Page 1

Maiwenn Salomon, enseignante, 3 enfants Militante pour la défense du breton, de l’environnement et des travailleurs. Suppléant : Paskal Richard, sans emploi, 4 enfants Militant syndicaliste.

http://breizhistance-bro-dreger.com Breizh dizalc'h, ur raktres evit warc'hoazh →Evit bezañ mestr war he dazont e rank pobl Breizh en he fezh (gant bro Naoned) kaout ur gwir galloud politikel hag ur framm ensavadurel nevez. Evit brudañ ha difenn ar brezhoneg ha kultur ar vro →Evit ma vo un dazont sur d'hon yezh eo ret d'ar brezhoneg bezañ lalakaet da yezh ofisiel. Breizh distag deus lezenn an arc’hant Evit ur politikerezh doujus deus hon en-dro hag an danvezioù naturel →Evit stourm a-enep saotradur hon stêrioù hag an traezhennoù →Sevel a reomp a-enep an holl raktresoù a distruj hon endro evel aerborzh Kernitron-al-Lann, uzin ezta an traezh, an uzin gaz,… →Kalz re a soudarded a zo e Breizh evel mar vez kalz re a gazarnioù pe arsanailhoù. N'o deus mann ebet d'ober amañ , dav eo dezhe mont kuit. →Embann a reomp sklaer e ranker paouez gant an nerzh nukleel en ur reiñ an tu da ziorren doareoù da broduiñ tredan mod all evit an energiezhoù padus amañ er vro. →An embregerezhioù prevez n'o deus ket d'ober war-dro madoù an natur (dour...), dleout a reomp mirout anezhe er servij publik ha dindan darn ar bobl.

A-enep didudañ hon bro →kreskiñ an niver a lojeiz sokial ha lakaat al lojeiz goullo da feurmiñ d'ur priz dereat. →lakaomp da ziorren ur servij treuzdougen publik talvoudus d'ar vretoned hag aes d'an holl. →roomp d’al labourerien an tu da adtapout o binvioù labour ha da emverañ anezhe diwar skouer ar c'hevelouriezh. →lakaat un termen d' ar skolioù, ar servijoù gwillioudiñ, surjerez serret hag addigeriñ ar re zo bet serret. → Krouidigezh ur servij publik breton a-raok ar skoliata hag unan evit ar re gozh. Evit ul labour-douar kempoell, doujus deus mab-den hag an endro →Evit ul labour-douar gant peizanted ha chomfe a-sav eta gant kresk ar menajoù bras divent hag a dermenfe en-dro ar mod da zasparzhañ an douaroù. → sikour ar raktresoù a vent dereat, d'al labourdouar bio pe doujus deus an endro a grouo postoù-labour ha da werzhañ er vro. →Dav eo reiñ kalon d'ur politikerezh youlek evit micherioù ar pesketaerezh lec'hel a zouj ouzh an natur. →Nann d'an OGK ba'r parkoù, pe ba'r boued

Désertification, chômage, destruction de la pêche bretonne, environnement malmené, mort programmé du breton, droit au peuple breton d’exister et de décider par lui-même nié…qu’il soit de droite ou de gauche, le gouvernement français (les élus français) n’a jamais rien fait pour la Bretagne et le peuple breton. Les députés « bretons » quand à eux sont plus préoccupés à conserver leur place et leur petit pouvoir, à travers des accords politiciens opportunistes que de défendre nos intérêts.

Voter Breizhistance, c’est refuser cette dérive politicienne. Voter Breizhistance, c’est lutter avec et pour le peuple breton.


L’indépendance, un projet d’avenir pour la Bretagne →Pour être enfin maître de son avenir le Peuple breton, dans son intégralité (Loire Atlantique incluse), doit se doter d’un réel pouvoir politique et d’un nouveau cadre institutionnel. Suivons l’exemple de nombreux autres peuples en Europe qui ont accéder à leur indépendance ! Elle sera la garante d’une Bretagne prospère car forte de son identité et de ses ressources humaines et naturelles, d’une Bretagne solidaire, ouverte et hospitalière, d’une Bretagne de progrès social, de justice et de paix, d’une Bretagne enfin LIBRE !

Pour la promotion de la langue et de la culture bretonne →Face à l’étouffement de notre langue et à la déculturation de notre Peuple, il nous faut arracher un statut de langue officielle pour la langue bretonne, créant des centaines d’emplois dans la vie publique, les médias et l’enseignement (soutien aux classes et aux crèches bilingues, initiation au breton dans toutes les écoles, mise en place d’un statut public breton pour les écoles Diwan, création d’un service audiovisuel public en breton).

→Chaque fermeture d’usine met des centaines d’ouvriers/ères sur le côté (ex: Stalaven) : donnons leurs les moyens de reprendre leurs outils de travail et de l’autogérer sur le modèle coopératif. →La santé et l’éducation ne doivent pas être soumises à la loi du profit et de la rentabilité : arrêt des fermetures des écoles et des attaques contre les hôpitaux et réouverture de ce qui a été abandonné, création de maisons médicales publiques dans les zones dépourvues de médecins. →Afin de faciliter la vie de nombreuses familles il faut créer un service breton pour la petite enfance (une crèche par canton) et pour les personnes âgées (création de structures d’accueil gratuites et de qualité pour les plus modestes et favoriser l’aide à domicile)

Une politique cohérente respectueuse de

l’humain, de l’environnement et des ressources humaines →Pour un modèle agricole non polluant et

débarrassé du dictat des banques et des grands groupes agroalimentaires qui poussent les paysans à l’endettement et dans une véritable détresse.

→Nous sommes pour l'interdiction des OGM dans les champs comme dans les « Pour un véritable projet de aliments. société en Bretagne, votons →Pour une agriculture paysanne qui cesse de Breizhistance !» privilégier l’agrandissement et qui remet à plat le système de répartition des terres : création d’un organisme public doté ne Bretagne non soumise à la loi du d’un droit de préemption (remplaçant la SAFER) marché afin de récupérer les terres vacantes et de les mettre à la disposition de projets à taille humaine, →Les plans d’austérité se succèdent pour sauver bio ou écologiquement responsables créateurs le système capitaliste, sauvegarder et augmenter d’emplois et privilégiant les circuits courts. les profits d’une minorité de privilégiés. La dette →De la même manière il faut encourager par une est le résultat de 30 années de politiques libérales. politique volontariste les métiers de la pêche Refusons de la payer comme l’ont déjà fait artisanale. l’Islande et l’Equateur, supprimons la bourse, →Nous nous opposons également à tous les nationalisons les banques et créons un organisme public de crédit sous contrôle de la population. projets destructeurs de notre environnement (extraction de sable dans la baie de Lannion, l’usine à gaz à Landivisiau l’aéroport de Notreontre la désertification de notre pays →Un peuple privé de sa mémoire n’a ni présent, ni devenir, exigeons l'enseignement de l'histoire du peuple breton du primaire au secondaire.

U

C

→Face à la difficulté pour se loger, augmentons le nombre des logements sociaux en appliquant le droit de préemption et appliquons la loi de réquisition afin que les logements vides soient loués à des prix décents. →Plutôt que dépenser des milliards pour qu’une minorité puisse se rapprocher d’1/2 heure de Paris, développons un service de transport en commun utile aux bretons (amélioration et réouverture de lignes TER interne, développement des bus) et accessible à tous (gratuit pour les chômeurs, précaires et étudiants).

Dame des Landes, …)

→Nous demandons la démilitarisation et la dénucléarisation (civile ou militaire) de la Bretagne largement occupée par les casernes, terrains d’entraînement, bases militaires… →Afin de sortir du nucléaire nous devons nous donner les moyens pour le développement de toutes les énergies renouvelables en favorisant au maximum les petites unités de production locales. →Afin d’empêcher la main mise des entreprises privées sur les ressources naturelles, rendons-les à la collectivité.


profession de foi Maiwen Salomon  

Dafar kabaliñ Maiwen Salomon e bro wengamp galleg-brezhoneg 2012 dilennadegou kannad

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you