Page 67

Ésaïe 9

65

Des ténèbres à la lumière 23 Mais

il n’y aura pas pour toujours des ténèbres sur cette terre où règne maintenant de l’angoisse. Si, dans les temps passés, Dieu a couvert d’opprobre tout le pays de Zabulon et le pays de Nephtalia, dans les temps à venir, il couvrira de gloire la région de la merb, au-delà du Jourdain, le district des païensc.

9

Le peuple qui marchait dans les ténèbres verra soudain briller une grande clarté : la lumière rayonnera sur ceux qui habitaient le pays dominé par l’ombre de la mort. 2 Ô Seigneur, tu suscites une immense allégresse, tu fais jaillir la joie, et tous se réjouissent en ta présence comme on se réjouit au temps de la moisson, ou comme on crie de joie lors du partage d’un butin. 3  Car tu as pris le joug qui pesait sur ce peuple, le bâton qui frappait son dos, la massue de son oppresseur, et tu les as broyés comme au jour de Madiand. 4  Car toutes les chaussures portées par les guerriers qui martèlent le sol, et tous les vêtements imprégnés par le sang seront livrés aux flammes, dévorés par le feue.

Un enfant nous est né 5 Car pour nous un enfant est né, un fils nous est donné. La souveraineté sera sur ses épaulesf, il sera appelé Conseiller, Admirable, Dieu tout-puissant, Père éternelg, et Prince de la paix. 6 L’Éternel tout-puissant étendra son empire, il donnera la paix qui durera toujours au trône de David et à tout son royaume. Sa royauté aura pour base et pour appui le droit et la justice pour le siècle présent et pour l’éternité. Voilà ce que fera le zèle du Seigneur, l’Éternel tout-puissant.

a b c

d

e f g

Deux tribus israélites installées au nord de la Palestine dont le territoire avait été annexé par les Assyriens entre 734 et 732 en même temps que la Galilée et les territoires à l’est du Jourdain. Du lac de Tibériade, appelé aussi mer de Génézareth. D’autres pensent qu’il s’agit de la route qui longe la mer Méditerranée et relie la Syrie à l’Égypte. La Galilée. On l’appelait ainsi parce que la population était fortement mélangée de païens : des Cananéens y étaient restés (Juges 1 : 33), Salomon avait donné une partie du territoire au roi de Tyr (1 Rois 9 : 11-13). Elle sera la première région conquise par les païens (2 Rois 15 : 29). C’est pourquoi la Galilée fut de tous temps méprisée et le sera encore au ier siècle (Jean 1 : 46 ; 7 : 41, 52). Ésaïe prédit que ce mépris sera changé en gloire : Jésus a accompli cette prophétie (cf. Matt. 4 : 13-16 ; 9 : 1). Allusion à la victoire de Gédéon sur les Madianites (Juges 7 et 8). Cette victoire soudaine et inespérée préfigure la victoire du Messie qui brisera non seulement le joug de l’Assyrie qui pesait, à ce moment-là, sur le peuple (Ésaïe 10 : 27 ; 14 : 25), mais aussi toute autre domination. Tout équipement militaire sera détruit car la paix régnera (v. 2 : 4). Pour symboliser le pouvoir royal, on plaçait une clé sur l’épaule du souverain (cf. 22 : 22 ; Matt. 16 : 19 ; Apoc. 3 : 7). Ces deux caractères : divinité et éternité, ne peuvent pas s’appliquer à un humain. Combinés avec le début du verset, ils annoncent clairement l’incarnation du Messie, union de Dieu et de l’homme telle que Jésus-Christ l’a réalisée.

Profile for BLF Éditions

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Prophétie vivante • Alfred Kuen  

Extrait

Profile for blfeurope