Page 74

Ésaïe 14 13

72

l’on poursuit, ou comme des brebis perdues que nul ne cherche. Chacun fuira vers son pays et vers son peuplea. 15 Tous ceux que l’on rencontrera seront criblés de flèches, et tous ceux que l’on saisira tomberont par l’épée. 16  Leurs enfants seront écrasés sous leurs regards, leurs maisons seront saccagées, et leurs femmes violées. 17  Car je vais susciter contre eux les Mèdes b, (car on ne peut les corrompre. En effet,) ils ne recherchent pas l’argent et ils font fi de l’or. 18 Avec leurs arcs, ils abattront les jeunes gens, ils n’épargneront pas les nouveaunés et seront sans pitié pour les enfants. 19 Et Babylone, le joyau des empires, la gloire des fiers Chaldéens, deviendra semblable à Sodome et à Gomorrhe que Dieu a renversées. 20 Car Babylone ne sera plus jamais habitée et plus jamais peuplée dans toutes les générations. L’Arabe même n’y dressera jamais sa tente, et nul berger n’y fera paître ses troupeauxc. 21 Les chats sauvagesd chercheront abri dans ses ruines, et ses maisons seront hantées par les hiboux, et les autruches y établiront leur demeure. Les boucs viendront y prendre leurs ébats, 22 les animaux sauvages s’appelleront dans ses châteaux, et les chacals viendront hurler dans ses palais. Son heure approche, les jours de Babel sont comptés et ne seront point prolongés.

La fin d’un tyran

14

Car l’Éternel aura compassion de Jacobe et, de nouveau, il donnera à Israël sa préférence. Il rétablira ses enfants dans leur pays, des étrangers les rejoindront et s’uniront avec la maison de Jacob. 2 Nombreux sont ceux qui viendront les chercher et les reconduiront chez eux. Ceux de la maison d’Israël auront des droits sur eux afin de les avoir pour serviteurs et pour servantes dans le pays de l’Éternel. Ils retiendront captifs ceux qui les avaient capturés et ils domineront ceux qui les avaient opprimés. 3  Et il arrivera, au jour où l’Éternel t’aura accordé du repos après ta peine et ton tourment, après le pénible esclavage auquel on t’avait asservi, 4 que tu entonneras ce chantf sur le roi de Babel. Oui, tu diras : « Comment est-ce possible ? L’oppresseur n’est plus là ! Finie la tyrannie ! 5  L’Éternel a brisé le bâton des méchantsg, le sceptre des despotes. 6 Celui qui, dans sa rage, frappait les peuples par des coups sans relâche et qui, dans sa colère, opprimait les nations, maintenant, à son tour, est poursuivi sans trêve ».

a b

c

d e f

g

Tous les étrangers que les richesses et la gloire de Babylone y avaient attirés fuiront vers leur pays (cf. Jér. 50 : 16 ; 51 : 9 ; Ésaïe 47 : 15). Peuple voisin des Perses qui, au temps d’Ésaïe, commençait à détruire les Assyriens. Ils participèrent à la prise de Ninive en 612 et à la destruction de l’empire assyrien. Leur incorruptibilité, leur cruauté et la sûreté de leurs archers ont été notées aussi par les historiens antiques (Hérodote, Xénophon, etc.). Même les nomades qui s’abritent généralement dans les ruines éviteront ce lieu. Au temps de Strabon déjà (né en 60 av. J.-C.), la région de Babylone était un désert. Elle l’est restée jusqu’à ce jour. Traduction incertaine. Ou : les démons, les satyres, les boucs (cf. 34 : 14 ; Soph. 2 : 14 ; Apoc. 18 : 2). Contraste entre le luxe du palais et la désolation d’alors. La raison de la chute de Babylone est le relèvement d’Israël décidé par Dieu. Ou : proverbe (l’hébreu machal signifie : sentence, comparaison). Historiquement, ce chant de triomphe célébrant la fin de la puissance opprimante, vise le dernier roi de Babylone, Nabonide (cf. Éz. 28 ; 31 ; 32). Certains exégètes appliquent cependant ce passage à la chute de Satan (v. 12). Allusion au bâton du surveillant des corvées avec lequel il frappait les peuples soumis à l’esclavage.

Profile for BLF Éditions

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Profile for blfeurope