Issuu on Google+

LES AVENTURES DE YASSIR ET ZAHRA

UN TRÉSOR PRÉCIEUX LE TASBIH DE BIBI FATEMA (AHS) Par Ibn Ali & Binte Abbas


Traduit par une Kaniz-e-Fatéma Édité par Irshad Dhalla


Les aventures de Yassir et Zahra Un trésor précieux : Le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) Écrit par : Ibn Ali & Binte Abbas Illustrations et conception des personnages par : Maya Anjoum Esquisses et conception par : Soumayya Pirbhai Mise en page par : Roumina Hassan Édité par : Massouma Hassan Tahera Jaffer Roumayla Bhalloo Roumina Hassan Publié par : Binte Abbas Créations www.yaseerandzahra.org Imprimé par : Print Express London – Roshan Daya Références : Le Tasbih de Fatima Zahra par Abbas Azizi Fatima, la bienveillante par Abou Mouhammad Ordoni Majaliss de Mouharram de Massouma Hassan à Orlando en 2008


Au Nom d’Allah, le Plus Élevé, le Plus Illustre Les aventures de Yassir et Zahra Un trésor précieux : Le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) Auteur : Ibn Ali & Binte Abbas Publié par : Binte Abbas Créations ISBN : 978-0-9823488-02 Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite ou transmise sous n’importe quelle forme ou par n’importe quel moyen, électronique ou mécanique, y compris le photocopillage, l’enregistrement, le stockage des informations et la récupération des données, sans autorisation écrite de l’auteur, à l’exception de citations brèves dans un rapport. Copyright © 2009 Binte Abbas Créations 1ère Édition, 2009 Publié aux États-Unis d’Amérique www.yaseerandzahra.org yaseerandzahra@gmail.com


Dédié aux enfants Ahloul Bayt A.S. Le Messager d’Allah (SWT) a dit : « Fatima est le sang de mon coeur, ses fils sont les fruits de mon coeur, son époux est ma vue, les Imams descendants de ses fils sont les secrétaires de mon Seigneur et ils sont la corde étendue entre Lui et Ses créatures. Ceux qui s’agrippent à cette corde survivront et ceux qui ne le font pas tomberont. » Cent une vertus d’Imam Ali A.S. Notre 12 ème Imam L’héritier du Tasbih de Zahra(AHS) Ceux qui ont aidé à inculquer L’amour des Ahloul Bayt dans nos coeurs : Nos Parents Tante Massouma Tante Tahera Remerciements spéciaux à Tante Zohra et à Tante Taskine Pour votre dévotion inépuisable et votre soutien


Note de l’éditeur L’objectif de ce livre est d’aider nos petits frères et soeurs à comprendre mieux la valeur du Tasbih de Bibi Fatema (AHS) dans leur langue. Notre but est toujours d’inculquer l’amour dans les coeurs des enfants en utilisant l’imagination et la créativité de nos temps auxquelles l’enfant se rapporte. Yassir, Zahra et leur Grand-père sont tous des personnages fictifs. Leur moyen de transport sur un tapis magique est un produit de notre imagination. Dans l’Islam, la magie n’existe pas. Nous choisissons d’utiliser cette méthode étant donné que beaucoup d’enfants la trouvent fascinante et lorsque les enfants sont fascinés, ils apprennent mieux. Même si les personnages de cette histoire sont fictifs, les événements décrits sont des faits historiques authentiques. Les illustrations ont pour rôle de visualiser les événements de l’histoire. Par respect, les visages des Ahloul Bayt (A.S.) sont cachés. Nous espérons que ce livre remplira le coeur de votre petit bout de chou d’amour pour les Ahloul Bayt (A.S.). Par respect, à chaque fois que le nom d’Allah (SWT) ou des Ahloul Bayt (A.S.) est utilisé, les abréviations suivantes se trouvent après les noms : (SWT) – Que la Gloire et la Grandeur soient sur Lui (SAW) – Que les Bénédictions d’Allah soient sur le Prophète Mouhammad et sur Sa Famille (A.S.) – Que la Paix soit sur lui (AHS) – Que la Paix soit sur elle


Une petite prière Introduction « Il n’y a aucune forme de Louange à Allah SWT meilleure que le Tasbih de Fatema, car s’il y en avait, alors le Saint-Prophète (SAW) l’aurait enseigné à Fatema. » Imam Djaffar as- Sadiq (A.S.)

Je suis honoré que Tu sois mon Seigneur, Et je suis fier d’être Ton serviteur. Tu es exactement tel que je le désire, alors rends-moi exactement comme Tu le désires. Imam Ali (A.S.) Que le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) nous aide à devenir tel que notre Seigneur souhaite que nous soyons. Amine !


C’était une belle journée ensoleillée, la première après un hiver très froid et morose. On dirait que le soleil brillait et répandait ses rayons souriants et chauds sur la Terre pour la première fois depuis des jours. Le sol n’était plus recouvert de neige. L’odeur douce et tendre des fleurs, qui commençaient à pousser, se répandait délicatement dans l’air, tout comme les oiseaux volaient haut dans le ciel. Le printemps était bel et bien là. On sentait la joie dans l’air.

1


Zahra et Yassir sautèrent de leurs lits, se brossèrent les dents et prirent leur petit déjeuner. Ils saisirent leur ballon de football et coururent dehors afin de profiter de cette première journée de printemps ! Le temps passait alors qu’ils donnaient des coups de pied au ballon blanc et noir sur la pelouse douce et verte et dans le but. Tout à coup, ils entendirent leur Grand-Père qui appelait à la prière. “Allahou Akbar, Allahou Akbar! Allahou Akbar, Allahou Akbar!” Yassir et Zahra se regardèrent l’un l’autre en fronçant les sourcils. Ils n’avaient pas envie d’arrêter leur jeu pour les Prières de l’après-midi, mais ils savaient que cela rendait Allah (SWT) heureux quand Ses serviteurs priaient à l’heure. Ils se lancèrent un regard furtif voulant dire qu’ils prieront rapidement pour retourner jouer et apprécier le reste de la journée !

2


Ils rentrèrent tous deux en courant, firent leur Wouzou et accomplirent leur Prière de Zohar avec leur Grand-Père. Quand ils eurent fini, ils entendirent leur GrandPère réciter le Tasbih. Il commença en disant Allahou Akbar, puis Alhamdoulillah, SoubhanAllah et finalement La ilaha illAllah. Yassir et Zahra étaient extrêmement agités et anxieux. Ils voulaient que leur Grand-Père se dépêche pour qu’ils puissent repartir jouer dehors. Yassir poussa un soupir. Grand-Père remarqua qu’ils étaient tous les deux pressés alors il leur demanda : “Qu’y a-t-il, les enfants ? Avez-vous oublié combien les Prières sont importantes ?”


Yassir et Zahra se regardèrent, gênés. Ils ne voulaient pas décevoir Allah (SWT) ou leur Grand-Père. Ils avaient simplement tellement envie de jouer à l’extérieur, car le soleil brillait enfin après de si nombreux jours lugubres. Zahra regarda son Grand-Père et répondit d’une voix douce : « Grand-Père, nous voulions juste repartir jouer dehors et vous récitez votre Tasbih si lentement. » Grand-Père répondit, les larmes aux yeux : « Ô Yassir et Zahra, si seulement vous saviez quelle est la valeur de ce Tasbih de Bibi Fatema Zahra (AHS) ! »

4


Zahra et Yassir baissèrent leurs petites têtes avec embarras. Grand-Père releva doucement leurs têtes. D’un ton chaleureux et plein d’amour, il murmura : « Ô mes petits chéris, ne soyez pas tristes ou embarrassés. Peut-être devrions-nous nous rendre à Madina pour voir pourquoi ce Tasbih de Bibi Fatema (AHS) est si important. » Zahra et Yassir se regardèrent avec un énorme sourire. Ils adoraient tellement leur Grand-Père et aimaient beaucoup les aventures qu’ils faisaient ensemble. Ils finirent la Prière de Asr, puis montèrent avec leur Grand-Père sur le tapis magique. Quand ils s’assirent sur le tendre tapis vert, il se mit à s’élever doucement et, en un clin d’œil, WOOHSSSSSSSSSSSSHHHH !!! Ils planaient sur le ciel bleu et ensoleillé en direction de Madina.

5


Alors qu’ils s’approchaient de Madina, les cœurs de Zahra et Yassir battaient très fort. Ils ne pouvaient s’empêcher de sourire étant donné que c’était la terre du Saint-Prophète d’Allah (SWT), Prophète Mouhammad (SAW) et des Ahloul Bayt (A.S.). Le tapis atterrit doucement sur les plaines de Madina. Leur Grand-Père leur rappela qu’ils étaient invisibles. Alors qu’ils regardaient autour d’eux, ils virent un homme pieux et humble. Les yeux de Yassir et Zahra s’agrandirent et ils se mirent à sourire. Le visage de cet homme brillait ! Zahra et Yassir étaient envahis de joie juste en le regardant ! Il semblait être un ami d’Allah (SWT).

6


Grand-Père vit les étincelles dans les yeux de Zahra et Yassir et il leur dit que cet homme n’était personne d’autre qu’Imam Ali (A.S.), le successeur du Prophète d’Allah (SWT). Yassir et Zahra se regardèrent fixement. Ils n’arrivaient pas à croire qu’ils venaient juste de voir leur premier Imam ! Grand-Père leur demanda de se dépêcher et de suivre Imam Ali (A.S.) jusqu’à sa maison.

7


Quand ils arrivèrent chez Imam Ali (A.S.), ils virent une femme calme, gracieuse et douce. Son visage était également illuminé comme si elle était entourée des bénédictions du Tout-Puissant (SWT). C’était la fille du Saint-Prophète Mouhammad (SAW) et l’épouse d’Imam Ali (A.S.). C’était Bibi Fatema (AHS). Yassir et Zahra n’en croyaient pas leurs yeux. C’était là la fille du SaintProphète (SAW), la Reine du monde et pourtant elle travaillait si dur ! GrandPère expliqua combien Bibi Fatema (AHS) et les Ahloul Bayt (A.S.) étaient humbles. Ils travaillaient tous très dur. Allah (SWT) créa le monde en raison de Son amour pour eux, mais ils n’abusèrent jamais de cela. Ils essayèrent de vivre comme les gens de leur époque et ne se considéraient jamais comme supérieurs aux autres.

8


Zahra et Yassir observèrent Imam Ali (A.S.) saluer Bibi Fatema (AHS). Quand Imam Ali (A.S.) regardait son épouse, l’on remarquait la tristesse sur son visage. Il lui demanda de venir près de lui puis dit : « Ô Fatema, regardez votre corps ! Vous vous êtes fait mal quand vous portiez de l’eau. Vos mains sont pleines de cloques à force de moudre le grain avec un moulin manuel. Vos vêtements sont remplis de poussière à force de balayer le sol et ils ont pris la couleur de la fumée à force d’allumer le feu sous la marmite. Pourquoi n’allez-vous pas voir votre père le Saint-Prophète (SAW) pour lui demander une bonne qui vous aiderait pour ces corvées ?

9


Zahra et Yassir suivirent Bibi Fatema (AHS) qui se rendait chez le SaintProphète (SAW). Quand elle arriva chez son père, elle vit qu’il avait des invités. Bibi Fatema (AHS) était intimidée ; elle n’osa pas lui parler et s’en alla. Prophète Mouhammad (SAW) vit que sa fille était venue lui rendre visite. Il savait qu’elle était venue dans un but précis ; aussi, il alla lui rendre visite le lendemain.

10


Imam Ali (A.S.) raconta au Saint-Prophète Mouhammad (SAW) combien Bibi Fatema (AHS) travaillait dur et lui montra les cloques sur ses mains. Bibi Fatema (AHS) dit à son père qu’Imam Ali (A.S.) suggérait d’avoir une domestique afin d’aider pour les corvées. Prophète Mouhammad (SAW) regarda Bibi Fatema (AHS) et lui demanda : « Puis-je t’enseigner quelque chose qui est meilleur pour toi qu’une bonne et un monde rempli de toutes choses ? » Bibi Fatema (AHS) observa son père et répondit avec empressement : « Oui, s’il vous plaît ». Le Saint-Prophète (SAW) continua : « Après chaque prière et avant d’aller dormir, dis “Allahou Akbar” trente-quatre fois, “Alhamdoulillah” trente-trois fois, “SoubhanAllah” trente-trois fois et termine en disant “La ilaha illallah”. Très certainement ceci est meilleur pour toi que ce que tu désirais et le monde ainsi que tous ses biens. »

11


12


Les regards de Yassir et Zahra se croisèrent. Ils n’arrivaient pas à croire que le Tasbih était aussi précieux ! Ils savaient que s’il y avait quelque chose de plus spécial dans ce monde alors le Saint-Prophète (SAW) l’aurait sans aucun doute donné à Bibi Fatema (AHS). Mais au lieu de cela, il lui demanda de réciter “Allahou Akbar” trente-quatre fois, “Alhamdoulillah” trente-trois fois, “SoubhanAllah” trente-trois fois et de terminer cela en récitant “La ilaha illAllah !” Ils virent Bibi Fatema (AHS) prendre une ficelle et des fils en laine pour fabriquer un tasbih qui l’aiderait à compter. Grand-Père expliqua que le mot tasbih a deux significations. C’est le nom que l’on donne au « collier de perles » que l’on utilise pour compter. Cela signifie également le rappel d’Allah (SWT) avec les douas que le Saint-Prophète (SAW) et les Ahloul Bayt (A.S.) nous ont enseignés. Grand-Père expliqua à ses petits-enfants que Bibi Fatema (AHS) avait l’habitude de réciter le Tasbih que son père lui avait appris. C’est pour cela que c’est connu comme le Tasbih de Bibi Fatema (AHS). Zahra et Yassir réfléchissaient à ce qu’ils venaient de voir. Ils réalisaient combien le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) est précieux et que c’est un cadeau de la part du Saint-Prophète Mouhammad (SAW) à sa fille. Comme nous avons de la chance qu’elle ait partagé ce cadeau avec nous !

13


14


Alors qu’ils rentraient chez eux sur le tapis magique, les yeux de Zahra et Yassir se remplirent de larmes. Ils se sentaient très mal à l’aise en se rappelant comment ils avaient demandé à leur Grand-Père de se dépêcher de réciter le Tasbih pour qu’ils puissent aller jouer. Ils regrettaient d’avoir négligé quelque chose de si merveilleux qu’un cadeau de la part du Saint-Prophète (SAW) à sa fille, Bibi Fatema (AHS) et un présent que Bibi Fatema (AHS) nous a légué. Il ne peut pas y avoir de meilleur cadeau que cela, pensèrent-ils. Grand-Père remarqua que ses bien-aimés étaient tristes et il leur dit de ne pas l’être. « Nous pouvons tous nous tromper et maintenant que vous connaissez la signification de ce Tasbih et combien il est précieux, vous devez le chérir et le traiter avec beaucoup de respect. » dit-il avec amour. « Le traiter avec beaucoup de respect ? » demanda Zahra. « Oui, » répondit Grand-Père, « quand vous récitez le Tasbih de Bibi Fatema (AHS), vous devez le faire doucement et en comprendre le sens. »

15


« Je sais ce que cela signifie » dit fièrement Yassir. « C’est tellement simple! Allahou Akbar signifie Allah est Le Plus Grand. Alhamdoulillah veut dire Louanges à Allah, SoubhanAllah signifie Gloire à Allah et La ilaha illAllah veut dire il n’y a pas de Dieu sauf Allah ! »

16


« C’est vrai, Yassir. Toutefois, il est important de ne pas seulement se rappeler ce que chaque mot signifie mais de comprendre aussi comment cela s’applique à nos vies » expliqua Grand-Père. « Comment, Grand-Père ? Je ne comprends pas » dit Zahra. « Eh bien, laissez-moi vous montrer » répondit Grand-Père. « Allahou Akbar signifie Allah (SWT) est Le Plus Grand. Nous devons comprendre qu’il n’y a aucun pouvoir aussi puissant que le Sien. Il a créé toutes les choses ; aussi, il est plus puissant que toutes Ses Créatures. Il a le contrôle sur chacune d’elles. Regardez Ses Créations. Si le vent est si fort, si la foudre est si puissante, si les arbres sont aussi fermes, alors imaginez combien le Créateur est Grand. »

17


18


« Wow! » dit Zahra avec stupéfaction. « Et qu’en est-il de Alhamdoulillah? Cela signifie Louanges à Allah (SWT). À quoi devons-nous penser quand nous disons cela, Grand-Père ? » « Pensez à toutes les bénédictions qu’Allah (SWT) vous a accordées » répondit Grand-Père, le sourire aux lèvres. « Des choses que nous oublions parfois comme lorsque vous étiez en train de jouer dehors. Vous jouissiez du ballon, de vos jambes et de vos mains. Vous aviez la capacité de bouger, de marcher et de courir avec le ballon. Vous pouvez également lancer et attraper. » « Wow, Grand-Père ! Vous savez, je n’ai jamais vraiment pensé à tout cela tellement je les considérais comme acquis. Je crois que nous oublions souvent et que nous ne pensons pas à toutes les bénédictions qu’Allah (SWT) nous a accordées » ajouta Yassir. Zahra réfléchit à ce que son frère disait et commenta : « C’est si vrai, Yassir. Nous entendons et nous voyons, nous avons une famille qui nous aime, nous avons de quoi manger, nous sommes en pleine forme…Il y a tellement de choses La liste est tout simplement sans fin ! »

19

« Et nous devrions être reconnaissants pour le soleil et les jours merveilleusement chauds que nous avons ! » dit Yassir avec enthousiasme. « Ah, oui, mon fils, mais tu devrais aussi être reconnaissant pour les jours grisâtres, car ce sont aussi des bénédictions d’Allah (SWT). La pluie et la neige apportent de l’eau à la terre et alimentent ainsi les plantes et les arbres. C’est ce qui permet d’avoir des fleurs au printemps et des fruits sur les arbres comme ces délicieuses pommes rouges qui sont si bonnes à manger » dit Grand-Père.


20


« Vous savez, Allah (SWT) nous a donné, à Yassir et moi, une très grande bénédiction ! » s’exclama Zahra. « Il nous a donné le meilleur Grand-Père du monde entier, vous ! Alhamdoulillah ! » Grand-Père sourit et prit ses deux petits-enfants dans les bras. Ses deux bouts de choux le rendaient tellement heureux !

21


« Qu’y a-t-il ensuite ? » demanda-t-il à Yassir en se retournant. « SoubhanAllah! Cela signifie Gloire à Allah (SWT) » répondit Yassir.« Oui » dit Grand-Père. « Nous disons SoubhanAllah lorsque nous voyons la création d’Allah (SWT) devant nos yeux. Nous nous rendons compte que nous n’aurions jamais pu créer quelque chose d’aussi parfait que ce qu’Il a créé. Nous observons les oiseaux qui volent au-dessus de nous, les poissons qui nagent au-dessous de nous et les fourmis qui partagent la même Terre que nous. Pouvez-vous me donner un exemple de quelque chose d’autre qui soit si merveilleux ? »

22


« Lorsque je vois les étoiles dans le ciel, j’ai envie de dire SoubhanAllah ! Elles sont si belles et resplendissantes dans le ciel. Les étoiles sont si loin, mais je les vois scintiller. J’essaie de les compter, mais je me perds toujours dans les comptes, alors je recommence à zéro. Je n’arrive jamais à terminer de les compter tellement elles sont nombreuses. » dit Zahra tandis que Grand-Père sourit. « Et quand il y a la foudre et le tonnerre, je suis effrayé, mais cela me fait également rappeler que seul Allah (SWT) peut les créer et je dis SoubhanAllah! » ajouta Yassir. « Mes chéris, dites toujours SoubhanAllah. Allah (SWT) a créé de nombreuses choses et nous oublions parfois de Le louer » dit Grand-Père.

23


« Ensuite, il y a La ilaha illAllah » ajouta Zahra avec empressement. « Cela signifie qu’il n’y a pas de Dieu à part Allah (SWT). » « Et quand vous dites qu’il n’y a pas de Dieu sauf Allah (SWT), vos actions doivent suivre vos paroles. Par exemple, lorsque vous priez ou que vous récitez le Saint-Qour’an, vous devez vous concentrer sur ce que vous dites et sur rien d’autre. C’est le moment où vous parlez à Celui qui vous a créé. Ça veut aussi dire que quand vous faites une bonne action, vous la faites pour l’Amour d’Allah (SWT). Vous espérez une récompense uniquement de Sa part et non pas de la part de qui que ce soit d’autre » explicita Grand-Père. Zahra et Yassir étaient tellement enchantés d’en apprendre plus sur le Tasbih de Bibi Fatema (AHS).

24


Yassir ne pouvait retenir sa stupéfaction. « Wow, Grand-Père ! Ce tasbih est vraiment fabuleux ! » Zahra était également touchée. « C’est si beau ! Maintenant je comprends pourquoi il nous faut plus d’une minute pour réciter le Tasbih de Bibi Fatema (AHS). Quand je reçois un cadeau de la part de quelqu’un, j’en prends grand soin. Je prends mon temps pour jouer avec, je n’ai pas envie d’arrêter de jouer avec pendant un long moment. Alors à chaque fois que je réciterai le Tasbih de Bibi Fatema (AHS), je me rappellerai toujours que c’est un cadeau pour nous de sa part. Si nous réfléchissons sincèrement aux significations des paroles, si nous nous rappelons Allah (SWT) de tout notre cœur quand nous le récitons et que nous nous souvenons du fait que c’est un cadeau à Bibi Fatema (AHS), nous n’aurons pas envie de nous précipiter lors de sa récitation ! Merci Grand-Père de nous enseigner tout cela sur le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) ! « J’adore nos aventures. Je suis heureux que vous compreniez tous deux combien ce Tasbih est spécial » répondit Grand-Père. Pendant qu’ils voyageaient pour retourner à leur époque et qu’ils étaient sur le point d’arriver à la maison, Grand-Père fit un détour vers Samarra en Irak. Les yeux de Zahra et Yassir rayonnaient de stupéfaction quand ils virent le mausolée d’Imam Hassan Askari (A.S.) et d’Imam Ali Oun Naqi (A.S.). Ils ne savaient pas comme il était beau, car il est aujourd’hui en ruines. Le dôme a été détruit par les ennemis des Ahloul Bayt.

25


26


Alors qu’ils survolaient près du lieu saint, ils virent un homme quittant le mausolée d’Imam Hassan Askari (A.S.). C’était un très vieil homme. GrandPère dit à Yassir et Zahra qu’il s’agissait de Ayatoullah al Ouzma as Sayyid Shabab ad-Din Mar’ashi al-Najafi. Il faisait le Ziyarat et venait tout juste de quitter le mausolée de notre 10ème Imam et de notre 11ème Imam, Imam Hassan Askari (A.S.). Ayatoullah partait à présent visiter la tombe de l’autre fils du 10ème Imam (A.S.) et était perdu. Ayatoullah Najafi avait très faim et très soif et il s’évanouit. Il n’y avait personne là-bas qui puisse l’aider. Zahra et Yassir avaient envie de sauter hors du tapis pour l’aider. Grand-Père leur rappela qu’ils étaient invisibles dans la mesure où ils voyageaient toujours à travers le temps et donc, ils ne pouvaient rien faire.

27


Soudain, un homme apparut de nulle part. Les cœurs de Zahra et Yassir battaient très fort. Ils ne savaient pas pourquoi, mais quand ils virent cet homme, ils étaient si heureux. Il ressemblait un peu au Saint-Prophète (SAW) et à Imam Ali (A.S.). L’homme mystérieux avait le même éclat qu’eux, semblait être aussi humble et pieux et on dirait qu’il était lui aussi entouré des Bénédictions et de la Grâce d’Allah (SWT). Il prit l’Ayatoullah inconscient sur ses genoux.

28


Ayatoullah se réveilla et l’homme lui donna de l’eau à boire et l’aida à se relever. Ils commencèrent à marcher et l’homme lui donna du pain à manger. L’homme demanda à Ayatoullah où il allait et Sayyid Najafi lui dit qu’il se rendait sur la tombe du fils du 10ème Imam (A.S.). L’homme lui demanda de regarder vers le ciel et quand Ayatoullah fit cela, il se rendit compte qu’il était sur la tombe du fils du 10ème Imam A.S. Sayyid Najafi était étonné ! Il était complètement perdu et maintenant, tout à coup, grâce à l’aide de cette personne mystérieuse, il était arrivé à sa destination ! Il remercia l’homme. Au moment où l’homme était en train de partir, il donna quelques conseils à Ayatoullah Najafi. Grand-Père fit descendre le tapis un peu plus bas pour qu’ils puissent entendre ce que les deux hommes disaient. Yassir et Zahra entendirent l’homme dire de nombreuses choses, mais il y a un conseil qui a attiré leur attention :

« Récitez toujours le Tasbih de Bibi Fatema. »

Alors que Yassir et Zahra réfléchissaient à ce que l’homme avait dit, il disparut !

29


30


Le tapis monta de nouveau en flèche dans les airs. Yassir et Zahra sourirent à leur Grand-Père. Ils savaient maintenant pourquoi il avait pris un chemin différent pour retourner à la maison. Ils se rendirent compte que l’homme qui avait aidé Ayatoullah n’était autre que l’Imam de notre temps, Imam Mahdi (A.S.) ! Même lui conseillait aux gens de réciter le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) ! Yassir et Zahra comprirent qu’ils avaient vraiment pris le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) comme acquis et remercièrent Allah (SWT) de les avoir aidé à voir la vraie valeur.

31


Alors qu’ils survolaient le ciel rouge-orangé, GrandPère expliqua à Yassir et Zahra qu’on obtient tellement de récompenses en récitant ce Tasbih. Le Tasbih de Bibi Fatema (A.S.), lorsqu’il est récité en toute sincérité : Est meilleur que 1000 rakats de salaat sounnates, Garde Shaytan éloigné de vous, Rend Allah (SWT) heureux, Il vous protège des catastrophes, Si vous ne vous sentez pas bien Le fait de le réciter vous aidera à vous sentir mieux, Si vous le récitez avant d’aller vous coucher vous serez protégé De Shaytan et vous aurez la récompense D’avoir été éveillé et d’avoir prié toute la nuit, Si vous le récitez tout de suite après votre salaat sans Bouger vos pieds, Allah (SWT) pardonne tous vos péchés Et vous serez parmi ceux qui iront au Paradis, Et il y a de très, très nombreuses récompenses.

32


Les yeux de Zahra et Yassir leur sortaient de la tête ! Ils ne se rendaient pas compte des nombreux mérites de ce seul Tasbih ! Ils prirent leur Grand-Père dans leurs bras. Ils le remercièrent pour leur avoir montré la vraie valeur de:

Un trésor précieux : Le Tasbih De Bibi Fatema (AHS)

33


34


Au moment où le tapis atterrissait à l’extérieur de leur maison, Zahra et Yassir entendirent leur papa réciter le Adhan pour les prières du soir. Ils coururent dans la salle de bains, firent leur Wouzou et joignirent leur père pour accomplir les prières. Après la prière de Maghrib, Zahra et Yassir virent une toute petite boîte sur leurs tapis de prière. Ils l’ouvrirent et trouvèrent un Tasbih en provenance de la terre de Karbala et un mot qui disait :

e n h sbi terr ussai ent le ’y a e T de la Ho rem . Il n e c m z d ) a r e cè ilis parti d’Im r sin (AHS celui e t U d t à ombe récite tema h que pas i a i f la t ur a a i F Tasb il n’y un la o b e p i d S.) de B illeur ) et faire t de e . A ( h n S u sbi de me (AH pour vena .). Q a T as tema atière re pro n (A.S Bayt ce p a i Fa ue u m ter ssai loul Q e b r i . u a l B lleu o s Ah urs lus d e H u i me bih q Imam ur le toujo ore p t mon o ’ s Ta be d our p pour e enc c tou e tom re am ntinue proch e !Av , vot .) co s rap Amin ours e u j S . (A. ih vo sant r tou d-Pèr s b Ta t-Pui r pou Gran u u To amo

35


Les larmes aux yeux et le Tasbih fait de la terre de la tombe d’Imam Houssain (A.S.) entre les mains, Zahra et Yassir commencèrent à réciter le Tasbih de Bibi Fatema (AHS). Au fur et à mesure qu’ils prononçaient chaque mot, ils pensaient au fait qu’il n’y avait rien ni personne de plus grand qu’Allah (SWT), ils réfléchissaient à toutes les bénédictions qu’Allah (SWT) leur avait accordées et combien les créations d’Allah (SWT) sont magnifiques. Ils se rappelaient aussi la Tragédie de Karbala à chaque fois qu’une perle passait à travers leurs touts petits doigts.

36


37

Après les prières du soir, les membres de la famille dînèrent, puis sortirent pour une belle promenade en ce temps chaud et agréable. Alors qu’ils marchaient, ils observaient les créatures d’Allah (SWT) et ne cessaient de Le louer pour Ses créations magnifiques. Ils virent un beau lac avec un cygne blanc qui nageait et ses petits qui le suivaient. Yassir et Zahra crièrent tous les deux en même temps « Soubhanallah ! » Leur Maman et leur Papa les prirent dans leurs bras et les embrassèrent. Ils étaient si fiers !


Quand ils arrivèrent à la maison, il était l’heure d’aller au lit. Yassir et Zahra se brossèrent les dents et firent leur Wouzou. Ils se faufilèrent dans leurs lits, prirent le Tasbih qui était sous leur oreiller et commencèrent à réciter le Tasbih de Bibi Fatema (AHS). Allahou Akbar…Alhamdoulillah…SoubhanAllah…La ilaha illallah… Et se laissèrent aller à de doux rêves entourés d’Anges qui les protégeaient de Shaytan.

38


C’est le premier jour de printemps après un hiver froid et morose. Yassir et Zahra sont impatients de sortir de nouveau afin de profiter du temps ensoleillé, mais leur Grand-Père prend un peu trop de temps pour réciter le Tasbih de Bibi Fatema (AHS) après les prières de l’après-midi. Grand-Père remarque combien ses deux petits-fils sont anxieux et décide de les emmener en arrière dans le temps sur la Terre de Madina afin qu’ils apprennent directement tout sur : Un trésor précieux : Le Tasbih de Bibi Fatema (AHS).

Binte Abbas Créations www.yaseerandzahra.org


LES AVENTURES DE YASSIR ET ZAHRAUN TRÉSOR PRÉCIEUXLE TASBIH DE BIBI FATEMA (AHS)