Page 95

Ésaïe 29

93

et c’est depuis la terre que montera ta voix, et c’est de la poussière que viendra ta parole. Ta voix sortira de la terre comme celle d’un revenant, et ta parole montera du sein de la poussière comme un chuchotement. 5 La foule de tes ennemis sera comme une fine poudre, la multitude des tyrans sera comme la paille emportée par le vent. Cela se produira soudain, en un instant. 6  L’Éternel tout-puissant viendra te rendre visite avec le fracas du tonnerre, des tremblements de terre. Et un bruit formidable, la tempête et le tourbillon, la flamme d’un feu dévorant. 7 Comme il en est d’un songe, d’une vision nocturne, ainsi en sera-t-il de toutes les nations qui attaquaient Ariela, de toutes les armées qui combattaient contre elle et contre ses remparts, qui la serraient de près. 8 Ils seront comme un homme qui serait affamé et rêverait qu’il mange, mais lorsqu’il se réveille, il a le ventre creux. Comme un homme assoiffé qui rêverait qu’il boit et lorsqu’il se réveille, il se sent épuisé, il a la gorge sèche. Ainsi en sera-t-il de toute cette foule de nations qui combattent contre le mont Sion.

Des voyants aveugles et ivres 9 Étonnez-vous… vous serez stupéfaits ! Aveuglez-vous… vous serez aveuglés ! Ils sont tous ivres, mais ce n’est pas de vin. Ils chancellent, mais ce n’est pas d’avoir trop bu ! 10 L’Éternel a répandu sur vous un esprit de torpeur. Il a bouché vos yeux,

vous, les prophètes ; il a emmitouflé vos têtes, vous, les voyantsb. 11 Et toutes les visionsc sont devenues pour vous comme les mots écrits sur un rouleau scellé. Donnez-le à un homme qui a appris à lire en disant : — Lis cela ! Et il vous répondra : — Je ne peux pas le lire, le rouleau est scellé. 12 Donnez-le

à quelqu’un qui n’a jamais appris à lire en disant :

— Lis cela ! Et il vous répondra : — Je n’ai jamais appris à lire.

De surprise en surprise 13 Le Seigneur dit encore : Ce peuple s’approche de moi… mais ce n’est qu’en paroles. Et il me rend hommage… mais c’est du bout des lèvres. Son cœur est loin de moi, le culte qu’il me rend n’est qu’une tradition enseignée par les hommes.

a b c

Peut-être allusion au siège manqué de la ville par les Assyriens sous Sennachérib en 701. Le siège de la ville et sa délivrance miraculeuse dépassent tout ce que les prophètes et les voyants pouvaient penser. Les visions des vrais prophètes ne sont pas comprises : ceux qui savent lire ne les comprennent pas car leur incrédulité leur en ferme (scelle) l’accès, la multitude ignorante (qui ne sait pas lire) est égarée par les premiers (cf. Matt. 11 : 25).

Profile for BLF Éditions

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Profile for blfeurope