Issuu on Google+

Élections cantonales 20 et 27 mars 2011- Canton de RENNES CENTRE

Pour vaincre la droite avec la gauche anticapitaliste Stourmomp betek An trec’h ! J’vons lou en mettr dret dans la goule !

Morgane COTTEN 27 ans Institutrice SUPPLEANT

David Ruaud Commerçant

des loyers, de densifier la périphérie et de réduire le nombre de terres cultivables, de concentrer les équipements culturels de prestige dans les centres-villes, de construire une façade orientale de la Bretagne détenant tous les pouvoirs.

A Rennes et alentours, la rénovaFace à cela, la gauche molle (PS, PC, tion du quartier gare dans le cadre PRG, Verts, UDB) n’a rien à propo- du plan Eurorennes (Trains LGV) coser. En Bretagne partout où elle est financé par le conseil général aura aux commandes (Rennes Métropole, des conséquences sur les hausses Conseil Général, Conseil Régional…) de loyers. Ce sont les salariés qui elle participe à la gentrification vont payer cette politique d’attrac(phénomène urbain d’embourgeoi- tivité qui vise à attirer des riches. Afsement) pour rendre l’axe Saint-Ma- firmons la nécéssité de la participalo/Rennes/Nantes attractif et com- tion active des habitants du canton pétitif. Cela passe par un soutien à la gestion de notre cadre de vie. au projet d’aéroport de Notre Dame Il faut sanctionner ceux qui subvendes Landes, à la LGV, au tourisme de tionnent le tourisme de luxe et nous luxe et opérations bling-bling (hô- disent que les caisses sont vides tel de luxe). Cela aura comme effet pour les associations et une politide pousser les plus modestes d’en- que sociale plus ambitieuse ! tre nous vers des zones oubliées de l’Etat et de ses services sans Nous affirmons que le peuple et les qu’aucune collectivité locale faute travailleurs de Bretagne doivent de moyen ne puisse compenser ces pouvoir choisir, en se déterminant absences. Cela à comme effet de vi- librement, un autre modèle instituder les centres-villes des revenus tionnel. modestes, de faire monter le prix

présentés par s at id nd ca s le ur po ns to vo s, ar Le 20 m

 ! e c n a t is h iz e r B t e A Le NP

Vu, les candidats

A

près ce scrutin la réforme territoriale du gouvernement UMP va aggraver les inégalités entre les centres urbains (Rennes, Nantes) et les espaces ruraux. En effet la mise en place d’assemblées territoriales d’ici 2014 va renforcer le poids des métropoles.


Des candidatures au cœurdes luttes n’eo ket echu ar stourm !

Des candidatures anticapitalistes et 100% indépendanteS du PS

C

nuités à l’automne dernier. Au cœur de cet affronte-

N

ment nous avons milité pour la grève reconductible.

rompant avec ce système. Ces candidatures s’inscri-

De ce point de vue nos candidatures sont des candi-

vent aussi dans le soutien aux luttes des femmes, et

datures de lutte et de résistance à Sarkozy et au ME-

du mouvement LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et

DEF et de soutien à toutes les luttes locales en cours

transgenres).

(Soutien aux salariés licenciés, défense de l’hôpital

Nous combattons le FN et les extrêmes droites qui

public, contre la ligne THT et le nucléaire, soutien

surfent sur la crise.

aux sans papiers, Pour le maintien d’une agriculture

Alors que des processus révolutionnaires sont en

paysanne et contre les OGM, solidarité avec les pri-

cours dans le monde (Tunisie, Egypte,...) nos candi-

sonniers politiques,…)

datures soutiennent toutes les luttes démocratiques,

omme des millions d’entre vous, nous avons participé à la lutte pour le droit à la retraite pleine et entière à 60 ans au bout de 37,5 an-

os candidatures lient luttes sociales et luttes écologiques. Le capitalisme ne peut, comme les libéraux le pensent, être repeint en vert.

Nous défendons donc l’idée d’une écologie radicale

sociales et anti-impérialistes qui ont pour but de mettre à bas les dictatures politiques ou économiques Affirmons qu’il existe une vraie gauche, radicale, anticapitaliste véritablement socialiste, loin du PS et de ses alliés (PCF, PRG, Europe écologie) qui ne proposent pas de rompre avec ce système.

Des solutions anticapitalistes ICI ET MAINTENANT !

Dalc’homp penn d’ar c’hevala bremañ hag amañ ! Fin de toutes les subventions publiques aux collèges privés confessionnels Cessation des subventions aux entreprises Au Conseil Général: titularisation des précaires, augmentation de tous les salaires de 300€, embauches à hauteur des besoins. Gratuité des selfs des collèges qui se fourniront au maximum chez les petits producteurs biologiques locaux. Refus de la casse des conventions collectives et du droit du travail par le recours à des dispositifs types RMA (Revenu Minimum d’activité) ou RSA (Revenu de Solidarité active) Prise en compte la diversité linguistique (langue bretonne et gallo)  : soutien effectif au développement de l’enseignement du breton notamment par la création d’un collège Diwan. Imposer le monopole public dans les champs de compétence du Conseil Général (non à la gauche Veolia). Gratuité pour les transports dépendants du Conseil Général répondant en cela à une exigence sociale et écologique


profession de foi Morgane Cotten/david Ruaud