Page 7

Diego Padoan

chez les porcelets fraîchement sevrés, et se solder par une expression importante des cytokines pro-inflammatoires. Éléments favorables aux mycotoxines Les lipopolysaccharides peuvent augmenter la sensibilité du porc au déoxynivalénol, une mycotoxine majeure pouvant entraîner un refus de s’alimenter, des vomissements, des diarrhées, une déformation des pattes et une altération de la fonction immunitaire. Un effet synergique a été récemment observé entre le déoxynivalénol et les lipopolysaccharides lors du déclenchement de la production des cytokines pro-inflammatoires TNF-α et IL-ß dans les macrophages alvéolaires du porc. Les endotoxines diminuent la dose minimale de déoxynivalénol nécessaire au déclenchement de ce phénomène, aggravent ses effets toxiques, augmentent la sensibilité de l’animal à cette mycotoxine et en renforcent l’impact, même à de faibles concentrations. Traitement L’adoption de mesures de biosécurité et d’hygiène adéquates peut largement contribuer à réduire l’exposition des animaux aux lipopolysaccharides, tout en Tableau 2. Mesures permettant de réduire la présence d’endotoxines. 1. Adopter des mesures de biosécurité strictes afin d’éviter l’introduction d’agents pathogènes 2. Limiter les facteurs de stress liés à une perméabilité de l’intestin et les infections dues à des agents spécifiques comme Pasteurella, Haemophilus, E. coli, Salmonella, Brachyspira, Lawsonia, etc. 3. Fournir une alimentation adaptée en veillant au bon équilibre protéines/apport énergétique (graisses) 4. Éviter le jeûne après le sevrage 5. Éviter toute contamination par des mycotoxines 6. Utiliser un agent de désactivation des endotoxines et des mycotoxines efficace

Un magazine de BIOMIN

La présence potentielle d’endotoxines véhiculées dans l’air vient renforcer l’importance d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène et de contrôle des niveaux de poussière dans les élevages, et de mettre en œuvre des mesures spécifiques de protection du personnel comme le port d’un masque contre les poussières fines.

Figure 4. Neutralisation des endotoxines par Mycofix® à faible dose.

% d’endotoxines liées

Photo: haveseen

Responsable technique porcs

100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0

99,85

99,46

0,1%

100

91,01

100 75,33

0,05%

0,025%

Concentration du produit n Mycofix® n Polimixine B (produit témoin) Source : BIOMIN

gardant à l’esprit qu’une certaine quantité d’endotoxines sera toujours présente. Certains comportements sains peuvent également contribuer à réduire le risque d’exposition aux endotoxines dans l’exploitation (tableau 2). En outre, l’utilisation d’un additif alimentaire sélectionné qui offre une protection contre les endotoxines peut limiter les risques d’exposition aux lipopolysaccharides. Mycofix® est un additif alimentaire de désactivation des mycotoxines et des endotoxines réunissant plusieurs stratégies. Une de ces stratégies repose sur l’adsorption afin d’assurer une liaison efficace aux endotoxines et de les empêcher d’atteindre la circulation sanguine, limitant ainsi les risques pour l’animal. La figure 4 montre que même à faible dose, Mycofix® est capable d’adsorber c’est-à-dire de se lier efficacement à une quantité considérable d’endotoxines dans la lumière intestinale, diminuant ainsi de manière très importante leur passage dans la circulation sanguine. D’autres recherches ont démontré l’efficacité de ce mode d’action, même en présence de mycotoxines adsorbables comme les aflatoxines.

5

Profile for BIOMIN

Science & Solutions #32 Porcs (Français)  

Dans ce numéro: Les dangers cachés des lipopolysaccharides, Plus de lait chez la truie pour de meilleures performances chez le porcelet, Mes...

Science & Solutions #32 Porcs (Français)  

Dans ce numéro: Les dangers cachés des lipopolysaccharides, Plus de lait chez la truie pour de meilleures performances chez le porcelet, Mes...

Profile for biomin