Page 1

Step Brooklyn De quoi ça parle? Step brooklyn retrace l’histoire d’une équipe de step, les Lady dragon, dans une université pendant l’année 2008-09. Leurs auditions pour rentrer dans l’équipe et leur parcour pour essayer de gagner pour la première fois un concour. «Le projet, qui est devenu Step Brooklyn, à l’origine nous a interpelé par ses uniques et attachants protagonistes. Nous avons aimé les possibilités infinies pour faire le web documentaire et la créativité visuelle. Après 5 mois de reportage, 50 heures de séquences et des centaines d’heures de montage, on a une super histoire.» Video teaser : http://www.youtube.com/watch?v=0e2VNPI47RI&feature=player_embedded

Auteurs et participation Celina Canales , Marill Syhes Clark, Dana Clivvis. Ramona Richardson, Pierre McNeil, les Lady Dragon, Organized chaos, Red Pen, Duy Linh Tu, Dave Mayers, Kenan Davis.

Aspects générals: Visuels et technique Zoning

page n°1/6


Step Brooklyn Mode de traintement des infos: Le web documentaire fonctionne avec 3 couleurs le rouge, le orange et le noir. Des textes en rouge et orange sur fond noir.

Mais aussi orange sur rouge

Ou orange et rouge sur blanc pour être en accord avec les photos noir et blanc pour parler de l’histoire du step.

page n°2/6


Step Brooklyn Storyboard

page n째3/6


Step Brooklyn Navigation On navigue dans le web documentaire d’une façon qui nous est suggeré. Tout d’abbord par l’ordre du menu en bas : Home > Movie > Clips > Stepping back > About. De plus, dans la page d’acceuil, les images avec leurs tailles differentes nous incite à tendre vers ce même ordre. L’image la plus grande, le titre du web doc est repris, c’est ce que l’on va regarder en premier.

2iéme en taille, cette image nous incitera à regarder cette partie en deuxième.

image la plus petite, ce que l’on vas regarder en dernier.

3ième en taille, cette image nous incitera à regarder cette partie en troisième.

Dans les sections clips et stepping back l’on voit un sens de lecture aussi.

Ici dans Clips, l’on a deux parties Les lady dragons et Organized chaos,les deux parties se lisent de haut en bas.

page n°4/6


Step Brooklyn Dans stepping back la lecture se fait par les vignettes de gauche a droite.

Les autres sections du menu ont une lecture de gauche a droite sans interractivité. Mais le film possède un chapitrage sous forme d’image fond noir et écriture blanche.

Les interractions L’on arrive sur le web documentaire dans Home avec 4 images c’est un menu (dont on a vu le sens de lecture précédement), le passage de la souris agrandit les textes et sature les images. Le menu en bas permet de nous réorienté. la section sur laquelle on est est alors écrite en plus grand et en orange plutôt que rouge. L’on peut voir un film. L’on peut voir des clips, en cliquant sur des vignettes qui pivotent au passage de la souris, une photo et une légende au recto et un texte au verso. L’on peut voir l’histoire du step dans stepping back en cliquant sur des vignettes. On peut voir la bio des auteurs et un texte sur le web doc dans about. La navigation est claire et simple. Le choix propice des couleurs (rouge, plusieures teintes d’orange, noir, blanc) nous met dans une ambiance agréable et cette continuité permet une bonne lisibilité du web documentaire.

page n°5/6


Step Brooklyn Aspects techniques Les médias utilisés sont la video, la photo, du texte et les outils d’infographie pour les mise en page. Le film est réalisé avec des interviews où l’on entend pas les questions des journalistes, des séquences filmées sans commentaire. Il n’y a pas de son rajouté au séquence, c’est comme si l’on assistait aussi à la scène. De même dans les clip.

Place de l’auteur L’on trouve leurs trois biographies dans about, et un texte d’elles expliquant les grandes lignes de leur démarche. Dans le reste elle sont extérieur au web doc. Dans le film, elles ne parlent pas, elles ne prennent pas parti. Le montage permet de ne pas entendre les questions qu’elles peuvent poser à leurs interlocuteurs.

Place de l’internaute Il regarde, navigue dans le web doc mais ne peut pas intervenir ou communiquer. Par contre en cherchant l’on trouve que le web doc possède un facebook, cela peut permettre à l’internaute de communiquer, mais cela n’est pas indiqué dans le web doc. page n°6/6


Step Brooklyn  

étude de cas d'un web documentaire

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you