Page 35

Le travail contraint est celui nécessaire au fonctionnement de la société. Se nourrir, se protéger du froid, dormir,... sont des actes nécessaires à la vie humaine et qui nécessitent une certaine quantité de travail (même si c'est pour cueillir des mûres dans la forêt). Parce que les besoins sont différents d'une région ou d'une époque à l'autre, il n'est pas possible de lister les travaux contraints. Ainsi, ce qui paraît indispensable à un(e) occidental(e) du XXIème siècle peut sembler bien futile à un(e) nomade africain(e) du XVIIIème siècle. La question de l'utilité et de la futilité n'est pas la notre ici, et nous ne nous positionnerons pas ce sujet, dans la limite où les droits de tous les humains sont respectés22. Nous appelons donc travail contraint l'ensemble des travaux qu'une société pense indispensable à son fonctionnement. Souvent, ce travail est pénible, fatiguant et aliénant. Le travail libre est celui qui ne répond à aucun impératif physiologique. C'est celui auquel on s'adonne lorsque nos besoins vitaux sont satisfaits. On peut par exemple penser au citoyen de la Grèce antique qui philosophait ou participait aux débats politiques, à l'aristocrate de la France de l'Ancien régime qui pouvait se consacrer à l'art ou à la science, ou encore à notre passionné(e) de menuiserie qui prend sur son temps libre pour fabriquer une table pour le seul plaisir de manipuler le bois et de créer un bel objet. On le voit, travail libre n'est pas une simple occupation dont l'utilité pour celui qui la pratique et pour la société est nulle. C'est une forme de travail valorisante (pensez aux philosophes grecs que l'on connaît aujourd'hui mieux encore que nos penseurs contemporains) dans laquelle l'individu se réalise et s'épanouit. Le travail socialisé est celui qui est organisé publiquement. C'est-à-dire dont les modalités sont connues (ou en tout cas sont sensées être connues) de tous et dont 22 Par exemple, les droits des générations futures sont-ils respectés quand nous laissons à leur charge la gestion des déchets nucléaires dont nous ne savons que faire ? Les droits des habitants des pays du Sud sontils respectés lorsque notre développement se base sur une surconsommation d'énergie et de matières premières ? - 35 -

Travailler une heure par jour  

Il s’agit de remettre les pendules à l’heure sur la question du travail, de démontrer l’absurdité de certaines soi-disantes évidences, et de...