Page 1

JOURNAL 2015

SOMMAIRE

Editorial Agenda 2015 Bilan des activités 2014 Petits mots Carnets bleu, vert et gris Cotisations en légère hausse

POSTSCOLAIRE LEJ

-

Rue Belliard 135 A

-

1040 - Bruxelles


Editorial

« La Belle Dame a pris son « pied » au bal du 18 octobre 2014…. Elle a virevolté sous le soleil, dévoilant quelques blessures tout en impressionnant plus d’un vu son grand âge !» (épisode 8 de la saga rénovation toujours pas terminée) Un challenge pour la crémaillère : le chantier devait être totalement fini. Mission presque impossible à atteindre: trois points noirs enlaidissaient son corps lifté! Le Cédoc (centre de documentation), toujours désespérément vide deux jours avant la pendaison, fut subitement accrédité d’un mobilier (comme prévu, nous avions dû nous manifester fermement et régulièrement). Il n’y aura plus qu’à ranger ! La salle des fêtes pimpante (en tout cas en apparence) : on ne la reconnaissait plus ! Sièges en bois clair agrémentés de tablettes-écritoires, parquet ciré, fresque en fond de scène mise à jour… Et puis vint la catastrophe : un spectacle de poésie révéla la malfaçon du chantier. Des sièges se descellèrent l’un après l’autre du parquet flottant et finirent entourés d’une bande plastique rouge et blanche signalant le danger. La fresque disparut sous la peinture d’un quidam….Incompréhension, grogne et colère. Tant pis, nous décidons de la montrer lors de la pendaison (ce n’est pas encore demain que ces travaux seront entrepris !). La salle de gymnastique présentait toujours « fièrement » sa bulle d’air sous son revêtement caoutchouteux. Là aussi, les convoyeurs (les profs d’éducation physique ne la verront peut-être jamais réparée) attendent. Malgré ces imperfections, plus de 800 anciens ont répondu présents à notre invitation et se sont (visiblement) régalés (dans tous les sens du terme) profitant miraculeusement du soleil et de la douceur du climat. Un écrin unique pour ce lycée qui, après avoir connu les affres d’un chantier d’une lenteur abyssale, subit aussi celles du futur musée de l’Europe avec lequel elle partage le Parc Léopold. Cela (les bruits assourdissants, la poussière et la boue, les camions rangés n’importe comment) nous manquera probablement quand tout sera terminé ! Catherine Dombrecht


Agenda 2015

programme sur notre site internet (www.elejie.be) Vendredi 27 février 2015 : rencontre profs – 3 dernières promos (2012 – 2013 – 2014) de 18 h à 20 h au Lycée (WAROCQUE) autour d’un verre et de zakouskis Samedi 28 février 2015 : rencontre promos 1928 à 1964 à 12h au Colmar (invitation ci-après) Lundi 11 mai 2015 : goûter des anciennes au Café des Epices (place Jourdan) à 15h


Bilan des activités 2014 Photos sur le site de la Postscolaire : elejie.be

Rencontre profs – trois dernières promos (2011 – 2012 – 2013) : 21 février 2014

Une déferlante, un tsunami humain ce vendredi- là. Annoncée via Facebook (eh oui les « petites vieilles de la Postscolaire s’y mettent ! »), la rencontre fit le plein. Une razzia totale : les crudités, les salés et le vin pris d’assaut. Ambiance chaleureuse et bruyante avec quelques fumeurs invétérés aux portes de Warocqué, éclairés par des bougies montrant le chemin de la réunion.

Rassemblement des promos de 2001 à 2010 : 14 mars 2014 Une bonne vingtaine de professeurs à l’accueil pour cette nouvelle formule à Warocqué. Ici pas de resto (Colmar réservé aux plus anciens) mais une solution mouvante qui semble plaire. Un petit bémol, le voyage d’étude à Londres a empêché de nombreux profs de se joindre à la réunion.


Interventions multiples La postscolaire a financé partiellement le voyage d’histoire des rhétos à la mer, la journée de Breendonk et Malines de certaines sixièmes et à la réalisation de la crémaillère ; a soutenu des élèves en difficulté (voyages scolaires et cours de remédiation) ; a payé des animations au musée des sciences naturelles pour les 1ères ; a versé son obole pour le voyage d’échange linguistique de la 6SH avec une école espagnole ; a aidé plus de 80 élèves à assister à un spectacle théâtral (Cabaret) ; a participé aux abonnements théâtraux de deux classes de supérieur ; a permis la réunion de la promo 1974 en septembre (aide logistique et pécuniaire) et a offert un bon FNAC à un élève de rhéto méritant et deux autres à deux anciens l’un auteur de la brochure et de l’application de la crémaillère et l’autre du spectacle de musique classique.

Cours de remédiation 106 élèves répartis dans 15 groupes de la 1ère à la 4ème avec, sans surprise, une surreprésentation du cours de mathématique. Nous envisageons d’ouvrir des cours de néerlandais en 2015 pour les 4èmes. Bravo à l’habituelle coordinatrice (Mme De Bremaecker pourtant en congé parental) pour sa grande efficacité et à l’équipe pédagogique professorale et surveillante.

Carnets

Bleu: Encore un trio de garçons : Maïlan (papa : BOSWALA MPEYA - germaniste), Victor (papa : NOBILIO FABIEN- philosophe), Aksel (maman : HAUBRUGE ALICE - mathématicienne) Vert : La musique n’aura plus le même chef d’orchestre : Mme Raindorf s’est retirée dans ses terres namuroises. La morale perdra fin janvier une de ses ardentes « défenseuses » : Mme Devillé qui, malgré son départ annoncé pour la fin janvier, accompagnera deux projets : Auschwitz en mai et la Grèce en juin. Mr Grégoire, mathématicien, a choisi d’aller enseigner à Catteau. Gris : Mademoiselle Christiane De Meyer, romaniste, si discrète, si encyclopédique et si humaine, a tiré sa révérence.


Petits mots « Chant : un ancien au concours Reine Elisabeth » Le plus jeune baryton à se présenter au concours, Yvan Thirion suivit au Lycée les cours de latinsciences tout en menant à bien sa formation musicale. Après avoir terminé sa rhétorique en 2008, Ivan a été engagé à l’opéra de liège. Son large registre qui s’est encore enrichi lors d’un séjour d’étude à Saint Petersbourg lui permettra de poursuivre sa carrière à l’opéra de Zurich. Un beau jour de mai, Ivan nous régala d’une avant-première où il déploya toutes les facettes de son talent. Sa voix puissante nous fit particulièrement vibrer dans l’interprétation des airs italiens où il excelle. Derrière ses mimiques, transparaissait l’élève bonvivant et drôle que nous avions connu : le plaisir de

« Les 40 ans de sortie de la promo 1974 » Une idée folle : réunir toutes les élèves sorties il y a quarante ans. A l’initiative de ce lourd et rajeunissant projet, Gisèle de Bleser qui partit avec son bâton de pèlerin pour découvrir celles dont la postscolaire avait perdu la trace depuis bien longtemps. De véritables fouilles archéologiques ! Avec l’aide d’Anne Weber installée en Suisse, elle réussit son pari et rassembla mois après mois toutes les coordonnées de celles qui s’étaient largement dispersées (Océanie, Amérique et Europe). Une date fut trouvée, une formule buffet mise sur pied (nous aurons de quoi nourrir et abreuver un régiment !) et les inscriptions commencèrent à tomber. Une soixantaine de Jacqminettes se retrouvèrent donc dans leur lycée peu reconnaissable (les travaux étaient passés par là et le bâtiment Solvay ne ressemblait plus à l’ancien). Nous avions collé chacune une petite (photos sur le site)

chanter « le Nozze di Figaro » se lisait sur son visage. De nombreux anciens étaient venus l’entourer et le soutenir, c’est dire si l’atmosphère était chaleureuse et les applaudissements nourris. Demi-finaliste au concours parmi les candidats d’une qualité exceptionnelle, Ivan fut encouragé à poursuivre son travail vocal qui, en raison de sa jeunesse, n’a pas encore atteint sa pleine maturité. Pour (re)découvrir Ivan et suivre sa brillante trajectoire, il suffit de taper son nom sur le Net : IVAN (avec un i) THIRION (avec un h). Bonne écoute. Pascale V »

photo datant de 1973 comme signe de reconnaissance : les surprises furent partagées vu nos multiples transformations physiques (!!!). Mais les sourires, les expressions, les blagues potaches, le récit de nos aventures scolaires (les brossages et les chahuts, le traitement des intérimaires, les sorties et les voyages scolaires) nous firent retomber en adolescence. Des papotages incessants, des retrouvailles à la pelle, des photos de groupe épiques. Bref une journée incroyable couronnée d’un soleil chaleureux sur une terrasse très accueillante. Cerises sur la gâteau : une vaisselle de derrière les fagots et un dernier petit repas en comité réduit avec les fromages oubliés dans un coin. Catherine. D.


« A l’origine le Journal Elejie du 1er janvier 2014. • Des souvenirs d’enfance remontant aux primaires avec la Présidente de la Postscolaire. • Des retrouvailles latin-math de la promo 1974 en 2007. • Des réunions germanistes (nous étions 10 dans cette promo) depuis plusieurs années. • Une énergie rapidement partagée entre Liège et la Suisse pour retrouver toute la promotion. • Un accueil enthousiaste de la plupart. • Des nouvelles de tous les continents.

• • • •

Quelques tristes nouvelles. Une date … venue de Montréal. Un lieu … trouvé avec nos deux historiennes. Un projet de retrouvailles rapidement solide : les 40 ans de la promotion 1974 le 13 septembre 2014 dans la Salle des Professeurs du Lycée avec l’accord bien sympathique du Préfet et de la Ville de Bruxelles. » Gisèle De Bleser


« la pendaison de crémaillère » « La crémaillère ……en quelques mots Pour une ancienne élève du Lycée dans les années 70, professeur dans ce même lycée depuis vingtcinq ans, la journée promettait depuis longtemps d’être exaltante….. et rude !

joyeux brouhaha. Des cris ! Que se passe-t-il ? Des élèves du groupe Amnesty ont organisé des saynètes en vue de sensibiliser le public à leur action. Des notes de

Et ce fut le jour J. Un soleil radieux répandit sa douce et chaude lumière à travers l’école ; arriva la foule, les courageuses très anciennes, les plus

jeunes, des couples, des enfants, de touchants trios de générations : grand-maman, fille et petite-fille, des élèves venus nous aider. Que d’exclamations, que d’émotion ! Même les locaux semblaient resplendir de plaisir ! L’esprit de Jacqmain

survolait les couloirs, la convivialité était reine. Le local des langues anciennes bruissait de souvenirs heureux. Une brève excursion sur la terrasse bondée où se massaient professeurs d’hier et d’aujourd’hui, anciens, tous âges confondus, autour d’une sympathique petite buvette dans un

musique flottent dans l’air, des expériences de physique stupéfient enfants et adultes, chaque classe est embellie de belles affiches colorées. Un saut dans le local de bio où sont exposés des instruments scientifiques anciens et de vieilles cartes de géographie : un véritable petit musée des sciences. Se déplacer dans l’école est maintenant devenu impossible. J’embrasse neuf cents personnes (au moins !), je dois me souvenir en un temps record du nom de tout le monde (les filles n’ont pas trop changé, les garçons ont le système pileux for différent…). Un tourbillon de visages connus, un petit vertige de fatigue et la sensation d’avoir vécu une expérience humaine exceptionnelle. Cette réunion fut pour tous un moment magique et, pour nous qui continuons à œuvrer, une puissante source de motivation. Pascale V. »


" Chers collègues dévoués (et il y en a beaucoup), Vous vous êtes décarcassés depuis quelques semaines, quelques jours, vendredi (jour de formation !!! eh oui !!!) et samedi pour rendre cette pendaison de crémaillère réalisable et surtout exceptionnelle (ce qu'elle a été). Vous avez conçu votre local avec superbe, titillé vos élèves et obtenu d'eux des miracles (chapeau dans une école officielle), présenté nos voyages scolaires en clair et en foncé, coordonné avec brio une équipe de "tortionnaires et torturés" et "bougié - décalcomanié" au maximum, répété inlassablement dans la salle des fêtes malgré ses travers, déménagé de lourds panneaux et tenté "Tétris" avec le rangement des bancs et des chaises, décoré la cage d'escalier comme de vrais pros, réussi de main de maître à mettre quelque ordre dans le Cedoc (mission pourtant impossible), promu les langues classiques avec bonheur (tenez bon!), porté des dizaines de boissons et servi avec le sourire des centaines d'anciens ravis, vérifié longuement les longues listes d'inscrits avec dévotion , vendu avec abnégation les brochures du lycée, recherché et réparé d'anciens instruments avec passion, présenté les nouvelles façons d'enseigner dans toutes les langues (y compris en math !!), essayé d'inonder le local en partant de l'Yser, pallié les ultimes problèmes techniques des dernières minutes, montré votre savoir-faire et celui des élèves dans les hauteurs du Central, tenu le rôle de photographe pour un reportage maison, joué les publics relations et accueilli les Jacqminets et Jacqminettes jeunes et moins jeunes avec plaisir, fait les ouvreurs à la salle des fêtes,..... J'en oublie sûrement. Merci au dernier carré des rangeurs "fous" que rien n'a rebuté, dont le rythme et l'énergie en auraient surpris plus d'un (l'école a retrouvé son allure ordinaire). Nous avons laissé toutefois quelques traces de cette crémaillère: les superbes photos du groupe d'Isabelle De Decker et quelques panneaux sur les valves des couloirs. Une fin de journée agréable avec les frites d'Antoine trempant dans la sauce sur une terrasse de la Place Jourdan pour une quinzaine de jusqu’aux- boutistes. De tous côtés, des louanges ont fusé, des retrouvailles se sont opérées et des propositions de reconduction régulière de ce type de rassemblement ont été évoquées (ce que nous avons gentiment repoussé....on n'est quand même pas masos!). Vous avez été géniaux et ce projet (quelque peu contesté par certains) a pu démontrer qu'au Lycée, il existe un sentiment d'appartenance à une communauté (pas la Française!) qui met encore en avant des valeurs de travail, de respect, de partage et de bénévolat. Rien qu'à voir hier, devant le lycée, la file des anciens (et de leurs enfants) qui, calmement, devisaient, se reconnaissaient et patientaient, nous avons gagné !!! »

Catherine D


« Voyage d’échange linguistique » (Lycée E. Jacqmain de Bruxelles- IES Villajunco de Santander) « Le 9 novembre dernier, nous sommes partis de l’aéroport de Charleroi avec les 24 élèves de 6SH du Lycée. Nous partagions notre enthousiasme avec les élèves, mais aussi leur inquiétude : comment sera notre famille d’accueil ? Pourrons-nous bien communiquer avec eux ? Nous entendrons-nous avec notre correspondant ?... Le lendemain matin, réunis à l’entrée de l’Instituto Villajunco, toute l’angoisse s’était déjà dissipée. Il n’y avait pas assez d’adjectifs positifs pour qualifier les correspondants espagnols et leurs familles. La suite du séjour s’est déroulée dans le même état d’esprit et nous sommes tous revenus enchantés. Nous avons assisté aux cours et nous avons visité Santander et cette belle région de Cantabrie entre côte sauvage et sommets montagneux. Au-delà des progrès incontestables en matière linguistique de nos élèves, cet échange leur a donné confiance au moment de s’exprimer dans une autre langue. Il leur a permis de connaître une autre culture et une façon de penser différente et surtout, leur a fait comprendre qu’il y a des manières de vivre différentes de la nôtre et qu’elles sont aussi valables. Nous préparons dès à présent l’accueil des élèves espagnols dans notre lycée et nos familles et nous espérons que leur séjour sera aussi prometteur et enrichissant que le nôtre. Carmen Rubinat (professeur d’espagnol et Ludwig Poppe (professeur de néerlandais)

Quelques commentaires d’élèves :

« J’ai beaucoup aimé ce voyage en Espagne car il a permis de découvrir des personnes qu’on ne connaissait pas et avec qui nous allions vivre pendant une semaine, ce qui était une nouvelle expérience pour moi. Les visites que j’ai vraiment bien aimées sont les Picos de Europa car les paysages étaient magnifiques à cette altitude avec le jeu des nuages et du soleil, et la grotte del Soplao car les salles étaient remplies de stalactites et de stalagmites et c’était vraiment magnifique. »

« Ce qu'il y avait d'assez comique c'était de voir la relation que les élèves de là-bas ont avec leurs professeurs, qui est très vivante. C'est une sorte d'interaction constante entre les élèves et le prof, c'est à dire qu'ils parlent tous en même temps, sans lever la main et ils sont beaucoup plus expressifs mais ils ont tous l'air de suivre le cours. En Belgique notre relation avec les professeurs est beaucoup plus distante. »


« Train des 1000 et Tierce Partie» La 5LG (15 élèves) aura l’opportunité de partir en Pologne 5 jours en mai (comme l’avait fait la 5LM il y a 3 ans): son projet a été retenu (une expo en janvier 2016 ouverte aux degrés supérieurs) par la Fondation Auschwitz et l’INIG. A Pâques, la même classe foulera probablement le sol israélien et palestinien dans le cadre de « Tierce Partie » initiative de Mme Susskind député bruxelloise. Ces deux séjours lui permettront de mieux appréhender la politique d’eugénisme nazie et de décrypter le conflit israélo-palestinien. Elle témoignera, via la future exposition, de son « expérience », de son vécu sur le terrain avec les élèves du lycée.

Cotisations en légère hausse Cette année, nos cotisations ont enfin augmenté : 3060 euros pour 184 donateurs ! Nous désirons continuer à soutenir les diverses activités du Lycée de plus en plus nombreuses et de plus en plus difficiles à maintenir. Nous nous permettons donc d’insister sur la nécessité de verser votre obole de 10 € (pour ceux qui travaillent) à cette association qui se voit obligée de suppléer de plus en plus souvent aux carences de la Communauté et de ses budgets étriqués (et cela n’est pas fini !). Nos interventions financières sont de plus en plus fréquentes dans un établissement en pleine mutation depuis le décret. Grâce au PC Banking, en quelques clics, il vous est très aisé de virer les 10 euros sur notre compte : IBAN : BE37210036295028 CODE BIC : GEBABEBB Vous pouvez aussi utiliser, en le complétant, le virement ci-joint. Dans les deux cas, n’oubliez pas de mentionner votre nom de jeune fille pour les dames mariées et votre promo. D’avance, nous vous remercions de votre générosité.


A vos ordis : www.elejie.be (site privé)

Notre site ne semble toujours pas attirer les foules et pourtant…. Nous voudrions continuer à étoffer notre liste de membres. N’hésitez pas à pousser notre portail et à vous y inscrire via elejie@gmail.com : Thierry se fera un plaisir de vous encoder dès acceptation de votre candidature. N’oubliez pas non plus de nous communiquer les adresses emails d’anciens dont nous perdons la trace lorsqu’ils déménagent ou changent d’emails. Vous pouvez y trouver les photos d’activités des années précédentes, notre agenda, des liens vers d’autres sites (lycée :www.jacqmain.be, association des parents qui sont très actifs). Au plaisir de vous y retrouver !

Ce journal a été imprimé grâce à un ancien, Benoît COLLIGNON, proprio de Chronocopy Avenue des Saisons 8 à 1050 Bruxelles (info@2plicata.com) et a été aimablement mis en page par Thierry VAN OSSELT, secrétaire au LEJ.


Paiement de la cotisation : 10 euros


Grand rassemblement des Promos 2012 – 2013 – 2014

Grand rassemblement des Promos 1928 à 1964

Goûter des anciennes 1928 à 1955

Vendredi 27 février 2015 18 h à 20 h Lycée Emile Jacqmain (premier étage du bâtiment Warocqué)

Samedi 28 février 2015 à 12h Au Colmar (Bd de la Woluwe 71)

Lundi 11 mai 2015 à 15h Café des Epices (Place Jourdan) Inscrivez déjà la date dans votre agenda (courrier spécifique fin mars)

Autour d’un verre et de quelques zakouskis, venez évoquer dans le cadre du Lycée, avec quelques-uns de vos anciens professeurs et amis, les bons et les moins bons moments vécus durant votre passage à Jacqmain

Apéritif (kir ou jus d’orange frais) Buffet de hors d’œuvre Un plat chaud en fonction de la carte Buffet des desserts Un café Les boissons (vins et sodas à disposition) à volonté Virement de 30 euros sur notre compte (BE37210036295028) avant le 12 février (nom de jeune fille et promo à préciser dans la communication) Ledit payement fera office de réservation Nous nous permettons d’insister sur la date butoir de réservation Nous espérons vous y voir nombreux. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter : elejie@gmail.com N’oubliez pas de régler votre cotisation de 10 euros par virement ou sur place… Merci

Pour tout renseignement que l’électronique ne parvient pas à résoudre, la vice-présidente (Patricia Marsh : 02 520 88 98) et la présidente (Catherine Dombrecht : 02 347 14 28) sont à votre écoute ! Elles essayeront de faire le maximum pour répondre à vos demandes

Journal 2015  
Journal 2015  
Advertisement