Page 1

N°36

Où l’on apprend que Voltaire est une arme anti-Trump, qu’il faut frapper avant d’entrer dans une chambre d’ado, et qu’en Occitanie, on est à cheval sur la géographie.

MAGAZINE TOULOUSAIN ACTUEL Catala – p.36

Conversation avec la star du barreau

rock toulousain – p.44

La compil qui va vous faire aimer les années 80

Affaire Viguier

UN MYSTÈRE TOULOUSAIN Fabriqué à Toulouse

BOUDULEMAG.COM _ 1

FÉVRIER 2019


BOUDU N° 36 – FÉVRIER 2019

SOMMAIRE BOUDU le magazine toulousain actuel, est édité par TRENTE&UN, société coopérative à capital variable, au capital de 48 150 €.

EN COUV’ L’ÉNIGME VIGUIER

La sortie ce mois-ci au cinéma d’Une Intime conviction, long métrage d'Antoine Raimbault inspiré de l’affaire Viguier, rappelle au souvenir des Toulousains cette histoire mystérieuse survenue au début des années 2000. Boudu revient, avec les observateurs et les protagonistes de l’époque, sur cette histoire vraie, mélange d’intrigue hitchcockienne et de drame chabrolien.

RCS Toulouse n° 802388017. Siège social : 24, rue de la Sainte-famille, 31200 Toulouse redaction@editions31.com Gérant et directeur de la publication  : Jean Couderc

Rédaction Rédacteur en chef  : Jean Couderc Chef d’édition : Sébastien Vaissière

28

Journaliste : Julie Guérineau

CONVERSATION DE L’ART DE DÉFENDRE

Direction artistique et graphisme : Clara Doineau

Enfant, Georges Catala rêvait de jouer du sax' alto dans un orchestre. Aujourd’hui, il est l'un des ténors du barreau toulousain. Ce disciple de Robert Badinter narre dans cette conversation son parcours atypique depuis les prairies de Cerdagne jusqu’aux prétoires des grands tribunaux, en passant par les terrains de rugby newyorkais.

Photographe : Rémi Benoit

Publicité Jean Couderc jean.couderc@editions31.com 06 16 23 64 52

36

PORTRAIT ROUGE QUI TOUCHE

Oïkos Médias Gaëlle Kremer gaelle.kremer@laboikos.com

Retrouvez nos offres abonnés p. 81 Service abonnement : abonnement@editions31.com

Imprimé par SA Escourbiac (Graulhet). Tous droits de reproduction réservés. ISSN 2431 - 482X CPPAP : 1123 D 92920

Enfant au bonnet d’âne dans un dégueuloir du Pont-Neuf, Homme à tête de pomme sur le piédestal de Jeanne d’Arc, enfant jetant des cœurs au lance-pierre sur les CRS… l’ancien prothésiste devenu artiste James Colomina sème partout en ville des moulages en résine rouge sang, et avec eux son état esprit doucement contestataire.

56

«

44

RETRO 80 ROCKCOLLECTION

J’AI LU DANS LA PRESSE ROCK UN ARTICLE QUI PARLAIT DE LA " PAUVRE SCÈNE TOULOUSAINE ". COMMENT PEUT-ON DIRE ÇA ? IL FAUT VRAIMENT ÊTRE PARISIEN POUR ÉCRIRE UN TRUC PAREIL. 

»

Gill Dougherty, archiviste du rock toulousain


BOUDU N° 36 – FÉVRIER 2019

SOMMAIRE Actuel LE FAIT p.7 PAROLES, PAROLES p.8 MICRO-ONDES p.10 VITE DIT p.16 FALLAIT L’INVENTER p.18 POLITITWEET p.20 LA FEMME DU FUTUR p.22 INTERVIEW p.24 POURQUOI ON MEURT ENCORE DANS LA RUE

Comment a-t-on pu laisser 15 personnes mourir de froid dans la rue à Toulouse, en 2018 ? Le porte-parole de l’association Droit Au Logement, François Piquemal, a la réponse à cette question brûlante.

Réel INTERVIEW p.33 FRAGILITÉ DES CERTITUDES Juriste et président de la Commission Culture et Audiovisuel du Conseil régional d’Occitanie, Serge Regourd dresse un portrait déroutant de son ami Jacques Viguier, victime, selon lui, de son inaptitude à se défendre.

PHOTO-LÉGENDE p.48 PLACE AUX JAUNES Comment le mouvement des gilets jaunes, né bon enfant sous le soleil de novembre, s’est mué en révolte dans le froid de l’hiver et la fumée des lacrymos.

Relax

L’AFFICHE p.63 REPORTAGE P.64 FRESQUE PRESQUE FRAÎCHE On pensait avoir percé tous les secrets de la basilique Saint-Sernin… Erreur. Une fresque exceptionnelle du xiie siècle est en ce moment-même en pleine restauration.

CULTURE INTENSIVE p.68 L’ADDITION p.74 ALLEZ-Y QUAND MÊME p.76 OBJO-THÉRAPIE p.78 DLQM p.80


ÉDITO

So(ciétal) Pour ce premier numéro de l’année 2019, Boudu vous propose de vous replonger dans l’une des affaires judiciaires les plus passionnantes de l’histoire toulousaine. Et ce à plus d’un titre. Tout d’abord parce qu’elle est à ce jour non élucidée, le corps de Suzanne Viguier n’ayant pas été retrouvé ; ensuite par le portrait très chabrolien qu’elle dresse du Toulouse de la fin du siècle dernier. Celui d’une ville de province où tout le monde se connaît sans vraiment se connaître, où tout le monde a un avis sur tout sans vraiment savoir, bref où tout le monde se laisse aller à ce que Serge Regourd définit dans nos colonnes comme « la simplification et l’exagération des archétypes ». Enfin, cette affaire est formidablement révélatrice de la société dans laquelle nous vivons, de ses travers comme de ses paradoxes, de ses médiocrités comme de ses coups d’éclats. Et qui mieux que Maître Catala, la star du barreau toulousain dont on se demande comment il peut encore avoir foi en l’Homme tant il en a entendu entre les quatre murs de son cabinet, pour nous aider à mieux comprendre nos turpitudes ?  

PAR

JEAN COUDERC BOUDULEMAG.COM _ 5


MICRO-ONDES L'actualité réchauffée

15/01

CONFIRMATION Une étude de médecins du Gérontopôle du CHU de Toulouse, de chercheurs de l’Inserm et de l’université Paul-Sabatier portant sur l’observation de 22 709 personnes âgées en moyenne de 73 ans et issues de pays développés et industrialisés démontre que l’exercice physique prolongé permet aux personnes âgées de vieillir dans de meilleures conditions.

6 _ BOUDULEMAG.COM

17

PRÉSIDENTIEL Emmanuel Macron présente ses vœux aux armées depuis la base aérienne de Toulouse-Francazal. Le lendemain, il répond aux questions de 600 maires d’Occitanie à Souillac. Pendant six heures. © Pool / Rémi BENOIT

21

INGRAT Le Cénacle, le restaurant de l’hôtel La Cour des consuls, est le seul nouveau restaurant étoilé de la cuvée 2019 du Michelin, qui décide de réattribuer deux étoiles à l'Aveyronnais Sébastien Bras... contre sa volonté ! L’Équilibre, à Balma reçoit quant à lui un Bib gourmand.


24 23

SOLIDARITÉS La mairie de Toulouse débloque 1 million d’euros pour soutenir les commerçants impactés par le mouvement des gilets jaunes. La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale rejette quant à elle la proposition de loi visant à expérimenter un revenu de base. dans 18 départements, dont la Haute-Garonne.

PRESCRIPTION 32 ans après les faits, un homme de 55 ans est mis en examen pour le meurtre de Martine Escadeillas, disparue à Ramonville en 1986.

25

ÉDIFIANT L’analyse des urines des Toulousains participants à une campagne initiée par les Faucheurs volontaires de l’Ariège, révèle des résidus de glyphosate.

COMPILÉ PAR

Jean COUDERC


L’énigme Viguier

par Jean COUDERC

8 _ BOUDULEMAG.COM


EN COUV'

Près de 20 ans après, le mystère reste entier autour de la disparition de Suzanne Viguier, le 27 février 2000. Alors que l'unique suspect, son mari, l’honorable professeur de droit de l’Université Toulouse 1, Jacques Viguier a été acquitté à deux reprises, le corps de son épouse, lui, reste toujours introuvable. Signe de la fascination qu’exerce ce fait divers sur le public, de nombreux documentaires lui ont été consacrés ces deux dernières décennies. Et un film, Une Intime conviction, réalisé par Antoine Raimbault, sort en salles ce mois-ci. Boudu a voulu, à l’occasion de ce funeste anniversaire, revenir sur les circonstances de cette mystérieuse disparition et le déroulé de l’enquête, en donnant la parole à quelques-uns des témoins de l’époque. Jacques Viguier, lui, n’a pas souhaité donner suite à notre demande… TEMPS DE LECTURE

15

MIN

L

e 27 février 2000 est donc le dernier jour où Suzanne Viguier a été vue vivante. Les derniers à l’avoir côtoyée sont des joueurs de tarot, à Montauban, où elle participait, jusque tard dans la nuit, à un tournoi. C’est son partenaire de jeu, Olivier Durandet, qui dit l’avoir raccompagnée vers 4h30 du matin le dimanche à son domicile toulousain de la rue des Corbières. Dans la maison des Viguier, située dans le quartier paisible de la Terrasse, dorment ses trois enfants et son mari, Jacques, qui dira, lors des auditions, l’avoir entendue rentrer dans un demi-sommeil. Avant de se rendormir. Il se réveille à 8h30 et prend le petit-déjeuner avec ses enfants. Vers 10h30, son père passe les récupérer. Après avoir effectué un jogging et trié des papiers, Jacques rejoint ses enfants chez ses parents pour un déjeuner dominical. Sans avoir, dit-il, croisé Suzanne. Ce n’est que le soir qu’il dit avoir constaté son absence. La jeune femme ayant visiblement l’habitude de découcher, il ne s’inquiète pas outre mesure. Même s’il s’étonne qu’elle n’ait pas pris la peine de donner de nouvelles à ses enfants, fût-ce par téléphone. Il attend le mercredi pour s’inquiéter et se rendre au commissariat de l’Ormeau pour déclarer sa disparition, en insistant sur son tempérament fragile et sa dépression. Sauf qu’une heure plus tard, un autre homme, Olivier Durandet, se présente au même commissariat pour déclarer également la disparition de Suzanne Viguier... en indiquant qu’il pense que c’est son mari qui l’a tuée ! Suffisant pour que Viguier soit convoqué au SRPJ de Toulouse et qu’une perquisition, avec son consentement, débute au domicile des Viguier. Dans la maison de la rue des Corbières, les premières constatations effectuées par la

police scientifique sont édifiantes : des traces de sang sont relevées au rez-de-chaussée, dans les escaliers et dans la salle de bain. Et dans la chambre qu’occupait Suzanne, nulle trace du matelas du clic-clac sur lequel elle dormait. Très agité, Jacques Viguier dit s’en être débarrassé dans une déchetterie des environs pour « lui faire une surprise à son retour parce que Suzy le trouvait inconfortable ». Sauf que devant l'étonnement des enquêteurs, il perd pied comme le racontera ensuite le commissaire Saby lors de sa déposition aux assises : « Il est sorti de la maison complètement retourné, livide. Je n’avais jamais vu personne partir comme ça en courant ». Face à ce comportement qui sonne comme un aveu de culpabilité, le commissaire appelle la juge d’instruction et demande le placement de Jacques Viguier en garde à vue. Les 40 heures que le professeur de droit va passer au commissariat seront déterminantes pour l’enquête. En deux jours, les policiers acquièrent la conviction qu’il est l’assassin de sa femme. Car à la disparition du matelas, s’ajoute la découverte, au fond d'une armoire, du sac à main de Suzy qui contient sa clé de la maison. L’étau policier a beau se resserrer, et les éléments à charge être flagrants, aucun ne constitue une preuve formelle de culpabilité. Jacques Viguier ressort donc libre de garde à vue le 13 mars. Pas pour très longtemps. Alors que la vaste opération de ratissage menée par les policiers dans les bois de Mervilla et Vigoulet-Auzil, où Jacques Viguier chassait, pour tenter de retrouver le corps de Suzy ne donne rien, le 11 mai, après une comparution de 11 heures, la juge d’instruction Myriam Viargues décide de le mettre en examen et de le placer en détention avec mandat de dépôt pour l’assassinat de son épouse. BOUDULEMAG.COM _ 9


PHOTOLÉGENDE

Place aux jaunes - photographie Rémi BENOIT TEMPS DE LECTURE

9

MIN

En novembre, ce n’était qu’une manifestation d’automobilistes en colère remarquable par son mode opératoire et son dress code. Désormais, c’est une jacquerie généralisée portée par des colères disjointes et des revendications multiples. L’œil de Boudu a saisi cette étonnante mue, au soleil de l’été indien comme dans le brouillard des lacrymogènes.

10 _ BOUDULEMAG.COM


GENS DU TOUR

17 novembre. Les premières amitiés se nouent sur les nœuds de rocade. À Balma-Gramont, l’air charrie des odeurs de saucisse et de caoutchouc brûlé. Chacun sort ce qu’il a de plus jaune : gilet, deuche ou costume de banane. Le départ du mouvement des gilets jaunes ressemble à une arrivée du Tour. BOUDULEMAG.COM _ 11


PORTRAIT

DU ROUGE QUI TOUCHE

Depuis que son Enfant au bonnet d’âne est apparu dans un dégueuloir du Pont-Neuf, James Colomina s’est fait une place dans le paysage artistique toulousain. Après les ruines d’AZF ou le socle de Jeanne d’Arc, l’ancien prothésiste dentaire s’attaque désormais à Paris. En pleine préparation d’une nouvelle performance dans la capitale, il nous a reçu dans son atelier. Un ancien consulat devenu ensuite club sulfureux et resto en faillite. - par Julie GUÉRINEAU photographie Rémi BENOIT TEMPS DE LECTURE

8

MIN


BOUDULEMAG.COM _ 13


REPORTAGE

p. 64

-

Relax AGENDA

-

p. 68

L'ADDITION

p. 74

-

ALLEZ-Y

p. 76

-

OBJO-THÉRAPIE

p. 78

-

TENDANCE

p. 79

-

DLQM

p. 80

L'espace de Mariette Escalier © François Talairach

adj. REPOSANT, CALME, DÉTENDU, À L’AISE

CHAMBRES AVEC VIE L'AFFICHE

Comment interpréter le trou façon terrier d’Alice au pays des merveilles trônant au milieu du lit de Galin Stoev ? Exposition Va dans ta chambre ! jusqu’au 27 avril 2019 à la Fondation Espace Écureuil

Que se cache-t-il derrière la porte d’une chambre d’adolescent ? À la Fondation Espace Écureuil, Sylvie Corroler-Talairach invite huit personnalités du milieu culturel toulousain à mettre en scène leur chambre réelle ou fantasmée. À la semonce « Va dans ta chambre ! », répond ainsi une prompte fuite vers un îlot d’identité propre dans l’océan Ikea gris taupe parental. Tantôt cabinets de curiosité, tantôt temples de la pop-culture, ces pièces habitées par personne mais vitalisées par l’esprit de leurs créateurs éveillent de nombreuses réactions. Surprise : « Je n’avais jamais vu de tapisserie pareille ». Envie : « Tiens, il est pas mal le poster de Deadpool chez Jules Posas ». Consternation : « Qu’est-ce que ça fait vide

l’espace de Pauline Hisbacq ! ». Parfois surgissent des questions : comment interpréter le trou façon terrier d’Alice au pays des merveilles trônant au milieu du lit de Galin Stoev ? Au détour d’un couloir, la plage pastelisée de Jérôme Carrié s’offre au regard. Un homme y lit à haute voix Métamorphoses de l’amour de Grimaldi. Dans la cave, le cube blanc de Karine Mathieu intrigue. Une fois la porte fermée, la lumière s’éteint et une mélodie complexe retentit. Dès qu’un importun actionne la poignée, tout s’arrête. L’artiste nous signifie, peut-être, que l’adolescence est un monde transitoire. À moins qu’elle suggère de ne jamais entrer sans s’annoncer dans une chambre d’ado… BOUDULEMAG.COM _ 15


OBJO-THÉRAPIE L'impossible mission

En couple à la ville comme en studio, Élodie et Julien, architectes d’intérieur de formation, ont créé à Toulouse la marque de papeterie Say Cheese.

POLAR EXPRESS À défaut d’avoir élucidé l’affaire Viguier, ce mois-ci, Boudu vous a sélectionné de quoi vous glisser dans la peau des plus grands détectives. Qui sait, une fois plongé(e) dans l’ambiance sombre des films noirs, peut-être trouverez-vous la clé du mystère… – PAR Élodie ET

Julien BOMPA –

Jeu de détective - Sherlock Holmes Fnac, 16 allées du Président F. Roosevelt 49,90 €

Pipe Chacom en bois et acrylique Le temps de vivre, 8 rue du Poids-de-l'Huile 90,00 €

Bloc-note Say Cheese www.say-cheese.fr 7,00 €

Trench croisé avec tissu déperlant Hugo Boss, 31 rue de Metz 349,00 €

Charlie Parker - Bird Laboratoire Vinyles, 9 rue de la Bourse 25,00 €

Stylo plume Waterman Toulouse Stylos, 26 rue d'Alsace-Lorraine 80,90 €

Machine à écrire Hermes Emmaüs ou www.label-emmaus.co 36,00 €

Loupe de poche Nature & Découvertes, 64 rue de la Pomme 17,95 €

Chapeau Fedora Camel Tie Rack, 33 rue Lafayette 79,95 €

16 _ BOUDULEMAG.COM


TENDANCE

C'EST NOUVEAU, C'EST TOUT BEAU – REPÉRÉ PAR

midioresto.com

© DR

Midi O'resto

Karnage Club

© Karnage Club

6 impasse Didier-Daurat

Véritable Karnage

BOUDU –

Menu du jour Pour choisir où déjeuner sans avoir à faire le tour de la ville, un Toulousain a créé Midi O’Resto. Une application et un site internet qui affichent tous les jour les cartes et ardoises de nombreux restaurants. De quoi réjouir les estomacs qui crient famine à midi pile.

Le grand partage

Vous avez toujours rêvé de casser le service en porcelaine désuet hérité de la grand-mère ou de réduire en poussière votre écran plat après une énième défaite du TFC, mais vous redoutez les conséquences ? Le Karnage Club est fait pour vous. Le principe ? On entre, on paie, on casse des objets de la vie quotidienne en solo ou en équipe, et on rentre chez soi. Votre écran plat appréciera.

Entre voiture et vélo votre coeur balance ? Tisséo et la coopérative d’autopartage Citiz proposent deux offres croisées pour bénéficier de leurs services avec des conditions préférentielles. Une inscription à moitié prix chez Citiz pour les utilisateurs de VélÔToulouse, et un an de VélÔToulouse gratuit pour les abonnés Citiz. Plus d’excuse pour ne pas rouler écolo…

tisseo.fr

© DR

toulouse.citiz.coop

Ubl0

ubl0.com

À Toulouse, on ne lave plus seulement son linge sale en famille. Pensée par le propriétaire de deux laveries automatiques toulousaines, l’application Ubl0 proposera bientôt, pour quelques euros de plus (en fonction du poids du paquet), de venir prendre votre linge sale puis de vous le livrer tout frais sorti de la machine. Par contre, vous serez toujours de corvée de repassage...

© DR

Linge sale

Le Nouveau Quai des Petits

39 allées Jules-Guesde

C’est pas sorcier Au sein du Quai des Savoirs, le Nouveau Quai des Petits propose aux chercheurs en herbe de moins de 7 ans d’expérimenter, écouter, observer, manipuler pour découvrir le monde qui les entoure en s’amusant. Quatre séances sont organisées tous les mercredis, samedis et dimanches sur réservation. Qui a dit que la science était une chose sérieuse réservée aux adultes ? BOUDULEMAG.COM _ 17


DLQM

La carte et le dérisoire En fumant une clope entre le majeur et l’annulaire, racontez que le dernier Houellebecq choque les Luchonnais parce qu’on y place leur station dans les Pyrénées-Orientales et pas en Haute-Garonne. Et que dans les P.O., il courrouce les habitants de Molitg parce qu’on y situe le château de leur village… à Luchon. Étonnez-vous ensuite qu’aucun Luchonnais ni aucun Molitjaire ne s’émeuve que le narrateur propose de remplacer chez Proust les « jeunes filles en fleur » par de « jeunes chattes humides », ni qu’il décrive par le menu des ébats zoophiles et pédophiles. Hasardez que sans doute, en Occitanie, on est plus à cheval sur la géographie que sur le reste.

Neuf semaines et Domi Au moment de l’happy hour, il y a de fortes chances pour que vos compagnons de pinte épiloguent sur la décision prise il y a neuf semaines par les autorités locales, de baptiser l’aéroport de Toulouse Aéroport Dominique Baudis. Ça ferraillera sec entre les tenants de l’hommage mérité et ceux qui auront peur que les Toulousains passent pour des cons avec leur Baudis, coincés entre l’aéroport JFK de New-York et l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon. À la fin du débat, faites simplement remarquer que quand la mairie d’Auterive a décidé de baptiser sa médiathèque Dominique Baudis, ça n’a pas fait tant d’histoires.

Videur dur

Fallait pas l’éviter

Si vous avez plus de 30 ans et que vous habitez Toulouse, un préado inquisiteur testera forcément un jour où l’autre vos connaissances sur l’œuvre de Bigflo et Oli. Il s’étonnera sans doute de votre ignorance, arguant du fait que tout le monde, en France, connaît Bigflo et Oli, qui joueront d’ailleurs à guichet fermé au Stadium au printemps, comme Michael Jackson en son temps. Nuancez gentiment en précisant que tout le monde les connaît, à part le videur du Mama Shelter de Toulouse, qui les a refoulés un samedi de janvier à l’entrée du resto de l’hôtel. Et que ça, ça ne serait arrivé ni à Michael Jackson, ni même à Jean-Pierre Mader.

Si vos collègues entament, au self, un concours d’histoires drôles et que vous n’avez pas écouté Rire et Chansons depuis un moment, ne vous démontez pas. Attendez que chacun y soit allé de sa blague pour partager cette citation parfaitement authentique lâchée par Bernard Laporte le mois dernier : « Le rugby doit redevenir ce jeu de mouvement où l’évitement prime sur l’impact ». Fou-rire garanti.

Dîtes-le quand même #17 Pour ceux que l’actu locale indiffère mais veulent quand même donner leur avis, Boudu publie tous les mois un kit de survie taillé pour les conversations de bistrot, les sorties de vestiaires et le covoiturage. - servi par Sébastien VAISSIÈRE 18 _ BOUDULEMAG.COM


Bulletin à remplir et à envoyer par courrier postal à BOUDU au Lab'Oïkos, 32 rue Riquet, 31 000 Toulouse, accompagné d'un chèque de réglement à l'ordre des Éditions TRENTE&UN. Vous pouvez également vous abonner directement sur le site www.boudulemag.com

39€

FORMULE INTÉGRALE 1 an* d’abonnement à l’édition papier + l’accès illimité au site Internet www.boudulemag.com

au lieu de 49€50

29€

FORMULE ÉTUDIANTS La formule intégrale à prix doux (sur présentation d'un justificatif) Adresse de livraison

M.

FORMULE DÉCOUVERTE 6 mois d’abonnement à l’édition papier + l’accès illimité au site Internet www.boudulemag.com

FORMULE INTÉGRALE DE SOUTIEN

19€ au lieu de 22€50

50€

Date et signature

Mme. Nom

Prénom Adresse Code postal N° Tél

Ville E-mail

* 1 an = 10 numéros. **6 mois = 5 numéros. Abonnement sans engagement de durée pour 19, 29, 39 ou 50€ par an, selon la formule choisie. Offre réservée à la France métropolitaine dans la limite des stocks disponibles. Les conditions générales de vente et d'abonnement sont disponibles sur le site www.boudulemag.com Conformément à la législation en vigueur, vous disposez d'un droit d’opposition, d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978) que vous pouvez exercer auprès d’Éditions TRENTE&UN – 24, rue de la Sainte-Famille - 31 200 Toulouse ou abonnement@editions31.com Les informations recueillies sont nécessaires pour la mise en place et le suivi de votre abonnement. Elles font l’objet d’un traitement informatisé et sont destinées au Service abonnement d’Éditions TRENTE&UN. Sauf opposition de votre part à exercer auprès d’Éditions TRENTE&UN comme indiqué ci-dessus, ces informations sont à destination de notre fichier prospects/ clients et à des fins de prospection commerciale.


OÙ L'ON A APPRIS

Que l’affaire Calas est connue jusqu’aux States ·  que Tirole est contre la hausse du Smic, mais que c’est pour le bien des smicards  ·  que les femmes ont le droit d’être geek · qu’il n’y a plus un foie dans l’Ouest    que l’on

· n'est décidément jamais prophète en son pays ·  que l’avenir du logement social c’est le haut-de-gamme · que les rockeurs des années 80 ont pris du bide et perdu les  

·

cheveux  que Viguier, c’est Meursault · qu’il faut

avoir une bonne raison pour changer de matelas que les avocats sont des

·  garnements  ·  qu’il y avait de l’humanité à la prison Saint-Michel · que le street-art, c’est une manière de ne pas vieillir ·  qu’il  

faut frapper avant d’entrer dans une chambre d’ado · que Voltaire est une arme anti-Trump · que tout augmente, même la magie · que l’on ne sait pas tout sur la

basilique Saint-Sernin · que la mairie de Toulouse n’a pas plus de pouvoir que le DAL  · qu’en Occitanie, on est à cheval sur la géographie  · que l’ego est un piège · que les petits Danois sont taiseux · que la pipe est à 90 euros · et qu’un ancien mouleur de molaire peut devenir

un artiste incisif

Qu'apprendrez-vous dans le prochain numéro ? Réponse le 6 mars.

Profile for BOUDU Magazine

BOUDU 36 - FÉVRIER 2019  

Où l’on apprend que Voltaire est une arme anti-Trump, qu’il faut frapper avant d’entrer dans une chambre d’ado, et qu’en Occitanie, on est...

BOUDU 36 - FÉVRIER 2019  

Où l’on apprend que Voltaire est une arme anti-Trump, qu’il faut frapper avant d’entrer dans une chambre d’ado, et qu’en Occitanie, on est...

Advertisement