Page 1

ÉDITION 2017-2018 / CHF 5.-

... a Geneve PERSONNALITÉS

Pour un renouveau économique

LA VIE MUNICIPALE

La parole aux élus

IMMOBILIER

Des professionnels à votre écoute

TOURISME & GASTRONOMIE A la découverte du canton

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Un réseau de soins de premier choix

ÉDUCATION

Une offre pédagogique de qualité

ARCHITECTURE

Quand le rêve devient réalité

CONSTRUCTION Construire l’avenir


ÉDITO

Chères lectrices, chers lecteurs,

C’

est avec la plus grande joie que je vous présente l’édition 2017-2018 de Bien Vivre à Genève. Une huitième édition étonnante et riche en surprises, miroir de l’art de vivre genevois. Cette année encore, notre revue a l’honneur d’accueillir Pierre Maudet en charge du Département de la sécurité et de l’économie (DSE). Pour Bien Vivre, il nous dévoile ses pistes de réflexion pour redynamiser l’économie et aborde avec nous les principaux enjeux sécuritaires actuels. Un canton qui doit beaucoup à la présence de l’aéroport international de Genève, véritable moteur du développement économique régional, comme nous l’explique son directeur général André Schneider. L’économie genevoise c’est aussi l’horlogerie avec la présence d’entreprises qui, face à un contexte difficile, innovent et mettent en œuvre de nouvelles stratégies. Pour en parler, Karl-Friedrich Scheufele, président de l’Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais et Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse FH.

Ce dernier numéro met également en lumière de nombreux élus locaux qui font le point sur les défis qui se posent à leur commune. Nous avons notamment donné la parole à Thierry Apothéloz, président de l’Association des communes genevoise (ACG). Un canton en pleine mutation, comme en témoigne Luc Barthassat, Conseiller d’Etat chargé du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture. Traversée du Lac, route des Nations, CEVA, développements ferroviaires du programme Léman 2030, etc; il nous détaille les principales infrastructures de mobilité qui accompagneront demain les grands projets urbains du canton. Autre invité de marque: Antonio Hodgers, Conseiller d’Etat chargé du Département de l’aménagement du logement et de l’énergie qui a la lourde tâche de créer des milliers de logements ces prochaines années. L’architecture est également à l’honneur de ce numéro avec notamment la présence de l’Architecte cantonal, Francesco Della Casa et d’acteurs comme la Fédération des architectes et ingénieurs de Genève (FAI) ou encore la Maison de l’Architecture qui fête cette année ses 10 ans au sein de l’emblématique Pavillon Sicli. Egalement au sommaire de Bien Vivre à Genève deux pôles d’excellence, la formation et la santé, présentés à travers Genève Cliniques et l’Association genevoise des écoles privées (AGEP). Le canton de Genève c’est aussi une incroyable richesse culturelle et touristique, comme l’atteste Philippe Vignon, directeur de Genève Tourisme. Enfin, vous trouverez deux rubriques très appréciées: notre panorama en images des derniers événements phares dans le canton et notre agenda 2017-2018 des manifestations. Je tiens pour conclure à saluer l’ensemble des acteurs qui contribue au succès grandissant de notre revue. Partenaires, acteurs régionaux, associations, personnalités et lecteurs, à tous un grand merci pour votre confiance. Bonne lecture ! Didier Benais Editeur et Directeur de la publication

1


SOMMAIRE

EVENTS AGENDA

7

7 27

PERSONNALITÉS

54

58

Pour un renouveau économique

53

PIERRE MAUDET, Conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie (DSE) «Identifier les défis de demain et se donner les moyens de les relever»

54

KARL-FRIEDRICH SCHEUFELE, président de l’Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais «On ne peut nier que le secteur horloger connaît une période difficile»

58

JEAN-DANIEL PASCHE, président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse FH

64

ALEXANDRE CATTON, responsable du Salon EPHJ-EPMT-SMT «Offrir à nos exposants de nouvelles opportunités d’affaires»

72

ISABELLE FATTON, secrétaire de la Fédération du commerce genevois «Pour un commerce innovant et dynamique»

80

DENIS PICARD, président de l’UPSA-Section Genève «Un engagement au service de l’univers automobile»

84

LA VIE MUNICIPALE

106

112 2

La parole aux élus

105

THIERRY APOTHÉLOZ, président de l’Association des communes genevoises «Une association au service des communes du canton de Genève»

106

RÉMY PAGANI, magistrat en charge des constructions et de l’aménagement et maire de Genève «Construire la Genève de demain» 112 ANNE HILTPOLD, maire de Carouge «La ville est proche de ses habitants»

120

YVAN ROCHAT, maire de Vernier «Vernier est en marche pour reconquérir des éléments importants de la qualité de vie»

142

JEAN-MARC DEVAUD, maire de Meyrin «Une ville dynamique qui a toujours su faire face à ses besoins»  154 RENÉ JEMMELY, maire d’Avusy «Trois villages, un cœur» 166


IMMOBILIER Des professionnels à votre écoute 

169

USPI GENÈVE Présentation

170

ASSOCIATION DES PROMOTEURS CONSTRUCTEURS GENEVOIS Un savoir-faire professionnel et hautement qualifié

216

216

TOURISME & GASTRONOMIE

228

258

A la découverte du canton

227

PHILIPPE VIGNON, directeur de Genève Tourisme Une ville pour de multiples expériences

228

RENTIMO SA, REY HÔTELS & RÉSIDENCES L’immobilier de proximité et sur-mesure

232

GASTRONOMIE A la découverte des tables d’exception

258

GOLFS Ça swing autour de Genève !

270

SANTÉ & BIEN-ÊTRE Un réseau de soins de premier choix

277

GILLES RUFENACHT, président de Genève Cliniques «Mettre en valeur les forces de chacun afin d’être complémentaire»

278

278

ÉDUCATION Une offre pédagogique de qualité

297

SEAN POWER, président de l’Association genevoise des écoles privées «L’enseignement ce n’est pas seulement l’école, c’est donner aux élèves l’envie d’apprendre durant toute leur vie»

298

298 3


SOMMAIRE

ARCHITECTURE

328

Quand le rêve devient réalité 

327

ANTONIO HODGERS, Conseiller d’Etat chargé du département de l’aménagement, du logement et de l’énergie - DALE «L’urbanisme c’est construire de la ville pour améliorer la qualité de vie des habitants»

328

FRANCESCO DELLA CASA, architecte cantonal «Un des critères qui m’a poussé à accepter ce poste, c’est que je me trouvais en présence d’une génération d’architectes de très grand talent»

336

PATRICE BEZOS, président de la Fédération des associations d’architectes et d’ingénieurs de Genève Pour une architecture qui profite à tous

368

SIMON CHESSEX, président de la Maison de l’Architecture «Montrer aux genevois qu’il existe une véritable richesse architecturale à Genève» 394

336

CONSTRUCTION Construire l’avenir

453

LUC BARTHASSAT, Conseiller d’état chargé du département de l’environnement, des transports et de l’agriculture et CÉDRIC JOSEPH, ingénieur cantonal «Construire la ville autour des transports» 454

454

ANDRÉ SCHNEIDER, directeur général de Genève Aéroport «Il est essentiel de bien planifier le développement de l’infrastructure»

464

NICOLAS RUFENER, secrétaire général de la Fédération genevoise des métiers du bâtiment «Le PDC 2030 redonne une bonne dynamique au développement de notre canton»

468

ALAIN MEYLAN, secrétaire patronal du groupement genevois des métiers du bois «Nos entreprises travaillent avec passion et savoir-faire»476

464

MBG: Métallurgie du bâtiment Genève

492

NORBERT MORI, président de Cobaty Genève Des membres unis autour de l’acte de bâtir

512

VINCENT LIERMIER, président de JardinSuisse-Genève «Notre métier n’est pas reconnu à sa juste valeur» 518

518 4

CLIN D’ŒIL

528


BOUTIQUE JAEGER-LECOULTRE 56 rue du Rhône, Genève

Montre Geophysic Universal Time Philippe Jordan, Chef d’orchestre et Directeur Musical à Paris et Vienne

Open a whole new world


events UN CANTON QUI BOUGE En matière de manifestations en tout genre, le canton de Genève s’enorgueillit d’une longue tradition qui accorde une large place à la culture, à la fête et à l’amusement. Tout au long de l’année, elle vit au rythme des grands festivals, mais aussi d’événements d’intérêt international et également insolites. Retour en images sur ces rencontres qui ont fait l’actualité du canton !


EVENTS

BAL DE LA CROIX-ROUGE

DES INVITÉS GÉNÉREUX AU BAL DE LA CROIX-ROUGE

1

2 1. Michelle Gisin et sa sœur Dominique Gisin médaillé d’or aux Jeux Olympiques de descente 2014 (Olympic Downhill Gold Medalist) 2. Franco Foglia, member du comité Miss Earth Suisse, Manuela Oppikofer, Miss Earth Suisse 2016, Markus Mader, directeur de la Croix-Rouge Suisse 3. Comité du Bal de la Croix-Rouge Suisse 4-5. Animations de la soirée

3

4

5

Le 4 juin 2016, la vente aux enchères et la tombola organisées lors du 14e Bal de la CroixRouge ont permis de récolter plus de 655 000 CHF. Les recettes seront allouées aux programmes menés en faveur des victimes de catastrophes oubliées. Les invités ont fait don de quatre ambulances complètement équipées pour le CroissantRouge syrien ainsi que de douze motos-ambulances destinées au programme de la CRS au Togo. Une partie de l’argent récolté servira par ailleurs à soutenir les activités de la CroixRouge genevoise au profit des habitants défavorisés du canton. Parmi les invités figuraient le président d’honneur du bal, le cheik Mohammed El-Khereiji, plusieurs leaders politiques genevois, Yves Daccord, directeur général du CICR, Lauriane Sallin, Miss Suisse 2016, Laetitia Guarino, Miss Suisse 2014, Manuela Oppikofer, Miss Earth Suisse 2016 et Dominique Gisin, ambassadrice de la CRS. La soirée a été animée par des spectacles de la compagnie de danse aérienne Motus Modules et de l’école de danse Zou ainsi que par un concert de la chanteuse française Chimène Badi.

SOIRÉE DE NOËL ACTION INNOCENCE Mardi 06 décembre 2016, l’Hôtel Président Wilson à Genève accueillait la traditionnelle soirée de Noël d’Action Innocence qui, chaque année, organise une vente aux enchères de somptueux sapins au profit de l’Association. Pour cette édition 2016, 300 convives ont répondu présents et ont fait preuve d’une grande générosité. Fervent soutien d’Action Innocence, l’animateur Marc-Emmanuel a, une fois encore, généreusement accepté d’endosser le costume de Maître de Cérémonie. Les invités ont eu le plaisir d’assister à une animation proposée par la Compagnie «Jérôme Murat». Constituant le cœur de la soirée, la vente aux enchères de sapins, dirigée par Monsieur Eric Val­ dieu, a permis de récolter plus de 150 000 CHF. Douze maisons prestigieuses ont gracieusement réalisé des arbres uniques pour l’occasion et offert de magnifiques cadeaux: Bucherer, Bulgari, Carrera y Carrera by Galagan Jewellerie, Chanel, Chopard, Dior, Fendi, Lora Piana, Moncler, Piaget, Règne & Fils et Christine Zimmermann se sont engagées aux côtés de l’Association. La somme récoltée permettra de soutenir l’Association dans sa lutte pour préserver la dignité et l’intégrité des enfants sur Internet. 8

1

3

2 1. Marc-Emmanuel, Joëlle Belina et Eric Valdieu 2. Caroline Talabardon, Eric Valdieu, Anne Callet, Monia El Fituri, Valérie Wertheimer (Présidente Fondatrice d’Action Innocence), Cédric Anker, Catherine Léopold-Metzger et Tiziana Bellucci (Directrice Générale d’Action Innocence) 3. Sapin Chanel 4. Sapin Carrera Y Carrera by Galagan Jewellery

4


Tonda Métrographe

Entièrement manufacturée en Suisse parmigiani.com

S’il ne devait y en avoir qu’une


EVENTS

BAL DU PRINTEMPS 2017 EN MODE DOLCE VITA Le 21 mars 2017, Vespa, Fiat 500, paparazzi et stars de cinéma donnent le ton d’un décor reflétant la douceur de vivre à l’italienne. Alors que les invités savourent un dîner concocté avec passion par le Chef Michel Roth et sa brigade, la Vente aux enchères orchestrée de main de maître par le commissaire-priseur Eric Valdieu ainsi que la loterie concourent au même objectif; lever des fonds afin de financer les projets les plus prometteurs dans le domaine de la recherche en paraplégie. Et quel plus beau symbole que le renouveau du printemps pour présenter les avancées notoires de ces recherches, partagées cette année par les Professeurs Jocelyne Bloch, neurochirurgienne au CHUV et Grégoire Courtine, chercheur au Campus Biotech/EPFL. Au-delà du corps médical, nombreuses sont les personnalités de tous horizons dont le crooner français au charme italien Dany Brillant, venues apporter leur soutien à l’événement qui fêtera ses 20 ans le 21 mars 2018.

1

2

4 1. Béatrice Brunner, IRP Zürich, Suzanne Speich, Conseil de Fondation IRP et Fritz Vischer, ex-Conseil de Fondation IRP 2. Nicoletta et Jean-Christophe Molinier, Comité de patronage avec Philippe Boissonnas 3. Miss et Mister Suisse Romande avec Tom & Kévin, le duo a vendu les 12 chaises dédicacées par Philippe Starck pour le Bal du Printemps 4. Dany Brillant, le crooner français au charme italien, a enflamé la scène de l’Hôtel Président Wilson

3

GALA IWC SCHAFFHAUSEN

UNE SOIRÉE DE GALA SOUS LE THÈME «DECODING THE BEAUTY OF TIME» La soirée de gala, dont le thème était «Decoding the Beauty of Time», était animée par le célèbre humoriste britannique Rob Brydon. La prestation de la chanteuse danoise MØ fut un moment fort de cette soirée. Au cours du dîner, le CEO Georges Kern a également passé le témoin à son successeur, Christoph Grainger-Herr. Une courte vidéo, dans laquelle l’acteur américain Kevin Spacey prit également la parole, retraçait les principales étapes de la carrière de Georges Kern, qui fut pendant 15 ans à la tête de la manufacture horlogère suisse. Plus tard dans la soirée, les invités ont eu le plaisir de découvrir un show holographique à la mise en scène sophistiquée auquel participait Joseph Mawle, le célèbre acteur de «Game of Thrones». Le show figurait l’inlassable quête menée par Léonard de Vinci, à la recherche du lien entre science et esthétique.

1. Georges Kern et Jean Reno 2. Jessica Kahawaty 3. Alessandro Ljubicic, Monica Radulovic et Chris Grainger-Herr 4. La chanteuse danoise MØ

10

1

4

2

3


G R

A V

I T

Y

V 4 5 T GR AV I T Y C S S Q T T T N R BR . B L

W W W . F R A NC K M U L L E R . COM


EVENTS

GALA ICE LEGENDS

© Nobuaki Tanaka

© Dominique Schreckling

© Dominique Schreckling

Pour la deuxième édition d’Ice Legends, Stéphane Lambiel a rassemblé ses amis le temps d’une soirée de gala exceptionnelle le vendredi 22 avril à la patinoire des Vernets. Les meilleurs patineurs du monde, tels que les Japonais Daisuke Takahashi et Mao Asada, l’Italienne Carolina Kostner ou encore le couple russe Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov, ont fait vibrer le public sur les notes de la célébre pianiste Khatia Buniatishvili. Tous ont collaboré dans un ballet sur glace inédit. Le public a pu admirer les numéros qui ont changé la vie des patineurs et marqué l’histoire de leur sport. Ainsi, Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov ont repatiné le programme libre qui les a couronnés champions olympiques. Une première depuis Sotchi, et une dernière aussi, puisqu’ils ont ensuite fait don de leurs costumes au Musée Olympique de Lausanne. De son côté Stéphane Lambiel a réchauffé la patinoire avec son fameux flamenco et Brian Joubert nous a fait frissonner sur son légendaire «James Bond».

© Andrea Pavan

LA BÂTIE FESTIVAL

3

La Bâtie-Festival de Genève fait rimer la rentrée avec nouveauté: chaque édition embarque le public dans un incroyable voyage de 16 jours, à la découverte de la fine fleur de la scène contemporaine, de projets inédits et transversaux, d’artistes d’ici et d’ailleurs, dans une multitude de lieux. La 40e édition ne déroge pas à la règle. Le compositeur américain John Adams, Invité du Festival, est venu pour la première fois à Genève avec une kyrielle de projets – dont un concert-événement avec l’Orchestre de la Suisse Romande. Des créations et premières suisses en tous genres, il n’en n’a pas manqué cette année, ainsi que des binômes prometteurs et également des grands noms des arts scéniques actuels. Mais La Bâtie s’est aussi sa salle de concert, son dancefloor, ses spectacles, ses événements, son restaurant, ses bars et sa terrasse; le Lieu central est le centre névralgique du Festival, l’endroit incontournable pour se cultiver, se sustenter, et surtout festoyer.

4

1. Miet Warlop 2. Tahiti 80 3. Alain Platel 4. Boris Charmatz Photos © Pascal Greco – La Bâtie 2016

1 12

2


Elegance is an attitude Kate Winslet

Longines DolceVita


EVENTS

FESTIVAL ANTIGEL La 7e édition du Festival Antigel a fermé ses portes après trois semaines d’un safari culturel intense à travers 22 communes genevoises qui auront accueilli 84 événements dans 35 lieux différents. Plus fédérateur que jamais, le festival assoit sa singularité dans le paysage culturel national. Portée par l’enthousiasme sans cesse renouvelé de ses 50 000 spectateurs dont 20 000 pour le Grand Central, la manifestation se clôt sur un bilan artistique et opérationnel radieux. Favoriser le rassemblement des publics, mélanger les disciplines et valoriser le patrimoine culturel, architectural et urbanistique de toute une région, voilà qui constitue l’ADN du Festival Antigel depuis ses débuts en 2011. Fortement ancré dans le cœur de son public et des institutions qui l’accompagnent, le festival voit désormais rayonner son modèle culturel et sa plateforme de création au-delà des frontières nationales et par la presse internationale. Les créations Made in Antigel, éléments identitaires centraux du festival, auront particulièrement séduit le public.

1

4 2

3

1. Safari exploration – Olivier Miche 2. Dragon dragon – François Blin 3. Luke Abbot – Melanie Groley 4. La fanfare souterraine – Jonathan Levy

Rendez-vous du 26 janvier au 11 février 2018 pour la 8e édition.

FÊTE DE L’ESPOIR Malgré une actualité dramatique et le long week-end de l’Ascension, la 19e édition de La Fête de l’Espoir s’est soldée par un magnifique succès populaire. Une fois de plus, les petits et les grands ont pu passer des moments inoubliables au Stade du Bout-du-Monde à Genève grâce aux nombreuses animations et une partie musicale de tout premier plan. Personne, en effet, n’oubliera les fabuleuses prestations des sœurs Berthollet, de Féfé, de MC Solaar et des Conta-kids, de Mike & Riké de Sinsemilia, de Florent Mothe et de Sanseverino, pour ne citer qu’elles. Rendez-vous est d’ores-et-déjà pris pour la 20e édition qui aura lieu l’année prochaine à une date et un lieu qui restent encore à préciser! Pour en savoir plus: www.espoir.ch ou sur FaceBook (www.facebook.com/feteEspoir/) 1. Sanseverino 2. MC Solaar et les Conta-Kids 3. Féfé 4. Camille & Julie Berthollet 5. Florent Mothe 6. Mosimann

4

1

5

2 Photos © Ueli Frey

14

3

6


CHRONOMASTER I Heritage 146

www.zenith-watches.com

*Les légendes sont éternelles

LEGENDS ARE FOREVER*


EVENTS

SALON INTERNATIONAL DE LA HAUTE HORLOGERIE En accueillant de nouvelles marques, le Salon International de la Haute Horlogerie a atteint le nombre record de 30 Maisons exposantes pour son édition 2017 qui a tenu toutes ses promesses. Déjà incontournable dans le calendrier annuel, le SIHH se positionne désormais comme la vitrine internationale des savoirs horlogers d’excellence. Un statut dont le grand public peut désormais profiter. Jusqu’ici rendez-vous exclusif et professionnel, le SIHH a pour la première fois ouvert ses portes aux passionnés de belle horlogerie le dernier jour de la manifestation. Une initiative couronnée de succès qui s’est traduite par une affluence record sur l’ensemble de la semaine. Le nombre de visiteurs a ainsi enregistré une progression de 10% avec 16 000 visiteurs dont 1200 journalistes, et 2500 visiteurs grand public le vendredi, dernier jour du salon. Photos © point-of-views.ch

SALON EPHJ-EPMT-SMT Avec des indicateurs de fréquentation et de satisfaction au même niveau que les années précédentes dans un contexte de marché qui se reprend, la 16e édition du Salon EPHJ-EPMT-SMT confirme la résilience et les remarquables capacités d’innovation de l’environnement professionnel horloger-joailler, microtechnologique et des technologies médicales. Les organisateurs dressent un premier bilan satisfaisant de cette édition 2017. Le nombre de visiteurs professionnels se situe une nouvelle fois près de la barre des 20 000 visiteurs, comme en 2016. Le nombre d’exposants, près de 850, occupait une surface identique à l’année dernière sur un seul niveau. Comme chaque année depuis sa création, le Salon EPHJEPMT-SMT continue donc à rassembler à la fin du printemps l’ensemble des forces vives de la haute précision. Cette 16e édition a aussi été marquée par la présence inaugurale de Johann SchneiderAmmann, Conseiller fédéral en charge de l’Economie. Autre fait: la remarquable capacité d’innovation des exposants illustrée par la qualité des dossiers soumis au Grand Prix des Exposants. Rendez-vous est désormais fixé pour la prochaine édition d’EPHJ-EPMT-SMT du 12 au 15 juin 2018 à Genève. 16


3 D AYS A U TO M AT I C ACC I A I O - 4 5 M M ( R E F. 6 74 )

PA N E R A I . C O M

•

+41 22 580 29 49


EVENTS

SALON INTERNATIONAL DE L’AUTOMOBILE

ENCORE UN ÉNORME SUCCÈS POUR CETTE 87e ÉDITION 1

1. Cérémonie d’ouverture Johann SchneiderAmmann 2. Cérémonie d’ouverture 3. Conférence de Presse-Geneva International Motor Show 2017 – GIMS 2017

2

Photos © gims.swiss

La 88e édition du Salon international de l’automobile aura lieu du 8 au 18 mars 2018.

3

LES AUTOMNALES Dans un contexte économique morose et alors que le commerce de proximité est à la peine, les 8es Automnales rééditent à deux heures de leur fermeture leur score de 2015 avec 145 000 entrées. Hôtes d’honneur, le canton et la ville de Genève, avec l’appui de Genève Aéroport, ont invité à la découverte de la Genève de 2030 sous le titre «Vivre et bouger à Genève, 50 réalisations et projets urbains» La grande maquette de la ville de Genève, les futurs quartiers d’habitation, la gestion du territoire ou les déplacements d’hier et de demain ont passionné les visiteurs, qui ont pu dialoguer en particulier avec les conseillers d’Etat Antonio Hodgers et Luc Barthassat. Les 550 exposants et les organisateurs des sept salons parallèles tirent eux aussi un bilan positif de la manifestation. Les 9es Automnales auront lieu du 10 au 19 novembre 2017.

Photos © Pierre Albouy

18

Le Salon international de l’automobile a enregistré plus de 690 000 entrées à deux heures de la fermeture dimanche soir. Cette 87e édition a été rythmée par l’élection du Car of the Year, la Peugeot 3008, la présentation de 175 nouveaux modèles et concept cars devant un parterre de 10 700 journalistes du monde entier, ainsi que l’ouverture de la manifestation en présence du Conseiller fédéral, M. Johann Schneider-Ammann, qui a souligné l’importance économique de la branche automobile en Suisse. Les visiteurs quant à eux ont été séduits par les quelque 900 voitures exposées dans le cadre de la plus grande manifestation du pays. Le bilan de cette 87e édition est aussi jugé positif par les 180 exposants qui ont exprimé leur grande satisfaction lors d’une enquête permettant d’évaluer l’organisation et les prestations de la manifestation.


L I F E

I S

A B O U T

M O M E N T S

C E L E B R AT I N G E L E G A N C E S I N C E 1 8 3 0

CLASSIMA ACIER, 40 MM AUTOMATIQUE www.baume-et-mercier.com

GENÈVE Bucherer / Kurz / Bader / Air Watch Center / Clarence / Gübelin / La Maison de l’Horlogerie / O. Zbinden / Manor espace horloger LAUSANNE Bucherer / Daniel de Guy FRIBOURG Grauwiller


EVENTS

CONCOURS HIPPIQUE INTERNATIONAL DE GENÈVE Cette édition du CHI de Genève durant laquelle le Concours fêtait ses 90 ans, restera dans les mémoires. Non seulement parce qu’elle a offert du très grand sport dans quatre disciplines, mais aussi car elle est l’année des records. Record d’affluence à Palexpo tout d’abord puisque 42 000 personnes ont assisté au CHI. Un nombre encore jamais atteint dans l’histoire de l’événement (hors Finale de Coupe du monde de 2010). Un autre record est celui des «webspectateurs» qui ont suivi le CHI de Genève grâce au web TV sur le site internet du CHI ou sur Facebook. Toutes les épreuves, hormis la Coupe du monde d’attelage dont les droits appartiennent à la FEI, étaient diffusées en direct sur le Live Streaming agrémenté également de l’émission TV Warm-Up. Au total, plus de 900 000 personnes ont suivi le Live du CHI de Genève cette année. Un record absolu qui ne tient évidemment pas compte des 130 pays couverts par les chaînes TV qui ont diffusé les épreuves du concours.

1

2

3

4 1. Podium du Top 10 Rolex IJRC 2. Pedro Veniss, vainqueur du Grand Prix du Rolex Grand Slam 3. Boyd Exell, vainqueur de la Coupe du monde d’attelage 4. Sidney Dufresne, vainqueur du Cross Indoor

CONCOURS DE GENÈVE Les épreuves finales des Concours de Quatuor et de Chant se sont déroulées successivement au Victoria Hall, à Genève. Les trois quatuors finalistes se sont confrontés par un quatuor de Beethoven et un quatuor de Bartok. Les membres du Jury de Quatuor à cordes sont: Gabor Takacs-Nagy (Président, Hongrie), Shmuel Ashkenasi (Etats-Unis), Nobuko Imai (Japon), Rafael Rosenfeld (Suisse), Karoly Schranz (Hongrie), Jean Sulem (France), David Waterman (Grande-Bretagne). Les quatre finalistes de l’épreuve finale du Concours de Chant se sont distingués par un programme ardu et complet ayant en outre la particularité de leur offrir l’opportunité de défendre un choix plus personnel. C’est à tour de rôle que les candidats ont enchaîné 1 air d’opéra et 1 Lied avec orchestre à choisir parmi une liste ainsi qu’une pièce au choix, opéra, opérette ou air d’oratorio. Les membres du Jury de Chant sont: Hedwig Fassbender (Présidente, Allemagne), Jocelyne Dienst-Bladin (France, Suède), Johannes Martin Kraenzle (Allemagne), René Massis (France), Jadwiga Rappé (Pologne), Udo Gefe (Allemagne), Tobias Richter (Allemagne, Suisse), Tomoko Takeuchi (Japon), Mauro Trombetta (Italie). Les épreuves ont été diffusées en direct sur les ondes d’Espace 2 et en streaming vidéo sur RTS.ch et www.concoursgeneve.ch.

1 1. Abel Quartet 2. First prize Vision Quartet 3. David Fischer 4. Marie Perbost

2

3 CDG 2016 © Anne Laure Lechat

20

4


Automatic Skeleton with micro-rotor

Place de la Fusterie 5, 1204 Genève, Suisse www.rogerdubuis.com - Follow us on Instagram


EVENTS

BOL D’OR MIRABAUD La 79e édition du Bol d’Or Mirabaud a comblé les attentes des régatiers les plus exigeants, en se déroulant dans des conditions idéales, avec une bise soutenue, parfois même forte pendant la nuit. Une édition (presque) record Avec 567 bateaux sur la ligne de départ et 437 voiliers classés, ce Bol d’Or Mirabaud a battu les records de participation de ces dernières années et affiche une belle santé; encore loin cependant des 684 concurrents inscrits en 1990. Il y avait en revanche 125 monotypes Surprise inscrits en 2010, contre 132 cette année; record battu! Le dernier voilier à avoir franchi la ligne d’arrivée, Déluge de Sergio Cooper Teixeira, a franchi la ligne à 8 h 20’ 17’’, après vingt-deux heures vingt de course. Probablement le record de vitesse pour le dernier...! La classe reine du Bol d’Or Mirabaud Avec ses 132 concurrents sur la ligne de départ, la catégorie des Surprise a une nouvelle fois été la classe la plus représentée du Bol d’Or Mirabaud. Leurs «grand-frères», les Grand Surprises, étaient au nombre de 33 sur la ligne de départ. Photos © BOM 2017 / Nicolas Jutzi + Miguel Bueno

HARMONY GENÈVE MARATHON FOR UNICEF Des milliers de spectateurs s’étaient rassemblés sur la ligne d’arrivée située sur l’emblématique Pont du Mont-Blanc pour encourager les vainqueurs dans les derniers mètres tout comme les autres participants qui avaient à cœur d’atteindre leur objectif, battre leur record personnel ou tout simplement apprécier les magnifiques paysages genevois. Aux côtés des marathoniens, les 350 équipes relais constituées de collègues, d’amis ou de membres d’une même famille ont parcouru des distances entre 4,1 km et 10,1 km. Dans une ambiance festive et conviviale, ils ont complété ensemble les 42,195 km du parcours tout en supportant chaleureusement les marathoniens qui passaient devant eux à chaque point de relais. Plus tôt dans la matinée, 6000 semi-marathoniens et 4 athlètes en fauteuil se sont élancés depuis Chêne-Bourg sur un parcours de 21,097 km sillonnant au milieu des champs de colza avant de longer les eaux scintillantes du lac Léman. Au-delà du nouveau record établi sur l’épreuve reine, l’édition 2017 a également été marquée par un nouveau record de participation avec 17 404 coureurs et marcheurs répartis sur l’ensemble des huit courses du week-end. Les formats plus courts organisés le samedi ont en effet connu la même popularité que les courses du dimanche. 22

© Manu Molle

© OBERNOVITCH/MOUV-UP.COM

© OBERNOVITCH/MOUV-UP.COM

© Olivier Borgognon

© OBERNOVITCH/MOUV-UP.COM


EVENTS © David Naldini © David Naldini

GALA ACTION INNOCENCE 2017 Mercredi 10 mai se tenait à Genève le Gala d’Action Innocence à l’Espace Hippomène, organisé grâce au soutien de Allied Wallet et d’un généreux © René Martin donateur désirant resté anonyme. La soirée a rassemblé plus de 320 convives, tous venus soutenir l’Association dans sa lutte quotidienne face aux dangers d’Internet. L’actrice Elsa Zylberstein a démontré son fort attachement à la cause, en acceptant, une fois encore, d’assumer le rôle de Présidente de la soirée. Action Innocence a pu compter également sur la présence du top model international, Karolina Kurkova, venue spécialement des Etats-Unis pour soutenir l’Association. Le célèbre orchestre The London Swing Orchestra a fait revivre aux convives © René Martin les sonorités rythmées des années 40. Musiciens, chanteurs et danseurs ont proposé un spectacle plein de swing et d’entrain. La soirée a été marquée par deux témoignages de victimes de harcèlement des plus poignants. Charlène et Nicolas ont eu le courage de venir témoigner de leurs expériences et souffrances. La vente aux enchères, dirigée par Monsieur Hugh Edmeades, a remporté un immense succès et a permis de récolter plus de CHF 900 000.

OPEN DES DÉCIDEURS En 1996, deux chefs d’entreprise passionnés décident de créer un événement destiné à remercier leurs clients d’être leurs clients. Ils convainquent alors 3 autres responsables de société de les rejoindre et c’est le 1er juin de cette même année qu’a lieu la 1re édition des Journées Open des Décideurs. Avec la création d’une telle manifestation, la volonté des organisateurs était de pouvoir offrir à leurs invités, l’espace d’une fin de journée, une belle opportunité de rencontrer d’autres chefs d’entreprise du tissu économique local dans un contexte informel et convivial. Pendant quelques années, cet événement a eu lieu au Country Club de Bellevue mais fort de son succès, il a finalement pris ses quartiers depuis 22 ans dans le magnifique cadre du Bâtiment des Forces Motrices centré idéalement au cœur de notre canton. C’est donc désormais en ce lieu symbolique que chaque 1er jeudi du mois de juin, les organisateurs, aujourd’hui au nombre de 25, accueillent sur invitation quelques 1000 personnes à l’occasion d’une conférence traitant d’un sujet d’actualité et du cocktail dînatoire qui s’ensuit. Cette 22e édition comme toujours couronnée de succès a eu lieu le 1er juin 2017. 24


MOUVEMENT ISE

Mouvement automatique Schwarz Etienne à micro-rotor «Irreversible»

COLLECTION ROSWELL

Heures, minutes, petite seconde à 11h00. Micro-rotor à 9h00. Réserve de marche de 4 jours

SCHWARZ ETIENNE – CH-2300 La Chaux-de-Fonds – www.schwarz-etienne.com


A N D R E E A D I A C O N U PA R T E R R Y R I C H A R D S O N – M E S S I K A . C O M

C O L L E C T I O N G L A M ’A Z O N E

N OTH I N G

BienVivrePV_Messika_0417.indd 1

BUT

D IA MO N DS

03/04/17 11:58


Agenda À NE PAS MANQUER Petit mais néanmoins dynamique, Genève est un canton qui offre une multitude de possibilités pour sortir. Concerts, expositions, festivals, vernissages, événements sportifs, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Alors à vos agendas !


AGENDA

OPÉRA, DANSE SEPTEMBRE LA TRILOGIE DE FIGARO

LE NOZZE DI FIGARO

ROSSINI / MOZART / LANGER

Après Le Barbier de Séville Rosina est devenue Comtesse Almaviva, Beaumarchais raconte cette histoire dans La folle journée, ou le mariage de Figaro que Mozart met en musique. Cette œuvre – première collaboration entre Mozart et Da Ponte – reflète la symbiose entre le librettiste et le compositeur.

Trois épisodes de la vie de Figaro en trois jours! Découvrez Figaro décliné dans toutes ses facettes. De barbier à entremetteur, ce personnage saura vous enchanter dans sa mise en musique par Gioachino Rossini, Wolfgang Amadeus Mozart et Elena Langer. Du 12 au 26 septembre 2017 – Opéra des Nations, Genève

Du 13 au 25 septembre 2017 – Opéra des Nations, Genève

IL BARBIERE DI SIVIGLIA En 1815, Gioachino Rossini signe son contrat pour mettre en musique Le Barbier de Séville. Il la compose alors, selon la légende, en 13 jours. Malgré les débuts peu prometteurs sur le sol italien, la pièce s’exporte et rencontre un succès immédiat à l’étranger pour rester, encore aujourd’hui, l’un des chefs de fil du répertoire lyrique. Du 12 au 24 septembre 2017 – Opéra des Nations, Genève

OCTOBRE

FIGARO GETS A DIVORCE Vous connaissez Figaro barbier et au service du Comte Almaviva. Mais que deviennent les couples après ces deux premiers volets de la Trilogie de Beaumarchais? Inspiré de La mère coupable de Beaumarchais et de Figaro lässt sich scheiden, David Poutney écrit un livret pour la compositrice Elena Langer racontant comment Susanna, frustrée par son désir d’enfants non partagé par son mari, quitte Figaro. Du 14 au 26 septembre 2017 – Opéra des Nations, Genève

CALLAS Un événement chorégraphique à ne pas manquer, car Reinhild Hoffmann, figure emblématique du théâtre dansé, remonte avec le Ballet du Grand Théâtre une pièce créée en 1983. Du 10 au 17 octobre 2017 – Opéra des Nations, Genève

NOVEMBRE FANTASIO Depuis 1872, l’œuvre antichambre des Contes d’Hoff­mann avait disparu des affiches. Aujourd’hui Fantasio renaît de ses cendres grâce à une coproduction avec l’Opéra-Comique. Remanié en livret par Paul de Musset, le texte d’Alfred de Musset prend des airs d’opérette. Du 3 au 20 novembre 2017 – Opéra des Nations, Genève

© Rheinhild Hoffmann

28


BEL CANTO THE LUCIANO PAVAROTTI HERITAGE Belcanto présente des performances uniques et originales des grands airs d’Opéra, des chansons traditionnelles napolitaines et des compositions contemporaines internationales arrangées avec l’esthétisme et le style du «Belcanto» italien. Le 5 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève © Guillaume Tourniaire

ASCANIO Ascanio vous est présenté en coproduction avec la haute école de musique de Genève sous la baguette de Guillaume Tourniaire. Cette œuvre mêle, dans un savant canevas de leitmotivs, la sensualité de la musique française, les accents passionnés du lyrisme italien au raffinement des mélodies et danses du répertoire de la Renaissance.

LE LAC DES CYGNES Le Lac des Cygnes est un ballet qui est connu mondialement. La musique nous ramène dans un univers féérique, l’histoire bouleverse et ressasse toujours des émotions. Par la beauté de sa musique et sa chorégraphie, le Lac des Cygnes est l’incarnation par excellence du ballet classique.

Les 24 au 26 novembre 2017 – Opéra des Nations, Genève

Le 23 novembre 2017 – Arena, Genève

DÉCEMBRE CASSE-NOISETTE Un chef d’œuvre de ballet classique et une prestigieuse troupe de St. Pétersbourg créant une atmosphere énigmatique. Casse-Noisette est un véritable symbole musical et un ballet les plus populaires aujourd’hui. Le 5 décembre 2017 – Arena, Genève

LE BARON TZIGANE Pour les fêtes de fin d’année découvrez l’une des opérettes les plus populaires de Johann Strauss (fils). Inspiré du roman Sáffi, l’histoire raconte le retour d’exil de Barinkay. Laissez-vous emporter par les valses, mazurkas, polkas et czardas qui ont tant entousiasmé le public viennois et parisien. Du 15 décembre 2017 au 6 janvier 2018 – Opéra des Nations, Genève

© Christian Rath

29


AGENDA

OPÉRA, DANSE FÉVRIER 2018 FAUST Dès 1838, le Faust de Goethe ne quitta plus Charles Jesus Lopez Cobos Gounod. Un argument simple et vieux comme le monde qui repose sur une légende intemporelle. Le mythe l’obsède depuis sa tendre jeunesse. Mais c’est avant tout Marguerite qui l’intéresse, cette jeune fille ambiguë, frivole, séduite puis abandonnée... Du 1er au 18 février 2018 – Opéra des Nations, Genève

VOCES

Une venue immanquable.

Le Grand Théâtre vous invite à découvrir le monde du Flamenco avec l’une de ses plus prestigieuses ambassadrices: Sara Baras. Ce spectacle a juste ce qu’il faut de folie et de fièvre pour plaire à l’amateur de flamenco.

Du 21 au 25 février 2018 – Opéra des Nations, Genève

SZENEN AUS GOETHES FAUST

AVRIL 2018 KING ARTHUR, OR THE BRITISH WORTHY Célèbre pour son fameux «air du froid» le semi-opéra King Arthur raconte la naissance du RoyaumeUni et la victoire du roi Arthur sur les Saxons. Henry Purcell compose ici sa plus élégante des musiques de scène où s’alternent drame et humour. Du 26 avril au 9 mai 2018 – Opéra des Nations, Genève

Léonardo Garcia Alarcon

JUIN 2018 DON GIOVANNI En l’espace d’une année, la scène de l’Opéra des Nations aura accueilli la trilogie Da Ponte ainsi que les trois opéras que Mozart aura composé avec celui-ci. Dans cette œuvre où le grotesque flirte avec le tragique, nous atteignons la quintessence du génie mozartien. Du 1er au 17 juin 2018 – Opéra des Nations, Genève

Cet oratorio, fruit d’une longue gestation, près de 10 ans, sera le cadeau d’anniversaire qu’offre Robert Schumann à sa femme Clara. Il y livre au monde son lyrisme lumineux, ses interrogations religieuses, philosophiques et existentielles. Un ouvrage à découvrir ou à redécouvrir pour compléter le portrait d’un Faust mis à l’honneur lors de cette saison. Du 25 février au 3 mars 2018 – Victoria Hall, Genève

MARS 2018

VERTIGE ROMANTIQUE

CAVALLERIA RUSTICANA I PAGLIACCI

BALLET DU GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE

Bien que Mascagni et Leoncavallo ne se soient jamais concertés Cavalleria Rusticana et I Pagliacci sont devenus deux inséparables du monde de l’opéra. Chacun d’eux étant trop court pour faire une soirée, ils se sont retrouvés sur la même affiche du Met, un soir de 1895. Depuis, rien ne les sépare. Serena Sinigaglia

30

Du 17 au 29 mars 2018 – Opéra des Nations, Genève

Tel un parcours méditatif teinté de nostalgie, Natalia Horecna et Andrew Skeels proposent un voyage où l’amour, la passion, le lyrisme jalonneront leur chemin vers une spiritualité assumée et empreinte de liberté. Du 28 juin au 4 juillet 2018 – Opéra des Nations, Genève


©2017 EBEL – Ref. 1216325 – EBEL.COM

EBEL WAVE PHOTOGRAPHIÉE DANS LA VILLA TURQUE – DESSINÉE PAR LE CORBUSIER – LA MAISON EBEL DÉCOUVREZ LA MAISON EBEL SUR EBEL.COM


GERMAINE DE STAEL & BENJAMIN CONSTANT

Vue de l’exposition avec notamment les photos de Nan Goldin.

Pour célébrer le bicentenaire de la mort de Germaine de Staël et le 250e anniversaire de la naissance de Benjamin Constant, la Fondation Bodmer consacre une exposition à ce duo d’écriture, qui a eu une influence considérable au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Une riche collection de documents retrace la vie et le travail de ces deux figures principales de notre modernité politique et littéraire. 1er

Jusqu’au octobre 2017 – Fondation Martin Bodmer, Cologny

Ouvriers devant la maçonnerie des blocs du groupe central avant sculpture © Acm-EPFL

SIDA – BASÉ SUR UNE VRAIE HISTOIRE En accueillant une exposition précédemment présentée au Deutsches Hygiene-Museum à Dresde, l’IRCM offre un nouveau regard sur la représentation du virus à travers une sélection d’affiches de campagne de prévention. Alarming, choquant ou amusant, les 200 affiches exposées illustrent l’évolution de notre compréhension de la maladie. Jusqu’au 7 janvier 2018 – Musée International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Genève

ASSIETTES PARLANTES

LE MUR DES RÉFORMATEURS FÊTE SES 100 ANS ! Plus de 125 pièces rassemblées à la Maison Tavel retracent dans cette exposition la genèse et la construction du monument international de la Réformation, plus communément appelé «Mur des Réformateurs». Jusqu’au 29 octobre 2017 – Maison Tavel, Genève

Jusqu’au 21 janvier 2018 – Musée Ariana – Musée suisse de la céramique et du verre, Genève

CÔTE CHAIRE CÔTE RUE LA REFORME À GENEVE 1517-1617 A l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme qui donna lieu du protestantisme, les Archives d’Etat de Genève organise une exposition qui dévoile des documents inédits. Cette exposition met en lumière l’impact de cet événement sur le quotidien des Genevois de 1517 à 1617 à travers des thèmes tels que le rôle des femmes, des enfants, le chant des psaumes ou la vie dans les tavernes. Jusqu’au 22 décembre 2017 – Archives d’Etat de Genève, Genève

32

Assiette «A l’Exposition», 1889, Manufacture Keller & Guerin, Lunéville (France)

CÔTÉ ChaiRe CÔTÉ RUE

FAIRE LE MUR?

Le Musée Ariana possède une centaine d’assiettes parlantes en faïence fine française et suisse romande traitant de thèmes variés tels que la vie militaire, la chasse ou les mœurs de la société urbaine et rurale au XIXe siècle. Fables, proverbes et chansons populaires sont également représentés et inscrits sur ces pièces souvent humoristiques, satiriques ou caricaturales.

UnE ExposiTion DEs ARchives D’État

AGENDA

EXPOSITIONS

La RéforMe à GEnÈvE I5I7-I6I7

Du LunDi Au VEndReDi : 8 h-17 h (Juillet-août/Du lunDi au vendreDi : 9 h-17 h)


6000 ANS DE NAVIRES. LA VAISSELLE DES SIÈCLES Pour célébrer le 40e anniversaire du musée, 100 navires sélectionnés par Michel Butor à partir de ses collections sont exposés. L’écrivain a composé un poème pour chacun d’eux, les ayant préalablement arrangés par «étagères» selon les rôles que leurs formes lui ont suggérés. Jusqu’au 31 janvier 2018 – Musée Barbier-Mueller, Genève Vase céphalomorphe. Chavin, Pérou 900-200 av. J.-C. Céramique, cinabre, cristaux de sulfure de mercure. H.16,5 cm; l. 17,1cm; prof. 19cm. Inv.539-90. © Musée Barbier-Mueller. Photo Studio Ferrazzini Bouchet

IMAGES DE SCIENCES Dans un monde saturé de représentations visuelles, l’image scientifique possède-t-elle ses propres critères? Quel lieu a-t-il dans la recherche et la diffusion du savoir? Cette exposition intérieure et extérieure invite les visiteurs à suivre les yeux et les mains des savants et des scientifiques, du laboratoire à l’illustration des théories, tout en révélant les images qui ont eu l’impact le plus puissant sur l’aventure scientifique. Jusqu’au 28 août 2018 – Musée d’Histoire des Sciences, Genève

JAZZ & LETTRES Cette exposition renoue le dialogue engagé entre écrivains et musiciens autour de cette mémoire partagée et commémore le centenaire du Siècle du jazz qui fut marqué par plusieurs événements d’importance: à New York, a lieu le premier enregistrement d’un orchestre de jazz. En Europe, le rythme des ragtimes débarque avec les troupes américaines. A la Nouvelle-Orléans, berceau de la musique noire, la fermeture du «quartier réservé» engendre la diaspora des premiers jazzmen vers le nord. Jusqu’au 25 février 2018 – Fondation Martin Bodmer, Cologny

DESSINS ITALIENS DE LA RENAISSANCE Une centaine de dessins appartenant à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf montre la variété et la richesse de cette pratique dans différentes régions d’Italie aux XVe et XVIe siècles. Lors de cette période charnière qui voit l’essor de profonds changements socio-artistiques, le dessin sur papier devient un moyen d’étude et d’expression privilégié, tant pour la transmission de modèles anciens que pour l’élaboration d’idées. Du 29 septembre 2017 au 7 janvier 2018 – Cabinet d’arts graphiques, Genève

GENEVA LUX Dixieland Jass Band One-Step est le premier disque de l’histoire de la musique de Jazz. © Fondation Martin Bodmer, Naomi Wenger

Le roman-culte, baigné d’humour et de jazz, par une des figures du Paris de l’après-guerre qui fut aussi trompettiste. © Fondation Martin Bodmer, Naomi Wenger

Depuis 2014 et à l’initiative de Guillaume Barazzone, Conseiller administratif, des œuvres artistiques de lumières investissent la Ville durant la période des fêtes de fin d’année. De début décembre 2017 à mi-janvier 2018 – Genève

© Rémy Gindroz

33


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE OCTOBRE

AOÛT

LA SALLE DE BAIN

DES CHIFFONS ET DES LETTRES Hélène décide de suggérer à son père, Andouard D’Estillac, affaibli par son veuvage, les services d’une aide ménagère pour soulager et égayer son quotidien. C’est ainsi que déboule l’étonnante Agnès, gouailleuse et impertinente, qui va effectivement chambouler la vie de cet écrivain au point de la transformer en une croustillante aventure pleine de rebondissements. Du 31 août au 23 septembre 2017 – Comédie de la Gare, Genève

Loulou a 30 ans, et à 30 ans, c’est bien connu, on fait le bilan! Tandis que ses invités commencent à envahir le salon, c’est dans sa salle de bain qu’elle a décidé de se réfugier. Du 28 septembre au 21 octobre 2017 – Comédie de la Gare, Genève

SEPTEMBRE LES HOMMES PRÉFÈRENT LES EMMERDEUSES Baratineur, glandeur et vanneur, Antoine a décidé de se poser depuis qu’il a rencontré Ariane. Elle est tout ce qu’il n’osait plus espérer chez une femme. Douce, conciliante, disponible, amoureuse, elle a tout pour lui plaire. Mais à la longue, cette idylle parfaite devient ennuyeuse. Qu’à cela ne tienne, Antoine demande à Ariane de changer. Mais est-ce vraiment une bonne idée? Du 14 septembre au 14 octobre 2017 – Comédie de la Gare, Genève

JEFF PANACLOC CONTRE-ATTAQUE Après une tournée triomphale de trois ans pour leur premier spectacle, un burn out, une thalasso, et plusieurs délits de fuite, Jeff et Jean-Marc reviennent dans de nouvelles aventures. La famille s’agrandit avec de nouveaux personnages aussi déjantés les uns que les autres! Le 3 octobre 2017 – Théatre du Léman, Genève

34


NOVEMBRE JARRY – ATYPIQUE

CIRQUE DU SOLEIL – OVO Ce spectacle plonge le public dans un univers insoupçonné qui s’agite à la surface de la terre, un écosystème grouillant de vie et peuplé d’habitants clandestins: des insectes qui travaillent, mangent, rampent, volettent, festoient, luttent et se courtisent dans une perpétuelle explosion d’énergie et de mouvement. OVO compte notamment un spectaculaire numéro de trapèze, avec des vols pouvant atteindre jusqu’à 14 mètres.

Bien au-delà du one-manshow attendu, Jarry catapulte l’audience dans une histoire rondement menée, celle de sa recherche d’emploi. L’occasion pour cet artiste à l’imagination foisonnante de dépeindre ses différentes expériences professionnelles, toutes plus loufoques les unes que les autres (de caissier chez LIDL à membre du GIGN, en passant par majorette). Le 2 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

LA TROUPE DU JAMEL COMEDY CLUB

Du 11 au 15 octobre 2017 – Arena, Genève

RIVERDANCE 21 Ce qui n’était à l’origine qu’un interlude de quelques minutes lors du Concours Eurovision de la Chanson de 1994 s’est mué en un spectacle au succès mondial. Riverdance a réinventé l’art de la danse celtique, mêlant dans son élan modernité et traditions. Le 16 octobre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

Le spectacle du JCC fonctionne toujours sur la même mécanique: des artistes de stand-up enchainant sur scène, vannes, sketches et happenings. Cette fois encore, la Troupe du Jamel Comedy Club nous offrira un nouvel éventail d’artistes qui surprennent par leur énergie et leur univers différents. Un moment de pur bonheur à ne manquer sous aucun prétexte! Le 3 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

JE T’AIME À L’ITALIENNE

KAMEL LE MAGICIEN

Carlo et Farid, deux amis d’enfance, sont des dragueurs invétérés. Seulement Carlo a oublié de dire à Farid qu’il sort avec sa sœur Aicha depuis 2 ans. Carlo va avouer sa relation secrète à son meilleur ami. Mais l’arrivée de la flamboyante Rachel risque de tout compromettre...

Pour élaborer ce nouveau spectacle, Kamel s’est entouré de Don Wayne, l’un des plus grands consultants de magie américain, qui a collaboré plus de 20 ans avec David Copperfield. Kamel revient dans un spectacle d’un tout nouveau genre où se mêlent Grande Illusion, Close Up, mentalisme... Sans oublier la touche d’humour si propre à Kamel Le Magicien!

Du 19 octobre au 25 novembre 2017 – Comédie de la Gare, Genève

Le 10 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève 35


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE NOVEMBRE AN EVENING OF BURLESQUE

SOUS LE SAPIN LES EMMERDES

En 2010 ce show a été proclamé comme le plus grand succès financier parmi tous les spectacles du West End! Vous y découvrirez des costumes haute couture à couper le souffle, des éléments de pyrotechnique et une scénographie qui vous transportera directement dans Paris du XIXe siècle.

Comment le réveillon tranquille d’une famille bourgeoise va être troublé par la venue d’une invitée inattendue... et encombrante. Coups bas, rebondissements et dinde aux marrons sont au programme de cette comédie déjantée recommandée par le Père Noël.

Le 11 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

Du 30 novembre 2017 au 6 janvier 2018 – Comédie de la Gare, Genève

DANY de BOON DES HAUTS-DE-FRANCE On ne présente plus Dany Boon. Drôle et tendre à la fois, on l’aime aussi bien comme humoriste, comédien, acteur, ou encore réalisateur. Dany Boon est de retour avec un tout nouveau spectacle à l’occasion de ses 25 ans de scène. Le 16 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

LES DIX COMMANDEMENTS Les Dix Commandements ont marqué le début des années 2000: 1,8 millions de spectateurs en France, une tournée pendant près de 7 ans en Europe, aux EtatsUnis et en Asie (dont 800 représentations en Corée du Sud), des chansons emblématiques, un message universel... Seize ans après sa création, l’émotion est intacte. Et la passion de toute son équipe, artistique et technique, toujours aussi vibrante. Le 25 novembre 2017 – Arena, Genève 36

LA GUERRE DES SEXES Deux collègues de travail décident de priver leur conjoint de sexe pour être enfin écouté. Dans cette guerre du sexe, les couples sont mis à rude épreuve. Le résultat? Une comédie désopilante sur les joies de la vie à deux qui parle d’amour et de sexe avec originalité et tendresse sans jamais tomber dans la vulgarité... Du 30 novembre 2017 au 6 janvier 2018 – Comédie de la Gare, Genève


DÉCEMBRE LES CHORISTES Les Choristes, le spectacle musical, le film culte enfin sur scène! La très belle histoire d’un chœur d’enfants et de leur professeur de musique reprend vie dans un spectacle musical inédit. Après l’incroyable succès de son film aux 8,5 millions de spectateurs, Christophe Barratier a choisi de l’adapter en spectacle musical. Le 2 décembre 2017 – Arena, Genève

CLAUDIA TAGBO – LUCKY «Lucky», «chanceuse», c’est ce que se dit Claudia Tagbo à l’idée de retrouver son public pour son deuxième spectacle. Dans ce dernier, Claudia invite son public à la réflexion et aux rires. Qu’il se rassure, la maturité n’a pas effacé la folie. Le 6 décembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

JANVIER 2018 DISNEY SUR GLACE – LE VOYAGE IMAGINAIRE Disney sur Glace revient l’hiver prochain pour enchanter petits et grands avec Le Voyage Imaginaire. Embarquez avec Mickey, Minnie ainsi que tous vos personnages Disney préférés pour un fantastique périple. Les 19 au 21 janvier 2018 – Arena, Genève

PRISCILLA – FOLLE DU DÉSERT Sa bande son est la plus dansée de l’histoire, sur scène le défilé ininterrompu de chansons et de chorégraphies font de Priscilla Folle du Désert la comédie musicale «FEEL GOOD!» par excellence. Elle est l’adapta­ tion du célèbre film australien du même nom, sorti en salles en 1994, qui a reçu le prix du public à Cannes avant de recevoir l’Oscar des meilleurs costumes en 1995. Le 8 décembre 2017 – Arena, Genève

LAURENT GERRA – SANS MODÉRATION Laurent Gerra rosse hommes politiques, chanteurs, acteurs, et personnalités faisant l’actualité. Il revisite quelques-uns de ses grands sketchs avec ses cibles préférées et présente aussi sa vision inédite de l’actualité, notamment politique, avec une présidentielle à rebondissements...! Le 19 décembre 2017 – Arena, Genève

ABBA MANIA Trois décennies après la séparation du groupe ABBA, ABBA MANIA ne cesse de faire revivre l’ambiance mythique qui © Jean-Yves Brossard régnait lors des concerts du célèbre quatuor suédois. Paroles, son, lumières, chorégraphies, chaussures à semelles compensées, piano électrique, paillettes et boule à facettes, un show totalement disco et fidèle à l’esprit originel d’ABBA, jusqu’à l’accent suédois. Le 31 janvier 2018 – Théâtre du Léman, Genève

37


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE FÉVRIER 2018 JÉRÉMY FERRARI Vends 2 pièces à Beyrouth – Le nouveau spectacle de Jérémy Ferrari. Avec son dernier spectacle sur les religions, Jérémy a eu beaucoup de problèmes. Il a donc choisi un sujet plus léger: la guerre! Le 2 février 2018 – Théâtre du Léman, Genève

PIERRE CROCE POWERPOINT COMEDY Pierre Croce détourne Powerpoint, incontournable outil informatique bien connu pour ses présentations soporifiques. Ses études aux EtatsUnis, sa vie en colocation, sa passion du web, son ancien statut de stagiaire, l’utilisation de Snapchat ou les premiers SMS de sa mère, Pierre Croce aborde sous une forme plutôt inattendue des thèmes largement partagés par son public, télécommande powerpoint en main.

CELTIC LEGENDS Pour cette année 2018, Celtic Legends revient avec enthousiasme en Suisse afin de fêter une occasion très spéciale: ces 15 ans d’existence. Pour cela, ils vous proposeront un tout nouveau spectacle en vous présentant de nouvelles facettes de l’inépuisable patrimoine musical et chorégraphique irlandais. Le 24 février 2018 – Théâtre du Léman, Genève

Le 8 février 2018 – Théâtre du Léman, Genève

MARS 2018 ARY ABITTAN

GASPARD PROUST Désinvolte, odieux, misogyne arrogant, voire insolent, Gaspard Proust et ses phrases intellos ne respectent rien ni personne. Et pourtant, depuis ses débuts, il collectionne les prix dans les festivals d’humour, les succès sur scène et les apparitions télé. Le 27 et 28 février 2018 – Théâtre du Léman, Genève 38

Ary Abittan revient sur scène gonflé à bloc, pour nous présenter son nouveau spectacle «My story» comme le titre le laisse entendre, Ary Abittan va revenir sur les différentes parties de sa vie et égrener avec le public, son enfance, son mariage, son divorce, son célibat, sa famille recomposée et ses enfants. Le 9 mars 2018 – Théâtre du Léman, Genève


LA NOUVELLE JAGUAR F-PACE

AVANT TOUT, C’EST UNE JAGUAR.

La nouvelle JAGUAR F-PACE conjugue agilité sportive et design à couper le souffle, polyvalence au quotidien et efficacité. Moteurs ultramodernes, construction allégée en aluminium et technologies dernier cri d’optimisation du dynamisme routier€: la JAGUAR F-PACE offre des performances de haut niveau et un agrément de conduite unique.

NOW WITH DIPLOMAT SPECIAL OFFERS Réservez une course d’essai sans tarder et découvrez les authentiques performances JAGUAR.

> AUTOBRITT SA RUE BOISSONNAS 15 | ACACIAS > AUTOBRITT GRAND-PRÉ SA RUE DU GRAND-PRÉ 2 | SERVETTE

022 308 58 00 022 919 05 00

F-PACE 20d PURE, manuelle à 6 vitesses, propulsion arrière, 180 ch, consommation mixte: 4.9 l€/€100€km, 129€g CO 2 /km (moyenne de tous les véhicules neufs proposés en Suisse: 134€g€/€km), équivalent essence€: 5.5 l€/€100€km, catégorie de rendement énergétique: B. Modèle illustré: JAGUAR F-PACE FIRST EDITION S AWD, 380€ch, consommation mixte 8.9 €l€/€100€km, CO 2 209€g€/€km. Catégorie de rendement énergétique G. Free Service: 4 ans ou 100’000 km, selon la première éventualité réalisée.


DIPLOMAT & EXPATS SPECIAL OFFERS VOLVO V90 CROSS COUNTRY

TEST DRIVE OUR V90 AND V90 CROSS COUNTRY CONTACT : DIPLOMAT-EXPAT.SALES@AUTOBRITT.CH

VO LVO CA R D I P LO M AT S A L E S 19 5 6 - 2 017

> AUTOBRITT AUTOMOBILES SA > AUTOBRITT GRAND-PRÉ SA

RUE VIGUET 1 | ACACIAS RUE GRAND-PRÉ 2 | SERVETTE

Offer valid for European specification, left-hand-drive, model year 2017. The car on the image may contain extra equipment not included in the offer.

022 308 57 00 022 919 05 00


AGENDA

SPORT SEPTEMBRE POP IN THE CITY Pop In the City est le 1er raid urbain uniquement féminin en Europe. Pop In the City s’invite à Genève pour défier près de 500 femmes à remporter 30 challenges 100% genevois. Découvrir les rouages d’une horloge, faire du rafting sur le Rhône, négocier la paix à l’ONU. Impossible? Préparez-vous, Pop In the City va mettre le feu au lac. Le 23 septembre 2017 – Genève

OCTOBRE COURSE 20 KM DE GENÈVE Avec ses deux formats cette nouvelle course permet à tout le monde de participer. 20 kilomètres à parcourir en solo ou en se donnant le rélais en duo sur un parcours allant des Nations au vignes de Genthod avec arrivé au bord du lac, à la rive droite. Le 29 octobre 2017 – Genève

DÉCEMBRE COURSE DE L’ESCALADE Notre course s’adresse à tous, athlètes de niveau international ou coureurs débutants, enfants ou adultes. Les distances parcourues varient de 2 à 8 km selon les catégories et comprennent 1, 2 ou 3 boucles. Les courses se déroulent dans les rues étroites de la Vieille-Ville et se terminent dans le Parc des Bastions. Les 1er et 2 décembre 2017 – Vieille-Ville, Genève

32e SUPERCROSS INTERNATIONAL DE GENÈVE Certains des meilleurs cavaliers du monde se produiront dans un affichage, incorporant le sport, un spectacle lumineux et son, pour ne pas oublier le fabuleux «concours de saut». Dans le même temps, un spectacle d’accessoires pour motos et vélo aura lieu, où la majorité des fabricants de motos et des fournisseurs des motos seront représentés. Les 1er et 2 décembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

57e CONCOURS HIPPIQUE INTERNATIONAL Le CHI Genève est l’une des compétitions équestres les plus prestigieuses au monde. Chaque année, Palexpo accueille les meilleurs cavaliers et pilotes de la planète sur la plus grande arène d’intérieur. Voté cinq fois le meilleur concours d’intérieur par l’Année Hippique, le CHI Genève fait partie du Rolex Grand Chelem of Show Jumping aux côtés du CHIO Aachen (GER) et du CSIO Calgary (CAN). Du 7 au 10 décembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

MAI 2018 HARMONY GENÈVE MARATHON FOR UNICEF Des milliers de coureurs se retrouveront dans une ambiance festive et conviviale pour participer à l’une des huit courses au programme: le Marathon, le Marathon Relais (4-6 personnes), le Semi-Marathon, le Semi Fauteuil de course, le 10 km ouvert aux coureurs et aux marcheurs, La Genevoise #LikeAGirl by Always (course féminine de 6,5 km) et les Courses Juniors (1 à 5 km pour les 6-15 ans). Les 5 et 6 mai 2018 – Genève

41


AGENDA

MUSIQUE, CONCERT, DANSE SEPTEMBRE GASPARD PROUST Un concert malmené par Gaspard Proust, avec la complicité masochiste de la fine fleur des musiciens français! «Je N’aime Pas Le Classique, Mais Avec Gaspard Proust J’aime Bien!», le plus grand succès phono­ graphique de ces dix dernières années en musique classique, avec plus d’un million et demi d’albums vendus à travers le monde, s’attaque désormais à la scène. Le 24 septembre 2017 – Victoria Hall, Genève

OCTOBRE MICHEL SARDOU LA DERNIÈRE DANSE Après une tournée triomphale en 2013 et 4 ans d’absence, Michel Sardou sera de retour sur scène. Il interprétera ses plus grands succès et des nouvelles chansons pour sa DERNIÈRE DANSE afin de remercier son public de l’avoir suivi depuis 50 ans. A ce jour, Michel Sardou a vendu plus de 100 millions de disques. Les 7 et 8 octobre 2017 – Arena, Genève

M.POKORA MY WAY TOUR Sur scène, M. Pokora offre du pur entertainment à l’américaine, incluant décors somptueux et chorégraphies punchy. Dans «My Way», son dernier album sorti en octobre 2016, il remet au goût du jour des classiques de Claude François, avec un tel succès que le disque s’est instantanément classé en France numéro un des ventes.

PASION DE BUENA VISTA Des rythmes sensuels, des danses délicates, des beautés exotiques et des mélodies qui font rêver. Laissez-vous entraîner dans un voyage à travers les folles nuits cubaines et découvrez l’incroyable vie nocturne de Cuba. Le 22 octobre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

FLORENT PAGNY 55 TOUR Deux ans et demi après le succès de sa dernière tournée «Vieillir Ensemble», Florent Pagny décide pour son 55e anniversaire de remonter sur scène et d’offrir à son public une série de concerts exceptionnels avec sa nouvelle tournée événement «55 Tour». Il interprètera tous ses plus grands tubes. Le 25 octobre 2017 – Arena, Genève

Le 19 octobre 2017 – Arena, Genève

AMIR Dans cet album intitulé «Au Cœur De Moi» à la fois personnel et universel, on retrouve les thèmes qui lui sont chers, sa spiritualité, son idéalisme et ses influences musicales. Pour ce projet il s’entoure d’une équipe d’auteurs et de compositeurs de talents (Les Skydancers, Nazim, Mutine, Kyo, Les Bionix, John Mamann, François Welgryn...). 28 octobre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

42


NOVEMBRE VIANNEY Sous des airs légers et des mélodies entraînantes, son nouvel album éponyme se révèle un disque profond, à l’instar du titre phare Je m’en vais. Le 2 novembre 2017 – Salle des Fêtes de Thônex, Genève

CLAUDIO CAPÉO Claudio Capéo, un artiste au timbre de voix à part! Véritable showman, Claudio Capéo surprend par sa puissance vocale et sa gouaille qui rappelle celle des chanteurs de rue ou de bals. S’il reconnaît que son accordéon est une arme de séduction massive, il ne se ferme pas à des sonorités plus modernes.

JAMES BLUNT THE AFTERLOVE TOUR Après «Moon Landing» en 2013, James Blunt prépare la sortie de son nouvel album, «The Afterlove», sur lequel ont notamment collaboré de nombreux producteurs et musiciens de talent à l’instar d’Ed Sheeran, Amy Wadge (Ed Sheeran, Shannon Saunders), Johnny McDaid (Example, Biffy Clyro), Stephan Moccio (Miley Cyrus, The Weekend) and MoZella (Miley Cyrus, One Direction). Le 8 novembre 2017 – Arena, Genève

Le 10 novembre 2017 – Salle des Fêtes de Thônex, Genève

IAM L’ÉCOLE DU MICRO D’ARGENT L’album qui a donné ses lettres de noblesse au rap français revient sur scène. Pour fêter les 20 ans de L’Ecole Du Micro d’Argent, le classique des classiques hip-hop, IAM proposera une tournée à la hauteur de la légende. Le 10 novembre 2017 – Arena, Genève

NICK CAVE & THE BAD SEEDS Après l’Australie et les USA, la formation australienne se réjouit de prolonger les hostilités sur le continent européen et dans des villes peu, voire jamais traversées par le groupe. Depuis 2004 et un concert à la Salle Métropole de Lausanne, Nick Cave & The Bad Seeds ne se sont produits qu’à une reprise en Suisse romande, en 2013, sur la Grande Scène du Paléo Festival. Le 13 novembre 2017 – Arena, Genève 43


AGENDA

MUSIQUE, CONCERT, DANSE NOVEMBRE THE KING IS BACK Ben Portsmouth, qui est reconnu dans le monde entier comme l’un des meilleurs imitateurs du King – sinon le meilleur –, montrera au public suisse son style, son charisme et son orchestre de 10 musiciens. Et vous comprendrez certainement pourquoi Ben est vraiment le meilleur! Le 25 novembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

TEXAS Texas repart pour un tour! L’emblématique groupe écossais emmené par Sharleen Spiteri et son partenaire d’écriture Johnny McElhone s’offre un neuvième album studio depuis sa formation au milieu des années 80’, ainsi que la tournée qui va avec. Le 17 novembre 2017 – Salle des Fêtes de Thônex, Genève

DÉCEMBRE JAMES NEWTON HOWARD L’un des plus grands compositeurs de musiques de films en concert symphonique. Les cinéphiles lui doivent les bandes originales de Pretty Woman, Le Fugitif, Batman Begins, The Dark Knight (avec Hans Zimmer), King Kong, Sixième Sens, Hunger Games, ou du prochain Harry Potter... Le 3 décembre 2017 – Arena, Genève

THE GOLDEN VOICES OF GOSPEL Tapez des mains, tapez des pieds et chantez alléluia! C’est ce que vous allez entendre lors des concerts au cours desquels le public est invité à participer et ainsi être au cœur du vrai Gospel traditionnel pratiqué dans les églises afro-américaines. Le 9 décembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

KIDS UNITED Erza, Esteban, Nilusi, Gabriel et Gloria vous donnent rendezvous sur scène! Le 21 mai, les enfants de KIDS UNITED ont donné leur tout premier concert sur la scène mythique de l’Olympia. Une consécration pour ces prodiges âgés de 8 à 15 ans dont le premier album «Un monde meilleur» (déjà tripleplatine) caracole en tête des ventes! Le 9 décembre 2017 – Arena, Genève

44


FÉVRIER 2018

MARS 2018

OLIVIER DE BENOIST

MARCUS MILLER

0/40

Chaque apparition sur scène de MM avec de jeunes musiciens talentueux est un événement dans un univers qui se situe entre le funk, la soul et le jazz d’aujourd’hui... L’artiste est un créateur, un producteur, multi instrumentiste et compositeur hors normes et prolifique.

Prenant conscience de sa légère obsession à l’égard de la gent féminine, Olivier de Benoist décide de faire amende honorable. Après un passage chez les misogynes anonymes pour soigner son encombrante pathologie, c’est l’heure du bilan... ODB refait le film de sa vie, tel un équilibriste, avec un risque de rechute qui le guette à chaque réplique...

Le 28 mars 2018 – Théâtre du Léman, Genève

Le 24 février 2018 – BFM, Genève

AVRIL 2018 METALLICA Metallica annonce aujourd’hui les dates européennes de son Worldwired Tour, afin de présenter en live son dernier album disponible Hardwired... To Self-Destruct. Les norvégiens Kvelertak assureront la première partie sur cette tournée. Le 11 avril 2018 – Palexpo, Genève

MAI 2018 SERGE LAMA Avec la tournée Je débute. Serge Lama partagera avec vous les petites pépites de son dernier album. Où sont passés nos rêves, sans doute l’un des meilleurs de sa carrière, mais également les plus grands standards qui ont jalonné une carrière hors du commun. Les 19 et 20 décembre 2017 – Théâtre du Léman, Genève

THE MAGIC OF MOTOWN Les fans de musique sont invités! La magie d’une des usines à tubes les plus emblématiques va se répandre au Théâtre du Léman pour transformer cette soirée en la plus belle fête de l’année! Le 5 mai 2018 – Théâtre du Léman, Genève 45


AGENDA

FESTIVAL, FÊTE, ANIMATION SEPTEMBRE BÂTIE FESTIVAL Concerts, danse, spectacles d’art, théâtre et autres spectacles sont présentés pendant toute la durée du festival. Pendant 15 jours, découvrez des artistes internationaux ou des artistes locaux dans les différentes villes et les théâtres. A ne pas manquer! Du 1er au 16 septembre 2017 – Genève

LA NUIT DES BAINS L’Association du Quartier des Bains, 15 galeries et 4 institutions culturelles, vise à encourager et à promouvoir l’art contemporain dans la région du Quartier des Bains à Genève et organise trois «Nuits des Bains» – ouvertures communes – en mars, mai et septembre. © Novella à La Bâtie – Jean-Vincent Simonet

46

Le 14 septembre 2017 – Genève


NOVEMBRE FESTIVAL TOUS ÉCRANS Le Festival Tous Ecrans explore les liens entre le cinéma, la télévision et les nouvelles formes de création digital. Carrefour des genres et des disciplines, ce festival est un lieu d’expérimentation, de rencontre et de fête.

OCTOBRE LA MARCHE DE L’ESPOIR Plus grande manifestation de solidarité de ce type en Suisse, elle mobilise chaque année près de 5000 enfants et jeunes, pour la plupart accompagnés de leur famille. Chaque participant recherche des parrains et des marraines qui s’engagent à lui verser une certaine somme d’argent pour chaque kilomètre parcouru. L’argent ainsi récolté permet de financer des programmes en faveur d’enfants défavorisés et de leur famille dans une région du monde. Le 8 octobre 2017 – Quai du Mont-Blanc, Genève

Du 3 au 17 novembre 2017 – Genève

DÉCEMBRE FÊTE DE L’ESCALADE En 1602, les troupes du duc de Savoie ont rencontré la résistance du peuple de Genève. Plus de 400 ans plus tard, la ville continue de célébrer cet événement. Pendant un week-end entier, la Fête de l’Escalade donne à la ville un nouveau look avec des défilés, des traditions et des feux de joie. Vous êtes invités à célébrer l’une des plus anciennes traditions à Genève!

FESTIVAL ASSEMBLAGE’S

La 6e édition est sur les rails avec de belles découvertes en perspective. Assemblages inédits, créations, Premières suisses romandes, de nouvelles perles rares des arts de la scène seront une nouvelle fois au rendez-vous. © Magali Dougados

Du 8 au 10 décembre 2017 – Vieille-Ville, Genève

Du 5 au 8 octobre 2017 – Troinex

FESTIVAL DE CUIVRES En 2017 le Geneva Brass Festival a deux volets, puisqu’entre le 5 et 7 mai, il a parrainé la première édition du GENEVA TUBA FESTIVAL. Le second volet verra notamment le Fanfareduloup Orchestra se produire avec un spectacle très attendu: «le Fracas du Temps». Le Quatuor Hornorme, le Geneva Brass Quintet, le Fanfare du Loup Orchestra, et d’autres encore animeront le volet d’automne du Geneva Brass Festival 2017. Du 13 au 15 octobre 2017 – Genève

JANVIER 2018

FESTIVAL ANTIGEL

© Tommy Genesis - Amdophoto

Plus qu’un festival de danse et de musique, Antigel est un tour-opérateur du territoire genevois qui parie sur son rôle de stimulateur. Le festival Antigel mise sur l’insolite en incitant le décloisonnement artistique. Du 26 janvier au 11 février 2018 – Divers lieux du canton de Genève

47


AGENDA

FOIRE, SALON AVRIL

NOVEMBRE

DESIGN DAYS

LES AUTOMNALES

Pendant quatre jours, le Pavillon Sicli accueillera une vaste sélection de projets de design et de création contemporaine, rassemblant comme à l’accoutumée des jeunes designers et des enseignes confirmées. Des expositions thématiques, conférences et tables rondes viendront compléter l’offre.

Rendez-vous incontournable de l’automne, les Automnales accueillent près de 150 000 visiteurs autour de différentes thématiques: la foire et ses secteurs, les chiens, les chats, le nautique, la montagne et de nombreuses animations.

Du 28 septembre au 1er octobre 2017 – Pavillon Sicli, Genève

Du 10 au 19 novembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

SEPTEMBRE TRENTENAIRE DE LA FONDATION BRAILLARD ARCHITECTES
 9 septembre, Organisation Mondiale pour la Propriété Intellectuelle (OMPI), Salle A, 15h-18h.
Inscriptions obligatoires sur le site www.braillard.ch A cette occasion, la FBA réunira des personnalités des milieux politique, architectural, urbanistique et associatif, afin de débattre du devenir du Grand Genève à l’ère de la transition écologique. Cette table ronde poursuivra la ligne visionnaire des architectes Braillard en tentant d’apporter des réponses aux enjeux de demain.


OCTOBRE 25e SALON DE LA VOITURE D’OCCASION

SALON NAUTIQUE DU LÉMAN Avec ses 130 exposants, le Salon nautique du Léman est le rendez-vous nautique qui clôture la saison de navigation en Suisse romande. L’ensemble de la branche nautique y est présente: voile légère, voile habitable, croisière, régate, motonautisme, kayak, sports de glisse, rame, plongée, pêche, voyages. Du 10 au 12 novembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

Vous trouverez plus de 500 voitures en excellent état et au meilleur prix. Des véhicules expertisés ou prêts pour l’expertise et disposant d’une garantie minimum 1 an. Du 6 au 8 octobre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

RALLYE DU CHOCOLAT Célébrons la journée mondiale du cacao et du chocolat, prenez votre passeport de chocolat et parcourez la ville de Genève pour découvrir ses chocolatiers et leurs créations uniques au chocolat. Rendez-vous sur un jeu ludique (concours, quiz) et éthique, et votez pour votre création préférée. Le 7 octobre 2017 – Genève

48

SALON DE LA MONTAGNE Le Salon présente la montagne dans toute sa diversité comme destination d’été et d’hiver, que ce soit pour ses activités sportives, culturelles, touristiques ou de bien-être. Sportifs aguerris, familles dynamiques, amateurs de nature venez découvrir toute la richesse de la montagne! Du 10 au 12 novembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex


JANVIER 2018 SALON INTERNATIONAL DE LA HAUTE HORLOGERIE – SIHH Le SIHH est le rendez-vous incontournable du mois de janvier. Il donne l’occasion aux maisons exposantes de présenter leurs nouveaux modèles, faisant de ce salon un révélateur des tendances horlogères. Le SIHH s’impose aujourd’hui comme la manifestation de référence dans l’univers de la Haute Horlogerie.

EXPOSITION FÉLINE INTERNATIONALE Manifestation organisée au sein des Automnales. Environ 1000 chats de toutes races seront présentés.

Du 15 au 19 janvier 2018 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

Les 11 et 12 novembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

FÉVRIER 2018

ARTGENÈVE EXPOSITION CANINE INTERNATIONALE Manifestation organisée au sein des Automnales. Durant ces trois jours d’exposition canine, ce ne sont pas moins de 5200 chiens qui sont attendus pour prendre part à cet événement majeur.

Artgenève est un salon d’art dont l’intention est d’établir en Suisse romande une plateforme artistique de premier plan pour l’art contemporain, l’art moderne et le design contemporain, afin de faire honneur aux exigences des nombreux collectionneurs et amateurs d’art de l’arc lémanique. Du 1er au 4 février 2018 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

Du 17 au 19 novembre 2017 – Palexpo, Le Grand-Saconnex

MARS 2018 SALON INTERNATIONAL DE L’AUTOMOBILE La première édition du Salon de l’automobile de Genève s’est tenue en 1905 et c’est en 1924 qu’il a gagné sa reconnaissance internationale. Depuis lors, le Salon international de l’automobile de Genève est devenu l’un des salons les plus connus et plus populaires en Europe et fait partie des 5 «majors» reconnus par l’OICA (Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles). Du 8 au 18 mars 2018 – Palexpo, Le Grand-Saconnex 49


T

H

E

A

R

T

O

F

Classic Fusion Aerofusion Moonphase. Boîtier réalisé dans un alliage d’or rouge unique, le King Gold. Cadran en saphir permettant de dévoiler le mouvement, affichant les phases de lune, quantième ainsi que jour et mois.

F

U

S

I

O

N


hublot.com

BOUTIQUES GENEVE • LUZERN • ZURICH • ZERMATT


L’IMMOBILIER COMME ART DE VIVRE CONSTRUCTION • RÉNOVATION • DÉCORATION

Boulevard Helvétique 17 Tél. +41 22 735 51 51

CH -1207 Genève

contact@ikone.com

www.ikone.com


Personnalités POUR UN RENOUVEAU ÉCONOMIQUE Cherté du franc, mise en œuvre prochaine de l’initiative de «Contre l’immigration de masse», rejet de la réforme de l’imposition des sociétés (RIE III), l’économie genevoise doit faire face à de nombreux défis. Fort heureusement, le canton dispose de nombreux atouts, à commencer par un tissu économique riche et diversifié mais aussi de nombreuses associations et personnalités qui sont force de propositions et mettent en œuvre des stratégies adaptées en faveur d’un dynamisme économique fleurissant.


INTERVIEW

PIERRE MAUDET

Conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie (DSE)

« Identifier les défis de demain et se donner les moyens de les relever » Deux ans après la fin du taux plancher, l’économie genevoise est toujours en proie aux incertitudes. Si les signaux d’une reprise de l’économie commencent à se faire sentir, le refus du volet fédéral de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III) donne un signal négatif. Pour Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie (DSE), il s’agit plus que jamais d’être proactif et de réfléchir à l’avenir. Le magistrat nous dévoile ses pistes de réflexion pour redynamiser l’économie et aborde avec nous les principaux enjeux sécuritaires actuels.

54


Comment se porte l’économie genevoise? La reprise de l’économie genevoise n’est pas encore au rendez-vous. Le retour d’une croissance ferme et vigoureuse se fait encore attendre. Mais établir un constat ne suffit pas, il faut surtout réfléchir à l’avenir, anticiper. C’est l’une des raisons de la stratégie économique 2030 qui permet au Conseil d’Etat d’affirmer les valeurs et les objectifs qu’il poursuit. Il faut également identifier les défis de demain et se donner les moyens de les relever. Cette approche prospective est la clé pour assurer une durabilité à la prospérité de notre canton. Quelle est votre réaction après l’échec du volet fédéral de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III)? Je regrette cet échec sur le volet fédéral même si celui-ci était imparfait. En effet, ce refus met en péril la solution cantonale qui était équilibrée et le fruit d’un large compromis soutenu à l’unanimité par le Conseil d’Etat ainsi que par nombre d’opposants à la RIE III fédérale. L’objectif du Conseil d’Etat est désormais de trouver, dans les meilleurs délais, une solution satisfaisante qui rassure les milieux économiques. Il n’y a rien de pire que l’instabilité pour l’économie. Quelles sont les conséquences pour l’économie genevoise? La réforme de la fiscalité des entreprises est indispensable à notre économie. J’ai toujours dit que des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects à Genève étaient susceptibles d’être affectés. En tant que conseiller d’Etat chargé de l’économie genevoise, je souhaite défendre tous les emplois, tant ceux des PME que ceux des multinationales. En effet, les entreprises vivent en symbiose et sont interdépendantes comme dans un écosystème. A cet égard, le refus de RIE III, qui devait augmenter les impôts des multinationales tout en diminuant ceux des PME, ne peut donc pas rester sans suite si l’on ne veut pas mettre en péril la prospérité et la richesse de notre canton.

La réforme est pourtant impérative et doit être bouclée avant 2019. Avez-vous un plan B? La question devrait d’abord être posée aux opposants qui sont aujourd’hui bien silencieux. Il est vrai qu’il est plus facile de critiquer que de proposer. Le Conseil d’Etat prend ses responsabilités et sait que le monde économique attend des impulsions et des engagements. Le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, chargé du département des finances, participe à un groupe de travail fédéral visant à remettre l’ouvrage sur le métier. La réforme idéale, c’est simplement celle qui préserve au mieux la substance fiscale du pays. A cet égard, RIE III était un bon projet, limitant la concurrence fiscale intercantonale, sans prise sur la concurrence internationale et tenant compte des spécificités cantonales. 55


A travers l’opération Papyrus, des milliers de sanspapiers vont pouvoir obtenir un permis B ces deux prochaines années. Pourquoi une telle démarche? Il s’agit de mettre fin à une certaine hypocrisie. L’opération Papyrus vise à donner une protection aux personnes en situation irrégulière, particulièrement exposées à toutes formes d’abus, ainsi qu’à lutter contre le travail au noir et le dumping salarial. Cette mesure de normalisation devrait améliorer la vie quotidienne des personnes sans statut légal travaillant, par exemple, dans l’économie domestique. Cette démarche a été initiée dans le strict respect du cadre légal en vigueur. Elle témoigne de la volonté et de la capacité du canton à donner une impulsion décisive en la matière. Cette opération vise aussi à garantir un assainissement structurel des secteurs concernés par l’emploi des étrangers sans papiers ainsi que d’endiguer la sous-enchère salariale, en particulier dans le domaine de l’économie domestique, et d’éviter tout «appel d’air». Des mesures d’accompagnement relatives au marché du travail ont ainsi été mises sur pied pour procéder à une large campagne de contrôle du secteur de l’économie domestique.

56

Qui sont les personnes concernées? Tout d’abord, je souhaite rappeler qu’il ne s’agit pas ici d’une régularisation massive mais bien d’une normalisation individuelle au cas par cas. Elle concerne les personnes non ressortissantes des pays de l’UE/ AELE, à l’exclusion de celles relevant du domaine de l’asile, qui répondent aux critères cumulatifs suivants. Par exemple, ces personnes doivent être employées et prouver leur indépendance financière, elles doivent prouver qu’elles sont établies de longue date dans le canton de Genève. Elles doivent pouvoir s’exprimer et se faire comprendre en français et ne pas être sous le coup d’une condamnation pénale. Les critères sont restrictifs mais il s’agissait de conditions sur lesquelles je ne voulais pas transiger. Vous avez présenté en mars 2017 votre «stratégie sécuritaire 2030». Quels en sont les principaux piliers? L’objectif de la stratégie sécuritaire 2030 est d’identifier les grands axes et les objectifs stratégiques afin d’assurer la sécurité du canton in fine son attractivité et sa prospérité. L’objectif est d’identifier les défis futurs afin de nous y préparer. Cette stratégie repose sur trois piliers


majeurs, la mise en commun des connaissances et des moyens, la garantie de l’efficacité et de l’efficience des actions et l’anticipation, à savoir la volonté de penser le changement et de l’accompagner. Pouvez-vous nous parler du projet «smart canton»? C’est un projet initialement développé dans la stratégie économique 2030. Cela consiste à utiliser les nouvelles technologies comme des capteurs, des objets connectés et des données pour améliorer la qualité de vie urbaine. Le numérique est indissociable de l’avenir de Genève, berceau du Web. Mais il faut agir vite, sans négliger les risques réels en matière d’emploi ou sur le plan de la protection des données et de la sécurité de l’information. L’Etat ne peut rester un simple spectateur.

Certaines situations en matière d’asile sont humainement complexes. Comment procédez-vous et qui tranche? J’use systématiquement de toute la marge de manœuvre qu’est la mienne lorsque cela est possible. Lorsque j’y arrive, je ne le médiatise pas. A l’inverse, il ne m’est pas possible de le faire lorsque cette dernière est inexistante sachant que les cantons sont une autorité d’exécution. Je rappelle à cet effet que la décision d’octroyer ou non une demande d’asile revient aux services de la conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga. Les dossiers de l’asile et celui de l’intégration des étrangers sont intrinsèquement liés. Je n’aurais ainsi pas pu mettre en place l’Opération Papyrus sans une collaboration étroite et une relation empreinte de confiance avec la Confédération.

57


INTERVIEW

KARL-FRIEDRICH SCHEUFELE

Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais

« On ne peut nier que le secteur horloger connait une période difficile »

Membre de la Convention patronale de l’industrie horlogère, l’Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais (UFGVV) a pour but la représentation et la défense des intérêts de ses membres. 63 membres qui représentent plus 13 000 salariés dont les deux tiers sont situés dans le canton de Genève. Face à une conjoncture économique difficile marquée par le franc fort, Bien Vivre a rencontré KarlFriedrich Scheufele, président de l’association, également co-président de Chopard.

58


Qui sont les membres de l’UFGVV? L’UFGVV représente en 2017 63 maisons regroupant au total plus de 13 000 salariés, ce qui correspond à 26,7% des effectifs du secteur en Suisse. Nos entreprises sont basées à Genève principalement, avec les deux tiers des effectifs et dans le canton de Vaud. Quant aux entreprises valaisannes membres de notre Association, elles ont peu à peu disparu, même si le nom de l’association persiste. Notre association compte presque 70% de petites entreprises employant moins de 50 salariés en plus d’acteurs régionaux plus importants. Le seul critère d’adhésion est d’être une personne physique ou morale ayant une entreprise ou une succursale dans les cantons de Genève, Vaud ou Valais dont l’activité est liée à: la production, la conception, la vente ou la promotion de l’horlogerie, de la micromécanique, de l’électronique ou de la bijouterie-joaillerie. Quelles sont les principales missions de l’UFGVV? Notre association a pour but de défendre les intérêts de ses membres en réglant toutes les questions concernant les rapports des membres entre eux, avec les employés ou la collectivité en tant que partenaire social dans le cadre des rapports tant avec les syndicats qu’avec l’Etat. Elle participe notamment aux négociations concernant toutes les questions relatives à la branche, comme le renouvellement de la convention collective de travail (CCT) que nous venons de réaliser récemment et qui assure la paix du travail. Elle représente également ses membres auprès des autres associations ou groupements et étudie toutes les questions présentant un intérêt général pour la branche tout en soutenant les institutions et écoles en lien avec ses activités. L’UFGVV est également responsable d’une agence de la Caisse de compensation AVS de l’Industrie horlogère dont le siège

est à La Chaux-de-Fonds ainsi que d’une agence de la Caisse d’allocations familiales de l’Industrie horlogère. Elle est enfin très impliquée dans la formation professionnelle par le biais de la gestion de l’Association des cours interentreprises de l’UFGVV. Justement pouvez-vous nous en dire davantage sur les activités de l’association en matière de formation? Il faut tout d’abord savoir que la plupart des maisons que nous représentons sont très investies dans la formation avec un total de 80 jeunes en formation rien que pour la profession d’horloger. Elles déploient des efforts conséquents à l’interne pour assurer la relève dans de nombreux métiers. Les métiers de l’horlogerie sont des métiers nobles mais très techniques qui demandent de longues années de formations. Il existe également des écoles d’horlogeries, comme l’Ecole d’Horlogerie de Genève et l’Ecole Technique de la Vallée de Joux qui offrent des formations dans de nombreuses spécialités: dessinateur, graveur, sertisseur, micromécanicien, termineur en habillage horloger, etc. L’UFGVV veille à coordonner les efforts de formation entre ces différents acteurs. Depuis 2008, elle est également chargée d’organiser les cours interentreprises de formation pour les apprentis duals de la branche. L’Association s’engage à promouvoir les métiers horlogers et microtechniques par sa participation à des manifestations et expositions, tels que la cité des Métiers qui a lieu à Genève tous les 3 ans ainsi que le Salon des métiers et de la formation de Lausanne qui se tient annuellement. Cet investissement est d’autant plus important que la votation du 9 février sur l’immigration fait planer une certaine incertitude sur nos membres, très dépendants de la main d’œuvre étrangère, notamment frontalière pour les entreprises genevoises. 59


Et les montres connectées: quel impact sur l’horlogerie? Contrairement à ce que l’on croit, les craintes vis-à-vis de la concurrence des montres connectées ne sont pas significatives. Les Smart Watch n’ont eu que très peu d’impact sur l’horlogerie haut de gamme. C’est plutôt l’horlogerie d’entrée de gamme ou dite «fashion» qui est touchée. Aujourd’hui, comment se porte le secteur horloger? Même s’il y a quelques signes positifs, on ne peut nier que le secteur horloger connaît une période difficile. En effet nous avons connu 20 mois consécutifs de baisse des exportations qui représente plus de 90% du chiffre d’affaire de la branche. Diverses raisons ont contribué à la baisse, entre autres, la cherté du franc qui a pesé sur les ventes, des renforcements des mesures de contrôles aux douanes chinoises pour les particuliers. Les élections aux Etats-Unis ont également occasionné un tassement des ventes dans cette partie du globe. Il est toutefois important de relativiser cette «crise horlogère» qui intervient après plus de dix ans de croissance à 2 chiffres. Malheureusement, certaines maisons ont dû recourir à des licenciements ou à du chômage partiel mais de manière globale, nos entreprises ont une nouvelle fois réussi à s’adapter et je pense pouvoir dire que nous avons probablement atteint le creux de la vague en 2016. 2017 devrait se développer de manière plus positive. En mars la tendance s’est inversée car nous avons constaté une croissance des exportations horlogères de 7,5% par rapport à l’année dernière. 60

Comment faire face à cette situation moins favorable? Toutes les maisons horlogères, quelle que soit leur taille, ont développé des stratégies pour élaborer des produits plus abordables. Il y a aussi des pistes pour redynamiser les marchés traditionnels européens pendant longtemps délaissés au profit du marché asiatique avec des modèles spécifiques. Il s’agit également de toucher un public plus jeune avec des modèles audacieux et plus contemporains tranchant avec les codes du luxe traditionnel.

UFGVV

Rue du Conseil-Général 4 • Case postale 5321 CH-1211 Genève 11 Tél. +41 22 807 00 90 • Fax +41 22 807 00 99 ufgvv@ufgvv.ch • www.ufgvv.ch


DÉCOTECH SA DÉCORATIONS DE MOUVEMENTS

Finesse, précision et esthétisme Dans ses bureaux de La Chaux-de-Fonds, l’entreprise Décotech SA œuvre depuis 2004 dans le domaine de la haute horlogerie. Sa spécialité: la décoration de mouvements grâce à différentes techniques alliant méthodes traditionnelles et technologies de pointe. Son fondateur et directeur, Patrick Baumgartner, nous ouvre ses portes.

62


Apporter une forte valeur esthétique ajoutée Depuis une quinzaine d’années, Décotech SA apporte tout son savoir-faire à la haute horlogerie en matière de décoration de mouvements. Basée dans l’un des fiefs historiques de l’industrie horlogère, à La Chaux-de-Fonds, cette entreprise fondée et dirigée par Patrick Baumgartner s’est imposée comme une spécialiste du perlage, des côtes de Genève, des biseaux diamants, du gravage, du sablage, de l’anglage, de la mise en couleur ou encore de l’empierrage. Autant de domaines qui font des montres de véritables objets d’art, uniques et profondément esthétiques. Les ateliers et bureaux de Décotech SA s’étendent sur plus de 2000 mètres carrés et disposent de tous les équipements nécessaires à la réalisation de toutes ces étapes de la décoration, à partir d’une pièce brute. Grâce à du matériel et des outils de pointe, manœuvrés par des collaborateurs spécialement formés à ces métiers, l’entreprise est capable de répondre aux exigences de chaque client dans les délais impartis. «Nous créons régulièrement de nouveaux designs, motifs et couleurs afin de parvenir à un résultat capable de singulariser chaque client», ajoute Patrick Baumgartner. Pour le gravage, par exemple, le personnel hautement qualifié de Décotech SA maîtrise aussi bien les techniques d’incision que de creusement afin de produire une image ou un texte avec la plus grande précision sur une surface donnée. Les gravages peuvent se faire à la machine CNC, laser ou à la main pour une finition haut de gamme. L’anglage, lui, permet de personnaliser l’esthétique des mouvements. Cette technique permet de souligner le pourtour d’une pièce et contribue ainsi grandement à sa beauté. Côté décoration, aussi, les prestations proposées par Décotech SA visent l’excellence. «Le décor d’un mouvement ou d’une pièce est l’élément distinctif pour affirmer la personnalité de chaque marque et apporter une forte valeur ajoutée», souligne Patrick Baumgartner.

Des professionnels de la galvanoplastie Afin de répondre au plus près aux exigences de la haute horlogerie, Décotech SA s’est dotée en 2012 de sa propre structure de galvanoplastie. Cette technique consiste en une électrolyse qui permet de déposer des métaux précieux sur le laiton ou d’autres métaux, et ainsi de les protéger de la corrosion ou de l’oxydation. La galvanoplastie permet aussi de transformer la couleur pour l’embellir. Grâce à cet atelier, Décotech SA est d’ailleurs capable de proposer toutes les couleurs de l’or – jaune, rose, blanc, etc. –, du rhodium, du nickel, nickel chimique, et du rhodium noir. Pour une finition parfaite, Décotech SA dispose également d’un département «laque». La pose se fait selon différentes méthodes pour toutes sortes de couleurs. Ici, la chaîne de production est entièrement maîtrisée par l’entreprise, qui ne recourt à aucun sous-traitant. Une stratégie qui lui permet d’être extrêmement réactif, mais aussi de garantir le plus haut niveau de qualité. Avec toujours comme objectif ultime de sublimer l’objet.

Décotech SA

Dr Kern 25 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 924 97 97 info@decotechsa.ch • www.decotechsa.ch

63


INTERVIEW

JEAN-DANIEL PASCHE

PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DE L’INDUSTRIE HORLOGÈRE SUISSE FH

Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse FH Bastion historique de l’industrie horlogère depuis sa naissance à Genève au milieu du XVIe siècle, la Suisse reste la référence mondiale de ce marché. Grâce à plus de 400 ans de savoir-faire et de développement technologique, le pays reste le premier exportateur mondial en valeur. Une position de leader que la Suisse entend conserver en relevant les nombreux défis qu’impose ce marché quelque peu tourmenté depuis 2015. Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse FH, nous livre son éclairage.

© SIHH / Nicolas Lieber

64


Comment est née l’horlogerie suisse et comment a-t-elle évolué jusqu’à aujourd’hui? L’industrie horlogère a une histoire riche, qui remonte au XVIe siècle. A cette époque, la rigueur imposée par le réformateur Calvin a contraint de nombreuses bijouteries à mettre la clé sous la porte. Un grand nombre de bijoutiers ont donc cherché à se former à un nouveau métier et se sont tournés vers les montres. Avec la guerre des religions, les Huguenots sont arrivés à Genève et ont amené avec eux leur savoir-faire horloger. Au fil des ans, le nombre d’horlogers a grandi et beaucoup se sont installés dans l’arc jurassien qui reste, encore aujourd’hui, le fief de l’industrie horlogère suisse. Lorsque l’industrialisation a pris de l’ampleur, des entreprises se sont créées et ont choisi de s’établir dans les environs. Depuis, plusieurs événements ont marqué la branche, comme par exemple l’arrivée de la montre bracelet qui a remplacé la montre à gousset que les hommes portaient dans la poche de leur veston. Quelques décennies plus tard, dans les années 1960, le quartz a fait son apparition et, avec lui, la montre électronique. A l’époque, beaucoup pensaient qu’elle finirait par l’emporter sur la montre mécanique, mais aujourd’hui, ce n’est toujours pas le cas. Au contraire, ces dix dernières années, les montres mécaniques ont enregistré de fortes progressions, preuve qu’elles continuent de séduire le plus grand nombre. L’horlogerie contribue-t-elle au rayonnement de la Suisse dans le monde? Sans aucun doute. Les montres suisses jouissent d’une réputation sans égal, et nous continuons d’être le premier exportateur mondial en valeur. Le savoir-faire historique et les innovations technologiques développées dans les entreprises et les ateliers d’horlogers ancestraux, en particulier dans le domaine des microtechniques, consacrent aujourd’hui notre avance certaine de ce domaine, notamment sur le segment du haut de gamme. Le «made in Suisse» est un véritable gage de qualité que beaucoup de clients exigeants recherchent, et ce, quelle que soit la gamme de prix de leurs montres. Il convient en effet de rappeler que la Suisse produit, certes, des montres d’un luxe extrême, mais également des objets aux prix tout à fait abordables, sans jamais lésiner sur la qualité, la fiabilité et la précision. Autant de raisons pour lesquelles de nombreux acteurs représentés par la FH ont souhaité renforcer les critères du «Swiss made» horloger, un label qui fait sens auprès des clients. La nouvelle ordonnance qui en découle est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Désormais, des critères comme les coûts de recherche et développement ou de certification s’ajoutent au calcul de la valeur suisse de 60% pour la délivrance du label.

© thewatchesdays.ch

© Reuters / Ruben Sprich

Pose d’émail grand feu sur cadran gravé par champlevé par Olivier Vaucher

65


A ce titre, la fédération que vous présidez lutte farouchement contre la contrefaçon. Comment procédez-vous? Il s’agit en effet d’un combat que nous menons au quotidien. La contrefaçon représente un véritable fléau pour l’industrie horlogère suisse, mais aussi pour le consommateur qui se retrouve trompé sur le produit. Afin de réduire ces abus qui représentent des milliards de francs, nous avons créé puis renforcé le label «Swiss made», comme évoqué précédemment. Mais nous allons plus loin: la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse participe notamment à des formations de policiers et douaniers, pour les aider à détecter les faux. Nous surveillons également internet et les plateformes de ventes entre particuliers ou de ventes aux enchères qui concentrent une grande partie des contrefaçons. Grâce à ce travail, 1,2 millions d’annonces ont été stoppées en 2016 et 1 million de fausses montres ont été détruites.

© SIHH / Nicolas Lieber

© CPIH / Tous droits réservés

En 2015, le marché a reculé pour la première fois depuis longtemps, et il en a été de même en 2016. Comment expliquez-vous cette diminution? 2014 avait été une année record avec des exportations s’élevant à 22,3 milliards de francs. Il était donc difficile de faire mieux en 2015, et cette année-là a en effet marqué le début d’un recul des exportations, à 21,5 milliards. La tendance s’est vérifiée en 2016, puisqu’elles ont de nouveau baissé de 9,9%, à 19,4 milliards de francs. L’Asie, particulièrement influencée par l’évolution de Hong Kong qui est, pour rappel, le premier pays importateur de montres suisses, a enregistré la plus forte contraction en 2016 (-11,4%) et a compté pour plus de la moitié de la baisse. L’Europe et l’Amérique ont affiché le même repli, avec une diminution de 8,6%. En cause, notamment, un climat tendu dans l’économie mondiale et qui a pesé sur les dépenses des consommateurs. La montre étant un produit émotionnel, elle subit nécessairement les contrecoups de cette conjoncture aléatoire. Heureusement, le creux de la vague semble passé et le marché devrait se stabiliser en 2017. 66

Vous êtes donc plutôt optimiste quant à l’avenir du secteur? Bien sûr. Cette industrie est vieille de plus de quatre siècles et dispose d’atouts certains. Mais, comme dans beaucoup d’autres domaines d’activités, des défis doivent être relevés pour s’adapter. Dans l’horlogerie, la Suisse doit continuer de défendre son savoir-faire, d’investir pour innover et commencer à se tourner vers les marchés émergents. Des pays comme le Vietnam, l’Iran, l’Indonésie ou encore les Philippines offrent de belles opportunités d’avenir pour l’industrie suisse.

Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse FH Rue d’Argent 6 • CH-2502 Bienne Tél. +41 32 328 08 28 • www.fhs.swiss


Façonne l’extraordinaire Depuis 1978, les Ateliers Olivier Vaucher développent leurs savoir-faire pour embellir des éléments de montres et bijoux. Offrant une large palette de métiers d’art, ils sont à même de répondre à toutes les demandes apportant une véritable valeur ajoutée à leurs clients en termes d’expertise artistique et de réalisation. Portrait d’une entreprise qui donne vie aux plus belles créations en leur insufflant ce supplément d’âme faisant de chaque pièce une véritable œuvre d’art.

Œil du Dragon – Richard Mille Or gravé main, émail grand feu, micro-peinture sur relief

68


L’histoire d’une rencontre Graveur renommé, Olivier Vaucher fait perdurer et évoluer depuis 40 ans l’art de la gravure tel que pratiqué traditionnellement dans l’industrie horlogère suisse. C’est en 1978 qu’il débute sa carrière à Genève en tant qu’indépendant. Très tôt, il collabore avec de grandes maisons horlogères pour lesquelles il commence par graver des mouvements squelettes et des décors de boîtes mais c’est seulement en 2000, face à un renouveau des métiers d’arts dans l’horlogerie-bijouterie, qu’il décide d’élargir ses activités. Rétablissant d’anciennes techniques presque disparues ou encore jamais adaptées pour une application horlogère, sa rencontre en 2003, avec Dominique Fouquet, peintre professionnelle et qui deviendra son épouse en 2009, favorisera l’émergence d’une collaboration vivante et fructueuse entre leurs deux métiers réunis, la gravure et la peinture. C’est donc la mise en couleur et la patine sur reliefs gravés qui fut tout naturellement développées en tout premier lieu au sein de l’atelier, puis l’émail toujours associé à la gravure et enfin la peinture émail et la grisaille. Un véritable pôle de compétences Spécialistes en métiers d’arts, dont plusieurs en synergie, les Ateliers Olivier Vaucher réunissent la plus large palette de compétences possibles sous un seul et même toit. L’art de l’émail se décline par exemple entre le métier d’émailleur et de peintre sur émail et de peintre miniatures. Ainsi, les artisans créent des compositions aux dégradés et nuances subtiles au gré d’une palette illimitée de techniques et de couleurs parfaitement maitrisées. Dans le travail des métaux, c’est le graveur, le ciseleur, l’angleur, le polisseur qui sont à l’œuvre. En véritables sculpteurs de la matière, ils intègrent reliefs et profondeurs jusque dans les carrures et les mouvements d’horlogerie et réalisent dans un esprit pionnier des micros sculptures d’une finesse extraordinaire. Un art qui se conjugue le plus souvent avec l’art de la peinture, des patines, de la micro-peinture sur métaux, nacres pour des réalisations inédites en horlogerie. Quant aux pierres précieuses et semi-précieuses, elles révèlent tout leur éclat sous la main du lapidaire, du sertisseur, du joaillier-bijoutier et du marqueteur. De quoi satisfaire les envies créatives des plus grandes manufactures horlogères qui ont affaire à un seul et unique interlocuteur, quelle que soit la complexité de leur projet.

Monsieur et Madame Vaucher

Quand la technologie s’allie à l’art Toujours en quête d’extraordinaire et de perfection, les Ateliers Olivier Vaucher n’hésitent pas à utiliser les meilleurs moyens actuels de notre époque pour donner vie aux projets les plus surprenants. A la perfection du geste artisanal, s’ajoute l’utilisation de machines ultraperformantes capables d’optimiser certains processus de fabrication et de donner corps à de nouveaux savoirfaire. Dans le domaine de la gravure par exemple, CNC, sonotrode et différents types de laser sont utilisés pour modeler les matières. Quant au Scan 3D, il permet de numériser n’importe quel objet avant de passer entre les mains des graveurs. Si la technique est mise au service de la réalisation, seul l’artisan, par son regard avisé et son talent est à même de finaliser chaque pièce pour lui donner toute sa sensibilité. Dès lors, artisans et techniciens travaillent main dans la main afin de garantir l’équilibre, la qualité d’exécution et l’esthétisme de chaque réalisation.

Applications Scan 3D Sculpteur Dylan Vallélian

69


Les ateliers Olivier Vaucher

Concrétiser l’imaginaire Conjuguant parfaitement expertise artistique et réalisation, les Ateliers Olivier Vaucher sont capables de mener à bien un projet dans sa globalité, du simple croquis, réalisé sur feuille blanche ou par le biais du numérique, à un produit fini. Une polyvalence unique synonyme de qualité et de praticité pour le client. Créateur ou simplement exécutant, l’entreprise se veut disponible et à l’écoute de ses clients et travaille sur la base de rapport de confiance et partenariat avec chacun d’entre eux pour satisfaire leurs attentes. Au fil des ans, les Ateliers Olivier Vaucher sont ainsi devenus experts dans la capacité à catalyser une idée tout en y insufflant leur potentiel créatif et innovant. Il faut dire qu’Olivier Vaucher cultive un esprit pionnier dans bien des domaines comme avec la technique de l’Email ombrant, un procédé dérivé de la lithophanie qui associe gravure et émail pour un subtil jeu de lumière. A cette inventivité, s’ajoute une totale maîtrise au moment de la réalisation, grâce à l’œil absolu des collaborateurs qui travaillent selon un haut niveau d’exigence pour assurer l’harmonie, l’intensité, l’originalité et l’unicité du résultat.

Pose d’émail grand feu sur cadran gravé par champlevé

Du bronze coulé brut au travail fini repris à la main. 25 heures de travail – hauteur 6 mm – Chevaliers de la Table Ronde, Roger Dubuis

70


Des réalisations sources d’émotions «Informer la matière», telle est la devise des Ateliers Olivier Vaucher. Dès lors il s’agit d’aller au-delà du simple esthétisme et d’une exécution soignée pour donner un éclat de vie à chaque réalisation, «ce supplément d’âme», faisant passer un objet d’ordinaire à extraordinaire. Un objectif possible grâce à l’interprétation artistique et à la passion des artisans qui transparaissent dans chaque pièce mais aussi à un solide travail d’équipe pour sublimer et unir chaque matière et ainsi en faire ressortir toute la quintessence. Il faut dire que Dominique et Olivier Vaucher considèrent la coopération et le partage comme des valeurs cardinales pour atteindre l’excellence. Allant dans ce sens et afin de répondre au mieux aux attentes de leurs clients que ce soit au niveau des délais, des prix, de la traçabilité et également afin de pérenniser l’entreprise, ils ont souhaité ces dernières années, mettre l’accent sur l’organisation de nouvelles structures, faisant appel à deux coachs, l’un organisationnel, l’autre relationnel, et se sont entourés de personnes de confiance et désireuses de transmettre des valeurs de respect, de qualité et d’intégrité. Dominique et Olivier Vaucher sont profondément reconnaissants envers toutes les grandes maisons horlogères qui les ont fait travailler durant ces dix dernières années leurs donnant ainsi l’occasion de participer activement à faire revivre tous ces beaux métiers.

« Montre d’Atelier » Une montre témoin de nombreux savoir-faire

Cadran émail grand feu, peinture émail

Pose de Mosaïques

Travail relief plastiline – Préparation pour Richard Mille

Olivier Vaucher SA

Eléments 3D en or, gravés main (intégrés au mouvement Richard Mille)

Rue François-Versonnex 17bis • CH-1207 Genève Tél. +41 22 736 91 13 • Fax. +41 22 737 38 29 www.oliviervaucher.ch

71


INTERVIEW

ALEXANDRE CATTON

Salon EPHJ-EPMT-SMT

« Offrir à nos exposants de nouvelles opportunités d’affaires » Créé il y a 16 ans, le Salon EPHJ-EPMT-SMT est le rendez-vous incontournable des entreprises actives dans la haute précision - Horlogerie Joaillerie, Microtechnologies, MedTech; durant 4 jours, les exposants et visiteurs, se retrouvent propulsés sur une plateforme d’affaires à l’atmosphère conviviale et sérieuse et étonnamment internationale. Pour en savoir plus sur son déroulement et sur les nouveautés de cette édition 2017, Bien Vivre a rencontré Alexandre Catton, le responsable du salon.

72


Pouvez-vous nous rappeler les origines du salon, qui fête cette année ses 16 ans? A l’origine de ce salon, André Colard, industriel actif dans la sous-traitance horlogère. Au fil de son expérience, il a constaté qu’il n’existait pas de réelles occasions pour les sous-traitants horlogers de rencontrer et échanger avec leurs clients. Rapidement, l’idée de créer un salon tout spécialement dédié aux domaines de haute précision a émergé. Avec Olivier Saenger, il organise alors, en 2002, le premier salon de la haute précision, réunissant 92 exposants. Le succès est immédiat et le salon grandit d’année en année, s’ouvrant, en 2007, outre l’horlogerie, à toutes les microtechnologies. Depuis sa tenue à Palexpo à Genève en 2012, le Salon met également en évidence le domaine des technologies médicales et les innombrables synergies entre tous les domaines représentés. En 2016, il a accueilli 881 exposants et plus de 20 000 visiteurs professionnels venus des cinq continents. Comment expliquer une telle croissance? Le salon enregistre une croissance raisonnée et continue depuis sa création. C’est le plus important salon en Suisse en matière de haute précision. Ce succès s’explique tout d’abord par le fait que nos exposants nous sont fidèles et viennent toujours plus nombreux parce qu’ils font véritablement des affaires. Aujourd’hui, nous pensons que le salon a atteint sa taille optimale et qu’accueillir davantage de monde mettrait en péril le caractère humain et la qualité des échanges opérés, choses qui caractérisent aujourd’hui notre salon. Nous cherchons toutefois à attirer davantage de visiteurs de l’étranger, notamment en provenance d’Angleterre d’Allemagne et d’Italie. Des pays qui ont chacun leurs spécialités et qui ont des liens directs avec les différents domaines présentés. L’objectif étant d’offrir à nos exposants de nouvelles opportunités d’affaires. Vous représentez en bonne partie l’environnement horloger mais il n’y a aucune montre présentée au salon. Quelle est la raison? En ce qui concerne l’horlogerie, c’est le concept et l’essence même du salon! Présenter et mettre en valeur tous les métiers, toutes les entreprises qui sont en amont et en aval du produit fini; l’ensemble des sociétés, en large partie des PME, qui participent justement à l’élaboration du produit fini ou de sa mise en valeur grâce à leur savoir-faire. Les produits finis font l’objet d’autres expositions. Le Salon EPHJ-EPMT-SMT rassemble lui, dans les domaines représentés, l’ensemble de ce que nous appelons l’environnement professionnel, l’ensemble de l’industrie de la haute précision. Pourquoi avoir décidé d’ouvrir le salon aux microtechnologies et aux MedTech? Tout simplement parce que des synergies existent d’un domaine à l’autre. Le domaine de la haute précision n’est pas constitué de secteurs industriels totalement cloisonnés. Au contraire, ils s’enrichissent mutuellement et font des affaires ensemble car ils partagent souvent un savoir-faire complémentaire. De très nombreuses sociétés sont actives dans plusieurs secteurs à la fois, ce qui assure ainsi des débouchés supplémentaires à leurs

produits ou services, notamment dans des périodes un peu plus difficiles comme celle que traverse l’horlogerie actuellement. Pour continuer à exister, il faut développer des prestations et des innovations qui couvrent plusieurs secteurs. En ouvrant le salon à toutes les microtechnologies et aux MedTech nous avons donné à nos exposants un écrin professionnel propice au développement d’interactions. 73


Le salon est exclusivement réservé aux professionnels des branches concernées. Peut-on imaginer une journée «portes ouvertes» pour le grand public? Ce n’est pas envisagé. Nos exposants et nos visiteurs arpentent les allées du salon durant quatre jours pour faire des affaires, rencontrer leurs fournisseurs et clients et s’ouvrir de nouveaux marchés. Cela représente une mobilisation d’importants moyens logistiques et humains et l’ouverture au public risquerait de venir perturber la bonne marche des choses. Les exposants et les visiteurs eux-mêmes sont extrêmement satisfaits de l’atmosphère très professionnelle, même si très conviviale également, qui règne au salon. Ces dernières années, vous avez mis en place des tables rondes. Quelles vont être les thématiques abordées durant cette 16e édition? Ces tables rondes ont chaque année plus de succès. Elles permettent de mettre en relation différents acteurs sur des sujets précis et de parler de l’avenir de l’horlogerie, de sa capacité à innover et des nouveautés technologiques dans chaque branche. Elles donnent une autre dimension au Salon en invitant au débat sur des thèmes d’actualité ou d’avenir avec des experts de très bon niveau. Cette année, nous allons notamment avoir une table ronde sur l’impression 3D-4D, qui traitera de l’avancé des recherches dans la modélisation de l’impression et l’espoir que laissent entrevoir les possibilités incroyables de l’impression 4D. Une seconde table ronde fera un point très intéressant sur les nouveaux matériaux ou procédés utilisés dans l’horlogerie, tel que le traitement innovant de la céramique. En plus des nombreuses conférences, ce seront 6 tables rondes auxquelles les visiteurs pourront assister. Les thématiques et les intervenants seront annoncés progressivement sur notre site internet, www.ephj.ch. Durant le salon, vous remettez le «Prix des Exposants». Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce dernier? Le Grand Prix des Exposants est véritablement un temps fort du Salon. Il est remis le jour de l’ouverture de façon à ce que le vainqueur et les nominés puissent bénéficier d’une plus grande visibilité. Son fonctionnement est simple: nous recueillons dans un premier temps toutes les innovations, créations, premières mondiales de nos exposants, présentées sous forme de dossiers de candidature. Un Comité de sélection se réunit ensuite pour désigner les 5 ou 6 meil­ leurs d’entre-eux. Puis c’est le vote des exposants qui détermine le gagnant. Ce dernier aspect est très important, car cela représente une reconnaissance professionnelle par les pairs. Des nouveautés à venir? On trouvera cette année un espace dédié aux start-up qui va regrouper des pousses actives aussi bien dans le MedTech que les microtechnologies ou l’horlogerie Des entreprises qui, je l’espère, participeront également au Prix des Exposants. 74

Salon EPHJ-EPMT-SMT

C/O Palexpo SA Case postale 112 CH-1218 Grand-Saconnex / Genève-Suisse Tél. +41 22 761 14 16 • Fax +41 22 798 01 00 www.ephj.ch


COLORE LE TEMPS VOTRE PARTENAIRE DANS LES TRAITEMENTS

DE SURFACES PAR PVD ET CVD

Rue des Champs 12 T. + 4 1 ( 0 ) 3 2 9 2 4 5 4 5 4

C H - 2 3 0 0 L a C h a u x - d e - Fo n d s

w w w. p o s i t i v e c o a t i n g . c h

F. +41(0)32 924 54 55

info@positivecoating.ch


COSC

CONTRÔLE OFFICIEL SUISSE DES CHRONOMÈTRES

Au service de l’excellence horlogère suisse Fondé en 1973 et basé à La Chaux-de-Fonds, le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC) est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique qui œuvre au service de l’horlogerie suisse. Indépendant et neutre, sa mission est de mesurer et contrôler la précision de mouvements horlogers et de montres terminées que les fabricants lui confient, pour leur décerner le titre officiel de chronomètre certifié. Un gage de qualité et de précision reconnu dans le monde entier. Tour d’horizon de ses prestations et activités.

76


40 ans d’histoire Le COSC a été créé en 1973 par cinq cantons horlogers (Berne, Genève, Neuchâtel, Soleure et Vaud) et par la Fédération de l’industrie horlogère suisse FH. Avant cette date, les cantons avaient un ou des bureaux d’observation (BO), établis soit dans des écoles d’horlogerie, soit dans des écoles d’ingénieurs, qui évaluaient la qualité des objets horlogers en fonction de multiples critères, lesquels pouvaient différer d’un canton à l’autre. Au début des années 70, face entre autres à l’absence d’unité de doctrine et de solidarité entre les BO, à la menace sur le statut officiel de ceux-ci, la Commission d’inspection centrale des BO propose la création d’une Commission réunissant les cinq cantons, la Chambre suisse de l’horlogerie et la FH. Cette démarche aboutit avec succès à la création en 1973 du COSC. Si à l’origine ce dernier gérait sept BO, au fil des décennies, l’entité s’est simplifiée pour aboutir en 2013 à une structure n’en comptant que trois, à savoir ceux de Bienne, du Locle et de SaintImier. Trois sites situés au plus près des manufactures et coordonnés par la direction basée à La Chaux-de-Fonds, assurée depuis le 1er juillet 2010 par Andreas Wyss, appuyé par deux autres collaborateurs. La qualité alliée au Swiss made Pour décerner le titre officiel de chronomètre certifié, le COSC est à même de contrôler des instruments horaires tels que des montres-bracelets mécaniques, des montres de poche, des pendulettes et des montres-bracelets à quartz. Le certificat de chronomètre est garant de la haute précision des instruments horaires comme de leur unicité. Il est le gage de leur extrême qualité, comme du savoir-faire mis en œuvre tout au long de leur production. En effet, pour l’obtenir, un instrument horaire doit non seulement être constitué des composants de la meilleure qualité qui soit, mais encore avoir fait l’objet du soin particulier des meilleurs horlogers et régleurs, durant son assemblage. Il représente donc sur le marché, une véritable plus-value pour les bénéficiaires qui cherchent à se différencier de leurs concurrents. Au-delà de son objectif de garantir la précision de marche d’un instrument horaire, le COSC, en tant qu’association d’utilité publique au service de l’horlogerie, s’engage exclusivement au service de l’horlogerie suisse, puisqu’il ne traite que des mouvements ou des montres Swiss made, une manière de valoriser ce prestigieux label. Tous les mouvements qui sont livrés au COSC doivent donc être garantis Swiss made et être dédiés à des montres elles-mêmes Swiss made. 77


Indépendance et neutralité L’indépendance du COSC est une donnée clé de sa rigueur et de sa crédibilité. Association libre de droits à but non lucratif, le COSC s’illustre par son indépendance financière, aussi bien lors de sa fondation, où aucun capital n’a été apporté par ses membres créateurs, qu’au niveau de son fonctionnement, puisque les clients du COSC ne payent que leurs prestations et non pas une cotisation. La direction s’engage à maintenir des finances saines et les investissements sont effectués en fonds propres. La composition du Conseil d’administration assure l’impartialité des décisions, puisqu’il se compose de trois représentants des bureaux d’obser-

78

vation (BO) et trois représentants des déposants au COSC ainsi que d’un président et vice-président issus de milieux extérieurs à même de trancher en cas de vote. Le fonctionnement du COSC est en outre régi par un système de management de la qualité détaillant de manière précise l’ensemble du fonctionnement de l’association et des procédures de contrôle. Le système informatique est paramétré de telle sorte que les résultats des mesures des montres et mouvements ne soient pas modifiables. Le COSC est accrédité depuis vingt ans comme laboratoire d’étalonnage, d’essai et de certification de produits auprès du Service d’accréditation suisse SAS qui émane du SECO. Cette accréditation garantit la qualité, la constance et de la neutralité des mesures réalisées.


Des installations et techniques de pointe Les bureaux d’observations (BO) du COSC contrôlent annuellement quelque 1,8 million d’instruments horaires. Le COSC est aujourd’hui le seul organisme au monde capable de traiter un tel volume. Chaque chronomètre certifié est unique, identifié par un numéro gravé sur son mouvement et un numéro de certificat délivré par le COSC. Les trois BO travaillent sur le même modèle, puisque chacun bénéficie des mêmes équipements et travaille en appliquant les mêmes procédures. L’activité du COSC a lieu 7 jours sur 7, pendant approximativement 350 jours par an. Un rythme de travail dû à la norme ISO, qui impose 15 jours de contrôle + le jour 0, avec mesure toutes les 24 heures: une fois qu’un cycle d’observation est lancé, celui-ci doit être respecté. Chaque jour, samedi et dimanche compris, tous les instruments sont mesurés et remontés. Sur la base des mesures, les critères éliminatoires sont calculés pour les montres-bracelets méca-

niques à balancier-spiral, pour les montres-bracelets à quartz, pour les montres de poche et pour les appareils horaires en position fixe. Si et seulement si tous les critè­­res sont atteints, le mouvement/montre est certifié «chro­­no­mètre». Si nettement plus d’un million de certificats officiels de chronomètre sont délivrés par année (1 700 000 en 2016), cela ne représente que 6% de la production horlogère suisse, ce qui souligne le caractère exceptionnel de la certification «chronomètre» du COSC. Au total, ce sont environ 60 collaboratrices et collaborateurs en équivalent temps-plein (et une septantaine d’auxiliaires formés par le COSC) qui travaillent dans les bureaux d’observations. Il s’agit majoritairement d’opératrices et d’opérateurs spécialisés. A noter qu’aucun horloger ne figure parmi eux, puisque le COSC est là pour observer, contrôler et non pour orienter ou conseiller telle ou telle marque, une manière de réaffirmer son indépendance et sa neutralité encore une fois.

COSC

Direction Avenue Léopold-Robert 65 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 913 80 78 info@cosc.ch • www.cosc.swiss.ch

79


INTERVIEW

ISABELLE FATTON

Fédération du commerce genevois

Pour un commerce innovant et dynamique Fondée en 1947, la Fédération du Commerce Genevois (FCG), présidée actuellement par Fabienne Gautier, compte plus de 120 membres commerçants. Interlocutrice privilégiée des autorités ainsi que des autres associations économiques, elle représente et défend les intérêts de ses membres et du secteur du commerce qui représente près de 20 000 emplois à Genève. Bien Vivre a rencontré Isabelle Fatton, secrétaire de la FCG depuis 2007.

Isabelle Fatton © Anthony Demierre

Prix du Commerce © DGDERI-Etat de Genève

80


Fabienne Gautier © FCG © FCG

Pouvez-vous revenir sur les origines de la FCG? Fondée en 1947 sous le nom de Fédération du Textile et de l’Habillement, la FCG avait pour but de fédérer différentes associations professionnelles actives dans le domaine du textile et de l’habillement, de la fabrication à la vente, sans oublier l’entretien. Afin de s’adapter à la structure de ses membres, elle décide en 2003 de changer de nom et d’élargir sa vocation première en accueillant en son sein le commerce de détail dans son ensemble. Aujourd’hui, elle regroupe des associations patronales et des entreprises individuelles actives dans le commerce de détail. Elle représente au total environ 120 membres commerçants (fleuriste, opticien, chocolatier par exemple et des magasins actifs dans les branches du textile, de la chaussure et de la maroquinerie), soit au total environ 1800 employés. Quelles sont les missions de la FCG et comment s’engage-t-elle en faveur de ses membres? Interlocutrice privilégiée des autorités communales, cantonales et fédérales, ainsi que des autres associations économiques, la FCG représente les intérêts de ses membres et de la branche économique face au monde politique. Elle est régulièrement consultée lors de l’élaboration de projets de lois qui concernent le commerce et veille à offrir à ses membres des conditions-cadre leur permettant de développer au mieux leurs activités. Disponible et à l’écoute, elle cherche à répondre à leurs interrogations et n’hésite pas à mobiliser son réseau de compétences au sein de la Fédération des Entreprises Romandes Genève. Elle offre également de nombreux conseils sur des problématiques diverses, notamment en matière de droit du travail. Mon rôle, en tant que secrétaire, est de leur fournir autant que possible des outils pour leur permettre de s’adapter et de réagir au mieux aux difficultés qui les frappent. Depuis deux ans, il s’agit plus particulièrement du franc fort et du tourisme d’achat. Pour les aider à faire face, la FCG propose de nombreuses formations continues, comme des cours d’anglais spécifiques pour la vente, des cours d’accueil et techniques de vente, de gestion des clients difficiles,

ou encore de mise en place des vitrines. Nous allons prochainement proposer un atelier sur l’utilisation des réseaux sociaux à des fins commerciales. Evénement marquant mis sur pied par la FCG en 2016, un calendrier de l’Avent pour le moins original. Quelle est l’origine de ce projet et son objectif? Nous nous sommes rendus compte que pour attirer les clients, une belle vitrine ne suffisait plus face à l’abondance de l’offre et à l’environnement hautement concurrentiel. Aujourd’hui, il faut offrir plus au client, un accueil et un service irréprochables mais aussi une véritable expérience qui lui laisse un souvenir agréable. Notre calendrier était pour le moins original, étant donné qu’en lieu et place des fenêtres du calendrier, les clients ont été amenés à ouvrir les portes de 24 magasins. Devant chaque enseigne, un décor spécial a été placé: un Yuki (flocon de neige en japonais), conçu par une apprentie du Centre de formation professionnelle Arts

© Véronique Gautier

81


Stand FCG à la Cité des Métiers l’Expo. © OuiStart

et réalisé par les apprentis du Centre de formation professionnelle Construction. Le magasin dont le Yuki arborait la date du jour, proposait une surprise à ses clients. Un concours, PictureTheYuki, a également été organisé sur la page Facebook de l’événement. Cette opération nous a laissé une note très positive car elle a permis de mettre en avant des commerces locaux et nous allons probablement la réitérer en décembre 2017. Parmi les avancées majeures en faveur du commerce genevois, l’ouverture des magasins trois dimanches par année en plus du 31 décembre. Pouvez-vous nous en dire davantage? En plus du 31 décembre, jour considéré comme férié dans le canton, les commerces genevois pourront ouvrir trois dimanches par année comme l’autorise la législation fédérale, et ce jusqu’à 17 h. Une décision approuvée par la majorité des Genevois LE 27 NOVEMBRE qui ont accepté à plus de 57% des voix en novembre 2016 le contre-projet à l’initiative «Touche pas à mes dimanches!», lancée par la gauche et les syndicats. C’est une véritable victoire pour la FCG qui s’est totalement investie durant la campagne. Cela va permettre de donner un peu d’air frais aux magasins genevois face au tourisme d’achat, d’animer la ville mais aussi et surtout de répondre enfin à la demande des consommateurs. Quant aux travailleurs, il faut noter que certains souhaitent travailler le dimanche, sachant que des compensations particulières sont fixées par la convention collective de travail.

© Agence Tandem

POUR UNE GENÈVE ACCUEILLANTE, ANIMÉE ET CONVIVIALE

LES COMMERÇANTS GENEVOIS

Vous êtes particulièrement impliqués dans la formation professionnelle. Quelles sont les actions mises en place? Nous cherchons à promouvoir nos métiers et à susciter des vocations dans une branche qui fait encore trop souvent l’objet d’un second choix chez les jeunes. On peut pourtant faire véritablement carrière dans la vente. Un CFC n’est pas une fin en soi et avec une personnalité orientée clients, de la motivation et des compétences, il est tout à fait possible de gravir les échelons jusqu’à des postes de direction. Chaque année, nous organisons des tests d’aptitudes pour les jeunes en fin de scolarité obliga82

toire souhaitant s’orienter dans la vente. Les résultats sont ensuite transmis aux entreprises formatrices membres de notre association. Nous participons également à la Cité des Métiers qui a lieu tous les trois ans avec un stand animé et interactif. Avec le soutien de la FER Genève, nous parrainons une entreprise de pratique commerciale: OuiStart, qui a pour but de donner la possibilité à des stagiaires en recherche d’emploi de mettre en pratique leurs compétences et d’acquérir de nouveaux savoir-faire. La FCG propose régulièrement bon nombre de projets aux participants. Par exemple pour le Yuki ils ont été chargés d’aider à l’animation de certaines boutiques et de réaliser les reportages vidéo et les photos pour la page Facebook. Vous collaborez depuis 2012 au «Prix du commerce genevois» mis en place par la Direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation (DGDERI). Quel est son objectif? Il s’agit de mettre en valeur les commerces de proximité et de capitaliser sur le savoir-faire genevois. Trois distinctions sont décernées: le «Prix de la plus belle vitrine», «Prix du meilleur accueil», «Prix de l’innovation». Les récompenses à la clé sont d’un montant total de CHF 27 000.-. La sélection se fait par le biais de visites de clients «mystère» qui, selon des critères bien définis, évaluent les commerces. C’est ensuite un jury composé de différentes personnalités du monde économique genevois qui décerne les prix aux participants qui ont su se démarquer. La FCG, une fédération engagée La FCG siège au comité de l’association Samedi du partage qui organise deux fois par an la récolte de produits de première nécessité qui sont ensuite redistribués à des associations caritatives genevoises. La prochaine action se déroulera le samedi 25 novembre.

Fédération du commerce genevois

Fédération des Entreprises Romandes Genève Rue de Saint-Jean 98 • Case postale 5278 CH-1211 Genève 11 Tél. +41 58 715 32 07 fcg@fer-ge.ch • www.geneve-commerce.ch


MOBILIER CLOISONS SOLS PLAFONDS RAYONNAGES

Spécialisé dans l’aménagement et la conception de locaux professionnels, BUREAU 111 SA vous propose sa solide expérience au service de votre environnement de travail. NYON

www.bureau111.ch

GENÈVE


INTERVIEW

DENIS PICARD

UPSA Genève

Un engagement au service de l’univers automobile La Section Genève de l’Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA - Section Genève), fondée en 1906, regroupe 97 membres, tous professionnels de l’automobile dans le canton. Particulièrement active dans un milieu en constante évolution, elle a pour missions principales la défense des intérêts de ses membres, mais aussi des clients, ainsi que la promotion et le développement de la formation professionnelle et continue. Son président depuis mai 2017, Denis Picard, nous fait part du rôle de l’association et de ses enjeux à venir.

84


© David Naldini

Vous êtes président de la section genevoise de l’UPSA depuis mais 2017. C’est un nouveau challenge, n’est-ce pas? Etre président de la section genevoise de l’UPSA, rôle que je tiendrai durant trois ans, est en effet un nouveau challenge pour moi, et en particulier lorsqu’on sait les défis que connaît aujourd’hui l’univers de l’automobile. Les technologies et les métiers évoluent rapidement et notre rôle et d’accompagner nos membres pour répondre au mieux à ces changements. Nous comptons aujourd’hui 97 membres qui vont du petit garage à la grande structure. Notre rôle est de les accompagner à plusieurs niveaux. Il s’agit tout d’abord de la convention collective qui est désormais étendue pour toute la branche. Nous menons également un travail de relai politique auprès d’administrations comme le service des automobiles, mais aussi celui de l’environnement. Plus globalement, nos compétences s’étendent principalement sur trois domaines que sont la représentation classique de la branche auprès des autorités politiques, la promotion d’une éthique professionnelle de qualité et enfin la formation.

est nécessaire pour les déplacements. Il faut rappeler que la volonté politique à Genève est de supprimer la voiture au centre-ville. Nous devons donc défendre nos intérêts dans un contexte politique bien particulier. Nous sommes également tributaires du contexte international propre à notre région, notamment en terme de main d’œuvre souvent expatriée. Cela dit, nous vendons près de 16 000 voitures par an à Genève, ce qui est loin d’être négligeable. La formation est une de vos priorités, n’est-ce pas? Hormis défendre les clients, les patrons et les employés, notre rôle est de suivre et de mettre en avant la formation. Depuis 2008, nous disposons de notre Centre de formation qui dispense les cours pratiques (cours interentreprises) aux 200 apprenti-e-s des métiers de l’automobile, ainsi que les cours de préparation à l’examen du brevet fédéral de diagnosticien-ne d’automobiles. La formation est un élément phare à nos yeux. La formation de futurs ouvriers est nécessaire au maintien des compétences à plus long terme. C’est important, et en particulier pour des métiers comme les nôtres qui évoluent tous les jours et qui se spécialisent de plus en plus. Il y a notamment l’arrivée des véhicules électriques qui nécessitent un savoir-faire bien spécifique. Il y a également l’électronique et l’assistance à bord du véhicule de plus en plus performantes. Ce sont des technologies en constante évolution sur lesquelles il faut former les ouvriers actuels et ceux de demain.

Quelles sont les spécificités de la branche à Genève? Nos enjeux sont plus complexes à Genève que dans le canton de Vaud ou du Valais, par exemple, du fait notamment que nous sommes à proximité de la frontière. Ainsi, nous devons faire face à une concurrence de prix plus importante ce qui nous amène à devoir nous distinguer continuellement sur la qualité de nos services. De plus, Genève est un canton-ville dans lequel la voiture prime moins que dans le Valais par exemple où elle 85


© David Naldini

Quels sont les principaux enjeux actuels de la branche? C’est le maintien de nos emplois, et ce surtout au vu de l’évolution du digital et de la vente accrue par internet. Le marketing digital est un élément très important qui nous concerne pour les prochaines années. L’UPSA Genève est à l’origine du seul salon de la voiture d’occasion en Suisse romande. Vous fêterez sa 25e édition cette année. Le Salon de la Voiture d’Occasion organisé par l’APVO (Association pour la Promotion de la Voiture d’Occasion) se déroule chaque année au mois d’octobre à Palexpo. Cette année nous fêterons sa 25e édition. Lors de cet événement, 700 véhicules sont exposés et environ 170 vendus. Chacun d’entre eux fait l’objet d’un contrôle bien spécifique à l’entrée, gage de qualité. D’ailleurs, seuls les membres de l’UPSA peuvent présenter des véhicules. Durant ces trois jours de salon, nous nous entourons de partenaires comme Cembra Money

© David Naldini

86

bank, L’Allianz ou encore la Vaudoise assurances, Le TCS et des partenaires médias, ce qui nous permet de vendre sur place, de proposer un financement, une assurance, mais aussi une expertise de reprise via le TCS. Tout peut être fait hormis l’immatriculation.

UPSA – Section Genève

Rue de Saint-Jean 98 • CH-1211 Genève 11 Tél. +41 58 715 32 28 (secrétariat général) Tél. +41 58 715 32 52 (tests d’aptitudes, apprentissages, brevets) Fax +41 58 715 32 02 info@upsa-ge.ch • www.upsa-ge.ch


MODENA CARS SA

Plus que du luxe, du rêve Tout amateur de voitures, de belles voitures, ne restera pas insensible devant les mythes italiens que sont Ferrari et Maserati. Complémentaires dans leurs offres, elles n’en restent pas moins des voitures de prestige qui font rêver tous les passionnés. Chez Modena Cars, plus encore que de vendre une voiture, on propose ici des privilèges hors du commun. Rencontre avec Gino Forgione, propriétaire de Modena Cars.

Sortie Cavalieri – 10 ans Modena Cars – Abu Dhabi

88


Plus de 10 ans d’expérience A l’origine de Modena Cars SA, Gino Forgione. Mécanicien de formation, ce passionné d’automobile se lance dès 1983 dans une carrière de vente. Spécialiste des marques de luxe, notamment Ferrari, il ouvre en 2004 son premier garage au Centre-ville de Genève, Modena Cars. Concessionnaire officiel des marques Ferrari et Maserati pour Genève et l’arc lémanique, le garage ne tarde pas à se constituer une clientèle fidèle. Fort de son succès, il déménage en 2010 dans des locaux plus spacieux à Plan-les-Ouates. Un écrin sobre, élégant et convivial de 6000 m2 situé à 5 minutes seulement de l’aéroport et à 5 kilomètres à peine du centreville de Genève. Un service à 360 degrés Modena Cars SA propose une palette de prestations complète à ses clients. Offrant une large gamme de véhicules neufs, dont les dernières nouveautés, il est à même de répondre aux besoins et aux envies d’une large clientèle. Il faut dire que Ferrari et Maserati proposent des modèles à la fois différents et complémentaires. La première marque étant positionnée sur le segment SUV et Berline, tandis que la seconde reste la voiture de sport par excellence. Des véhicules mis en valeur dans un showroom épuré et lumineux. Grâce à des infrastructures modernes munies des dernières technologies, la concession met également tout son savoir-faire et sa passion au service de l’entretien et de la maintenance à travers des services adaptés et transparents. Modena Cars propose également des services de gardiennage sécurisé et de conciergerie. Ce dernier permet aux clients de se voir amener leurs véhicules où qu’ils soient. A cela, s’ajoute un

Gino Forgione, CEO & Fondateur

parc d’occasions de qualité composé de véhicules de marques haut de gamme avec d’excellentes garanties après livraison. 89


Département Classiche

Pour les collectionneurs passionnés... Pour aller toujours plus loin dans les prestations à sa clientèle, Modena Cars SA a ouvert en avril 2016 le département «FERRARI CLASSICHE» entièrement dédié à la conservation du patrimoine de la marque au cheval cabré. Des modèles anciens, véritables bijoux de collection, entretenus et rénovés par une équipe de spécialistes. «Qu’il s’agisse d’une rénovation complète ou partielle, tout est réalisé dans les règles de l’art, avec des pièces d’origine et un savoir-faire unique», explique Gino Forgione. Une qualité appuyée par un livret de certification, délivré par le siège à Maranello lui-même, attestant que, tant au niveau esthétique que sécuritaire, le véhicule est conforme à son état d’origine. Test Drive Ferrari – Gstaad – 2017 Partenariat Maserati avec le Golf de Bonmont – 2017

Rallye «Slow Food, Fast Cars» – Toscane – 2015

90


... et les Gentlemen Drivers Férus de vitesse? Modena Cars SA a créé il y a quelques années le Club Cavalieri, donnant l’opportunité à ses clients de tourner avec leurs voitures sur les circuits les plus réputés d’Europe. «Nous privatisons les circuits pour que nos clients aient le plaisir de ressentir en toute sécurité les sensations uniques que procure une voiture de sport», explique Gino Forgione. Des voitures sont préparées au sein du département Course du Garage. Chaque rassemblement est organisé de A à Z dans le but de faciliter le voyage et le séjour des clients, «Une fois sur place, ils n’ont plus qu’à s’équiper et à profiter de la piste», ajoute le directeur. Une prestation d’excellence placée sous le signe de la bonne humeur, de la convivialité et du partage de sensations fortes. A cela s’ajoute le concept Corse Clienti de Ferrari permettant aux propriétaires de modèles spéciaux (FI, 599XX, FXXK, etc.) du monde entier de se rendre sur les circuits les plus légendaires du globe. Une entreprise proche de ses clients Chez Modena Cars SA, la satisfaction clientèle est une priorité. Une philosophie qui s’exprime à travers la performance et disponibilité des techniciens de l’atelier, l’accueil et le haut niveau de compétences des conseillers de vente, qui par leur expérience et compétences, sont à même d’offrir un conseil sur-mesure. «Ici, nous ne faisons pas que vendre un véhicule, nous proposons des prestations à la hauteur de l’image de nos produits», précise Gino Forgione. Pour ce faire, le garage mise beaucoup sur la formation et encourage ses collaborateurs à suivre les programmes de formation continue mis au point par les deux marques. Travaillant sur la base de rapport de confiance avec ses clients, Modena Cars SA

Finali mondiali CORSE Clienti – Daytona – 2016

Sortie Cavalieri – Circuit de Catalunya – 2016

se veut proche de chacun d’entre eux et organise tout au long de l’année une multitude d’événements pour leur faire découvrir les nouveautés et leur transmettre sa passion unique de l’automobile.

Modena Cars SA Concessionnaire Officiel FERRARI & MASERATI Chemin des Aulx 21 • CH-1228 Plan-les-Ouates Tél. +41 22 757 8787 • Fax +41 22 757 87 88 info@modenacars.ch • www.modenacars.ch

91


AUTOMOBILES CAVENG SA

Votre partenaire privilégié Concessionnaire Mercedes-Benz Rive Gauche - Lac, Automobiles Caveng SA a pour mission de n’offrir aux clients que ce qu’il y a de meilleur. La luxueuse concession s’illustre par la qualité de ses services, à la hauteur des plus grandes exigences, mais aussi et surtout par son sens étroit des relations humaines. Zoom sur ses prestations et sa philosophie.

92


La renouveau Mercedes-Benz Située à la route de Chêne 135, Automobiles Caveng SA est une institution. Créée il y a 55 ans par la famille Caveng, cette entreprise familiale, dotée d’une énorme visibilité dans le canton, a toujours cultivé une passion pour l’automobile et proposé un service sans équivalent. Différentes marques se sont succédées et ces valeurs perdurent aujourd’hui sous l’enseigne MercedesBenz. Depuis le 1er juin 2015, Automobiles Caveng SA est, en effet, devenue concessionnaire officiel de la célèbre marque à l’étoile. Une aubaine pour les nombreux conducteurs de la marque dans le secteur et une fierté pour Automobiles Caveng SA de représenter la plus ancienne et prestigieuse enseigne automobile au monde. Afin de mettre en valeur ses plus beaux modèles, le garage a fait peau neuve. Désormais, c’est un nouvel écrin au design épuré et aérien, conforme aux standards Mercedes-Benz, qui accueille les visiteurs pour une expérience unique. Aux commandes, Stefan Wisler, un directeur expérimenté et charismatique. Des prestations complètes Automobiles Caveng SA propose constamment une vingtaine de modèles à la vente, parfaitement mis en valeur dans un showroom lumineux de 600 m2 répartis sur deux étages. Grâce à des infrastructures modernes équipées des dernières technologies, l’entreprise met également son savoir-faire au service de la maintenance et de l’entretien des voitures. Réactivité, performance et transparence qualifient l’ensemble de ses prestations, de la réparation la plus anodine au bilan complet. Automobiles Caveng SA possède également un vaste choix de véhicules d’occasion de toutes marques dans un centre spécialement dédié à Thônex, route de Jussy 33, où travaillent deux collaborateurs spécialisés. Des véhicules de qualité sévèrement contrôlés, comme en atteste le label StarClass de Mercedes-Benz qui offre jusqu’à deux ans de garantie. 93


Une concession proche de sa clientèle Pour Automobiles Caveng SA, la satisfaction des clients est au cœur des priorités et le service se doit d’être impeccable. La société accorde une importance toute particulière à la formation de ses collaborateurs, à tous les niveaux. A la clé, une équipe performante composée de véritables experts maîtrisant parfaitement les dernières innovations technologiques, et ce sur tous les modèles. A cet atout majeur s’ajoutent un accès facilité aux ateliers ainsi qu’une zone de parking spécialement dévolue à la clientèle. Automobiles Caveng SA se distingue également par la qualité de son accueil chaleureux et professionnel, assuré par des collaborateurs à l’écoute, souriants et disponibles. «Ici, nos clients ne sont pas des numéros, mais de véritables partenaires à qui nous accordons une attention de chaque instant et que nous prenons du plaisir à connaître», précise Stefan Wisler. Une personnalisation du service devenue la marque de fabrique de cette entreprise à taille humaine pour qui la confiance et la fidélisation sont les plus belles des récompenses. «Etre client chez nous, c’est un peu comme faire partie d’une grande famille. Il n’est d’ailleurs pas rare que certains d’entre eux deviennent des amis», ajoute Stefan Wisler. C’est avec cette même philosophie qu’Automobiles Caveng SA organise tout au long de l’année des événements placés sous le signe de la convivialité et du partage. Une marque premium innovante Pour répondre aux besoins et envies d’une clientèle plus variée, la marque premium la plus renommée au monde a considérablement élargi sa gamme de produits ces dernières années. «Mercedes-Benz a connu un renouveau avec la mise sur le marché de nouveaux modèles au design avant-gardiste et aux lignes sportives, à même de séduire une clientèle plus jeune que par le passé. Aujourd’hui, la majeure partie de nos clients a entre 30 et 50 ans», explique Stefan Wisler. A la pointe de la technologie, les voitures de la marque à l’étoile se veulent également ultra connectées pour une conduite en toute sécurité, agréable et respectueuse de l’environnement, notamment avec plusieurs modèles hybrides. «D’ici une dizaine d’années, nous pensons que les voitures électriques et hybrides représenteront environ 20% du marché», projette Stefan Wisler.

The best or nothing.

Votre concession Mercedes-Benz rive gauche 94

www.automobiles-caveng.ch

Rte de Chêne 135|Chêne-Bougeries - Genève ✆ 022 8881616 VENTE | SERVICE APRES-VENTE | CARROSSERIE | OCCASIONS


Une équipe passionnée et soudée Automobiles Caveng SA, c’est aujourd’hui une équipe de 25 collaborateurs qui travaillent avec fierté et passion pour perpétuer les valeurs d’excellence chères à la marque Mercedes-Benz. Prônant une culture d’entreprise ouverte basée sur des valeurs comme le respect, la confiance et l’esprit d’équipe, l’entreprise veille à maintenir une bonne ambiance, propice au bien-être et à l’épanouissement. Désireuse de s’investir pour la jeunesse, Automobiles Caveng SA ouvrira ses portes dans moins d’un an à un apprenti mécanicien et à un apprenti magasinier. Une implication essentielle pour ce garage membre de l’Union Professionnelle Suisse de l’Automobile (UPSA), section Genève.

Automobiles Caveng SA Concessionnaire Mercedes-Benz Rive Gauche-Lac Route de Chêne 135 • CH-1224 Chêne-Bougeries Tél. +41 22 888 16 16 info@garage-caveng.ch www.automobiles-caveng.ch

95


DS STORE GENÈVE

Un espace unique en Suisse consacré à la marque DS Créé en 2015, le DS Store de Genève est le premier et seul lieu consacré en Suisse à la marque haut-de-gamme du groupe PSA. Avec un splendide showroom de 400 m2, son équipe s’attèle à développer des services bien particuliers à la hauteur de DS Automobiles. Opter pour cette dernière c’est faire le choix d’un style élégant, de produits de qualité, mais aussi de prestations bien spécifiques et avantageuses à travers lesquelles vous vous sentez privilégiés. Nous sommes allés à la rencontre de son directeur, Denis Picard, qui s’est confié sur les différentes évolutions en cours de cette marque premium qui pose désormais ses jalons.

96


© Une Riche Idée

Vous êtes le premier et seul store spécialement consacré à DS Automobiles en Suisse. Comment l’expliquer? Nous sommes effectivement les seuls en Suisse à avoir un store spécifiquement consacré à la marque DS Automobiles, au même titre qu’une quinzaine d’autres en Europe. Après son lancement officiel le 3 mars 2015 au Salon de Genève, il fallait à DS son espace dédié, dans l’esprit de style et d’avant-garde qui la caractérise. Rappelons que née sous la marque Citroën, DS est depuis deux ans une marque à part entière de PSA. Premium du groupe, elle a désormais pris son envol, avec une direction et un marketing bien séparés. En 2018, il y aura d’ailleurs un véritable réseau de concessionnaires DS. Ainsi, ceux qui n’auront pas de showroom répondant aux critères de la marque ne pourront plus les vendre. DS Automobiles est considérée comme la marque premium du Groupe PSA. Quelles sont ses particularités? DS est effectivement le premium du Groupe PSA et il y a une vraie volonté qu’elle soit une marque à la française. Elle est produite en France. Tous les éléments et matériaux utilisés seront sélectionnés avec le plus grand soin possible, en misant avant tout sur la plus haute qualité. Il y a bien-sûr des véhicules de série, mais le grand avantage est qu’il est également possible de concevoir son propre véhicule, tant au niveau de l’intérieur que des finitions. De plus, DS offre des prestations bien particulières. Notre souhait est d’apporter un package global auprès du client, sur les produits comme sur les services. Opter pour DS c’est comme faire partie d’un club qui offre des privilèges. A cet effet, nous mettons en place des partenariats qui permettent par exemple d’avoir des places de concert ou de thalasso. Nous proposons également la prestation «Pick up and Delivery».

© Une Riche Idée - DL

Aujourd’hui, quelles prestations offrez-vous à Genève? Notre objectif est avant tout de développer des services biens spécifiques à la marque d’ici 2018, afin que notre clientèle puisse bien faire la distinction. Nous avons aujourd’hui deux conseillers DS chargés des activités commerciales. Ainsi, ces derniers sont particulièrement formés sur la marque ce qui permet pour notre clientèle d’avoir des conseils adaptés. Nous sommes en voie de développer une réception après-vente spécifique pour mettre en place le service «Only You» qui comprendra tout un concept personnalisé allant du Pick Up and Delivery, de la location ou autre service de conciergerie propre à DS d’ici 2018. 97


Vous proposez un service inédit: le DS Virtual Vision. Pouvez-vous nous en dire plus? Nous sommes effectivement les seuls avec le store de Madrid à proposer le DS Virtual Vision. Il s’agit d’une expérience en réalité virtuelle qui permet de découvrir l’intérieur et l’extérieur d’un véhicule de la gamme DS à l’échelle réelle et de le personnaliser de manière interactive à partir d’un casque HTC Vive et d’une manette. Cette nouvelle technologie permet à notre clientèle de pouvoir définir précisément la voiture de ses souhaits grâce à la réalité virtuelle. En quelques mots, pourriez-vous décrire les modèles actuels? Aujourd’hui, DS comporte trois segments. Le premier est la DS3 qui propose tant du cabriolet, de la berline qu’un modèle sport. C’est une citadine chic et branchée avec une vraie signature stylistique. Le deuxième est la DS4 et la DS4 Crossback qui est un modèle plus baroudeur avec un look un peu plus agressif. Enfin, le troisième, la DS5. Il s’agit de la limousine de la marque avec un moteur hybride 4x4 qui va d’ailleurs progressivement se répandre sur toute la gamme. L’année prochaine, nous proposerons la DS7 Crossback. Celle-ci s’est largement fait remarquée lors de sa présentation en première mondiale au Salon de l’automobile cette année et lors de la descente des Champs-Elysées avec le Président Macron. 98


Enfin, votre splendide showroom se distingue des plus classiques et accueille des événements, n’est-ce pas? Nous disposons en effet d’un showroom de 400 m2, avec une aire de livraison spécifique à la marque DS, qui ne manque pas de style. Celui-ci est alors utilisé pour différents événements et manifestations. Nous sommes d’ailleurs partenaires du Golf de Bossey, nous avons également fait le salon du chocolat, un meeting de boxe, et le laissons à disposition des assurances notamment. Nous essayons d’apporter une autre dimension à ce lieu splendide qui change des showrooms plus classiques.

DS STORE Genève

Route des Acacias 27 • CH-1211 Genève 26 Tél. +41 22 308 03 42 www.driveds.ch/ch-fr

99


AUTOBRITT SA

Des garages, une famille, des marques ! Entreprise créée par Jean-Jacques Thuner, en 2018 Autobritt fêtera ses 50 ans. Aujourd’hui reprise par son fils, Bernard Thuner, la philosophie reste la même. Proposer les plus belles marques automobiles, faire profiter d’avantages les diplomates, être proche de ses clients et aussi de ses employés pour certains fidèles depuis les premières heures! 3 adresses à Genève où le mot client a tout son sens. Pour en parler, rencontre avec Mathieu Porraro, brand manager.

100


Autobritt, aujourd’hui, c’est quoi? Bien évidemment des garages puisque nous avons 3 adresses à Genève où nous proposons une sélection de marques automobiles de prestige, Volvo, Land-Rover, McLaren, Morgan et Jaguar. Avec cette diversité, nous pouvons répondre à tous les besoins et toutes les attentes de nos clients qu’ils préfèrent les coupés sport ou les SUV plus familiaux. Dans tous les cas, l’excellence est à là. 50 ans en 2018, c’est une belle histoire… Mathieu Porraro Oui on peut le dire et surtout une histoire familiale qui ne s’arrête pas aux liens du sang. Chez Autobritt, nous sommes plus de 100 employés, pas des anonymes, au contraire des personnes considérées pour leur travail, leur investissement et leurs compétences. Chaque année, nous nous retrouvons tous lors d’une grande fête où les employés discutent en toute simplicité avec leurs supérieurs. Nous sommes plus dans un état d’esprit famille qu’employé lambda. Rien n’est surjoué, tout se fait naturellement et bien entendu cette entente le client la ressent. Parmi vos marques, certaines proposent des conditions spéciales pour les diplomates, qu’en est-il? En effet, depuis peu de temps Jaguar et Land Rover font bénéficier aux diplomates et employés des organisations internationales de conditions tout à fait uniques qui les positionnent à l’identique d’autres marques. Free taxe ou remises diplomatiques permettent de s’offrir des véhicules d’exception aux meilleures conditions. Les diplomates nous sont fidèles jusque-là pour Volvo, aujourd’hui ils découvrent une offre étoffée avec cette nouveauté. Des voitures, particulièrement dans la gamme Jaguar, qui sont vraiment adaptées à tous et pour tous les goûts.

Autobritt a une clientèle fidèle comment l’expliquez-vous? Les clients sont en confiance car nombre de nos employés sont là depuis longtemps. Même si nous avons 3 adresses dans Genève partout la mentalité est la même, nous restons à taille humaine. Nous faisons tout pour faciliter la vie de nos clients surtout quand ils viennent pour des services. Nous leur proposons en prêt des vélos électriques, nous leur offrons une carte TPG ou leur mettons à disposition un véhicule. Nos clients ne sont pas des numéros mais des personnes avec un nom et un prénom, pour certains fidèles depuis 49 ans! Vous travaillez beaucoup avec les diplomates mais aussi avec les autres clients, auront-ils des nouveaux modèles à s’offrir prochainement? Dans nos garages nous avons tous les modèles de chaque marque ce qui permet d’essayer différents véhicules pour trouver celui qui convient le mieux. Côté Jaguar, par exemple, nous en avons 5 du coupé sport au SUV. Cette marque se renouvèle beaucoup et l’on attend prochainement un véhicule full electric en lequel nous croyons beaucoup et la XF Sport break absolument idéale pour la famille. Range Rover va également sortir une nouveauté la Range Velar qui se positionnera entre la Range Sport et l’Evoque. C’est cela Autobritt, toujours être à la pointe et donner le meilleur.

3 adresses à Genève: AUTOBRITT SA

Rue Boissonnas 15 • CH-1227 Les Acacias Tél. +41 22 308 58 00 • info.absa@autobritt.ch

AUTOBRITT AUTOMOBILES SA

Rue Viguet 1 • CH-1227 Les Acacias Tél. +41 22 308 57 00 • info.aasa@autobritt.ch

AUTOBRITT GRAND PRE SA

Rue du Grand-Pré 2 • CH-1202 Genève Tél. +41 22 919 05 00 info@agpsa@autobritt.ch • www.autobritt.ch

101


LAUREATO, BOÃŽTIER ACIER, 42 MM


Calibre GP 1800 Heures, minutes, seconde centrale et date

www.girard-perregaux.com


Installation ● Modernisation ● Maintenance ● Dépannage 7j/7 ● 24h/24 de vos ascenseurs ●

REALIFT SA ● Route des Jeunes 47 ● CH-1227 Carouge (Genève) Tél. +41 22 301 07 02 ● Fax +41 22 301 07 03 ● info@realift.ch ● www.realift.ch


La vie municipale LA PAROLE AUX ÉLUS Créé en 1815, le canton compte aujourd’hui 45 communes qui regroupent près de 494 000 habitants. Du petit village à la grande cité urbaine que représente Genève, les problématiques sont variées même si toutes œuvrent au quotidien en faveur de la qualité de vie et de la cohésion sociale. Bien Vivre est allée à la rencontre de quelques-uns des élus du canton.


INTERVIEW

THIERRY APOTHÉLOZ

Association des communes genevoises

Une association au service des communes du canton de Genève L’Association des communes genevoises (ACG) regroupe l’ensemble des 45 communes du canton de Genève. Organe fédérateur et support opérationnel important pour les communes, elle défend leurs intérêts auprès des autorités publiques et répond à leurs préoccupations. Nouvelle répartition des tâches, péréquation financière intercommunale, développement urbain du canton, les enjeux sont nombreux. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré son président, Thierry Apothéloz, conseiller administratif de Vernier. © Christian Lutz

© Pierre Abensur, Tribune de Genève

106


© Irina Popa

Pouvez-vous nous en dire davantage sur le rôle de l’ACG? L’ACG a comme objectif de rassembler les exécutifs communaux des 45 communes du canton de Genève. Son rôle consiste à informer et à conseiller ses membres, ainsi qu’à défendre leurs intérêts communs auprès des autorités. Elle est d’ailleurs l’interlocuteur privilégié du Conseil d’Etat et du Grand Conseil sur les éléments qui touchent les communes. Outre ce rôle institutionnel, l’association remplit des tâches très importantes dans la gestion des différents fonds qui lui sont fonctionnellement rattachés, tels que le Fonds intercommunal, le Fonds Intercommunal d’assainissement, le Fonds intercommunal d’équipement ou encore le Fonds intercommunal pour le développement urbain, récemment crée. Elle gère également trois groupements intercommunaux, à savoir le Groupement intercommunal pour l’animation parascolaire (GIAP) qui assure la prise en charge quotidienne de plus de 23 000 enfants tous issus des degrés primaires ainsi que le Service intercommunal d’informatique (SIACG) qui s’occupe de toutes les communes autres que la ville de Genève, ainsi que le Centre intercommunal des déchets carnés qui collecte annuellement 2000 tonnes de ces déchets. Des activités qui font de l’ACG un véritable centre de coordination et un support opérationnel au service des communes. L’ACG regroupe des communes qui ne rencontrent pas forcément les mêmes problématiques. Comment faites-vous pour concilier les intérêts de chacune d’entre elles? On ne peut nier que des différences existent, en termes de superficie, de population, de moyens humains et financiers à disposition, etc., mais c’est à travers un dialogue ouvert et la mise en exergue d’intérêts communs que l’association peut avancer. Ma méthode réside dans la capacité à donner du sens à chaque projet et à fédérer les communes. J’ai pu cependant constater, depuis deux ans que je suis président de l’ACG, que sur les grands enjeux qui nous concernent, il y a assez peu de clivages.

Le Fonds intercommunal pour le développement urbain (FIDU) est en place depuis le 1er janvier 2017. Quel est son objectif et comment fonctionne-t-il? Ce nouveau fonds vise à soutenir financièrement les communes qui construisent des logements. En effet, la planification de la construction de nouveaux logements, suivant notamment le plan directeur cantonal 2030, prévoit la réalisation de logements dans certaines communes, alors que dans d’autres communes l’objectif est moindre ou nul. L’effort pour financer l’aménagement de ces nouveaux quartiers de logements demandé à certaines communes est donc important, voire parfois difficilement supportable. La commune de Confignon par exemple va devoir plus que doubler son budget d’investissement. Il était donc important qu’un mécanisme de compensation entre les communes qui construisent et celles qui ne construisent pas soit mis en place, d’où la création FIDU approuvée à l’unanimité par les 45 communes de l’ACG le 18 novembre 2015. Un symbole fort de la solidarité intercommunale. Vingt-cinq millions seront ainsi versés chaque année sur 20 ans dans ce pot commun, dont deux payés par le Canton. L’argent sera redistribué de deux manières. D’abord, un forfait de 7000 francs sera donné pour chaque nouveau logement (sauf en zone villas). Ensuite, de l’argent sera alloué sur demande pour financer des écoles ou des parcs dans un quartier. Parmi l’actualité de l’ACG, la nouvelle répartition des tâches entre le canton et les communes. Quels sont les enjeux? Il s’agit de déterminer quelles plus-values cette nouvelle répartition des tâches peut apporter aux habitants et quel est le meilleur acteur entre le Canton et les communes pour les mettre en œuvre, selon les principes de proximité, de subsidiarité, de transparence et d’efficacité définis par la nouvelle Constitution. Or il faut savoir qu’il y a un énorme décalage entre cette dernière, qui impose un rééquilibrage des compétences, et les communes genevoises, qui sont les moins dotées de Suisse. Face à un état centralisateur, le débat du désenchevêtrement est l’occasion de modifier le statu quo et de clarifier les tâches de chacun. L’objectif est d’éliminer les doublons de manière à être efficaces, et complémentaires sur des enjeux importants actuels et à venir. 107


Remise du Prix de l’artisanat 2016 © David Wagnières, Ville de Carouge

Depuis le 1er janvier 2017, les deux premiers trains de lois traitant du parascolaire, de l’action sociale, du soutien aux personnes âgées, de certains aspects de la signalisation routière et du soutien à la culture sont entrés en vigueur. Quelles compétences pour les communes? Concernant l’action sociale, le Canton confirme sa gestion exclusive des prestations sociales, exception faite des aides ponctuelles que les communes pourront accorder aux habitants en difficulté passagère, dont un soutien aux séniors. Dans le parascolaire et la signalisation routière locale, comme les places de parc pour handicapés, les compétences jusque-là partagées en matière de financement et de gouvernance sont désormais de l’unique responsabilité des municipalités. Dans le domaine de la politique culturelle, les communes sont exclusivement compétentes pour le soutien à la création et le subventionnement des institutions et manifestations culturelles locales. Elles sont également chargées de la politique en faveur des personnes âgées en ce qui concerne la participation des personnes âgées à la vie sociale, la lutte contre leur isolement et le soutien aux tâches quotidiennes. Un enjeu majeur quand on sait que d’ici 15 ans, la population des 65 ans et plus aura plus que doublé. Je travaille actuellement avec un certain nombre de communes et d’associations, comme Pro Senectute Genève, à la mise en œuvre d’une politique coordonnée au niveau cantonal. Les travaux de concertation entre le canton et les communes se poursuivent, notamment en ce qui concerne la mobilité. Quelles sont les attentes de l’ACG? Pour la mobilité, l’ACG a formulé six propositions au Canton pour obtenir des compétences supplémentaires dans les réseaux de quartier. Des négociations sont actuellement en cours avec le Conseil d’Etat. Si nous souhaitons augmenter nos compétences, c’est parce que nous sommes au quotidien en contact avec les usagers. Nous sommes au plus proche de leurs préoccupations et nous pouvons offrir une grande rapidité de réaction. 108

Autre sujet de débat, toujours dans le cadre de la répartition des tâches: le transfert des bâtiments des cycles d’orientation aux communes. Quelle est la position de l’ACG? L’ACG a refusé par 35 voix contre 3 le projet de transfert de la propriété, et de l’entretien des 19 bâtiments du Cycle d’orientation proposé par le Conseil d’Etat. Pour nous, ce transfert va à l’encontre des principes définis dans la loi sur la répartition des tâches. L’Etat continuera à décider de l’attribution des élèves dans les différents établissements. C’est également lui qui choisira où seront construits les futurs cycles et qui restera propriétaire des terrains. Ce projet bafoue clairement le principe du ‘qui paye décide’ pourtant indiqué par le gouvernement. De plus, nous estimons qu’il s’agit d’un véritable transfert de charges, la valeur des bâtiments étant surévaluée sachant que 16 des 19 bâtiments ont plus de 40 ans et nécessiteront pour certains d’importantes rénovations. Si le Canton pense qu’il y a un équilibre possible dans l’opération, ce n’est clairement pas réaliste. L’ACG travaille actuellement à une nouvelle péréquation financière intercommunale. Pourquoi une telle décision? La loi actuelle de renforcement de la péréquation financière stipule que les municipalités à fort potentiel de ressource cotisent à hauteur de 1% de leur richesse, somme redistribuée aux communes les plus pauvres. Or aujourd’hui, ce partage doit être accru compte tenu de l’accroissement des écarts de recettes entre les communes. Un partage portant sur 2% est plus juste, ce que nous souhaitons mettre en œuvre progressivement sur deux ans d’ici 2018. Cette importante réforme a acceptée par l’unanimité moins une absention. Les communes ont donc gagné en solidarité et ceci me réjouis agréablement.

Association des communes genevoises

Boulevard des Promenades 20 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 309 33 50 • Fax +41 22 309 33 55 info@acg.ch • www.acg.ch


Revêtements de sols · Tapis · Parquets Décoration d’intérieur · Rideaux · Stores

Fribourg · Lausanne · Genève www.hkm.ch


ALPHA EDIFICATION SA

Un partenaire de confiance en bâtiment et génie civil Proximité, durabilité et qualité: telles sont les valeurs qui caractérisent la philosophie d’ALPHA EDIFICATION SA. Cette entreprise créée en 2013 s’est spécialisée dans le bâtiment et le génie civil et a réussi à s’imposer en seulement quatre ans comme un partenaire fiable dans le monde de la construction. Son sens du service et sa capacité à trouver des solutions adaptées aux besoins de ses clients sont les principales clés de sa réussite. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré Ivan Haro, fondateur et directeur d’ALPHA EDIFICATION SA.

110


Alexandre Adami et Ivan Haro

L’équipe ALPHA EDIFICATION

Quel est votre parcours professionnel? Comment vous a-t-il conduit à créer ALPHA EDIFICATION? Ingénieur civil HES de formation, j’ai effectué une large partie de ma carrière au sein d’une des plus importantes entreprises de génie civil de la place, notamment en tant que directeur du gros œuvre bâtiment. Une expérience enrichissante qui m’a permis de travailler sur des projets d’envergure et de nouer des rapports de confiance avec nombre de clients. C’est animé par une volonté d’indépendance que j’ai décidé de créer avec mes associés ALPHA EDIFICATION SA, en 2013. Si à l’origine l’entreprise n’était constituée que de quatre ouvriers, la croissance des mandats a rapidement permis de renforcer l’équipe, aujourd’hui forte de douze ouvriers qualifiés et d’un Conducteur de Travaux, qui nous a rejoint cette année. Quelles sont les prestations et activités de l’entreprise? Active dans le gros œuvre, l’exécution de travaux de bâtiment et de génie civil est au cœur des prestations d’ALPHA EDIFICATION SA. Nous sommes notamment spécialisés dans la transformation et la rénovation, qu’il s’agisse de réfections, d’agrandissements, d’extensions ou de simples rafraîchissements. Nous sommes également présents sur le marché des constructions neuves, et plus particulièrement des villas. Notre expérience et nos compétences nous permettent de proposer des projets clés en main à même de satisfaire la clientèle la plus exigeante parmi laquelle figurent le canton, les communes, des régies parapubliques ainsi que de nombreux acteurs privés. Comment s’organise la société pour répondre à toutes ces demandes? Le recrutement d’Alexandre Adami, notre Conducteur de Travaux, nous aide grandement et nous permet d’aller encore plus loin dans notre offre en ce qui concerne le génie civil. Raccordements de canalisations, mises en séparatif des réseaux d’assainissement, travaux routiers... Nous étoffons la gamme de nos prestations dans ce domaine qui est actuellement en pleine expansion. Désormais, ALPHA EDIFICATION SA s’organise donc autour de deux grands pôles d’activité: je m’occupe de la direction de l’entreprise et de la partie «bâtiment», tandis qu’Alexandre pilote l’activité «génie civil».

Quelle est la philosophie d’ALPHA EDIFICATION et comment s’illustre-t-elle au quotidien? Sur un marché hautement compétitif, nous nous démarquons par notre approche humaine et professionnelle des métiers du BTP. Loin de la simple logique de rentabilité, nous cherchons avant tout à établir une relation stable avec nos clients, basée sur la confiance mutuelle et la transparence. La satisfaction des clients étant au cœur de nos priorités, nous sommes disponibles et à l’écoute de leurs besoins pour leur fournir les solutions qualitatives les plus adaptées, le tout dans le respect des prix et des délais impartis. Le respect de nos engagements est un point primordial à nos yeux. Des clients pouvant compter sur les compétences d’une entreprise locale qui souhaite participer activement au rayonnement du canton, à travers les savoir-faire et savoir-être de ses ouvriers et la qualité de ses fournisseurs et sous-traitants, tous exclusivement genevois.

ALPHA EDIFICATION SA

Chemin des Cressonnex 8 • CH-1288 Aire-la-Ville Tél. +41 22 420 15 65 • Fax +41 22 420 15 63 info@alphasa.ch • www.alphasa.ch

111


INTERVIEW

RÉMY PAGANI

Département des constructions et de l’aménagement

Construire la Genève de demain

Extension souterraine de la gare de Cornavin, réaménagement de la plaine de Plainpalais, grands ensembles de logements, etc., Genève est une ville qui bouge. Pour mener à bien ses projets, Rémy Pagani, magistrat en charge des Constructions et de l’Aménagement et maire de Genève. Bien Vivre l’a rencontré.

© Didier Jordan / Ville de Genève

Le Pont de Carouge rénové © Didier Jordan / Ville de Genève

112


Pouvez-vous nous parler des grands projets actuellement en cours? Il y a le quartier de la gare des Eaux-Vives qui connaît actuellement une restructuration majeure avec près de 250 logements qui verront le jour. Nous avons également commencé la construction de la Nouvelle Comédie qui sera une institution phare dans le projet urbain que constitue le CEVA. Il y a également les quartiers de Vieusseux et des Fontaines-saintes, notamment sur la rive droite, qui vont connaître une forte transformation ces quinze prochaines années. Une des plus grosses opérations urbaines aux portes de la ville avec près de 3000 nouveaux logements. Les travaux ont déjà commencé. On parle beaucoup de l’extension souterraine de la gare Cornavin. Pouvez-vous nous décrire son futur visage? Si aujourd’hui 100 000 personnes circulent dans la gare par jour, elles seront plus du double en 2030. D’où l’enjeu de cette extension qui se fera de manière souterraine, préservant ainsi le tissu urbain environnant et laissant la possibilité d’ajouter une paire de voies supplémentaires dans le futur si le besoin s’en fait sentir. Une belle victoire pour moi et le Collectif 500 des habitants des Grottes qui craignaient de voir disparaitre de nombreux logements. On parle là d’un projet de 1,6 milliard de francs qui sera vraiment structurant pour la Genève de demain. Les travaux devraient débuter en 2027 pour une mise en service en 2035. In fine, on trouvera trois gares dans Cornavin: une gare TGV en dessous, une gare pour le CEVA et le Léman Express et une pour les Intercitys. Une organisation beaucoup plus pratique et facile pour des usagers. Les Genevois ont pu assister en février 2017 à la transplantation d’arbres sur la plaine de Plainpalais. Quels enjeux dans le cadre de l’aménagement de la plaine? Autrefois délaissée du public, la plaine de Plainpalais est aujourd’hui un espace social et récréatif fréquenté par un grand nombre d’utilisateurs. L’aménagement central de la plaine de Plainpalais est une réussite. Il s’agissait à présent de finaliser son aménagement en s’attaquant aux pourtours, dont l’agencement posait un certain nombre de problèmes, notamment en raison de l’espacement des arbres. Un enjeu très symbolique en ville qui, comme je le supposais, allait cristalliser les passions. Après de nombreux débats au Conseil municipal, j’ai proposé de transplanter ailleurs les arbres présents dans cet espace. 45 arbres devaient être transplantés, malheureusement, une dizaine a succombé à la sècheresse avant d’être déplacés. Les arbres restants ont été mis au vert à Vessy. Nous allons à présent lancer les travaux pour installer la lumière, des bancs supplémentaires, des fontaines et des arbres qui seront plantés de manière plus espacée que précédemment afin d’offrir de meilleures conditions de travail aux commerçants et un espace de promenade plus large et plus agréable à la population. L’objectif étant de faire de la plaine un lieu agréable pour toutes et tous.

Transplantation des arbres de la plaine de Plainpalais à Vessy dans le cadre du chantier de réaménagement de l’allée périphérique de la plaine © Didier Jordan / Ville de Genève

Un ouvrage abritant les vestiges archéologiques découverts sur le bastion Saint-Antoine verra prochainement le jour. A quoi va-t-il ressembler? Les fouilles archéologiques entreprises entre 2012 et 2015, ont permis le dégagement de vestiges gallo-romains et médiévaux composés d’une nécropole, d’une partie de l’église funéraire et des murs sur le mottet de Saint-Laurent. Des découvertes archéologiques d’une valeur inestimable que la Ville a souhaité préserver et valoriser en offrant à la population un aménagement urbain de qualité. Un concours a été lancé en collaboration avec le Service cantonal d’archéologie et le Jury a sélectionné pour sa justesse et sa modestie un très beau projet conçu par les bureaux: ATELIER_TRACES architectures, à Genève, ESTAR arquitectos S.L.P, architecteset architectes paysagistes à Santiago de Compostela, et Kälin & associés SA, ingénieur civil, à Lausanne. Nommé «Lanterneaux», il se compose de quatre pavillons qui sont positionnés sur la géométrie exact des fouilles, et par lesquels, grâce à une ouverture vitrée, les visiteurs pourront voir les fouilles depuis l’extérieur. L’un de ses pavillons permettra de descendre au sous-sol pour visiter le musée et accéder à la salle de méditation. 113


Le projet «Lanterneaux» est composé de quatre constructions géométriques positionnées sur la géométrie exacte des fouilles © ATELIER_TRACES & ESTAR / infographie Architecture in Perspective

Les Villes de Genève et de Carouge ont inauguré en mai 2017 le pont de Carouge rénové, propriété de chacune d’elles pour moitié. Comment ce sont déroulés les travaux? Ce projet est le fruit d’une excellente collaboration avec mon homologue carougeois Nicolas Walder. Les travaux, réalisés en temps et en heure, ont consisté à démolir et à reconstruire complètement le tablier de l’ouvrage et à consolider les piles. Les trottoirs ont été agrandis pour permettre la circulation des piétons et des cyclistes et les barrières et consoles d’époques ont été restaurées et améliorées esthétiquement. L’éclairage public a également été amélioré. Un projet complexe sachant qu’il fallait respecter les normes de protection du patrimoine ainsi que les normes pour soutenir le tram. En décembre 2016, vous avez lancé avec Guillaume Barazone un concours d’idées pour le réaménagement de la rade. Quel est l’enjeu de ce projet? C’est de beaux projets qui ont été rendus par plus de 70 bureaux d’architectes. Les quatre premiers prix inspireront certainement les Genevoises et les Genevois qui sont très attachés à la rade et à son fabuleux panorama. Chacun reconnaît que les réalisations qui bordent la petite rade doivent être améliorées. 114

© ATELIER_TRACES & ESTAR / infographie Architecture in Perspective

Parmi les projets qui vous tenaient à cœur, la rénovation transformation du Musée d’Art et d’Histoire (MAH) dont le projet a été rejeté par le peuple en février 2016. Quel avenir pour le MAH? Y a-t-il un plan B? Un nouveau groupe de travail a été mis en place par mon collègue Sami Kanaan et rendra ses conclusions à la fin juin. Plusieurs scénarios sont envisagés, comme déplacer le musée, en construire un nouveau. La Haute Ecole d’art et de design (HEAD), qui libère le bâtiment historique de l’école des BeauxArts, est également une option. Celle-ci me semble particulièrement intéressante car le MAH a déjà une partie du bâtiment des Casemates et donc nous pourrions facilement imaginer étendre le musée dans cet immeuble voisin.


Face à la crise migratoire et humanitaire actuelle, environ avec le même nombre de collaborateurs. Nous avons multiplié nos capacités par deux voire plus, grâce vous militez pour la construction de lieux de vie aux réformes que j’ai menées, non pas tambour battant, décents à Genève pour les réfugiés. Comment? Genève cité du refuge est quelque chose qui me tient mais en collaboration avec le personnel. En 2013, la particulièrement à cœur. Or les solutions d’héberge- Cour des comptes a examiné les processus en œuvre pour l’aménagement de la plaine de ment actuelles, à savoir les bunPlainpalais. Elle a relevé le problème kers, sont indignes pour ces gens de travail en «silo» entre le SAM et qui ont traversé des épreuves terle Génie civil. J’ai essayé d’y remédier ribles dont ils peinent eux-mêmes sans grand résultat. Je m’apprête à parler. Grâce à la mobilisation des donc à proposer un seul service qui Genevois, le Conseil d’Etat a décidé désignera un seul pilote par projet. d’offrir des lieux de vie décents aux Des discussions dans ce sens ont réfugiés. Après avoir mis à dispodéjà eu lieu avec le personnel. sition de l’Hospice général quatre terrains, nous en avons sélectionné un où nous prévoyons de construire La RIE III a échoué au niveau féun bâtiment en dur. Ce qui est déral. En tant qu’opposant à cette plus particulièrement intéressant, réforme, quelles auraient été les c’est le processus de construction conséquences de son acceptation? qui sera mis en place, puisque pour En 2009, je m’étais déjà battu contre chaque corps de métier, un réfula précédente baisse d’impôts cantogié sera associé selon sa profession. nale, qui avait fait perdre 50 millions Une manière de les insérer dans à la Ville. Aujourd’hui, les recettes © Didier Jordan / Ville de Genève le réseau culturel et économique fiscales sur les personnes morales genevois avec à la clé un certificat sont revenues au niveau antérieur, attestant de leurs compétences sur le chantier et dans mais pas celles sur les personnes physiques qui ont leur vie passée afin de faciliter leurs démarches pour fondu. Or dans un contexte où les besoins en prestatrouver un emploi. tions augmentent, car le pouvoir d’achat de la majorité diminue (augmentation des primes d’assurance maladie, des loyers, etc.), nous ne pouvions supporter une perte Le Service de l’aménagement urbain et de la mobilité fiscale de 77 millions comme annoncée. Par exemple: (SAM) n’a plus de direction depuis mars 2017. nous avons comme objectif de répondre à 100% des On parle de la naissance d’un nouveau service. besoins en crèches et ce sont les prestations publiques Pouvez-vous nous en dire davantage? Mon rôle n’est pas seulement de construire. Il s’agit qui permettront de réduire le fossé grandissant entre la également d’être le plus efficace possible. Quasiment majorité de la population et les plus riches. Je pense que toutes les années, je revois l’organisation du départe- les autorités et la population doivent s’organiser pour ment. Pour exemple, mon prédécesseur dépensait à faire face à cette dégradation des conditions de vie et la fin de son mandat 60 millions de francs d’investisse- trouver des solutions innovantes notamment en créant ment par année avec 250 personnes. J’en dépense 150 des emplois pour soutenir la transition énergétique.

Le Pont de Carouge rénové © Didier Jordan / Ville de Genève

115


KÄLIN & ASSOCIÉS SA

Concours du Bastion Saint-Antoine C’est un projet très attendu à Genève, le réaménagement du Bastion Saint-Antoine et la mise en valeur de ses vestiges archéologiques. A l’issu d’un concours lancé par la Ville, c’est le projet «LANTERNEAUX» qui a remporté les faveurs du jury. Membre de l’équipe gagnante, le bureau d’ingénieur civil Kälin & Associés SA s’est illustré par ses propositions innovantes face à un projet aux nombreux défis constructifs.

«LANTERNEAUX» L’ÉQUIPE Architecte et architecte paysagiste ATELIER_TRACES ARCHITECTURES Genève | Suisse ESTAR arquitectos S.L.P. Santiago de Compostela | Espagne Ingénieur civil Kälin & Associés SA Lausanne | Suisse

© ATELIER_TRACES & ESTAR / infographie Architecture in Perspective

116

© ATELIER_TRACES & ESTAR / infographie Architecture in Perspective


ATELIER_TRACES & ESTAR / détails coupe LANTERNEAUX

© ATELIER_TRACES & ESTAR / vue intérieure

Le bureau en bref Fondé en 1967 à Lausanne, Kälin & Associés SA est un bureau à taille humaine de douze collaborateurs. Actif dans de multiples domaines de l’ingénierie, il bénéficie d’une renommée particulière dans la rénovation et valorisation de monuments historiques. Il faut dire que son directeur Jean-François Kälin maitrise les «vieilles pierres» depuis 1992 avec son intervention sur le Cathédrale de Lausanne. Sa connaissance des édifices anciens et sa sensibilité particulière pour ce type d’ouvrage, ont permis au bureau d’intervenir sur des projets d’envergure comme l’Abbatiale de Payerne ou encore le Château de Chillon. Son objectif: proposer des solutions efficaces, pragmatiques et surtout respectant l’esprit de sauvegarde du patrimoine historique. «Chaque nouveau projet est un défi technique, intellectuel et culturel qui me passionne», appuie Jean-François Kälin. Une histoire humaine aussi pour l’ingénieur EPFL, à travers les collaborations entre ingénieurs, architectes, spécialistes des matériaux et autres artisans, dont découlent des synergies bénéfiques à chaque projet et qui représentent une source immense de connaissances pour le bureau. Le contexte du concours En 2016, la Ville de Genève, en collaboration avec le Service cantonal d’archéologie, a organisé un concours de projets pluridisciplinaire afin de réaliser un ouvrage abritant les vestiges archéologiques découverts sur le Bastion Saint-Antoine et l’aménagement des espaces publics aux abords. Parmi les principaux objectifs que devaient satisfaire les propositions des participants: appréhender de manière fine ce site sous protection patrimoniale, concevoir un lieu qui permette la conservation des vestiges dans les conditions climatiques adéquates, offrir aux visiteurs un contact visuel étendu et confortable sur les fouilles et enfin élargir la zone des fouilles elle-même par un espace de pédagogie et de médiation culturelle. C’est le projet «LANTERNEAUX», des architectes Atelier Traces Architectures et ESTAR arquitectos S.L.P, qui a remporté les faveurs du jury. La construction se compose de quatre éléments émergeant de la surface du Bastion éveillant la curiosité tout en évoquant, de manière implicite, un monde secret à découvrir sous le sol. Une de ces émergences permet une descente au niveau des fouilles alors que les autres en offre une vue depuis le niveau de la place. Un projet simple et modeste donnant toute sa force au lieu.

Un projet aux multiples contraintes Au vu du cahier des charges, l’aménagement du Bastion Saint-Antoine est un projet aux multiples contraintes constructives, pour lesquelles Kälin & Associés SA a apporté toute son expertise. D’abord, au niveau du concept architectural de mise en valeur des vestiges, nécessitant des percements au niveau de la dalle. Ensuite, le bureau a dû composer avec les larges zones de fouilles, limitant les emplacements des structures porteuses du projet. Autre défi: l’insertion d’un programme de circulation au raz des vestiges, avec notamment la création d’une passerelle, compte tenu de la faible hauteur de la crypte, soulevant des aspects de faisabilité et de confort pour les visiteurs. Enfin, la fragilité du site archéologique nécessitant une prise au compte, dès les prémisses du projet, des étapes de mise en œuvre du chantier pour en préserver l’intégrité. Un bureau force de propositions Travaillant sur la base d’une véritable complémentarité architecte/ingénieur, Kälin & Associés SA a opté pour une dalle en béton la plus mince possible qui restitue le niveau existant du sol du bastion et préserve le peu de hauteur de l’espace intérieur. Les surhauteurs créées par les lanterneaux viennent ouvrir l’espace aux endroits adéquats tout en laissant passer la lumière naturelle pour le confort des visiteurs. Devant être à la fois légère et résistante, notamment pour accueillir des événements en surface, la dalle intègrera des zones d’évidement pour l’alléger et un maillage irrégulier de renforcement par des câbles de précontrainte. Une solution complexe et novatrice qui a permis de porter jusqu’à la première place du concours le projet «LANTERNEAUX».

Kälin & Associés SA

Rue des Fontenailles 21 • CH-1007 Lausanne Tél. +41 21 616 22 66 • Fax +41 21 616 88 80 info@kalin-associes.ch • www.kalin-associes.ch

117


HELVETICUM INKASSO SA•AG

Le partenaire de confiance pour le recouvrement de vos créances

© Hongqi Zhang / Dreamstime.com

Helveticum Inkasso vous aide à trouver une solution aux mauvaises habitudes de paiement de la part de vos clients. Spécialisé dans l’encaissement de créances et référence en la matière, un spécialiste vous conseille et vous propose les meilleures méthodes, afin de gérer activement vos contrats d’encaissement avec la garantie d’un taux de succès élevé. Situé à Fribourg, le bureau intervient sur l’ensemble de la Suisse, mais également à l’étranger. Il a d’ailleurs récemment ouvert un bureau à Moscou. Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre de Patrick Haymoz, fondateur et gérant d’Helveticum Inkasso, un homme avisé, actif dans le métier depuis près de 25 ans.

118


Quelles sont les prestations que vous proposez et à qui s’adressent-elles? Nous sommes spécialisés dans le recouvrement de créances. Notre activité comprend deux grands secteurs. Le premier concerne le recouvrement de créances dites «classiques». Dans ce cadre, 80% des entreprises qui nous confient leurs dossiers après le 3e rappel. Les privés qui font des prêts à des amis ou connaissances constituent environ 10% des cas, le reste étant des sociétés à raison individuelle. Le deuxième secteur, qui concerne la majorité de notre clientèle, porte sur les actes de défauts de biens. Actuellement, nous avons 35 000 dossiers en cours. Les clients varient. Il peut s’agir de communes qui s’adressent à nous pour des impôts impayés, de régies pour des loyers impayés, d’hôpitaux, de dentistes, de médecins, et bien d’autres types de sociétés. Aujourd’hui nous sommes sept collaborateurs dans notre succursale à Fribourg et couvrons toute la Suisse.

2016 est une année charnière pour les actes de défaut de bien, n’est-ce pas? En effet, la loi du 1er janvier 1997 mentionne que les actes de défaut de bien sont valables 20 ans. Ainsi, 2016 est la dernière année pour réussir à recouvrir les actes de défaut de bien qui ont été émis avant 1997. Il y a donc un potentiel important. Votre société perçoit des honoraires uniquement en cas de succès. C’est exact, nous percevons 10% du montant encaissé en cas de réussite. Il faut préciser que la loi ne permet pas de rajouter cette part sur les débiteurs, c’est pourquoi nous la prenons sur les créanciers. L’entreprise obtient 68% de succès en cas de poursuites et 15% pour les actes de défauts de biens, car la majorité de ces personnes est à l’AVS ou à l’AI. Nous encaissons 50% par acte de défaut de bien en prenant cependant à notre charge tous les frais liés à la démarche. Quelle est actuellement la situation financière des Suisses? Selon vous comment va-t-elle évoluer? Je suis dans le métier depuis 25 ans et je constate que la situation ne fait que s’empirer. Selon moi, elle continuera à se dégrader. En effet, le système de crédit à la consommation instauré dans notre société, permet d’acheter un téléphone portable, une voiture, des meubles, des habits, voyager tout en payant plus tard. De nombreuses personnes vivent alors au-dessus de leurs moyens, car ce type d’offre incite à dépenser plus que ce que l’on gagne. Ainsi, le taux d’endettement augmente. En 2014, on comptait en Suisse 8 milliards de perte sur débiteur. Il faut également mentionner que le débiteur est trop protégé par la loi en Suisse. Pour qu’il y ait une diminution de poursuites et d’actes de défauts de biens, une évolution des mentalités est nécessaire.

S’adresser à un bureau extérieur comme Helveticum Inkasso comporte de nombreux avantages. Lesquels sont-ils? Comment procédez-vous? Quand une société de créances comme la nôtre s’adresse à une personne ou une entreprise endettée, elle est davantage prise au sérieux, car il y a bien plus de pression. De plus, cela représente un gain de temps indéniable pour notre clientèle, dans la mesure où nous prenons en charge les démarches. Mais aussi, nous sommes des spécialistes dans ce domaine et avons donc l’ensemble des connaissances juridiques nécessaires. Notre système nous permet de surveiller les débiteurs douteux et ainsi de relancer la procédure une fois que leur santé économique s’avère meilleure. Enfin, notre équipe étant bilingue, nous pouvons intervenir tant en Suisse allemande qu’en Suisse romande, ce qui est un grand avantage.

Rue de Romont 12 • Postfach / Case postale 726 CH-1701 Fribourg Tél. +41 26 347 58 58 • Fax +41 26 347 58 59 info@helveticum-inkasso.ch • www.helveticum-inkasso.ch

© Studio DER / www.fotolia.com

Vous intervenez également à l’étranger, n’est-ce pas? Tout à fait. Nous intervenons au­près d’une clientèle suisse qui vit à l’étranger. Cela peut concerner des entreprises qui fournissent des services ou de la marchandise à l’étranger, par exemple, comme les écoles internationales ou des sociétés individuelles. De plus, nous avons ouvert un bureau à Moscou au début de l’année 2015. Ses activités sont dédiées à trois pays: la Russie, l’Ukraine et la Biélorussie.

119


INTERVIEW

ANNE HILTPOLD

MAIRE DE CAROUGE

« La ville est proche de ses habitants » A Carouge, l’esprit «village» règne à tous les coins de rues. Une offre culturelle attractive, un centre-ville historique préservé, de petits commerces et artisans… Cette ville qui jouxte Genève n’a rien d’une cité dortoir mais regorge de vie et de dynamisme. Maire de la commune pour une année, Anne Hiltpold, conseillère administrative en charge de la police municipale, des ressources humaines et des affaires sociales, revient sur les principaux défis que s’apprête à relever la Cité Sarde. Des challenges ambitieux qui participent tous au maintien de cet art de vivre si caractéristique, faisant de Carouge une ville à taille humaine.

© Aida Agic Noël

© Staprod

120


© Studio Ferrazzini Bouchet Photographies

Vous occupez le poste de maire de la commune jusqu’en juin 2018. Pouvez-vous revenir sur votre parcours? Diplômée d’une licence de Droit en 1993, je suis allée étudier une année en Allemagne et y ai décroché un Master. J’ai ensuite effectué un stage avant de passer mon Brevet d’avocat en 2000. Puis, j’ai travaillé durant six années au sein d’une étude et en 2006 j’ai rejoint la Chambre Genevoise Immobilière, un organisme où j’ai occupé, quelques années plus tard, le poste de Secrétaire générale adjointe et j’y travaille encore trois matins par semaine. En ce qui concerne la politique, j’ai été élue pour la première fois au Conseil municipal en 1999 et y ai fait quatre législatures (avec une courte de pause de deux ans). J’ai été élue au Conseil administratif en 2015. Au-delà de cela, j’ai également présidé la Fondation du Vieux Carouge durant quelques années. Quels seront les grands chantiers de votre législature? En tant que Conseillère administrative, je suis en charge de la police municipale, des ressources humaines et des affaires sociales. Dans ces trois services, les choses vont évoluer. Concernant la sécurité, d’abord, la ville souhaite développer une police de proximité, visible et capable de répondre rapidement aux besoins de la population. Pour preuve, notre police est disponible à toute heure de la semaine, y compris les week-ends, et nous sommes la seule police communale à pratiquer ces horaires-là. Nous collaborons également avec la police cantonale de proximité et menons des actions communes dans différents domaines tels que la sécurité routière ou la lutte contre les incivilités. Par ailleurs, notre police doit répondre à des nouvelles tâches de police judiciaire, plus complexes et qui l’éloignent un peu du terrain. L’enjeu consiste donc à rester le plus présent sur le terrain tout en assumant de nombreuses heures d’audition et de suivi de procédure dans les bureaux. Enfin,

© Calixte

nous allons déménager dans un nouveau poste en 2018. Quant au service des ressources humaines, il a été entièrement réorganisé pour gagner en efficacité. Le statut du personnel a été révisé et nous travaillons actuellement à la mise en place d’une plateforme de recrutement sur Internet. De plus, nous travaillons au quotidien pour accompagner nos collaborateurs et pour leur permettre d’évoluer. Ce sont eux qui délivrent les prestations et il est important qu’ils le fassent dans de bonnes conditions. Le volet «affaires sociales» est certainement le plus conséquent puisqu’il concerne aussi bien l’aide sociale, la petite enfance, les écoles, les aînés, que l’aide aux pays en développement ou encore les questions de citoyenneté. De nombreux projets sont en cours et il serait difficile d’en dresser une liste exhaustive. Nous avons notamment renforcé le service par un secteur de la petite enfance, nous allons reprendre tout le travail administratif des institutions en interne et nous ouvrons une nouvelle crèche de 90 places en automne 2018. Nous accordons aussi de l’importance au soutien des aînés et à la lutte contre l’isolement, ainsi qu’à la cohésion sociale – nous travaillons en lien avec des maisons de quartier – et puis nous devons faire face à la demande toujours croissante en termes d’aide sociale. Nous aidons les jeunes en recherche de formation et un service sera bientôt mis en place pour les chômeurs de plus de 50 ans. Pour les prochaines années, le défi sera de répondre aux demandes d’une population en constante augmentation. 121


Quelle place occupe la culture? Carouge est réputée pour son offre culturelle et il est important de préserver cet atout. Le référendum à venir sur la construction du nouveau Théâtre de Carouge, prévu en automne, décidera si les travaux peuvent démarrer. Ce projet est extrêmement important pour la commune, car le théâtre occupe une place importante dans la vie culturelle et économique de la ville et participe à son rayonnement. Si le projet est accepté par les Carougeois, ce sera l’occasion de créer un espace tout à fait nouveau où tout serait réuni en un seul et même lieu. Une véritable opportunité, donc, de dynamiser l’offre culturelle de la ville, déjà importante. Vos prédécesseurs ont mis l’accent sur cette proximité particulière à la ville de Carouge entre la municipalité et ses habitants. Quel est votre avis? Je suis tout à fait d’accord. Carouge est une ville qui dispose de tous les avantages d’un petit village sans en avoir les inconvénients. La plupart des habitants se connaissent depuis toujours et les moments d’échange et de convivialité sont nombreux. Il est primordial de faire en sorte que cet état d’esprit continue d’exister. C’est notre rôle de mettre en place ce qu’il faut pour l’encourager. Nous avons aussi la chance de compter sur plus d’une centaine d’associations culturelles ou sportives, qui participent à l’animation locale et nous devons continuer à les soutenir.

© Christian Pfahl

Inauguration pont de Carouge © David Wagnières

© Staprod

122


© Christian Pfahl

Comment imaginez-vous Carouge ces prochaines années? Je suis née à Carouge et ai toujours aimé y vivre. Le vieux-Carouge est particulièrement séduisant, mais ce charme si caractéristique s’étendra sans nul doute à tous les quartiers de la commune, si bien que l’on aura envie de se balader partout. Pour cela, nous travaillons à rendre les espaces publics plus agréables à vivre, à aider les commerces de proximité à rester attractifs en préservant ou en aménageant des arcades ouvertes par exemple. Puis nous avons à cœur de soutenir les petits commerçants et les artisans qui font partie intégrante de l’histoire de la ville et de sa réputation. La proximité entre la ville et ses habitants est fondamentale et participe à l’esprit «village» qui anime Carouge. La commune a à cœur de préserver cette différence qui fait notre force. Pour cela, nous nous engageons à répondre au mieux aux besoins de chacun en restant à leur écoute, notre porte est toujours ouverte aux Carougeois. Dans cette même logique, nous développons des prestations qui se veulent au plus proches de leurs attentes, toujours dans un climat de confiance où la solidarité prime. Nos actions d’aujourd’hui préparent le Carouge de demain, une ville où il fait toujours bon vivre pour tous.

© Studio Ferrazzini Bouchet Photographies

123


BURCKHARDT+PARTNER SA

Une architecture sobre et rationnelle Crée il y a 66 ans à Bâle, Burckhardt+Partner SA est aujourd’hui un bureau d’architecture occupant plus de 330 employés, de 20 nationalités différentes, répartis entre le siège bâlois et ses succursales de Berne, Zurich, Lausanne et Genève. Figurant parmi les quelques rares grands bureaux d’architecture de Suisse, il cultive une forte cohésion du groupe, tout en préservant l’autonomie d’action de chacune des agences locales. A Genève, où le bureau a fêté en 2014 ses 10 ans, ce sont 26 collaborateurs qui travaillent avec passion avec, pour maîtres-mots, «qualité» et «efficience». Zoom sur la philosophie du bureau en compagnie du responsable d’agence, Wilfried Schmidt, ainsi que sur quelques-uns de ses projets.

124


Pouvez-vous nous parler des origines de Burckhardt+Partner SA et son évolution à Genève? C’est en 2004 que Burckhardt+ Partner s’installe en Suisse ro­ mande suite au rachat du bureau TK3 déjà présent à Lausanne et Genève. Deux entités qui forment aujourd’hui «Burckhardt+Partner Romandie». Lorsque j’arrivais moi-même en 2006, nous étions alors sept collaborateurs, principalement occupés par des petits mandats pour l’industrie horlogère, comme l’installation d’une série d’enseignes à la rue Wilfried Schmidt du Rhône, ou encore celle de la «Cité du Temps» au Pont de la Machine. Assez vite les choses ont pris de l’ampleur, avec en 2007, l’acquisition d’un bureau nous permettant subitement de doubler notre effectif et d’honorer des mandats de plus grande envergure, comme le BatLab pour les HUG, la construction du siège international de Japan Tobacco à Sécheron, ainsi que divers immeubles de logement. Fort actuellement d’une petite trentaine de collaborateurs, nous avons obtenu, en partenariat avec Skidmore, Owings & Merill, le mandat pour la rénovation et l’agrandissement du Palais des Nations. Un projet d’une telle ampleur que sa réalisation s’étalera encore sur bon nombre d’années. Quels sont vos prestations et domaines d’activité? Comme généralistes convaincus, nous sommes en mesure de couvrir tous les domaines, sans distinction, et de nous confronter à tout type de programme. Que ce soit le logement collectif, notamment social et subventionné, jusqu’au domaine médical, en passant par l’industrie, l’administration, etc. Notre maîtrise tant de la planification que de la réalisation nous autorise à conduire avec la compétence requise même les projets les plus complexes, assumant l’entier des prestations SIA, depuis la première définition des besoins jusqu’au décompte final. En qualité de planificateur général nous sollicitons des mandataires spécialisés externes issus d’un réseau de partenaires de confiance. Enfin, en phase de réalisation nous pouvons compter sur le professionnalisme de nos directeurs de travaux et chefs de chantier. Y a-t-il une «philosophie» qui caractérise votre bureau? Elle est relativement simple au fond, puisqu’elle consiste à servir au mieux nos clients, en trouvant les solutions les plus adéquates et efficaces, ceci dans le respect de leur programme, leurs besoins et leurs moyens. Le tout en ayant du plaisir à faire notre travail. Ce faisant, notre motivation se dirige tout naturellement vers la qualité. Celle-ci résultera de la synergie entre une bonne articulation spatiale du programme et le contexte du lieu dans lequel il s’installera. Le «contexte» s’entend ici dans son sens à la fois urbain mais également économique et social. Une intégration au sens large donc, un souci qui s’exprime aussi au travers de mon engagement au sein de la Fédération Suisse des Urbanistes.

Bâtiment des laboratoires des HUG © Thomas Jantscher

Siège international de Japan Tabacco © Thomas Jantscher

Rénovation du Crédit Suisse Rhône-Monnaie © Philippe Cointault

Quelle est votre définition de la bonne architecture? Pour moi elle est toujours le fruit de la combinaison des compétences nécessaires à l’acte de bâtir et le souci de l’autre. L’«autre» c’est bien sûr au premier degré le client ; mais aussi l’utilisateur et finalement la société toute entière, constituée de ceux qui pratiquent la ville au quotidien. Penser à cette face publique de l’architecture me paraît fondamental et relève du devoir de l’architecte. Nous ne sommes pas juste des artistes qui exprimons uniquement nos velléités créatrices, nous avons avant tout à nous mettre au service de la collectivité. Cette notion de service est pour moi prédominante. C’est elle qui rend notre contribution intéressante, judicieuse et légitime. Car c’est elle qui donne tout son sens à notre activité. 125


Y a-t-il ce que l’on appelle une «signature» Burckhardt+Partner? Contrairement à certains bureaux bien connus, l’identité du nôtre n’est pas portée par un seul individu porte flambeau. Peut-être de ce fait également nos architectures expriment-elles une certaine retenue. Ainsi, au fil des années, c’est plutôt la sobriété qui est devenue notre marque de fabrique. Nous visons avant tout à résorber la complexité dans la simplicité. La rationalité qui en résulte devient alors typique de notre bureau, nous situant en miroir d’une forme d’exubérance que l’on trouve parfois dans l’architecture d’aujourd’hui. Pour nous, chaque projet est unique, avec une problématique particulière qui appelle une solution spécifique. Nous ne sommes pas contraints par un carcan de normes internes ou de codes esthétiques, ce qui au final nous donne beaucoup de liberté. Pouvez-vous nous parler de vos collaborateurs? Notre équipe compte des architectes de formation universitaire, des dessinateurs et techniciens, des directeurs de travaux et économistes de la construction ainsi que du personnel administratif. Par la complémentarité des profils présents, nous formons une équipe réunissant toutes les compétences nécessaires au bon déploiement d’un projet et à la bonne tenue d’un bureau polyvalent. Bien qu’une forme de hiérarchie existe inévitablement, notre mode de fonctionnement au quotidien est relativement horizontal, facile, direct. Nous cultivons le dialogue, l’entraide, la tolérance et le partage, et chacun à la possibilité de faire valoir ses idées. Nous vivons une vraie mixité en termes de genre et de nationalités, avec des collaborateurs originaires de huit pays différents. Une source de richesse inouïe pour le bureau, tout comme la diversité des âges qui s’étendait encore récemment jusqu’à 70 ans. Nous sommes également un bureau formateur puisque nous accueillons régulièrement des apprentis. En tant qu’architecte, nous avons aussi la responsabilité de nous investir dans la formation des plus jeunes. J’enseigne moi-même à l’HEPIA par attrait et par conviction afin de pouvoir transmettre à la relève les compétences acquises.

Lumière sur quatre projets Bâtiment des lits (BdL2), HUG – Hôpitaux Universitaires de Genève Canton de Genève En service depuis mars 2017, le nouveau bâtiment des lits (BdL2) constitue la cinquième grande étape de croissance de l’Hôpital cantonal Universitaire de Genève. Parfaitement intégré dans le tissu urbain, ce nouveau bâtiment, visant une amélioration du fonctionnement et du confort de la structure hospitalière dans son ensemble, établit une relation forte de l’hôpital à la ville par l’entremise d’une esplanade publique et au travers d’une façade résolument urbaine. Compact, fonctionnel et économique, ce nouveau bâtiment accueille 14 services performants et 196 chambres à deux lits. S’ajoute à cela une extension du service des soins intensifs, équipé de 12 chambres individuelles supplémentaires, ainsi que 6 nouvelles salles d’opération.

Angle boulevard de la Cluse et Alcide-Jentzer

Chambre d’hospitalisation

Façade nord sur le plateau médico-technique «OPERA»

Photos © Thomas Jantscher

Rénovation et agrandissement du Palais des Nations ONU Le projet se scinde en deux volets: premièrement la rénovation du Palais des Nations dans son ensemble, en plusieurs phases qui doivent se terminer en 2023; parallèlement la construction d’un nouveau bâtiment pour remplacer la tour des bureaux du bâtiment «E» après sa démolition. La rénovation touchera, à des degrés d’intervention variés, la totalité des surfaces dans les bâtiments existants, soit 50 671 m2 de surface nette Infographie diurne depuis de plancher. La construction du nouveau bâtiment d’une surface brute de plancher le nord du site de 23 055 m2 accueillera provisoirement les bureaux de certains départements de l’ONU-G, libérant ainsi les espaces à rénover du Palais des Nations puis, augmentant à terme la capacité d’accueil du complexe. Conformément aux objectifs du maître de l’ouvrage, les parties du projet ont été optimisées d’un point de vue économique et intègrent parfaitement la conservation des bâtiments existants et leur adaptation aux nouveaux usages requis. De par son implantation, sa géométrie ainsi que sa conception architecturale et technique, le projet se veut également exemplaire en matière de développement durable. 126


Développement du secteur de Sous-Bois, Petit-Saconnex, Genève Fondation HBM Jean Dutoit et Société coopérative d’habitation «Les Ailes», Genève Dans le cadre de la densification du quartier de Sous-Bois, la Fondation HBM Jean Dutoit s’est associée à la Société Coopérative d’Habitation «Les Ailes» pour réaliser un immeuble de 69 logements subventionnés, soit environ 1/5e de la totalité du plan de quartier préétabli. Afin de répondre à la variété des typologies requises, le projet planifié en 2015 a été conçu selon un dispositif ouvert. L’immeuble de 6 étages sur rez + attique regroupe en son centre l’ensemble des locaux sanitaires, les distributions et les techniques. En résultent deux plans d’étage-type à l’intérieur desquels les zones de jour basculent, à l’occasion d’Est en Ouest, de part et d’autre d’une colonne vertébrale de service. Ce principe, outre la flexibilité d’organisation qu’il concède, autorise la qualité des vis-à-vis recherchés entre des façades similaires qui dès lors pourront réellement dialoguer. Pour atteindre le standard Minergie, les bâtiments intègrent un système de ventilation douce, tout en tirant profit du chauffage à distance par l’apport direct du réseau GLN distribuant l’eau du lac.

La façade sud sur le parc

Façade Nord, sur la route de Meyrin Photos © J-M Landecy

Vue depuis le sud-est

Vue depuis le sud-ouest Photos © Thomas Jantscher

Logement HBM pour la Fondation Jean-Dutoit

Logements HBM, Petit-Saconnex, Genève Fondation HBM Jean-Dutoit Ce projet conçu en 2011 est le fruit d’un concours remporté en partenariat avec le bureau Meier et associés. L’immeuble comprend 120 appartements, du 2 au 5 pièces, distribués par l’entremise de sept cages d’escaliers, sur six niveaux. Un projet dont la grande dimension assumée répond parfaitement aux exigences tant du programme que du site dans lequel il s’installe. Ainsi une attention particulière a été accordée au traitement des abords, de la nature du sol et de la configuration du rezde-chaussée affecté à des surfaces commerciales, à une crèche ainsi qu’à des locaux dévolus à un appui médicalisé de proximité. Aux étages, les typologies réinterprètent dans une forme contemporaine le type dit «genevois». La disposition des pièces offre une forme de flexibilité dans l’offre locative. Un projet labélisé par l’association Minergie.

Burckhardt+Partner SA

Vue sur la nouvelle cafétéria Photos © SOM-B+P

Avenue Industrielle 14 • CH-1227 Carouge/GE Tél. +41 22 308 14 00 www.burckhardtpartner.ch

127


GRELLOR SA

Engagée pour une Suisse propre et réfléchie Chez Grellor, PME genevoise spécialisée dans la conception et distribution d’articles, produits et machines de nettoyage pour tous secteurs, une devise fait foi: « Depuis 1915 la qualité est de rigueur et il en sera toujours ainsi ! » Exigeante, dynamique et performante, cette société se veut engagée en faveur de la propreté à toutes les échelles tout en mettant l’accent sur le Swiss Made et le facteur humain. Zoom sur ses prestations et ses axes de développement.

128

www.grellor.com


Pierre Grelly, dirigeant

Une vraie entité sur son marché Plus de 100 ans d’expérience au service du client marquent l’histoire de cette PME genevoise qui n’a de cesse de se développer et de faire évoluer les constantes d’un marché vital au développement d’un pays et au bien-être de ses habitants. Des idées novatrices, réfléchies et constructives, une gamme de produits de grande qualité déclinée sous toutes les formes, un sens du service unique et une vision novatrice, tels sont les moteurs de réussite de cette entreprise qui place l’humain au centre de ses préoccupations et se donne les moyens d’avoir à son échelle la possibilité d’interagir pour le développement d’un canton qui bouge.

Une efficacité à toute épreuve Grellor, c’est aussi une équipe soudée de professionnels à l’écoute de ses clients qui met tout en œuvre pour trouver les solutions les plus adaptées pour satisfaire tous leurs besoins. Les attentes en matière de propreté étant toujours plus complexes et multiples, il s’agit pour cette société novatrice d’agir avec efficacité à un degré de qualité très élevé. Une qualité qui se reflète aussi bien dans l’accompagnement du client, dans le soin apporté au développement de sa gamme de produits, dans l’optimisation du rendement pour chaque utilisateur que dans la recherche constante de nouvelles solutions innovantes et réfléchies. Chaque produit, machine, matériel ou procédure fait l’objet d’un cahier des charges précis, dicté par une volonté d’offrir un service haut de gamme. Une sensibilité marquée par l’écologie Conscient des enjeux et problématiques actuels liés à l’environnement, Grellor se veut acteur dans cette politique de protection et de développement de solutions en faveur de l’écologie. Des consommables biodégradables, à sa ligne de produits «Eco», elle offre des solutions compatibles avec l’éthique de tous ses clients. Son implication se traduit aussi par la pose de panneaux photovoltaïques sur la toiture de son bâtiment qui produisent 1.6 fois ses besoins en électricité, et par son implication dans la réduction de sa propre consommation d’énergie. Grellor s’investit aussi grâce à ses lignes de produits, comme c’est le cas avec sa ligne de bornes de propreté (poubelles), créées avec l’idée de donner au mobilier urbain de récupération de déchets une notion engageante en faveur du respect de l’environnement.

www.grellor.com

129


Grellor c’est aussi : Un véritable supermarché du nettoyage Plus de 1000 m2 de surface d’exposition dédiés à la présentation de ses articles de nettoyage. Une équipe compétente et pluridisciplinaire vous accueille avec professionnalisme pour vous guider dans votre recherche.

www.grellor.com Avec plus de 4000 références, c’est un gain de temps précieux pour tous les utilisateurs de ce portail internet de vente en ligne de fournitures pour le nettoyage, l’entretien et l’hygiène des bâtiments. Un site qui facilite vos achats avec une livraison qui intervient dans les 24 à 48 heures dans toute la Suisse. A noter la possibilité de livrer à l’étranger.

Grellor Drive Un service qui permet de procéder à ses achats jusqu’à 16 h 30 sur le site internet, par email à l’adresse shop@ grellor.com ou par téléphone au 022 307 14 14, et de passer chercher sa commande dans l’heure ouvrable. Le petit plus un parking à disposition.

Urbanett Service dédié aux municipalités, urbanistes et architectes, le département Urbanett propose une large gamme de solutions de mobilier urbain pour la récolte des déchets.

130

www.grellor.com


Grellor et ses dernières actions Les Totems et Bornes de propreté Pour aller toujours plus loin dans cette notion de protection de l’environnement et de propreté, Grellor s’investit désormais dans des projets d’insertion de totems et bornes de propreté en collaboration avec le domaine des Portes du Soleil. L’idée est de pallier à l’inexistence de mobilier urbain de récupération de déchets sur les pistes de ski et ses infrastructures pour des stations plus propres tout en essayant de sensibiliser le grand public à cette démarche citoyenne. Les bornes de tri Pour inciter la population à participer aux gestes de tri sélectif, Grellor fournit à toutes les universités et à tous les cycles d’orientation de Genève des bornes de tri «Tripoz». Un partenariat que l’entreprise souhaite étendre au profit des plus jeunes avec la déclinaison de ses bornes en un modèle «Baby Tripoz» qui vise, dans une démarche éducative, à sensibiliser les enfants à la question de préservation de l’environnement. Le matériel au juste prix Grellor a mis en place une offre d’articles à prix compressés qui s’adresse principalement aux acteurs du monde de l’immobilier qui n’ont pas toujours un très haut budget à allouer à ce type d’achats. Il s’agit de matériel technique de qualité qui sert à nettoyer un bâtiment sans spécificités particulières. Dans cette gamme de produits, on retrouve aussi deux nouveautés: les kits Grellor. Le premier est un kit de sécurité de conciergerie composé de lunettes de protection, d’une solution rince-œil, de gants et de chaussures de protection, d’une trousse de premiers soins et d’un gilet de sécurité portant la mention «le respect ça change la vie». Une petite piqûre de rappel en faveur de ces femmes et de ces hommes qui oeuvrent au quotidien pour le bien-être de tous! Le second est un kit de sécurité «seringues» proposé aux entreprises de nettoyage dont l’activité est pratiquée sur des lieux sensibles.

GRELLOR SA

Rue Baylon 8 • CH-1227 Carouge/Genève Tél. +41 22 307 14 14 shop@grellor.com

www.grellor.com 131


« Notre plus belle récompense reste le bien-être du client » C’est en 2007, sous le nom de PLOJOUX & VOELLINGER architectes, que Delphine Voellinger débute ses activités d’architecte indépendante en association avec son père, Bernard Plojoux, fort d’une expérience de 35 ans. Après 10 années de collaboration, elle poursuit l’aventure comme seule associée sous le nom de ADVA, Atelier D. Voellinger architecte. Transformation, rénovation, réhabilitation et restauration sont ses spécialités et en particulier pour les objets de qualités patrimoniales. Ses mots d’ordre: le développement durable, la satisfaction de sa clientèle et le respect de la nature originaire des objets. Une philosophie grâce à laquelle le bureau s’est désormais fait un nom.

132


Les transformations et rénovations d’objets existants sont votre grande spécialité, n’est-ce pas? La majeure partie de notre travail repose en effet sur des projets de rénovation, de surélévation ou encore de transformation de villas et d’appartements, et bien souvent de bâtiments classés. Que ce soient pour des ateliers transformés en logement, des réhabilitations, l’agrandissement de villas classées, nous tentons constamment de revisiter l’existant tout en maintenant son expression originelle. Pour ce faire, notre équipe d’architectes s’occupe de chaque demande de la phase de conception jusqu’à la remise officielle des clés et travaille principalement sur plan, ainsi qu’avec des maquettes pour l’étude des volumes.

Le bien-être du client est une de vos priorités. Comment cela se concrétise-t-il? Notre bureau met toutes ses compétences au service du mandataire pour s’assurer de la pleine réussite du projet. Nous réalisons une architecture sur-mesure qui privilégie la communication et l’échange tout au long du projet. Notre but est de construire une maison dans laquelle les propriétaires seront heureux. Notre plus belle récompense reste la joie du client à vivre à l’intérieur de notre projet. Chaque mandat est alors un nouveau défi et une aventure à part entière. C’est aussi dans un climat de confiance et de partage, que nous tenons à rappeler quotidiennement la quintessence même du métier: la capacité de se projeter architecturalement, financièrement et techniquement dans un projet aux dimensions et contraintes diverses. La philosophie du bureau repose donc sur la volonté à penser, concevoir et réaliser de beaux volumes, imaginer de grands espaces rationnels et donner naissance à des lieux de vie agréables. Le développement durable est votre fil conducteur. C’est-à-dire? Les standards évoluent continuellement. Ce qui était aux normes aujourd’hui ne le sera plus demain. Les architectes doivent s’adapter. Le respect de l’environnement dans la construction est une évidence à mes yeux, et cela prend d’autant plus de sens dans les transformations et les rénovations qui nécessitent une attention particulière. La notion d’économie d’énergie est primordiale et représente pour notre bureau un véritable état d’esprit. Et cette philosophie s’adapte aux possibilités de chaque projet. Nous mettons également l’accent sur la formation. Notre bureau est composé de 4 architectes, dont un apprenti.

Des projets de transformations spécifiques Conception d’une piscine intérieure chez un particulier Il a notamment conçu une piscine intérieure chez un particulier en collaboration avec des décorateurs d’intérieur. C’est pour le moins un projet haut-de-gamme qui va dans la finesse et le détail, avec une sélection de qualité. Comme l’explique Delphine Voellinger, il s’agit ici de «la haute horlogerie de l’architecture».

133


134


Transformation et assainissement d’un bâtiment historique L’atelier s’est chargé de transformer et assainir l’extérieur et l’intérieur d’un bâtiment de logements appartenant à la Ville de Genève, situé rue des Etuves. Classé au patrimoine, il a nécessité une étroite collaboration avec les Monuments et Sites. A l’intérieur, l’isolation a été optimisée et une nouvelle jeunesse a été offerte aux appartements. L’extérieur a fait l’objet d’un travail important de taille de pierre. Le tout a été réalisé dans le respect de l’architecture existante. Réhabilitation d’une serre et d’une orangerie pour la Fondation Hardt Le projet étudié en étroite collaboration avec les Monuments et Sites a consisté d’une part à réhabiliter une Serre en espace de réception et d’autre part à redonner vie à l’Orangerie en qualité de salle de conférences et de séminaires. Reliés entre eux par un réseau de caves voutées et un couloir souterrain, ces deux bâtiments en état de vétusté avancé, ont fait l’objet en 2010 de travaux minutieux afin de récupérer le maximum d’éléments existants. Le bureau a également réalisé plusieurs rénovations pointues de villas, dont des rénovations intérieures d’une villa mitoyenne, le tout de façon design, épuré et avec des matériaux de haute qualité. L’équipe a également conçu et mis en œuvre la construction d’une nouvelle villa semblable à des anciens bâtiments typiques de la région. Un objet rare et de grande qualité particulièrement porteur.

Rue Jacques-Grosselin 23 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 342 78 40 • Fax +41 22 342 52 54 info@adv-a.ch • www.adv-a.ch

135


HP Cuisines SA Rue de la Gabelle 5 • CH-1227 Carouge GE Tél. +41 22 343 76 97 • Fax +41 22 343 77 94 info@hp-cuisines.ch • www.hp-cuisines.ch

L’assurance d’une cuisine réussie

Accueil, disponibilité et professionnalisme Technicien en menuiserie durant une douzaine d’années, puis agenceur de cuisines dès 1983, Pierre Hautlé a décidé d’associer son expérience au talent d’architecte d’intérieur de son épouse Nathalie, pour fonder en 1988 la société HP Cuisines, sise à Carouge. Partenaires de la marque SieMatic depuis plus de trois décennies, ils ont su fidéliser une clientèle exigeante notamment grâce à la qualité de leur accueil, à leur disponibilité et à leur professionnalisme.

136


Quelles sont les garanties de satisfaction de l’enseigne HP Cuisines ?

Nous proposons les cuisines SieMatic, une marque qui a elle seule est gage de qualité et d’excellence, valeurs auxquelles nous nous identifions. Notre savoir-faire et notre expérience sont des garanties de professionnalisme pour nos clients. Le service est au cœur de notre démarche, nous analysons les souhaits de nos clients et prenons le temps de répondre à toutes leurs exigences. La cuisine SieMatic, associée à un conseil avisé, est conçue et réfléchie pour répondre entièrement à leurs attentes et correspondre parfaitement à leurs modes de vies... d’où notre slogan «L’assurance d’une cuisine réussie».

Les cuisines SieMatic, une garantie d’excellence ?

SieMatic est une entreprise familiale dirigée de manière indépendante depuis trois générations. Elle fabrique des produits dont la technique, le design et la qualité intrinsèque sont régulièrement récompensés par des prix internationaux. SieMatic exporte ses cuisines depuis 1960 ; aujourd’hui ambassadrice de la qualité de marque allemande dans plus de 60 pays, l’enseigne bénéficie d’une reconnaissance indiscutable à travers le monde. 137


A. GALLAY & J. BERGER ARCHITECTURE

L’attractivité créative, un indispensable du métier d’architecte Fondé en 1968 à Carouge, ce bureau d’architecture a su développer et diversifier ses activités en s’adaptant aux nouvelles tendances du marché. Professionnel reconnu sur la place pour son savoir-faire et ses compétences, il a également été primé à plusieurs reprises lors de concours. Constructions, transformations, aménagements, mise en conformité... L’atelier A. Gallay & J. Berger a la capacité d’absorber tous types de mandats et gère la totalité des étapes liées au processus architectural, de l’avant-projet jusqu’à son exécution. André Gallay, fondateur avec Jacques Berger, revient pour Bien Vivre sur le parcours riche en réalisations de son atelier.

Projet d’habitations à Vésenaz

138


Vous avez à votre actif près d’un demi-siècle d’expérience. Pouvez-vous nous présenter votre bureau? Nous avons créé en 1968 l’atelier A. Gallay & J. Berger, qui est devenu en 2001 l’Atelier d’architecture A. Gallay & J. Berger Sàrl. Suite au décès de mon associé, j’ai repris l’entreprise seul en 2007. Nous formons une équipe dynamique, diversifiée et complémentaire qui partage les mêmes valeurs et philosophie de travail. Par ailleurs, nous avons mis en place un système de partenariat avec des professionnels indépendants afin de proposer toujours plus de qualité et de savoir-faire à nos clients. Cette pluralité de compétences et d’expériences nous permet d’être capables de gérer tous types de mandats et proTerrasse parisienne Le Dorian jets, quelle qu’en soit l’envergure. Il peut ainsi arriver que nous nous associions à d’autres bureaux pour mener à bien de grands chantiers. Dans quels domaines exerce précisément l’Atelier A chaque fois, c’est une expérience enrichissante où la d’architecture A. Gallay & J. Berger? notion de partage de ces compétences et d’expériences Au fil des ans, notre activité et nos domaines de comest mise en avant. pétences ont évolué. Ainsi, à ses débuts, l’atelier s’est spécialisé dans la construction et la transformation de résidences privées de haut standing où la qualité et le soin apporté à la réalisation et à l’accompagnement EMS Provvidenza d’une clientèle exigeante priment. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la réalisation d’habitats groupés et avons développé des projets qui devaient s’intégrer dans l’environnement en tenant compte de la végétation existante et de la configuration du terrain. Dans cette continuité, nous jouissons d’une grande expérience dans le domaine de la construction d’ensembles immobiliers affectés aux hébergements locatifs ou en PPE variant de 8 à 90 logements. Notre bureau est toujours resté ouvert à toutes les perspectives et à tous les projets, ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir une très grande expérience et un savoir-faire reconnu dans toutes les facettes de l’architecture. Notre principal objectif pour l’avenir est de poursuivre nos activités actuelles et d’être toujours à l’écoute des souhaits de nos mandants, quelle que soit leur envergure.

EMS Provvidenza

Vous avez participé à de nombreux concours et avez été lauréat de deux projets importants. Quelle place occupe cet axe dans votre activité? La participation à de nombreux concours avec la collaboration de Monsieur C. Steffen nous a permis de remporter deux projets importants: l’Hôtel de police du chemin de la Gravière, organisé par l’Etat de Genève, et le bâtiment du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) place de Montbrillant, organisé par la FIPOI. Aujourd’hui, nous voulons consacrer de nouveau du temps aux concours afin de rester dans le rythme-même du processus de projet. En effet, les concours sont l’occasion de nous perfectionner et de voir à quel niveau nous nous situons. Les projets et les besoins évoluent et nous devons nous adapter à toutes ces nouvelles données, qu’elles soient d’ordre conceptuel, technique, énergétique ou humain. 139


Vous avez été mandaté sur de très nombreux projets. Quelles sont les réalisations les plus représentatives de votre savoir-faire? Parmi nos nombreux projets, certains ont nécessité des compétences techniques très importantes et la création de pools d’ingénieurs spécialisés, comme pour la transformation d’un bâtiment existant et la construction d’un autre attenant pour le compte de la Republic National Bank (R.N.B) sur le quai du Mont-Blanc, l’aménagement de plusieurs surfaces

Crèche pour la ville de Genève

administratives à programmes sensibles ou encore la construction d’un EMS de 58 chambres, la réalisation d’une véranda et d’un ascenseur extérieur dans le cadre de la mise en conformité d’un autre EMS. Nous venons également de terminer un important projet de logements locatifs à loyers contrôlés comprenant 67 appartements, 19 studios et 1650 mètres carrés de surfaces administratives proches de l’hôpital, ainsi qu’une crèche pour environ 90 places qui est en charge de la ville de Genève. Parallèlement, nous sommes occupés par l’étude de plusieurs projets d’habitats groupés dans le canton de Genève, à Vésenaz entre autres.

Crèche couloir

140

Crèche salle polyvalente


Spa avec salle de sport intégrée

L’Atelier d’architecture A. Gallay & J. Berger Sàrl, c’est aussi... • Plusieurs chantiers en cours; • Près de 70 projets de construction, de transformation et d’aménagement réalisés et plus de 600 logements construits en 50 ans d’existence dont: • 40 villas individuelles; • 25 immeubles d’habitations locatifs et PPE;

• 2 bâtiments administratifs pour l’Etat de Genève et la FIPOI; • 2 EMS, une école, 2 crèches et 2 immeubles de logements pour étudiants; • Divers bâtiments bancaires et industriels; • Des mandats de sécurisation et d’assainissement pour l’AIG et la SSR à Genève; • 1 spa privé avec salle de sport intégrée. L’atelier s’exporte aussi... •  Réalisation d’une pro­ priété, demeure, piscine et annexes à Messery (FR); • Transformation et aménagement d’un centre administratif pour le ministère du commerce à Moscou; • Construction d’un ensemble de deux immeubles de logements avec surfaces commerciales et garage souterrain aux Rousses (FR); •  Transformation et aménagement d’un chalet à Chamonix (FR).

141


INTERVIEW

YVAN ROCHAT

MAIRE DE VERNIER

« Vernier est en marche pour reconquérir des éléments importants de la qualité de vie » Avec plus de 35 000 habitants, Vernier est la deuxième commune la plus peuplée du canton après Genève. Malgré la croissance de sa population et son dynamisme économique, elle veille à préserver une qualité de vie agréable pour ses habitants, comme en témoigne Yvan Rochat, maire de la ville chargé notamment de l’aménagement du territoire. Bien Vivre l’a rencontré.

© Magali Girardin

© Serge Honthaas

142


Le Lignon © Blaise Lambert

Quel regard portez-vous sur Vernier? Vernier est une commune qui a connu de nombreux changements ces dernières décennies avec notamment un développement particulièrement important en matière de logements et d’industries. Or depuis une dizaine d’années, des réflexions sont menées, non pas pour exclure ce développement mais le revoir de manière qualitative. Aujourd’hui, Vernier est en marche pour reconquérir des éléments importants de la qualité de vie pendant trop longtemps mis de côté. En quoi consiste cette reconquête de la qualité de vie? Revoir le développement de manière qualitative, c’est le restructurer autour de la notion de progrès. Cela passe par un regard bienveillant à l’égard des projets de développement urbain sans toutefois tout sacrifier pour l’efficacité avec vraiment pour fil rouge la qualité de vie des habitants. Celle-ci est garantie par la mise en place d’un certain nombre d’initiatives de la part de la municipalité visant à intégrer les habitants au développement de leur ville et de leur quartier. C’est ce que l’on fait notamment à travers les contrats de quartier ou les procédures de consultation participative sur différents projets, comme sur le Plan directeur communal ou le quartier de l’Etang. Des démarches qui permettent de comprendre les attentes et inquiétudes des habitants. On parle beaucoup à Vernier d’un urbanisme de couture. Comment procédez-vous pour arriver à recréer du lien entre les différents quartiers? Qu’il s’agisse du quartier de la Concorde avec celui des Libellules, des Avanchets avec le reste de la commune ou encore de Châtelaine avec Balexert, tous ses quartiers connaissent des césures importantes liées au passage de routes cantonales très fréquentées. Notre stratégie consiste avant tout à être pragmatique: on ne réussira pas à faire de ces grands axes des chemins pédestres d’ici ces prochaines années mais ce que nous pouvons faire, c’est créer des passerelles au-dessus avec de la mobilité douce pour permettre aux gens de passer d’un quartier à l’autre. Nous allons prochainement créer une passerelle de ce type au-dessus de l’avenue de l’Ain entre les

Vernier Village © Blaise Lambert

Libellules et la Concorde. Nous menons aussi un travail important de planification avec le canton sur le développement des transports publics, véritable élément pacificateur de ces césures. Cela passe par le développement de bus en site propre ou encore le développement du tram dans un avenir plus lointain. Une ligne interquartier va également se développer depuis le Lignon jusqu’à Vernier village en passant par Balexert.

Les rives du Rhône et la zone de détente Au Moulin © Anna Pizzolante

143


Quartier de l’Etang © PEZ Arquitectos + ALVARO BARRANCO

Le quartier de l’Etang est l’un des projets phares de Vernier. Quelles sont ses principales caractéristiques? Initié en 2009, c’est un projet urbain important, tant par son ampleur que par son coût chiffré à 1,2 milliard CHF. Une des particularités de ce futur quartier de l’Etang est qu’il se situe sur une zone industrielle de 11 hectares où l’on n’attendait pas la ville, à la fois cernée par les voies de chemin de fer, les citernes pétrolières et l’autoroute. Construire à cet endroit impose donc un certain nombre de contraintes liées à la sécurité mais les modèles développés nous donnent aujourd’hui les moyens de construire et de donner à Vernier toute sa centralité tout en alliant croissance démographique et qualité de vie. Ce sera un quartier très ouvert à travers son rapport à l’espace public avec des cœurs d’îlots accessibles à tous et une interaction très marquée avec le parc de l’Etang qui va en quelque sorte pénétrer dans le quartier. Il y aura une vaste zone piétonne et la priorité a été donnée à la mobilité douce avec notamment une passerelle au-dessus de l’autoroute et de la voie ferrée pour desservir Blandonnet et la Gare de Vernier. Nous avons également développé avec les promoteurs tout un système de jardinage urbain en toiture pour les habitants. Un ensemble d’éléments qui tranche avec ce qui a été réalisé par le passé pour d’autres quartiers. 144

Piscine du Lignon © Serge Honthaas


Où en est-on aujourd’hui? Les autorisations de construire sont sur le point d’être délivrées pour les bâtiments. Quelques travaux préparatoires ont déjà commencé avec notamment le raccordement au réseau GeniLac, puisque l’Etang sera chauffé et rafraîchi grâce à l’eau du Léman. La démolition des premiers bâtiments est prévue pour 2018 avec le début des travaux de génie civil. Pour les équipements publics de proximité: école, crèche, ludothèque, maison de quartier, salle de sport, etc., à destination des futurs habitants et usagers du quartier, c’est la Ville qui est en charge de leur réalisation. Nous avons fait aboutir un concours et nous travaillons à l’élaboration d’un projet. Je vais déposer une demande de crédit d’ici la fin de l’année de manière à ce qu’en 2021, la première rentrée scolaire puisse se faire.

Parcours VITA © Serge Honthaas

La Ville souhaite enrichir son offre sportive. On parle notamment du développement d’un nouveau centre sportif. Qu’en est-il? Nous sommes en train de revoir de manière assez complète notre offre sportive avec une analyse de nos besoins et des possibilités de développement. Nous souhaiterions mettre en place une salle multisports avec différentes adjonctions. L’idée étant de favoriser l’accueil de pratiques sportives qui ne sont pas forcément les plus communes, notamment celles liées à une nouvelle Fête du 1er Août 2017 © Serge Honthaas

culture urbaine comme le skate par exemple. Il faut toutefois être conscient qu’une infrastructure comme une salle multisports représente jusqu’à 35 millions CHF d’investissement. Nous menons également des discussions avec plusieurs communes en matière de piscine. On sait que le canton manque d’une piscine olympique couverte mais le coût annoncé, surtout au niveau du fonctionnement est très élevé. Sachant que notre budget doit être à l’équilibre, j’ai mis en stand-by ce projet au profit d’un travail sur l’optimisation de la piscine du Lignon avec une possibilité de viabilisation pour l’hiver. Quels sont les principaux enjeux du développement de Vernier? Comme de nombreuses villes de la rive droite, Vernier est une ville qui doit gérer une dynamique urbaine importante avec un certain nombre de problématiques environnementales. Les citernes, l’aéroport, le transport de matières dangereuses, etc., sont autant d’éléments bloquants. L’enjeu consiste selon moi à résoudre les nuisances environnementales en allant à leur source afin d’assainir le territoire verniolan pour pouvoir construire de manière qualitative. Une des questions qui nous occupent beaucoup est le développement de l’aéroport dont les nuisances sonores bloquent toutes possibilités de développement. A travers l’association des communes riveraines de l’aéroport (ATCR), nous travaillons avec nos confrères vaudois et français à la mise en exergue des problématiques liées au développement de l’aéroport afin qu’il ne soit pas pensé comme quelque chose sans limites. 145


ANNE-MARIE LOEILLET

PCM Opérateur Urbain

Le Quartier de l’Etang Une gouvernance urbaine partagée Les premiers coups de pioche ont été donnés en octobre 2016. A Vernier, à proximité de l’aéroport international de Genève et de son centre de transports, le Quartier de l’Etang a pris son envol. Plus grand projet immobilier privé de Suisse, avec ses 1000 logements pour 2500 habitants et 2500 places de travail sur 250 000 m2 de surface totale de construction, il s’illustre également par sa mixité et son exemplarité en matière de durabilité. Un projet qui a su surmonter de nombreux écueils, grâce à la gouvernance participative mise en place par PCM Opérateur Urbain en charge du pilotage du projet depuis 2011.

146


Les étapes clé du Quartier de l’Etang • 26 avril 2013: demande de renseignements validée par le Canton • 4 décembre 2014: modification de zone validée par le Canton • 28 octobre 2015: adoption du PLQ par le Conseil d’Etat • octobre 2016: début des travaux 1er coup de pioche dévoiement CAD ET GENILAC • 2017: travaux préparatoires • 2017: obtention des autorisations de construire • 2019: construction des îlots • 2023: fin des travaux

Un nouvel acteur du développement Entité du groupe Berda, du nom de l’investisseur princi­pal du Quartier de l’Etang Claude Berda, PCM Opérateur Urbain a été créé pour s’occuper du pilotage du quartier. A sa tête: Anne-Marie Loeillet, architecte DPLG, Reg A, SIA. Intéressée très tôt par les projets d’échelle territoriale, à l’image d’un projet urbain développé à Stuggart qui lui vaut d’être lauréate Europan 1, elle a d’abord travaillé pour de grands acteurs économiques du secteur privé, Arcelor mittal, Nestlé, Nestec SA... avant de rejoindre l’Etat de Genève en tant que Cheffe de service au Département de l’Aménagement du Logement et de l’Energie (DALE). Des expériences qui lui ont permis d’acquérir une expertise internationale dans la mise en place de grands projets urbains, qu’elle poursuit aujourd’hui en tant que directrice générale de PCM Opérateur Urbain SA. A ses côtés, une équipe de quatre collaborateurs, dont deux managers de projets, une assistante de direction et un assistant administratif. Un effectif réduit assumé en accord avec sa philosophie de travail basée sur la confiance, l’entraide et la complémentarité des compétences. Aujourd’hui, PCM Opérateur Urbain développe de nombreux projets en Suisse, dont le plus emblématique est le très attendu Quartier de l’Etang. Collaborateurs, architectes, bureaux d’études, entreprises de construction, prestataires et fournisseurs... au total, quelque 120 personnes sont déjà mobilisées autour du projet.

semble des acteurs dès les premières esquisses, d’anticiper les éventuels écueils, de dépasser les problématiques et ainsi d’éviter les recours tout en contribuant à créer une réelle intelligence collective basée sur l’intérêt général. «Un grand projet urbain est une histoire d’hommes humbles qui communiquent, s’écoutent et se respectent», explique Anne-Marie Loeillet. Une méthodologie qui a porté ses fruits. Le Plan de Quartier a été adopté en 10 mois au lieu de 42 mois prévus en octobre 2015 et les Demandes Définitives des autorisations de construire pour l’îlot F et l’îlot B sont passées en force en février 2017. Aujourd’hui encore, la collaboration se poursuit avec la signature en décembre 2016 d’une Convention tripartite entre le Canton, la Ville de Vernier et PCM Opérateur Urbain portant sur le financement et la réalisation des équipements et aménagements du Quartier de l’Etang ainsi que d’une Convention de délégation de maîtrise d’ouvrage entre PCM et la Ville de Vernier pour les travaux d’infrastructures et d’espaces publics. Une Task force est également à l’œuvre pour la commercialisation en collaboration avec d’autres acteurs du groupe Berda. Une architecture qui intègre les contraintes A première vue, le site du futur quartier souffre de nombreux handicaps. Friche industrielle, il connaît de nombreuses sources de nuisances: l’autoroute, les chemins de fer, l’aéroport, les citernes. Si dans un premier temps, le projet tarde à prendre forme, l’arrivée d’AnneMarie Loeillet en 2011 marque un tournant. Elle remanie l’équipe de pilotage en place pour s’entourer des meilleurs professionnels suisses et étrangers. La copie est ainsi revue sous l’impulsion du groupe de mandataires de l’architecte français Dominique Perrault, associé aux bureaux genevois Favre & Guth, Groupe H et Grivel Architecture qui définissent les nouveaux principes d’urbanisme guidant la planification actuelle. «Plutôt que de se concentrer sur les nombreuses contraintes du terrain, qui avaient enlisé le projet, ils ont axé leur travail sur les avantages, ceux d’un périmètre extrêmement bien connecté aux transports publics et à l’aéroport», précise AnneMarie Loeillet. L’équipe d’architectes a ainsi imaginé un quartier très concentré, avec un taux de densité impressionnant, comparable à celle de la vieille ville de Genève.

Une dynamique participative unique A Genève, une telle opération nécessite au moins 10 ans d’études avant les premiers coups de pioche. Ici, la première étape a été raccourcie par deux. Un record à Genève! La recette de ce succès: une maîtrise du foncier, des études techniques menées très en amont mais aussi et surtout la mise en place d’un processus capable de fédérer tous les acteurs du projet. Pour y parvenir, PCM a défini une gouvernance adaptée aux grands projets urbains permettant la mobilisation opérationnelle, au sein de «Task force», des autorités publiques, d’acteurs privés, des riverains, des concepteurs du projet et du pool de mandataires mobilisé par PCM. Cette dialectique participative unique, a permis d’impliquer l’en147


R

IMPERMEABLE SEMI-PERMEABLE PERMEABLE RETENTION OUVRAGE DE RETENTION

B A

D

70 m3

C

E

40 m3

R

30 m3

100 m3

F

Le site sera composé de six parties distinctes, appelées îlots et reliées entre elles par un réseau d’espaces publics. L’îlot au nord fera figure de vitrine économique visible depuis l’autoroute avec notamment un design répondant aux reliefs du Jura et des Alpes en arrièrefond. Celui à l’opposé accueillera des activités tertiaires et artisanales et jouera le rôle d’écran de confort face aux citernes de l’aéroport pour tout le quartier. Juste derrière, parfaitement en sécurité, le cœur du quartier avec les îlots de logements. Les deux derniers îlots, enfin, seront les berceaux d’activités administratives et d’une école publique primaire.

148

Une réhabilitation au service de la population La programmation du futur Quartier de l’Etang a été définie selon une logique de mixité fonctionnelle et sociale régit par la Zone de Développement 3 en phase avec l’évolution de la population et de ses besoins. Outre les 1000 logements, dont 30% de logements subventionnés, le quartier comptera des commerces, des bureaux, des activités artisanales, un hôtel 4 étoiles, une résidence étudiante, un espace évènementiel, un Spa médicalisé, un bowling ainsi qu’une clinique de jour. Il accueillera également des services administratifs de la Ville de Vernier ainsi qu’une école publique primaire, une crèche, une ludothèque, des salles de sport et une maison de quartier au sein d’un bâtiment multifonctions pour lequel la commune de Vernier a organisé en 2016 un concours ayant pour lauréat le bureau d’architectes espagnols PEZ Arquitectos. Le tout réparti autour d’espaces publics de qualité avec notamment des places, des venelles et jardins propices aux rencontres, en plus des cœurs d’îlots ouverts à tous. Au total, ce sont 2500 habitants et 2500 emplois qui verront le jour, soit un ratio d’un emploi pour un logement. Une «ville dans la ville» avec une offre riche et variée pour tous qui permettra aux usagers d’accéder à divers types de programmes et services dans un périmètre réduit. «C’est cette mixité fonctionnelle qui permettra de garantir une future vie de quartier, la réduction des déplacements et donc la ville des courtes distances», explique Anne-Marie Loeillet. Un quartier qui répond également aux besoins de la Genève internationale et du monde scientifique. «Genève a connu deux révolutions majeures: la construction de son aéroport en 1919, moteur de la Genève internationale, et la récente venue de l’EPFL sur l’ancien site de Serono. L’arrivée de nouveaux pôles d’excellence entraîne de nouveaux besoins: des logements, des salles de conférences, des réseaux sécurisés pour communiquer», explique Anne-Marie Loeillet. Ainsi, le quartier abritera un appart hôtel, un pôle de recherche au sein de la clinique de jour, trois salles de conférences et disposera d’un réseau de 9 km de fibres optiques. Un quartier exemplaire en matière de développement durable La thématique du développement durable est omniprésente au sein du Quartier de l’Etang. «En tant qu’acteurs du territoire, nous portons une responsabilité pour les générations futures», estime Anne-Marie Loeillet. Le concept énergétique se veut très exigeant, à travers la performance des futurs bâtiments, tous certifiés «Haute Performance Energétique», des systèmes d’énergies renouvelables et l’intégration au réseau GeniLac, dont les travaux de raccordement ont débuté en octobre 2016.


notamment sur l’îlot A, F et ceux de logements avec la création de carrés potagers à l’usage des habitants. Un ensemble de mesures qui a permis au Quartier de l’Etang de recevoir, conjoitement avec la Ville de Vernier, en octobre 2016 à Lucerne, la certification Site 2000 Watts pour l’ensemble du quartier.

Le quartier fait également la part belle à la mobilité douce, puisqu’un bus électrique à haut niveau de service desservira le site à deux arrêts reliant ainsi le futur terminal 6 de l’aéroport et Carouge. Une passerelle piétons-vélos, au-dessus de l’E-26, permettra également aux habitants d’accéder directement à la gare de Vernier. Un effort important a également été fait sur le stationnement vélo avec l’offre de locaux souterrains sécurisés et de places en surface. Quant à la circulation motorisée, elle sera limitée grâce à la création de parkings centralisés et mutualisés avec des accès à proximité des points d’entrée du quartier. Au cœur des îlots, des jardins en pleine terre et végétalisés permettront la rétention des eaux pluviales participant ainsi à une gestion responsable et préservée des eaux pluviales. Un dispositif transposé sur les toitures, végétalisées,

Quand la vie s’installe... Pas encore construit, qu’il vit déjà. C’est entre les murs éphémères du futur l’îlot F que le festival multiculturel Antigel a installé son Grand Central du 29 janvier au 14 février 2016. Au total ce sont plus de 16 000 festivaliers qui ont foulé le sol du site, démontrant ainsi sa capacité d’accueil. Un événement très symbolique pour AnneMarie Loeillet «Nous avons pu partager les espaces de vie que nous sommes en train de créer avec la population, et déjà donner une âme à ce quartier dans lequel la jeunesse aura toute sa place», explique-t-elle. Cela a également permis de créer des liens avec le monde culturel et artistique pour le futur quartier. La phase opérationelle s’enrichira de la collaboration avec l’ensemble des entités du Groupe Berda.

PCM Opérateur Urbain SA

Route de Meyrin 123 • Case postale 440 CH-1214 Vernier Tél. +41 22 940 31 31

149


ALFER CONSTRUCTIONS SA

Les professionnels du sur-mesure en construction métallique Cette entreprise familiale, verniolane depuis toujours, se situe près de l’aéroport de Genève. C’est dans un bâtiment construit par les fondateurs de la société en 1996, qu’Alfer Constructions exerce depuis plus de trente ans. Métallerie, charpente, tôlerie, mécano-soudure… Les techniciens d’Alfer Constructions sont capables de réaliser toutes sortes de mandats grâce à leurs compétences multiples et inventives et à l’utilisation d’un équipement ultra-moderne et performant. Eric et Colette Magnin nous ont ouvert les portes de leur entreprise pour une visite guidée.

ÉTUDE ET CONCEPTION DE PLANS EN 3D

COUPE-FEUX PORTES ET CLOISONS

FAÇADES ET VITRAGES

CHARPENTE MÉTALLIQUE

RÉALISATION GLOBALE DE BÂTIMENT INDUSTRIEL

ESCALIER

GARDE-CORPS

AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR POUR PAYSAGISTE

PORTAIL ET CLÔTURE

PORTE INDUSTRIELLE

VERRIÈRES ET MARQUISES

TÔLERIE, DÉCOUPE, PLIAGE ET ROULAGE

Chemin Champs-Prévost 14 • CH-1214 Vernier Tél. +41 22 785 12 12 • Fax +41 22 785 12 10 info@alferconstructions.ch • www.alferconstructions.ch

150


Atelier et bureau Alfer Constructions Eric Magnin, Colette Magnin, Eric Barbier

Une véritable «self-made-men story» En 1986, Eric Magnin et son frère Jean-Pierre unissent leurs forces pour créer leur propre entreprise de construction métallique: Magnin Frères. Cet esprit entrepreneurial, qui puise son origine dans l’exemple donné par leurs parents et grands-parents tous indépendants est consolidé par leur formation professionnelle qui se veulent complémentaires et nécessaires au développement de leur entreprise. Le premier a réalisé un apprentissage de «mécanicien de précision» qu’il étoffe avec son diplôme de technicien, quant au second, il a effectué son apprentissage de «serrurier de construction». Partis de rien, ces deux professionnels voient leur activité se développer très vite et font le choix de déménager leur structure dans des locaux plus grands et mieux adaptés. 2002, marque le changement de raison sociale de la société qui devient Alfer Constructions. Très impliquée dans l’entreprise familiale, Colette, la femme d’Eric, apporte au fil des ans un soutien important dans les domaines administratif, comptable et des ressources humaines.

Equipe Alfer Constructions

Le succès au rendez-vous Leur réactivité, leurs compétences et le sérieux apportés à chacune de leurs réalisations amènent les deux frères à se faire rapidement un nom dans le milieu. Un succès qui les pousse à devoir de nouveau déménager pour des locaux plus spacieux. Ainsi, en 1996, ils font le choix de construire un bâtiment sur-mesure, vitrine de leur savoir-faire dont 1500 m2 sont entièrement dédiés à l’activité d’Alfer Constructions. En 2009, Eric rachète les parts de son frère et nomme en 2013, l’un de ses fidèles collaborateurs, Eric Barbier, au poste de directeur. Une décision qui s’inscrit dans sa volonté de favoriser la promotion des talents internes. Aujourd’hui, l’entité emploie 20 collaborateurs à temps plein et temps partiel.

Vitrage coulissant

Isolation façade et balustrades

Construction totale d’un bâtiment industriel

151


Zoom sur le savoir-faire d’Alfer Constructions Cinélac: conception et fabrication structure écran géant 300 m2 repliable Stade de Genève: garde-corps gradins, cloisons vitrées, podium Arena: escaliers, balustrades OMPI: clôture et portail Palexpo Halle 7: escaliers, garde-corps EMS: - Butini: vitrage et conception porte coulissante double - Pierre de la Fée: marquise, balustrade, cloison coupe-feu, escaliers - de la Plaine: cloisons et portes coupe-feu, vitrage des entrées Ecoles: - de Commerce: garde-corps escaliers, serrurerie diverse - des Allobroges: escaliers, garde-corps - Place: escaliers, structure préau couvert, vitrage, cheminée Immeubles: - Pommiers: garde-corps bal­cons, garde-corps intérieu­rs, portes, cloisons -  Vergers: garde-corps bal­ cons, balustrades intérieu­ res, portes, cloisons - Sécheron: garde-corps bal­cons, balustrades intérieu­ res, portes, cloisons Pont-Rouge: habillage façade, brise soleil, garde-corps escalier, armoires techniques, charpente superstructure SIG Verbois: toiture voutée, toiture, façades et porte accordéon.

EMS Pierre de la Fée

Ecole Place

Pont-Rouge

Garde-corps hélicoïdal en tôle 10 mm

152

Garde-corps tout inox

SI Verbois


Mezzanine escalier garde-corps

Garde-corps en acier zingué 10 mm

Des experts du métal Alfer Constructions est spécialisée dans la construction métallique (acier, inox, aluminium). «Nous sommes capables de proposer aux architectes des solutions sur-mesure et surtout de trouver des astuces et innovations pour les aider à avancer dans leurs projets», détaille Eric Magnin. L’entreprise intervient principalement sur des chantiers situés dans le bassin genevois tout en restant ouverte aux différentes opportunités qui s’offrent à elle. Un outillage à la pointe des dernières technologies Afin d’offrir les meilleures prestations possibles en apportant des finitions de qualité à chacune de ses réalisations, Alfer Constructions a toujours investi dans des machines et outils à la pointe de la technologie. Dès 2001, la société s’est dotée d’un logiciel de modélisation conception 3D qui offre la possibilité à ses clients de visualiser en 3D leurs projets sans quitter leurs domiciles ou bureaux. En 2016 et 2017, elle a également renouvelé une partie de son pôle matériel avec l’acquisition d’une cisaille à découpe numérique, d’une presse plieuse 200 tonnes, d’une scie numérique automatique et d’une table de découpe plasma dernière génération. Des investissements nécessaires pour continuer à satisfaire une clientèle exigeante et maintenir des prix compétitifs. Dans cette même optique d’ouverture à l’avenir, Alfer Constructions se veut actrice en faveur du développement durable et a notamment investi dans l’achat de quatre vélos électriques destinés à son personnel administratif et technique. Alfer Constructions résolument tournée vers l’avenir est un partenaire fiable et novateur dans la construction métallique.

Découpe plasma

Cisaille numérique

Verrière motorisée

Escalier en construction

Stock matériel

Presse plieuse de 200 tonnes

Scie numérique automatique

Chemin Champs-Prévost 14 • CH-1214 Vernier Tél. +41 22 785 12 12 • Fax +41 22 785 12 10 info@alferconstructions.ch • www.alferconstructions.ch

153


INTERVIEW

JEAN-MARC DEVAUD MAIRE DE MEYRIN

« Une ville dynamique qui a toujours su faire face à ses besoins » Ville multiculturelle proche du CERN et de l’aéroport de Cointrin à Genève, Meyrin est la commune la plus peuplée du canton de Genève. Elle n’en reste pas moins très attachée à sa qualité de vie par la mise en place de projets et d’actions à caractère social, environnemental, économique et culturel. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Jean-Marc Devaud, maire de Meyrin et en charge de l’environnement, de l’état civil, de la gérance, de l’entretien des bâtiments et des sports. Membre de l’exécutif communal depuis trois législatures et sur le point de partir à la retraite, il nous parle de sa commune. Lac des Vernes © Ecotec Environnement SA

154


lite, les gens avaient peur que Meyrin devienne une cité-dortoir sans vie. © Jérémy Astorg Or dès le début des années 60, les gens se sont fédérés et ont créé des associations pour améliorer le vivre ensemble entre le village et la cité. Des associations culturelles, sportives et sociales qui perdurent aujourd’hui et que nous pouvons accompagner dans leurs développements potentiels grâce notamment aux recettes que nous générons avec la zone industrielle. Nous pouvons également offrir aux habitants des infrastructures de qualité, également fréquentées par les habitants des communes alentour comme deux patinoires, un centre culturel, etc. Les gens sont très attachés à leur commune. Les jeunes qui quittent le domicile familial souhaitent rester et nous attirons également des gens de tout le canton. Nos actions sont appréciées de la population, notamment au niveau social.

Aménagement estival de la Place de Meyrin-Village

Quel regard portez-vous sur Meyrin? Originaire de Fribourg, je suis arrivé à Meyrin dans les années 50 à l’âge de six mois. J’ai vécu toute la transition d’urbanisation de la Commune, du bourg de 3000 habitants à la ville de 23 000 habitants que nous connaissons aujourd’hui. Je porte un regard d’admiration sur ma commune et sur tout ce que mes prédécesseurs ont réussi à mettre en place pour faire face aux besoins de la population, notamment en termes de logements avec la création de la première cité satellite dans les années 60 avec l’installation du Cern. C’est une ville dynamique grâce à sa zone industrielle et à l’aéroport, poumon économique important pour lequel je porte un attachement particulier car mon père y a travaillé, même si je reste vigilant quant aux nuisances qu’il peut générer. C’est également une ville sociale avec un très fort lien associatif qui contribue à la création d’une véritable identité meyrinoise. Encore aujourd’hui, Meyrin connaît un important développement démographique. Comment expliquezvous cela? Meyrin est une ville dynamique qui a toujours su faire face à ses besoins. Pendant longtemps Meyrin était assez mal connue. A la construction de la cité satel-

Grand projet de développement urbain actuellement en cours: les Vergers. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet? Il s’agit d’un écoquartier qui accueillera 1250 logements, répartis dans 31 bâtiments dont 5 ont déjà été livrés. A terme, Meyrin s’enrichira de près de 3000 nouveaux habitants. Nous avons souhaité faire un écoquartier exemplaire, basé sur les trois piliers du développement durable: la solidarité sociale, la responsabilité environnementale et l’efficience économique. Il faut rappeler que Meyrin est labélisée Cité de l’énergie depuis 2002 et le développement durable est quelque chose qui nous tient particulièrement à cœur. Le quartier sera labélisé Minergie A, c’est-à-dire qu’il aura une totale neutralité énergétique. Les eaux de chauffage et eaux chaudes sanitaires sont pompées dans le Rhône puis sont chauffées dans les entreprises de la zone industrielle pour ensuite être acheminées dans le quartier avec un passage par des pompes à chaleur. Quant à l’énergie nécessaire pour le fonctionnement des bâtiments, elle est générée grâce à l’imposition de panneaux photovoltaïques sur l’ensemble des bâtiments.

Les Vergers

Commune de Meyrin/Zone industrielle

© Laurent Barlier

© DR

155


Lac des Vernes © Laurent Barlier

Autre chantier important le lac des Vernes inauguré le 10 juin 2017. De quoi s’agit-il? Le lac est un bassin de rétention pour les eaux de pluie de Meyrin. Il a pour fonction de réguler les crues du Nant d’Avril et de récolter les excédents d’eau du quartier en périodes de fortes pluies. Sa réalisation est liée à la mise en séparatif des collecteurs d’eaux conformément à l’exigence fédérale de séparer les eaux claires des eaux usées, ainsi qu’à la réalisation d’une importante galerie de décharge. En plus de son caractère fonctionnel, le lac des Vernes permet d’offrir à la population un espace de détente et de nature très agréable. Un projet d’EcoParc industriel est actuellement en cours. Quels sont les enjeux? Il s’agit de se mettre à l’écoute des besoins des commerces et des entreprises afin de faciliter un dévelop-

pement économique fondé sur la durabilité. Pour cela, nous avons créé un poste de délégué aux entreprises afin d’avoir une bonne connaissance du tissu industriel local. Nous travaillons main dans la main avec l’Association des Entreprises des communes de Meyrin, Satigny et Vernier (AZI) afin qu’elle participe au projet et que les revendications des entreprises soient intégrées. Pouvez-vous nous parler de l’offre culturelle meyrinoise? Il y a bien sur le centre culturel Forum Meyrin qui a fêté en 2015 ses 20 ans d’existence. Un espace multidisciplinaire abritant notamment un théâtre, une galerie d’exposition et l’Undertown, un lieu d’accueil destiné en priorité aux jeunes. La programmation se veut particulièrement riche et variée et attire des gens bien au-delà des frontières de la Commune. Un lieu qui fait rayon-

Stade de Meyrin

Piscine des Ailes Cointrin

© Laurent Barlier

© Laurent Barlier

156


Jardin botanique alpin © Laurent Barlier

ner la culture meyrinoise à travers le canton. Nous avons également une bibliothèque qui organise, entre autres, de nombreuses actions de sensibilisation des enfants à la culture. Autre lieu important, le Jardin botanique alpin avec une collection étiquetée de 2450 plantes des zones tempérées du monde entier et où sont organisés des ateliers, expositions, conférences et visites guidées. Nous pouvons aussi compter sur le service culturel de Meyrin qui est particulièrement actif et qui organise de nombreux événements, comme les Ballades d’Antoine, des soirées musicales qui ont lieu les vendredis et samedis soirs. Nous accueillons également des manifestations de différentes envergures, comme L’Octopode festival, un événement gratuit qui a lieu à la fin de l’été à Meyrin.

Ballades d’Antoine © Laurent Barlier

Patinoire de Meyrin © Laurent Barlier

Théâtre Forum Meyrin © Laurent Barlier

157


BETICA SA INGÉNIEUR CONSEILS

Le spécialiste des études techniques à Meyrin, Nyon et Sion Forte d’une expérience de 40 ans, Betica SA est active dans l’engineering du bâtiment, le chauffage, la ventilation, la climatisation, le sanitaire et l’électricité. Un bureau technique interdisciplinaire qui au fil des ans a su rester à la pointe de la technologie et des dernières innovations pour offrir le meilleur à ses clients. Bien Vivre vous présente ses prestations et sa philosophie.

158


Des origines à nos jours Betica SA c’est avant tout l’histoire d’un homme, celle d’Edmond Sauthier. Après un apprentissage d’installateur en chauffage, il se lance dans la technique du bâtiment, puis entreprend une formation complémentaire en hydraulique à l’école technique de Lausanne afin de se spécialiser dans le domaine. Un an plus tard, il crée le bureau technique Edmond Sauthier. Parmi les premières études qui lui sont confiées, celles de la Banque Populaire Suisse, la Rentestalt et deux immeubles de logement pour les constructions fédérales à Sion, la station de Thyon 2000, l’hôpital de Sion-Hérens-Conthey. Fort de son expérience, il décide d’ouvrir une nouvelle société: Betica SA, à Genève en 1977, Nyon en 1982 et Sion en 2000, en qualité de Bureau d’Etudes Techniques Ingénieurs Conseils et Associé, puis, avec un ami architecte, une société d’études intégrales incluant les études techniques, l’ingénierie béton et l’architecture. Depuis, l’entreprise s’est considérablement développée et compte aujourd’hui 32 collaborateurs, toujours en formation continue dans les nouvelles technologies. Renommée en Valais, Vaud et Genève, elle intervient auprès de clients établis en Suisse comme dans le monde entier. Une offre complète de prestations Fort d’une équipe jeune et dynamique composée d’ingénieurs, techniciens et projeteurs Betica SA valorise au quotidien ses talents dans la planification, la rénovation et l’optimisation d’installations techniques dans le domaine du chauffage, de la ventilation, du sanitaire et de l’électricité sans oublier son expérience dans les constructions Minergie. Depuis sa création, ce bureau technique interdisciplinaire a acquis une expérience qui lui permet de gérer des projets complexes de nature Champagny «One» Bâtiment administratif, St-Sulpice

La Tour Winterthur à la Défense, Paris

Domaine du Parc, Tour-de-Peilz

variée, dont des immeubles d’habitation, centres scolaires et commerciaux, EMS, crèches, hôtels, bains thermaux, hôpitaux, etc. Parmi ses interventions d’envergure, on citera celles pour le Globe de la Science et de l’Innovation «Expo 02» à Neuchâtel, l’hôtel Starlight à Genève, les bains thermaux à Val d’Illiez, l’ensemble Soret-Rod au Petit-Saconnex, Laboratoires de recherche produits pharmaceutiques à Genève la Tour Winterthur à la Défense à Paris qui compte 29 étages, l’immeuble Allianz Assurance à Paris également, le centre commercial Raduga à Saint-Pétersbourg d’une surface de 85 000 m2. 159


Proximité et expertise au service du client Au vu de son expérience, toujours à la pointe de la technologie, la Société Betica SA est régulièrement sollicitée par des mandants. Depuis sa création, elle a su rester en permanente évolution, mettant un point d’honneur à proposer ce qui se fait de mieux à ses clients. L’entreprise s’adapte sans cesse aux innovations et compte parmi les sociétés les plus performantes de la maîtrise de la technique du bâtiment. Privilégiant l’écoute et le dialogue, Betica SA travaille sur la base de rapport de confiance avec chacun de ses clients pour leur proposer les solutions les plus performantes et adaptées à leur projet. De la planification des installations en partenariat avec l’architecte, aux appels d’offres lancés auprès d’entreprises dont le sérieux et la fiabilité ne sont plus à démontrer jusqu’aux plans d’exécution et au contrôle durant le chantier, Betica SA les accompagne à chaque étape. Une philosophie d’entreprise valorisant l’humain Malgré ses 32 collaborateurs, Betica SA reste une société à taille humaine prônant des valeurs comme l’écoute, l’entraide et le partage. Donnant vie à de multiples projets, elle met l’accent sur le travail d’équipe de manière à créer des synergies dont bénéficient directement ses clients. Si le sérieux et le professionnalisme des salariés sont de rigueur, chacun travaille dans une Projet Les Thermes d’Hérémence (Maquette)

Therme Parc, Val D’Illiez

ambiance collégiale et bon enfant. Des collaborateurs fidèles dont certains sont dans l’entreprise depuis près de 30 ans. Betica SA est également une société formatrice, puisqu’elle accueille depuis toujours de nombreux apprentis. Une volonté formatrice aujourd’hui restreindre par l’âge avancé de M. Edmond Sauthier qui souhaite se retirer progressivement des affaires en s’assurant de laisser son entreprise dans de bonnes mains.

Les Terrasses des Mémises, Préverenges

160

Starling Hôtel, Genève


Suite «Mer de Glace», Nendaz Complexe hôtelier «Mer de Glace», Nendaz

161


Commune de Satigny

« Le dynamisme au cœur de la campagne genevoise » Plus grande commune de Genève en terme de superficie, Satigny ne manque pas d’atouts. En majeure partie agricole, elle est également la plus importante commune viticole de Suisse, et comprend la plus vaste surface de zone industrielle et artisanale du Canton. A proximité du centre-ville de Genève, elle offre un dépaysement incontestable. Soucieuse du bien vivre de ses 4200 habitants, elle tient à maîtriser sa croissance et à offrir des services adaptés. Un vrai exemple d’équilibre économique et social, et une commune riche en culture!

© Blaise Lambert

162


© Christian Golay

© Christian Golay

Un lieu de dépaysement à proximité de Genève Située à 12 minutes de Genève en RER, la commune de Satigny offre à ses habitants et à ses visiteurs un vrai lieu de dépaysement. Entre champs et vignobles, au pied du jura, la qualité de ses paysages ne peut que nous séduire. Constituée d’un village central, Satigny, entouré de cinq hameaux, Bourdigny, Choully, Montfleury, Peissy et Peney, la commune dispose d’une vraie valeur patrimoniale. Plus grande commune genevoise avec une superficie de 1892,1 hectares, elle compte également la plus importante surface en zone industrielle et artisanale et est reconnue pour être la plus grande commune viticole de Suisse. Un dynamisme économique et social Au-delà de l’image de carte postale et de sa vaste surface agricole, la commune de Satigny connaît un dynamisme économique et social indéniable. En témoigne sa place, en 2012, de première commune de Suisse

romande où il fait bon vivre. Elle tient également la première position cantonale pour le nombre de places en crèche mis en corrélation avec la population. Satigny abrite trois zones industrielle, représentant une surface totale de 179,6 hectares: la ZIMEYSAVER (zone industrielle de Meyrin, Satigny et Vernier), la ZI du Boisde-Bay (qui regroupe entre autres de nombreux démolisseurs de voitures) et La Tuillière. Celles-ci comptent plus de 700 entreprises aux activités variées et près de 8000 postes de travail, soit près de deux fois plus que son nombre d’habitants. De la toute petite entreprise à la multinationale on y trouve des domaines très divers comme l’automobile, à l’alimentation, en passant par les produits chimiques. Le développement des services aux entreprises est alors bien évidemment une priorité pour la commune. 163


Le pari d’une croissance maîtrisée Au même titre que l’ensemble du canton de Genève, Satigny a fait face à une croissance de sa population qui est passée ainsi de 3000 à 4200 depuis 2007. L’une des préoccupations phares de ses élus est la maîtrise de sa croissance. Ainsi, elle privilégie le développement d’habitations dans les zones déjà construites plutôt que dans les zones rurales. Elle s’est fixée pour objectif d’accroître le nombre de ses habitants d’un maximum de 800 à 1000 dans les 10 ans. Son pari: garder une vie villageoise pour éviter de devenir une cité satellite. Le développement d’infrastructures et de services adaptés Afin de répondre à la croissance de sa population et de ses entreprises, l’administration communale met en place un certain nombre de projets d’infrastructures et de services à la population adaptés. Concernant les infrastructures, elle a anticipé en lançant il y a quelques années un concours d’architecture permettant de couvrir les besoins des 20 prochaines années. Parmi les réalisations, il y a notamment l’extension du complexe communal pour la création d’une nouvelle salle communale, l’extension de l’école située au-dessus de la mairie avec huit classes supplémentaires, mais aussi l’agrandissement de la mairie d’ici 2020 afin d’y accueillir de 164

futurs collaborateurs. La sécurité est également une priorité. C’est pourquoi une zone 30 est prévue sur l’ensemble du villlage de Satigny. Enfin, la construction d’un immeuble intergénérationnel est également en cours. A cet effet, afin de répondre aux besoins de ses aînés, elle envisage la mise en place d’un parcours équipé d’un kilomètre pour les plus âgés. L’environnement Soucieuse de renforcer la cohérence et la cohésion des aménagements paysagers dans le village, la commune a mis en place une charte des espaces libres et des aménagements extérieurs avec l’aide d’un bureau de paysagistes. Celle-ci comprend un certain nombre de recommandations concernant la gestion des eaux, l’éclairage, le type de matériaux à utiliser ou le type de «mesures nature» à développer. Le contexte de fort développement de projets immobiliers dans le village a également déclenché une étude du recensement des espaces publics et collectifs destinés au bien-être, à la santé et au sport pour toutes les


© Jean-Jacques Kissling

générations. La planification de rénovation des espaces existants ainsi que l’aménagement de nouveaux espaces est en cours. Il importe pour les autorités de maintenir la qualité de vie villageoise en développant ces équipements (places de jeux, urba-sport, parcours-promenades, espaces verts polyvalents). Enfin, la commune de Satigny a plébiscité la nouvelle loi sur l’Energie 2050. Conséquence, la transition énergétique s’accélère. La suppression de l’énergie fossile est programmée et un ambitieux programme de chauffage à distance (CAD) à bois déchiqueté est en cours de réalisation. Une riche vie culturelle et de loisirs Grâce à son dense tissu associatif, Satigny connaît une riche vie culturelle, de loisirs et de sport. Sa compagnie de théâtre la Réplique, sa chorale, le club de football et bien d’autres participent à animer la vie des Satignoles tout au long de l’année. La commune reçoit des événements phares comme la course du Mandement, le Vinathon, la Classique. On y trouve également des manifestations plus traditionnelles comme le Feuillu qui fête le retour du printemps ou la fête de la Saint-Martin à Peissy. Enfin, n’oublions pas qu’avec le domaine de Châteauvieux, Satigny compte une des meilleures tables du Canton.

© Christian Golay

Commune de Satigny

Rampe de Choully 17 • CH-1242 Satigny Tél. +41 22 753 90 40 • Fax +41 22 753 90 50 info@satigny.ch • www.satigny.ch

165


INTERVIEW

RENÉ JEMMELY

MAIRE D’AVUSY

« Trois villages, un cœur » Située dans la région genevoise de «La Champagne», Avusy, ses trois villages, son hameau et ses 1450 habitants, est une commune où il fait bon vivre. Historiquement vouée à l’agriculture, elle reste attachée à cette vocation. Elle est également caractérisée par un impressionnant dynamisme associatif, sportif et culturel, sans oublier les nombreux services à destination des habitants. Bien Vivre a rencontré René Jemmely, le maire de la commune, qui nous parle des derniers projets et nous fait part de sa vision.

166


Avusy est une petite commune où il fait bon vivre, mais également particulièrement dynamique au plan socio-culturel, n’est-ce pas? En effet, c’est une petite commune agréable à vivre avec de nombreux événements. Nous invitons les habitants de la commune à se mobiliser pour organiser les manifestations les plus diverses afin de favoriser l’intégration et le lien social au cœur de notre petite cité. On dénombre aujourd’hui 38 associations et sociétés communales qui organisent des activités en toutes saisons et presque tous les weekends. Parmi celles-ci, nous pouvons citer la Fête du Feuillu en début, les 24h du Rugby, qui accueillent tous les deux ans une vingtaine d’équipes provenant du canton et de France, ou le Défi Boscardin, un contre-la-montre par équipe en vélo qui rassemble toutes les générations. Nous recevons un nouvel événement, le Geneva Vintage Event. Il faut également noter que nous disposons d’un grand centre communal qui comprend une scène importante. Quels sont les projets phares de la commune actuellement? Nous avons un grand projet immobilier qui nous tient à cœur sur le village d’Athenaz. Celui-ci comprendra 40 logements IPA répartis dans plusieurs petits immeubles mêlant personnes âgées, jeunes et familles. Il sera également l’occasion de mettre un commerce dans le village. 
 Vous avez actuellement un centre de recyclage sur votre territoire qui crée la polémique. Qu’en est-il? Il s’agit d’un centre de recyclage de produits inertes. Notre objectif est qu’il déménage de la commune dans la mesure où il est là illégalement, le tout cautionné par l’Etat. Nous espérons que le Grand Conseil ne déclasse pas cette zone qui doit revenir à l’agriculture. Enfin, quels sont vos souhaits pour Avusy en tant que maire? Que les habitants s’y sentent bien. Et il semble que c’est le cas. Mon souhait est également de limiter la croissance et de maintenir nos terres agricoles qui représentent une grande part de notre territoire. Nous nous sommes fixés d’atteindre un maximum d’habitants entre 1500 et 1700.

167


Galerie Jean-Malbuisson 15 / Rue du Rhône CH-1204 Genève Tél. +41 22 797 17 37 info@melcarne.ch www.melcarne.ch

NOUS AIDONS À LA CRÉATION DE VALEUR


Immobilier DES PROFESSIONNELS À VOTRE ÉCOUTE Riche et diversifiée, l’offre immobilière du canton de Genève est à même de satisfaire une large clientèle. Soucieux d’établir entre eux et leurs nombreux clients une relation basée sur la confiance, les professionnels de l’immobilier genevois misent sur une formation professionnelle de qualité et une éthique étendue.

169


Présentation de l’USPI Genève L’USPI Genève, fondée en 1879, qui regroupe à ce jour près de quarante membres actifs dans la gérance, le courtage, le conseil et l’expertise immobilière. Ses membres gèrent approximativement 70% du parc locatif genevois, logements et locaux commerciaux confondus, représentant plus de 3,5 milliards d’états locatifs gérés. Leurs entreprises occupent ensemble près de 1700 employés et 3600 concierges. L’USPI Genève a notamment pour but de garantir que ses membres offrent des prestations professionnelles de haute qualité à leurs clients.

Philippe Angelozzi Secrétaire général de l’USPI Genève

Pour atteindre cet objectif, elle exige de ses membres qu’ils répondent à des conditions sélectives et respectent des exigences élevées. A cet effet, différentes mesures d’autoréglementation ont été définies et adoptées au cours des dernières années. Celles-ci sont regroupées sous la politique des Labels: Label Qualité, Label Vert, Label Courtier et Label Formation.

Chiffres-clés L’USPI Genève représente à Genève: • 34 membres dont: - 28 actifs dans la gérance et le courtage - 6 actifs dans le courtage uniquement; • près de 1700 collaborateurs; • près de 3600 concierges; • près de CHF 3,5 milliards d’état locatif géré; • près de CHF 1,2 milliards de transactions; • près de 290 000 objets en gérance; • près de 2,5 millions m² de surfaces commerciales gérées; • près de CHF 530 millions de travaux; • 70% du parc locatif (commercial et résidentiel) en gérance.

170


La meilleure recette pour mettre votre bien en valeur

L’ensemble des membres de l’USPI Genève doit satisfaire aux exigences du Label Qualité, dont le respect des obligations est vérifié chaque année. La gestion des biens d’autrui implique en effet que la confiance placée dans les régies par les propriétaires soit justifiée. Ce Label comprend en premier lieu un système de contrôle annuel des états financiers des membres de façon à s’assurer de leur bonne santé financière. En plus des vérifications effectuées par leurs propres réviseurs, les maisons membres sont ainsi tenues de fournir à un contrôleur externe indépendant, désigné par l’USPI Genève, des données chiffrées issues de leurs comptes audités, permettant de calculer cinq ratios financiers concernant les liquidités, la cadence de rotation des paiements aux propriétaires, le fonds de roulement, les fonds propres et la rotation des paiements aux fournisseurs.

En outre, l’ensemble des membres doit respecter les exigences prévues par le Règlement relatif aux assurances responsabilité civile / fraude et malveillance. Ceux-ci ont ainsi l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ainsi qu’une assurance responsabilité civile couvrant les dommages corporels et matériels. Des minima élevés en termes de couverture sont prescrits. Les membres exerçant une activité de gérance doivent en outre souscrire une assurance fraude et malveillance avec une couverture minimale proportionnelle au montant de l’état locatif en gérance. Finalement, l’USPI Genève veille à une application stricte et une mise en œuvre effective du Code de déontologie des professions immobilières, adopté conjointement par l’USPI Genève, l’Association des promoteurs constructeurs genevois (APCG) et l’Association professionnelle des gérants et courtiers en immeubles (APGCI). Toutes ces mesures, placées sous le signe du Label Qualité, sont la marque d’une exigence particulière de rigueur et de sérieux. Elles constituent le gage de professionnalisme propre aux membres de l’USPI Genève. 171


Les questions de développement durable et d’impact environnemental sont de plus en plus présentes dans le domaine de l’immobilier qui représente près de la moitié des émissions de CO2 du canton. C’est pourquoi, depuis 2008, l’USPI Genève a fait de la gestion énergétique des bâtiments une priorité. Faisant œuvre de pionnière, elle a mis en place un programme intitulé Label Vert ayant pour objectif de mettre en place une gestion énergétique systématique du parc immobilier.

Les membres de l’USPI Genève, en leur qualité de gérants d’une part significative du parc immobilier genevois, ont en effet un rôle particulièrement important à jouer. Ils sont conscients de la responsabilité qui en résulte et entendent l’assumer pleinement. Le Label Vert de l’USPI Genève a pour objectif de définir des mesures pouvant être mises en œuvre à large échelle et propres à générer d’importantes économies d’énergie et de ressources naturelles dans le cadre de la gestion des immeubles en gérance. Chaque année, un ou plusieurs programmes sont définis en fonction des objectifs fixés et des moyens techniques disponibles.

Economiser pour préserver la nature et votre confort 172


Le Label Courtier fixe des exigences élevées en matière de formation et d’expérience professionnelle aux courtiers membres de l’USPI Genève ou employés par un membre de l’USPI Genève. Ceux-ci doivent en effet s’engager à respecter les exigences prévues par le Règlement relatif au Label Courtier, qui prévoit notamment des obligations en termes de formation, d’expérience professionnelle ainsi que de formation continue. Pour qu’un membre de l’USPI Genève puisse se prévaloir du Label Courtier, l’ensemble des collaborateurs actifs dans le courtage doit satisfaire à toutes les obligations prévues par le Règlement.

L’objectif de ce Label est d’inciter les membres de l’USPI Genève à fournir un effort particulier dans le domaine de la formation, notamment en ce qui concerne l’apprentissage et la maturité professionnelle. Des exigences sont également prévues en matière de formation de base, de formation supérieure ainsi que de formation continue. Notre association s’est en effet toujours engagée, en collaboration avec l’Association professionnelle des gérants et courtiers en immeubles (APGCI) avec force et détermination pour promouvoir la formation. Celle-ci constitue en effet une condition nécessaire à la disponibilité de personnel qualifié, permettant de délivrer des prestations professionnelles de qualité.

USPI Genève

Rue de la Rôtisserie 4 • Case postale 3344 CH-1211 Genève 3 Tél. +41 22 715 02 20 • Fax +41 22 715 02 22 info@uspi-ge.ch • www.uspi-ge.ch

173


CGI CONSEILS

L’Association au service des propriétaires Créée en 2002, CGI Conseils est une association qui propose différents services d’aide et d’information aux propriétaires et aux professionnels de l’immobilier. Elle organise régulièrement des formations et des séminaires pour permettre à toute personne intéressée de se tenir informée de l’actualité immobilière.

Conseils et assistance

CGI Conseils propose aux propriétaires immobiliers des conseils et une assistance de pointe:

Dans le domaine juridique • Droit foncier, droit de la PPE, droit du bail, droit de la construction •  Représentation devant les juridictions en matière de baux et loyers et administratives (construction, autorisations de vente d’appartement etc.) • Représentation devant les juridictions compétentes en matière fiscale • Conseils dans la conduite d’une procédure d’autorisation de construire •  Assistance dans la préparation de lettres ou de contrats (voisinage, bail, entreprise, mandat, vente) • Recherches dans les domaines du droit immobilier • Rédaction d’avis de droit

En fiscalité •  Présentation des différents aspects de la fiscalité immobilière • Conseils dans la conduite de procédures fiscales • Assistance dans l’établissement du questionnaire de valeur locative ou du formulaire sur l’impôt sur les bénéfices et gains immobiliers •  Contrôle des bordereaux de taxation émis par l’administration fiscale et lorsque le cas le requiert, rédaction des réclamations •  Recherches dans les domaines de l’économie immobilière et de la fiscalité immobilière • Etablissement de déclarations fiscales 174

En énergie • Aide et assistance pour effectuer les calculs de l’Indice de Dépense de Chaleur (IDC) • Renseignements sur la mise aux normes des fenêtres (art.56A–RCI) • Conseils quant aux travaux les plus efficients pour réduire l’IDC dans le cadre d’une mission d’Ecoconseil pour une villa ou d’un audit plus approfondi

En vue de l’acquisition d’un bien immobilier Qu’il s’agisse de l’achat d’un appartement, d’un immeuble existant ou en construction, d’un terrain ou de la construction d’un immeuble, devenir propriétaire suscite de nombreuses questions. CGI Conseils peut vous renseigner sur: • les différentes formes de propriété immobilière • les professionnels de l’immobilier et les contrats proposés (le notaire, le courtier, l’architecte, l’entrepreneur, etc.) • les différentes formes de transfert de la propriété immobilière • le financement • la fiscalité • les assurances • le registre foncier


Exclusif à Genève, le bail en ligne Etablir un contrat de bail peut s’avérer très délicat. En cas de litige entre locataire et bailleur, il est impératif pour les deux parties d’avoir signé au préalable un document clair et complet, conforme aux exigences du droit fédéral et cantonal. Dans ce but, CGI Conseils met à disposition des genevois depuis janvier 2016 un outil de création de bail en ligne simple et rapide permettant à tout un chacun de profiter d’une aide contextuelle pour établir un contrat de location d’appartement, de villa ou de local commercial comprenant tous les documents obligatoires. Afin de garantir aux utilisateurs de toujours obtenir la dernière version, les experts en droit du bail de CGI Conseils effectuent des mises à jour régulières de tous les documents.

@Magali Girardin

Tarifs membres Les membres de la Chambre genevoise immobilière peuvent contacter gratuitement les spécialistes de CGI Conseils par téléphone pour des questions simples. Pour des demandes plus complexes, ils bénéficient de tarifs préférentiels pour les rendez-vous avec les spécialistes. Si vous êtes propriétaires ou en cours d’acquisition d’un bien immobilier, vous pouvez devenir membre de la Chambre genevoise immobilière et ainsi bénéficier de tarifs préférentiels sur toutes les prestations de CGI Conseils.

Formations

CGI Conseils organise tout au long de l’année des modules de formation, des séminaires, des conférences et des journées académiques sur des thématiques liées à l’immobilier. •  Les sprints de l’immobilier: 22 juin et 28 septembre 2017 •  Les rendez-vous de la fiscalité immobilière: 7 décembre 2017 Le calendrier complet des formations se trouve sur le site www.cgiconseils.ch à la rubrique «se former».

CONTACT CGI CONSEILS

Plus d’information sur www.cgionline.ch ou au 022 715 02 00

Rue de la Rôtisserie 4 • Case postale 3344 CH-1211 Genève 3 Tél. +41 22 715 02 10 info@cgiconseils.ch • www.cgiconseils.ch

Notre secrétariat répond à vos appels du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 175


Créateur d’immobilier d’exception

Fondée en 2014, la société IKONE s’est spécialisée dans le développement et la réalisation de biens immobiliers d’exception. Chaque projet est pensé et réfléchi non pas sous l’angle de l’approche immobilière classique mais plutôt sous l’angle conceptuel qui entraîne toute personne qui s’y intéresse vers une aventure originale et exceptionnelle.

176


Une autre vision de l’immobilier IKONE est née de l’imagination débordante de son créateur Philippe PARIS. Essayiste amateur dans le domaine de l’immobilier depuis de nombreuses années, Philippe Paris décide de créer un concept novateur notamment la maîtrise de la chaine de tous les métiers de l’immobilier. Aujourd’hui, IKONE propose une offre de prestations complète allant de la prospection et l’acquisition de biens immobiliers, la conception architecturale et construction, le pilotage et la gestion de chantier, l’aménagement intérieur et la décoration. Des compétences réparties au sein de deux entités, IK Build et IK Home qui permettent à IKONE de se positionner en partenaire incontournable pour tout projet immobilier. Mais IKONE ne peut pas tout faire tout seul. C’est pourquoi IKONE s’est renforcée du partenariat du grand cabinet d’Architectes genevois DVK dirigé de main de maître par Brigitte Diserens, cette collaboration décuplant les forces créatrices des 2 sociétés.

© Studio Erick Saillet

177


© Studio Erick Saillet

Une philosophie d’excellence Grâce à ses réalisations exceptionnelles désormais toutes connues du grand public, IKONE est devenue dans l’inconscient collectif un modèle d’exemplarité et de qualité. Spécialisée à l’origine exclusivement dans le développement et la réalisation de biens immobiliers d’exception dans des sites exceptionnels, IKONE possède une réserve de biens en France et en Suisse à même de satisfaire les clients les plus exigeants. Paris, Megève, Courchevel, Saint Tropez, Genève, figurent parmi les sites sélectionnés par IKONE. Mais l’entreprise intervient aujourd’hui de manière plus large dans des projets accessibles à tous mais avec le label qualité IKONE. Qu’il s’agisse de construction, réhabilitation, pilotage, aménagement ou décoration, IKONE conçoit et réalise des projets immobiliers remarquables éco-responsables toujours parfaitement intégrés dans leur environnement. Disponible et à l’écoute, IKONE travaille sur la base d’un rapport de confiance avec chacun de ses clients leur offrant des projets sur-mesure.

IK Build: la maîtrise totale Avec une expérience et des compétences éprouvées dans la réalisation de tous types de projet, IK Build est la pierre angulaire du système. Grâce à sa maîtrise parfaite de tous les métiers de l’immobilier IKONE est capable de mener à bien tout projet dans sa globalité quel que soit sa nature. Propriétaire de sa propre entreprise de maçonnerie, IKONE s’est créée un réseau d’entreprises de qualité réputées pour leur implication et le sérieux de leur travail. Une offre de prestation qui permet à IKONE d’avoir une totale maîtrise des projets avec à la clé une gestion optimale des délais, des coûts de construction et de la qualité.

178


© Studio Erick Saillet

IK Home: des intérieurs uniques Pour aller au bout de sa démarche originale et de ses convictions esthétiques, IKONE a développé une activité d’aménagement intérieur à travers IK Home. Animée par un souci de perfection et de détails, l’entreprise propose à ses clients un ensemble de prestations, de la conception de dressing et rangements, à la réalisation des sols et revêtements muraux en passant par la création de salles de bains et de cuisines. IK Home diffuse des marques de cuisines haut de gamme telles que Häcker et Eggersmann. IK Home intervient également dans le domaine de la décoration et de l’ameublement avec comme seul objectif de satisfaire sa clientèle. Au fil de ses chantiers, elle a développé des relations presque intimes avec ses artisans, qu’ils soient menuisiers, ébénistes, marbriers, selliers, verriers, sculpteurs ou artistes, pour des réalisations uniques valorisant les matériaux les plus nobles.


Définir IKONE • c’est parler d’emplacements uniques sélectionnés dans des sites exceptionnels. • c’est parler de lieux de vie raffinés et élégants où la perfection devient le standard. • c’est parler de concepts d’aménagement et de décoration: magistraux, originaux et sensoriels. • c’est parler de réalisations techniques abouties parfaitement intégrées à leur environnement. • c’est parler de matériaux nobles et rares assemblés avec un art maîtrisé...

© Studio Erick Saillet


Son présent... L’Immeuble H17 Le sens du sublime IKONE a su faire de l’immeuble H17 au cœur de GENÈVE et à deux pas du LÉMAN, une référence en terme de rénovation urbaine luxueuse et discrète, déclinant avec bonheur les codes de l’habitat résidentiel, professionnel et commercial.

Son futur... Hôtel particulier du Mt de Sion Ce merveilleux hôtel particulier situé dans le très célèbre quartier de l’Eglise Russe bénéficiera du savoir-faire inégalé de IKONE en terme de rénovation et d’aménagement. Les travaux seront signés IK Build, filiale d’entreprise générale du groupe IKONE, pour une finition parfaite. La décoration quant à elle signée IK Home, maniant avec une dextérité incroyable tous les types de matériaux de la cuisine aux dressings en passant par les tissus ou papiers muraux et l’art de l’agencement.

Son avenir...

Le croquis signé Jean Nouvel

Grâce à Brigitte Diserens et au cabinet d’Architectes DVK... ...IKONE DVK ET JEAN NOUVEL...

IKONE

Boulevard Helvétique 17 • CH-1207 Genève Tél. +41 22 735 51 51 contact@ikone.com • www.ikone.com

181


DVK ARCHITECTES L’ARCHITECTURE COMME UNE EXIGENCE, UN STYLE DE VIE ...

« LA BEAUTÉ EST DANS LES YEUX DE CELUI QUI REGARDE » Oscar Wilde

atelier d’été

WWW.DVKARCHITECTES.CH Immeuble Clarté - Le Corbusier 2 rue Saint-Laurent 1207 - Genève info@dvkarchitectes.ch +41 22 849 53 00

immeuble résidentiel - genève 182

transformation et rénovation d’une finca - formentera


immeuble rĂŠsidentiel

caveau de dĂŠgustation

villa individuelle 183


DVK design Immeuble Clarté - Le Corbusier maison familiale - restauration et extension - genève

« LES OBJETS SONT DE PETITES ARCHITECTURES »

184

Jean Nouvel


« FAIRE EXACTEMENT LE CONTRAIRE S’APPELLE AUSSI IMITER, C’EST MÊME EXPRESSÉMMENT IMITER LE CONTRAIRE »

Georg Christoph Lichtenberg

villa individuelle - genève Photographies © Luca Fascini 185


INTERVIEW

ROBERT HENSLER - CHRISTIAN BORNER

Fondation Parloca Genève

« Fournir de l’habitat de bonne qualité à des prix abordables dans un esprit social et durable » Créée en 1993, la Fondation Parloca Genève est propriétaire de 15 immeubles à travers le canton de Genève représentant plus de 1310 logements. Fondation immobilière de droit privé, sans but lucratif, elle a pour but d’offrir des logements à des loyers abordables aux personnes domiciliées à Genève. Zoom sur cette structure à taille humaine en compagnie de son président, Robert Hensler et de son directeur Christian Borner. Robert Hensler

Christian Borner

186


Pouvez-vous revenir sur les origines de la Fondation et son évolution? La Fondation est née en 1993 sous l’impulsion de l’Office Fédéral du Logement dans le cadre de la LCAP/ WEG (Loi fédérale encourageant la Construction et l’Accession à la Propriété). C’est ainsi qu’est né le concept LOCACASA, devenu PARLOCA dès 1998. Dans un secteur immobilier qui était en pleine mutation au début des années nonante, notre politique visait à acquérir grâce à l’aide fédérale des immeubles à loyers modérés et proches de la sortie du régime HLM. C’est ainsi qu’à Genève, entre 1993 et 2001, Parloca est devenue propriétaire de 14 immeubles et a pu atteindre le but recherché, à savoir la protection des locataires contre la spéculation immobilière. Cela a permis également de maintenir les locataires en place et d’obtenir une nouvelle période de contrôle des loyers durant 25 ans. Les années 2010 et 2011 marquent un tournant dans la gestion de la Fondation. En effet, dès cette période, elle optimise son action et met en chantier de nombreux projets d’entretien et de rénovation de son parc et acquière en 2017, un 15e immeuble.

d’entretien courants, nous avons entrepris depuis 2011 des travaux de rénovation conséquents, à hauteur de 4 millions par an. Un rythme toujours maintenu à ce jour. Nos immeubles ont tous été construits entre la fin des années 1950 et le début des années 1970 et sont régulièrement entretenus. Ces rénovations concernent à la fois l’enveloppe des bâtiments et les locaux communs dans une optique de confort des locataires mais aussi d’efficience énergétique. Nous avons d’ailleurs reçu, en octobre 2012, le prix Bilan «du meilleur gain énergétique» pour une rénovation et l’assainissement de l’immeuble avenue de Crozet 30-36 à Châtelaine.

Votre stratégie s’articule autour de trois axes principaux, la Rénovation, La Construction et l’Acquisition. Pouvez-vous nous en dire plus? Notre Fondation s’est toujours fixée comme objectif l’optimisation de son parc immobilier. Outre les travaux 187


Autre élément de la stratégie de notre Fondation, la construction avec la réalisation de surélévations. Dernière en date, la surélévation et rénovation de l’immeuble Vernes - Vaudagne à Meyrin qui a remporté la mention du prix cantonal du développement durable 2017 (voir détails en page 458). Dernier volet de notre stratégie, l’acquisition de nouveaux immeubles. Notre Fondation est intéressée par des acquisitions d’immeubles anciens ou neufs. En 2017, nous avons ainsi procédé à l’acquisition d’un immeuble de 41 logements à l’avenue de Châtelaine à Vernier. Quelle est la philosophie qui caractérise la Fondation? Notre démarche s’inscrit avant tout dans la continuité avec une approche pérenne. Nous n’achetons pas des immeubles pour les revendre afin de réaliser une plus-value mais, bien au contraire, dans le but de valoriser ce patrimoine afin de fournir de l’habitat de bonne qualité à des prix abordables dans un esprit social et durable. Durable à travers l’assainissement énergétique de nos bâtiments (réfection des toitures, traitement de la carbonatation des enveloppes, pose d’isolation), la rénovation et la mise aux normes des communs d’immeubles (remplacement des portes palières, solution de type Eco21 pour l’éclairage, remplacement des portes d’entrée des allées d’immeubles) mais également dans l’utilisation d’entreprises locales. 188


Nous accordons une attention toute particulière sur le choix des entreprises avec lesquelles nous travaillons (respect des conventions collectives, ouvriers déclarés et rémunérés selon les barèmes en vigueur, interdiction de la sous-traitance) et priorité aux entreprises genevoises. Dans un marché locatif où la pénurie demeure malgré de beaux efforts de nos Autorités, nous plaçons le locataire au centre de nos préoccupations. Proposant du logement pour les classes modestes et moyennes, nous contribuons également à assurer une certaine mixité sociale dans les quartiers où se trouvent nos immeubles (Onex, Meyrin, Lancy, Vernier), un enjeu important pour les communes. Enfin, notre Fondation étant sans but lucratif, nous sommes donc à l’opposé de la location «rendement» qui sert à payer les charges financières et d’exploitation mais aussi à servir le rendement usuel attendu par le propriétaire, ce qui nous permet de proposer du logement à des prix avantageux. Vous bénéficiez d’une grande souplesse et réactivité. Pouvez-vous nous parler de votre organisation? Notre Fondation est dirigée par un Conseil de Fondation composé de cinq membres actifs dans les domaines de la construction, financiers et juridiques avec un directeur à l’opérationnel. Cette petite structure permet d’avoir un processus décisionnel extrêmement réactif et d’être le plus efficace possible.

Quels sont les critères d’attribution des logements de votre Fondation? Notre Fondation n’étant pas soumise aux notions de barèmes d’entrée, de taux d’effort ou de taux d’occupation, nous avons donc le libre choix de nos locataires. En revanche, compte tenu des loyers particulièrement avantageux que nous proposons, les logements sont destinés en priorité à des personnes et familles aux revenus correspondants à nos loyers. Concernant le taux d’occupation du logement, nous privilégions la formule suivante: nombre de personnes + 2 pièces. C’est-à-dire qu’un couple avec un enfant peut prétendre à un cinq pièces.

Fondation reconnue d’utilité publique par la Confédération Suisse

Fondation Parloca Genève

Rue des Bossons 2 • CH-1213 Onex Tél. +41 22 793 44 26 • Fax +41 22 793 44 27 info@parloca-geneve.ch • www.parloca-geneve.ch

189


REALIFT SA

Un partenaire de confiance Realift qui est implanté depuis plus de 15 ans à Genève. Spécialiste du service au client en matière d’ascenseurs, elle réunit l’ensemble des compétences lui permettant de réaliser la totalité de ses ouvrages en interne. Forte d’un parc de plus 600 appareils, géré par une équipe de professionnels expérimentés, elle est à même d’offrir des prestations personnalisées haut de gamme et de répondre à toutes les demandes.

190


16 ans d’histoire Réalift a été créée à Genève en 2001 par Pierre Peccoud, qui a débuté sa carrière dans l’ascenseur en 1970. Au bénéfice de fortes compétences techniques, l’entreprise travaille à l’époque comme sous-traitant pour le compte d’ascensoristes. Parallèlement à cette activité, M. Peccoud réalise quelques mandats de rénovation pour son propre compte. C’est dans ce cadre-là qu’il rencontre en 2006, Marcos Bravo, Directeur Export chez un fabricant de matériel d’ascenseurs qui deviendra 6 années plus tard son successeur. «Il se refusait à remettre son entreprise à une grande multinationale, comme cela se fait trop souvent, car il souhaitait que ses clients puissent continuer à avoir un interlocuteur de proximité avec un vrai sens des relations humaines», précise Marcos Bravo. Des valeurs qu’incarnent aujourd’hui Marcos Bravo et son associé Hervé Fernandez qui ont fait le choix en 2012 de réorienter les activités de Realift pour en faire une société d’ascenseurs à part entière. Un virage à 360° évidant pour les deux hommes de par leurs expériences complémentaires de plus de 40 ans dans le domaine, l’un dans l’industrie et l’autre comme expert technique et metteur au point.

mement luxueux. Si l’entreprise intervient assez peu souvent sur des bâtiments neufs, elle est cependant régulièrement sollicitée pour la création d’ascenseurs dans des bâtiments existants. A la création, s’ajoute l’installation, l’entretien et la maintenance toutes marques. Dotée d’un très grand stock de pièces, elle offre un service extrêmement réactif et de grande qualité, prochainement renforcé par l’arrivée d’un responsable SAV. Realift offre également un service dépannage disponible 24h/24 et 7j/7 via une assistance téléphonique qui permet à ses équipes d’être sur les lieux d’intervention avec rapidité. Un ensemble de compétences que l’entreprise valorise également dans le domaine des Home lifts et des Escalators afin de répondre aux demandes croissantes de ses clients.

De multiples domaines d’expertise Actif essentiellement à Genève et dans toute la Suisse romande grâce à des partenaires locaux de confiance, Realift bénéficie d’un savoir-faire qui lui permet de répondre à tout type de projet de rénovation, surélévation ou d’installation neuve, que ce soit pour un ascenseur, un monte-charge, un monte-lit ou monte-voiture ou simplement un petit passe-plat. «Il n’y a pas de petit projet pour nous», ajoute Marcos Bravo dont l’entreprise réalise également des ascenseurs de prestige extrê191


Des solutions sur-mesure Realift est à même d’offrir une prestation personnalisée et adaptée aux exigences de ses clients. Travaillant en étroite collaboration avec les maîtres d’ouvrage, elle intègre les contraintes inhérentes à chaque projet, tant au niveau architectural, environnemental et budgétaire, pour proposer des solutions sur mesure. «Ce sont nos produits qui s’adaptent au bâtiment et non l’inverse», explique Marcos Bravo. Chaque mandat débute ainsi par des relevés précis sur site dont découle un plan d’implantation de près-projet extrêmement précis transmis et discuté auprès d’un large réseau de fournisseurs de qualité. Grâce à son bureau d’études et de Recherche et Développement, Realift est capable de sélectionner les meilleurs composants et produits tout en intégrant les technologies les plus performantes. De quoi répondre aux besoins d’une clientèle diverse et variée parmi laquelle figurent des propriétaires privés, des institutionnels et de nombreuses régies. Ecoute et transparence Realift est une entreprise à taille humaine qui se veut proche de ses clients. Toujours disponible et à l’écoute, elle travaille sur la base de rapport de confiance et de partenariat avec chacun d’entre eux pour comprendre leurs souhaits, les conseiller au mieux et réaliser leur projet dans les délais convenus. Chez Realift, chaque client bénéficie d’un seul interlocuteur avec à la clé un suivi optimal de son projet. A cela, s’ajoute une hiérarchie interne souple et ouverte favorisant la prise de décision rapide et une grande réactivité sur les chantiers. Parce que la transparence est une valeur essentielle pour l’entreprise genevoise, elle emmène chaque année ses clients visiter l’usine de son principal fournisseur. 192

«Une manière de leur faire découvrir le monde de l’ascenseur et de leur montrer avec qui et comment nous travaillons», explique le Marcos Bravo. L’entreprise se distingue également par ses produits à la technologie 100% ouverte, synonyme de liberté pour les clients. Une philosophie qui a permis à Realift de se constituer une clientèle fidèle et d’entretenir sa renommée sur la base du simple bouche-à-oreille.


La force des collaborateurs Le succès de Realift, Marcos Bravo et Hervé Fernandez le doivent à leurs collaborateurs. Des professionnels passionnés et expérimentés issus des plus grandes sociétés d’ascenseurs actives en Suisse. Bien que répartis entre le département montage et maintenance, chacun bénéficie d’une grande polyvalence permettant une grande flexibilité et réactivité sur le terrain. Prônant une culture d’entreprise familiale, basée sur des valeurs comme l’écoute et l’entraide et le respect, elle encourage l’esprit d’équipe et met tout en œuvre pour assurer une bonne ambiance au sein de l’entreprise. «Nous sommes tous très proches et formons une équipe particulièrement soudée», ajoute Marcos Bravo. Soucieuse de transmettre sa passion et ses savoir-faire aux plus jeunes, Realift accueille régulièrement des stagiaires et souhaite dans un futur proche ouvrir ses portes à un apprenti.

REALIFT SA

Route des Jeunes 47 • CH-1227 Carouge (Genève) Tél. +41 22 301 07 02 • Fax +41 22 301 07 03 info@realift.ch • www.realift.ch

193


MELCARNE SA

A la hauteur de vos exigences Fondée en 2003, Melcarne SA est une société de conseil et de courtage en immobilier. Proche de ses clients, elle cultive un sens étroit du service et des relations humaines et veille à offrir des prestations sur-mesure et personnalisées dans tous les domaines de l’immobilier. Portrait.

194


Fabio Melcarne

L’immobilier par passion A l’origine de la société, Fabio Melcarne, 30 ans d’expérience dans l’immobilier. C’est en 1988 qu’il débute sa carrière au sein d’une société nationale de gestion d’immeubles où il évoluera durant dix ans. Par la suite, il intègre une régie nationale institutionnelle comme chef d’équipe de gérance et se spécialise dans la gestion des immeubles commerciaux. Fort de ses connaissances et poussé par une volonté d’indépendance, il décide d’ouvrir en 2003 sa propre entreprise, Melcarne Immobilier qui deviendra en 2007 Melcarne SA. Titulaire du brevet fédéral de gérant d’immeubles depuis 1996 et du Diplôme fédéral de régisseur et courtier en immeubles depuis 1998 – alors plus jeune diplômé de sa volée – il est appuyé au quotidien par Diane Galladé Sauthier qui évolue dans le domaine immobilier depuis plus de vingt ans et bénéficie d’une solide expérience de l’immobilier commercial et résidentiel à Genève. Deux collaborateurs qualifiés et une secrétaire administrative pour une société à taille humaine située dans l’hyper centre de Genève à la Rue du Rhône afin d’être au plus proche de ses clients. Une offre de services complète Actif essentiellement à Genève, Melcarne SA dispose d’un savoir-faire reconnu dans de multiples activités. Grâce à son sérieux et à son engagement, elle a su se constituer une clientèle fidèle parmi laquelle figurent des propriétaires privés, institutionnels, banques ou encore compagnies d’assurance répartis entre activités de gérance, de vente et de location pour des biens divers et variés, même si l’immobilier commercial reste sa spécialité. Bien que Fabio Melcarne bénéficie d’une expérience de plus de 25 ans dans la gestion immobilière complète pour des immeubles résidentiels et commerciaux pour le compte d’institutionnels nationaux, sociétés immobilières cotées en bourse ou privées, il

a fait le choix de limiter ses services de gérance à des prestations de gestion active en vue d’une optimisation du rendement des immeubles. Celle-ci peut toutefois se faire en association avec une régie immobilière locale pour la gestion courante. L’entreprise valorise également son expertise en partenariat avec la société Wüest Partner dans le cadre d’évaluation d’immeubles selon le modèle DCF (discounted cash flow). Une offre complète de prestations à même de satisfaire toutes les attentes et besoins de ses clients. Un service sur-mesure Depuis sa création, Melcarne SA valorise une culture du service irréprochable où flexibilité, disponibilité et écoute sont essentielles. Structure à taille humaine, elle se veut proche ses clients et travaille avec eux sur la base de rapport de confiance et de partenariat. Sa parfaite connaissance du marché de l’immobilier et de ses spécificités locales, lui permet de les accompagner tout au long de leurs réflexions de mise en valeur immobilière en mettant en place une stratégie d’optimisation adaptée et performante. Au bénéfice d’un important réseau de contacts auprès de tous les acteurs de la branche, l’entreprise est capable de mobiliser en un temps record les meilleurs spécialistes pour répondre aux dossiers les plus complexes, et ce, toujours en accord avec le client. Aussi complémentaires que complices, Diane Galladé Sauthier et Fabio Melcarne travaillent en binôme sur chaque dossier loin de toute hiérarchie, ce qui favorise une grande réactivité et efficacité. Travaillant en toute confidentialité, l’entreprise genevoise assure un conseil impartial et personnalisé et veille à offrir des services complets ou partiels adaptés à chaque client. Un engagement pour la qualité appuyé par l’engagement associatif de Fabio Melcarne qui préside la section Courtier de l’USPI Genève. 195


Quelques références

1

1. Genève, Hypercentre – Place du Molard Immeuble commercial, 1400 m2 Vente par appel d’offre sur mandat exclusif confié par une société d’investissement anglaise, Melcarne SA a préalablement optimisé le rendement de l’immeuble durant 5 ans par une gestion de type «active». 2. Genève, Rue du Rhône – Rues Basses – 1900 m2 d’arcades en location Recherche de locataires sur mandat du propriétaire. Préalablement Melcarne SA a participé à la stratégie de mise en valeur des unités et de positionnement des arcades. 3. Genève, Rue du Rhône, Immeuble commercial de type «Trophy» Bureaux d’environ 1500 m2 de bureaux sur plusieurs niveaux. Recherche de nouveaux locataires avec accompagnement dans les négociations. 4. Genève, Hypercentre – Rues Basses Immeuble commercial de type «Trophy», 4300 m2 d’arcades et bureaux. Vente par appel d’offre sur mandat exclusif confié par une grande société de la place.

Genève, Hypercentre – Place du Molard

3

2

Genève, Rue du Rhône – Rues Basses – 1900 m2 d’arcades de location

4

Genève, Hypercentre – Rues Basses

196

Genève, Rue du Rhône, Immeuble commercial de type «Trophy»


5

Genève, Hypercentre – Bergues

6

7

Genève, Bastions

5. Genève, Hypercentre – Bergues Immeuble commercial de type «Trophy», 4300 m2 d’arcades et bureaux. Vente par appel d’offre sur mandat exclusif confié par une grande société de la place, puis mise en place de la stratégie d’occupation des locaux vacants et relocation de l’intégralité de l’immeuble à une importante banque de la place. 6. Genève, Bastions Immeuble commercial historique, 2600 m2 Location de l’immeuble à une entité de service sur base d’un mandat exclusif de location confié par une société internationale. 7. Genève, Centre Immeuble commercial type Loft au bord du Rhône, 2600 m2

Genève Centre

Mise en valeur et location à une résidence d’étudiant. Analyse de marché, mise en place de la stratégie avec le propriétaire, recherche de locataire et établissement du bail. Melcarne SA a accompagné le propriétaire dans tout le processus de valorisation.

Melcarne SA

Galerie Jean-Malbuisson 15 / Rue du Rhône CH-1204 Genève Tél. +41 22 797 17 37 info@melcarne.ch • www.melcarne.ch

197


FRAMO SA

Créé pour moi – Made for me Avec plus de 40 ans d’expérience, FRAMO SA, situé à Romont dans le canton de Fribourg, est un partenaire idéal pour concevoir vos meubles de salle de bains, mais aussi vos solutions de rangements avec son large choix d’armoires et dressing. Grâce à une conception innovante et un processus de fabrication automatisé, elle réalise des produits à la demande, uniques et de grande qualité, dans un délai record. S’adressant à une clientèle Suisse, caractérisée par un haut niveau d’exigence, elle développe continuellement de nouvelles lignes modulables en accord avec les dernières tendances. Avec FRAMO, tout devient alors possible. Rencontre avec Herbert Stadler, directeur de cette société aux compétences pointues, partenaire de Bien Vivre.

Colonia

198


Finessa

Créativité Un coquillage photographié sur une plage en Normandie, un coucher de soleil sur les montagnes ou encore un chapeau balayé par le vent, flottant sur l’eau. C’est souvent avec un brin d’émotion et de nostalgie que vous vous remémorez vos vacances. Avec FRAMO, il est désormais possible d’immortaliser le souvenir de votre choix grâce à la gamme de meubles «Unico». Vous devenez ainsi votre propre designer. L’entreprise se charge, en effet, de faire imprimer la photo désirée (pour autant que cette dernière soit en haute définition) sur du verre, et ce afin d’orner la face de votre meuble. Ainsi, chacune de vos matinées débutant dans la salle de bains sera bercée par un souvenir de vacances ou par un instant marquant de votre vie. Le site internet de FRAMO vous permet d’avoir un aperçu concret de cet objet, en y téléchargeant vos photos. Grâce à la possibilité de changer les faces quand vous le souhaitez, vous pouvez modifier vos photos ultérieurement.

Sur mesure – made for me Lors de la conception de solutions de rangements tels que dressing et armoires ou lors de la création de meubles de salle de bains, FRAMO attache une attention toute particulière aux besoins et aux Herbert Stadler, Directeur Framo SA attentes spécifiques de sa clientèle. Cette dernière sera alors conseillée de façon personnalisée par une équipe spécialisée. Chaque client peut alors concevoir l’objet de ses rêves, grâce à une large gamme de meubles déclinables en plus de 60 couleurs. Le design et l’élégance occupent une place prédominante chez FRAMO pour que formes et lignes se marient avec divers types de lavabos et une quarantaine de poignées à choix. A l’aide de logiciels de visualisation, une solution de rangement individualisée peut être proposée, et ceci même pour un espace étroit ou exigu. Vous avez un désir particulier, FRAMO le réalise pour vous.

Unico

199


Un engagement durable FRAMO met un point d’honneur à planifier de façon précise son processus de production et attache une grande importance à l’optimisation au quotidien des matériaux utilisés. Dans le but d’éviter le gaspillage des ressources, la découpe du bois est effectuée grâce à un dispositif informatique pointu permettant la maximalisation des composants utilisés. Ainsi, la quantité de déchets demeure minime et sert, quant à elle, à chauffer l’usine. Un savoir-faire helvétique Les meubles créés par FRAMO sont constitués essentiellement de bois suisse provenant de forêts gérées durablement. Dès leur réception, les panneaux en bois sont enregistrés et contrôlés automatiquement par le biais d’un système informatique performant. L’utilisation d’un bras mécanique robotisé permet d’effectuer un pré-tri. Cela offre non seulement un gain de temps précieux pour la production, mais également la souplesse et la réactivité pour répondre aux commandes parfois urgentes. L’ensemble du processus de production est ainsi largement automatisé. Une fabrication sur mesure, répondant aux désirs de chaque client, est ainsi possible. 200

Florida Confort-Plus


Perfection: technologie moderne pour la fabrication de chaque composant

Précision: l’assemblage final nécessite un travail manuel

201


Harmony

Manufacture Pour chaque commande, l’assemblage se fait à la main, ce qui permet un contrôle de chaque meuble et de ses différents composants, avant emballage et livraison. Ils sont ensuite livrés par un transporteur partenaire. Une fois acheminés à leur destination, ils n’auront plus qu’à être installés. Service clients Chaque meuble est équipé de son propre code de production. Grâce à ce numéro, les collaborateurs FRAMO sont à même de savoir exactement quel produit a été installé chez vous, et peuvent, à l’aide des données informatiques précieusement sauvegardées, vous prodiguer des conseils spécifiques. Cela permet, en cas de besoin, d’organiser rapidement et avec compétence, une intervention dite de «service après-vente».

Tendance: une forme élégante et incurvée qui rappelle une vague au cœur de l’océan

202

Stilo-Ceram

Perla


Proche de vous – visitez notre showroom Vous souhaitez découvrir cet univers alliant diversité et créativité? L’entreprise se trouve à Romont, à 25 km de Fribourg et de Lausanne. Visitez son lieu d’exposition! L’ensemble des collaborateurs se fera une joie de vous accueillir. Horaires d’ouverture de notre exposition Lundi-mercredi Vendredi 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 17 h 00 13 h 30 – 16 h 00 Jeudi * Samedi * 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 20 h 00 Afin de vous accueillir de manière optimale, nous vous recommandons de fixer un rendez-vous pour votre visite. 026 651 96 51 • info@framo.ch * Les horaires du jeudi soir (à partir de 17 h 00) et du samedi matin sont uniquement sur rendez-vous.

Framo SA

La Maillarde • CH-1680 Romont Tél. +41 26 651 96 51 info@framo.ch • www.framo.ch Diva

203


TAD INTÉGRATION SÀRL

Avenue Cardinal Mermillod 36 • CH-1227 Carouge GE Tél. +41 22 301 34 10 • info@tad.swiss www.tad.swiss • www.tadintegration.ch

L’expérience au service de la qualité Basé à Carouge, TAD Intégration est une entreprise suisse spécialisée dans l’intégration de technologies. Image, son, automation, affichage dynamique, gestion d’éclairage architectural, traitement acoustique ou encore vidéosurveillance intelligente, cette société forte de plus de 20 ans d’expérience offre un savoir-faire de qualité et une vision novatrice de l’intégration. Bien Vivre est allé à la rencontre de son directeur Gérard Tran, un professionnel passionné dont la renommée dépasse les frontières helvétiques. Portrait.

Concept ART affichage image

Concept ART rideau transparent & opaque

Concept ART & Mapping vidéo

L’une de ses dernières avancées concerne le marketing digital, un moyen marketing très en vogue. TAD Intégration apporte son expérience d’intégration de technologies et se veut être un vrai partenaire avec les plus grands spécialistes. Le Concept ART «Affichage image et Rideaux Transparent» crée par TAD Intégration est unique et idéal pour des créations de design d’intérieur de cloison transparente, opaque et lumineuse, de projection d’images Tv dans les lieux où l’on ne souhaite pas voir une télévision mais garder la transparence, application dans une pièce de vie, vitrine de magasin, hall d’accueil, banque et musée. Ce concept fonctionne aussi bien avec une diffusion sonore de qualité produite au travers de n’importe qu’elle cloison vitrée ou Plexiglas. Son utilisation simple s’opère avec la magie de l’automatisme! 204


Une entreprise suisse et dynamique Créée par Gérard Tran, un intégrateur passionné reconnu par tous pour son professionnalisme, son savoirfaire et ses multiples réalisations créées au cours de ces 25 dernières années, TAD Intégration se veut novatrice et sensible aux dernières avancées technologiques qui pourraient être bénéfiques à ses clients. Basée à Carouge, cette entreprise suisse rayonne à l’international et possède à son actif de nombreuses réalisations de plus ou moins grande envergure. Résidentiel, professionnel, magasin de luxe, hôtellerie ou encore yachting, son champ d’activité est large et varié pour des intégrations réussies de la plus simple à la plus complexe. Son magasin-showroom composé d’un bureau d’études et d’un espace dédié à l’accueil et la présentation de concept et matériel high-tech, est un lieu de rencontre où le professionnel peut conseiller, expliquer et faire découvrir à chacun les meilleures solutions technologiques en fonction de ses besoins réels. Fière de son identité et de ses origines, cette entreprise prend à cœur de collaborer avec des artisans et professionnels de la région et met tout en œuvre pour garantir des partenariats solides avec les fabricants et distributeurs suisses et européens. TAD Intégration est présent dans tous les salons d’exposition et les rencontres de professionnels, acteurs des évolutions technologiques. Dans chaque discipline, TAD Intégration s’investit dans les formations et décroche les certifications nécessaires. Intégrateur: Qu’est-ce que c’est? L’intégrateur de technologies est un professionnel au service de l’exigence, de l’innovation et du design qui crée et trouve les solutions adaptées pour l’intégration et l’interfaçage des systèmes techniques. Il travaille en transversale de tous les autres corps de métier car il définit avec le client, l’architecte ou le chef de projet, le cahier des charges pour chaque domaine de réalisation tel que l’infrastructure de câblage courant faible, la gestion et l’interfaçage regroupant la domotique (ouvrants, éclairages, fluides), la sécurité d’accès-vidéosurveillance, les systèmes multimédias & audiovisuels et les intégrations diverses. Faire confiance à TAD Intégration c’est garantir une installation de qualité, efficace et design ainsi qu’un suivi personnalisé et les conseils avisés d’experts.

Le Lighting: depuis 15 ans, les produits d’éclairage à LEDs ont bien évolués nous donnant de multiples solutions d’éclairages. Grace à la gestion domotique, il est important de considérer avant tout achat du type d’éclairage désiré et des ambiances personnalisées à créer

LINN: TAD Intégration représente cette marque emblématique écossaise de matériels Hi-Fi hautde-gamme, qui donne les avantages de lire les contenus audio non compressés et l’utilisation intuitive à partir d’une interface développée par LINN compatible tablettes et smartphones

Chalet Courchevel 1850

Salle de cinéma privée – Genève

TAD Intégration crée des expériences sans limites dans l’intégration des technologies designs, en particulier dans l’aspect de transparence

Salle de cinéma privée – Parc Monceau Paris

205


Zoom sur cinq secteurs d’activité porté vers l’avenir L’automation & domotique pour tous! A notre époque où les technologies inondent notre mode de vie de manière avantageuse, qu’il s’agisse d’une simple installation de divertissement comportant Tv, Hi-Fi et lecteur multimédia ou des installations multiples regroupant plusieurs pièces, il est habituel que leur utilisation devienne complexe! TAD Intégration trouve la solution adaptée, simple à utiliser en développant un programme dans une télécommande, clavier à boutons ou écran tactile. La vidéosurveillance intelligente au service de la sécurité et de l’aide à la personne, cette PME renouvelle sans cesse ses performances et présente un système intégré de surveillance bébé, la caméra est diffusée automatiquement en direct lorsque bébé pleure, sur tous les téléviseurs de votre maison. La salle de réunion collaborative devient une nécessité pour mieux communiquer, partager simplement et efficacement vos travaux avec des outils adaptés et sécurisés. TAD Intégration est acteur de nombreuses réalisations dans le traitement acoustique des salles de cinéma privé et audiovisuel. Fort de ses expériences, elle établit, un partenariat avec le fabricant Italien Caimi pour créer des projets de panneaux acoustiques fiables et designs, s’intégrant dans les milieux où l’environnement sonore est capital pour la santé: habitation, bureau, restaurant, hôtel, transport... Ecran Tv transparent animé & automatisé: TAD Intégration est le premier en Romandie à mettre en œuvre la dernière innovation d’un écran Tv transparent LG en associant de l’automatisme, du graphisme vidéo, du son et de diffuseur olfactif. Cette innovation vient booster la créativité du Marketing Digital. En démonstration dans son showroom à Genève pour tous les professionnels de vente désirant créer de nouvelles ressources publicitaires aujourd’hui nécessaires.

Caimi Snowsound – www.caimi.com

Ecran transparent – Affichage dynamique vitrine – marketing digital

TAD Intégration à travers ses réalisations 1. Intégration de caméras de vidéosurveillance sur un yacht Sur un yacht à moteur et voile de 58 mètres de long, l’objectif était d’intégrer des points de caméras 360° pour la navigation sur les mâts avant-arrière et dans la salle des machines. Ce système permet au Capitaine et ingénieurs de surveiller avec rapidité et précision les différentes anomalies possibles. Les images sont mises à disposition du propriétaire avec une diffusion en direct DigitalMédia dans toutes les pièces et le contrôle est fait à partir d’écrans tactiles Crestron. Il peut ainsi profiter de la vue de la mer et des explorations à travers des écrans Ultra HD. Une réalisation très complexe qui a nécessité plusieurs jours d’installations par des techniciens très qualifiés suspendus aux mâts.

Chambre invité

Salle des machines

206


Owner’s bedroom Kitchen Security cctv 20‘‘ Touch screen

Kitchen Lighting Tv 7‘‘ Touch screen

Cameo Keypad Crestron engraved with backlight

2. Réalisation de la totalité des intégrations technologiques dans un hôtel particulier L’entreprise était chargée de l’ensemble des intégrations de home technologies pour un hôtel particulier somptueux situé à Paris, face à l’Arc de Triomphe. Un bâtiment

3. Intégration complète d’un complexe dans une île privée En 2012, le propriétaire de l’ile Calivigny a donné l’exclusivité à TAD Intégration pour réaliser les études et installations des systèmes high-tech dont la distribution téléréseau-satellite de l’île et la coordination sur place avec les menuisiers de la fabrication d’une grande partie des mobiliers intégrant des lifts TV, projecteurs et matériels audiovisuels. Après trois mois de travaux d’intégrations sans relache, nous avions réussi un challenge digne de la meilleure équipe suisse car tout était fonctionnel ! Il faut aussi souligner que 90% des équipements étaient partis de la Suisse pour ensuite être chargés dans un container au Havre puis acheminés par la mer durant un mois. Cette île est une beauté pour y passer des vacances réussies car en plus des services VIP, vous avez à votre disposition des systèmes de divertissement high-tech et disposez d’un débit internet sur Fibre Optique de 40MB. L’île comporte 6 sites de batiments composés de 25 Suites Guest, 36 Appartements Staff et de nombreux

rénové avec le concours d’un architecte belge réputé Sefik Birkiye. TAD Intégration a déposé une demande de prix pour les Awards 2017 dans les catégories Best Integration Home, Best Lighting Application, Best User Experience et Best Innovative Solution Experiences.

espaces de vie et de détente: Salons, SAM, Cuisines, Terrasses, Jacuzzi, Massages Piscines, Tennis, Terrain de foot, Jet ski, Bateau pêche, Plages... www.calivigny-island.com

ACCES AU MAGASIN SHOWROOM: Depuis le Centre Commercial Carouge Prendre les ascenseurs pour le 2e étage Suivre les pancartes TAD INTEGRATION 2 Parkings Centre Commercial Carouge: sous-sol et extérieur Station Tram: Armes (12, 18) – Station Bus: Fontenette (11, 21) OUVERT: lundi à vendredi – 9 h à 12 h et 13 h à 18 h

207


La tradition suisse pour un cadre de vie sain Depuis 1935, l’entreprise de tradition suisse Bauwerk fabrique avec soin des parquets qui répondent aux plus hautes exigences. Les styles de vie changent, les goûts et les besoins varient mais la qualité des beaux matériaux demeure une valeur sûre pour se sentir bien chez soi. C’est ainsi que Bauwerk propose l’assortiment le plus important qui existe et suggère ainsi la meilleure solution pour chaque type d’aménagement et de pièce. Cette entreprise innovante fabrique actuellement 4 millions de m2 de parquet, dont la moitié est vendue en Suisse.

208


Tradition Suisse, qualité et durabilité Tradition, habitat sain et qualité sont les trois piliers de la philosophie Bauwerk. C’est en Suisse que ses racines sont ancrées et qu’est fabriquée la majorité de sa gamme de parquets. Elle dispose de dix showrooms, dont deux en Suisse romande, à Lausanne et à Genève, conçus par le studio Hannes Wettstein. On peut y découvrir une grande partie des 400 références de parquets disponibles au catalogue dans une atmosphère claire et chaleureuse, baignée d’enivrants effluves boisés. Marque de fabrique de l’entreprise, les parquets haut de gamme collés en plein répondent aux attentes des utilisateurs les plus exigeants et présentent des avantages indéniables en termes de qualité de vie. Les lames de bois collées en plein n’oscillent pas et diminuent ainsi de 50 % les résonances par rapport à un parquet flottant. Compactes, elles ont un coefficient idéal d’isolation thermique, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie considérables dans les constructions érigées selon les standards MINERGIE.

Responsabilité écologique Bauwerk Parquet prend très au sérieux sa responsabilité à l’égard des générations futures. Près de 95 % des essences Bauwerk proviennent de régions boisées d’Europe parfaitement contrôlées, où se pratique le reboisement. Aujourd’hui, 90 % des parquets Bauwerk produits sont en chêne, provenant des forêts européennes, avec une sélection attentive et éthique des fournisseurs. Le chêne peut être teint dans une large palette de couleurs. Ce bois adapté à nos latitudes ne bouge pas avec le temps. Les performances environnementales du parquet bois Bauwerk sont remarquables au niveau phonique, acoustique et isolant. Garanti cinq ans avec une possibilité de prolongation à 10 ans grâce au paquet garantie, le parquet est conçu pour durer au moins 25 ans. L’élégance d’un sol en bois de qualité dégage une atmosphère paisible qui influe sur notre qualité de vie. Lors de la fabrication, Bauwerk Parquet récupère même les résidus de bois pour les transformer en briquettes de chauffage au bilan carbone neutre.

209


92 | Sites Bauwerk & Impressum

Conseil aux architectes et aux maîtres d’ouvrage Du groupe d’immeubles à la villa de luxe, les conseillers évaluent le projet et les besoins du mandataire. De l’étude au service après-vente, l’architecte est accomIMPRESSUM pagné et orienté en fonction du design de parquet qui correspond le mieux au concept de son objet. Avec 550 collaborateurs, 4 millions de m2 de parquet vendus dans le monde (dont la moitié en Suisse), Bauwerk présente des showrooms particulièrement beaux et efficaces, Pour la Suisse romande, dont la direction est assurée, ainsi que pour le Tessin, par M. Silvio Albertoni, un showroom de 440 m2 expose les parquets à Lausanne, MOBILIER et 250 m2 y sont consacrés à Genève. Quelles que 70 ans d’améliorations technologiques et d’innovations produits soient ses préférences en matière de style, chacun trou49 coloris, 11 essences, 20 formats, 5 surfaces: la gamme vera de quoi satisfaire ses besoins et ses envies dans les Suisse de parquets la plus diversifiée qui soit, complétée par espaces d’exposition de Bauwerk. des produits de nettoyage et d’entretien jusqu’aux Autriche marches complètes, en passant par les plinthes se trouve Allemagne chez Bauwerk. Dès les années 50, Bauwerk s’est investi dans le recherche en matière de technologie de bois. Inventeur du parquet 2 plis, le fabricant suisse lance en 1976 en exclusivité mondiale le parquet fini que l’on n’a France plus besoin de poncer ni de vitrifier sur place. Parmi les nouveautés mondiales, le B-Protect, un nouveau verni extrêmement résistant à l’aspect naturel, ainsi que le Italie les deux desiFormpark, fruit d’une collaboration avec Genève gners zurichois Stephan Hürlemann et Simon Husslein Route de Ferney 211 • CH-1218 Le Grand-Saconnex du Studio Hannes Wettstein. Tél. +41 22 788 45 12

SITES BAUWERK

Bauwerk Parkett AG Neudorfstrasse 49 CH-9430 St. Margrethen

www.bauwerk-parkett.com

Réalisation: Bauwerk Parkett AG | Minister von Hammerstein Textes:

Bauwerk Parkett AG | SNK Identities AG | Minister von Hammerstein

Rédaction: Bauwerk Parkett AG Photos:

Simone Vogel | Olaf Szczepaniak | Natalie Bissig | Claudia Linsi | Frank Schwarzbach | Christine Kocher

Styling:

Alexandra Rawlinson, Zurich | Miriam Medri, Hamburg Sibylle Kaelin, Zurich

Photo, page 22/23 Suspension: Impressionen Versand | Table de salle à manger: More – Bernhard Müller GmbH Table d’appoint: Vitra Photo, page 26/27 Divan Bassam: wohnbedarf wb ag, Zurich | Enceintes Piega: Piega SA, Horgen Lampadaire Foscarini: Mobitare, Dübendorf

Parkettzentrum Neudorfstrasse 49 9430 St. Margrethen

Photo, page 30/31 Lampadaire: Gubi | Installation multimédia: Sony

› Siège principal T +41 71 747 74 74

› Forum du parquet

Le monde du parquet Grabenhofstrasse 2 6010 Kriens T +41 41 340 84 84

Le monde du parquet Industriesstrasse 41c 8304 Wallisellen T +41 44 745 80 80

Bauwerk im stilhaus Rössliweg 48 4852 Rothrist T +41 62 388 46 80

Le monde du parquet Münchensteinerstrasse 220 4053 Bâle T +41 61 331 88 88

Le monde du parquet Avenue du Mont-d‘Or 91 1007 Lausanne T +41 21 706 20 50

Bauwerk im stilwerk Kantstrasse 17 10623 Berlin T +49 30 30 82 78 66

Le monde du parquet Kasernenstrasse 90 7000 Chur T +41 81 254 12 70

Le monde du parquet Route de Ferney 211 1218 Le Grand-Saconnex T +41 22 788 45 12

Bauwerk im stilwerk Grünstrasse 15 40212 Düsseldorf T +49 211 710 670 74

Le monde du parquet Tannackerstrasse 7 3073 Gümligen T +41 31 950 44 88

Il mondo del parquet Via Battista Foletti 6 6900 Massagno T +41 91 966 62 40

Bauwerk im stilwerk Grosse Elbstrasse 68 22767 Hambourg T +49 40 30 03 55 33

› Le monde du parquet T +41 71 747 73 30

à partir de mai 2016: Le monde du parquet Bahnhofstrasse 77 72411 Bodelshausen T +49 7471 700 0

LABELS

Parkettwelt Gnigler Strasse 61 5020 Salzbourg T +43 662 87 38 71 140 Bauwerk im stilwerk Praterstrasse 1 1020 Vienne T +43 1 21 21 060

Bauwerk Parquet Savoie Hexapole – Actipole 4 Rue Maurice Herzog 73420 Viviers du Lac T +33 4 79 341 712

Bauwerk Parquet Via Pergolesi, 19/H 06132 Perugia T +39 340 921 4962

Photo, page 34/35 Canapé, lampadaire & table de salon: Elastique, Zurich | Cadres: Waldraud AG, Zurich | Livres d’architecture: Hochparterre Bücher, Zurich | Vélo: Studio Hannes Wettstein, Zurich

Photo, page 41 Hotte: Berbel | Réfrigérateur et four: Smeg | Suspensions et table de salle à manger: Impressionen Versand Photo, page 45 Meubles sous vasque: Impressionen Versand

Photo, page 54/55 Photo sur Dibond: White Wall (photo de mouettes) Photo, page 57 Suspensions: Impressionen Versand

Photo, page 60/61 Tapisserie: Marburger Tapetenfabrik

Photo, page 62/63 Canapé & table d’appoint Molteni: Zingg-Lamprecht, Zurich | Lampadaire Belux: wohnbedarf wb AG, Zurich | Rideaux: Pfister Photo, page 68 Image: Filip Gregorowicz

11’500 / 12.2015 / 1002 4509

Imprimé sur papier Profisilk et Profibulk. Papier issu de la gestion responsable des forêts.

BAUWERK QUALITÉ

Bois d’origine contrôlée TM

«Cradle to Cradle CertifiedTM is a certification mark licensed by the Cradle to Cradle Products Innovation Institute.» Cradle to Cradle® is a trademark of MBDC LLC

HABITAT SAIN

210

Vaud

Avenue du Mont d’Or 91 • CH-1007 Lausanne TRADITION Tél. +41 21 706 20 50 SUISSE www.bauwerk-parkett.com


Le Monde du Parquet – A proximité de chez vous Découvrez la diversité de nos parquets en grandeur nature, une atmosphère unique, une ambiance confortable et profitez du service compétent de nos conseillers spécialisés. www.bauwerk-parkett.com Bauwerk monde du parquet, Avenue du Mont d’Or 91, 1007 Lausanne T 021 706 20 50, lausanne@bauwerk.com Bauwerk monde du parquet, Route de Ferney 211, 1218 Le Grand-Saconnex T 022 788 45 12, geneve@bauwerk.com

211


L’écoute du client pour une conception personnalisée de la salle de bains Vous rêvez d’une salle de bains unique? Leoska est le spécialiste dans ce domaine. Située à Carouge, la société se dévoile dans un showroom lumineux de 600 m2, moderne et tendance. Compositions personnalisées, adaptation des matières, écoute et conseils, Leoska vous invite à partager son amour pour la décoration et l’univers du bien-être haut-de-gamme.

212


Spécialiste des salles de bains sur-mesure Leoska vous encourage à découvrir l’univers feutré et reposant de son showroom situé au 45 avenue de la Praille au 1er étage. Une fois la porte poussée, vous entrez dans un univers de design et vous serez accueilli par une équipe de professionnels. Toujours à votre écoute, leur expérience est un gage de qualité et de sérénité. La société propose une gamme de salles de bains moderne et contemporaine, des éléments de décoration pour l’univers du bain mais aussi de l’espace bien-être. La robinetterie est une de leurs spécialités. Les jeux de lumière, les formes tantôt épurées ou plus baroques, la large gamme de matériaux (verre, marbre, corian, bois) sont autant de domaines maîtrisés par Leoska. «Chaque projet est unique car chaque salle de bain l’est aussi. Nous mettons tout en œuvre pour cibler les attentes de notre clientèle. Cette dernière est exigeante et nous nous devons de lui offrir le meilleur tout en respectant le budget. Lorsque nous vendons un produit, nous sommes mariés avec le client! Le suivi se fait sur du très long terme.» Nos clients ont besoin parfois, plus de 15 ans après, de pièces de rechanges. Que ce soit en direct avec l’intéressé ou dans le cadre d’une collaboration avec un architecte, Leoska est force de proposition. L’entreprise base également sa compétence sur son aptitude à écouter, sur sa patience et sur sa capacité à s’adapter à chaque situation. «Chez Leoska, tout est modifiable et adaptable. L’écoute du client et la conception personnalisée sont les fondements même de la société. Les matières se déclinent, les plans, les façades, les robinetteries et les couleurs sont des jeux infinis d’associations et de combinaisons design». 213


Des collaborations avec des marques performantes, une sélection rigoureuse «Nous sélectionnons chacune de nos marques. La rigueur et la connaissance de nos produits font partie de nos points forts», explique Stéphane Bruno. Les maîtres designers, les céramistes, les robinetiers sont choisis par Leoska afin de faire l’objet d’un partenariat. «Notre composition est sur-mesure». Les marques représentées sont diverses Pour la robinetterie, vous pouvez retrouver: Bossini, Cea, Dornbracht, Fantini, Gessi, Hansgrohe, Horus, Ritmonio, Samuel Heath, THG, Zucchetti et bien d’autres. La gamme bien-être (hammam, sauna) est représentée par des marques prestigieuses: Effegibi, Jacuzzi, Kos, Villeroy et Boch, Duravit. Leoska propose également une gamme de mobilier et d’accessoires divers: Antonio Lupi, Agape, Altamarea, Decor Walther, De Zotti, Sbordoni, Milldue, Rifra, pour n’en citer que quelques-uns. Des radiateurs ou des cheminées uniques de par leurs formes ou conceptions: Antrax, Brandoni, Tubes. Une nouvelle activité, la cuisine: Arrital et Schiffini. Leoska se fera un plaisir de vous recevoir du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 18 h ou dans d’autres plages horaires sur rendez-vous.

LEOSKA SA

Avenue de la Praille 45 • CH-1227 Carouge Showroom au 1er étage • Parking gratuit Tél. +41 22 300 5878 • Fax +41 22 300 58 77 leoska@leoska.ch • www.leoska.ch

214


215


ASSOCIATION DES PROMOTEURS CONSTRUCTEURS GENEVOIS

Un savoir-faire professionnel et hautement qualifié L’association des promoteurs-constructeurs genevois (APCG) a été fondée en 1989 par les membres du «Groupement des promoteurs constructeurs genevois», ancienne section de la Chambre genevoise immobilière. Forte d’une quarantaine de membres issus des différents secteurs privés de l’immobilier et de la construction, l’APCG représente leurs intérêts auprès des autorités politiques. Elle veille également au bon respect des règles de conduite concernant l’éthique de la profession, avec pour objectif ultime: fournir les logements de qualité dont la population a besoin. Portrait d’association.

© Shutterstock

216


Une association engagée pour ses membres L’APCG regroupe les professionnels de la branche en activité dans le canton de Genève. Elle représente et défend les intérêts de ses membres auprès des autorités, en gardant toujours à l’esprit l’intérêt général. Elle joue le rôle de porte-parole et d’intermédiaire entre le secteur privé et le secteur public, qu’il s’agisse des collectivités publiques, des communes ou encore de l’Etat. L’association est dirigée par un Comité actuellement composé de 11 membres, dont un Président, M. Thierry Barbier-Mueller nouvellement élu et un Trésorier. Le Comité se réunit une fois par mois et des Commissions sont constituées pour le suivi de dossiers spécifiques et permettent d’entretenir des relations étroites avec les autorités et institutions concernées. Transparence et respect des règles éthiques L’APCG est particulièrement attentive à ce que ses membres exercent leur activité de manière conforme à l’éthique professionnelle. Elle s’est dotée à ce titre d’un code déontologique, gage du savoir-faire des entreprises et vecteur d’une image positive pour la profession. Elle compte également une commission éthique qui est à même d’exclure les membres s’ils ne respectent pas les règles en vigueur. Les membres de l’APCG doivent s’engager à être exemplaires dans la conduite de leurs activités. Pour des projets immobiliers de qualité Entrepreneurs reconnus, les membres de l’APCG œuvrent par leur savoir-faire pointu à la création de logements de qualité afin d’assurer un développement

immobilier harmonieux sur le canton de Genève. Ils veillent notamment à répondre à toutes les conditions du développement durable qui, au-delà de l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement et d’énergies renouvelables, implique également un important volet social. Une réponse aux besoins de la population Les membres de l’APCG contribuent à près de 70% de la création de logements par des privés sur le canton de Genève. Actuellement, plus de 2000 logements sont en cours de construction par les membres de l’association. Un chiffre important quand on sait la pénurie de logements qui frappe Genève depuis de nombreuses années.

Association des promoteurs constructeurs genevois Rue de la Rôtisserie 4 • Case postale 3344 CH-1211 Genève 3 Tél. +41 22 715 02 15 • Fax +41 22 715 02 22 www.apcg.ch • www.apcg.ch

217


SWAGESTCO SA

Votre partenaire pour un travail d’exception Créée en 2010, Swagestco SA est une entreprise générale qui conçoit et construit des programmes immobiliers de qualité sur le canton de Genève. Société familiale à taille humaine, elle se distingue par son écoute attentive des besoins de ses clients et sa flexibilité pour leur fournir des solutions adaptées à leurs envies dans le respect des budgets impartis. Portrait.

Les Contemporaines de Corsier – Chemin des Pilotis

218


Caudalies – Chemin de la Vigneraie

L’immobilier: une histoire de famille Swagestco SA a démarré son activité en 2010, au bénéfice d’une solide expérience familiale dans le domaine de la promotion immobilière, Stéphanie Cazeaux a pris la direction de l’entreprise générale Swagestco Stéphanie Cazeaux SA pour réaliser les constructions, appuyée par une collaboratrice. Diplômée d’un Master de Management à HEC Lausanne, elle a su par ses compétences, son sérieux et son sens étroit des relations humaines, faire prospérer l’entreprise familiale, aujourd’hui reconnue pour la qualité de ses réalisations sur nombre de communes genevoises. Une entreprise générale qui travaille les projets de construction Swagestco SA opère sur le canton de Genève et de manière ponctuelle sur les cantons voisins. L’entreprise générale genevoise sélectionne les meilleurs emplacements autour du lac, tenant compte de la vue, de la proximité des commodités et axes de transports, elle commercialise ensuite pour son propre compte et ou en partenariat les projets immobiliers. Des biens en vente sur plans ou issus d’un large portefeuille de biens déjà bâtis. Pour chacune de ses réalisations, Swagestco SA mandate les partenaires appropriés pour les différentes étapes de la construction et assure un suivi quotidien des chantiers en partenariat avec les futurs occupants. Swagestco SA opère également comme sous-traitant pour les promoteurs apportant leurs propres programmes à bâtir. Sa maîtrise du chantier lui permet en outre de proposer ses services aux professionnels comme aux particuliers souhaitant construire ou simplement exécuter des travaux de rénovation. Elle est dernièrement intervenue à Crans-Montana où elle s’est vue chargée de la rénovation de plusieurs chalets. 219


Chasselas

Un réseau de prestataires de confiance Afin de garantir la qualité de ses réalisations, Swagestco SA travaille principalement avec des acteurs de la région. Pour le développement de ses projets, elle choisit des bureaux d’architectes et d’ingénieurs au bénéfice d’une solide expérience et connaissant le marché local. Elle confie ensuite la réalisation de ses chantiers à des entreprises réputées pour leur sérieux et la qualité de leur savoir-faire. Des sociétés le plus souvent à taille humaine, tout comme elle, avec qui elle entretient des rapports basés sur la confiance et le respect mutuel. Au fil des années, Swagestco SA s’est ainsi constituée un solide réseau de partenaires et est constamment à la recherche des meilleurs artisans et fournisseurs pour favoriser la qualité de ses constructions. Depuis juin 2017, elle partage ses locaux avec un architecte, un ingénieur et une société de gros œuvre avec qui elle travaille de manière récurrente.

L’Abbaye – Route d’Hermance

220

Le partenaire de votre projet immobilier Sur un marché hautement compétitif, Swagestco SA se distingue par son approche humaine et professionnelle de la construction basée sur l’écoute et la transparence. Loin de la simple logique de la rentabilité, elle cherche à établir une relation stable avec ses clients qui bénéficie d’un interlocuteur unique en la personne de Stéphanie Cazeaux. Celle-ci entretient un dialogue constant avec eux durant toute la durée du chantier et se tient disponible pour toute interrogation et requête. Une fois la villa sélectionnée, elle les accompagne dans le choix de toutes les customisations et des finitions qu’ils souhaitent apporter parmi une large sélection de matériaux, sanitaires et cuisines de qualité. Une personnalisation et une souplesse appréciées des clients. A noter que des ajustements de plans sont également possibles avant le début des travaux sans surcoût.


Les Patios de Genthod – Chemin de Pré-Roset

Des projets de qualité Les réalisations de Swagestco SA sont principalement des villas jumelées ou contiguës de 130 à 180 m2 habitables. Des réalisations à l’architecture contemporaine et épurée faisant la part belle aux larges baies vitrées avec ouverture sur jardin conférant ainsi aux habitations des espaces de vie très lumineux. Soucieux de respecter le paysage environnant, l’entreprise met tout en œuvre pour réaliser un espace bâti qui soit à la fois fonctionnel et agréable pour ses futurs occupants. Les matériaux utilisés se veulent simples mais esthétiques avec pour objectif d’offrir des habitations de qualité à des prix accessibles. Parmi les projets actuellement en cours, la construction de 15 villas à Thônex avec parking souterrain. Livrées en octobre 2017, deux sont encore disponibles. Autres projets débutés, la construction de sept villas à Vésenaz qui ont toutes trouvées preneurs et huits villas à Collonge-Bellerive où trois villas restent à vendre. Désireuse d’élargir sa clientèle, Swagestco SA a décidé récemment d’ouvrir ses réalisations à la propriété par étage. Des projets sont actuellement à l’étude.

Les Townhouses de Thônex – Chemin des Castors

Le Clos de la Seymaz – Chemin Ladame

Swagestco SA

Route de Thonon 160 • CH-1222 Vésenaz Tél. +41 22 750 06 36 info@swagestco.ch • www.swagestco.ch

221


Une cuisine qui vous ressemble ! Vous souhaitez offrir à votre cuisine une touche originale qui reflète votre personnalité? Crédence-Cuisine vous propose une gamme infinie de verres imprimés permettant de décorer votre cuisine, mais aussi vos meubles, vos portes ou vos douches, et le tout sur-mesure. En lien direct avec vous, son équipe de designers vous conseillera tout au long de votre projet afin d’assurer une réalisation entièrement adaptée à vos souhaits ou à votre imagination.

222


A l’origine, un designer au service d’idées originales L’histoire de Crédence-Cuisine débute en 2010, lorsque Jacques Martinez, initiateur du concept, souhaite mettre du verre en fond de sa nouvelle cuisine «Etant dans la réalisation pub, le design et l’impression, je souhaitais quelque chose d’original», confie-t-il. Ainsi, accompagné de sa femme, ils font un test et impriment un visuel derrière un verre. Le résultat est plus que réussi. En témoigne les nombreuses personnes qui passent chez lui et l’incitent à commercialiser cette idée de plus en plus en vogue. Progressivement, il décide de lancer le concept. Alors détenteur de l’entreprise «la petite maison dans l’imprimerie», il crée cette nouvelle prestation qu’il nomme «Crédence-Cuisine», et commence l’aventure accompagné d’un vitrier et d’un cuisinier.

Un conseil personnalisé et complet L’équipe de Crédence-Cuisine met en œuvre tous les moyens qui vous permettront de créer la crédence de vos souhaits. «Nous tenons à travailler sans intermédiaire, à 100% en direct avec le client, de la conception à la pose», souligne Jacques Martinez. Le déroulement est simple. Il suffit d’envoyer toutes les informations au sujet de votre cuisine et du visuel souhaité afin que l’équipe réalise une offre sans engagement. L’entreprise vous offre un conseil pointu sur le choix des couleurs ou des motifs qui s’accorderont au mieux à votre cuisine. «Nous faisons jusqu’à cinq simulations à partir des photos sélectionnées, afin de permettre à notre clientèle de visualiser au mieux son projet», confie Jacques Martinez. Une fois le projet validé, le vitrier se rend chez chaque client pour la prise de mesure. Puis, un bon à tirer est ensuite élaboré. Une fois celui-ci accepté, l’équipe s’occupe de la pose de votre crédence dans les meilleurs délais. Crédence-Cuisine travaille dans toute la Suisse romande. Ses verres sont exposés chez des cuisinistes dans les cantons de Vaud, du Valais et du Jura. 223


Un choix illimité de couleurs ou de motifs Quel type de verre souhaitez-vous? Optez-vous pour une crédence peinte ou une image personnalisée? Tout autant de choix pour créer à votre guise! Trois types de verres différents sont proposés. Le verre brillant qui a l’avantage d’offrir plus de netteté à votre fond, mais davantage de reflets. Le verre satiné qui donne un effet plus flou mais tout aussi original, a l’avantage d’absorber les reflets et de limiter les traces. Enfin, le verre sablé, plus rare, est le résultat d’un procédé de sablage fait sur une base de verre brillant. Que vous choisissiez une simple couleur ou un motif personnalisé, le panel est illimité. Crédence-Cuisine vous propose toutes les couleurs imaginables. Quant aux motifs, des milliers d’images en haute définition et libre de droits sont à votre disposition grâce à Fotolia, plateforme largement utilisée par l’équipe sur laquelle elle vous guidera. Une réalisation unique, de la plus simple à la plus originale «Chaque réalisation issue du travail de l’équipe de CrédenceCuisine est unique. Que vous souhaitiez assortir plusieurs images, ou alors modifier la couleur d’une image initiale, son équipe de graphiste s’occupe de répondre précisément à votre souhait en retravaillant chaque motif ou photo. De plus, votre crédence peut être collée et donc définitive, mais aussi vissée, ce qui vous permet de changer aisément de visuel quelques temps après, à moitié prix.» 224


Une multiplicité de produits dérivés La méthode initialement utilisée pour les cuisines est également appliquée à d’autres types de réalisation. L’équipe répond à des demandes extrêmement variées: les portes de douche, le recouvrement de meubles, les sallesde-bains, les armoires, les tables. Vous souhaitez voyager grâce à une douche vitrée avec un paysage? Ou alors une table à manger totalement personnalisée? Tout est possible!

225


NOUVEAU À SIERRE - VENTHÔNE - CHANDOLIN (SAVIÈSE)

Dès Frs. 956’000.–


Tourisme &  Gastronomie À LA DÉCOUVERTE DU CANTON Plutôt connue pour son tourisme d’affaires et ses organisations internationales, Genève réserve en réalité bien des surprises. Si le fameux « Jet d’eau » de la cité de Calvin demeure son emblème, ses autres atouts en font une région à découvrir absolument. Offre culturelle riche et variée, hôtels et restaurants prestigieux, gastronomie locale haut en couleur, rues commerçantes animées mais aussi paysage à couper le souffle caractérisent l’art de vivre genevois.


INTERVIEW

PHILIPPE VIGNON

Genève Tourisme

Une ville pour de multiples expériences Surnommée «capitale de la paix» avec sa tradition humanitaire et son charme international, Genève est également une ville réputée pour la beauté de ses paysages avec son célèbre Jet d’eau, la richesse de son offre culturelle et son histoire. Une ville cosmopolite et hétéroclite propice à vivre de multiples expériences. Bien Vivre est allée à la rencontre de Philippe Vignon, directeur général de la Fondation Genève Tourisme et Congrès.

© Point of Views

© Genève Tourisme

228


© Genève Tourisme

Comment se porte le tourisme genevois? Malgré une concurrence qui s’accroit et la problématique du franc fort, la performance touristique de Genève reste relativement stable. En 2016, le nombre de nuitées a reculé de 0,3 % seulement sur un an. Un chiffre qui s’explique en partie par le fait qu’environ 80% des nuitées générées à Genève sont le fait de la clientèle d’affaires, dont un quart est lié aux organisations internationales, un segment peu impacté par la cherté du franc. Genève a également accueilli de nombreux congrès importants, dont la conférence financière SIBOS qui a réuni fin septembre près de 8000 délégués sur quatre jours. Une belle carte de visite pour Genève. Dans le domaine du tourisme de loisirs, on constate l’émergence de nouvelles tendances de consommation, les gens comparent de plus en plus les prix et revoient leur budget à la baisse. Il y a également des changements au niveau de la clientèle. Si le marché suisse est le premier en terme de nuitées, avec le franc fort, il n’a jamais été aussi bon marché pour les clients nationaux de voyager à l’étranger, d’où une baisse du nombre de nuitées en 2016, compensée par la croissance sur les marchés lointains, comme les pays du Golf et d’autres marchés émergents comme la Chine, l’Inde ou le Brésil. Selon vous, que viennent chercher les touristes à Genève? Il faut éviter d’avoir une vision que je qualifie d’ethnocentrique. Les attentes des touristes varient en fonction de leurs origines et de leurs goûts.

Les bonnes adresses de Philippe Vignon • Le Café Paradiso à la rue des Bains pour son ambiance ensoleillée • Les Filles Indignes à la rue de l’Arquebuse pour son concept store intégré • Mafalda Tavola Calda à la rue de Etuves, un coin de Sicile à Genève • Bain Bleu, Hammam & Spa à Genève Plage pour se détendre

Si l’on prend le marché domestique et les marchés limitrophes, les touristes sont très friands de «City Breaks», de courts séjours de week-end. Le fait que Genève ait reçu deux fois de suite le World Travel Award pour la meilleure «City Break Destinations» a eu des retombées importantes sur sa notoriété en tant que destination idéale pour une escapade de quelques jours. Il faut dire qu’elle possède de nombreux atouts. Il y a peu de villes au monde où vous pouvez faire du paddle board sur le lac le matin, prendre un bus et toucher la neige au Mont Blanc avant de déguster un verre de vin avec un petit producteur local, pour ensuite visiter une manufacture horlogère et enfin dîner dans un des nombreux restaurants de la ville. Si le city breaker est à la recherche de bons plans et de découvertes, le touriste des marchés lointains est attiré principalement par des aspects intrinsèques à Genève, liés à la Genève internationale, à la beauté des paysages et à ces éléments qui participent à l’excellence genevoise, comme la haute horlogerie. Quel que soit le type de touriste, l’excellence de la restauration et le shopping restent encore des incontournables. Quelles nouveautés pour 2017 au niveau de l’offre touristique? L’année 2017 est marquée par les célébrations des 500 ans de la Réforme. En partenariat avec le Musée international de la Réforme (MIR), un parcours thématique a été mis en place à travers la ville.

© MAMCO FGTC / Olivier Miche

2017 c’est également l’année de la Culture à Genève avec une campagne menée par Suisse Tourisme dans laquelle beaucoup de musées sont mis en avant, comme le MAMCO, considéré comme le plus grand musée d’art moderne et contemporain de Suisse et le MEG, rénové il y a deux ans. Le quartier des Bains est également mis à l’honneur. Quartier historique des galeristes, on le décrit souvent comme le petit Soho de Genève. Un lieu à découvrir notamment lors de la Nuit des Bains, qui a lieu chaque année au mois de mai. Autre événement attendu, le raid urbain féminin Pop in the city qui s’invitera le 23 septembre à Genève pour défier près de 500 femmes à remporter des challenges 100% genevois. La semaine suivante aura lieu La Saga des Géants. Un spectacle de la compagnie de Royal de Luxe mettant en scène des marionnettes animées géantes de 7 mètres de haut qui déambuleront à travers la ville. Un spectacle à ne pas manquer. 229


Cette année sera également marquée par un certain nombre d’événements sportifs comme le Marathon les 6 et 7 mai, le Triathlon les 15 et 16 juillet et les 20 kilomètres de Genève le 29 octobre. Le nouveau concept des Fêtes de Genève introduit en 2016 et qui devait se déployer sur trois ans, n’a pas marché comme prévu avec un important déficit enregistré. Quel est votre bilan? On parle là de la plus grosse manifestation touristique de Suisse qui permet de remplir les hôtels genevois à une période de moindre fréquentation du tourisme d’affaires. Sur demande de la Ville, les festivités ont été réduites de vingt-cinq à dix jours avec en filigrane la volonté d’améliorer la visibilité sur la rade. Nous avons alors engagé un spécialiste de l’événementiel, Emmanuel Mongon, pour créer un nouveau concept des Fêtes de Genève, qui devait se déployer sur trois ans avec pour caractéristique principale une augmentation de la qualité, d’où le doublement du budget à jour comparable. Rien que pour amener l’eau et l’électricité sur tous les stands, près de 900 000 francs ont été dépensés. Des fêtes ambitieuses et novatrices mais dont l’édition 2016 a enregistré un déficit de 3,5 mil­lions de francs, soit 60% de plus que prévu pour un budget de fonctionnement de 7 millions. La fréquentation n’a pas été au rendez-vous, ni pour le feu d’artifice, ni pour les espaces loués sachant que la durée de l’événement a été réduite de moitié, ce qui a également eu un impact sur la réservation des stands. Si les charges ont été contrôlées, les recettes n’ont pas été suffisantes. Il faut savoir qu’à Genève, contrairement aux autres villes qui organisent ce genre d’événement, les Fêtes sont exclusivement financées de manière privée. Quel avenir alors pour les Fêtes de Genève? On se profile par la force des choses vers un retour vers la formule classique. Le budget de fonctionnement pour 2017 a été divisé par deux, passant de 7 mil­lions de francs l’an dernier à 4 millions de francs avec toutefois un déficit prévu de 400 000 francs. Les «mêmes ingrédients» qui ont fait le succès de l’événement seront au rendez-vous avec des stands culinaires, commerces, restaurants, clubs, bars et manèges mais aussi une série d’événements spéciaux, sans oublier des forains un grand feu d’artifice ainsi qu’un programme musical élaboré en collaboration avec la Ville de Genève. Quant à la proposition d’installer des terrasses flottantes dans la petite Rade durant trois mois, elle est retenue, mais est renvoyée à 2018 ou 2019 pour des raisons de faisabilité technique et financière. C’est Christian Kupferschmid, actuellement à la tête du Supercross International de Genève et organisateur notamment de 19 Lake Parade, qui a été chargé de l’organisation de L’Edition 2017. Le défi consiste à créer un événement qui contente les Genevois, sur un sujet éminemment émotionnel et qui amène des touristes, sachant que le mandat de Genève Touriste est avant tout touristique. En d’autres termes, notre objectif est de faire la promotion de la destination et d’organiser des événements pour les touristes et non pas pour les Genevois. La difficulté consiste à réaligner les attentes de ces deux publics. 230

© Genève Tourisme

© Genève Tourisme / Olivier Miche

© Genève Tourisme / Olivier Miche

© Genève Tourisme


© Genève Tourisme / Olivier Miche

© Genève Tourisme

Le Programme des Fêtes de Genève Edition 2017 Du jeudi 3 août au dimanche 13 août

Nouveautés • La Grande roue au Jardin anglais du 30 juin au 1er octobre 2017 • L’île Rousseau réintègre le périmètre des fêtes de Genève avec une scène jazz et classique Les grands rendez-vous • Le Grand feu d’artifice pyromélodique (12 août) • Trois petits feux d’artifice jalonneront les Fêtes (3, 5 et 7 août) Les événements spéciaux •  Vendredi 4 août La Grande soirée White © Genève Tourisme

•  Samedi 5 août Le Bal d’Alain Morisod •  Samedi 5 et dimanche 6 août Le Week-end des associations •  Dimanche 6 août Le Brunch du Terroir sur le Pont du Mont- Blanc La course des Serveuses et Garçons de Café •  Mercredi 9 août «Entre Chien et Loup», illumination de la Rade par des Pots de Feu •  Dimanche 13 août Clôture des Fêtes de Genève avec «Sauvage», une déambulation animalière avec des girafes géantes. Et une programmation musicale riche... Le programme au complet sur: www.fetesdegeneve.ch

231


RENTIMO SA, REY HÔTELS & RÉSIDENCES

L’immobilier de proximité et sur-mesure Depuis plus de 50 ans, Rentimo développe ses activités à Genève et à l’étranger. Le groupe participe à des opérations immobilières d’envergure et s’est aussi spécialisé, au fil du temps, dans la location d’appartements meublés. En parallèle, il propose des hôtels résidences via sa filiale Rey Hôtels & Résidences: Drake Longchamp sur la rive droite et Sagitta sur la rive gauche. Rencontre avec le Docteur Christian Rey et son fils, Xavier Rey, qui dirigent ensemble Rey Group.

Xavier Rey, CEO Eléonore de Poortere, Intérior Design Dr Christian Rey, Président

232


somme. Pour ce faire, nous travaillons en étroite collaboration avec l’Ecole polytechnique de Lausanne autour de réflexions sur le «vivre ensemble» et comment vivre demain, voire après-demain.

Rentimo a été fondé par votre père, Othmar Rey. Quelle est l’histoire de la société? Dr Christian Rey, président de Rentimo SA et Rey Hôtels & Résidences: Le groupe immobilier a, en effet, été créé par mon père dans les années 1960. Rapidement, il a diversifié ses activités avec le développement de la résidence hôtelière. Pour ma part, je suis arrivé aux affaires dans les années 1980. Alors Docteur en sciences économiques, j’ai apporté ma connaissance de la branche de l’accueil que j’ai étudié à la Business School of Harvard («Hospitality & Services Operation»), ainsi que mon réseau international. Les activités de Rentimo en Suisse comme à l’étranger m’ont mené à voyager. J’ai alors été élu président des Hôteliers genevois, puis président d’Hôtellerie Suisse – l’association faîtière représentant l’ensemble des hôtels suisses – ainsi que Genève Tourisme. Ces différentes responsabilités m’ont permis de visiter des marchés émergents comme par exemple la Chine et l’Inde et ainsi participer activement à la promotion du tourisme en Suisse. En 2006, à la fin de ces différents mandats et suite à l’arrivée de mon fils Xavier dans la société, je me suis concentré sur les affaires familiales. Je peux aussi désormais compter sur la présence de ma fille Eléonore de Poortere qui a pris la responsabilité du département Interior Design.

Comment fonctionne Rentimo SA? Quelle est la philosophie de l’entreprise? Dr Christian Rey et Xavier Rey: Notre réseau est bien implanté et nous misons sur le meilleur rapport qualité-prix. Nous nous consacrons à des projets méticuleusement sélectionnés et auxquels nous croyons. Nous fonctionnons avec le boucheà-oreille et effectuons des recherches spécifiques en fonction des demandes qui nous sont adressées. Alors, nous établissons une sélection dans tous nos réseaux en fonction des critères souhaités. L’éthique familiale est véritablement au cœur de nos relations avec les clients et nos collaborateurs. Le contact direct, la proximité et la confiance sur le long terme qualifient nos rapports. Nous appliquons des processus similaires à ceux de notre éducation militaire d’officiers suisses: la déontologie, la solidarité, la transparence et la rigueur sont des valeurs essentielles qui nous guident au quotidien.

Dans quelle direction les activités de Rey Group ont-elles évolué? Depuis plusieurs années, une attention importante est portée au développement durable dans chacun de nos projets, qu’il s’agisse de constructions neuves ou de rénovations. Une dimension qui s’exprime dans le choix des matériaux, avec une priorité donnée au bois ou encore à l’application de peintures aux composants naturels. Notre implication en faveur du développement durable se traduit également dans l’aspect sociétal de nos projets. Aujourd’hui, nous ne voulons pas seulement des lieux d’habitation, nous souhaitons aussi des lieux de vie avec des jardins, des commerces et des activités proches de nos logements. Une intégration villageoise, en 233


Les Portes de Bossy Collex-Bossy

Votre activité n’est pas uniquement centrée sur la promotion immobilière, mais s’étend également à l’hôtellerie et à la location d’appartements meublés. Xavier Rey: C’est exact. Nous offrons une large gamme de prestations dans l’immobilier et dans l’hôtellerie. La location d’appartements meublés est ce qui constitue le lien entre ces deux domaines d’activité.

Nous nous adaptons au marché et à ses nouvelles orientations internationales. Pour répondre à une demande spécifique à Genève, la location meublée et la résidence hôtelière sont les meilleures alternatives. Sur ce point, nous travaillons en partenariat avec des organisations internationales et des structures d’accueil des expatriés.

Les Résidences Hôtelières

Entre lac et organisations internationales, dans un environnement calme et reposant à proximité du bord du lac, du Jardin Botanique, de la gare principale et de l’aéroport international, l’hôtel Drake Longchamp bénéficie d’une situation idéale pour tous les déplacements à pied ou en transports publics (une carte d’utilisation gratuite est offerte aux hôtes durant leur séjour). L’établissement dispose de 160 cham­bres fonctionnelles et spacieuses, équipées de petites cuisines, d’une télévision par satellite et d’un accès wifi gratuit. Nouveauté: 24 de ces chambres – «executive rooms» – offrent une gamme supérieure. Outre les services hôteliers classiques, les clients de l’hôtel Drake Longchamp auront le plaisir de déguster une large sélection de vins dans le cadre feutré et cosy du lounge «le Pesage».

234

Dans un quartier tranquille du centre-ville, sur la rive gauche, proche de la Vieille Ville, du centre des affaires et des établissements hospitaliers, le Sagitta propose 42 chambres, Junior suites et appartements, toutes équipées de petites cuisines et d’un accès wifi gratuit. L’accueil y est chaleureux et personnalisé. Qualité rare, l’hôtel Sagitta Rive Gauche dispose d’un parking privé devant l’hôtel.


Sur quels grands projets immobiliers travaillez-vous? Dr Christian Rey et Xavier Rey: Un certain nombre de nos projets viennent d’être réalisés ou sont en cours. Nous sommes actuellement impliqués dans le développement de l’écoquartier de Meyrin, les Vergers, qui prévoit la construction de 1200 logements en location. Acteur privé le plus important du projet, nous sommes chargés de la construction de quatre bâtiments, totalisant environ 350 appartements. Innovation de taille: une des tours, la Tour C2 des Vergers, aura la façade en grande partie constituée de lucido, façade solaire agissant comme un isolant naturel. Répondant aux standards Minergie A, ce bâtiment est une véritable prouesse en matière de développement durable puisque pour diminuer la consommation électrique nécessaire au fonctionnement de l’immeuble, les installations techniques seront placées à mi-hauteur de la tour et non pas en sous-sol comme cela se fait habituellement. Une innovation qui, de l’extérieur, prendra la forme d’un étage entièrement végétalisé, procurant ainsi un environnement agréable pour les locataires. Autre projet que nous développons actuellement: les Portes de Bossy, à Collex-Bossy. Il s’agit de «Townhouses» regroupant des appartements en propriété par étage. Nous débutons cet été un projet de 26 appartements à la frontière des cantons de Vaud et de Fribourg. Parfaitement en accord avec l’aspect champêtre du village, ces logements répondent tous au label Minergie, et ce dans un rapport qualité-prix particulièrement avantageux. Enfin, nous avons d’autres projets en gestion, en particulier à l’international. Notamment le développement d’un hôtel quatre étoiles à Oman, dont la construction démarre à l’été 2017.

★★★

Welcome to Geneva

★★★

Rey Group

Rue Butini 7 • CH-1202 Genève Tél. +41 22 731 53 40 • Fax +41 22 731 21 36 info@reygroup.ch

www.hdlge.ch 235


CONSTRUCTIONS TUBULAIRES TECH SA

En avant la modernité: Une autre vision des tentes Constructions tubulaires Tech SA (CTTECH SA) accompagne ses clients dans l’organisation de leurs réceptions privées ou publiques. Depuis ses locaux de Satigny, aux portes de Genève, l’entreprise et son équipe expérimentée et compétente d’une trentaine de collaborateurs offrent des prestations sur mesure pour faire de chaque événement un moment unique. En plein développement, CTTECH SA investit en permanence dans le matériel de tentes de nouvelle génération et assure ainsi sur le long terme sa position de leader en Suisse romande et s’ouvre au marché international.

Îles Saint-Giorgio – Venise 2016

236


Vue 3D – mauvais temps

Vue 3D

Vue 3D

Vue 3D – soleil

Constructions tubulaires Tech SA (CTTECH SA) a fait des tentes son unique activité, sous l’égide d’Edouard Stauffer qui a repris la société en 1994 et continue de la diriger. Aujourd’hui, CTTECH SA est devenue une référence en matière de chapiteaux, tentes, décors, structures porteuses, halles de stockage, etc. D’ailleurs, la société compte parmi ses clients des privés comme des publics, parmi lesquels figurent d’importantes entreprises, des banques, des hôtels de luxe, des associations ou encore des collectivités publiques. Grâce à sa situation géographique idéale – ses locaux sont à Satigny, à quelques minutes de l’autoroute et de Genève – CTTECH SA est capable d’intervenir dans toute la Suisse comme à l’étranger avec la plus grande réactivité. Une multitude de prestations S’il y a bien un mot pour définir CTTECH SA, c’est bien la diversité. La société propose en effet un large choix de tentes et chapiteaux aux formes, couleurs, dimensions et revêtements variés (bâche opaque, tissu cristal tiré à chaud, etc.) qui s’adaptent à tous les environnements. Son équipe de professionnels s’occupe du montage et démontage des structures, mais aussi de la

décoration intérieure, l’aménagement extérieur et l’habillage des tentes. Plancher, moquette, vélum, chauffage, mobilier, scène, éclairage, tribune, pose des commodités… CTTECH SA est en effet capable de prendre en charge l’organisation d’un événement dans sa globalité pour des occasions aussi diverses qu’un anniversaire, un mariage, des célébrations d’entreprises, des expositions, des concerts, des manifestations sportives, et autres. L’objectif est double: satisfaire le client en prenant en charge ces projets de A à Z et l’enchanter en créant des ambiances uniques. On comprend alors mieux le slogan de CTTECH SA: «OSEZ LA FÊTE EN GRAND». Une ouverture vers l’avenir L’entreprise investit constamment dans de nouvelles machines et de nouveaux produits afin de se démarquer de la concurrence. En plus de développer sa gamme de tentes, CTTECH SA se dote également de nouveaux outils pour la plus grande efficacité. La société dispose aussi d’un outil informatique de modélisation 3D qui lui permet de gagner en rapidité et précision à la fois au moment de prendre des mesures sur le terrain mais aussi tout au long de la réalisation du projet. 237


Un outil exceptionnel: la structure porteuse Layher Quelle que soit la demande d’un client, l’entreprise n’a pas de limite pour y répondre. Dans cette optique, elle a fait l’acquisition de cette structure porteuse en acier galvanisé. Afin de répondre aux exigences actuelles des normes de sécurité européenne. Technologie de pointe mondiale en matière de sécurité pour la construction de tous types de supports (socles réglables), cette structure permet la pose d’un plan-

cher horizontal en appui sur n’importe quelle surface de terrain, qu’il soit accidenté ou en pente. Elle permet également d’intégrer d’autres éléments comme de la végétation, une fontaine ou encore de passer au-dessus d’une piscine. Parfois l’installation d’un support de plancher sur un terrain difficile constitue une véritable prouesse technique que peu de professionnels sont capables de réaliser.

Caractéristiques techniques

Championnat d’Europe de Triathlon

• Système multidirectionnel • Tubes acier galvanisé diamètre 48.30 mm avec disque perforé tous les 50 cm • Embrasse et socle réglable à vis • Possibilité de travées avec portée jusqu’à 5 mètres

Structure porteuse de planchers et tentes en phase de montage

Support terminé

238

Rock Club aux Arènes à Avenches – 2016


Des tentes dernière génération: Les tentes Manhattan Répondre aux exigences de sa clientèle est une priorité. Voilà pourquoi CTTECH SA vient d’étoffer sa gamme de tentes en acquérant plusieurs modèles de tentes Manhattan Ces tentes innovantes sont par ailleurs véritablement esthétiques et s’intègrent dans tout environnement à la perfection. Modulables à souhait, elles sont idéales pour des réceptions à long terme et ponctuelles. Un confort exceptionnel: • Garantie sans courant d’air • Isolation phonique et thermique supérieure aux tentes traditionnelles • Possibilité d’installation d’un chauffage très efficace • Esthétisme intérieur et extérieur remarquable et design Plan 3D

Caractéristiques techniques: • Toit plat 2 pans de 5 à 9% • Membrane thermo-gonflée (anti-condensation) • Acrotère périphérique hauteur 1.37 m • Structure aluminium anodisé • Vitrage de sécurité – double vitrage • Parois isolées M2 • Portes d’accès – sorties de secours Dimensions •  Largeur: de 10 à 40 mètres •  Longueur: jusqu’à 80 mètres

Quelles que soient les contraintes techniques, géographiques ou matérielles, CTTECH SA est capable de mener tout projet. Coordonnée et réactive sur le terrain, son équipe de professionnels offre des prestations sur mesure pour des réceptions inoubliables.

L’intérieur de la tente Manhattan 15 x 20 m Hôtel Président Wilson, Genève

Hôtel la Réserve-Bellevue, Genève. Aménagement intérieur avec patinoire et vue sur le parc.

L’extérieur de l’Hôtel Président Wilson, Genève

Route du Bois de Bay 42 • CH-1242 Satigny Tél. +41 22 342 73 30 • Fax. +41 22 342 73 57 info@ct-tech.ch • www.ct-tech.ch

239


S A

Tel : 022 342 73 30 Fax : 022 342 73 57 www.ct-tech.ch - info@ct-tech.ch - Rte du Bois de Bay 42 - Satigny

LOCATION DE TENTES Tentes Plancher Moquette

Velum Chauffages Scènes

Podium Eclairage Tribunes

Les Voiles by Geneva Marathon de Genève Banque Eric STURDZA - Geneva Open - ATP 250 Fête de la Musique Geneva CUP Football - Meyrin Swiss Open Tennis Lake Parade Fêtes de Genève Coupe de Noël Festival de Noël - Genève Plage

Wc Mobiliers Structure layher


Parce que la musique est un art Rue Numa-Droz 19 CH-2300 La Chaux-de-Fonds TĂŠl. +41 32 968 46 42 violons@fabrice-girardin.ch www.fabrice-girardin.ch Domenico Montagnana 1740c


FABRICE GIRARDIN SA MAÎTRE LUTHIER, EXPERT

Le sculpteur de la musique Depuis plus de 40 ans, Fabrice Girardin mène une activité intense de constructeur, restaurateur et expert du quatuor à cordes. C’est dans son atelier à La Chaux-deFonds qu’il développe aujourd’hui ses savoir-faire, travaillant dans la plus pure tradition de la lutherie classique italienne avec le souci de la sonorité et de l’esthétisme. Des qualités reconnues dans le monde entier qui lui permettent de travailler sur des instruments d’exception appréciés des plus grands collectionneurs et virtuoses actuels. Portrait.

242


A l’origine: la passion d’un homme Fabrice Girardin est né dans la musique. Issu d’une famille de musiciens, ses jeunes années sont bercées par la musique classique qu’on écoute à longueur de journée dans la maison familiale et les airs de violoncelle de son père, musicien confirmé. Un instrument dont il commence à jouer dès l’âge de 9 ans. A 12 ans, il entre pour la première fois dans un atelier de Luthier pour faire réparer son instrument. Une révélation pour le jeune garçon qui intègrera quelques années plus tard l’école de Lutherie de Brienz. Diplômé en 1973, il travaille pendant 5 ans chez un Maître Luthier à Bienne, puis un an comme chef d’atelier en Allemagne et à Genève durant 3 ans. Début des années 1980, alors titulaire d’une Maîtrise fédérale, il ouvre son atelier à la Chaux-de-Fonds, qui deviendra en 2015 une SA. De véritables savoir-faire Avoir une âme de musicien et être doté de sens artistique, telles sont les qualités essentielles pour exercer le métier de Luthier selon Fabrice Girardin. Un mélange entre l’artistique et l’artisanal qui s’illustre dans chacune des prestations de l’atelier, spécialisé dans les instruments du quatuor à cordes. Fabrice Girardin et son collaborateur Frédéric Schnyder travaillent encore de manière ancestrale, à la manière des grands Maîtres Luthiers du XVIIe siècle. Les outils n’ont presque pas évolué et les savoir-faire sont restés intacts, de même que la dextérité et précision de la main de l’homme. Une authenticité qui saute aux yeux lorsqu’on franchit la porte de l’atelier, où le temps semble s’être arrêté. «Seuls quelques outils ont été transformés pour s’adapter à notre manière de travailler», précise Fabrice Girardin. Lorsqu’on demande au Maître Luthier comment apprécier la qualité d’un instrument, sa réponse est simple: la richesse et l’expressivité du son. Pour le ressentir il faut un peu de temps, tout comme il faut du temps pour apprécier les qualités d’un être humain, précise-t-il. Parmi les éléments les plus objectifs: la pureté du son, sa portée, sa richesse harmonique ou encore sa précision. Pour en juger: l’archet, outil par excellence du bon Luthier, que manie à la perfection Fabrice Girardin.

Lorenzo Storioni

A chacun son instrument L’atelier Fabrice Girardin SA est capable de répondre aux besoins de chaque musicien: amateur ou professionnel. Qu’il s’agisse de violons, altos ou violoncelles, l’atelier propose différentes gammes d’instruments pour tous les budgets. Dans la construction, les modèles les plus demandés sont ceux de Stradivarius et Guarnerius pour les violons et ceux de Montagnana pour les violoncelles. Des instruments renommés pour leurs qualités sonores et façonnés à la main au sein de l’atelier de A à Z. Au total, près de 150 heures sont nécessaires pour fabriquer un violon. Fabrice Girardin propose également à la vente un choix exceptionnel d’instruments anciens comme Bergonzi, Montagnana, Guadagnini, Storioni, Grancino, Goffriller et beaucoup d’autres. De petits bijoux dénichés aux quatre coins du monde par Fabrice Girardin lui-même, notamment dans des ventes aux enchères, et qu’il rénove avec patience. Ces instruments de prestige issus de collections privées ou joués par de grands musiciens, l’atelier les conserve avec soin dans une imposante chambre forte sécurisée. 243


Réglage du violon d’Alexandru Gavrilovici

Pour chaque musicien, l’atelier s’engage à conseiller et à présenter, dans la mesure des disponibilités, plusieurs instruments à l’essai et à rechercher dans un rapport de dialogue ouvert, l’instrument et l’archet qui fourniront les meilleurs atouts pour le succès du musicien. Précision et fiabilité des expertises Fabrice Girardin est l’une des références actuelles de l’expertise des instruments italiens anciens. Une renommée qu’il doit au très grand nombre d’instruments restaurés et expertisés durant sa carrière, dont la majorité a été archivée dans les moindres détails dans une photothèque qui compte plusieurs dizaines de milliers de photos. S’appuyant sur ses archives qui s’étoffent chaque jour, un réseau d’experts renommés et la dendrochronologie, une méthode de datation du bois extrêmement pointue, il est capable d’expertiser des instruments de manière très précise. Ces éléments permettent à l’atelier Fabrice Girardin SA de délivrer des certificats d’authenticité et des estimations de valeur reconnus, entre autre, par toutes les compagnies d’assurance.

Gaspare Lorenzini

244


L’art de la restauration L’atelier Fabrice Girardin SA est particulièrement actif dans la réparation et la restauration d’instruments anciens. L’expérience du Maître Luthier et ses collaborations actives avec les plus grands restaurateurs de la planète, notamment au sein de la prestigieuse Association internationale des Maîtres Luthiers et Archetiers d’Art dont il est membre depuis 1995, lui permettent de réaliser des interventions de haut niveau, tant sur le plan sonore qu’esthétique. Au quotidien ce sont des restaurations subtiles: tables à redresser dans le plâtre, nombreuses cassures à rendre invisibles(ou presque), manches à remplacer car usés après des siècles d’utilisation, doublages et renforts de toutes sortes. Mais aussi des barres d’harmonies et des chevalets à remplacer, des manches à repositionner, tout cela dans un seul but; faire vivre le son! Puis les multiples et complexes retouches de vernis. Le mot d’ordre de la restauration est «préserver tout ce qui est original». Même à l’intérieur du violon on épargne chaque petit morceau de bois d’origine. Redonner toute leur splendeur et leur valeur aux plus belles pièces constitue le credo de Fabrice Girardin. «Il ne s’agit pas seulement pour nous de préserver un patrimoine fabuleux et irremplaçable, mais de le faire vivre en lui rendant sa vraie raison d’être: chanter au service de la Musique!»

Réparation cassure, avant

Réparation cassure, après

Fabrice Girardin SA

Rue Numa-Droz 19 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 968 46 42 violons@fabrice-girardin.ch • www.fabrice-girardin.ch

245


HÔTEL BRISTOL GENÈVE****SUP

L’excellence au Cœur de Genève Etablissement privé, le Bristol bénéficie d’un emplacement de premier ordre à deux pas du lac Léman et à proximité des lieux incontournables de la ville. Classé 7e du top 100 des meilleurs hôtels genevois sur le site Tripadvisor, il est reconnu pour la qualité des services qu’il propose, son atmosphère authentique et son rapport qualité-prix. Zoom sur cet hôtel aux valeurs familiales qui fera de votre séjour à Genève, un moment inoubliable.

Photos: © drDOLORESRUPAFOTOGRAFIE

246


Une philosophie axée sur l’humain Niché dans l’un des plus prestigieux immeubles du Square du Mont-Blanc, l’Hôtel Bristol Genève est devenu une adresse de choix pour toutes les personnes qui recherchent l’authenticité, la convivialité ou encore le charme d’un cadre classique dans un bâtiment historique. Il vous accueille dans une ambiance luxueuse et chaleureuse et propose des prestations haut de gamme avec un excellent rapport qualité-prix. Fier de son histoire, l’établissement privé a su, au fil du temps, préserver et développer sa philosophie empreinte d’humilité. Que ce soit avec ses collaborateurs ou avec ses hôtes, il place le facteur humain au centre de ses priorités. Ainsi, l’équipe du Bristol forme une grande famille qui œuvre avec professionnalisme et discrétion pour offrir à ses clients une qualité de services exceptionnelle. Capable de répondre à toutes les demandes, la majorité de ses employés officie depuis de nombreuses années et est à même d’anticiper tous les besoins et habitudes du client. L’âme de l’Hôtel Bristol est avant tout définie par cette atmosphère familiale et son caractère «d’adresse secrète».

La Junior Suite

Une chambre «Ladies First»

Un hébergement de qualité supérieure Hôtel 4**** supérieur, le Bristol offre une qualité d’hébergement exceptionnelle dans un cadre classique et distingué. Il compte 110 chambres de 24 à 36 m2 pouvant accueillir jusqu’à trois personnes ainsi que 8 junior suites, 4 appartements en duplex et 1 suite de 40 à 100 m2. Très spacieuses et récemment rénovées, les chambres offrent tout le confort intrinsèque à ce type d’établissements. Fonctionnelles, élégantes et raffinées, elles disposent d’une literie haut de gamme et d’équipements modernes. L’hôtel possède aussi une très belle salle de séminaire et réception de 50 m2 pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes. A noter également, ses neuf nouvelles chambres «Ladies First». Inaugurées en 2016, elles sont entièrement dédiées à la gent féminine en conjuguant design élégant et moderne avec attentions particulières exclusivement dédiées à cette clientèle. Des prestations haut de gamme Toujours dans cette même attention du détail et du service client, l’Hôtel Bristol offre un large panel de services. Le restaurant «Coté Square», dirigé par le chef Bruno Marchal et récompensé de 14 points sur 20 en 2017 par le guide Gault & Millau, offre une cuisine unique et inventive pour des moments privilégiés à des prix très attractifs. Pour le côté confort, l’Hôtel Bristol Genève mise sur son centre de bien-être de 200 m2, gratuit pour ses hôtes et entièrement dédié à la relaxation et la détente. Jacuzzi, sauna finlandais, sauna bio ou encore cabine de massage ou salle de fitness, tout a été pensé pour assurer la plénitude de ses clients. Enfin, son Piano Bar, récemment rénové, est un véritable lieu de convivialité qui change d’ambiance tout au long de la journée: autour d’un café le matin, pour un thé gourmand dans l’après-midi ou encore pour se détendre et déguster un cocktail dans une atmosphère musicale et cosy en fin de journée.

© EMO-PHOTO.COM emotion in photography

Hôtel Bristol Genève

Rue du Mont-Blanc 10 • CH-1201 Genève Tél. +41 22 716 57 00 • Fax +41 22 716 57 70 bristol@bristol.ch • www.bristol.ch

247


L’HÔTEL EDEN ***SUP

Un air de renouveau souffle sur l’Eden Structure à l’esprit familial, l’Hôtel Eden est un établissement privé appartenant à la même propriétaire que l’Hôtel Bristol avec lequel il partage sa philosophie empreinte d’authenticité et d’humanité. Son excellent classement sur le site Tripadvisor lui confère le statut de meilleur hôtel 3*** supérieur de Genève. Zoom sur cet hôtel qui propose désormais un nouveau visage grâce à sa récente rénovation offrant un décor plus chaleureux et moderne.

© EMO-PHOTO.COM emotion in photography

248


Un emplacement privilégié Situé au cœur du campus Biotech, quartier d’affaires réputé, face à l’un des plus beaux parcs genevois et à proximité du lac, du jardin botanique et des nombreuses organisations internationales, l’Hôtel Eden est le partenaire idéal pour toutes les personnes à la recherche d’un hébergement dans un cadre dynamique. Très bien desservi par les transports publics, l’équipe de réception est à la disposition de ses clients 7j/7 et 24 h/24, pour toutes demandes et conseils. Que vous voyagez pour un voyage d’affaires ou pour un séjour d’agrément, cet établissement propose des offres adaptées à tous les besoins. Une équipe soudée à votre service L’une des valeurs fondamentales de l’Hôtel Eden est d’être au service de ses clients. Cette philosophie se traduit par la qualité et l’authenticité des prestations qu’il propose. Son équipe de professionnels qualifiés et expérimentés apporte un soin particulier à servir ses hôtes avec amabilité, flexibilité et dynamisme. La majorité de son personnel est en poste depuis plusieurs années, ce qui lui permet de conserver et pérenniser cette proximité clients-professionnels en favorisant le dialogue et l’échange.

Un nouveau visage pour l’Eden Pour repenser son identité, l’Hôtel Eden fait le choix de rénover ses locaux pour instaurer une nouvelle dynamique à ses espaces. Cette modernisation se traduit par la refonte complète des lieux publics et de ses chambres. Ainsi, son restaurant a entièrement été rénové et offre un cadre dynamique avec des teintes chaudes et un mobilier design. Quant à son lobby, il est désormais un lieu convivial et cosy où tout le monde peut se détendre dans l’un de ses confortables fauteuils, autour d’un verre ou avec des amis devant un match diffusé sur écran plat. Une métamorphose très appréciée par ses clients qui se sentent concernés et mis en valeur à travers l’attention apportée à chaque détail. Les chambres ont, elles aussi, droit à un lifting complet. Une transformation qui se déroulera en plusieurs étapes. L’agencement de celles-ci se veut plus moderne, fonctionnel et apporte une qualité de confort supérieure. Une literie haut de gamme, un écran plat, une tête de lit avec lumière intégrée ou encore un dressing ouvert, chaque chambre fait l’objet d’une rénovation complète. L’association entre matériaux nobles, équipements de qualité et design élégant et actuel, confère à ses chambres une nouvelle atmosphère dans l’air du temps.

Des prestations de qualité Boutique hôtel par excellence, l’Hôtel Eden possède une capacité de 54 chambres dont 2 junior suites. Chambres familiales avec portes communicantes, standard, ou supérieures, elles sont climatisées, insonorisées et équipées des dernières technologies (Wi-Fi, machine à expresso...). Elles offrent confort, calme et sérénité et certaines bénéficient même d’une vue partielle sur le lac. A noter, le petit-déjeuner repensé et étoffé est offert. Son restaurant, récemment rénové, propose une carte raffinée et conviviale pour une cuisine française et internationale qui varie selon les saisons. Son chef travaille des produits frais et du terroir avec originalité pour proposer chaque jour, un menu du midi à un excellent rapport qualité-prix.

Hôtel Eden Genève

Rue de Lausanne 135 • CH-1202 Genève Tél. +41 22 716 37 00 eden@eden.ch • www.eden.ch

249


W VERBIER

Design et lifestyle en montagne Premier hôtel d’une chaine internationale de luxe à Verbier et premier Hôtel W en montagne, W Verbier est situé au pied des pistes et à proximité de la principale remontée mécanique de la station. L’établissement propose chambres, suites et résidences de luxe avec vue imprenable sur les montagnes. Le Spa et les nombreux restaurants sauront combler toutes les attentes avec la garantie d’un séjour exceptionnel. Zoom sur cet hôtel cinq étoiles ouvert 365 jours par an et récemment élu Meilleur Hôtel de Ski de Suisse et du Monde au Word Ski Awards.

250


Plus qu’un nom, une marque W Verbier, la nouvelle pépite de Verbier. Inauguré fin 2013, il s’agit du premier hôtel en montagne de la marque hôtelière W Hotels Worldwide du groupe Starwood Hotels & Resorts – qui a récemment fusionné avec Marriott International, l’une des sociétés hôtelières leaders au niveau global. La marque hôtelière design et lifestyle moderne fêtera bientôt ses 20 ans d’existence. W Hotels compte aujourd’hui 50 établissements de luxe dans les villes les plus intéressantes et les destinations les plus exotiques du monde entier. Des hôtels source d’inspiration misant sur un style avant-gardiste, brisant les normes du luxe traditionnel pour faire vivre à la clientèle des expériences uniques et privilégiées. Des caractéristiques que l’on retrouve tout naturellement au W Verbier qui accueille ses hôtes 365 jours par an avec la garantie d’un service cinq étoiles.

Pour les amateurs de design & lifestyle Au W Verbier, montagne et modernisme osent l’alliance. L’établissement innove et revisite le design en introduisant de nouveaux styles. Ainsi, classique chic, pierres sobres, bois chaleureux et high-tech se mélangent pour faire de ce lieu un oasis de lifestyle. Les parties du bâtiment, construites dans le style chalet traditionnel, sont réunies les unes aux autres par des atriums vitrés modernes. L’aménagement innovateur combine la tendance urbaine new-yorkaise avec la tradition suisse et le chic alpin. Chaque détail est soigné, du mobilier sobre et chic de l’accueil aux objets branchés du Living Room mettant en valeur l’ambiance cocooning de ce lieu, qui une fois la nuit tombée, se transforme en endroit stylé avec son Cigar Lounge et ses DJs Résidents live qui mettent l’ambiance jusqu’à 2 heures du matin. Situé sur la place blanche, W Verbier y organise de nombreux événements dont des après-ski avec bar et musique en plein air. En été, le sable remplace la neige et la place se transforme alors en une Plage animée avec des jeux, des activités estivales, un bar/restaurant avec salons ombragés et hamacs pour s’y faire bronzer et un menu gourmand de saison. 251


De multiples offres d’hébergement W Verbier offre 123 chambres et suites de style avec pour point commun, un cadre spectaculaire et une vue imprenable sur les montagnes. Spacieuses, elles mettent en avant un design audacieux où se mêlent mobilier contemporain, technologie dernier cri et matériaux traditionnels. L’hôtel gère aussi 4 résidences spectaculaires de 159 à 199 m² en bordure de forêt et au pied des pistes. Composées de 2 à 3 chambres, toutes sont dotées d’une cuisine privée, de balcon, d’un salon et permettent de profiter des avantages de l’hôtel situé juste à côté. Le W est également le lieu idéal pour l’organisation d’événements, réunions et séminaires grâce à ses trois espaces studios qui offrent réunis 300 m2 d’espaces. Un service sur-mesure W Verbier emploie de 70 à 175 collaborateurs selon les saisons. Des talents, comme se plait à les nommer la marque, qui partagent des valeurs communes: l’essence du plaisir et la passion de l’excellence. Ces valeurs se traduisent au quotidien par un service sur-mesure qui vient du cœur, ayant comme objectif principal de satisfaire les clients et de créer des émotions. Cette personnalisation passe par la mise en place de petites attentions confectionnées avec soin selon les goûts et la personnalité de chaque client. Avec la philosophie de service «Whatever/Whenever®», veuillez traduire par «Tout ce que vous voulez, quand vous le voulez», les collaborateurs prennent un soin tout particulier à répondre à chaque demande. Une volonté que l’on retrouve notamment avec le W Mountain concierge qui assiste les clients tout au long de leur séjour pour leur faire découvrir les multiples activités qu’offrent Verbier et la région.

252


Spa et Wellness au cœur des montagnes Autre atout du W Verbier, son élégant AWAY® Spa. Un havre de sérénité dédié au bien-être et à la relaxation sur 800 m2 avec hammam, jacuzzi, sauna et neuf salles de traitements pour découvrir les soins signature La Prairie. L’établissement comprend également une piscine chauffée intérieure/extérieure et une salle de fitness ouverte 24h/24, 7j/7. Parce que le bien-être passe aussi par une apparence assumée, les clients trouveront au Spa, le salon de coiffure THE CHAPEL où les attendent des experts visagistes et coloristes. Un paradis pour gourmands et gourmets W Verbier compte six bars et restaurants à même de combler toutes les envies à commencer par le tout nouveau W KITCHEN qui propose dans un cadre enchanteur une cuisine bistronomique à la fois authentique et innovante valorisant les meilleurs produits de la gastronomie locale. Envie d’évasion? Au CARVE SUSHI BAR les sushis et les spécialités japonaises sont revisités et servis dans une ambiance feutrée. Au EAT-HOLA TAPAS BAR, les convives peuvent déguster les sublimes tapas Signature du Chef étoilé Sergi Arola qui sont préparés à la minute dans la cuisine ouverte. Le W CAFÉ propose tous les jours des viennoiseries gourmandes, des boissons chaudes et des jus frais, des plats du jour et snacks à déguster sur place ou à emporter. Le bar restaurant en plein air du W OFF PISTE s’adapte aux saisons et offre des boissons rafraichissantes en été et des cocktails reboostants en hiver. Le nouveau lieu branché de Verbier est le W Living Room où les mixologistes y concoctent des cocktails tendances et les DJs y mixent jusqu’au bout de la nuit.

W Verbier

Rue de Médran 70 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 472 88 88 • Fax +41 27 472 88 89 info.wverbier@whotels.com • www.wverbier.com

253


LE CHÂTEAU DE LUCENS

Un lieu unique pour vos événements Facilement accessible, à vingt minutes de Lausanne et à une heure de Genève, Le Château de Lucens propose un concept unique dans un cadre d’exception pour tous les événements festifs et professionnels. La privatisation de ce domaine, datant du début du XIIe siècle, permet d’organiser toutes sortes d’événements dans la plus grande discrétion, tout en bénéficiant d’un cadre au charme atypique et de prestations de grande qualité.

254


Un lieu chargé d’histoire Construit sur le plan d’un palais fortifié par les évêques de Lausanne, l’origine de ce château remonte au début XIIe siècle, avec des ajouts plus tardifs des XVe et XVIe, d’où notamment sa configuration en deux parties distinctes: le château gothique et le château bernois.

Détruit et brûlé à plusieurs reprises, reconstruit par l’évêque de Lausanne, Guillaume de Champvent, le Château de Lucens était un point stratégique pour la défense du territoire épiscopal. Après la conquête du pays de Vaud par les bernois (1536), le château devint la résidence principale des baillis de Moudon, qui l’agrandirent pour en faire une habitation confortable. Exerçant un contrôle sur toute la frontière fribourgeoise, son importance demeurera essentielle jusqu’à la révolution vaudoise (1798). Vendu par l’Etat de Vaud au début de XIXe siècle, il passe entre les mains d’une succession de propriétaires privés, parmi lesquels figure notamment Adrian Conan Doyle, fils du célèbre écrivain Arthur Conan Doyle. Aujourd’hui, le Château appartient à deux propriétaires privés amoureux de la région et de son histoire. Un cadre d’exception pour les événements festifs et professionnels Le domaine dispose de nombreux espaces, intérieurs et extérieurs, avec une capacité d’accueil allant de 12 à 200 personnes. Offrant un cadre propice à la réflexion et à la créativité, le Château de Lucens est un lieu idéal pour l’organisation de séminaires, conférences, repas d’affaires, fêtes de fin d’année, teambuilding events etc. Qu’il s’agisse de la Salle de Justice, de la grande Cave Sherlock Holmes ou de divers salons pour Salles de sous-commissions, le Château de Lucens propose de nombreuses pièces de caractère dotées de toutes les commodités techniques nécessaires aux entreprises. Celle-ci pouvant disposer également d’un service hébergement, d’un choix de service traiteur ainsi que d’un parking privé. Qui plus est, les nombreux loisirs disponibles sur place ou aux alentours font du Château de Lucens une destination parfaite pour l’organisation d’événements professionnels. Avec son jardin fleuri et ses salles au cachet enchanteur, le Château de Lucens est également l’endroit rêvé pour célébrer un mariage ou organiser et rendre inoubliable banquets, baptêmes, anniversaires, etc. Proposants des packages complets pour chaque événement et en relation avec les meilleurs traiteurs et fleuristes de la région, l’équipe du château de Lucens met tous ses savoirs et savoir-faire au service de ses clients pour faire d’un jour important, un véritable rêve. 255


200 places de conférences 80 places séminaires 120 places de repas assises 200 places d’apéritif debout Des événements sur-mesure Au-delà de son cadre d’exception, le Château de Lucens peut se vanter d’être l’un des rares établissements de sa catégorie à proposer l’organisation d’événements sur-mesure. Mettant les attentes et besoins de ses clients au centre de sa réflexion, l’équipe du Château déploie ses compétences organisationnelles et sa créativité afin de proposer des idées personnalisées, inédites et surprenantes. Son approche dans l’organisation d’événements s’appuie notamment sur une grande expérience, un sens de l’écoute et une disponibilité lui permettant de conseiller et d’aiguiller les clients vers les meilleures solutions. Un service personnalisé auquel s’ajoute l’atout majeur du Château de Lucens: son exclusivité. Un seul événement est organisé à la fois, ce qui permet aux locataires de ne pas à avoir à partager les lieux. Ces derniers bénéficiant, en outre, d’une visite guidée du domaine. Un privilège quand on sait que le Château n’ouvre pas ses portes aux visiteurs.

256


Un hébergement tout confort Avec 31 chambres doubles alliant le charme d’antan au confort contemporain, le Château de Lucens offre de nombreuses possibilités de logement pour une soixantaine de personnes. Datant du XIXe siècle, La Ferme du Château, annexe entièrement rénovée et inaugurée en septembre 2014, offre 21 chambres spacieuses et élégantes avec vue sur le château ou sur le paisible village de Lucens. Tout confort, elles disposent notamment d’une connexion Wi-Fi, d’un écran plat, d’un espace bureau et de salle de bain modernes. A La Dépendance, 8 chambres charmeront le visiteur par leur ambiance de sérénité. Situées au cœur même du château, à côté de La Ferme du Château, elles sont en parfaite harmonie avec le confort actuel. Une piscine privative et un grand salon permettent l’organisation de moments conviviaux, tels que des cocktails ou des brunchs. Quant au Châlet Bernois, il offre un cadre au charme pittoresque, chaleureux et boisé propice à la détente.

Photos: © Luca Delachaux

Le Château de Lucens

Rue du Château • CH-1522 Lucens Château +41 21 906 80 32 • Fax + 41 21 906 60 49 Evènementiel +41 21 906 60 40 Hébergement +41 21 906 64 44 info@chateaudelucens.ch • www.chateaudelucens.ch

257


GASTRONOMIE

A la découverte des tables d’exception La réputation de Genève et ses alentours n’est plus à faire en matière de haute gastronomie. Autour du Léman, des chefs exceptionnels offrent au sein de leurs établissements des mets de qualité, à la fois raffinés et novateurs, pour le plus grand plaisir des fins gourmets. Tour d’horizon des meilleures tables genevoises.

Le Domaine de Châteauvieux

258


Le Domaine de Châteauvieux, à Satigny Dominant les vignes, en plein cœur de la campagne genevoise, le Domaine de Châteauvieux invite au repos et au plaisir des sens. Le chef du restaurant, Philippe Chevrier, y exerce son art avec talent, puisant son inspiration dans le terroir suisse et les produits méconnus. Doublement étoilé, ce maestro de la haute gastronomie a de nouveau décroché 19 points au Gault & Millau. Le Domaine de Châteauvieux Chemin de Châteauvieux – 1242 Satigny Tél. +41 22 753 15 11

Le Chat Botté, à Genève Voilà plus de 150 ans que s’élève quai du Mont-Blanc, à Genève, l’hôtel Beau-Rivage. C’est ici qu’un véritable écrin gastronomique, le restaurant Le Chat Botté, offre une cuisine époustouflante aux délicieux accents du Sud. Le chef Dominique Gauthier et le sommelier, Vincent Debergé, exercent avec talent un art subtil faisant découvrir ou redécouvrir aux gourmands des saveurs surprenantes. L’établissement remporte 18 points au Gault & Millau. Le Chat Botté – Hôtel Beau-Rivage Quai du Mont-Blanc 13 – 1201 Genève Tél. +41 22 716 69 20 259


Le Floris, à Anières A quelques minutes de Genève, c’est une cuisine talentueuse et pleine d’élégance qui vous attend au Floris. Avec l’excellente note de 17/20, le chef genevois Claude Legras donne cette année encore à son établissement une place de premier choix parmi les meilleures tables de Genève, selon le classement Gault & Millau 2017. Aujourd’hui, cette table d’exception se veut plus gourmande et surtout plus abordable. Un nouveau décor chaleureux aux tons boisés attend les convives qui y découvriront une cuisine dédiée aux produits du marché agrémentés de quelques touches de saveurs ensoleillées et épicées semées par ce grand curieux des cuisines du monde.

Le Floris Route d’Hermance 287 – 1247 Anières Tél. +41 22 751 20 20

Le Cigalon, à Thônex Amateurs des produits de la mer, ne passez surtout pas votre chemin! L’excellente cuisine du chef du Cigalon, Jean-Marc Bessire, ravira à coup sûr vos papilles avec ses recettes incorporant poissons, coquillages et crustacés. L’établissement obtient la très belle note de 17/20 au Gault & Millau 2017 et s’invite, cette année encore, à la table des grandes adresses genevoises. Le Cigalon Route d’Ambilly 39 – 1226 Thônex Tél. +41 22 349 97 33

260


Le Jardin, à Genève Dans une oasis de verdure, la terrasse du Jardin, le restaurant de l’Hôtel Richemond de Genève, offre un cadre idyllique pour découvrir l’excellence du terroir genevois. Récompensé d’un 16/20 au Gault & Millau 2017, le chef Philippe Bourrel partage dans son établissement une cuisine légère et fraîche en combinant le meilleur des produits locaux et des vins helvètes. Simplicité, authenticité et originalité sont au menu de cet établissment surplombant le lac Léman. Le Jardin de l’Hôtel Richemond Rue Adhémar-Fabri 8-10 – 1201 Genève Tél. +41 22 715 70 00

Le Neptune, à Genève Dans ce restaurant genevois, la cuisine change au fil des saisons, suivant les recettes évoluant en fonction des arrivages et des produits pour une plus grande fraîcheur et des saveurs d’exception. Le chef, Nicolas Darnauguilhem, s’inspire de ses nombreux voyages en Europe, en Asie et en Amérique pour parfaire sa cuisine qu’il veut libre et vivante. Le Neptune a obtenu 15/20 au Gault & Millau 2017. Le Neptune Rue de la Coulouvrenière 38 – 1204 Genève Tél. +41 22 320 15 05 261


Le Café-restaurant du Quai, à Hermance Avec sa terrasse face au lac Léman et son charme authentique, le Caférestaurant du Quai est un véritable havre de paix aux portes de Genève où l’on prend le temps de déguster les recettes concoctées par le chef Jérôme Manifacier. Une cuisine gourmande et familiale qui a décroché 15 points au dernier Gault & Millau. Le Café-restaurant du Quai Le Quai 10 – 1248 Hermance Tél. +41 22 751 40 00

L’Auberge du Lion d’Or, à Cologny On peut dire que Gilles Dupont et Thomas Byrne font bien la paire: ces deux chefs de l’Auberge du Lion d’Or, à Cologny, se complètent à la perfection pour offrir une cuisine généreuse et aux parfums multiples, qui marie les reflets culinaires du monde entier. Une véritable invitation au voyage au bord du Léman et avec une vue imprenable sur le Jura. Auberge du Lion d’Or Place P. Gauthier 5 – 1223 Cologny Tél. +41 22 736 44 32 262


La Bottega, à Genève Nouvelle promue de l’année 2017, la Bottega a obtenu 14 points au dernier classement Gault & Millau. Une belle récompense pour ce restaurant italien situé en plein cœur de Genève. En cuisine, le chef Francesco Gasbarro s’inspire des plats traditionnels italiens et particulièrement toscans pour les revisiter et proposer des recettes originales et modernes hautes en couleur. Cet artiste culinaire nourrit une véritable passion pour l’expérimentation et le mélange d’ingrédients de première qualité. La Bottega Rue de la Corraterie 21 – 1204 Genève Tél. +41 22 736 10 00

Les entrées 2017 Le dernier palmarès Gault & Millau a aussi vu l’entrer de nou­velles tables genevoises dans la cour de l’excellence. Cinq nouveaux restaurants ont en effet intégré le classement: • A Bellevue, La Réserve Le Loti décroche un remarquable 15/20. Au sein de cet hôtel de luxe, entre le lodge africain et le palace urbain, la cuisine traditionnelle est sublimée pour séduire les yeux comme les papilles;

La Réserve Le Loti

• A Chambésy, trois nouvelles adresses ont été ré­com­pensées par le guide: Chez Philippe décroche un 14/20, La Table des Roys un 13/20 et La Fontaine 12/20; • A Versoix, Le Boléro a été gratifié d’un 15/20. Une excellente note pour cet établissement piloté par Serge Labrosse, un chef expérimenté et talentueux passé par les cuisines du Buffet de la Gare des EauxVives, du Flacon de Carouge et aujourd’hui également chef de La Chaumière à Troinex – ce restaurant a lui aussi été remarqué par le Gault & Millau, qui a augmenté sa note à 15/20 lors du palmarès 2017.

Chez Philippe

La Table des Roys

La Fontaine

Le Boléro

263


MÖVENPICK HOTEL & CASINO GENEVA

Quand hospitalité et excellence se rencontrent ! Emplacement stratégique à deux pas de l’aéroport de Genève, prestations d’exception dans le domaine gastronomique, service hôtelier de premier ordre, le Mövenpick Hotel & Casino Geneva est une adresse incontournable dans le monde des établissements 5* présents à Genève. Petit tour d’horizon de ses activités et de son actualité.

264


Forfait Conférence « MÖVENPICK » A partir de CHF 100 par personne incluant:

Une structure alliant qualité, modernité et diversité Idéalement situé, à seulement 5 minutes de l’aéroport et à 20 minutes du centre-ville le Mövenpick Hotel & Casino Geneva propose un cadre moderne et dynamique. L’établissement de 350 chambres récemment rénovées propose aussi une offre gastronomique importante et de grande qualité avec ses différents bars et restaurants. En voyage d’affaires ou en visite touristique, chacun de ses clients peut profiter de ses différentes structures et pôles d’activité dans une ambiance chaleureuse et raffinée. A noter aussi, la présence du casino pour un week-end ou une soirée alliant découverte et plaisir! Le spécialiste de l’événementiel Avec 1200 m² dédiés aux séminaires, conférences et autres événements répartis en 19 configurations différentes, le Mövenpick Hotel & Casino Geneva peut accueillir de 8 à 250 personnes pour une petite réunion de travail comme un grand congrès. La nouveauté de cette année: l’offre culinaire revisitée et la création de «journée d’étude» sous forme de forfaits adaptés aux nouvelles habitudes de consommation et aux besoins réels et très différents de l’ensemble de sa clientèle. La partie traîteur est aussi une des activités phare de cette entité. Mariage, réunion coporate, soirée événementielle, c’est une équipe de professionnels expérimentée et compétente qui vous guide pour faire de votre événement un moment inoubliable, que ce soit au sein de l’établissement ou dans des lieux d’exception à Genève. Une offre culinaire riche variée et qualitative créée sur mesure pour chaque client. Une entreprise «Green» Parmi les valeurs essentielles encrées dans la philosophie de Mövenpick Hotels & Resorts, une gestion qui se veut responsable, attentive et liée à la protection de l’environnement. Ainsi depuis cinq ans, l’hôtel détient le label «Green Globe», une certification attribuée par un organisme externe. Une politique qui s‘articule autour de plusieurs axes: l’engagement auprès des collectivités locales comme la collecte de fonds pour la Croix-Rouge

• Location de votre salle de réunion de 8 h à 18 h • Pause-café le matin • Déjeuner assis au Mövenpick Hotel Restaurant sous la forme d’un buffet, incluant buffet d’entrées, plat principal viande et poisson, dessert et salade de fruits, eaux minérales naturelle et gazeuse, café et thé • Pause-café l’après-midi • Equipement audiovisuel: 1 écran, 1 flipchart, 1 vidéoprojecteur • Eaux minérales naturelle et gazeuse, blocs-notes et bonbons Ricola, malette de conférence • Connexion Internet • Nombreuses options supplémentaires à la carte et sur-mesure

genevoise ou encore la participation des employés de l’hôtel à la Marche de l’Espoir organisée par l’association Terre des Hommes. Le respect de la nature à travers plusieurs démarches écologiques comme la réduction de la consommation d’eau et d’électricité au moyen d’équipements modernes et performants, les projets de recyclages des ressources et la gestion des déchets, l’utilisation de produits issus du commerce équitable et d’agents biodégradables. Un engagement qui se traduit aussi par la volonté de l’hôtel d’utiliser pour son offre culinaire des produits locaux et des matières premières respectueuses de l’environnement. Le Skygym fait peau neuve Espace de 110 m² dédié à la remise en forme et au bienêtre le Skygym s’offre un nouveau visage plus moderne et une petite nouveauté: un sauna! Situé au 14e étage, ce centre ultra moderne propose à ses utilisateurs des équipements performants et novateurs dans un cadre dynamique et chaleureux. Il offre des vues magnifiques sur les montagnes du Jura et surplombe la piste d’atterrissage pour un moment de détente absolue. Petit plus, si l’envie vous prend de déguster un repas équilibré et sain, le menu Go Healthy du Mövenpick Restaurant a été pensé pour vous!

Mövenpick Hotel & Casino Geneva Route de Pré Bois 20 • CH-1215 Genève Tél. +41 22 717 11 11 hotel.geneva.airport@movenpick.com

265


MÖVENPICK HOTEL & CASINO GENEVA LE KAMOME

Ecrin de la gastronomie nippone Authenticité, raffinement, maîtrise du geste, fraîcheur des produits, tels sont les mots qui caractérisent le Kamome, le restaurant japonais du Mövenpick Hotel & Casino Geneva, face à l’aéroport de Cointrin. Un lieu enchanteur par son ambiance et la qualité de ses mets qui sera également vous surprendre par ses shows culinaires uniques. Bien Vivre vous présente cet établissement de prestige où gastronomie rythme avec évasion.

266


Une carte riche et variée Le Kamome est l’un des restaurants japonais les plus réputés de Genève. Connu pour l’excellence de ses mets, ce haut lieu de la gastronomie nippone propose une carte riche et variée comprenant notamment une large sélection de sushi, sashimi, nigiri et uramaki de différents poissons frais et fruits de mer préparés directement sous les yeux des convives par les sushi-chefs de l’établissement. Le Kamome offre également un large choix de poissons et de viandes grillées, préparés devant les convives sur une table Teppan Yakki. Un véritable show culinaire orchestré et maîtrisé par des chefs spécialisés pour un repas surprenant visuellement et gustativement. De nombreux menus sont également proposés à l’image du menu Kamome Deluxe mêlant harmonieusement la fraîcheur des sashimis, des tempura crevettes et légumes, un demi-homard et champignons shiitake, la soupe traditionnelle japonaise miso et le filet de bœuf Angus. Pour le dessert, les chefs pâtissiers élaborent à partir d’un sorbet Mövenpick une sphère glacée au citron et citron vert. Une véritable invitation au pays du soleil levant. Côté boissons, le Kamome propose une carte de bières rares importées du Japon, comme la Coedo Shiro et ainsi qu’une sélection de whisky prestigieux. Un cadre enchanteur Au Kamome, modernité et tradition cohabitent en parfaite harmonie, puisque c’est dans une ambiance relaxante et un cadre inspiré à la fois du style contemporain et classique japonais que cet établissement accueille le convive. D’une capacité de 89 places assises, il comprend un espace Teppan Yaki, un espace sushi-bar ainsi que de nombreuses tables classiques. Le restaurant propose en outre, une salle privée disponible pour 20 personnes sur réservation. Idéale pour les déjeuners d’affaires. A l’image du Mövenpick Hotel & Casino Geneva, le Kamome, dirigé par Rémi Legrand, offre un service haut de gamme avec un personnel formé, disponible et à l’écoute pour que chaque repas devienne un moment unique. L’excellence d’un chef Véritable artiste de la cuisine japonaise, le Chef Jun dirige depuis 18 ans les cuisines du Kamome. Formé à Tokyo, c’est après avoir travaillé pour des restaurants renommés au Japon, aux Philippines et aux Emirats qu’il rejoint le Kamome en 1998. Chef passionné, il accorde une importance particulière à la qualité et à la fraîcheur de ses produits, qu’il sélectionne lui-même auprès de producteurs japonais de confiance. C’est avec finesse et précision qu’il travaille les produits pour les sublimer à travers des mets d’exception respectant le goût de la cuisine japonaise pour une carte à la fois inventive et authentique.

L’art du Sake Savez-vous que le Saké compte plus de 600 saveurs différentes, contre 300 pour le vin. Au Japon, le Sake est l’accompagnement parfait de toute cuisine raffinée. Un accord que l’on retrouve au Kamome qui propose une sélection d’appellations de Sake Premium produites dans la plus pure tradition brassicole. Formé par la Saké Sommelier Association SSA, la première organisation en Europe à offrir une éducation au Saké, les saké-sommeliers du Kamome offre un conseil d’excellence dans le choix du célèbre breuvage ainsi que sur sa température optimale de dégustation.

Kamome, Restaurant Japonais

Mövenpick Hotel & Casino Geneva Route de Pré Bois 20 • CH-1215 Genève Tél. +41 22 717 17 30 • Fax +41 22 717 11 22 hotel.geneva.kamome@movenpick.com

267


HÔTEL DES ALPES

Le confort et la convivialité au cœur de Genève Convivialité, accueil personnalisé et confort sont autant de mots qui résument au mieux l’Hôtel des Alpes. Situé idéalement au cœur de Genève, à proximité du lac Léman, des transports et des commodités, il est un endroit idéal tant pour les touristes que les personnes en voyage d’affaires. Cette petite structure de 28 chambres a pour mot d’ordre la satisfaction de sa clientèle qu’elle a su fidéliser, et ce grâce à son renouvellement constant et sa capacité d’écoute. Récemment rénové, c’est désormais un lieu flambant neuf qui vous reçoit avec des services toujours plus soignés et étoffés.

268


Une situation idéale au cœur de Genève Situé au cœur de Genève, dans un quartier animé, entre lac et gare, l’Hôtel des Alpes bénéficie d’une situation idéale. A proximité des transports, des organisations internationales, mais aussi des commerces et des points d’intérêt, il saura faciliter la vie de chacun qui y séjourne. Chaque client bénéficie d’ailleurs gratuitement d’une carte pour accéder aux transports publics de Genève, ainsi que de tarifs préférentiels pour les parkings situés à proximité de l’hôtel. De quoi découvrir la cité de Calvin dans les meilleures conditions! Un hôtel relooké Vous serez agréablement surpris par la nouvelle entrée de l’hôtel et sa réception flambant neuve et moderne. L’Hôtel des Alpes dispose de 28 cham­­bres lumineuses et insonorisées: elles sont équipées de salles de bain individuelles totalement rénovées et d’une literie neuve. Elles bénéficient de tous les éléments nécessaires à votre confort: téléphone, télévision, coffre-fort, climatisation et connexion Wifi gratuite. Des chambres calmes donnant sur cour peuvent également être demandées. Des chambres familiales sont disponibles, ainsi qu’une «junior-suite» composée d’un salon, d’une kitchenette, d’une mezzanine et d’une grande terrasse sur les toits est également à disposition, ceci avec possibilité de séjour longue durée. A votre arrivée, vous serez accueillis avec un plateau de courtoisie permettant de vous faire thé et café à votre guise, l’occasion de faire une pause détente. Une panoplie de services supplémentaires L’Hôtel des Alpes offre des services qui vont au-delà des exigences d’un trois étoiles. Le petit-déjeuner servi le matin dans une salle climatisée et entièrement refaite constitué d’un buffet froid copieux et de fruits frais ravira les plus gourmands. Une machine à café et à thé, ainsi que des rafraîchissements sont à disposition de la clientèle toute la journée dans un petit salon contemporain ouvert sur l’extérieur. Nouveauté, l’hôtel propose désormais une salle de fitness en sous-sol avec quatre machines idéales pour une remise en forme. Une équipe aux petits soins L’Hôtel des Alpes se démarque surtout grâce au véritable sens de l’accueil de toute son équipe, disponible 24h/24 et toujours souriante. Il a su fidéliser au fil des années sa clientèle grâce à sa capacité d’écoute. Que vous soyez à Genève pour affaires ou simplement en visite, le personnel sera ravi de vous aider à choisir et réserver une belle table dans un des nombreux restaurants genevois, vous proposer diverses visites de musées ou excursions... L’hôtel tient à jour une page Facebook pour vous informer des nouveautés de l’hôtel et des possibilités d’activités offertes par la ville de Genève. N’hésitez pas à aller à la découverte ou à la redécouverte de l’Hôtel des Alpes!

Hôtel des Alpes

Rue des Alpes 14 • H-1201 Genève Tél. +41 22 731 22 00 • Fax +41 22 731 16 89 hotelalpes@switel.ch • www.hotelalpes.ch www.facebook.com/hotel.des.alpes.geneve

269


GOLFS

Ça swing autour de Genève ! Les bords du Léman, des plaines verdoyantes et, en toile de fond, les Alpes... Un cadre enchanteur pour tout golfeur en quête de parcours d’exception sans pour autant trop s’éloigner de Genève. Cela tombe bien, ils sont une multitude dans le canton ou à proximité. Voici une sélection des plus beaux greens où travailler son swing.

Domaine Impérial de Gland

270


Pratiquer le golf à Genève n’est pas chose aisée, car l’exiguïté du canton n’a laissé la place qu’à un seul parcours de 18 trous: le Golf Club de Genève. Situé sur la commune de Vandoeuvres, au sommet du coteau de Cologny, cet établissement fondé en 1921 offre une vue imprenable sur la Rade, son jet d’eau et, bien évidemment, sur les Alpes. Seuls les membres de ce club privé, et quelques visiteurs sous certaines conditions, ont la chance de fouler ce parcours de championnat exceptionnel. Reconnu internationalement, le Golf Club de Genève a notamment accueilli le Championnat Européen Juniors en 1975, le Championnat du Monde Amateurs Dames en 1982 et plusieurs éditions des Internationaux de Suisse. Il reçoit chaque année le Rolex Trophy, étape majeure du European Challenge Tour. Situé sur la commune de Collex-Bossy, à moins de quinze minutes du centre de Genève, le Golf de la Vieille Bâtie est l’endroit parfait pour découvrir et pratiquer ce sport dans un endroit calme et verdoyant et à des conditions raisonnables. Un golf compact de 9 trous, un grand driving range avec 24 emplacements, dont 7 couverts, un green d’approche, un bunker d’entraînement et un putting green sont accessibles aux visiteurs ainsi qu’aux membres du club.

Golf Club de Genève

Golf de la Vieille Bâtie

Domaine Impérial de Gland

Sur les rives du Léman Comment dresser une sélection des plus beaux parcours de golf des alentours de Genève sans parler du Domaine Impérial de Gland? Ce golf, classé numéro un suisse pour ses équipements sportifs, est un véritable bijou pour les aficionados et fait souvent partie des meilleurs parcours de Suisse dans les classements nationaux et internationaux. En plus d’offrir un panorama à couper le souffle sur le Jura et les Alpes, ce tracé – le seul en Europe – dessiné par l’Américain Pete Dye ravira aussi les personnes sensibles à la cause environnementale. Ici, la nature domine. Sur les 70 hectares que comptent le domaine, seuls 12,5 sont des terrains pour la pratique du golf. Pour le reste, il faut compter 20 hectares de forêt – dont 6 sont en réserver intégrale – et près d’une quarantaine d’hectares laissés en prairie sauvage. D’ailleurs, le domaine a fait de l’écologie l’une de ses priorités. Il a notamment été le premier 18 trous suisse à recevoir la certification Golf Environment Organization (GEO) et a créé récemment une «commission nature» composée de golfeurs souhaitant s’impliquer dans la protection de l’environnement. 271


Golf & Country Club de Bonmont

Le château de Bonmont et son parc boisé où se côtoient des arbres centenaires sur 62 hectares se dressent face au Mont Blanc, à quelques minutes de Genève. Surplombant le Léman, ce domaine époustouflant dans le lequel se situe également une abbaye cistercienne du XIIe siècle, abrite un parcours de golf 18 trous dessiné par Don Harradine dans les années 1980. Le Golf & Country Club de Bonmont a été rénové en 2002 et c’est le fils d’Harradine, Peter, qui a mené les travaux, apportant ainsi sa propre touche à l’œuvre de son père. Aujourd’hui, le parcours s’étend sur une longueur totale de 6080 mètres pour un par 71. De l’autre côté de la frontière Plusieurs greens époustouflants existent, aussi, dans la France voisine. Pas besoin d’aller bien loin: en HauteSavoie, les passionnés trouveront des golfs verdoyants aux parcours variés pour tous les niveaux. Non loin de Genève, sur les rives du Léman, l’Evian Resort Golf Club est un domaine historique. Son premier tracé, un parcours de neuf trous, a été inauguré en 1904 pour divertir la clientèle huppée de ce qui allait devenir l’hôtel Royal. Dans un parc boisé de 60 hectares, le domaine dispose aujourd’hui d’un parcours 18 trous et accueille chaque année des compétitions prestigieuses telles que The Evian Championship, cinquième majeur du circuit féminin, ou encore la Juniors Cup. Elu «meilleur resort golfique de luxe d’Europe» en 2015 par World Luxury Hotel Awards, l’Evian Resort s’impose véritablement comme destination golfique incontournable! Dessiné par Michel Gayon, le Golf Club d’Esery est lui aussi un immanquable en Haute-Savoie. Ce domaine de 27 trous, situé à l’ouest du Salève, a été construit en contrebas du château médiéval de Sacconnay. Dans ce cadre idyllique, s’étendent des greens à n’en plus finir, chacun mesurant 800 mètres carrés en moyenne!

Evian Resort Golf Club

272

Golf de la Maison Blanche

Golf et Country Club de Bossey

Autant dire qu’ici, les golfeurs ne risquent pas de se marcher dessus... Non loin de là, à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Annemasse et au pied du Salève, le Golf et Country Club de Bossey affiche un tracé sportif dessiné par l’architecte mythique du monde du golf, Robert Trent Jones Jr. Ce club privé, ouvert au public la semaine, propose en effet des parcours plutôt techniques qui s’intègrent parfaitement au site naturellement vallonné sur lequel s’étend tout le domaine. Situé au pied du Jura sur la commune d’Echenevex, à une trentaine de minutes du centre de Genève, le Golf de la Maison Blanche est véritablement une perle rare à découvrir sans plus attendre. Ses 27 trous, séparés en deux parcours de 18 et 9 trous, s’étendent sur un parcours long de presque 6 kilomètres où le relief est dense. Départs plongeants, cascades et obstacles d’eau attendent le golfeur, lui garantissant ainsi un maximum de sensations!

Golf Club d’Esery


Une autre façon d’apprendre la médecine dentaire

InstItutIons de santé

Se former chez PURE CLINIC EDUCATION


Quatre formats de cure: Détox Jeûne Détox Douceur Détox Végétale Détox Gourmande. Une gamme de soins complète Une vingtaine de soins à découvrir. 40 semaines d’ouverture de février à décembre. Depuis 2007, La Pensée Sauvage vous initie à l’art de la réduction et du ressourcement par la détox et le bien-être. Dans des lieux d’exception, vous bénéficiez d’un programme sur-mesure composé de séances d’éveil corporel, de randonnées, de soins, de méditation, d’ateliers de cuisine détox. Entouré de naturopathes professionnels, praticiens en médecine chinoise, infirmières, ostéopathes, accompagnateurs en moyenne montagne, professeurs de yoga, praticiens pour les soins, cuisiniers, vous êtes accompagnés avant, pendant et après votre cure, de façon à ce que vous viviez une expérience inédite qui vous sera durablement profitable.

La Pensée Sauvage

Tél. +33 4 75 44 55 58 • ecrire@lapenseesauvage.com

274

Au-delà du Centre Origine dans le Vercors, des destinations d’exception en Corse, à Ibiza, à Madère.


La rédaction a testé pour vous...

© Photos Camille Moirenc La Pensée Sauvage

Mon séjour au centre de la Pensée Sauvage, situé dans le Vercors dans un cadre d’exception, a été une vraie révélation. Une expérience unique riche en émotions qui m’a permis de me redécouvrir. Une sensation de plénitude et de sérénité m’a accompagné tout au long de mon séjour et me restera en mémoire comme un moment exceptionnel de partage et de retour aux sources. Une équipe de professionnels à l’écoute, compétente et disponible assure une cohésion parfaite et ont fait de ma cure détox une réussite. A noter aussi l’excellence des prestations de soins proposés, la qualité d’hébergement et la découverte de paysages époustouflants à travers les diverses randonnées proposées. Un vrai coup de cœur pour ce centre où le bien-être du curiste est au cœur de toutes les préoccupations! M. Didier Benais Directeur 275


L’excellence médicale des HUG avec les atouts de leur Division privée.

divisionprivee-hug.ch


Santé & Bien-être UN RÉSEAU DE SOINS DE PREMIER CHOIX Genève est connue à travers le monde entier pour son offre hospitalière. Hôpitaux Universitaires et cliniques privées forment un réseau de soins qui frôle l’excellence en matière de prestations médicales. Des infrastructures modernes, des équipements performants et un personnel médical compétent et qualifié sont les clés de sa renommée. Un système de santé novateur qui met l’accent sur la recherche médicale, les relations humaines et le bien-être du patient.

277


INTERVIEW

GILLES RUFENACHT

Genève Cliniques

« Mettre en valeur les forces de chacun afin d’être complémentaire » Acteur influent des politiques de santé publique genevoises, Genève Cliniques représente et défend les intérêts de huit établissements privés, soit 2000 employés. Président de l’association depuis 2012, Gilles Rufenacht nous parle des enjeux de la nouvelle planification hospitalière et de la place des cliniques dans le système de santé genevois.

Clinique des Grangettes © Clinique des Grangettes

278


Les cliniques privées arrivent en tête de l’enquête nationale sur la qualité des soins. Pouvez-vous nous décrypter ces excellents résultats? Dans cette enquête, différents critères objectifs ont été pris en compte comme la disposition à revenir dans le même hôpital, la qualité du traitement, le comportement éthique ou encore la clarté des informations fournies par le corps médical et le personnel soignants. Si à Genève les résultats sont excellents de manière générale, les cliniques privées recueillent quant à elles un indice de satisfaction de 9,5 sur 10. Un chiffre qui témoigne du dynamisme du secteur privé, qui a toujours investit pour le progrès médical. Nous avons d’ailleurs été les premiers à développer la chirurgie robotisée. A cela s’ajoutent des équipements médicaux de pointe, le confort remarquable des infrastructures, des médecins qui, pour la grande majorité, ont bénéficié de l’excellence des formations dispensées en Suisse, accompagnés de personnel soignant attentif et compétent qui garantit des soins personnalisés et un véritable suivi aux patients.

Hôpital de la Tour © Hôpital de la Tour

Quelle place dès lors pour les cliniques privées dans le système de santé genevois? Désormais en concurrence de par les critères d’économicité Pouvez-vous revenir sur l’apport de et de qualité du libre choix la nouvelle planification hospitalière? fixés par la loi, les hôpitaux Depuis 2012 et la réforme de la loi sur publics et les structures privées l’assurance maladie (LAMal), la libre cirdoivent impérativement collaculation des patients suisses dans tous les borer et se répartir certaines hôpitaux répertoriés est la règle. Cette spécialités. Il s’agit d’aboutir à nouvelle loi fédérale a amené à une un nouveau paysage hospitaconcurrence accrue entre tous les hôpilier dans lequel l’hôpital public, taux du pays. La nouveauté, c’est que les dont l’exploitation coûte assurés de base peuvent aujourd’hui être extrêmement chère à l’Etat, hospitalisés aussi bien dans le public que se sépare de certaines spécialiHôpital de la Tour dans le privé. Il y a désormais un accès tés, sous l’angle du partenariat © Hôpital de la Tour de tous à certains types d’hospitalisation. avec les cliniques privées. Une Auparavant, ce n’était le cas que pour les spécialisation qui permettrait traitements ambulatoires régis par la même nomencla- également de se partager les coûts financiers et humains ture tarifaire que dans toute la Suisse. Cette avancée liés à la formation et à la recherche. Les cliniques geneexige des Etats qu’ils réorganisent l’offre de soins can- voises assumant d’ores et déjà une part substantielle de tonale entre hôpitaux publics et cliniques privées, de la formation initiale et post-grade. manière à garantir un système de santé efficient et Or aujourd’hui, nous sommes face à un protectionnisme efficace, c’est-à-dire capable de répondre aux besoins étatique tel que l’état refuse de laisser le libre accès aux de la population locale, à des coûts et dans les délais cliniques au nom d’une sacro-sainte mission de service raisonnables. public des HUG en tout temps et d’une méfiance vis-àvis des structures privées, accusées de ne servir que leur rentabilité. Chose complètement infondée. Le canton de Zurich a appliqué à la lettre le souhait du législateur en instaurant de manière concrète le libre choix et ça marche! puisque les cliniques sont fortement impliquées dans la formation et sont devenues des références dans certaines spécialités. Genève fait une mauvaise application du principe de concurrence promu dans la réforme de la LAMal, ce qui contrairement à son objectif, ne permet pas une maîtrise des coûts. Il est impératif que les HUG se réforment en profondeur si le canton veut aboutir à un système de santé efficace et efficient. Il s’agit de travailler en réseau en mettant en valeur les forces de chacun afin d’être complémentaire. Chaque acteur de la santé ayant vocation, à terme, à se spécialiser dans quelques Clinique des Grangettes domaines uniquement, symbole de pôles d’expertise © Clinique des Grangettes pour le patient. 279


Clinique La Colline © Clinique La Colline

Le projet vaudois de réglementer l’achat de matériel lourd vous fait réagir. Quelles sont vos craintes si Genève envisage de faire de même? Le projet du ministre de la santé, Pierre-Yves Maillard, d’instaurer une clause du besoin pour les équipements médicaux lourds représente un pas de plus vers une plus grande étatisation du secteur de la santé et une politique affirmée de rationnement des soins que nous condamnons. Cela va directement à l’encontre du cadre légal fédéral qui a institué la concurrence entre établissements à partir de 2012. Soumettre à autorisation l’installation de nouveaux équipements médicaux lourds va aboutir à une inégalité de traitement, puisque lorsque l’Etat aura besoin d’investir dans un équipement lourd, il le fera sans difficulté et il empêchera en parallèle à une structure privée de le faire. Loin de lutter contre la hausse des coûts de la santé, cela va empêcher le développement de pôles d’excellence dans le privé et restreindre encore l’offre de soins au bénéfice des structures publiques, toujours plus chères. Or à Genève, il faut savoir que les cliniques privées collaborent pour une meilleure maîtrise des coûts, comme l’illustre l’acquisition par deux d’entre elles d’un centre d’imagerie

Clinique Générale-Beaulieu © Clinique Générale-Beaulieu

280

moléculaire commun en 2013. Un protectionnisme d’autant plus inacceptable que ce sont les patients qui en subiront les premières conséquences. En décembre 2015, le conseil national a voté la fin du moratoire des médecins. A quoi faut-il s’attendre? Avant ce vote, nous avions une solution consensuelle qui consistait à donner la possibilité aux médecins étrangers de s’installer en Suisse à condition d’avoir validé trois ans de pratique dans une de nos structures hospitalières. Un passage obligatoire leur permettant de s’adapter aux prises en charges locales et aux protocoles de soins. Une manière de garantir la qualité des médecins exerçant en Suisse tout en luttant contre l’opportunisme médical. Si l’abandon du moratoire marque un risque étayé par ce qui s’était produit en 2012, lors d’une première suppression avec un afflux massif de médecins, chaque canton se doit à présent de mettre en place des filtres pour apporter une réponse à ces installations. A nous hôpitaux publics et privés, en collaboration avec les sociétés médicales, de renforcer nos structures hospitalières au niveau des accréditations pour accepter les médecins les mieux qualifiés et dont on a le plus besoin. Certes, cela n’empêchera pas n’importe quel médecin d’ouvrir un cabinet en ville, mais des moyens de contrôle existent au niveau du département de la santé pour encadrer les praticiens. Mieux vaut les développer et les perfectionner plutôt que de fermer nos frontières, ce qui reviendrait à se priver d’excellents spécialistes internationaux.

Genève Cliniques Association des Cliniques Privées de Genève Rue Saint-Jean 98 • CH-1211 Genève 11 Tél. +41 58 715 32 20 • Fax +41 58 715 32 13


ELITA HAIR women & men

Un accompagnement sur-mesure Situé au cœur du quartier des Eaux-Vives, Elita Hair est un salon de coiffure moderne et dynamique qui a fait le choix de développer son activité principale à travers un volet complémentaire: les perruques de très grande qualité. Son approche est définie par sa volonté d’offrir sa clientèle un accompagnement personnalisé, une relation de confiance et un suivi sur-mesure. Créé il y a quatre ans par Elita Martinez, Elita Hair propose un concept alliant coiffure, esthétique et depuis deux ans, un secteur dédié à la perruque. Ce dernier volet s’adresse aux femmes qui rencontrent une période particulièrement difficile dans leur vie. Que ce soit un problème d’ordre médical tel que la chimiothérapie ou encore dermatologique, Elita et Alexandra mettent tout en œuvre pour proposer à leurs clientes une solution adaptée à leurs besoins par le biais de la perruque. Le salon s’inscrit dans une démarche qui se veut humaine et propose un accompagnement personnalisé et confidentiel. Ces deux passionnées ont à un cœur d’offrir à leurs clientes un moment d’échange et de partage. Toujours à l’écoute et formés aux dernières techniques, elles essaient par ce biais de revaloriser l’image qu’une femme peut avoir d’elle dans ces moments particuliers et de lui procurer un sentiment de bien-être et de renaissance. Grâce à une gamme de produits très étoffés de grande qualité issus de la marque «Cheveux Pluriels», le salon propose une multitude de possibilités. Envie de cheveux courts, longs, une couleur classique ou plus originale, chaque cliente peut choisir le modèle qui lui conviendra le mieux. Une cabine est dédiée aux conseils et à l’essayage pour faire de ce moment qui peut s’avérer difficile un instant confidentiel d’échange et de compréhension. Pour aller encore plus loin dans le processus de bien-être, manucure, beauté des pieds ou encore maquillage sont aussi une possibilité. Affilié à l’AI, les perruques sont entièrement prises en charge par l’organisme et Elita Hair s’occupe d’effectuer le dossier de remboursement à vos côtés.

Elita Hair

Rue du Clos 6 • CH-1207 Genève Avec ou sans RDV Tél. +41 22 733 35 15 • elita@elitahair.ch

281


HÔPITAUX UNIVERSITAIRES DE GENÈVE

«L’essentiel, c’est vous» L’hôpital de demain a ouvert ses portes au printemps 2017! Cinq ans après le premier coup de pioche, le nouveau bâtiment d’hospitalisation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) a accueilli ses premiers patients. Baptisé Gustave Julliard, du nom du chirurgien à l’origine de la création de la Faculté de médecine de Genève, cet édifice, doté de chambres à deux lits, place le patient au centre et offre une ergonomie moderne.

282


Vous êtes à la tête des HUG depuis quatre ans. Avec le bâtiment Gustave Julliard, les HUG ouvrent une nouvelle page de leur histoire. Bertrand Levrat: C’est vrai, ce bâtiment, très attendu par les Genevois, place les HUG dans la modernité. Il correspond à notre vision des soins centrée sur le patient. Si pour les patients c’est davantage de confort, pour les soignants c’est un cadre plus intime facilitant le soutien émotionnel, l’empathie et la confidentialité. Cet hôpital est construit autour du patient et pour lui; il prend en considération les besoins humains et non seulement techniques. Au niveau du confort, qu’est-ce qui change? Tout ou presque! Place à des chambres spacieuses à deux lits – ou à un lit en cas de nécessité médicale – avec douche, toilettes et télévision individuelle. Grâce aux fenêtres qui descendent bas, la personne alitée jouit d’une vue dégagée sur l’extérieur. A la tête de son lit, elle dispose d’une télécommande sur laquelle elle peut brancher des écouteurs et également demander de l’aide. Cette installation technique sert en priorité à appeler le bureau infirmier et à communiquer à distance avec les soignants. Cet appel de sécurité peut aussi être effectué dans la salle de bains. Chaque unité dispose d’une loggia et d’un salon dans lequel les patients peuvent recevoir leurs visiteurs. Et pour les soignants? L’agencement des unités a été pensé de façon moderne, avec un îlot central – comprenant les bureaux des médecins et des soignants qui communiquent, la salle de soins, la pharmacie- et des chambres disposées autour. Pour le personnel, cela réduit les distances et rend les demandes des patients encore plus accessibles. Chaque unité dispose de chariots de réanimation de nouvelle génération et d’armoires à pharmacie automatisées qui, connectées aux prescriptions, délivrent le bon médicament au bon patient. Il y a également des zones d’isolement avec des sas, une ventilation contrôlée et des chambres à pression positive – pour protéger une personne fragile – ou négative – pour isoler une personne contagieuse. Tout ceci contribue à la sécurité des soins.

Ces nouveautés sont-elles réservées au nouveau bâtiment? Non, ces nouveautés seront à terme déployées dans toute l’institution. La qualité et la technicité des soins ne seront pas différentes à Gustave Julliard et ailleurs dans les HUG. Quinze unités de soins de chirurgie, de médecine interne et ses spécialités (cardiologie, néphrologie, etc.) ont été transférées dans le nouveau bâtiment. Cela libère des surfaces dans l’ancien bâtiment qui sera rénové par étapes. A noter que la construction de Gustave Julliard a permis de créer douze nouvelles chambres de soins intensifs, contiguës à celles existantes, et d’ajouter six salles de blocs opératoires, dont deux dédiées à la chirurgie robotique.

L’excellence médicale au rendez-vous A chaque année, sa ou ses premières mondiales! En 2013, une spirale créait la révolution pour traiter l’emphysème pulmonaire. En 2014, un implant vestibulaire suscitait l’espoir pour lutter contre les troubles de l’équilibre. En 2015, deux sœurs siamoises de 8 jours étaient séparées par une équipe dirigée par une chirurgienne des HUG et une greffe était réalisée entre deux porteurs du virus VIH. 2016 a été dans la lignée des années précédentes avec l’utilisation, inédite sur le plan mondial, de l’angiographie lors de l’ablation chirurgicale de la thyroïde. A cette première s’ajoutent d’autres innovations suisses ou romandes: la découverte d’un anticorps pour traiter le cancer, l’utilisation de la cardioplégie à base de Cardioplexol® pour immobiliser instantanément le muscle cardiaque lors d’une opération, le recours à la circulation extracorporelle lors d’un pontage coronarien et la création d’urgences gériatriques non vitales.

Plus d’infos sur :

www.hug-ge.ch/communiques-de-presse 283


Quelle place pour l’innovation? Elle est centrale avec un Centre de l’innovation créé au cœur de l’hôpital. Il s’agit d’une plateforme unique d’échanges permettant de rassembler, valoriser et concrétiser les meilleures idées des collaborateurs. Grâce à l’appui d’experts de différents domaines (propriété intellectuelle, transfert de technologie, analyse de processus p.ex.), ce centre se donne comme missions premières d’identifier et de catalyser les idées créatives, de fournir un appui méthodologique et technique et de tisser des partenariats avec l’Université, les hautes écoles, l’industrie et tout l’écosystème d’aide à l’innovation de Genève et de la «Health Valley» lémanique. Situé dans Gustave Julliard, ce centre s’efforce de lever les obstacles sur le parcours qui s’étire entre la survenance d’une idée et sa concrétisation voire son brevet. Tourné vers l’avenir, il propose des formations, des simulations de processus cliniques et administratifs, ainsi qu’une veille technologique et organisationnelle. En mai 2017, il a organisé son premier hackathon. Quels sont vos nouveaux projets? Agrandir les urgences adultes d’ici 2020 pour faciliter l’accès des ambulances, augmenter le nombre de salles d’examen et améliorer l’accueil du patient malgré l’augmentation de la fréquentation. Ce projet s’inscrit dans l’ensemble des mesures prises depuis plusieurs années pour diminuer les délais de prise en charge aux urgences. En 2016, nous avons ouvert à l’Hôpital des Trois-Chêne des urgences gériatriques non vitales qui ont accueilli, entre début novembre et fin avril 2017, 1271 personnes âgées de 75 ans et plus. C’est peu en regard des 66 000 urgences adultes reçues chaque année. Mais les conditions d’accueil sont vraiment adaptées à cette population âgée souffrant de plusieurs pathologies. Ouvertes 7 jours sur 7, de 8 h à 19 h, ces urgences gériatriques sont organisées en deux zones: l’une dédiée à l’évaluation de l’état de santé et aux premiers soins, l’autre à l’observation durant 24 h au maximum. En fonction du diagnostic, le patient peut retourner chez lui ou être hospitalisé. Ces urgences ont un double atout: un plateau technique équipé avec les dernières technologies, notamment un CT-Scan et une IRM, et des équipes spécialement formées dans le domaine des urgences, de la médecine aiguë et des soins à l’âge avancé. 284

En dehors des urgences, à travers votre plan stratégique Vision 20/20, quelle est votre vision de l’avenir? Notre vision est claire, notre ambition forte: être un hôpital public de pointe, innovant et pionnier, rassemblant les collaborateurs et les acteurs du réseau de soins autour d’objectifs partagés, au service de la santé des Genevois. Il s’agit d’exceller pour le patient, d’offrir à chacun le meilleur accueil, de le faire participer à ses soins, de mieux communiquer avec lui, de garantir la qualité et d’offrir des prestations aux meilleurs coûts.


La première Maternité de Suisse L‘ouverture complète de la nouvelle Maternité est prévue en septembre 2017. Avec cette extension entamée en 2006 et financée par des crédits d’investissement votés par le Grand Conseil genevois, la plus grande Maternité de Suisse disposera de 134 lits de gynécologie et d’obstétrique et d’une infrastructure de pointe, en néonatologie, pour assurer aux bébés prématurés ou de faible poids des soins et une surveillance rapprochée 24h sur 24. Rappelons que le centre du sein se trouve également dans le même bâtiment. Accrédité par la Société suisse de sénologie et la Ligue suisse contre le cancer, il offre la meilleure prise en charge possible à chaque étape du parcours de soins, du diagnostic à la réhabilitation, grâce à son équipe pluridisciplinaire et à son plateau technique de dernière génération.

En conclusion, vous avez envie de rendre l’hôpital plus humain. La priorité des HUG, c’est le patient. C’est vrai pour les soignants, médecins, infirmières et autres professionnels se trouvant au contact du patient. C’est aussi vrai pour chaque collaborateur quelle que soit sa fonction, cuisinier, médecin, infirmier, téléphoniste, secrétaire ou directeur. Si nous voulons répondre aux besoins de nos patients et ces besoins évoluent avec le vieillissement de la population, il est essentiel de les mettre au centre de notre dispositif, de nos projets et de nos décisions. En tant que bénéficiaires des prestations, les patients sont très bien placés pour juger l’organisation des soins et des services. Leurs suggestions sont capitales pour dégager des pistes d’amélioration ou tester des nouveautés. Les patients sont nos partenaires. Cela constitue un axe fort de notre plan stratégique et des actions sont menées dès à présent.

Retrouvez les HUG sur les médias sociaux:

Crédit photos: HUG, avec Julien Gregorio, Luca Fascini et Pedro Neto

HUG • Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4 • CH-1205 Genève Tél. +41 22 372 33 11 • www.hug-ge.ch

285


Une entreprise au service des moins jeunes s’invite à Genève !

Alexia Rey, Fondatrice

Genève en 1970 © KEYSTONE  / Heinz Finke

286

«Savoir vieillir est le chef-d’œuvre de la sagesse, et l’une des plus difficiles parties du grand art de vivre», disait HenriFrédéric Amiel. Parce que vieillir devrait être un plaisir, une jeune entreprise de Genève s’est donnée pour mission de rendre la vie des personnes âgées la plus agréable possible. Se préoccuper du bien-être des aînés, il fallait y penser! Cette brillante idée, Alexia Rey l’a eue au contact de sa grand-mère. En créant l’entreprise AR’t de vieillir Sàrl, la jeune femme a su parfaitement cerner les besoins de ce public en proposant une palette très complète de services à domicile. Une offre sur-mesure.


Le bien-être du public âgé comme objectif Très proche de sa famille, Alexia Rey n’a jamais accepté la perspective que sa grand-mère puisse perdre son confort en vieillissant. « Je lui ai promis de trouver une solution », se souvient-elle. Alexia s’est vite rendu compte que le cas de sa grandmère n’était pas isolé. Il y avait donc un réel besoin à satisfaire pour les aînés qui souhaitent rester chez eux et garder leur autonomie le plus longtemps possible. Le projet a été mûrement réfléchi par Alexia pendant son Bachelor à l’ESM de Genève puis son Master à l’école de commerce ISG, à Paris. Après des séjours à New York et Hong Grammy, l’inspiration d’AR’t de vieillir Kong, elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale et fait appel à Inès Benseba, rencontrée lors de son Master, pour la manque de temps, une attention particulière à leurs seconder avec enthousiasme et professionnalisme. parents. L’objectif d’AR’t de vieillir est de répondre à Depuis janvier 2016, la chef d’entreprise de 26 ans cette attente. Son credo : « A 80, 90 ou même 100 ans, et sa collaboratrice mettent toute leur passion et il y a encore des milliers de belles choses à faire, il suffit leur exigence au service du bien-être des aînés gene- d’être bien entouré ». C’est un concept novateur, une vois. Cette préoccupation est aussi partagée par les nécessité même. AR’t de vieillir compte aujourd’hui enfants de leurs clients, qui ont à cœur de trouver une centaine de clients genevois de 70 à 98 ans. la solution la plus adaptée pour assurer, malgré leur L’entreprise connaît une croissance dynamique.

A droite, Inès Benseba, chargée de la satisfaction clientèle

Un concept novateur En grande professionnelle, l’équipe AR’t de vieillir a étudié les envies, les attentes, les plaisirs des aînés afin de leur offrir la palette la plus complète et la plus qualitative possible de services à domicile. Une offre personnalisée et individualisée selon le profil et les besoins de ses clients. C’est ce qui fait la force et l’originalité du concept, dans l’air du temps.

L’équipe veille tout particulièrement à la qualité des prestations et au bien-être des personnes âgées, convaincue des répercussions positives que cela peut avoir sur leur moral. « Nous sélectionnons avec soin tous nos partenaires et testons chacun de nos services », précise Inès. Les prestataires et employés sont choisis pour leur connaissance du public âgé, leur affinité pour ce dernier ainsi que pour leur volonté de fédérer autour du concept. Le site internet donne également le ton et séduit, conçu sous le mode vintage des années 1950 : les clients avaient alors 20 ans ! Parce que vieillir est un art, AR’t de vieillir propose quatre catégories de services aux intitulés oniriques : Classique (Bien-être), Réalisme (Intendance), Moderne (Compagnie) et Baroque (Plaisir).

287


Beauté des mains par Virginie, partenaire AR’t de vieillir

Classique - Bien-être Dans le pôle « Classique », l’équipe AR’t de vieillir se compose d’un coiffeur, d’une esthéticienne et d’une podologue qui réalisent un vaste panel de prestations, pour le plus grand plaisir des clients AR’t de vieillir : manucure, pédicure, massage, soin du visage, soin podologue, coupe, couleur, brushing, et tout ceci à domicile !

Réalisme - Intendance La rubrique « Réalisme » vise à faciliter le quotidien des personnes âgées en leur proposant la livraison de repas, concoctés par deux traiteurs. L’un est de formation parisienne, l’autre a travaillé pour le grand chef suisse Philippe Chevrier. L’entreprise définit avec la famille la formule appropriée ainsi que les aliments bannis. Souvent, les clients optent pour une livraison trois fois par semaine mais il n’y a pas de règle. L’objectif est de se faire plaisir grâce à des menus savoureux, sains et équilibrés, composés chaque semaine par Alexia et Inès.

Dôme de Saint-Jacques, sauce langoustine et poêlée d’asperges vertes

Un ménage à la carte : repassage, nettoyage, rangement, AR’t de vieillir se charge de tout. Une seule personne intervient, afin de ne pas bousculer la personne âgée, qui n’aime généralement pas voir ses habitudes perturbées. La livraison des courses ou une aide administrative sont également possibles.

Purée de carottes et magret de canard sauce framboise

Moderne - Compagnie Le pôle « Moderne » propose un service d’accompagnement sur-mesure qui peut aller de quelques heures par semaine d’accompagnement à une présence 24 h /24. Le but est d’égayer le quotidien des clients en mettant en place une compagnie rassurante, qui permet d’atténuer la sensation de solitude. Aide en cuisine, accompagnement lors de rendez-vous, balades, discussions : en vieillissant certains gestes de la vie quotidienne deviennent compliqués, les dames de compagnie sont là pour les encourager à garder leur autonomie.

Balade ensoleillée d’une cliente AR’t de vieillir avec sa dame de compagnie Maria

288

L’entreprise sélectionne pour ses clients la dame de compagnie la plus à même de répondre aux attentes de la famille, en prenant en compte certains critères. « La relation qui s’instaure est vertueuse et nous constatons souvent une évolution positive des situations », se réjouit Alexia.


Baroque - Plaisir La rubrique « Baroque » a été créée pour susciter les envies de bouger et de participer à des activités. AR’t de vieillir a pour objectif de créer une communauté de personnes âgées à Genève. Selon les désirs et le nombre d’intéressés, la société proposera durant l’année : des cours de cuisine, des repas, des spectacles, des excursions, des dégustations et d’autres événements à ne pas rater. D’ores et déjà, la rubrique « Baroque » propose de la gymnastique douce avec un professeur pour travailler l’équilibre et le renforcement musculaire, en cours individuels ou en groupe, et cela tout en douceur. « A un âge avancé, continuer à bouger reste essentiel, pour le corps et l’esprit », souligne Alexia.

Séance de gymnastique douce avec William, professeur AR’t de vieillir

Les projets de développement ne manquent pas Genève compte environ 22 000 personnes âgées. La société AR’t de vieillir a un bel avenir devant elle en répondant aux besoins croissants de cette génération. L’équipe travaille déjà sur la création de nouveaux partenariats afin de continuer à enrichir l’offre proposée. La jeune femme prévoit aussi d’étendre ses services au reste de la Suisse, puis à d’autres pays pour le bien-être et le plaisir des moins jeunes !

AR’t de vieillir Sàrl Chemin des Aulx 18 ◆ CH-1228 Plan-les-Ouates Tél. +41 79 685 33 13 info@artdevieillir.ch ◆ www.artdevieillir.ch

289


PURE CLINIC INSTITUTIONS DE SANTÉ

« Offrir le meilleur des soins à nos patients » Fondé en 2012, Pure Clinic | Institutions de Santé regroupe aujourd’hui 6 cliniques partageant une philosophie basée sur le respect de l’éthique et des valeurs humaines. Il offre un concept novateur alliant soins médicaux et dentaires au sein d’une même structure avec pour objectif principal de répondre aux nombreux besoins de ses patients avec une approche médicale personnalisée et multidisciplinaire. Avec Pure Clinic Education, son nouveau pôle de formation, ce groupe incontournable dans le milieu médical poursuit son développement et accroît sa notoriété et ses compétences. Portrait d’un groupe privé engagé pour la santé et conscient des défis actuels.

© Florian Bloesch

290


INSTITUTIONS DE SANTÉ © Florian Bloesch

Pure Clinic est un groupe privé suisse de cliniques spécialisées dans les soins médicaux et bucco-dentaires. Avec plus de 100 collaborateurs, 50 000 patients soignés et 250 nouveaux patients chaque mois, il est aujourd’hui un acteur incontournable dans le milieu en Suisse romande et particulièrement dans le Valais avec un investissement de 3,3 millions de francs depuis 2012. Avec des cliniques situées à Genève, Versoix, Nyon, Martigny, Sion, Sierre, le groupe poursuit son ascension avec l’ouverture d’un nouveau cabinet dentaire à Verbier en février 2017 et d’une antenne à l’Hôpital Riviera-Chablais dans les prochaines années. Il est également un partenaire privilégié avec les EMS et a développé le Dentibus, un bus équipé en cabinet dentaire. Une approche unique et novatrice Véritable institution de santé, Pure Clinic, dont l’activité principale concerne la médecine dentaire, a su se montrer innovante et efficace en développant dans ses centres à Versoix, Sion et bientôt à Sierre, un pôle de médecine humaine. Ainsi, elle offre à ses patients une prise en charge complète et personnalisée avec une approche multidisciplinaire. Offrir le meilleur des soins à ses patients est pour le groupe, son objectif ultime. Grâce à cette synergie de groupe, chaque clinique bénéficie d’un encadrement et de l’expertise et savoir-faire de professionnels compétents, mais aussi d’un cadre de soin exceptionnel et de technologies à la pointe du progrès. Chaque soin est dispensé par des professionnels de la santé spécialisés et très expérimentés à l’écoute de leurs patients. Des valeurs fondamentales Le professionnalisme, le respect, la loyauté, l’innovation, la solidarité ou encore l’efficacité sont les valeurs fondamentales de la philosophie de Pure Clinic. Pour ce groupe, il est essentiel d’offrir des soins de qualité tout en créant un lien solide entre le praticien et son patient.

© Pure Clinic

© Pure Clinic

291


Le groupe s’impose comme un partenaire de choix et joue la complémentarité de ses structures avec les autres acteurs privés et publics de la santé. Il tient également à optimiser les coûts pour offrir à ses patients une offre adéquate et juste. La formation continue occupe, elle aussi, une place très importante dans son développement. Ainsi, il a fait le choix de créer un centre de formation continue: Pure Clinic Education.

Pure Clinic Education: La formation à portée de tous Le concept Basé à Sierre, Pure Clinic Education est le dernier-né du groupe. Opérationnel depuis avril 2016, sous la responsabilité du Dr Kahina Bourferrache, ce centre de formation ultra-moderne dédié à la formation des professionnels de la santé est situé dans des locaux entièrement remis à neuf. Il est équipé avec les dernières technologies et permet de dispenser à la fois des cours théoriques grâce à son auditorium pouvant accueillir 60 personnes et pratiques grâce à son laboratoire «Hand-on courses» moderne et performant composé de 24 places de travail et d’une salle de chirurgie connectée à l’auditorium. Cette structure permet d’offrir une formation à des professionnels de la santé préet post-grade tant internes qu’externes au groupe grâce à un programme de colloques touchant l’ensemble des domaines de la médecine humaine et dentaire, omnipraticienne et spécialisée. Il proposera des conférences avec des intervenants de qualité spécialisés et reconnus pour leurs compétences ou leurs recherches et publications. Pure Clinic Education offrira également des cours complémentaires pour des formations cibles, des outils de formations à distance ainsi qu’un programme d’Internship destiné aux praticiens récemment diplômés et un programme de recherche pour le développement de nouvelles technologies de diagnostic ou de traitement.

© Pure Clinic

« Investir dans le savoir est le meilleur moyen qui soit » Benjamin Franklin © Pure Clinic

© Pure Clinic

292

© Pure Clinic


INSTITUTIONS DE SANTÉ

© Florian Bloesch

© Florian Bloesch

La formation, une nécessité Pour Pure Clinic | Institutions de Santé, la formation est un des nombreux défis qui entre dans le cadre de son développement. Comme le souligne Egard Bornet, administrateur du groupe: «L’offre de formation en médecine dentaire existe, mais elle n’est pas suffisante et mal adaptée aux besoins actuels.» Pure Clinic Education est donc le résultat d’un constat relatif à une offre insuffisante en matière de formation et le choix de se perfectionner davantage pour offrir à ses patients les meilleurs soins possibles. Cette structure va permettre au groupe de

faire face aux différents besoins, d’élargir ses domaines de compétence et d’offrir à ses patients différentes spécialités chirurgicales. Elle permet aussi d’intégrer par la formation les évolutions règlementaires (radioprotection, stérilisation,...) et offre ainsi un niveau de sécurité supérieur aux patients. Ce pôle formation est aussi un outil performant pour mettre en place un système de protocoles qui soit identique dans chacune des cliniques du groupe. C’est aussi une façon efficace de soutenir et fidéliser les jeunes praticiens en les accompagnant dans leurs connaissances et leur parcours.

Les cliniques médicales et dentaires de PURE CLINIC | Institutions de Santé

Galeries de la Louve, Rue des Cèdres 9 • CH-1920 Martigny Rue du Scex 33 • CH-1950 Sion Avenue Général Guisan 30 • CH-3960 Sierre Rue Centrale • CH-1936 Verbier Quartier de La Levratte 26 • CH-1260 Nyon Grand-Montfleury 54 • CH-1290 Versoix Tél. 0800 800 750 • Fax +41 24 468 02 03 www.pureclinic.ch

© Pure Clinic

293


ECOLE MOSER GENÈVE | NYON | BERLIN

PRÉPARATION À LA MATURITÉ SUISSE ET À LA MATURITÉ MENTION BILINGUE : FRANÇAIS / ALLEMAND - FRANÇAIS / ANGLAIS ENSEIGNEMENT DÈS LE 5E DEGRÉ (HARMOS) FROM PRIMARY SCHOOL TO THE «SWISS MATURITY» WITH A FRENCH-ENGLISH BI-LINGUAL ACADEMIC PROGRAM RENSEIGNEMENTS : GENÈVE 022 860 80 80 | NYON 022 593 88 88

www.ecolemoser.ch


Éducation UNE OFFRE PÉDAGOGIQUE DE QUALITÉ Une offre pédagogique étendue alliant continuité et modernité, une qualité élevée de l’enseignement et du personnel encadrant et une complémentarité entre l’école publique et les différents établissements privés du canton, font la spécificité du système scolaire genevois. Une diversité permettant de répondre aux besoins éducatifs de chaque élève, mais aussi de satisfaire les exigences diverses et variées des parents, toujours désireux d’offrir le meilleur à leurs enfants.


INTERVIEW

SEAN POWER

Association genevoise des écoles privées

« L’enseignement ce n’est pas seulement l’école, c’est donner aux élèves l’envie d’apprendre durant toute leur vie » Constituée en 1959, l’Association genevoise des écoles privées (AGEP) réunit 45 établissements. Organisation professionnelle reconnue, elle est le garant du respect des exigences de haut niveau proposées par ses membres et tient un rôle important de représentation et d’intervention auprès des autorités publiques pour défendre les intérêts de l’enseignement privé. Bien Vivre a rencontré Sean Power, président de l’association.

Ecole Moser Genève

Collège du Léman

298

Institut Florimont

Geneva English School


Lycée Rodolphe Töpffer

Institut la Salésienne

Institut International Notre-Dame du Lac

Pouvez-vous revenir sur les origines de l’association et sur ses principales missions? L’association a été fondée en 1959 sur la base de statuts d’un groupement des écoles privées genevoises datant du début du siècle. Elle compte actuellement 45 écoles, soit 12 851 élèves pour l’école obligatoire et post-obligatoire. Cela représente 17% des élèves scolarisés dans le canton. Un pourcentage important comparé à celui d’autres cantons. L’AGEP a pour mission de représenter les écoles privées auprès des autorités locales, de promouvoir l’enseignement privé auprès de ses publics cibles et d’encourager la collaboration entre les établissements, notamment au travers de son Institut de Formation Pédagogique qui fonctionne à la fois comme un outil de formation continue des maîtres et comme un centre de recherche, de réflexion et d’innovation. Elle veille également au respect des exigences imposées par notre code de déontologie et à la conformité de l’offre éducative avec ce qui est promis par chaque établissement.

Les écoles privées accueillent passablement d’enfants issus de milieux internationaux: l’acceptation de l’initiative contre l’immigration le 9 février 2014 a-t-elle eu des conséquences sur les effectifs? Il n’y a eu aucun effet immédiat. Nous sommes toutefois attentifs aux modalités d’application du résultat de cette votation; elle ne devrait vraisemblablement pas développer des effets dans le domaine scolaire. Fort heureusement d’ailleurs, car il faut savoir que les écoles privées jouent un vrai rôle dans l’attractivité économique de la région. Elles représentent un atout important pour les entreprises qui recrutent des professionnels hautement qualifiés s’installant avec leur famille dans le canton. Ceux-ci se posent deux grandes questions lorsqu’ils décident de quitter leurs pays: qu’en est-il de l’offre en logements et établissements scolaires?

Comment se portent les écoles privées genevoises? Si les écoles privées genevoises ont connu une phase de croissance importante entre 2000 et 2010, elles sont aujourd’hui dans une phase de stabilisation. Il faut dire que le succès des écoles reflète en partie le dynamisme économique du canton et une attractivité qui se sont quelque peu essoufflés ces dernières années. 299


Ecole des Nations

International School of Geneva

Institut International de Lancy

Quels sont selon vous les points forts des écoles privées genevoises comparativement aux établissements à l’étranger? Genève bénéficie d’une longue tradition de l’enseignement privé. Le canton est riche d’une constellation d’institutions offrant une grande diversité de programmes et de méthodes pédagogiques susceptibles de répondre aux besoins de la population locale comme internationale; la gamme éducative va du jardin d’enfants à l’université. Certaines écoles mettent l’accent sur l’enseignement des langues étrangères, d’autres, sur le programme culturel ou l’informatique. Certaines encore s’adaptent à des systèmes nationaux avec des cursus tels que le baccalauréat français, le baccalauréat international, le Reifeprüfung/Abitur allemand, le programme anglais ou le College Board Entrance des Etats-Unis.

Chaque école fait valoir son créneau, son projet pédagogique et sa propre identité, mais toutes sont animées par un objectif commun: l’excellence et la volonté d’assurer la réussite de leurs élèves. Aux examens bien sûr, mais aussi dans la vie en leur donnant les compétences nécessaires pour être un citoyen du monde et réaliser leurs projets professionnels. L’enseignement, ce n’est pas seulement transmettre un savoir, c’est également donner aux élèves l’envie d’apprendre durant toute leur vie et leur inculquer pour cela l’esprit de curiosité. Comment vous positionnez-vous par rapport aux écoles publiques? Nous entretenons de très bons rapports avec les autorités publiques, nous sommes en contact régulier et le dialogue se veut avant tout respectueux et ouvert. Nous sommes également complémentaires des écoles publiques, puisque nous proposons aux familles non seulement les filières suisses, mais aussi d’autres cursus tels le baccalauréat français, le baccalauréat international ou encore, mais la liste n’est pas exhaustive, l’Abitur; par ailleurs, la variété de notre offre pédagogique est compatible avec des profils d’élèves très diversifiés.

AGEP

Ecole Eden - Eden School

300

Rue Saint-Jean 98 • Case postale 5278 CH-1211 Genève Tél. +41 58 715 32 30 • Fax +41 58 715 32 13 info@agep.ch • www.agep.ch


Business Education

Inspiring future

BACHELOR / BBA MASTER / MBA

Excellence

récompensée par 3 accréditations

• Management • Banque & Finance • Business International • Finance Internationale • Trading International • Marketing & Comm. • Family Business

Tél. 0041223222580 - www.ifm.ch - Genève, Suisse


ÉCOLE MOSER

Une école qui se réinvente en permanence Dernière école familiale en Suisse romande, à Genève l’école Moser est la première, dans le privé, à permettre aux élèves de passer une maturité cantonale reconnue au niveau fédéral. Avec sa nouvelle filière, sport-art-étude, tous les adolescents qui évoluent, déjà, dans les hautes sphères peuvent suivre, en parallèle, un cursus normal à distance et dans l’établissement genevois. Depuis 1961, l’école Moser n’a cesse d’inventer, d’innover pour répondre aux besoins de chacun.

Ecole Primaire

Ecole Moser Genève © Photos: Ecole Moser SA

302


Qu’est-ce que l’école Moser aujourd’hui? Ce sont 3 campus à Genève, Nyon et Berlin, auxquels s’ajoute un campus virtuel. Nous accueillons, dès la 5e, près de 1200 élèves dont la moitié se trouve à Genève. Nous proposons à des élèves, de plus de 40 nationalités différentes, de passer un diplôme unique, la maturité suisse. Notre succès, mais aussi le résultat de notre réflexion sur les enjeux de l’éducation du XXIe siècle, reposent sur le fait que nous proposons trois grandes filières dès le cycle. Nous avons une filière classique en français, une filière bilingue allemand et une autre bilingue anglais. Pour autant quelle que soit la filière choisie, les trois langues sont obligatoires. L’immersion linguistique tout autant que la construction des savoirs, qu’est-ce que cela représente au quotidien? L’ADN de l’Ecole Moser est de permettre à chaque élève de comprendre la langue et la culture de l’autre. Notre particularité est d’offrir une éducation suisse avec un fort accent sur les langues. Chacun doit également être en phase avec son temps en intégrant les nouvelles technologies de manière intelligente. Prévention, curiosité mais aussi éthique sont des valeurs «piliers» de notre enseignement. La formation continue des enseignants représente, également, un investissement de tout premier ordre. Ces derniers doivent être à la pointe des savoir-faire scientifiques et techniques. La construction des savoirs est fondamentale. Dans le même temps,

nous voulons donner confiance aux élèves en ne les stigmatisant pas mais au contraire en valorisant leurs progrès, en se réjouissant de leurs avancées, positiver les aide à aller plus loin. Quelle est la place de l’enseignement des sciences? Depuis un certain nombre d’années, nous avons mis l’accent sur les sciences et en particulier sur les sciences expérimentales. Il se trouve que Genève est particulièrement active dans ce domaine et en particulier dans les biotechnologies et les cleantech. Cela se traduit concrètement par des partenariats avec l’Université de Genève et plus spécialement le chimoscope, le physiscope et aussi avec l’EPFL. Nous avons, également, construit un deuxième laboratoire de sciences à Nyon et un nouveau laboratoire à Genève, dans le cadre de nos agrandissements.

303


Vous êtes la seule école à avoir développé un concept de pré université. Qu’est-ce que c’est? L’une de nos particularités est en effet d’avoir développé un concept de pré université pour les deux dernières années de préparation à la Maturité. Les élèves suivent des cours de 20 mn en amphithéâtre suivis de 1h15 de travaux pratiques. Il faut savoir que l’échec à l’Université ne vient généralement pas des compétences académiques de l’élève, mais plutôt d’un manque de savoir-faire propre au niveau universitaire. Par cette méthode, les élèves peuvent acquérir l’autonomie et le partage de connaissances entre paires afin qu’ils soient en phase avec les attentes universitaires. Quelles activités extrascolaires proposez-vous? Au-delà de la journée continue de 8 h à 17 h avec le déjeuner et l’aide aux devoirs, nous proposons des activités variées sous forme d’ateliers notamment. Pour exemple, nous avons des cours d’imprimante 3D, de hip hop, de théâtre en anglais ou même de yoga. Nous sommes propriétaires d’un chalet à Leysin dans lequel nous organisons des sorties de ski, des camps d’été et de langues. Nous proposons, également, de nombreux échanges, notamment avec notre campus de Berlin ainsi qu’avec des écoles partenaires en Angleterre, mais aussi en Europe de l’Est ou aux Etats-Unis. Vous êtes la première école de Genève, en privé, à permettre de passer une maturité cantonale en interne. Qu’en est-il? Plutôt que de devoir aller à Lausanne ou ailleurs pour passer leur maturité, nos élèves peuvent la passer directement dans nos murs. Interrogés par leurs professeurs, sous la surveillance de jurés désignés par le canton © Photos: Ecole Moser SA

304


de Genève, le traitement est le même qu’en public, grand avantage c’est que cette maturité est reconnue au niveau fédéral. L’élève n’est pas jugé que sur l’examen mais sur ces notes de l’année, également, puisqu’elles comptent à 50%. Votre dernière nouveauté est la filière sport-artétudes. Qu’est-ce? Une quinzaine d’élèves, qui ont des niveaux semi professionnels dans différents domaines comme l’art ou le sport, peuvent continuer à suivre un cursus normal, dès le collège, grâce à notre concept de campus virtuel online (www.matuonline.ch). Ce dernier comprend des cours complets donnés par les professeurs de notre école, avec des exercices, des corrigés et des aides en ligne. S’il n’est pas réservé aux élèves de l’école mais ouvert à tous via différents types de forfaits, pour notre filière il est idéal quand les élèves sont en déplacement. Quand ils reviennent à Genève, ils n’ont aucun retard et

reprenne le «cours des cours» sans soucis. Encadré par un coach pédagogique, un point est fait chaque semaine pour voir où en est l’élève. Ceci est unique en Suisse et marche très bien.

Ecole Moser Genève - Nyon - Berlin

Chemin De-La-Montagne 81 CH-1224 Chêne-Bougeries Tél. +41 22 860 80 80 www.ecolemoser.ch • www.matuonline.ch

305


GAN HABAD GENÈVE

Un cadre idyllique dédié aux plus petits C’est dans un écrin calme et serein que le Gan Habad accueille les enfants de confession juive dès 12 mois et jusqu’à 6 ans. Véritable institution où tout est pensé pour offrir à l’enfant un cadre chaleureux dans lequel il peut s’épanouir pleinement, le Gan Habad place l’intérêt et le bien-être de celui-ci au centre de ses priorités. Une pédagogie axée sur le développement individualisé de chacun et l’enseignement des valeurs essentielles de la vie dès le plus jeune âge. Portrait.

306


Un cadre idéal Le Gan est abrité au sein d’une structure actuelle disposant d’équipements modernes et performants. Situé à Chêne-Bougeries, dans une zone ombragée et très agréable, cet établissement offre un environnement très sécurisé pour le confort des plus petits. Des espaces pensés spécialement pour les enfants et adaptés aux besoins les plus spécifiques. Il dispose d’un magnifique espace extérieur avec un jardin d’enfants composé de jeux et d’espaces dédiés aux activités sportives et de motricité. A noter aussi, la présence d’une salle de musique et gymnastique ainsi qu’un centre d’art et de sciences. Le Gan Habad, c’est une éducation qui fait du respect de soi et de l’autre une notion essentielle en parallèle à une éducation juive qui apporte aux enfants une connaissance de la beauté des us et coutumes hébraïques. La crèche: le coin des petits Dédié aux enfants dès 12 mois, la crèche est composée de deux secteurs. Le premier dédié au plus petits offre un cadre sécurisant et dynamique pour le bien-être des enfants. Chaque journée est rythmée par les besoins encore très importants d’attention, de contact et de surveillance nécessaire à cet âge. Le second concerne les enfants dès 2 ans qui évoluent auprès de professionnelles du secteur de l’enfance qualifiées et expérimentées. Elles adaptent la journée et les activités en fonction du développement du groupe, tout en intégrant la notion d’individualisation pour offrir un programme adapté aux besoins spécifiques et au développement personnel de chacun. Motricité, activités, coin lecture, enseignement des règles d’hygiène et de vie collective ou encore initiation à la culture et aux fêtes juives, tout est mis en œuvre pour que l’enfant trouve sa place et qu’il se sente plein de vie et heureux. Un lien étroit et permanent est mis en place avec les parents dans le but de communiquer et de partager avec eux les avancées et réussites de leurs chérubins.

Le Gan: une structure positive Le Gan est l’équivalent de ce qu’est l’école élémentaire française. Il est dédié aux enfants dès 3 ans et jusqu’à la 2e Harmos. Un programme éducatif fondé sur une approche où l’élève est l’élément central d’une réflexion basée sur son épanouissement, la découverte de sa personnalité et de ses différents talents. Les cours sont dispensés par des professeurs très qualifiés pour qui l’évolution de chacun est rythmée par la capacité d’adaptation au projet éducatif de chaque enfant. A travers des exercices ludiques et interactifs et des jeux, les enfants apprennent à se repérer dans le temps et l’espace, étudient les couleurs, les formes, la faune et la flore ou encore l’alphabet Hébraïque. Ils explorent aussi les différentes thématiques de la culture juive à travers la prière, les chants ou encore leur implication dans la préparation des différentes fêtes et animations proposées par l’école. Le Gan prépare l’enfant à son passage à la suite de son apprentissage qui est très souvent réalisé au sein de l’école Ohalei Mena’hem ‘Habad de Genève.

Chemin Grange-Falquet 2 • CH-1224 Chêne Bougeries Tél. +41 22 860 86 00-13 office@habadgeneve.ch • www.habadgeneve.ch

307


ÉCOLE DES NATIONS (PÉDAGOGIE MONTESSORI)

« Chaque enfant est unique » Fondée en 1989, l’Ecole des Nations est actuellement la plus ancienne à Genève à accueillir les enfants de 3 à 12 ans. La philosophie de l’Ecole des Nations : favoriser la confiance en soi et l’autonomie de l’enfant afin de lui permettre de se construire et d’apprendre suivant son rythme, ses intérêts et dans le cadre d’objectifs d’apprentissage, selon le Programme d’Etudes Romand (PER). Décryptage de cette éducation, héritée des travaux de la célèbre pédagogue et médecin italienne Maria Montessori avec Odette Cutullic, fondatrice et présidente de l’Ecole des Nations et de Nathalie Masquelier, directrice, de cette école privée d’une centaine d’élèves.

308


Pouvez-vous nous présenter brièvement votre école? O.C. L’Ecole des Nations accueille des élèves dès l’âge de 3 ans jusqu’à 12 ans dans deux sections distinctes : une section préparatoire pour les 3-6 ans et une section primaire pour les 6-12 ans, selon le Programme d’Etudes Romand (HarmoS). Nous prenons en charge les enfants cinq jours sur sept de 8 h à 18 h. Dans un environnement calme et verdoyant, nous leur offrons la possibilité de s’épanouir au maximum, en respectant le rythme et les particularités individuelles de chacun, tout en les éveillant à la vie sociale. L’enseignement est totalement bilingue en Section Préparatoire (3-6 ans) et deux enseignants, l’un francophone et l’autre anglophone, s’occupent de chaque classe, celles-ci réunissant des enfants d’âges différents. Pour la Section du Primaire supérieur (6-12 ans), l’anglais est enseigné par immersion, par journées entières. Nous bénéficions de l’appui d’une équipe éducative expérimentée, avec une expérience pluridisciplinaire dans notre pédagogie.

N.M. Il n’y a pas d’esprit de compétition, de jalousie, mais au contraire un esprit d’entraide et de respect, d’admiration et d’enthousiasme. Il se crée une stimulation mutuelle. Les plus petits prennent exemple sur les grands et les plus âgés prennent du plaisir à aider et transmettre leurs savoirs aux plus jeunes de la classe, ce qui conforte leur estime individuelle. En quoi la pédagogie Montessori se distingue-t-elle de la «pédagogie classique»? N.M. Certaines phases de sensibilité liées à son développement font que l’enfant devient plus ou moins réceptif à certains apprentissages. L’environnement préparé chez Montessori, ainsi que le rôle de l’enseignant, vont aider à sa construction intérieure, son caractère et son identité. Les enfants ont la possibilité d’évoluer dans le cadre d’objectifs d’apprentissage clairement définis, à leur rythme et dans le respect de leur individualité au sein d’un groupe.

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir » Maria Montessori Depuis 2016, l’Ecole a démarré un processus de reconnaissance ECOSCHOOL, en vue d’une labellisation qui inclut tous les principes d’une école eco-responsable et citoyenne. Notre Ecole est membre de l’AGEP, de la FSEP, et depuis 2007 certifiée école de qualité reconnue ProCert. Depuis 2011 l’Ecole est autorisée à former des apprentis ASE. Pourquoi accueillir les enfants dans des classes mixtes avec des groupes d’âges mélangés? O.C. C’est une condition sine qua non pour assurer la bonne homogénéité du groupe. Il se crée entre les élèves une relation naturelle qui contribue à instaurer une émulation en classe propice à l’apprentissage. 309


Un matériel d’apprentissage simple à l’usage des enfants est mis en place afin d’entrer dans le monde des sciences, des maths, du langage, de la botanique ou encore de la zoologie. C’est un matériel scientifiquement développé qui, au fil de manipulations, lui permet de découvrir, d’acquérir une autonomie physique puis intellectuelle et de développer sa confiance et son estime personnelle. O.C. Dans la pédagogie Montessori, l’enfant ne travaille pas pour des notes, des récompenses extérieures, ou pour faire plaisir à l’enseignant. Il travaille avant tout pour lui, parce qu’il aime ça. C’est la meilleure façon d’apprendre. Nous prenons l’enfant dans sa globalité, c’est-à-dire non pas seulement comme un apprenant mais comme un individu à part entière, doté de sentiments, de sensibilités et de talents spécifiques.

« Eduquer, ce n’est pas dresser » Maria Montessori

Vous visez l’épanouissement de l’enfant ; quel est le rôle de l’enseignant dans ce contexte? N.M. Les enfants portent en eux l’adulte de demain et ainsi sont guidés par des lois naturelles de développement qui les rendent réceptifs et sensibles pour explorer, expérimenter, apprendre et se construire. Si ces sensibilités sont accueillies de façon bienveillante et nourries, les enfants montreront de la joie, de l’enthousiasme et la volonté d’apprendre. Notre rôle en tant qu’éducateur est de soutenir et d’encourager leurs aspirations de développement naturelles. L’enseignant est constamment en évolution, ajustant son approche en fonction de chaque enfant. Il l’aide à prendre conscience et à grandir dans la responsabilité qu’il a dans la classe pour son travail et dans le respect des règles de vie en communauté.

« C’est l’enfant qui contient le salut de la vie, c’est en lui que s’élabore l’homme de demain » Maria Montessori 310


Il existe relativement peu d’écoles Montessori au niveau secondaire en Suisse romande. Comment se passe la transition avec le système classique pour les enfants issus de votre Ecole? O.C. En général bien. L’Ecole des Nations forme avant tout des individus adaptables, ouverts au dialogue et désireux d’apprendre ; des qualités essentielles à la réussite de leur cursus scolaire comme de leur vie en général. N.M. Nos élèves du Primaire supérieur sont préparés, dès la 4P et jusqu’à la 8P, aux épreuves cantonales leur permettant de s’insérer le plus harmonieusement possible dans tout autre système éducatif. Le meilleur moyen pour les parents de s’en rendre compte est d’assister à une classe, opportunité qui leur est offerte une fois lors de la première année à l’Ecole et leur permet de voir le fonctionnement de la classe. De plus, des ateliers sont organisés pour les parents deux fois dans l’année par les enseignants des deux Sections sur un thème lié à la pédagogie Montessori. Quelles sont les activités supplémentaires proposées par l’Ecole des Nations? N.M. Pour tout ce qui concerne l’approche de la pédagogie en plein air, nos élèves suivent un cycle pratique d’exploration et d’observation de la nature à la Ferme de Budé, proche de l’Ecole. Nous offrons également un service d’activités parascolaires, de 15 h 30 à 18 h et tous les mercredi après-midi dès 13 h 30, organisées par une équipe expérimentée et pluridisciplinaire, sensibilisée à la pédagogie Montessori. Toutes les thématiques sont présentées en prolongement de l’enseignement en classe. La musique, l’art et le sport font partie intégrante de notre programme. Les enfants assistent régulièrement à des concerts, représentations théâtrales, séances de cinéma ou à des visites dans les musées du Canton, afin d’éveiller leur curiosité sur le monde ainsi que leur sens artistique. Les plus grands ont quatre heures de sport par semaine, et l’ensemble des élèves de l’Ecole va aux cours de natation sur 26 séances par année. O.C. Nous organisons parfois des classes vertes et des voyages découvertes pour les plus grands sur une semaine ; des sorties à thèmes à l’automne et au printemps pendant toute une journée. Au-delà de ces activités culturelles et de loisirs, et en collaboration avec l’Association «J’aime ma Planète», les élèves suivent des ateliers de biodiversité écoresponsable. L’Ecole est aussi très impliquée depuis plusieurs années dans des œuvres à caractère caritatif, telles que l’Association «Don du Chœur» (plusieurs de nos élèves les plus âgés chantent dans la chorale de plus de 450 enfants des écoles privées). L’objectif est de réunir des fonds pour construire des écoles dans un pays différent tous les 2-3 ans. Le dernier à bénéficier de cette action a été Madagascar pour la rénovation d’une école de 360 élèves. Une manière d’inculquer aux enfants le sens du partage et de l’entraide. Ecole des Nations

Chemin Dr-Adolphe-Pasteur 13 CH-1209 Genève Tél. +41 22 738 81 80 • Fax +41 22 738 81 84 secretariat@ecoledesnations.ch www.ecoledesnations.ch

311


INSTITUT INTERNATIONAL NOTRE-DAME DU LAC

Plus qu’une école, une famille L’institut International Notre-Dame du Lac a fêté ses 70 ans en 2016. Installé dans un environnement unique, face au lac à Cologny, le domaine accueille 300 enfants de 3 à 11 ans, représentant plus de 30 nationalités. Au-delà de l’enseignement qui leur est donné, les valeurs humanistes, la bienveillance, l’écoute, le partage sont des piliers de cette école où l’épanouissement de l’enfant et l’excellence sont les maîtres-mots. Avec un programme extrascolaire unique par la diversité des animations qui sont proposées et une association des parents d’élèves très active, l’Institut est toujours en mouvement pour le plus grand bonheur des enfants. «Respice Stellam» «Que l’étoile continue de nous guider et le vent de nous pousser», devise de l’école dès son ouverture, a toujours raison d’être.

312


La mission pédagogique Avec 16 classes de 14 à 20 élèves, l’Institut vise l’excellence académique pour tous. Pour autant, le rythme de chacun est respecté avec un suivi personnalisé, grâce aux effectifs raisonnables et la bienveillance de l’équipe pédagogique. L’épanouissement de l’enfant et par la même sa réussite, sont le but recherché au travers d’un système scolaire adapté. Pour ancrer leur appartenance à cette école, tous portent un uniforme assumé. En tant qu’école de tradition française et catholique, l’institut propose des cours d’éveil spirituel, permettant aux enfants de parler de leur religion et de s’ouvrir encore plus à l’autre. Et pour les préparer au mieux à la prochaine étape de leur scolarité, les langues ont une grande importance. Les élèves apprennent l’anglais dès la maternelle et l’allemand dès la 9e, pour intégrer par la suite le système scolaire de leur choix (suisse, français ou international). L’excellence passe aussi par le respect des autres et de soi-même. La scolarité Pour les plus petits, l’apprentissage de la maîtrise du crayon, du graphisme, de la lecture, l’éveil à la logique et aux mathématiques ainsi que le jeu, sont autant d’activités qui rythment les journées. Dès la 2e année de maternelle, l’anglais fait son entrée avec 2 après-midi par semaine, en présence d’un professeur d’anglais et du professeur titulaire. Pour les plus grands, la scolarité n’est pas dictée par les programmes typiques des écoles

françaises ou suisses, on prend, ici, le meilleur de chacune des approches avec une dimension européenne culturelle. Avec une place prépondérante donnée aux nouvelles technologies, l’enseignement se veut moins formel et permet échanges et communication. L’interactivité entre enseignants et élèves est moins rhétorique mais pour autant toujours animée par la même philosophie de l’excellence. Si la maîtrise de la langue française, les mathématiques, les langues restent les piliers, les enfants s’ouvrent à l’art, à la mythologie, au dessin, à la musique... 313


Plus d’anglais en 2017 Depuis la rentrée de septembre 2017, l’apprentissage de l’anglais est promu. Aux cours de langue s’ajoutent de la littérature anglaise, des cours d’histoire-géographie et de sciences et technologie. Ces trois dernières matières d’éveil sont co-enseignées, c’est-à-dire enseignées par un professeur de langue maternelle anglaise ainsi que par l’enseignant principal. Si ces disciplines ont été choisies ce n’est surtout pas le fruit du hasard. Elles sont en effet sujettes à ouvrir le dialogue et le partage, un bon prétexte pour acquérir une aisance dans la langue de Shakespeare. Parce que l’anglais est avant tout un moyen de communication, plutôt qu’un objectif d’’apprentissage, son évaluation est sortie du système de notation traditionnel au profit d’un indicateur correspondant à un pourcentage d’acquisition de compétences. La quête de l’excellence est une fois encore mise en avant sans rudesse, avec un encadrement renforcé et un suivi individualisé. Vie extrascolaire En la matière, on peut dire que Notre-Dame du Lac est unique. Chaque midi, une foultitude d’animations est proposée. Des clubs de langues à la calligraphie chinoise en passant par l’atelier jardinage ou le stylisme, pas moins de 60 options sont à la carte. Le mercredi, il en est de même pour ceux qui souhaitent s’initier à la cuisine, à la danse, à la guitare. Concernant les périodes de vacances, certaines journées peuvent aussi être vécues 314


au sein de l’école, ce qui donne l’opportunité de balades en extérieur autant pour découvrir et récolter des fruits sauvages que pour faire du bowling, pour ne citer que deux exemples. Sans oublier l’attention toute particulière portée par le chef en cuisine pour offrir des repas équilibrés chaque midi à tous les élèves. Ne pas être un enfant heureux et épanoui à Notre-Dame du Lac est impossible. APENDL L’association des parents d’élèves de Notre-Dame du Lac (APENDL) est très fortement impliquée dans la vie de l’école. Le lien entre enseignants, dirigeants et parents est presque quotidien. Chaque classe a un parent référant afin d’assurer que tout fonctionne bien. Au-delà de l’aspect pédagogique, Madame Journiac, présidente de l’association, avec son équipe, a mis en place une fois par mois le goûter vitaminé ou l’art et la manière d’inciter les enfants à manger des fruits et des légumes. Et pour les sensibiliser à la solidarité, l’APENDL organise 3 fois par an, un goûter, préparé par les parents et vendu aux enfants au bénéfice d’une œuvre caritative. Des marchés sont aussi proposés à Noël et au printemps pour récolter des fonds pour la fête de fin d’année. L’association a également un vrai rôle d’accueil et de soutien des nouvelles familles pour faciliter leur intégration, ce qui contribue à l’esprit communautaire de l’école. Ainsi va la vie à Notre-Dame du Lac...

Institut International Notre-Dame du Lac

Chemin Notre-Dame-du-Lac 5 • CH-1223 Cologny Tél. +41 22 752 13 44 • Fax +41 22 752 18 26 administration@notre-dame-du-lac.ch www.notre-dame-du-lac.ch Facebook

315


ÉCOLE LA DÉCOUVERTE

Quand l’enfant devient maître de son apprentissage Basée à Genève, avec un nouveau campus à Mies qui vient de voir le jour, l’Ecole La Découverte accueille 380 (GE + Mies) enfants de 3 à 12 ans. Riche de 25 ans d’expérience, elle offre un enseignement bilingue (français- anglais) dans un cadre de pédagogie active qui a fait ses preuves. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré Catherine Firmenich, la fondatrice et directrice de l’établissement.

316


Pouvez-vous revenir sur les origines de cette école? La Découverte a été créée en 1992 par moi-même, une administratrice et une pédagogue afin d’offrir une éducation de qualité basée sur la pédagogie active aux enfants de la rive droite de Genève. Une pédagogie dont j’avais pu voir les bienfaits en tant que mère de trois enfants scolarisés dans un établissement l’appliquant. Nous avons commencé avec 13 élèves et aujourd’hui nous en avons 230, preuve d’une demande croissante des parents pour un enseignement différent. Nous accueillons les enfants de 3 à 12 ans au sein de 13 classes. L’école de Genève commençant à devenir trop exiguë, nous avons ouvert à la rentrée 2017 une nouvelle école à Mies, à la frontière du canton de Vaud. Celle-ci regroupera huit classes d’enfants âgés de 4 ans à 12 ans et propose un projet pédagogique encore plus approfondi dans un cadre d’open space novateur. Qu’est-ce que la pédagogie active et comment s’applique-t-elle au sein de votre établissement? Il s’agit d’une pédagogie qui met en avant le rôle central de l’élève dans sa propre démarche éducative. L’enseignant n’est pas là pour dicter son savoir à l’élève, mais pour lui ouvrir le chemin de la connaissance en l’orientant dans ses recherches, en l’encourageant à se questionner et à collaborer avec les autres. Il met l’élève en action, en situation de «découverte active» et le responsabilise face à ses apprentissages. Ce qui facilite leurs acquisitions. C’est en quelque sorte la fin de l’enseignement spectacle. Ici, nous travaillons sur la base de projets thématiques qui permettent aux enfants de travailler toutes les matières de manières transversales. Des ateliers sont organisés et le travail de groupe est privilégié avec une mise en commun des connaissances de chacun, ce qui entraîne les enfants à écouter l’autre, à développer leur confiance en soi et la prise de parole. Nous n’avons pas de note, ce qui évite la compétition et apporte de la sérénité. Nos petits effectifs: 17 élèves par classe, permettent un suivi optimal de chaque élève par l’enseignant. Des entretiens avec les parents, l’enseignant et l’enfant ont lieu 2 fois par année afin de faire le bilan sur l’apprentissage de ce dernier. Vous offrez également un enseignement bilingue. Pouvez-vous nous en dire plus? Le bilinguisme est un élément fondamental de notre école, avec un système d’apprentissage par immersion en français et en anglais à mi-temps. Chaque classe dispose de deux enseignants qui enseignent dans leur langue maternelle et se relayent. En 4e seu­le­ ment, nous renforçons le français à hauteur de 75% de l’enseignement afin d’asseoir la lecture et l’écriture. A la fin de leur scolarité, les élèves passent les examens de Cambridge University attestant de leur excellent niveau. L’allemand est enseigné dès la 5e de manière traditionnelle à raison d’une heure par semaine. Le fait de travailler déjà en anglais facilite l’approche par les liens qu’ils font entre les deux langues.

Catherine Firmenich

Nicolas Firmenich

Vous pratiquez la philosophie pour enfants depuis plus de 20 ans. De quoi s’agit-il? Nous exigeons de tous nos enseignants qu’ils aient une formation initiale en philosophie pour enfants. A partir de littérature le plus souvent, des thématiques émergent et sont discutées par les enfants de manière ouverte. L’objectif est de développer leur pensée réflexive, créatrice et critique et de leur apprendre à penser par eux-mêmes et à échanger leurs idées. A la fin de leur scolarité, on constate qu’ils ont des discussions étonnantes sur un certain nombre de sujets et une réelle ouverture d’esprit. Cela représente un véritable plus pour la suite de leur scolarité.

Ecole La Découverte

Avenue de Sécheron 11 • CH-1202 Genève Tél. +41 22 733 54 33 • Fax +41 22 733 54 91 admin@decouverte.ch • www.decouverte.ch

317


INSTITUT CATHOLIQUE LA SALÉSIENNE

Une pédagogie du bonheur Depuis 1922, La Salésienne accueille les enfants des classes enfantines et primaires. Ecole Catholique sous Tutelle des religieuses salésiennes et dirigée par un Salésien laïc, elle accueille des élèves de toute confession dans un esprit d’amitié et d’ouverture. Le projet éducatif, riche de la pédagogie de Don Bosco y est porteur, tout comme les valeurs prônées à l’interne de l’établissement. Portrait.

318


Près de 100 ans d’histoire A l’origine de l’Institut, l’œuvre Salésienne fondée en 1859 par le prêtre Jean Bosco en Italie. A Genève, l’œuvre commence en 1919. Une école ouvre en 1922 à la rue de la Servette avant de déménager route de Meyrin en 1945 pour finalement s’installer à Veyrier en 1951 sous le nom de «La Salésienne». Les Sœurs de la Communauté des Filles de Marie Auxiliatrice s’y installent dans la Maison Blanche, joyau d’une propriété dont leur ont fait don les Sœurs d’une autre communauté. L’école accueille les enfants des classes enfantines et primaires ainsi qu’un pensionnat aujourd’hui fermé. Pendant 36 ans, l’école fut dirigée par Sœur Joséphine, responsable de l’œuvre Salésienne à Veyrier, qui depuis quatre ans a remis le témoin à un directeur laïc Salésien, Alain Thiébaut. Membre du réseau international des Maisons Don Bosco, l’Institut accueille aujourd’hui plus de 400 enfants de toutes nationalités, de tous milieux religieux sociaux et familiaux. Le Projet Educatif Pastoral Salésien L’équipe pédagogique composée de religieuses et de laïcs poursuit inlassablement l’œuvre de Don Bosco qui fonde l’action éducative sur la raison, l’affection et la foi, les trois piliers interdépendants du système éducatif «préventif» prôné par Don Bosco. Cette prévention est assurée par la présence permanente et amicale de l’éducateur qui guide et conseille l’élève dans ses apprentissages afin de lui donner confiance en lui et favoriser sa réussite. «Eduquer, c’est tout d’abord croire en ce jeune que l’on a en face de soi afin de le faire exister», explique Alain Thiébaut. A La Salésienne, l’enseignement se veut différencié et adapté à chacun, les élèves confrontés à des difficultés d’apprentissage pouvant compter sur leurs professeurs dont deux maîtres d’appui leur apportant une aide spécifique. En fonction des besoins des élèves, l’Institut n’hésite pas à puiser les outils dans les différentes pédagogies existantes, comme par exemple en mobilisant le matériel développé par Maria Montessori pour apprendre aux élèves à compter. «Nous ne voulons pas nous cantonner à une seule méthode», explique le directeur. La dimension spirituelle est également très présente à La Salésienne à travers des cours de religion synonyme d’ouverture et d’acceptation de l’autre mais aussi des célébrations catholiques et la Catéchèse dont sont dispensés les élèves non catholiques. L’esprit citoyen, garant de la paix au sein de l’école, est encouragé par le «Mot du matin». Celui-ci est l’expression d’un regard chrétien sur l’actualité du monde, de l’école et de la cour de récréation et débute toujours par une chanson, ce qui contribue à créer un sentiment d’appartenance. A cela, s’ajoute le port obligatoire d’une blouse qui évite les distinctions sociales et appuie la discipline de l’école. L’école valorise également l’apprentissage des langues avec un enseignement renforcé de l’anglais dès l’âge de 4 ans et l’introduction de l’allemand en 5P. Toutes les classes sont équipées de téléviseurs interactifs et d’Ipads favorisant une pédagogie dynamique et différenciée.

Un environnement sûr et privilégié Les élèves de La Salésienne évoluent dans un cadre privilégié. Au calme, à l’écart des nuisances de la ville, il profite d’un grand parc et d’infrastructures sportives de premier choix, dont un grand gymnase et un terrain stabilisé à l’extérieur. Les locaux comprennent un grand bâtiment neuf pour les primaires avec salles de classe tout équipées, des salles de musiques et un auditorium. Quant au bâtiment pour les classes enfantines, il a été inauguré en mai 2017 et compte entre-autre un grand restaurant scolaire. Un théâtre grandiose complète le tout. Il faut dire que tout est mis en œuvre pour favoriser le développement artistique des enfants à travers des cours, la venue d’intervenants spécialisés auxquelles s’ajoutent de nombreuses sorties culturelles en ville.

Institut Catholique La Salésienne

Route de Veyrier 243 • CH-1255 Veyrier Tél. +41 22 784 20 30 • Fax +41 22 784 20 88 secretariat@salesienne.ch • www.salesienne.ch

319


ÉCOLE EDEN

Une fenêtre ouverte sur le monde Située à 10 min du centre de Genève, l’Ecole Eden est un établissement privé qui offre un enseignement bilingue français-anglais aux enfants de 3 à 12 ans. Au-delà de l’enseignement des fondamentaux, elle a pour mission d’accompagner les élèves dans leur individualité et leur développement personnel en prenant les enfants dans leur globalité. Zoom sur cet établissement unique à Genève au slogan évocateur « Plus qu’une éducation, un avenir ».

320


Pour un nouveau modèle éducatif A l’origine de L’Ecole Eden, Magali Wahl, 20 ans d’expérience dans l’éducation et un constat: celui d’un système éducatif dépassé face aux évolutions que connaît notre société. «Dans un monde ultra connecté où le savoir est partout, les connaissances académiques ne suffisent plus pour réussir, il faut pouvoir se démarquer par d’autres compétences plus personnelles comme l’autonomie, la confiance, ou encore la créativité. Cela est d’autant plus important que plus de 60% des métiers qu’exerceront nos enfants n’existent pas encore», précise la directrice. C’est pour pallier à cette réalité et apporter sa pierre à l’édifice au monde de l’éducation suisse, qu’elle décide d’ouvrir son propre établissement en 2007 à Veyrier. Une école visant l’épanouissement des élèves selon des principes éducationnels prônant un enseignement académique exigent et une prise en charge de l’enfant dans toute son unicité le poussant à développer ses forces et travailler sur ses faiblesses. L’école siège depuis 2011 en plein cœur du bourg historique, dans des locaux entièrement rénovés qui accueillent aujourd’hui une soixantaine d’élèves de 3 à 12 ans, dont 25% de boursiers. Une pédagogie pionnière à Genève Les classes accueillent une douzaine d’élèves qui bénéficient d’une attention individuelle. A l’image des écoles secondaires, chaque matière est confiée à un enseignant expérimenté et passionné avec à la clé une diversité de regards sur l’élève. Les enfants ne sont pas regroupés par âge mais en fonction de leur acquis afin d’être stimuler en permanence et le travail en atelier est privilégié. «Seules 10 minutes de cours magistral sont prodiguées par leçon, le reste est du travail de groupe ou individuel mobilisant les méthodes d’enseignements les plus adaptés à chaque enfant afin de leur permettre d’intégrer de la meilleure façon les fondamentaux académiques», explique Mme Wahl. L’établissement pratique le bilinguisme par immersion avec la moitié des matières en français et l’autre en anglais et les classes réunissent aussi bien des enfants anglophones que francophones. Afin de favoriser la construction de la pensée, la réflexion, la conscience de soi et des autres, l’Ecole Eden inclut dans son programme, des cours de philosophie enfantine, d’expression corporelle, de musique, de jeux d’échecs ou encore de codage permettant aux enfants d’acquérir les compétences de vie plus que jamais indispensables à notre monde. Les enseignements intègrent un usage harmonieux des technologies les plus avancées permettant aux élèves de se familiariser rapidement avec l’informatique, outil indispensable pour leur vie professionnelle future. A la fin de leur cursus à l’Ecole Eden, les enfants sont prêts à intégrer l’école secondaire aussi bien dans le système suisse, français qu’anglophone. Une équipe passionnée Composée de 14 enseignants expérimentés, l’équipe pédagogique de l’Ecole Eden met tout en œuvre pour apporter le meilleur à chaque enfant. S’appuyant sur

les dernières recherches scientifiques, les enseignants suivent des formations régulières afin d’être au fait des dernières avancées pédagogiques et sont suivis dans leur apprentissage par les meilleurs experts dans leur domaine. «La formation d’un enseignant est exigente et permanente chez nous face à l’évolution de la société», précise Magali Wahl. Un lieu où il fait bon vivre et apprendre C’est dans un ancien domaine agricole entouré d’une cour arborée que se trouvent les nouveaux bâtiments de l’Ecole Eden. La ferme et les écuries ont été entièrement restaurées et transformées pour s’adapter à la pédagogie de l’établissement tout en préservant l’esprit convivial et chaleureux du lieu à l’image de sa directrice. Les classes sont lumineuses et ouvertes et leur modularité permet une grande flexibilité dans l’enseignement tout en favorisant la communication entre les enfants et le corps enseignant. L’école compte des espaces ateliers, une bibliothèque, une salle de musique, une salle de gym ainsi qu’un réfectoire. Chaque espace a été conçu pour être évolutif comme si l’enseignement se déplaçait au rythme des enfants.

Ecole Eden

Route de Veyrier 270 • CH-1255 Veyrier Tél. +41 22 347 40 44 admin@ecole-eden.ch • www.ecole-eden.ch

321


ECOLE OHALEI MENA’HEM ‘HABAD GENÈVE

L’élève au centre du processus d’apprentissage Fondée en 2003, par le rabbin Mendel Pevzner, l’école Ohalei Mena’hem ‘Habad située au centre de la ville de Genève offre un cadre chaleureux et pluridisciplinaire avec pour objectif principal de former les jeunes de demain. Elle accueille des élèves de confession juive et propose une pédagogie axée sur l’accompagnement de l’enfant, sa réussite et son épanouissement. Zoom sur un établissement qui offre une éducation d’excellence.

322


Un programme éducatif d’excellence Des classes enfantines à la préparation du baccalauréat, auquel elle obtient des résultats souvent primés de mentions et un taux de réussite de 100 %, l’école Habad offre un cursus d’excellence du primaire à la terminale. Elle propose un enseignement académique performant avec des standards d’éducation élevés pour offrir à tous ses élèves des opportunités de réussite uniques. Des cours de qualité sont dispensés par une équipe de professeurs très qualifiés et sont complétés par de nombreuses activités périscolaires tout au long de l’année. C’est à travers un programme complet, édité selon les normes du DIP, avec des cours de français, mathématiques, histoire ou encore géographie et science que les cours sont dispensés aux enfants. L’école se veut novatrice et intégrée dans un processus d’innovation et de recherches pour offrir davantage à nos leaders de demain. Ainsi, elle est dotée d’un laboratoire ultra-moderne complètement équipé et de tableaux blancs interactifs (TBI) qui permettent à tous les élèves de se perfectionner et d’évoluer au sein d’une structure actuelle et dans l’air du temps. Quant aux activités extrascolaires, elles sont nombreuses et très diversifiées. Vrai gage de qualité, l’école Habad est membre de l’AGEP et de la Fédération Suisse des écoles Privées ainsi que du Groupement des écoles suisses qui prépare le baccalauréat français (G.E.S.B.F.). Elle est aussi certifiée par le label QSC ProCert. Une école à l’écoute de ses élèves Pour le corps enseignant et la direction de l’école Habad, l’enfant est l’élément central du programme pédagogique. Au cœur de toutes les préoccupations, son évolution et son épanouissement font l’objet d’une attention particulière tout au long du processus d’apprentissage. Il est encouragé à poursuivre ses talents et compétences particulières à travers son développement personnel. Des notions tout aussi importantes, l’engagement envers la communauté et son entrée dans le monde qui sont exploitées à travers l’acquisition de valeurs essentielles telles que le respect de soi et d’autrui ou encore le partage et l’empathie. Un établissement qui fait du bien-être et de la réussite de l’enfant une priorité! Un cadre à dimension internationale Pour trouver sa place dans le monde d’aujourd’hui, le rôle des langues est devenu primordial pour tous. Consciente de ce facteur déterminant, l’école Habad propose un programme de langues vivantes unique en Suisse. Pour renforcer leur apprentissage, les cours d’anglais débutent dès la 3e (Harmos) et sont certifiés par Cambridge. Elle obtient d’excellents résultats chaque année au Cambridge KET et peut se targuer d’acquérir très souvent les félicitions du jury. L’Hébreu fait partie de l’apprentissage quotidien des élèves et l’Allemand possède également une place de premier choix. Une vraie opportunité pour tous les élèves qui peuvent ainsi poursuivre leur cursus dans des écoles et universités internationales. En association avec les professeurs d’art et d’anglais, un projet d’échanges interscolaires avec l’Angleterre est actuellement en cours et devrait être prochainement finalisé. Toujours dans cette optique de

s’ouvrir aux autres et au monde extérieur, les professeurs du corps enseignement font partie de confessions religieuses différentes ce qui apporte une notion de pluralité et de découverte de l’autre. Une école de premier choix pour la communauté juive. L’enseignement de Kodech fait partie du programme éducatif pour chacun des élèves. Qu’ils soient très pratiquants ou plus réservés, chacun trouve sa place dans ce programme éducatif et peut se familiariser avec les pratiques du judaïsme à son rythme. L’étude des textes saints et les cours de Kodech sont dynamiques et couvrent un large panel des traditions juives comme l’étude du ‘Houmach (Bible), de la Michna ou encore de la Guémara (Talmud) et bien d’autres encore. C’est dans une ambiance chaleureuse et de partage que les enfants prennent part à la préparation des fêtes et événements qui marquent chaque année la communauté.

Ecole Ohalei Mena’hem ‘Habad Genève

Avenue Théodore-Weber 12 • CH-1208 Genève Tél. +41 22 860 86 00-13 office@habadgeneve.ch • www.habadgeneve.ch

323


Architecture QUAND LE RÊVE DEVIENT RÉALITÉ Respect de l’éthique, relation de confiance, respect de l’être humain, proximité et développement durable sont autant de valeurs partagées par les nombreux professionnels genevois de l’architecture qui cherchent à offrir une part de rêve à leurs clients. Une discipline aujourd’hui incarnée au sein du pavillon Sicli avec l’architecture d’intérieur, la construction, l’architecture du paysage, l’urbanisme, l’ingénierie et le design.


INTERVIEW

ANTONIO HODGERS

Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie

« L’urbanisme c’est construire de la ville pour améliorer la qualité de vie des habitants » Conseiller d’Etat chargé du département de l’aména­ gement, du logement et de l’énergie (DALE), Antonio Hodgers a la lourde tâche de créer des milliers de logements ces prochaines années. Parmi ses priorités, créer davantage de logements pour la classe moyenne et assurer la mixité sociale dans les quartiers, avec toujours en ligne de mire la qualité de vie des habitants. Pour Bien Vivre, il nous dévoile ses axes d’actions prioritaires et fait le point sur les grands projets actuels et à venir pour le canton.

328


Depuis le début de votre mandat, vaincre la pénurie de logements constitue l’une de vos principales priorités. Pouvez-vous nous rappeler les principales avancées en la matière? Si on regarde les dernières statistiques du gain total en logements, nous avons dépassé en 2015 et 2016 le seuil symbolique de 2000 logements construits par année. On n’a pas vu ça depuis le début des années 90. Nous avons également de très grands quartiers qui sont sur le point d’aboutir comme les Vergers à Meyrin et le quartier de l’Etang à Vernier. Il y a aussi les Grands Esserts, les Cherpines ou encore les Communaux d’Ambilly, dont les premières constructions sortiront de terre d’ici cinq à sept ans en plus du projet du PAV qui a été débloqué pendant cette législature. Mais la quantité de suffit pas. Il faut également que la qualité soit au rendez-vous. On ne peut construire comme dans les années 70 des barres d’immeubles monotones à l’architecture «copier/coller». C’est pour cela que le département valorise depuis plusieurs années les concours d’architecture. Nous mettons également l’accent sur les espaces verts. Si on prend les grands projets actuellement en cours, c’est près de dix fois la surface du parc des Bastions qui verra le jour. L’urbanisme c’est construire de la ville pour améliorer la qualité de vie des habitants. Pour cela, rien de mieux que de les associer à l’urbanisme. Cela a été notamment rendu possible par une augmentation de la part de terrains affectés aux coopératives d’habitation. Aujourd’hui, nous sommes passés de 100 logements en coopérative à près de 1000 en gestation.

© cellence

D’après une récente étude de la Haute école de gestion, le coût économique du manque de logements s’élèverait à 700 millions de francs. Que vous inspire un tel chiffre? 700 millions de francs, c’est plus de 1% du PIB. C’est énorme. Ce chiffre ne m’étonne cependant pas trop dans la mesure où la majorité des ménages consomment là où ils vivent et on sait que près d’un tiers des actifs genevois habitent en France voisine ou dans le canton de Vaud. Je ne porte cependant aucun jugement de valeur, car je respecte le principe fondamental de la liberté de choix du lieu d’habitation. Le problème, c’est que celle-ci est mise à mal à cause de la pénurie de logements à Genève. Beaucoup de gens font le choix d’habiter hors du canton car ils n’arrivent pas à trouver un logement de qualité à un prix correct ici. Ce n’est bien sûr pas le seul critère mais l’étude relève que plus d’un tiers des actifs qui vivent hors du canton seraient prêts à revenir s’ils y trouvaient des conditions équivalentes à ce qu’ils connaissent actuellement, notamment en matière de loyer, de confort ou d’accès à la propriété. Ces gens consommeraient alors localement, pour le plus grand bonheur de l’économie genevoise. Ces résultats cassent l’idée reçue que construire du logement, c’est s’appauvrir. Ce n’est pas vrai! La conclusion que j’y vois c’est qu’il faut poursuivre nos efforts pour développer le canton, à travers notamment des grands projets mais aussi concentrer nos efforts en zone de développement pour maîtriser les loyers.

Grands Esserts, carrefour route de Veyrier et route de Vessy – exemple d’ambiance Esplanade Jean-Piaget vue depuis le chemin des Beaux-Champs – exemple d’ambiance

329


Praille-Acacias-Vernets © Architectes FHV-ADR

Vous avez justement présenté en avril 2017 un projet de loi revisitant la répartition des catégories de logements autorités en zone de développement. Quelles en sont les modalités et quels sont les enjeux? La proposition du Conseil d’Etat est de revoir les trois piliers du logement de la manière suivante: un tiers de logements d’utilité publique (LUP), un tiers de locatifs destinés à la classe moyenne, le tiers restant étant laissé au libre choix des promoteurs (PPE ou locatifs). A travers cela, j’entends appuyer la classe moyenne, qui gagne trop pour bénéficier du logement social, mais pas assez pour accéder à la propriété privée. Cette tranche de la population a été la plus mal servie en matière de logements durant ces dix dernières années. C’est justement cette classe moyenne qui s’expatrie hors de nos frontières, pour revenir à la question précédente. Il faut donc agir en sa faveur. Deuxièmement, au rythme actuel de construction de LUP, on n’atteindra pas l’objectif de 20% du parc locatif avant la fin du siècle. Nous en sommes aujourd’hui seulement à près de 10%. Avec 33% de LUP dans les nouveaux quartiers, nous arriverons à nous rapprocher plus rapidement de notre objectif, bien que celui-ci sera atteint vers 2050. Enfin, cette nouvelle répartition vise à mieux répartir les LUP sur l’ensemble du territoire en prévoyant un taux unique de 33%. Aujourd’hui, ils sont concentrés essentiellement dans les zones périurbaines (50% de logements sociaux), ce qui va à l’encontre de la politique du département en faveur de la mixité sociale. Parmi les grands projets en cours de développement, celui du secteur Praille-Acacias-Vernets (PAV). Où en est-on aujourd’hui? Lorsque j’ai repris ce dossier, les gens étaient assez pessimistes sur son évolution sachant que cela faisait 15 ans qu’il était à l’arrêt. Immédiatement, j’ai eu un faible pour 330

ce projet. Depuis le début de la législature, passablement de choses ont bougé. Nous avons pu adopter le plan directeur de quartier et une convention financière a été signée par les trois communes concernées, Lancy, Carouge et Genève, d’un montant de 2,5 milliards de francs pour réaliser les infrastructures et équipements publics du PAV. Un projet de loi sur le PAV a été déposé en début d’année affirmant une proportion de deux logements pour un emploi au lieu du 50/50 prévu dans le projet initial du PAV. Une nécessité face à la crise du logement actuelle et au vu du nombre important de surfaces commerciales déjà disponibles sur le canton. Il propose également davantage de mixité sociale: 56% de logements d’utilité publique au lieu de 66% et 12% de PPE. Le projet tel qu’il était ne prévoyait pas de PPE du tout. Or, on sait qu’une concentration de logements sociaux au centre-ville peut créer des ghettos de pauvreté. Après avoir récupéré la Caserne des Vernets et en janvier la parcelle de Firmenich, nous souhaitons à présent se donner les moyens d’accélérer le déménagement d’entreprises situées dans le secteur du PAV. Le Conseil d’Etat a transmis aux députés un projet de loi instituant une nouvelle fondation, la FPAV, une petite entité qui sera chargée de racheter les droits de superficie des entreprises et les renégocier avec des bâtisseurs. L’objectif étant de construire les 12 400 logements et 6200 nouveaux emplois prévus du PAV sans menacer les 1600 entreprises qui s’y trouvent. Nous avons également lancé une démarche inédite autour du projet urbain Grosselin où nous souhaitons favoriser la création de coopératives d’habitations et leur donner un rôle important de la conception à la réalisation du quartier. Cette démarche participative a déjà commencé avec des ateliers participatifs autour de thématiques stratégiques pour le projet urbain et un forum ouvert aux personnes qui souhaitent s’engager dans le développement de ce quartier.


Etoile © Dupraz et Byrne

Autre projet phare, le Quartier de l’Etang, dont le PLQ a été adopté à une vitesse inédite (10 mois). Comment expliquez-vous cela et que faut-il en retirer pour les projets futurs? Si on a pu aller si vite, c’est grâce à la réunion de plusieurs facteurs: un propriétaire unique et bien organisé en opérateur, une commune, Vernier, favorable à ce développement, une bonne concertation et une équipe de collaborateurs de mon département mandatée sur des délais serrés. Philosophiquement, j’ai aussi souhaité que l’Etat passe d’un rôle de planificateur à un rôle d’aménageur avec une meilleure maîtrise de la chaîne de production. C’est grâce à cette formule magique que la modification de zone, le PLQ et l’autorisation de construire ont été traités de manière simultanée et compacte et que nous avons pu avancer aussi rapidement. J’espère pouvoir reproduire l’exercice pour les futurs grands projets.

Quartier de l’Etang

331


Concours Eaux-Vives

Géothermie – camion vibreur © SIG

Nouvel enjeu de l’aménagement du territoire, la vie nocturne, désormais intégrée au plan directeur cantonal. Pourquoi une telle décision? Pour moi, la vie nocturne est un enjeu public au même titre que les crèches, les logements ou les infrastructures sportives. Il est essentiel de l’inclure à la planification des futurs quartiers afin d’éviter qu’elle ne se développe par défaut dans des endroits pas toujours appropriés, ce qui peut créer des tensions de voisinages, telles que celles que l’on a connues à la rue de l’Ecole-de-Médecine. Il s’agit également de combler l’offre de lieux destinés aux noctambules qui s’est appauvrie avec notamment la disparition des squats comme Artamis. La vie nocturne et culturelle sera dorénavant pensée en amont. J’ai donné pour directive à mes services de recenser dans les futurs quartiers des zones dédiées. Le PAV est notamment idéal pour accueillir de futurs lieux culturels nocturnes. Nous travaillons déjà sur un espace appelé «sentier culturel» qui engloberait le Théâtre du loup, la Gravière et la Parfumerie, déjà situés sur le périmètre.

Loex © FPLC

332

Le programme GEothermie 2020 entre dans sa phase concrète. Pouvez-vous nous rappeler les enjeux de ce projet pour Genève et ses implications concrètes? Le canton s’est engagé depuis longtemps pour une société à 2000 watts sans nucléaires. Cela implique donc une transformation en profondeur d’une société bâtie sur le pétrole à celle exploitant des énergies renouvelables et indigènes. Nous avons un effort considérable à faire au niveau des bâtiments qui représentent 50% de la consommation énergétique du canton. Or la géothermie constitue une source d’énergie locale, propre, renouvelable et disponible en continu. Depuis deux ans, nous cartographions avec les Services industriels de Genève (SIG) le sous-sol du canton à l’aide de camions-vibreurs afin de repérer les zones les plus prometteuses pour la géothermie. Cette prospection a permis de définir cinq zones très propices à la production de chaleur qui, selon les premiers résultats, permettraient de couvrir les deux tiers des besoins en chauffage des ménages genevois. Un premier forage a été entrepris dans le quartier de la Concorde, à Châtelaine.


www.sig-vitale.ch


DSSA INGÉNIEURS CONSEILS SA

Crédit Suisse Bel-Air, Genève

Bain Bleu, GE © D.Leuba

Supsi, Mendrisio © BassiCarella

Supsi, Mendrisio © BassiCarella

334


Changement Après 25 ans passés à diriger la société dssa Dumont Schneider SA, Roger Dumont transmet les rênes à Daniel Fleury et Thomas Durante tout en prenant la présidence du Conseil d’Administration de DSSA Ingénieurs Conseils SA. Le changement de nom est une évidence, tout comme l’est la passation à deux ingénieurs dynamiques, motivés et soutenus par leur, désormais, ancien patron. Celui-ci se réjouit de pouvoir soutenir les nouveaux associés, de leur apporter son réseau, son expérience technique et managériale. Le fait qu’il soit membre actif de la SLG – Association Suisse pour l’Eclairage qui travaille beaucoup autour de la LED, qu’il soit expert pour la formation dans les différents domaines de l’électricité et qu’il anime des séminaires de formation lui permet d’être toujours à la pointe et ainsi de transmettre son savoir aux nouveaux propriétaires de DSSA. EMS Vandelle, Versoix GE Evolution Daniel Fleury et Thomas Durante travaillent dans la société depuis respectivement 5 et 20 ans et ils ont à cœur de suivre la ligne de leur prédécesseur. Cette ligne est celle qui leur permet de mettre au niveau de tout un chacun, les compétences les plus pointues dans les domaines des énergies renouvelables, de l’éclairage, de la sécurité électrique et de l’assainissement des concepts techniques en électricité. Avec DSSA, les clients ont ainsi à leur disposition tout un panel de connaissances pour initier et suivre les projets dans les domaines du logement, des locaux administratifs, de la banque, de l’hôtellerie, de l’industrie etc. L’équipe de direction est très complémentaire avec M. Fleury responsable de l’administratif, de la communication et du soutien aux chefs de projets et M. Durante assurant le suivi technique des travaux en amont et sur le terrain. M. Dumont restant à leur disposition pour les conseiller dans cette transition. Formation La formation et le suivi de l’évolution du métier restent des sujets qui continueront à être mis en avant; des apprentis sont toujours régulièrement formés dans l’entreprise afin d’assurer la relève, ainsi que par la formation de techniciens ES. L’implication tant de Roger Dumont que de Daniel Fleury au sein du comité de l’ABTIE (Association des Bureaux Techniques d’Ingénieurs en Electricité) permet de suivre les changements dans la branche. Expérience DSSA Ingénieurs Conseils a une grande aptitude à répondre aux demandes variées et est connu pour proposer des solutions innovantes: logements, hôpitaux, hôtels, banques, industries ont des besoins très différents et ne peuvent la plupart du temps pas interrompre

BCFWS, GE

BCFWS Installation technique, GE

leurs activités pendant les travaux. L’expertise de DSSA, son expérience et sa longue pratique permettent de garder un site en exploitation pendant la durée des travaux, d’éviter les coupures de courant ce qui est un atout de taille particulièrement pour les secteurs bancaires et médicaux. Exemples de solutions innovantes, la mise en évidence de la façade «moucharabieh» du bâtiment Bain Bleu Hammam & SPA sur le site de Genève Plage, par un éclairage LED, l’intégration architecturale des installations électriques dans un bâtiment protégé (bâtiment Concorde), ou encore l’adaptation de la distribution électrique ainsi que des moyens de secours d’un site biotechnologique hautement sensible et n’autorisant aucune coupure de courant (Covance).

DSSA Ingénieurs Conseils SA

Chemin du Pont-du-Centenaire 109 CH-1228 Plan-les-Ouates Tél. +41 22 308 45 45 Succursale de Fribourg Route de la Bruyère 7 • CH-1564 Domdidier Tél. +41 78 826 05 65 info@dssa.ch • www.dssa.ch

335


INTERVIEW

FRANCESCO DELLA CASA

Architecte cantonal

« Un des critères qui m’a poussé à accepter ce poste, c’est que je me trouvais en présence d’une génération d’architectes de très grand talent » Depuis 2011, Francesco Della Casa est l’architecte cantonal du canton de Genève. Chargé de coordonner les grands projets architecturaux et urbanistiques entre l’administration, les professionnels et les usagers, il est le garant de la qualité architecturale et urbanistique. Une qualité plus que jamais présente nous explique l’architecte.

CEVA Bachet-de-Pesay Jaccaud Spicher Architectes Associés © JSAA © Yann André

336


Bio Express Originaire du Tessin, Francesco Della Casa a commencé par étudier les beaux-arts. Il travaille parallèlement pendant cinq années comme restaurateur de monuments historiques. Par la suite, il étudie l’architecture à l’EPFL, obtient son diplôme d’architecte en 1993, ouvre son propre bureau en Valais. Pendant quelques années, il travaille comme porte-parole de la Chambre genevoise immobilière et, en 1999, devient rédacteur en chef de la revue Tracés, le bulletin technique de la SIA pour la Suisse romande. Après avoir été le commissaire de la manifestation Lausanne Jardins en 2004 et 2009, il occupe depuis mai 2011, le poste d’architecte cantonal de Genève, resté vacant depuis 1996.

Vous avez un rôle d’interface avec les communes et les privés mais aussi entre les différents offices cantonaux concernés. Comment cela se passe-t-il? De mon point de vue cela se passe assez bien. Il faut établir des liens, des relations de confiance, aller à la rencontre des personnes. Au quotidien, j’œuvre en partenariat avec les différents acteurs et offices concernées, notamment pour organiser des concours publics voire privées. J’ai aussi et surtout un rôle de guichet pour donner des conseils ou en cas de problème: il s’agit par exemple d’expliquer pourquoi une autorisation de construire a été refusée. J’interviens également en tant que facilitateur dans le cadre de dossiers très complexes et enlisés.

PAV vue nocturne Pierre-Alain Dupraz Architecte & Gonçalo Byrne © Yves André

Vous êtes un habitué des jurys de concours. Un instrument de la qualité selon vous? On ne peut pas décréter la qualité mais quand on met côte à côte plusieurs solutions, cela permet de faire émerger la meilleure. Si au début on comptait 20 participants par projet, nous en avons en moyenne 75 aujourd’hui, ce qui contribue à l’augmentation de la qualité. Des bureaux qui viennent de différents pays, de différents horizons, avec différentes cultures architecturales et qui enrichissent considérablement les projets. Sur 80 concours, la moitié a été remportée par des architectes genevois, un quart par des vaudois et le reste par des bureaux du reste de la Suisse ou étrangers, européens en majorité. Les concours permettent une juste répartition des mandats entre les bureaux mais aussi de révéler des talents, à commencer par les petits bureaux et les jeunes architectes. Quel regard portez-vous sur l’architecture genevoise? Un des critères qui m’a poussé à accepter ce poste, c’est que je me trouvais en présence d’une génération d’architectes de très grand talent. Une condition essentielle pour faire du bon travail. Selon moi on n’avait pas connu ça depuis les années 60 avec cette génération d’architectes qui a fait rayonner Genève, comme Honegger, Saugey, Addor, etc. Ce n’est pas pour rien que nous avons conservé et classé nos grands ensembles d’après-guerre comme Le Lignon, le plus long immeuble d’habitation d’Europe, alors que d’autres cités européennes les ont rasées. Aujourd’hui, nous vivons à nouveau une période faste. Sans vouloir citer des noms, il y a une dizaine de bureaux qui régatent de manière nationale voire internationale. Une excellence qui je l’espère va se renouveler à travers l’Hepia, qui a repris le flambeau de la formation des architectes après la disparition de l’université d’architecture de Genève. Cela se sait encore trop peu, mais les formations y sont excellentes et les diplômés qui en sortent de très bonne qualité. C’est d’ailleurs un des étudiants de l’Hepia, pas encore diplômé, qui a remporté le second prix du concours international pour l’aménagement de la rade de Genève. 337


Surélévation à la rue de Lausanne Lacroix Chessex Architectes © LACROIX CHESSEX

Le territoire genevois n’est pas extensible. Comment faire comprendre à la population la nécessité de densification? Il est important de rappeler que la densification avant d’être une nécessité est un choix politique qui est permanent depuis 1917. A l’époque déjà, un groupe d’architectes et d’archéologues s’était ému des conséquences d’une urbanisation non maîtrisée. On bâtissait de manière aléatoire, et le développement devenait tentaculaire. Ils ont alerté les autorités, ce qui a débouché sur la loi sur la protection des monuments et des sites, la première loi d’aménagement du territoire. Genève est également le premier canton à s’être doté d’un plan directeur planifiant de manière réfléchie le développement. Dans d’autres cantons, où aucune mesure de protection n’a été appliquée ou du moins tardivement, les dégâts sont importants. Dans le canton de Vaud, il aura fallu des opérations choc comme «Sauver Lavaux» pour pouvoir sauver une partie de ce qui pouvait l’être encore. L’espace non construit, les terres agricoles, les forêts, les rivières, les parcs, etc. sont des éléments essentiels à la qualité de vie que nous devons préserver. Aujourd’hui, Genève est l’une des villes les plus denses de Suisse. Pour de nombreuses personnes, cette densification a souvent une connotation négative: on augmente, on intensifie, or elle peut être, à condition qu’elle soit bien faite, un vecteur de qualité de vie. Elle permet notamment de faire cohabiter des gens, des activités, des cultures différentes. Elle évite le désenclavement en offrant des services et des commerces de proximité et favorisant la vie sociale. Il suffit de voir les Pâquis, les Acacias, Saint-Jean, Les Eaux-Vives où il existe une véritable vie de quartier et une identité à laquelle sont très attachés les habitants. C’est ça la ville pour moi aujourd’hui. Ce n’est pas implanter sa maison avec une haie ou une barrière pour être le plus loin possible de son voisin. Faute de zones à bâtir, les zones-villas sont devenues le nouvel enjeu de la densification urbaine à Genève. Quelle est votre position à ce sujet? Les zones villas occupent près de 50% des zones à bâtir mais ne logent que 10 à 12% des genevois. Un luxe qui donne à réfléchir, sachant que le territoire n’est pas une ressource inépuisable et que les besoins en logements se font sentir. 338

Densifier oui mais comment s’assurer de la qualité des réalisations, notamment dans le cas de surélévation? Les surélévations sont possibles depuis 2008 avec la loi sur les surélévations mais on se rend compte aujourd’hui que les choses n’ont pas été suffisamment encadrées. On a surélevé un peu partout, aux grés des opportunités avec des résultats très approximatifs souvent décriés par la population, dont les réactions auraient pu conduire à une remise en cause de la loi. Pour remédier à cela, nous avons décidé avec les autorités cantonales et la ville de Genève, d’augmenter les exigences pour construire à travers la mise en place d’une méthodologie permettant de fournir des critères d’évaluation communs aux différents services préaviseurs sollicités dans le cadre de demandes de surélévations. Jusqu’à présent, l’analyse des projets avait tendance à limiter l’approche selon les gabarits. A présent, il s’agit de prendre en compte non seulement la relation architecturale du projet avec l’immeuble existant, mais aussi celle qu’il induit avec les bâtiments voisins et plus largement avec l’ilot et le quartier dans lequel il se situe. Genève est l’une des villes qui comptent les plus belles surélévations d’Europe et nous devons se donner des objectifs de haute qualité si nous voulons continuer à construire la ville sur la ville. Quelle relation entretenez-vous avec le patrimoine? J’ai commencé comme restaurateur de monuments historiques, j’ai donc une relation très étroite avec le patrimoine. Ce qui me conduit parfois à avoir des attitudes assez critiques vis-à-vis des adorateurs du patrimoine et de leur fétichisme envers celui-ci. On s’accapare un


Passerelle du Mont-Blanc vue nocturne © Pierre-Alain Dupraz

objet, on s’attribue l’œuvre d’un autre. Pour moi, au-delà de la notion d’esthétique, relativement subjective, le patrimoine est avant tout un témoignage, une archive mais c’est aussi une fonction qui doit continuer dans le temps. On ne doit pas vider un objet de son sens. On parle aujourd’hui beaucoup de la culture du bâti. Quelle en est votre définition? La culture du bâti ne se limite pas à la conception, contrairement à ce que certains pensent. Ce n’est pas seulement un concept en 3D spectaculaire, c’est au-delà du simple visuel, quelque chose de tactile, qui se parcourt avec le corps et qui se vit. C’est aussi le résultat de nombreux savoir-faire qui s’illustrent sur le terrain, lors de la construction. L’architecte n’est pas le seul acteur de cette culture du bâti, il y a aussi les entrepreneurs, les ouvriers, les artisans d’art. Entre le maçon et l’architecte, la culture du bâti doit être partagée.

Surélévation à la place du Cirque Bassicarella Architectes © Yves André

Quartier d’habitation plateau de Vessy Atelier Bonnet & Cie © Yves André

Vous avez participé au développement du Pavillon Sicli. Qu’est-ce que ce lieu représente pour vous? Le Pavillon Sicli est la maison de la culture du bâti, c’est aussi l’usine de la construction et de tous ses métiers. L’association qui l’anime est d’ailleurs représentative de cette diversité puisqu’elle regroupe la Fédération des architectes et ingénieurs de Genève, la Fédération des métiers du bâtiment, la Maison de l’architecture ainsi que la Haute Ecole d’art et de design Genève et la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève. A travers le Pavillon Sicli, on retrouve cette idée d’hospitalité, celle d’une grande tente en béton ouverte aux professionnels du bâti au sens large et aux citoyens. 339


aath

TSCHUMI HEURTEUX ARCHITECTES ASSOCIÉS SA

Une architecture guidée par l’éthique et l’harmonie Cela fait plus de cinquante ans que la société AATH relève le défi d’offrir à Genève une architecture de qualité. Créée à l’origine par Urs Tschumi et Michel Heurteux, elle est derrière une multiplicité de réalisations dans des domaines variés de plus ou moins grande envergure. Depuis toujours, son équipe est guidée par un mot d’ordre: l’éthique. Au service des intérêts de sa clientèle et d’une harmonie architecturale, elle prend souvent en charge l’ensemble des prestations, afin d’assurer la qualité de chaque projet. Composée aujourd’hui d’une équipe de neuf collaborateurs expérimentés, elle a su évoluer avec son temps et demeurer ainsi une référence.

340


Au service d’une architecture de qualité depuis 1979 C’est en 1979 que le bureau AATH Tschumi Heurteux Architectes Associés SA a vu le jour sous son nom actuel, suite à la reprise du bureau d’architectes créé en 1963 par Urs Tschumi et Michel Heurteux. C’est ainsi que ce sont associés des collaborateurs aux compétences complémentaires ayant permis son développement pérenne, le tout grâce à une adaptation continuelle aux évolutions du marché et à la multiplication des normes. A une époque, il fut composé de 30 collaborateurs et de 3 bureaux avant de voir le départ d’Urs Tschumi et de revenir à une taille plus familiale. Aujourd’hui, la société comprend une équipe expérimentée dotée d’un large spectre de savoir-faire. Une prise en charge complète des projets Dans la majorité des cas, c’est l’ensemble des prestations d’architecture qui est pris en charge, de l’étude de faisabilité au suivi des travaux et jusqu’au bouclement des comptes. «Cela nous permet d’assurer la qualité des réalisations», explique Michel Heurteux. La direction générale d’un projet est d’ailleurs toujours tenue par un des associés, et ce jusqu’à la phase finale, afin de garantir une cohérence architecturale et constructive, ainsi qu’un respect du budget et des délais. Une approche éthique et orientée client «Un bon architecte est celui qui répond à la demande de son client, qui matérialise ses souhaits tout en prenant en compte l’ensemble des critères ainsi que les coûts», souligne Michel Heurteux. Ainsi, le bureau se positionne au service des intérêts de sa clientèle avant tout. L’éthique est en effet au cœur de la philosophie de ces architectes. A ce propos, les enjeux en matière d’économie d’énergie et de développement durable sont constamment pris en compte tout au long du processus d’étude, en partenariat avec des spécialistes. La garantie de mettre en œuvre des solutions à la fois durables et optimales! Des réalisations extrêmement variées Avec plus de cinquante ans d’existence, il va sans dire qu’une multiplicité de projets s’est succédée au sein du bureau, avec des programmes et des tailles d’ouvrage extrêmement variés. Un large spectre allant de la réalisation de villas individuelles à la mise en place de plans de quartier, en passant par la construction de bâtiments industriels, administratifs, locatifs et PPE ainsi que par de nombreuses transformations et rénovations, sans oublier les expertises financières et techniques. L’architecture intérieure est également une spécialité du bureau. Enfin, une grande expérience a été acquise dans la collaboration avec d’autres mandataires via des associations ou consortiums pluridisciplinaires pour des projets de grande envergure. 341


BSI SA – Genève La rénovation complète d’un bâtiment historique AATH a été chargé de la transformation et de la rénovation totale de la structure, ainsi que de l’aménagement des bureaux pour BSI SA, dans le quartier des banques à Genève. Une intervention délicate sur deux bâtiments en exploitation datant du XIXe siècle, classés historiques. L’enjeu de ce projet qui s’est déroulé en deux étapes de 2013 à 2016: réaliser un bâtiment à l’image de la banque, soit une architecture sobre, contemporaine, harmonieuse et ainsi de valoriser la substance d’origine. L’intérieur du bâtiment a été mis à nu et refait entièrement à neuf. Ainsi, des matériaux épurés et chaleureux ont été choisis, comme le parquet et les menuiseries en chêne. Quant aux menuiseries des fenêtres, elles ont été entièrement refaites à l’identique et les fenêtres existantes ont été remplacées par des fenêtres agréées par la CMNS. De même, afin de répondre aux normes énergétiques et de sécurité, la technique des bâtiments a été revue, telle que la ventilation ou l’électricité. Les architectes ont dû également faire preuve de leur savoirfaire en matière de domotique, afin de développer le système informatique.

342


Immeuble d’habitation Rue Maunoir – Genève Une construction complexe et harmonieuse au centre-ville La construction de ce bâtiment enclavé entre deux immeubles et situé derrière l’école des Eaux-Vives a nécessité en amont la destruction d’un bloc existant vétuste de deux étages, fait rare dans un quartier au tissu urbain compact et historique. Ainsi, la mission fut d’implanter un immeuble s’intégrant avec harmonie à son environnement tout en affirmant sa propre identité architecturale volontairement sobre. Grâce à son raccord à la corniche du bâtiment situé au 5 rue Maunoir, la parcelle a été largement optimisée, permettant un gain de surface de plancher non négligeable. Un projet complexe qui a nécessité de nombreux travaux spéciaux. Cette nouvelle réalisation abrite 11 appartements traversants de 4 et 5 pièces, ainsi que 2 commerces en arcade. L’objectif était de concevoir des logements lumineux et spacieux avec un accent mis sur le souci écologique. Ainsi, équipé de panneaux solaires et d’un système de doubleflux, le bâtiment répond au label Minergie.

343


Quai Charles Page – Genève Une rénovation nécessitant de multiples compétences La mission confiée à AATH fut de rénover un bâtiment d’habitations et de créer un appartement en attique. Ainsi, les menuiseries extérieures en bois ont été remplacées par de nouvelles menuiseries en bois composées d’un double vitrage. De même, la toiture et les terrasses en attique ont été refaites avec la pose d’une isolation thermique, d’une nouvelle étanchéité et de dallettes en ciment sur les terrasses. Une ventilation simple-flux et contrôlée a été installée et la centrale de chauffe a été remplacée par deux chaudières à gaz à haut rendement. En sous-sol, une buanderie a été aménagée. Parallèlement, en attique, un appartement de quatre pièces a été créé avec la pose d’une isolation périphérique. Celui-ci a fait l’objet d’un aménagement intérieur de qualité offrant à ses habitants, luminosité, espace, ainsi qu’une magnifique vue panoramique. 344


EMS Eynard-Fatio – Genève La deuxième vie d’un bâtiment existant L’équipe d’AATH a été chargée de la rénovation de l’EMS Eynard Fatio afin de lui offrir une nouvelle vie. A cette fin, de nombreux échanges et dialogues ont été mis en place avec les utilisateurs, ce qui a permis de faire transparaitre le dynamisme et l’enthousiasme de l’équipe. Pour réinventer l’enveloppe, cinq variantes de teintes ont été posées. Ainsi, le bâtiment change et réagit à la lumière et son dégradé de teintes lui permet d’alléger son volume. Ainsi, cette nouvelle identité lui permet de mieux s’intégrer dans son environnement et notamment avec les constructions contemporaines avoisinantes. On est ainsi passé d’un volume silencieux à un volume parlant, d’un volume vieillissant à un volume rajeunissant.

Une nouvelle jeunesse a été également offerte à l’intérieur du bâtiment: restaurant modernisé et remis aux normes de sécurité. Quant à l’extérieur, le jardin, lieu de rencontre phare durant les beaux jours, a été remodelé afin de permettre d’accueillir au mieux les résidents, ainsi que le public de proximité. Pour ce faire, des activités ludiques ont été créées comme un étang peuplé de poissons rouges et entouré d’une flore diversifiée, un parc de jeux, une terrasse généreuse, le tout entouré d’une végétation flamboyante.

345


Bâtiment d’habitations Minergie Quartier sous-bois – Genève Une construction durable où il fait bon vivre Dans un quartier en mutation situé à proximité des organisations internationales, l’équipe d’AATH a érigé un bâtiment d’habitations destiné à la location. Il comprend deux appartements spacieux de 5 et 6 pièces par étage, ainsi qu’un logement de 5 pièces en attique, et un parking commun en sous-sol. Grâce à de grandes baies vitrées, les séjours sont lumineux et prolongés par des balcons. Des bow-windows vitrés agrandissent la surface des cuisines et permettent l’aménagement d’un coin à manger communiquant avec le séjour. Afin de répondre aux exigences du label Minergie, les architectes ont mis en place des pompes à chaleur alimentées par le réseau d’eau du lac Genève-Lac Nations. Un concept écologique qui est appliqué à l’ensemble des futures constructions du quartier. L’enjeu de ce projet fut de gérer l’ensemble des problèmes d’infrastructure du périmètre pour réaliser ce premier bâtiment au cœur d’un ancien quartier de villas.

346


PLQ «Le Tronchet» – Monthey Un projet urbain phare du bureau La réalisation du PLQ «Le Tronchet» témoigne des compétences pointues du bureau en matière d’urbanisme. C’est sur une superficie de 30 000 m2 que les architectes ont conçu un nouveau quartier d’habitations situé à l’entrée de Monthey. Celui-ci a été pensé de façon à pouvoir le réaliser en plusieurs étapes en prenant en compte tant les contraintes organisationnelles que financières. Le projet est composé de neuf bâtiments d’habitations. Chacun comprend des appartements de 3,5 et 5,5 pièces tous dotés d’une double orientation permettant ainsi d’apporter espace et luminosité. De vastes terrasses ont été conçues pour les logements situés aux étages et des jardins privatifs pour ceux du rez. Des lignes et des formes sobres ont été volontairement choisies. De même, les façades teintées différemment,

grâce à des plaques «Eternit», permettent d’offrir la cohérence du projet complet tout en assurant l’identité de chaque bâtiment. La modernité est de mise afin de distinguer le quartier des constructions environnantes. Dans un souci environnemental, leur conception technique s’approche largement du standard Minergie, grâce à une isolation thermique performante et une ventilation double flux.

TSCHUMI HEURTEUX ARCHITECTES ASSOCIES SA

AATH Tschumi Heurteux Architectes Associés SA

Rue Jean-Pelletier 6 • Case postale 157 CH-1225 Chêne-Bourg - Genève Tél. +41 22 348 36 80 • Fax +41 22 348 36 50 contact@aath.ch • www.aath.ch

347


SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA

L’architecture par passion Fort d’une équipe pluridisciplinaire composée d’architectes, de décorateurs, de dessinateurs, de techniciens, de coordinateurs de chantier et d’économistes, SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA est capable de mener à bien tout type de projet. A l’écoute de ses clients, il offre des solutions innovantes avec pour maîtres-mots, qualité, respect des coûts et délais et bien-être des occupants. Zoom sur ce bureau qui vient de réaliser une surélévation dans le quartier de Champel.

348


Un large panel de compétences SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA intervient sur tous les types de projets architecturaux, tant en construction neuve qu’en rénovation. «Il n’y a pas de petit projet. Tout client, quel qu’il soit, a droit à un travail de qualité et au respect de ses souhaits», confie Serge Serafin. Le bureau intervient sur un large spectre d’activités, villas luxueuses, immeubles de logements en PPE ou subventionnés, hôtellerie, bureaux, hangars, etc. Via son antenne Archi + Expertises, l’entreprise est également sollicitée pour ses compétences d’expertise, tant au niveau immobilier pour des prestations de mise en valeur d’un bien immobilier, des estimations d’achat ou de vente, les valeurs de succession, pour un prêt ou une garantie hypothécaire ou encore suite à un sinistre. Sa compétence s’étend également aux domaines juridique et financier pour effectuer des expertises ordonnées par un juge dans le cadre d’une procédure juridique.

Une connaissance pointue des particularités genevoises De par son expérience, le bureau a l’habitude d’intervenir dans le système décisionnaire propre à Genève. Membre de la commission de l’urbanisme cantonal et délégué à la commission d’architecture, Serge Serafin est largement impliqué dans la vie urbanistique du canton de Genève. Sa connaissance des particularités et des enjeux cantonaux lui permettent de suivre et de mener à bien tout type de projet.

Une philosophie: l’humain au cœur des priorités Ce bureau a construit sa réputation en introduisant les notions de service et de proximité sur chacun de ses projets. Proche de ses clients, il reste à l’écoute de leurs envies et besoins. Sa philosophie: «Mettre l’humain au cœur de tout projet, car l’échelle de ce qu’on construit doit correspondre à la dimension et à l’aura de l’humain», souligne Serge Serafin. Ainsi, tous les éléments qui constituent la réflexion du programme reposent sur le bienêtre de l’homme. De ce fait, les paramètres de lumière, de perspective, l’aspect pratique et agréable doivent toujours être en accord avec les besoins des futurs occupants des lieux. 349


Surélévation et rénovation Avenue de Miremont Le projet en bref Suite à un appel d’offre lancé en 2014, SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA a été mandaté pour la réalisation de la surélévation et rénovation des façades de trois immeubles locatifs contigus datant des années 50. Un projet conçu par un autre bureau d’architecte (Cerutti architectes) et autorisé en 2012. Le projet comprend la démolition d’anciennes toitures aménagées en greniers et locaux techniques et la réalisation de deux niveaux supplémentaires de logements sur deux des trois immeubles – un des propriétaires ne souhaitant pas pour le moment effectuer la surélévation. Le bureau s’est occupé, en outre, de la remise en conformité des balcons et des fenêtres conformément aux normes thermiques et sécuritaires en vigueur. • Lieu: avenue de Miremont, quartier de Champel, Genève • Réalisation: avril 2015 – juin 2017 • M  aître de l’ouvrage: divers propriétaires • Surfaces brutes de plancher: 1634 m2 • V  olume SIA (116): 6166 m3 • Logements créés: 9 de 4 à 7 pièces Un défi constructif Conçu par un autre architecte, SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA a dû concevoir la constructibilité de cette surélévation sur l’existant avec notamment pour problématiques les structures porteuses et la prise au vent. A l’instar des bâtiments anciens de la même époque, l’ensemble concerné a été conçu avec des façades porteuses et un noyau central constitué par la cage d’escalier et l’ascenseur. Selon ces éléments, le bureau est venu poser sur la dalle de toit standard une nouvelle dalle permettant de transférer les charges sur les éléments porteurs. Pour la surélévation, il a opté pour une structure mixte en bois et béton, la rendant ainsi plus légère, tout en permettant d’augmenter la vitesse de construction, sachant les nuisances occasionnées pour les habitants durant le chantier. Un système constructif ingénieux permettant d’isoler thermiquement et phoniquement les logements tout en respectant les normes de sécurité en vigueur. Un engagement: l’harmonie urbanistique Conscient de l’importance du milieu, du site, du paysage, etc., où s’inscrit chacune de ses interventions architecturales, SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA a travaillé sur le projet afin de garantir une harmonie entre la nouvelle réalisation et le bâti existant. Pour ce bureau, Il est essentiel que la superstructure, bien que réinterprétée dans une approche contemporaine, puisse s’intégrer avec cohérence à la structure établie dans l’environnement urbain afin que l’identité propre de l’édifice puisse être conservée. Cette volonté d’intégration, le bureau l’a menée également au niveau de la rue, puisque la surélévation arbore une couleur, rappelant de manière subtile la toiture en tuiles du bâtiment, alors que les façades ont été repeintes couleur sable. 350


Des logements confortables et de qualité Pour SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA, le bienêtre des occupants est essentiel. Malgré les contraintes budgétaires du projet avec des logements locatifs soumis à la Loi sur les démolitions, transformations et rénovations de maisons d’habitation (LDTR), le bureau a misé sur des matériaux contemporains, de qualité et durables dans le temps apportant ainsi une véritable valeur ajoutée à l’ensemble. Les logements se veulent extrêmement lumineux avec de larges baies vitrées couplées à un jeu de pergola permettant de se protéger de manière esthétique du soleil durant les périodes les plus chaudes de l’année.

Serafin Architectes Associés SA

Rue de Genève 122 • CH-1226 Thônex Tél. +41 22 349 10 50 • Fax +41 22 349 09 77 info@serafinarchitectes.ch www.serafinarchitectes.ch

351


GENÈVE – LAUSANNE – BERLIN

hervé de giovannini architecte

L’humain au cœur de chaque projet Fondé en 1984, l’atelier d’architecture De Giovannini SA regroupe actuellement 24 collaborateurs répartis entre ses bureaux de Genève, Lausanne et Berlin. Spécialiste reconnu dans le domaine de l’habitat, aussi bien social que pour des villas privées, ce bureau privilégie l’écoute et le dialogue avec ses clients pour des réalisations sur mesure et en totale adéquation avec les enjeux environnementaux actuels. Zoom sur la philosophie et les prestations de cet atelier avec son fondateur et administrateur, Hervé De Giovannini.

352


Quel est votre parcours? Comment avez-vous fondé votre propre bureau? Après avoir obtenu un diplôme ETS à l’école d’ingénieur de Genève, j’ai poursuivi mes études à l’EPFL à Lausanne et prolongé ma formation de trois ans d’assistanat à la chaire du logement. L’atelier a été créé en 1984 à Lausanne puis Genève en 1986. Dernièrement, nous avons également ouvert une antenne à Berlin. Pourquoi? Tout simplement afin de développer le système coopératif sur ce territoire, qui en est déjà très imprégné, et favoriser l’émergence de synergies entre les bureaux des deux pays. De cette façon, nous sommes plus à même de prendre du recul face au processus de création, tout en puisant de nouvelles sources d’inspiration. Quels sont vos domaines de compétences et vos secteurs d’activité? Principalement actifs sur Genève et le canton de Vaud, nous sommes spécialisés dans l’élaboration de projets liés au logement et à l’industrie. Nos compétences nous permettent de couvrir plusieurs domaines de l’habitat avec des réalisations comprenant aussi bien des logements sociaux et des coopératives d’habitation que des ensembles résidentiels ou encore des villas contemporaines qui rivalisent d’innovation et d’inventivité. Nous sommes aussi capables de travailler sur des projets industriels: l’atelier étant originaire de la Vallée de Joux, nous avons également réalisé quelques usines d’horlogerie ainsi que des bâtiments administratifs. D’où vous vient cet engouement pour la création de coopératives? Dans les années 1990, pendant la crise immobilière, nous avons créé avec Christiane Layaz une coopérative d’habitation baptisée Jordils Moulin à Yverdon-les-Bains, sur un terrain qu’une grande banque nous avait mis à disposition. C’était le premier immeuble que je réalisais avec comme objectif l’habitat social. Le contact avec les futurs habitants, les budgets limités, la mixité des typologies et la mise à disposition d’espaces communs tels que le local à buanderie – qui présente l’avantage d’être situé au meilleur endroit de l’immeuble – m’ont amené à reconsidérer la manière de penser le logement. Forts de cette expérience, nous avons créé à Genève la coopérative Rhône-Arve qui compte déjà plusieurs réalisations dont une à la Jonction ou encore une autre – un bâtiment de 35 logements en coopérative – chemin de Terroux à Cointrin.

353


Comment voyez-vous le métier d’architecte? Quelles sont les valeurs qui vous animent? Au-delà des aspects pragmatiques liés à notre métier, l’architecte a, selon moi, un rôle éminemment social. Dans le cas du logement groupé par exemple, nous ne sommes pas là pour construire des appartements empilés les uns sur les autres mais plutôt pour créer des lieux de vie agréables, avec des espaces collectifs qui favorisent le vivre ensemble. Harmonie avec le site, utilisation de matériaux durables comme le bois, priorité donnée aux énergies renouvelables, création de zones de rencontre conviviales, ouverture sur la nature, valorisation des espaces extérieurs, etc. Tous ces éléments figurent au nombre des paramètres qui guident la création architecturale de notre bureau. Afin de répondre aux exigences du maître d’ouvrage, nous sommes à même d’offrir des solutions harmonieuses et durables dans le total respect des coûts et délais impartis. De Giovannini SA, c’est aussi une équipe de 24 collaborateurs. Pouvez-vous nous en dire davantage sur votre philosophie d’entreprise? De formations et d’origines différentes, nous formons une équipe diversifiée et complémentaire. Chaque collaborateur est responsabilisé très rapidement afin d’acquérir une autonomie constructive lui permettant de suivre chaque projet de A à Z. A la clé, un suivi personnalisé pour le client qui n’a affaire qu’à un seul et même interlocuteur. Nous sommes, en outre, une entreprise formatrice puisque l’atelier a toujours formé des apprentis et reçoit souvent de jeunes stagiaires.

354

Zoom sur trois de vos dernières réalisations VILLA DORA Inspiré de la Villa Savoie du Corbusier, ce projet consiste en un «Piano Nobile» posé sur un socle et suspendu au-dessus du jardin. Ce volume comprend deux logements sur trois niveaux. Il permet de couvrir les entrées et les voitures et de créer une grande terrasse en toiture agrémentée d’une piscine et d’un jardin japonais en relation avec la suite parentale «Master». Collaboratrices: Charlotte Schüsselé, Mélody Barthassat, Caroline Morel.


JONCTION-FALAISES Situé près d’un axe routier très dense au centre de Genève, cette parcelle triangulaire comprenant un immeuble de bureau, des logements LUP et étudiants et des logements PPE se situe entre le Rond-Point de la Jonction et le Pont Sous-Terre, sur le Rhône. La construction d’un tel ensemble a soulevé de nombreuses problématiques: sous-sols pollués, proximité du nouveau tram, réverbération du bruit, l’exiguïté des parcelles, densité du quartier, berges du Rhône, etc. La problématique des nuisances sonores a été plus que cruciale et l’idée de créer un espace calme et accueillant en cœur d’ilot a guidé la création. L’objectif «social» a été l’un des paramètres essentiels du projet: les typologies des habitations, notamment l’usage de coursives, permet à la fois de distribuer les appartements et d’agrémenter chacun d’eux d’espaces extérieurs généreux tout en favorisant le contact entre habitants. Collaborateurs: Juan Rua, Teresa Sanchez, François Sautier.

RHÔNE-ARVE TERROUX A deux pas de l’aéroport et de toutes commodités, cette coopérative d’habitations de six étages regroupe 35 logements accessibles depuis deux entrées principales. L’immeuble est distribué par deux cages d’escalier: une cage d’escalier PPE et une cage d’escalier HM, reliées par un parking sous-terrain. L’orientation nord-est/sud-ouest du bâtiment sur le plan de quartier a favorisé le choix de typologies traversantes pour les appartements. De plus, la volonté d’offrir aux habitants de l’immeuble un prolongement extérieur généreux et ensoleillé de leur séjour a été pris en adéquation avec le gabarit d’implantation et des balcons d’une profondeur de 2,50 mètres ont été édifiés sur tout le linéaire sud. Collaborateurs: Frédéric Aebi, Mélody Barthassat, Katja Zimmermann.

GENÈVE

hervé de giovannini

architecte epfl Rue de Malatrex 38 • CH-1201 Genève Tél. + 41 22 949 77 30 info@degiovannini.ch

LAUSANNE

hervé de giovannini

architecte epfl Boulevard de Grancy 8 • CH-1006 Lausanne Tél. + 41 21 616 59 14 info@degiovannini.ch

355


Plus de 25 ans d’expertise Spécialisé dans la construction et la transformation de bâtiments, sbing sa est un bureau de référence en Suisse romande dans le domaine de l’ingénierie civile. Fondé en 1991, il compte une équipe dynamique et professionnelle de plus de 30 collaborateurs à même d’offrir des solutions innovantes et rationnelles orientées vers sa clientèle. Portrait.

CPM – De Giuli Portier Architectes

356


Une offre globale Actif sur l’ensemble de la Suisse romande, sbing sa offre un panel de prestations complet en matière d’ingénierie civile, tant dans la construction neuve que dans la transformation. Travaux de béton armé, d’acier et de bois, travaux de fondation, enceinte de fouille, réseaux de canalisation et travaux routiers font partie de ses multiples domaines de compétences. Fort d’une équipe dynamique et pluridisciplinaire de collaborateurs, composée d’ingénieurs, de techniciens et de dessinateurs projeteurs, le bureau est à même d’offrir un service complet de qualité. Il assume ainsi la responsabilité de l’ensemble des prestations d’ingénierie, de la formulation des besoins et conception initiale à la mise en service en passant par le projet et la réalisation. De quoi répondre aux attentes d’une clientèle variée parmi laquelle figurent des promoteurs, assurances, marques horlogères ou encore architectes. Disponible et à l’écoute de ses clients, sbing sa les accompagne à chaque étape de leur projet avec à la clé des solutions uniques et sur-mesure. Une philosophie qui s’applique également au sein de son antenne lausannoise. Ouverte en 2015 pour faciliter le quotidien de certains collaborateurs vaudois et se rapprocher des clients, celle-ci s’est passablement développée passant de trois personnes à huit aujourd’hui. Une implantation qui permet également à sbing sa d’étendre ses activités au marché fribourgeois et suisse alémanique.

L’innovation made in sbing sa Depuis toujours, sbing sa est un bureau qui aime relever de nouveaux défis. Parce que l’innovation est dans son ADN, le bureau est constamment à la recherche de solutions novatrices et toujours plus efficientes pour ses clients afin de leur apporter une réelle valeur ajoutée. Ses réflexions sont notamment guidées selon deux piliers: la recherche de l’efficience des matériaux et de l’optimisation des coûts. A la pointe de la technologie, le bureau travaille de plus en plus avec le logiciel Revit BIM, spécifiquement conçu pour la modélisation des données du bâtiment (BIM). Un outil de travail précieux dans la gestion de projets d’envergure facilitant le travail collaboratif entre les différents intervenants et permettant une visualisation globale des bâtiments en temps réel avec à la clé un gain de temps, d’efficacité et une réduction des coûts pour le client. Très investi dans la recherche et le développement, le bureau accompagne depuis plus de deux ans une société titulaire des droits sur le marché helvétique pour la production d’un système innovant et inédit de murs en béton armé préfabriqués. «Un produit flexible, rapide à réaliser, à poser et à couler, et souvent meilleur marché que les murs traditionnels», précise Yann Bartolini, membre de la direction du bureau. Hôtel Industriel Lancy – Urban project

Jolimont – Nomos – SCHG

357


Jonc 3 – Fondation Aletheia – Construction Perret

Une équipe jeune et dynamique Malgré l’évolution constante de ses effectifs, sbing sa a su rester une société à l’esprit familial cultivant des valeurs comme l’écoute, l’entraide et le respect mutuel au sein de ses équipes. «La qualité humaine et au centre de nos intentions car elle détermine la qualité de notre travail», précise Yann Bartolini. Soucieux du bien-être de ses 30 collaborateurs, le bureau veille à leur épanouissement professionnel conformément aux aspirations et compétences de chacun et met à leur disposition un environnement de travail agréable. Cette philosophie ouverte contribue à l’implication de chaque collaborateur et à créer une cohésion de groupe dont résultent de nombreuses synergies bénéfiques à chaque projet.

Tannay – B29 architectes

358

Jardins de la Pala – Urban Project


ASDZ ARCHITECTURE SA

Quand l’humain guide le projet La qualité architecturale en adéquation avec les objectifs du maître de l’ouvrage, tel est le fil rouge des activités de ASDZ Architecture SA. Créé il y a une vingtaine d’années, le bureau prône un dialogue efficace et un suivi permanent du développement de projets, ce qui lui permet d’œuvrer sur des ouvrages variés et sur-mesure, bien souvent pointus. Zoom sur sa philosophie et quelques-uns de ses derniers projets. Projet en cours à Chêne-Bourg © Infime PROMO T&I

360


Expérience et polyvalence Grâce à une expérience de plus de 20 années, ASDZ Architecture est un bureau qui offre une gamme complète de prestations «Nous travaillons dans tous les domaines de l’architecture et de l’urbanisme», explique Stéphane Marquez, responsable du bureau ASDZ Architecture. Avant-projet, projet, planification, exécution, suivi de chantier, expertise, sont autant de compétences que l’équipe maîtrise. Le bureau intervient sur tous les types de projets architecturaux, tant en construction neuve, qu’en rénovation et transformation dans des domaines extrêmement variés, tant dans le domaine public que privé. Villas luxueuses, immeubles de logement, hôtellerie, bureaux, locaux commerciaux ou encore hangars agricoles sont autant de projets dans lesquels ASDZ Architecture valorise son expertise. Des compétences qui permettent au bureau carougeois fort de 16 collaborateurs d’être sollicité dans toute la Suisse romande. Une philosophie: dialogue et confiance Le dialogue avec le maître d’ouvrage est vraiment le fil conducteur du travail mené par le bureau. «Il est essentiel d’établir une relation de confiance pérenne avec le client afin de le guider au mieux dans ses choix, mais aussi pour assurer que l’exécution corresponde à ses souhaits et objectifs», précise Stéphane Marquez. Pour ce faire, le bureau a mis en place une méthode de travail bien spécifique visant à faire évoluer le cahier des charges et le projet avec le client. Des études successives sont présentées avec une évaluation critique des solutions possibles pour répondre aux objectifs de performance technique, d’entretien, de durabilité, de sécurité, de coût ou encore d’impact environnemental. L’idée étant de donner au décideur un aperçu complet du projet et de lui permettre de prendre les bonnes décisions selon son budget et ses délais. Une méthode basée sur le partenariat, l’échange et la confiance qui a déjà fait maintes fois ses preuves. Une ligne architecturale mêlant créativité et harmonie ASDZ Architecture tend à suivre une ligne contemporaine, bien qu’il s’adapte à des projets très variés. Loin de vouloir imposer une quelconque ligne architecturale, le bureau travaille tout en sobriété, appréciant les grands volumes avec des façades légères. L’architecture se veut ouverte sur le paysage avec de grands dégagements extérieurs, tels que des terrasses et balcons et de larges baies vitrées offrant une vue et une luminosité optimale. Le bureau apprécie les matériaux nobles comme le bois ou le grès cérame pour les façades jouant tantôt sur les contrastes, tantôt sur les accords. Qu’il s’agisse du choix des matériaux, des couleurs, de la volumétrie ou de la circulation dans l’espace, ASDZ Architecture travaille avec pour unique credo: le bien-être des futurs occupants toujours en quête d’une qualité architecturale en adéquation avec les objectifs du maître de l’ouvrage.

Campagne Borgeaud-Onex

Chemin du Passeur 5 à Vernier

L’implication des collaborateurs ASDZ est composé d’architectes, de dessinateurs, d’un apprenti et d’un stagiaire. Ensemble ils forment une équipe polyvalente aux compétences complémentaires, mêlant les savoir-faire de personnes expérimentées à l’esprit innovant des plus jeunes. Chaque projet est dirigé par l’un des associés avec le concours d’un architecte. Un système de pilotage par projet qui permet à chacun des collaborateurs de prendre part à l’ensemble des opérations, de la phase de conception à la phase d’exécution, avec à la clé une lecture complète du projet et une implication et motivation accrues.

Pré Veyrier

361


© image Daedalus

Lumière sur trois projets 1/ Les Trèfles «Les Trèfles» est située sur une parcelle arborée jouxtant des terres agricoles et à l’abri de toutes nuisances sur la commune de Collonges-Bellerive. Cette promotion prévue pour l’automne 2018, comprend 20 appartements répartis en deux petits immeubles. L’ensemble est relié par un parking souterrain sécurisé. L’esthétique des bâtiments, avec leur architecture contemporaine et sobre, s’intègre parfaitement à l’environnement ver-

© image Daedalus

doyant. La typologie et l’orientation de chaque lot permettent de profiter d’une luminosité optimale tout au long de la journée. Un projet qui se veut écologique puisque l’ensemble sera réalisé selon des normes de hautes performances énergétiques.

2/ Rénovation et surélévation – rue de Lausanne 27 Construit en 2016, le numéro 27 à la rue de Lausanne, propriété de la ville de Genève, a été complètement transformé. Outre la conservation du patrimoine, la réhabilitation de l’immeuble a permis d’améliorer la qualité et le confort des sept logements qui ont été totalement rénovés. La partie conséquente du projet a porté sur la réalisation d’une surélévation de trois étages. Celle-ci a permis de construire quatre nouveaux logements et d’harmoniser la taille de l’immeuble avec celle des bâtiments voisins. Le principe architectural de l’intervention a consisté à prolonger le bâtiment en conservant sa morphologie compacte. A l’arrière, un immeuble sur cour a été construit, adossé aux voies ferrées de la gare Cornavin. Il compte neuf appartements/ateliers pour artistes sur quatre niveaux.

© Nicole Zermatten Ville de Genève

362


3/ Surélévation – Avenue Louis-Pictet n°6, 8 et 10 A et B En 2009, ASDZ a surélevé de deux étages le numéro 6 qui ne comportait qu’un rez plus un niveau. Cela a permis de créer 10 nouveaux logements. Sur demande des maîtres d’ouvrage des réflexions ont eu lieu pour surélever toute la continuité de la barre. C’est ainsi que deux étages supplémentaires ont été réalisés début 2017 sur le numéro 8 soit 12 logements. Le bureau vient de réaliser la surélévation des numéros 10 A et B qui comprend deux étages pour un total de 24 appartements. Durant toute la durée du chantier, le bureau a pris en compte la sécurité et le bien-être des locataires du bâtiment existant. Afin de préserver les nouveaux logements des nuisances sonores liées notamment à l’Aéroport, le bureau a travaillé la surélévation comme une façade rapportée pour créer des loggias isolantes du bruit tout en laissant largement pénétrer la lumière. Les architectes ont joué sur l’horizontalité du projet avec des décalages au niveau des fenêtres par rapport aux étages inférieurs avec une volonté claire de démarcation.

AS.DZ Architecture SA

© Nicole Zermatten Ville de Genève

Avenue Cardinal-Mermillod 42-44 Case postale 1268 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 700 22 23 • Fax +41 22 700 22 39 architectes@asdz.ch • www.asdz.ch

363


Une approche globale de l’architecture Avec près de 80 ans d’histoire, VVR Architectes SA figure parmi les plus anciens bureaux établis de la place genevoise. Depuis sa création, le bureau a cultivé son attachement à fournir aux maitres d’ouvrage toutes les compétences nécessaires à l’accomplissement d’un projet. De la conception à la réalisation, il est capable de prendre en charge un bâtiment dans sa globalité assurant ainsi la maîtrise du dessin et de l’exécution jusqu’aux derniers détails. Fort d’une équipe de collaborateurs passionnés, il intervient sur des projets très diversifiés. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré Philippe Rossé, architecte REG A / EPFL / SIA / AGA et administrateur du bureau.

Centre sportif de la Châtaigneraie à Founex

364


Le team VVR Architectes

Philippe Rossé

Pouvez-vous revenir sur les origines de VVR Architectes et sur votre parcours au sein du bureau? Le bureau a été fondé en 1938 par Henri Frey puis repris par Michel Frey, son fils, jusqu’en 1994, date de son décès. J’ai eu le privilège de travailler avec lui depuis 1980. Je suis devenu associé en 1994 avec Serge Vuarraz et Gérard Varesio. En janvier 2007, Gérard Varesio s’est retiré de l’association, suivi quatre années plus tard par Serge Vuarraz, qui restera administrateur encore 2 ans. 2011 voit la création d’une nouvelle société et d’une nouvelle identité visuelle ainsi que le passage à une société anonyme. Depuis janvier 2016, je suis associé à Jean-Pierre Ghisalberti, présent dans le bureau depuis 1985 et avec qui je partage la responsabilité de la direction générale des projets et la passion de ce métier.

la maîtrise du projet jusqu’au dernier détail et dans le cadre du plan financier fixé par le maître de l’ouvrage. Le bureau a cumulé de nombreuses expériences, extrêmement diversifiées, au travers de la réalisation de mandats privés ou publics, dans les domaines du logement, des équipements publics, sportifs, hospitaliers et scolaires, des crèches, des institutions administratives et bancaires ou encore dans le domaine de l’industrie comme dernièrement avec la construction d’une halle industrielle à Satigny. Une diversité qui nous permet de réfléchir à différents univers et de nous renouveler constamment. Nous participons également à de nombreux concours. Un exercice très enrichissant qui nous offre l’opportunité de développer des mandats particulièrement intéressants, de confronter nos idées avec celles de nos confères, tout en stimulant la créativité de nos collaborateurs. Qu’est-ce qui vous anime au quotidien? Quel que soit le mandat à réaliser, la philosophie de notre équipe vise l’adéquation entre la qualité de l’architecture, la compréhension des besoins du client et des utilisateurs ainsi que le respect de l’enveloppe financière définie. Un projet réussi doit être capable d’intégrer les contraintes du site, de l’environnement urbain, de la technique et du budget. Un ensemble de paramètres que nous exploitons dès la conception en partenariat avec le maître d’ouvrage et dont nous tirons parti afin de lui proposer des solutions créatives, qualitatives, fonctionnelles et efficaces.

Rue des Epinettes à Carouge

Quelles sont vos prestations et sur quels types de projets travaillez-vous? Nous sommes actifs aussi bien en construction neuve qu’en rénovation et transformation. Dans la grande majorité des cas, le mandat d’architecte couvre toutes les prestations SIA, de l’étude d’urbanisme à toute les phases du projet jusqu’à la réalisation et la gestion financière. Ceci permet d’assurer 365


Comment arrivez-vous à satisfaire les attentes de vos clients? Nous devons être à l’écoute de leurs besoins et de leurs envies. Notre rôle consiste à les orienter dans leur démarche en cernant leur philosophie de vie. Nous n’imposons pas une orientation architecturale mais essayons plutôt de guider notre client vers les choix les plus adaptés. Associé pleinement au processus de création par un dialogue constant et en toute transparence, nous lui présentons régulièrement chaque phase décisive du projet à l’aide de maquettes et d’images de synthèse. En fonction de la nature et de la complexité du projet, nous mobilisons une équipe pluridisciplinaire adaptée pour répondre au mieux aux enjeux techniques et légaux. La relation de confiance avec le client, est primordiale pour la réussite du projet. Nous apprécions tout particulièrement la complicité qui peut se créer entre notre équipe et le maître de l’ouvrage. Selon-vous, qu’est ce qui caractérise vos réalisations? Notre architecture se veut très contextuelle. On retrouve cependant dans le cadre du logement notamment, un certain nombre d’éléments récurrents, comme l’utilisation d’éléments préfabriqués, linéaires, notamment en béton qui offre de multiples possibilités au niveau des formes, par exemple, de grands balcons avec des parapets en verre pour créer un effet de seconde peau. Nous faisons la part belle aux grandes baies vitrées, offrant luminosité et dégagement sur l’extérieur. Nous sommes particulièrement attentifs à la qualité des espaces collectifs et des aménagements extérieurs, propices aux rencontres et à une vie sociale riche. Nous accordons notamment un soin particulier aux halls d’entrée, véritable carte de visite d’un immeuble pour les visiteurs et surtout pour les habitants. Si pour certains le logement est devenu un produit commercial, nous cherchons à montrer qu’avec un peu d’habilité on peut jouer sur le paramètre économique pour allier qualité et esthétique. Le développement durable est un enjeu important pris en compte par le bureau. L’efficience énergétique est une évidence pour notre avenir et nous devons être force de proposition pour y répondre. Le choix des matériaux, la forme, l’implantation et l’orientation des façades contribuent dès la conception à un projet efficace et performant sans recours à une technologie sophistiquée. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos collaborateurs et votre organisation interne? Nous sommes actuellement 17 collaborateurs répartis entre le département projet et exécution. Ensemble nous formons une équipe diversifiée et complémentaire. Nous encourageons l’esprit d’équipe et le partage d’idées au sein du bureau et à chaque phase du processus du projet. Chacun apporte son énergie, sa créativité, son expérience et se sent concerné et valorisé par son travail. Nous nous réunissons régulièrement pour parler de l’organisation du travail du bureau, ce qui permet à chacun d’exprimer ses propositions, ce qui est source d’enrichissement pour nos projets. 366

Grange-Collomb à Carouge

Maison de la Sécurité à Lancy

Crèche de la Cigogne à Veyrier


Halle des Sablières à Satigny

Quelques réalisations Halle des Sablières – Satigny La reconstruction de la Halle des Sablières, construite en 1984, est le projet primé lors d’un concours sur invitation lancé par le Maître d’ouvrage suite à la dévastation du bâtiment par un incendie en 2013. L’objectif du concours consistait à valoriser la parcelle, en réalisant un bâtiment plus élevé destiné à accueillir des ateliers, des bureaux et locaux de stockage. Le bureau VVR Architectes a développé un concept architectural qui consiste en un jeu de boîtes juxtaposées et décalées, à la fois verticalement et horizontalement. Ce principe génère des entrées de lumière à tous les étages et évite le percement d’ouvertures sur la façade principale. Les bandeaux en polycarbonate amènent une lumière diffuse dans les ateliers, tout en maintenant une certaine pureté architecturale. Concernant la logistique, une plateforme-forme d’échanges a été créée pour répondre aux nouvelles contraintes d’accessibilité avec un dégagement pour les poids lourds côté rue des Sablières et un accès au quai CFF à l’arrière. Le bâtiment est opérationnel depuis le début de l’année 2017 et est déjà occupé par une dizaine d’entreprises.

Quartier de la Forêt

Ilôt des Menuisiers

Quartier de la Forêt – Genève Ce quartier, situé en troisième zone de développement et proche de Balexert, représente 25 000 m2 de SBP soit 250 logements. Il se caractérise par la présence de deux immeubles en front de rue déjà présents. Le bureau VVR Architectes a réalisé la planification de l’ensemble du quartier et se charge de la réalisation d’un immeuble de huit niveaux, comprenant 80 logements répartis entre du HBM et de la PPE ainsi qu’une crèche au rez. Le bâtiment, par son orientation est-ouest permet de développer des typologies particulières avec notamment des logements dans les pignons qui permettent d’avoir une vue sur le square présent au centre du quartier et le parc qui sera créé par la ville. Résultat: une façade rayonnante permettant de valoriser l’extérieur avec des ouvertures généreuses et des balcons. L’autorisation de construire a été déposée en été 2017 pour une mise en service prévue en 2020. L’Ilot des Menuisiers – Carouge Il s’agit de la réalisation de 8 bâtiments de logements compris dans le PLQ N° 29767 situé dans le périmètre Carouge Est, soit 12 000 m2 de SBP, 101 logements dont 48 PPE ainsi qu’une crèche de 80 enfants. Sollicité par un promoteur privé, VVR Architectes a réalité l’étude d’avant-projet et le projet définitif en étroite collaboration avec le service d’urbanisme de la ville de Carouge. Le concept du projet a été réalisé en adéquation avec l’image directrice de Carouge Est, avec un rez-de-chaussée d’activités en retrait de 3 mètres sous le couvert du porte-à-faux des étages, des façades massives et des percements de type carougeois côté rue et des façades à coursives côté cour marquées par des balcons filants. Les espaces publics seront réalisés en collaboration avec le bureau d’architecture paysagiste La Touche Verte concepteur du projet. La mise en service de la première étape du projet est prévue pour l’automne 2017, puis 2018 pour la crèche et la PPE.

La Pralée à Onex

VVR Architectes SA

Rue de Genève 122 • Case postale 248 CH-1226 Thônex/Genève Tél. +41 22 860 86 20 • Fax +41 22 860 86 39 www.vvr.ch • www.vvr.ch

367


INTERVIEW

PATRICE BEZOS

Fédération des associations d’architectes et d’ingénieurs de Genève (FAI)

Pour une architecture qui profite à tous Créée en 2003, la Fédération des associations d’architectes et d’ingénieurs de Genève (FAI) regroupe indirectement 300 bureaux d’architectes et d’ingénieurs genevois, soit plus de 2000 professionnels. En tant qu’association faîtière, la FAI coordonne et représente les intérêts communs de cinq associations professionnelles (AGA, AGG, FAS, AGI, FAS) via différentes commissions. Une association engagée qui a fait de «l’Art de bâtir» sa priorité. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré son président, Patrice Bezos.

Architectes: group8 Projet: Carantec Image: Thomas Sponti

368


Architectes: 3BM3 Projet: Rue de Lyon 75 Image: 3BM3

Comité de la FAI © FAI

Vous êtes depuis juin 2016 le nouveau président de la FAI. Comment vous sentez-vous dans cette nouvelle fonction? Cela se passe bien. La présidence de la FAI est tournante tous les deux ans et le poste revient tantôt à un architecte tantôt à un ingénieur, sachant que notre association regroupe des professionnels des deux disciplines. Le fait d’avoir été précédemment vice-président de l’association m’a permis d’acquérir une bonne vision de l’association. Je ne suis cependant pas seul car la FAI est dirigée par un Conseil où chaque association membre est représentée par deux personnes. Nous nous réunissons tous les mois afin de traiter de différentes thématiques. Nous veillons à tenir nos membres informés de nos discussions et sur différents événements que nous organisons comme des colloques, expositions, conférences. A cet effet, notre revue semestrielle Interface constitue un support de communication particulièrement important. La majeure partie du travail de la FAI se fait au sein d’une de ses cinq commissions: Concours et appels d’offre, Ecoles et formation, Aménagement du territoire, Partenaires professionnels, Promotion et communication. Elles sont animées par des professionnels qui donnent bénévolement de leur temps. Depuis ma nomination, j’ai insisté pour que les membres du Conseil participent aux commissions. Je donne moi-même l’exemple en siégeant à la commission Aménagement du territoire, Ecoles et formation et Promotion et communication. La FAI est particulièrement concernée par les enjeux liés à l’aménagement du territoire. Quels sont les principaux dossiers qui vous occupent? La mise en œuvre du PDC 2030 est très exigeante. Elle prévoit un processus de développement de Genève comme il n’y en a pas eu depuis très longtemps. Or le PDC 2030 a la particularité d’avoir été en grande partie conçu avant la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT), mis en consultation publique et accepté par le peuple. Celle-ci implique de préserver un certain nombre de surfaces d’assolement. A partir de là

se pose la question de comment développer le canton sans déclasser des zones agricoles? La solution: la densification de la zone villa. Un thème de discussion important qui va être le sujet d’une vraie bagarre politique et juridique car les propriétaires et associations qui les représentent ne sont pas toujours d’accord. Pourtant, il est clair que nous n’avons pas d’autres choix, sachant que Berne nous met en quelque sorte le «couteau sous la gorge» sur la base du principe qu’on ne peut déclasser si l’on ne donne pas la preuve qu’on densifie les zones à bâtir. Il faut toutefois reconnaître que l’Etat ne s’y prend peut-être pas de la meilleure manière qui soit en termes de communication et d’approche avec les propriétaires de villas. Autre dossier qui nous occupe actuellement, la méthode d’élaboration des Plans localisés de quartier (PLQ). Celle-ci a été votée en 2015 par le Grand Conseil avec l’idée d’une réévaluation qui n’a pas encore eu lieu. Nous souhaiterions qu’elle soit remise sur le bureau du Grand Conseil comme prévu, car nous avons de nombreuses propositions à faire valoir. A plus grande échelle, nous suivons de près le Projet d’agglomération de 3e génération (PA3) du territoire du Grand Genève visant à approfondir les projets d’agglomération franco-valdo-genevois précédents. Nous sommes interrogatifs sur la politique des transports et la mise en place des infrastructures de mobilité qui ne nous paraissent pas toujours cohérentes. Ce sont pourtant des éléments essentiels qui conditionnent l’aménagement du territoire. 369


Architectes: LRS Projet: Rue Barton Photo: Radek-Brunecky

Architectes: group8 Projet: Origami Image: Régis Golay - Federal Studio

Quels rapports la FAI entretient-elle avec les autorités publiques? Totalement apolitique, la FAI est un interlocuteur privilégié de l’administration publique et du Grand Conseil sur les questions en lien avec l’aménagement du territoire. En tant que président de la FAI, je suis régulièrement auditionné par les Commissions du Grand Conseil pour donner notre avis sur les projets de lois relatifs à l’aménagement du territoire où au logement. Nous avons par ailleurs des représentants au sein de la commission d’urbanisme, la commission d’architecture et la commission des monuments, de la nature et des sites. Le problème, c’est que leur nombre varie au bon vouloir du Conseil d’Etat à chacune des législatures et que l’ordre des délégués établi à l’issue de nos élections internes n’est pas toujours respecté. On a pu également constater que des représentants d’associations existant dans la société civile n’étaient pas des professionnels. Des personnes qui le plus souvent n’ont pas les compétences nécessaires pour participer aux débats. Cela est gênant car nous manquons de forces vives pour se prononcer sur certaines problématiques. 370

Architectes: 3BM3 Projet: Université de Genève Image: 3BM3

La FAI a également pour rôle la défense des intérêts de la profession. Comment cela se passe-t-il? La FAI mène en effet des activités de lobbying pour défendre les intérêts de ses membres. Pour autant, nous ne sommes pas un lobby protectionniste. Nous défendons les intérêts de la profession car nous considérons que c’est dans l’intérêt de la population d’avoir des professionnels qui connaissent


Le Pavillon Sicli

le territoire et puisse développer leurs activités avec compétence et expérience. Genève est le canton qui a le plus ouvert les concours aux bureaux étrangers. Nous faisons également des efforts considérables pour que les jeunes en formation dans nos métiers soient bien formés et qu’ils puissent accéder à la profession de leur choix avec les qualifications nécessaires pour réussir. Loin de défendre des intérêts corporatistes, nous défendons avant tout la qualité du bâti, une bonne architecture qui profite à tous. Parmi l’actualité de la FAI, la création du Pavillon Sicli. Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce lieu consacré à la Culture du bâti? A la base de ce projet, la Maison de l’Architecture, soutenue et accompagnée par la HES-SO Genève (HEAD et HEPIA), la Fédération des métiers du bâtiment (FMB) et la FAI. Des acteurs unis par l’Art de bâtir et avec lesquels nous sommes ravis de collaborer. Situé dans le quartier de la Praille, le Pavillon Sicli, propriété du canton depuis 2012, a été transformé en centre culturel dédié à l’architecture, à l’urbanisme et au design. Inauguré en mai 2017, il accueille des expositions et débats liés à ces thématiques. C’est véritablement un lieu d’échanges, de partage et de rencontre qui a pour objectif la valorisa-

tion de la culture du bâti dans son ensemble, particulièrement riche à Genève, mais aussi de nos métiers. Comment la FAI s’engage-t-elle pour assurer une saine concurrence? Notre commission Partenaires professionnels est très impliquée sur cette question. Aujourd’hui, on constate qu’il y a de très fortes distorsions de concurrence dans les appels d’offres. Le prix y occupe une place trop importante. On voit des offres extrêmement basses faites par des bureaux étrangers ou suisses dont on suppose qu’ils sous-traitent à l’étranger. Les Maîtres d’ouvrage publics doivent prendre en compte cela, sinon nous allons devoir revenir en arrière et nous battre pour limiter la participation des bureaux étrangers aux concours. Il faut trouver un mécanisme qui met les bureaux à égalité. C’est la compétence qui doit faire la différence et non le prix. 371


FÉDÉRATION DES ARCHITECTES SUISSES SECTION GENÈVE (FAS) La section genevoise de la Fédération des Architectes Suisses (FAS) réunit des architectes recrutés par cooptation qui, conscients de leurs responsabilités, suivent avec une attention critique l’évolution de l’environnement bâti et s’emploient à réaliser des œuvres de qualité dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

Principes

Architectes: LRS Projet: Tannay Photo: Radek-Brunecky

La FAS réunit des architectes qui, conscients de leurs responsabilités, suivent d’un œil critique l’évolution de l’environnement construit et s’emploient à réaliser des œuvres de qualité dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. Porte-parole des préoccupations de la profession, elle plaide en faveur de son indépendance et s’engage à défendre le principe de la libre concurrence. Elle se soucie de l’image professionnelle de l’architecte, encourage la formation continue et la recherche. La FAS favorise les contacts confraternels entre ses membres et entretient des relations avec des personnalités et des associations ayant des buts similaires. Elle fait connaître la profession de l’architecte et le rôle qu’il joue dans la société. En défendant ses objectifs, la FAS fait valoir son influence sur l’opinion publique et les autorités.

ASSOCIATION GENEVOISE D’ARCHITECTES (AGA) Fondée en 1922, l’Association genevoise d’architectes (AGA) est l’association patronale genevoise qui regroupe des architectes indépendants ou des cadres dirigeants au sein des bureaux d’architectes. Membre de la FAI, elle est très active au sein des commissions.

Actions actuelles

• Défense des conditions cadres de la profession auprès des collectivités publiques, des partenaires professionnels et des partenaires syndicaux • Implication dans les réformes légales liées à la construction et à l’immobilier • Implication dans les réformes des procédures administratives de l’Etat (autorisations de construire, urbanisme, logement, énergie, etc.) • Suivi actif de l’application du Plan Directeur Cantonal et des grands projets de développement • Implication et soutien dans les filières d’enseignement professionnel • Partenaire actif de la Maison de l’Architecture

372


ASSOCIATION GENEVOISE DES INGÉNIEURS GÉOMÈTRES OFFICIELS ET GÉOMATICIENS (AGG) L’Association genevoise des ingénieurs géomètres officiels et géomaticiens est une section du groupe patronal des Ingénieurs Géomètres Suisses (IGS). Elle regroupe les ingénieurs géomètres ayant suivi une formation de niveau universitaire (Master EPF ou HES) et réussi les épreuves du brevet fédéral.

Préoccupations actuelles

• Etude du cadastre en 3D • Mise en valeur de la compétence foncière de ses membres dans la réalisation des projets d’urbanisme • Participation avec les autorités cantonales à l’élaboration et la modification des normes applicables à notre profession • Défendre la qualité des prestations, seul garant de la précision et de la sécurité du droit foncier • Assurer une coordination avec les associations régionales et nationales

SOCIÉTÉ SUISSE DES INGÉNIEURS ET ARCHITECTES SECTION GENEVOISE (SIA) Fondée en 1851, la section genevoise de la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) rassemble l’ensemble des spécialistes de la construction, de la technique et de l’environnement et compte aujourd’hui 760 membres actifs dans tous les domaines de l’architecture et de l’ingénierie. La SIA section Genève garantit une interface d’application efficace et réactive entre les décisions de la SIA centrale et leurs applications cantonales. Le comité de la section, ses trois groupes professionnels (architecture, environnement, ingénierie) ainsi que ses trois commissions (concours et appels d’offres, relations territoriales, distinction SIA) permettent à notre section de poursuivre ses objectifs dans la mise en valeur de nos professions dans le canton, dans le partage du savoir-faire, des connaissances et expériences, avec les acteurs politiques et professionnels pour un développement cohérent de la ville et de l’acte de bâtir.

Actions en cours

• Organisation de visites de projets réalisés par les membres de notre section sur notre canton • Suivi et analyse des concours, mandats d’études parallèles et appels d’offres conformément à la législation sur les marchés publics et des règlements SIA • Participation à l’organisation de la DRA (distinction romande d’architecture) • Organisation d’une journée culturelle SIA • Organisation de conférences/débats sur des développements urbains majeurs au sein de notre canton • Organisation de conférences sur l’ensemble des questions énergie dans l’acte de construire • Participation annuelle à l’exposition de la quinzaine de l’urbanisme organisée sous l’égide du Canton par création d’un stand sur la thématique proposée • Distinction aux étudiants en architecture et en ingénierie par la remise de prix annuels

ASSOCIATION GENEVOISE DES INGÉNIEURS (AGI) Fondée en 1974, l’Association genevoise des ingénieurs (AGI) est une association patronale qui regroupe les bureaux d’ingénieurs domiciliés à Genève. Membre de la FAI, elle est active au sein des commissions.

Préoccupations actuelles

• Maintenir à un niveau élevé l’activité et le prestige de la profession • Entreprendre toutes démarches utiles auprès des autorités compétentes dans les domaines des marchés publics • Valoriser la profession d’ingénieur et ses responsabilités sur l’aménagement du territoire • Maintenir la convention collective de travail étendue à l’ensemble de la branche • Promouvoir et suivre la formation professionnelle de base et continue • Organisation des cours CIE au sein de la CEF • Participe activement à la DRA (distinction romande d’architecture)

FAI c/o FER

Rue Saint-Jean 98 • Case postale 5278 CH-1211 Genève 11 Tél. +41 58 715 31 11 info@fai-ge.ch • www.fai-ge.ch

373


BDA BENOÎT DUBESSET ARCHITECTE SA

Un architecte investi et à l’écoute Architecte indépendant depuis 2009, Benoît Dubesset a à son actif plus de trente années de métier. Passionné par l’architecture depuis toujours, ce professionnel attentif et soucieux du travail bien fait met toutes ses compétences au service de ses clients avec pour objectif de répondre toujours à leurs besoins de la manière la plus juste. N’hésitant pas à s’associer pour travailler sur des projets d’envergure, cet architecte genevois conjugue avec brio simplicité et précision pour des réalisations qui se veulent exemplaires en tout point.


Trente ans d’expérience et un idéal Benoît Dubesset est un architecte accompli. Avant de créer son propre bureau en 2009 ce passionné d’architecture a travaillé pendant plus de vingt dans ce milieu et notamment auprès de prestigieux bureaux. Pendant quatre années, il a par exemple dirigé le bureau Samuel Créations et entre 1999 et 2003, et a ainsi réalisé des projets emblématiques tels que les projets de rénovation et d’extension de cinq palaces et d’un village hôtelier en Suisse mais également d’autres projets à l’étranger. En 2003, Benoît Dubesset s’est associé pour ouvrir un bureau de pilotage à qui l’on doit, entre autres, l’installation des laboratoires d’Unilabs à Coppet (Vaud) ou encore la rénovation du site BAT 43 à Genève. Ce parcours riche et dense l’a toutefois conduit à mener une réflexion quant à sa façon de concevoir et de pratiquer l’architecture. Las de passer plus de temps à diriger des personnes plutôt qu’à créer, Benoît Dubesset a en effet décidé d’ouvrir en 2009 BDA: Benoît Dubesset Architecte SA. Huit ans après, il ne regrette pas ce choix qui lui permet de travailler en indépendant, mais aussi avec de grands bureaux genevois pour mener à bien des projets d’envergure comme ce fut par exemple le cas pour la rénovation des bâtiments existants de l’OMC, de 2010 à 2014 – en collaboration avec Techdata et Thierry Estoppey.

Un large spectre d’activités Ce fonctionnement, souple, permet au cabinet genevois de réaliser tous types de mandats, tant en construction neuve qu’en rénovation. «Tout projet d’architecture me passionne et chaque client est unique», aime à rappeler Benoît Dubesset. L’architecte exerce ainsi son talent via un large spectre d’activités allant de l’habitat individuel ou groupé à des constructions industrielles ou commerciales en passant par des surfaces de bureaux ou des bâtiments historiques. Deux de ces récentes réalisations illustrent bien cette approche. La première concerna la transformation et la rénovation d’un immeuble de bureaux datant de 1960, place du Rhône à Genève. Edifié sous la direction de l’architecte Marc Joseph Saugey, ce bâtiment emblématique de la rive gauche de la rade, symbole de l’architecture des années 1960, avait été complètement dénaturé dans les années 1980 par l’ancien propriétaire. En concertation avec le Service des Monuments et Sites et en collaboration avec le bureau Favre & Guth SA, Benoît Dubesset a mené à bien ce projet qui a consisté en une rénovation transformation lourde ayant pour but de retrouver l’esprit du bâtiment de Saugey, tout en le réinterprétant en fonction des normes et des matériaux actuels. Les façades ont fait l’objet d’un important travail sur la modénature et les matériaux, tandis que la toiture a été largement recouverte de panneaux photovoltaïques. Une première dans le plan de site de la rade. 375


Deuxième réalisation d’envergure et récente, la rénovation de trois étages de bureaux de plus de 1000 mètres carrés chacun. Le parti pris du projet: dégager le plus possible l’espace et ainsi apporter un maximum de lumière aux collaborateurs qui travaillent au quotidien dans ces lieux. «Pour cela, nous avons notamment installé un plafond plat avec des luminaires leds encastrées, des parois vitrées munies de films fins translucides afin de garder le maximum de transparence et pour les sols des variations de couleurs au sol pour donner du dynamisme à l’espace», résume l’architecte. Les installations techniques du bâtiment ont également été rénovées, de nouveaux équipements ont été installés ainsi qu’un système de sécurité avec sas d’entrée. L’humain au cœur du projet Benoît Dubesset a construit sa réputation en introduisant les notions de services, de proximité, d’efficacité et de rigueur dans chacune de ses réalisations. Mettant l’humain au cœur de chaque projet, il travaille en lien étroit avec le maître d’ouvrage afin de répondre précisément à sa demande et le conseiller intelligemment. Chaque nouveau projet débute ainsi par une importante phase de dialogue afin de cerner au plus près les attentes du client et ses besoins. «Je n’impose jamais une idée. Je préfère proposer des solutions à même de répondre aux exigences du client tout en étant en accord avec leur personnalité et leur manière de vivre, confie l’architecte. Mon objectif: faire en sorte que les individus puissent s’approprier un espace et qu’ils s’y sentent bien.» De l’avant-projet jusqu’aux dernières retouches, Benoît Dubesset accompagne le client à chaque étape afin de lui proposer des solutions uniques et sur-mesure. Investi dans chacun de ses projets, ce professionnel démontre ainsi son sérieux et son implication, instaurant ainsi une véritable relation de confiance avec ses clients. Des partenaires de confiance Comme évoqué précédemment, Benoît Dubes­ set collabore avec d’autres bureaux d’architectes lorsqu’il travaille sur des mandats nécessitant une infrastructure plus grande la sienne (gestion, dessin, etc.). Mais pas avec n’importe qui: présent dans le milieu de l’architecture depuis de longues années, l’architecte a su s’entourer de partenaires de confiance et ainsi créer un réseau de professionnels aguerris. Ingénieurs, géomètres, entreprises locales dont beaucoup d’artisans... Les savoir-faire, les compétences et l’expérience de ces experts sont un gage de qualité supplémentaire pour les clients de BDA: Benoît Dubesset Architecte SA. «Au-delà de la créativité du projet qui s’exprime dans le dessin, l’architecture est un processus passionnant qui se concrétise dans la réalisation, notamment à travers les échanges qui existent entre les entreprises et les artisans qui développent leur savoir-faire sur le terrain dans le but de donner vie à mes concepts.» 376


Benoît Dubesset Architecte SA

Avenue Vibert 27 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 342 02 06 bdubesset@bdarch.ch • www.dubesset-architecte.ch

377


PIERRE AMBROSETTI ARCHITECTES SA

La passion, l’innovation et l’exigence Pierre Ambrosetti est un personnage aussi exigeant que passionné. Il conçoit l’architecture comme un exercice, voire un «art» qui s’inscrit dans un cadre légal et environnemental toujours plus contraignant. Homme d’expérience, c’est en 1988 qu’il commence sa carrière, avant d’ouvrir son atelier en 2000 et de créer sa société anonyme PAsa en 2012. Aujourd’hui, entouré de 9 collaborateurs, il compte plus de 25 années d’exercice. Son fil conducteur: des bâtiments résolument contemporains, innovants et durables. S’imprégner des désirs de sa clientèle et respecter la déontologie du métier, telle est sa philosophie. Interview.

378


Une conception esthétique dans le respect des multiples contraintes Largement inspiré par le mouvement rationaliste italien des années 30, la vision esthétique, la conception d’espaces, la volumétrie et le design des bâtiments sont des éléments primordiaux. «Je ne fais jamais deux fois la même chose. Chaque projet est réalisé en adéquation avec l’environnement, les contraintes du site et le cadre légal», explique-t-il. Pour ce faire, son atelier travaille en étroite collaboration avec des bureaux d’ingénieurs spécialisés. De plus, lorsque l’architecte débute les démarches de conception et administratives du permis de construire, son équipe préconsulte les services de l’Etat, afin de s’adapter au cadre légal, à l’aménagement du territoire, à la densité et aux données environnementales, toujours plus exigeantes.

L’architecture vécue comme une aventure humaine L’aspect relationnel et le rapport de confiance sont des éléments primordiaux pour Pierre Ambrosetti. «Dans le mandat privé, il y a un caractère émotionnel. Il faut expérimenter, comprendre et satisfaire chaque client». Le bureau privilégie alors l’échange et le dialogue, ce qui lui a permis de développer un vrai rapport de confiance avec les maîtres d’ouvrage. Et c’est une partie de son métier qu’il aime! «La relation humaine est une expérience passionnante de notre métier. Nous échangeons et construisons avec des interlocuteurs extrêmement variés ce qui nous permet de nous rapprocher et de comprendre de multiples univers». La déontologie et le respect du client comme mots d’ordre Le respect de la déontologie tient à cœur Pierre Ambrosetti. «Nous intégrons dans notre démarche l’éthique et les exigences du métier», souligne-t-il, et ce notamment via la SIA qu’il considère comme un «excellent support». Peu importe l’envergure du projet, le bureau s’imprègne constamment des souhaits du maître d’ouvrage. L’équipe élabore un programme pour affiner, quantifier tant les exigeances que les envies, en fonction des projets à concevoir et à réaliser. A l’interne, des collaborateurs traitent également l’image virtuelle pour parfaire la compréhension et ainsi pour s’assurer d’être au plus proche des souhaits de sa clientèle en lui permettant de se projeter. Des projets animés par la passion et le goût du défi Pierre Ambrosetti a eu l’opportunité de concevoir et de réaliser des projets variés au cours de sa vie professionnelle. Longtemps spécialiste de la villa, il développe aussi les thèmes de l’hôtellerie et le domaine de la santé. «Le monde de la médecine et son développement me passionnent, de même que les thèmes et programmes liés à l’industrie et à l’artisanat». Et ce sont des souhaits qui prennent progressivement forme. En témoignent ses dernières réalisations qui témoignent de sa créativité et de son ingéniosité.

379


«La Ruche» à Corsier Une optimisation de l’espace à l’allure résidentielle «La Ruche» est un ensemble d’appartements / villas conçu sur une parcelle familiale en zone 5. Afin de respecter le gabarit imposé, ainsi que l’environnement, d’éviter de créer une barre d’immeubles, le bureau a composé avec des volumétries d’une emprise au sol de 200 à 300 m2 de gabarit en adéquation avec la zone villa. De même, qu’aucune voiture n’est visible grâce à un parking souterrain. Pour préserver le caractère résidentiel du site, la distance a été pensée entre chaque unité. «Chaque volume est distant de 30 mètres, espaces que nous avons agrémenté par des aménagements paysagés», explique Pierre Ambrosetti. Et le résultat est une réussite! Bâtiment artisanal et industriel à Vernier L’exemple d’un processus de concertation réussi Cette réalisation a fait l’objet d’un processus de concertation entre les autorités, les habitants et les utilisateurs, afin de réaliser des infrastructures adaptées qui cohabitent avec les zones d’habitations et sportive à proximité. Ainsi, Pierre Ambrosetti a conçu un bâtiment de 120 mètres de long marquant la limite avec une zone résidentielle, le tout agrémenté d’un travail sur l’angle. «Il est conçu comme une «couture», avec une zone de verdure, de façon longiligne, sur une parcelle à la forme bien particulière». Afin d’offrir plus de légèreté à celui-ci, les matériaux choisis seront le verre, le métal et le polycarbonate.

380


Villa à Cologny La créativité et l’ingéniosité au service d’un lieu exceptionnel La villa a longtemps été un thème dévelopé par l’atelier, et celle-ci en est un excellent exemple. Il s’agit d’une résidence haut-de-gamme sur un terrain exceptionnel en pente bénéficiant d’une splendide vue sur le lac. Afin de faire disparaître la voiture du paysage, c’est un parking souterrain qui a pris place dans la déclivité naturelle. Quant aux espaces à vivre, ils sont généreux et lumineux, grâce à une distribution verticale sous une verrière. La piscine a été conçue sur une esplanade, elle s’inscrit en limite de la plus forte déclivité de la parcelle et de fait, finalise la composition des aménagements extérieurs, le tout offrant un dégagement visuel spectaculaire sur la rade et le lac Léman. Immeuble de logemements à la rue de Jolimont Un ouvrage tourné vers l’avenir Le bureau a été mandaté pour concevoir un bâtiment de «tête», afin de finaliser en un PLQ datant des années 80. Dans le dessein de prendre en compte les possibilités de surélévations prévues sur les bâtiments mitoyens, cet immeuble de logement social et contemporain comprend déjà deux étages de plus que ses voisins. Le thème de la façade optimise les orientations. Dans le respect de l’intimité du confort, et de l’habitabilité, les balcons agrémentent la composition de la façade. Plus on monte dans les étages, plus c’est aéré. Une réalisation qui exprime parfaitement l’ingéniosité et les compétences prospectives du bureau.

Pierre Ambrosetti Architectes SA

Ch. du Vieux-Vésenaz 50A Case postale 6 CH-1222 Vésenaz Tél. +41 22 309 39 39 Fax +41 22 309 39 38 info@pierreambrosetti.ch www.pierreambrosetti.ch

381


ATELIER D’ARCHITECTURE JACQUES BUGNA

Des réalisations prestigieuses, uniques et intemporelles Fondé en 1951 par Arthur Bugna, l’atelier d’architecture genevois s’est très vite distingué par ses réalisations prestigieuses et intemporelles. La plus fameuse: la Tour de la Télévision Suisse Romande inaugurée en 1973. Son fils, Jacques Bugna, reprit le flambeau dès les années 80 en maintenant ces distinctions. Dès 2013, l’atelier s’est étoffé d’une direction renforcée en les personnes de Messieurs Eddy Dijkhuizen et Xavier Linder. L’équipe s’appuie sur des compétences pluridisciplinaires et une organisation pointue pour concevoir et réaliser des objets de toutes envergures, tant auprès d’une clientèle de particuliers que d’institutionnels. Rencontre.

Villa Slatkine © J. Barro

382


On doit l’origine de votre bureau à Arthur Bugna. Quelle empreinte a-t-il laissé? Né en 1921 à Monthey, Arthur Bugna, d’abord diplômé de l’Ecole de commerce, poursuivit rapidement ses études dans la nouvelle Haute Ecole d’Architecture de Genève, d’où il fut diplômé en 1945. Engagé dans un premier temps par son professeur, Arthur Lozeron, avec lequel il construisit les Abattoirs de la Praille, il ouvrit ensuite sa propre agence en 1951. Il fut en charge d’un très beau motel à Corsier, qui manifeste une ouverture sur l’architecture italienne et américaine. Cette influence se mêla par la suite à une volonté de jouer sur une géométrie d’arêtes et d’asymétries que l’on peut observer dans sa production des années 60. En témoignent ses réalisations de l’église de Vercorin (1960) à celle du Lignon à Vernier (1971) en passant par la chapelle et l’école des missions du Bouveret en Valais (19671969). L’immeuble le plus célèbre d’Arthur Bugna est sans conteste la Tour de la Télévision Suisse Romande inaugurée en 1973. Grand voyageur, il développa également au milieu des années 70 un style très international dans ses projets avec le siège de l’Union Européenne de Radiotélévision à Genève et le Centre administratif de la Royal Air Maroc à Casablanca. Il a donc laissé comme empreinte sa rigueur, son ouverture sur le monde et son renouvellement constant. Votre atelier d’architecture est réputé pour sa réalisation de bâtiments prestigieux, n’est-ce pas? Nous sommes effectivement réputés pour la conception et la réalisation de bâtiments de prestige comme le restaurant de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Hôtel de Police de Genève, les sièges de l’Union Européenne de Radiotélévision ou encore du World Economic Forum. Nous intervenons également sur des objets particuliers comme les bâtiments administratifs, les bâtiments industriels, les centres sportifs ou les écoles. Nous aimons les problématiques nouvelles, mais nous n’avons pas un style «particulier» ou «unique». Nous attachons beaucoup d’importance à l’environnement qui entoure notre projet et à ses utilisateurs. Peut-on dire que vous êtes avantgardiste? Notre atelier d’architecture a été reconnu à de nombreuses reprises comme un atelier avant-gardiste. En témoigne l’ensemble de logements «Les Marbriers» à Lancy. Nous essayons de réaliser des bâtiments intemporels. Pour ce faire, nous réfléchissons en équipe afin de concevoir un projet original qui va perdurer dans le temps. L’intégration du projet avec les autres éléments qui l’entourent est très important. Il faut tenir compte de l’environnement. L’adaptation est aussi une qualité très forte au sein de notre atelier d’architecture. Les problématiques et les enjeux sont à chaque fois différents. Le World Economic Forum conçu et réalisé en plusieurs étapes est un exemple marquant. Ce projet en terrasses, l’éclairage de tout ordre, les volumes à l’échelle du terrain et le choix des matériaux en mariage avec le site en font le plus grand bâtiment de Cologny, ainsi qu’un projet connu et reconnu.

Chalet Vercorin © D. Jordan

Chalet Vercorin © D. Jordan

Ensemble Les Marbriers © J. Barro

World Economic Forum © J. Barro

383


Aéroport International de Genève © RSHP

Immeuble Charles-Giron

Vous participez à de nombreux concours. Quels sont les derniers que vous avez gagnés? Nous consacrons effectivement une large part de notre temps à la participation à des concours et des appels d’offres, et remarquons d’ailleurs que notre taux de réussite est en forte progression. L’un des derniers concours phares que nous avons gagné est l’Aile Est de l’Aéroport International de Genève sur lequel nous travaillons actuellement en association avec le bureau londonien Rogers Stirk Harbour+Partners. Le nouveau terminal permettra aux différents partenaires de la plate-forme de gagner en efficacité, en efficience et en ergonomie. Le cahier des charges impose que cet édifice réponde aux exigences les plus strictes en terme de consommation d’énergie. Devisé à 350 millions de francs, cet investissement conséquent permettra à l’Aéroport International de Genève de s’adapter aux nouvelles exigences liées à l’essor qu’il a connu au cours des dernières années et aux attentes de sa clientèle. Parallèlement, nous travaillons également sur plusieurs immeubles de logements. Par conséquent, les mandats directs sont aussi nombreux que les concours gagnés. Notre équipe gère 40 à 50 projets en même temps, tous très différents et pouvant s’étaler de 2 à 10 ans. Nous ne faisons jamais la même chose et c’est en cela que notre métier est passionnant!

© D. Jordan

Immeuble Charles-Giron

Régie du Rhône

© D. Jordan

© J. Barro

384


Immeuble Champendal

Immeuble Amiel

© JBSA

© D. Jordan

Gérer autant de projets à la fois nécessite une organisation particulière. Comment est constituée votre équipe? Notre bureau est composé d’une trentaine de collaborateurs aux compétences complémentaires et de trois entités indissociables pour la réalisation complète d’un projet architectural. Le projeteur est un architecte qui, comme son nom l’indique fait du projet. Le dessinateurtechnicien est un architecte qui dessine, aide au projet, étudie les détails et réalise les plans d’exécution. Enfin, le directeur de travaux suit la réalisation et s’occupe de la gestion financière et du respect des délais.

Garage Krucker © D. Jordan

L’écologie est intrinsèque à votre démarche, n’est-ce pas? La démarche écologique est présente sur chacun de nos projets. C’est un sujet très important. Cette réflexion intervient dans différents domaines: le choix de matériaux recyclables, l’utilisation de matériaux naturels (par exemple, nous ne posons jamais de fenêtres en PVC, mais en bois ou en métal), le label Minergie, etc. En général, nous n’avons pas à convaincre notre client qui comprend cette démarche de développement durable et de la prise en compte des ressources limitées de la planète.

ATELIER D’ARCHITECTURE JACQUES BUGNA Route de Malagnou 28 • CH-1208 Genève Tél. +41 22 787 07 27 • Fax +41 22 787 07 37 www.bugna.ch

Siège administratif de La Mobilière à Nyon © JBSA

385


DL-C, DESIGNLAB-CONSTRUCTION SA

Quand la créativité rencontre le savoir-faire dl-c, designlab-construction sa est dirigé par Patrick Devanthéry, Thierry Décosterd et José Antonio Ramos sur la base d’une complicité et de sensibilités architecturales complémentaires. Aujourd’hui fort de 18 collaborateurs, le bureau réalise des mandats dans les domaines de l’architecture, de l’architecture d’intérieur, de la construction et de l’urbanisme. Sa philosophie de travail et ses compétences lui permettent de proposer à ses clients des solutions à la fois créatives, fonctionnelles et élégantes. Portrait.

386


La création Après avoir développé pendant des années le bureau dl-a, designlab-architecture sa, Patrick Devanthéry, architecte EPFL, FAS, SIA cofonde en 2012 le bureau dl-c, dont la vocation est d’intervenir en tant qu’entreprise générale. Deux années plus tard, il en réoriente les activités pour en faire un bureau d’architecture à part entière, en association avec Thierry Décosterd et José Antonio Ramos. L’activité d’entreprise générale étant assurée par le biais d’une nouvelle entité, Construction K sa. Aujourd’hui fort de 18 collaborateurs, dl-c est actif dans toute la Suisse romande.

Un bureau pluridisciplinaire dl-c, designlab-construction sa est capable de mener à bien tout type de projet, qu’il s’agisse de construction neuve, de rénovation ou encore de transformation. Le bureau prend en charge l’ensemble des phases de la réalisation architecturale, des premières études de faisabilité à la réalisation en passant par la mise en soumission et le suivi de chantier. A travers son entreprise générale Construction K sa, il assure le montage et le management de la direction de travaux d’exécution et de chantier. Le bureau intervient dans de nombreux domaines comme le logement, l’administratif, le commerce ou encore pour des bâtiments liés au secteur public et parapublic comme des crèches ou des EMS. Il participe notamment à de nombreux concours lui permettant de confronter ses idées à celles d’autres bureaux et de remporter des mandats d’envergure. Des concours dont Patrick Devanthéry connaît bien les rouages, puisque cet ancien président de la Fédération des architectes Suisses en 2005-2007 a déjà présidé maints jurys de concours internationaux, à l’image de celui lancé récemment pour l’aménagement de la Rade de Genève. Parmi ses nombreux projets, on peut citer notamment la réalisation de la Villa Passer qui a remporté le prix bilan 2016 dans sa catégorie, la revalorisation du hameau de Commeire (VS) en projet hôtelier haut de gamme, la construction de l’immeuble de logement PPE en cours à La Chapelle-Les Sciers ou encore la construction de l’hôtel ibis Genève Centre Lac à Genève. 387


Proximité et écoute du client Pour Patrick Devanthéry, les relations humaines sont au cœur du métier d’architecte. «Un bon projet a besoin de deux ingrédients: un client impliqué et un bon site», explique l’architecte. Disponibles et à l’écoute des clients, les collaborateurs de dl-c travaillent sur la base de rapports de confiance et de partenariat avec chacun d’entre eux afin de traduire leur attentes et leurs besoins avec à la clé des réalisations uniques. «Que les personnes aient des idées vagues ou très tranchées, notre rôle consiste à les orienter selon leur philosophie et leurs besoins», précise les architectes. De la première esquisse à la réalisation du chantier, dl-c accompagne ses clients à chaque étape et veille au respect des délais et des coûts impartis. Justesse et élégance dl-c figure parmi les défenseurs d’une architecture rationnelle et fonctionnelle. Loin de vouloir imposer sa signature, le bureau tend avant tout à la qualité, notamment en concevant des espaces propices au bien-être et au confort des occupants. L’intégration au site, la vue, l’orientation du bâtiment, la lumière, le programme sont autant de paramètres qui guident la création architecturale. Privilégiant une architecture contemporaine, le bureau accorde un soin particulier à la qualité des proportions, au choix des matériaux, de la couleur et à la finesse des détails.

388

Les collaborateurs: l’âme de dl-c Forte de 18 collaborateurs, l’équipe de dl-c est le fruit d’un subtil mélange entre architectes expérimentés maîtrisant les plus subtils codes architecturaux et une nouvelle génération apportant fraicheur et renouveau au sein du bureau. Ensemble, ils forment une équipe mixte, diversifiée, dynamique et complémentaire partageant les mêmes valeurs et la même philosophie de travail. Si le bureau n’accueille pas d’apprentis, il s’engage cependant auprès des plus jeunes en accueillant des stagiaires HES et EPFL. «Une manière de transmettre notre passion de l’architecture», explique Patrick Devanthéry, qui a luimême enseigné pendant de nombreuses années au sein de ce qui fut l’Ecole d’architecture de Genève.


Zoom sur deux projets

L’immeuble K L’immeuble K se situe dans le quartier de la Chapelle au Grand-Lancy. Il fait partie d’un ensemble de 18 im­meubles de logements dont 10 ont été bâtis dans une première étape et ont été inaugurés en octobre 2014. C’est le bureau à l’origine de dl-c qui a élaboré le plan d’ensemble et a été chargé de concevoir l’immeuble K, prévu pour fin 2017, qu’il réalise également via son entreprise générale Construction K sa. Véritable conclusion de ce quartier s’ouvrant sur la verdure, il s’étend sur 6 étages sur rez-de-chaussée, comprend 39 logements en Propriété par Etage, soit 5 appartements au rez-dechaussée, 6 appartements par étages et 4 appartements à l’attique. L’expression architecturale est constituée

Crèche de Meyrin En 2013, le bureau a remporté en association avec le bureau Lopes & Périnet SA, le concours pour un espace de vie enfantine à Meyrin. Le projet vient tout juste d’être livré. Il s’agit de la construction de deux institutions, crèche et garderie d’une capacité de 150 enfants. Les espaces de vie bénéficient tous d’un accès direct vers l’extérieur: au jardin pour la crèche et à une large terrasse pour la garderie. L’ensemble est composé d’une série d’unités qui se succèdent en demi-niveau avec un très fort rapport au sol. L’usage des demis-niveaux permet des transitions douces tant dans les rapports visuels que dans les parcours à l’intérieur avec notamment l’usage de rampes, qui deviennent des objets ludiques pour les enfants. La modularité des espaces, la disposition des unités favorisent les rapports entre les groupes. Des lieux «tampons» permettent d’aménager des «coins de calme», transitions entre l’activité et les siestes.

d’une façade métallique bronze avec la présence de balcons en béton préfabriqué disposés en alternance de manière à créer des doubles hauteurs. A l’exception des 3P, tous les appartements sont situés dans les angles et bénéficient de deux orientations avec une large extension des pièces de jours vers l’extérieur. Celle-ci est renforcée par les doubles hauteurs entre balcons, offrant luminosité tout en privatisant l’extérieur.

dl-c, designlab-construction sa Rue du Nant 7 • CH-1207 Genève Tél. +41 22 344 52 22 mail@dl-c.ch

389


Conçoit aujourd’hui vos projets de demain Fondé en 2009, SAVOY ENGINEERING SA est un bureau d’études et d’ingénieursconseils en électricité, couvrant la totalité des techniques du bâtiment, de la planification à l’exécution de projets. Intervenant sur des projets de nature variée, il est capable de conseiller et de concevoir des installations complexes en tenant compte des derniers progrès de la technique et s’illustre par son sens étroit du détail. Tour d’horizon de ses prestations et zoom sur quelques-uns de ses derniers projets.

390


La création SAVOY ENGINEERING SA a été créé en 2009 par Philippe Massonnet, afin de doter ses entreprises électriques Savoy SA et Huber SA, respectivement installées à Genève et à Nyon, d’un bureau technique performant. Spécialisé dans la réalisation de dossiers techniques très poussés et détaillés à l’attention des architectes et Maîtres d’œuvre, SAVOY ENGINEERING SA ouvre rapidement ses activités à la réalisation d’études complètes, sous l’impulsion de son directeur, Pierre Geny, installateur électricien diplômé et chef de projet expérimenté, appuyé par Philippe Massonnet, ingénieur électricien ETS. Si aujourd’hui, SAVOY ENGINEERING SA intervient toujours pour le compte de ses sociétés «Sœurs», elle se positionne également comme un bureau d’études et d’ingénieurs-conseils en électricité à part entière, l’indépendance de l’entreprise étant garantie à travers une Charte éthique prévoyant notamment l’impossibilité pour Savoy SA et Huber SA de répondre aux mises en soumission effectuées par SAVOY ENGINEERING SA.

De multiples domaines d’expertise • Installations électriques • Eclairages intérieurs et extérieurs • Télécommunication / Informatique • Domotique / Gestion technique commerciale / Gestion technique du Bâtiment • Audiovisuel / Sonorisation • Concepts énergétiques / Nouvelles technologies • Protection et sécurisation des bâtiments • Protection contre la foudre, protection équipotentielle • Alarmes techniques

Un panel complet de prestations Intervenant dans toute la Suisse romande, SAVOY ENGINEERING SA est un bureau d’ingénierie électrique polyvalent. Actif dans le domaine de la planification d’installations électriques, qu’il s’agisse d’un nouvel ouvrage ou de rénovations et transformations, il réalise des études de projet complètes et offre un panel de prestations permettant de couvrir l’ensemble des domaines du bâtiment touchant à l’électricité: installations à courant fort ou faible, éclairage, domotique, informatique, installation photovoltaïque, etc. Des savoir-faire qui lui permettent d’intervenir sur tous types

d’ouvrages, des immeubles résidentiels en passant par des bâtiments administratifs, commerciaux, sans oublier le secteur industriel, médical ou encore scolaire. De la réalisation de l’avant-projet avec estimation des coûts jusqu’à la phase de mise en œuvre en passant par les appels d’offres, la réalisation des documents d’exécution sans oublier le suivi de chantiers et les contrôles de ses installations, il accompagne ses clients à chaque étape de leur projet. Le bureau réalise également des expertises, audits techniques et énergétiques des installations. Chaque projet étant conclu par l’établissement d’un dossier clair et complet pour chacune de ses prestations. 391


L’humain au cœur des priorités Depuis sa création, SAVOY ENGINEERING SA définit et traduit les besoins de ses clients dans les domaines du génie électrique avec pour objectif de leur offrir des réponses claires et des solutions durables et sur mesure. Fort de son expérience et de la diversité de ses projets, il sait s’adapter aux contraintes géographiques, budgétaires et techniques inhérentes à chaque projet ainsi qu’à l’évolution des différentes normes en vigueur et développements technologiques pour réaliser des études soignées et précises qui intègrent le moindre détail. Chose essentielle pour que l’installateur électricien actif

392

sur le terrain puisse faire un travail de qualité et que les coûts et les délais soient respectés. Proche de ses clients, parmi lesquels figurent des architectes, collectivités et privés, ce bureau à taille humaine privilégie l’écoute, la transparence et le dialogue avec chacun d’entre eux afin de nouer des relations durables et de confiance. «Plusieurs Maîtres d’Ouvrages et Architectes nous ont déjà fait confiance dans l’élaboration de leur cahier des charges et plans électriques. Nous sommes fiers de pouvoir aujourd’hui compter sur des collaborations qui durent depuis plusieurs années maintenant», précise Pierre Geny qui mène à bien chaque projet, appuyé par un dessinateur.


Lumière sur quelques projets Parmi les projets les plus importants actuellement en cours chez SAVOY ENGINEERING SA, on peut citer la réalisation de deux salles d’opération et d’une salle d’IRM pour le compte des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Un projet qui devrait démarrer en septembre 2017 sur une durée d’une année et qui s’avère particulièrement complexe du fait des installations électriques de pointes qui doivent être mises en place. Autre projet, la rénovation de l’Ecole des Ranches à Vernier ainsi que la création d’une extension pour cinq classes supplémentaires avec possibilité de surélévation pour cinq de plus. L’école restant ouverte pendant la durée des travaux, un pavillon provisoire sera créé et le chantier se déroulera en trois étapes. Celui-ci devrait démarrer en Janvier 2018. Dans le domaine du logement, SAVOY ENGINEERING SA réalise actuellement l’étude pour la construction d’un immeuble de 82 appartements au Chemin du Croissant à Vernier. Cet immeuble est composé de 4 montées, d’un parking souterrain, de locaux techniques et communs au sous-sol ainsi que de buanderies dans les étages.

SAVOY ENGINEERING SA

Chemin de la Marbrerie 5 • CH-1227 Carouge/Genève Tél. +41 22 820 02 02 • Fax +41 22 820 02 00 info@savoy-eng.ch • p.geny@savoy-eng.ch www.savoy-eng.ch

393


INTERVIEW

SIMON CHESSEX

Maison de l’Architecture

« Montrer aux Genevois qu’il existe une véritable richesse architecturale à Genève » La Maison de l’Architecture œuvre depuis 2007 pour la reconnaissance de la richesse architecturale genevoise. Son objectif: sortir l’architecture du cadre réservé aux professionnels et la rendre 
accessible à tout public. Pilier du développement du Pavillon Sicli, désormais lieu phare de la culture du bâti à Genève, elle est également à l’origine du lancement de l’application GVARCHI, guide interactif qui permet de découvrir une sélection des plus beaux projets architecturaux contemporains du Canton. A l’occasion des 10 ans de la MA, Bien Vivre a rencontré son Président, l’architecte Simon Chessex.

Pavillon Sicli: Carmen Perrin, «Lignes de forces» © Antoine Robert-Grandpierre

394


Passerelle de la Paix © Fred Merz

La MA organise chaque année un cycle de conférences. Quel est le thème de cette saison 2017-2018? Il ne s’agit pas vraiment d’une thématique mais plutôt d’un concept de discussion et d’échange sur la base d’un thème commun: «10 ans, dix regards». Un intitulé choisi à l’occasion des 10 ans de la Maison de l’Architecture et qui offre une grande liberté à nos invités. En cette saison anniversaire, nous avons ainsi convié des architectes, des artistes, des ingénieurs, connus du public ou qui ont reçu une distinction importante, tel le Prix Pritzker. Nous souhaitons leur laisser carte blanche pour parler de leur vision du monde bâti. Les conférences se tiennent toujours au Pavillon Sicli et sont, comme à l’accoutumée, ouvertes à tous et gratuites. Pouvez-vous nous en dire plus sur les festivités de ce 10e anniversaire? Une grande fête a été organisée au pavillon Sicli le 31 août 2017. Durant cet évènement convivial, les neuf nouveaux projets du guide GVARCHI ont été dévoilés au public. Chacun des ces projets a également été intégré à l’exposition GVARCHI GUIDE, PORTRAITS URBAINS PAR FRED MERZ, qui comporte déjà 20 autres clichés, qui avaient été exposés sur le stand d’hôte d’honneur des Automnales en 2016. Ces 29 photographies insolites, voire décalées, seront donc visibles devant le pavillon Sicli dès le 31 août et jusqu’à la fin de la Quinzaine de l’urbanisme (11 au 22 septembre 2017). L’exposition, destinée à être itinérante, se déplacera ensuite à l’Aéroport de Genève pour Place du Molard les mois d’octobre et © Fred Merz novembre 2017.

Pont Hans-Wilsdorf © Fred Merz

Place Simon-Goulard © Fred Merz

395


Exposition 2016: «Architecture of independence, African modernism» © Manuel Herz

Vous êtes à l’origine de l’émergence du pavillon Sicli. Pouvez-vous revenir sur la genèse de ce lieu emblématique dédié à l’architecture et à l’urbanisme à Genève? Bâtiment emblématique et sculptural de Genève avec sa forme de parabole, le pavillon Sicli est une ancienne usine issue de techniques novatrices pour l’époque mises en œuvre par l’ingénieur Heinz Isler. Afin d’éviter que l’édifice soit rasé, l’Etat l’a racheté en 2011. A cette période, la MA était nomade et c’est tout naturellement que nous nous sommes intéressés au projet. L’idée n’était pas de s’accaparer ce lieu pour en faire la Maison de l’architecture mais plutôt de favoriser la création d’un espace multidisciplinaire dédié à l’architecture et à l’art de bâtir en général. Nous avons alors monté un groupe de travail avec différents acteurs gravitant autour de la construction: la Fédération, des architectes et ingénieurs de Genève (FAI) et la Fédération des métiers du bâtiment (FMB) mais aussi la HEAD (Haute école d’art et de design de Genève) et HEPIA (Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève) avec la ferme volonté de faire vivre ce lieu. C’est la MA qui était chargée de l’élaboration de la programmation culturelle et de coordonner les différents projets. De nombreux évènements en lien avec la culture du bâti ont été ainsi organisés avec beaucoup de réussite et un très bon accueil du public et des milieux concernés. Depuis 2017, la gestion culturelle du pavillon Sicli a été confiée à une association regroupant les cinq membres fondateurs. Quant à la gestion technique du bâtiment, elle a été confiée depuis 2013 à la fondation étatique de droit privé, Artfluvial SA chargé notamment de la gestion d’évènements privés assurant la viabilité économique du lieu. 396

© Manuel Herz

L’association Pavillon Sicli regroupe des concepteurs (MA, FAI), des hautes écoles (HEAD, HEPIAD) et des constructeurs (FMB). Quel était l’objectif d’un tel mélange? A Genève, on a trop souvent tendance à faire les choses de son côté. Or la culture du bâti ce n’est pas seulement des concepteurs, c’est aussi les savoir-faire de ceux qui réalisent sur le terrain et un milieu académique particulièrement actif. Le pavillon Sicli a pour vocation d’être une courroie de transmission entre ces différents acteurs avec à la clé la création de synergies. A travers ce lieu, les gens vont ainsi pouvoir découvrir un spectre très large d’activités allant de l’architecture, à l’ingénierie, en passant par l’urbanisme et le design. Si pendant longtemps, nous avons eu des complexes visà-vis de la Suisse alémanique ou de grandes villes européennes qui valorisent depuis longtemps leur culture du bâti, nous voulons montrer aux Genevois qu’il existe aussi une véritable richesse dans ce domaine à Genève et qu’ils peuvent être fiers de ce qui se passe dans leur canton. Le pavillon est l’emblème de cette richesse et ce sera encore plus fort une fois le PAV construit.


Parmi les dernières initiatives de la MA, le lancement d’un d’architecture contemporaine guide interactif: GVARCHI présentant une cinquantaine de sites considérés comme les plus remarquables de ses 15 dernières années. Pouvez-vous nous en dire plus? GVARCHI c’est un site et une application mobile permettant de découvrir de manière interactive plus de 50 sites contemporains genevois. L’application se veut ultra-qualitative au niveau du contenu, puisqu’en plus de la simple localisation et du descriptif basique de l’ouvrage, elle propose l’interview vidéo de son concepteur, qui explique sa démarche et une fois sur place, les gens ont droit à quelques prestations supplémentaires, comme des vidéos de l’objet filmé par des drones. Des circuits de visites sont aussi proposés. Un guide évolutif, comme en témoigne les neuf nouveaux projets construits entre 2015 et 2016 qui ont intégré le guide cette année. A ce jour ont décompte plus de 3000 téléchargements. C’est trois fois plus que ce que nous attendions, sachant que ce genre d’application intéresse plutôt un public de niche. Pensez-vous que ce guide puisse avoir une vocation touristique? Si on regarde le succès de l’architecture de certaines grandes villes auprès des touristes, je pense que le contenu de GVARCHI a toutes ses chances d’intéresser les touristes, d’autant plus que son utilisation est très instinctive. Il s’agit après tout du nouveau visage de Genève et je suis sûr que de nombreuses personnes auraient plaisir à le découvrir. Genève Aéroport l’a bien compris, puisqu’en plus d’avoir soutenu financièrement le projet, différents espaces nous ont été mis à disposition, notamment pour l’exposition photos de Fred Merz citée précédemment. Malheureusement Genève Tourisme, bien qu’elle ait également soutenu financièrement GVARCHI, n’a pas souhaité aller plus loin. Je le regrette.

CICR – Halle Logistique © Fred Merz

Le Pavillon Sicli © Georges Jaudouin

Maison de l’Architecture de Genève (MA) CH-1200 Genève info@ma-ge.ch www.ma-ge.ch • www.gvarchi.ch

Lieu des activités de la MA

© François Jaccard

Pavillon Sicli Route des Acacias 45 • CH-1227 Les Acacias www.pavillonsicli.ch

397


B

A

C

2

Le guide digital de l’architecture et de l’ingénierie contemporaines à Genève

72

9

D

16

36 Organisations internationales

1

1

12

32 66

Logements au Petit-Saconnex

3

5

1.0

32 66

1.0

35

1

Le guide digital de l’architecture et de l’ingénierie contemporaines à Genève

52 33 46

9

2

39 59

7

GVARCHI est une application digitale qui propose une visite guidée inédite de l’architecture et de l’ingénierie contemporaines à Genève. Une expérience interactive sur plus de 50 sites, sélectionnés par un jury d’experts sur la période 2000 à 2016, que la Maison de l’Architecture a souhaité rendre accessibles à tous publics.

3

3

43

44 27

48

De Saint-Jean au Lignon

31

2 Du MEG à l’Etoile

25

4

22

18

Place du Molard, 2004 2B Architectes ; Stéphane Collet Architecte ; C.A.Presset Architecte- Paysagiste ; Christian Robert Tissot

2

D4

Plaine de Plainpalais, 2015 ADR ; Carlos Lopez

3

D3

Place Simon-Goulart, 2013 ADR

4

A6

5

G1

Logements à Corsier, 2013 Atelier Bonnet Architectes

6

E6

Quartier d’habitations à Vessy, 2013 Atelier Bonnet Architectes

7

B3

Groupe scolaire des Ouches, 2005 Andrea Bassi Architecture

8

C5

9

A1

Crèche des Champs-Fréchets, 2008 Bassicarella Architectes

10

D4

Surélévation immeuble place du Cirque, 2010 Bassicarella Architectes

11

D1

Herbier du Jardin botanique, 2012 Bassicarella Architectes

12

D1

Logements chemin des Fleurettes, 2012 Bassicarella Architectes

13

C7

Quartier de La Chapelle , 2014 Bassicarella Architectes Bonhotezapata Architectes Dl-A, Inès Lamunière & Patrick Devanthéry Architectes Lopes & Perinet-Marquet Architectes

14

D5

Immeubles Caroline Context, 2010 Christian Dupraz Architectes

398

19 61

8 63

5

55 D3

30

3

14 34 67

1

2

21

10

De plus, 14 projets d’architecture et d’espaces publics issus de concours organisés par l’Etat de Genève sont également présentés pour compléter ce paysage architectural.

www.gvarchi.ch

4

23 68

69

60

73

4

62

EMS Résidence de la Rive, 2007 Atelier Bonnet Architectes 6

17 65

Façades de la Banque Pictet, 2006 Andrea Bassi Architecture

6 Au fil de la Drize

57 53

13

28

7

A

B

C

D


E

11

F

G

54

37 49

38

15

D3

Passage flottant du Mont-Blanc, 2001 BMV

16

B1

Logements au Pommier, 2005 Aeby Perneger ; Acau

17

D6

Cycle d’orientation de Drize, 2010 B+W Architecture ; Tekhne

18

C4

Rolex - siège mondial, 2005 Atelier d’Architecture Brodbeck-Roulet

19

D4

Pont Hans Wilsdorf, 2012 Atelier d’Architecture Brodbeck-Roulet

20

D3

Transformation du Crédit Suisse, 2014 Buchner Bründler Architekten

21

D3

Logements pour étudiants, 2011 Charles Pictet Architecte

22

A4

Immeuble les Communailles, 2014 CLR Architectes

23

A6

Groupe scolaire de Cressy, 2006 DL-A, Inès Lamunière & Patrick Devanthéry architectes

24

D5

Villa urbaine avenue de la Roseraie, 2009 DL-A, Inès Lamunière & Patrick Devanthéry architectes

25

C4

Tour RTS, 2010 DL-A, Inès Lamunière & Patrick Devanthéry architectes

26

G3

EMS le Nouveau Prieuré, 2015 DL-A, Inès Lamunière & Patrick Devanthéry architectes

27

A3

Restauration de la cité du Lignon, 2011 Tsam Enac Epfl / Franz Graf, Giulia Marino

28

D7

EMS de Drize, 2010 O815 Architekten

29

G3

Résidences Pré Babel et Grange-Canal, 2012 Gigon / Guyer

30

D4

Musée d’Ethnographie, 2014 Graber Pulver Architekten

31

C4

Volière du Bois-de-la-Bâtie, 2008 Group8

32

A1

CICR - Halle logistique, 2012 Group8

33

C2

Logements Corail et Bambou, 2011 Group8

34

C5

Logements Lola, 2013 Group8

35

D1

Immeuble avenue de France, 2011 Group8

36

D1

CICR et MICR - Humanitarium, 2013 Group8

37

E1

Transformation et rénovation de l’OMC, 2012

38

D1

Maison de la Paix, 2015 Ipas Architectes

39

D3

Transformation gare Cornavin, 2014 Itten & Brechbuhl

40

D3

Logements et crèche rue du Cendrier, 2011 Sergison Bates Architects ; Jaccaud Spicher Architectes Associes

41

E4

Restauration de l’immeuble Clarté, 2010 De Chambrier & Liechti Architectes

42

D1

Maison des étudiants, 2012 Lacroix Chessex

43

B3

Cycle d’orientation de Cayla, 2006 LRS Architectes ; Baillif Loponte

44

A3

Quartier de la Coupe Gordon-Bennett, 2013 LRS Architectes ; Group8 ; 3BM3

45

F4

Quartier les Hauts de Malagnou, 2015 Luscher Architectes

46

C2

Logements route de Meyrin, 2011 Meier + Associés Architectes ; Burckardt Partner

47

E5

Restauration de l’immeuble «Miremont- Le-Crêt», 2015 Meier + Associes Architectes ; Atelier Oleg Calame

48

C3

Crèche de Saint-Jean, 2006 Pierre-Alain Dupraz Architecte

49

D1

Passerelle de la Paix, 2014 Pierre-Alain Dupraz Architecte

50

D1

JTI – Siège international, 2015 Skidmore, Owings, Merill

51

D1

Immeuble commercial au centre-ville, 2015 Charles Pictet architecte

52

D1

Ecole, crèche, piscine et espace public de Chandieu, 2016 Atelier Bonnet architectes

53

D1

Centre scolaire Le-Sapay, 2016 CLR architectes

54

D1

Rénovation de l’Institut et Bibliothèque des Conservatoire et Jardin Botaniques, 2016 Christian Dupraz architectes

55

D1

Bâtiment administratif de la ville de Lancy & requalification de la Mairie, 2015 BCR architectes

56

D1

Surélévation d’un immeuble de logements - Sécheron, 2015 Raphaël Nussbaumer

57

D1

Crèche à la Chapelle-Les-Sciers, 2015 Lacroix Chessex

58

D1

Passerelle mobile du Jet d’Eau, 2016 MID, Ingeni SA

59

D1

Parc Gustave & Léonard Hentsch, 2015 Hüsler & Associés

1

5

50 56 42

2

9 2 De la gare au MEG

40

20

15

58 3

51 1

26

29

71 41

Wittfoht Architekten ; Group8

64 7 Sur les traces de Corbu & Saugey

70 4

45 8 De Malagnou à la Gradelle

47 24 5

6

6

E

F

G

PROJETS EN COURS 60

7

C5

Quartier de l’Adret, 2019 Tribu Architecture ; Lopes & Perinet-Marquet Architectes

61

D4

Quartier des Vernets, 2024 FHV Architectes ; Adr

62

D6

Logements Castor & Pollux, 2019 CLR Architectes

63

C5

Quartier CEVA Pont-Rouge, 2015 Pont12

64

G4

Espaces publics CEVA Chêne-Bourg, 2018 EMA Architectes Associes

69

C5

Quartier de l’Etoile, 2025 Pierre-Alain Dupraz Architecte ; Goncalo Byrne

65

C6

Espaces publics CEVA Carouge-Bachet, 2019 MSV

70

G4

Logements CEVA Chêne-Bourg, 2019 Group8 / Lacaton & Vassal

66

A1

CERN - place des Particules, 2016 Paolo L. Bürgi

71

F3

Logements CEVA Eaux-Vives, 2023 B+W Architecture

67

C5

Promenade des Crêtes, 2017 PROAP

72

B1

CARANTEC, 2020 Group8

68

A6

Parcfertile - parc agro-urbain, 2016 Verzone Woods Architectes

73

C5

ADRET Lots D & E, 2021 TRIBU architecture

Source : Etat de Genève/Direction de la mensuration officielle – 10.2015

399


GVARCHI – LES PROJETS

1 PLACE DU MOLARD

2 PLAINE DE PLAINPALAIS

3 PLACE SIMON-GOULART

4 EMS RÉSIDENCE DE LA RIVE

5 LOGEMENTS À CORSIER

6 QUARTIER D’HABITATIONS À VESSY

7 GROUPE SCOLAIRE DES OUCHES

8 FAÇADES DE LA BANQUE PICTET

Date de réalisation: 2004 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: 2B Architectes, C.A. Presset Architecte-Paysagiste, Stephane Collet Architecte, Christian Robert Tissot Ingénieur civil: EDMS

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève, Département des constructions et de l’aménagement Architecte: ADR. Ingénieur civil: Ott & Uldry, ingénieurs civils

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Ch. Bonnet Architecte: Atelier Bonnet Architectes Ingénieur civil: Ingeni SA et ESM Group

Date de réalisation: 2005 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: Andrea Bassi Architecture Ingénieur civil: Amsler & Bombeli SA

400

Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: ADR, Carlos Lopez Ingénieur civil: CKNR ingénieurs civils

Date de réalisation: 2007 Maître de l’ouvrage: Fondation Butini Architecte: Atelier Bonnet Architectes Ingénieur civil: Ott et Uldry ingénieurs civils

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Fondation Privée pour des logements à loyer modérés (FPLM) Architecte: Atelier Bonnet Architectes Ingénieur civil: Ott et Uldry ingénieurs civils

Date de réalisation: 2006 Maître de l’ouvrage: Pictet & Cie Architecte: Andrea Bassi Architecture Ingénieur civil: Groupement d’ingénieurs: GEOS Ingénieurs Conseils SA / Amsler Bombeli et Associés SA / Solfor SA


9 CRÈCHE DES CHAMPS-FRÉCHETS

10 SURÉLÉVATION IMMEUBLE PLACE DU CIRQUE

12 LOGEMENTS CHEMIN DES FLEURETTES

13 QUARTIER DE LA CHAPELLE N°9

13 QUARTIER DE LA CHAPELLE N°13

13 QUARTIER DE LA CHAPELLE N°1-3-5-7

13 QUARTIER DE LA CHAPELLE N°11 & 15

14 IMMEUBLES CAROLINE CONTEXT

Date de réalisation: 2008 Maître de l’ouvrage: Commune de Meyrin Architecte: Bassicarella Architectes Ingénieur civil: ESM Ingénierie SA

Date de réalisation: 2012 Maître de l’ouvrage: Sogeprim SA Architecte: Bassicarella Architectes Ingénieur civil: Pierre Moser bureau d’ingénieurs

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Fondation Berthe Bonna Rapin Architecte: Lopes & Périnet-Marquet Architectes Ingénieur civil: Solfor SA

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Fondation Berthe Bonna Rapin, Hospice Général Genève, Fondation HLM Carouge Architecte: dl-a, Inès Lamunière et Patrick Devanthéry architectes Ingénieur civil: Solfor SA

Date de réalisation: 2010 Maître de l’ouvrage: NC Architecte: Bassicarella Architectes Ingénieur civil: ESM Ingénierie SA

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Fondation Berthe Bonna Rapin Architecte: Bonhôte Zapata architectes Ingénieur civil: Solfor SA

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Fondation privée pour des Logements à Loyers Modérés (FPLM) Architecte: Bassicarella Architectes Ingénieur civil: B+S ingénieurs conseils SA

Date de réalisation: 2010 Maître de l’ouvrage: Privé Architecte: Christian Dupraz Architectes Ingénieur civil: EDMS SA / ESM Ingénierie SA

401


15 PASSAGE FLOTTANT DU MONT-BLANC

16 LOGEMENTS AU POMMIER

17 CYCLE D’ORIENTATION DE DRIZE

18 ROLEX – SIÈGE MONDIAL

19 PONT HANS-WILSDORF

20 TRANSFORMATION DU CRÉDIT SUISSE

21 LOGEMENTS POUR ÉTUDIANTS

22 IMMEUBLE LES COMMUNAILLES

Date de réalisation: 2001 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève, Service d’aménagement urbain et d’éclairage public – SAUEP, Fond municipal d’art contemporain – FMAC. Architecte: BMV Ingénieur civil: CN, Jean-Pierre Cêtre, Jean-Marc Nusbaumer

Date de réalisation: 2010 Maître de l’ouvrage: Etat de Genève, Département des constructions et des technologies de l’information (DCTI), pour le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP). Architecte: TEKHNE, B+W Architecture Ingénieur civil: Ingeni SA, Lausanne

Date de réalisation: 2012 Maître de l’ouvrage: Fondation Hans Wilsdorf Architecte: Atelier d’Architecture Brodbeck-Roulet Ingénieur civil: AB Ingénieurs SA

Date de réalisation: 2011 Maître de l’ouvrage: La Cigüe, coopérative de logement pour personnes en formation Architecte: Charles Pictet Architecte Ingénieur civil: Ott & Uldry, ingénieurs civils

402

Date de réalisation: 2005 Maître de l’ouvrage: CIA caisse de prévoyance Architecte: Acau, Aeby Perneger Ingénieur civil: Perreten & Milleret SA

Date de réalisation: 2005 Maître de l’ouvrage: Rolex SA Architecte: Atelier d’Architecture Brodbeck-Roulet Ingénieur civil: Guscetti & Tournier SA (Ingeni SA depuis 2011)

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Crédit Suisse AG, Corporate Real Estate & Services, Lausanne Architecte: Buchner Bründler Architekten Ingénieur civil: NC

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Fondation Immobilière de la Ville d’Onex (FIVO) Architecte: CLR architectes Ingénieur civil: AB Ingénieurs SA


23 GROUPE SCOLAIRE DE CRESSY

24 VILLA URBAINE AVENUE DE LA ROSERAIE

25 TOUR RTS

26 EMS LE NOUVEAU PRIEURÉ

27 RESTAURATION DE LA CITÉ DU LIGNON

28 EMS DE DRIZE

29 RÉSIDENCES PRÉ-BABEL ET GRANGE-CANAL

30 MUSÉE D’ETHNOGRAPHIE

Date de réalisation: 2006 Maître de l’ouvrage: Communes de Bernex et Confignon Architecte: DL-A, Inès Lamunière et Patrick Devanthéry architectes Ingénieur civil: B+S Ingénieurs Conseils SA

Date de réalisation: 2010 Maître de l’ouvrage: SRG SSR Idée Suisse Architecte: DL-A, Inès Lamunière et Patrick Devanthéry architectes Ingénieur civil: Thomas Jundt Ingénieurs Civils SA

Date de réalisation: 2011 Maître de l’ouvrage: Office du patrimoine et des sites (OPS) – DALE – République et Canton de Genève, Office cantonal de l’énergie (OCEN) – DIME – République et Canton de Genève, Comité Central du Lignon Architecte: Tsam Enac Epfl / Franz Graf, Giulia Marino. Ingénieur civil: NC

Date de réalisation: 2012 Maître de l’ouvrage: Frontimmo SA, Chêne-Bougeries Architecte: Gigon / Guyer Ingénieur civil: ESM & Fiechter Ingenieries SA, Genève

Date de réalisation: 2009 Maître de l’ouvrage: Consorts Massey Architecte: DL-A, Inès Lamunière et Patrick Devanthéry architectes Ingénieur civil: Pillets SA

Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: BCAS Genève (Bureau Central d’Aide Sociale) Architecte: DL-A, Inès Lamunière et Patrick Devanthéry architectes Ingénieur civil: Michel Paquet Ingénieurs Civils

Date de réalisation: 2010 Maître de l’ouvrage: FIBCT – EMS de Drize – Fondation intercommunale de Bardonnex, Carouge et Troinex Architecte: 0815 Architekten Ingénieur civil: MDI Ingénieurs Conseils Sàrl, Ivan de Marsano

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: Graber Pulver Architekten Ingénieur civil: Weber + Brönnimann AG, Bern

403


31 VOLIÈRE DU BOIS-DE-LA-BÂTIE

32 CICR – HALLE LOGISTIQUE

33 LOGEMENTS CORAIL ET BAMBOU

34 LOGEMENTS LOLA

35 IMMEUBLE AVENUE DE FRANCE

36 CICR ET MICR – HUMANITARIUM

Date de réalisation: 2008 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: Group8 Ingénieur civil: Ingeni SA

Date de réalisation: 2011 Maître de l’ouvrage: A & A Real Estate Grand-Pré SA Architecte: Group8 Ingénieur civil: Walt + Galmarini AG

Date de réalisation: 2011 Maître de l’ouvrage: Fondation des immeubles pour les organisations internationales Architecte: Group8 Ingénieur civil: AB Ingénieurs SA

37 TRANSFORMATION ET RÉNOVATION DE L’OMC Date de réalisation: 2012 Maître de l’ouvrage: Rénovation – Fondation des Immeubles pour les Organisations Internationales (FIPOI) / Intra-Muros – Organisation Mondiale du Commerce (OMC) Architecte: Group8, Wittfoht Architekten Ingénieur civil: Thomas Jundt Ingénieurs civils SA

404

Date de réalisation: 2012 Maître de l’ouvrage: Comité International de la Croix-Rouge Architecte: Group8. Ingénieur civil: EDMS SA

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Privé Architecte: Group8 Ingénieur civil: AB Ingénieurs SA

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Comité international de la CroixRouge et le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Architecte: Group8 Ingénieur civil: EDMS SA


38 MAISON DE LA PAIX

39 TRANSFORMATION GARE CORNAVIN

40 LOGEMENTS ET CRÈCHE RUE DU CENDRIER

41 RESTAURATION DE L’IMMEUBLE CLARTÉ

42 MAISON DES ÉTUDIANTS EDGAR ET DANIÈLE DE PICCIOTTO

43 CYCLE D’ORIENTATION DE CAYLA

44 QUARTIER DE LA COUPE GORDON-BENNETT E

44 QUARTIER DE LA COUPE GORDON-BENNETT C&D

Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: IHEID Architecte: Ipas Architectes Ingénieur civil: 2M ingénierie civile SA

Date de réalisation: 2011 Maître de l’ouvrage: Fondation Ville de Genève pour le Logement Social et Ville de Genève et Service d’Architecture Ville de Genève Architecte: Jaccaud Spicher Architectes Associés, Sergison Bates Architects. Ingénieur civil: Sancha SA

Date de réalisation: 2012 Maître de l’ouvrage: IHEID (Institut de hautes études internationales et du développement (The Graduate Institute) Architecte: Lacroix Chessex Ingénieur civil: Association Ott B. et Uldry C. Sàrl avec Thomas Jundt Ingénieurs Civils SA

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Implenia Development SA Architecte: Group8. Ingénieur civil: Sansonnens SA

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: CFF Immobilier / Développement Ouest Architecte: Itten & Brechbuhl Ingénieur civil: Ingeni SA

Date de réalisation: 2010 Maître de l’ouvrage: Fondation de valorisation de l’immeuble Clarté Architecte: De Chambrier & Liechti Architectes Ingénieur civil: ingénieur responsable: Igor Berger / Bureau d’ingénieurs Pierre Moser à Genève

Date de réalisation: 2006 Maître de l’ouvrage: Etat de Genève (Département de l’Aménagement, de l’équipement et du Logement) Architecte: Baillif-Loponte, LRS Architectes Ingénieur civil: Thomas Jundt Ingénieurs + CKN Ingénieurs

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Implenia Architecte: 3BM3. Ingénieur civil: Pillet SA

405


44 QUARTIER DE LA COUPE GORDON-BENNETT A&B

45 QUARTIER LES HAUTS DE MALAGNOU

46 LOGEMENTS ROUTE DE MEYRIN

47 RESTAURATION DE L’IMMEUBLE «MIREMONT-LE-CRÊT»

Date de réalisation: 2013 Maître de l’ouvrage: Implenia Development + Suva + Acquéreurs privés. Architecte: LRS Architectes Ingénieur civil: Schaeffer Bartolini, Ingeni, ZS Ingénieurs, Pillet, Sansonnens, Perreten & Milleret

Date de réalisation: 2011 Maître de l’ouvrage: Fondation HBM Jean-Dutoit Architecte: Burckhardt Partner, Meier + Associés Architectes Ingénieur civil: Thomas Jundt, ingénieur civil

48 CRÈCHE DE SAINT-JEAN

Date de réalisation: 2006 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève, service d’architecture Architecte: Pierre-Alain Dupraz Architecte Ingénieur civil: Urner & Associés SA

Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Investisseur Institutionnel Architecte: Luscher Architectes Ingénieur civil: Ingeni SA

Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Communauté des copropriétaires de l’immeuble Miremont 8 ABC Architecte: Atelier Oleg Calame, Meier + Associés Architectes Ingénieur civil: AB Ingénieurs SA

49 PASSERELLE DE LA PAIX

Date de réalisation: 2014 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève, service du génie civil et service de l’aménagement urbain et de la mobilité Architecte: Pierre-Alain Dupraz Architecte Ingénieur civil: DIC SA Ingénieurs (pilote de l’exécution)

NEUF NOUVEAUX PROJETS

CONSTRUITS ENTRE LE 01/01/2015 ET LE 31/12/2016

51 IMMEUBLE COMMERCIAL AU CENTRE-VILLE 50 JTI – SIÈGE INTERNATIONAL

Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: JTI (Japan Tobacco International) Architecte: Skidmore, Owings & Merrill, Inc. (SOM) Ingénieurs civils: Ingeni SA (ingénieur structurel civil - béton armé et charpente métallique) B+S Ingénieurs Conseil SA, Genève (travaux spéciaux, terrassement et aménagements extérieurs)

Rue du Marché 8-14, 1204 Genève Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Catala SA Architecte: Charles Pictet Architecte Ingénieur civil: Ingeni SA


52 ÉCOLE, CRÈCHE, PISCINE ET ESPACE PUBLIC DE CHANDIEU

53 CENTRE SCOLAIRE LE-SAPAY

Rue de Chandieu 6-8, 1202 Genève Date de réalisation: 2016 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: Atelier Bonnet Architectes Ingénieur civil: Ingeni SA

Chemin Le-Sapay 10, 1228 Plan-les-Ouates Date de réalisation: 2016 Maître de l’ouvrage: Commune de Plan-les-Ouates et Ville de Lancy Architecte: CLR architectes Ingénieur civil: AB Ingénieurs SA

54 RÉNOVATION DE L’INSTITUT ET BIBLIOTHÈQUE DES CONSERVATOIRE ET JARDIN BOTANIQUES

55 BÂTIMENT ADMINISTRATIF DE LA VILLE DE LANCY & REQUALIFICATION DE LA MAIRIE

Chemin de l’Impératrice 1, 1292 Chambésy Date de réalisation: 2016 Maître de l’ouvrage: Ville de Genève Architecte: Christian Dupraz architectes Ingénieur civil: Thomas Jundt Ingénieurs civils SA

Route du Grand-Lancy 39, 1212 Grand-Lancy Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Ville de Lancy Architecte: BCR architectes Ingénieur civil: Thomas Jundt Ingénieurs civils SA

crédits photo: © christian dupraz architectes

56 SURÉLÉVATION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS - SÉCHERON Avenue de Sécheron 9, 1202 Genève Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Privé Architecte: Raphaël Nussbaumer Ingénieur civil: Ingéni SA

58 PASSERELLE MOBILE DU JET D’EAU Quai Gustave-Ador, 1207 Genève Date de réalisation: 2016 Maître de l’ouvrage: Association HAU, Handicap Architecture Urbanisme Architectes: MID architecture Ingénieur civil: Ingeni SA

57 CRÈCHE À LA CHAPELLE-LES-SCIERS Route de la Chapelle 20, 1212 Lancy Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Ville de Lancy Architecte: Lacroix Chessex Ingénieur civil: Perreten & Milleret crédit photo: © Joël Tettamanti

59 PARC GUSTAVE & LÉONARD HENTSCH Avenue de la Châtelaine 7, 1205 Genève Date de réalisation: 2015 Maître de l’ouvrage: Pic-Pic Promotion SA Architecte: Hüsler & Associés Ingénieur civil: Sabert SA crédits photo © Marcus Veith

407


FONDATION BRAILLARD ARCHITECTES

Bâtir la ville de demain Depuis sa création en 1987, la Fondation Braillard Architectes ne cesse de promouvoir le principe d’un environnement construit de qualité pour les citoyens. Un objectif qui s’inscrit directement dans la lignée des architectes Braillard qui ont développé durant tout le XXe siècle une quête pour une ville équilibrée, harmonieuse, source de bien-être. Zoom sur ses activités et sur son nouveau programme de recherche et culture: The Eco-Century Project ®.

Le directeur de la FBA Panos Mantziaras et le professeur de l’HEPIA Marcellin Barthassat lors de l’Atelier de Genève 2016, sur le Salève

408


30 ans d’histoire Une vie optimale dans une ville harmonieuse. Telle fut la devise des architectes Braillard, aujourd’hui poursuivie par la Fondation Braillard. Fondée en 1987, à l’initiative de Pierre et Charles Braillard suite à la découverte de l’ensemble de la production de leur père Maurice, célèbre architecte genevois du XXe siècle, elle œuvre depuis très exactement 30 ans à la construction d’un cadre de vie durable. Un objectif qu’elle poursuit notamment à travers la mise en valeur et la protection des archives Braillard: près de 60 000 documents dont des carnets de croquis de Maurice Braillard, une documentation complète des activités du bureau et une collection d’objets et d’éléments décoratifs. A cette mission patrimoniale s’ajoute une implication dans la recherche en architecture, ville et patrimoine ainsi que la promotion de la pensée architecturale, urbaine et paysagère auprès du public. Aujourd’hui reconnue comme un acteur incontournable de la culture du bâti à Genève, elle fête ses 30 ans d’existence le 9 septembre 2017. Une équipe passionnée La Fondation Braillard est une structure à taille humaine. Forte de cinq collaborateurs, dont une chargée de mission, un chargé de patrimoine, une graphiste, une archiviste et une secrétaire comptable, elle est dirigée depuis deux ans par Panos Mantziaras, architecte-ingénieur, docteur en urbanisme et aménagement. Il a notamment été Chef du Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère au Ministère français de la Culture et de la Communication et bénéficie d’une solide expérience dans la conception, l’organisation et l’exécution de programmes combinant recherche scientifique, action créative et restitution publique, à l’image de Ignis mutat res: l’architecture, la ville et le paysage au prisme de l’énergie (2011-2015) et La grande ville 24 heures chrono (2012-2013). Des compétences qui lui ont permis d’élargir les activités de la Fondation avec l’ouverture à un plus large public, y compris au-delà des frontières nationales. Institution suisse reconnue d’utilité publique, la Fondation Braillard peut compter au quotidien sur le soutien de nombreux partenaires parmi lesquels figurent le canton de Genève, le Programme des Nations unies pour l’environnement et de nombreux acteurs du milieu associatif et privé: Fédération des architectes Suisses, Fédération des urbanistes Suisses, Patrimoine Suisse, SIG, Rentes Genevoises, Véolia.

Maurice Braillard, Plan de zones de Genève, 1936 Publication issue de la Journée Bernardo Secchi 2015. (Métis Presse, 2016)

Un acteur de notre temps Pour satisfaire ses différentes missions, la Fondation Braillard Architectes intervient tant sur le plan scientifique que culturel, deux volets interdépendants qui évoluent et s’alimentent au sein d’un même programme pluriannuel. Aux recherches conduites au sein de la Fondation s’ajoute la mise en place de rencontres interdisciplinaires entre spécialistes sur une thématique transversale entre architecture, urbanisme, aménagement, paysage, art et écologie. Assumant pleinement son rôle public, elle organise régulièrement des manifestations, conférences, colloques et expositions. Ces événements s’adressent aussi bien à des spécialistes qu’au grand public afin de restaurer un dialogue entre sciences et société avec, à la clé, la création d’un savoir accessible à tous. «Nous cherchons à jeter des ponts entre le milieu scientifique, culturel, politique, les acteurs privés et la société civile», appuie Panos Mantziaras.

L’équipe de la Fondation ( de gauche à droite : Mélodie Simon, Panos Mantziaras, Hélène Gallezot, Kim Ramseier et Paul Marti )

409


Cycle de conférences Utopies Durables, 2016. A droite, croquis de la Maison Ronde par Maurice Braillard

Faire face aux défis du XXIe siècle Consciente du besoin impérieux d’une transition écologique, la Fondation Braillard ne cesse d’interroger notre monde à travers l’analyse de notre cadre bâti en quête d’une ville durable où il fait bon vivre. Un enjeu d’autant plus important face aux défis actuels que l’urbanisation accélérée pose à l’équilibre environnemental de notre planète. «Aujourd’hui, plus de 50% de la population humaine vit dans des villes et ce pourcentage augmentera dans les prochaines décennies. Il s’agit dès lors d’apprendre à construire, entretenir et habiter autrement nos bâtiments, nos villes et nos territoires pour offrir une vie digne aux déjà 7 milliards de citadins» explique le Directeur de la Fondation. En d’autres termes, aboutir à la création d’une nouvelle culture architecturale et paysagère à la fois économe en ressources, tenant compte de la diversité des individus mais aussi des complexités économiques et techniques contemporaines. C’est tout l’enjeu du programme de recherche et culture 2016-2020, The Eco-Century Project: architecture, ville et paysage au prisme des ressources planétaires, lancé le 8 décembre 2016 par la Fondation au Pavillon Sicli.

La tour de l’OMPI, de Pierre Braillard

410

The Eco-Century Project S’adressant autant au grand public (citoyens genevois, suisses, internationaux) qu’à un public averti, le Programme The Eco-Century Project interroge les rapports entre formes, fonctions et valeurs de notre cadre bâti en vue de la transition écologique. Il invite la recherche fondamentale et appliquée à répondre aux problématiques posées par la gestion des ressources Le Séminaire de Genève, 2016


Agenda des rencontres | Automne 2017 9 SEPTEMBRE

TRENTENAIRE DE LA FONDATION BRAILLARD ARCHITECTES Le futur du Grand Genève, modèle de la métropolisation durable 15h - 18h | OMPI, Genève Table ronde avec : Sylvain Ferretti (DALE), Etienne Blanc (Région Auvergne-Rhône-Alpes), Robert Cramer (Patrimoine Suisse Genève), Joëlle Kuntz (journaliste), Myriam Constantin (agglomération franco-valdo-genevoise), Tarramo Broennimann (FAS-Ge), Sandra Robyr (FSU-Ge), Ruedi Baur (designer), Alexandre Federau (philosophe), Bertrand Lemoine (urbaniste), Brigitt Wehrli (Zurich), Michèle Tranda-Pittion (SIA, FSU). Dans le cadre des Journées du patrimoine, des visites de l’OMPI seront proposées.

19 SEPTEMBRE QUINZAINE DE L’URBANISME DE GENÈVE Greece-Europe : the democratic space under construction 16h - 18h | IHEID, Genève Conférence avec : Alfredo Brillenbourg (ETH), Marc Armengaud (ENSAPM), Steven Melemis (ENSAPM). Une action concertée avec le Centre Albert Hirschman sur la démocratie à l’IHEID et le Club Diplomatique de Genève/ Fondation pour Genève.

20 SEPTEMBRE JOURNÉE BERNARDO SECCHI Urbanisme de l’espoir : projeter des horizons d’attente 9h - 18h | Rolex Center, EPFL Journée d’étude avec : Keynote speckers : Dominique Bourg (philosophe, UNIL), Sébastien Marot (ENSAVT Marne-la-Vallée). La liste des participants est en cours de constitution.

30 NOVEMBRE LE SÉMINAIRE DE GENÈVE The Eco-Century Project : architecture, ville et paysage au prisme des ressources planétaires 9h - 17h30 | Pavillon Sicli, Genève Séminaire, avec le conseil scientifique de la FBA : Sabine Barles (ingénieure, urbaniste), Rémi Baudouï (sociologue), Dominique Bourg (philosophe), Pascal Rollet (architecte), Robert Sadleir (économiste), Günther Vogt (paysagiste) et la participation des équipes financées par le programme.

Crédits photos © Jean-Jacques Kissling

tant au niveau de l’espace habité que des pratiques de celui-ci, et ce à travers trois questions: Quelles sont les caractéristiques des nouvelles utopies durables? Comment les disciplines de la transformation de l’espace peuvent-elles se renouveler grâce à un projet défini par les urgences humanitaires au XXIe siècle? Quelles sont les qualités architecturales, urbaines et paysagères de notre Existenzoptimum? «Notre objectif est de savoir comment maintenir un haut niveau de vie, dit urbain, tout en renversant la courbe ascendante de la consommation des ressources. Avec The Eco Century Project nous voulons éloigner la Fondation de son rôle originel purement patrimonial, en adoptant une posture active tournée vers l’avenir en faveur du développement qualitatif de la ville de demain», conclue le Directeur. Désireuse de diffuser au maximum les savoirs issus des différentes rencontres du programme, la Fondation Braillard recherche actuellement des partenaires, publics comme privés, souhaitant s’inscrire dans ce projet humaniste et durable.

Fondation Braillard Architectes

Rue Saint-Léger 16 • CH-1205 Genève Tél. +41 22 311 17 17 info@braillard.ch • www.braillard.ch

411


ATELIER OBJECTIFS

Pour une architecture durable Fondé par Julien Barro en 2008, l’atelier Objectifs intervient principalement dans le domaine du logement et de la rénovation ou transformation de bâtiments existants. Si nombre de ses réalisations se trouvent à Genève, l’atelier Objectifs construit également en Valais, en France, ou encore au Vietnam. Aussi à l’aise pour intervenir dans le cadre de projets situés en montagne qu’en plein centre-ville, ce jeune bureau carougeois reste en permanence à l’écoute des souhaits de ses clients afin de leur apporter les meilleures solutions possibles, tout en respectant méticuleusement le planning et le budget qui leur sont impartis.

© Photos: Julien Barro

412


Construction, rénovation ou transformation de logements et de bâtiments agricoles ou industriels, mais aussi études urbanistiques menées pour des collectivités publiques, participation à des concours d’architecture locaux et internationaux... Les architectes de l’atelier Objectifs se donnent les moyens de leurs ambitions pour atteindre des résultats au plus près de leurs exigences; cela passe par du travail, du travail et encore du travail. Mutualiser les talents Julien Barro, Daniel Sède et Franklin Regad se sont rencontrés sur les bancs de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Après leurs études, chacun a suivi un parcours différent pour acquérir de l’expérience dans le milieu professionnel. Désormais réunis, ces trois architectes forment une équipe complète. «Chaque membre apporte son expérience et ses propres compétences. Nous avons tous nos qualités qui sont complémentaires les unes des autres», explique Daniel Sède. Dans cet atelier, les projets sont étudiés ensemble, les décisions sont prises collégialement et chacun apporte sa pierre à l’édifice. Chaque projet est ainsi soumis à l’avis de ces trois passionnés qui réfléchissent ensemble aux solutions les plus pertinentes. 413


© Daniel Sède

Composer avec l’existant L’atelier Objectifs travaille avec la plus grande minutie sur chacun de ses projets. «Nous proposons des interventions personnalisées en fonction des maîtres d’ouvrage et des caractéristiques propres à chaque site», explique Julien Barro. Un soin particulier est porté aux éléments existants et aux valeurs intrinsèques d’un lieu. L’atelier a par exemple réalisé en 2015 la transformation et l’extension d’un bâtiment agricole situé en plein cœur du village protégé Dardagny (GE), pour y aménager des logements. Les architectes ont dû tenir compte des particularités du site, de son histoire et des attentes du pro-

© Photos: Julien Barro

414

priétaire pour mener à bien un projet abouti. «Il a fallu exploiter au mieux les qualités de l’existant pour répondre aux demandes du client, tout en respectant le paysage afin que notre intervention se fonde dans cet environnement protégé», se souviennent les trois architectes. «Nous composons aussi avec notre temps, ce qui signifie, bien entendu, que nous avons un esprit contemporain, mais nous aspirons surtout à l’intemporel. C’est pour cela que nous tenons fortement compte du site dans lequel s’insère un projet», détaille Julien Barro. En montagne comme en ville, l’atelier Objectifs s’inspire du lieu et de son histoire pour faire de chaque réalisation une œuvre intégrée et durable.


Un projet solidaire: une maison d’étudiantes au Vietnam Une rencontre pas comme les autres a donné naissance à un partenariat solidaire entre l’atelier Objectifs et une fondation basée à Genève ayant pour mission d’aider des jeunes en difficultés au Vietnam. Le but: construire une maison permettant d’accueillir des étudiantes à la recherche d’un logement. Inauguré en septembre 2017, ce bâtiment disposera de 40 chambres doubles et d’un restaurant économique de 120 places. Le défi: réussir à construire une résidence durable, en harmonie avec la culture et l’architecture locales et qui tient compte des techniques constructives en usage et des conditions climatiques. L’édifice doit à la fois avoir une façade qui respire afin de protéger des températures élevées de la saison chaude et disposer d’un système performant de traitement des eaux pour résister aux fortes précipitations de la mousson. Ces contraintes ont façonné le projet pour lui conférer son aspect singulier.

Valoriser l’habitat Les architectes prennent leur métier à cœur. Pour chaque chantier, ces professionnels prennent particulièrement le temps de dialoguer avec les maîtres d’ouvrage. C’est avec de la patience et de l’écoute que Julien Barro, Daniel Sède et Franklin Regad réussissent à développer cette sensibilité qui leur permettra, ensuite, de piloter le projet dans des conditions optimales. «Notre objectif est toujours d’apporter la meilleure solution possible. Nous ne cherchons pas à faire du tape-à-l’œil, mais voulons trouver des solutions durables», explique Julien Barro. Début 2017, l’atelier Objectifs a livré quatre maisons contiguës à Chêne Bourg (GE). En faisant preuve de perspicacité, de simplicité et en minimisant les coûts, l’atelier Objectifs a réussi à générer des espaces pensés où l’intérieur comme l’extérieur offrent des lieux de vie agréables. Couverts à voitures, cours d’entrée, façades sur jardin tout en transparence pour davantage de lumière... Tout a été imaginé pour réaliser des logements où il fait bon vivre. «Par notre travail, nous avons réussi à donner davantage de valeur aux espaces sans pour autant générer de surcoûts», ajoute Daniel Sède. «Cela illustre toute l’utilité de notre métier, car au final engager un architecte n’occasionne pas nécessairement de frais supplémentaires. Au contraire, nous pouvons apporter des solutions qui permettent de faire des économies substantielles tout en amenant une valeur ajoutée à l’ouvrage.»

atelier OBJECTIFS

fontenette 20 - 1227 Carouge atelier Objectifs 022de588 68 16 - 20 info@objectifs.ch Rue la Fontenette • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 588 68 16 info@objectifs.ch • www.objectifs.ch

415


J. SCHAR & C. SJOSTEDT ARCHITECTES

Une architecture responsable Créé en 1977 le bureau J. SCHAR & associés puis dès 1993 en association avec C. SJOSTEDT compte actuellement une dizaine de collaborateurs. Actif à Genève, il offre la palette complète des prestations d’architectes. Attentif aux exigences énergétiques actuelles, le bureau propose une architecture sobre, harmonieuse et poétique. Tour d’horizon de ses prestations et lumière sur quelques-uns de ses derniers projets.

416


40 ans d’existence Le bureau est dirigé par Jacques Schär et Christine Sjöstedt, tous deux architectes EPFL / SIA / FAS. Actif sur le canton de Genève, J. SCHAR & C. SJOSTEDT ARCHITECTES est mandaté par des privés, entreprises, promoteurs ou des administrations publiques pour différents types de chantiers, qu’il s’agisse de constructions neuves, rénovations, transformations ou agrandissements / surélévations. Loin d’être cantonné à un seul et unique domaine d’activités, il intervient sur des projets de nature variée comprenant du logement, des commerces, des écoles, des banques ou encore des locaux administratifs. Le bureau participe également à des concours à raison d’une à deux fois par année. L’occasion de confronter ses idées avec celles de confrères architectes et de s’ouvrir à de nouveaux horizons dans une dynamique constante de renouvellement. Le bureau est membre de la Fédération des Architectes Suisses (FAS) et de la Société Suisse des Ingénieurs et des Architectes (SIA). L’importance des relations humaines J. SCHAR & C. SJOSTEDT ARCHITECTES œuvre à concrétiser les projets de ses clients. Proche de ces derniers, il se veut disponible et à l’écoute de leurs besoins pour leur proposer les solutions les plus adaptées à leur projet. De l’avant-projet, jusqu’au dernières retouches, il les accompagne à chaque étape. Travaillant sur la base de rapports de partenariat avec chacun d’entre eux, il fonde ses interventions sur la confiance, la transparence et le respect mutuel, valeurs sans lesquelles un projet ne peut aboutir. «Un bon projet est avant tout fondé sur la qualité des relations humaines que nous entretenons avec nos clients et la confiance qu’ils placent en nous. Il n’est d’ailleurs pas rare que certains deviennent des amis», explique Jacques Schär. A la clé, des réalisations uniques et sur-mesure. Une philosophie qui explique la grande fidélité de la clientèle du bureau.

Une architecture rationnelle et poétique Loin de vouloir imposer un style particulier d’architecture J. SCHAR & C. SJOSTEDT ARCHITECTES prône avant tout une architecture rationnelle en accord avec les données contextuelles du projet. Ainsi, le programme, le budget, le lieu, le paysage sont des paramètres qui guident et nourrissent le projet jusqu’à son aboutissement. Une architecture humaine aussi avec une priorité donnée au bien-être des futurs occupants. «Même lorsque nous réalisons du logement social, nous mettons tout en œuvre pour concevoir des espaces de vie à la fois agréables et fonctionnels», il insiste sur le rôle social de l’architecte comme acteur de l’environnement bâti. Ainsi la fonctionnalité d’un ouvrage, son intégration au site ou encore son esthétisme ne sont pas pensés à travers de simples velléités créatrices mais de manière plus globale, comme des objets au service de la collectivité. Une conception «publique» de l’architecture renforcée par un engagement pour le développement durable avec une priorité donnée aux énergies douces et à certains matériaux comme la pierre naturelle ou encore le bois. «Il en va de la responsabilité de l’architecte», appuie Jacques Schär. L’importance de l’équipe Avec actuellement une dizaine de collaborateurs, J. SCHAR & C. SJOSTEDT ARCHITECTES est un bureau à taille humaine. Ensemble, ils forment une équipe dynamique et complémentaire partageant les mêmes valeurs et la même philosophie de travail. Considéré sur un pied d’égalité, quelle que soit leur formation, chacun est capable d’assumer un projet dans sa globalité, des plans d’exécution au suivi du chantier. Une confiance qui explique la grande fidélité des collaborateurs. «Ceux qui décident de nous quitter le font souvent pour se mettre à leur propre compte». Le bureau est également très investi dans la formation des plus jeunes, puisque depuis sa création, il a toujours accueilli un apprenti. Des jeunes qui apportent leur dynamisme et leur fraîcheur au sein du bureau. 417


Quelques projets

• Groupe Scolaire Ecole de Marcelly, commune de Thônex Objet:  Concours pour un groupe scolaire à 2 tours 1er Prix Lieu: Avenue Tronchet Commune de Thônex Année: 2009  -2011 MO: Commune de Thônex Genève Programme: Ensemble scolaire type incluant une créche, une salle de gymnastique et des locaux parascolaires.

«L’implantation de l’école perpendiculaire à l’avenue Tronchet se veut un lien entre les quartiers Nord et Sud. Les classes sont liées deux / deux avec en liaison direct un espace communautaire permettant de joindre deux classes ou de créer des groupes de travail différenciés».

• Salle communale de Troinex Objet: Concours à deux tours 1er prix Lieu: Chemin de Moillebin - Troinex - Suisse Année: 2003-2010 MO: Commune de Troinex - Genève Programme: Salle communale & triple salle de gymnastique. «Le bâtiment a su travers de sa forme et de son implantation exprime son caractère public à travers l’utilisation d’un langage architectural simple et transparent. Nous avons opté pour un bâtiment en forme de cube, presque entièrement vitré incarnant cette idée de rigueur et de transparence que l’on attend de nos institutions». 418


Planche 1

992

81

64

215

y

Juss

e - l'E glis

726

690 689 559

Jus

sy

389

384

880

Ch em

in

de

725

602

466

723 59 1084 729

1089

911

63

850

732

991

1124 730

836

516

847

69

67

879

1124

515

786

1125

60

527

134

55 515 1125

Chem

464

in

de

la

525

68

Laiter

848

472 724

ie

70 79

849

de

61

62

57

473

837 77 893 547

133

ute

Ro 986 1330 894

78

548 855

75

778 354

325

909

1329

Echelle : 1:2'500

856 132

1246 1089

rkin

g

74

Plan de situation

988

de la Laiterie

235

Chemin

• Réalisation de logements à Jussy Objet: Concours à un tour - 1er prix Lieu: Route de Jussy - Jussy - Genève Année: 2007-2013 MO: Fondation de la Commune de Jussy pour le logement Programme:  Construction de 24 logements et d’un parking souterrain.

853

acc

ès

814 1088

827

785

pa

546

861

514

622

em

52

pris

623

e du

54

815

sou

s-s

917

ol

par

kin

985 du

SIA FAS EPFL

rise

50

127

sou

992

s-so l

1089

779

1247

766

81

908

780 780

785

64

1150

49

857 1087

215

524

ol

lise

sy

ute

- l'Eg

Jus

Jus

384

de

880

min 602

Ro 260

689

Che

1149

690

sy

rkin ès

pe

acc

726

725

ram

1151

389

acc

781

ès

pa

1131 46

sou

g

s-s

48 1111

723

de

916

59

128

Juvig

1084

1089 729

ny

975

1128

168

1148

911

63

850

732

1255

991

1124 730

234

836

516

847

69

67

626

879

1124

515

55

Lullier

782

Che

897

min

1112

976

de

LEGENDE

464

de

853

la

1125 525

68

Lait

472

erie

724

70

Sac grille

848

Regard égout

79

te

44

Rou

854

61

62

849

de

Feuillu

783

57

Tronc

473

121

119

837

129 77

parcelle du mandat d'études parallèles accès au parking893souterrain existant

5 101

987

167

547

974

133

ute

Fondation de la Commune de Jussy pour le logement

1

3

5

2

4

6

Plan masse Echelle : 1:500

986

Ro

Le site 1330

894

78

548

134

855

75

354

325

909

1329

988

de la Laiterie

MEP JUS856

559

466

786

1125

60

527 515

1110

53

J. Schär & C. Sjöstedt Architectes

125 862

778

«Le site bénéficiant d’une splendide vue sur le Mont Blanc, nous avons conçu quatre immeubles cubiques en décalés permettant à chaque appartement de profiter du paysage. Un projet en adéquation avec l’esprit villageois en reprenant le language architectural du site».

g

emp

805

73

856 132

1246

Chemin

235

1089

ing

74

park

853 546

acc

1088

861

514 827

785

ès

814 622

emp

52

rise

623

du

54

815

sou

s-so

917

l park ing

985 empr

805

73

ise

50

du

127

sous -sol

1089

779

992 992

1247

766

908

780 780

785

1150

49

81

857 1087

125

81 s-so

l

862

524

64 215

ram

1151

64

pe

acc

ès

781

acc

1131

1149

215

Rou

te

260

de

726

916

128

Juv

389

ign

726

389

y

975

CheChe min min de de Jus Jus sy sy - l'Eg- l'Eg lise lise

46

ès

park

1111

sou

ing

48

725

1128

168

1148

725

1255 234 626

602 723

1110

602 782

er

1112

Lulli

59

723

897 976

de

729

te Rou

LEGENDE

Feuillu

850

Tronc

69 515

69

67

515

60

527

515

515

167 Che 464 min Che 464 min de la Lait de erie la Lait erie

847

991 991

1124

879

1124

836

1125

847 55 mandat d'études parallèles parcelle du accès au 55 parking souterrain existant

60

527

850

1124

732

836

516 730

67 516

1015

384

911

732

63 730

129

987

384

Regard égout 911

63

783

121

974

689

Sac grille

1089 44

854

119

689 690

59

1089

853 729

53

690

879

1124 1125 1125

68

1125

68 848

472 724

70 70

79

61

62

848

79

472 724

849

de de

849

61

62

57 57

473

837

473

837 77 77

893 547

893 547

ute Ro ute Ro

986 1330

986

894

78

548 855

1330

894

78

548

778

855 325

1329

Chemin Chemin de de la Laiterie la Laiterie

235

74 74

354

325

1329

235

354

778

75

856 856

132

1246

132

1246

1089 1089

acc acc ès ès park park ing ing

75

853 546

814

853 546

1088

861

514 827 827

814

622

1088

emp

52

861

514

622

rise

623

52 54

emp

623

du

917

815

985

ise

908

857

1150

1087

857 1087

125

acc acc ès ès ram ram park park pe pe ing ing acc acc ès ès sou sou s-so s-so l l

524 48 1111 48

1131 1131

46

260 975 975

781 781

46

1151 1149 1151

Rou te Rou de te de Juvign Juv y ign y

260

1149

916

128 916

128 1128

168

1148

1128

1255

168

1148

234 1255 234

626 626

782

897

1112

1110

782

1112

de LulliLulli er er RouRou te te de

1110

897

853 853

44

854 44

854

783 783

121

119

121

119

129

10151015

129 987

167

987

167

974 974

«Les bâtiments existants construits dans les années 70 ont la particularité non seulement de présenter des gabarits différenciés pour blocs d’immeubles et de présenter un fort pourcentage de logements mono-orientés plein Nord.

908

1150

524

1111

• Surélévation d’immeubles au Petit-Lancy Objet: Mandat direct Lieu: Chemin du Bac 10 à 14/ 27 av. du Petit Lancy Commune de Lancy - Genève Année: 2016 / 2017 MO: Solvalor Fund Management p/ annotation solvalor 61 Programme: Surélévation de deux niveaux des immeu­ bles existants.

ing

-sol sous

1247

780

49

862

976

l park

sous

1089

780 780

976

du

1247

780

766

53

du

-sol

1089

779

766 779

53

s-so

ing ise

empr

805 50

127

49 785

862

sou

l park empr

50

127

785

125

sou

s-so

917

805

985

73

du rise

815

54

73

Tout en conservant le caractère propre de cet ensemble les solutions retenues conserve les gabarits différenciés, crée un espace technique entre la dalle de couverture des immeunbles existants et de la surélévation ce qui a permit de créer soit des duplex croisés soit des appartements traversants».

J. SCHAR & C. SJOSTEDT ARCHITECTES

Rue du 31 décembre 47 • Case postale 6508 CH-1211 Genève 6 Tél. +41 22 786 47 66 • Fax +41 22 786 93 63 j-schar@vtxnet.ch • www.js-cs.ch

419


J.-L. RICHARDET & H. SAINI SA RSA ARCHITECTES

Ecoute et savoir-faire Fort de plus de 40 ans d’expérience RSA Architectes couvre l’ensemble des domaines de l’architecture. A travers une équipe de collaborateurs jeunes et dynamiques, il propose des solutions innovantes pour atteindre des objectifs qualitatifs, économiques et durables à même de répondre à toutes les exigences de leurs mandants.

Aéroport international de Genève. Grand amortisseur de bruit © Pool Jundt / Ecoscan / WTM – GAC / AcouConsult / RSA / Sede

420


L’évolution du bureau Le bureau RSA Architectes a été créé en 1976 par Jean-Luc Richardet et Hubert Saini aujourd’hui retiré des affaires. Société Anonyme depuis 1982, elle compte une équipe jeune et dynamique composée d’architectes, économistes de la construction, directeurs de travaux, architectes d’intérieur et de techniciens. Parmi ceux-ci, Carlo Volpi, dix ans d’expérience au sein du bureau, a une formation complète. Détenteur d’un CFC de dessinateur, il est architectes HES et diplômé de l’EPFL. Titulaire du Brevet Fédéral d’enseignant, il enseigne la construction et technologie des matériaux. Bras droit de Jean-Luc Richardet, il prendra prochainement la direction de RSA Architectes. Une transition qui s’effectue en douceur avec le soutien de l’ensemble des collaborateurs. Une offre complète de prestations Actif en Suisse romande, principalement à Genève et dans le canton de Vaud, RSA Architectes couvre la totalité des domaines de l’architecture, de la conception à la réalisation. Ses prestations comprennent aussi les études d’aménagement du territoire, le management de projet, la maîtrise d’ouvrage déléguée ainsi que l’organisation de concours d’architecture et de marchés publics. A cela s’ajoutent des expertises et des services d’aménagement intérieur qui lui permettent de prendre en charge un projet de A à Z. Le bureau intervient dans de nombreux secteurs, comme le logement individuel et collectif, des constructions luxueuses aux logements sociaux, l’administratif, le commerce, le médical ou encore l’industrie, comme dernièrement avec l’extension du bâtiment des fluides de Firmenich à Meyrin. Actif également dans le domaine des infrastructures aéroportuaires, le bureau a œuvré pendant 15 ans au développement de l’aéroport de Genève avec notamment l’extension latérale de l’aérogare et la construction du Grand amortisseur de bruit en 2016. Occupé aussi bien en construction neuve qu’en rénovation, il réalise également de nombreuses transformations, à l’image de l’emblématique squat Rhino de Genève et est régulièrement sollicité pour intervenir sur des biens inscrits à l’inventaire.

Transformation d’une ferme

Réhabilitation du Squat Rhino, avant

Réhabilitation du Squat Rhino, après

Proximité et expertise Depuis sa création RSA Architectes a construit sa réputation en introduisant des notions de services et de proximité à chacune de ses réalisations. En véritable partenaire de ses clients, il se veut disponible et à l’écoute de leurs attentes pour leur offrir un conseil sur-mesure et leur proposer les solutions les plus adaptées selon leurs objectifs. «Ce qui est passionnant, c’est qu’il n’y a pas deux objets identiques, chaque projet est unique car à l’image de chaque client», explique Carlo Volpi. Chaque projet est mené par un chef de projet permettant ainsi un suivi optimal pour le mandant qui bénéficie d’un seul interlocuteur. Dans un milieu très réglementé, le bureau se distingue par sa connaissance du cadre législatif et normatif en vigueur. Il est notamment devenu spécialiste pour les projets élaborés en zone de développement (ZD). Monsieur Jean-Luc Richardet est juge assesseur au Tribunal administratif de première instance (TAPI) en matière de construction et d’expropriation. Il est également juge assesseur expert auprès de la Commission Fédérale d’Estimation (CFE). Le bureau attache également une importance particulière à une exécution technique soignée et au respect tant des coûts que des délais. Il apporte son expérience de maitre de l’ouvrage délégué dans tous ses mandats. 421


Immeuble d’habitation de catégorie PPE, HM et HBM

Trois villas en habitat groupé

Une architecture équilibrée Loin de vouloir imposer une quelconque marque architecturale, RSA Architectes est conscient de l’importance du milieu, du site et de l’environnement dans lesquels s’inscrivent chacune de ses interventions architecturales. Défenseur d’une architecture contemporaine reflétant les valeurs urbaines et culturelles actuelles, il travaille à maintenir une harmonie entre l’esthétisme d’un bâtiment, sa fonction et son environnement tout en intégrant les aspects environnementaux, techniques et économiques. Un ensemble de contraintes qui guident et nourrissent le projet avec à la clé des solutions rationnelles et fonctionnelles qui perdurent dans le temps. Carlo Volpi et Jean-Luc Richardet insiste sur le rôle social de l’architecte qui par ses interventions compose l’espace et conditionne la vie. «En tant qu’architectes, nous avons une responsabilité sociétale car nous laissons une empreinte urbaine derrière nous. Nos réalisations perdurent».

Immeuble villageois d’habitation

422

Transformation du Restaurant Planet Caviar SA

Stade de Genève (association BMS Architecture / RSA)


Immeuble de logements haute de gamme à Champel

Une équipe jeune et dynamique RSA Architectes compte actuellement 14 collaborateurs qualifiés et impliqués. Venant d’horizons et de formations les plus divers, ils forment ensemble une équipe pluridisciplinaire et complémentaire permettant de s’adapter à la nature et aux besoins des tâches à accomplir, quelle que soit la complexité. Prônant une philosophie familiale, la direction accorde un soin particulier au bien-être et à la bonne entente des collaborateurs. La transmission de la direction du bureau est amorcée. Conscient de la force du capital humain, RSA Architectes s’engage également dans la formation des plus jeunes en accueillant deux apprenants. Une manière d’assurer la relève et de transmettre les savoirfaire, l’expérience et la philosophie du bureau.

Cinq immeubles de logements sociaux de catégorie HBM et HM destinés à la Fondation immobilière du droit public. Emile Dupont et la Coopérative d’habitation Insula

J.-L. RICHARDET & H. SAINI SA

Rue Baylon 2bis • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 309 20 80 • Fax +41 22 309 20 90 info@ricsai.ch • www.ricsai.ch

423


ATELIER ARCHIPLEIN SÀRL

Une approche réfléchie, maîtrisée et dynamique Agence internationale composée de professionnels passionnés, jeunes et dynamiques, l’Atelier Archiplein, qui fêtera l’an prochain ses 10 ans, est capable d’embrasser des projets à toutes les échelles avec la même sensibilité et volonté d’offrir une qualité irréprochable. En Suisse, en Chine ou encore en France, c’est à travers un large panel de constructions que cette agence a su explorer et consolider son savoir-faire et ses compétences.

424


Les jeunes visages d’un bureau dynamique A la tête de cet atelier, Marlène Leroux et Francis Jacquier, deux jeunes architectes animés par la même approche de l’architecture, de la ville et du paysage. La première, passionnée depuis toujours par la Chine contemporaine vient de consolider ses acquis avec l’obtention d’une thèse de Doctorat à l’EPFL sur les impacts environnementaux et sociaux de l’urbanisation massive de la campagne chinoise. Quant à Francis Jacquier, architecte du patrimoine et titulaire du DAS de l’Ecole de Chaillot, il est investi dans le champ de la recherche appliquée, en tant qu’architecte pilote du recensement architectural cantonal (RAC 2015-2020) où il mène les opérations d’étude et de valorisation du patrimoine ancien et moderne à l’échelle cantonale. Un parcours atypique Tout justes diplômés, ils font le choix d’implanter, en 2008, leur premier bureau à Shanghai avec trois associés chinois rencontrés sur les bancs de l’école. Ils poursuivent cette aventure chinoise pendant 5 ans pour ensuite revenir à leurs racines au sein de leur bureau genevois en 2012. Ils s’attachent désormais à s’investir principalement dans des projets en Suisse, mais restent impliqués dans plusieurs grands projets en Chine. Un parcours d’une richesse exceptionnelle pour ces jeunes architectes! Interagir à toutes les échelles Fort de son expérience chinoise, l’Atelier Archiplein est capable de s’investir et de se positionner sur des projets de très grande envergure comme c’est le cas avec l’un de ses derniers concours remportés pour la commune de Plan-les-Ouates: un projet de 4 immeubles comptant au total 70 logements locatifs et PPE construits intégralement en pierre massive. Interventions sur le patrimoine, transformations ou constructions de villas, refuge de montagne,... L’Atelier Archiplein, c’est aussi une multitude de projets très diversifiés, reflets des ambitions de cette agence novatrice. Un peu de philosophie... Réactivité, évolution, réinterprétation, relecture des éléments du contexte, valorisation des situations existantes sont autant de termes qui définissent l’approche de cette agence. L’Atelier Archiplein attache une grande importance à l’histoire et aux spécificités des lieux pour pouvoir créer avec un grand souci du détail des projets cohérents et réfléchis qui ne soient ni trop bavards ni trop expressionnistes. Une attitude qui nécessite une grande flexibilité et une maîtrise parfaite d’une vision alliant la simplicité constructive et les apports des dernières avancées technologiques. A l’écoute des besoins et des envies de chacun de ses clients, le bureau et ses collaborateurs offrent la possibilité d’aboutir à une réalisation unique dans le respect le plus complet du budget des normes actuelles et de l’environnement.

Atelier Archiplein Sàrl

Rue Louis Favre 43 • CH-1201 Genève Tél. +41 22 910 44 61 info@archiplein.com • www.archiplein.com

425


LOPES & PÉRINET-MARQUET ARCHITECTES EPFL

Une architecture maîtrisée Le parcours du bureau Lopes & Perinet-Marquet est marqué par sa participation à de nombreux concours et par sa volonté d’insuffler à chacun de ses projets une philosophie qui lui est propre. Il a su évoluer au fil des années et consolider ses acquis et son savoir-faire grâce à sa capacité d’adaptation face à toutes les contraintes liées à la réalisation d’un objet architectural. Portrait d’un bureau dynamique et novateur.

EVE Cité-Parc

426


du projet. Ainsi, la contrainte devient un moteur du processus qui pousse ce bureau à développer des solutions innovantes et sensibles. Une approche différente qui leur permet de concilier leur volonté de proposer une architecture plus expressive avec une certaine liberté de création tout en induisant la notion d’équilibre avec les contraintes normatives très réglementées en Suisse.

106 logement LGZD dans le quartier de la Chapelle

Une évolution constante C’est en 2001 que Fernando Lopes et Emmanuel Périnet-Marquet, tous deux diplômés de l’Ecole Polytechnique de Lau­sanne, constituent leur bureau autour d’un premier mandat de transformation d’un cabinet de radiologie à Genève. Ces deux associés passionnés d’architecture qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école découvrent très vite qu’ils possèdent la même approche et une vision identique de l’architecture et développe leur bureau autour d’une ligne directrice: la pratique du concours. Régulièrement récompensé et lauréat de nombreux projets, le bureau ne cesse de développer son activité tout en restant axé sur ses domaines de prédilection, les logements et bâtiments collectifs. En 2014, il prend un nouveau virage après avoir remporté simultanément trois concours importants et voit son équipe doubler de volume pour pouvoir répondre avec efficacité à ces nouveaux défis. Aujourd’hui, le bureau Lopes & PerinetMarquet compte en sus de ses deux partenaires, huit collaborateurs et a fait le choix de contenir son évolution de façon à garder une entité à taille humaine qui lui permet de conserver sa capacité à maîtriser en interne les différents projets qui lui sont confiés. Une philosophie ancrée dans ses convictions Pour ces deux architectes, la philosophie et la vision de ce qu’ils souhaitent faire transparaître de l’architecture remontent à leurs premières années d’études et aux rencontres de personnalités qui les ont marqués, tel que leur ancien professeur Michel Kagan dont l’approche est toujours omniprésente dans chacun de leur projet. Celle-ci s’articulait autour de notions essentielles comme la justesse des proportions, l’échelle, ou la mesure et l’ergonomie lorsque l’on confronte le corps humain avec les éléments fonctionnels de l’architecture. Ils apportent également une attention particulière aux formes et à l’utilisation de la lumière. Une philosophie qui intègre aussi les différentes contraintes envisageables, qu’elles soient d’ordre économiques, techniques ou relatives aux normes en vigueur, à la réflexion initiale

Le bureau à travers ses projets De nombreux concours et projets jalonnent les quinze années de ce bureau parmi lesquels Lopes & Périnet-Marquet Architectes a su collaborer avec de nombreux cabinets d’architectes. Des partenariats qui lui ont permis de réaliser des projets de grandes ampleurs et de consolider le degré d’exigence qu’il apporte à chacun des objets qu’il réalise. Pour n’en citer que quelques-uns, son premier concours de logements remporté en 2009, relatif à la réalisation de trois bâtiments comportant 106 logements LGDZ dans le quartier de la Chapelle à Genève. Vient ensuite, un autre concours dont il est lauréat en 2011, pour la création d’un bâtiment de 66 logements économiques sur le site de «la Petite Boissière» à Genève qui sera livré en 2018. A noter également, la réalisation de cinq logements dans une «VILLA URBAINE» Minergie pour des clients privés en 2011, ou encore en 2015, le 1er prix pour la réalisation de près de 200 logements dans le futur quartier de l’Adret Pont-Rouge dont le chantier s’est ouvert récemment. Ils viennent enfin de livrer, en association avec le bureau dl-c architectes, la construction d’un espace de vie enfantine à Meyrin, EVE Cité-Parc, pouvant accueillir 150 enfants.

66 logements LUP à la Petite-Boissière

200 logements (PPE, HM, étudiants) dans le futur quartier de l’Adret Pont-Rouge

427


DELTA ARCHITECTES & PARTNERS

Un large réseau de compétences au service du client Fondé il y a près de 20 ans, Delta Architectes & partners est un bureau à taille humaine. Emmené par Etienne Losdyck-Babel, il se distingue par son approche pluridisciplinaire de l’architecture, la qualité de ses réponses architecturales, intégrant les contraintes propres à chaque projet et sa philosophie valorisant l’humain. Portrait.

428


cialisé dans les monuments historiques, la réhabilitation d’un ancien hôtel particulier à Genève et la création d’un concept pour restaurant. Intervenant sur la région genevoise, lémanique et transfrontalière, le bureau participe également à des concours, en Suisse et dans l’Union Européenne, lui permettant de confronter ses idées avec celles d’autres architectes et de travailler sur des mandats d’envergure. Parmi les plus emblématiques, le projet de siège mondial administratif de MERCKSERONO sur le site de Sécheron pour lequel Delta Architectes & Partners (préalablement déjà mandaté par SERONO pour réhabiliter un important bâtiment administratif), s’est vu associer avec Nicolas Grimshaw et BPF Architectes et a remporté le 2nd prix pour la mise en œuvre, derrière le célèbre bureau MurphyJahn de Chicago. Delta Architectes & Partners réalise également des expertises immobilières, pour le compte de régies, d’assurances, de banques ou pour des fondations diverses, symbole de sa grande connaissance du bâtiment.

L’histoire d’un battant A l’origine de Delta Architectes, Etienne Losdyck-Babel. Si rien ne prédisposait ce Belge d’origine à se lancer dans l’architecture, c’est par goût du défi et animé par un esprit créatif, qu’il entreprend des études d’architecture à Bruxelles. En 1985, il débarque sur les rives du Léman pour effectuer son stage de fin d’études. Il ne quittera finalement jamais la Suisse, puisque c’est à Genève qu’il fondera une belle famille avec 4 enfants. Après avoir évolué plusieurs années dans quelques-uns des bureaux renommés de la place (comme KMMS ou ass architectes), il décide, poussé par une volonté d’indépendance, de monter son propre bureau en 1990, Delta Architectes & Partners. De la villa individuelle à un projet de plus de 300 millions CHF pour la réhabilitation d’un site qui sera finalement occupé par SERONO, les projets sont nombreux. Parallèlement, il passe un diplôme post-grade à l’Institut d’études immobilières de Genève (I.E.I.) qui lui donnera un solide bagage d’expert immobilier et d’arbitre dans des dossiers complexes opposant maîtres d’ouvrage et entreprises. Aujourd’hui, après quelques soucis de santé dus à un accident, c’est plus que jamais déterminé qu’il co-dirige son bureau, une structure à taille humaine, avec un bureau partenaire du même nom en France voisine, dirigé par Gaëtan Galimont, un ami architecte EPFL de longue date. Une offre complète de prestations Actif aussi bien en construction neuve qu’en rénovation et transformation, Delta Architectes & Partners offre la gamme complète des prestations d’architectes, de l’avant-projet aux plans d’exécution jusqu’à la réalisation. Le bureau intervient dans des domaines aussi divers et variés que le logement, l’administratif, l’enseignement, le commerce, le médical ou encore le secteur résidence hôtelière. Actuellement, il dirige, avec un associé spé429


Une structure pluridisciplinaire Fort de sa renommée, Delta Architectes & Partners a su s’adjoindre au fil des ans les compétences des meilleurs experts: bureaux d’études spécialisés dans les métiers de l’architecture, de la gestion de chantiers et de la construction, de l’aménagement du territoire et des transports, de l’expertise immobilière et des données topographiques. Des partenariats dont résultent de nombreuses synergies qui permettent aujourd’hui au bureau de répondre de manière globale et complète aux demandes des Maîtres d’ouvrages, qui bénéficient d’un seul et unique interlocuteur pour le pilotage de leurs projets. Une approche de réseau de compétences possible grâce à l’expérience dans la gestion de projet du bureau, mais aussi grâce à un équipement informatique performant, qui assure une communication entre les divers intervenants et le contrôle instantané des projets, chantiers et coûts. Parce que le respect des budgets et des délais est essentiel pour Delta Architectes & Partners, le bureau propose une garantie totale à ses clients par un système de contrat-cadre avec une compagnie d’assurance spécialisée en la matière. Une sécurité en termes de management de projet particulièrement appréciée. Une architecture rationnelle et humaniste Depuis sa création, Delta Architectes & Partners s’est toujours développé dans un esprit créatif, toujours plus proche et plus responsable vis à vis de ses clients. Travaillant sur la base de rapport de confiance et de partenariat avec chacun d’entre eux, le bureau se veut disponible et à l’écoute de leurs attentes pour leur offrir un conseil sur mesure et leur proposer des solutions créatives, fonctionnelles et efficaces, adaptées à leurs besoins et leur budget. «Notre philosophie n’est pas d’imposer une image architecturale prédéfinie, mais d’être à l’écoute de nos clients et d’analyser les qualités du lieu du 430


projet, pour en tirer profit, avec un niveau de compétences élevé, avec responsabilité, imagination et souplesse», précise Etienne Losdyck-Babel. Avec pour modèles Le Corbusier (à tout seigneur tout honneur) mais aussi Richard Neutra, Richard Meier, ou encore Bjarke Engels, (Big Architects) l’architecte genevois défend une architecture contextuelle, rationaliste et poétique, où le programme, l’échelle du lieu, le paysage la lumière ou encore l’environnement bâti guident le projet. «La plus grande responsabilité de l’architecte réside à ne pas dé-naturer ou encore moins détruire l’existant pour y imposer n’importe quoi», appuie Etienne Losdyck Babel. Attentif au bien-être des futurs occupants, il joue sur divers tableaux: créer une scénographie des espaces, avec des surprises, une histoire, ne pas simplement entrer dans une maison, mais penser à toute l’approche pour y arriver, du global au détail. Le traitement de la lumière «essentiel pour moduler l’espace à chaque seconde de la journée», les volumes, l’importance des vides ou encore la circulation dans l’espace donnent vie à chaque réalisation. Aujourd’hui fort de ces années d’expérience, le bureau veut développer davantage l’élégance et la justesse des propositions, par des études ciblées, des proportions étudiées, des choix de matériaux adaptés, la quête du beau davantage que celle de simplement construire, être «architecte» en un mot...

DELTA ARCHITECTES

Route de la Capite 154 • CH-1223 Genève Tél. +41 22 772 01 11 • Fax +41 22 772 01 20 info@deltaarchitectes.ch • www.deltaarchitectes.ch

431


THIERRY BRÜTSCH ARCHITECTES

20 ans d’experience Thierry Brütsch Architectes (TBA) a été fondé à Gland en 1998. Créativité, expertise et innovation sont des adjectifs qui caractérisent ce bureau à taille humaine, qui compte actuellement 4 collaborateurs, tous architectes diplômés. Fort de ses compétences, il est capable de gérer la totalité des étapes liées au processus architectural de l’avant-projet jusqu’à l’exécution et de répondre à tout type de mandat. Zoom sur sa philosophie et sur deux projets de villas emblématiques de ses savoir-faire.

432


De multiples prestations Actif principalement sur le canton de Vaud, TBA est capable de mener un projet de A à Z. De la première esquisse de la conception à la remise au client, en passant par toutes les étapes de calcul, de la planification à la gestion des coûts. Des compétences mises à profit dans tous les types de projets architecturaux, tant en construction neuve qu’en rénovation. Le bureau développe ainsi ses savoir-faire dans un large spectre d’activités, allant de l’habitat individuel ou groupé, à des constructions industrielles, commerciales en passant par des surfaces de bureaux ou des bâtiments publics, comme des établissements médicaux sociaux (EMS), des crèches, des écoles ou encore des salles de gym. De par son expérience et la diversité de ses projets, TBA est également sollicité dans le cadre d’expertise et propose un service de consulting, principalement à l’attention des autorités communales mais également des particuliers qui apprécient sont appui dans le cadre de leur projet privé. Enfin, le bureau s’implique dans l’organisation de concours.

un concept qui va apporter une plus-value au projet», précise Thierry Brütsch. De l’avant-projet jusqu’aux dernières retouches, TBA accompagne le client à chaque étape afin de lui proposer les solutions les plus adaptées. Un investissement qui permet d’instaurer une relation de confiance entre l’architecte et ses clients, pour des réalisations qui se veulent uniques et sur-mesure.

La satisfaction du client au cœur des priorités TBA a construit sa réputation en introduisant les notions de service, de proximité, d’efficacité et de rigueur à chacune de ses réalisations. Mettant l’humain au cœur du projet, il travaille en étroite collaboration avec le maître de l’ouvrage pour répondre précisément à sa demande et pour le conseiller dans ses choix. Chaque projet débute ainsi par une phase de dialogue pour cerner et interpréter les attentes du client et ses besoins. «J’accorde de l’importance au moindre détail pour trouver

Zoom sur deux projets Légèreté et transparence Construite en 2010 sur une parcelle de 1800 m2 à Collonge-Bellerive, cette villa familiale a été conçue selon une architecture à la fois minimaliste et sculpturale, déployant des formes géométriques pures de grandes dimensions comme une réponse au paysage environnant. Une architecture fondamentaliste, née de la bonne entente entre l’architecte et le maître d’ouvrage. 433


Deux corps de bâtiment constituent cette villa, reliés entre eux par une liaison translucide côté route et transparente côté patio. Les façades ont été traitées dans un enduit qui rappelle la chaux offrant une tonalité et un traitement rappelant les maisons du sud. Pour trancher, les garnitures de ferblanterie et cadres de fenêtres sont anthracites. L’intérieur de la villa a été conçu pour offrir un maximum de transparence avec de nombreuses façades en verre ou encore cet escalier aérien, comme suspendu dans le vide en face de l’entrée avec ses balustrades en verre. Le salon principal communique avec la piscine intérieure et un second séjour via une grande porte à pivot. Un espace qui s’ouvre sur la terrasse par une double porte coulissante qui ferme l’angle. Ouvertes, les parois de la double porte coulissante disparaissent dans le mur et suggèrent un salon extérieur. Ainsi, lors de beaux jours, l’intérieur devient extérieur, tout comme la piscine bien que couverte. A l’étage de la villa, sont distribués quatre chambres à coucher, deux salles de bains. Une douche, un wc et un dressing. Toutes les chambres donnent sur un balcon en longueur. Dans les salles de bains, on retrouve encore une fois cette légèreté, véritable identité de la villa avec un miroir en paroi où robinets et éclairages donnent l’impression d’une suspension dans l’espace, répondant au lavabo en verre. Du point de vue énergétique, la maison, labélisée Minergie, est dotée d’une isolation périphérique optimisée, d’une ventilation à double flux et d’une installation de panneaux solaires pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire. L’appoint de chauffage est effectué par une chaudière à gaz. Quant à la piscine, c’est un système de ventilation propre qui permet la récupération de la chaleur de l’air humide et chauffe l’eau. 434

Une renaissance architecturale Situé également à Collonge-Bellerive, sur une parcelle de 1800 m2, cette villa est le résultat de la volonté du maître d’ouvrage de conserver l’identité originelle et la typologie de base de la demeure de famille tout en réalisant les aménagements nécessaires à un mode de vie plus contemporain. Au vu des travaux importants nécessaires à la réalisation du projet, ce dernier a opté, sur conseil de l’architecte, pour une démolition reconstruction. En tout, il aura fallu une année et demie de travaux pour réaliser cette villa contemporaine ainsi que ses aménagements extérieurs. L’habitation se compose de deux corps distincts, reliés par un mur en L en pierre naturelle. La principale entité abrite les surfaces de vie avec au sous-sol une salle de jeu, une cave à vins et les locaux techniques, au rezde-chaussée les parties jour et à l’étage trois chambres avec salle d’eau et chambre parentale avec dressing et salle de bain privée réalisée sur mesure et mezzanine aménagée en bureau. L’extension abrite quant à elle


l’espace détente avec fitness, sauna, jacuzzi et terrain de golf au sous-sol. Un patio demi-couvert au centre des deux corps vient compléter l’ensemble. Une attention particulière a été portée sur le choix de matériaux nobles, comme la pierre naturelle sur certains murs, le corian pour l’escalier et le plan de travail de la cuisine et les appareils sanitaires de la salle de bains parentale, le parquet en chêne ou encore les ardoises en toiture. Cette demeure se distingue par son ouverture sur l’extérieur, puisque toutes les zones communes au rez profitent d’une continuité vers l’extérieur grâce à de larges baies vitrées laissant entrer la lumière, mais aussi par une continuité du niveau du sol entre l’intérieur et l’extérieur. Répondant aux standards Minergie, la maison comprend une ventilation à double flux et des panneaux solaires placés sur le toit de la dépendance afin de satisfaire les besoins en eau chaude sanitaire propres au usagers de la maison et de la piscine. Le chauffage de l’ensemble est assuré par une pompe à chaleur reliée à trois sondes géothermiques.

435


Le pragmatisme, la flexibilité et la proximité C’est en 1998 que débute l’aventure de Flück Ingénierie Sàrl, lorsque Frédéric Flück, alors jeune ingénieur-civil, lance son activité. Spécialiste de l’étude structurelle des bâtiments en béton armé, en métal ou en bois, il est désormais devenu un bureau incontournable dans sa région. En 2015, Jérôme Sordet, qui a commencé ses activités dans l’entreprise comme apprenti en 2002, devient le second associé. Aujourd’hui, ce bureau, qui tient à maintenir une vraie relation de proximité avec sa clientèle, est composé d’une quinzaine de collaborateurs réactifs, flexibles et pragmatiques.

436


Votre parcours vous permet d’avoir une approche pragmatique. Pouvez-vous nous en dire plus? La grande partie des collaborateurs est issue de l’apprentissage de dessinateur, avant d’avoir suivi des études d’ingénieurs, ce qui est à l’origine de notre approche pragmatique et constructive. Ainsi, nous sommes particulièrement attentifs aux détails d’exécution en mettant notre expérience à disposition de l’architecte afin d’élaborer des concepts performants et économiques. De plus, notre équipe comprend également un ingénieur spécialiste bois, un ingénieur en géomatique et environnement également expert en diagnostic amiante. Nous avons également une expérience avérée dans le développement de projets selon les différents labels Minergie. Expertise après incendie, 2015

L’histoire de Flück Ingénierie a débuté en 1998, tout d’abord sous la raison de commerce individuelle «Flück Frédéric Ingénieur civil ETS». Quelles ont été les principales étapes d’évolution? L’histoire de la société a effectivement commencé en janvier 1998. Jeune ingénieur civil, et doté de quatre années d’expériences dans le domaine, j’ai décidé de lancer ma propre structure. J’ai alors débuté les activités chez moi, à Saint-Cergue, durant six mois. Puis, je me suis installé à Nyon afin de me rapprocher de la clientèle et j’ai travaillé seul sur des projets locaux durant quelques années. Progressivement, l’activité s’est développée et la société a déménagé dans des nouveaux locaux en 2001, en restant à Nyon. Dix années plus tard, afin de répondre à notre croissance, nous nous sommes installés à Gland dans des locaux plus spacieux. Une étape phare fut l’arrivée de Jérôme en 2002 comme apprenti dessinateur en génie civil. En 2006, il obtient son diplôme et reste ensuite quatre années comme employé technicien-dessinateur. Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur HES, il revient dans la société en octobre 2014 et associé en 2015. La superstructure des bâtiments est votre spécialité, n’est-ce pas? Nous sommes effectivement des spécialistes de l’étude structurelle des bâtiments en béton armé, en métal ou en bois, que ce soit pour des bâtiments de logements, mais également administratifs et industriels. Certains ouvrages de génie-civil liés aux projets de bâtiment tels qu’accès, réseaux de canalisations et mouvements de terres, font partie régulièrement de mandats que nous gérons. De même, nous travaillons sur tous types de projets en restant intéressés et disponibles pour des projets de moindre importance comme la démolition d’un mur porteur dans un appartement, nécessitant des renforcements éventuels. Essentiellement actifs dans la région de La Côte, nous avons désormais su fidéliser une clientèle locale composée de bureaux d’architectes, de clients privés, d’entreprises générales et de communes de la région. Depuis deux ans, par l’expertise de Jérôme Sordet, nous développons également le secteur des inspections et assainissement d’ouvrages d’art.

Villas en Terrasses à Begnins, 2014

Immeuble route de St-Cergue à Nyon, 2015

Immeuble chemin Rosiers à Nyon, 2016

437


Zone industrielle SOTRIDEC SADEC à Gland, 2016

Usine Cermix à Gland, 2015

Vos atouts: la proximité, la disponibilité et la réactivité. Nous avons la capacité, et mettons un point d’honneur, à travailler dans le sens du projet et de l’intérêt du Maître d’Ouvrage. La proximité, la disponibilité et la réactivité sont des qualités qui nous sont chères. Nous bénéficions également d’un capital sympathie que nous tâchons d’entretenir. Les capacités en relations humaines sont en effet importantes et un atout dans notre domaine d’activité.

Usine Cermix à Gland, 2015 Bâtiment administratif Les Tuillières, Gland 2002

Avez-vous les capacités à gérer des dossiers complexes et très spécifiques? Effectivement, en fonction de certains dossiers demandant des spécificités de dimensionnement particulières ou novatrices nécessitant une approche très académique du dimensionnement, nous collaborons régulièrement avec le bureau Muttoni & Fernández, ingénieurs conseils SA à Ecublens dont les associés travaillent à temps partiel dans la chaire de béton armé à l’EPFL (en tant que le Professeur et le Maître d’Enseignement et de Recherche). Nous profitons de leur expertise académique comme eux-mêmes profitent de notre expérience technique et de réalisation au sein de collaborations de type «consortium» ou de mandat en sous-traitance.


Des projets emblématiques Nouveau Zoo de la Garenne Le bureau a été chargé de la direction générale du projet de construction du nouveau Parc animalier de la Garenne à Le Vaud. Celui-ci a fait l’objet d’une multitude d’ouvrages particuliers comme la construction d’une passerelle de 150 mètres de longueur dans la forêt, d’une falaise en enrochement, mais également d’une des plus hautes volières d’Europe. L’ensemble tenant compte des exigences vétérinaires et d’une sensibilité à l’environnement. Un projet accaparant et motivant pour trois années d’études dont deux de chantier. Zone industrielle de Gland Dans le cadre de la zone industrielle de Gland, Flück Ingénierie a été responsable de trois projets industriels. Il a tout d’abord tenu le rôle d’ingénieur spécialiste génie civil pour la réalisation d’une usine de fabrication de mortier-colle carrelage. De plus, il a été directeur général de projet et ingénieur spécialiste pour la construction du centre de tri de déchets industriels et de la station de transfert d’ordures ménagères.

Passerelle, Parc animalier La Garenne, 2016

Parc de la Serine à Vich, 2015

Déchetterie intercommunale de Prangins-Duillier L’équipe d’ingénieur a été chargé de la structure béton armé et bois de la déchèterie pour les communes de Prangins et Duillier. Un ouvrage fonctionnel et esthétique conçu avec du bois local et une toiture munie de panneaux photovoltaïques. Une multiplicité de bâtiments... Le bureau a également réalisé de nombreux types de bâtiments, que ce soient des villas, des immeubles de logements et administratifs ou des quartiers complets. A titre d’exemple, son équipe a collaboré sur le projet «Parc de la Serine» à Vich, un quartier de 10 villas à Bassins, plusieurs immeubles de logements à Gland, un quartier d’habitation écologique pour une caisse de pension à Chavannes-des-bois et tant d’autres... Déchetterie Prangins, 2016

439


ATELIER94 ARCHITECTURE SA

Mieux Vivre à Nyon / Dessus-Dessous

Un projet urbanistique audacieux pour l’avenir de Nyon Depuis sa création en 1994, L’Atelier94 Architecture SA a conçu de nombreuses constructions alliant fonctionnalité, originalité et esthétisme. Aujourd’hui, son fondateur, Georges Tornier, a souhaité, de sa propre initiative, repenser la structure urbanistique de sa ville natale, Nyon. Ainsi, c’est après une réflexion de plus de deux années, accompagné de son équipe, qu’il présente un projet ambitieux pour un développement harmonieux de la ville et au service d’une meilleure qualité de vie de ses habitants.

© Atelier94 Architecture SA

440


© Atelier94 Architecture SA

Le souhait d’offrir un nouveau visage à sa ville natale Natif de Nyon, Georges Tornier a décidé, de sa propre initiative, de repenser le paysage urbanistique de Nyon. «La Ville a connu une croissance démographique importante ces dernières années et je suis attristé de constater son développement urbanistique», confie-t-il. C’est pourquoi, en 2014, il se lance dans une étude globale des transformations et améliorations urbanistiques de la ville, accompagné de son équipe. Ainsi, il constate un certain nombre de dysfonctionnements, comme le manque d’espaces de loisirs, une mobilité défaillante, des petits commerces qui peinent, une pénurie de logements et une offre d’infrastructures culturelles insuffisante. Ainsi, face à ces lacunes, il souhaite offrir à sa ville et à ses habitants une meilleure attractivité en offrant de nouveaux espaces de loisirs, culturels, de commerces, de logements et bureaux, des axes de circulation fluides, une offre de parking multipliée et une meilleure mobilité en recourant aux sous-sols, le tout via un financement public-privé. La réflexion, initialement posée sur la place Perdtemps, s’est alors étendue à d’autres lieux pour créer ainsi un projet global et cohérent. Retrouver la richesse culturelle et sociale de la Place Perdtemps L’idée de départ du bureau fut d’offrir un autre visage à la Place Perdtemps. «Lorsque j’étais enfant, c’était un espace de verdure où l’on pouvait se promener, y pique-niquer, etc. Aujourd’hui, il me semble primordiale de retrouver la richesse de cette vie sociale et culturelle et qu’elle devienne le futur poumon de verdure du cœur de Nyon», explique Georges Tornier. Ainsi, la place est envisagée via une conception ambitieuse: enlever la circulation de surface par des tranchées couvertes permettant d’accéder tant au nord, à l’est qu’au sud de la ville en souterrain, et créer six niveaux en sous-sol comprenant notamment 1400 places de parking, directement accessible depuis la Gare et la Place du Martinet, mais aussi

© Atelier94 Architecture SA

depuis la rue Saint-Jean et la route de l’Etraz. En sous-sol se déploierait également un vaste complexe culturel et commercial, dont un Palais des Congrès modulable permettant d’accueillir 300 à 1000 personnes. En surface, la place Perdtemps sera aménagée d’un grand parc, de commerces de détail au petit Perdtemps, ainsi que de nouveaux cafés et bars.

© Atelier94 Architecture SA

441


© Atelier94 Architecture SA

Etraz-Mafroi: un nouvel espace de vie et de travail qui marque l’entrée de la ville Situé à l’une des entrées principales de la ville, Georges Tornier suggère d’offrir un ouvrage emblématique à ce lieu. Il s’agirait d’y construire un bâtiment en verre, lumineux qui marquerait l’entrée de Nyon. Celui-ci pourrait être imaginé comme une tour ou un immeuble dédié à un usage divers: des locaux de police, ou de l’administration, des logements, ou même un hôtel. De même, afin d’éviter la congestion du trafic au niveau du Tunnel de l’Etraz, l’idée serait de l’élargir en perçant un deuxième tunnel sous les voies de chemin de fer, et ainsi enlever le feu actuel.

© Atelier94 Architecture SA

442

© Atelier94 Architecture SA

Transformer la place de la Gare en une zone piétonne conviviale et sûre Afin de répondre au rôle d’une gare qui doit permettre à tous les modes de transport d’y trouver leur place, l’Atelier94 Architecture a souhaité revoir l’aménagement de la place de la Gare. Ainsi, en surface, une zone piétonne


© Atelier94 Architecture SA

et de mobilité douce s’étendrait sur toute la longueur de la gare agrémentée d’aménagements arborisés, mais aussi de cafés, de restaurant et de petits commerces. Le trafic automobile, mais également de bus, passerait en sous-sol, avec un accès direct et fluide au reste de la ville. Ainsi, s’y trouveraient un dépose-minute, une station de taxi et des arrêts de bus. Le Martinet: repenser la fonction de ce lieu proche de toutes les commodités «Aujourd’hui, l’arrière de la gare, avec ce grand parking, offre un aspect peu attractif, voire “glauque”», confie Georges Tornier. Il souhaite ainsi libérer ce terrain afin d’y créer un vrai espace de vie. Ainsi, un parking en sous-sol serait créé et au-dessus un pavillon qui recevrait des commerces, des bureaux ou encore l’office de tourisme par exemple. A côté, seraient construits trois immeubles d’habitations afin de créer un nouveau quar-

tier de logements. Au pied de ces bâtiments pourraient se trouver une école, une garderie, des commerces ou encore des centres médicaux. Visible du train, ce lieu offrirait une image positive de Nyon. Faire de la Rive du Lac un vrai centre de vie lacustre Enfin, dernier lieu sur lequel la réflexion s’est faite: la Rive du Lac. «Aujourd’hui, les bords du lac sont entourés par des parkings et une route très fréquentée, avec peu de véritables espaces de détente», souligne Georges Tornier. C’est pourquoi il suggère, avec son équipe, de requalifier ce lieu, du débarcadère à la jetée. Entre les deux jetées s’étendraient un parc floral et arborisé, protégé de la circulation, ouvert aux loisirs et aux promenades. L’atelier suggère également de rénover le bâtiment de l’école d’aviron, de créer des terrains de jeu, ainsi qu’une ombrière sur la jetée. Enfin, un parking souterrain de plus de 300 places serait créé.

© Atelier94 Architecture SA

443


Atelier94 Architecture Maîtrise et qualité architecturale depuis plus de 20 ans Depuis sa création en 1994, Atelier94 Architecture SA a toujours misé sur la qualité de ces services en offrant à ces clients une réflexion adaptée à chacune de leur demande. «Le métier d’architecte est extrêmement varié. L’architecture existe pour être partagée, elle intègre le quotidien de chacun. Notre responsabilité consiste notamment à créer un espace de vie agréable et à participer à l’environnement de la société de demain», explique Philippe Tornier. Outre leur professionnalisme, les 25 collaborateurs d’Atelier94 Architecture SA, soucieux du détail ont à coeur d’établir une relation solide et harmonieuse avec leurs clients, basée sur l’écoute, la compréhension et le dialogue. Leur plus grande satisfaction est de découvrir le plaisir de leurs clients prenant possession de leur nouvel habitat. Atelier 94 Architecture SA propose à ses clients un concept global (de A à Z) et une véritable prise en charge de la conception à la réalisation. Chaque étape est maîtrisée: concept, création, organisation, aspects techniques de la construction et gestion de chantier. Le bureau est spécialisé depuis ses origines dans la rénovation. Son panel d’offres s’est très rapidement diversifié: urbanisation, nouvelles réalisations, transformations, constructions de villas ou de chalets, immeubles de logements, bâtiments administratifs, concours, projets et diverses constructions à l’étranger.

Tour d’horizon de projets récemment réalisés Avec de très nombreux projets de construction et de rénovation variés à son actif, l’Atelier94 Architecture a su laisser ses marques dans de multiples lieux en Suisse romande. Que ce soit dans les domaines de la création, des transformations, des rénovations, de constructions de villas, d’immeubles de logements et de bâtiments administratifs, c’est constamment la qualité, la fonctionnalité et la créativité qui priment. Une dizaine de chantiers sont habituellement en cours, une trentaine de projets ont été réalisés et plus de 500 logements construits depuis ses débuts.

© Atelier94 Architecture SA

© Atelier94 Architecture SA

444

Immeuble locatif «Chemin des Ruettes 1», à Nyon Réalisation d’un immeuble locatif de huit logements sur une parcelle à la forme particulière. Afin d’adapter le bâtiment au terrain, une volumétrie adaptée a été pensée. Ainsi, l’ouvrage composé de trois niveaux et d’un attique présente une volumétrie presque triangulaire et une ondulation des balcons lui offrant un caractère distinctif. Tous les logements, de 3,5 et 4,5 pièces, bénéficient d’une grande terrasse. Chaque appartement a fait l’objet d’aménagements de grande qualité, et l’immeuble présente des caractéristiques énergétiques performantes. Villa «La Chaux», à Saint-Gingolph Sur la rive sud du lac Léman, dans le village de SaintGingolph, réalisation d’une villa familiale individuelle. Le terrain en pente appelait à insérer le nouveau bâtiment dans sa partie supérieure, lui permettant de surplomber le lac et ainsi de bénéficier d’une vue exceptionnelle. Conçu sous la forme de volumes imbriqués sur trois niveaux, l’ouvrage s’intègre parfaitement à son environnement. L’accès se fait par le haut qui comprend le lieu de vie. A l’étage situé au-dessous, se trouvent la suite parentale et une autre chambre, ainsi qu’un jacuzzi. L’étage inférieur est quant à lui composé d’un studio indépendant. Un ouvrage à l’allure contemporaine alliant à la fois la fonctionnalité et esthétisme!


Bâtiment administratif «Beaulieu», à Rolle Ce bâtiment administratif de haut standing à l’architecture contemporaine a séduit la multinationale initialement située à la Défense à Paris, PPG Industries Sàrl. D’un côté une vue imprenable sur le vignoble, de l’autre, sur le lac et les Alpes, il se veut sobre et épuré. Entouré de parcelles résidentielles, il bénéficie de l’autoroute et de la gare à proximité, et d’un accès rapide à l’aéroport. Composé d’un sous-sol, de trois niveaux et d’un attique, il a été conçu afin de permettre d’offrir des espaces modulables. La distinction des matériaux entre le rez et les étages donnent l’illusion que le bâtiment flotte. L’attique en retrait couronne le bâtiment avec une marquise de verre.

© Atelier94 Architecture SA

Auberge communale d’Arzier Rénovation complète de l’Auberge communale d’Arzier rachetée par la Commune d’Arzier-Le Muids. Le bâtiment a été entièrement vidé. Les murs de façades, quelques murs du rez-de-chaussée inférieur, la cave voutée et la charpente ont été conservés. Les anciennes tuiles furent déposées, triées, complétées et reposées. La poutraison d’origine qui avait subi diverses transformations et modifications au fil des années, a été remplacée par une poutraison à caractère authentique. Ainsi, ce bâtiment a fait l’objet d’une transformation complète sans dénaturer l’esprit d’époque, et avec des matériaux nobles. © Atelier94 Architecture SA

Restaurant de Philippe Chevrier «Chez Philippe Bar Grill» à Genève Afin de réaliser ce restaurant, la première option de l’atelier a été de ne choisir que des matériaux nobles comme la brique, le métal, le bois et le verre bien sûr qui jouent chacun sa partition sans fausse note aucune. Comme un rappel, tout en finesse, du style de Greenwich Village! L’espace, apaisant, est admirablement distribué. Y contribue son escalier qui, orné d’une majestueuse balustrade, se déroule en toute tranquillité du gril de 100 m2 pouvant accueillir 70 clients assis ou debout, jusqu’au restaurant du premier, de 300 m2 conçu pour 140 à 160 clients. Dernier détail mais qui compte: les tables sont très bien espacées. Dans cette symphonie réussie, la cave à vins a été conçue comme une immense bibliothèque pour répertorier quelque 4000 bouteilles dans un espace retreint grâce à un système original sur roulettes. A l’autre bout du premier étage, une autre baie vitrée permet de voir évoluer la brigade Chevrier comprenant une vingtaine de personnes en un ballet fascinant.

© Atelier94 Architecture SA

ATELIER94 ARCHITECTURE SA

Route de Saint-Cergue 10 • Case postale 298 CH-1273 Arzier Tél. +41 22 366 66 66 • Fax +41 22 366 39 43 info@atelier94.ch • www.atelier94.ch

445


Sensibilité, ouverture, émotion Depuis plus de dix ans, Amélie Roduit-Thurre et les collaborateurs de TIKEO SA proposent des réalisations sur-mesure, respectueux de l’environnement en Valais et hors canton. Dans cet atelier d’architecture, l’écoute, la sensibilité et la créativité sont au service d’un accompagnement de proximité. Découvrez cet univers où s’entremêlent sensibilité, émotion et souci de l’existant.

Une architecture à l’écoute TIKEO SA est un bureau d’architecture actif dans le domaine de la gestion du territoire, propose toutes les prestations d’architecture pour des constructions nouvelles, des rénovations et des transformations, prioritairement dans les logements. Mais la mission que s’est fixée Amélie Roduit-Thurre, la fondatrice de cet atelier qui célèbre ses dix ans en 2017, ne s’arrête pas là. TIKEO SA est en effet reconnu pour son sens prononcé de

446


Composer avec l’environnement et l’existant «S’inspirer du passé, le respecter pour insérer notre trace dans l’environnement de demain». Derrière ce mantra, se cache la philosophie bien particulière de ce cabinet d’architecture. Les idées nouvelles qui guident ses créations, Amélie Roduit-Thurre les trouve dans tout ce qui l’entoure. L’environnement, mais aussi les matières, notamment les matériaux bruts tels que le béton, évoquent pour l’architecte trois maitres-mots: «sensibilité, collaboration, émotion». Il n’est pas rare, d’ailleurs, que ses réalisations conservent un voire plusieurs d’entre eux en version apparente. Surtout, TIKEO SA a à cœur de respecter le milieu dans lequel sont créées ses réalisations. Chaque projet est en effet pensé de façon unique dans le but de répondre au mieux à la relation entre le site et le bâti. Au lieu de limiter la créativité, les contraintes que constitue une insertion harmonieuse dans le paysage est une véritable stimulation de l’esprit. Ici, le territoire participe à la construction, il ne la bride pas. La mission de l’architecte: instaurer un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur tout en conservant l’intimité de chacun. Une mission qui nécessite de tenir compte de l’existant, mais aussi d’anticiper ce qui ne l’est pas encore. Autant de contraintes qui poussent TIKEO SA à se dépasser au quotidien pour créer des réalisations originales, sur-mesure et en harmonie avec l’espace. l’écoute et le soin de conseiller mais surtout d’accompagner les particuliers qui souhaitent développer leur patrimoine foncier, bâti et non bâti, ou simplement trouver un espace qui leur ressemble. L’objectif, est de permettre à l’acquéreur d’être en parfaite harmonie dans son lieu de vie. Pour cela, l’écoute du client est primordiale. L’architecte rentre dans son intimité, son quotidien et ses envies, afin de mieux comprendre ses besoins. Ainsi pourra être créé un espace sur-mesure à l’ergonomie personnalisée.

447


ATELIER M2

Vandoeuvre © Olivier Chamard

Quand l’architecture rime avec émotion L’Atelier M2 doit son origine à l’union d’Ana Mekhala Oltramare et de Monica Addamo-Gerber, architectes EPFL-IAUG passionnées et partageant les mêmes aspirations. Cohérence esthétique,

448

fonctionnalité, respect de l’environnement, architecture harmonieuse et épurée dictée par les besoins et envies du maître d’œuvre, ce bureau rend chaque projet unique.


Vandoeuvre © Olivier Chamard

A l’origine, une passion et une philosophie partagées Fondé en 2001, l’Atelier M2 est issu de la cohésion de deux personnes, Ana Mekhala Oltramare et Monica Addamo-Gerber, qui partagent les valeurs avec une philosophie de l’architecture identique et complémentaire. «Nous nous sommes rencontrées sur les bancs de l’école, avons étudié ensemble et commencé à travailler côte à côte sur la transformation d’une maison, il y a quinze ans», confie Monica Addamo-Gerber. Depuis, elles se sont entourées d’une équipe de fidèles et engagés collaborateurs qui partagent leurs mêmes objectifs et aspirations. Architecture extérieure, intérieure et design mobilier L’activité de l’atelier s’étend de la conception et la rénovation d’habitat individuel isolé ou groupé à l’élaboration de projets publics, jusqu’à l’architecture d’intérieur et au design de mobilier particulier. Il intervient de Vandœuvres à Lutry et reste toujours prêt à intervenir sur différents types de mandats. «Nous avons notamment réalisé une boutique à Nice et un projet aux Etats-Unis», souligne l’architecte. Leur activité principale reste le résidentiel. Cependant, l’équipe souhaite la faire évoluer vers des mandats de logements collectifs et vient de remporter un concours à ce sujet. L’environnement et les modes de vie comme ligne conductrice Pour chaque projet, l’inspiration de l’atelier est étroitement liée à l’environnement existant ainsi qu’à l’aspiration de rester au plus proches des besoins des clients. Ainsi, sont alliées la cohérence esthétique aux références locales, tout en apportant une touche contemporaine et sans omettre le niveau de confort intérieur. Ainsi, chaque maison est implantée de façon harmonieuse avec la topographie du terrain et l’environnement. «Il y a un côté humaniste dans notre démarche. Nous voulons que nos réalisations s’intègrent et qu’elles restent longtemps dans le paysage et pas seulement comme un geste architectural d’une époque», explique Monica Addamo-Gerber. Un jeu d’espaces et de parcours L’Atelier M2 met l’accent sur le parcours à l’intérieur d’une habitation, sur la fluidité des espaces tant intérieurs qu’extérieurs, leur communication et leur rencontre. Il s’emploie ainsi à ponctuer les lieux par des événements pouvant créer la surprise. L’emboîtement des espaces est toujours traité avec un soin particulier, un peu comme une virtuosité musicale. C’est une composition qui se met en place et qui s’emboite

petit à petit de façon à rendre ce parcours, le plus fluide possible. De même, l’équipe porte une attention particulière au choix des matériaux, souvent locaux. L’équipe pousse ainsi très loin le souci du détail, jusqu’à trouver la couleur la plus adaptée, par exemple. Créer l’émotion et la surprise Le but de l’Atelier M2 est de faire en sorte de créer un environnement propice à leur épanouissement personnel. Le plus beau des compliments que l’on puisse faire à ces architectes passionnés, est de leur dire: «Nous n’avons même plus besoin de partir en vacances, car nous adorons rester chez nous». Ainsi, ils créent un lien très étroit avec chacun de leurs clients, afin de vivre une aventure commune. Ce qu’ils aiment, c’est leur transmettre des émotions. 449


Un engagement en faveur du développement durable L’Atelier M2 tente de réaliser des maisons qui sont liées aux démarches énergétiques actuelles. Ainsi, l’équipe recherche des solutions pour mettre en place les installations techniques liées à toute recherche d’énergies renouvelables, et ce dès le départ du projet. Le bureau utilise alors des matériaux issus d’une production contrôlée et met l’accent sur la topographie des lieux, le mouvement du soleil, ou encore l’optimisation des ouvertures.

Tour d’horizon des dernières réalisations Villas jumelles à Founex Réalisation en cours de deux villas jumelles de style contemporain, suivant une ligne épurée et simple, avec le souci de s’ouvrir au maximum sur le vignoble environnant. Les espaces de vie de jour sont orientés plein sud, ouverts et lumineux. Soucieux des détails, l’atelier a traité l’escalier comme un élément sculptural. Villas jumelles à Founex © Archigraphie

Villa à Féchy © Olivier Chamard

Villa individuelle à Féchy Cette villa contemporaine de 400 m2 avec piscine, se situe sur les hauts de Féchy. Le rez-de-chaussée est dévolu aux espaces de vie de jour et permet une modularité grâce à des portes coulissantes. Le cadrage des paysages a été particulièrement recherché. De même, la notion de parcours a été finement traitée avec des pièces en enfilade ponctuées d’éléments clefs comme la cheminée ou des murets. A l’étage, un espace de vie commun donnant sur le salon accompagne les chambres.

450


Petits immeubles à Lutry © Archigraphie

Grange dans la campagne genevoise L’atelier a transformé une grange en deux appartements, composé chacun de petits jardins et d’un accès à la cour. Classée patrimoine et site, cette grange a fait l’objet d’une attention particulière sur les matériaux et le mode d’intervention. Une touche contemporaine et épurée a été apportée, notamment dans l’aménagement intérieur.

Petits immeubles à Lutry Projet déposé à l’origine par un autre bureau, celui-ci a été repris par l’atelier en fonction du programme initialement établi. Il comprend deux petits immeubles situés sur un terrain en pente sur les hauts de Lutry. Ainsi, il va de soi que les vues sur le Lac et les Alpes ont été privilégiées. Conçus sous la forme d’appartements mitoyens sur quatre niveau, ils comprennent un parking, puis un niveau, qui comprend l’entrée par l’arrière, dé­volu à la cuisine et au salon qui permet d’accéder en bas aux chambres d’enfants et par le haut aux chambres d’adultes. Villa à Vandoeuvre Implantée sur un magnifique domaine de 10 000 m2, celle-ci a été conçue en créant une interaction entre trois volumes avec un jeu de vue sur le Mont-Blanc. Un premier volume comprend les espaces de jour et de réception réalisés en enfilade. Un second, plus privatif, se déploie sur deux niveaux. Enfin, un troisième, posé perpendiculairement aux deux autres, accueille les espaces privés de nuit de la famille. Des éléments massifs en pierre associent le projet au sol et distinguent les volumes. Logements collectifs dans le Lavaux Actuellement en cours d’étude, ce projet de plusieurs petits immeubles est situé sur les hauts du Lavaux. L’architecture du projet proposé reprend le langage intrinsèque du territoire dans lequel il s’implante constitués de murets et de plateaux. Ceux-ci reprennent le langage du territoire avec des murs de soutènement. Tous les logements bénéficient d’une vue sur le paysage environnant.

Rénovation grange © Atelier M2

Logements collectifs Lavaux / © Archigraphie

Atelier M2 Sàrl

Rue du Vieux-Marché 10 • CH-1260 Nyon Tél. +41 22 960 75 10 • Fax +41 22 960 75 11 info@atelierm2.com • www.atelierm2.com

451


Construction CONSTRUIRE L’AVENIR Secteur porteur de l’économie genevoise, la construction représente près de 12 000 travailleurs et un millier d’apprentis. Qu’il s’agisse de projets pour des particuliers ou de grands projets publics, les professionnels du secteur mobilisent leur énergie et savoir-faire pour des réalisations qui se veulent durables et humaines. Tour d’horizon des principaux acteurs qui construisent le canton de Genève.


INTERVIEW

LUC BARTHASSAT

Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture

« Construire la ville autour des transports »

Traversée du Lac, route des Nations, CEVA, développements ferroviaires du programme Léman 2030 etc, Genève est un canton en pleine mutation. Pour en savoir plus sur ces principaux projets, Bien Vivre a interrogé le conseiller d’Etat en charge de l’environnement, des transports et de l’agriculture. Luc Barthassat nous détaille les principales infrastructures de mobilité qui accompagneront demain les grands projets urbains du canton.

CEVA Genève Gare des Eaux-Vives © CEVA, Crédits: CEVA et Groupe 13.76, O. Zimmermann

454


Genève n’est-elle pas victime de son succès économique et démographique? C’est en tout cas une responsabilité importante que de s’assurer que tous les nouveaux quartiers d’habitations et d’emplois puissent être bien desservis tant en transports publics que par la route. C’est la raison pour laquelle je me bats actuellement, aux côtés des autorités locales, pour que la Confédération intègre dans son programme de financement stratégique à l’horizon 2030 la construction d’une gare à Châtelaine et le passage à la cadence au quart d’heure de tous les trains sur la ligne Genève-Vernier-La Plaine, autour de laquelle nous attendons pas moins de 18 000 nouveaux emplois et 25 000 nouveaux habitants d’ici 2030. Les procédures semblent parfois faire prendre beaucoup de retard aux projets de transports, un fait inéluctable? C’est vrai que lorsque l’on constate qu’une poignée d’irréductibles s’opposent dès qu’ils le peuvent à la construction de CEVA, par pur principe, on a envie de leur rappeler que c’est un projet que les Genevois ont plébiscité dans les urnes et qu’ils doivent prendre leurs responsabilité: plus on retarde la mise en service du RER Léman Express (ndlr: 230 km de lignes desservant 45 gares sur les territoires genevois, vaudois et français) que permettra CEVA, plus les Genevois devront vivre dans les bouchons! Ce projet est exemplaire: autour des gares a déjà commencé la construction des nouveaux quartiers de vie et d’emplois qui permettront aux milliers d’habitants et d’employés qui s’y installeront bientôt de se passer de la contrainte de la voiture grâce au train. C’est la philosophie que nous poursuivons à Genève: construire la ville autour des transports, pour permettre à notre canton de respirer.

Extension Tramway Palettes-Ziplo-Perly

Prolongement Tram Bernex

CEVA Gare de Pont-Rouge © CEVA, Crédits: CEVA et Groupe 13.76, O. Zimmermann

CEVA Genève Gare des Eaux-Vives

CEVA Gare de Pont-Rouge

© CEVA, Crédits: CEVA et Groupe 13.76, O. Zimmermann

© CEVA, Crédits: CEVA et Groupe 13.76, O. Zimmermann

455


Le Léman Express ne desservira cependant pas l’ensemble du territoire... En effet. C’est pour cela que nous avons d’autres projets. Pour desservir le futur quartier des Cherpines, par exemple, nous allons étendre la ligne 15 jusqu’à la zone industrielle de Plan-les-Ouates. Mon département souhaite par ailleurs créer un téléphérique urbain qui reliera les Cherpines aux nouveaux quartiers de Bernex puis à l’aéroport. A Bernex, nous allons là aussi étendre le réseau de tramway jusqu’aux nouveaux quartiers et construire un boulevard routier qui les reliera directement à l’autoroute. Ces projets doivent absolument démarrer avant l’arrivée des nouveaux habitants et entreprises, si l’on veut favoriser un développement harmonieux de notre canton. Et pour la mobilité douce? La Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée qui est issue des Etats généraux des transports qu’a conduits mon département en 2014, et qui a été plébiscitée par les Genevois en juin 2016 à près de 68%, fait justement des modes doux la pierre angulaire des déplacements en hyper-centre. La densité de population y est l’une des plus importantes d’Europe et nous devons impérativement nous préoccuper de leur qualité de vie: en réduisant les nuisances sonores et la pollution de l’air dues au trafic. C’est à cela notamment que doit nous servir la moyenne ceinture routière (voir illustration ci-dessous) prévue par cette loi, puis la grande Traversée du Lac dans un second temps.

Liste des tronçons de la moyenne ceinture

« Genève est en marche » Chargé de mettre en œuvre les grands travaux d’infrastructures de transports du canton, Cédric Joseph, dirige la direction générale du génie civil en tant qu’ingénieur cantonal depuis février 2016. Pouvez-vous nous faire un bref rappel de votre parcours professionnel? Après un diplôme d’ingénieur en microtechnique de l’EPFL, j’ai travaillé durant dix ans au Tessin pour le département de recherche et développement d’une entreprise spécialisée dans l’électroérosion. Puis, j’ai décidé d’élaborer une thèse à l’EPFL dans le domaine de la nanotechnologie. J’ai ensuite intégrer l’Office fédéral des routes (OFROU) comme responsable des équipements d’exploitation et de sécurité, avant de rejoindre la direction générale du génie civil. Quel bilan faites-vous de cette première année d’exercice et quels sont les défis à venir? Un bilan très positif: Genève est en marche! Pas moins de 200 projets d’infrastructures de transport sont dans le pipeline. La planification de ces futurs chantiers et la coordination des différentes entités impliquées nécessiteront une attention particulière. Notre patrimoine va croître fortement. Nos forces devront être en mesure d’accompagner ces nombreuses réalisations, puis de les exploiter et les entretenir. Mon défi sera de tout mettre en œuvre pour garder des équipes soudées et des collaborateurs motivés. On parle beaucoup du projet de la route des Nations. Quel est son objectif et où en est-on aujourd’hui? L’objectif de ce projet est de mieux desservir les organisations internationales et de soulager les quartiers environnants du trafic. Tous les recours ayant pu être levés, les travaux commenceront en automne 2017.

Route des Nations (au nord) et nouvelle jonction autoroutière du Grand-Saconnex

456


La route des Nations sera directement connectée à l’autoroute de contournement, un autre chantier d’importance en perspective... Ces quinze prochaines an­ nées, l’OFROU prévoit d’injecter 2,5 milliards de francs dans le contournement autoroutier. Celui-ci devra être Cédric Joseph coordonné avec des pro© Elodie Cristina jets cantonaux. La nouvelle demi-jonction à Vernier-Canada avec le barreau routier de Montfleury et plus tard la jonction Lancy-Sud avec un axe à créer vers les routes d’Annecy et de Pierre-Grand, afin de mieux capter le trafic qui se diffuse dans la région de Troinex. Et il y a bien sûr l’élargissement à 3x3 voies de l’autoroute planifié durant les dix prochaines années. En juin 2016, le principe de la grande Traversée du Lac a été accepté par les Genevois. Pouvez-vous nous rappeler les enjeux de ce projet ambitieux? La Traversée du Lac permettra de désenclaver la rive gauche du lac et de diminuer le trafic au centre-ville, libérant ainsi de l’espace pour les transports publics et la mobilité douce. Cette infrastructure permettra de doter Genève d’un véritable périphérique autoroutier en reliant le réseau suisse au réseau français à Thônex-Vallard. A-t-on une idée de son tracé? Il doit relier le Vengeron à la Pointe-à-la-Bise, avec des jonctions routières à Rouelbeau, Puplinge et Vallard.

A l’attention du conseil consultatif «Traversée du lac», l’architecte hispano-suisse Santiago Calatrava a imaginé spontanément quatre variantes pour un pont au large de la ville. A noter qu’il s’agit de simples «projections» et nullement de projets officiels.

Genève – Traversée Lac Arc Sud © 2017 Calatrava Valls SA + © 2017 Photo Lightmotif-Blatt

Genève – Traversée Lac Haubane Sud © 2017 Calatrava Valls SA + © 2017 Photo Lightmotif-Blatt

Quant est-il de la nature de l’ouvrage d’art à réaliser? Un pont, un tunnel? Pour répondre à cette question, un Conseil consultatif a été nommé par le Conseil d’Etat. Des personnes issues de la société civile genevoise y travaillent en toute indépendance. Le Conseil doit faire une recommandation au Conseil d’Etat en septembre 2017. Genève – Traversée Lac Suspendu Sud © 2017 Calatrava Valls SA + © 2017 Photo Lightmotif-Blatt

Traversée du Lac, Le Vengeron, variante pont avec port (projection de travail)

Genève – Traversée Lac Tubulaire Sud © 2017 Calatrava Valls SA + © 2017 Photo Lightmotif-Blatt

457


FONDATION PARLOCA GENÈVE

IMMEUBLE VERNES-VAUDAGNE À MEYRIN

Une surélévation et rénovation exemplaire C’est un chantier d’envergure qui vient de se terminer à Meyrin: la surélévation et rénovation de cinq immeubles de la Fondation Parloca Genève. Un projet durable et social basé sur l’amélioration de la qualité de vie des habitants et qui a remporté en 2017 la mention du Prix cantonal du développement durable.

La Fondation Parloca en bref Prix cantonal du développement durable

Mention décernée à :

la Fondation Parloca Genève pour : la surélévation et la rénovation de l’immeuble Vernes-Vaudagne à Meyrin

2017 MENTION 2017 FONDATION PARLOCA GENÈVE

Pour le jury du concours

Jean-Daniel Plancherel Président

458

Créée en 1993, la Fondation Parloca Genève est une Fondation immobilière de droit privé, sans but lucratif, ayant pour but de faciliter l’obtention par des personnes physiques domiciliées dans le canton de Genève, de logements à des conditions avantageuses. Au fil des ans, la Fondation a procédé à l’acquisition de 15 immeubles représentant plus de 1310 logements. «La stratégie de la fondation se décline en trois axes prioritaires: l’entretien et la rénovation des immeubles, la construction par la sur­élévation, permettant d’offrir de nouveaux logements à loyers abordables et l’acquisition de nouveaux bâtiments», souligne Robert Hensler, président.

Pour le département présidentiel

François Longchamp Président du Conseil d’Etat

« La Fondation Parloca Genève est fière d’être l’initiatrice de ce projet et espère poser un jalon qui ouvrira la porte à d’autres projets similaires », explique Christian Borner, directeur de la Fondation.


Quelques chiffres •  Début des travaux: mai 2016 •  Fin des travaux: août 2017 •  Entrée des locataires: septembre 2017 •  Budget global: ~ Fr. 7 mio dont ~2 mio pour les travaux de rénovation indépendants de la surélévation •  Nouveaux logements: 38 Huit 3 pièces Vingt-six 4 pièces Quatre 5,5 pièces •  Entreprise générale: Batineg SA

de deux abris vélos sécurisés devant les immeubles, la création d’un point de récupération des déchets avec bennes enterrées et l’installation d’un système d’éclairage nocturne apportant esthétisme à l’ensemble et diminuant le sentiment d’insécurité une fois la nuit tombée.

Un engagement responsable et durable Fidèle à ses fondamentaux, le projet de réhabilitation de l’immeuble rue des Vernes 22-24 – avenue de Vaudagne 47-49-51 à Meyrin s’inscrit résolument dans la mission de la Fondation. Au total, ce sont 38 nouveaux logements de 3, 4 et 5,5 pièces qui ont vu le jour au sein d’une surélévation de deux étages. Celle-ci s’est accompagnée d’une rénovation complète des communs d’immeubles, d’un assainissement énergétique des 6 niveaux existants et d’importants travaux de rénovation sur les extérieurs de l’immeuble afin d’accroître la qualité de vie des résidents, d’optimiser le niveau énergétique de l’ensemble et de remettre aux normes une construction datant de 1965. Un projet soutenu par les autorités meyrinoises par son exemplarité en termes de développement durable et également comme vecteur de mixité sociale, un enjeu important pour la cité satellite. Le locataire au cœur du projet En amont des travaux de rénovation/surélévation, la Fondation avait procédé en 2014 et 2015 au remplacement de la totalité des colonnes sanitaires et du système de ventilation des immeubles avec rénovation complète des salles d’eau. Les travaux de rénovation/surélévation ont permis l’installation d’ascenseurs neufs, la réfection des communs d’immeubles et le remplacement des portes palières, autant de mesures qui ont été entreprises dans un souci de durabilité et de qualité de vie pour ses locataires. Un soin particulier a également été accordé au bien-être des locataires durant le chantier à travers un protocole de limitation des nuisances et la mise à disposition de deux appartements meublés pour les locataires les plus exposés et devant momentanément quitter leur logement durant les travaux. Des travaux d’amélioration extérieure ont également été intégrés dès le début du projet afin de pouvoir offrir aux habitants un environnement agréable. Cela s’est concrétisé par la construction

Un concept constructif ingénieux Pour répondre aux contraintes de cette surélévation, c’est le bois qui a été choisi. Un matériau à la fois écologique, durable, léger et rapide à mettre en œuvre grâce à une importante préfabrication. Portés par une structure métallique, les planchers sont de type mixte bois-béton. Quant à l’enveloppe des deux niveaux supplémentaires, elle est constituée de façades en ossatures bois, ventilées et recouvertes d’un parement de plaques minérales assurant la durabilité et cohérence architecturale avec les niveaux inférieurs. Malgré la légèreté du concept structurel de la surélévation, la présence de murs en brique a nécessité l’incorporation de lamelles carbone et de piliers en béton armé dans certaines parties communes et privées afin d’assurer la résistance sismique du bâtiment. Un bâtiment à haute performance énergétique Grâce aux travaux réalisés, le bâtiment se veut désormais exemplaire sur le plan énergétique. Raccordé en 2014 au chauffage à distance (CAD) avec remplacement de la totalité des anciennes vannes de radiateurs par des vannes thermostatiques, la pose d’une isolation sur l’enveloppe complète du bâtiment et des sousface de dalles, le remplacement des portes d’entrée des immeubles par une solution à double vitrage ou encore le remplacement de la totalité des portes palières, ont permis de réduire ainsi les besoins en chauffage du bâtiment par deux. L’intégralité de l’eau chaude sanitaire est désormais produite par des pompes à chaleur et l’ensemble des luminaires des communs d’immeubles ont été remplacés par une solution de type ECO 21 permettant une économie de 30% des besoins en électricité.

Fondation reconnue d’utilité publique par la Confédération Suisse

Fondation Parloca Genève

Rue des Bossons 2 • CH-1213 Onex Tél. +41 22 793 44 26 • Fax +41 22 793 44 27 info@parloca-geneve.ch • www.parloca-geneve.ch

459


ECHAMI ECHAFAUDAGES

A la hauteur de vos exigences Spécialisée dans le domaine de l’échafaudage, Echami Echafaudages fête cette année ses 20 ans d’expérience! Reconnue par tous pour son savoir-faire et le professionnalisme qu’elle apporte à chacun de ses chantiers, elle a fait de la qualité et de la sécurité ses priorités. Aujourd’hui, avec plus de 900 000 m2 d’échafaudages à disposition, cet acteur majeur du bassin lémanique est capable de répondre aux demandes les plus importantes avec efficacité, rigueur et professionnalisme. Portrait d’une entreprise dynamique et novatrice.

460


Une histoire ambitieuse Créée en 1997 par Miguel Miranda, c’est en 2001 que l’entité voit le jour sous le nom d’Echami Echafaudages SA. Dès ses débuts, la société se veut novatrice et met tout en œuvre pour se développer de façon constructive et réfléchie en misant sur l’innovation et la qualité. L’année 2004 marque un tournant avec la construction de son dépôt actuel situé à Vernier. Une surface de stockage de 8500 m2 pour une optimisation des flux efficace. Roger Henking prend les rênes de l’entreprise en 2007 et apporte une vision plus actuelle avec notamment la mise en place d’un système de gestion ERP. Pour aller plus loin et se développer sur l’ensemble de l’arc lémanique, une filiale lausannoise est créée en 2008 sous le nom d’Echami Léman SA. Aujourd’hui, avec plus de 120 collaborateurs, et plus de 900 000 m2 d’échafaudages disponibles, les deux structures font office de références dans le milieu et poursuivent leur ascension en créant des synergies essentielles à leur développement.

Des valeurs liées à la qualité et la sécurité Pour Echami Echafaudages, le client est au centre de ses préoccupations, raison pour laquelle, elle met tout en œuvre pour garantir des conditions de travail idéales à ses monteurs dans un environnement où le respect, la sécurité et la qualité, sont de mise. Dans cette optique, elle est l’une des seules entreprises du canton à avoir obtenu le label de qualité CPP délivrée par la SESE qui certifie le respect des conventions collectives liées à son activité. Elle s’est également adjointe, depuis 2016, les services d’une société spécialisée dans la santé et sécurité au travail (Safety4you) qui l’appuie dans ses démarches des directives MSST. Malgré la taille de son équipe elle a su conserver sa sensibilité humaine pour obtenir une atmosphère où chacun se sent valoriser et entendu. Une philosophie que l’on retrouve également dans ses contacts avec ses clients. Leur satisfaction est essentielle pour Echami Echafaudages. Ces professionnels expérimentés mettent tout en œuvre pour cerner les attentes et besoins de leurs clients tout en les guidant à travers toutes les étapes de leur projet. Une notion essentielle: la formation Pour pouvoir répondre à toutes les exigences de sa clientèle en matière de sécurité et de qualité, Echami Echafaudages a mis en place une politique de formation qui intervient à tous les niveaux de fonctionnement de l’entreprise. C’est plus de 60 formations sur ces quatre dernières années qui ont été dispensées à ses employés. Formation aux premiers secours, port du harnais, technique d’ancrage, cours statique ou encore cours de français dans le but d’améliorer la communication avec ses mandataires. Echami Echafaudages se veut acteur de son développement et n’hésite pas à utiliser toutes les ressources à sa disposition. 461


Projets en cours

Grand Théâtre de Genève, 2016 La restauration de ce prestigieux monument sera quasi intégrale, concernant en premiers lieux, l’ossature et la toiture. En façade, le remplacement des pierres de taille a imposé un échafaudage de type très lourd (450 kg/m2), échafaudage qui a été triplé par zones pour combler les larges avanttoits. Pour assurer l’étanchéité durant les travaux de ferblanterie et de couverture, la pose d’une toiture provisoire de plus de 5000 m2 a été nécessaire. Cette toiture provisoire comporte notamment des portées atteignant 57 m de longueur. Enfin, plus de 2000 m2 de platelage de divers acabits ont été réquisitionnés pour la restauration et la pose de la structure suspendue. Bureau International du Travail BIT, 2015 Sur cet objet, plusieurs problématiques complexes et interdépendantes ont dû être résolues: les dimensions colossales, la mise sur console porteuse de l’entier de l’échafaudage, le système d’ancrage dans des coques de façade classées ou encore la logistique des flux continus de matériel et de personnes. En amont, notre bureau technique a ainsi procédé à un grand nombre de calculs pour déterminer le type d’échafaudage adéquat à mettre en œuvre ainsi que la trame maximale pouvant être utilisée à pareille hauteur. Le choix des consoles porteuses (dimensionnement) et ses ancrages ont également été calculés par ses ingénieurs. En sus, la solution d’ancrage est une réalisation de son atelier mécanique ou des pièces spéciales ont été produites pour la typologie du chantier. Pour l’acheminement des personnes, quatre lifts rapides pouvant accueillir jusqu’à 14 personnes et pour les matériaux, six monte-charges d’une capacité maximale de 2000 kg ont été sélectionnés. Accessoirement, des plateformes de réception pour le transit des matériaux ont été montées. 462

Une technicité maîtrisée Pour assurer cette capacité de production très importante, Echami Echafaudages se doit d’être réactive, compétente et novatrice. Dans cet esprit, elle a fait développer spécifiquement pour sa branche un ERP qui lui permet non seulement d’établir des devis, de facturer les prestations, de planifier les montages, démontage mais aussi de redistribuer les heures par le biais de tablettes tactiles dans les différents chantiers afin de les analyser. Elle s’est récemment dotée d’un bureau technique et des ressources de deux ingénieurs spécialisés dans le secteur de l’échafaudage qui vont lui permettre de proposer davantage de solutions à des problématiques qui demandent une technicité de pointe et un savoir-faire maîtrisé. Pour compléter ses performances et accentuer le professionnalisme dans le domaine du dessin, un logiciel de DAO est venu compléter ses prestations.


Prestations offertes • Echafaudages de façades • Construction, Rénovation • Surélévation d’immeuble • Toitures provisoires • Monte-charge – Monte-personne lift • Sapine de levage/treuil • Tour d’escalier • Escalier public, passerelle • Barrière de bord de toiture (panneaux solaire) • Travaux spéciaux • Bureau technique • Evénementiel

Une ouverture vers l’avenir Toujours dans cette optique d’offrir davantage à ses clients et collaborateurs, Echami Echafaudages se veut novatrice et proactive. Ses prochains objectifs s’articulent autour de plusieurs axes différents mais complémentaires. Tout d’abord, le volet formation, qu’elle souhaite encore étendre et développer afin de sensibiliser ses équipes et de les intégrer davantage à sa culture d’entreprise. Ensuite c’est son système d’organisation qui va connaître de légers changements, ainsi elle sera encore plus performante et pourra développer davantage sa capacité de production. Pour cela, elle envisage d’investir, aussi bien dans de nouvelles machines et de nouveaux échafaudages que dans son parc de véhicules. Une société qui aborde l’avenir avec sérénité et un engagement permanent envers ses clients! Echami.ch n’est pas uniquement un site de présentation de l’entreprise mais également une vitrine de ses prestations et surtout un espace client qui donne accès à toutes les attestations, certifications, autorisations à jour en temps réel.

ECHAMI ÉCHAFAUDAGES SA

Chemin de Morglas 14 • Case postale 694 CH-1214 Vernier/GE Tél. +41 22 341 00 67 • Fax +41 22 341 00 58 info@echami.ch

ECHAMI LÉMAN SA

Route de Vallaire 80 • CH-1024 Ecublens/VD Tél. +41 21 324 00 67 • Fax +41 21 324 00 68 info@echami-leman.ch

463


INTERVIEW

ANDRÉ SCHNEIDER

Genève Aéroport

« Il est essentiel de bien planifier le développement de l’infrastructure » Genève Aéroport, la deuxième plateforme du pays, a dépassé en 2016 les 16,5 millions de passagers. C’est 4,8% de plus qu’en 2015 et les prévisions tablent sur près de 10 millions d’usagers supplémentaires à l’horizon 2030. Pour faire face à cette croissance, l’aéroport s’agrandit, se modernise. C’est André Schneider qui a été choisi pour donner un nouveau souffle à Genève Aéroport en tant que directeur général. En poste depuis septembre 2016, il a reçu la rédaction de Bien Vivre.

Photos © Genève Aéroport

464


Bio express

M. Schneider, qu’est-ce qui vous a poussé à postuler à la direction de Genève Aéroport? Plusieurs raisons. D’abord Genève Aéroport est à une interface entre le public et le privé. C’est une plateforme qui contribue au développement et au dynamisme économique de toute une région et est en même temps une institution avec une économie propre qui doit faire face à de nombreux défis, comme le développement du trafic et la gestion de l’infrastructure à long terme. Son caractère hautement technique et technologique me passionne également. Postuler à ce poste de directeur général était aussi l’occasion pour moi de mettre à profit un certain nombre de compétences acquises durant ma carrière. Le fait d’avoir évolué dans un environnement parapublic au sein de l’EPFL, en contact avec des autorités publiques à différents niveaux, représente pour moi un véritable plus pour diriger le navire que représente Genève Aéroport. Pourquoi avoir revu la planification stratégique 2017-2030? Lors mon arrivée, j’ai été frappé par l’engagement et la motivation des collaborateurs mais aussi par un certain manque de communication. Assez rapidement, je me suis rendu à l’évidence qu’il fallait revoir l’organisation interne afin de donner une nouvelle dynamique plus transversale, valorisant les savoir-faire des différentes équipes de l’aéroport afin de créer des synergies. De plus, les objectifs stratégiques de la planification précédente étaient selon moi irréalistes. Dans le contexte actuel, on ne peut s’endetter à hauteur de CHF 2 mil­liards. De gros travaux prioritaires nous attendent, comme ceux concernant la modernisation du tri bagages. Pouvez-vous justement nous en dire davantage sur la construction de ce nouveau tri bagages? Conçu il y a 20 ans, le tri bagages n’est plus adapté au nombre de passagers et la construction d’une nouvelle installation s’impose. De plus, une nouvelle directive internationale oblige les aéroports à répondre d’ici 2022 aux nouvelles normes de détection d’explosifs.

Docteur en sciences informatiques, André Schneider est l’ancien vice-président Ressources et Infrastructures de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il a piloté la fin du chantier du Quartier Nord et du Swisstech Convention Center. Il a également travaillé pour le World Economic Forum (WEF) en qualité de Chief Technology, puis de Director Resources and knowledge Mangement et enfin en tant que Managing Director and Chief Operating Officer.

Foncièrement, Genève Aéroport n’a pas de réserve, comment faire face aux nécessités de développement? Comme toute infrastructure, Genève Aéroport a été conçu pour un certain nombre de personnes. Face à la croissance importante que nous connaissons, il est essentiel de bien planifier le développement de l’infrastructure, sachant que les projets prennent entre 5 à 10 ans pour voir le jour selon leur importance. Le terminal actuel a été bâti dans les années 60 pour 5 millions de passagers. Aujourd’hui, il en accueille trois fois plus, car nous avons réussi à optimiser intelligemment les capacités de ce bâtiment. Mais cela ne sera pas possible indéfiniment. Aujourd’hui, on sait que nous devrons également investir côté nord, c’est-à-dire construire sur l’actuelle piste en herbe qui est condamnée. Nous travaillons également sur l’avenir du vieux terminal à l’Ouest. La rénovation des trois satellites du tarmac est aussi prévue, avec le rehaussement des constructions. Il faut trouver les solutions les plus efficientes possibles tout en veillant à ne pas s’endetter de manière irresponsable. 465


Où en est-on des travaux de l’Aile Est? La réalisation d’un bâtiment apte à accueillir les gros-porteurs doit aboutir d’ici à 2020. Ce projet a été découpé en plusieurs étapes et a nécessité de gros travaux préparatoires. Une partie de la route douanière qui mène à Ferney-Voltaire a été enterrée, un bassin souterrain de rétention d’hydrocarbures a été construit et il a fallu ériger un bâtiment provisoire pour exploiter les gros-porteurs jusqu’en 2020. Nous venons de terminer le sous-sol du bâtiment et allons commencer la super structure. Estimé à 440 millions de francs, le nouveau bâtiment entièrement vitré mesurera 520 m de long, 20 m de large et 17 m de haut. Ses six positions pour les gros-porteurs, susceptibles de traiter deux avions plus petits, remplaceront les trois positions du pavillon des années 1970, lequel a été détruit, ainsi que les trois

466

autres positions situées sur le tarmac et accessibles uniquement en bus. L’objectif est d’améliorer le confort des passagers, avec des salles d’embarquement modernes et lumineuses. L’aile Est permettra aussi des gains de temps lors de l’embarquement et du débarquement.


Que pensez-vous du projet d’un Terminal T2 réservé aux Low Cost? Pour avoir déjà utilisé différents terminaux low cost, je trouve l’expérience peu convaincante. Ils sont généralement loin du terminal principal et équipés de manière très spartiate. A Genève Aéroport, nous sommes très attachés à l’expérience que nous pouvons offrir à nos voyageurs et celle-ci ne doit pas être tributaire de la compagnie ou de la classe choisies. C’est une simple question de qualité des services. EasyJet détient 43,6% de parts de marché. Est-ce problématique selon vous? D’abord il faut reconnaître qu’EasyJet est l’un des principaux vecteurs de la croissance que connaît Genève Aéroport. De plus, la compagnie nous ouvre un réseau européen de premier ordre et sa rentabilité est très bonne. Maintenant, je ne considère pas ce taux comme une situation de dépendance si on le compare à celui de Swiss à Zurich par exemple. Nous sommes plutôt dans une situation de «winwin». Quelles sont les liaisons intercontinentales qui conviendraient au marché local et seraient rentables selon vous? Il s’agit de se poser la question suivante: quels sont les pays/ régions avec lesquels Genève a de bons rapports sur le plan économique, diplomatique, culturel et financier? Nous pensons notamment à l’Amérique latine, au Brésil ou encore à l’Afrique du Sud. Elargir les destinations en direction de l’Asie pourrait également être intéressant avec des destinations comme le Japon, vers un centre économique de la Chine ou Singapour. Nous pensons également à une option avec l’Île Maurice qui se profile comme destination de loisir et un centre financier important de l’Afrique. 467


INTERVIEW

NICOLAS RUFENER

Fédération genevoise des Métiers du Bâtiment (FMB)

« Le PDC 2030 redonne une bonne dynamique au développement de notre canton »

Fondée en 1947, la FMB représente 17 associations patronales, lesquelles regroupent 1400 entreprises soit 12 000 travailleurs et un millier d’apprentis. Elle s’emploie à garantir des conditions cadres équilibrées, de manière à maintenir une concurrence saine tout en permettant aux entreprises et salariés de travailler dans de bonnes conditions. Rencontre avec Nicolas Rufener, secrétaire général de la Fédération.

468


Quelles sont les principales missions de la FMB? La FMB joue un rôle de coordination, de représentation et de défense d’un secteur qui constitue un pilier solide de notre économie. Actrice incontournable du monde politique, médiatique et du partenariat social, elle prend position sur toutes les questions qui touchent de près ou de loin l’acte de construire, qu’il s’agisse de l’aménagement du territoire, de la politique du logement, des conditions-cadre pour la construction, notamment pour l’attribution des marchés publics, ou encore de la formation professionnelle. Dans le cadre de l’élaboration de grands projets, nous intervenons par des actions de lobbying auprès du monde politique, des élus et de l’administration, même si ceux-ci sont portés en premier lieu par les mandataires et promoteurs. Quels sont justement les grands projets soutenus par la FMB? Nous sommes très sensibles au développement raisonné de notre canton et de notre région dont la clé de voûte est le Plan directeur cantonal (PDCn) 2030. Il redonne une bonne dynamique au développement de notre canton. D’autre part, nous observons que le canton a pris énormément de retard dans les années 90 en matière d’équipements et d’infrastructures car rien de mieux n’a été trouvé que d’économiser sur les investissements publics et aujourd’hui les entreprises et la population en payent le prix. Parmi les grands projets que nous soutenons, citons ceux en lien avec les infrastructures de mobilité comme le CEVA, véritable colonne vertébrale du développement urbain. Il y également l’extension de la Gare Cornavin et la réalisation de la Traversée du lac. Nous soutenons également le renouvellement urbain qui est en train de s’opérer au PAV. Nous sommes très attentifs aux conditions de réalisation de ces projets. Dans un secteur hautement concurrentiel et malgré l’existence de conventions collectives, des dérives existent et la pression sur les prix se fait de plus en plus sentir au détriment de la qualité et d’une saine concurrence. Il faut pouvoir se prémunir contre la sous-traitance débridée, le dumping et la présence trop importante de main-d’œuvre temporaire.

Comment lutter contre le travail au noir et assurer une saine concurrence? Nous avons un dispositif assez unique à Genève avec 15 inspecteurs paritaires qui sillonnent les chantiers du canton, soit plus d’un inspecteur pour 1000 travailleurs. C’est 10 fois plus que les recommandations du Bureau international du travail (BIT). Si le dispositif n’a cessé de se perfectionner depuis sa mise en place en 1989, il commence peu à peu à s’essouffler. Les tricheurs ont toujours un coup d’avance et la pression sur les prix, ainsi que la concurrence accrue au niveau de l’offre favorisent le développement de pratiques illégales. Les maîtres d’ouvrage ont une part de responsabilité et pourtant, ils sont à l’abri de toute sanction lorsqu’il s’agit de travail au noir. Il est urgent d’agir, ce qui commence par une responsabilisation desdits maîtres d’ouvrage. Nous soutenons les renforcements légaux visant à mieux protéger le marché du travail. 469


Autre problématique, la distinction trop longtemps opérée entre travailleurs au noir et travailleurs au gris. On constate aujourd’hui le développement de systèmes quasiment mafieux avec de la main d’œuvre sans papiers. Si l’opération Papyrus, récemment mise sur pied par les autorités genevoises, et qui vise à régulariser plusieurs milliers de sans-papiers est une bonne chose car elle met fin à une certaine hypocrisie, le dispositif doit être durci pour tous les nouveaux sans papiers qui arrivent sur le territoire cantonal. Nous travaillons main dans la main avec les autorités pour essayer de trouver des solutions à cela. La FMB est très engagée en matière de formation. Quels sont les enjeux et actions mises en place? Avec un millier d’apprentis, la FMB est le premier secteur formateur du canton en termes de filières d’enseignement et de nombre de jeunes en formation. Malheureusement, avec la génération du baby-boom qui va partir à la retraite, le renouvellement des effectifs est loin d’être garanti. A Genève, les salariés du bâtiment ne restent qu’un temps dans le secteur et les vocations sont difficiles à susciter parmi les jeunes. Les métiers de la construction souffrent encore trop souvent d’une image négative. De ce fait, notre bassin de recrutement est essentiellement étranger. Or les résultats de la votation du 9 février 2014 sur l’immigration et l’incertitude qui plane sur sa mise en application, compliquent encore les choses, d’où le renforcement de nos efforts pour assurer le relève. Pour ce faire, nous disposons d’une vitrine des métiers au centre de formation professionnelle au Petit-Lancy. Il s’agit d’un véritable outil d’information à destination des jeunes encore scolarisés en cours d’orientation. Nous allons également à leur rencontre dans les Cycles d’orientation. Nous sommes présents dans le cadre de manifestations, comme la Cité des Métiers où nous essayons de présenter l’ensemble de nos métiers de manière cohérente, ludique et dynamique avec la présence d’apprentis, nos meilleurs ambassadeurs. Nous participons également de manière très active à des opérations de recrutement d’apprentis comme le Printemps de l’apprentissage qui a lieu une fois par an. Nous organisons des tests d’aptitude pour les jeunes intéressés à venir dans nos métiers, sachant que nous ne souhaitons pas être le réceptacle de jeunes en échec scolaire. Toutes les formations doivent être mises au même niveau.

D’autres défis pour l’avenir? Les entreprises de la construction n’ont pas toujours bonne presse auprès de la population et des politiques. Le capitalisme débridé dont on a pu parler concerne en réalité très peu les entreprises de la construction dont la grande majorité sont des entreprises familiales avec une vraie fibre sociale. Nous avons un important travail à faire pour que les gens comprennent cela. D’autre part, la densification administrative délirante à laquelle nous assistons est de nature à retarder gravement et bloquer de nombreux projets. C’est une dérive inquiétante qu’il s’agit de combattre. Le partenariat social enfin est également un sujet qui nous occupe beaucoup face à une réalité syndicale changeante. Ces dernières années, nous avons plus difficultés à avoir un partenariat social constructif et apaisé. Celui-ci est de plus en plus politisé au détriment de l’intérêt général du secteur. Il y a là également un important rééquilibrage à opérer.

Fédération genevoise des Métiers du Bâtiment (FMB) Rampe du Pont-Rouge 4 • CH-1213 Petit-Lancy Tél. +41 22 339 90 00 • Fax +41 22 339 90 06 info@fmb-ge.ch • www.fmb-ge.ch

470


Les experts du bois à votre service Depuis plus d’un quart de siècle, l’entreprise Garin-Davet & Cie SA apporte tout son savoir-faire et son expertise à ses clients. Membre du Groupement genevois des métiers du bois, la société réunit une quinzaine de collaborateurs qui exercent avec passion leurs compétences dans les domaines tels que l’agencement, la menuiserie intérieure ou encore la rénovation d’immeubles. La proximité, l’expérience et le sur-mesure sont autant d’atouts pour cette entreprise capable de s’adapter aux styles les plus divers et aux commandes les plus originales avec, pour maître-mot, la qualité. Michel Garin-Davet, fondateur de la société, et Yannick Python, nommé directeur en mai 2016, forment un parfait duo à la tête de l’entreprise.

472


Garin-Davet & Cie SA c’est… Menuiserie intérieure

• Portes palières phoniques et EI30 de sécurité • Portes palières blindées avec habillage bois • Portes EI30 en bois ou métalliques • Portes de communication de tous styles • Faces techniques EI30 • Galeries à rideaux • Boiseries • Parquets Agencement • Armoires • Dressing • Bibliothèque • Meubles de salle de bain

Une offre complète et sur-mesure C’est en 1988 que Garin-Davet & Cie a été créée par Michel Garin-Davet, aidé de ses parents, sur la commune de Satigny. Vingt ans plus tard, il transforme l’entreprise en société anonyme et s’établit sur la commune de Collonge-Bellerive, où se trouvent encore aujourd’hui ses bureaux. Forte de 28 années d’expérience, Garin-Davet & Cie SA est avant tout une société à l’écoute de ses clients. Son équipe de professionnels passionnés dispose de savoirfaire uniques pour créer des réalisations sur-mesure, qui sauront satisfaire les envies et besoins de chacun. Ses compétences et son expertise dans la conception de dressing, bibliothèques et agencements sur-mesure, portes palières ou de communication en font un partenaire idéal pour tout projet, même les plus complexes. De l’étude du projet à la phase de conseil et de mise en œuvre, Garin-Davet & Cie SA accompagne le client à chaque étape jusqu’au moment de la pose réalisée avec le plus grand soin. Son objectif: faire de chaque habitat un endroit privilégié, non seulement fonctionnel, mais aussi empreint de sérénité pour le bien-être et la qualité de vie de leurs clients. «Chaque projet est unique et nous mettons un point d’honneur à apporter un service irréprochable», explique Michel Garin-Davet.

Ethique et qualité Afin de satisfaire l’ensemble des exigences de ses clients et d’assurer à sa société une activité continue, Michel Garin-Davet a choisi de confier son activité de production à des partenaires privilégiés. Amoureux du bois, cet ébéniste de formation a su s’entourer des meilleurs fabricants de la région, sélectionnés pour leurs prestations de haute qualité, mais aussi pour leur engagement éthique quant aux matériaux utilisés qui proviennent tous de forêts contrôlées. «Je collabore depuis des années avec les mêmes fournisseurs. Notre vision commune du métier et leur travail consciencieux et minutieux ont fait d’eux de véritables partenaires», souligne le dirigeant. Soucieux de l’éthique dans le domaine de la construction, Michel Garin-Davet est également membre de l’association Cobaty Genève depuis 2013, et il siège au comité depuis 2016. 473


La formation, un véritable engagement Si l’entreprise Garin-Davet & Cie SA ne possède pas d’atelier, son dirigeant n’en demeure pas moins très investi dans la formation des jeunes, à commencer lors de la sélection de ses fournisseurs dont la grande majorité sont des entreprises formatrices. «J’essaie de faire travailler des sociétés genevoises qui forment des apprentis car leur investissement est essentiel pour assurer la relève dans les métiers du bois», explique Michel Garin-Davet. Depuis 2010, le dirigeant donne de son temps en étant expert aux examens de fin d’apprentissage du Certificat fédéral de capacité (CFC) en ébénisterie. Une deuxième casquette que le dirigeant exerce assume avec plaisir, malgré l’investissement que cela implique. «Comme tout homme qui aime son métier, j’ai envie de transmettre mes compétences à la génération future. Ne pouvant le faire au sein de mon entreprise, j’apprécie de pouvoir donner de mon temps en tant qu’expert. Une manière de contribuer à l’effort de formation», confie-t-il.

474


Une transmission en douceur Après huit années passées au sein de la société dont une majorité en tant que technicien dessinateur, Yannick Python, beau-fils et fidèle bras-droit de Michel GarinDavet, a été nommé directeur en mai 2016. Fortement investi dans la société, il en prendra prochainement les rênes. En attendant, tous deux pilotent l’entreprise ensemble, en parfaite harmonie et en perpétuant ce qui a fait le succès de la société depuis toujours à savoir le sérieux, l’implication et la bonne entente entre tous les collaborateurs. Un management familial qui séduit les clients, toujours plus nombreux à solliciter les services de Garin-Davet & Cie SA.

Garin-Davet & Cie SA

Route de Thonon 152A - Vésenaz CH-1245 Collonge-Bellerive Tél. +41 22 752 11 11 • Fax +41 22 752 11 10 www.garin-davet.ch

475


INTERVIEW

ALAIN MEYLAN

Groupement genevois des métiers du bois (gGmb)

« Nos entreprises travaillent avec passion et savoir-faire »

Fondée il y a plus de 125 ans, le Groupement genevois des métiers du bois est l’une des plus anciennes associations genevoises. Il rassemble plus 64 entreprises occupant plus de 600 personnes: charpentiers, menuisiers, ébénistes, restaurateurs, tourneurs, sculpteurs, cadres techniques et administratifs. Membre de la Fédération des Entreprises Romandes Genève, qui gère son secrétariat, et de la Fédération des métiers du bâtiment, il est également membre de Lignum Genève, qui défend et promeut les intérêts du bois sur le plan cantonal, régional et national. Pour en savoir plus sur ses actions et son actualité, Bien Vivre est allée à la rencontre d’Alain Meylan, secrétaire patronal de l’association.

476


De quelle manière le gGmb s’engage-t-il auprès de ses membres? Au-delà d’une représentation «générale» des intérêts des entrepreneurs du bois, le gGmb offre un soutien pratique et personnalisé à toutes les entreprises membres. En plus de répondre à leurs demandes et interrogations, il met à disposition une caisse de compensation où les entreprises peuvent régler toutes leurs charges sociales conventionnelles. Il propose un service de salaires et offre des contrats collectifs d’assurances à des tarifs avantageux. Nous offrons une assurance accident semi-privée pour le personnel administratif et d’exploitation qui permet un accès aux soins plus rapide et de meilleur qualité. Le gGmb organise également, en collaboration avec Lignum Genève, des rencontres professionnelles et visites techniques d’ouvrages réalisés. Enfin au travers des commissions paritaires genevoises et romandes, il défend les intérêts de ses membres vis-à-vis des syndicats pour toutes les questions concernant les relations au travail. Il veille également à tenir informé ses membres de l’actualité de la branche et des éventuelles évolutions législatives à travers son site internet et des newsletters diffusées tout au long de l’année. Comment se portent vos entreprises? Globalement, c’est difficile. Face à un contexte économique incertain marqué par le franc fort et à une pression sur les prix de plus en plus forte, les maîtres d’ouvrage doivent souvent revoir leurs moyens à la baisse. Cela se ressent sur les carnets de commandes avec l’essor, ces dernières années, du travail temporaire. A cela s’ajoute une concurrence toujours plus accrue et pas toujours loyale qui pénalise nos entreprises, malgré la richesse de leurs compétences et savoir-faire. Des entreprises étrangères ou suisses qui ne respectent pas la Convention collective du second œuvre, pourtant étendue, travaillent à des prix défiants toute concurrence. Or le prix est devenu un argument trop important pour les maîtres d’œuvre, publics comme privés. Les gens ne se demandent plus où sont fabriqués les produits et avec quels standards qualitatifs et sociaux. Cela est inquiétant pour nos entreprises qui travaillent avec passion et savoir-faire dans leur atelier et qui disposent des moyens de production nécessaires pour satisfaire la demande. Nous avons également passablement d’interrogations par rapport aux marchés publics, notamment sur la manière dont les soumissions sont faites ainsi que l’appréciation des offres. Nous entretenons des discussions avec l’Etat et la Ville pour les sensibiliser à cette problématique. Comment dès lors maintenir la compétitivité des entreprises genevoises? Il s’agit de promouvoir leur savoir-faire et de leur permettre d’être plus performantes. Ces dernières années déjà, de nombreuses entreprises ont modernisé leurs équipements afin d’augmenter leur productivité. Dans le cadre de l’application en 2015-2016 de la loi sur les constructions et installations diverses impliquant notamment l’isolation thermiques des embrassures, nous avons mis en place avec l’Hepia et l’Etat une courte formation leur permettant de renforcer leurs connaissances et de prendre en compte tous les aspects de l’assainissement énergétique imposés. La médiatisation de la loi a permis de donner une bonne visibilité aux entreprises genevoises et de souligner la qualité de leur travail, notamment lorsqu’il s’agissait de modifier une fenêtre en conservant son attrait historique et architectural. 477


Dans le cadre de Lignum-Genève vous œuvrez à la promotion du bois dans la construction. Comment les choses avancent-elles dans le canton? Avec l’entrée en vigueur le 1er janvier 2015 des prescriptions suisses de protection incendie 2015 de l’Association des Etablissements cantonaux d’assurance Incendie (AEAI), il n’existe plus de limitation pour la construction d’ouvrages en ossature bois. Il s’agit à présent de sensibiliser les autorités publiques afin qu’elles intègrent dans chacun de leurs projets la possibilité de construire en bois. Contrairement au Valais, où construire en bois est presque une évidence, dans un canton urbain comme le nôtre, c’est beaucoup moins intuitif. A nous de convaincre les maîtres d’œuvre des nombreux avantages qu’offre le bois. Comment veiller au maintien d’une saine concurrence à Genève? C’est une problématique qui nous occupe depuis de nombreuses années. Il existe déjà de nombreux contrôles de chantier mais face aux fraudes il est essentiel d’en augmenter la qualité. Nous regardons actuellement pour mettre en place un système de badge plus contraignant avec davantage d’informations sur la situation des travailleurs. Pourquoi ne pas imaginer également l’obligation pour les entreprises étrangères de badger leurs employés sachant que nous avons les moyens techniques d’éditer des badges très rapidement. Il faut également renforcer les sanctions à l’égard des fraudeurs – un projet de loi est actuellement à l’étude – et sensibiliser les maîtres d’œuvre sur les risques du «bon

marché» en termes de qualité et d’image. Une prise de conscience est actuellement en train de s’opérer parmi les maîtres d’ouvrage qui souhaitent aujourd’hui savoir qui travaille sur leurs chantiers. Le gGmb est particulièrement actif en matière de formation des jeunes. Quels sont les enjeux et moyens mis en place? Il s’agit d’assurer une relève de qualité. Cela important dans un canton dit de «Services» comme Genève où les métiers du bâtiment n’attirent que très peu les jeunes. Quant à ceux actuellement en formation, seule la moitié la concrétisera par un emploi dans la branche, soit par changement d’orientation, soit parce que l’apprentissage était juste une passerelle nécessaire pour accéder à d’autres métiers. Cela explique en partie pourquoi la grosse majorité des ouvriers dans les métiers du bois sont étrangers. Or la votation du 9 février 2014 sur l’immigration menace nos effectifs. Il est donc important de promouvoir nos métiers techniques et leurs atouts, tant sur le plan technique et par la noble matière qu’est le bois et les multiples possibilités qu’il offre. Cela passe par de l’information auprès des jeunes, notamment à travers notre stand de la Cité des Métiers. Nous avons également un coordinateur de la formation professionnelle du second œuvre, qui met en œuvre les activités liées à la formation professionnelle. Dans le cadre de la formation duale en entreprise, nous encourageons nos membres à former des jeunes. Soixante-neuf apprentis sont actuellement en formation, ce qui prouve l’engagement des membres pour la formation professionnelle.

Groupement genevois des métiers du bois Rue de St-Jean 98 • Case postale 5278 CH-1211 Genève 11 Tél. +41 58 715 32 11 • Fax +41 58 715 32 19 bois@fer-ge.ch • www.bois-geneve.ch

478


LE SPÉCIALISTE DES CONSTRUCTIONS EN BOIS

N U ’ U Q PLUS

, S I O B DU L I A V A LE T R MÉTIER,

! T R A UN

CHEMIN DE LA VERSEUSE 7-9 • CH-1219 AÏRE TÉL. +41 22 757 17 06 • FAX +41 22 757 43 92 • WWW.L-GENEVE.CH

PROFESSIONNALISME • AUTHENTICITÉ • PASSION


LOUIS GENÈVE SA MENUISERIE ET CHARPENTE

Le spécialiste du travail du bois Située au cœur de la zone d’activité du Chemin de la Verseuse, au Lignon, l’entreprise Louis Genève SA possède un département menuiserie et un département de charpente. Forte de 24 collaborateurs et de 40 ans d’expérience, elle est à même de réaliser tout type de travaux avec professionnalisme, authenticité et passion. Des valeurs devenues la marque de fabrique de cette entreprise aujourd’hui reconnue à travers toute la Suisse romande. Zoom sur ses prestations et sa philosophie.

480


40 ans d’histoire A l’origine de cette entreprise, Louis Genève, maître charpentier, qui en 1976, décide de monter sa propre entreprise de charpente à Bernex. Fort de sa motivation et de son savoir-faire, il ne tarde pas à faire prospérer l’entreprise qui passe en l’espace de cinq ans seulement de cinq à 65 collaborateurs et réalise de grands ouvrages en bois, comme la Broken Chair de l’ONU, la Halle 7 de Palexpo et le Grand Théâtre de Genève. En 1997, afin de répondre à la demande croissante du marché, l’entreprise ouvre un département menuiserie, dont la direction est confiée à Fernando Nunez, technicien en menuiserie, qui le développe rapidement. Son implication et son sérieux le conduisent à reprendre la direction de l’entreprise en 2012, M. Genève restant dans la société en qualité d’administrateur président afin d’assurer une transition en douceur. Aujourd’hui parti à la retraite, c’est Fernando Nunez qui dirige seul la société qui a gardé le nom de son fondateur. Installée depuis plus de 13 ans dans la zone artisanale du Chemin de la Verseuse à Aïre - Le Lignon, l’entreprise devenue Société Anonyme en 2004, compte aujourd’hui 24 collaborateurs.

De nombreux domaines de compétences Au bénéfice de nombreuses années d’expérience, Louis Genève SA assure l’ensemble des étapes de la construction bois. Au sein de son département charpente, elle valorise de multiples savoir-faire: ossature, charpente, couverture, isolation, aménagement de combles, etc. Des compétences qu’elle met à profit aussi bien pour des constructions neuves, comme au Chemin vert à Carouge, où elle a participé en consortium à la réalisation du premier immeuble entièrement en bois de Genève ou pour des rénovations de bâtiments en tous genres. Sollicitée par le Service des monuments et des sites, elle est notamment très active dans le cadre de la restauration de bâtiments historiques, comme actuellement pour le Grand Théâtre de Genève. En matière de menuiserie extérieure, la société développe ses savoir-faire dans la fabrication de fenêtres bois, portes d’entrée, volets, bardages et balcons sur-mesure. Elle offre un service personnalisé au niveau des agencements intérieurs, pour tous types de réalisations, portes de communication, armoires, bibliothèques, agencement de cuisines et bains, escaliers et menuiserie courante (plinthes, caissons de stores, mains-courantes, soubassements). De quoi répondre aux besoins de ses nombreux clients, parmi lesquels figurent des privés, des collectivités publiques ainsi que des régies immobilières. Pour ces dernières, un département petits travaux a été spécialement créé il y a un an et demi. 481


Le travail du bois plus qu’un métier, un art Louis Genève SA est une manufacture avec pour cœur de métier le travail du bois. Equipée des machines les plus performantes, elle cultive également un savoir-faire artisanal basé sur le travail d’une matière noble et vivante. Elle se distingue notamment par l’authenticité et la qualité de ses créations alliant tradition, modernité et créativité avec toujours un soin particulier accordé à chaque détail. Cultivant un sens étroit des relations humaines, elle travaille sur la base de rapports de confiance avec ses clients pour qui elle se veut disponible et à l’écoute. De l’étude du projet à la phase de conseil et de mise en œuvre, Louis Genève SA les accompagne à chaque étape, jusqu’à la pose réalisée avec le plus grand soin. Une entreprise capable de mener à bien chaque projet, de sa conception à sa réalisation, avec pour objectif la satisfaction de ses clients. Sa connaissance du marché local, sa maîtrise des coûts de production, et ses conseils personnalisés font de Louis Genève SA un partenaire idéal pour vos projets bois. Une philosophie d’entreprise familiale Si Louis Genève SA figure parmi les menuiserie-charpente les plus actives de la région, c’est grâce à son ancrage historique mais aussi et surtout grâce à ses collaborateurs. Des employés locaux, passionnés et qualifiés, dont l’implication et le sérieux contribuent directement au succès de l’entreprise. A l’instar de son prédécesseur, Fernando Nunez cultive une philosophie d’entreprise ouverte et familiale fondée sur des valeurs comme la confiance, le dialogue et l’entraide. 482


Zoom sur un projet En 2014, Louis Genève SA a réalisé le survitrage de trois immeubles avenue de Miremont à Champel. Un chantier qui a consisté au doublage de la partie extérieure des fenêtres afin d’accueillir un double vitrage avec film suspendu. L’entreprise a repris les ferments existant et réussi à les adapter à la nouvelle construction. Un projet complexe réalisé en un an seulement. Un temps record sachant que les immeubles étaient occupés durant toute la durée du chantier.

Louis Genève SA Menuiserie et Charpente Chemin de la Verseuse 7-9 • CH-1219 Aïre Tél. +41 22 757 17 06 • Fax +41 22 757 43 92 www.l-geneve.ch

483


Avenue Louis-Casaï 81 • CH-1216 Cointrin Tél. +41 22 869 41 00 • Fax +41 22 861 41 01 archi@pa-da.ch • www.pa-da.ch

La déontologie au cœur de ses principes Un esprit jeune et dynamique incarne le bureau Parrat & D’Angelo Architectes S.A. pour qui la déontologie, la transmission de savoir-faire, la qualité de l’ouvrage ou encore la cohésion d’équipe sont des facteurs essentiels à son développement. Capable de répondre à toutes les demandes, sa réactivité, son esprit novateur et ses compétences lui valent une réputation de partenaire de confiance. Portrait.

Peillonnex 2: projet de surélévation du bâtiment et création de logements

484


Sapinière: projet en cours de construction de 3 villas contigües à Vandoeuvres

Une cohésion d’équipe primordiale En 2005, Alexandre D’Angelo reprend les actifs du bureau Michel Parrat avec qui il travaillait. Parrat & D’Angelo Architectes S.A. voit donc le jour. Une association des deux noms qui a pour but de conserver l’héritage de son prédécesseur et d’assurer un meilleur suivi de tous ses dossiers. Dans les années qui suivent, il modernise le bureau en apportant sa touche personnelle. Aujourd’hui, ce sont une dizaine de personnes qui collaborent ensemble dans une atmosphère familiale. Une équipe pluridisciplinaire à taille humaine qui lui permet de maîtriser l’ensemble de ses ouvrages avec réactivité tout en plaçant la satisfaction de ses clients au cœur de ses priorités. Le bureau encourage aussi la cohésion sociale du groupe en intégrant à sa politique d’entreprise les notions de partage, de communication et de valeurs morales. Une entreprise formatrice Bureau formateur, il accueille chaque année des apprentis dessinateurs ainsi que deux jeunes stagiaires en vue de leur entrée à l’HES. Pour Alexandre D’Angelo, transmettre le savoir et encourager les jeunes à s’épanouir au sein d’une structure positive est essentiel. Plusieurs de ses employés d’aujourd’hui sont d’anciens stagiaires ou apprentis comme c’est le cas avec l’un de ses chefs de projet qui a aussi été le premier élément qu’il a formé. Une philosophie empreinte d’humanité et de techniques Maître-mot qui façonne sa vision de l’architecture, la déontologie fait partie intégrante de son approche. «En tant qu’architectes, nous sommes en premier lieu des mandataires. Notre rôle est de représenter et défendre les intérêts de la personne qui nous mandate pour faire sortir son

Aménagement d’une salle de représentation dans les bureaux MSC

projet de terre», explique Alexandre D’Angelo. L’atelier offre un savant mélange entre respect d’un savoir-faire artisanal et utilisation des dernières technologies au moyen d’un équipement dernier cri très performant. Il place son client au cœur de chacun de ses projets en veillant à assurer une qualité irréprochable et des solutions performantes et adaptées à chaque situation. Un bureau multi-facettes De la première esquisse jusqu’au rendu des clés, ce bureau travaille en étroite collaboration avec le Maître d’ou­ vrage. Habitat individuel, bureau, industrie,... son champ d’investigation est riche et varié. Capa­ ble de répondre à toutes les demandes à petite ou grande échelle, il s’adapte à toutes les problématiques et besoins spécifiques de ses clients pour offrir des objets uniques qui se veulent réfléchis, maîtrisés et de qualité. Trois grands axes d’activités se démarquent comme le réaménagement de surfaces administratives qui permet de mettre en valeur une surface existante et de développer le confort des personnes qui y travaillent. L’agence a notamment réagencé deux surfaces de plus de 3000 m2 pour les bureaux de MSC à Genève. La surélévation de bâtiment occupe aussi une place importante de son activité et répond à un besoin actuel du canton en matière d’urbanisme. Quant à l’habitat individuel, la nouvelle règlementation relative aux zones villa lui offre la possibilité d’offrir désormais à ses clients particuliers l’op­portunité de faire construire sur leur parcelle de terrain plusieurs objets. Une solution salvatrice pour de nombreux ménages qui sans cette nouvelle norme ne pourrait pas envisager de garder leur patrimoine immobilier. Sur ce dernier volet, le bureau joue aussi le rôle de promoteur et gère l’intégralité de ses dossiers. Un bureau aux multiples compétences qui ne cesse de se développer! Acacias 36: projet de rénovation et surélévation de 3 étages d’un immeuble mixte de logements et activités

MSC Coupole: projet de couverture d’un patio pour MSC

BMT: projet de construction de 4 villas à Vessy

485


EVM MENUISERIE SÀRL

Une référence en matière de travaux spéciaux et de sur-mesure Fondée en 1995 EVM Menuiserie est forte aujourd’hui de 30 collaborateurs. Elle a su s’imposer sur le marché en tant que partenaire privilégié pour l’aménagement d’intérieurs. Installée en 2014 dans de nouveaux locaux, doublant ainsi sa surface d’atelier, elle s’offre des moyens de production optimaux. Bien Vivre a rencontré son fondateur, M. Roth.

486


Le sur-mesure et les travaux spéciaux: votre créneau Nous sommes en effet spécialisés dans l’exécution de travaux spéciaux et proposons un travail personnalisé et sur-mesure. Ainsi, nous pouvons tant travailler sur l’aménagement de bureaux que des meubles de réception, en passant par des boiseries, des bibliothèques ou des éléments de rangement. L’atelier réalise également l’aménagement de cuisines et prend en charge la fabrication de meubles, de lavabos et de tablettes de salles de bains. Nous disposons ainsi d’une large palette de compétences qui nous permet de proposer des objets dans des matériaux variés: bois massif à partir d’une très grande variété d’essences, mais aussi bois stratifié ou plaqué, ainsi que Corian, acier et inox. Vous disposez d’une équipe de techniciens spécialement dédiée aux portes et fenêtres. Pouvez-vous nous en dire plus? Notre deuxième spécialité concerne les menuiseries intérieures et extérieures, réalisées par une équipe spécialement formée. Ainsi, nous créons des portes et fenêtres en veillant au respect de l’identité d’un lieu, par exemple pour la rénovation d’anciens bâtiments. Grâce à ses connaissances des techniques de travail à l’ancienne, l’équipe est en mesure de créer du neuf sur la base de modèles anciens, ce qui garantit la cohérence des lieux transformés ou restructurés.

487


Vos clients sont extrêmement variés. Lesquels sont-ils? Nous collaborons avec des architectes, afin d’apporter nos compétences à une large variété de clients. Nous avons pu travailler pour des banques de renom, des organisations internationales pour lesquelles nous avons réalisé des agencements intérieurs. Les compagnies d’assurance et locaux commerciaux peuvent également profiter de nos compétences pour mener à bien tous leurs travaux spéciaux, allant du mobilier de bureau aux espaces d’accueil et de réception. Forts de notre expérience dans le travail du Corian, nous sommes devenus un partenaire privilégié pour la construction ou la rénovation. Facile d’entretien, aisément nettoyable, ce matériau permet l’optimisation de l’hygiène des espaces médicaux. Il est donc particulièrement prisé pour la réalisation de laboratoires ou de salles d’opération. Nous ne travaillons cependant pas uniquement pour les professionnels et les grandes sociétés, les particuliers peuvent en effet bénéficier de nos prestations pour l’aménagement de leur espace intérieur, avec des réalisations parfaitement intégrées dans l’architecture du bâtiment. Votre succès me paraît reposer en grande partie sur votre capacité d’innovation et de formation. En effet, nous investissons régulièrement dans l’acquisition de machines toujours plus performantes. Notre équipe utilise les meilleurs outils pour créer des produits de très grande précision et de haute qualité. Si l’excellence vient des machines, elle provient aussi des hommes. C’est pourquoi nous valorisons particulièrement la formation professionnelle de nos collaborateurs. L’ensemble des employés suit des programmes de formation continue, quel que soit leur domaine d’activité.

488


L’écoute et le respect des délais sont des mots d’ordre. Comment cela se concrétise-t-il? Afin d’optimiser les produits proposés aux clients, nous travaillons souvent avec les architectes en amont des réalisations. Il s’agit d’écouter les clients afin de leur proposer des produits correspondant parfaitement à leurs désirs et à leurs besoins. De plus, notre structure organisationnelle efficiente est garante du respect des délais fixés sur les chantiers. Une philosophie qui semble porter ses fruits puisque nous disposons d’une clientèle fidèle, satisfaite de la qualité des prestations fournies.

EVM Menuiserie Sàrl

Rue de Veyrot 25 • CH-1217 Meyrin Tél. +41 22 785 10 15 • Fax +41 22 785 10 37 evm@evm-menuiserie.ch

489


L’ébénisterie et la menuiserie genevoises dans les règles de l’art En 1988, soit il y a près de trente ans, René Jemmely crée son entreprise de menuiserie et d’ébénisterie. Très rapidement, il se distingue par la qualité de son travail et sa réactivité. C’est ainsi que son activité se développe. Vite à l’étroit, il s’installe dès 1994 à Perly, dans des locaux plus spacieux et faciles d’accès, qui lui permettent de répondre aux commandes de ses clients avec encore plus d’efficacité. Avec son équipe, il propose aujourd’hui un très large panel de réalisations sur-mesure et demeure une référence dans son domaine. Interview.

490


Vous êtes un spécialiste de l’aménagement sur-mesure depuis près de 30 ans. Quels types de réalisations proposez-vous? Notre spectre de réalisation est particulièrement large. Nous créons des dressings, des agencements de cuisine, des bibliothèques, des armoires, des comptoirs de réception, des parquets, des faux-plafonds, et nous occupons même de l’habillage de parois. Toutes ces pièces, intégralement réalisées sur-mesure, se présentent à travers une multiplicité de matériaux: bois massif, stratifié, plaqué ou à peindre, mais aussi acier, laiton, matériaux composites ou Varicor, un matériau de synthèse qui offre une ressemblance parfaite avec la pierre tout en étant aisément façonnable. Notre force est de savoir répondre à tous les besoins, allant de la réparation d’un meuble ancien à l’aménagement d’une banque ou d’un immeuble complet.

Le respect des souhaits de votre clientèle est une de vos particularités, n’est-ce pas? En effet, pour nous, tous les projets peuvent être réalisés. Si certaines contraintes techniques existent, nous nous appliquons à proposer des solutions collant au plus près des besoins des clients, qu’ils soient professionnels ou particuliers. La qualité, le travail soigné et le suivi sont également des éléments qui nous distinguent. Réactifs et organisés, nous n’avons pas de barrières géographiques et travaillons sur l’ensemble du territoire suisse. Votre philosophie repose sur la disponibilité. C’est-à-dire? Nous tenons à être constamment à la disponibilité de notre clientèle. Cela se concrétise par des délais très courts. Cela signifie également l’écoute, sachant que les seules limites existantes sont pour notre équipe la faisabilité. De plus, nous nous occupons de l’ensemble de la réalisation, de la conception à la livraison. Enfin, vous êtes une entreprise formatrice, ce qui est de plus en plus rare, n’est-ce pas? Nous formons effectivement en permanence des apprentis afin de transmettre et de faire perdurer notre savoir-faire et notre passion de l’ébénisterie et de la menuiserie. C’est un élément phare pour nous. René Jemmely Sàrl

Route de Saint-Julien 255 • CH-1258 Perly Tél. +41 22 771 44 74 • Fax +41 22 771 44 90 rjemmely@bluewin.ch • www.jemmelysarl.ch

491


MBG

MBG: Métallurgie du Bâtiment Genève Quelles sont les principales missions

à la conjoncture économique que nous de Face l’association etest comment s’investit-elle Métallurgie du Bâtiment Genève (MBG) l’organe des métiers techniques connaissons, comment protéger faîtier la compétitivité pour ses membres? de vos entreprises? deux missions. D’unepar du bâtiment et l’un des trois groupements Nous avons principalement représentés part, la la Fédération geneNotre véritable avantage concurrentiel, c’est de miser sur formation professionnelle initiale ou continue et la promovoise des Métiers du Bâtimentla(FMB). Elle représente 4 caisses de compensation qualité, la formation et nos compétences. De ces compétion de nos métiers. D’autre part, la défense professionnelle tences découle un prix qu’il faut faire valoir en évitant de des métiers techniques du bâtiment 5 associations patronales: AGCV-suissetec, et le lobbying et politique. À cet effet, nous intervenons au ramener les prix et les marges vers le bas au détriment de sein des organes de discussions et négociations auprès de AIEG, AMFIS, Métal Genève etnossuissetec sanitaire toiture la qualité du travail fourni. Laferblanterie MBG est très attachée aux genève. Elle départenaires sociaux et politiques pour défendre les valeurs sociales. La compétitivité ce n’est pas que le prix intérêts de tous nos membres. fend également les intérêts de l’association des maîtres ramoneurs du canton de mais bien le rapport entre ces compétences et les moyens mis en œuvre pourplus arriver de à un470 résultat conforme aux environ 450 apGenève (AMRG). Au total, elle représente entreprises, La MBG offre une palette de services complète avec, entre exigences de qualité, de prix et de critères sociaux. Le autres, un service d’assurances sociales compétent, un prentis et plus de 4000 salariés. savoir-faire et le savoir-être sont deux pôles indissociables,

département conseils juridiques, un secrétariat professionl’objectif étant de démontrer au grand public que les nel pour les associations, un secrétariat professionnel pour professionnels affiliés à la MBG possèdent une véritable toutes les questions relatives à la formation et une convenphilosophie en matière des usages conventionparde lesrespect entreprises Une association engagée tion collective de travail. Nous entreprenons membres également et des centres de formanels et des avantages sociaux. une communication active auprès de membres par le (cours CIE) ont ainsi été pratiques La MBG est une association qui a pour vocation de tion pour lesnoscours biais de newsletters et revues de presse qui reviennent sur mis en place: coordonner et de mettre en œuvre les activités que lui Quels sont les grands projets des thèmes d’actualités. Certaines décisions sont prises et confient les Associations et les Caisses de compensation et défis actuels de la MBG? nous devons les communiquer pour avoir le ressenti de nos faisons cellule d’accompagnement •  qui la composent. Sa principale mission est laNous défense despartie Ldeposition e laCentre de formation entreprises et ainsi prendre par rapport à celles-ci. professionnelle de la tripartite des travaux du CEVA. Un projet pour les lequel la intérêts de la branche à travers notamment des activités nous allons Gravière Très prochainement, éditerregroupant un journal interne àmétiers du chauffage et de MBG a été énormément partie prenante auprès des l’association qui mettra l’accent sur les nouveautés comme de lobbying auprès des partenaires sociauxdifférentes et politiques. la construction métallique; autorités. Nous sommes également très attentif l’info juridique du mois et L des dede nosformation membres. La MBG offre également une palette de services complète e portraits Centre à Pont Rouge pour les au projet concernant•  le traversée du Lac pour le désengoravec, entre autres, un service d’assurances sociales dedirectement l’électricité; gement ducomcentre-villemétiers qui touche nos entreet pourrait façon conséquente les temps pétent, un département pour les conseils prises juridiques, un réduire • Le deCentre de formation FIS pour les métiers de la d’intervention de nos professionnels et les coûts qui en sanitaire. secrétariat professionnel pour les associations, un secréferblanterie et de l’installation découlent. Nous participons à beaucoup de commissions tariat professionnel pour toutes les questions relatives à sur le transport et autres dans le but de donner notre avis la formation et une convention collective de travail. Elle De plus, la formation continue et nous positionner sur ces problématiques et nous serons est le meilleur moyen veille également à tenir ses membres informés des évend’améliorer ses connaissances et compétences que l’on d’ailleurs représentés dans la nouvelle commission mise place techpar le Département de l’environnement, des Sur le marché actuel, tuelles évolutions législatives concernant les en métiers soit chef d’entreprise ou salarié. transports et de l’agriculture (DETA). compétitive doit pouvoir compter sur niques du bâtiment par le biais de newsletters et revues une entreprise

de presse qui reviennent sur des thèmes d’actualités. des collaborateurs performants. La MBG veille donc La MBG est également le représentant économique auprès Elle est particulièrement active dans le domaine de la au perfectionnement professionnel et propose ainsi un de l’OCEN et de SIG pour la politique d’économie d’énergie. promotion de ses métiers, l’encouragement for- nos catalogue de formations continues à ses membres: des Dans àcelacadre-là, associations professionnelles sont mation initiale et au perfectionnement professionnel. cours la sécurité au travail et des cours sur des thétrès souvent consultées par sur ces autorités. Chaque année, des places d’apprentissages sont offertes matiques transversales.

L’un de nos principaux défis est celui de réussir à s’implanter comme le partenaire incontournable de la métallurgie à Genève et ainsi, devenir l’organe faîtier de toutes ces Vous avez fait de la formation l’une de vos priorités, associations professionnelles des métiers techniques du Quelles sont les principales missions comment s’organise votre action et quels en sont les e bâtiment. Comme disait l’ancien Président de la MBG, de l’association et comment s’investit-elle C’est notre combat de tous les jours et encore davantage depuis Philippe Massonnet «Les compétences, c’est nous!». nous avons repris la gestion des cours CIE et avons inauguré de pour ses membres? centres de formation: le centre de la Gravière qui regroupe le Nous avons principalement deux missions. D’une part, la du chauffage et de la construction métallique ou encore le formation professionnelle initiale ou continue et la promoformation à Pont Rouge dans le domaine de l’électricité. Cette organisation nous a permis d’avoir une meilleure maîtrise et un tion de nos métiers. D’autre part, la défense professionnelle permanent sur nos formations.

et le lobbying politique. À cet effet, nous intervenons au sein des organes de discussions et négociations auprès de nos partenaires sociaux et politiques pour défendre les intérêts de tous nos membres. © Photos MBG

La MBG offre une palette de services complète avec, entre autres, un service d’assurances sociales compétent, un département conseils juridiques, un secrétariat profession492 nel pour les associations, un secrétariat professionnel pour

Nous œuvrons sur la formation initiale avec les cours inter-en dédiés, à nos apprentis, mais aussi sur le perfectionnement domaine de la sécurité au travail avec notamment la création en riat avec la FMB d’un parcours sécurité. Nous offrons aussi des formation continue, aussi bien pour le personnel d’exploitation les cadres d’entreprises comme des cours de management ou d chantier.


Zoom sur les associations patronales membres de la MBG Chacune des associations patronales de la MBG œuvre à consolider et à développer aussi bien l’éthique professionnelle que les intérêts de ses métiers. Parmi leurs principales tâches: unifier les conditions de travail du personnel d’exploitation, promouvoir un travail de qualité et des installations ménageant l’environnement, encourager la formation et le perfectionnement professionnel.

L’Association genevoise des entreprises de chauffage et de ventilation est la section cantonale genevoise de suissetec/CH. Elle regroupe les entreprises locales actives dans les domaines du chauffage, de la ventilation, de la climatisation, du froid, de la tuyauterie, de l’isolation ou d’une branche apparentée qu’il s’agisse des installations ou de la maintenance de celles-ci. www.mbg.ch/agcv

L’Association des installateurs électriciens du canton de Genève est la section cantonale genevoise de l’Union Suisse des Installateurs Electriciens (USIE). Elle regroupe les entreprises locales actives dans les domaines des installations électriques, systèmes d’alarme, et des télécommunications centraux téléphoniques, domotique, etc., qu’il s’agisse des installations ou de la maintenance de celles-ci. www.aieg.ch

L’Association des maîtres ferblantiers et installateurs sanitaires du canton de Genève regroupe les entreprises locales actives dans les domaines de la ferblanterie, de l’installation sanitaire ou d’une branche apparentée qu’il s’agisse des installations ou de la maintenance de celles-ci. www.mbg.ch/amfis

Métal Genève est la section cantonale genevoise de l’AM Suisse. Association genevoise de la construction métallique et du store, elle regroupe les entreprises locales actives dans les domaines de la charpente et menuiserie métalliques, des façades métalliques, de la serrurerie, du store, etc. www.metal-ge.ch

L’Association suissetec sanitaire ferblanterie toiture genève est un partenaire genevois pour la défense et la promotion des métiers du sanitaire, de la ferblanterie et de la toiture. Elle dépend de l’organisation faîtière suissetec, située à Zurich et qui englobe plus de 3300 membres en Suisse et au Liechtenstein. www.suissetec-ge.ch

MBG

Avenue Eugène-Pittard 24 • Case postale 264 CH-1211 Genève 12 Tél. +41 22 702 03 04 • Fax +41 22 702 03 00 mbg@mbg.ch • www.mbg.ch

493


TROGER SA

La qualité à 360° Spécialisée dans les installations sanitaires, Troger SA a été fondée à Genève en 1961. Forte de son expérience, l’entreprise offre un savoir-faire complet au service des particuliers comme des professionnels. Lumière sur les prestations et la philosophie de ce leader genevois de la gestion de l’eau et du gaz.

494


Plus 50 ans d’expérience La société Troger a été fondée en 1961 par Edouard Troger, Installateur sanitaire et Léon Gervaz, Ferblantier. En 1988, suite à son rachat, la société en nom propre se transforme en société anonyme et délaisse la ferblanterie pour se spécialiser uniquement dans les installations sanitaires. Forte de son savoirfaire, la petite entreprise de cinq collaborateurs gagne peu à peu de nouvelles parts de marché avec de gros chantiers et renforce ses effectifs avec près de 65 collaborateurs. Un succès dû en partie à l’arrivée d’un nouvel associé en 1990 en la personne de Bernard Ponthieu. Toujours présent dans l’entreprise en tant qu’administrateur délégué, il épaule Paul Ségur qui a racheté l’entreprise en 2011. Aujourd’hui forte de 85 collaborateurs, l’entreprise genevoise a su s’imposer comme un acteur incontournable dans son domaine au sein d’une région s’étalant de la Suisse romande à la France voisine. Une offre globale Troger SA intervient aussi bien pour des constructions neuves que des rénovations et ce dans des domaines très variés, qu’il s’agisse de projet d’habitat, industriels, hôteliers, de bureaux ou encore d’infrastructures communales. Une polyvalence très appréciée, de même que son offre de services intégrée couvrant l’intégralité du domaine d’activité et lui permettant de répondre à 100 % des besoins du client. De la conception avec élaboration de l’avant-projet et des études de faisabilité à l’exécution des travaux, jusqu’à la maintenance

préventive en passant par le dépannage occasionnel, elle accompagne ses clients à chaque étape de la vie de leur installation. Une offre de services à 360° possible grâce à l’existence de six départements spécialisés mais néanmoins complémentaires. Parmi ceux-ci, un bureau technique composé de techniciens projeteurs en installations sanitaires, dessinateurs DAO et économistes de la construction à même d’apporter une valeur ajoutée significative aux clients dans l’optimisation de la mise en œuvre et la maîtrise des coûts, ainsi qu’une brigade de dépannage d’urgence intervenant 7 jours sur 7 et 24 h sur 24. Un dernier service à la disposition des privés comme des professionnels, notamment des grands propriétaires immobiliers et des régies pour la gestion de leurs sinistres sanitaires. L’entreprise est également la seule entreprise genevoise à disposer d’un département IS’EAU pour l’administration de parcs sanitaires complexes à savoir la gestion du bon fonctionnement des installations spéciales: pompes, adoucisseurs, fontaines à eau et disconnecteurs. 495


La satisfaction client pour moteur Depuis sa création, Troger SA a réussi à se constituer une clientèle fidèle parmi laquelle figurent des particuliers, maîtres d’ouvrage, architectes, régies et promoteurs immobiliers, entreprises générales ou encore des collectivités publiques. Quelle que soit la taille du projet, elle se veut disponible et à l’écoute de ses clients et travaille sur la base de rapports de confiance et de partenariat avec chacun d’entre eux pour leur proposer des solutions durables et performantes selon leurs objectifs et leur budget. «Il n’y a pas de petit projet pour nous», précise Paul Ségur. L’entreprise travaille ainsi avec le même engagement sur des missions de rénovation ou d’installations simples, de programmes immobiliers et de projets urbains d’envergure. Animé par la volonté d’offrir le meilleur à ses clients en termes de qualité, de fiabilité et de sûreté des installations, Troger SA cultive un sens étroit de la perfection et de la précision et se veut à la pointe de ce qui se fait dans le domaine du sanitaire. Une équipe soudée Le succès de son entreprise, Paul Ségur le doit avant tout à l’implication et au sérieux de son équipe. 85 collaborateurs passionnés qui évoluent dans le cadre de processus transversaux fondés sur l’expérience et la recherche de l’excellence. Toutes ces années, Troger SA a su cultiver une philosophie d’entreprise ouverte et familiale basée sur le dialogue, l’entraide et le respect mutuel. Des valeurs essentielles pour assurer une bonne ambiance à l’interne mais également favoriser les échanges et le partage de connaissances afin de développer des synergies bénéfiques à chaque projet. «C’est grâce au travail d’équipe que nous pouvons offrir une prestation 360° à nos clients», explique Paul Ségur. Cette 496

importance donnée au capital humain, se retrouve notamment dans l’investissement de l’entreprise pour la formation continue et initiale avec actuellement six apprentis. Des jeunes accompagnés durant tout leur cursus et à qui Troger SA transmet ses savoir-faire et sa passion du métier. Un investissement qui a permis à Troger SA d’être élue «Entreprise formatrice» pour l’année 2016.


Quelques projets

Pont Rouge Installations industrielles et logements pour un nouveau centre d’apprentissage Fluides spéciaux (air comprimé, vaccum, gaz), cuisine professionnelle, traitement de l’eau (contrat IS’EAU) Type de chantier: Construction logements + centre d’apprentissage Lieu: Rampe du Pont Rouge 4 · CH-1213 Petit-Lancy/GE Date: Avril 2010 - Juin 2013 Architecte / Entreprise Générale: Brodbeck-Roulet SA Département: Bureau Technique · IS’EAU · Chantier 497


Clinique générale Beaulieu Rénovation des installations existantes en milieu hospitalier et création d’une nouvelle STER médicale (stérilisation de l’eau) Type de chantier: Rénovation et transformation de la clinique Lieu: Chemin Beau-Soleil 20 · CH-1206 Genève/GE Date: 1995 - 2016 Architecte / Entreprise Générale: Atelier d’Architecture TJCA Département: Bureau Technique · Chantier · Transformation

IHEID · Résidence Etudiants Chassis sanitaires avec coordination et exécution CVS (Chauffage, Ventilation, Sanitaire) pour logements étudiants Type de chantier: Construction logements étudiants Client: IHEID Lieu: Rue Kazem-Radjavi 3/5 · CH-1202 Genève/GE Date: Novembre 2010 - Novembre 2012 Architecte / Entreprise Générale: LACROIX CHESSEX Département: Bureau Technique · IS’EAU · Chantier

498


Hauts de Malagnou 368 Installations sanitaires complètes dans immeuble de logement haut de gamme Type de chantier: Construction immeuble logements Lieu: Parc Les Hauts de Malagnou · 1225 ChêneBougeries Date: Juin 2010 - Septembre 2012 Architecte / Entreprise Générale: Luscher Architecte Département: Chantier

Cité Génération Création installations sanitaires complète pour un parc de logement, un EMS (normes suisses) et un centre médical Travaux spécifiques: baignoires balnéothérapies et traitement de l’eau Type de chantier: Logement + EMS + Centre Médical Lieu: Chemin Victor Duret 2-4-6 · CH-1213 Onex/GE Date: Mars 2010 - Juillet 2012 Architecte / Entreprise Générale: AAG Atelier d’Architectes Département: Chantier · Transformation · IS’EAU Troger SA

Route de Thonon 152C • Case postale 142 CH-1222 Vésenaz / Genève Tél. +41 22 884 18 40 • Fax +41 22 884 18 49 contact@troger.ch • www.troger.ch

499


SCHNEIDER SANITAIRES SA

La Grande Maison fête ses 140 ans Fondée en 1877 à Genève par Auguste Schneider qui n’avait alors que vingt ans, Schneider Sanitaires SA a toujours su garder sa position de leader, et ce grâce à l’implication de quatre générations de passionnés. Depuis désormais 140 ans, elle offre des prestations complètes et personnalisées, toujours à la pointe, afin de satisfaire au mieux sa clientèle. Afin de poursuivre son objectif de consolidation, la propriétaire actuelle, Nathalie Schneider Deppierraz, a récemment ouvert le capital à ses directeurs, Guy Monbaron et Serge Grond, ainsi qu’à Christophe Cochard, qui apporte ses compétences en matière d’ingénierie. Ainsi, c’est une nouvelle équipe qui reprend le flambeau dans la continuité.

500


Une ascension assurée par quatre générations de passionnés C’est en 1877 que débute l’aventure de cette entreprise de renommée. Auguste Schneider, d’origine alsacienne, décide à l’âge de 20 ans de se rendre à Genève pour poursuivre sa carrière de ferblantier entamée en France. Il reprend alors un ancien atelier en 1877, à travers lequel il propose «tous travaux de ferblanterie, plomberie, installation d’eau et de gaz ainsi que la fabrication des ustensiles de ménage». En 1922, il la transforme en société anonyme et est rejoint par ses deux fils, Paul et Louis. Puis, le fils de ce dernier, Claude, reprend l’entreprise à qui il offre son envergure actuelle. Nathalie Schneider Deppierraz, fille de Claude Schneider et arrière-petite-fille du fondateur reprend l’affaire familiale en 1999. C’est en 2016 qu’elle décide de faire un changement dans la continuité en ouvrant le capital à ses directeurs, Guy Monbaron et Serge Grond, ainsi qu’à Christophe Cochard, ingénieur sanitaire. Une riche palette de prestations Composée aujourd’hui de 100 collaborateurs, l’entreprise dispose d’une large palette de métiers qui lui permettent de réaliser les travaux les plus divers pour des particuliers, l’industrie ou le domaine public. La réalisation de travaux dans des bâtiments historiques, tel que le Grand Théâtre, ou la rénovation des installations dans des grands ensembles d’habitation ou encore l’agrandissement de l’Hôpital cantonal, font partie de ses domaines d’activité. Un secteur voué aux sanitaires, un autre à la ferblanterie, et désormais l’ingénierie apportée par l’arrivée de M. Cochard, l’entreprise intervient dans tous les secteurs de la conception à la réalisation finale. Son équipe est particulièrement reconnue pour sa capacité à intervenir sur des projets complexes. Le respect et l’écoute comme mots d’ordre La notion de respect est intrinsèque à l’activité de Schneider Sanitaires SA. Sa grande capacité d’écoute lui permet d’être performante dans ses domaines d’intervention. Grâce à sa longue expérience et à son organisation optimale, elle est à même d’offrir une qualité irréprochable, d’assurer la longévité des installations et de pratiquer des prix compétitifs.

Une entreprise formatrice et impliquée dans le tissu associatif Schneider Sanitaires SA est largement impliquée dans le tissu économique et associatif de la place genevoise. Elle est particulièrement active dans les associations de défense professionnelle, et de la conférence paritaire. Elle participe également largement à la formation en employant chaque année trois nouveaux apprentis et ainsi six apprentis en continu. En 2013, elle a d’ailleurs été nommée meilleure entreprise formatrice. Les dirigeants détiennent une maîtrise fédérale et les collaborateurs sont toujours poussés vers la formation supérieure afin d’être à la pointe des compétences. Une ambition: rester à la pointe Comme ses dirigeants l’on toujours fait, Schneider Sanitaires SA compte bien poursuivre la modernisation de son appareil. Rester à la pointe du métier et de ses évolutions demeure une priorité pour l’avenir.

Schneider Sanitaires SA

Route de Saint-Julien 44 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 827 10 10 • Fax +41 22 827 10 20 info@schneider-sanitaires.ch www.schneider-sanitaires.ch

501


COCHARD SA

Un spécialiste à votre service C’est en 2014 que Christophe Cochard lance son activité d’ingénieur sanitaire. Et ce fut rapidement une réussite. Composé désormais de cinq collaborateurs diplômés et de deux apprentis, son bureau a déjà à son actif une large palette de projets réalisés sur l’ensemble de la Suisse romande. Les rénovations, les surélévations de bâtiments vides ou en exploitation, ou la construction neuve, sont autant d’ouvrages sur lesquels il intervient avec une expertise pointue de la conception à la réalisation finale. Le spécialiste de l’ingénierie sanitaire des bâtiments Cochard SA a su vite se positionner comme une référence en matière d’ingénierie sanitaire des bâtiments. Intervenant sur des projets extrêmement variés tant de construction que de rénovation ou transformation, il représente le maître d’ouvrage, mais est également reconnu comme un expert indépendant, pour ses audits et ses compétences en matière de contrôle. Présent de la conception à la remise finale des ouvrages, il travaille essentiellement avec les architectes, les maîtres d’ouvrage, les investisseurs, les entreprises générales et les ingénieurs.

Le développement durable L’aspect écologique et l’économie d’eau sont constamment intégrés dans les démarches de Cochard SA. En effet, particulièrement soucieux de l’environnement, les critères d’économie d’énergie sont particulièrement importants et pris en compte dès la conception de toutes les installations sanitaires.

Une spécialité: les rénovations et Transformation et rénovation du complexe Métropole les surélévations à la rue du Rhône avec le bureau Lopreno architecte Avec déjà de nombreux ouvrages et JDR ingénieur réalisés sur l’ensemble de la Suisse romande, Cochard SA intervient essentiellement sur des projets de rénovation et de surélévation connus pour être plus complexes et techniques. Il est notamment intervenu pour différents bâtiments locatifs, administratifs et industriels. Une équipe à la pointe de l’innovation Les forces de Cochard SA reposent indéniablement sur les compétences de son équipe et sa capacité d’innovation. Tous ses collaborateurs sont diplômés en études supérieures. Doté des certifications REG A et SSIGE, mais aussi du diplôme fédéral de projeteur, le bureau est également largement impliqué dans la formation. Formateur d’apprentis, il est chargé de cours pour le diplôme fédéral et largement investi dans les associations professionnelles de son secteur. Toujours dans son objectif d’innovation, le bureau suit actuellement une formation afin d’intégrer le Revit Mep pour satisfaire les demandes en BIM. 502

Bâtiment Bucherer à la place du Port avec le bureau Holdener architectes et Denzler ingénieur Nouvelle malterie à Satigny pour le Cercle des Agriculteurs de Genève et Environs (CAGE)

Cochard SA

Route de Saint-Julien 44 • CH-1227 Carouge GE Tél. +41 22 700 21 01 info@cochard-sa.ch • www.cochard-sa.ch


RYSER ECO SÀRL ouvrage 2117

VEDIA SA

La satisfaction du client LES COURTILLETS au cœur de chaque projet AGRANDISSEMENT ET RÉNOVATION

architectes.ch

1848

Genève - GE

IMMEUBLE LOCATIF Lancy - GE

14

Maître de l’ouvrage Ville de Lancy Route du Grand-Lancy 41 1212 Grand-Lancy

Vedia SA, agrandissement et rénovation, Genève

Les Courtillets, immeuble locatif, Lancy, Genève

Architectes associés Pilote: 2dlc Architectes partenaires SA Chemin des Courtillets 6 1212 Grand-Lancy Atelier Oleg Calame Rue des Eaux-Vives 11 1207 Genève Ingénieurs civils ESM Ingénieurie SA Rue Viollier 8 1207 Genève Bureaux techniques Chauffage - Ventilation: CSD Ingénieurs conseils SA Chemin de l’Echo 3 1213 Onex Sanitaire: Ryser Eco Sàrl Route du Grand-Lancy 2 1212 Grand-Lancy Electricité: Dumont-Schneider SA

Ch. du Pont-du- Centenaire 109 La Pralée, immeubles locatifs HM et HBM, Onex, Genève 1228 Plan-les-Ouates

HISTORIQUE / SITUATION Contribution à la visibilité de l’entreprise. Construit en 1978, le bâtiment de la Société Vedia, spécialisée dans la vente par catalogue et sur internet, prend place au bord du faisceau de voies CFF, à l’entrée de la gare de Genève-Cornavin. Cet emplacement, d’une surface de 9’874 m2, obtenue en droit de Z\WLYÄJPLH\[VYPZLS»tKPÄJH[PVUKLNYHUKZ]VS\TLZn]VJH[PVUHKTPUPZ[YH[P]LL[PUK\Z[YPLSSLL[ItUtÄJPLK»\UHJJuZKPYLJ[H\_[YHPUZ]PH un quai de chargement avec voie de débord dédiée.

Groupe scolaire de Cressy, BernexA & Confignon, Genève cet effet, le projet a fait l’objet d’un concours d’architecture sur présé-

SITUATION Géotechnique: Géotechnique Appliquée Deriaz SA Complément Originalement, l’entreprise avait développé sur ce site une halle de à un développement d’ensemble. Implanté le long Chemin des Vignes 9 d’une route en légère déclivité, le bâtiment complète un îlot résidentiel, stockage et un bâtiment d’exploitation 1213 Petit-Lancy de cinq niveaux sur rez-dedans une géométrie générale qui tire parti du site: en amont le plan prend chaussée, plus attique. EnSécurité: 1996, une deuxième halle deappui stockage sur une place et l’accès au bâtiment est aménagé de telle sorte que Ecoservices SA est venue compléter le complexe. son niveau corresponde au point le plus bas du chemin latéral. Rte des Jeunes 59 1227 Carouge Cette situation de grande qualité, mise en rapport avec un programme Acoustique: majoritairement résidentiel appelait à une planification soigneuse. Acouconsult Sàrl PROGRAMME Rue de l’Avenir 4 1207 Genève

lection organisé par le Maître de l’ouvrage, la Ville de Lancy. La réalisation aujourd’hui achevée résulte directement de cette démarche qui s’est avérée génératrice de solutions qualitativement très intéressantes.

PROGRAMME Logements en loyers libres. Visant l’obtention du label Minergie, le bâtiment répond aux critères conceptuels et de mise en œuvre qu’entraîne ce type de choix: les isolations et les typologies constructives,

Mise à niveau technique et développement des espaces. Pour Géomètrede ses activités et au succès de faire face aux exigences actuelles Buffet Boymond la Société, un programme d’agrandissement Route des Acacias 18 et de rénovation a été 1227 Acacias

14

Photographe Fausto Pluchinotta Rue du Midi 3 1201 Genève

11

13

5’441 m2 910 m2

Emprise au rez (468 m + 442 m ): Coordonnées

Chemin des Courtillets: 2, 4, 6 Volume SIA (FIVO) 1212 Grand-Lancy

Volume SIA (FED)

13’728 m3 11’705 m3

:

Coût Conception total immeubles2005 (TTC)

:

19’380’000.-

Coût total foyer Thaïs (TTC)

:

1’620’000.-

Réalisation

2007 - 2009

Coût m3 SIA (CFC 2 TTC) immeuble: Nombre d’appartements : Nombre de niveaux

Places de parc extérieures intérieures

672.-/m3 20 HBM + 29 HM

:

Rez + 5

Répartition des surfaces architectes.ch Logements : Foyer :

18694’561 m2

MAISON ONÉSIENNE

Serrurerie extérieure et intérieure RABOUD SA 1920 Martigny

Chauffage DESPLATS A. SA 1227 Les Acacias

HTP SA 1214 Vernier

Portes garage BRODARD Portes SA 1634 La Roche

Ventilation HÄLG & Cie SA 1228 Plan-les-Ouates

Abattage ORLANDINI SA 1256 Troinex

Etanchéité COUFERAP SA 1227 Carouge

Sanitaire TAPERNOUX SA 1233 Bernex

Béton armé - Maçonnerie - Plâtrerie BELLONI SA 1227 Carouge

Stores à lamelles ARCE Stores SA 1213 Petit-Lancy

Façades en briques QUALIBUILD Sàrl 1268 Burtigny

Electricité COMETEL SA 1205 Genève Contrôle d’accès STANLEY Security Sàrl 1228 Plan-les-Ouates

hitectes t: -Marc Comte SA Menuiseries extérieures et intérieures NORBA SA u Faubourg-de-Cruseilles 11 1227 Les Acacias 7 Carouge ution: Architectes Partenaires SA min des Courtillets 6 2 Grand-Lancy

: :

RÉNOVATION Onex - GE

entreprises adjudicataires et fournisseurs

Désamiantage tre de l’ouvrage AMI Assainissements spéciaux SA mune d’Onex 1219 Aïre min Charles-Borgeaud 27 Démolition - Terrassements 3 Onex

tage 2dlc & JMC Associés 2dlc itectes Partenaires SA min des Courtillets 6 2 Grand-Lancy

3’629 m2

liste non exhaustive

Ascenseurs

Aménagements extérieurs

MULTISOL SA 1227 Carouge

SERBECO SA 1242 Satigny

Parquets MS Services SA 1227 Carouge

Surveillance chantier SECURITAS SA 1205 Genève

Cuisines AFP Cuisines SA 1227 Carouge

Peinture-papiers peints DSD SA 1224 Chêne-Bougeries

Panneau de chantier CELCIUS Concept 1227 Carouge

Cuisines Thaïs GINOX SA 1217 Meyrin

Carrelages-faïences BAGATTINI SA 1201 Genève

Isolation coupe-feu ISOLFEU SA 1219 Châtelaine

Nettoyages JPJ Nettoyage Sàrl 1218 Le Grand-Saconnex

BOCCARD Parcs & Jardins SA Ascenseurs MENETREY SA Maison Onésienne, rénovation, 1680 Romont 1236 Cartigny Onex,Traitement Genève Chapes ciment des déchets

nieurs civils génieurs civils SA des Grand’Portes 2 3 Onex

eaux techniques uffage - Ventilation : Ingénieurs SA ue Industrielle 12 7 Carouge aire: r Eco Sàrl e du Grand-Lancy 2

880 m2 16 45

Domaines de Compétences • Etude de projets et suivi de chantiers jusqu’à la réception de l’ouvrage • Réalisation des plans informatique et traditionnelle • Assistance au maître de l’ouvrage (direction des travaux) • Soumissions, calcul de budgets • Coordination générale CVSE • Conception économique, rationnel • Conseils clients • Expertises privées • Experts judiciaires • Membre du groupement d’experts FMB

Architecture & Construction CRP Sàrl 1020 Renens - © P. Guillemin juillet 2015 Vogt Schild 2883 / BR - Imprimé sur papier certifié FSC Sources mixtes - Photos: Adrien Barakat

CARACTÉRISTIQUES

Rue de la Golette :5-13, Surface du terrain Fondation HBM Camille Martin, Surface brute de planchers : (2’800 m2 + 2’641 m2) : Meyrin, Genève 2 2

Ryser Eco Sàrl

Route du Grand-Lancy 2 Case postale 1602 CH-1211 Genève 26 Tél. +41 22 301 07 13 Fax +41 22 301 07 14 info@rysereco.ch www.rysereco.ch

503 HISTORIQUE / SITUATION

des locaux de rencontres pour les jeunes (up-ados) et l’AstrOnex, une salle de réunions et d’expositions. L’obsolescence du bâtiment


Conçoit aujourd’hui les solutions électriques de demain Du dépannage à la maintenance, en passant par des activités d’audit et d’analyse électrique, Savoy SA offre depuis deux générations un service optimal pour des installations électriques performantes. La qualité de ses prestations et la richesse des savoir-faire de ses 60 collaborateurs lui permettent de mener à bien les projets les plus simples comme les plus complexes. Coup de projecteur sur les activités et la philosophie de Savoy SA en compagnie de son directeur, Philippe Massonnet, également président de l’Association des Installateurs Electriciens du canton de Genève (AIEG).

504


Savoy SA c’est plus de 48 ans d’expertise. Comment a évolué l’entreprise au fil des ans? J’ai racheté la société Savoy SA il y a 17 ans à Monsieur René Savoy. Active à Genève depuis 1969, l’entreprise n’a cessé d’évoluer et compte aujourd’hui 60 collaborateurs et plus de 3500 clients. Particuliers, architectes, régies, banques, hôtels de luxe, usines, commerces, assurances, collectivités publiques, Savoy SA est devenue une référence en matière d’installations électriques. L’entreprise a su assimiler les évolutions technologiques pour offrir à ses clients un service et des prestations de grande qualité. Quels sont vos principaux domaines de compétence? Nous offrons un éventail de services sur toutes les installations à courants fort et faible: surveillance vidéo, alarmes, centraux téléphoniques VoIP, antennes terrestres et satellites, interphonie-vidéo, téléphonie, câblage, installation audiovisuelle, sonorisation, feux de signalisation ou encore installation de système de sonorisation-évacuation et d’éclairage de secours. Des domaines qui le plus souvent se recoupent dans nos chantiers. Dans le cadre de la rénovation de l’Hôtel BeauRivage et de l’Hôtel de la Paix à Genève par exemple, nous refaisons à la fois la domotique des chambres, le câblage informatique, l’éclairage de secours et l’ensemble des installations électriques. Nous sommes également présents

dans l’industrie et pour des acteurs comme les régies, les communes, la Ville de Genève et l’Etat et les collectivités publiques. Nous proposons également un service de maintenance des installations électriques. Celles-ci n’étant pas immuables, elles nécessitent un entretien régulier afin d’en garantir l’efficacité et la fiabilité, surtout au niveau sécuritaire. Nous avons aussi à cœur de garder notre service aux particuliers avec notamment le dépannage 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Une prestation supplémentaire particulièrement appréciée pour sa fiabilité et la rapidité d’intervention de nos équipes. 505


Vous possédez également un département Provisoires et Fêtes, quelle est sa mission? Situé à Satigny et géré par 5 collaborateurs spécialisés, notre département Provisoires et Fêtes proposent des installations pour toute manifestation privée ou publique, à caractère festif, sportif ou culturel. Les aménagements électriques comprennent la location et l’installation d’éclairage, de tableaux électriques ainsi que de groupes électrogènes, permettant l’utilisation de chauffage, sono, cuisine, etc. Nous intervenons notamment pour le Genève Natation, la Lake Parade ou encore des événements ponctuels sur la Plaine de Plainpalais comme des fêtes foraines, cirques, etc. Nous avons notamment réalisé la Fan Zone de l’Euro 2016. Toujours prêt à relever de nouveaux défis, nous participons également aux installations d’éclairage public. Société indépendante de Savoy SA, Savoy Engineering SA est pourtant directement liée aux activités de l’entreprise. Quelles compétences ce bureau d’études apporte-t-il? Savoy Engineering SA est un bureau d’études et d’ingénieurs-conseils en électricité couvrant la totalité des techniques du bâtiment, de la planification à l’exécution de projets. Il vise la satisfaction totale d’une clientèle exigeante que ce soit au niveau de l’analyse des besoins, de la recherche de solutions techniques, de la qualité des produits, des prestations ou encore du respect des délais. Nos exigences se situent également au niveau des économies d’énergie, du respect de l’environnement et de la maîtrise des coûts. Savoy SA, c’est aussi une philosophie d’entreprise bien particulière, pouvez-vous nous en dire plus? Le respect de la clientèle, des délais et la qualité des prestations restent notre priorité et nous mettons tout en œuvre pour atteindre ces objectifs. Le succès de l’entreprise découlant majoritairement de l’implication des collaborateurs, je les responsabilise, tout en les mettant en avant et en faisant en sorte qu’ils s’impliquent davantage à la bonne organisation de l’entreprise. Des primes sont notamment distribuées et des sorties sportives sont organisées plusieurs fois par année. Plusieurs fois par semaine, des réunions sont fixées afin de passer en revue chaque chantier, de son état d’avancement, en passant par le personnel. Nous essayons de régler les problématiques tous ensemble.

506


Quels sont les défis à venir pour votre entreprise et comment va-t-elle évoluer? Face à la concurrence des sociétés locales et internationales et à la rapidité des évolutions technologiques dans notre secteur, l’un des défis majeurs de ces prochaines années sera sans nul doute de rester à la pointe, notamment dans les installations courants faible. De plus, nous devons également nous améliorer sans cesse au niveau administratif afin de maitriser l’augmentation des réglementations. De manière plus personnelle, réussir ma succession dans les dix ans à venir fait partie de mes projets. Aujourd’hui âgé de 50 ans, il me faut me projeter dans l’avenir afin d’assurer la pérennité de mon entreprise mais ce projet n’est pas ma priorité pour le moment. Ma priorité actuelle étant de continuer, malgré les difficultés conjoncturelles, à fournir à nos clients un travail bien fait et un service optimal.

D’ailleurs, cette philosophie d’entreprise est appliquée à l’identique dans la société d’électricité que j’ai racheté en 2010, Huber SA basée à Nyon et comptant 32 collaborateurs. En proposant des formations continues dans des domaines variés, tels que la sécurité, les normes techniques ou le management, je cherche à améliorer les compétences des collaborateurs, leur réactivité et, par conséquent, la qualité de nos différentes prestations. Une manière également de convaincre les clients de l’excellence de nos savoir-faire. La confiance qu’ils nous accordent et leur fidélité, sont les preuves de la réussite de notre entreprise aujourd’hui. La formation des apprentis vous tient également à cœur... Président de l’Association des Installateurs Electriciens du canton de Genève (AIEG) depuis 2009, j’ai toujours fait de la formation des apprentis l’un de mes chevaux de bataille. Celle-ci revêt une importance capitale, car c’est uniquement par ce biais que l’on garantira la pérennité de nos entreprises et de nos métiers et que l’on pourra faire face à l’évolution constante de nos professions. Savoy SA forme et accompagne jusqu’au CFC dix apprentis actuellement.

Savoy SA

Chemin de la Marbrerie 5 • CH-1227 Carouge Tél. +41 22 300 11 11 • Fax +41 22 300 20 20 info@savoy-sa.ch • www.savoy-sa.ch

507


ALFER CONSTRUCTIONS SA

Une entreprise investie dans son secteur d’activité Présente dans le domaine de la construction métallique depuis plus de trente ans, la société Alfer Constructions a à cœur de s’investir sur le terrain. A l’écoute de ses clients comme de ses collaborateurs, l’entreprise dirigée par Eric Magnin s’implique aux côtés de ses équipes comme de ceux des professionnels du métal afin de partager son expérience, sa créativité et ses compétences éprouvées au fil des ans. Résolument tournée vers l’avenir, l’entreprise participe aussi activement à la formation de la nouvelle génération des professionnels du secteur.

Pont-Rouge

Balustrade en acier zingué 10 mm

508

Façade poteaux traverses

OMPI Portail et clôture


Portail en métal tressé

Eric Magnin, Colette Magnin, Eric Barbier

Garde-corps Sécheron

Habillage verre inox pendule de clocher

Clé de voûte

Une société impliquée... Depuis ses débuts, Alfer Constructions a développé ses compétences pour devenir un acteur incontournable de la construction métallique à Genève. Depuis ses ateliers de Vernier, l’entreprise est capable de réaliser toutes sortes d’ouvrages métalliques. Un savoirfaire qu’elle partage volontiers avec les autres professionnels du métal. Dans cette optique, Eric Magnin est entré, en 2006, au comité de l’association Métallurgie du Bâtiment Genève (MBG). Pendant six ans, il participe à la commission paritaire et apporte sa contribution pour améliorer la convention collective de la branche. Aujourd’hui, il est encore très présent au sein de cet organe faîtier et est toujours impliqué dans le comité. ... à l’écoute de ses collaborateurs Le bien-être des 20 salariés de la société est au cœur des priorités de la direction. Cette dernière travaille activement à l’élaboration d’une charte éthique dans laquelle la santé, la sécurité et la formation continue des collaborateurs font partie de leurs préoccupations. «Nous informons nos employés des normes de sécurité en vigueur et leur fournissons l’opportunité de suivre des cours de perfectionnement», explique Eric Magnin.

Habillage en inox poli miroir

La formation, un enjeu majeur Depuis toujours, la société s’engage auprès des jeunes. «Nous soutenons activement la formation professionnelle en offrant des places d’apprentissage ainsi qu’un suivi de qualité», explique Eric Magnin. Ainsi, en 2014 et 2016, deux apprentis formés par Alfer Constructions ont remporté le prix du «Meilleur apprenti genevois constructeur métallique». Elle a en permanence deux apprentis en formation et n’hésite pas à fournir aux plus motivés un poste au sein de son équipe à la fin de leurs études. «Nous savons reconnaître et valoriser la qualité du travail fourni par nos équipes et souhaitons les accompagner de façon continue tout au long de leur carrière», conclut le dirigeant.

ALFER Constructions SA

Chemin Champs-Prévost 14 • CH-1214 Vernier Tél. +41 22 785 12 12 • Fax +41 22 785 12 10 info@alferconstructions.ch • wwwalferconstructions.ch

509


Un partenaire de confiance Basée à Meinier, de Siebenthal & Cie est spécialisée dans les travaux d’installations sanitaires. Active depuis plus de 80 ans, cette entreprise familiale est reconnue pour la qualité d’exécution de ses projets, ses compétences professionnelles pointues et son savoir-faire qu’elle a su développer au fil du temps. Portrait d’une société dynamique et humaine.

510


Une équipe compétente et passionnée A la tête de l’entreprise, Serge von Siebenthal, artisan passionné par son métier, représente la troisième génération familiale. Principalement active sur le bassin genevois, pour les particuliers, régies immobilières ou encore les fondations, elle est spécialisée dans les installations sanitaires en tous genres tout en étant aussi compétente sur les pôles chauffage et ferblanterie. Son équipe composée de quatre professionnels aguerris et très compétents met tout en œuvre pour répondre efficacement à toutes les demandes. Petite structure à l’esprit familial, la polyvalence et les spécialisations de chacun lui confèrent une renommée de partenaire de qualité et de confiance.

De la limite de parcelle sur un terrain brut jusqu’à la finition d’un porte savon dans une salle de bain, de Siebenthal & Cie intervient à tous les niveaux: Réparation de W.-C. Bouilleurs, chaudières et remplacement des radiateurs Remplacement de lavabo Installation de machines à laver et lave-vaisselle Débouchage de tuyaux d’évacuation intérieurs Baignoires et receveurs de douche à l’italienne Réparation de fuites, remplacement de conduites Raccordement de cuisines Douches et parois de douche

Engagée pour la formation Pour Serge von Siebenthal, la formation est un facteur très important. Président de l’association suissetec sanitaire ferblanterie toiture Genève, agréé et reconnu par la SSIGE, Président du pôle construction de la Cité des métiers ou encore expert aux examens CFC et membre de la commission spécifique pour les apprentis, cet artisan passionné s’engage en faveur de la promotion de cette profession. La formation continue est aussi un pilier de cette entreprise, chacun de ses collaborateurs est formé en continu toute l’année par le biais de cours ou de sessions proposé par ses fournisseurs. Cette philosophie lui permet d’être toujours à la hauteur des nouvelles techniques et technologies qui fluctuent rapidement. Un gage de qualité supplémentaire! Des perspectives en faveur de l’environnement Pour faire face aux défis et problématiques actuels liés à l’environnement, de Siebenthal & Cie s’engage en faveur des énergies renouvelables et du développement durable. Ainsi, elle essaie de proposer à ses clients des solutions modernes et propres en accord avec ses convictions. Novatrice, elle est partie prenante dans le développement d’une concession eau qu’elle souhaite promouvoir, avec l’appui d’associations et de partenaires au niveau cantonal. Celle-ci garantira la qualité de l’eau, mais également la qualité de formation des intervenants sur le réseau d’eau.

de Siebenthal & Cie

Chemin de la Pallanterie 7 • CH-1252 Meinier Tél. +41 22 349 01 97 • Fax +41 22 348 59 22 • Natel +41 79 220 15 00 info@plombiste.ch • www.plombiste.ch

511


INTERVIEW

NORBERT MORI

Cobaty – Genève

Des membres unis autour de l’acte de bâtir Née en France en 1957, Cobaty est une association qui regroupe tous les professionnels liés de près ou de loin par l’acte de construire. Forte de 4800 membres dans le monde, elle compte plus de 90 adhérents à Genève. Pour en savoir plus sur les activités de l’association au sein du canton, Bien Vivre a rencontré Norbert Mori, président de Cobaty Genève.

512


Quelle est l’origine et la raison d’être de Cobaty? Cobaty est née en France en 1957. Le but de ses fondateurs était de créer une association où des professionnels du bâtiment, de l’immobilier, de l’urbanisme, de l’environnement, en somme des secteurs liés directement ou non à l’acte de construire, pourraient réfléchir et échanger ensemble. Aujourd’hui, Cobaty c’est plus de 4800 Cobatystes dans le monde répartis au sein de 130 associations. Celles-ci sont regroupées au sein de 11 Districts, véritables courroies de transmission entre les associations et la Fédération. Forte de 90 membres, Cobaty-Genève fait partie du District n°11 avec les associations de Lausanne-Vaud, Neuchâtel, Valais; Annecy, Léman, Mont Blanc (France); Aoste (Italie) et Sofia (Bulgarie). La France restant le navire-amiral de Cobaty, avec plusieurs milliers d’adhérents. Aujourd’hui, l’association ne cesse de se développer comme en Belgique, en Italie, en Espagne, au Liban, au Maroc et partout dans le monde, où les idéaux de Cobaty rencontrent un écho croissant. Au-delà de la construction, qu’est-ce qui réunit les Cobatystes? L’amitié, car Cobaty est avant tout une grande famille. Tous les Cobatystes partagent les mêmes valeurs: la passion d’être et de construire ensemble. Tous possèdent des qualités morales et de savoir-faire reconnus, comme le sens du devoir et des relations humaines qui caractérisent l’éthique cobatyste. Les membres ont du plaisir à se rencontrer afin d’échanger, partager et d’agir pour améliorer le cadre de vie actuel face à des défis sociétaux comme l’efficacité énergétique des bâtiments, le recyclage des matériaux ou encore la qualité de l’air et de l’eau.

Comment devient-on Cobatyste? Il ne suffit pas de payer une cotisation pour devenir Cobatystes. Le recrutement est en réalité assez sélectif. Le nouveau postulant doit avoir deux parrains membres de l’association qui le propose et tous les autres membres sont consultés sur sa candidature. Nos membres doivent tous faire preuve d’une éthique irréprochable dans leur métier et être reconnus pour la qualité de leur travail. 513


Cobaty-Genève décerne également chaque année le Prix Cobaty à un apprenti du bâtiment qui s’est illustré par sa motivation et la qualité de son travail. Nous participons également à des initiatives purement ludiques comme le sponsoring, avec le District 11, d’Alan Roura durant le dernier Vendée Globe. Ce fut une expérience humaine formidable.

Quelles sont les principales missions de CobatyGenève? Toutes les associations fonctionnent sur le même modèle. Apolitique, non corporatiste, Cobaty-Genève a pour mission de dialoguer avec les autorités en matière de construction, d’aménagement ou de transport et de défendre la qualité et la formation professionnelle. De par l’expérience et les connaissances multidisciplinaires de nos membres, nous sommes une source de compétence importante et entretenons de très bons rapports avec nos autorités locales que nous essayons de rencontrer régulièrement. Nous organisons des colloques et séminaires pour les membres afin de réfléchir ensemble sur un certain nombre de thématiques. Nous veillons également à tenir nos membres informés de l’actualité de notre association et de l’évolution du secteur de la construction, de l’urbanisme et de l’environnement à travers notre site internet et par des réunions inter associations. Un bulletin trimestriel est édité au niveau fédéral (Cobatinfo) ainsi qu’une revue annuelle «Cahiers du Cobaty» où de multiples questions sont traitées par les membres eux-mêmes. 514

Genève accueillera du 5 au 8 octobre 2017 la 31e Edition du Congrès Cobaty. Un événement phare qui réunit chaque année des Cobatystes du monde entier. Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce rendez-vous? Le Congrès Cobaty est organisé chaque année par une association. Cette année il s’agit du District 11. En tant que président de Cobaty-Genève j’ai l’honneur de présider cette 31e Edition qui se tiendra du 5 au 8 octobre. Le thème de cette année est «Bâtir dans la diversité». Parmi les thématiques qui seront abordées lors des conférences et tables rondes «l’eau, à la source de tout», «Urbanisme Mobilité et Construction» ou encore «Flux migratoire et culturel - Attraction-Répulsion des territoires». De nombreuses personnalités des mondes politiques, académiques, économiques, de l’aménagement et de la construction seront présentes avec la participation notamment des Conseillers d’Etat Antonio Hodgers, Luc Bartassat et Mauro Poggia, et d’autres autorités françaises et italiennes.

Cobaty Association de Genève

Secrétariat FER Genève Rue de Saint-Jean 98 • Case postale 5278 CH-1211 Genève 11 nmori@moripiscines.ch • www.cobaty-ge.ch


BEB

BUREAU D’ESTIMATION DE BÂTIMENTS

Des experts à votre service Basé à Genève, le bureau d’estimation de bâtiments, estime depuis plus de 25 ans la valeur des bâtiments genevois pour les compagnies d’assurances et plus récemment pour les particuliers. Avec plus de 45 000 bâtiments estimés depuis sa création sur les 55 000 répertoriés dans le canton, le bureau peut se targuer d’offrir des estimations justes et très détaillées. Zoom. Le BEB, ses origines, son rôle Créé à l’origine par l’ASA (Association Suisse d’Assurances) en 1992, c’est en 2012 que le bureau devient indépendant au niveau de la facturation de ses prestations. Il avait à l’époque pour fonction unique de travailler pour les compagnies d’assurances qui le mandataient pour calculer la valeur de reconstruction (valeur à neuf) des bâtiments inscrits dans les polices d’assurance. En effet, à Genève les assureurs assurent sur la valeur à neuf et le rôle principal du BEB consiste à vérifier que la valeur du bâtiment est correctement estimée afin que le preneur d’assureur qui est responsable de la valeur assurée ne soit pas lésé en cas de sinistre et que la compagnie assure l’objet à un juste prix. Depuis un peu plus de deux ans, le BEB offre la possibilité aux particuliers de faire appel à ses services en direct pour estimer la valeur de leurs biens, une prestation très privée basée sur la confiance et la qualité. Une équipe d’experts Capable d’estimer tous types de bâtiments, de l’immeuble ancien à la villa contemporaine, le bureau travaille en toute transparence et fait de la notion de confidentialité une valeur essentielle à son fonctionnement. L’équipe qui compose ce bureau est constituée de professionnels issus du domaine de l’immobilier qui ont acquis au fil des années l’expérience et la maîtrise nécessaire pour réaliser des estimations de qualité. «Nous sommes guidés par notre volonté et notre responsabilité envers les personnes pour qui notre estimation a de manière évidente une incidence financière ainsi que par la qualité des éléments de construction qui composent l’objet», explique Pierre-André Boutay, responsable du bureau.

Bureau d’estimation de bâtiments

Route des Jeunes 9 • CH-1227 Acacias / GE Tél. +41 22 827 49 49 • Fax +41 22 342 31 92 www.beb-ge.ch/fr/estimations-ge

515


HKM SA

Le leader du revêtement de sol étend son expertise à la protection solaire

Depuis sa création en 1991, l’entreprise familiale HKM SA a réussi à s’imposer en tant que numéro 1 du revêtement de sol en Suisse romande. L’entreprise, présente dans les cantons de Genève, Vaud et Fribourg, est également spécialiste des stores intérieurs, rideaux, terrasses extérieures et de la décoration d’intérieur. Depuis un an, elle développe son département décoration en proposant toute une gamme de produits en matière de protection solaire extérieure.

516


Notre expérience à votre écoute et à votre service Si prendre soin de son intérieur est important, soigner son extérieur l’est tout autant. Tatjana et Frédéric Krüttli, propriétaires de la société HKM SA, l’ont bien compris. L’experte du revêtement de sol a su répondre aux besoins de sa clientèle en augmentant considérablement son offre de produits extérieurs depuis un an. Une équipe expérimentée offre son savoir-faire à sa clientèle privée, à des gérances immobilières, des entreprises générales et des architectes. Flexible et réactif, le département de service après-vente vous guidera vers une solution idéale grâce à ses connaissances approfondies de l’assortiment.

Le département décoration existe depuis seize ans et ne cesse de s’étoffer. Voici ses champs d’expertise: • Le store technique intérieur et les rideaux: qu’ils soient plissés, à bandes verticales, enroulés, acoustiques, occultants ou simples voilages, les protections intérieures créent l’ambiance dont vous avez besoin à tout moment de la journée. Elles permettent de tamiser la lumière, d’éviter l’éblouissement dû au soleil, voire même d’obscurcir une pièce. Elles régulent ainsi la température et la luminosité avec une touche «déco». • Le store extérieur: la gamme de produits très variée répond à tous les styles: store à lamelles, volet à rouleau en aluminium, store en toile, parasol et volet à palette en aluminium ou en bois. Destinés à fermer les fenêtres et les portes-fenêtres, les stores redirigent la lumière, améliorent la sécurité et peuvent obscurcir totalement une pièce.

Des produits et services de grande qualité HKM SA est une entreprise reconnue pour ses produits et services de grande qualité. Elle peut compter sur des fournisseurs dynamiques et à la pointe de la recherche. Dans les halls d’exposition de HKM SA, règne une atmosphère reposante et soignée. L’ambiance qui s’en dégage permet de s’y sentir comme chez soi et de bien se représenter les matériaux que l’on peut tester et toucher. «Ce qui fait notre différence, c’est notre connaissance du marché de la construction, des fournisseurs et de la concurrence», insiste Olivier Fragnière, responsable du secteur protections solaires intérieures et extérieures. En 25 ans, HKM SA est devenu le leader incontestable des revêtements de sol en Suisse romande grâce, notamment, à une palette de produits très variée. Du parquet naturel et traditionnel, des lames longues ou courtes, modernes ou rustiques: l’originalité est de mise. N’oublions pas le liège, le linoléum, le caoutchouc, le PVC, les moquettes, ainsi que les terrasses extérieures en bois ou composite.

• La pergola: la tendance actuelle, quel que soit son type (lames orientables, toile rétractable, toit vitré). Elle crée un vrai espace de vie extérieur. Innovante, 100% imperméable, personnalisable à souhait, elle peut être équipée de LED, de store à descente verticale, de vitrage panoramique. • La moustiquaire: indispensable, elle est proposée dans diverses variétés pour protéger votre intérieur des insectes, autant pour vos fenêtres, portes-fenêtres ou sauts de loup. Toujours à la pointe de l’innovation et pour un confort optimal, HKM SA propose des solutions domotiques pour l’automatisation de vos stores. Vous pouvez ainsi notamment gérer l’éclairage, le verrouillage et les éventuels Velux de votre maison. Quels que soient vos besoins, vos envies, HKM SA saura vous guider au mieux dans votre choix afin que vous vous sentiez bien dans votre intérieur comme dans votre extérieur. Une équipe dynamique et soudée, animée par la même passion, se tient à votre disposition pour toute demande.

517


INTERVIEW

VINCENT LIERMIER

JardinSuisse - Genève

« Notre métier n’est pas reconnu à sa juste valeur » Fondée il y a plus de 50 ans, JardinSuisse-Genève regroupe 57 entreprises parmi lesquelles figurent les principales entreprises genevoises de paysagisme, des pépiniéristes et depuis 2012 des floriculteurs. Association patronale, elle se bat pour la reconnaissance du travail de ses membres et la défense des intérêts de la profession. Pour en parler, Bien Vivre a rencontré Vincent Liermier, président de JardinSuisse-Genève depuis 2011.

518


Comment JardinSuisse-Genève s’engage-t-elle auprès de ses membres? Depuis plus de 50 ans, notre association lutte pour le soutien, la reconnaissance et la défense du travail de ses membres. Cela passe par des actions de lobbying auprès des autorités politiques, cantonales et municipales afin d’améliorer les conditions cadre pour nos entreprises et le secteur du paysagisme genevois en général. Elle s’investit également dans la négociation et l’extension de la Convention collective de travail du secteur des parcs et jardins afin de maintenir la paix du travail, indispensable au développement des entreprises. Nous veillons enfin à tenir informé nos membres sur les nouveautés politiques, économiques ou administratives du secteur des parcs et jardins par le biais de circulaires d’information. Ces derniers bénéficient, en outre, d’une assistance juridique ainsi que d’une solution en matière de sécurité au travail. Vous êtes particulièrement impliqués en matière de formation. Pouvez-vous nous en dire davantage? Nous collaborons activement avec l’Office de la formation professionnelle et continue (OFPC) et avec le centre de formation professionnelle nature et environnement de Lullier (CFPNE) afin de garantir une formation initiale de qualité. Afin d’améliorer les conditions d’apprentissage, nous venons de signer un bail pour une parcelle à Meyrin pour la taille d’arbustes à fleurs. Celle-ci est déjà en activité et les premières tailles de printemps pourront être effectuées cette année. Nous sommes également en train de discuter avec le CFPNE de Lullier pour l’aménagement de nouvelles parcelles. Nous travaillons main dans la main avec la direction du CFPNE et de la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture pour faire en sorte que les formations proposées soient en accord avec les réalités du terrain et que nos entreprises puissent trouver une main d’œuvre locale performante et opérationnelle rapidement. Nous organisons également un concours des apprentis depuis l’année dernière. Celui-ci s’est tenu au CFPNE de Lullier durant les journées portes ouvertes et les gagnants ont pu participer au concours romand qui s’est déroulé en mars lors du Salon Habitat-Jardin à Lausanne. Ce sont les Fribourgeois qui ont remporté l’épreuve et leur ticket pour les SwissSKills. Si au niveau cantonal les concours d’apprentis ont lieu tous les deux ans, nous allons en organiser chaque année afin de pouvoir améliorer la qualité de nos apprentis et les préparer au mieux à ce genre de concours. C’est également dans une optique de qualité que nous travaillons actuellement à une redéfinition des critères pour devenir entreprise formatrice. Si jusqu’alors il suffisait d’avoir un CFC, nous étudions la possibilité d’augmenter le niveau nécessaire au Brevet ou à la Maîtrise. Sachant que ce nouveau critère ne s’appliquera pas de manière rétroactive. 519


Et dans le domaine de la formation continue? Au niveau de la formation continue, nous avons participé activement à la mise sur pied au niveau romand de la formation supérieure menant au Brevet de contremaître jardinier et à la Maîtrise. Nous organisons également un certain nombre de cours annuels de perfectionnement, notamment en matière de sécurité. Un aspect très important dans nos professions. L’association effectue depuis quelques années un important travail de promotion pour élargir son nombre d’adhérents. Pour quelle raison et que mettez-vous en place? Nous sommes actuellement en pleine négociation de la convention collective de travail avec les syndicats et si nous voulons que celle-ci soit étendue, la majorité des entreprises du canton doivent être signataires de la CCT. Pour le moment, nous avons la majorité de la masse salariale et des ouvriers syndiqués mais il nous manque encore quelques entreprises qui signent la CCT et adhèrent à notre association. Voilà pourquoi nous sommes actuellement dans une démarche de séduction afin d’attirer de nouveaux membres. Parmi les actions que nous sommes actuellement en train de mettre en place, le développement d’un partenariat avec un certain nombre de fournisseurs qui, en échange d’une visibilité sur notre site internet et lors d’événements, feraient bénéficier nos membres de réductions avantageuses. Depuis un an, nous prenons également en charge les frais des cours liés à la sécurité pour nos membres et avons instauré la gratuité de la première année de cotisation à l’association JardinSuisse-Genève et à JardinSuisse. 520

Parmi les principaux défis auxquels sont confrontés vos membres la concurrence déloyale. Quelle est la position défendue par JardinSuisse-Genève? Nous sommes dans une situation où la notion de prix est toujours plus prédominante au détriment de la qualité. Selon moi, notre métier n’est pas reconnu à sa juste valeur sachant la densité des formations nécessaires et la diversité des connaissances requises, aussi bien dans le domaine végétal que minéral. Pour faire face, nous essayons de communiquer au maximum sur notre profession. Nous avons mis sur pied une commission chargée d’élaborer un petit agenda qui comprendra une présentation, par commune, de nos entreprises membres avec un rédactionnel et des photos. Celui-ci sera distribué aux communes, architectes et architectes paysagistes et une communication presse accompagnera sa sortie, prévue pour l’automne 2017. Nous avons également mis en place une commission marchés publics qui mène des discussions avec les responsables du canton pour revoir la pondération des critères d’adjudication.

JardinSuisse – Genève

Rue de Saint-Jean 98 • Case postale 5278 CH-1211 Genève 11 Secrétaire patronale: Nathalie Bloch Tél. +41 58 715 32 09 • Fax +41 58 715 32 19 nathalie.bloch@fer-ge.ch www.jardinsuisse-geneve.ch


PERSPECTIVES PAYSAGE

Un artiste au service de votre jardin Perspectives Paysage est une jeune entreprise dirigée par Baptiste Garboli, un architecte-paysagiste passionné par son métier. A l’écoute de ses clients et attentif à l’environnement existant, il conçoit ses projets avec une approche artistique, conceptuelle et visuelle. Portrait. Une passion partagée Baptiste Garboli, architecte paysagiste diplômé de l’HEPIA à Genève, fonde Perspectives Paysage en 2014. Après avoir travaillé auprès d’autres entreprises, il fait le choix d’ouvrir sa propre structure et développe rapidement son activité grâce à ses compétences et son savoir-faire. Il est aujourd’hui reconnu pour son professionnalisme ainsi que la qualité et le soin qu’il apporte à chacun de ses projets. Passionné par son métier, il s’implique personnellement dans chacune de ses créations pour leur insuffler une dynamique qu’il puise dans la relation avec son client et dans l’environnement existant de l’espace qui lui est confié. Chaque projet rendu est aussi unique et réalisé sur mesure avec une passion et un amour de la nature qu’il partage au quotidien avec tous ses clients.

Etude Création Entretien Rénovation

522


Un panel de prestations varié Active essentiellement sur Genève et ses environs, Perspectives Paysage offre des prestations de qualité, riches et variées. De la réalisation complète d’un projet, en passant par la rénovation, jusqu’à l’entretien à toutes les échelles de jardins, elle s’adapte à tous les budgets avec la même exigence de qualité. La mise en place d’une relation de confiance basée sur l’écoute et le partage lui permet d’obtenir des résultats qui correspondent aux besoins réels de son mandant. Création de terrasse, rénovation d’un massif existant ou encore réalisation d’espaces verts en milieu urbain et entretien hebdomadaire d’un jardin, Perspectives Paysage est le partenaire de confiance idéal.

La perspective, une valeur ajoutée Au travers de perspectives en 3D, de plans et d’esquisses, Baptiste Garboli offre la possibilité à ses clients de visualiser leur projet. Conscient de la difficulté d’appréhender un projet dans sa globalité, il leur fournit un accompagnement personnalisé. Il a fait de ce volet de son activité une spécialité très appréciée de tous. Véritable artiste, il dessine lui-même tous les plans de chacun de ses projets pour leur donner vie sur papier ou sur écrans. Ainsi, avec quelques images représentant les points clés du projet, il peut expliquer de façon concrète à son client quel visage il souhaite donner à sa réalisation.

L’environnement, un facteur essentiel Fervent défenseur de l’environnement, Pers­ pec­­tives Paysage se veut engagé comme acteur du développement durable dans toutes ses compositions en s’adaptant avec l’existant et en privilégiant dans la mesure du possible la rénovation de certains massifs. Baptiste et son équipe proposent des végétaux adaptés au milieu qui nécessitent peu de maintenance, mais qui apportent de l’intérêt au fil de toutes les saisons. Ils assurent pour toutes ces surfaces plantées une gestion durable et différenciée. Baptiste Garboli et ses collaborateurs essaient par exemple de proposer des solutions adaptées à ces problématiques comme par exemple le traitement au vinaigre pour désherber. Dans ce même contexte, Baptiste Garboli propose par ailleurs son expertise pour des diagnostics liés à l’entretien d’espaces verts afin de déterminer des pistes d’améliorations esthétiques ou de remise en valeur.

523


Aménagement d’une maison contemporaine à Cologny

Réalisation

Modélisation

Plan

Concept

UNE OPACITÉ TRAVAILLÉE EN 3 STRATES

524

Rideau de charme

Haie indigène

Vivaces

A l’origine de ce projet, les deux architectes de la maison ont mis en concurrence plusieurs entreprises de la place Genevoise. Perspectives Paysage remporte ce petit concours grâce à une représentation vidéo en 3D de la conception du projet et des idées qui séduisent directement le client. Sur cette parcelle, en accord avec le budget alloué, le challenge principal était de planter, dans un environnement semi-urbain assez contraignant, un grand nombre d’arbres afin de répondre à une grosse valeur compensatoire. Ces arbres apportent de l’intimité à la propriété tout en ménageant la vue sur le lac. Perspectives Paysage a développé un projet d’ensemble en s’occupant de réaliser les plans paysagers et la composition végétale. La réalisation a ensuite pris quelques semaines afin d’arriver au résultat final. Les vivaces choisies selon les goûts des propriétaires, sont implantées de manière à apporter l’écrin qui manquait à cette belle maison contemporaine. L’entretien réalisé par leurs soins permet au projet de s’épanouir pour la plus grande satisfaction des clients.


Aménagement de deux maisons mitoyennes Appelé à l’origine du projet pour seulement créer un morceau de gazon et une clôture, Perspectives Paysage a su accompagner les propriétaires pour développer davantage le projet paysager, afin de satisfaire les envies dont ils rêvaient. Le jardin s’est construit autour des mêmes contraintes, mais avec des réponses personnalisées aux attentes des clients. Le principal objectif était de satisfaire les deux parties tout en conservant un ensemble cohérant. Après une étude par le biais de plans et de modélisations vidéos, Perspectives Paysage a su tenir compte des problématiques de topographie et des différentes attentes esthétiques: – Retenues de terre à l’aide de murets en bois / Vs/ mise en place de voliges en acier. – Terrasse en bois composite /Vs/ terrasse en grès cérame. – Vivaces dominantes blanches /Vs/ vivaces de couleurs colorées. Perspectives Paysage répond ainsi à des con­ traintes similaires mais propose une réponse personnalisée à chaque client, allant au delà de sa commande initiale.

Baptiste Garboli

Architecte Paysagiste

b.garboli@perspectivespaysage.com Ch. J-Ph-De-Sauvage 37 • CH-1219 Châtelaine Tél. +41 22 566 07 44 • Mobile +41 78 792 22 14 Fax +41 22 566 07 45

525


BEGREEN

« Donnons ensemble un nouvel équilibre à votre jardin » Respecter l’équilibre naturel, l’environnement et les règles de l’art, telle est l’ambition de BeGreen. Fondée en 2015 par Tiago Ribeiro, un passionné de l’univers végétal, l’entreprise offre une nouvelle dimension aux métiers de paysagiste et horticulteur via la réalisation et l’entretien de jardins d’exception limitant les intrants chimiques et favorisant la flore locale. Souhait qu’il met en pratique dans un verger au Portugal, tant il est important pour lui de manger des produits de qualité. Interview.

526


Vous avez créé BeGreen en 2015. Quel a été votre parcours avant de vous lancer seul dans l’aventure? J’ai commencé par un apprentissage en horticulture floriculture lors duquel j’ai été engagé dans le secteur production de la ville de Genève durant trois ans. Puis, motivé par mon responsable à cette époque, j’ai suivi un second CFC d’horticulteur paysagiste, cette fois au fameux Château de Pregny appartenant à la famille de Rotschild. C’est là que j’ai pu parfaire mes compétences sur des jardins d’exception. En 2015, je crée BeGreen et travaille tant auprès de clients privés qu’en sous-traitance pour des partenaires. Votre cœur de métier: le jardinage d’exception. C’est-à-dire? Mon souhait, en créant BeGreen, est d’établir une société qui respecte la nature, les normes, les règles de l’art et qui est à l’écoute de sa clientèle. Nous instaurons un entretien spécifique pour limiter les intrants chimiques et nous assurer qu’il y ait le moins de pollution possible. Il s’agit donc de revenir aux sources en adoptant une vision long terme et en menant un travail poussé pour l’obtention d’un jardin remarquable. J’imagine que cela nécessite une formation et une organisation particulières Tout à fait. Aujourd’hui nous sommes trois collaborateurs qui valorisons la formation et dotés d’un savoir-faire pointu. Membre de l’association Jardin Suisse Genève et du réseautage AGRP, je parfais actuellement ma formation avec un double-brevet de spécialiste en entretien. Mon collaborateur détient quant à lui deux brevets de technicien en entretien. Enfin, nous ouvrons notre entreprise aux jeunes stagiaires de Carouge pour l’insertion et des stages découverte afin d’assurer la transmission de nos compétences et de notre passion. Vous favorisez les conceptions indigènes. Qu’entendez-vous par cela? En Suisse, nous avons une panoplie de végétaux que nous souhaitons valoriser. Le but est de faire en sorte de limiter l’impact écologique et de faire durer la plante sur des massifs fixes soignés. L’écologie est notre fil conducteur. La plantation de plantes vivaces et arbustes indigènes est primordiale pour la biodiversité de nos jardins. Elle passe aussi par la proximité et c’est pourquoi nous sommes basés à Carouge, lieu stratégique qui nous permet d’intervenir facilement sur tout Genève. Et comment remplacez-vous les intrants chimiques? Nous intensifions le travail et valorisons les intrants organiques. Pour ce faire, il est nécessaire de suivre de près nos créations, d’agir au bon moment pour l’entretien et la taille. C’est un souhait que je mets en pratique bénévolement au Portugal sur un verger de 28 hectares. Nous avons diminué les intrants chimiques de 70% et augmenté la production de 50%. C’est un succès que je souhaiterais instaurer à Genève. L’esthétique est également un élément clef pour vous. Quelles sont vos sources d’inspiration? J’ai travaillé sur des jardins français, italiens, anglais et des roseraies. On instaure un style particulier en fonction des souhaits du client et nous basons sur le travail de l’architecte paysagiste. Cela dit, nous mettons régulièrement l’accent sur le style anglais qui fait cohabiter arbres, arbustes et plantes standards, afin d’instaurer un équilibre naturel. Enfin, vous êtes à la recherche de nouveaux prospects, n’est-ce pas? Nous sommes effectivement à la recherche de nouveaux prospects qui seraient intéressés par nos services, à savoir l’entretien de parcs privés à Genève, de cours d’immeubles et bien évidemment de clients privés souhaitant renouveler l’entretien de leurs espaces verts avec BeGreen Tp.

BeGreenTP

Rue du Grand-Bureau 17 CH-1227 Genève Tél. +41 79 851 46 20 begreentp@gmail.com • www.begreentp.ch

527


Bien Vivre à Genève est vendu chez Naville

Envoyé par mailing aux médecins, avocats, notaires. Diffusion auprès des: •  Membres de l’USPI (Union suisse des professionnels de l’immobilier), APCG (Association des promoteursconstructeurs genevois), SVIT Romandie (Association suisse de l’économie immobilière). •  Offices du Tourisme, auprès de Genève Tourisme, du Bureau des Congrès, des hôtels 3, 4 et 5 étoiles, de SHG (Société des hôteliers de Genève), des restaurants et clubs de golf. •  Organisations Internationales, de la FIPOI, missions diplomatiques et écoles privées (AGEP). •  Musées, centres de congrès, Fondation Genève Place Financière, bijouteries et marques horlogères. •  FHS (Fédération de l’industrie horlogère suisse), UFGVV (Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais). •  Genève Cliniques, spas, centres médicaux, HUG. •  Administrations communales, membres de l’ACG (Association des communes genevoises), Pouvoirs publics et entreprises membres de la CCIG (Chambre de commerce et d’industrie genevoise), de la FCG (Fédération du commerce genevois), de COBATY et de l’UPSA (Union suisse des professionnels de l’auto­ mobile – section Genève) •  SSE (Société suisse des entrepreneurs), MBG (La métallurgie du bâtiment Genève), UAPG (Union des associations patronales genevoises), UIG (Union des industriels genevois), FMB (Fédération genevoise des métiers du bâtiment), GGMB (Groupement genevois des métiers du bois), FGFC (Fédération genevoise des fournisseurs de la construction). •  FAI (Fédération des associations d’architectes et d’ingénieurs de Genève): AGA, AGG, AGI, FAS, SIA et auprès de la Maison de l’Architecture, ASAI (Association suisse des architectes d’intérieur), membres de Jardin Suisse section Genève et Lignum Genève. •  A l’étranger, ambassades, missions diplomatiques et salons touristiques. Photo de couverture: Pont Hans-Wilsdorf © Fred Merz

www.editions-bienvivre.ch 528

INDEX AATH - Tschumi-Heurteux Associés SA....................340 Alfer Constructions...................................................... 150 / 508 Alpha Edification SA................................................................110 Art de Vieillir Sàrl.......................................................................286 Atelier 94 Architecture SA..................................................440 Atelier Archiplein Sàrl.............................................................424 Atelier D. Voellinger Architecte........................................132 Atelier d’architecture A. Gallay + J. Berger Sàrl.......138 Atelier d’architecture Jacques Bugna..............................382 Atelier M2 Sàrl............................................................................448 Atelier Objectifs.........................................................................412 Autobritt SA................................................................39 / 40 / 100 Automobiles Caveng SA ............................4e de couv. / 92 ASDZ Architecture SA..........................................................360 Baume & Mercier..........................................................................19 Bauwerk Parquet SA................................................................208 Be Green TP................................................................................526 Bureau d’Estimation de Bâtiments...................................515 Benoît Dubesset Architecte SA........................................374 Bertolit SA.....................................................................................452 Betica SA........................................................................................158 Bliss SA............................................................................................294 Burckhardt + Partner SA......................................................124 Bureau 111........................................................................................83 Chopard.............................................................................................61 Cochard SA..................................................................................502 Constructions Tubulaires Tech SA..................................236 Corum.................................................................................................23 COSC..................................................................................................76 Cosmodrone...................................................................................46 Crédence Cuisine.Ch .............................................................222 De Siebenthal & Cie................................................................510 Décotech SA...................................................................................62 Delta Architectes et Partners.............................................428 Designlab-Construction SA.................................................386 Le Château de Lucens............................................................254 DS Store Genève.............................................2e de couv. / 96 DSSA Ingénieurs Conseils SA............................................334 DVK Architectes........................................................................182 Ebel.......................................................................................................31 Echami Echafaudages SA.......................................................460 Ecole Eden.....................................................................................320 Ecole Habad Genève..............................................................322 Ecole la Découverte................................................................316 Ecole des Nations.....................................................................308 Ecole Moser...................................................................... 296 / 302 Elita Air............................................................................................281 EVM Menuiserie Sàrl................................................................486 Fabrice Girardin SA..................................................................241 Flück Ingénierie Sàrl..................................................................436 Fondation Braillard Architectes.........................................408 Fondation Parloca Genève....................................... 186 / 458 Framo SA.......................................................................................198 Franck Muller...................................................................................11 Gan Habad Genève.................................................................306 Garin-Davet & Cie SA............................................................471 Girard-Perregaux.......................................................................102 Grellor SA......................................................................................128

CLIN D’ŒIL...

Helveticum Inkasso SA...........................................................118 Hervé De Giovannini Architecte......................................352 HKM SA ............................................................................ 109 / 516 Hôtel Bristol Genève...............................................................246 Hôtel Eden Genève.................................................................248 Hôtel des Alpes..........................................................................268 HP Cuisines SA...........................................................................136 Hublot.................................................................................................50 Hôpitaux Universitaires de Genève .................. 276 / 282 Institut de Finance et Management.................................301 Ikone........................................................................................52 / 176 Immoswiss Immobilier SA....................................................226 Institut Catholique la Salésienne.......................................318 Institut International Notre-Dame du Lac...................312 J.L. Richardet et H. Saini.........................................................420 J. Schar et C. Sjostedt Architectes...................................416 Jaeger Lecoultre............................................................................... 6 Kälin et Associés SA.................................................................116 La Pensée Sauvage....................................................................274 Leoska SA......................................................................................212 Longines.............................................................................................13 Lopes & Périnet-Marquet Architectes...........................426 Louis Genève SA.......................................................................479 Melcarne SA..................................................................... 168 / 194 Messika...............................................................................................26 Modena Cars SA .............................................3e de couv. / 87 Mövenpick Hôtel & Casino Geneva...............................264 Olivier Vaucher SA......................................................................67 Panerai................................................................................................17 Parmigiani............................................................................................ 9 Parrat & D’Angelo Architectes SA..................................484 PCM Operateur Urbain SA.................................................146 Pépinières Genevoises............................................................521 Perspectives Paysage...............................................................522 Pierre Ambrosetti Architectes SA...................................378 Positive Coating SA.....................................................................75 Pure Clinic.......................................................................... 273 / 290 Realift SA............................................................................ 104 / 190 René Jemmely Sàrl....................................................................490 Rentimo SA...................................................................................232 Roger Dubuis..................................................................................21 Ryser Eco Sàrl..............................................................................503 Savoy Engineering SA..............................................................390 Savoy SA.........................................................................................504 SBING SA .....................................................................................356 Schneider Sanitaires SA.........................................................500 Schwarz Etienne............................................................................25 Serafin Architectes Associés SA.......................................348 SIG......................................................................................................333 Swagestco SA..............................................................................218 Tad Intégration............................................................................204 Tag Heuer......................................................................................324 Thierry Brütsch Architectes.................................................432 Tikeo SA.........................................................................................446 Troger SA.....................................................................5 / 326 / 494 VVR Architectes SA.................................................................364 W Verbier......................................................................................250 Zenith..................................................................................................15

LIPCO SA Rédaction – Administration Rue du Clos 5 CH-1207 Genève Tél. +41 22 737 09 33 Fax +41 22 737 09 38 contact@lipco.ch Marketing – Publicité Didier Benais Tél. +41 79 630 94 55 Parution annuelle – Tirage Edition 2017-2018 15 500 exemplaires Graphisme GraphicTouch, Morges www.graphictouch.ch Impression DBS print – 1800 Vevey


**

LEVANTE. LE SUV SELON MASERATI. À PARTIR DE CHF 77’150.–* 3 A NS G A R A N T I E C O N S T RU CT E U R • R O A D A S S I S TA N C E

Le moteur innovant V6 3 litres est un véritable bijou. Il utilise les technologies les plus modernes en matière de diesel, ce qui lui permet de limiter la consommation de carburant et les émissions de CO 2 , tout en développant une puissance incroyable – fidèle à l’image de Maserati. L’alliance de la traction intégrale intelligente Q4, de la boîte de vitesses à 8 rapports ZF et de l’ingénieuse suspension pneumatique offre au conducteur de Levante une expérience unique et exaltante – 100% Maserati. Maserati Levante Diesel: consommation normale combiné (l/100 km): 7,2 (équivalent d’essence 8,1) – émissions de CO 2**: 189 g/km cat. de consommation du carburant F. *

Modèle représenté: Levante Diesel (CHF 77 150.–); jantes alliage léger – 21’’ dessin Anteo (CHF 5105.–) et toit panoramique électrique (CHF 1688.–). Prix total CHF 83’943.– incl. TVA. – prix de base et offres: jusqu’à révocation et toujours actuels sur www.maserati.ch, modifications de prix réservées, CHF incl. 8 % de TVA. Conditions d’achat comptant et de leasing auprès de votre concessionnaire Maserati. Prix conseillé par le constructeur. maserati.ch

MODENA CARS SA CHEMIN DES AULX 21, 1228 PLAN-LES-OUATES Téléphone : 022 757 87 87, Web: www.modenacars.ch Your official Maserati dealer in Geneva – since 2004

les émissions moyennes de CO2 de tous les types de véhicules proposés en Suisse (par toutes les marques) sont de 135 g/km.

Le CO2 est le gaz à effet de serre principalement responsable du réchauffement de la terre,

DÉSORMAIS PLUS BESOIN DE CHOISIR ENTRE UN SUV ET UNE MASERATI.


Le nouveau GLC CoupÊ. Sa silhouette expressive et son intÊrieur haut de gamme vous sÊduiront; son châssis sportif et la transmission intÊgrale 4MATIC de sÊrie vous convaincront.

Appelez-nous pour un essai. A bientĂ´t !

Misez sur l'excellence. Notre ĂŠquipe de professionnels DPOlSNÂźTWPVTHBSBOUJUMFNFJMMFVSTFSWJDF

Automobiles Caveng SA 135 route de ChĂŞne, 1224 ChĂŞne-Bougeries -TĂŠlĂŠphone +41 22 888 16 16 - www.automobiles-caveng.ch