Issuu on Google+

Photos © Euro-Nat

LA FILIERE DE QUINOA BIO EQUITABLE En 10 clics !


Découvrez cette filière en Bolivie • • •

Appréhendez les enjeux et le contexte particulier de l’Atiplano, Découvrez comment sont mis en œuvre les trois piliers du développement durable, Constatez les actions de développement menées avec les producteurs de quinoa.

QUINOA (Chenopodium quinoa) : • Plante annuelle (semis en octobre récolte en avril-mai). • Pseudo-céréale de la famille des Chénopodiacées. • Les Incas appelaient le quinoa « chisiya mama », qui signifie en quechua « mère de tous les grains ». • Capacité de résistance à des conditions climatiques extrêmes (sécheresse, gel). Se développe dans un milieu aride où les sols, pauvres, sont exposés à la sécheresse, au gel, au vent violent et à la forte radiation solaire due à l’altitude.


Contexte et organisation de la filière • • • •

Culture située à environ 3000 m d’altitude Plateau soumit aux gels et aux vents forts, Zone de culture située à 4h d’Oruro, la ville la plus proche. Enjeux d’une production agricole durable et du maintien de la fertilité du sol. • Organisations sociales identitaires structurées autour des communautés Quechua et Aymara, • Forte concurrence locale entre les nombreux revendeurs de quinoa. • 53% du lithium de la planète se trouve dans le Salar d’Uyuni ce qui entraine de nombreuses convoitises. • Programme BIO EQUITABLE développé depuis 15 ans sur l’Altiplano Bolivien.

220 producteurs Culture de la quinoa real rouge et blanche : Semis, récolte et vannage manuel.

JATARIY

17 étapes de préparation : Vannage mécanique, désaponification, trie, lavage, empotage, exportation

Euro-Nat

Importation, transformation, conditionnement

Magasins

Vente


Préservation du sol et de l’environnement Jatariy a rédigé et diffusé un guide technique en langue Aymara pour les producteurs. Le guide présente les pratiques agricoles à suivre pour assurer à la durabilité de la culture de quinoa.

Quelques règles et recommandations: • Lutte contre les larves de papillons grâce à des pièges à phéromones, • Plantation de haies vives pour limiter l’érosion du sol par le vent, • Interdiction d'arracher la plante de quinoa afin de garder l’appareil racinaire dans le sol et la matière organique : les plants doivent être coupés !


Mesures environnementales pour la filière Jatariy ajoute une prime au prix d’achat de la quinoa issue des parcelles de coteaux et de piémont. Le programme privilégie ainsi ce mode de culture ancestral et pousse les producteurs à travailler sur ces terrains moins sensibles à l’érosion éolienne. Le différentiel de prix rétribue à sa juste valeur le travail manuel sur les pente qui ne sont pas mécanisables.

Traiter la saponine ! La graine de quinoa doit obligatoirement être lavée pour être débarrassée de la saponine, une fine couche amer. L’usine de Jatariy procède au retraitement intégral de l’eau utilisée pour ce lavage, quand d’autres usines déversent simplement cette eau savonneuse dans la nature.


Respect des cultures locales et concertation

Le programme prend en considération les traditions Aymaras et Quechuas. Le calendrier de travail intègre les différentes fêtes religieuses au cours de l’année. Le gérant et les deux techniciens de Jatariy sont très régulièrement sur le terrain pour échanger avec les producteurs répartis sur plus de 200 km2 autour du Salar d’Uyuni.


Dynamique d’organisation des producteurs

Au delà de leurs solides organisations villageoises et communautaires, les producteurs ont initié une dynamique de structuration en association. Jatariy souhaite en être partie prenante pour les appuyer dans un premier temps sur la coordinations. A moyens termes, une partie de la gestion des flux et des contrôles nécessaires pour le programme BIO EQUITABLE pourrait être déléguée aux producteurs Des rencontres sont organisées entre les salariés de la planta (l’usine de traitement de la quinoa) et les producteurs pour renforcer leurs liens et l’échange de savoir-faire nécessaire à l’amélioration de la qualité.


Développement économique durable

Le maintien de l’activité agricole des producteurs passe par un revenu durable. Jatariy assure ce revenu aux producteurs sur le long terme en s’engageant sur : • Les volumes : l’usine achète l’intégralité des volumes de quinoa livrés tout au long de l’année. • La durée : des contrats nominatifs sont passés entre Jatariy et les producteurs et sont renouvelés chaque année. Les producteurs s’engagent a respecter les pratiques biologiques et durables de la culture de quinoa ainsi que les normes de qualité propre à l’entreprise (temps de repos des terres, non arrachage des plantes, taux maximum d’impureté par exemple). • Les prix : toujours 10% au dessus du marché local de Challapata avec des primes additionnelles pour la quinoa de coteaux et de piémonts.


Concertation sur les modalités d’achat En début et fin de campagne agricoles les partenaires parties s’accordent sur les prix d’achat définitifs. Tous les achats sont font en Boliviano, la monnaie Bolivienne. En 2010, une étude des coûts de production sur les quatre zones du projet a confirmé que les prix minimums garantis couvraient effectivement les coût moyen d’une production de quinoa. ①

Les producteurs effectuent souvent un premier tri mécanique grâce à des vanneuses acquises via le fond de développement①.

Au moment des achats, les techniciens mesurent la qualité de la quinoa récoltée, surtout le taux d’impureté étant donnée que la poussière et les cailloux sont omniprésents sur la terre aride.

Puis, dans l’usine de Jatariy sont effectuées de nombreuses étapes primordiales pour la préparation des graines parmi lesquelles : ② Tri densimétrique ③ désaponification ④ séchage ⑤ tri colorimétrique.


Fabrication et diffusion de cuiseurs solaires Photos : Bolivia Inti

En 2008, Jatariy a initié avec l’ ONG Bolivia Inti Sud Soleil un programme de diffusion de cuisine solaire. Le projet soutenu techniquement et financièrement par Euro-Nat a pris fin cette année et a permit d’équiper 1623 familles principalement situées en territoire rural (64% des participants ont été des femmes).

La diffusion des fours fabriqués en stage collectif permet de lutter contre la déforestation et engendre des économies conséquentes de temps (15 à 20h /semaine) et d’argent (50% des achat de combustibles). Jatariy a prit en charge la participation financière de ses producteurs associés pour ces formations.


Du développement et des résultats Le programme se révèle efficace et l’on peut constater des résultats concrets : • Au niveau des communautés engagées : Assurance d’un revenu agricole stable, Installations sanitaires et arrivés d’eau potable, construction d’un centre de stockage intermédiaire, participation au paiement des impôts locaux, prise en charge de frais médicaux, projet Bolivia Inti, matériel agricole et de post-transformation. Ces actions sont toutes financées grâce à la Prime de Développement. • Au niveau de la filière : Assurance d’une traçabilité total de la quinoa Bio Equitable et fidélisation des producteurs. -Tonnage : 1800 t -158 producteurs associés. Equipe Jatariy : 51 personnes. En 2011, Jatariy poursuit le renforcement de son programme BIO EQUITABLE et recherche des structures partenaires qui pourront intervenir sur l’appui technique agricole et l’accompagnement à la structuration des producteurs. Des échanges d’expérience avec l’ONG AVSF et une mission d’audit Bio partenaire ont été réalisé en mai 2010 pour continuer à promouvoir une production rémunératrice et durable de la quinoa.


Découvrez le programme Quinoa en Bolivie