Issuu on Google+

Lテ右 2013


ExpositionS

18

rencontres

4 20 6

30

Ateliers

32

8 22 10

34 24 36

12 26 14

cinéma

16 28

38

4 - Tatiana Trouvé 6 - Charlotte 8 - Silvia Bachi 10 - Louise Bourgeois 12 - Pipilotti Rist 14 - Louise Campbell 16 - Tacita Dean 18 - Monika Sasnowska 20 - Valérie Belin 22 - Présentation des ateliers 24 - Un Renard a tué Pékin 26 - Les Rendars font la soupe 28 - Ken & Rencontre Yuta Kurosawa 30 - Visite interprétée par Yan Allégret 32 - Lecture « Journal de l’aïkido » & Conférence 34 - La rumeur comme critère esthétique 36 - Invitations à l’imaginaire «De la FIN du monde à la FAIM du monde» 38 - Poésie Plateforme «Le médium extraterrestre»

table des matières


LA VOCATION DE LÉE « TOUT SERA MIS EN ŒUVRE POUR PROVOQUER LA SURPRISE, L’ÉMERVEILLEMENT, LE PLAISIR ET POUR STIMULER ET RENOUVELER SANS CESSE L’INTÉRÊT DES PUBLICS POUR L’ART CONTEMPORAIN. »

LAURENT LE BON, DIRECTEUR DE LÉE, GALERIE D’ART MODERNE


TATIANA TROUVÉ

28 décembre au 15 février

Fabriquant des espaces miniatures qu’elle nomme ‘Polders’, Tatiana Trouvé travaille depuis 1997 à l’élaboration d’une seule et unique oeuvre: le Bureau d’activités implicites. Ce BAI consiste en une structure d’archivage dans le but de conserver certains projets non réalisés ou encore en

4

un endroit pour réserver une trace de toute activité passée.


expositions

5


CHARLOTTE PERRIAND

Georges Ponpidou. Tout au long de sa vie, Charlotte Perriand voue une passion à la montagne. Devant la démocratisation des sports d’hiver, elle se préoccupe de l’aménagement de nouveaux complexes et participe à la création de la station des Arcs en Savoie

19 février au 20 (1967-1989). Cette réalisamars tion voit l’aboutissement de

Designer et architecte, charlotte Perriand a incarné la modernité et l’avant garde tout au long du XX èmes ciècle…. Une exposition lui rend hommage au centre

6

ses recherches sur l’habitat collectif et l’aménagement d’intérieur. En témoignent les salles de bains et cuisines préfabriquées.


expositions

LÉGENDE sous-titre de la lÊgende

Cae id eatur? Aximintis aborero vidunt. Vendi aliam fugia non commoditatem amusa invero blaboreiusti officabo. Cit labore lame volut qui alit ut aute sitiatuHil imillorest dolume sequi dipsae aut re dest

7


SILVIA BACHI

23 mars au 14 avril

Le travaille sur des feuilles de papier blanc, de format, de qualité et de tonalités différents, à l’encre de Chine, au fusain, à la gouache et au pastel gras dans une palette réduite allant du gris pâle au noir profond. L’artiste procède ensuite à une sélection de ses dessins et ne garde que les plus essentiels à ses yeux. En dernier lieu,

8

l’accrochage fait partie intégrante du processus créatif. Les dessins sont parfois isolés les uns des autres mais peuvent aussi s’articuler dans des compositions murales conçues en fonction du lieu même.


expositions

9


LOUISE BOURGEOIS

23 avril au 24 juinl

elle développe un langage personnel qui rejoint les pratiques les plus contemporaines et exerce une grande influence sur de nombreux artistes. Son oeuvre, qui oscille entre figuration et abstraction, obéit à une logique subjective, basée sur l’émotion, la mémoire,

Née en France en 1911 et vivant à New York depuis la réactivation des souvenirs 1938, Louise Bourgeois est d’enfance. une des artistes majeures de la fin du 20e et du début du 21e siècles. Traversant divers mouvements artistiques comme le surréalisme, l’expressionnisme abstrait, le minimalisme,

10


expositions

11


PIPILOTTI RIST

26 juin au 30 aout

Ses premières vidéos sont imprégnées de son goût pour la musique et la culture pop ; depuis les années 1990, elle réalise essentiellement des installations vidéo, dans lesquelles elle développe une esthétique acidulée plus abstraite, toujours axée sur le corps et l’identité féminine.

12


expositions

13


LOUISE CAMPBELL

4 septembre au 24 octobre

Louise Campbell est née à Copenhagen en 1970. Fille d’un Danois et d’une Anglaise, elle a hérité de la culture des deux pays. Diplômée du London College of Furniture en 1992, elle est retournée au Danemark

14

pour finir ses études en design industriel au Denmark’s Design School. Après son diplôme, en 1995, elle a créé son propre studio et collabore aujourd’hui avec plusieurs grands noms du design mondial.  


expositions

15


TACITA DEAN

par l’inscription du passé sur les objets ou les lieux abandonnés, tout autant que par la fugacité presque immatérielle de phénomènes naturels comme l’éclipse solaire Depuis le début des années ou le rayon vert. 1990, Tacita Dean voyage à travers le monde à la recherche d’images et de sons rares qui forment le matériau de ses oeuvres. Utilisant différents médiums comme la photographie, l’installation, le dessin, l’artiste britannique privilégie le cinéma 16 mm. Dans son travail, Tacita Dean est attirée par l’histoire de personnages hors du commun et

16


expositions

17


MONIKA SOSNOWSKA 28 octobre au 12 novembre

Révélation de la dernière Biennale de Venise, l’artiste polonaise Monika Sosnowska travaille sur l’architecture et l’espace de vie comme symbole psychique de notre quotidien. À Venise, dans le Pavillon  polonais, elle avait

18

installé une structure de poutres métalliques tordues en tout sens. En obligeant le visiteur à s’interroger sur la nature de cette installation, qui ressemblait à un antique pylône électrique dénaturé par une explosion, elle posait aussi la question de la nature d’un espace institutionnel dédié à l’art.


expositions

19


VALERIE BELIN

l’interprétation narrative ou documentaire. Son travail se développe par séries d’images fondées sur un jeu subtil de répétitions et variations. La frontalité 12 novembre au 25 de absolue du point de vue, la décembre bi-dimensionnalité radicale, l’absence de contexte et Fondé sur un protocole la taille des formats donne précis, le travail de la photographe Valérie Belin peut valeur d’icône aux divers être considéré comme une sujets choisis pour leur puistentative obsessionnelle sance à évoquer les incertid’appropriation du réel. tudes et les paradoxes du « Dans ses œuvres, le traite- vivant ». ment particulier des êtres et des choses frappe par son caractère à la fois spectaculaire et dépouillé qui limite

20


expositions

21


LE CONCEPT DES ATELIERS Les ateliers jeunes publics accueillent les enfants et les adolescents dans des espaces ludiques et conviviaux. Au programme : activités pédagogiques, pratiques créatives et rencontres avec des artistes, pour permettre aux plus jeunes de se familiariser avec l’univers de l’art moderne et contemporain.

22

Ces ateliers sont orientés vers les nouvelles technologies. Ils se tiennent dans une vaste salle dont le mobilier modulable ouvre la voie à la créativité des artistes et des adolescents.


jeunes publics

HORAIRES Samedi / dimanche : de 11h00 à 12h30, de 14h00 à 15h30 et de 16h00 à 17h30 Inscription sur place, dans la limite des places disponibles.

Durée

1 heure 30

Tarifs 3€

23


ATELIER UN RENARD A TUÉ PEKIN Pemiers souvenirs ? Comment savoir s’ils sont vrais ou construits à partir des récits de nos parents ? La jeune artiste Elise Franck se pose les mêmes questions que vous ! Pour y répondre, elle a imaginé un voyage à travers le temps qui démarre en 1995, l’année fatidique où un renard a tué Pekin…

24


jeunes publics

DISCIPLINE ATELIER ADOLESCENT 8 NOVEMBRE 2012 AU 10 JUIN 2013 AUTEUR ELISE FRANCK

25


ATELIER LES RENARDS FONT LA SOUPE Un étrange animal vient d’emménager dans les ateliers de lée. Il y a installé sa maison et mijote en secret des drôles d’histoires dans ses marmites, bien au chaud dans sa cabane remplie de bricà-brac ! Aidé par les médiateurs jeune public, il est temps de découvrir ce qui se cache derrière cette mystérieuse cuisine...

26


jeunes publics

DISCIPLINE ATELIER ADOLESCENT 8 NOVEMBRE 2012 AU 10 JUIN 2013 AUTEUR ELISE FRANCK

27


KEN + RENCONTRE YUTA KUROSAWA

Tarif : 5€

Réalisé en 2003 (45 min - en travers le regard du jeune japonais sous-titré en fran- maître. L’univers ancestral çais) par Yuta Kurosawa. de la tradition des samouraïs côtoie la réalité contemCe film tient à la fois du do- poraine dans laquelle évolue cumentaire et du film d’au- Yuta Kurosawa, mélange teur. Il nous fait entrer dans de grandes métropoles, de la voie du sabre ou Iaido, punk-rock et d’art contemart traditionnel japonais, à porain.

28


29

cinéma

Mercredi 15 février 2013 à 19h30


VISITE INTERPRÉTÉE PAR YAN ALLÉGRET Visite guidée interprétée et subjective d’une des expositions par Yan Allegret. Rendez-vous 15 minutes avant le début de la visite devant l’Espace Ici et Là

30


DISCIPLINE CONFÉRENCE TARIF ACCÈS AVEC UN BILLET D’ENTRÉE À L’EXPOSITION

31

Rencontres

Tous les Dimanches matin a 11H


LECTURE « JOURNAL DE L’AÏKIDO » + CONFÉRENCE Né en 1973, il est à ce jour l’auteur de dix-sept textes dramatiques, tous montés à la scène. Il a bénéficié en tant qu’auteur du soutien de la DMDTS et du Centre National du Livre. Il a été lauréat de l’association Beaumarchais et du pro-

32

gramme de résidence à la Villa Kujoyama. Ses textes ont été publiés notamment aux Éditions Espaces 34, les éditions Les impressions nouvelles, et dans la revue littéraire des éditions Léo Scheer.


DISCIPLINE CONFÉRENCE TARIF 5€ DURÉE 60’ × 2

YAN ALLEGRET

Ses deux derniers textes, Neiges et Hana No Michi ont fait l’objet d’une radiodiffusion sur France Culture en 2010. Rencontres

33


LA RUMEUR COMME CRITÈRE ESTHÉTIQUE Jacques Serrano reçoit Pascal Froissart, sociologue, Françoise Gaillard, historienne des Idées, Marc Halévy, économiste, philosophe, physicien, Claire Moulène, critique d’Art, Stephen Wright, théoricien de l’art.

34

Devenu difficile et périlleux de défendre la validité d’un jugement esthétique qui invoquerait des critères de valeur objectifs, c’est à présent celui qui fait l’expérience de l’œuvre, le « discours sur », le jugement et celui qui l’énonce qui font autorité.

Envisager la rumeur comme critère esthétique, c’est donc interroger l’aspect autonome et auto-proclamé de la notion, son indépendance face à toute intentionnalité artistique ou toute stratégie Marketing. Car dire qu’une chose est - ou n’est pas -, c’est lui attribuer

automatiquement une valeur (et donc un prix). La rumeur opère pour ainsi dire un « changement ontologique » de l’œuvre.


TARIF ENTRÉE LIBRE MERCREDI 05 FÉVRIER 2013 DE 19H À 21H

Rencontres

35


INVITATIONS À L’IMAGINAIRE «DE LA FIN DU MONDE À LA FAIM DU MONDE» Face au catastrophisme ambiant, et à la sinistrose propre aux «supposés sachants», c’est à dire cette intelligentsia de plus en plus déconnectée du réel, il y

36

ment du plaisir d’être, hédonisme ambiant, voilà autant de phénomènes propres au (re)nouveau de l’HOMO EROTICUS. C’est pour débattre de cela que Michel Maffesoli reçoit Zygmunt Bauman (sociologue ; Leeds) ;

a lieu d’apprécier les nouvelles formes de solidarité et Gianni Vattimo (philode générosité traversant le sophe ; Turin) et Patrick corps social. Tacussel (sociologue ; Montpellier) La CONVIVIALITÉ est une caractéristique essentielle des modes de vie postmoderne. Être-ensemble pour être-ensemble, développe-


TARIF ENTRÉE LIBRE MERCREDI 12 AVRIL 2013 DE 19H À 20H30

Rencontres

37


POÉSIE PLATEFORME «LE MÉDIUM EXTRATERRESTRE»

la poésie contemporaine. Ce programme vise à révéler les pratiques poétiques de personnalités d’univers différents (architectes, philosophes, cinéastes, Proposé par l’écrivain managers, musiciens...) en Jérôme Mauche, Poésie favorisant leur rencontre et Plate-forme est un cycle leur dialogue. de rencontres consacré à Jérôme Mauche reçoit Dominiq Jenvrey, écrivain et performeur et Peter Szendy, philosophe et musicologue.

38

Le point de départ de cette rencontre Poésie Plateforme est l’expérience extraterrestre considérée comme expérience des limites, des fins et des confins, de la pensée des mondes à la reconnaissance des fictions. Au-delà des thèses ufologiques, de l’existence ou non d’autres formes de vie dans l’espace, l’alien est avant tout un support, un axiome de réflexion, d’histoire et de rêverie susceptible d’imbriquer et de reformuler fiction et diction.

A cette occasion se rencontreront Peter Szendy, philosophe et musicologue et Dominiq Jenvrey, écrivain et performeur.


TARIF ENTRÉE LIBRE JEUDI 13 JUIN 2013 DE 19H À 20H30

Rencontres

39


LÉE

GALERIE D’ART MODERNE 24 RUE ST EUCAIRE METZ

Lundi Mardi

11 : 00

18 : 00

fermeture hebdomaire

Mercredi

11 : 00

18 : 00

Jeudi

11 : 00

18 : 00

Vendredi

11 : 00

18 : 00

Samedi

10 : 00

20 : 00

Dimanche

10 : 00

18 : 00


Musée Lée