Page 1


2


ÂŤ Toute science commence comme philosophie et se termine en art Âť Will Durant

3


RÉSUMÉ Ce travail porte sur l`exploration de l`apport de la recherche biologique en architecture, tant au niveau environnemental qu`aux niveaux socioculturel, technique et conceptuel. Dans un contexte incertain et propice au changement, l`architecture accumule les enjeux à en perdre le nord. Une vision holistique met l`homme au centre de la discipline de la construction, et invite à faire le tour des postures dominantes dans la pensée architecturale. Cette recherche a permis de réaliser une grille de lecture proposant deux indices d`évaluation : La durabilité et l`intégrité. Apres cette première mise au point, un pont est érigé entre les univers de la biologie et de l`architecture. Une relecture des tendances bio-inspirées dans l`histoire de la construction démontre l`omniprésence de la nature dans l`imaginaire de l`architecte et prépare à une immersion dans le Biomimétisme, démarche constructive émergeante. L`étude de cas issus d`une approche biomimétique permet l`application des indices d`évaluation durable et intègre et ainsi de fixer les limites de l`apport biologique en architecture. Le contexte Marocain n`échappe pas à la mouvance générale et s’avère même être un sol favorable aux grands changements. Le Maroc s`inscrit dernièrement dans une politique durable avec la volonté de protéger l’environnement, de conserver sa biodiversité et d`encourager le développement de la Recherche Scientifique. Ce travail propose de répondre aux nouvelles prétentions éducatives et environnementales du pays , à travers la proposition d`un contre-projet expérimental pour le réaménagement du zoo d`Ain Sebaa à Casablanca.

6


ABSTRACT This work focuses on exploring biological research’s contribution to architecture, whether on the environmental, the social-cultural or the technical and conceptual level. In an uncertain context, but yet a context in which change can flourish,, the architecture accumulates too many issues. A holistic vision puts the human being at the very center of this discipline, and invites to study the whole dominant positions in the architectural thought. This preliminary research has permitted to realize a reading grid offering two evaluation indexes: Sustainability and integrity. Following this tune up, a bridge has been built between the universes of the biology and the architecture. A review of bio-inspired trends in the history of the construction shows the omnipresence of nature and prepares to an immersion in the Biomimicry, emerging constructive approach. The Case study from a biomimetic approach allows the application of evaluation indexes sustainable and honest; and thus set the limits of the biological contribution in architecture. The Moroccan context doesn’t escape from the general movement and even proves to be a favourable ground to big changes. Morocco takes recently part to a sustainable policy with the will to protect the environment, to conserve biodiversity and encourage the development of scientific research. This work provides to meet the new country’s educational and environmental claims through an experimental counter project to the replanning project of the zoo of Ain Sebaa in Casablanca.

‫ﻣﻠﺨﺺ‬ ‫ ﺳﻮﺍﺀ ﺗﻌﻠﻖ‬،‫ﻳﺘﻨﺎﻭﻝ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻟﻜﺸﻒ ﻋﻦ ﻣﺪﻯ ﻣﺴﺎﻫﻤﺔ ﻧﺘﺎﺋﺞ ﺍﻷﺑﺤﺎﺙ ﺍﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻴﺔ ﻓﻲ ﻣﺠﺎﻝ ﺍﻟﻬﻨﺪﺳﺔ ﺍﻟﻤﻌﻤﺎﺭﻳﺔ‬ .‫ ﺍﻟﻔﻨﻲ ﺃﻭ ﺍﻟﻨﻈﺮﻱ‬،‫ ﺍﻟﺜﻘﺎﻓﻲ‬،‫ ﺍﻻﺟﺘﻤﺎﻋﻲ‬،‫ﺫﻟﻚ ﺑﺎﻟﺠﺎﻧﺐ ﺍﻟﺒﻴﺌﻲ‬ ‫ ﺭﺅﻳﺔ ﺷﻤﻮﻟﻴﺔ ﺗﻀﻊ‬.‫ ﺗﺘﺮﺍﻛﻢ ﺭﻫﺎﻧﺎﺕ ﺍﻟﻬﻨﺪﺳﺔ ﺍﻟﻤﻌﻤﺎﺭﻳﺔ ﺣﺘﻰ ﺗﻔﻘﺪ ﻭﺟﻬﺘﻬﺎ‬،‫ﻓﻲ ﻣﻨﺎﺥ ﻋﺎﻡ ﻳﺴﺎﻋﺪ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺘﻐﻴﻴﺮ‬ ‫ ﻭﻗﺪ ﻣﻜﻦ ﻫﺬﺍ‬.‫ﺍﻟﺮﺟﻞ ﻓﻲ ﻣﺮﻛﺰ ﻧﻈﺎﻡ ﺍﻟﺒﻨﺎﺀ ﻭﺗﺪﻋﻮ ﺇﻟﻰ ﺍﻻﻃﻼﻉ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﻤﻮﺍﻗﻒ ﺍﻟﺴﺎﺋﺪﺓ ﻓﻲ ﺍﻟﻔﻜﺮ ﺍﻟﻤﻌﻤﺎﺭﻱ‬ .‫ ﺍﻻﺳﺘﺪﺍﻣﺔ ﻭ ﺍﻟﺘﻤﺎﺳﻚ‬:‫ﺍﻟﺒﺤﺚ ﻣﻦ ﺍﻟﺘﻮﺻﻞ ﺇﻟﻰ ﺷﺒﻜﺔ ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺗﻘﺘﺮﺡ ﻣﺆﺷﺮﻳﻦ ﻟﻠﺘﻘﻴﻴﻢ‬ ‫ ﺇﻋﺎﺩﺓ ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺍﻷﻓﻜﺎﺭ‬.‫ ﺗﻢ ﻣﺪ ﺍﻟﺠﺴﻮﺭ ﺑﻴﻦ ﻋﺎﻟﻤﻲ ﺍﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻴﺎ ﻭﺍﻟﻬﻨﺪﺳﺔ ﺍﻟﻤﻌﻤﺎﺭﻳﺔ‬،‫ﻣﻦ ﺑﻌﺪ ﺫﻟﻚ‬ ‫ ﻭ ﺗﻌﺪ‬،‫ ﺗﺪﻝ ﻋﻠﻰ ﺗﻮﺍﺟﺪ ﻣﻜﺎﻥ ﻟﻠﻄﺒﻴﻌﺔ ﻓﻲ ﻣﺨﻴﻠﺔ ﺍﻟﻤﻬﻨﺪﺱ ﺍﻟﻤﻌﻤﺎﺭﻱ‬،‫ﺍﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻴﺔ ﺍﻟﻤﺴﺘﻮﺣﺎﺓ ﻣﻦ ﺗﺎﺭﻳﺦ ﺍﻟﺒﻨﺎﺀ‬ ‫ ﺩﺭﺍﺳﺔ ﺍﻟﺤﺎﻟﺔ ﺍﻟﻨﺎﺗﺠﺔ ﻋﻦ ﻧﻬﺞ ﺗﻘﻠﻴﺪ ﺍﻟﻄﺒﻴﻌﺔ‬.‫ ﻛﻨﻬﺞ ﺑﻨﺎﺀ ﺻﺎﻋﺪ‬،‫ﻟﺴﺒﺮ ﺃﻏﻮﺍﺭ ﻋﺎﻟﻢ ﺗﻘﻠﻴﺪ ﺍﻟﻄﺒﻴﻌﺔ‬ .‫ ﻭ ﺑﺎﻟﺘﺎﻟﻲ ﺗﺤﺪﻳﺪ ﺣﺪﻭﺩ ﺍﻹﺿﺎﻓﺔ ﺍﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻴﺔ ﻟﻤﺠﺎﻝ ﺍﻟﻬﻨﺪﺳﺔ ﺍﻟﻤﻌﻤﺎﺭﻳﺔ‬،‫ﻳﺴﻤﺢ ﺑﺘﻄﺒﻴﻖ ﻣﺆﺷﺮﺍﺕ ﺍﻟﺘﻘﻴﻴﻢ ﺍﻟﻤﺴﺘﺪﺍﻣﺔ‬ ‫ ﻭﺍﺗﺒﻊ ﺍﻟﻤﻐﺮﺏ‬.‫ ﻭﻳﻤﻜﻦ ﺍﻋﺘﺒﺎﺭﻩ ﺃﺭﺿﻴﺔ ﻣﻼﺋﻤﺔ ﻟﻠﺘﻐﻴﻴﺮﺍﺕ ﺍﻟﻜﺒﺮﻯ‬،‫ﺍﻟﺴﻴﺎﻕ ﺍﻟﻤﻐﺮﺑﻲ ﻻ ﻳﺴﺘﺜﻨﻰ ﻣﻦ ﺍﻟﺤﺮﺍﻙ ﺍﻟﻌﺎﻡ‬ ‫ ﻭﺍﻟﺤﻔﺎﻅ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺘﻨﻮﻉ ﺍﻟﺒﻴﻮﻟﻮﺟﻲ ﻭﺗﺸﺠﻴﻊ ﺗﻄﻮﻳﺮ‬،‫ﻣﺆﺧﺮﺍ ﺳﻴﺎﺳﺔ ﻣﺴﺘﺪﺍﻣﺔ ﻣﻊ ﺍﻟﺮﻏﺒﺔ ﻓﻲ ﺣﻤﺎﻳﺔ ﺍﻟﺒﻴﺌﺔ‬ .‫ﺍﻟﺒﺤﺚ ﺍﻟﻌﻠﻤﻲ‬ ‫ ﻣﻦ ﺧﻼﻝ ﺍﻗﺘﺮﺍﺡ ﺿﺪ ﻣﺸﺮﻭﻉ ﺗﺠﺮﻳﺒﻲ‬،‫ﻳﻘﺘﺮﺡ ﻫﺬﺍ ﺍﻟﻌﻤﻞ ﺍﻻﺳﺘﺠﺎﺑﺔ ﻟﻠﻄﻤﻮﺣﺎﺕ ﺍﻟﺘﻌﻠﻴﻤﻴﺔ ﻭﺍﻟﺒﻴﺌﻴﺔ ﺍﻟﺠﺪﻳﺪﺓ ﻟﻠﺒﻠﺪ‬ .‫ﻳﻬﺪﻑ ﻹﻋﺎﺩﺓ ﺗﻬﻴﺌﺔ ﺣﺪﻳﻘﺔ ﺍﻟﺤﻴﻮﺍﻥ ﻋﻴﻦ ﺍﻟﺴﺒﻊ ﻓﻲ ﺍﻟﺪﺍﺭ ﺍﻟﺒﻴﻀﺎﺀ‬

7


Remerciements ......................................................................................... 5 Résumé ..................................................................................................... 6 Introduction générale ............................................................................... 10 Problématique ......................................................................................... 13 Hypothèses .............................................................................................. 14 Objectifs de la recherche .......................................................................... 15 Méthodologie ........................................................................................... 16

CHAPITRE I : Autour de la problématique 0. I. 1.

Contexte Pourquoi ? Dessein de l`architecture

20 21

I. 1. 1.

Réécriture de la finalité d`un projet d`aménagement

23

I. 1. 2.

Volontés d`un aménagement durable

32

I. 1. 3.

Intégrité, notion

34

- Conclusion I.1 – Système et Grille de lecture I. 2. Quoi ? Architecture et Biologie

43 44

I. 2. 1.

Destins croisés de l`architecture et de la biologie

45

I. 2. 2.

Moteurs d`évolution symbiotique

56

I. 2. 3.

Mouvements et néologismes issus de l`étude de la nature

60 71 72

- Conclusion I.2 - Tableau comparatif des courants Conclusion CHAPITRE I

CHAPITRE II : Immersion dans le cas de la Biomimétique

8

II. 1.

Quoi ? Introduction au Biomimétisme

78

II. 1. 1.

Portrait entre science et idéologie

79

II. 1. 2.

Biomimétisme et architecture

82

- Conclusion II.1 – II. 2. Comment ? Applications

83 84

II. 2. 1.

Premier niveau : Formel – De l`enveloppe au squelette

85

II. 2. 2.

Second Niveau : Fonctionnel – Technicité innée

91

II. 2. 3.

Troisième niveau : Ecosystémique

97

- Conclusion II.2 – Principes du vivant II. 3. Etudes de cas

100 104

II. 3. 1.

Approche biomimétique directe - EastGate center

105

II. 3. 2.

Approche biomimétique indirecte - Eden Project

110

II. 3. 3.

Exemple biophile - Rolex Learning Center

116

- Conclusion II.3 - Comparaison des ADN des cas étudiés

122

Conclusion CHAPITRE II

123


SOMMAIRE

CHAPITRE III : Contexte, site et intentions du projet III. 1.

Pourquoi ? Contexte socio-culturel et environnemental

- Conclusion III. 1. – Vocations de l`aménagement III. 2. Ou ? Site d`intervention

126 127 129 131 134

III. 2. 1.

Retour sur une polémique.

135

III. 2. 2.

Présentation du site

137

III. 2. 3.

Projet de réaménagement en cour

144

III. 1. 1.

Biodiversité au Maroc

III. 1. 2.

Etat de la recherche et de la culture scientifique

- Conclusion III. 2. – Synthèse des analyses III. 3. Quoi ? Proposition de contreprojet

148 150

III. 3. 1

Formulation de la proposition d`aménagement

151

III. 3. 2.

L`Insectarium

156

- Conclusion III. 3. - Programme III. 4. Comment ? Démarche et conceptualisation III. 4. 1.

Approche adoptée

III. 4. 2.

Principes généraux d’aménagement

CHAPITRE IV : Proposition de réaménagement Le projet Chrysalide, l`epanouissement par le savoir

161 162 163 164

166

Annexes .......................................................................................................220 A. I Compte rendu du questionnaire .............................................................222 Table des figures ......................................................................................... 228 Bibliographie ............................................................................................... 234

9


INTRODUCTION GÉNÉRALE Au 21ème siècle, nos villes accumulent les stigmates. Des plaies béantes trônent sur l`écorce terrestre, pendant que la croissance démographique évolue à la hausse. Les modes de vie évoluent à pas de course trainant derrière eux les besoins humains. Le virtuel, en dimension parallèle à l`espace gagne du terrain et reconditionne les esprits. L`industrie qui avait joué un rôle important dans l`avènement de la société moderne, déchante aujourd`hui. L`architecture, berceau de ces êtres et substitue à huit-clos de mère nature, fait continuellement face à de nouveaux enjeux, qui s`amassent, s`entrecroisent, l`étouffent et lui en fond perdre le sens. Nous nous retrouvons devant des mégastructures sans vie, de la technique sans art, de l`art sans fond, des Eco-quartiers de publicitaires, des constructions non respectueuses de la nature, des démonstrations de force. Parfois dans une poursuite idéologique propre, respectable, mais discutable. D`autre fois, sans grande inspiration, dans un concours de circonstances politiques et économiques. Dans ce contexte incertain et propice au changement, l`architecture ne peut prétendre à l`héroïsme, répondre le plus justement et le plus humblement à son dessein dans le respect de son environnement devient déjà une prouesse.

Mais quel est/sont ce/ces dessein(s) génériques, paré(s) à répondre à la question de l`aménagement juste dans toute sa complexité ? Cette problématique, seule, mériterait une thèse entière, dont elle serait le principal sujet actif. Dans ce mémoire, elle sera synthétisée, afin d`en sortir les principes communs de l`architecture. Un simple tour d`horizon semant des graines de réflexion sur ce qui a donné du sens à l`architecture.

10


La quête de réponses à ses enjeux mène implacablement à la question de l`architecture du future (dans son sens littéral, à dissocier du mouvement futuriste italien, futurisme d’aprèsguerre, et tout courant corrélé). Là encore, une porte s`ouvre sur un champ d`interminable labeur ; utopie, science-fiction, Superarchitecture, tenségrité, écologie, blobI.1, villes intelligentes/ flottantes/verticales, naturalisme, architecture évolutif, sensorielle, patrimoines éphémères, mécanique constructive (…)I.2. Les tendances pullulent et s`imbriquent, tant dans le sens que dans l`exécution de l`ouvrage architectural. Dans cette marre de possibilités et de disciplines, une piste au caractère universel semble intéressante, nous lui donnerons le titre générique de `Nature`, réduite dans le champ de `la recherche biologique`. Pourtant, il ne parait rien de plus naturel

I.1  La blob architecture ou blobitecture est un terme donné à un courant architectural dans lequel les bâtiments ont une forme organique molle et bombée, comme de grosses amibes. Voir p : 63

I.2  Théories doctrines et tendances. Voire les tendances bio-inspirées p : 60-70

que de chercher la réponse à ces volontés architecturales dans son environnement immédiat : La biosphère. Espace de vie et d’étude pour le biologiste, vaste système thermodynamique ouvert aux influences extérieures pour le physicien, et depuis quelques décennies source d`expérimentation, d`inspiration et d`innovation pour l`architecte. Il y a à peine quelques décennies, que les néologismes précis de l`architecture bio-inspirée existent. L`architecte lui, s`est toujours replié sur l`observation, l`analyse, la compréhension et la tentative de reproduction, voir plus tard d`amélioration, de ce qui l`entoure. Soit, la nature. Maintenant que notre environnement est bétonné, et que les principes de la construction donnent l`illusion d`être pleinement posés. L`attention et l`inspiration de l`architecte reposent, parfois uniquement, sur les ouvrages existants, et les expériences spatiales vécues. Cette inspiration, de l`inspiré, en a oublié le pourquoi du comment nous construisons. Et le pour qui. Et si nous reconsidérions la démarche architecturale dominante ?

Et si nous reconsidérions architecturale dominante ?

la

démarche

11


Remettre l`homme et sa nature au centre des préoccupations architecturales, une architecture donc intègre et durable par rapport à l`homme. Là l`analogie avec la biologie prend tout son sens.

L`architecture est-elle aussi une science de la vie ? Architecture et Biologie. Muses l`une de l`autre, pourraient même s`attabler sous le même drapeau. Servies par les nouvelles technologies informatiques, elles tendent à l`évolution positive de l`être humain. La mise en scène de ces univers évoluant en symbiose mène à la découverte d`un champ interminable de possibles. De ces deux disciplines, une multiplicité de courants et de pensées architecturales voient le jour, dans un monde aux penchants Bio, truffé de technologies.

Beaucoup de théories et de recherches toutes plus révolutionnaires et étonnantes les unes que les autres se succèdent. Comment les identifier ? Quel en sont les portées ? Qu`attend l`architecte de la biologie ? Dans l`application de ces théories et doctrines de l`architecture, une tendance se démarque en particulier `La biomimétique`. Dis aussi, Biomimetisme, ce courant construit le pont entre ces deux univers. Principe vulgarisé à la fin des années 90 par la biologiste américaine Janine Benyus, selon lequel la Nature dans la diversité de ses formes, procédés et stratégies, peut être une source d’enrichissement et d’innovation pour nos systèmes humains.

Qu`est ce que le biomimetisme ? Quels sont ses spécificités par rapport aux autres courants ? Quelles sont ses approches et ses apports en architecture ? Dans un souci d`application intégrée au sujet, le projet découlant de cette étude traitera de la thématique `Architecture et Biologie` non seulement dans la démarche et les techniques adoptées mais aussi dans sa fonction.

12


Cette analyse, devra dans sa finalité permettre d`interroger la problématique suivante :

En

quoi les

recherche

apports de la

biologique

peuvent contribuer à l`élaboration

d`un

projet

intègre

et

d`aménagement

durable

?

13


?

En quoi les apports de la recherche biologique peuvent contribuer à l`élaboration d`un projet d`aménagement intègre et durable ?

?

I 0 I.2

I.1 1

1 2

3

2

3

C

I.

C

C

Ce chapitre prépare l`esprit à s`immerger dans un univers construit bio-inspiré. La décomposition de la problématique posée par cette étude redéfinit dans un premier temps les concepts et les positions de l`architecture et de son dessein pour les confronter à la piste d`innovation et de recherche que constitue la biologie. I.1 La première partie revient sur la réflexion qui a mené aux notions 1 d`intégrité 3 et de durabilité 2 pour un projet. I.2 La seconde présente le portrait des deux disciplines, architecture et biologie 1 , ainsi que leur évolution symbiotique 2 pour finir sur un récapitulatif de ce qui a pu aboutir de cette affiliation, comme projets et doctrines architecturales 3 .


Chapitre I

Autour de la problématique (Présentation, mise en rapport et explication des concepts– Considérations générales)

0.

Contexte

I. 1. Pourquoi ? Dessein de l`architecture I. 1. 1. Réécriture de la finalité d`un projet d`aménagement I. 1. 1. 1. Pour qui construisons-nous ? I. 1. 1. 2. Comment ? Ascendance du processus de créativité sur la conception architectural I. 1. 1. 3. Pour quelles finalités ? Dessein dune `architecture multidimensionnelle du XXIe I. 1. 2. Volontés d`un aménagement durable I. 1. 2. 1. Synthèse du développement durable et de ses enjeux I. 1. 2. 2. Durabilité en application à l`architecture I. 1. 3. Intégrité, notion. I. 1. 3. 1. Démontage de la notion d`intégrité en application à l`architecture I. 1. 3. 2. L`intégrité comme outil de lecture et de conception : Principes et niveaux I. 1. 3. 3. Limites de l`intégrité

- Conclusion – Proposition d`un système et d`une grille de lecture I. 2. Quoi ? Architecture et Biologie I. 2. 1. Destins croisés de l`architecture et de la biologie I. 2. 1. 1. La dichotomie Nature/Culture I. 2. 1. 2. Portraits parallèles de l`étude de la nature et de l`architecture I. 2. 1. 3. L`analogie Biologique I. 2. 2. Moteurs d`évolution symbiotique I. 2. 2. 1. L`architecture Muse de la Biologie ? I. 2. 2. 2. Biologie dans l`architecture I. 2. 3. Mouvements et néologismes issus de l`étude de la nature II. 2. 3. 1. Emprunts biologiques et néologismes II. 2. 3. 2 Courants architecturaux

- Conclusion - Tableau comparatif des courants et déduction d`un cas pour l`application de la grille de lecture

Conclusion générique


?

recherche biologique peuvent contribuer à l`élaboration d`un projet d`aménagement En quoi les apports de la

intègre

I

et

?

durable 2

I.1

1

C 3

I. 1.

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

Pourquoi ? Dessein de l`architecture

22

L`approche de l`architecture actuelle dans le monde a été longtemps dominée par le primat de la perception visuelle. L`urgence écologique a repris le flambeau et offre une finalité durable, déjà plus en accord avec les contextes humains actuels. Cependant, une critique des pensées dominantes dans l`histoire ont éclairé sur le caractère multidimensionnel de l`architecture. En somme, il est difficile de rompre complètement avec la tradition architecturale, dans la mesure où c`est précisément cette tradition qui structure le fondement de la vision architecturale. Comme il est nécessaire de prendre compte de la critique formaliste contemporaine, des positions rationnelles, et du modernisme fonctionnel qui autonomisent l`architecture, d`une part des forces externes (Sociales, économiques, politiques et individuelles) exercées sur elle, et d`autre part d`une forme architecturale purement esthétique ou aux origines techniques, pour enfin distinguer le but de l`architecture en question tel qu`il est définit pour elle-même. Quel est/sont ce/ces dessein(s) génériques, paré(s) à répondre à la question de l`aménagement juste dans toute sa complexité ?


I. 1. 1. Réécriture de la finalité d`un projet d`aménagement I. 1. 1. 1. Pour qui construisons-nous ?

La reconsidération de la place de l`homme et de la réponse de l`architecture à ces attentes évolutifs renvoient à un homme pluridimensionnel : Un homme biologique, un homme social et un homme intelligent. L`homme biologique : Doté d`un corps en évolution, l`homme est avant tout cette entité mouvante aux besoins corporels prédéfinis. Les prémices de la construction sont d`ailleurs venus en réponses a ces premiers besoins thermiques, acoustiques, de couverture, de sécurité physique, d`hygiène et de mouvance. L`homme social : Le concept d`homme unidimensionnel du sociologue marxiste Herbert MarcuseI.1, renseigne sur la base du caractère influant de la société sur les besoins et envies de l`homme. Que la pensée ou la philosophie de l`homme de Marcus peine sous la domination et prend un sens unidimensionnelle ou pas, la portée de l`influence sociétale actuelle sur les attentes de l`homme, et par extension sur les attentes spatiales reste à prendre en considération. L`homme intelligent : L`ouvrage On intelligenceI.1 de Jeff Hawkins présente une théorie générale du fonctionnement du cerveau. La théorie n`est pas nouvelle, mais reste la plus aboutie et rationnelle sur la question, et renseigne sur la nature prévisionnelle et analogique du cerveau humain. Cette simplification du néocortex (Siège de la dite `intelligence` humaine), insinue que tous le système neuronale repose sur une logique d`affiliation (Le cerveau, l`homme, ne fait que des liens, mais quels liens !). La théorie ne diminue ni le besoin de spiritualité, ni la foi, ni l`inspiration/la créativité ni même l`inné, elle en démontre juste le fonctionnement. Toute l`idée communément admise d`homme instinctif, émotionnel et intellectuel se confond dans la simple distinction entre inné et acquis. L`homme est la somme des affiliations que ses neurones projettent dépendamment de ce qu`elles ont appris. Sa perception et son utilisation de l`espace aussi, dans un va et vient influent/influé : Si notre perception de l`espace est influencée par nos acquis, cette espace influence notre perception future de l`espace. I.3 Dans la rationalisation exagérée de l`homme, le corps garde une place majeure, pour citer Jeff Hawkins : Il est beaucoup plus facile de créer des machines qui nous sont supérieures dans des domaines très évolués comme la physique ou les mathématiques, que d’en fabriquer qui sachent marcher …I.2 Le mouvement du corps reste l`une des caractéristiques les plus abouties et complexes de l`homme, l`espace devrait pouvoir en rendre compte. I.3  L’homme unidimensionnel. Essai sur l’idéologie de la société industrielle avancée. Herbert Marcuse -1964. Etudié notamment dans les écoles de commerce et de management I.4  On Intelligence - Jeff Hawkins 2004. Version Fr : Intelligence - Edition Broché – 13 juin 2005.

I.5  En illustration, on ne va pas circonscrire l`activité de la lecture à la position “assis sur une chaise”, pendant que le cerveau humain en a préalablement fait un éventail de possibilités, ou l`assimile à la longue à l`inconfort. Comme on ne va pas sous-estimer la force de l`analogie, même dans un calcul inconscient, de l`être humain face à une architecture source de danger, d`inconfort non recherché, ou de déséquilibre).

23


I. 1. 1. 2. Comment ? Ascendance du processus de créativité sur la conception architectural

“Forests were the first temples of God and in forests men grasped their first idea of architecture.”

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

James C. Snyder, Introduction to Architecture

24

Les caractéristiques de la société de l’information dans laquelle nous évoluons imposent une reformulation de la créativité comme moteur de la conception architectural. La créativité a connu une lente mutation, a l`époque helléniste le poète est considéré comme un individu exceptionnel, choisit par les dieux pour exprimer les idées créatives qu’il a reçues. Longtemps mystifiée, l’inspiration était associée à un état non rationnel d’euphorie quasi maniaque. Un nouvel éclairage apparaît avec Aristote qui avança l’idée selon laquelle l’inspiration prenait ses sources dans l’enchaînement de ses associations mentales, mais la formule « association des idées » fut utilisée pour la première fois par John Locke, dans son Essai sur l’entendement humain en 1690, plutôt que dans des interventions divines. Cette première approche philosophique renseigne déjà sur le processus rationnalisé plus tard par les scientifiques. Herbert Simon, dès les années soixante, considère en psychologie cognitive, le processus de conception comme un mécanisme de résolution de problème. Cependant, la préhension du processus de conception s’est enrichie, et la prise en compte des caractéristiques du processus de conception architecturale, notamment dans sa dimension créative, nous permet d`approfondir l`étude de ce dit processus au-delà de son caractère mécanique spéculatif. Dans une démarche plus actuelle axée sur l`étude de l`intelligence humaine, Jeff Hawkins, dans le livre On Intelligence cité préalablementI.4, définit la créativité tout simplement par la capacité à faire des prédictions par analogie, quelque chose qui se produirait partout dans le cerveau et que nous faisons continuellement. Cette démarche exploratoire de la créativité, encore à l`état hypothétique, est à prendre en considération dans notre propos sur 3 niveaux : Au niveau de la gestation de l`idée, au niveau de son élaboration et au niveau de sa pratique. Au niveau de la gestation de l`idée : Le système de contraintes, d`enjeux, et de principes projetés sur papier aboutissent à une ou des solutions. La gestion consciente et inconsciente de ces solutions aboutie à la réponse la plus proche du dessein générique fait de cette conception. [fig - I.1 ]


La réponse la plus précise prends la forme d`un concept source qui intègre toutes les sous-réponses. Le processus inverse, plus risqué, peut tout autant aboutir à une ou des réponses, à condition que dans son application nous retrouvons tous les aspects du projet et que ceux ci aient raison de converger vers cette idée source. A échelle infiniment réduite, prenons l`exemple de la brosse à dent : Une brosse au dessein évident et à usage précis , conçue dans un contexte en crise sur la base de la souplesse pour une catégorie de gencives capricieuses. Si nous questionnons n`importe quelle composante, de la forme du manche au nombre et matières du brin en passant par le col les unissant, la réponse devrait nous mener au mot clef : Souplesse. Maintenant si nous reproduisons le système de sa conception à travers ces questionnements, par un embranchement certain, nous croisons les volontés de respect environnemental, de fonction d`hygiène buccale évidente, d`esthétique approprié à une salle de bain dans un genre soucieux de la nature de sa gencive, de matériaux résistant à une forte humidité … Le tout, convergeant vers une brosse à dent-souple- ! Elle pourrait tout autant prendre le parti “créatif” d`un monstre vert gluant. Qui serait pour certains une ultime faute de gout. Si dans le système intégrant parfaitement tous les paramètres cités nous retrouverons à la fin un monstre vert gluant, c`est quand même une chouette brosse à dent, peut être pour petits et grands enfants.

[fig - I.0 ]  S c h é m a de la démarche de conception propose par G. Best dans Design Methods in Architecture G. Broadbent – 1969 – Page 157. La situation à gauche se transforme en réalisation à droite en passant par l`interprétation au centre. Cette interprétation, ou gestion des paramètres de la situation, est présentée sous forme de structuration de l`information par `réduction`.

25


de la problématique CHAPITRE I : Autour

Au niveau de son élaboration : La notion de `CRITICAL POINTS FOR CHANGE` proposée par Parthenios Panagiotis, architecte et assistant professeur à l`université d`Harvard est notable à ce niveau. Cette notion fait allusion aux moments particuliers durant lesquels l’architecte est soudain capable de percevoir une dimension jusqu’à alors invisible de son objet en cours de conception, et ainsi lui permettre de prendre une décision de modification, de prolongement ou de remise en question. Les résultats de Parthenios de l`étude sur les outils d’assistance conceptuelle, auprès de 242 architectes, montrent l`exploration de la majorité des concepteurs de trois idées maîtresses avant de choisir une hypothèse pour prolonger leur conception. Ce nombre dépassé, ils ressentent le besoin d’opérer des retours en arrière, de revisiter les positions initiales, ou de chercher de nouvelles affiliations en dehors de leur champ de travail habituel. La matérialisation au long d`un processus à travers la rédaction, la schématisation et tout autre mode de retranscription verbale ou imagée du processus de conception dont nous avons parlé préalablement permet entre autres une meilleure gestion des points critiques et incohérences rencontrées. Au niveau de sa pratique : En prenant en considération la créativité de l`usager de l`espace. On peut relativement prédire certaines appréhensions et multiples pratiques et utilisations. Il faut reconsidérer l`impact de l`architecture sur le conditionnement de l`homme à travers le discours analogique qu`elle tient (Inconscient et Conscient). [...] Même si vous n’avez jamais été dans ces lieux auparavant, votre cerveau prédit qu’il doit y avoir un endroit, quelque part dans le restaurant, équipé d’un lavabo prévu pour le lavage des mains. Comment le sait-il? Parce que les autres restaurants dans lesquels vous êtes allé ont des toilettes et que, par analogie, cela doit aussi être le cas de celui-ci. De plus, vous savez où regarder et ce que vous cherchez. Vous prédisez qu’il doit y I.6  On

Intelligence - 2004 - Page 215 dans sa réponse à la question `Qu`est ce que la creativité ?`

avoir une porte ou une enseigne avec un pictogramme dessus évoquant un homme ou une femme. Vous prédisez qu’elle doit se trouver à l’arrière de la salle, vers le bar ou dans un couloir, mais généralement hors de la vue des convives. Là encore, vous n’avez jamais été dans ce restaurant, mais par analogie avec d’autres établissements, vous êtes capable de trouver ce que vous cherchez. Vous ne regardez pas autour de vous au hasard. Vous recherchez les patterns qui vous permettront de trouver rapidement les toilettes. Ce type de comportement est un acte créatif: il prédit le futur par analogie avec le passé. Ce n’est normalement pas sous cette forme que nous I.4 imaginons la créativité, mais c’en est un petit peu.

26


I. 1. 1. 3. Pour quelles finalités ? Dessein dune `architecture multidimensionnelle du XXIe

“To provide meaningful architecture is not to parody history but to articulate it” Daniel Libeskind Dessein contraint entre un exercice de style et un exercice de sens La construction est née des besoins humains et s`accorde à répondre de mieux au mieux à un certain nombre de contraintes qui lui sont inférées. Des contraintes est nait le sens, mais que devient-il après ? Une critique des pensées dominantes dans l`histoire ont éclairé sur le caractère multidimensionnel de l`architecture. En somme, il est difficile de rompre complètement avec la tradition architecturale, dans la mesure où c`est précisément cette tradition qui structure le foncement de la vision architecturale. De cette tradition découle l`essence de la culture, du mode de vie et de mouvance des peuples. Comme il est nécessaire de prendre compte de la critique formaliste contemporaine, des positions rationnelles, et du modernisme fonctionnel qui (chez Mies Van Der Rho ou Michael Hays par exemple) autonomise l`architecture d`une part des forces externes (sociales, économiques, politiques et personnelles) exercées sur elle, et d`autre part d`une forme architecturale purement esthétique ou aux origines techniques, pour enfin distinguer le but de l`architecture en question tel qu`il est définit pour elle-même. Le besoin de couverture dans un glissement d`époque se transforme en exercice de style qui se veut avoir du sens non seulement pour le contexte humain, mais aussi pour lui-même. L`homme pense, l`homme créateur pense encore plus. Il pense optimisation, éthique, phénoménologie, mais surtout à donner du sens. L`architecture comme toutes les disciplines n`est pas à l`abri du penseur. L`intellectualisation de l`espace a par exemple mené dans une quête de vérité constructive, encore d`actualité. Mais là encore, les courants s`entrecroisent ou se suivent dans l`histoire sans jamais réellement s`accorder. La vérité architecturale romantique de l`architecte John RuskinI.5, basée sur le bon sens et la transparence dans l`emploi d`ornements ou de materiaux, se transforme en vérification constructive chez Paul ChemetovI.6. Pour l`architecte parisien, la vérité serait pérennité ou le critère de vérification constructive joue alors comme une sorte de contrôle a posteriori, où « la tenue dans le temps », accrédite, pour finir, la qualité des choix techniques initiaux. I.7  Les sept lampes de l’architecture - La lampe de vérité 1849 - Broché – 5 novembre 2008 - John Ruskin (Auteur), Traduction par George Elwall. I.8  Virginie Picon-Lefebvre Cyrille Simonnet - Les architectes et la construction - Entretiens - Éditions Parenthèses - 2014.

27


«[...] « les conceptions les mieux raisonnées » peuvent produire « des œuvres repoussantes ». Mais en architecture la beauté ne peut pas être arbitraire, ni susceptible de « jugement d’instinct » comme en musique ou en poésie. Pour découvrir les beautés d’une architecture, « il nous faut avoir recours à notre faculté de raisonner. Nous cherchons [alors]   à analyser toutes les parties de l’œuvre qui nous charme » Viollet-le-DucI.8

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

Décontextualisées, les deux positions représentent tout de meme un enseignement très important dans la dualité technique-apport sensoriel -sens relatives non seulement à une époque donnée mais aussi à un contexte spatiale, a une volonté et encore une fois au sens. La libération des modernistes par l`affranchissement des pièces de leurs atmosphères pesantes à l`aide du verre et de la lumière est notable, mais les valeurs érigées se limitent à un langage nu impossible à adapter à toutes les sphères politiques et socio-cultureles. Ce simple geste peut être une terrible erreur comme il peut découler d`une provocation préméditée ou d`une intention éducative. Ce ne sont que des exemples. Un autre discours prédominants sur le dessein puise dans le rationalisme. Ses principes intellectuels tirent leur origine de la théorie architecturale du temps de Vitruve, qui avait déjà établi dans son ouvrage De architectura que l’architecture est une science qui peut être appréhendée rationnellement. Les traités architecturaux de la Renaissance reprennent cette formulation, tandis que la théorie artistique progressiste du XVIIIe siècle oppose la beauté baroque de l’illusion (trompe-l’œil, anamorphose…) à la beauté classique de la Vérité et de la Raison. Le rationalisme du XXe siècle dérive d’une pensée partagée considérant que les problèmes les plus variés posés par le monde réel pouvaient être résolus par la Raison. La vérité est double « ... Il y a deux façons nécessaires d’être vrai. Il faut être vrai selon le programme, vrai selon les procédés de construction. »I.7, Les édifices doivent faire preuve de lisibilité complète et la dimension artistique de l`architecture est reléguée au rang de la légitimité.

I.9  Rationalisme (ARCHITECTURE) - Jean-Louis AVRIL - http://www.universalis-edu.

com/

28

I.10  Architecture in the Age of Reason, éd. Harvard College, 1955 - L'Architecture au siècle des Lumières, traduction d`O. Bernier, Julliard, Paris, 1963) - Emil Kaufman


Dessein de messager, au service de qui ? Autrefois, et pendant longtemps l’architecture avait pour mission de représenter la puissance, la magnificence, l’autorité du roi et de la présence divine. L`architecture a servi au conditionnement des esprits comme il a été expliqué dans la partie `Pour qui construisons-nous`. L’expression d`une puissance d`un pouvoir, ou d`un dictat quelconque passait imparablement par la construction d`un édifice dont la monumentalité ne peut qu`asservir les peuples. Si elle sert les diktats, elle en a aussi fait les frais. Par exemple, au dixhuitième siècle l’Académie française séparait la grande architecture de la petite, et les auteurs s`affairaient à classer les architectures en catégories, de la noble à la médiocre, de la grotesque à la sublime. Nous vivons cette situation, pourtant étrange désormais, où le diktat du parchemin a fait place aux réseaux sociaux, renseignés et résignés à écouter un discours narré par la pierre, maintenant l`acier. Au début XXe siècle, au moment où les architectes endossaient les pensées sociales et où ils étaient à même de répondre aux attentes citoyennes, de faire de l’architecture ils proposaient l’alternative moderniste. L’écart entre vie quotidienne et vie intellectuelle se creuse depuis et se complexifie avec les stratifications sociales émergeantes et la démocratisation de l`information. « L’art du peuple pour le peuple » William Morris, artiste moderne engagé. Artnouveau Ce tournant greffe encore deux nouveaux desseins sur la liste, l`architecture se doit aujourd`hui de revêtir une cape participative et d`être à même de ne pas se contredire entre discours et exécution.

29


de la problématique CHAPITRE I : Autour

Quête terminologique Le soucis d`avoir une vision holistique de la discipline veut diminuer d`éventuelles tournures catastrophiques. En effet, vouloir restreindre l`architecture a un seul facteur, dans l`urgence d`une crise, fait planer le risque de reproduire les scenarios précédents où elle a dû servir une cause ou un but unique. Une démarche unidimensionnelle peut aussi nourrir la dictature d`une tendance et en faire un moyen ou pire révéler des complications exponentiellement plus dangereuses dans un contexte évolutionnaire (Crises identitaires, rejets des masses, troubles comportementaux, économies déviantes, inconforts, constructions gadgets, paysages urbains détériorées …). Au pluriel le mot desseins prends la forme d`un système de pensées en vue de parvenir à l’accomplissement, à la réalisation de quelque choseI.8. La recherche du terme générique qui ferait état de ce système a mené à une réel quête terminologique : Cohérence architecturale, qualité, justesse de l`architecture, vérité, architecture légitime, concordance, honnêteté, réussite, respect, conscience, optimisation. La pluralité de postures qui sont affiliées dans la pensée architecturale a failli ramener à l`utilisation du mot dessein lui-même. Cette possibilité écartée pour l`équivoque et la grandeur qu`il contient, le propos a manqué aussi se résumer au seul attribut durable. Toute conception qui a ce caractère requiert d’admettre le monde dans son irréductible complexité. Elle s’attache à prendre en considération tous ses aspects : culturel, économique, social et environnemental dans leur interdépendance intégrale. Pourtant, la durabilité, même prise dans son sens le plus élargi, n`assoit pas les principes fondateurs non négociables d`une vision de l`architecture et ne s`intéresse que très peu à l`architectonique de ses détails, la participation active de ses pratiquants ou la pratique sensorielle des espaces et moins encore au message qu`elle peut véhiculer. De plus, le sens commun donné à la durabilité fait essentiellement allusion à sa réponse à la crise environnementale en évincant les autres enjeux, mal-jugés en vue de l`urgence actuelle. La durabilité en tant que dessein actuel urgent est inéluctable, mais à lui doit se mêler la réponse qui joindrait toutes les dimensions de l`architecture. Une vision générique qui intègre au mieux ses enjeux à son message, et qui résume tous ses aspects. Une architecture faite du sens et qui en génère. Un système basé sur l`homme, en phase avec ses contextes spatiaux-temporel et sociauxéconomiques, intégrant forme et fonction, usages et appréhensions spatiales, qualité et perceptions. Un système intégré dans une dynamique participative, porteur d`un message originel rapporté le plus véridiquement possible à travers toutes ses composantes. I.11  Le site du Centre Français National des Ressources Textuelles et Lexicales. www.cnrtl.fr/

30


L`objet s`inscrit plus dans la prise en considération simultanée d`un multiparamétrage dans le but de se rapprocher au mieux de la combinaison la plus adaptée à une exécution correcte, que dans l`ambition utopique d`une réponse multidimensionnelle gagnante sur tous les fronts. Suite à cette recherche terminologique, le terme le plus proche d`un dessein holistique de l`architecture se révèle être le mot intègre, sans son aspect rigide et doctrinal. Dans cette première définition, une architecture qui tente d`intégrer toutes ses dimensions et d`en rendre compte le plus correctement possible. État de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement : L’intégrité du territoire, d’une œuvre. Qualité de quelqu’un, de son comportement, d’une institution qui est intègre, honnête : L’intégrité d’un juge. I.9 Dans une hybridation des courants et des pensées, une architecture intègre peut être une architecture principalement sensée et aboutie suite à un processus de conception transparent et ouvert. Une architecture libérée de tout ordre et grandes causes morales ou ambitions héroïques mais foncièrement liée à un respect de l`homme et de son environnement. Une architecture cohérente, qui répond au mieux au croisement de son parti pris et de son paramétrage. Une architecture qui ne ment pas sur ses intentions, et tente plus de découler d`un tout que de l`assemblage de morceaux de volontés.

I.12  www.larousse.fr

31


I. 1. 2. Volontés d`un aménagement durable I. 1. 2. 1. Synthèse du développement durable et de ses enjeux

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

I.14  Le Rapport Brundtland, officiellement intitulé Notre avenir à tous (Our Common Future), est une publication rédigée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations unies, présidée par la Norvégienne Gro Harlem Brundtland. Utilisé comme base au Sommet de la Terre de 1992, le rapport utilise pour la première fois l’expression de « sustainable development », traduit en français par « développement durable ». https://www.wikiwand.com

L’usage de l’expression « développement durable » s’est répandu avec la publication en 1987 du rapport BrundtlandI.5, qui définit ainsi le développement durable : « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. »I.6. En 1992, à Rio de Janeiro au Brésil, les participants à la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement durable consacraient cette notion en lançant un message clair destiné à tous les gouvernements : il est urgent de concilier le développement économique et social et la protection de l’environnement. Le développement durable est une avenue incontournable pour assurer le bien-être des communautés humaines et la préservation des écosystèmes qui entretiennent la vie. Deux concepts sont inhérents à cette notion : Le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, Ce qui engendre des dispositions imparables pour une sauvegarde des denrées terrestres, notamment alimentaires. La notion de temps et l’idée de limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. Ainsi, les objectifs du développement économique et social sont définis en fonction de la durée, et ce dans tous les pays – développés ou en développement, à économie de marché ou à économie planifiée. Les interprétations pourront varier d’un pays à l’autre, mais elles devront comporter certains éléments communs et s’accorder sur la notion fondamentale de développement durable et sur un cadre stratégique permettant d’y parvenir.

I. 1. 2. 2. Durabilité en application à l`architecture Une société se définit, entre autres mais principalement, à travers sa construction. L’architecture doit concilier plus que jamais les aspirations des individus et les contraintes collectives dans une pratique qui prends aussi en compte l’intérêt des générations futures. La construction du XXIe siècle ne peut plus ignorer tout à la fois les limites physiques de la planète, les exigences sociales des populations urbaines croissantes, leurs attentes de sécurité et de confort, l’importance du bâti dans la culture, les contraintes fortes de l’environnement et de l’économie. I.13  Rapport Brundtland - Notre avenir à tous - 1987

32


Pour y parvenir, tous les acteurs de la société doivent travailler simultanément : les architectes, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile. Aujourd’hui, chaque architecte est convaincu de l’impérieuse nécessité d’adopter une démarche de développement durable dans sa vie de citoyen comme dans son exercice professionnel. Même si cette formulation galvaudée recouvre encore de multiples interprétations. L’architecture durable en définitif est un mode de conception et de réalisation ayant pour préoccupation de concevoir une architecture respectueuse de l’environnement et de l’écologie. Il existe de multiples facettes de l’architecture écologique, certaines s’intéressant surtout à la technologie, la gestion, ou d’autres privilégient la santé de l’homme, ou encore d’autres, plaçant le respect de la nature au centre de leurs préoccupations, en prenant une dimension éthique parfois moralisatrice. Le caractère durable se matérialise à différents niveaux du projet : Au niveau formel et structurel dans le choix des matériaux, naturels et respectueux de la santé de l’homme, de la forme générée dépendamment de son rendement énergétique, de l`emplacement et de la typologie d`ouvertures, de l`orientation générale du bâtiment. Au niveau fonctionnel, dans la disposition des pièces pour favoriser les économies d’énergie en réduisant les besoins énergétique, dans le cadre de vie et le degré de confort offert ensuite à l`homme, dans l`articulation conditionné du programme, dans le traitement de la communication et de la circulation. Au niveau technique, dans le choix des méthodes d’apports énergétiques et de la gestion de l`isolation, de l`évacuation, de l`optimisation, et des fondations. De nouvelles politiques émergent continuellement en se fixant de nouvelles limites. Mais le développement durable ne peut se réduire à une simple question d’arbitrage technique ni même à un pur débat de normes. Il s’agit bien d’un enjeu de société associé à une ambition culturelle qui vise à créer les conditions de vie les plus harmonieuses. Il implique donc une démarche de progrès continu, fondée sur les retours d’expérience, l’échange entre toutes les parties prenantes et nourrie par l’innovation et la créativité. Ces considérations le hissent en priorité dans la problématique traitée, et sera partie intégrante de la grille de lecture nous permettant d`y répondre.

33


I. 1. 3. Intégrité, notion. I. 1. 3. 1. Démontage de la notion d`intégrité en application à l`architecture

“La partie garde toujours en elle quelque chose de la nature du tout.” Léonard De Vinci La notion d`intégrité, est une vision relativement holistique et générique de l`architecture. Elle peut intervenir à la fois comme un outil d`analyse et de conception nous aidant à traduire l`intention de rationaliser la fabrication de l`espace. Mais elle doit également se préoccuper, dans l`exercice de l`aménagement, de l`expérience sensible et de l`intégration participative des pratiquants de ces espaces dans une visée d`amélioration ciblée continue et de production architecturale sensée.

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

L`intégrité architecturale pourrait finalement être le respect au plus près d`un paramétrage donné à chaque projet. L`idéal serait qu`il en découle une essence, un génome intangible, où chaque mouvement de particule de la construction porte un sens propre intégré au sens commun de son ensemble. L`application de l`intégrité architecturale se fait au niveau de la démarche, du processus de conception , du dialogue entretenu par le batiment et de la réponse donnée aux multi-dimensions (matériels et immatérielles).

34

Dimensions Il est question d`intégrité spatio-temporelle, relative à sa géolocalisation, son contexte sociaux-économique, la qualité des usages sa projection future, son cout et son environnement. D`intégrité esthétique aux caractéristiques formelles, structurelles, de qualité d`ambiances et d`architectoniques et d`intégrité conceptuelle, précisément de perspicacité conceptuelle, de programmation, de fonction et de degré d`intérêt écologique, sensoriel et analogique. Une fenêtre par exemple peut prendre le parti de ne pas s`ouvrir et de se contenter de sa fonction d`ouverture visuelle. Ce simple choix est porteur de sens esthétique, pratique, éthique et fonctionnel. Ce choix serait en intégrité avec une, plusieurs ou toutes les dimensions. L`essentiel est qu`il ne contredise pas l`essence du projet et la priorité qu`on s`est fixé. L`intégrité d`une conception entière, dans toute sa complexité, revient au même.


Dialogue : Nature et forme des messages : La considération simultanée de la nature rationnelle de la pensée humaine et de la force des analogies inconscientes, instaurent un dialogue instantané entre l`usager et l`espace. Dans une échelle large, si la forme d`un bâtiment rend compte ou pas de sa fonction relève d`un choix essentiel à la traduction de l`intention du projet, que ce soit graphiquement, littéralement, sous-entendu, ou dans le détail de son aménagement extérieure par exemple. Dans une échelle rapprochée, l`attention doit être portée sur les quiproquos entre ce qu`un espace entend comme usages et ce qu`il en raconte. Dans l`imaginaire commun, il est par exemple relativement possible de prédire le gout et la texture d`un fruit en utilisant nos sens. Prenons une clémentine à la peau rugueuse et terne et aux quartiers décollés, elle prédit un fruit sec qui a moins de chance d`appeler à la dégustation. L`application de ces subtilités peut être une façon de faire parler l`espace, à travers son revêtement, son agencement, son détail. Une fenêtre qui peine à s`ouvrir, fait déchanter un enfant à la curiosité kamikaze. Un couloir étroit pousse à s`en défaire ou s`y cacher. Ainsi, la difficulté de ce type de raccourcis, en prenant en considération l`évolution, est l`application sur le long terme. La neutralité des messages serait rationnellement de mise dans la forme la plus constante et apparente du projet (notamment au niveau urbain), tandis que son détail et ce qui tend à l`éphémère ou le changement peut s`étendre dans le dialogue métaphorique, voir l`éducation spatiale. Le caractère participatif : Au-delà de la recherche près-projet, contextualisation socio-culturelle, géopolitique. Un édifice qui peut communiquer avec ses pratiquants, et prendre en compte leur ressenti. Dans sa forme la plus simple, on peut juste, comme ce qui se fait dans certains musées, imaginer l`intégration d`une ou des plateformes (livre d`or, impressions) qui rendent comptes de l`objet du projet et s`ouvrent aux recommandations et intuitions des pratiquants de l`espace. Il n`est pas question de révéler les secrets de construction, ou de s`étaler en justifications théoriques et techniques, ni d`imprimer les critiques de sites spécialisés. L`idée serait dans un premier temps de proposer de guider le regard vers certaines subtilités du projet, et de présenter son contexte. Certains diront qu`une œuvre doit rester libre de tout argumentaire, ou qu`ils préfèreraient avoir leur expérience propre et s`estiment consommateurs de l`espace libre de toute théorisation abracadabrante. La pratique de ce dialogue n`est pas imposée, et se fait dans le langage le plus courant. Dans un second temps, l`intégration du peuple, crée une conscience commune et le rapproche du sens. Ses impressions à vif au long de sa pratiques, aident à une préhension plus large des usages et de la divergence des avis.

35


I. 1. 3. 2. L`intégrité comme outil de lecture et de conception : Principes et niveaux

“A house can have integrity, just like a person,’ said Roark, ‘and just as seldom.” Ayn Rand, The Fountainhead

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

L`application de l`intégrité architecturale se fait au niveau de la démarche, du processus de conception et de la réponse donnée aux multi-dimensions (Matérielles et immatérielles). On peut poser 4 niveaux de lecture, n`intégrant aucune hiérarchie ni jugement de valeur (Niveau utopique non considéré) :

36

Niveau utopique : Une architecture issue d`un processus de conception intègre, qui réponde justement à tous les principes émis. Niveau C (1-2-3-4 %) : Une architecture issue d`un processus de conception intègre, de forme générée suite à un paramétrage connecté, qui rende relativement compte de toutes les dimensions (Pourcentage de priorités et de contraintes relatives à l`intention générique) et intègre un dialogue analogique. Niveau S (1-2-3 %) : Une architecture issue d`un processus de conception intègre, de forme générée suite à un paramétrage connecté, qui rende relativement compte de toutes les dimensions (Pourcentage de priorités et de contraintes relatives à l`intention générique). Niveau K (2-3-4 %): Une architecture issue d`un processus de conception annexe (De recomposition, imagé, par analogie générale ….), qui rende relativement compte de toutes les dimensions (Pourcentage de priorités et de contraintes relatives à l`intention générique) et intègre un dialogue analogique. Niveau Q (2-3 %) : Une architecture issue d`un processus de conception annexe (De recomposition, imagé, par analogie générale ….), qui rende relativement compte de toutes les dimensions (Pourcentage de priorités et de contraintes relatives à l`intention générique). Cette notion a permis la mise en place d`un outil de lecture. Il se présente sous forme de grille d`évaluation orthogonale reprenant les dimensions retenues. Les même éléments se retrouvent à l`horizontale et à la verticale de manière à assurer un croisement entre et inter-éléments du projet. Les éléments sont hiérarchisés à la diagonale par degré d`interaction. En partant du contexte et du site, impératif indéniable à chaque aménagement nous arrivons au dialogue, englobant tous les corps du projet. Ici, une case durabilité, relatifve à la problématique posée a été ajouté. La grille reste ouverte et adaptable a toutes les typologies de projets. Ainsi peuvent être additionnées les cases `cout de la construction`, `détails techniques`, `confort` …


37


de la problématique CHAPITRE I : Autour

38

Dans les niveaux d`intégrité sont pris en compte les principes suivants : 1 - L`utilisation du processus de conception intègre 2 - L`intégrité de la démarche par rapport à l`intention générique, l`idée injectée. 3 - La réponse de chaque dimension à son dessein propre (intégrité fonctionnelle propre, intégrité durable propre …) - La pertinence de la réponse de chaque dimension à sa famille de dimension matérielle ou immatérielle (Exemple : Intégrité de la lumière par rapport à la forme, intégrité de la forme par rapport à la structure, et par rapport à toute l`existence physique du projet. – Intégrité des communications visuelles a la fonction, intégrité de la fonction aux enjeux sociaux-économiques.) - L`intégrité de chaque dimension par rapport à l`intention générique, l`idée injectée. 4 - L`intégrité du dialogue analogique du projet par rapport à l`intention générique dans sa présence urbaine. - L`intégrité du dialogue analogique du projet par rapport à l`intention générique dans chacune de ses dimensions.

L’intérêt s’est déplacé de l’œuvre faite vers la manière de la faire. L`architecture dite intègre, propose surtout une vision générique de l`exercice de l`architecture dans une dynamique processuelle de conception. Le but de ce processus quelque soit son système est de générer une vision globale cohérente du projet ou d`en engendrer même la morphogenèse. Un système est proposé : (faisant suite au chapitre sur la créativité et la conception architectural)


39


I. 1. 3. 3. Limites de l`intégrité

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

La lenteur en architecture : Le facteur temps dans le système actuel est un élément cristallisant. La mise en pratique de tels procédés demande de la recherche, une phase de conception relativement longue, et un suivie particulièrement rigoureux. La recherche ne se fait pas vendeuse, et l`investissement détourne le dessein. La pluralité des acteurs et la place de la subjectivité :Théorie dépassée, la pratique de l`architecture ne se fait pas/plus en solitaire. Un projet, n’est que rarement le fruit d`une main unique. La difficulté de la discipline engendre des ressources humaines conséquentes. Ce qui en plus d`être une évidence est une plus-value. Le travail d`équipe donne une vision plus élargie et fait participer les acteurs concernés souvent plus spécialisés. Les expériences mêlés font aussi les frais d`une subjectivité unanime. La volonté du dessein intègre d`une architecture issue d`une vision unique et donnant l`impression dans sa moindre pratique d`être réalisée par une seule personne relève d`une dynamique très complexe. Paysagiste, architecte, ingénieur, architecte d`intérieure, décorateur et entrepreneur devraient s`assurer une coordination en osmose de la conception au choix des appliques ce qui, pour les projets d`ampleur, s`apparente encore à l`utopie. L`architecte, un être humain. - L`appréhension d`absolument toutes les dimensions de la discipline est humainement impensable. Seul l`intégrité dans son processus peut être considérée aboutie. - Place de l`inconscient et de l`expression artistique. On ne peut pas tacler constamment les architectes, dès qu`une expression personnelle transparait dans le projet. Un architecte peut se faire plaisir, durant le processus de conception, des volontés formelles apparaissent sous forme d`ambiances, d`images, de détails, à l’apparence parfois peu conventionnelle, et souvent sans aucune portée rationnelle. Un architecte peut se faire plaisir, peut-être pas au détriment de ces enjeux et volontés prioritaires, mais si l`impasse est faite à moindre cout. Soit. Tout ne peut pas être consentie et constamment expliqué. Quand le sens général est donné, l`inconscient peut démêler le reste. Le risque d`intégrisme : Tomber dans un intégrisme spatial, serait un comble architectural. Une volonté extrémiste d`application d`une intention aux niveaux les plus improbables du projet peut donner lieu à des applications anecdotiques ou des aménagements impraticable. La considération d`une vérité ultime ou d`une solution unique, ferme la créativité et les portes de l`exploration, l`idée n`est pas de replonger dans un ordonnancement ancestral, ou une approche psycho-rigide.

40


[fig - I.1 ]  J a c q u e s Famery | PARIS | 1972

41


I. 1.

CONCLUSION

Durable

Intègre et

Pour la considération simultanée et cohérente de toutes ses dimensions, à travers un paramétrage intégrant son intention, sa forme, sa fonction, son contexte, ses contraintes, son discours, sa technique et son processus de conception.

En

réponse à l`urgence environnementale et a la volonté de remettre l`homme et son environnement au centre de la réflexion.

43


?

En quoi les

apports

recherche

de la

biologique

peuvent contribuer

d`un projet d`aménagement intègre et

I.2

I

1

2

à l`élaboration

durable

?

3

C

I. 2.

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

Quoi ? Architecture et Biologie

44

Dans sa quête stylistique, l`évolution de l`architecture puise dans tous les domaines de la recherche. Dans cette marre de possibilités et de disciplines, une piste au caractère universel semble intéressante, nous lui donnerons le titre générique de `Nature`, précisée dans le champ de `la recherche biologique`. Nous parlons souvent de physique, structure inhérente à un projet. De techniques de construction. De calculs de portées et de géométrie des formes. De chimie des matériaux. D`anthropologie des territoires. De philosophie de l`espace […] Et si nous mettions la biologie au centre des conversations en matière d`architecture ? Décomposer la seconde partie de la problématique construit un parallélisme architecture/biologie à travers les définitions les relations entretenues, les concepts clefs et les courants dérivés.


I. 2. a. Destins croisés de l`architecture et de la biologie I. 2. 1. 1. La dichotomie Nature/Culture

Quels échos vous reviennent immédiatement en lisant `Architecture et Biologie ? MYSTIQUES

NATURE CULTURE

IDÉOLOGIQUES

La seconde partie de la problématique fait appel aux échos inconscients que produit l`affiliation des mots biologie et architecture. A cette question, la réponse la plus récurrente est forcément le mot nature. Il convient de préciser au préalable la définition entendue du mot “nature” : « Ensemble de la réalité matérielle considérée comme indépendante de l’activité et de l’histoire humaines. » I.1 Ici domine l’idée de nature originelle, séparée de l’homme et de son geste. L’histoire de l`architectureI.2 démontre que l’idée de nature évolue en prenant des acceptations différentes. Romantique et engagée chez John Ruskin, onirique dans l’Art Nouveau d`Antonio Gaudi, , expressionniste dans le Mouvement Arts and Crafts, organique chez Frank Llyod Wright, ordonnée et bioclimatique chez les Modernes, déjà environnementale chez Alvar Aalto ou Bruce Goff, et du plus récent et nous importe le plus : technologique chez Frei Otto et Richard Buckminster FullerI.8. La nature revêt des dimensions complexes, mais comporte surtout dans sa définition une position inconfortable qui s`oppose au mot culture.

I.17  L ` a r c h i t e c t e Francais Philipe Madec dans un Colloque sur Le sens de la nature dans l’œuvre architecturale soutient que : « Longtemps, l’imitation de la Nature a été le moteur du projet architectural, tant dans son aspect humain (anthropomorphisme des modénatures, symétrie des plans, compositions tripartites de la verticale, etc.) que tellurique (pyramide, architecture grotesque, etc.) ou végétal (décor, conception des colonnes, motif, etc.) »

Or notre sujet ici se concentre justement exclusivement sur l`étude de la nature, (La Biologie) donc la culture de la nature.

I.15  Le site du Centre Français National des Ressources Textuelles et Lexicales. www.cnrtl.fr/ I.16  Philip Madec – Le sens de la nature dans l`oeuvre architecturale - Colloque Philosophie &

Architecture Clermont-Ferrand, avril 2001

45


I. 2. 1. 2. Portraits parallèles de l`étude de la nature et de l`architecture. La biologie, étude donc de la nature, s`avère à travers l`histoire ponctuellement présente dans la pensée architecturale avant même l`établissement de la biologie en tant que discipline.

BIOLOGIE ETUDE DE LA NATURE DOMAINE d`INTERVENTION

A plus de 350 000 espèces végétales s’ajoutent plus d’un million d’espèces animales. Le champ de la biologie englobe toutes les sciences consacrées à l’être vivant, y compris et surtout depuis la Biologie contemporaine, l’Homme : Description des formes externes et internes (morphologie, anatomie), leur développement (embryologie), analyse des fonctions et des comportements, établissement des classifications évolutives , examen des sociétés, leur rapport avec les milieux, leurs rapports entre elles ...

Œuvres du médecin Hippocrate Etudes sur la Nature d`Aristote

ORIGINE

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

L`histoire naturelle de Pline l`ancien est cité

46

Origine Etymologique

fin XVIIIe début XIXe

REVIREMENT

TECHNOLOGIQUE

URGENCE ECOLOGIQUE

« Biologie » (B, vie, et λ́ογος, science) qui désigne la science qui étudie la vie. Il est utilisé, pour la première fois en 1802 par Gottfried Reinhold Treviranus , dans l`ouvrage `Biologie ou Philosophie de la Nature vivante`. Les techniques de télécommunication et de simulations virtuelles, engendrent non seulement une nouvelle gestion des plateformes d`études, mais permettent maintenant d`intervenir et de transformer et de reproduire les éléments de la vie. Loin de la biologie listing de phénomènes vivants, l`ère est à l`appropriation et la modification des données collectées, il est maintenant question de Biotechnologie et de Transgénèse. À la suite des appels angoissés des authentiques défenseurs de la Nature et chercheurs fatalistes, des biologistes ont remis l’écologie au centre de l`attention scientifique, c’est-à-dire à l’analyse des rapports du vivant avec son milieu.

ANAL


Mais ne commence à se concrétiser qu`au 19eme siècle en faisant appel à l`outil de réflexion le plus puissant : L`analogie.

ARCHITETURE DISCIPLINE DE LA CONSTRUCTION Architecture, en latin `Architectura` est issu du grec et se décompose en deux racines : « chef, principe » et « tecton » qui veut dire « couvrir » et qui a donné « toicture » en ancien français, devenu « toiture »I.3. Etymologiquement l’architecture désigne donc l’art de clore et de couvrir des lieux. L’une des premières occurrences connues de ce mot, remonte au Ve siècle avant notre ère, l’historien grec Hérodote identifie le constructeur de l’aqueduc de Samos d`Architecton.

I.18  E n c y c l o p é d i e Universalis www. universalis.fr/

ORIGINE De

la

discipline

Préhistoire Origine Etymologique Antiquité

L`architecte Romain Vitruve Les dix livres d’architecture de Vitruve

dans de la

la théorie de l`architecte et théoricien renaissance Léon Alberti.

Anatomistes, architectes sculpteurs de la renaissance obnubilés par l`imitation de la nature Du XXe au XIe la recherche scientifique se mêle aux affaires spatiales plus que jamais auparavant et l`architecture accompagne la fatalité de l`évolution du genre humain. Le dessin prend sa dimension virtuelle et révolutionne la forme, et la technicité puise maintenant dans tous les domaines dans une poursuite du mieux. La position universelle actuelle tend à penser que les nouveaux enjeux auxquels fait face l`architecte de ce siècle sont d`ordre environnementale. Nous parlons depuis plus de 10 ans de pollution de l’air et de l’eau, de saturation des sols, de disparition d`espèces animales et végétales, de déforestation, désertification, fonte des glaciers, acidification des océans

LOGIE

REVIREMENT

TECHNOLOGIQUE

URGENCE ECOLOGIQUE

47


I. 2. 1. 3. L`analogie Biologique. Ces deux disciplines commencent à participer symbiotiquement à leurs évolutions respectives en utilisant donc l`analogie.

ARCHITETURE DISCIPLINE DE LA CONSTRUCTION

BIOLOGIE ETUDE DE LA NATURE

Outil

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

ANALOGIE

Etymologiquement, l`ana-logie (ana-logos) renvoie a la dynamique de retournement de sensI.4. Les cogniticiens y reconnaissent un raisonnement, un mouvement de la pensée, résumé par l`équation : A est à B ce que C est à D. Une formule d`apparence simple trompeuse qui permet de se déplacer des considérations les plus banales, aux spéculations les plus métaphysiques. L`analogie comme l`emploie Jean-Pierre ChupinI.5, est la forme de pensée la plus puissante à laquelle fait appel l`architecture. L`architecte chercheur démontre néanmoins que cet outil reste plus complexe et subtil qu`il n`y parait, lorsque certains rapprochement persistent d`autres ne résistent pas au risible.

Piège de l`analogie négative : Des analogies trop littérales et trop exacerbées, par exemple les plans de nouvelles villes au sud-soudan[fig - I.1 ] sans aucune argumentation outreformelle ont été très mal accueillis par la presse international, contrairement aux palmiers de Dubaï. Ou au plan de la ville de Brazilia[fig - I.2 ] qui eux se tenaient. Pas de chance, d`autres n`émergent qu`après longues analyses fouillées et souffrent de mutisme, certaines escortent docilement le projet a son exécution, d`autres s`accaparent l`édifice après son surgissement, contredisant parfois même ses intentions.

I.19  Encyclopédie Universalis www.universalis.fr/ I.20  Jean-Pierre Chupin - «Analogie et Théorie en architecture. De la vie, de la ville et de la

48

conception, même» - Edition Broché – 10 juin 2010.


[fig - I.2 ]  Plans de nouvelles villes au sud-soudan, très mal accueillis par la presse.

[fig - I.3 ]  Vue Satellite de la Ville de Brasilia. L`analogie de l`aigle en plein envole, risquée mais réussie

49


Niveaux de l`analogie biologique L’architecture, associée à la structure, aux matériaux et au bois, est aussi faite d’idées, de connaissances et d’emprunts les plus divers, mêlant des échelles, des concepts, des impératifs et des attentes parfois contradictoires, d`autres fois sources de tensions. Cette double dimension abstraite et concrète de l`architecture est largement déployée dans la biologie. Discipline en liaison, d’une part, avec les sciences physicochimiques (origine de la vie) et, d’autre part, avec les sciences humaines (pensée et conscience). L`analogie biologique s`applique sur ces deux niveaux, de la lecture et de l`exercice. Qu`elle soit proactive au projet ou rétroactive, parfois, dans ses théories, l`architecture serait redevable de cette forme de pensée, claire et naturelle, en apparence, dans les termes qu`elle entend rapprocher, mal comprise et complexe, en définitive, dans sa façon de relier des entités disjointes.

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

Un exemple dans la théorisation de l`architecture, l`étude de la Taxonomie (méthode de classement et de description des organismes vivants) a servi à l`architecte Jean-Nicolas-louis Durand à décrire, classer, et comparer les édifices[fig - I.3 ] dans ce qu`il appelle le mécanisme de la composition.

50

[fig - I.4 ]  P l a n c h e comparative d`églises gothiques et modernes Jean-Nicolas-louis Durand – Recueil et parallèle des édifices en tout genre, anciens et modernes, remarquables par leur beauté leur grandeur ou leur singularité - p: 8 - 1800


[fig - I.7 ]  P l a n c h e comparative de typologies d`édifices Jean-Nicolas-louis Durand – Recueil et parallèle des édifices en tout genre, anciens et modernes, remarquables par leur beauté leur grandeur ou leur singularité - - 1800

Les analogies visuelles ont servi par exemple à Peter EinsenmanI.6 dans ses premières explorations formelles assistées par ordinateur à faire Le biocentrum, en explorant les codes couleurs de l`ADN. Un bâtiment qui parle le même langage que ses usagers[fig - I.5 ].

I.21  Peter David Eisenman est un architecte et théoricien américain, né le 11 août 1932 à Newark. Il vit et travaille à New York.

[fig - I.5 ]  M a q u e t t e du Biocentrum - Disque dur et architecture «Archéologie du numérique» donne voix au digital. - http://www. delitfrancais.com/ [fig - I.6 ]  Manipulation des codes de la Spirale d`ADN pour l`esquisse du Biocentrum.

51


CHAPITRE I : Autour

de la problématique

I.22  Jean-Pierre Chupin - «Analogie et Théorie en architecture. De la vie, de la ville et de la conception, même» - Edition Broché – 10 juin 2010.

52

La position théorique sur l`affiliation biologie-architecture reste néanmoins boiteuse et controversée. En prenant toujours en référence l`œuvre de JeanPierre ChupinI.7, largement référencée en matière d`analogie biologique. Il est possible de faire le tour des positions et réalisations historiques à travers les travaux de 3 chercheurs : - La posture critique dans l`œuvre de Peter CollinsI.8, accuse ce type de pensée des maux de la modernité tout en présentant des références pionnières en matière d`inventaire des figures de l`analogie. Par cette démarche, il ne cherche pas à documenter l`intérêt des architectes pour les sciences de la vie mais à formuler un jugement sur l`impact de ces idées sur la théorie architecturale. Dans cette position rationnelle et prorévolutionnaires, il s`étonne que de toutes les possibilités seuls 4 ponts aient été érigés entre ces deux domaines : Les organes, le rapport forme fonction, l`environnement et la vitalité. Il conclut que les analogies détaillées sont dangereuses et les plus vagues sont finalement les plus acceptables sans sortir d`un cadre de généralités poétiques, ou pire dans une recherche de justification, dans un glissement de cause à argument de gain de cause. - Philipe Steadman fait dans la neutralité. Tout en reconnaissant les travaux de Collins, ne fait pas de l`Analogie biologique le bouc-émissaire de la critique de l`architecture moderne. A l`instar de ses prédécesseurs il oscille entre inventaire et critique, mais sans distinction aucune des 3 registres d`opération créative cognitive ou argumentative.

[fig - I.8 ]  L e théâtre Esplanade du quartier commercial à Singapour par DP Architects et Michael Wilford accueille une peau élaborée analogique à la plante Durian. www.news.asiaone. com

Il ne présente jamais sa définition du terme Analogie malgré ses arguments multiples, néglige toute opposition homologie/analogie. Son œuvre au programme imposantI.8 s`inscrit plus dans une démarche de périodisation historique des usages créatifs de la biologie, admettant que l`évolution est aussi un processus historique irréfutable.

I.23  Peter Collins - Les principes de l’architecture moderne et leurs transformations - 1965 I.24  Philipe Steadman - The Evolutionary of Design - 1979 I.25  Georges Hersey - Racines Biologiques de l`architecture - 1999


- Les travaux de l`historien de l`art George HerseyI.8, survalorisent la discipline en faisant de la biologie une clé universelle de toutes les analogies. La biologie, loin d`être source de métaphore est le fondement même d`une histoire des formes architecturales dans une démarche qui s`apparente à de la biohistoire. Au lieu de faire les frais d`interrogations et de critique, ici la biologie s`érige en dispositif de preuves scientifiques ou la comparaison visuelle joue un rôle prépondérant. Son hypothèse est largement illustrée par ce qu`il appelle Pulsion constructrice, que nous humains partageons avec certains animaux. Le programme de la thèse d`Hersay, s`apparentant plus à une encyclopédie ou un musée d`histoire naturel, fait converger deux hypothèses (L`une cognitive, l`autre métaphysique, mais confondues dans son œuvre) vers la considération de l`édifice comme une extension, une annexe du corps humain. Une sorte de phénotype étendu que nous aborderons en détail dans la suite de ce chapitre. Qu`il s`agisse d`adhérer, de s`opposer au phénomène ou de le propager à toutes constructions, les 3 approches, s`inscrivent principalement dans une démarche formaliste.

En fait, les architectes rationalistes français s`intéressaient beaucoup plus à l`idée que la forme suit la structure (qu`ils trouvaient intelligible sans devoir recourir à des analogies compliquées), de sorte qu`il est indubitable que Sullivan fut le premier à fonder entièrement une doctrine architecturale sur des analogies biologiques. Peter Collins, Biological Analogy (1959)


Le style est pour l`œuvre d`art, ce que le sang est pour le corps humain ; il le développe, le nourrit, lui donne la force, la santé, la durée ; et comme on dit : le sang humain, bien que chaque individu ait des qualités physiques et morales différentes, on doit dire : le style, quand il s`agit de cette puissance qui donne un corps et la vie aux œuvres d`art, bien que chacune de ces œuvres ait un caractère propre Eugene Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonne (1875)

54


[fig - I.9 ]  Restaurant « BanQ » situé dans une ancienne banque de Boston. http://www.cyberarchi.com/ [fig - I.10 ]  Belle cave avec du sable dans le Grand Canyon. www.shutterstock.com

55


I. 2. b. Moteurs d`évolution symbiotique

I. 2. 2. 1. L`architecture Muse de la Biologie ?

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

[fig - I.11 ]  S c h é m a de l`acide désoxyribonucléique (ADN)

Si on imagine sans grande difficulté que les architectes et concepteurs puissent s`inspirer de la biologie, on peut aussi se demander quelles sciences se soucient de reconnaitre ce qu`elles doivent à l`architecture, quand il s`agit de produire de nouvelles connaissances. Les cas de la cellule, des spirales d`ADN, ou dernièrement du glissement de principe de Tenségrité, constituent des exemples notoires en matière de concepts partagés entre biologie et architecture, qui permettent d`illustrer l`ampleur des transferts analogiques interdisciplinaires. - ADN et Escalier : J.P Chupin soutient que le schéma très connu de l`acide désoxyribonucléique (ADN), fait de deux spirales entrelacées est directement lié à l`imagination architecturale du scientifiqueI.11. Cet escalier hélicoïdale, construit par les chercheurs comme le ferait un maquettiste et renvoyant à la même fonction de communication sur deux échelles. L`influence des lieux que nous pratiquons et encore plus ceux où nous vivons sur le conditionnement de nos schémas de pensés temoigne de l`origine architecturale de l`interprétation de la structure ADN reste l`explication la plus plausible, n`en déplaise à ses découvreurs. [fig - I.13 ]  A gauche, les premiers clichés ayant permis la compréhension de la structure de l`ADN par Rosalind Franklin en 1949. En bas, l`escalier à double spirale du château Chambord, en vue intérieure et en élévation

[fig - I.12 ]  E s c a l i e r Helicoidale www. eestairs.fr

I.26  Jean-Pierre Chupin - «Analogie et Théorie en architecture. De la vie, de la ville et de la conception, même» - Edition Broché – 10 juin 2010. - P: 108

56


- Cellule : L`unité d`habitation, comme utilisée par les architectes Le Corbusier ou Frederick Kiesler est à l`urbanisme, ce que la cellule est à la biologie moderne. Le mot était utilisé en biologie pour la première fois par Robert Hooke dans un autre sens. Car ce que le savant cherchait à l`époque à décrire par le sens actuel du mot cellule et dont il ne trouvait pas le mot, était tantôt affilié à une petite prison, tantôt à l`alvéole d`une ruche. - Tenségrité : Le terme tensegrity, contraction de tensile integrity, a été inventé dans les années 50 par l’architecte américain Richard Buckminster Fuller, pour désigner une construction dont la stabilité est assurée par l’interaction des contraintes mécaniques exercées sur ses différentes parties. On peut ainsi qualifier un ensemble de barres reliées entre elles par des câbles, ou des dômes géodésiques, comme celui de la Biosphère de Montréal ou de la Géode de Paris. Mais c’est dans le domaine de la Biologie que la tenségrité trouve les applications les plus innovantes. L’un des premiers à s’y être intéressé, Donald Ingber, directeur d’un institut de biologie à l’université Harvard. Pour le chercheur américain, la cellule vivante se comporterait comme un système en tension-compression, interagissant avec son environnement physique. Ces forces mécaniques seraient «aussi importantes», pour le fonctionnement des tissus cellulaires, que les réactions biochimiques - expressions de gènes, synthèse de protéines - mises en avant par la biologie classique. Ceci dit comme le relève le journaliste Pierre Le HirI.12 :

L’approche

«tenségriste»

reste

I.27  Article sur LE MONDE | 13.03.2009 à 15h43 Hir. http://www. lemonde.fr/

fortement

controversée dans la communauté des biologistes. Ses tenants n’y voient pas moins qu’une clé de lecture universelle. Le corps humain, avec son squelette, ses muscles et ses tendons ? De la tenségrité. Le cosmos, avec ses objets célestes soumis à la gravitation ? Encore de la tenségrité....

57


I. 2. 2. 2. Biologie dans l`architecture L`empreinte biologique existe dans toutes les dimensions de l`architecture. A commencer par l`architecte, être lui-même biologique. Une première classification des niveaux d`intervention de la biologie dans l`œuvre architecturale permettra une meilleure lecture du chapitre suivant concernant les courants et tendances bio-inspirées

Au niveau Formel : La plus répandue et littérale, ici nous trouvons ce qu`appellent les classiques l`imitation et les modernes l`inspiration. De philosophies et idéologies partagées, ces types d`architectures vont de la simple réplique plastique sans fondement scientifique, à l`étude approfondie des effets formels sur le comportement humain ou la postulation de l`évidence que toute œuvre est de toutes façons une réinterprétation de la nature.

Au niveau de la structure : Les systèmes de structure existants de l`échelle macroscopique a l`échelle microscopique, font l`objets d`études pour une optimisation des utilisations et la création de structures ciblées, parfois même en générateur de formes. Le stade de pékin, s`inscrit a mi chemin entre formel et structurel, portant le nom plus qu`évocateur de Nid.

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

Au niveau des principes d`aménagement : Que ce soit dans

58

l`esprit recherché, dans le déploiement de ses ailes ou le repliement de ses ouvertures, dans sa dynamique, son silence ou sa monstruosité. Que ce soit dans une quête des messages inconscients conditionnés par la pratique et la constante lecture d`un environnement biologique mère, ou dans une volonté naïve inscrite dans un exercice de style.

Au niveau fondamental : Dans un questionnement métaphysique de l`architecture et de son dessein.

Au niveau fonctionnel : En scenarios d`usages et gestion du programme, de la circulation et de l`articulation des espaces a vocations diverses.

Au niveau des matériaux : Que ce soit à travers l`utilisation de matériaux naturellement géniaux, ou leurs substituts synthétiques. Que ce soit pour l`entretien (Exemple du tissus synthétisée à partir de feuille de nénuphar autonettoyantes) pour l`économie d`énergie (Exemple de vitrage qui respire et inspire a l`instar des pores des œufs).


Au niveau de son concept, son essence ou d`une analogie littéraire : Reprenons le cas du Bio-Centrum de Peter Eisenman[fig - I.4 ], page 51

, les concepteurs se prononcent dessus :

Nous avons découvert qu`il y`avait une similarité entre les processus de la géométrie fractale et la géométrie du processus de l`ADN. Cette similarité nous a permis de proposer une analogie entre les deux processus et de concevoir un projet qui n`est ni simplement architectural, ni biologique, mais un projet suspendu entre les deux. La biologie est ici au cœur du projet, bien que cela nécessite un code de lecture puisque tout repose sur la transposition des codes de couleurs qu`utilisent les biologistes pour caractériser les séquences génétiques. Ce projet, un des protagonistes de la technique computationnelle, a fait appel à un logiciel qui généra en 3D la forme préalablement établie à travers la manipulation des formes des 4 composants de l`ADN.

Au niveau des artéfacts artificiels de type 1

I.14

I.28  Le mot Artefact dérive du faux-ami anglophone artifact, employé pour désigner de manière générale `un produit ayant subi une transformation, même minime, par l’homme et qui se distingue ainsi d’un autre provoqué par un phénomène naturel.` www. cnrtl.fr I.29  L’artefact artificiel 1 : ce qui est produit par l’homme ; ce sont les outils, instruments, machines, etc., que l’homme utilise pour démultiplier ses capacités d’action, augmenter son potentiel de production. I.30  L’artefact naturel 2 : Ce qui est produit par l’artefact naturel 1 (la nature modifiée). il s’agit d’un artifice issu d’une production de la nature “modifiée”. Le résultat n’est plus dans l’ordre naturel des choses, comme avec les végétaux transformés génétiquement, les cellules manipulées en laboratoire et réimplantées en milieu naturel pour leur faire produire des substances spécifiques, etc….

: L`outil

architectural lui-même se remet à jour, les études et observations poussent à l`innovation industrielle bio-inspirée.

Au niveau des artefacts naturelles de type 2 I.15 : L`intervention même minime en milieu naturel, notamment en urbanisme fais usage de l`étude de l`environnement.

59


I. 2. c. Mouvements et néologismes issus de l`étude de la nature.

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

II. 2. 3. 1. Emprunts biologiques et néologismes

60

ARCHIBORESCENCE L’archiborescence: néologisme construit avec « architecture » et « arborescence ». Il est utilisé ici pour nommer l’architecture qui utilise principalement comme inspiration toutes formes d’organismes vivants. La démarche de l’architecte consiste ici à s’affranchir de toute contrainte technique ou matérielle de construction. Il se laisse porter par les valeurs du rêve et se donne l’occasion de les explorer en toute liberté, à travers le dessin, se laissant même surprendre par ce qui naît sous son crayon et le conduit à de nouvelles réflexions. Cette méthode de conception va se révéler d’une grande fécondité. Bien que hautement artistique, cette architecture reste le plus souvent imaginaire.. Un peu comme les œuvres de Leonard de Vinci, ou Luc Schuiten, fondateur de cette école, pousse toujours plus loin son utopie architecturale. Ce terme générique, fait référence maintenant dans certains cercles de théoriciens à toute l`arborescence qu`a pu connaitre l`architecture en matière d`inspiration biologique, d`applications environnementales, et d`aménagements végétales. MORPHOGENESE La morphogénèse, ou la création progressive de la forme. Litterallement le terme a dans le Larousse la définition Développement progressif des organes au cours de la vie embryonnaire. Dans le sens attendue, la morphogenèse est le processus de genèse de la forme. En connaissance essentielle transposable à genèse de la forme architecturale, nous retenons que : - Comme pour le biologiste d’Arcy Thompson, que la forme est la résultante de la croissance, c’est-à-dire des forces qui s’exercent sur elle. - La synthétisation complète de la forme dans un génome source dit ADN, traductible en catalyseur, régulateur et organisateur d`informations et de contraintes propres, a un tout, et entres autre a la genèse de la forme. - L`existence dans la morphogenèse de processus contraint et de processus de sélection qui aurait la réponse au pourquoi des ornements naturels, du nombre de membres ou de la plus-value d`un tissus organique sur un autre. Pour le moment peu d`information de ce type sont formulées. L`aplication philosophique du principe de la morphogenèse à l`architecture renvoi a l`assimilation de l’œuvre architecturale à un organisme vivant qui né, vit, se développe et prend fin. Pour la première fois de l’histoire, le bâtiment n’est plus considéré comme un objet statique intemporel: ce style architectural s’attribue les mêmes propriétés biologiques que les êtres vivants.


II. 2. 3. 2 Courants architecturaux De cette analogie biologique, Le contexte du XIXe et XXe siècle a permis la naissance de courants proclamés d`abord de la nature, ensuite de la biologie :

L’ART NOUVEAU - Réactualisation naturaliste de l`ornement Période : Fin du XIXe siècle début du XXe siècle. Contexte d`émergence : Libération du classicisme en Occident Approche : Formelle tendant rarement vers la réflexion fondamentaliste. Expression : Esthétique intérieur/extérieur basé sur les formes de la Nature principalement dans le détail de l`ornementation (ferronneries, mosaïques, fresques et vitraux) – Lignes courbes. Tendance : Spécialisation locale géopolitique - Inventivité – Présence de rythmes, couleurs, ornementations, inspirés des arbres, des fleurs, des insectes, des animaux, et qui introduisent du sensible dans le décor quotidien. Le style Tiffany outre atlantique de l`art nouveau, voit le jour chez les héritiers d’une architecture industrielle qui avait pour devise: «toujours plus, toujours plus vite», les états unis se sont vus dans l’urgence de redonner à l’esthétique sa place dans l’architecture qui devenait plus technique qu’artistique, où il était question non seulement de concurrence pour démontrer les prouesse d’une technologie nouvelle, mais aussi d’un marché capitaliste qui avait pour but de commercialiser les matériaux de construction. Parallèlement en occident, fatigués d`un classicisme qui perd en âme, l`art nouveau s’est développé à la fin du XIXe siècle et au début du XXème siècle s’est cristallisé autour d’une esthétique basée sur les formes de la Nature.I.16

[fig - I.14 ]  En 1893, Victor Horta construit à Bruxelles l’hôtel Tassel, considéré comme le tout premier édifice Art nouveau à exploiter la ligne courbe, symbole entre tous de ce mouvement. www. bruxelles. plusproche.com

I.31  Histoire de l’architecture occidentale - Jean-Yves Antoine -http://www.info.univ-tours. fr/~antoine/

61


L’ARCHITECTURE ORGANIQUE - Poétique d`une symbiose int/ext I.32  Bien que née aux

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

USA, elle s’est développée dans le monde entier. En Europe, Alvar Aalto est souvent considéré comme se rattachant à ce mouvement. Les architectes Gustav Stickley, Hector Guimard, Frank Lloyd Wright, Louis Sullivan, Bruce Goff, Rudolf Steiner, Bruno Zevi, Hundertwasser, Imre Makovecz et plus récemment Anton Alberts et Laurie Baker font partis des figures emblématiques connues pour leurs travaux en rapport avec l’idée d’architecture organique.

62

[fig - I.15 ]  La Maison de Briques par iSTUDIO en 2014. www.archdaily. com/

Période : Premier quart du XXème siècle, vers 1939 Contexte d`émergence : Contrepoint à l’architecture rationnelle influencée par le style international originaire d’Europe.I.17 Approche : Sensible, conceptuelle, philosophique. Expression : Harmonie entre l’habitation humaine et le monde de la nature par des réalisations en tel accord avec le site que bâtiments, mobilier et environnement font partie d’une composition unifiée. Tendance : Rétablir le lien entre l’Homme et la nature, entre le bâti et le site. Prémices de durabilité. Bien-être.


BLOB ARCHITECTURE - Amibes digitales abstraites Période : Années 70 Contexte d`émergence : Période de libération (Hippie) – Prémices de l`infographie Approche : Formel, structurel et dans une moindre mesure philosophique.I.18 Expression : Formes originales inspirée par la nature par abstraction. Tendance : Intégrer le mou et l`incurvé et prohiber les angles

I.33  S t r u c t u r e l l e , puisqu’elle prend pour modèle dans la nature les organismes mous qui ont des organes dont la forme provient d’une enveloppe à tension minimum en tension de surface (tendance fonctionaliste international) ou la forme que prennent le galet usé, le rocher usé, la courbe de la côte usée en abord de rivière (tendance naturaliste anglo-saxonne et tendance culturelle japonaise). Philosophique, puisqu’elle tend à s’inscrire relativement comme l’héritière de l’architecture organique et poursuit son dialogue entre le bâti et la nature ou cosmos qui est le fondement antique de l’harmonie et donc de la codification du beau.

[fig - I.16 ]  C e n t r e commercial Bull Ring au Royaume Unis, œuvre du cabinet d’architecture Future Systems en 2003. www.philippepioneer. blogs-de-voyage.fr/

63


L’ARCHITECTURE BIOMORPHIQUE - Génération et récursivité I.34  D ` a u t r e s embranchements de cette discipline se font, on parle notamment de biomorphisme cybernétique et structuraliste, découlant de la cybernétique, ou encore de zoomorphisme, un organicisme des proportions et de l`harmonie morphologique revisité.

Période : Moitié du XX siècle Contexte d`émergence : Prémices de l`infographieI.19 Approche : Purement formaliste Expression : Masses abstraites de préférence des objets animés plutôt que des objets géométriques inertes. Tendance : Fluidité des aménagements et de la forme générée – Double peau – Tendance à l`analogie musicale, et poétique de la nature – Romantisme.

« L’abstraction organique ou biomorphique relève de l’intuition et de l’émotion plutôt que de l’intellect …. Elle est curviligne plutôt que rectiligne, décorative plutôt que structurale et romantique plutôt que classique dans son exaltation du mystique du spontané et de l’irrationnel, la plaçant dans la tradition non géométrique de Gauguin et de l’Expressionnisme. »I.21 Alfred H. Barr Jr

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

ARCHITECTURE BIOCENTRIQUE - La trilogie : philosophie biologie analogie I.35  Le biocentrisme exprime les acquis de la biologie, en particulier la théorie de l’évolution, la biologie cellulaire, et les pratiques nouvelles comme la microbiologie ou l’observation à l’aide des rayons X et la photographie scientifique. La théorie de l’évolution exerce une influence considérable sur le monde artistique qui s’inspire de l’évolution des formes organiques.

Période : XX° siècle Contexte d`émergence : La nature revu à la lumière de la biologie Approche : Principes et théories de l`architecture – Scientifique I.20 – Formel Expression : Mets la nature au centre et l`homme a son service Tendance : Conception holistique du monde et de la création artistique étroitement reliée aux processus vitaux. Surmonter le dualisme fondamental entre la matière et l’esprit. La nature et les processus vitaux forment les principes fondamentaux de l’art et de la culture biocentrique. Il maintient une conception holistique du monde où il existe une unité de toutes les formes et une identité du tout par delà la somme des parties. Cette approche organique est anti-anthropocentrique car elle met la nature au centre du monde et non pas l’homme, un homme qui ne cherche pas à contrôler la nature et vit en harmonie avec elle. I.36  Texte écrit pour l’exposition de 1936 sur « le Cubisme et l’Art Abstrait » - Alfred H.

Barr Jr

64


ARCHITECTURE BIONIQUE- Redistribution technologique Période : Début du xxie siècle Contexte d`émergence : Technologies, effervescence informatique. Approche : Formel – Structurel Expression : Formes abolissant la ligne droite et l`angle droit. Intégration des nouvelles technologies au processus, a l`exécution et au fonctionnement. Tendance : Expressionniste de composition des lignes de force – Structure du vivant – Fractales. [fig - I.18 ]  Le Morph Hotel, par l`architecte et ingénieur Gianluca Santosuosso. Ce projet vise à développer un nouveau concept d’hôtel de luxe où les utilisateurs ont la possibilité de faire l’expérience d’un séjour dans un système flottant se déplaçant à travers le monde.

[fig - I.17 ]  Cité des arts et des sciences à Valence par Santiago Calatrava

65


ARCHITECTURE BIOPHILE - Feng shui scientifique Période : XXI em siècle Approche : Psychologique - Philosophique – Formel – Fonctionnel Expression : Application de fractales biologiques – Travail sur l`effet formel – Traitement d`ambiances – Réponses environnementales Tendance : Observation de l`influence de l`espace sur le comportement humain. Synthétisation et application de savoirs cognitifs et biologiques sur l`espace.- Théorisation des approches Bio. La durabilité poussée au rendement humain et aux manières de pratiquer et de ressentir l`espace. L’osmose des systèmes biologiques peut être une source d’inspiration pour un architecte cherchant la complémentarité et l’équilibre dynamique dans un projet. Une recherche dans le cadre de cette architecture psychoinformée montre des règles de fractales inspirées des paysages typiques de la savane africaine (lieu supposé être l’origine de l’être humain) dont l’équilibre esthétique est préféré par les sujets de l’expérience presque autant qu’une photo de la savane elle-même. Transposant ce concept a la simple pensée imagée, lorsqu’on dit zèbre on imagine des rayures noires et blanches, il se peut qu’on comprenne l’environnement et la réalité à travers des schémas qui sont une simplification ou une abstraction du monde réel (naturel en l’occurrence) les implications que ça a en architecture sont claires, on peut reprendre ces même fractales dans un objet architectural pour induire le même effet d’apaisement. La biophile prend source dans ce type de théorie et applique ses études dans ce sens. I.23

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

I.37  Le feng shui (qui signifie littéralement « le vent et l’eau ») est un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bienêtre et la prospérité de ses occupants.

I.38  Productivité durable vers une biophilie architecturale - Dossier i Claude Mh Demers, m. Arch., ph. D - Esquisses avril-mai 2008 i 21

66


La biophile montre que la portée d’un projet d’architecture durable peut être beaucoup plus significative que l’on croit et ne se limite pas à la simple adéquation des aspects physiques esthétiques du bâtiment. Ce concept, qui traduit en formes les besoins biologiques des humains, permet aussi par exemple d’affirmer que les employés travaillant dans un bâtiment où les relations avec le monde vivant sont inférieures à leurs attentes ressentent plus d’insatisfaction et un désir plus aigu de quitter leur lieu de travail. Les recherches de Heerwagen démontrent que les humains vont en quelque sorte trouver des solutions qui leur permettent de préserver les aspects « biophiliques » de leur milieu de vie.

[fig - I.19 ]  Intégration des éléments naturels, suivant un principe du vivant, en donnant l`impression d`émerger, l`impression d`un chaos contrôlé, d`une symétrie incomplète et aléatoire, une impression d`inachevé.

67


ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE - De l`urgence environnementale

[fig - I.21 ]  S c h é m a de la boucle bioclimatique

L’architecture bioclimatique peut se définir comme l’adaptation de l’habitat au climat environnant. Elle tire parti du climat pour assurer le confort de l’occupant : se protéger du froid et capter les apports solaires en hiver, se protéger du soleil et garder la fraîcheur en été. Contrairement à une idée répandue, l’architecture bioclimatique ne fait pas appel qu’à des principes de bons sens ou des méthodes utilisées par « les anciens ». Le travail du volume, de la forme du bâtiment en général, ne vise pas tant l’aspect artistique mais est surtout là pour servir l’intérêt bioclimatique et l’économie d’énergie. La biologie n`intervient ici qu`en dessein à cette architecture. Le terme Bioclimatique réfère au respect et la protection de l`environnement, à travers son étude, sans son utilisation direct.

de la problématique CHAPITRE I : Autour

68

Période : Prise de conscience au XXe et affirmation au XXIe siècle. Contexte d`émergence : Prise de conscience générale de l`état de crise environnementale Approche : Environnementale – Principes – Formel Expression : Confort thermique, acoustique, et réduction du coup énergétique. Utilisation maximal de et pour l’environnement immédiat. Qualité de vie. Sobriété d`usages. Symbiose Tendance : Technicité, sciences, matérialisme. Etudes préalables.

[fig - I.20 ]  Principes simplifiés de la maison type bioclimatique


Courants émergeants controversés L`ARCHITECTURE BIODIGITALE Une architecture qui se base sur les nouvelle technologies numériques pour créer un style à la fois futuriste et respectueux de l’environnement, c’est, en clair, la technologie de la construction au service de la biologie. Conception paramétrique : La conception paramétrique est un mode de conception enchevêtrée a l`architecture biodigitale. Il permet de générer des formes à géométrie complexe à partir de l’exploitation d’une grande quantité de données. Ces données peuvent être de type environnemental, acoustique, structurel, social, urbain, et se basent sur un réseau d`algorithmes complexes. L’architecture et le design paramétriques questionnent les nouveaux rôles des architectes et des concepteurs qui dans un glissement de fonction passent d`aménageurs d`espace à programmeurs d’un processus organique et complexe capable d’interpréter et de transformer des données. Cette approche permet de générer et de contrôler des formes complexes et évolutives mais demande à la fois une maitrise importante des enjeux artistiques et techniques liés à la conception de ces formes. L’ ARCHITECTURE EVOLUTIONNAIRE A la croisée du biologique et du numérique, l’architecture évolutionnaire trouve son impulsion majeure dans le déchiffrage du code génétique. L’utilisation et la programmation de codes informatiques en architecture permet des correspondances fertiles avec le champ de la génétique, l’ADN étant considéré comme un ensemble d’information synthétisé informatiquement. Les approches computationnelles et génétiques, questionnent des thématiques aussi variées que la performance et l’optimisation de l’objet architectural, l’instrumentation des processus de conception ou encore les modes de matérialisation et de fabrication numériques de l’architecture.I.24 Il ne s’agit plus seulement d’imiter des formes organiques ou végétales, mais de répliquer les processus biologiques de morphogenèse et d’évolution du vivant. Chemin faisant, des architectes tels que Karl S. Chu, Marcos Novak ou Alberto T. Estévez en arrivent à imaginer des architectures hybrides et mutantes, qui poussent ou qui grandissent dans des écosystèmes numériques, ou faites de matériaux organiques dans l’espace actuel. L’architecture numérique ouvre alors une porte vers la problématique de la vie artificielle.

I.39  Alberto T. Estévez - Biogenetic Architecture - Universitat Internacional de Catalunya, Barcelona Spain - Application of Life Information in Architecture: Biodigital Architecture and Genetics

69


L`ARCHITECTURE COMPUTATIONNELLE L’architecture computationnelle consiste, en la programmation d’algorithmes permettant l’élaboration de la forme architecturale. En outre, ce qui est visé est une genèse dynamique de la forme basée sur le calcul informatique. Pour ce faire, des algorithmes génétiques sont parfois utilisés. Qu’est-ce qu’un algorithme génétique ? En sciences informatiques, c’est une suite d’opérations de calcul logique appartenant à la classe des algorithmes évolutionnaires, c’està-dire des algorithmes qui s’inspirent de la théorie de l’évolution darwinienne, et utilisant des opérations telles que la sélection, l’hérédité, la mutation ou l’hybridation. Les algorithmes évolutionnaires et les algorithmes génétiques sont stochastiques : ils procèdent par itération de processus aléatoires. Les algorithmes génétiques ont la particularité de différencier le génotype du phénotype, c’està-dire que l’ensemble des caractères observables chez un individu (phénotype)

CHAPITRE I : Autour

de la problématique

ne se résume pas, ou plutôt déborde sa composition génétique (chromosomes ou génotype). Ainsi faisant, les algorithmes génétiques prennent en compte l’influence de l’environnement sur le phénotype. En clair cela voudrait dire que l’architecture computationnelle est l’évolution même de l’architecture évolutionnaire, qu’elle traite plus en détail, en se basant sur les algorithmes mathématiques de l’ADN et de l’organisme de manière générale.

70

[fig - I.22 ]  I n s t i t u t e for Computational Design Bionic Research Pavillon. www.pinterest.com


I. 2.

CONCLUSION

L`étude de ses courants a permis de mettre au point un tableau qui résume l`influence dominante de la biologie dépendamment des tendances. L`architecture organique, considérée marraine de tous les courants qui suivent tendait à rétablir le lien entre l’Homme et l`environnement, entre le bâti et le site dans un travail de forme sensible encore loin de l`aspect biologique. Plus nous évoluons, plus l`approche se fait formelle, inspiration par abstraction avec les blobitecture, ou en exercice structurel avec la bionique par exemple. L`application technique se confirme avec la bioclimatique et ses engagements environnementaux, tandis que la biophile elle, s`intéresse exclusivement à l`impact des espaces pratiqués sur les sensations de bien être, d`appartenance, sur la productivité et l`envie. La recherche avance que l`être humain aurait tendance à mieux se sentir dans des espaces qui reprendraient les agencements de couleurs et motifs présents dans la nature, du micro à la macro (Les motifs de zèbres, la forme des molécules, la géométrie fractale). Mis en perspective avec les autres mouvements architecturaux. Le biomimétisme est un mouvement singulier qui opère à la fois une forme de synthèse contemporaine des courants développés au cours du siècle et apporte de nouveaux savoir-faire. Théoriquement, les principes véhiculés par la biomimétique semblent les plus adaptés à l`approche multidimensionnelle de l`architecture, avec un intérêt particulier porté à la protection de l`environnement.

71


En

quoi

à l`élaboration d`un

intègre et

les

projet

apports de

d`aménagement

durable

?

Le chantier critique a levé le voile sur la multi dimensionnalité de la réponse architecturale : Une réponse pour l`homme, pour son environnement, et pour ellemême. Au débat de forme de fonction et de sens se greffe maintenant le débat de l`innovation, de la recherche et de la durabilité. En conclusion, le développement durable ne peut se réduire à une simple question d’arbitrage technique ni même à un pur débat de normes. Il s’agit bien d’un enjeu de société associé à une ambition culturelle qui vise à créer les conditions de vie les plus harmonieuses. La considération simultanée de la nature rationnelle de la pensée humaine et de la force des analogies inconscientes, instaure un dialogue instantané entre l`usager et l`espace. L`importance de l`espace sur le conditionnement humain, n`est plus à écarter. Dans sa finalité, l`integrité d`un projet insinue la considération simultanée et cohérente de toutes ses dimensions, à travers un paramétrage intégrant son intention, sa forme, sa fonction, son contexte, ses contraintes, son discours, sa technique, sa vie et son processus de conception. Une sorte d`ADN simplifiée permettant la lecture d`une architecture :

72

la


Chapitre I - Conslusion

recherche biologique

peuvent contribuer

Biologie et Architecture ont longtemps participé à leur évolution symbiotique. La biologie n`apparait plus comme une pourvoyeuse de matières premières mais comme une source d’idées. Rien de plus évident que de chercher la réponse à ces volontés architecturales dans son environnement immédiat. Il y a à peine quelques décennies, que les néologismes précis de l`architecture bio-inspirée existent. L`architecte lui, s`est toujours replié sur l`observation, l`analyse, la compréhension et la tentative de reproduction, voir plus tard d`amélioration, de ce qui l`entoure. Dans ce bain stylistique aux arômes nature, nous retenons : L`architecture Biophile et ses portées psychologiques. L`être biologique qu`est l`humain tend à un meilleur épanouissement et un rendement plus optimisé dans un environnement pensé dans le respect des principes biologiques. L`architecture biomimétique, pour sa philosophie holistique, adaptée à apporter une réponse à notre problématique.

Enfin, l`évolution technologique réduit de plus en plus l`écart entre artefacts et biofacts. Nous nous retrouvons à l`aube d`une fusion naturelle/artificielle. Une vision futuriste lointaine mais non à écarter, propulse l`architecte, de sa fonction d`aménageur de l`espace à une fonction de programmeur d’un processus organique capable d’interpréter et de transformer des milliers de données paramétrés.

73


[fig - I.23 ]  ‘Step by step’ Description: Un escalier à Berlin, réduit à l’essentiel. (c) Ralf Wendrich, Germany, Entry, Architecture, Open Competition, Sony World Photography Awards


?

Apports du Biomimétisme

II II.1 1 2

C II.2 1

2 3

C II.3 1

2

3

C

C II. Le biomimétisme, cadet prometteur de tous les

courants présentés devient ambassadeur de notre étude. II.1 Dans ce chapitre, le propos concerne le processus de réflexion biomimétique, la reconfiguration théorique de ses niveaux d`interventions ainsi que ses applications architecturales. II.2 Le travail de recherche présente des fragments d`innovations et de réalisations biomimétiques afin de communiquer ses idées et d’inspirer étudiants et curieux. II.3 L`étude de cas permet de s`approcher de la réponse a notre problématique, et de saisir les limites de l`analogie biologique en architecture, pour ensuite choisir la manière de s`en inspirer pour réaliser un projet de réaménagement.


Chapitre II Chapitre II

Immersion dans le cas de la Biomimétique Immersion dans le cas de la Biomimétique II. 1.

Quoi ? Introduction au Biomimétisme

II. 1. 1.

Portrait entre science et idéologie

II.1.1.1. Emergence Quoi ? Introduction II. 1. et définitions au Biomimétisme II. 1. 1. Portrait entre science et idéologie II. 1. 1. 2. Enjeux II. 1. 1. Emergence et définitions II. 1. 3. 1. Exemples d`applications inconscientes près-néologiques II. 1. 4. 2. Solutions II. 1. 1. Enjeux biomimétiques courantes dans divers domaines II. II.1.1.2.1. 3.Biomimétisme et architecture Exemples d`applications inconscientes près-néologiques II. 1. 2. 1. 1. 4. Processus conception biomimétique II. 1. Solutionsde biomimétiques courantes II. 1. 2. 2. Approches biomimétiques : Directe et Indirecte. II. 1. 2. Biomimétisme et architecture

- Conclusion – II. 1. 2. 1. Processus de conception biomimétique

II. 1. 2. 2. Approches biomimétiques : Directe et Indirecte.

II. -2.Conclusion Comment – ? Applications II. 2. 1.

Premier niveau : Formel – De l`enveloppe au squelette

II.1.2.1. Principes Comment ? Applications II. 2. fondamentaux des formes naturelles II. 1. 2. 2. 1. Exosquelettes Premier niveau : Formel – De l`enveloppe au squelette II. 2. et endosquelettes II. 2. 1. 1. 3. 1. Eponges de fondamentaux verre, secret d`une structure légère. II. 2. Principes des formes naturelles II. 2. 1. 1. 4. 2. Espaces minimal et dans les nids de Frelons II. 2. Exosquelettes endosquelettes II. 2. 1. 5. Matériaux autonomes (le Bousier) II. 2. 1. 3. Eponges de verre, secret d`une structure légère. II. 2. Espaces minimal danspour les des nids matériaux de Frelonsréflexifs II. 2. 1. 1. 6. 4. Pigments des papillons II. 2. 2. Second Niveau : Fonctionnel – Technicité innée II. II.2.2.2.2. 1.Second Niveau : Fonctionneldu – Technicité innée Système de condensation Stenocara (Scarabée du désert) II. 2. 2. 1. Système de condensation du Stenocara (Scarabée du désert) II. 2. 2. 2. Fourmis Urbanistes, Architectes, nourricières II. 2. 2. 2. Ailes des abeilles pour un système de circulation des fluides II. 2. Pigments des papillons pouroptimisation des matériaux II. 2. 2. 2. 3. 3. Etudes des ailes de libellules, desréflexifs réseaux routiers II. 2. 2. 4. Vers luisants et Bioluminescence II. 2. 2. 4. Vers luisants et Bioluminescence

II. 2. 3. Troisième niveau : Ecosystémique II. II.2.2.3.3. 1.Troisième : Ecosystémique Principesniveau des écosystèmes

II. 2. 3. 3. 1. 2Principes écosystèmes II. 2. Relationsdes existantes dans les écosystèmes

- Conclusion – Principes du vivant II. 2. 3. 2 Relations existantes dans les écosystèmes II. 2. 4.

Etude de la Fourmilière :

II. 2. 4. 1. Système de la fourmilière II. 3. Etudes de cas II. 2. 4. 2. Fourmis nourricières, jarres vivantes II. 3. 1. Approche biomimétique II. 2. 4. 3. Fourmis Urbanistes, réseaux,directe ponds:et façades. Etude de : EastGate center – Zimbabwe Système des Termitières II. 2. 4. 4. Fourmis Architectes, complexité –des mégalopoles souterraines

II. 3. 2. Approche biomimétique - Conclusion – Principes du vivantindirecte :

Etude de : Eden Project – Royaume Uni - ---ecréation d`écosystème sous bulles.

II. 3. 3.

Exemple biophile :

Etude de : Rolex Learning Center - Lausanne - Etat d`esprit

II. 3. Etudes de cas - Conclusion -

II. 3. 1. Approche biomimétique directe : Etude de Conclusion : EastGate center – Zimbabwe – Système des Termitières générique II. 3. 2.

Approche biomimétique indirecte :

II. 3. 2.

Exemple biophile :

Etude de : Eden Project – Royaume Uni Recréation d`écosystème sous bulles.

Etude de : Eden Project – Royaume Uni Recréation d`écosystème sous bulles.

- Conclusion - Limites de la biomimétique -

Conclusion générique


[fig - II.0 ]  Tardigrades sous microscope (1 à 2 mm). Plus anciens invertébrés existants sur terre. Ces extrêmophiles capable de cryptobiose (se congeler pendant des milliers d’années et de revenir à la vie) survivent aux conditions les plus extrêmes de température, toxines, radiations et sont capables de vivre dans le vide absolue. Ils prêtent l`étude de leur capacités de survie a la UK firm Nova Laboratories.

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

http://www.eandt.theiet.org/

78

II. 1.

Quoi ? Introduction au Biomimétisme Chaque espèce regorge de technologies et représente un catalogue de solutions, une sorte de guide pour tous, pour tout : Matériaux, structures, formes, processus, couleurs, agencements, morphologies, modes d`utilisation, pratiques, concepts. Lorsque la feuille de nénuphar détrône la fée du logis en inspirant des matériaux autonettoyants, certains êtres microscopiques[fig - II.0 ] aspirent à l`immortalité espérée par le scientifique de tous temps. Le biomimétisme consiste dans sa forme la plus simple à s’inspirer des modèles observés à différentes échelles du vivant, pour créer des systèmes, organisations ou objets originaux. C’est un domaine émergent qui tend à devenir moteur de la recherche dans l`évolution de toutes les activités humaines. Ce chapitre présente l`approche biomimétique en application à l`architecture et sème des graines de réflexion autour des possibilités, et de la portée de l`étude de 3,8 milliards d`années de technologie adaptative.


II. 1. 1.

Portrait entre science et idéologie

II. 1. 1. 1. Emergence et définitions

Etymologiquement, le terme vient du grec, bios (vie) et mimesis (imiter). Le mot découle de l`anglicisme Biomimetics forgé dans un premier temps par Otto Schmitt[fig - II.1 ]. Le terme biomimicry apparait dans la litterature scientifique en 1962II.1 mais c`est la chercheuse et auteur Janine Benyus[fig - II.2 ] qui vulgarise le biomimétisme en 1997 dans son livreII.2 où elle fait appel au : Transfert et à l’adaptation des principes et stratégies élaborés par les organismes vivants et les écosystèmes, afin de produire des biens et des services innovants, de manière plus durable, afin de relever les défis de notre société et de rendre les sociétés humaines compatibles avec la biosphère. Apparu plus tôt et souvent corrélé au biomimétisme, le mot bionique existait en 1960. Plutôt associé à des parties du corps humain actionnées par des moyens électroniques, le mot s`est rapidement figé dans son apport technique. L’écomimétisme lui, s’appuie plus largement sur l’étude de fonctionnements écosystémiques permettant de reproduire les conditions et avantages de systèmes écologiquement efficient. Le Biomimicry Institute créé par Janine Benyus a beaucoup contribué à diffuser ce concept en Amérique du nord. En Europe le Biomimicry Europa et l’ICDD relaye l`information. Cependant, certains pays se démarquent plus dans ce domaine, tels que l’Allemagne (base du réseau BIOKON International), le Royaume-Uni, les États-Unis et le JaponII.3.

[fig - II.1 ]  Otto Herbert Arnold Schmitt a été un chercheur et professeur américain polymathe au XXem siècle. Il serait à l`origine du néologisme biomimetics pour décrire la notion de transfert de processus de la biologie à la technologie.

II. 1. 1. 2. Enjeux L`idéologie biomimétique vient en alternative à la dystopie de la fatalité de l`évolutition humaine. Cette position se risque aux enjeux suivants : Enjeux éthiques : Le biomimétisme peut être source de progrès, mais il pourrait être aussi utilisé à contre-courant. De nouvelles armes militaires ou économiques, ou de nouveaux gaspillages de ressources peuvent en découler. Comme le souligne le rapport du CGDD (2012)II.3, une «invention de la nature» isolée de son contexte peut perdre son intérêt écosystémique, voire être contreproductive, surtout si elle n’est pas inscrite dans un processus «circulaire» où la matière n’est pas intégralement recyclée. Enjeux socioéconomiques : Un rapport américain évalue à 1000 milliards de dollars en 2025 ce que pourrait être le marché du biomimétisme.

[fig - II.2 ]  J a n i n e M. Benyus est une scientifique américaine, consultante en innovation et auteur. Concernée par l`écologie, ses travaux sur le biomimétisme se tournent principalement vers son souhait de faciliter l’innovation à faible impact s’inspirant des organismes

II.1  Les origines du terme sont décrits par Bernadette Bensaude- Vincent, Hervé Arribart, Yves Bouli- gand et Clement Sanchez dans «Chemists and the school of nature» - New Journal of Chemistry 26 - 2002, p. 1-5. II.2  Janine M. Benyus, «Biomimetisme, Quand la nature inspire des innovations durables», Ed. Rue de léchiquier, 2011 II.3  Rapport du CGDD (2012) Étude sur la contribution du biomimétisme à la transition vers une économie verte en France : état des lieux, potentiel, leviers; Études et documents - Numéro 72 - Octobre 2012.

79


Enjeux environnementaux : Face à la crise tant économique qu’écologique liée à la surexploitation des ressources naturelles, de nombreux chercheurs, architectes, industriels, prospectivistes et certains gouvernements estiment que le biomimétisme pourrait aussi être un vecteur de mutation. Enjeux d`innovations : L`application de ce mode de pensée ouvre de nouveaux champs d`investigations et offre une inspiration illimitée qui s`intègre aux conditions de cette planète. De la biologie pour des êtres biologiques dans une biosphère. II.4  «Le noyau initial de l’urbanisme est une cellule d’habitation(un logis) et son insertion dans un groupe formant une unité d’habitation de grandeur efficace. Si la cellule est l’élément biologique primordial, le foyer, c’est-à-dire l’abri d’une famille, constitue la cellule sociale.» Charte

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

d’Athènes, article 88(Le Corbusier, 1941)

II. 1. 1. 3. Applications près-néologiques Comme vu dans la partie sur les Analogies biologiques dans le temps (p : 46 ), l`homme concepteur a toujours voué une fascination au génie de la vie. Le mimétisme de la nature ne date pas du XXIem siècle. La partie sur les processus de conception et les arcanes de la créativité (p : ), démontre que l`inspiration humaine découle de l`ingestion de son vécu et de son environnement immédiat. C`est ainsi qu`en observant les ailes des oiseaux, l`avion a vu le jour ou qu`en admirant le végétal, l`ornementation prend le partie des motifs floraux et des courbes. Le penseur croate Rudolf Steiner déclare que la nature est une artiste tandis que l`ingénieur allemand Ernst Haeckel affirme que tous les êtres vivants sont des modèles pour la création artistique humaine. Le Corbusier dans ses travaux de logements empruntait les observations biologiques microscopiques pour expliquer ses concepts d`habitationII.4. Mais le maitre incontesté de la discipline reste Léonard de Vinci[fig - II.3 ] dont l`œuvre présente un juste équilibre entre science et art.

[fig - II.3 ]  Autoportrait de Léonard de Vinci réalisé entre 1512 et 1515, 33 × 21,6 cm, bibliothèque royale de Turin. [fig - II.4 ]  Travaux de Leonard de Vinci - La machine volante a été inspiré par l`étude des ailes et les vols d’oiseaux, tandis que ses esquisses pour un parachute et un hélicoptère viennent de ses observations des gousses et des fleurs qui tombent.

80


II. 1. 1. 4. Solutions biomimétiques courantes

Les exemples suivants renseignent sur l`apport biomimétique dans l`innovation et le développement de divers domainesII.5 : [fig - II.6 ]  Automobile La technologie des filtres d`air des voiture, tient sa forme et sa mécanique du nez du dauphin. Une forme qui traverse l’air ou l’eau, présente moins de résistance si elle est arrondie à l’avant et se rétrécit en un point arrière.

[fig - II.7 ]  Textile – Le tissage industriel des fibres extrudés tient son brevet de l`observation des vers à soie et des araignées. Le processus de la formation n`est pas identique et les recherches se poursuivent. [fig - II.8 ]  Tissus adhésifs – L`étude des bardanes (Plantes qui se terminent par des crochets, qui permettent de s’accrocher aux vêtements et pelages des animaux.) a permis la conception des fibres adhésifs.

[fig - II.9 ]  Electronique – L`étude de la chauvesouris va servir à améliorer les sonars et les radars industriels. Ces creatures nocturnes guidés par leur ouïe n’entrent jamais en collision avec un obstacle.

[fig - II.5 ]  Vogel - 1998 - p 276- 279

81


II. 1. 2.

Biomimétisme et architecture

II. 1. 2. 1. Processus de conception biomimétique Le biomimetisme en application à l`architecture implique la préhension d`un projet sans appréhensions esthétiques ou techniques préconçue. Un tel procédé engage un questionnement de fond sur la nature du dessein du projet que l`on veut réaliser. Le processus n`est pas non plus conçu comme un oméga absolue, mais plus comme une ligne directrice détaillée à partir de laquelle on peut développer son propre raisonnement biomimétique. La discipline est ouverte et en constante évolution. Tout nouveau problème rencontré, fait appel à l`observation, l`analyse et la découverte de solution présente dans les organismes vivants. Ce processus se décline, dépendamment des spécifiés du projet en solution ponctuelle (Approche directe) ou en approche holistique, la ligne directrice (Approche indirecte) et peut impliquer 1, 2 ou tous ces 3 niveaux : Niveau formel, l`étude des formes et des squelettes. Niveau processuel, un processus biologique. Niveau écosystémique, il ne s`agit plus uniquement d`imiter les propriétés d`un organisme vivant.. Nous verrons dans la seconde partie de ce chapitre, la définition intégrale ainsi que les applications de chacun de ces 3 niveaux.

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

II. 1. 2. 2. Approches biomimétiques : Directe et Indirecte

82

[fig - II.10 ]  Biomimicry Design Spirals (2011) Réadaptation du dessin de l’approche indirecte au biomimetisme http://www.ben. biomimicry.net

Nature comme mentor : Approche holistique d`une conception basée sur ce que nous apprends la nature. 1 – Découvrir un modèle de la nature 2 – Extrair le(s) principe(s) 3 – Réfléchir a(ux)application(s) 4 – Imiter les stratégies 5 – Evaluer le potentiel

[fig - II.11 ]  Biomimicry Design Spirals (2011) Réadaptation du dessin de l’approche directe au biomimetisme h t t p : / / w w w. b e n . biomimicry.net

Nature comme modèle : Solution aux problèmes ponctuels. 1 – Identifier un problème 2 – Définir son contexte 3 – Défier la biologie micro /macro 4 – Découvrir les solutions 5 – Adapter les principes au contexte 6- Imiter


II. 1.

CONCLUSION Nombres de créateurs à travers le temps, se sont inspirés de la Nature pour leurs exercices de formes. Aujourd’hui, les concepteurs vont plus loin et tentent de copier non seulement l`esthétique du monde biologique, mais également ses fonctions et sa gestion environnementale. Loin des courants formalistes, l’architecture biomimétique s`inscrit dans une démarche de conception scientifique. Avec le biomimétisme, la biologie n`apparait plus comme une pourvoyeuse de matières premières mais comme une source d’idées. Son statut passe de source d`exploitation a chamane de la connaissance. Dans la philosophie biomimétique, tout ce que nous concevons doit en définitive s`accorder avec le règne biologique. Cette symbiose nécessite au préalable d’identifier les problématiques propres à chaque site, à chaque projet et à chaque finalité. Pour pouvoir esquisser les qualités morphologiques recherchées, trouver les matériaux et systèmes adéquats, ou mettre au point un processus adapté et performant. L`application de cette démarche architecturale se fait à travers 2 approches. La première directe, met le point sur un problème précis dont elle cherche une solution ponctuelle dans la nature. La seconde, dite indirecte, se fait généraliste, et inscrit tous le projet dans une philosophie biomimétique.

[fig - II.12 ]  Cités du futur – Luc Schuiten, Architecte Biomimétique

83


[fig - II.13 ]  Sobriété et complexité, duel d`ambiances bio-inspirées.

CHAPITRE II : Immersion Biomimétique CHAPITRE II : Immersion Biomimétique

II. 2.

84

Comment ? Applications L`architecture résultant de l`approche biomimétique n`a pas de forme prédéfinie. Dans sa forme directe, le biomimetisme peut être muet, tout son intérêt réside alors dans la solution apportée au niveau de la conception concernée, ou par exemple dans le rendement énergétique engendré. La forme indirecte elle est plus accessible à la lecture de l`usager. Si le bâtiment n`a pas d`esthétique formalisée, les allusions biologiques, ses pratiques et les ambiances générées renseignent néanmoins sur une présence biomimétique [fig - II.12 ]. L`application biomimétique se fait à travers 3 niveaux de conception : Formel, qu`on peut nommer biomimetisme morphologique, fonctionnel à travers une technologie empruntée ou réadaptée d`un organisme vivant, et écosystémique ou il ne s`agit plus d`imiter les principes mais les relations entre organismes. La biodiversité offre une richesse démesurée de connaissances. Dans cet étalage d`inspirations, ce chapitre a choisi de circonscrire l`immersion biomimétique dans l`apport de l`étude des insectes. Ainsi à travers l`observation d`une ruche ou le dessin d`une coquille, naissent des idées novatrices et parfois salvatrices.


II. 2. 1. De l`enveloppe au squelette II. 2. 1. 1. Principes fondamentaux des formes naturelles Il existe dans la nature une multiplicité de formesII.5, de textures et de structures. L`étude de cette complexité nous a appris que cette pluralité découle de 6 formes de bases, qui par leur imbrication donnent naissance à une infinité de possibilités : Les coquilles courbes[fig - II.13 ], les colonnes, les imbrications en matrice, le crénelage[fig - II.14 ], les spirales[fig - II.16 ] et la parabole[fig - II.15 ]. Les angles droits n`existent pas, à part de rares cas de bactéries trouvées, les angles vifs sont considérés aussi impraticables, pour divers raisons aérodynamiques, de self assemblage, parfois même chimiques. On y apprends aussi comment utiliser la planéité, son intérêt et comment son manque de stabilité est géré a travers l`incrustation de veines ou de plis[fig - II.17 ].

II.5  Le principe fondamental des formes dans la biologie reste néanmoins l`indissociabilité du couple Forme/Fonction. http://www.biomimicry. net/

[fig - II.14 ]  Coquille courbe - Palmitos park (Las Palmas) - Photo : Oumnia Ben Mansour

[fig - II.15 ]  Colonnes, tronc d`arbres. Droit : crénelage. Gauche Imbrication en matrice. - Photo : Oumnia Ben Mansour [fig - II.16 ]  Parabole - Parc des Orchidées - (Las Palmas) - Photo : Oumnia Ben Mansour

[fig - II.17 ]  Spirale - Univers Digitale Photo : http://www.wallpapersonview.com/

[fig - II.18 ]  Plis de forme - Photo : Oumnia Ben mansour

85


II. 2. 1. 2. Exosquelettes et endosquelettes

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

Contrairement à l`Art Nouveau, la dimension morphologique n’est pas l`axe principal du biomimétisme, elle en serait plutôt une résultante. La forme est vue comme devant répondre à une (ou plusieurs) fonctions, répondant à une ou plusieurs problématiques architecturales (structurelles etc.). Dans le biomimétisme, la forme a rarement un but purement stylistique. Esthétique et symbolique c`est ce qui distingue le biomimétisme des courants strictement formalistes. L’approche formelle présentée dans Le Biomimétisme, une source pour l`architecture durable,II.6 regroupe trois aspects : L`aspect morphologique c’est-à-dire celle qui est liée à l`apparence et a l’esthétique architecturale, la structure tant elle est un élément principal d’expression de la forme, et les matériaux en troisième. Ces 3 aspects mis en relation aident à la préhension générale d`une architecture. L’ossature d’une construction par exemple, peut être dissimulée derrière la peau, ou apparaitre devant l’enveloppe, tout comme certaines espèces vivantes. On utilise en architecture comme en biologie les termes de ENDOSQUELETTE (intérieur) ou EXOSQUELETTE (extérieur).[fig - II.18 ].

[fig - II.19 ]  Les deux principaux types de squelette chez les animaux terrestres : ( A) endosquelette chez les vertébrés , les os articulés internes ; ( B ) dans les exosquelettes des arthropodes, coquilles articulés externes et l’organisation globale métamérique American journal of botany http:// w w w. a m j b o t . o r g / content/93/10/1477/ F1.expansion

[fig - II.20 ]  ENDOSQUELETTE Inauguré [fig - II.21 ]  EXOSQUELETTE : The en 2004 à Gateshead, en Angleterre, par O – 14 en 2010 à Dubaï par Reiser + Umemoto. Photo : Nelson Garrido Norman Foster II.6  URBEO. EDITION Eco-Urbanisme RECHERCHE et PROSPECTIVE «Le Biomimetisme, une source pour l`architecture durable», p:21-23.

86


Le sage Gateshead[fig - II.19 ] ne laisse rien apparaitre de sa structure intérieure. Le bâtiment compte une école de musique, une salle de concert, et une salle de conférences, indépendantes et communicantes. L`œuvre de Foster est un bon exemple de blob architecture a endosquelette. Inversement, la coque en béton de O - 14 fournit un exosquelette structurel efficace qui libère de la charge des forces latérales, et permet d`avoir des espaces ouverts sans colonnes à l’intérieur du bâtiment. Avec le DubaiBusinessBay . O - 14[fig - II.20 ], la tour de bureaux typologie a été tourné à l’envers - la structure et la peau se sont inversées puis fusionnées pour offrir une nouvelle économie de la tectonique et de l’espace. Quelle que soit la relation entretenue entre structure, morphologie, et matériaux. Ces éléments miment les formes naturelles de 3 manières, ainsi en biomimétisme nous parlons de : Formes inspirées : Quelques curvilignes et principes bio-inspirées. Ces constructions font penser à la Nature sans la représenter directement. Formes suggérées : Ici, la représentation végétale ou animale s’affiche plus lisiblement, proche de l’architecture Biomorphique ou Bionique mais elle n’est jamais figurative. Plusieurs architectes reconnus, ont adoptés des formes animales pour donner une valeur symbolique ou une portée environnementale à leurs œuvres. Franck Gehry a ainsi construit des bâtiments faisant penser au poisson: le village olympique de Barcelone pour sa forme et le musée Guggenheim de Bilbao pour la représentation d’écailles. Santiago Calatrava a repris des formes d’oiseaux pour représenter l`aéroport de Lyon SaintExupéry[fig - II.21 ] (allégorie de l`envol s’il en est).

[fig - II.22 ]  L ` A é ro p o r t de Lyon-Saint-Exupéry par Santiago Calatrava

87


II.7  Le stade olympique

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

de Munich[fig - II.23 ] par Frei Otto, précurseur de l`architecture bionique est un bon exemple ou la structure fait la forme. Une forme inspirée de toiles d`araignées pour répondre à une volonté de stabilité maximale dans une structure ultralégère.

88

Formes directes : Comme vu précédemment dans le chapitre sur l`analogie biologique, cette approche est risquée et souvent controversée. L’architecture exprime ici explicitement la morphologie d’un organisme vivant. The yellow lost dog[fig - II.22 ] est un musée destiné à la ville perdue et aux cités englouties de Shanghai. Ce bâtiment a une forme animale évidente. Cependant, celleci empreinte d`une forte symbolique culturelle, ne vise pas à résoudre de problématiques architecturales. Or, le biomimetisme cherche à travers les spécificités morphologiques de animal ou du végétal à résoudre un problème architectural particulier (exemple aérodynamisme d`une tour ou stabilité d`un équipementII.7). En ce sens la représentation formelle d’un organisme vivant n’induit pas un biomimétisme au sens propre.

[fig - II.23 ]  The yellow lost dog par François Scali

[fig - II.24 ]  Analogie entre Le stade olympique de Munich et toile d`araignée


II. 2. 1. 3. Eponges de verre, secret d`une structure légère. [fig - II.26 ]  Euplectella aspergillum approx 25cm. Prise le 29 mai 2014 par shadowshador : https://www.flickr.com/ photos/29287337@N02/ [fig - II.27 ]  M a q u e t t e reproduisant le système des éponges de verre par Peter Fratzl, chercheur a la tête d`un groupe recherche spécialisé dans les matériaux bioniqueII.9.

Tapie dans l`ombre des grands fonds marins elle construit la structure la plus résistante jamais vue par les ingénieurs. Si on construit la structure la plus optimum en utilisant le moins de matériaux, l`éponge de verre[fig - II.25 ] en serait le design. Pendant que nous utilisons du ciment renforcé de fer, l`éponge utilise du verre renforcé de verre, fin et léger mais bien plus résistant que du verre blindé. Le secret des éponges, en plus de la matière de leur fibre, réside dans le treillis complexe que forme leurs spicules (sorte d`épines siliceuses) légèrement arqué et croisée. Ce treillis[fig - II.26 ] est consolidé de contre-fiches, des pièces obliques qui se superposent sur les verticales et les couronnes en spiculesII.8.

[fig - II.25 ]  S t r u c t u r e s Eponge de verre Hearst tower (2002), par Norman Foster. Charlotte, 201 métres http://biomimetisme. eklablog.com/desbatiments-resistantsinspire-d-une-epongede-mer-c17423813

II.8  Biomimétisme naturellement génial 2-4 L’art de la construction - Arte Sciences II.9  Maquette reproduisant le système des éponges de verre par Peter Fratzl, chercheur a la tête d`un groupe recherche

spécialisé dans les matériaux bionique.

89


II. 2. 1. 4. Espaces minimals dans les nids de Frelons

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

[fig - II.28 ]  Nid de Frelons Asiatique. Agencement des piliers entre les plateaux chez Vespa velutina nigrithorax

Les abeilles, les guêpes, les frelons, tous font des nids à base d`alvéoles à 6 cotés. Pourquoi 6 cotés ? Des équations ont dernièrement permis de démontrer que l`hexagone est la forme la plus efficace pour les nids[fig - II.28 ]. La manière la plus simple de l`expliquer, est de diviser le polygone en 3 parts de miel et d`ensuite essayer de le rassembler sous forme de triangle avec exactement le même périmètre. Force est de constater qu`une part reste en dehors. Les frelons ont donc réussit à faire la première construction dont toutes les pièces sont identiques avec le moins de perte possible. L`observation de ces bâtisseurs miniatures, au-delà de nous révéler des secrets géométriques et des conseils en optimisation de plateaux, révèle une cohésion des colonies et une spécialisation des taches fondamentales à la symétrie et à la stabilité de leurs constructions sans plans.II.10

[fig - II.29 ]  Théorème du nid d`abeille, résolution de l`énigme de l`hexagone des nids par le Mathématicien Thomas Hales. II.10  Insectmania - Insectes Architectes - UshuaiaTV

90


II. 2. 2. Technicité innée

II. 2. 2. 1. Système de condensation du Stenocara Pour se désaltérer en région désertique, les Scarabées de Namibie récupèrent l`eau dans l`humidité ambiante par système de condensation à travers leur carapace[fig - II.23 ]. Ils se penchent en avant de façons à ce que les gouttes d’eau glissent dans des micro-rainures de leur carapace jusqu’à leur orifice buccal. Ce phénomène utilise des propriétés particulières de mouillage de la carapace de l’animal, utilisant la tension de surface. Concevoir des surfaces ayant des propriétés semblables est un exemple récurant en biomimétique. Le projet AquaMat[fig - II.24 ] de John Combs produit de l’eau potable selon le principe du Stenocara à travers la modélisation et la construction de collecteurs adaptés aux milieux aridesII.6. Le pilote du Sahara Forest ProjectII.7 construit au Qatar inclut dans son programme d`auto-suffisante en énergie, nourriture et eau un système inspiré du scarabée. Ce water-théâtre illustre néanmoins le mieux cette adaptation de principe Biomemimétique en architecture, a Las Palmas (Espagne) une structure en bord de mer occupe la double fonction de théâtre urbain et de condensateur d`eau, entretenant la cote en eau potable, et le quartier en animation.[fig - II.22 ]

[fig - II.30 ]  Scarabée de Namibie recueillent de l’eau sur leur carapace par condensation.

[fig - II.31 ]  D e s i g n basé sur l’exosquelette du scarabé du desert «Stenocara»

[fig - II.32 ]  Le stenocara, insecte bio-inspirateur du système de condensation du water théâtre. La structure et la toiture reprennent les même principes que l`orientation et la granulométrie de la carapace du scarabée du désert. II.11  http://www.coroflot.com/johncombs/aquamat II.12  Michael Pawlyn: Using nature’s genius in architecture. TEDSalon

London 2010 · 13:46 · Filmed Nov 2010 http://www.ted.com/

91


II. 2. 2. 2. Fourmis Urbanistes, Architectes, nourricières

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

[fig - II.33 ]  Fourmilière http://commons. wikimedia.org

92

[fig - II.34 ]  D e s s i n schématique du dôme de brindilles d’une fourmilière du groupe FORMICA RUFA (1) + (2) Matériaux de surface (aiguilles de conifères, fragments plus ou moins longs de végétaux, résine). (3) Matériaux détritiques plus grossiers (aiguilles + terre + résine). (4) Réseau de POCHES A COUVAIN. (5) Portes du nid (sortie et ventilation). (6) Galeries de circulation. (7) Souche plus ou moins décomposée (présence éventuelle). (8) Zone endogée terricole de la colonie (avec galerie). (9) Zone de transition. (10) Terre avoisinante non incorporée au nid.

[fig - II.35 ]  C r o q u i s d`une des cités végétales pour l’an 2115 de Luc Schuiten.

300 millions d`années que les insectes sont en équilibre avec la terre. Les premières villes ont été inventées par les fourmis. Bien avant l`homme, elles se sont organisées en vastes colonies qui correspondent un peu à nos villes. L`architecte Luc Schuiten a conçu une de ses cites indépendantes sur le schéma de la fourmilière[fig - II.33 ]. La partie enterrée, a l`image des galeries d`élevages de pucerons des fourmis pourraient être nos poulaillers, plus bas il y aurait des potagers qui reprendraient le système des champignonnières, enfin à gauche, les chambrettes seraient des espaces de stockages comme les logettes ou rangent les fourmis leur provisions pour le restant de l`année. Les habitations se développent en réseaux en hauteur dans la partie émergée[fig II.35 ] .


Au-delà des croquis visionnaires et idées utopistes, les cités des fourmis se développent comme de remarquables mégalopoles souterraines[fig - II.34 ], qui en plus ont l`avantage d`être naturellement climatisées, et ainsi véritablement écologiques. Cet exemple peut être imaginé pour les pays extrêmement chaud ou froid, ou selons les saisons on vivrait sous terre. L`univers de l`architecte Eugene Tsui est en grande partie inspiré des fourmis. Il a réalisé des habitations dont l`aérodynamique et la logique de création est calquée sur les fourmis et une école de massage en Californie, inspirée des jarres a sucres[fig - II.36 ]. Le projet qui a eu le plus de rayonnement reste encore à l`état de maquette. Tsui a conçu le plus long pont du monde enjambant le détroit de Gibraltar et reliant les continents de l’Europe et l’Afrique. Cette conception révolutionnaire ne ressemble à aucun pont existant et propose un concept flottant en créant une île au milieu de la mer Méditerranée. Ce qui est intéressant c`est l`angle de ce pont de 15 degrés qui est identique à l`angle des colonies de fourmis. Ce projet n`est pas une chimère[fig - II.38 ]. Les fourmis sont capables pour passer un obstacle aussi important à leur échelle de créer de véritables ponts suspendus, des milliers de fourmis se transforment alors en chaines et poutrelles.II.13

[fig - II.36 ]  W a t s u School, bâtiment Newâge et ecologique dessiné par l’architecte Eugene Tsui, englobant la protection et la préservation de l’écologie naturelle dans le milieu environnant et l’énergie libre.http:// one360.eu/blog/ [fig - II.37 ]  Jarres a sucres, que constituent certaines fourmis Surnommées fourmis pot de miel.

[fig - II.38 ]  M a q u e t t e du projet de pont inspiré des fourmis urbanistes, entre le Maroc et L`Espagne . http://www. tdrinc.com/gibraltar.htm

II.13  Insectmania - Insectes Architectes - UshuaiaTV

93


II. 2. 2. 3. Pigments des papillons et réflexivité En observant les papillons de très près, les biomiméticiens y ont puisé d`étranges innovations pour les bâtiments du futur. Les premiers à en bénéficier sont les panneaux solaires, rendus plus efficaces en s`inspirant des principes physiques des pigments particuliers des papillons[fig - II.37 ]. Les couleurs irisés dues aux microreliefs ont permis aussi d`augmenter la réflexion dans un écran de téléphone portable, on peut obtenir le même niveau de lumière avec moins d`énergie[fig - II.35 ]. En plus de ces applications sur la réflexivité des vitraux, de nouvelles pistes écologiques s`ouvrent dans l`industrie de la construction. La majorité des pigments utilisés dans la peinture traditionnelle étant toxiques, l`idée de tapisser les murs des espaces de vie de pigments sains à moindre cout interpelle déjà nombre d`architectes.

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

[fig - II.41 ]  L ’ a i l e du papillon vue au microscope (gauche). La structure fabriquée par les chercheurs (droite), composée de 11 couches successives de dioxyde de titane et d’oxyde d’aluminium. (Mathias Kolle)

94

[fig - II.39 ]  Les couleurs de Papilio blumei [fig - II.40 ]  L’aile du papillon (Chrysiridia rhipheus) vue au microscope. combinent deux teintes, qui varient selon http://petapixel.com/assets/uploads/2014/03/butterfly1.jpg/ l’angle de vue, grâce à une incidence différente de la lumière. (Photos: Mathias Kolle, University of Cambridge). http:// www.sciencesetavenir.fr


II. 2. 2. 4. Vers luisants et Bioluminescence

[fig - II.42 ]  Grotte « Waitomo Glowworm Caves » dont les parois sont illuminées par des vers luisants. Des filaments lumineux et gluants sont suspendus à la voûte par la larve de Arachnocampa Luminosa, qui sont en fait des larves de mouche qui vivent exclusivement en Nouvelle Zélande. http://www.photomonde.fr

La bioluminescence (ou bio-chimi-luminescence) résulte d’une réaction chimique qui a lieu dans l’organisme de certains êtres vivants suite à une réaction d’oxydation. Les prototypes de la recherche autour de la bioluminescence pour un usage urbain et domestique se basent soit sur l`intégration de bactéries aux installations électriques, soit sur des applications génétiques à travers l`hybridation de plantes à l`aide de gènes bioluminescents. L`exemple du Genetic Barcelona Project, presente des exemples[fig - II.28 ] qui réintégrés au paysage urbain ont la double fonction de lampadaire et d`arbres. Dans le cadre de cette recherche, pour la première fois dans l’histoire de l’architecture, sans installation électrique, toute une maison a été systématiquement illuminée par bioluminescence, un mix de pastilles bioluminescentes[fig - II.29 ] et d`intégration de plantes a permis de réduire l`empreinte de cette maison au minimum.

[fig - II.43 ]  Photos de lampyre «Lampyre ou ver luisant, Lampyris noctiluca,» sous un projecteur (gauche) et sans lumiere artificielle (droite) Prise le 15 juin 2011. http://fr.wikipedia. org/wiki/Lampyre#/ media/File:Lampyre.jpg

95


Biomimétique CHAPITRE II : Immersion

96

[fig - II.45 ]  2008 Pastilles bioluminescente http://www.geneticarchitectures.weebly.com

[fig - II.44 ]  Le Genetic Barcelona Project, 20032010 par les chercheurs du groupe Genetic Architectures. Injection des gènes de la méduse bioluminescente à des feuilles de citronniers. http://www.geneticarchitectures.weebly.com


II. 2. 3.

Troisième niveau : Ecosystémique

II. 2. 3. 1. Principes des écosystèmes

La pérennité d`un système est dû aux relations qu’entretiennent les éléments entre eux. Ainsi, c’est la relation qui permet d’engager la durabilité. Par exemple, la production de déchets par certains organismes est utilisée par d’autres. Ce mode de relation permet d’engager un système basé sur la réciprocité et un fonctionnement en boucle. Ce niveau de la biomimétique s’inscrit clairement dans la théorie des systèmes dynamiques ou les éléments ne sont pas figés mais évoluent en permanence. L`environnement est par essence dans un non-équilibre dynamique. D’après les écologues, notre civilisation se comporte exactement comme un écosystème pionnier, dit de Type I dans la Nature[fig - II.46 ], ces écosystèmes pionnier basés sur la compétition sont normalement minoritaires et éphémères. Ils apparaissent généralement après des évènements ponctuels et créant de nouvelles surfaces à envahir (Incendie de forêt, glissement de terrain … ). Mais surtout, ils se caractérisent par une faible diversité, une utilisation gourmande des ressources (eau, éléments nutritifs favorisant une croissance rapide, préférant la quantité à la qualité, extrêmement prodigues en production de déchets et en utilisation d`énergie. Parallèlement, les écosystèmes matures comme les forêts millénaires sont passés maitres dans l`art d`optimiser plutôt que d`intensifier leur rendement. Ils recyclent leurs déchets, utilisent l`énergie et les matériaux efficacement et économisent l`habitat grâce à la diversification et à la coopération. Ces écosystèmes dits de Type III s`auto-organisent en une communauté intégrée et diversifiée d’organismes, avec le but commun de se maintenir en un endroit donné, utiliser le mieux possibles les ressources disponibles, et surtout pouvoir le faire sur le long terme. L’approche biomimétique et le biomimétisme architectural se positionnent dans ce registre relationnel et de flux : faire en sorte qu`une construction évoluera le mieux possible dans son contexte, dans le respect de valeurs de durabilité.II.14 A B RELATION + + Mutualisme/ symbiose + 0 Commensalisme 0 0 Coexistence + Parasitisme/Prédation Compétition * Ecosystème Type I. Relation glorifié de nos sociétés. N`existe presque pas dans la nature.

[fig - II.47 ]  Système en boucle ultra simplifié

[fig - II.46 ]  R e l a t i o n s dans les écosystèmes

II.14  Conférence Biomimétisme - Partie IV - Inspiré par les Ecosystèmes. Conférence de Tarik Chekchak, responsable des Programmes à l’Equipe Cousteau - France - 2009.

97


CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

Coopérer implique de pouvoir compter sur plusieurs espèces (ou fonctions). Les écologues ont mis en évidence la proportionnalité qui existe entre la diversité et la productivité d`un système, confirmant ainsi la thèse de Darwin selon laquelle, plus le nombre d`espèces est élevé, plus la coopération est efficace. Les scientifiques qui défendent le biomimétisme aimeraient voir ce principe de la diversité davantage se développer, afin d`encourager les échanges entre les fonctions et les activités complémentaires, plus favorables à une consommation d`énergie réduite que l`autarcie.

98

[fig - II.48 ]  S c h é m a directeur pensé en 2013 par Vincent Callebaut, pour transformer une réserve militaire de Rome, en un éco système urbain auto-suffisant qui accueillerait la prochaine Cité des Sciences. Un projet architectural mettant au coeur de son développement, les énergies renouvelables. Fortement inspiré du « land-art » qui considère le paysage comme une oeuvre d’art, les images de l’architecte belge sont toujours autant spectaculaires et semblent tout droit sorties d’un film de science-fiction. Les plantes y sont comestibles et auraient la faculté de s’auto-produire. Les toits et les balcons sont largement fournis en végétaux et les jardins et les potagers dominent entièrement la conception du site. h t t p : / / w w w . lumieresdelaville.net/

Peu de projets architecturaux traduisent parfaitement ces principes. Quelques architectes utopistes répondent néanmoins a ce dessein. L`architecte belge, Vincent Callebaut est un des pionniers en biomimétisme et en résilience environnementale. La majorité de ses projets sont conçues en se projetant dans un avenir proche ou les ressources naturelles sont épuisées, et se basent sur les leçons des écosystèmes : Utiliser les déchets comme ressources Diversification et coopération Optimisation plutôt que maximisation Utilisation efficace de l`énergie Utiliser les matériaux avec parcimonie Acheter local Ne pas souiller son nid Ne pas épuiser ses ressources Se nourrir d`informations II.15


I. 2. 3. 2 Fermes verticales Les fermes urbaines verticales sont les projets les plus abouties en terme d`applications écosystémiques. Vincent Callebaut s`illustre encore parfaitement avec le Dragonfly a New York. Projet utopique pour certains, exemple future d`un biomimétisme indirecte complet pour d`autres. Ce projet d`architecture nourricière favorable à l`utilisation des déchets biodégradables, viendrait s’implanter au fil de l’eau sur l’East River à New York entre l’île de Manhattan et le quartier du Queens. Il prend la forme d`une aile de papillon en double peau qui reprend la structure des nids d`abeilles et des ailes de libellules. La ferme verticale fonctionne comme un organisme vivant qui produit de l`énergie et auto-recycle toute l`alimentation.

99


II. 2.

CONCLUSION

Synthèse des Principes du vivant 1, 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

Le vivant construit de bas en haut Le vivant s’auto-assemble en chaines Le vivant a besoin d’un dedans et d’un dehors Le vivant utilise peu de thèmes pour de multiples variations Le vivant organise par information Le vivant encourage la variété en recombinant les informations Le vivant crée par des erreurs Le vivant apparait dans l’eau Le vivant roule au sucre Le vivant fonctionne en cycle Le vivant recycle tout ce qu’il utilise Le vivant se maintient par renouvellement lui Le vivant tend à optimiser plutôt qu’à maximiser Le vivant est opportuniste Le vivant rivalise dans un cadre coopératif Le vivant est interconnecté et interdépendant


Transfert du système des veines d`une feuille d`arbre a un projet de tissus Urbain fonctionnel. Márton Jancsó - Budapeste, Hongry


CHAPITRE II : Immersion Biomimétique CHAPITRE II : Immersion Biomimétique

[fig - II.49 ]  Nouvelle bibliothèque centrale de l’Université d’Helsinki située au coeur de la ville. Vision humaine déviée : l’enveloppe architecture comme miroire du tissu Historique.

II. 3.

Etudes de cas Les projets utopiques et dessins d`étudiants ne s`apprêtent pas à l`application de la grille de lecture mise au point dans le premier chapitre. Le choix de notre étude s`est naturellement dirigé vers 2 aménagements emblématiques et proclamés du biomimétisme, extrêmement référencés et riches en sources. Ces 2 cas biomimétiques seront confrontés à 1 cas d`architecture biophile : Biomimétique : 1 - Biomimétisme fonctionnel ponctuel (Solutions techniques) - Le Centre Eastgate, Zimbabwe. 2 - Biomimétisme formel et processuel complet - Le Projet Eden, Royaume-Uni Biophile : 3 - Conception Biophile - La bibliothèque EPFL Rolex Learning Center.

104


II. 3. 1.

Approche biomimétique directe :

EastGate center – Zimbabwe – Système des Termitières Eastgate Zimbabwe, 55 000m², multi-usages commercial et de bureaux d`affaires par Mick Pearce à Harare (Zimbabwe). Contexte/Site : Saison sèche de 8 mois (42° C le jour et 3° C la nuit) + Vents forts + Poussière. Avec un climat particulier dans la ville d`Harare. Une ventilation naturelle du bâtiment aurait nécessité l’ouverture des fenêtres. Ce qui aurait entraîné des conséquences négatives associées au vent, à la poussière, au bruit, à la perte de chaleur en hiver et à des risques en matière de sécurité. Une ventilation exclusivement mécanique, nécessitant l’utilisation de l’énergie pour le chauffage et la climatisation et des coûts d’entretien, aurait occasionné, quant à elle, des coûts d’exploitation élevés. Enjeux sociétaux : La plupart de ces systèmes sont importés et demandent une maintenance qui dépend de l’étranger pour l’entretien des équipements. L’Afrique ne veut pas dépendre du système fondamental économique, et les pays émergents comme le Zimbabwe ne veulent pas suivre les mêmes schémas absurdes occidentaux et l’importance énergivores des villes occidentales.

[fig - II.50 ]  Détail façade.

de

[fig - II.51 ]  I n t é r i e u r commercial http://www. mickpearce.com

105


Essence du projet : - Démarche écoresponsable (Ventilation passive en toutes circonstances) et posture Idéologique (Anti-boite de verre). - Intention d`intégration culturelle, utilisation de systèmes traditionnels (Exp larges avant-toits) et de matériaux locaux. Mick Pearce emploie des systèmes architecturaux empruntés à des solutions traditionnelles en Afrique comme les larges avant-toits qui permettent d’abriter complètement les murs du soleil très haut en été et ainsi protéger fenêtres et murs du soleil direct. Ce système permet aussi au soleil d’hiver bas de réchauffer le bâtiment le matin. Fonctions : Pratiques commerciales locales dans un confort intérieur et bureaux à l`image du travailleur Zimbabwéen

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

Biomimétisme fonctionnel ponctuel Système de ventilation des termitières II.15: Une des conditions de survie des termites du Zimbabwe repose sur la culture d’un champignon spécifique duquel elles se nourrissent. Pour s’assurer du développement optimal de ce champignon, une température constante de 30-31°C est nécessaire à l’intérieur du nid, là où pousse le champignon. Or, les températures extérieures varient entre 42° C le jour et 3° C la nuit. Pour maintenir la température dans leur nid, à 31°C, la termitière est construite de façon à ce qu’un microclimat intérieur approprié soit préservé grâce à un système de chambres, de conduits d’aération et de cheminées. Au centre de la termitière, se trouve la chambre royale dans laquelle vivent le roi, la reine et leurs accompagnateurs. Autour de la chambre royale, on retrouve de nombreuses galeries, et au centre siège une ou des cheminées centrales. Du fait de sa faible densité, l`air chaud attiré vers le haut est évacué par la cheminée centrale. Ce mouvement entraine un courant d`air dans la partie inférieure du nid. L`air extérieure est aspiré par d`innombrables minuscules troues en bas tout autour du nid. Cet air est rafraîchie par la terre au contact de puit très profonds, et circule ensuite dans la partie centrale habitée. Une fois réchauffé il est naturellement recraché par le haut et ainsi de suite continu le cycle de l`air en journée. La nuit venue, les termites bouchent le trou supérieur pour couper le courant d`air et conserver la chaleur de l`habitat.

II.15  www.inspire-institut.org/

106


107


48 CHEMINÉES

9 Etages -10 % Cout Construction 20° RELATIVEMENT CONSTANTE

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

-35 % Energie

II.16  P o u r l’environnement. Le système de refroidissement passif du bâtiment contribue à réduire l’utilisation de sources d’énergie nonrenouvelables comme le charbon d’origine fossile, couramment utilisé par les centrales thermiques. De plus, il n’utilise pas de chlorofluorocarbones (CFC), normalement associés aux gaz réfrigérants de climatisation, connus pour la destruction de la couche d’ozone

108

Application du système : Une petite ventilation mécanique vient compléter cette régulation passive dans différentes mesures suivants les saisons et les nécessités. De plus le complexe est constitué de deux volumes séparés par un atrium recouvert et ouvert au vent. Cet air y est donc plus frais qu`à l`extérieur, et est aspiré à travers les dalles perforées pour remplacer continuellement l`air qui se réchauffe et conserver la température du béton. Des ventilateurs de petites et grandes tailles attirent l’air frais par la mezzanine perchée à environ 10m au-dessus du niveau du sol, où se trouve un air plus sain que celui provenant des principales routes environnantes. L’air passe à travers les filtres d’un réseau de conduits en béton, puis est distribué pour répondre à l’apport variable en radiations solaires (par l’exposition au soleil) de chacun des quatre côtés de l’édifice. L’air frais passe à travers le plancher de béton perforé et est acheminé dans les bureaux par l’intermédiaire de grilles situées sur la paroi extérieure en dessous de chaque fenêtre, qui connectent avec l’étage inférieure. Le plancher en béton reste à une température relativement constante de 20°C et donc l’échange de chaleur refroidit l’air entrant en été et le réchauffe en hiver. La nuit, de grands ventilateurs sont utilisés pour le pré-refroidissement et des ventilateurs plus petits pour la climatisation en journée. La cadence d’utilisation de ces deux systèmes varie en fonction des saisons afin de pouvoir profiter des changements de températures extérieurs. En hiver les ventilateurs ne sont pas utilisés pendant la nuit car l’idée est de stocker l’air chaud recueilli au cours de la journée.II.16 La surface des cheminées sur le toit est réchauffée par le soleil, abaissant la pression de l’air à la sortie et attirant ainsi l’air des bureaux vers le haut à travers les puits d’aération verticaux, pour passer à travers les 48 cheminées que contient la bâtisse.


II. 3. 2.

Approche biomimétique indirecte :

Eden Project – Royaume Uni - Ecosystème sous bulles Eden project biomes, St Austel (UK), 50 hectares, complexe environnemental, biome, serres, par Grimshaw and partners (Nicolas Grimshaw, Tim Smit, Arup) « la structure est plus légère que l’air qui se trouve

à l’intérieur de la serre » (Micheal Pawlyn, spécialiste biomimetisme) Contexte / Site : A St. Austell, dans le comté de Cornouailles, une carrière d’argile a modifié la nature en altérant le paysage, irrémédiablement blessé. - Irrégularité du site Enjeux sociétaux : L’Eden Project est plus qu’une attraction, il a été créé pour inspirer, pour instruire, pour être apprécié. Il ne propose pas seulement un enseignement conventionnel mais une éducation à la vie. Une chance de voyager depuis les espaces confinés de la région dans laquelle nous vivons vers le reste du monde.

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

[fig - II.52 ]  La cafeteria au premier plan et les écosystèmes sous biomes au second. www.edenproject.com

[fig - II.53 ]  Vu nocturne Intérieur commercial www.edenproject.com

110


Essence projet : - Réinterprétation formelle d’une typologie bâtie établie. En contraste avec d’autres approches architecturales et qui témoigne d’une relation plus novatrice pour un projet similaire, l’approche du cabinet Grimsha se veut harmonieuse avec le paysage. Par exemple pour le projet de la Palm de Kew, construite sur le principe de la symétrie et sur un site totalement plat, on peut comprendre à travers le projet une expression d’une vision de la nature encore prévalent, sa domination par l’homme. - L’Education par l’interaction se fait à travers la prise de conscience conventionnelle de l`importance et de la composition des écosystèmes et l`enseignement politique et citoyenne à travers la découverte des programmes de recyclage. - Recréer un écosystème fonctionnel dans un contexte multi-contraint. Fonction : - 3 types d`écosystèmes, 3 biomes, 3 régions avec des environnements et des plantes du monde entier. Tropiques humides : Plusieurs dômes - Tempérés chauds : Plusieurs dômes Climat local : Biome sans toit La forme rend compte de l`organisation des usages, mais la pratique uniforme de ces espaces ne renseignent en rien la diversité d`ambiances (Surtout les deux premiers).


CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

II.17  Richard Fuller l`architecte, designer et ingénieur américain. Son experience dans la Navy était devenu un modèle pour ses projets. Fuller envisagea, dans les années 1970, un monde élitiste, dans lequel les designers seraient à la barre d navire, pilotant la planète hors de la crise environnementale. A travers ses conceptions architecturales Fuller voulait trouvait des solutions pour améliorer le monde.

112

Biomimetisme Formel : La structure géodésique des biomes de l’Eden Project fait directement référence aux structures Buckminstrer popularisées par Richard FullerII.17

L`irrégularité du site : Une solution radicale inspirée par les bulles de savon et de connecter ces bulles le long d’un fil conducteur qui pouvait être arrangé de telle façon à s’adapter parfaitement à la topographie.


[fig - II.54 ]  S t r u c t u r e de l`Eden project www. destinationspoint. com. Et detail d`une aile de libellule www. myrmecofourmis.com

Structure : L’un des enjeux du projet fut d’essayer de trouver la structure la plus légère possible. Les concepteurs ont étudié une série d’exemples tirés de la nature, des molécules de carbones aux animaux unicellulaires comme les radiolaires, en passant par les grains de pollen, qui ont révélé que la façon la plus efficace de structurer une forme sphérique était un arrangement géodésique de pentagones. Le biomimetisme intervient dans tous les niveaux, du motif des bulles a la structure s’inspirant des molécules de carbone, du pollen et des radiolaires, aux détails de ou l’on observa l`application du principe de nervures des ailes de libellule pour résoudre la jonction des éléments en acier.[fig - II.54 ]

II.18  M a t é r i a u x : Ethylène Tétrafluoroéthylène, ETFE, non dérivé du pétrole, extrêmement léger, résistant au temps et aux intempéries et autonettoyant.

113


CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

II.19  Dans les premiers jours de construction, des inondations vinrent entraver l`exécution. Apres deux mois de pluies intenses. Environ 163 millions de litres d’eau sont tombés dans la fosse. La première étape fut de mettre en place un bassin de collecte d’eau en-dessous du sol arable. Ensuite ils posèrent une couche brulée de sparterie pour acheminer l’eau de pluie dans ce siphon. Le tapis filtrait aussi la plupart des sédiments, générant une source constante d’eau propre et filtrée. L’eau est ensuite pompée hors du bassin dans la structure de l’Eden ou l’eau est utilisée pour irriguer les plantes, aussi bien qu’il fournit énergie pour faire marcher la plomberie de la construction.

114

Processuel : Pour pouvoir mettre en place des écosystèmes composées vivants, la terre devait être à même de nourrir les plantes. Or, la fosse n’avait pas les nutriments nécessaires pour supporter une intense vie végétale. Avant que l’équipe ne puisse commencer à construire des serres, il devait mettre en place un niveau de sol riche en nutriments. L`observation et l`analyse de la régénérescence des terres fertiles, permis de mettre au point un processus accéléré et naturel mêlant les résidus d’argile présent sur le site avec des déchets organiques. Le compostage complexe permit de produire un engrais riche en substance. En combinant ce fertilisant naturel avec la terre disponible, l’équipe de l’Eden Project fut capable de créer un sol riche qui aurait nécessité des centaines d’années pour se développer avec des processus naturels. Principes du vivant : - Structures les plus légères et optimales possibles dans une réflexion fusionnée forme/structure/agencement/site. - Processus de croissance et d’évolution aléatoire (l`avenir du projet spatialement ouvert et non programmé devenu la métaphore type d’un processus naturel d`évolution). - Pertes 0. La transformation des contraintes en atout : Inondations : Mise en place d`un système sous-terrain de collecte des eaux, et de drainage intégré à la structure générant une source constante d`eau filtrée. Toute l`irrigation des plantes y est intégrée. Topographie creusée : Création de microclimats abrités, soit un gain solaire passif.

Forme : Réinterprétation radicale de la forme d’une typologie bâtie établie, à travers l`intégration du paysage, des contraintes du site, de l`articulation des usages et des volontés écologiques. Biomimetisme : Application de principes du vivant et biomimetisme formel pour des solutions fonctionnelles et processuelles.


II. 3. 2.

Exemple biophile

Rolex Learning Center - Lausanne - Etat d`esprit

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

Le dernier cas n`est pas biomimetique, mais sert d`échelle de comparaison. Les architectes japonais du Rolex learning center voulaient faire un espace pour créer les rencontres et les synergies adaptées à chaque profil. Ils parlent de l`architecture en terme d`experiences, de sens et de sensations. Dans leurs approches les architectes intègrent l`analogie aux formes biologiques pour servir cette intention. Le batiment semble onduler dans une prouesse technique, il reprend les plaines et topographies de la nature, et à la fois sa sobriété et sa complexité. Toutes les formes sont arrondies et le bleu du ciel omniprésent. La forme n`existe qu`à travers la réflexion générique. Contexte et Enjeux sociétaux : En 2004, la direction du campus de l`Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), décide de créer une plateforme annulant toute frontière entre les hommes et les disciplines. Au terme d`un concours ayant réuni les plus grands noms de l`architecture, le projet de l`agence SANAA est choisie à l`unanimité. L`EFEL accueille 8000 étudiants et chercheurs venus du monde entier. En constante mutation, le site est très dense, les bâtiments sont adossés les uns aux autres sans centre de gravité ni de lieux de rassemblement pour les étudiants cloisonnés dans les départements d`enseignement. Posée sur les berges du lac, Forme et Métaphore : De forme abstraite et d`apparence inconnue. Les concepteurs y voyaient une grande pièce ouverte communicante ou la fonction et la métaphore des usages dominent, mais l`opinion publique accueillit le projet avec plus d`imagination.

116


Certains y voient une tranche d`emmental, un tissus moléculaire et même un tapis volant mité. Formellement le bâtiment ne se réfère à aucun autre édifice. ` Notre bâtiment est simplement une grande pièce ouverte et doté d`espaces à la fois isolés et reliés de manière douce` Kazuyo Sejima.

[fig - II.56 ]  B u l l e s de lecture isolées. Usages multiples et communication visuelle. www.baunetzwissen.de

[fig - II.57 ]  Réunion sur un champ de savoir. www.archdaily.com

[fig - II.55 ]  L e s poufs multicolores du Rolex Learning Centre à Lausanne www. sylviefaucheux.fr

117


Biophilie Pratiques : Le but de cette conception était de réaliser un espace qui soit proche de la manière dont se déplacent les êtres humains. Le bâtiment se distribue d`une colline à l`autre, de plaine en dépression dans un seul grand espace unique et changeant, les rares endroits cloisonnées sont mis dans des bulles de verre, visuellement communicantes. Ambiances : Les espaces sont blancs, sans signe, sans quantité, sans qualité. La fonction est transformée par l`usage et permet une invention des fonctions d`un espace doux à la limite du transparent. En laissant une grande liberté aux usagers, les interactions sociales sont dénuées d`artifices et les liens se créent facilement. Plus de la moitié de l`espace construit est vierge. Tout est mis en place de manière à ce que l`usager se sente dans un espace domptable, un paysage naturelle, loin de toute agressivité et laissant liberté de mouvement, de penser et d`agir.

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

L`homme ne marche pas droit de façon linéaire comme un train. Il se déplace en courbe de manière organique Ryue Nishizawa.

118

Culture Japonaise et liaisons naturelles : D`après Gazuyo Sejima, l`organisation spatiale des maisons traditionnelles japonaises est différente de l`organisation en Occident, et cette organisation influence beaucoup leur architecture. Nous sommes nés et nous avons grandis au Japon. Dans les maisons traditionnelles tous les éléments sont liés de manière naturelle, quand on ouvre la porte coulissante qui donne sur le jardin, par exemple, cette porte est toujours couverte par un avant-toit qui crée un lien avec le jardin. Nous avons grandi avec cette vision. Ce sentiment de continuité naturelle entre les éléments. Par contre en Europe si on résume la manière de construire on coupe d`abord l`espace pour bien le définir, on sépare pour qu`il n`y ai pas d`ambiguïté, il y`a la une vrai différence dans notre conception de l`espace


[fig - II.58 ]  Conférence sur plaine. www.vitra. com

[fig - II.59 ]  Rencontres inattendues sous nuages. www. baunetzwissen.de

119


Croisement biophile et biomimétique : Les contraintes d`équipement de certaines fonctions sont peu compatibles avec un sol en pente. Pour la bibliothèque, pour rattraper l`horizontalité, la solution s`inspira des paysages de culture de riz en terrasse. Accroches aux versants des monts, des paliers étages sont réalisés sur lesquels les étudiants peuvent travailler. La construction fut un énorme défi technique : Patios de forme patatoïde qui percent la toiture et représentent 20% de la surface, les ingénieurs ont dû créer la première coque en béton armé sur un plan libre avec autant de vides. La solution fut particulièrement lourde et sa mise en œuvre a mobilisé 300 hommes nuits et jours pour reconstituer un puzzle de 1450 tables de coffrages qui ont toutes une taille et une géométrie unique. Une recette de béton secrète coulée en continu pendant 48h permit néanmoins une structure complexe, couteuse mais surprenante avec des arches tres légèrement cintrées et sans éléments porteur.

CHAPITRE II : Immersion

Biomimétique

L`éclairage artificiel est presque toujours indirect et l`aération est naturelle et a pu bénéficier de la labélisation Minergie. Mais le bâtiment n`est pas pour autant un exemple écologique. Le Rolex Learning Center a consommé énormément d`énergie, que ce soit au niveau de sa fabrication, de ses matériaux ou de sa pratique. Le discours de la maitrise d`ouvrage n`a jamais prôné de bilan énergétique positif et l`édifice reste intégralement cohérant, viable et pensée dans sa globalité.

[fig - II.60 ]  V u e aérienne du Rolex Learning Center

120


121


II. 3.

CONCLUSION Comparaison des ADN des cas étudiés

A UTILISER Durable

S`EN INSPIRER Ecologique

A VIVRE Vivant

122

EASTH GATE CENTER Une des premières applications ponctuelles et unidimensionnelles. Inscrite dans son contexte, elle reste innovante et extrêmement respectueuse des usages dominants. Une prouesse durable et humble, sans plu value formelle, structurelle ou sensorielle. Un cas qui remet le confort physique de l`homme au centre des réflexions et l`étude de la nature à son service

EDEN PROJECT Une parenthèse enchantée, en recul du monde, qui a ramené son lot d`enseignement et reste relativement ancrée dans le registre des étranges curiosités. Un cas par et pour l`étude de la nature qui incite l`homme à refaire la paix avec son environnement.

ROLEX LEARNING CENTER Une douce mélodie ininterrompue qui accompagne l`homme dans son activité sans trop se faire entendre. Une bibliothèque qui respecte la pluralité des usages et encourage les interactions. Un antre du savoir qui va au-delà de sa fonction. Un espace qu`on adopte, pensé dans son mouvement au plus près du bien être humain.


Chapitre II - Conclusion

Loin des courants formalistes, l’architecture biomimétique s`inscrit dans une démarche de conception scientifique. Avec le biomimétisme, la biologie n`apparait plus comme une pourvoyeuse de matières premières mais comme une source d’idées. Son statut passe de source d`exploitation a chamane de la connaissance. Dans la philosophie biomimétique, tout ce que nous concevons doit en définitive s`accorder avec le règne biologique. Cette symbiose nécessite au préalable d’identifier les problématiques propres à chaque site, à chaque projet et à chaque finalité. Pour pouvoir esquisser les qualités morphologiques recherchées, trouver les matériaux et systèmes adéquats, ou mettre au point un processus adapté et performant. L`application de cette démarche architecturale se fait à travers 2 approches. La première directe, met le point sur un problème précis dont elle cherche une solution ponctuelle dans la nature. La seconde, dite indirecte, se fait généraliste, et inscrit tous le projet dans une philosophie biomimétique. Si les différentes réalisations étudiées démontrent la viabilité de la méthode biomimétique, elles présupposent cependant certaines conditions, qu’il n’est pas toujours évident de réunir, lorsque l’on souhaite respecter les principes du biomimétisme. En effet, leur apparente évidence ou le simple bon sens qu’ils semblent impliquer, nécessitent en amont plusieurs démarches qui ne vont pas toujours de soi. Ces efforts et concessions qu’exigent les réalisations inspirées par les principes observés dans la nature, semblent parfois considérables mais ils sont rentabilisés sur le long terme. Par exemple, les coûts de recherche et de développement sont compensés par l`innovation, les répercussions sur le genre humain avenir et parfois les économies d’énergie conséquentes réalisées. En tant que guide de conception, le biomimétisme ne peut encore se mesurer qu`à travers le détail architectural dans une manière de penser l`espace à travers les principes de la nature, dans les nouvelles technologies greffés a l`aménagement ou dans l`enseignement qu`il porte en lui.


?

III III.1

III.2

III.3

1

1

III.4

1

1 2

2 2

2 3

III . Ce chapitre prépare le terrain pour l`intervention.

III.1 Le contexte socio-culturel, particulièrement éducatif, et environnemental aide à poser les premières vocations de l’aménagement projeté, avec une volonté de réalignement et de rayonnement international en apportant une réponse aux ambitions du pays. III.2 Le terrain choisi permet, de par sa superficie, ses contraintes et son historique, l`application de différentes échelles architecturales (Voir urbaines), et une liberté de mouvements et d`expérimentations. L`analyse du projet en court se fait sur la base du contexte et des éléments étudiés dans la partie recherche. III.3 La proposition de contre-projet pose les premières intentions programmatiques et la manière de les mettre en place sur le terrain. III.4 L`intervention permet de mettre en application les démarches biomimétique et biophile a plusieurs échelles. Ainsi nous découvrirons l`amplitude de l`analogie biologique et de l`application des principes de la vie à travers le design, la poétique de l`espace, la gestion des flux et la morphogenèse.


Chapitre III

Contexte, site et intentions du projet III. 1.

Pourquoi ? Contexte socio-culturel et environnemental

III. 1. 1.

Biodiversité au Maroc

III. 1. 1. 1. Etat de la biodiversité III. 1. 1. 2. Efforts actuels et conservation

III. 1. 2.

Etat des domaines de la recherche et de la culture scientifique

III. 1. 2. 1. Stratégie Nationale du Développement de la Recherche Scientifique III. 1. 2. 2. Charte Nationale de l`environnement et du développement durable III. 1. 2. 3. Instituts de recherches scientifiques et pôles intégrés

- Conclusion –

Vocations de l`aménagement -

III. 2.

Ou ? Site d`intervention

III. 2. 1.

Retour sur une polémique.

III. 2. 1. 1. Etats des lieux III. 2. 1. 2. Historique

III. 2. 2.

Présentation du site

III. 2. 2. 1. III. 2. 2. 2. III. 2. 2. 3. III. 2. 2. 5. III. 2. 2. 6.

Situation dans la ville Analyse du quartier Analyses bioclimatiques Décomposition du site et description des usages Mémoire des lieux

III. 2. 3.

Projet de réaménagement en cour

III. 2. 3. 1. Critique du projet de réhabilitation en cour III. 2. 3. 2. Analyse projectuelle III. 2. 3. 3. Application de la grille de lecture intègre au projet

- Conclusion – Synthèse de l`analyse du site et du projet du réaménagement III. 3.

Quoi ? Proposition de contreprojet

III. 3. 1.

Formulation de la proposition d`aménagement

III. 3. 1. 1. Traduction spatiale des vocations sociaux-culturelles III. 3. 1. 2. Proposition processuelle

III. 3. 2.

L`Insectarium

III. 3. 2. 1. Invertébrés Marocains III. 3. 2. 2. Urgence de l`apiculture et alternative urbaine III. 3. 2. 3. Description de l`intervention et ses enjeux

- Conclusion - Programme de l`aménagement III. 4.

Comment ? Démarche et conceptualisation

III. 4. 1. III. 4. 2.

Approche biomimétique adoptée Principes généraux d’aménagement

Conclusion générique.


CHAPITRE III : Proposition de contre-projet

[fig - III.0 ]  Image de synthèse du projet en cours de la Marina de Casablanca au Maroc. Le bâtiment arrondie au centre, a l`exosquelette qui ressemble curieusement au stade olympique de Pékin. Ce projet de Stade, voté en 2003 par le public Chinois, suite à un concourt, porte le nom révélateur de `Nid D`oiseau`.

126

III. 1.

Pourquoi ? Contexte socio-culturel et environnemental

Le Maroc s`inscrit dernièrement dans une politique durable avec la volonté de protéger l’environnement et de conserver sa biodiversité. Parmi les principes fondateurs véhiculés par la Charte Nationale de l`environnement et du développement durable figurent la participation de la population, la recherche-développement, et la valorisation et la promotion du patrimoine culturel et naturel. Avec les nouvelles directives ministérielles, notamment orientées par la Stratégie Nationale pour le Développement de la Recherche Scientifique à l’horizon 2025, la volonté du pays à remédier à ses problèmes environnementaux et sociaux-économiques semble passer par sa modernisation à travers la mobilisation de ses ressources humaines.


III. 1. 1.

Biodiversité au Maroc

III. 1. 1. 1. Etat de la biodiversité

La biodiversité marocaine est riche et diversifiée. Le nombre total d’espèces inventoriées dépasse les 31000 des organismes vivants. Sa flore comporte, à l’état actuel des connaissances, quelque 7000 espèces. En ce qui concerne les ressources animales, la faune y est relativement diversifiée (24000 espèces identifiées). III.1 La diversité des écosystèmes du Maroc est constituée de cinq unités majeures: Les écosystèmes forestiers et steppiques : Ils sont formés principalement de formations naturelles de feuillus (chêne, liège, arganier) et de résineux (pin, cèdre, thuya). Ce sont des milieux dont les cortèges floristiques et faunistiques diffèrent avec les conditions du milieu. Les écosystèmes sahariens : Constitués de regs (reliefs plats caillouteux) et d’ergs (dunes), ces écosystèmes, présentent des formations végétales arborées à base d’Acacia. Les écosystèmes marins et côtiers : C’est un milieu qui s’étire sur près de 3500 km sur deux façades: Atlantique (2800 km) et Méditerranée (700 km). Les écosystèmes des zones humides continentales : Ce sont les zones humides naturelles comme les lacs permanents, les marais côtiers, et marécages; on peut y associer les milieux créés artificiellement que sont les barrages. Écosystème des grottes : C’est un type d’écosystème humide particulier qui enrichit le paysage écologique du Maroc. Les quelque 60 grottes présentent un intérêt préhistorique et bioécologique.

III.1  Ministère délégué auprès du Ministre de L`Energie des Mines, de L`Eau et de l`Environnement, Charge de l`Environnement. http://www.environnement.gov.ma/

127


III. 1. 1. 2. Efforts actuels et conservation Le Maroc, signataire de la Convention sur la Diversité Biologique lors du Sommet de la terre à Rio en 1992 déjà, témoigne de l’importance que le pays accorde à son patrimoine vivant et à ses ressources biologiques et paysagères. «Il faut œuvrer pour conserver les ressources biologiques, pour pouvoir les utiliser de façon durable et les transmettre aux générations futures dans un état aussi indemne que possible.» III.2

DU MAROC - Secrétariat d’Etat auprès du Ministère de l’Energie, de Mines, de l’Eau et de l’Environnement; chargé de l’Eau et de l’Environnement Département de l’Environnement Fiche STRATÉGIE NATIONALE DE PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

III.3  ROYAUME

Dans le cadre stratégique élaboré pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité nationale, le Maroc a jugé opportun d’y intégrer, en plus d’une stratégie proprement dite et de son plan d’action, un certain nombre de priorités et de préalables III.3 : - L’amélioration des connaissances (informer, sensibiliser, éduquer) - Tenir compte des besoins des populations des communautés locales - Coordination des différents intervenants publics et privés - Préservation des espèces endémiques et sauvages menacées - Conservation, gestion et utilisation rationnelle des ressources biologiques - Renforcement des cadres législatifs et institutionnels

En 2010, les engagements pris dans le cadre de la stratégie nationale pour la protection des éléments constitutifs de la diversité biologique nationale sont pour : La promotion de la conservation de la diversité biologique des écosystèmes, des habitats, des biomes, de la diversité des espèces et la diversité génétique. L’utilisation durable et la consommation rationnelle en relevant les défis posés à la diversité biologique par les changements climatiques et la pollution. La préservation de la capacité des écosystèmes à fournir des biens et services et à procurer des moyens de subsistance, ainsi que la diversité socioculturelle des communautés autochtones et locales. (Programme de protection et de valorisation de la diversité biologique au Maroc – M.D Chargé de l`environnement) Le Maroc s`inscrit dans une dynamique durable avec la volonté de protection de l’environnement et de conservation de la biodiversité.

III.2  Convention sur la Diversité Biologique - Sommet de la Terre de Rio - 1992

128


III. 1. 2. Etat des domaines de la recherche et de la culture scientifique

III. 1. 2. 1. Stratégie Nationale du Développement de la Recherche Scientifique Le Maroc s`engage dans les années 2000 à l’identification et le remaniement des grandes priorités nationales en matière de développement III.4 Il y a lieu de citer dans cette optique le Programme Emergence avec ses sept métiers mondiaux du Maroc - L’initiative pour le développement humain - Le plan azur - La stratégie pour le développement de l’artisanat - Le plan Maroc vert Le plan énergie … Par ailleurs, le Ministère de l`enseignement supérieure, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, élabore en 2006 une Stratégie Nationale pour le Développement de la Recherche Scientifique à l’horizon 2025. Cette stratégie, d’une part, a identifié un certain nombre de mesures destinées à améliorer les performances du Système National de Recherche et d’Innovation (Gouvernance, financement, mobilisation et valorisation des ressources humaines, valorisation, évaluation, etc.) et, d’autre part, a également défini en concertation avec les partenaires concernés les priorités nationales de recherche.

III.4  ROYAUME DU MAROC - Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique - Direction des Sciences - STRATEGIE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE A L’HORIZON 2025 -MISE EN ŒUVRE A TRAVERS LE PROGRAMME D’URGENCE 2009-2012

S’ajoute à cette réalité une autre qui consiste en un important soutien financier d’un montant de sept cent vingt millions de dirhams (720 MDH) accordés à la recherche scientifique par le gouvernement dans le cadre du Programme d’Urgence Education et Formation 2009-2012. Pour ce programme, la recherche scientifique est une priorité du gouvernement et elle y est considérée comme un instrument de promotion de l’excellence. Le Système National de Recherche et d’Innovation (SNRI) sera porté par des changements importants, d’ordre politique, économique et idéologique qui découlent de la volonté de modernisation du pays et de sa démocratisation. (Ministère de l`enseignement supérieure, de la recherche scientifique et de la formation des cadres) La biologie ou l`architecture comme entendus dans cette étude ne sont pas directement cités dans les secteurs du document de la stratégie mais peuvent être sous-entendus dans le bâtiment et travaux publiques, et sont intimement liés aux changements escomptés (Montée des technologies / Changement dans la forme du travail / Transformation des territoires / Raretés Développement des incertitudes )III.4

129


III. 1. 2. 2. Charte Nationale de l`environnement et du développement durable

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

[fig - III.1 ]  C h a r t e Nationale de l`environnement et du développement durable

La charte globale sur l’environnement élaborée suite au discours de la fête du trône de 2009 insiste sur les valeurs et les principes des reformes entreprises sur la : - Participation du public à l`adoption de décisions relatives a la protection et la valorisation de l`environnement. - La recherche-développement, ainsi que la diffusion des connaissances scientifiques et techniques pour stimuler l’innovation et encourager les technologies et les processus appropriés à la protection et la valorisation de l’environnement et du développement durable. - La protection et la valorisation du patrimoine naturel et culturel en tenant compte de sa diversité et de sa vulnérabilité. Il doit être mis en valeur pour en assurer la pérennité. La protection et la valorisation de l’environnement doivent comporter des aspects normatifs, préventifs, dissuasifs et curatifs ainsi que des actions de vulgarisation, d’information, et de sensibilisation auprès de tous les intervenants. Cette position, bidimensionnelle, de l’Homme acteur-récepteur force à trouver, d’autres voies de gestion environnementale et ce, notamment par les approches thématiques, sectorielles et territoriales. Cette notion d’Homme acteur-récepteur se retrouve d’ailleurs dans le discours de Sa Majesté le Roi Mohamed VI dans ces termes : « Afin de donner son expression tangible à cette démarche, Nous avons œuvré pour que le citoyen soit, à la fois, l’acteur, le moteur et la finalité même de toutes nos initiatives et de tous nos projets de réforme et de développement. »

III. 1. 2. 3. Instituts de recherches scientifiques et pôles intégrés Suivant l`étude réalisée en 2012 par Mina KLEICHE, biologiste et historienne FrançaiseIII.5. Au Maroc, la majeure partie de la recherche scientifique est publique. Elle se fait aujourd’hui au sein de 15 universités, réparties dans 18 villes et comptant quelque 81 établissements universitaires (écoles et facultés) plus 4 instituts universitaires de recherche, 41 établissements de formation des cadres, 15 établissements de recherche sous tutelles de départements ministériels.

III.5  LA SCIENCE EN AFRIQUE A L’AUBE DU 21ème SIECLE Sous la Direction de Roland Waast et Jacques Gaillard - RAPPORT FINAL - LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AU MAROC par Mina KLEICHE - Paris, le 21 décembre 2000

130


Ces centres sont souvent mieux dotés que l’Université. On attend d’eux des résultats d’application plus sûrs et plus immédiates qu’on ne l’exige de recherches exploratoires ou pédagogiques. Cependant la recherche scientifique marocaine se fait principalement dans les universités. Dans les statistiques les plus récentes du Ministère de l’Enseignement Supérieur (2011), les domaines de recherche dans les établissements universitaires se répartissent, ainsi : Recherche dans les établissements universitaires

% Etudiants

Lettres Droit et economie

[fig - III.2 ]  Tr a d u c t i o n graphique des tableaux statistiques sur l`état de l`éducation et de la recherche au Maroc de la chercheuse Mina KLEICHE

Sciences Technologie, sciences et techniques, sciences de l`ingenieur Medecine, pharmacie

Lettres, traduction et education Droit, economie et commerce

Commerce et gestion

Sciences, sciences et techniques Sciences medicales

On compte cependant parmi les 250 111 étudiants inscrits 21% en sciences et technologie contre 45% en droit, économie et commerce. L`activité de recherche ne dépend pas du nombre d’étudiants et d’enseignants présents dans une université mais qu’elle se rattache davantage à une culture de recherche qui existerait au sein même des institutions. La plupart de ces établissements sont organisés en départements d’enseignement (Incluant laboratoires, groupes ou des équipes de recherche), mais n’ont bénéficié d`aucune existence officielle. Elles tiennent souvent à l’engagement personnel d’un chercheur ou d’un professeur, parfois entouré d’une équipe réduite aux moyens limités, et ne survivent bien souvent que grâce au soutien des coopérations européennes d’accueil. Récemment les établissements universitaires ont vu inscrire à leur budget une enveloppe expressément destinée à la «promotion de la recherche». La diffusion et l`intérêt généralisé pour la recherche ne sont pourtant pas encore à l`ordre du jour. Au niveau même des concernés, la productivité moyenne est d`1 article annuel pour 20 enseignants (mais beaucoup plus pour certains secteurs ou certains établissements : 1 article pour 5 enseignants en médecine à Casa par exemple) le Maroc est loin d’avoir épuisé son potentiel de recherche universitaire. Les jeunes universités montent en puissance avec l’enrôlement d’un plus grand nombre d`étudiants, et les technologies de l`information, dans lesquelles les réseaux sociaux jouent un rôle capitale, démocratisent le savoir.

131


CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

[fig - III.3 ]  STRATEGIE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE A L’HORIZON 2025 - p : 32 33

Casablanca, capital économique, plus grande métropole du pays et lieu d`exode et de melting-pot culturel, compte avec la ville de rabat la plus forte proportion d`étudiants (donc d`enseignants-chercheurs) avec un peu plus de 45 793 étudiants, soit 18% des étudiants et 13% des enseignants, mais surtout 30% des publications scientifiques du pays, déjà très restreintes. Le secteur continu néanmoins à souffrir de l`ombre et du manque de culture de la recherche. Le principal enjeu retenu de la politique environnementale et de la stratégie de développement de la recherche du pays se situe dans le manque de diffusion et donc d`intérêt porté aux sciences et aux nouvelles technologies, dans presque tous les secteurs. Si on réunit les volontés de promotion de la biodiversité et de la culture de la nature, avec les intentions de développement scientifique et technologique dans une large échelle sociale, le secteur des sciences de la vie semble le plus opportun. De cette première réflexion tridimensionnelle qui fait état du contexte socioculturel, éducatif et environnemental, se dégagent les premières vocations :


III. 1.

CONCLUSION

Premières intentions : Vocations de l`aménagement

- Diffusion de la culture scientifique et technique au Maroc avec une volonté de popularisation qui rend compte de la biodiversité du territoire dans un premier temps, puis des avances et intérêts nationaux portes au sujet. - Briser l`indifférence qui règne autour de la science et des scientifiques. - Tenter d`intégrer la culture de la nature dans la société marocaine à travers son aspect ludique et divertissant. - Rendre la production scientifique marocaine visible et accessible à l`échelle nationale et internationale. - Investir sur le long terme à travers la dynamisation du secteur de la recherche, principalement biotechnologique, axée sur les volontés de la durabilité, de conservation et de modernisation.

133


CHAPITRE CHAPITRE IIIIII :: Proposition Propositiond`deaménagement contre-projet

[fig - III.4 ]  Projet de réaménagement proposé par Casa Aménagement

134

III. 2.

Ou ? Site d`intervention L`étude du contexte politique, socio-culturel et environnemental du Maroc a préalablement réduit le champ d`action de l`aménagement à la ville de Casablanca. Le zoo du quartier Ain Sebaa, site d`intérêt général pour la ville, mais surtout dépotoir et sujet à pitiés, représentait un des rares espaces publics regroupant divertissement, culture et forte présence végétale. Ce choix rend compte des enjeux relevés tout en permettant de répondre à sa propre problématique. Le zoo se trouve être, depuis quelques années, au centre des conversations : Animaux en état déplorable, situation alléchante, et extension en vue. Le projet s`inscrit dans le plan d’actions prioritaires et sa réhabilitation aurait dû commencer en 2015. Mais quel projet pour un tel site et dans quelles perspectives ?


III. 2. 1.

Retour sur une polémique.

III. 2. 1. 1. Etats des lieux

[fig - III.6 ]  Triste accueil

[fig - III.7 ]  Reportages et mobilisation de journalistes engagés pour une conscience collective.

[fig - III.5 ]  Collectif pour sauver le zoo par le mouvement internationale FUDA (Forces unies des droits des animaux) http://www.mouvementfuda.com/

Laissé à l’abandon depuis des années, le zoo de Aïn Sebâa a fini par devenir une «prison insalubre» pour animaux agonisants. L’état de délabrement avancé du zoo d’Aïn Sebaa a interpelé les Casablancais et les associations du Grand Casablanca. La société civile ne cesse, depuis longtemps, à travers des pétitions et une forte présence sur les réseaux sociaux, de bousculer les autorités publiques sur la situation lamentable de ce lieu. L’apparence extérieure livre un avant-goût sur ce qui attend le visiteur. A l`intérieure, d’horribles sachets noirs, des amas disgracieux et malodorants, les rares murs en ruine, des cages lugubres et mal entretenues tombent en miette. Comment en sommes nous arriver là ? Qui blâmer ? La ville ? Les autorités publiques ? Les responsables du zoo ? La situation ? Les animaux ? Le manque d`affluence et donc de fonds ?

135


III. 2. 1. 2. Historique

Parc zoologique de la ville Terrain de maraichage privé

Prison insalubre pour animaux

1973 1928

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

-2014

?

Créé en 1928, le parc zoologique communautaire d’Ain Sebaa constituait au départ un terrain de maraichage privé. Son propriétaire, un colon, y avait introduit quelques animaux. En 1973, le parc devient propriété de la ville de Casablanca. Le zoo d’Ain Sebaa est considéré comme faisant partie de la mémoire de la ville, et était l’un des rares endroits de divertissement connu pour les habitants.

[fig - III.8 ]  2014 - Photos de l`état lamentable quelques mois avant la fermeture pour travaux.

136


III. 2. 2. Présentation du site III. 2. 2. 1. Situation dans la ville

[fig - III.9 ]  Equipement commercial du quartier

[fig - III.10 ]  V o i e s ferrées traversent tous le quartier

[fig - III.11 ]  F o r t e présence industrielle

[fig - III.12 ]  Gare d`Ain Sebaa [fig - III.13 ]  Annuaire Statistique du Grand Casablanca 2010

Le zoo comme le comporte son nom, se situe dans le quartier d’Ain Sebaa, arrondissement situé à l’est de Casablanca. Relativement décentré, il constitue néanmoins un grand carrefour de voies ferrées et de routes (délimité par l`autoroute et desservi par les deux routes principales). Accoudé au port de Casablanca et dirigé vers celui de Mohammedia, il est considéré comme le noyau de l’industrie marocaine. Ain Sebaa fait partie de la préfecture d’Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi, 3eme plus peuplée de la ville avec 11,2% d`habitants. Le nombre d`habitants comparés à la superficie renseigne sur le caractère dense des tissus d`habitation. Ces données fusionnés a la typologie d`habitations environnantes et comparé au reste de la ville, renseignent sur le profil socio-économique dominant (De moyen a bas).

137


CHAPITRE III : Proposition d` amĂŠnagement

III. 2. 2. 2. Analyse du quartier

138


[fig - III.14 ]  C i c a l i m Compagnie industrielle et commerciale d’alimentation route de Rabat, voisine du terrain de l`intervention

Le terrain est fermé a toute communication physique et visuelle au nord et s`ouvre sur un horizon planté au sud. Site théâtre vivant : Les constructions Sud et Nord-ouest constituent des loges. De ces balcons les habitants profitent de vues partiels sur le site. Cœur vert du quartier voir de la préfecture entière, il vient en aboutissement a une coulée verte défraichie. La morphologie dans laquelle il s`inscrit marque une rupture signifiante avec les tissus urbains environnants. Un traitement urbain particulier doit être intégré à la réflexion autour de son réaménagement..

139


CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

Avenue de la préfecture d`Ain Sebaa

140

Cour commune ? - Espace vert latérale droit

Angle du triangle vert latéral droit Station d`essence en coin.

La coulée verte prend naissance au pied de la Mosqué Al Firdaous, et traverse habitations, équipements éducatifs, cafés et commerces de proximité


III. 2. 2. 3. Analyses bioclimatiques

141


III. 2. 2. 4. Décomposition du site et description des usages

Distances moyennes parcourues par les usagers 25 20 15 10

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

5 Série 1 0

Parc Zoologique

Espace boisé

Parc de Jeu

Terrain Vierge

Fréquence d`usages

[fig - III.15 ]  E s p a c e délabré ou No man`s land ?

45 40 35 30 25 20 15 10 5 0

Série 1 Parc Zoologique

Espace boisé

Parc de Jeu

Terrain Vierge

Le site de l`intervention s`etend des deux côtés est et ouest de l’actuel parc zoologique, elle s’étend sur l’ancien parc de jeux (2.5 ha) ainsi que l’espace boisé (5 ha) offrant un terrain de 10 ha pour le projet de réhabilitation. Le site connait des usages mixtes, dans le terrain coexistent : - Aménagements public de proximité connaissant une affluence de forte a moyenne - Un équipement a l`échelle de la ville connaissant une affluence de moyenne a faible.

142


III. 2. 2. 5. Mémoire des lieux

Des squatteurs ont investi les espaces proches des avenues et y ont installé un commerce d`infortune. Malgré le chantier installé, les ventes de savon marocain, eau de rose, jasmin et herbes survivent grâce à quelques brèches dans la barrière et certains habitués.

Axe central. La Fontaine qui passe au centre de l`espace boisée, constitue une perspective intéressante à sauvegarder.

L`entrée principale du zoo, marquée dans la mémoire collective des habitants de Casablanca se trouve sur le côté latéral droit et donne face au premier petit espace vert. Espace faiblement aménagé et sans liaison spatiale avec cette entrée emblématique.

143


CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

III. 2. 3. Projet de réaménagement en cour III. 2. 3. 1. Critique du projet de réhabilitation en cour

144

Le conseil de la ville, et Casa Aménagement, maître d’ouvrage délégué, envisagent le réaménagement du zoo en un parc multifonctionnel alliant le loisir à la détente et à la découverte de l’animal emblématique du site qu’est le Lion de l’Atlas. Le réaménagement du Parc Zoologique d’Aïn Sebaâ, à Casablanca, est axé sur le concept de la zoo-immersion, une technique conceptuelle qui allie paysagisme et zootechnie afin de plonger le visiteur dans une recréation soignée de l’habitat originaire des animaux. Le maire de la ville, Mohamed Sajid, et le DG de Casa-Aménagement, Driss Moulay Rchid, se sont rendus, en avril dernier, à Valence (Espagne) pour s’enquérir de l’expérience de cette ville dans l’aménagement et la gestion des jardins et parcs publics. Dans le cadre de cette même mission, des contacts ont été établis avec la société Rain Forest, en charge de la gestion et de l’exploitation du Parc zoologique de Valence qui s’étend sur 10 ha. Casa-Aménagement en tant que maître d’ouvrage délégué du parc zoologique d’Aïn Sebaa, avait établi un mémorandum d’entente avec la société Rain-Forest, pour l’accompagnement de la réalisation du projet du zoo d’Aïn Sebaa. La ville va donc s’inspirer du zoo de Valence, qui profite des derniers équipements en la matière.


I.1  Rappelle : L’assiette foncière du projet se situe à l’Arrondissement Ain Sebaa, limitée par la RN1 au sud et la voie ferrée au nord. Etalé sur une superficie d’envion 10 Ha, le terrain se présente en léger contrebas et se compose actuellement: - d’un espace boisé de 5 Ha - d’un Zoo de 2,5 Ha - d’un parc de jeux de 2,5 Ha.

[fig - I.16 ]  Projet de réaménagement en cour

[fig - I.17 ]  Nuisances environnantes

- Privatisation simultanée des accés a 2 espaces public, (espace vert et terrain de jeu) et T errain élargi a 10h pour garder les animaux cloitrés dans 2ho. - Politique environnementale inexistante. : Absence du volet sensibilisation à l’environnement et éducation et absence d’une approche participative. - Le concept de zoo-immersion n’est pas abouti (les superficies des enclos restent insuffisantes) - Les nuisances du voisinage immédiat soutiennent la présence de contraintes pour une présence animale (Superficie minimum + Pollution + Nuisances sonores ) + La proximité de la préfecture assure un certain degré de sécurité et

I.2  (1) Route de Rabat : Route nationale à trafic important reliant Casablanca et Rabat et traversant le quartier de Ain Sebaa. elle inflige des nuisances sonores. Ces nuisances peuvent altérer les modes de communication des nombreuses espèces d’animaux et générer chez eux un stress considérable. (2) Zone industrielle : Ain sebaa est connu pour être un quartier industriel par. La qualité de l’air est fortement dégradée à cause des niveaux inquiétants qu’atteint l’émission du soufre. (3) Gare ferroviaire de Ain Sebaa : Faute d’aménagement acoustique, les messages vocaux ainsi que les réverbations produites par les trains sont extrênement bruyants surtout que les animaux jouissent d’une sensibilité auditivité hautemenet développée. (4) Zone résidentielle/ commerciale: ne géréant aucune nuisance.

d`entretien de la zone.

145


CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

III. 2. 3. 2. Analyse projectuelle

146

Espace / Penser aux usages : La ville de Casablanca a certainement besoin de son zoo, mais un tel équipement connait une faible affluence et une utilisation spécifique. La visite s`y fait ponctuelle. Sa décentralisation dans un environnement sain et loin de la ville, est préconisé (Exemple Bouskoura ) Temps / Penser aujourd`hui, construire pour demain : Les équipements de loisir éducatif prennent une autre dimension, plus technologique, innovante, adaptée et adaptante aux nouveaux modes de pensé. Le projet de réhabilitation ne répond pas à la volonté de modernisation et la tentative de réalignement international de la nouvelle politique Marocaine.


III. 2. 3. 3. Application de la grille de lecture intègre

- Privatisation simultanée des accès à 2 espaces public - Absence du volet sensibilisation à l’environnement et éducation. - Politique environnementale inexistante. - Le concept de zoo-immersion n’est pas abouti, aucun traitement en l`occurrence - Les superficies des enclos restent insuffisantes. - Intégration spatio-temporelle inappropriée. - Bon rayonnement


Pourquoi refaire un zoo sur un site inapproprié, dans un quartier industriel dans une ville qui offre d`autres terrains parfaitement adaptés à ce type d`équipements ? Zoo de proximité ?

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

Admettons le concept. Pourquoi faire un zoo de proximité dans un pays qui demande à faire des bonds démesurés en matière de développement technologique, environnementale et socioculturel?

148

Quel touriste viendrait, à partir de 2018, visiter un zoo minuscule dans un quartier industriel dans la capitale économique ? Combien de fois visites-t-ont un zoo ? Les revenus des habitants des quartiers dit, moyens a insalubres, environnant le quartier Ain Sebaa, leurs permettent-ils de faire du zoo une activité hebdomadaire ? Mensuelle ? Habituelle ?


III. 1.

CONCLUSION Synthèse de l`analyse du site et du projet du réaménagement

Superficie inadapté ni pour un zoo a l`échelle de la ville, ni pour le confort minimum des usagers

Contre la volonté de modernisation et la tentative de réalignement internationale de la nouvelle politique Nuisances sonores, présence du train et d`une voie rapide

Comment ce zoo va survivre ?

Usage inadapté pour un équipement de proximité

Possibilité de déplacement des animaux vers une extension du zoo de Temara a 80km, ou dans le projet du zoo de Bouskoura

Zone industrielle polluée

Privatisation simultanée des axées a 2 espaces public (espace vert et terrain de jeu) dans un quartier ou le profil socioéconomique est de moyen a bas.

149


Proposition d` CHAPITRE III : Proposition deaménagement contre-projet

[fig - III.18 ]  Greta Oto; Parmi les papillons qui possèdent la propriété d’avoir des ailes transparentes. Photo par : Alexander Adema - https://www.flickr.com/photos/alexanderadema

150

III. 3.

Quoi ? Proposition de contreprojet

Les motivations personnelles entrent aussi en ligne de compte. Attendant de ce mémoire une lecture complète de ces 5 ans de formation, le choix des avancées biomimétiques et leur application en architecture constituent un angle de vue propice à cette relecture. Chaque espèce regorge de technologies et représente un catalogue de solutions, une sorte de guide pour tous, pour tout : Matériaux, structures, formes, processus, couleurs, agencements, morphologies, modes d`utilisation, pratiques, concepts. Les limites de ce recensement sont encore à poser, et la réflexion devra être précisée.


III. 3. 1.

Formulation de la proposition d`aménagement III. 2.

Site d`intervention

III. 3. 1. 1. Traduction spatiale des vocations sociaux-culturelles III. 3. a. Formulation de la proposition d`aménagement Traduction spatiale des vocations sociaux-culturelles

VOCATATIONS SOCIAUX-CULTURELLES

TRADUCTION SPATIALES

Rendre la production scientifique marocaine visible et accessible à l’échelle nationale et internationale.

Plateforme d`échange et de vulgarisation scientifique.

Diffusion de la culture scientifique et technique au Maroc avec une volonté de popularisation qui rende compte de la biodiversité du territoire dans un premier temps, puis des avancés et intérêts nationaux portés au sujet.

Plateforme qui rende compte de la biodiversité à travers un de ses composants.

Briser l’indifférence qui règne autour de la science et des scientifiques.

Equipement qui mette en scène le contact avec la matière organique la plus accessible.

Investir sur le long terme à travers la dynamisation du secteur de la recherche, principalement biotechnologique, axée sur les volontés de durabilité, de conservation et de modernisation

Equipements technologiques et espaces qui permettent l`expérimentation biotechnologique à petite échelle

Tenter d`intégrer la culture de la nature dans la société marocaine à travers son aspect ludique et divertissant.

Equipement de divertissement éducatif.

Proposition processuelle

Architecture / Biologie.prt-I

|

143

151


III. 3. 1. 2. Proposition processuelle

Analyse du site

Contexte (Politique – Socio-économique – Environnemental)

Mémoire du lieu

Traduction spatiale des vocations

Prédiction des usages

Intentions Urbanistiques

152

• +Ambassadeurs les plus accessibles de la biodiversité • + Insectes cibles principales des recherches biotechnologiques actuelles. • + Superficies raisonnables et bonne survie en intérieure

Cite des sciences

• Dominante divertissement • Présence future d`un aquarium dans la ville • Inadaptation aux nuisances du site (La pollution sonore même minimum) • Paysage environnant non adaptée.

Insectarium

Centre de recherches sur les écosystèmes marins

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

3 champs d`investigation

•+ Adaptable a la traduction fonctionnelle des vocations •- Superficie non adaptable au site •- Forme contre la volonté de garder l`esprit peuconstruit. •- Rend accessoirement compte de la biologie •- Ne mettrait en scène aucun ambassadeur de la biodiversité


Les premiers paramètres analysés démontrent que l`Insectarium apporte une première réponse adaptable aux vocations relevées. Il reste cependant des sous-problématiques socioéconomique et urbanistique liées à ce projet.

Poumon vert du quartier, le site doit recevoir un traitement urbanistique intégrant la coulée verte et les espaces verts avoisinants. Dans cette échelle urbaine, sa présence en tant que théâtre urbain entraine aussi une prise en charge des ouvertures visuelles.

De ces ob transp nécess éch d`inter mêlés à u socio-éc des espa semi-p pub

Les principes d`équité et de durabilité ainsi que la nature du quartier sollicitent une prise en charge de la pluralité des profils socio-économiques liés à ses multiusagers.

153


III. 3. 2. L`Insectarium III. 3. 2. 1. Invertébrés Marocains Le Maroc compte plus de 15000 espèces d`insectes, quelques 92 reptiles (Lézards, serpents … ) et 11 amphibiens (Salamandres, crapauds …). Une base de recherche non négligeable mais souvent mal-estimée. Pendant que les autres pays protègent certaines espèces et accumulent les réformes, au Maroc on n`entend parler d`insecte qu`au milieu de railleries d`agriculteurs. Ce qui constitue une analogie bien ironique : La volonté de promotion d`un domaine encore indiffèrent a la société à travers des êtres vivants, si pas méprisés, au moins autant ignorés. Le défi du projet apparait donc d`office : Intéresser la société et arriver à créer une dynamique continuelle dans l`espace. Quel espace pour quel insecte ? Quel espace pour la recherche ? Comment intéresser l`usager ?

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

En creusant pourtant un tout petit peu plus, nombre de collectionneurs et de passionnés rendent compte de l`intérêt porté à ces bestioles. Quelques biologistes, notamment à Casablanca, y consacrent des études. Le Pr. EL GHADRAOUI Lahsen est même à la tête d`une équipe d`Etudes Bioécologiques des insectes dans le cadre de la valorisation et la sauvegarde de la biodiversité a la faculté des sciences de Fes.

154

L’Etude Nationale sur la biodiversité, a permis de mettre en évidence la grande richesse et la dominance qualitative et quantitative de la diversité terrestre du Maroc ainsi que l`importance de son équilibre au sein des ecosystemes par rapport aux autres composantes de la biodiversité nationale. Au sein de cette faune terrestre, les invertébrés terrestres (Insectes) sont de très loin les plus représentés, suivis de la Flore terrestre. Les oiseaux, les mammifères, les réptiles et les amphibiens sont relativement peu représentés.


III. 3. 2. 2. Urgence de l`apiculture et alternative urbaine Importance des abeilles La pollinisation est le transfert du pollen des anthères (partie mâle de la fleur) aux stigmates (partie femelle de la fleur) ; les plantes peuvent être pollinisées par le vent ou par les animaux et plus particulièrement par les insectes, principalement les abeilles : 80%. Les abeilles et les plantes ont une grande interdépendance : elles doivent trouver leur nourriture dans les fleurs : nectar, pollen. Le nectar est produit par les plantes pour attirer les abeilles, le pollen attire aussi les abeilles et il est produit pour assurer la nouvelle génération des plantes. Le pollen contient des protéines indispensables aux abeilles pour l’alimentation de la reine et du couvain. Une colonie composée de 25000 ouvrières peut polliniser 250 millions de fleurs et de nombreuses cultures ou fourrages pour le bétail proviennent de plantes pollinisées par les insectes. On estime qu’environ 1/3 des produits consommés par les êtres humains dépend directement ou indirectement de la pollinisation, et donc des abeilles.

Les abeilles sont responsables de la biodiversité nécessaire à la survie des écosystèmes et fournissent ainsi la nourriture à une grande majorité de la population.

[fig - III.19 ]  Abeille en cours de pollinisation. www.larousse.fr

155


CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

Abeilles en danger : Depuis une dizaine d’année, on observe une diminution inquiétante du nombre de colonies et un affaiblissement. Plusieurs causes peuvent expliquer l’augmentation de la mortalité des abeilles : - L’évolution du climat : moins de pluie donc moins de ressources en eau et en nectar. - Un environnement moins riche : les prairies naturelles deviennent de plus en plus rares. Or une colonie est en bonne santé si les ressources sont variées et abondantes tout au long de l’année. - La pollution par les pesticides : les agriculteurs utilisent souvent des insecticides puissants pour protéger leurs cultures des attaques d’insectes. Cela fait de grands dégâts sur les abeilles, puisqu’elles butinent des fleurs polluées. - Différents parasites : le parasite Varroa ou encore le Frelon asiatique sont de vrais menaces pour les colonies d’abeilles. Au Maroc : Les agriculteurs Marocains ne sont pas à l`abris, moins d`un quart des abeilles meurent chaque année. Avec les pertes considérables et toujours pas maîtrisées des colonies d’abeilles, le Maroc entre dans le piège de l’importation de miels à bas coûts. Qui dit «bas coûts», ne voit pas ou ne veut pas voir le mal qu’il inflige à ces petites exploitations qui ne peuvent plus justifier un écart de 1 à 10 voire plus. Comme partout dans le monde, cela profite aux marchands qui n’auront aucun scrupule à mélanger ces miels avec des miels locaux pour y coller une étiquette «Produit du Maroc».

[fig - III.20 ]  R u c h e s urbaines individuelles conçues par la société Philips

156


Les ruches urbaines : Depuis quelques années, des ruches urbaines prolifèrent dans les grandes métropoles (notamment au Canada et aux Etats Unis). La sauvegarde des abeilles est devenues d`intérêt publique. Certaines sociétés développent même des concepts de ruches individuelles. [fig - III.21 ] Snohetta, studio suédois de Design et Architecture présente le projet Vulkan Beehive, [fig - III.23 ] une nouvelle initiative visant à implanter les abeilles en milieu urbain. Implanté sur le toit du Mathallen food hall à Oslo, ces ruches directement inspirées par la forme géométrique naturelle des modèles naturels, pourront recevoir plus de 160 000 abeilles pour une collecte de miel importante. La petite ville d`Epinal en France se dote aussi de 3 ruches urbaines en forme de bâton de miel surplombant un parking.[fig - III.23 ]

[fig - III.22 ]  Ruches d`Epinal - Photos : https://transvosges.wordpress.com

[fig - III.21 ]  Vulkan Beehive - Photos : http://www.blog-espritdesign.com/

157


III. 3. 2. 3. Description de l`intervention et ses enjeux Eléments de l`intervention : Parcours éclaté fait de pavillons de vente et d`exposition, d`ateliers et de ruches d`apiculture connectés à un volume central.

Aménagement paysager.

Sauvegarde : Rafraichir les plantations et adapter l`aménagement aux espaces boisés. Sauvegarde des emplacements des entrées et de l`allée transversale.

Air de l`intervention :

670 m

43

158

5m 16

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

0m

258 m

Site

Coulée verte sur presque 2 km. Terrains plantées Parcours entrecoupés de terrains vagues. Semblant de parcours vert interrompu matérialisé par quelques allées sinueuses non entretenues.


Enjeux Socio-économique Attirer l`attention des usagers de toutes catégories sociales et attiser leur curiosité afin d`encourager une dynamique constante. Gérer les espaces privés, semi-privés et publics en fonction de la typologie du quartier. Enjeu Technique  Gestion simultanée de différentes températures sans grande perte énergétique Enjeux Environnementaux  Pollution + Bruit Enjeu de la Situation Exposition visuelle Nord/Sud. Ouverture visuelle intéressante Sud mais présence de nuisances. Fermeture complète nord.

159


III. 3. Feuille1

Fonctions Insectarium Accueil et services aux visiteurs Programme muséologie*

CONCLUSION

Entomologie*²

Administration

Programme 1

Programme aménagement du parc Espace Apiculture Espace exploration exterieure Parcours éclaté Parking paysager semi entéré Feuille1 Fonctions Insectarium Accueil et services aux visiteurs Programme muséologie*

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

Entomologie*²

160

Administration

Programme aménagement du parc Espace Apiculture

* Les Phytoravageurs ne seront pas intégrés dans cet insectarium. Les normes sécuritaires d`utilisation et exploration des installations Espace exterieure de manipulatios de Phytoravageurs ne seront donc pas appliquées. éclaté *² Le laboratoire Parcours s`inscrit dans le niveau de confinement 1 : Ce niveau de confinement s’applique au laboratoire de base pour la manipulation des agents du Parking paysager semi entéré groupe de risque 1. Le niveau de confinement 1 n’exige aucune caractéristique de conception particulière autre que celles propres aux laboratoires fonctionnels et bien conçus. Il n’est pas nécessaire de prévoir des enceintes de sécurité biologique. Agents du groupe de risque 1 : Agents biologiques peu susceptibles d’infecter une personne saine ou un animal sain. Le risque pour l’utilisatrice, l’utilisateur et la collectivité est faible.


[fig - III.23 ]  Graph réalisé en 2009 par l`artiste Blublu. http://www.blublu.org/


CHAPITRE III : Proposition de contre-projet

[fig - III.24 ]  Le chou Romanesco, variété de chou brocoli originaire d’Italie, a une particularité mathématique. C’est en effet le parfait exemple d’objet fractal naturel : chaque partie du chou, de la plus petite à la plus grande, a une forme qui correspond aussi à la forme de l’ensemble de la plante. Une beauté structurelle qui est la représentation naturelle d’un modèle fractal. Photogrqphie de Manuel Martin Vicente

II. 1.

Comment ? Démarche et conceptualisation L`analyse processuelle a abouti à un premier programme qui tente de répondre aux projections socio-culturelles et environnementales du pays dans le respect des contraintes du site de l`intervention (Contexte/Site/Fonction). L`aménagement met le savoir au service de la sensibilisation à l`environnement et à l`éducation scientifique à travers un programme ludique, lucratif et adapté à une société en transition (Société témoin d`une multitude de profils socio-économiques et socio-éducatifs). La proposition tente d`appliquer les principes du vivants (voir p: 103 ) dans sa démarche de conception et de puiser dans la biologie pour offrir à la fois une réponse adaptée au programme et un espace expérimental sujet aux questionnements et à la recherche. Cette partie explique l`approche adoptée afin d`aboutir à un concept qui répond aux enjeux et intentions du projet dans le respect de l`homme et de son environnement.

162


III. 4. Comment ? Démarche et conceptualisation III. 4. 1. Approche adoptée Approche Biophile (Voir p : 66-67) Un confort des sens en encourageant le rapport à la nature, en transformant des enveloppes inertes en espaces végétalisés et en rejetant tout produit malsain.

Cette application aspire à un meilleur rendement chez les chercheurs, et un environnement de travail saint pour les employés, apiculteurs et visiteurs. Le message de la partie exposition d`êtres vivants et de biodiversité, serait, à l`inverse des musées figées, un appel à l`interaction, certains aménagements diraient touche moi, d`autres apprends avec moi, ou inversement n`approche pas. La finalité serait de produire un espace qui pousse à se poser des

questions à travers les analogies communes de la nature (Ex : Un fruit mûr se comprend parfois visuellement…).

Démarche biomimétique indirecte

(Voir p : 82)

Cette démarche génère un projet entièrement pensée dans la biomimétique à commencer par le concept. Ce choix va :

- Permettre la reconnexion de l’humain à la nature par le biais d’une exploration formelle portée par les valeurs de l’architecture biomimétique. - Traduire l`intention du projet à travers la métaphore et l`analogie. Cette poétique de l`espace entre dans l`expérimentation et injecte de nouvelles manières de pratiquer un espace (Un espace qui tient un discours). - Répondre au fur et à mesure aux problèmes techniques, sociaux ou fonctionnels rencontrés dans la conception ou l`exécution en puisant dans les solutions alternatives apportées par la nature. - Appliquer certains principes du vivant. - Appeler à l`innovation à travers l`innovation.

163


III. 4. 2. Principes généraux d’aménagement - Charte de l`aménagement :

- Fonctions : Répondre aux fonctions réparties dans le schéma fonctionnel de manière à assurer le confort du personnel et des usagers, de limiter les déplacements et de favoriser l’efficience des liens fonctionnels souhaités d’un secteur à l`autre et d`un étage a l`autre. Prevoir une extension au laboratoire et au musee

CHAPITRE III : Proposition d` aménagement

- L`intégration dans le site : L`insectarium et l`aménagement du parc doivent être en synergie. L`un doit découler de l`autre dans une seule et même lecture de façons à faciliter l`accès

164

au bâtiment en venant de n`importe quelle entrée et de rester sur une même écriture architecturale dans l`esprit des principes du vivant. La jonction avec les éléments de la mémoire du lieu doit être subtile, aucune fracture ne doit se sentir entre les espaces boisées, l`allée, les entrées sauvegardées et le reste de l`aménagement du parc greffé. Dans une démarche urbanistique, l`intégration des espaces verts alentours dans l`aménagement devra elle aussi assurer une cohérence et une continuité avec la coulée verte du quartier. L’implantation et la volumétrie du projet de l’Insectarium devront permettre d’offrir le meilleur apport de lumière naturelle nécessaire à la serre aux papillons et aux invertébrés des climats chauds. Il faudra aussi faire très attention à l’éclairage excessif (en intensité et/ ou en durée) ainsi qu`aux rayons ultraviolets de la lumière (tant naturelle qu’artificielle) qui peuvent détériorer les collections scientifiques, les laboratoires de culture ou les œuvres exposées temporairement. Dans cet espace, il faut aussi prévoir les insectes vivant dans des écosystèmes humides ou les climats froids. L`espace informatique d`immersion devra être disposé perpendiculairement aux fenêtres afin d’éviter les reflets. L`aération et l`ensoleillement, la position des entrées, des ouvertures et des espaces attenants a la serre seront étudiées pour assurer une emprunte positive dans les limites du possible.


- L`intention de l`aménagement : Répondre aux enjeux relevées et traduire spatialement les vocations injectées au terrain dans un contexte Marocain en mutation. Le parc devra assurer une fréquence d`utilisation élevée et créer une dynamique autour de l`élevage des abeilles, et la publication des revues scientifiques. Le musée devra attiser la curiosité et permettre une expérience qui marquera l`esprit et donnera envie de comprendre, se renseigner plus tard, et venir redécouvrir. Dans sa finalité le projet devra permettre l`épanouissement a travers le savoir, en l`occurrence le savoir scientifique et la découverte de la nature, autrement. - Forme : Dans ce type de projet, il est préférable d’opter pour un bâtiment de forme compacte. Toutes les fonctions se rejoignent et nécessitent un réseau à l`abris des intempéries de l`ensoleillement et des usagers. De plus, plus le bâtiment est compact plus il est économique à opérer et fonctionnel, ce qui est incontournable vue les enjeux de développement durables. Un bâtiment est lisible lorsque sa conception facilite la compréhension de son organisation interne. Cette caractéristique est importante car en facilitant l’utilisation du bâtiment elle permet à « l’usager » d’être plus autonome. L’organisation interne et la signalisation devront supporter les visiteurs afin de les guider dans leur expérience de visites tout en leur en laissant l’entière liberté. Le volume externe devra aussi tenir compte de cette lisibilité dans un souci d`intégrité. L`exercice biomimétique complet impose l`utilisation des courbes, la recherche se fera dans un jeu de volumes ondulés appliquant les formes de la nature. Les angles seront évités en volume, et utilisés le moins possibles dans le cloisonnement dans la mesure fonctionnelle et structurelle. Seuls les cheminements et plateformes d`aménagements extérieurs pourrons avoir un traitement angulé adouci pour casser la monotonie des formes et éviter surtout une désorientation due aux parcours trop sinueux.

165


Chapitre IV

Proposition de réaménagement Le projet Chrysalide, l`épanouissement par le savoir

Concept Chrysalide Programme fonctionnel Organigrammes Plan Schéma fonctionnel Construction de la chrysalide

Superposition des concepts et traduction spatiale

Aménagement du parc Insectarium Analyse de l`apport biomimétique et biophile Naissance de la chrysalide Application de la grille et relevé des limites du projet

167


Concept Chrysalide Dans sa finalité le projet devra permettre l`épanouissement à travers le savoir, en l`occurrence le savoir scientifique et la découverte de la nature, autrement. Pour répondre à ça, l`esprit général de l`aménagement est inspiré par de sublimes êtres colorés et bourrés de savoirs. Uniques créatures du règne des insectes ayant réussi à gagner la sympathie et l`admiration des humains. Petits et grands sont fascinés par les papillons.

L`étude des papillons participe à l`évolution de la physique, de l`industrie des luminaires, du verre et des pigments. Mais aussi à l`élaboration de structures et à la gestion des flux.

Dans ce projet nous essaierons d`explorer certains de leurs aspects dans la conception de l’espace :

PROJET CHRYSALIDE

--- Une géométrie symétrique/asymétrique harmonieuse --- Des nervures d`irrigation au niveau des ailes, constituant des parcours en boucle optimisés et permettant différentes variations partant du même principe. --- La particularité de former un cocon dans lequel il évolue biologiquement avant de déployer ses ailes.

168


Cet état appelé chrysalide, offre, non seulement le principe formel du cocon. Cocons d`architectures et de structures variables. Mais aussi une évolution particulière propice à la poétique de l`espace muséologe : La métamorphose La formation du cocon Premier espace, une sensation marquee de mettre le pied dans quelque chose de complètement différent. L`attention augmente, on prend son temps, on se pose des questions et on se retrouve face à des aménagements vierges, des bulles sans explications. Des murs surdimensionnés qui poussent à aller plus loin sans réellement comprendre. Un travail de scénographie pour accompagner ce nouvel état.

Espace animé, ou l`esprit se nourrit, après les questions les réponses. Un espace multimédia pour réaliser la différence d`échelles et se mettre dans la peau d`un insecte, invitent aux espaces de sensibilisation aux écosystèmes marocains. Espace doté des dernières technologies. Des objets issues de la biotechnologie sont intégrés à l`architecture. L`enjeux ici est de familiariser l`utilisateur avec les technologies avenirs, ici mis en scènes à travers leur source d`inspiration.

L`émergence = = La genèse du volume commence à apparaitre. A ce niveau du parcours, se dégage la double peau du cocon pour laisser une serre respirer. Le visiteur, se retrouve dans un couloir étroit à l`éclairage bleu des planctons lumineux. Ce couloir mène à une vue `surprenante` sur une serre aux papillons, une ballade douce sans végétation imposante qui débouche sur un café en hauteur qui d`un côté donne sur la serre et de l`autre surplombe le bassin aux amphibiens et l`aménagement extérieur.

Le laboratoire et les services soutiennent le cocon, à l`image de l`arbre. La survie de l`expérience muséologie des insectes dépends de ces annexes. Les aménagements extérieurs se déploient autour, terrain de jeu propice à l`échange et à l`épanouissement. Tous les espaces ont une liaison physique marquée et visuelle subtile.

169


Toilette du personnel Local à déchet

2 1

Total

5 10

Total superficie intérieure brute

5 10 350 2976

Programme fonctionnel

Programme aménagement du parc Espace Apiculture : Ruches urbaines Espace de stockage et de traitement Stands de vente de miel et de produits derv Champs fleurie cyclable

Qte

Unité (m²) Total (m²) ± 15000 12 r-20 240 2 35 70 5 10 50 10 000

Espace exploration exterieure : Air de jeu pour enfant Marre aux amphibiens Stand alimentation et terasse Sanitaires

1 1 1 2

Parcours éclaté : Stand Atelier découverte Stand d'éxposition de revues scientifiques Stand de vente (vendeurs produits locaux) Stand de vente de miel et de produits dérivés Kiosques alimentation Sanitaires

3 2 5 2 4 4

Parking paysager semi entrée : Parking de 100 places Places handicapées Places chargement et logistique groupes Plateformes de transfert Plantations

± 20000

± 25000 6 10 4

Feuille1 Fonctions Insectarium

PROJET CHRYSALIDE

Qte

170

Accueil et services aux visiteurs Entrée/vestibule Point d'information Guichets d’accueil Insectarium visiteurs Guichets groupes Espace d'attente / Drainage de circulation Restaurant Salle Event` Zone d’accueil des groupes Goodies et Bien etre shop Vestiaires prv groupes Vestiaires visiteurs Local de premier soins Bureau de sécurité Toilettes femmes Toilettes hommes Programme muséologie Espace Désordre (Formation du cocon) : Espace de transition Espace de rencontres furtives

Total

Unité (m²) Total (m²) 1 2 2 1 1 1 Page 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1

80 2 7 10 200 200 180 30 150 8 15 15 10 25 25

80 4 14 10 200 200 180 30 150 8 15 15 10 25 25 966

30 100


Toilettes femmes Toilettes hommes

1 1

Total

25 25

25 25 966

Programme muséologie Espace Désordre (Formation du cocon) : Espace de transition Espace de rencontres furtives Espaces perceptives

30 100 150

Espace métamorphose : Espace écosystèmes Marocains Espace animations Espace multimédia : Expérience inversement des rôles

200 80 20

Espace émergence : Parade des coccinelles Cellules d'observation de chrysalides Fausse aux rampants Serre aux papillons Terrasse du café émergence

3 4

20 15

60 60 30 200 80 1010

1 2 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1

250 8 15 100 10 20 30 12 50 16 8 7 6 100

250 16 15 100 20 20 30 12 50 16 8 7 6 100 650

20 15 15 10 60 40 10 15 50 10 5 10

20 80 30 20 60 40 10 15 50 10 5 10 350

Total

Entomologie Débarcadère (sas thermique) / garage Sas Espace de quarantaine entomologie Laboratoires quartier d'élevage Quartier d'élevage – chambres contrôlées Chambre froide Vivariums Cuisine de préparation des diètes Quartier d`elevage - Salle de montage et alcôve Atelier de fabrication Sas entre museologie et secteur des laboratoires Toilettes du personnel entomologie Local déchets Laboratoires ouverts Total

Feuille1 Administration Espace attente / aire de réception Bureaux de direction et de programmation Bureaux entomologie Bureaux animateurs et programmation Salle de réunion Documentation Archives actives Papeterie Cuisine et Salon du personnel Vestiaire du personnel Toilette du personnel Local à déchet

Page 1 1 5 2 2 1 1 1 1 1 2 2 1

Total

Total superficie intérieure brute

Programme aménagement du parc Espace Apiculture : Ruches urbaines

2976

Qte

Unité (m²) Total (m²) ± 15000 12 r-20 240

171


Organigrammes Organigramme aménagement du parc

Parking paysager

Espace Apiculture

Insectarium

Espaces ouverts

PROJET CHRYSALIDE

Espace construit

172

Espace semi-enterré Parcours éclaté Liaison piétonne Liaison automobile

Espace exploration extérieure


Organigramme Insectarium

lle Sa ent Ev

Ent.P

Re

sta

Hall Acceuil

ur

an

t Ext- salle d`event

Administration Acceuil groupes / Magasin

S.A.S

Service Ontomologie

Espace Désordre (Formation du cocon ) :

E s p a c e métamorphose

Espace émergence

Terasse Emergeance

173


PROJET CHRYSALIDE

Plan Schéma fonctionnel

174


175


Construction de la chrysalide

Superposition des concepts et traduction spatiale Construire la chrysalide et ses dépendances en pensant simultanément aux principes d`aménagement énoncées (p: 164), et a la volonté d`attirer les visiteurs en assurant une lisibilité du concept lui-même a demandé une longue recherche géométrique et volumétrique. La plus aboutie fut de la déduire d`un jeu de croisements et de rotations du théorème du papillon.

Du papillon est née la chrysalide.

1-

Répondre aux fonctions réparties dans le schéma fonctionnel de manière à assurer

le confort du personnel et des usagers, de limiter les déplacements et de favoriser l’efficience des liens fonctionnels souhaités d’un secteur à l`autre et d`un étage a l`autre.

PROJET CHRYSALIDE

Couloir de retour des visiteurs (Vestiaires/ Choix) et dernière visite des vivariums latéraux.

Service Ontomologie

Administration Service personnel

Couloir de circulation latérale : Desserte entretient personnel et service entomologie à droite.

Museologie

Schéma Plan

Bâtiment compact et lisible. L`apport en lumière naturelle nécessaire ainsi que la liaison entre les secteurs sera assuré par des différenciations de volumes en hauteur. Les besoins particuliers en orientation, ainsi que la présence de couloirs latéraux sont résolus par le cocon que forme la chrysalide : Une légère double peau enveloppe ponctuellement la partie muséologie.

176

Schéma élévation


2 -

L`implantation et la double peau de la chrysalide : En plus des besoins

fonctionnels, l’implantation et la volumétrie du projet de l’Insectarium devront permettre d’offrir le meilleur apport de lumière naturelle nécessaire à la serre aux papillons et aux invertébrés des climats chauds. Il faudra aussi faire très attention à l’éclairement excessif (en intensité et/ou en durée) ainsi qu`aux rayons ultraviolets de la lumière (tant naturelle qu’artificielle) qui peuvent détériorer les collections scientifiques, les laboratoires de culture ou les œuvres exposées temporairement. Dans cet espace, il faut aussi prévoir les insectes vivant dans des écosystèmes humides ou les climats froids. Les espaces de restauration et de relaxation profitent des rayons le matin et en fin d`après-midi. Le laboratoire, le stockage et la gestion restent à l`abris du soleil au nord et le musé s`étend sur une triple orientation pour tirer le maximum de chacune.

Façade Sud : La peau perforée servira de brise soleil dans les espaces nécessitant un ensoleillement continu mais léger. Façade Nord : Dans les espaces du musée nécessitant un éclairage naturel conséquent la peau est tronquée au milieu, et reprend a 2m pour masquer le passage entre la peau et le bâtiment, et sera imperméable dans les espaces des collections scientifiques, assurant une ventilation naturelle sans risque d`ensoleillement.

La double peau s`arrête à la serre aux papillons qui sera entièrement perméable au soleil et semble émerger du cocon. Accolée à la serre, les invertébrés des climats chauds profiteront de la chaleur emmagasinée

NORD

SUD

Serre

par celle-ci par effet de serre attenante.

177 177


3-

Construction de la Chrysalide, forme

PROJET CHRYSALIDE

GSPublisherEngine 0.28.100.100

ne 0.28.100.100

Niveau 1 - Entomologie Niveau 1 + - Admin - Services Niveau 2 - Museologie

178


4-

Implantation et intégration

Axes principaux

Apicult

Parking

ure cha

paysag

mps cy

er, sem

clable

Lac amph ib

i-enterr

é Espace découverte

iens

Expérien ce e espace je xtérieure, ux

179


Zone

1

2

3

4

5

6

7

8

02 A: 150,614 m2

9

10

11

12

13

14

15

16

17 18

19

20

21

22

23

24

Zone

1

2

3

4

5

6

7

8

02 A: 136,735 m2

9

10

11

12

13

14

15

16

17 18

19

20

21

22

23

24

Zone

02 A: 136,735 m2

GSPublisherEngine 0.16.100.100


PROJET CHRYSALIDE

Cite des insectes et des sciences naturelles

182


183


PROJET CHRYSALIDE PROJET CHRYSALIDE

Cite des insectes et des sciences naturelles


Mobilier du parc : Ruches Urbaines : La ruche Cartoon

0,120

0,120

La forme ludique de la ruche représentée dans les dessins pour enfants interpelle et alimente un sentiment de sympathie. L`utilisateur comprends de quoi il s`agit, sans être effrayée mais sans vouloir s`en approcher pour autant. Ruche solaire en terre cuite brute et peinte de couleurs foncées (Tout pour garder la chaleur). L`épaisseur pleine autour du couvant, en plus de garder la chaleur, rend la ruche particulièrement lourde et inaccessible. Le couvant est creux et léger. Les couloirs des alvéoles s`organisent de manière être retirées à partir du toit, tout en respectant l`évolution naturelle des abeilles dans la ruche.

Ruche 1/20e 186

0,740

0,500 0,120

0,740

0,850

0,400

Coupe 0,400

PROJET CHRYSALIDE

0,850

0,950

Plan

0,120

0,500

0,500

Elévation latérale et arrière

0,500


Toit Couvre-Cadres Espace de l`abeille Hausse

Terre cuite

Grille à reine Corps de ruche Cadre Entrée Plateau Miel operculé Miel non operculé Pollen Couvain

Cuivre

Fonctionnement

Ces ruches sont parsemées dans les champs, de manière à être le plus accessible possible aux stockages des apiculteurs. Elles reposent sur des tiges ondulées dans une fusion naturel/ artificiel.

187


Mobilier du parc : Parcours éclaté

6,000

3,000

6,000

0,608

188

2,550

3,200 Ateliers plein air verre et bois

Expositions Ateliers pleinExpositions air verre et bois

Explorations / Débats

0,500

Bancs

2,550

3,200

PROJET CHRYSALIDE

1,400

0,608

1,400

2,000

0,500

3,000

2,000

Bancs

Mobilier 1/100e

Sta


La nature utilise peu de formes et de matières pour plusieurs déclinaisons. En partant de ce principe, les kiosques de vente, les stands des ateliers ainsi que les bancs ont une forme similaire La forme incurve, carapace ou feuille pliée, prends, dépendamment de son inclinaison, de sa taille et de sa planéité, le rôle de couverture, d`assise ou de plateau.

Autosuffisance L`inclinaison

est calculée de façon à ce que chaque stand soit autosuffisant, doté d`un panneau photovoltaïque

1,625

2,213

2,000

4,000

Stands vente - bois et bois

Etalage

Stockage

189


190

PROJET CHRYSALIDE


191


PROJET CHRYSALIDE

Insectarium

192

CHRYSALIDE


193


1,400

RDC 1/500e 3,500

0 0,30

0 3,50 0 1,50

00 5,0

6,000

00 21,0

00 15,0

194 2,617

9,000

PROJET CHRYSALIDE

1,900

2,816

2,500

0,500 1,20 0,493 0 1,10 0

9,000

1,8 00

0,3 00

2,6 00

9,0 00

1,5 00

48 ,50 0

1,5 00 0 ,7 00

1, 70 0, 0 30 0 1, 0,3 30 0 0 0

0 00 9,

0 00 1,

0, 06 3

30 0, 0 0 ,50 70 1 , 0


8,000

0 0,50

2,50 0

00 6,3

0,3 00

4,0 00

45 ,00 0

0 00 1,

0 1,20

0 0,20

1,400

1,100

1,700

00 4,0

00 0,3

0 00 ,20 0,3 1 0 00 ,10 0,3 1 23 20 1,1 0,7 0 0 00 1,5

00 00 0,5 1,5 37 1,6

0 50 0,

0 50 2,

00 9,0

8,000 0,300 00 2,0 1,000

0 7,50 0 50 6,

10,000

0 50 9,

0 9,50

00 ,8 23

00 ,5 36

0 40 5,

1,500

0 50 4,

9,000

3,828

00 ,7 12

7 71 9,

0 3,20

0 30 2,

3,00 0

0 1,00

0 3,80

0,400

0 2,00

0 90 0,

0 50 0, 0 0 0 2,

0,300

18,000

1,337

0 30 0,

2,50 0

00 ,0 30

0 00 2,

1,18 0,700 1

0 00 6,

1,400 0,700 0,300 2,412

0 00 6,

0,800

0 00 6,

9,000

0 6,00

0 00 6,

18 ,00 0

3, 00 0

9, 00 0

2, 50 0

0 50 7,

4,5 00

2,5 00

0 20 7,

9,0 00

1,5 00

00 ,0 24

5, 00 0

2 54 4, 8,9 16

3,5 00 1,0 00

00 0,6

3,5 00 9,00 0

3,500

14,489

6 0,45

0 3,50

00 4,0

00 9,0

0 ,00 80

17,882

45,000

195


196 12,00

12,00

PROJET CHRYSALIDE

3,300

0,300

ETAGE 1/500e

12 ,00 0

8,000

0,300 7,40 0

0,3 00

9,0 00

0, 30 0

4, 50 0

81 ,4 00


3,6 00 2,0 00 3,0 00 3,0 00 1,6 00 2,2 00 6,0 00 6,0 00

6,0 00

3,00 0

8,0 00

00 8,0

47,000

0,300

00 5,0

58, 000

1,5 00

00 2,5

33, 500

1,5 00

0 30 0, 00 27,5

14, 500

00 ,4 69 0 ,00 24

4,5 00

17,200

0,300

0 0,70

00 0,2

00 0,7

0 ,50 19

0 ,50 19

197


198

PROJET CHRYSALIDE


199


PROJET CHRYSALIDE

AA`

BB`

200


Coupe AA`

Coupe BB ` 201


202

PROJET CHRYSALIDE


203


204

PROJET CHRYSALIDE


E . Sud Sud Ouest

E. Sud Sud Est

E. Nord Est Est

205


PROJET CHRYSALIDE

Naissance de la

206

chrysalide


207


PROJET CHRYSALIDE

l’émergence

208


209


Analyses biomimétiques et biophiles

Le vivant utilise peu de thèmes pour de multiples variations.

PROJET CHRYSALIDE

Le vivant a besoin d’un dedans et d’un dehors

210

Le vivant apparait dans l’eau Métaphore de l`émergence


Genèse de la forme à travers la poétique donnée à l`organisation de l`espace, déclinaison de l`inspiration dans :

GSPublisherEngine 0.28.100.100

La création de cheminements en boucle inspirés des nervures des papillons et optimisation des parcours et des liaisons

211


Le vivant est interconnecté et interdépendant

Usagers

PROJET CHRYSALIDE

Scientifiques

212

Personnel

Circulation


Le vivant organise par information

Etage

InterconnectĂŠ Connexions visuelles Connexions physiques

RDC

213


Le vivant recycle tout ce qu’il utilise S y s t è m e de Recyclage des déchets organiques dans la préparation des diètes des insectes Saprophages / Coprophages et Omnivores.

PROJET CHRYSALIDE

Autosuffisance des stands

214


A s p e c t s Biophilies

215


Limites du Projet

Les contextes éducatifs et environnementaux sont peut être présent mais le projet manque formellement d`authenticité locale. Certains usages propres à la culture sont respectés, de nouvelles manières d`utiliser l`espaces pour la société sont greffés, et un clin d`œil au savoir-faire des artisans du cuivre et de la terre cuite est présent au niveau des ruches et de la coque, mais la forme des cheminements et les aménagements ne rendent pas compte du contexte Marocain.

PROJET CHRYSALIDE PROJET CHRYSALIDE

Le cout de la réalisation peut être excessif et les matériaux ultra-modernes et pas des plus écologiques. Mais si nous poussons la réflexion de la durabilité sur la durée, l`apport de l`aménagement au niveau de la recherche, du rayonnement international et de l`éducation et l`épanouissement de la population, les retombées durables sont importantes. Les matériaux sont locaux, un effort de recyclage et d`auto-suffisance est aussi notable.

216

L`analogie est illisible en volume et trop tordue, mais l`exacerbé serait plus risqué et purement formelle, alors qu`ici c`est les besoins programmatiques et la poétique voulue qui a mené a sa genèse.

Chaque partie ne fait pas partie d`un tout, mais le tout est inspiré du même parti.


[Fig :] Transformation de la larve du Papillon de nuit Brahmin en papillon. Photos : Š Igor Siwanowiez


Annexe I

Questionnaires - Compte rendu

Des questionnaires, dans une optique participative, ont intervenu à différentes phases de l`étude : Le premier, élaboré suite à la réflexion théorique est axé sur l`analyse de la problématique et la définition de concepts abstraits. Le but étant de récolter un maximum d`impressions sur la corrélation Architecture et Biologie, et les terminologies sensées déterminer un dessein à l`architecture. La vision échantillonnée du thème général dans l`imaginaire d`étudiants et professionnels, extérieurs et amateurs de l`architecture, les références et opinions sur les concepts d`intégrité, optimisation et durabilité ont permis d`affiner la problématique et d`introduire les sous-parties du premier chapitre. Les deux autres questionnaires, portent sur la phase d`élaboration du projet. L`un adressé à l`agence Casa Aménagement, qui s`occupe du réaménagement en cour, a aidé à mieux comprendre l`approche adoptée et à avoir plus de visibilité concernant la contre-proposition. L`autre, donne la parole aux habitants du quartier Ain Sebaa, dans le cadre d`une analyse du terrain renseignée et socialement impliquée. Malheureusement ce dernier n`a pu interviewer qu`un échantillon négligeable ce qui a tout juste permis l`élaboration de 2 graphiques faiblement renseignés sur les pratiques dans la partie analyse.


Questionnaire autour de la problématique Sur 40 réponses récoltées Sexe Masculin Féminin Autre

60% 35% 5%

Âge - 18 18 - 23 24 - 30 30 - 40 + 40

0% 30% 35% 15% 10%

Secteur d`activité Architecture - Urbanisme Biologie Médias Other

50% 10% 20% 20%

Quels échos vous reviennent immédiatement en lisant `Architecture et Biologie ? Dans un sens large, quels rapports directs et indirects peuvent exister entre l`architecture et la biologie ? Peut-on traiter l`approche biomimétique (Observation et imitation des processus et systèmes de la nature) en architecture sans réellement s`étaler sur l`aspect écologique/bioclimatique ? De quels autres aspects pourrions-nous parler ? Quel en serait l`intérêt ? A quoi réfère pour vous <OPTIMISATION Architecturale> ? Quels aspects de la construction ou de son sens peuvent-ils concerner ? Avez-vous des termes/références plus précis(es) ? * Peut-on et comment décririez-vous l`optimisation spatiotemporelle d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préfèreriez-vous la voir) * Peut-on et comment décririez-vous l`optimisation esthétique d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) *

222


A quoi réfère pour vous <l`INTEGRITEE Architecturale> ? Quels aspects de la construction ou de son sens peuvent-ils concerner ? Avez-vous des termes/références plus précis(es) ? Peut-on, et comment décririez-vous l`intégrité spatiotemporelle d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) Peut-on et comment décririez-vous l`intégrité esthétique d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) Peut-on et comment décririez-vous l`intégrité conceptuelle d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) Selon vous est ce que les concepts d`harmonie et d`équilibre peuvent faire partie de l`intégrité d`un projet ? A quoi réfère pour vous <l`EQUITEE Architecturale> ? Quels aspects de la construction ou de son sens peuvent-ils concerner ? Avez-vous des termes/références plus précis(es) ? * Selon vous le caractère durable d`une architecture revêt combien d`aspect outre celui écologique ? Peut-on et comment parler de durabilité fonctionnelle ? De quelle autre durabilité concernant les domaines de l`aménagement peut-on parler ? Comment contenir en un mot ou expression la phrase Equilibre entre l`humanité et son environnement ? Cette dernière phrase entre selon vous dans le champ de l`optimisation, de l`intégrité ou de la durabilité ? Choix multiples possibles. Optimisation Durabilité Intégrité De quoi, selon vous et uniquement vous, les architectes/ urbanistes/concepteurs du XXI e siècle tirent principalement leur inspiration ? * Questions avortées en raison de la circonscription de la problématique.

223


Quels échos vous reviennent immédiatement en lisant `Architecture et Biologie ? Cette question, voulue sans réflexion, sollicite les échos suscités par ces deux termes. Les réponses des questionnés, acteurs de ces deux domaines et non-initiés, peuvent s`inscrire dans 3 grandes catégories. Les premiers en font une image cérébrale et parlent généralement en analogie de forme et en projections spatiales, images de nids de fourmis, d`arborescences, de cabanes, de jardins botaniques, de structures organiques et de corps humains. Les seconds ont un penchant mécanique pour la mise en relation littéraire des deux domaines, certains cherchent une causalité, mettent l`architecture au service de la biologie et/ou inversement, ou renvoient à une architecture pour le secteur de la biologie. Les plus concernés font des allusions référencés au design intelligent, et adaptations aux milieux vivants, aux tendances BIO, matériaux de constructions et théories évolutifs. La première classification de la pensée vulgarisée, il reste notable que le mot soutenue à l`unanimité reste néanmoins le mot `Nature`. La nature est évidement l`échos dominant, sous-entendue dans l`architecture et objet de la biologie, elle introduit notre partie.

Dans un sens large, quels rapports directs et indirects peuvent exister entre l`architecture et la biologie ? Les premières impressions dégagées dans la question précédente, il est demandé dans cette seconde phase de prospection, de pousser la réflexion de sorte à relever les corrélations entre l’architecture et la biologie. Les réponses se sont accordées sur : - La similitude des sujets d`études et d`applications, et la tendance à mettre l`homme et son environnement au centre de la réflexion. - L`omniprésence d`une interactivité entre les deux domaines exercée directement sur le plan de la recherche, et moins directement en terme d`inspiration. - L`existence de nouvelles tendances issues du croisement de ces deux disciplines (Références d`étudiants en architecture, à l`architecture Biophile et Organique et d`une généticienne à la biologie de synthèse.) - La multiplicité et la hiérarchisation de ces différentes relations de forme et de fond, dans leur méthodologie, leur philosophie et leurs applications. Certains parallélismes ont métaphoriquement illustré ces propos en assimilant par exemple les infrastructures urbaines aux organes vitaux, ainsi un des liens serait la transposition de la logique du vivant sur la logique de la ville, de «tissus» urbain, d’»artères» qui drainent des «flux» de piétons ou d’automobilistes, de «rejet» en parlant d’un nouveau quartier qu’on greffe sur une ville et qui peine à rentrer dans sa dynamique. Les partisans du sens premier parlent d`une architecture qui se compose d’éléments biologiques, d`un aménagement dont le but initial serait la mise en place des conditions essentielles au développement biologique de l’homme, de projets verts, sans nuisance. Réciproquement, la réponse conforme de l`architecture à la biologie serait un écrin propice à la sauvegarde et la recherche, un jardin botanique, un laboratoire, une réserve d`expérimentations …

224


A quoi réfère pour vous <l`INTEGRITEE Architecturale> ? Quels aspects d`un projet d`aménagement architectural/urbain ou de son sens peuvent-ils concerner ? Avez-vous des termes/références plus précis(es) ? Question subjective et largement controversée. Les plus réticents affilient ce concept à la droiture voir la psychorigidité, et le prennent dans son sens formel et réprobateur. D’autres moins catégoriques, parlent de pléonasme et revendiquent la nature irréfutablement intègre de l`architecture. Une des réponses résume même l`architecture au sens seul de l`habiter et rapporte le parti Heideggérien d`un Habiter qui ne peut se faire que s’il intègre pleinement la nature. 2 réponses ont fait référence à la problématique du Patrimoine et l`importance de la conservation matérielle et immatérielle d`une ville. L`intégrité d`un aménagement prise donc principalement dans son sens temporel, pour la sauvegarde d`une histoire intègre, narrée par une ville en mouvement. L`éventail d`affiliations aux valeurs et portées de l`architecture, s`avéra le plus proche des attentes de ce mémoire. Les points de vue divergents précédents, sont donc remis au second plan, ne sont pas négligeables pour autant, mais ne feront pas partie de cette recherche. L`intégrité en valeur propre à l’architecture a, selons les cas, attrait à la cohérence d`une conception avec son discours, d`une forme avec sa fonction, d`une intégration fondu a un terrain alloué. Synonyme pour beaucoup de respect et d`honnêteté, l`architecture devrait intégrer son sens et le transmettre avec transparence, rendre hommage à son environnement sans s`effacer, mais surtout en mettant constamment au centre de son attention son utilisateur, son confort, ses besoins, ses attentes, son histoire, son future et sa nature humaine (ou autre).

Peut-on, et comment décririez-vous l`intégrité spatio-temporelle d`une architecture? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) L’intégrité spatio-temporelle pour moi rejoint la question de l’équilibre contextuel/ global, il faut penser lors d’un aménagement à l’histoire et au contexte, mais après il ne faut «garder» que les aspects qui vivent toujours dans l’imaginaire collectif ou dans le comportement des gens, il faut aussi maintenir une flexibilité/évolutivité de l’aménagement vu la vitesse à laquelle changent les sociétés d’aujourd’hui, on a beau se dire qu’on est capables de faire des prédictions ou de deviner les comportements futurs, mais ça ne marche jamais (je t’invite à jeter un œil à Antifragility de Nassim Taleb qui va plus en détail dans cette notion, mais c’est pas un livre d’architecture) (Réponse d`un étudiant en architecture en 5eme année) Hormis cet étudiant qui relève les questions de prédiction et de survie d`un aménagement inscrit dans un contexte en mutation. Les réponses relèvent de la gestion du patrimoine, de restaurations authentiques et de superposition d`époques.

225


La surprise fut l`intérêt majoritaire porté aux matériaux, de leur endurance à l`épreuve du temps et de leur importance dans le sens que tout le monde donne à l`intégrité spatiotemporelle. Ayant naturellement délégué la réflexion à ce sujet à l`esthétique et à la structure. Il parut impératif d`y remédier en guidant la lecture entre les nuances interchapitres et la cohérence générale.

Peut-on et comment décririez-vous l`intégrité esthétique d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) La subjectivité de l`esthétisme fut basculer les réponses vers une réflexion plus philosophique, certains refusant de répondre remettent même en question le terme. Aménagement beau sur quels critères ? Respectueux des contraintes temporelles ? Environnementales ? Sociales ? Nous empiétons sur d`autres parties. La question s`arrêtera à son sens Formel, et au message qu`elle transmet. Qu`est-ce qu`une façade raconte ? Qu`est-ce qu`un pan de mur chuchote a l`autre ? Est-ce que l`ornementation cache quelque chose ? Qu`est-ce qu`un choix de matériaux peut engendrer ?

Peut-on et comment décririez-vous l`intégrité conceptuelle d`un aménagement ? (Si-non argumentez ou dites dans quel champs préféreriez-vous la voir) Le constat général est que le processus de conception devient parfois pratiquement plus important que la production proprement dite. Aucun jugement ne sera porté. Toutes les réponses gravitent autour de l`importance de la cohérence d`un concept avec la fonction de l`aménagement. Les mots homogénéité, concordance et omniprésence sont aussi à noter.

Selon vous le caractère durable d`une architecture revêt combien d`aspects outre celui écologique ? La tournure de la question a pour but de situer le degré de diffusion de ces notions et les limites du sens commun porté par les termes `durable` et `écologique`. Pour certains, si on prend l’écologie au sens premier, il n’y a pas d’autres aspects que celui écologique. L’écologie concernant trois rapports : le rapport entre l’homme et son environnement physique, le rapport entre l’homme et lui-même, et le rapport entre l’homme et un autre homme. Un avis largement partagé fait de ces notions deux synonymes sans distinction. Ce point de vue a pour référence le mode de conception portant indifféremment les noms `Architecture durable` ou `Architecture Ecologique`.

226


Les rares réponses spéculatives, elles, ouvrent d`autres champs d`investigation, notamment celui de la durabilité économique à travers la création de marchés/emplois, de l’aspect social/communautaire/comportemental (qui peut intégrer la mémoire du lieu/ héritage), de l’usage des technologies actuelles, de la participation de la population dans le processus de conception, de la gouvernance, etc … Peut-on et comment parler de durabilité fonctionnelle ? De quel autre durabilité concernant ces domaines de l`aménagement peut-on parler ? Dans l`imaginaire commun, une durabilité fonctionnelle réfère à la flexibilité de l’espace créé, a l`échelle de la ville et du bâtiment.

Comment contenir en un mot ou expression la phrase `Equilibre entre l`humanité et son environnement` ? La survie; (la survie de l’homme et de l’environement ne peut s’effectuer que par un équilibre entre les deux) - La contextualisation - Ecocentricisme - Osmose - Construire pour l’humain, d’abord - Pérennité Vitale - Adaptation et revitalisation biologique - «On ne construit pas sur site, on construit AVEC le site» ...

Cette dernière phrase entre selon vous dans le champ de l`optimisation, de l`intégrité ou de la durabilité ? Optimisation Durabilité Intégrité

0% 66.7% 33.3%

De quoi, selon vous et uniquement vous, les architectes/urbanistes/ concepteurs du XXI e siècle tirent principalement leur inspiration ?

Des ouvrages existants Des concepts abstraits revisités De la nature De la technologie Other

40% 0% 20% 20% 20

227


[Fig :] Transformation de la larveAutomeris io en papillon. Photos : Š Jason Penney et Š Roger Wasley


FIGURES CHAPITRE I [fig - I.0 ]  Schéma de la démarche de conception propose par G. Best dans Design Methods in Architecture G. Broadbent – 1969 – Page 157. La situation à gauche se transforme en réalisation à droite en passant par l`interprétation au centre. Cette interprétation, ou gestion des paramètres de la situation, est présentée sous forme de structuration de l`information par `réduction`. 25 [fig - I.1 ]  Jacques Famery | PARIS | 1972 41 [fig - I.2 ]  Plans de nouvelles villes au sud-soudan, très mal accueillis par la presse. 49 [fig - I.3 ]  Vue Satellite de la Ville de Brasilia. L`analogie de l`aigle en plein envole 49 [fig - I.4 ]  Planche comparative d`églises gothiques et modernes Jean-Nicolas-louis Durand – Recueil et

parallèle des édifices en tout genre, anciens et modernes, remarquables par leur beauté leur grandeur ou leur singularité - p: 8 - 1800 50 [fig - I.7 ]  Planche comparative de typologies d`édifices Jean-Nicolas-louis Durand – Recueil et parallèle des édifices en tout genre, anciens et modernes, remarquables par leur beauté leur grandeur ou leur singularité - - 1800 51

[fig - I.5 ]  Maquette du Biocentrum - Disque dur et architecture «Archéologie du numérique» donne voix au digital. - http://www.delitfrancais.com/ 51 [fig - I.6 ]  Manipulation des codes de la Spirale d`ADN pour l`esquisse du Biocentrum. 51 [fig - I.8 ]  Le théâtre Esplanade du quartier commercial à Singapour par DP Architects et Michael Wilford accueille une peau élaborée analogique à la plante Durian. www.news.asiaone.com 52 [fig - I.9 ]  Restaurant « BanQ », ancienne banque de Boston. http://www.cyberarchi.com/ 55 [fig - I.10 ]  Belle cave avec du sable dans le Grand Canyon. www.shutterstock.com 55 [fig - I.11 ]  Schéma de l`acide désoxyribonucléique (ADN) 56 [fig - I.12 ]  Escalier Helicoidale www.eestairs.fr 56 [fig - I.13 ]  A gauche, les premiers clichés ayant permis la compréhension de la structure de l`ADN par Rosalind Franklin en 1949. En bas, l`escalier à double spirale du château Chambord, en vue intérieure et en élévation 56 [fig - I.14 ]  En 1893, Victor Horta construit à Bruxelles l’hôtel Tassel, le tout premier édifice Art nouveau à exploiter la ligne courbe, symbole entre tous de ce mouvement. www. bruxelles.plusproche.com 61 [fig - I.15 ]  La Maison de Briques par iSTUDIO en 2014. www.archdaily.com/ 62 [fig - I.16 ]  Centre commercial Bull Ring au Royaume Unis, œuvre du cabinet d’architecture Future Systems en 2003. www.philippepioneer.blogs-de-voyage.fr/ 63 [fig - I.18 ]  Le Morph Hotel, par l`architecte et ingénieur Gianluca Santosuosso. Ce projet vise à développer un nouveau concept d’hôtel de luxe où les utilisateurs ont la possibilité de faire l’expérience d’un séjour dans un système flottant se déplaçant à travers le monde. 65 [fig - I.17 ]  Cité des arts et des sciences à Valence par Santiago Calatrava 65 [fig - I.19 ]  Intégration des éléments naturels, suivant un principe du vivant, en donnant l`impression d`émerger, l`impression d`un chaos contrôlé, d`une symétrie incomplète et aléatoire, une impression d`inachevé. 67 [fig - I.21 ]  Schéma de la boucle bioclimatique 68 [fig - I.20 ]  Principes simplifiés de la maison type bioclimatique 68 [fig - I.22 ]  Institute for Computational Design Bionic Research Pavillon. www.pinterest.com 70 [fig - I.23 ]  ‘Step by step’ (c) Ralf Wendrich, Germany, Entry, Architecture, Open Competition, Sony World Photography Awards 75

229


FIGURES CHAPITRE II [fig - II.0 ]  Tardigrades sous microscope (1 à 2 mm) http://www.eandt.theiet.org/ 80 [fig - II.1 ]  Otto Herbert Arnold Schmitt a été un chercheur et professeur américain polymathe au XXem siècle. Il serait à l`origine du néologisme biomimetics pour décrire la notion de transfert de processus de la biologie à la technologie. 81 [fig - II.2 ]  Janine M. Benyus est une scientifique américaine, consultante en innovation et auteur. Concernée par l`écologie, ses travaux sur le biomimétisme se tournent principalement vers son souhait de faciliter l’innovation à faible impact s’inspirant des organismes 81 [fig - II.3 ]  Autoportrait de Léonard de Vinci réalisé entre 1512 et 1515, 33 × 21,6 cm, bibliothèque royale de Turin. 82 [fig - II.4 ]  Travaux de Leonard de Vinci - La machine volante a été inspiré par l`étude des ailes et les vols d’oiseaux, tandis que ses esquisses pour un parachute et un hélicoptère viennent de ses observations des gousses et des fleurs qui tombent. 82 [fig - II.5 ]  Vogel - 1998 - p 276- 279 83 [fig - II.6 ]  Automobile - La technologie des filtres d`air des voiture 83 [fig - II.7 ]  Textile – Le tissage industriel des fibres extrudés 83 [fig - II.8 ]  Tissus adhésifs – L`étude des bardanes pour la conception des fibres adhésifs. 83 [fig - II.9 ]  Electronique – L`étude de la chauve-souris va servir à améliorer les radars 83 [fig - II.10 ]  Biomimicry Design Spirals (2011) - http://www.ben.biomimicry.net 84 [fig - II.11 ]  Biomimicry Design Spirals (2011) - http://www.ben.biomimicry.net 84 [fig - II.12 ]  Cités du futur – Luc Schuiten, Architecte Biomimétique 85 [fig - II.13 ]  Sobriété et complexité, duel d`ambiances bio-inspirées. 86 [fig - II.14 ]  Coquille courbe - Palmitos park (Las Palmas) - Photo : Oumnia Ben Mansour 87 [fig - II.16 ]  Parabole - Parc des Orchidées - (Las Palmas) - Photo : Oumnia Ben Mansour 87 [fig - II.17 ]  Spirale - Univers Digitale Photo : http://www.wallpapersonview.com/ 87 [fig - II.15 ]  Colonnes, tronc d`arbres. Photo : Oumnia Ben Mansour 87 [fig - II.18 ]  Plis de forme - Photo : Oumnia Ben mansour 87 [fig - II.19 ]  Les deux principaux types de squelette chez les animaux terrestres : ( A) endosquelette chez les vertébrés , les os articulés internes ; ( B ) dans les exosquelettes des arthropodes, coquilles articulés externes et l’organisation globale métamérique American journal of botany http://www.amjbot.org/ content/93/10/1477/F1.expansion 88 [fig - II.20 ]  ENDOSQUELETTE Inauguré en 2004 par Norman Foster 88 [fig - II.21 ]  EXOSQUELETTE : The O – 14 par Reiser + Umemoto. Photo : Nelson Garrido 88 [fig - II.22 ]  L`Aéroport de Lyon-Saint-Exupéry par Santiago Calatrava 89 [fig - II.24 ]  Analogie entre Le stade olympique de Munich et toile d`araignée 90 [fig - II.23 ]  The yellow lost dog par François Scali 90 [fig - II.26 ]  Euplectella aspergillum approx 25cm. Prise le 29 mai 2014 par shadowshador : https://www. flickr.com/photos/29287337@N02/ 91 [fig - II.27 ]  Maquette reproduisant le système des éponges de verre par Peter Fratzl, chercheur a la tête d`un groupe recherche spécialisé dans les matériaux bioniqueII.9. 91 [fig - II.25 ]  Structures Eponge de verre Hearst tower (2002), par Norman Foster. Charlotte http://biomimetisme.eklablog.com/des-batiments-resistants-inspire-d-une-eponge-de-mer-c17423813 91 [fig - II.29 ]  Théorème du nid d`abeille 92 [fig - II.28 ]  Nid de Frelons Asiatique 92

230


[fig - II.32 ]  Le stenocara, insecte bio-inspirateur du système de condensation du water théâtre. La structure et la toiture reprennent les même principes que l`orientation et la granulométrie de la carapace du scarabée du désert. 93 [fig - II.30 ]  Scarabée de Namibie recueillent de l’eau sur leur carapace par condensation. 93 [fig - II.31 ]  Design basé sur l’exosquelette du scarabé du desert «Stenocara» 93 [fig - II.33 ]  Fourmilière http://commons.wikimedia.org 94 [fig - II.34 ]  Dessin schématique du dôme de brindilles d’une fourmilière 94 [fig - II.35 ]  Croquis d`une des cités végétales pour l’an 2115 de Luc Schuiten. 94 [fig - II.36 ]  Watsu School, bâtiment New-âge et ecologique dessiné par l’architecte Eugene Tsui, englobant la protection et la préservation de l’écologie naturelle dans le milieu environnant et l’énergie libre. http://one360.eu/blog/ 95 [fig - II.37 ]  Jarres a sucres, que constituent certaines fourmis Surnommées fourmis pot de miel. 95 [fig - II.38 ]  Maquette du projet de pont inspiré des fourmis urbanistes, entre le Maroc et L`Espagne . http://www.tdrinc.com/gibraltar.htm 95 [fig - II.41 ]  L’aile du papillon vue au microscope (gauche). La structure fabriquée par les chercheurs (droite), composée de 11 couches successives de dioxyde de titane et d’oxyde d’aluminium. 96 [fig - II.39 ]  Les couleurs de Papilio blumei combinent deux teintes, qui varient selon l’angle de vue, grâce à une incidence différente de la lumière. (Photos: Mathias Kolle, University of Cambridge). http://www. sciencesetavenir.fr 96 [fig - II.40 ]  L’aile du papillon (Chrysiridia rhipheus) vue au microscope.http://petapixel.com/assets/ uploads/2014/03/butterfly1.jpg/ 96 [fig - II.42 ]  Grotte « Waitomo Glowworm Caves » dont les parois sont illuminées par des vers luisants. Des filaments lumineux et gluants sont suspendus à la voûte par la larve de Arachnocampa Luminosa, qui sont en fait des larves de mouche. http://www.photomonde.fr 97 [fig - II.43 ]  Photos de lampyre «Lampyre ou ver luisant, Lampyris noctiluca,» sous un projecteur (gauche) et sans lumiere artificielle (droite) Prise le 15 juin 2011. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lampyre#/ media/File:Lampyre.jpg 97 [fig - II.45 ]  2008 Pastilles bioluminescente http://www.geneticarchitectures.weebly.com 100 [fig - II.44 ]  Le Genetic Barcelona Project, 2003-2010 par les chercheurs du groupe Genetic Architectures. Injection des gènes de la méduse bioluminescente à des feuilles de citronniers. http://www.geneticarchitectures.weebly.com 100 [fig - II.47 ]  Système en boucle ultra simplifié 101 [fig - II.46 ]  Relations dans les écosystèmes 101 [fig - II.48 ]  Schéma directeur pensé pour transformer une réserve militaire de Rome, en un éco système urbain auto-suffisant. 102 [fig - II.49 ]  Nouvelle bibliothèque centrale de l’Université d’Helsinki située au coeur de la ville. Vision humaine déviée : l’enveloppe architecture comme miroire du tissu Historique. 106 [fig - II.50 ]  Détail de façade. 107 [fig - II.51 ]  Intérieur commercial http://www.mickpearce.com 107 [fig - II.52 ]  La cafeteria au premier plan et les écosystèmes au second. www.edenproject.com 112 [fig - II.53 ]  Vu nocturne Intérieur commercial www.edenproject.com 112 [fig - II.54 ]  Structure de l`Eden project www.destinationspoint.com. Et detail d`une aile de libellule www.myrmecofourmis.com 115 [fig - II.56 ]  Bulles de lecture isolées. www.baunetzwissen.de 119 [fig - II.57 ]  Réunion sur un champ de savoir. www.archdaily.com 119 [fig - II.55 ]  Les-poufs multicolores du Rolex Learning Centre. www. sylviefaucheux.fr 119 [fig - II.58 ]  Conférence sur plaine. www.vitra.com 121 [fig - II.59 ]  Rencontres inattendues sous nuages. www.baunetzwissen.de 121 [fig - II.60 ]  Vue aérienne du Rolex Learning Center 122

231


FIGURES CHAPITRE III

[fig - III.0 ]  Image de synthèse du projet en cours de la Marina de Casablanca au Maroc. 126 [fig - III.1 ]  Charte Nationale de l`environnement et du développement durable. 130 [fig - III.2 ]  Traduction graphique des tableaux statistiques sur l`état de l`éducation et de la recherche au Maroc de la chercheuse Mina KLEICHE 131 [fig - III.3 ]  STRATEGIE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE A L’HORIZON 2025 - p : 32 33 132 [fig - III.4 ]  Projet de réaménagement proposé par Casa Aménagement 134 [fig - III.6 ]  Collectif pour sauver le zoo par le mouvement internationale FUDA (Forces unies des droits des animaux) http://www.mouvementfuda.com/ 135 [fig - III.7 ]  Triste accueil 135 [fig - III.8 ]  Reportages et mobilisation de journalistes engagés pour une conscience collective. 135 [fig - III.9 ]  2014 - Photos de l`état lamentable quelques mois avant la fermeture pour travaux. 136 [fig - III.14 ]  Annuaire Statistique du Grand Casablanca 2010 137 [fig - III.10 ]  Equipement commercial du quartier 137 [fig - III.11 ]  Voies ferrées traversent tous le quartier 137 [fig - III.12 ]  Forte présence industrielle 137 [fig - III.13 ]  Gare d`Ain Sebaa 137 [fig - III.15 ]  Cicalim Compagnie industrielle et commerciale d’alimentation route de Rabat, voisine du terrain de l`intervention 139 [fig - III.16 ]  Photos du terrain. Espace délabré ou No man`s land ? 140 [fig - III.19 ]  Greta Oto; Parmi les papillons qui possèdent la propriété d’avoir des ailes transparentes. Photo par : Alexander Adema - https://www.flickr.com/photos/alexanderadema 148 [fig - III.20 ]  Abeille en cours de pollinisation. www.larousse.fr 153 [fig - III.21 ]  Ruches urbaines individuelles conçues par la société Philips 154 [fig - III.22 ]  Vulkan Beehive - Photos : http://www.blog-espritdesign.com/ 155 [fig - III.23 ]  Ruches d`Epinal - Photos : https://transvosges.wordpress.com 155 [fig - III.24 ] Le chou Romanesco, variété de chou brocoli originaire d’Italie, a une particularité mathématique. C’est en effet le parfait exemple d’objet fractal naturel : chaque partie du chou, de la plus petite à la plus grande, a une forme qui correspond aussi à la forme de l’ensemble de la plante. Une beauté structurelle qui est la représentation naturelle d’un modèle fractal. Photogrqphie de Manuel Martin Vicente 160

232


[Fig :] Transformation de la larve Battus philenor en papillon. Photos : Š Cotinis et Š John Flannery


[Fig :] Transformation de la larve du Papilio troilus en papillon. Photos : Š Luckybon et ŠSchill787


BIBLIOGRAPHIE

OUVRAGES ------ Biomimicry Guild - Biomimicry methodology - 2006 – Téléchargeable sur http://www. biomimicry. net/essent_resourc.html ------ Charles Darwin – L`origine des espèces – 2008 ------ Christian Sasche – Philosophie de la biologie, enjeux et perspectives – 2011 ------ Edgard Morin – Introduction a la pensée complexe – 2005 ------ Emil Kaufman - L’Architecture au siècle des Lumières- Traduction d`O. Bernier - 1963 ------ Gilles Clement - La sagesse du jardinier - 2006 ------ Gilles Clement – Traité succinct sur l`art involontaire – 1999 ------ Harun Yahya – Biomimetisme, la technologie imite la nature - 2009 ------ Herbert Marcuse - L’homme unidimensionnel. Essai sur l’idéologie de la société industrielle avancée. – 1964 ------ James Steele – Architecture écologique, une histoire critique – 2005 ------ Janine Benyus - Biomimicry: Innovation inspired by nature - 1997. ------ Janine Benyus - Biomimicry. Pop!Tech Lecture Series - Oct. 22, 2004. ------ Janine M. Benyus - Biomimetisme, Quand la nature inspire des innovations durables V.F - 2011 ------ Jean-Pierre Chupin - Analogie et théorie en architecture. De la vie, de la ville et de la conception meme - 2006 ------ Jeff Hawkins - On Intelligence: How a New Understanding of the Brain will Lead to the Creation of Truly Intelligent Machines – 2004 ------ Jeff Hawkins - On Intelligence - V.F: Intelligence - Broché – 2005 ------ John Ruskin - Les sept lampes de l’architecture - Traduction par George Elwall - La lampe de vérité - Edition Broché – 2008 ------ Mark Burry - Paramorph. Architectural Design – 1999 ------ Michael Pawlyn – Biomimicry in Architecture – 2011 ------ Philipe Steadman - The Evolutionary of Design - 1979 ------ Thierry Hoquet, Francesca Merlin - Précis de philosophie de la biologie - 2014 ------ Virginie Picon-Lefebre et Cyrille Simonnet - Les architectes et la construction, Entretiens avec Paul Chemetov, Henri Ciriani, Stanislas Fiszer, Christian Hauvette, Georges Maurios, Jean Nouvel, Gilles Perraudin, Roland Simounet - 2014

235


NOTES, RAPPORTS, ARTICLES : ----- Article LEMONDE.Fr - L’architecture, muse de la biologie - 2009 ----- Claude Mh Demers - Productivité durable vers une biophilie architecturale - avril-mai 2008 ----- Jean Nicolas Louis Duran - Précis des leçons d’architecture données à l’École Polytechnique, Volume 1 – 1809 ----- Luc Schuiten – Vegetal City – 2010 ------Martin Heideger – Batir habiter penser. Essais et conférences - 1951 - Texte écrit en marge de l’exposition Sculpture numérique et biomorphisme Nancy Octobre 2007 ----- Philip Madec – Le sens de la nature dans l`oeuvre architecturale - Colloque Philosophie & Architecture Clermont-Ferrand - avril 2001 ----- Rapport Brundtland - Notre avenir à tous - 1987 ----- Rapport ordre des architectes – Conclusions de la première étude engagée par l’Ordre des architectes avec l’appui de ecodurable - Juin 2004 ----- Simon Diner – Le biomorphisme dans la culture artistique modern – 2007

THÈSES ----- Arash Vahedi - Nature as a Source of Inspiration of Architectural Conceptual Design – 2009 - Eastern Mediterranean University, Gazimağusa, North Cyprus ----- Carolyn Brown - Working with Nature – 2011 – SOAHA ----- Damien Clayes - Architecture & complexité Un modèle systémique du processus de conception qui vise l’architecture – 2013 – Université Catholique de Louvain ----- Fassi Fehri - Dessein d`architecture - 2000 - 2001 - ENA Rabat. ----- Fadwa Laamarti - Les parcs zoologiques, Un trait d`union entre l`homme et la nature - 2001 – 2002 ENA Rabat. ---- Jarrod Martin - Nature and Architecture: a Holistic Response – 2012 – SOAHA ----- Neal Panchuk - An Exploration into Biomimicry and its Application in Digital & Parametric [Architectural] Design – 2006 - University of Waterloo, Canada ---- Olivier Dufond – La lenteur en architecture à travers le processus de conception et de réalisation – 20112012 - Faculté d`architecture de l`ULB, La cambre-Horta ----- Philippe Marin - Exploration des mécanismes évolutionnaires appliqués à la conception architecturale (Mise en œuvre d’un algorithme génétique guidé par les qualités solaires passives de l’enveloppe) – 2010 - Institut National Polytechnique de Lorraine (INPL) ----- Yasmina Benabdellah - Nature, Structure et architecture – 2012 – ENA Rabat.

236


VIDEOS Arte – Nature le nouvel Eldorado de la finance Arte – Biomimetisme Naturellement Genial - L’art du déplacement Arte – Biomimetisme Naturellement Genial - S’orienter dans le chaos Arte – Biomimetisme Naturellement Genial - Construire efficacement Arte – Biomimetisme Naturellement Genial - Les étoffes du futur Collocks 9th ArchiLab - Annick Lesne - Artefacts inspirés du vivant: un tournant pour l’architecture ? UshuaiaTV - Insectmania - Insectes Architectes

SITES WEB http://www.amjbot.org http://www.biomimicry.eu http://www.biomimicry.eu http://www.ben.biomimicry.net http://www.biomimetic-archtecture.com http://www.biomimicry.net/ https://www.cnrtl.fr https://www.researchgate.net http://www.environnement.gov.ma/ http://www.hok.com/ http://www.harunyahya.com http://www.pinterest.com http://www.universalis.fr/ http://www.blog-espritdesign.com http://www.inspire-institut.org/ http://www.edenproject.com htttp://www.myrmecofourmis.com http://www.baunetzwissen.de http://www.wikiland.net http://wiki.openstreetmap.org http://www.ted.com/ http://www.coroflot.com/ http://www.flick.com/ http://www.one360.eu http://www.sciencesetavenir.fr

237


BIOLOGIE ET ARCHITECTURE - Mémoire PFE  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you