Issuu on Google+

Strasbourg le mag

automne / FALL 2013 – N°8

L E M AG A Z I N E D E L’ O F F I C E D E TO U R I S M E D E S T R A S B O U R G E T S A R É G I O N

STRASBOURG,

Alsace

STRASBOURG,

l'âge d'or

THE Golden age

PATRIMOINE

HERITAGE

CULTURE ET LOISIRS GASTRONOMIE BOUTIQUES

CULTURE AND LEISURE CUISINE SHOPPING

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 1


ÉDITORIAL EDITORIAL

R

éjouissons-nous ! C’est la rentrée et Strasbourg prend des couleurs automnales qui lui vont à merveille. Un nouveau rythme s’impose dans la capitale européenne, qui vit une période riche en activités et propose une offre culturelle variée. Voici le moment de découvrir les nouvelles éditions des festivals annuels Jazzdor, Musica et Ososphère, véritables têtes chercheuses sonores. L’art contemporain est également à l’honneur avec les 25 ans des Fonds régionaux d’art contemporain, sans oublier ST-ART, deuxième foire d’art contemporain de France. Pour ce numéro de rentrée, nous vous entraînons aussi dans la magie de « Strasbourg la française », avec un parcours à travers le XVIIIe siècle, âge d’or pour la ville. A la suite de son rattachement au royaume de Louis XIV en 1681, elle se couvre de splendides palais et hôtels particuliers. Ces richesses, parfois méconnues, comptent au nombre des fleurons de la “Grande-Île”, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Bonne lecture et bonne visite de Strasbourg !

R

ejoice! The autumn is upon us and Strasbourg is taking on the seasonal hue that so becomes her. The capital of Europe is moving to a new beat as she heads into this action-packed time with its flurry of cultural activities. This is the moment to discover the latest versions of the annual Jazzdor, Musica and Ososphère festivals, a veritable paradise for musical talent spotters. Contemporary art also takes pride of place as the regional contemporary arts funds celebrate their 25th anniversary, not forgetting ST-ART, France’s second contemporary art fair. In this autumn edition we also introduce you to the magic of « Strasbourg, the French city » as we guide you through the XVIIIth century, her golden age. Splendid palaces and private mansions sprang up throughout the city following her annexation to the kingdom of Louis XIVth in 1681. These oft-unsung beauties comprise some of the jewels of the Unesco world heritage-listed “Grande-Île”. Enjoy reading and have a good visit to Strasbourg!

Jean-Jacques Gsell Président de l’Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région Jean-Jacques Gsell President of the Greater Strasbourg Tourist Office

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 3


SOMMAIRE SUMMARY

p. 18

p. 22

p. 24

p. 32

6  EN BREF   SNIPPETS  15  PATRIMOINE   HERITAGE  · 16 · UN LIEU, UNE HISTOIRE ONE PLACE, ONE HISTORY L’église Saint-Pierre-le-Vieux Saint-Pierre-le-Vieux church · 18 · Patrimoine européen European Heritage Le Conseil de l’Europe The Council of Europe · 20 · Personnage célèbre CELEBRITY Albert Schweitzer

· 22 · CATHÉDRALE CATHEDRAL L’orgue de la cathédrale The cathedral's organ · 24 · Dossier patrimoine Heritage dossier Strasbourg, l'âge d'or Strasbourg, the Golden Age · 31 · FOCUS SUR UNE ŒUVRE DES MUSÉES SPOTLIGHT ON A MUSEUM EXHIBIT Nombril et deux idées de Jean Arp · 32 · FOCUS PATRIMOINE SPOTLIGHT ON heritage Mémorial de l’Alsace-Moselle Alsace-Moselle Memorial

34

 GASTRONOMIE   CUISINE 

· 35 · Portrait d’un chef Portrait of a chef Laurent Huguet du Relais de La Poste · 36 · RESTAURANTs Le Tire-Bouchon · 38 · Le Gandhi & Le Mikado · 39 · Il Girasole · 40 · La Cave du Roi Dagobert & Mireille Oster

41  BOUTIQUES   SHOPPING  · 42 · Freeman & Façonnable · 44 · Créa Concept & Dainese · 45 · Éric Bompard & Eden Park · 46 · Cotélac & Tissage Gander

47

 CULTURE ET LOISIRS   CULTURE AND LEISURE 

· 48 · FESTIVALS Musica · 49 · Jazzdor · 50 · Ososphère · 51 · Orchestre philharmonique de Strasbourg Strasbourg Philharmonic Orchestra · 52 · l'actualité des musées museum news Pièces montrées · 53 · Automne cuivré & À l’Est, du nouveau ! · 54 · musée museum Le Musée Tomi Ungerer The Tomi Ungerer Museum · 56 · Le Rallye de France-Alsace & ST-ART · 58 · LA NUIT BY NIGHT Les Frères Berthom & Bar Champagne du Régent Petite France

59  Strasbourg en famille   Strasbourg for families  · 60 · Le Kart Indoor Chrono de Fegersheim et Centre aquatique L’O à Obernai · 61 · Parc Fort Kléber · 62 · Parc d’Aventures de Brumath · 63 · Cigoland à Kintzheim & le Planétarium

64  AGENDA 

 DIARY 

Couverture : Le Palais Rohan, Strasbourg © Philippe de Rexel Crédits photos du sommaire : p.18 L'hémicycle du Conseil de l'Europe, Ellen Wuibaux © Council of Europe, p.22 L'orgue de la Cathédrale © Philippe de Rexel p.24 Le Palais Rohan © Mathieu Ber tola, Musées de la Ville Strasbourg, p.32 Mémorial de l’Alsace-Moselle

4 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Le magazine de l'Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région est édité par l'Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région – 17 place de la Cathédrale – BP 70020 – 67082 Strasbourg Cedex T : +33 (0)3 88 52 28 28 – F : +33 (0)3 88 52 28 29 – info@otstrasbourg.fr – www.otstrasbourg.fr Directeur de la publication : Patrice Gény / Directeur de la rédaction : Hervé Lévy Secrétariat de rédaction et d'iconographie : Géraldine Amar / Rédaction : BKN Strasbourg Création graphique : BKN Strasbourg – Fanny Walz / Maquette et mise en page : BKN Strasbourg Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel Dosda, Thomas Flagel, Jennifer Bitsios, Laurie Wendenbaum, Anaïs Guillon Régie publicité : BKN Strasbourg – Julien Schick – julien.schick@bkn.fr – 03 90 22 93 36 – www.bkn.fr  Impression : CE / ISSN : 2115 - 4104 / Dépôt légal : 3e trimestre 2013 Toute reproduction est subordonnée à l'autorisation expresse de l'Office de Tourisme de Strasbourg.


EN BREF SNIPPETS

4 Étoiles

www.rivetoile.com

Haut lieu du shopping strasbourgeois avec ses 90 boutiques, Rivetoile (3, place Dauphine, ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h) a obtenu le Label d’excellence 4 Étoiles récompensant le standing de ses prestations. Au rayon services premium, un groom (chaque samedi après-midi et pour les ouvertures exceptionnelles), de confortables salons de repos, des iPads en libre service, le Wifi gratuit et illimité, des casiers et consignes… et même un espace « boudoir » pour la gent féminine.

4 star A mecca for shopping in Strasbourg with its 90 outlets, Rivetoile (3, place Dauphine, open Monday to Saturday from 10 am to 8 pm) has received the 4 Star Label of excellence in recognition of the quality of its services. The premium services on offer include a bellboy (every Saturday afternoon and for exceptional openings), comfortable lounges, iPads for public use, unlimited free Wifi, lockers and a left-luggage point… and even a « boudoir » area for the ladies.

London calling www.troc-mode.fr

Le juste prix

Cartables ornés de motifs écossais, cabas “Union Jack” ou boots faites pour parcourir Covent Garden… Le Printemps se met aux couleurs anglaises et se branche sur le dynamisme créatif londonien. Avec une sélection de produits exclusifs, réalisés par des grandes marques, l’esprit London Mania souffle sur le grand magasin !

www.printemps.com

Chanel, Hermès, Vuitton, Gucci… la vaste boutique Troc Mode (38, rue du Jeu-des-Enfants) offre des produits de luxe à des prix abordables. Avec un grand choix d’articles de mode de seconde main, le magasin (qui fête ses 30 ans) est le point de ralliement de celles qui veulent côtoyer les grands couturiers sans se ruiner.

The right price Chanel, Hermès, Vuitton, Gucci… the massive Troc Mode boutique (38, rue du Jeu-des-Enfants) sells luxury goods at affordable prices. With a wide range of trendy second-hand articles, ladies wanting to rub shoulders with the big designers without breaking the bank will make a beeline for this store, currently celebrating its 30th birthday.

6 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

London calling Tartan-patterned satchels, “Union Jack” shopping bags and boots just right for Covent Garden… Le Printemps is going British and tapping into London’s creative drive. London Mania is sweeping the department store with a selection of exclusive goods from some of the top brands!


EN BREF SNIPPETS

www.galerie-bamberger.com

NOTES D’ART Jusqu’au 5 octobre, la Galerie Chantal Bamberger présente « Figures de silence ». Un éclairage contemporain sur une quête permanente des artistes plasticiens : écouter la musique et ses respirations pour en projeter l’émotion intime dans les formes et les couleurs. Avec des œuvres de John Lurrie, Ernest Pignon-Ernest, Miró… Du mardi au samedi de 14h à 19h, au 16, rue du 22-Novembre.

ART NOTES Until October 5th, « Figures de silence » is showing at the Chantal Bamberger Gallery - a contemporary approach to the visual artist’s on-going quest: tuning into music and its pulse in order to project its intimate emotion in shape and colour. Works by John Lurrie, Ernest Pignon-Ernest, Miró… Tuesday to Saturday from 2 pm to 7 pm at 16, rue du 22-Novembre.

PAYSAGES Les peintures de l’Alsacien Benoît Trimborn exposées à la Galerie Bertrand Gillig regorgent d’une atmosphère contemplative. Le regard se perd dans des paysages nimbés de brouillard, de pluie ou de couleurs. Au 11, rue Oberlin, du jeudi au samedi de 14h à 18h et sur rendez-vous.

www.bertrandgillig.fr

www.galerie-pascale-froessel.fr

CUBISME Les portraits cubistes de Thierry Loulé sont au menu de la nouvelle exposition de la Galerie Pascale Froessel. Des toiles gorgées de couleurs et de force expressive, à découvrir au 14, rue des Dentelles (du mardi au samedi de 10h30 à 12h et de 15h à 19h).

CUBISM Thierry Loulé’s cubist portraits are the focus of the latest exhibition at the Pascale Froessel Gallery. The canvases, bursting with colour and force of expression, can be viewed at 14, rue des Dentelles (Tuesday to Saturday from 10:30 am to noon and from 3 pm to 7 pm).

8 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

LANDSCAPES Enjoy the contemplative mood of landscapes shrouded in mist, rain and colour in the paintings by the Alsatian artist, Benoît Trimborn, on display at the Bertrand Gillig Gallery. At 11, rue Oberlin, Thursday to Saturday from 2 pm to 6 pm and by appointment.


EN BREF SNIPPETS

VISAGES

www.musee-wurth.fr

Picasso photographié par Michel Sima, Brauner immortalisé par Denise Colomb, Cocteau saisi par l’objectif de Luc Fournol… Quand les photographes célèbres rencontrent des artistes renommés, on obtient Art Faces, exposition de portraits rassemblés par le photographe et collectionneur François Meyer - dont on pourra aussi admirer les clichés (Warhol, Lichtenstein…). Au Musée Würth d’Erstein, jusqu’au 5 janvier 2014.

FACES Picasso photographed by Michel Sima, Brauner immortalised by Denise Colomb, Cocteau caught in Luc Fournol’s lens… When wellknown photographers meet famous artists what you get is Art Faces, an exhibition of portraits put together by the photographer and collector François Meyer, whose snapshots can also be admired (Warhol, Lichtenstein…). At the Würth Museum in Erstein until 5th January 2014.

Jean-Michel Basquiat photographié par James van der Zee, en 1982 à New York, Collection Würth, inv. 7017

VISITES IMPROMPTUES Pendant les Journées de l’Architecture (du 25 septembre au 7 novembre), architectes et passionnés font visiter les bâtiments remarquables de la région. Au programme, à Strasbourg : l’Aubette (chef-d’œuvre de l’art moderne, en photo ci-dessous, le 9 oct.), l’École des Avocats (16 oct.), les Bains municipaux (17 oct.), le Pôle Seegmuller, en pleine restructuration post-industrielle (29 oct.), les caves de la Brasserie Schutzenberger (4 nov.), ou encore le tout nouveau Musée des Arts vaudous installé dans un ancien château d’eau (4 nov.). Et bien d’autres découvertes encore…

www.galerieslafayette.com

Les Galeries nous épatent Pour la rentrée, de nouvelles marques font leur arrivée aux Galeries Lafayette : la collection Brigitte Bardot, pour un flashback (en Harley Davidson !) dans les sixties et seventies, le prêtà-porter indémodable signé Ted Baker, la lingerie sophistiquée d’Agent Provocateur, ou encore la maroquinerie estampillée Jérôme Dreyfuss ou Valentino. Un grand choix de griffes prestigieuses à découvrir dans un luxueux écrin.

Playing to the Galeries Some new labels are putting in an appearance for the start of the autumn season at the Galeries Lafayette the Brigitte Bardot collection for a flash-back to the sixties and seventies in Harley Davidson-style; timeless off-the-peg numbers by Ted Baker, sophisticated lingerie by Agent Provocateur and stamped leather goods by Jérôme Dreyfuss and Valentino. Discover a wide range of prestigious labels in a luxury setting. 10 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

IMPROMPTU VISITS

Aubette 1928 © Jean-François Badias

© Ted Baker

www.ja-at.eu

The Architecture Days (25 September to 7 November) will see architects and aficionados conducting tours of some of the region’s most outstanding buildings. The programme for Strasbourg includes: l’Aubette (a masterpiece of modern art, see photo above, 9 October), the École des Avocats (16 Oct.), the public Baths (17 Oct.), the Pôle Seegmuller, in full post-industrial redevelopment (29 Oct.), the cellars of the Brasserie Schutzenberger (4 Nov.), and the very recent Museum of Voodoo Art in an old water tower (4 Nov.). And many, many more…


EN BREF SNIPPETS

Cave AOC

Tradition & design La collection Folklore rassemble les deux amours de Sonia Verguet : le design et la cuisine. Des motifs géométriques, clins d’œil aux traditionnelles maisons à colombages, ornent nappes, torchons et serviettes, pour des repas aux couleurs alsaciennes. En vente à Strasbourg, au magasin La Cuisine (6A, quai Kellermann) et en ligne, sur le site de la créatrice.

Créée en 1395, la Cave Historique des Hospices de Strasbourg servait à stocker le vin (un temps distribué aux malades !), le grain et autres denrées alimentaires de l’hôpital. La cave recèle de fabuleux trésors : plusieurs chefs d’œuvre de tonnellerie, et un vin datant de 1472, le plus vieux vin du monde en tonneau  ! La cave a connu une nouvelle jeunesse en 1996 : sous ses voûtes, Pinot blanc, Sylvaner, Riesling, Klevener, Gewurztraminer… y reposent à nouveau, vieillis puis mis en bouteille sur place. À visiter (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h ainsi que le samedi de 9h à 12h30) et à déguster !

www.soniaverguet.com

AOC Wine Cellar

Tradition & design

Established in 1395, the Historic Wine Cellar of Strasbourg City Hospital was used to store the hospital’s wine (once administered to the patients!), grain and other foodstuffs. It is home to amazing treasures: several masterpieces of cooperage and a variety of wine dating back to 1472, world's oldest wine in a barrel! In 1996 the cellar was given a new lease of life: under its vault, Pinot blanc, Sylvaner, Riesling, Klevener and Gewurztraminer are led to maturation and bottled on the spot. Turn up for a taster (Mondays to Fridays from 8:30 am to noon and 1:30 pm to 5 pm as well as Saturdays from 9 am to 12:30 pm)!

The Folklore collection fuses Sonia Verguet’s two great loves: design and cooking. Geometrical designs - a nod to the traditional half-timbered houses - decorate tablecloths, tea towels and serviettes, for meals with an Alsatian feel. Find them in Strasbourg at the La Cuisine store (6A, quai Kellermann) and on line from the designer’s website.

www.selestat.fr

La ville en question

12 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

The city in question Sarah Derat - Tetris - 2009 © Sarah Derat

Pour sa vingtième édition, Sélest’art, la biennale d’art contemporain de Sélestat, fait se rejoindre l’histoire, la tradition et l’art contemporain. Un voyage temporel questionnant la ville et ses monuments, avec des œuvres de Franz West, Sarah Derat ou de Jeremy Deller. A Sélestat, partout en ville, mais aussi au château du Haut-Kœnigsbourg, du 21 septembre au 27 octobre.

Sélestat’s contemporary art biennial, Sélest’art, blends history and tradition with contemporary art in this, its twentieth edition. A journey in time, asking questions about the city and its monuments, with works by Franz West, Sarah Derat and Jeremy Deller. Throughout the town of Sélestat and also at Haut-Kœnigsbourg castle, from 21 September to 27 October.


EN BREF SNIPPETS

Pour ceux qui veulent aller à l’essentiel :

Visites-découvertes effectuées par des guides-conférenciers agréés. Rendez-vous à l’Office de Tourisme, 17, place de la Cathédrale. Renseignements : +33 (0)3 88 52 28 28 info@otstrasbourg.fr Tarif : 6,80 €. 1/2 tarif : 3,40 € pour les jeunes de 12 à 18 ans et les étudiants. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés.

Visite "Cathédrale et vieille ville" : En septembre et octobre : les mardis, mercredis, vendredis et samedis à 15h. En novembre : tous les samedis à 15h. En décembre : tous les jours à 15h, visite supplémentaire le samedi à 16h30.

Le +

Demi-tarif pour les détenteurs du Strasbourg Pass.

www.otstrasbourg.fr

© Christophe Hamm

L’Office de Tourisme de Strasbourg propose une visite guidée au cœur de la Grande-Ile, à la découverte de la cathédrale et de la vieille ville. Elle permet aux visiteurs de découvrir l’histoire et le patrimoine de la cité, son édifice phare, ses rues insolites...

Des visites pour ceux qui souhaitent sortir des sentiers battus :

© Christophe Hamm

Visiter une ville aussi riche que Strasbourg, dont la Grande île est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, n’est pas chose aisée. Qu’on habite cette cité magnifique ou qu’on y soit seulement de passage, on peut avoir envie de la découvrir d’une autre manière d’emprunter ses escaliers secrets, connaître ses hommes célèbres, ses rues insolites, sa cathédrale et ses mystères. C’est ce que proposent tout au long de l’année les visites-conférences de l’Office de Tourisme. Du bestiaire de la cathédrale aux bâtiments Art Nouveau, du quartier impérial allemand aux écrivains célèbres en passant par le patrimoine juif, les thèmes les plus variés sont abordés et sauront satisfaire les touristes les plus exigeants comme les Strasbourgeois les plus enracinés. Pour voir Strasbourg autrement… Tous les samedis à 14h30 jusqu’au 30 novembre. Visites régulières sur le thème de Noël en décembre.

Cathedral and old town Audio-guided tours

Available at the Tourist Office, 17 place de la Cathédrale, from 9 a.m. to 7 p.m. Price: €5.50. 1/2 price: €2.75 for youths from 12 to 18 and students. Free for accompanied children under 12. Information: Strasbourg Tourist Office - Tel +33 (0)3 88 52 28 28 + Half-price admission with the Strasbourg Pass Guided tours of the cathedral and old town are often available in German. Request details. 14 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

© Christophe Hamm

Discover at your own pace the beautiful cathedral, the history and heritage of the city and the picturesque district of Petite France. 5 languages available: French, German, English, Italian and Spanish. Duration: approximately 1.30 hour.


PATRIMOINE

© Philippe de Rexel

HERITAGE

L'orgue de la Cathédrale The Cathedral’s organ  page 22

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 15


PATRIMOINE HERITAGE

UNE ÉGLISE, DEUX CULTES UN LIEU, UNE HISTOIRE ONE PLACE, ONE HISTORY

À quelques encablures de la gare, au croisement de la rue du 22-Novembre et de la Grand'Rue, l'église Saint-Pierre-le-Vieux réunit deux confessions, catholique et protestante, sous son clocher. Une porte vient de s'ouvrir…

ONE CHURCH, TWO DENOMINATIONS

© Philippe de Rexel

Église Saint-Pierre-le-vieux 8, rue du 22-Novembre +33 (0)3 88 32 39 06

Construite au début du XIIe siècle, l’église romane, remplacée en 1382 par l’édifice actuel, connaîtra un destin atypique. Catholique à ses origines, la paroisse est affectée au culte luthérien à la Réforme. En 1683, un décret de Louis XIV restitue le chœur de l’église aux catholiques, les protestants se voyant réserver la nef… Sont alors obstruées les lourdes portes de trois mètres de haut, situées au niveau du mur qui séparait l’église. Les deux communautés se tournent désormais le dos. Le nombre de fidèles catholiques ayant augmenté considérablement, la ville décide en 1867 de construire une extension. Une nouvelle église est ainsi placée à la perpendiculaire de la première, destinée à la paroisse catholique. L'histoire de ce bâtiment hybride ne se termine pas là : fin 2012, l'une des deux portes – redécouvertes il y a une dizaine d'années suite à des travaux de rénovation – est réouverte, permettant la liaison entre les deux églises. Beau symbole œcuménique, ce geste rend hommage à un édifice exceptionnel regroupant deux paroisses et recelant des trésors : un jubé de sept travées voûtées datant de 1500, un orgue Silbermann magnifiquement décoré, des peintures murales remarquables, et des panneaux peints influencés par Martin Schongauer.

16 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

© Philippe de Rexel

Just a stone’s throw from the station, where rue du 22-Novembre meets the Grand’Rue, Saint-Pierre-le-Vieux church brings together two denominationsCatholic and Protestant- beneath its bell tower. A door has been opened…

Built in the early XIIth century, an unusual fate lay in store for the Romanesque church, which was to be replaced in 1382 by the current building. Originally Catholic, during the Reformation the parish converted to the Lutheran faith. In 1683, Louis XIV decreed that the chancel should be returned to the Catholics, the nave being reserved for the Protestants… The heavy, three-metre high doors located by the wall separating the church were then blocked up, and the two communities turned their backs on each other. Following a steep rise in the number of Catholic worshippers, in 1867 the town decided to build an extension. So a new church was laid out perpendicular to the original one for the use of the Catholic parish. The history of this hybrid building did not stop there: in late 2012 one of the two doors (rediscovered some ten years back during renovation work) was reopened, connecting the two churches. A lovely ecumenical symbol, this gesture pays tribute to an outstanding building bringing together two parishes and harbouring hidden treasures- a rood screen with seven vaulted bays dating back to 1500, a magnificently decorated Silbermann organ, amazing wall paintings and painted panels influenced by Martin Schongauer.


PATRIMOINE HERITAGE

UNE FORTERESSE POUR LA DÉMOCRATIE PATRIMOINE européen EUROPEAN HERITAGE

Depuis 1949, Strasbourg abrite le siège du Conseil de l’Europe. Après avoir été pendant des siècles l’enjeu des rivalités franco-allemandes, la ville est choisie au lendemain de la seconde guerre mondiale pour devenir le symbole de la réconciliation entre les peuples.

A STRONGHOLD FOR DEMOCRACY

Ellen Wuibaux © Council of Europe

Since 1949, Strasbourg has been home to the headquarters of the Council of Europe. Having for centuries been embroiled in the Franco-German tug-of-war, the city was chosen in the aftermath of the Second World War as the symbol of reconciliation between peoples.

Palais de l’Europe Des visites guidées (sur réservation préalable) sont proposées pour les groupes d’un minimum de 15 personnes. Guided tours (booking required) can be organised for groups of at least 15 people. Réservations et renseignements complémentaires : Reservations or further information on: +33 (0)3 88 41 20 29 www.coe.int

Fondé à Strasbourg par le Traité de Londres, le Conseil de l’Europe est l’une des plus anciennes organisations internationales consacrées à la défense des droits de l’homme et de la démocratie. Quittant la Maison de l’Europe dans laquelle il siégeait à ses débuts, le Conseil prend en 1977 ses quartiers définitifs au Palais de l’Europe, conçu par l’architecte français Henry Bernard. Situé en face du parc de l’Orangerie, l’imposant édifice devient dès lors un symbole de la vocation européenne de Strasbourg. Devant les portes de cette forteresse de 38 mètres de haut, gardienne des valeurs de l’organisation, se dressent les drapeaux des 47 États membres. Unité, force et transparence se révèlent à travers la façade en aluminium et les grandes baies vitrées. Dans le hall revêtu d’une mosaïque contrastée de couleurs se déploie un immense escalier menant à l’hémicycle de l’Assemblée. Au cœur de ces 64 000 m2, on découvre une partie de la collection d’œuvres d’art qui ont été offertes au Conseil : une tapisserie mêlant les vers de Paul Éluard aux motifs de Fernand Léger, une série de tableaux de l’Autrichien Karl Anton Wolf… Autant de pièces qui reflètent la vision multiculturelle d’une Europe unie.

18 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Established in Strasbourg by the Treaty of London, the Council of Europe is one of the oldest international organisations for the defence of human rights and democracy. In 1977 the Council left its original headquarters in the Maison de l’Europe to take up permanent residence in the Palais de l’Europe, designed by the French architect, Henry Bernard. Located across from the Orangerie park, the imposing structure fast became a symbol of Strasbourg’s European vocation. The flags of the 47 Member States flutter at the entrance to this 38 metre-high stronghold, guardian of the organisation’s values. The aluminium facade and vast picture windows speak of unity, strength and transparency. In the hall with its multi-coloured mosaic, a huge stairway rises towards the Assembly’s auditorium. These 64 000 m2 house some of the works of art presented to the Council- a tapestry blending Paul Éluard’s poetry with Fernand Léger’s designs, a series of pictures by the Austrian, Karl Anton Wolf… A collection that reflects the multicultural vision of a united Europe.


PATRIMOINE HERITAGE

Albert Schweitzer à/in Strasbourg PERSONNAGE CÉLÈBRE CELEBRITY

Théologie, musique et médecine : le prix Nobel de la Paix (1952) excella dans ces trois domaines. Il fut cependant avant tout un humaniste qui marqua le XXe siècle de son empreinte.

Theology, music and medicine: although the winner of the Nobel Peace prize (1952) excelled in these three fields, he was first and foremost a humanist, who left his mark on the XXth century.

Natif de Kaysersberg, Albert Schweitzer (18751965) s’installe à Strasbourg en 1893 pour y étudier la théologie et la philosophie : le fils du pasteur de Gunsbach loge alors tout naturellement au séminaire protestant (plus connu sous le nom de « Stift » et situé 1bis quai Saint-Thomas), dont il sera directeur de 1903 à 1906. En 1899, il passe un doctorat en philosophie (sa thèse porte sur Emmanuel Kant) et, l’année suivante, en théologie. Devenu vicaire de Saint-Nicolas, il est, avant la Première Guerre mondiale, une figure intellectuelle respectée dans la capitale alsacienne : professeur à la Faculté de théologie protestante (1902-1912), il est également un organiste et un musicologue de haut niveau - il publie même une étude de référence : Jean-Sébastien Bach, le musicien poète (1905). Mais tout ceci ne le satisfait pas entièrement… À VOIR ON SHOW

Musée Albert Schweitzer 126, rue du Général-deGaulle 68240 Kaysersberg +33 (0)3 89 47 36 55 www.ville-kaysersberg.fr Maison Albert Schweitzer 8, rue de Munster 68140 Gunsbach +33 (0)3 89 77 31 42

Schweitzer souhaite en effet aider les autres de manière concrète et mettre en pratique ses convictions religieuses. En 1905, il décide ainsi de démarrer un troisième cursus universitaire, devenant docteur en médecine en 1913. Il part alors très vite pour le Gabon, fondant un hôpital de brousse à Lambaréné ; celui-ci deviendra un centre important pour le traitement des maladies tropicales et de la lèpre. Sur place, Schweitzer ne ménage pas sa peine, finançant en partie ses activités grâce aux bénéfices des concerts d’orgue donnée en Europe. Mais il reste aussi à la pointe des combats intellectuels de son temps. Il met ainsi en exergue le péril que fait courir la bombe atomique à l’humanité dès l’après-guerre. Sa vision du monde, celle d’un homme engagé au service des autres, est tout entière résumée dans le discours lu en son nom pour la réception du Nobel : « Pour différentes raisons, je n’ai pas pu trouver moyen de me faire remplacer en ces temps dans la direction de mon hôpital et celle des travaux de la construction du village des lépreux qui se fait en ce moment. [Le Prix Nobel] me permet l’achat de grandes quantités de ciment, de bois scié et de tôle ondulée dont j’ai besoin pour mener à bonne fin cette entreprise. » Voilà explicitée de belle manière la philosophie généreuse d’un humaniste du XXe siècle.

20 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Born in Kaysersberg, Albert Schweitzer (18751965) moved to Strasbourg in 1893 to study theology and philosophy. It went without saying that the son of the vicar of Gunsbach would live in the protestant seminary (better known as the « Stift » and located at no. 1a quai Saint-Thomas), of which he would become director from 1903 to 1906. In 1899, he obtained a PhD in philosophy (his thesis was on Emmanuel Kant) and then in theology a year later. Having become curate of Saint-Nicolas, he was a respected intellectual figure in the Alsatian capital before the First World War. Besides being professor at the Faculty of protestant theology (1902-1912), he was also an organist and talented musicologist, even publishing a reference work entitled Johann-Sebastian Bach, the poet musician (1905). But that was still not enough… What he really wanted to do was to help other people in a tangible way and to implement his religious beliefs. So in 1905, he decided to embark upon a third university course, qualifying as a medical doctor in 1913, whereupon he left for Gabon. There he set up a field hospital in Lambaréné, which was to become an important centre for the treatment of tropical diseases and leprosy. Schweitzer spared no efforts on the ground, partly financing his activities through funds raised at organ concerts in Europe. But he also spearheaded the intellectual struggles of his age, highlighting the threat posed by the nuclear bomb to humanity as early as the post-war years. His world-view, that of a man committed to serve others, is perfectly summed up in the Nobel prize acceptance speech read out on his behalf: « For various reasons, I could not find anybody to replace me at this time in the running of my hospital and work on the village for the lepers we are currently constructing. [The Nobel Prize] allows me to purchase the large amounts of cement, timber and corrugated iron I need to successfully complete this venture. » A beautiful expression of this XXth century humanist’s generous philosophy.


© JMH, Musée Albert Schweitzer, Kaysersberg Albert Schweitzer l'écrivain Albert Schweitzer the writer

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 21


PATRIMOINE HERITAGE

Un orgue dans l’histoire FOCUS PATRIMOINE SPOTLIGHT ON HERITAGE

Depuis le XIIIe siècle, un orgue est installé dans la cathédrale de Strasbourg, mais l’instrument d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui des origines. Retour sur une histoire mouvementée.

Piped MUsic There has been an organ in Strasbourg cathedral since the XIIIth century, but today’s version bears no resemblance whatsoever to the original. Reflecting on a turbulent history.

Encore en construction, la cathédrale de Strasbourg est déjà pourvue d’un orgue en 1260, vraisemblablement de petite taille. Après plusieurs aménagements successifs, un instrument trône en 1385 sur le côté nord de la nef, dont il subsiste encore aujourd’hui plusieurs parties : la tribune (même si nous n’en sommes pas certains à 100%) et le pendentif orné d’une « sculpture automate » de Samson maîtrisant un lion (capable d’ouvrir sa gueule) et de trois anges musiciens. En dessous se trouvent deux autres mannequins articulés représentant le héraut de la ville avec sa trompette et le hirsute Bretzelmann surnommé le Rohraffe (« singe des tuyaux »). La cathédrale est ouverte tous les jours de 7h30 à 11h30 et de 12h40 à 19h. On peut découvrir la sonorité des grandes orgues durant les messes du dimanche et à l’occasion de récitals. The cathedral is open daily from 7:30 am to 11:30 am and from 12:40 pm to 7 pm. Discover the acoustics of the great organs during Sunday mass and recitals. www.cathedrale-strasbourg.fr

Au fil des années, les grandes orgues seront modifiées plusieurs fois, connaissant de profondes métamorphoses et de multiples travaux d’embellissement. Le buffet fut ainsi réalisé en 1491 par Friedrich Krebs d’Ansbach et la partie instrumentale totalement reconstruite entre 1713 et 1716 par André Silbermann, « père » d’une importante dynastie de facteurs d’orgue. Il en fit un instrument de 39 jeux sur trois claviers et pédalier. Si on lui doit plus de 30 instruments en Alsace (seuls deux subsistent, préservés dans leur état d’origine, à Marmoutier et Ebersmunster), son fils Jean-André en conçut près de 60, écrivant aussi nombre de traités d’organologie. C’est sans doute grâce au talent de cette famille que « la plus petite région de France est celle qui compte le plus grand nombre d’orgues » (Le Monde de la musique n°298, mai 2005). Las, la merveille de Silbermann souffrit des circonvolutions tragiques de l’histoire : endommagée en 1870 puis rénovée, elle fut démontée avant la Première Guerre mondiale, et la restauration réalisée par Roethinger en 1927 ressemble à un réaménagement complet. En 1981, Alfred Kern acheva la construction d’un nouvel instrument, sans doute son chef d’œuvre… 

22 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Strasbourg cathedral already had an organ (albeit probably a small one) in 1260, whilst it was still under construction. Following various different layouts, in 1385 an instrument was installed on the north side of the nave, where some parts of it can still be seen today- the platform (although we cannot be 100% sure) and the pendant, decorated with an « automated sculpture » of Samson fighting a lion (which can open its mouth) and three cherub musicians. Below it, two further articulated figures depict the city herald with his trumpet and the dishevelled Bretzelmann nicknamed the Rohraffe (« monkey of the pipes »). The great organs were to be modified several times over the years, undergoing major transformation and several refurbishments. In 1491, Friedrich Krebs from Anspach installed the organ case and the instrumental part was completely rebuilt between 1713 and 1716 by André Silbermann, the « father » of an important dynasty of organ builders. He transformed it into a 39-stop instrument with three keyboards and a pedalboard. André built over 30 instruments in Alsace (of which only two survive, preserved in their original state, in Marmoutier and Ebersmunster). His son, Jean-André, designed almost 60, as well as writing a number of organology texts. It is doubtless by virtue of this family’s talent that « the smallest region of France has the largest number of organs » (Le Monde de la musique n°298, May 2005). Alas, Silbermann’s jewel succumbed to the tragic convolutions of history- damaged in 1870 and subsequently restored, it was dismantled before the First World War and underwent a complete overhaul during the restoration carried out by Roethinger in 1927. In 1981, Alfred Kern completed the construction of a new instrument, his finest work without a doubt…


Š Christophe Hamm


PATRIMOINE HERITAGE

L’âge d’or

En 1681, Strasbourg intègre le royaume de Louis XIV. Pour la cité, les années qui vont suivre et le XVIIIe siècle ressemblent à une période bénie : jusqu’à la Révolution, l’habitat est profondément modifié, des merveilles architecturales sortent de terre et la vie intellectuelle connaît un intense bouillonnement. Promenade au cœur du classicisme « à la française ».

The Golden Age

In 1681, Strasbourg became part of Louis XIV’s kingdom. The next few years and the XVIIIth century were a blessed age for the city. By the Revolution, housing had been completely overhauled, architectural wonders had risen from the earth and intellectual life was blossoming. A stroll through French-style classicism.

24 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


LE MAG STRASBOURG ALSACE | 25

© Philippe de Rexel

PATRIMOINE HERITAGE


© Mathieu Bertola, Musées de la Ville Strasbourg

PATRIMOINE HERITAGE

 Palais Rohan Rohan Palace

En savoir plus Further details

Aujourd’hui, le Palais Rohan abrite le Musée archéologique, le Musée des Beaux-Arts et le Musée des Arts décoratifs, où l’on peut notamment visiter les somptueux appartements des cardinaux de Rohan. Nowadays the Palais Rohan is home to the Archaeological Museum, the Fine Arts Museum and the Museum of Decorative Arts, where the sumptuous apartments of the cardinals of Rohan can be visited. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Open daily except Tuesday from 10 am to 6 pm. www.musees.strasbourg.eu

La Guerre de Trente Ans (1618-1648) est une véritable catastrophe pour l’Alsace : pillages, destructions, misère et mort s’abattent sur le couloir rhénan. À la fin du conflit, la région est, peu à peu, intégrée au royaume de France. Strasbourg, « ville libre d’Empire », avait toujours tenté de rester hors du conflit et de maintenir les meilleures relations possibles avec tous les belligérants… Pour Louis XIV, la ville doit devenir française. Dans la nuit du 27 au 28 septembre 1681, trois régiments de dragons se positionnent devant les remparts, sous le commandement du baron de Montclar. Elle capitule et, le 30 septembre, les soldats français entrent dans les murs sans combattre. Une victoire parachevée par l’arrivée grandiose du Roi Soleil, le 24 octobre 1681. Strasbourg conserve cependant ses institutions politiques, économiques, sociales et le libre exercice de la foi protestante, devenant « ville libre royale ». Malgré ce compromis initial, la cité s’intègrera, au fil des ans, dans le royaume, son autonomie n’étant plus qu’une façade. Ce XVIIIe siècle sera un âge d’or dont le symbole le plus éclatant est un important renouveau architectural. La vie intellectuelle et artistique est intense : Silbermann achève les grandes orgues de la cathédrale (voir page 22), Charles-François Hannong fonde la célèbre faïencerie qui porte son nom (1721), Goethe étudie à l’Université (1770-1771), Mozart passe à Strasbourg (1778), puis Cagliostro (1780-1783), qui séjourne dans une maison au portail rococo de 1747 (12, rue de la Râpe).

26 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

The Thirty Year War (1618-1648) proved a veritable disaster for Alsace: looting, destruction, misery and death swept the Rhine valley. At the end of the conflict, the region was gradually absorbed into the kingdom of France. The « free imperial city » of Strasbourg had always striven to remain outside the conflict and to maintain the best possible relations with all the warring parties… Louis XIV was determined that the city should become French. In the early hours of 28 September 1681, three cavalry regiments took up position before the ramparts, under Baron de Montclar’s command. The city capitulated and on 30 September the French soldiers entered the walls without a fight. The victory was sealed by the grandiose arrival of the Sun King on 24 October 1681. Strasbourg nonetheless retained her political, economic and social institutions as well as the free exercise of the protestant faith, becoming a « royal free city ». Despite this initial compromise, over the years the city became part of the kingdom, her autonomy a mere façade. The XVIIIth century was to be a golden age, the clearest reflection of which was the major architectural revival. The intellectual and artistic life was intense: Silbermann completed the great organs in the cathedral (see page 22), CharlesFrançois Hannong founded the famous earthenware factory, which bears his name (1721), Goethe studied at the University (1770-1771), Mozart passed through Strasbourg (1778), followed by Cagliostro (17801783), who stayed in a house with a rococo doorway from 1747 (12, rue de la Râpe).


PATRIMOINE HERITAGE

Symboliquement, il était essentiel que l’évêque de la cathédrale – rendue au culte catholique dès 1681 – ait un palais digne de son rang : les premiers titulaires de la charge se « contentent » du vieil Hôtel de la prévôté du chapitre mais Armand-Gaston-Maximilien de Rohan-Soubise, prince-évêque de Strasbourg en 1704, souhaite faire construire un palais imposant. Il demande à Robert de Cotte, Premier architecte du Roi, d’imaginer un édifice où soit présente la double vocation du prélat, ecclésiastique et politique. Il s’agit également de manifester avec éclat la présence française dans une province récemment intégrée au royaume. Inspiré des grands hôtels parisiens de l’époque, le Palais Rohan (construit entre 1732 et 1742) s’étend avec majesté au bord de l’Ill : harmonie des proportions et noblesse des matériaux sont alliées à la finesse de la

Symbolically it was essential for the bishop of the cathedral - returned to the catholic faith in 1681 - to have a palace worthy of his standing. The first holders of the office « made do » with the old Provost’s mansion, but Armand-Gaston-Maximilien de RohanSoubise, the prince-bishop of Strasbourg in 1704, wanted an imposing palace to be built. He asked Robert de Cotte, the King’s Chief Architect, to design a building reflecting the dual role of the prelate, both ecclesiastical and political. The point was also to clearly mark the French presence in this province recently tacked onto the kingdom. Inspired by the great Parisian mansions of the time, the Palais Rohan (built between 1732 and 1742) stretches majestically along the banks of the Ill. Its harmonious proportions and quality materials match the delicate interior decor. The visitor enters through a monumental doorway in

 Salle du Synode - Palais Rohan Synod Hall - Rohan Palace

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 27

© Mathieu Bertola, Musées de la Ville Strasbourg

Le chef-d’œuvre de Robert de Cotte

Robert de Cotte’s masterpiece


© Philippe de Rexel

 Hôtel du Préfet

décoration intérieure. Le visiteur entre par un portail monumental en forme d’arc de triomphe rappelant celui de l’Hôtel de Soubise à Paris. Le corps de logis principal, encadré de deux ailes en retour d’équerre, est à la fois sobre et grandiose, tandis que la façade qui s’ouvre sur l’eau est d’une absolue élégance. Comme le prince-évêque, de nombreux puissants souhaitent un logement digne de leur rang. De multiples hôtels particuliers voient alors le jour dans le « style français » : ils ressemblent parfois beaucoup au Palais Rohan comme l’ancien Hôtel des Dames Nobles d’Andlau (construit entre 1749 et 1752 au 8, rue des Ecrivains). Mentionnons aussi la rigueur néo-classique de l’Hôtel Livio (1789-1791 /  8, rue du Dôme), le classicisme « Régence » de l’Hôtel de Ville (1731-1738 / place Broglie), le décor rocaille de l’Hôtel de l’Épine (1737 / 9, rue de l’Épine) ou encore l’hôtel de Klinglin, aujourd’hui Hôtel du préfet (1731-1736 / quai Lezay-Marnésia). N’oublions pas l’ancien Poêle du Miroir (1747-1759 / 29, rue des Serruriers) construit pour la corporation des marchands par François-Pierre Pflug, où se découvrent des têtes sculptées symbolisant les quatre saisons et les quatre parties du monde ainsi qu’une exceptionnelle cour intérieure. 28 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

the shape of a triumphal arch, reminiscent of the one at the Hôtel de Soubise in Paris. The main building, flanked by two wings at right angles, is both sober and grandiose, whilst the façade, which opens onto the river, is pure elegance. Like the prince-bishop, many people of power aspired to homes worthy of their standing. Numerous private mansions sprang up in the « French style », some of them very similar to the Palais Rohan, like the ancient Hôtel des Dames Nobles d’Andlau (built between 1749 and 1752 at 8, rue des Ecrivains). The neo-classical rigour of the Hôtel Livio (1789-1791/ 8, rue du Dôme), the « Regency » classicism of the Town Hall (1731-1738/ place Broglie), the rococo décor of the Hôtel de l’Épine (1737/ 9, rue de l’Épine) and the hôtel de Klinglin, now the Hôtel du préfet (1731-1736/ quai Lezay-Marnésia) are also worthy of note. Nor should the Ancien Poêle du Miroir (17471759/ 29, rue des Serruriers) be forgotten, which was built by François-Pierre Pflug for the merchants’ guild and which portrays sculpted heads symbolising the four seasons and the four parts of the world as well as an outstanding internal courtyard.


PATRIMOINE HERITAGE

A sculpted wonder

Dans l’église Saint-Thomas, édifice gothique vieux de plus de 800 ans souvent surnommé la « cathédrale du protestantisme alsacien », se trouve un monument remarquable : le tombeau du Maréchal de Saxe. Ce dernier servit le royaume de France et fut le vainqueur de la bataille de Fontenoy (1745) où il battit les armées anglaise et hollandaise au cours de la Guerre de Succession d’Autriche. Protestant, il n’était pas question qu’il soit inhumé à Paris : c’est donc à Strasbourg qu’il repose. Son mausolée, chef-d’œuvre plein de théâtralité du sculpteur Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785), fut achevée en 1777 : « Le Héros est le premier objet qui frappe les regards. Au bas d’une pyramide en relief de marbre gris, contre laquelle est appuyé le sarcophage, paraît le Maréchal de Saxe sous l’armure guerrière, la tête ceinte de laurier et le bâton de commandement à la main, descendant d’un pas intrépide les marches d’un gradin qui conduit au tombeau, et regardant la mort avec mépris », écrit Charles Alexandre Snoeck dans sa Promenade aux Alpes. Sont également sculptés dans une attitude épouvantée les animaux symbolisant les pays dont il triompha et les drapeaux français victorieux, mais la mort, symbolisée par un squelette caché sous une grande draperie, triomphe.

The church of Saint-Thomas, a gothic structure over 800 years old often nick-named the « cathedral of Alsatian Protestantism», houses a remarkable monument- the tomb of the Maréchal de Saxe. The Marshall served the kingdom of France and was the victor at the battle of Fontenoy (1745), where he defeated the English and Dutch armies during the Austrian War of Succession. As a protestant, there was no question of his being buried in Paris, hence his final resting place in Strasbourg. His mausoleum, a theatrical masterpiece by the sculptor Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785), was completed in 1777: « It is the Hero who first catches the eye. At the foot of a grey marble pyramid in relief, against which the sarcophagus leans, appears the Maréchal de Saxe in his warrior’s armour, a laurel wreath on his head and the staff of command in his hand, intrepidly striding down the steps leading to the tomb, looking contemptuously at death », wrote Charles Alexandre Snoeck in his Promenade aux Alpes. Animals symbolising the countries over which he triumphed are also sculpted in terror-stricken attitude, as well as the victorious French flags, yet it is death which triumphs, as symbolised by a skeleton shrouded in a large cloth.

À VOIR ON SHOW

Église Saint-Thomas Février : tous les jours de 14h à 17h. Mars : tous les jours de 10h à 17h. Avril à octobre : tous les jours de 10h à 18h. Novembre à décembre : tous les jours de 10h à 17h. Entrée libre, le dimanche matin est réservé aux offices. February: every day from 2 p.m. to 5 p.m. March: every day from 10 a.m. to 5 p.m. April to October: every day from 10 a.m. to 6 p.m. November and December: every day from 10 a.m. to 5 p.m. Free entry.(Sunday mornings are reserved for church services). www.saint-thomas-strasbourg.fr © Philippe de Rexel

Une merveille sculptée

 M ausolée du Maréchal de Saxe, église Saint-Thomas

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 29


PATRIMOINE HERITAGE

L’Aubette, « vestige » d’un plan inachevé En 1768, l’architecte Jacques-François Blondel imagine un plan directeur destiné à moderniser et embellir la cité… qui ne sera réalisé que très partiellement. Érigée entre 1764 et 1767 pour abriter le corps de garde qui, chaque matin à l’aube, recevait les consignes de la journée – d’où le nom de l’endroit – l’Aubette demeure le seul élément existant du projet initié par l’architecte de Louis XV pour transformer la place Kléber en place d’Armes « à la française » (comme on en trouve à Nancy ou à Reims, par exemple). Recevant diverses attributions au cours de l’histoire, le bâtiment allait, à la fin des années 1920, abriter en son aile droite un véritable manifeste architectural : le complexe de loisirs d’avant-garde créé par Jean-Hans Arp, son épouse Sophie TaeuberArp et Théo van Doesburg. « Œuvre d’art totale » visant à « placer l’homme dans la peinture plutôt que devant elle », selon les mots de ce dernier, l’Aubette 1928, avec ses formes géométriques de couleur pure rappelant parfois Mondrian, est l’une des réalisations artistiques majeures du début du XXe siècle. Mais c’est une autre histoire… 

© Philippe de Rexel

 L'Aubette

30 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

The Aubette, « vestige » of an unfinished plan In 1768, the architect Jacques-François Blondel drew up a master plan for updating and improving the city… which would only be partially implemented. Erected between 1764 and 1767 to accommodate the guard-house, which every morning at dawn received the orders for the day - hence the name - the Aubette is the only existing element of a project undertaken by Louis XV’s architect for the purpose of converting place Kléber into a « French style » parade ground (as in Nancy and Reims, for example). Serving various purposes over the years, in the late 1920s the right wing of the building was to house a veritable architectural manifest- the avant-garde leisure complex designed by Jean-Hans Arp, his wife Sophie TaeuberArp and Théo van Doesburg. « A total work of art » intended to « situate man within the painting rather than before it », to borrow van Doesburg’s words, the Aubette 1928, with its geometric forms in pure colour sometimes reminiscent of Mondrian, is one of the main artistic achievements of the early XXth century. But that’s another story…


PATRIMOINE HERITAGE

Focus sur UNE ŒUVRE DES MUSÉES Spotlight on a museum exhibit

NOMBRIL ET DEUX IDÉES NAVEL AND TWO THOUGHTS

Musées de la Ville de Strasbourg © Mathieu Bertola

donations (faites par Arp et ses héritiers) ont fait du prolifique artiste alsacien la figure centrale du musée ; une salle entière lui est consacrée…

À VOIR ON SHOW

Au Musée d’Art moderne et contemporain At the Museum of Modern and Contemporary Art 1, place Hans-Jean-Arp Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Open Tuesday to Sunday from 10 am to 6pm. +33 (3) 88 23 31 31 www.musees.strasbourg.eu Le +

Entrée gratuite dans l'un des musées de la ville avec le Strasbourg Pass. Free admission to one of the city museums with the Strasbourg Pass.

Des yeux exorbités sur un visage étiré et schématisé : une relecture sculptée du Cri de Munch ? Des asticots tentant de se cacher dans un trou afin d’échapper à un quelconque prédateur ? Des serpents rampant sur un galet immaculé et poli par la mer ? Il s’agit en fait de Nombril et deux idées, sculpture en plâtre blanc et bleu signée Jean Arp (né en 1886 à Strasbourg et mort en 1966 à Bâle). Sur une forme blanche biomorphe, suggérant fertilité et croissance, reposent librement deux éléments satellites peints en bleu, en équilibre précaire. Ce sont les « idées ». En son centre, un trou : il représente le nombril, signe même de l’homme dans le vocabulaire de l’artiste. Cette réalisation à fort pouvoir poétique illustre l’une des constantes de la pensée de Jean Arp. Tout à la fois peintre, sculpteur et poète, dadaïste et surréaliste, il désirait laisser les formes naître d’elles-mêmes et réaliser des objets qui auraient pu être l’œuvre de la nature. L’œuvre marque aussi un tournant important dans sa carrière. A partir des années 1930, il abandonne le relief pour passer à la ronde-bosse (sculpture en trois dimensions) ; les réalisations de cette période, comme Nombril et deux idées, participeront amplement à sa renommée. Plusieurs importantes

Bulging eyes in an elongated, schematised faceMunch’s Scream revisited in sculpted form? Maggots attempting to hide in a hole to escape some predator? Snakes crawling over a pristine pebble polished by the sea? This is the Navel and two thoughts sculpted in white and blue plaster by Jean Arp (born 1886 in Strasbourg, died 1966 in Basle). Two satellite elements painted in blue balance precariously on a white biomorphic form, suggestive of fertility and growth. These are the « thoughts». In the centre, a hole. It represents the navel, the very symbol of mankind in the artist’s vocabulary. This poetically charged piece illustrates one of the constants in Jean Arp’s thinking. A painter as well as a sculptor and poet, a Dadaist and surrealist, he wanted to let shapes come about of themselves and create objects that could have been shaped by nature. This work also marks a watershed in his career. As of the 1930s he turned his back on reliefs, embracing sculpture in the round (three-dimensional sculpture). His work from this period, such as Navel and two thoughts, was to be instrumental in making his name known. Several major donations (by Arp and his heirs) have made the prolific Alsatian artist the central figure of the museum. Indeed, an entire room is given over to him … A découvrir aussi… Also to be seen …

On doit aussi à Jean Arp les décors d’avant-garde du complexe de loisirs de l’Aubette, réalisés en collaboration avec sa femme, Sophie Taeuber-Arp, et avec l’artiste néerlandais Théo van Doesburg, fondateur du mouvement De Stijl. Aubette 1928, place Kléber, du mercredi au samedi de 14h à 18h, entrée libre. Audio-guide téléchargeable sur www.musees.strasbourg.eu The avant-garde decor in the Aubette leisure complex is also the work of Jean Arp in conjunction with his wife, Sophie Taeuber-Arp, and the Dutch artist Théo van Doesburg, founder of the De Stijl movement. Aubette 1928, place Kléber, Wednesday to Saturday from 2 pm to 6 pm, free entry. An audio-guide can be downloaded from www.musees.strasbourg.eu

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 31


PATRIMOINE HERITAGE

LA MÉMOIRE DE L’HISTOIRE FOCUS PATRIMOINE SPOTLIGHT ON HERITAGE

Au cœur de l’Europe, l’Alsace et la Moselle ont vécu de 1870 à 1945 un destin tragique, changeant quatre fois de nationalité. Pour comprendre la complexité de l’histoire de ces provinces des marges, il faut se rendre sur les hauteurs de Schirmeck, au Mémorial de l’Alsace-Moselle.

REMEMBERING HISTORY At the heart of Europe, Alsace and the Moselle experienced a tragic fate, switching nationality four times between 1870 and 1945. A visit to the Alsace-Moselle Memorial in the Schirmeck hills will bring home the complex history of these outlying provinces.

Mémorial de l’Alsace-Moselle Lieu-dit du Chauffour, Allée du Souvenir-Français, à Schirmeck, +33 (0)3 88 47 45 50 www.memorial-alsacemoselle.com Ouvert tous les jours de 10h à 18h30 (fermeture de la caisse à 17h). Le Mémorial de l’AlsaceMoselle se trouve à 10 minutes à pied du centre-ville et de la gare de Schirmeck, desservie par la ligne Strasbourg / Saint-Dié. Open daily from 10 am to 6:30 pm (ticket office closes at 5 pm). The Alsace-Moselle Memorial is a 10-minute walk from the town centre and Schirmeck station on the StrasbourgSaint-Dié line.

Surplombant la vallée de la Bruche, un vaste bâtiment de verre jaillit de la montagne et s’élance fièrement vers le ciel. Le choix de son emplacement ne doit rien au hasard : situé sur le site d’un ancien camp d’internement nazi, le mémorial fait aussi face au camp de concentration du Struthof, de l’autre côté de la vallée, où se situe aujourd’hui le Centre européen du résistant déporté. Une visite au Mémorial s’apparente à un plongeon dans l’histoire. Dans cet espace scénographique et muséographique de 2000 m2, la force des images, de la sonorisation, des décors reconstitués impressionne. La grande Histoire côtoie ici les histoires individuelles, l’accent étant largement mis sur le sort tragique des populations et la mosaïque infinie des situations vécues dans une Europe déchirée. La première salle, immense nef plongée dans l’obscurité, est remarquable de ce point de vue : accueilli par 148 portraits grand format d’hommes, de femmes, de vieillards, d’enfants, de soldats, personnages de tous âges et de toutes conditions, le visiteur prend la mesure de ces générations emportées par les flots voraces de l’histoire.

32 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Overlooking the Bruche valley, a huge glass building bursts from the hillside, soaring proudly skywards. The choice of location is no coincidence. Built on the site of a former Nazi internment camp, the memorial also looks out towards the Struthof concentration camp on the other side of the valley, nowadays home to the European Centre for Deported Resistance Members. A visit to the Memorial is like revisiting history. In this 2000 m2 museum site with such visual impact, the powerful images and soundtracks and the reconstructed scenes cannot fail to make an impression. History with a capital ‘H’ rubs shoulders with personal tales, the focus firmly placed on the tragic fate of the people and the endless patchwork of life experiences in war-torn Europe. The first room - a huge nave in darkness - is remarkable in this respect. Coming face to face with 148 large portraits of men, women, old people, children, soldiers, people of all ages and from all walks of life, the visitor takes the full measure of these generations swept away on the devastating tide of history.


PATRIMOINE HERITAGE

C’est dans l’obscurité que s’accomplit le parcours. Le visiteur s’enfonce dans les entrailles du Mémorial à travers sept décennies de tourments, de violence, de déracinements : la guerre franco-prussienne, la défaite et l’annexion, la longue et meurtrière première Guerre mondiale, le retour à la France…, puis la deuxième Guerre mondiale, l’évacuation, l’annexion (une nouvelle fois), l’incorporation de force, les déportations, la résistance, la libération, enfin... On ne revoit la lumière que dans la dernière salle du parcours, consacrée à la réconciliation franco-allemande et à la construction européenne. Lieu de souvenir, le Mémorial est aussi un outil pédagogique indispensable pour permettre aux plus jeunes de comprendre l’impérieuse nécessité d’une Europe unie.

The visit takes place in the dark. Plunging deep into the bowels of the Memorial the visitor traverses seven decades of torment, violence and displacementthe Franco-Prussian war, defeat and annexation, the long and deadly First World War and the return to France…, then the Second World War, the evacuation, the annexation (once again), the incorporation by force, the deportations, the resistance and finally the liberation… It is only in the last room, dedicated to Franco-German reconciliation and the construction of Europe, that light returns. A place of remembrance, the Memorial is also an essential educational tool to help younger generations grasp the crucial need for a united Europe.

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 33


GASTRONOMIE

© NIS ET FOR

CUISINE

Le Relais de la Poste, 21, rue du Général de Gaulle à La Wantzenau 34 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


GASTRONOMIE CUISINE

L’étoile de La Wantzenau PORTRAIT D'un CHEF portrait of a chef

« Une cuisine se renouvelant au fil de saisons » : tel est le credo de Laurent Huguet qui officie au Relais de la Poste, restaurant gastronomique aux puissantes séductions situé à La Wantzenau, à quelques encablures de Strasbourg.

The Star of La Wantzenau

© Stéphane Louis

© NIS ET FOR

« Dishes to follow the seasons »: is the motto of Laurent Huguet, who officiates at the Relais de la Poste, a highly tempting gourmet restaurant in La Wantzenau, just a stone’s throw from Strasbourg.

Le Relais de la Poste 21, rue du Général-de-Gaulle à La Wantzenau Fermé samedi midi et dimanche soir. Closed Saturday lunchtime and Sunday evening. +33 (0)3 88 59 24 80 www.relais-poste.com

Formé à l’exigeante école d’Émile Jung avec qui il a travaillé plus de vingt ans, Laurent Huguet, au piano du Relais de la Poste depuis 2009, maîtrise son art à la perfection. Récompensé par une Étoile au Guide Michelin (depuis 2011), il propose, dans une charmante maison à colombages, des menus renouvelés de fond en comble six fois par an. Dans un décor boisé d’une élégante sobriété et, si le temps le permet, sur une des plus belles terrasses de la région, se déploie une gastronomie de haut niveau dont le poisson est la star incontestée. Il « permet toutes les cuissons imaginables et se déguste aussi cru », explique ce chef à l’intense créativité. Illustration en est donnée avec un « Bar de ligne cuit sur la peau, pomme amandine safranée et citron confit, émulsion crémeuse » ou des « Brochettes de langoustines, wok de légumes au gingembre, sauce balinaise ». Incontournables… comme l’est le désormais mythique « Voyage autour des terroirs de cacao aromatiques » que chaque convive peut composer à sa guise au dessert.

Trained at the challenging school of Émile Jung, with whom he worked for over twenty years and at the head of the Relais de la Poste since 2009, Laurent Huguet has mastered his art to perfection. Awarded a Michelin Star in 2011, he serves up a menu which is completely overhauled six times each year in a charming half-timbered house. In an elegant, lowkey, wood-panelled setting or (weather permitting) on one of the prettiest terraces in the region, savour top-notch cuisine where fish definitely plays the leading role. It « can be cooked in any way imaginable and can even be enjoyed raw », explains this highly creative chef. As is proven by the « Linex-caught Bass cooked skin-on, saffron-infused amandine potatoes, preserved lemon and creamy emulsion » or the « Skewered Norway lobster, wok-fried vegetables with ginger and Balinese sauce ». Not to be missed… as also has to be said of the now mythical « Voyage around the aromatic lands of cocoa », which each guest may concoct to his own taste for dessert.

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 35


GASTRONOMIE CUISINE

Un concentré d’Alsace RESTAURANT RESTAURANT

À deux pas de la cathédrale, dans une ruelle pittoresque, est blottie l’une des meilleures winstubs de la cité. Visite au Tire-Bouchon, où il fait bon boire et manger.

Alsace in a nutshell

© Apicius

In a picturesque little street at a stone’s throw from the cathedral nestles one of the best winstubs in the city- the Tire-Bouchon, a great place to eat and drink.

Le Tire-Bouchon 5, rue des Tailleurs-de-Pierre Ouvert tous les jours +33 (0)3 88 22 16 32 www.letirebouchon.fr

En mars 2003, Cédric Moulot reprenait le Tire-Bouchon : dix ans plus tard, l’adresse est devenue incontournable… Après avoir décroché en 2011 le titre de Maître restaurateur (qui garantit une cuisine authentique, n’utilisant pas de plats déjà préparés et simplement réchauffés), l’établissement s’est vu récompenser par un Bib Gourmand au Guide Michelin, distinguant les bonnes tables proposant un menu complet pour, au plus, 31 €. En cuisine, le chef Jacques Becker réalise des plats alsaciens savoureux, magnifiant les classiques (avec notamment une excellente salade mixte) et instillant quelques discrètes et habiles touches de modernité dans la tradition gastronomique. La carte des vins est à l’avenant puisqu’elle rassemble des cuvées venues de maisons de confiance comme un délicieux Pinot Gris de chez René Muré (Rouffach). Ajoutez un accueil sympathique, un décor charmant (avec, aux murs, des œuvres d’artistes alsaciens comme Dorette Muller ou Hansi), une atmosphère cosy, une ouverture jusqu’à minuit et vous obtenez sans conteste l’une des adresses les plus attachantes du centre de la cité.

36 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

It was in March 2003 that Cédric Moulot took over the Tire-Bouchon. Ten years on, it is a must… Having picked up the title of  « Maître restaurateur » in 2011 (a guarantee of authentic cuisine not using preprepared dishes that are simply reheated), the establishment was also awarded a Bib Gourmand in the Michelin Guide, denoting good restaurants offering a full menu for a maximum of 31 €. In the kitchen the chef, Jacques Becker, serves up tasty Alsatian dishes, glorifying the classics (an outstanding mixed salad is particularly worth noting) and skilfully adding a few discreet modern twists to the traditional repertoire. The wine list is in keeping with the food, offering vintages from trusted companies, such as a delicious Pinot Gris from René Muré (Rouffach). Add a warm welcome, lovely decor (with works by Alsatian artists such as Dorette Muller and Hansi on the walls), cosy atmosphere and opening hours until midnight and what you have is one of the most likeable spots in the city centre.


GASTRONOMIE CUISINE

RESTAURANTs RESTAURANTs

MILLE ET UNe DÉLICES  A THOUSAND AND ONE DELIGHTS À quelques pas de la gare, Le Gandhi nous entraîne dans un voyage gustatif aux airs orientaux. Dans ce charmant restaurant indien, le chef manie les épices avec justesse et équilibre, révélant des plats riches en couleurs et parfums. Préparations végétariennes, viandes et poissons en sauce ou grillades cuites au tandoori se dégustent accompagnées aussi bien de riz que de nân, fine galette de farine de blé au levain.

Le Gandhi 28, rue Kuhn +33 (0)3 88 22 55 10 www.gandhi-strasbourg.fr

At walking distance from the station, Le Gandhi promises a gastronomic journey with an oriental hue. Just the right balance of spices makes for the tastiest, most colourful dishes at this lovely Indian restaurant, where vegetarian options, meat and fish in sauce or tandoori grills are served with rice or naan, a light, leavened bread made of wheat flour.

 COUPS DE BAGUETTES

CHOPSTICKS

Dans un décor typique aux tons noirs et boisés, Le Mikado invite à découvrir la cuisine nippone à travers des menus traditionnels variés. Accompagnées d’une soupe miso, les assiettes de sushis, saumon grillé teriyaki ou nouilles udon et les bento garnis de brochettes yakitori, beignets et raviolis gyoza nous font vivre une savoureuse escapade au pays du soleil levant. Un petit palais de douceurs asiatiques, à quelques pas des Ponts Couverts et de la Grand’Rue...

© Nguyen Dac Duy

Le Mikado 11, quai Turckheim +33 (0)3 88 21 07 20 www.mikadostrasbourg.fr

38 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

In a typical wood and black-toned setting, the Mikado is an invitation to discover Japanese cuisine through a variety of traditional menus. With a miso soup on the side, the plates of sushi, grilled teriyaki salmon, udon noodles and bento with their yakitori skewers, gyoza ravioli and dumplings will whisk you away on a tasty trip to the land of the rising sun. A treasure trove of Asiatic delicacies just a stone’s throw from the Ponts Couverts and the Grand’Rue...


GASTRONOMIE CUISINE

On dirait le Sud RESTAURANT RESTAURANT

Avec Matteo Bissanti, la région des Pouilles s’est s’installée à quelques pas de la cathédrale. Chez Il Girasole, l’histoire des terroirs et les traditions se transmettent dans l’assiette.

ONCE UPON A TIME IN THE….SOUTH

© Loïc Thirion

In the heart of Strasbourg, Matteo Bissanti has put Puglia on the map, bringing local history and tradition right to your plate at Il Girasole.

Il Girasole 12, quai Saint-Nicolas +33 (0)3 88 37 16 76 www.ilgirasole.fr

Depuis quinze ans, le maître des cuisines d’Il Girasole travaille avec les meilleurs fournisseurs italiens, imaginant des plats authentiques et fidèles aux traditions. Ici, on sait faire « la bonne pizza » qui doit être « souple, croustillante et légère ». Et le véritable tiramisu, préparé sans alcool ni œuf – Matteo Bissanti préserve le secret de sa recette, onctueuse et aérienne. S’il s’inspire de l’histoire culinaire des Pouilles, terre aride réputée pour son huile d’olive et ses variétés d’aromates, ses poissons et légumes grillés, le chef puise dans les héritages de chaque région pour enrichir sa cuisine, conscient de la richesse gastronomique du pays. À la Toscane, il emprunte les gnocchis, fondants et moelleux, servis avec une sauce truffée. En version napolitaine, ils sont cuits et gratinés au four. La carte des vins se présente comme une traversée des terroirs, proposant un Moscato d’Asti pour l’apéritif, des crus vieillis du Piémont (inspirés du savoir-faire français), ou un rouge Primitivo, issu du cépage unique des Pouilles. Le décor, marqué de tons jaunes et oranges, crée une ambiance dolce et calda. On s’imagine en bord de mer, dans le talon ensoleillé de l’Italie…

For the past fifteen years the head of the Girasole kitchens has been working with leading Italian suppliers, conjuring up authentic dishes true to tradition. This is the place for « proper pizza », which should be « soft, crispy and light ». And real tiramisu, made without eggs or alcohol- Matteo Bissanti keeps his fluffy, creamy recipe up his sleeve. Inspired by the culinary history of Puglia, an arid land renowned for its olive oil and variety of herbs, its fish and grilled vegetables, the chef draws on the heritage of each region to add to his repertoire, aware of the gastronomic wealth of his country. From Tuscany he takes the soft, melting gnocchi served with a truffle-scented sauce. In their Neapolitan version they are cooked and prepared au gratin in the oven. The wine list is a journey through the land, with its Moscato d’Asti as an aperitif, aged vintages from Piedmont (drawing on French savoir-faire), or a Primitivo red from the grape variety unique to Puglia. With its yellow and orange hues the decor creates a dolce, calda ambience. You could be right next to the sea on the sunny heel of Italy…

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 39


GASTRONOMIE CUISINE

DÉGUSTATION ROYAle   A RIGHT ROYAL TASTING Créée en 1952 sur l’ancien territoire des rois mérovingiens, la Cave du Roi Dagobert regroupe aujourd’hui près de 250 vignerons. Entourés d’œnologues et d’ingénieurs qualifiés, ils veillent à préserver le noble héritage de 730 hectares de vignes : les sept cépages alsaciens y sont vinifiés dans une démarche respectueuse de l’environnement. Située sur la Route des vins, à vingt kilomètres de Strasbourg, la cave propose visites et dégustations. Entre les vins traditionnels à accorder aux mets alsaciens et les crémants festifs, les visiteurs se laisseront surprendre par quelques vendanges tardives, gardiens de plaisirs suaves. La Cave du Roi Dagobert 1, route de Scharrachbergheim à Traenheim +33(0)3 88 50 69 03 www.cave-dagobert.com Le caveau est ouvert tous les jours de 9h à 19h, jusqu'en décembre (y compris jours fériés). Possibilité d’acheter les vins en ligne. The wine cellars are open daily from 9 am to 7 pm until December (including holidays). Wines may be purchased on-line.

Established in 1952 on the former lands of the Merovingian kings, the Cave du Roi Dagobert now numbers almost 250 winemakers. Supported by oenologists and qualified engineers, they preserve the noble heritage of 730 hectares of vines- the seven Alsatian grape varieties are made into wine using environmentally friendly procedures. On the Route des vins, twenty kilometres from Strasbourg, the cellar conducts tours and tastings. Some pleasingly smooth vendanges tardives slipped in between traditional wines to be drunk with Alsatian dishes and festive sparklers may catch the visitor unawares.

 Au paradis

du pain d’épices In Gingerbread Heaven Situé au cœur de la Petite France, voilà le temple strasbourgeois du pain d’épices, véritable maison de contes de fées où chaque délice vendu est une création, une œuvre d’art à croquer. Chez Mireille Oster, les odeurs les plus suaves vous entourent et la palette des douceurs – toutes faites maison – est presque infinie. Miel, cannelle, romarin ou girofle se marient subtilement aux senteurs d’écorce d’orange et d’amandes pour donner les friandises artisanales les plus savoureuses qui soient.

© Stéphane Louis

Mireille Oster 14, rue des Dentelles +33 (0)3 88 32 33 34 www.mireille-oster.com

40 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

In the heart of Petite France lies the Mecca of gingerbread, a fairytale house where every delicacy sold is a creation, a work of art into which to sink your teeth. You will be spoilt for choice at Mireille Oster, where the sweetest of smells waft around an almost never-ending display of goodies, all of them home-made. Honey, cinnamon, rosemary and clove are subtly allied with the fragrance of orange peel and almond to give you the most delicious hand-crafted delicacies ever…


BOUTIQUES SHOPPING

Eden Park  page 45

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 41


BOUTIQUES SHOPPING

 IN THE ARMY NOW Freeman T. Porter ? Un nom en forme d’hommage au père du créateur de la griffe, soldat de l’US Army durant la Seconde Guerre mondiale. C’est donc très logiquement que la marque se positionne avec des vêtements denim inspirés par l’univers militaire, le work-wear et l’American way of life des années 50 à nos jours. À la fois résistants et urbains, les sweatshirts aux coutures « effet usé », les vestes en jean avec leurs rivets en cuivre ou les chemises à gros carreaux estampillés Freeman ont un vrai goût d’Amérique. Freeman Store 17, rue de la Haute-Montée +33 (0)3 88 15 06 88 www.freemantporter.com

Freeman T. Porter- The name pays tribute to the brand creator’s father, a soldier in the US Army during the Second World War. So it comes as no surprise that the label has been put on the map by denim clothing with a military twist, work-wear and the American way of life from the 1950s until the present. Hard-wearing yet urban, the « distressed » style sweatshirts, denim jackets with their copper rivets and shirts with their Freeman-branded large checks provide a real taste of America.

F ORMIDABLE EN FAÇONNABLE  FASHIONABLY FAÇONNABLE La saga débute dans les années 1950 sur la Côte d’Azur, lorsque Jean Goldberg ouvre sa boutique de costumes sur mesure, Façonnable. Une décennie plus tard, son fils reprend l’affaire et lance une collection de prêt-à-porter, marquée par des motifs colorés. La marque se développe partout dans le monde et devient incontournable pour tous les adeptes d’une mode « modern chic ». Des vêtements classiques taillés dans de beaux cotons, parfaits pour aller parader sur la Croisette ! Façonnable 13, rue de la Mésange +33 (0)3 88 75 66 29 www.faconnable.com

The saga began in the 1950s on the Côte d’Azur, when Jean Goldberg opened his made-to measure suit shop, Façonnable. A decade later his son took over the business, launching a ready-to-wear collection with its characteristic coloured designs. The brand took off the world over, becoming a must for any self-respecting fan of « modern chic ». Classical clothing in beautiful cottons, just the ticket for strolling the prom! 42 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


BOUTIQUES SHOPPING

 ET DIEU CRÉA LA FEMME

AND GOD CREATED WOMAN Des créations originales, à la fois élégantes et décontractées. Du prêt-à-porter féminin d’une grande fluidité. Des vêtements – pantalons bouffants, jupes plissées, cache-cœurs et longues écharpes – que l’on superpose à l’envi, jouant sur les formes, les matières et les couleurs. Avec Créa Concept, les femmes d’aujourd’hui se composent quotidiennement une silhouette à leur image, telles des fashion artists. Créa Concept 26, rue de la Mésange +33 (0)3 88 36 72 99 www.creaconcept.com

Original designs, both elegant and casual. Flowing women’s readyto-wear clothing - baggy trousers, pleated skirts, wrap-over tops and long scarves - to be layered every which way in a play of shapes, materials and colours. Créa Concept gives today’s woman the scope to reinvent at will on a daily basis, fashion artista-style.

L’IVRESSE DE LA VITESSE  DRUNK ON SPEED Créée en 1972 par Lino Dainese, la société italienne est spécialisée dans la fabrication de vêtements de protection pour motocyclistes, skieurs ou cavaliers. Gants en fibre de carbone et kevlar, blousons, protèges-genoux, combinaisons, casques, bottes, mais aussi, depuis 1994, VTT, snowboard, équipement pour l’équitation ou le ski alpin… Dainese fait profiter de ses innovations les athlètes de haut niveau comme les simples amateurs de sports dynamiques. Dainese 230, avenue de Colmar +33 (0)3 88 67 03 45 www.dainese-strasbourg.fr www.dainese.com

Established in 1972 by Lino Dainese, this Italian company specialises in the production of protective clothing for motorcyclists, skiers and horse riders. Carbon fibre and kevlar gloves, jackets, knee guards, overalls, helmets, boots but also, since 1994, mountain bikes, snowboards, horse riding and downhill skiing equipment… top sportspersons but also simple lovers of dynamic sports have something to gain from Dainese’s innovations.

44 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


BOUTIQUES SHOPPING

IL N’Y A QUE BOMPARD QUI MAILLE  CASHMERE DREAMS

SPORTIVEMENT VÔTRE  SPORTINGLY YOURS Eden Park, marque chérie des fans de rugby, doit son nom au stade d’Auckland en NouvelleZélande, patrie des All Blacks. Le logo quant à lui, vient d’une boutade, lorsque les joueurs du Racing Club de France portèrent, sur le terrain, un nœud papillon noué autour du cou, durant un match à Brive, en 1987. Un an plus tard, Franck Mesnel et d’autres joueurs de l’équipe lancent une première collection Eden Park. Aujourd’hui, la griffe au nœud papillon rose propose des maillots de rugby, mais également une gamme de vêtements « sportswear », une ligne féminine ou encore des accessoires permettant de marquer son attachement à l’esprit du jeu.

Quoi de plus confortable que de se lover dans un « petit pull marine » comme Isabelle Adjani, ou de s’envelopper, bien au chaud, dans un douillet cardigan, surtout s’il s’agit de mailles siglées Éric Bompard ? Pullovers V ou ras du cou, polos, gilets, jupes… la célèbre maison est la référence incontestée des vêtements en cachemire, précieux lainage provenant de chèvres vivant sur les hauts plateaux du désert de Gobi. Un textile noble du bout du monde associé à un savoir-faire français, tel est le secret de ces créations chic, soyeuses et indémodables. La parfaite « harmonie entre qualité de la matière, élégance et tendance ». Éric Bompard 1, rue des Orfèvres   +33 (0)3 88 24 20 97 www.eric-bompard.com

What could be more comfy than snuggling up Isabelle Adjani style in a « little sailor number », or cosying up in a cuddly cardigan, particularly when the woollies in question are by Éric Bompard? V-neck or crew, polos, cardies and skirts… the famous label is the undisputed reference when it comes to clothing made of cashmere, the valuable wool from the goats inhabiting the high plateaus of the Gobi desert. A marriage between this fine textile from the far ends of the earth and French know-how, therein lies the secret of these chic, silky and timeless creations, the perfect « harmony between quality material, elegance and fashion ».

Eden Park 16, rue de la Mésange +33 (0) 3 88 75 52 63 www.eden-park.fr

Eden Park, the label held dear by rugby fans, owes its name to the stadium in Auckland, New Zealand, home to the All Blacks. As for the logo, it stems from a moment of jest when, during a match in Brive in 1987, the Racing Club of France players sported bowties on the field. A year later, Franck Mesnel and other of the team’s players launched the first Eden Park collection. Nowadays, besides rugby shirts the label with the pink bowtie also produces a range of « sportswear » and a women’s collection as well as accessories for those wishing to flaunt their love of sportsmanship.

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 45


BOUTIQUES SHOPPING

 Mon cœur balance Cottoning on

Rue des Juifs, en plein centre-ville, Cotélac nous fait plonger au cœur de l’élégance. Imaginée par Raphaëlle Cavalli, la marque possède son propre atelier en France, mais sait se mêler aux savoirfaire étrangers, par exemple ceux des griffes Mexicana ou Sawa pour des modèles de chaussures. Cet automne, la collection penche du côté de la forêt, avec des couleurs boisées et quelques imprimés. Et en jetant un œil dans la boutique voisine, les femmes chic découvriront la ligne d’Acoté, un corner homme, pour combler les dandys. Cotélac 18, rue des Juifs +33 (0)3 88 16 91 47 www.cotelac.fr

Acoté 15-17 bis, rue des Juifs +33 (0)3 88 23 42 60

On the Rue des Juifs, right in the city centre, Cotélac makes a beeline to the heart of elegance. Whilst having its own workshop in France, this label - the brainchild of Raphaëlle Cavalli - also draws on the knowhow of foreign labels, such as Mexicana and Sawa for shoes. This autumn’s collection has a forest feel, with its woodland colours and a handful of prints. Stylish ladies taking a look next-door will discover the Acoté range for men, every dandy’s dream.

 Kelsch chance !

Take a gander!

Labellisée “Entreprise du Patrimoine Vivant” par le Ministère de l’Artisanat, la maison Gander, reconnue pour son savoir-faire ancestral, travaille le coton et le lin depuis sept générations dans le village de Muttersholtz. L’atelier réalise d’authentiques nappes alsaciennes en kelsch (lin tissé reprenant des motifs géométriques traditionnels), du linge de table en lin pur ou encore des toiles pour la broderie. Dernier fabricant de kelsch de la région, Gander produit 20 000 mètres de tissu par an ! Tissage Gander 2, rue de l’Etang à Muttersholtz +33 (0) 3 88 85 15 32 www.tissage-gander.fr

Point de vente Sales outlet 10A, rue de Verdun à Muttersholtz +33 (0) 3 88 57 75 84 

Awarded the “Living Heritage Company” label by the Ministry of Crafts and renowned for its traditional know-how, Gander has been working with cotton and linen for seven generations in the village of Muttersholtz. The workshop produces authentic Alsatian tablecloths in kelsch (woven linen incorporating traditional geometric designs), pure table linen as well as embroidery canvas. Producing 20,000 metres of fabric per year, Gander is the region’s last surviving kelsch manufacturer.

En vente à Strasbourg chez  On sale in Strasbourg at: Nappes d’Alsace 6, rue Mercière Plaisirs d’Alsace 13, rue des Dentelles Arts et Collections d'Alsace 4, place du Marché-aux-Poissons. 46 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


Alphabet baroque Peter Aubry II, d’après Johann Christian Bierpfaf, vers 1640. Collection Cabinet des Estampes et des Dessins. © Musées de la Ville de Strasbourg / Mathieu Bertola

CULTURE ET LOISIRS

CULTURE AND LEISURE

L’exposition Automne cuivré The Automne cuivré exhibition  page 53

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 47


CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

Les aventuriers du son FESTIVAL FESTIVAL

Né il y a trente ans, le festival Musica est dédié au répertoire contemporain. Au menu cette année, pas moins de 76 œuvres, dont 14 créations mondiales.

Adventures with Sound

Festival Musica À Strasbourg (et dans d’autres localités alsaciennes), du 20 septembre au 5 octobre. In Strasbourg (and other locations in Alsace), from 20 September to 5 October. +33 (0)3 88 23 47 23 www.festivalmusica.org

Au cœur de cette nouvelle édition du festival, mentionnons un coup de projecteur sur la musique concrète, avec un hommage à Pierre Henry, l’une de ses figures emblématiques (jeudi 26 septembre à La Salle des Fêtes de Schiltigheim). Les spectacles musicaux sont également à l’honneur avec Aliados de Sebastian Rivas, variation sur la rencontre entre Margaret Thatcher et Augusto Pinochet en 1999 (vendredi 4 octobre au Théâtre de Hautepierre), ou encore MCBTH, mis en scène par le trublion Guy Cassiers, réflexion, à travers le mythe de Macbeth, sur la condition humaine (du 2 au 6 octobre au Théâtre national de Strasbourg). À Musica, toute la création contemporaine se donne rendez-vous, des avant-gardes les plus radicales aux esthétiques moins iconoclastes. Entre rupture et continuité...

48 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Orchestre philharmonique de Strasbourg © Marco Borggreve

Pierre Henry © Léa Crespi

Going back thirty years, the Musica festival focuses on a contemporary repertoire. This year it is serving up no less than 76 works, 14 of which are global creations.

To be flagged up within this new edition of the festival is a spotlight on « musique concrète », featuring a tribute to Pierre Henry, one of its symbols (Thursday 26 September at the Schiltigheim Salle des Fêtes). Musical shows also take pride of place with Sebastian Rivas’s Aliados, a variation on the meeting between Margaret Thatcher and Augusto Pinochet in 1999 (Friday 4 October at the Théâtre de Hautepierre) as well as the MCBTH, staged by the agitator Guy Cassiers, who uses the myth of Macbeth to reflect on the human condition (from 2 to 6 October at the Strasbourg National Theatre). Musica is the meeting point for the full range of contemporary creation, from the most radical avant-garde to the least iconoclastic of aesthetics. Between sea change and continuity...


CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

La musique est d’or FESTIVAL FESTIVAL

Chaque année, le festival Jazzdor convie des artistes reconnus ou nettement plus confidentiels pour faire vivre le jazz sous toutes ses formes. Porte ouverte sur le jazz d’aujourd’hui !

Music is golden

Boi Akih Live © Rick Gleichmann

Mike Ladd & Antoine Berjeaut © Jean-pierre Rosito

Each year the Jazzdor festival invites well and lesser-known artists to showcase jazz in all its forms. A gateway to modern-day jazz!

Jazzdor Du 8 au 22 novembre dans différents lieux (à Strasbourg et dans la région). From 8 to 22 November at various venues (in Strasbourg and throughout the region). +33 (0)3 88 36 30 48 www.jazzdor.com

En perpétuelle réinvention, le jazz tient une place importante dans la capitale alsacienne. Depuis 28 ans, Jazzdor a su se faire une réputation internationale, défendant toutes les évolutions du genre « en dehors des canons de la mode ». Pour preuve, l’association inédite entre le quintet d’Antoine Berjeaut et le slameur Mike Ladd (WasteLand, samedi 9 novembre à Pôle Sud), tout en sensibilité. Autre moment à ne rater sous aucun prétexte, la création réunissant le pianiste Bojan Z et le tromboniste Nils Wogram, entre jeux de percussions et solos débridés (dimanche 10 novembre à Pôle Sud). Moments improvisés et influences des traditions d’Inde du Sud et d’Indonésie sont également au programme, avec la chanteuse au style inimitable Boi Akih (mercredi 13 novembre à Pôle Sud). Les puristes se délecteront à l’écoute du fascinant David Murray, saxophoniste ténor infatigable (David Murray Infinity Quartet, mardi 19 novembre à la MAC de Bischwiller) ou du Wanja Slavin Trio, issu de la jeune garde poétique et enflammée made in Berlin (samedi 9 novembre, au CEAAC). De belles envolées en perspective !

In constant transformation, jazz plays an important role in the Alsatian capital. Over the 28 years of its existence, Jazzdor has built up an international reputation, defending all developments « outside the dictates of fashion ». The unprecedented and sensitively orchestrated combination of the Antoine Berjeaut quintet with the slammer Mike Ladd (WasteLand, Saturday 9 November at Pôle Sud) is a case in point. Another date not to be missed sees the pianist Bojan Z paired with the trombonist Nils Wogram in a blend of percussion and solo flurries (Sunday 10 November at Pôle Sud). Improvised moments and the influence of Southern Indian and Indonesian traditions are also on the programme with the inimitable singer Boi Akih (Wednesday 13 November at Pôle Sud). Purists are in for a treat with the fascinating and tireless big-name tenor saxophonist, David Murray (David Murray Infinity Quartet, Tuesday 19 November at the Bischwiller MAC) and the Wanja Slavin Trio, a product of the poetically impassioned younger generation from the Berlin mould (Saturday, 9 November at the CEAAC). Prepare to be swept away!

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 49


CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

FRENCH TOUCH FESTIVAL FESTIVAL

Pour sa 14e édition, le festival Ososphère accueille de nombreux artistes français et internationaux de renom dans un dialogue entre musiques électroniques, arts numériques et patrimoine industriel.

La Coop © Stéphane Louis

For its 14th edition, the Ososphère festival is bringing a host of well-known French and international artists together in a dialogue between electronic music, digital arts and industrial heritage.

L’Ososphère, les 21 septembre et 19 octobre à La Laiterie 15, rue du Hohwald (à 3 min à pied de l’arrêt de tram Laiterie). The Ososphère, 21 September and 19 October at the Laiterie 15, rue du Hohwald (3 mins. on foot from the Laiterie tram stop). Les 27 et 28 septembre sur le site de la Coop 1, rue de La Coopérative au Port du Rhin à Strasbourg (à 5 min à pied de l’arrêt de tram Place d’Islande). 27 and 28 September at the Coop site 1, rue de La Coopérative, Port du Rhin, Strasbourg (5 mins. on foot from the Place d’Islande tram stop). +33(0)3 88 237 237 www.ososphere.org

Cette année, l’Ososphère investit à nouveau l’ancien siège social de l’enseigne Coop, dans le quartier strasbourgeois du Port du Rhin. « Nous ne sommes pas insensibles à son histoire et son site. Il ne sera ni effacé, ni travesti », insiste Thierry Danet, directeur du festival. L’enseigne, qui a traversé l’histoire récente de l’Alsace, est un symbole pour la région ; quant au quartier industriel du Port du Rhin, il est en passe de devenir l’un des grands axes du développement futur de la ville vers l’est, en direction de sa frontière allemande. Le lieu était donc tout trouvé pour abriter ce festival pluridisciplinaire et novateur. Outre la présence d’artistes internationaux tel que Fatboy Slim, cette édition fait la part belle aux musiciens de la scène française, décidément très dynamique : l’électro affûtée de Jackson and his Computer Band, le tohu-bohu techno de Rone (artiste encensé par le légendaire Jean-Michel Jarre) ou la musique cinématique et synthétique de Kavinsky, héros national depuis sa présence sur la bande originale de Drive. Ils se produiront sous la haute autorité de leur père spirituel : le pape du DJing, Laurent Garnier.

50 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

This year the Ososphère is once again taking over the former headquarters of the Coop, in the Port du Rhin area of Strasbourg. « We are not insensitive to its history and its site. It will be neither upstaged not disguised », insists Thierry Danet, the festival director. The store, present throughout the recent history of Alsace, stands as a symbol for the region. As for the Port du Rhin industrial area, it is evolving into one of the main lines for the city’s future development to the east- towards its border with Germany. Just the spot to stage this innovative multi-disciplinary festival. Besides international artists such as Fatboy Slim, this edition also showcases musicians from the decidedly go-getting French scene: Jackson and his Computer Band’s edgy electro, the jumbled techno of Rone (an artist acclaimed by the legendary JeanMichel Jarre) and the synthetic cinema music of Kavinsky, a national hero since featuring on the original soundtrack of Drive. They will perform under the high authority of their spiritual father, the king of DJs, Laurent Garnier.


CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

Éclats symphoniques MUSIQUE CLASSIQUE CLASSICAL MUSIC

Cet automne, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg propose d’exaltants rendez-vous musicaux. Sélection.

Sparkling symphony

Au Palais de la Musique et des Congrès Place de Bordeaux +33 (0)3 69 06 37 06 Retrouvez l’intégralité de la programmation de l’OPS sur The full OPS programme is available at www.philharmonique. strasbourg.eu

À l’OPS, la diversité est de mise et les découvertes parfois étonnantes. Le public appréciera notamment la poésie intense irriguant l’œuvre de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho (née en 1952), en résidence à l’OPS. Sous la baguette de Marko Letonja, elle dressera avec Emilie Suite (écrite pour la phalange alsacienne) un portrait en musique d’Émilie du Châtelet, brillante scientifique du Siècle des Lumières qui fut aussi la maîtresse de Voltaire (les 10 et 11 octobre). Également au menu de cette soirée, une page de Luciano Berio et le Don Quichotte de Richard Strauss, poème symphonique évoquant de manière drolatique les aventures du « chevalier à la triste figure ». Parmi les autres temps forts de la période, mentionnons un programme où voisinent le Concerto pour violon de Beethoven (par l’extraordinaire Isabelle Faust, artiste en résidence) et Le Sacre du printemps de Stravinski (les 24 et 25 octobre). À découvrir aussi : le magistral War Requiem du britannique Benjamin Britten (les 14 et 15 novembre), composé pour la reconsécration, en 1962, de la cathédrale de Coventry, détruite en 1940. Un plaidoyer contre la guerre et pour la réconciliation entre les peuples.

Isabelle Faust © Felix Broede

Marko Letonja © Pascal Bastien

Prepare for some exhilarating musical events this autumn from the Strasbourg Philharmonic Orchestra. Some highlights.

Diversity is the thing at the OPS, sometimes making for surprising discoveries. Audiences will be particularly taken with the intense poetry running through the work of the Finnish composer, Kaija Saariaho (born 1952), in residence at the OPS. Under the direction of Marko Letonja, her Emilie Suite (written for the Alsatian phalanx) paints a musical portrait of Émilie du Châtelet, a brilliant scientist from the Age of Enlightenment, who was also Voltaire’s lover (10 and 11 October). On the same evening, the programme also features a page by Luciano Berio and Richard Strauss’s Don Quichotte symphonic poem, humorously evoking the adventures of the « knight of the sad countenance ». Further highlights of the forthcoming season include a programme where Beethoven’s Violin Concerto (by the extraordinary Isabelle Faust, artist in residence) meets Stravinsky’s The Rite of Spring (24 and 25 October). Also to be seen, Benjamin Britten’s superlative War Requiem (14 and 15 November), composed for the re-consecration in 1962 of Coventry cathedral, destroyed in 1940. A plea against war and for reconciliation between peoples.

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 51


l'actualité des musées Museum News

FENÊTRE SUR COLLECTION Les vingt-trois Fonds régionaux d’Art contemporain (FRAC) de France fêtent cette année leur trentième anniversaire. La vaste exposition Pièces montrées – FRAC Alsace, 30 ans de collection célèbre l’événement, accueillant, sur quatre sites alsaciens, plus de 170 œuvres (peintures, sculptures, photos, vidéos, installations…) de quelque 110 créateurs. Un fantastique panorama de la création actuelle.

WINDOW ON A COLLECTION This year sees France’s twenty-three Regional Contemporary Art Funds (FRACs) celebrating their thirtieth anniversary. The vast exhibition Pièces montrées – FRAC Alsace, 30 years of collection celebrates the event, displaying over 170 works (paintings, sculptures, photos, videos and installations…) by some 110 creators at four sites throughout Alsace. A fantastic overview of current creation.

Laurent Montaron, The stream, 2007. Collection Frac Alsace © Laurent Montaron / Courtesy Galerie Schleicher + Lange

Au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg 1, place Jean-Hans-Arp Du 11 octobre au 9 février 2014 (du mardi au dimanche de 10h à 18h). From 11 October to 9 February 2014 (Tuesday-Sunday from 10 am to 6 pm). +33 (0)3 88 23 31 31 www.musees.strasbourg.eu Le +

Entrée gratuite dans l'un des musées de la ville avec le Strasbourg Pass. Free admission to one of the city museums with the Strasbourg Pass.

Stéphane Thidet, Sans titre (Je veux dire qu'il pourrait très bien exister, théoriquement, au milieu de cette table [...]), 2008, Collection Frac Alsace © Marc Domage

Avec Formes et Forces, le Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg présente une sorte de musée imaginaire dont le parcours embrasse de multiples courants et horizons. L’invitation au voyage nous mène ainsi du franco-belge Henri Michaux (né en 1899) au libanais Ziad Antar (né en 1978). Un dialogue s’instaure entre les peintures géométriques d’Aurélie Nemours et la pureté de l’Aile de faucon photographiée en noir et blanc par Balthasar Burkhard. Les artistes écoutent et scrutent le monde (The Stream de Laurent Montaron, en photo), extrayant d’impalpables présences, parfois aux confins de l’étrange, comme les clichés du Temps scellé de Dove Allouche. L’ombre des traces humaines plane, au bord de l’effacement, et capte de manière hypnotique notre attention.

In Formes et Forces, the Strasbourg Museum of Modern and Contemporary Art presents something of an imaginary museum, leading the visitor through a multiplicity of trends and outlooks, from the FrancoBelgian Henri Michaux (born in 1899) to the Lebanese artist Ziad Antar (born 1978). Aurélie Nemours’ geometrical paintings interact with the purity of the Hawk’s wing photographed in black and white by Balthasar Burkhard. The artists listen to and examine the world (Laurent Montaron’s The Stream, photo), conjuring forth intangible presences, sometimes verging on the bizarre, such as in Dove Allouche’s Temps scellé (Sealed Time) photographs. Shadowy human traces hover, a mere hint, hypnotically capturing our attention.

Exposition simultanée au Musée historique de la Ville de Haguenau, au FRAC Alsace de Sélestat et à la Fondation Fernet-Branca de Saint-Louis. www.culture-alsace.org

Exhibition in parallel at the Haguenau Museum of History, the Sélestat FRAC Alsace and at the Fernet-Branca Foundation in Saint-Louis. www.culture-alsace.org

52 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


l'actualité des musées Museum News

  Orages d’acier

Storm of steel

En 2014, on commémorera le centenaire du début de la Première Guerre mondiale. L’archéologie concernant la période n’en est qu’à ses balbutiements, mais les fouilles menées en Alsace et en Lorraine depuis une dizaine d’années permettent déjà de mieux comprendre le quotidien des combattants. L’exposition À l’Est, du nouveau ! dresse un premier bilan de ces recherches, alternant témoignages émouvants du front et réflexions scientifiques sur la nécessaire préservation d’un patrimoine menacé. Au Musée archéologique At the Archaeological Museum Palais Rohan, 2, place du Château Jusqu’en août 2014 Until August 2014 +33 (0)3 88 52 50 00 www.musees.strasbourg.eu

Wenzel Hollar, Vue de la Cathédrale côté Nord, gravure à l’eau-forte, 1645. Cabinet des Estampes et des Dessins de Strasbourg © Photo Musées de Strasbourg / M. Bertola

  CARNET DE VOYAGES

TRAVEL JOURNAL

L’exposition Automne cuivré dévoile cent soixante gravures du XVIIe siècle, merveilleux témoins des voyages du praguois Wenzel Hollar (1607-1677). De Francfort à Strasbourg, en passant par Vienne ou Amsterdam, l’artiste a sillonné les grands fleuves européens en quête d’inspiration. Animé par une curiosité intarissable, il dessine paysages, portraits, vues de villes ou costumes avec l’œil d’un topographe et un souci de précision scientifique. À admirer sans tarder.

2014 will mark the centenary of the start of the First World War. Archaeology relating to this period is still in its teething stages, but digs conducted in Alsace and Lorraine over the past ten years or so are already helping to establish a clearer understanding of what the soldiers’ everyday life was like. The À l’Est, du nouveau! (News from the Eastern Front!) exhibition provides an initial overview of this research, blending moving accounts from the front with scientific discussion of the important of preserving a threatened heritage.

Cabinet des Estampes et des Dessins de Strasbourg Jusqu’au 15 janvier Until 15 January 5, place du Château +33 (0)3 69 06 37 27 www.musees.strasbourg.eu

The Automne cuivré (Autumn in copper) exhibition unveils sixty XVIIth century etchings, fabulous testimony to the travels of Wenzel Hollar of Prague (1607-1677). From Frankfurt to Strasbourg via Vienna or Amsterdam, the artist roamed the great rivers of Europe in search of inspiration. Driven by his boundless curiosity, he drew landscapes, portraits, townscapes and costumes with the eye of a topographer and a concern for scientific precision. To be admired without delay.

Vauquois (Meuse) : une galerie d’écoute allemande A German listening tunnel © G. Jacquinet

Carspach (Haut-Rhin) : vue d’une partie de la galerie en bois de la tranchée Section of a wood-lined trench © M. Landolt/Pair

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 53


CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

Tomi’s bazaar Musée Museum

Images tirées de livres pour enfants, dessins satiriques ou affiches publicitaires… le musée dédié à Tomi Ungerer expose, pour le plaisir des petits et des grands, la riche palette de l’une des personnalités alsaciennes les plus reconnues.

Pictures from children’s books, satirical drawings and advertising posters… the museum dedicated to Tomi Ungerer exhibits the vast range of one of Alsace’s best known figures for the delight of young and old alike.

Musée Tomi Ungerer Centre international de l’Illustration, 2 avenue de la Marseillaise +33 (3) 69 06 37 27 www.musees.strasbourg.eu À VOIR ON SHOW

Jusqu’au 10 novembre / Until 10 November Tomi Ungerer, l’artiste engagé. Tomi ungerer, the committed artist.

Son génie le mènera aux quatre coins du monde… Jean-Thomas Ungerer, dit Tomi, naît à Strasbourg le 28 novembre 1931. Marqué à jamais par la Seconde Guerre mondiale et l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne, il se met très tôt à dessiner et ne se séparera plus de ses précieux crayons. Après des études à l’École municipale des Arts décoratifs de Strasbourg commencées en 1953, Tomi voyage en Europe et s’installe aux États-Unis, en 1956, travaillant pour la publicité ou la presse (Life, Harper’s Bazaar, The New York Times…). Son amour pour les grands espaces conduira ce citoyen du monde sur une presqu’île de la Nouvelle-Écosse, au Canada ou en Irlande, exerçant en tous lieux ses talents, grâce à sa grande érudition et une aisance technique remarquable. Influencé tout à la fois par Hansi, Daumier, Dürer ou Grünewald, Tomi Ungerer a toujours refusé de s’enfermer dans une case. Fin observateur, l’artiste marque par la vivacité de sa plume et son engagement social, politique et écologique. Ses dessins satiriques (comme la grinçante série The Party, sur la haute société new-yorkaise) et ses affiches contre la ségrégation raciale (le célèbre White power/Black power) et la guerre du Vietnam en témoignent. Mais à 82 ans Tomi garde un cœur d’enfant. Les personnages de contes sortis de son imagination sont légion et certains de ses livres pour enfants ont fait le tour du monde, comme le fameux Les trois Brigands, qui fera l’objet d’une adaptation cinématographique en 2007. Situé à la Villa Greiner (bâtisse construite à la fin du XIXe siècle, face au Théâtre national de Strasbourg), le musée Tomi Ungerer possède un riche fonds de dessins originaux et d’estampes cédés par l’artiste lui-même. L’on y admirera toutes les facettes de l’œuvre du dessinateur-illustrateur et les petits (heureux de faire la connaissance d’Allumette ou du Géant de Zeralda) comme les grands (certaines œuvres érotiques sont interdites aux plus jeunes) se délecteront de la liberté de ton de l’artiste.

54 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

His genius was to take him to all four corners of the earth… Jean-Thomas Ungerer, known as Tomi, was born in Strasbourg on 28 November 1931. Marked for life by the Second World War and the German annexation of Alsace, he started drawing at an early age, never to be separated from his precious pencils. After studying at the Strasbourg Municipal School of Decorative Arts, starting in 1953, Tomi travelled through Europe before settling in the United States in 1956, where he worked in advertising and the press (Life, Harper’s Bazaar, The New York Times…). His love for wide open spaces led this citizen of the world to a peninsula in Nova Scotia, to Canada and to Ireland, exercising his talent wherever he went thanks to his great erudition and remarkable technical ease. Influenced at the same time by Hansi, Daumier, Dürer and Grünewald, Tomi Ungerer always refused to be pinned down to any one style. A keen observer, it was the artist’s lively pen along with his social, political and environmental commitment that left its mark. His satirical drawings (such as the darkly humorous The Party series, depicting New York high society) and his posters against racial segregation (the famous White power/Black power) and the Vietnam War bear witness thereto. But even at 82 Tomi remains a child at heart. The fairy-tale characters of his imagination are legion and some of his children’s books are known the world over, such as the famous The Three Robbers, adapted for cinema in 2007. Occupying the Villa Greiner (a late XIXth century building opposite the Strasbourg National Theatre), the Tomi Ungerer museum boasts a vast collection of original drawings and prints donated by the artist himself. Every aspect of the artist-illustrator’s work is on display. The young (happy to make their acquaintance with Allumette or Zeralda’s Ogre) and old alike (some erotic works are not on show to younger visitors) will delight in the artist’s informal tone.


Tomi Ungerer, Black Power / White Power, 1967 © Musées de la Ville de Strasbourg Diogenes Verlag AG Zürich. Photo : Musées de la Ville de Strasbourg / Mathieu Bertola

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 55


CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

 Les As du volant

Ace Drivers

© Klaus Stöber for Strasbourg Événements

Pour sa quatrième édition, le Rallye de FranceAlsace accueille les meilleurs pilotes du plateau pour le compte du Championnat du monde des Rallyes WRC. Les bolides jouent des mécaniques au milieu des vignes, en passant par la vallée de Munster, les villes de Haguenau (berceau du nonuple champion du monde et double vainqueur de l’épreuve Sébastien Loeb), de Colmar et de Mulhouse. Strasbourg n’est pas en reste, qui abrite le village de l’épreuve (au Zénith) et accueille, le 3 octobre, la parade des pilotes ainsi qu’une super spéciale dans le quartier du Wacken. Sébastien Ogier et l’ancien pilote de Formule 1 Robert Kubica sont bien décidés à faire tomber le roi Loeb. Du beau spectacle en perspective !

A ST-ART IS BORN  Quel bonheur que de parcourir les larges allées de ST-ART pour découvrir, au gré de sa flânerie, une toile abstraite aux couleurs chatoyantes, un travail verrier d'une grande finesse ou une sculpture au charme avant-gardiste. La seconde plus ancienne foire d'art contemporain de France après la FIAC parisienne est le rendezvous incontournable de la rentrée. Conviant une centaine de galeries (dont 40% venues de l’étranger), elle attire chaque année un très large public et fidélise des professionnels du monde entier. Cette 18e édition proposera également des focus et de belles surprises artistiques.

Championnat du monde des Rallyes, en Alsace du 3 au 6 octobre. World Rally Championships, in Alsace from 3 to 6 October. Gratuit. Free. www.rallyedefrance.com

In its fourth edition, the Rallye de France-Alsace hosts a top line-up as part of the WRC World Rally Championship. The cars will be showing their mettle amongst the vineyards, along the Munster valley, through Haguenau (birthplace of the nine-times world champion and twice winner of the time trial, Sébastien Loeb), Colmar and Mulhouse. Strasbourg also gets a look-in, hosting the time trial village (at the Zénith) and, on 3rd October, the drivers’ parade as well as a super special in the Wacken district. Sébastien Ogier and Robert Kubica, the former Formula 1 driver, are determined to topple King Loeb. Makes for promising viewing!

Solberg et Patterson © Claude Saulnier Agence S Presse

ST-ART Au Parc des Expositions At the Parc des Expositions 7, place Adrien-Zeller, du 22 au 25 novembre + 33 (0)3 88 37 21 46 www.st-art.fr

56 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

What a joy to wander the wide aisles of ST-ART, discovering along the way an abstract canvas with its sparkling colours, a delicate piece of glass or a charmingly avant-garde sculpture. Second only to the Parisian FIAC in the French longevity stakes, this European contemporary art fair is a must this autumn. With around one hundred galleries invited (40% of which come from abroad), it attracts large numbers of visitors each year and has built up a loyal clientele amongst professionals from around the globe. This 18th edition comes with its own themes and some great artistic surprises up its sleeve.


Découvrez Strasbourg

CULTURE ET LOISIRS CULTURE AND LEISURE

avec l'Office de Tourisme !

Top tips from the tourist Office Visitez

et dépensez

Et pour visiter la ville à toute heure,

avec le STRASBOURG PASS

pensez aux AUDIO-GUIDES

See more and spend less with the STRASBOURG PASS

Visit the town at your own pace with one of our AUDIO-GUIDES! À retirer dans notre bureau d’accueil place de la Cathédrale. Available in English, German, Italian or Spanish from the Tourist Office, 17 place de la Cathedrale.

Des entrées gratuites, des réductions, des informations pratiques pour visiter les principaux sites touristiques et profiter au mieux de votre séjour à Strasbourg. Free and discounted entries and useful information to see the main sites ans get the most out of your visit to Strasbourg.

TARIF : 5,50 € par personne – Tarif réduit (12-18 ans, étudiants et détenteurs du Strasbourg Pass) : 2,75 € Gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés d'un adulte.

PRICE :

€5.50 per person – Reduced price (12-18 year olds, students and Strasbourg Pass holders) : €2.75 Free for children under 12 accompanied by an adult.

TARIF : 14,90 € – Junior : 7,45 € En vente dans les bureaux d’accueil de l’Office de Tourisme de Strasbourg.

“BALADES STRASBOURGEOISES”

PRICE : €14,90 – Junior : €7,45

Le guide indispensable

On sale at reception in the Strasbourg Tourist Office.

pour les passionnés de patrimoine Les VISITES-DÉCOUVERTES de la ville GUIDED CITY-TOURS

“STROLLING IN STRASBOURG” The must-have guide for heritage enthusiasts

Pour les curieux... Tout au long de l’année, des guides-conférenciers vous invitent à découvrir l’histoire et le patrimoine de Strasbourg sous de multiples angles. TARIF : 6,80 € – Tarif réduit (12-18 ans, étudiants et détenteurs du Strasbourg Pass) : 3,40 €

Gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés d'un adulte.

If you want to find out more… Private visits available in 10 languages on request. PRICE :

from €99 – rate 2013

For further information contact the Tourist Office.

Du Moyen Âge à nos jours, l’architecture de la ville en 6 circuits. Partez à la découverte de près de 300 bâtiments remarquables dont beaucoup sont situés hors des circuits habituels. From the Middle Ages to the present, the city’s architecture in 6 tours. Discover almost 300 amazing buildings, many of them off the beaten track. TARIF :

4,50 €

En vente à l'Office de Tourisme.

PRICE :

€4.50

On sale at the Tourist Office. Available in English and German.

Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région · 17 place de la Cathédrale Tél. : +33 (0)3 88 52 28 28

· Gare SNCF / Train Station · Parc de l'Étoile

Ouvert tous les jours de 9h à 19h. Open daily from 9 am to 7 pm.

Du lundi au samedi de 9h à 19h. Dimanche de 9h à 12h30 et de 13h45 à 19h. Monday to Saturday from 9 am to 7 pm. Sunday from 9 am to 12:30 pm and from 1:45 pm to 7 pm.

www.otstrasbourg.fr

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 57


CULTURE La nuit ET LOISIRS CULTURE By nightAND LEISURE

CHAMPAGNE,  S’IL VOUS PLAIT CHAMPAGNE, PLEASE

Savourer de raffinés nectars au bord de l’Ill, en plein cœur du quartier de la Petite France : voilà le magnifique programme proposé par le Bar Champagne du Régent Petite France, dans son cadre cosy et feutré, baignant dans une douce lumière lilas. Une gamme d’une cinquantaine de précieux breuvages est à la carte du lieu, doux cocon où il fait bon boire des bulles.

Bar Champagne 5, rue des Moulins +33 (0)3 88 76 43 43 www.regent-petite-france.com

Sipping sophisticated nectars on the banks of the Ill, in the heart of Petite France: that’s what’s on offer at the Régent Petite France’s Champagne Bar in a cosily hushed setting bathed in soft lilac light. Choose from a range of some fifty precious beverages in this welcoming cocoon tailor-made for drinking bubbly.

 FRÈRES BRASSEURS

BEERS GALORE

On y va pour son impressionnante carte de bières (belges, essentiellement) sélectionnées par des connaisseurs : Duvel, Kwak, Deus « Brut des Flandres », Cuvées des Trolls… On y retourne pour l’ambiance du lieu, ses murs patinés, son sol façon ruelles pavées, sa décoration en bois brut et en métal faussement rouillé. Pénétrer chez Les Frères Berthom, c’est s’immerger dans une atmosphère particulière… une vraie taverne d’Ali Baba ! Les Frères Berthom 18, rue des Tonneliers +33 (0)3 88 32 81 18 www.lesberthom.fr

The first time you go there it’s for the impressive list of beers (mainly Belgian) selected by connoisseurs: Duvel, Kwak, Deus « Brut des Flandres », Cuvées des Trolls… Then you go back for the atmosphere of the place, its burnished walls, « cobblestone » floor and its untreated wood and fake-rusted metal decor. Cross the threshold of Les Frères Berthom into another world… a brewer’s paradise!  58 | LE MAG STRASBOURG ALSACE


STRASBOURG EN FAMILLE

© Champy - Nasa - JDS - Unistra

STRASBOURG FOR FAMILIES

Le Planétarium au jardin des sciences  page 63 LE MAG STRASBOURG ALSACE | 59


STRASBOURG EN FAMILLE STRASBOURG FOR FAMILIES

 drive

Wacky Races Vos rêves de pilote de course deviennent réalité au Kart Indoor Chrono de Fegersheim, un complexe moderne et sécurisé pour les passionnés de 7 à 97 ans. À une quinzaine de minutes au nord de Strasbourg, un bâtiment de plus de 4 000 m², unique en Alsace, permet aux amateurs de bolides d’assouvir leur passion en s’essayant au kart, véhicule sur lequel débutent tous les futurs grands pilotes de rallye ou de Formule 1. Ultra sécurisé, le circuit de Fegersheim permet à chacun, qu’il soit débutant ou confirmé, de prendre le volant. Des courses spéciales sont organisées pour les jeunes de 7 à 13 ans, et les plus de 14 ans courent avec les adultes, dans des karts adaptables à toutes les morphologies. Qui sera en tête au passage du drapeau à damier ? Kart Indoor Chrono Rue du Colonel-Lilly à Fegersheim +33 (0)3 88 59 03 40 www.kartindoorchrono.com

Make your racing driver dreams come true at the Fegersheim Kart Indoor Chrono, a safe, modern complex for fans from 7 to 97. Some fifteen minutes north of Strasbourg, a building of over 4 000 m², one-of-a-kind in Alsace, lets speedster fans give vent to their passion behind the wheel of a go-kart, the vehicle on which all future top rally or Formula 1 drivers cut their teeth. Newcomers and seasoned karters alike can take the wheel at the ultra-safe Fegersheim circuit. Special races are organised for 7-13 year olds, with the over-14s competing with adults in go-karts that can be adapted to suit all shapes and sizes. So who’ll be first past the chequered flag?

60 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

 Tous à L’O

O! my goodness… À une trentaine de kilomètres de Strasbourg, la charmante cité d’Obernai propose un espace aquatique protéiforme sobrement appelé L’O. Un endroit unique (plus de 5 000 m2) pour une pluralité de sensations : sport, bien-être, amusement… L’O est un équipement récent et séduisant. Les grands s’amuseront en batifolant dans la boule à vagues du bassin extérieur ou en se prélassant dans des banquettes massantes. Les petits ne sont pas oubliés, puisqu’un bassin de 100 m2, une pataugeoire et des jeux d’eau leur sont spécifiquement dédiés - sans oublier, en été, les pistes de 45 mètres de long du Pentagliss. On peut aussi chausser ses lunettes et aligner les longueurs. Ou, si l’on préfère, se faire dorloter dans un très réussi « espace wellness », intégralement conçu pour le bien-être, un délicieux parcours à travers saunas, hammams, tepidarium tempéré, bains froid et à remous... Alors, il n’y a pas à hésiter, à la rentrée, on se jette à L’O !!! L’O 6, rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny à Obernai +33 (0)3 88 50 32 78 www.lo-obernai.fr

Some thirty kilometres from Strasbourg, the lovely town of Obernai boasts a multi-faceted aqua centre simply known as « L'O ». A unique spot (over 5 000 m2) for a wealth of sensations: sport, well-being, amusement… The recently opened O is a lovely place. Grown-ups will find their thing splashing around with the outside pool’s wave ball or lolling around on the massage beds. Youngsters have not been forgotten either, with a 100m2 pool, a paddling pool and aquatic games especially for them, not forgetting the 45-metre long Pentagliss slides in the summer. You can also don your goggles and clock up lengths. Or let yourself be pampered in the great « wellness zone», if that’s what floats your boat, totally dedicated to well-being, an irresistible range of saunas, hammams, a warm tepidarium, cold baths and whirlpools... So what are you waiting for? The summer over, it’s straight in at the deep end!!!


STRASBOURG EN FAMILLE STRASBOURG FOR FAMILIES

Très très fort ! parc park

Ancien site militaire récemment métamorphosé en espace de loisirs, le Parc Fort Kléber propose d’agréables aires de jeu ainsi que des parcours ludiques et sportifs.

Troop therapy! A former military site converted into a leisure area, Fort Kléber Park offers pleasant play areas as well as recreational and sports circuits.

Parc Fort Kléber 1, rue du Fort-Kléber à Wolfisheim www.wolfisheim.fr Ouverture : de 8h à 21h en septembre et de 8h à 18h d’octobre à mars. Opening times: from 8 am to 9 pm in September and from 8 am to 6 pm from October to March.

Construit à Wolfisheim entre 1872 et 1875, le Fort Bismarck faisait partie de l’enceinte de fortifications érigées autour de Strasbourg par les Allemands pour protéger l’Alsace-Moselle nouvellement conquise. A l’issue de la première Guerre mondiale, l’Alsace est à nouveau française. Le fort change de nom pour devenir le Fort Kléber (hommage au glorieux général français, né à Strasbourg…). Depuis juin 2010, l’ensemble du parc de la forteresse militaire a été réinvesti par la ville pour devenir un lieu intergénérationnel dédié au sport et à la détente. Cet espace naturel où règne la biodiversité est sillonné par des sentiers de promenade aménagés, parsemés d’infrastructures s’adressant au jeune public. Une passerelle donne accès à deux cours intérieures ; on y découvre une basse-cour où de nombreux animaux font le bonheur des plus petits, ou encore des jeux - château à escalader, pyramide en cordages, etc. Idéal pour crapahuter, s’amuser intelligemment et se ressourcer. À l’assaut !

Built in Wolfisheim between 1872 and 1875, Bismarck Fort was part of the fortified walls erected around Strasbourg by the Germans to protect the newly conquered Alsace-Moselle. At the end of the First World War, Alsace once again became part of France and the fort was re-baptised Fort Kléber (in honour of the glorious French general, son of Strasbourg…). Since June 2010, the entire park containing the military fortress has been reclaimed by the city and turned into an inter-generational sport and leisure venue. Biodiversity rules in this nature area crisscrossed by organised walking trails and scattered with amenities for a young audience. A footbridge leads to two internal courtyards- a farmyard, where the tiny tots will delight in its many animals, and games such as a climbing castle, rope pyramid, etc. Perfect for clambering, having intelligent fun and recharging the batteries. Go for it!

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 61


STRASBOURG EN FAMILLE STRASBOURG FOR FAMILIES

LES AVENTURIERS DU BOUT DU MONDE parc park

Les 27 hectares du Parc d’Aventures de Brumath s’adressent à tous les amateurs de sensations fortes « de 3 à 103 ans ». Au menu : sauts de l’extrême, paint-ball, plongée ou parcours dans les arbres.

SWASHBUCKLING ADVENTURES The 27 hectares of the Brumath Adventure Park will titillate the senses of all thrill-seekers « from 3 to 103 ». On offer: zip-lining, paintballing, diving or Tarzan-style treetop adventure courses.

Le Parc d’Aventures de Brumath Brumath Adventure Park Plan d’eau de la Hardt à Brumath (à 10 minutes de Strasbourg), ouvert les mercredis, samedis, dimanches et sur réservation les autres jours. La Hardt lake, Brumath (10 minutes from Strasbourg), open Wednesday, Saturday, Sunday and other days with a reservation. +33 (0)3 88 59 36 27 www.brumath-aventure.fr

Un magnifique cadre naturel, de la verdure à perte de vue, des chênes, des hêtres, un lac, une plage et… des embûches. Où sommes-nous ? Dans la jungle de Tarzan ? Au beau milieu d’une île mystérieuse perdue dans l’océan ? Dans une scène décrite par Jules Verne ? Pas du tout ! À Brumath, tout simplement, dans le plus grand parc d’aventures et de loisirs de l’Est de la France. L’espace, dédié à l’amusement et aux montées d’adrénaline, s’adresse aux novices et aux sportifs confirmés, aux juniors comme au troisième âge, à tous ceux qui veulent prendre du plaisir en toute sécurité.   Canoë kayak, paint-ball, parcours de mini-golf, courses d’orientation (sur l’eau, sur terre), chasses au trésor, sentier sensoriel et pédagogique, raids ou laser aventure… les aventuriers en herbe ont l’embarras du choix. Nous conseillons particulièrement les différents parcours dans les arbres (seize en tout) et les tyroliennes : ils sont adaptés aux âges et au degré d’intrépidité ! Mention spéciale pour la tyrolienne de 340 mètres de long traversant le parc : vertigineux ! Alors munissons-nous de nos boussoles, mousquetons, masques de plongée ou harnais et… en route pour l’aventure !

62 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

A magnificent natural setting, greenery as far as the eye can see, oak and beech trees, a lake, a beach and… pitfalls. Wherever are we? In Tarzan’s jungle? Lost on a desert island? In a scene straight from Jules Verne? Far from it! We’re just at Brumath, the biggest adventure and leisure park in the East of France. Made for fun and adrenaline rushes, it attracts novices and confirmed athletes alike, youngsters and older visitors, indeed anyone seeking to have a good time, safety guaranteed.   Kayaks, paint-balling, mini-golf, orientation trails (on land and water), treasure hunts, an educational sensory trail, adventure racing and laser adventure… aspiring adventurers will be spoilt for choice. The various tree-top courses (a total of sixteen) come highly recommended, as do the zip-lines, tailored to different age groups and degree of daring. And a special mention must go to the 340 metre long zip-line across the park- simply breath-taking! So grab your compass, snap-links, diving mask or harness and… bring on the adventure!


STRASBOURG EN FAMILLE STRASBOURG FOR FAMILIES

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES  STARGAZING Implanté dans le Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg, le Planétarium propose un voyage ludique à travers les astres. Sous son dôme, véritable « théâtre des étoiles », de nombreux spectacles pour petits et grands sont projetés. En suivant le guide jusque sous la grande coupole, les rêveurs s’émerveilleront à la vue de l’immense lunette astronomique d’un diamètre de 487 mm (la troisième lunette astronomique de France par sa taille !). A découvrir aussi lors de la visite : une belle collection d’instruments scientifiques anciens. Pour percer les mystères de l’univers, en route pour les étoiles !

STORK’S EYE VIEW

Pour vivre le grand frisson dans un train de mine ou monter dans les bras de King Kong, les aventuriers ont rendez-vous au parc animalier de loisirs Cigoland. À quelques minutes de Sélestat, le complexe rassemble une quinzaine d’attractions et vingt-cinq espèces d’animaux. Le monorail, perché à cinq mètres de hauteur, offre un tour du parc au cœur d’un nid géant, à la rencontre de l’emblématique cigogne d’Alsace. Avant de naviguer sur l’eau en canoë ou en bateau tamponneur, une pause gourmande s’impose : plats cuisinés sur la terrasse ombragée ou snacks sur l’aire de pique-nique, au choix ! Cigoland Route de Sélestat à Kintzheim +33(0)3 88 92 36 36 www.cigoland.fr

Dare-devils looking to experience a thrilling ride in a mine train or to clamber into King Kong’s arms need look no further than the Cigoland animal leisure park. A few minutes from Sélestat, the complex comprises some fifteen attractions and twenty-five types of animal. Take a monorail tour of the park, five metres above the ground inside a giant nest, in search of the stork so symbolic of Alsace. Then grab a bite before taking to the water in your canoe or bumper boathot meals on the shady terrace or snacks at the picnic area, whatever takes your fancy!

Retrouvez les horaires des spectacles et visites sur le site www. jardin-sciences.unistra.fr (Réservation obligatoire). For the times of shows and visits, see www. jardin-sciences.unistra.fr (Reservation required).

Take a fun trip to the stars at the Planetarium in Strasbourg University’s Jardin des sciences. Several shows are organised for children and grown-ups alike under its dome, a veritable « theatre of the stars ». Following the guide as far as the large cupola, stargazers will marvel at the sight of the huge telescope, 487 mm in diameter (the third largest in France!). Also on display, a fabulous collection of antique scientific instruments. Unravelling the mysteries of the universe, en route for the stars!

Grande coupole © Wendling-JDS-Unistra

 Au pays des cigognes

Le Planétarium Au Jardin des sciences 13, rue de l'Observatoire +33 (0)3 68 85 24 50

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 63


AGENDA DIARY FESTIVAL

20/09/13 – 05/10/13 Musica 2013 – Festival des musiques d’aujourd’hui Musica 2013 – CONTEMPORARY MUSIC FESTIVAL

Festival international de musique contemporaine présentant les œuvres significatives des évolutions musicales de la seconde moitié du XXe siècle en les confrontant aux tendances actuelles de la création. An international contemporary music festival presenting works reflecting musical developments in the second half of the XXth century, comparing them with current trends. Cité de la Musique et de la Danse, Palais des Musiques et des congrès, Théâtre National de Strasbourg et divers lieux. +33 (0) 3 88 23 46 46 www.festivalmusica.org

ANIMATION SHOW

03/10/13 – 06/10/13 Rallye de France Alsace 2013

La quatrième édition du Rallye de France en Alsace se déroulera sur quatre jours avec une première étape à Strasbourg. Puis, les pilotes s’élanceront dans le vignoble bas-rhinois et sillonneront les routes des Vosges avant de prendre la direction du Sud de l’Alsace ! The fourth edition of the Rallye de France in Alsace will take place over four days. Strasbourg will host the first stage before the drivers speed off into the vineyards of the lower Rhine and criss-cross the Vosgian roads before heading for Southern Alsace! www.rallyedefrance.com EXPOSITION EXHIBITION

04/10/13 – 05/01/14 De Simon Norfolk et John Burke : Photographs from the War in Afghanistan Simon Norfolk AND John Burke: Photographs from the War in Afghanistan

Papavrami © Steiner

Stimultania présente les travaux de deux photographes touchés par un pays perdu dans les conflits incessants, l’Afghanistan. À un siècle de distance se croisent ainsi le regard de l’Irlandais John Burke, qui a sillonné le pays pendant les guerres anglo-afghanes à la fin du XIXe siècle et celui de l’Anglais Simon Norfolk qui a saisi le pays de nos jours. La rencontre témoigne que les blessures d’autrefois et la douleur d’aujourd’hui sont semblables. Stimultania presents the work of two photographers affected by a land bogged down in never-ending strife - Afghanistan. A century apart, we see through the lens of John Burke, an Irishman who travelled the country during the Anglo-Afghan wars of the late XIXth century and that of the English photographer, Simon Norfolk, who has captured scenes from the

 20/09/13 – 05/10/13

ANIMATION SHOW

25/09/13 – 07/11/13 JOURNÉES DE L’ARCHITECTURE ARCHITECTURAL DAYS

64 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

EXPOSITION EXHIBITION

12/10/13 – 16/11/13 Bertrand BOLOGNESI : D’eau et de LUMIÈRE Bertrand BOLOGNESI: OF WATER AND LIGHT Avec ses encres et aquarelles aux couleurs éclatantes, l’artiste signe ici sa première exposition. With its brightly coloured watercolours and ink drawings, this is the artist’s first exhibition. Galerie Bamberger +33 (0)3 88 22 54 48 www.musees.strasbourg.eu EXPOSITION EXHIBITION

JUSQU’AU UNTIL 13/10 BENOÎT TRIMBORN La galerie Gillig propose la seule exposition, cette année en Alsace, du peintre Benoît Trimborn, avant qu’il n’entame une série d’expositions à Bruges, New York et Paris. The Gillig gallery is now organising the only exhibition by the painter Benoît Trimborn in Alsace this year before he holds a series of shows in Bruges, New York and Paris. Galerie Gillig 11, rue Oberlin +33 (0)3 88 32 49 08 www.bertrandgillig.fr EXPOSITION EXHIBITION

18/10/13 – 17/11/13 eXPOSITION PERSONNELLE DE STÉPHANE JOANNES ET SCULPTURES EN VERRE DE GÉRALD VATRIN SOLO EXHIBITION BY STÉPHANE JOANNES AND GLASS SCULPTURES BY GÉRALD VATRIN Dans le cadre de la Biennale « Strasbourg Capitale du Verre », les œuvres de Gérald Vatrin seront associées aux peintures de Stéphane Joannes, qui se consacre principalement à la réalisation de navires sur des grandes toiles ou en diptyque. As part of the Strasbourg Capital of Glass Biennial, Gérald Vatrin’s works will be displayed alongside the paintings of Stéphane Joannes, who mainly depicts ships on large canvases or as diptychs. Galerie Gillig +33 (0)3 88 32 49 08 www.bertrandgillig.fr

Musica 2013 – Festival des musiques d’aujourd’hui Musica 2013 – CONTEMPORARY MUSIC FESTIVAL

Créée en 2000, cette manifestation est un exemple inédit de coopération transnationale, fédérant les différents acteurs de l’espace rhénan (France, Suisse, Allemagne) autour de l’idée d’un espace commun de l’architecture. Expositions, projections, conférences, visites, circuits vélo etc. Au programme, la découverte de l’architecture sous toutes ses coutures. Instigated in 2000, this event is an unprecedented example of trans-national cooperation, rallying the various Rhineland components (France, Switzerland and Germany) behind the idea of a common architectural area. Exhibitions, screenings, conferences, guided tours, bicycle trips, etc. Exploring architecture from every angle… Maison européenne de l’Architecture – Rhin supérieur +33 (0)3 88 22 56 70 www.ja-at.eu

present. The encounter is testimony to the similarities between past wounds and current sorrows. Stimultania +33 (0)3 88 23 63 11 www.stimultania.org

EXPOSITION EXHIBITION

19/10/13 – 19/12/13 Commitment I - Commitment II

Wang Shu - Ceramic House © Lv Hengzhong

 25/09/13 – 07/11/13

JOURNÉES DE L’ARCHITECTURE ARCHITECTURAL DAYS

Commitment a pour vocation de présenter trois générations d’artistes sud-africains et d’illustrer le dynamisme de la scène photographique du pays. Commitment presents three generations of South African artists, illustrating the country’s vibrant photographic scene. Galerie La Chambre et Le Maillon +33 (0)3 88 36 65 38 www.la-chambre.org


AGENDA DIARY

25/10/13 – 31/12/14 À L’EST, DU NOUVEAU ! L’ARCHÉOLOGIE DE LA GRANDE GUERRE EN ALSACE ET EN LORRAINE News from the Eastern Front ! Great archaeological finds in Alsace and Lorraine

L’archéologie des conflits contemporains, et tout spécialement du premier conflit mondial de 1914 à 1918, est une branche qui ouvre de nombreuses perspectives pour la recherche historique et renouvelle la compréhension de la vie quotidienne des combattants sur les lignes de front. The archaeology of modern warfare and the 1914-18 First World War in particular opens up a wide range of prospects for historical research and furthers our knowledge of daily life for the front-line combatants. Musée Archéologique +33 (0)3 88 52 50 00 www.musees.strasbourg.eu

témoigne de ses prises de position contre la guerre et le racisme, de son engagement sur les questions environnementales et humanitaires, et de son intérêt pour l’Europe, qu’il considère « comme un vaccin contre la guerre ». Politically engaged art is one of the most striking facets of Tomi Ungerer's work. The exhibition testifies to his anti-war, anti-racist stance, his commitment to environmental and humanitarian issues and his interest in Europe, which he sees as "an antidote to war". Musée Tomi Ungerer +33 (0)3 69 06 37 27 www.musees.strasbourg.eu

27/10/13 Marathon de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau Strasbourg-Ortenau Eurodistrict MARATHON

Parc des Expositions du Wacken +33 (0)3 88 37 21 21 www.salon-resonances.com FESTIVAL

08/11/13 – 23/11/13 Jazzdor –­­­­ Festival de Jazz de Strasbourg  Jazzdor ­­­­– STRASBOURG JAZZ Festival

Jazzdor s’attache à faire entendre les voix singulières de la création jazzistique internationale, française et locale. Jazzdor aims to provide a stage for remarkable exponents of international, French and local jazz. M.A.C. de Bischwiller, Cheval Blanc et salle des Fêtes de Schiltigheim, Maison des Arts à Lingolsheim, Salle du Cercle à Bischheim, relais culturel de Wissembour, Musée Würth France à Erstein, Pôle Sud, CEEAC et Cinéma Star à Strasbourg, +33 (0) 3 88 36 30 48 www.jazzdor.com EXPOSITION EXHIBITION

JUSQU’AU UNTIL 10/11/13 Tomi ungerer, l’artiste engagÉ Tomi ungerer, THE COMMITTED ARTIST

Le dessin engagé est l’une des facettes les plus marquantes de l’œuvre de Tomi Ungerer. L’exposition

30/11/13 – 04/01/14 Petits formats : Céramiques, dessins et aquarelles SMALL FORMAT: CERAMICS, DRAWINGS AND WATERCOLOURS

ANIMATION ACTIVITIES

30/11/13 – 31/12/13 STRasbourg, capitale de noël STRasbourg, capital of christmas

Ce Marathon binational unique en son genre propose un parcours varié entre ville et campagne, des deux côtés du Rhin. The route of this one-of-a-kind bi-national Marathon alternates between town and country on both sides of the Rhine. Départ place Kléber, à Strasbourg Starting from place Kléber, Strasbourg www.marathon-strasbourg-ortenau.eu

08/11/13 – 11/11/13 Résonance[s] – Salon européen des métiers d’arts REsonance [s] – EUROPEAN ARTS AND CRAFTS SHOW

EXPOSITION EXHIBITION

Cette exposition réunit Yoko Homareda, Mizuho et Daphné Corregan, trois artistes plasticiens choisis pour leur virtuosité, leur grâce. This exhibition brings together Yoko Homareda, Mizuho and Daphné Corregan, three visual artists chosen for their virtuosity and grace. Galerie Bamberger +33 (0)3 88 22 54 48 www.musees.strasbourg.eu

ANIMATION ACTIVITIES

SALON FAIR

centaine de galeries, françaises et internationales. Contemporary art, video art, Constructivism, « Figuration Libre »… Attracting one hundred or so galleries from home and abroad, France’s 2nd contemporary art fair is a must for all art lovers and collectors. Parc des Expositions du Wacken +33 (0)3 88 37 21 21 www.st-art.com

Depuis 1570, Strasbourg accueille chaque année le Marché de Noël et la ville se pare de ses plus beaux atours… Every year since 1570, Strasbourg has held an annual Christmas Market and the city is decked out in style… Centre ville City centre +33 (0)3 88 60 92 93 www.noel.strasbourg.eu Tomi Ungerer, Sans titre, dessin pour Das Spiel ist aus, 1995. © Musées de la Ville de Strasbourg / Tomi Ungerer / Mathieu Bertola

EXPOSITION EXHIBITION

15/11/13 – 16/03/14 Une ligne satirique : R. O. Bechman, Paul Flora, William Steig, Tomi Ungerer A SATIRICAL LINE: R. O. Bechman, Paul Flora, William Steig, Tomi Ungerer Musée Tomi Ungerer +33 (0)3 69 06 37 27 www.musees.strasbourg.eu

SALON FAIR

16/11/13 – 17/11/13 Salon EUROPÉEN de la brocante et de L’ANTIQUITÉ EUROPEAN FLEA MARKET AND SECONDHAND GOODS show Parc des Expositions du Wacken +33 (0)3 88 37 21 21 www.strasbourg-events.com © Christophe Hamm

EXPOSITION EXHIBITION

FOIRE FAIR

22/11/13 – 25/11/13 ST-ART – Foire d’art contemporain EUROPEAN FLEA MARKET AND SECONDHAND GOODS show

Art contemporain, Art vidéo, Art construit, Figuration Libre… La 2e foire d’art contemporain de France est devenue un rendez-vous incontournable des amateurs d’art et collectionneurs, accueillant une

 30/11/13 – 31/12/13

STRasbourg, capitale de noël STRasbourg, capital of christmas

LE MAG STRASBOURG ALSACE | 65


AGENDA DIARY

The Cabinet des Estampes has drawn on its extensive collection of etchings by the Prague artist, Wenzel Hollar (1607-1677), to present one of the most original figures of XVIIth century graphic art. Cabinet des Estampes et des Dessins, Galerie Heitz, Musée des Beaux-Arts, Musée de l’œuvre NotreDame +33 (0)3 88 52 50 00 www.musees.strasbourg.eu

FESTIVAL

30/11/13 – 15/12/13 Festival strasbourg–MÉDITERRANÉE strasbourg­­­­–MEDITERRANEAN FESTIVAL

Concerts, expositions, théâtre, cinéma, littérature, rencontres… Le festival propose plus de 90 manifestations sur le thème du métissage, à la confluence des mythes, des croyances, de l’histoire, de la mémoire, de l’économie, de la géopolitique et de l’actualité. Including concerts, exhibitions, theatre, cinema, literature and get-togethers, over 90 happenings on the « melting pot » theme are on offer at this festival, blending myth with belief, history, memories, economics, geopolitics and current affairs. Dans divers lieux culturels de la Communauté Urbaine de Strasbourg. At various cultural venues throughout the Strasbourg region. +33 (0) 3 88 75 51 17 www.strasmed.com

EXPOSITION EXHIBITION

JUSQU’AU UNTIL 09/02/14 PiÈCES MONTRÉES. FRAC ALSACE, 30 ANS DE COLLECTION. FORMES ET FORCES Our showpieces - FRAC Alsace, 30 years of collecting

EXPOSITION EXHIBITION

JUSQU’AU UNTIL 05/01/14 Art faces. des photographes rencontrent des artistes Art faces. photographers meet artists L’exposition Art Faces se concentre sur des rencontres entre des photographes comme Michel Sima, Gisèle Freund ou Herbert List et des artistes tels que Pablo Picasso, Piet Mondrian ou Gerhard Richter. La collection présentée a été assemblée par le photographe suisse d’origine alsacienne François Meyer. L’artiste livre une série de portraits photographiques datant de la fin des années 1970, lors d’un séjour aux États-Unis. Sur place, il aura la chance de trouver l’inspiration dans les ateliers de Sam Francis, Roy Lichtenstein ou Andy Warhol. The Art Faces exhibition focuses on meetings between photographers such as Michel Sima, Gisèle Freund and Herbert List and artists of the ilk of Pablo Picasso, Piet Mondrian and Gerhard Richter. The collection was put together by François Meyer, a Swiss photographer of Alsatian origin. The artist presents a series of photographic portraits dating back to a stay in the United States during the late 1970s, where he was able to draw inspiration from the workshops of Sam Francis, Roy Lichtenstein and Andy Warhol. Musée Würth France à Erstein +33 (0)3 88 52 50 00 www.musee-wurth.fr

Wenzel Hollar, Dame de la bourgeoisie de Strasbourg, 1643. Collection Cabinet des Estampes et des Dessins. © Musées de la Ville de Strasbourg / Mathieu Bertola.

EXPOSITION EXHIBITION

JUSQU’AU UNTIL 05/02/14 Automne cuivrÉ. Wenzel Hollar (16071677), GRAVEUR À STRASBOURG AutUMN IN COPPER. WENZEL HOLLAR (1607-1677), ENGRAVER IN STRASBOURG À partir de son très riche fonds de gravures du Praguois Wenzel Hollar (1607-1677), le Cabinet des Estampes propose de faire découvrir l’une des plus originales personnalités de l’art graphique du XVIIe siècle.

À l’occasion du 30e anniversaire des Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC), trois institutions culturelles alsaciennes s’associent pour présenter le plus vaste déploiement de cette collection depuis sa création en 1982. Plus qu’un ensemble d’œuvres de qualité muséale, cette collection se revendique comme le reflet composite de l’art d’une époque et comme le baromètre d’une histoire du goût des trente dernières années. As the Regional Contemporary Art Funds (FRACs) celebrate their 30th anniversary, three cultural institutions from Alsace have joined forces to present the largest display of this collection since its creation in 1982. More than just a set of pieces worthy of a museum, this collection is a composite reflection of the art of an era and an indicator of changing tastes over the last thirty years. Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, chapelle des Annonciades à Haguenau, Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis, Frac Alsace à Sélestat. +33 (0)3 88 23 31 31 www.musees.strasbourg.eu

EXPOSITION EXHIBITION

JUSQU’AU UNTIL 05/01/14 l’appel de la forÊT. ARBRES ET FORÊTS DANS LA COLLECTION WÜRTH THE CALL OF THE FOREST. TREES AND FORESTS IN THE WÜRTH COLLECTION

À travers une large sélection d’œuvres de sa collection, le Musée Würth d’Erstein dévoile au public les travaux d’artistes tels que Alfred Sisley, Max Ernst, Georg Baselitz, Gerhard Richter ou Christo, portant sur la thématique de la forêt. L’exposition explore ainsi les divers aspects de la représentation de la forêt dans l’histoire de l’art moderne et contemporain. The Würth Museum in Erstein introduces the public to the work of artists such as Alfred Sisley, Max Ernst, Georg Baselitz, Gerhard Richter and Christo through a vast selection of forest-related pieces from its collection. The exhibition explores the various ways in which woodland is depicted in the history of modern and contemporary art. Musée Würth France à Erstein +33 (0)3 88 52 50 00 www.musee-wurth.fr

66 | LE MAG STRASBOURG ALSACE

Raphaël Zarka, Cretto, 2005 Vidéo couleur sonore, Collection Frac Alsace © Raphaël Zarka / Vue de tournage : Cecilia Becanovic

 JUSQU’AU UNTIL 09/02/14

PiÈCES MONTRÉES. FRAC ALSACE, 30 ANS DE COLLECTION. FORMES ET FORCES PiÈCES MONTRÉES. FRAC ALSACE, 30 YEARS OF COLLECTION. FORMES ET FORCES


LE MAG STRASBOURG ALSACE | 67



Magazine de l'Office de Tourisme de Strasbourg et sa région – n°8 – automne / fall 2013