Page 1

D I R E C T S P O R T - G R AT U I T N O 2 0 / V E N D R E D I 1 7 J U I N 2 0 1 1 - N E PA S J E T E R S U R L A V O I E P U B L I Q U E

MERCATO

MENES DROIT AU BUT


ÉDITO

COUP D’ENVOI

COULISSES

CHAUD, CE MERCATO !

M

LA GRANDE ÉVASION Jérémy Menez et Karim Benzema profitent ensemble de leurs vacances, sous le soleil des Baléares. De leur côté, Mamadou Niang et Souleymane Diawara s’offrent un périple sur la côte Est des États-Unis.

TOUCHE PAS À MON TROPHÉE !

MURRAY ENLÈVE LE HAUT

Shocking ! À quarante-huit heures du début de Wimbledon, Andy Murray a enlevé le haut (et le bas) dans la plus pure tradition des streakers made in England. Si l’Écossais paraît surpris sous sa douche, c’est une simple mise en scène pour les besoins de la toute dernière campagne de pub de Head, qui équipe en matériel de tennis l’actuel n°4 mondial.

LE WAYNE ROONEY SCOOP NOUVEAU EST ARRIVÉ !

I`

ENZO MINARDI

RETROUVEZ DIRECT SPORT NO 20 EN LIGNE SUR

www.direct8.fr et www.lenews dusport.fr

ZINÉDINE ZIDANE SE LANCE DANS LA MAGIE

Si ses choix n’ont pas toujours paru judicieux depuis qu’il a décidé de raccrocher les crampons, Zinédine Zidane n’a pas décidé de donner un tournant radical à sa carrière. Invité exceptionnel de Jamel Debbouze, en charge du Festival du rire de Au début, on le surnommait « Shrek » Marrakech qui se déroulait le week-end dernier au en raison de son physique peu palais Badi, l’ancien maestro s’est prêté au jeu dans avenant. Au train où vont les bistouris, un numéro inattendu de magie et d’illusionnisme. Wayne Ronney finira peut-être un Assisté d’Omar (sans Fred), Jamel a osé couper jour par être surnommé « Brad Pitt » ! en deux « Zinzim » Zidane, avant de chambrer En tout cas, l’attaquant mancunien a copieusement l’ex-gloire qui ne s’était jamais fait tailler un short posé les fondations de son relooking de la sorte ! Amis en se faisant greffer des implants de longue date, de cheveux sur sa calvitie, qui ne les deux hommes cessait de gagner du terrain, pour éprouvent toujours la modique somme de 34 000 euros. autant de plaisir « J’allais devenir chauve à 25 ans, à se retrouver… alors pourquoi pas », a-t-il écrit sur quelles que soient les circonstances ! son compte Twitter.

LE RYTHME DANS LA PEAU Initiative originale, de la part de Men Expert, qui invite ceux qui le souhaitent à courir le 21 juin, lors de la Fête de la musique, dans les rues de la capitale au son des décibels ! Plus d’infos sur www. runningclubmenexpert.fr

WILLIAM STEVENS/ABACAPRESS.COM

FOTOS / PANORAMIC

DIRECT SPORT, 31-32, quai de Dion-Bouton, 92800 PUTEAUX Journal édité par - Tél. : 01 46 96 31 00 - Fax : 01 46 96 40 94 DIRECT SOIR, SA au capital de 15 000 000 euros - 485 374 128 RCS NANTERRE Président du conseil d’administration : Jean-Christophe Thiery Actionnaire principal : BOLLORÉ MÉDIA Directeur général, directeur de la publication : Serge Nedjar Publicité : BOLLORÉ INTERMÉDIA Président : Gaël Blanchard, tél. : 01 46 96 48 41 - Direction commerciale : Sophie Vatelot, tél. : 01 46 96 48 41, fax : 01 46 96 40 45, e-mail : bolloreintermedia@ bollore.net Directeur de la distribution : Patrick Lépinay, tél. : 01 46 96 41 38 Diffusion : Intervalles, 8, place Boulnois, 75017 Paris. Tél. : 01 42 52 75 38 Imprimé par ROTOFRANCE, Lognes (77) et SA LA PROVENCE « Centre Méditerranéen de Press » No ISSN : 1771-2092 ; dépôt légal : juin 2011. Contenu éditorial réalisé par , 12, rue d’Oradour-sur-Glane, 75015 Paris. Contact : 01 71 19 36 41. Directeur général : François Pesenti. Directeur adjoint de la rédaction : Christophe Couvrat. Rédacteurs en chef : Marc Ambrosiano, Jean-François Pérès. Rédacteur en chef de Direct Sport : Gérald Mathieu. Rédaction : journalistes et reporters de RMC Sport, dont Jérôme Thomas. Réalisation graphique : , 40, rue de Chabrol, 75010 Paris. Contact : 01 80 88 53 16 - notabene@nbpresse. Directeur général : Pascal Larché. Chef de studio : Vincent Boiteux. Directrice photo et développement : Nathalie Larché. Secrétaire de rédaction : Stéphane Chaumet. Rédacteurs graphiques : Charlotte Calament, Pierre Lucas.

Propriétaire des Dallas Mavericks, champions NBA, Larry O’Brien a été surpris dans les toilettes en train d’uriner d’une main, et de garder le précieux trophée contre lui, de l’autre ! HEAD

< GÉRALD MATHIEU, RÉDACTEUR EN CHEF > (redactiondirectsport@gmail.com)

ENFOQUE/ABACAPRESS.COM

ême si le cœur de votre serviteur penche nettement en faveur de l’Olympique de Marseille, l’arrivée de capitaux qataris dans les caisses du Paris-SG n’est pas pour me déplaire. Pour une fois depuis l’OM, justement, et les années Tapie, où la signature de vraies pointures stimulait la fibre et donnait du relief à notre Championnat, le pur fan gaulois ne devrait pas passer son été à lorgner – bave aux lèvres et langue pendante – ce que contient l’assiette du voisin européen. Bon, n’exagérons rien. La pluie annoncée de pétrodollars ne va pas transformer notre bonne vieille Ligue 1 – qui s’apparente davantage au Championnat de France de poneys qu’à celui des pur-sang – en nouvel Eldorado. Messi n’est pas près d’y poser ses valises, Cristiano Ronaldo ne va pas adhérer de sitôt au projet sportif d’Évian-Thonon-Gaillard, tandis que Rooney, lui, ne sait même pas où se situe la France sur une carte ! Mais d’autres noms bien ronflants devraient alimenter très prochainement la gazette du mercato. Avec la signature imminente de Leonardo comme manager sportif ou général du club de la capitale, et quelques chèques en blanc, le PSG devrait attirer dans ses filets quelques gros poissons. Un peu pour la vitrine, beaucoup pour le projet sportif. Le mercato s’annonce chaud. L’été, lui, très bling-bling !

HORS-JEU • GERARD PIQUÉ A ASSISTÉ AU CONCERT DE SHAKIRA À BERCY. • CAMILLE LACOURT A NAGÉ EN MAILLOT DE BAIN VERT À MONACO. • RENAUD LAVILLENIE A FAIT DU SHOPPING À NEW YORK. • NOVAK DJOKOVIC SUPPORTE L’ÉTOILE ROUGE DE BELGRADE. • FERNANDO ALONSO FAIT DE LA PUB POUR LA NOUVELLE FIAT 500. • ROMAIN MESNIL EST DÉSORMAIS ÉQUIPÉ PAR SAUCONY. • YANNICK AGNEL ET JO-WILFRIED TSONGA VIENNENT, EUX, DE SIGNER AVEC OAKLEY. • SEBASTIAN VETTEL S’EST ENTRAÎNÉ AVEC LES NEW YORK RED BULL ET THIERRY HENRY. • ROGER FEDERER A PARTICIPÉ AU DESIGN D’UNE NOUVELLE MACHINE À CAFÉ. • BOB SINCLAR A DÉJÀ JOUÉ AU TENNIS CONTRE JOHN MCENROE, HENRI LECONTE ET PAT CASH. Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


04

CONSULTANT DE

LA GROSSE KRONIK JEAN BRICE LEMAL SAMAD

DE PIERRE MÉNÈS ÀÀ47 47ans, ans,Pierre PierreMénès Ménèsest estune unefigure figuredu dupaysage paysagefootballistique footballistiquefrançais. français.Ancien Ancien reporter reporterààL’Équipe, L’Équipe,cette cetteintarissable intarissablegrande grandegueule gueuleofficie officieaujourd’hui aujourd’huien enqualité qualité d’expert d’expertpour pourleleCanal CanalFootball FootballClub. Club.Chaque Chaquevendredi, vendredi,retrouvez retrouvezsa sa««Grosse Grossekronik kronik»» dans dansles lescolonnes colonnesde deDirect DirectSport. Sport.

J’AI AIMÉ

FOR EVER

BLANC BON BILAN

LES QUOTAS

Tout n’a évidemment pas été parfait. Il y a les deux matchs ratés contre la Biélorussie, la sortie médiocre au Luxembourg et l’histoire des quotas. Mais revenons un an en arrière. À la défaite contre l’équipe B de Chine au désastre d’« Afsud ». Aujourd’hui, les Bleus sont en tête de leur groupe (d’une rare faiblesse, il faut l’avouer aussi), ont gagné en Angleterre et face au Brésil. Certains joueurs se sont révélés : Mvila, Gameiro, Martin, Rémy. D’autres ont retrouvé le sourire en bleu : Mexès ou Benzema. La route est encore longue, mais Blanc a gagné la confiance de son groupe, qui semble totalement rouler pour lui. C’est un grand progrès. On attend avec impatience la confirmation.

La mort de Ben Laden n’avait pas calmé les esprits. Il a fallu que DSK s’en mêle pour qu’on arrête de parler de cette sordide affaire, montée en chantilly pour les apôtres de la délation et les donneurs de leçon en tout genre. Reste qu’un homme a été montré du doigt, insulté et sali : Laurent Blanc. Et ça reste d’une profonde injustice. Aujourd’hui, tout est à peu près rentré dans l’ordre. Mais je sais que la blessure ressentie par le sélectionneur national est profonde. Et, je l’espère, pas irréversible

LILLE

En fait, j’ai eu peur toute la saison. Enfin, en Ligue des champions. J’avais peur que le Barça bute sur un mur de béton et que les spécialistes du jeu négatif, qui sont bien plus nombreux qu’on le croit, se gargarisent de l’échec d’un jeu axé sur la possession de balle. Mais les Catalans ont su tout déjouer : la guerre des nerfs du Real, Wembley et Manchester United. Avec des vrais génies comme Xavi, Iniesta et le meilleur joueur de la planète, Leo Messi. Avec ce trio de feu en tête, le Barça a montré qu’on pouvait tout gagner avec des joueurs de petit gabarit, et conserver comme idée de base, le jeu et l’attaque. Ben moi, je trouve ça super-rassurant. Mais je ne suis pas sûr que tout le monde pense pareil.

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

Dans la série « vive la prime au jeu », le Losc a joué au petit Barça. Évidemment avec moins de talent et surtout moins de constance dans la qualité, mais voir le club nordiste remporter le doublé en cherchant à chaque fois à évoluer avec trois attaquants est une grosse satisfaction. La saison prochaine s’annonce plus compliquée, car il sera difficile de conserver Gervinho après les départs de Rami et Cabaye. Mais Lille a aussi mérité qu’on leur fasse un peu de crédit.

JOSE MOURINHO

DUCHAUSSOY Pour un intérim, c’est un intérim. Tonitruant. Inoubliable. En dix mois d’exercice, le possible (probable ?) futur président de la FFF a accumulé les bourdes avec une constance remarquable. Entre le licenciement de Raymond Domenech qui ne se présente pas si bien et son manque de cohérence dans l’histoire des primes des Bleus du Mondial, on pensait avoir tout vu. L’affaire des quotas lui a fait toucher le fond sur son air préféré : « Je sais pas, je suis au courant de rien, j’étais pas là au début. » Penser que la fédération la plus puissante de France puisse être confiée à un homme certainement charmant, mais clairement pas au niveau, m’angoisse profondément.

ACTION IMAGES / ANDREW COULDRIDGE / DPPI

BARÇA

J’AI PAS AIMÉ

Le « Special One » a des fans partout. Pas moi. Désolé, mais je ne suis pas fan d’un entraîneur qui, depuis son exploit à Porto (incontestable celui-là), entraîne le chéquier à la main pour des résultats certes brillants (manquerait plus que ça, avec Chelsea, l’Inter et le Real), mais en pratiquant un football basé avant tout sur la défense. Mourinho n’est pas là pour créer. Il est là pour détruire le jeu de l’adversaire. Contre le Barça il a échoué. En pleurnichant contre l’arbitrage avec une mémoire tout de même très sélective, en faisant des déclarations scandaleuses contre le Barça et Guardiola, il a surtout montré un manque de classe décevant. Mais le « Mou » est costaud. Valdano s’est fait virer. Il est le boss du Real désormais. On attend autre chose. Du jeu, par exemple. Et un peu plus de panache surtout.


BUSINESS

EN BREF

06

Comme chaque année à l’issue des Championnats de France de L1 et de L2, la Ligue de football professionnel (LFP) fait ses calculs pour répartir les droits télé aux clubs professionnels. Cette répartition s’effectue selon plusieurs critères : une part fixe (12,6 M€) que touchent tous les clubs, à laquelle s’ajoutent trois parts variables établies en fonction des résultats sportifs de la saison écoulée, de ceux des cinq dernières saisons et d’un indice de notoriété calculé sur cinq saisons, dont celle en cours. En L1, l’OM est en tête des droits audiovisuels récoltés. Lyon, 2e, et Lille, champion de France, complètent le podium. En L2, c’est Le Mans qui a raflé la plus grosse mise. Pour rappel, la LFP reçoit de Canal+ et Orange 668 M€ par saison sur la période 2008-2012.

CHIFFRES

3 QUESTIONS À…

WALTER VON KÄNEL, PRÉSIDENT DE LONGINES

LONGINES

“NOUS PARTAGEONS PLUSIEURS VALEURS AVEC LE TENNIS”

LA BUNDESLIGA A LA BONNE RECETTE Avec 138 M€ de bénéfices, la Bundesliga, Championnat d’Allemagne de football, est restée, sur la saison 2009-2010, le championnat européen le plus rentable, selon l’étude annuelle du cabinet Deloitte publiée la semaine dernière. Parmi le « Big five » des principaux pays européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie), seules la Bundesliga et la Premier League (101 M€) sont bénéficiaires. La L1 française affiche un déficit de 102 M€, la Serie A en compte 110. Selon Deloitte, on peut penser que l’Espagne, dont les clubs ne publient pas leurs résultats nets, est aussi dans le rouge. Les droits télé, qui représentent presque la moitié des revenus des clubs, ont été le principal vecteur de croissance du « Big five ».

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

Pourquoi Longines mise-t-il sur le tennis ? Le tennis nous permet de nous engager sur plusieurs terrains et de bénéficier d’une visibilité globale. Longines est partenaire et chronométreur officiel du tournoi de Roland-Garros, de la Kremlin Cup et du Japan Open. Nous avons parmi nos ambassadeurs de l’élégance les légendes Andre Agassi et Steffi Graf, mais aussi Francesca Schiavone. Nous complétons maintenant notre engagement en lançant le programme Longines Rising Tennis Stars, qui vise à soutenir de jeunes talents du tennis mondial. Quelles sont les valeurs communes entre le tennis et Longines ? Avec le tennis en général et

avec Roland-Garros en particulier, nous partageons les valeurs de tradition, d’élégance et de performance. Pourquoi avoir choisi deux légendes comme Andre Agassi et Jim Courier pour encadrer le Longines Future Tennis Aces, disputé en marge du dernier Roland-Garros ? Avec Steffi Graf, Andre Agassi fait partie de notre famille d’ambassadeurs de l’élégance. Avoir Jim Courier au côté d’Andre pour cet événement nous permettait de réunir deux anciens vainqueurs de Roland-Garros. Mais nous avons surtout été séduits par l’engagement caritatif de Jim Courier, qui réalise un travail remarquable avec sa fondation Courier’s Kids, laquelle vient en aide aux enfants défavorisés. •

27 000 C’est, en euros, ce qu’a versé l’international français Patrice Evra au club du CO Les Ulis. Cette somme correspond à une partie de la prime de Coupe du monde perçue par le défenseur de Manchester United. Evra n’a pas oublié ce club de la banlieue parisienne dans lequel il a effectué ses premiers pas de footballeur.

210 000 C’est, en euros, le salaire brut que va toucher Morgan Amalfitano à Marseille. L’ex-milieu de terrain lorientais, première recrue du mercato d’été de l’OM, rentre dans le très prestigieux top 10 des joueurs les mieux payés de la L1. En fin de contrat chez les Merlus, il n’aura cependant pas coûté un centime au club olympien en indemnités de transfert. Un moindre mal…

12 000 000 C’est, en euros, le salaire annuel de la star des Dallas Mavericks, Dirk Nowitzki. Le tout récent champion NBA 2011 est le sportif allemand le mieux rémunéré et le 10e salaire de la NBA. C’était également le joueur le mieux payé de la finale remportée face à Miami, devant le trio du Heat, LeBbron James-Chris Bosh (10,1 M€ chacun)Dwyane Wade (9,7).

SCOPEFEATURES / VISUAL PRESS AGENCY

L’OM CHAMPION DE FRANCE DES DROITS TÉLÉ LA BELLE PLUS-VALUE D’ANNA KOURNIKOVA L’ancienne joueuse de tennis Anna Kournikova a passé le cap de la trentaine le cœur léger. La bombe russe, en couple avec le chanteur Enrique Iglesias, a mis en vente sa maison de Miami Beach pour un prix estimé à… 6,5 M€, alors qu’elle l’avait achetée 3,5 M€ en 2000. Une belle plus-value en perspective sur ce petit palais floridien de 620 m², que jouxte un port privé pour ses bateaux personnels.

RYAN GIGGS SE PAIE LE SILENCE DE SON FRÈRE Selon le quotidien anglais The Sun, Ryan Giggs aurait offert 280 000 € à son frère Rhodri pour acheter son silence dans la presse. Rhodri Giggs, proche de l’épouse de Ryan, serait au courant d’autres liaisons extraconjugales de la star de Manchester United. Il ne cautionnerait pas son comportement et serait prêt à tout déballer…

FERRARI ET PUMA ROUE DANS ROUE Partenaires depuis six ans en Formule 1, Ferrari et Puma ont prolongé leur collaboration. La marque de sportswear continuera de développer et fournir, sous licence Ferrari, les chaussures, vêtements et accessoires, vendus et distribués dans le monde entier. Les pilotes Ferrari Fernando Alonso et Felipe Massa continueront de porter les combinaisons Puma, parmi les plus légères et les plus sûres de la F1.


MONFILS CHANGE DE MONTURES Lors des derniers Internationaux de France, Gaël Monfils pénétrait sur le court « armé » d’une paire de lunettes Maui Jim, marque hawaiienne avec laquelle il est sous contrat. À Wimbledon – si les conditions météo le permettent ! – le numéro 1 français devrait de nouveau se cacher derrière des lunettes Maui Jim. Mais cette fois-ci, ce ne sera plus le modèle Big Beach qui sera à l’honneur, mais la nouvelle gamme appelée MauiFlex, qui procurerait « un confort exceptionnel » et « une protection optimale » grâce à « une technicité hors pair ».

EUROPCAR ROULE POUR LE TOUR DE FRANCE

EURO 2012 : LA POLOGNE ET L’UKRAINE MONTENT EN PUISSANCE Longtemps menacés d’être mis sur la touche pour l’organisation de l’Euro 2012 de football en raison de la lenteur des travaux, l’Ukraine et la Pologne seront bien les hôtes de la 14e édition du Championnat d’Europe. Près de 400 projets de construction et rénovation d’infrastructures étaient prévus en Pologne. À peine la moitié de ceux-ci sera prête pour le coup d’envoi, le 8 juin 2012. Le budget total de cet Euro s’élève à 45 milliards d’euros, la moitié provient de différentes aides européennes. En Pologne, 20 milliards ont été alloués aux problèmes d’infrastructures, 5 à la construction et la rénovation des stades. Le pays, qui espère accueillir un million de visiteurs durant la compétition, table sur un bénéfice lié au tourisme d’environ 130 millions d’euros. 6 000 bénévoles seront réquisitionnés en Ukraine et en Pologne, dans les endroits stratégiques, tels que les « fan parks », gares et aéroports.

Europcar et Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur du Tour de France, ont signé un accord de partenariat pour une durée de trois ans. Le leader de la location de voitures en Europe s’était déjà engagé, en octobre 2010, dans le sponsoring de l’équipe de cyclisme professionnelle de Jean-René Bernaudeau, le Team Europcar.

COLMAR S’ASSOCIE AU SKI FRANCAIS EPA/RADEK PIETRUSZKA POLAND OUT / CORBIS

JULIAN FINNEY/GETTY IMAGES / MAUI JIM

EN BREF

La société de Sportswear italienne Colmar s’est engagée pour trois ans avec la Fédération française de ski. Michel Vion, président de la FFS, s’est réjoui de cette association avec un « acteur majeur de l’industrie du ski. »

peugeotwebstore.com

PORTES OUVERTES CE WEEK-END *

207 SPORTIUM REPRISE ARGUS®

+3 300 €

(3)

107 SPORTIUM

206+ 20 SPORTIUM SPO

308 3 SPORTIUM S

REPRISE ARGUS®

REPRISE ARGUS®

REPRISE ARGUS®

+1100 €

+2 800 €

+3 + 700 €

(1)

(2)

Soit (1) 1 100 €, (2) 2 800 €, (3) 3 300 €, (4) 3 700 € ajoutés à la valeur de reprise de votre ancien véhicule de moins de 8 ans, d’une puissance réelle inférieure ou égale à celle du véhicule neuf acheté. La valeur de reprise est calculée en fonction du cours de l’Argus® du jour de la reprise, applicable à la version du véhicule repris, ou le cas échéant à la moyenne du cours des versions les plus proches de celui-ci, ledit cours ou ladite moyenne étant ajustés en fonction du kilométrage, des éventuels frais de remise en état standard et déduction faite d’un abattement de 15 % pour frais et charges professionnels. Offres non cumulables, réservées aux particuliers, valables du 1er juin au 31 août 2011, pour toute commande (1) d’une 107 Sportium neuve, (2) d’une 206+ Sportium neuve, (3) d’une 207 Sportium neuve, (4) d’une 308 Sportium neuve, livrées avant le 31 octobre 2011 dans le réseau Peugeot participant. Consommations mixtes (en l/100 km) : (1) 4,5 ; (2) de 4 à 6 ; (3) de 4,3 à 6,8 ; (4) de 4,5 à 6,7. Émissions de CO2 (en g/km) : (1) 103 ; (2) de 104 à 139 ; (3) de 113 à 159 ; (4) de 118 à 155. Modèles présentés avec option peinture métallisée (1) 440 €, (2) 440 €, (3) 450 €, (4) 510 €. Série spéciale Sportium limitée à (1) 600, (2) 1 700, (3) 4 000, (4) 2 500 véhicules. * Portes ouvertes le dimanche selon autorisation préfectorale.

(4)


L’ITW CASH

08

OLIVIER QUESNEL

“ENTRE LOEB ET OGIER, IL N’Y A QU’UNE RIVALITÉ SPORTIVE”

P JOURNALISTE SUR À 43 ans, Alexandre Delpérier est le Monsieur Sport de Direct 8. Journaliste tout-terrain et multimédia, il est réputé pour son franc-parler et ses entretiens sans concession. Désormais, vous retrouverez son interview cash chaque vendredi dans les colonnes de Direct Sport.

SÉBASTIEN LOEB LUIMÊME NE SAIT PAS S’IL ARRÊTERA EN FIN DE SAISON. POUR L’INSTANT, IL NE SE POSE PAS LA QUESTION, MÊME SI ÇA A DÛ LUI TRAVERSER L’ESPRIT. OLIVIER QUESNEL

RETROUVEZ LE BLOG D’ALEXANDRE DELPÉRIER SUR DIRECT8.FR Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

Six secondes d’écart à moins d’une heure de l’arrivée, c’est un peu la loterie quand même ! Ça aurait eff ectivement pu basculer d’un côté ou de l’autre. Mais ce que Audi a réussi à faire avec une seule voiture depuis 22 h 45 est incroyable ! Ils n’ont commis aucune faute à une cadence diabolique ! Je leur tire mon chapeau. Leurs pilotes n’ont cessé d’attaquer ! Oui, mais avec panache. Ils ont connu le tragique avec leurs deux accidents (sortie de route spectaculaire des deux favoris, ndlr), mais aussi le magique. Moi, je pensais qu’ils feraient une bêtise ou qu’ils auraient un problème… Finalement, n’auriez-vous pas dû attaquer plus ? Honnêtement, peut-être en début de course. Mais après, non. On était tous « à bloc ». Qu’avez-vous dit après la course à vos neuf pilotes, qui ont donc terminé 2es, 3es et 4es ? J’ai remercié tout le monde, car indépendamment de la frustration du résultat, nous avons été acteurs d’une course d’anthologie. C’était incroyable ! Qu’avez-vous ressenti sur le podium ? C’était la concrétisation de tout

JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

PAR ALEXANDRE DELPÉRIER

ar quel sentiment êtesvous habité après le tir groupé de vos trois 908… derrière Audi, victorieux au 24 Heures du Mans ? Au début, une colère froide. Aujourd’hui mon sentiment est mitigé, car nous sommes passés tout près de la victoire. On a fait une très belle course, il y a donc malgré tout de la fierté. Mais il faut reconnaître que l’Audi allait un peu plus vite.

ça, mais quand tu es 2e ou 3e, il y a un côté très désagréable.

Olivier Quesnel est à la fois directeur de Peugeot Sport et de Citroën Sport.

Quel est l’avenir de Peugeot en endurance ? Nous disposons d’une nouvelle voiture et sa durée de vie est d’au moins trois ans. Je ne pense donc pas qu’on ira faire autre chose. Notre objectif pour 2012 sera de gagner Le Mans et d’être champions du monde (en ILMS, championnat d’endurance).

une histoire qui n’existe pas. Certains journaux se sont servis d’un loupé au Mexique pour inventer un conflit. Mais la réalité, c’est qu’ils mangent ensemble, et quand Loeb vient avec son hélicoptère, il emmène Ogier avec lui. Alors oui, ils se battent sur la piste, mais c’est normal. Il n’y a qu’une rivalité sportive.

Maintenant, vous allez devoir troquer votre casquette de patron de Peugeot Sport contre celle de directeur de Citroën Sport, en lice ce week-end au Rallye de l’Acropole… Oui. Ce rallye n’est pas notre favori. Il est dur et cassant. Sébastien Loeb y a fait une fois sept tonneaux ! Mais comme d’habitude, on part avec beaucoup d’humilité même si notre objectif reste la victoire.

Sébastien Loeb va-t-il arrêter à la fin de la saison ? Je crois que lui-même ne le sait pas. Pour l’instant, il ne se pose pas la question, même si ça a dû lui traverser l’esprit.

Quel est l’état des relations entre vos deux pilotes, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ? Ils se respectent énormément. La presse a décidé d’inventer

Comment qualifieriez-vous la saison d’Ogier ? Elle est remarquable, si on se rappelle qu’il a gagné le Volant Peugeot en 2007 et qu’on n’est qu’en 2011. Il joue déjà dans la cour des grands. Certes, il a un déficit d’expérience qui le pénalise et qui profi te donc à Loeb. Mais il a un énorme talent. Et finalement, ce qui lui arrive est presque un passage obligé. •


À LA UNE 10

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


FOOTBALL

LE MERCATO VU PAR MÉNÈS

L’ŒIL DE L’EXPERT Depuis une semaine, le mercato d’été a ouvert ses portes, et ce, jusqu’au 31 août. Pour bien cerner les enjeux de ce marché des transferts, Direct Sport pose les dix questions clés qui devraient agiter la gazette ces prochaines semaines, et demandé à son chroniqueur vedette, Pierre Ménès, d’apporter son expertise sur les différents cas abordés. Et comme toujours avec Pierrot, ça décoiffe !

PROPOS RECUEILLIS PAR > GÉRALD MATHIEU / INFOS MERCATO > MARC BENOIST - PHOTOS > ENZO MINARDI

ertains en sont fans. D’autres, totalement allergiques. Qu’on l’adore ou qu’on le déteste, force est de constater que Pierre Ménès s’est imposé, ces dernières années, comme une figure incontournable du paysage footballistique tricolore. Au point d’être aujourd’hui « guignolisé » et courtisé par de nombreux supports. Éternel gouailleur qui dit tout haut ce que les autres pensent tout bas, ce pilier du « Canal Football Club » de Canal+ doit sa popularité à son aversion pour la langue de bois, sa justesse, son sens de l’info, son réseau, ses connaissances du foot ainsi que sa lecture du jeu. Pour décrypter les enjeux majeurs de ce mercato d’été, « Pierrot les bons tuyaux » s’est donc collé au jeu des questions-réponses. Avec son sens de la formule et parfois, du tacle assassin.

C

GAMEIRO A-T-IL BIEN FAIT DE RESTER EN FRANCE ? Transféré de Lorient pour 12 M€ plus 3 de bonus, Kevin Gameiro a de son plein gré opté pour le PSG, pendant que Valence négociait au même moment avec Lorient. Le joueur, qui s’est engagé pour quatre ans, a tenu compte du discours du sélectionneur Laurent Blanc, à un an de l’Euro 2012. Gameiro sera très attendu dans la capitale. L’avis de l’expert : « Avant de savoir si Gameiro a eu raison de rester ou pas, la France doit se réjouir de le voir rester. Dès que tu as un buteur qui préfère rester en Ligue 1 plutôt que d’aller à l’étranger, c’est une bonne nouvelle pour le Championnat. Pour lui, je pense que c’est un choix de carrière intéressant. C’est un garçon intelligent, qui sait toujours se déplacer dans les intervalles. Au PSG, il

aura toujours des occasions de but. Et comme il est adroit, il marquera des buts. »

DESCHAMPS AURA-T-IL LES MOYENS DE RECRUTER ? Pour le moment, ce n’est pas la tendance. Pourtant, ses exigences sont grandes. Deschamps espère les Bordelais Alou Diarra et Trémoulinas, un défenseur central type Mangane ou Kaboul, et enfin un attaquant confirmé comme Gilardino. Au bas mot, il a besoin de 30 M€. Mais il est loin de les avoir, d’autant qu’au niveau des départs, seul Lucho Gonzalez – dont la valeur avoisine les 12 M€ – est susceptible de faire entrer du cash. L’avis de l’expert : « Je pense qu’il aura une enveloppe, mais pas grosse non plus. Quand je vois ce que veut Deschamps, il n’a pas besoin des Qataris pour faire ça ! Mais la bonne nouvelle, selon moi, c’est qu’il reste en L1. Ça aurait été dommage de se séparer d’un technicien de ce niveau, avec une telle culture de la gagne. Le fait que ses pouvoirs aient été renforcés est une très bonne chose pour l’OM. »

LYON EST-IL À UN TOURNANT DE SON HISTOIRE ? Indiscutablement. Après avoir régné

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


À LA UNE 12

pendant des années sur la France du foot, Lyon traverse une cure d’austérité. Puel parti, l’OL a décidé de ne pas s’orienter vers un grand technicien étranger, mais pour une solution maison plus économique, avec Rémi Garde. Les Lyonnais reprennent le pouvoir. Beaucoup de départs (Toulalan, Bastos…) sont programmés. Tous ne seront pas remplacés. L’OL compte s’appuyer sur son vivier du centre de formation (Grenier, Pied, Lacazette), même si un gros coup (Marvin Martin ?) n’est pas à exclure. L’avis de l’expert : « Le tournant peut ne pas être aussi catastrophique que certains peuvent l’annoncer, car Lyon a des jeunes. Cette saison, Puel ne les a pas usés. En plus, choisir Garde comme entraîneur, lui qui était l’ancien responsable du centre de formation, ce n’est pas anodin. Eff ectivement, c’est un choix économique pour Aulas. Mais c’est aussi un signe. Si Lyon vend Toulalan et Bastos, le club récupérera en gros 30 M€. Ça permettra non pas de renforcer, mais de modifier un peu l’eff ectif. »

prolongation de contrat jusqu’en 2015, Hazard et Lille sont convenus de continuer l’aventure encore au moins une saison, sauf offre de 35 M€. À ce tarif-là, peu de clubs sont capables de bouger. Suivi par l’Europe entière du football, Hazard avait été sondé par Chelsea, le Real Madrid, Manchester City, le Bayern Munich ou encore l’Inter. Mais pour le moment, aucun de ces clubs n’a dégainé concrètement. L’avis de l’expert : « Ce n’est pas le moment pour lui de partir. Mais je suis très étonné qu’il y ait encore pas mal de monde pour remettre en cause son talent. À commencer par les Belges, qui me feront toujours rire en matière de football ! On oublie qu’il a été décisif quand il fallait l’être. Il n’est pas encore constant, mais pour moi, c’est un très grand joueur. Et à son jeune âge, il a surtout cette aptitude à faire les bons choix balle au pied. Et à créer un climat d’insécurité chez l’adversaire. »

EDEN HAZARD RESTERA-T-IL FIDÈLE À LILLE ?

Le nouveau joyau du foot français souhaite quitter Sochaux alors qu’il lui reste encore trois ans de contrat. En France, Lyon, Lille et Paris sont positionnés depuis longtemps. Dortmund

A priori, oui. Au moment de sa récente

MARVIN MARTIN RESTERAT-IL À SOCHAUX ?

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

est très chaud. Le joueur aimerait rester en France. Mais son président, Alexandre Lacombe, a été clair : il ne veut pas entendre parler de son transfert cet été, quel que soit le montant proposé. Le début d’un bras de fer ? L’avis de l’expert : « Si j’avais les rênes d’un club huppé, je ferais tout pour l’avoir. Et si je ne pouvais pas l’avoir cette saison, je ferais tout pour l’avoir l’année d’après. Pour l’instant il est sochalien, mais il peut y avoir des surprises. Si un club met 15 M€ sur la table, pour le FC Sochaux, est-ce raisonnable de le conserver ? Un club peut se décider d’un coup à mettre le paquet. »

LE PARIS-SG VA-T-IL TOUT CASSER ? La venue de Gameiro et celle, probable, de Leonardo sont un signe fort envoyé par les nouveaux propriétaires qataris. Visiblement, tout semble négociable à condition que l’investissement en vaille la peine. Matuidi, Bisevac, Fernando, de Porto, Payet, Varane voire un des deux prodiges brésiliens, Lucas et Ganso, sont sur les tablettes parisiennes. Tout cela coûte très cher. Lucas dispose, par exemple, d’une clause de sortie qui s’élève à 80 M€, alors que celle de Ganso atteint 50.

L’avis de l’expert : « Si les Qataris ont envie de tout casser, ils vont tout casser. S’ils ont envie d’acheter Kaká pour vendre des maillots, ils n’hésiteront pas. Quand un mec de la dimension de Leonardo arrive dans un club, ce n’est pas pour réaliser un recrutement franco-français. C’est parce que le PSG a des ambitions internationales, aussi bien en terme de recrutement que de Championnat. “Leo” possède un gros carnet d’adresses et une bonne renommée. Si tu veux faire venir de nouvelles pépites brésiliennes, tu as besoin d’un mec comme ça ! »

LLORIS VA-T-IL SE LAISSER SÉDUIRE PAR L’ÉTRANGER ? Ces dernières semaines, la tendance était plutôt au départ. Mais selon nos informations, la donne a changé. D’abord, les clubs qui avaient sollicité Lloris ou son entourage (Liverpool, Bayern Munich, Juventus, MU) ont soit changé d’orientation, soit n’ont pas encore vendu leur gardien actuel. Arsenal, qui s’était également renseigné, n’a plus donné de nouvelles. Du coup, Lloris pourrait prochainement accepter l’offre de prolongation de Lyon. À condition qu’une clause de sortie soit insérée dans la transaction.


FOOTBALL < J’AIME MIEUX ENTENDRE PARLER DE MATUIDI, TREMOULINAS OU PAYET AU PSG, QUE D’ETO’O OU DROGBA. C’EST PLUS COHÉRENT DANS UN PROJET À LONG TERME. > L’avis de l’expert : « Ce qui est évident, c’est qu’il ne veut pas revivre ce qu’il vient de vivre, où il a été laissé à l’abandon par sa défense centrale du début à la fin de la saison. Le problème pour Lloris, c’est qu’il n’y a pas cinquante postes à pourvoir. Arsenal serait une excellente solution… et une super-nouvelle pour les Gunners. S’il a les moyens de jouer dans un club plus huppé, c’est bien pour lui de partir. »

UNE STAR (ETO’O, DROGBA) PEUT-ELLE ARRIVER EN L1 ? A priori ce n’est pas d’actualité pour une star internationale confirmée. Marseille travaille sur la venue de l’Italien Gilardino. Mais ce n’est pas une star proprement dite. En revan-

che, le PSG pourrait accueillir deux futures stars : les Brésiliens Lucas et Ganso. Deux prodiges amenés à devenir des cracks, à l’instar de ce que Paris avait réalisé, il y a quelques années, avec Ronaldinho. L’avis de l’expert : « Financièrement, c’est possible, même si Eto’o, c’est très très cher. Possible, surtout, d’acheter une star d’un certain âge ou un mec en mal de temps de jeu. Drogba, je ne le vois pas signer ailleurs qu’à Marseille. Mais il est permis de rêver, à condition que les Qataris rêvent intelligemment et ne fassent pas comme à Manchester City en surpayant des joueurs sans intérêt. Mais moi, à vrai dire, j’aime mieux entendre parler de Matuidi, Tremoulinas ou Payet au PSG, que d’Eto’o ou Drogba. C’est plus cohérent dans un projet à long terme. »

BENZEMA DOIT-IL QUITTER LE REAL MADRID ?

aussi Benzema, qui doit se demander pourquoi il partirait. C’est une position qui se défend. »

Il n’y a pas de raison que Karim Benzema quitte le Real (il y est sous contrat jusqu’en juin 2015). Du président Perez à l’entraîneur José Mourinho en passant par l’influent Zidane, la maison madrilène l’apprécie. De plus, le joueur, qui se plaît à Madrid au côté de son ami Cristiano Ronaldo, ne souhaite pas quitter le Real. Il est déterminé à s’imposer et à confirmer son excellente seconde partie de saison. L’avis de l’expert : « Au début de la saison, on pouvait se demander si Mourinho pouvait faire confiance à Benzema. Aujourd’hui, on peut se demander si Benzema doit faire confiance à Mourinho. Il a saisi sa chance, il a beaucoup marqué, mais en demi-finale de la Ligue des champions, il a joué zéro minute. Et moi, je trouve ça scandaleux. Comme le Real a besoin de faire du buzz et du business, et qu’il va forcément recruter un joueur off ensif, la question est de savoir si Benzema peut faire confiance à Mourinho. Et moi, je serais tenté de dire non. Mais je comprends

NASRI VA-T-IL PARTIR D’ARSENAL ? À un an de la fin de son contrat, Samir Nasri, qui a pris une nouvelle dimension au sein des Gunners, est clairement en position de force. Depuis des mois, Arsenal et le Français essaient de trouver un accord pour la prolongation de contrat. Mais aucun terrain d’entente n’a encore été trouvé en dépit des eff orts d’Arsenal. Manchester United, l’Inter Milan mais aussi le Real Madrid sont à l’affût. L’avis de l’expert : « Nasri a fait un automne fantastique, parfois, il était même magique. Depuis, on a quasiment plus rien vu. Qu’a-t-il fait pour enrayer la noyade d’Arsenal ? Quel est son bilan chiffré en terme de stats sur l’année 2011 ? Dans ces conditions, je ne suis donc pas sûr que Manchester United ou l’Inter Milan casse sa tirelire pour lui. Il a beaucoup de talent, mais il doit le prouver sur la durée et dans la régularité. » •

EN JUIN CHEZ CITROËN, LE PRIX DU CARBURANT N’EST PLUS UN PROBLÈME.

www.citroen.fr

JUSQU’À

8 ANS DE CARBURANT OFFERTS*

CITROËN C4 PICASSO e-HDi 110 AIRDREAM EXCLUSIVE

CITROËN C3 PICASSO HDi 90 EXCLUSIVE

CITROËN C3 e-HDi 90 AIRDREAM EXCLUSIVE

SOIT JUSQU’À :

6 ANS DE CARBURANT OFFERTS*, SOIT JUSQU’À :

6 ANS DE CARBURANT OFFERTS*, SOIT JUSQU’À :

5 230 €

D’AVANTAGE CLIENT (1)

Sous condition de reprise

3 760 €

(2)

D’AVANTAGE CLIENT Sous condition de reprise

3 420 €

(3)

D’AVANTAGE CLIENT Bonus Écologique de 400 € inclus Sous condition de reprise

PORTES OUVERTES CONCESSIONNAIRES ET AGENTS CITROËN SAMEDI 18 ET DIMANCHE 19 JUIN** CRÉATIVE TECHNOLOGIE

Modèles présentés : Citroën C4 Picasso e-HDi 110 Airdream Exclusive avec option peinture métallisée (540 € TTC), Citroën C3 Picasso HDi 90 Exclusive avec option peinture métallisée (450 € TTC) et Citroën C3 e-HDi 90 Airdream Exclusive avec option peinture métallisée (450 € TTC). * Sous forme d’un Avantage Client équivalant au coût d’approvisionnement en carburant du véhicule concerné sur une base de 10 000 km parcourus par an, en consommation mixte et avec un prix moyen constaté du litre de gasoil à 1,36 € TTC (au 06/05/11). (1) Pour l’achat d’un Citroën C4 Picasso e-HDi 110 Airdream BMP6 Exclusive neuf : profitez d’un Avantage Client de 5 230 € (correspondant à 8 ans de carburant offerts) composé de 4 230 € d’offre d’économie et de 1 000 € de Prime Verte Citroën pour la reprise d’un véhicule de plus de 8 ans destiné à la casse. Consommation urbaine, extra-urbaine et mixte (norme CEE 1999-100) et émissions de CO2 de Citroën C4 Picasso e-HDi 110 Airdream BMP6 Exclusive : 5,1 ; 4,5 et 4,8 l/100 km et 125 g/km. (2) Pour l’achat d’un Citroën C3 Picasso HDi 90 BVM Exclusive neuf : profitez d’un Avantage Client de 3 760 € (correspondant à 6 ans de carburant offerts) composé de 2 500 € d’offre d’économie et de 1 260 € de Prime Verte Citroën pour la reprise d’un véhicule de plus de 8 ans destiné à la casse. Consommation urbaine, extra-urbaine et mixte (norme CEE 1999-100) et émissions de CO2 de Citroën C3 Picasso HDi 90 BVM Exclusive : 5,5 ; 4,0 et 4,6 l/100 km et 119 g/km. (3) Pour l’achat d’une Citroën C3 e-HDi 90 Airdream BVM Exclusive neuve : profitez d’un Avantage Client de 3 420 € (correspondant à 6 ans de carburant offerts et au Bonus Écologique) composé de 2 520 € d’offre d’économie, de 400 € de Bonus Écologique (décret du 23/12/10) et de 500 € de Prime Verte Citroën pour la reprise d’un véhicule de plus de 8 ans destiné à la casse. Consommation urbaine, extra-urbaine et mixte (norme CEE 1999-100) et émissions de CO2 de Citroën C3 e-HDi 90 Airdream BVM Exclusive : 4,4 ; 3,3 et 3,7 l/100 km et 98 g/km. (1)(2)(3) Offres réservées aux particuliers, non cumulables, valables du 01/06/11 au 30/06/11 dans le réseau Citroën participant. ** Selon autorisation préfectorale.


ENJEU 14

OLYMPIQUE DE MARSEILLE

LES GRANDES MANŒUVRES Dassier débarqué de la présidence au profit de Vincent Labrune, l’homme de confiance de l’actionnaire Margarita Louis-Dreyfus ; Deschamps prolongé, avec l’assurance de dicter la politique sportive du club… La semaine écoulée a changé le visage de l’OM. Enquête. TEXTE > MARC AMBROSIANO, SYLVAIN COULLON ET MARC BENOIST - PHOTO >MARTIN ALEX / PRESSE SPORTS

NE PROPRIÉTAIRE SUR LES NERFS Propulsée à la tête de la galaxie OM à la mort de son mari, en juillet 2009, Margarita LouisDreyfus (MLD) avait prévenu : pas question d’entretenir une machine à perdre de l’argent. Le trou de 15 millions d’euros à combler cet été l’a définitivement décidée à bouleverser les équilibres au sein du club phocéen. Exit le président Jean-Claude Dassier et le directeur général Antoine Veyrat, accusés d’avoir fait vivre la maison à crédit. En cause : des primes de titre mirobolantes en 2010, suivies d’un mercato très dispendieux, qui a asséché les caisses. Plus

U

de 30 M€ investis dans les transferts de deux joueurs, Loïc Rémy et AndréPierre Gignac, qui n’ont pas répondu à toutes les attentes. Et dont il faut pourtant payer les traites en juillet. Quelques erreurs de communication ont également été fatales à l’ancien patron de l’information de TF1, totalement écarté des négociations pour la prolongation du contrat de Didier Deschamps jusqu’en 2014. Place donc à Vincent Labrune, avec lequel la propriétaire parle d’une même voix et qu’il avait persuadée de ne pas se débarrasser du club il y a deux ans. MLD a ainsi accepté de remettre au pot pour conserver son entraîneur vedette.

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

Celui qui a ramené des titres tant attendus sur la Canebière. Mais les pertes financières liées à la rénovation du stade Vélodrome (environ 7 M€ par an) et l’incertitude qui plane sur les droits TV n’autorisent plus beaucoup de dérapages ces trois prochaines saisons. Car la fidélité du groupe Louis-Dreyfus depuis 1996 pourrait, un jour, atteindre ses limites. LABRUNE, PRÉSIDENT MALGRÉ LUI ? Il jurait qu’on ne le prendrait pas en flagrant délit d’ambitions présidentielles. Patron de l’Olympique de Marseille ? Trop exposé, trop passionnel. L’antithèse de Vincent Labrune (41 ans), homme de réseau à sang-froid, expert en communication, habitué à tisser sa toile dans l’ombre. Ce qui ne l’avait pas empêché de sortir une première fois de sa boîte il y a deux ans. Le patron de la holding Éric Soccer (société mère de la SASP OM), très proche du défunt Robert Louis-

Dreyfus et désormais de sa femme Margarita, avait joué un rôle actif dans l’éviction de Pape Diouf, le prédécesseur de Jean-Claude Dassier. Une manœuvre mal ressentie chez les influents supporters marseillais, qui l’avaient incité à se contenter de son rôle de président du conseil de surveillance. À l’abri de la vindicte. Aujourd’hui, il est celui qui a rattrapé Didier Deschamps par le col et convaincu l’actionnaire de délier une nouvelle fois sa bourse. De quoi redorer son image sur le Vieux Port. Et les quatre trophées amassés par Marseille en deux saisons offrent un terrain plus fertile à sa sortie de l’ombre. Comme le mauvais été des finances marseillaises. « Aujourd’hui, l’actionnaire est dans l’obligation d’injecter 20 millions d’euros », a-t-il expliqué dans les colonnes de France Football, pour sa première sortie médiatique dans son (Suite p. 16)


D E R N I E R M AT C H AVA N T L A C O U P E D U M O N D E

FRANCE - BELGIQUE DEMAIN À 20H40 EN DIRECT SUR DIRECT 8

Retrouvez toutes les vidéos sur DIRECT8.FR TNT (CANAL 8), CANALSAT (CANAL 35), NUMERICABLE (CANAL 8), ADSL (CANAL 8), TÉLÉPHONIE 3G


ENJEU 16

nouveau costume. « Elle ne met pas cette somme parce que ça lui fait plaisir ou pour acheter des joueurs, mais parce que la survie du club à moyen terme est en jeu. C’est le seul sujet qui importe. » Un sujet qui va désormais l’occuper à plein-temps. Sous les projecteurs, cette fois. LA CLÉ DESCHAMPS Pour Didier Deschamps, il y aura un avant et un après 24 juin 2011. Ce jour-là, avec la mise à l’écart de Dassier et Veyrat et l’intronisation de Labrune, le club marseillais est sens dessus dessous. Le résultat d’une fin de saison troublée par la perte du titre, les résultats financiers médiocres et les incertitudes autour de l’avenir de Deschamps. Lassé par les atermoiements et le peu d’ambitions de ses dirigeants, l’entraîneur menace de quitter l’OM. Il ne parle plus à son président depuis de longues semaines. Labrune, qui le croise à l’occasion de la finale de la Coupe de la Ligue, s’entretient avec un homme désabusé qui n’a qu’une envie : partir ! À Chelsea, à la Roma ou ailleurs. Il faudra la force de persuasion de Labrune pour le faire changer d’avis. Il lui promet une prolongation de contrat et surtout une simplification de la gouvernance du club. Jean-Pierre Bernès, l’agent de Deschamps, joue les alliés

de circonstance pour convaincre son poulain de rester à Marseille. Mais il faut pour cela aplanir les différends avec José Anigo, le directeur sportif qui a la haute main sur le recrutement. La veille de la révolution de palais, lors d’une réunion secrète à Paris, Deschamps et son « meilleur ennemi » scellent un pacte de non-agression. L’entraîneur choisit les joueurs ; le directeur sportif – flanqué de Philippe Perez choisi pour remplacer Veyrat –, négocie leur venue. L’entraîneur prouve sa bonne foi en ne s’opposant pas à l’arrivée du Lorientais Morgan Amalfitano, un dossier géré de A à Z par Anigo. SOUVIENS-TOI L’ÉTÉ DERNIER… L’ancien Turinois peut enfin avoir de la visibilité sur le mercato. Pas comme l’été dernier, où il a dû subir la loi d’Anigo. Notamment dans le dossier Alou Diarra, qui appartient à l’écurie de son agent. Comme par hasard, cette année, alors qu’il était annoncé au PSG, le capitaine des Bleus est sur le point de s’engager avec l’OM. Deschamps aura rongé son frein durant deux longues saisons. Le temps d’amasser tout de même quatre trophées (Championnat de France, Coupe de la Ligue et Trophée des champions 2010 ; Coupe de la Ligue 2011). Pour lui, l’heure est venue d’assouvir ses ambitions. Toutes ses ambitions…

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

- RCS Nanterre B 950 567 404

< DÉSORMAIS, DIDIER DESCHAMPS PEUT ENFIN AVOIR DE LA VISIBILITÉ SUR LE MERCATO. PAS COMME L’ÉTÉ DERNIER, OÙ IL A DÛ SUBIR LA LOI DE JOSÉ ANIGO. >

* GET 27 est élaboré notamment à partir de

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA


FOOTBALL

< ALOU DIARRA ACCORDE SA PRIORITÉ AU CLUB MARSEILLAIS. IL S’EST ENTRETENU AVEC DESCHAMPS, QUI LUI A RÉITÉRÉ SON ENVIE DE TRAVAILLER AVEC LUI. > DES TRANSFERTS SOUS INFLUENCE Didier Deschamps a beau avoir été renforcé dans ses prérogatives, il subit, sur le marché des transferts, les réalités financières de son club. Margarita Louis-Dreyfus vient d’injecter 20 M€ dans les caisses. Mais la majeure partie de cette somme – soit 16 M€ – servira à régler les traites des transferts de Gignac, Rémy et Mbia. Reste, pour l’instant, quatre petits millions pour avancer sur les deux dossiers les plus chauds. Première piste au feu, Alou Diarra. En vacances au Mali, le capitaine des Girondins n’a pas eu de nouvelles. Mais il accorde sa priorité au club marseillais après avoir été tenté par le challenge parisien. Il s’est également entretenu avec Deschamps, qui lui a réitéré son envie de travailler avec lui.

menthe poivrée provenant de différents coins du monde et d’alcool.

SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

PRIORITÉ À DIARRA ET TRÉMOULINAS Benoît Trémoulinas est l’autre priorité des décideurs marseillais, surtout après les départs de Taye Taiwo (Milan AC) et Gabriel Heinze (résiliation de contrat). Le latéral gauche bordelais plaît énormément au technicien marseillais. Mais Francis Gillot, le nouvel entraîneur bordelais, souhaite conserver le joueur. Pour faire tomber ses réticences, l’OM voudrait mettre Charles Kaboré dans la balance. Ce qui permettrait de contourner les pro-

blèmes de liquidités. Les défenseurs Kader Mangane (Rennes) et Younes Kaboul (Tottenham) sont également suivis de près. La dernière priorité de Deschamps se situe en attaque. L’an dernier, il n’avait pas eu l’attaquant expérimenté qu’il souhaitait. Cette année, il a jeté son dévolu sur Alberto Gilardino. Mais le prix de la star de la Fiorentina reste élevé et la concurrence de la Juventus trop forte. Des solutions de repli sont d’ailleurs étudiées. LUCHO POURRAIT RESTER Au rayon départ, Fabrice Abriel et Édouard Cissé ne seront pas conservés coûte que coûte. Le cas de Souleymane Diawara est différent. Après ses frasques de fin de saison, Deschamps ne voulait plus en entendre parler. Mais il est revenu sur sa décision. Le solide défenseur marseillais va rester. Enfin, les dirigeants comptaient sur le départ de Lucho pour gonfler l’enveloppe réservée aux transferts. Mais Deschamps souhaite aussi garder l’Argentin qui a déjà reçu cinq propositions. « Il peut très bien rester à Marseille, affirme son agent Federico Simonian. Il est encore sous contrat. Mais si Lucho restait à l’OM, ce serait uniquement pour Deschamps. Il l’apprécie beaucoup. Et c’est réciproque. » •

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


TÊTE D’AFFICHE 18

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


FOOTBALL

GERARD PIQUÉ

SUR LE VIF Gerard Piqué est un sacré veinard à qui rien ne résiste. Champion du monde l’été dernier, le Catalan a ajouté une Ligue des champions et une Liga à son palmarès. Mais aussi une bomba latina, en officialisant sa liaison avec Shakira. Interview du Beckham espagnol.

PROPOS RECUEILLIS PAR > VINCENT SERRANO, À BARCELONE - PHOTO > GETTY IMAGES - MANGO - NIKE

u cours de la saison écoulée, la pression n’a-t-elle pas été trop difficile à supporter ? Oui, mais toute cette pression a été surmontée à la fin et nous avons montré que nous pouvions rivaliser avec n’importe quelle équipe.

A

Après avoir remporté la Ligue des champions et la Liga, comment voyez-vous la saison prochaine ? Chaque année est plus dure. La saison prochaine sera encore plus difficile que la précédente. Gagner chaque saison n’est pas facile. Mais ça n’a rien à voir avec l’exigence des supporters, car la pression, nous nous la mettons nous-mêmes. Nous voulons gagner un quatrième titre national et une deuxième Ligue des champions de suite, ce qu’aucun club n’a fait auparavant. Nous sommes très ambitieux même si, chaque saison, nos adversaires sont encore plus motivés pour nous battre. Ce qui rend la tâche plus difficile. Mourinho, au Real, aura-t-il une nouvelle stratégie cette année ? Je ne sais pas ce qu’il fera. En 2012, vous remettrez également en jeu votre titre de champion d’Europe avec l’Espagne… C’est un énorme et superbe défi pour nous, et je pense que nous avons plus que du talent pour le réussir. C’est une merveilleuse occasion pour nous d’écrire l’histoire. On a tellement dit qu’il régnait une mauvaise atmosphère dans la sélection… mais nous

avons montré que ce n’était pas vrai. Nous devons rester unis et peu importe ce qui se dit à l’extérieur. Que ne souhaitez-vous absolument pas revivre la saison prochaine ? Des limites ont été franchies cette année. Je ne veux plus de fausses accusations, plus d’attaques constantes, semaine après semaine, avec des gens qui essaient de détruire les belles choses que nous essayons de réaliser. Nous avons joué un grand football pendant trois ans et toujours avec fair-play. Le Real doit apprendre à se taire. Nous n’avons jamais parlé d’arbitres… Nous nous sommes concentrés sur notre football pour gagner. Le reste ne doit pas avoir d’importance, car certaines personnes en viendraient à oublier ce que nous réalisons sportivement.

Il a parlé de Villa, et Villa a marqué 2 buts lors du 5-0 (13e journée de Liga, clasico du 29 novembre 2010, ndlr). Ça a été aussi le cas avec Gijon (qui a battu le Real 1-0 à Bernabéu, lors de la 30e journée du 2 avril). Le football te rend ce que tu donnes. Il vaut mieux parler sur le terrain qu’en dehors.

L’an passé, votre compatriote d’Arsenal, Cesc Fabregas, aurait pu venir. Cette année sera-t-elle enfin la bonne ? Je le voudrais bien avec nous. C’est mon désir, en tout cas. Je ne peux pas être plus clair. Il est « culé » (surnom donné aux supporters inconditionnels du Barça) et il aimerait venir. Ce serait très très bon pour nous. Je ne sais pas ce qui arrivera. L’année dernière il aurait pu venir, mais cela ne s’est pas fait. Cette année, on doit encore attendre pour voir ce qui se passera. J’espère que la direction de Barcelone travaillera bien pour pouvoir l’attirer vers nous, malgré le respect que j’ai pour Arsenal et ses fans.

En avez-vous parlé avec lui ? Non, mais c’est un ami et un joueur de Barcelone. Il a été formé ici, et sait parfaitement qui nous sommes. Il pourrait réussir avec nous. Que pensez-vous de Rossi (Villarreal) et d’Alexis Sanchez (Udinese), deux autres recrues potentielles ? Rossi, j’ai eu le plaisir de jouer avec lui à Manchester United (Piqué y a évolué de 04 à 06, puis lors de la saison 07-08). J’ai parlé avec lui et il souhaite franchir une étape et gagner des titres. Alexis, je ne le connais pas personnellement mais c’est un super-joueur, brillant en dribble un contre un. Un dernier mot sur la France. Quel est le club français le plus connu et respecté actuellement en Espagne ? Lyon. Ils ont gagné beaucoup de championnats consécutifs et réussissent bien en Ligue des champions. Cette année, ils n’ont rien gagné mais ça reste Lyon. Quand j’étais enfant, c’était plutôt le PSG…

À LA FOIS MODERNE ET CLASSIQUE

Est-ce pour cette raison que, lors des célébrations, vous n’avez pas manqué de rappeler que les joueurs de Barcelone n’achetaient pas les arbitres et ne prenaient des médicaments pour être au top ? Nous avons dû faire un point afin de rendre très claire la situation par rapport aux accusations que nous avions reçues. Mais ce n’était, en aucun cas, un message adressé spécialement au Real Madrid. Mourinho a-t-il toutefois fini par motiver le FC Barcelone ? C’était eff ectivement une motivation en plus. L’exemple même que chaque acte a ses conséquences…

Si la mode est aux couleurs ashy, certains joueurs continuent de miser sur la sobriété. C’est le cas de Gerard Piqué, utilisateur

inconditionnel de la Nike Tiempo Legend IV. Ce modèle – disponible le 1er juillet en boutique, au prix conseillé de 300 € – reprend le côté

classique du soulier en cuir naturel, tout en apportant sa petite touche d’innovation. Cette dernière réside, cette fois, dans la bre de carbone, qui a été utilisée a n d’alléger la chaussure de 20 g par rapport au précédent modèle. « La chaussure est un outil important de l’équipement d’un footballeur, insiste Piqué. Il est essentiel de se sentir absolument à l’aise dedans. Le mouvement doit être libre. L’autre chose clé concerne le contact avec la balle, qui doit être naturel. Et puis, j’aime aussi l’apparence classique de ces chaussures. »

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


TÊTE D’AFFICHE 20

TONY ESTANGUET

UN CHAMPION PLAQUE OR Rien ni personne n’étanche sa soif de victoires. Aux Championnats d’Europe, Tony Estanguet a ajouté une nouvelle médaille d’or à sa collection de titres. De très bon augure à un an des JO de Londres. TEXTE > JÉRÔME THOMAS - PHOTO > STRINGER/AFP PHOTO

eux titres olympiques, en 2000 à Sidney et 2004 à Athènes, trois titres de champion du monde, huit titres de champion de France et désormais trois titres de champion d’Europe. C’est l’éblouissant palmarès individuel de Tony Estanguet, le meilleur céiste français de l’histoire. Et pour assaisonner le tout, on pourrait aussi y ajouter deux victoires en Coupe du monde et de nombreux succès par équipes. Dans le petit bassin olympique des JO de Barcelone 1992, à La Seu d’Urgell, Estanguet a une nouvelle fois brillé. En canoë monoplace C1, il a prouvé qu’il était à la fois un maître, une référence, l’homme à bat-

D

tre. Et la relève ? Ne cherchez pas, la relève c’est lui aussi ! Depuis quinze ans, il règne sans partage sur la discipline. Ou presque… Car Michal Martikán est l’autre cador des bassins d’eau vive et le grand rival du Français. Riche d’un palmarès quasi semblable, le Slovaque semble malgré tout lever le pied depuis quelques années.

MARTIKÁN HUMILIÉ Depuis ses titres olympique et européen de 2008, le Slovaque n’a pas croqué une seule médaille d’or, laissant le Français engranger deux titres de champion du monde et ce dernier titre de champion d’Europe.

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

Pire, il s’est écroulé en Catalogne. Éliminé dès les qualifications, Martikan avait rarement subi une pareille déconvenue dans un grand rendezvous. À la grande surprise d’Estanguet : « Martikán éliminé sur un championnat… La dernière fois ? Je ne m’en souviens pas… » Non, la mémoire ne lui fait pas défaut, puisque le Slovaque est abonné aux podiums internationaux depuis 1995 ! Alors la voie est-elle libre pour les JO ? Il est trop tôt pour le dire, mais on est en droit de le penser. Estanguet, lui, se veut prudent, car chaque compétition est différente. Il craint aussi le sursaut d’orgueil de son alter ego. « J’espère que ça ne va pas l’énerver et qu’il ne nous mettra pas dix secondes, en septembre, lors des Mondiaux de Bratislava ! » Quoi qu’il en soit, le Palois est en train de prendre l’ascendant dans ce qui constitue l’un des plus grands duels du sport contemporain. À La Seu d’Urgell, dans sa nouvelle embarcation, il a égale-

ment nettement dominé ses autres concurrents, dans un bassin qu’il affectionne particulièrement. C’est là qu’il est allé chercher son deuxième titre mondial il y a deux ans.

TOUJOURS PAS RASSASIÉ À 33 ans et toujours pas rassasié, le Béarnais file à grands coups de pagaie vers Londres. Comme si sa désillusion de Pékin, en 2008, lui avait donné un second souffle. « Je prends beaucoup de plaisir à m’aligner au départ d’une course, à toujours rechercher la performance et le progrès. J’ai toujours cette flamme. Ça fait pratiquement vingt-cinq ans que je fais ce sport, et je n’arrive pas à m’en lasser. » Et après Londres, on range le matériel ? « Je ne peux rien promettre. J’ai envie d’aller à Londres et d’y faire bonne figure. Bien sûr que je rêverais d’arrêter sur un troisième titre olympique. » Ce qui constituerait un exploit unique dans l’histoire du sport olympique français. •


Nous félicitons Tony Estanguet pour son 3ème titre de Champion d’Europe FUTPNNFTmFSTFUIFVSFVYEFMFTPVUFOJS tout au long de l’année !

LA SEU D’URGELL LE 12 JUIN 2011 Supporter n°1 de Tony Estanguet


INCONTOURNABLE 22

UNE REMO Partenaire officiel des 24 Heures du Mans 2011 Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


SPORT AUTOMOBILE

24 HEURES DU MANS

NTÉE D’ENFER Après une course compliquée, le team Signatech Nissan s’est hissé sur la deuxième marche du podium de la catégorie LMP2. Une sacrée performance, après seulement trois participations. TEXTE > GÉRALD MATHIEU - PHOTO > CLÉMENT MARIN-FRANCOIS FLAMAND/DPPI/NISSAN SIGNATECH

uand on vous disait que c’est la petite équipe qui monte, qui monte !… La semaine passée, à la veille du départ de la 79e édition des 24 Heures du Mans, Direct Sport prenait le pari de braquer ses projecteurs sur l’équipe française Signatech Nissan. Un team parti de pas grand-chose à l’orée des années 90, et qui n’en finit plus, depuis, de prendre du coffre et de gagner en crédibilité.

Q

Après une 11e place sur le circuit sarthois en 2009 pour son baptême du feu, puis un abandon l’an passé, la formation tricolore s’est hissée le weekend dernier sur la deuxième marche du podium en LMP2, la catégorie réservée aux prototypes des équipes privées.

AUX PORTES DU TOP 10 Certes, la victoire n’était pas au bout de la piste, comme l’ambitionnaient Philippe Sinault et Didier Calmels, les

deux « big boss » de l’écurie. Mais cet accessit sonne comme une victoire, tant ce cru 2011 des 24 Heures du Mans aura été jalonné de galères en tout genre. « Terminer cette course mythique tout en montant sur ce podium de légende pour notre troisième participation, c’est pour moi une joie immense », souffle Philippe Sinault, team manager et P-DG du groupe Signature, qui compte parmi ses filiales Signatech Nissan. « Je ne pensais pas, à mi-course, arriver au bout et avoir ce privilège. L’équipe Nissan nous a énormément soutenus et c’est avec plaisir que nous leur dédions ce podium ! » Samedi, 15 heures. Après avoir décroché la pole position dans sa catégorie,

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


INCONTOURNABLE 24

Téléchargez l’application Direct Flash disponible sur iPhone et Android.

l’Oreca 03 à motorisation Nissan s’élance dans un fauteuil. Quator zième sur la grille de départ, l’équipe Signatech Nissan peut voir venir. Après un excellent départ plein de panache, Franck Mailleux hisse même son bolide aux portes du top 10. Et consolide sa place de leader du classement LMP2. Peine perdue. Au bout de 38 minutes, une première tuile vient contrecarrer les plans du team basé à Bourges. Une crevaison survenue à l’arrière gauche de la voiture plombe l’ambiance. Le Français doit repasser par la case stands. Les dégâts sont plus conséquents que prévu. L’équipe technique doit changer le pneumatique explosé, mais aussi l’extracteur arrière et le capot moteur. La note est salée. En sortant des stands, le team berruyer pointe à la 41e place. Des problèmes de sélecteur de vitesses aggravent la situation. La Signatech Nissan glisse au 44e rang. Le retour d’enfer peut commencer.

de la veille est presque effacée. Signatech Nissan est 3e au classement LMP2. L’abandon du proto LMP2 Oreca lui permet même de chiper la 2e place. Le podium se profile, la tension est à son paroxysme. Par le passé, tant d’équipes ont vu leurs ambitions se fracasser lors des derniers tours de roues. Mais le mauvais sort a définitivement tourné casaque. L’équipe française arrive à bon

port et accroche le premier podium de sa carrière au Mans. Et termine 9e au général (sur 28 finishers et 56 engagés), à 35 tours de la lauréate, l’Audi R18 TDI no 2. « J’avoue que j’ai cru que la tâche serait plus facile en LMP2, confie Soheil Ayari, l’un des trois pilotes du team. Des incidents mécaniques nous ont pénalisés à plusieurs reprises. Mais Franck, Lucas (Ordonez, voir encadré) et moi, nous nous

DE LA MANETTE DE JEU AU VOLANT D’UN BOLIDE

L’ARDOISE EST EFFACÉE « Cette édition des 24 Heures a été éprouvante pour moi, souligne Mailleux. J’ai connu pas mal d’ennuis mécaniques et roulé trois heures sous procédure safety car (notamment en raison des spectaculaires sorties des Audi nos 1 et 3, ndlr). » Durant la nuit, l’Oreca 03 n° 26 aligne les chronos et effectue une incroyable remontée. Au petit matin, l’ardoise

sommes battus avec toute l’équipe comme des lions ! » Mais la bonne affaire, c’est Dunlop qui l’a réalisée. Les deux voitures LMP2 équipées de ses pneumatiques ont terminé aux deux premières places de la catégorie. La Signatech Nissan, donc, valeureuse dauphine de la Greaves Zytek Nissan no 41. Un ordre d’arrivée qui pourrait fort bien être inversé l’an prochain. Les paris sont ouverts. •

Hier, Lucas Ordoñez (à droite sur la photo) n’était qu’un simple mordu de jeux vidéo, accro à « Gran Turismo ».

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

Aujourd’hui, l’Espagnol est un pilote comblé qui est venu à bout des 24 Heures du Mans au volant de la Signatech Nissan

no 26. En l’espace de trois ans, ce garçon de 26 ans a vécu un véritable conte de fées. Lauréat en 2008 d’une opération de détection massive menée par Nissan, en partenariat avec PlayStation, auprès des as de la manette (25 000 candidats !), Ordoñez est sacré vainqueur de la GT Academy en 2009. Son ascension est irrésistible. Durant deux saisons, il engrange de l’expérience à travers le Championnat européen GT4, et y remporte ses deux premiers succès. Avant de basculer, cette année, dans une tout autre dimension

au volant de l’Oreca 03, propulsée par un moteur V8 Nissan, du team Signatech Nissan. « Wonderful ! Amazing ! Je n’ai pas assez de mots pour ma première participation aux 24 Heures du Mans, s’enthousiasmait le pilote ibérique, dimanche dernier à l’arrivée. Depuis que je suis petit, je rêve de devenir pilote au Mans. Et sur ma PlayStation, c’est une de mes pistes préférées ! Aujourd’hui, je n’étais plus dans le rêve mais dans la réalité ! Ce n’était pas un jeu, mais un réel challenge merveilleux. »


Merci d’avoir marqué cette édition de notre empreinte.

Dunlop, partenaire officiel des 24 Heures du Mans 2011 et du Team SIGNATECH NISSAN.


TÊTES D’AFFICHE 26

WIMBLEDON

UN SACRE CAR Le 3e tournoi du Grand Chelem de la saison démarre ce lundi à Wimbledon. Vainqueurs des huit dernières éditions, Nadal et Federer règnent sans partage. Leurs deux autres compères du top 4, Djokovic et Murray, vont tenter de s’y faire une place.

TEXTE > JÉRÔME THOMAS - PHOTOS > CLIVE BRUNSKILL-MATTHEW STOCKMAN-JULIAN FINNEY/GETTY IMAGES

omment ne pas commencer par lui ? Rafael Nadal, n° 1 mondial, récent vainqueur de Roland-Garros, se présente sur le gazon londonien avec l’étiquette de favori. Favori, parce que dans les grands rendez-vous, il se loupe rarement et se surpasse souvent. Favori aussi, parce qu’il est celui qui a mis fin à l’hégémonie de Roger Federer en 2008, au terme de l’un des plus beaux matchs de l’histoire du tennis. Favori enfin,

C

parce qu’il est le tenant du titre et qu’il a remporté deux fois l’épreuve. Si Roland-Garros est sa maison, Wimbledon devient sa résidence secondaire, même si l’Espagnol a montré des signes de fatigue et de lassitude au Queen’s, la semaine dernière. En s’inclinant en quart de finale face à JoWilfried Tsonga, le « taureau » de Manacor a cédé pour la première fois avant la finale d’un tournoi depuis l’Open d’Australie, en début d’année.

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

S’il se sent aujourd’hui plus serein physiquement et mentalement qu’avant Roland-Garros, Nadal a malgré tout ressenti le besoin de faire un break et s’octroyer quelques jours de vacances chez lui, aux Baléares. Mais la menace Federer plane toujours. Six fois vainqueur, l’Helvète est le grand maître de l’herbe britannique. Sur les huit dernières éditions, il n’a laissé que deux fois la victoire finale à Nadal. Et dans les grands rendezvous, « Rodger » est réglé comme un coucou suisse. Impressionnant à Roland-Garros, l’homme aux 17 titres du Grand Chelem y a mis fin à la série d’invincibilité de Novak Djokovic, avant de s’incliner en finale. Avec les mêmes sensations sur herbe que sur terre, et une qualité de jeu identique, on le verrait mal chu-

ter avant la finale, comme l’an passé contre le Tchèque Thomas Berdych. Comme Nadal à Roland-Garros, Federer vise la passe de sept à Londres, ce qui lui permettrait d’égaler le record de Sampras établi entre 1993 et 2000. Dans sa quête d’exploit, le Suisse a innové cette saison en faisant l’impasse sur le tournoi de Halle, son habituelle préparation pour Wimbledon.

QUESTIONS SUR DES CHAMPIONS Sans sa prise de marques traditionnelle, on n’ira pas jusqu’à dire qu’un certain nombre d’interrogations subsiste sur son cas. Des questions, Novak Djokovic doit justement s’en poser actuellement. Le Serbe est descendu brutalement de son nuage à RolandGarros, en s’inclinant en demi-finale. Rien de honteux à ce stade de la com-


RE D’AS pétition, face à un Federer qui marchait sur l’eau. Sauf qu’elle a eu trois fâcheuses conséquences. Au-delà de le priver de sa première finale porte d’Auteuil, « Nole » est passé à côté de la 1re place mondiale et s’est cassé les dents contre le record d’invincibilité de John McEnroe (41 succès consécutifs contre 42). Alors, dans quel état psychologique se présentera-t-il à Londres ? Dans la foulée de sa désillusion, « Djoko » a renoncé à sa rentrée sur gazon au Queen’s. On le voit mal briller à Wimbledon, lui qui n’a jamais gagné un tournoi sur gazon, sauf s’il parvient à y transposer son actuel niveau de jeu. Mais c’est clairement une surface qu’il n’aime pas et qui devrait l’empêcher de réaliser une seconde demi-saison aussi exceptionnelle que la première.

À moins que le Serbe ne déjoue tous les pronostics… Dernier de la bande des quatre, au classement comme au palmarès, Andy Murray est le seul du quatuor à avoir remporté un tournoi sur gazon avant Wimbledon. L’Écossais s’est offert le Queen’s, en battant Jo-Wilfried Tsonga en finale.

EN MANQUE D’ÉTINCELLE Dans son jardin anglais, Roddick et Nadal lui ont barré le chemin des deux dernières finales. Très régulier depuis plusieurs saisons, il lui manque l’étincelle pour aller chercher son Grand Chelem. Si son palmarès est toujours vierge sur les quatre tournois majeurs, avec trois échecs en finale, il y a un début à tout. Et Murray est prêt à aller au bout. Comme les trois autres as…

Crédits photos : FFA / S.Kempinaire – Getty / Westend61

TENNIS

FAITES UN PAS POUR VOTRE SANTÉ

MARCHE

NORDIQUE DÉCOUVERTE ÈME 3ÈME ÉDITION É O

18 & 19 JUIN 2011 Métro lignes 6 eet 14 Initiations gratuites - Vill Village sport llage l portt et santé

www.marche-nordique.org www.paris.fr

www.go-sport.com


FRISSON 28

QUAND LE TEMPS SUSPE Le plongeon de haut vol est le sport extrême poussé à son paroxysme. Demain, cette discipline très show sera à l’honneur, à l’occasion du Red Bull Cliff Diving de La Rochelle. TEXTE > AURÉLIEN BROSSIER - PHOTOS > ROMINA AMATO-SAMO VIDIC / RED BULL CLIFF DIVING

uand vous levez la tête, très haut, et que vous apercevez les athlètes au bout de leur plongeoir en suspension dans le vide, un frisson vous parcourt l’échine. Depuis trois ans, de mars à septembre, le circuit mondial du Red Bull Cliff Diving propose un show unique en sept étapes, qui réunit les

Q

meilleurs plongeurs de (très) haut vol. La sélection est rude pour faire partie du gotha de ce sport extrême. Douze plongeurs seulement obtiennent chaque année le privilège de visiter des sites aussi exceptionnels qu’insolites. En 2011, les concurrents ont démarré leur tour du monde au Chili, plus préci-

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

sément sur l’île de Pâques, avec pour seuls spectateurs les moaïs, mystérieuses statues monumentales qui gardent les lieux. Puis direction le Mexique, où le Colombien Orlando Duque a dominé les débats pour la deuxième fois consécutive.

50 000 SPECTATEURS ATTENDUS Contraint de déclarer forfait jusqu’à la fin de la saison en raison d’une blessure, Duque a laissé la voie libre à ses concurrents en Grèce. À Athènes, son plus grand rival et champion du monde en titre, Gary Hunt, a retrouvé la plus haute marche du podium de-

vant une foule immense. Du coup, c’est en favori qu’il aborde l’unique étape française du circuit. Demain, à La Rochelle, 50 000 personnes sont attendues, comme l’an passé, pour admirer les saltos et autres vrilles du Britannique, mais aussi des Ukrainiens Polyeshchuk et Kutsenko, ou encore de l’Américain Lobue. Les plongeurs s’élanceront dans le port, d’une plate-forme adossée à la tour Saint-Nicolas, à plus de 27 mètres de haut. À cet endroit, la profondeur de l’eau oscille entre 5,50 et 7 mètres et l’eau est à 16 degrés. Blessés le mois dernier, les Français


PLONGEON

ND SON VOL Mouti et Oumedjkane ne goûteront pas au bouillant public rochelais, aussi excité que les athlètes. Car l’adrénaline et la charge émotionnelle sont largement partagées par le public.

TROIS SECONDES DE CHUTE LIBRE Un saut de plongeon de haut vol, ce sont trois secondes de chute libre et d’acrobaties. En un éclair et sans protection, la gravité entraîne le corps du plongeur dans une chute

équivalant à huit étages, à plus de 90 km/h ! Une parfaite maîtrise du corps et de l’esprit est essentielle. L’erreur n’est pas permise. L’entrée dans l’eau constitue l’étape la plus délicate. Même si les plongeurs ont une bonne position et réussissent une entrée parfaite à la verticale, les accidents et blessures sont fréquents. Le corps des athlètes, soumis à une incroyable pression, souffre. Et on souffre pour eux… •

RETROUVEZ “EXTRÊME STAR” SAMEDI SUR

À 23 H 30


DÉCOUVERTE 30

MARCHE NORDIQUE

AU PAS DE COURSE Pour la 3e année, la Fédération française d’athlétisme et la ville de Paris invitent, ce week-end, les Franciliens à découvrir et s’initier à la marche nordique. Mais que cache cette discipline méconnue ? TEXTE > GÉRALD MATHIEU - PHOTO > TED LEVINE/CORBIS - FFA

ptimisation des performances, compétition, record, victoire, souffrance, entraînement au seuil, fractionnés… Durant de trop nombreuses années, la course à pied s’est résumée à ce type de terminologie sans nuances, que certains jugent barbare. Avec pour conséquence directe de se couper d’un réservoir de coureurs potentiels, tentés par la trépidante aventure de la course à pied, mais vite échaudés par ces clichés ou cet aspect de l’athlétisme. Depuis cinq ans maintenant, la Fédération française d’athlétisme a lancé le programme Coach athlé santé, axé sur le bien-être, la santé et la

O

forme. Au menu, quatre entrées : la remise en forme, la condition physique, l’accompagnement running et la marche nordique. Mais des quatre activités proposées, la marche nordique est sans conteste celle qui a le plus le vent en poupe.

7 MILLIONS DE PRATIQUANTS Appelée aussi nordic walking, la marche nordique est LA nouvelle découverte en matière de sport-santé. Pratiquée massivement depuis une douzaine d’années dans les pays scandinaves (après être apparue dans les années 70) et environ huit ans en France, cette discipline ludique compte déjà plus de sept

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

millions de pratiquants à travers le monde. La marche nordique constitue une excellente première étape vers la course à pied. Mais pas seulement, puisqu’elle se veut surtout douce, accessible et vertueuse. Aussi efficace qu’un jogging à allure modérée en terme de dépense calorique, elle est nettement moins contraignante pour le dos et les articulations qu’une séance de running. C’est également un excellent terrain d’expression pour les seniors, et autres personnes en surpoids. Toute l’originalité de la marche nordique réside dans le matériel utilisé, à savoir des bâtons en fibre de carbone (semblables à ceux utilisés en ski) qui offrent la possibilité d’imprimer une cadence supérieure à celle de la marche, ou de renforcer une grande partie de la chaîne musculaire (épaules, bras, abdominaux, fessiers, muscles du dos). Bref, la marche nordique est le moyen idéal de joindre l’utile à l’agréable. •

DEMANDEZ LE PROGRAMME L’an passé, 800 personnes avaient participé à ce weekend d’initiation à la marche nordique. Cette année, le cap du millier pourrait être atteint. Dès demain, le village dédié à cette discipline (seront présents des médecins, des nutritionnistes…) ouvrira ses portes à 10 heures, et ce jusqu’à 18 heures. À 16 heures sera donné le coup d’envoi de la première virée marche (boucle de 1 heure). Dimanche, le village sera ouvert de 9 heures à 15 heures, et le départ de la virée marche sera cette fois donné à 11 heures. Durant tout ce weekend, de nombreuses initiations seront proposées, ainsi que des tests d’évaluation de la condition physique, des tests VMA ou encore des ateliers de remise en forme.


EXTRÊME 32 FRANCE

ÉTATS-UNIS Las Vegas et Los Angeles. C’est là-bas qu’il décroche ses trois titres de champion du monde de roller (00, 01, 02). Philadelphie. Il devient le premier Français à remporter les X Games (01). Providence et Cleveland. Il y remporte les Gravity Games (01, 02). Woodward. Il se prépare régulièrement dans le seul camp d’entraînement dédié aux sports extrêmes.

Paris. Il découvre le roller au Trocadéro (en 80), s’entraîne à Maison-Alfort (de 90 à 95), se révèle au monde lors d’une compétition à Bercy (96), saute de la tour Eiffel (10) et s’attaque au Sacré-Cœur (11).

MONACO Son ancien lieu de résidence.

BELGIQUE. Bruxelles. Son camp de base en 97.

ALLEMAGNE Essen. S’exile là-bas en 98 pour l’entraînement.

ITALIE Signe son premier contrat d’envergure en 96.

ALGÉRIE Naissance à Alger, le 27 juillet 75

GRÈCE Ilia. L’un de ses camps d’entraînement préférés.

WORLD LE CITOYEN DU MONDE TAÏG KHRIS

Un an après avoir sauté de la tour Eiffel, Taïg Khris se jettera L’ESPRIT PIONNIER « Au début j’étais ado, donc je ne me du Sacré-Cœur le 2 juillet prochain, pour tenter d’établir, en posais pas trop de questions. Mais au fur et à mesure, et en voyant la réacroller, un nouveau record du monde de saut en longueur. tion des gamins quand j’allais sur un Mais derrière ce showman, devenu vedette de la téléréalité, événement, je me suis rendu compte de ma responsabilité et de l’image se cache un authentique champion qui a laissé, durant que j’incarne. Quand je suis en public, je me rends donc dispo pour les gens. quinze ans, sa trace aux quatre coins de la planète. Jamais je dirai non à un gamin pour un TEXTE > GÉRALD MATHIEU - PHOTOS > XAVIER CAILHOL - XAVIER LAINE / ICON SPORT / CORBIS

autographe. »

QUINZE ANS AU SOMMET e monde n’a plus beaucoup de secrets pour Taïg Khris. Né en 1975 à Alger d’un père algérien et d’une mère grecque, ce joueur de tennis en herbe découvre le roller à son arrivée à Paris, cinq ans plus tard. Une passion dévorante qui va lui faire croquer le monde à pleines dents, dès l’âge de 20 ans. De compétitions en stages, d’exhibitions en camps d’entraînement, la légende mondiale du roller va rouler sa bosse des États-Unis

L

à la Chine, en passant par le Canada, le Brésil, le Japon, la Suède, la Belgique ou encore l’Italie. Liste non exhaustive. Depuis qu’il a arrêté la compétition, l’ancien triple champion du monde reste un infatigable globe-trotter, qui a participé ou animé, notamment, des émissions d’aventures ou de téléréalité en Inde, Nouvelle-Calédonie, Guyane et Sénégal. Retour sur les moments clés qui ont balisé la carrière de Taïg Khris.

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

« Lorsque j’ai débuté, jamais je ne pensais pouvoir vivre de ma passion. À l’époque, personne n’était pro en roller. À 20 ans, le conte de fées a débuté. J’ai commencé à voyager partout dans le monde, mais je pensais que ça ne durerait que deux-trois ans. Finalement, ça a duré plus de quinze ans. Il y avait à l’origine un vrai phénomène de mode autour du roller en ligne. Mais au fil des années, l’effet de mode est retombé et je me suis rendu compte que

le monde des sports extrêmes était encore jeune, pas suffisamment pro. Ça me changeait du tennis, qui avait une approche plus rigoureuse. J’ai donc essayé d’amener le roller – qui était un sport minimaliste – à un autre niveau, en tentant d’avoir un discours plus grand public, de comprendre le marketing pour attirer les sponsors. Je suis devenu multifonction car c’était ma seule chance de survie. Du coup, et sans trahir l’univers des sports extrêmes, j’ai commencé à agrandir mon image et ma palette. Et à aider la communication autour de mon sport. »

DES SENSATIONS FORTES « J’ai toujours eu envie de voler, toujours eu soif de sensations fortes. Quand tu es fort en roller, tu te prends un peu pour Superman ! Rien que se déplacer dans les rues de Paris à toute vitesse, ça te procure des sensations de liberté et de force inimaginables.


ROLLER Après, quand tu commences à maîtriser dans l’air les sauts périlleux, sans la peur, c’est énorme. Toute ma jeunesse, j’ai eu ça dans le sang, comme un rider qui rêve de figures. Je pouvais passer des nuits avec les copains à imaginer des figures. C’était tellement jouissif de se dire qu’on pouvait devenir le premier à réaliser une figure. »

INDE Remporte l’émission Pékin Express, fin 2010.

NOUVELLE-CALÉDONIE Participe à Koh-Lanta, le choc des héros, en 2010.

2001, L’ODYSSÉE DE L’ESPÈCE

Téléchargez l’application Direct Flash disponible sur iPhone et Android.

2001 restera une année exceptionnelle pour Taïg Khris. Le roi du roller réalise un Grand Chelem inédit composé des X Games, des Europe X Games, des Gravity Games, du World team Challenge, de la manche mondiale de Bercy, ainsi que des Championnats du monde ! « J’ai fini l’année avec un sentiment d’apaisement, comme si j’avais atteint le rêve ultime, raconte-t-il. En 2002, j’étais sur un nuage. J’étais serein. C’est tellement rare dans une vie de pouvoir atteindre tous ses rêves de gamin et de remporter tous les titres majeurs en une année. J’étais dans un état de grâce. Ça permet de tourner une page et de passer à autre chose. »

LES X GAMES, LE SUMMUM En s’imposant en 2001 aux X Games, Taïg Khris devient le premier européen à réaliser ce tour de force. « C’est le titre dont je suis le plus fier, insiste-t-il. Le plus prestigieux. Ne pas gagner les X Games, c’est comme faire une carrière sans jamais parvenir à remporter la médaille d’or olympique, car c’est l’équivalent des JO pour les sports extrêmes. En tant que Français ou Européen, c’est super-dur de s’imposer car cette compétition a été créée par les Américains. Mais en 2001, je sentais que je pouvais la gagner car j’étais le seul au monde à maîtriser le double saut périlleux arrière. »

LES RISQUES DU MÉTIER « En roller, on prend des risques quotidiennement et il y a des jours où tu te loupes… Moi, j’ai été opéré des genoux, des épaules, des poignets. J’ai eu la hanche cassée, le nez fracturé, les côtes et les doigts brisés. Mais à chaque fois, je transformais l’échec en victoire. Quand j’étais au fond du trou, à l’hôpital, je profi tais de ces moments pour créer d’autres projets. » •

Pour montrer ton soutien, rien ne t’oblige à transformer ta chambre en piste de Super G ! Un simple clic sur www.facebook.com/annecy2018officiel peut aider la France à gagner. Alors clique avant le 6 juillet... On compte sur toi !

- Photo : Takeshi - Colagene.com

CANDIDATURE FRANÇAISE AUX JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES D’HIVER 2018

Mathieu aime Annecy 2018. Et vous ?


TOP MODEL 34

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


3e MI-TEMPS

ALEXANDRA RICHARDS

ROCK’N’ROLL

ATTITUDE Fille du guitariste des Stones, Keith Richards, et de sa femme Patti Hansen, ex-top model et actrice, la « petite » Alexandra avait tout – sur le papier – pour réussir dans la vie. Et surtout une tête bien pleine, dont l’usage lui a sûrement évité quelques écueils ! TEXTE > STÉPHANE CHAUMET - PHOTOS > SOFIA SANCHEZ-MAURO MONGIELLO/TALLY WEIJL

n la plaindrait presque ! Oui, pas si simple de se faire une place au soleil quand on est la fille du guitariste rock le plus célèbre au monde… Grandir à l’ombre de ce monument qu’est Keith Richards – dont on connaît désormais parfaitement la propension à « partir en live », sur scène mais aussi partout ailleurs (cf. sa biographie, Life, parue chez Robert Laff ont) – est sûrement loin d’être chose aisée. Pour se faire une idée, il suffi t de se souvenir de la série de téléréalité « The Osbournes » : les enfants de la « bête » Ozzy, Kelly et Jack, certes bien nés et élevés dans l’opulence, y évoluaient dans tous les sens, mais rarement dans le bon ! Alexandra n’avait toutefois pas qu’une filiation à faire valoir. Elle est également dotée d’une tête bien faite et bien pleine posée sur de charmantes épaules, elles-mêmes annonçant un corps parfait. C’est ainsi que mademoiselle « fille

O

de… », en plus d’être top model (elle a posé pour les plus grands photographes, dans les plus grands magazines), est également « artiste » (sic) et DJ. Et l’on peut penser que c’est cet ensemble de capacités qui a séduit l’enseigne de prêt-à-porter Tally Weijl dont le slogan – on l’aurait parié – est « Totally Sexy » ! La dernière collection de cette enseigne très bien implantée en Europe comprend des maillots de bain, des jupes en jean, des minirobes ou encore des combishorts… et tout cela va très bien à Alexandra ! •

Téléchargez l’application Direct Flash disponible sur iPhone et Android. Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


AGENDA 36

ZOOM SUR L’EURO D’ATHLÉTISME PAR ÉQUIPES

Àe SUIVRE

OFC 2010

4 ORANGE FREESTYLE CUP

LEMAITRE SUR LA VOIE DU SUCCÈS Particulièrement en jambes depuis le début de la saison, Christophe Lemaitre n’a, en revanche, toujours pas remporté le moindre 100 m de niveau international. Un manque qu’il devrait combler lors du Championnat d’Europe par équipes, qui débute demain à Stockholm. TEXTE > GÉRALD MATHIEU - PHOTO >AMANDINE NOEL / ICON SPORT

Rome, il a conclu sa ligne droite sur les talons de Usain Bolt et Asafa Powell (10’’). À Montreuil (Seine-Saint-Denis), il a ratiboisé son record de France dans la foulée de Yohan Blake (9’’96). Les deux fois, Christophe Lemaitre a secoué le chrono et couru avec la manière. Mais quand on est un compétiteur de sa trempe, on sprinte aussi pour la gagne. Depuis le début de la saison, le triple champion d’Europe de Barcelone (100 m, 200 m, 4 x 100 m) n’a eu qu’une seule fois l’occasion de s’imposer en « pur cent ». C’était lors de sa rentrée « estivale », dans le cadre du modeste meeting d’Aix-les-Bains (Savoie, 10’’19). Demain à Stockholm (Suède),

À

à l’occasion du Championnat d’Europe par équipes, le protégé de Pierre Carraz cherchera donc à s’imposer (il est également engagé sur 200 m et 4 x 100 m). Histoire de renouer avec des sensations de victoire qu’il est préférable de ne jamais laisser fuir trop longtemps, et d’entretenir sa réputation d’homme le plus rapide du continent. Mais surtout de faire le plein de points au profit de l’équipe de France.

DANS LE BON TEMPO Après un gros mois de compétition, Christophe Lemaitre a prouvé qu’il est dans le bon tempo. Quitte à se surprendre lui-même, qui ne s’imaginait pas si beau avec le chrono, si tôt.

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

« C’est encourageant, même si je sais que j’ai encore une grande marge de progression, confie-t-il. Jusqu’où je peux aller ? Honnêtement, je n’en ai aucune idée. Cette année, je pense que je peux courir en 9’’90 (son record de France est de 9’’96, ndlr). Mais c’est un temps qui vous situe encore assez loin des meilleurs mondiaux. » Depuis trois semaines, une pluie de chronos sous les 10 secondes s’est en effet abattue sur le sprint mondial. Si ce chrono n’a rien d’extraordinaire en soi, c’est davantage la multiplicité des coureurs sous cette barrière et l’émergence soudaine de certains sprinteurs qui interpelle. « Les Jamaïquains font la loi, analyse le prodige tricolore. Mais dans le monde du sprint, il faut montrer qu’on existe aussi, marquer son territoire. C’est important de faire partie de la hiérarchie mondiale. » Même si seule la victoire sera belle ce week-end, Lemaitre cherchera donc à envoyer un nouveau message à l’attention de ses adversaires. De préférence en express ou Chronopost. •

Les meilleurs riders de la planète sont attendus la semaine prochaine à Marseille pour le plus grand rassemblement européen de sports extrêmes : l’Orange Freestyle Cup. Pour cette 4e édition organisée par les frères Moussilmani, multiples champions de windsurf marseillais, le programme sera une fois encore à la hauteur de l’événement, avec la Coupe du monde de skateboard Bowl (du 24 au 26), des compétitions et exhibitions internationales de kitesurf et windsurf (du 22 au 26), des exhibitions de BMX (le 22), une jam session de roller (le 22), ainsi qu’une compétition Pro/Am de stand-up paddle (le 25). Plus d’infos sur www.orangefreestylecup.com

L’ANJOU VÉLO VINTAGE Dimanche, près de 300 cyclistes sont attendus à Saumur pour prendre le départ de l’Anjou Vélo Vintage, la première rando vélo rétro organisée par le Conseil général de Maine-et-Loire. Inspiré de la célèbre Eroica en Toscane, cet événement original et festif fera découvrir l’Anjou aux cyclistes équipés de vélos rétros, fixies ou single speed, à travers trois parcours entre Loire, châteaux et vignobles. Le tout en mode vintage ! Plus d’infos sur www.anjou-velo-vintage.com


À NE PAS MANQUER RALLYE DE GRÈCE

TENNIS WIMBLEDON PROMIS À NADAL OU FEDERER ? Les Internationaux de Grande-Bretagne débutent ce lundi. Chez les hommes, le no 1 mondial Rafael Nadal et le sextuple vainqueur de l’épreuve Roger Federer font figure de favoris pour le titre. Chez les femmes, le tournoi est plus ouvert que jamais. Qui saura en profiter ? À part eux, personne. Quand on regarde le palmarès des vainqueurs de Wimbledon depuis 2003, on n’y trouve que deux noms : Roger Federer et Rafael Nadal (photo). Le Suisse, actuel no 3 mondial, s’est longtemps baladé sur le gazon londonien. Six fois vainqueur de l’épreuve, il lui manque un succès pour égaler Pete Sampras, recordman de l’ère Open avec sept victoires entre 1993 et 2000. Sauf que ce titre risque d’être difficile à aller chercher. Car l’Espagnol Rafael Nadal, presque injouable sur terre battue, est aussi devenu un cador sur gazon. Après 2008 et

2010, il va tenter d’ajouter un troisième Wimbledon à son palmarès. Federer donc, Djokovic, Murray et les autres (lire aussi p. 26-27) tenteront de lui barrer la route. Dans le tableau féminin, les sœurs Williams, neuf titres à elles deux, auraient été une nouvelle fois favorites si elles ne revenaient pas tout juste d’une longue absence. Les Russes Maria Sharapova, vainqueur en 2004, et Vera Znonareva, finaliste l’an passé, ainsi que Marion Bartoli font partie des prétendantes sérieuses à la victoire finale. DU 20 JUIN AU 3 JUIL.

,

ET

BASKET EURO FÉMININ EN POLOGNE Fortes d’un effectif épargné par les blessures, les Bleues, championnes d’Europe en titre, auront à cœur de défendre les couleurs de la France et de remettre en jeu leur titre face aux meilleures équipes européennes. Avec leur groupe au complet, le retour de joueuses emblématiques comme Edwige Lawson et un sans-faute en phase de préparation (8 victoires en 8 matchs), cette équipe laisse présager le meilleur pour ce grand rendez-vous en Pologne, dernier obstacle avant les JO de Londres 2012, et le rêve d’un premier titre olympique. DU 18 JUIN AU 3 JUILLET

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011

La chasse au précieux sésame pour les Jeux olympiques de Londres a débuté pour la plupart des sportifs olympiques. Y compris pour les triathlètes français qui participent, ce week-end à Kitzbühel (Autriche), à la 3e étape de la World Championship Series (WCS), après Sydney et Madrid. Cinq Français seront au départ de la course élite hommes : David Hauss (actuel 4e au ranking WCS, photo), Tony Moulai et Laurent Vidal (tous deux sélectionnés olympiques en 2008), Vincent Luis et Aurélien Raphaël (anciens champions du monde juniors). Chez les femmes, seule Jessica Harrison sera en lice. Jeudi 23 juin, à 11 heures, sur

AUTO, NASCAR : SPRINT CUP SERIES Méconnues en Europe, les courses de Nascar (National Association for Stock Car Auto Racing) jouissent d’une grande popularité aux ÉtatsUnis. En Sprint Cup, épreuve la plus prestigieuse, Jimmie Johnson talonne le leader du classement Carl Edwards. L’ancien pilote de Formule 1, Juan Pablo Montoya, est lui 13e. Prochaine course ce dimanche sur le Michigan International Speedway, un ovale en forme de D de 2 miles de longueur. Dimanche 19, à 19 heures, sur

CHAMPIONNAT DU MONDE WRC GEPA PICTURES/MCKLEIN/RED BULL CONTENT POOL

SOENAR CHAMID / ICONSPORT

TRIATHLON : LA CHASSE AUX QUOTAS OLYMPIQUES CONTINUE

La caravane WRC fait escale en Grèce pour la 7e étape du Championnat du monde des rallyes. À mi-parcours, Sébastien Loeb (photo) est en tête du classement, talonné par Mikko Hirvonen et son coéquipier chez Citroën-Total World Racing Team, Sébastien Ogier. La marque aux chevrons, en cas de victoire de l’un de ses deux équipages – Loeb-Elena et Ogier-Ingrassia –, égalerait son propre record de six victoires consécutives en WRC, établi en 2005 et 2009. Actuellement 2e au classement mondial des pilotes, Hirvonen, vainqueur en 2009 sur les routes hellènes, tentera de faire front face aux deux Citroën DS3 au volant de sa Ford Fiesta. Pilotes et copilotes devront apprivoiser la chaleur étouffante et le parcours accidenté de ce Rallye de l’Acropole. La dernière spéciale est à suivre en direct dimanche, à partir de 13 heures. TOUT LE WEEK-END SUR

ET

À NE PAS MANQUER

FOOTBALL, RMC AU CŒUR DU MERCATO Depuis le coup d’envoi du mercato d’été de football, le 9 juin, RMC est sur le pont pour offrir quotidiennement à ses auditeurs toutes les infos du marché des transferts en France, ainsi que dans les autres grands championnats. Du lundi au vendredi, dans l’ensemble des shows foot de sa grille (« Luis Attaque », « Larqué Foot », « Coach Courbis » et « Afterfoot »), RMC décortique l’actualité mercato. Et met chaque jour l’accent sur un grand club français ou européen en particulier. La semaine prochaine, le PSG, l’AC Milan, Bordeaux, Arsenal et Saint-Étienne seront passés au crible de la « Dream Team » football de RMC. Toute l’actualité de ce mercato est également accessible sur l’application mobile RMC Sport, disponible sur iPhone et Android.


TÉLÉ

GROS PLAN SUR

ET AUSSI SOIRÉE COLUCHE

FOOT FÉMININ : FRANCE-BELGIQUE L’équipe de France féminine achève sa préparation en vue de la Coupe du monde. Les Bleues, emmenées par des Lyonnaises championnes d’Europe depuis le 26 mai dernier, devront se méfier d’une équipe belge extrêmement solide et en constante progression. Le sélectionneur Bruno Bini pourra s’appuyer sur ses leaders habituels. Élise Bussaglia, élue meilleure joueuse du championnat de France, la Lyonnaise Louisa Necib ou encore l’attaquante de Juvisy Gaëtane Thiney devraient permettre aux Tricolores de remporter cette rencontre, tout juste une semaine avant le début de la Coupe du monde. Les Bleues affronteront à cette occasion, dans un groupe A compliqué, le Nigéria, le Canada et l’Allemagne, tenante du titre, qui évoluera à domicile. Ce samedi, Direct 8 vous propose de vivre en direct de Calais cet affrontement face à la Belgique. Aux commentaires, Alexandre Delpérier sera accompagné de Sandrine Roux, ancienne internationale française. À ne pas manquer également, à 0h10 samedi soir, « En bleu comme eux », un documentaire sur le quotidien des joueuses de l’équipe de France, bien différent de celui de leurs homologues masculins. 20 h40 SAMEDI 18 JUIN

GROS PLAN SUR

“DIRECT AUTO” Découvrez, au programme de ce nouveau numéro de « Direct Auto » présenté par Grégory Galiffi, l’univers de la marque allemande Porsche. Suivez les essais des Porsche 911 GT2 RS et Speedster, les essais rétros de la Porsche 356, et le match entre la Porsche 911 GT3 et la BMW M3 GTS. Sans oublier une visite guidée au cœur du musée Porsche de Stuttgart. 18h30 SAMEDI 18 JUIN

ET AUSSI “NUIT GOLD SPÉCIALE MICHAEL JACKSON”

“STAR STORY : SOIS BELLE ET TAIS-TOI...” Ayden propose un documentaire inédit, réalisé par Diane Jacqus, sur la bataille engagée par les femmes pour s’imposer dans le milieu de la musique : « Sois belle et tais-toi : quand les filles montent le son ». Du féminisme rock au girl power pop, au-delà des genres et des frontières, la gent féminine a toujours aimé se faire entendre dans le paysage musical. De Patti Smith à Madonna, de Courtney Love (photo) à Peaches, de Björk à Beth Ditto, toutes se sont un jour démarquées… Les dernières recrues, Lady Gaga en tête, semblent même crier plus fort que la crise du disque. Depuis les années 60, la bataille s’est menée sur plusieurs territoires. Mais entre engagement réel et récupération commerciale, le chemin ne s’est pas fait sans embûches… Si certaines ont brillamment servi la cause, d’autres ont échoué. À l’heure où les places deviennent de plus en plus prisées et la crédibilité plus difficile à acquérir, retour sur le combat au féminin dans la musique. Sur quels territoires ces femmes ont-elles dû se battre ? Comment ont-elles réussi ou échoué ? Où en sont-elles aujourd’hui ? Ont-elles encore quelque chose à revendiquer ou à défendre aujourd’hui ? 20 h 35 DIMANCHE 19 JUIN

Direct 8 consacre sa soirée de dimanche au comique Coluche, disparu il y a vingt-cinq ans, le 19 juin 1986. À cette occasion, la chaîne diffuse deux films Les vécés étaient fermés de l’intérieur et Le Bon Roi Dagobert, dans lesquels Coluche incarne respectivement l’inspecteur Charbonnier et le roi Dagobert 1er. 20h40 DIMANCHE 19 JUIN

Direct Star rend hommage au « King of Pop », le regretté Michael Jackson, à la veille des deux ans de son décès. À travers une nuit consacrée à sa carrière exceptionnelle, Direct Star salue le talent de cet artiste aux 250 millions d’albums vendus à travers le monde, dont la musique continue d’être écoutée par toutes les générations. 01 h 30 SAMEDI 18 JUIN

“JAM SESSION JAMIE WOONMÉLISSA NKONDA” Jamie Woon et Mélissa Nkonda se sont succédé au micro sur la scène du Comedy Club, le temps d’un « Jam Session » exceptionnel, présenté avec humour par Shirley Souagnon. Les deux artistes ont interprété les plus beaux morceaux de leurs albums respectifs sortis récemment. 23h45 DIMANCHE 19 JUIN

Direct Sport n°20 • Vendredi 17 juin 2011


© Oakley Icon Ltd, 2011

MARK CAVENDISH cyclisme

Une monture.

337 millions de possibilités.

Oakley Custom Program JAWBONE™ fr.oakley.com/custom

DESIGN FOR A REASON

Direct Sport 20  

MERCATO DIRECT SPORT - GRATUIT N O 20 / VENDREDI 17 JUIN 2011 - NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you