Page 14

France

14 N° 766 JEUDI 4 NOVEMBRE 2010

pour

Direct Matin

WWW.DIRECTMATIN.NET

Calculette. Avec la baisse des taux d’emprunt, la renégociation d’un crédit immobilier peut s’avérer judicieuse. Mais, selon les spécialistes, plusieurs conditions doivent être réunies avant d’entamer les discussions avec son banquier.

Comment renégocier son crédit immobilier ment possible d’emprunter à 3,20 % sur quinze ans et 3,40 % sur vingt ans. Le moment n’est-il pas opportun de renégocier un emprunt souscrit hier à un taux plus élevé ? « Oui, si deux des trois conditions suivantes sont réunies, répond Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi, numéro un du secteur. Un, que l’écart de taux entre l’ancien crédit et le nouveau, hors assurance, soit d’au moins 1 %. Deux, que le capital restant dû soit supérieur à 50 000 euros. Et trois, qu’il reste au moins dix ans à courir. » En somme, il faut que le gain espéré couvre le coût de la renégociation du crédit. Ce coût de renégociation comprend les pénalités liées au remboursement anticipé de l’ancien crédit – environ 3 % du capital restant dû –, le montant des changements de garanties, notamment en cas de garantie sur hypothèque – 2 % du capital restant dû –, ainsi que les frais de dossier – 1 % du nouvel emprunt. Il s’élèvera, par exemple, à 9 000 euros dans le cas du rachat d’un crédit de 188 000 euros. Christian Camus, directeur général de l’établissement Meilleurtaux.com, numéro deux des courtiers en immobilier, conseille de renégocier son crédit « seuleIl est possible dans certaines conditions de renégocier son crédit avec un conseiller financier. ment si l’on est dans les premières années de remun emprunt à 4,30 % sur vingt ans, avec une assuclient peut négocier un rachat de crédit avec une boursement », c’est-à-dire « si celui-ci a été souscrit rance à 0,28 %. Conseillé par ses soins, il vient d’obautre banque. Il a tout intérêt à passer par l’interen 2004, 2006, 2007 ou 2008, mais pas en 2005, car tenir un nouvel emprunt à 3,25 % et une assurance médiaire d’un courtier, qui lui proposera la meilleure les taux étaient proches de ceux d’aujourd’hui ». à 0,09 %. «Soit un gain de 1,05 plus 0,19 point», offre et le conseillera sur le montage financier. Dans Comment faut-il s’y prendre ? «On peut aller voir le constate-t-il. ce cas, les frais de dossier de 1 % reviendront au banquier chez lequel on a souscrit le premier emLa renégociation permet soit de diminuer le montant courtier et non au banquier, au terme d’un arrangeprunt et lui demander un avenant à ce contrat, audes mensualités sur une même durée de rembourment. Pour diminuer le coût des frais de renégociaquel cas il n’y aura pas de frais», explique Philippe sement, soit de réduire la durée du crédit avec les tion, Christian Camus suggère de «demander à la Taboret. Toutefois, il est assez peu fréquent qu’une mêmes mensualités. Prenons l’exemple d’un emnouvelle banque de s’inscrire banque accepte de baisser prunteur qui a souscrit en octobre 2008 un emprunt un taux de 5,5 % à 3,20 %, «Si vous êtes un excellent en hypothèque en deuxième de 200 000 euros sur vingt ans au taux de 5,40 % rang derrière la première». puisqu’elle a dû elle-même le client de la banque, hors assurance, et dont le capital restant dû en oc«On pourra alors ne payer financer. En outre, il lui faut tobre 2010 s’élève à 188 256 euros. Il peut renégoque 0,8 % du capital restant deux à trois ans de rembourcelle-ci pourra faire cier son crédit au taux de 3,40 % et faire baisser les dû, et non 2 %», précise le disement pour qu’elle amormensualités de 1 364,50 euros à 1 222,76 euros, recteur de Meilleurtaux.com, tisse les frais de mise en la moitié du chemin.» tout en gardant la même durée de remboursement qui invite aussi à renégocier place du crédit. « Si vous êtes Philippe Taboret, directeur (216 mois) : il gagnera alors 30 616 euros, a calculé son assurance. un excellent client, elle général adjoint chez Cafpi Cafpi. S’il conserve la même mensualité, en dimi«L’assurance d’un couple pourra faire la moitié du chenuant de 30 mois le nombre d’échéances, il gagne trentenaire en bonne santé, min et proposer un crédit à précisément 40 576 euros. Il s’agit dans les deux cas qui coûtait 0,40 % de son emprunt il y a quelques 4,50 %, sachant que si vous allez ailleurs vous paied’une belle économie ! • années, peut être divisée par trois», assure-t-il, citant rez des frais de dossier », précise le responsable de l’exemple d’un couple qui avait souscrit en 2004 Cafpi. Si cette proposition ne lui convient pas, le Rafaële Rivais

CET APRÈS-MIDI DANS

«LIVRES» : LES PRIX LITTÉRAIRES, UNE PASSION FRANÇAISE

©MEIGNEUX/SIPA

Les taux des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas, puisqu’il est actuelle-

Direct Matin 766  

Pas d’explosion des chiffres, juste une accélération P.11 JAMIROQUAI DE RETOUR APRÈS CINQ ANS D’ABSENCE UMP EXPULSION DES ROMS MUSIQUE LIGUE...

Direct Matin 766  

Pas d’explosion des chiffres, juste une accélération P.11 JAMIROQUAI DE RETOUR APRÈS CINQ ANS D’ABSENCE UMP EXPULSION DES ROMS MUSIQUE LIGUE...