Page 49

U-171

« Là encore, un vestige plutôt rare : un sous-marin ! » En octobre 1942, le subaquatique allemand U-171 heurte une mine au large de Lorient, à l’est de l’île de Groix, avant d’être happé par le fond. De ce tombeau posé à 38 mètres de profondeur, 30 hommes (sur 52), réussiront à s’extirper miraculeusement. S’il est aujourd’hui interdit d’y pénétrer (car considéré comme un sanctuaire), le U-171 ne repose pas en paix pour autant. « Il est sujet à la houle et se dégrade énormément. Il commence à être bien abîmé. »

ET AUSSI... Artiglio. Navire spécialisé dans la récupération de cargaisons de bateaux coulés, l’Artiglio est mandaté pour « faire pétarder » l’épave du Florence-H au large de Quiberon en décembre 1930. Mais l’explosion est si violente qu’elle engloutit l’Artiglio. Le chasseur d’épaves est devenu épave. Henry R. James. Le 16 juillet 1917, ce cargo britannique est torpillé par un sous-marin allemand en baie de Lannion. « Une des rares épaves dans cette zone », précise Nicolas Job pour qui ce site est très photogénique : « L’eau y est claire et il reste encore de nombreuses superstructures. » Okawango. À proximité d’Ouessant, ce cargo allemand, qui heurta des rochers le 28 mai 1913 avant d’exploser, repose aujourd’hui à 45 mètres de profondeur. « Un site magnifique. Les éléments de l’épave sont répartis dans plusieurs canyons. » J.M 49

BIKINI JUIN-JUILLET-AOÛT 2017  

Bikini juin-juillet-août 2017 bikinimag.fr facebook.com/bikinimag

BIKINI JUIN-JUILLET-AOÛT 2017  

Bikini juin-juillet-août 2017 bikinimag.fr facebook.com/bikinimag

Advertisement