Page 83

81

Ésaïe 21

On prépare une table, la sentinelle veille, on mange, on boita. Soudain, un cri d’effroi : « Levez-vous, capitaines ! Prenez vos boucliersb ! ». 6 Car, voici en effet, ce que dit le Seigneur : Va poster un guetteur, qu’il dise ce qu’il voit. 7 S’il voit des cavaliers chevauchant deux à deux, quelquesuns sur des ânes, d’autres sur des chameaux, qu’il les observe bien avec grande attention ! 8 Le guetteur a crié : « Mon maître, je me tiens tout le jour aux aguets, je veille chaque nuit à mon poste de garde. 9 Attention ! ils arrivent les cavaliers montés chevauchant deux à deux ! ». Puis il reprend et dit : « Babylone est tombéec ! Tombée, elle est tombée, et toutes les statues de ses divinités gisent, brisées, à terre ! ». 10 Ô (Israël, mon peuple) qui as été battu comme du grain dans l’aired, ce que m’a fait savoir l’Éternel tout-puissant, le (grand) Dieu d’Israël, je vous l’ai déclaré !

Le matin vient… la nuit aussi 11 Sentence sur Douma (Édome). On me crie de Séir : — Veilleur, qu’en est-il de la nuit ? Veilleur, qu’en est-il de la nuit ? 12 Et le veilleur répond : — Je dis que le matin vient, mais la nuit vient aussif. Si vous voulez chercher, cherchez, puis convertissez-vous et revenez encoreg !

Fuite éperdue 13 Sentence sur l’Arabie. Ô caravanes de Dédânh, vous passerez la nuit dans les broussailles d’Arabie. 14 Allez à la rencontre de celui qui a soif et portez-lui de l’eau ! Habitants de Témai, offrez au fugitif le pain qu’il vous demande ! 15 Car ils se sont enfuis de devant les épées, les épées nues levées, de devant l’arc bandé et la rude mêlée. 16 Car voici, en effet, ce qu’a dit le Seigneur : Dans un délai d’un an

a b c d e

f

g

h i

Selon Dan. 5, Babylone fut effectivement prise pendant un banquet des grands de la ville. Oignez, graissez vos boucliers : on les enduisait d’huile avant la bataille pour que les armes ennemies et leurs flèches glissent sur leur surface. Cf. Apoc. 14 : 8 ; 18 : 2. Les épreuves d’un peuple sont souvent comparées au sort du blé sur l’aire de battage (Matt. 3 : 12). Oasis de l’Arabie du nord, à l’est d’Édom, peut-être cet avertissement prophétique concerne-t-il tout Édom (puisqu’on crie de Séir, la montagne d’Édom au sud de la mer Morte). Le grec porte : l’Idumée, autre nom d’Édom. Le nom a peut-être été choisi à cause de sa signification, symbolique ici : silence. Mais la nuit vient aussi. Le matin est symbole de la délivrance, la nuit est synonyme d’oppression. Après un soulagement momentané (dû sans doute au désastre de Sennachérib), de nouveaux malheurs vous attendent : de nouvelles incursions assyriennes dévasteront la région. Elles eurent effectivement lieu plus tard. Ou : une autre fois. « Revenir » et « se convertir » traduisent le même mot. On peut interpréter : si vous voulez questionner, chercher des réponses (concernant votre avenir), vous pouvez le faire, mais l’essentiel est de vous convertir, de revenir à Dieu (qui vous donnera la force d’affronter les circonstances, quelles qu’elles soient). Les Dedânites (cf. Gen. 10 : 7 ; 25 : 2-3) étaient des nomades marchands vivant au nord-ouest de l’Arabie. Ils faisaient du commerce avec Tyr : ivoire, ébène, etc. (cf. Éz. 27 : 15-20 ; 38 : 13 ; Jér. 49 : 28-32). Tribu ismaélite (Gen. 25 : 15) établie dans le voisinage d’Édom (Jér. 25 : 23). Les Dedânites ont dû fuir vers le midi, l’ennemi venait donc du nord.

Profile for BLF Éditions

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Profile for blfeurope