Page 1

intérieurs

n

design

Présentation d’architectes

intérieurs

n

design

n

extérieurs

n

architecture

CHF 7.– 4/2015

n

4/2015

Mario Botta et le Bechtler Museum of Modern Art

n

extérieurs

n

architecture

Transformations

Energie

surélévation Rue Daubin, Genève petit mazot à Praz-de-Forts/VS, musiques actuelles, Sion/VS

tendances 2015, interview avec Markus Schlageter, Elcotherm


Deux en un. Un pour tout. Nouveauté : le premier four à vapeur avec micro-ondes de Miele – l’appareil qui convient à tous les goûts.

www.miele.ch/dgm


4-15

Photo: Holger Jacob

ÉDITORIAL

AGIR EN CONSCIENCE Nous vivons une époque passionnante ! Avec de larges zones d’ombre, certes, mais nous assistons et nous en avons conscience, aux changements profonds à l’œuvre dans nos mentalités et nos modes de vie. L’ancienne arrogance qui conférait aux hommes du présent le pouvoir d’imposer leurs choix aux générations futures fait souvent place, à l’heure des bilans, à une attitude modérée, tempérée par les débats avec des citoyens bien informés grâce aux nouvelles technologies de la communication. Le temps long redevient une valeur et ce phénomène est particulièrement perceptible dans les choix concernant le devenir de certains bâtiments. Mais le temps est facétieux, qui transforme imperceptiblement les symboles de la modernité la plus insolente en monuments du patrimoine. Là où l’on faisait sans hésiter table rase de l’ancien au profit du moderne, et souvent au détriment du charme de l’existant, on choisit maintenant de penser plutôt réhabilitation, transformation, adaptation. Agir en conscience est un enjeu crucial. Ainsi, l’évolution démographique de certaines régions de Suisse impose la recherche de nouvelles solutions de construction, respectueuses du territoire. IDEA détaille un choix de ces possibles métamorphoses dans ce numéro. Supplément d’âme avec Mario Botta qui se revendique sans complexe de l’Histoire dans sa manière de travailler et ses influences. La signature de cet architecte d’exception s’inscrit dans des matériaux chaleureux et des formes évidentes que chacun s’approprie. Découvrez ici l’entretien qu’il a eu la gentillesse d’accorder à IDEA. Je vous souhaite un été optimiste et une lecture agréablement climatisée. Votre Nicole Perrenoud


Contrôlez la présence d’amiante dans les ouvrages construits avant 1990.

En cas de danger, stoppez les travaux. Pensez à votre famille. L’amiante est interdit en Suisse, mais ce matériau est encore souvent présent dans les ouvrages construits avant 1990. Evitez la libération d’amiante en cas de travaux de transformation. Une faible quantité de fibres d’amiante dans l’air peut avoir des conséquences mortelles. Aucun travail ne vaut la peine de risquer sa vie. www.suva.ch


SOMMAIRE

SOMMAIRE

IDEA 4-15

3

13

4-15

Page de couverture Une force tranquille

Le deuxième musée d’art de Mario Botta aux Etats Unis – le Bechtler Museum of Modern Art – reflète la philosophie du maître de façon impressionnante. Le bâtiment exsude une force immense malgré sa dimension relativement modeste. (voir page 14)

ACTUALITÉ éditorial scène/agenda la page du gpa

PORTRAIT D’ARCHITECTES – présentation: Mario Botta – projet: une force tranquille – entretien: le territoire et la mémoire

ENERGIE entretien: Markus Schlageter, Elcotherm tendances

Portrait: Mario Botta

Les nombreux prix internationaux, une multitude de livres sur lui et son titre de docteur honoris causa en architecture sont les marques d’excellence reconnues au travail inlassable de Mario Botta.

1 4 10 13 14 16

26

32

20 24

TRANSFORMATIONS

26 un petit mazot qui s’agrandit 32 tour Eiffel: le coeur culturel d’une ville 38 Bibliothèque Strasbourg: retour aux origines 48 musiques dans de vieux conteneurs 54 surélévation: un lien entre le ciel et la vie

CONCLUSION robinetterie: tendances 2015 produits prévision

44 60 64

Entre le ciel et la ville

Dans le Canton de Genève, depuis la loi de 2008 qui permet d’enrichir l’offre résidentielle sans consommation de terrains, environ un millier de logements ont pu être créés, principalement en surélévation de bâtiments construits à partir des années 1950. Un tel exemple se trouve sur la rue Daubin à Genève, réalisé par group8 et Beric architectes.

Petit mazot qui s’agrandit

Le contexte alpin grandiose dans lequel se situe ce mazot transformé par l’architecte Baris Kansu et le designer Olivier Rambert, évoque simultanément puissance et sérénité, et ce micro projet tente de lui faire écho.


4

IDEA 4-15

ACTUALITÉ

Scène Best Room – un pavillon sur le campus de l’EPFL Créer la meilleure pièce habitable possible. Tel était le challenge qu’ont relevé les 36 élèves du studio EAST de la Faculté d’architecture à l’EPFL en façonnant un bâtiment dont le design évoque presque de l’art contemporain. Un seul espace formant une sorte de «L» mariant les angles aux arrondis. Cette équipe d’étudiants s’est attelée au projet avec enthousiasme, fabriquant une chambre de toutes pièces. Pour les étudiants terminant leur bachelor, cette expérience inédite leur a aussi permis de se donner une image concrète du métier qu’ils ont prévu d’exercer. Plus qu’un travail de diplôme, c’est un stage pratique que ces futurs architectes ont eu la chance d’effectuer. L’idée était d’allier la théorie à la pratique.

Sept cabanes dessinées par 13 architectes Une douzaine des vingt stars montantes de l’architecture mondiale primées en 2014 par le magazine de design de référence Wallpaper, ont participé à un atelier improbable destiné à dessiner des cabanes pour le camping de Saignelégier. Détonant. Il a fallu un heureux concours de circonstances, du culot et de la créativité. Au départ, il y a deux envies, à mille lieues l’une de l’autre. Les tenanciers du camping de Saignelégier, Virginie et Jonas Kilcher, après avoir fait construire une cabane dans les arbres, puis une yourte, rêvent de proposer d’autres infrastructures originales à une clientèle familiale, en quête de nature et d’authenticité. Leur camping pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes qui s’installent et font leur feu où elles veulent, souffre des vicissitudes de la météo, parfois rude à 1000 mètres d’altitude. Mais ils ont la foi, prônent un camping sans électricité,

sont fiers d’avoir figuré en 2013 parmi les dix campings les plus romantiques de Suisse, selon le classement de la NZZ . L’autre envie provient de la volée 2014 des architectes primés par Wallpaper, qui s’étaient promis de se retrouver pour réaliser une œuvre collective. Restait à faire le lien. L’un des architectes primés, Sylvain Dubail, est de Saignelégier, et connaît Guillaume Lachat. C’est ainsi qu’est née l’idée en apparence saugrenue de demander à de jeunes architectes férus de modernité de venir durant cinq jours en conclave dans le Jura et d’en repartir en ayant pondu sept projets originaux pour sept cabanes susceptibles d’être réalisées dans la friche forestière du camping. Arrivés jeudi, les architectes ont commencé par une balade à vélo dans le camping et ses recoins forestiers. Ils ont ensuite jeté leur dévolu sur un espace où personne ne

pose sa tente ni sa caravane. S’ils pouvaient laisser libre cours à leur imagination, ils avaient tout de même un cadre: que leur projet soit réalisable, et donc pas trop farfelu, et qu’il en coûte environ 60 000 francs pour construire la cabane. Ils ont cogité, élaboré des concepts, les ont soumis à des experts invités, ont parfois mutualisé leurs réflexions. «Ce fut une belle communion collective», relève Sylvain Dubail. Le défi a été relevé. En quittant Saignelégier lundi soir, les architectes laissent les projets de sept cabanes très différentes les unes des autres, certaines surélevées, d’autres sur pilotis, d’autres encore enracinées dans le sol. Les unes s’inspirent d’un tas de rondins, d’autres font penser à un gros scarabée, d’autres encore s’ouvrent vers le ciel, avec un immense hamac. Le bois est la matière privilégiée, mais pas seulement. Beaucoup de corde aussi et parfois une armature métallique. La diversité ne risque-t-elle pas de générer de l’incohérence? «Il y a des fils conducteurs entre les projets, rétorque Sylvain Dubail. C’est comme une exposition d’art dans un parc, contrastée mais en écho au site.» Saignelégier compte inaugurer son singulier village forestier de cabanes design au printemps 2017. (Source: Le Temps)


LE PROFILÉ ACIER:

Installation solaire au lac de Walen Les services électriques du canton de Zurich – EKZ – et les Centrales de St-Gall et d’Appenzell (SAK) planifient au lac de Walen l’installation solaire la plus importante de Suisse. Afin de simuler la production d’électricité attendue et de calculer sa rentabilité, une installation d’essai mesure depuis janvier la production d’électricité. L’installation d’essai dans la carrière de Schnür près de Quinten au lac de Walen, avec six kilowatt en crête (kWc), mesure 17 m de largeur et occupe une surface de 70 m2. Depuis janvier, EKZ enregistre la production d’électricité et les conditions météorologiques sur le site – ceci pour au moins une année. Sept modules solaires différents sont en mode de test. L’orientation sud de la carrière de Quinten promet, surtout au printemps, en automne et en hiver, des rendements supérieurs de 15 Megawatt à la moyenne de l’installation planifiée. On attend avec impatience de connaître l’effet de la disposition verticale des modules ainsi que de la réflexion du lac et de la neige sur la production d’électricité. Un permis de constuire éventuel serait envisageable au plus tôt en 2018. Il s’agit d’un projet pilote: une installation photovoltaïque de cette taille, avec un ancrage dans la roche, n’a encore jamais été réalisée en Suisse. Image: Photomontage

FINESSE UNIQUE • • • • • • • • •

23 mm Forster unico XS

de face vue – une finesse unique avec le système en 100% acier pour fenêtres et vitrages fixes à isolation thermique ouvrant à la française, oscillo-battant, semi-fixe ou à soufflet se prête à merveille à la rénovation des bâtiments anciens fenêtres cintrées possible grandes surfaces vitrées sans traverse certifié MINERGIE

Les lauréats du best architects 16 sont élus La distinction «best architects 16» a été la plus exigeante depuis sa création il y a dix ans. Avec la plus haute densité de qualité des 354 travaux fournis, recevoir une distinction n’a encore jamais été aussi difficile. Cela est dû d’une part à l’ouverture à l’espace européen, d’autre part au haut niveau des travaux. Le jury a distingué 80 projets avec la distinction «best architects 16». En plus, 9 travaux ont reçu la distinction «best architects 16 en Or» pour leur qualité excellente. Dès leur première participation, deux bureaux français ont réussi à atteindre le rang de l'or : Eric Lapierre Architecture avec le projet «85 dwellings à Lyon» et le bureau Bruther avec le projet «Cultural and Sport Centre Saint Blaise area». A nommer aussi le bureau suisse Graber Pulver Architectes qui ont reçu deux distinctions en or. D’une part pour le projet «Centrale d’énergie Forsthaus» à Berne et une pour le «Musée d’ethnographie de Genève». (voir Idea No. 6/14) Tous les projets primés sont sur le site www.bestarchitects.de

Forster Systèmes de profilés SA / CH-Arbon / www.forster-profile.ch


6

IDEA 4-15

ACTUALITÉ

Maison Emil Bach Que ressent-on lorsque l’on restaure des icônes de l’architecture moderne? Harboe Architects de Chicago est un bureau d’architecture distingué. Dernièrement, ils ont terminé la «Maison Emil Bach» et s’occupent actuellement de trois des dix constructions de Frank Lloyd Wrights nominé pour le patrimoine mondial de l’Unesco. Le «Unity Temple» et le «Robie House» sont en cours de restauration, «Taliesin West» où Frank Lloyd Wright passait les hivers avec ses étudiants, est en pleine transformation. La Villa que Frank Lloyd Wright avait construite pour le fabricant de briques Emil Bach a été restaurée dernièrement, et l’objet est aujourd’hui loué comme maison de vacances de luxe. Construite en 1915, la maison Emil Bach était l’une des dernières maisons prairie que Frank Lloyd Wright avait réalisées. Les matériaux de construction ont été laissés bruts et avaient un air vivant

près du Lake Michigan, qui change toutes les minutes de couleur, passant du bleu au gris et à l’orange. A côté des maisons voisines en périphérie de la ville, la maison avait pourtant perdu un peu d’allure. Aujourd’hui, après trois ans de restauration, elle a retrouvé son éclat. Des poutres sombres en bois repeint structurent la façade et s’orientent vers l’extérieur. Le bureau d’architecte Harboe Architects a restauré la maison avec beaucoup de respect pour l’original. Ils ont essayé de trouver des matériaux originaux comme les briques qui datent de 100 ans et ne sont plus fabriquées aujourd’hui de cette façon. Images: Claudiu Voichin

Harvard Art Museum Le Harvard Art Museum de Renzo Piano est terminé et les étudiants d’élite ont pu s’approprier le nouveau bâtiment. Elisabetta Trezzani est impliquée dans le projet depuis 2006, lorsque les premiers travaux en détail ont commencé. L’architecte de Renzo Piano, Building Workshop, se montre soulagée : «Harvard est une grand institution menée très professionnellement. Le processus

de l’esquisse a duré très longtemps, mais le travail en valait la peine. Les personnes responsables de l’Université avaient l’intention de nous laisser assez de temps, pas seulement pour dessiner les plans, mais aussi pour comprendre les besoins de l’école.» La même phrase se lit aussi dans le musée. Dr. Lynette Roth, curatrice du Harvard museum dit clairement: «l’architecte avait bien

compris ce dont nous avions besoin.» Il a fallu planifier un futur pour l’histoire d’une construction vieille de 90 ans. Construite en 1925, le Fogg Museum avait déjà reçu une annexe en 1960. Cette annexe a dû être démolie, ce qu’ Elisabetta Trezzani approuve. «Les deux bâtiments étaient liés physiquement, mais leur architecture ne s’harmonisait pas. Nous n’avons pas créé une annexe qui se détache du Fogg, mais une composition globale en tête.» Bien que les façades historiques et modernes se distinguent aujourd’hui, et que la séparation ait été résolue avec une paroi en verre, il est difficile à l’intérieur de déterminer une limitation claire entre l’ancien et le nouveau. Le public s’est également rapproché. Si l’architecte parle abstraitement de flux de visiteurs qui devrait interagir, la maison semble en effet être une maison pleine dans laquelle beaucoup de gens se voient et font connaissance et où quelque chose est toujours en train de se produire– de la lecture jusqu’à un événement du consulat de la culture suisse. La maison a une forte identité historique et le désir de plonger dans l’avenir. Photos : Peter Vanderwarker


ACTUALITÉ

IDEA 4-15

7

Unique. Un quartier visionnaire à Zurich Hunzinker Areal, la nouvelle partie du quartier visionnaire de coopérative d’habitat, s’est développé ces dernières années au centre de Zurich Leutschenbach, une zone en pleine évolution. Dans les derniers six mois, environ 370 logements modernes et économiques ont été loués pour la première fois. 1300 habitants ont trouvé un nouveau chez-soi et Hunziker Areal, qui était encore un chantier imposant au début de cette année, s’est transformé en une zone de quartier vivant. Le succès de «plus que habiter» (mehr als wohnen) a été célébré par une grande fête d’inauguration le 4 juillet, lors de la journée internationale des coopératives. La fête s’est adressée aux membres, partenaires, voisins mais aussi au public intéressé. Le projet a été élaboré dans le respect des objectifs de la société à 2’000 watts. 13 grands bâtiments abritent les logements et une multitude de surfaces commerciales et artisanales dans un environnement favorisant consommation locale, mode de vie écologique, mixité, solidarité, ainsi que des emplois sur place et la possibilité de combiner habitation et travail. Quartier sans voitures, la vie du Hunziker Areal sera organisée autour d’un centre, doté, entre autres, d’un restaurant, d’un hôtel et d’un pôle de mobilité. Il est complété par plusieurs lieux de rencontre. Afin de donner vie au quartier, les rez-de-chaussée sont tous dédiés à des activités publiques.

Un système – double emploi

SDF DUAL FUNCTION

MURALTO DS6200 Le store de façade révolutionnaire avec deux types de tissus combinés et technologie STOBAG DUAL FUNCTION.

Vous obtenez de plus amples renseignements sous www.stobag.ch

MELANO TP7000

PURABOX BX1500

*Enregistrement de la garantie nécessaire

VENTOSOL VS5600


Un nouvel emblème pour Paris – d’après des plans suisses 180 mètres de hauteur, 500 millions d’euros plus cher: la tour triangle construite par des architectes suisses devrait bientôt surgir dans le ciel parisien. Le projet controversé de la tour Triangle, dessinée par le cabinet d’architectes suisses Herzog et de Meuron, avait été rejeté en novembre par le Conseil Municipal parisien. Il a finalement été adopté avec quelques modifications et grâce au revirement de plusieurs députés de droite et du centre. La capitale française avait limité les

hauteurs des nouveaux immeubles à 37 m au lendemain de la polémique soulevée en 1973 par l’érection de la tour Montparnasse, dont les 210 mètres dominent un paysage urbain horizontal, à l’exception de la tour Eiffel (301 mètres). La tour Triangle, qui pourrait dresser sa silhouette imposante début 2020, sera édifiée à la porte de Versailles, à la limite sud de la ville. Son coût est estimé à 500 millions d’euros provenant de fonds privés.

Haut de 42 étages, le bâtiment doit accueillir des bureaux, un hôtel quatreétoiles de 120 chambres, un restaurant et un bar panoramique accessibles à tous, 2200 mètres carrés d’espace de co-activités et un équipement culturel de 540 mètres carrés.

Du fil pour l’extérieur La maison Wilde + Spieth présente une nouvelle chaise en fil dans sa gamme adaptée à l’intérieur comme à l’extérieur. La chaise en fil fait partie de l’histoire du design et réapparaît régulièrement comme thème. La chaise Bertoia de Knoll est à la fois une icône et un classique. A l’opposé, la chaise en fil CU est fabriquée d’une pièce – et sans aucune vis – ce qui la rend fabuleusement stable. La forme et la fonction du CU se conjuguent harmonieusement ; le design résiste à tous les temps, extrêmement solide, confortable avec une silhouette sculpturale. Les coussins adaptés au siège le rendent très confortable. Et grâce à sa possibilité d’être empilé, on peut empiler au moins 10 chaises de manière à gagner de la place. La chaise en fil CU de Avinash Shende existe dans les couleurs rouge, bleu, jaune, blanc et argent. En Suisse, la chaise est distribuée par Seleform SA. www.seleform.ch


www.wschneider.com

Schneider_INS_ARANGA_184x121mm.indd 1

Réseau de données

Câbles de sécurité

03.02.15 17:34

100 ANS QUI NOUS UNISSENT Notre know-how pour votre câblage

Solutions de centres de données

Solutions FTTx

Dätwyler Cabling Solutions AG Gotthardstrasse 31, 6460 Altdorf, T 041 875-1268, F 041 875-1986 info.cabling.ch@datwyler.com, www.cabling.datwyler.com

Venez nous rendre visite : du 8 au 11 septembre 2015, halle 1.1 stand A102


IDEA 4-15

gp

a

PAGE GPA: GROUPEMENT PROFESSIONNEL DES ARCHITECTES

10

Groupement Professionnel des Ar chitectes

Le GPA-SO se renouvelle! Le Groupement Professionnel des Architectes, groupement officiel des architectes romands de l’association Swiss Engineering renouvelle son comité et renforce ses activités en Suisse Romande. Un nouveau comité issu des écoles de Genève, Fribourg et Berne représente la riche diversité née des origines différentes de ses membres. Avec la devise «GPA-SO proche des architectes, proche du métier», le groupement entend répondre aux architectes romands, qu’ils soient de simples employés, architectes indépendants ou patrons d’entreprises, pour la reconnaissance des formations académiques suisses et du métier.

Devenir membre? Groupement Professionnel des Architectes Boulevard Grancy 37 1006 Lausanne info@gpa-so.ch

Illiustration: Hippolyte Cupillard

En 2015, le groupement modifie son appellation et se dote de l’extension GPA-SO pour une meilleure compréhension de ses intentions à travers la Suisse Occidentale mais aussi pour son attachement à la formation des écoles HES qui, aujourd’hui, est reconnue avec succès. Les distinctions et prix remis chaque année dans les différentes écoles prouvent ce lien important entre les écoles et la profession. Un dialogue constant qui permet de mettre en évidence le travail méritant d’un étudiant, mais également de valoriser les diplômes auprès de nos membres, et ainsi contribuer à leur reconnaissance.

Notre but est de participer et de faire participer les professionnels à la confirmation de leurs compétences. Les visites qui complètent les activités du groupement sont le moment propice pour provoquer des échanges et discussions entre les membres. Ainsi le GPA-SO garantit sa volonté d’être un acteur et vecteur d’échanges entre professionnels architectes. Mathieu Zanetti, chargé de communication


L’AIR INSPIRÉ. ENFIN! Vous voulez une solution absolue? WESCO BALANCE® est le premier système d’aération multizones totalement intégré. Finies, les aérations multiples – cuisine, salles d’eau, séjour, chambres, etc. Désormais, toutes les zones d’habitation sont intégrées dans un système global. En équilibrant le bilan aéraulique en permanence, ce système garantit la qualité de l’air ambiant et protège le bâti contre les atteintes de l’humidité. Valorisez votre inspiration. Testez-nous!

DÉCOUVREZ NOTRE FILM SUR WESCO.CH/BALANCE.

MISSION AIR ABSOLU


INNOVATION real-ag.c h

REALUX

VERRE ISOLANT HORIZONTAL AVEC COUPOLE

La nouvelle génération de coupoles qui séduit par son design et ses performances techniques. La combinaison entre un double vitrage isolé et une coupole en verre polycarbonate assure une bonne valeur thermique. Résistant contre les chutes - le tout sans grille Real AG info@real-ag.ch

Uttigenstrasse 128 CH-3603 Thun

Tel. +41 (0)33 224 01 01 Fax +41 (0)33 224 01 06

Rigips

®

Quand la transparence et l’esthétique offrent aussi la sécurité. Les fenêtres modulées RiGlass® pour cloisons en construction à sec.

Variées, à fleur de surface et résistantes au feu. Les fenêtres modulées RiGlass® montées à fleur de surface offrent vue et clairvoyance dans les cloisons – pour la première fois aussi avec des valeurs de résistance au feu de EI30 et EI60. Diverses exécutions contribuent à la sphère privée, à la diversité de l’aménagement, et à la protection contre les rayons et le cambriolage. Procurez-vous aujourd’hui la transparence. www.rigips.ch Rigips SA, Gewerbepark, 5506 Mägenwil, Suisse, Tél. +41 62 887 44 44, Fax +41 62 887 44 45


PORTRAIT D’ARCHITECTE: PRESENTATION

IDEA 4-15

Des esquisses à la main plutôt qu’à l’ordinateur Les nombreux prix internationaux, une multitude de livres sur lui et son titre de docteur honoris causa en architecture sont les marques d’excellence reconnues au travail inlassable de Mario Botta. Invitée à une réception pour la presse dans le Resort Collina D’Oro et au dîner auquel participait Mario Botta, je me suis trouvée placée juste à côté de lui! L’architecte vedette de 72 ans n’aurait pas pu être plus cordial. Pendant le repas et la conversation, il dessinait, plaisantait et remplissait la salle de sa présence chaleureuse. Ce fut l’occasion de l’inviter pour un Portrait d’architectes dans Idea. Mais comment présenter un architecte vedette que tout le monde connaît déjà? Dire qu’il provient d’une famille où l’on a toujours dessiné, ri et construit? Qu’il s’est opposé à l’ordinateur jusqu’à aujourd’hui et qu’il dessine encore ses esquisses à la main? Et qu’il a transmis son amour pour l’architecture à ses enfants Giuditta, Tobia et Tommaso, qui travaillent comme architectes dans son bureau comme associés? Son bureau d’architectes Studio d’Architettura à Mendrisio compte aujourd’hui 25 collaborateurs tous équipés, naturellement, des outils les plus modernes. A la question si Mario Botta exerce plutôt un style patriarcal ou participatif au travail, il compare avec humour son bureau à un ancien atelier de la Renaissance italienne où l’artiste dirigeait les apprentis, les assistants qui préparaient le matériel ou aidaient à la réalisation des pièces, et qui agissait comme un coordinateur. Il ajoute que l’architecture n’est pas une profession, mais un métier qui vient de loin, de l’histoire, du savoir. Elle est une manière d’interpréter l’art de bâtir. Ses enfants sont traités de la même manière que les autres collaborateurs, sans statu particulier. Toutefois, Mario Botta termine tous les projets, aucun papier ne sort sans qu’il ne l’ait contrôlé au préalable. Après réflexion, il admet qu’il ne fonctionne pas dans le style participatif, mais dans celui d’un «dictateur éclairé».

Cependant, si quelqu’un a une meilleure idée que lui, il l’adopte. Mario Botta, c’est lui la conscience critique de l’atelier. Comme patron, il choisit de participer ou non à un concours, ses décisions sont prises en fonction de la gestion du bureau et de multiples paramètres. Expression sacrale Le Studio di Architettura, que Botta a fait transférer de Lugano à Mendrisio en 2011, planifie des projets dans le monde entier. Comme toutes ses œuvres monumentales qui jouent avec la lumière et se prêtent particulièrement bien aux églises, aux monastères et bâtiments sacraux que Botta a construit en nombre, le bâtiment de Mendrisio a lui aussi une forte expression symbolique. Plus de 300 monuments dans le monde portent la signature de Mario Botta qui travaille et enseigne toujours dans le monde entier. Après avoir enseigné comme professeur invité à l’EPFL, Mario Botta a également un lien avec la Suisse romande dont il dit avoir de bons souvenirs. Il a réalisé plusieurs projets en Suisse romande comme la Bibliotheca Bodmeriana, Cologny, et le Centre Dürrenmatt à Neuchâtel. «Quand j’en ai eu l’occasion, je suis allé y travailler.» Il ajoute que le fait de travailler dans un endroit différent change votre optique. «Cela vous permet d’évaluer le processus de la réalisation, l’architecture est un travail local. Bâtir à Bâle est différent de bâtir à Genève, en matière d’approche et d’expression formelle aussi, j’espère pouvoir encore travailler en Suisse romande.» L’Accademia di Architettura di Mendrisio qu’il a co-fondée, qu’il a dirigée et où il enseigne encore lui tient particulièrement à coeur. Les 800 étudiants environ, provenant de plus de 40 nationalités différentes, travaillent dans une ambiance

familiale avec des architectes stars. C’est la plus jeune université de Suisse. Dans ce cadre, Mario Botta est en train de construire un Théâtre de l’architecture, qui sera un instrument d’enseignement près de l’école. Ce théâtre est imaginé comme les anciens théâtres anatomiques avec des balcons tout autour, une grande place centrale pour des expositions, des maquettes. Ce théâtre fonctionne parallèlement à l’école avec des événements, des expositions et des rencontres pour donner corps à une réflexion critique, aborder certains thèmes, et aider les jeunes à dégager les enjeux de la discipline.

Contact: Studio di Architettura Mario Botta Via Beroldingen 26 6850 Mendrisio Tél. 091 9 728 625 www.botta.ch

13


14

IDEA 4-15

PORTRAIT D’ARCHITECTE: PROJET

Une force tranquille Le deuxième musée d’art de Mario Botta aux Etats Unis – le Bechtler Museum of Modern Art – reflète la philosophie du maître de façon impressionnante. Le bâtiment exsude une force immense malgré sa dimension relativement modeste.

La ville de Charlotte, dans l’Etat américain de Caroline du Nord, a subi ces dernières années un développement urbain radical. Aux côtés des gratte-ciels imposants, le musée Bechtler paraît petit mais pas négligeable du tout. Au contraire. Il répand une impression de calme stoïque, comme un corps serein d’une grande force spirituelle parmi des géants. Le musée est situé dans le centre de Charlotte et héberge des œuvres réunies par le collectionneur d’art suisse Andreas Bechtler, qui s’est engagé pour que le mandat pour la construction du musée de la ville de Charlotte soit confié à Mario Botta. La collection contient des œuvres d’artistes célèbres comme Tinguely, Niki de Saint Phalle, Picasso, Gia-

cometti, Matisse, Miro, Degas, Warhol, Le Corbusier et Léger. Le corps du bâtiment, de forme cubique, est vide à l’intérieur. Sa forme géométrique claire, son enveloppe en terre cuite ainsi que la colonne convexe haute de 15 mètres à l’entrée évoquent d’autres bâtiments de Mario Botta, voire un temple romain antique. Un espace public (esplanade) est créé par l’ouverture, délimitée par des formes plastiques à l’arrière-plan. La surface d’exposition véritable se trouve à l’étage. Avec une superficie de 1000 mètres carrés, la salle d’exposition s’étend sur toute la construction. Le bâtiment comprend quatre niveaux en totalité avec 3000 mètres carrés de surface. La structure du bâtiment est marquée par un

hall d’atrium montant en verre qui couvre le noyau du musée et laisse entrer la lumière naturelle grâce à un éclairage zénithal bombé. Par le jeu de volumes et de creux, une sculpture architectonique est créée, dont le vide marque un nouvel espace urbain formé par la galerie sur quatre niveaux. Dans l’entrée du musée se trouve la grande œuvre plastique «firebird» de l’artiste Niki de Saint Phalle (1930 – 2002), une œuvre de l’année 1991. Avec ses rondeurs, elle représente un contrepoids idéal à l’installation linéaire-géométrique du musée. Le choix des matériaux pour les espaces intérieurs et l’enveloppe en terre cuite donnent à ce musée bien ancré dans le sol une simplicité à la fois rigoureuse et élégante.


16

IDEA 4-15

PORTRAIT D’ARCHITECTE: ENTRETIEN

Le territoire et la mémoire!

Inlassablement engagé, Mario

Botta dessine, projette, discute et

supervise ses travaux d’architecture. Dans cet entretien avec Idea, il nous dévoile ses réflexions, ses habitudes, et nous confie pourquoi il n’arrêtera jamais de travailler. Idea: Dans votre jeunesse déjà, le dessin était l’une de vos passions. C’est la raison pour laquelle vous avez fait un apprentissage comme dessinateur en bâtiment chez Tita Carloni à Lugano, avant le gymnase et vos études d’architecture. Cela vous a-t-il apporté des avantages? Recommanderiez-vous aux jeunes d’aujourd’hui ce parcours passant par un apprentissage? Mario Botta: Comme vous l’avez dit, le curriculum que j’ai suivi est un peu

différent de ce que l’on fait aujourd’hui. Mais si je pouvais revenir en arrière, je referais les choses de cette manière. Aujourd’hui, je pense que les études en général sont trop abstraites et trop longues. Beaucoup de vos œuvres ont un style très caractéristique avec des constructions massives tout en étant légères et toujours un jeu avec la lumière zénithale. Avez-vous parfois eu envie de faire tout autre chose, en rupture avec ce style?

Débordant d’idées, Mario Botta est un interlocuteur agile et créatif.


PORTRAIT D’ARCHITECTE: ENTRETIEN

Il ne s’agit pas d’un problème de style mais plutôt d’une interprétation de l’architecture elle-même. L’architecture, c’est l’art de bâtir qui travaille avec la gravité. Une structure ne peut pas être déplacée, c’est une manière de prendre possession du site, du terrain qui appartient à l’œuvre architecturale. Le contexte est une partie de l’œuvre. L’architecture est un instrument pour bâtir un lieu de manière à ce qu’il entre dans la géographie, dans l’histoire, dans la culture, dans la mémoire. Si je devais faire quelque chose de léger, je construirais un avion mais pas un bâtiment. Le bâtiment trouve sa raison d’être dans un lieu qui est toujours unique. Pour moi, la légèreté appartient à l’air, à l’oiseau, la libellule… Je me garderais de parler de légèreté parce qu’aujourd’hui c’est à la mode. Mais une colonne, par exemple, est un instrument pour transmettre la charge de la toiture au sol. Elle doit être forte pour exprimer ce sentiment. La Tour d’Eiffel est belle parce que ses pieds transmettent tout au sol. La force de nos lieux historiques n’est pas donnée par la légèreté mais par l’ancrage dans le sol.

IDEA 4-15

17

Les 25 collaborateurs travaillent dans un environnement stimulant.

Beaucoup de vos œuvres sont ou créent une ambiance sacrale. La spiritualité compte-t-elle beaucoup pour vous?

tain sens un monument. Dans ce sens, on peut reconnaître aussi un aspect symbolique et métaphorique très fort.

Ce que vous dites me fait plaisir. Je pense que l’idée du sacré est consubstantielle à l’architecture même. Le premier acte d’une construction ce n’est pas de mettre pierre sur pierre, mais la pierre sur le terrain. Donc, de transformer une condition de nature (le terrain) en une condition de culture. C’est donc un acte de sacralité, d’intelligence et de spiritualité. Je prends un désert vierge et j’y mets un élément bâti par l’homme, qui parle de la vie et des valeurs. Donc l’architecture en elle-même a un aspect sacral. Je cherche seulement à ce que cela devienne aussi une image, une icône, et dans un cer-

Vous avez également construit des villas et même des granges dans votre carrière. Répondez-vous, dans l’exécution, aux désirs spécifiques des maîtres d’œuvre? Ou les maîtres d’œuvre vous font-ils complètement confiance en sachant que le résultat sera une œuvre d’art? Le maître d’ouvrage est partie prenante du projet. Je ne travaille pas pour moimême mais pour répondre aux besoins concernant une école, une église, un musée, une maison. Donc le client prend une part active au projet. Je cherche à interpréter les besoins parfois invisibles d’un ouvrage. J’écoute le client et après je donne une interprétation. Beaucoup d’architectes ont un conflit entre leur volonté de faire de l’architecture et les exigences des maîtres d’œuvres qui en compliquent la réalisation. Connaissez-vous également cette ambivalence? L’issue de la discussion appartient-elle à l’architecture? Comment procédez-vous dans de tels cas? Les conflits ne sont pas des projets, mais ils en sont une partie active. J’ai besoin d’une confrontation. Donc, je

pense qu’il n’est pas correct de dire que le maître d’ouvrage ne nous laisse pas d’autonomie. Un bon maître d’ouvrage est un client exigeant. Même celui qui me laisse une entière liberté, j’ai besoin de son point de vue, de sa philosophie, sa pensée; pas de ses réponses, mais de ses questions. Idea est une revue qui parle surtout de la création architecturale en Suisse romande où vous étiez professeur à l’EPFL. Comment décririez vous l’architecture en Suisse romande comparée à la Suisse alémanique et au Tessin? Pouvez-vous comprendre que des architectes suisses romands aient un grand respect pour des architectures ancrées dans la tradition d’architectes célèbres? Aujourd’hui, l’architecte est un citoyen du monde. Moi, je travaille ici au Tessin, j’ai fait des projets en Suisse alémanique, en Suisse romande, en Europe, en Asie comme en Chine et dans le monde entier. Il n’y a plus de frontières géographiques, nous vivons des situations de globalisation. Je vis dans le confort que m’a donné la culture globale, je cherche aussi à l’interpréter. Le problème n’est pas de travailler ou non dans un autre territoire, mais d’être capable de reconnaître et d’in-


18

IDEA 4-15

PORTRAIT D’ARCHITECTE: ENTRETIEN

terpréter les valeurs d’une région. Si je travaille en Chine je ne travaille pas à Lausanne. Et si je travaille à Lausanne, j’interroge les attentes des citoyens de Lausanne. Dans ce sens, la différence entre les régions n’est pas seulement une différence de qualité. Je ne vois pas un problème territorial, je distingue au contraire le local et le global. Pour me sentir universel, j’ai besoin d’avoir des repères qui permettent de comprendre la culture, l’histoire, la mémoire d’un territoire. Donc, les demandes contingentes, fonctionnelles et techniques, que je reçois sont importantes comme instruments. Mais les vrais enjeux sont ceux de la culture d’une mémoire. Si on construit une maison, une église ou un musée, on doit se poser la question de leur sens actuel. C’est en cela que réside la vraie problématique de l’architecture. Vous avez rencontré l’architecte Le Corbusier dans votre jeunesse. Comment vous a-t-il influencé? Le Corbusier, c’est comme Einstein pour la physique. On peut l’aimer ou non, mais cet homme a écrit l’histoire du 20e siècle du point de vue architectural. Au début , il était à la Chaux-de-Fonds, avec une architecture éclectique, et dans années 50, il a fait Ronchamp. C’est un homme qui compte pour chaque architecte. Ce que j’aime le plus chez lui, c’est sa capacité à transposer les événements de la vie en architecture.

Vous avez aussi fait du design industriel, comme par exemple la bouteille Walser qui s’est totalement imposée comparée à d’autres designs venus d’autres designers. A l’occasion de quel événement avez-vous inventé cette forme? J’ai toujours dessiné, parallèlement à l’architecture, quelques chaises, fauteuils… Comme un exercice pour vérifier le résultat final dans un délai très court. J’ai commencé avec des éditeurs italiens à faire quelques petits objets, puis j’ai compris que c’était un métier tout à fait différent alors je l’ai abandonné,. Mais de temps en temps, j’aime dessiner une lampe, une chaise, un objet pratique. C’est une manière de m’amuser et d’avoir un rapport avec le quotidien. Une question un peu personnelle: à l’âge de 72 vous travaillez encore beaucoup – quand avez-vous l’intention de ralentir et de jouir de votre retraite?

Les dessins de l’architecte sont expressifs et forts comme aussi son architecture.

Ah non, je ne veux pas jouir du temps, je veux travailler ! Je trouve la paix sur la table de travail. Je n’ai jamais pris de vacances ! (C’est dangereux de partir vacances, on tombe malade, on se casse la jambe…) Je ne veux pas vieillir. J’aime l’idée de travailler jusqu’à ce ne soit plus possible. Mon plaisir, c’est le travail, donc je ne vois pas pourquoi arrêter. n Texte: Marianne Kürsteiner Photos: (Présentation et Entretien) Tanya Hasler, (Projet) Enrico Cano

Le bâtiment, les meubles et les dessins proviennent de la plume du même compositeur.


SIMPLEMENT PLUS PROCHE Umberto Emmanuele Responsable de vente nouvelles installations

Les ascenseurs, c’est mon truc Avec mes collègues et moi-même, vous êtes entre de bonnes mains pour la réalisation de votre ascenseur. Ce qui nous différencie? Notre expertise en matière d'installations spéciales.

Graphic Work

Parlons-en, tout simplement!


20

IDEA 4-15

ENERGIE: LE CHAUFFAGE

Quel chauffage choisir? La plupart des chauffages fonctionnent encore avec des combustibles fossiles qui produisent du dioxyde de carbone. Comment réduire ces émissions nocives, donc quel chauffage choisir ? Markus Schlageter, directeur marketing chez Elcotherm SA, travaille quotidiennement sur ces questions. Idea a voulu savoir à quelles exigences ce domaine doit se confronter aujourd’hui et à l’avenir.

En Europe continentale, les conditions climatiques imposent une forte dépendance au chauffage. Chaque bâtiment doit en être équipé, alors que l’on peut se passer des installations de climatisation. La plupart des chauffages produisent encore du dioxyde de carbone. Il est donc important de réduire ces émissions nocives pour diminuer l’effet de serre. Bien qu’il existe des sources d’énergie qui ne génèrent pas de CO2, comme l’énergie solaire, éolienne et hydraulique, l’état actuel de leur technique d’exploitation ne permet pas encore de couvrir les besoins en énergie. Et du point de vue esthétique, elles ne valorisent pas vraiment les paysages. Idea: Elcotherm est une entreprise qui s’est développée avec le chauffage au mazout. Ensuite, de nouvelles énergies sont apparues comme le chauffage au gaz, les capteurs solaires et les pompes à chaleur. Quelles tendances observez-vous lors du choix du chauffage? Markus Schlageter: En principe, les clients cherchent finalement toujours à trouver un optimum entre les frais d’investissement et de fonctionnement pour remplir leurs exigences en

termes de confort. Ici, les réflexions sur l’environnement jouent un rôle de plus en plus important. De même, les services de maintenance après vente sont en constante augmentation. Nous constatons que les clients s’informent très bien et de manière approfondie sur ce thème. Alors que la pompe à chaleur est standard dans les nouvelles

constructions, il existe une multitude de possibilités dans le domaine de la rénovation, pour changer de chauffage. Pour nous, il est important d’avoir un vaste choix d’offres et de fournir au client des solutions adaptées à ses besoins individuels, que ce soit dans le domaine de la pompe à chaleur, des énergies fossiles ou de la thermie solaire comme complément. Idea: Y a-t-il des tendances différentes concernant le chauffage dans le domaine des habitations et dans l’industrie ? MS: Les paramètres principaux sont très similaires. Lors de l’utilisation commerciale pour les bureaux et les boutiques, les exigences quant au confort de l’eau chaude sont en général moins fortes que pour les logements, ce qui a aussi des implications sur le design des systèmes. Si l’on compare les applications dans les maisons individuelles et les appartements avec les espaces utilisés commercialement, ces derniers sont en règle générale plus vastes et nécessitent des performances plus importantes. Dans beaucoup de cas il faut prendre en compte des situa-

La pompe à chaleur air/eau Aerotop S.


ENERGIE: LE CHAUFFAGE

tions de redondance afin d’augmenter la disponibilité. Souvent, nous installons deux générateurs de chaleur. Ceci a l’avantage d’augmenter l’efficacité là où l’on n’a pas besoin d’une performance à 100 %. Si un générateur devait avoir des problèmes, on a toujours le deuxième à disposition. Idea: Il est évident que la combustion d’énergies fossiles devrait devenir plus efficace. Par quel moyen y parvenez-vous avec le chauffage à mazout et le chauffage au gaz ? MS: Pour augmenter l’efficacité lors de la combustion du mazout ou du gaz, il y a plusieurs possibilités différentes. Premièrement, le système de chauffage lui-même. Avec la technologie à condensation et son utilisation pour récupérer l’énergie dans les gaz d’échappement, on atteint de très hauts degrés d’efficacité. En comparaison avec une chaudière à mazout âgée de 20 ans, le gain d’efficacité peut atteindre jusqu’à 15 %. En plus, les réglementations en matière de chauffage influencent l’efficience du chauffage moderne de manière positive. Le service après vente de l’installation joue aussi un rôle à ne pas négliger. Seul un appareil au gaz ou au mazout réguliè-

rement entretenu et installé correctement est en mesure d’atteindre de très bons résultats en vue d’une efficacité maximale. Finalement, le système global est en constant développement. Un appareil à combustion combiné avec une installation solaire thermique est

« Les services de maintenance après vente sont en constante augmentation.» en mesure d’atteindre un gain d’efficacité significatif en comparaison avec une installation âgée de 20 ans. Idea: La pompe à chaleur est considérée comme une alternative supplémentaire pour la production de l’énergie. Quel développement ces sources d’énergie peuvent-elles espérer ? MS: Les pompes à chaleur utilisent la chaleur stockée dans la terre, dans l’air environnant ou dans l’eau. Dans des bâtiments bien isolés dans lesquels on a besoin d’une température de départ basse, leur rendement est spécialement élevé et donc leur consommation en électricité particulièrement basse. Pour des clients qui produisent leur énergie au moyen de cellules photovoltaïques, une pompe à chaleur est un complément idéal. Technologiquement il s’agit d’augmenter encore leur rendement avec les pompes à chaleur. Les clients devraient par conséquent adopter un coefficient de performance (COP) le plus haut possible. Il dépend de la température de la source de chaleur et de la température de chauffage de la pompe à chaleur. Ainsi, le COP est différent à chaque point de service. Les clients devraient y être attentifs lors de l’achat d’un appareil. Une autre exigence, spécialement pour les pompes à chaleur air-eau, est la diminution des émissions sonores. La tendance à la densification des constructions nécessite une réduction du bruit puisque cette nuisance est l’une des causes les plus fréquentes des problèmes de voisinage. Idea: Peut on espérer un potentiel d’amélioration dans les chauffages au moyen de cellules solaires dans notre zone climatique ?

IDEA 4-15

21

MS: On peut s’y attendre. En ce qui concerne les bâtiments neufs, le MoPEC 2014 prévoit de prescrire une production individuelle partielle au moyen du photovoltaïque. Cette électricité – injectée dans le réseau ou utilisée individuellement – peut être utilisée très efficacement par une pompe à chaleur. Idea: Malheureusement, les panneaux noirs sur les toits ne sont pas très attrayants du point de vue architectonique. La Haute Ecole de Lucerne a par conséquent développé dernièrement des panneaux Design colorés que l’on peut même utiliser comme éléments de façades. Serait-ce une alternative pour vous aussi éventuellement ? MS: Elco n’offre pas d’installations photovoltaïques. Nous connaissons les contraintes importantes de la thermie solaire dans l’architecture, liées à son intégration dans le bâtiment. Ce n’est pas un système supplémentaire que l’on fixe n’importe où. Mais on peut déjà montrer des approches intéressantes, surtout avec les collecteurs tubulaires. Personnellement je pense que l’application du photovoltaïque intégré dans le bâtiment serait une amélioration importante dans le futur pour l’aspect extérieur de l’enveloppe du bâtiment. Idea: Afin d’économiser les frais de chauffage, les maisons sont de mieux en mieux isolées. Avez-vous constaté une baisse des commandes depuis le développement des maisons Minergie ? MS: Non, mais les maisons mieux isolées influencent le choix du chauffage. Une maison bien isolée atteint facilement son efficience avec une pompe à chaleur. Les nouvelles constructions ont ici un haut standard et les pompes à chaleur sont, en règle générale, le premier choix. Dans les transformations, l’investissement pour l’isolation est significativement plus élevé. Idea : On voit aussi le développement du raccordement au chauffage urbain, soit pour la récupération de la chaleur d’une installation collective ou d’une installation de combustion de copeaux de bois. Voulez-vous intégrer cette tendance dans le futur catalogue de vos produits ? MS: C’est un développement intéressant, même si pour toute la Suisse c’est


22

IDEA 4-15

ENERGIE: LE CHAUFFAGE

encore un petit marché. En ce moment, nous nous concentrons totalement sur le développement des systèmes et services pour chauffer efficacement avec le mazout, le gaz et les énergies renouvelables. Pour le chauffage urbain, nous n’avons pas d’offres dans notre catalogue en ce moment. n Texte: Marianne Kürsteiner Photos: màd

La pompe à chaleur sol/ eau Aquatop S est si silencieuse qu’elle peut être installée même dans le domaine du logement.

Chaufferie après la rénovation du chauffage avec une chaudière gaz à condensation Thision S (à droite), une chauffeeau et un groupe de pompage Solar.


COMPRENDRE L’HOMME ET SON ESPACE DE TRAVAIL.

Nouvelles solutions d’aménagement pour nouveaux univers de travail – nous conseillons, planifions et réalisons.

Swiss Made since 1904 www.bigla-office.ch


24

IDEA 4-15

ENERGIE TENDENCES

Système de chauffage et d’eau chaude sur un demi-mètre carré

La centrale de chauffe Sol/Eau est particulièrement adaptée pour les nouveaux bâtiments et ne nécessite pas plus de place qu’un réfrigérateur. Cette unité tout-en-un contient tout ce qui est requis pour le chauffage, le rafraîchissement (en option) et l’eau chaude. Avec un réservoir d’eau chaude sanitaire intégré, elle fournit suffisamment d’eau chaude à tout moment de la journée.

L’appareil peut être installé facilement grâce aux connexions placées en haut de l’appareil et tous les réglages peuvent être effectués à l’avant de l’appareil. La centrale de chauffe peut être utilisée partout où une solution tout-en-un est nécessaire, dans la construction d’un bâtiment neuf ou de la rénovation. Les nouvelles versions avec modulation de puissance sont désormais disponibles. www.alpha-innotec.ch

Alternative aux chauffe-eau électriques

Dans une maison individuelle, le chauffe-eau pompe à chaleur Nuos est une alternative au chauffe-eau électrique, car il consomme moins d'énergie. Le système NUOS associe une pompe à chaleur et un chauffe-eau d’une contenance de 110, 150, 200, 250 ou 300 litres. Suivant le type d’installation choisi, l’appareil utilise l’air du local ou l’air extérieur pour produire l’eau chaude. Son efficacité énergétique peut se mesurer au moyen du coefficient de performance COP. NUOS présente un COP se situant entre 3,1 et 3,7 - suivant la température de l’air ambiant (selon la

norme énergétique EN 255-3). Cela signifie qu’avec 1 kW de courant consommé, il génère une puissance de chauffage de 3,1 à 3,7 kW. Par rapport à un chauffe-eau électrique traditionnel, on peut réaliser ainsi une économie d’énergie annuelle d’environ 70%. En plus de performances énergétiques remarquables, Nuos présente encore d’autres avantages: il assure une récupération active de la chaleur, possède un fonctionnement très silencieux, se règle aisément, est puissant et n’occupe que peu d’espace. www.domotec.ch

Appareil de ventilation décentralisé compact

La récupération de chaleur du Eco Vent Verso s’effectue en mode réversible, c'est-à-dire que des phases d’amenée et d’extraction d’air se succèdent. Lorsque l’air est repris, le récupérateur de chaleur en céramique emmagasine la chaleur de l’air ambiant. L’air neuf introduit lors de l’étape suivante est dirigé à travers le récupérateur de chaleur et absorbe ainsi la chaleur initialement prélevée sur l’air repris. L’air frais est ainsi réchauffé avant d’être soufflé dans la pièce. Une unité fonctionnelle est déjà réalisable avec deux appareils, notamment lorsque les deux entités fonctionnent chacune de manière opposée. www.helios.ch

Pompe à chaleur bi-bloc air/eau

Derrière le nouveau produit Splydro se cache la combinaison d’une pompe à chaleur air/eau en version bi-bloc avec un modèle perfectionné de tour hydraulique. Le client peut ainsi se servir de la source de chaleur gratuite qu'est l’air extérieur avec un investissement minime pour chauffer, rafraîchir et fournir en eau chaude sanitaire un climat d’habitation pendant toute l’année. L’unité intérieure Splydro offre un système hydraulique complet qui ne nécessite que très peu d’espace. Elle combine un gestionnaire de pompe à chaleur, un ballon d’eau chaude sanitaire et un ballon tampon en série ainsi qu’un module de pompe sous un habillage compact. www.starunity.ch


ENERGIE TENDENCES

Chauffage d’agrément

IDEA 4-15

25

Paquet musclé

Alpinofen est en Suisse synonyme de spécialiste en matière de chauffage d’agrément respectueux de l’environnement. A la pointe des techniques de combustion, l’entreprise entend exploiter encore mieux le potentiel de l’énergie produite à partir du bois, pour créer des atmosphères plus douillettes. www.alpinofen.ch

Zehnder propose avec son nouveau modèle ComfoAir SL 330 un appareil de ventilation compact qui se prête de manière idéale à une implantation dans un endroit exigu. Ce système performant de petite dimension trouve aisément sa place dans chaque armoire à encastrer standard, ou dans une niche. www.zehndergroup.com

Cheminée à gaz

Les cheminées à gaz d’Element4 se distinguent par leur simplicité mûrement réfléchie. Le mode de construction simple facilite l’installation et l’entretien de la cheminée et le confort d’utilisation simplissime offre à la maison une atmosphère confortable – le tout grâce à la pression d’un seul et unique bouton. www.ruegg-studio.com

Chaudière à gaz à condensation Poêle-cheminée efficace

Le Sirius est la quintessence d’années de travail, de recherches, de développement et révolutionne le terme poêle-cheminée. Design pur, jumelé aux nouvelles connaissances de la technique du feu. www.tiba.ch

Climatisation de confort

«Airmaster», le système de ventilation décentralisée passe-partout: facile à installer, il se joue des contraintes d’implantation esquissées ci-dessus. En mode de ventilation normale, Airmaster affiche une consommation énergétique très économe et une récupération de chaleur efficace, d’où une économie marquée sur les coûts d’exploitation à long terme – de quoi séduire les opéra-

Le spécialiste de la technologie de chauffage Vaillant étend sa gamme ecoTEC plus, éprouvée des millions de fois en Europe, d’une nouvelle version de plus grande puissance. La chaudière murale à gaz à condensation est disponible en quatre classes de puissance de 65 à 120 kW. Ainsi, la dernière ecoTEC plus est aussi puissante qu‘une grande chaudière à gaz au sol, tout en étant aussi efficace, polyvalente et compacte qu’une chaudière murale. Elle peut être utilisée comme unique générateur de chaleur, en combinaison avec un système solaire ou en cascade. www.vaillant.ch

teurs facilitaires. Et pour cause: ces systèmes de ventilation sont aujourd’hui déjà conformes aux objectifs énergétiques 2020. www.wesco.ch


26

IDEA 4-15

SURÉLÉVATION À GENÈVE

Un lien entre le ciel et la ville Dans le Canton de Genève, depuis la loi de 2008 qui permet d’enrichir l’offre résidentielle sans consommation de terrains, environ un millier de logements ont pu être créés, principalement en surélévation de bâtiments construits à partir des années 1950. Un tel exemple se trouve sur la rue Daubin à Genève, réalisé par group8 et Beric architectes.


SURÉLÉVATION À GENÈVE

En Suisse – surtout en raison de la densification de l’habitat – des opérations de rehaussement d’immeubles sont pratiquées dans les grandes villes pour abriter des lofts, des bureaux, mais aussi de l’habitat destiné à la location. Le canton de Genève constitue un cas particulier: depuis trente ans, une loi sur les démolitions, transformations et rénovations s’applique aux travaux sur les immeubles d’habitation existants. Cette loi règle en détail l’augmentation des loyers et interdit les transformations de logements en bureaux. Une autre loi, votée en 2008, sur les surélévations permet d’ajouter jusqu’à deux niveaux d’habitation aux immeubles résidentiels en mesure d’en supporter le poids, pour l’essentiel ceux qui ont été construits depuis les années 1950. Plus d’un millier de logements ont pu être réalisés depuis, pour lesquels le bois a largement été utilisé, car sa légèreté permet d’éviter les travaux de consolidation de l’existant.

IDEA 4-15

Construire une ville sur une ville

Certes, les controverses soulevées par la construction d’une nouvelle architecture sur un bâtiment existant étaient prévisibles. Les représentants du patrimoine suisse s’opposaient particulièrement au nouveau développement. Leur argument tenait que Genève s’était imposé des gabarits homogènes, que c’était une ville régulière, ces règles donnant son identité et son caractère à la ville. Avec les élévations, on risquait de laisser libre cours à des gesticulations individuelles qui ressembleraient parfois à ces architectures extravagantes que l’on retrouve dans toutes les villes. L’esthétique n’était pas seule en question. En surélevant, on réduit parfois la lumière dans la rue et les appartements voisins. Créant ainsi de nouvelles zones d’inconfort. Un débat politique a donc été développé. Les uns opposaient que ces surélévations seraient seulement faites pour les riches, les autres argumentaient

27


28

IDEA 4-15

SURÉLÉVATIONSÀÀGENÈVE SURÉLÉVATION GENÈVE

qu’elles contribueraient efficacement à la mixité sociale, puisque dans le même bâtiment on retrouverait différents niveaux sociaux.

Des maisons sur une façade banale

Reconnu par les instances cantonales et communales, ainsi que par le Service des monuments et sites, comme un immeuble susceptible d’être surélevé, le bâtiment sis aux 25, 27 et 29 Rue Daubin présentait une façade plutôt banale, caractéristique des immeubles d’habitation des années 70. L’enjeu du projet consistait à créer un niveau supplémentaire sur l’attique existant. L’emplacement particulièrement intéressant de l’immeuble permettait une ouverture de la vue sur la ville et le jet d’eau depuis toutes les pièces de la partie jour des appartements. Le chantier consistait à surélever les trois allées de l’immeuble tout en gardant la partie existante en exploitation pendant toute la durée des travaux.

Des maisons sur le toit

L’intervention devait créer une sorte de


IDEA 4-15

29

Wood in the sky: plan d’étage attique 1.

«meuble suspendu» en bois se distinguant clairement de la construction minérale existante. Ce meuble a permis d’emballer le niveau d’attique existant afin de maintenir l’unité de la partie haute de l’édifice. Des loggias conçues au profit des nouveaux logements découpent la ligne du ciel créant ainsi une «skyline» discontinue. Des cadres en saillie garantissent l’intimité des espaces extérieurs face aux vues croisées entre les différents logements. Ces différentes interventions participent également au cadrage du paysage lointain. A l’exception des murs mitoyens réalisés en plots de ciment, l’intégralité de la surélévation a été réalisée en bois. Les panneaux préfabriqués de la façade ont été ensuite recouverts d’un bardage bois ajouré qui est prolongé sur la façade de l’attique existante, permettant ainsi de créer l’unité de la surélévation.

«Meuble suspendu» en bois

L’immeuble locatif des années 1967 a été rehaussé d’un étage par les architectes du group8 pour créer six logements traversants. L’attique évoque, par son traitement architectural, une série de villas en duplex à l’aide de patios et d’auvents à claire-voie en bois peint. La surélévation est basée sur l’idée d’un meuble suspendu en bois. Fusionnée avec la construction existante, par la cohérence entre lignes horizontales et verticales ainsi que la similitude du registre chromatique, les deux constructions


30

IDEA 4-15

L’intérieur est réalisée en parquet pour les sols et en plâtre lissé aux plafonds.

SURÉLÉVATION À GENÈVE

forment un ensemble clairement unifié. Le projet est particulièrement valorisé par les échappées visuelles exceptionnelles sur la ville et le jet d’eau, qu’offre l’emplacement de l’immeuble. Naturellement, le choix typologique place les chambres côté cour et les espaces de vie côté rue Daubin, de manière à bénéficier de la meilleure orientation. Les six appartements, du 4 aux 6 pièces, sont traversants et se trouvent de part et d’autre des 3 cages d’escaliers.

Un intérieur élégant et accueillant

Les revêtements intérieurs sont réalisés en parquet pour les sols, en plâtre lissé aux plafonds et sur les murs des espaces de vie. Une isolation performante de la nouvelle construction, participe à la limi-

tation des pertes de chaleur par la toiture. D’autre part, les appartements traversant bénéficient d’une excellente ventilation naturelle transversale. Le principal défi pour la construction de cette surélévation fut d’intervenir sur un bâtiment existant en milieu urbain dense, tout en maintenant les habitants des étages inférieurs dans leurs logements pendant toute la durée des travaux. Une organisation rigoureuse, la communication et la collaboration entre tous les intervenants ont permis d’assurer la sécurité des locataires et la réussite d’une opération délicate.

Concilier la structure

Le travail des ingénieurs EDMS consul-


IDEA 4-15

tés consistait à concilier la structure et les façades avec les performances énergétiques. Ainsi, dans la mesure où la surélévation s’installait sur une construction existante, et que le parti architectural était de créer un contraste entre le bâtiment existant et le projet, l’utilisation du bois a été privilégiée. En effet, on le retrouve dans la structure pour des questions de poids, et dans les façades en opposition au béton des façades existantes. Le bois a participé à la démarche d’optimisation dans le cadre d’un concept énergétique. En plus des performances statiques, le bois a permis une rapidité d’exécution des travaux, point important dans le contexte urbain du projet. n Texte: selon la documentations des architectes Photos: Régis Golay, Federal studio, Genève

31


32

IDEA 4-15

MAZOT À PRAZ-DE-FORT/VS

Histoire d’un petit mazot aimé qui s'agrandit Le contexte alpin grandiose dans lequel se situe ce mazot transformé par l’architecte Baris Kansu et le designer Olivier Rambert, évoque simultanément puissance et sérénité, et ce micro projet tente de lui faire écho.


MAZOT À PRAZ-DE-FORT/VS

Le début de ce récit pourrait remonter à la fin des années 1920, quand un vieux mazot du 17ème siècle est déniché, démonté, et transporté quelques kilomètres plus haut dans la vallée, puis reconstruit madrier par madrier, sur son site actuel, à côté du chalet familial près

de Praz-de-Fort. Ainsi, l’ancien grenier à grains devient bureau de campagne pour son propriétaire, un juge fédéral. En 1965, le petit fils architecte, qui en est le propriétaire actuel, l’agrandit une première fois. Cet agrandissement «à l’identique» s’opère dans la pure tradi-

IDEA 4-15

33

tion alpine, et de ce fait, reste quasi invisible pour un œil non averti. C’est ainsi que le mazot acquière ses belles proportions actuelles et son charme attendrissant. Au fil des ans, le mazot devient pavillon d’invités. Un véritable témoin des liens d’amitié de tout un clan.


34

IDEA 4-15

MAZOT À PRAZ-DE-FORT/VS

On comprend aisément les propriétaires qui souhaitaient passer eux mêmes plus de temps dans ce petit bijou. Mais il lui manque ce «je ne sais quoi» qui le rendrait plus habitable. Il s’agit donc d’abord de découvrir ce «presque rien» qui permette à l’annexe du chalet familial de s’émanciper. C’est alors qu’est née l’envie de l’agrandir au plus juste. De transformer sans compromettre. D’ajouter sans retirer. Le projet réalisé met en évidence le socle caractéristique sur lequel repose tout mazot. Il le prolonge pour en faire un espace de vie. Avec parcimonie, ce geste cherche à tirer parti de la nature même du mazot, tout en renforçant ses traits essentiels. Son enduit, extérieur

comme intérieur, est composé avec le limon provenant du lit de la rivière voisine. Sa toiture en acier corten présente un éclat naturel de couleur ocre. Que ce soit le minéral du socle ou le bois de la charpente, les matières employées ne nécessitent aucun entretien, et embellissent avec la patine du temps. Cette nouvelle pièce, d’une surface d’une dizaine de mètres carrés seulement, donne pourtant l’impression d’habiter la vallée toute entière. Cette sensation contraste agréablement avec l’ambiance feutrée du mazot lui-même. L’intérieur a été complètement repensé et reconstruit comme un puzzle en bois. Le revêtement omniprésent en mélèze fait écho aux madriers de charpente qui sont déjà bien noircis

« Transformer sans compromettre, ajouter sans enlever.»


IDEA 4-15

Le mazot s’est emancipé à l’ntérieur. La nouvelle cuisine est équipée à préparer des repas modernes.

35


36

IDEA 4-15

MAZOT À PRAZ-DE-FORT/VS

Le charme du mazot s’exprime aussi dans les pièces toutes en bois.

par le passage du temps. Les espaces sont fluides et les agencements intégraux offrent beaucoup de rangements astucieux et discrets. Au final, cette histoire est peut-être surtout celle d’une complicité intense entre mazot, propriétaires, et projeteurs, qui sont tous liés par des rapports de filiation ou d’amitié. Le dialogue y est présent dans chaque trait, et l’atmosphère paisible qui y règne semble en témoigner. Ainsi, pendant que les uns construisent un mazot; le mazot, lui, construit des liens. n Texte: Baris Kansu Photos: Daniela Droz et Tonatiuh Ambrosetti Ingénieur civil: Ingeni Maçonnerie: David Sarrasin


NOUS CRÉONS DES MOMENTS DE BIEN-ÊTRE.

Privilégiant l’amour du détail, Franke est l’incarnation d’exigences qualitatives élevées en matière de design et de fonctionnalités. Franke est l’un des leaders mondiaux parmi les fournisseurs de solutions astucieuses en matière de sanitaires et de salles d’eau, destinés aux secteurs public, semi-public et artisanal. Make it wonderful at Franke.com

FRANKE_spectrooms_250x350_bleed.indd 1

22.05.2015 14:33:20

L’ESTHÈTE INCONTESTÉ: ÉPURÉ ET ÉLÉGANT.

www.similorkugler.ch

SK Triathlon


38

IDEA 4-15

LA TOUR EIFFEL EN RETROSPECTIVE

Le cœur culturel d’une ville

Comment la tour Eiffel a-t-elle évolué pour passer du statut d’expérience technique à celui de bien culturel de toute une ville? Une rétrospective, liée à une analyse Big-Data.


LA TOUR EIFFEL EN RETROSPECTIVE, PARIS, F

IDEA 4-15

39

« La tour Eiffel s’est muée d’expérience technique en un patrimoine.»

Quand l’«Exposition Universelle de 1889» ouvrit ses portes à Paris, la tour Eiffel en fut l’objet le plus haut et le plus important. Une analyse big-data des publications françaises montre que la tour Eiffel a été nommée plus souvent que l’exposition elle-même dans les publications françaises, pendant la durée de l’événement. L’intérêt immédiat pour la tour et l’exposition fut pourtant de courte durée, puisque deux ans après, en 1891, le miraculeux ouvrage technique n’était pratiquement plus mentionné. A partir de 1910, la tour a suscité une attention plus soutenue et – à nouveau- une décade plus tard, surtout entre 1920 et 1940. A cette époque, la tour n’était plus ressentie comme un bref manifeste, mais elle était devenue, au cours des années, l’icône de Paris. La tour était donc passée du statut de pièce d’exposition à celui d’icône d’une métropole de réputation internationale.

Changement de sens

La tour est-elle devenue célèbre grâce aux éléments qui avaient motivé sa planification par son ingénieur ? Ou plutôt comme symbole (vu de loin) de Paris? Voire les deux ? Le graphique montre combien le nom «tour Eiffel» a été mentionné dans les publications françaises. Il est intéressant de voir les conclusions que laissent apparaître une mise en lien de l’histoire de la construction avec l’analyse big-data.

Une expérience technique

Avant la tour Eiffel déjà, les Londoniens avaient l’idée de construire une tour en acier de 1000 pieds (env. 300 mètres) de haut. La tour Eiffel était donc un exercice périlleux, technique mais aussi une expérience représentative de son temps, qui n’attendait que sa réalisation. Le français Gustave Eiffel a repris cette idée de l’Angleterre, et l’ingénieur suisse EPFZ Maurice Köchlin en a conçu, aussi fidèlement que possible, l’appareil d’es-

sai. La conception des ingénieurs avait une signification prédéfinie. La tour était en première ligne d’une aventure hautement technologique exposée solennellement. Il restait encore à découvrir combien cette expérience devait devenir importante pour Paris.

Le cœur de Paris

En 1924, nous retrouvons une situation complètement différente, peut-être même contraire. La tour est devenue un pôle d’attraction de Paris pour la population et les visiteurs du monde entier,

elle est reconnue partout. Cependant, elle fut reçue très diversement, avec différentes interprétations contradictoires. La Tour Eiffel s’est donc muée d’expérience technique en un patrimoine. Le contexte de cette mutation est clair. L’expérience est limitée dans sa signification comme aventure technique, alors que le patrimoine reste ouvert. Car la culture est imprégnée, comme une partie de la vie urbaine, de différences et de différentes classes de la société, d’artistes, d’auteurs, d’historiens, de théoriciens, d’habitants qui


40

IDEA 4-15

LA TOUR EIFFEL EN RETROSPECTIVE, PARIS, F

s’approprient le patrimoine comme ils le font de l’espace urbain.

Multitude de significations

Au moment où la tour Eiffel prend racine dans la culture française, on rencontre cette manière de changement. La tour Eiffel est en même temps «inerte» (Le Corbusier), et «immatérielle» (Sigfried Giedion). Elle est aussi «festive» (Man Ray), «symbole de pouvoir» (Delaunay), «éléphantaisie» (Pierre Dubreuil) et «danse des sens» (Moholy Nagy). C’est en même temps une technique dépassée et une analogie pour les gratte-ciels modernes, elle reste alerte et vivante pendant que la métropole, au cinéma «Paris dort», se

repose (René Clair, Paris qui dort), et devient en fin de compte une architecture (Le Corbusier, Esprit Nouveau). Bien que ces significations se contredisent partiellement, la diversité est bienvenue. Un travail d’étude de Dan Costa Baciu et Nadine Kahnt sur ce thème s’est limité à la tour d’Eiffel. Dans une réflexion plus approfondie, ces auteurs examinent si des biens culturels, des tours et d’autres bâtiments ont subi un changement de signification similaire jusqu’à devenir des célébrités. La force moteur de ce changement est la société elle-même, qui s’approprie l’objet et lui donne une image de sens que ce soit pour un ou plusieurs aspects.


IDEA 4-15

41

Pour en savoir davantage sur la manière dont les artistes, les photographes, les cinéastes et les architectes ont interprété la tour Eiffel au cours des décennies, il faut aller voir la nouvelle exposition qui a lieu au premier étage du monument. La curatrice Lydia Elhadad montre dans ce nouvel espace non seulement des visions d’Eiffel, mais encore les travaux des créateurs de culture. La multitude des ressentis est montrée dans cette exposition.

La transformation du premier étage

« Au moment où la tour Eiffel prend racine dans la culture française, il devient un patrimoine.»

Le projet de réaménagement de l’étage comprend: la reconstruction de la salle de réception et de conférence pour en faire un des espaces événementiels les plus attrayants de Paris; la reconstruction du pavillon consacré aux services pour les visiteurs, en particulier la restauration et la boutique; la conception d’un parcours muséographique ludique et pédagogique; et enfin la création de deux attractions spectaculaires que seront la découverte du vide sur le monument et son parvis grâce à un plancher et un garde-corps entièrement vitrés et un film «d’immersion», promesse d’émotions fortes.


42

IDEA 4-15

LA TOUR EIFFEL EN RETROSPECTIVE, PARIS, F

Une architecture «sous influence», conçue tout en oblique et transparence par l’agence d’architecture Moatti-Rivière, au service d’une expérience augmentée de la Tour et de Paris et respectueuse du monument et de son histoire. Les nouveaux pavillons sont sous l’influence des piliers conçus par Gustave Eiffel, ils épousent l’oblique de la Tour. Les volumes s’inscrivent dans l’épaisseur et la courbe des piliers. Les espaces de service sont placés côté pignons pour garder la transparence centrale. L’étage est conçu comme une véritable place urbaine avec ses rues, ses bâtiments, sa centralité à 57m de hauteur. Il offre une vue sur la ville au plus près mais aussi sur la Tour elle-même. Il est un espace de la connaissance où l’on peut explorer l’intérieur de «l’objet Tour». Le réaménagement est conçu et réalisé par l’agence d’architectes Moatti-Rivière, en groupement avec l’entreprise Bateg pour la réalisation. Ce dernier a remporté en octobre 2010 le marché de conception-réalisation.

té de nouveau. Ainsi, alors même que l’architecte a repris des éléments de la géométrie existante pour son esquisse, sa proposition contient quelque chose de nouveau – il veut faire expérimenter l’espace vide entre les quatre grands piliers en acier. Les volumes de construction sont inclinés vers le milieu de la tour, et les visiteurs regardent dans la même direction, ils marchent sur le petit balcon en verre et se sentent en apesanteur – avec un sol en verre sous leurs pieds. «L’histoire est plus puissante que le présent», explique Moatti,

Texte: Dan Costa Baciu/Nicole Perrenoud Plans et photos: Gustave Eiffel, Moatti Rivière Architecture, Man Ray, Robert Delaunay, L. Moholy Nagy, Michel Denancé, Prolitteris

0.00024%

0.00018%

0.00012%

0.00006%

1889

L’architecte Alain Moatti a répondu à la question, concernant ce que la transformation de la tour Eiffel avait appor-

si on l’interroge sur la relation entre l’ancien et le nouveau. «Nous pouvons nous souvenir de l’histoire, elle stimule notre imagination.» Moatti cherche donc toujours à trouver des chemins pour prolonger l’histoire, élargir la ville, bâtir plus loin et plus vastes les bâtiments et enrichir une nouvelle symbolique. n

Tour Eiffel Gustav Eiffel

1924

1944

1989


Dans l’urgence, donner les premiers soins

és – Prix cass pide n ra Fabricatio

A partir de

www.msf.ch CCP 12-100-2

* 0 0 6 ' 2 CHF

Opération spéciale portes d’entrée « Swiss Edition » • 11 modèles de porte au choix, réalisés sur mesure jusqu’à une dimension maximale de 1250 × 2250 mm • 6 couleurs à prix identique • Informations complémentaires sur :

www.hoermann.ch/swissedition

* Prix incluant 8 % de TVA, sans montage. Offre valable jusqu’au 31.12.2015


44

IDEA 4-15

ROBINETTERIE

Système d’aspiration invisible Avec le système d’aspiration Miracle-Line, Eisinger Swiss établit des standards élevés en matière d’innovation et de design pour les cuisines haut de gamme. Le système d’aspiration encastré de manière invisible entre deux tables de cuisson à induction entièrement en verre aspire vapeurs et fumées rapidement vers le bas. Avec Miracle-Line, Eisinger Swiss prouve qu’il a l’esprit pionnier. Ni vapeur ni fumée ne s’élèvent vers la hotte pendant la cuisson parce que la table de cuisson et le système d’aspiration sont réunis élégamment. Placé entre les deux tables de cuisson à induction, Miracle-Line aspire les vapeurs et fumées directement vers le bas. Le système d’aspiration Miracle-Line au de-

sign sobre, qui réunit une technique performante et un design innovant, est le point fort de la cuisine. Discret et entièrement intégré dans le plan de travail, Miracle-Line offre de nouvelles possibilités d’agencement telles que l’installation du coin cuisine dans une pièce à vivre, devant une fenêtre ou dans une pièce mansardée. La technique est également très intelligente. Le moteur placé dans un socle laisse suffisamment de place pour ajouter un tiroir à casseroles sous la table de cuisson. Le système d’aspiration Miracle-Line se règle facilement à l’aide de la commande TouchControl située sur la table de cuisson à induction. www.franke.com

Fonctionnel et esthétique La salle de bains moderne réagit sans contact manuel à vos souhaits. Les batteries de lavabos à détection infrarouge Geberit déclenchent le jet d’eau du lavabo sans contact et réagissent rapidement. Elles convainquent par leur haute sécurité de fonctionnement et leur nettoyage facile, elles sont élaborées et robustes. La détection alternante à deux rayons possède une zone de détection extrêmement grande ainsi qu’une sécurité de détection à toute épreuve. Dotées de divers programmes d’exploitation tels que le programme d’économie d’eau, d’économie d’énergie, de rinçage par intervalle et de rinçage continu, les batteries offrent une haute sécurité d’exploitation et un entretien facile. www.geberit.ch


ROBINETTERIE

Grâce bienfaisante KWC ZOE, c’est une gamme de robinetteries créée pour des salles de bain d’exception et qui, de par son esthétique, ses fonctionnalités et sa grande valeur, se démarque clairement de toute autre robinetterie. A la fois simples et exclusives, ses formes évoquent la nature et la pureté des cours d’eau naturels. Très caractéristiques, le corps et le bec de cette robinetterie sont une ode à la vitalité d’une source d’eau dans toute sa pureté, avec des lignes qui fascinent par leur dynamisme sculptural. Voilà donc

une gamme de robinetteries qui touche et séduit dès le premier abord. Avec son rayon d’action de 90°, KWC ZOE laisse les mains libres et offre un confort d’utilisation d’une grande ergonomie. Grâce à une technologie intelligente, l’eau est certes sous pression mais elle ne s’écoule pas moins avec douceur et constance. Les surfaces et formes étant pratiquement sans transitions ni interstices, le nettoyage devient un jeu d’enfant. www.bringhen.ch

Qualité palpable Kludi MX dispose d’un corps massif et lourd, signe de grande qualité et de durée de vie. On trouve d’autre part dans cette gamme étendue, en plus des mitigeurs chromés, deux versions de couleurs différentes : des surfaces à la finition exceptionnelle en blanc ou moka combinées à des accents chromés modernes. La solution idéale pour des éviers colorés et des cuisines modernes. www.kludi.at

Le classique du design – pas question de me contenter de moins. www.forster-cuisines.ch

IDEA 4-15

45


46

IDEA 4-15

ROBINETTERIE

Mitigeurs en finesse Similor complète son catalogue avec deux nouveaux mitigeurs de lavabo et un mitigeur de bidet avec levier de commande pour la gamme de robinetterie Kartell by Laufen. On notera la solution à deux trous avec écoulement élégamment galbé et levier de commande pouvant être placé librement. Toutes les nouveautés sont dotées d’un design tout en finesse, minimaliste, cylindrique, qui en fait les partenaires idéales d’un habitat puriste. www.similor.ch

Tête de douche cylindrique L’élément design central de la nouvelle tête de douche cylindrique de Vola est l’anneau étroit avec son effet très filigrane. Elle doit ses performances au plateau de la tête de douche. L’eau traverse en effet 18 rangées de buses réparties depuis le centre du plateau. Cela fait de la douche un événement unique. Comme d’habitude chez VOLA, la nouvelle tête de douche offre de multiples possibilités d’utilisation. Elle est disponible en qualité de modèle pour montage au plafond ou mural, en chrome brillant, en acier inoxydable massif brossé ainsi qu’en de nombreuses couleurs. www.vola.ch


Geberit Monolith Plus

Lumineux.

Geberit Monolith Plus n’est pas une chasse d’eau ordinaire. Ce module sanitaire pour WC a bien plus à offrir que sa belle apparence ne le laisse supposer. Intelligemment, il intègre des atouts tels que l’agréable ComfortLight réglable sur sept couleurs différentes ainsi qu’une absorption des odeurs automatique qui élimine les odeurs directement là où elles apparaissent. → www.geberit.ch/fr/monolithplus


48

IDEA 4-15

BIBLIOTHÈQUE NATIONALE UNIVERSITAIRE DE STRASBOURG, F

Retour aux origines

La bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg date de la période wilhelminienne en Alsace-Lorraine, vers 1895. Fin 2014, elle a été réhabilitée par l’architecte Nicolas Michelin qui s’est affranchi des rénovations précédentes. Après l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’Empire allemand, les nouveaux dirigeants ont construit la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg en 1895. Ce monument néoclassique est placé sous les auspices d’écrivains célèbres comme Goethe, Dante et Shakespeare dont les bustes ornent la façade. Aujourd’hui, la BNU est la deuxième bibliothèque de France, derrière la BNF de Paris. Elle est une référence nationale et européenne pour les langues et les civilisations germaniques. Une première rénovation en 1950 avait fait disparaître les décors néogrecs et néoclassiques de l’époque allemande

en refermant le bâtiment sur lui-même pour gagner plus de place. Restaurer sa splendeur Le projet architectural BNU Nouvelle est le résultat d’un long processus de réflexion, qui a commencé en 1990, puis d’un concours architectural dont Nicolas Michelin est sorti lauréat avec son agence ANMA en 2006. Afin de gagner ce concours, Nicolas Michelin a d’abord cherché à «s’imprégner de l’histoire du site», et aussi à écouter les usagers de la bibliothèque pour se familiariser avec ce lieu. Il a recherché le plan d’origine dessiné par les


architectes August Hartel et Skjold Neckelmann. «Le bâtiment initial de 1895 avait un plan carré très symétrique» explique-t-il. «C’est donc tout naturellement que le projet de restructuration s’articule autour d’un espace central, un atrium de cinq niveaux et de 27 mètres de haut, sous la grande coupole existante. Ainsi, on peut se repérer aisément dans le bâtiment qui est inondé d’une lumière zénithale. Selon Nicolas Michelin « à l’heure d’internet et des capacités virtuelles, les bibliothèques d’aujourd’hui doivent montrer qu’elles ont quelque chose à offrir dans des lieux bien réels qu’elles ouvrent au public. Au cœur de l’atrium, un spectaculaire escalier hélicoïdal monte vers la lumière et éclaire les différentes salles de lecture. Accrochés aux paliers de desserte des cinq niveaux de plancher, les marches de l’es-

calier sont suspendues à la coupole en moyen de 120 filins d’acier inox de 12 mm de section. L’escalier dessine une spirale qui unifie le bâtiment et facilite sa lecture, mais contribue surtout à révéler le dôme originel du bâtiment, remis à l’honneur par le projet. Au-delà de sa fonction de circulation, ses 78 marches deviennent autant de paliers où se croiseront les usagers. Afin d’offrir un espace dégagé avec une qualité d’ambiance qui favorise la lecture, le travail et la convivialité, quatre plateaux sont créés sur le pourtour du grand atrium. Ce dispositif qui remplace les plateaux anciens, libère des hauteurs sous plafond confortables pour les espaces accessibles aux lecteurs. Des noyaux de circulations verticales sont placés aux quatre angles des plateaux créés. Ces angles correspondant aux quatre anciennes cours deviennent des points névralgiques du fonctionnement de la nouvelle bibliothèque. Ils libèrent ainsi des contingences techniques et de sécurité, les volumes majeurs destinés au public. Cette disposition permet d’assurer un confort d’usage pour le personnel, et un confort visuel pour les grands plateaux publics. Conserver les façades L’enjeu de cette opération de réhabilitation lourde est dicté par la conservation des façades, avec les éléments menuisés des toitures et de la coupole qui justifient le classement au titre des Monuments historiques de ce bâtiment de la fin du 19ème siècle. À l’exception des cours situées en périphérie du dôme, comblées par de nouveaux planchers, l’ensemble du clos et


50

IDEA 4-15

BIBLIOTHÈQUE NATIONALE UNIVERSITAIRE DE STRASBOURG, F

couvert de l’ouvrage est préservé, ce qui a nécessité une approche méthodologique en moyens d’évacuation et d’approvisionnement pour la réalisation de ce chantier, les seuls accès étant ceux du public en rez-de-chaussée. Au contraire de l’enveloppe extérieure, l’ensemble des éléments structurels et des partitions intérieures a été transformé pour répondre aux exigences fonctionnelles d’une bibliothèque du 21ème siècle et aux nouvelles réglementations. La sagesse commandait d’intervenir d’abord sur les trois ailes extérieures qui abritaient les magasins de conservation des livres. De façon méthodique, afin de conserver la stabilité, les planchers existants constitués de poteaux fontes et de poutrelles hourdis ont été remplacés par une nouvelle structure constituée de poteaux champignons et de planchers bétons coulés sur site. L’ensemble permettant ainsi de répondre aux nouvelles exigences de stockage par compactus et à la tenue sismique des murs et des façades préservées. Deux niveaux de magasins sont conservés au titre de la mémoire de l’évolution des méthodes de stockage. La structure existante de ces deux niveaux superposés est suspendue par des tiges métalliques, insérées à l’intérieur des poteaux fontes, à une nouvelle structure métallique stable au feu mise en place au dernier niveau. Ainsi les étagères Lipman (1895) et Strafor

(1950) seront conservées dans leur écrin original. Un chantier subtil Le projet fait disparaitre la double structure porteuse du dôme, constituée de murs de pierres et briques de forte épaisseur. Le chantier a donc débuté par la mise en place de la nouvelle structure métallique, de part et d’autre de la paroi extérieure. En parallèle, la mise en place d’un échafaudage monumental a permis de libérer totalement les structures existantes de leurs contraintes, par le soulèvement de quelques millimètres de la coupole par vérinage. Aux angles de l’atrium, de grandes équerres en béton et les doubles poteaux métalliques reprennent définitivement la coupole et l’ensemble des planchers bétons, qui se développent en périphérie sur cinq niveaux. Les quatre cages d’escaliers situées aux angles des anciennes cours intérieures assurent également le contreventement et la stabilité sismique de l’ensemble. Pendant la rénovation de la coupole, effectuée par dépose et repose de chaque feuille de cuivre, et la mise en place de la nouvelle verrière avec ses profils laiton, une nouvelle charpente métallique a été ajoutée à l’existante afin de pouvoir y suspendre le futur escalier monumental. Cet élément majeur, dont la géométrie s’enroule autour d’un cône de 8,10 m

1

2 2

3

4

5

6

7

LÉGENDE

LÉGENDE

1 2

Câbles inox 12/12m

6

Spots LED éclairage des câbles inox

Cerceaux inox diamètre intérieur 1000mm

7

Main courante inox brossée

3

Garde corps vitrage clair feuilleté trempé bombé

4

habillage marches en lames bois lamellée-collée chêne huilées

5

Caisson structurel métallique de l'escalier finition laquée

1. Câbles inox 12/12m 2. Cerceaux inox diamètre intérieur 1000mm 3. Garde corps vitrage clair feuilleté trempébombé 4. habillage marches en lames bois lamellée-collée chêne huilées 5. Caisson structurel métallique de l’escalier finition laquée 6. Spots LED éclairage des câbles inox 7. Main courante inox brossée


IDEA 4-15

51


52

IDEA 4-15

BIBLIOTHÈQUE NATIONALE UNIVERSITAIRE DE STRASBOURG, F

de rayon intérieur, sera construit par segments sous forme de poutre caisson en atelier. Après la pose des paliers fixés par des inserts scellés dans les planchers bétons, les segments des volées d’escaliers seront soudés sur site avant d’être levés jusqu’à 12,00 m. L’ensemble sera ensuite suspendu à une hauteur de 27,50 m sous la base carrée de la flèche de la coupole par un ensemble de 120 barres de 12/12 mm en inox brossé. La résolution géométrique de l’ensemble est obtenue par la mise en place d’une bague circulaire au point de convergence des deux révolutions coniques. L’escalier menant à l’atrium, situé au R+2 à partir de la place de la République, a nécessité la reprise en sous-oeuvre des pieds droits des voûtes qui caractérisent la prestigieuse salle de lecture. Ceux-ci ont été enserrés dans une structure métallique libérant ainsi l’espace dans les niveaux inférieurs. Les pompes à chaleur raccordées sur la nappe phréatique se situent dans les combles des trois ailes des magasins. L’ensemble des fluides est distribué exclusivement verticalement au travers du vide créé entre les magasins et les

nouveaux planchers en périphérie de l’atrium permettant ainsi de ne pas impacter la hauteur sous plafond des différents espaces contraints par la géométrie des baies existantes en façades. Une bibliothèque moderne Aujourd’hui, la BNU contient 70 km de collections, parmi lesquelles on trouve 3,5 millions de documents, dont 1 100 000 sont antérieurs à 1920. Elle renferme également une collection de 5 200 papyrus, dont le fameux papyrus d’Empédocle, datant du Ve siècle avant J.-C. Le nombre de places de lecture est passé de 550 à 660 et l’opération présente un solde positif de 2 600 m2 (18 600 m2 au lieu de 16 000 m2). L’accroissement annuel des collections est de 25 000 livres auxquels s’ajoutent les abonnements aux périodiques. n Texte: Nicole Perrenoud Photos: Vincent Fillon Architecte: ANMA-Agence Nicolas Michelin & Associés

Plan étage R+2.


GasSolarUnit

« Utilisation optimale de l'énergie propre » Technique de condensation à gaz. Compacte et efficace. Chaudière gaz à condensation GCU compact Le système GCU compact est une combinaison idéale alliant une chaudière à condensation au rendement très élevé et un accumulateur de chaleur hygiénique. Un confort de chauffage de haut niveau avec une efficacité énergétique impressionnante. Visitez nos expositions à Villars-Ste-Croix et Aarburg. Domotec SA, 1029 Villars-Ste-Croix, T 021 635 13 23 www. idea f 184x63.indd 3

Chaleur naturelle

.ch 27.02.2015 11:25:29

Personnalisation sans frontière Elements est un système de poêle-cheminée à construction modulaire. Avec une chambre de combustion et deux modules de base différents, de nombreuses combinaisons personnalisées vous sont proposées et réaliseront pratiquement tous vos souhaits. Découvrez notre nouveauté le poêle-cheminée modèle Elements comme beaucoup d’autres poêles chez nous dans notre exposition à Boudry.

Tiba SA | Route du Vignoble 1, 2017 Boudry | www.tiba.ch

Pompes à chaleur Energie solaire Chaleur électrique Wärme nach Wunsch Chauffage à choix Star Unity AG CH-2054 Chézard Tél. 032 853 86 03 Fax 032 853 86 04

star@starunity.ch www.starunity.ch


54

IDEA 4-15

HALLE DES MUSIQUES À SION/VS

Musiques actuelles dans de vieux conteneurs La halle des musiques actuelles de Sion dont nous avons parlé dans Idea 2 / 15 a été inaugurée en mai 2015. Nous nous y sommes rendus et avons photo-graphié les musiciens en action dans les anciens conteneurs. Que cela constitue un exemple pour d’autres villes!

Rappelons que la transformation d’une partie d’une vieille halle industrielle en un lieu de musique contemporain était l’objectif de la ville de Sion et de la fondation BEA, une fondation qui soutient les arts actuels. La halle devait non seulement servir de lieu de concert, mais encore offrir à la jeune scène musicale de la région un lieu pour répéter. En 2011, un projet

avant-gardiste du bureau d’architecture Claude Fabbrizzi et Laurent Savioz a été lauréat du concours d’architecture: une construction à base de vieux conteneurs marins. Environ 1,6 million de conteneurs sont construits chaque année et plus de 18 millions participent au transport à travers le monde. Les vieux conte-

neurs conviennent donc particulièrement bien pour une réaffectation. Leur dimension standardisée (14 m2) permet une répartition facile. En plus, les éléments peuvent être complétés, déplacés et équipés avec des éléments supplémentaires. Ils sont assemblés comme un système modulaire. La robustesse du matériau permet une utilisation intensive et protège contre


HALLE DES MUSIQUES À SION/VS

Ce scan vous permet de voir une vidéo, réalisée par le photographe Urs Wyss, sur l’ensemble de la halle.

IDEA 4-15

55


56

IDEA 4-15

HALLE DES MUSIQUES À SION/VS

être réalisé dans le respect des normes antisismiques, de l’image du lieu et de l’environnement.

Des mesures acoustiques

électriques, l’isolation thermique et naturellement l’isolation acoustique. Le projet contient deux répartitions d’espace différentes. La première héberge sept locaux pour des groupes de musiciens. Le reste de la halle se compose d’un hall de concert et d’une scène. En mai, le projet a été terminé et «Le Port Franc» a pu ouvrir ses portes et déjà donner un premier concert.

Mais il ne s’agissait pas de placer simplement quelques conteneurs dans une vieille halle. La mise en œuvre s’est révélée difficile, puisqu’il a fallu prendre en compte l’acoustique, l’isolation Derrière la façade au et la technique. Un lieu pour les jeunes look industriel, les Les sons des La salle, avec environ 400 jeunes musiarchitectes ont construit places debout, occupe la ciens ne demajeure partie du rezdes pièces bien isolées. vaient pas interde-chaussée. Ici, des férer les uns groupes de musiciens loavec les autres, et l’acier des conte- caux ou mondialement connus deneurs n’est pas très performant pour vraient monter sur scène. A côté se l'acoustique. Derrière la façade au trouve la partie «backstage», le bar, look industriel, les architectes ont les caisses, le vestibule et les toilettes, construit des pièces bien isolées. A plus trois locaux pour des musiciens l’intérieur, les modules ont été entiè- amateurs. Quatre locaux supplémenrement renforcés, y compris les bornes taires destinés aux groupes se situent

«

»


IDEA 4-15

57


58

IDEA 4-15

HALLE DES MUSIQUES À SION/VS

sur la galerie, à l’étage supérieur. L’un d’entre eux est réservé aux musiciens professionnels de la région – la ville veut encourager l’échange créatif. Aussi les locaux des groupes sont-ils placés dans des conteneurs. Bien que cette modularité ait simplifié la construction, on ne s’est pas contenté d’entasser des conteneurs. On voit encore de l’extérieur les parois en acier ondulé et quelque peu détérioré, mais l’intérieur est complètement élaboré. Une tour en conteneurs de différentes couleurs marque l’entrée de la halle et se dévoile comme un temple du style industriel. n Texte: Marianne Kürsteiner Photos: Holger Jacob

L’intérieur des conteneurs est complètement élaboré.


IDEA 4-15

59

Des musiciens locaux comme des groupes connus mondialement se prÊsentent sur la nouvelle scène.


60

IDEA 4-15

PRODUITS

Tendances de l’été 2015 Une maison ne se fabrique pas que sur le plan d’un architecte. Pour en garantir la qualité et la réalisation, nous avons recours aux produits et services de multiples fournisseurs. Nous vous présentons, dans ces pages, de nouveaux produits ou services ainsi que des objets ayant fait leur preuve. Les entreprises en Suisse et à l’étranger vous accompagnent ainsi dans la réalisation de vos constructions. N’hésitez pas à les contacter pour recevoir de la documentation plus détaillée.

PRODUIT DU MOIS Fenêtres en acier à la finesse inégalée Le système de profilés Forster unico XS permet de créer des fenêtres et vitrages fixes isolants présentant des sections apparentes à la finesse inégalée: 55 mm pour les vantaux de fenêtre/soufflet et 23 mm pour les vitrages. Des meneaux et des

cadres fins aux excellentes propriétés statiques permettent de mettre en place des éléments modernes de grandes dimensions pour les constructions neuves et notamment de réaliser des éléments de meneaux très élégants, pour la rénovation des immeubles anciens et des bâtiments historiques. Les profilés d’acier offrent une large palette d’applications et laissent une grande place à la créativité. Ce sys-

tème de profilés polyvalents permet de réaliser sans problèmes de nombreux éléments, depuis les différentes variantes d’ouvertures de fenêtre (à la française/à l’anglaise, oscillo-battantes et vantaux semi-fixes par exemple), jusqu’aux constructions personnalisées et en courbe, en passant par les possibilités de garnitures jusqu’à 60 mm, pour le triple vitrage isolant notamment. www.forster-profile.ch

I


PRODUITS

IDEA 4-15

61

Cheminée modulable Le cheminée Dexter fascine grâce à ses nombreuses possibilités. Les modules intelligents, ouverts sur un côté, peuvent aussi servir au rangement du bois. Dans les modules supérieurs, on peut même ajouter une grande quantité de Heat Memory System, de la pierre dans laquelle s’accumule la chaleur. Il est disponible en petit, moyen, grand, avec ou sans module ou bien même, de façon inattendue, dans un angle. A propos d’angle: le Dexter possède une grande vitre d’angle qui permet une vue sur les flammes sur deux côtés. Le côté d'ouverture est au choix soit avec la poignée à droite, ou à gauche de la porte. www.austroflamm.ch

Câbles de données en cuivre Les nouveautés de Datwyler comprennent la nouvelle génération de câbles de données en cuivre «CU 7003 4P stranded» pour des exigences supérieures de flexibilité et pour des applications industrielles, des modules enfichables d’extension (Breakout) et de convertisseurs pour la «Datwyler Data Centre Solution», des câbles et des manchons de jonction pour les applications FTTH ainsi que des câbles pour systèmes de sécurité avec maintien en fonction. Cette année, la société Datwyler fête son 100ème anniversaire. A cette occasion, l’équipe de Datwyler Cabling Solutions invite ses clients et partenaires le 9 septembre à partir de 18 heures dans le hall 1.1 au stand A102 à l’exposition Inteltec pour célébrer cela ensemble (merci de vous inscrire sur la page Web d’accueil). www.cabling.datwyler.com

Idea F Inserat_3_15_Layout 1 04.08.15 07:32 Seite 1

jouer... Demandez le nouveau catalogue de jeux, avec engins en bois, métal ou matières synthétiques et mobilier urbain. Plus d’informations sur: www.buerliag.com

Bürli Spiel- und Sportgeräte AG CH-6212 St. Erhard LU Tel. 041 925 14 00, info@buerliag.com


62

IDEA 4-15

PRODUITS

Puissant moteur Le mécanisme d’entraînement pour portes battantes Powerturn permet d’ouvrir les portes lourdes et larges à un ou deux vantaux de manière fiable et sûre, tout en s’adaptant parfaitement à n’importe quelle architecture grâce à sa faible hauteur totale de seulement sept centimètres. Façades impressionnantes, entrées prestigieuses ou portes intérieures imposantes: Powerturn est la solution aux multiples fonctions.

Ce design est synonyme de liberté illimitée concernant l’agencement personnalisé de constructions – tout en respectant l’ensemble des exigences en matière de sécurité et de confort. Sa fonction unique «Smart swing» permet également une ouverture manuelle, pour chacun et à tout moment. Des solutions fiables destinées aux désenfumage et à l’extraction de fumée et de chaleur, à des sas de sécurité complexes, le puissant système, véritable partenaire, peut s’intégrer de manière flexible à un large éventail de systèmes différents, et trouve parfaitement sa place au sein de la gamme de produits Geze. www.geze.ch

Plus de lumière, plus de perspectives PremiDoor 88 apporte une nouvelle touche grâce à sa dernière innovation: PremiDoor 88 lux. Cette dernière née répond à la demande de plus de lumière et de surfaces vitrées toujours plus grandes. Dans cette nouvelle version, on a renoncé à l´utilisation d’un ouvrant fixe. Au lieu de cela un meneau fixe ainsi qu’un grand vitrage fixe sont mis en place (celui-ci pouvant être implanté par l’extérieur et maintenu par des parcloses en aluminium). Le résultat est impressionnant car PremiDoor 88 lux se caractérise par des parties visibles extrêmement fines dans l’élément fixe et comme son nom le laisse entendre par un apport supplémentaire de lumière pour un gain en énergie solaire. Malgré cette spécificité dans sa structure, PremiDoor 88 lux atteint les mêmes performances que le système standard. Avec des vitrages spéciaux, il est même possible d’atteindre les valeurs requises pour les maisons passives à savoir UW jusqu´à 0,8 W/(m2K). Des éléments standards d’une hauteur maximale de 2,9 mètres et d’une largeur de 6,5 mètres sont réalisables. Même une isolation phonique de valeur RW juqu´à 45 dB peut être obtenu. www.profine-group.ch

Traitement de surface Sur le plan visuel, la surface B-Protect est identique à un bois naturel et non traité – sur le plan fonctionnel, elle réunit tous les avantages d’une vitrification classique. Les sols vernis avec B-Protect ne nécessitent pas d’entretien particulier, résistent aux taches, sont parfaitement protégés contre les rayures et synonymes d’un habitat 100% sain. Le parquet fini, qui présente l’aspect d’un sol huilé, allie les exigences les plus élevées avec des besoins de nettoyage réduits. B-Protect est un vernis multicouche invisible appliqué au cours du processus de fabrication. Sa composition unique ferme complètement la surface du parquet et empêche ainsi la pénétration des particules de saleté. Les tests ont révélé que la substance appliquée avait la propriété de minimiser l’influence des rayons UV. L’aspect initial de la surface reste quasiment intact au fil des ans. B-Protect offre ainsi une caractéristique unique fondamentale par rapport aux autres systèmes de vernis. www.bauwerk-parkett.com


Intemporel au look cool Depuis le lancement sur le marché des modèles classiques rétro Sibir il y a un peu plus de dix ans, la gamme marque des points avec son efficacité énergétique A++ ainsi qu’un développement constant de son équipement agréable, tel l’éclairage intérieur LED ou le dégivrage entièrement automatique. Toujours aussi tendance, ces appareils frigorifiques cultes connaissent un succès fou, car grâce à cette gamme, un produit lifestyle tendance ajoute une touche originale et colorée au salon et à la cuisine. Le réfrigérateur culte Sibir vintage OT 272 à une porte et à la puissance frigorifique 4 étoiles est équipé par exemple d’une fonction dégivrage entièrement automatique dans le compartiment frigorifique, du système DynamicCooling ainsi que de 4 étagères en verre. Outre les couleurs classiques, rouge, crème, citron vert, framboise, orange, rouge volcanique, café royal, chocolat noir, noir, blanc neige et inox métallisé, le modèle classique rétro est maintenant proposé dans la teinte bleu océan. www.sibirgroup.ch

Carreaux composites L‘optimisation énergétique de l‘immense parc immobilier de Suisse est une tâche prioritaire. Mais pour diverses raisons, elle ne peut pas toujours se faire au moyen d‘une isolation extérieure. L‘isolation intérieure avec les systèmes de carreaux composites éprouvés Albatherm représente une alternative sûre et économique. Simples à monter et très efficaces, ces systèmes offrent des résultats impression nants à un rapport qualité/prix optimal. L’isolation intérieure avec les carreaux composites Albatherm prend tout son sens lorsqu’il n’est pas possible de poser une isolation extérieure classique. Par exemple dans les nouvelles constructions avec béton apparent ou autres surfaces spéciales, lors de l’assainissement énergétique de l’enveloppe de bâtiments anciens ou classés monuments historiques, ou lorsqu’il manque de la place pour poser une isolation extérieure sur des bâtiments anciens. www.rigips.ch

Le système de distribution d‘air invisible spécialement conçu pour la rénovation

„Les appareils KWL d‘Helios avec récupérateur d‘énérgie - grâce à RenoPipe la possibilité de les installer dans des locaux habités devient réalité. „2 en 1“ Incroyable! Il s’agit du premier système de distribution d’air totalement invisible. RenoPipe d’Helios est la solution astucieuse qui allie canal de ventilation et habillage parfait. Par ce système „2 en 1“ les caches de finition les faux plafonds onéreux, les travaux de finition laborieux et encore les conduits inesthétiques font partie du passé. Les pièces sont en polystyrène expansé (PSE). La pose est rapide et facile: il suffit de clipser les éléments les uns aux autres. De plus, chaque composant peut être peint sur place. Les appartements restent ainsi habités sans aucun souci durant les travaux. Le système de distribution d’air RenoPipe complète idéalement les appareils de ventilation KWL® d’Helios et garanti ainsi une qualité d’air irréprochable dans tous les logements à moindre coût, de manière rapide et efficace. Comment cela fonctionne-t-il? Demandez notre documentation.

Helios Ventilatoren AG

Tannstrasse 4 8112 Otelfingen Tel. 044 735 36 36 Fax 044 735 36 37 info@helios.ch www.helios.ch


64

IDEA 4-15

PRÉVISION RUBRIK

Prévision idea

5/2015

Répertoire

des

45 19 23 61 9 62 4.PC 5 37 23 47 63

AFP Küchen AG AS Aufzüge AG Bigla AG Bürli Spiel- und Sportgeräte AG Dätwyler Cabling Solutions AG Domotec AG ELCOTHERM AG Forster Profilsysteme AG Franke Water Systems AG Franz Kaldewei GmbH+Co.KG Geberit Vertriebs AG Helios Ventilatoren AG

insertions 43 2 2.PC 1 12 12 37 53 7 53 9 11

Hörmann Schweiz AG SUVA Miele AG Quooker Schweiz AG Real AG Rigips AG Similor AG Star Unity AG Stobag AG Tiba AG W. Schneider + Co AG WESCO AG

Résidences de soins Quelle architecture choisir pour construire des homes et des résidences de soins? Quelles sont les attentes des résidents?

Impressum 18ème

année

Editions B+L Verlags AG, Steinwiesenstrasse 3, 8952 Schlieren Téléphone 044 733 39 99, Fax 044 733 39 89 info@blverlag.ch, www.blverlag.ch Editeur Peter Boll PDG Patrick Schmid PDO Philipp Bitzer Rédaction Marianne Kürsteiner, chef de rédaction, marianne.kuersteiner@blverlag.ch Nicole Perrenoud

Régie des annonces: Suisse alémanique (NP 3000 - 9999) Sabina Guggenbühl, sabina.guggenbuehl@blverlag.ch

Portrait d’architecte Il a développé une unité chirurgicale à déploiement rapide pour l’organisation Médecins Sans Frontières. L’architecte Pierre Maury nous fait part de son engagement pour de bonnes causes.

Régie des annonces: Suisse romande (NP 1000 - 2999) HP media SA, Avenue de Chamonix 7, 1207 Genève Téléphone 022 786 70 00, Fax 022 786 70 13 www.hpmedia.ch Moussy Pourny, moussy@hpmedia.ch Alexandre Antonny, alexandre@hpmedia.ch Antoine Egli, directeur, a.egli@hpmedia.ch Administration Denise Bucher, denise.bucher@blverlag.ch Graphisme Miro Peloso, miro.peloso@blverlag.ch Lectorat Nicole Perrenoud Photographes Holger Jacob, Tanya Hasler Illustrations Hippolyte Cupillard Impression AVD GOLDACH AG, Sulzstrasse 10-12, 9403 Goldach Téléphone 071 844 94 44, Fax 71 844 95 55, www.avd.ch Prix Abonnement annuel (6 numéros): Suisse : CHF 34.– Etranger: plus frais de port; Numéro à la pièce : CHF 7.–

Lumières La lumière joue un rôle décisif dans les bâtiments - soit comme lumière de jour ou comme éclairage. Idea vous présente les nouveautés.

Certifié en tant que publication de qualité par l’association MEDIAS SUISSE

Certifié par la REMP / FRP 2014 Total tirage diffusé: 6 454 Ex. Dont vendu: 1 611 Ex.

La revue idea est l’organe de communication du GPA. Tous droits réservés. La reproduction d’articles n’est autorisée qu’avec l’accord écrit de la rédaction et l’indication exacte de la source. Les publications signées du nom de l’auteur – respectivement d’initiales – traduisent les vues de l’auteur et pas forcément l’opinion de la rédaction. Nous ne pouvons pas répondre aux manuscrits et images envoyés sans invitation.


intérieur

n

design

n

édification

n

architecture

6 × IDEA (1 AN) VALEUR DE CHF 34.– 12 × IDEA (2 ANS) VALEUR DE CHF 54.– La revue pour la planification et la conception dans le secteur de la construction, des rénovations, transformations et de l‘aménagement intérieur. • facebook.com / idea.romandie

Vous passez votre commande par idea.ch/abo

Oui, je fais emploi de cette offre et vous passe la commande pour: o o o

Un abonnement d‘un an au magazine idea (6 éditions) pour le prix de CHF 34.– Un abonnement de 2 ans au magazine idea (12 éditions) pour le prix de CHF 54.– Oui, je désire connaître le magazine idea et vous commande 1 édition gratuite. (inclus la taxe sur la valeur ajoutée TVA, à l’étranger plus les frais de port.)

Firme Nom

Prénom

No./rue

Code postal/lieu

Téléphone

E-Mail

Date

Signature IDR 4_2015

Envoyez-nous s.v.p. le coupon ou un fax à: B+L Verlags AG, Steinwiesenstrasse 3, 8952 Schlieren, Fax 044 733 39 89


AEROTOP S Incontestablement l’une des pompes à chaleur les plus silencieuses au monde

Avec seulement 46 dB(A)*, la nouvelle AEROTOP S est particulièrement discrète et aussi silencieuse qu’un réfrigérateur moderne. Grâce à son installation en intérieur, on n’entend presque aucun bruit dans le jardin, la terrasse ou à proximité. En outre, les intempéries comme la pluie, le gel ou la neige n’ont pas d’incidence sur son utilisation.

Découplage du circuit de refroidissement Le circuit de refroidissement est entièrement oscillant et découplé de la structure. Cela empêche les vibrations et minimise les bruits.

* Niveau de puissance acoustique dans l’espace d’installation selon EN 12102 pour les modèles 05M-IR, 07M-IR et 09M-IR de la gamme AEROTOP S

Vous trouverez de plus amples informations sous www.aerotop-s.com

Elcotherm SA, Sarganserstrasse 100, CH-7324 Vilters, www.elco.ch

idea 04 2015  
idea 04 2015