Procédures • instruction de deux modifications du POS, portant l’une sur la régularisation foncière du terrain scolaire du Barlatier, l’autre sur la mise en conformité par rapport à la réglementation en termes de développement durable

• étude et validation de la carte des aléas, un document qui définit le type d'aléas (inondation, éboulement, ...) et le niveau de chacun sur le territoire communal

Développement économique et durable Il s’agit pour la commune d’évoluer en ces domaines dans le cadre des compétences détenues par la communauté des communes du Sud Grenoblois

Connsttat • la commune s’inscrit parmi les communes du Sud Grenoblois les mieux structurées en termes de commerces, de prestataires de santé, d’artisans • nécessité de pérenniser et de compléter ces structures • adaptation aux normes d’économie en énergie et aux nouvelles méthodes de travail adossées à l’équilibre environnemental

Actioonss • organisation d’une réunion publique sur le développement économique, avec les acteurs économiques locaux, ponctuée par la présentation du FISAC (Fonds d’Intervention pour le Soutien des Artisans et des Commerçants) • tenue d’une réunion de travail avec les commerçants et les prestataires de santé du Mail pour la mise en place d’un équipement de vidéosurveillance, et information des copropriétaires concernés • organisation d’un Forum du Développement Durable • conduite d’un diagnostic énergétique sur les bâtiments municipaux • acquisition d’outillages plus respectueux de l’environnement et formation du personnel technique au développement durable • mise en place d’un système de réutilisation des matériaux enlevés lors de la réfection de la route de la Léchère • conduite du chantier scolaire dans des normes élevées d’ordre environnemental et d’économies d’énergie • mise en place d’un ramassage scolaire pour l’acheminement des enfants vers le groupe scolaire, entraînant une diminution du trafic automobile au niveau de l’école • forte implication des élus briataux dans la réflexion sur la restructuration des lignes TransIsère qui desservent notre commune

Communication et animation L’action municipale doit faire preuve de transparence vis-à-vis de la population, d’où l’importance de la communication externe que nous avons fait fortement évoluer conformément à notre engagement en la matière

Supports • création d’un site internet qui répond à la fois aux besoins d’information, de communication et d’échanges administratifs (plus de 40 connexions quotidiennes) • nouvelle formule de la Gazette des briataux, avec une plus forte ouverture sur la vie de la collectivité • refonte du plan communal • trombinoscope des élus • guide communal, destiné en particulier aux nouveaux habitants (sous presse)

Méthode • une amplitude forte et rapide dans la présentation de l’information grâce au site internet • une présentation vivante et complète des informations via la Gazette • une concertation amplifiée avec la population grâce aux réunions publiques

Réunions • organisation de 6 réunions publiques (politique générale, développement durable, chantier scolaire, urbanisation du site Bouchain, Schéma Départemental de Coopération Intercommunale) • tenue de 26 réunions de secteur (sécurité routière, projets de chantiers, …) • organisation de réunions pour l’accueil des nouveaux habitants

Animation et vie associative • réunions régulières avec les associations • signature de conventions avec des associations extérieures à la commune • ouverture de cours de judo, handball et aïkido dans la salle de sports de l’école du Barlatier • mise en place d’une réservation en ligne et de règlements d’utilisation pour les mises à disposition aux associations de locaux et équipements • présence participative dans les manifestations du tissu associatif • organisation directe d’évènements festifs ou culturels par la Municipalité


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:18

Page 13

11

Du nouveau

Brèves

à la Mission Locale Initiés par la Région Rhône-Alpes, des points d’accueil ont été ouverts dans le Département, qui ont pour vocation de donner les premiers repères à toute personne en recherche d’information sur la formation, les métiers et l’emploi, et ce quels que soient son statut, son âge ou son niveau de formation. Ce nouveau service, accessible sans rendezvous, aide les usagers à identifier les ressources disponibles et les guide vers les interlocuteurs susceptibles de les accompagner dans une démarche plus approfondie. Les points d'accueil délivrent une information généraliste sur les métiers, l'orientation, la formation initiale et continue, les mesures emploi et formation (financements), l'apprentissage, l'emploi et les besoins en recrutement, la validation des acquis

de l'expérience, la création d'activité, la mobilité professionnelle et la reconversion, les structures d'accompagnement des parcours professionnels, ainsi que sur les demandes périphériques (logement, déplacement, garde d'enfants, santé, social…). Il s’agit d’un accueil personnalisé avec la mise à disposition d'une documentation locale et régionale complète et actualisée (papier et web), et l'organisation d'événements en lien avec l'emploi et la formation sur les territoires. Sur le territoire du Sud Grenoblois, ce service est assuré par la Mission Locale, à Vizille, 205 chemin des Mattons. Horaires d’ouverture : le mardi, de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h ; le jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

2012, année du SCoT Voté le 19 décembre par les élus du Comité syndical, le projet de Schéma de Cohérence Territoriale va être soumis jusqu’à mi-avril aux personnes publiques associées (Etat, Conseil Régional, Conseil Général, Communautés de communes, chambres consulaires, Parcs Naturels Régionaux, …). Puis la parole sera donnée aux habitants, à travers l’enquête publique qui se déroulera en mai et juin. Nous en parlions dans les Gazettes de janvier et mars 2011, nous passons maintenant aux travaux pratiques : les près de 750 000 habitants concernés par le SCoT de la Région Urbaine Grenobloise vont bientôt découvrir le projet qui mobilise élus et urbanistes depuis plusieurs années, et qui doit coordonner et encadrer politiques publiques et projets d’aménagement pour les années à venir. Economiser l’espace, limiter les déplacements et favoriser la proximité, rééquilibrer les territoires : tels sont les objectifs qui sont déclinés dans les différents documents disponibles sur http://www.region-grenoble.org/, et plus particulièrement le Projet d’Aménagement et de Développement Durables.

Pour le Sud Grenoblois, donc – bien évidemment – pour notre commune, les objectifs sont clairement définis : • préserver les espaces naturels, agricoles et forestiers, qui représentent les trois-quarts des surfaces (20% de terres agricoles, 57 % de forêts) ; • rechercher les conditions d‘un développement plus durable et autonome, notamment en matière d‘emploi, ce qui implique le développement de l’activité économique sur le territoire, et une réflexion poussée sur le devenir des plateformes chimiques de la vallée de la Romanche ; • freiner l’urbanisme, en ciblant les besoins locaux et en se limitant à la densification des zones déjà urbanisées ; • améliorer les connexions, notamment en transports collectifs, vers l‘agglomération grenobloise et les territoires voisins. Plus d’informations dans les prochaines Gazettes.

Composteurs, bioseaux et poubelles Désormais, les habitants du Sud Grenoblois peuvent effectuer leurs commandes de composteurs, bioseaux et autres conteneurs poubelles en ligne : il suffit d’aller sur www.sudgrenoblois.fr, et de se diriger vers la rubrique Gestion des déchets → Infos pratiques → Formulaires. Plus rapide, plus pratique et consommant moins de papier, ce nouveau service remplace les anciens bons de commande papier, qui ne sont plus diffusés ni acceptés, sauf pour la commande de pièces détachées. Pour ceux qui ne disposent pas d’un accès à internet, reste la solution de se rendre en mairie : les personnels municipaux se feront un plaisir de faire la demande en ligne en direct avec eux depuis l'accueil.

Pour mieux trier La Communauté de communes du Sud Grenoblois met à la disposition de tous les habitants du territoire un sac permettant de stocker leurs emballages en attendant de les jeter à la colonne de tri (jaune). Le nouveau modèle est arrivé. Pratique : son visuel reprend les consignes de tri des emballages. Venez le retirer en mairie (un sac gratuit par foyer) !

Pôle petite enfance à Tavernolles Certes, la compétence petite enfance n’a pas encore été reprise par le Sud Grenoblois, mais nous avons bon espoir que le transfert soit officialisé à compter du 1er juillet 2012. Mais, d’ores et déjà, la Communauté de communes a accepté de prendre en charge la restauration des deux anciennes classes de l’école de Tavernolles, en lien avec cette compétence. Les travaux, en cours de finition, permettront à la crèche halte-garderie Les Canailloux de disposer d’un espace complémentaire pour ses activités, la seconde salle étant réservée au RAM (Relais des Assistantes Maternelles) – qui quittera donc le Mail – pour ses matinées hebdomadaires.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:18

Page 14

12

Et si nous construisions «éco» ? L’éco-construction ? Une façon de nous garantir un avenir plus sain et de faire des économies d’énergie. Les 20 et 21 janvier, la Communauté de communes du Sud Grenoblois organise à Champ-sur-Drac, salle Emile Zola, le 1er Salon de l’Ecoconstruction du Sud Grenoblois. L’occasion pour le grand public et les professionnels du bâtiment de découvrir les nouvelles techniques de construction durable et les savoir-faire des artisans locaux. Pour satisfaire les nouvelles demandes des particuliers et des professionnels, les artisans doivent adapter et développer leurs savoir-faire afin de répondre aux objectifs de l’écoconstruction. Aussi l’après-midi du vendredi, de 15 h à 20 h, sera-t-elle dédiée aux seuls professionnels du bâtiment. La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) leur proposera de les sensibiliser aux enjeux énergétiques et environnementaux de nos bâtiments, avec notamment une présentation des formations FEEBAT proposées aux artisans dès janvier 2012. La Communauté de communes tiendra également un stand d’information sur son Fonds d’Intervention pour les Services,

l’Artisanat et le Commerce (FISAC), qui vise à aider les commerçants et artisans du territoire à développer leur activité, à travers des aides financières et des actions ciblées. Ce stand sera également ouvert le samedi, de 12 h à 14 h, en particulier pour ceux qui souhaiteraient s’informer sur les techniques de rénovation pour leurs commerces. Mais, à travers cette manifestation, la Communauté de communes souhaite aussi favoriser la rencontre entre le grand public et les artisans du bâtiment locaux (menuisiers, charpentiers, maçons, électriciens, chauffagistes, …), et leur permettre de découvrir les innovations en matière d’habitat durable : maîtrise de la consommation énergétique, isolation, domotique, … Samedi, de 10 h à 16 h, ce sera donc le tour du grand public. Au cœur du salon, la découverte des savoirfaire et prestations des artisans locaux du bâtiment, qui échangeront avec les visiteurs sur les projets qui leur seront soumis, fourniront des conseils personnalisés, voire des devis. Grâce à l’exposition interactive L’R de l’écoconstruction, domotique, matériaux isolants « écologiques » et nouveaux systèmes de

chauffage et d’économie en eau n’auront plus de secret pour les visiteurs. Deux miniconférences seront proposées par la CAPEB : L’étanchéité et le confinement des habitations et Les risques sismiques : quel impact sur la construction ? Sans oublier les animations vidéos, et le stand d’information consacré aux permanences architecturales et aux consultances énergétiques proposées gratuitement par la Communauté de communes – en partenariat avec l’AGEDEN (Association pour une GEstion Durable de l'ÉNergie) – aux habitants désirant réaliser un projet de construction ou d’aménagement, et/ou réduire la consommation énergétique de leur logement. Pour plus de renseignements : 04 76 68 84 60 - www.sudgrenoblois.fr.

Brèves Bricolage Et si vous fabriquiez votre composteur ? L'association Trièves Compostage & Environnement organise un atelier de fabrication de composteurs en bois. Cet atelier s’effectuera un samedi après-midi, en janvier, février ou mars : la date sera fixée en fonction des participants. Chacun pourra choisir entre deux types de matériaux : récupération de palettes (participation aux frais : 10 t) ; planches de Mélèze (50 t). Par souci de gestion de groupe, seules 8 personnes pourront être accueillies. Les premiers à se signaler seront prioritaires. Si vous êtes intéressés, contacter Trièves Compostage & Environnement, place de la Halle, à Mens : trieves-compostage@hotmail.com - 04 76 34 74 85

Dêchetteries et fêtes Attention : les déchetteries du Sud Grenoblois (dont celle de Vaulnaveys-le-Haut) fermeront exceptionnellement à 14 h les samedis 24 et 31 décembre 2011.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:18

Page 15

13 sur lʼactu

Cérémonie du 11 novembre La commémorration de l’arm mistice a une nouvvelle foiss réuni de très nombreux briataux autour du monument auux mortss dee la com mmune. Au cœur de la cérémonie, les écoliers lurent un témoignage de poilus et le message des anciens combattants, avant que le Maire se fasse la voix du Ministre des Anciens Combattants, puis procède à l’appel des morts avec Pierre Cuenin. Un appel qui, à chaque fois, nous rappelle le lourd tribut versé lors de la guerre de 14/18 par la population masculine de notre commune, littéralement décimée.

Du Sud à la Métro ? La municipalité s’éttaitt engagée à tenirr une réunion publiqque pour présenter le Schhéma Départemenntal de Coopérration Innterccommunnale, qui prévoit nootammentt l’exxtension du périimètree de l’agglom mération greenoblloise par la fusioon entre la Métroo et lee Sud Grennobloiis. Cee fut chose faite veendredi 9 décembre, avec la participatioon d’une quarranttainne de briattaux fortementt inttéreessés par le projet.. Robert Meyer, Maire de Brié-et-Angonnes, et Christophe Ferrari, Maire de Pont de Claix et Viceprésident de la Métro en charge des finances (photo), ont rappelé les tenants et les aboutissants de la procédure engagée, le positionnement des communes de la CCSG, les avantages mais aussi les inconvénients liés à un tel élargissement de territoire. Bien évidemment la question de l’évolution des impôts locaux et de la santé financière de la Métro était au cœur des débats. Les deux intervenants, et plus particulièrement notre invité, ont fait face à ces interrogations en situant le problème de la fiscalité dans un contexte plus large, à savoir celui de services

plus étoffés aux communes et aux populations grâce à l’élargissement des compétences. S’ils n’ont pas nécessairement convaincu tout le monde, ils auront au moins eu le mérite de la franchise et de la pédagogie dans le débat engagé avec l’assistance. Et pour permettre aux absents d’en savoir plus, les documents présentés ont été mis en ligne sur le site internet de la commune.

Bienvenue chez vous ! Pour la 3ème foiis deppuis 20008, laa municippaliité acccueilllaitt offficieellem ment less nouveauxx habittannts,, samedii 10 décembre. Ceux qui avaaieent pu se reendree au rendeez-voous dee leeurs édiiless n’oont pass regreetté le déplaceement. Après une viisite guidée de l’écoolee, que ne tarderontt pas à fréquenter lees enfantss présennts (s’’ils ne la connaissent pas déjà), lees néo-briataaux eurent droit à une prréseentattionn illusttrée dee laa coomm mune – avec laa paartiicippation des représentannts des princiipaales asssociationss. La mattinéée se concllut autoour d’’un bufffet, quui fut l’’occcasion d’ééchanges fournis avec les élus présentss. Et nos nouveauux cooncittoyens s’en sont rentrrés chez eux heureux d’’habiter une aussi belle et sympathhique commune.

Une conférence

stupéfiante

Sera-ce la dernière ? La conférence organisée par le CCAS et consacrée aux produits stupéfiants n’a pas attiré grand monde. Du coup, le CCAS se demande si cela vaut la peine de persévérer. Et c’est vraiment dommage… Dommage, car l’adjudant-chef Dardun et sa collègue de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile, basée à l’Isle d’Abeau, ont proposé au public une présentation interactive – illustrée par des échantillons de haschich ou de LSD ! – qui a permis de mieux cerner les dangers que représentent les produits interdits, mais aussi les drogues légales que sont le tabac – 75 000 décès annuels, dont 5 000 liés au tabagisme passif – et l’alcool. Des dangers qui menacent plus particulièrement les jeunes : les 15/24 ans représentent 13 % de la population, mais un quart des morts sur la route (30 % des 78 décès enregistrés en Isère en 2010) ; sur 11 décès journaliers sur les routes, 3 sont liés à l’alcool et 1 à la prise de stupéfiants ! Une fois la présentation achevée, l’échange s’est longuement prolongé autour d’un verre… de jus de fruits, car il fallait ensuite reprendre la route, et tout le monde sait que boire ou conduire, il faut choisir.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:19

Page 16

14 sur lʼactu

Urgences vitales En France, seuls 27 % de la population sont formés aux gestes de premiers secours, contre 80% en Allemagne. Pourtant, lorsqu’ils sont pratiqués, ces gestes augmentent de 15% les chances de survie. Jeudi 24 novembre, le Mail avait fait le plein pour la soirée organisée par l’Union des Habitants, le Club des Briataux et la mairie, à l’occasion de la mise en place de défibrillateurs sur la commune. Le docteur Luc Toffin, les médecins locaux et l’adjudant-chef Perbet – du corps des sapeurs pompiers de Brié-et-Angonnes – proposaient aux briataux de s’informer sur l’attitude à adopter face à une personne victime d’un arrêt cardio-respiratoire, d’un coma ou d’une détresse respiratoire par inhalation de corps étranger. La soirée, illustrée par la diffusion de plusieurs vidéos, une démonstration de Réanimation Cardio-Pulmonaire sur le mannequin Mini-Anne (photo) et la présentation du modèle de défibrillateur installé sur la commune et d’une trousse d’urgence « type », a visiblement passionné l’auditoire. Prochaine étape : suivre une formation aux premiers

Tiens, voilà… Samedi 27 novembre, nouveau succès pour la vente de boudins à la chaudière du Club des Briataux, préparés la veille chez Mme Basset par une bande de joyeux bouchers… qui n’étaient pas de la Villette !

secours ? Si vous êtes intéressés, contacter l’une des associations suivantes : • Croix-Rouge Française, 4 rue Kléber, 38000 Grenoble – Tél. : 04 76 46 92 25 • ADPC 38 (Protection Civile), 22 rue Edmond Rostand, 38400 St Martin d’Hères – Tél. : 04 76 25 04 30 – www.protectioncivile-38.org

Dès 6 h 30, la chaudière était installée sur le parking du Mail. Une heure plus tard, la coupe et la vente commençaient. Et peu après 10 heures, les 300 kg d’un succulent boudin étaient vendus… et ils étaient encore nombreux ceux qui, arrivés trop tard et repartis bredouilles, se sont promis de se lever tôt l’année prochaine ! Quant au vin chaud de Roland Baraldi, il trouvait lui aussi son public, bien aidé par le temps froid et humide de ce dernier samedi de novembre.

• Fédération Française de Sauveteurs Secouristes, 138 avenue Maurice Thorez, 38220 Vizille Tél. : 04 76 68 16 42

Beaux et généreux Mi-novembre, Arts & Loisirs avait invité l’artiste jarroise Françoise Piccoz au Mail. Une exposition-vente de plus de 300 œuvres, dont la totalité des recettes servira au développement du Lycée technique agricole Emile Badiane de Bignana, en Casamance (Sénégal).

Concert à Brié

Artiste reconnue, Françoise sculpte et modèle la terre pour créer des personnages qui racontent tous une histoire si l’on sait les écouter. Des œuvres magnifiques, originales, imaginatives… et pour toutes les bourses : nombre de briataux ont profité de cet événement pour commencer leurs emplettes de Noël. Depuis de nombreuses années, Françoise met son art au service de l’action humanitaire, notamment sur le continent africain avec lequel sa famille a une longue histoire. C’est ainsi qu’en 2006, elle rencontre Michel Coly, président de l’Association Isère Afrique. Celui-ci a un but : permettre au Lycée de Bignana – dont l’association a permis le jumelage avec le lycée agricole de La Motte Servolex – de former les jeunes sénégalais aux techniques agricoles. Cultiver la terre, c’est donner à manger. Depuis, Françoise consacre la totalité du produit des ventes de ses œuvres à l’acquisition de machines agricoles, telles la décortiqueuse de riz et le moulin à mil qu’elle a pu aller découvrir sur place l’an passé. Des machines mobiles, qui vont de village en village et soulagent le travail des femmes.

Première sortie réussie pour les dames d’Aoede, qui accueillaient le chœur LAMI en l’église St Pierre, pour un concert dans le cadre du Téléthon, samedi 3 décembre. Eglise pleine, un public chaleureux – qui a mêlé ses voix à celles des chanteurs pour la reprise du Armstrong de Nougaro – et généreux (une recette de 1004 € sera versée à l’Association Française de lutte contre les Myopathies) : un vrai moment de plaisir pour tous ! Ses projets ? Continuer à sculpter la terre bien sûr, mais aussi aider : aider, c’est permettre à l’autre d’exister (Michel Coly). Présidente et animatrice de Terre Jarroise, association qui permet aux habitants du plateau de sculpter la terre, elle a convaincu une partie de ses adhérents de réfléchir à une action similaire pour aider les femmes de Casamance à créer leurs propres activités. Le lien ? Le travail de la terre.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:19

Page 17

15 sur lʼactu

Marché de Noël Arts & Loisirs avait cette année choisi le 1er dimanche de l’Avent pour proposer aux briataux son traditionnel marché de Noël. Un marché avaanccé d’une semaine par rapport aux habitudes, afin de ne pas entrrer en concurrence avec le Téléthon du week--endd suivant. Cette année encore, il y en avait pour tous les goûts, pour les yeux et pour les papilles, avec des exposants qui, pour l’essentiel, sont des habitués… et sont attendus par les briataux : où donc trouver de la confiture de grattecul ailleurs que chez Jean-Claude Racca, l’homme de la Salette (www.confiture.com) ? goûter les multiples déclinaisons – liqueur, sirop, gelée – du Grofraca 1 de Chantal Theysset ? découvrir les dernières – et délicates – créations en lin de Rose Zen (http://rosezen.canalblog.com/) ? marier plaisir et solidarité en acquérant des objets d’art africains proposés par plusieurs associations ? A l’heure des bilans, les organisateurs affichaient leur satisfaction : la fréquentation a été bonne, les badauds sont repartis les bras chargés de cadeaux, et les exposants ont une nouvelle fois dit leur plaisir d’avoir passé le dimanche au Mail. Noël avant l’heure ! 1

Mélange subtil de groseille, framboise et cassis.

Noël de l’APE Foule des grands jours, mercredi 7 décembre, à la salle de sports du Barlatier : les enfants de la cantine offraient un spectacle de danses endiablé aux très nombreux parents et à leurs camarades qui avaient répondu à l’invitation de l’APE. Un spectacle imaginé et préparé par les « dames de la cantine », qui s’inspirait de quelques films qui ont marqué jeunes et moins jeunes : les Pirates des Caraïbes succédaient aux Schtroumpfs de la maternelle, avant de laisser la piste de danse à une tribu de Mary Poppins. Après le final, qui réunissait tous les petits artistes pour un twist d’enfer, venait l’heure du Père Noël, les bras chargés de friandises pour tous, puis du traditionnel goûter, une occasion unique de constater à quel point certains parents sont d’excellents pâtissiers !

Repas de Noël Ils avaient un temps envisagé de migrer à la salle de sports, mais ils ont finalement décidé de rester au Mail. Et c’est ainsi que les quelques 120 convives du repas de Noël du Club des Briataux se sont retrouvés pour leurs traditionnelles agapes de Noël, dimanche 11 décembre. Au menu (pantagruélique et bien arrosé) : mini macarons petits fours salés, mini madeleines apéritives et bouchées aux escargots, cône de saumon fumé aux écrevisses et sa chiffonnade, civet de cerf aux canneberges et poêlée aux cinq champignons et petits légumes au basilic, fromages, et bien sûr la bûche de Noël, accompagnée d’un trio de sorbets. Avec le café, il y avait même des mandarines pour ceux qui auraient encore eu une petite faim… L’après-midi fut longue et joyeuse : une bonne mise en bouche avant le début du marathon des fêtes.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:19

Page 18

Centre de lavage auto

ZI de cornage 38220 Vizille

entre Bricomarché et Intermarché

04 76 78 38 38

Horaires bureau et cours de code • Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 17 h à 19 h • Mercredi : 15 h à 17 h • Samedi : 10 h à 12 h et 14 à 16 h 1, place de Verdun - 38320 EYBENS Tél. : 04 76 25 21 70 • www.eybens-conduite.com

Machines et consommables pour la métallographie Machines and consumables for metallography

PRESI France 1665, Route Napoléon - Tavernolles - 38320 Brié-et-Angonnes Tél. : 33 (0)4 76 72 00 21 - Fax : 33 (0)4 76 72 05 84 - www.presi.com


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:19

Page 19

17

Un début de saison en or Samedi 29 octobre, l’Académie de Taekwondo Claude Perdigon engageait 5 jeunes combattants à l’Open de Bourg-lès-Valence. Dans une compétition très relevée, à laquelle participaient les meilleurs clubs régionaux ainsi que l’équipe de Monaco, le manque d’expérience des jeunes briataux fut gommé par une motivation sans faille.

L’agenda • EXPOSITION Vietnam, femmes au quotidien (exposition de photographies proposée par l'association humanitaire Vietnam, les Enfants de la Dioxine – www.vned.org) du vendredi 6 au dimanche 8 janvier - salle du Mail (Arts & Loisirs)

Au final, le club ramenait à Brié-et-Angonnes deux belles médailles : l’or pour le benjamin Loïs Mattioni (photo de droite), véritable pile électrique ; le bronze pour le minime Julien Mourrat, médaille de bronze après avoir été battu d’un rien en demi-finale. Quant aux trois autres combattants, s’ils s’inclinèrent en quarts de finales, ce fut sans démériter et avec beaucoup de promesses pour l’avenir. A noter que Camille Grattard, 14 ans, et Lucie De Jésus, 12 ans, officièrent toute la journée à l’arbitrage.

• CONFERENCE La généalogie de l'univers, par Gilbert Picollier jeudi 19 janvier, à 20h30 - salle du Mail (Union des Habitants) • SOIREE CYBER vendredi 20 janvier, à 20h30 - salle du Mail (Brié Alpes Soaring)

Dimanche 27 novembre, c’était le tour des plus grands, à Vaux-en-Velin, pour le championnat de la ligue, la compétition la plus importante du taekwondo rhône-alpin, qualificative pour les championnats nationaux. Les meil eurs cadets, juniors et seniors étaient venus chercher le précieux sésame, promis aux quatre premiers de chaque catégorie. Parmi eux, le jeune cadet Thomas Romano (photo ci-contre, avec son coach) qui, après une saison 2010/2011 en demi-teinte, est bien décidé à reconquérir le titre national acquis en 2009 et 2010. Ce fut chose faite, et bien faite tant le protégé du coach Franck Grattard survola la catégorie des moins de 41 kg, s’imposant 14 à 3 en quarts, 18 à 1 en demifinale et 8 à 5 en finale. En pratiquant un taekwondo très technique, puissant et rapide, Thomas signait son retour au plus haut niveau, sous les yeux des responsables du centre fédéral espoirs dont le jeune briataux est membre depuis deux ans. De bonne augure avant l’open de Marseille, en décembre, et le championnat national du 14 janvier à Montpellier. Avec peut-être à la clé une future place en équipe de France ? Si l’aventure vous intéresse, si vous souhaitez imiter nos jeunes champions, n’hésitez pas à rejoindre le club. Plus d’informations sur www.taekwondo-atcp.com/.

Vous pouvez les aider Ca y est, les bénévoles du Cross du pain et de la Crantée se sont remis au travail. D’ores et déjà, vous pouvez noter les dates de ces deux manifestations : dimanche 1er juillet pour le cross, dimanche 2 septembre pour la fête du VTT. Afin de maintenir prix bas et prestations maximales, tout en récoltant des fonds pour les enfants de l’école (via l’APE), les organisateurs se mettent à la recherche de sponsors… et c’est là que chaque briataux peut apporter une aide précieuse. Vous connaissez – ou travaillez dans – une entreprise qui serait susceptible d’apporter son obole, ou d’offrir des lots ? Vous êtes chef d’entreprise et vous aimeriez apporter votre aide à ces manifestations locales ? Toutes vos idées, toutes vos propositions peuvent s’avérer intéressantes : écrivez vite à gazette@brie-et-angonnes.fr.

• EXPOSITION Travaux d'aiguille, sur le thème du cinéma du vendredi 2 au dimanche 4 mars - salle du Mail (Arts & Loisirs)

Brèves Réveillon L’Association des Donneurs de Sang de la Chartreuse de Prémol organise un réveillon de la St Sylvestre, avec animateur et sono, à la salle polyvalente de Vaulnaveysle-Haut. Tarifs : 75 € (adultes) ; 30 € (enfants jusqu’à 12 ans). Réservation au 04 76 89 08 27 ou 04 76 89 77 33.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:19

Page 20

18

Randos raquettes

Hajime

du Club des Briataux Date (heure de départ)

Massif

Point de départ (altitude*)

05/01

Oisans

La Danchère (990)

Belledonne

Pré-Long (1190)

12/01

19/01

Vercors

Engins (935)

26/01

Matheysine

Oris-en-Rattier (1000)

02/02

Bôchaine

Les Sièzes (1214)

09/02

Beaumont

16/02

Vercors

23/02

Bôchaine

Amayères (1155)

01/03

Oisans

08/03

15/03

Destination(s) Altitude maximale* (temps de marche (niveau de difficulté**) aller-retour) Lac Lauvitel (3 h 30) Refuge du Pré du Mollard (4 h 30) Plateau de Sornin circuit (4 h 30)

Dénivelé* / distance

Carte IGN

1505 (2)

520/7

3336 ET

1735 (1/2)

550/11

3335 OT

1550 (2)

770/14

3235 OT

Baraque du Jas (5 h)

1741 (1/2)

750/14

3336 OT

Crête de Côte Belle (4 h)

1757 (2)

550/12

3237 OT

Col de L’Holme Mont de Rousse (1208) (4 h )

1877 (2)

750/9

3336 OT

Gîte de Combau La Montagnette (1375) (5 h)

1972 (2/3)

600/12

3237 OT

Pointe Feuillette (5 h)

1881 (2)

730/11

3237 OT

Auris - Chapelle St Giraud (1520)

Les Grandes Buffes (4 h 30)

2164 (2)

650/8

3335 ET

Grandes Rousses

Besse (1550)

La Quarlie (4 h 30)

2322 (2)

780/9

3335 ET

Refuge de l’Alpe (4 h 30) Col d’Arsine (6 h 30)

2077 (2)

350/12

Oisans

Pied de Col (1705)

Le Grand Van (4 h 30)

22/03

Belledonne

Croix de Chamrousse, par téléphérique (2250)

29/03

Oisans

Les Hières (1770)

3436 OT 2340 (2)

620/19

2448 (2/3)

400/8

Côte Rouge (3 h) 2277 (2/3) Le Signal de la Grave (5 h) 2446 (2/3)

510/5

3335 OT

3435 ET 680/8

Si vous avez déjà assisté à un combat ou un entraînement de judo, voici un mot que vous connaissez : hajime, c’est-à-dire « commencez ». Depuis la rentrée, les jeunes briataux s’initient tous les mercredis à ce sport et à son vocabulaire, grâce à l’ouverture de la section de judo de Brié de l’ESSM Kodokan. De 10 à 11 h, ce sont 15 enfants d’au moins 6 ans qui foulent les tatamis, généreusement prêtés par la commune de Champagnier en attendant la livraison de matériel fédéral pour la salle. Leur succède un nombre équivalent de 4/5 ans, pour une séance de trois quarts d’heure. Le contenu pédagogique du cours est essentiellement axé sur une approche sécurisée, ludique, et technique de l'activité. Toutes les trois semaines, une image du code moral du judo est jouée et gagnée par les enfants. Chaque image symbolise l’une des valeurs prônées par le judo : politesse, respect, courage, sincérité, amitié, honneur, contrôle de soi, modestie. Votre enfant a envie d’essayer ? Qu’il n’hésite pas à venir goûter à une séance. Et si ça lui plait, les inscriptions sont toujours possibles toute au long de l'année. Pour tous renseignements, contacter l'entraîneur, Sylvain Gente, au 06 07 43 87 20. * Altitudes et dénivelés en mètres ; distances en kilomètres ** Niveaux de difficulté : 1/2 : itinéraires sur terrains faciles, pistes forestières ou bons sentiers avec quelques passages soutenus ; peu de risques d’avalanches sauf conditions très mauvaises ; accessibles aux raquettistes ayant peu d’expérience de la marche à raquettes et une bonne condition physique. 2 : itinéraires sur terrains alpins faciles mais qui peuvent être exposés aux avalanches ; réservés aux raquettistes maîtrisant correctement la marche à raquettes et possédant une certaine expérience de la montagne enneigée ; nécessitent de bonnes notions d’orientation car peu balisés. 2/3 : comme ci-dessus, avec passages qui peuvent être très raides et exposés aux avalanches ; réservés aux raquettistes « montagnards » ayant une bonne technique de la marche à raquettes, le sens du terrain et de bonnes notions d’orientation. Ce programme est prévisionnel et pourra être modifié en fonction des conditions météorologiques ainsi que des conditions d’enneigement. Départ du parking relais de Tavernolles à 7h30. Pour toutes informations complémentaires, téléphoner au 04 76 73 67 25.


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:20

Page 21

Isolation extérieure, bardage, ossature bois Venez nous rendre visite 23 rue Tremblay, 38130 Echirolles dans nos nouveaux locaux

www.sol-r-elec.com

Armand TEODOSIO CHAUFFAGE • ÉNERGIES RENOUVELABLES CLIMATISATION • SANITAIRE • PLOMBERIE Tavernolles - 38320 BRIE ET ANGONNES

Tél. : 04 76 72 09 00 - Port. : 06 60 93 93 56 Fax : 04 76 72 09 01 E-mail : armand.teodosio@yahoo.fr

LE RELAIS DES MOUSQUETAIRES ALIMENTATION Horaires d’ouverture Fermé le Lundi

Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi : 8h - 12h30 / 15h - 19h Samedi : 8h - 12h30 / 15h - 19h Dimanche : 8h30 - 12h

Les Hauts du Moulin - 38320 BRIE ET ANGONNES

Tél. : 04 76 72 09 25

Vente - Entretien Réparation toutes marques

A.C. MOTOCULTURE 182, ancienne route Napoléon 38320 BRIÉ-ET-ANGONNES Tél./Fax : 04 76 08 36 44 Mobile : 06 73 53 36 87 acmotoculture@orange.fr


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:20

Page 22

20 Mairie • La mairie de Brié-et-Angonnes est ouverte au public du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h. Tél. 04 76 73 63 35 - Fax 04 76 72 08 66 Courriel : mairie@brie-et-angonnes.fr Site internet : www.brie-et-angonnes.fr Permanences • le maire et les adjoints reçoivent sur rendez-vous • permanence du CCAS le mardi, de 9 h à 12 h Pour contacter • le policier municipal : police.municipale@brie-et-angonnes.fr • la responsable des services périscolaires : cantine.garderie@brie-et-angonnes.fr

Attention au bruit Les travaux bruyants (tondeuses, tronçonneuses, élagage, …) sont autorisés uniquement les jours ouvrables de 8 h à 12 h et de 14 h à 19 h 30, les samedis de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h, et les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h.

Brûlage de déchets Tout type de brûlage est interdit du 15 février au 30 avril et du 15 juillet au 30 septembre, ainsi que les jours de grand vent. Brûlage de déchets ménagers ou industriels et de déchets végétaux verts sont interdits tout au long de l’année, ainsi que le brûlage en agglomération au sens du code de la route. Pour connaître les conditions auxquelles le brûlage de déchets végétaux secs ne dégageant pas de forte fumée peut être exceptionnellement toléré, consulter le site internet de la commune www.brie-et-angonnes.fr/article36 - ou s’adresser en mairie. Toute infraction à ces règles est susceptible d’être verbalisée.

Marché campagnard Tous les mardis, de 15 h à 19 h, place du Mail.

Bibliothèque municipale La Bibliothèque municipale Paul Blanc vous accueille les mardi, mercredi et vendredi de 17 h à 19 h. Tél. : 04 76 73 68 48 (pendant les heures d’ouverture)

La Poste Ouvert le lundi de 14 h 15 à 17 h, du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h 15 à 17 h, et le samedi de 9 h à 12 h.

Collecte des déchets • Ramassage des poubelles : le lundi (Brié) ou le jeudi (Tavernolles, Les Angonnes). • La déchetterie intercommunale de Vaulnaveys-le-Haut vous accueille les mardi, jeudi et vendredi de 8 h à 13 h, le mercredi de 8 h à 13 h et de 14 h à 18 h, et le samedi de 8 h à 18 h. Des cartes d’accès sont disponibles en mairie. • Prochaine collecte de DASRI1 : mercredi 8 mars, de 9 h à 10 h 30, place du Mail. 1

Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux (aiguilles, seringues, scalpels, compresses, stylos pour diabétiques, lames, cotons)

Pharmacie La pharmacie de Brié est ouverte le lundi de 14 h 30 à 19 h, du mardi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 14 h 30 à 19 h, et le samedi de 8 h 30 à 12 h 15. Pharmacies de gardde • 1er janvier : • 8 janvier : • 15 janvier : • 22 janvier : • 29 janvier :

Pharmacie Schmitt-Bablet (Jarrie) Pharmacie Schmitt-Bablet (Jarrie) Pharmacie de Brié Pharmacie Bonnet (Jarrie) Pharmacie Benoit (Vizille)

• 5 février : • 12 février : • 19 février : • 26 février : • 4 mars :

Pharmacie Cohen (Vaulnaveys-le-Haut) Pharmacie Guérinoni-Espié (Champ-sur-Drac) Pharmacie Schmitt-Bablet (Jarrie) Pharmacie Cocolomb (Uriage) Pharmacie des Mattons (Vizille)

Etat civil Naissances SEIB-BLACHE Célestin, Tugdual,, né le 5 novembre 2011 ZGA Malek, né le 23 novembre 2011

Décès FROGER Marcelle, décédée le 18 novembre 2011 TATIN Emile, décédé le 20 novembre 2011

S

ud grenoblois

Consultances architecturales Vous avez un projet de construction ou d'aménagement ? Vous souhaitez obtenir des renseignements sur les règlements d'urbanisme à respecter ? Des conseils sur l'intégration paysagère de votre projet ? Christophe Seraudie, architecte conseil du Sud Grenoblois, assure des permanences dans différentes mairies, le vendredi de 16 h à 19 h : • Vendredi 13 janvier - Champagnier • Vendredi 20 janvier - Herbeys • Vendredi 3 février - Jarrie • Vendredi 17 février - Vaulnaveys-le-Bas • Vendredi 24 février - Brié-et-Angonnes Prise de rendez-vous auprès de la Communauté de communes du Sud Grenoblois, en téléphonant au 04 76 68 84 60 (pour Vaulnaveys-le-Bas, contacter directement la mairie).

Consultances énergétiques Vous souhaitez réduire la facture énergétique de votre logement ? La communauté de communes du Sud Grenoblois vous propose d’être reçu par un conseiller à la mairie de Jarrie aux dates suivantes : • mercredi 18 janvier, de 14 à 18 h • mercredi 15 février, de 14 à 18 h Prise de rendez-vous obligatoire au 04 76 68 84 60.

■■■

Numéros utiles

• Communauté de communes • Office de tourisme du Sud Grenoblois • Sapeurs pompiers • Secours à partir d’un téléphone portable • Police • Gendarmerie de Vizille • EDF (sécurité - dépannage)

04 76 68 84 60 04 76 68 15 16 18 112 17 04 76 78 98 50 04 76 68 05 05 0 810 33 33 38 • SIEC (service des eaux) 04 76 72 03 17 (en cas d’urgence) 06 08 24 30 32 • La Poste 04 76 73 63 00 • Déchetterie intercommunale 04 76 68 84 60 • Perception de Vizille 04 76 68 03 84 • Pharmacie 04 76 73 67 86 • Pharmacies de garde 3915 • Dr Ledrappier Mireille 04 76 73 65 81 • Dr Enkaoua William 04 76 72 01 74 • Urgences médicales et risques vitaux 15 • Permanence médicale 0 810 15 33 33 • Cabinet de soins infirmiers des Hauts du Moulin 04 76 72 09 32 • Cabinet de soins infirmiers Brié Soins 04 76 73 62 11 • Masseurs-kinésithérapeutes 04 76 72 05 98 • Ostéopathe 06 23 39 75 91 • Pédicure 04 76 72 09 42 • Réflexologue 06 87 42 76 18


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:20

Page 23

Côté

Salon

Coiffeur Mixte

Cour

Neuf & Rénovation Pose fenêtres - PVC Pose Placo & Joints Electricité - Plomberie Rénovation complète dʼappartements et salles de bains Conseil en aménagement intérieur Contact pour devis : 06 08 55 40 38 / 04 76 09 79 11 10, Hameau du Replat - 38320 BRIE ET ANGONNES - RCS 503 327 827

www.entreprise-manas.com

Sas Neuf occasion Showroom Entretien mécanique Toutes marques

38320 Brié et Angonnes Tavernolles Horaires : Non-Stop Mardi au vendredi 8 h 30 - 18 h 30 Samedi 8 h 30 - 17 h

Extensions Cheveux 100 % naturels “Great Lengths” Défrisage Brésilien “ X-tenso Moisturist “ INOA, la coloration du futur

Tél. : 04 76 72 09 20

CLEMENT Michel

Véhicule de prêt à votre service 3913 Route Napoléon - 38320 Brié et Angonnes

Tél. : 04 76 73 62 47 • E-mail : carrosserie.clement@darvanet.com

Jean-Marc DUMAS-LATTAQUE

04 76 15 21 67 15, place du 11 Novembre 1918 - 38320 EYBENS

Carrosserie agréée Pose pare-brise assurances toutes marques

www.garage-clement.com


BM48ok:Mise en page 1

19/12/11

10:20

Page 24

Pain bio

à Brié-et-Angonnes Brié-e et-Angon nnes

fabriquée sur plac

Des produits sains...

Routte N Route Napoléon apoléon n Tél : 04 0 76 73 70 01 0 LLundi, undi,, M Mardi, ardi,, Mercredi, Mer e credi, Vendredi Vendredi : 9h00 0 - 19h30 JJeudi eudi : 9h30 0 - 12h30 / 15h00 - 19h30 19h h30 S amedi : 9h3 30 - 13h00 / 14h00 - 18 8h30 Samedi 9h30 18h30

www.eau-vive.com w ww.eau-vive.com rvées

se ...des saveurs pré

Ch Chaque e jour, jour j , nous ssélectionnons élection nnons meilleurs les me illeurs produits p s de nos filières issus d f ilières certifiées. ccertifiée s. Alimentation mentation bio b bio,, P Produits roduits frais, frais a , osmétiquess bio et naturels, naturelss, Cosmétiques ompléments t alimen taires… Compléments alimentaires…


Gazette n°48