Issuu on Google+

B O L D

ÉRIC TROUSSICOT + VINCENT GEOFFROY

ARCHITECTURE SCÉNOGRAPHIE COMMISSARIAT D’EXPOSITION


SOMMAIRE

3 4

À PROPOS MOYENS HUMAINS

6

sélection de référenceS

89

REVUE DE PROJETS

89 95 96

architecture exposition ÉCRITS + publication


À propos

Créé à Bordeaux en 2014 par Éric Troussicot et Vincent Geoffroy, B O L D pratique et revendique la diversité en s’appuyant sur la réunion des itinéraires singuliers de SES deux associés: architecture, urbanisme, scénographie, commissariat d’exposition, art contemporain et action participative.

Construire, c’est avant tout répondre, dans un contexte donné, limité et contraint, à une demande qui relève du désir. Rien ne pourrait exister en dehors de ce que le désir cherche à sublimer du contexte. Nous tentons de saisir l’élément commun qui fera que tout puisse concorder. Nous envisageons une architecture qui ne se pose pas de prime abord la question de la forme, mais bien celle du fond : du sens à produire. Construire pour quelqu’un, c’est avant tout déceler ses désirs, hiérarchiser ce qui compte. En veillant aussi à laisser une part d’indéterminé que le commanditaire se chargera avec le temps et l’usage d’enrichir. Ne pas charger tout de suite l’architecture des substances de ses auteurs. Construire est un acte ouvert, une passation invitant à investir et à transformer ultérieurement, tout en se structurant avec égard et humilité autour d’un existant. À une époque où le labile, l’éphémère et le superficiel obstruent souvent notre attention, nous devons organiser des situations de constance du sens. Permanence du déjà-là, des usages et des modes de vie existants que l’architecture doit entretenir tout en y apportant les valeurs ajoutées qui manquent. Chercher à connaître le contexte usuel du projet, historique et sociologique, constitue une réponse économique au deux sens du terme. Transformer en recyclant, c’est pour nous : proposer une architecture résolument synchronique qui joue son rôle de passeur vers un contemporanéité toujours à venir. Permanence du construire au sens durable du terme. C’est pour nous l’un des leviers économique les plus fréquemment oublier en matière de production architecturale. Penser le long terme par le choix des matériaux, leurs pérennités, leurs entretiens. Surtout penser à la capacité d’appropriation et d’évolutivité des lieux par ceux qui en assureront la longévité. Nous ne voulons pas reproduire. Rien n’est jamais analogue: le contexte, le commanditaire, les usagers, les entreprises. L’identique : c’est appliquer un modèle et confesser que l’on perd le sens à construire. Nous voulons éloigner l’ennui et garder neuve l’envie de construire ensemble.

1


MOYENS HUMAINS

ÉRIC TROUSSICOT Né le 28 mars 1971 à la Roche-sur-Yon (85)

Inscrit à l’Ordre des Architectes d’Aquitaine sous le numéro national 078728 Date de prise d’activité : 8 août 2008 Identifiant SIREN : 507 853 901 Identifiant SIRET : 507 853 901 00027 APE : 9001Z Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux le 30 novembre 2005. Parcours Professionnel 2013

Création de B O L D en association avec Vincent Geoffroy architecte DPLG

2012 – 2008

Début de l’activité de Commissaire d’exposition et scénographe indépendant. Nombreuses collaborations avec des institutions culturelles, plus particulièrement avec le CAPC — Musée d’Art contemporain et Arc en rêve — centre d’architecture à Bordeaux. Réalisations de différentes commandes architecturales privées

2012 – 2011

Enseignant vacataire à l’ENSAPBx et à la HEAD Genève

2007 – 2006

Chef de projet, Agence d’architecture Lanoire & Courrian, Bordeaux

2005 – 2004

Agence Quintanilla - Turcey architectes, Bordeaux

2003

Agence Françoise Bousquet architecte, Bordeaux

2


MOYENS HUMAINS

VINCENT GEOFFROY Né le 2 novembre 1977 à Nantes (44)

Inscrit à l’Ordre des Architectes d’Aquitaine sous le numéro national : 072095 Date de prise d’activité : 30 août 2006 Identifiant SIREN : 491 673 380 Identifiant SIRET : 491 673 380 00029 APE : 7111Z Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux le 14 juin 2006. Parcours Professionnel 2013

Création de B O L D en association avec Éric Troussicot architecte DPLG

2013 – 2011

Membre du collectif letsgrow regroupant des architectes, paysagistes, designers et infographistes. Collectif formé par la réunion d’amis partageants des visions communes sur l’architecture, le paysage, l’urbanisme.

2009

Installation de l’atelier d’architecture au 4, rue neuve à Bordeaux

2007

Début d’activité d’architecte en nom propre

2006

Agence Emmanuel Graffeuil architecte, Bordeaux

2005

Agence LMFB architecte, Bordeaux

2004

Agence H27 architectes, Bordeaux

2000

Agence Bernard Schweitzer architecte, Bordeaux

3


4


sélection de référenceS

6 10 14 18 22 26 30 34 36 38 40 44 48 52 54 56 58 60 64 68 72 76 80 84

TERRES D’OISEAUX ÎLOT PESSAC-ALOUETTE ILOT RENAULT IMMEUBLE FLÈCHE IMMEUBLE FLANDREs PÔLE RÉGIONAL DE LA CULTURE SUMI MAISON C&B MAISONS FRANCES MAISON S UNE MAISON MÉTALLIQUE MAISON C XIX LA MACHINE À LIRE brick shelfbuild centre social du grand parc la caserne & le coustaou polyfm STADIUM COLLECTIF L’ŒUVRE ET SES ARCHIVES EVENTO 2011 INSIDERS

5


Terres d’oiseaux

Création d’un parc ornithologique sur la commune de Braud-et-Saint-Louis [33]

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

Braud-et-Saint-Louis Observatoires, tours, plans d’eau, passerelles 116 hectares 450 000 euros Pierre Dabilly et Vincent Geoffroy Mairie de Braud-et-Saint-Louis mission complète (Base) Situé au cœur des marais de la Gironde, sur la rive droite de l’estuaire, le site possède une richesse écologique et biologique de premier plan.L’aménagement du domaine des Nouvelles Possessions en réserve ornithologique nécessitait la requalification de ces milieux remarquables, tout en permettant leur mise en valeur touristique. Enrichir la mosaïque des milieux d’accueil pour les oiseaux a nécessité des travaux de rénovation des ouvrages hydrauliques en place, ainsi que la création de trois plans d’eau, de 0.5 à 1.5 hectares. Un système d’assainissement autonome par lits à macrophytes est installé, afin de gérer les eaux usées des installations d’accueil du public. Des artefacts d’observation d’une grande simplicité scandent les cheminements dégagés dans les roselières par un système de gestion différenciée. À l’intérieur des parties les plus humides, des caillebotis de chêne permettent les continuités piétonnes tout au long de l’année, sans porter atteinte à l’écoulement naturel des eaux. Une tour d’observation panoramique de 10 mètres de haut est installée à proximité de l’espace d’accueil afin de percevoir l’étendue et la diversité du site naturel, et d’en faciliter l’interprétation dans le cadre des visites.

6


Architecture / paysage

2009

7


Terres d’oiseaux

8


Architecture / paysage

2009

9


îlot pessac-alouette

Projet de requalification urbaine dans le cadre des 50.000 Logements — Création de 19 logements avec commerces

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

PESSAC 19 logements + commerces 2 500 m2 2.100.000 euros HT W-ARCHITECTURES + B O L D VILOGIA lauréat — mission complète Située face à la station de tramway et sur un axe de circulations des plus fréquentés, constituant une entrée de ville, cette opération pionnière doit marquer de son empreinte le renouvellement urbain et infrastructurel de la future place Charles de Gaulle. Les cinq niveaux de l’immeuble occupent donc un vide très peu profond dans un alignement urbain qui restait à configurer. Il comprend exclusivement des simplex accessibles par une galerie en encorbellement. En plan, son emprise longiligne se scinde en trois parties séparées par les deux circulations verticales et irriguées par les circulations horizontales. Aux deux extrémités, des appartements aux typologies plus atypiques se déploient autour de leur terrasse patio. A la proue du bâtiment, 3 T2 de 75 m2 (modulables en T3) agencent de manière généreuse une géométrie effilée en tournant autour d’une large terrasse qui sépare la chambre du salon et sur laquelle donne la cuisine. À la poupe on retrouve une disposition identique pour les 2 T4 de 75 m2, la terrasse patio et le salon venant séparer les chambres enfants de la suite parentale. Le corps principal et médian du bâtiment abrite pour les deux derniers niveaux des T3 de 66 m2. De part et d’autre des puits de jour les entrées donnent sur un sas séparant les parties jour /nuit. Les cuisines donnent sur cette seconde façade intérieure et sont séparées des salons par des coulissants. Les chambres et les salons bénéficient d’un double accès puisqu’ils sont reliés à l’extérieur par une galerie qui s’élargit en loggias, elles-mêmes décalées par rapport à l’axe de circulation. Des stores amovibles les isolent des regards et du soleil. Au premier étage les T2 de 50 m2 fonctionnent de manière identique le long de ces terrasses loggias. Les entrées qui s’immiscent à travers une épaisseur de celliers fonctionnent comme des sas.

10


Architecture

2013

11


ĂŽlot pessac-alouette

12

12


Architecture

2013

13


îlot renault

Projet de requalification urbaine dans le cadre des 50 000 logements

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre

le bouscat Projet urbain et espaces publics 3 Ha 3.750.000 euros HT (espaces publics) Lambert & Lénack architectes urbanistes + Let’s Grow — F. Charrier, P. Dabilly Paysagistes, D. DURANT designer & V. Geoffroy architecte Crédit Agricole Immobilier concours - second prix

Maître d’ouvrage Mission

Avec les « 50 000 » nous entrons dans une nouvelle ère, celle de la ville nouvelle, de la ville dans la ville, où les problématiques de la qualité de vie, de l’habitat, de la mobilité et du paysage sont au cœur des préoccupations des acteurs qui font la ville mais également de ceux qui la pratiquent au quotidien. L’arrivée de la ligne D et la suppression des ateliers Renault représentent une formidable opportunité de repenser le cœur du Bouscat. Ce qui aujourd’hui constitue une barrière constituera demain la vitrine d’un Bouscat moderne, attractif, accessible. Le site de projet doit répondre à plusieurs enjeux urbain et paysager. Le premier consiste à unifier un centre urbain aujourd’hui scindé en deux par l’axe qui représente l’Avenue de la Libération. Au Sud Est, la Place de l’Église, espace public minéral récemment aménagé regroupe l’Église, la Mairie, la poste et les quelques commerces du « centre bourg ». Au Nord Ouest, le complexe sportif, les écoles, la crèche, la bibliothèque et les autres équipements communaux profitent du cadre privilégié du parc élargi de la Chênaie. Le Petit Espace Métropolitain doit rendre évident et pratique les parcours entre ces deux sites et n’en faire qu’un, en proposant une offre programmatique complémentaire entre ces deux centralités. Outre cette fonction d’agrafe urbaine et de transition urbaine et paysagère, le PEM doit participer à l’ouverture du cœur urbain à l’échelle métropolitaine amorcé par l’arrivée du tram mais également être générateur d’une vie de quartier.

14


projet urbain / espaces publics

15

2013


ĂŽlot renault

16


projet urbain / espaces publics

17

2013


immeuble flÈCHe

PROJET D’UN IMMEUBLE COMPOSÉ DE LOGEMENTS ÉTUDIANTS MEUBLÉS + UNE RÉSIDENCE PRINCIPALE EN ATTIQUE

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

Rue FLÈCHE BORDEAUX LOGEMENTS COLLECTIFS 1.062 m2 1.400.000 euros HT B O L D PRIVÉE APS - APD EN COURS Le projet consiste à réaliser un immeuble de logements sur trois niveaux, comportant deux niveaux (R+1 & r+2) de logements de petites tailles, déstinés à des étudiants ou des jeunes travailleurs. Il s’agit d’appartements loués meublés d’une superficie de 22 m2 environs donnant chacun sur une vaste loggia en façade ouest et accessibles aux PMR. Le dernier niveau (R+3) en attique abritera une résedence principale, un T de 140 m2 avec une coursive terrasse périphérique. Le RDC est consacré aux stationnements, 7 places au nord de la parcelle en dehors de l’emprise du bâtiment sur des pavés aux joints gazon et 10 places sous ce dernier. Deux de ces places seront fermées, fonctionnant comme un garage et réservées au logement du R+3. L’entrée de l’immeuble se fera depuis la rue à créer et bénéficiera d’une aile de services comportant les servitudes nécessaires au programme : chaufferie, laverie, local vélo et local poubelles. Un local commercial d’une superficie d’environ 30 m2 sera crée à l’angle sur rue du bâtiment. La cage de circulation (escalier +cage d’ascenseur) se déploie à l’air libre le long du mur mitoyen des locaux culturels du Faubourg des Arts. Cette épaisseur tampon réalisée en ossature métallique et en bois laissera filtrer la lumière. Chaque niveau donne donc sur une large coursive continue et lumineuse. Le système de façade (encore à l’étude) fonctionne comme une double peau alésée d’ouvertures régulières donnant sur une série de loggias filantes. Ce système permet d’apporter un filtre supplémntaire et de limiter les vis à vis vers les jardins riverains. Les appartements bénéficient de baies vitrées intérieures toutes largeurs et hauteurs. Pour l’attique, il serait revêtu (mur - toiture) d’un bardage zinc à joint debout. Il bénéficie d’une toiture à croupe qui module les hauteurs sous plafond, en fonction des nécessités.

18


architecture

2014

19


immeuble flandres

Rénovation de deux appartements et création de 3 Lofts + un parking dans un hangar industriel désaffecté

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

Rue Peyronnet BORDEAUX 3 lofts, 2 appartements, 1 parking 1.050 m2 1.200.000 euros HT B O L D SCI PEYRONNET mission complète (Base) Trois appartements de types lofts pour la vente et la location sont projetés dans l’enveloppe existante du hangar. Deux appartements en enfilade dans la continuité de la nef et un troisième dans la partie excroissante à droite. Les appartements seront desservis depuis la rue intérieure par la rampe qui sera paysagée et se prolongera par une coursive d’accès non couverte. La réalisation doit relever le pari des contraintes structurelles maximales : la structure existante, constituée de fermes métalliques et de leurs croisillons contreventant structurellement le hangar, sera intégralement conservée. Il s’agit de venir glisser les lofts à l’intérieur du hangar sans toucher les périphéries. Les trois lofts disposeront chacun d’un patio. Les murs seront réalisés en ossature bois recouvert d’un bardage bois vertical constitué à partir de vieilles planches de hangars recyclés provenant de Savoie. La réalisation des blocs chambres à l’étage dans les parties les plus hautes sous rampant de la structure de couverture, seront accessibles par une série de jeux d’escaliers (deux par appartements). Ces chambres s’inscrivent dans des volumétries singulières cloisonnées qui se jouent des contraintes structurelles. Il s’agit ici de limiter les cloisonnements dans les espaces communs situés au premier niveau et d’inverser le processus à l’étage en confinant les espaces intimes que sont les chambres. La seconde partie du projet consiste à rénover entièrement les deux appartements inscrits dans l’immeuble sur rue, et à réaliser un Parking 11 places sur toute la superficie du RDC.

20


architecture

2014

21


immeuble flandres


architecture

2014


immeuble flandres


architecture

2014


la meca

Pôle Régional de la Culture et de l’Économie créative — FRAC ECLA OARA

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre

Bordeaux — Quai de Paludate Pôle culturel 12 500 m2 25.000.000 euros HT W ARCHITECTURES + Éric Troussicot architectes, KAPLAN Région Aquitaine Concours – Second Prix

Maître d’ouvrage Mission

Implantée à l’entrée sud de Bordeaux, sur le site des abattoirs et au pied de la passerelle Eiffel, la future « Méca » ne sera « pas juste un bâtiment fonctionnel, mais un signal fort, un symbole ». Les trois agences culturelles régionales pourront y travailler conjointement et séparément, mutualiser certaines ressources et bâtir des actions communes. Elle abritera les trois agences régionales pour la culture : le FRAC-Aquitaine (pour l’art contemporain), l’OARA (pour le spectacle vivant) et ECLA (pour les lettres et le cinéma). Le parti pris de notre esquisse à été celui de la compacité, de rassembler tout le programme au sein d’une volumétrie simple, pure à l’intérieur duquel on progresse verticalement à la manière d’une spirale. Le but étant d’offrir un paysage intérieur largement vitré sur la ville en assurant une continuité spatiale par le chevauchement et l’empilement des différents programmes, tournant autour de la cage de scène. Le second parti pris était de dégager le maximum d’espace au sol sur la parcelle et d’implanter l’édifice de telle manière à ce qu’il ouvre l’espace public. Ce monolithe compacte se déplie sur lui-même et par ses façades laiteuses et translucides offre de multiples points de vues sur la ville, le pont Eiffel, la Garonne et l’autre rive.

26


architecture

2012

27


la meca


architecture

2012


sumi

Création d’un restaurant japonais type yakitori Place des Capucins à Bordeaux

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

Bordeaux – Place des Capucins Restaurant 70 m2 120.000 euros HT Vincent Geoffroy architecte ACTARUS SARL mission complète (Base) Ce projet de restaurant Japonais à Bordeaux (Capucins) s’inspire des formes traditionnelles et classiques des yakitori où tout est basé sur le contact humain et le rapport à la préparation des mets au comptoir. L’ensemble de l’aménagement a été créé suivant un dispositif spatial permettant une relation permanente entre la préparation et le client. La réalisation d’un comptoir parfaitement adapté pour que le client soit confortablement installé en position assise (pour déjeuner) en ayant une vision totale sur le travail en cuisine. La cuisine possède une ergonomie et une répartition des fonctions extrêmement définies.

30


architecture

2012

31


sumi


architecture

2012


MAISON C&B

Réalisation dune maison À BORDEAUX CAUDÉRAN

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

BORDEAUX CAUDÉRAN (33) Maison T4 140 m2 (shab) 200.000 euros HT Vincent Geoffroy architecte privée mission complète (Base) Ce projet de maison à Bordeaux Caudéran se dessine suivant les éléments présents et les contraintes du terrain. Le projet s’implante à une distance identique à la maison mitoyenne pour offrir une continuité de façade sur rue, nous avons dessiné un toit en forme de scheds afin d’avoir une hauteur de faîtage raisonnable et de réaliser des fenêtres de toit au cœur de la maison. Le jeu de pentes de cette couverture permet de créer une dynamique du volume bâti dans sa frontalité et dans les espaces intérieures. Le RDC de la maison sera réalisé en maçonnerie, l’étage sera lui réalisé en ossature bois recouverte d’un bardage type zinc à joint debout. Cette solution constructive est employée afin de réduire la descente de charge de la construction car la résistance du sol est très faible.

34


architecture

35

2014


MAISONs FRANCES

Réalisation dE DEUX maisonS MITOYENNES À PESSAC

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

PESSAC (33) 2 MAISONS MITOYENNES 222 m2 (shab) 240.000 euros HT ÉRIC TROUSSICOT architecte privée mission complète (Base) Une grande parcelle au croisement de la rue Anatole France et de la rue France dans le quartier de France à Pessac vient d’être divisée en trois lots. Trois frères et sœurs en ont hérité : la première réside dans la maison familiale, les deux autres décident de réaliser deux maisons à budget très économique puisqu’ils disposent chacun respectivement d’un budget inférieur à 150 000 TTC. Le parti pris constructif pour honorer cette contrainte budgétaire se doit d’être radical, privilégiant la simplicité et la compacité. Les deux maisons de plein pied doivent s’accoler de part et d’autre d’un mur mitoyen édifié sur la limite séparant les deux parcelles, et devenir un logement collectif constitué de deux appartements aux caractéristiques spatiales assez identiques pour ne pas léser l’un ou l’autre des futurs propriétaires. L’option constructive la plus économique a été retenue : deux murs en maçonnerie celui de la façade principale et le mur mitoyen sur lequel repose des consoles métalliques en acier galvanisé selon une trame optimisée. Les deux maisons se singularisent donc par leurs toitures à deux pentes, et les façades volontairement asymétriques. La façade principale sur rue sera réalisée en maçonnerie recouverte d’un enduit ciment taloché fin. La tôle ondulée aluminium anodisé a été choisi pour ses qualités réfléchissantes. Incolore, elle reflète l’écrin végétal dans lequel s’intègre la construction : les arbres, les feuillages, les clôtures végétales, l’herbe. La construction s’évanouit au profit de ce qu’elle reflète.

36


architecture

37

2011


MAISON S

Réalisation dune maison DANS UN TISSU URBAIN DENSE

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

BORDEAUX CAUDÉRAN (33) Maison T4 170 m2 (shab) 400.000 euros HT Vincent Geoffroy architecte privée mission complète (Base) Ce projet de maison contemporaine à Bordeaux Caudéran s’inspire dans les formes de l’architecture contemporaines classiques par sa volumétrie simple. Le travail de dessin joue dans les proportions des ouvertures, dans les échelles de masse. Cette maison se présente comme un grand volume ouvert sur les deux premiers niveaux, le troisième étage est totalement dédié à la suite parentale. Les matériaux employés sont épurés : — Béton quartz pour les sols, béton brut pour les sous faces de planchers. — Les murs intérieurs sont enduits de plâtre finition peinture blanc mat. Cette maison propose un niveau thermique TBC, plancher chauffant sur PAC réversible, VMC double-flux

38


architecture

39

2011


une maison métallique

Réalisation dune maison économique à Mérignac

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

MÉRIGNAC (33) Maison T4 120 m2 (shab) 135.000 euros HT Vincent Geoffroy architecte privée mission complète (Base) Cette maison s’insère dans un tissu urbain de pavillon de moyenne densité, son orientation a été définie pour implanter les pièces de vie vers le jardin. Le plan se compose comme deux rubans accolés dans la parcelle : — Le premier qui définit les limites mitoyennes et la façade sur rue, réalisés en maçonnerie traditionnelle pour contrer les nuisances sonores. — Le second est réalisé en ossature métallique + bardage en panneau sandwich afin de limiter les coûts, tout en ayant un espace de qualité, en privilégiant de grandes ouvertures vitrées sur l’extérieur. — Tous les espaces de la maison ont une relation particulière avec l’extérieur par des cadrages, des continuités spatiales.

40


architecture

41

2011


une maison mĂŠtallique

42

42


43

43


maison c

Double extension d’une maison à Bordeaux-Caudéran

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

BORDEAUX – CAUDÉRAN Espace de réception + Espace zen 100 + 60 m2 (SHON) 650.000 euros HT Éric Troussicot architecte privé mission complète (Base) Cette double extension a permis de réaliser une première extension à l’arrière de la maison principale, afin d’y réaliser un salon de réception de 100 m2 constitué d’une grande cuisine et d’un espace de réception permettant d’accueillir plusieurs convives autour d’une grande table. Cette extension réalisée en béton banché a été conçue pour mieux s’effacer et révéler l’aménagement paysager du parc. Chambre noire à révéler le végétal, elle-même totalement recouverte de végétation, dont la focale, en la matière une large baie vitrée coulissant à l’intérieur de la paroi en béton, se règle en fonction de l’éclairage du soleil, et se prolonge sur une vaste terrasse minérale. La seconde extension de 80 m2, afin de créer un espace zen de méditation et une salle de sport, agrémenté d’un jacuzzi et d’un sauna, a été réalisé dans le garage existant de la maison dans la continuité de la première extension. Cette extension est agrémentée d’une large baie vitrée en bois donnant sur un jardin zen. La troisième partie de ce projet est constituée d’une piscine couloir de nage, traitée dans des couleurs sombres pour mieux s’effacer et refléter les branchages.

44


architecture

2012

45


maison c

46

46


architecture

2012

47


XIX

RÉNOVATION D’UN APPARTEMENT XIX° À BORDEAUX

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

BORDEAUX APPARTEMENT T1 BIS 50 m2 (SHON) 60.000 euros HT VINCENT GEOFFROY architecte privéE mission complète (Base) Situé sur les quais de Bordeaux cet appartement est une réhabilitation totale d’un plateau. Lors de l’état des lieux, la surface de ce plateau était partagé en six pièces d’environ 8 m2 avec un couloir qui les distribuées. La réhabilitation de cet appartement nous a permis de révéler des prestations existantes dissimulées: moulures, parquet ont été restaurées et conservées dans le nouvel aménagement. Le parti pris de ce projet fut d’ouvrir un maximum l’espace disponible tel un mini loft afin que l’ensemble de l’appartement ai un éclairement naturel, seul la géométrie des espaces défini leurs fonctions. Une mezzanine à usage de bureau et/ou chambre permet de privatiser l’entrée et de définir l’espace cuisine, sa volumétrie se déplie vers le fond de l’espace dissimulant un vaste placard, la salle d’eau et les sanitaires.

48


architecture

2012

49


maison c

50

50


architecture

2012

51


la machine à lire

Rénovation et aménagement intérieur d’une librairie à Bordeaux

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

BORDEAUX, Place du Parlement Rénovation et Aménagement intérieur 299 m2 90.000 euros HT Vincent Geoffroy architecte la machine à lire mission complète (Base) Pour ce projet l’attente du maître d’ouvrage était de réaménager l’ensemble de la librairie afin de lui offrir un éclairage plus performant et surtout une surface de vente plus importante, en réaménageant un vaste bureau à l’arrière de la librairie, pour y réaliser de nouveaux rayonnages et un espace privé pour le dé-cartonnage. Le chantier a été réalisé en site ouvert, la nuit et le dimanche. Le projet s’est limité a clarifier et à « nettoyer » l’espace historique existant en insistant sur deux valeurs constantes : les voûtes en pierre et les ouvrages présentés. Supprimer de l’espace tous les éléments parasites: lumières suspendues, bibliothèques dans l’espace bloquant les perspectives. Réaliser des bandeaux lumineux autour des bibliothèques existantes pour souligner et signifier les bibliothèques dans l’espace et mettre en place des supports lumineux pour un éclairage LED sur les livres. Mettre en place des lumières dirigées vers les voûtes afin de les révéler et d’offrir un éclairage indirect par réflexion. Conception et réalisation d’un ensemble de bibliothèques pour la partie arrière de la librairie avec réfection du sol. Conception et réalisation de bureaux pour les libraires et dune nouvelle caisse, de plus tous les mobiliers libres existants ont été équipés de roulettes afin de les rendre mobiles et flexibles permettant de faire évoluer l’organisation intérieure.

52


architecture

2010

53


BRICK

CREATION D’UNE CHAUFFERIE ET D’UN RESEAU DE CHALEUR

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

VILLENEUVE SUR LOT (47) CHAUFFERIE 320 M2 1 400 000 e HT BOLD SEM 47 - RÉGION AQUITAINE COMPLÈTE Les bâtiments alentours présentent des matériaux, des modénatures et des formes variés : panneaux préfabriqués, modénatures de béton moulé, bardages métalliques, structures béton, structures métalliques… Notre intention est d’introduire dans ce paysage de constructions disparates, un bâtiment identifiable : clair et simple. L’enveloppe du bâtiment, enterrée sera réalisée en béton (voile de béton armé) ; les murs seront réalisés en maçonnerie plaqué de brique. Le recours à la briquette et au dallage de terres-cuites introduit la référence à un matériau de construction local quelque peu oublié. Son emploi précis vient constituer un clin d’œil au patrimoine local. La brique, par un appareillage ajouré, vient offrir une modénature constructive et naturelle aux emplacements des ventilations hautes sur deux des faces de la chaufferie. La chaufferie s’inspire et recycle le langage des granges et des fermes que l’on trouve encore dans la région

54


architecture

2014

55


SHELFBUILD

SELFBUILD ON A SHOESTRING by BRITISH GAS CONCOURS d’Idées

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

CHELTENHAM, GLOUCESTSHIRE, UK résidences de logements, HABITAS PARTICIPATIFS 2 550 M2 1 496 066 £ BOLD BRITISH GAS ESQUISSE, 5° PRIX

Un groupe d’amis anglais, lassés du coût astronomique de la vie urbaine, mais désireux de rester en ville, imaginent lors d’un apéro de nouvelles solutions. « Et si on revendait tous nos appartements pour s’acheter une grosse maison commune ? On est amis, ce serait drôle de vivre ensemble ! ». Ils réalisent qu’il s’agit non seulement d’un partage de capital, mais aussi d’expériences, de compétences. Au final, le choix se porte sur le statut de coopérative, qui permet de développer un cadre légal, sous forme d’une charte dont les points principaux sont : la fonction d’habitat et l’intérêt collectif priment sur l’enrichissement financier : cette démarche a pour but la recherche d’un mode de vie plus en accord avec les valeurs du groupe, elle ne doit pas être vue comme un investissement immobilier. La coopérative refuse la spéculation. la mutualisation d’espaces et de services qui favorise la solidarité, l’échange et la modération de la consommation. chaque habitant est responsabilisé au sein d’un système de gestion collective. les décisions sont prises démocratiquement, selon le principe une personne = une voix. la coopérative est ouverte sur son quartier et son environnement. Un casting est alors lancé, le groupe rencontre de nouveaux foyers, communique sur sa démarche. Cinq mois plus tard, le nouveau groupe est fixé et prêt à sauter le cap : 20 familles, avec un budget de 1 500 000 livres. Parmi ces familles, on trouve de tout : des jeunes couples, des retraités, des familles nombreuses, même des personnes seules. Par chance, on a même un architecte, qui propose son expertise afin de cadrer la phase de conception collective. La conception du projet se fait collectivement, chaque membre du groupe expose ses besoins, ses envies, ce qu’il est prêt à mettre en commun. Le choix se porte sur une structure commune en acier, bien moins chère que des structures individuelles, divisée en 20 tranches, qui forment des « volumes capables » pour chaque foyer. Chaque volume fournit le nécessaire aux besoins de la famille qui l’habite, ni plus ni moins, et les vides restants permettent des extensions futures. Les vides sur séjour n’attendent que l’arrivée du prochain enfant pour se muter en chambre, les mezzanines en bureaux, en dressing, en salle de jeu… Les matériaux sont bruts, dans un soucis d’économie, et pour laisser une plus grande place à l’appropriation individuelle des logements. Ainsi se remplit la structure avec le temps, avec ses habitants, comme se remplit une étagère de choses qu’on accumule, qu’on déplace et qui nous accompagnent toute notre vie.

56


architecture

2014

57


CENTRE SOCIAL et CULTUREL du GRAND PARC

élaboration participative du programme du nouveau centre social et culturel du grand PARC

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

GRAND PARC BORDEAUX ÉLABORATION COLLECTIVE DU PRÉ-PROGRAMME 700 M2 6 000 euros BOLD GP INTENCITÉ mission PARTIELLE L’association GP IntenCité sera confrontée dans les années qui viennent à deux impératifs matériels majeurs : Le bâtiment aujourd’hui vétuste du Centre social et Culturel, en accord avec les orientations programmatiques du renouvellement urbain du quartier du Grand Parc, va probablement être démoli. Le nouveau centre social et culturel serait reconstruit non loin et avant la démolition de l’existant, selon une orientation différente, de manière à ouvrir la perspective sur le parc central. Il devrait changer de propriétaire. Le projet de reconstruction sera probablement confié à un bailleur social. IMAGINONS ENSEMBLE un projet partagé, créé par et pour tous ceux qui le font vivre dans une optique participative, d’échanges de savoir et d’éducation populaire.. 7 ATELIERS DE CONCEPTUALISATION PARTAGÉE : Selon une temporalité resserrée (tous les 15 jours), pour pouvoir assurer une progressivité constante, nous nous sommes réunis, chacun de part et d’autre de la grande table à projeter. Chaque atelier se s’est déroule déroulé sous la forme d’un jeu de recherche, dans le but de produire à chaque fois un document synthétique qui retrace l’avancée de la séance.

58


où tout un chacun et plus particulièrement les personnes en difficulté économique, isolées ou exclues, ont à leur disposition un large choix de produits divers et variés, alimentaires pour la majorité. - Un lieu chaleureux de rencontres, d’échanges, de savoir faire, de fabrication, de transformation et de stockage des produits, en particulier ceux provenant d’une parcelle de jardin partagé.

300 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

À l’arrière du centre, en lien avec le parc.

SITUATION

100 personnes / jour

JAUGE

- Métaphore du fluide. - Espace récréatif pour le Pôle loisir. - Espace festif pur le Pôle réception. - Parcelle de jardin partagé pour le Truc.

DESCRIPTION

FONCTION

Espace extérieur, récréatif, festif, à cultiver.

Métaphore du bureau mobile se déplaçant sur les anneaux de Saturne.

DESCRIPTION

Bureau mobile susceptible de s’installer pour une halte en tous lieux.

20 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

SITUATION

FONCTION

Mettre en scène l’idée de projet.

- Lien évident avec tous les autre pôles, mais possibilité d’isolement (sas). - Espace lumineux ouvert sur l’espace extérieur parta-

BESOINS

- 150 personnes / jour. - 20 bénévoles / jour. - 25 salariés / jour. - Salle informatique : 12 participants réguliers.

JAUGE

- Orientations, indications évidentes. - Kiosque à journaux. - Salon de thé, bar, café. - Alcôves, bibliothèque avec ouvrages en accès libre. - Salle informatique indépendante, sécurisée.

- Accès restreint.

BESOINS

- 26 salariés dont 17 ETP. - 2 réunions d’équipe par semaine. - 26 administrateurs dont 8 membres de bureau quotidien.

JAUGE

- Un pôle administratif avec des bureaux périphériques tournant autour d’un espace central collectif. - Un pôle animateur collectif type “open space” avec des alcôves pour s’isoler.

- Ouverture sur l’extérieure :

BESOINS

- 6 à 8 intervenants en moyenne. - Flux de clients suffisants. - Lieu ouvert du lundi au samedi.

JAUGE

- Métaphore du puzzle : liens, éléments assemblés ou en morceaux. - Panneaux d’affichage dans le sas d’entrée. - Banque d’accueil.

DESCRIPTION

150 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

- Au cœur et au creux du centre. - Liens vers l’extérieur, à la fois la lisière urbaine et l’espace extérieur partagé.

SITUATION

Porte d’entrée du centre, espace central, rayonnant.

FONCTION

- Métaphore du cerveau comportant deux hémisphères :

DESCRIPTION

2

200 m

SUPERFICIE SOUHAITÉE

Accessible depuis l’accueil, mais décalée, préservée, possibilité d’un autre niveau.

SITUATION

Administration et bureaux des animateurs.

FONCTION

- Métaphore de la balance exprimant à la fois la pesée des aliments, mais surtout l’échange de ceux-ci. - Une réinterprétation personnelle du concept d’épicerie solidaire : des espaces aménagés en libre-service,

DESCRIPTION

100 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

- Accessible depuis l’extérieur et par l’accueil, en lien avec le jardin partagé extérieur. - Avec une vitrine urbaine.

SITUATION

Une épicerie solidaire d’un nouveau genre.

FONCTION

- Prêt de salles : en moyenne 6 par semaines. - Certaines salles pourront servir de salle d’apprentis-

JAUGE

sition des associations, des institutions et des citoyens du quartier. - 1 salle commune d’accès généreuse avec un dispositif d’alcôves permettant des réunions improvisées beaucoup plus informelles. - 3 salles de réunions de tailles différentes avec des rangements pour le matériel HIFI / Vidéo et le mobilier. Deux de ses salles disposent d’un accès depuis l’extérieur. - 1 salon de réception pour célébration diverses qui peut elle aussi servir de salle de réunion. - 1 salle du personnel avec un accès indépendant depuis l’extérieur permettant au personnel de s’éloigner de leurs activités le temps d’une pause.

- Salle expressions corporelles : 25 p. 8 à 10 séances par semaine. - Salle Brico & Co : 12 p. 6 à 8 ateliers par semaine. - Salon : 20 p. minimum.

JAUGE

- Au centre, un salon acceuillant des réceptions privées qui peut également s’annexer aux deux autres espaces lorsque nécessaire. - Salle d’expressions corporelles : gymnastique, danse, taï-chi, … - Salle de bricolage, couture, travaux manuels. - L’atelier de bricolage est également nécessaire à la régie et aux besoins d’entretiens du Centre.

- Filtre entre cuisine et salle à manger amovible pour

BESOINS

- Salle à manger 20 à 40 personnes 7j / 7. - Cuisine : 6 à 12 séances internes par semaine / 2 à 3 séances externes par semaine - Salle polyvalente : 80 à 120 personnes Ateliers, grandes réunions Réceptions internes et externes 6 à 8 fois par mois.

JAUGE

- Prêt de l’ensemble (repas familiaux, manifestations associatives). - Ateliers cuisines. - Salle polyvalente avec de nombreux rangements : réunions, galas, sports, danse, fêtes familiales ...

- CENTRE DE LOISIR mercredi et vacances scolaires 0 - 5 ans : 40 e + 7 E 6 - 11 ans : 48 e + 5 E Ados : 30 a + 3 E + 50 P ponctuellement matins et soirs - APE lundi, Mardi et Jeudi A-M 8 bébés + 3 Encadrants + 8 P ponctuels

JAUGE

tite Enfance, la Moyenne Enfance et les Adolescents. Entre chacun de ces espaces différenciés l’on retrouve les sanitaires et les rangements respectifs. - Premier temps : l’accueil (convivialité, sécurisation des parents, local poussettes et vestiaires). - Second temps : les activités. - Nécessité d’une salle indépendante pour les grands adolescents. - Nécessité d’une salle d’accueil des parents isolée et intime. - Penser l’espace en terme de parcours. - Un dortoir isolé pour le Pôle Petite Enfance.

- Métaphore du dossier, du classement, du rangement, de la bibliothèque. - Salles de réunion à l’usage du centre et à la dispo-

DESCRIPTION

190 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

- Hémisphère gauche, en lien avec l’accueil ; avec une partie représentative en façade, côté lisière urbaine. - Entrées indépendantes, lien très fort avec l’accueil.

SITUATION

Salles de réunion à l’usage du centre et à la disposition des associations, des institutions, des citoyens du quartier.

FONCTION

- Métaphore de la pilule euphorisante, du poumon physique.

DESCRIPTION

2

150 m

SUPERFICIE SOUHAITÉE

Hémisphère droit, plus bruyante, en lien avec l’accuei

SITUATION

Salon, salle d’expressions corporelles et atelier de bricolage, couture …

FONCTION

- Métaphore de la locomotive, du tracteur, de la batterie, avec la cuisine au cœur ; Engrenages et autres rouages : qui fondent par répercussion, le lien social le plus immédiat : convivialité, fonctionnalité, polyvalence, générosité.

DESCRIPTION

235 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

Dans le prolongement de l’accueil, à l’arrière, avec ouverture sur le jardin partagé.

SITUATION

Salle à manger, cuisine, salle polyvalente.

FONCTION

- Espace autonome, pouvant fonctionner indépendamment. - Forte amplitude temporelle d’usage. - Organisation cruciforme / panoptique : un espace central commun polyvalent autour duquel se répartissent l’Accueil et les espaces différenciés pour la Pe-

DESCRIPTION

420 m2

SUPERFICIE SOUHAITÉE

- Hémisphère gauche, calme, en périphérie du bâtiment (côté et arrière). - En lien avec un espace extérieur de jeu, un jardin. - Dispose d’une entrée-accueil indépendante. - Lien avec l’accueil par l’intermédiaire d’un sas.

SITUATION

- Centre de loisir : activité d’accueil des mineurs. - Aide à la Petite Enfance (APE). - Accompagnement Scolaire.

FONCTION

- Robinet de puisage. - Abris jardin, entretiens.

TECHNIQUE

Espace ouvrant sur la parc mais sécurisé par un dispositif discret de clôture et un portail.

BESOINS

- Sas, double entrée avec convecteur. - Ambiance musicale. - Sanitaires. - Salon de thé, bar, kitchenette. - Panneaux d’affichage à l’entrée. - Rangements.

TECHNIQUE

gé et sur la ville. - “Open space”, transparence, avec des alcôves, des recoins.

- Rangements de stockage. - Local archives. - Local photocopies. - VMC & springer.

TECHNIQUE

- Accès indépendant depuis l’extérieur. - Fonctionnement en second rideau en lien avec les activités du centre, mais séparé. - Proximité de l’accueil.

- Rangements de stockage. - Chambre froide. - Atelier de préparation et de transformation. - Mobiliers de magasins : racks, gondoles. - Vitrines de magasin. - Local ménage. - VMC & springer.

TECHNIQUE

Entrée indépendante sur une vitrine urbaine indépendante. Livraison. - Proximité de l’accueil. - Ouverture sur le côté jardin avec la possibilité de disposer d’une parcelle de jardin partagé attenante. - Fonctionnement à la fois autonome et dépendant. - Respect de certaines normes alimentaires.

- Nombreux rangements : différenciés ; tables, chaises, tableaux, écran de projection. - Matériel de vidéo-projection, HIFI. - Local ménage. - Local du personnel : sanitaire, table, vestiaires, kitchenette, VMC.

TECHNIQUE

- Ouverture sur l’espace urbain. - Entrée indépendante depuis l’extérieur. - Isolation phonique performante. - Facilité d’usage, flexibilité du mobilier pour des scénographies différentes.

BESOINS

sage du français : en moyenne 6 fois par semaines. - La grande salle accueillera le conseil d’administration et d’autres réunions importante.

- 3 douches, vestiaires, sanitaires. - Local ménage, poubelle. - Matériel de gymnastique : tapis, agrès, poids, bâtons, ... - VMC.

TECHNIQUE

- Rangements conséquents. - Rangements sécurisés pour les machines outils. - Flexibilité. - Isolation phonique performante.

BESOINS

- Nombreux rangements : différenciés (alternative alimentation, vaisselles, matériels divers) pour la salle polyvalente (chaises, écran, etc ...) - Local ménage - Local tri sélectif, composte - VMC

TECHNIQUE

accueillir des ateliers cuisines. - Séparation plus marquée entre cuisine et salle polyvalente. - Bonne isolation phonique. - Accès depuis l’extérieur pour les 3 espaces. - Penser aux livraisons.

- Nombreux rangements : matériel pédagogique, sports, saisonniers. - Local ménage. - Réfrigérateurs, café, vaisselles. - Régie vacances. - Stockage frais des goûters / réfrigérateur. - Rangements de matériels encombrants et fragiles. - Tables à langer dans les sanitaires PE. - VMC.

TECHNIQUE

- Accès restreint. - Entrée indépendante depuis l’extérieur / “côté jardin”. - Espaces bien identifiés mais pas sectorisés. - Bonne isolation phonique.

BESOINS

- ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE Lundi : 36 e + 9E mardi & jeudi : 36 e + 9E / 20 a + 5E Vendredi : 20 a + 5 E

CALME

PÔLE

PÔLE ADOLESCENTS + 12 ANS

BUREAU ANIMATEURS ME

PÔLE MOYENNE ENFANCE 5-11 ANS

GRANDE SALLE DE RÉUNION

EL

NN

SO

ER

UP

N

NIO

ÉU

ER

ED

LL

ALCÔVES / RÉUNIONS INFORMELLES

N

LO

SA

ED

LL

SA

SA

PÔLEPROJET

PÔLELOISIR

PÔLE PETITE ENFANCE 0-5 ANS

ACCUEIL SALLE POLYVALENTE

BANQUE D’ACCUEIL

CLUB HOUSE

ALCÔVES

REZ_DE_VILLE

SAS

ORIENTATIONS

ACCUEIL

AFFICHAGE

INDICATIONS

SALON DE THÉ

SALLE INFORMATIQUE

PÔLERÉCEPTION

SAS

ACCUEIL

SALLE ADOLESCENT AUTONOME

CUISINE

SALLE À MANGER

REZ_DE_JARDIN

AFFICHAGE

KIOSQUE INFORMATIONS

RUE

INTÉRIEURE

PÔLEADMINISTRATIF

Loisir

Réception

Performatif

Représentation

LeTruc

Administratif

Accueil

59

Projet

IVI

TÉ S

PH

YS I

GRAND SALON

WC

ENTRETIENS

GESTION

CESP

COMPTABILITÉ

BUREAU ANIMATEURS

SALLE DE PERMANENCE

ACCUEIL MIDDLE SPACE

DIRECTION

Rue Intérieure

MAGASIN

CHAMBRE FROIDE

ATELIER BRICO & CO

SAS

PÔLEPERFORMATIF

QU ES

Plateforme e Participativ

CT

EA

Boîte à outil

LL

SA

TRANSFORMATIONS / PRÉPARATIONS

STOCKAGE

PARCELLE JARDIN PARTAGÉ

Metaphore

BRUYANT 2014

Ext. Partagé

LETRUC

REPRÉSENTATION

ARCHITECTURE


LA CASERNE & LE COUSTAOU

REQUALIFICATION DE DEUX IMMEUBLES DE LOGEMENTS ARJUZANX

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

ARJUZANX RÉNOVATION ET CRÉATION DE 12 LOGEMENTS SOCIAUX 780 M2 1 050 000 e HT BOLD MAIRIE D’ARJUZANX COMPLÈTE Au cœur du département des Landes (40), le village d’Arjuzanx vient de lancer une opération de requalification urbaine et paysagère de son centre bourg. Un bourg qui désire désormais s’ouvrir largement sur le lac et la réserve naturelle nés après l’arrêt de l’exploitation par EDF d’une mine de lignite. Les travaux de réhabilitation écologique ont donné à ce site une dimension naturelle remarquable avec des paysages fort en contraste, des habitats diversifiés et des espèces d’une exceptionnelle valeur patrimoniale. La réserve est notamment devenue le plus grand site français d’hivernage des Grues cendrées. Il est désormais intégré au réseau européen Natura 2000. La mairie d’Arjuzanx vient de nous confier, dans le cadre du programme régional ABER, la rénovation de deux immeubles de logements sociaux, la Caserne et le Coustaou, comportant chacun 3 logements existants. Le programme ABER a pour objectif d’accroître la compétitivité de la filière bois, en développant des techniques et moyens innovants lui permettant de se positionner sur le marché à fort potentiel de l’éco-rénovation et de l’isolation de bâtiments de type collectif. Le but est ici de doubler le nombre de logements tout en conservant les enveloppes existantes. Nous doublons la superficie habitable en aménageant les combles et en développant des modules d’extensions des façades en ossature bois. Le programme : 12 logements dont 3 T2, 7 T3 et 2 T4..

60


architecture

2014

61


LA CASERNE & LE COUSTAOU

62

62


architecture

2014

63


POLYFM

EXTENSION d’une maison individuelle

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

EYSINES Maison Type 5+ 64 M2 100 000 e HT BOLD PRIVÉE COMPLÈTE Le projet réalise une extension sur deux niveaux adossée en façade Ouest d’une maison pavillonnaire standard. Au RDC, une chambre d’amis avec salle de bain et à l’arrière donnant sur le jardin, une salle multimédia qui s’ouvre sur le grand salon existant donnant sur le jardin. À l’étage il s’agit de créer une suite parentale avec dressing et salle de bain. Nous avons volontairement choisi de scinder les volumétries de ses deux programmes. Une extension en RDC réalisée en maçonnerie qui prolonge l’existant. Une boite facettée et suspendue à l’étage qui émerge de la couverture et s’incline au Sud ouest pour cadrer, depuis la chambre, un point de vue imprenable sur le grand chêne et ses ramures, situé sur une place à l’arrière de la maison. Le projet tire son nom de cet œil du cyclope qui vise les ramures jusqu’alors invisible du grand chêne. La construction en site occupé devait respecter des impératifs économiques et de planning (3 mois de chantier) drastiques. Pour ce faire l’ossature et la charpente bois (préfabriquée en atelier) ont été privilégiées, recouvertes par un bardage zinc anthracite.

64


architecture

2014

65


POLYFM

66

66


architecture

2014

67


UN GRNIER SUR L’ESTUAIRE

EXTENSION d’une maison individuelle

Lieu Programme Surface Coût Maîtres d’œuvre Maître d’ouvrage Mission

SOUSSANS (33) Maison Type 5+ 49 + 60 M2 75 000 e HT BOLD PRIVÉE COMPLÈTE Réalisation d’une extension de 49 m2 en RDC, dans le but de prolonger le salon existant et de s’offrir une grande pièce polyfonctionnelle supplémentaire et autonome : permettant tout autant aux enfants de s’exercer à leurs instruments de musique; à la famille de seréunir autour d’un feu de bois dans le poêle, d’une veillée ou d’une projection ; de recevoir la famille, les amis autour d’une grande table ... Cette extension se prolonge au Sud par l’intermédiaire d’une terrasse abritée. Seule cette superficie en RDC est isolée. Le R+1, fonctionne lui comme un espace supplémentaire, une terrasse couverte, protégée par une toiture à charpente bois monopente. Cet espace, identifié comme le grenier proprement dit s’ouvre largement, par l’intéermédiaire d’un bandeau vitré avec des fenetres oscillo-battantes, déclenchant des vues imprenables sur le vignes environnantes et au loin sur l’estuaire. Ce grenier est à considérer comme un espace en plus, évolutif dans le temps : grenier, salle de jeux, chambre d’amis, bureau... Le pari constructif : Réaliser une extension évolutive, de 49 + 60 m2 sur deux niveaux selon un budget très économique, environ 75 000 E. Tenter d’offrir pour le même prix deux fois plus de superficies.

68


architecture

2014

69


UN GRNIER SUR L’ESTUAIRE

70

70


architecture

2014

71


stadium

arc en rêve centre d’architecture

Lieu

arc en rêve centre d’architecture Grande Galerie — BORDEAUX EXPOSITION 750 m2 350.000 euros HT Éric troussicot, Jean-Marc Huitorel + Michel Jacques Éric troussicot + Michel Jacques

Programme Surface Coût commissariat scénographie

À l’occasion du démarrage du chantier du Nouveau Stade de Bordeaux conçu par les célèbres architectes Herzog & de Meuron, stadium déborde l’objet architectural et les prouesses techniques, pour s’élargir au phénomène de société lié au sport : branding, ferveur, violence, respect, exploit, argent, dérives, collectif, fierté, compétition, hymne, économie, jeu, passion… stadium met en récit le stade comme sujet, à travers un parcours thématique constitué de morceaux choisis dans les champs de l’architecture, de l’art, et du documentaire. Exprimant à la fois des enjeux architecturaux et urbains, culturels et sociaux, doublés de la question actuelle de l’image des métropoles, le stade condense l’imaginaire collectif. En prise directe avec une époque, tout à la fois ancrée localement et transcendant les frontières, l’icône devient mythe. Le Nouveau Stade de Bordeaux est mis en relation avec les plus beaux stades du monde, historiques et contemporains. Une sélection de maquettes et photographies d’architecture met en perspective les stades emblématiques dans l’histoire, et une génération récente de ces complexes multifonctions. Les thématiques sociétales, la joie du sport, ses dérives, et sa dimension populaire sont données à voir, à entendre et à sentir avec les travaux des artistes. La scénographie de l’exposition immerge le public dans la complexité tout à la fois familière et extraordinaire de ce temple contemporain qu’est le stade.

72


expositions

2013

73


stadium

74


expositions

2013

75


COLLECTIF

NOUVELLES FORMES D’HABITATS COLLECTIFS EN EUROPE

Lieu Programme Surface Coût commissariat scénographie

arc en rêve centre d’architecture EXPOSITION 600 m2 325.000 euros HT Éric troussicot + Michel Jacques Éric troussicot + Michel Jacques Collectif présente 45 réalisations qui témoignent des nouvelles formes d’habitat collectif, sélectionnées sur le territoire européen pour leurs qualités architecturales et les perspectives qu’elles ouvrent face à la condition urbaine contemporaine. L’exposition est une exploration à travers l’Europe de la création architecturale à l’œuvre en matière de logement collectif. La vie à l’intérieur et à l’extérieur prend corps à travers des œuvres d’artistes photographes. Il s’agit de donner à voir la force des écritures qui inventent l’habiter, les positions stratégiques qui pensent l’espace partagé, et les conceptions revisitées par des décennies d’expériences. Un colloque et un livre élargissent le propos de l’exposition en convoquant des points de vue de critiques, philosophes, sociologues, chercheurs; en donnant la parole aux acteurs de la production du logement, architectes, élus et promoteurs.

76


expositions

2008

77


COLLECTIF

78


expositions

2008

79


l’œuvre et ses archives — DANIEL BUREN, CLAUDE RUTAULT, MARIO MERZ Lieu Programme Surface Coût MAITRISE D’OUVRAGE commissariat scénographie

CAPC — musée d’art contemporain de la Ville de Bordeaux

BORDEAUX, L’Entrepôt Galerie Foy EXPOSITION 750 m2 220.000 euros HT CAPC musée d’art contemporain Charlotte Laubard Éric troussicot Mario Merz, Que faire ? Daniel Buren, En place, trois volumes pour une bibliothèque : 4.473 pages en 3 éléments, 1991-1997-2005-2012 Claude Rutault, Quelques jours avant l’exposition Histoire d’une légende et réciproquement Comment le musée relate-t-il les différentes opérations intellectuelles et spéculatives qui ont conduit l’œuvre d’art jusqu’à son aspect actuel ? Comment présente-t-il ou rend-il compte des différentes « étapes » de l’œuvre, son substrat esthétique ? Le musée a choisi dans sa Collection trois œuvres qui ont connu des transformations, et a réalisé pour chacune d’elles une étude approfondie prenant la forme d’une exposition. Chaque enquête s’est attachée au processus de création de l’œuvre et à son évolution dans le temps, ainsi qu’aux prescriptions de l’artiste qui en déterminent la présentation. Il s’agissait ici d’illustrer la singularité de ce travail de l’ouvre par un parti pris scénographique montrant de manière globale ce travail de l’archive tout en singularisant les œuvres. Le concept va être décliné selon une série de trois expositions, à raison de une par an.

80


exposition

2012

81


l’œuvre et ses archives

82


exposition

2012

83


evento 2011

L’art pour une Ré-évolution urbaine

Lieu Programme Coût MAITRISE D’OUVRAGE commissariat

Bordeaux BIENNALE ARTISTIQUE 4.000.000 euros HT Ville de Bordeaux Michelangelo Pistoletto + Luigi Coppola, Gabi Farage, Éric Troussicot & Judith Wielander Du 6 au 16 octobre 2011, Bordeaux accueillait Evento 2011, nouvelle édition de son rendez-vous artistique et urbain, conçue cette année par Michelangelo Pistoletto, artiste et philosophe humaniste. Convaincu que l’art doit être au centre d’une transformation sociale responsable de la ville, et qu’Evento a pour vocation de contribuer à réinventer Bordeaux en permanence, les commissaires ont invités des artistes, internationaux et résidents à Bordeaux, à créer des œuvres originales, des installations, des expositions, des concerts, des performances avec la participation des publics professionnels et amateurs, autour des thèmes de l’art et de la citoyenneté, de l’inclusion et des différences. Pour inspirer cet échange entre les artistes et les citoyens à construire des projets en commun, des artistes locaux et internationaux sont intervenus sur le territoire bordelais dès le deuxième trimestre 2011, en installant des « chantiers », véritables laboratoires de création artistique ouverte et partagée, qui accueillent également des événements et installations temporaires.

84


exposition

2011

85


evento 2011

86

86


exposition

2012 2011

87

87


insiders

Usages, Pratiques, Savoir-faire Dans le cadre d’EVENTO 2009

Lieu Programme Coût MAITRISE D’OUVRAGE

BORDEAUX, Grande nef de l’Entrepôt EXPOSITION 750.000 euros HT CAPC — musée d’art contemporain de la Ville de Bordeaux + arc en rêve centre d’architecture Charlotte Laubard, Yann Chateigné, Éric Troussicot & Michel Jacques Éric Troussicot & Michel Jacques

commissariat SCÉNOGRAPHIE

Nous avons choisi d’aborder chacun des projets artistiques à partir des pratiques, usages et savoir-faire dont ils procèdent, répertoriant pour cela les catégories de gestes qui les qualifient : amplifier (augmenter, ajouter…), bricoler (faire soi-même, démonter et remonter, transformer, adapter, développer…), célébrer (commémorer, défiler, s’initier…), échanger (emprunter, troquer, recycler, détourner…), collecter (accumuler, entasser, collectionner, archiver…), jouer (concourir, participer, défier…), reprendre (reconstituer, rejouer, imiter, recopier, reconnecter…), transmettre (partager des savoirs immatériels, des codes culturels et identitaires…). Tous ces gestes sont reliés par une activité commune, la collecte, bénéficiant dans le cadre d’Insiders d’un statut privilégié. Face à l’extrême diversité de ces modes d’expression, l’exposition se refuse à toute synthèse pour tenter une forme plus hétérogène, entre ordre et désordre, à la manière d’un récit choral. La scénographie de l’exposition Insiders réinvente les grandes halles de stockage de l’entrepôt Lainé datant de 1824. L’espace s’étire selon des lignes de force qui prolongent la trame de base du bâtiment, orienté vers les quais et la Garonne qui lui sont proches. Une alternance de parois denses, de cimaises en bois brut , un rack de stockage métallique débordant de matériaux, découpent la grande nef en strates parallèles. De nouveaux parcours sont ainsi définis, de largeurs variables, laissant passer le regard, se faufiler les pas, et dialoguer les œuvres. Les matériaux, pauvres, recyclés, leur mise en œuvre parfois sommaire, rythment l’itinéraire au sein d’un archipel-monde qui est à l’image du nôtre. 

88


exposition

2009

89


insiders

90


exposition

2009

91


ARCHITECTURE M. d’ouvrage Mission

îlot pessac-alouette

SARL FUFU Mission complète

Projet de requalification urbaine dans le cadre des 50 000 Logements POLYFM Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Pessac (33) 19 logements + commerces 2 500 m2 2.100.000 euros HT W Architectures + B  O  L  D Vilogia Lauréat — Mission complète

stade descartes 20

Extension d’une maison individuelle Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 60 m2 90.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

Rénovation d’un hôtel particulier la banche Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Maison type 5 270 m2 shab 300.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

Rénovation d’une grange

IMMEUBLE FLANDRES

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Rénovation d’un immeuble + création d’un parking et de 3 Lofts

maison c&b

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) 5 logements + parking 2 500 m2 1.200.000 euros HT B O L D SCI peyronnet Mission complète

Léognan (33) Logement 120 m2 shab 180.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

Réalisation d’une maison individuelle Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Maison type 5 140 m2 190.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

FUFU Création de deux restaurants

cscgp

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre

Le centre social & culturel du grand parc de demain

Bordeaux (33) Restauration 70 & 80 m2 250.000 euros HT B O L D 93

Lieu Programme

Bordeaux (33) Le futur centre social


ARCHITECTURE M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

B O L D Le CSC du Grand Parc Étude de définition et pré-programmation

UN GRENIER SUR L’ESTUAIRE

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) appartement type 2 60 m2 80.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

Extension d’une maison individuelle 2013 Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Soussans (33) Logement 60 m2 75.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

MAISONS FRANCE Réalisation de deux maisons mitoyennes Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Pessac (33) 2 logements 112 m2 & 113 m2 300.000 euros HT B O L D Privée Mission complète

VILLENEUVE SUR LOT Création d’une chaufferie bois et un réseau de chaleur pour deux lycées Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Villeneuve sur lot (47) Chaufferie bois 150 m2 1.400.000 euros HT V. Geoffroy architecte + BE Brunel RA + CEM47 Mission complète

BIR HAKEIM Réalisation d’une maison individuelle 94

îlot renault Projet de requalification urbaine dans le cadre de l’opération 50.000 logements pour la CUB Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Le Bouscat (33) Projet urbain + Espace public 3 Ha 3.750.000 euros HT Lambert et Lenack + Letsgrow Crédit Agricole Immobilier Concours

APPARTEMENT A Aménagement d’un appartement avec prestation historique 19e siècle Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Rénovation 120 m2 40.000 euros HT E. Troussicot architecte Privée Mission complète

mandron Création de cinq logements dans un hangar Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 325 m2 shab 600.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée Mission complète


ARCHITECTURE

la meca

M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Pôle Régional de la Culture et de l’Économie Créative — FRAC ECLA OARA

maison c

2012

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) FRAC – ECLA – OARA 12.500 m2 25.000.000 euros HT W Architectures + E. Troussicot Région Aquitaine Concours

LA RAFFINERIE

V. Geoffroy architecte Privée Mission complète

Réalisation d’une double extension de maison individuelle Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux, le grand parc (33) Logement 160 m2 750.000 euros HT E. Troussicot architecte Privée Mission complète

Réalisation d’un concept store sur échoppe Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Boutique 27 m2 shab 15.000 euros HT E. Troussicot architecte Privée Mission complète

sumi

Surélévation d’une échoppe Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 80 m2 80.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée PC + Pro

Création d’un restaurant japonais type Yakitori estivale Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Restauration 60 m2 shab 120.000 euros HT V. Geoffroy architecte Actarus sarl Mission complète

MAISON DE VILLE

Rénovation d’une maison de vacances Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Andernos (33) Logement 80 m2 shab 60.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée Mission complète

Création d’une maison individuelle grain de sable Lieu Programme Surface Coût

Bordeaux Caudéran (33) Logement 180 m2 shab 400.000 euros HT 95

Extension d’une arcachonaise Lieu

Andernos (33)


ARCHITECTURE Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Logement 32 m2 shab 50.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée PC 2011

appartement f

COMPLEXE BRASSENS-CAMUS Parc + Skate-Parc + Playground Lieu Programme Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Lormont (33) Parc + Skate park + Playground 1.210.000 euros HT C. Moga, M. Moga, F. Charrier, V. Geoffroy Ville de Lormont Concours

Rénovation d’un appartement avec prestation historique 19e siècle MONTGOLFIER Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 200 m2 250.000 euros HT E. Troussicot + A. Rico Privée Mission complète

zac bastide

Surélévation d’un immeuble Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 160 m2 255.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée Mission complète

Aménagement bureaux îlot B. sur échoppe Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Aménagement et agencement 3 000 m2 4.100.000 euros HT Agema Jlg cristal scicv OPC assistant

maison djpeg

Surélévation d’une échoppe Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 80 m2 80.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée PC + Pro

Réalisation d’une maison individuelle acces Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Cestas (33) Maison type 5 200 m2 Shab 250.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée PC + Pro

96

Mission de diagnostics normes handicapées Lieu Ugecam M. d’œuvre V. Geoffroy architecte M. d’ouvrage Ugecam Mission Diagnostic + Relevé + Préconisations


ARCHITECTURE

APPARTEMENT Xix

M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Rénovation d’un appartement avec prestation historique XIXe siècle

4 maisons de ville

2010

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 60 m2 60.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée Mission complète

E. Troussicot architecte Privée Mission complète

Réalisation de 04 maisons individuelles Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Mérignac (33) Logement 500 m2 600.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée aps apd

LA MACHINE À LIRE Rénovation et aménagement d’une librairie

relais

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Rénovation d’un hôtel

Bordeaux (33) Aménagement agencement 299 m2 90.000 euros HT V. Geoffroy architecte La machine à lire Mission complète

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Belin-Beliet (33) Logement 80 m2 250.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée APD + Pro

MAX BORDEAUX WINE GALLERY Galerie de vente et dégustation de grands vins

agora

Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Appel à idées

Bordeaux (33) Aménagement agencement 200 m2 275.000 euros HT E. Troussicot + A. Rico architectes Max Bordeaux Mission complète

Lieu M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Letsgrow Ville de Bordeaux Esquisse

acces MAISON T

Mission de diagnostics normes handicapées

Rénovation d’une résidence secondaire

M. d’œuvre V. Geoffroy architecte M. d’ouvrage agefiph + dde de la Vienne + dde de la Dordogne + Ministère de la Justice Mission APD + Pro

Lieu Programme Coût

Lège cap-ferret (33) Rénovation logement 675.000 euros HT 97


ARCHITECTURE

COMMISSARIAT L’ŒUVRE ET SES ARCHIVES — CLAUDE RUTAULT, DANIEL BUREN, MARIO MERZ

2009 – … temps passé Rénovation d’un appartement Lieu Programme Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Logement 80 m2 50.000 euros HT V. Geoffroy architecte Privée Mission complète

CAPC Musée d’Art Contemporain – Galerie Foy Bordeaux (33) 700 m2 180.000 euros HT E. Troussicot architecte Scénographie

GARDEN — PARCK DESIGN BRUXELLES 2012

sur un toit Création d’une maison sur un toit existant Lieu Bordeaux (33) Programme Logement Surface 200 m2 Coût 300.000 euros HT M. d’œuvre E. graffeuil + V. Geoffroy architectes M. d’ouvrage Privée Mission Mission complète

COMMISSARIAT STADIUM Lieu Surface Coût M. d’œuvre Mission

Lieu Surface Coût M. d’œuvre Mission

Arc en Rêve — Grande galerie Bordeaux (33) 750 m2 350.000 euros HT E. Troussicot architecte Commissariat + Scénographie

Lieu Bruxelles Programme Biennale d’Art Coût 770.000 euros HT M. d’œuvre E. Troussicot architecte M. d’ouvrage Ministère de l’Environement de Belgique Mission Commissariat PLATEFORME CIVIQUE — ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE PROJET CEVA 2012 Lieu CEVA Genève, Lancy Pont Rouge, Suisse Programme Intervention Artistique Surface 200 m2 Coût 190.000 euros HT M. d’œuvre E. Troussicot architecte Mission Design + Scénographie EVENTO 2011 — L’ART POUR UNE RÉ-ÉVOLUTION URBAINE

SHARING TRANSFORMATION Lieu Kunsthaus, Graz, Autriche Surface 900 m2 Coût 270.000 euros HT M. d’œuvre E. Troussicot architecte Mission Commissariat + Scénographie 98

Lieu Programme Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Biennale d’Art 4.100.000 euros HT E. Troussicot architecte Ville de Bordeaux Commissariat


COMMISSARIAT

ÉCRITS

IMAGINEZ MAINTENANT — FESTIVAL DE LA JEUNE CRÉATION 2010

Mission

Lieu Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Caserne Niel, Bordeaux (33) 750 m2 850.000 euros HT E. Troussicot architecte H.C aux Solidarités Commissariat + Scénographie

INSIDERS PRATIQUES, USAGES, SAVOIR-FAIRE — EVENTO 2009 Lieu Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

CAPC Musée d’Art Contemporain – Grande Nef Bordeaux (33) 1200 m2 750.000 euros HT E. Troussicot architecte CAPC Musée d’Art Contemporain + Arc en Rêve centre d’architecture Commissariat + Scénographie

Contemporain + Arc en Rêve centre d’Architecture Commissariat + Scénographie

BALKIS ISLAND — Experiment MARATHON REYKJAVIK AVEC YONA FRIEDMAN Lieu Surface Coût M. d’œuvre Mission

Reykjavík Art Museum, Reykjavik, Islande 100 m2 25.000 euros HT E. Troussicot architecte Commissariat + Scénographie

BORDEAUX 1995 - 2005 - 2015 — EXPOSITION PROMENADE Lieu Programme Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage Mission

Bordeaux (33) Exposition Containers 330.000 euros HT E. Troussicot architecte Arc en Rêve – centre d’architecture Scénographie

COLLECTIF — NOUVELLES FORME D’HABITAT COLLECTIF EN EUROPE Lieu Surface Coût M. d’œuvre Mission

Arc en Rêve — Grande galerie Bordeaux (33) 600 m2 300.000 euros HT E. Troussicot architecte Commissariat + Scénographie

GARDEN — BIENNALE PARCKDESIGN BRUXELLES 2012 Catalogue de la biennale 140 p. — 15 × 21 cm Ed. AWB Bruxelles mars 2013

YONA FRIEDMAN — TU FERAIS TA VILLE Lieu Surface Coût M. d’œuvre M. d’ouvrage

ÉCRITS

CAPC Musée d’Art Contemporain – Galerie Ferrère Bordeaux (33) 800 m2 200.000 euros HT E. Troussicot architecte CAPC Musée d’Art 99

BOOK OF TRANSFORMATION Catalogue de l’exposition Cittadellarte, Sharing Transformation 200 p. — 20 × 25 cm


ÉCRITS

PARUTION

Ed. Kunsthaus Graz, Unniversalmuseum Joanneum Novembre 2012

édition en anglais 296 p. — 320 × 240 mm Birkhauser éditeur 2009

CARNET MÉTROPOLITAIN — ITINÉRANCES AUTOUR DE BORDEAUX

«Soylent green» The use of the countryside

424 p. — 210 × 130 mm Article dans San Rocco 02 — The Even covering of the field Eric Troussicot 2011

Arc en Rêve centre d’architecture + Éditions Sud Ouest janvier 2011

PARUTION

INSIDERS — PRATIQUES, USAGES, SAVOIR-FAIRE

308 Construire avec l’architecte une maison métallique

Catalogue de l’exposition 164 p. — 297 × 210 mm

Catalogue de l’exposition Le 308 — La maison de l’Architecture Bordeaux Juin 2013

français / anglais Arc en rêve centre d’architecture + CAPC Musée d’art contemporain

Ecologik N°20

+ Les presses du réel Mars 2010

Terres d’oiseaux Ed. Architectures à vivre

LES QUAIS — BORDEAUX 1999-2009 270 × 210 mm Confluences + Arc en Rêve centre d’architecture 2009 Collectif — NOUVELLES FORMES D’HABITAT COLLECTIF EN EUROPE 296 p. — 320 × 240 mm Arc en rêve centre d’Architecture 2008 100

308 Architectures + Architectes 2 — une maison métallique Catalogue numérique édité par le 308 — La maison de l’Architecture, dans le cadre de la Biennale d’architecture de Bordeaux AGORA 2012


B O L D

4 RUE NEUVE  33000 BORDEAUX CONTACT(AT)BOLD.LI 09 62 38 76 74  WWW.BOLD.LI


B O L D BOOK