Page 94

Ésaïe 29 28

92

…et le fondement sans valeur 18 L’alliance

avec la mort que vous avez conclue sera anéantie, et votre convention faite avec le séjour des morts ne subsistera pas. Quand le flot débordant passera par ici, il vous écrasera. 19 Aussi souvent qu’il passera, il vous emportera, car il repassera matin après matin, de jour comme de nuit. À elle seule, la terreur vous fera la leçon ! 20 Vous serez comme un homme dont le lit est trop court pour pouvoir s’y étendre et dont la couverture est beaucoup trop étroite pour s’en envelopperi. 21 En effet, l’Éternel se lèvera comme au mont Pératsim et il s’indignera comme il s’est indigné au val de Gabaonj au moment d’accomplir ce qu’il a décidé (une action insolite) pour accomplir sa besogne (une besogne étrange). 22  Maintenant donc, moqueurs, cessez de vous moquer, de peur qu’on ne resserre les chaînes qui vous lient ! Car j’ai appris de Dieu que l’extermination a été décidée par le Seigneur mon Dieu, l’Éternel tout-puissant, contre tout le pays.

Sagesse infinie 23 Prêtez l’oreille, et écoutez ma voix. Écoutez ma parole et soyez attentifs : 24 quel laboureur ne fait que labourer la terre pour pouvoir y semer ? Passe-t-il tout son temps à tracer des sillons et à herser le solk ? 25 Non, car après avoir aplani la surface, il y répand l’aneth et sème le cumin, il met le blé en lignes, et puis l’orge à l’endroit, l’épeautre enfin à la lisière. 26 C’est son Dieu qui l’instruit des règles qu’il doit suivre et c’est lui qui l’enseigne. 27 Ce n’est pas le rouleau qui foulera l’aneth, ni la roue du chariotl que l’on fera passer par-dessus le cumin, mais on battra l’aneth au moyen d’un bâton et l’on prendra un fléau pour battre le cumin. 28  On foule le froment pour en faire du pain, mais l’on se garde bien de le fouler sans fin. On fait passer dessus la roue et le traîneau mais les pieds des chevaux n’écrasent pas le grain. 29 Et tout ce savoir-faire, qui nous l’a enseigné ? L’Éternel tout-puissant, son plan est merveilleux, ses moyens sont immenses.

Délivrance in extremis

29

Oh, malheur à Ariel ! Malheur à la cité où David a campé. Tu as beau maintenir année après année, tout le cycle des fêtes, 2 j’assiégerai Ariel et il y aura des plaintes et des gémissements et je ferai de toi un véritable Arielm. 3 J’établirai mon camp en cercle autour de toi et je t’investirai avec des assiégeants, élevant contre toi des fortifications. 4  Tu seras abaissée,

i

Dicton populaire exprimant la disparition de toute sécurité. Dieu traitera son peuple rebelle comme il a jadis traité ses ennemis païens (cf. Josué 10 : 10-11 ; 2 Sam. 5 : 17-25 ; 1  Chr. 14 : 8-17). k Le comportement « étrange » (v. 21) de Dieu démontre une sagesse comparable à celle du cultivateur : il varie ses traitements suivant la condition spirituelle des hommes. l Le rouleau ou traîneau était une lourde pièce de bois hérissée de pointes, le chariot, un bâti avec siège reposant sur des rouleaux à lames. Les deux instruments représentent la tribulation. Dieu qui a inspiré sa sagesse aux laboureurs adapte aussi les épreuves aux hommes qu’il châtie. m Ariel signifie soit « Lion de Dieu » (c.-à-d. « cité des héros ») soit plutôt « autel » (cf. Éz. 43 : 15-16). La fin du verset signifierait donc : « Je ferai de toi un véritable autel recouvert de victimes ». Ésaïe joue peut-être sur les deux sens du mot. j

Profile for BLF Éditions

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Profile for blfeurope