Page 1

Juillet

2016

Aoรปt

NO 0 5


FABRICE GAËTAN

Famille Mackinnon Ferme D. Mackinnon Ltée 140 vaches Holstein et Jersey • 10 000 kg de lait/vache • 800 acres en culture Coaticook 7 générations d’éleveurs • 7 jeunes passionnés dont 2 pour assurer la relève

PARCE QUE VOUS ÊTES ENCORE PLUS QU’UN PRODUCTEUR. Vous méritez d’être entouré de personnes qui partagent vos passions et trouvent avec vous des solutions qui vous ressemblent.

Logo/signature couleur/dégradé/CMYK

Fier propriét aire de Semex


En couverture, Donnanview Control Maddox TB86-2A, Ferme Berni, Sainte-Élizabeth-de-Warwick. Maddox a été photographiée 10 jours après son 2e vêlage à l’âge de 2 ans 9 mois. Elle en était déjà à plus de 3,7 passages par jour au robot.

SOMMAIRE 4

MOT DE LA DIRECTION

6

ARTICLE PRINCIPAL

10

LA FAMILLE AMOUR

12

LA MARQUE ROBOT READYMC

13

ZOETIS

14

ARTICLE PRINCIPAL- VERSION ANGLAISE

17

LA PRÉVENTION DES MALADIES DES ONGLONS EN ROBOTIQUE

19

BABILLARD

Johanne Chartier, directrice générale adjointe et directrice des finances et de l'administration La réussite en traite robotisée Commentaires de trois adeptes du troupeau de la Ferme Ruisseau Clair inc. Pour une nouvelle génération de vaches idéales pour les robots Nouveau partenariat pour le Ciaq For a successful use of miliking robots Les produits Sabot Solution

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

3


MOT DE LA DIRECTION

&L'AUTRE

MOI

Lorsqu’on m’a demandé d’écrire un éditorial dans le Point de vue parlant de robotique, je me suis bien demandé comment aborder ce sujet, moi qui a toujours été plus attirée vers les humains que vers les machines. Qu’on le veuille ou non, la robotique se développe à un rythme effarant. Elle peut parfois faire peur ou poser de grands défis, mais elle peut certainement nous apporter un grand bien. Tout le monde a entendu parler des robots humanoïdes qui remplaceront les humains dans plusieurs tâches. On les voit dans les films agir encore mieux que des humains. Que l’on pense à Terminator, Star Wars ou encore Wall-E. Faut-il pour autant avoir peur des robots?

L’exemple du secteur médical est intéressant : le logiciel Watson d’IBM est capable d’établir des diagnostics de cancer du poumon avec une grande fiabilité. Est-ce que cela fera en sorte que la profession de médecin va disparaître? Bien sûr que non. L’arrivée des ordinateurs de bureau et de l’Internet a réinventé la vie quotidienne et le travail. Est-ce que des emplois ont été supprimés? Oui, mais de nombreux emplois en informatique ont vu le jour. On sait que la voiture sans pilote est sur le point de circuler, même Google est dans la course avec sa Google car. Est-ce à dire que l’emploi de routier ou de chauffeur de taxi n’existera plus? Non, les avions disposent d’un pilote automatique depuis longtemps, mais il y a toujours un pilote dans l’avion! Toutefois, de nouveaux joueurs émergeront et détrôneront peut-être les Ford et les Honda, si ces géants n’arrivent pas à gagner la course de la robotisation. Dans le domaine de la traite des vaches, Lely a bien réussi à bousculer les grands de ce monde tels De Laval et BouMatic. Quand on pense à l’évolution de l’industrie agricole, l’arrivée des tracteurs, des machines agricoles et des robots de

4

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016


traite a permis de décupler la puissance de travail des producteurs. Les robots sont capables de réaliser des tâches de plus en plus complexes et élaborées. Si à court terme, la robotisation diminue ou modifie les emplois, elle a aussi des effets positifs à long terme. En effet, la productivité est augmentée par l’automatisation, les champs sont labourés et semés plus rapidement et les vaches traites au robot voient souvent leur bien-être augmenté. Les machines ne doivent donc pas nous effrayer, elles doivent plutôt être à notre service. L’utilisation des robots doit permettre d’assister ou encore de remplacer l’humain dans des tâches plus répétitives, plus pénibles ou encore plus dangereuses. Dans le cas des robots de traite, le producteur peut non seulement consacrer plus de temps à son rôle de gestionnaire, en plus d’être soulagé quant à sa recherche de main-d’œuvre, qui est, disons-le, de plus en plus difficile à trouver. Est-ce que les robots remplaceront complètement les ouvriers agricoles? À ce jour, il semble peu probable que le robot dépasse l’être humain, et même qu’il devienne son égal. Le robot sera-t-il un jour capable d’avoir de la créativité, une sensibilité artistique, des sentiments? Pour l’instant, ce n’est que de la fiction. Peu importe les développements futurs, la réalité est que présentement, seul l’humain peut sentir l’odeur du foin fraîchement coupé, éprouver la sensation qui nous remplit lorsqu’on voit un pis veiné rempli à pleine capacité, la satisfaction que l’on ressent lorsqu’on regarde ses semis pousser et la fierté qui nous envahit lorsqu’on voit nos enfants et petits-enfants prêts à prendre la relève. Cela aussi fait partie de la vie des producteurs. Et pour ceux qui craignent qu’un jour les robots contrôlent les humains, et bien, dites-vous que c'est l’homme qui a créé les ordinateurs et la robotique, et qu'il aura toujours le dernier mot : il lui suffira pour cela de mettre « la switch à off ».

Johanne Chartier, directrice générale adjointe et directrice des finances et de l'administration

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

5


LA RÉUSSITE EN TRAITE ROBOTISÉE

Par Jean-Dominic Caron, personne ressource en traite robotisée au Ciaq Il y a environ une dizaine d'années, lorsque les premiers robots de traite sont apparus, beaucoup de gens étaient sceptiques face à leur réussite. Toutefois, la réalité agricole a rapidement rattrapé l'industrie. La rareté de la main-d’œuvre, le besoin de productivité, de même que l'augmentation de la qualité de vie poussent les agriculteurs d'aujourd'hui à rechercher des solutions. À cela s'ajoutent, les traités avec l'Europe, le Partenariat Trans-Pacifique et la problématique du lait diafiltré qui ont des conséquences directes sur le revenu des producteurs. En ce moment, la majorité des nouvelles constructions sont robotisées. Les robots, peu importe la marque, sont des systèmes de traite exceptionnels. Toutefois, il y a cinq règles non écrites à respecter pour bénéficier de leur plein potentiel et ainsi être pleinement satisfait de l'investissement.

Arrière-robot de la Ferme Baril & Frères inc. située à Plessisville.

6

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016


2

1

De prime abord, la qualité de la construction du bâtiment influence grandement le rendement des robots de traite. Beaucoup d'argent est investi dans l'apparence du bâtiment et cet aspect ne rapporte rien. Donc, il ne faut pas oublier les choses essentielles qui ont un impact réel sur le revenu.

« Un arrière-robot efficace est de la plus grande importance. Plus il est flexible, meilleurs seront les résultats! » L'arrière-robot doit pouvoir être séparé en sections lorsque nécessaire : vaches fraîchement vêlées, vaches en chaleur, vaches malades, vaches en fin de lactation (pour le tarissement). Advenant le cas où il n'y a pas d'étables adjacentes, il sera nécessaire de prévoir un parc de tarissement ainsi qu'un parc de vêlage. Aussi, chaque arrière-robot devrait disposer d'une cage fonctionnelle pour le parage d'onglons, avec un jeu de barrières qui permet de diriger facilement une vache pour lui administrer les soins requis.

3

En second lieu, les limites de budget amènent parfois des restrictions au niveau du bâtiment. Connaître leur impact est primordial avant de prendre une décision finale qui affectera la rentabilité de l’entreprise durant toute la vie utile de l’amortissement. Les premiers endroits touchés sont souvent, à tort, la longueur du bâtiment, ce qui diminue invariablement l’espace à la mangeoire, de même que la largeur du bâtiment qui influence la largeur des allées. De ce fait, plus l'espace est restreint, plus la compétitivité entre les vaches augmente. Ainsi, l’espace idéal est de vingt à vingt-quatre pouces à la mangeoire. Pour ce qui est de la raclette, une largeur de quatorze pieds pour l’allée d’alimentation et de dix pieds pour la partie des logettes est souhaitable. En ce qui a trait à l’espace à la mangeoire, les dimensions peuvent paraître minimalistes, mais il ne faut pas oublier que dans un monde idéal en robotique, il y a trois groupes d’animaux : les vaches à la mangeoire, les vaches couchées et celles au robot. Les dimensions respectent donc le concept de robotique.

D’autres aspects technologiques peuvent faciliter le travail et améliorer l’efficacité, par exemple, le repousseur d'alimentation (Juno). Cet investissement devrait toutefois être systématique avec l'achat d'un robot. Plusieurs agriculteurs disent repousser eux-mêmes l'alimentation de leurs vaches, mais même avec la plus grande volonté du monde, ils n'arriveront jamais à le faire vingt-quatre fois par jour. Ce repoussage continuel est bénéfique pour la vache qui a toujours de la nourriture près d’elle, ce qui amène assurément une augmentation de sa production laitière.

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

7


4

Dans le même ordre d’idées, la génétique joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement de la traite robotisée. Le tempérament de la vache ainsi que la vitesse de traite sont souvent des critères laissés pour compte par les éleveurs. Toutefois, lorsqu’un taureau est certifié « Robot Ready », ces critères sont pris en considération. C’est lorsqu’un troupeau est à 100 % de capacité (environ 55 vaches pour un robot), que ces derniers prennent toute leur importance.

« Un bon tempérament de traite entraînera une meilleure connexion avec un pourcentage d’échec quasi nul, tandis qu’une bonne vitesse de traite occasionnera un plus grand roulement. » À titre d’exemple, un délai de six minutes trente est souhaitable pour une vache qui entre au robot et qui a une traite réussie, connexion incluse. De ce fait, l’objectif visé pour une traite optimale se situe entre huit et seize kilos de lait.

8

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

5

Tous s'entendent pour dire que les pieds et membres sont essentiels pour le bien-être de la vache. Un parage fréquent fait la différence dans la réussite de l'entreprise. À cet égard, la prévention des maladies comme la dermatite digitale doit être faite une à deux fois par semaine, que ce soit sous la forme d’un bain de pieds ou par jets au robot. De plus, l'utilisation des produits de qualité Sabot Solution, distribués par les représentants du Ciaq, contribue à améliorer la santé des pieds et membres. Il faut toujours se rappeler qu'en robotique, il faut viser une traite volontaire.

« Si une vache a mal aux pattes, elle sera en retard à la traite et son propriétaire devra la pousser au robot. Sa production en sera donc affectée. »


En terminant, d’autres éléments s’ajoutent à ces cinq règles. Toutefois, si ces dernières sont respectées, le succès sera au rendez-vous. Cependant, il est important de comprendre que lorsqu’il est question de robot, que ce soit en projet d’achat ou en cours d’opération, il faut savoir bien s'entourer. Il ne faut pas avoir peur de demander de l'aide lorsque des difficultés surviennent. Tout nouvel exploitant de robot de traite rencontrera, un jour ou l'autre, de l'adversité. Il est primordial d'aller rencontrer des gens qui travaillent en robotique avant la construction, mais il est tout aussi aidant de le faire lorsque les robots sont en fonction. C'est en échangeant, les bons coups comme les mauvais, que l'on s'améliore. Ensemble, soyons Forts et Unis!

Pour en savoir davantage sur les règles pour réussir, des webinaires seront disponibles cet automne sur le site du Ciaq.

Haute conformation à +13 VGD

CS 2,75 FF 104 CDN*04/16, MPG

200JE00514 DP

Reyla Frontrunner Sherylynn, TB87-2A

FRONTRUNNER POINT DE VUE

VICKY FLETCHER

JUILLET - AOÛT 2016

9

PREMIER X IATOLA


LA FAMILLE AMOUR Gentleman, Armani, Revolver, Alibaba, Adidas, Arbiter et Ambrose, tous des taureaux issus de la célèbre Duo Star Amour-ET EX94 2E-6* Commentaires de trois adeptes du troupeau de la Ferme Ruisseau Clair inc. au Saguenay­−Lac-Saint-Jean

CHRISTOPHER STUDER Coordonnateur de la race Ayrshire chez Semex

Je suis un fan de la célèbre Famille Amour à la Ferme Ruisseau Clair depuis longtemps. Mes premiers coups de cœur remontent à Kellcrest Happy Spirit et Lachute Road H Salem-ET, soit la grandmère et la mère de Duo Star Amour. Cette famille a engendré de nombreux taureaux vedettes chez Semex, notamment le frère d’Amour du côté paternel, Duo Star Normandin. Au niveau de la génétique, cette famille a su transmettre de façon constante des composants élevés de génération

Duo Star Amour-ET, EX94 2E-6*

DUO STAR AMOUR-ET 10

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

en génération. Elle tire sa force par la qualité remarquable des pis ainsi que des pieds et membres. Chez Semex, nous concentrons nos efforts à augmenter le rendement en gras et en protéine. Du côté des mâles, de nouveaux taureaux Genomax comme Adidas et Arbiter sont le résultat concret de ces efforts. Travailler avec Tommy Fortin, gestionnaire de troupeau chez Ruisseau Clair, est un immense plaisir. Au fil des années, nous avons développé

une collaboration basée sur les résultats et la confiance. La famille Amour continuera d’avoir un impact considérable sur la ferme Ruisseau Clair tout comme sur la race Ayrshire pour de nombreuses générations à venir. Le travail d’équipe entre les éleveurs et les représentants du Ciaq contribuera à produire des vaches plus rentables dans le futur.

Duo Star Amicale-ET, TB87-3A (Mère)

ARBITER

200AY1032 RUISSEAU CLAIR • R FACET X REALITY


La Ferme Ruisseau Clair inc. de Normandin a été la première ferme au Saguenay−Lac-Saint-Jean à se doter en septembre 2008 de robots de traite.

JONATHAN LAGACÉ

TOMMY FORTIN

Personne ressource de la race Ayrshire au Ciaq

Gérant de troupeau à la Ferme Ruisseau Clair

La descendance d’Amour sait se faire remarquer à la ferme. Elle se démarque entre autre par d'excellents pieds et membres, de très bons systèmes mammaires, une stature moyenne et un gabarit très large qui font qu'elle est très fonctionnelle pour la traite robotisée. Toutes très semblables, ses descendantes forment un groupe très homogène. Elles sont agressives à la mangeoire et n'ont aucune difficulté à performer, même dans un troupeau de plus de 150 vaches.

Élue Ayrshire de rêve 2013, Amour a une qualité de système mammaire exceptionnelle et des pieds et membres remarquables. De plus, elle a engendré de nombreux taureaux, des filles et des petites-filles qui sauront s’élever à sa hauteur! Ses filles sont devenues à leur tour des mères à taureaux. Parmi les plus connues :

En résumé, uniformité, équilibre et conformation remarquable font d'elles des vaches qui sauront répondre aux besoins de la traite robotisée.

• Duo Star Athena TB88 • Duo Star Amicale TB87 • Duo Star Amitié TB87 Concrètement, sur la ferme, les membres de cette famille se démarquent de leurs contemporaines grâce à l’agressivité à la mangeoire, des

Duo Star Athena-ET, TB88-3A (Mère)

ADIDAS

200AY1034 RUISSEAU CLAIR • BIGSTAR X OBLIQUE

pis de grande qualité et des pieds et membres sans failles, autant de facteurs primordiaux pour la traite robotisée comme ici à la ferme. Chacune de ces vaches est accouplée pour la production de lait, pour des composants élevés tout en conservant la conformation et la durabilité qui fait la force de cette lignée. Aujourd’hui, plus de 25 % du troupeau remonte à cette lignée. L’apport de la famille Amour marque une grande amélioration de l’équilibre production vs conformation qui permettra d’engendrer une progéniture que nous avons hâte de voir travailler dans nos robots!

Duo Star Armada-ET, TB88-3A (Mère)

ALIBABA

200AY1011 RUISSEAU CLAIR • MARLOW X KANSAS

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

11


LA MARQUE ROBOT READY

MC

Par Jean-Patrice Nault, spécialiste en solutions laitières

POUR UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE VACHES IDÉALES POUR LES ROBOTS Avec l’avènement de la robotique et la fluctuation du prix du lait, les éleveurs cherchent des moyens d’accroître leur rentabilité tout en ayant un style de vie plus flexible. La marque Robot ReadyMC, qui identifie nos taureaux, prend en compte plusieurs points importants associés à l’utilisation de robots de traite, notamment la position des trayons arrière et avant, la vitesse de traite, la profondeur du pis, la mobilité, la profondeur du talon et le tempérament de traite : • Si vous avez une vache dont les trayons sont trop rapprochés, elle connaîtra des échecs répétés au robot. Elle risque de se retrouver rapidement dans la liste de vos vaches à éliminer. • La sélection pour la vitesse de traite vous permettra de diminuer le temps que passe chaque vache au robot et de maximiser votre investissement. À titre d’exemple, si vous avez 55 vaches ayant en moyenne 5 minutes de temps de traite chacune, et que génétiquement vous passez à 4 min 30 secondes, vous pourrez traire 60 vaches pour le même temps disponible au robot. • Un pis trop bas pourrait faire en sorte que le robot ne puisse pas atteindre les trayons et occasionner éventuellement des mammites. • Les pieds et membres sont très importants en stabulation libre. Une vache qui boite sera moins mobile et passera beaucoup moins souvent au robot. L’indice Robot ReadyMC favorise un bon angle du pied et une bonne vue arrière des membres arrière. Si vous avez des robots, la marque Robot ReadyMC facilitera vos achats de semence puisque vous n’aurez pas à vous soucier des différents critères de sélection afin d’obtenir une progéniture idéale pour les robots.

12

Pour les producteurs qui n’ont pas de robots, je conseillerais tout de même d’utiliser les taureaux Robot ReadyMC disponibles, puisque la demande pour l’achat de vaches prêtes pour le robot est en croissance. Ça pourrait vous procurer un revenu supplémentaire. POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

VITESSE DE TRAITE

+4,1

POSITION TRAYONS

+6,5


PRÉLÈVEMENT DE POILS

01 Notez l’identifiant de l’animal sur l’étiquette.

NOUVEAU PARTENARIAT POUR LE CIAQ En plein essor, la génomique permet aux producteurs laitiers de repérer en très bas âge les animaux ayant un potentiel génétique supérieur avec une plus grande fiabilité. Les progrès génétiques se réalisent plus rapidement et la rentabilité future du troupeau s’en trouve améliorée. Depuis le 1er avril dernier, les conseillers du Ciaq peuvent vous accompagner afin d’intégrer la génomique à votre régie d’élevage grâce au test CLARIFIDE MD de Zoetis. CLARIFIDE MD utilise la technologie des marqueurs ADN pour les races Holstein, Jersey et Suisse Brune. Un prélèvement de poils ou une biopsie cutanée peut être soumis pour analyse génomique. Les génotypes sont analysés par le Réseau Laitier Canadien, puis les résultats des évaluations génétiques sont envoyés sous forme de rapport au producteur laitier et à son représentant en services-conseils au Ciaq. Pour les deux types de prélèvements, remplissez le formulaire d’information en y inscrivant les renseignements relatifs à l’animal et le numéro de code à barres retrouvé sur le matériel d’échantillonnage correspondant. Pour plus d’information sur le test génomique CLARIFIDE MD ou encore pour de l’aide à la collecte des échantillons, à l’interprétation des résultats et pour l’élaboration de stratégies d’amélioration génétique adaptées à vos besoins, n’hésitez pas à contacter votre représentant en services-conseils du Ciaq.

Pour l’obtention de résultats fiables, il est essentiel que l’échantillon comprenne les follicules pileux (racine des poils) qui sont une bonne source d’ADN.

Pour une description plus détaillée des méthodes de prélèvement, consultez le site web genetics.zoetis.com/ canada/products/dairy/clarifide-french.aspx

02 Tenez la queue de l’animal et arrachez une mèche de poils (au moins 20-25 racines) en vérifiant que les racines sont bien visibles.

03 Ouvrez la fiche de prélèvement. Placez les poils au verso du rabat imprimé, en plaçant les racines du côté du pli, tel qu’indiqué. Retirez la pellicule qui recouvre l’adhésif, en commençant par la partie près du pli.

04 Rabattez le rabat adhésif sur les racines des poils pour les couvrir en scellant les côtés de la fiche de prélèvement.

05 Coupez les poils qui dépassent de la fiche de prélèvement.

BIOPSIE CUTANÉE

01 Chargez le tube de prélèvement dans la pince à biopsie.

02 Glissez la pince chargée sur l’oreille et placez l’aiguille à environ 1 à 2 cm du bord de l’oreille. Évitez les gros vaisseaux sanguins, les saillies cartilagineuses et les étiquettes d’identification de l’animal.

03 Ouvrez l’anneau de verrouillage de la pince et retirez le tube d’échantillonnage, qui devrait contenir un échantillon de tissu visible.

04 Retirez le couteau d’échantillonnage de la pince en écartant les poignées. Jetez-le de façon sécuritaire.

Article par Viriginie Filteau, Chef vétérinaire, Services techniques | Division bovine, équine et génomique POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

13


FOR A SUCCESSFUL USE OF MILKING ROBOTS By Jean-Dominic Caron

About ten years ago, when the first milking robots appeared, many people were sceptical about how successful they would be. Nonetheless, the agricultural reality quickly caught up with the industry. Nowadays, the lack of a labour force, the need to be productive as well as the increase in the quality of life all push today's farmers to seek out solutions. Furthermore, the agreements with Europe, the Trans-Pacific Partnership and the issue of diafiltered milk, which all have direct consequences on a producer’s income, are also part of the equation. At the moment, the majority of new constructions are equipped with automated systems. Robots, regardless of their brand, are remarkable milking systems. However, to benefit from the robots’ full potential and be completely satisfied with the investment, five unwritten rules are to be followed.

1

2

First of all, the quality of the construction greatly influences the yield of milking robots. Vast sums of money are invested in the appearance of the building and it does not do anything. Therefore, it is important to focus on the key elements that have a real impact on producers income. An efficient back robot is of the utmost importance. The more flexible it is, the better the results will be! It must be able to be separated into sections when necessary: freshly calved cows, cows in heat, sick cows, cows at the end of milking (to be driedoff). In the event that there are no adjacent barns, it is necessary to build a drying-off pen and a calving pen. Also, each back robot should have a functional trim chute, with a set of barriers to easily direct cows towards the section where they will receive all the necessary care.

14

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

Secondly, budget limitations sometimes lead to restrictions in terms of building. It is essential to know the impact before making a decision that will affect the company’s profitability during the useful life of the assets. The first elements to be affected are often and mistakenly the length of the building, which invariably reduces the space at the manger, and the width of the building wich influences the width of the feeding alley. To this effect, the more restraining the space, the more the cows have to struggle to move around. The ideal width is between 20 to 24 inches to the feeder. As for the scraper, it is preferable to have a length of 14 feet for the feeding alley and 10 feet for the bedding portion. Regarding the feeder area, the dimensions may seem minimal, but it‘s important to remember that in an ideal robotic world, there are three groups of animals: cows at the feeder, cows laying down and cows standing at the robot.

A back robot at Ferme Baril & Frères inc. in Plessisville.


3

Other technological aspects may facilitate work and improve efficiency, the feed pusher (Juno) is a good example. This investment should always be combined with the purchase of a robot. Many farmers say that they push the feed for their cows themselves, but even with all the willpower in the world, they cannot do it 24 times a day. This continuous push is beneficial for cows because they always have food close by, which assures higher milk yield.

4

5

Along those same lines, genetics play an essential role in the proper functioning of automated milking systems. Criteria such as the cow’s milking temperament and milking speed are often left out by breeders. However, when a bull is certified "Robot Ready", these criteria are taken into consideration. It is when a herd is at a 100% capacity (about 55 cows per robot) that these last criteria become most important. A good milking temperament will cause a better connection with a near-zero failure rate, whereas a high milking speed will cause a greater turnover. As an example, a six-minute and 30-second delay is desirable for a cow that arrives at the robot and is successfully milked, connection included. To this end, the goal for optimal milking is between eight and 16 kilograms of milk.

Moreover, everyone agrees that a cow’s feet and legs are essential for its wellbeing. A proper and frequent trimming makes a difference in the company’s success. In this respect, treatments to prevent diseases such as digital dermatitis must be applied once or twice a week, whether it be giving a foot bath or washing them off with the robot's jets. Furthermore, the use of quality Sabot Solution products, distributed by Ciaq representatives, contributes to improving the health of the cow’s feet and legs. Always remember that when using robots, the goal is to have a voluntary milking. If a cow's feet hurt, she will be late to the milking parlour and her owner will have to push her to the robot. As a result, her production will be affected.

Other elements can be added to these five rules. However, if these rules are followed, success will not be far behind. It is important though to understand that when it comes to robots, whether it be a planned purchase or an ongoing operation, you must know how to surround yourself with the right people. Don't hesitate to ask for help when difficulties arise. Any new milking robot operator will have difficulties one day or another. It is important to meet with people who are working with robotics before starting construction, but it is just as helpful to do so when the robots are functional. Sharing the good as well as the bad will help us improve. Together we are... Strong & United! Webinars will be available this fall on the Ciaq website to help you find out more about the rules of success.

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

15


BON DE COMMANDE QTÉ

PRODUITS DE LA FERME

FORMAT

PRIX ($)

TOTAL ($)

Couverture pour veau - Bleue

PFCO01

Petite - 28 po

40,00 $

Couverture pour veau - Noire

PFCO02

Grande - 37 po

40,00 $

Hoof-fit Gel

PFHGEL24

330 ml

39,75 $

Hoof-fit Gel

PFHGEL24

6 x 330 ml

232,50 $

Hoof-fit Gel

PFHGEL24

12 x 330 ml

453,00 $

Intra Hoof-fit bandage

PFI401E

Boîte de 12 rouleaux

28,00 $

Intra Hoof-fit bandage

PFI401E

Boîte de 72 rouleaux

162,00 $

Intra Hoof-fit bandage

PFI401E

Boîte de 144 rouleaux

312,00 $

Repiderma

PFMR12

250 ml

17,45 $

Repiderma

PFMR12

6 x 250 ml

101,70 $

Repiderma

PFMR12

12 x 250 ml

198,00 $

PFL4110E

10 L

245,00 $

Hoof-Sol Liquide Applicateur Matabi

PFS4300E

-

57,00 $

Hoof-Sol Bain de pieds

PFB4220E

20 L

253,00 $

Hoof-Sol Bain de pieds

PFB42200E

200 L

2390,00 $

Hoof-Sol Bain de pieds

PFB421000E

1000 L

11 200,00 $

PFFB7SS

Deux bacs/Grille en inox

Bain de pieds Test de génomique CLARIFIDE JUIN 2016

CODE

995,00 $

PFCLAR

-

180,00 $

Demotec

PFDEMO95

Blocs pour onglons

145,95 $

Wrap Buster

PFWRAPB

-

120,00 $

*Taxes et frais de livraison en sus.

TOTAL :

Prix fournis sous réserve de modifications • Non admissibles aux grilles d’escomptes • Appliquées sur les achats de semence

DIN : 02441284

HOOF-FIT GEL

POUR COMMANDER VOS PRODUITS

Directement à votre représentant Directly from your 16 POINT DE VUE JUILLET - AOÛT 2016 representative

Le seul produit homologué par Santé Canada pour traiter la dermatite digitale (piétin d’Italie).

En nous téléphonant By phone 450 774-1141 1 866 737-2427

Via notre boutique web From our web store bit.ly/BoutiqueCiaq

Via courriel By email articles@ciaq.com


LA PRÉVENTION DES MALADIES DES ONGLONS EN ROBOTIQUE PREMIÈRE ÉTAPE : DÉTERMINER LA OU LES MÉTHODES QUI CONVIENNENT LE MIEUX POUR VOUS ET VOTRE ÉLEVAGE • Le bain de pieds est le plus couramment utilisé, idéalement à l'extrémité opposée des robots. Vous devez y faire circuler les vaches une à deux fois par semaine selon le niveau d'infection. • Le lave-pattes est un choix de plus en plus populaire. Il n'affecte aucunement le passage des vaches à la traite. • Le Bovibooster est le lave-pattes qui requiert la moins grande quantité d'eau. Sur une base annuelle, un lave-pattes bien conçu devrait utiliser 50 % moins d'eau que le bain de pieds, ce qui conduit directement à une économie de produits.

Par Yannick Blanchette, Co-fondateur de Sabot Solution inc.

DEUXIÈME ÉTAPE : CHOISIR LE PRODUIT Nous vous offrons une solution qui est connue par les différents organismes suivants : LCQ, MAPAQ, Ecocert Canada et Santé Canada. Le Hoof-Sol Bain de pieds est sans danger pour l'utilisateur, pour l'élevage et pour l'environnement. Son PH est neutre, ses minéraux sont optimisés et il ne dégage aucune vapeur toxique. Son odeur est caractérisée par l'Isopropanol (alcool à friction). Évitez les produits acides, toxiques ainsi que ceux dont l'étiquette ne laisse pas savoir ce qu'ils contiennent.

« Nos recommandations quant à l'utilisation sont de quatre passages consécutifs aux deux semaines lorsque le niveau d'infection est bas. Pour une stratégie intensive, l’idéal serait quatre passages consécutifs chaque semaine. » Plusieurs producteurs effectuent deux passages consécutifs par semaine et obtiennent de très bons résultats. Assurez-vous d'utiliser le Hoof-Sol Bain de pieds à une dilution de 5 % pour des résultats optimaux!

Avec un lave-pattes, il suffit d'ajuster l'équipement afin d'obtenir des pattes vertes.

L'inconvénient principal du lave-pattes est la protection des pattes avant qui est pratiquement nulle. Certains producteurs vont opter pour un combiné des deux systèmes. Dans le cas où un bon programme de prévention des maladies des onglons est instauré à la ferme, le lave-pattes suffit!

Peu importe le mode de prévention ou le produit utilisé en robotique, une seule règle vous guidera vers le succès : traitez RAPIDEMENT toutes les vaches infectées par la dermatite digitale (piétin d'Italie). N'oubliez pas d'avoir une cage de parage adéquate, toujours prête à être utilisée!

Utilisez Hoof-fit Gel, l'unique produit homologué par Santé Canada pour traiter la dermatite digitale.

Visionnez les vidéos sur l'utilisation du Bovibooster et Hoof-Sol Bain de pieds bit.ly/ciaqextra1 et celle du Hoof-fit Gel bit.ly/ciaqextra2 POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

17 17


LA SUISSE BRUNE À L'ÈRE DE LA ROBOTIQUE Par Dany Rousseau, ressource dans la race Suisse Brune La Suisse Brune est une race qui se démarque bien dans l’aire des robots de traite. Je l'ai constaté lors de mes visites de troupeaux où je pouvais voir jusqu’à quatre races présentes à la porte. Compétitive, volontaire et curieuse, la Suisse Brune a le désir d'aller elle-même vers le robot.

et Norwin. Ils ont une moyenne de production de 898 kg de lait, 31 kg de gras et 39 kg de protéine. Ils possèdent aussi des caractères fonctionnels avec une vitesse de traite moyenne de 104, un tempérament de traite à 102 et des CS à 2,9. Ils affichent une conformation moyenne à +8, un système

Cela m’amène à vous parler des caractères recherchés pour avoir une vache qui performe bien au robot de traite. Celle-ci doit posséder une bonne résistance à la mammite et une bonne mobilité tout en ayant un ensemble de pieds et membres de qualité. La position des trayons ainsi que la profondeur du pis entrent aussi en ligne de compte. La vitesse de traite et le tempérament laitier font également partie des critères à surveiller. SwissGenetics nous permet d’identifier les taureaux 1100 kg L • DV 114 qui possèdent les caracCS 2,57 tères recherchés.

mammaire à +7 et des pieds et membres à +5. Surveillez nos épreuves du mois d'août et n'hésitez pas à vous référer à nos représentants pour obtenir des conseils, discuter des meilleurs choix pour votre troupeau ou pour planifier une visite.

FACT 196BS29432 KIBA ANIBAL

ANIBAL X HURAY

CDN*04/16, MPG

Sur notre feuille d’épreuves d’avril, on remarque la présence de 5 taureaux offrant ces caractéristiques : Fact, Falk, Gusti, Vilano

Luca Nolli KIBA HURAY FRAGOLA-ET, TB87 (MÈRE)

Tu trippes sur l’agriculture? C’est avec toi que nous concevrons l’avenir. Pour nous envoyer ta candidature, consulte la section carrières au www.ciaq.com

Alexis Brassard, finissant 2015 en productions animales.


BABILLARD ROYAL WINTER FAIR HOLSTEIN 2016

SURVEILLEZ LES ÉPREUVES D'AOÛT!

Carl Saucier, analyste à la progéniture au Ciaq, a été sélectionné par Marc Comtois comme juge associé pour l'événement qui se déroulera à Toronto en novembre prochain.

Vous recevrez vos feuilles d'épreuves au cours des prochains jours. Aimez notre page Facebook pour avoir accès aux plus récentes nouvelles au sujet des épreuves du mois d'août!

MANIFESTATION NATIONALE À OTTAWA

Carl a eu l'occasion de travailler avec quelques-uns des plus grands éleveurs de l'histoire canadienne. Il transmet souvent sa passion pour les bovins laitiers à travers les photos qu'il prend dans le ring et lors de ses nombreuses visites à la ferme.

LES CAB EN ACTION! Pour plus d’information au sujet des activités, veuillez contacter Mélanie Hamel au 450 774-1141, poste 2216 ou par courriel à hamelm@ciaq.com.

Plusieurs employés du Ciaq étaient présents lors de la manifestation à Ottawa le 2 juin dernier pour appuyer les producteurs laitiers dans le dossier du lait diafiltré et de la gestion de l'offre. Soyons et demeurons Forts et Unis!

Conseil provincial

ACTIVITÉS À VENIR Beauce-Frontenac

SECTION MULTIMÉDIAS

Visionnez nos plus récentes capsules vidéos! VISIONNEZ LE TÉMOIGNAGE DE KATHLEEN COMTOIS DE LA FERME COMESTAR SUR LA MARQUE IMMUNITÉ+ : bit.ly/fermecomestar

• Exposition agricole de Beauce • 13 août Cocktail de la championne après le jugement Holstein

Centre-du-Québec • Exposition régionale de Victoriaville • 11 août à 9 h Jugement des jeunes ruraux • Exposition de Victoriaville • 8 au 14 août • BBQ Jersey • 28 août à 11 h Ferme Lait-Tessier • 60, rte 216 à Wotton

Laurentides-Lanaudière

CONSULTEZ NOTRE CHAÎNE YOUTUBE POUR VOIR TOUTES LES VIDÉOS DES PARTICIPANTS LORS DU DÉFI 2016 : bit.ly/youtubeciaq

• Ventes des Basses-Laurentides • 26 août Lors de l'Exposition de Lachute, exclusivité Ciaq • Tournoi de golf Club Holstein Lanaudière • 8 septembre Club de Golf Base de Roc à Joliette

Montérégie-Ouest • Vente Distinction • 17 août à midi sur le terrain de l’Exposition de Bedford, cocktail à 11 h

VISIONNEZ LA VIDÉO DES MACKINNON, NOTRE FAMILLE DE PASSIONNÉS! bit.ly/ciaqmackinnon

Saguenay–Lac-Saint-Jean • Encan Club Holstein Saguenay–Lac-Saint-Jean-Charlevoix 18 août à 20 h • Ferme Chailow • 1227, rte du Lac à Alma

Estrie • Exposition agricole de Cookshire Souper des éleveurs • 20 août à 17 h POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

19


Vicki Fletcher

John Erbsen

Frank Robinson

TROIS GENOMAX

T-GEN-AC MOGUL JANAVEE-ET • BP83-2A-CAN (MÈRE)

MORNINGVIEW BAXTER D-RAE • EX92-5A-É.-U. (GMM)

1

BARITONE

2

UPRIGHT

3

INVESTOR

200HO10539 EL BOMBERO X MOGUL

200HO10516 KINGBOY X NUMERO UNO

200HO10556 MONTROSS X MCCUTCHEN

PESCE MCCUTCHEN LUMINA-ET • TB86-2A-CAN (MÈRE)

80 KG GRAS • 52 KG PROT. DV 111 • CONF. +14

88 KG GRAS • 57 KG PROT. DV 112 • CONF. +13

85 KG GRAS • 74 KG PROT. DV 105 • CONF. +13 CDN*04/16

Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée à :

Convention postes-publications

40010107

Ciaq C.P. 518 Saint-Hyacinthe Québec J2S 7B8 Tél. : 1 866 737-2427 • www.ciaq.com

Espace du logo FSC

POINT DE VUE

JUILLET - AOÛT 2016

Point de vue  

Édition Juillet - Août 2016

Point de vue  

Édition Juillet - Août 2016

Advertisement