Page 1

confidentiel sans rendez-vous Gratuit

BUREAU INFORMATION FEMMES

ÉCOUTER INFORMER ORIENTER

rapport d’activité

2016

‘‘ J’ai un bébé d’une année et vis en union libre avec le père de l’enfant. On a décidé de se séparer. J’aimerais commencer une nouvelle formation, mais je n’ai pas les moyens de le faire. Que puis-je demander au père ? Qui pourrait m’aider ? ’’


Billet de la présidente Le BIF a 35 ans Qui aurait cru, lorsque le Bureau Information Femmes a été femmes et les enfants en sont les premières victimes et courent créé, que le besoin de conseiller les femmes irait grandissant ainsi le plus grand risque de tomber dans la pauvreté. 35 ans plus tard ? Qui aurait imaginé qu’en ce début du XXIe Dans ce contexte, le BIF est reparti pour les 35 prochaines siècle les droits des femmes, chèrement acquis, seraient années, lieu plus indispensable que jamais pour contestés même en Suisse ? les femmes et toutes les personnes Il s’agit de rester sur nos gardes et conticonfrontées à des problèmes apoi allons la mari et m s n n o nuer à aider celles et ceux qui ont paremment insolubles, un lieu a d  M r ‘‘ haite reste u e o d s ts Je n r. a e f r besoin de nous. d’écoute, d’information et de à mes en nous sépa our éviter ire et p la e a n s u n Même dans notre pays, les maconseils où nos bénévoles m o même com ême avec m n m u ir is a n te M b . ’o riages forcés sont une réalité. vont les orienter vers la ’école ossible d changer d mune m’est imp m il o c e, é a s r Même dans notre pays, la viobonne adresse, la bonne perm e e v u la pension Je précise q . t. é n n a n r o a ti g lence conjugale, tous milieux sonne, le bon organisme. sans t subven logement e logemen d s a p e  ’’ confondus, est en augmentaQuel défi ! Le nombre de d  ? è r ne poss m’aiguille s u o -v z e v tion. Heureusement, le canton de consultations croît année après Pou Vaud prend le problème au sérieux; année. Plus d’une vingtaine de bénéune loi qui renforcera la protection des voles se relaient jour après jour dans nos perfemmes va passer devant le Grand Conseil manences à Lausanne, Morges, Vevey et Yverdon. bientôt. Nous ne les remercierons jamais assez de leur engageLes couples se marient de moins en moins mais se séparent ment, comme nous remercions le canton de Vaud qui nous quand même, et le nombre de divorces est en augmentation permet d’assumer cette tâche. constante. Précarité et fragilité en sont les conséquences; les Christine Schwaab

2


En bref

RÉINSERTION,

Le BIF c’est : Une équipe • 22 bénévoles • 6 membres du comité avec 2 suppléantes • 2 salariées (à temps partiel)

N, RATIO A P É S ENCE VIOL , E C R DIVO OU IQUE S Y H ... P IQUE G O L HO PSYC

FORMATION, BUDGET, ENDETTEMENT, CHÔMAGE...

Des activités • 28 heures de présence hebdomadaire • 735 téléphones • 489 visites • 30 courriels Quatre antennes • Lausanne • Morges • Vevey • Yverdon

N, NTIO E V É É, PR T , N OUT SA N R BU S, NCE A D EN ... DÉP CES N A UR ASS

Depuis 35 ans, une écoute, des informations et une orientation; gratuit, confidentiel et sans rendez-vous. Et surtout un engagement et une énergie sans faille au service de nos bénéficiaires…

ITÉ, ATERN M , E L FAMIL PLES , COU T N A F EN X, IONAU T A N I B ... LIBRE UNION

3


La vie de l’association Une équipe Cette année, nous avons engagé deux stagiaires pour compléter notre équipe. L’une a terminé son stage pour devenir membre active de notre association en juillet. La seconde a débuté son stage en octobre et poursuit son parcours de six mois de formation. A fin 2016, notre équipe se compose de 22 bénévoles et d’une stagiaire. Les salariées Notre documentaliste, Joëlle Longchamp Reuge, engagée à 20% en décembre 2015 a travaillé au BIF jusqu’à fin juin 2016. Au printemps, elle a été nommée à un poste à responsabilité qui ne lui permet plus d’assurer ce pourcentage au BIF. Comme nous souhaitions garder son expertise et continuer avec elle la refonte de notre centre de documentation, nous lui avons proposé d’en assurer la supervision à raison de quelques heures par mois. La coordinatrice et la secrétaire se chargent depuis juillet de veiller à la dynamisation et au bon fonctionnement de notre système de documentation, afin qu’il réponde au mieux aux besoins des bénévoles. Pour ce faire, leur taux d’activité a augmenté. A elles trois, elles représentent moins d’un plein temps.

4

Les antennes Organisation Le réaménagement de notre centre de documentation nous a permis de préserver la richesse de l’information accumulée au cours des années tout en l’adaptant plus efficacement aux supports informatiques. Les répondantes profitent ainsi d’un accès facilité à ces données : • Documentation papier largement remplacée par des accès électroniques. • Tri et gestion des flyers. • Mise à jour de notre base de données avec accès à distance depuis les antennes.


Lausanne Yverdon-les-Bains Suite au départ du CLAF (Centre de Liaison des Associations Nous partageons ce bureau avec l’association Femmes SoliFéminines) de nos locaux à Lausanne, nous avons complètedaires, avec laquelle nous entretenons d’excellentes relations. ment réaménagé notre cadre de travail, afin de le rendre plus Nous organisons conjointement chaque année une soirée de accueillant et chaleureux. distribution de soupe lors de l’opération Nous saluons l’initiative de la Fondation Made« Soupes d’ici et d’ailleurs ». C’est leine Moret qui a installé une centrale télétoujours un moment de convivia‘‘ Je vis une , le ci fi if phonique avec un accès direct au BIF. Cela lité et de partage. d t situation très en m le el u n ti permet aux bénéficiaires d’être orientées Cette année, la permanence e dénigre con . mon mari m ts n fa en directement vers nos services et d’éviter continue sa progression en x eu mir. devant nos d or d à s lu p e iv de devoir expliquer plusieurs fois leurs terme de consultations. Nous ppétit et n’arr suis je J’ai perdu l’a et e ir fa problèmes. allons donc poursuivre nos efoi qu ne sais plus Je ’ . ’ ée ér p Les consultations de l’antenne de Lauforts pour la faire encore mieux t déses complètemen sanne représentent le 90% des prestations connaître. totales. Vevey Morges Nous remercions le Centre Social Régional (CSR) de Nous remercions l’ARASMAC de nous mettre à disposition granous offrir la jouissance, à titre gracieux, d’un de leurs cieusement une fois par semaine un bureau, que nous partageons bureaux une fois par semaine. avec Caritas, la Croix-Rouge et le CSP. Cela fait un peu plus de deux ans que nous l’occupons et nous Nous en profitons aussi pour remercier chaleureusement le perconstatons, comme dans les autres antennes, une augmentation sonnel de la réception qui nous envoie régulièrement des bénéfidu nombre des visites, ce qui tend à prouver que nos efforts pour ciaires. Nous constatons d’ailleurs une augmentation du nombre rendre cette antenne plus visible commencent à payer. de visites. 5


Activités en chiffres Le nombre total des consultations cette année atteint 1254. Nous enregistrons par conséquent une augmentation de 113 bénéficiaires (+ 9 %) par rapport à l’année dernière. Nous comptabilisons 1132 consultations à Lausanne et 122 dans les antennes. Groupes d’âge Les deux tranches d’âge les plus représentées sont les 31-40 ans, puis les 41-50 ans; elles constituent un petit peu plus de la moitié de nos interventions. A noter que les 31-40 ont largement progressé par rapport à l’année dernière et devancent dorénavant la tranche des 41-50 ans. Par quel canal nos bénéficiaires sont-elles adressées chez nous? Guide, journal, pub, annuaire, internet : 327 Nous connaît déjà, a déjà appelé : 238 Connaissance, amie, famille : 231 Association, organisme : 118 Pas d’informations : 104 Maison de la Femme : 100 Service social public/privé : 72 Médical, paramédical: 57 6

Provenance des bénéficiaires selon les districts du canton de Vaud Districts Lausanne Ouest Lausannois Morges Nyon Lavaux-Oron Riviera-Pays d’Enhaut Aigle Gros de Vaud Broye-Vully Jura-Nord vaudois

Consultations 462 111 110 53 109 115 21 47 35 64

En outre, nous avons eu 41 consultations provenant d’autres cantons, 11 de pays étrangers et 75 dont la provenance était inconnue.


Répartition des types de consultations

30

@ Courriels

489 Entretiens

735 Téléphones

Types de questions Les problèmes les plus fréquemment évoqués sont la séparation, le divorce et différents problèmes de couple. Cela constitue 54% des consultations. Ceux liés à la famille et à la maternité représentent 14.9% des cas. Les problèmes liés à l’emploi (chômage, réinsertion, formation, bourse et mobbing) concernent 25% des cas. Les problèmes financiers 17.4%, la violence 11.5%, la détresse 6.3% et diverses autres questions (logement, solitude, assurances,…) complètent ce tableau.

L’affluence à Lausanne en fonction des jours: Jeudi matin : 210 Mardi matin : 206 Lundi : 188 Vendredi : 167 Mercredi : 162 Mardi après-midi : 103 Jeudi après-midi : 96 Remarques générales Le nombre de consultations concernant les problèmes du couple et de la famille ont largement augmenté, et tout particulièrement les questions liées à l’union libre; elles ont presque doublé par rapport à l’année dernière. Nous pensons que les personnes vivant en union libre ne se sont pas toujours bien informées sur les démarches à entreprendre et les précautions à prendre : convention protégeant les enfants nés de ces unions, budget pour les dépenses, 2e pilier, etc. Les questions sur le travail, sur les problèmes financiers (dettes, difficultés à payer les assurances, les impôts, etc.) et celles concernant le droit ont aussi été plus nombreuses. Nous orientons d’ailleurs les personnes qui ont des problèmes d’ordre juridique vers la permanence de la Maison de la Femme, et la synergie qui règne entre nos deux services ne peut être que pro7 fitable à nos bénéficiaires.


Hors permanences Formation En 2016, comme chaque année, nous avons proposé à nos bénévoles un programme riche en formations diverses, afin d’approfondir leurs connaissances du réseau et de perfectionner la manière d’entrer en relation avec les bénéficiaires. Dans le cadre des colloques, nous avons rencontré : • EPER (Entraide Protestante Suisse); • CIFÉA (Communauté d’intérêt pour la formation de base des adultes). Nous remercions ces institutions d’avoir pris le temps de nous informer sur leurs services et de s’être prêtées à nos questions. Plusieurs répondantes ont aussi participé à la journée du réseau vaudois contre la violence domestique.

8

• un cours d’orientation juridique sur « L’union libre et les enfants de parents non mariés » par Me Samuel Pahud; • une supervision par Luc Wilhelm; • une formation continue sur la distance dans la relation par Luc Wilhelm; • un échange de « bonnes pratiques » sous la forme d’un brainstorming.

L’une de nos membres actives, fraîchement nommée, a suivi un cours à l’écoute pour parfaire sa formation.

Vu le succès remporté par cet échange de « bonnes pratiques » l’année dernière, nous l’avons reconduit cette année. Les bénévoles ont travaillé par groupe sur 3 thématiques fréquemment rencontrées lors de nos permanences et ont échangé leurs connaissances sur ces sujets afin de les mettre en commun. Ce remue-méninge fera l’objet d’un « vade-mecum » sous forme de 3 fiches thématiques supplémentaires.

Nous avons encore mis sur pied six cours dans le cadre de notre formation continue : • une visite commentée de l’exposition sur la violence au Musée de la Main; • un cours concernant la séparation par Amélie Giafferi de la Fondation As’trame;

Nous avons aussi organisé une journée récréative pour nos bénévoles au mois de juin. Comme notre équipe s’est agrandie, il est d’autant plus important de mettre sur pied des activités « extra muros » pour nous rencontrer toutes. Ces sorties nous permettent de passer un bon moment ensemble et ainsi de renforcer la cohésion du groupe.


Relations publiques Cette année, le comité, en particulier sa présidente et sa viceprésidente, ainsi que les salariées ont passé de nombreuses heures à tisser des relations afin d’assurer à notre association une meilleure visibilité. Nous avons donc assisté à plusieurs réunions et colloques et, par ce biais, noué des contacts fort utiles. Le Canton a sollicité notre avis sur l’avant-projet de loi d’organisation de la lutte contre la violence domestique (LOVD) auquel nous avons répondu de manière détaillée. Notre équipe s’est mobilisée pour fêter nos 35 ans d’existence et offrir lors de notre assemblée générale un apéritif dînatoire fort apprécié. La présidente et la vice-présidente ont participé à une table ronde sur « Les situations difficiles que rencontrent les femmes ». Une étudiante en « recueil de récits » à l’université de Fribourg a effectué un stage d’observation de deux jours chez nous et nous a donné un retour très positif sur nos activités et sur notre équipe. Deux étudiantes en bachelor dans les filières éducation et service social de la EESP nous ont également consultées sur les cas de violences conjugales rencontrés dans notre pratique. Comme chaque année, des bénévoles se sont portées volontaires pour distribuer des flyers lors de la tenue de stands d’information au CHUV et lors de la distribution de soupe dans le

cadre des « Soupes d’ici et d’ailleurs » à Yverdon-les-Bains. Et ce sans compter les flyers qui sont distribués de manière spontanée par nos répondantes auprès de leurs proches, connaissances ou autres… Communication Cette année nous avons aussi poursuivi nos efforts pour mieux nous faire connaître : • nous continuons à alimenter notre page Facebook; • nous avons distribué des tous-ménages dans différentes régions du canton selon un planning ciblé; • nous sommes inscrites dans la base de données du site Santé-Psy; • nous sommes présentes sur le site Vaud-Famille. 9


Comptabilité Bilan au 31 décembre En CHF

2016

2015

Produits

197’920.00

195’899.30

Subventions

123’900.00

123’400.00

Subvention Ville de Lausanne

00.00

43’500.00

123’900.00

79’900.00

74’020.00

72’480.00

66’000.00

66’000.00

8’020.00

6’480.00

00.00

19.30

Charges

196’111.01

178’336.00

Charges de personnel

Subvention Etat de Vaud Dons Prestations des bénévoles Autres dons Autres produits

154’762.85

144’573.90

Salaires et charges sociales

76’453.55

63’490.55

Prestations des bénévoles

66’000.00

66’000.00

Autres frais

12’309.30

15’083.35

2’679.40

2’967.00

Charges d’exploitation

38’668.76

30’795.10

Résultat de l’exercice

1’808.99

17’563.30

Frais formation

10

Nous remercions vivement le canton de Vaud pour le soutien indispensable qu’il nous apporte. A partir de 2016, nos subventions ont été entièrement reprises par le Service de prévoyance et d’aide sociales du Canton de Vaud. Nous en profitons aussi pour adresser ici nos chaleureux remerciements à tous nos autres généreux donateurs. Cette année, nous enregistrons un bénéfice de 1’808.99 francs qui s’explique principalement par une augmentation de 1’540 francs des dons. Nous constatons aussi que nos charges d’exploitation ont augmenté de 7’873.66 francs par rapport à l’année dernière, ce qui s’explique par: • les frais liés à la fête des 35 ans du Bif; • les frais d’aménagement de nos locaux suite au départ du Claf ainsi que par la hausse de loyer qui en découle; • les frais d’installation de la connection informatique à distance.


Comité et remerciements Comité Situation au 31 décembre 2016 Présidente Vice-présidente Comptes Questions juridiques Formation et communication Communication Suppléantes

Christine Schwaab Marianne Perret Denise Morard Tamara Renaud Agnès Rochat Noémie Neumann Donegani Françoise Estoppey et Laurence Gardiol

Les salariées participent également aux séances de comité et disposent d’une voix consultative : Coordinatrice Catherine Ruchet Choffat Secrétaire Christina Barbey

Notre assemblée générale a réélu tous les membres du comité et accepté les modifications des statuts. René Ischi a accepté d’assumer une nouvelle fois son rôle de contrôleur des comptes. Odette Flaction, quant à elle souhaite se retirer de cette fonction et sera remplacée par Eliane Lavanchy. Merci à eux trois pour leur engagement ! Remerciements Le Bureau Information Femmes et son comité remercient tout particulièrement le Service de prévoyance et d’aide sociales de l’Etat de Vaud pour son soutien financier, ainsi que plusieurs communes vaudoises et quelques personnes privées pour leurs dons. Nous sommes aussi très reconnaissantes à nos membres sympathisants pour leur cotisation et leur soutien. Merci enfin aux institutions qui sont venues parler de leur travail et surtout aux répondantes ( Christine, Marianne, Denise, Tamara, Agnès, Noémie, Françoise, Laurence, Catherine, Christina, Cilou, Daisy, Mary-Jane, Sylviane, Anne, Nicola, Véronique, Nynke, Suzanne, Claire, Christiane et Isabel) pour leur engagement auprès des bénéficiaires. 11


Nous trouver Permanence téléphonique et d’accueil, le BUREAU INFORMATION FEMMES (BIF) existe depuis 1981. Organisé en association depuis 2002, il fournit gratuitement et en toute confidentialité écoute, informations et orientation aux femmes ou aux hommes qui en font la demande. Permanence principale : > Lausanne du lundi au vendredi de 9h à 12h, le mardi et le jeudi de 16h à 18h Maison de la Femme Av. Eglantine 6 1006 Lausanne 021 320 04 04 > Plus d’informations ou contact : BIF - Bureau Information Femmes Av. Eglantine 6 - 1006 Lausanne Téléphone : 021 320 04 04 b.i.f@bluewin.ch - www.bif-vd.ch

Les autres permanences : > Vevey le mardi de 9h à 11h45 Centre social régional (CSR) RIVIERA Rue du Collège 17 1800 Vevey 021 320 04 04 > Morges le jeudi de 9h00 à 11h30 Arasmac Rue Couvaloup 10 1110 Morges 021 804 98 83 > Yverdon le mercredi de 9h15 à 12h00 Maison des Associations Quai de la Thièle 3 1400 Yverdon-les-Bains 024 425 55 94

Rejoignez-nous sur Facebook

Vous pouvez nous soutenir en nous faisant un don sur le compte : CCP 10-12483-7

Rapport activite 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you