Page 47

Les yeux fixés sur l’éternité

45

Les Égyptiens croyaient bien en la vie après la mort, une vie dans laquelle il était possible d’emporter ses trésors terrestres. Mais tous les trésors destinés au roi Toutânkhamon pour son plaisir éternel sont restés exactement à l’endroit où ils avaient été déposés jusqu’à la découverte de la chambre mortuaire par Howard Carter en 1922. Personne n’y avait touché pendant plus de 3 000 ans ! J’ai été frappé par le contraste entre ces deux tombes. Celle de Borden était inconnue, envahie par les ronces et cachée au fond d’une ruelle jonchée de détritus. Le tombeau de Toutânkhamon étincelait d’une richesse inimaginable. Cependant, où sont ces deux jeunes hommes aujourd’hui ? L’un d’eux, qui a vécu jadis dans l’opulence en se faisant appeler roi, est plongé dans le désespoir d’une éternité sans Christ. L’autre, qui a mené une existence modeste sur terre au service du seul véritable Roi, jouit de sa récompense éternelle dans la présence de son Dieu.

La vie de Toutânkhamon s’est avérée tragique à cause d’une vérité terrible découverte trop tard : il est impossible d’emporter ses trésors dans l’au-delà. La vie de William Borden s’est soldée par un triomphe. Pourquoi ? Parce qu’au lieu de laisser ses trésors derrière lui, il s’est arrangé pour qu’ils le précèdent.

La-joie-de-donner-issuu  
La-joie-de-donner-issuu  

principe du trésor Découvrir le La joie de donner Découvrir le principe du trésor BLF Europe • Rue de Maubeuge 59164 Marpent • France