Page 42

l'avenir, baisse de l'estime de soi... Les travailleurs qu'ont rencontrés et observés Stéphane Beaud et Michel Pialoux payent cher le prix des gains de productivité et des hausses des profits recherchés par la direction de l'usine. Pourtant, nous pensons qu'il est possible d'augmenter les gains de productivité tout en respectant les conditions de travail des salariés, et même par le respect de ces conditions de travail25. Cela passerait par deux moyens :

a. Mettre à profit la diminution du temps de travail Reprenons un point technique : la productivité est le rapport entre un niveau de production et un temps donné. Elle peut être abordée de diverses manières. Nous avons vu plus haut la productivité par tête : combien un ouvrier produit-il de tables en un an ? Ou bien, combien faut-il de temps à un ouvrier pour produire une table ? En fait, on peut aussi analyser la productivité en abordant son évolution dans le temps. On parle alors de productivité horaire d'un travailleur. Différentes études ont montré que sur un temps de travail relativement long, la productivité des dernières heures travaillées était plus faible que celle des premières26. Si je travaille plus, mon niveau de production total augmente, mais pas proportionnellement à l'augmentation du temps de travail. Ceci s'explique facilement : la routine, l'ennui, la fatigue nerveuse ou physique font que l'on est moins performant après 6 heures de travail qu'après 1 heure. 25 Selon l'économiste Jean-Marie Harribey, « la poursuite des gains de productivité n'est admissible socialement et écologiquement (...) que si et seulement si il n'y a pas d'intensification du travail, il n'y a pas de chômage, la ponction sur les ressources naturelles et les dégâts apportés à l'environnement diminuent... » 26 Il s'agit du raisonnement à la marge : quelle est le gain de production que permet le rallongement de la journée de travail d'une heure ? On dit ici que la productivité marginale du travail est décroissante. - 42 -

Travailler une heure par jour  

Il s’agit de remettre les pendules à l’heure sur la question du travail, de démontrer l’absurdité de certaines soi-disantes évidences, et de...

Advertisement