Issuu on Google+

Février 2011

Site web : www.fochame .fr

Syndicat FORCE OUVRIERE des Hospitaliers d’Epernay Soyons raisonnable, demandons l’impossible !

Bulletin d’informations Compte-rendu CTE et CHSCT du 19 et 25/01/2011

Maternité : ??? « Elle reviendra à l'hôpital ». Dans l'esprit du directeur, il ne fait aucun doute, la maternité, actuellement implantée dans les locaux de la clinique, sera rapatriée d'ici un an à Auban-Moët. Le match public-privé ne fait que commencer. En 2007, la délocalisation de la maternité de l'hôpital dans les locaux de la clinique avait pour seul but de libérer l'emprise foncière destinée à accueillir le futur pôle de santé public-privé. Dans la mesure où ce pôle ne se fera pas, en tout cas pas avec Kapa Santé, il serait moins cher de construire une nouvelle maternité à l'hôpital, entre la Chirurgie et la Médecine sur pilotis au dessus du parking des médecins. Ce rapatriement serait la solution pour assurer la continuité du service public, la pérennité de l'activité chirurgicale et maintenir la sécurité des patients, dans le respect des obligations réglementaires. Sur le site d'Auban-Moët, la maternité bénéficierait de la proximité du plateau technique : urgences, bloc opératoire, radiologie, laboratoire, dépôt de sang, pédiatrie. Ce dont elle ne dispose pas sur le site de la clinique. Il serait également proposé l'intégration des personnels du secteur privé. « A terme, il n'y aura plus qu'une seule maternité sur Epernay ». C'est à l'Agence régionale de santé de se positionner, ce qu'elle n'a pas encore fait. Elle va certainement demander très prochainement à la clinique et à l'hôpital de reprendre les négociations. Une maternité ne peut survivre que si elle réalise 400 accouchements par an. En 2009, la clinique a réalisé 430 accouchements, l'hôpital 350. Avec ces chiffres, l'hôpital pourrai-t-elle maintenir sa maternité ? Bientôt, les décisions qui vont être prises ne doivent pas nuire pas à l'avenir de la santé sur Epernay et celui des personnels concernés ! (évaluation de la construction : 3 M d’€ ???)

Les budgets… A la question posée par FO : “face aux difficultés financières actuelles, voir alarmantes, qu’elle est la situation réelle de l’établissement ?”, la direction nous a répondu :  Budget de l’hôpital (secteur actif) : déficit pour 2010 entre 1,4 et 2 M d’€  Budget “Gériatrie : déficit 2010 : env. 500 000 €  Budget USLD : équilibré virtuellement  Budget école IDE : équlibré (financement Conseil regional)  Patrimoine : + 65 000 € Cette situation nous inquiète après tous les efforts fournis par le personnel (présentéisme, perte de contractuels, RTT…), un plan de redressement sera-t-il mis en place ? Le "loup" ne se taira pas ! *

Pour INFO : Nous travaillons actuellement sur la notion d’obligation pour les agents de nuit d’effectuer un mois de jour par an : affaire à suivre…


Site web : www.fochame .fr

Contactez nous : poste 7048

email : fo@ch-epernay.fr

Entretien d’évaluation ou contrat d’objectif individualisé ? Une atteinte au statut… Nous rappelons que pour FO la substitution de la notation par un entretien professionnel représente un danger. Il remettra en cause le calcul individuel du montant de la prime de service et la durée des échelons. Avec l’entretien professionnel, nous entrons dans une autre logique, celle des« objectifs/résultats », de la « performance », etc... et au bout du bout, de l’individualisation de la rémunération. C’est pourquoi FO se félicite d’avoir obtenu du Conseil d’Etat le maintien du caractère provisoire de cet entretien, contre la volonté du Ministère de la Santé qui voulait l’imposer définitivement à tous les établissements. En effet, cet entretien professionnel est en partie basé sur le respect des objectifs fixés à l’agent l’année précédente. Il définit aussi les objectifs pour l’année à venir. Qui plus est, ces objectifs sont fixés sans garantir à l’agent les moyens nécessaires pour les atteindre. Ainsi les primes, les indemnités et la carrière (entre autres, l’inscription au tableau d’avancement, ou la modulation de la durée du temps passé dans les échelons) des agents ne reposeront plus sur un système égalitaire, mais sur la base d’un entretien où chacun devra démontrer qu’il contribue aux objectifs de la structure, du pôle, et aux objectifs institutionnels, c'est à dire, son degré de participation aux restrictions budgétaires. Cette expérimentation qui, au-delà des incidences sur les avancements d’échelons et la prime de service, aura des incidences délétères sur les rapports dans le cadre du travail. La notation chiffrée, ainsi que les appréciations littérales, constituent des éléments de nature à permettre l’accès aux différentes voies de recours, à commencer par l’examen en CAPL. Si la notation n’est certainement pas la panacée, sa suppression dans ces conditions amènera des situations encore plus arbitraires.

Une maison de retraite en projet à Dormans Dans le cadre d'une convention tripartie (2008-2012), l'hôpital cherche à reconstruire sa capacité d'accueil en lits pour personnes âgées, à Epernay. Il est ainsi question d'ajouter une nouvelle branche au Hameau Champenois, une extension de 58 lits. L'avant-projet sommaire devrait être validé au cours du 2e semestre 2011 pour un début des travaux en 2012. Au niveau de la résidence des Cépages, il est question de la création d'une morgue en rez-de-chaussée avec l'ajout de 16 lits au premier étage. 84 lits à Dormans… Enfin, le gros du chantier va consister à construire une nouvelle maison de retraite, antenne d'Auban-Moët, à Dormans. Une volonté partagée par les maires d'Epernay et Dormans. « A ce jour, Epernay dispose de 111 lits pour personnes âgées pour 1 000 personnes de 75 ans et plus. Aÿ en dispose de 177, Dormans de 60, tous privés. La logistique serait assurée depuis Epernay. A Dormans, tous les lits sont privés. On parle de 84 lits sur Dormans. On sait qu'actuellement, la liste d'attente pour une maison de retraite publique est de 40 personnes.

Plan de formation L’ensemble des actions de formation continue s’élève à 193 400 € pour 2011.  Des actions sont prévues à l’adaptation au poste de travail et à leurs évolutions mais aussi au maintien ou au développement des connaissances et des competences (env. 170 000 €).  Des actions de preparation aux examens, concours ou promotions internes (env. 15 000 €) ainsi qu’une enveloppe pour congrès (5 000 €).

Conclusion

Promotions professionnelles 2011 : 2 AS, 2 IDE, 1 cadre de santé, 1 IBODE (IDE bloc opératoire), 1 puéricultrice.

Nous sommes tous concernés par l’avenir de l’hôpital : nous devons suivre tous ces dossiers avec prudence et nous méfier de tout…

Demande de VAE 2011 : 1 AS.

Congés de formation professionnelle (CFP) : 4 agents.

Le plan de formation a été voté à l’unanimité mais nous restons 2vigilants quant à son application à terme.


test