Page 1

Résidences de soins

intérieurs

n

design

n

extérieurs

n

architecture

CHF 7.– 5/2015

n

5/2015

EMS à Villejuif, en France (image) EMS Pré-Fleuri à Lausanne / VD Medtronic, Tolochenaz / VD

Présentation d’architecte

Revêtements de sols, de parois et de plafonds

Pierre Maury, MSF, Genève

tendances 2015 produits


Bâtiment : Maison du théâtre et des concerts Kilden, Norvège Architecte : ALA Architects

DONNEZ UN PROFIL À L‘ ARCHITECTURE

Les systèmes de construction Jansen sont synonymes dans le monde entier de solutions profilées en acier, acier inoxydable et aluminium pour les fenêtres et les façades et exigent un haut degré d’innovation, de qualité et de résistance.

jansen.com


ÉDITORIAL

5-15

Tanya Hasler

Coupoles

ARCHITECTURE SOCIALE Où vivrons nous le troisième âge ? Dans notre maison, veillés par notre affectueuse progéniture ou enfermés dans un « home de vieux » à attendre la dernière heure ? Et si la progéniture n’était pas « affectueuse » ? Et si « le home » s’était transformé en un lieu culturel et social ? Dans ce numéro, quelques articles traitent de l’architecture des EMS. Leur position, leur situation, leur organisation – l’architecture a une grande influence sur le bien - être des habitants. Qu’il soit ultra-moderne comme à Villejuif ou confortable comme à Lausanne – l’important est que les résidents aient encore une vie autour d’eux. Alors que notre troisième âge est plus ou moins assuré, de terribles catastrophes affectent certaines régions dans le monde. Heureusement, des individus généreux se sont fixés comme objectifs de soulager la souffrance des personnes touchées. Et ces courageux spécialistes, comme Médecins Sans Frontières par exemple, ont besoin de lieux sécurisés pour soigner les personnes blessées. L’architecture dans le tiers monde et dans les régions de conflit – voici le terrain de l’architecte Pierre Maury, à qui nous avons dédié notre portrait d’architecte. Dans son travail il apprécie de pouvoir combiner l’architecture avec le côté social. Au rang de ses réalisations, une unité chirurgicale gonflable et sophistiquée. Ces personnes s’exposent pourtant très dangereusement comme l’ont montré les bombardements des Américains sur l’hôpital de Médecins Sans Frontières en Afghanistan. Il serait souhaitable que les parties en guerre, qui utilisent par ailleurs des technologies de détection performantes, épargnent de telles cibles. Il s’agit de la mort de nombreux innocents aux familles desquelles nous adressons ici nos condoléances. Dans la large palette de ce numéro, je vous souhaite une lecture solidaire. Votre

Vitrages shed

Abris à vélos

Couvercles en polyester

ISBA AG Industriestrasse 15 4222 Zwingen Tel. +41 61 761 33 44 Fax +41 61 761 33 60 info@isba.ch www.isba.ch


COMPRENDRE L’HOMME ET SON ESPACE DE TRAVAIL.

Nouvelles solutions d’aménagement pour nouveaux univers de travail – nous conseillons, planifions et réalisons.

Swiss Made since 1904 www.bigla.ch

www.jakob.ch

Soyons créatifs ensemble. Jakob AG, 3555 Trubschachen, Tél. 034 495 10 10


SOMMAIRE

SOMMAIRE

IDEA 5-15

3

9

5-15

Page de couverture Un village futuriste

Les maisons aux façades d’aluminium à Villejuif près de Paris, ne font guère penser à un home médicalisé. Les architectes Elizabeth Naud et Luc Poux y voient la volonté de créer un EHPAD d’une architecture élégante pour de modernes personnes du troisième âge. (voir page 16)

ACTUALITÉ editorial scène / agenda la page du gpa lumière: tendances

PORTRAIT D’ARCHITECTES – présentation: Pierre Maury – entretien: «cinq choses à la fois» – projet: un bloc opératoire gonflable

RÉSIDENCES DE SOINS un village futuriste espace et luminosité entretien avec Franke Water Systems ambiance high-tech

SOLS, PAROIS, PLAFONDS tendances 2015

CONCLUSION maison de la paix produits prévision

1 4 7 28

Pierre Maury, MSF

La vie professionnelle de l’architecte Pierre Maury a commencé très classiquement. Puis après plusieurs expériences dans le tiers monde, il a compris que son chemin était là où il fallait improviser et construire selon les possibilités des pays.

38

34

Une esthétique de la nature

De nombreuses créations architecturales

9 10 14 16 20 24 30 34 38 44 48

Au cœur du quartier international de Genève, l’atelier d’architecture IPAS est sorti lauréat du concours, lancé à l’échelle mondiale, en présentant un bâtiment exceptionnel, une composition s’inspirant des pétales de fleurs qui se frôlent, solidaires, comme un signe de fraternité, une architecture organique qui communique avec le parc situé en amont.

Les matériaux de constructions comme la pierre naturelle, le bois ou le béton sont à la mode. Leurs possibilités d’application sont multiples. Dans ces pages nous vous en présentons des exemples variés comme par ex. une lasure multifonctions qui donne au béton des teintes d’une grande luminosité.


4

IDEA 5-15

ACTUALITÉ

Scène 25 ans du Prix Solaire Suisse La remise des Prix Solaires Suisses et des Norman Foster Solar Awards a eu lieu le 29 septembre 2015 à Palexpo Genève. Adolf Ogi, ancien Conseiller fédéral, Claude Hêche, Président du Conseil des Etats et d’autres personnalités du monde politique et économique honoraient le Prix Solaire Suisse à l’occasion de son 25e anniversaire. Quatorze Prix Solaires Suisses et le Prix spécial HEV Suisse 2015 ont été décernés à des personnalités, des institutions, des nouvelles constructions, des rénovations et des installations solaires dans leur région. Ont également été décernés un Norman Foster Solar Award et trois Prix Solaires pour Bâtiments à Energie Positive (BEP) qui créent une valeur ajoutée à l’intérieur du pays. Les lauréats du Prix Solaire Suisse et du prix pour les BEP décernés

à l’occasion du 25e Prix Solaire Suisse 2015 sont entre autres: - Christian Hassler: Depuis 1985, la société de Christian Hassler développe ses propres capteurs solaires, qui s’intègrent à de nombreux projets. Christian Hassler s’engage totalement en faveur de l’énergie solaire et fait preuve d’un esprit d’innovation permanent. Il a conçu les premières installations solaires fonctionnant en milieu alpin malgré de fortes précipitations de neige (image). - Ségolène Royal Prix Solaires d’honneur - Prof. Marc H. Collomb, - Felix Vontobel - Lord Norman Foster - Réseau de chauffage St.Moritz Energie - Ville de Genève Pour plus d’informations, voir www.solaragentur.ch

Une forteresse en béton par Herzog & de Meuron Dans le parc Zellweger d’Uster, à l’emplacement d’un ancien site industriel, Herzog & de Meuron ont réalisé une maison comprenant 32 appartements offerts à la location, sous le mandat de Cristina Bechtler. Il s’agit du premier projet mené à bien dans le canton de Zurich par le bureau d’architecture

bâlois renommé dans le monde entier. Le 14 septembre, le bâtiment situé au milieu d’un parc paysager, au bord de l’étang Herterweiher, a été solennellement inauguré. Chaque étage du bâtiment, qui en contient huit, accueille deux appartements de 4 ½ et 5 ½ pièces. Le bâtiment

possède des angles à 45 degrés, ce qui optimise l’exposition au soleil. Dans le plan carré, les appartements sont disposés dans les angles et offrent des vues avec deux orientations différentes: sur le château de Uster, l’étang Herterweiher, le lac de Greifen ou les Alpes. Christine Binswanger, Senior Partner en charge déclare: «de bonnes proportions, des pièces flottantes et des vues grandioses – ces aspects primaires architectoniques font la qualité des logements. Nous avons renoncé aux équipements dans l’air du temps. L’accent a plutôt été mis sur un haut degré d’intimité et un rapport fort avec la nature.» Le parc Zellweger à Uster a évolué du site industriel fermé vers un quartier mixte avec une haute exigence vers l’architecture et l’art contemporain. Avant Herzog & de Meuron, les architectes Gigon/Guyer et Morger + Dettli avaient déjà réalisé des bâtiments de logements de haute qualité. Photos: Herzog & de Meuron


Hall de concert à Malmö Live Le nouveau hall de concert Malmö Live a été inauguré par le public avec un programme festif fin août 2015. Le hall de concert est la pièce centrale dans le complexe de Malmö Live où sont aussi hébergés un hôtel Clarion cinq étoiles, un centre de congrès, deux restaurants, un sky bar et une salle de spectacle polyvalente supplémentaire. Le complexe de 54 000 m2 réalisé par Schmidt Hammer Lassen architects a ouvert en mai de cette année et est vite devenu un monument culturel du centre de Malmö. Malmö Live apparaît comme une composition facile à lire de bâtiments, à l’intérieurs desquels tiennent trois volumes: un large hall symphonique, une halle de spectacle et un centre de conférence. Des éléments clairement définis par leur composition mutuelle, qui donnent le ton à la musicalité du bâtiment. Les trois masses de construction ont une échelle presque urbaine qui supporte l’idée d’une « city within the city », le concept clé du complexe. Malmö Live a été nominé pour le prix Kasper Salin 2015 – le prix d’architecture le plus prestigieux de Suède.

De l’or pour la maison « Wüst et Wüst » Les architectes Lorenzo Giuliani et Christian Hönger de giuliani.hönger reçoivent la distinction d’or « Best architects 16 Award » pour l’immeuble de bureaux Wüst et Wüst. La maison Wüst et Wüst a été distinguée par l’un des prix les plus prestigieux pour l’architecture en Europe. Le choix du jury s’est arrêté à cet objet isolé qui réussit à dégager une réelle force d’expression, avec une intégration discrète dans un environnement industriel. L’immeuble de bureaux a été réalisé pour abriter le nouveau siège de la prestigieuse entreprise immobilière. Le corps principal présente une structure en forme de champignon avec un rezde-chaussée sans appuis et trois étages

supérieurs. Il donne une impression d’originalité et rappelle la Corporate Identity de la succursale de Intercity

Group. Le nouveau siège a été conçu et réalisé dans les années 2010 à 2013 sur la base d’un mandat d’étude.


6

IDEA 5-15

ACTUALITÉ

Bon résultat pour un maçon suisse Sandro Dörig d’Appenzell a réalisé une travailler en plein air»a déclaré Sandro bonne prestation aux WorldSkills 2015. Dörig. Il est convaincu d’avoir choisi la Lors de la compétition de trois jours re­ bonne profession, même à long terme: groupant les meilleurs maçons à «l’apprentissage de maçon constitue l’échelle mondiale, le jeune Suisse de une bonne base pour faire carrière dans 22 ans a décroché un diplôme. Florian Hochgruber, du Tyrol du Sud, a été le vainqueur à São Paulo.Sandro Dörig a bien maîtrisé les défis pendant les 20 heures de compétition réparties sur trois jours, soit du jeudi 13 au samedi 15 août 2015. Même s’il n’a pas gagné la médaille tant convoitée, il tire tout de même un bilan positif des épreuves exigentes du Mondial des Métiers qui s’est déroulé au Brésil.Âgé de 22 ans, le maçon appenzellois a travaillé en der­ nier lieu chez Streule Bau AG à Brülisau. Il fait maintenant une pause dans son métier pour acquérir la maturité pro­ fessionnelle. «Je reprendrai à coup sûr un emploi dans la construction, car j’aime exercer une activité artisanale et

la construction». L’Appenzellois a d’ail­ leurs déjà fixé son prochain objectif professionnel: il souhaiterait commen­ cer des études d’architecte cet au­ tomne.

Vivre au-dessus du dépôt du tram zurichois A Zurich, un bâtiment de remplacement et des logements sont planifiés sur une partie du territoire entre Limmat et Harturmstrasse. Avec la nouvelle construction « Depot Hard », un nouveau dépôt de tram moderne devrait être réalisé, et avec le lotissement d’habitation planifié, la ville créera environ 220 logements d’utilité publique. Une partie du dépôt, qui date de 1911, a été déclarée patrimoine en 2006 par le conseil de la ville. La partie non classée devrait maintenant être remplacée par un nouveau bâtiment en intégrant la partie historique. Les lauréats du concours d’architecture sont les archi­ tectes Morger Partner de Bâle. Le crédit d’objet pour le projet de construction doit être présenté devant le parlement et ensuite au peuple pour approbation. Le projet devrait être réalisé en 2020. Visualisation: Ponnie Images


LA PAGE DU GPA

Être architecte en Suisse

IDEA 5-15

gp

a

Groupement Professionnel des Ar chitectes

Le GPA de Suisse Occidentale vous propose une série d’entretiens réalisés dans le but de percevoir différents types de personnalités issues du cycle de l’architecture pour en faire ressortir leur différentes perceptions sur le métier d’architecte. Pour ce premier numéro, nous avons rencontré Betty Baud, 22 ans, habitant le canton de Genève et en seconde année à la haute école du paysage, d’ingénieurie et d’architecture de Genève (HEPIA).

tier, le contact avec les gens ou le lien constant avec l’extérieur qui est important pour moi. Par moment on hésite durant les études et le fait d’avoir vécu la profession motive plus et cela permet de mieux s’accrocher aux études.

GPA - SO : Aujourd’hui comment se décide-t-on à commencer des études en architecture ? Betty Baud : J’ai grandi en suisse dans une famille où mes parents sont les deux issus du monde médical. Après avoir terminé ma maturité, je ne savais pas quoi faire et je voulais changer de domaine. J’ai regroupé plusieurs aspects qui m’attiraient comme la création, les sciences ou encore la gestion et j’ai compris que c’était le métier d’architecte qui me convenait le mieux.

Est-ce que tu observes des liens entre le monde du travail et l’enseignement de ton école? Les liens sont assez proches, la plupart des enseignants ont un bureau et sont actifs sur le marché professionnel. Ils garantissent ce lien concret avec les études pour ne pas être dans un monde à part. Par exemple, les projets que nous réalisons dans nos ateliers projets sont des cas concrets et réels. Ces similitudes sont importantes et donnent du sens à notre travail. On sent que l'on appréhende les bons outils pour être efficaces et travailler dans un bureau à la sortie de l’école.

Comment se passe l’arrivée dans une HES ? Premièrement j’ai effectué un stage dans un bureau d’architecture afin de comprendre le métier d’architecte. Puis j’ai commencé une classe passerelle qui permet de toucher un peu à tout au début et de découvrir les outils qui nous seront enseignés durant notre formation à l’HEPIA. Cette classe regroupe sept mois d’école et trois mois de stage en entreprise avant un cursus de trois ans en bachelor. Quels sont les avantages de commencer par un stage avant une formation? Cela permet d’être sûr du métier que l’on souhaite faire plus tard et éviter les surprises. Pour ma part, cela m’a confirmé la diversité que représente ce mé-

La formation est donc beaucoup plus technique qu'artistique? Oui, on a une grande part de cours techniques avec un accent sur le constructif. Nous avons des cours de construction, planification, thermique ou installations techniques qui nous permettent de comprendre comment un bâtiment fonctionne. Cependant, on nous laisse quand même explorer la création avec nos cours de projets. Comment perçois-tu le métier et la formation dans le futur? Les technologies vont faire évoluer la formation ainsi que le métier d’architecte, par contre je pense que c’est im-

portant de toujours garder la connexion entre l’esprit et le dessin à la main. Voir ce que la main peut produire c’est très important, et cela se perd dans les études. Est-ce que ta vision de l’architecture a évoluée par rapport au début de ta formation? Oui j’ai découvert beaucoup de spécificités dans le métier. La formation aide à approfondir des sujets plus complets comme l’urbanisme ou l’énergétique. Le métier varie en fonction de la formation. Je dirais que c’est mon parcours académique qui va fixer mon métier et mes orientations futures. Et après ta formation? Je vois les outils qui évoluent très vite à l’école, je pense que l’on continue sans cesse d’apprendre durant toute sa vie d’architecte. Le GPA-SO souhaite une bonne continuation à Betty Baud dans son parcours académique. Entretien: Mathieu Zanetti

7


SIMPLEMENT PLUS PROCHE

Ö

M

M

ER

L I N G I n V it r a

®

DE

C CO

K

Mon profil tout en performance et en couleur.

Umberto Emmanuele Responsable de vente nouvelles installations Coefficient thermique Uf jusqu’à 1,0 W / (m²K)

KÖMMERLING InVitra

®

Des fenêtres à mon profil

Les ascenseurs, c’est mon truc Avec mes collègues et moi-même, vous êtes entre de bonnes mains pour la réalisation de votre ascenseur. Ce qui nous différencie? Notre expertise en matière d’installations spéciales. Parlons-en, tout simplement!

KÖMMERLING InVitra DECCO allie les avantages des caches aluminium tels que la stabilité et la durabilité avec les performances thermiques et phoniques d’un système moderne de fenêtres PVC. Le nouveau système KÖMMERLING InVitra DECCO existe dans pratiquement toutes les couleurs à savoir avec une surface thermolaquée matte ou brillante ainsi qu’en finition éloxée. Obtenez des informations complémentaires au : 052 644 05 44, sur le site www.koemmerling.ch ou bien auprès du partenaire KÖMMERLING le plus proche.

| DECCO


PORTRAIT PRESENTATION

IDEA 5-15

9

Associer l’architecture et le côté humain La vie professionnelle de l’architecte Pierre Maury a commencé très classiquement. Puis après plusieurs expériences dans le tiers monde, il a compris que son chemin était là où il fallait improviser et construire selon les possibilités des pays.

Après avoir terminé ses études à l’Ecole d’architecture de Bordeaux, en 2000, Pierre Maury est parti pour cinq ans aux Etats Unis à l’âge de 27 ans, pour voir le monde et travailler dans un bureau d’architecture. Plutôt orienté vers la santé, ce bureau était spécialisé dans la réalisation d’offices médicaux et paramédicaux, de cabinets de dentistes et de blocs chirurgicaux. Tout cela soumis aux contraintes liées aux règlementations américaines. Aujourd’hui, c’est avec humour qu’il met cette expérience en perspective avec son vécu plus récent : « c’est peut être ce que je retiens le plus de mon activité en Amérique. Cela m’a donné la capacité de voir les choses différemment, de prendre du recul pour avoir une vision globale ... ». De retour à Bordeaux, il ouvre son propre bureau d’architecture avec une associée, et mène différents projets. C’est ensuite qu’il entre en contact pour la première fois avec Médecins Sans Frontières, pour construire un hôpital au Liberia. « Ce fut l’occasion pour moi de partir à nouveau pour faire une petite pause. Finalement, je suis resté pour finir l’hôpital et du coup, j’ai laissé l’agence à mon associée. » L’hôpital terminé, il revient à Bordeaux pour travailler pendant quatre ans dans une autre agence d’architectes, plus orientée vers l’industrie et la viniculture, mais aussi pour un hôtel de luxe. « Dire que le budget pour l’hôpital au Liberia était égal au budget pour la plomberie de l’hôtel ... Et quand le directeur de l’hôtel a commencé à s’énerver parce que la prise d’électricité

n’était pas au bon endroit, alignée avec la lampe, je me suis dit que je n’étais plus à ma place. » Bien qu’il apprécie la belle architecture, il a préféré laisser l’aspect design et perfection aux autres architectes. Lui, il était déjà capté par Médecins sans frontières, par la construction dans le tiers monde, où il faut souvent improviser, coordonner le médical avec les besoins en bâtiments, et tout cela avec des budgets réduits. « C'est là l’architecture que je connais, avec la conception, la mise en place et le fonctionnement du chantier » Chez MSF, construire ne signifie que 15 pourcent du travail. Il donne un exemple : « Pour monter une unité de soins pour la tuberculose au Kirghizistan, il est d'abord nécessaire de mettre en place l’infrastructure. Pour ouvrir le service, il faut gérer les contraintes liées à l’hygiène des maladies infectieuses, dans le climat local, et faire face au manque de place. » A la question s’il a trouvé le travail de ses rêves chez MSF, Maury se met a rire en disant que ce n’est pas un cauchemar. Devenant sérieux il ajoute, que c’était vraiment son souhait de combiner l’architecture, les nécessités humaines et l’aspect social. Avec ce type d’architecture, il parvient à une exigence humaine et fonctionnelle, sans être dans la contrainte matérielle et pratique.

Contact: Pierre Maury architecte Médecins sans Frontières Rue de Lausanne 78 1211 Genève 21 www.msf.ch


10

IDEA 5-15

PORTRAIT ENTRETIEN

« Travailler pour MSF, c’est faire cinq choses à la fois ! » Travailler comme architecte pour une organisation humanitaire diffère totalement de ce que Pierre Maury faisait quand il avait son propre bureau. Il nous fait part de son engagement pour Médecins Sans Frontières.

Idea : Planifier et projeter pour une organisation humanitaire n’est pas une tâche ordinaire pour un architecte. Quels sont les plus grands défis auxquels vous avez été confrontés ? Pierre Maury : Avec Médecins Sans Frontières c’est le défi de l’urgence, dans le domaine médical et pour essayer de répondre aux contraintes de fonctionnement de l’association. S’accommoder des contraintes du contexte par rapport à l’organisation comporte les plus grosses différences par rapport à un exercice traditionnel de l’architecture. Donc les problèmes de sécurité, d’accès, de politique, mais aussi du fonctionnement même de MSF. Comment la collaboration entre Médecins Sans Frontières et vous a-t-elle commencé? Avez vous participé à un concours, sont-ils venus vous voir ou avez vous eu cette idée vous-même ? Depuis longtemps, j’avais la volonté d’approcher l’action humanitaire en général, et en 2006, j’ai postulé pour un poste de constructeur pour un hôpital au Liberia. C’est là qu’a commencé mon aventure avec MSF. Je suis parti pendant un an là-bas pour concevoir et réaliser l’hôpital. Après cela, je suis retourné dans le privé, puis je suis revenu pour un autre projet d’hôpital à Juba au Sud  Soudan, en 2010, et je suis resté chez MSF.

Et l’idée du RDSU c’est vous qui avez eue ? En fait, l’idée du Rapid Deployment Surgical Unit était une volonté de MSF de mettre en place un système qui réponde aux urgences. L’unité d’urgence n’avait pas cet outil en place – nous avions un hôpital gonflable, et un tout petit kit portable, mais entre les deux, il y avait ce manque. Et c’est l’unité de support technique, dont je fais partie, qui a décidé de travailler sur cette ré-

ponse, pour adapter un produit à des besoins spécifiques. Quelles étaient les contraintes dont vous avez dû tenir compte? Pour l’unité chirurgicale, nous sommes arrivés à une approche la plus globale possible puisque il ne s’agissait pas de répondre à un contexte spécifique, mais d’imaginer le cas le plus complexe pour pouvoir apporter la réponse la


PORTRAIT ENTRETIEN

plus pertinente possible. Et les contraintes ici étaient essentiellement la rapidité de montage et l’hygiène hospitalière. Dans un équipement de santé, il faut tenir compte du flux des patients, des médecins, de l'évacuation des déchets, pour accéder au maximum d’hygiène dans l’unité chirurgicale. Et bien sûr, les contraintes de poids et de volume, pour un transport le plus rapide possible.

d’alimenter en eau le bloc chirurgical, les différents besoins de lavage, et en stérilisation aussi. Il en va de même pour l’électricité, avec un réseau électrique parfaitement autonome.

Que comporte le module d’unité chirurgicale ? Le module d’unité chirurgicale est un plateau technique qui permet d’accepter en urgence les patients en phase critique, donc pré-opératoire. De les Souvent, les Médecins Sans Frontières se mettre en attente, les anesthésier, et voient confrontés à des situations et à les mettre en pré-op pour les faire basdes lieux sans accès à l’eau courante ou à culer en chirurgie, avec un bloc opéral’électricité. Comment l’alimentation en toire complet. Et pour pouvoir ensuite les transférer énergie de secours a-t-elle été résolue ? C’est toute une équipe qui y a travaillé. en post-op, pour les soins en hospitaliNous disposons d'expertises dans le sation à l’extérieur. C’est vraiment l’équivalent d’un plabâtiment ou dans teau technique qui l’infrastructure, J’avais toujours la peut avec un système mais aussi d'exvolonté d’approcher d’option selon le perts en énergie, contexte, avoir un moqui ont travaillé à l’action humanitaire en dule de radiologie, et rendre autonome général. un module de deule RDSU. Des exxième bloc opératoire. perts en watsan, donc en eau et assainissement, ont ré- L’ensemble de cette plateforme est fléchi à un système complètement au- équipée des différentes fonctions de tonome pour l’alimentation des équi- support: la stérilisation, la petite pements et des patients. Mais aussi au chirurgie et les plâtres, de façon à comtraitement, après utilisation, de cette pléter le système. eau, pour pouvoir la rejeter, sans qu’elle soit contaminée. Un système de sup- Comment ces appareils et équipements port technique à cette unité permet particulièrement sensibles aux vibra-

«

»

IDEA 5-15

tions sont-ils protégés contre les dommages dus au transport ? Très peu d’appareils sont sensibles aux vibrations puisque seuls les plus résistants sont utilisés, pour qu'ils puissent fonctionner dans le maximum de contextes. Que ce soit avec des contraintes de température, d’humidité, mais aussi de transport. Nous essayons d’avoir du matériel très robuste, qui puisse être transporté n’importe comment. Evidemment, les pièces spécifiques, comme les concentrateurs d’oxygène, sont emballés dans des caisses spéciales. Il y a l’aspect logistique, mais aussi l’aspect médical, beaucoup plus complexe en terme de médicaments, notamment ceux qui sont soumis à des réglementations spéciales comme les psychotropes, et les autres produits sensibles, qui ne peuvent être transportés n’importe où. De même pour les produits pré-stérilisés, de façon à assurer une hygiène parfaite jusqu’au patient. En combien de temps le module est-il opérationnel pour l’équipe chirurgicale ? Cela dépend beaucoup du temps de transport, du contexte de la catastrophe vers laquelle l'intervention se dirige. Prenons l’exemple du Népal : sans priorités de réception à l’aéroport de Katmandu, un délai peut se créer. Mais si le produit est dans notre stock

11


12

IDEA 5-15

PORTRAIT ENTRETIEN

Pierre Maury devant son poste de travail chez MSF.

d’urgence prêt au départ, dans 85 pourcent des régions du monde il peut être mis en place en cinq jours. Lors de l’exercice à Bordeaux, il a été monté en 22 heures continues. Comment procède-t-on à la stérilisation de la salle d’opération après le montage ? La salle d’opération est incluse dans une tente gonflable, comme une bulle chirurgicale qui est nettoyée de façon régulière et systématique après la moindre opération. Tout un processus destiné au personnel médical – un protocole d’hygiène permet de maximiser l’hygiène dans le bloc opératoire. Après chaque opération le bloc est complètement nettoyé et une unité de stérilisation permet de traiter tous les instruments. Le staff médical va se changer avant d’entrer dans la bulle chirurgicale. Comment avez-vous résolu le problème de la climatisation (en particulier le chauffage) ? Effectivement, il y a deux types de climat. Froid, comme en Afghanistan, sur les hauts plateaux en hiver, mais aussi chaud, en Afrique ou dans les régions asiatiques. Une option permet d’inclure pour les pays froids ou en période

hivernale un système de chauffage. Un système de climatisation permet également de climatiser toutes les zones sensibles, à savoir la petite chirurgie, la pré-opération, et le bloc chirurgical. Des dispositifs simples sont prévus par défaut et permettent de faire de l’ombre sur les tentes. Ce sont des filets à ombrage posés à une certaine distance des tentes, de façon à laisser une circulation d’air entre le filet et la tente. Il a fallu les adapter au système gonflable. Est-ce que votre unité chirurgicale a déjà pu être mise en œuvre ? Où ? Peut-être au Népal ? Non, elle n’a encore jamais été employée, c’est un produit entièrement nouveau. Ce sera pour quand alors ? Il faut se tenir prêt en cas d’une prochaine catastrophe, cela dépendra des besoins. Elle sera dans nos stocks d'urgence, prête au départ. Mais cette unité n'aurait-elle pas été idéale pour le Népal par exemple ? Oui, mais elle n’était pas encore prête à cette époque. Au Népal, pour palier cette carence, les Français ont envoyé

des demi-hôpitaux gonflables, pour que ce soit plus rapide à monter, sur deux sites différents. L’idée est que notre unité répondra mieux à ce type d’urgence. Quand avez-vous commencé à dessiner l’unité ? Il y a maintenant deux ans, à la suite de ce besoin exprimé par la cellule d’urgence, et d’un donateur vraiment spécifique pour ce projet, la fondation Hilti. Ce qui nous a permis d’avancer dans les recherches. Ensuite, il a fallu un peu de temps pour travailler sur la question des besoins, absorber toutes les contraintes, définir un modèle, la structure gonflable, puis essayer de développer certains produits, cohérents par rapport à l’ensemble. La fondation Hilti a permis de travailler sur toutes les phases de ce projet. Le modèle de tente gonflable du fabricant a été modifié, il est maintenant adapté et sera construit en permanence, pour la bulle chirurgicale par exemple. La fabrication, la recherche d’adaptation, et la négociation prennent beaucoup de temps. Combien de personnes travaillaient dans l’équipe de MSF pour développer cette unité ?


PORTRAIT ENTRETIEN

Cinq, mais pas à plein temps. Par rap- alors que le prix de la logistique sera port à notre travail de recherche et de connu: les tentes, les tables, les ardéveloppement, cela ne représente que moires, les lits les chaises, mais aussi 20 % du temps. Le reste est consacré à de la partie médicale, qui représente alimenter une sorte de hotline sur dif- 70 % de la dépense totale, et n’est pas férents projets : pour répondre aux encore chiffrée précisément. En se baquestions sur le terrain, à la construc- sant sur le prototype, le coût est évalué tion d’hôpitaux, à la rénovation d’un à 500 000 CHF environ pour la partie bloc opératoire en Irak ou de service de développement, l’achat de produit pédiatrie au Congo, ou d'une maternité pour les tester. La partie médicale n’est au Sud Soudan, ou d'un bunker pour pas comprise. protéger les expatriés. Les demandes Et c’est utilisé uniquesont vraiment très ment par MSF ? variées, ce qui fait Aujourd’hui, c’est un que 100 % du temps Nous ne pouvons conproduit MSF. Mais ne peut pas être sacrer que 20 % de notre quand une tente spéconsacré à la RDSU. travail à la recherche et ciale est développée, la Il a donc fallu jondiffusion la plus large gler, mais cela au développement. possible est souhaidonne aussi un côté table. Nous partaintéressant à ce mode d’exercice de l'architecture. Nous geons beaucoup avec le CICR, avec cersommes également soumis à ce sys- taines agences onusiennes, avec le maximum de monde. Pour nous, plus le tème de fonctionnement d’urgence. modèle est diffusé, plus il sera visible sur tous les théâtres d'opérations, donc Quels étaient les coûts? En ce qui concerne les coûts, la re- ses caractéristiques, sa modularité, sa cherche et le développement doivent fiabilité seront mieux connues. être différenciés. Deux ans ont été nécessaires pour mettre au point ce sys- Combien de personnes sont nécessaires tème, puis viendra l’achat réel. C’est pour le déploiement d’une telle unité?

«

»

IDEA 5-15

13

Une équipe de 10 à 15 personnes peut le déployer de façon efficace. Quant au personnel médical, cela dépend du flux des blessés. 8 opérations par jour peuvent être réalisées. Le chirurgien doit travailler vite, mais le système est prévu pour cela. L'ensemble du dispositif arrive sur le terrain avec 30 jours d’autonomie, qui permet après quelques jours, d’avoir déjà une meilleure évaluation. Et peut on le déployer sur n’importe quel terrain ? L’avantage de ce système, en terme de surface, est qu'il occupe environ 300 m2 pour le plateau technique spécifiquement hospitalier. Idéalement il faudrait pouvoir le déployer sur l'espace d'un terrain football, mais en principe un carré de 50 m sur 50 m suffit.

Unité opératoire gonflable Plan 1. STERILISATION 2. SALLE D’OPERATIONS 3. PRE-OPERATOIRE 4. HUB 5. POST-OPERATIONS 6. TRIAGE CHIRUGICAL 7. PANSEMENT-PLATRE 8. TRIAGE EXTERIEUR 9. OPTION RADIOLOGIE 10. OPTION SALLE OPERATIONS 2nd 11. ZONE POUR PERSONNEL MEDICAL 12. ZONE SUPPORT LOGISTIQUE

12

1

2

3

10

5

4

9

6

7

11

Phases de déploiement 1ère phase 2

8

nde

phase

Option Fonctions de support

1 STERILISATION

5 POST-OPERATIONS

9 OPTION RADIOLOGIE

2 SALLE D’OPERATIONS

6 TRIAGE CHIRUGICAL

10 OPTION SALLE OPERATIONS 2

nd


14

IDEA 5-15

PORTRAIT: PROJET

Un bloc opératoire gonflable Dans le but de toujours réduire le délai de réponse aux urgences, Médecins Sans Frontières travaille en continu au développement de nouveaux outils qui permettent aux équipes de sauver un maximum de vies. L’unité chirurgicale à déploiement rapide (RDSU) projetée par l’équipe dont fait partie Pierre Maury devrait permettre de procéder aux premières interventions dès les premières heures après l’arrivée du matériel sur le lieu d’une catastrophe d’origine naturelle ou humaine. Une dizaine de personnes, des caisses en bois, un manuel comprenant les étapes du montage de la structure… c’est ce qu’utilise MSF pour monter une unité chirurgicale capable de prendre en charge une cinquantaine de blessés et d’effectuer des opérations d’urgence sur un lieu où les structures de santé ont été détruites. L’ensemble de la partie logistique occupe 68 m3, ce qui correspond au volume de deux containers. Il s’agit d’un plateau technique qui, grâce à un système d’options, peut déployer les modules adaptés à la situation. L’ensemble de la plateforme est

équipée des différentes fonctions de support : la radiologie, la stérilisation, la petite chirurgie et les plâtres. De cette façon le système est complet et fonctionne de manière autonome.

Des contraintes maximales

En ce qui concerne les coûts, la recherche et le développement doivent être différencié. Deux ans ont été nécessaires pour mettre au point ce système, puis viendra l’achat réel. C’est alors que l’on connaîtra le prix de la logistique : les tentes, les tables, les armoires, les lits les chaises, mais aussi la partie médicale, qui représente 70 % de

la dépense totale, et n’est pas encore chiffrée précisément. En se basant sur le prototype, le coût est évalué à 500 000 CHF environ pour la partie développement, l’achat de produit pour les tester. La partie médicale n’est pas comprise. L’équipe de cinq spécialistes, dont fait partie Pierre Maury a projeté et conçu cette unité en incluant des contraintes maximales, pour s’assurer que le RDSU soit fonctionnel de façon totalement autonome, le plus rapidement possible. Cette unité chirurgicale peut donc être montée sans raccordement à l’électricité (elle fonctionne grâce à un


PORTRAIT: PROJET

IDEA 5-15

15

Le RDSU est monté rapidement et fonctionne totalement autonome.

générateur) ni à l’eau courante (il existe un système de traitement et de stockage de l’eau), sur un sol dur dans lequel il est difficile, voire impossible de creuser. Chaque contrainte a été prise en compte en travaillant sur des solutions permettant de réaliser le montage dans n’importe quelle situation. L’expérience montre qu’il est souvent difficile d’accéder au lieu d’une catastrophe: parfois, les avions cargos réussissent à atterrir, mais les camions ne peuvent pas circuler sur les routes encombrées de débris. Les contenants sont conçus pour être transportés facilement, certains à dos d’hommes s’il le faut.

Modulable et adaptable

L’objectif est d’être opérationnel le plus rapidement possible et de recevoir les premiers patients au plus vite. En partant des besoins des patients et de ceux du personnel médical, chaque ob-

jet a été sélectionné non seulement pour sa qualité mais aussi en fonction de son poids et de son volume. Le RDSU est aussi modulable et adaptable: si les équipes d’exploration identifient un bâtiment utilisable, on peut envoyer et monter une unité chirurgicale sans les tentes, par exemple. Et puis le RDSU n’est pas seulement une unité chirurgicale, puisqu’elle contient également le minimum vital de certaines activités de support, tel que le nécessaire pour l’installation d’une base de vie pour les équipes, des outils de communication essentiels ainsi que du matériel pour amorcer d’autres activités médicales. Au final, c’est l’organisation et la préparation qui permettent de gagner du temps: par exemple, les contenants sont étiquetés par localisation et par une couleur qui correspond à la phase de déploiement dans laquelle ils interviennent. Quelques détails et de petites innovations devraient aussi simplifier la vie: par exemple, certaines

caisses de médicaments se transforment en armoires lorsqu’on les met en position verticale. Selon les latitudes, le problème de la climatisation doit être envisagé. En Afrique, ou en Asie du Sud, on peut climatiser tous les modules sensibles, soit la petite chirurgie, la pré-opération, le bloc opératoire. Certains systèmes de filets produisant un ombrage sont installés au-dessus des tentes gonflables, de façon à laisser l’air circuler tout en évitant que le soleil ne frappe directement les modules. Le système, qui avait été créé pour les unités chirurgicales de l’armée, a été adapté spécifiquement de manière à équiper toutes les bulles chirurgicales du RDSU. Sur les hauts plateaux de l’Afghanistan en hiver, le chauffage, préinstallé sur des étagères, peut être activé à tout moment. Textes: Marianne Kürsteiner Photos: Présentation et Entretien: Holger Jacob, Projet: màd


16

IDEA 5-15

EMS À VILLEJUIF, EN FRANCE

Un «village» futuriste Les maisons aux façades d’aluminium à Villejuif près de Paris, ne font guère penser à un home médicalisé. Les architectes Elizabeth Naud et Luc Poux y voient la volonté de créer un EMS (EHPAD) d’une architecture élégante et paisible pour de modernes personnes du troisième âge.

Se confronter à un EMS, souvent ressenti comme un «home pour les vieux», fait peur. Peur de vieillir, peur de perdre la tête, peur de mourir. Comment le vivent-ils? Comment le vivrons-nous? Et quelle trace subsiste du moment si particulier du jour de leur arrivée, du passage de l’extérieur à l’intérieur? Un établissement pour personnes âgées - EMS - accueille des personnes âgées en âge AVS, dont l’état de santé exige aide et soins sans nécessiter un traitement hospitalier. Des dérogations sont possibles pour l’accueil de personnes plus

jeunes ayant besoin d’un encadrement médico-social. Le type d’architecture est fort différent selon que les bâtiments ont été construits à cet usage ou transformés à dessein en fonction des besoins particuliers de groupes de personnes âgées souffrant, par d’exemple, de troubles de la vue, de troubles psychiques ou de la maladie d’Alzheimer.

Un exemple en France

La résidence Arpage Antoine de Saint-Exupéry, à Villejuif au sud de Paris, bénéficie de se situer à 50 mètres

seulement de la clinique universitaire – un avantage lorsque que les résidents réclament les soins de la médecine urgentiste. Le home offre 160 places, parmi lesquelles 24 réservées à des patients Alzheimer. Le projet d’Elizabeth Naud et de Luc Poux a été lauréat d’un concours d’architecture en 2007. En juillet 2014, les portes ont été ouvertes aux premiers résidents. L’ensemble se partage en dix corps de constructions individuelles, très proches les unes des autres, et présentant un schéma de maisons ty-


EMS À VILLEJUIF, EN FRANCE

L’EMS à Villejuif est conçu comme un village de manière contemporaine.

IDEA 5-15

17


18

IDEA 5-15

EMS À VILLEJUIF, EN FRANCE

Plan L’exemple de ce plan illustre comment le «village» est assemblé.


EMS À VILLEJUIF, EN FRANCE

piques avec toiture à pignon. Les formes sont donc familières. Par cette répartition en petits groupes, les architectes ont réagi au tissu urbain de Villejuif pour revitaliser la mémoire d’un village de manière contemporaine. Les volumétries sont volontairement simples pour reprendre celles du tissu pavillonnaire environnant. Un maillage de rues et d’accès, prolongeant des tracés existants, est mis en place afin de désenclaver le site. Le projet s’est attaché à offrir un cadre de vie qui prend comme échelle celle du parcellaire existant de Villejuif. L’apparence d’un hôpital devait être absolument évitée.

Lieu de travail efficace

Un axe majeur a guidé la réflexion des architectes pour la conception du bâtiment: offrir aux résidents une présence humaine renforcée grâce à une plus grande disponibilité du personnel soignant, en les accompagnant dans un environnement humanisé. Pour que le fonctionnement de l’établissement soit performant et que le personnel soignant trouve là un outil de travail efficace, les espaces de service ont été répartis sur les circulations principales. Pour éviter une gestion complexe des flux - plus de 100 personnes viennent travailler dans l’établissement - chaque étage propose un espace généreusement ouvert à la lumière extérieure.

IDEA 5-15

Tantôt salon, tantôt salle à manger, ces lieux évitent les relations verticales autant que les imposantes terrasses.

«Déco trendy»

Les chambres, quant à elles, sont «exceptionnellement grandes» d’après les architectes. 23m² quand la moyenne des chambres en France est plutôt de 20m². Le tout présente une «déco trendy». «Ceux qui entrent en maison de retraite avait cinquante ans en 1980. Ils sont donc habitués à la modernité. Pourquoi leur donner de la moulure et du pastiche?», déclare Elizabeth Naud. Le tout s’articule en deux ensembles en vis-à-vis le long d’un mail. Les unités de logement sont groupées deux à deux autour d’un noyau vertical comprenant escalier et ascenseurs et proposant des vues sur le mail et les jardins intérieurs. On remarque l’enveloppe identique des toitures et des surfaces des façades, avec des panneaux sandwich à surface en aluminium à noyau minéral. D’une épaisseur de trois à cinq mm, ils sont légers, économiques et résistants au feu. Des volets mécaniques ont été posés devant les fenêtres, ils peuvent être levés ou baissés avec un servo-moteur faisant saillie sur la façade tout en protégeant la fenêtre. Texte : Marianne Kürsteiner, selon la documentation des architectes Photos : Julien Lanoo

Chaque étage propose un espace généreusement ouvert à la lumière extérieure.

19


20

IDEA 5-15

EMS PRÉ-FLEURI À LAUSANNE / VD

Espace et luminosité L’EMS Pré-Fleuri s’inscrit dans une zone d’habitations de moyenne densité, à proximité d’autres immeubles de logements. En projetant cette résidence pour les personnes âgées, les architectes Esposito et Javet de Lausanne se sont concentrés sur la qualité de vie des pensionnaires.


EMS PRÉ-FLEURI À LAUSANNE / VD

Qu’attendent les résidents d’un EMS en Suisse? Une chose est certaine. Ne pas être isolé dans un immeuble où l’on n’attend que la dernière station, en regardant les autres habitants disparaître les uns après les autres. La situation du bâtiment est donc importante, qu’il soit placé dans une cité ou à proximité de la vie et de logements familiaux.

Immersion dans la vie

C’est le cas de l’EMS Pré-Fleuri qui s’installe dans l’angle sud-ouest de la par-

IDEA 5-15

21

celle, à l’intérieur d’un plan d’aménagement comprenant quatre autres immeubles de logements. L’ensemble s’inscrit dans la zone de moyenne densité du plan partiel d’affectation de la ville de Lausanne, qui fixe notamment l’emprise des volumes des constructions et la distance minimale à respecter entre ceux-ci. Le respect de ces contraintes urbanistiques génère la forme géométrique du volume et son emprise au sol. L’EMS comprend 53 lits répartis en 47 chambres individuelles et 3 chambres

Le brun de la façade et le bois à l’intérieur donnent une touche chaleureuse au bâtiment.


22

IDEA 5-15

EMS PRÉ-FLEURI À LAUSANNE / VD

Les fenêtres sont dimensionnées de manière à permettre une vue sur le monde extérieur.

doubles, ainsi que les locaux d’accom­ pagnement nécessaires au fonctionne­ ment de la mission psychogériatrique de l’institution. Les différents espaces s’organisent sur 1 niveau enterré et 5 niveaux hors sol, dont le dernier étage en attique. Le rez­de­chaussée com­ prend les espaces communs et admi­ nistratifs, dont la zone d’accueil, les bureaux de l’administration et du per­ sonnel soignant, le salon de coiffure, la cuisine et le restaurant qui se prolonge à l’extérieur par une terrasse. Au sous­ sol se trouvent les locaux techniques, les locaux de dépôt et de stockage, la buanderie, les vestiaires du personnel et l’accès au parking enterré.

Un peu d’intimité

A l’étage, le plan organise les chambres en façade, disposant au centre les lo­ caux de service et les circulations. Ces

dernières s’ouvrent en façade par l’in­ termédiaire de petits séjours ou d’es­ paces de dégagement, permettant une vue sur l’extérieur et un apport de lu­ mière dans les espaces de circulation, qui servent également pour la déam­ bulation des résidents. Les zones com­ munes sont disposées de manière à of­ frir aux résidents plusieurs espaces de dimension et d’orientation diverses, avec des aménagements particuliers pour chacun. Le séjour commun d’unité est relié à une tisanerie d’étage, en rela­ tion directe avec le local des soignants, qui dispose d’une vue directe sur le sé­ jour d’unité. L’étage de l’attique comprend 5 cham­ bres et des espaces communs pour l’en­ semble de l’institution: salon commun, salle de repos du personnel, salon pour les fumeurs, balcon et terrasses exté­ rieures.


LE PROFILÉ ACIER:

FINESSE UNIQUE • • • • • • • •

23 mm Forster unico XS

de face vue – une finesse unique avec le système en 100% acier pour fenêtres et vitrages fixes à isolation thermique ouvrant à la française, oscillo-battant, semi-fixe ou à soufflet se prête à merveille à la rénovation des bâtiments anciens fenêtres cintrées possible grandes surfaces vitrées sans traverse

Chaque chambre est équipée d’une armoire individuelle et d’un sanitaire commun ou d’un sanitaire individuel. La fenêtre de la chambre est dimensionnée de manière à permettre au résident une vue sur le monde extérieur, un apport de lumière du jour agréable et une possibilité de ventiler la chambre en été de manière naturelle. Une ambiance domestique est recherchée dans l’agencement et la dispostion générale, pour éviter une lecture trop hospitalière des lieux. Les luminaires, le mobilier fixe en chêne naturel et les parquets en particulier, apportent une certaine atmosphère domestique permettant de retrouver des ambiances de confort et d’intimité familière.

Un EMS écologique

L’enveloppe du bâtiment répond au standard Minergie Eco demandé pour ce genre de bâtiment. La production de chaleur est assurée par le gaz de ville qui équipe le quartier. Des panneaux solaires sont disposés en toiture, de manière à couvrir une partie des besoins en eau chaude sanitaire. A l’extérieur, un concept paysager global pour l’ensemble du quartier a été élaboré par l’Atelier du Paysage à Lausanne.

Texte: selon la documentation des architectes Photos: Thomas Jantscher

Forster Systèmes de profilés SA / CH-Arbon / www.forster-profile.ch


24

IDEA 5-15

ENTRETIEN AVEC GIUSEPPE MASTRODOMENICO DE FRANKE WATER SYSTEMS

La coopération est la clé d’une bonne planification Les installations sanitaires sans barrières jouent un rôle important dans les homes et résidences pour personnes âgées mais aussi dans la vie publique. La maison Franke Water System est spécialisée dans ce domaine. Nous avons donc interviewé le directeur suisse des ventes à ce sujet.

Idea: La marque Franke est présente partout où l’on trouve des installations sanitaires sans barrières: dans le public, dans les hôpitaux et les résidences pour personnes âgées. Comment Franke s’est-il spécialisé dans ce domaine et comment avez-vous développé cette compétence ? Giuseppe Mastrodomenico: Nous sommes présents dans ce domaine depuis de nombreuses années, en Suisse comme à l’étranger. Cette compétence s’est développée progressivement. Nous sommes bien conscients qu’un hôpital en Suisse a des standards différents d’un hôpital en Espagne ou en Ukraine. Et nous essayons naturellement de répondre aux différents besoins de nos partenaires. Ainsi, en ce qui concerne les usages, les réalités géographiques et les directives, Franke est une entreprise globale. Nous livrons pour des hôpitaux à Dubai, des homes pour personnes âgées en Amérique et des installations en Asie etc. Le groupe Franke possède au moins 70 usines spécialisées. Par exemple, à Berlin nous produisons des armatures, en

Angleterre des lavabos et en Afrique du Sud des toilettes et urinoirs. Les patients et les employés dans les homes ont des besoins spécifiques concernant les installations sanitaires. Quelles exigences doivent être respectées pour les lavabos et les armatures ? Dans le domaine des lavabos, nous répondons exactement aux besoins des utilisateurs en offrant des produits qui ont, par exemple, une aide à la vision

intégrée. Les personnes âgées ont souvent une vue déficiente. Les produits ont également des formes ergonomiques. On peut s’y appuyer, se tenir, en totale sécurité. De plus, nos produits dans ce domaine n’ont pas de bords ni d’angles coupants où l’on pourrait se blesser en cas de chute. Nous essayons de tenir compte des besoins des utilisateurs et nous construisons des produits arrondis pour minimiser les points dangereux.


ENTRETIEN AVEC GIUSEPPE MASTRODOMENICO DE FRANKE WATER SYSTEMS

IDEA 5-15

25

Les bondes en acier inox combinées aux accessoires en InoxPlux produisent une impression d’élégance.

Des lavabos et accessoires en parfaite harmonie caractérisent la ligne EXOS de Franke Water Systems.

En ce qui concerne les armatures, Franke propose un grand choix de robinetteries à commande électrique pour les hôpitaux et les homes pour personnes âgées. Cela permet d’économiser l’eau et l’énergie. En outre, l’hygiène dans les hôpitaux est primordiale pour éviter les infections potentielles dues à la transmission de bactéries et de germes. C’est pourquoi les distributeurs de savon et de désinfectants sont sans contact. Dans les hôpitaux, les homes médicalisés et dans les foyers privés les personnes à mobilité réduites ont besoin d’un accès facilité à l’hygiène corporelle. Par quels développements et applications pratiques avez-vous couvert ce domaine ? Les receveurs de douches devraient être extra-plats et permettre l’accès en chaise roulante. De tels receveurs sont dans le catalogue Franke depuis des décennies, et disponibles maintenant en différents matériaux. En plus de l’acier inox, toujours synonyme d’une haute hygiène, mais qui rappelle aussi les équipements des restaurants et des installations publiques, ce qui ne satisfait pas le goût esthétique de tout le monde, les receveurs de douches sont aussi offerts dans d’autres matériaux comme par

Les personnes en chaises roulantes sont dépendantes pour avoir accès aux toilettes à l’extérieur et à domicile. Pouvez-vous développer les aspects importants qui ont été traités pour en faciliter l’accès, en particulier les possibilités d’accès, le changement de chaise roulante aux toilettes, la hauteur des cuvettes de toilette, les mesures primordiales d’hygiène, c’est à dire le nettoyage avant et après l’utilisation ? C’est un thème très intéressant et quoLes salles de bain sans barrières sont sou- tidien chez nous. Nous avons une vent peu esthétiques. Comment gérez grande expérience dans l’aménagement d’installations de toilettes puvous cette contrainte ? Chez Franke, le design ne vient qu’en bliques. Il est important de tenir deuxième ou troisième lieu. Le fonc- compte des directives locales, en Suisse tionnement prime d’abord, le design les normes SIA et Procap, en plus de nos vient ensuite. Pour inclure tous ces pa- propres règlementations. Pour faciliter l’accès nous avons ramètres dans un aussi des produits produit, nous deChez Franke, le adaptés: des poignées vons parfois jongler fonctionnement des de maintien, des poiavec les critères. gnées repliables Chez Franke, nous produits vient avant stables, des rampes... avons certainement le design. Les produits sont fait des efforts en ce conformes aux nouqui concerne le design, mais il ne joue toujours qu’un rôle velles directives, la norme SIA 500 – un mineur. Il existe des produits sur le architecte ou le maître d’ouvrage doit marché qui sont plus esthétiques, mais savoir que ces articles ces normes. ne font pas leurs preuves concernant le D’autre part, il existe des degrés difféfonctionnement, comme par exemple rents de handicap, comme par exemple des personnes qui doivent extraire des poignées filigranes. exemple la fonte minérale. Celle-ci est blanche et paraît, en raison de son matériau blanc, confortable et agréable. Dans le domaine des panneaux de douche, les pommes de douche sont ergonomiques de manière à ce qu’on puisse bien les tenir. Les personnes âgées étant souvent assises pendant leur douche, nous avons des sièges de douche et des poignées de maintien dans notre assortiment.

«

»


26

IDEA 5-15

ENTRETIEN AVEC GIUSEPPE MASTRODOMENICO DE FRANKE WATER SYSTEMS

Ces équipements pour salles de bain facilitent la vie aux personnes à mobilité réduite.

leurs selles manuellement. La robinetterie doit par conséquent être à proximité immédiate pour se laver les mains. Ceci n’est guère connu, si l’on n’est pas familier avec cette thématique. Adapté aux personnes à mobilité réduite signifie bien plus que simplement adapté aux personnes en chaises roulante et qui ne peuvent pas marcher. Nous sommes aussi toujours en train d’apprendre et nous sommes conscient que lorsque l'on n’est pas diminué soimême, on peut difficilement s’imaginer certaines thématiques. Il y a un certain temps, on voyait sur quelques toilettes, un système de nettoyage qui semble n’avoir pas convaincu. Comment les personnes à mobilité réduite devraient ils nettoyer les toilettes ? Le nettoyage est généralement un problème: nous proposons un produit qui permet de désinfecter la lunette avec du papier de toilette, très pragmatiquement nettoyer simplement avant et après. Ce qui offre la plus grande sécurité. On sait ce que l’on a fait soi-même. Le système dont vous avez parlé est toujours sur le marché: un anneau tourne, mais la mousse qui se produit lors du nettoyage n’est pas tout à fait essuyée et constitue aussi un foyer pour les bac-

téries. Le concept est excellent, mais ce système n’a pas vraiment convaincu. Ou il est trop cher ou il ne fonctionne pas. Est-ce que vous consultez aussi les planificateurs de bâtiment en tenant compte de leurs exigences pour vos produits? Comment cette collaboration se déroulet-elle ? Nous coopérons très étroitement avec les planificateurs sanitaires, les bureaux d’ingénieurs et les architectes. De plus, les planificateurs viennent aussi chez nous avec leurs souhaits. Nous avons nos produits standard, mais sommes aussi en mesure de produire des fabrications spéciales sur mesure. Nous avons parlé de nouvelles constructions, mais une partie des hôpitaux se rénovent, sont transformés. Ici, certaines situations ne peuvent pas être modifiées. Dans ces cas- là, il faut faire une fabrication spéciale. Grâce à nos usines, nous sommes en mesure de les fabriquer sur plans. Les gestionnaires de projet voient souvent des choses dont nous, ou les architectes, ne nous rendons pas compte. Les bons architectes intègrent aussi le concierge dans leur équipe. S’il est convaincu par la solution trouvée, il saura la faire admettre à l’extérieur.

Depuis deux ans, KWC fait partie du groupe Franke, dont vous avez aussi la direction de la vente Suisse. Comment les armatures de KWC soutiennent-elles les produits Franke ? Enormément. Nous, chez Franke, venons du secteur public et semi-public et KWC du secteur privé. Maintenant, nous pouvons offrir toutes les applications. Le chevauchement est minimal mais le gain énorme. Pour les armatures de cuisine, KWC est dans le segment de prix élevés, Franke plutôt dans le segment moyen et bas. KWC est beaucoup plus chic, haut de gamme. Maintenant, nous offrons toute la palette, du bon marché jusqu’à la très haute qualité.

Entretien: Marianne Kürsteiner Photos: màd


Dans l’urgence, donner les premiers soins

ViVAA LE SOLEIL DANS VOS LOCAUX.

www.msf.ch CCP 12-100-2 winner

Avec son concept biodynamique Visual Timing Light, le luminaire d‘intérieur à LED ViVAA assiste l‘horloge intérieure. Et il est particulièrement efficient : grâce à son rendement lumineux supérieur à la moyenne, son taux élevé de lumière indirecte et ses LED Premium, le nombre de luminaires nécessaire pour éclairer des locaux complètement est réduit. Il est disponible non seulement en différents diamètres, mais aussi comme luminaire suspendu ou comme plafonnier.

Waldmann Lichttechnik GmbH · Téléphone +41 62 839 1919 info-ch@waldmann.com · www.waldmann.com

WAL_AZ_VIVAA_103x297_3mm_rou_4c_FR.indd 1

01.10.15 16:41


28

IDEA 5-15

RUBRIK TENDANCES LUMIÈRE:

Un bon éclairage pour le jour et la nuit L’éclairage – que ce soit par la lumière naturelle ou électrique, joue un rôle capital dans les bâtiments. Ce soleil dans la pièce de Waldmann, qui a gagné le Prix Red Dot, est une combinaison de lumière du jour et d’éclairage artificiel. Découvrez, en plus des sources de lumière, quelques scénarios d’éclairage et de gestion de la lumière.

Le soleil à l’intérieur

Derungs remporte le prix Red Dot Award 2015 pour l’exceptionnelle qualité du design de son luminaire d’éclairage général Vivaa. Avec presque 5000 produits présentés, ce concours de design a réuni cette année plus de participants que jamais au cours de ses 60 années d’existence. Présenté dans la catégorie des équipements de cabinets médicaux et d’hôpitaux, le corps mince et élégant de Vivaa, ainsi que son système VTL de gestion de l’éclairage biodynamique, ont séduit le jury. Le luminaire d’éclairage général Vivaa de Derungs Licht AG (Gossau /Suisse) a convaincu les 38 membres du jury du Red Dot Award: Product Design 2015.

Avec son éclairage général biologiquement actif, Derungs a fait la preuve de l’excellence de son design lors de ce prestigieux concours qui fête cette année ses 60 ans d’existence. Des spécialistes internationaux ont examiné et noté chacun des 4928 produits participants présentés par 56 nations. Seuls les designs faisant preuve à la fois d’une haute qualité et d’innovation ont été retenus par le jury. Le luminaire à LED Vivaa de la société Derungs a séduit les membres de ce jury, qui lui ont attribué le très convoité label de qualité Red Dot. www.derungslicht.com

Downlight LED

Les downlights LED Firaled de Cree, avec plus de 100 lumen par watt, constituent une alternative écoénergétique et économique aux luminaires à lampes fluorescentes. Caractéristiques: 3000K, Ra > 83, angle d’éclairage 30°, couverture plexiglas transparente, boîtier en aluminium, blanc, refroidissement passif, convertisseur Tridonic inclus.

Les downlights peuvent être livrés de suite, sous réserve de modèles et d’écarts de couleurs pouvant intervenir à tout moment. www.firalux.ch


LUMIÈRE: TENDANCES

Design épuré et éclairage homogène

«Spin» associe un design épuré à un éclairage homogène pour une architecture contemporaine. Ce luminaire est fabriqué dans du verre acrylique noble, satiné et maintenant aussi en opale mat. Tulux propose la plupart des luminaires SPIN également avec un boîtier d’une structure fine peint en blanc. Combiné avec la suspension, ce boîtier produit une part de lumière indirecte diffuse sur le plafond, renforçant ainsi l’effet des luminaires. Les suspensions sont également complétées d’un câble de suspension en acier à trois points réglable en hauteur. La technique LED in-

Downlight en noir

Plus le travail de bureau devient flexible et diversifié, plus les exigences d’un environnement de qualité des postes de travail augmentent. La lumière est un moyen optimal d’assurer, entre autres, un confort visuel efficace mais aussi d’interpréter l’architecture des lieux. Le Downlight économique Skim d’ERCO constitue une solution élégante pour satisfaire les impératifs architecturaux, qu’il s’agisse de bâtiments publics ou d’espaces de bureaux. Cette source de lumière ponctuelle se fait compacte et sobre, offrant une solution esthétique qui change de l’éclairage linéaire. La gamme Skim multiplie dorénavant les

IDEA 5-15

29

novante offre un rendement d’éclairage élevé pouvant aller jusqu’à 121 lm/W. Tout en respectant l’harmonie des lieux, Spin s’intègre subtilement et efficacement dans des halls de réception, couloirs, établissements scolaires, salles de séminaire, hôtels, restaurants ainsi que bâtiments administratifs. Se décline en plusieurs dimensions comme suspension, plafonnier, luminaire mural et encastrable. En technologie LED ou en forme annulaire T5 au choix. www.tulux.ch

possibilités en s’enrichissant d’une nouvelle variante et entame l’année 2015 en s’habillant de noir. Cet appareil d’éclairage se fait ainsi très discret sur les plafonds sombres. Grâce à un système anti-éblouissement optimal et une excellente efficacité énergétique, Skim fournit donc aux architectes et aux concepteurs un outil parfait pour l’éclairage de bureaux. www.erco.com

Luminaire d’agencement filigrane

Ce luminaire LED pour tension réseau se révèle, grâce à sa forte puissance lumineuse et à son apparence discrète et esthétique, comme une solution d’éclairage d’agencement idéale et polyvalente pour la maison ou le domaine professionnel. C’est une alternative optimale au luminaire fluorescent traditionnel. Le LED ModuLite F a une lumière de surface homogène, c’est-àdire que bien que diffusant une lumière abondante, il n’éblouit pas et prodigue une lumière agréable sans points lumineux disgracieux. Grâce au convertisseur intégré le LED ModuLite F se raccorde directement au 230 V, c’est-à-dire sans transformateur supplémentaire externe. Ce raccordement se réalise via un connecteur. Le luminaire dispose

d’un second connecteur à l’extrémité opposée qui permet la réalisation de bandeau lumineux continu sans zone sombre, par l’assemblage de plusieurs luminaires. Il est équipé d’un petit interrupteur à bascule pour une utilisation simple. Le LED ModuLite F fournit grâce aux LEDs de dernière génération qu’il intègre, une lumière puissante avec 1200 lumen/m. La qualité de cette lumière n’est pas en reste, puisqu’elle assure l’illumination avec des couleurs fidèles grâce au bon rendu des couleurs et un indice Ra /CRI > 80. Par sa longue durée de vie moyenne de 30 000 heures, c’est un luminaire économique, sans entretien. www.stoeri-licht.ch


30

IDEA 5-15

MEDTRONIC SURGICAL THEATRE, TOLOCHENAZ / VD

Ambiance hightech C’est suite à un concours de circonstances que le bureau Giorla-Trautmann de Sierre a été chargé de réaliser la salle MORE du showroom pour Medtronic (USA), inaugurée en avril 2014 à Tolochenaz, près de Lausanne.

Le site abrite trois entités : le siège de l’entreprise pour l’Europe, l’unité de production de stimulateurs cardiaques, le centre européen de formation. Spécialisée dans la production d’équipements médicaux à la pointe du progrès, Medtronic souhaitait un espace de présentation qui serve à la fois au marketing et à la formation des médecins. Ces lieux devaient produire une impression marquante sur les visiteurs, tout en mettant en valeur la technologie exposée. Medtronic a été convaincu

par la simplicité et la clarté du projet Giorla-Trautmann.

Ouverture et lumière

Une salle de cours et des locaux annexes ont été mis à la disposition des architectes pour y concrétiser leur proposition. Le chantier s’est déroulé à l’intérieur d’un bâtiment par ailleurs dédié aux cours de formation. Il a donc fallu organiser le chantier en conséquence. Les salles ont été entièrement évidées, Mona Trautmann ex-

plique « la volonté du bureau d’aménager des zones de caractères clairement distincts et de créer des parcours entre espaces, riches d’échappées visuelles». Un travail spécifique sur la lumière a été réalisé pour créer une ambiance à la fois dynamique et intime, avec des modifications de la couleur des leds selon les zones et les besoins. La salle comporte trois zones: l’entrée, que les architectes ont voulue marquante, un espace de pratique où les appareils sont installés, un lounge au


MEDTRONIC SURGICAL THEATRE, TOLOCHENAZ / VD

IDEA 5-15

La salle comporte trois zones: l’entrée, un lounge au mobilier coloré et l’espace de pratique.

mobilier coloré abrité derrière une paroi en arc de cercle assurant à la fois confidentialité et protection aux usagers. L’entrée comporte un filet lumineux qui guide vers l’intérieur de la salle, avec des éclairages particuliers sur les niches d’exposition. Le lounge, destiné à accueillir les observateurs et les discussions, est surplombé par un plafond dont l’ovale, parsemé de petits spots diffusant une lumière subtile, contraste avec le reste de la surface. L’ambiance y

est plus feutrée. L’espace de pratique des instruments bénéficie lui d’un éclairage direct. Une ouverture donnant sur l’autoroute a été occultée par un système de stores.

Les intentions

« L’espace créé devait immédiatement évoquer une ambiance hightech, mais avec un environnement chaleureux ». A cet effet, le choix judicieux des matériaux a joué un rôle primordial.

Les architectes ont donc privilégié des matières lisses, qui donnent une impression de netteté, de propreté. L’aluminium et le verre sérigraphié par l’agence de graphisme INL-agency habillent donc certaines parois et cloisons de l’espace de pratique médicale. Le bois, pour ses qualités de vecteur de confort, est utilisé dans le lounge, au sol et jusqu’à mi-hauteur de la paroi arquée. Le sol a été coulé dans une résine blanche.

31


32

IDEA 5-15

MEDTRONIC SURGICAL THEATRE, TOLOCHENAZ / VD

019-Stock-

L’utilisation du showroom

Après plus d’un an de fonctionnement, l’impact du showroom peut faire l’objet d’une première évaluation. L’espace de la salle MORE est utilisé par ses commanditaires pour l’organisation de séminaires, de formations et d’événements de promotion marketing. Medtronic reçoit des praticiens du monde entier, à des fins de présentation et de diffusion de leur technologie innovante. Les médecins expérimentent ces équipements sur des mannequins, dans l’espace de pratique. De multiples prises de vues sont captées et restituées par des écrans disposés dans le lounge, d’où les observateurs peuvent commenter les interventions en cours.

Une expérience exceptionnelle pour le bureau G-T

Cette expérience, unique jusqu’à présent, a constitué une exception dans le

corpus habituel des réalisations du bureau. Mona Trautmann reconnaît que « ce fut une prise de risque assumée ». « La réflexion a été menée de manière globale, sans se focaliser, dans la première approche, sur les aspects techniques des équipements de la salle, mais en privilégiant plutôt la répartition des espaces et leur organisation fonctionnelle ». Une fois le projet validé, les aspects techniques ont été affinés, avec les ingénieurs électriciens notamment, dans le cadre d’un véritable travail d’équipe. Les architectes confient qu’ils apportent une grande importance à la manière dont les usagers s’approprient l’espace qu’ils ont créé. Les retours qu’ils ont pu en avoir sont de nature à les rassurer. En effet, le public apprécie visiblement l’organisation ouverte de la salle, l’aménagement fonctionnel et chaleureux, l’ambiance confortable renforcée par le jeu expert des lu-

Des médecins venus du monde entier se familiarisent avec la technologie de Medtronic.

mières. L’utilisation intensive du showroom depuis son inauguration prouve sa réussite.

019-Stock-

Texte: Nicole Perrenoud Photos: Thomas Jantscher / Mathias Klabunde


Les Technologies pour la conservation de la valeur faceal Colour – la lasure multifonctionnelle pour béton

NOUVEAU!

ion Reprofilage, correct n visuelle & colorisatio Avec la lasure pour béton semi-transparente faceal Colour, le design devient une réalité dans la construction en béton. Le faceal Colour réalise, avec un système unique, la cosmétique du béton, et protège de l’humidité et des salissures le béton apparent et d’autres subjectiles absorbants et poreux.

Swissbau 2016 Halle 1.1, Stand C156

Le faceal Colour protège le béton des influences extérieures telles que les salissures. Grâce à sa pigmentation, il donne un aspect homogène. L’optique superficielle minérale typique est maintenue. Des solutions décoratives spécifiques peuvent être réalisées avec des nuances standard et une formule de pigmentation individuelle.

PSS INTERSERVICE SA • Tel.: (021) 636 06 16 • info@pss-interservice.ch •

www.pss-interservice.fr

Coloration de béton apparent | Protection de surfaces & antigraffitis | Cosmétique du béton | Applications pour sols en béton Tout chez un seul fournisseur: technologie, conseil, réalisation.

Moderne ou rétro? BRINGHEN AG | Visp | VS BRINGHEN SA | Sierre | VS SANIBAT SA | Sion | VS SANVAL SA | Martigny | VS

SANEO BY BRINGHEN SA | Lonay | VD SANEO BY ARTE MATTO SÀRL | Carouge | GE SANEO BY BRINGHEN SA | Bulle | FR SANEO BY BRINGHEN SA | Corminboeuf | FR

BRINGHEN AG | Düdingen | FR SANTAG AG | Thun | BE CREASAN AG | Volketswil | ZH

www.brin

ghen.ch


34

IDEA 5-15

RUBRIK SOLS, PAROIS, PLAFONDS: TENDANCES

De nombreuses créations architecturales Les matériaux de constructions comme la pierre naturelle, le bois ou le béton sont à la mode. Leurs possibilités d’application sont multiples. Dans les pages qui suivent, nous vous en présentons des exemples variés comme cette lasure multifonctions qui donne au béton des teintes d’une grande luminosité.

La double fonction des lasures

Dans le cadre de la réalisation de cette nouvelle maison de retraite la colorisation par lasure des voiles de béton a joué un double rôle. La combinaison de quatre teintes choisies avec soin, permet aux résidents de s’orienter quel que soit l’étage ou l’aile de ce nouveau bâtiment dans lequel ils se trouvent: la couleur des murs en béton leur donne cette indication. Le choix des teintes détermine également le ton et l’ambiance: vitalité et joie de vivre. Couleurs acidulées et mo-

tifs abstraits donnent à ce nouveau complexe une atmosphère de fraîcheur. Les teintes séduisent par leur grande luminosité et leur intensité. Elles laissent transparaître le visuel caractéristique du béton apparent, le renforçant même en partie par leur pigmentation. La surface colorisée conserve toutefois le toucher si typique du béton brut. Ce résultat est obtenu en appliquant la lasure semi-transparente pour béton apparent faceal Colour de la société PSS Interservice AG. Cette lasure multifonctionnelle se fixe chimique-

ment au subjectile en béton grâce à ses groupes silane et l’usage de pigments minéraux confère de la brillance et de la durabilité aux teintes. Dans le même temps cette lasure Faceal colour apporte au support une protection durable contre l’eau et les graisses car elle est hydrofuge et oléofuge. www.pss-interservice.eu


SOLS, PAROIS, PLAFONDS: TENDANCES

Irrésistiblement solide

Nouvelle diversité

Simple et praticable

Eléments modulaires

La collection Hydrocork combine de magnifiques illustrations de chêne et de pin à faible lustre aux avantages ergonomiques, thermiques et acoustiques de la technologie Corktech. Chaque planche d’une largeur de 145 mm est microbiseautée sur les quatre côtés et bénéficie du nouveau système d’emboîtement PressFit qui est incroyablement stable et solide. Toutes les planches Hydrocork sont imperméables et elles ne gonflent pas si elles sont exposées à l’humidité. Les planches Hydrocork sont extrêmement résistantes à l’usure et elles offrent une garantie de 35 ans pour les applications résidentielles et de 15 ans pour les applications commerciales. www.wicanders.com

Click’n Walk est un système de revêtement de sol breveté qui permet de poser rapidement et facilement à sec (pose flottante) chaque dalle en céramique ou en pierre naturelle pour créer un sol immédiatement praticable. Click’n Walk est approprié aussi bien pour l’usage à l’intérieur qu’à l’extérieur. La pose de dalles Click’n Walk ne génère presque aucune saleté car elle ne nécessite ni eau, ni ciment, ni matériau de joint. Les dalles Click’n Walk sont posées à sec. Comme il n’est pas nécessaire d’observer un temps de durcissement de colle ou d’effectuer un grand nettoyage final, le sol Click’n Walk est immédiatement praticable. www.clickandwalk.ch

IDEA 5-15

35

La recette du succès du nouveau parquet «Formpark» repose sur une idée simple et géniale: la combinaison de deux formats de parquet et de trois nuances ouvre la voie à des centaines de possibilités de pose différentes. qu‘il s‘agisse de raccords diagonaux, de pose à bâtons rompus, en pont de navire, en décor vannerie ou de variantes entièrement inédites – les idées sont innombrables et leur mise en oeuvre est un vrai plaisir. En collaboration avec Bauwerk, les deux designers Stephan Hürlemann et Simon Husslein du Studio Hannes Wettstein ont entièrement repensé le parquet. www.bauwerk-parkett.com

Marmoleum Modular – premier revêtement de sol composé d’éléments modulaires – est fabriqué à partir de matières premières recyclables. Avec Marmoleum Modular, Forbo Flooring présente un revêtement de sol en linoléum futuriste, composé d’éléments réunissant tous les avantages d’un matériau naturel et les facilités de pose d’un produit modulaire. Revêtement naturel, suivant la tendance orientée modules, Marmoleum Modular est un revêtement de premier choix pour tous ceux qui privilégient un revêtement de sol modulaire, exempt de PVC. www.forbo-flooring.ch


36

IDEA 5-15

SOLS, PAROIS, PLAFONDS: TENDANCES

Tapis avec systèmes de guidage

Un sol sain et sûr

Îlots acoustiques

Fibres de figues

Geggus complète sa gamme Top Clean avec des solutions de repérage au sol. Plus particulièrement dans les bâtiments recevant du public, la mise en place de systèmes de guidage et d’orientation est indispensable. Mais pour les aveugles et les mal voyants, il convient absolument de rajouter des repères tactiles. Ainsi, pour que ces personnes puissent se diriger en toute autonomie, Geggus a développé un concept de sécurité et de guidage basé sur le repérage au sol. La combinaison des tapis Top Clean à profilés aluminium avec des bandes de guidage au sol permet des solutions individualisées sans obstacle. www.geggus.ch

Depuis longtemps, les îlots acoustiques ne sont plus uniquement considérés comme un moyen efficace d’améliorer l’acoustique d’une pièce, mais sont également utilisés comme un élément de design qui lui confère un style en relation avec son esthétique globale. Leur double fonction les prédestine précisément aux pièces fréquentées par de nombreuses personnes ou bien dans lesquelles se déroulent de nombreuses discussions. Ils sont de plus en plus utilisés lorsqu’il est particulièrement important d’atténuer le bruit, dans les foyers, les salles de réunion, par exemple. www.owa.de

Dans les maisons de retraite et les établissements de soins, les revêtements de sol en caoutchouc de nora flooring offrent des avantages indéniables. Ainsi, sécurité et fonctionnalité sont mises au premier plan. Outre une palette complète de couleurs et différentes structures de surfaces assurant un confort optimal, les sols nora se distinguent par leur résistance exceptionnelle à l’usure. Ils conservent ainsi un aspect impeccable, même après des années d’utilisation. Les revêtements de sol nora sont exempts de phtalates et d’autres plastifiants et constitués essentiellement de caoutchoucs naturels et industriels de très grande qualité. www.nora.com

La Fabrique de tapis Ruckstuhl présente maintenant 25 coloris supplémentaires avec sa collection Maglia qui est fabriquée à partir de la fibre de Fique. Le Fique est en Colombie ce que sont dans d’autres parties du monde le coco ou le coton, fibres végétales. Cette fibre est obtenue à partir des feuilles charnues d’une plante qui appartient à une sous-espèce de la famille des agaves. Le matériau naturel est tissé, teint et tricoté à la main à l’aide de grandes aiguilles, sur place, dans la région de Curiti. Pour Ruckstuhl, il s’agissait de sélectionner et de créer des couleurs correspondant à la fois au caractère original de la «nouvelle» fibre et à la structure de tricot typique. www.ruckstuhl.com


SOLS, PAROIS, PLAFONDS: TENDANCES

Charme toscan

IDEA 5-15

37

Applications murales

www.stonenaturelle.ch

Afin de compléter et d’optimiser sa gamme de solutions pour les revêtements muraux, BASF a mis sur le marché les deux nouveaux produits MasterTop BC 328FLR et MasterTop TC 427W. En plus de l’opacité accrue de la couche de finition et de la création d’un enduit de revêtement encore plus blanc, d’autres avantages ont été apportés pour améliorer les performances du système à savoir une installation plus facile avec spatule et rouleau, une meilleure élasticité et des propriétés de pontage des fissures statiques qui assurent une plus grande durabilité du système et une meilleure résistance aux chocs. www.basf.com

Le grès cérame vitrifié dans le design

Comme dans l’ancien temps

La gamme de stonenaturelle présente une sélection de travertins. Particulièrement le travertin Rustic conquiert tous les coeurs. Le rêve en travertin a une vaste palette de couleurs allant de travertin Vanilla en crème par le travertin Light en beige de sable jusqu’au travertin Noce en brun. Mais c’est le Rustic qui réunit toutes les nuances en soi ce qui lui donne une agréable teinte en mochaccino beige. Cette teinte se combine parfaitement avec sa structure à pores ouverts et souligne son naturel méditerrané. La pierre amène le laisser-faire et le savoir-vivre dans toutes les pièces situées au nord de la Toscane. Le sol beige disperse une harmonie douce qui rappelle aux promenades sous des oliveraies et dans les vignes.

La série Architecture est une nouvelle collection de carrelages en grès cérame, pensée essentiellement pour le domaine du design. Elle se pose en intérieur comme en extérieur ainsi qu’au sol comme aux murs. 12 couleurs et 4 formats sont proposés, elle est facile d’entretien et résistante au gel. Décors, mosaïques et pièces spéciales complètent la gamme. www.bringhen.ch

Là où résonnait encore autrefois le cliquetis des sabots sur le sol, les visiteurs du restaurant peuvent apprécier aujourd’hui l’atmosphère originale de cette ancienne écurie située dans le Parc du Comtat de Bad Driburg. Afin de préserver le caractère historique de cet édifice âgé de presque un siècle et demi, les exploitants du «Restaurant Pferdestall» ont décidé de recourir à nouveau à l’argile pour décorer le sol dans le cadre des transformations. Les briques de pavage Hagemester de la collection «Monasteria» en argiles rouge, brune et anthracite font revivre l’histoire du lieu et créent une ambiance rustique. www.hagemeister.de


38

IDEA 5-15

FAÇADES EN MÉTAL ET VERRE : MAISON DE LA PAIX, GENÉVE

La conception allongée et rectangulaire s’inspire des pétales de fleurs.


FAÇADES EN MÉTAL ET VERRE : MAISON DE LA PAIX, GENÉVE

IDEA 5-15

39

Une esthétique de la nature Au cœur du quartier international de Genève, l’atelier d’architecture IPAS est sorti lauréat du concours, lancé à l’échelle mondiale, en présentant un bâtiment exceptionnel, une composition s’inspirant des pétales de fleurs qui se frôlent, solidaires, comme un signe de fraternité, une architecture organique qui communique avec le parc situé en amont. La «Maison de la Paix» n'est pas uniquement un projet architectural avant-gardiste mais également une expression constructive de l’interaction entre les personnes et les idées. La «Maison de la Paix» constitue le cœur du Campus de la Paix et représente une plateforme dédiée au renforcement du rôle de la Suisse en tant que pays accueillant de nombreuses manifestations internationales. Elle trouve sa mise en œuvre concrète dans des projets d’infrastructures tels que celui-ci, qui consolident l’offre «intellectuelle» de la ville de Genève. Ce bâtiment spectaculaire tout en verre, dont la forme exceptionnelle rappelle six pétales de fleurs, se trouve au cœur du quartier international de Genève, à proximité du siège européen des Nations Unies. Il est censé héberger les instituts de recherche et d’administration de l’IHEID (Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement) ainsi qu’un campus rassemblant plus de 850 étudiants, répartis jusqu’alors dans l’ensemble de la ville. Par ailleurs, trois autres organisations s’y sont installées, financées par le gouvernement suisse: Le Centre de Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF), le Centre de politique de sécurité (GCSP) et le Centre international de déminage humanitaire (GICHD). Le bâtiment est, en outre, le siège de différentes organisations actives à l’échelle mondiale dans le domaine de la promotion de la paix, de la sécurité

et du développement. La réunion de l’institut et des trois centres fait de la Maison de la Paix, un pôle international important pour le savoir-faire et représente la contribution de la Suisse à la promotion mondiale de la paix et de la coopération internationale.

Légèreté du volume

L’emplacement de la Maison de la Paix est totalement unique, facile d’accès avec les transports publics, il se trouve au cœur du quartier international de la ville, à proximité de l’aéroport et de la gare principale. L’architecte Eric Ott (IPAS, Neuchâtel), qui a présenté une solution originale en matière d’encombrement réduit et de concepts de bâtiments, a remporté le concours d’architecture lancé à l’échelle mondiale. Pour ne pas subir la forme longiligne et triangulaire de la parcelle les architectes ont imaginé un bâtiment fragmenté, un assemblage de ‘pétales’, de formes curvilignes permettant de multiplier les communications spatiales avec l’environnement. Le bâtiment donne le sentiment de prendre ses aises malgré la situation exiguë de la parcelle. Les façades concaves jouent avec les reflets, les arêtes vives allègent notre perception de la volumétrie. Les lignes galbées de la façade de verre et les différences de hauteur entre les pétales créent une construction élégante et époustouflante, qui prend vie et s’épanouit au fur et à mesure que nos


40

IDEA 5-15

FAÇADES EN MÉTAL ET VERRE : MAISON DE LA PAIX, GENÉVE

L’escalier à l’entrée du premier pétale donne un effet de mouvement.

pas nous entraînent à en faire le tour. Les nombreuses formes arrondies à l’intérieur du bâtiment, sans un seul mur droit, créent des espaces originaux et inspirants. A noter en particulier l’auditorium Ivan Pictet, l’escalier en colimaçon à l’entrée du premier pétale et les jonctions arrondies entre les deux étages de la bibliothèque. Outre cet effet de mouvement caractéristique à l’ensemble du bâtiment, ces espaces confèrent au bâtiment une personnalité forte fondée sur une harmonie remarquable.La surface brute du bâtiment est de 38’000 m2 et se répartit comme suit: The Graduate Institute: 20’000 m2 (53%). Les centres soutenus par la Confédération Suisse (DCAF, GCSP, CICHD) : 11’000 m2 (29%). Autres

organisations (WBCSD, Centre de recherche du Golfe, Interpeace): 2’000 m2 (6%). Les parkings et archives couvrent 4’000 m2 (12%). La zone réservée à l’institut comprend: l’auditorium Ivan Pictet avec 600 places, qui peut être séparé en deux salles plus petites de 400 et 200 places. Un auditorium de 100 places. La bibliothèque Kathryn et Shelby Cullom Davis, d’une surface de 4’500 m2 sur deux étages avec 330 postes de travail. 11 salles de cours et 10 salles de séminaire. Une cafétéria de 170 places ainsi qu’une terrasse de 60 places assises.

Structure impressionnante

La structure horizontale du bâtiment est constituée de dalles mixtes poutres acier


FAÇADES EN MÉTAL ET VERRE : MAISON DE LA PAIX, GENÉVE

(HEM260) et béton armé. La structure ponctuelle verticale est en tube d’acier (ROR) permettant ainsi d’obtenir une grande légèreté structurelle. La stabilité du bâtiment, les grandes portées et les porte-à-faux sont assurés par la présence en façade de croix de Saint-André; ces dernières ont été dessinées comme un prolongement des piliers en aciers. L’ensemble de la structure est profondément ancré au sol jusqu’à 20 mètres à l’aide de pieux. Un surplomb de 21 mètres de large a été créé au niveau de l’entrée principale. Dans le grand auditoire, l’impressionnante structure en trois dimensions offre une vue sans entrave visuelle. Enfin, les emmarchements extérieurs situés sous le quatrième pétale ont exigé une portée libre de 37

mètres; une prouesse statique réalisable grâce à cette conception de façade structurelle triangulée. Les 6 «pétales» ont été réalisés en acier S355. Tous les assemblages, raccords etc. ont été entièrement étudiés et assemblés sur place par l’entreprise Stahlbau Pichler.

Protégé contre les influences atmosphériques

L’entreprise Stahlbau Pichler avait également la tâche essentielle de développer des façades pour l’ensemble de la «maison». Plus de 15’000 m2 de façades double peau en acier et aluminium. La façade du bâtiment est constituée de deux couches. La couche intérieure est équipée d’un triple vitrage performant pour une protection ther-

IDEA 5-15

41


42

IDEA 5-15

FAÇADES EN MÉTAL ET VERRE : MAISON DE LA PAIX, GENÉVE

Des postes de travail modernes et lumineux se trouvent à l’intérieur du bâtiment.

mique maximale. Une deuxième couche est constituée d’un verre de sécurité feuilleté. Elle est séparée de la première par une passerelle de maintenance, elle offre un blindage acoustique supplémentaire et une protection contre les salissures provenant du chemin de fer et de la ville. Les doubles façades sont idéales pour créer un microclimat à l’intérieur et une qualité d’air ambiant supérieure par rapport aux habillages conventionnels. La surface intérieure de la façade double peau est composée de verre isolant à faible émission, qui peut être ouvert, et qui permet l’accès à l’espace intermédiaire, tandis que la couche extérieure est composée d’un seul vitrage. L’espace intermédiaire ventilé comprend le système de protection solaire. Le système de façade est en mesure de

supporter les contraintes liées au vent, à la neige, aux charges spécifiques qui affectent le bâtiment. Il le protège également des influences de l’environnement (=changements climatiques, influences atmosphériques …=) puisqu’il empêche notamment toute pénétration d’eau. Le système garantit des propriétés optimales sur le plan thermique et acoustique et offre une protection anti-incendie sous différentes formes. Ses prestations durables confèrent en outre au bâtiment un caractère esthétique en harmonie avec ses exigences fonctionnelles.

Texte : selon la documentation des architectes et de Stahlbau Pichler Sàrl Photos : Thomas Jantscher


FAÇADES EN MÉTAL ET VERRE : MAISON DE LA PAIX, GENÉVE

IDEA 5-15

43


44

IDEA 5-15

PRODUITS

Tendances de l’automne 2015 Une maison ne se fabrique pas que sur le plan d’un architecte. Pour en garantir la qualité et la réalisation, nous avons besoin de multiples fournisseurs nous approvisionnant avec leurs produits et services. Nous vous présentons, dans ces pages, de nouveaux produits ou services ainsi que des objets ayant fait leur preuve. Les entreprises en Suisse et à l’étranger vous soutiennent ainsi pour la réalisation de vos constructions. N’hésitez pas à les contacter pour recevoir de la documentation plus détaillée.

PRODUIT DU MOIS Récupération de chaleur Les centrales de ventilation double flux WRGZ 300 et 400 sont certifiées par l’Institut Passivhaus et offrent tous les avantages de la ventilation avec récupération de chaleur. La chaleur contenue dans l’air vicié est transférée à l’air neuf extérieur grâce à l’échangeur de chaleur à plaques en matière synthétique et à contre-courant. L’air vicié intérieur et l’air neuf extérieur se croisent dans l’échangeur mais ne se mélangent pas. Plus de 90% de la chaleur de l’air vicié est récupérée. Un échangeur enthalpique peut être installé en option. En plus de la récupération de chaleur, 65 % de l’humidité de l’air vicié est transféré à l’air soufflé. Les moteurs EC économes en énergie garantissent un débit d’air constant, même en cas de modification des pertes de charges du système. Les WRGZ 300 et 400, appareils muraux compacts, conviennent parfaitement aux maisons individuelles et aux appartements. Les unités se caractérisent particulièrement par le raccordement direct du préchauffage et réchauffage, sans dispositif de contrôle de débit supplémentaire. Lors de températures inférieures à 10°C, le préchauffage s’activera et empêchera le givrage de l’échangeur de chaleur. En plus, la chaleur de l’air repris est utilisée, même les jours où il fait froid. Ce principe énergétique peut être amélioré avec un puits canadien à eau glycolée où à air placé en amont de l’installation. www.benzing-ls.de


PRODUITS

IDEA 5-15

45

Pompe à chaleur à circuit simple Toutes les pompes à chaleur Domotec Rotex fonctionnent selon le principe de la technique d’inversion. Cette dernière permet de moduler la vitesse du compresseur, ce qui signifie que la performance de la pompe à chaleur est en permanence adaptée aux besoins. La pompe à chaleur à circuit simple Rotex HPSU trouvera une application idéale dans les constructions neuves et/ou dans des installations existantes équipées d’un chauffage au sol. Le cœur du système HPSU est constitué par l’accumulateur de chaleur. Lors du développement de HPSU, il a été accordé une attention toute particulière à l’optimisation de l’ensemble du système: dans HybridCube l’eau sanitaire et l’eau accumulée sont strictement séparées l’une de l’autre. Ainsi, il ne peut y avoir formation de dangereuses bactéries dans l’eau chaude, même lorsque les températures dans l’accumulateur sont basses. Quelques opérations suffisent pour

combiner HPSU avec une installation solaire de Domotec. www.domotec.ch

Qualité et tradition A l’instar du nouveau bâtiment du Groupe Bell, les deux monte-charge installés par AS Ascenseurs répondent à toutes les exigences de qualité du groupe Bell. Pour l’acheminement des marchandises depuis l’extérieur, un appareil d’une capacité de charge de 3000 kg a été spécialement réalisé (image). Enfin, pour l’ascenseur de service, Bell a opté pour un second montecharge de dimensions plus modestes, mais qui offre les mêmes caractéristiques au niveau de l’exécution. www.lift.ch

Sol en verre design Le Heliobus glassfloor est un puits de lumière plat sur lequel on peut marcher et qui permet d’éclairer les pièces en sous-sol grâce à la lumière du jour. Les pièces sont bien plus agréables et pleinement utilisables grâce à la lumière du jour et à la vue directe sur le ciel. Le design plat du Heliobus glassfloor s‘intègre parfaitement à l‘environnement. Le fait que l‘on puisse marcher dessus permet d‘utiliser pleinement sa terrasse ou son jardin. Les architectes, planificateurs et couvreurs disposent, grâce au Heliobus glassfloor, d‘une solution prête à l‘emploi pour des puits de lumière sur lesquels on peut marcher. Cela facilite la planification et la réalisation de la construction. www.heliobus.com


46

IDEA 5-15

PRODUITS

Robinetterie avec «personnalité» KWC ZOE est une gamme de robinetteries créée pour des salles de bain d’exception et qui, par son esthétique, ses fonctionnalités et sa grande valeur, se démarque clairement de tout autre robinetterie. A la fois simples et exclusives, ses formes évoquent la nature et la pureté des cours d’eau naturels. Très caractéristiques, le corps et le bec de cette robinetterie sont une ode à la vitalité d’une source d’eau dans toute sa pureté, avec des lignes qui fascinent par leur dynamisme sculptural. Voilà donc une gamme de robinetteries qui touche et séduit dès le premier abord. Avec son rayon d’action de 90°, KWC ZOE laisse les mains libres et offre un confort d’utilisation d’une grande ergonomie. Grâce à une technologie intelligente, l’eau est certes sous pression mais elle ne s'écoule pas moins avec douceur et constance. Les surfaces et formes étant pratiquement sans transitions ni interstices, le nettoyage devient un jeu d’enfant. www.bringhen.ch

Système de fenêtres innovant Ce système de fenêtres en PVC innovant est développé spécifiquement pour les exigences du marché suisse et ses standards élevés MINERGIE. En tant que système complet et polyvalent et en raison d’une faible épaisseur, il s’applique aussi bien aux constructions neuves qu’à la rénovation. De même, le système Kömmerling InVitra permet la construction de fenêtres dans les formats et configurations les plus variés allant jusqu’à des réalisations à hauteur d’étage. Le concept est une vraie réussite. Ce système est très apprécié des maîtres d’oeuvre et des architectes qui recherchent les meilleures performances combinées avec un design très fin. Avec InVitra DECCO, profine Schweiz propose désormais une nouvelle version très intéressante de ce système premium. Des caches aluminium haut de gamme peuvent être appliqués sur la face extérieure. Cette combinaison ne présente pas uniquement un intérêt visuel, mais elle associe les avantages des deux matériaux. www.profine-group.ch


PRODUITS

IDEA 5-15

Vasques durables et hygiéniques Propreté, hygiène et longévité : telles sont les exigences vis-à-vis des espaces sanitaires publics. Avec ses vasques en acier émaillé, Kaldewei offre désormais une solution parfaite pour l’équipement des zones sanitaires publiques. Grâce à la résistance et à la stabilité exceptionnelles de l’acier émaillé, les vasques Kaldewei résistent même aux sollicitations les plus extrêmes, et ne présentent aucune trace d’usure et aucune décoloration, même après des années d’utilisation. Les vasques en acier émaillé Kaldewei offrent également des atouts en matière de propreté : aucune fissure favorisant le dépôt de résidus de calcaire, de savon et de saleté n’apparaît sur la surface résistante. Les vasques en acier émaillé Kaldewei se nettoient ainsi facilement et dans le respect des ressources et s’avèrent, grâce à leur extrême longévité, particulièrement rentables. Avec sa garantie de

Portes coulissantes coupe - feu La porte coulissante coupe-feu Janisol 2 EI30 est utilisée dans les bâtiments sans barrière très fréquentés tels que les centres commerciaux, les stades ou les bâtiments administratifs. Les profilés de vantail de porte et de cadre d’une largeur de corps de 25 ou 50 mm sont particulièrement fins, mais leur mise en oeuvre est également simple et sûre. Grâce au nouveau profilé spécial rempli de masse de céramique pour les cadres dormants et de vantaux, aucun travail de bordage de tôle n’est nécessaire, aucune plaque coupe-feu supplémentaire ne doit être montée. • Contrôlé dans la classe de résistance au feu EI30 selon EN 1634 • Système de porte ouvrant automatiquement avec ou sans fonction porte de secours intégrée • Grand choix de moteurs de commande, de vitrages et de panneaux • Passage intérieur max.: pour construction à un vantail 1400 × 2500 mm (La×H) pour construction à deux vantaux 2800 × 2500 mm (La×H) • Plus de rail dans le sol de la zone de passage www.jansen.com

30 ans, le fabricant haut de gamme offre une promesse de qualité unique pour ses vasques. www.kaldewei.com

47


48

IDEA 5-15

PRÉVISION

Prévision idea

6/2015

Répertoire

des

8 2 33 23 47 1 2

AS Ascenseurs SA, Wettswil Bigla SA, Biglen Bringhen Group, Visp Forster Profilsysteme SA, Arbon Hauser Feuerschutz SA, Aarau ISBA SA, Zwingen Jakob SA, Trubschachen

insertions 2. PC 8 33 4.PC 27

Jansen SA, Oberriet profine (Suisse) SA, Schaffhausen PSS Interservice SA, Geroldswil Stahlbau Pichler GmbH, IT-Bozen Waldmann-Lichttechnik GmbH, Küttigen

Immeubles collectifs Ces quatre bâtiments se situent à Morges, dans un quartier résidentiel du nord de la ville, le long des vignes, en zone agricole. Les villas comptent en tout huit logements de 4 1/2 pièces en duplex organisés selon une géométrie de blocs rayonnants.

Impressum 18ème

année

Editions B+L Verlags AG, Steinwiesenstrasse 3, 8952 Schlieren Téléphone 044 733 39 99, Fax 044 733 39 89 info@blverlag.ch, www.blverlag.ch Editeur Peter Boll PDG Patrick Schmid PDO Philipp Bitzer Rédaction Marianne Kürsteiner, chef de rédaction, marianne.kuersteiner@blverlag.ch Nicole Perrenoud

Régie des annonces: Suisse alémanique (NP 3000 - 9999) Sabina Guggenbühl, sabina.guggenbuehl@blverlag.ch

Portrait d’architectes Fondé en 1998 à Lausanne par Stephanie Bender et Philippe Béboux, les architectes du bureau 2b architectes ont déjà fait beaucoup parler d’eux avec leurs constructions urbaines hors du commun. Nous leur avons rendu visite pour connaître leurs idées. (Photos: Roger Frei, Zurich)

Régie des annonces: Suisse romande (NP 1000 - 2999) HP media SA, Avenue de Chamonix 7, 1207 Genève Téléphone 022 786 70 00, Fax 022 786 70 13 www.hpmedia.ch Moussy Pourny, moussy@hpmedia.ch Alexandre Antonny, alexandre@hpmedia.ch Antoine Egli, directeur, a.egli@hpmedia.ch Administration Denise Bucher, denise.bucher@blverlag.ch Graphisme Pascal Zingg, pascal.zingg@blverlag.ch Lectorat Nicole Perrenoud Photographes Thomas Jantscher, Holger Jacob, Tanya Hasler Impression AVD GOLDACH AG, Sulzstrasse 10-12, 9403 Goldach Téléphone 071 844 94 44, Fax 71 844 95 55, www.avd.ch Prix Abonnement annuel (6 numéros): Suisse : CHF 34.– Etranger: plus frais de port; Numéro à la pièce : CHF 7.–

Toujours plus haut Les escaliers et les ascenseurs figureront en bonne place dans notre prochain numéro.

Certifié en tant que publication de qualité par l’association MEDIAS SUISSE

Certifié par la REMP / FRP 2014 Total tirage diffusé: 6 454 Ex. Dont vendu: 1 611 Ex.

La revue idea est l’organe de communication du GPA et du GAN. Tous droits réservés. La reproduction d’articles n’est autorisée qu’avec l’accord écrit de la rédaction et l’indication exacte de la source. Les publications signées du nom de l’auteur – respectivement d’initiales – traduisent les vues de l’auteur et pas forcément l’opinion de la rédaction. Nous ne pouvons pas répondre aux manuscrits et images envoyés sans invitation.


Tous les jours

architectural

nouvelle du monde

int

s érieur

n

design

une bonne

n

ex t

s érieur

n

archit

ecture

Energie

tation Présen ctes e d’archit

C H F 7 .– n

archite

cture

4/ 2015

n

4/2015

htle t le Bec Botta e rt io r a n r M ode A m of M Museu

design n

eurs

www.idea.ch

n

urs extérie

sur notre site

ns rmatio G e n è ve Transfo n Rue Daubin, VS, r

s/ atio de-For t surélév à Prazt o z VS a / s, Sion petit m ctuelle a s e u musiq

5, ces 201 s tendan M a r ku w ave c ie v r e m t in other eter, Elc Schlag


L´ACIER ET LE VERRE offrent à l´árchitecture moderne une liberté de conception considérable. Elégance raffinée. Sécurité maximale et longévité de la construction. Stahlbau Pichler conçoit et construit des structures en acier et des façades en métal et en verre. Sur la photo: Maison de la Paix (Genève) par IPAS architects. www.stahlbaupichler.com

Photo: Oskar Dariz

idea 05 2015  
idea 05 2015