Issuu on Google+

UNE PROMOTION POPULAIRE AU SALON DE L'AGRICULTURE DE SAINT-HYACINTHE Le stand du CIAQ a été très achalandé lors du Salon de l’agriculture de SaintHyacinthe qui avait lieu du 14 au 16 janvier derniers. Près de 300 éleveurs ont participé à notre promotion « Pigez votre rabais ». En prenant part à notre tirage, chaque participant pouvait obtenir de 10 à 50 % de rabais additionnel sur sa prochaine commande de semence effectuée auprès de son représentant en servicesconseils. Cinq participants ont eu la main très heureuse en pigeant un rabais de 50 % (qui s'ajoute à leur rabais habituel) et huit autres ont obtenu 40 % de rabais.

Nous serons présents au Salon industrie de la machinerie agricole de Québec qui aura lieu du 30 janvier au 1er février au Centre de foires à Québec. Il y aura de nombreux prix à gagner : venez donc nous rencontrer!

Volume 22, numéro 3

Bonjour Mesdames, bonjour Messieurs,

L’année s’achève pour tout le monde, y compris pour les administrateurs du CPCAB. Je n’aime pas particulièrement faire des bilans. La vie dans nos organisations n’arrête jamais, il est par contre sensé de prendre une pause avant de se lancer dans une période très intense, je parle des rencontres de CAB.

Nous nous sommes réunis à Shawinigan les 28 et 29 novembre. Les secrétaires, présidents régionaux, et quelques administrateurs de CAB invités, ont partagé deux journées intenses de formation qui se sont terminées par une rencontre de conseil d’administration. Messieurs Léonard Chabot et Mario Hébert, respectivement président et directeur général, se sont joints à nous pour discuter des grands enjeux du CIAQ. Nous avons pu échanger avec eux sur la mission, la vision, les valeurs, l’image de

Ferme Bayonne inc. de Berthier, gagnante d’un rabais de 50 % et Hélène Drolet, PEP et développement des services

Le Partenaire est publié trois fois par an. Comité de rédaction : Nathalie Brassard, Pierre Desranleau, Edwige Bouvet-Gauthier, Marie-Claire Girod, Guy Lacerte et Christie Germiquet. Mise en page : Sylvie Daigle Sans frais : 1 866 737-2427 Courriel : brassardn@ciaq.com

Hiver 2014

marque ainsi que la perception qu’ont certains groupes de clients et certains représentants des partenaires du CIAQ. Monsieur Hébert a participé au C. A. qui a suivi en tant qu’administrateur invité représentant le CIAQ. On se souvient que ce poste fait partie des nouvelles politiques du C. A. adoptées à l’automne.

Le comité de gouvernance a présenté la dernière mouture de la révision des règlements. Les administrateurs ont débattu de quelques articles remaniés qui vont modifier et surtout moderniser certaines de nos façons de faire. Le tout fut accepté pour vous être proposé à l’assemblée annuelle de 2014. Après deux années de travaux intenses, le comité livre une nouvelle mission, une vision adaptée et des valeurs inspirantes pour les responsables actuels et futurs des CAB. Nous n’avions pas de politique de régie interne, c’est maintenant chose faite. Je vous parlais également de la révision des règlements, avec l’appui d'une entreprise de consultants en ressources humaines, nous avons revu tout ce qui concerne l’embauche, les mandats, les objectifs, l’évaluation de rendement, les politiques de rémunération de notre coordonnatrice et de la secrétaire à temps partiel. Un comité composé de 3 administrateurs est maintenant en place pour étudier tout ce qui concerne les relations de travail et faire les recommandations nécessaires au C. A. à ce sujet. Suite à la page 2


Suite de la page 1

Une lettre fut envoyée aux responsables de toutes les organisations impliquées dans l’élevage laitier et de boucherie pour expliquer les grandes lignes des changements profonds auxquels nous avons exposé les CAB et le CPCAB. Après l’adoption espérée des règlements révisés, nous aurons fait le tour de la gouvernance. Maintenant, nous sommes prêts à débuter l’étape logique suivante. Il s’agit de la planification stratégique pour les 3 ou 5 prochaines années.

Le CIAQ étant en pleine démarche de planification stratégique, nous allons nous inspirer de ses travaux et de toute évidence nous y arrimer avec nos moyens. Un comité de planification stratégique a donc été formé et accepté lors du

dernier C. A. Il devrait commencer ses travaux en ce début d’année.

Je vous disais que la vie n’arrête jamais dans nos organisations.

Souhaitons une année 2014 tout en succès. Souhaitons aussi que nous ayons appris de l’année qui se termine pour trouver le moyen de rétablir l’harmonie et la confiance entre tous les groupes qui travaillent et qui collaborent à l'avancement de notre entreprise, le CIAQ. Bonne et heureuse année!

Alphonse Pittet, président du CPCAB

MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CIAQ

Bonjour à toutes et à tous,

L’année 2013 laissera sa marque dans l’histoire du CIAQ. Permettez-moi de revenir brièvement sur les grands moments de cette année exceptionnelle à plusieurs égards.

Solutions Tandem Avant tout, l’année 2013 aura été marquée par le lancement de Solutions Tandem. Attendu depuis plusieurs années par notre clientèle, Solutions Tandem a pris son envol au printemps dernier, le programme comporte deux composantes : un service-conseils personnalisé en génétique bovine et un service de reproduction.

Le service-conseils en génétique bovine est offert sans frais supplémentaires aux éleveurs laitiers et de bovins de boucherie de toutes les régions du Québec. Quelque 70 représentants en services-conseils ont obtenu un certificat 2

qui atteste de leurs compétences à livrer ce nouveau service-conseils. L’année 2014 verra le plein déploiement de ce service-conseils. Les premiers signaux obtenus en 2013 auprès des éleveurs qui ont reçu des visites de leur représentant, indiquent un très haut niveau de satisfaction.

Le service en reproduction est tout aussi important. La fidélité d’une grande partie de notre clientèle à l’égard de notre réseau d’insémination témoigne de la qualité du travail des inséminateurs du CIAQ. Si plusieurs d’entre eux ont obtenu le titre de représentant en services-conseils et ce, en plus d’effectuer la tâche d’insémination, une majorité a choisi d’exercer la fonction d’inséminateur avec professionnalisme et passion. À ce titre, notre équipe d’inséminateurs recevra en 2014 une formation spécifique qui leur permettra d’obtenir une certification en reproduction.

Suite à la page 3

LA CERTIFICATION BŒUF, C’EST CHOSE FAITE

Au moment où vous lirez ces lignes, une dizaine de représentants viendront tout juste de terminer une formation de 30 heures sur l’amélioration génétique des bovins de boucherie et l’identification de situations où l’I.A. peut être mise à profit dans une entreprise vache-veau. Grâce aux notions acquises et à l’utilisation d’un calculateur, ils sont en mesure d’évaluer la productivité du troupeau à l’aide de 4 paramètres clés, d’identifier les points à améliorer et de proposer des solutions pratiques à l’aide d’un plan d’affaires personnalisé qui tient compte à la fois des objectifs d’élevage du client et de la spécificité de cette production où l’utilisation de la monte naturelle est généralisée et où les données technicoéconomiques sont minimales. Étant donné que la saison des vêlages bat actuellement son plein, les prochains mois seront fort occupés pour ces nouveaux représentants qui se sont vus attribuer chacun une trentaine de comptes clients. Pour assurer un suivi optimal, il est d’ailleurs prévu que

trois visites par année seront nécessaires. Rappelons que les objectifs visés par ce nouveau service-conseils sont les mêmes que cible Solutions Tandem dans son approche avec les producteurs laitiers : - proposer des solutions génétiques qui favorisent le développement rentable du cheptel; - consolider notre position de partenaire d’affaires de choix en génétique auprès des producteurs de bœuf québécois. Voici, en terminant, les noms de ces conseillers et les secteurs desservis :

Nathalie Drapeau Vincent Duval René Boivin Patrick Vanlandeghem Abdoulaye Diop Dieng André Henri Patrick Jalbert Maxime Labelle Mathieu Palerme

-

Lac-Saint-Jean Côte-Sud Mauricie Nicolet/Bécancour Bois-Francs (Plessisville) Centre-du-Québec (Drummondville) - Abitibi-Témiscamingue - Abitibi-Témiscamingue - Outaouais/Laurentides

Le groupe de conseillers boeuf en compagnie de Marcel Choinière, directeur mise en marché et génétique et de Pierre Thibault, membre du C. A. du CIAQ ainsi que des gérants de territoire Michel Morin et André Lanthier 11


LE PEP TOUJOURS UNE PRIORITÉ AU CIAQ

L’avènement des valeurs génomiques a changé le schéma de sélection des jeunes taureaux. Maximiser le génotypage est plus important que de tester un grand nombre de taureaux. Dans le passé, le CIAQ testait annuellement jusqu’à 160 taureaux Holstein au PEP. Il y en a eu 80 en 2013. En contrepartie, les taureaux sélectionnés pour le testage ont les meilleures valeurs génomiques parmi quelque 5000 taureaux génotypés par Semex annuellement. Cette présélection améliore grandement la qualité des jeunes taureaux soumis au PEP.

Chaque année, le CIAQ et Semex définissent l’objectif en ce qui concerne le nombre de jeunes taureaux, par race, qui seront admissibles au Programme d’Épreuve de Progéniture. Pour l’année 2014, cet objectif se chiffre à 74 HO, 18 AY, 14 JE et 2 BS. L’équilibre entre la disponibilité et la demande des doses PEP a été atteint au cours des deux dernières années. Cependant, la tendance à la baisse actuelle est préoccupante (-8 %). Il est donc important d’inciter les éleveurs à contribuer au testage des taureaux du PEP en ravivant l’intérêt pour ce programme et ses mesures de contribution au testage.

Le PEP a-t-il toujours sa place? Avec la popularité des Genomax, certains producteurs tendent à délaisser les taureaux du PEP. Pourtant, ils sont tous testés avec la génomique et leurs valeurs sont très proches de celles des Genomax. De plus, l’utilisation des doses PEP permet aux éleveurs de bénéficier d’aide financière sur la classification et le contrôle laitier pour les filles de jeunes taureaux ainsi que de rabais sur l’ensemble de leurs achats de semence.

Le PEP demeure important puisqu’il permet d’allonger la liste des jeunes taureaux qui auront une épreuve et d’intégrer ceux ayant des généalogies diversifiées et souvent moins populaires. Ces jeunes taureaux sont les taureaux éprouvés de demain. C’est grâce à eux que le maintien de la consanguinité à un niveau raisonnable, dans une race pure, peut être possible.

Des actions pour stimuler le PEP Le CIAQ suit l’évolution de l’utilisation du PEP. Au cours de la prochaine année, différentes actions seront mises en place afin de stimuler l’utilisation des taureaux du PEP. Par exemple, en matière de communication, la lettre ProGen, adressée aux producteurs recommande à ces derniers d’utiliser de 40 à 60 % de doses PEP et Genomax dans une stratégie d’élevage. Nos représentants en services-conseils et nos inséminateurs sont sensibilisés à ces objectifs pour favoriser l’utilisation des doses PEP. Afin de définir les nouveautés requises pour revaloriser les taureaux du PEP, un comité sera formé pour étudier différentes solutions. Dans cette optique, nous serions heureux de recevoir vos commentaires. Edwige Bouvet-Gauthier, agronome Responsable du PEP et du développement des services

10

Suite de la page 2

Solutions Tandem, c’est la réponse du CIAQ aux défis d’aujourd’hui et de demain qui se présentent aux éleveurs en matière de génétique et de reproduction bovine. Avec Solutions Tandem, le CIAQ place l’innovation au cœur de sa stratégie et choisit la rentabilité de sa clientèle comme unique objectif.

Syndicalisation des inséminateurs La mise en place de Solutions Tandem s’est faite après 2 ans de discussions et de négociation avec les représentants des inséminateurs et le choix qu’ils ont exprimé majoritairement entre deux options soumises à notre personnel de champ.

Cela n’a malheureusement pas été suffisant puisque les inséminateurs et les représentants en services-conseils ont choisi de se syndiquer, ce qui est leur droit. Les négociations pour la signature d’une première convention collective sont amorcées. La position du CIAQ est claire et a toujours été la même : nous avons de l’ouverture pour des aménagements monétaires viables pour les employés, pour le CIAQ et pour ses clients dans le respect de Solutions Tandem, un modèle d’affaires appelé à rester car il a été adopté par le conseil d’administration du CIAQ en réponse aux attentes et aux besoins exprimés par notre clientèle. Nous cherchons une solution gagnant–gagnant, dans le respect des employés du CIAQ et de notre clientèle. Nous souhaitons que cette négociation se déroule dans un climat propice à la conclusion d’une entente satisfaisante pour toutes les parties et ce, dans les meilleurs délais. Quoiqu’il en soit, nous nous assurerons que l’excellence de la relation client soit maintenue.

Opération Hérisson Finalement, l’année 2013 a vu le lancement de ce que nous avons appelé l’Opération Hérisson, clin d’œil à la fable « Le Hérisson et le Renard ». Rapide, lustré, beau, léger et

malin, le renard a tout du vainqueur. De son côté, le hérisson n’a rien de spectaculaire et se contente d’entretenir son nid et de trouver la nourriture de sa maisonnée. Tous les jours, le renard traque le hérisson et rêve de le bouffer. Cependant, en dépit de la ruse supérieure du renard, c’est toujours le hérisson qui gagne.

Le CIAQ a tout du hérisson. Toutefois, tout bon hérisson doit avoir la sagesse de se repositionner dans un monde de changement (où les renards sont de plus en plus rusés). Cependant, cela ne doit jamais nous faire oublier qui nous sommes, ce que nous faisons, pourquoi et comment nous le faisons. C’est là le principal objectif de l’Opération Hérisson.

C’est dans cet esprit que le CIAQ a revu ses valeurs, sa vision, sa mission et a sélectionné 4 grands enjeux qui guideront nos actions au cours des trois prochaines années. D’autre part, nous avons lancé un vaste exercice de consultation dans le but de connaître la perception et les attentes de nos propriétaires, de nos employés et de notre clientèle à l’égard du CIAQ. Au cours des prochaines semaines, vous serez sollicités pour participer à cette consultation en répondant à un sondage en ligne. Les résultats de l’Opération Hérisson vous seront dévoilés dans le courant de l’année 2014. Ce sera pour nous l’occasion de vous démontrer que le CIAQ vous a écoutés et entendus.

Comme vous pouvez le constater, l’année 2013 en a été une de transition vers un nouveau modèle d’affaires et de remise en question quant aux enjeux actuels et à venir. L’année 2014 sera celle de l’éclosion d’un CIAQ renouvelé qui, grâce à vous, réussira à s’inscrire dans l’air du temps et à demeurer ainsi une valeur de référence en génétique bovine, sans renier son héritage. Léonard Chabot, président du CIAQ

3


RENCONTRES ANNUELLES DE CAB : JASONS DE 2013 ET REGARDONS ENSEMBLE VERS 2014!

Cette activité est une occasion unique de vous informer et d’informer les éleveurs de votre CAB/zone des réalisations de votre CAB, du CPCAB et des nouveautés au CIAQ et à SEMEX : Note aux inséminateurs

Le CPCAB vous serait très reconnaissant de transmettre les dates et lieux des rencontres annuelles de votre zone sur votre répondeur quelques jours avant la tenue de l’activité. L’horaire complet des rencontres annuelles sera disponible avec L’Entre-2-Traites de février et sur www.cpcab.ca.

octroyés par un comité composé d’administrateurs du CPCAB et de membres de la Direction du CIAQ. Ces projets devaient répondre à des conditions strictes en matière d’innovation et de formation.

Plusieurs régions ont déployé des efforts supplémentaires pour offrir des activités formatrices et intéressantes qui visaient à rapprocher les inséminateurs et les représentants en services-conseils de leur clientèle.

Des budgets supplémentaires seront de nouveau disponibles en 2014 et auront les mêmes objectifs de formation.

fidèles à leur réputation, les exposants québécois ont bien performé encore une fois.

Les nombreuses heures passées à voyager par autobus ont permis à tous d’échanger sur de nombreux sujets et à mieux se connaître. Les connaissances acquises tout au long du voyage seront certainement mises à profit par les RSC lors des rencontres Solutions Tandem.

Après plus de 3 ans d’utilisation dans nos centres de production canadiens, SPEX, le logiciel de production de semence, a fait son entrée en Hongrie, au centre de Mezőhegyes. Ce déploiement effectué le 16 décembre dernier, avait pour but de poursuivre la standardisation entre les différents centres de production de Semex. Cet outil procure une uniformité sur le plan des logiciels informatiques utilisés par les différents partenaires de Semex, mais il permet aussi de faciliter l’application des « Gold standards » afin de produire une semence de haute qualité.

Votre responsable de CAB vous présentera les différentes activités réalisées au cours de l’année. L’ensemble des responsables de CAB se sont retroussé les manches pour innover avec de nouvelles activités. Tous ont redoublé d’efforts pour apprendre à fonctionner avec le nouvel outil de gestion Web du CPCAB.

4

À la ferme Summitholm Holsteins

SPEX TRAVERSE NOS FRONTIÈRES

1. Présentation des réalisations de vos CAB

Budgets supplémentaires : 25 nouvelles activités principalement axées sur la jeunesse ont vu le jour en 2013. Ces budgets ont été

À la ferme Summitholm Holsteins située à Lynden – d’une superficie de 800 acres et abritant 330 vaches – exploitée par Carl, Dave et Ben Loewith, les participants furent encore une fois impressionnés, mais cette fois-ci par l’enthousiasme et l’humour du jeune propriétaire, Ben Loewith. Ce diplômé en sociologie a pris le temps d’expliquer de quelle façon il obtient du succès dans la gestion de son personnel et comment il parvient à obtenir de son troupeau des performances qui frôlent l’excellence.

Enfin, le vendredi, tout le groupe a assisté au jugement Holstein de la Royale. Nos passionnés ont eu droit à tout un spectacle de la part des filles des taureaux de Semex et,

Programme des rencontres annuelles Cette année, un soin tout particulier a été apporté à l’amélioration du contenu de nos rencontres annuelles de CAB. Voici quelques nouveautés :

Grâce aux efforts d’adaptation et d’apprentissage des responsables et des secrétaires de CAB, un bref compte rendu de 360 activités réalisées en 2013 dont plusieurs avec photos sont désormais disponibles sur www.cpcab.ca/evenements.

tout le temps de voir en action les 6 robots de traite sur le troupeau de 320 vaches. Ils ont aussi eu l’occasion d’apprécier les quelque 100 filles très fonctionnelles en lactation des taureaux MANIFOLD et EIGHT.

Visite du CIAQ et Boviteq Organisée par le CAB Centre-du-Québec

2. Réalisations du CPCAB

Un résumé des réalisations du Conseil provincial en 2013 sera présenté lors de votre rencontre annuelle. Pour vous en donner un petit aperçu, rappelons que le CPCAB

Outre la standardisation entre les différents centres, ce logiciel permet à l’équipe hongroise d’améliorer son efficacité autant en ce qui concerne la traçabilité des données que la gestion du temps. Pas moins de 16 heures de travail par semaine seront sauvées grâce au logiciel en facilitant l’accès aux données via SPEX, ce qui est crucial pour l’équipe européenne.

Nous pouvons dire mission accomplie!

9


VOYAGE DE FORMATION EN ONTARIO

Du 6 au 8 novembre derniers, dans le cadre de la Foire royale de l’agriculture de Toronto, près de 30 représentants en services-conseils (RSC) et inséminateurs du CIAQ ont participé à un voyage de formation en Ontario. Ce voyage se voulait avant tout rassembleur, mais c’était aussi une belle occasion d’approfondir les connaissances acquises tout au long du programme de certification Solutions Tandem. D’ailleurs, à chaque visite de troupeau, les participants ont été « challengés » par les questions et les exercices proposés par Steve Laroche et Paul Thibaudeau, formateurs Solutions Tandem.

Le groupe était accompagné de Léonard Chabot, Alphonse Pittet, Gilles Gauthier et Rémi Pelletier, membres du conseil d’administration du CIAQ. Plusieurs membres de la Direction faisaient aussi parti du voyage, dont le directeur général, Mario Hébert, ainsi que des gérants de territoire et des membres du personnel agricole du CIAQ, qui ont profité de l’occasion pour faire plus ample connaissance avec les représentants qu’ils desservent dans le cadre de leurs fonctions quotidiennes.

8

longuement de stratégie de sélection génétique avec les propriétaires de ce troupeau de plus de 150 vaches.

Au cours de la deuxième journée, les membres du groupe ont pu visiter les installations Alphonse Pittet partage de d’EastGen/Semex l’information pertinente sur où sont logés quelque la route 500 taureaux. Ils ont eu le privilège de voir défiler les magnifiques taureaux que sont AVALANCHE, MANIFOLD et ENFORCER. Ils ont appris qu’EastGen vend environ 450 000 doses par année en Ontario ainsi que dans 3 provinces maritimes, et qu’une bonne partie de leurs revenus provient de la vente de produits connexes comme les bains de trayons et les produits de soins des sabots.

La visite de la ferme Hoenhorst Farms Ltd, propriété de Gerrit et de Margriet Wensink, était aussi au programme. Les participants ont apprécié la qualité des informations fournies par la gérante du troupeau. De plus, ils ont eu

Une seule visite de ferme était inscrite au programme de la première journée de ce long voyage en autobus, soit la ferme Gerann Holstein située à Cardinal, et propriété de John et Dawn Wynands, détenteurs du meilleur indice de gestion de leur comté, décerné par le contrôle laitier CanWest. Le groupe a surtout apprécié d’avoir pu discuter Présentation lors de la visite des installations à EastGen.

proposera 12 politiques de gouvernance ainsi que les résultats d’une révision de l’ensemble de ses règlements lors de sa 16e Assemblée générale annuelle qui aura lieu le jeudi 27 mars prochain au Best Western Plus Universel de Drummondville.

Rappelons aussi que le C. A. du CPCAB a travaillé à simplifier ses énoncés de mission et de vision dont le lancement officiel a eu lieu le 4 décembre dernier. 3. Étoile Genomax et concours pour les troupeaux non supervisés

Deux nouvelles catégories ont été ajoutées au concours Étoile PEP : le concours Étoile Genomax et Étoile PEP et Genomax non supervisé. Le concours Étoile PEP demeure tel qu’on le connaît depuis quelques années.

Le concours Étoile PEP et Genomax non supervisé reconnaît les résultats combinés en classification et en production (MCR gras et protéine) des deux meilleures vaches en 1re lactation issues du PEP ou de la gamme Genomax. Cette catégorie est réservée aux troupeaux utilisant du contrôle laitier non supervisé. Les troupeaux sélectionnés doivent avoir au moins 2 filles du PEP ou Genomax. Pour chaque catégorie, les vaches considérées sont celles qui ont vêlé pour la 1re fois entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012 et qui ont finalisé leur lactation (305 jours) au plus tard le 31 octobre 2013. D’autres conditions s’appliquent. Si vous avez des questions, vous pouvez demander les règlements complets à Marie-Claire Girod, au 450 774-1141, poste 2300.

Étoile Genomax Le CPCAB reconnaît les résultats combinés en classification et en production (MCR gras et protéine) de la meilleure vache issue de taureaux de la gamme Genomax du CIAQ dans chaque CAB du Québec. Les candidates doivent provenir de troupeaux admissibles aux évaluations génétiques et utiliser le contrôle laitier supervisé.

Visitez www.cpcab.ca : - activités de votre région - horaire des rencontres annuelles - journal Le Partenaire dans la section Nouvelles 5


VOYAGE DE LA RELÈVE

En mai dernier, le conseil régional BeauceFrontenac avait déposé une demande de budget supplémentaire dans le cadre du 65e anniversaire du CIAQ. Il souhaitait réaliser un voyage de formation pour les jeunes de la relève, mais surtout leur offrir une activité vraiment conçue selon leurs goûts.

Lors du conseil régional du mois de septembre, c’est avec enthousiasme que les représentants de CAB de la région, appuyés par le gérant et par 3 représentants en services-conseils ont élaboré ce voyage et ses objectifs.

L’horaire devait plaire à tous, il devait être moderne et diversifié. Il fut donc décidé de visiter deux fermes laitières utilisant les outils génétiques offerts sur le marché et dont elles tiraient profits à leur façon. Les deux entreprises retenues furent Ferme Gen-Com Holstein de Notre-Dame-du-Bon-Conseil connue pour les résultats remarquables de ses bêtes lors des expositions à l’échelle provinciale, nationale et internationale, préconisant une philosophie d’élevage peu commune, et la Ferme Yves Croteau d’Acton Vale de construction récente et dotée d’un carrousel de traite qui optimise sa génétique par la classification et l’utilisation de taureaux modernes.

6

D’un commun accord entre les organisateurs, il a été décidé que les représentants en services-conseils de la région communiqueraient avec la clientèle visée, soit les 35 ans et moins de la relève, qui sont impliqués dans la génétique de leur entreprise. Les représentants s’occuperaient aussi de recueillir les inscriptions et les paiements. La secrétaire de la région, quant à elle, fut désignée comme

personne-ressource pour s’occuper de la logistique, de la compilation des inscriptions et de l’information.

Grâce à la collaboration de tous, ce voyage fut un grand succès. Ainsi, le 4 décembre, les 51 jeunes clients accompagnés de 3 représentants en services-conseils ont pris le chemin de Saint-Hyacinthe.

Dès le départ, les participants ont été gâtés, des tuques du CIAQ, du café et des muffins les attendaient dans l’autobus. L’animateur du groupe, un éleveur de la région, s’est appliqué à motiver les participants en leur demandant de se présenter et d’échanger sur différents sujets d’actualité en génétique.

Avant le premier arrêt à Gen-Com Holstein, notre animateur avait bien informé les participants afin qu’ils puissent optimiser leur visite. Ils ont donc été en mesure de se faire une opinion sur cette entreprise unique et exceptionnelle.

En début d’après-midi, ils furent reçus au CIAQ. Pour la plupart d’entre eux il s’agissait

d’une première visite. Les 65 ans d’histoire de l’entreprise leur ont été racontés lors d’une visite de la salle Le musée.

Par la suite, le groupe s’est dirigé vers les installations de Sainte-Madeleine, où l’enthousiasme a atteint son maximum lorsque certains taureaux bien connus leur furent présentés.

Un dernier arrêt a été effectué à la ferme Yves Croteau qui, par son modernisme, a su charmer les participants et éveiller de nouvelles visions sur les grands troupeaux et les multiples possibilités se rattachant à ce type d’élevage.

Après une journée aussi motivante qui s’est terminée dans l’amitié et par des discussions animées, le CAB Beauce-Frontenac était heureux de conclure qu’il faudra répéter ce genre d’activité, et que la clé du succès réside dans le travail d’équipe des responsables de CAB et des représentants en services-conseils. Pour des renseignements plus détaillés, consultez le site : www.cpcab.ca, section évènements. Barbara Paquet, secrétaire du CAB BeauceFrontenac et déléguée au CPCAB

AVEZ-VOUS VISITÉ LA ZONE CLIENT DU SITE WEB DU CIAQ?

Si ce n’est pas le cas, nous vous invitons à le faire sans tarder. Vous aurez accès à un espace sécurisé qui vous permettra, entre autres, de consulter : • Vos états de comptes • Votre rapport ProGen • Les prix de la semence sur le site Web • De vous abonner à notre Infolettre (voir image)

Pour obtenir votre code d’usager et votre mot de passe, demandez-le à infociaq@ciaq.com ou appelez au CIAQ.

7


VOYAGE DE LA RELÈVE

En mai dernier, le conseil régional BeauceFrontenac avait déposé une demande de budget supplémentaire dans le cadre du 65e anniversaire du CIAQ. Il souhaitait réaliser un voyage de formation pour les jeunes de la relève, mais surtout leur offrir une activité vraiment conçue selon leurs goûts.

Lors du conseil régional du mois de septembre, c’est avec enthousiasme que les représentants de CAB de la région, appuyés par le gérant et par 3 représentants en services-conseils ont élaboré ce voyage et ses objectifs.

L’horaire devait plaire à tous, il devait être moderne et diversifié. Il fut donc décidé de visiter deux fermes laitières utilisant les outils génétiques offerts sur le marché et dont elles tiraient profits à leur façon. Les deux entreprises retenues furent Ferme Gen-Com Holstein de Notre-Dame-du-Bon-Conseil connue pour les résultats remarquables de ses bêtes lors des expositions à l’échelle provinciale, nationale et internationale, préconisant une philosophie d’élevage peu commune, et la Ferme Yves Croteau d’Acton Vale de construction récente et dotée d’un carrousel de traite qui optimise sa génétique par la classification et l’utilisation de taureaux modernes.

6

D’un commun accord entre les organisateurs, il a été décidé que les représentants en services-conseils de la région communiqueraient avec la clientèle visée, soit les 35 ans et moins de la relève, qui sont impliqués dans la génétique de leur entreprise. Les représentants s’occuperaient aussi de recueillir les inscriptions et les paiements. La secrétaire de la région, quant à elle, fut désignée comme

personne-ressource pour s’occuper de la logistique, de la compilation des inscriptions et de l’information.

Grâce à la collaboration de tous, ce voyage fut un grand succès. Ainsi, le 4 décembre, les 51 jeunes clients accompagnés de 3 représentants en services-conseils ont pris le chemin de Saint-Hyacinthe.

Dès le départ, les participants ont été gâtés, des tuques du CIAQ, du café et des muffins les attendaient dans l’autobus. L’animateur du groupe, un éleveur de la région, s’est appliqué à motiver les participants en leur demandant de se présenter et d’échanger sur différents sujets d’actualité en génétique.

Avant le premier arrêt à Gen-Com Holstein, notre animateur avait bien informé les participants afin qu’ils puissent optimiser leur visite. Ils ont donc été en mesure de se faire une opinion sur cette entreprise unique et exceptionnelle.

En début d’après-midi, ils furent reçus au CIAQ. Pour la plupart d’entre eux il s’agissait

d’une première visite. Les 65 ans d’histoire de l’entreprise leur ont été racontés lors d’une visite de la salle Le musée.

Par la suite, le groupe s’est dirigé vers les installations de Sainte-Madeleine, où l’enthousiasme a atteint son maximum lorsque certains taureaux bien connus leur furent présentés.

Un dernier arrêt a été effectué à la ferme Yves Croteau qui, par son modernisme, a su charmer les participants et éveiller de nouvelles visions sur les grands troupeaux et les multiples possibilités se rattachant à ce type d’élevage.

Après une journée aussi motivante qui s’est terminée dans l’amitié et par des discussions animées, le CAB Beauce-Frontenac était heureux de conclure qu’il faudra répéter ce genre d’activité, et que la clé du succès réside dans le travail d’équipe des responsables de CAB et des représentants en services-conseils. Pour des renseignements plus détaillés, consultez le site : www.cpcab.ca, section évènements. Barbara Paquet, secrétaire du CAB BeauceFrontenac et déléguée au CPCAB

AVEZ-VOUS VISITÉ LA ZONE CLIENT DU SITE WEB DU CIAQ?

Si ce n’est pas le cas, nous vous invitons à le faire sans tarder. Vous aurez accès à un espace sécurisé qui vous permettra, entre autres, de consulter : • Vos états de comptes • Votre rapport ProGen • Les prix de la semence sur le site Web • De vous abonner à notre Infolettre (voir image)

Pour obtenir votre code d’usager et votre mot de passe, demandez-le à infociaq@ciaq.com ou appelez au CIAQ.

7


VOYAGE DE FORMATION EN ONTARIO

Du 6 au 8 novembre derniers, dans le cadre de la Foire royale de l’agriculture de Toronto, près de 30 représentants en services-conseils (RSC) et inséminateurs du CIAQ ont participé à un voyage de formation en Ontario. Ce voyage se voulait avant tout rassembleur, mais c’était aussi une belle occasion d’approfondir les connaissances acquises tout au long du programme de certification Solutions Tandem. D’ailleurs, à chaque visite de troupeau, les participants ont été « challengés » par les questions et les exercices proposés par Steve Laroche et Paul Thibaudeau, formateurs Solutions Tandem.

Le groupe était accompagné de Léonard Chabot, Alphonse Pittet, Gilles Gauthier et Rémi Pelletier, membres du conseil d’administration du CIAQ. Plusieurs membres de la Direction faisaient aussi parti du voyage, dont le directeur général, Mario Hébert, ainsi que des gérants de territoire et des membres du personnel agricole du CIAQ, qui ont profité de l’occasion pour faire plus ample connaissance avec les représentants qu’ils desservent dans le cadre de leurs fonctions quotidiennes.

8

longuement de stratégie de sélection génétique avec les propriétaires de ce troupeau de plus de 150 vaches.

Au cours de la deuxième journée, les membres du groupe ont pu visiter les installations Alphonse Pittet partage de d’EastGen/Semex l’information pertinente sur où sont logés quelque la route 500 taureaux. Ils ont eu le privilège de voir défiler les magnifiques taureaux que sont AVALANCHE, MANIFOLD et ENFORCER. Ils ont appris qu’EastGen vend environ 450 000 doses par année en Ontario ainsi que dans 3 provinces maritimes, et qu’une bonne partie de leurs revenus provient de la vente de produits connexes comme les bains de trayons et les produits de soins des sabots.

La visite de la ferme Hoenhorst Farms Ltd, propriété de Gerrit et de Margriet Wensink, était aussi au programme. Les participants ont apprécié la qualité des informations fournies par la gérante du troupeau. De plus, ils ont eu

Une seule visite de ferme était inscrite au programme de la première journée de ce long voyage en autobus, soit la ferme Gerann Holstein située à Cardinal, et propriété de John et Dawn Wynands, détenteurs du meilleur indice de gestion de leur comté, décerné par le contrôle laitier CanWest. Le groupe a surtout apprécié d’avoir pu discuter Présentation lors de la visite des installations à EastGen.

proposera 12 politiques de gouvernance ainsi que les résultats d’une révision de l’ensemble de ses règlements lors de sa 16e Assemblée générale annuelle qui aura lieu le jeudi 27 mars prochain au Best Western Plus Universel de Drummondville.

Rappelons aussi que le C. A. du CPCAB a travaillé à simplifier ses énoncés de mission et de vision dont le lancement officiel a eu lieu le 4 décembre dernier. 3. Étoile Genomax et concours pour les troupeaux non supervisés

Deux nouvelles catégories ont été ajoutées au concours Étoile PEP : le concours Étoile Genomax et Étoile PEP et Genomax non supervisé. Le concours Étoile PEP demeure tel qu’on le connaît depuis quelques années.

Le concours Étoile PEP et Genomax non supervisé reconnaît les résultats combinés en classification et en production (MCR gras et protéine) des deux meilleures vaches en 1re lactation issues du PEP ou de la gamme Genomax. Cette catégorie est réservée aux troupeaux utilisant du contrôle laitier non supervisé. Les troupeaux sélectionnés doivent avoir au moins 2 filles du PEP ou Genomax. Pour chaque catégorie, les vaches considérées sont celles qui ont vêlé pour la 1re fois entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012 et qui ont finalisé leur lactation (305 jours) au plus tard le 31 octobre 2013. D’autres conditions s’appliquent. Si vous avez des questions, vous pouvez demander les règlements complets à Marie-Claire Girod, au 450 774-1141, poste 2300.

Étoile Genomax Le CPCAB reconnaît les résultats combinés en classification et en production (MCR gras et protéine) de la meilleure vache issue de taureaux de la gamme Genomax du CIAQ dans chaque CAB du Québec. Les candidates doivent provenir de troupeaux admissibles aux évaluations génétiques et utiliser le contrôle laitier supervisé.

Visitez www.cpcab.ca : - activités de votre région - horaire des rencontres annuelles - journal Le Partenaire dans la section Nouvelles 5


RENCONTRES ANNUELLES DE CAB : JASONS DE 2013 ET REGARDONS ENSEMBLE VERS 2014!

Cette activité est une occasion unique de vous informer et d’informer les éleveurs de votre CAB/zone des réalisations de votre CAB, du CPCAB et des nouveautés au CIAQ et à SEMEX : Note aux inséminateurs

Le CPCAB vous serait très reconnaissant de transmettre les dates et lieux des rencontres annuelles de votre zone sur votre répondeur quelques jours avant la tenue de l’activité. L’horaire complet des rencontres annuelles sera disponible avec L’Entre-2-Traites de février et sur www.cpcab.ca.

octroyés par un comité composé d’administrateurs du CPCAB et de membres de la Direction du CIAQ. Ces projets devaient répondre à des conditions strictes en matière d’innovation et de formation.

Plusieurs régions ont déployé des efforts supplémentaires pour offrir des activités formatrices et intéressantes qui visaient à rapprocher les inséminateurs et les représentants en services-conseils de leur clientèle.

Des budgets supplémentaires seront de nouveau disponibles en 2014 et auront les mêmes objectifs de formation.

fidèles à leur réputation, les exposants québécois ont bien performé encore une fois.

Les nombreuses heures passées à voyager par autobus ont permis à tous d’échanger sur de nombreux sujets et à mieux se connaître. Les connaissances acquises tout au long du voyage seront certainement mises à profit par les RSC lors des rencontres Solutions Tandem.

Après plus de 3 ans d’utilisation dans nos centres de production canadiens, SPEX, le logiciel de production de semence, a fait son entrée en Hongrie, au centre de Mezőhegyes. Ce déploiement effectué le 16 décembre dernier, avait pour but de poursuivre la standardisation entre les différents centres de production de Semex. Cet outil procure une uniformité sur le plan des logiciels informatiques utilisés par les différents partenaires de Semex, mais il permet aussi de faciliter l’application des « Gold standards » afin de produire une semence de haute qualité.

Votre responsable de CAB vous présentera les différentes activités réalisées au cours de l’année. L’ensemble des responsables de CAB se sont retroussé les manches pour innover avec de nouvelles activités. Tous ont redoublé d’efforts pour apprendre à fonctionner avec le nouvel outil de gestion Web du CPCAB.

4

À la ferme Summitholm Holsteins

SPEX TRAVERSE NOS FRONTIÈRES

1. Présentation des réalisations de vos CAB

Budgets supplémentaires : 25 nouvelles activités principalement axées sur la jeunesse ont vu le jour en 2013. Ces budgets ont été

À la ferme Summitholm Holsteins située à Lynden – d’une superficie de 800 acres et abritant 330 vaches – exploitée par Carl, Dave et Ben Loewith, les participants furent encore une fois impressionnés, mais cette fois-ci par l’enthousiasme et l’humour du jeune propriétaire, Ben Loewith. Ce diplômé en sociologie a pris le temps d’expliquer de quelle façon il obtient du succès dans la gestion de son personnel et comment il parvient à obtenir de son troupeau des performances qui frôlent l’excellence.

Enfin, le vendredi, tout le groupe a assisté au jugement Holstein de la Royale. Nos passionnés ont eu droit à tout un spectacle de la part des filles des taureaux de Semex et,

Programme des rencontres annuelles Cette année, un soin tout particulier a été apporté à l’amélioration du contenu de nos rencontres annuelles de CAB. Voici quelques nouveautés :

Grâce aux efforts d’adaptation et d’apprentissage des responsables et des secrétaires de CAB, un bref compte rendu de 360 activités réalisées en 2013 dont plusieurs avec photos sont désormais disponibles sur www.cpcab.ca/evenements.

tout le temps de voir en action les 6 robots de traite sur le troupeau de 320 vaches. Ils ont aussi eu l’occasion d’apprécier les quelque 100 filles très fonctionnelles en lactation des taureaux MANIFOLD et EIGHT.

Visite du CIAQ et Boviteq Organisée par le CAB Centre-du-Québec

2. Réalisations du CPCAB

Un résumé des réalisations du Conseil provincial en 2013 sera présenté lors de votre rencontre annuelle. Pour vous en donner un petit aperçu, rappelons que le CPCAB

Outre la standardisation entre les différents centres, ce logiciel permet à l’équipe hongroise d’améliorer son efficacité autant en ce qui concerne la traçabilité des données que la gestion du temps. Pas moins de 16 heures de travail par semaine seront sauvées grâce au logiciel en facilitant l’accès aux données via SPEX, ce qui est crucial pour l’équipe européenne.

Nous pouvons dire mission accomplie!

9


LE PEP TOUJOURS UNE PRIORITÉ AU CIAQ

L’avènement des valeurs génomiques a changé le schéma de sélection des jeunes taureaux. Maximiser le génotypage est plus important que de tester un grand nombre de taureaux. Dans le passé, le CIAQ testait annuellement jusqu’à 160 taureaux Holstein au PEP. Il y en a eu 80 en 2013. En contrepartie, les taureaux sélectionnés pour le testage ont les meilleures valeurs génomiques parmi quelque 5000 taureaux génotypés par Semex annuellement. Cette présélection améliore grandement la qualité des jeunes taureaux soumis au PEP.

Chaque année, le CIAQ et Semex définissent l’objectif en ce qui concerne le nombre de jeunes taureaux, par race, qui seront admissibles au Programme d’Épreuve de Progéniture. Pour l’année 2014, cet objectif se chiffre à 74 HO, 18 AY, 14 JE et 2 BS. L’équilibre entre la disponibilité et la demande des doses PEP a été atteint au cours des deux dernières années. Cependant, la tendance à la baisse actuelle est préoccupante (-8 %). Il est donc important d’inciter les éleveurs à contribuer au testage des taureaux du PEP en ravivant l’intérêt pour ce programme et ses mesures de contribution au testage.

Le PEP a-t-il toujours sa place? Avec la popularité des Genomax, certains producteurs tendent à délaisser les taureaux du PEP. Pourtant, ils sont tous testés avec la génomique et leurs valeurs sont très proches de celles des Genomax. De plus, l’utilisation des doses PEP permet aux éleveurs de bénéficier d’aide financière sur la classification et le contrôle laitier pour les filles de jeunes taureaux ainsi que de rabais sur l’ensemble de leurs achats de semence.

Le PEP demeure important puisqu’il permet d’allonger la liste des jeunes taureaux qui auront une épreuve et d’intégrer ceux ayant des généalogies diversifiées et souvent moins populaires. Ces jeunes taureaux sont les taureaux éprouvés de demain. C’est grâce à eux que le maintien de la consanguinité à un niveau raisonnable, dans une race pure, peut être possible.

Des actions pour stimuler le PEP Le CIAQ suit l’évolution de l’utilisation du PEP. Au cours de la prochaine année, différentes actions seront mises en place afin de stimuler l’utilisation des taureaux du PEP. Par exemple, en matière de communication, la lettre ProGen, adressée aux producteurs recommande à ces derniers d’utiliser de 40 à 60 % de doses PEP et Genomax dans une stratégie d’élevage. Nos représentants en services-conseils et nos inséminateurs sont sensibilisés à ces objectifs pour favoriser l’utilisation des doses PEP. Afin de définir les nouveautés requises pour revaloriser les taureaux du PEP, un comité sera formé pour étudier différentes solutions. Dans cette optique, nous serions heureux de recevoir vos commentaires. Edwige Bouvet-Gauthier, agronome Responsable du PEP et du développement des services

10

Suite de la page 2

Solutions Tandem, c’est la réponse du CIAQ aux défis d’aujourd’hui et de demain qui se présentent aux éleveurs en matière de génétique et de reproduction bovine. Avec Solutions Tandem, le CIAQ place l’innovation au cœur de sa stratégie et choisit la rentabilité de sa clientèle comme unique objectif.

Syndicalisation des inséminateurs La mise en place de Solutions Tandem s’est faite après 2 ans de discussions et de négociation avec les représentants des inséminateurs et le choix qu’ils ont exprimé majoritairement entre deux options soumises à notre personnel de champ.

Cela n’a malheureusement pas été suffisant puisque les inséminateurs et les représentants en services-conseils ont choisi de se syndiquer, ce qui est leur droit. Les négociations pour la signature d’une première convention collective sont amorcées. La position du CIAQ est claire et a toujours été la même : nous avons de l’ouverture pour des aménagements monétaires viables pour les employés, pour le CIAQ et pour ses clients dans le respect de Solutions Tandem, un modèle d’affaires appelé à rester car il a été adopté par le conseil d’administration du CIAQ en réponse aux attentes et aux besoins exprimés par notre clientèle. Nous cherchons une solution gagnant–gagnant, dans le respect des employés du CIAQ et de notre clientèle. Nous souhaitons que cette négociation se déroule dans un climat propice à la conclusion d’une entente satisfaisante pour toutes les parties et ce, dans les meilleurs délais. Quoiqu’il en soit, nous nous assurerons que l’excellence de la relation client soit maintenue.

Opération Hérisson Finalement, l’année 2013 a vu le lancement de ce que nous avons appelé l’Opération Hérisson, clin d’œil à la fable « Le Hérisson et le Renard ». Rapide, lustré, beau, léger et

malin, le renard a tout du vainqueur. De son côté, le hérisson n’a rien de spectaculaire et se contente d’entretenir son nid et de trouver la nourriture de sa maisonnée. Tous les jours, le renard traque le hérisson et rêve de le bouffer. Cependant, en dépit de la ruse supérieure du renard, c’est toujours le hérisson qui gagne.

Le CIAQ a tout du hérisson. Toutefois, tout bon hérisson doit avoir la sagesse de se repositionner dans un monde de changement (où les renards sont de plus en plus rusés). Cependant, cela ne doit jamais nous faire oublier qui nous sommes, ce que nous faisons, pourquoi et comment nous le faisons. C’est là le principal objectif de l’Opération Hérisson.

C’est dans cet esprit que le CIAQ a revu ses valeurs, sa vision, sa mission et a sélectionné 4 grands enjeux qui guideront nos actions au cours des trois prochaines années. D’autre part, nous avons lancé un vaste exercice de consultation dans le but de connaître la perception et les attentes de nos propriétaires, de nos employés et de notre clientèle à l’égard du CIAQ. Au cours des prochaines semaines, vous serez sollicités pour participer à cette consultation en répondant à un sondage en ligne. Les résultats de l’Opération Hérisson vous seront dévoilés dans le courant de l’année 2014. Ce sera pour nous l’occasion de vous démontrer que le CIAQ vous a écoutés et entendus.

Comme vous pouvez le constater, l’année 2013 en a été une de transition vers un nouveau modèle d’affaires et de remise en question quant aux enjeux actuels et à venir. L’année 2014 sera celle de l’éclosion d’un CIAQ renouvelé qui, grâce à vous, réussira à s’inscrire dans l’air du temps et à demeurer ainsi une valeur de référence en génétique bovine, sans renier son héritage. Léonard Chabot, président du CIAQ

3


Suite de la page 1

Une lettre fut envoyée aux responsables de toutes les organisations impliquées dans l’élevage laitier et de boucherie pour expliquer les grandes lignes des changements profonds auxquels nous avons exposé les CAB et le CPCAB. Après l’adoption espérée des règlements révisés, nous aurons fait le tour de la gouvernance. Maintenant, nous sommes prêts à débuter l’étape logique suivante. Il s’agit de la planification stratégique pour les 3 ou 5 prochaines années.

Le CIAQ étant en pleine démarche de planification stratégique, nous allons nous inspirer de ses travaux et de toute évidence nous y arrimer avec nos moyens. Un comité de planification stratégique a donc été formé et accepté lors du

dernier C. A. Il devrait commencer ses travaux en ce début d’année.

Je vous disais que la vie n’arrête jamais dans nos organisations.

Souhaitons une année 2014 tout en succès. Souhaitons aussi que nous ayons appris de l’année qui se termine pour trouver le moyen de rétablir l’harmonie et la confiance entre tous les groupes qui travaillent et qui collaborent à l'avancement de notre entreprise, le CIAQ. Bonne et heureuse année!

Alphonse Pittet, président du CPCAB

MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CIAQ

Bonjour à toutes et à tous,

L’année 2013 laissera sa marque dans l’histoire du CIAQ. Permettez-moi de revenir brièvement sur les grands moments de cette année exceptionnelle à plusieurs égards.

Solutions Tandem Avant tout, l’année 2013 aura été marquée par le lancement de Solutions Tandem. Attendu depuis plusieurs années par notre clientèle, Solutions Tandem a pris son envol au printemps dernier, le programme comporte deux composantes : un service-conseils personnalisé en génétique bovine et un service de reproduction.

Le service-conseils en génétique bovine est offert sans frais supplémentaires aux éleveurs laitiers et de bovins de boucherie de toutes les régions du Québec. Quelque 70 représentants en services-conseils ont obtenu un certificat 2

qui atteste de leurs compétences à livrer ce nouveau service-conseils. L’année 2014 verra le plein déploiement de ce service-conseils. Les premiers signaux obtenus en 2013 auprès des éleveurs qui ont reçu des visites de leur représentant, indiquent un très haut niveau de satisfaction.

Le service en reproduction est tout aussi important. La fidélité d’une grande partie de notre clientèle à l’égard de notre réseau d’insémination témoigne de la qualité du travail des inséminateurs du CIAQ. Si plusieurs d’entre eux ont obtenu le titre de représentant en services-conseils et ce, en plus d’effectuer la tâche d’insémination, une majorité a choisi d’exercer la fonction d’inséminateur avec professionnalisme et passion. À ce titre, notre équipe d’inséminateurs recevra en 2014 une formation spécifique qui leur permettra d’obtenir une certification en reproduction.

Suite à la page 3

LA CERTIFICATION BŒUF, C’EST CHOSE FAITE

Au moment où vous lirez ces lignes, une dizaine de représentants viendront tout juste de terminer une formation de 30 heures sur l’amélioration génétique des bovins de boucherie et l’identification de situations où l’I.A. peut être mise à profit dans une entreprise vache-veau. Grâce aux notions acquises et à l’utilisation d’un calculateur, ils sont en mesure d’évaluer la productivité du troupeau à l’aide de 4 paramètres clés, d’identifier les points à améliorer et de proposer des solutions pratiques à l’aide d’un plan d’affaires personnalisé qui tient compte à la fois des objectifs d’élevage du client et de la spécificité de cette production où l’utilisation de la monte naturelle est généralisée et où les données technicoéconomiques sont minimales. Étant donné que la saison des vêlages bat actuellement son plein, les prochains mois seront fort occupés pour ces nouveaux représentants qui se sont vus attribuer chacun une trentaine de comptes clients. Pour assurer un suivi optimal, il est d’ailleurs prévu que

trois visites par année seront nécessaires. Rappelons que les objectifs visés par ce nouveau service-conseils sont les mêmes que cible Solutions Tandem dans son approche avec les producteurs laitiers : - proposer des solutions génétiques qui favorisent le développement rentable du cheptel; - consolider notre position de partenaire d’affaires de choix en génétique auprès des producteurs de bœuf québécois. Voici, en terminant, les noms de ces conseillers et les secteurs desservis :

Nathalie Drapeau Vincent Duval René Boivin Patrick Vanlandeghem Abdoulaye Diop Dieng André Henri Patrick Jalbert Maxime Labelle Mathieu Palerme

-

Lac-Saint-Jean Côte-Sud Mauricie Nicolet/Bécancour Bois-Francs (Plessisville) Centre-du-Québec (Drummondville) - Abitibi-Témiscamingue - Abitibi-Témiscamingue - Outaouais/Laurentides

Le groupe de conseillers boeuf en compagnie de Marcel Choinière, directeur mise en marché et génétique et de Pierre Thibault, membre du C. A. du CIAQ ainsi que des gérants de territoire Michel Morin et André Lanthier 11


UNE PROMOTION POPULAIRE AU SALON DE L'AGRICULTURE DE SAINT-HYACINTHE Le stand du CIAQ a été très achalandé lors du Salon de l’agriculture de SaintHyacinthe qui avait lieu du 14 au 16 janvier derniers. Près de 300 éleveurs ont participé à notre promotion « Pigez votre rabais ». En prenant part à notre tirage, chaque participant pouvait obtenir de 10 à 50 % de rabais additionnel sur sa prochaine commande de semence effectuée auprès de son représentant en servicesconseils. Cinq participants ont eu la main très heureuse en pigeant un rabais de 50 % (qui s'ajoute à leur rabais habituel) et huit autres ont obtenu 40 % de rabais.

Nous serons présents au Salon industrie de la machinerie agricole de Québec qui aura lieu du 30 janvier au 1er février au Centre de foires à Québec. Il y aura de nombreux prix à gagner : venez donc nous rencontrer!

Volume 22, numéro 3

Bonjour Mesdames, bonjour Messieurs,

L’année s’achève pour tout le monde, y compris pour les administrateurs du CPCAB. Je n’aime pas particulièrement faire des bilans. La vie dans nos organisations n’arrête jamais, il est par contre sensé de prendre une pause avant de se lancer dans une période très intense, je parle des rencontres de CAB.

Nous nous sommes réunis à Shawinigan les 28 et 29 novembre. Les secrétaires, présidents régionaux, et quelques administrateurs de CAB invités, ont partagé deux journées intenses de formation qui se sont terminées par une rencontre de conseil d’administration. Messieurs Léonard Chabot et Mario Hébert, respectivement président et directeur général, se sont joints à nous pour discuter des grands enjeux du CIAQ. Nous avons pu échanger avec eux sur la mission, la vision, les valeurs, l’image de

Ferme Bayonne inc. de Berthier, gagnante d’un rabais de 50 % et Hélène Drolet, PEP et développement des services

Le Partenaire est publié trois fois par an. Comité de rédaction : Nathalie Brassard, Pierre Desranleau, Edwige Bouvet-Gauthier, Marie-Claire Girod, Guy Lacerte et Christie Germiquet. Mise en page : Sylvie Daigle Sans frais : 1 866 737-2427 Courriel : brassardn@ciaq.com

Hiver 2014

marque ainsi que la perception qu’ont certains groupes de clients et certains représentants des partenaires du CIAQ. Monsieur Hébert a participé au C. A. qui a suivi en tant qu’administrateur invité représentant le CIAQ. On se souvient que ce poste fait partie des nouvelles politiques du C. A. adoptées à l’automne.

Le comité de gouvernance a présenté la dernière mouture de la révision des règlements. Les administrateurs ont débattu de quelques articles remaniés qui vont modifier et surtout moderniser certaines de nos façons de faire. Le tout fut accepté pour vous être proposé à l’assemblée annuelle de 2014. Après deux années de travaux intenses, le comité livre une nouvelle mission, une vision adaptée et des valeurs inspirantes pour les responsables actuels et futurs des CAB. Nous n’avions pas de politique de régie interne, c’est maintenant chose faite. Je vous parlais également de la révision des règlements, avec l’appui d'une entreprise de consultants en ressources humaines, nous avons revu tout ce qui concerne l’embauche, les mandats, les objectifs, l’évaluation de rendement, les politiques de rémunération de notre coordonnatrice et de la secrétaire à temps partiel. Un comité composé de 3 administrateurs est maintenant en place pour étudier tout ce qui concerne les relations de travail et faire les recommandations nécessaires au C. A. à ce sujet. Suite à la page 2


Le Partenaire - Hiver 2014