Page 1

Afrique One

A f r i q u e

Afrique One

News

O n e

1

N째 003, January - April 2012

N e w s l e t t e r

Avortements chez les populations animale et humaine: causes invisibles


Prof Bassirou Bonfoh Director Consortium Afrique One Les mois écoulés nous ont permis de consolider nos actions après la crise postélectorale en Côte d’Ivoire. Avec une bonne capacité de résilience, nous avons pu maintenir la plateforme de recherche et les différents réseaux de recherches grâce aux programmes majeurs NCCR North-South et Afrique One. C’est pour nous l’occasion de remercier les membres d’Afrique One pour leur compréhension et le Wellcome Trust pour avoir compris que les capacités des institutions de recherches en Afrique en période de crise doivent être soutenues. A l’occasion de la réunion annuelle des directeurs de consortia à Dar Es Salam, nous avons proposé d’élaborer un plan stratégique d’Afrique One pour les cinq prochaines années (2013-2017). Les bases de ce plan ont été discutées avec les membres du consortium à Accra et un consultant a été commis pour compiler les réflexions en un document qui sera validé de manière itérative et lors de la prochaine réunion d’Afrique One. Sur le plan du renforcement de capacité, nous arrivons à l’évaluation à mi-parcours des 11 post doctorants du consortium. A cet effet, il a été proposé d’effectuer des évaluations croisées entre institutions pour mieux prendre en compte nos avantages comparatifs. Nous avons pu consolider les modules de formation dans l’espace francophone avec un appui au « English Club » du CSRS et l’élaboration d’un module de formation complémentaire aux nouveaux inscrits en Master et thèse « Wellcome Package » Au plan recherches, le concept « One Health » est maintenant bien ancré dans les institutions avec les modules de formation proposés par le Swiss TPH et le CSRS. Afrique One est maintenant reconnu au plan africain comme principal promoteur du concept. C’est d’ailleurs cette approche qui a permis à l’équipe de l’EISMV de Dakar de nous introduire aux causes invisibles des avortements à l’interface entre l’homme et l’animal où la néosporose et la toxoplasmose occupent une place importante. Les défis qui s’imposent à nous dans les prochains mois sont (i) le renforcement de notre système financier par le recrutement et la formation des comptables ; (ii) les co-rédactions de projets et co-publications pour renforcer les liens individuels et institutionnels ; (iii) l’implication des institutions politiques régionales et africaines à travers nos évènements et conférences et (iv) la validation du plan stratégique d’Afrique One. Il est important de rappeler que la prochaine réunion du comité de gestion du consortium Afrique One se tiendra à Ndjamena (24-30 septembre 2012). Cette occasion sera marquée par deux temps forts (i) le lancement du programme d’élimination de la rage à Ndjamena et (ii) la formation des chercheurs à l’élaboration des projets, à la communication avec les média et le public.


News Afrique One training activities......................2 Accra strategic plan meeting….......................2 Scoop, breaking language barriers…............3 «Welcome Package» : Vers une meilleure intégration des étudiants et chercheurs nouvellement admis au CSRS…...............................3

Zoom on project Toxoplasmose……..............….…................4 - 5 Enseignement Post Universitaire sur les protozoonoses abortives..............................................5

Publications List of publications and conferences….........6-7

Member Institutions ............................7 Past and Future Events ...........................8

A

note on the consortium logo: We likened our efforts to building this consortium to that of building a house. Understanding of higher-level population and ecosystem processes rests hierarchically on sound understanding of simpler processes. Vertically aligned sets of pillars, each representing different zoonotic diseases, support these different levels of our understanding of ecosystem health - the same disease potentially contributing to understanding at different levels. Different colours represent the contributions of different institutions to this understanding, so some pillars are multi-coloured, and of course some pillars await construction.

Publication Director Contributors Prof. Bassirou Bonfoh Dr. Alain Kamga Dr. Enock Matovu Editor-in-chief Dr. Julius Keyyu Dr. Karim Ouattara M. Sylvain Koffi Dr. Kwasi Addo Co-editor Dr. Lydia Mosi Dr. Mfinanga Sayoki Dr. Karim Ouattara M. Boris Kouakou Graphic Designer M. Jean-Philip Zeia M. Boris Kouakou M. Sylvain Koffi


News Afrique One training activities Since its implementation in 2009, Afrique One prioritized the strengthening of institutional capacity. Dr Aurelie Cailleau was therefore recruited as Afrique One PostDoctoral Training Fellow (PDTF). As such, she has been visiting the different member institutions, providing modules that address the needs of researchers and support staff to research. After completing the preparation of the statistics with R course, the Postdoc Training Fellow (PDTF) delivered it twice during the first quarter 2012, to Postgraduated stu-

dents and researchers originating from CSRS, UAA, LRZV, EISMV and several partner institutions. Additionally, two short trainings in bibliography management with zotero and collaborative tools were equally delivered at CSRS on february 15th and march 21st 2012. The next trainning session will take place in Dar es Salaam from 14 to 18 May 2012. Further details on Afrique One training activities available via the following website www.afriqueone.net

Strategic plan meeting of the Consortium Afrique One 29th – 4th march, 2012, fiesta royale hotel, Accra-Ghana From 29th February to 4th March 2012, was held at Fiesta Royale Hotel in Accra (Ghana), a meeting of Afrique One. It brought together Principal Investigators (11), delegate of Postdocs (2) Scientific Advisory Board members (2), Coordinators (2), financial officers (2), and external contact persons (1). There was a great need to make a diagnosis of different issues and exhibit different orientations adapted to the changing context. Thus, the main objective of the meeting was therefore to establish a strategic plan of the Consortium Activities over the next 5 years. The meeting was essentially built around plenary sessions and working groups. Discussion took place around 3 topics (i) Capacity Building (ii) Research (iii) Administration and policy. After a diagnosis based on the SWOT approach (Strengths, Weaknesses, Opportunities and Threats) several recommendations beside the consolidation of the strategic plan were listed. Then it was proposed to increase the impact deriving from

Few Afrique One members discussing after a pleinary session Photo: CSRS

2

the activities carried out, to multiply significantly fundraising to sustain Afrique One activities. Each institution has therefore been requested to rearrange the research activities in order to diversify topics, increase independence of PDF positions within institutions. Additionally, all the members were invited to work hard in breaking language barriers. Lastly, it was suggested that this African initiative be transformed either into an NGO or into a Foundation to promote the One health concept. Such suggestions call for further reflexion before making a final decision. Another important step was the presentation made by Dr Jasmina Saric from the London Imperial College/Department of Surgery & Cancer. She showed how metabolic profiling can be applied to the One health concept. This final draft of the strategic plan will be validated during the next Afrique One meeting scheduled in September 2012 in N’djamena-Chad.

Prof. Bassirou Bonfoh closing the Accra Group Picture at the end of Accra meeting meeting Photo: CSRS Photo: CSRS


3 English Speaking Club : a powerful

tool for breaking language barrier

English has gained considerable importance in the Francophone educational system. However, the results of pupils and students are still unsatisfactory. This poor performance is surprising in a context where English has definitely established itself as a global language of communication in science. Indeed, most scientific journals are written in English. Additionally, the majority of scientific oral presentation are made in English in order to guarantee access to a wider audience. Consequently, the CSRS, with Afrique One financial support, has established an English speaking club. Several goals are pursued by the club (i) improving the level of expression of the members (ii) facilitating access to information (iii) improving access to most important scientific journals (iv) boosting international mobility (v) breaking language barriers between English and French speaking countries. The club meets every Tuesday from 12:30 to 2.00 pm at CSRS and undertakes relevant activities focused on reading comprehension, listening exercices, introduction of fully dedicated English days as well as role plays. The club currently has over 80 members whose English level has significantly improved.

Overview of attendants during an english speaking club session Photo: CSRS

Dr Ouattara Karim and Dr Aurélie Cailleau carefully observing a role play during an english speaking club session Photo: CSRS

«Welcome Package» : Vers une meilleure intégration des étudiants

et chercheurs nouvellement admis au CSRS

Parmi les priorités du CSRS inscrites dans le plan stratégique figure en bonne place le renforcement de capacité et l’intégration administratif, technique et scientifique des étudiants et chercheurs nouvellement admis au Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS). A ce titre, une équipe de formateurs composés de chercheurs du CSRS et du consortium Afrique One (www.afriqueone. net) a mis en place un ensemble de modules de formation complémentaire dénommé « Welcome Package » dont le but est de familiariser les étudinats-chercheurs aux procédures du CSRS et aux méthodes de base dans la recherche action au CSRS. Pour sa première édition qui a lieu du 03 au 06 Avril 2006, le « Welcome Package » prend en compte une dizaine de modules susceptibles de répondre aux besoins récurrents des nouveaux venus au CSRS. Il s’agit notamment de (i) Règles, procédures et partenariats institutionnels (ii) élaboration de projets, gestions finacière et comptable (iii) Planification des projets, organisation des évènements dans le cadre de la recherche-action (iv) Méthodes de recherches disciplinaires, multi, inter et transdisciplinaires (v) introdution aux statitistiques de base, méthodes qualitatives et quatitatives

(vi) Recherche bibliographique (vii) Sécurité des bases de données (viii) Introduction aux logiciels de base (ix) Rédaction scientifique et anglais scientifique (xi) Communication scientifique écrite, orale (relation avec les médias et le public). Près de 30 étudiants-chercheurs de la promotion 2010-2011 prennent part à cette formation soutenue par le CSRS, le Consortium Afrique One et le PASRES (http://www. csrs.ch/pasres/)

Vu d’ensemble des étudiants/Chercheur participant à la première session du Welcome Package Photo: CSRS


Zoom on projects Avortements chez les populations animale et humaine: causes invisibles Le concept « One health » vise le renforcement du partenariat entre les biologistes, les médecins vétérinaires et humains pour le bien être des populations humaines et animales dans un environnement sain. Dans les pays en développement, de nombreuses maladies communes à l’homme et à l’animal sont négligées. En effet, elles sont insidieuses et ne captivent pas l’attention des décideurs politiques autant que les trois grandes maladies « Big three » à savoir le VIH - SIDA, le paludisme et la tuberculose mais aussi des maladies comme la grippe aviaire et les fièvres hémorragiques qui semblent induire des morbidités et mortalités élevées.

principalement l’homme et les ovins avec pour hôtes définitifs, le chat et les félidés sauvages alors que la néosporose (Neospora caninum) sévit surtout chez les bovins. L’hôte définitif domestique de Neospora caninum est le chien.

Neospora caninum et Toxoplasma gondii appartiennent à la famille des Sarcocystidae et ont en commun, les trois formes parasitaires que sont les tachyzoïtes circulants, les kystes à bradizoïtes et les ookystes disséminés par les fèces des hôtes définitifs. Ils induisent principalement des pertes fœtales et des neuropathies chez les espèces sensibles. Les mammifères domestiques et sauvages, terrestres et marins Ainsi, la toxoplasmose et la néosporose, protozooses ainsi que les oiseaux sont tous réceptifs. insidieuses, évoluant à bas bruit au sein des popu- L’importance de ces protozooses a motivé de nomlations, demeurent une préoccupation en santé pu- breuses études épidémiologiques afin d’identifier les blique en Afrique. réservoirs et les modes de transmission du parasite. La toxoplasmose, due à Toxoplasma gondii affecte La consommation de viande crue ou peu cuite conte-

Transmission Horizontale / Verticale

Animal

Transmission Horizontale / Verticale

Néopora canium ; Toxoplasma gondii 1-tachyzoïtes; 2-Kystes à Bradizoïtes 3-Ookystes oky

Environnement

Homme

Eaux/Végétaux/Aliments souillés

Viande mal cuite, lait et fromage cru.

Figure 1 :

Relation Hôtes/Parasites/Environnement dans les protozooses néoporose et toxoplasmose

4


5 rieur une fois sporulés, (ii) et de leurs possibilités de contaminer directement (via produits maraîchers…), ou indirectement l’homme via les animaux de boucherie (Figure 1). Ainsi, la perspective d’évaluation du risque réel de contamination humaine nécessite la prise en compte de la prévalence des ookystes dans Les enquêtes réalisées dans les populations ovine, l’environnement et chez les hôtes bio – indicateurs, féline, canine et humaine du Sénégal révèlent des sé- témoins de la contamination environnementale. roprévalences de la toxoplasmose et de néosporose Ce projet implique la collaboration de l’Ecole Inter – allant de 10 à 72%. Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires (EISMV) Malgré l’omniprésence de ces protozoaires partout de Dakar, des centres hospitaliers, des laboratoires, où ils ont été recherchés, seul le diagnostic de la toxo- des ministères de l’élevage, de la santé, de la prévenplasmose est occasionnellement conseillé en consul- tion médicale et de l’hygiène publique du Sénégal. tation prénatale chez la femme au Sénégal avec des Les prélèvements se font avec le consentement des prévalences allant de 24 à 40%. La néosporose quant concernés. Deux doctorants et cinq masters sont à elle reste négligée et même inconnue par les mé- engagés dans cette étude dans laquelle l’EISMV de decins humains alors que les chercheurs ont mis en Dakar a été éligible au sein du consortium Afrique évidence des anticorps anti – Neospora caninum chez One pour des recherches sur des maladies négligées l’homme dans plusieurs pays avec des prévalences de communes à l’homme et à l’animal. Ce consortium 5 à 40% enregistrées en Irlande du Nord, au Brésil, en est financé par le « Wellcome Trust ». Corée, au USA et au Sénégal (16 à 24%). nant des kystes du parasite et l’ingestion d’ookystes avec les fruits et légumes souillés par les fèces des hôtes définitifs sont les deux principaux modes de contamination exogène. Au sein d’une population infestée, la transmission verticale entretient la contamination endogène de la mère au produit de gestation.

Les ookystes semblent jouer un rôle central dans la transmission des parasites en raison (i) de leurs grandes capacités de résistance dans le milieu exté-

Kamga – Waladjo A.R. ; Gbati O.B. ; Koné S.P. ; Assoumy M. ; Bakou S.N., Diop B.M. ; Diop P.E.H. et Pangui L.J.

Enseignement Post Universitaire sur les protozoonoses abortives. EISMV de Dakar, 30 Juin 2011. Un Enseignement Post Universitaire (EPU) a été organisé par Afrique One/EISMV avec la collaboration de la Société Médicale d’Afrique Noire de Langue Française le jeudi 30 juin 2011 sur les protozoonoses qui sont causent d’avortements silencieux (Figure 2). Cet EPU a été l’occasion, pour les vétérinaires et les médecins, de débattre sur la toxoplasmose et la néosporose, protozooses insidieuses qui évoluent à bas bruit au sein des populations et qui demeurent une préoccupation en santé publique en Afrique. Des discussions, il en ressort la nécessité de collaboration entre les spécialités médicales notamment entre les médecins, les vétérinaires et les biologistes pour un meilleur dépistage suivi de la prise en charge des maladies négligées communes à l’homme et à l’animal. Enfin, des recommandations ont été formulées pour la population à risque, les praticiens et les décideurs politiques. Un prospectus est en cours de confection pour améliorer les stratégies de communications sur ces protozoonoses.

Figure 2 : Présentation du Prof. Louis Joseph PANGUI, Directeur Général de EISMV de Dakar (Toxoplasmose en santé publique vétérinaire).


Publications List of last publications and conferences

Publications NMIMR Addo K.K., Mensah G.I., Nartey N., Nipah G.K., Mensah D., Aning K.G, Smits H.L. (2011) Knowledge, attitudes and practices (KAP) of herdsmen in Ghana with respect to milk-borne zoonotic diseases and the safe handling of milk. Journal of Basic and Applied Scientific Research 1 (10):1556-1562. Mensah G.I., Addo K.K., Aning K.G, Nartey N., Nipah G.K., Smits H.L. (2011) Brucella abortus antibodies in raw cow milk collected from kraals within the coastal savannah zone of Ghana. Journal of Basic and Applied Scientific Research 1(8): 942-947.

NIMR Mfinanga SGM, Sokoine K, Ngadaya E, Ezekiel L, Mghamba J and Ramaiya K. (2011) Public health concern along side with global initiative on the priority action for “silent upring epidemic” on Non-communicable Diseases in Tanzania.

EISMV Tebug S.F., Kamga-Waladjo A.R., Keambou T.C., Ndambi O.A., Ndukum J.A., Thiam O., (2011) Factors influencing conception rates of Cameroonian Zebu cattle (Bos indicus) following oestrus synchronisation and artificial insemination. Bull. Anim. Hlth. Prod. Afr. 59(3)365-370

Odonkor S.T., Addo K.K. (2011) Bacteria resistance to antibiotics: Recent trends and challenges. International Journal of Biological & Medical Research 2 (4):1204 – 1210.

Kamga–Waladjo A.R., Mougang F.J., Diallo P.M., Diop P.E.H., Tainturier D. (2011) Séroprévalence de la néosporose et conséquences sur la fertilité des vaches laitières à Dakar – Sénégal. Bull. Anim. Hlth. Prod. Afr. 59(3)311-318

Odonkor S.T., Addo K.K. (2011) Evaluation of three methods for detection of Methicillin Resistant Staphylococcus aureus (MRSA). International Journal of Biological & Medical Research 2 (4):1031 – 1034.

Conferences

Odonkor S.T., Mahami T., Addo K.K. (2011) Antimicrobial sensitivity patterns of urine isolates from a large Ghanaian hospital. International Research Journal of Microbiology 2 (7):237-241.

CSRS Mosi L., Mutoji N.K., Fritz A.B., Donnell R., Jackson K.L., Spangenberg T., Kishi Y., Ennis D. G., Small P.L.C. (2012) Mycobacterium ulcerans causes minimal pathogenesis and colonization in Medaka (Oryzias latipes): An experimental fish model of disease transmission. http://www.ncbi.nlm. nih.gov/pubmed/22465732# Bonfoh B., Kéita M., Ould Taleb M., Schelling E. (2011) Nourriture: facteur d’adhésion des patients tuberculeux au traitement. Evidence for Policy Series, Regional edition West Africa, No. 1, ed. Bassirou Bonfoh. Abidjan, Côte d’Ivoire: NCCR North-South. 1-4. Bonfoh B., Kasymbekov J., Dürr S., Toktobaev N., Doherr M. G., Schueth T., Zinsstag J.; Schelling E. (2011) Representative Seroprevalences of Brucellosis in Humans and Livestock in Kyrgyzstan. EcoHealth. 10.1007. Bonfoh B., Schelling E., Shüt T., Kasymbekov J. Zinsstag J. (2011) Integrated assessment of Brucellosis prevalence and cost of disease in Kyrgyzstan. EcoHealth 7 (S1) [38], S58.

6

CSRS PDF participated to the Technical Workshop of Experts for developing collaborative strategies for fighting Buruli ulcer in wet agro-ecosystems of West Africa 7–9 November, 2011, Erata Hotel, Accra, Ghana Postdoc fellow and, 2 PhD student from CSRS working in Ghana VNTR PCR Training - Afrique One Buruli Ulcer from 25th to 27th January, Abidjan 2012.

NMIMR Principal Investigator participated in the University of Ghana International Education Fair and ‘Home Coming Event’ and Annual Noguchi Memorial Institute for Medical Research Symposium: Title of Paper: Causes of Food borne illness in Ghana, Noguchi Conference Hall, 18th November 2011. Principal Investigator participated in Stakeholders’ validation workshop on National Food Safety Policy held at the Coconut Grove Regency Hotel, Accra, Ghana 22nd -23rd November 2011 under the sponsorship of Food and Drugs Board and the World Health Organization. Principal Investigator participated in the 43rd Session of the Codex Alimentarius Committee on Food Hygiene as a member of Ghana Delegation in Miami, Florida, USA 2nd – 11th December 2011


7 NMIR PhD Candidates undertook Research Ethics training (HHS/ CDC supported) - November 02-11. The Training is organized by the US department of Health and Human Services (HHS) and hosted by the Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Member Institutions

TAWIRI During the TAWIRI Scientific conference in December 2011, a presentation of a review article on RVF was given on 8th December 2011

N째 001

N째 002

Afrique One is financed by the


Past and Future Events PAST EVENTS

Makerere University (MU)

Immunology Training Entebbe Uganda 5 - 16 March 2012 attended by PDF

Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine vétérinaire (EISMV) Soutenance de mémoires Les Soutenances de 3 mémoires sur les 5 masters boursiers AfriqueOne/EISMV ont eu lieu le mercredi 22 février 2012 à l’EISMV de Dakar. Les travaux ont porté sur : • la séroprévalence de la Toxoplasmose chez les Primates du Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) – GABON (Dr Efoua Tomo Natacha); • la séroprévalence et facteurs de risque de la toxoplasmose et de la néosporose chez les carnivores domestiques et chez les femmes en consultation prénatale dans la région Saint – Louis – Sénégal. (Dr Allanonto Victor) ; • la séroprévalence et facteurs de risque de la toxoplasmose et de la néosporose chez les carnivores domestiques et chez les femmes en consultation prénatale dans la région Kaolack – Sénégal. (Dr Adjé Koffi Jean François). EISMV: Semaine « One Health” Co-organisée par Afrique One/EISMV et OH-NEXTGEN L’équipe Afrique One/EISMV a co-organisée les manifestations dédiées au concept « One Health » qui se sont tenues du 16 au 18 février 2012 à l’EISMV. Les activités ont été axées sur (i) l’Enseignement Post Universitaire (EPU) sur la rage animale et humaine au Sénégal ; (ii) la rentrée solennelle sur le concept « One Health » dont la leçon inaugurale a été présentée par le Prof. Bassirou Bonfoh, Directeur Général du CSRS et du consortium AfriqueOne ; (iii) la Journée africaine d’intégration culturelle et scientifique, animée par les étudiants de l’EISMV de Dakar. Encadrement de thèses d’université L’équipe Afrique One/EISMV a accueilli deux doctorants au sein de l’unité de sérologie du laboratoire de protozoose. Il s’agit de : • Mr ZOUH Bi Zahouli Faustin d’Afrique One / UAA de la Côte d’Ivoire (1 mois) (Mi jav - Mi Fev 2012) • Mr LOMBO Yao de l’Institut Togolais de Recherches Agronomique du Togo (3 mois) (Mi Nov 2011 - Mi Fev 2012). Noguchi Memorial Institute for Medical Research (NMIMR) 1. Post doctoral Fellow attended the 1st International Conference on Drug Therapy in TB Infection at the University of Edinburgh, U.K. from 17th – 19th January 2012. 2. Principal Investigator attended and delivered a paper in a

Biosafety Seminar held at the Conference Hall, Noguchi Memorial Institute for Medial Research, 4th January 2012, Legon, Ghana: Title of Paper: “Biosafety in Mycobacteriology Laboratory”. 3. Principal Investigator participated in the Midterm Review Workshop of the Danish Antibiotic Resistance ADMER Project, Elmina Beach Resort, Elmina, Ghana 17th – 19th January 2012. 4. Principal Investigator participated in an International Seminar organized by the Japan Anti-Tuberculosis Association (JATA) in collaboration with National Tuberculosis Control Programme (NTP) on the theme “Experience sharing on TB control activities: Lessons from community based TB/HIV activities in Zambia and utilization of TB surveillance data into TB control programme”, Angel Hill Hotel, East Legon, Accra, Ghana 14th March 2012.

FUTURE EVENTS MU 1. Trypanosome molecular diagnosis training at MU (PDF & PI) for SUA PDF and PhD, April 16-20th 2012 2. Lab visit by Prof. Hugh Patterton University of Free State South Africa, hosted by MU PDF, May 20-June 2, 2012

EISMV Soutenance de mémoires de 2 Masters, boursiers AfriqueOne/ EISMV. La soutenance des mémoires de 2 boursiers AfriqueOne/ EISMV est prévue pour le 2nd trimestre 2012. Les travaux portent sur : •Analyse du risque d’infection humaine à la Toxoplasmose animale à Dakar (SENEGAL) (Dr Ndour N.A.P.). •Séroprévalence de la toxoplasmose et de la néosporose chez les carnivores domestiques et chez les femmes en consultation prénatale dans la région de Dakar (Dr Coulibaly F.). Baptême de la 40ème promotion de l’EISMV de Dakar La cérémonie de baptême de la promotion Prof. Bassirou Bonfoh, Directeur Général du CSRS et du Consortium Afrique One se tiendra le 30 Juin 2012. Prof. Serge N. BAKOU, PI Afrique One/EISMV est le professeur accompagnateur de cette 40ème promotion de l’EISMV de Dakar. Future trainings Du 14 au 18 Mai 2012, la PDTF dispensera une formation à Dar Es Salaam dans le cadre d’une collaboration avec le programme AvecNet représentant un collège de scientifiques africains et européens ayant l’expertise et l’engagement nécessaire permettant de relever un défi à savoir le contrôle du paludisme par le contrôle du vecteur en faisant usage de nouveaux outils de lutte anti vectorielle.

Contacts Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) Address: 01 P.O Box 1303 Abidjan 01 Fax: (+225) 23 45 12 11 Tel: (+225) 23 47 27 90 / 92 Email: bassirou.bonfoh@csrs.ci

8

Director : Prof. Bassirou Bonfoh Deputy Director: Prof. Fantodji Agathe Tobgé Deputy Director: Dr Sayoki Mfinanga

www.afriqueone.net

Avortements chez les populations animale et humaine: causes invisibles  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you