Page 1

Égypte, Nubie, Palestine et Syrie : dessins photographiques recueillis pendant les années 1849, 1850 et 1851 / [...] Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


Égypte, Nubie, Palestine et Syrie : dessins photographiques recueillis pendant les années 1849, 1850 et 1851 / accompagnés d'un texte explicatif et précédés d'une introduction par Maxime Du Camp chargé d'une mission archéologique en Orient par le Ministère de l'Instruction publique. 1852.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 : *La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service. Cliquer ici pour accéder aux tarifs et à la licence

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques. 3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit : *des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits. *des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle. 5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays. 6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978. 7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.


E ^EGYPTE?

ï:

v.

TE

JM

i

n ,I~, PALESTINE 'E' .8

'T~WE~

ET

17~Q.~T)~~ SYRIE

RECUEILLISPENDANTLES ANNÉES1849, 1850 ET 1851 ETACCOMPAGNÉS D'UN TEXTE EXPLICATIF PAU MAXIME DU CàMP CHASOÉ D'UNE M1SSIOM ARC1IÉ0WO10DE EN URIENT PAR UiMINIStÊRE DE l'iNSTRUCTIOX P1IBI.101K

• >>

<:

<.•

-'

PROSPEC

TUS-l::

C^'y;.up L^T^1^-

:O

et daguerque nous annonçons a le doubje intérêt d'une publication archéologique rienne, pittoresque et savante. Malgré leur intelligence et leur habileté manuelle, les graveurs et ont été impuissants jusqu'ici à reproduire les lithographes les monuments avec une exacte fidélité. Le daguerréotype seul réussit à les traduire dans leurs plus minces détails, tout en conservant l'aspect général de l'ensemble. Il saisit la nature morte avec une passiveté scrupuleuse, L'ouvrage

tandis

et déranger le vrai en y substituant sa volonté que l'artiste peut égarer son observation ou ses effets substitution les disles textes et d'égarer qui a le danger grave d'altérer cussions. Nous n'insisterons

pas sur l'attrait qu'offrent les voyages si curieux que M. Maxime Du Camp a accomplis entièrement à ses frais, après s'être chargé d'une mission du Ministère de l'Instruction publique. Les pays qu'il a parcourus ont élé le berceau même des civilisations et des reliAlexandre, Pompée, César, gions. Moïse, Sésostris, léon et Chateaubriand les ont tour à tour fécondés

Jésus-Christ,

Mahomet, Lusignan, Napopar le, glaive où par, la parole et les ont immortalisés de leurs glorieux noms. L'histoire s'y élève à ta hauteur de l'idéal. Énigmatiques dans le. passé et regardant l'avenir, où le Coran se heurte à 1'Évangile, où la pays plongeant


légende arabe se perd dans les mystères d'Isis. C'est, à proprement parler, la clé de ii'Orien et du monde intellectuel. Parcourir cet ouvrage, c'est repasser de l'œil l'histoire même de l'humanité.

3p,"

3.

J'humanité."

.g'.

r~i[~Ç;f

,p.

une et de philosophie, publication reconstitution du passé le plus attachant. choisies avec un soin exquis Les 125 planches, une conscience sont, nous particulière, Toute planche imparfaite a été élil'osons dire, irréprochables au point de vue de l'exécution. aucun sacri6ce ne nous a minée pour faire de ce volume une œuvre unique, rare, achevée Nous

offrons

cette

comme

coûté pour atteindre ce but. Afin de rompre la monotonie ples, palais, portiques, neaux d'hiéroglyphes, avons donné quelques mêler la nature

aux

que pourrait

bas-reliefs,

l'ouvrage.La modicité

monument d'art

présenter

une' série

hypogées, nécropoles, etc., et varier l'aspect

cartouches, paysages, monuments

un véritable `

continue de monuments,

tem-

statues, pyramides, obélisques, de l'ensemble, trop architectural

pannous

et curieux, voulant quelques sites intéressants, caractéristiques et relier le présent an passé pour là clarté et la succession de ' :.> • •'• -: • :i: ^nr

,t ''' du prix nous a surtout préoccupés. Désireux de mettre une pareille publication à à M. Blanquard- Evrard, dont les la portée de toutes les curiosités, nous nous sommes adressés nouveaux et remarquables d'obtenir pour chaque dessin des épreuves peu procédés permettent coûteuses. Un texte explicatif, rédigé par M. Maxime Du Camp, sera annexé à chaque planche. Ni efforts, ni soins, ni peines, ni dépenses n'ont été épargnés, et nous avons la confiance d'offrir au public un ouvrage complet d'exécution sous tous les rapports et jusqu'à présent sans exemple.

Cette

pùblication

régulièrement

25 Livraisons

comprendra

chaque

elle sera entièrement

semaine PRIX

de 5 planches

DE

LA

LIVRAISON

terminée 20

FRANCS.

chacune,

au mois d'octobre `

Les Planches pourront ^tre achetées séparément au prix de 5 fr.

ON SOUSCRIT

A PARIS «

CHEZ

GIDE

ET 5,

J. RUE

BAUDRY, DES

PETITS-ACGVST1NS

qui paraîtront

ÉDITEURS

1852.


TABLE

DES

26* Karnak. Plan général des ruines (pi. gravée). 27 Propylone du temple de Khons. 28 TempledeKhons(GrandTempleduSud).

LE KAIRE. GÉNÉRALE

1

VUE

2

Moscuée

3

Maison

4

MOSQUÉE

et

Bab-el-Saïda

des murailles

du Kaire.

et

LE quartier

jardin do

Ci Mosquée 0

DE

mis

nale

à l'Ouest.

prise

DANS

khaiife

partie

méridio-

ET

Fiunk.

30

7Id.

Ayoubites

DES

DE

Sultan

(Vallée

-Kansou-

( Vallée des Tombeaux ). 8 Tombeau DE SULTANSMamelouks

des

el

(Vallée

-Goury

des Tom-

PYRAMIDE

10

MOYENNE.

DE

Ciiéofs.

DE

Chéphren.

Sphinx.

NÉCROPOLE

13

Mosquée

DE

HAUTE

ÉGYPTE.

Lycopolis,

à Syout. ET

d'El-Arif

TOMBEAU

DE Mourad-Bey,

à

Saouadj. 14 VlTÎ

temple

à Girgeh.

de

DENDERAH.

17

Hypèthre rasse.

18

Façade

Vue générale. construit sur la ter–

postérieure. de la façade Sculptures rieure.

Village

22

Boi'ÇCBT

23

Bois

DE

posté-

Id.

Id.

20 -21

DE PALMIERS ET

»f.

PALMiERS

doums.

Vue générale des ruines. Grande colonnade du palais d'Aménophtlll. de colonnes dans le palais Groupe III. d'Aménopht

au Nord; pylone. hypostyle,

39 40

– –

41

42

43 44

– –

45

(angle

Pilierplacédevantlesanctuairedegranit. Id. id. id. Sculptures granit. Id.

extérieures

Id. Sanctuaire

Médinet-Habou.

47

du sanctuaire

id.

id.

id.

id.

de granit et salle hypostyle:

Les Obélisques. Promenoir de Thôtmès

Plan général des ruines gravée. Vue générale

48

de

III. (planche

des ruines.

Propylées du Thoutmoseum. Façade orientale du gynécée Méiamoun.

de Ramsès-

49 Façade 50 – 51 52

id. id. septentrionale Péristyle du palais de Ramsès-Méiamoun. Partie orientale du péristyle du palais. L.– Galeries du palais. Ruines de la ville de Papa.

54 Gournah.

DOUMS.

THÈBES.

26

53

Hamameh.

DE dattiers

21 LoiQsoR. 23

38

.46

à l'Est.

N.-E.). ]' prise au Nord. Grand pylone du S.-O. `` ` Cour des Bubastites et entrée principale de la salle hypostyle.

DE GlRGEIt.

15 5 Mosquée D'ALI-BEY,

19

45*

GÉNÉRALE

16 Grand

35

Vue générale des ruinés, prise Vue générale des ruines, prise salle hypostyle, obélisques, Entrée méridionale de la salle Salle hypostyle Id. id.

37 EGYPTE

12

34

36

beaux).

1 LE

33 Id.

GRANDE

32

Tombeaux).

9

PALAIS

31

Haakem.

TOMBEAU

Portique du temple de Khons, entrecolonnetnent médial et porte du naos. Vue des propylées du Sud. de Karnak.

29

DE Sultan-Haçan.

MOSQUÉE

PLANCHES

Les Colosses.

55

Statue de Memnon.

56

Colosse monolithe

57

Sculptures Tombeau ( Ramesseum d'Osymandias occidental de Thèbes). Péristyle du tombeau d'Osymandias.

III. d'Aménopht du trône des colosses.

58 59 60 61

Nécropole de Thèbes. Palais de Ménephta Ier.


SUITE

HAUTE 6*2

Tombeau

DE

63

TEMPLE

64

VUE

6a

Temple

t*6

ENTRÉE

DE

Sortie

LA

98 99

CATARACTE.

Vue

prise

LA

CATARACTE.

Limites

Philoe.

68

69

Plan général Vue générale l'Ouest.. Id.

?

des ruines des

(planche

S.-0..

Temple Ruines

hypèthre. d'une fortification

71 –

72 GRANDTEMPLEd'Isis A Philoe. 73

Galerie

orientale.

Second

pylône.

prise à .. ••; prise

et pylônes.

74

75

Proscynéma

77

Inscription Id..

78

Muraille

Tôth ibiocéphale (dieu des Lettres). Vue générale du temple et des ruines l'entourent.

79 80 81

VILLAGE

82

Rive

ET

fortifications 83

Mosquée

81

RIVE

85

TEMPLE

86

– •

87-–

90 91 92

sculptures.

qui

DE Bêche.

DU NIL de

spéos

109

110

Partie

111

Vl'E

CAVALIERE

112

SECONDE

méridionale DE

LA SECONDE

Cataracte.

du spéos

vu

Inférieure

d'Hathor.

CATARACTE.

limite

Dgebel-Aboucir, et de la Nubie

de lit

Supérieure.

Partie occidentale des château de David.

113

Jérusalem.

H4

occidental Quartier Melouieh.

115

Arcades

116

Déboud

deDéboûd.

(village

d'Habou-Koli).

(ancienneParembole). s

inférieures

et

murailles

et mosquée de l'église

d'EI-

du Saint-

Sépulcre.

de

118

oriental

Quartier bation.

et piscine

de la Pro-

d'Omar. Mosquée Porte dorée.

1177 village

de Phrè,

vu

PALESTINE.

NIL (village de Bab et restes du Bas-Empire).

SEPTENTRIONALE

du

du spéosd'Hathor. septentrionale Entrée du spéos d'Hathor.

DE BELLAL.

et

spéos. Vue générale du spéos de Phrè. Colosse oriental du spéos de Phrè, de face.

démotique. id.

DU

orientale

Les deux

d'adoration).

(acte

DE l'île

Premnis).

Partie

Nubie

occidentale,

TEMPLE

(ancienne

de l'entrée du spéos de Phrè. Sculptures Colosse médial du spéos de Phrè. Colosse occidental du spéos de Phrè.

107

romaine.

Pylônes.

105 106

àa

Dromos.

Colosse oriental de profil.

108

Dromos

Hiera-Sycami-

104 gravée).

monuments, . s id.

TangleS.-O. –

70

– –

103

de Skboul. –

d'Ibuym

Forteresse

102

et de la Nubie. nubje.

(ancienne

d'Ahada.

de

''

67*

89

100

TEMPLE

101 Ibsamboul.

première

•;s;

88

au

d'Açouan. de

Naos.

DE Mahaiukkah

97 Hehi-spéos

(Latopolis).

première

de Dakkeh.

TEMPLE

nos).

à Erment.

d'Esneii

PLANCHES.

96 Temple

à Erment.

d'Osibos ( Koùm-Ombou ).

l'Egypte

76

DES

93

Cidi-Abdallah-el-Marabout,

GÉNÉRALE

TABLE

EGYPTE.

d'Hermontis,

S.-E. 67

LA

DE

• SYRIE.

de Kardassy (ancienne Korta). de Tafah (ancienne Taphis).

119

Vue générale du temple de Kalabschech (ancienne Tairais). Porte du pronaos. – Ptolémée-CsesaSculpture représentant non. ,. – Isis et HorusSculpture représentant Arsiési.

BAALBECK.

KALABSCIIEH.

93

Tesiple

DE

Dandocr

91

TENpLE

DE

DAKKEH(anciennePse)cis).Vuegénéra)e.

(ancienne

UIPhIMfc

120,

123

Façade

S.-E. orientale.

124

Façade

occidentale.

l'angle

125

l'Ail

J.

CIA

VI!

de l'enceinte et de Jupiter.

des temples

du

des temples du Hémicycle de l'enceinte Soleil et de Jupiter. du temple du Soleil. 121 – Grande colonnade 122 Temple DE JUPITER, A BAALBECK. Vue prise il

1

Tantour).

PARIS.

Intérieur Soleil

ET

C,

Intérieur

RUE

StIKT-BFSOÎT

7.

du naos.


EGYPTE J'

NUBIE .NcUBIE

PALESTINE

ET

SYRIE.


PARIS PAR

IMPRIMÉ 11

US

J.

SAINT-IIENOlT,

CLAYE 7

ETC


EGYPTE

~Wu)L!~

PALESTINE

SYRIE

ET

DESSINS

PHOTOGRAPHIQUES RECUEILLIS

PIIIAHT

LES ANNÉES1849, 1850 BT 18S! ACCOMPAGNÉS

D'UN TEXTE

s

ET PRÉCÉDÉS

EXPLICATIF

D'UNE

INTRODUCTION

PAR

MAXIME i:

CI1ARO

D'UNE

MISSION

EN

AHOIMiOl.Or.lQUK

DU

CAMP

l'AR

ORIENT

LE

I)K

MINISTÈRE

L'INSTRUCTION

PUBI.IQUK

PARIS' GIDE «ES

DE

CATACOMIIES

5

ET ÎIOMU

RUE

J.

NINIVE

BONAPARTE,

ÉDITEURS

BAUDRY, VOYAGE

EN

ANCIENNE

1852

PEHSE

RIIE

CULTES

DES

DE

MITHRA

ET

PETITS-AUGUSTINS

DE

VÉNUS,

ETC.,

ETC.


A

LOUIS DE CORMENIN

Salve,

tu

nate

mecufn.


EGYPTE

AïyuffTOv 5' eivai,

ffoXuwlv ô'&èv àpya^evjvTs. HOMÈBE.

Alexandrie.

« ce qui

arriva

« d'enceinte

« On raconte,

lorsqu'il

avec

des farines

« travailleurs, «

et l'on à bon

interprété Le présage

son port

antique;

des académies

reliait

et d'immenses Dieux

surgi

du sein

de l'humanité,

égrené

le roi arriva

une

divers

des

future

de -la ville, la ligne

marquaient

dans

de celles

partie

alignements

au temps à leurs

et donnaient

ont disparu;

le port

des

des

ce moment; étaient

qui

alors

destinées

Ce qui

rues.

fut,

les aux

dit-on,

s'est

et de l'Alexandrie

des astres.

Mais

des a fait

le phare,

une

des sept

il ne reste

plus

qu'une

comblé;

d'autrefois

cent

sept

le temps

venues,

du

importantes des cirques,

temples,

elle avait

d'Auguste,

sont

les plus

villes des

palais,

fils le nom

d'invasion

des races

une

devint

elle eut

nécropoles;

à pierre,

pierre

à l'Asie;

l'Europe

s'appelaient

s'est

Les architectes

à manquer;

les

Alexandrie

menteur

pas

les théâtres

le terrain.

architectes

tracer

pour

de la prospérité

sur

vint

aux

un présage

»

rois

les palais,

servit

augure.

ne fut

substance

livrèrent

s'en

le plan

tracer

cette

comme

Strabon,

d'en

s'agit

de la craie;

« administrateurs

dit

monde

des théâtres,

mille

religions

habitants;

ses

nouvelles

ont

son œuvre;

les temples,

merveilles

du monde,

colonne

et deux

debout

obélisques. Lorsqu'Amr' mille

bains,

de légumes

tard,

autour

mille

quarante

( marchands Plus

des fûts, –

énorme.

et que

c'était

« placée

la bibliothèque

la mer,

il aperçut

Saladclin, afin

les avait

débris

demeurée

la visita,

qu'il cents

quatre

dit-il,

des

là était

que

brûla

de quatre

qu'il

y avait

trouvé

places

mille

quatre

quatre

palais,

et douze

publiques

que

le portique

fit construire

Amr'-ben-Alas, cents

(?)

colonnes

fait jeter là afin de préserver ennemis

qui

entouraient

elle

sert

de guidon

mille

baciâl

navires

Aristote

où enseignaient

il bâtit

quand

d'Omar.

brisées.

gouverneur

mouiller

qui

Karadja,

de la violence des murs

au pied n'existent cherchent

aux

les traces

étaient

qui

plus;

Alexandrie.

les édifices;

parmi

(la colonne

avec la permission

Amoud-Alsawari aux

ruines

Alexandre

les murailles

de venir

debout

Amoud-Alsawari

appelle

situé

encore

obélisques

et de grandes

chapiteaux

là l'Académie que

il y vit les deux

de Pompée

de celles

intacte;

à Omar

tribut,

payant

colonne

les vaisseaux

d'empêcher

et les

plus

il écrivit

et de fruits).

des piliers,

« Je pense,

« disciples,

juifs

Abdallatif

lorsque

de la prétendue

reconnaît

de la ville,

s'empara

ville,

Sur

des flots,

d'un

et après

cette

seule, Elevée

et aussi

dans

lui

ses

de

bords

d'Alexandrie

cette

édifice

et où était

les

de la ville.

il

piliers),

pour peut-être

Les colonnes dernière une

est plaine


EGYPTE. semée

désolée,

tombeaux

sur

un

cartouche

massif

de débris

II;

antiques,

de vingt-trois

suivante

l'inscription

lesquels

parmi

sa hauteur,

au reste,

immense;

paraît

et sa circonférence

pieds,

composé

de Psammetich

elle

arabes,

est de quatre-vingt-seize

chapiteau, repose

de petits

était

a reconnu

à Dioclétien

dédiée

elle

pouces;

le jeune

Champollion

qu'elle

prouve

trois

pieds

le

y compris

le

et non

à Pompée

pas

TO.

WTATONAYTOKPATOPA

TONnOAlOYXONAAEEANAPElAE AIOK-H-IAIMONTON. EnAPXoiAi'rvnTOY

no.

Près

de la mer,

du rivage tous

deux

orner

le

est couché; tirés

pour

elles

et de caveaux;

y avoir

prétendit des

Delta,

colonnes

en granit, les églises,

orner

soutenir

les

arcades

des

cette

terre

sur

longtemps

le sage

doit

entourée

des lacs;

par

qui

(Sa-el-Hagar) de son

est debout;

le roi Mceris

par deux

de

leurs

à ses pieds,

à Héliopolis,

faces

d'où des

portent

l'autre

ils furent de

légendes

entaillées

pierres rois

En

sous

temples Héliopolis

Eudoxe

Platon,

sycomore Abdallatif

y vit

coudées

Maintenant au

selon

milieu

il ne reste

le sol. dont

Amasis,

des

y trouva

le Jeune

fit

plus

rien.

où,

Diospolis

ses miracles Saïs

Seule,

ruines

quelques

de Psammethich de poterie

les sépultures

fit brûler

Cambyse

de

temple

de

Moïse

fragments

furent

que

de Mendès

le tombeau

y plaçait encore;

jonchent

le grand

a conservé

ses médailles,

subsistent

des débauches,

<V \;»riès,

le corps

le sarcophage

et de

arraché

d'un

gardien

Dans

du

le temple Osortasen

Mœris,

Soleil.

Son

précédé

un

par

y avaient

de prêtres

collége

élevé

dromos des

était

célèbre,

de sphinx

obélisques.

on

Hérodote,

nourrissait la

Cambyse

le

détruisit

et igné.

les traditions pour

encore

des

«

et dont

on peut

y compter jardin,

la Vierge

coptes,

lui donner

de long

d'un

la ville

C'était

ferro

sur

à

marcherait

de Busiris,

Hébreux),

aux

traces.

(Damahnour);

des

La tradition

Champollion

dans

du

II.

y séjournèrent.

s'ouvrit

qui

1828,

dormir

merveilles,

chouette

la ville

villes

maintenant On

leurs

Davison

autrefois

servent

de Léontopolis,

Tsoan leurs

arrachées

particulières.

(Aboukir),

allaient

les femmes;

crues

briques

de Canope

Arabes,

une

de

de retrouver

avant

d'Hermopolis-parva

et de l'usurpateur

septembre

sacrés

les malades

hiéroglyphiques

Psammetich

en comble,

Ce fut là'que,

en

maisons

de simples

de toutes

Athènes

beaucoup

les mosquées,

pour

et de ses nécropoles.

à Neith

Psammetich,

Mnévis;

de fond

comme

(Jïn-Schems).

des

dans

embellir

avec

(San

que

des Lagides,

Hercule;

ces villes,

ses ancêtres,

cercueil.

son

de Thanis

d'inscriptions

Saïtes,

peintures

de l'époque

comme

de couloirs

insignifiante

des

toutes

d'édifices

la ville

trace

gardé

à Rosette,

un temple;

avait

pas

suite

qu'une

comme

à consolider

couverte

ne sont

et n'ont

aux églises

adorait

Les enceintes

d'Osiris.

intérêt

s'accouplaient

portait

dédié

temple

l'asile

l'on

de toutes

le Pharaon;

devant

seul,

un obélisque

célébrité,

presque

ou

Sénèque,

certaine

enlevées

khans,

les boucs

Pindare,

d'après

datant

autrefois

selon

fuir,

d'Héraclée,

Sérapis;

trente

à Alexandrie;

A Alexandrie,

où Vénus-Arsinoë

De Zephirium,

bœuf

élevés

aucun

en 1763.

vues

pour

des

primitivement

une

ne présentent

temples

de

moderne,

de César

temple

qui ont eu jadis

Les catacombes,

des

été

rempart

le Grand.

Ramsès

et

à côté d'un

avaient

TON

figures

tous

asile;

les membres

s'élève

et

sa fuite

lava

les langes

obélisque

colossales

des dimensions

de fellah.

Les lacs dont

qui

porte

en Égypte, du de

de pierre

dans

sont

masures un

dans

ce fut là qu'elle

effrayantes

vingt

s'arrêta,

Bambino taille,

divin.

qui

les cartouches

Strabon d'Osortasen.

ont

plus

de

»

proportionnées. parle

le figuier-

devant

sont

desséchés Les

frelons


EGYPTE. ont

si bien

fait

de la ville

L'enceinte était

les

résultats

de décombres des

par

qui la couvrent; formées

portes

de ces jambages,

Deux

indéchiffrables.

de

elle

jambages en

découverts

1849,

de la chaux. a

presque

DE GizEH. -Au-devant

11).

brillant

subis,

malgré

certain

que

les des

camard,

rongé,

qu'Abdallatif

admira.

Sa

le

depuis

doute

ordre

par

lui.

de

recherches

avides

bien

fouilles

qui

sa tête

La muette

le

que

conduites

du

voisinage

obtiendraient

à

encore

sentinelle

du rois?

des

de

la tête,

il porte

couloir

un

libyque?

des

le symbole

de cet

de 1 7. Taillé

reconnut

conduisant

dans

au

sol

l'intérieur

de

grande

cherché

la

et

sans

attend

cou

une

pyramide. Qu'était-il? où

factices

montagnes

qui

27

autour

son

de sa coiffure.

grandes

si

abaissé et

la

de

rouge

libyque,

ses jambes

de ces

toujours

tête

entre

distinctifs

gardien

la

la chaîne

il adhère

les ornements

inconnu

de

dans

de l'épouvante,

de ce vernis

contour

inscription,

l'impassible

trace

plus

le

mètres;

on

se fixaient

39

une

déblayé,

la cavité désert

de

le père

(Aboit-el-Houl,

il ne porte

est

sommet

momentanément

on voit

enterrait

longueur

IV dont

correspondait

le sphinx

méconnaissable,

jusqu'au

Tothmès

fut

Lorsqu'il

ouverture

ventre

se dresse

d'elles

Actuellement

hauteur,

l'on

distance

d'inscriptions.

qu'Héliopolis il est

en

rendus

satisfaisants.

Pyramides

Sur

distance

couverts

les collines

sous

les ont

qu'ils

hiéroglyphes,

encore

de

à faire

facilitées,

des

se distingue

tendre

désastres

a trop

Kaire

l'entaille

s'ouvrait

immédiatement

Malgré

de

et

en calcaire

servirent

dans

antique

crues

en briques

monolithes

pi.

nids

leurs

l'homme

après

sa mort? Un

grand elles

grandes

de

nombre

petites

détruites

furent

pyramides;

à ce projet

Les

trois

leurs

Le

autour

en

disent

avoir

laume

de a

qu'il

subsiste

qui

visitées

arrière

la

« La assise

est placée de

Au-dessous pieds

trois

première

huit

près

de

pas

trouvé

Intendant

autour

de la

de Saladin voulut

celle

troisième,

trois

(Salah-Eddin bas les

jeter

de

les

jadis

grandes puis

on

couloirs

et

Mycérinus,

mars

des

écritures

de

la

la

et je

s'étendent

limite

le désert nous

une

cette

première

pieds -ala base

ligne

au-dessus i à deux

seconde

n'offre

seconde

a le plus

qui

(Chephren,

souffert,

cités

Ebn-Hautal, le

tout

gît

aucune

de

trace

fécondées

latins

l'opinion

le revêtement les

je

caractères du

orgueilleux année

chaque

vers

Hérodote,

inscription,

le cartouche

que

six

qui Guil-

pèlerin

autres

parle

aucune

porté

du

et entre dont

Macrisi,

par

témoignage

idiomes, Chéops

constaté

que plus

repose

encastrée, Le rocher

des

grandes de

répéter

tout

que

sur

le rocher et creusée

le rocher qui eaux

/*i profondeur.

autre

ai

docteur en

l'inondation;

par

Nil;

déjà,

et

forme

qui

socle est

le

socle

et

il forme

préférons

la plaine,

de sept

verticalement en

nous

semblable

en matière

même

est taillé

fournit du

a été dit

ce qui

expert

dressée

hauteur.

cents

de la

leurs

de Libye.

parfaitement

plus *i'i pieds

de jamais

ai

de

de divers

les plaines

dit-il,

assise

de

et demi

celle

malgré

n'ont

ne pourrions

de pierres,

dans

et

pyramide

n'y

à M. Champollion-Figeac assise

visiter

l'entrée

est

qui

d'inscriptions;

de

d'elles

pyramides,

facilement

peut

a découvert

1818,

d'Ebn-Khordadbeh

les pyramides

soin

et l'on

rouge.

sommet

avec

sans

pouces cent

entouraient

briques,

Othman-ben-Youssouf,

(Mycerinus),

l'inscription

au

parole

en

a reconnu

qui

encore

des

A propos

en

Carageuzh,

ouvertes,

couvertes

est que

s'allonge

céder

les pyramides

Au-devant

Lepsius.

fameux

s'épuisa

granit

adoptée

toutes

on

qui,

de

malgré

généralement

Alasis

de Masoudiet

Baldeusel,

copiés;

Mélik

de la troisième

énormes

vu

du

actuellement

Belzoni

revêtement

l'affirmation

Malgré

mois

sont

c'est

blocs

fils,

ordre

ou

ridicule.

pyramides

chambres; 10).

pl.

huit

pendant

renonça

par

Son

Youssouf-ben-Yakoub).

en pierres

pyramides,

à huit

régulier,

pouces.

ayant

naturellement un

et cette

solide

dont

2

cinq

élevé

de

on

n'a


EGYPTE. (( Au-dessus

de la première

cessivement

en retraite,

d'élévation,

mesure

du

socle

pieds

trois

ment

on

cette

destruction

et être

la hauteur

des

a été

un

cubes,

en ne

« Les

tenant

du

stèles

des

été

dynastie,

et que

avec que

est

saillie

égale

n'a-t-on

incrustée

des

de manière

les

pyramide,

telle

construction,

extérieur

de plus

servi

même

susceptible l'intérieur pense

a seulement

monument,

Tel

variahle

que

les

anciens,

soit

sur

monude pyra-

deux

lois

furent

extraits

on

est

Thorrah

et

de

blanc

de

leur

d'Achoris; appris

de

la

à la répara-

employés du

des

parement ces

que

la petite

ces

que

prédécesseur

convaincu

dans

exploi-

les derniers

ont

les pierres

la

nombreuses

de Ptolémée,

aussitôt

Messarah,

sur

furent

témoignage

furent

pyramide,

la

de Thorrah,

le Pharaon

d'Amosis,

toises

l'intérieur.

Arabes;

de toutes,

elle il en

soixante-quatre

carrières

d'Auguste,

et

assise,

millimètres);

dans

encore

examinant

chaîne

pierres

arabique

le plus

ni

point

couverts

étaient de

chaque

a été des

cette

fait

l'idée

que

beau

Mais

d'autres

poli,

Enfin,

le noyau pour

(le

du

aux

sur

les

leur

époque

ou

leur

écrivains

d'une

il a fallu plus

élevé

la

du parement. qui

sont

destination,

chaîne

niveler en

auprès

d'une

de solidité

d'une

le revêtement

sur

plus

dont

libyque, pour

centre

reste,

rien

n'est

dans

les

écrits

les

dépenses

on

asseoir

du

approchant Du

dure,

plus

la plaine

consignés soit

adopté

que

pierre

était

qui ont

trouvés

ont pensé

de

triangulaire,

de la pyramide

côté

prismatique

pierre

aussi

extérieurement

prisme

écrivains

la

hauteur

revêtue de

autres

l'emploi

une

reçoit

dégradation.

forme

qui

parfaits de quatre

pierre

sa

et le défaut

pierres

pyramides

toute

été

chaque

plus

pouces,

les difficultés

comme rocher,

s'ajuster

pris

de

forme

dans que

de

aurait en

surface

seulement

monument.

été coupé

origine,

un

liée

deux

la moindre

pierres

granit

par

ni

de

et de plusieurs

opinion.

consistait

recevoir

aussi

de

fragments

rejeter

la

d'Hérodote

à appuyer

du

et

ainsi

pyramide

des

par

degré,

le dire

écart

léger

la grande

diverses,

creusée

est difficile

qu'il

Chaque

pyramide.

inférieure, est

peine,

et des joints

droites,

plus

lignes

arête

sans

reconnaît,

de la grande

intérieure

chaque

renseignements leur

des

et

pyramide de

en ce qu'on

supérieure,

que

en ont

on

en

cent

et des

En

pierre

gradins

la grande

la pyramide,

de

première

de calcaire

à Memphis.

d'établir

d'époques

servaient

pour

des

vastes

règne

qui

six

Romains

noms

les

du

la

les vides

il paraît

avis;

22

de

tirés

les plus

suivante;

aucun

incliné.

plan

du

grande

plus

747

existent

qui

rendent

en

découvert

et Ammon

construction

pierre sur

que

vingt-huit

compte

de la

c'est

mètres,

mille

des

Lagides,

est remarquable

la

traditions

autre

s'est

la

remplissaient un

la

dans

remarqué

« Selon

au-dessus

en tenant

de la

Ces carrières

diverses,

l'année

d'exactitude,

plus

présente

de

actuel

pouces;

(232

furent

carrières

de

pied

Mokattam.

de ces matériaux

arêtes

égale,

des

des

les matériaux

Phtha

tirées

aujourd'hui

ceux

ainsi

en

carrières

d'appareiller

son

ouvertes

en effet

« L'emploi

qui

les deux

d'Apis,

demi

considérables

peu

ont

dans

inférieure

nommée

que

époques

et de la chambre

galeries ont

ces

y

furent

temples

Perses,

quelques

quarante-quatre

construction

Egypte,

sculptées,

carrières

vides

et

pieds

cent

des

l'état

et primitive

totale

par

gradins cent

sommet

d'encastrement

en face de Memphis.

durant en

moins

à la ligne

quatre des

la hauteur

suc-

demi

quatre dans

placées

de Paris.

seize

si colossale

des Pharaons,

dix-huitième tion

cent

précisément

français,

deux

deux

d'une

tracées,

voyageurs

sept

à son

et

trois

verticale,

abattues

pieds

cent

mais

autres

pouces

Ces deux

ont

été

deux

neuf

hauteur

pour

Notre-Dame

million

de gradins.

le rocher,

cents

d'environ

117 millim.),

moins

mesurée

deux

compte

mètres,

cinquante

pas compte

Nil,

temps

inscriptions

et

d'un

autant

a été de

longue

matériaux

tées du

cent

en

l'inférieure,

(139

dans

pris

de l'église

volume

droite

socle

monument

reconnue

résulte

du

tours

au

on

pyramide

lignes

assises

de quatre

« La hase du

rive

deux

que

devait

à la

et quelques

pouces

sur

et formant

donnent

porte

voit

mide

la supérieure

moyenne,

les

qui

encastrée

assise,

du plus des

qu'elles


EGYPTE. occasionnèrent tout

rapporté

de

apprendre les Grecs

qu'ils

les

mais

«La

grande

quatre

à tracer

la

grande

manière

que

depuis

sensible

quité,

et

« La face nord-est assise

fait

découvrir

aura

mis

l'entrée

l'occasion

d'une

l'étroite

galerie

il

aboutit

à un

mais

exactement

vers

le coude

les

plus

tendres

On

direction. l'on

et

a à sa

est

« En de

des

et de

banquettes et

six

A

son

plafond.

une

ouverture dix entrée Cette

polis;

le

le

d'élévation

à pénétrer

dans

différente

de

et demie

son entrée

de

tout

le

canal

deux

canaux,

du

pas varié son

par

de

anti-

c'était

a douze

toises

un

cinq

sur

la

droite

à

son

dans

le roc.

d'étendue.

Il

conduit

à

de

sur

pouces

long

de

le

granit

et

parallèlement

aussi

une

trouve

seize

un

sur

un

palier, un

canal

a nommée

qu'on

pieds

ferme

à sa

commence

chambre

de

en brisant

canal, se

lonet

haut

obstacle

on

de

pieds

cet

extrémité

formait

qui

trois

l'a

parement

tourner

du

taillé

celle

de

de là

Le hasard du

pouces

bloc

gros

et il a fallu

au niveau

l'enlèvement

reste

profond

dix

qui

de la base.

pieds

longueur

canal;

pieds

n'a

actuelle

au-dessus

(trois

pieds

massif

puits

la terre

orientation physique

terrestre

la pyramide;

ce premier

second

a dix-sept

de

demi

voici

pouces

canal

qui

en

trois de

pieds

les

on trois

fermée

chambre

est

ses

dimensions:

entièrement

et

cette

sur

un

palier,

de

cachée

– de la chambre,

de large, sur

de

pouce

de

supérieure

blocs

pierre.

en

larges

de blocs

S.

32

2

in

O.

16

1

5

r

pouce – 2

0

voit

le

cinq

pieds

de

de largeur.

large.

de

d'une

vestibule

qui de

nommée

granit

De chaque douze

Huit" assises

l'aspect

pouces

longue

trous

banquette.

un

chambre

N.

on

dans

galerie,

vingt-huit

donnent

de la

0

16

trois

18 pieds – 32

E.

et

galerie

sur

des

nouvelle

chaque

large

par

construite

Largeur

ouest

de

l'entrée

Hauteur.

« A l'extrémité

murs

une

et six et demi

dix-neuf

pratiqués

pouces

c'est

sur été

arrive

dans

de hauteur

pouces

profondeur,

longueur;

primitivement

a vingt-cinq

ont

monte

on

horizontal,

et un

vingt

extrémité

son de

du

forment

en-encorbellement

pieds

des

d'un

toises

pieds,

vingt-cinq

sur

pierre

roi,

dans

se trouve

proportions

deux

forment

à l'entrée

retournant

sont

pouces

cent

qui

qui

environ

mêmes

cette

qu'on

vide.

cent

côté

de

l'entrée

reine,

de

à l'un

difficultés

l'histoire

l'axe sur

face

observation. où

incliné;

de jonction

dix-neuf

de la

chambre

canal

le

par

fait

et de

pour

monument

authentiqués

grandes

dévier,

de

position

est celle

construction

autre

ainsi

droite

de

horizontal,

Elle

entre

a cherché

du

et

ascendant

pierres

pieds

sans

n'entreprenons

angles

de

importance

la

le seul

est

quatre

qu'avec

haute

d'années

pyramide

où l'on une

d'une

ses

après

de confiance.

dignes

de

étendue

grande

semblable

et à quarante-cinq

de

gueur large)

pyramide

découvert

fait

milliers

de la grande

chacun

venus

Nous et

ont

ils ne pouvaient

orientaux,

recueillis

en

d'admiration

et dont

assertions.

les plus

écrits

ces

frappait

écrivains

faits

aujourd'hui

aussi

ce

la grande

à l'époque à

tiré

a

plusieurs

fournir

puisse

quinzième

on

encore

d'une

méridienne

une

pyramide,

c'est

globe

n'est

Les

de

les

qui

douteuses

opinions

orientée,

auteurs

l'histoire

des

que

des

exactement ce

leurs

ici

consignons

cardinaux;

points

réussirait

est

Les

célèbre

traditions. sur

et

élever.

complétement

fabuleuses

observations

pyramide

à les

monument

qu'enchérir

ne

exactes

d'un

ils ignoraient

fait

nous

plus

dire

les plus

n'ont

les rois

portèrent

dont

que

temps

concilier;

des

concours

des

leur

qui

pouvaient

et les Latins,

de

de

ce

ils le visitaient,

quand

pas

motifs

les

et

de à

voûte conduit

haut

à

et

sept

la chambre

du

parfaitement

dressés

et

pieds

un

5 lignes. 8

1

sarcophage,

– aussi

en

granit

de

sept


EGYPTE. de

pouce dans

la

sur

long

du

ligne

chambre

trois nord

au il

sépulcrale en

également de

plafond double

la

n'est

dressées

royale,

pour

la chambre

plafond

que

de

sans

être

sont

trois

pieds

six

pouces

vu;

un

vide

n'a

jamais

trois

pieds;

les

et

celles

polies,

brutes

d'une

et

royale,

et

large

couvercle

élevé

chambre

de

pouce

son

sud;

sont

granit,

un

pieds

été

du

hauteur

à la

propre

pierres

de existe

est

il résulte

inégale; des

de

effets

enceinte,

le

de

la

placé

de cette

cette

qui

plancher,

préserver

au-dessus

forment

qui

il est

haut

revers

du

vide

un

ce

surcharge

supé-

rieure.

« Le

déjà

puits

rocher,

dans

homme

peut

à nne

et

gulières n'est

des

dans

les

au

fond,

grande Le

aux

les historiens

cette

ne sut aucun Abdallatif,

difficile

de leur

les faits

énoncés

la pyramide

sont

gravée

sur

une

vrais,

inscription

avec

toute

raison

put

que

irréguOn

périlleuse.

jusqu'à

la basse

cinquante

les dieux

était

Egypte,

inférieure

nn être

pouvait

le défunt,

ou envers

ni la postérité

universellement

avec

dans

la grande

faces

extérieures

sont

trouvés,

une

et intérieures; ceux

mêmes

des pyramides l'usage

enfin

ignorait

tirées.

de faits

nous

montre

tions

de la civilisation

contenait

sur

sans

de l'écriture

de divers

approximativement, égyptienne;

en granit

n'était

l'art ordres

cette

que

cette

il est vrai,

le temps

et l'on

inévitablement

doit

Il est certain

qu'il

ne reste

dans

n'est

orne

aucune

des

Mais

ce sarcophage

aucune

trace

le compte

des

dépenses de

avait

fait

il n'y

du faire

Il paraît

opinion

où commença

assez l'une

subordonner

raves

a fait

publi-

l'avait

rendu

eu un seul

trait

qu'à

généralement des plus à cette

qui

l'époque

n'était

» Bien

ses s'y

couverts.

absolument

yeux.

d'é-

sur toutes

les sarcophages

graphique

ses

(que

la haine

qui

donc

re-

de la pyra-

ouvrage

dépourvu

en sont

aux

l'on

à braver

tous

en

on di-

temps

cet

a jamais

et

inscription

faites

dépense

le système

et de parler

une

mais

intérêt d'une

sur

monument

ce

contemporain

différence.

la parole

appuieraient

que

secondaires,

pas connue,

« de fixer

certifient

deThèbes,

de conditions

est

nous

expliqua

aucun

seul

observateurs

en est absolument

tombeaux

suffisamment

qu'il

rois.

ces considérations;

anciens

de l'Egypte,

ces détails

bénéfice,

toutes

de personnages

n'avait

ce

appris

des antiquités

lui

le roi qui

pas)

le sarcophage

encore

que

pour

un

interprète

fut

avoir

pour

de la pyramide,

s'il

primitif,

nouvelle

Les Arabes,

a reconnu

le revêtement

précieux

curiosité.

à la construction

travaillé

pardonnèrent

expliquera

elles ont été élevées, qu'on

et qui

et aussi

les plus

des

son

que

le revêtement

pyramide;

vive

racontés.

ordinaire

est bien

en Egypte

de bons

quand

cependant

tracée

ostentation

avec la plus

les aient

avaient

Un fait domine

odieux.

criture

raconte

tradition

époque

et jamais on n'en

inscription,

ne lui

cette

d'objets

quantité

grande

si merveilleusement

sépulcre

restauré,

récente

ce pays

les Arabes

qui

une

mais

d'or;

si ce n'est

foi,

était

être postérieurement

en proclamant

sidérations

descendu

dans

envers

recueilli

de trop

virent

qui

les ouvriers

pour

sont

de la pyramide,

faces

cette

contemporains

stitué

est

moins

la chambre

ordonnées

autrefois

en granit,

aucune

que

L'antiquité

on

sépulcrale;

de monnaies

quoique

Hérodote

des

légumes

on aurait

la moindre

ne porte

de la pyramide.

que,

et

d'homme,

entailles

Des

le

qu'un

de main

pieds.

pénible

subsistent

qui

la chambre

si étourdiment,

sarcophage

parties

mide,

moins

vingt-quatre),

travail

cents

reconnue,

partie

périodiques

Grecs

parlé

accorder

figure,

marquer

deux

sur un

cependant

descente

les autres

occupait

et les Arabes

ont

qu'un

aussi

c'est jusqu'à

la

la

toutes

beaucoup

des anciens

excepté

sait

pouces

dans

Nil.

arabes,

confiance,

quelque

et autres

dans

cérémonies

même

pyramide,

d'aucune

(vingt-deux

creusé

partie

par ses successeurs.

D'après

mériter

royal

destinée

rendent

comme

sarcophage

chapelle

dans

du

est en grande

courber,

a reconnue

mais

horizontale,

étroites

pas s'y

parois,

niveau

pyramide,

et accomplies

que

du

non qu'on

pratiquées

tombeau. une

mais

profondeur

parvenu

de la galerie

tellement

grande

au-dessous

« La

«

dimensions

s'y accroupir

point

pieds

à l'entrée

indiqué

pas con-

d'autres

con-

adoptée, grandes

observation

qui

instituce qui


EGYPTE. dit

de l'invention

y était

inconnue

être

peut qu'elle

et de l'usage du

du

temps

« A quelle

Hérodote

s'il

faits

plusieurs du

s'agissait

milieu

du

de rapporter

écrivain

dans

On

peut

se trouve

qu'il

mosisIV,

qui

cueilli

Sésostris

se trouvent

pas dans

la série

roi de la dix-septième

avant

chrétienne

l'ère

tionaux,

qui

roi

« Il

avec

officiers

des rois

tombeaux dernière le nom

observation

nous

pyramide peut

en

de

Phta,

nom pourraient

bétique

dans

puisse

tion dans

Asso.

Mais nous

science

fallait les

énumérer

pyramides

fut

sait

de la

de plus

a re-

qu'on

de rois

de

deux

dans des

ne

qui

par

mille

ans

des écrivains

l'opinion

il

de Thout-

à commencer

plus

le tableau

autre

même

aussi

noms

de

une

un

sujet

du règne

égyptiennes, peu

et

l'intention

le fossé

des

a

propre forcés

caractère

na-

les archives

puhli-

faits

mémorables

des

parents

du

de l'écriture,

la surface

qui

du

du

même

d'étendre

tous de Sakkara

les motifs

roi,

cet exposé qui

et de Ghizé,

sol,

peuvent comme

la ville

des

au milieu roi,

des pasteurs;

en caractères au

que

le lecteur

les plus

anciens

ces

ville

la

figure

ville

ou

contrée;

ou demeure

existaient

connus

des dont

dans

anciens

nous

de

pas de mencartouche-pré-

et qui

ouvrages

on

de Sakkara,

du

à considérer

alpha-

tombeaux

il n'existe

devons

et

déjà,

lesquels

pyramides

et à côté

se

d'uue

de l'écriture

plus

une

et qui

de Phta,

alphabétiques,

delà des bornes porter

signifie

de cette

un

car

très-importante

spécial,

monuments

très-vieux

à l'invasion écrit

semble

l'introduction

Dans

d'un

remontent

de

des

Enfin,

hiéroglyphiques,

qui de

vulgaire voisines

pas

alphabétique.

le cartouche-prénom

les textes

au moins

et il n'existe

de

nous

déterminatif

les pyramides

écriture

elle

ou

de la peinture,

des inscriptions.

générique,

nom

du

la pratique

et dans

pour

pour

y a recueilli

monuments,

déterminatif

réglé,

hiéroglyphique; de cette

on

après,

de

preuves

phonétiquement

l'usage

généalogiques

serions

dans

avoir

de Sésostris;

On

suivre

noms

à faire rejeter

datée

à un

temps

car

l'orthographe

précédé

a recueilli

des

par les

le roc au-dessous

le nom

de Ghizé

de l'écriture,

le caractère

de Memphis

dans

dans

consciencieuses

quelque

déjà

Mannouji,

lorsque

l'absence

les tables

est placé

nous

que

le jeune

nom

bien

même

le système

creusé

Champollion

s'il

ou

avoir

remarquer

l'Égypte,

et aussi

écrit

sacré

qu'elles

offrent

de Memphis,

induire

remonte

des

sans

officier

des dynasties

recherches

pyramide

des

le même

pyramides,

des pyramides,

creusés

suggérée

avant

placée

des

le règne

des

par

tombeaux

est

Mcnnophrê

dont

la construction

sur

années.

cinquante

le

entre

du

concourt

hiéroglyphique,

par règne

sur l'antiquité

époque,

décorés;

prononçait

on

cette

la ville

cent

d'un

et

dynastie.

en sont

de

le tombeau

de Sésoosis,

et le commencement

célèbres

a découvert,

au voisinage

et règne

la grande

des

que de

le roc,

instruits

Manéthon

aussi

paraît

dans

donc,

de la quatrième

deux

dynastie

être bien

pouvaient

et laisser

premier

il faut

le jeune

règne

ce serait

évident

dit

question.

de l'Égypte,

(III),

placer

noms

à ce qu'a

une inscription

de

faudrait

égyptiennes,

considération

sphinx

successive

le premier

des dynasties

Champollion

Rhamsès

de Sésostris,

quelques

ou celui

les annales

et le déplacement

cite

qui

dans de

qu'il

fondement,

de plus

creusés

le nom du règne

et de face nord,

le grand

les tombeaux

dans

car

militaires

de cette

ce nom,

que

réunis-

et au cinquième

Sésostris,

à croire

Sabaccon,

aucun

la même

Sicile;

sur

précéda

roi

d'Hérodote

de l'angle

près

du

époque

appliquer

faits

temps

et chronologique

de

Diodore

leurs

les monuments

n'aurait

complète

ajouter

de tels monuments, la solution

un

après

on est enclin

chrétienne,

le texte

aussi

de la quatrième

dix-sept'princes

environnent

qui

pyramide,

pour

sur

avait

ère,

relatives,

pyramide,

est avéré

célèbres

l'ère

opinion

grec,

seconde

à Sésostris,

telle

indication.

ques,

des

Par l'exécution

les doutes

Quant

avant

la liste

mémorable?

ce règne

la grande

qui

on peut

Égyptiens;

·

fit bâtir

la même

Une

époques

telle

Sésostris

avant

pyramides. leurs

le premier

Souphi,

à éclairer

princes

xvc siècle

siècle

vin6

qui

Sabaccon.

l'Éthiopien par

donc

propres

le roi

place

fut porté

remonte

époque

ici quelques

avant

roi

chez les anciens

s

dynastie.

sons

de l'écriture

se lit Ossé

lui imposer en sortis

3

toute de la

ou ici, con-

main


EGYPTE. des

comme

hommes, connues

preuves

les

utiles

Souphi

aux

son

de

près

celle

grandes

Je citerai donnée

la

3° de

Mycerinus..

«

manière on

on

trois

ces

et la

les pyramides,

on

hauteur,

une

note

ou

construire avec

plus

de

longueur,

la

côte

pied

des

de

trouve,

la

pour

toutes

qu'avec mur

de

trois

détails.

dans

les

pierres

mètres

entrent

qui

de haut

et

de un

nous

d'architecture

et

des

domestique. les titres,

« fils,

du

Les

« heau

de

petit-fils de ces

appartient

tous

une

mètres

curieuse,

cubes. –

les

à un

races

des pyra-

tiers

de

de large,

prince

496

mètre

ou

myriamètres Alexandrie

depuis

de

ces

de

» Ces

humaines.

Les

mais nous

sujets

ces

un

souvent

grand

que du

j'ai

trouvés

temps

sur

jour

de

et de

la cour constaté

sorte

la noblesse sur

les

cette

Chéops.

terre »

qu'on d'il que

les

de toute

posture.

des les

rois

ne possédaient

évidemment

détails

sur

leur

vie

complaisamment Chéops

sépultures

et Chephren. du

facilement

pourrait y a cinquante le sable

t

subséquentes

sont

énumèrent

la

les genres

époques

mille

de

tous

presque et

pourquoi,

l'étude

pour

murailles

et donnent

rencontré

formaient

sur

peints

dans

la

récemment;

les Égyptiens

étonnent

leurs

inscriptions

« C'est

dimension

représentations

de l'arrière-petit-fils; qui

toute

de

quarante-cinq

construit

offrent

voisinage.

leurs

par

inappréciable

cependant

renferment,

qu'ils

et jettent

de

de

Pyramide.

tombeaux

grande

autour

précise

été

la grande

complets

qui

a

valeur

du

rayonnait

d'attention

sépulcres

une

Bédouins

l'époque dignes

d'une

accompagnent

familles

royal

reconnaît

semblent

dates

et

s'ouvre

base,

aux

Pyramides

remarquable,

« J'ai

tombeaux

des

proportions

qui

même

hautes

de

personnages

ajoute

demeures

l'élévation

d'admiration.

des morts,

de

personnages

de

des

et

chacune

l'Afrique

leur

servi

1842,

de

série

de

suscriptions

Lepsius

« généalogie

assez

dans

de

traverser

pourrait

forment

nombre

petit

à l'époque

infaillibles

les emplois

docteur

trois

myriamètres,

mur

qui

qui

et l'exécution

à l'existence

empruntés

un

lui,

Abdallatif

frappaient

en

quatre-vingt-deux

Le style en est très-accentué

qui

un

même

environs

Lepsius,

sculptures

règles

feraient

qui

ont

plupart

anciennes

plus

mur

rochers

aux

docteur

présentent

des

ces

la

remonte

partie

260

pyramides un

les

s'étendait

Selon

civilisation

Les

»

dont

Le

trois

c'est-à-dire

et en signale

alors

des

pyramides,

nécropole

ils

pyramide

solidité

de

mur

C/iéops,un

Guinée.

immenses.

dit-il,

hérédi-

»

2,620,000

un

pierres

tombeaux

grande

des

les pierres,

de

lieues

leurs

grande

mathématique

Chéops

supposant

les

tombeaux,

la pratique

de Sttabon

qu'en

toutes

vaste

les rapports

des rois

une

souverains.

19

masses

«

de

3° de Mycerinus

Un

Celles

de ses prédécesseurs.

l'exemple

188

de

dans

tombeau,

67~AreM

quantité

Le

imita

de

2° de

Au

et

servir

la pyramide

jusqu'à

dans

développées

1" de

1054

humaine.

la me dynastie

de

autres

193,000

avoir

« Ainsi

pas

de l'intelligence

les

Menés.

lui

roi,

à toutes

égyptienne,

l'établissement

pour

antérieurs

ont

civilisation

tombeaux

avec

et

habiles

depuis

les trois

terre

1,880,000

voulût

pourrait

hommes

de

aussi

finir

la

et des succès

de la

troisième

sont d'en

de

pyramide

Chephren

éleva

Ghizé

la base

2" de

mides,

le vingt-sixième

les traducteurs

« Connaissant

De

en fut

avant

encore,

par

1" de

à l'époque

Mankerri,

de

des

hommes

de Souphi;

pyramides

et que

l'avancement

successeur,

de

des efforts

sciences,

de

(Chéops)

« Sensaouphi,

monuments

en soi,

témoignent

plus

taires.

des

porte

pyramide

astronomiques, arts

anciens

plus

de l'antiquité

la grande

que

les

envahit

du

père, écrire

siècles. chaque

Le

la plus

jour,


EGYPTE. A l'aide

de ces

relation',de

son

celui

qui

« sable

un

« d'être

indécises

« des

hâtiments ce

des

la

la

grande

de

Sur

toute

légendes

le temps

ou

de

comblé

brise

de

un

ces en

destiné

palmiers

baignés

par

fut

que

d'Osiris

temple « qui

passe

l'étonne

par

« dit-il, « des

amas

M. Mariette, donné

Lorsque merveilles

et

général fort

des

princes

ce prince

élevé ou la

dirigea

des

de est

une

obligé

Ibis.

de

ramper

comme

près

momie

une

Un

des

a

reculées, effacées

couloir

à plat

par

les

de

sucre

ces

s'allonge il tourne

ventre;

calcinée,

compté

rencontrent

se

grand

pains

d'Ibis,

en

peintures

haute

plus

comprenant

d'époques

là que

des

chambre

a peu retire

Puits

En

Lepsius

de

C'est

impies.

les scorpions,

linceul.

tombeaux

crues,

briques

qu'habitent

.et décorées

et

en

le docteur

s'ouvrent

le nom

se dirige

eaux

de

vers

le Nil,

on et

l'inondation,

s'élève

duquel

un

est

celui

scellés

pots

qui

emmagasinés. et

noircie,

traverse

on

des

arrive

terrains

à une

misérable

village

Il voit

se

qui

cultivés, forêt

petite

nommé

de

Myt-Rahynieh.

de

sable

notre

Sérapis sous

des résultats Abdallatif confond

vîmes

pour

Alexandrie.

nourrit

dans

un

(&iaXsui«;); de même il admire

monolithe

qui

à Hélène tellement des

que

que

Apis,

autres

quelques

Dromos

passait

de

son

parties

que

entrepris

ou

fait êtro

pour de

plus,

y amoncellent

» des

l'on

trouve

les vents

disparus.

le Naos

temps

«On

le

C'est fouilles

i,

que

qui

ont

et de l'histoire.

« ses ruines

l'homme

le bœuf

le

à moitié

l'art

sêcos

dans

sablonneux

Il y voit

de Vulcain(/V^rt);

la Tyndaride.

sphinx

de

que

celui

placé

d'Halhor,

la cause

il trouve et

après

a courageusement

compatriote,

à Memphis, l'intelligence,

endroit

nous

si importants passe

temple consacré

un

lesquels et savant

jeune

du

pensait dans

colosse

d'Égypte

là qu'on

de ce temple,

le

aussi

ville

blanchâtre

est

» Auprès

Il parle

« C'est

d'Apis.

front

noir.

la seconde

encore

qu'Hérodote

temple

qui

avec

poste à

pyramides

impénétrable

la plupart

dans

on les

était

son

taureaux.

de

la pyramide

impalpable.

auprès

dimensions.

lune

un

aussi

dieu;

le reste ses

les

à la

dédié

étang

Fayoum,

qu'on

en

Sakkara

elle

est

un

pour

corps,

combattre

un

les

Memphis.

qui

« de son

on

à conduire

de Strabon,

temps

sous

poussière

quittant

canal

étroit

Au

en

– Si

dont

présumer

cour,

que

sinistres

du

iconoclastes

dégage

vases,

Sakkara

un

pour

en chantier,

rangés

instantanément

Memphis.

déjà

sont

les Ibis

Chufu

surintendant

confié

conjecturer

comme et

si resserré se

la

souvent

terrains

Sakkara

voyageurs

et

droit

couvre

brisées

et

de

des

sur

de

célèbres

le sable

par

donc

celles

Sakkara

plaine

des

par

à angle

Lorsqu'on

cette

souterrains

couloirs

contiennent

de

celles

hiéroglyphiques

grattées

brusquement

«

Gyzeh,

était

qui

pouvons

assises le sable

et que

de

et

de

venaient de

de

le

»

découronnées,

les hommes,

architecte

grand

sous

villages

font

aussi

royaux la tombe

prêtre

à l'ouest

fut

huitième

si elles

mille

sculptures,

de

rang

viennent

Gyzeh

des

style

courte

dit-il,

que

huit

la

trouvé

comme

tombe

Ce prince

Nous

royale.

qui,

la

noms

découvert,

Merhet,

la

des

avoir

parfaites

fils de Chufu.

architecturale,

Pyramide.

de

du

parfaite

le

même « J'ai

de

position

et

septième

et aussi

prince

dans

certitude

il possédait

La

était

aussi

famille

pyramides égrenées,

de

C'est

avait

de

pyramides

un

et

membres

soixante-sept.

Y

Merhet

que

du

Chufu.

similitude

magnificence

fuient

réduit

la

que

fraîches

aussi

la

avec

Pyramide.

Chufu-mer-nutem

de

composés

cinquième,

et croit

la grande

dernière

fils

ses

de

effondrées,

à demi

de

temps

les

Après

sortes

la demeure

royaux

« construction

ornés

C'était

certitude

presque

les

sont

de même

« une

que

les peintures

des

tous

Chufu,

« dans

dont

un

la

Jésus-Christ,

de

nomma

sont

avant

très-sommairement

que

parle

il reconnaît

ce jour;

jusqu'à

construction

tombeau

ne

complète

Lepsiùs

siècle

à la

terminées.

noms

docteur

quarantième

présida

« (Cheops),

k à

fort

au

appartenant

« de

le

il

dont

découvertes,

voyage,

restées

dynastie

de

récentes

le plus

offrent éloquent

encore

une

essaierait

réunion

de

en

de

vain


EGYPTE. » – II

« décrire. celles'

qu'Hérodote

Scheikh

Omari,

le quartier et leurs

son

piédestal,

se

tailler

elle meules

la vase,

au

année;

l'enceinte

LE

qui

enfermait

les fouilles

ET

LE

les

traces

même

dans

connus

fixer,

Bien

seule

des

Phta

monuments

de fellah

porte

brisés,

des

1822

et d'un

blanc,

de

l'inondation

que

en

bâtis

à jamais

recherche.

nous

voyageurs

semblaient

la lettre

lettre

n'avais

avec

un

du

immense

monolithes

autre

tombé,

couvre

et

se

laisse

en

steles

orné

des

récits

mis'en

ce

lac

immédiatement

trouva

Strabon

couvrait,

sur

plus

cleambres

les

des

autres.

soutenues toutes

par des par des

confirmées

fameux

jamais

partagée,

« La disposition

chaque

à

la forme

En traces

en 1829,

certaines en granit

pilastres

creusé

à

au

Lepsius

docteur

certain le

sol,

Nous

ce rapport,

blanche

Mes

en

vîmes

précédées les

de

littéralement de creusées

unes avec les autres;

controuvée.

de l'ensemble

se compose

de

trois

couverte

de

restes

et

trouvâmes

principaux

placées revêtues d'Hérodote tortueuses

corps

la confirmatrace

de

car

constructions

avait

de dalles,

et au-dessus plus

grandes,

communiquant

et de Strabon et souterraines,

de bâtiments

ruines

inutilement

à côté des

tant

des

principale

auprès

sa

durée,

longue

des

la masse

centaines

encore

de colonnes

toute

que de

pas

prédéces-

existe

à chercher

ruines,

je

marbre.

placées

des communications

est définitivement

Il

du

dont

nos

Rois.

des

les descriptions

citerons

contesté de

française

de niches,

elle-

1843.

toujours

l'expédition

très-petites,

nous

Douze

furent

nous

mais

ce labyrinthe

Mœris;

25 juin

aurions

distinctement

Strabon;

de seuils,

ne

immenses

échoua

de retrouver

comme

des

des

d'hommes;

incomplète

des

nous

que

superficielle,

de petites,

et l'opinion

place,

doutes

reconnûmes

dire

grande

géographique

effacée.

au

et

et luisante

édifices

d'Egypte

et

description

Moeris

je- pensais

en rencontrâmes

nous

piliers,

une

position

nous

de

milieu

investigation et

la

d'après

et le

égyptologue.

douteux

labyrinthe

ces

lac

Mœris

procès-verbal

mains

du

savant

le lac

rapide

de

commission

par

constaté

crainte; la

par

une

au

ce

idée

calcaire

avec

stade,

corridors

sous

et

était

le

d'un

des

une

pierre

anciens

cherché unes

et en

décombres

que

dans

découvre

des

sur

ce

quête

l'emplacement

de

bien

temples,

et après

souterraines

front

indéchiffrables.

l'infatigable

ce sujet

non

former

architecturale

configuration

qui

de

des

le

de ses murailles

de colonnes

dans

s'étaient

encore

sur

écrite

labyrinthe

granit ces

de

l'usage

deviner

les flancs

dans

et de

parlions

disparues;

M. Linant,

adressée,

à me

vrai

pâté

« J'abordai tion

est

réussi

mais

seurs,

sans

que

avaient

est

Caviglia,

par

en

de

près

Il appartenait

curieuse

vous

jamais

dans

dimeri-

leur

constate

et

Arabes

Le Labyrinthe,

Cette

élever

fit

nombre,

pierre,

les

époque

temple

les

piliers

que

et

conjointement

entière

pour

pyramides

cette

d'une

le Grand. par Ramsès Mgeris. – Les récits d'Hérodote

lac

égyptiens.

toutes

et

commencées

calcaire

leur

qu'il

et Hathor

trop

de

en

du

chute

des

mosquée

par.

Seïf-Eddiri

l'émir

par

à

semblable

les statues.

hutte

chaque

sculptées,

construit

sont

accompagnés

tout

crues

à Phta

monuments

de

en briques

élevée

delà

à cette

monolithe sa

d'Hathor

Labyrinthe

et

par

de terre

faite

Déjà

creusé

continuant

LABYRINTHE

coudées.

colosse

fut

l'étonnent

une,

monolithe

chapelle

Memphis

statues

les colonnes

le

pierres

consacré

Les

Il en mesure

dans

de

verte

à la construction

fossé

des monticules

temple

et

d'un

quelques

rosé

à blé

Celle

Kaire.

trente

de

chambre

la

employés

du

a disparu;

fond

Champollion du

plus

de

à Saïs.

furent

exactes.

a

tout

et

hors

proportions

Maintenant

limon

Buta

Sabéens,

détail

grand

et ses débris

des

circulaire

à

vit

des

sion

avec

parlé

sont

donc

que je n'ai

larges

de trois


1É('TYP7.'h:. EGYPTE.

cents

de cette

côté

de construction

passe

diagonalement

place,

ciui autrefois

ruines

se

comme

voit

sur

pénible

font

supposer

aulœ,

dont

on ne peut

en sens

la pyramide

le constructeur

que

empire nous

avons

cette

douzième

rapport

du

s'écroula

qui

dynastie,

d'en

trouver

dans

la

nom

qui

le

aucune

monument

et

douze

Nous

Parmi

Des excavations

aulœ

furent

fut

côté

difficile

cela

nous

les

à

rend nous

les douze

duquel

que

entrées

étaient

nous

du

avons

dans

nous

manière

trouvé

sans

dans

le

positive

nous

doute de

dynastie

compris

pénétré

la place,

apprendront

son

l'espoir

y avons

entourent

de

dans

cependant

la vingt-sixième

seulement

roi

question

d'une

nous

vieil 1 que

sixième

de la pyramide,

qui

du

et d'architraves

importante

nombre

trouvons

la dernière

piliers

donc

éleva le

grecques,

de décombres

pendant

d'Amenemha

primitif

mais

de Manéthon

Nous

ultérieures

faits

est plus

les cartouches

réussir.

sans

des

des mesures

prendre

dynastie,

connaissons

les chambres

les chambres l'ensemble

les traditions

à cette

fut pleine

les pieds

de l'emplacement

sorte

au nord

pu

quoiqu'elle répété.

inscription. les

n'avons

à

de la

du monument.

donnent

la réponse

néanmoins

aisée,

de gros

des excavations

nous

fois

plusieurs

donc

fait

la pyramide,

nous

se mouiller

royales

fragments

aulœ,

voici

présent

jusqu'à

le temple

que

des

également

de la pyramide.

découvert

de sorte

thon,

avons

III

du constructeur

tout

III;

précédait

d'Amenemha

n'avons

Amenemha

mais

l'entrée;

chambre

nom

cours

pas voulu

chaque

d'après

les listes

Les

Hyksos.

les grandes

Nous

historique.

Dans

partie

plus

à la fin de la douzième

appartient des

qui,

et une

le plan

innombrables

l'Ismandès

conservées

côté

de

Un

de l'année,

seules

de

mur,

adossées;

chambres

y touche?

qui

l'invasion

dans

des

un

d'une

saison

occupés

l'opération

étaient

traces,

le Mendès,

labyrinthe

sous

trouvés

les

sommes

est

bâtiments.

de la pyramide,

haut

Les dimensions

par

cette

mais

de l'autre

cela rend

en deux

près

le Maros,

nous

générale.

coupé

et s'ouvraient

était

quel

ou plutôt

labyrinthe

fut

du

et petites

de chambres,

n'ont

le quatrième

pyramide

des grands

à sec dans

les mieux

regarde

de large;

Cette

très-enfouis;

arrivée

grandes

distinguer

plus

opposés

notre

de la structure

le labyrinthe

que

« Cependant,

le

il y a moins

sont

cents

les ailes

Les voyageurs

on

quand

les chambres

plans

cours.

Depuis

derrière.

facilement

où les bâtiments

carte.

la compréhension

plus

tournées

nos

comme

par ici,

une

sur

s'élève

les chambres

traversant

vers le sud

sur cinq

conséquent,

mettrait

en plusieurs

de long

qui

par

pas,

et qu'on

du canal,

surtout

à voir,

et à désigner lever;

divisée

pieds

pyramide

et ne touche

les ruines,

parmi était

la haute

moderne,

plus

de six cents

place

par

pieds

de ce côté-ci

restés

faciles

d'une

fermé

cents

canal

sont

est

place

de trois

superficie

et sont

autour

disposés

pieds

que

Mané-

cette

immense

nous

puissions

construction. « Voilà

le labyrinthe

pour

est de déterminer

parvenir

ici,

quelques

mots

sur

« L'obscurité du

Comme

à l'époque

qu'il

était

aucune

de l'inondation

il est Le

Joseph

à son

utilité

était

dépit

côté

vers

les

(BahrYussuf),

Lorsque

Birqet-el-Qorn

pour est

à mains le qu'une

du

était

au

est haut, d'eau

de M. Linant,

quelque

pour

dans

part cette le lac

le Fayoiim.

Mœris.

expressément du

de l'autre

Fayoum,

question

fondée

sur

Nil, vers

puisse

de soixante-dix

son

que

en sortir

la

pieds

de

région

ne possédait rempli

volume

une

ce

il se vidait,

et en partie

naturel,

il est vrai

le Birqetlia

le lac Birqet-el-Qom mais

ingénieur

demi-oasis,

débordement

philologues,

goutte

à présent

le lac

naturellement

d'hommes,

Nil

découverte

lac dans

terres

A présent,

Mœris.

renommée

et des

de ce monument.

seul

se remplissant

des antiquaires

profond

a qu'un

auquel

important

récente

placer

sa grande

immense;

pas creusé

du

pour

on le prenait

Il n'est

trop

sur le lac

par une

il n'y

Or,

le plus

du constructeur

province,

d'accord

solution.

d'un

baissait, au

était

extrémité,

d'autre

son

beaucoup niveau

retrait

le nom

être éclairée

paraît

du

Cependant,

de

de cette

on

de ces qualités.

le canal

merveille

Le résultat

l'histoire

Jusqu'ici

avoir

artificiel;

Memphis.

entrée.

pas

dans

l'entourait

se trouve

l'inondation

quand

mais

pacha.

qui

ne paraissait

l'autre

qui

en chef

el-Qorn,

et la pyramide.

par

augmente,

-fois qu'elle

au-dessous

du 4

point

y est où


EGYPTE. de Joseph

le canal ruines

d'anciens

disent

que

et

forme

les eaux

des digues. ce

Il considère

savant

n'a

« Si vous

me

Plus

les Grecs

La ville

importantes.

église,

puis

crues Deux

monument

Plus

Nemroud.

au

Kasr-Karoun.

intérêt

ses

but

d'autre la destruction

de

lieux

doute

a la

m'a

prouvé

maintenant

que

de

le nom

sa

Phiom

elles

et un

sur

la

avancée, un

on

découvre

Nous

ne

mentionnons

le nom

au

pêle-mêle

occidentale,

n'a

pu

être

en

milieu

des

décombres

de

l'Égypte.

ancien

que

qui

une

orientale

on

voit

c'est

dans car

mémoire,

pour

la rive

militaire

porte

aucunes

de briques

libyque,

port

»

à construire

sur

désert

auteur.

n'offre

servi

plein

remplissait

de Fayoum.

ont

inscription,

restes

véritable

se retrouvent

qu'un

sans

temple

son

Lagide

modernes

de muraille

pan

qui

actuel

anciens

Les

grec.

Crocodilopolis)

temple

rive

ces

d'où

ni dans

(l'eau

d'Amenemha,

lac),

les villes

du

vous

je

les monuments,

de mère

le Nil);

d'un

d'Amenemha,

malentendu

et précédemment

gisent

toutes

ni dans

plus

(le

Arsinoe

insignifiants

position

fleuve

insignifiantes

maintenant

côté,

du

et celui

un

Kasrle nom

le pays

ils n'offrent

aucun

historique.

creusés

reculée

de Chéops.

a été

lit

fort

peu

à une et

de

cinq

soixante

ans

on rencontre

loin,

plus

toutes

dynastie,

dans

cent

dit-on,

peu

remontant

à la sixième On

de quelques

Village

très-haute

sont

ces

maisons,

conséquent

tombeaux

le nom

étude

tombe

cent.

exploré;

son

Les

anciens

historiens

sont

modernes,

Jomard,

Legh,

pourrait

Ces sépultures date

d'une plusieurs un

Dans

isolée,

s'élèvent

duquel

antiquité.

par

et en régna une

près

fois

répété

on

trouve

autre,

de Ramsès

contemporaine conduire

cependant

presque

à de

beaux

chronologiques.

Beni-Haçan

(Speos

leur

de constater

du calcaire

numilite

la forme

de leurs

une

de soixante

salle

rapport

historique.

importance de peintures neuf,

cependant

Artemidos). Les voyageurs

de Beni-Haçan.

aujourd'hui tentés

vécut, Un

Ce lieu

Grand.

résultats

la plupart,

qui

Nil).

tombes,

les pyramides.

que

d'Akappus-Pépi, le nom

du

de dix-neuf

pour

appartiennent, aussi

droite

(rive

des rochers

était

sur

(qui

avoir

des

de

situés

Fayoum

à cause

hors

de Mœris

et ne s'occupèrent

sud,

Zaniet-el-Meitin

le

pouvaient

du

attentif

moi

il y a un

lac

en mère (le

et embarrassent

par

ne

à sec,

ne se trouve

là encore,

colonnes

de l'autre

qui,

bassin

L'examen

le nom

de Mœris

(autrefois

chapiteaux

entre

existe

que,

prit

mosquée,

trois

ou

à présent

il est pour

raison;

roi Moeris,

Quelques

de Birqet-el-Qorn;

de

un

environnent

qui

trouve

là le lac Mœris.

Le nom

le lac Phiom

la province

une

être

rapport

de Medinet-el-Fayoum

ruines

se

qui

avait

à croire

ont fait

toute

tard,

devait

aucun.

porté

appelaient

Égyptiens

ce

quel

existe

je suis

Manéthon;

artificiel

ces digues

lui,

du

nous

qui

de construction

milles,

plusieurs

supérieure

récits

étaient

les

par

été le lac Mœris.

jamais

n'en

lac

de

est prouvé

foi aux

aucune

ajouter

longues

Selon

ce qui

haut,

plus

Medinet-el-Fayoum)

la partie

inférieure.

français

demandez

qu'il

répondrai

que

ingénieur

fiirqet-el-Qorn

le lac)

d'un

ne doit

digues,

entre

les limites

et la partie

On

(actuellement

de puissantes

formant

coquille)

d'arrêter

que

a découvert

pu être beaucoup

ses rives.

d'Arsinoë

et la ville

solide,

d'une

sur

éparpillés

le labyrinthe

ancienne

et il n'a jamais

dégorge;

temples

M. Linant

bords.

que

s'y

position

dans colonnes

elles sont

de

long

qu'on

puisse

à la caste

« Nous

vîmes

imaginer,

militaire.

moisson

du sur

plus

J'ai riche

fait

du

Nil.

ont

taillées,

ont

leurs mesuré

de haut,

d'immortelle

alors,

Ils ont dit

admiré

dorique,

quarante

le jeune,

Champollion intérêt.

la rive droite

élémentaires

pieds

et leur

une

lequel

sur

dit-il,

mémoire, se dérouler

relatives

à la vie

dans

les deux

premiers

nous

attendait

dans

sur

civile,

leur

nombre

ont

décoratives,

pu

devait

yeux

aux

arts

et métiers,

une

moisson plus

sous

ancienne et,

série ce qui

immense,

reculées

le

leur

signaler

à nos

les

la plus

décrit

contenait

les apprécier

le premier

con-

ont parlé

(trente),

de ces hypogées

ils n'ont

tombes

si célèbres

se sont forcément

peintures

hypogées

les deux

les grottes

Hamilton,

qu'un

mais

toutes

muets

vers

et le


EGYPTE.

i|Ces deux

nord.

Elles sont

et d'Italie.

portent

dynastie

(Tanite),

de la vingt-troisième

roi

le

que

J'ajouterai

colonnes

sans

doriques

du

« Les peintures dessin

beauté

de

sente

quinze

et d'une

toute

physionomie aux

vement

Égyptiens,

de chair.

(surtout

celles

femmes)

La

style.

ment

enroulé

ment.

Les hommes

tient

en

main

des Grecs du

ixc

une

méritent

ou

de

les

visita.

Mais

questions nous

savant

Champollion

ment

à ce sujet

pointue,

de vieux

avec

fidélité

pour

les

bien

de

des

mains

nous des

faire

copie

mesurer

la parole

égyptologues

au docteur

eux mais

des

et

la

bien

des

à répondre

aussi

à

contraire,

opinion

qui

elles

ou l'illustre

Sont-ce

une

Grecs

»

puissamment nette-

s'exprime

a adoptée

qu'il

d'entre

hésitons

homme

l'orne-

verticale-

que

etc.

Lepsius,

l'orthographe

tracé

l'époque

Nous

du

grecs

fermement;

les parois?

un

avec

peintes

d'elles

d'exagéré,

a donné

nous

précités

et

depuis

nous

à Beni-Haçan

l'une

etc.,

il parle?

comparati-

et l'un

rien

sur

grands

ce que

curieuse

bien

ont subies

peintes

de

le crois

n'a

et pré-

très-riches,

noir,

égyptiennes,

dont

nous

céderons

à cliacun

scènes

lieux

chose

Beni-Haçan

tuniques,

oser

pour

une

Il repré-

blancs

lances,

Je

d'une

captifs,

peintes

sur la robe

Grecs?

et

sur les vases

captives

ces

sur laquelle

imiter

grecques

et de

des

Ces

d'étoffes

d'arcs

de

composé

de papyrus

et

chef

de Néhôthph,

pour

bleu

d'un

intérêt.

étaient

rouge,

J.-C.

finesse

trente-sept.

dames

qu'elles

les

apprécié

attentive faible

en

mutilations

de

le jeune, laisse

(je

grottes

fils

feuille

femmes

Ce serait des

des

habillés

retrouvé

Sont-ce

par

et vêtus

des

armés

Mineure.

nombreuses

trop

sont

un

avant

grecs-doriques.

haut

une

sont

est

plus

jaune-roux,

des

peint

style.

d'Asie

a-t-il

en

et j'ai

vases,

à barbe

armés

sommes

et la chaussure

de grecque,

l'inspection

et comme que

les

malgré

chairs

l'hypogée

temples

la plupart,

pour

de

du

est de

qui

ix" siècle

d'une

par

temps

les tuniques

le sont

le nom

Champollion

pris

deuxième

au

gouaches,

tableau

et les femmes

des vieux

peints

un

captifs,

leurs

hommes

peuple

ces hommes

captifs

ces deux

un

véritables

à nez aquilin

a peint

grecque

J.-C.,

encore,

voyageur Grecs

lyre

avant

L'admiration

sous

captifs,

ioniens,

siècle

des

des grecques

de

les beaux

tous

en même

et le nombre

Les

dans

Ces deux

d'Osortasen,

Néhôthph,

à

de Sicile

grec

proportion.

règne

celui

nommé

enfants,

offre

royal,

la coiffure

si connu

ou

femmes

comme

tunique,

à celles

ressemblent

trouvé

puisqu'on

la couleur

vieux

J'ai

particulière,

appelons

des

sont

qui

scribe

de la prise

la date

Néhôthph

hommes,

un

par

et

à Pœstum

belle

au

intact,

l'Heptanomide,

remarquables.

prisonniers,

relatée

est

fort

à ce chef

sentés

de

tombeau

d'une

taillé

portique

au dorique

remontent

encore

d'un

précédée

et appartiennent

portiques,

de

comme

base,

toutes

et par conséquent

deux

des

orientales

terres

des

administrateur

beau

plus

date

est

à s'y méprendre,

et presque

leur

de tous,

la porte

que

ressemblent,

qui

à base arrondie,

cannelées,

beaux

les plus

hypogées,

de colonnes

et formé

le roc

dans

,jour

de particulier

cela

offrent

hypogées

les noms

pour

égyptiens.) « A Beni-Haçan style

j'ai

de l'architecture

grandiose

la puissante divisé

douzième les tables

et Amenemha, Wadihalfa. voir

Ces

trent

le degré

Dans

les tableaux

qui dans

nous

tombes

ces riches

ces tableaux

des

des

nous

arts

trouvons

le joug

de la qui

de leur

souvent

cette

ainsi

époque

que des

général

parmi

le spécimen

florissante

du

vieil

empire

les

ils

quand

fut glorieuse

le pronostic du

le luxe parois

dans

empire

raffiné entières

à cette

époque,

hommes

au

à Thèbes

et jusqu'à

tableaux

dans

disparaissant ou

brun

peut

qui courba nous

de cette

certaines

rouge

On

l'Lgypte.

des grands

usage teint

Sesurtesen

pour

Ces

pourquoi

le vieux

de la catastrophe

nord.

du

pendant

apprendront

à Benihassen,

ses ennemis

occupent

usage

sera

au Fayoum,

de

paix,

Elle

du nouvel

renvoyé

décoratives,

représentations

guerriers,

la conviction

j'ai

époque

complète.

s'étonneront

combien

sous

tombe

la seconde

à Héliopolis,

prouvent

siècles

jeux

de

d'une

égyptologues

si connus

seules

plusieurs

exacte

et pourquoi

d'Abydos,

d'avancement

donne

Les

dynastie.

dans

pendant

une

et de l'art

ces Pharaons

également

l'%ypte

fait

j'ai

monépoque. ce

tombes, ensuite, foncé

des


EGYPTE.

races

fois

seuls,

quelquefois

évidemment

d'origine

de cette

époque

surprise

des les

contre

venu

ne devaient

bien

le chemin

huit

Le

peint.

fonctionnaire

en

nation

qui

humaine

les prit des

femmes,

être

reçue

des

aux

l'Egypte

cette

gauche

du Nil, que

Nus,

on

quand

et de

Antinoe

favori

ville

fut

choisi,

fondée

de Bésa,

celui

de

théâtres,

des arcs

entouraient.

démolir dessin

en

l'Egypte de

Sous jour

son

de

antique

cité

elle

ses arcs

ans des

les empereurs

ses murailles. exact

pleine

triomphe,

fut

A la fin de

de

du

triomphe

une

(Les

les

ouvrit

les

de

désignation

de

royales

divisions

de l'espèce il vint

quand

à

Wilkinson

voyait.

des

année

personnes

tombes

qu'il

peut-être

haut

la sixième

Une

d'émigrés

seuledu

trente-sept

avec

voyant

qui a environ

présence

Grecs,

monuments

famille

des

armes,

lyres,

Hyksos,

demandant

à

tard

les portes

de

plus

devait

appartenait

ne

arrive

vis-à-vis

sur les cartes

fasse

se reconnaît

dynastie,

et que

inscriptions,

la

rive

Il n'est

françaises.

de cette

ville

soudaine

de

par ce fait,

que

La chute

époque.

Elle

sur

mention

aucune

à cette

des

être très-grande.

doute

sans

marquées

Romains

Abadé).-–

la

celui

temples

qui

lui

furent

dédiés.

C'était

un

ville

siècle

elle les

avait

honorer

cirques,

par

Hadrien

L'empereur

il fallut

égyptienne

chrétiens

saccagée

en

portent

Cheikh-

nom,

quatre

des

de

prépa-

quoique

principales

reconnut

fin de la douzième

le Nil;

dans

famille

leur

ces

parmi

onze

»

achevées.

se noya

dans

de terre

seulement

actuellement

Bésa,

sous

province

jusqu'au

sont

Antinous

sur

onze

hypogées,

seulement

représentée

Hyksos

à la

florissante,

de papyrus

et se trouvait

des

domination

en

feuille

de familles

et ils

partout,

étranger

les quatre

si réellement

ce tableau,

conservé

rendus.

sémitiques.

des élévations

la

tout

que

et de sa famille

arrivées

Hyksos,

souvent

la postérité

et

des

Aama.

troglodytique

Grecs

de semblables

et

Nchera-si-

royal

et le fait,

tableau

sans guerres

services

de Jacob

autres

hiéroglyphiques,

des

le

de

parent

les

C'est

parents

nécropole

encore

que

ville

(autrefois

son

de leurs

géographie

réfléchit cette

et dont

du

Absha,

disparaît

bagage.

retour

cette

antiquité

rencontrer

déjà,

groupe

Champollion

idée

et du

inscriptions

il existe la

cette

ânes

riche

eux

fait

commençait

laquelle

races

autres

les monuments

nord-est en

sont

sur

des

examiné

une

et

nobles,

au contraire,

que

le

quelque-

rien,

il est très-bien

clair,

l'extrême

favorisée,

cette

nombreux

trois

tombes

terre

les

oit

pas étonnant

les

des

victorieuses

dans

Nus

parmi

mais

à laquelle

s'appelle

l'empire

prisonniers,

tribus

« La ville

trois

pas alors

enfants,

dans

avec

En

pas

des

nous

l'émigration

entre

conduit

suite

ce qui

les précurseurs

s'appelait à teint

Égyptiens.

rapport

dans

race

trouvons

tombe

les yeux

présente

année

il ne savait

des

pour

les

par

mais

Benihaçan,

forme

la

attentivement

lui

et seigneur la

sous

qui

tombe,

Nous

Egypte

dans

de haut;

demi

la

fertile

cependant J'ai

la

du

un cqslumc

on les y voit

dans

les Nègres,

ne savions

Nefruhotep,

dans

dynastie,

connues

et

chef

se rencontre

la dix-neuvième

pied

la

un

nous

est mentionnée,

Leur

Egypte.

et si

rapport.

appartient II

dans

à établir

d'un

royal

auquel

arriva

tard

un

scribe

façon;

bleus;

l'émigration

déroule

qui

les yeux

n'apprenons

remarquable

Ce furent

plus

sur

Sesintesen

du. roi

de

plus

sous

scène

nord,

rares.

de long

pieds

ment

du vive,

être

pas

la

sur

Nous

que

asile

un

pour

sémitique. et

la plupart

ayant

aussi

paraissent

noirs.

il paraît

avec

roux,

Éthiopiens

mais

la plus

n'était

les

nord;

la deuxième

très-clair

probablement

sur

à l'esprit

Ils

groupes.

cherchaient

présent

de la manière

rèrent

petits

domestiques

d'étrangers

Numholep,

et les cheveux

et des

du

de teint

gens

septentrionale,

esclaves

encore

Jacob

en

des victoires

voisins

beaucoup J'ai

la barbe

et généralement

étranger,

des

et méridionales,

égyptiennes

disparue. s'éleva

nouvelle des

Arabes.

dernier,

et de ses

(132

colonnades

devint

thermes

mais

tout

tant

et une

aimé,

fut

L'emplacement central

point J.-C.).

pour

Trois que

encore

fit

deux

a été jeté

bas;

la

garder

des

murailles

de la Thébaïde ses

enlever

debout,

bien

temples,

la métropole

Saladin

étaient

été

la ville

et resta

sultan

ses ruines

de

ornaient

un évêché, Le

qui

en Égypte,

voyageait

et

portes

nous

on a fait

et,

avons sauter

le


EGYPTE.

voit

masses

quantité

peu

temple

MAGNA

orné

de

profit et

bande

la

dévore

qui

– 28°

elles

traces;

moderne,

jadis

La montagne (pl.

ville

qui

domine

Ce

sont

12).

de représentations

ornées

ce qui

lier,

tendrait

des Hyksos. la ville

Ces hypogées

des

de

était

égales,

et

était

une

ancienne le

épargné rivale.

Le

dont

les

temple d'où

Grecs,

le nom

qui a été vendue

commencement

ruines

ont

chaîne

de

fort

commerçante

notre

importante,

27° 10' 14" lat.

si bien

libyque,

disparu où

est

n'en

qu'il le

nord. reste

cimetière

grand

ville. hypogées,

servaient

qui

se rapportent

On n'y

n'a

une

été

grande

comme

disposés

de

à l'art

retrouve

cavalerie

encore

ville

et du Sennâar.

de grands

creusée

la

que

la

autre

qui

contiennent

diamètre

un

-A

et

petit

les

nécropole

militaire

le plus

aucune

indication

introduite

en

murailles

reculé

Égypte

sont

de l'Égypte ni de caval'invasion

qu'avec de

en

toujours

de cheval

de momies

quantité

de trois

soixante-deux

pieds

monolithe

en pyramide

et Jomard

Au-dessus

du

en

selon

Ptolémée,

le fleuve

s'est

rapproché,

de forme

calcaire

pas

(M*wv ico'Xtç,

loups

il avait

si bien

les eaux

par

il a

jour

qu'un

d'où

tout

colonnes

six

L'objet

le

plus

les Grecs Nil;

emporté,

aux

rectangle

doute

peu

à peu,

les

temples,

avaient de

ont

ces faces

dit

Legh

d'inscriptions

sans

sur

voyait qui

de haut.

pieds

couvert

on

remarquable

un

c'était

quinze

du

Égypte

de

Il était

le motivrai^,

en

chacune

particulière;

très-fine.

baignée

française

hauteur.

quadrangulaire;

on lisait

n!était

colonnades,

d'une

roche

portique

La ville,

de l'expédition

l'époque

les débris

temple

s'élevait

qui

en granit,

latines.

d'une

est

c'est

Ses de

pied

dynastie).

& Antœopolis

ruines

au

décadence

loups).

l'emplacement pieds

au

Paris.

curieuses,

AwtaEOVous(Kaou-el-Kébir).

huit

de

excavations

à prouver

plus

pas

de la chaux

l'Egypte

du Dar-Four

vastes

à la neuvième

(de la cinquième

sur

Egypte;

caravanes

Syout

fort

abattue

de Bésa.

n'a

des

à faire

une

en

gigantesques,

servi

y trouve

tombée

son

(Hermès

et

de la gouverner.

à côté

de

ont

de

composite,

On

nom

était

romains

ibiocéphale et

au

les

Çà et là on

bains.

d'Egypte

pacha

colonnes

poussière s'est

à des

magna

monuments

à Tôth

qui

des

s'étendaient

du

douze

de la haute

méridien

une

en

prétexte

du

semble

qui

syringes

sous

or.

dédié

vautours

principal

53' 20". long.

plus

était

– Capitale

est le marché

elle

de

s (Syout).

les

à bâtir

servi

d'ordre

de médaillés

d'Hermopolis

les

respecté

réduits

ont été

et beaucoup

ville

ont

chapiteaux

des

appartenu

industrielle

colonnade,

et qui

peintes,

cette

Lycopoli

car

double

La

ses débris

aux fils d'Ibrahim-Pacha.

culbuté,

certainement

famille

n'avait

qu'elle

magna),

d'Hermopolis

La

autel

cuite

(Achmouneyn).

d'une

étaient

chambres

ont

en terre

et

actuellement

un

qui

lampes

iïÀnlinoê.

égyptien

portique

siècle,

de

croyable

la fondation

son

cuites

de bras,

à force

appartiennent

de colonnes,

en briques

HERMOPOLIS

après

qui

fats

des

de terre

surgir

quelques

au

de Rodah

de sucre

raffineries

renverser

ne pouvait

ce qu'on

la. poudre

par

qu'il et

grecques fait Antœopolis.

à chaque

inondation,

les portiques

et

les

lin

et

colonnades. CHEMINS

des

(Panopolls;

tailleurs

de

de porte

sur

avaient

assimilé

Arabes

ont

reconnaître

Khmon

égyptien

de

Abydos

une

source

se voient au

formé

blement

dieu

ce

profonde

que

laquelle

en

dit,

de

leur

alif

Strabon

et

on on

ont

voyait descendait

le

dont

ensuite

Siwah.

Panopolis. palais

galeries

la

de

racine

Chemmis

les

est était

ne pas probale

nom

»

magnifique voûtées

les Grecs

Scltmin,

copte

de

Diodore,

linteau

que

il est impossible

la langue

des

nom

en

qu'un

euphonique;

Memnonium, par

ouvriers

d'Ammon-ra

« Du

-Genès:

dans

appelée

des

il ne reste

détruits;

et l'image

Saint

t membrum virile, Grecs

été

Philopator

d'après

Xe>fuç de

les

ont

calcaire

Ptolémée

la ville

Strabon,

d'après

l'apposition

penis,

Strabon, à

de

l'antique

Pan,

selon

temples

Ritter

par

c'est-à-dire de

deux

Pan;

mot

– C'était

le nom

Akhmyn,

la ville où,

Ses

pierres.

lequel

dans

Ahhmyn).

renfermai

qui

(tyaîkiètç),

formées

5

t de


EGYPTE. monolithes

il'une

ville

qui

fut

était

adoré

dans

son Le

et

si

car

est

palais

des

plupart les

les

n'ont

ruines

30° 20'

42"

à 20

ont

fameux

mis

J'y

ai remarqué,

à

et

ressemble

terre

affirmer

les

cette

du,

psaltérion

les

le

en

La

table

résultats

tour,

8,400

pieds

en

horreur,

dit

aurait

donc,

facile.

toujours

les marchands

chez

qu'on

du

a

y

obtenir.

Les

nord-ouest

au

pourrait

longueur

La

et

chronologique

qu'on de

temples

l'inondation,

n'y

est

chez

Egypte

Abydos.

Il

Les

des

s'arrête

ce qui

les sables

comblées.

L'enceinte

d'hommes.

Désert,

sous

presque

recouvrent.

dans

des

enfoui

et

entouré

ordonnées

colonnes

les chambres

offre

nettoyé vu

aucun

autres,

un

dauphin;

couvraient des

un

roi sur

sculptures

debout, le

bras

divers

perçant

avec

droit,

du

le

par

débar-

Un des

grands bon

de j'ai

que

égyptiens un

orné

enfin

serait

qu'il

monuments

replié

Pukler-

le plafond

terrasses.

sa lance

il est

prince

et l'ont

singulières

les

nord;

Maintenant

du,temple, ses

lat.

de Denderah

temple

soutiennent

jusqu'à

dans

exemple

le

la prière

qui

les souterrains

36"

8'

arabes. à

des portiques

et et

d'habitations

Abbas-Pacha,

par

26°

trouva

d'Égypte

L'expédition

frise

Strabon.

poisson

qui

rampe

un

mouvement,

petit

grossières

tard

remontait

au à

appartenait

savants

voyageurs

chapiteaux

des

étaient de

colonnes

scientifique

Pharaon

Nécho Grecs

son

au

reste

pour

et

déclarer

et

même

le

que

à

pas

Belzoni

des

était

qu'il

admi-

n'hésite

Visconti

peut-être

autres

une

Jollois

Amasis;

n'étaient

portique

excitèrent

d'Egypte ou

des

l'époque

d'accord

de Denderah,

temple

de l'expédition

membres

qu'il

du

cependant,

pré-

Romains,

dédié

à Isis et de

masque

répété

pouvait

seul

jeter

le

temple

était

déesse. la

à Hathor

la un

déplaise

autrement: l'architecture,

ce

évident

aux

et la temples

temps

sujette

à

on

extrême;

de varier

foi

sont

un

sent

à les

perdus.

de

puisqu'elle

il reconnut

dire

de Strabon)

observateur voir

Voici

Tentyris.

La

sont sculpture était

un

qu'on

que

s'est

uniquement

« Je vis

dès

détails

détestables, s'était art

déjà

chiffré,

le déclara

peu

quels

de

et

un

dans

de sculptures,

Denderah

décadence.

vue au

pour

de l'antique couvert

les bas-reliefs

d'un

à première

reste,

jeune

Champollion

se rapporte

qui au

d'architecture

à personne,

hiéroglyphique,

questions

Grecs,

est

fit

chef-d'œuvre

moins

des

le sens

que

qu'il

ils. sont

langage

dégénérescence

mais visite

du

ténébreuses

Il

d'une

tradition,

les yeux

ces Vénus

(la

sont

sculptures

raconte

clef

manifeste.

décadence

à la

sur

certain

jour

dédié

n'en

la

entre

les

En découvrant un

n'ai

assez chez

plus

les

Paris.

l'obstruaient

sa construction

que

tendirent

que

mais

perfection.

à mains

à

est

vingt-quatre

qui

je

à

sculptures, excessive

tous

ou

est accroupi.

cynocéphale

ration

de

déblayé

fellah

visités.

de

crocodile

fouilles

les

ont

dont

et de

maintenant

opérées

pieds

nouvellement

et

Osiris

bourgade.

la flûte

chambres

tracé

incalculable

jusqu'à

au jour

souterrains étudier,

le

des

de

fouilles

méridien

enfoui

incl.)

huttes

couloirs

Les

du

Zodiaque,

des

faire

est

deux

qui

canal

existent

21,000

cette

de largeur.

découvert;

Muskau,

rassé

de

pieds

long.

entièrement

du

l'importance

de

jouer

de Strabon,

temps qu'une

plus

Mad/ouneh,

dans

que

creuser

qu'à qui

de

de

de finesse

un

par

seule

(Tentyris)

16,

(pi.

desservi

moins

village

amoncellements

des

2,700

Dendeuah

les

viennent

pas et

sud-ouest,

sous

déjà

ni

danser,

du

merveilleuses

importantes

indique

de

pénétrer

monuments,

statues

particuliers,

trouvée,

sont

n'était

Au

divinités.

auprès

peut

extraordinaires.

Thèbes,

ni

les autres

ne

autrefois

découvrir

pour

après

encore

qu'on

visible

était,

Abydos

existe

bien

construction

permis

pour

le décorent

qui

des

il n'était

entier

temple

d'une

d'Égypte

comme

temple

peintures et

la première

à Abydos

obstrué

et

grandeur

attentif,

termes lors, du

et

ces

que

rattaché Champollion

que

plus cela

j'avais

mauvais ne

corrompue, s'était

d'une

soutenu

pouvait tandis digne

sous style; être que des


EGYPTE.

ancienne

figurés,

de proportions

du

sont

de

du

l'intérieur

tout du

les

toutes

mais remonter A

du

côté

décoré Ces

haut

plus

sous

de

toujours leur

sanctuaire;

l'entablement

un

petit

à de

une

est

monstrueuse

édifices

construits

tous

sont

»

dans

le

que

de

figure

vides

un

un

construits

n'a

été

et

ne

II

fut

de

Panthéon une

les

terrasse effacé; peuvent

élevé

et

l'heureux Ils

égyptien.

petite

servait

qui et

chapiteaux

nous

dont

dans

excessive.

dégradation

et

grande,

Typhon,

style

du

surmonte

qui

la

commémoration

inférieures

mais

sur

rien

à

Naos, est tout

Néron;

et

de

du

Pronaos

typhonium.

état

en

une

de

mauvais

est

qui

chambres,

Le

les

à'Antonin.

triades

Néron.

sont

supérieurs

latérales

et

plus

Il est

des

deux

de

partie

20)

Les bas-reliefs

extérieures

du

la

19 et

18,

Claude

et

périptère

le Pieux.

distinctif

la

ou

Trajan

(pl.

de

Càîus,

sont

généralement

composés

contient

de

décoration:

la

César.

l'époque

appartements

dédiés

caractère

de

les chambres

et Antonin

et

reine,

sont

de

temples

murailles

sculpté

de

étaient

mammisi

les

cartouche

s'élève

temple

d'une

presque

ces

temps

Hadrien

ou

accouchement étaient

grand

Trajan,

typhonium

les

que

un

pas de

sculptures

dans

des

fils Ptolémée

que

de Tibère,

que

il n'existe

17),

(pl.

temple

ainsi

son

qui

portions

impériales

Naos,

et

ainsi

Auguste,

de légendes

les époques

à l'extrémité

Cléopâtre

petites

quelques

couvert

entier

colossales,

Voici

siècles.

extérieure,

de l'empereur

temps

l'exception

la muraille

est

la plus

des

de l'admiration

et

de l'Egypte

dieux

donnons

supporte

ici un

dessin

exact.

Le de

spéos et

grand

la Nubie

les hommes.

tien

et Trajan, Coptos

n'existe débris

et

moitié

toutes

principale,

la

Philométor,

et par

face

supérieure

plus

du

de

conservé

construction

j'en

l'Egypte;

excepte

a préservés

troglodytriqLie les

remarqua

Champollion

comme ont

temples

été

dans

église On

encore

y

De

les

décombres.

« Ce

les

faces,

anciennement son

fils

propylon,

Ptolémée celle

Soter qui

démolis

les

pourtant

contre

des

images

le

temps Domi-

empereurs

ses

d'un

est côté

par

la reine

II,

qui

regarde

on

laquelle

bâti il

dédié

qui

au

mer

qui

en

employèrent

rencontre

aussi couverte

reste

dieu

Cocce du

les

sous ne

le

regarde

Cléopâlre

temple,

la

qui titre de

les

nombreux de

d'Auguste, Ptolémées.

qu'un

à

propylon

dont

Aroëris,

Nil,

Il

Rouge.

de

de Nectanèbe,

édifice

se décore le

Chrétiens,

monuments,

propylon du

de

de

venant

les cartouches

restes tous

les

par

retrouve

adossées

sculptée,

caravanes

les ruines

quelques

sont

des

entrepôt

(Qoûs).

PARVA

sur

lequel

égyptiens. Il y a

sous

sur

grande

bas-reliefs

de Trajan.

disparu

sculptées

Ses

une

Apollonopolis

leur

célèbre

de complet.

de

que

le mieux

détruit. fut

construire

fragments Claude

Le propylon,

[Kefih)

est

Denderah

inférieure

a été

rien à

de

temple

les images

c'est-à-dire

sur

la

face

y prend

le surnom

de

de

Philométor.

sculptures,

et

Mais terminée

la


EGYPTE. avec

de

beaucoup il prend

lettres;

soins,

porte

aussi

le

THÈBES ( Diospolis la

surmon

24

ruines

de

Thèbes

Sur

la rive'

droite

Sur

la

gauche

(de

de Philométor. ©flëat dans

magna;

pi.

Coptes)

les légendes

partout

à la

incl.).

s'étendent

sur

Ptolémée

©yf&odans

30°

17'

Alexandre

le jeune.

» (Champollion

Strabon;

61,

pl.

de

royales

Étienne

32"

)

de

est

long.

Iciy en toutes

Byzance;

de

chez

Tapé 25°

Paris;

42'

les

58"

lat.

nord. Les

les

deux

25 et

26)

du

rives

Nil

et se

divisent

Karnac

(pl.

27

incl.);

Les

colosses

en

sept

groupes

principaux

rive

Ramesseum ( pl.

et

les

exagérations

réellement

appartenait

Nous

ne nous

inutiles; indications

céderons

qu'il

peut

une

ensuite

offrir

avec

colonnes tiennent

à son

A la planche « La « celui

l'égyptologue

tient

« de

la Région

« le

Dieu

cité

Il les qu'a

sanctuaire fils

celui

cependant a

qu'elle

dans

digressions

toutes

leurs

sans

de

pris

lui

qui

le

pour

devenues en

Thèbes, tôt

trop

nous

emporté des

inquiéter

leurs

des

par

la

de

III) les

haut,

de

huttes

tombeau

maintenant

nous

servant

par

la

dissidences

fellahs.

dix-huitième

colonnes

petites

on lit

architraves

et

modéré,

en

paix

parce DU

régnant

au

des

Soleil)^

zones

de

en

pierres

trois exécuter fils

du

palais,

Soleil,

précédé

du

Macédonien;

des et

mort, d'opinions

Son

fondateur

a

dynastie;

les

grandes

cent

cinq,

appar-

nombre au

dédicaces

de

l'éditice

justice,

nom

d'Aménophis.

MLS

DU

dans

dures

et

une

colonnade en

retrouve,

châtié

du afin

à son

d'ériger

un

(pl. la

termes,

le

roi

Ammon,

père

( portion

remarquable

pays,

modérateur

Midi

»

ce

Barbares;

àm^nothph),

D'AMMON-RA.

ces

les

consacrées

bonnes,

CHÉRI

a

Soleil,

l'Oph

de

l'organisateur

il

force,

ces constructions

Aménothph,

on

sa

(Le

l'univers,

par

la

par

dans

que,

des

du

Alexandre,

de

exécuter

le

la commission

portes

sauf

occidental,

maintenant

a fait

fait

Gournah)

français.

(l'Égypte),

a fait

le

incl.);

de

(palais

cent

à Sésostris,

Champollion

(/tmenothph

bien-aimé"

seigneur

aux

monuments

Lepsius

obstrué

puissant

justice,

pure

57

celle-ci

le monde

DE

(DIRECTEUR

Thèbes).

docteur

pieds

l'Horus

vie,

ce

celles

et sur

25 j'ai

qui

« Voilà

au

époque,

des

de

incomplètes

quarante-cinq

Thèbes

monuments

rapide

Aménophis-Memnon

de

sur

voyageurs

énumération

immense,

à

54

(pl.

Sicile.

savants

de

incl.).

Biban-el-Molouk.

Ramesseum

de

les

de

à 45

le Menephteum

58-59);

dites

été

ses

la parole

Palais

le Pharaon

par

le

pas

ferons

Louqsor.

Le

propre,

malheureusement

nous

«

tous

53

(pi.

la vallée ont

attribué

Diodore

par

suivrons

dans

possibles

en

décrit

d'Osymandias

rois

et

46 à

(pl.

d'Osymandias)

dés

a naturellement

Egypte

«

(tombeau

les tombeaux

Toutes

24,

(pi.

Medinet-Habou

occidental

61),

été

Louqsor

orientale

édifice

a été

26),

de

dédicace

de

durable.

reconstruit

cette

restau-

ration « Restauration «

DU

« des

de

régions

« bonnes «

SEIGNEUR

Soleil,

DU,

Au-devant avoir sur

son la

l'Oph

à la place

biex-aimé

« inférieure,

vie!

Diadèmes,

Soleil).

de

des

il a fait avait

qui

été

ces

qui

se reliait

pylones,

ne

fois

enfant aimable,

en

construire sous

au

le

la majesté

laisse

aucun

d'Ammon, l'Horus

doute le

plein

la

de force,

roi

région

un;

à

de

l'ami

en

Soleil

(DIRECTEUR

la voici

région du

gardien dures

pierres DE

JUSTICE,

il voulut

Amenoplieum La

dédicace

sculptée

f

supérieure

monde,

FILS

»

colonnade.

égard, la

nouveau

de

(LE

Ammon-ra,

père

pure.

côté

grande

à cet

maître

du

la

de

par

son

sanctuaire

construire

premier

de

l'honneur

en

fit

APPROUVÉ D'AMMON).

(CHÉRI DE Phré,

modérateur

Ramsès

palais,

roi

fait

(Aménothph),

l'Aroeris, deux

le

par

ALEXANDRE)

(Thèbes);

de celui

Ramesseum,

corniche

« La

DES

faite

le Roi

et

de

(Soleil

la

région oardien

et


ÉGYPTEv «

DE

DE

APPROUVÉ

vérité,

sur

domine

«•père,

la

« Ammon-Ra,

roi

des

«

C'est

ce

du

midi.

le

statues,

colonnades,

citernes,

constructions

effondrés,

brisés,

restes

2° Les

grands

4° La

de

de

son

son

père

dans

d'Ammon,

d'Ammon,

pi.

leur

malgré

l'Oph

vivificateur

Ramsès),

avoir

de

dégradation,

s'élèvent

Ramsès, environ

mètres

de

de

restes

colosses

quatre

dix

beaux

de

granit

au

haut;

devant

à Paris. en

béliers,

est

d'un

dromos,

et

genres et

détruite

partie

effet

à

plan

le dos

au

c'est

indicible;

pylones,

propylées,

sacerdotaux,

bassins

de

toutes

cette

réunissait

heure,

au

obélisques,

sacrés,

milieu

la

solitude

face

au

plus

enceintes,

appartements

royaux,

pêle-mêle,

dévastés,

renversés

de

des

les

qui

entoure

et

de Karnac.)

général Nil

l'amoncellement

palais,

sont

époques,

surprenants

XXVI,

tournant

et

(ouest)

faisant

soleil

marche

levant,

70 Des

pylones

8° Les

obélisques

9° Des

restes

le

dromos

de

Criosphinx;

est telle

de Tothmès

ad

de

cent

la

de dirutœ

de

scupltures

dans

deux

hommes

terre

de

sunt.

»

27

La

s'y

peuvent

de

Jésus-Christ,

Ptolémée

représentant

peintes.

achevée

dynastie,

l'an

ruinés

et au sud le

II,

vingt-sixième

pylones

colonnes

quarante

que

rois

solum

chargée

enclavée

ses cent

les

de Menephta-Sethéi

temple

tremblement

usque dur

et

avec

milieu

obélisques

JEgyptû

lé petit par

par

dieux,

hypostyle

nord

commencée

en calcaire

aux

du

au

ayant

cour,

porte

d'un

palais;

« Thebœ

offrandes

10° Les

du

bouleversée

fut

a dit

méconnaissables

et presque

pylones

6° Les

de

fond

en

dimension

Physcon

comble;

des

chapiteaux

Tothmès

III

asseoir;

Ier;

renversés élevés

par

Amenemhé

et la reine

Amensé;

de pylones; de

piliers

à fleurs

granit

de

lotus

ornés

fut

bâti

trois

de

sculptures

représentant

avec

Hathor;

11° Le

sanctuaire de la

Osortasen,

de

colonnes

13° Les

appartements

se trouvait par

14° Une 15° Un 16° Enfin nord

granit

douzième

12" Les

Au

tous

(Voir

grande

des

offerte

l'honneur

la ville

chéri

le trône

de

magnifiques

Cette

de la colonnade

et

fils

transporté

colléges

des Bubastites,

5° La salle

que

de

à celui

temples,

mais

d'Ammon.

et

en

dans

sur

assis

qui,

constructions

(le

encore,

fut

de Karnac

informes

1° Les

Eusèbe

Maùt

Dieux,

il trouvera

lui,

faisant

et

sphinx

de

les Ptolémées,

dont

Soleil

doivent

un

sanctuaires,

encore.

3° La cour

sous

dont

de

connues;

le voyageur,

devant

des

Ramesseum

militaires

et qui

sables,

L'ensemble ruines

Si

les

de Louqsor

palais

grandit

du

roi

ces ce

chargés

faits

obélisques,

grandes

temple

divers

avenue

longue

Karnac.

les

fils

immenses,

sous deux

se dressaient

exécuter

construit le,

fait

qu'a

pylones

enfouis

autrefois

fait

Il a

Dieux.

représentant

sculptures

Une

a

terre,

du

préféré

'

les

Devant

demi

fils

le

»

« à toujours.

à

Phrè),

un

2b

par

fois

Tothmès

sur III,

le même et

emplacement:

3° par

1* par

Aridée;

Philippe

d'Osortasen; dits

promenoirs

des

rois

à là Bibiothèque dédiée

chapelle édifice

dynastie;

la chambre lui

qui

difficile propylon

de cette

masse

ou

de des

Tothmès ancêtres,

III;

c'est

rapportée

à l'angle à

Paris

sud

de cette

par

M.

construction

Prisse

d'Avenue,

impériale;

à Tothmès à reconnaître décoré immense

par"

III; appartenant

à l'époque

de Ramsès

II,

Méiamoun;

Nectanèbe. de constructions

royales

et sacrées,

se

trouve

6

un

petit


EGYPTE. élevé

temple un

entouré

Amenopheum

rencontre

on

sud,

Le

premier:

1° une

Le

propylon

grand dromos

4° Le

temple

de

5° Le

temple

d'Otph.

2° le pylone 3° plus

ensemble

un

Tels

qui

bâti

par

autour,

au

travers,

habiles

Voici

1° Un

vaste

portant

groupes

de

et

qu'on

puits; de

ces

la

Bible).

ruines,

des

certainement

des

énormes

buttes

richesses

s'élèvent

qui

de

décombres

ou

nouvelles. sur

dit

tableau

la

rive

premiers

un

édifice

de

des

princes

un

rois

droite

la

du

la

Nil;

rive

de

conservés

monumentale. à un

dynastie; sous

le joug

romaine;

mieux

appartenant

xvme

brisé

les

l'Egypte

décadence

avaient

de l'époque

de

et

temple

de

la première

qui

curieux

abrégé

Champollion,

des

des

enfin

des

que

contient

l'époque

pha-

immense

l'invasion

éthiopienne; un

propylon

qui

jadis

Perses;

colonnes

palais

de soute-

»

chrétienne.

différentes

de

un

celle

propylées

les plus

palais

réunis,

église les

temples sorte

un

des

parties

monuments

de

le

de

groupe

ruines

Medinet-Habou.

d'enceinte

de

tombé grand

divinités

construit offrent

trois

les

en

de

pierre

cartouches

colonnes

indiquent

pylone

grès,

presque

de « l'empereur

entièrement

renversé

à cette

César-Titus-OElius-Hadrianus-

sorte

sculptures

et les

dieux

de

de chapelle

de Ramsès

Soter

Il,

des

par

entre-colonnements.

Les

du

sculptures

précitée;

de

chargé

et le pylône

réunies

l'époque

élémentaires

les. cartouches

4° Une

à préciser,

difficile

»

couronnement

Antonins

sous

les jambages

Antoninus-Pius

3° Un

effet

nom mur

est

destination

un

Therak

quelque

brillante,

ordre

et dont

2° Deux

en

d'une

le

été

milieu

des

en

grecque;

sous

désignées

la

les monuments

un

c'est

élevée

par

de Karnac.

dont

(le

au

de conquêtes;

le faîte

cartouches;

palais

avoir

Teharaka

est

plus

chapelle

« naient

comprenant

riche.

Habou

période

du

découvriraient

moins

pas

dynastie

différents,

Khons;

de ses

ruines,

sommairement,

la

ruines

1er;

couvrir

paraît

temple

y trouve

« raonique

des

et

nord

sacerdotal;

collége

Égypte;

« On

sept

au

criosphinx;

grandes

construction

n'est

de

propylées

ablutions;

Medinet

les

orienté

Ier;

des

sont,

l'ancienne

fit

les

1° de

fouilleurs

heure,

dromos

Évergète;

de Tothmès

Ramsès

forme

bassin

Enfin

« une

un

par

enfin

Sethéi Ie' (ruiné).

troisième:

un

de

palais

de

pylone

3° une

« la

un

6° le

la

et précédé

et

Amyrtée,

par

béliers;

temple

avenue

d'Aménothph

2° Le

« de

bâti

temple

Khons;

5° le pylone

gauche

un

d'Hathor,

d'Hor-em-Heb

à l'est,

avoir-été

de

Ptolémée

du

que

et

spéciale

groupes de

de

4° le pylône

Le

des

trois

(détruit)

1° une

second:

Cet

enceinte

avenue

3° Le

Le

croit

d'une

Phta

de

temple

détruit.

actuellement Au

un

Amasis,

par

Ptolémée

représentant de

ont

Thèbes été

et

élevés

d'Hermontis. avec

les

Soter

II en

L'enceinte, matériaux

devant t

adoration les

d'un

propylées

édifice

ruiné

le Grand;

écroulée

dont

les huit

colonnes

qui

la

supportaient

sont

maintenant


EGYPTE.

le roi

Nectanèbe

5° Un

bâti

pylone

Soter

Ptolémée

le roi

belle

Cette « dieux

été

de

l'approuvé

Phta,

toujours

de

son

Ammon-Ra,

d'Horus.

»

« l'honneur

60 Un formées

fort

temple-palais

de

et

piliers

décoration

remontent

à Tothmès

III.

Cet

père

édifice,

dédicaces

restaurations

différentes

de

roi

dieu

lui

a

des

faites

des

par

sur

du

monde,

le

les

périodes

nom

dieu

moins

reine

cartouches, à

massifs

de

au

seigneur en sur

panégyries

Sa

des

(Soter),

environné

Amensé,

droite:

le

soleil,

des

par

germe

sauveur

vastes.

neuf

grand

du

sanctuaire

ou

les

remis

le

le fils

d'un

à la

été les

placée

d'Isis,

concédé

II,

au

de

le

galeries et

construction

sa

Aménenthé

régent

et

de ce dernier.

années

du

légendes

hiéroglyphiques

premières

annoncées

aimé

plus

représentent

dont

a

pylone

seigneur

salles

Ier, à Tothmès été

Le

composé

existants

la Bible),

d'Ammon-Ra,

le

huit

de

suivante

vivante

qui

et

ont

date

qui

image

remarquable,

de colonnes

lisibles.

le

par

vivant,

à Tothmès

Les

encore

encore

à Ammon-Ra;

(Thérak

l'inscription faite

Ptolémée

diadèmes,

« trône

a

offrandes

Téharaka

sont

le'prouve

réparation

grands,

« des

que

des

éthiopien

martelés,

ainsi

II,

faisant

dynastie)

par

Ses bas-reliefs

d'entre-colonnements.

(trentième

intentionnellement

quoique

et

murs

des

à la hauteur

arasées

xvme

siècle

avant en

qui

a

Jésus-Christ,

subi

les époques

indiquent

les auteurs La

a.

II (146

Évergète

des

restauration et

b. Réparation

118 aux

et

portes

avant

d'une

partie

du

faites

par

de

plafond

la grande

salle

Ptolémée

par

Jésus-Christ);

colonnes

des

galeries

le

Pharaon

Mendésien

Acoris

( 392 avant

Jésus-Christ); c. Les sculptures Méiamoun

siècle

(xve

7° Un

des

palais

avant

par

sa

merlons

sont

arrondis,

Jésus-Ghrist

disposition

8° Le palais

de

Ramsès

entourées

de

galeries

soutenues

beaucoup

se

trouvent

encore

de

et de

sculptures

de ce

à Ramsès

ses

par

légendes

le nom

fenêtres

son

de balcons de

précédé colonnes

embarrassées

de

des

sans

être, formé

Pharaon

Ramsès

ouvert

de

deux

et

orné

de

piliers,

décombres.

Toutes

racontent

les

du

dont

les

têtes

de captifs;

cours

immenses

vastes

murailles

les exploits

gynécée;

créneaux des

par

un

doute,

de

supportés

pylones,

et

et

représentent

a dû

qui

couronnement

ornées

des

par

ruines

d'une

ville

détruite

copte,

dont

salles,

sont

Pharaon

couvertes

constructeur

à l'époque

de

des

l'invasion

et qui

Arabes,

portait

de Papa.

LES COLOSSES, vulgairement pourquoi, les

égard;

pour

deux

deux

colosses

surabondamment « L'Aroéris du

« aimé « de

le

sous

palais;

9° Les

« fils

Méiamoun, par

Méiamoun,

qui

exécutées

).

particulière,

et

et méridionales

septentrionales

remontant

privé

curieux

façades

« Ce sont « dix-huitième « tienne. Les

la

gravée

le modérateur

des

là,

des

dit

dynastie,

il lui

diadèmes,

Menanon, doute Pharaon

le jeune, le

occupait

en signes le roi

les trône

Soleil,

des

en et

Pharaons,

permis

ainsi

que

de

région

du vers

dure,

etc.,

le

ne

sait

à

leur

prouve

majuscules: le

justice,

pure,

le bien-

en l'honneur

ces constructions

pierre

noms

plus

directeur

de la

a érigé

statue titres

III,

on

pris,

hiéroglyphiques

modérateur

resplendissant,

avait

actuellement Aménothph

le dossier

Aménothph,

grande

Denon

que

n'est

modérateurs,

cette

etc.

»

troisième

Aménophis

de

l'an

avant

chré-

1680

l'ère

la

» deux

sur

l'Horus

a dédié

Champollion lequel

de

représentation

roi des dieux,

Ammon;

de Le

égyptiennes.

suivante

le seigneur

Soleil,

père

sont

l'inscription

d'Ammon-Ra, son

princesses

puissant,

statues

appelés

figures

colossales

étaient,

selon

toute

probabilité,

les

premières

d'un

dromos

qui


EGYPTE aux

conduisait lasse de

la

montagne

(liv.

1

monde

sait

n'est

mis

plus

nous

néanmoins,

la XXIV

de

Néron,

des

'de la IIP novembre; et

le 5 des

de

mars,

même

i

mère

et de

une

ides

de ce

même

ides

d'avril,

deux

soleil,

il

airs

avec

cadran,

et,

plein

elle-même,

livre

« avec

xvn

OElius

de réflexions

qui

par

cri

le

RAMESSEUM

décrit

1.

de joie

(de

par

Actuellement

encore

l'an

Ce

l'aurore.

rien

plus

27 de

à en

dire,

donnant

la traduction

gravées

sur

jambes

les

et les

Valerius entendu

l'an

et

le

mai,

xi

heureusement.

heure,

Memnon

avec Municia

Rustica,

notre

Auguste,

empereur.

tribu

Voltinia,

natif

de

Vienne',

de

Vespasien,

le

4 des

ides

m

12

le

l'an

Memnon,

heure.

IV de Vespasien la

centurion

Priscus,

calendes

des

de

calendes

4 des

le

février, de

mars,

de juin

et le

de Hadrien),

natif

nones

4 des

de

nones

le 7 des 7 des

ides

ides

du

il

la

ô Memnon, de

le faire.

de

autant

ce qu'elle

a

des

heures celui

il rendit et

fois,

vu

distinctement

moment

fait

un

sacrifice

a et

faisait

soleil,

le

marquée

écrit.

troisième ces

entendu.

vers

Il a

été

les

l'ombre

par

instrument

la

lever

traversant

Titan,

d'un

entendre

avant

monde, le

pour

Bahilla

de

du

lorsque

comme

l'empereur)

du

le roi

Mais

mesure

aigu,

au

son,

t'ayant

rayons

Hadrien,

la seconde

présence

Charisius,

les

par

aperçu

un

de Latopolis,

etc.

etc.,

échauffé

son

rendre

sa rosée.

gloire,

pouvait

un

le règne

(sous

de fois

du cuivre

un

son.

composés évident

par poin-

l'Empereur. Strabon d'un

la première

vers atténuent

Vienne

à ta

nouveau

accompagné

de

vers

Ayant

sa géographie,

OCCIDENTAL,

de

saluer

à la première

le 18 des

entendu, gouttes

occupait

chérissent

en

de

des

comme

tout

plaintif

Diodore

pieds

textuellement

terre

de

avons

entendu

dans en

13

Memnon,

Memnon

salua

la statue

Aujourd'hui que

de

bruit,

le

ides

nous

l'an

d'Hermontis

thébaine.

rendit

Gallus,

du

effet,

aux

en leur

Caius

Memnon

inscrit

15,

et

j'ai

heure,

il t'a

ces

bonjour,

de

le

corps

coursiers,

les Dieux

que

il dit

reste

à la première

entendu

de janvier,

calendes

l'Egyptien

montrent

qui

nous

latines

légion,

Memnon,

stratége

Pierre

Hadrien

L'empereur

Au

la

blancs

entendu

a chanté

dit

Memnon

frappé;

<( en

lui

ses

ensevelis

de

faculté

lecteurs

et

de Bérénice

le 7 des

ton

que

de

de nos

d'avril

Julien,

Fulvia;

honore

appris

du

ne se

qu'on

fois.

épouse,

libations,

sortie

tous

son

de

mois;

Charisius,

éperdue

voix

fils

le 7 des

iv,

– J'avais

à demi

à ce sujet;

il ne

décurion;

j'ai

à la deuxième

j'ai

en l'an

pieuses

calendes

du canton

– Funisulanus

ta

12 des

préfet

Cyrénaïque;

de

Viator,

Calvinus,

Verus,

accompagné

brèche

singulière

grecques

Quintius

de l'Égypte;

juin,

la

de la XIIe

préfet

Anicius

de

Champollion,

le tremblement

par

Letronne,

affirmatives

Lupus,

le 8 des

brisée

à plusieurs

agréable

le

d'avril,

mois

l'ingénieux

principilaire

les calendes

légion

de grès

très-explicite

avait

et après

empereur,

– Marcus

est

ces statues, Sévère,

Lucius

et

Julius

femme,

des blocs

reste,

et dont

disparu,

vocale

statue Tenax,

notre

– L. Junius

au

Septirrie

inscriptions

légion,

– Titus

dédicaces

de

être

croyons

Instuleius

(le

ma

doute,

de la célèbre

-A.

sur

par

en

de quelques-unes cuisses

les

qu'une

et restaurée

Jésus-Christ

aujourd'hui

« ÀXXàyàp oi Mépiova oî ©ïîëawt Jiyouoe, <f>a[/ivoça<ië eivai twv £yywpi<ovoù tovto &yaty.a r(v. »

42):

le

Amenopheum

Pausanias,

Libyque,

chap.

Tout

fait

a retrouvé

de citer,

pas

d'un

pylones

grand heure.

singulièrement

est

des

que Sicile;

(Isère),

et

autrefois

capitale

nombre

nommé

de l'ancien

moi

de ses amis

» Il est

juste

de dire

étant

venu

visiter

ces

lieux

et de

ses soldats,

j'entendis,

qu'il

accompagne

ce

passage

la portée. des

le miaulement

la commission

à

«• Quant

et le silence

muette,

hyènes

dit

solitudes des

d'Égypte le

royaume

l'entourent

n'est

plus

troublé

chacals. avait

Memnonium.

des

qui

Allobroges.

pris

pour

le tombeau

d'Osymandias


EGYPTE. C'est

hypogées,

à sa

droite

cet

édifice

parler,

architecture

grande Les blent

Thèbes.

un

énorme

tas

de

encore

leurs

devant

ces pylones, dont

les

colossale

monolithe

en granit

par

Ramsès

davantage

J'ai

doute

le dépôt

sa hauteur,

des

le

de

venons de

la

dédicace

qui

le Grand.

aujourd'hui

disparu,

cet

que

dans

les

la base,

y compris

les

ne ressem-

la

Ramsès

inondations,

lui

élevé

qu'ils 58)

dromos

il

nous

plus

mutilés

C'est

plus.

dont

( pl.

auquel

derrière

Nil,

et

donné

un

Grand,

colosses pur

le nom

n'existent

par

de Sésostris;

ordre.

sans

s'allongeait

plus

le

le

tellement

heure,

contient

qui

lui

les

le

spécimen

sans

latérales

de

en face

à son

ce monument

espace débris

devait

de

être

sont

la statue

de soixante-

dix-huit

pieds.

Des faire

s'adossaient

Ce palais,

des

orné

toutes

ancêtres

antérieur

13° Ramsès La

le

salle et

debout, salles

Grand

immenses «

« grès,

de

Il n'est

donc

soit

monument

est

« d'

la

que cette

« De deux

choses

Osymandias

est

qu'une

copie,

c'est-à-dire retrouvé

ibiocéphale,

dieu

de la

le

salle

tombeau

excavations sculptures

qui

y trouve

une

inconnu, 6°

III

Ramsès

de

de portraits

prénom

5° Tothmès

11°

et

sculptures liste

2° un

Ier

le

l'une

ou

même

que

aux

castes

se présentent

souvent

d'une

Amé-

12°

Ousereï;

de belles

colonnes

Ier;

salle

d'Assemblée

salle

qu'il

en

voue

au

de

l'emploi

bonnes

ces

blanches

pierres des

Seigneur

ou

Panégyries une

jusqu'à des

à tenir

servaient

hypostyles

réunions

salle et

lettres,

à la

Dieux

de la

pour

par

décrit

monument le Ramesseum.

religieuses

.et

du

près,

des derrière

sous et

une

si

Sicile,

ce

bibliothèque, le

portant

le

parfois

de

d'

titre

de

le Ramesseum Hécatée,

d'après

nom bien

Letronne

que

sont entière

montagne de syringes

le

Ramesseum »

a publié (nouvelle de

creusées est

ces tombes

peintures

monument

de

Osymandias

et Belles-Lettres

Ramesseum

simples

le ou

Thèbes;

au travail

la forme

sous

monument

Inscrpitions

militaires;

extérieurement finesse

de

nos lecteurs

se dressent

de

Hécatée

par

occidental

mesures

de l'Académie

être

Saf,

dans

Enfin,

de savoir

Diodore

assemblées,

lui-même

Champollion

renverrons

grandes

générales.

déesse

décrit

des

de

a dû

qui

d Osymandias

le

trentaine

péremptoirement

à la question

nous

grande

indique

une

Quant

à la différence informé

a encore

des Livres.

de

conclusion

plus ample

tous

de

interprété

les

a

sujet dans le vol. ix des Mémoires "> Les montagnes libyques qui appartenant

des

par

«

ces salles

que

Champollion Toth

Grande

gracieuse.

douteux

à

qui

colonnes.

religieuses,

donnerons

Et pour

couvert

terrestre);

Hôrus;

dégradée,

si différemment

construire

présidente

le même

fort inscription

a été

de grandes

plus

dédiée

10°

III;

Aménothph

une

sa panégyrie

des lettres,

est bien nous

a fait

unique,

elle

dame

l'usage

soit

politiques,

car

dont

par

« célébration

roi

4° Aménothph

Amosis

malheureusement architrave

soutenues

peuvent

soutenu

portique

est

colonnes,

premier

seules

décapités.

– Champollion

(le

fouilles

lui-même.

leur

Ramsès

1° Menés

IV;

hypostyle, sur

de Ramsès.

dynastie

Tothmès

de

quantité

des

que d'un

précédé maintenant

osiriaques

conquêtes

et

trace,

plus

immense,

palais

colosses

conquérant:

dix-septième

II;

nothph

du

il ne reste

innombrable aux

relatives

à la

le

des

d'une

royaux

dont

s'étendait

puis

auxquels

peintures

ensuite

s'élevaient

pylones

reconnaître;

piliers

de

construit

à cette

et

ruines,

lesquels

année

chaque

restituer

à sa gauche

le

sont,

colonnades

recouverts

de

ayant

amoncelées

pierres,

sur

étendus,

n'est

de

le précédaient

cour

plaine,

peut-être

qui

une

venait

la

été

appartenir

Gournah,

pylones

Après

avait

est

pharaonique

se déchiffrer

qu'il

le Menephteumde immense

devait

qu'il

de

au. milieu

deux.

qu'à

peut

reconnaître

Isolé

de palais.

servit

de

et de

fondateur

véritable

le jeune

à Champollion

encore

au

creusée sont trait.

7

sur

ce

série).

tombeaux de ces décorées


EGYPTE.

Les

dernières

mai

nous

1850,

prêtre

du

reculé

jusqu'à

en

avons Pharaon

présent

la

l'ont

mis

la

reine

en

ruines.

curieuse, parce

Tolhmès

III.

de Thèbes,

qu'une

façade

Ramsès

le

gardien

DE

d'un

en

vallée,

mais

qui

fois

l'a

fort

en

montagnes l'extrême

ont nous

que

soit

entrant

faite

de

bientôt et donnent

dans main au

dout.il entrée

M.

par

si elles la

partie

avait

encaissée

par

offrant

presque

pied faut dans

des

montagnes

approcher les

pour

tombeaux

ou

sur

et

soutenu son

a châtié

les contrées

fils

tombes

toutes

mieux

de

point des

nous

que

il

ailleurs

rois.

Le nom

par

les portes

des

de

espèce

convenable à pic,

coupés

ou

occasionnées

les croupes

de rois,

hypogées

(les

toute

fentes

larges

chercher

anciens

parfaitement

dont

l'aspect

dit

rochers

de et

sont

des

doute

à

à cette par

des

soit

par de

parsemées

partie.

cette

les'

et

d'ailleurs

très-hauts

de

garanties

voyageurs:

Biban-Ourôou

lieu

exécuté

le palais

les a

les

le traduisant

un

a

embelli

immenses

par

en

SOLEIL

roi,

Ramsès

et

jeune,

égyptien

le

etc.

tombeaux en

vallée,

quelques

rois.

haut

par

d'Ammon,

permettent

lèverait

en

qui

Dieux,

le

ne

de

de

apercevoir des

ces

ce qu'il

choisi

encore

temple-

maintenant

vainqueurs,

apportées

des

brûlées

et. offrant

d'homme,

de

intérieurs,

reculée

un

terminé

Ménephta-BoreÏ

nom

on

plus

des

roi

Soleil,

Sacy,

des

le

l'arabe

et

la

et

de

monuments

guère de

de

minorité

autres

dix

celui

chéri

Champollion

l'ancien

été

la

parti-

traitait

qu'on

plus

Ménephta

grand

impies

de

eussent

cette

certainement

sur

large

Soleil,

Strabon

éboulements

de

Aménenthé,

par

aux

existe

l'Egypte,

tique

de

aride,

des

du

Silvestre

décomposition,

pleine

comme

noires,

de

royale,

vallée

du

l'emplacement

corruption (lit

fils

voici

dériver

n'en

de barbares,

offraient

ce fut

par

de

importants;

entièrement

bien

Il

horde

pendant

des

sauvé;

point

construit

étendue

rapports;

le plus

fils

par

été

Champol-

suivante

depuis

donnés

l'a

Aménenthé,

son

par

mutilations

Biban-el-Molouk

une

chaleur,

«En

toutes

grand

volonté

et que

une

gouvernait

mètres

troglody

des

les détails

une

le

changé

pas

et

Ammou-Ra

JUSTICE,

comme

régent

commencé

le

ne

avait

du

plusieurs

Phrk,

père

sinon

la. nécropole

C'était

destination,

plupart,

d'un

et le plan

faits

hiéroglyphiques

inférieur

armées,

construction

n'a

veut

à la

comme

ce sujet.

de

qu'on

est

DE

qu'il

Amensé,

dédicace

des DE

topographiques

la vallée

dans

voit

nous-même,

notre

d' El-ussassif

dessus

au nom

a été

la

vallée

abattus

le régulateur

son

STABILITEUR

La

détails

cette

on

de

sont

libyque,

le tombeau

en avons

-troglodytique

Médinet-Habou.

palais

apfrouvé

connaître

faire

<f lies

ment

ouvrir

semi

de cinquante

soutien

de

rois

à

la

sculptures

faites

sous

inférieure,

l'honneur

des

– Les

fort

le prouve

complète,

vallée

cette

bandes

nous

seulement

reine

portique

que

l'

destruction

la

Ce

LA

roi

III.

vu

formes.

d'or,

le

dire

étaient

avons

nous

Biban-el-Molouk.

triste

chaîne

de nouvelles

jour faire

la

très-indépendantes

dans

se sont

curieux

est

VÉRITÉ,

situé

Quoique-

la région

en

père,

rois),

et

que

construction

épousé

l'épervier

travaux

que

estampages

vaniteux

dédicaces

ainsi de

Sa

Gournah.

loti

Grand,

étrangères,

pourra

des

Tothmès

par

composée

« L'Aoëris

de

circonstances

de

pied

chaque

trouver

pour

d'Ammon-Ra,

avait.

déjà

colonnes

dix

d'une

au

expirant

des

pouvons

le Menephteum

comme

son

heureux

plus.

les

qu'il

DE

palais,

i<

assez

savants

et

que

MENEPHTEUM

(les

découvriraient

-Nous

Amensé

femme,

k

en

publication

des

imbéciles,

cularité

if

fouilles

Hôrus;

n'existe

tant,

voyageurs

par

plaine

Le temple

admira

par

la

levé.

El-assassif.

et

de

été

du

règne

avons

lion

des

de sépultures;

remplies en

ondulations

légers

pentes, la

des

par

restes portes

décoration

Chaque

une

tombeau

étroite

ouverture de

égyptiennes,

sculptures

carrées,

encombrées

ces portes, a la sienne,

qui

évidem-

pour

se ressemblent car

jadis

aucun

la


EGYPTE. avec

ne communiquait ou

modernes, « II

me

de seize

rois

de

ceux était

parle

ici que

creusés),

étaient

ne

(je

de

originaire ces

que

trois

toutes

effet

de

tombeaux

(f

« On diverses

une

veine

de

difficile

de

simple,

on

se défendre entre

à des

salles

dans

enfin

à la salle

et

les autres, Les

de granit. exacte

et

pic

au

Je peine

pour

de

ces

tracer

les

et ce

des

roi

l'on

tombes

(occident)

la déesse

[sis

supérieur;

à côté

soleil,

le symbole

montagne '< Le au

soleil

de l'Egypte

du

sur

céleste, sens dans et

de

général

n'est

et dans

au

deux

composition

la

de

tous

roi

rencontrer

une

un

successivement ce qu'on

énorme

l'un

décoration presque

montagne.

une

m'ont

idée

d'entre

générale celui

eux,

des

tombeaux

tous

les

à

renferment

qu'ils

cependant

les

par

mois

bas-reliefs

idée

les exécuter

de la

plusieurs

de

une

formées

sein

que

sarcophage

pour

collines

arrive

vaste

plus

coûté

le

assez

parfaitement

ont

dans

est

porte

donnent

de

Il

projetée.

d'Egypte,

tombeaux;

dans

il croyait

dorée,

dans

qu'elles

très-succincte La

pharaons,

sculptures

salle

donnerai

d'un

biens

bas-relief la

que

on

dans

du était

royaux à

autres,

de. la un

quelques

se rapporte le roi

physiques

au

roi

devait et, moraux

et

dieu

scarabée,

grand

le

premières de

est

duquel

toute

le soleil

adoré

par

à le

et à la gauche

Nephthys, du

course

les

résumé

inférieur

la déesse

deux

le

milieu

successives; des

toutes

plutôt

au

est

a sculpté

pieds

sur

l'hémisphère

renaissances les

ou

jaune,

disque

extrémités

même

(le

préface,

à l'orient,

à l'occident, les

les

de l'emplacement

jusqu'à

innombrables

entrant

aussi

de

l'orient

du

ces

Je

un

ou des

portent

de

des

fond

le disque,

laquelle cette

orné

c'est-à-dire

la régénération

en

d'abord

et conduisant

la

exécutés

reparaît

C'est

les

de

encombrées

de

et

couchant

occupant

sa course source

est

disque,

sont

lias.

plus

d'entrée

du

toutes travaux

l'un

pharaoniques.

droite

convaincu

autres

sous

passé

décorations,

immense

Meïamoun.

dans

le soleil

la famille

qui

l'exavation

commission

intéressantes.

de

qui

travail

rapide

dirai

royaux),

à la

ailleurs,

le

de

la

détaillée

couleurs,

momie

détaillée

peu

plus

trouve

je

c'est-à-dire

genoux;

un

le point

avoir

nommaient

par

effrayants

successeur

riches

six

-te choix

couverts

vives

la

de

de

après

plus

presque

description

de la porte

des

de bélier, à

que

tombeaux

la décoration tête

et

du

description

les

dont

Aménophis-Memnon

dans

l'immensité

Égyptiens

et

ceux

sur

corridors

plus

publiés

des

à

reposait

sont

notice

la

comme

« Le bandeau

les

laquelle

une

une

fils

près,

portes

ici

par

Ramsès,

exceptions

encore

inscriptions

monuments

systématisée,

piliers

vallées

considérations,

trouvé

tous,

pour

XXe dynastie.

sienne

lorsque,

des

que

et

à la

la

et

l'éclat

provenant

pour rédiger

copier

pharaon

Les

ai

nombre

rois

pleinement

j'y

de

ancien

des

xxe dynasties,

Ainsi,

plus

ou

creuser

partie

ces excavations

pierre

ne puis

suffi

et

de

et

xix°

xvm%

noms

des princes m'a

ni de succession

surprise

ces tombeaux,

ciseau.

de

éclats

petits

de

plans

xixe

ou

de

du

à

excavations

Ramsès-Meïamoun

galeries

celle

au milieu

l'étendue

de

des

des

celui

à la

certaine

principale,

rois

à sa sépulture

en grande

ces

ou thébaines.

a fait

grandes

par

de

les

de plusieurs

c'est-à-dire

thébaines,

de dynastie,

chacun

de

d'avance

et

au

l'ouest. de

ni

ordre,

d'une

soutenues

de

et appartenant

convenable

pierre

déduit

la XVIIIe, et

isolée

royales

je l'avais

des

corps

anciens

trésors,

ces tombeaux,

que

sculptures

rapide

tombeau

aucun

conservant

soignées,

vallée le

de m'a^surer

diospolitaines

de

Meïamoun,

tombes

les

de

forcées.

des

dynasties

L'examen

rois la

n'a suivi

des

toutes

des

ensuite

de

successeurs

à des

les chercheurs

conservant

comme

bien,

dynasties

dans

Viennent

tombeaux

renfermé

des

six

à part

inhumé

au

ont

hypogées

des

Thèbes.

ce sont

isolés

à Biban-el-Molouk

tous

appartenant

tous

communications

quelques

en arrivant

tardait,

ils furent

qui

établi

ont

qui

ils étaient

l'autre;

dans qui

l'hémisphère est ici,

roi

est agenouillé

pendant

sa vie,

comme sur la

déesses. défunt: être

le vivificateur, nécessaires

à

semblable

l'illuminateur ses habitants;

le


p EGYPTE. fut

mort

pharaon

le ténébreux

vers et

rendre

manière

le

défunt

le monde

« Cette

explication

tout

cela

« Ainsi

ne sont,

comme

ce

Dans

que

accordé rois

(les

de

Osiris,

une

demeure

sur' où

il était

course

série

« longue

Au

messes

la

faites

au

roi

toujours

l'orient

et des

fort

ses

habitée

monde,

deux

états

pendant. bas-reliefs

les autres

les

de

morts):

autres etc.,

à

l'exécution

du

grands ><

encore

vivant.

des

pharaons,

de

commencés

t'ai

Je

dieux

tombeaux

conformément

fut,

les

par aux

que

« Voici

littérale:

Ramsès,

étaient

long,

dieu

vie

de

Phré

midi),

ce que

dit

pour

régner

-Ce

tête

leur

vivant,

bien

l'esprit monument

connu

sépulcral

Dieu

sur

son

grand, et

soleil sur

représentant du

exercer

les

de rassurer

le pharaon

au

ciel:

en

dans

la

le au

costume l'éclat

tout

terre

Nous

attributions

la

de sa tombe

creusement

en effet

Seigneur

le monde

du

à

toujours

but

pour

c'est-à-dire

à

adresse

lui

montre

tableau

trouve

qu'on

évidemment

pour

d'épervier,

lequel Phré,

avait

résulter

santé.

a

bas-relief

Ce tableau

semblait

au

ce pour Il

dans

après

qui

dans

lequel

dont

il sera « A ces

ce tableau,

des

qui

ces

paroles une

t'accordons d'Hôrus

royales

succède

des

on

successivement

tableaux

plus

le

sur

et

des

magnifiques

pro-

sont

dans

réservés

rendre

pour

oratoire

assez

roi

à ces

subdivisions

du

du

est

qui

douce

plus

soleil

entrer

des

on

délicate,

marquée

vont

les noms

Chriocéphale, un

par

à

chacun

soixante-quinze du

divinités monde

parti

crocodile, sa

manière. du

parèdres

troisième

inférieur,

aborde

dont

ordre,

qu'on

nommait

zone). à

ordinairement

soixante-quinze

lui

qui

comme

le disque

le

invocations

de

sarcophage.

l'occident, dieu

priviléges

légendes

du

contenant

texte,

enceinte,

ces

de, précaution

de

lit également

des

symbolique,

soixante-quinze

peintes

parlé

sorte tableau

et

ici

à la salle

lesquelles

très-long

le détail

.placé

frontière

la

enveloppe,

voit

un

inférieur

salle,

ait

on

tombeau, et

conduit

qui

par

du

terrestre,

qu'on

et dans un

petite et

vie

vers

à l'une

(demeure Une

cette

rapide

l'hémisphère

préside

corridor

premier

semble

ténèbres,

soleil

sculptées

la vieille

pour

royales.

la traduction

besoin,

le premier

tombeaux.

et de

avançant

immédiatement

Kellé

ces

la question

Suit

chacune

était

égyptien

mieux

de

trop

franchement

emblème

encore

plein

« Immédiatement

de

passé

tous

comme

du

incessamment

s'occuper

qui

de

célestes.

régions

plus

roi

soit

asile.

tous

de jours

plafond

pente

de

tout

suit

l'occident,

en

travail

dont

même

universel.

tombes

dans

la

»

« la terre. «

un

dont

seigneur

s'il

prouverait,

de

et le sujet

occidentale,

de

roi

les

le soleil

de

transmigrations,

est

conjectures

à l'orient.

successif.

(région

Osirien,

ses

descendant

nouveau

le père

couvrent

avec

légende,

sacrée

augure

« Voici

consolantes

toi

soins

l'heure

l'Amenti

exigeaient

dernier

se présentant

sa

qui

fâcheux

le

une

toujours

de

roi

le motif

plutôt

des

de

et

habitons),

d'Ammon,

qui

le développement

que

à

dans

ou

le sein

du

nous

continuer

pour

légendes

couchant

renaître

que

le temps

assimilation

clef

est

démontre

en entrant

moment

les

son

des

la montagne

nation

ce que

vivant

de

la

dans

se

pour

(celui

soit

aussi,

cru;

soleil

parcourir

supérieur

de mon

ou

doit

absorbé

l'ensemble

est

premiers

être

monde

être

expression

singulière

« C'est

royal,

de

dans

et

des

devait

roi

point

décrit

dernière

l'un

gauche

n'est

seigneur

immenses,

cette

qui

et

ses prédécesseurs),

ouvrages et que

céleste

au

compare

qu'il

renaître

va le voir,

tableau

dit

« Cette

au

devait

jour

on

le

vie

comparaison du

parties

la

résulte

cette

les deux

«

roi

naturellement

inférieur,

hémisphère et

habiter

Egypte;

encore

la lumière que

pour

donc

parèdres, l'image

abrégée

ce premier

précédées des

ou

contient

corridor, suivies

soixante-quinze

d'un zones

les

images

immense

tableau,

et de leurs

habitants

loin. généraux

et

d'ensemble

succède

le

développement

des détails

les

parois


EGYPTE. et

corridors

des

dans

soleil

de porte

serpent

ces terribles

de

« Près du

dans

la vieille

à chacune « Ainsi,

de le

Apophis, Soleil

arrive

l'une

d'elles

vers

la porte

on

la

habités

les âmes

par

sur

portent voit

du

cœur,

en

main

présenter

des

porte

« Elles

font

« elles

tiennent

une

« dit:

Prenez

« et les sauter

et

l'inspection le grand le

monstre

vos

la

les ce

folâtrer

dans

un

habite

les

riche

du

battant

heures

du

étincelante;

monde,

demeure

jour,

A

etc.

etc.,

au-dessus

(le cette

a figuré et

dieu

de

dieux

dieu,

toutes

les

du faut

qu'il

chacune dans le

naviguant choses

l'assistent

qui

fond

dans

que,

physiques,

successivement,

et les sciences

parcourt

celle

indiquer

du

heures

le

vers

piquant

de la barque

des

marchant et

plus

principe

les vingt-quatre

mythiques

propres

eaux

se

décide

le dieu le

âmes

la

voit

conduite

à est

on

heure,

sort

des

humaines sur

terre

dans

grands

coups

de

verges

forme

d'une

la ou

gourmandise

le

bari,

par

des

corps

Atmou

assis,

s'avance

qui

cynocéphales, au-dessus

truie,

sans

gloutonnerie,

aux

successivement.

une

énorme

le

heure,

dieu

se présentent

ramenée

sous

serpent

relativement

y voit t

qui

adorations

à la troisième

âmes,

on

les

le grand

trouve

Atmou;

transmigrations;

les on

se

aux des

âmes

les

grand

offrande bassin Dans

des les

vos

le péché

doute

que

de

capital

les heures Apophis.

du

sur

qui

lequel

sont

l'eau suivantes,

Ils

s'arment

navigue

de des

leur

sur

on

céleste

vos les

et

le vaisseau

et

tiennent

le dieu ` demeures,

voit

gloire

Soleil

leur

jouissez-en

se baigner,

se chargent Soleil;

légende

de

campagnes

le

nager, tout

sous

à combattre

se préparent

du

de la joie

leur

vérité;

terre

vertueuse.

d'autres

primordiale,

les dieux d'épieux,

la

la

seigneur

loin,

partage;

dans

enfin,

égyptienne,

juste

du

plus

grains

emportez-les

remplit

conduite

champs des

» Ailleurs,

pure.

leur

l'inspection

les

champs

la mythologie

transmigrations

de ce paradis;

offrand.es

grains,

le serpent fleuve

sous

cultivent

et

leurs

de

bien,

célestes

qui

de l'eau

moissonnez

ou

arbres

de

peines

emblème

dieux;

et moissonnent

en

des

reposant

de

Champs-Élysées

d'autruche,

fruits sont

les

heure,

plume

Nil-Céleste. Soleil,

seconde par

et reçoit

mouvement

en

de l'époque.

libations

dieux

la

de

le coupable

offrandes

aux

du

un

dans

et

à face

serpent

tête

du

se met

barque

nouvelles

et

des

présentez

ennemi

qu'il

surveillé

balance

sa

la

faucilles,

dieu

célestes

Soleil,

cinquième

faucille

du

figure

la

d'autant

le

la

on

sur

détaillée

tableaux

leurs

tête

des

douze

« Il

lever,

intérêt

l'éther,

ou

céleste,

glouton

faucilles;

un

l'image

caractère

grand

cueillent

elles

les

bienheureuses

leur

offrent

sa bari

céleste;

à

visite,

la course

demeures

Anubis

quelque

« Le dieu

de

condamnée,

en

des

corne

la légende:

la direction

avec

zone

par

a gravé

la

l'horizon

par

tek-ho,

tapentho,

étoile

du

à

justice

de

chacune

les portes

que

une

égyptienne,

dans

d'être

gardée

délinquant,

On les

la

pesant

de

emblèmes

elles

dans habiter

vient

tels

humaine,

ou

parmi l'ennemi

tribunal,

Ce sont

du

primordial

heure,

et

frère

du

jour.

l'Orient;

doivent

laquelle

du

heures

annoncées

celle

a tracé

des

à la première

esprits

du

le fluide

la marche

» porte,

qui

on

philosophie

des

son

tableaux

l'hémisphère

a figuré

au-dessus

dieu,

séries,

serpent.

Soleil.

forme

du. jour,

douze

on

opposées

dans

soleil

l'orient)

sa mort).

du

constamment

la première

la représentation

et de plus

qu'elles

dieu

marche

la flamme;

lit

parois

du

de

voisines

plus

la marche

après

significatifs,

lance

marquer

des

sur

selon

sur

de

en

les

roi

la

énorme

on

au

pour

heures

céleste

dieu

l'ceil

sous

l'étude

fleuve

des

dont

à

noms

gardiens.

comme

douze

des

des

du battant

tombeau,

un

par

tous

astronomique

jour

suivre

partagés

et l'ouvre

porte,

grande

sont

gardé

ont

reptiles

satempe/bal, côté

et

sculpté

ces

relatifs

sur

du

( image

tableaux

lumineux,

et

les

parois

représentant

sa vie),

inférieur

nombreux

l'hémisphère

de tableaux

pendant

l'hémisphère

« Les

et

roi

les

toujours

(presque

série

longue

du

(image

supérieur

suivent

qui

d'une

couvertes

sont

salles

de filets, ils

8

tendent

parce des


EGYPTE.

cordes; d'un

câble

machine

que fort

cardinaux.

sortait

d'en

bas

Soleil

(Rhéa)

et, d'une

sur

la tête

sirène,

la

soleil

lèvent

toute

rien

préjugent

peint

que

visite

le dieu

celle

ou

leur

de

nature

et les

ont

sur

la

forme

et

de

commis

la

sur et

poitrine

derrière

le dos,

traînent

on

fait

bouillir

des

seulement

leurs

têtes

l'emblème

du

la tête la

sur âmes

terre

et

du

sont

et

C'est

de

de

glaives.

véritablement surprendre; aient

carnage, mais

l'autre

le

cercles de

quoi

Egypte;

affaires

les parois Là,

armés

a de

l'ancienne

différente

aussi

les

cru

y

légendes et qui

monde,

la

forme

en

noir,

pour

les unes

en

files;

longues de leur

forme

tête

ne

des

remarqué

soit

âmes

elles

crime,

à

fortement

les

sous

celle

dans

la fois

mains

mains

liées

chaudières, ou

d'oiseau,

la chaudière

avaient

à

crimes

les

celles-ci,

la

liées

les

de grandes

jetées

auxquels

(l'éventail),

bas;

infer-

de

indiquer

reprochent

dans

humaine,

le

symbolique

quelques-unes,

poitrine;

zones

dans

sont

leur

glaives, la

des

persévérant

sous

ténèbres;

leurs

la plupart

et

peints des

sorti

aussi

dans

impurs

suspendues

sous

céleste

repos

bras

douze

très-succincte.

supplices.

ces scènes

en

cœur

J'ai

divers

des

les

sur

sculptée

forme

de

l'abîme

soit

coeurs.

toute

effrayés

brandissant

leur

ses

dans

les soixante-quinze

tourments

esprits

marchent

vivantes,

et leurs

bonheur

dans

coupée,

de

entièrement

d'autres

terre;

eaux

comme

pendant

idée

des

quelquefois

la zone,

une

variété

sont

ces

figuré

séjour

ténèbres,

parcourt

subissent

manière

humaine,

leur

gardiens

a

des

celui-ci.

d'une

humaine,

à tête

l'épervier perverse

poteaux,

qu'elles

la

on

le

Netplté

volute

bientôt

du

après

déesse

en

ne

fougue

l'abîme

termine

se trouve

pieds,

dans

ce

de

punies

Soleil:

sous

toujours

coutumes

sont

la

des

donner

divins

humains

égard:

de

aux

voyageurs,

sacrifices

la

la

de

prend

s'il

bientôt

C'est

se

précédentes,

qui

car

Dante,

et

surface

qui

celui

viens

coupables

arrête

étranglé;

la

quatre

égyptiens.

personnages

à cet

et

us

coupables

grue

la tête

à

des

d'Apophis,

et

une

par

génies

efforts

disparaître.

Soleil,

scènes

de

des

va

inférieur,

en noir,

du

est

moyen

secondes

des

corde

le corps

du

mythes

des

de

captif

dont

vaisseau

les

au

reptile

tirent, assisté

la

s'élève

Osiris,

dieux

saisit

il

Grecs,

je

d'incertitude les

qui

ou

cet immense

contre

impuissant

le serpent

des

quelques

de l'usage

âmes

presque

le

les âmes

que

« Les nales

(Saturne),

dont

autant

par

étonné

pour

Sev

à celles

de l'Enfer

espèce

dieu

l'hémisphère

opposées

habités

preuve

le

la contre-partie

président

pas

douze

des

Océan

dans

et que

fils

reçoit

le vieil

primordial

la

liées

déesse

fleuve

cou

l'horizon,

son

du

au

jour,

Téthys de

sort

d'Ammon)

de

la

on

serait

du

extrême

montée

sont

trouver

heure

de

auxquels

ne suis

je

(celle

l'office

royaux

par

énorme

point

constamment

là le type

des

au

c'est-à-dire

zones

attache

attirail

faisant

tombeaux

de liens;

cet

onzième

d.e nuit,

Ces cercles

et

main

du

assez

lui

tout

« La marche

dieu,

le charge

manœuvrée

le Nil-Céleste,

heures

et

une

arrive

immenses

ou

Selk

à la

qui,

célestes;

des

la déesse

Mais

Enfin,

dragon.

celui

on

compliquée

points

dieu

est pris;

Apophis

perdu

avec

tous

leurs

la

peine

droits. « A chaque qu'ils

subissent.

des

rayons la

« point à côté

de

« aux

yeux

de voix

du

« qu'elles

jouiront

points

son du

âmes

dieu

dieu

corps

double les plus

elles

grand des

ont

qu'elles la

série

y est-il

âmes

importants

tableaux et

leurs

le

les parois

nous plus

notre

»

opposées

de gloire, à toujours

dieu

qu'on

lit

« Elles

ont

celles

dans

leurs

lance

lorsqu'il

et elles

terrestre Tandis

et

l'on

n'entendent au

contraire

trouvé

vit

tombeaux,

de

grâce la

vie

tandis

»

suprême. donne

condamnation

point

monde

zones.

reposeront

Dieu

les

voient

les demeures

abandonnés dit

ne

sur

leur

toujours

dans

plus

heureuses,

habitent

lit

dit,

traverse

lorsqu'il

présence de

on

suppliciés

n'habitent

elles

grand;

de

des

ennemies,

disque;

la représentation

les

deux

et auprès

« Ces

« céleste;

« Cette

zone

donc

moraux

le les

système

psycologique

récompenses

et

les

égyptien

dans

ses

peines.

Ainsi

se


EGYPTE. trouve

de

l'immortalité heureuse,

l'idée

célestes,

le, cours

« Cette mières

de

royales,

sur

« Le trois

côtés

dont

il couvre

la

supérieur

et

le

inférieur,

la

inarche

enfant

élève

deux

déesses

du

fleuve

la

cette

bari;

Sev

pour

ne

fait

douze

barques

qu'à le

l'occident;

phale

les dieux

ou

récitent

dieu

pour

de l'Océan. bienheureux les

dieux

et

mais

des' dans

composé

c'était

ceux

un

cet

du

second

pretombes

un

tableau

esprit

de science,

corridor

de

lièvre,

de

la

la

les

et

des

rois,

sa lumière; des

dieux, et

à leur

jardins

ombragés

par

les

pures.

Enfin

tête

des

arbres

le dieu

met

son

de

en

ciel),

forme

d'un

le

dieu

Méuï

du

jeune

les

soins

de

qui

coule

comme

aboutit

une

branche

les

du on

grand

l'occident:

de

au

milieu

de

des

sous Sev

caché

(Saturne)

le

les

hiéracocé-

fleuve

le soleil

à son

seconde

heure

de

le même

lesquels

de

du

au-devant

côtoie

il

parages

les bords

A la

Apophis,

dont

les fonctions

j'ignore

heures,

dieu

Haké-Oëris,

ils adorent

sixième

du et

est un

sur

allant

V,

espèces,

esprits

le dieu

dont

céleste

le vaisseau

les

le fleuve;

le distinguait.

et

rives.

approche

jour

l'Océan

à la proue;

gouvernail

dans

deux

élevé

sonder

le

sur

naviguant

est

qui

et

rouge,

mouvement,

a représenté

cinquième

de

du

la

reçu

sur

sous-ordre

Ramsès

différentes

déesse

disque

Soleil

la barque),

heures

approche

un

par

manœuvrant

au

a

lequel

pour

en

le défunt

l'hémisphère

voyages

l'éther,

lorsqu'on

ayant

la guerre

enfant

l'impulsion

perche

des

de

aux

naos,

donne

qui

On

heures,

destinée

le dieu

se

lesquels

bas

sous rouge

l'accompagne

tropiques.

par

font

qui

dame

l'hémisphère

la

(de

disque

dans

ciel

c'est-à-dire

(la

la

orient. du

longue

quatrième,

huitième

et

tableau,

limitent

pieds

d'en

Néith,

céleste,

paraît

Sort,

chacune

qui

en

le pilote

mythiques

un

bassin,

dans

Hôrus,

mère

l'océan

vaste

du

représente

céleste

corps

le Soleil

le corps

une

des à

aux

sur

heure,

supérieur

ayant

que

ses

celle

de

enveloppe

nuit.

barque

le vaisseau

Neb-JVa

président

après

debout

Soleil;

déesse

la

un

la déesse

est

la

dans

dans

heure

huitième

noms

renfermé

haut

jour;

sa divine

à chaque

du

de

et

bras

d'en

de

lesquelles

tenant

la longueur

sein

dans

de

toute

du

heures

sur

au dieu

sur

celle

d'occident

moment

septième

âmes

de

deux

description

d'étoiles,

grand

il forme

indiquée

change

qui

des

ma

ses

heures

et navigue

baris,

fidèle

tous

les

celle

et des

parsemé

du

du

inférieur,

gardien

travaux

Dans

à

peinture

est

sexuel

et

part où

au

plus

adorer

aux.

part

et

grande

des phénomènes

frappant

corridors

de

de

l'occident;

douze

lui-même;

commandant

esprits

les âmes

paraissent

prend

ou

le dieu les

ou

passage

du

partir

Haôu,

enfin

sur

égyptienne

certainement

la

que

corps

égales

debout

placer

compose

tête

nommé

spéciales;

doctrine

plus

sujet,

prolonge

à

est

les douze

divine),

est

se

torse

sa bouche

hommages se

le compagnon

le

il sort

ou

qui

et

phaéton

à

jour

heure,

réis

est

type

parce

le

dont

le point

à l'occident,

à la

upge

Elle

grands

la longueur

femme

pendant

la barque

l'équipage

régulier,

toute

les

l'y

leurs

plus

dans

Soleil;

du

(Saturne),

la

lier

deux

même

soleil

raison

cortège

des

Le

bandes

l'hémisphère

présentent

d'en

de tous.

deux

le doigt

« A la première l'orient

de

par le

et

pour

sa tête

vers

heure

un

avec

âmes

pris

en

soleil

du

l'orient

par

des

j'ai

que

plan

d'une

c'est-à-dire

traversant

le tableau céleste

du

nourrices,

Chaque

un

supérieure;

du

bras

V,

composition

naissance

de

fleuve

forme

cours

les

humaine.

les parois

et occupe

divisé

égyptien,

dieu,

un

la

portant

(l'Hercule

vie

dit

suivent.

qui

tableau,

« A l'orient,

la

ont

hémisphères,

complet

plafonds

partie

du

la

destinée

occupe

le plus

immense

longueur

figurée

double les deux

et sur

les

sous

cette

de

de Ramsès

est

salles

ciel,

les anciens

positif

psychologique tombeau

premières

petit

dans

astronomique

reproduit

la

ce que

spectacle.

qu'il

parce

le but

soleil

du

du

directement

est

et

tout

symboliser

galerie

salles

deux

l'âme

et magnifique

imposant

est

démontré

complètement

dans

la

bari

pharaon les

eaux

demeures

des

se promènent sonde

le fleuve


EGYPTE. et

incessamment, contourne

dieux

des

bassin

de l'ouest

inférieur,

sur

le grand

dans

l'hémisphère

cette

navigation

des

douze

le Nil,

la

du

soleil

ternes,

dont

ont

bari le

il ne

disparu,

dieu

la

auquel

« Des les

déesse

en

scènes

à laquelle

nuit et de

sur

existent

des

même

sujet.

Ce sont

mois

« Mois

sur

textes

et

ces

grand

Le grand

et

inerte

orient.

de

du

dieu

cortège

qui

sur

chaque

personnage

du à

préside

dans

toute

remontent

qui

nombre

à l'entrée

Justice),

Mais

les barques

pour

un

la

les sujets,

scènes

en

faisant

et au

connaître

J'ai

symboliques.

tables

des

elles

la

Tobi,

et

en

dehors

dernière la

subal-

génies et

naos

l'équipage

renfermant

l'enfer

ou

à la

le région

pris

commencement

l'heure

du

ou

jour

moi-même

copie

de toutes

et

des

de

la

tableaux

« Heure

troisième,

le commencement

<f Heure

quatrième,

les constellations

« Heure

cinquième,

les étoiles

« Heure

sixième,

« Heure

septième,

la flèche

« Heure

huitième,

les

longues

« Heure

neuvième,

les

serviteurs

leurs

domine

d'Orion

la

plus

et

Orion

constellation

deuxième,

composition

je viens

que

grand

peut-être,

influences

pour

de

décrire liés

quoique toutes

en

les

au de

heures

conçues

moitié.

« Heure

la

intérêt

constellations ainsi

sont

de

d'un

hiéroglyphiques

des

première,

de

constellation

et

de

l'oreille

gauche;

gauche;

le cœur;

sur

(influe)

la

sur

le bras

sur

(influe)

Sirius

influe

constellation

des

étoiles

deux

(les

gémeaux?)

le cœur

la tête

sur

(influent)

le quadrupède

« Heure

onzième,

le serviteur

Heure

douzième,

cercle

Sicile,

les

traduction est certaine

planisphère; été

de donner

obligé

Dans décrire

le sont

physiquement, un

tombeau

décorés soit

ensemble

surtout suivi,

parties

lion

sur

le cœur;

gauche;

cœur;

(influe)

antérieures

(du

le

Menté

quadrupède),

influences

lion

(le

avec

les

affirmé

eu

le

Ramsès

tableaux

de

V,

le les

mot salles

pour

cela

pousser à mot ou

purement qu'ils

sont

de

est

actuels

noms

texte

corridors à

mon

loin

mythiques; totalement

sur

le

Diodore d'elles. en

de Cela

Egypte,

retour.

qui

la série

composent

des

travail

constellations de

de

concordance,

hiéroglyphique.

qui divers

dit

chacune

sans

les

gravée

remonte,

décidée tables

du

le

l'astrologie

vingt-quatre

plus

relatifs

symboliques ses rapports

des

introduit

oh j'ai

ailleurs

le fait,

par

d'une

temps

influences que

avait

qu'on comme

donnait,

M. Letronne,

question,

gauche. à celle

analogue qui

gauche;

gauche;

le bras

et

l'œil

– sur

bras

sur

(influe)

de donner

pas

marin?)

– sur

truie des

cette

passages

c'est

Mente

l'a

les

dans

le

l'oreille

le cœur;

lion

(le

constellations

partout de

de

des

je viens

n'ayant

sur

sur

droit;

d'Osymandias,

reculés;

dans

(influent)

du

l'œil

des

table

comme

que

sur

sur

la

monument

les plus

étoiles

(influent)

Menté

de

une

lever

fleuve

étoiles

du

pied

ici

réplique,

temps

levers

du du

sans

« La

notre

doré

heures

démontrera jusqu'aux

donc

deux

gauche;

dixième,

avons.

du

(influe)

le bras

le

des

le commencement)

(ou

« Heure

fameux

point

placées

plafonds,

l'année;

de

« Nous

j'ai

de

Heure

marin?),

des

et

en

c'est-à-dire

tableau,

consolations.

noms

ces mêmes

gros,

«

les

différente. debout

pilote,

encore

par

du

supérieure

elle

précaution;

les inscriptions.

« Mais

chaque

Vérité

des

se rapportent

toutes

(la

corde

avec

barque

d'occident

il arrive

à la

heure

le

hiéroglyphiques

indiquent

comme

tirée

que

Thméi

adresser

légendes

de nuit,

la bande

remonte

qu'elle

la

dirigent

dans

reparaît

à chaque

plus

le rivage

fleuve

toujours

varie

reste

semble

inférieure,

est

et

le

heures

nombre

sur

échelonnés

suivent états mais omis

ceux du

que

soleil

considéré

ces tableaux ou

qu'ils

je viens

de soit

ne forment

n'occupent

pas


EGYPTE.

même

la

dans

aux

quatre

consacrée

du

comparution sort

de

ou

refusait

son

lesquels et

le

en

peut « 0

offre

roi

est

être

l'âme

versets

ou

juger

dieu

ne

fut

censé

qu'une

simple

de

à leur

faire

tombeaux

les plus

complets,

juges

divins

qui

doivent

décider

qui,

sur

la

celui

entière

paroi

la

faire

de

en

recherche

d'un

Ce grand parler,

son

à

crime

salle

divisé,

du

le

mêlées

péché par

confession

qu'une

la

dans

ces juges

ou

général

accordait

terre,

d'Osiris, nom

texte,

en

cette

assesseurs

présenter

à proprement

aux

sévères,

particulier en

conséquent négative,

comme

n'a

commis

suivent.:

qui

soleil

Une

juridiction.

n'est,

les

quarante-deux

ou

chacun,

exemples

le roi,

ces

sarcophage,

image

sépulture. de

du

dans

quarante-deux

la

celle

précède

contient,

présenter

colonnes,

qui

des

les images

soumise

les

par

(tel)!

de

chargés,

dans

punir

quarante-deux on

le

que

paraissent

de

V

Ramsès

justifications

le tribunal dont

salle

l' A menti,

les honneurs

rois

La

royales. de

devant

tribunal

âme,

de

tombes génies

roi

aux

tombeau

les

place

de justice,

modérateur

d'Ammon,

approuvé

point

de méchancetés; « Le

fils

« Le

roi,

« Le

fils

h Le

roi,

« Le

ms

« Le

roi,

« Le

fils

« Le

roi,

« Le

fils

« Le

roi,

mauvaise

des

soleil

soleil du

soleil

du

soleil

images

plus

curieuses

ce

de

être

souillé

point

la, tête

inutilement

eu à

dévorer

des

par

aux

dieux;

impuretés; des paroles

en entendant

soit

de vérité;

ses paroles;

allongé cœur

à se repentir

(c'est-à-dire

et avec

du

de

la

ces

compositions,

physique

qui

« J'ai

le reste

des j'ai

cette

est

du

C'est

toute

de quelque

de

de

le sujet

Une

copiées

de vieilles description,

du

qui

de

moi-même,

ces

le plus

vérités

que

aussi

rapide

soleil

décore

de

raffiné;

que

croyons possible,

est

telle per-

a répété

ici,

mais

des

sépultures

premières royales.

de

plafond,

tableaux formant

d'hiéroglyphes dont

un

en

hémisphères des

plafonds

nombre

grand

et les principes

donner en

mais

en

On

les deux

le

même

sens

entier

de

temps

tous

les

il y a certainement,

sous

très-jeunes. d'un

la

creusé

plafond,

se

cosmogonique

transcrivant

et

sarcophage,

fraîcheur

au

seule

avec

pour

les

de

humaine,

La

dans

bas-reliefs,

peut

nous

le

milliers

le système

en

forme

trois

que

l'Egypte

la décoration

étude

plus

de

soubassement

tout

longue

mysticisme

siècles.

et chargées

emblématiques,

du

trente

du

tombeau,

sous

monuments

toute

couvertes,

reste

magnificence. la peinture

la marche

général

n'en

Ramsès-Meïamoun

en

sa

des

plus

encore

Egyptiens. toutes

et

de

renfermait

qui

grandeur

parties,

sont

il

celle

V,

tombeau

figurées

composition

salle

que

à

résisté

vaste

formes

crocodile.

en

astronomique,

des

de

le

voracité,

a conservé

cette

générale

dans

autres

certaines

le soleil

la

de conservation

ont

dans

et

Ramsès

le motif

sous

et

de les

dans

emblématiques, omis

tortue

miracles

les accompagnent.

apparences

de

forme

comme

aussi,

capitaux

coupe,

jour

explicatives;

contiennent

péchés

des

qui

et de

celles

aussi

détail

du

dans

la paresse

très-belle

de

curieux,

tombeau

couleurs

parois

légendes

bouc

frêles

et peints

sculptés

de

aux

tombeau

« Les

luxure,

surpasse

durée

la

pendant

la

habitué

plus

de ce texte

encore,

du

d'une

ces

que

salles

salle

toutes,

faut

grand

sont

grande

et

suader

voués

de mensonges;

point

pas

à coté

symboliques

berceau

qu'il

n'a

etc.,

les biens

libertin;

secoué

n'a

enivré;

enlevé

point

dit

été

point

Ramsès

soleil,

paresseux;

n'a

ne s'est

n'a

etc.,

été

point

point

Ramsès

soleil,

point

n'a point

n'a

etc.,

ne s'est

etc.,

Ramsès

soleil, du

n'a

modérateur,

soleil

blasphémé;

point

etc.,

Ramsès

entin,

têtes

textes

modérateur,

voyait

dernière

ces

du

n'a

Ramsès

action).

« La

les

soleil

visibles;

des

soleil

« On

bien

en

du

seul

des 9

tombeaux


EGYPTE. de

royaux,

des

destinées

Nous

qui

Lepsius

édifices

thébains,

aussi

histoire

à elle

nous

Osiris

Thèbes.

donc

croyons les

son

est qui

dernières

de

des a

Thèbes

devoir

de

faites

le

abrégé

y régnèrent.

découvertes

chacun

ouvrage,

aperçu

est de notre

qu'il

aux

»

dernier

un

salles;

président

particulière

Dans

dynasties

qui

et Aniibis.

description

non-seulement des

toutes

seule,

de

qui abrégée

ancienne;

résume,

qui

ruines

remarquable,

une

de l'Egypte

lettre,

longue

lettre

une

les diverses

à celles

Mérésochar,

possible des

soutiennent

qui

principalement

la déesse

l'ensemble

une

et

succinctement

plus

les piliers

couverts

Atmon,

composent

mais

sont

de l'Égypte,

divinités

le

a écrit

l'ombilic

dont

Phtha-Socharis

donné

avons

docteur

et

aux

âmes,

monuments

l'œil

bas-reliefs

des adorations

ce sont

des

des

parler

été

citer

cette

cette

sur

terre

merveilleuse. 25 février

Thèbes,

« Le monts

fleuve

côté

temples

de

Karnak

est

de

très-probablement

la

Oui,

les

semble

deux

de

villes

« Une de

Karnak.

des

dieux

et

et sans

le moment

mot

s'est

« Il fut la

thébaine,

ville gloire

fondé

au

suivantes,

qui

victorieux,

délaissèrent roi

premier avant du bres,

de

sanctuaire avec

A l'angle adjacentes.

le plus une

droit

large

doute

dynastie,

cour

de ce temple,

Thoutmosis

en

Nil

du

des

eux

d'une

demi-heure.

fleuve

les

morts

et

deux

tenu

lieu de

nécropole des

sous

leurs

extrémités

les deux

a

la

Grecs et de

De

entre

à la conservation

par

jusqu'à

de l'Arabie.

se trouvait

morts.

le

nom

de

tombeaux.

nord

et

sud,

par

les

réussi

ayant

Les indi-

et un vers

temple

Louqsor,

HT et sa sceur

parties

du

nom

joug

de

sous

car

il n'y

dans

la

devant le même

y ajoutèrent

le reste

d'elles

révolte

contre

Ier et Toutmosis dont lequel

la

leurs

les

était

Thoutmosis

roi

éleva

par

derrière

deux

la

ce

une

salle

depuis Chaque

dynastie

y trouve

roi.

Les

ennemis

encore dynasties

héréditaires Mais

vestige.

vers

Hycsos,

autour

environnée

Ier dressa autres

naturellement

première

Ie1 bâtirent

cella

désigne

temple.

On

de

aucun

un

national.

sous

Jésus-Christ,

était

d'Egypte

à ce

ce sanctuaire

Sesorthos.

magnifique,

propylée,

rattache

d'Ammon

(napu), tout

ruines le roi

Thèbes,

royaume

roi

des

fait

Grecs,

du

se

de ville

pluriel

premier

siècles

Ahmenophis

ont

les

que

à Ammon-Ra,

celui

au

l'histoire

avant

et

ce temple,

de lui

restaurer

son

nom

les Grecs

métropole,

et de

dédié

souvent

plus

Toute la

son

dont

C'est

naturellement

portes,

d'après

mais

par

cent

tap,

devint

plusieurs

successeurs un

prit

pluriel.

époque

commencer

aux

me millénaire

cette

pendant

doit

de la ville.

Manethon,

de

ancien

aux

féminin

ôîjêai au

du

d'après

ses deux

Jésus-Christ,

placées

qui

d'embellir

me siècle

sans

la xvne

fait

d'étendre,

gémirent

garde

relier

les eaux

tard

désert

des

près

s'étend

qui

distance

consacrés

à la

singulier,

d'Ammon

fragments

à

une

du

plus

temple

lieu,

le nom

ont

fait

des

compris

servi

par

y sont

éloignés,

grand

au

hiéroglyphes

douzième,

aujourd'hui

le

l'article

Ce

la

par

baigné

thébaïques

du

l'article,

l'autre

A l'ouest

adonnée

particulière

d'Ammon.

est

ce côté,

se trouve

que

les

ou

monuments

avec

changer

dynastie

des

Ap

dans

quelquefois

de

avoir

du

coule

Memnonia.

Diospolis). isolé

temple

du

la divinité

(No-Amon,

l'un

fertile

l'extrémité

semble

il

l'ouest,

plaine

vers

à la ville.

port

de

immense

qui

A

inégaux.

distance,

et de Medinet-Habou,

description là

une

Louqsor

proches

primitive

C'est

Nil;

exclusivement

Gournah

l'étendue

quent

s'être

de

séparés

entière

rameaux

de Thèbes,

du

quartier

tout

population

Menmonia,

heures

du

temples,

deux

il borne

ville

et loin

en

l'est,

et de Louqsor,

nord

tous

à

véritable

Karnak

et

vallée

à quelques

la

au

la

Libye;

située

se trouve

Thèbes,

ici

de la

escarpés

Med-Ahmoud, ce

divise

1843.

Ahmosis, l'an

des restes de

deux

pylones

et des

appuyée

sur

1700

cham-

obélisques. murailles cinquante-


EGYPTE. six

et autour,

sur

successeur

travailla

le voisinage.

Il éleva

colonnes, Leur

général. autres

dans

de Thoutmosis formée

Ier, de sorte

par

dans

y ajouta,

qui

et

Egypte

même un

occupent

Chacune

(20

116)

m.

d'élévation

l'axe

en

aucun

des

de et

de

colonnes, sur

sculptés sont

ornées

que

sous

320

cette

pieds

m.

(82

du

cour

m.

la

en

mur

extérieur

bâtit

quelques

en

avant

se trouva,

de

pylones

de

est

les

autres

de

de ceux ce

côté,

ait

supporté

par

134

sur

320

splendidement

Ramsès-Meiamoun

qu'on

m.

(10

plus

belle

longueur

a 36 pieds

fut encore Ier, père

plus

pierre

987)

l'impression

d'une

pieds

colonnes

ont

40

vue

jamais

en

colonnes, m.

(97

de circonférence,

972)

s'en

ressentie

puissante

avenue

dans

au

l'autre,

détachent ou

en

furent

hypostyle

tard

plus

ornée

536),

milieu

qui de

536)

et 66 pieds

pieds

(12

m.

192)

qui

pénètre

dans

cette

grands

dieux

et des

rois

à demi.

Elles

n'ont

Toutes

été

les

d'ailleurs

faces

en

terminées

fils Ramsès-Meiamoun.

par

son

une

immense

bâtis

de colonnes

des

ou

creux.

et principalement

celui

par

complètement

en relief

fondateur

à 97 m.

296

et

principal

Sethos

par

de

milieu

charmantes

sculptures

« Devant

un

de circonférence.

et qui

les successeurs

grands

le temple

colonnes

l'architrave;

229)

passe

à

plafond (49

du

de rendre

les colonnes, de

pieds

m.

(8

qui

temple

Jésus-Christ,

salle

Le

jusqu'à

pieds

du

xixe dynastie;

la

12 colonnes

« Il est impossible forêt

164

avant

la

pays.

hauteur

27

de

primitif,

de

deux

dans

devant,

par

temple

sud-ouest

magnifique

enfermées

pylônes.

pharaons

espace

largeur.

l'entrée

chambres

du

au

également

aux xive et xv" siècles

les grands

par

de nouvelles

côtés,

à l'achèvement

que

immenses

quatre

cc Cependant, agrandi

trois

seulement

cour

sur

de 270

hypéthrale

les côtés,

et un

à

majestueux

pylone. cc Le compter

plan

l'avenue

de

manière

dissement,

trouvant

une

longueur

mur

extérieur,

aurait

plaine

la

xxc

détruit

une

cour

un

de

le roi

la xxie

sanctuaire

pays

conquis. qui

n'étaient l'Egypte

t

le royaume

deux pas

leurs

dynasties d'origine

s'affaiblit

avec

noms de

le

tous

côtés,

2,000

fameux

plus

une

cour

qui

conquit

d'Asie

sont

égale.

pouvant

les

extérieur pour

achevé

de

200

la troisième

de

de plusieurs

la

à colonnes l'an

de

prisonniers villes

bien

connues

suivantes à

l'idée

temples

sur

xvic siècle bâtit

m.

96)

Il

temple

de

longueur

en

outre,

de la triade et

dynastie,

avant

un

fonda

les

prêtres-

Scheschonk,

Jésus-Christ,

appartient

cent

du

à

thébaine,

pylone.

extérieur

guerre

placée

II,

et un

970 avant le mur

sur

représentées

symbolique

de

la porte

à peu.

(60

cour.

agran-

petits

au

Ramsès

personne

les rois

Jérusalem,

de

mais

nouvel

renoncer

Asie,

pieds

élevé

aire,

dynasties

peu

en

Ier et

majestueuse

Les

ensuite

la grande

par

ce

cependant

exploits

de

même

jusqu'à

60)

à élever

Sethos

hypostyle

grand fut

près

agrandirent

dont

III,

mur

ne

la

comptant

m.

sans

616),

particulier

et dans

(609

peu

et

et les

salle

et ceux

pieds

m.

(356

pieds sanctuaire

En

opposé.

à

le

éloigné,

plus

côté

1,170

commencèrent

extérieur,

temple

sud

du

grand

villes

quarante

de la Palestine,

et

il en est

Juda.

sacerdotales thébaine

le

thébaine,

encore

Bible)

et

largeur

du

la figure

sous

Parmi

désigne

« Les

de la

extérieur

une

ancêtres

y ajoutèrent

pylone

sur

et une

Ses campagnes

Il y amène

temple.

ses

Ce dernier

(Sésac

xxne dynastie.

de

de

temple

Ramsès

la symétrie

dynastie

guerrier

le mur

longueur

de

et de

une

près

Divinité

à colonnes

fils d'Ammon.

rois

de

dynastie,

aujourd'hui

de distance,

Khons,

la

ceux

égalèrent

avec

séparé,

de

du

trouvât

achevé

qu'entourait de

Jésus-Christ,

s'en

principal

ce sanctuaire

« Le chef

peu

du

mur

le

on

le

devant

placée

contre

le temple

la grande

un

sphinx

alors

occupait

l'entrée

sud

d'honorer

à la

temple

à ce que

à l'extrémité

qui

du

Ramsès-Meiamoun

par de

grand

qui et

ce changement

vinrent

sortaient de

rois,

immédiatement

des

villes

de

et

après

la

après la

basse

vingt-troisième

les dynasties Egypte.

La dynastie,

des

Ramsès

puissance si courte,

de


EGYPTE. mais

dont

on

Les

historiens

trouve ne

n'en

égyptiens

mentionnent

la

Bible)

en

régnèrent

venaient

aux

hommage

à Karnak

et sur

construite

par

abandonna

l'empire

une

avant

sance

extérieure,

mière

des

prospéra

et

l'énergie

de

le luxe

qu'encouragé

résister

à

l'attaque

foulée

aux

pieds

«

et

nom

sur

les

succession

sous

le joug de

partir

avait de

son

y

les

Philippe

celui

taurèrent

d'autres

dans

Égypte une

le

suite

magnifique

de

celle

un

quart

de

largeur,

de

l'histoire

figures ce lieu

devenu

dans de

devant, parties,

expirante,

« Ainsi était

de

mille

est du

en

qui

période

géographique outre

nouvel

une empire,

du

chaîne depuis,

ans m.)

presque

une de

nos

vitale

suivre

les qui

Alexandre

des

anciens

ininterrompue

ses commencements

encore

et

est-il

resté

retrouvé

indépendance,

de Karnak.

ans, 322

retomba

l'Égypte avant

Jésus-Christ.

domination elle

n'a

fait

que

les

précédentes.

sous

les

Macédoniens

Karnak

le

les

La

passer

et en

étrangers,

Ptolémées

Nous dans

du

mais

trais,

la

fond, en

sculptures,

dernière

les

occu-

prouve.

sanctuaire

des

Elle

étrangère.

que

le

Après

resnon de

époque

représentée

à Karnak

milieu

grand

par

Auguste.

sanctuaire

longueur

temps.

ne put

n'a

on

à grands

sanctuaires,

étendu

Cambyse

en

son

précédèrent rebâtit

qu'on

Khadjeh.

temples

traces.

le

et pendant

nous

princes

y ajoutèrent

se trouva

ville

Les

celles

par

dont

jours

pires

coutumes.

César

petit

à la

jusqu'à

de nouveaux

sous

ne

l'an

la pre-

L'Égypte

recouvra

les

puis-

établirent,

s'y

détruits,

d'El

l'oasis

sur

puissance

Perses.

furent moins

en

plutôt

de Darius,

montrées

romaine,

parti

du

et

avaient

conquise

fut

l'Egypte

Aridée

Egyptien

jusque

(402

et

qu'artificielle,

elle monuments

les Ptolémées

même

3500

Ethiopie

n'était

bientôt.

Macédoine,

lors

de

côté

de soixante-quatre

toujours

les

domination

de

été

et huitième

que

s'évanouit

s'accoutumer

depuis

Philippe

classique

qui,

de

de leur

dans

de

d'en

de

prospérité

pacifique

l'espace

s'efforcèrent

temple;

se prolonge

avoir

établit

Grecs

cette

persane,

vieilles

grand

de la

règne

assez

par

style

en

dynastie

considérables

muraille;

et ses

et y élevèrent

remarquable une

et

épargnés du

ses

Alexandre

encore

et

temples

paraît

ressources

aussi

arts

sculptures

forcée

religion

Les

immédiatement

se sont

pharaons,

monuments

des

dans

fut

étrangers.

Les

de

en

Cette

Jésus-Christ,

long

l'enleva

d'Alexandre

noms

des

antique

anciens

du

dynasties,

cependant

de

pas

les septième

sage.

nationale

la conquête

dernières

pays

aucune

nationale,

les

son

des

restauration

plus

et

avant

sur

l'Egypte

de

Ces rois

petits

qui

pendant si riche

et

Mais

gloire

reparaissent

auxquels

conserva

la place

trois

époque,

garder

trouvons

indigènes de

en mains

pour

pant

après

indépendance

« L'Egypte Grecs

ans

Perses,

cette

perdu mains

cent

plusieurs

volontairement

pays

richesses,

nombre

pas

plutôt

rapide des

même

les

disparu.

temple,

ou

rois

525

ce

exactions.

La

grand.

temple II,

de ses

noms

une

A

un

Darius

Sous

Un

existe

les

utiles.

aucun

éleva

n'y

Il n'en

vestige. le

que

barbares.

et

nouvelles

L'an

Thérak

ne manquèrent

extérieure,

et déploya

énergique

longtemps

Perses.

et

Jésus-Christ.

Ils sur

se retira

dans

que

sceptre

et

depuis

travaux

des des

de

cour

des Éthiopiens,

Sua

avant

noms

la grande

l'Égypte

rapines

avait les

on

période

les

par

la nation

un

produisit

siècle

leurs

sur le trône,

splendeur

entre

trouve

rois

(les

révolution.

indigènes.

alors

acquérir

l'invasion

égyptienne.

l'histoire,

rapporte

la

toute

pacifiques

auparavant

roi,

remonta

relations

On

lieu

une

et les monuments

dynastie,

Tahraka

septième

y eut

qu'il

qu'eut

et

du

dans

à ses chefs

pouvait

obtenait

aucun

Saïs

Jésus-Christ

commerce

cette

Ce

règne

Sabacon

égyptiens. grandiose

égyptien de

son

à la manière

gouvernèrent

colonnade

il paraît

la vingt-quatrième

sous

dynastie.

divins

Tahraka.

« La dynastie siècles

ils

rois

fut

de

au commencement

Egypte

mais

d'Éthiopie,

rendre

Ce

trace.

la vingt-cinquième

commencent

qui

aucune

portent

roi

seul

qu'un

à Karnak,

vestiges

quelques

cependant

au

placé entière

temple

et de près et une qui

du

une

couvrant de

2000

pieds

intéressante

remontent

au vieil

étendue m.

(609

pierre empire

y

temple,

de

de 60)

touche jusqu'à


EGYPTE. chute

la

dans

la

sous

le temple

domination

de

« Au-dessus l'île

par

fertile

Thèbes

de

magnifique Louqsor

du

grand

une

difficile

à

comprendre de

près

la

au

directement,

de

fertile

arrosé

nécropole, en

d'abeilles,

sont

montagnes

adjacentes.

« Gournah

bordé matin.

les creusés

si

bien

d'argile

qui

gît

« C'est On

vallée

aux

à leurs

pieds

dans

cette

crique

en

distingue monte

de

de Beni-Haçan avant

Jésus-Christ,

thon,

dont

de

et

ont

de

indépendante

la

aux

édifices

destinés

district

et des allées.

de

la

de

une

calcaires,

si

solidement

semblent suite

de

les

plus

les

sommet

pierre

des

Ils datent

de la seconde

rois

des

de

puissance dont

en

Thèbes,

les seconds

fleuve. la partie

Ce ravin de

le soleil et sortis

les

midi

si

également

de

la

couche

anciens

tombeaux

du

vieil

Nord,

au-dessous

du

mur

Cette

directemen

me

rappela

moitié et

du

dont

montagnes.

tombeaux,

onzième

dans

partie

Assasif.

être

conduisent

qui

cellules

la désagrégation.

du

rochers

terrain

se trouve

proche

El

s'appelle

affrontent

au

de

plus

pics

par

ruine

en

les

catacombes,

le

des

de ravin

espèce

collines,

dont

comme et

la

magni-

ces temples

plaine

Libye

vivants.

temples entre

les

que

aux

compris

l'autre

la

parce

de

derrière

de

de

sur

les

Memphis,

que

communique

de béliers

variété,

des

sous

creusés

elle

grande

à l'entrée

époque.

fondèrent

premiers

et la rendirent

murs

vallée

les

bien

Louqsor,

ininterrompue

forment

ouvertures

petits

dans

circonstance,

plus

l'un

se trouvent

que

de la

côté

détachée

en

la même été

est

remparts

de

pieds,

qui sont

les

des

les

désert

montagnes, des

rochers

loin

bordés

les sentiers

centaines

de

de

s'en

qui

et

escarpés

sculptures

et

suite

rocheux

séries

rochers de

une

montagnes

petites

étonnants

précipices

sol

des

de

d'énormes

qui

le

les montagnes

par

cette

qui

des avenues

une

à

placés

courbe

à l'ouest,

appropriés

perpendiculaire et

la

sur

avec

Karnak,

temple

de distance

enfermé

de

temple

Immédiatement

montagnes.

dans

du

plus

au

demi-heure

c'est

prouve

ajoutent

s'y

l'étroit

tombeaux

le

d'autant ajouta

comme

la

à l'édifice

peu

Ramsès

considéré

qui

présentent

entièrement

dont

être

de

pharaons

rendre

une

divisés

de l'ancienne

ajoutant de

qu'à

courant

puissants

grand

ou

de l'Est.

autrefois

des

Le

du

glorieux

s'efforça

regarder

morts

des

s'étendait

le pied

de la

Ces

établis,

plusieurs

retraites

et

par-derrière

la rive

bras

plus

sur

figurent

d'Égypte.

adjacent

des colonnades,

par

occidentale

Thèbes

des

l'entrée

pour

la

située

séparée

fleuve

un

Bien

Ce

que

de

brusquement

extérieure,

encore

les ruines

partie

est

tournant

extérieure

du

presque

le Nil

par

doit

inexplicable,

souvenir

de Karnak.

Karnak.

architectural,

et les

remplissaient

l'immense

empire.

même

second

qu'il

de Karnak.

de

les deux

temple

côté

du

celui

à Medinet-Habou

qui

celui

temple

de

qu'un

à Ammon,

à embellir

ce

un

rois

l'histoire

III,

à Karnak

splendide

de vue

à l'endroit

dédié

se détourne

rive,

finissent

Gournah

du

cour

souterraines

fiques

et

trouvé

et

monuments

habitations

peu

limites

point

« A Louqsor « Les

sanctuaire

Karnak,

s'élève

et les

dynasties dans

disparaissent

là qu'Aménophis

bâti

un

national,

anciennes

placée

C'est

les

que

ou

réunissent,

n'avait

qui

sanctuaire et

est

Louqsor.

seconde

saintes

En

de

avait

qu'il

de

De

Gedidèh

construisit

quittant se

El

dynastie,

principal,

en

fleuve,

le temple

dix-huitième

ils apparaissent

Karnak,

du

A mesure

romaine.

du

firent

pendant ceux

à l'instant

millénaire

dynasties

de Mané-

de

pouvoir,

le siège

la proclamèrent

t,

troisième

douzième

situation

leur

de tout

la métropole

le royaume. « Ces

grottes,

qu'on

dans

le roc,

à angle

pierre

seuls

témoignent

calcaire inscriptions

et

des

figures

elles

d'une

tentative

parfois

plus

dans

le style

les montagnes

sur

également

mais

obtus,

ont

très-fin,

retrouve

n'ont

ni

9 pur

pieds

ni

peintures Ils

d'ornementation. de

voisines,

(2

et soigné

m. de

cette

inscriptions.

sont

743)

s'enfoncent Les

habituellement de

époque,

sarcophages composés et

longueur, mais

profondément

en

portent nombre.

petit 10

de d'un des


EGYPTE.

« Dans de

la Thèbes

et de

béliers

mène

dans

enfin

un

une

entourée

voûté

le

style

édifices

entrée*

la

dans

femme,

sans

doute

pour

cette

des

de Thoutmosis

bien

III

et

près

ruines

gisent

une Le

route

qu'elle

du

et

dans

cailloux

Nord

de

les

cartouches

nom

ne

le

par

Je suis

sur

les

seules

reconnaître

se trouve

mentionné

son

Num-Amen

communication les plus

son

grands comme

sexe.

c'est

comme

régent.

aucune

Il était

probablement sa

Après

et les expressions sur

à

monuments

et

une

persuadé

temple

la reine

représentée

Thoutmosis,

fleuve

une

gouverner,

dans

gris

le

a élevé

d'elle

le

d'autres

qui

auprès

au

existaient

également

pût

par

dans

fond

du

d'établir

font

du

placé

creusé

un

route

Ce fut

projet

et

cour

granit,

Karnak.

la

roc.

de

pleurs a

un

grands

agglomérés

ancien

et

la

sous

féminines

des

listes

subsé-

l'un

cours

à

petites

à l'époque

se

la

des

compose

la

statue

géants

placés

à

travers

laquelle

les

lever

du

Le

récente. causé

fendue

pas qui de

rare

Memnon

disparu. bâti

temple

vallée,

sa

et

qui

en

Louqsor. l'agréable

mère,

tandis

fable,

comme du

l'échauffement encore

résonnent.

particulièrement

subit

dans La

son, de

l'an

davantage,

Egypte,

les

Peut-être

appliqué

l'Aurore

plaine

dont

jusqu'à

ont

Son

temple

la

de la vallée.

particulier

le fut

le

grand

phénomène par

est

fut

Cette

de rencontrer

craquent

entièrement

et héroïque.

lui-même

déjà

III.

dans

Grecs

soleil,

premières

très-avant

d'un

la

les

Thoutmosis

que

annuel

prématurée

statue

pierres

règne

à la porte

au

époque

Il n'est

ruines,

à

par

que

Medinet-Habou,

par

presque

glorieux

de là,

de

près

achevé

encore

reconnaissable

plus

appartenir

de l'exhaussement

molécules où

et

trouve

sa mort

une

de terre. de

se

matin,

arrachait

il doit

colosses

sonore

statue chaque

lui

de

deux

sud,

il existe

règne;

n'est

aujourd'hui

long

conduisait-elle

saluant

pris

son

du

seulement

temple

long

du nord celui

brique;

les dépôts

sous

Celui

été

son

pendant

sculptures,

un

dont

célèbre

que

désert.

avoir

les

nord

sœur

en

également C'est

du

tremblement

dont

du

quelques

par

et

produit

champs

au bord

de ses pylones

ensevelies

était

de sa royale

représentent

que

craquement

s'est par

des

a élevé

Memnon,

du

J.-Ch.,

inscriptions

apparaît

succéda.

à celle

prouvé,

froide,

jamais

mineur

bâtis

Medinet-Habou

l'arrosait

conséquence pierre

lui

beau

l'a

n'est

elle

encore

l'œuvre

plus

cependant

du

Letronne

-ap.

de

C'est

sur

avec

aboutit

vous

se termine

est

duquel

de

escalier

niches.

petites

temple

ce hardi

femme

en juger

lui

pareille

colosse

légende

à

IV

III C'est

fertile,

dans

qu'une

Son

deux

Thoutmosis

Louqsor.

ouverte

établie,

frère

et les ruines

Aménophis de

Les

devinrent

tous

Thoutmosis

successeur

laquelle

vallée.

d'homme.

changées.

temples,

à un

de la

Elle

compléta

conservé,

assises

à

réalisa

de Karnak.

règle

grand

de

colonnade;

en Il

communiqué

au

sphinx

et

temple.

autour

côté

d'une

portail

exécutées

monument,

empire

à la dernière

et

plusieurs

primitivement

qui

et

ancien

du- nouvel

un

décorées,

du

de couleur,

étroite

puis

second

de

les côtés

cour;

le. plus

légitimes.

les fondations

par est

deux

caché

grand

porte

III

côtés

son

furent rois

des

la

cartouches

Thoutmosis de lui

à que

inscriptions

quentes

deux

plus

le

chaque

figures

chambres

lieu

artificiellement

en costume

raison ces

été

le temple

contraire

tous

mort,

aînée

mais

la

que

de

de

conservé

un

et aboutissait

vallée

avait

devant

obélisques

avoir

de

Par

admirables

semble la

et

une

orné bien

le temple

régénération

à

même.

et sur

Ce

utile

les

fond

l'époque.

vallée

entre

architecturale

une

de

but

le

de peintures

toute

ce

sœur

(Amensè)

au

détruits,

dans

dans

était

salles

rocher

situé

orné

vallée

de granit

de

est

longueur,

de la

devant

portail

côté le

de

68)

de

rochers

de la première

ligne

mur

pénètre

couvert

traversait

qui

droite

à un

garni

parfait

plus

c'était

que

était

( 487 m.

chaque

on

de

crique

à l'époque

le

dont

contre

et

aujourd'hui

avenue

en

de

pierre

cela

conduit

aboutit

façade,

en

pieds

bâtie

façade

Tout le

est

cette

1600

cour,

escalier

de

roc,

autre

second

grande

milieu

de

colossaux,

qui

temple

cette

Il appartient

Dromos

une

de

éloigné

plus

occidentale.

Un

égyptien.

le

le coin

la 27

le désert des

nature

encline

à

se


EGYPTE. fendre,

comme

parties

couvertes

intactes.

Il

résonnent

muets,

suivant

nombreuses

d'inscriptions

comme

surtout

Néron

la

n'a

se

de

signifie les

ont

« A notre à perte plus

de

coiffure

des

(10

Thèbes

entendre

assise

moins

de

non

était

4

25,

m.

et

son

fit

et

moins

(comme

le

prouvent

Les

la visite

des

commencent

restaurer

la

statue

le phénomène

supérieure,

fréquent

la et

d'humidité.

matinal,

qui

de

insensibles

constatent

salut

alors

tombés

restent

qui

les

sillonnent étaient

imprégnés

de la partie

si

apparent,

des

de

même

il

tête

14

m.

38,

atteint m.

l'eau le

que

au-dessus le

Nil

pieds,

pieds de

la

vallée

pas

alors

arriver

du

Nil,

aux

époques

il est

Semneh,

alors

tombait

certain

d'au

moins

et

dont

trois

ou

toutes

de

du

avec

le

à 8 pieds

(2

le pouvait

à

de

près

m.

au-dessus

du

438)

c'est-à-dire

piédestal,

de la construc-

En

se

m.

étaient

914)

du

temple.

(11 t

d'un

au-dessus

à

entre

277)

ce

ajoutant

trouvait

les cataractes,

pieds

m.

à l'époque

historiques,

l'immense

Pshent,

du

supérieure

trônes.

piédestal,

(0

pieds

il y a

leurs

compter

primitivement

336)

encore

mesuré,

bases

celle

inondée

Sanamat,

donc

dans

37

Mennu

était

J'ai

sans

jusqu'au

que

les

les

mais 1/2,

ne

qu'elle

sur

pieds

est

la plaine

accessibles.

Nil

l'extrémité

haut

plus

m.

(21

Memnonia,

et Tama

s'élevaient

s'élevaient

ne devait niveau

de

aux

statues

quelquefois

267)

du

7 pouces,

pieds

niveau

dépôts

45

Thèbes,

hiéroglyphique

toute

et

verts

ou

en

inscriptions)

les idoles.

duquel

champs

de

Shama

novembre,

milieu

la

à 70

peut-être

(4

de

les

mot

les statues

c'est-à-dire

de

Les

le

que

appellent

des

13

ou

le

tandis

au

océan,

occidentale

partie

commencement

environnante. et

la

Salamât)

Memnon,

jadis,

puisque

de

et l'exhaussement

14 pieds

et Semneh,

nom

milieu

qu'au

l'inondation

découverte,

m. 058)

d'autres

que

la

en

détachés

statue,

par

les Arabes

qu'un

Aujourd'hui

statues,

notre

isolés

288)

de

s'élève

conséquent

Septime-Sévère,

de Memnon

au

formait

marche

et

du

(et

à Thèbes,

de

temple.

par

sur

d'Aménophis

primitif

Sanamât

statue

m.

de

qui

ou moins

pour

devenu

Aujourd'hui

portait

(18

primitif,

tion

Palais

colosses

la

une

du

qu'elle

par

était

par

pieds

sol

à

de

morceau,

niveau

venu

ne

les

qu'elle

cachés

être

et plus

hauteur

seul

et

jours,

quelles La

semble

arrivée

étranges

être

nom

les

vue,

semble

traduit

ensemble

deux

heureux

l'époque

du

en, général.

palais

assez

qui

été plus

gravées

la reconstruction

Depuis

changement

les Grecs

que

été

petites,

à fait.

de Memnon,

celui

ils ont

et

fragments

tandis

on les frappe,

romaines,

jusqu'à

la pierre

tout

disparu

« Le

60

continuent

monolithe.

sonorité

pas

ont

lorsqu'ils

et

et

grecques

de

nombre

respective,

et

grecque,

grand

quand

position

grandes

période

qu'un

cloche,

par leur

que,

primitivement de

aussi

gerçures,

la

pendant

une

inscriptions

étrangers,

les nombreuses

prouvent

est à remarquer

statue

sous

le

la

33

pieds de

plaine

haut

plus

fait

qu'au-

jourd'hui. « Le dernier

de Medinet-Habou

nage statue

colossale

l'entrée

pharaons est de

village cours

du

montagnes (( Plus mosis

Il,

temple

aujourd'hui

calcaire

dur,

enseveli presque

du

avait

Hôrus,

dynastie,

aussi

sous

les décombres.

marbre,

semblent

bâti Les

dans

le voisid'une

fragments la

indiquer

de

position

ce temple.

encore

deux

les

plus

puissants

au

nord

et

Gournah grand

dix-hùitième

en

roi,

de

primitive

grande

la un

de ce

if Il existe

Séthos

de

roi

et

était Mais

temple.

les

la

dix-neuvième

formé plus

le autour

tard

les

nom d'une

habitants

Ils ont

dynastie. Séthos

célèbres,

plus

habituellement

porte s'y

de

temples

de

Ier et de

temple église

son

copte,

été

Ramsès

fils

Gournah, et

l'abandonnèrent

élevés

parce

principalement pour

les

par

les deux

II.

Celui

que

de

l'ancien dans

catacombes

les des

voisines. loin se

au

trouve

sud,

entre

les

le

temple

de

temples Katnsès

aujourd'hui II

Meiamoun,

détruits le

de plus

Thoutmosis beau

III

probablement

et de Thoutde

toute


EGYPTE.

l'Égypte, Karnak

en

Leur

dessin

étendue original

plan

de

son

par

cintre

plein sorties

et qui la

de

description

et

en

intérêt.

n'a

pu

être

des

l'emplacement

constaté

de

et

royale,

qui

voit

tombeau

et

temple

des

salles

de

d'Osymandias,

salles

prouve

en

du

de ce

à ont

Autour voûtes

Les empreintes Ramsès,

temple

d'après

en

des briques

en

font

Hécatée,

excité

de

disparu.

aux

briques,

vivement

celui

incessantes.

roi

avait

qu'il

et

longues

cartouches

inférieur

hypostyles

du temple.

a donnée

Sicile

les

spacieuses

de la construction les

soit

qu'il

excavations

des

portent

Diodore

que

ce

qu'après on

bien

proportions, de

à l'époque

appartiennent

particulière

ses

L'arrière

détruites,

parties

fabrique

dénomination

et

architectural

foi.

La

sous

la

l'attention

de

l'antiquité. « Le ruine

de

Il a

le plus

temple-palais

ville

Medinet-Habou

été

fondé

Ramsès

par

au

et le mieux

roi

premier

treizième

siècle

qui

vivait

terre

mer,

de

ce

roi.

Elles

peuvent

la

seconde

cour

de

et sur

encore

gisent

ensevelies

renversées

sous

de

pylône

son

mur

de

dans

bâti

avaient

fleurs

les quatre

font

et des

Ses murs

une

parties

grande

un

contenaient

prince

au

de sa famille;

milieu

pour

des

termine

la

retracent

les guerres

du

du

dont

sont

aux

Les

entièrement

dames

avec

en forme

péristyle

ses filles,

des

rois.

leurs

que

et en

elles

Coptes

monolithes

particulières

il caresse

sur

terribles,

presque le

c'est

les chambres

Rhampsinite

les colonnes

temple

en

considérable.

Ramsès.

grand

puissant,

il joue

princesses,

assez

le fameux

église

intérêt

superposés

autrefois

maisons

des

dynastie,

celles

postérieures

offre

qui

avec

étages

reconnaître

cet

édifice

nation

particulière

Ramsès

lit,

la

celle

qui

de

vingtième

J.-Ch.

ce temple

ce

mais

milieu

Sur

boucles des

reçoit

fruits.

« C'est

et

le

représenté

cheveux

Mais

la

rivaliser

Les

autour.

les décombres.

dont est

tout

de

au

placé

abandonnée,

av.

d'Hérodote,

est

conservé,

aujourd'hui

copte

III,

au

sud

qui de

Mémnonia.

la

Ils

intérieure

grandeur suivit

des

réelle

de l'Egypte les

trouvons

connue

palais-temples

l'élite

embrassent

et extérieure nous

que

suite

grande

du

déclina.

tombes

des

nouvel C'est

dans

rois

sous

la

car

empire,

à partir

dénomi-

de cette

les vallées

après époque

rocheuses

des

montagnes. « L'entrée murailles

des

rocheuses,

dorés

couverts

solennel

de

le coucher et qui mais

ne

véritables «

Ils

l'énorme

sur

les

du

ravin,

petite dernière

de

du

à pic,

larges

de

le

par

Le

je

parcourais

couvrent

ravins

formés

en

décrivant

la terre

dans

le

cours

Gournah.

côté

chaque

soleil.

lorsque

qui

de

promontoire

élèvent

brûlées

rochers

Celui

des

de

listes

chambre lettre

à la

dix-huitième à celle des

la pente

s'élève

sépulcrale,

et

et

sur

les

aux

aboutit

monumentales

dont

de montagnes

droite

l'autre

Grecs,

conduisent

qui

rempart

appartiennent

le Memnon

de

côté

impressionné,

débris

par

détours

plusieurs

rameaux.

ouverts.

que

semblent

vivement

immenses

traversés

derrière

deux

les

terminées

qui

toujours

l'autre

leurs

caractère

sommets sombre

à cheval,

à une des

Les

après hauteur

grande

siècles

et

de

par

rares

orages.

Après

tement

m'a

soleil,

sont

noires

pierres

ce lieu

de

placée

et désolées,

sauvages

de

du

est

catacombes

murs

rois

du

et

sur

plus

roi

Ai

le

vallée

anciens l'un

Ce

dernier

prince

a

à^ssasif,

remonte

est

été

effacé

du

partout

en

deux

seulement

sont

d'Aménophis

IV,

mais

placé

divise

se

à l'époque

immédiat,

immédia-

presque

le vallon dont

en granit

le sarcophage ce

circuits

tombeaux,

son successeur

légitimes

de

la

dynastie,

doucement; le nom

de

de grands

à

ne figure

qui

l'extrémité

roi

a été

avec

pas

extérieure brisé

soin,

dans

la

jusqu'à

la

sarcophage.

i. Ce roi Ai était d'abord un simple particulier. Il ajouta plus tard son titre sacerdotal à son cartouche royal. Il figure souvent avec sa femme dans les tombeaux d'Armarna, comme un illustre et noble officier du roi Aménophis IV.


EGYPTE.

« L'autre de

belles

de

travaux

et

ne

pensâmes

doute

plusieurs

nous sans assez

indices

sans

chambre

une

un titre portant « Le rameau du

élévation

« Sur

l'un

un

lement hauteur

de la

aiguës,

du

et la

de sa vie

creusé

leur

sens

Sur

salon

grand

sur

un

au

sarcophage

fond

( 1 m.

vivre

comptait

111.

048).

en

comme

pour

on

même

parfois

changeait

terme

de

à l'achèvement

salle

plus

avait

le

nière

heure

et

spacieuse de

temps, du

soixante-dix le

et par

débris

d'après une

de

porte

piédestaux

la

a fait

donner

être

destinées

sonnait

au

des

offrandes

était ont

de

une

du

hauteur

milieu des

travaux

se terminait on

en

l'honneur

du

mort.

déposé

dans

le

si habilement toujours

à

10

forcés

de

un

petit

vallon

et

taillé

chambres,

eût

assigné une

un

seconde si on la

Enfin,

en

der-

sarcophage,

après

ne pouvant

que,

été

pieds

des

creusait,

fermé,

destiné,

était

par

chaque

ressortent

salon

roi

De

dans

était 6

et

le

côté,

de

vigoureux

ce

corridors

ce que

et

qui

sentait

jusqu'à

et

arrivons

de

de

la nuit

l'humanité

Ce salon

se

les tour-

de

peintures

doré.

l'apologie

l'autre

nous

Enfin,

les murs

et

heures de

terminé,

était

royal

tombes

à

bâtissait

des

sur

destinée

salon

tombeau

la première.

cadavre

des

de

compartiments,

prières

les

lignes

conduisent

à couvrir

ses

et

décorés

l'excavation,

en

portes.

les rochers

hauteur

continuent

la

sur

On

de

une

leurs

par avec

divisées

couchée

grandes

contraste et

généra-

les jambages

de deux

bienheureux,

le couloir

Le sarcophage

les violateurs

de

a atteint

aperçoit

adressant

milieu, le

roi,

aux

le

et

leur

nom

le

et la série

que

étrange

s'ouvre

forment

explicatives.

autre.

de

un

sont

d'années,

oeuvre,

magnifique

et

murs

le

un

voyageur,

divinité

placé,

une

par

les tombeaux

vallée

on ou

peintures

exercent

les

d'une

portes,

d'inscriptions

direction

nouvel

Les

paisible

qu'elles

terminé

le surplombe

de largeur

de nouvelles

le sort

la

572)',

le

imposants

les dieux

nombre

cavités

couleurs,

et dont

y

d'embaumement.

couvercle,

en

des fouilles

était

qui

à 4 m.

G57

rocheuses.

commencer

son

monarque

vives

lorsque

la

plus

petites

jours

soulever

lui

qui

certain

cle nouveau,

de

plus

de décombres

de

le rocher

pour

accompagné

Souvent,

un

encore

demandé

contient

niveau

qui,

influences

devait

qui

royal 3

ce

d'or,

au

près

peintes

se détache

à colonnes,

artificiel,

et munis

figuré

voûte

le tout

jaune

à

828

la

sentier

aigu

adorant

est

des

voûté,

d'énormes

infructueuses,

quelques

primitivement

à angle

corridors

passage

mur

sur

Outre

dynasties.

m.

(3

leurs

longs

représenté

un

et

faire

( 3 m. 048)

qui

Quand

oblique.

montagnes

du

est

astrologique,

un

des

l'indication

avec

jour

à peu

pieds

et De

brutes.

y

terrestre.

colline,

taillés

entrée,

brillantes

roi

vingtième

12 à 15

l'intérieur

Le

la

un

par

et

les sculptures

pierres

fait

j'avais

hommes.

sculptures;

tentatives

cependant

principale

ouvert

à angle

de

des méchants

ments

de

rétrécissement

voûte.

fut

penchants

première

dans

suite

par

dix-neuvième

surfaces

avant

plus

des

leurs et les

vallée

depuis

commencent

escarpés

la

qui

que

de

et

puits,

des

temps

quelques

10 pieds retira

sans

de

plus

et

temps et

possède

inconnu.

droite

perpendiculaire

portes

C'est

du

large

pris

endroit

en

du

et

dimension,

grande

incomplets

après

sous on

d'une

main

eût

un

Dans

découvrîmes

de

des

mais nous

mais

est la

par

y consacrer,

autres.

encore

les rois

tous

presque

des

sol,

devoir

sculptures,

royal

vallon

d'autres,

l'enlèvement

nous

certains,

le

mutilées

encore

dont

décombres,

que

recouvrent des

il en existe

tombeaux,

monceaux

dans

avant

malheureusement

sculptures,

ces deux

assez

situé

tombeau

briser

ce

colosse

en de

granit. « Les Habou,

à l'extrémité

vingtième grand l'entrée

tombes

dynasties, nombre de

sur

la vallée

des

qui

princesses sud

du

ainsi

que

rois.

trouvent

Memnonia, les

la montagne des

se

Les

prêtres

le

particulières vallon, d'un

rang

dans sans

appartiennent

sépultures et dans

réunies

depuis élevé

les

plus

l'autre et

doute

aucun

les

aux

importantes côté grands

derrière

dix-huitième qui

s'étendent

de Medinet-Habou officiers

Medinet-

aimaient 11

et en

jusqu'à à faire


EGYPTE.

ainsi

meubles, sur

ceux-là de

vie

ceux

monuments

de

vingt

de rochers

grand

nombre.

le nom

d'El

on

en

murs

ont

située Ils

en

grands

arcs

cour

creusée

dans

vous

laquelle plus

m.

(19

65

chambres

ensuite

52 une

dans

de largeur, sur

et

12 pieds

au

très-grande dans

en

la

m.

deux

au

milieu

qui

pénètre

loirs

qui

à en

conduit

à droite

de 58 pieds

à droite

une

( 37 m.

185 ).

entouré

de

trueux

neuf

droit m.

(94

chambre

quatrième

de

ligne

A gauche

se trouve et

adjacentes

sarcophage.

Sous

le centre

cependant

arriver

qu'en

aboutit

d'un

côté

à

( 17 m.

678),

et

chambres,

et

ne

peut

tient

le

enfin,

la

de

par

On

carrés

(2,150

calcule m.

la

à

21,600

carrés

4492)

et

Ce couloir

couloirs

qui

un

carré à

traversant

un

à un de la trouve

de

carré fossé

de

chambres,

(18

sur

les

quatre

le

sarcophage

réellement

et

directement

(6,583

m.

la

surface

entière

68)

et de

avec ce

dans

la

conduit

étens'ouvre

122

pieds

chaque un

côté, monson

auquel

profondeur

qui

de

58

de

nouvelles

autre

chambre

qui

placé

sous

le centre

du

particulier.

la

vous

une

à

à fossé

cou-

mais

une

chambre

tombeau

de

couloir

mort,

horizontal

une

profondeur

comme

du

une

à

et

288 ) de

couloir

pénètre

de

de

un

on

salle,

dans

de chambres,

286 ) de

fossé

cette

occupent

faces

et

consécutifs

autre

( 6 m.

dernière,

pieds

m.

arrive

longueur

de longueur,

18 pieds

Ce dernier

de

de

longueur

pieds

par

fossé.

troisième

une

on

de longueur

411)

chambre

60

repose

et

des

à huit

conduisent

un

là,

côté

couloirs

m. 425)

dans

De

à gauche

suite

pieds

salle

chambres

fontaine,

64

chaque

096 )

six

la

de colonnes,

448)

( 13 m.

la seconde

et

dehors

de

et. dans

aujourd'hui

large,

marches

cette

prolonge ayant

conduit

(52

et

dans

l'intérieur,

grand

suite

se

qui

suite

à la

de

( 6 m. En

pieds

pieds

chambre

escaliers,

large

44

seconde

a 172 la

m.

vingt-trois

de

fossé

(9

niche.

une

572),

seconde

de

à

ressemblent

rangées

972)

pieds

basses

Petamenap.

une

aboutit

qui

de

Cette

De

décoré

salle un

un

ce

voûte se

lequel

sarcophage,

précité.

côté

autre

les deux

de

quatrième

l'autre

porte

diagonale.

Avant

678).

une

la première, 792).

20

se trouve

chambre.

de

de

grands

cours

longueur

et ayant

pieds

une

creusé

petite

31

ayant

des

est

à deux

( 10 m.

et de

à 4 m.

de

dans

a donné

immédiatement

nommé

850)

plus

inscriptions,

portes

ouvert,

480)

la

en

leur

à distance

657

m.

royal

par

une

carrés

longs

m.

termine

se

marches

est

autre

m.

dans

de

une

chambres

qui

laquelle

a 311

(17

largeur

des

de

dans

trouve

y graver de

voûtée

pieds

les

pour

rocheuse,

chambre

une

la

sont

C'est

on

à ciel

(30

porte

colonnes,

dans

droite

angle

dans

à quatre

respectifs;

remarquables

multitude

(3

( 15 m.

36

sur

long

également

présentent

les distinguer

trouvez

cour,

salle

une

nous

qu'on

vous

écrivain

pieds

par

de chambres

escaliers

une

s'éloigne suite

à

de

de

52

voit

Jésus-Christ.

qui

murs

pieds

grande

plus

pylônes

15 pieds

à un

de

enfin

suite et

dans

première

due

de

657)

a 100

une

de

Cette

destinée

pénètre

850)

lieu

première

lesquels

on

12 à

escalier.

large

salle

dernier

chambre,

chambre

m.

(15

troisième

(3

de

bout

pieds

812), Puis

couloirs.

des

de

( 19 m.

de

dans

antichambre

pieds

et

colonnes

une

des

Elle

été

avait

dans

delà

un

accessible.

et

largeur

par

de

soit

enferment

Au

profondeur par

là une

forme

travaux

les

Gournah

de

en

a leurs qui

avant

et pour

voûtées

romains.

descendre

siècles

ici de la place

apercevoir

On

rois

reculée,

Abd-el

offraient

portes

à une

moins vnc

palais.

et

mort.

plates,

murailles

leurs

des

navires

troupeaux,

occupés

leur

vie et

surfaces

peut

et

tombeaux

et la colline

Ces

triomphe

les

époque

des

des

on

grandes

qui

une

-voitures,

jardins

jusqu'à

rocheuses

Déjà

le roc

de

507)

longue

de

tombe

arrivez

vous

de

pouvez

grande

dans

chevaux,

et l'ouvrier

que

ou

taillés

noires.

entrées

à de

à

plaines

briques

pour

avènement

dynastie

usé.

a largement

l'artiste

leur

Gournah

Les

leurs

d'intérêt

entre

sont

Assasif.

bâtis

qui

unième

viviers,

plus

appartenant

et

en

tombeaux,

depuis

« Des

richesses

leurs

chasses, de ces

ces monarques

la

leurs

offrent-ils

nous

crique

et

leurs

que murailles

plusieurs

aussi

tombeaux

leurs

sur

représenter

à 23,148 Cet

pieds

concarré pieds

immense


EGYPTE. travail en sont et

encore

paraît

couverts,

d'exécution

« Les

ruines

Elles

importantes. sous

Habou,

les

de

ce

de

a procuré

tant

de

plaisir

de

côté

est

gravé

« A Germanicus

la

ces

monuments,

par

toute

figure les

et les

favorisa

un

du

temple

la Thébaïde,

au

milieu

39 après

Jésus-Christ,

des

dans

cour faire

une

couvent

de

Ptolémée,

saint

L'édit

de

et

villages,

en

de

hiéroglyphes il

Jésus-Christ;

Athanase

se retira

Théodose

contre restait

à partir

s'inclinèrent,

que

l'antiquité

après

leur

porte

Égypte.

inscrit

ce qui

égyptiens

lesquels

de

de

Der-el

que

protection fut

leur

dans

le paga-

d'influence,

de cette

abattues

les

époque,

dans

les

inscriptions

en leur

coupant

d'assurer

la

surnommé

de

de

tels

d'un

du

Nunct

païennes

prêtres,

on

Amen,

de

temple

couvrent

au

coin

église.

Le

sol

de

Du

côté

du

nord,

bâti

Der-el

la

vallée

la

pour

extérieures. du

près

l'ancienne

temple se

Gournah situé

Dachit,

aujourd'hui

de

et

les portes été

belles

en couvents.

égyptienne,

en a brisé

le couvent

couvent

et

en

occupé

l'espace et

d'Assasif,

sur

le

porte

nord. dans

et parfois pour

faire

qui

ornaient

et même

conservation

très-fragmenté.

colonne

le

saint

état

granit.

avait

de

un

ancienne

repos,

traces

tracée

églises

des

les

est

une

du

et

Elle

de

ville

rois

murailles

grande

plus

trouvait

lettre

dans en

des

asiles

une

colonnes

Dans

troisième

changements

percées

la

très-probablement

avantageuse

la tête.

la

leurs

et de

Gournet-MurraL

dépendait

couvent

de

les se

tombeaux

Thèbes.

temples

bâtie

supérieur

devinrent

Gournah

se trouve

fut

enlevé

cellules

de la reine

ou

décorations

en

a

à

de

les anciens que

Les sur

tombe

elle

désert

Nil

de Thèbes'surtout

bientôt

une

du

voisinage

du

vie.

orthodoxes

on

ruines

quelquefois

furent

détruisit

ou

moines

à convertir

Meclinet,

le temple

Dahri,

dans

le

nécropole

nouvelle

malheureusement

chambres

Les

Gournah. par

encore

dans

cavernes

portèrent

de l'église,

dont

église

et

monolithes

la colline

La

cette

d'immenses

Der-el

autre

de

aux

et

les

que

d'ermites.

de Medinet-Habou

chœur

suite

et

chrétiennes

plaisir

temple

derrière

primitivement

le service

surtout

adjacent,

une

palement

prêtres

la contrée

exigences

mais

blanc,

au

toute

Il existe

y est jonché

transformer

mutila

tard,

plus

la

remarqué

pour

250

les

la découverte

plusieurs

respect

l'an

sur

pas en

trouvé

en

chrétiens.

aux

couvents,

d'Alexandrie,

le

place

Le

aux

destination.

prirent

« Cest

on

siècle

devant

ascétique

de cellules

le stuc

chrétiens

murailles

Un

ermites

ermites

de

et

appropriée

sur

palais,

des

dans

population

archevêque

« La

et des

d'églises

nouvelle

de

d'Esneh.

enleva

s'élevèrent

que

d'une

Athanase,

nom

moines

servirent

la colline

J'ai

ornements

nom

n'ont

Medinet-

sculptures

dont

en

par

de

d'Égypte.

particuliers

trouvait

et

vivait

nombre

pour

science

beaucoup

Auguste;

Othon,

divisée

la

qui

grand

seconde

de

sont

Les

jusqu'alors

déjà

Decius,

le

merveilleusement

Les

était

l'empereur

alors

onciales

Thèbes

César

ils

inconnu

Galba,

l'élégance

le voisinage

Medinet-Habou.

Seulement

Rosellini.

amour

par

dans

l'empeur

de

C'est

leur

et à

les portes

le fini,

étrangère

de

de

Tacite.

troglodytiques

de

connue

figure

dit

celle

chrétiens

de

sud

comme

en l'an

nisme,

nous

au

ontiquitatis,

les de

seule

l'ancienne

comme

élevés

et

croissant.

domination

à l'époque

de l'empereur

Strabon,

visita

situé

dont

toujours

temples

remontent

à Champollion le nom

petits

les colonnes

de figures

étonnement

un

troisième

la

et

de la dernière

à deux

temple

les murs,

que

d'inscriptions

datent

qui

à un

cognoscendœ

parmi

dans

se trouve

de

l'Egypte

déserts

et

ce temple

l'époque

plongent

dernier

extérieure

l'autre

bas,

se bornent

Ptolémées,

anciennes

plus

vous

se rappelle

jusqu'en

nombreuses

peu

on

quand

le haut

depuis

l'exactitude

moins

colossal,

plus

sur les

Parfois, de

disposition

assurèrent

Dans

quelques-uns

préjudiciable. place

voûtes

cependant, l'ancienne

leur

constructions.

à de nouvelles

les murs,

afin

les rendre

d'hommes

les figures les mêmes splendeur

de

de

mains ses

et pieuses

monuments.

anciens

à ces

des

la plupart Dans nus,

d'autres,

ou

d'animaux,

bien

on

princi-

nous

ont

rendu

Au

lieu

de

se


EGYPTE. à y' porter

fatiguer

de peintures

le couvrir

pour

ont

peintures étaient

montrant

cellule

le ciel

tombé,

les

voisins

venaient

table

de

nos

Erment saint

du

temple

le

sur

quèrent trouvait

bassin

décombres

pigeonniers Il a été de

la

représentent

« assiste

« les

le

et «lia

ordre

mains

« des

sous

la

« premier « les

au

Ptolémée

Harphrê.

la

au

« l'accouchée

Enfin

sont

« femmes

ayant

Toutes et

Esnéh

un

Nord.

( Pl.

64).

Comme

au

temps

partie

et

niche

main

les rois

au

copte,

respecsont

qui

dieux

et rois

mérité

d'être

des mieux

et

à demi

que

et Apollon,

et qu'on

plutôt

ne

ou

sur

seront

pouvaient

leur

de

bordée

de

monceaux

servir du

à

leurs

temple

élégance,

se

laquelle

de

les constructeurs

par

les murailles

de

Ptolémée César.

femme

bâtisses résistaient

qui les

malgré

du

dieu

énormes

de père

l'Ilithya, censée imitation.

qu'une l'éducation dit jour

et

servie

la

mère;

de

tous

la

Lucine à

assister

emblématiques mettant

au

par

diverses

déesses

la

nourrice

divine

les Dieux,

ces

jeune

dieu

les

douze

heures

la

la

dont

chambre

sur

nouveau-né; de

tend

divines,

de

les

sous

nuit,

du

protectrice

couches

paroi

monde

Ammon-Ra,

égyptienne,

L'autre

du

commémoration

sculptures

Mandou,

et

sein Le

Soven, est

du

en

Aulète, Des

soutenue

berceuse.

tète.

de parois

forme

de

» et extérieures

intérieures

inscriptions

qui

remar-

d'Egypte

l'extrémité

endommagé

Jules

l'enfant

Cléopâtre

la

à

ruines

Mustapha-Pacha

commission

fort

par

fille de

déesse

heures

de

voie

la mine

est

d'une

et

fermiers

grande

a été

Ritho,

tire

la

des

les

63).

fils

assistée

s'élèvent

la

le tombeau

par

roseaux,

enceinte

matériaux

Champollion,

de

une

attirés

coptes

de

de

une

et

par

et

membres

Cléopàtre,

divine

sont

faites

au nom

de Ptolémée

Cléopàtre. Où

tude

en

à elle

plâtre

Jupiter

des

à un

remarquables

déesse

dit

étoilé

(Latopolis).

la

la

douze

Les

les

Césarion,

reine

les

mère

de

de

ancien

et

limon

d'étable

sauter

de

l'allaitement

dédicaces

de sa

y adore

fellahs

même

(Pl.

la

disque

importante

sons

ou

figurées

les

Césarion

été

représente

(( latérales

qu'on

de

taille

encore

accompagné

n'ont

plus

d'une

aujourd'hui

sur

la

chrétien

magnifiques

droit

des

huttes

temple

règne

gisante,

accouchements. siennes

leur

clefs

c'est

peintures

sculptures

Hermontis,

milieu.

recevoir,

travail,

des

à faire

V accoucheuse

pour

les

par

enlevé

sont

de

le Dieu

ont

en

a élevés

construit

cella

dans

les

dans

manteau

adressés

si elles

conserver

trouvé

les

égyptienne;

sacrifices

tomber

découvrir

de

le

hésité

naissance

décorent

faire

des

simplement

pierres

ils

restes

qu'on

la Vénus et

vice-roi).

a disparu;

point

Les

efforts.

de son

l'antique

de

pavé

et n'ont

nouvelles, à leurs

de

modernes

fabriques

sortaient

et les anciennes

pu J'ai

nimbe

actuellement

sert

Méhémet-Ali,

cela

tout

l'air.

son

à

Près

sanctuaire

l'emplacement

un

de

tenant

habité

village

qu'un

fils de

(fils' d'Ibrahim,

et

byzantin,

encens

dit

Mary-Girgbs.

dont

n'auraient

après

sacré.

plus

Georges,

est tombé,

copie

qu'elles soleil

blanchissaient

qu'elles

style

les rétablir

Strabon

bœuf

n'est

Nil,

vieux

un

de

du

ce plâtre

du

Hathor,

temps

limon

»

études.

un

le

et

fraîcheur

déesse

afin

cachaient

une

de

offrir

intéressantes,

le temps

à l'action

dehors

aidé

de

enduits

Avec

en

de la

vaches

(Herrnontis).

y entretient

de

En

souvent

qu'elles

et

Pierre

saint

primitivement

peu

Ebment

de

de

éclat exposées

l'autre.

de

J'ai

généralement

l'objet

et

un

cornes

apôtre.

égyptiens

un

découvertes

vieille

les ont

chrétiennes.

avec

reparu

restées

d'une

elles

le marteau,

commerce

l'on

Minerve

adore

et de fabrication,

de

ville

moderne,

comblé

par

la commission qu'on

des

ne

éboulemenls

30°

14'

de

le

temple

sa présence terrains,

Poisson

41" longitude

le

d'Egypte, reconnaît

et

et

est qu'en

Champollion

Est

de

Strabon.

selon

Latus,

25°

Paris;

tellement

obstrué

y touchant; lui-même

17'

par

Ville 38" lati-

les mai-

le portique

était

le trouva

d'un


EGYPTE. accès

difficile.

Aujourd'hui tout,

par-dessus du

portique

de

On est

33

quatre

en

de

et

la

le premier

« du

pronaos

« colonnes «

du

du

« gauche

« cartouches m'empêcher

« Ce

qui

divinité

langue

gnées

des

le

il ne

temple

de

viens

en

les images

en

même de

propres lire

le

cursives

montait

sur

la

de

beaucoup

au

ces

du

fond

du

dédié

au

dieu

Chnouphis,

la

du

terrasse

temples

j'ai

retrouvé

langue

temple

tantôt

légendes,

qui

Je

donne

de

est était

temple;

il indiquait, des

dans

par

et toujours un

une

tantôt

sens, par de

ces

trait

un

eut

la les

point

la

quantité

ses dévotions sur

la

grossier,

à la son

pierre

la forme sont

plusieurs

un

que

»

Epiplcane.

par

comparaison, inscriptions

de

le directeur.

invariablement dans

et

été au

Gé"ta,

semblables;

inscriptions

pourraient, ici

il gravait

à

l'empire.

Ptolémée

faire

mais

droite

pas

curieuse

venu

quelques

Caracalla

tout

de

la façade

postérieure

de

ne l'ont

est

dit

( Claude ), de

parois

dans ils

qui

hiéroglyphique,

orientés

nom

III;

Antonin;

son frère

que

pronaos,

dévot

et

une

pronaos,

Commode;

l'EMPEREUR C^sah

du

Le

des

mais

soin,

ce

la partie

et

quarts

Tothmès

corniche

Titus;

ceux

son

mur

couvrent.

La

relief;

rasé;

Germanicus

lladrien

et de Géta

prince

légende

démotiques.

tous

avec

cette

courtes

Claudius

et

en

a été

de

mètres

trois

par

masses

Trajan,

proscrire

et sous

en

« les

Marc-Aurèle

Sévère fit

le reste

sur

deux

jusqu'aux

construit

Fespasien

sous

de taillées

exhaussé

été

Sa longueur disposées

à partir

37;

hiéroglyphes.

sous

malheureux

sur

pèlerin,

caractères terrasse

la

qui

voyage,

du

Karnak,

était

grands

martelés

ce le

souvent

deux

les

sont

de

qui

temple,

plusieurs

sur

Géta

nom

démotique,

lumières

et

nous

pûmes

colonnes

d'inscriptions

Tibérius

de Domitien,

qu'il

m.

avait

Antonin,

de Septime

temps

c'est-à-dire

naos,

relever

tout pensa

de palmier.

le pronaos;

que

sculptures

l'époque

t

moderne:

sculptés

de

en bois

bandes

César

la dédicace

de

plus

il est

l'empereur

décorées

reliefs

portent

pieds

cotons, nous

vingt-quatre

de

sanctuaire

parler,

sous

offre

furent

de son

ses

circonstance,

singulièrement

reste

le

que

des

de

sol

empereurs

Sur

de

dans

des

lieu,

important

engagées

légendes

les motifs

en

couvertes

élevées

quelques

hauteur

sont

les

du

avant

était,

qui

ranger

marches

le chapiteau,

et

porte

du

pieds.

La

89.

été

de

pour à cette

grâce

vingt-sept

ont

grecques du

ses

pronaos

de

colonnes

reste

d'inscriptions

et,

de

terrasse

de

du

noms

« de

La

je

d'assassiner

Pacha,

magasin

elles

le

été

pronaos

« barbarie

m.

indique

pronaos

Mehemet-Ali

d'un

rang

de

l'exception

nom,

tout

ont porte

16

base,

dont

portique

escalier

la base

sont

de

Champollion « dont

déblayer,

de

hiéroglyphique

au

quant

fit

pauvre

leur

face

élévation;

inscription

besoin

comprenant

de

colonnes

leur

eu

sa largeur

est,

ainsi

extraordinaire.

un

par

au-dessus

les, six

ayant il le

étendue

70;

rangs

environ

de

son

m.

plus

d'Esneh;

y descend

de

est

négociant,

temple

convaincre

il n'en

accompaautre*

Il

jeter

quelques

j'ai

serait

copiées

Khons

12

à


EGYPTE. EL-K.AB Danville encore

trace

peine

çà

Kab

serait

tagnes

et là

le bordent

Elles

Sowan

été

construits III

Touthmosis

«

et

Amyrthée

Les Tothmès

« Dans condition A une un

petit

Il

qui

sont

enterrés

avec

de

marche

à'

heure

de

isolement

l'ont

EDFOU

la

tête

d'Hathor.

préservé

de

pylônes

et

Har-Hat,

« monde

matériel

« soutien

du

«

hommes

« J'ai Romains « l'enfant

déjà

son

égyptienne,

à la

Ramsès

le

cette

ville et à

(Saturne) ville

renfermait

celui

de

fils

Les

rois

réparé

ces

Grand. avaient

son

»

nouvelles.

Meiamoun,

Lepsius,

il y a

nourrice

mâle les

parmi

et

face

chaque encore

le

une

assez est

plusieurs

d'un

prince

sables

et

qui

d'Amohsis,

de

personnages

de

vives;

la

solitude dédié

bande son

s'élève

à Hathor.

d'hiéroglyphes et

éloignement

les Arabes

par

»

royal.

paraît

étroite

nommé

et la lumière

qui

répond

ce

que

le

et des

et à Hathor.

femmes.

expliqué, ne comprirent ne voulait

» Hôrus là,

par

pas pas

ce

ne

qui

son

Beit-el-Melek

est

sur

le Dieu

du

nu, écrit

et de

doigt,

à une

»

Ptolémée

le soleil

qui

son

Ptoiémée se lisent II. 1° du

composée est l'image

dans

et romaines. « Le

» d' Edfou

temple

fois

ici

« reine

doigt

posé

sur

ses

Chroti ne pouvait

Hôrus pas

le

( l'Hôrus

une

nommée avec

partie

Évergète

fils Harsont-Tho

sujet

aux

La

légendes

triade

les

seulement

est de

les

pays

sous

manifeste.

grecques

Harpe

l'enfant

silence.

sous

du

enfoui

remonte

dont

le même est

est

extérieur)

3° de leur

écrit

d'Harpocrate

parler

dédié

mythologies

enfant,

droit

que

des

représenté

du

décadence

et dont

égyptienne;

égyptienne

le geste

de

achevé était

Vénus

nom

temple

personnifiées,

Lepsius

La

fut

Le

côté

hommes

le reste

bpiphane,

Champollion,

l'amour

docteur

et le

Ptoiémée

la Vénus à

traces

naos

célestes

Hathor,

)

des

du.

tout

Fellahs.

les

que

temple

visibles;

des

sous

dit

grand

seuls

huttes

pronaos,

la science

Hôrus

sont

continués

dans

le

ornementation

édifice,

regard

s'élève

(l'intérieur

furent et

les

par

2° de la déesse

à

qui

partie

et magnifique

monde

en

dédié

de

Ce temple

portique

décorations

colonnes

« Ce grand

était

de

sous

Ramsès

connaissance,

sont

peintures

son

toute

travaux

des

Voici

sur

labour,

consacrées

la

que

et

désert,

à ma

destruction.

et

dans

des

Les

le fût

Ses

le

parlé

portant

toute

en

couvert

ancienne

Philopator.

n'a

de

curieux dans

grande

Amensé.

le docteur

titre

El-Kab,

Magna).

immenses

et porte

la plus

la reine

mon-

le

à Sevek

Amensé,

race

des

d'une

sont

El-

etc.

Memnon

de

le flanc

à

prince.

la citadelle.

Ptolémées,

le

piliers

(Apollinopolis

décombres,

Dieu

quatre

de

jadis.

dédié

reine

règnes

ils s'élevaient

l'agriculture

« ceux

constructions aux

dit

voyageur

Qala,

appellent

sur

par

du

maison

nul

princes

plupart

troglodytiques,

dont

la

reste

l'emplacement

à! Elithya

de

quelques

Ier et

Aménophis

tombes

soutenu

Ses

III,

derniers

la

pour

sur

il n'en d'Esneh;

navigation,

livré

sont

sépulcrales

de

que

quai

D'autres

pharaoniques;

règne

et les temples

le

si dans

etc.

C'est

temples;

partie

détails

la

principal

Aménophis

ajouté

les

surmontée

la

et

temple

est

des

et y avaient dus

le

pharaons

deux

sont

II

Ier,

les

Achoris,

tombeaux

sous

décorés

sous

à s'est

époques

en

blés,

bestiaux,

le temple

que

quatre

des grottes les

des

battage

Champollion

à diverses et

et

édifices

« antiques

convaincre

de

importance,

représentent

des

soins

auxquelles

appartenait

(Lucine)

« avaient «

se

pu

aux

sans

Strabon.

la ville

la place

ne s'ouvraient

le

moissons,

ruines

indiquent

village

qui

peintures

d'autres

recherches

il a

disparue,

les

chasse;

les

D'après

de

entouraient

à reconstruire

de terre

arabique,

dit

Lucine,

qui

les

servi

misérable

un

le désert

semailles,

à la

et

vers

décorées

sont

les

heure

ont

sortis

chapiteaux

à cette

donc

herse,

pêche

quelques

crues

y retrouve

matériaux

de

temple

en briques

d'Egypte

leurs

aujourd'hui;

qui

beauté. la

la commission

debout;

plus

Les enceintes

Latopolis.

place

un

avec

Ilithyiapolis

(Elitltya).

l'enfant. parler,

des

lèvres. Les

ils tirent


EGYPTE. A côté

du

Mammisi, de la

chaux.

Il avait

daires.

leur

de

Il

d'oxyde

de

temples;

il

Ce tables

métaux est fort le

inscriptions

les

bas

les

désert.

( Pl. Il

le

envers

et

la

Un

une

commission

est

d'un

mur

calcaire

qui

garnison

est

creusé

et

dynastie,

monuments

les les

de

xvme

à

Thèbes

en

déplaçant

couverts

spéos la

été

des

nombreuses

aux

plupart, de

pharaons ont

et

fines.

plus

petits

divers

mica

parois

de

pour

de

ses

rivages

une

partie

la

ancienne

Il

dédié

est

plus

portique sont

sont

son

seules

montagne

du

deux

seul

est

sécos

et

de

leurs

les

fantassins,

fait

aux

on

la

xixc.

construits

avec

a déjà

cours,

aujourd'hui domine

qui

du

hors

jeté

perdues

le

Nil

et

sécos

à

il

sables

serait

Ptolémée

et

le

et

de

la

reine

la

moitié

de

les

de

et

autres

grecques, dieux

aux

de

divinités stationnées

personnes

bienveillance

sa

déblayer.

Cléopâtre,

grand,

reste

Khons-hor;

majuscules

la

dieu

cavaliers,

cause

dans

belles de

Aroëris,

et

très-facile

en

le

Épiphane; Hathor

Sevek,

encore,

à

Ptolémée

des

et

roi

les

de

triades

lit

enfants,

ce

est

enfouies,

conservation

600 de

de

el

Sag).

les

ces

divinités

un

doute

construit

puits

au des

Nil;

eaux.

y reconnaît et une

édifices

celui

de

en pierres

de longueur,

quai

deux

douzaine

mur

bien

une

sur

et s'ouvrent

pied

était

forme

fixée

une

porte

de proscynémata

ruinée

un,

sud

entre

au

et

autres,

échelle

qui

avait du

dédiée gravées

Nil. ayant

escalier

trois

Syène

nord

de

l'île,

un

périptère

de

peintures.

« Le nilomètre,

du

un

hiéroglyphique

à

était

Strabon.

convexe;

granit,

et

sud,

le bord

Hérodote

l'Égypte;

d'inscriptions

les ruines en

du

parle sur

équarries,

une

Au

couverts

de

entretenaient

celui

dont

dont

clef

Romains

un,

étaient

antiques,

la

d'Égypte.

là probablement

C'étaient encore

les

Chnouphis

présentait au

demeurées

l'antiquité

dont

temples,

de murailles

fragment

pieds ce

sans

dans

de la préfecture

deux ces

fut

de Strabon

temps

sont

III.

Ce

frontières

crues

briques

Tothmès

et au

reconnut

était

la hauteur

Macédonien,

date

colonnade;

simple

en

d'enceinte

persane,

à garder

d'un

Champollion du

il

secon-

de

parties sur

il

Genève;

couches

inscriptions;

appartiennent,

ronge

la

( Djeziret

temples

la description

indiquer

en

riche

sur

porte

ont

d'Égypte

d'une

conduisait

qui

temple

la

d'Ombos,

destinées

et

du

temple,

d'Eléphantine

il encore,

sculptures

debout

Le

de

même

en

hauteur

Pnevtho.

Philadelphes, le

porte

ces

sa

« Pour

une

de

aux

les ruines

engloutissent,

parties

restes

entouré

aisément

dont

les

Philométor.

Quelques

cohortes

l'affecte

Ces

»

eux.

y trouva

qui

le temple

précédaient

et

nome

ILE

brunâtre

est

des

de

sacrés.

de

des

quantité

Égyptiens

et

molasse

cubiques

emplacement la

plupart

qui

de

suivante

dans

dans

(le

Le Nil,

supérieur

Philométors adorées

prête

grès

la

faire

Il.

anciens

royaux

à

grande

endroits

cet

sur

la

la

archéologues,

Hôrus

que

se

plusieurs

II,

Lagides;

autres

linteau

légende

à

et teinte

mais

exécutés

aux et

les

le

cette

les

aux

appartenir claire,

édifices

doute

Évergète

les

que

ressemble

grès

Ptolémée

grès

leurs

sans

Silsilis.

Homénofré

hauteur;

par

et

de

fera

petit

65.)

II

Aroëri,

la

décorent,

qui

remonte

d'Évergète

Sur

pour

pylones

sables

Leur

Nil.

de

montagnes

le

de

un

apparaît

d'Égypte

de la naissance les

semble

de décombres,

le pacha

ces jours

partie

seule

(Ombos).

les grands

parmi

donne

Ramsès

considérable

grande

couleur

important

de

Koum-Ombou

et

de

indiquent

tirées

pierres

dans

difficile,

Menephta,

de

un

sont

une

travaux

amas

commémoration

poli

Les

d'hiéroglyphes.

dont

mica,

lui

d'un

votives

de

de

d'un

ordinairement

lieu,

règnes

en

pied

parties

est

bâti

construire

plongent

traversé

et

(Silsilis).

pour

carrières

Les

été

SELSELEH

exploitèrent

au milieu

temple,

indéchiffrable

mutilé,

DGEBEL

est

grand

» Jomard 45 à 50

a

fait

pieds

de

de cinquante dû

servir

dit-

degrés

autrefois

à

Mékyas. au sur

nom une

d'Alexandre, vieille

muraille.

fils


EGYPTE. il n'y

Aujourd'hui on

rement Romains

voit

a plus

seulement la

dans

les

rien,

encore

construction

débris

des

du

des

d'anciens

fragments où

quai

et

temples

Fellahs

les

du

nilomètre

édifices

font

ont

égyptiens

employés

maintenant

tourner

Assouan du

tance

ce

dans

(Syène). du

tropique

et demie;

leurs

criardes

un

Cancer

rend

qui

49"

est le

le

Strabon ne

soleil

24°

Paris;

de 37'

aujourd'hui

passage

à midi

effet,

de

Est

longitude

donc

croyable

en

puits;

30" 34'

devait

23"

latitude

c'est-à-dire

23",

dit

5'

Nord.

Sa

environ

solstice

qu'au donner

aux

lieues

quinze

le soleil

d'été

gnomons

dis-

se refléombre

qu'une

à

sensible.

peine

Léon vocitant) tenant

a vus

qu'il

petit

est

désert,

roches

couvertes

Philœ;

Strabon

une

il.n'en

ville

tend

qui

du

s'étend

facilement

y comprend

au

rocher

(PI.

66-67).

des

tunes

(altissimas et

actuellement;

vestiges

décadence,

pylones

lut

Champollion

dans

pour

la

Barba

quas

les ruines

main-

première

fois

la

un par

Au

delà

en les

grand une de

Assouan toutes

moyens

cette

ses

dans

les

voiture.

obélisque de

et qui

jour,

chaque

sert

aux

d'entrepôt

mar-

Sennaar.

de

la parcourut

rent

pas

à s'augmenter

derrière

d'inscriptions

énormes;

la

et

temples

existe

de

temple

venues

qui

souvent

des

parle

de Nerva.

nombreuses

chandises

Ritter,

à Assouan;

d'un

impériale

Assouan

Le

selon

l'Africain,

dispersées

légende

on

les

par

r

sakichs.

tait

entiè-

disparu

Les

direction

carrières

granit

faces.

Ce

cataracte

et

rose

petit de ce

de

c'est

époques;

est

désert désert,

la

la Nubie,

route

qui,

employaient là, s'étend c'est

trois

à l'Est la

Nubie.

bordé

conduit à

en

extraire

côtés,

et

de la

première

des

par

terre,

curieuses

pour

sur

poli

est par

sont

l'avoisinent

qui

les Égyptiens

que en

la

étudier; des

encore

blocs adhé-

cataracte

à


"fi1J

VIT.

7f A7 7-?誰i'

CKXKI誰Al.K


Il l'.AI1.

S\!l)\


jljJi-j

\I.\I.m).\

l-.ï1 ,i.\Ui)i.\

AAiibliîjo

U.WS

O

I.K UlAlîlir.li

MJÀÀK


Lh

iiAlKE,

\l nS<H T.K 1)1' KM

I i

IIWKKM


LE

MON)

ÏKAIIRIL


r~ i

1 1-~

Mosnn-;K

i;.誰

tombkai'

111

dks

ayo!;hitks


AlUMJt

[•,

l/I-,

M,|A

l\Mi.

LUI

!il


TOAIP.K.AI'

I)K

<ri,T.S

.M.WIKI.OIKS


.Il

1-

1

1

o_U\/r~.r.ti_,

1-

l'VIUMMn;

|)K

i"||KiJ|||îK.\

.11


r,li^;i-:n


f"'î\)

TKMIM.K

DK

DKXDKKAM


!)!IM'.l'\M


u;

TKMM.K

I)K DKNDKIîAM


v]\<

nni'vis


~p

^r'Tf .H

'D

t,'

ci J

K_d JL s")


'I' II l'IBK.V

KAKNAk PI..W

a:\F.K\l.

DK>

IUIM>


I I I h1

]

S

IvAKNAk PI..W

CKXKIÀAI.

DKS

U!'1\KS


ri THiÈBES,

KAIi.XAK

1


KAIIXAK.


PM.MS

DK

k\K\\K.


ixu

I

I

~誰

v-


\I1.\AK


THÈME '

l'AI.AIS

Mi:

KMiNAk


ailWK


.'i1.

i\i;a.w\


4

o

TIMES.

MEDINET-HABOU PIjVN

GÉNÉRAL

Gide

et

Baudry,

~,ir.,N,«;ty·urlrir,.t~'er,'F:nic·

DES

Editeurs.

RUINES.


INT.T HAhOl'


MhMXKÏ-llAho


IIJ ~) i',j!i

\II, i)1 1.1'

il.

1),


\ii;m\KT-ii.\hor


1

Il

1

\1"()l


vlHIÈ1^

A:\li


<')!'

R

M


rT'MFVF'r;


.ji, ~~Ă&#x17D;

'i')l"li\ll.


r.OlMlNAH


TOMhKAI"

I)!

A!,

LAI!

Kl.

MAHAKOIT.


i.Ain.i


EGYPTE NUBIE

PALESTIIVE

E

SYRIE.


PARCS IMPRIMÉ

PAR J.

CLAYE ET C«

«IIK SAINT-BENOÎT, 7


v EGYPTE i~~r~F

N~333

ET

PALESTINE DESSINS

SYRIE

PHOTOGRAPHIQUES RECUEILLIS

PENDANTLES WNERS 1849, 1850 ET 1851 ACCOMPAGNÉS

TEXTE

D'US

EXPLICATIF

ET

PRÉCÉDÉS

MAXIME

>&/ CIURKK

D'UNT.

MISSION

DU

EN

ARCHÉOLOGIQUE

ORIENT

D'UNE

INTRODUCTION

CAMP

PAR

LE

M 1 N I S T ÎMU-.

DE

L'INSTRUCTION

PUBLIQUE

PARIS

GIDE DES

ET

CATACOMBES

UE

5

HOME

RUE

EDITEURS

J. NINIVE

BONAPARTE,

BAUDRY –

VOYAGE

EN

ANCIENNE

1852

5 PERSE

RUE

CULTES

DES

DE

PETITS-

MITIIRA

ET

DE

AUGUSTINS

VÉNUS,

ETC.,

ETC.

1


NUBIE

Nous

n'aurons

intéressants la

de

de

de la

DE

de la Nubie qui

les

sur

son

contrée

des

le serment

était

inviolable;

de limon les

une Ma

martelèrent

idoles,

les

autour

pieds

des

des temples

chrétiens

et sur

surtout

leurs

on

des

terrasses

jurait

une

sacrée, et

barbouilévangéliques, une

portaient

ville

lui

par

établirent,

qui

et

et romains l'île

peintures

celles

leur

termine,

C'était

s'y

les

nous.

grecs

d'Osiris;

à

entre

qu'elle

incl.).

y substituèrent

divinités,

avant

l'Egypte

67 à 80

(PI.

s'étant

contribué

pharaoniques,

premiers

païennes,

images

de

que

disposition

différences

parlé

le tombeau

*ftatç ôoupw. Les

h

limites

ne la

peu

légères

ont

d'édifices

y plaçait

les représentations

(PI. 78), et bâtirent

humaine

tradition

-ràv

les

surchargée

de 2,700

en

pas

à

à cela

c'est

matériaux;

n'a de

que

qui

sur

et

moins

première

manufacture

leurs

spéos,

sont

De la

pas.

aucune

des

voyageurs

île est

importante;

à constater

Placée

superficie

morts;

et de chaux

les –

cette

étroite

la grande

brisèrent

trouvés

commence,

qu'elle

sont

donc

ville

utiliser

pour

monuments

parlent

seule

démolir

ses

n'en

conservation;

beaucoup

(Djeziret-el-Birbé).

s'entassent

lèrent

les

n'aurons

ont

une leur

car

Nubie,

historiens

partie

dont

nous

anciens

à

songé

la

sur

actuellement en

monuments,

celui

à dire

les

pas

n'a

destruction;

Philœ

mots

doivent

nul

ces

et

présent ILE

Nubie

d'eux,

particulière

état

il n'existe

la

auprès

de

peu

de l'Égypte;

cataracte

les temples

sauver

ceux

que

seconde

élevée

que

entière

tête

aujourd'hui

déshabitée. l'île

Maintenant voyageurs (Pl.

attire

y

Le grand

propre.

la

profondes temple de

niche

« Le

« des « au

<f règnes

qu'avant « lequel « plus

est de

d'Auguste,

aura

dédié

anciens

été

selon

être

de

de

détruit

employés

et du

Isis

par d'Isis

par dans

les

monuments

et

retrouvé

j'ai

plan

une

de

conservé

il

n'a

jamais

rares

sculptures

qui

le

décorent

la

de ses

des

leur

ruines

ordonnance

chambres

l'épervier

sacré.

achevé;

il est

été

des

présence

général

le détail

dans

était

traditions,

seule,

Le

typhonium,

dit

Champollion,

des

rois

ou

est

temple

et

Isis,

voisins.

villages des

déserte;

un

des de

intérieurement

les Le

plus grand

manifesteje

portent,

dédié

à

détrôné

Égyptienne,

couvert, ce

empereurs;

Hathor

qui,

de

qu'il

y a

et

par

ce

joli de

construit

le

par

la seconde

invasion

édifice

conduit

petit

l'a

sculpté

été

sous

les

Claude.

temps le

a été

de race

portique

l'époque

Tibère

à

des

et

Trajan.

galerie,

pylone

le grand

où,

le dernier

temple,

propylon

à

Sud,

grande

« Le premier <( un

du

venus

dédié

et les et

abandonnée

de l'ensemble

devait

temple

La

grand

granit

Nerva

Nectanèbe,

Perses.

était

70)

de

petit

« pharaon

Arabes

romaine,

noms

entièrement

est

complète

en

(Pl.

l'époque

les

crois,

idée temple

hypètre

ment

Philœ

quelques

une

donne

67)

de

de

Ptolémée

les Perses les colonnes

il en existait de

et

Nectanèbe,

pharaon

actuel

Philométor,

déjà

pronaos

autre

Cela actuel

a encastré

dans

de

propylon

l'existence

un

Darius-Ochus. du

qui

du

sur

explique grand

ce

le même les débris temple.

ce pylone prouve

emplacement, de sculpture

13


NUBIE. Ptolémée

« C'est « monument.

Le

« sculptures

et

« Entre

la

« de

bas-reliefs

d'un

Ptolémée

« temple,

Épiphane

ou

et

de Tibère.

dans

la longue

tout

ILE

avant de

Philœ,

huttes aux

premiers

Dans

encore

destinées

sans

le

temple,

qui

le cours dédié

Osiris

aux

époques

Non

Romains

et abandonnée

grecques

à peu

on

sont

sur

ruines

les II.

Il

et

de

ce

temple

est

du

sont

règne

construction

de

de

du

bien

ce

servir

»

Tibère.

Les

au

autre

qui,

longtemps

dévotion.

debout

d'un

droite

sous

île,

petite et

de

sculptée

encore

a

( ancienne

( PI. 88 ).

Le

Il

n'en

reste

).

niches

ruines

milieu

des

consacré

temple

d'église

les

pendant

a

légende

petit

affirmer

les

que

les

roi

deux

à celle

Toutes

sous

Arkamen

les

de

et

Philce

ainsi

sont, à Hathor,

Débôd, règnes

formée

sculptures.

les sculptures de

l'autre

est

de

orné

pronaos

seigneur

du

des

et et

de

historiens

)

d'Auguste

( l'Ergamènes

y

voici

sans

une

sa

que

retrouva

les d'une

sera

inscriptions,

murailles

latérales,

autrefois

d'une comme

sans

présumer

qu'il

seulement

temple exploitée

bâti par

soixantaine

d'inscriptions

le

des

intérêt, celle

domine

qui

remonte d'un

fondations carrière

colline font

construction

couvertes qui

une'

les chapiteaux

inscription;

sont

sur

87 ) élevé

( Pl.

certitude

ses parois

Son temple

sacré.

continué

excavations

en

un

derrière

mètres

vingt

semblables

été

temple

avec

Lepsius

de

large

dans

l'un

placés

III.

Philadelphe.

aucune

sculpture,

Osortasen

pharaon

propylons

monolithes,

temple la

du

façade

ce

semblables;

Taphis

la

à Ammon-Ra,

aujourd'hui; toutes

dont

Dédié

Son

s'ouvrent

Trois

on pénètre

de Ptolémée

docteur

86 ).

état.

trouve

statue

l'épervier

y

temps

une

à contenir

Isis,

peut

deux

elle

à

aucune

loin,

près

voit

Korta).

romaines.

III.

détruit

du

Hathor;

Tothmès

TAFAH

on

et

Lepsius

n'offre

( PL 85 et

portique

mauvais

Ethiopie

Du

un

Nil, à

cette

Nil,

à Hathor,

Beghé

colonnes.

comme

dans

de

temple,

aussi

(ancienne

était

salle

de pèlerinage

Aménophth

au

doute

en

du

et

d'une

du

saint

lieu

conduisent

dit

docteur

KARDASSY

beaux

Hathor

de l'édifice

semblable,

bras

petit

Ptolémée

par

).

proprement

à

régnait

les

par

la

deux à

extérieurs de

Tibère.

dédié

partie

honneurs

à l'exception

Chnouphis

montagnes

Parembole

à quatre

subsidiairement Le

à

périptère,

bas-reliefs

inscription

un

un

Snem,

élevé

des

près

inégales,

portique

Tibère.

été

une

par

à gauche

ce Les

et

Auguste

et

ancienne

les

Philométor.

sous

à droite

de

adjacentes

Ptolémée

exécutés

plus

Les

salles

extérieure.

Philométor,

de Philoe

La II.

de

temple

se donne

frise

par

et. construit

( ancienne

le naos

emparé,

de

Hôrus.

un

les

chrétiens.

distances

un

a

la

été

il existe est

Évergète

et

pylone

ont

gauche

II qui

de

dédié

81),

Il

temps

Débod

que

( Pl.

de

fils

second

d'Isis,

temple

Évergète

le nom

divinités

Il existe

à des

sous

Fellahs.

son

dédicace

Séparée

fut,

mêmes

de

le

sanctuaire

l'édifice

d'enfanter

vient

aussi

tout

Celui

le

et

II,

grand

est de son frère

entier,

temple de

du

C'est

s'est

Beghé.

DE

son

par

roi

construit

de

particulier. qui

« Le même « presque

extérieurs

d'Isis

a

qui d'Évergète

pylones

genre

délivrance

« d'Auguste

est

pronaos

les deux

« édifices « à

Philadelphe

du

spécimen

est aujourd'hui fond

et

deux

par les

autres.

presque colonnes


NUBIE.

qui en

belles

Bet-Oually.

on tures

finesse les

Éthiopiens, tributs

qu'ils

incursions

la

DANDOUR

Lepsius,

autre

part.

Ramsès

ses côtés

cinq

devant

Le

plafond

du

colossales

DAKKEH

(PI. Tôth

Tutzis; qui

est

fois

de

Sicile,

« tous

les

du

pays;

la

dynastie,

des

joug

« nouveau « été

pylone docteur « comme

on

celle

Aussi Evergète

distingue dit

Lepsius le Ier. »

croit

dieu

de

le

Grand

trône,

reçoit

les

prisonniers

était

Ce

les et

les

d'éléphants, intérieure-

spéos,

selon

dédié,

sculp-

contre

de dents

etc.

girafes,

des

capitale 92

à

Champollion,

ruiné

de

temple

fond

en

et

la

II; Il

était

l'addition

dont

Blemmyes,

Le

incl. ).

Trajan.

six

n'a

seconde

dédié

ainsi

trois sous

à

les

pour

comble;

on remarque

« A côté Champollion,

l'époque

sur

fois

les Pto-

Malouli

forme

nommé

(selon

les murailles

d'un

bloc;

un

pas

hémispéos

construit

par

en

colosse

le doc-

se retrouve

Devant

construites

Selon

ne

qui

un

– C'est

se recommande

humaine.

Pétisi

dégradé.

rondes,

seul

'sous

).

et qui

d'Auguste,

d'Osiris

colonnes

de

« La le

le

et à

cubiques,

haut

osiriaque

s'étend

temple

pierres

fit

Ier, par

des de

sans

de six

mètres

le naos

quatre

ayant

fragments mais

à

ancienne rois

la

ce

le

de

Ptolémée

et son

ce premier nous

à

petit-fils

un

temple

édifice trouvâmes

qui des

fortifiée

était

dès

contrée

y éleva

un

la chute

de

la

sous réunit

ce

a-t-il

bâti n'était restes

par

C'est

temple.

l'em-

» Près

du

III.

Le

Tothmès pas dédié,

le de

Ergamènes, II.

le

égorger

passa

qui

Évergète de

selon

en faisant

II,

à

Champollion,

puisqu'il

cette

dédié

qui,

l'Éthiopien

intérieure

sculpture

dit

Evergète

par

Il

à l'Égypte

et que

Cambyse,

Nil.

Nubie,

soumise

Phtha.

autrefois

temple,

en

d'être

dieu

Ergamènes,

éthiopiens,

autant

appartenu

Hôrus,

vers

doute

Philopator

de

de

commencé

Dakkeh,

l'achever,

orientés

au

ville

théocratique,

cessa par

d'une

dans

dédié

gouvernement

conquêtes

fils

son

blocs

des

du

détrônée

sans

plus

la Nubie

que

temple

des

la

était

temple

comme

pylones

célèbre

pas

l'époque

des

grands

l'Éthiopie

Ce

parle

et

osiriaques,

piliers

fond.

du

partie

plus

Saïtes,

des

Strabon

par

n'en

le

sur

la muraille dont

a poussé, encore

de

particulier,

également

par

des

à l'Égypte.

qui

le naos

temple

été

par

prouve

jusqu'à

Auguste

et

intentionnellement

il

monument

par

ornée

Ramsès

de panthères,

'belle

de Kalabscheh;

est

paroi

d'Aménophth

avoir

délivra

Éthiopiens

continué

« pereur

« Sethi

ce

le règne

Gerf-Husseim

grand ).

de Diodore

et

Dans

à un

précédé

et sculptée

« temple,

d'une

conservé,

de

de

est

à l'incarnation

contre

assises

temple

prêtres

son

à

89

Caligula

).

s'appuie

« récit

xxvie

construit

pilier.

Le

construite

sous

quadrangulaires

pronaos

deux

Nil,

chaque

longtemps

actuellement

paraît

chaque

sont

au-dessous

de peintures,

( Pl.

Petit

dédié

Pselcis),

( Hermès

« a été

est

(ancienne

94-95).

fois

relatives

piliers

debout

du

peaux

l'intérieur

Auguste,

à sa façade

se tient

sur

singes,

fut

tout

Lepsius

sculptures

soutenu

par

temène

dorure.

( ancienne

portique,

bien

lieue

de

de

Romains

les

Tantour).

et

curieux,

campagnes

d'or,

qui

extérieure;

(selon

de

le Grand,

),

la première

le temple

Kircheh

d'un

Chnouphis.

Talmis

sous

spéos

assis

décorés

piliers

secondaire,

enfin

ses

par

teur

figures

larges

(ancienne

seulement

les ruines

dont

aux

roi,

d'autruches,

sa forme

évidentes

Le

un

ouvert,

rapport

Nègres.

souvent

Mésuli

Champollion),

ont

lions,

(ancienne

troisième

traces

facilement

à une

ciel

de

quatre

que

à

couloir

les

est

s'élève

qui

de chaînes

a été construit;

lémée

reconnaît

composés

à sa forme

conservé

on

Bet-Oually

elles

et

inquiétèrent

ce temple

de

extrême;

par

KALABSCHEH

un

sorte

Bescharis

et

Ammon-Ra

des

montagne

d'autruches,

soutenu

dire

la

apportent,

de plumes ment

de

une

par

d'une

temple dans

et creusé

y arrive

lui

(le

de grès.

pierres

époque,

Autour

inachevées.

paraissent

à Tôth,

de monuments

de


NUBTE.

MAHARAKKAH

Ce temple de

n'a

ni

du

lieu

sur

ses

murs

par

les

ruines

que

j'en SEBOUA

et

à

(les

C'est C'est

les

pylones

nord

et

sables,

un

midi.

Tout

qu'il

est

impossible

de

le

99).

colonnes

de

sa

Sphinx

96.

pl.

derniers

temps

indique

autrefois

église

les

que

et ont

peint

encore;

il est

surtout

curieux

terrasse;

c'est

le seul

exemple

bâti

deux

avec

sont

des

le Grand,

des

le dédia

qui

de

liées

pierres

jusqu'au à Phrè

mortier,

dit dont

culbutés,

précédaient

le temple

pharaon

combattant

les

le

l'exception

autrefois

conduisait

qui

Ramsès

par

représentant à

trace sur

creusé

dont

sculptures

d'y

une une

des

à la

Égypte.

de, province,

monument,

dater

des

dit

j'ai

que

il paraît

fait

il reste

dromos et

Ramsès,

ont

ce

est

pylônes,

tellement

du

peuples

comblé

par

les

termes

en

pénétrer. curieux

Temple

ses sculptures

par

en

voici

intérieures;

quels

Champollion

« salle

soutenue

« l'on

ne

« que

« haçan,

de

du

« l'intérieur,

et dont

et

ou

plutôt a été

de

je mets

ici

la

être

vivifié

ainsi stèle

qu'une

« résident

ce dans

« construction

DERR.

au

encore

le

dans –

Son

une

enfants, reconnu

Benidatent

qu'elles

la

prouvent

les deux

Soleil

des

plupart

des

jambages

stabiliteur

DE

ses dévotions

élever

à son

ce temple

de

le

leurs

les

de

portes

le dieu

père

Phrè,

il l'a

dure;

pierre

le

L'UNIVERS

et

m'a

frappé

fait t

ces

Touthmosis

toutes

et

divines

en

grandes

et

père

le dieu

dans

du une

termina

IV,

le

de ses dédicaces

voici

aux

paroles,

à son

à la gauche

détaillés

architraves

sa singularité,

offrandes (IV)

leurs

11,

Aménophis

Touthmosis

successeur,

par des

seigneur

contemplez

le roi

Son

droite

de ce roi sont

les travaux

lignes.

successeur,

à la

salles

quatre

on a couvert

le

et son

de ce temple,

sculpter

d'elles

un

spéos

Grand.

fort « Je

fus

noms

vingt-cinq

et leurs

titres

fils et dix

dit

étonné, du

filles

et plein

obscur

endommagé,

de la postérité

représentation

que

de

la

traduction:

autres

dieux

faites

pures,

la

pour

dieu

Phrè,

qui

grand,

»

est

Ramsès

avec

roi

a fait

de vingt

Toth,

par

firmament. temple

de

règne

frontispice

« soixante

dieu

de ce temple,

« manifesté

lui

et les piliers;

accourez

Thyri;

et

fit

l'une

le

dit

que

sur

a fait

de justice,

inscription

laudatives;

d'inscriptions

le

monde,

de celle qui les précède;

le pronaos

en y ajoutant

« Voici

et

partie une

portant

le

comme

III,

sculptée

la construction

pendant

commencé,

l'ouvrage

la

employées

hypogées bien

modernes,

de

type

»

à toujours. mourut

du

célestes,

montagnes

les

que.

père.

Touthmosis dédicace

le

je ne les trouve dans

les plus

colonnes

quatre

évidemment

c'est-à-dire

pronaos,

traduction

modérateur

deux

la

sont

de

espèce

par

de remarque,

sont

son

et

elles

antiques,

de

par

et surtout

Touthmosis,

des

celui

fondé

car

oit

d'une

sculptures,

digne

à Bet-oually,

Soleil,

« énorme

« n'a

à Karnak

de

doriques,

les plus

d'abord

compose

couverts

singularité

égyptiens

seigneur

« sanctuaire,

le

une

par

se

sables,

proto-

bienfaisant,

« continua

et,

sanctuaire,

« Touthmosis

« ou

que

Dieu

dieu

«• temple

de carrés,

nommer

d'Amada

« bas-reliefs

pour

piliers

Sésostris,

« Le temple

« le

douze

les monuments

règne

« fils du

encombré

grecque,

à Amada,

« Le

fort

mieux

dorique

dans

« du

par

peut

« colonne

est

édifice

en

l'ancienne

du

sur

conduisait

qui

construit

grandes

du

« Ce monument,

«

dont

nommé

véritable

de

(Pl.

Antoine,

de

hémispéos

colosses

portent

AMADA. parle

un

Quatre

Champollion.

Coptes

colimaçon

Ainsi

ici

répéter

placée

Les

les monuments

dans Lions).

97-98).

Phtha.

en

escalier

trouvé

grecque

et Sérapis. de saint

que

hiéroglyphiques;

inscription

Isis

Tentation

d'un

inscriptions

une

étaient

une

ai

Nil (Pl.

ni

sculptures

romaine;

l'occupation

divinités

Je ne puis

(Hiéra-Srcaminos).

roi dont de

le docteur

Ramsès

sont »

chauves-souris.

Lepsius,

Méiamoun,

plusieurs ce roi.

de

au

effacés

Il

de trouver nombre et

sur

de cent

illisibles.

On


NUBIE. IBRYIU (ancienne dans

pied de

le

et

Nil,

Tothmès

commande

de

la campagne

grande

Pétrone.

abandonnée;

complètement

de

beaucoup

débris

Ibsamboul

enlevés

en

existent

encore

avec

festons

donne

entrée

à des

temples

jadis

(abou-sembil

aussi

de

construits

qui

La

aux

forteresse

n'avoir

Elle

tour

dans

à

la

100.)

qui que

est aujourd'hui

chaque

une

angle;

ville,

la,dynastie

se retrouvent

éthiopienne.

en ancien

abochek,

(Pl.

règnes

eu de garnison

troupes.

une

leur

baignent

appartiennent

des

par

en grec;

aboccis,

arabe;

rochers

et semble

romaine, y mit

ornée

les

Ramsès-Sésostris.

Sélim

sultan

murailles

romaine

et

est d'origine Le

ses

à arcade

porte

II

dans

indéchiffrables,

presque

Aménophth déserts,

taillées

grottes

aujourd'hui

III,

et les deux

le Nil

pendant

sont

qui

Tothmès

Ier,

Quelques

Premmis).

égyptien).

lOt1

(Pl.

à UOincl.). Ce sont une

occupe la

les

que

monuments

pas

« A Ibsamboul

de

Ramsès

de

trente-cinq

le

femme,

qui

sont

grand

serait

une

fort

à fait

tout

tous

assurâmes

C'est

menace

chemise

arabe

porte

qui,

bouche

tout un

déblayée,

d'un

four,

autant

de colosses

cette

vaste

Afrique;

groupes

de

prisonniers

bas-reliefs au

du

duquel

travail.

plus

Ce

sont

groupe

assises

représente

Nubie;

ces

que

la coulée

de ce

sable

soutenue

de

hauteur.

le temple, huit

par

encore

bas-reliefs

grands

de

autres

des particularités belles

Ammon-Ra,

son

fort statues, Phrè,

trouvai

piliers

contre

Ramsès

et on

curieuses. bien Phtha,

dans

une

est terminé

par un

et

Ramsès

que le

nature Grand

adossés

les

parois

de

abondants

fortes

la

accompagné

seize,

plus

à

du

en

Le tout

d'une

conquêtes

offre

une

ma

atmosphère

sur

aux

en

que

sont

lesquels

triomphe,

compte

comme

présenter

le Grand;

de

prîmes

gardant

me

relatifs

char

nous

ouverture

Je crus

je me

nous

déblayer;

Egypte

la petite

en

les sables,

naturelle,

grandeur

salles,

à

historiques,

représentant etc.,

nègres, Les

de

représentant

surtout,

effet.

ventre

faces

à Thèbes

et

ne

et un

leurs

arrivée,

en

effraie

l'intérieur

pratiqué, qui,

Ces

soixante

l'entrée;

complètement,

à plat

pieds

est

file

quatre

présentai

a coûté

la "fîmes

avait

infernal

presque

vingt-cinq

chacun,

l'on

sa

merveille

à Memphis,

est

Nous

titres.

une

de

A notre

l'entrée.

passage

déshabillai

Telle

et

très-élégant.

le Grand;

sont

le visiter.

fermé

et

C'est

Ramsès

colosses

pharaon

noms

moins

pas

femme

six

excavation

n'ayant

de

de sculptures.

le

Nubie.

ce roi qui

petit

salle

bas-relief

offrent

et de

s'élèvent

galbe

cette

que

admiration.

avaient

le

de

voyage

de

que

dans

pieds

grand

toute

entièrement

première

nubiens,

religieux,

fond

d'eux.

et

de

et me

moins

une

ici

Nofré-Ari,

leurs

et leur

représentant

figures

reine

représentant avec

svelte

assis,

la

laquelle

roc,

Le travail

épreuve

Je me

au'

un

en

beauté

contre

aurait

règne

pharaon

toute

le pûmes

toile,

salle

donne

et couverts

pour

filles,

le

seul

colosses

aux

le

est

travail,

de les pousser,

trente

lui

quatre

rude

de

de

je

reste,

d'Egypte

le roc

contre

ses

stature

à

digne

une

me glissant

l'autre

superbe

caleçon

La

à Phrè

consacré

spéos au

écrites

dédié

dans

à Thèbes.

de

engloutir.

et,

à 51 degrés.

chauffée

c'est

possibles

grand

creusé;

dans

façade

aussi et

vaut

d'un

nous

l'a

Lettres

d'Hathor,

leur

ouvrage

soin

que

de et

fils,

ses

décorée

un

ont

les précautions

Nubie,

l'un

parfaitement

mais

le mieux

taillés

même

ressemblent

qui

environ,

quatre

ses

d'une

sculpture;

est

on

creusés

temple

extérieurement

chose,

façade

digne;

un

d'Ibsamboul

belle

dans

le

l'Egypte;

laquelle

entièrement

est

pieds,

temple

faite

temples

excellente

ailleurs.

et les Nubiens

de

leurs

et

portraits,

toutes

chacun

hauteur

et partout est

pieds

La

l'imagination.

sont

décoré

de

de

changer

excavations

Grand,

d'une

« Le

de

ces

à

ayant

pieds

il y a deux

de

petite

de

près

flancs a

en

et

Nubie

les

dans

Champollion

ne sont

La plus

de la

spéos

entière,

montagne

description

colosses

vastes

plus

de

composition

en beaux sanctuaire,

et d'un assis

très-bon au

milieu

» « J'ai

revu

les

colosses

qui

annoncent

si

dignement

la plus

magnifique

excavation aê 14

de

la


NUBIE. Nubie.

Ils

muni

de

m'ont quelque

de convaincre en

nous

publique.

Tous

ceux

qui

un

une

« fort

grand

de la

la

« dit:

Ton

longs

jours

pour

cultivateurs

des

du

pays

même,

roi

en

et

'< Le

au

couvert

temple, le dessin

en

autres

de

dans

façade),

est

comparable

presque

nu,

les

yeux,

comme cette

dans fournaise

quittent

le

de l'Égypte.

et

des

le

que

sujets

religieux;

que

déjà

ou

notre

12,

trempé

heures

de

nubiens,

comme

Il paraît aux

en

hommes

stèle

troupes

chante d'une

furent

le

du

la

grand d'avoir

chaleur

saura

la

faut

qu'il

coule

qui

gens,

par

qu'on

couvert

y sur

chauffée

atmosphère,

jeunes

les

temple,

presque

on

les

manière

l'entreprise

ont

que

encore

des

abondante

nos

aussi

bravent

qui

et

épuisement,

ne

porter.

nous

accompli

presque

jusqu'ici

salle

de cette

sortent

les

trouvé

une

que

sueur

de

ne

les paisibles

d'explorer

quand

humide

jour,

par

»

éthiopiens

formé

sables

le courage

refusent

jambes est

plan

doute

de

princes

saura

d'une

t'accorde

Nubie),

grande

chauffé,

la chaleur

par

sans

quatre

leurs

lorsque

fortement

perpétuellement

admirera

on

trois

turc

la

les

qu'il

le Grand,

avons

l'on

que

(parce

de la

rois ) a

commandant

il s'agissait

lorsque

le Grand

d'Ethiopie,

preuve

divers

décorent

qui

un

fils

et

en

Ramsès

Nous

le rocher,

fils des

sa dynastie.

cantons

que

déjà

des

je n'aie

Maï,

Ibsamboul

et

souterrain

ruisselle

stèles,

j'ai

complètement

citer

de

bas-reliefs.

les bas-reliefs

et de

des

(l'un

à

travaux

tous

corps

à l'at-

a à vaincre

inquiétaient que

un nommé

autres

bain

droit

Ramsès

ou

éthiopiens

puis

successeur

si beaux

d'un

le papier

pendant

« Aujourd'hui,

de

de

autoclave,

travail

nos

à celle

sur

un

héros

sans

à toujours.

se fiaient

Je

Ouaou

plusieurs

aujourd'hui

temple,

dégoutte

de

que

éprouve

ce

aussi

rois

laquelle

le quatrième

Ier,

reste,

le Grand

les

roi

pure:

d'Afrique

princes

troupes.

de

ici,

sur

royal

et

les Libyens

de

que

et dans

colossal

on

sculpté,

princes

stable

du

de Ramsès

la contrée

colorié

n'offrant

pièces

entrer

les

contenir

noms

des

afin

à Ibsamboul;

« Le

les nomades

à l'Egypte,

point

XV,

quelque

au

des

vie

remarquable,

même

liée

d'une

pour

des

n'être

Louis

difficultés

a

hiéroglyphiques

temps,

que

est

présente

ordinaire

l'insigne

ô Ramsès!

fort

Tout aura

on

éthiopien

caractères

est

place

d'Hathôr

sa droite

prince

et

de la

quelles

le temple

qu'à

est

en

le règne

dans

devant

autre

doté,

Il

si grands et

grand

un

savent

de

temple.

J'ajouterai

commencèrent

soir

le grand

commandement

par

la localité

vaisseaux

Nubie

il résulte

3

dans

Mandoueï

Nubie

le résultat

d'Ibsamboul,

pharaon

en

employés

la

le

pour

très-emphatique;

dont

temps

tellement

Nubie,

et

connaissent

Nil.

sous

les rochers

du

louanges

de

était

sur

du

pays,

Nubie

sculptée du

vallées

du

gouverneurs

entrepris,

le monde, de

que,

monuments

avons

t'a

gouverner

donc

égyptien.

beaux

Ammon-Ra

père

« Il paraît

en

milieu

l'art

( cet emblème

suivante

légende

au

transporter de

lequel

victoire

les

et je regrette

fois,

première

détracteurs

temple.

dans

la

que

les

nos

ce joli

tableau,

« avec

les

amarré

sur

travail pour

hiéroglyphe

avons

note

« l'emblème

la

seul

Nous

de

coup

que

donné

que

seul

travaux

«

sur

d'un

les

dessiner

pour

beaux

merveilleuse

lampe ainsi

excepter

tention

aussi

paru

six grands

déjà

possédons

tableaux

représentant « 1° Ramsès de une

ses fils, place

montés

lance.

Ce

« 3° Le attaquent chevaux,

sur

aussi

un

des

sur

les

char,

il met

de guerre;

chars

lancés

chevaux

en

au

grand

fuite

une

galop;

il est

suivi

armée

assyrienne

de

trois

et assiège

forte.

c( 2° Le roi de

le Grand

roi

assis armée.

sont

venant

de

d'un

dessin

est

groupe

son qui

à pied,

au

milieu On

dessinés,

terrasser

des

prépare ici

comme

un

et d'une chefs le

chef

char ailleurs,

l'armée. du

roi',

dans

en

un

perçant

second

d'un

coup

admirables.

composition de

et

ennemi,

On

vient

et des la perfection.

lui

serviteurs Plus

annoncer

que

modèrent loin

se voit

les

ennemis

l'ardeur

des

l'attaque

des


NUBIE. montés

ennemis,

sur

méthodiquement

des

Cette

rangés. à la

comparable

belle

plus

de

chars

et combattant

guerre du

partie

bataille

tableau sur

peinte

les

sans est

pleine

vases

grecs,

ordre

une

de

ligne

de mouvement

chars

et

d'action:

ces tableaux

que

égyptiens

nous

c'est

rappellent

involontairement. « 4°

Le

triomphe

char

superbe,

traîné

char

sont

bra,

formant

deux

des

delà point

souvent

fait

lecteurs

est

ne

presque

Avant

les

nent

Je cet

dois

ouvrage,

secouru de

chaque

de

chevaux

en dirai

de

hommage

au

un

Devant

et les autres

et de

diverses

sur

caparaçonnés.

nègre

d'effet

de

captifs

race

debout

doute),

et richement

de

pleins

sans

Thèbes,

pas

les uns

dessinés,

parfaitement

faisant

solennelle

marchant

c'est C'est

ici

semblables

matières.

de

race

le

bara-

mouvement.

nations

monuments

et

qui

sont

aujourd'hui

finir,

je

désire

remercier

M.

historique aussi

1,

Aimé

mes plans

conseils

et

aux

dieux

de Thèbes

et à

52,

dans

la

qui

nous

à M. Prisse

rédaction,

valait

offrir

pour

qu'on

Karnak, souvent

série

en

puisse

collection.

ne

tarderont

d'Avennes,

qui

a bien

difficile,

de

et

la courte

historique

a

DU

à

consenti et

à voir

Philoe,

légende

CAMP.

cou-

émi-

d'un

voulu

me

l'Egypte,

Tripoli,

dessin.

MAXIME

souvent

parler.

pas

de

à

simplement

daguerriennes

plaques

Medinet-Habou

plus

Intelligent

et de

l'espérons,

de

avons

opinion,

qui

de Tunis de

nous

l'importance

Rochas

à ma

nous

notre

dont

M. Aimé

une

mieux

donner

Baalbek,

les régences

a rapporté

de

qu'il

manquaient

a parcouru

et qui,

leur

que

supérieure

introduction

de

publiquement

remerciements indispensables

et

la Nubie

cette

de

que

connus

trop

et en

pittoresque,

Lepsius

Jérusalem

9 et

Rochas

et d'Asie,

d'Europe

de

commence

pensant

et de

des

terminerons

nous-mêmes,

que

planches

cataracte

nous

que

Champollion

les trois

les

la seconde

rien

nulle,

ses

rentrée

africains,

de

photographe,

intérêt

des

les autres

récits

d'en

les Turquies

sa

»

parler

communiquer rageux

et

prisonniers

groupes

visitée.

incompétente Je

roi

d'Ibsamboul,

n'avons

nos

de

roi

d'Ibsamboul. Au

par

rangs

« 5° et 6° Le ceux

du

le jour.

dessiner, et placée

pour qui en

m'a tête


DES PLANCHES

EXPLICATION

LE

13.

KAIRE

d'El-Arif

Mosquée

et

tombeau

DE

à

Mourad-Bey,

Saouadj. 1.

la

Au fond ordre

citadelle

est mort

Mourad-Bey

prise à l'ouest.

GÉNÉRALE

VUE

et la mosquée

construite

en

albàtre

par

14.

GIRGEH.

PRÈS

MOSQUÉE

MAISON

4.

MOSQUÉE

DE

années

comme

Haakem

construite

Biamrillah,

16.

GRAND

est encore

actuellement

incarnation

SULTAN

le

dieu

à 1363

ont été brisées

TEMPLE

d'Auguste par ordre

DE

DENDÉRAH

de J.-C.

par l'artillerie

française,

GRAND

de Méhémet-Ali

Vallée

TOMBEAU

DES

TEMPLE

construit

Ayoubites.

DE

Dendérah

Vallée

TOMBEAU

DU

tombeaux.

ISOt

des

SULTAN

DES

TOMBEAU Vallée

Temple.

Hypèthre

sur la terrasse. vides.

GRAND

TEMPLE

SULTANS

DE

DENDÉRAH

Parait

dater

des Antonins

(Tentyris),

Kansou-el-Gouri.

à 1516

iaçacî*

postérieure.

de J.-C.

Ruines 8.

du

des tombeaux. ET

MOSQUÉE

autour

(Tentybis).

que des cartouches été dédié à Hathor.

et avoir 18.

7.

géné-

à Isis. Date de Cléopàtre en briques crues construites les décombres des habitations

pour retenir successivement

élevées

Ne contient ET

Mosquée

Vue

(Tentyris).

à Hathor, et subsidiairement et de Tibère. Murailles

d'Arabes

coptes

17.

Les galeries des minarets lors de la révolte du Kaire.

D'ALY-BEY.

mosquée

Consacré

des Druzes, de LA RAISON.

humaine

1356

HAÇAN,

dévastée en partie Égypte, par dont le cours semble depuis quel-

du Nil,

rale.

à 764 de l'hég.)

(757

Girgeh,

(393 de l'hég.)

la dernière

DU

15.

la Haute

Frank.

QUARTIER

HAAKEM

de J.-C.

étant

Mosquée

LE

DANS

KHALIFE

Le khalife

6.

1801.

à l'ouest.

appuyer

des murailles.

ET JARDIN

DU

de capitale inondations

les dernières

BAB-SAIDA.

méridionale

l'an 1003

5.

le 21 mai

Vue générale.

ques Partie 3.

à Saouadj,

de Méhémet-Ali. Ancienne

2.

de la peste,

d'habitations

en briques

crues

l'entourent.

qui

MAMELOUKS. 19.

des tombeaux.

GRAND

TEMPLE

DE

de la façade

DENDÉRAH

sculptures

(Tentyris),

postérieure.

Toth

EGYPTE

déterminant des Panégyries devant Isis Ibiocéphale l'époque et un dieu qui, d'après la légende doit être une forme symbolicrue, d'Hôrus.

MOYENNE 20.

9.

PYRAMIDE

DE

CnÉOPS.

Chéops – le iv° dynastie. 10.

PYRAMIDE

11.

LE

SPIIINX (

xvm

– le

Choufou

des

CuÉPHREN.

> 22.

le Képhren

de Diodore

le Chafré

de

FACE,

taillé par ordre

postérieure.

VILLAGE

DE

PALMIERS

Hamameii.

DOUMS

(Crucifera

de Thotmès

IV.

BOIS

DE

meh,

DATTIERS

ET

DE

près Dendérah

PALMIERS

les Arabes

omnibus Tentyra

à Hama-

DOUMS,

dont Juvénal

Tergœ fuga céleri, prxstantibus nmbrosae Qui vicina colunt

dynastie). par

à Hamameh.

Thebaïca)

Abou-el-Houl (le père de l'épouvante). 39 contour de la tête au front, 27 mètres; Longueur totale, mètres; hauteur le ventre sommet de la tète, 17 mètres. depuis jusqu'au Nommé

sculptures

(TENTYRIS),

des Égyptiens. 23.

vu

DENDÉRAH

Égyptiens. 21.

Chéphren me dynastie.

DE

de la façade de Manéthon

Souphis

DE

TEMPLE

GRAND

a dit (Sal. 15) instant,

palmae.

THEBE8 HAUTE 12.

NÉCROPOLE Un

DE

EGYPTE

L'ANCIENNE

nombre

de momies

24.

Louqsor

de

à

construits

des ruines.

d'Aménophth

par Ramsès le Grand III. Habitation

grande

cotonnade

Aménophth IÏI

consacré

Pylones du palais Lycopolis

vue générale

Colonnade

(Sésostris). dite maison

de France.

Syout.

se rencontrent

encore grand loups les hypogées de la montagne dont les parois sont ornées des anciennes de l'art militaire en plus représentations (de la Egypte vi° à la xi° dynastie). On n'y retrouve aucune ou figure de cheval

25.

Louqsor

dans

de cavalier, ce qui tendrait n'a été inà prouver que la cavalerie troduite en Égypte qu'avec l'invasion des rois pasteurs (xii" dynastie).

du palais

construit

par

par la dédicace

« La vie, l'Hôrus et modéré, puissant de son pays, celui qui tient l'organisateur que, dans sa force, il a châtié les barbares;

régnant par la justice, le monde en paix parce le Roi (Dirbctech DE

15


DES

EXPLICATION JUSTICE, BIEN-AIMÉ DU SOLEIL), (LE FILS DU SOLEIL AMÉNOPHTH), m0dérateur de la région pure (l'Égypte), a fait exécuter ces constructions le dieu seigneur des trois zones de consacrées à son père Ammon, de Thèbes). orientale l'univers, Il les dans l'Oph du midi (portion a fait

en pierres afin d'ériger un dures et bonnes, Voilà ce qu'a fait LE FILS DU SOLEIL Aménophth,

GROUPE

DANS

temple Alexandre d'enceinte

26*. 27.

sanctuaire

du

III, et reconstruit Aménophth fermée d'un le fils du conquérant. Cette colonnade de magasin à blés. sert aujourd'hui

par mur

d'une

partie dédié à

Karnak,

colonnade

Ammon

par

du

propylone

21

des ruines

plan général

Karnak, met.

Élevé

à une

de

avenue

TEMPLE

Péhor

29.

et Pionck

Karnak,

Entre-colonnement

médial

C'est

dans

byse.

31.

PALAIS

;Vplusieurs divinisés.

Péhor,

Le

44.

cet étang que des temples

45.

Karnak.

32.

PALAIS

45*.

ruines,

prise

des

Vue générale

ruines,

prise i

au nord. Salle

33.

PALAIS

DE

47.

Obélisques.

Pylone.

KARNAK, entrée

formée

salle,

méridionale

de cent quarante de Paris.

offre quatre

colonnes,

48.

fois la

DE

salle

Karnak,

hypostyle

à

prise

49.

36. /'.

PALAIS

DE

50. salle

Karnak

PALAIS

DE

Karnak,

ny. PALAIS

DE

Karnak,

hypostyle

grands cour

des

du

au

commencée La cour des Bubastites, les détruite Ptolémées, par

achevée

JEgyptii usque La colonne demeurée (le Tehrak

Bubastites

38.

à tontes

de

PALAIS

et

entrée

Ces piliers, certainement émaillé.

« Thebœ (

faisant

aucun

votifs

doute

et surmontés bas-reliefs

à cet égard.

fois

trois la

xnc

sur

le même

em-

par

dyiastie;

Aridée.

les obélisques. fut dédié

à Ammon-Ra, après la mort la reine au tailler), par Amensé, son second mari. Le petit (22 mèt.), ), fait

les légendes

de

Me-

appartements

du palais.

privés

III.

le sanctuaire

d'images symboliques de la salle hypostyle

ruines.

(plan-

Médinet

Vue générale

HABOU.

MÉDINET

des ruines.

des Ptolémées. Pylone de la ville copte de Papa.

Débris

du Thoutmoseum. propylées remonte à Antonin le Pieux.

Habou, construction

Les

Gynécée

cartouches

AUT0ClUT0R-KAESAU-TlTUS-.&LIUS-HADRIANCS-ANTONIM$.

MÉDINET

HABOU,

orientale

façade

Méiamoun

Habou

MÉDINET

(xixc

façade

de

gynécée

dynastie).

du gynécée

septentrionale

Méiamoun.

HABOU,

MÉDINET

du

du

péristyle

de

palais

Ramsès

MÉDINET Habou,

de

étaient en bronze laissent

partie

de Ramsès colosses

lorsqu'ils

modérateur

DE

MÉDINET

sont

du

péristyle

Méiamoun.

osiriaques

par du palais. Les cartouches

du

orientale

placés bâtirent

contre

TERRE

DE

ont été détruits piliers dans l'enceinte mème

DE JUSTICE AIMÉ d'Ammon,

SOLEIL directeur LA

les

une église

Poux.

Habou

galerie

du palais

de Ramsès

Habou

ruines

de la ville

Méia-

moun.

des

MÉDINET Bâtie

5a.

ne

des

général

gravée).

RAMSÈS,

53.

(la mère des dieux). est Toth-mès (ENGENDRÉ DE Toth). de la cour des Bubastites, comme les colonnes

Plusieurs

de

HABOU. Plan

Médinet

en

Habou;

crues, par les chrétiens, à l'époque abandonnée où

conquis

l'Egypte

supérieure,

111 et Slatit

Le cartouche

bâti

de Tothmès

les chrétiens

granit. Tothmès

fut

granit

Karnak

MÉDINET

Des

52.

devant

salle

nationale.

palais

de porte sur son fùt les cartouches de et de Ptolémée Bible), Psammétique

pilier

et

granit

d'une église chrétienne dont quelques colonnes sont restées – L'abside orientée au nord ) était placée (exceptionnellement contre les murailles. Un touriste en la détruisant, a déanglais, cou vert des sculptures le sacre de Ramsès Méiamoun. qui représentent

par les rois de la xxvie dynastie, de terre de par le tremblement

2 mètres 92 cent. diamètre, de la porte, Ptolémée Physcon les divinités adorées à Thèbes.

Karnak,

de

PiiLrros.

debout

51.

Philopator. 23 mètres Élévation, Sur les chambranles offrandes

DE

PALAIS

debout de la

sanctuaire

de Phrè,

Ruines

sud-ouest.

J.-C.; 188» olympiade). de cê tremblement de terre, dit ad solum diruta1 sunt. »

Teharaka

`

27 avant

16 d'Auguste (an en parlant Eusèbe,

l'approuvé

Méiamoun.

nord.

de la salle hypostyle.

principale

l'an

prise

pylones

et Ilor-flath.

Ammon,

par Osortasen, 3» par Philippe

de Ramsès l'angle

nord-est. 35.

d'

en outre par Tothmès Ior; il porte U et les cartouches de Ramsès IV.

Ramsès

des deux nefs latérales, rang des colonnes se remarquent les fenêtres, en pierres taillées en claires-voies, qui sermédiale du Manoch (salle de l'assemblée.) vaient à éclairer l'avenue PALAIS

du sanc-

entre les deux colonnes est plus ancienne. Les aperçue sont Ptolémée Lathyre ET Ptolemèiï Auléte images qui la décorent FAISANT DES OFFRANDES AUX DIEUX DE TllÉBES ET d'HeIIMONTIS.

la salle

de

de Notre-Dame superficie Au-dessus du dernier

34.

Toth

par

l'aimé

Karnak,

Signifient La porte

hypostyle. Cette

élevé

La

hypostyle.

Aridée

des Antonins. Propylées de Ramsès-Méiamoun.

de Taharaka.

Karnak.

DE

che

46.

DE

des dieux).

(mère

extérieures

sculptures

de

III;

bliothèque

de l'est. des propylées

de Malit

A l'angle S.-E. existait la chambre des rois ou salle des ancêtres, et donnée par lui à la Bid'Avennes qui fut enlevée par M. Prisse

des

Vue générale

la Bari

Karnak,

– Promenoir

de

Temple

ont précipité leségyptiens lors de l'invasion de Cam-

prêtres de Karnak

du sanc-

signifie

(Tradition.)

Prise

Karnak,

nephta

les

extérieures

sculptures

conduisant

sanctuaire

PALAIS

fut

de Khons.

du Sud.

assure Klions de Philippe Aridée. L'APPROUVÉ DE Piibè, Piilipos.

supérieure l'aimé d'Ammon,

Le plus grand (30 mètres) de Tothmi's Ier (qui l'avait nom du régent Aménemhé,

des Purifications.

sacrés

DE

Aridée

DE

placement Tothmès

d'Egypte

Le cartouche

allaitant

hypostyle.

l,

et porte du naos. Ammon.

Mailt

de granit.

Palais

divinités,

FILS d'

Bassin

ornements

et à Arsinoé

KARNAK, propylées

DE

Khons. •

des offrandes

du temple

portique

PALAIS

43.

(xxi0 dynastie.)

L'AIMÉ d'Amson,

30.

sont:

de Philippe Les cartouches sont

le palais à celui de Karnak Ptolémée et représentent Évergète

sanc-

de granit. DE

Palais

par un se ratta-

du

sur la tète

la

le grand du Sud. – temple deux VIII (xx° dynastie) achevé par pontifes deux le pouvoir, prêtres qui usurpèrent

par Ramsos d'Amman,

souverains

42. de

extérieures

de la déesse

PALAIS DE Karnak, tuaire

Kiions.

DE

la commission

par

Commencé

Les cartouches

reliait

sphinx,

des Grecs). ).

(Vénus

(ENGENDRÉ DE Toth).

sculptures

accompagné de l'Egypte

Philippe

et Physcon; était précédé ou détruits qui, décapités

Évergète actuellement

Les sculptures Louqsor. faisant Bérénice (sa femme-sœur) ainsi qu'à Ptolémée Philadelphe

Nommé

Hauteur,

hauteur

Hathor

Toth-mès

Sacre

par de béliers

Karnak

de Khons. c.;

de

de granit.

tuaire

de

28.

gravée).

50

est:

KARNAK,

Ammon, la couronne

met. Ptolémée

dromos chant

met.

III et la déesse

DE

PALAIS

41.

(planche

temple

12

largeur, 15

baie,

le

précédait

qui

le sanctuaire

chéri

tuaire

/62/

devant

pilier

KARNAK,

Le cartouche

PALAIS.

LE

DE

Tothmès

40.

COLONNES

PALAIS

granit.

»

DE Faisait

39.

édiflce

exécuter

durable; d'Amson-Ra.

PLANCHES.

Représentent Actuellement Nommé

autour les

du palais musulmans

de ont

les colosses.

Gournah

autrefois

briques

de Papa.

tous

deux

isolés

dans

III (Aménophis des Grecs). Aménophth la plaine de Gournah, ils précédaient de Thèbes, de rAménophenm occidental

les pylones par les Arabes

El Sanamat

(les idoles).


EXPLICATION 55.

statue

Gournah Colosse

par

monolithe;

sous le nom de statue

par

J'avais

DE

Limite

de Memnon; restauré

LA

mes

la douce

de

mais Cambyse Memmon; » la joie et la douleur.

qui exprimaient de la statue, 13 mèt. 50 c.; avec le piédestal,

colosse

Gournah En grés du Nil.

voix

accents

Hauteur

de l'Égypte

monolithe Sur

agathifère.

19 met.

trace

68.

80 c.

du trône

sculpture

cartouches

sont

de l'inondation

La statue épouse

orne

qui

du

siège

Les quais.

1

70.

tombeau

Vue

du

Clétait

générale commission d'Egypte (Sésostris). Consacré

le Tombeao

pour le jeune

Champollion

occidental

de

Rams's'le

Taia,

Grand

la dédicace

Voici ce que dit Ammon-Ra, le Ramesseum de Thèbes Mon

et qui réside dans dieux, aimé et de mon germe, seigneur en contemplant tes bonnes réjouit je te fais don

d'une

du

Kamsès

monde,

tu m'as

œuvres a passer sur le trône

vie pure

mon

71.

bien

cœur

cet édifice de Sev (Saturne).

du

péristyle

72.

Porte

et ruines

Dioclétien,

qui

GRAND

(Sésostris). les Perses.

lape

sont celles de Hamsès le Grand décapitées il fut renversé tombé est celui de Ramsès;

Osiriaqnes Le colosse

73.

par

Gournah

des castes

Tombeau

et militaires.

frise

74.

nophth.

61.

ou

baldaquin

construite

romaine, la Nubie

sans

doute

aux

Blemmyes

fut cédée

par

dromos

a Philoe,

d'Isis,

fils

TEMPLE

dromos.

de

Phta

A Philoe,

d'Isis,

les premiers par Ptolémée

mentionne

GRAND

du

et pylones.

Ptolémée

TEMPLE

aux seconds.

pylones

Philométor, Évergète. H.

quoique

A Philoe,

d'Isis,

orientale.

galerie

de la

l'inscription

second

pylône.

Ptolémée

GouRNAn,

de Ménephta

palais

L'aroéris

étrangères,

de la vérité, de la région seigneur de l'Egypte, celui qui a frappé les nations d'or soutien des armées, le plus grand des DE LA DIRECTEUR APPROUVÉ DE (SOLEIL VÉRITÉ,

l'épervier le roi

vainqueurs, PHRÈ.

LE

FILS DU SOLEIL, l'aimé de son père

des travaux

en l'honneur

et

le palais

embelli LE

JUSTICE,

FILS

a fait élever.

fils

DU

de

DU

soleil

son

père

Menephta

a exécuté IUmsés) le roi des dieux, DE (LE ROI-SOLEIL, stariliteto Voici qu'il Borei) (Griffon).

du palais. propylons de briques construites à toujours; l'aimé

SOLEIL,

d'Ammon

et qu'il l'a c'est ce qu'a

GRAND

d'Isis,

temple

d'adoration Entaillé

a Philoe,

76.

GRAND

proscynéma

(acte

).

un rochsr de granit date pylone est construit. L'inscription du règne de Ptolémée II. Évergète

d'Amsox

Ammon-Ra,

les

de murailles

75.

ami

puissant, le régulateur

inférieure,

H consacrant le temple à Hôrus et a Isis. Évergète Les cartouches DIEU RESPLENDISSANTSUBSTANCE DE Phta, signifient APPROUVÉ d'Osiris, Ptolémaios VIVANT A TOUJOURS aimé, DE Phta.

Ier.

Palais construit ornée par Ménephta 1er; environné d'une enceinte de propylons le Grand consacré par son fils Ramsès (Sésostris); par la légende dédicatoire

LE

caserne l'Ile lorsque

orientale

Elle réunit

d'où les Grecs nommée Memmonia par les Égyptiens, Nécropole ont fait Memmon; appellation qu'ils ont donnée aux colosses d'Ame-

le châlit

Sirir-Faraoun,

d'une

fortifia

(Imoutph,

Construite

sacerdotales

temple temple d'tsis.

du grand

Pylones

sous

d'un

les

TEMPLE

GRAND

de Thèbes.

nécropole

été restaurés

l'entrée

– Entrée de la chapelle d'Escuet d'Hathor), dédiée Ptolémée par Philométor offrant des prisonniers Épiphane. Pylones (Ptolémée à Isis et à Hôrus). entre les pyloues date du – La porte enclavée roi Nectanèbe 1er.

d'Osymandias

occidental).

(Ramesseum Les statues

tombeau

à

hypèthre.

le nomment

Colonnade

Gournah,

ont

qu'ils placé

(Bicharis).

se

voué

indique

PntLOE.

roi des fils

sud-ouest.

de Pharaon.

). par

du petit

Premiers

du grand pylones Mammisi d'Isis.

ou Typhonium, à en juger par la hauteur des colonnes et qui devaient porter la figure de resté inachevé, ne contient 1 Typhon. L'édifice, que d'insignifiantes où se retrouve le cartouche du fondateur nerva-trajansculptures, sebastos.

la pris par – Reconnu

Thèbes, d'Osvmandias.

extérieure

d'tsis.

Mammisi

Les Arabes de

le palais

pour

un

temple Seconds

– Obélisque Nectanèbe,

surmontent

dés qui

d'Osymandias.

Ramcsseum

( Une inscription

TEMPLE

Philoe

du grand d'Isis.

à l'angle

(vi« siècle). dédié par

hypèthre

Aménophth,

la reine

représente

vue prise

Justin)

(planche gravée). de Beghé, à l'ouest.

de l'île

temple Colonnade

d'Isis.

Philoe

des colosses.

des Ruines

Dromos

hypèthre. du grand

temple

d'Aménophth.

Gournau,

par

le devant

vue prise

pylônes

DIRECTEUR DE PUISSANCE.

60.

et de la Nubie.

plan général

Philoe,

annuelle

SEIGNEUR DE JUSTICE,

Soleil,

Philoe,,

Temple

69.

Gournah

Les

67*.

III.

d'Aménophth

le socle,

CATARACTE.

NUBIE

m'a

le Nil supérieur coiffé de papyrus, et le Nil inférieur Hapi-mou, coiffé de lotus entourant le symbole avec des tiges de la puissance de papyrus, emblème de la haute et des tiges de lotus, Egypte, emblèmes de la basse Egypte.

59.

PREMIÈRE

lever

au

autrefois

enlevé

58.

SORTIE

de terre;

un tremblement

les sons et latines qui affirment grecques a traduites et du soleil, et que M. Letronne on lit celle-ci sur la jambe gauche. du Soleil-roi. m'a brisée, moi, pierre taillée à l'image

rendait

commentées, « Cambyse

57.

connu

III, brisé

67.

Septime-Sévère. Parmi les inscriptions

qu'il

56.

PLANCHES.

de Memnon.

d'Aménophth

autrefois

DES

dans

TEMPLE

DISIS,

sur lequel rouge de la vingt-quatrième

A Philoe,

inscription

inscription

démotique.

le second année

démo-

tique.

entouré exécuté

77.

GRAND

TEMPLE

d'

78.

GRAND

TEMPLE

d'Isis,

Isis

Ramsès.

A Philoe,

muraille

occiden-

tale.

HAUTE

EGYPTE

faisant Auguste Les cartouches de Phta

62.

TOMBEAU

63.

TEMPLE

à Erment.

DE SIDI-ABDALLAH-EL-MARABOUT, à

d'Hermontis,

79.

en commémoration de la naissance Cléopâtre fils de Jules César. Toutes les dédicaces Ptolémée Césarion, Césarion et de Cléopâtre. faites au nom de Ptolémée Construit

64.

VUE

GÉNÉRALE Vue

TEMPLE

de

de la mosquée d'Esneh les Romains. construits par

(Latopolis)

et des restes

GRAND

La légende

80.

TSOJIÉNOFRÉ

PNEVTHO

DE

Vue prise

LA

première

au S.-E.

d'Assouan.

CATARACTE.

VIVANT

et à Isis. A

AIME

toujours,

A PniLŒ,

Toth

Ibiocéphale

DIEU DES LETTRES, SEIGNEUR DE LA TERRE

Totii,

inexpliqué.

)

A Philoe

D'ISIS,

vue générale

prise

du nord.

81.

VILLAGE

ET

qui entourent TEMPLE

le temple DE

L'ILE

sont DE

en briques Béghé,

crues. à l'ouest

Philœ. Temple Snem,

par

de

1 dédié

à Chnouphis

Ptolémée

et

à Hathor, sur les ruines

Philométor, II. – La porte cintrée par Aménophth chrétiens. Sous le nom de Snem, Béghé avant l'Ile de Philœ élevé

ENTRÉE

est

temple

Les ruines

AROERI

à Osiris

Kaisar,

chrétiens.

d'Isis,

(Signe

GRAND

naos

petit

des Lettres).

de

d'Ombos.

de Koùm-Ombou (ancienne Ombos). – Construit par les Temple Ptolémée Philométor et Évergète II. Dédié aux deux Épiphane, triades SEVEE-BA – 1IATBOB – KONS-HOR

66.

par les premiers

TEMPLE

(dieu

sont

D'EsNEH.

de la ville,

des quais

65.

par

d'un

Altociutor

ET d'Isis.

Martelé

Erment.

offrande sont

et dame de seigneur d'un premier temple

est l'œuvre fut longtemps

des premiers île sacrée


EXPLICATION 82.

Rive

DU

ORIENTALE

NIL

de

(VILLAGE

vue

BAB),

DES

PLANCHES. 98.

prise

au sud de Philœ. Restes

Dédié datant

DE

au village

MOSQUÉE

BELLAL,

du

de Bab.

RIVE

vue

Kholi), par 85.

ET

TEhiPLE

NIL nord

rochers

nommas

de Pharaon.)

100.

de l'iti-

parembole

DE

et sans

inscriptions.

race

Temple Aucune aux

88.

légende

DE

Ancune

89.

Tafaii

légende

son

style

appartient ses chaD'après

romaine.

à Hathor.

Sur les

103.

IBSAMBOUL,

Taphis). du temple

romain.

roi

fils d'UAnis Malouli, dieu principal du temple.

91.

et de tous

les filpmmyes (Bicharis et d'Isis, était le seigneur

de la façade

sculptures

KALABCHEII,

92.

Kalabciieii,

fils de Cléopatre

la triade Sculpture été fondé.

94.

TEMPLE

et de Jules

Dédié

(ancienne

d'Auguste,

mains,

104.

César.

postérieure

dédié

TANTOUR),

des bras

à Toth,

deux

le temple

parait

(ancienne

à

Phrè

95.

TEMPLE

avoir

Pselsis).

96.

Temple

Maharakkaii

(Hier

a Sycaminos

Sans

des derniers

Une

Hémispéos

DE

Le dromos d'où

le nom

le Grand

Secoua,

romaine. temps de l'époque une colonne annonce que le

était arabe

adossés

dromos.

de seize sphinx, huit sur chaque composé ligne, de Séboua Deux colosses de Ramsès ( lions). à des stèles. 3"> 50 de hauteur.

de

de Phrè

des Grecs ).

( Sésostris

de l'entrée

de Phrè.

du spéos

sont

cartouches

colosse

IBSAMBOUL,

médial

du

(enfoui)

spéos

de

de Ramsès

colosse

Ibsamboul,

de Ramsès

Blanchi

sables.

placée

par

colossale

entre

deux

et l'autre pschent Les cartouches

occidental

du spéos

(Sésostris) presque les essais de moulage

partie

Ibsamboul, Statue

inscription grecque placée sur est dédié à Isis et à Sérapis. temple A servi d'église aux Coptes, qui peignirent sur les murs une Tentation de saint Antoine dont il reste trace. Ruines d'un escalier en colimaçon, seul exemple dans les mor.nments anciens de l'Egypte. 97.

le Grand

(Sésostris). SOLEIL DIRECTEUR DE justice, Signifient DU SOLEIL, FILS DU SOLEIL, l'aimé d'Ammon Ramsès.

108. Date

sculptures.

vu

de Phrè,

APPROITVÉ

Les cartouches

DES

Grecs).

du spéos

fait au dieu en costume de guerre, (Sésostris) et de la Vérité. la double image de 'la Justice a six mètres de hauteur.

le Grand

Portrait DE

oriental

de Itamsès

offrande

Portrait

107.

naos.

DAKKEII,

60 cent.;

Phrè.

fois

).

DE

5 mèt.,

trône,

SOLEIL DIRECTEUR DE JUSTICE, APPROUVÉ DU SOLEIL, FILS DU SOLEIL, l'aimé d'Ammon Hamsés.

grand, de Pselk, et à Tafné, seigneur fille de Phrè, par Ergamène ou Ergamon, roi éthiopien, qui, selon Diodore de Sicile (1. m, § 5 et 6), vivait sous le Il règne de Ptolémée (Philadelphe

du

sculptures

Ibsamboul,

Les

lequel

au-dessus

oreille

colosse

IBSAMBOUL,

La statue

par

d'une

de profil.

du

106.

Dakkeii

DE

de

5 met., 40 cent.; longueur de l'avant-bras, de la poitrine, 2 mèt., 45 cent.; largeur des 55 cent.; longueur des mains, 45 cent.; 1 met., 80 cent.; aux genoux, 14 mèt., largeur

largeur 4 mèt.,

Osiris-Isis-Hôrus. de l'époque

spéos

des narines, 20 cent.; 1 met., 05 cent.; ouverture narines, 35 cent.; de la 90 hauteur de la bouche, longueur bouche, cent.; 65 cent.; hauteur hauteur des oreilles, 90 cent.; largeur des oreilles, 2 met., 15 cent.; de la barbe, 1 mèt., 60 cent.; tour de la barbe,

105.

DANDOUR

grand

aux

Ramsès DE

du

à son extrémité, 70 cent.; hauteur du visage, 2 mot., 8 cent.; largeur 70 cent.; arc des sourcils, 1 met., 15 cent.; fente des yeux (longueur), 20 dos 25 du i met., cent. largeur yeux, cent.; longueur nez, 75 cent.; lardu nez à la hauteur des glandrs lirgeur lacrymales,

du

et Hôrus-Arsiési.

Temple

oriental

de la tète

Statue-portrait

93.

spéos de Phrè.

du grand

7 met., 30 cent.; de l'uraeus. 4 40 à l'autre, met., cent.; hauteur largeur 5 met., 65 cent.; hauteur du pchent, de la tète, y compris le pchent, de 3 met., 60 cent.; de l'ura'us, 1 mèt., 20 cent.; largeur hauteur 5 met., 90 cent.; 1 mèt., 05 cent.; longueur des bandelettes, l'uraeus, 1 met., 35 cent.; des bandelettes :V hauteur d-j menton largeur

et le

temple. Isis

habite

le Grand. (Sésostris.) SOLEIL DIRECTEURDE JUSTICE, sont, au bracelet FILS DU SOLEIL, l'aimé SOLEIL. Entre les jambes

de la tète,

les Éthiopiens, actuels). de Talmis

postérieure

de la façade

sculptures

Sélim.

la ce qui explique les villages voisins.

RAMSÉS,

longueur Césarion,

de sultan

de Ramsès

d'Ammon

temple. Ptolémée

la forteresse

Ce fut

Sl'ÉOS.

colosse

APPROUVÉ DU

de Kalabcheh

geur

des Nonbntes

Inscription Silco, constatant ses victoires sur

DEUX

qui

sur égyptien temple Tehraka. Dans

Les cartouches

du pronaos.

de

°

LES

Portrait

Incontestablement

hiéroglyphique.

porte

d'un

roi éthiopien

bleus

vue générale

Ibsamboul

sous Le seigneur Auguste par l'inscription de enfant du Soleil, le seigneur du diadème, l'Egypte, l'empereur, César vivant à toujours, chéri de Phta et d'Isis, a érigé des monuments en l'honneur de sa mère Isis et a fondé ce beau temple.

Kalabcheh

débris

du

les yeux

ayant

IBSAMBOUL

1 02.

du temple hati par Aménophth Aulète Il, Ptolémée nouveau fut terminé sous Auguste, temple qui

un

les

est le nom consacré Abou-Sembil par Champollion. de de est nom arabe. Aboccis est le nom (le père l'Épi blé') le est le nom égyptien ancien. Le grand spéos est Abochek grec. enfoui par l'écoulement des sables. presque

C. CaligulaetTarjan. Il a été dédié

90.

de Nubiens

Circonférence

ruines

avec

le cartouche

Ibsamboul

(Talmis). construisit

prise

Phrè. (ancienne

vue générale

Kalabcdeii,

Par

hiéroglyphique. de la domination

temps été dédié

aurait

TEMPLE

etsubsidiaire-

Kardassy.

derniers

piteaux

101.

et à Isis.

DE

l'église

vue

Promis),

petit temple dénué de sculptures. la plus éloignée (en Nubie) des Romains et aussi Ce dernier mit une garnison de Bosniaques, y

d'An-

contemporain et Tilière.

(ancienne

construite

lequel l'enceinte,

`

de l'itinéraire

parembole

De"bôd,

à Osiris

d'Ibrym

on lit encore

commencé roi éthiopien, par Ataramoun, Temple de Ptolémée Achevé Philadelphe. par Auguste Dédié a Ammon-Ra de Téhftt), à Hathor, (seigneur

87.

Forteresse

qui couronnait

copte,

au sud.

tonin.

meut

Il, terminé 111, continué par Aménophth Un des piliers intérieurs la dédicace Le porte de du le soleil stabiliteur roi, seigneur monde,

la Terrasse, ruine d'une coupole dans l'intérieur du Temple.

Forteresse

sculpture

comblé

partie

Tothmès

par IV.

Tothmès

élevée

d'Antonin. sans

En

d'Amada.

Sur

Philœ.

de Pliilœ;

(siège

Dê"bôd

DE

le Grand.

bienfaisant, fait le fils du Soleil, Tothmès, modérateur de justice,, l'univers, des dévotions à son père le dieu Phrè, le dieu des deux montagnes et lui a élevé ce temple en pierres dures; il l'a fait pour célestes, être vivifié a toujours.

D'ABOU-

(village de

Carrières Faracun

VILLAGE

Propylones TEMPLE

au

prise

d'Alion-Kholi. Village les Arabes Koursi-

néraire

86.

Du

TEMPLE

par Dieu

à l'islamisme.

SEPTENTRIONALE

Ramsès

par

i

Commencé

(le Mahomet, fut le Bellal, esclave et ensuite affranchi conmuezzin du prophète. Selon la tradition, il aurait premier struit cette mosquée en une nuit, afin, par ce miracle, de convertir

84.

à Ammon-Ba

pylones.

Bas-Empire.

Le Nubien

ses compatriotes

de Séboua

par les sables.

de fortifications

99.

83.

Hémispéos

statues

de

des plumes Pour

sont

enfoui

entièrement d'un

touriste

Nofrè-Ari, Ramsès

l'nne

d'Hathor, coiffée du

d'Ammon. DE JUSTICE

SOLEIL directeur

Ramsès:

ET DE VÉ3ITÉ, APPROUVÉ DU SOLEIL, L'AIMÉ D'AmMOS RAMSÊS. Aimée DE Maut. Pour Nofrè-Ari Nofhè-Am,

109.

IBSAMBOUL, entrée Creusé

d'Hathor.

du spéos

par ordre de Nofrè-Ari, SOLEIL Les cartouches sont APPROUVÉ Dl! Soilill.,

les

d'Hathor.

coiffée du diadème (Sésostris),

par

anglais.

du spéos

septentrionale

de la reine

de Phrè.

femme directeur

de Ramsès DE

i/aIHÉ Ii'AmMON RaMSKS.

JUSTICE

(Sésostris). ET

DE

vêiiitk,


DES

EXPLICATION 110.

lusAMisouL,

méridionale

partie

Statue

d'Hathor.

spéos

118.

l,

Jérusalem, C'est

DE

111.

VlE

Nofrè-Ari

SkcOi\dë

1)1!

DE

cette

par

porte que Elle est murée;

Rameaux.

IUMSÈS.

Maut.

ditionnellement

CATARACTE. (le Ventre

Batu-el-Hagar

dorée

(Bab-el-Daharieh). Jésus-Christ car selon

à Salomon.

de Pierre).

Djebel-Aboucir.

cataracte,

Limites

D'AmJION

DE

aimée

LA SECOADE

les Arabes

par

L'AIMÉ

SOLEIL,

NoFnÈ-Am,

CAVALIÈRE Nommée

112.

de la reine

APPROUVÉ

VICIIIK,

Pour

porte

'fit son entrée le jour des la légende musulmane, c'est la du les chrétiens vendredi, par elle qu'un pendant prière midi, la ville sainte. Une légende so redoivent analogue reprendre villes ont aussi trouve à Constantinople, et ces trois Damas Bagdad leur porte d'Or murée. Cette partie des murailles remonte tra-

coiffée du diadème d'Hathor, Nofrè-Ari, coiffées du pschent. placée entre deux statues do Iiarasès (Sésostris) dimctei'ii DE justice Les cartouches Soleil sont, pour Ramsès Kl

colossale

du

PLANCHES.

de la Nubie

inférieure

et de la Nubie

supérieure.

SYRIE PALESTINE 119. Ilo..Jérusalem,

occidentale

partie

des

ll/i.

Jérusalem, Vue

quartier de

temples Leur construction date

murailles.

en 1534, par le sultan Suleyman II. – liàties, monté d'un minaret, est nommé les Turcs par de (Château David).

Le château,

sur-

occidentale

120.

Jérusalem

121. inférieures

arcades

Jérusalem,

de l'église

du Saint-

lt().

117.

Jérusalem,

Omar

(638 de J.-C; tle flndd'roy Saladiii

orientale

mosquée

Construite khalife

Baalbeck

122.

sur

l'enceinte

du

temple

du

(HiÎLioi'OLrs), à l'angle

cent.; circonférence, 23 met., 06 cent.

TEMPLE

DE

TEMPLE

DE

temple

de

7 met..

Jupiter.

sud-est.

1.

de Jérusalem

et de la piscine

123.

de la Pro-

Baalbeck

(Héliopolis),

Jupiter.

orientale.

Façade d'Omar.

l'emplacement après la prise

dn

temple Jérusalem

de

Jonssmif-hcn-Yacnnl)

)

par le Musulmans

(1187 de J.-C;

TMsire). l'Ifé_irc).

IMHIS.

IMI'IIMIK

Baalbeck

124.

Saloinon

de par tes 16 de l'hégire). Vouée au culte catholique par do Bouillon Rendue au culte musulman (1099).

( S«l,il)pddin

34

hauteur

Vue prise quartier

colonnade

des colonnes, 12 mèt., avec l'entablement,

04 cent.;

paras.

Vue de la partie hiition.

de

du Soleil et de Jupiter.

(HÉLIOPOLIS),

Hauteur

Jérusalem,

hémicycle

Soleil.

Les portes en sont toujours fermées leur clef est déposée entre les mains du pacha gouverneur de Jérusalem, qui est tenu de les et snr une rétribution faire ouvrir à première réclamation forcée de

occidental.

des Antonins.

(Réuopolis),

Baalbeck

Sépulcre.

soixante

des

et de la mosquée

d'El-Melouich.

115.

Baalbeck.

des temples de

de l'enceinte

Daond-Kalessy

occidental.

la partie

intérieur (IlÉuopoLis), du Soleil et de Jupiter.

Baalbeck

(Héliopolis),

Jupiter.

occidentale.

Façade

ordre

) 125. Temple

par 583 y^S

> t.u·

i-,

l

l'Ail

DE Jupiter

de

1

'CtMK

rieur

t.T

C«',

ttlE

SAIM

BKKIlh',

du Naos.

7.

a

Baalbeck

(Héliopolis),

inté-


;IT,ik

ii.k

m:

I III

i>iiii.(k.

PI..W CKNT.UAI. ])|S KlI.XKS.


i'ii

1 1.(1-.


i'.UAXI)

TKMPI.誰


r.KAXi)


''

IV

KK

!'li.


CU\)

TKMI'I.K

DiSIS.

A PMI! IV.


CKANI)

TKMN.KjnSLS.

PIIII.U'.


Ci誰AXI)

TKMIM.K

I)

ISIS.

A l'IlM.'K


'ilil.U-.


\ILL\i.h

Kl

TKiil'i.i;

UK I. II.K i)K

BKCIIK.


N'fTV.'fT.

iîivk

om i:\t.\i.k

Dr

\n..


\!f

KMl/lH'

h!'

IU"!


miK

SKITK\TKin.\AI.K

1)1" XI!


i\\i

i'I.K

\)\\

iJl-.liOl)


ÏKMPI.K

*1 I)K

KAH DASSV


TKMIM.K\)V. T.M'AII


l'^PM'l


.'11


TKMIM.K

l)K

DANHOITRJ-)


ÏKMIM.1-

i'i\i\KII.


TKMPI.K

I)K

MAIIAHAKKAM


ili.l

1 --IlIl.(


"tVTT

I I.Ai I

D 7

ri'

iAIJ.A


i;nirn


MiS.ui

r.oi

i.


IBS.WIIUH'L


:['A)\

i,


:llH)iT


i i i

Ai i


~'L

,n:i!i

s\i,k\i.

}J0


PALI

1NE,

• i u >; r.w.ï. \i.


1;

WYCk


l'.AAI.Ii./ix


ÏT.MI'l.r.

i-i.

ii

i-.i

Wl.liKCK.


~in) n'i~' SYEÎIE,

TKMM.K

M!"

HTITKK.

KAVALit

''•it'hii/Mf

ORIENTALE.

d* £fil n,'

A KAAI.HKCK.


'l'KMN.i;

M\

.Ilil'IÏKR.

A MAIMCK.


'. ii

Égypte, Nubie,Palestine et Syrie :dessins photogra  

Égypte, Nubie, Palestine et Syrie : dessins photographiques recueillis pendant les années 1849, 1850 et 1851 /phiques

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you