Page 1

Editorial « La Belle Dame amaigrie continue à se parer lentement mais sûrement, se japonise malgré elle, fait sa cop 22 et se débat avec son NTPP. Elle se réjouit de voir que son voisin (Solvay) a été mitraillé sous toutes ses coutures, mais pleure sur ses salles de gym. Un sursaut d’humeur…. (épisode 9 de la saga rénovation)

Postscolaire LEJ Rue Belliard 135 A 1040 – Bruxelles JANVIER 2017 SOMMAIRE Editorial Agenda 2017 Bilan des activités 2016 Petits mots royaux Quoi de neuf au Lycée ? Carnets rose, vert et gris Cotisations en hausse

Amaigrie : Le Lycée perd ses poignées d’amour et retrouve une silhouette svelte qu’elle n’avait plus depuis des années. Le nombre d’élèves (885) permet enfin de mieux circuler dans les couloirs, d’éviter des embouteillages qui rendaient les 50 minutes de cours difficilement effectives…..Le cours d’EPA (anciennement cours de rien) ne fait de l’ombre qu’à la morale qui a perdu 208 étudiants: leur contenu est pourtant très proche ! Lentement mais sûrement : Le CEDOC toujours à la traîne malgré les efforts de Mmes Doubensky et Poulaint profitera de la St V (journée pédagogique) pour avancer dans son rangement mais pas dans son catalogue ! Le lieu ne sera toujours pas disponible pour le degré supérieur! On continue toutefois à espérer : une bibliothèque, une salle de travail et de recherches après 9 années d’abstinence ! La salle des fêtes a subi son second lifting (le premier avait été raté par son plasticien !): son sol rehaussé, ses sièges bien ancrés (on a testé !), ses rideaux accrochés ne rendent toutefois pas meilleure l’acoustique ! Les rampes de l’escalier central ont été remplacées : un inox mat à hauteur d’ados modernise la cage et éclaircit l’endroit. Plus question de s’essayer au saut de l’ange face à cet ensemble très esthétique !

Se japonise : Une arène Pokémon s’est installée dans le bâtiment central. La rentrée scolaire a été « hard » : les iphones et smartphones ont chauffé ! Cop 22 : A défaut de Marrakech, le comité des élèves très inventif a lancé une opération de tri sélectif : de la pub, de grosses poubelles colorées, des interventions dans les classes pour sensibiliser, inciter les étudiants à classer leurs déchets…une petite pierre à l’édifice environnemental à protéger !

NTPP : Ces initiales incompréhensibles aux non pros de l’enseignement, ont posé un véritable casse-tête à la direction en septembre: des regroupements de classes en langues (romanes, germaniques) organisées en 3èmes et en 6èmes


comme en français et en histoire en 4èmes suscitèrent même un arrêt de travail. Passera- t-on bientôt à une autre façon de constituer les classes, comme notre voisin l’Athénée Jean Absil ?

Agenda 2017 Programme sur notre site internet (www.elejie.be)

Mitraillé : Pour être à la « hauteur » du Bâtiment Central, Solvay a vu débarquer une équipe de photographes chargée du travail préparatoire à une future (pas de date annoncée) rénovation. Youpie !!! Les châssis à guillotine tenus par des chaises coincées dans leur ouverture vont disparaître, l’humidité de certains locaux (la géographie a la pelade) va être résolue, les toilettes seront réaménagées, l’électricité renforcée, les faux plafonds changés…..J’arrête la liste là car je m’emballe, je m’emballe….. Pleure : Pas de changement pour les deux salles d’éducation physique dont la bulle d’air et les minous font partie du quotidien. Sursaut d’humeur : Ces quelques lignes ont été rédigées hors congé scolaire (eh oui je suis retraitée !) après un bide difficile à digérer. En effet, le 22 octobre une réunion exceptionnelle annoncée par email uniquement (gratuité de l’opération oblige) rassemblait d’abord le comité de la Postscolaire (6 membres) puis une AG (une seule et jeune ancienne présente !) pour parler de l’avenir de l’ASBL souffrant d’une « meiera » certaine, dans un froid de canard (le chauffage de Warocqué pourtant allumé avait décidé lui aussi de s’abstenir). Au vu des « combattants » (devrais-je dire de vétérans et je m’y connais !), l’équipe dirigeante a décidé de rempiler pour un ultime mandat de trois ans. Croisons les doigts pour que de nouvelles et jeunes recrues se manifestent pour entretenir l’esprit de soutien, de rencontre culturelle et sociale, pour relancer la machine….. Catherine Dombrecht

Vendredi 17 mars 2017 : rencontre profs – 3 dernières promos (2014 – 2015 – 2016) de 18 h à 20 h au Lycée (WAROCQUE) autour d’un verre et de zakouskis Samedi 18 mars 2017 : repas au Colmar pour les promos 1981 à 2000 à 12h (invitation ciaprès)

Bilan des activités 2016 Photos sur le site de la Postscolaire : elejie.be Rencontre profs – trois dernières promos (2013 – 2014 – 2015) : Le vendredi 11 mars s’est tenu notre traditionnel rendez-vous. Nos anciens vinrent en foule et le niveau sonore dépassa toute imagination. De nombreux profs s’entretinrent à bâtons rompus pendant des heures avec leurs chers disciples. Il faut dire que les habituels zakouskis avaient été remplacés cette année par un succulent buffet méditerranéen à déguster avec du pain libanais. La salade de féta et le homous rencontrèrent un vif succès, les libations furent également (un peu trop ?) abondantes. Il fut très difficile de faire sortir les derniers occupants véritablement vissés dans la salle. Une équipe de choc remit tout en ordre avec célérité et nous rentrâmes chez nous exténués mais comblés. Pascale Verbaandert.

Repas des promos 1965 à 1980 Sous un soleil guilleret, se tint le samedi 12 mars la réunion-buffet au Colmar. Ce fut un festival de retrouvailles, amies perdues de vue, visages connus depuis tellement d’années, expériences communes à raconter encore et encore, la vie de jadis qui vous revient par bribes, la mémoire de votre voisine qui vient compléter la vôtre. Le plaisir était double car parmi les anciennes il y avait aussi des professeurs du Lycée. Je ne pourrais bien sûr pas toutes les citer, que ces dames se reconnaissent ici et sachent à quel point elles nous ont marquées. Les rangées étaient disposées chronologiquement (organisation d’une historienne, on l’aurait deviné !) : tout au bout de la dernière table, quatre amies de la promotion 1980, hilares, se réjouissaient de redevenir pour quelques heures les cadettes de l’école. Vivement la prochaine réunion ! P. V. Cours de remédiation Plus de 200 cours donnés avec le succès habituel … Des mathématiques drainant toujours près de quarante pour cent des inscrits… Un module de PNL (méthodologie de travail créée par Pascale Verbaandert) en vitesse de croisière… Deux nouveautés : un cours de chimie en 4ème et en 5ème et un cours de math en 5ème… Une diminution drastique de nos premières passant automatiquement dans l’année suivante et de nos secondes… Un cours de néerlandais gratuit pour 16 étudiants (remise à niveau offert par le Lycée, la Postscolaire et l’Aplej) … Un taux de réussite impressionnant en septembre… Une équipe de professeurs (nouvelles jeunes recrues) patients, compréhensifs, exigeants et une organisatrice au top (merci Isabelle DB).


Petits mots royaux 1. Le Lycée au Palais Royal Mardi 22 mars 9h16. Un cours de grec se donne dans une classe en façade, « Je vais vous parler de la poétesse de Lesbos, Sappho aux tresses de violettes… » Le hurlement des sirènes déchire l’air, impossible de s’entendre, une sinistre ronde d’ambulances dévale la rue Belliard et la sentence tombe : attentat à Maelbeek. La suite se vit dans un tourbillon de sentiments contradictoires, peur, émotion, responsabilité. L’équipe pédagogique se mobilise, le secrétariat est sur tous les fronts, la direction maintient le calme, le proviseur organise l’accueil des parents et la récupération des élèves. A 17h, l’école est vide, le traumatisme est incommensurable mais nous sommes tous sains et saufs. Le 22 mai s’organise au Palais un hommage aux victimes en présence de nos souverains et de toute la famille royale. Deux écoles proches des lieux concernés sont convoquées, une néerlandophone et une francophone. Des élèves de rhétorique se proposent pour participer à la cérémonie et le samedi, sous la houlette de Monsieur Deguide, nous nous rendons au Palais pour la répétition. Des étudiants se font interroger par des journalistes de différentes chaînes et répondent avec une remarquable maturité. Comme je les félicitais pour leur prestation, Daniel me répond : « C’est Jacqmain qui nous a appris à nous présenter et à parler en public »(sic). Nous entrons, nous nous perdons un peu, l’accueil est bon enfant. Les élèves découvrent leur binôme : le principe est de faire défiler un sauveteur accompagné d’un

étudiant pour déposer une rose blanche à l’annonce du nom de chaque victime. Malgré leur jeunesse, les sauveteurs présentent un visage grave. Des conversations s’engagent avec les adolescents. Le dimanche, devant les personnalités politiques, nos élèves défilent avec les autres, tous silencieux et recueillis. La cérémonie est sobre et émouvante, les chansons bilingues serrent le cœur des familles présentes dans l’assemblée. Un verre est ensuite offert à tous les participants et nous aurons l’occasion de découvrir les salons et le fameux plafond aux ailes de coléoptères ; nos jeunes filles parviennent à fendre la foule et, avant de partir, se font présenter à la Reine Paola. Des événements gravés à jamais dans nos mémoires. P.V. (photos sur le site du Lycée) 2. Israël-Palestine et Mathilde

et même à l’ambassade des Etats-Unis. Plusieurs rencontres avec les participants du voyage numéro 2 (peaufiné grâce aux remarques du premier séjour) prirent la forme culturelle (spectacle théâtral du second groupe : un petit bijou !) ou musicale ou même royale. Le 21 septembre 2016, L’Institut Demot Couvreur mettait les petits plats dans les grands et recevait en grande pompe (mais dans une certaine décontraction) la Reine Mathilde. Une de ces classes avait travaillé, étudié, vécu le second voyage. Des extraits de la pièce de théâtre, six tables de discussions furent le menu de la matinée très surveillée (gardes du corps avec oreillettes) et valorisante pour les adolescents d’abord un peu coincés puis très à l’aise devant Mathilde souriante et très bavarde. Peut-être une plus grande visibilité pour ce projet « Israël Palestine pour mieux comprendre » afin d’obtenir des fonds pour une troisième expérience ! NB : Retenus par leurs études supérieures, les 6LG manquaient à l’appel ce 21 septembre contrairement à Mmes Devillé et Dombrecht qui suivent encore Simone Susskind, initiatrice du projet.

Quoi de neuf au Lycée ? Après l’expo « Train de l’Histoire » de fin janvier qui avait vu défiler les élèves des deux derniers degrés (plus de 600 !), l’aventure d’une grande partie de la 6LG n’allait pas s’arrêter là. Nos étudiants continuaient à présenter le film sur leur expérience de Pâques 2015 dans d’autres établissements (même en néerlandais et en anglais), dans d’autres villes

1. Les élèves : Agora et J.O. Agora est un projet dérivé, pas à pas, du mouvement « Nuit debout » né en France et en Belgique. Ce projet prône le débat et l’expression. Agora est donc un espace de discussion, d’argumentation et d’écoute mis en place au LEJ une fois par semaine.


Son objectif est de développer l’esprit critique et politique des élèves de tous âges, ainsi que de les faire se rencontrer au travers d’un exercice commun. Des invités extérieurs reliés au débat du jour peuvent être présents, ce afin d’alimenter la discussion. Les acteurs principaux sont le présentateur et le modérateur. Un élève endosse le premier rôle et donne le sujet. Il a cinq minutes pour fournir des informations, de sources diversifiées, éventuellement prendre position, et poser des questions aux intervenants afin d’engager le débat. Face à ces derniers, se place un modérateur chargé d’administrer la discussion, notamment par la gestion du temps de parole limité à trois minutes par intervention. Les acteurs secondaires complètent le duo : l’informateur accédant aux sources du présentateur et à internet peut rechercher une information, un chiffre, une date de manière autonome afin de vérifier les faits avancés par les intervenants ou de répondre à une demande. Un greffier désigné au début de l’année prend note du déroulement de la séance afin d’en garder trace et d’éviter les redondances au cours de l’année. La toute première agora officielle a eu lieu le 22 septembre après quelques séances tests. Après prises de contact, nous avons quelque espoir de voir ce projet s’étendre à d’autres écoles secondaires de Bruxelles (St Boniface, Charles Janssens,…) dans le courant 2017. Antoine Chapel, 6LM, représentant de l’agora.

Voir la page Facebook du Comité des élèves (Celej)

LEJ-JO 2017 ? : Inspirés par les « Bonifaciades » se déroulant tous les trois ans à l’Institut St Boniface Parnasse, des membres du comité des élèves ont émis l’idée d’organiser une journée de compétitions sportives entre les différentes classes dans une dizaine de disciplines. Le but est de créer une plus grande cohésion entre les élèves du Lycée tout en mettant en valeur l’effort sportif. Quant au déroulement de la journée, nous imaginions demander aux étudiants de venir le matin au stade Roi Baudouin et d’en repartir en milieu d’après-midi. Sur place, seraient installées les différentes épreuves telles que des courses, du tir à la corde et des tirs au but….. Des professeurs emballés par ce projet tentent de le rendre possible en collaboration avec le Comité des Elèves. Pourquoi pas dans les jours blancs de juin ?

2. Les professeurs : une expérience pédagogique originale à Jacqmain Un beau jour, trois professeurs se rencontrèrent. L’une enseignait le français, l’autre les mathématiques et les sciences, la troisième le latin. Elles se rendirent compte qu’elles étaient animées de la même passion pour la pédagogie, d’abord par l’étude de la gestion mentale, ensuite par leur formation commune en P.N.L. Isabelle, Peggy et Pascale avaient suivi un séminaire (16 jours !) pour s’initier aux techniques de la programmation neuro-linguistique appliquées à l’enseignement. Ces stratégies d’apprentissage à la fois simples et incroyablement efficaces s’appliquent notamment à la mémorisation et à la compréhension. Un cours de vacances « Méthodes de travail » est mis sur pied et pendant un an, tous les élèves de première bénéficient d’un encadrement spécialisé. Les heures sont malheureusement fortement réduites l’année suivante, mais l’enseignement dans une classe de première est dispensé selon ces mêmes principes pédagogiques par les professeurs formés et leurs collègues entraînés par leur enthousiasme. Le processus est lancé, les


professeurs renouvellent leur approche, créent, s’adaptent à de nouvelles situations et ….. s’amusent beaucoup. Les élèves semblent preneurs et certains appliquent déjà nos conseils avec une touchante conviction. La suite de l’aventure dans le prochain journal. P.V.

3. Une ancienne : Laura Herrent, étudiante en master d’histoire, se lance, dans son travail de mémoire, sur l’histoire du Lycée et particulièrement sur les étudiantes scolarisées à Jacqmain entre 1938 et 1978 ainsi que sur leurs enseignantes. Si vous pensez pouvoir l’aider par vos témoignages, par vos photos et vos documents, n’hésitez pas à la contacter via son adresse email : Laura.herrent@hotmail.com Si l’informatique n’est pas votre tasse de thé, adressez votre courrier à la Postscolaire.

Carnets Rose /Bleu: 3 filles et un garçon….. • Achille (maman : Aurore Leblicq), • Julie (papa : André Paquay), • Naéva (Papa : Mpeya Moswala) • Michelle (papa : Luc Jayankura) Vert : Trois « poids lourds » quittent la seconde résidence qu’elles occupaient depuis quelques décennies : Mme Brichard (biologiste), Mme Dombrecht (historienne) et Mme Martens (germaniste).

Gris : Elles sont parties: Melle Brouwers (classique, promo LEJ 37), Mme Gérard- Vandurme (géographie, promo LEJ 1952), Mme KulcheBouquiaux (éducation physique), Mme LarsimontLoos et Mme Van Rijswijck-Wolf (toutes deux germanistes). Quelques souvenirs « Quelle joie fut la nôtre, lorsque nous avons découvert en cinquième puis en rhéto (années 1958 -1959 puis 59 -60) notre nouveau professeur de géographie ! Francine Gérard- Van Durme .Une jeune femme, sportive, dynamique, souriante, drôle, chaleureuse qui voulait nous communiquer sa passion pour la Géographie ! Certes nous ne lui avons pas toujours facilité la tâche, nous pouvions être assez turbulentes ! Mais toujours avec gentillesse ! Car nous l'aimions beaucoup et du coup nous aimions beaucoup la Géographie ! Nous appréciions énormément les voyages scolaires qu'elle organisait. C'était des moments instructifs, gais; des ouvertures sur le monde. Ces voyages ne nous ont laissé que de bons souvenirs. Plus tard, certaines parmi nous ont eu la chance de connaître Francine comme collègue au Lycée : Que du Bonheur ! Francine était une personne qui pouvait être drôle, très gaie; pleine d'humour. Sa très grande sensibilité la rendait aussi très attentive aux autres, aux problèmes d’autrui, elle était toujours présente dans les moments difficiles. C'était une femme extrêmement chaleureuse, une collègue dynamique et adorable, quelqu'un de très sensible. Une personnalité " cadeau" pour son entourage ! Nous pensons tout particulièrement à son époux et à son fils qu'elle chérissait. » Reine De Boelpaepe (ancienne élève de Francine et ensuite sa collègue historienne au Lycée)

« Chère Mademoiselle Brouwers . Quelle chance et quel bonheur pour moi et pour des générations d’élèves de vous avoir connue comme professeur ! Vous aviez l’art de donner le goût de l’étude, de transmettre non seulement ( non solum) votre savoir, mais aussi (sed etiam ) votre merveilleux enthousiasme. Vous étiez à la fois exigeante, bienveillante, sévère et pleine d’humour. Comment ne pas aimer le latin et le grec sous cette aimable férule ? Et pour mieux approcher la Rome antique, vous nous avez demandé de nous déguiser en citoyens romains, en Vestales… Qui ne se souvient encore de la liste des empereurs romains : CésAuTiCaClauNéGalOViVesTiDoNerTraHaDrAnMar cauCom ?! Merci de m’avoir donné l’envie et le bonheur de transmettre à mon tour ! Merci pour tout ce que vous avez donné à des générations de jeunes ! » Michèle Charlier Promotion 1956

« Je l’avais rencontrée dans les galeries de la Reine en 2012 trottant (à la manière de Mr Devriendt ce qui n’est pas peu dire !) malgré son âge certain. Je m’étais permise de l’interpeler et me retrouvai alors dans la situation d’une élève devant son maître (je l’avais adorée, adulée lorsque j’étais au Lycée). Elle m’avait reconnue, gentiment questionnée et m’avait laissée un peu médusée par tant de dynamisme, de discrétion : elle allait à la librairie…Melle Brouwers avait alors plus de 90 ans et n’avait pas changé d’un iota!. » Catherine Dombrecht promo 74


Grande première : cotisations en hausse : Cette année, nos cotisations ont augmenté de 25 %´: 220 cotisants au lieu de 167 ! Ne relâchez pas vos efforts, votre don va immédiatement au Lycée ! Nous pourrons donc plus souvent intervenir et soutenir les diverses activités du Lycée grâce à votre soutien. Nous nous permettons toutefois de continuer à insister sur la nécessité de verser votre obole de 10 € (pour ceux qui travaillent) à cette association qui se voit obligée de suppléer de plus en plus souvent aux aléas de la vie. Nos interventions financières sont de plus en plus fréquentes dans un établissement en pleine mutation depuis le décret Inscription. Grâce au PC Banking, en quelques clics, il vous est très aisé de virer les 10 euros sur notre compte : IBAN : BE37210036295028 CODE BIC : GEBABEBB Vous pouvez aussi utiliser, en le complétant, le virement ci-joint. Dans les deux cas, n’oubliez pas de mentionner votre nom de jeune fille pour les dames mariées et votre promo. D’avance, nous vous remercions de votre générosité.

Pour le fun…… « Top 10 des plus beaux collèges de France, y’a des élèves plus chanceux que d’autres » Topito

10. Lycée Emile Jacqmain, Belgique Oui, il est en Belgique mais il est joli. Et nous, on aime les Belges. Coucou la Belgique, on vous embrasse la fricadelle ! ( Note : malgré son nom de « lycée » ce bâtiment contient ce que nous autres Français appelons « collège » ).

A vos ordis : www.elejie.be N’hésitez pas à pousser notre portail et à vous y inscrire via elejie@gmail.com : on se fera un plaisir de vous encoder dès acceptation de votre candidature. N’oubliez pas non plus de nous communiquer les adresses mails d’anciens dont nous perdons la trace lorsqu’ils déménagent ou changent d’adresse e.mails. Vous pouvez y trouver des photos d’activités des années précédentes, notre agenda, des liens vers d’autres sites (lycée :www.jacqmain.be, association des parents) qui sont très actifs.

Au plaisir de vous y retrouver !

Ce journal a été imprimé grâce à un ancien, Benoît COLLIGNON, proprio de Chronocopy Avenue des Saisons 8 1050 Bruxelles (info@2plicata.com


Grand rassemblement des Promos 2014 – 2015 – 2016 Vendredi 17 mars 2017 18 h à 20 h Lycée Emile Jacqmain (premier étage du bâtiment Warocqué) Autour d’un verre et de quelques zakouskis, venez évoquer dans le cadre du Lycée, avec quelques-uns de vos anciens professeurs et amis, les bons et les moins bons moments vécus durant votre passage à Jacqmain

Grand rassemblement des Promos 1981 à 2000 Samedi 18 mars 2017 12h Au Colmar (Bd de la Woluwe 71) Apéritif (kir ou jus d’orange frais) Buffet de hors d’oeuvre Un plat chaud en fonction de la carte Buffet des desserts Un café Les boissons à volonté Virement de 33 euros sur notre compte (BE37210036295028) avant le vendredi 3 mars 2017 (nom de jeune fille et promo à préciser dans la communication) Ledit payement fera office de réservation Nous nous permettons d’insister sur la date butoir de votre réservation Nous espérons vous y voir nombreux. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter : elejie@gmail.com N’oubliez pas de régler votre cotisation de 10 euros par virement ou sur place… Merci

Pour tout renseignement que l’électronique ne parvient pas à résoudre, la vice-présidente (Patricia Marsh : 02 520 88 98) et la présidente (Catherine Dombrecht : 02 347 14 28) sont à votre écoute ! Elles essayeront de faire le maximum pour répondre à vos demandes


Paiement de la cotisation

Journal 2017  
Journal 2017  
Advertisement