Page 44

b. Tirer parti de la réorganisation du travail Un travail qui en soi n'est pas forcément désagréable peut devenir un véritable calvaire pour des salarié(e)s qui vivent mal la façon dont ils sont employés : sentiment de n'être qu'un pion, difficultés avec la hiérarchie, sentiment d'être exploité(e), de « ne pas faire des choses qui restent », « de ne pas se sentir reconnu à sa juste valeur »28, ou encore harcèlement moral... Les causes de souffrance au travail sont multiples et variées. Christian Baudelot et Michel Gollac ont mis en évidence un lien statistique entre le sentiment d'avoir de mauvaises conditions de travail et le retrait par rapport à ce même travail. Se mettre en retrait, c'est en faire le moins possible, le strict minimum permettant l'obtention d'un salaire, c'est souvent voir son travail comme une routine et vivre le lundi (chaque lundi) comme le jour le plus dur de la semaine. Ces situations sont relativement fréquentes, et il paraît logique que la productivité de ces salarié(e)s ne soit pas très élevée par rapport à une personne qui se plaît réellement à son travail, qui a l'impression d'y faire des choses utiles et « qui restent ». Notre propos est ambigu et mérite quelques précisions. En effet, regretter que certain(e)s salarié(e)s fassent diminuer leur productivité en se mettant en retrait par rapport à leur travail pour se protéger paraît contradictoire avec le discours que nous tenons depuis le début de ce texte. Il semble plutôt que ce soit celui d'une partie du patronat qui tente par quelques subterfuges de motiver leurs salariés en leur faisant croire notamment à une plus grande autonomie dans leurs fonctions. Actionnariat salarial, nouvelles méthodes de management... les techniques qui permettent ce que Pierre Bourdieu avait appelé l'auto-exploitation sont nombreuses. 28 Christian Baudelot et Michel Gollac (2003), Travailler pour être heureux ? Le bonheur et le travail en France, Paris, Fayard - 44 -

Travailler une heure par jour  

Il s’agit de remettre les pendules à l’heure sur la question du travail, de démontrer l’absurdité de certaines soi-disantes évidences, et de...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you