Page 2

Éditorial Un rappel intéressant En cas de prix bas persistants de la viande de porc, les éleveurs décident rapidement de réduire les coûts, notamment celui de l’alimentation. En effet, ce poste de dépense représente environ 70 % du coût total de production. Étant donné que les additifs alimentaires augmentent le prix du kg de produit, il semble a priori évident de limiter le recours à ce type d’additifs. Mais est-ce vraiment la bonne solution ? Non. L’erreur la plus fréquente consiste à calculer les dépenses liées aux additifs alimentaires sans tenir compte des nombreux bénéfices qu’ils offrent. Lorsqu’ils sont choisis et utilisés correctement, les additifs permettent de préserver la santé des animaux, de favoriser leur croissance, d’améliorer leur indice de consommation et à terme, d’augmenter leur rentabilité. Même lorsque les prix sont bas, nous constatons régulièrement un retour sur investissement qui justifie la dépense. De plus, l’arrêt des additifs peut menacer le bien-être de l’animal en permettant, par exemple, le développement d’agents pathogènes. L’augmentation de la charge en agents pathogènes et de la fréquence des problèmes de santé peut compromettre les performances de l’animal. Lors du rétablissement des prix, il sera alors très difficile de retrouver les mêmes niveaux de performances. Dans ce numéro de Science & Solutions, nous aborderons le thème de la menace cachée que représentent les endotoxines et leurs effets négatifs sur l’Homme et l’animal. Vous trouverez également des conseils permettant de réduire les risques. Nous nous intéresserons ensuite à un problème majeur en production porcine : la production de lait. Dans les exploitations modernes, la taille des portées augmente. La production de lait si elle n’est pas suffisante peut limiter la croissance des porcelets. Nous démontrerons les bénéfices potentiels de Digestarom®, un additif alimentaire phytogénique, sur la production de lait et le contrôle des agents pathogènes. Pour finir, vous trouverez le cinquième volet de notre série sur les diagnostics différentiels, consacré ce mois au prolapsus rectal d’origine multiple. Bonne lecture et n’oubliez pas de profiter de tous les bénéfices cachés !

Kostantinos SARANTIS Responsable technique des ventes, Porcs

Science & Solutions • Numéro 32

Profile for BIOMIN

Science & Solutions #32 Porcs (Français)  

Dans ce numéro: Les dangers cachés des lipopolysaccharides, Plus de lait chez la truie pour de meilleures performances chez le porcelet, Mes...

Science & Solutions #32 Porcs (Français)  

Dans ce numéro: Les dangers cachés des lipopolysaccharides, Plus de lait chez la truie pour de meilleures performances chez le porcelet, Mes...

Profile for biomin