Page 1

ÉDITION 2018-2019 / CHF 5.-

ANS 2008-2018

...en Valais AGENDA

Tous les événements à ne pas manquer

SANTÉ

Des soins de qualité

FORMATION & ÉCONOMIE Une vision d’avenir

LA PAROLE AUX PRÉSIDENTS

Avancer ensemble

IMMOBILIER

Ethique & Engagement

TOURISME & GASTRONOMIE Terre d’évasion

ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Un développement maîtrisé


Collection My Twin avec Gigi Hadid

#DiamondAddiction

19, rue Prado• •CH-3963 CH-3963 Crans-Montana 2 19, rue du du Prado Crans-Montana 2 Tél.: (0)27 480 8484 Tél.: + +4141(0)27 4804343 info@heritage-crans.ch • www.heritage-crans.ch info@heritage-crans.ch • www.heritage-crans.ch


ÉDITO

Chères lectrices, chers lecteurs,

A

vec ce 16e numéro de Bien Vivre en Valais, les Editions Bien Vivre fêtent leurs 10 ans. 10 ans que nous sillonnons le Valais à la découverte des acteurs qui contribuent à son dynamisme et sa prospérité. Nous en avons fait des kilomètres et des rencontres, sans cesse en quête d’actualité et de nouveautés pour vous fournir un contenu d’une plus grande qualité, reflet de l’art de vivre valaisan. Des efforts récompensés par la fidélité de nos lecteurs mais aussi de nos partenaires, politiques, associations, entreprises toujours plus nombreux à nous suivre et à nous faire confiance. A tous un grand merci pour cette formidable aventure ! Pour cette édition anniversaire, pléthore de surprises et d’interviews inédites vous attendent avec un grand nombre de personnalités qui nous font l’honneur de leur présence, à commencer par Esther Waeber-Kalbermatten. La présidente du Valais et Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture, nous parle des enjeux et grands chantiers de la santé en Valais. Nous avons pris le pouls auprès des présidents, qui font le point sur les défis qui se posent aux communes, dans un canton en pleine mutation. Un territoire au dynamisme incroyable comme l’atteste Christophe Darbellay, Chef du Département de l’économie et de la formation qui mise sur un Valais innovant et futuriste. Une aubaine pour les entreprises du canton qui après une conjoncture difficile connaissent un nouveau souffle. De nombreux défis restent cependant d’actualité, à commencer par la fiscalité. Pour en parler, nous avons rencontré Marcel Delasoie, secrétaire général de l’UVAM. Nous sommes aussi allés à la rencontre des bâtisseurs du canton à travers trois grands dossiers sur la construction, l’architecture et l’immobilier. Chef du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement, Jacques Melly nous expose les projets actuellement en cours dans le canton et nous parle de sa volonté de réaliser les infrastructures du XXIe siècle. Nous avons également rencontré Leonard Bender, architecte, qui vient de laisser sa place de président de la SIA-Valais après 6 ans de fonction. Une association engagée dans la promotion de la qualité du bâti. Un thème également cher à Philippe Venetz, architecte cantonal. Du côté de l’énergie, nous avons donné la parole à Roberto Schmidt, Chef du département des finances et de l’énergie. Il nous parle de son engagement pour la défense de l’énergie hydro-électrique du plus grand canton producteur de Suisse. Le Valais, une terre de grands espaces entre la plaine et la montagne qui regorge de trésors que nos dossiers sur le tourisme, le thermalisme et la gastronomie vous feront découvrir avec en prime la présence des associations GastroValais et des Vins du Valais. Bien Vivre fait également la part belle à deux pôles d’excellence : La Santé et l’Education avec la présence cette année de l’UVEP. Enfin vous trouverez deux rubriques très appréciées : notre panorama en images des derniers événements phares dans le canton et notre agenda 2018-2019 des manifestations. Bonne lecture ! Didier Benais, Editeur et Directeur de la publication

3


SOMMAIRE

9

29

EVENTS

9

Une actualité florissante

AGENDA

29

Tous les événements à ne pas manquer

SANTÉ

47

Des soins de qualité

48

ESTHER WAEBER-KALBERMATTEN, cheffe du département de la santé, des affaires sociales et de la culture « Investir pour que nos infrastructures sanitaires continuent de répondre aux besoins des patients » 48

FORMATION & ÉCONOMIE

71

Une vision d’avenir

72

120 4

CHRISTOPHE DARBELLAY, chef du Département de l’économie et de la formation « La formation et la recherche seront les bases futures de l’économie valaisanne »

72

VINCENT RIESEN, directeur de la Chambre valaisanne de commerce et d’industrie 100 ans d’engagement pour une économie forte

88

MARCEL DELASOIE, secrétaire général de l’Union valaisanne des arts et métiers « L’économie et l’Etat doivent agir main dans la main pour faire avancer les choses »

92

ALEXANDRE MOULIN, président de l’Union valaisanne des écoles privées « Les écoles privées ont un rôle qui va bien au-delà de leur vocation formatrice »

98

ROBERTO SCHMIDT, chef du Département des finances et de l’énergie « La force hydraulique sera le principal pilier pour mener à bien la stratégie énergétique 2050 »

120


LA PAROLE AUX PRÉSIDENTS

141

Avancer ensemble

142

224

STÉPHANE COPPEY, président de Monthey Une ville qui bouge

142

ANNE-LAURE COUCHEPIN VOUILLOZ, présidente de Martigny « Veiller à ce que la ville ne devienne pas une cité-dortoir »

170

PHILIPPE VARONE, président de Sion « Le vivre ensemble est le maître-mot de mon mandat »182 PIERRE BERTHOD, président de Sierre Miser sur la passion, la jeunesse et l’intelligence

208

GILLES FLOREY, président de Salquenen « Ici la majorité des personnes vivent du vin »

224

LOUIS URSPRUNG, président de Brigue-Glis « Nous nous considérons comme le centre de prestations et de formation du Haut-Valais »

232

NIKLAUS FURGER, président de Viège « Je veux que les gens puissent vivre, travailler et se divertir à Viège »

236

IMMOBILIER

243

Ethique & Engagement USPI VALAIS, Union suisse des professionnels de l’immobilier Quand immobilier doit rimer avec professionnalisme 244 VIOLA AMHERD, Conseillère nationale Bientôt Conseillère fédérale ?

TOURISME

256 281

Terre d’évasion

256

ANNIVIERS TOURISME : Un terrain de jeux à nul autre pareil  CRANS-MONTANA TOURISME & CONGRÈS OFFICE DU TOURISME SION : Bienvenue dans la capitale du Valais

MARTIGNY TOURISME : Martigny, art city

324 334 349

VALLÉE DU TRIENT : Pays d’expériences authentiques

367

PIERRE-ANDRÉ GREMAUD, directeur de Verbier Promotion SA « Dans notre stratégie, un grand effort est porté sur l’été »

372

SAINT-MAURICE TOURISME : Bienvenue à Saint-Maurice, porte d’entrée du Valais

410

NENDAZ TOURISME : Une incroyable diversité

367

294 304

5


SOMMAIRE

GASTRONOMIE

417

Un éden pour fins gourmets

417

ANDRÉ RODUIT, président de GastroValais Engagée pour la profession

428

PATRICK BÉROD, président de l’Association hôtelière du Valais Plus de 4 millions de nuitées en 2017

438

ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

443

Un développement maîtrisé JACQUES MELLY, conseiller d’Etat en charge du Département des transports, de l’équipement et de l’environnement « Réaliser les infrastructures du XXIe siècle » 444 PHILIPPE VENETZ, architecte cantonal « Notre canton est un exemple en ce qui concerne l’architecture publique »

452

LÉONARD BENDER ET GRÉGORIO BONADIO, président sortant et président actuel de la SIA Valais 466

444

532

MAXIME MÉTRAILLER, président de l’AVEMEC Le regard tourné vers l’avenir

482

STEFAN IMHOF, président de Metaltec Valais/Wallis Assurer la relève de demain, un des enjeux de Metaltec

498

JOSEPH CORDONIER, président de l’AVMC Renforcer les actions pour servir les adhérents

510

PATRICE CORDONIER, président de Tec-Bat Toujours plus d’actions pour défendre les professions

518

PATRICK ROBYR, président de l’USIC La défense d’une profession par des actions ciblées

522 526

THIERRY SALAMIN, président de l’AVIE

STÉPHANE LATTION, président de JardinSuisse -Valais « Préparer la relève en motivant les jeunes à rester dans ce métier passionnant » 532

545 548

6

GOLFS

545

Les sommets au-delà du green

MARCHÉ DE L’AUTOMOBILE CHARLES-ALBERT HEDIGER, président de l’UPSA-Valais

548

CLIN D’ŒIL

552


VOTRE CONFORT ! NOTRE PRIORITÉ DEPUIS 1982

NOUS FAISONS ENTRER LE BIEN-ÊTRE CHEZ VOUS !

CHAUFFAGE - VENTILATION - CLIMATISATION TUYAUTERIE INDUSTRIELLE

www.gdclimat.ch info@gdclimat.ch

GDclimat SA Rte des Iles 40 1950 Sion 027 327 24 20


EVENTS

Une actualitĂŠ florissante

9


EVENTS

VERBIER FESTIVAL La 24e édition du Verbier Festival s’est tenue du 21 juillet au 6 août 2017. Pendant 17 jours, 57 concerts ont été donnés dans la programmation officielle et plus de 200 manifestations dans le Fest’off. Année faste, le Verbier Festival a accueilli en 2017 jusqu’à 5000 personnes par jour, assistant aux différents concerts dans les salles principales (Salle des Combins et Eglise), mais également aux différents évènements de l’Académie et du Fest’Off (master class, concerts en altitude et dans tous les lieux de la station, spectacles jeune public, conférences...). Fidèle à ses fondamentaux, le Verbier Festival a permis aux plus grands solistes internationaux de se produire soit en solo, soit avec l’un des trois orchestres du Festival (97 musiciens de 22 nationalités différentes pour le Verbier Festival Orchestra, 60 musiciens pour le Verbier Festival Chamber Orchestra et 57 musiciens de 15 à 18 ans pour le Verbier Festival Junior Orchestra) ou soit en formations d’exception lors des Rencontres inédites. Le Festival a su également mettre en lumière de jeunes talents qui s’y produisaient pour la première fois. La 25e édition du Verbier Festival se tiendra du 19 juillet au 5 août 2018.

1 1. VFO. © Aline Paley

2. Jansen Pletnev – VFO. © Nicolas Brodard

3. VFJO. © Lucien Grandjean

4. VFCO LaChaux. © Lucien Grandjean

2

3

4

XTREME DE VERBIER Trois titres de champions du monde étaient en jeu sur la légendaire face du Bec des Rosses. A l’issue d’une compétition spectaculaire, les quatre nouveaux champions du monde ont été couronnés. La journée a été bien remplie puisque la compétition Freeride Junior Tour by Head (FJT) avait lieu en simultané sur la face voisine du Baby Bec. Snowboard Hommes Sammy Luebke (USA-1re place) a remporté un troisième titre consécutif de champion du FWT et de l’Xtreme de Verbier, du jamais vu dans l’histoire du FWT.

© Freerideworldtour.com / J.Bernard

© Freerideworldtour.com / D.Daher

Ski Hommes Kristofer Turdell (SWE-DNS) ayant déjà remporté le titre du FWT grâce à son résultat en Autriche, les skieurs se sont battus avec acharnement pour les deux dernières places du podium et pour remporter la légendaire étape de l’Xtreme de Verbier. Snowboard Femmes Marion Haerty (FRA-1re place) a remporté sa toute première victoire de l’Xtreme de Verbier et une deuxième place au classement général avec un ride tout en confiance pour conclure sa superbe saison.

© Freerideworldtour.com / D.Daher

© Freerideworldtour.com / J.Bernard

10

Ski femmes Arianna Tricomi (ITA-1re place) a tout raflé grâce à une performance engagée qui a fait la différence et lui a permis de remporter les deux titres les plus convoités, celui de championne du FWT et celui de l’Xtreme de Verbier.


L’immobilier d’un monde qui change

Pour la recherche et la vente de votre bien immobilier en Valais et sur la Riviera

Hermès Immobilier Sàrl Route des Casernes 77 • Case postale 703 • CH-1951 Sion Tél. +41 79 684 21 80 info@hermesimmobilier.ch • www.hermes-immobilier.ch


EVENTS

SION SOUS LES ÉTOILES David Guetta clôture une nouvelle année record de Sion sous les étoiles avec 61 000 spectateurs venus admirer les concerts sous un soleil radieux. Sion sous les étoiles enregistre la plus forte hausse de spectateurs en Suisse passant en 4 ans de 15 000 à 61 000 spectateurs et devenant ainsi le troisième plus gros festival de Suisse romande. Des artistes aussi prestigieux que Sting, Zucchero, Les Insus, Michel Sardou, Véronique Sanson, Soprano, Kids United, Roger Hodgson, Christophe Maé, MHD ou encore Stars 80 ont choisi de se produire sur la Plaine de Tourbillon, pour la plupart en exclusivité et pour le plus grand bonheur du public. Avec l’introduction des verres réutilisables, la consommation de plastique a diminué de 90%. Sion sous les étoiles a comme volonté de se profiler comme un festival propre, en bannissant l’utilisation du plastique, en favorisant les énergies renouvelables, en promouvant les transports 3 en commun (train, car, covoiturage, etc.). A ce titre, le festival est très fier que 100% de l’électricité utilisée le soit en énergie propre. Rendez-vous du 11 au 15 juillet 2018 dans une des villes les plus ensoleillées de Suisse.

1 1.+ 2. Aliose. 3. Star 80. 4. Pat Burgener. Photos: © Live Music Production

2

4

GALA FC SION

© Jean-Guy Python

© Jean-Guy Python

© FC Sion-Stefano Luisetto

12

© FC Sion-Stefano Luisetto

Pour la 14e édition du traditionnel repas de Gala du FC Sion 7500 convives ont dégusté, comme à l’accoutumée, la délicieuse choucroute gargantuesque préparée par une brigade de plus de 400 personnes, sous les ordres Léo et Gennaro Lacorte du Lion d’Or. Le Président du FC Sion n’a une fois de plus pas hésité à donner de sa personne. Après un aparté cinématographique, il a lui-même poussé la chansonnette en reprenant le titre « Et maintenant » en « trio » avec les légendes Elvis Presley et Johnny Hallyday. Entre temps, CC est entré dans la salle au volant d’une magnifique cylindrée américaine en compagnie du magicien-humoriste français Eric Antoine. La deuxième partie du show faisait elle aussi la part belle au rire puisque avec l’imitateur Yann Jamet. La soirée s’est terminée en musique avec le Canadien Marc Martel, le violonniste valaisan Anthony Fournier et son groupe « Farbel Bridge » ainsi que la chanteuse du groupe « Aliose » Alizé Oswald et les valaisannes du groupe Mnemosys. Rendez-vous en 2019 pour la 15e édition !


EVENTS

ZERMATT FESTIVAL Cette année encore, le Zermatt Festival Orchestra, formé d’académiciens sous l’égide du Scharoun Ensemble de la Philharmonie de Berlin, a démontré, durant la première semaine du festival, que les concerts donnés sans chef sont une formule gagnante. L’orchestre atteint un tel niveau d’excellence qu’il peut rivaliser avec n’importe quelle phalange professionnelle. Les trente-cinq musiciens de l’Academy ont pu profiter de la présence chaque semaine d’artistes de réputation mondiale (la violoniste Isabelle Faust, le violoncelliste Claudio Bohórquez et le pianiste et chef Christian Zacharias) auprès duquel ils ont pu approfondir leurs connaissances. Signalons par ailleurs que les concerts du samedi après-midi, dans le cadre magnifique de la Matterhorn Saal, ont réjoui le public sensible au cadre plus intimiste des récitals. Le Scharoun Ensemble et l’Academy ont fait vibrer le village en créant des moments de proximité avec les Zermattois et les touristes au fil de répétitions ouvertes quasi quotidiennement au public, de jam sessions et de concerts gratuits toujours bondés. Sans oublier la traditionnelle messe du premier dimanche, à laquelle participent avec ferveur des musiciens invités par le festival et les fidèles toujours nombreux. Autant d’instants privilégiés, appréciés du public, permettant d’entrer en contact avec la musique classique en toute simplicité.

Photos : © Aline Fournier

ZERMATT UNPLUGGED Un line-up diversifié avec des noms tels que Norah Jones, Emeli Sandé, Kodaline, Lianne La Havas, The Kooks, Selah Sue, 90 concerts et After Show Partys sur 14 scènes durant cinq jours et pratiquement tous complets : telles sont les données clés de Zermatt Unplugged 2018, qui s’est déroulé du 10 au 14 avril 2018. Le tout nouveau Unplugged Pass a été très bien accueilli : pour une mise de CHF 50.–, le visiteur a eu accès durant tout le festival à l’ensemble des Newcomer Stages ainsi qu’au Taste Village, à la tente du foyer, au Vernissage et aux After Show Partys. Music First. Bien que Zermatt Unplugged soit une expérience globale, la musique et les concerts restent au centre avant tout. L’édition de cette année a montré que ce positionnement apporte une valeur ajoutée tant pour les artistes que pour les festivaliers. Les organisateurs sont ainsi très satisfaits du développement général du festival. Les adaptations en termes de concept et contenu ont fait leurs preuves cette année : le festival s’adresse à un public passionné de musique et les artistes se confrontent avec succès au concept unplugged. 14

1

2

3 1. Le grand vieux problème, le vernissage. © Mauro Pinterowitsch

2. Kodaline, Scène de la tente. © Florian Aeby

3. The Alex, Sarah Connor. © Thilo Larsson

4

4. Travellin’Brothers, tente du foyer. © Mauro Pinterowitsch


LUMINOR SUBMERSIBLE 1 950 3 D AYS C H R O N O F LY B A C K A U TO M AT I C T I TA N I O - 4 7 M M ( R E F. 6 1 5 )

PA N E R A I . C O M

•

+41 22 580 29 49


EVENTS

CAPRICES FESTIVAL L’équipe du Caprices Festival transforme la station valaisanne en sanctuaire de la musique électronique quatre jours durant. Du 12 au 15 avril 2018, plus de 40 artistes se sont partagés les platines des 3 scènes du festival dont l’emplacement migre à Cry d’Er et sur son parking. Le Caprices Festival a sorti le grand jeu pour la scène du The Moon avec Paul Kalkbrenner à la tête d’affiche de cette soirée d’inauguration. Le lendemain, installée au pied des pistes, la salle a vibré sur les sonorités du patron du label Innervision. L’allemand Âme était accompagné aux platines par Henrik Schwarz (live), Patrice Baumel, Paul Ritch, Cobblestone Jazz (live) et Denis Korablev. La scène nocturne recevait aussi pour la toute première fois à Crans-Montana, un des fers de lance du mouvement techno, le suédois Adam Beyer. S’ajoutant à la programmation, d’autres poids lourds du mouvement : Dubfire, Matador (live), et Monika Kruse. Festival OFF : honneur aux Suisses Fort du succès des éditions précédentes, le festival OFF a cette année encore, fait la part belle à la culture suisse dans un programme éclectique, alliant rock, folk et musique électronique. De nombreux lieux et commerces étaient ouverts à un public de tout âge. 100% gratuit.

SALON PRIM’VERT Au terme de 4 jours d’exposition, le Salon ferme ses portes sur un excellent bilan. La météo mitigée des deux premiers jours n’a pas empêché le public de se déplacer en nombre pour visiter le Salon. Les 30 984 visiteurs enregistrés (fréquentation stable par rapport à 2016) ont été ravis de découvrir des espaces de vie de grande qualité et surtout, une exposition toujours plus diversifiée présentant de nouveaux produits et solutions. La présence, pour la première fois, de deux Hôtes d’Honneur – JardinSuisse Valais et l’AVEMEC – a attiré un grand nombre de professionnels, notamment les jeudis et vendredis. Le Salon proposait également deux nouveaux rendez-vous. Les Swiss Mobility Days et ses conférences thématiques réunissant des experts de renom ont attiré un très grand nombre d’acteurs de la branche suisse mais également des pays frontaliers. Prim’Créa, le premier Salon des tendances créatives a été plébiscité par les visiteurs, conquis par la qualité des objets présentés par les 20 créateurs réunis dans cet espace.

Photos : © photoval.ch

16


CO LLECTIO N 8°0


EVENTS

FOIRE DU VALAIS

1

2

3 1. Philippe Ducret, 7 millionième visiteur et le comité. 2. Tables suisses. 3. Une Foire avant tout commerciale. 4. Concert de Yuri Buenaventura.

La prochaine édition se tiendra du 28 septembre au 7 octobre 2018.

4

AGROVINA Les visiteurs – à travers la large variété de produits et services présents au sein du Salon et aux conférences scientifiques – et les exposants – grâce à la qualité des visiteurs ayant fréquenté la manifestation – sont ravis de cette 12e édition. Tous ont pu partager leurs connaissances, leurs intérêts et leur savoir-faire durant 4 journées intenses à Martigny. Tous les matins, le Salon accueillait une conférence technique ciblée. La 16e Journée suisse de l’arboriculture, la Journée suisse de la viticulture, la Journée de l’œnologie et les Ateliers économiques ont réuni les meilleurs experts de ces domaines, permettant ainsi aux acteurs concernés d’acquérir les connaissances pointues nécessaires à la pérennité de leur activité. Ces rencontres ont été largement suivies (plus de 1250 participants, participation en hausse de 25%) et appréciées par les professionnels qui ont ainsi pu se tenir à jour sur les thèmes phares de leurs branches respectives. 18

Cette 58e édition fut marquée par le plébiscite de son nouvel espace « Les Tables Suisses » qui a permis aux visiteurs de déguster, des mets typiquement helvétiques, confortablement installés à table et dans une ambiance de circonstance garantie par les accordéonistes, les joueurs de cors des alpes ou encore les orchestres typiques qui se sont succédés sur scène. Autre moment marquant : Philippe Ducret, de Charrat, 7 millionième visiteur de l’histoire de la Foire quelques heures après son ouverture officielle, s’est ainsi vu remettre une carte permanente à vie et a eu l’honneur de déboucher une bouteille d’une capacité de 150 litres pour fêter l’événement. On retiendra également de cette édition, le succès remporté par l’exposition « Cuba », les très nombreuses rencontres, grâce aux conférences, séances et 9 journées thématiques, les excellentes affaires avec ses 400 stands, ses 48 exposants labellisés « Super Prix », ses 3 Hôtes et 2 Invités d’Honneur, ainsi qu’un programme d’animation des plus riches et variés pour le plus grand bonheur de tous les publics.


EVENTS

INTO THE RIDE

SUCCÈS POUR LA PREMIÈRE ÉDITION

Leader de l’événementiel en Valais, le FVS Group crée un nouvel événement dans le domaine de la Board Culture et du Freestyle : « Into the Ride » s’est déroulé pour la première fois les 3 et 4 novembre 2017 au Centre d’Expositions de Martigny. Porté par l’Association du même nom, ce rendez-vous annuel, inédit en Suisse romande, propose trois axes principaux : « Board Culture », « Freestyle Expérience » ainsi que « Music ». Cette première édition d’« Into the Ride », ferme ses portes avec un excellent bilan. La manifestation a réuni plus de 4000 personnes – des Photos : © Jérémy Carron passionnés mais également de nombreuses familles – durant deux jours à Martigny, dans une atmosphère très conviviale et totalement en accord avec les valeurs de la board culture. La qualité et la diversité des animations présentées ont parfaitement répondu à l’attente du public, tout comme les concerts qui se sont déroulés en soirée. Les marques présentes ont également relevé la qualité de la manifestation, l’une des rares de cette importance en Suisse pour ce milieu.

RALLYE INTERNATIONAL DU VALAIS

Photos : © Massimo Prati.com Photography

20

La deuxième et dernière journée du Rallye International du Valais s’annonçait sous les meilleurs auspices, le soleil illuminant le Valais. L’étape s’annonçait cependant difficile avec, notamment, la fameuse épreuve spéciale des Cols, disputée dans trois versions différentes. Pour les pilotes de tête, pas question de penser à gérer. Ils se lançaient à l’assaut des cinq ES au programme avec la volonté d’attaquer et d’assurer le spectacle. Les prétendants à la victoire finale et aux places d’honneur ont fait parler la poudre sur les routes sinueuses à souhait de la région. Giandomenico Basso (Hyundai NG i20) rejoignait Martigny en grand vainqueur après avoir livré un baroud d’honneur. Plus que la victoire, l’Italien avait le titre du Tour European Rally en ligne de mire. Grâce à son meilleur temps dans l’ES 10, Basso a également encaissé les points de bonus. Au prix d’un effort de tous les instants, il a profité des incidents émaillant le parcours de ses adversaires pour se hisser en tête et remporter de main de maître le 58e Rallye International du Valais. Il est désormais assuré d’être sacré dans le TER à une manche du terme de la saison.


OMEGA EUROPEAN MASTERS

Photos : © Oméga European Masters / Hervé Deprez

Fitzpatrick s’impose au bout du suspense Il a fallu trois tours de play-off pour que l’Anglais prenne la mesure de Scott Hend. Et l’histoire se répète pour l’Australien. Pour la deuxième édition consécutive, l’Omega European Masters s’est joué au terme d’un play-off. Cette année, il a mis aux prises Matthew Fitzpatrick à... Scott Hend. L’Australien donne vraiment l’impression de se plaire sur le parcours Severiano Bellesteros, vu qu’il joue à chaque fois les prolongations. Les deux hommes ont eu toutes les peines du monde à se départager. Ils ont dû disputer trois trous de play-off

avant que Hend ne craque sous la pression. Quant à Matthew Fitzpatrick il a assuré l’essentiel en serrant son jeu sans prendre le moindre risque. Mais c’est surtout avant ce face-à-face final que le grand espoir du golf mondial avait fait le job. Il a réalisé une dernière journée de folie. En jouant six coups en dessous du par, il a réussi à remonter à la hauteur de Scott Hend. Matthew Fitzpatrick a donc finalement remporté cet Omega European Masters. Le vainqueur du jour, âgé de 23 ans, signe ainsi sa quatrième victoire sur l’European Tour et empoche par la même occasion un chèque de 450 000 euros.

LA NUIT DES NEIGES À CRANS-MONTANA : 35 ANS DE GÉNÉROSITÉ Le bonheur est la seule chose qui se multiplie quand on la partage... depuis 35 ans, la Nuit des Neiges conjugue caritatif et récréatif et s’engage pour les causes qui lui tiennent à cœur en organisant au centre de congrès le Régent de Crans-Montana une soirée de gala pour récolter des fonds. Pour ce jubilé du 17 février 2018, c’est la carte locale qui a été jouée avec la présence des 2 chefs étoilés du Haut-Plateau, Franck Reynaud et Pierre Crepaud pour un repas de gala inédit à 4 mains et des associations à l’honneur chères à Crans-Montana : l’Etoile de Gael, une œuvre locale qui vient en aide aux familles touchées par le deuil et confrontées au don d’organes et Just for Smiles, qui offre des journées sportives en skis, à voile ou en géolette aux personnes en situation de handicap. C’est en août que les chèques seront remis aux associations bénéficiaires pour concrétiser la magie de la soirée et perdurer cet élan de générosité. En route pour la 36e édition le samedi 16 fé­vrier 2019... save the date ! www.nuitdesneiges.ch

1. Just for Smiles avec derrière de gauche à droite : M. et Mme Wolfgang SickenbergBornand, Mme Romaine Duc, M. et Mme Hug, M. Terence Wilsher entourant M. Guillaume Sickenberg et M. Marcel Hug. 2. Mme Katia Hess en compagnie des chefs, M. Pierre Crépaud et M. Franck Reynaud et leurs brigades. 3. M. Loris Mittaz au piano accompagné de Cédric Cassimo, dessinateur sur sable. 4. Mme Katia Hess et Mme Karine Blanc de l’Etoile de Gael.

1

© Photos : Deprez photos

2

3

4 21


EVENTS

SALON VINEA Idéalement situé au cœur de la ville de Sierre, le Salon VINEA a souhaité pour cette édition 2017 intensifier ses collaborations avec les acteurs culturels sierrois. Ainsi, les visiteurs ont pu bénéficier d’offres attractives comme la visite guidée de la Fondation Rilke, l’accès au Musée de la Vigne et du Vin du Valais ou encore des séances de cinéma avec la projection de films liés au monde du vin. Enthousiastes, les visiteurs ont pu pleinement bénéficier des nombreuses prestations proposées, suivant leurs centres d’intérêt. Les Ateliers de dégustation, organisés au cœur de la manifestation, ont ainsi connu un vif succès et répondu à une véritable attente du public par la qualité des intervenants et des crus présentés. Pour Elisabeth Pasquier, directrice de VINEA : « Les Ateliers dédiés aux Pinots primés et à la Petite Arvine ont été de véritables hauts faits de cette édition. Ils ont permis une mise en valeur différente des vins des exposants présents au Salon ». Les producteurs, venus de toute la Suisse, ont apprécié la rencontre avec une clientèle intéressée et ayant planifié sa visite. Les VINEA Wine Angels ont pu répondre aux nombreuses questions des visiteurs et les orienter dans le Salon et dans leur approche globale de la dégustation.

Photos : © Association VINEA by Olivier Maire

SIERRE BLUES FESTIVAL

1

2

4

3 1. Vintage Trouble. 2. Pascal Geiser. 3. Dawn Tyler Watson. 4. Affiche du Sierre Blues Festival.

22

La venue des célèbres Texans à Sierre annonçait une soirée haute en couleurs et c’est une Plaine Bellevue remplie à ras-bords qui a accueilli Billy F. Gibbons, Dusty Hill et Frank Beard sur le coups des 22 h 30 pour le point d’orgue de cette 9e édition. Cette édition 2017 aura également été celle de plusieurs superlatifs. Car proposer sur la même scène des artistes « en devenir » tels que les Suisses Pascal Geiser, vainqueur du Swiss Blues Challenge ou Félix Rabin tout comme la sublime française Gaëlle Buswel ou les vainqueurs de l’European Blues Challenge, les Norvégiens Eric Slim Zahl & The South West Singers aux côtés des « confirmés » comme les Genevois « Le Beau Lac de Bâle » fêtant ses 40 ans de scène, la Canadienne Dawn Tyler Watson, vainqueure de l’International Blues Challenge 2017 de Memphis, les Californiens de Vintage Trouble ou le Texan Van Wilks qui flirtent avec les « Stars » comme le groupe français TRUST et enfin ZZ TOP. Enfin, le Blues en Ville, proposant les concerts gratuits aux heures d’apero, aura également fait le plein à la satisfaction du public, des patrons des établissements partenaires et enfin des artistes.


VALAIS DRINK PURE FESTIVAL INTERNATIONAL DE COR DES ALPES

2

1

3

Photos : © Florian Bouvet Fournier

1. Myriam Petit, grande gagnante de la finale. 2. Un groupe de 18 joueurs japonnais a participé à l’édition 2017. 3. Morceau d’ensemble à 2200 mètres d’altitude avec plus de 150 joueurs.

Cette année, le Festival a revêtu un caractère tout particulièrement international avec la venue à Nendaz de joueurs de cor des Alpes aux origines plus lointaines et surprenantes. Ont ainsi fait le déplacement douze Américains, soit neuf Texans et trois Pennsylvaniens. Dix-huit Japonais, de Nanasawa, ont également fait la démonstration de leur talent de souffleurs. Tous partagent une même grande passion du cor des Alpes, s’y exerçant pour la plupart toutes les semaines et allant même jusqu’à le confectionner eux-mêmes. Ce qu’ils attendent de leur séjour à Nendaz ? « Jouer ensemble avec des amis de Suisse et d’Allemagne qui figurent, paraît-il, parmi les meilleurs », répond Kenichi Abencore ou encore, pour Hiroaki Isogami « entendre résonner le cor des Alpes là où il représente une tradition et joué par des gens du cru ». Ce festival, représente une très jolie « carte postale » suisse car si le cor des Alpes est au centre du programme, cette manifestation laisse une grande place aux traditions avec des représentations de groupes folkloriques et de yodleurs, la présence de sonneurs de cloches, des démonstrations de lancer de drapeaux et de lutte suisse et un cortège avec char et animaux.

GRAND RAID Alternance de brouillard et de soleil pour cette 28e édition du Grand Raid BCVS qui a vu l’italien Samuele Porro remporter la course devant son compatriote Juri Ragnoli. La troisième place est conquise par l’allemand Simon Sietbjahn. La catégorie Dames a vu la victoire de la valaisanne Florence Darbellay. La deuxième est la bernoise Cornelia Hug et le podium est complété par l’allemande Bettina Janas. Sur le parcours entre Nendaz et Grimentz c’est le neuchâtelois Emilien Barben qui remporte la course devant Gauhier Masset de Vercorin et le neuchâtelois Camille Rossetti. Chez les dames, Michèle Wittlin de Liestal remporte la course en 6 h 19’21 devant Ilona Chavaillaz. Au départ d’Hérémence la victoire revient au jurassien Micha Klötzli devant le vaudois Alexandre Bryand. Joanie Huguenin de Lugnorre remporte l’épreuve féminine. Le petit parcours entre Evolène et Grimentz est quand à lui remporté par Yoan Gottburg et par la valaisanne Stefanie Zahno. Avec au total 2022 participants (2193 inscrits), cette 28e édition du Grand Raid BCVS 2017 a une fois encore bénéficié d’une haute qualité sportive. 23


EVENTS

SION SUMMER JUMP Pour sa deuxième édition, le Sion Summer Jump s’implante déjà comme l’événement hippique phare du mois de juin. Plus de 1600 départs, réunissant tant bien l’élite des cavaliers Romands que les tout jeunes évoluant à poney, ont été donnés durant les 5 jours de la manifestation. Pour sa troisième édition, le Sion Summer Jump aura lieu du 14 au 17 juin 2018. Reconnaissance du parcours © sportingphoto@verbier.ch

20E JUMPING DE VERBIER

1. Tribune publique. 2. Distribution du Grand Prix, Commune de Bagne (vainqueur Pierre Kolly sur sa monture Corvall). 3. Vue de la piste de concours depuis l’espace VIP. Photos : © sportingphoto@verbier.ch

1

Pour cette année de jubilaire, le Jumping de Verbier avait revêtit ces habits de lumière. Plus de 1000 personnes, cavaliers, accompagnants, fans et visiteurs, purent déguster lors des deux soirées spéciales 20e anniversaire, les raclettes concoctées par le Beethoven de la raclette Eddy Baillfard, de la fondue au Vacherin Fribourgeois ainsi que du cochon entier grillé à la broche. L’épreuve par équipe mise sur pied spécialement pour ce 20e anniversaire, vue la victoire d’une équipe 100% Française emmenée par Emmanuelle Bridier, Laurent Goffinet et Louis Bouhana. A signaler que cette équipe portait les couleurs du département de l’économie du Canton du Valais. Le Grand Prix du CSI 3* Commune de Bagne, couronna le talentueux cavalier Fribourgeois Pierre Kolly, devançant à cette occasion l’élite des cavaliers Mondiaux. L’édition 2018 aura lieu, pour sa partie réservée aux cavaliers non-licenciés poney, régionaux et nationaux, du 16 au 19 août. Les cavaliers internationaux évolueront quant à eux sur la mythique piste de Verbier, du 22 au 26 août. 24

2

3


20E JUMPING NATIONAL DE SION Placé quelques jours après le Jumping de Verbier, le Jumping National de Sion fêtait également son 20e anniversaire. Un nombre impressionnant de convives participèrent aux deux soirées dédiées aux cavaliers partenaires et visiteurs fidèles de cette manifestation emblématique du Valais Central.

Le programme de l’édition 2017 avait d’ailleurs été prolongé d’un jour afin de pouvoir accueillir le nombre croissant de cavaliers et de permettre à tous de profiter au maximum des festivités liées au 20e anniversaire. Le Grand Prix de la Ville de Sion, vit la victoire du cavalier Genevois, Yannick Jorand sur sa monture Cipetto. L’édition 2018 se déroulera du 6 au 9 septembre.

Yannick Jorand sur un obstacle avec son cheval Cipetto, vainqueur du Grand Prix de la Ville de Sion. © sepiphot.com

ROMANDIE HORSE SHOW SION VALAIS-WALLIS Après l’organisation de trois éditions dédiées aux Championnats Suisse élite, c’était au tour des Championnats Romands de pouvoir profiter des excellentes infrastructures du Centre Equestre de Tourbillon. Le comité d’organisation avait mis une fois de plus les petits plats dans les grands pour accueillir cavaliers, partenaires et visiteurs. L’espace Valaisan, passage obligatoire de cette manifestation, permis au nombreux public de déguster 6 fromages à raclette provenant de l’ensemble du territoire Valaisan, une fondue 100% Valaisanne ainsi qu’une large gamme de vin proposés par 6 grandes caves de la région Sédunoise. Le titre de Champion Romand Elite, revient au cavalier Jurassien Alain Jufer sur sa monture Casall. Le Romandie Horse Show aura lieu du 19 au 23 septembre 2018. 2

1

1. Vue aérienne Centre Equestre de Tourbillon.

© Jean-François Meid, equimage

2. Alain Jufer avec son cheval Casall, (vainqueur du Championnat Romand Elite, Prix Fondation Sport et Culture).

© sepiphot.com

25


Elegance is an attitude Simon Baker

Record collection


100% HABITAT SAIN

En apposant son label «habitat sain», Bauwerk participe de façon importante à l’amélioration de la qualité de vie. En effet, le choix délibéré de matériaux sains contribue de façon décisive au bien-être de chacun dans son cadre de vie. www.bauwerk-parkett.com


AGENDA

Tous les événements à ne pas manquer

© Glenn Miller Orchestra

29


AGENDA

SPORT JUILLET

AOÛT

GORNERGRAT ZERMATT MARATHON

COURSE PÉDESTRE SIERRE-ZINAL

Ce marathon démarre de St-Nicolas (1116 m d’altitude) pour rejoindre le Riffelberg (2582 mètres). Les concurrents parcourront 42 195 mètres avec un dénivelé de 1900 mètres. Leurs efforts seront magnifiquement récompensés par un panorama à couper le souffle. Le 7 juillet 2018 – Zermatt

Egalement appelée la « course des cinq 4000 », la course Sierre-Zinal est souvent considérée comme l’une des plus belles mais aussi des plus difficiles au monde. Sur quelques 31 km, la course promet des paysages exceptionnels et une organisation des plus soignée. Le 12 août 2018 – Sierre, Salgesch et environs, Zinal, Val d’Anniviers

TRAIL VERBIER ST-BERNARD

GRAND RAID BCVs

Tracée au cœur du massif des Combins, cette course traverse cinq vallées et sept communes. Quatre possibilités de parcours s’offrent aux participants dont deux d’entre eux, l’X-Traversée et le Verbier Marathon offre un passage par le magnifique site de Panossière, au pied du Grand-Combin. Les 7 et 8 juillet 2018 – Verbier, Liddes/Vichères, La Fouly, Pays du St-Bernard

Avec un parcours de 125 kilomètres et un dénivelé de plus de 5000 mètres, le Grand raid BCVs est la plus longue course de VTT au monde. Plusieurs points de départ amènent les vététistes chevronnés jusqu’au point d’arrivée, à Grimentz. Les 17 et 18 août 2018 – Nendaz, Grimentz, Val d’Anniviers, Evolène, Sion/Sitten, Hérémence 30


SEPTEMBRE JUMPING NATIONAL DE SION Le Jumping National de Sion se profile parmi les concours hippiques les plus importants de Suisse. Une structure d’accueil professionnelle, un village d’exposants et des animations pour les enfants : tout est prévu pour que la fête soit belle ! Du 6 au 9 septembre 2018 – Sion

OMEGA EUROPEAN MASTERS L’Omega European Masters est l’une des plus prestigieuses compétitions de golf disputées sur sol européen. En plus du spectacle sportif de très haut niveau, le public peut également profiter du cadre idyllique et de l’ambiance conviviale de ce golf à la montagne. Une expérience unique et inoubliable. Du 6 au 9 septembre 2018 – Crans-Montana

OCTOBRE RALLYE INTERNATIONAL DU VALAIS Le Rallye International du Valais (RIV) est une course automobile organisée chaque année à travers le Valais. Le parcours et son décor hors du commun, la sécurité, l’organisation et le chaleureux accueil font de cette épreuve l’une des plus spectaculaires et des plus remarquables des calendriers européens. Du 18 au 20 octobre 2018 – Vercorin, Sierre, Salgesch et environ, Val d’Hérens, Val d’Anniviers, Veysonnaz, Thyon, Nendaz, Sion, Orsières, Pays du St-Bernard, Verbier, La Tzoumaz, Martigny

CURLING MASTERS Le Curling Masters à Champéry est un tournoi annuel, qui se déroule avec un système de jeu triple knockout. Le tournoi s’est déroulé pour la première fois en 2011 dans le cadre du World Curling Tour. Du 18 au 21 octobre 2018 – Champéry

DÉCEMBRE COURSE TITZÉ DE NOËL La Course Titzé de Noël se déroule chaque année au mois de décembre à travers les rues de la Vieille Ville de Sion. Ces courses attractives et conviviales, sur une boucle d’un kilomètre, débutent par les catégories des plus jeunes pour terminer avec la course des Elites. Le 8 décembre 2018 – Sion

MARS 2019 PATROUILLE DES AIGUILLES ROUGES La Patrouille des Aiguilles Rouges est une course de skialpinisme qui a pour ambition d’offrir un cadre exceptionnel de compétition « au cœur des glaciers » dans le haut du Val d’Hérens. Le 24 mars 2019 – Val d’Hérens

31


AGENDA

FESTIVAL, FÊTE JUILLET SIERRE BLUES FESTIVAL Etabli comme un événement majeur en Valais et en Suisse, le Sierre Blues Festival propose plus de 30 concerts et des têtes d’affiche internationales. L’attrait incontournable de ces prestations est quintuplé par la beauté du site, niché au cœur de la ville de Sierre et environné de lacs magiques et de superbes montagnes. A ne pas manquer pour ressentir le blues in Siders ! Du 5 au 7 juillet 2018 – Sierre, Salgesch et environs

VERBIER FESTIVAL 25e

Pour le anniversaire du Verbier Festival, Martin Engstroem, le fondateur et directeur du Festival, a concocté un programme étincelant réunissant les plus grands noms ayant marqué l’histoire du Festival et les espoirs des 25 prochaines années. Du 19 juillet au 5 août 2018 – Verbier

VALAIS DRINK PURE FESTIVAL DE COR DES ALPES

FESTIVAL INTERNATIONAL FOLKLORIQUE D’OCTODURE (FIFO)

Le Valais Drink Pure Festival International de cor des Alpes de Nendaz est un rassemblement de joueurs, un concours officiel, un grand cortège traditionnel, des concerts, des productions de groupes folkloriques, deux bals champêtres et des morceaux d’ensemble (avec plus de 150 joueurs). En résumé : une véritable fête populaire dédiée au folklore.

De l’Argentine au Canada en passant par le Benin, la Chine, la Bolivie, en visiter les cinq continents, le Festival Mondial de Folklore d’Octodure vous emmène partout où des hommes et des femmes expriment leurs sentiments au travers de leur culture traditionnelle.

Du 20 au 22 juillet 2018 – Nendaz

© Florian Bouvet Fournier

32

Du 31 juillet au 5 août 2018 – CERM, Martigny


FÊTE ALPINE TRADITIONNELLE SUR LE TRIFTALP Découvrez les coutumes et le folklore de la région lors de la traditionnelle fête alpine sur le Triftalp, au-dessus de Saas-Grund. La sainte messe est suivie de l’élection de la vache la plus forte. Le 15 août 2018 – Saas-Grund

GUINNESS IRISH FESTIVAL De la musique celtique dans le magnifique Domaine des Iles, c’est ce que nous promet le Guinness Irish Festival. Un festival populaire de découvertes, alliant des artistes de renom qui ont marqué l’histoire de la musique celtique et des groupes en passe de le devenir, tout en mettant sur le devant de la scène des talents suisses. Du 9 au 11 août 2018 – Sion

SION FESTIVAL A travers les personnalités de la musique classique qu’il invite, Pavel Vernikov offre au Sion Festival un programme riche et varié, invitant les artistes à sortir des sentiers battus dans des prestations audacieuses et de qualité. Aujourd’hui, Le Sion Festival compte parmi les plus importants événements de musique classique en Valais et en Suisse. Du 15 août au 2 septembre 2018 – Sion

SWISS FOOD FESTIVAL Plus d’une quinzaine de chefs reconnus par Gault & Millau vous invitent pour un week-end placé sous le signe de la gastronomie et des saveurs. Chalets culinaires et produits régionaux vous seront présentés. Le 10 août 2018 – Zermatt 33


AGENDA

FESTIVAL, FÊTE SEPTEMBRE TOHU-BOHU FESTIVAL

Le Tohu-Bohu est le dernier festival en plein air de l’été. Le festival valaisan se déroule à Veyras le deuxième weekend de septembre et met en avant des groupes régionaux, encadrés par des groupes suisses et des têtes d’affiche internationales, jouant dans les plus grands festivals européens. Du 6 au 8 septembre 2018 – Sierre, Salgesch et environs

VERBIER BIKE FEST Avec plus de 10 000 visiteurs, le Verbier Bike Fest est, dans son genre, le plus grand rassemblement de Harley-Davidson de Suisse. Durant 3 jours, des motards de toute provenance découvriront une ambiance de feu avec entre autre des concerts rock de belle qualité, des démonstrations époustouflantes de motos FMX sur rampe, des stunts acrobatiques à moto, en Harley et en quad. Du 7 au 9 septembre 2018 – Verbier

FESTIVAL DE ZERMATT Festival de musique classique et d’art, il accueille les solistes et ensembles du prestigieux orchestre philharmonique de Berlin. Une académie, des concerts jusqu’à 2222 mètres d’altitude ainsi que des performances artistiques dans des lieux magiques et prisés du village vous donneront qu’une seule envie : vous joindre à la fête. Du 7 au 16 septembre 2018 – Zermatt 34

FÉVRIER 2019 LA NUIT DES NEIGES Chaque année, en février depuis 35 ans, la Nuit des Neiges se met au service de 2 associations (une œuvre valaisanne et une œuvre internationale). La Nuit des Neiges conjugue récréatif et caritatif. Le 16 février 2019 – CransMontana


Venez célébrer les 25 ans du Verbier Festival 18 jours de festivités en plus de 60 concerts, 350 musiciens, 100 master class, et des dizaines d’événements qui repoussent les limites de la musique classique pour tous les publics

verbierfestival.com

Rufus Wainwright & Friends Anne Sofie von Otter Brooklyn Rider

20.07 vendredi 20 juillet

19h Salle des Combins

28.07 samedi 28 juillet

19h Salle des Combins

Al McKay’s Earth, Wind & Fire Experience


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE OCTOBRE NON À L’ARGENT ! Pourquoi continuer à s’engueuler dans un HLM quand on peut enfin s’engueuler dans un château ? Richard, qui tourne le dos à 162 millions, va devoir s’expliquer, et plus vite que ça ! Sa femme, sa mère et son meilleur ami ne le lâcheront pas ! La soirée risque d’être très agitée !

DÉCEMBRE QUELLE FAMILLE ! A chaque fois qu’elle se dispute avec son mari, Denise a pris la fâcheuse habitude de se réfugier chez sa fille Marie-Kiki... Mais cette fois, quand Denise débarque, sa valise à la main, la situation est beaucoup plus grave : elle lui annonce son divorce après quarante ans de mariage !

Le 28 octobre 2018 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

Le 5 décembre 2018 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

NOVEMBRE

RAMSÈS II

LE FRIC Deux ans après 120 secondes présente : Paléo, près de 5 ans après les premières représentations de 120 secondes présente : La Suisse, les deux protagonistes de « 26 minutes », Vincent Kucholl et Vincent Veillon, remontent sur scène avec Le Fric, un nouveau spectacle qui se rit de l’argent et de l’économie. Le 16 novembre 2018 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

Jean et Elisabeth s’apprêtent à recevoir leur fille et son mari dans leur maison de campagne. Bénédicte et Matthieu, qui rentrent d’un voyage en Egypte sont donc attendus pour le déjeuner. Mais le mari arrive seul... Pourquoi sa femme n’est-elle pas avec lui ? Matthieu, qui a un comportement très étrange, est incapable d’expliquer l’absence de sa femme. Le 6 décembre 2018 – Théâtre du Crochetan, Monthey

© Céline Nieszawer

MICHEL BOUJENAH Raconter sa vraie vie ne lui plaisait pas. Mais raconter une vie qu’il n’a pas eue le fascine plus encore. Alors il peut devenir un vrai héros puisqu’il invente sa vie et qu’il imagine cette vie qu’il n’a pas vécue. Alors tout est possible... Puisqu’il n’avait pas envie de raconter sa vie, Michel Boujenah a décidé de l’imaginer. Le 22 novembre 2018 – Théâtre du Crochetan, Monthey 36 © Renaud Corlouer


JANVIER 2019 TANT QU’IL Y A DE L’AMOUR Jean vit avec Marie, son épouse depuis trente ans. Mais il est également amoureux d’une femme beaucoup plus jeune que lui, et l’avoue à Marie. Le 10 janvier 2019 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

FÉVRIER 2019 ARTURO BRACHETTI Ce nouveau spectacle surréaliste et acrobatique mêle magie, illusions, jeux de lumières et de lasers. Avec son talent inimitable, Arturo Brachetti donne vie à plus de 50 personnages sur scène : 90 minutes d’un grand spectacle à voir en famille ! Le 12 février 2019 – Théâtre du Crochetan, Monthey

© Paolo Ranzani

LE CERCLE DE WHITE CHAPEL CONAN DOYLE, GEORGE BERNARD SCHAW, BRAM STOCKER ET LEURS AMI(E)S À LA POURSUITE DE JACK L’EVENTREUR 1888, Londres. Alors qu’une étrange série de meurtres de prostituées vient de débuter dans le quartier défavorisé de Whitechapel, un membre éminent de la gentry londonienne, Sir Herbert Greville, décide de réunir une équipe d’enquêteurs d’un nouveau genre pour découvrir la vérité. Le 22 février 2019 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

KEV ADAMS – Sois 10 ans Pour fêter ses 10 ans de scène, Kev revient avec un spectacle tout 9. 8 ans après le début de SODA, 7 année il part en tournée avec un show dans lequel il raconte toute son incroyable histoire. 6 était à refaire ? Kev ne changerait rien ! L’humoriste aux 5 millions de followers s’est plié en 4 pour être à la hauteur de leur attente. Kev revient avec un 3e spectacle solo dans lequel il vous parle 2 tout : de sa famille, de sa carrière, des sujets les plus sensibles aux plus intimes et décrit avec justesse notre quotidien. Bref, Kev revient à son 1er amour : la scène. Le 16 février 2019 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

37


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE MARS 2019

AVRIL 2019

MY LADIES ROCK

HOROWITZ

CES FEMMES QUI ONT FAIT LE ROCK

FRANCIS HUSTER ET CLAIRE-MARIE LE GUAY

Jean-Claude Gallotta convoque les voix des femmes, rockeuses et pionnières. Il fait danser quatorze morceaux emblématiques par les interprètes du Groupe Emile Dubois. Ballets poétiques, enragés de liberté.

Le célèbre comédien et la grande pianiste concacrent une superbe soirée à la vie du musicien virtuose russe. Le 12 avril 2019 – Théâtre du Crochetan, Monthey

Le 20 mars 2019 – Théâtre du Crochetan, Monthey

© Stéphanie Para

LA NOUVELLE

© Julien Roche

Découvrez, sur scène, Mathilde Seigner et Richard Berry dans La Nouvelle, au Théâtre de Paris ! Simon la soixantaine entamée, est père de deux grands fils. Veuf depuis peu, il compte refaire sa vie avec Mado qui a vingt ans de moins que lui.

MAI 2019

Le 21 mars 2019 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

LA RAISON D’AYMÉ Aymé, un riche industriel, vient d’épouser une jeune femme, Chloé, de trente ans de moins que lui. Aymé nage dans le bonheur : il aime et se croit aimé ! Mais Chloé n’est intéressée que par son argent... au point même d’engager un tueur pour se débarrasser de ce mari crédule et hériter de sa fortune ! Le 5 mai 2019 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

ART Marc, Serge et Yvan sont amis depuis 30 ans. Serge présente à Marc son acquisition : un tableau entièrement blanc (si on cligne les yeux, on peut apercevoir de fins liserés blancs transversaux...). Marc contemple l’œuvre et s’enquiert de son prix. Cette scène anodine est le point de départ d’un « cataclysme » entre les trois amis.

© Svend Andersen

38

Le 22 mars 2019 – Théâtre du Crochetan, Monthey


CONCERT JUILLET SION SOUS LES ÉTOILES La programmation de la cinquième édition du rendez-vous désormais incontournable de l’été est déjà bien fournie. Martin Garrix, consacré pour la deuxième année consécutive, meilleur DJ du monde dans le classement référence TOP 100 JDS 2016/2017, sera présent en exclusivité Suisse romande le mercredi 11 juillet sur la plaine de Tourbillon. Du 11 au 15 juillet 2018 – Plaine de Tourbillon, Sion

AOÛT

NOVEMBRE

RENCONTRES MUSICALES DE CHAMPÉRY

CARROUSEL – « FILIGRANE »

Orchestre, voix, piano, instruments à cordes ou à vent nous feront voyager à travers des contrées baroques, classiques, romantiques et même contemporaines. Cette année, le fil rouge du programme sera « La Nature », source d’inspiration puissante pour les compositeurs et chaque concert proposera donc l’une ou l’autre œuvre sur ce thème.

Le groupe folk jurassien sort « Filigrane », son cinquième album écrit de ville en ville lors de la dernière tournée. C’est un peu plus pop mais l’accordéon et la poésie occupent toujours le devant de la scène. Et c’est tant mieux.

SOPHIE BURANDE & LÉONARD GOGNIAT

Le 3 novembre 2018 – Aula de la Tuilerie, Saint-Maurice

Du 31 juillet au 13 août 2018 – Champéry

SEPTEMBRE Ô BEL ÉTÉ ! CHANSONS ÉTERNELLES Concerts anniversaires pour les 70 ans de la Fondation du Théâtre du Martolet. Interprété par Marc Aymon et le Cœur GénérationS de Sierre. Un projet original, créatif et ambitieux pour deux soirées uniques, au cours desquelles seront présentés à la fois des chansons du patrimoine suisse ainsi que des titres propres à Marc Aymon. Les 28 et 29 septembre 2018 – Théâtre du Martolet, Saint-Maurice

DÉCEMBRE ALIOSE – « COMME ON RESPIRE » Aliose, c’est Alizé Oswald et Xavier Michel, un duo sur scène, un couple dans le privé... Grâce à Comme on respire, leur nouvel opus harmonieux qui revisite l’amour à la sauce 4.0, le duo au charme magnétique frôle le graal des chanteurs francophones. Le 7 décembre 2018 – Aula de la Tuilerie, Saint-Maurice 39


AGENDA

EXPOSITIONS CAROLE ROUSSOPOULOS

Pierre Soulages dans son atelier. © Vincent Cunillère

LA VIDÉO POUR CHANGER LE MONDE L’exposition rend compte d’une période, les années 1970, caractérisée par l’éclosion des mouvements sociaux. Elle raconte l’évolution de la technique vidéo, un médium qui va révolutionner la manière de traiter l’actualité et dont Carole Roussopoulos est l’une des pionnières. Jusqu’au 28 octobre 2018 – Médiathèque Valais Martigny

PIERRE SOULAGES Exposition principale.

INDE Pour son exposition d’été consacrée à l’Inde, le Manoir accueille des oeuvres de 11 artistes indiens choisies par le critique d’art et commissaire d’exposition Hervé Perdriolle. Les artistes proviennent de villages reculés et s’inspirent des traditions ancestrales, populaires ou tribales. Les thèmes récurrents abordés par ces communautés animistes décrivent les rapports de l’homme à la terre, une terre peuplée d’animaux, d’anges, de démons et de divinités. Du 26 mai au 5 août 2018 – Le Manoir, Martigny

ERIC PHILIPPOZ : LE CARNOTZET Eric Philippoz investit une salle du Musée d’art avec sa nouvelle installation : Le carnotzet. Invention folklorique et lieu de convivialité habituellement réservé à des initiés, ce caveau est ici repensé par l’artiste sous un angle contemporain. Jusqu’au 11 no­vembre 2018 – Musée d’Art du Valais, Sion

Du 15 juin au 25 novembre 2018 – Fondation Pierre Gianadda, Martigny

RISK Le canton du Valais fait son autoportrait au travers des enjeux lies à la gestion des risques. Expositions, conférences, création cinématographique, projection de films d’archives, espace room et randonnées thématiques invitent à s’interroger sur les dangers naturels et leurs consequences. Du 9 juin 2018 au 6 janvier 2019 – Pénitencier, Centre d’exposition des Musées cantonaux, Arsenaux, Sion

REGARDS SUR L’ARCHÉOLOGIE GLACIAIRE Sous l’effet du réchauffement climatique, les glaciers libèrent des vestiges piégés dans leurs glaces depuis des décennies, des siècles voire des millénaires. Ces vestiges congelés livrent de précieuses informations sur la circulation des hommes et sur l’exploitation des zones d’altitude au fil du temps. Du 6 octobre 2018 au 3 mars 2019 – Musée d’histoire, Château de Valère, Sion

40


FOIRE, SALON JANVIER 2019

AOÛT

BOURSE AUX VINYLES

SALON VINEA Pour les 25 ans du salon, les amateurs de vins en Suisse et à l’étranger pourront découvrir les meilleurs crus d’encaveurs valaisans et suisses aux côtés de prestigieux hôtes d’honneur étrangers. Du 30 août au 1er septembre 2018 – Sierre

Près de 45 000 disques seront exposés par la vingtaines de professionnels du vinyle, venus spécialement pour l’événement. L’occasion de retomber en enfance, de retrouver les idoles des années 60, le temps d’une journée. L’occasion également d’échanger des disques de collection. Le 13 janvier 2019 – CERM, Martigny

SEPTEMBRE FOIRE DU VALAIS Evénement incontournable de l’automne, la Foire du Valais s’est imposée comme la principale Foire généraliste de Suisse romande. La Foire attire, chaque année, un très large public consommateur, curieux et provenant de nombreuses régions. Du 28 septembre au 7 octobre 2018 – CERM, Martigny

FÉVRIER 2019 FOIRE À LA BROCANTE Cette Foire est aujourd’hui devenue une référence dans le monde de la brocante et des antiquités en Suisse ainsi que dans les pays voisins grâce à la qualité des exposants et des objets présentés. Du 22 au 24 février 2019 – CERM, Martigny

MARS 2019 CHOC’ALTITUDE

NOVEMBRE MARCHÉ DES SAVEURS ET ARTISANS Fruit d’une collaboration entre Valais/Wallis Promotion (VWP) et le FVS Group, Saveurs et Artisans se positionne comme LE salon des produits du terroir tout en proposant une vitrine de choix pour l’artisanat valaisan, national et des régions voisines. Du 23 au 25 novembre 2018 – CERM, Martigny

Le chocolat, pêché mignon des petits et des grands est à l’honneur cette année encore à CransMontana. Cette 5e édition réunira les meilleurs chocolatiers de Suisse venus partager leur art et leur passion pour ce métier. C’est tout un univers de plaisir et de découverte gourmande qui s’offre à vous ! Les 2 et 3 mars 2019 – Centre de congrès Le Régent, Crans-Montana 41


T +41 27 775 35 90 — info@leselfes.com


moserdesign.ch – photo (lac) : Sacha Voeffray

International Winter, Spring and Summer Camps Verbier Switzerland

www.leselfes.com


Se former chez PURE CLINIC EDUCATION

PUR

« Offrir le meilleur des soins dentaires »

Nos cliniques Martigny Une autre façon d’apprendreSion la médecine dentaire Sierre Verbier Versoix

InstItutIons de santé

C’est l’engagement pris par le Groupe Pure Clinic auprès de ses patients

Une autre

A5 couverture se former.indd 1


SANTÉ

Des soins de qualité

Hôpital de Sion

47


INTERVIEW

ESTHER WAEBER-KALBERMATTEN

Département de la santé, des affaires sociales et de la culture

« Investir pour que nos infrastructures sanitaires continuent de répondre aux besoins des patients » Réélue au Conseil d’Etat en 2017, Esther Waeber-Kalbermatten est la Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. Seule femme de l’exécutif valaisan, elle en assure également la présidence pour l’année 2018. Pour Bien Vivre, elle fait le bilan de son action durant la précédente législature et nous parle des grands chantiers de la santé en cours et à venir en Valais.

48


Quelles sont les raisons qui vous ont incitée à briguer un 3e mandat ? La première raison est bien évidemment que j’avais à cœur de poursuivre et terminer un certain nombre de dossiers que j’avais entamés. Je pense en particulier à la concrétisation de l’hôpital du Valais de demain. J’ai également estimé être la meilleure personne parmi les divers candidats pour assurer une pluralité de genres, d’idées et de cultures. Je suis heureuse de l’avoir fait ! Quel bilan faites-vous de la précédente législature ? Le budget de mon département est un défi permanent car il concentre la majorité des charges dynamiques de l’Etat. Les besoins et les prestations médicales augmentent continuellement, ce qui implique une hausse du subventionnement cantonal. Le budget du domaine social est aussi tributaire de facteurs externes. Les diverses révisions légales fédérales intervenues lors de la législature précédente (loi sur le chômage ou la 5e révision de la loi sur l’assurance invalidité) ont induit des charges supplémentaires pour mon département. Malgré cela, je peux me féliciter d’un très bon bilan. Durant la législature précédente j’ai notamment réussi à amener de la transparence au sein du fonctionnement de l’Hôpital du Valais, ce qui a permis de ramener le calme dans cette institution. Les hôpitaux sont désormais sur de

bons rails grâce notamment à la nouvelle planification hospitalière et à la stratégie d’investissement de 400 millions de francs qui offre des infrastructures modernes à la population valaisanne et au personnel soignant. Divers programmes ont également été mis sur pied pour favoriser la réinsertion professionnelle, notamment dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration ou encore l’accompagnement à domicile. J’ai pu offrir à la population en situation de handicap et à leur famille, 125 places d’hébergement, 111 places de centre de jour et 55 places en atelier supplémentaires. Quant à la révision totale de la législation sur le travail, elle a permis de de favoriser la paix du travail afin de pouvoir lutter efficacement contre la concurrence déloyale, le dumping salarial et le travail au noir.

Perspective d’extension de l’hôpital de Sion. © Hôpital du Valais

Mesure sociale active – ISA. © OSEO Valais

49


Rencontre avec la conseillère fédérale Doris Leuthard.

Vous souhaitez repositionner l’HVS sur la carte suisse des établissements de référence. Quelles sont les priorités et grands axes stratégiques ? Le canton du Valais connaîtra ces prochaines années d’importants chantiers qui marqueront de manière durable le paysage sanitaire valaisan. Ces chantiers devisés à 385 mios de francs permettront de regrouper à l’hôpital de Sion l’activité opératoire du Valais romand, mais aussi de centraliser à Brigue l’activité hospitalière du Haut-Valais. Ces regroupements renforceront la qualité des soins, la sécurité des patients et l’efficience des prestations. Plusieurs projets ont déjà démarré. Alors que le bâtiment de la stérilisation centrale à Martigny est en fonction depuis 2017, les phases de projets pour Sion et Brigue devraient se terminer durant le troisième trimestre 2018. Investir pour que nos infrastructures sanitaires continuent de répondre aux besoins des patients et à l’évolution médicale est primordial et constitue une priorité du Conseil d’Etat. 50

Pourtant la subvention allouée pour ce dernier a été amputée de 660 000 francs pour 2018. Quelles conséquences ? Le Grand Conseil a souhaité limiter les prestations d’intérêts générales de l’HVS afin de le sensibiliser par rapport aux moyens financiers du canton. Néanmoins, les prestations d’intérêt général ont pu être augmentées de 1 million de francs par rapport à l’année 2017. A noter que les comptes 2017 de l’HVS sont équilibrés, ce qui permet d’envisager l’avenir et le développement de notre hôpital de manière enthousiaste. Il faudra néanmoins rester vigilant afin d’assurer à notre population un système hospitalier de qualité à des coûts supportables. Les cinq prochaines années vont être marquées par la gestion de grands chantiers : pouvez-vous nous en dire plus ? En premier lieu, l’année 2019 verra l’ouverture de l’hôpital Riviera-Chablais Vaud-Valais. Cet imposant chantier est un exemple de collaboration et de planification inter-


cantonale au niveau national. L’année 2020 verra ensuite débuter les travaux de rénovation et d’agrandissement des hôpitaux de Sion et de Brigue. A Sion, le campus santé de la HES-SO Valais sera déplacé pour venir renforcer le pôle sanitaire occupé actuellement par l’hôpital du Valais et la Clinique Romande de Réadaptation (CRR). Avec l’arrivée de l’EPFL en Valais, tous ces chantiers démontrent un Valais qui évolue, qui bouge et qui innove pour offrir de belles perspectives aux générations futures. Le Valais est le canton le plus frappé par la hausse des primes maladies en 2018. Comment expliquer cette situation ? Le Valais a effectivement connu une augmentation importante de sa prime de référence pour 2018 (+5.9% soit 23 fr. 20 supplémentaires par mois). Cette hausse s’explique en partie par les profonds changements qui sont à l’œuvre en Valais : la société s’urbanise, la population est plus mobile mais aussi mieux informée, l’accès aux soins est plus aisé. De nombreux autres cantons ont déjà connu cette mutation. Comme en Valais, elle s’est aussi traduite par une augmentation des dépenses de santé, notamment dans les prises en charge hospitalière et ambulatoire. Cette évolution a forcément des répercussions sur les primes d’assurance-maladie, mais a surtout eu une incidence directe positive sur la santé des Valaisannes et Valaisans.

Présentation du programme gouvernemental.

Rencontre avec le comité de direction du Service de la culture. © SC/DK – photo Sabine Papilloud / Le Nouvelliste

Visite officielle de l’ambassadrice de France.

51


Stérilisation centrale - Martigny. © Thomas Andenmatten

Que faire ? Chaque acteur doit jouer son rôle pour maîtriser l’augmentation des coûts de la santé : patients, médecins, hôpitaux, cliniques, établissements médico-sociaux, pouvoirs publics, etc. A son niveau, le canton du Valais agit par la planification hospitalière, des mesures pour favoriser la prise en charge en ambulatoire de certaines opérations, la limitation de l’installation de nouveaux médecins en cabinet, le financement d’une centrale d’appel pour les petites urgences (régulation médicale), la promotion de la santé et la prévention, etc.

Mesure sociale active – ISA. © OSEO Valais

52

L’OSEO Valais a lancé il y a deux ans une structure qui accueille des personnes à l’aide sociale sans ou avec peu de perspectives d’emploi. Peut-on déjà faire un bilan de ses résultats ? Mon département a mandaté en octobre 2016 l’Œuvre d’entraide ouvrière (OSEO Valais), le Centre médico-social et la Ville de Sion ainsi que la HES-SO Valais Wallis pour la réalisation d’un projet pilote de nouvelle mesure d’insertion sociale. Elle s’adresse à des bénéficiaires de l’aide sociale pour qui une insertion professionnelle n’est pas réaliste, mais pour lesquels la mise en activité dans un cadre approprié est de nature à favoriser leur insertion dans la société. L’évaluation continue du projet assurée par la HES-SO Valais Wallis a mis en évidence les bénéfices importants retirés par la totalité des participants à ce programme, que ce soit au niveau de leur état de santé, de leur vie personnelle ou encore de leur inscription sociale. Ce « mieux-être » bénéficie également à la société dans son ensemble. Par exemple, les frais médicaux engendrés par les participants ont diminué de plus de 50% sur la période de la mesure. Un programme similaire a été ouvert pour les bénéficiaires de l’aide sociale dans la région du Bas-Valais et des réflexions sont en cours sur les possibilités d’élargir ce type de mesure sur tout le territoire cantonal.


Photo montage du nouveau parking de l’hôpital de Sion en cours de construction. © Hôpital du Valais

Le Canton du Valais souhaite améliorer le soutien aux familles en difficulté. Un projet de révision partielle de la loi d’application de la loi fédérale sur les allocations familiales (LALAFam) est en cours. Que prévoit-il ? La révision soumise au Parlement cantonal en juin 2018 prévoit notamment une aide d’urgence aux familles confrontées à la maladie d’un enfant, ainsi qu’une allocation de naissance pour les personnes au bénéfice des indemnités de l’assurance-chômage. Ces nouvelles prestations pourraient être financées par le biais du Fonds pour la famille. Elles permettraient de soulager les familles se trouvant dans une situation financière délicate. Le soutien aux familles valaisannes serait ainsi renforcé. La Commission parlementaire en charge de ce dossier s’est prononcée à l’unanimité en faveur de cette révision. Conseil d’Etat 2018/2019.

53


Centre agréé AI-SUVA-AVS-AMF Caisses maladies / Certifié Akustika et Acoustique Suisse, 2 labels de qualité Place du Midi 52 • CH-1951 Sion • Tél. +41 27 323 33 34 • info@acoustiquesuisse-sion.ch Gd-St-Bernard 3 • CH-1920 Martigny • Tél. +41 27 723 15 20 • info@acoustiquesuisse-martigny.ch www.auditionsante.ch

CENTRES INDÉPENDANTS D’AUDIOLOGIE CLINIQUE

Mieux entendre pour mieux vivre Entendre, c’est percevoir son environnement, communiquer, partager et continuer de développer son cortex grâce à ses facultés sensorielles. Et c’est là que la correction auditive tient un rôle clef. A l’origine de la création de deux centres, à Martigny et à Sion, Philippe Perez, audioprothésiste passionné par son métier, a ainsi permis à des centaines d’hommes et de femmes de retrouver une vie sociale épanouie et active. Interview.

54


Selon vous, la correction auditive est un acte plus qu’une vente et nécessite alors une prise en charge complète du patient. Pouvez-vous nous en dire davantage ? En effet, il ne suffit pas d’acheter un système auditif pour bien entendre. Tout appareillage doit s’accompagner d’un suivi personnalisé et d’une rééducation auditive. C’est donc un vrai traitement qui nécessite la mise en place d’une relation personnalisée avec le patient, afin de faire le lien entre la technique et l’humain. C’est pourquoi nous proposons un panel de services larges et variés permettant d’offrir un traitement complet et sur-mesure à chaque patient : un bilan auditif complet ; des conseils sur la prévention ; des conseils sur les acces­ soires et les aides à la communication ; l’essai, l’adaptation et le suivi audioprothétique personnalisé ; la prise en charge des démarches de remboursement AVS-AI-SUVA-AMF, ainsi que la réparation, l’entretien et le nettoyage des aides auditives.

Philippe Perez

La perte auditive a des conséquences indéniables, tant sur la santé physique et mentale que sur les relations sociales, n’est-ce pas ? La diminution auditive a deux conséquences. Tout d’abord, elle engendre une privation sensorielle qui a pour résultat une moindre stimulation des neurones et une accélération du vieillissement. Les capacités mentales, l’équilibre psychique et la qualité de vie en souffrent clairement. Elle a également un impact au niveau social. Elle favorise la dépression liée à l’âge et le sentiment de solitude. Une bonne audition est alors nécessaire pour l’équilibre de vie de chacun. Je tiens également à souligner qu’on associe souvent la perte auditive à l’âge, ce qui est une erreur. Elle peut concerner tous les âges, et donc même des enfants. La technologie a bien évolué dans le domaine et les aides auditives sont plus discrètes, n’est-ce pas ? Le traitement auditif est en perpétuelle évolution. La qualité du son produit par les appareils numériques actuels s’approche de plus en plus de celle de notre système auditif. Aujourd’hui, il s’agit de petits microprocesseurs de plus en plus puissants et toujours plus discrets. Ils analysent l’environnement sonore et filtrent les bruits parasites ; la voix émerge et devient plus audible. Les nouvelles générations d’aides auditives sont plus confortables et apportent une efficacité supérieur à celles d’il y a 5 ans ! Changer ses appareils régulièrement apporte une nette amélioration de la qualité de vie. Vous êtes avant tout un professionnel passionné qui tient à rester indépendant. Pour quelles raisons ? En activité dans le Valais depuis 20 ans, je suis un audioprothésiste diplômé indépendant depuis 2003. Passionné par mon métier, je tiens à sensibiliser les personnes sur le rôle essentiel de l’audioprothésiste en me dissociant des grandes chaînes de magasins. L’audioprothésiste n’est pas un simple vendeur mais un réel thérapeute. Il doit être libre dans ses méthodes et outils de travail. Je tiens alors à mettre l’accent sur la prise en charge de chacun de mes patients, la qualité des soins, le conseil élargie et l’échange pour établir une relation de confiance durable. Pour pouvoir maintenir cette qualité dans un marché toujours plus concurrentiel, je suis affilié à Acoustique Suisse, une association d’indépendants, dont je suis d’ailleurs membre fondateur. Nous allons d’ailleurs développer cette association afin d’être mieux identifié par la clientèle.

55


Clinique Bernoise Montana Imp. Palace Bellevue 1 3963 Crans-Montana Tél. 027 485 51 21 Fax 027 481 89 57 www.bernerklinik.ch

CLINIQUE BERNOISE MONTANA

L’ART DE LA SANTÉ ★ Réadaptation neurologique ★ Réadaptation musculo-squelettique ★ Réadaptation en médecine interne ★ Réadaptation oncologique ★ Réadaptation psychosomatique

★ Salle de thérapie de renforcement musculaire ★ Kinetec ★ Lokomat, Armeo, Bioness, Vector ★ Sonographie ★ Radiographie digitale

56


★ Physiothérapie ★ Ergothérapie ★ Logopédie ★ Hippothérapie ★ Bains thérapeutiques ★ Massages thérapeutiques ★ Balnéothérapie ★ Psychologie et neuropsychologie ★ Atelier de création et d’expression ★ Acupuncture

Offre ambulatoire: physiothérapie, ergothérapie, hippothérapie, acupuncture Renseignements et réservation: Tél. 027 485 50 31

★ Chambres privées à 1 lit ★ Chambres semi-privées à 2 lits ★ Chambres communes de 2 à 3 lits ★ Balcon avec vue panoramique pour toutes les chambres ★ Cafétéria ouverte de 9 h à 19 h ★ Salle à manger de 130 places avec espace privé 57


PURE CLINIC INSTITUTIONS DE SANTÉ

Un réseau de soins de qualité Créé en juillet 2012, le groupe Pure Clinic I Institutions de Santé, c’est aujourd’hui 6 cliniques à Versoix et dans le canton du Valais. Un concept unique qui conjugue compétences médico-dentaires et médecine humaine au sein d’une même structure. Cette approche permet un suivi personnalisé et une prise en charge globale du patient grâce aux savoir-faire et compétences de professionnels de la santé formés aux meilleures techniques thérapeutiques. Zoom sur un groupe qui a basé sa philosophie sur l’éthique, la qualité et les valeurs humaines.

© Florian Bloesch

58


Un groupe qui se développe Six cliniques, une équipe composée de plus de 50 spécialistes, 50 000 patients soignés chaque année, Pure Clinic I Institutions de Santé se veut une force innovante dans sa vision de la médecine. Avec ses cliniques à Versoix, Martigny, Sion, Sierre, et plus récemment Verbier, le groupe est devenu un acteur de Santé incontournable en Suisse romande. Une renommée qu’il doit à ses nombreux investissements tant humains que financiers ainsi qu’aux valeurs fondamentales qu’il prône, tels que le respect, l’innovation, la qualité, la solidarité ou encore le professionnalisme. Dernier-né, son cabinet dentaire situé à Verbier, a ouvert ses portes en février 2017 et a su répondre à un réel besoin en matière de soins dentaires. Touristes, mais aussi riverains sont accueillis au sein de ce centre dernière génération. Dans un futur proche, c’est au cœur de l’Hôpital Riviera-Chablais que Pure Clinic posera ses valises à Rennaz, avec un Institut de Stomatologie et de Médecine Dentaire qui permettra un partenariat avec un centre hospitalier qui partage les mêmes valeurs.

Un concept novateur et unique Conscient des besoins actuels des patients, ce groupe privé suisse offre une approche médicale personnalisée et multidisciplinaire. Ainsi, il a complété son activité principale qu’est la médecine dentaire avec un pôle de médecine humaine dans ses cliniques de Versoix, Sion, et prochainement celle de Sierre. Un modèle unique et novateur qui permet une prise en charge complète et individualisée du patient. L’objectif étant de proposer une offre globale de qualité, Pure Clinic I Institutions de Santé met tout en œuvre pour offrir une prise en charge optimale. Des professionnels de santé compétents et formés en permanence aux dernières avancées, un cadre de soin à la pointe du progrès, un centre de formation ouvert à tous : cette synergie de groupe est un véritable atout pour la santé de nos patients.

© Pure Clinic

59

INSTITUTIONS DE SANTÉ

© Pure Clinic


Des soins de qualité Pure Clinic s’engage auprès de ses patients pour offrir les prestations les plus adaptées et de qualité. Il propose une gamme complète de soins dentaires qui couvre tous les besoins dans ce domaine. Ses équipes soignantes passionnées par leur métier sont composées de médecins-dentistes, de médecins généralistes, de spécialistes, d’hygiénistes dentaires, d’infirmières ou encore de secrétaires médicales qui travaillent en étroite collaboration pour accompagner le patient à chaque étape de sa prise en charge. A l’affût des améliorations technologiques médicales, le groupe investit régulièrement dans du matériel de pointe (microscopes, imagerie 3D...) qui permet une approche médicale plus précise. Pure Clinic I Institutions de Santé s’efforce également d’optimiser les coûts pour offrir des prestations à un tarif juste accessible au plus grand nombre.

© Pure Clinic

Le Dentibus : à la rencontre de nos patients Le Dentibus est une unité de soins mobile qui va à la rencontre des personnes qui ne peuvent plus se déplacer en cabinet. Véritable cabinet dentaire mobile, le Dentibus est équipé pour permettre de prodiguer presque les mêmes traitements qu’en clinique à des patients à besoins spécifiques. Il s’adresse essentiellement aux personnes âgées ou à mobilité réduite. Le groupe Pure Clinic I Institutions de Santé a fait le choix de la solidarité avec ce bus qui se déplace dans de nombreuses EMS de Suisse romande.

© Pure Clinic

60

© Florian Bloesch

Pure Clinic Education : des formations pour tous Basé à Sierre depuis 2016, Pure Clinic Education est supervisé par le Dr Karina Bouferrache, Cheffe de clinique. Ce centre de formation ultra-moderne dédié aux professionnels de la santé est le fruit d’une réflexion du groupe sur le besoin de formation continue dans le domaine dentaire. Pour satisfaire ce besoin, tant pour ses collaborateurs que pour les professionnels privés, l’ouverture de son propre centre de formation s’est avérée être le prolongement logique du positionnement de notre groupe et un des nombreux défis de son développement. Dans des locaux rénovés et équipés avec les dernières technologies : un auditorium pouvant accueillir 60 personnes, un laboratoire « Hands-on courses » composé de 24 places de travail, une salle de chirurgie connectée à l’auditorium, de nombreuses formations diplômantes ou non, colloques, conférences sont proposés dans un programme annuel de formation post-grade. A qui s’adresse le centre de formation ? Cette structure permet d’offrir une formation postgrade à des professionnels de la santé tant internes qu’externes au groupe. A l’interne, ce centre offre aux collaborateurs du groupe de toutes les professions dentaires d’élargir leurs domaines de compétences. C’est aussi un instrument de fidélisation et de soutien des collaborateurs qui sont accompagnés dans l’acquisition de nouvelles capacités et la définition d’un parcours professionnel. Ce concept permet également de mettre en place des protocoles de soins validés, semblables dans chaque clinique, pour que les prises en charge répondent uniformément aux données acquises par la science dentaire à ce moment. L’offre de formation interne comprend aussi des mises au point courtes et ciblées sur des thématiques dentaires d’actualité brûlante, ces « fiches métier » font régulièrement le point sur des questions essentielles et contribuent à l’harmonisation de pratiques selon les règles de bonne pratique médicale. Pure Clinic I Education diffuse aussi des flyers dirigés vers les patients et dédiés à la transmission d’informations de santé publique. Des professionnelles et professionnels de la santé externes au groupe, profitent aussi de ces formations,


© Florian Bloesch

attirés par une conférence pointue dans un domaine peu accessible ou par la qualité d’un conférencier dont la présence en Valais est exceptionnelle. L’actualité de Pure Clinic Education Pure Clinic Education s’engage pour le bien-être de ses patients contre le tabac avec un partenariat avec STOP-TABAC.CH. Une formation a déjà été réalisée en 2018 dans ce sens et a pour objectif de sensibiliser les jeunes aux dangers que le tabac peut avoir sur notre

santé buccale. De nombreux colloques avec des conférenciers internationaux et locaux sont prévus au plan de formation 2018/2019 et des formations diplômantes sont ouvertes à l’interne comme à l’externe, telle que la formation diplômante dédiée aux hygiénistes dentaires qui doit leur permettre d’obtenir le droit de pratiquer des anesthésies. Fort de sa réussite et de son expertise dans le domaine, Pure Clinic Education verra un deuxième centre de formation ouvrir ses portes d’ici un an dans le centre dentaire de Versoix.

jeudi 27.09.2018

Dr Martin Broome

Chef du Service de Chirurgie Maxillo-faciale du CHUV

La place du 3D en chirurgie orale et maxillo-faciale

Sierre

8 h 30 -12 h 14 h -15 h 30

jeudi 18.10.2018

Dr Piero Parsini

Médecin-dentiste spécialiste en médecine dentaire reconstructive - pratique privée, Genève

Réhabilitation adhésive : des solutions simples pour la réhabilitation de cas cliniques abrasifs/érosifs complexes

Sierre

9 h -17 h

jeudi 8.11.2018

Prof. Anton Sculean

Chef de la division en parodontologie Université de Berne

La régénaration osseuse guidée en rapport avec les matériaux produits et commercialisés par Straumann

Sierre

19 h -21 h

jeudi 29.11.2018

Prof. Michael Bornstein

Clinical Professor in Oral and Maxillofacial, La médecine orale à l’imaRadiology, Apllied Oral Sciences gerie diagnostique dans la Université de Hong Kong région maxillaire-faciale

Sierre

19 h -21 h

jeudi 13.12.2018

Dre Kahina Bouferrache Dre Nelly Santoro

Cheffe de clinique Médecine dentaire La prévention de l’obésité Pure Clinic I Institutions de Santé, Sierre Nutrition, obésité et Cheffe de clinique Médecine générale pathologie orale Pure Clinic I Institutions de Santé, Versoix

Sierre

19 h -21 h

Les cliniques médicales et dentaires de PURE CLINIC | Institutions de Santé

Galeries de la Louve, Rue des Cèdres 9 • CH-1920 Martigny Rue du Scex 33 • CH-1950 Sion Avenue Général Guisan 30 • CH-3960 Sierre Rue Centrale • CH-1936 Verbier Grand-Montfleury 54 • CH-1290 Versoix Tél. 0800 800 750 • Fax +41 24 468 02 03 www.pureclinic.ch

© Pure Clinic

61

INSTITUTIONS DE SANTÉ

© Pure Clinic


LASER BEAUTÉ MED SA – SION

Des médecins au service des patients A Sion et à Monthey depuis janvier 2018, Laser Beauté Med propose des soins de dermatologie médicale et esthétique. Grâce à son équipe de médecins dermatologues FMH et FMCH Lasers et d’assistantes médicales spécialisées, le patient est conseillé et soigné pour le meilleur résultat. La confiance est de mise par le professionnalisme qui entoure chaque attente.

© Thierry Sermier

62


Un encadrement médicalement contrôlé Dans chacun des centres de Laser Beauté Med, les médecins prennent en charge enfants et adultes pour des pathologies dermatologiques médicales et chirurgicales. Dans le cas de certaines pathologies, inflammatoires ou tumorales, ils collaborent avec les hôpitaux du Valais ou les centres hospitaliers universitaires de toute la Suisse. Pour la dermatologie esthétique, des plateaux lasers de haute technologie sont sous leur contrôle. Un environnement technique sécurisé permet à l’équipe formée de dermatologues, d’assistantes médicales, de spécialistes lasers et d’infirmières, d’assurer des soins en toute confiance. Chaque patient est reçu gracieusement pour un premier rendez-vous, sans frais. En fonction de sa demande, ces professionnels le guident vers la solution adaptée.

© Thierry Sermier

Une offre pour chaque demande Les femmes tout comme les hommes ont de plus en plus recours à des soins esthétiques. Laser Beauté Med en propose une large palette. L’épilation laser est la plus demandée. D’autres techniques permettent d’effacer une disgrâce, les effets du temps ou encore d’affiner une silhouette. Ces soins apportent du plaisir, de la confiance en soi retrouvée et une réponse à ce qui a pu devenir pesant moralement. Quels soins pour quelle attente ? Coolsculpting : Cet appareil à usage médical strict traite bourrelets ou amas graisseux par un procédé de refroidissement contrôlé pour cibler et cristalliser les cellules adipeuses en une séance. Epilation laser : Elle peut être réalisée sur toutes les parties du corps et sur tous les types de peau. Pour éliminer les poils, des lasers de classe IV dont la puissance garantit une meilleure efficacité et une plus grande sécurité sont utilisés. Seuls des médecins sont autorisés à superviser ou pratiquer des épilations par lasers. Traitement des rides par la protéine botulique : En provoquant une relaxation musculaire dans les zones traitées, les rides d’expression sont atténuées. La protéine botulique permet un effet lifting subtil sur le haut

du visage et des yeux. Les rides du haut du visage (front, rides du lion, pattes d’oie) sont dues à des contractions musculaires répétées. La protéine botulique détend la musculature et fait disparaître les rides. Comblement des rides par l’acide hyaluronique : Les injections sont une technique de rajeunissement simple et efficace au résultat immédiat au niveau des rides et ridules, lèvres et pommettes. Le contour du visage est ainsi redessiné. 63


Ulthera, lifting non chirurgical : L’ulthérapie est la seule procédure qui permet d’obtenir une amélioration nette du relâchement cutané au niveau de la peau du visage, du cou et du décolleté. Cette technique est la seule agréée par la rigoureuse FDA aux Etats-Unis. Elle tend la peau relâchée et la rajeunit. Photorajeunissement : Il induit une disparition des taches dues au soleil et une véritable amélioration de la couleur et de la texture de la peau. C’est un rajeunissement spectaculaire de la peau du visage, du cou, du décolleté et des mains. Couperose : Caractérisée par la présence de fins vaisseaux sanguins rougeâtres principalement sur les joues et le pourtour du nez, elle se traite aisément avec des lasers vasculaires en peu de séances pour un résultat durable.

Effacement des cicatrices du visage dues à l’acné : Grâce au laser CO2, de nouvelles fibres collagènes sont générées et corrigent les cicatrices. Transpiration excessive : Problème médical, l’hyperhidrose se combat par des injections superficielles de protéine botulique pratiquées sur la zone à traiter comme les aisselles ou les mains. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter notre site internet ou prendre un rendez-vous gratuit et sans engagement.

Varicosités des membres inférieurs : Elles sont généralement supprimées par un laser vasculaire. Effacement des tatouages ou maquillage permanent : Les tatouages, tout comme le maquillage permanent, peuvent être atténués voire effacés au laser. Radiofréquence médicale tripolaire : Elle se caractérise par trois modes d’action complémentaires : un effet raffermissant et tenseur de la peau, une augmentation de la microcirculation et une légère diminution des graisses.

Laser Beauté Med SA Rue du Scex 4 CH-1950 Sion

LBM Chablais Sàrl

Avenue de la Gare 24 CH-1870 Monthey

Tél. +41 27 323 70 00 www.laserbeautemed.ch

64


OUVERTURE DE NOTRE CABINET

MÉDICAL DE DERMATOLOGIE

À MONTHEY

COOLSCULPTING Elimination des amas graisseux localisés

LBM a débuté son activité en 1981 à Sion. Grâce au succès rencontré par notre cabinet et à la confiance de nos patients, nous sommes très heureux de vous

EPILATION LASER

annoncer l’ouverture de notre cabinet médical à

Obtenir une peau agréable et douce

Monthey. Nous avons le plaisir de vous informer que

les

Doctoresses Cristina CARDONA et Jennifer LANDRY ont ouvert le Cabinet de Dermatologie, Médecine Esthétique et Lasers à l’Avenue de la Gare 24, 1870

VARICOSITÉS

Monthey.

Effacer les vaisseaux visibles

À PROPOS Le centre médical de lasers esthétiques LASER

COMBLEMENT DES RIDES

BEAUTÉ MED vous accueille dans un cadre privilégié,

Restaurer les volumes et la symétrie

au centre-ville de Sion et Monthey. LASER BEAUTÉ MED réunit un plateau laser de haute technologie sous le contrôle de médecins dermatologues spécialisés dans leurs domaines. Un environnement technique sécurisé permet à

PHOTORAJEUNISSEMENT Disparition des taches dues au soleil

l’équipe formée d’assistantes médicales, spécialistes lasers et d’infirmières, d’assurer des soins et traitements dans un cadre médicalement contrôlé .

Venez nous rendre visite !

Avenue de la Gare 24 1870 Monthey

Rue du Scex 4 1950 Sion

027 323 70 00

info@laserbeautemed.ch www.laserbeautemed.ch


THERMALISME

La détente au cœur des montagnes Depuis des années, les visiteurs viennent se détendre, se reposer et se rétablir dans les bains thermaux du Valais. L’eau sort bouillonnante des profondeurs des montagnes et les paysages grandioses sont une invitation à la détente. Décontractantes, stimulantes ou apaisantes, les vertus thermales sont nombreuses. Bien Vivre vous invite à plonger à la découverte des meilleures adresses valaisannes pour prendre soins de vous.

Station thermale de Brigerbad.

66


Station thermale de Breiten Breiten se situe sur une terrasse ensoleillée dominant la vallée à 900 mètres d’altitude, au cœur du patrimoine mondial naturel de l’UNESCO « Alpes suisses Jungfrau-Aletsch ». La station thermale est la seule des Alpes suisses à jouir d’une piscine curative à l’eau saline. Cette précieuse saumure provient de la mer préhistorique qui recouvrait la Suisse il y a plus de 250 millions d’années. Dans le centre thermal et de bien-être de l’hôtel Salina Maris Wellness & Vintage, les hôtes profitent ainsi d’une eau à 33°C enrichie en sel hautement minéralisé. Avec la piscine, le centre de physiothérapie et de bien-être, le centre offre aux visiteurs un large éventail d’activités possibles : massages, soins ostéopathiques, gymnastique, enveloppements à base de saumure ou de fleurs de foin, etc. Station thermale de Brigerbad Avec 2600 m2 de surface d’eau en été, Brigerbad fait office de plus grand espace thermal en plein air de Suisse et offre un panorama saisissant sur les Alpes valaisannes et bernoises. Véritable oasis de bien-être pour le corps et l’esprit ouverte 365 jours par année, le centre est composé de sept univers thermaux distincts. Vous y trouverez une rivière, une piscine olympique, six bassins thermaux en plein air (27-38°), une piscine pour enfants, le plus long toboggan des Alpes (182 mètres), une piscine fluviale thermale et la plus grande installation sous-marine à buses de massage de Suisse ainsi qu’une zone spa et un espace wellness avec traitements ainsi que l’unique grotte thermale de Suisse.

Station thermale de Breiten. © Badehotel Salina Maris – Wellness & Vintage

Station thermale de Loèche-les-Bains Loèche-les-Bains est la destination thermale la plus naturelle des Alpes. Chaque jour, 3,9 millions de litres d’eau thermale naturelle jaillissent à 51 degrés et une fois refroidis alimentent les 10 bassins des thermes. Une eau qui possède des vertus énergisantes pour le corps, l’âme et l’esprit. En plus d’une eau thermale réputée pour ses effets bénéfiques, les bains thermaux de Loèche offrent deux bassins chauffés à 36°C, une équipe de cinq médecins spécialisés en wellness médical et wellness alpin, en médecine traditionnelle chinoise et acupuncture, en ayurvéda, en physiothérapie et en traitements anti-âge. Un lieu idéal pour les familles avec un bassin thermal ludique en intérieur, une grande pataugeoire à 35°C avec jeux pour les plus grands, deux grands toboggans et même un bassin découverte à ciel ouvert.

Station thermale de Loèche-les-Bains.

67


Station thermale de Saillon. © Sedrik Nemeth

Les Bains d’Ovronnaz.

Les Bains d’Ovronnaz Lovés au pied d’un cirque de montagnes, à 1350 mètres d’altitude, les Bains d’Ovronnaz offrent le meilleur de la montagne avec des eaux bienfaisantes, relaxantes, curatives. Ils offrent plus de 600 m2 de plans d’eau avec trois bassins thermaux, dont l’eau est chauffée entre 32 et 35 degrés. A l’intérieur, un espace détente supplémentaire accueille les visiteurs sous une charpente en bois. Lits de massage subaquatique, buses d’automassage, bains de bulles, whirlpools, thermes et jacuzzi réservent des histoires d’eau pétillantes à consommer sans modération.

Les Bains de Val d’Illiez.

68

Station thermale de Saillon La station thermale des Bains de Saillon se situe au cœur du Valais entre Sion et Martigny et proposent plusieurs espaces bien-être et détente au cœur des vignobles valaisans. Vous pourrez vous délasser dans une piscine thermale intérieure et trois bassins extérieurs alimentés par de l’eau de source minéralisée, notamment recommandée pour se libérer d’affections chroniques. Vous y trouverez également un espace fitness, un espace soins, un espace beauté, un espace bien-être « Carpe Diem » avec bains de vapeur et saunas et « Les Mayens du Bien-Etre », un village de sauna et hammam situé à l’extérieur. Une Rivière thermale de plus de 120 m de long complète également l’offre des Bains. Elle est composée d’une grotte aquatique avec bains à remous, de deux pergolas avec bancs de massage, d’un accélérateur de courant et buses de massage, de deux parcours kneipp, de deux pergolas de brumisation, et d’une terrasse.

Les Bains de Val d’Illiez Nichés dans le creux de la Vallée d’Illiez et entourés de sommets alpins dont les Dents du Midi, les Bains du Val d’Illiez sont une invitation à la détente et au bien-être. Derniers-nés des centres thermaux Thermes Parc, ils offrent un bassin extérieur équipé de buses, un bain bouillonnant géant à 34 degrés agrémenté de lits et de jacuzzis, un bassin principal intérieur avec hydro-massage et col de cygne, un espace hammam, tylarium et sauna, une rivière thermale naturelle à contre-courant et une cascade naturelle. Prestation inédite en Suisse romande : un spa pour les enfants de 5 à 15 ans.


CONCEPTION · RÉALISATION · ENTRETIEN · RÉNOVATION

CRÉATEUR DE BIEN-ÊTRE CONCESSIONNAIRE CAROBBIO FABRICANT DEPUIS 1978

GENÈVE-VAUD-VALAIS TÉL : 022 721 14 26 CONTACT@AQUALUX-DESIGN.COM

WWW.AQUALUX-DESIGN.NET


Lieu unique mêlant architecture, culture et jardins d’exception, le Château Mercier est aussi l’endroit idéal pour l’organisation de réceptions et séminaires. La privatisation de ce domaine, datant du début du XXe siècle, permet en effet d’organiser toutes sortes d’événements dans une chaleureuse et conviviale intimité, la plus grande discrétion, tout en bénéficiant d’un cadre au charme atypique et de prestations de grande qualité.

Fondation du Château Mercier Case postale 403 CH-3960 Sierre Administration : Tél. +41 27 452 23 23 Fax +41 27 452 23 33 Château : Tél. +41 27 451 22 22 Fax +41 27 451 22 19 fondation@chateaumercier.ch www.chateaumercier.ch


FORMATION & ÉCONOMIE

Une vision d’avenir

© Olivier Lovey

71


INTERVIEW

CHRISTOPHE DARBELLAY

Département de l’économie et la formation

« La formation et la recherche seront les bases futures de l’économie valaisanne » Le Valais est « une terre d’innovation », telle est la conviction de Christophe Darbellay. Un an après son élection, le chef du Département de l’économie et de la formation (DEF) est toujours aussi enthousiaste. Pour Bien Vivre, il fait un premier bilan de ce début de législature et nous présente sa vision du Valais.

HES-SO Valais-Wallis, site de Sierre © Valais/Wallis Promotion / Céline Ribordy

© Olivier Maire

72


Chantier Campus Energypolis © EFAR

Quelle est l’origine de votre engagement en politique ? Aussi loin que je me souvienne, la politique m’a toujours intéressé. Je suivais beaucoup l’actualité à la radio et de nombreuses personnes au sein de ma famille étaient engagées en politique. J’ai débuté ma carrière comme directeur de l’organisation faîtière de l’agriculture romande (AGORA), une activité très liée au politique à travers des activités de lobbying. J’ai ensuite été élu au Conseil national en 2003, à 32 ans et j’ai rapidement pris la présidence de mon parti, le PDC. Une expérience qui m’a donné envie d’aller encore plus loin en me présentant au Conseil d’Etat. Je crois que l’exécutif correspond mieux à mon caractère que le législatif et

j’ai l’impression de voir plus rapidement les effets de ce que j’entreprends. Quel est votre bilan depuis le début de cette législature ? Je suis très satisfait de cette première année. J’ai la chance d’évoluer dans un département aux activités très diversifiées, ce qui est particulièrement intéressant. Cela demande du travail et de l’implication, d’autant plus que les attentes de la part de la population sont énormes, mais je m’engage chaque jour pour faire avancer les dossiers qui me sont confiés, même si nous sommes dans un contexte financier difficile. Beaucoup de projets ont été cependant initiés.

Cours à la HES-SO Valais-Wallis © Valais/Wallis Promotion / Céline Ribordy

73


© Valais/Wallis Promotion / François Perraudin

© Valais/Wallis Promotion / Jean-Yves Glassey

74

Pourquoi avoir réuni la formation et l’économie dans un même dicastère ? J’ai toujours pensé qu’il y avait deux moteurs dans un pays ou une région, à savoir l’économie et la formation. La réunion de la formation et de l’économie dans un même département doit aboutir à un meilleur dialogue entre les deux domaines et à la création de synergies. Ce mariage, unique en Suisse au niveau cantonal, est certes un pari sur l’avenir, toutefois je suis persuadé qu’il sera gagnant. Ce sont des mondes différents mais qui sont fortement dépendants l’un de l’autre. Ils doivent apprendre à mieux se connaître et à se parler. Assez spontanément, des synergies commencent déjà à se créer. Avec ces prochaines années un nombre important de départs à la retraite sur les sites industriels du canton et le projet d’investissement massif de la Lonza à Viège notamment, ce dialogue s’avérera essentiel. Il s’agit d’offrir davantage de perspectives professionnelles à la jeunesse de l’ensemble du Valais et de permettre aux entreprises de trouver une main d’œuvre locale de qualité, tout en attirant d’éminents spécialistes venus d’autres cantons ou de l’étranger. La qualité de la formation est également un atout important pour attirer de nouvelles entreprises et va de pair avec des conditionscadres attractives comme la fiscalité actuellement discutée dans le cadre du projet fiscal 17 et qui vise à augmenter notre compétitivité par rapport aux cantons voisins.


Vous militez pour un Valais innovant et futuriste. Comment concrètement y arriver ? Ce canton n’est pas celui des clichés que les médias aiment entretenir avec les vaches et la raclette, c’est aussi une terre d’innovation. La formation et la recherche seront les bases futures de l’économie valaisanne. Avec la plus importante antenne de l’EPFL hors Lausanne et la Haute Ecole d’Ingéniérie, le campus Energypolis au sud de la gare de Sion constitue une grande chance pour le Valais. Je crois au développement de synergies entre recherche fondamentale et la HES plus « pratique » sur les axes à haute valeur ajoutée comme la biotechnologie, l’énergie et la mobilité, avec à la clé les emplois de demain. Le Conseil d’Etat a activement soutenu la deuxième phase du projet avec à termes 16 à 17 chaires présentes sur le site de Sion ainsi que 350 chercheurs et employés. Il y a aussi le pôle santé qui va se développer sur le site de l’Hôpital de Sion et de la SUVA et qui va créer une émulation autour de ce domaine. Votre prédécesseur à l’éducation avait une vision assez claire de ce que doit être l’école. Quelle est la vôtre ? Je suis pour une école ouverte, une école de la diversité qui vise l’excellence et favorise l’égalité des chances. C’est ce que l’on doit à tous les enfants pour que chacun puisse trouver une solution professionnelle adaptée. L’école doit transmettre des savoirs à commencer par les fondamentaux, des savoir-faire et des savoir-être

pour construire les adultes de demain. L’école est d’autant plus importante que la plupart des métiers que nos enfants exerceront n’existent pas encore. Quelles sont vos priorités pour l’école valaisanne ? Des réformes à venir ? Nous sommes actuellement dans une phase de consolidation et d’optimisation. Prendre les élèves pour des cobayes en réformant à tout va comme cela se fait dans d’autres régions n’est pas mon but même si des choses restent à améliorer. Les échanges linguistiques et le bilinguisme restent prioritaires pour moi. Le Valais est certes leader suisse des échanges scolaires mais seul 10% des élèves font des échanges. Il reste donc encore beaucoup à faire. Une attention particulière doit être également portée aux conditions-cadres de la formation et à la santé des enseignants. Ceux-ci ont été trop souvent dénigrés et il est essentiel qu’ils puissent évoluer dans un climat de confiance et de sérénité. Il faut que les enseignants se sentent bien pour qu’ils puissent transmettre leurs savoirs dans de bonnes conditions. La formation professionnelle est également un sujet qui me tient à cœur. Nous avons la chance en Suisse d’avoir un système dual qui marche très bien avec une grande reconnaissance de l’apprentissage. Le développement de la HES sur le site de Sierre et Sion représentera une option pour beaucoup de jeunes apprentis et cette perspective me réjouit.

édition 2018-2019 / Chf 5.-

ans 2008-2018

...en Valais AGENDA

Tous les événements à ne pas manquer

SANTé

Des soins de qualité

FORMATION & éCONOMIE Une vision d’avenir

LA PAROLE AUX PRéSIDENTS

Avancer ensemble

IMMOBILIER

Ethique & Engagement

TOURISME & GASTRONOMIE Terre d’évasion

ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Un développement maîtrisé

«Bien Vivre en Valais», «Bien Vivre en Pays de Vaud», «Bien Vivre à Genève», «Bien Vivre à Fribourg» et «Bien Vivre en Pays de Neuchâtel» sont le reflet des richesses de ces cantons haut en couleur ! Portraits de personnalités et d’entreprises, reportages, zoom sur des sujets d’actualités se suivent à travers un panorama d’images exceptionnelles.

Nos revues incarnent le rendez-vous parfait pour tous les amoureux de nos régions.

ANS 2008-2018

LIPCO SA | Rue du Clos 5 | CH-1207 Genève | Tél. +41 (0)22 737 09 33 | Fax +41 (0)22 737 09 38 | E-mail: contact@lipco.ch | www.editions-bienvivre.ch

75


LATHION BERNEY ASSOCIÉS

Une fiduciaire qui s’engage aux côtés de ses clients Situé à Sion, Lathion Berney Associés est le partenaire privilégié pour tous les services professionnels fiduciaires, d’audit, de fiscalité, de conseil et d’expertise. Offrant un large éventail de prestations de qualité et un conseil personnalisé, elle accompagne ses clients à chaque étape pour les aider à développer leur potentiel économique et financier de manière optimale. Zoom sur cette fiduciaire qui se définit avant tout comme un entrepreneur au service des entrepreneurs.

MM. Frédéric Berney, Philippe Lathion, Philippe Joerg, Laurent Berney et Roland Rueff.

76


L’assise d’un groupe de renom Lathion Berney Associés est l’antenne valaisanne du groupe Berney Associés. Présent à Genève, Lausanne, Fribourg et Sion sous différentes entités juridiques, ce groupe de renom emploie plus de 150 collaborateurs, ce qui en fait la plus grande fiduciaire privée de Suisse romande. Lathion Berney Associés a vu le jour en 1996 sous l’appellation Fiduciaire RFF. Elle était alors une filiale de la plus ancienne fiduciaire de Genève, Duchosal Revision Fiscalité Fiduciaire, en mains notamment du valaisan Philippe Lathion, expert-comptable diplômé et spécialiste en finance et controling. En 2013, Philippe Lathion s’associe au groupe créé par Charles Berney, expert-comptable et expert-fiscal diplômé, et l’antenne de Sion est renommée Lathion Berney Associés. Ce rapprochement a permis à cette dernière d’élargir l’éventail des compétences internes mises à disposition de ses clients tout en conservant son identité entrepreneuriale. Expérience et expertise pour des prestations de haute qualité Ces dernières années, Lathion Berney Associés n’a cessé de perfectionner ses activités pour s’adapter aux évolutions du marché et satisfaire sa clientèle. Placée sous la direction de Sébastien Germanier, expert-comptable diplômé, son expertise spécifique dans de nombreuses zones d’activité comme la finance, le secteur public, l’industrie, le commerce, le tourisme, l’immobilier ou encore les services, lui permet de comprendre les enjeux et défis de ses clients et de définir des réponses adaptées. Des compétences qu’elle valorise en matière d’expertise comptable, fiscale, de gestion administrative mais aussi de conseils. Plus qu’une fiduciaire un partenaire Disponible et à l’écoute, Lathion Berney Associés se veut proche de ses clients pour les accompagner au mieux dans la réussite de leurs projets et ce, tout au long du cycle de vie de leur entreprise, dès sa constitution, en passant par les phases de croissance, jusqu’à sa transmission. Qu’il s’agisse de sociétés cotées en Bourse, de PME ou encore de raisons individuelles, chaque client bénéficie d’un conseil personnalisé et d’un suivi optimal de son dossier via une seule et unique personne de référence qui mobilise des compétences spécifiques à l’interne du groupe pour apporter une réponse de qualité, pragmatique et globale à toute problématique. La fiduciaire s’engage également à maintenir un haut degré de confidentialité et de discrétion.

Sébastien Germanier, associé et directeur du bureau de Sion.

Philippe Lathion, associé Groupe Berney.

Une entreprise formatrice Parce que la démarche de Lathion Berney Associés et de ses consœurs présuppose engagement, réactivité et disponibilité, le groupe Berney accorde une importance primordiale à la formation. L’objectif : pouvoir satisfaire les attentes de développement de compétences de ses collaborateurs, les fédérer autour d’une culture commune et répondre aux exigences toujours plus pointues de ses clients en offrant des formations continues adaptées et enrichissantes. Le groupe accueille également de nombreux apprentis et universitaires qui, une fois diplômés, intègrent pour la plupart ses effectifs. A ce jour, il compte 16 experts comptables et fiscaux diplômés. Un gage de qualité supplémentaire pour les clients des différentes filiales du groupe dont la fiduciaire sédunoise.

77


mettant de requalifier le gain exonéré d’impôts en un revenu de la fortune imposable ou d’effectuer des reprises fiscales sur le montant de la transaction. Il est donc primordial, avant de procéder à la transmission, d’évaluer le risque fiscal relatif. Citons notamment le risque de liquidation partielle indirecte, le prix non conforme au marché, la donation mixte, ou encore la violation du délai de blocage en cas de restructuration fiscale intervenue antérieurement à la transmission. Ces reprises fiscales peuvent représenter Laure Cordt Moller. une charge importante qui vient diminuer le gain réalisé par l’entrepreneur. Il est donc tout à son avantage d’anticiper ces divers risques en Savoir anticiper la transmission de son entreprise procédant à une analyse préliminaire accompagné par Réfléchir, discuter, planifier, estimer ; tels sont les mots un professionnel du domaine. qui devraient venir à l’esprit lorsque l’on parle de transmission d’entreprise. Planification successorale Qu’il s’agisse d’un entrepreneur en raison individuelle La transmission d’une entreprise intervient régulièreou d’un actionnaire d’une société de capitaux, la trans- ment dans le cadre de la planification successorale de mission d’entreprise est une étape importante qu’il faut l’entrepreneur ; l’entreprise étant partie intégrante du préparer avec soin. Le transfert d’une entreprise peut patrimoine à hériter. Il peut ainsi s’avérer utile de prévoir intervenir sous différentes formes : vente de son activité une réorganisation, voire une restructuration de l’entreindépendante, vente des actions à un tiers, à un employé, prise afin de faciliter sa transmission. transmission à un membre de la famille déjà actif au sein Ainsi, à titre d’exemple, il serait possible de procéder de l’entreprise ou encore préparation de la succession. à une transformation de l’activité indépendante en une Autant de variantes possibles que d’éléments à prendre société de capitaux (SA, Sàrl) ; l’entrepreneur devient en compte pour bien réussir ce passage. alors actionnaire de son entreprise. Cette restructuration permettra aux futurs héritiers de recevoir des actions Un aspect psychologique à ne pas négliger et non une part dans l’activité indépendante. Elle facilite Transmettre son entreprise est une étape délicate dans également la sortie d’un héritier, par la revente de ses la vie de l’entrepreneur ; elle est souvent perçue comme titres, dans l’hypothèse où il ne souhaiterait pas rester lié la fin d’un cycle et est parfois difficile à accepter. Pourtant, à la société. Le cas de transformation en une société de si elle est bien préparée et réalisée, la transmission de capitaux est souvent constaté pour les professionnels de l’entreprise pourra s’effectuer en douceur et conduira l’immobilier qui intègrent leur patrimoine immobilier au l’entrepreneur vers sa prochaine étape, plus sereine- sein d’une société. Les héritiers percevront chacun des ment. Il faut également conserver à l’esprit que la trans- actions de la nouvelle société en lieu et place de parts mission d’une entreprise a pour objectif la poursuite de d’immeubles dont le partage est plus complexe en raison l’activité commerciale, de la relation clientèle ; la pérenni- de la valorisation des différents biens. sation de l’entreprise dans son ensemble. Enfin, elle offre aussi la possibilité d’accueillir de nouvelles idées, de nou- Mieux vaut prévenir que guérir velles ressources, dans l’optique de construire le futur de La transmission de l’entreprise exige une anticipation, la société en profitant de bases solides. une préparation importante afin d’éviter des mauvaises surprises ; notamment pour les aspects fiscaux. Un proTraitement fiscal de la vente cessus maîtrisé et accompagné permet de sensibiliser Un des éléments clés d’une transmission d’entreprise l’entrepreneur, le vendeur, aux divers aspects à prendre réside dans le traitement fiscal applicable au gain. En en compte. Il est donc important de s’entourer de proeffet, l’impact fiscal varie notamment en fonction de la fessionnels qui sauront le guider à chaque étape. Une forme de l’entreprise – activité indépendante ou société bonne anticipation et préparation de la transmission de capitaux – et de l’acheteur – personne physique ou de son entreprise lui permettra de l’appréhender de société, tiers ou proche. Dans la mesure où pour beau- manière plus sereine. coup d’entrepreneurs le gain obtenu lors de la transmis- Conclusion : ne pas se précipiter, bien s’entourer pour sion de leur entreprise représente un capital retraite ou mieux anticiper les éventuels risques et s’en prémunir. un investissement, il est indispensable que le traitement fiscal le plus avantageux soit appliqué. Rappelons ici que le système fiscal suisse exonère les gains en capitaux lors de la vente d’éléments faisant partie de la fortune privée ; tel est le cas lors de la vente d’actions de sociétés. Dès lors, l’entrepreneur qui est Lathion Berney Associés actionnaire de sa société devrait réaliser un gain en Rue de la Dent-Blanche 18 • CH-1950 Sion capital exonéré d’impôts lors de la vente des ses titres. Tél. +41 27 322 75 40 • Fax +41 27 322 75 44 Cependant, le fisc dispose de divers mécanismes lui perinfo@lathionberney.ch • www.berneyassocies.com 78


lathion berney associés lathion berney associés lathion berney associés

LA FIDUCIAIRE, UNE UNE DISCIPLINE LA FIDUCIAIRE, DISCIPLINE EXIGEANTE NÉCESSITANT DE HAUTES EXIGEANTE NÉCESSITANT DE HAUTES LA FIDUCIAIRE, UNE DISCIPLINE QUALIFICATIONS, DE L’EXPÉRIENCE, DE DE QUALIFICATIONS, DE L’EXPÉRIENCE, EXIGEANTE NÉCESSITANT DE HAUTES LA PRÉCISION ET DU POUR LA PRÉCISION ETSAVOIR-ÊTRE DU L’EXPÉRIENCE, SAVOIR-ÊTRE POUR QUALIFICATIONS, DE DE RELEVER À VOS CÔTÉS TOUS VOS DÉFIS. RELEVER À VOS TOUS VOSPOUR DÉFIS. LA PRÉCISION ET CÔTÉS DU SAVOIR-ÊTRE RELEVER À VOS CÔTÉS TOUS VOS DÉFIS.

18, rue de Dent 18,larue deBlanche la Dent Blanche Case postale 1180 1951 Sion Case postale 1180 1951 Sion T +41 27T 322 75 40 +41 27 322 75 18, rue de la Dent40 Blanche F +41 27F 322 75 +41postale 27 44 322 1180 75 441951 Sion Case info@lathionberney.ch info@lathionberney.ch T +41 27 322 75 40 F +41 27 322 75 44 info@lathionberney.ch


EAGLE EXPRESS

Compagnie d’aviation La Compagnie de jets Eagle Express a été fondée en 2010 et emploie aujourd’hui une dizaine de pilotes expérimentés. Sa flotte se compose de trois avions récents et performants. Sur la plupart des trajets européens, la durée des voyages est comparable voire plus courte que celle d’un avion de ligne. Naim Fazlija, pilote formé aux USA, est le fondateur de la compagnie. Devenu valaisan, il présente son activité hors du commun à la rédaction de Bien Vivre.

Business Aviation Company The Eagle Express Jet Company was founded in 2010 and now employs ten experienced pilots. The fleet is made of three recent and efficient airplanes. On most of European flights, the journey time is similar or even less than airliners. Naim Fazlija, flight trained in the USA is the company’s founder. Now a Valaisian, he presents his uncommon activity to Bien Vivre. 80


Naim Fazlija, votre compagnie d’aviation est présente sur l’aéroport de Sion mais vous avez aussi d’autres bases. C’est exact. Le siège administratif de Eagle Express se trouve à Belgrade en Serbie, dont je suis originaire. Nos jets sont actifs depuis Genève, Milan, Londres, Barcelone Madrid, Ibiza, Tarbes et surtout Paris. Nous effectuons des vols commerciaux ou privés. Durant la saison de ski, nous atterrissons à Sion pour les passagers qui se rendent en vacances à Verbier, Crans-Montana, Zermatt et Gstaad, entre autres. Ce sont des stations mondialement connues et prisées des skieurs. Mais je regrette que plus qu’aucun autre aéroport, Sion impose des contraintes d’horaires, de taxes d’atterrissage et des prix de carburant assez pénalisantes pour les compagnies d’aviation. Ce sont des caractéristiques propres au fonctionnement de ce lieu.

Quelles sont les durées moyennes de vol sur vos trajets ? Pouvez-vous nous donner quelques exemples ? Si vous allez de Genève à Milan, il vous suffira de 40 mi­nutes en jet, pour environ quatre heures en voiture si la circulation est fluide. De Genève à Barcelone 1 h 20 et 55 minutes de Genève à Paris. Les jets volent à 800 km/h, soit la même vitesse qu’un avion de ligne. De plus, nos engins sont petits, récents et très fiables, d’où leur succès. Ils peuvent se poser presque partout sur des terrains de plus de 1300 mètres de long. Les voyageurs qui veulent se rendre aux stations de ski en arrivant à l’aéroport de Sion terminent ensuite leur trajet en limousine ou en hélicoptère. Il leur faut deux heures pour se rendre à Zermatt en voiture ou quinze minutes en hélicoptère. Bien sûr, nous avons des partenaires pour chaque option. Il est d’ailleurs stupéfiant de remarquer que souvent, le tarif en jet est à peine supérieur à la prestation d’une limousine avec chauffeur...

Naim Fazlija, your aviation company is in Sion Airport but you also have others bases. That’s right. Eagle Express Headquarters are in Belgrade, Serbia, where I come from. Our Jets fly from Geneva, Milano, London, Barcelona, Madrid, Ibiza, Toulouse, Tarbes and especially Paris. We conduct commercial or private flights. During the Ski season, we land at Sion for our passengers who go on vacation at Verbier, Crans Montana, Zermatt and Gstaad, among others. Those ski resorts are worldwide known and prized by skiers. But I’m rather unhappy that, more than any other airport, Sion imposes constraints in opening times, landing fees and fuel prices that are pretty heavy for aviation companies. These are characteristic of how it works here.

What is the average flight time on your journeys ? Can you provide some examples ? If you fly from Geneva to Milano, 40 minutes in jet will do the job, compared with four hours in your car if traffic is fluid. From Geneva to Barcelona 1h20 and 55 minutes from Geneva to Paris. Jets fly at 800 km/h, the same speed as an airliner. And our planes are small, modern and very reliable, which makes their success. They can land almost anywhere on airfields of 1300 m and more. Travelers’ who want to reach the ski resorts land at Sion and end their journey by limousine or helicopter. Two hours of limousine will bring them to Zermatt or fifteen minutes by helicopter. Of course, we have partnerships for both options. And it’s stunning to see that the price for a Jet flight is often only just a bit higher than the price of a limousine with chauffeur. 81


Et comme on le sait, l’avion est le moyen de transport le plus sécurisé. A ce propos, pouvez-vous décrire votre flotte, pour les connaisseurs ? La flotte d’Eagle Express se compose de trois Citation Jet : Citation Jet 525, Citation Jet CJ1, Citation Jet M2, ainsi que d’un Falcon 900 EX, et d’un Piper Chieftain qui volent respectivement à 800 km/h, 889 km/h et 350 km/h. Les petits avions plaisent beaucoup. Pour assurer leur parfaite fiabilité, nous confions l’entretien régulier à Cessna, la firme fabricante, dont la succursale se trouve à Zurich. Chaque engin accueille 5 à 6 passagers. Nous avons un avion à Tarbes d’une capacité de dix passagers mais, dans tous les cas, nous organisons aussi des vols combinés, avec plusieurs jets vers une même destination à la même heure, comme pour les « Team Buildings » ou autres événements d’entreprises, par exemple. Eagle Express répond aussi aux urgences 7/7 jours et 24/24 h. J’ai toujours mon téléphone mobile sur moi, prêt à partir.

And as we know, Airplanes are the safest travel mean. Can you describe your fleet for connoisseurs ? Eagle Express fleet is made of three Cessnas : 525 Citation Jet, CJ1 Citation Jet, M2 Citation Jet, a Dassault Falcon 900 EX and a Piper PA-31 Chieftain that can fly respectively at 800 km/h, 889 km/h and 350 km/h. The smaller aircraft have much success. To ensure their perfect reliability, maintenance is done by Cessna, the manufacturer who has a shop at Zürich. Each airplane can carry 5 to 6 passengers. We have a airplane in Tarbes that can carry up to ten passengers but, in every case, we also arrange for combined flights, with several jets to a same destination at the same time, as for team building or other corporate events. Eagle Express also meets emergencies 24/7. I always have my cell phone close, ready to go. 82

Après toutes ces années, vous aimez toujours piloter ? C’est un métier qui présente pourtant beaucoup de contraintes non ? Oui bien sûr, les pilotes aiment voler, et je ne m’en lasse pas. Mais il faut avouer que la vie de famille en souffre parfois. Nous sommes souvent loin, c’est le métier qui l’exige. Mais je crois quand même qu’en ce qui me concerne, le plus dur est passé. J’ai obtenu mon permis en 1994 en Californie et j’ai dû faire mes preuves, c’est-à-dire assurer un grand nombre d’heures de vol. Puis, quand j’ai monté cette entreprise, le démarrage a été très difficile, d’une part à cause de la mise en place juridique, particulièrement complexe et d’autre part du fait de l’investissement financier, car chaque avion coûte cher. Mais, aujourd’hui, avec l’ensemble de l’équipe, nous avons du succès et continuons à donner le meilleur de nous-mêmes, au quotidien. La passion est intacte et les passagers d’Eagle Express le ressentent, car ils sont toujours accueillis avec beaucoup d’attention.

After all those years, you still love to fly ? It’s a job that goes with lots of constraints, isn’t it ? Yes, of course. Pilots love to fly and I never grow tired of it. But it’s true that it has a strain on family life. We are often away, it’s required by the job. But I believe that, for me, the hardest is behind me. I earned my license in 1994 in Texas USA and I had to show my value, which means fly a great number of hours. Then, when I started this company, the take-off was very difficult, because of the very complex legal issues and of the financial investment because every plane is expensive. But today, along with all of my team, we have success and we strive to give the best of ourselves, every day. Our passion is unscathed and Eagle Express passengers feel it because they are always welcomed with much attention.


Fiche tarifaire Cessna Citation Jet M2: / Indicative rate sheet Cessna Citation Jet M2: Genève => Milan Sion => Rome Genève => Paris Sion => Londres Genève => Ibiza Genève => Faro

00h45 Aller/Retour 01h20 Aller/Retour 01h00 Aller/Retour 01h30 Aller/Retour 01h40 Aller/Retour 02h40 Aller/Retour

4700 € 7600 € 6000 € 8500 € 9300 € 14000 €

Aller Simple Aller Simple Aller Simple Aller Simple Aller Simple Aller Simple

4400 € 7200 € 5700 € 8000 € 8800 € 13000 €

500 € TTC/nuit si l’équipage et l’avion restent sur place (Overnight) Informations complémentaires : Flotte : 3 avions de type Cessna Citation Jet CJ, CJ1, M2 Jusqu’à 6 Passagers, 1200Nm (2200Km) Base : Genève, Sion, Tarbes Coordonnées 7J/7 24h/24 : Naim Fazlija +41 79 644 49 94 sales@eagleexpress.ch Bloc d’heures disponibles à la demande.

OFFICE SWITZERLAND Civilian Airport 1950 Sion Switzerland Tel : (24h/7) +4179 644 49 94 Email : office@eagleexpress.ch OFFICE SERBIA Velemajstora Bore Kostica 1 11000 Belgrade Serbia Tel : +381 11 31 73 049 Email : office@eagleexpress.rs CITATION JET SALES N.Fazlija : +4179 644 49 94

83


FONDATION CHÂTEAU MERCIER

Un écrin de choix pour vos événements Lieu unique mêlant architecture, culture et jardins d’exception, le Château Mercier est aussi l’endroit idéal pour l’organisation de réceptions et séminaires. La privatisation de ce domaine, datant du début du XXe siècle, permet en effet d’organiser toutes sortes d’événements dans une chaleureuse et conviviale intimité, la plus grande discrétion, tout en bénéficiant d’un cadre au charme atypique et de prestations de grande qualité.

© M. Martinez et B. Dubuis

84


© Robert Hofer

Un lieu chargé d’histoire Le Château Mercier, connu autrefois sous le nom de Château de Pradec, fut construit entre 1906 et 1908 sur les hauts de la ville de Sierre. Il tient son nom d’une illustre famille de tanneurs lausannois, les Mercier de Molin, qui confièrent à l’architecte Alfred Chabloz le soin d’en dessiner le plan, inspiré du style Valdotain. Durant plus d’un demi-siècle, le château servit de résidence à la famille. En 1990, le domaine, d’une surface de 37 126 m2 comprenant notamment le château, trois mai­ sons d’habitation et quelques dépendances, le tout dans un parc prestigieux, fut donné à l’Etat du Valais. Pour satisfaire les charges et conditions liées à la donation, les autorités décidèrent de donner au Château Mercier une affectation mixte, à la fois culturelle et d’accueil et d’en faire un centre de rencontres ouvert au public en général et apte à accueillir des groupes de réflexion et des réceptions officielles. Depuis 1992, c’est une fondation qui assure la gestion du lieu et d’importants travaux de conservation et de rénovation du château et du parc ont été entrepris avec le soutien de l’Etat du Valais, de la Commune de Sierre et de la Loterie Romande. Un cadre d’exception pour les événements festifs et professionnels Le domaine dispose de nombreux espaces, intérieurs et extérieurs, avec une capacité d’accueil allant jusqu’à 90 personnes pour des repas. Offrant un cadre propice à la réflexion et à la créativité, le Château Mercier est un lieu idéal pour l’organisation de séminaires, conférences, repas d’affaires, fêtes de fin d’année, team building events, etc. Qu’il s’agisse de la Salle de la Piscine ou de l’Auvent, le Château propose des pièces de caractère dotées de toutes les commodités techniques nécessaires aux entreprises (rétroprojecteur, beamer,

© Robert Hofer

écran, tableau blanc, TV, liaison internet, etc.). Avec son parc richement aménagé et ses salles au cachet enchanteur, le Château est également l’endroit rêvé pour célébrer un mariage ou organiser et rendre inoubliable banquets, baptêmes, anniversaires, etc. Privés comme professionnels peuvent bénéficier également d’un service d’hébergement, des plats du restaurant gastronomique du château ainsi que d’un parking privé. A noter qu’un seul événement est organisé à la fois, ce qui permet aux hôtes de ne pas à avoir à partager les lieux et d’en profiter pleinement en toute intimité.

© Robert Hofer

85


© Robert Hofer

Un hébergement de charme Réparties sur trois étages, les 23 chambres du Château Mercier (44 lits) ont toutes été rénovées et restaurées dans l’esprit de la construction d’origine afin conserver leur cachet et de transporter les hôtes dans un autre temps. Elles offrent toutefois le confort et les commodités modernes afin de répondre aux attentes d’une clientèle exigeante, le tout dans une ambiance familiale et chaleureuse. Sauf périodes spécifiques durant l’année, comme la Saint-Valentin et la Marche des Cépages, l’offre d’hébergement est réservée à des groupes utilisant au minimum 10 chambres et sur réservation.

© Robert Hofer

86

© Robert Hofer

© Robert Hofer


Sedrik Nehmet

Sedrik Nehmet

Une cuisine de haut vol Depuis 2002, c’est le Chef Antonio Guerra qui évolue aux fourneaux du Château Mercier avec sa brigade. Il propose une cuisine créative et raffinée, à base de produits du terroir, dont certains sont issus directement des jardins du château. Goût et fraîcheur sont ainsi toujours au rendez-vous ! Les hôtes ont la possibilité de composer eux-mêmes le menu de leur choix selon différentes propositions de mets qui sauront satisfaire toutes les papilles, le tout dans des assiettes soignées qui ravissent l’œil. Disponible et à l’écoute, le chef sait également s’adapter aux goûts et régimes particuliers. Le Château Mercier propose également une vaste sélection de vins, reflets de l’excellence des terroirs valaisans.

Sedrik Nehmet

Art et culture à l’honneur Au milieu de ses quatre hectares comprenant des jardins ouverts au public, le Château Mercier est aussi un lieu de culture dynamique et vivant. Chaque année, il propose un riche programme culturel alliant concerts, rencontres littéraires, visites guidées extérieur et intérieur et festivals divers, comme la fête de la flûte, l’atelier d’écriture de scénario de films Plume et Pellicule ou encore les Rencontres Orient Occident. Le domaine du Château Mercier abrite également la Villa Ruffieux, une résidence d’artistes. Chaque année une quinzaine d’artistes y réalise un séjour d’un à trois mois environ.

Fondation du Château Mercier Case postale 403 • CH-3960 Sierre

Administration : Tél. +41 27 452 23 23 • Fax +41 27 452 23 33

© M. Martinez et B. Dubuis

Château : Tél. +41 27 451 22 22 • Fax +41 27 451 22 19 fondation@chateaumercier.ch www.chateaumercier.ch

87


INTERVIEW

VINCENT RIESEN

Chambre valaisanne de commerce et d’industrie

100 ans d’engagement pour l’économie valaisanne

Depuis 1917, la Chambre valaisanne de commerce et d’industrie (CCI VS) défend les intérêts de l’économie valaisanne. Représentante de l’économie privée, elle fédère les forces économiques du canton et veille au maintien de conditions-cadre leur permettant de prospérer. A l’occasion de son centième anniversaire, nous avons rencontré Vincent Riesen, directeur de la CCI VS.

88


Pouvez-vous nous rappeler les origines de la CCI VS ? La Chambre été fondée en 1917 par la Société des Arts et Métiers de Sion réunissant différents acteurs économiques locaux. Ceux-ci avaient anticipé la fin de la guerre et ressenti le besoin de se mettre ensemble pour anticiper les changements à venir voyant là une opportunité de développement pour le Valais. Son premier combat : obtenir l’ouverture d’un bureau de chèques postaux, à Sion, pour faciliter les transactions des entreprises. Une réussite. Un siècle plus tard, la CCI VS compte 428 entreprises membres auxquelles il faut ajouter 26 associations sectorielles. Ensemble, elles contribuent à hauteur de 80% au PIB valaisan et offrent 70% des places de travail.

donner la parole à la population à travers une série de micros-trottoirs.

Quels ont été les moments phares des célébrations de vos 100 ans ? Nous avons tout d’abord édité une brochure qui ne parle pas tant de la CCI VS, mais parcourt plutôt un siècle de progrès social et économique. Elle met en exergue le fait que notre canton n’a pas subi le changement mais toujours su exploiter ses opportunités. Urbanisation, industrialisation et électrification, ces révolutions faisaient peur à l’époque, mais elles ont permis de transformer notre canton en un lieu de vie et de travail attractif. Nous avons des barrages qui produisent le quart de l’énergie hydroélectrique suisse, un site chimique qui fait toute la production d’agrochimie du pays et un pays ouvert. Il suffit de voir l’EPFL à Sion qui réunit plus de 150 chercheurs avec 35 nationalités représentées. Nous avons également profité de notre centième anniversaire commun avec la Banque Cantonale du Valais pour commander une analyse régionale comparant les agglomérations valaisannes entre elles. Il en ressort notamment que les agglomérations valaisannes, Sion, Brig-Visp, Monthey, Sierre et Martigny, soit les régions les plus urbanisées, génèrent deux tiers de la croissance valaisanne. Enfin, nous avons abordé la thématique « Nous dans 100 ans », lors de notre sommet économique. L’objectif était de nous projeter dans le futur en nous questionnant sur notre capacité à exploiter les opportunités du XXIe siècle tout en maîtrisant les risques de la digitalisation, de la globalisation et de la démographie. Diffusée sur canal 9, cette grande soirée a également permis de

Que pensez-vous du projet de mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse ? Je le trouve satisfaisant. C’est un projet ciblé et qui fait sens, puisque c’est dans les branches où le taux de chômage est le plus important (8%) qu’il faut intervenir et donner une préférence à la main d’œuvre indigène. Après j’ai quelques réserves concernant la mise en œuvre sur le terrain. Il faut attendre pour voir.

La stabilisation du franc fort est une bonne nouvelle ? Le franc reste fort mais sa lente dépréciation traduit une amélioration dans la zone euro, ce qui nous réjouit. Lors de notre dernier sondage des entreprises, nous nous sommes rendu compte que le franc fort restait un problème pour la majorité des entreprises mais qu’elles étaient nettement moins nombreuses à s’en plaindre. Cela signifie que beaucoup ont réussi à s’adapter. Entre le franc qui baisse, les efforts des entreprises et l’embellie conjoncturelle, le redémarrage de l’économie s’annonce positif.

Quel est votre avis concernant le projet fiscal 17 remplaçant la RIE III qui a échoué devant le peuple ? Je ne crois pas que l’on ait tiré les leçons de l’échec de la RIE III. Ce nouveau projet reste trop compliqué et fragilise la double imposition des propriétaires d’entreprises. Cela est particulièrement problématique pour le Valais qui compte beaucoup de « patrons propriétaires » de part un tissu économique constitué en majorité de PME. Nous avons relativement peu de multinationales. Il est difficilement concevable d’améliorer la fiscalité des multinationales au détriment des petites entreprises. J’ai l’impression que l’administration fiscale profite du projet de réforme fiscale pour faire passer à la caisse les propriétaires de PME. C’est une très mauvaise idée car ce sont eux qui créent de la valeur et de l’emploi dans le canton. Nous sommes en train de nous organiser pour obtenir des compensations en Valais afin que les patrons propriétaires ne soient pas inquiétés par cette détérioration du bouclier fiscal. Ce sera le gros combat de la CCI VS pour cette année 2018.

89


occidentale. J’accepte le verdict populaire, qui l’a rejeté. Cela dit, l’économie valaisanne va continuer son développement. Sans aucun doute, d’autres projets, d’autres pistes s’ouvriront devant nous, et nous serons là pour exploiter ces opportunités.

Les Valaisans ont rejeté la candidature de Sion aux JO 2026. Quelle est votre réaction alors que vous étiez l’un des fervents supporters de ce projet ? Bien évidemment une immense déception. Le projet proposé aurait eu d’importantes retombées économiques pour le Valais et l’ensemble de la Suisse

90

Chambre valaisanne de commerce et d’industrie Rue Pré-Fleuri 6 • Case postale 288 CH-1951 Sion Tél. +41 27 327 3535 • Fax +41 27 327 3536 info@cci-valais.ch • www.cci-valais.ch


Ressources Humaines

Compétences Qualité Fiabilité Disponibilité

A vos côtés pour assurer votre réussite

Chalais Emploi SA Rue du Commerce 2 CH-1870 Monthey

www.chablaisemploi.ch

Tél. +41 24 471 48 66 Fax +41 24 471 54 65 info@chablaisemploi.ch


INTERVIEW

MARCEL DELASOIE

UVAM

« L’économie et l’Etat doivent agir main dans la main pour faire avancer les choses » Fondée en 1908, l’Union valaisanne des arts et métiers (UVAM) est l’une des sections cantonales de l’Union suisse des arts et métiers (USAM). Elle regroupe sous une même bannière 42 associations faîtières de tous les secteurs de l’artisanat, ce qui représente près de 10 000 entreprises, soit une entreprise sur deux dans le canton. Sa mission première : les fédérer pour défendre d’une seule voix l’économie et veiller au maintien de conditions-cadre favorables à leur prospérité. Zoom sur l’actualité cantonale et fédérale avec Marcel Delasoie, secrétaire général de l’UVAM.

© UVAM Tribune

92


© UVAM Tribune

Comment se porte l’économie valaisanne ? Elle se porte relativement bien même s’il y a une difficulté à dégager des marges pour les entreprises. Parmi les inquiétudes actuelles, la saturation du marché immobilier. Nous avons un nombre important de logements vacants qu’il va falloir digérer, d’où un ralentissement attendu. Heureusement, nous avons une économie dynamique. J’ai confiance en l’avenir, nos entrepreneurs sont des battants. Le tourisme est une activité importante en Valais qui a une incidence directe sur la santé économique du canton. Nous avons la chance d’avoir eu un très bel hiver 2018 avec des conditions d’enneigement optimales. Concernant l’agriculture, autre composante importante de notre économie, après une année noire en 2017 avec de nombreuses exploitations touchées par le gel, les choses reprennent leur cours. Enfin, concernant l’industrie, il y a de belles perspectives avec de nombreux investissements prévus. La hausse de l’Euro rend-elle les choses plus confortables ? Cet euro qui tout d’un coup prend l’ascenseur contribue à la détente. Cela rend notre économie plus concurrentielle, tant au niveau touristique, où les prix s’équilibrent gentiment avec les destinations étrangères, qu’au niveau de l’industrie avec des produits qui gagnent en compétitivité. Cela fait du bien. Vous avez un rôle de lobbying auprès des autorités. Qu’attendez-vous du Conseil d’Etat récemment renouvelé ? Ce rafraîchissement du Conseil d’Etat et de sa politique fait du bien. Nous avons aujourd’hui des gens prêts à écouter, sans a priori et ouverts au dialogue. L’économie et l’Etat doivent agir main dans la main pour faire avancer les choses. De plus, quand l’économie va mal, les finances publiques également. Après l’échec de la RIE III nous devons à tout prix rapidement mettre sur pied un nouveau modèle. Si nous avons une bonne fiscalité pour les PME en dessous de 150 000 CHF de bénéfice, au-delà on a une fiscalité confiscatoire qui prive les entreprises des marges nécessaires pour assurer leur

avenir. Si nous voulons être compétitifs avec d’autres places économiques, cela ne peut plus durer. La fiscalité ne doit pas freiner le développement économique. Actuellement en consultation, le projet fiscal 17 doit succéder à la RIE III, balayée par le peuple en février 2017. Qu’en pensez-vous ? Ce projet a été adapté en fonction des causes de l’échec de la RIE III et me paraît aller dans la bonne direction globalement. Il doit toutefois être revu car l’imposition des dividendes portée à 70% présente un risque accru de pénalisation des PME. Elle frappera en premier lieu les patrons des PME et entreprises familiales qui, en règle générale, détiennent bien plus de 10% du capital de leur entreprise, seuil actuellement fixé pour la prise en considération de l’imposition partielle sur les dividendes, contrairement aux actionnaires des grandes sociétés qui n’en possèdent souvent qu’un très faible pourcentage. Si un des buts de cette réforme fiscale est de maintenir voire d’augmenter l’attractivité de la place économique suisse, alors il faut tenir compte des préoccupations de ces dernières qui représentent plus de 80% des emplois dans notre pays.

© UVAM Tribune

93


Qu’en est-il du projet de mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse ? Le projet prévoit, dans toutes les branches enregistrant un taux de chômage supérieur à 8%, que les employeurs aient l’obligation d’effectuer une annonce auprès de l’Office de l’emploi (ORP) afin que celle-ci leur fournisse, dans les cinq jours, trois dossiers susceptibles de convenir. Libre ensuite à l’employeur d’engager ou non l’une des trois personnes dont il a reçu l’offre. Ce projet me semble pondéré et raisonnable bien que pas facile à appliquer. Concrètement, les ORP seront beaucoup plus sollicitées et il est essentiel qu’elles soient réactives pour ne pas prolonger des démarches généralement urgentes. Il faudra aussi que les groupes de professions d’un même secteur soient regroupées dans la même nomenclature afin que cela soit cohérent et les entreprises puissent s’y retrouver. Concernant les entreprises temporaires, on ne peut exiger qu’elles soient soumises aux mêmes règles si on veut qu’elles répondent à leurs missions.

© UVAM Tribune

L’UVAM était partisan du non à l’initiative « No Billag » qui l’a emportée le 4 mars, mais sa position sur la redevance est en réalité bien plus mitigée. Pouvez-vous nous en dire davantage à ce sujet ? La solution proposée par « No Billag » était certes extrême, supprimer purement toute redevance sans proposer de solution de remplacement présentait un danger de briser la solidarité entre les différentes cultures qui composent notre pays, mais il faut reconnaître que l’initiative a eu le mérite de secouer notre grande régie nationale. Selon moi, il était du devoir de nos autorités d’élaborer un contre-projet répondant aux initiants et en phase avec l’évolution des habitudes de la consommation audiovisuelle de la population. En ne faisant rien, Doris Leuthard et les chambres fédérales ont pris un risque important. J’espère que nous nous dirigeons vers des médias publics offrant des émissions répondant aux attentes du public, une couverture des événements en adéquation avec les centres d’intérêt de la population tout en disposant de moyens financiers adéquats, par le biais de la redevance mais aussi par des recettes publicitaires. Il faut aussi que l’on supprime cette double imposition dont sont victimes les entreprises. En effet, les patrons et leurs employeurs s’acquittent déjà individuellement de la redevance ! 94

© UVAM Tribune

Les Valaisans ont rejeté la candidature de Sion aux JO 2026. Quelle est votre réaction alors que vous étiez l’un des fervents supporters de ce projet ? Cette décision prive le Valais d’un projet exceptionnel qui aurait été un extraordinaire catalyseur pour le tourisme et l’économie valaisanne. Le peuple valaisan, essentiellement de la plaine, n’a pas voulu croire aux changements intervenus au sein du CIO. C’est extrêmement dommage, mais c’est ainsi, et le Valais saura trouver les moyens de son développement économique. D’autres projets, certes d’une envergure moindre, mais également très porteurs verront le jour. Je pense au développement de la HEVS, entre autre, qui laisse entrevoir de belles perspectives. L’entrepreneur valaisan est dynamique et innovateur, mais c’est vrai qu’un projet tel que les JO d’hiver aurait stimuler les énergies. En août 2017 a eu lieu la première édition de la « Rentrée de l’économie valaisanne » (REV). Une réussite ? Créée par la BCVs, le Groupe Mutuel, la FER Valais, le Bureau des métiers et l’UVAM, la « REV » a pour objectif de pérenniser et développer les activités entrepreneuriales du canton en favorisant le réseautage dans un cadre convivial. Elle a réuni près de 900 chefs d’entreprise. Le succès a été tel, que 400 personnes n’ont malheureusement pu participer à l’événement, faute de places. Une table ronde a été organisée sur le futur de l’aéroport de Sion et ses enjeux économiques, suivie d’un cocktail avec d’excellents produits locaux. La prochaine édition du « REV » est d’ores et déjà fixée au 30 août 2018.

UVAM

Rue de la Dent-Blanche • CH-1950 Sion Tél. +41 27 322 43 85 • Fax +41 27 322 24 84 info@uvam-vs.ch • www.uvam-vs.ch


Au service de l’économie vAlAisAnne ! Des prestations d’excellence Une équipe soudée de professionnels Des bureaux au cœur du Valais

www.delarze.ch

nos services Comptabilité • Fiscalité • Révision • Gestion des salaires Organisation d’entreprises • Consulting • Création de sociétés Expertise et succession • Gérance d’immeubles et courtage

consTruisons ensemBle voTre Avenir FiduCiaiRE aCtis sa Place du Midi 36 - 1950 sion t 027 327 22 77 - F 027 327 22 79 www.fidactis.ch


A votre service depuis plus de 70 ans Fondée en 1945, la Fiduciaire Actis est depuis plus de 70 ans au service des entreprises comme des particuliers. A l’écoute de ses clients, elle propose des services adaptés de qualité pour les aider à développer leur potentiel économique et financier de manière optimale. Tour d’horizon de ses activités et zoom sur sa philosophie.

© Shutterstock

96


Cyril Actis-Datta.

Christophe Bertholet.

Une entreprise familiale En 1945, Messieurs Ribordy, Cretton et Actis fondent la société Fiduciaire Ribordy & Cie. En 1948, Monsieur Reynald Actis reprend seul la direction de l’entreprise sous la raison sociale Fiduciaire R. Actis. La société changera une nouvelle fois de nom lorsque Serge rejoindra son père. Actuellement, son fils Cyril, titulaire d’un diplôme d’expert fiduciaire et d’un diplôme de Hautes Etudes en Hôtellerie et Restauration de l’Ecole Hôtelière de Lausanne est à la tête de la Fiduciaire Actis SA. Il perpétue les valeurs d’excellence qui ont fait le succès de la fiduciaire depuis trois générations.

Une équipe soudée de professionnels La Fiduciaire Actis compte une équipe dynamique et motivée de collaborateurs qualifiés, dont certains ont plus de 20 ans de maison. Qu’ils soient titulaires de brevets de spécialiste ou de diplômes d’expert, chacun possède son domaine de prédilection et d’expertise. Des compétences complémentaires qui permettent à la fiduciaire de répondre à toutes les demandes. Proche de ses clients, elle les considère comme de véritables partenaires avec qui elle entretient des rapports directs et de confiance. Chacun bénéficie d’un suivi personnalisé de son dossier via un seul et unique interlocuteur qui les accompagne de manière optimale et en toute discrétion. Afin d’être à la pointe des connaissances de la branche et de garantir les meilleures prestations possibles, la Fiduciaire Actis, membre de FIDUCIAIRE|SUISSE, favorise également la relève en formant des apprentis employés de commerce. Le monde change et la Fiduciaire et ses collaborateurs sont présents pour accompagner et soutenir leurs clients dans leurs défis à venir.

Des prestations de qualité pour des solutions sur-mesure Durant toutes ces années, la Fiduciaire Actis n’a cessé de perfectionner ses activités pour s’adapter aux évolutions du marché et satisfaire sa clientèle. Certifiée ISO depuis de nombreuses années, elle vient de recevoir sa nouvelle certification ISO 9001-2015. La Fiduciaire propose une analyse personnalisée des besoins de ses clients, qu’ils soient salariés, indépendants ou sociétés, avec à la clé des solutions sur-mesure. Des compétences qu’elle valorise au quotidien à travers ses différents pôles d’activités, à savoir la comptabilité, la fiscalité, la révision, le conseil, la gestion et l’immobilier. Une pluridisciplinarité qui lui permet d’offrir un conseil global à ses clients. Axée sur l’expertise et le conseil, la Fiduciaire Actis est à même d’apporter une véritable plus-value aux clients sollicitant ses services, grâce à une analyse complète de leur dossier et à sa maîtrise des législations et des règlements. De l’élaboration d’un business plan, au contrôle de gestion, en passant par la gestion des salaires et charges sociales, jusqu’aux mesures de restructuration ou de succession, elle appuie les entreprises au quotidien afin d’améliorer la valeur de leur société et de leur capital humain.

Fiduciaire Actis SA

Place du Midi 36 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 327 22 77 • Fax +41 27 327 22 79 actis@fidactis.ch • www.fidactis.ch

97


INTERVIEW

ALEXANDRE MOULIN

UVEP

« Les écoles privées ont un rôle qui va bien au-delà de leur vocation formatrice » L’Union valaisanne des écoles privées (UVEP) réunit huit établissements. Représentant quelque 5000 élèves, elle défend les intérêts de l’enseignement privé auprès des autorités publiques et offre soutien et assistance à ses membres sur certaines problématiques. Zoom sur ses activités en compagnie de son président Alexandre Moulin, également directeur de l’école Ardevaz.

Ecole Ardevaz.

98


Quelles sont les origines de l’association et qui sont ses membres ? L’association a été créée dans les années 80. A l’époque, elle était composée d’une vingtaine d’établissements. De petites structures dont une grande majorité d’internats, chose qui est en train de disparaître en Suisse pour le primaire et le secondaire. Sa vocation principale était de jouer un rôle de lobby face à l’enseignement public. Si ce rôle n’a pas changé, le nombre de membres s’est réduit à huit établissements dont une école primaire, une école primaire et secondaire 1, trois écoles de secondaire 2 et trois écoles hôtelières. Quant au nombre d’étudiants, il est resté stable depuis la création de l’association de par la taille plus importante des établissements avec plus de 5000 étudiants formés par année représentant 70 nationalités différentes. Comment les écoles publiques valaisannes se positionnent-elles par rapport à l’offre publique ? Loin d’être en concurrence, les écoles privées se positionnent comme une offre alternative et complémentaire au secteur public. Elles permettent de répondre à des besoins pédagogiques spécifiques, que ne peuvent pas ou pas suffisamment prendre en compte les écoles du secteur public aux yeux de certains parents. Il s’agit par exemple de proposer un enseignement bilingue ou tout en anglais pour les enfants d’expatriés (entre autres), un encadrement plus personnalisé pour les jeunes sportifs de haut niveau par exemple ou encore des pédagogies différenciées. Contrairement à d’autres cantons, l’UVEP entretient des liens privilégiés avec le département de la formation (DEF) et une réelle collaboration existe. C’est l’Etat et plus particulièrement la promotion économique du canton qui dirige directement certains élèves dans nos écoles en fonction de leurs profils. Nos écoles ont aussi un rôle de moteur pour l’ensemble des établissements du canton de par leur grande force d’innovation. C’est au sein de l’UVEP que la première formation bilingue français/allemand a vu le jour ou encore, les cours d’informatique, ou plus récemment l’utilisation des nouvelles technologies. Des nouveautés qui sont souvent intégrées des années plus tard dans le public.

Le Régent Crans-Montana College.

Colleges César Ritz.

Ecole Nemesis. Vatel Hotel & Tourism Business School.

La concurrence internationale est assez rude dans le secteur des écoles privées. Comment les écoles valaisannes se distinguent-elles ? De manière plus générale, la Suisse se distingue par sa stabilité tant politiquement qu’économiquement et sa sécurité, chose particulièrement importante pour les parents qui envoient leurs enfants à l’étranger. Notre pays jouit également d’une culture internationale particulièrement forte propice aux échanges interculturels. Quant au Valais, il offre un cadre privilégié avec un paysage de carte postale, au cœur des Alpes et à proximité des domaines skiables. Un argument de choix pour les élèves qui au-delà du contenu des cours regardent aussi attentivement les possibilités de loisirs. 99


Les Roches International School of Hotel Management.

Quel est le rôle des écoles privées dans l’économie valaisanne ? Les écoles privées ont un rôle qui va bien au-delà de leur vocation formatrice. Elles stimulent l’économie valaisanne et plus particulièrement le secteur touristique, puisqu’elles créent les futurs ambassadeurs du Valais en accueillant des étudiants étrangers qui une fois de retour dans leur pays apporteront un écho positif de leur séjour. De plus, elles investissent continuellement pour rester à la pointe dans des infrastructures modernes et des outils pédagogiques innovants. En 10 ans, les écoles membres de l’UVEP ont généré du travail pour CHF 122 millions, dont près de 90% pour des entreprises valaisannes. Quels sont les principaux défis auxquels sont confrontés vos membres ? Un des gros dossiers qui nous occupe actuellement concerne les écoles hôtelières. Celles-ci sont reconnues pour leur excellence à travers le monde mais contrairement à l’école hôtelière de Lausanne (EHL), ne font pas partie du réseau des Hautes Ecoles Spécialisées de Suisse Occidentale (HES-SO) et sont reconnues au niveau cantonal mais pas encore au niveau fédéral. Cette situation explique notamment la faible propension de Suisses à y suivre un cursus car ils ne bénéficient pas des mêmes conditions financières qu’une formation dans le cadre de la HES-SO. Nous voulons donc encourager ces écoles à s’engager dans un processus d’accréditation fédérale. Autre challenge, la possibilité pour les écoles du cursus obligatoire de faire passer des examens. Elles sont aujourd’hui seulement reconnues par l’Etat pour la préparation aux examens. Un écart de considération avec les structures publiques qui n’a pas lieu d’être compte tenu de l’ancienneté de nos écoles et de leur sérieux. 100

Ecole des Buissonnets.

Ecole Montani.

UVEP

Alexandre Moulin (Président) Rue des Amandiers 10 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 322 23 84 • Fax +41 27 322 14 84 info@ardevaz.com • www.uvep-online.ch


EDUCATIONAL EXCELLENCE IN VERBIER International day school for 3 to 15 year olds in the heart of the Swiss Alps. Ski Academy available, combining individually tailored education with an intensive ski programme.

Rue de la Poste 25 • CH-1936 Verbier • Tél. +41 27 565 26 56 info@lvis.ch • www.lvis.ch


LE RÉGENT COLLEGE

L’excellence au cœur des montagnes Situé à Crans Montana, le Régent College accueille des étudiants de 4 à 18 ans en provenance du monde entier avec plus de 20 nationalités actuellement représentées. Ceux-ci reçoivent une éducation équilibrée issue de notre engagement total envers le développement de nos élèves dans leur globalité et leur individualité. Un enseignement exigeant dispensé dans des classes à faible effectif, et un encadrement scolaire optimal, le tout dans un cadre exceptionnel, permettent aux élèves de s’épanouir sur les plans physique, intellectuel, émotionnel et éthique. Zoom sur une école internationale britannique de langue anglaise qui a su conserver une dimension chaleureuse et familiale.

102


Diversification de l’offre d’éducation en Valais Depuis 2015, la station de Crans-Montana possède son école internationale anglophone du degré pré-primaire au degré secondaire II. Celle-ci répond aux nouveaux besoins d’éducation face à un Valais dont les enjeux internationaux sont croissants. L’école contribue déjà au rayonnement international de Crans-Montana et s’est intégrée à merveille dans le tissu économique et social local. Situé au cœur de la station sur un campus spacieux, Le Régent College accueille déjà 91 élèves avec à terme 300 étudiants dont 2/3 d’internes. Une institution dirigée par Didier Boutroux au bénéfice d’une grande expérience dans l’enseignement et la gestion d’écoles internationales. Une école du monde du BI (Baccalauréat International) En mars 2018, l’école a reçu l’autorisation d’enseigner, dès la rentrée prochaine, le programme du diplôme du BI et, ce faisant, a rejoint les 4500 établissements accrédités « écoles du monde du BI » qui sont répartis dans 147 pays. Ce programme d’enseignement, rigoureux et équilibré, prépare les élèves de 16 à 18 ans à réussir leurs études universitaires et leur vie d’adulte. Il est reconnu et respecté par les plus grandes universités à travers le monde. En outre, sa pédagogie reflète parfaitement les valeurs fondamentales du Régent College dont la vie quotidienne est régie par quatre grands principes : la COURTOISIE, la COMPASSION, la CRÉATIVITE et le COURAGE. Une manière de former les citoyens de demain dans notre monde globalisé du XXIe siècle. Afin de permettre à un plus grand nombre d’élèves de bénéficier de cet enseignement, l’école a lancé un programme de bourse académique pour des élèves méritants et prêts à contribuer à la vie stimulante de notre internat.

dispose d’une cuisine, une salle de télévision, une salle de jeux, une salle de sport ou salle d’étude, une salle de musique, et un bureau, celui des « House Parents ». Le troisième bâtiment, au centre de cet édifice, héberge les salles de classes, le restaurant de l’école, une bibliothèque grandiose et une salle polyvalente (danse, spectacles, etc.). Les élèves sont encadrés par des « House Parents » également membres du staff éducatif. Les internes logent par deux dans des chambres confortables et spacieuses avec salles de bains privatives et peuvent compter sur la présence de « Boarding Tutors » à chaque étage qui sont des professeurs résidant sur les lieux ou des universitaires diplômés à l’écoute des internes. Ceux-ci bénéficient en outre d’un cadre de choix avec une vue magnifique, l’air pur de la montagne sur un plateau ensoleillé situé à 1500 mètres d’altitude, et bien sûr la proximité du domaine skiable et du Golf de Crans-sur-Sierre. Le week-end, un programme riche en activités sportives et culturelles est proposé avec notamment des sorties en montagne. A noter qu’il est possible de résider ponctuellement à l’internat sur demande.

L’internat à la montagne Le Régent College compte deux internats. Dans celui dédié aux élèves de la Junior School, les filles et les garçons sont logés à deux étages différents. Ils sont accompagnés au quotidien par des « House Parents » ainsi que par des spécialistes de la petite enfance et tout est mis en œuvre pour contribuer à créer une ambiance familiale et conviviale. Dans la Senior School, l’internat occupe deux bâtiments spacieux et lumineux, un pour les filles et l’autre pour les garçons. Chacun d’eux 103


Classes enfantines bilingues Le Régent College se dote de classes enfantines+ bilingues qui accueilleront dès septembre prochain des élèves de 4 à 7 ans. L’objectif est que ces jeunes élèves, toutes nationalités confondues, parlent couramment le français et l’anglais avant d’intégrer un environnement anglophone monolingue en Year 3. L’accent est mis sur l’utilisation du langage dans un contexte réel, à travers des jeux, des chansons et une multitude d’activités souvent ludiques et de préférence en plein air. Un accompagnement personnalisé Au Régent College, le mot d’ordre est la valorisation et le respect de l’enfant. « Nous sommes une famille ; enseigner est une vocation et un travail fascinant. Nous voulons créer avec chacun de nos élèves une relation privilégiée fondée sur la confiance mutuelle », explique Didier Boutroux. L’école offre une atmosphère de travail saine nécessaire à l’épanouissement personnel, au développement des talents individuels et à l’obtention des meilleurs résultats. Les petits effectifs, 16 par classe maximum, permettent un suivi individualisé de chaque élève et favorisent l’expérimentation, en général par petits groupes encourageant l’esprit d’équipe. Diplômés, expérimentés et passionnés, les 41 professeurs de l’établissement, britanniques en majorité, se veulent disponibles et à l’écoute de leurs élèves, stimulant leur curiosité à la manière « d’éclaireur du savoir ». Ceux-ci bénéficient également de l’appui et du soutien d’un tuteur référent qui les encadre tout au long de leur scolarité et se fait le relai auprès des parents.

104


Des infrastructures de premier choix Le Régent College bénéficie d’équipements modernes à la pointe de la technologie, à l’image des Apple TV présentes dans chaque classe, des iPads dont sont équipés les Juniors (4 à 13 ans) et des MacBooks dont sont équipés les plus grands (14 à 18 ans). L’établissement compte également quatre laboratoires de sciences ainsi que deux bibliothèques accueillantes. Le sport et l’art tiennent également une place importante au Régent College qui compte une salle omnisport parfaitement équipée et des courts de tennis. Les élèves profitent en outre des infrastructures de la station comme le golf, les pistes de ski, le mur de grimpe, un terrain de foot, le manège et autres. Etudier au sein d’une école internationale est une expérience unique, tant au niveau du développement intellectuel que personnel.

Le Régent College

Rue du Zier 4 • CH-3963 Crans-Montana Tél. +41 27 480 32 01 info@leregentcollege.com • www.leregentcollege.com www.facebook.com/leregentcollege

105


CO U RT E S Y • CO M PA S S I O N • C R E AT I V I T Y • CO U R A G E

LE

CRAN S

RÉGENT

MONTAN A

CO LLEGE

Switzerland

Independent co-Educational

B OA R D I N G & DAY S C H O O L for Students

AGED 4 -18 Le Régent College is a British international boarding and day school in the Swiss Alps town of Crans-Montana. It is governed by four school principles: COURTESY, COMPASSION, CREATIVITY and COURAGE. It promotes critical thinking and creativity while providing the competencies necessary for lifelong learning and holistic development.

✓ IB World school ✓ UK syllabus leading to (I)GCSE and IBDP ✓ Bilingual Infant School (French & English) for pupils aged 4 - 7 ✓ ESL and FLE Programmes ✓ Focus on Art, Sports and Outdoor Activities ✓ A brand new purpose-built campus ✓ Experienced staff ✓ Small class sizes ✓ An awe-inspiring setting at 1500 meters ✓ Scholarship Programmes

Rue du Zier 4, CH - 3963 Crans-Montana, Switzerland - Tel: +41 (0)27 4803201 www.leregentcollege.com - info@leregentcollege.com www.facebook.com/leregentcollege


WHICH SCHOOL IS RIGHT FOR YOU? Choose from our 5 schools to study undergraduate and postgraduate programmes in hospitality management combined with:

› International Business › Hotel & Design › Event Planning › Resort & Spa www.swisseducation.com

› Hotel Operations › Food & Beverage › Culinary Arts & Entrepreneurship

Contact us to learn more about our campuses and programmes or join us at one of our next Open Day events:

Hospitality Open Days: Bachelor: 21st - 22nd May 2018 Master: 20th July 2018

Culinary Open Days: Bachelor: 4th June 2018 Master: 12th June 2018

Ms Patricia linuma E-mail: piinuma@swisseducation.com Tel: +41 21 966 47 64


SWISS EDUCATION GROUP

Le goût de l’excellence Swiss Education Group est une alliance suisse d’écoles privées active dans le domaine de la gestion hôtelière. Riche de 35 ans d’histoire, il gère cinq écoles réparties sur sept superbes campus, représentant 6500 étudiants. Chaque école bénéficie d’une situation exceptionnelle et propose une approche unique de l’enseignement mêlant théorie et pratique, tradition et modernité.

108


réseaux de recrutement des pays qui nous envoient des élèves. Nos étudiants sont principalement des jeunes sortants de scolarité obligatoire et parlant anglais. Un prérequis avec la majorité pour intégrer nos écoles. Outre les passionnés d’hôtellerie et de tourisme, nous comptons aussi des jeunes pas encore décidés sur leur avenir mais souhaitant bénéficier des nombreuses ouvertures qu’offre un cursus d’hôtelier. Nous avons enfin des élèves plus âgés souhaitant changer de carrière et se réorienter pour ouvrir leur propre entreprise. Pouvez-vous nous présenter vos formations ? Nous formons les futurs cadres et managers de l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme. Toutes nos écoles proposent des programmes débouchant sur un diplôme supérieur avec un Bachelor, se réalisant sur trois ans dont deux ans en école plein temps et un an de stage pratique en entreprise, ainsi que des Masters. Nos formations sont structurées selon un tronc commun de matières essentielles avec des spécialisations selon les écoles. Le programme sera par exemple plus axé sur l’esprit d’entreprise au César Ritz Colleges Switzerland alors qu’à IHTTI School of Hotel Management la part belle sera faite au design. Les étudiants sont orientés dans nos différentes écoles en fonction de leurs aspirations professionnelles. Nos diplômes sont reconnus à l’échelle internationale à travers notre réseau de partenaires universitaires internationaux.

Pouvez-vous nous parler des origines du Swiss Education Group et de son évolution au fil des ans ? C’est Dr Andreas Künzli, originaire du canton de Soleure, qui est à l’origine du groupe. En 1992, il fonde une première école, Swiss Hotel Management School (SHMS), aux Paccots, qui compte la première année seulement 14 étudiants. Conscient de l’existence d’un important marché en Asie, il ouvre trois ans plus tard un premier bureau de recrutement à Singapour, une initiative pionnière à l’époque, et déménage l’école dans le Caux-Palace surplombant toute la région de la Riviera. Le succès est immédiat. En 2002, il rachète l’école de Montreux, l’Hotel Institute Montreux (HIM) fondée en 1985, puis en 2004 l’école de Neuchâtel, School of Hotel Management (IHTTI), fondée en 1984. Désireux d’assurer la pérennité du groupe, il vend une partie des parts à un fonds d’investissement qui rachète la marque César Ritz fondé en 1982 ainsi qu’une école en Suisse allemande DCT, rebaptisée sous le nom de César Ritz Colleges Switzerland. Aujourd’hui le groupe gère cinq écoles dont un programme Culinaire, le Culinary Arts Academy Switzerland et accueille pas moins de 6500 étudiants répartis sur sept superbes campus situés au Bouveret, à Lucerne, Neuchâtel, Brigue, Caux, Leysin et Montreux.

Parlez-nous de vos enseignants ? Les cours purement théoriques comme la finance, le marketing, la gestion sont donnés par des professeurs au bénéfice d’un diplôme universitaire devant être au minimum d’un grade supérieur au diplôme auquel prétendent les élèves. Pour les cours pratiques, nous faisons appel à des professionnels de l’industrie hôtelière, véritables experts dans leur domaine. Notre team pédagogiques compte 150 professeurs de près de 80 nationalités.

Qui sont vos élèves ? Plus de 110 nationalités sont représentées. Des étudiants qui viennent pour la majorité de l’Asie mais aussi de pays émergents. Outre nos bureaux de recrutement à Singapour, en Chine, à Bangkok au Brésil, au Canada et en Suisse, nous travaillons également beaucoup avec les 109


Que mettez-vous en avant pour promouvoir vos écoles ? Nous vendons avant tout la Suisse. Son histoire et sa tradition hôtelière d’exception mais aussi un environnement idéal pour permettre à nos élèves de briller dans l’univers de l’hospitality. Outre la beauté des paysages et la stabilité du pays, nos étudiants bénéficient au sein de nos écoles d’un environnement cosmopolite leur permettant d’avoir une grande ouverture sur le monde et le fait de vivre dans d’anciens palaces imprègnent ces derniers des compétences humaines qu’il est difficile d’enseigner dans un cours. Ils apprennent notamment le professionnalisme, la discrétion, à évoluer dans un environnement haut de gamme et raffiné et a en intégrer tous les codes. Ils vivent l’hôtellerie au quotidien. Cet environnement d’apprentissage authentique est essentiel à la qualité de l’apprentissage, laquelle est renforcée par la technologie permettant d’adapter la pédagogie à la transformation digitale. En 2017, SHMS a notamment obtenu la distinction « Apple Distinguished School ». Comment sont pris en charge les élèves durant leurs études ? Nous offrons un encadrement complet. Les frais d’écolage comprennent un logement digne d’un quatre étoiles, la nourriture ainsi qu’une assurance -maladie couverture mondiale. Nous nous occupons de tout et veillons au bien-être et à la réussite de chacun. Nous souhaitons qu’ils sortent de chez nous grandis avec de belles perspectives de carrière. 110


Vous organisez chaque année un grand forum de recrutements international à Montreux. De quoi s’agit-il ? Ouvert aux étudiants des sept campus du groupe, l’International Recruitment Forum (IRF) accueille près de 200 représentants de 70 entreprises prestigieuses issues de l’hôtellerie et de l’industrie du tourisme pendant deux jours au Centre des congrès de Montreux. Événement incontournable réunissant étudiants et futurs employeurs, il s’agit d’une des plus grandes foires de recrutement du monde. Cela permet à nos élèves de décrocher une place de stage en cours d’étude, un stage de fin d’étude ou encore un premier emploi. Des présentations d’entreprises, forums et tables rondes sur différentes thématiques de l’industrie ont également lieu durant cet événement. Envisagez- vous comme d’autres groupes, d’ouvrir des écoles à l’étranger ? Cela parait incontournable aujourd’hui. Nous souhaitons toutefois faire les choses correctement et sommes à la recherche de la bonne formule garantissant l’excellence des formations. Nous pensons notamment qu’il est essentiel que les étudiants fassent une partie de leur cursus en Suisse au risque que le diplôme perde de sa substance et de sa valeur.

Swiss Education Group

Avenue des Alpes 27 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 965 40 20 www.swisseducation.com

111


VATEL SWITZERLAND : HOTEL & TOURISM BUSINESS SCHOOL

« S’ouvrir au monde et réussir » L’école Vatel Switzerland, implantée à Martigny depuis 2010 et membre du groupe éponyme riche de 44 écoles dans le monde est en passe de devenir le premier établissement de formation hôtelière en Valais à obtenir l’accréditation « Ecole Supérieure  ». L’établissement qui regroupe 250 étudiants venus des quatre coins de la planète avec plus de 30 nationalités différentes proposera également dès la rentrée 2018/2019 une nouvelle spécialisation MBA en « Finances Hôtelières Internationales ».

112


Un enseignement professionnel La formation Vatel est reconnue pour son système d’apprentissage à mi-chemin entre la théorie et la pratique. Les élèves ont la chance de pouvoir découvrir et travailler, une semaine sur deux, dans les différents départements de l’hôtel Vatel, un établissement 4 étoiles situé sur le campus. Une exposition précoce et permanente sur le marché du travail qui permet aux futurs managers de répondre parfaitement aux attentes des professionnels du secteur de l’hôtellerie et du tourisme. Un concept unique en Suisse. Philipe ATTIA, directeur général de l’hôtel Royalp***** à Villars témoigne : « Nous avons eu d’excellentes expériences avec les diplômés de Vatel Switzerland. En effet ces derniers ont démontré de la motivation, de la passion pour l’hôtellerie, un sens du service, de l’autonomie et de l’initiative, une facilité à s’intégrer aux équipes sur place et la curiosité à apprendre. » Une référence dans le domaine de l’hôtellerie Parmi plus de 42 établissements tous prestigieux, le groupe Vatel a remporté le titre de « Meilleure Ecole Hôtelière » lors de la 17e édition des Worldwide Hospitality Awards qui rassemblait plus de 1000 professionnels de l’hôtellerie internationale. Une reconnaissance mais surtout une marque de confiance de toute une industrie. Vatel Switzerland ne s’arrête pas là, l’école est en phase d’accréditation pour devenir «  Ecole Supérieure » reconnue par la Confédération. Les futurs candidats du Bachelor, au bénéfice d’une maturité se verront alors décerner un diplôme d’Etat Français ainsi que le titre protégé de la Confédération « Hôtelier-Restaurateur diplômés ES ». Une présence sur la scène internationale Les élèves, sensibilisés dès la 1re année aux langues telles que l’anglais, l’espagnol ou encore le chinois mais aussi au management interculturel, se préparent dès la deuxième année à effectuer un stage à l’international. Dans le cadre du programme Marco Polo, ils ont également le choix de partir étudier toute une année dans une des écoles du groupe. L’occasion de bénéficier d’une approche internationale et d’une ouverture sur le monde indispensable dans ce secteur d’activité. Une année à Bangkok, l’Ile Maurice ou Marrakech, ça vous tente ? Aujourd’hui c’est 80% des 33 000 alumni Vatel qui travaillent dans les plus prestigieux hôtels au monde. Une nouvelle spécialisation MBA ! La finance étant l’élément prépondérant au succès de tout entrepreneur hôtelier et la clef du succès d’une entreprise, Vatel Switzerland lance à partir de la rentrée prochaine une nouvelle spécialisation MBA en « Finances Hôtelières Internationales ». L’objectif est clair, répondre aux besoins de l’industrie hôtelière à la recherche de spécialistes capables d’analyser les états financiers d’une entreprise, d’en dégager les opportunités, de valider les besoins en investissements, d’anticiper les engagements futurs, de trouver et négocier les sources en financement,...

Un programme unique en Suisse et en collaboration avec l’Observatoire Valaisan du Tourisme, l’Institut de Tourisme de la HES-SO et M. Stéphane Dubreuille, Directeur et Professeur de Finance de la prestigieuse école, NEOMA BUSINESS SCHOOL.

VATEL SWITZERLAND

Hotel & Tourism Business School Rue Marconi 19 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 720 16 05 admissions@vatel.ch • www.vatel.ch

113


Primaires | CO franรงais | CO allemand | www.ecolemontani.ch


L’ÉCOLE MONTANI ET L’ÉCOLE DES BUISSONNETS

Rigueur, encadrement, souplesse et réussite Regroupées dans un même lieu, à Sion, l’Ecole des Buissonnets et l’Ecole Montani proposent des enseignements adaptés et encadrés pour les primaires, le cycle d’orientation, le baccalauréat français, la maturité suisse et une classe préparatoire, 12e année OR. Mener les élèves vers la réussite grâce à une écoute attentionnée, une assistance particulière, tout en leur inculquant le respect des valeurs, donne à ses deux établissements une notoriété connue et reconnue.

115


L’ÉCOLE MONTANI La volonté d’un homme En 1965, Gabriel Montani décide de créer sa propre école privée laïque. L’Etat la reconnaît et le programme scolaire qui y est dispensé est celui des établissements publics du canton. La différence réside dans le suivi personnalisé et la rigueur dans le travail. Aujourd’hui encore, la même philosophie est appliquée. Chaque enfant doit cultiver le respect envers ses enseignants comme ses camarades.

Lucien Lionetto.

Un encadrement personnalisé Pour les primaires comme pour le cycle d’orientation (de la 6H à la 11H), l’accent est mis sur les quatre branches essentielles pour renforcer les connaissances. L’Etat accepte cette différence, ainsi 4 à 6 h supplémentaires leur sont consacrées par semaine. Avec une moyenne de 15 élèves par classe, chaque enfant bénéficie d’un encadrement surmesure qu’il soit en avance sur le programme ou, au contraire, doive faire face à des difficultés. Durant les heures de cours, ou en dehors, tout est entrepris pour qu’il soit à niveau et puisse suivre le cursus sans problème. De même, pour ceux qui connaissent des troubles d’apprentissage, comme la dyslexie, une logopédiste est présente dans l’école et apporte des solutions pour combler les lacunes. Une étude, de 16 à 17 h, permet à chacun de faire ses devoirs et rentrer à la maison libre de toute obligation. S’adapter à l’enfant Pour les élèves qui résident en dehors de Sion, un internat est proposé. Les germanophones qui rencontreraient des difficultés avec la langue française sont pris en charge, l’accent est, alors, mis sur le français en proposant des cours d’appui. Pour ceux qui pratiquent un sport intensivement, l’emploi du temps est adapté en fonction de leurs obligations. Créer des liens En début d’année, la centaine d’enfants qui fréquente l’Ecole Montani part en camp. Petit et grands sont ensemble lors d’activités ludiques pour qu’une entente cordiale s’installe. Par ailleurs, chaque année, deux projets sont menés, l’un ayant trait à l’environnement, l’autre en faveur d’une œuvre caritative. En fonction des âges, le discours, l’approche diffèrent mais le résultat est le même : donner des responsabilités par la récolte de fonds et les actions communes menées pour soutenir les causes retenues. Une école ouverte à tous Entreprise à but non lucratif, l’Ecole Montani, par sa fondation, peut octroyer des bourses aux élèves dont les parents n’ont pas des moyens suffisants. Un dossier est à établir et passe en commission. Offrir des gages de réussite à ses enfants est un leitmotiv pour nombre de familles. 116


L’ÉCOLE DES BUISSONNETS Depuis 1928, la même philosophie humaniste Si l’Ecole des Buissonnets a été fondée par des sœurs, la laïcité est de mise et son approche humaniste toujours d’actualité. Avec une pédagogie inspirée de Maria Montessori, les classes ont un mentor qui accompagne chaque élève durant sa scolarité. Il le suit, l’appuie, organise des rencontres individuelles régulièrement avec lui pour faire un point moral et scolaire. En fonction, s’il faut adapter le cursus, des décisions sont prises. Avance, retard, tout est à la carte. Du sur-mesure dans un seul but : la réussite. Pouvant être confrontés au stress, les adolescents bénéficient, également, de l’aide d’une psychologue en cas de besoin.

Patrice Cretton.

Une souplesse unique pour chaque filière Dans l’optique d’ouvrir un maximum de portes à ses élèves, l’Ecole des Buissonnets offre 3 options distinctes pour des études post obligatoires. Baccalauréat français et maturité suisse se déroulent sur 4 années. En fonction des aptitudes, les temps de scolarité peuvent être revus à la baisse. Chacun peut entrer dans une des ces filières à tout moment. 12e année OR : en intégrant cette classe, les élèves qui ne sont pas sûrs d’opter pour un baccalauréat français, une maturité suisse ou même de suivre des études sont encadrés pour trouver leur voie. Quel sera leur rythme, leur quotidien, leurs obligations, sont-ils faits pour les études, pourront-ils gérer le stress ... autant de questions auxquelles ils trouvent réponse tout en travaillant des matières que l’on retrouve pour les deux diplômes.

117


Suivre les cours de l’Ecole des Buissonnets La flexibilité étant le maître mot de l’enseignement prodigué dans l’établissement, chaque élève est le bienvenu. Pour ceux qui voudraient se donner des chances uniques de réussite mais n’auraient pas les moyens financiers pour ce faire, comme à l’Ecole Montani, la fondation peut accorder des bourses. Dans le même temps, l’Etat du Valais propose à ses résidents, sur dossier, une bourse d’étude pour les niveaux post-obligatoires. Par sa volonté de guider chaque élève vers la réussite grâce à sa souplesse et au sur-mesure de l’enseignement fourni, l’Ecole des Buissonnets obtient des taux de réussite uniques.

En fin de 12e année, s’ils choisissent l’un des deux diplômes, ils ne réaliseront, alors, plus que 3 ans d’étude. Maturité suisse : l’Ecole des Buissonnets propose de suivre les cours pour une maturité où 13 matières sont dispensées. En fonction des qualités de l’élève, le cursus qui se déroule sur 4 années peut être écourté. La flexibilité est un des credo de l’établissement. Baccalauréat français : Reconnu en Suisse, il est proposé, ici, sous sa forme littéraire. Tout comme pour la maturité, à chaque moment, un élève peut intégrer les cours. Chaque cas est traité individuellement. Souplesse et humanisme, le slogan de l’Ecole des Buissonnets se vérifie au quotidien. 118

L’Ecole Montani et l’Ecole des Buissonnets Rue de Saint-Guérin 24-26 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 322 55 60 Montani Tél. +41 27 322 00 80 Buissonnets www.ecolemontani.ch • www.buissonnets.ch


le meilleur est avenir

Estelle Lugon

Matu suisse 2015, Les Buissonnets 2e année Médecine, UNIL

Matu suisse Bac français 12e année OR

www.buissonnets.ch


INTERVIEW

ROBERTO SCHMIDT

Département des finances et de l’énergie

« La force hydraulique sera le principal pilier pour mener à bien la stratégie énergétique 2050 » Ancien Conseiller national et président de Loèche, Roberto Schmidt est l’un des nouveaux visages du Conseil d’Etat Valaisan. En charge du Département des finances et de l’énergie, il s’engage dans la défense de l’énergie hydro-électrique du plus grand canton producteur de Suisse. Bien Vivre l’a rencontré.

120


Vous êtes un fervent défenseur de l’énergie hydraulique. Quels sont les enjeux pour le Valais ? Ils sont nombreux, car les marchés énergétiques sont en pleine mutation à l’échelle mondiale, de par les conditions actuelles défavorables du « marché européen », les bas prix de l’énergie, le subventionnement excessif des nouvelles énergies renouvelables par l’Allemagne, etc. Il faut tout d’abord assurer une valorisation correcte de l’eau. En effet, tous ces facteurs font pression sur les redevances hydrauliques et rendent difficile, voire impossible la couverture des coûts de revient de certains barrages. Il faut rapidement trouver une solution pour que la force hydraulique suisse puisse redevenir rentable et compétitive au niveau international. Dans ce contexte, la recherche peut être un élément déterminant pour l’avenir. Dans l’immédiat, le Valais et les cantons alpins doivent se battre pour le statu quo concernant ces redevances hydrauliques.

Nous devons également améliorer la production d’énergie, en ayant une production peutêtre plus efficiente et avoir une offre qui colle au plus près à la demande. Avec si possible, une augmentation de la production, malgré les pertes résultants de l’application de la loi sur la protection des eaux. Enfin, il faut qu’on ait absolument une utilisation responsable de l’eau, qui est non seulement une source d’énergie, mais qui doit être mise en relation avec d’autres utilisations (eau potable, irrigation, préservation des sites et protection de la faune et de la flore). Le réchauffement climatique renforcera certainement le rôle du Valais en tant que château d’eau de la Suisse.

Comment garantir la sécurité d’approvisionnement dans l’optique de la sortie du nucléaire ? La force hydraulique sera le principal pilier pour mener à bien la stratégie énergétique 2050. Il faut donc garantir son exploitation. Pour cela, nous devons nous appuyer sur ce que nous avons déjà, l’existant, couplé avec de nouveaux aménagements, développés via la recherche et les évolutions technologiques en matière énergétique. Le Valais possède en outre d’excellents atouts naturels, avec un ensoleillement généreux. Grâce à ce privilège, le potentiel de l’énergie solaire photovoltaïque est énorme. Les objectifs cantonaux dans ce domaine sont de croître rapidement la production d’énergie solaire d’ici 2020 par rapport à 2010, en augmentant la surface posée, en multipliant fortement le nombre de projets et en encourageant les administrations publiques et les privés à investir dans le solaire. L’éolien est également en cours de développement : 7 éoliennes sont en activité et des projets sont en cours de discussion. Enfin, il faut un réseau électrique performant qui puisse transporter différentes intensités de tension à travers le pays. 121


Le Valais remplit-il les exigences de production électrique propre et durable d’Energie 2050 grâce à son hydro-électricité ? L’hydro-électricité valaisanne représente environ 10 milliards de kWh (10 TWh), sur une production hydro-électrique totale d’environ 35 milliards de kWh en Suisse. La production valaisanne représente de fait déjà aujourd’hui un pilier important de l’approvisionnement électrique souhaité en 2050. Cependant, pour remplacer la production nucléaire de 26 TWh qui va progressivement être réduite à zéro, chaque canton devra valoriser très rapidement ses ressources énergétiques renouvelables, en particulier l’énergie solaire et, dans une moindre mesure, l’énergie éolienne. Le Valais est donc bien placé pour remplir sa part du contrat, voire même beaucoup plus. Le Valais peut être le cœur énergétique de la Suisse. Le bâtiment est un gros consommateur d’énergie. Comment le canton intervient-il pour inverser la balance ? Les bâtiments font l’objet à la fois d’exigences légales relatives à la qualité énergétique minimale et de mesures de soutien financier, aussi bien pour les nouveaux bâtiments que pour les bâtiments existants rénovés. Mon département, via le Service de l’énergie et des forces hydrauliques, fait régulièrement la promotion de ces programmes bâtiments, pour encourager les citoyens à faire les travaux nécessaires qui leur seront avantageux sur le long terme. Comme vous le dites, les bâtiments sont les plus gros consommateurs d’énergie, c’est là où le potentiel d’économie est le plus grand. Il faut que l’effort se prolonge au-delà de 2025, date agendée pour la fin de ces programmes. Vous avez récemment été nommé au comité de la Conférence des directeurs cantonaux de l’énergie (EnDK). Pouvez-vous nous rappeler le rôle de cette organisation ? L’EnDK regroupe tous les Conseillers d’Etat de Suisse en charge de l’énergie, depuis 1979. Elle vise à ce que les cantons se coordonnent sur les questions de politique énergétique et collaborent de manière efficace dans ce domaine. Elle défend également les intérêts communs des cantons. L’EnDK se veut active, concrète, notamment dans le domaine des programmes d’assainissement des bâtiments, ou encore être un centre de compétences qui soit un appui aux cantons pour la mise en place progressive de la stratégie énergétique 2050, avec tout ce que cela implique (encouragement des énergies renouvelables, diminution des besoins en énergie, etc.). En quoi votre présence au Comité est une bonne chose pour le Valais ? La présence du Valais dans ce comité est indispensable, car comme dit plus haut, nous sommes riches en ressources naturelles qui permettent de produire de l’énergie propre (eau, soleil, vent...). Avec l’acceptation par le peuple de la stratégie énergétique 2050, le Valais a toutes les cartes en main pour dire aux Suisses « Nous pouvons vous fournir de l’énergie en quantité, respectueuse de l’environnement, de manière continue. » Le Valais pour122

rait devenir le cœur énergétique de la Suisse. L’EnDK et son comité représentent une magnifique plateforme pour améliorer notre visibilité et mieux collaborer avec les autres cantons. Avec la présence du Valais dans ce comité, ce sont également les cantons alpins qui sont représentés, ainsi que la Suisse romande, vu que je suis président de la Conférence des Gouvernements de Suisse occidentale.


HYDRO EXPLOITATION SA

Un prestataire de services pour la production électrique HYDRO Exploitation SA a été fondée en 2002 par la volonté de propriétaires d’installations de production électrique. Efficace, flexible, la société réunit sous un même toit l’ensemble des compétences spécifiques à l’exploitation et la maintenance d’aménagements hydroélectriques. Délais, meilleur coût, proximité et transparence valent à l’entreprise des relations privilégiées avec ses clients et qui s’inscrivent dans la durée.

HYDRO Exploitation SA, un prestataire de services pour la production électrique.

124


Des atouts qui se traduisent en chiffres 400 employés permettent à HYDRO Exploitation SA d’affirmer ses compétences dans tous les domaines où elle intervient. 270 personnes sont directement actives sur les aménagements en Valais comme dans le canton de Vaud ou dans les Ateliers centraux de Martigny. Au siège à Sion, les autres collaborateurs sont en charge de l’ingénierie et des services de support. A relever encore, la formation de plus d’une vingtaine d’apprentis, automaticiens et polymécaniciens au centre de formation de Martigny. Désireuse de mener un système de management intégré de la qualité, de l’environnement, de la santé et de la sécurité, la société dispose de toutes les certifications et accréditations attestant de l’excellence de ses prestations. Grâce à des professionnels aguerris dans chaque métier, elle exploite un parc d’ouvrages comprenant plus de 40 centrales hydroélectriques d’une puissance installée d’environ 22% du parc suisse (25% avec le pompage). Ensemble, ces aménagements produisent près de 16% de l’énergie hydroélectrique suisse.

Nous conduisons plus de 1500 projets par an. Ici, le montage d’un groupe lors du renouvellement de l’usine de Bramois.

Grâce à nos ingénieurs pluridisciplinaires, nous offrons des projets complets et intégrés, de l’étude de faisabilité à la mise en service.

Nos Ateliers centraux regroupent sur un même site les prestations de réhabilitation de roues, de révision de composants mécaniques et d’usinage. Ici, la révision de composants mécaniques.

125


Diversité, savoir-faire et qualité au service des clients Les clients d’HYDRO Exploitation SA sont principalement des propriétaires d’installations de production électrique qui lui confient l’exploitation et la maintenance de leurs aménagements. Le périmètre d’activité s’étend de la prise d’eau jusqu’aux centrales. Le transport et la commercialisation de l’énergie sont réalisés par les mandants. Les sites sont d’une grande diversité ; ils différent par la taille, la puissance, le volume de production et la technologie. Travailler sur de tels aménagements requiert un savoir-faire spécifique. La qualité des prestations est garantie par la formation continue dispensée et la mise à jour régulière des procédures de travail. L’exploitation et la maintenance, le cœur de métier Grâce à un personnel qualifié et expérimenté, HYDRO Exploitation SA est reconnue pour ses hautes compétences en matière d’exploitation, de maintenance et de surveillance des aménagements hydroélectriques. Pour répondre à toutes les attentes et tous les besoins, elle propose des concepts d’exploitation et de maintenance flexibles qui s’adaptent aux enjeux stratégiques de ses clients tout en garantissant la sécurité des biens et des personnes. La société propose, également, l’entretien des postes de couplage à haute tension du réseau de transport. Les ingénieurs et spécialistes réalisent la maintenance spécifique et développent des solutions adaptées dans des domaines variés : électrique, mécanique, automation & control, génie civil, maintenance par la performance.

Dans nos Ateliers centraux, nous fournissons toutes les prestations nécessaires à l’entretien et à la réparation des roues de pompes ou de turbines.

D’autres compétences avérées Grâce à ses Ateliers centraux de Martigny, HYDRO Exploitation SA propose, sur un même site, la réhabilitation de roues, la révision de composants mécaniques et l’usinage. Dans un laboratoire dédié à ce type de travail, des experts analysent les huiles isolantes pour les transformateurs. De la prise d’eau jusqu’à la machine, les systèmes d’automation et de gestion de l’information sont intégrés à l’aide des dernières technologies. Les prestations englobent également des solutions dédiées à la petite hydraulique. La diversité faisant partie intégrante des solutions que propose HYDRO Exploitation SA, des prestations dans les domaines de l’auscultation subaquatique, de la bathymétrie ou du nettoyage CO2 sont également offertes.

En 2016, nous avons conduit d’importants travaux subaquatiques au barrage de Punt dal Gall (GR).

Nos Ateliers Centraux, à la rue des Vorziers à Martigny.

126

L’ingénierie, un pôle performant Grâce à une équipe de 80 ingénieurs pluridisciplinaires, HYDRO Exploitation SA réalise des projets complets et intégrés, de l’étude de faisabilité à la mise en service. Etude de réhabilitation, planification pour assurer en tout temps la sécurité du personnel et des biens, assurance d’une gestion efficace, le projet est pris en charge de A à Z.


Notre laboratoire analyse les huiles isolantes pour les transformateurs.

Notre atelier d’usinage est dédié à la fabrication de diverses pièces mécaniques. Nous développons des solutions innovantes et adaptées aux besoins de nos clients.

Un savoir-faire demandé à l’international Forte d’une expérience reconnue, HYDRO Exploitation SA exporte son expertise à l’étranger. La France, l’Albanie, l’Autriche, la Croatie ou encore le Bhoutan sont les exemples les plus récents. Si les forces vives font cruellement défaut dans ces contrées, la société peut, devant la demande, proposer en parallèle aux compétences qu’elle amène, des formations spécifiques pour assurer la bonne marche des installations. Une autre façon de valoriser son savoir-faire.

HYDRO Exploitation SA

Rue de l’Industrie 10 • Case postale 750 CH-1951 Sion Tél. +41 27 328 44 11 • Fax +41 27 328 44 12 info@hydro-exploitation.ch www.hydro-exploitation.ch

127


VOS AMÉNAGEMENTS NOTRE SAVOIR-FAIRE Découvrez toutes nos prestations sur: www.hydro-exploitation.ch

HYDRO Exploitation SA CP 750 CH-1951 Sion tél. +41 (0)27 328 44 11 www.hydro-exploitation.ch


SEIZE SA

Votre partenaire vers une transition énergétique douce Fondée en 2015, Seize SA développe des solutions globales en énergies renouvelables, installation de pompes à chaleur, panneaux solaires et isolation. Son savoir-faire, l’expérience de ses collaborateurs et son engagement pour la qualité, lui permettent d’intervenir sur des projets d’une complexité variée. Portrait.

130


Un duo dynamique à la barre Seize SA c’est l’aventure de deux anciens collègues de travail, David Giraud, frigoriste et Julien Guiselin, ingénieur en mécanique. Valorisant à eux deux de nombreuses années d’expérience dans les techniques du bâtiment (CVCS) et l’énergie, ils décident de monter leur propre affaire, poussés par une volonté d’indépendance et un certain goût du défi. C’est ainsi que Seize SA voit le jour en 2015 à Collombey. C’est équipés d’un seul véhicule et d’une caisse à outils que les deux acolytes débutent en effectuant des dépannages avant de se spécialiser dans l’assainissement énergétique des maisons, conscients de l’existence d’une véritable demande dans ce domaine. L’équipe s’agrandit rapidement pour compter aujourd’hui neuf personnes. Installée depuis octobre 2017 dans des locaux flambants neufs à Monthey, Seize SA développe ses compétences au profit de propriétaires privés et d’architectes dans toute la Suisse romande avec un développement prochain de l’autre côté de la Sarine grâce à des collaborateurs alémaniques.

David Giraud.

Julien Guiselin.

De nombreuses prestations Tournée vers les technologies durables, Seize SA est le partenaire idéal pour l’assainissement et l’optimisation énergétique de votre habitation. Forte d’un expert CECB (certificat énergétique du bâtiment), elle réalise des audits énergétiques lui permettant d’établir l’étiquette énergétique d’une maison et d’identifier comment diminuer la consommation de ses clients. Un document obligatoire lors d’une vente immobilière et qui permet aux propriétaires d’obtenir s’ils le souhaitent des subventions pour effectuer des rénovations. Grâce aux compétences de son bureau technique, Seize SA est en mesure de déterminer les solutions les plus économiques, écologiques et performantes pour ses clients grâce à des études de faisabilité extrêmement pointues. Maîtrisant les énergies renouvelables, Seize SA dispose du personnel qualifié pour l’installation de Pompes à Chaleur CTC, constructeur suédois renommé et prend en charge le démontage des anciennes installations. Grâce à son électricien maîtrisé fédéral, elle est habilitée pour la partie électrique selon les normes SIA. L’entreprise intervient également dans le domaine de l’électricité solaire à travers la pose de panneaux photovoltaïques. Des technologies qui vont naturellement de pair avec l’isolation du bâtiment, de la toiture comme des murs pour laquelle intervient également Seize SA. 131


Nouveau : la couverture solaire Seize SA possède l’exclusivité en Suisse romande des tuiles solaires, un système photovoltaïque intégré au bâti mêlant l’esthétisme et les qualités du solaire thermique. Disponibles en plusieurs coloris, les tuiles solaires offrent un rendu visuel très agréable et permettent d’utiliser 100% de la surface de la toiture de l’habitation pour produire de l’électricité. Les clients bénéficient d’une application 2 en 1 : couverture + production solaire, ce qui en fait une des options les plus économiques en assainissement de toiture comme en construction neuve. Outre l’électricité, les tuiles solaires permettent aussi de chauffer et de produire de l’eau chaude par l’énergie thermique de la toiture à l’aide d’une pompe à chaleur. Un produit hautement performant, à l’image de la marque Tesla et hautement résistant avec une garantie de cinq ans.

132

Un service global et sur-mesure Soucieuse d’aller toujours plus loin dans le confort et la satisfaction de ses clients, Seize SA se positionne comme leur seul et unique interlocuteur en offrant un service clé en main. Etude du projet, demande d’autorisation et de subventions, élaboration des plans, pose du matériel et mise en service, elle gère et coordonne l’ensemble des phases d’un projet dans le respect des normes en vigueur et selon les standards de qualité suisse. Un service de haut niveau qui se prolonge avec la maintenance et le contrôle des installations ainsi qu’avec un service dépannage toute marque de pompes à chaleur, de climatisations et de systèmes de ventilation intervenant 24/24. Disponible et à l’écoute de ses clients, Seize SA intervient avec réactivité et professionnalisme pour les conseiller au mieux, leur expliquer en détail le fonctionnement de leurs nouveaux équipements et ainsi leur apporter une véritable plus-value. Curieux ? Seize SA vous accueille sur différents salons pour présenter ses services et savoir-faire comme à Habitat et Jardin, Energissima, Prim’Vert, le Comptoir Suisse ou encore prochainement à la Foire du Valais.


La force d’une équipe Seize SA compte neuf collaborateurs dynamiques. Issus d’univers professionnels et de cultures différentes, ils forment une équipe aux compétences complémentaires partageant des valeurs comme l’écoute, l’entraide et le respect. Désireux d’impliquer pleinement leur personnel dans l’entreprise, David Giraud et Julien Guiselin ont partagé le capital de la société avec leurs employés. Sur le terrain, chacun travaille avec une grande autonomie et c’est la confiance qui prévaut. Si pour le moment la structure de Seize SA ne permet pas d’accueillir des apprentis, le duo dirigeant envisage fortement de s’engager pour la jeunesse afin de transmettre ses savoir-faire mais aussi et surtout sa passion du métier.

Seize SA

Route des Iles 1 • CH-1870 Monthey Tél. +41 24 471 16 16 info@seize-sa.ch • www.seize-sa.ch

133


Avenue des Sports 20 CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 557 75 94 Fax +41 24 557 75 19 igt@heig-vd.ch www.igt.heig-vd.ch

Pour des énergies durables Unité de recherche de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud (HEIG-VD), l’Institut de Génie Thermique (IGT) fait partie du département des Technologies Industrielles (TIN). Créé en 1999, il compte une quarantaine de collaborateurs et regroupe aujourd’hui cinq laboratoires travaillant en étroite relation avec l’économie dans de nombreux domaines de l’énergétique industrielle et du bâtiment. Sa mission : participer à la formation d’ingénieurs performants et répondre aux besoins en efficience énergétique des entreprises.

Stand d’essai pour échange de chaleur/vapeur.

134


Développeur de solutions industrielles La Recherche appliquée fait partie des principales missions de l’IGT. Travaillant en collaboration avec les industries, les instituts de recherche, les Hautes Ecoles d’ingénieurs (HES et EPF), les associations, les administrations et les collectivités publiques, il œuvre au quotidien à la création de solutions performantes et respectueuses de l’environnement dans de nombreux domaines de l’énergétique industrielle et du bâtiment. Des domaines représentés par trois groupes thématiques de compétences, soit : energétique du bâtiment et solaire thermique, bio-énergies et thermique industrielle. Une mission formatrice Une autre part importante de l’activité de l’Institut de Génie Thermique consiste en des tâches d’enseignement. Actif dans la formation des futurs ingénieurs dans la cadre des formations Bachelor et Master proposée par la HEIG-VD, il propose également des postformations MAS et CAS dans le domaine de la physique et de l’énergétique du bâtiment, des écobilans ou de la thermique industrielle. Des formations destinées aux ingénieurs et collaborateurs techniques désirant parfaire leurs connaissances.

Banc d’essai compresseur frigorifique.

Les dernières formations de l’IGT Doté depuis peu d’un centre de compétences en optimisation énergétique, l’IGT a mis en place en 2015 une nouvelle formation : le CAS en optimisation énergétique dans les industries et les entreprises. Financé par l’Etat de Vaud dans le cadre des 100 millions pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, il précède l’ouverture de deux nouveaux CAS : le CAS CAD (Chauffage à distance) et le CAS Bois et Energies. « Des formations destinées notamment à des ingénieurs souhaitant donner une nouvelle orientation à leur carrière dans le cadre de nouvelles lois sur l’énergie aux exigences particulièrement strictes », explique Nicolas Weber, directeur de l’IGT. Trois grands défis énergétiques Aujourd’hui, l’institut travaille sur trois grands défis énergétiques. Premièrement, la bioénergie, à savoir la biomasse comme combustible, la méthanisation de la biomasse. Deuxièmement, la physique du bâtiment et l’énergie solaire, comprenant les aspects des nouveaux matériaux isolants, l’écoconstruction, l’amélioration de l’utilisation des panneaux solaires, et la question des rénovations. Troisièmement, la thermique industrielle, à savoir l’optimisation énergétique pour produire les mêmes quantités tout en diminuant la consommation de combustibles.

Essais de performances d’une chaudière à granulés de bois.

N. Weber (à gauche), directeur de l’IGT et responsable du laboratoire des Processus Thermiques et X. Murdter devant la chaudière à vapeur.


SWI – Swiss Welding Institute

Rue du Nord 3 • CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 557 73 90 • Fax +41 24 557 73 87 swi-info@swi.ch • www.swi.ch

Au cœur de l’innovation Centre de formation théorique et pratique certifié par l’European Welding Federation et l’Institut International de la Soudure, l’Institut Suisse de Soudure (SWI) assume également des prestations d’expertise, d’ingénierie, de certification et de conseils. Avec plus de 7000 heures de formations pratiques dispensées en moyenne par an et plus de 150 certificats de qualification de soudeurs attribués en moyenne par an, il participe activement à améliorer la qualité des produits des entreprises, leur sécurité mais aussi leur productivité.

Soudage TIG. © SWI

136


Les origines Créé en 2002, l’Institut Suisse de Soudure (SWI) est le fruit d’une volonté commune. Celle de la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) et de l’Association suisse d’inspection technique (ASIT) pour doter la Suisse d’un Institut de soudure à l’instar de pays comme la France, l’Allemagne ou encore le Maroc dans un contexte de durcissement des exigences qualitatives dans le domaine du soudage. Son objectif : l’acquisition et le transfert de connaissances dans le domaine du soudage au service du développement de la qualité et de la sécurité des assemblages soudés en Suisse.

Technopôle de Sainte-Croix. © SWI

De nombreuses formations reconnues à l’international Centre de formation et de certification reconnu en Suisse, le SWI offre une large gamme de formations. Au niveau théorique, elle propose quatre niveaux de diplômes internationaux : Ingénieur, Technologue, Spécialiste et Praticien en soudage. A cela s’ajoutent des formations pratiques et certifications de types TIG et MAG sur l’ensemble des matériaux (acier, inox, aluminium, titane). Des formations qui permettent aux participants d’obtenir un certificat de soudeur valable à l’international, accrédité SAS. Poste de travail de brasage électronique. © SWI

Carte électronique. © SWI

Coupe macrographique d’une soudure. © SWI

De nouvelles compétences de pointe Depuis trois ans, la SWI fait partie des sept instituts en Europe et est le seul en Suisse à offrir des formations dans le brassage électronique. Basé au Technopôle de Sainte-Croix, le centre est accrédité par l’ESA, l’agence spatiale européenne. Un gage d’excellence comme l’atteste, Nicolas Weber, directeur de SWI « le domaine spatial est le plus terrible en matière d’exigence ». Il permet aux entreprises suisses actives dans le secteur spatial de faire certifier leurs collaborateurs sans avoir à les envoyer à l’étranger. D’autres secteurs comme l’aéronautique et le Medtech profitent actuellement de ces formations. Désireux d’aller encore plus loin, le SWI ouvrira prochainement un centre de compétence de soudage pour le spatial. Un lieu unique en Suisse, puisqu’il fera partie des quatre premiers centres de ce type qui verront le jour en Europe. Financé en partie par la Confédération et le Canton, il proposera des formations pratiques et théoriques dans le soudage spatial ainsi que complémentaires pour les ingénieurs soudeurs, le tout accrédité par l’ESA. Au service du tissu industriel local Institut indépendant, le SWI offre aussi des prestations d’expertise et des mandats d’assistance auprès des entreprises. A travers des projets de Recherche appliquée et développement (Ra&D), il offre la possibilité aux entreprises d’acquérir et de développer de nouvelles compétences dans le domaine du soudage et des techniques connexes. Il participe ainsi largement à l’amélioration de la productivité de celles-ci, en mettant en place des systèmes qualité. 137


ZENITH, THE FUTURE OF SWISS WATCHMAKING DEFY I El Primero 21 1/100 of a second chronograph th

www.zenith-watches.com


VOTRE PARTENAIRE IMMOBILIER, SPÉCIALISTE DE LA RÉGION BAGNES – VERBIER – ENTREMONT

G

Chemin du Sommet 1 – CH-1934 Le Châble – Tél. +41 27 565 39 55 – info@bagnesimmobilier.ch – www.bagnesimmobilier.ch Photos © Machoud Nicolas


LA PAROLE AUX PRÉSIDENTS

Avancer ensemble

© Jean-Marc Jacquod

141


INTERVIEW

STÉPHANE COPPEY

PRÉSIDENT DE MONTHEY

Une ville qui bouge Chef-lieu et capitale économique de la région, Monthey est également la deuxième ville du Valais avec 18 000 habitants. Une population bénéficiant directement de la présence d’un important site industriel ainsi que d’infrastructures de qualité. De nombreux projets fleurissent sur le territoire communal comme nous l’explique Stéphane Coppey, président de Monthey depuis 2013.

© Alain Rithner

142


Le tissu économique montheysan est marqué par la présence d’une industrie chimique particulièrement développée. Pouvez-vous nous en dire davantage ? L’industrie à Monthey s’est développée dès la fin du XIXe siècle, bénéficiant de la proximité avec la France et de son cour d’eau, la Vièze, essentiel pour produire l’énergie à l’époque. Le début du XXe siè­ cle est marqué par l’arrivée de la chimie. Depuis, ce domaine n’a cessé de croître à Monthey. Suite à différentes fusions et rachats, le site chimique est occupé depuis 2009 par BASF, Huntsman et Syngenta, trois grandes sociétés chimiques auxquelles s’ajoute l’entreprise de services Cimo. Au total, le site chimique de Monthey repré­ sente 2000 emplois. Des investissements importants sont planifiés durant ces pro­ chaines années, ce qui nous permet d’être quelque peu optimistes quant à l’avenir. Ce constat est particulièrement réjouis­ sant au regard d’une stabilité des emplois, directs et indirects que génère le site. Un avenir d’autant plus assuré avec la présence de l’école professionnelle intercantonale de la chimie (EPIC) dont la première rentrée a eu lieu en août 2017... Cette école est le fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat du Valais et l’en­ treprise Cimo, dont le centre de formation interne a été racheté par le canton et mis en gestion publique. L’objectif de l’EPIC est de maintenir la compétitivité de l’industrie chimique valaisanne et d’assurer sa péren­ nité en formant une main d’œuvre locale de qualité. Trois formations sont pour le moment proposées.

Pavillon des Mangettes. © Thierry Ebener

Monthey est également la ville de l’innovation dans le domaine des Sciences de la vie avec la présence de BioArk qui connaîtra prochainement un nouveau développement après une première extension en 2015. Que va-t-on pouvoir y trouver ? Nous avons mis à l’enquête un plan de développement de BioArk Monthey qui inclut notamment la construction d’un nouveau bâti­ ment : cet agrandissement pourra non seulement répondre à la demande d’extension des entreprises déjà présentes sur le site mais aussi offrir la possibilité à de nouvelles sociétés d’y établir leur activité de production. Aujourd’hui, BioArk Monthey regroupe plus d’une vingtaine de résidents entre start-up, projet de start-up, PME, associa­ tions ou sièges de sociétés, ce qui représente plus de 150 personnes actives sur le site. Monthey ce n’est pas que de la chimie, n’est-ce pas ? On retrouve en effet de nombreuses PME installées essentiellement à proximité du chef-lieu. A Monthey, plus de 1000 entreprises sont enregistrées au registre du commerce. On enregistre une hausse de nouvelles sociétés ces dernières années. Ces dernières sont actives en majorité dans le domaine de la construction ainsi que dans le domaine tertiaire.

Site chimique. © Ville de Monthey

EPIC à Monthey.

143


Futur hub à la gare de Monthey.

Monthey est membre de Chablais Agglo qui a obtenu en janvier dernier 13,2 millions de francs de la Confédération pour ses mesures prioritaires. Une bonne nouvelle ? C’est bien entendu une excellente nouvelle pour tout le Chablais et les projets qui ont été présentés. C’est le fruit d’un travail et d’une cohésion régionale et inter­ cantonale réussie pour faire avancer cette région qui représente 50 000 habitants. Le Chablais dispose d’un potentiel énorme en terme économique et travailler ensemble est essentiel pour faire avancer les projets. Sur les 90 millions devisés pour les mesures prioritaires, la Confédération a décidé de subventionner chaque pro­ jet individuellement à hauteur de 35%, le reste étant à la charge du canton et des communes. Parmi les projets avalisés par Berne, le réaménagement de la place de la gare à Monthey, lié au déplacement de la ligne AOMC. La volonté de la municipalité est de créer un hub de transports publics avec l’arrivée de la nouvelle gare TPC afin de créer des connexions entre les différents modes de transports. Où en est-on des travaux d’aménagement de la gare et pouvez-vous nous rappeler les enjeux de ce chantier ? Nous en sommes encore au stade des études. Ces dernières années, notre ville a connu un développe­ ment particulièrement important aux abords de la gare. Plus de 3000 personnes habitent dans ce quartier aujourd’hui. Afin d’améliorer la qualité de vie des habi­ tants, le terminal rail-route va être déplacé en dehors des murs de la cité. Le changement de zone du nouvel emplacement va prochainement être mis à l’étude. De plus, un passage sous voies va également être aménagé 144

Home Les Tilleuls. © Ville de Monthey

par les CFF pour les piétons et les deux-roues qui n’au­ ront plus à emprunter le passage à niveau. Ces projets prennent du temps car ils doivent être coordonnés. Autre dossier important pour la commune, l’agrandissement du Home Les Tilleuls... Attendu depuis de nombreuses années, l’agrandisse­ ment du Home Les Tilleuls, avec la construction d’un nouveau bâtiment, permettra de doter la structure de 35 lits supplémentaires et d’améliorer la qualité des ser­ vices. Ce projet est important pour la commune sachant que 95% des résidents sont des Montheysans et que les listes d’attente sont longues. Le chantier, estimé à 3 mil­ lions de francs, a été mis à l’enquête et nous espérons pouvoir débuter les travaux cet automne.


Passerelle au-dessus la Vieze. © Alain Rithner

Pouvez-vous nous parler de l’actualité culturelle de Monthey ? Nous avons la chance d’avoir un Office de Tourisme particulièrement dynamique. Parmi les nouveautés, des panneaux didactiques ont été installés le long du par­ cours de l’eau, une belle balade le long de la Vièze. Un guide de l’ensemble des balades et sentiers de randon­ née vient de sortir et une brochure sur les Gorges de la Vièze va être prochainement édité. La saison estivale sera marquée par des Marchés Folkloriques du 7 juillet au 25 août. Depuis cette année, la Fête de la Musique devient le Monthey’stival, une grande manifestation avec des scènes musicales mais aussi des animations liées aux Championnats du monde de foot. Monthey accueillera également cet été une course de caisses à savon, une première édition qui s’annonce d’ores et déjà promet­ teuse !

Fête de la Musique. © Monthey Tourisme

Pointe de Valerette. © Monthey Tourisme

145


KURMANN CRETTON INGÉNIEURS

La passion de l’ingénierie depuis trois générations Bureau d’ingénieurs civils pluridisciplinaire, Kurmann Cretton Ingénieurs met sa créativité, son dynamisme et son audace au service de projets variés, en Suisse comme à l’étranger. S’appuyant sur une solide réputation, il démontre aujourd’hui sa pérennité par l’entrée en fonction de la 3e génération d’ingénieurs au sein de la direction. Portrait d’un bureau résolument tourné vers l’avenir.

Futurs bureaux KCi à Monthey. © Bonnard & Woeffray Architectes

146


Les associés KCi.

55 ans d’existence et trois générations Le bureau Kurmann et Cretton a été fondé en 1962 par Messieurs JeanPaul Kurmann et Bernard Cretton. Equipe KCi sur la dalle de ses futurs bureaux (manque 4 collaborateurs). Voyant dans le développement sur le site chimique de Monthey une réelle opportunité, ils décident de s’installer dans la capi­ Réputé dans le génie parasismique, KCi amène tale du district, à l’époque dépourvue de bureau d’ingé­ aujourd’hui sa plus-value dans l’assainissement et le nieurs. En 1993, la société individuelle, transformée en confortement de bâtiments existants, en Suisse comme société anonyme, voit l’arrivée de Roberto Peruzzi qui avec le confortement du Collège de l’Europe à Monthey reprendra la direction en 1998 avec deux autres asso­ qui lui a valu le prix suisse du génie parasismique ainsi ciés dont Philippe Oberholzer, parti en pré-retraite il y a qu’à l’étranger avec le renforcement de nombreuses 5 ans. Depuis 2015, c’est une troisième génération d’in­ ambassades helvétiques. KCi participe également très génieurs qui s’apprête à reprendre Kurmann et Cretton activement en Europe dans l’établissement et la syn­ avec Alexandre Schmid, Christophe Alter et Joël Darioly, chronisation des méthodes de prévention et de gestion partenaires et administrateurs de la société aux côtés post-sismique permettant de juger l’habitabilité des bâti­ de Roberto Peruzzi. Afin de garantir une transition opti­ ments après un séisme majeur. Autre domaine d’acti­ male, ce dernier les accompagnera jusqu’en 2023. De vités, les assainissements et transformations plus que quoi assurer la pérennité de l’entreprise qui entend bien jamais d’actualité dans le canton. Quels que soient les perpétuer les valeurs et la qualité du travail qui ont fait projets, le bureau montheysan est en mesure d’assu­ la renommée de Kurmann et Cretton depuis plus d’un mer la direction de travaux valorisant ainsi une large demi-siècle. Un futur prometteur qui s’illustre notam­ expérience dans la conception, réalisation, planification ment à travers une nouvelle identité : Kurmann Cretton et direction de chantiers complexes pluridisciplinaires. Ingénieurs (KCi) avec nouveau logo et site internet mais Il participe, en outre, à de nombreux concours, lui per­ aussi l’emménagement fin 2018 dans des locaux flam­ mettant de décrocher des mandats d’envergure dans bant neufs à l’avenue de France 24 à Monthey. toute le Suisse romande et de confronter ses idées avec ses autres confrères. De multiples secteurs d’activités Si historiquement KCi réalisait ¾ de son chiffre d’affaires sur le site chimique de Monthey, le bureau a connu un tournant au début de années 2000 avec l’application des normes sismiques SIA 260 exigée dans le cadre de la loi cantonale sur les constructions. Membre du groupe de travail qui a élaboré ces nouvelles normes, Roberto Peruzzi a contribué à faire connaître son bureau, l’un des seuls à l’époque capable de réaliser les études sismiques préalables à toute nouvelle construction en Valais. Un tremplin pour KCi qui a pu valoriser ses autres activités, à commencer par la construction et conception de bâtiments, publics comme privés. Toujours actif dans le secteur industriel, comme avec la construction des laboratoires BioArk II, KCi développe également son savoir-faire dans les ouvrages d’art comme à Sierre lors de la réalisation de la passerelle piétonne sur voies CFF du Complexe Gare Sud mais aussi dans le génie civil et l’environnement. Ces deux dernières prestations sont aujourd’hui gérées par le biais d’une société sœur spé­ Renforcement sismique du Collège de l’Europe à Monthey. cialisée : ARC Génie Civil SA. © Architectes Gay Menzel 147


Zoom sur ARC Génie Civil SA En juin 2017, KCi a fondé ARC Génie Civil SA, en partenariat avec le bureau de géomètres Jean-Michel Vuadens SA à Monthey. Cette nouvelle société est le fruit du rassemblement de professionnels de la route, de l’aménagement et de l’équipement du territoire, elle permet de gérer de manière intégrée des projets inter­ disciplinaires dans le but de garantir une dynamique en phase avec les contraintes légales et normatives tout en utilisant les techniques évolutives dans le domaine du génie civil et de l’environnement. Routes et surfaces d’exploitation, canalisations et réseaux d’énergies, aménagements de cours d’eau, 3e correction du Rhône et mesures de protection, les compétences d’ARC Génie Civil sont variées comme l’atteste la diversité de ses nombreux mandats déjà en cours d’étude et de résiliation. ARC Génie Civil SA se présente comme une continuité, une évolution et un maintien du savoir-faire développé jusqu’ici par KCi et JMV dans le domaine du génie-civil. L’entreprise compte à ce jour 4 employés à temps plein issus des deux bureaux fondateurs. Christophe Alter en assure la direction technique et administrative. KCi continue indépendamment ses activités d’ingénierie dans le domaine des structures et du génie-parasismique. JMV continue indépendamment ses activités de géomètre.

Complexe Gare Sud à Sierre.

Maison du Sport à Leysin.

148


Transformation des Moulins de Sion.

Complexe immobilier Axa Winterthur à Sion.

Modélisation BIM Espace Santé à Rennaz.

Complexe immobilier La Matze à Sion.

Un partenaire de qualité Certifié ISO 9001 depuis 1998, KCi œuvre au quotidien avec pour objectif prioritaire la satisfaction de ses clients. Un objectif possible par la mise en place d’un système qualité basé sur des valeurs telles que l’intégrité, la transparence et la collaboration constructive. Son expé­ rience et son savoir-faire reconnus, avec plus de 5000 mandats réalisés, lui per­ mettent de répondre de manière très ciblée aux exigences de ses clients. Disponible et à l’écoute, il travaille sur la base de rapports de partenariat avec ses clients pour garantir la bonne com­ préhension de leurs objectifs et pouvoir leur proposer les meilleures solutions, c’est-à-dire des solutions innovantes, adaptées à leur programme et économi­ quement supportables. Désireux d’être constamment à la pointe, il suit de près les nouvelles technologies et a délaissé la planche à dessin depuis plusieurs années au profit du BIM, soit la modélisation numérique des bâtiments. De plus, depuis la fin 2017, KCi possède la com­ pétence de spécialiste incendie AQ2. 149


Lumière sur trois projets

Elargissement du Pont de la Tine à Troistorrents.

Ecole de commerce à Sierre © Bonnard & Woeffray Architectes

Une équipe soudée KCi c’est aujourd’hui une équipe pluridisciplinaire et dynamique composée d’ingénieurs, dessinateurs, tech­ niciens et personnel administratif. PME à taille humaine, elle accorde une grande importance au bien-être de ses 23 collaborateurs, valorisant les talents de chacun et encourageant la formation continue. Le bureau entre­ tient un fort esprit d’équipe fondé sur le respect et la confiance. Une philosophie d’entreprise ouverte qui explique la fidélité du personnel. KCi est également une société formatrice, puisqu’elle accueille à ce jour trois apprentis dessinateurs en génie civil ainsi que de nom­ breux stagiaires. Depuis sa création KCi a formé plus de 100 apprentis ! Un engagement pour la jeunesse cher à l’équipe dirigeante de KCi dont les membres enseignent à l’école d’ingénieurs de Fribourg ainsi que dans le cadre de la Maîtrise fédérale de directeur de travaux à Sion.

ECCG et salle de gymnastique | Complexe Gare Sud à Sierre Maître de l’ouvrage : SBMA Dans le cadre du vaste complexe Gare Sud, KCi réa­ lise actuellement la construction de l’école de com­ merce et de culture générale de Sierre qui accueillera également la HES SO Valais et une double salle de gymnastique. Issu d’un concours remporté par le bureau d’architectes Bonnard et Woeffray, le projet a représenté un véritable challenge structurel de par sa salle de gym semi-enterrée, un plan libre au rez-dechaussée, soit une surface de 1400 m2 sans colonne intérieure avec au-dessus 5 étages de salles de classe. KCi s’est illustré par son concept innovant et auda­ cieux basé sur le développement d’une suspension au moyen de quatre voiles en béton armé tridimen­ sionnels qui permettent de porter l’ensemble du bâti­ ment. Cela a impliqué la mise en place de colonnes provisoires positionnées sur vérin pour l’appui des voiles au stade de montage. Concernant la protection antisismique, il a opté pour un système de stabilisation latérale du bâtiment au moyen de colonnes inclinées au rez-de-chaussée. Un projet d’une grande élégance technique actuellement en cours de finalisation.

Projet solaire flottant au barrage des Toules.

Espace Santé à Rennaz.

© Romande Energie

© Bonnard & Woeffray Architectes

150


Ligne à très haute tension Châtelard - La Bâtiaz Maître de l’ouvrage : Swissgrid En 2015, KCi a été mandaté pour assurer la Direction de travaux de la nouvelle ligne aérienne 380 kV reliant Châtelard à la centrale de La Bâtiaz. Mise en service fin 2017, elle remplace définitivement la ligne aérienne 220 Kv et permet, entre autres, la circulation de l’énergie produite par la centrale de Nant de Drance. Le projet, réparti en trois lots (Salvan, Finhaut et Martigny), s’est étalé sur deux ans et demi et a représenté un énorme défi pour les équipes sur place compte tenu d’une accessibilité réduite. La nouvelle ligne devait en effet res­ ter dans les gorges du Trient, afin de limiter son impact visuel sur le paysage, notamment depuis le plateau de Salvan, impliquant ainsi entre 15 minutes et 2 heures de marche pour arriver sur site. Au total, 35 pylônes ont été démantelés et 34 nouveaux créés. KCi s’est illustré par sa gestion des entreprises actives sur le chantier et des différents intervenants (géotechnicien, ingénieur en environnement, géologue, etc.).

Ligne THT Swissgrid.

Aménagement du centre du Village de Vionnaz Maître de l’ouvrage : Commune de Vionnaz En 2007, KCi a remporté le concours d’urbanisme pour le réaménagement du centre du village de Vionnaz en groupement avec le bureau d’architectes Jean-Paul Chabbey. L’objectif du projet consistait à limiter les dépassements fréquents de vitesse des automobilistes sur une route limitée à 50 km/h tout en aménageant le secteur du centre du village avec des places de parking, un arrêt de bus et la création d’une zone de rencontre. Le projet a consisté à déplacer la route cantonale exis­ tante au-delà des façades des bâtiments par la créa­ tion d’un grand « S » offrant un ralentissement naturel à la limite de vitesse légale et permettant de créer une grande place multifonctionnelle. Celle-ci comprend 30 places de parking fermées la nuit et le dimanche, libé­ rant ainsi l’espace aux piétons et permettant le rebrous­ sement en toute sécurité des bus. L’expérience qu’a apporté ce projet à l’équipe KCi est, comme décrit précédemment, désormais transmise à la nouvelle société ARC Génie Civil SA depuis le 1er janvier 2018.

Aménagement du Centre de Vionnaz.

Kurmann Cretton Ingénieurs

Diplôme epf | sia membre usic Route de Clos-Donroux 1 • CH-1870 Monthey Tél. +41 24 471 11 71 info@kcing.ch • www.kcing.ch

ARC Génie Civil SA

Bureau d’ingénieurs EPF-SIA/HES Château-Vieux 5 • CH-1870 Monthey Tél. +41 24 472 36 18 info@arcgc.ch • www.arcgc.ch

151


SECRET BEAUTÉ

Recettes miracles pour peau parfaite, à Monthey ou à domicile La quête de beauté de Giovanna Russo touche un besoin d’harmonie relié à l’être intérieur. Sa douceur et sa bienveillance en sont les témoins discrets. Dès le parking, dissimulé derrière des allées de thuyas, le lieu accueille ses hôtes avec délicatesse. L’institut se trouve dans une grande maison de maître jaune, évoquant l’Italie. Classieux et aménagé dans un décor noir et blanc soigné jusque dans les moindres détails, Secret Beauté est devenu, à Monthey, un repaire des peaux radieuses et des Aphrodites de tous horizons, mais la maîtresse des lieux se déplace aussi à domicile, où elle est très demandée.

152


Sous les regards de braise de Monica Bellucci et de Sophia Loren, en portrait grand format dans la salle, Giovanna, une beauté italienne, elle aussi, vous installe à une table de maquillage et vous offre un thé ou un café le temps de vous faire part de ses conseils esthétiques personnalisés. Ayant pratiqué les soins durant 20 ans dans les établissements les plus prestigieux de la région, notamment au Spa et Centre médical esthétique de la Clinique de la Prairie, à l’Espace Clarins, l’Institut Dior ou encore au Givenchy Spa de l’hôtel Mirador, Giovanna a développé des compétences au service de ce qui reste sa passion première : révéler les secrets de beauté. Polyglotte, elle conseille aussi bien en français et en ita­ lien qu’en anglais ou en espagnol. Très habile et précise dans ses gestes, Giovanna prodigue des soins efficaces et ciblés, à des tarifs très sages. Grain de peau zéro défaut Si le gommage classique assure un entretien de la peau et favorise une meilleure oxygénation des cellules en stimulant la microcirculation, le peeling médical, quant à lui, atténue les imperfections cutanées superficielles telles que les cicatrices d’acné, les taches de pigmen­ tation, les taches de grossesse et les ridules. Grâce au nettoyage pigmentaire qu’il produit, le peeling améliore la texture de la peau et resserre les pores. Le visage semble lissé, unifié et rafraîchi. Chez Secret Beauté, le peeling médical dure 45 minutes et coûte 120 francs.

Epiderme rajeuni à l’acide hyaluronique Giovanna conseille la mésothérapie pour revitaliser un visage ayant perdu son éclat. Grâce à des injec­ tions indolores par micro-aiguilles, un mélange nutri­ tif d’acide hyaluronique, de vitamines et minéraux est injecté sous la peau. Particulièrement indiqué pour les épidermes abimés par le soleil ou le froid, les peaux fines ou celles des fumeurs, les injections préservent le capital jeunesse et atténuent les ridules instantanément. Le mésolift peut être pratiqué sur le visage, le cou, le décolleté ou le dos des mains. Ce soin est proposé à 250 francs à l’institut et les résultats sont visibles en une séance. Là encore Giovanna est souvent appe­ lée à domicile, dans les chalets de Verbier, CransMontana, Gstaad, ou Zermatt, entre autres. 153


154


Un corps de soie Un gommage du corps dure 45 minutes chez Secret Beauté et inclut une douche exfoliante avant l’appli­ cation d’une crème hydratante soyeuse. Pour une expérience de détente totale, Giovanna propose aussi des massages relaxants d’une heure, aux huiles essen­ tielles tièdes. Enfin, pour avoir une peau parfaite, l’épi­ lation à la cire chaude reste la méthode la plus usitée par les femmes, en assurant une efficacité d’environ 4 semaines. Ces soins dépilatoires à la cire s’adressent aujourd’hui également aux hommes qui prennent soin de leur apparence, particulièrement pour le torse, le ventre, les bras, la nuque ou le menton. Maquillage, relooking, conseil en image L’œil affuté et la dextérité de Giovanna Russo lui donne le pouvoir de transformer et de sublimer un visage jusqu’à la métamorphose. Impressionnante, la galerie photos avant / après du site www.secretbeaute. ch affiche des relookings époustouflants qui donnent envie de passer entre ses mains savantes. Pour une mise en beauté, l’institut propose au choix le maquil­ lage Mac Pro de jour ou de soirée, ou même le cours de 75 minutes pour apprendre à se faire belle soimême en appliquant les recettes personnalisées de Giovanna. Secret Beauté abrite également un salon de coiffure pour magnifier les cheveux à l’aide de sham­ poings et crèmes capillaires précédant un brushing. Par ailleurs, un service de consulting en image est réservé aux personnes qui ont besoin d’adapter leur appa­ rence aux codes esthétiques de leur profession. VIP et Home institute Giovanna œuvre de plus en plus fréquemment, à la demande, aux domiciles de certains privilégiés. Appréciée pour sa discrétion sans faille, elle a été appelée jusqu’à New York pour prodiguer ses soins et conseils esthétiques. Pour parfaire ses services de « beauty consulting », elle collabore avec des médecins spécialistes de renom qui intègrent les dernières tech­ niques de pointe tant en dermatologie qu’en méde­ cine et en chirurgie esthétiques. L’intimité absolue des soins est respectée, et tout l’art de Giovanna consiste à faire apparaître comme naturelle et innée, une beauté dénuée de tout effort, loin des coulisses de l’institut.

Institut Secret Beauté

Rue du Simplon 2 • CH-1870 Monthey Tél. +41 24 472 10 85 gio.russo@me.com • www.secretbeaute.ch

155


AGENCE IMMOBILIÈRE J.NICOLET SA

Une mutation positive Active dans le Chablais depuis 50 ans, l’agence J. Nicolet SA est une entreprise privée et indépendante animée par la collaboration étroite entre Jérôme Nicolet et Yanik Gianadda depuis plus de trente ans. Spécialisée dans la location, la gestion PPE, la mise en valeur et le courtage, l’agence J. Nicolet SA est l’une des plus importantes de la ville de Monthey. Conseils et estimations fiscales sont aussi au nombre de ses prestations. Malgré la diminution du taux d’activité de son directeur, Jérôme Nicolet, les activités vont se poursuivre, mais en bénéficiant des services du groupe de grande envergure Comptoir Immobilier, qui a acheté le capital en juillet 2017.

156


Jérôme Nicolet, vous avez réalisé un beau parcours professionnel en pérennisant l’agence fondée par votre père, Jacques. Quelles sont les raisons de la diminution de votre taux d’activité ? Tout d’abord, j’ai l’âge de ralentir mon rythme de tra­ vail et, de plus, mes trois filles se sont orientées vers de belles perspectives de carrières, sans lien avec l’ac­ tivité immobilière. L’agence existe depuis 1961, c’est vrai, et elle a été transformée en s’adaptant toujours aux demandes du marché. Actuellement, de nouvelles mutations apparaissent et la décision de vendre le capi­ tal de l’agence au Comptoir Immobilier va permettre de gérer ces changements car le groupe dispose d’outils à la pointe et d’un large réseau. Quelles répercussions ce changement va-t-il impliquer pour vos clients privilégiés ? Nous avons développé des liens de confiance avec de nombreux clients, c’est certain. Ce sont les fruits d’une longue expérience acquise sur le terrain. Ces liens seront préservés puisque les collaborateurs restent les mêmes au sein de l’agence. En revanche le domaine de com­ pétences élargi pourra désormais satisfaire des besoins spécifiques de notre clientèle, comme le pilotage de grands chantiers par exemple. De plus, le Comptoir Immobilier permettra à notre petite agence d’étendre ses activités au-delà du Valais, puisque sa zone géogra­ phique se situe sur l’ensemble de l’Arc lémanique jusque dans le Haut-Valais, avec une agence également à Sierre. Continuerez-vous à participer au développement touristique du Valais par la construction de programmes immobiliers ? Vous mettez le doigt sur une de mes préoccupations majeures. Notre canton doit se bouger et surtout offrir un accueil actif sans se contenter de vendre le paysage. Nous avons été gâtés ces dernières décennies mais le tourisme et les attentes de la clientèle changent. Accueillir est le maître-mot. Il y a de beaux projets qui évoluent grâce à l’initiative privée, comme l’évolution en cours à Chandolin, qui

offre un panel complet de prestations, mais il ne faut pas négliger les tour-opérateurs et surtout aller chercher nos hôtes directement où ils se trouvent. Le monde politique doit se réveiller et mettre à dis­ position des conditions cadres telles que des droits de superficie, soigner les accès, arrêter d’augmenter les taxes de séjour, développer l’aéroport de Sion, bref, prendre conscience de vos valeurs et les offrir aux demandeurs. 157


Mcentral-Habitat à Monthey : un projet géré par l’agence J. Nicolet L’agence Nicolet est fière d’être à l’origine du dévelop­ pement de Mcentral-Habitat, réalisé en plein centre-ville, et non pas en périphérie, comme trop souvent constaté ces dernières années. Ce projet a été financé par trois partenaires : la Mobilière, la Caisse de pension du Valais et Swisscanto. La ville de Monthey, quant à elle, s’est porté acquéreur d’un étage du parking sous-terrain. Le vide entre la Coop et la Migros est enfin comblé par la construction de deux bâtiments. Le projet de 100 mil­ lions de francs compte 450 places de parc, 1300 m2 de bureaux et 11 000 m2 de logements à louer dont une partie est spécialement aménagée pour les personnes âgées. En tout et pour tout, c’est un « shopping mall » de 14 000 m2, 4700 m2 de surfaces commerciales diverses, la Migros y compris. Monthey est une cité vivante et touristique où il fait bon vivre. Avec 17 000 habitants cette commune présente l’avantage de sa situation sur l’axe nord-sud, à la fois proche de la France et de l’Italie, à proximité des grandes villes de Suisse et au départ des stations de ski. 158

Les appartements construits au Mcentral-Habitat se révèlent spacieux et lumineux, proches des transports en commun, des commerces et des écoles. Ce pro­ jet contribue fortement à accroître la dynamique du centre-ville.

Agence Immobilière J. Nicolet SA

Av. du Crochetan 1 • CH-1870 Monthey Tél. +41 24 471 22 52 • Fax +41 24 472 94 70 info@nicolet.ch • www.nicolet.ch


© imagina.ch

Le groupe Comptoir Immobilier, qui a repris l’agence Nicolet, assure le pilotage de nombreux projets dans toute la Suisse romande, et notamment, en Valais au Val d’Anniviers celui des résidences Guernerés qui comprennent 16 chalets et un hôtel de standing, à Grimentz.

Le projet « Guernerés » à Grimentz en quelques mots Il s’agit de la meilleure situation possible pour l’implantation d’un tel projet, sur les pistes de ski et au-dessus du vieux village de Grimentz. Le projet Guernerés Résidences abritera 16 chalets comprenant 48 logements en résidence hôtelière avec possibilité de vente aux étrangers pour une surface globale de 3720 m2, à laquelle s’ajoute un hôtel 4 étoiles de 79 chambres dont le design est résolument moderne de par sa forme de funiculaire. L’hôtel de standing comprendra un centre Wellness spa, 65 chambres doubles, 9 chambres familiales et 5 suites ainsi qu’un restaurant avec une terrasse extérieure. Le tout sera complété par un parking souterrain de 107 places et d’une trentaine de places extérieures.

Grimentz : la situation En plein cœur du Valais, au Val d’Anniviers dont les beautés naturelles demeurent inégalées, le village de Grimentz est un joyau d’authenticité et de charme typique des Alpes valaisannes, encore préservé du tou­ risme de masse. Classée en 2016 et 2017 parmi les trois plus belles stations alpines par la chaîne CNN, la station qui culmine à 1572 m d’altitude, est idyllique l’été pour les randonneurs et paradisiaque l’hiver pour skieurs et snowboarders. Elle jouit notamment en parallèle de son propre domaine, du domaine skiable de Zinal culminant à 2900 m d’altitude et situé à 7.30 minutes seulement en téléphérique. Particulièrement riche en opportunités de randonnées « freeride », le domaine Grimentz-Zinal est un point de départ unique, accueillant pour ceux qui découvrent

l’univers de la Montagne et de la glisse, mais aussi tout particulièrement apprécié par les alpinistes amateurs ou chevronés qui souhaitent conquérir la cascade de glace, ou encore « La Couronne Impériale » réunissant les cinq sommets suisses de plus de 4000 m d’altitude : le Weisshorn (4505 m), le Zinalrothorn (4221 m), l’Ober Gabelhorn (4063 m), le Cervin (4478 m) et la Dent Blanche (4356 m). Rare station d’altitude en Europe permettant l’atterris­ sage en hélicoptère aux abords de son village, Grimentz permet de rejoindre toutes les déposes héliportées officielles du Valais et de la Suisse, ou encore le trans­ port VIP depuis l’aéroport International de Genève ou de Sion. Une situation unique et privilégiée au cœur des Alpes. 159


La résidence Surplombant le village enchanteur de Grimentz, la Résidence Guernerés offre un accès « ski in & ski out » tout en bénéficiant d’un emplacement exceptionnel, assurant une vue panoramique sur les sommets envi­ ronnants, à 3 minutes à pied du centre du village. L’hôtel de standing aux allures contemporaines qui l’avoisine se marie très élégamment au charme traditionnel de ses chalets, dont les prestations satisferont la clientèle la plus exigeante tout en enrichissant la gamme de services à laquelle elle aura accès. La résidence composée de 16 chalets offre un cadre de vie alpin chaleureux, sophisti­ qué et confortable. Les chalets Nichés entre forêt et pistes de ski, découvrez les 16 chalets de montagne alliant architecture authentique avec prestations de haut standing. Bâtis à partir de maté­ riaux traditionnels tels que la pierre sèche et le vieux bois, les chalets proposent un intérieur alpin et contemporain, des vues sur le village et sur les montagnes environnantes, des aménagements dernier cri ainsi qu’un large éven­ tail de personnalisations. Un véritable havre de bien-être pour le corps et pour l’esprit, avec accès à un local à Ski/Snowboard dédié ainsi qu’aux SPA et animations de l’hôtel voisin. Les appartements Chacun des 16 chalets est composé de 2 à 3 apparte­ ments (du 2,5 pièces au duplex 4,5 pièces) offrant la pos­ sibilité d’être réunis, jusqu’au chalet complet d’une surface d’environ 200 m2. Le charme de l’architecture anniviarde traditionnelle se trouve agrémentée d’une touche contemporaine, tout en demeurant complètement per­ sonnalisable afin de répondre aux exigences les plus pointues. Chaque résidence, distribuée en espaces fluides et habillée de matériaux nobles inspirés des der­ nières tendances alpines, se prête à la vie, à l’accueil et aux expériences inoubliables. L’hôtel Il comprend 79 chambres dont 9 familiales et 5 suites. Equipé d’un charmant bar et d’un restaurant, l’hôtel béné­ ficie également d’un centre de bien être avec Spa et piscine intérieure et extérieure, d’un accès : Ski-in/Ski-out. Un concept eco-lodge Le concept eco-lodge se base sur le respect de l’environ­ nement grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables, de matériaux recyclés, d’éclairage énergétique, de nourriture locale, de l’utilisation de produits bio pour le SPA et la blanchisserie ainsi que l’utilisation de produits locaux pour le service de restauration et une utilisation limitée de l’eau. Mais avant tout, il s’agit d’y trouver repos et détente. L’hôtel INALP se veut une oasis d’altitude qui repose ses hôtes de la tourmente des villes. Le concept d’eco-lodge de luxe dans le cadre de l’hôtel INALP serait axé princi­ palement sur l’utilisation de matériaux régionaux dans la conception du bâtiment, la présence continue de lumière naturelle ainsi que l’emplacement harmonieux et ensoleillé de l’hôtel. La tendance du tourisme durable de plein air, qui allie luxe et nature, confort et conscience environne­ mentale, y sera illustrée de manière concise. 160


© imagina.ch

© imagina.ch

guerneres@ci-exclusive-properties.com © imagina.ch

www.guerneres-alpineresidences.swiss

161


B39 ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR

Un designer spécialiste de l’optimisation des petits espaces Après une formation en école d’art, César Márcio travaille en tant que dessinateur en génie civil et en architecture. Talentueux et créatif, le jeune homme lance, à Monthey, son entreprise B39 au début de l’année 2018, car il reçoit déjà des demandes d’aménagement d’espace. Inspiré par les années 1940, il conçoit des intérieurs exclusifs très fonctionnels et pleins de charme. Portrait d’un jeune talent à suivre...

162


César Márcio, vous lancez votre entreprise d’architecture d’intérieur B39 avec enthousiasme, d’où tenez-vous cet optimisme ? Entre mon poste salarié de dessinateur et les projets d’études faites lorsque j’étais encore étudiant, j’ai acquis de l’expérience et donc, pris de l’assurance. Et puis, lors du concours international Blophome, je suis arrivé parmi les dix finalistes européens, ce qui m’a beau­ coup encouragé aussi. Par ailleurs, un projet de mobilier urbain que j’ai imaginé et dessiné va être réalisé prochainement à Monthey, en partenariat avec le bureau Sollertia pour lequel je collabore. Ce sera un banc en béton blanc préfabriqué, qui constitue un bac à fleur, assez grand pour recevoir un arbre, à l’ombre duquel on s’assoit.

Qui sont vos mentors ? J’ai une approche architecturale du design et de l’architecture d’intérieur. Ce sont surtout des grandes figures de l’architecture comme Albert Mayer ou Frank Lloyd Wright qui m’inspirent. C’est le début du modernisme et j’aime le concept à la fois sobre et fonctionnel. Bien sûr, dans tous mes projets, je recherche le beau, mais s’il manque l’aspect pratique et fonctionnel, alors la recherche n’est pas aboutie. Curieusement je ne suis pas vrai­ ment fan de l’univers des designers, je préfère créer le mien. D’après quels critères organisez-vous la fonctionnalité d’un lieu ? Tout dépend de la ou les personnes qui vivent dans le lieu. Je questionne au sujet des habitudes, objectifs, circulations dans le logement si c’est un appartement ou des espaces communs, si c’est un lieu public. J’aménage les espaces en fonction des modes de vie auquel l’objet est destiné. Je suis très strict sur la qualité et la beauté des finitions car, au final, cela participe à une grande dif­ férence d’efficacité et d’esthétique, sans avoir eu besoin de partir dans un délire de surcoût. 163


164


Quel style ou quelle orientation aimez-vous donner aux espaces que vous aménagez ? Le point commun de mes travaux d’architecture d’in­ térieur est cette ligne graphique que j’inclus à chaque fois parce que j’adore typer les murs de cette touche géométrique ultra moderne. La ligne courbe arrive par­ fois aussi, mais comme une exception. J’aime ajouter une note de couleur, qui contraste avec le naturel des matières nobles que je privilégie toujours, par goût per­ sonnel. Ensuite, l’ambiance générale doit raconter une histoire. Dans le studio de 39 m2, par exemple, on devine la vie d’un homme célibataire. L’environnement, aux couleurs sobres un peu sombres, est relevé par une portion de mur jaune qui apporte la luminosité et la gaieté à l’en­ semble. Pour le moment on a confié à votre agence B39 surtout des espaces restreints, pourquoi ? Oui c’est vrai. Peut-être les investisseurs et les pro­ priétaires ont-ils davantage besoin de moi pour opti­ miser les locations de leurs petits espaces ? C’est d’une grande com­ plexité de rendre un petit espace à la fois fonctionnel et beau, avec du style. Bien plus compli­ qué, à mon sens, que d’organiser avec une grande liberté les pièces dans une spacieuse villa ou un vaste chalet  ! Dans un studio ou un deuxpièces, il faut que tout soit là, qu’il ne manque aucun aspect lié au confort contemporain, mais qu’on ne se sente pas à l’étroit et que le logement ait du charme. Je relève le challenge et les propriétaires de petites surfaces en sont ravis. Tout est calculé au milli­ mètre près. Chacune de vos créations, dans les petits volumes, dégagent une atmosphère chaleureuse. Quel est votre secret ? Pour ce bureau par exemple, c’est la galaxie et ses astres qui m’ont inspiré. J’ai laissé les tâches naturelles dans les grands carreaux du dallage en granit bleu, pour évoquer les planètes et les étoiles. Un spot éclaire ces marques mystérieuses qui se dégagent de la pierre. Cela m’a amené à remettre des rappels de bleu dans les pièces, en restant contemporain. Chaque fois que possible, j’ai laissé apparaître la structure en bois du bâtiment. Toujours pour contraster entre le naturel et le côté graphique, les portes des armoires sont recouvertes d’un papier peint graphique, qui attire l’attention sur ses formes géométriques, en faisant oublier les portes d’ar­ moire. Je m’autorise à partir dans mon imaginaire, tout en gardant le fil rouge : fonctionnel.

B39

César Márcio Rue du Commerce 3 • CH-1870 Monthey Tél. +41 78 740 47 95 info@b39.ch • www.b39.ch

165


LBM CHABLAIS SÀRL – MONTHEY

Des médecins au service des patients A Sion et à Monthey depuis janvier 2018, Laser Beauté Med propose des soins de dermatologie médicale et esthétique. Grâce à son équipe de médecins dermatologues FMH et FMCH Lasers et d’assistantes médicales spécialisées, le patient est conseillé et soigné pour le meilleur résultat. La confiance est de mise par le professionnalisme qui entoure chaque attente.

© Thierry Sermier

166


Un encadrement médicalement contrôlé Dans chacun des centres de Laser Beauté Med, les médecins prennent en charge enfants et adultes pour des pathologies dermatologiques médicales et chirur­ gicales. Dans le cas de certaines pathologies, inflamma­ toires ou tumorales, ils collaborent avec les hôpitaux du Valais ou les centres hospitaliers universitaires de toute la Suisse. Pour la dermatologie esthétique, des plateaux lasers de haute technologie sont sous leur contrôle. Un environ­ nement technique sécurisé permet à l’équipe formée de dermatologues, d’assistantes médicales, de spécia­ listes lasers et d’infirmières, d’assurer des soins en toute confiance. Chaque patient est reçu gracieusement pour un premier rendez-vous, sans frais. En fonction de sa demande, ces professionnels le guident vers la solution adaptée.

© Thierry Sermier

Une offre pour chaque demande Les femmes tout comme les hommes ont de plus en plus recours à des soins esthétiques. Laser Beauté Med en propose une large palette. L’épilation laser est la plus demandée. D’autres techniques permettent d’effacer une disgrâce, les effets du temps ou encore d’affiner une silhouette. Ces soins apportent du plaisir, de la confiance en soi retrouvée et une réponse à ce qui a pu devenir pesant moralement. Quels soins pour quelle attente ? Coolsculpting : Cet appareil à usage médical strict traite bourrelets ou amas graisseux par un procédé de refroi­ dissement contrôlé pour cibler et cristalliser les cellules adipeuses en une séance. Epilation laser : Elle peut être réalisée sur toutes les parties du corps et sur tous les types de peau. Pour éli­ miner les poils, des lasers de classe IV dont la puissance garantit une meilleure efficacité et une plus grande sécu­ rité sont utilisés. Seuls des médecins sont autorisés à superviser ou pratiquer des épilations par lasers. Traitement des rides par la protéine botulique : En provoquant une relaxation musculaire dans les zones traitées, les rides d’expression sont atténuées. La pro­ téine botulique permet un effet lifting subtil sur le haut

du visage et des yeux. Les rides du haut du visage (front, rides du lion, pattes d’oie) sont dues à des contractions musculaires répétées. La protéine botulique détend la musculature et fait disparaître les rides. Comblement des rides par l’acide hyaluronique : Les injections sont une technique de rajeunissement simple et efficace au résultat immédiat au niveau des rides et ridules, lèvres et pommettes. Le contour du visage est ainsi redessiné. 167


Ulthera, lifting non chirurgical : L’ulthérapie est la seule procédure qui permet d’obtenir une amélioration nette du relâchement cutané au niveau de la peau du visage, du cou et du décolleté. Cette technique est la seule agréée par la rigoureuse FDA aux Etats-Unis. Elle tend la peau relâchée et la rajeunit. Photorajeunissement : Il induit une disparition des taches dues au soleil et une véritable amélioration de la couleur et de la texture de la peau. C’est un rajeunis­ sement spectaculaire de la peau du visage, du cou, du décolleté et des mains. Couperose : Caractérisée par la présence de fins vais­ seaux sanguins rougeâtres principalement sur les joues et le pourtour du nez, elle se traite aisément avec des lasers vasculaires en peu de séances pour un résultat durable.

Effacement des cicatrices du visage dues à l’acné : Grâce au laser CO2, de nouvelles fibres collagènes sont générées et corrigent les cicatrices. Transpiration excessive : Problème médical, l’hyperhi­ drose se combat par des injections superficielles de pro­ téine botulique pratiquées sur la zone à traiter comme les aisselles ou les mains. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter notre site internet ou prendre un rendez-vous gratuit et sans engagement.

Varicosités des membres inférieurs : Elles sont généra­ lement supprimées par un laser vasculaire. Effacement des tatouages ou maquillage permanent : Les tatouages, tout comme le maquillage permanent, peuvent être atténués voire effacés au laser. Radiofréquence médicale tripolaire : Elle se caractérise par trois modes d’action complémentaires : un effet raf­ fermissant et tenseur de la peau, une augmentation de la microcirculation et une légère diminution des graisses.

Laser Beauté Med SA Rue du Scex 4 CH-1950 Sion

LBM Chablais Sàrl

Avenue de la Gare 24 CH-1870 Monthey

Tél. +41 27 323 70 00 www.laserbeautemed.ch

168


OUVERTURE DE NOTRE CABINET

MÉDICAL DE DERMATOLOGIE

À MONTHEY

COOLSCULPTING Elimination des amas graisseux localisés

LBM a débuté son activité en 1981 à Sion. Grâce au succès rencontré par notre cabinet et à la confiance de nos patients, nous sommes très heureux de vous

EPILATION LASER

annoncer l’ouverture de notre cabinet médical à

Obtenir une peau agréable et douce

Monthey. Nous avons le plaisir de vous informer que

les

Doctoresses Cristina CARDONA et Jennifer LANDRY ont ouvert le Cabinet de Dermatologie, Médecine Esthétique et Lasers à l’Avenue de la Gare 24, 1870

VARICOSITÉS

Monthey.

Effacer les vaisseaux visibles

À PROPOS Le centre médical de lasers esthétiques LASER BEAUTÉ MED vous accueille dans un cadre privilégié,

COMBLEMENT DES RIDES

au centre-ville de Sion et Monthey.

Restaurer les volumes et la symétrie

LASER BEAUTÉ MED réunit un plateau laser de haute technologie sous le contrôle de médecins dermatologues spécialisés dans leurs domaines. Un environnement technique sécurisé permet à

PHOTORAJEUNISSEMENT

l’équipe formée d’assistantes médicales, spécialistes

Disparition des taches dues au soleil

lasers et d’infirmières, d’assurer des soins et traitements dans un cadre médicalement contrôlé .

Venez nous rendre visite !

Avenue de la Gare 24 1870 Monthey

Rue du Scex 4 1950 Sion

027 323 70 00

info@laserbeautemed.ch www.laserbeautemed.ch


INTERVIEW

ANNE-LAURE COUCHEPIN VOUILLOZ PRÉSIDENTE DE MARTIGNY

Ville de Martigny

« Veiller à ce que la ville ne devienne pas une cité-dortoir » Commune de 18 500 habitants, Martigny est une ville qui bouge. Pôle économique attractif, c’est aussi une ville de culture et de manifestions qui rayonne audelà des frontière du Valais. Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre d’Anne-Laure Couchepin Vouilloz, présidente dynamique de Martigny.

Hôtel de La Tour rénové.

170


Baladeur Brunch.

Quel bilan faites-vous de cette première année de législature ? Etre à la tête de cette commune est un travail passion­ nant. Les journées sont très variées et on peut traiter aussi bien de sujets concernant une personne, la ville ou encore l’agglomération. Ce changement d’échelle est particulièrement stimulant. La charge de travail est importante, mais j’ai la chance d’avoir une équipe com­ munale qui fait un travail fabuleux avec du personnel impliqué qui a le souci du contact et du service à la population. La collaboration au sein du Conseil commu­ nal est également bonne. Tout le monde a envie de faire avancer et prospérer Martigny.

Les 150 ans de l’Hôtel-de-Ville en 2017.

Vous parlez de proximité avec la population. Quels sont les moyens mis en place par la commune ? Les gens sont très demandeurs d’informations. Nous avons un petit journal qui paraît 2 fois par an permettant de communiquer les informations les plus importantes. Nous sommes en outre très disponibles et répondons volontiers aux questions que les citoyens peuvent se poser. Nous organisons également des soirées infor­ mations tout public sur différentes thématiques comme dernièrement sur la taxe au sac. Quelle a été votre priorité durant cette première année ? Etre élue présidente n’implique pas de tout révolution­ ner. Il est important de garder une ligne par rapport à ce qui a été fait lors de la précédente législature et de poursuivre les projets. Nous sommes par exemple en train de boucler les études pour construire un par­ king souterrain au Moulin Semblanet à Martigny-Bourg, répondant ainsi à une réelle demande formulée par les habitants. Cette première année de mandat a égale­ ment été l’occasion pour moi de rencontrer les person­ nalités de différents milieux afin de cerner leurs attentes et leurs besoins.

Nouveaux locaux Sinergy.

171


primordial. Une des forces de Martigny est sa position géographique. Nous avons également des services com­ munaux ouverts et disponibles pour les entrepreneurs afin de faciliter leurs démarches. Autre défi, la cohé­ sion sociale avec plus de 100 nationalités représentées. Un gros travail a été fait ces dernières années par la municipalité sur le bien vivre ensemble. Nous avons la chance d’être une commune où les gens vivent en har­ monie avec une grande mixité au sein des quartiers. Les nationalités sont organisées en associations mais il y a de nombreuses interactions. Nous avons également un délégué à l’intégration qui fait un fabuleux travail. Festival Place Centrale.

Martigny figure parmi les sites olympi­ques prévus en Valais dans le cadre des JO de Sion 2026. Pouvezvous nous en dire davantage ? Martigny pourrait recevoir le centre principal de presse dans la zone dite du CERM. C’est en tout cas une volonté des organisateurs de la candidature du Valais et nous sommes en train d’obtenir des informations pour savoir ce que cela impliquerait concrètement pour la commune, en termes d’infrastructures et de financement notamment. Au-delà des JO, nous souhaitons avoir une vision plus globale du développement de cette zone. Je crois en son potentiel, que les JO aient lieu ou non. Bénéficiant d’un emplacement privilégié, à quelques centaines de mètres de la sortie d’autoroute, avec la présence du Barryland et de l’amphithéâtre, cette zone pourrait être développée afin de devenir un pôle de séminaires, de loisirs et de culture avec également à proximité la Fondation Gianadda. Il est donc important de ne pas avoir une vision biaisée de ce projet en réfléchissant uniquement à ce qui conviendrait aux JO mais de penser à plus long terme afin de voir ce qu’il pourrait apporter à la commune.

Initiative privée, le projet immobilier Cœur de cité avance bien. Une chance pour Martigny ? La réhabilitation de l’îlot Orsat, situé au centre de la ville de Martigny, est en bonne voie. Le projet consiste en la construction d’un hôtel 4 Etoiles, de 76 appartements de bon standing et de bains romains dans les anciennes caves. Un projet intéressant qui va dynamiser le centreville et doter la commune d’une offre hôtelière supplé­ mentaire. Pouvez-vous nous parler de l’actualité culturelle de la commune ? La Fondation Pierre Gianadda fête ses 40 ans cette année et devrait prochainement atteindre la barre du 10 millionième visiteur avec en moyenne 250 000 visi­ teurs par année. Je ne peux que saluer le formidable travail de la fondation et de Léonard Gianadda. C’est également à ce dernier que l’on doit le concept novateur de placer sur chaque rond-point une sculpture monumentale d’un artiste suisse contemporain. C’est ainsi que le 17e giratoire de la commune, à la sortie d’autoroute Martigny-Fully, a accueilli tout ré­cemment l’œuvre de Silvio Mattioli « Verso la luce ». Nous avons également fêté en 2017 les 150 ans du bâtiment de l’Hôtelde-Ville lors d’une journée porte ou­ verte. La population s’est mon­ trée très réceptive et intéressée.

Où en est-on du projet de réaménagement de l’avenue de la Gare ? Verso la luce, l’œuvre Silvio Mattioli. Un concours a été lancé l’année passée. Une dizaine de bureaux ont été sollicités et les résultats du premier tour seront annoncés prochainement. La population sera par la suite amenée à donner son avis lors d’une séance partici­ pative qui va permettre d’affiner le cahier des charges pour le second tour. Une démarche participative qui a déjà porté ses fruits pour l’aménagement de la Place Centrale de la Gare. Le projet final devrait être annoncé à l’été 2018. Martigny connaît une importante évolution démographique. Quels défis cela pose-t-il ? Il s’agit de veiller à ce que la ville ne devienne pas une cité-dortoir, en offrant des places de travail aux habitants. Attirer de nouvelles entreprises est donc 172

Pétanque estivale.


Laurent Bruchez Route de Verbier 68 – CH-1934 Le Châble Téléphone +41 79 431 49 29 www.bruchez-alpine.ch

PAYSAGISTE – CRÉATION DE ROCAILLES ALPINES


BUREAU TECHNIQUE MORET ET ASSOCIÉS SA

L’ingénierie de qualité et de proximité Fort de plus de 20 ans d’expérience, le bureau technique Moret et Associés est spécialisé dans les aménagements routiers et l’hydraulique. Il offre des prestations sur-mesure de conseil, de management et d’ingénierie sur des projets variés et s’illustre par son engagement pour la qualité au service des maîtres d’ouvrage.

Martigny, Giratoire du Léman.

174


Martigny, Place Centrale.

Un bureau bien établi A l’origine de Moret et Associés SA, Michel Roduit. Apprenti maçon à ses débuts, il s’oriente rapidement vers l’ingénierie en intégrant l’Ecole d’ingénierie de Fribourg. Une fois son diplôme en poche, il évolue durant 10 ans dans un grand bureau de la place sédunoise avant de rejoindre en 1981 le bureau d’in­ génieurs Moret à Martigny comme chef de bureau. En 1994, il reprend la société sous le nom de Bureau Technique Moret et Associés SA. Actif principale­ ment sur les districts de Martigny, St-Maurice et d’En­ tremont, le bureau figure parmi les références locales de l’ingénierie avec une majorité de mandats à l’atten­ tion des communes et de l’Etat du Valais avec qui il collabore depuis de nombreuses années. Deux grands pôles d’expertise Bureau pluridisciplinaire, Moret et Associés développe ses savoir-faire à travers deux grands pôles de com­ pétences. En tant qu’ingénieur civil, il assure la réalisa­ tion de travaux liés à la construction, à l’aménagement et à l’entretien du réseau routier. De la mise en place de simples routes et places de stationnement à l’amé­ nagement complet d’espaces urbains, en passant par la mise en place de zones 30 ou 20, ses projets sont variés. Parmi ceux-ci, le réaménagement de la Place Centrale de Martigny ainsi que le réaménagement routier de Verbier, de la rue de Médran à celle du Centre sportif. Un projet qui s’étend actuellement à la Place Centrale de Verbier. Le bureau est également très actif dans le domaine de la mobilité douce, qu’il s’agisse de pistes cyclables ou de cheminements pié­ tons et réalise des plans de signalisations routières. Autre domaine d’expertise de Moret et Associés, l’hydraulique. Barrages filtrants, stations de pompage, réservoirs, prises en rivières, canalisations d’eau brute, etc., font partie de ses multiples compétences. Il inter­ vient également dans la gestion des dangers naturels et l’aménagement de cours d’eau comme actuelle­ ment sur le projet de sécurisation des berges de la Dranse à Martigny où il travaille en groupement. Il est également membre du groupement qui étudie le réaménagement du coude du Rhône.

Verbier, Rue de la Poste.

Des solutions sur-mesure et durables Depuis plus de 20 ans, Moret et Associés propose des solutions sur-mesure et durables à ses clients. Il assume la responsabi­ lité de l’ensemble des prestations d’ingénieurs : faisabilité et concep­ Vernayaz, Le Trient. tion d’ouvrages, projets et maîtrise d’œuvres, direction des travaux, suivi d’exploitation et entretien d’aménagement. Son expé­ rience et sa multidisciplinarité lui permettent de consti­ tuer de manière très réactive des équipes performantes regroupant les compétences les mieux adaptées à chaque projet avec notamment un géomètre à l’interne réalisant les relevés nécessaires. Bénéficiant de solides connais­ sances dans l’ensemble des domaines de la construction et de l’exécution des travaux, le bureau d’ingénieurs marti­ gnerain assure en outre la fonction de bureau d’assistance au maître d’ouvrage et s’illustre par sa capacité à fédérer les mandataires et sa gestion stricte des coûts et des délais. Des atouts importants dans la réalisation de projets d’envergure comme lors du réaménagement de la place centrale de Martigny. La qualité made in Valais La force et le succès de Moret et Associés reposent sur l’implication et les savoir-faire de ses 19 collaborateurs. Une équipe récemment renouvelée avec l’arrivée d’ingé­ nieurs jeunes et dynamiques à qui Michel Roduit transmet ses connaissances. Le bureau d’ingénieurs est également une entreprise formatrice puisqu’il accueille 5 apprentis. Un investissement pour la relève que l’on retrouve dans la certification Valais Excellence distinguant les entreprises valaisannes pour leur rôle social et environnemental et leur engagement constant pour la qualité (certification ISO 9001).

Bureau Technique Moret et Associés SA

Avenue du Grand-St-Bernard 35 • Case postale 712 CH-1920 Martigny 1 • Tél. +41 27 722 65 51 info@moret-associes.ch • www.moret-associes.ch

175


ALPS

MANAGEMENT

+

PA RT N E R S

Le partenaire du succès de vos projets Fondée en 2012, AM+P Alps Management+Partners SA, est une société indépenA L Pla S planification, MANAGEME T + P Ade R Tprojets N E R S immobiliers et le dante spécialisée dans laN gestion développement territorial. Forte d’une équipe d’architectes expérimentés, elle est en mesure d’accompagner ses clients à chaque étape de leur projet en offrant des prestations personnalisées et de haut niveau.

tes les formes de projets esoin d’une force ce et coordinatrice. » Le W Hôtel, Verbier.

ALPS

MANAGEMENT

+

PA RT N E R S

D É L É G U É E T R E P R É S E N TA N T D U M A Î T R E D ’ O U V R AG E G E S T I O N E T M A N AG E M E N T D E P R O J E T S ECONOMISTE DE LA CONSTRUCTION D I R E C T I O N D E S T R AVAU X D É V E LO P P E M E N T T E R R I TO R I A L EXPERTISE

176


Cry d’Er Club d’Altitude, Crans-Montana.

Projet Mandarin Oriental Hotel-Resort, Verbier.

Un acteur spécialisé AM+P a été créée en 2012 à Verbier à l’initiative de Francois Besson. Architecte ETS diplômé, il a évolué dans différents bureaux d’architectes comme chef de projet avant de prendre la fonction d’architecte de la commune de Bagnes, assurant notamment la plani­ fication, le suivi et la gestion du dévelop­ pement territorial d’une des communes alpines les plus actives en projets tou­ ristiques. Un poste dont a découlé un constat, notamment au niveau des col­ lectivités publiques et institutionnelles valaisannes : celui d’un vrai manque dans le management intégral, dans la délé­ gation et la représentation du maître de l’ouvrage. C’est pour combler ce manque qu’il fonde avec des partenaires AM+P, cabinet actif dans le conseil, la planification et le management de projet. Parmi les premiers mandats menés par l’entre­ prise : le W Hôtel à Verbier. De la montagne, AM+P a développé ses activités en plaine et sur l’arc lémanique. Une évolution qui l’a conduit à déménager en 2014 dans de nouveaux locaux à Martigny. Aujourd’hui seul aux commandes de l’entreprise, François Besson tra­ vaille aux côtés de collaborateurs et partenaires expé­ rimentés. Une palette complète de prestations Si AM+P ne réalise pas directement les prestations de conception architecturale, elle participe étroitement à leur production en partenariat avec les architectes, ingénieurs et spécialistes. Sa collaboration avec les man­ dataires vise à les décharger tout en assurant de façon cohérente et globale les tâches administratives liées à la réalisation du projet à travers une forte compétence en matière de planification, de gestion des coûts et des délais. Capable d’intervenir sur l’ensemble des phases d’un projet, AM+P développe ses savoir-faire à travers une large palette de services : délégué et représentant du maître de l’ouvrage, planificateur général, écono­ miste de la construction et direction des travaux. Elle réalise également des audits et expertises sur des pro­ blématiques d’ordre juridique dans les domaines du droit de la construction, de la législation sur les marchés publics, des contrats et de l’aménagement du territoire. Active dans le développement territorial, elle propose

Résidences Garden Golf, Crans-Montana.

aux autorités responsables de la plani­ fication territoriales le conseil, l’appui et la coordination de bureaux spécialisés en vue d’un développement urbanis­ tique durable, qu’il s’agisse de projet à l’échelle des communes ou des quar­ tiers. Elle réalise actuellement un plan de quartier à Verbier pour un projet hôtelier et va démarrer l’étude et la pla­ nification d’un « quartier durable » dans une commune du Bas-Valais. Proximité et sur-mesure Bénéficiant d’une excellente connaissance de l’ensemble des métiers de la construction et forte de son expé­ rience avec de nombreux projets réalisés, AM+P a réussi à gagner la confiance d’une large clientèle parmi laquelle figurent des investisseurs, propriétaires pri­ vés, architectes, sociétés commerciales, de services et grandes chaînes hôtelières internationales. Disponible et à l’écoute de ses clients, elle travaille avec eux sur la base de rapport de confiance et de partenariat pour leur proposer des solutions sur-mesure soigneusement calquées sur les réalités du terrain et tenant compte des contraintes inhérentes à chaque projet. Son indé­ pendance, ses ressources, ses partenaires aux savoirfaire éprouvés et ses méthodes garantissent une fiabilité complète des processus même sur des projets d’une grande complexité.

AM+P Alps Management+Partners SA

Avenue de la Fusion 49 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 771 28 62 info@alpsmanagement.ch • www.alpsmanagement.ch

177


UNE ARCHITECTURE RÉSOLUMENT CONTEMPORAINE

Depuis 2007, l’atelier d’architecture TIKEO propose des réalisations sur mesure, respectueuses de l’environnement en Valais et hors canton. Elles se démarquent par leur originalité, leur singularité, leurs lignes contemporaines et leur touche de béton, un des matériaux phare de la société. Elles reflètent donc un design si fort que l’on en reconnaît sa caractéristique parmi toutes les autres constructions. L’écoute, la sensibilité et la créativité sont au service d’un accompagnement de proximité.

Partager et analyser avant d’agir Amélie Roduit-Thurre, créatrice de la société, collabore au sein de son entreprise avec une équipe composée d’architectes, dessinateurs et apprentis. Les demandes, elle les aborde avec son team. Ensemble, ils discutent, créent, débattent, proposent les diverses réalisations, allant de la conception au suivi de chantier, à la gestion financière de l’ouvrage. Le choix des matériaux est discuté avec les clients. L’atelier privilégie l’utilisation de matériau brut pour certaine partie d’ouvrage ou leur totalité. Ces choix sont analysés et proposés en tenant compte de différents facteurs.

Quelle construction, pour quelle attente ? La recherche de l’adéquation d’un site avec son bâti fait partie de l’ADN de l’architecte. La différence, entre chacun, est dans sa réflexion, en amont de l’ébauche du projet. Dans le cadre d’une réalisation, l’implantation agit comme moteur au développement du processus du projet. D’elle dépendent la volumétrie et la mise en forme du cahier des charges du client. En parallèle, il faut penser ergonomie du bâti ; seul un long dialogue entre le client et l’architecte conduit à imaginer un intérieur et un extérieur fonctionnels. Soit des idées sont mises sur la table par le maître de l’ouvrage, soit TIKEO a carte blanche. Le cahier des charges établi, un premier projet est proposé. Accepté ou revisité, il conduit à la mise en œuvre du chantier. Le partage avec le client tout au long du processus de la construction lui permet de valider ces choix au plus précis de son souhait. La flexibilité de l’atelier est donc un atout majeur, pour que le jour J, le client prenne possession d’un lieu idéal.

© Lindaphotos

178

© Lindaphotos

© Lindaphotos

© Lindaphotos


© Lindaphotos

179


Exercices de style Les réalisations de TIKEO se traduisent par des édifices contemporains aux lignes et à l’allure radicalement différentes de ce que l’on voit traditionnellement. Chaque projet, duquel a été conféré une identité propre, porte un nom particulier. En voici quelques-uns : « Complexité essentielle » est une habitation familiale qui avait pour obligation d’être un « cocon familial » avec une unité centrale, colonne vertébrale de l’édifice. Le lieu, l’environnement ont mené TIKEO à proposer une architecture unique avec en son cœur, un patio ouvert trônant au centre de la demeure, lui conférant un esprit de jardin intérieur.

© Lindaphotos

© Lindaphotos

© Lindaphotos

A Martigny, « Double Vue » est un immeuble qui avait comme contrainte un terrain tout en longueur. Les clients ont laissé carte blanche à TIKEO. La complexité de la parcelle s’est avérée une gageure intéressante, obligeant à un long travail de réflexion. Un premier jet est réalisé et aussitôt il est accepté ! Aujourd’hui, ce sont 12 appartements desservis par des coursives qui composent cette création décalée, originale qui interpelle par son allure générale. Béton brut marié à des panneaux de coffrage en particules de bois et balcons en acier thermolaqués réalisés sur-mesure, font la différence.

© Lindaphotos

180

© Lindaphotos


« Dream Travel » ou l’application d’un savoir-faire reconnu pour un bâtiment professionnel. Une société spécialisée dans les voyages et le transport a sollicité TIKEO pour l’agrandissement de ses locaux. En s’appuyant sur la construction actuelle, l’enjeu était de marier l’ancien et le nouveau en apportant de l’ergonomie dans les intérieurs pour de bonnes conditions de travail. Dans l’absolu, le projet en cours, va donner lieu à un édifice mêlant le bois et le métal dans les coloris brun-bronze où des vitres insérées avec harmonie apporteront lumière du jour en intérieur et du caractère en extérieur.

© TIKEO

© TIKEO

« S’inspirer du loft » pour les clients souhaitant pour l’extérieur comme pour l’intérieur, l’utilisation du béton apparent. Architecturalement, l’habitation est formée de différentes boîtes en béton englobant dans chacune d’elles des fonctions différentes. Reliées entre elles par de grandes baies vitrées, on y découvre ainsi les espaces de vies principales ainsi que les circulations. Toutes sortes de déclinaisons du matériau, du brut, du ciré... ont été utilisées. Une maison ultra-contemporaine.

© TIKEO

© TIKEO

« Quand les mélèzes nous guident » ou comment construire une maison dans un terrain à forte pente et des contraintes communales obligeant à utiliser du bois sur les façades et respecter l’orientation des toits. L’ouvrage en court donnera lieu à une habitation sur 2 niveaux avec une devanture en lames orientables et coulissantes en mélèze brûlé, même essence que l’on retrouve en touches dans l’intérieur pour une unité parfaite.

© TIKEO

© TIKEO

LA DIVERSITÉ DANS L’ORIGINALITÉ, LA MARQUE DE FABRIQUE DE TIKEO® POUR SUIVRE NOS RÉALISATIONS: www.tikeo.ch 181


INTERVIEW

PHILIPPE VARONE PRÉSIDENT DE SION

« Le vivre ensemble est le maître-mot de mon mandat » Capitale du Valais, Sion est la ville la plus peuplée du canton. Connue pour ses fortifications qui culminent au sommet de deux collines, elle s’illustre également par son dynamisme culturel et économique. Une ville qui bouge et s’enthousiasme également à travers sa candidature pour les Jeux Olympiques. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allée à la rencontre de Philippe Varone, président de Sion depuis le 1er janvier 2017.

© lumiere.ch

182


© photo-genic.ch

Pouvez-vous revenir sur votre parcours et l’origine de votre engagement en politique ? Je suis commerçant vigneron et je me suis toujours beaucoup engagé pour ma profession au sein d’associa­ tions professionnelles mais aussi pour la collectivité en tant que fondateur de la Fête du Goût ou par exemple comme membre du comité de Sion Tourisme, où j’ai siégé plusieurs années. Il était donc logique pour moi d’aller à la rencontre des citoyens à travers un véritable engagement politique. Après une période au Conseil général, puis à l’exécutif, j’ai décidé de sauter le pas et de me présenter à la présidence, suite à la décision de mon prédécesseur de se retirer. Une décision loin d’être prise à la légère, sachant que j’ai une entreprise. Cela impliquait de la confier à une autre personne pour pouvoir m’engager à 100% dans mon mandat. Ce que je fais aujourd’hui avec beaucoup de plaisir. Quel regard portez-vous sur Sion ? Sion a évolué d’une ville administrative, un peu froide et hautaine à une ville où la convivialité, le vivre ensemble et la gourmandise sont devenus des éléments clés de son identité. A l’époque, on venait à Sion pour travail­ ler, aujourd’hui on y vient pour se divertir, se relaxer, se promener et profiter du moment présent. Sion est l’une des plus anciennes villes de Suisse et cet héritage est encore présent avec son architecture et archéologie. En même temps, c’est une ville moderne, ouverte à la technologie et connectée à la nature avec des vignobles et vergers magnifiques.

© photo-genic.ch

Quel bilan faites-vous de votre première année de législature ? Un bilan extrêmement positif. La charge de travail est certes importante mais c’est un monde d’une diversité exceptionnelle. Quand on fait le bilan de ce qu’on a fait dans une journée, on s’en rend aisément compte. Ce qui me plaît surtout, c’est cette notion de proximité avec les gens. J’aime aller à leur rencontre et il y a beau­ coup de retours très gratifiants. En Valais, le président de commune est quelqu’un qui a un rôle important, qui nécessite de l’engagement. Quand on essaye de faire son travail au mieux, je crois que les gens sont recon­ naissants.

© Olivier Maire

183


© lumiere.ch

Quelles sont les valeurs qui vous tiennent à cœur pour mener à bien votre mandat ? Le vivre ensemble est le maître-mot de mon mandat. Sion est une ville en pleine croissance qui s’étale de la plaine à la montagne et qui compte plus de 130 natio­ nalités différentes. Je mets beaucoup d’énergie à essayer de trouver du liant pour que ce vivre ensemble ne soit pas seulement un concept mais qu’il s’incarne dans la réalité, notamment au travers d’une proximité avec les citoyens et en encourageant le respect, la tolérance et l’implication de chacun pour la collectivité. De nom­ breux projets sont en cours dans les différents services de la commune. Quels sont les principaux défis auxquels est confrontée la Ville ? Nous devons nous préparer à passer d’une commune de 35 000 habitants aujourd’hui à une commune de 50 000 habitants à l’horizon 2050. Le principal défi concerne l’urbanisme, à savoir comment densifier en gardant d’excellents aménagements et en préservant la qualité de vie des citoyens. Cela implique notamment de penser à une échelle plus large que celle du territoire communal en réfléchissant aux collaborations et syner­ gies possibles avec les communes voisines. Sion ne peut plus supporter seule des infrastructures qui profitent à toute la région. Il faut voir comment partager les inves­ tissements afin de concrétiser des projets qui profitent à l’ensemble de la collectivité du Valais central. Quels sont actuellement les grands projets en cours sur la commune ? La réalisation du nouveau quartier Cour de Gare est un projet majeur. Avec ses commerces, bureaux, loge­ ments, hôtel et la nouvelle salle de concert et congrès, le projet Cour de Gare va transformer durablement le visage de Sion. Ce sera le pivot entre la ville historique et la ville nouvelle appelée à se développer au sud des voies ferroviaires de la commune. Ce nouveau quartier, 184

© Olivier Maire

baptisé Ronquoz 21, verra notamment l’essor d’un pôle de formation qui accueillera des milliers d’étudiants et de chercheurs sur le site de l’EPFL et le nouveau campus de la HES-SO Valais. Parmi les sujets qui vous tiennent à cœur, la réconciliation entre la plaine et la montagne. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Nous avons un projet de liaison plaine-montagne entre Sion et Les Mayens de l’Hôpital. Celui-ci ne sera pas destiné qu’aux skieurs des 4 Vallées, elle servira aussi aux habitants au pied de la Piste de l’Ours. Au-delà d’un atout pour le tourisme 4 saisons, cette liaison permet­ tra de réduire les temps de parcours des usagers et de limiter le trafic routier en direction de la plaine. Sachant que nous avons un projet de nouveau quartier à 1500 mètres d’altitude, à dix minutes du centre. Si tout va bien, les démarches pour la télécabine aboutiront à un feu vert de l’Office fédéral des transports (OFT) en mars 2019 et à un début des travaux en 2020.

© Thomas Andenmatten


© lumiere.ch

Autre projet important, la troisième correction du Rhône et son impact sur le visage de la ville... Ce grand chantier va impacter la ville en termes de sécurisation des berges – c’est la priorité – mais aussi en termes d’aména­ gement. C’est une opportunité de se réapproprier le Rhône trop longtemps craint, en réalisant des zones de loisirs et de détente. Les Valaisans ont rejeté la candidature de Sion aux JO 2026. Quelle est votre réaction alors que vous étiez l’un des fervents supporters de ce projet ? Le Conseil municipal prend acte de la décision démocra­ tique des Valaisans. La peur a joué un grand rôle dans cette campagne qui a été d’une intensité peu commune. Malgré la solidité du dossier, nous n’avons pas réussi à rassurer la popu­ lation et à la convaincre des opportunités de développement qu’offrait pour Sion, le Valais et la Suisse l’organisation d’une manifestation au rayonnement planétaire. C’est une occasion manquée. Je le regrette surtout par rapport à la jeunesse, cette génération 2026 à qui nous voulions offrir ce grand projet. © Thomas Andenmatten

Pouvez-vous nous parler de l’offre culturelle locale ? Nous avons une vie culturelle riche et animée avec notamment plusieurs festivals à succès : Sion sous les étoiles, l’Irish ou encore Sion Festival, un des plus importants festivals de musique clas­ sique de Suisse avec le violon devenu l’emblème de la ville. Sion abrite également la Fondation Fellini pour le cinéma, la galerie municipale de La Grenette et de nombreux lieux d’exposition, ainsi que les musées cantonaux. A cela s’ajoutent plusieurs salles de spectacle, comme le Théâtre de Valère ou le Petithéâtre ou Le Port Franc, dédié aux musiques actuelles. 185


WONKA

Architecture audacieuse et minimaliste Daniel Kamerzin, architecte EPFL et enseignant à l’Ecole Professionnelle de Sion, a ouvert en 2007 l’atelier Wonka. Dotée d’un goût prononcé pour l’architecture contemporaine, l’équipe Wonka, composée de 6 collaborateurs, se fixe le défi d’imaginer des constructions aux critères de qualité élevés, en entrant dans les contraintes budgétaires, parfois serrées, des maîtres d’ouvrage. Pour y parvenir, ils font preuve d’imagination et d’audace. Quatre exemples d’objets récents illustrent le potentiel de ce bureau singulier.

186


Une villa protégée des regards extérieurs En Valais central, un couple décide d’implanter sa mai­ son sur une parcelle située dans un environnement déjà très construit. Pourtant, ils apprécient de vivre en exté­ rieur et rêveraient même d’avoir une piscine. Ils donnent carte blanche à l’atelier Wonka qui imagine alors, pour garantir la privacité souhaitée, une villa contemporaine en forme du U, qui se referme sur elle-même en déga­ geant une grande terrasse extérieure d’environ 60 m2. Composée de grandes baies vitrées orientées sur un

paysage magnifique, la maison s’organise sur un seul niveau, en communication directe avec les espaces de vie intérieurs et extérieurs. Ce choix du plain-pied, com­ biné à l’emploi de matériaux bruts comme le béton, aussi bien pour les murs que pour le toit a permis l’in­ tégration d’une piscine esthétique et fonctionnelle. « Je crois que cette villa illustre parfaitement l’intérêt de confier un projet à des architectes, confie Daniel Kamerzin. Nous avons trouvé des solutions qui répondent aux souhaits des propriétaires, tout en respectant leur contrainte financière. La maison est à la fois compacte et efficace. De plus, elle se fond dans le paysage, en toute discrétion. » Depuis la chambre parentale, une petite baie vitrée donne sur la piscine dont l’eau se reflète sur les murs. Un petit bijou d’habitation.

187


Deux maisons éco-responsables à Conthey A l’origine de ce projet, deux frères décident de construire chacun sa maison familiale sur un terrain commun. Ils mani­ festent leur préférence pour le matériau bois. Les premières réflexions de l’atelier Wonka consistent à optimiser l’emplace­ ment et à rationaliser le terrain. Les archi­ tectes dessinent alors deux villas en ossa­ ture bois, avec de grandes baies vitrées au sud et de petites fenêtres au nord pour garantir une efficacité énergétique. Un chauffage central commun aux deux habi­ tations, ainsi qu’un garage sont dissimulés entre les deux maisons, ce qui engendre une économie de place et de coût. Isolées à la laine de bois, les maisons affichent une façade en bois et crépis naturel. Il résulte de ce choix de matériaux non polluants une excellente qualité d’air à l’intérieur des habitats. L’atelier Wonka propose des pro­ jets de maisons passives ou positives, avec leur biotope et leur toiture végétalisée qui optimise l’efficacité des panneaux solaires. La chaudière ne sert plus alors que d’ap­ point en cas de besoin. Ces maisons ont obtenu le label Minergie-P.

Les tours jumelles A Conthey, un promoteur souhaitait optimiser un projet d’immeuble avec une architecture de valeur. L’atelier Wonka lui a proposé deux tours équipées de très grandes baies vitrées, pour offrir une lumière traversante aux logements, avec des volumes clairs et spacieux grâce, notamment, à une belle hauteur sous plafond. « Nous avons économisé sur les circulations verticales en évitant des cages d’ascenseur inutiles. Tout est concentré sur l’essentiel. Plutôt qu’une entrée coûteuse et pas forcément jolie, nous avons opté pour un beau porteà-faux », explique Daniel Kamerzin. Les façades seront recouvertes de pierres de parement pour un aspect minéral très classieux.

188


Agrandissement d’une villa à Saillon Une famille se sentant à l’étroit dans sa maison à Saillon, a exprimé le souhait de créer à la fois un local à voi­ ture, une cuisine d’été, en plus d’une salle de sport et de loisirs. Un programme très varié mais pas si simple à intégrer. Sans imiter le bâti existant, ni choquer par des annexes sans harmonie, Wonka a dessiné un pas­ sage couvert reliant l’entrée de la maison et les diffé­ rents blocs, chacun destiné à une activité différente. Les

locaux sont positionnés de façon à créer une terrasse sans masquer la vue sur les montagnes et l’ensemble forme un charmant village miniature. « Et parce qu’il a fallu supprimer le verger pour pouvoir construire, nous avons travaillé avec la symbolique des arbres en créant des poteaux structurels évoquant les branches, explique l’architecte. Nous évitons de reproduire des schémas sous prétexte qu’on ”a toujours fait comme ça”. L’équipe de Wonka reste inventive. »

Wonka Architecture

Daniel Kamerzin Ruelle du Guêt 1 CH-1950 Sion Tél. +41 27 323 02 08 Mobile +41 78 821 24 23 info@wonka.ch www.wonka.ch

189


LONISWATCHES

Le luxe accessible Marque horlogère valaisanne lancée à Sion, Loniswatches a été créée par deux professionnels passionnés d’horlogerie. Elle propose des montres mécaniques automatiques haut de gamme au design intemporel à un prix très attractif et garanties Swiss made. Portrait d’une marque singulière dans le milieu très fermé des montres de luxe.

190


A l’origine : la passion horlogère Loniswatches c’est la formidable aventure de deux amis passionnés d’horlogerie : Laurent Fries et Yannis Panigas. Le premier, horloger, a travaillé sur des mou­ vements à grande complication et comme chef d’ate­ lier d’assemblage avant de monter sa propre entre­ prise de sous-traitance horlogère en 2006. Le second, mécanicien de précision, a œuvré comme chef d’ate­ lier de décoration, responsable qualité et chef d’ate­ lier d’assemblage mouvement. Valorisant à eu-deux plus de quarante années d’expérience dans l’industrie horlogère, ils se lancent le défi de créer leur propre marque horlogère, bien décidés à apporter leur pierre à l’édifice de l’horlogerie suisse. Durant plus d’un an, ils mènent un travail acharné, entre recherche et déve­ loppement, sélection des fournisseurs, dossiers tech­ niques, images et impressions 3D jusqu’aux premiers prototypes lancés en janvier 2018. C’est ainsi que Loniswatches, acronyme de Laurent et Yannis, voit le jour en février 2018 à Sion. Le succès est immédiat avec des centaines de montres précommandées en quelques mois.

Une stratégie novatrice Laurent et Yannis ont longuement imaginé à quoi ressem­ blerait la montre la plus remarquable. Ils la voulaient pré­ cise et fiable, au design intemporel, confortable et surtout à un prix abordable. Pour ce faire, l’intégralité des pro­ cédures habituellement appliquées lors de la conception d’une montre a été repensée et reconsidérée. La chro­ nologie de conception a ainsi été inversée, soit la création des montres d’abord, puis l’élaboration de la structure nécessaire à leur réalisation. Cela a permis d’aller chercher les meilleurs savoir-faire et composants tout en contrôlant les coûts. Un choix possible de par l’indépendance de Loniswatches qui a jouit d’une liberté totale de conception, de création, de choix techniques et de qualification des fournisseurs. L’esthétisme de la gamme a également été savamment étudié avec des boîtes et bracelets identiques pour tous les modèles dans une même classe de genre. Quant au canal de distribution de leurs produits, les fon­ dateurs de la marque sédunoise ont opté pour la vente directe via leur site internet officiel lancé en mars 2018. A la clé une diminution considérable des marges malgré une qualité exigeante et un prix défiant toute concurrence.

191


Un rapport qualité-prix exemplaire Issus directement du métier, Laurent et Yannis ont sil­ lonné toute la Suisse à la recherche de partenaires répondant à leur exigence et partageant leur souci du détail et leur enthousiasme pour ce nouveau projet. Loniswatches propose uniquement des montres méca­ niques automatiques labélisées Swiss made. Des tech­ niques modernes et inédites ont été mises sur pied afin d’atteindre le plus haut niveau de réalisation avec des mouvements éprouvés et fiables mais aussi une étanchéité jusqu’à 100 mètres. Assemblé directement dans leur atelier à Sion, chaque composant utilisé dans la fabrication des montres fait l’objet de contrôles rigou­ reux. Toutes garanties deux ans, elles bénéficient d’un service SAV transparent et performant. Des montres haut de gamme à un prix inférieur à 1000.– rendent l’excellence horlogère accessible au plus grand nombre.

192


L’élégance intemporelle Souhaitant plaire au plus grand nombre, Loniswatches propose des montres au design intemporel à la fois sobres, raffinées et élégantes. La collection se compose d’une gamme homme et d’une gamme femme avec à chaque fois trois modèles disponibles dans trois coloris. Du côté des messieurs, on trouve la Gentleman au look sportchic, la Challenger plus sportive et la 1950, clin d’œil à la ville de Sion, aux allures vintages. Pour les dames, La Libertine se décline en trois versions, toutes serties de diamants : Classique, Bicolore avec une touche d’or rose et Nacre. Des montres conçues pour être extrêmement confortables. Disponibles pour le moment uniquement avec un bracelet acier, un choix de cuir sera prochainement proposé. L’ensemble de la collection Loniswatches est à découvrir en ligne sur le site de la marque : www.loniswatches.com Un avenir prometteur Des idées, les fondateurs de Loniswatches n’en manquent pas. Ils vont, notamment, décliner les montres hommes en chronographes. Des nouveau­ tés qui seront toujours proposées à un prix exclu­ sif. Désireux d’être toujours plus proches de leurs clients, ils ouvriront prochainement un showroom dans leurs locaux de Sion. L’opportunité d’appré­ hender de plus près l’excellence des montres de la marque mais aussi de partager la passion et le savoir de Laurent Fries et Yannis Panigas.

Loniswatches

Rue de l’Industrie 54 • CH-1950 Sion Tél. +41 79 743 88 92 info@loniswatches.com • www.loniswatches.com

193


EMIL FREY SA CENTRE AUTOMOBILE SION

Nouvel élan pour ses 50 ans Le garage Emil Frey de Sion, seule adresse valaisanne du groupe, propose sept marques automobiles différentes, plus de 70 modèles dont 28 SUV, pour répondre aux besoins et attentes de chacun de ses clients. A l’aube de ses 50 ans, il va être rénové pour être encore plus performant et accueillant.

194


Une entreprise discrète où les valeurs ont un sens Le groupe Emil Frey, avec ses garages dans toute la Suisse, est connu de tous. Entreprise fami­ liale depuis 1924, année d’ouverture du premier établissement à Zurich, c’est aujourd’hui la 3e gé­nération qui arrive aux commandes. Visionnaire Emil Frey a su, dès les premières heures, deve­ nir importateur, vendre les marques les plus appréciées et connaître le succès. Ce dernier ne se dément pas, quelques nonante ans plus tard, puisque le groupe est le plus grand en Europe au niveau distribution auto­ mobile. Depuis toujours, le personnel est associé à cette réussite. En effet, chaque collaborateur est sou­ tenu, encadré, reconnu tant pour son travail qu’en tant qu’Homme. Qualités, investissement et professionna­ lisme permettent d’évoluer dans la société. Un jeune directeur aux commandes Ce sentiment d’appartenance à une famille, Marc Brupbacher, directeur de la succursale de Sion l’a de suite ressenti. Valaisan, c’est à Martigny qu’il obtient son CFC de mécanicien, puis un diplôme d’ingénieur automobile à Bienne. Après avoir travaillé dans le milieu automobile au niveau suisse, en janvier 2018, il se voit proposer la direction du garage Emil Frey de Sion. Jeune, il n’en n’est pas moins spécialiste du monde des voitures et connaisseur des attentes des valaisans. C’est à lui que l’on confie le projet de rénovation de l’adresse sédu­ noise. Sa mission : préparer le futur.

195


50 ans d’existence Installé en 1968, le garage Emil Frey est idéalement situé à Sion, une force à laquelle s’ajoute une palette de pro­ duits unique. Sept marques y sont présentées, Jaguar, Jeep, Kia, Land Rover, Subaru, Suzuki et Toyota. De la petite voiture pour la ville aux 4x4, souvent nécessaires vu la géographie du canton, plus de 70 modèles sont proposés à la vente dont 28 SUV. Toutes les tailles, tous les prix, toutes les couleurs, toutes les finitions... permettent à chaque client de trouver le véhicule qui lui convient. Pour le conseiller, des vendeurs, réguliè­ rement formés par la marque que chacun représente et qui sont certifiés par cette dernière pour leurs com­ pétences, savent les orienter vers le meilleur achat. A ceci s’ajoutent tous les services liés comme les voi­ tures d’occasion, l’entretien ainsi qu’une carrosserie. Au total, 50 collaborateurs et 7 apprentis sont au service d’une clientèle fidèle. Une équipe de Valaisans au service des Valaisans.

Des travaux de taille Depuis son arrivée, Marc Brupbacher s’occupe des travaux de rénovation qui vont être réalisés sur plu­ sieurs mois. Pour être en accord avec les standards des marques, les différents espaces de vente vont connaître de grands changements. Depuis peu, Jeep a déjà sa propre aile qui marque la différence et renforce son image. Dans cette continuité, un nouveau bâtiment va être construit et dédié entièrement à Jaguar et Land Rover. Les marques asiatiques s’installeront toutes dans le show-room actuel qui connaîtra un lifting. Grâce à ces travaux, un atelier supplémentaire à celui existant verra le jour. Chaque employé se réjouit de ces nouveautés et de ce nouvel élan donné à leur lieu de travail. De plus, ces transformations vont entraîner des embauches. Aux vues de l’ampleur des chantiers à venir, la physionomie de l’enseigne Emil Frey de Sion va connaître un renou­ veau dans le but d’être, plus encore, l’adresse automo­ bile incontournable du Valais.

Emil Frey SA Centre Automobile Sion Rue Dixence 83 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 205 68 20 www.emilfrey.ch/Sion

196


RANGE ROVER SPORT

REDÉFINIT LE «S» DE SUV.

Avec son design sportif, son allure athlétique et ses lignes spécifiques, le Range Rover Sport est conçu pour attirer tous les regards. Son aspect plus clair et plus dynamique confère au véhicule dans son ensemble un look moderne – de la nouvelle calandre avec logo Range Rover aux ouïes d’aération du capot moteur retravaillées en passant par un choix de jantes élégantes et sportives. À tester dès maintenant.


Keep calm and call…GDclimat

Forte de 36 ans d’expérience, GDclimat SA est votre partenaire en technique du bâtiment spécialisé dans le domaine des installations de chauffage, ventilation, climatisation et sanitaire, elle intervient à travers trois secteurs d’activités que sont les études, la réalisation et le service après-vente. Avec son siège principal à Sion et des succursales à Sierre et Collombey, GDclimat SA garantit des prestations de qualité sur l’ensemble du Valais et du Chablais.

L’histoire d’un renouveau Fondée en 1982, GDclimat a su renouveler son encadrement et a été transmise progressi­ vement. Aujourd’hui la société est dirigée par M. Johny Rudaz et M. Yves Caloz et l’ensemble du capital-actions est en main des cadres tra­ vaillant au sein de la société. Une situation qui permet d’envisager l’avenir avec pérennité.

198


60 COLLABORATEURS QUALIFIÉS ET APPRENTIS De multiples savoir-faire Grâce à une soixantaine de collabo­ rateurs qualifiés et à la diversité de leurs métiers (monteur en chauffage/ ventilation, électricien, frigoriste, sou­ deur, projeteur, technicien, ingénieur,...), GDclimat est en mesure de proposer l’ensemble des prestations relatives à la technique du bâtiment. Soucieuse de maintenir un haut niveau de savoir-faire et attentive au développement de ses collaborateurs, elle encourage la forma­ tion continue et s’implique pour la jeu­ nesse en accueillant une demi-douzaine d’apprentis. Une manière de trans­ mettre ses connaissances, sa passion du métier et d’assurer une relève locale de qualité.

DE L’ÉTUDE À LA RÉALISATION SANS OUBLIER LE SAV

Des prestations à la pointe des dernières technologies Le bureau d’études de GDclimat assure la planification des installations de chauf­ fage, ventilation, climatisation et sani­ taire. Dotés de connaissances pluridis­ ciplinaires et forts d’expériences solides, ses collaborateurs conseillent les archi­ tectes et maîtres d’ouvrage dans le but de proposer la solution la plus adaptée et la plus efficiente, tout en garantis­ sant des coûts d’investissement mesu­ rés. Ses prestations comprennent les études CVCS selon les normes SIA 108, la réalisation de dossiers énergétiques dans le cadre des mises à l’enquête, l’au­ dit énergétique, notamment CECB, le dimensionnement et l’optimisation des installations techniques. Sur le terrain, les équipes de montage de GDclimat, encadrées par les res­ ponsables techniques de son bureau d’études, procèdent à l’exécution des installations de chauffage, ventilation et climatisation. Munis d’équipements performants et formés aux dernières évolutions technologiques, ils travaillent avec précision et conformément aux exigences de leurs clients, tout en res­ pectant les délais impartis. 199


Zoom sur 4 domaines d’expertise Chauffage Un système de chauffage bien pensé et exécuté rime avec confort et économie d’énergie. Au fil des dernières décennies, compte tenu des évolutions technologiques, environnementales et légales, les équipements de chauf­ fage ont connu d’importants changements. GDclimat dispose des compétences nécessaires à la réalisation de tous les types d’installations de chauffage, qu’il s’agisse de chaudière avec brûleur à air pulsé, à condensation, à bois, de pompe à chaleur, de système solaire thermique ou encore de chauffage par radiateurs ou par le sol.

UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE BIEN PENSÉ ET EXÉCUTÉ = CONFORT ET ÉCONOMIE D’ÉNERGIE

DANS LES IMMEUBLES D’HABITATIONS, ESPACES ADMINISTRATIFS, CENTRES SCOLAIRES, CENTRES PHARMACEUTIQUES ET MÉDICAUX... 200

Ventilation Une installation de ventilation soi­ gneusement dimensionnée et réalisée permet d’améliorer les standards de confort, de garantir la santé des occu­ pants ou de maintenir des conditions ambiantes spécifiques. Compte tenu de l’amélioration continue de l’enveloppe des bâtiments neufs ou rénovés, un système de ventilation permettant un renouvellement d’air apparaît essentiel. Dans l’industrie ou le secteur médical, il assure un climat contrôlé. Forte de ses compétences, GDclimat est en mesure de prendre en charge la réalisation d’installations de ventilation simple flux, double flux avec récupération de cha­ leur mais aussi de ventilation spécifique comme pour les piscines, laboratoires, salles blanches, etc.


VOTRE CONFORT ! NOTRE PRIORITÉ DEPUIS 1982

Climatisation Un dispositif de climatisation de qualité garantit non seulement une amélioration du confort mais également un gain de productivité. La mise en œuvre d’équipements contenant du fluide réfrigérant implique de tenir compte de cer­ tains aspects légaux et d’avoir recours à des professionnels formés dans ce domaine. En véritable expert, GDclimat intervient sur différents projets comme l’installation de climatisation mono-split / multi-split, de climatisation VRV, de rafraîchissement avec machine de production d’eau glacée, avec pompage, etc,.

Tuyauterie industrielle La réalisation de tuyauterie sur le modèle du secteur industriel permet de fractionner les étapes de mise en œuvre et de privilégier les tâches en NOUS FAISONS ENTRER atelier. Ce mode opératoire réduit les interventions sur site permet ainsi CHEZ VOUS LEetBIEN-ÊTRE un gain de temps, une meilleure qualité d’exécution et une réduction du risque d’accident. GDclimat dispose des qua­ lifications nécessaires à la réalisation de tuyauterie industrielle en acier, en matière synthétique, pour les gaz tech­ niques et médicaux ou lors de travaux de soudages spéciaux.

!

Un service après-vente performant GDclimat apporte de l’importance à l’efficience et à la fiabilité des installa­ tions de ses clients. A leurs côtés, le service après-vente de l’entreprise défi­ nit les fréquences des différentes opé­ rations de maintenance et propose un contrat d’entretien sur-mesure. Pour les installations sous contrat, les spécialistes GDclimat sont à leur disposition toute l’année, 7/7 jours, 24/24 heures. SERVICE APRÈS-VENTE : 027 327 24 20 Une réelle politique qualité Le développement harmonieux et la pérennité de GDclimat font partie de ses priorités. Sa politique qualité se traduit par la satisfaction de tous ses partenaires. L’innovation et l’amélioration permanente, la création de valeur, la valorisation de ses collaborateurs, le respect de l’environnement et l’application des règles d’hygiène, de santé et sécurité sont également des aspects qui lui sont chers. Une démarche concrétisée par la certification ISO 9001:2015.

CHAUFFAGE - VENTILATION - CLIMATISATION TUYAUTERIE INDUSTRIELLE

www.gdclimat.ch info@gdclimat.ch

GDclimat SA Rte des Iles 40 1950 Sion 027 327 24 20

201


JEAN-RICHARD ROUX SÀRL

Depuis 20 ans au service des Sédunois et de tous les Valaisans Jean-Richard Roux fête, cette année, les 20 ans de son magasin d’électroménager de Sion. Fervent défenseur du commerce de proximité, avec son équipe de professionnels, ils mettent tout leur savoir-faire et leur passion du métier au service de la clientèle. Bien Vivre a poussé la porte du 10 avenue Pratifori. Visite.

202


Une histoire valaisanne Jean-Richard Roux, comme il le dit lui-même est un « pur valaisan », fils d’agriculteur, élevé autour des valeurs de la terre. Après un CFC de mon­ teur-électricien, il travaille durant 11 an­nées dans un commerce de Sion spécialisé dans l’électroménager qu’il rachète en 1998. Aussitôt, il le démé­ nage avenue Pratifori, adresse où il est toujours installé. D’un seul employé au départ, il a aujourd’hui une équipe de 7 personnes, tous diplômés. Depuis 6 ans, il a également un magasin à Sierre. Il a travaillé dur pour développer ses enseignes en misant sur sa connaissance du métier mais aussi et surtout, en se battant pour faire vivre ses commerces de proximité qui se différencient par le service, l’accueil et le conseil. Chaque client est important. Les valeurs humaines sont prépondérantes. « Les gens achètent de plus en plus sur internet. Le jour où ils ont un souci, personne n’est là pour les aider. Quand on va dans un magasin indépendant on a tout de suite une réponse, une aide. Dans le même temps, cela va plus loin. Si on ne mise pas sur nos commerçants, on va les perdre et par la même occasion, nos jeunes n’auront plus de lieux pour apprendre des métiers. C’est grave. Raison pour laquelle, je me bats par un service parfait et pour le consommer local en proposant, entre autres, des actions et des prix attractifs ». Une offre riche et variée La clientèle de Jean-Richard Roux est très variée. Majoritairement composée de particuliers, certains se passent l’adresse de mère en fille ! Pour équiper des cuisines ou autres, des agences immobilières ou encore des architectes font appel à lui comme nombre de résidents secondaires dans les stations environnantes. Si l’accueil et le service sont les maîtres-mots, à cela s’ajoute un choix de produits très important. Dans la mesure du possible, les marques suisses comme Zug, Schulthess ou Jura sont privilégiées. Elles permettent de répondre à toutes les demandes et la qualité helvète est au rendez-vous. « Chez moi, on trouve tout ce qui rend la vie plus facile de la machine à laver aux ustensiles de cuisine ». En étant membre de l’association d’achat Elite,

il propose des sélections uniques que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. De plus, ceci lui permet de pratiquer des tarifs concurrentiels et de faire profiter, régulièrement, sa clientèle, de bonnes affaires. A celles-ci s’ajoutent, pour cette année d’anniversaire, des actions spéciales dont on retrouve toutes les informations sur son site internet ou en boutiques, évidemment ! Du service sur-mesure Chez Jean-Richard Roux, nombre de services accompagnent l’achat d’un produit. Il est encombrant, qu’à cela ne fasse, la société le livre et les professionnels aguerris qui composent son équipe l’installe et le mette en route. Une panne survient, dans les plus brefs délais, ils interviennent pour exécuter les réparations. Un électroménager se fait vieil­ lissant, il faut le changer, le service d’enlèvement est assuré gratuitement dans un souci du respect de l’envi­ ronnement et du recyclage. Pour toutes ces raisons évoquées, plus l’aspect humain qui tient tant à cœur à Jean-Richard Roux, il n’est pas anodin que l’enseigne fête ses 20 ans. Le 7 septembre prochain, le 10 avenue Pratifori sera en fête pour souf­ fler les bougies et proposer durant toute une jour­ née des animations, des concours et autres jeux. Une manière de réunir tous ceux qui lui font confiance et les remercier de cet esprit qu’il défend : je suis dans le Valais, j’achète valaisan !

Jean-Richard Roux Sàrl Electroménager

Avenue Pratifori 10 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 323 10 25 • Fax +41 27 323 48 33 www.rouxmenagers.ch

203


YAMAHA CENTER SION

Votre partenaire Yamaha en Valais Représentant de la marque Yamaha pour tout le canton du Valais, Yamaha Center Sion est idéalement situé à deux pas de l’autoroute. Disposant d’un vaste lieu d’exposition, il offre une gamme complète de services à ses clients. Un garage ouvert en 2016 qui compte déjà une clientèle fidèle de passionnés de la marque japonaise aux trois diapasons.

204


Un centre flambant neuf Yamaha Center Sion a vu le jour en 2016, suite à la déci­ sion du concessionnaire Yamaha Seppey SA à Uvrier de cesser son activité motorisée. Ce nouveau centre fait partie de la nouvelle organisation «retail» du Groupe Hostettler, importateur en Suisse de la marque aux trois diapasons. Entièrement pensé pour répondre aux standards Yamaha, il occupe des locaux flambants neufs au sein du nouveau bâtiment de Hostettler Autotechnik SA, construit fin 2014. Au total, ce sont plus de 1000 m2 de surface qui sont dédiés à l’univers de la moto avec une réception, un atelier et une boutique au rez-dechaussée, ainsi qu’un vaste showroom au 1er étage avec vitrage panoramique donnant directement sur la route d’Aproz et visible depuis l’autoroute A9.

Une large palette de prestations Unique Flagship store Yamaha en Valais, Yamaha Center Sion propose l’ensemble de la gamme de la marque avec ses trois orientations : FEEL pour les véhicules de loisir, RACE pour la compétition et MOVE regroupant les scooters. Plus de 50 véhicules sont exposés dans une espace moderne et lumineux. Une vingtaine de motos représentant la diversité de la marque sont en essai et peuvent être louées occasionnellement pour des journées ou le week-end. De quoi appréhender au plus près les possibilités de ces bolides réputés. Outre les véhicules neufs, le centre dispose d’un large parc d’occa­ sions de qualité. Grâce à un atelier moderne muni des dernières technologies, il assure également l’entretien et la maintenance de motos toutes marques, de la plus petite intervention au bilan complet. Yamaha Center Sion c’est enfin un large choix de vêtement et d’acces­ soires dans une boutique récemment agrandie. On y trouve notamment différents objets de la marque suisse IXS, ou encore des casques de haute qualité Shoei et Nolan. Sont également proposés des vêtements dédiés aux scooters comme des jeans et vestes avec renforce­ ments en kevlar, sans oublier une gamme vintage, très tendance.

205


Une équipe de professionnels à votre service C’est Christian Grange qui est à la tête de Yamaha Center Sion. Mécanicien en motocycles de formation, il a travaillé pendant 20 ans à Zurich pour une marque concurrente comme directeur du service après-vente et pièces détachées avant de revenir en Valais. Il dirige une équipe de 5 collaborateurs passionnés parmi les­ quels figurent un chef d’atelier, deux mécaniciens, une vendeuse et une employée administrative. Yamaha Center Sion est également une entreprise formatrice puisqu’elle accueille un apprenti. De quoi faire perdurer le métier et avoir du personnel local de qualité. La qua­ lité, un maître mot chez Yamaha Center Sion pour qui la satisfaction client est une priorité. Outre leur niveau d’expertise, les collaborateurs se distinguent également par leur accueil chaleureux et professionnel et tout est mis en œuvre pour offrir un service professionnel et sur-mesure répondant en tout point aux attentes de la clientèle. Yamaha : puissance et fiabilité Lorsque Yamaha Motor Co., Ltd. fut fondée au Japon en juillet 1955, elle arrivait relativement tard sur un marché où pas moins de 150 fabricants de motocy­ clettes. Aujourd’hui, la marque est une référence sur le marché. Représentative de la fiabilité et de l’innovation japonaise, elle propose une gamme extrêmement variée de modèles à un rapport qualité-prix extrêmement

206


intéressant. A noter que ses motos sont dérivées des motos de compétition munies de nouveaux moteurs à très basses consommation. Zoom sur un modèle La Yamaha Tracer 900 est à la moto ce que la Swatch est à l’horlogerie : Une référence. Trois ans après son apparition sur le marché, la Tracer 900 est revue et cor­ rigée par Yamaha mais la grande nouveauté, c’est l’ap­ parition en juin prochain d’une déclinaison Touring : la Tracer 900 GT, qui profite de nombreux équipements supplémentaires puisque de série, elle est équipée de valises latérales, de poignées chauffantes, d’un cruise control, d’un écran TFT couleur, d’un shifter, et sur­ tout de suspensions intégralement réglables. Un modèle ultra confort particulièrement adapté à la topographie valaisanne.

Yamaha Center Sion

Chemin Grély 14 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 205 82 11 • Fax +41 27 205 82 19 info@yamaha-center-sion.ch www.yamaha-center-sion.ch

207


INTERVIEW

PIERRE BERTHOD

PRÉSIDENT DE SIERRE

Miser sur la passion, la jeunesse et l’intelligence Située dans la vallée du Rhône, Sierre est la quatrième plus grande ville du canton avec plus de 17 000 habitants. Réputée pour être la ville la plus ensoleillée de Suisse, comme en témoigne son charmant surnom de Cité du Soleil, elle s’illustre par son dynamisme économique, sa culture et ses infrastructures de qualité. Une ville qui avance et se développe comme nous l’explique Pierre Berthod, président depuis janvier 2017.

© Lumière.ch

208


© Lumière.ch

© Sierre Tourisme

© Lumière.ch

© Paola Valentina

Quel regard portez-vous sur Sierre ? Je suis un enfant du pays et j’aime profondément ma ville. On dit que c’est la cité du soleil de par son climat, le plus ensoleillé de Suisse. Nous avons la chance d’être dans un cadre splendide, entouré de montagnes, au cœur des Alpes. C’est une ville très agréable à vivre qui allie tous les avantages d’une grande ville tout en étant proche de la nature. Elle propose notamment une offre gastronomique et culturelle particulièrement riche. C’est aussi une ville jeune et dynamique avec une grande popula­ tion estudiantine de part la présence de structures de formations variées, comme la nouvelle Ecole de Commerce et de Culture générale (ECCG), actuel­ lement en cours de finalisation. Quel bilan faites-vous de votre première année de législature ? Un bilan plus que positif. La fonction de Président de commune est tout autant passionnante que

complexe. Passionnante car elle touche à l’entier des activités de notre collectivité, la diversité des sollicitations nécessite une parfaite connaissance du fonctionnement de l’adminis­ tration, des dossiers en cours et des projets en devenir. Complexe notamment car il nous faut faire comprendre que l’intérêt général n’est pas la somme des intérêts particuliers. L’un dans l’autre, le dialogue, la capacité d’écoute puis de décision sont des attributs nécessaires à l’action politique. Quelles sont les valeurs que vous essayez d’insuffler durant ce mandat ? Nous croyons en notre commune, en ses habitantes et habitants. Le potentiel est là et l’essai se transformera en travaillant tous ensemble. Nous sommes prêts à relever nos manches pour faire rayonner Sierre et sa région en misant sur la passion, la jeunesse et l’intelligence ! Notre objectif est de faire de Sierre une ville dynamique qui rayonne et devienne le leader de sa région. Cela passe par une dynami­ sation de nos prestations et de nos services, afin d’apporter des solutions aux acteurs et citoyens de la ville, une amélio­ ration de l’image de notre commune par une communication moderne mais aussi une volonté de rassembler nos parte­ naires et citoyens par l’instauration d’un dialogue permanent. 209


© Lumière.ch

Quels sont vos grands axes d’action ? Décris dans notre projet de législature, ils sont au nombre de cinq. Il s’agit tout d’abord de développer l’attractivité de la ville tant sur le plan des infrastructures que du tissu économique. Nous souhaitons également mettre en œuvre une dynamique territoriale basée sur la collaboration intercommunale et régionale au sein notamment de l’Agglomération Valais central, mais aussi définir une politique d’aménagement du territoire

© Lumière.ch

© Serge Bumann

210

visant l’amélioration de la qualité de vie des habitants. Quatrième priorité, le renforcement de Sierre comme pôle économique, d’enseignement, de recherche et d’innovation et enfin le développement de la mobilité en renforçant l’offre de transport public et en favorisant la mobilité douce. Sierre est une ville en pleine mutation comme en témoigne le programme « Sierre se transforme ». Pouvez-vous nous en dire davantage ? Il s’agit d’un vaste processus de transformation du centre-ville qui vise à faire de Sierre une ville nouvelle, plus conviviale, plus douce à habiter, plus agréable à visiter. Au terme du projet, les piétons et les mobilités douces prendront le pas sur la voiture avec une circu­ lation beaucoup moins invasive. Tout le centre devien­ dra une zone de rencontre et la vitesse sera limitée à 30 km/h, et à 20 km/h au cœur même de la ville. A la zone piétonne de la place de la Gare devraient s’ajou­ ter à terme d’autres tronçons sans voitures : une petite portion de l’Avenue Général-Guisan, la Place de l’Hôtel de Ville et son prolongement par la rue du Bourg et la rue Max-Huber.


© Sierre Anniviers Marketing

Vous militez pour le développement du tourisme de la Plaine de Rhône. Que peut apporter Sierre dans ce domaine ? Si la région est très connue pour son tourisme alpestre tournée vers les stations de ski, nous souhaitons pro­ mouvoir à Sierre un tourisme 4 saisons basé sur la culture, la gastronomie ou encore l’œnotourisme avec son célèbre vignoble. Autre atout à faire valoir, le parc naturel d’importance nationale de Finges, aux portes de la ville, qui offre des perspectives touristiques impor­ tantes. L’objectif étant d’avoir une réelle complémenta­ rité avec l’offre touristique de montagne. Pouvez-vous nous parler de l’offre culturelle locale ? Il y a tout d’abord notre théâtre, le TLH, qui en plus d’offrir au public une programmation de qualité est un

© Lumière.ch

lieu de création adaptés pour les artistes des arts de la scène. L’offre musicale est également vaste avec des salles dévolues à la musique classique, Château Mercier, Caves de Courten ou à la musique contemporaine aux « Anciens Abattoirs ». J’ajouterais également le Musée de la Vigne et Vin. De nombreux événements ponc­ tuent la vie sierroise par exemple le Festival Week-end au bord de l’eau qui chaque année annonce le début des vacances dans une ambiance conviviale et très détendue au bord du lac de Géronde, véritable écrin de verdure au cœur de la cité. On peut également citer la Foire Sainte-Catherine. Un rendez-vous populaire historique qui se déroule sous la forme d’un grand marché composé de stands de toutes sortes au centreville et réunit dans la joie et bonne humeur Sierrois et touristes.

© Lumière.ch

211


CENTRE PORSCHE SIERRE

Trois générations au service de la marque Porsche Ambassadeur valaisan de la marque Porsche depuis plusieurs décennies, le Centre Porsche Sierre Garage Olympic SA est situé Route de la Bonne-Eau. Lieu de passage apprécié, la société accueille et conseille une clientèle passionnée. Concessionnaire Porsche depuis le début des années 50, trois générations de Porschistes convaincus entretiennent le lien entre le Valais et la marque allemande.

212


L’amour du métier traverse les générations L’histoire du Garage Olympic remonte à 1935 avec Alfred Antille, mécanicien de formation. Cet homme courageux décide de faire ses premiers pas aux Etats-Unis et trouve du travail à New-York. Il va perfectionner ses connaissances en mécanique sur des voitures légendaires, telles que Chrysler et autres Buick. En 1952, le garage Olympic, déjà concessionnaire Volkswagen, signe le contrat de représentation de la très jeune marque Porsche. En 1975, son fils Paul, après avoir achevé une for­ mation commerciale complétée par un stage tech­ nique à l’usine Porsche de Stuttgart, relève le défi et poursuit l’épopée entamée plusieurs décennies auparavant par son père. Avec la même rigueur et un amour indéfectible pour l’automobile, il déve­ loppe ses compétences et montre une capacité à décider et rassembler. Un nouvel élan sera donné aux activités du Centre Porsche dès la construc­ tion des nouveaux locaux sur la partie Nord des bâtiments du Garage Olympic en 2006. La mise en place d’une équipe motivée, dirigée par son fils Christophe pour la partie commerciale, et de son fidèle collaborateur Christian Versel pour la tech­ nique, a permis de répondre aux défis engendrés par l’élargissement de la gamme proposée par le constructeur.

213


Une éthique de travail et le sens du service Fervent passionné de la marque Porsche, Paul Antille inculque à l’ensemble de ses collaborateurs le sens du service et la proximité avec une clientèle exigeante. Depuis toujours, le Centre Porsche Sierre s’identifie autour d’une philosophie gage de succès : compétence, innovation, remise en question, écoute, proximité et contact. Il place l’humain et le relationnel au cœur de ses préoccupations. Sa mission est de conserver une clientèle diversifiée grâce à une prestation parfaite qui anticipe ses désirs et attentes. « Seule une implication sincère de nos collaborateurs nous permet d’atteindre nos objectifs », confie Paul Antille. « La qualité des produits que nous représentons, l’éthique professionnelle et la persévérance nous permettent de rester sereins face aux défis à venir. » Un nouvel espace ultra moderne Après 12 ans d’activité, le Centre Porsche Sierre Garage Olympic SA s’est agrandi et a inauguré en juin 2017 de nouveaux locaux destinés à la vente et un atelier conforme aux exigences de la marque. Un développe­ ment justifié par la croissance des affaires et l’arrivée sur le marché de nouveaux modèles. Les travaux ont permis de doubler l’espace de travail avec un redimensionne­ ment de la vitrine d’exposition et une augmentation de la capacité d’accueil du service après-vente. Dorénavant, le centre Porsche occupe 12 collaborateurs et collabo­ ratrices formés régulièrement par les services spécialisés de l’importateur suisse. « Mon fils Christophe veillera aux destinées commerciales enthousiasmantes de nos activités Porsche. Ces investissements se justifient par la confiance que mon équipe et moi-même portons dans le futur de la marque et le développement constant de nos affaires », précise Paul Antille.

214


Centre Porsche Sierre Garage Olympic SA Route de la Bonne Eau 2 CH-3960 Sierre TĂŠl. +41 27 451 12 12 www.porsche-sierre.ch

215


BISA-BUREAU D’INGÉNIEURS SA

Proposer toujours plus de services L’année prochaine, BISA-Bureau d’Ingénieurs SA fêtera ses 50 ans d’activité dans les domaines du génie-civil, des structures, de l’aménagement du territoire, de l’environnement et de la mobilité. Pour toujours être plus performant et répondre aux attentes de sa clientèle, un nouveau département sécurité a été créé. Par ses nombreuses réalisations, la société laisse des empreintes de qualité en Valais, en Suisse et même à l’étranger.

Structures armatures halle industrielle.

216


Patrick Robyr. Genie civil 3e correction du Rhône Viège.

Un travail reconnu par des certifications BISA-Bureau d’Ingénieurs SA emploie 30 collaborateurs qui œuvrent en tant qu’ingénieurs EPF, géographes, ingé­ nieurs HES, économistes, juristes, des­ sinateurs ou bien encore à l’adminis­ tration. L’équipe comprend également des apprentis. La société est certifiée ISO 9001 depuis 2001. En 2004, elle a acquis ISO 14001 et Valais Excellence. Ces certifications attestent la recherche continuelle de la qualité dans ses pres­ tations, et son souci du développe­ ment durable. Tous les 3 ans, un exa­ men complet de l’entreprise est réalisé par un auditeur externe pour obtenir le renouvellement de chacune. A la pointe des nouvelles technologies, les experts de BISA-Bureau d’Ingénieurs SA proposent des solutions ration­ nelles orientées vers l’avenir tout en garantissant la sécurité et la protection de l’environnement. La société réalise notamment des bâtiments pour l’ha­ bitat, le commerce, l’administration et l’industrie, des voies de communica­ tion et des équipements énergétiques. Elle traite plus globalement des ques­ tions d’aménagement du territoire, de l’environnement et de la mobilité et propose des études sur les risques de catastrophes comme le génie parasis­ mique. En parallèle, une société sœur, BISA Tourisme SA, est entièrement dédiée au tourisme, domaine porteur pour le développement d’une com­ mune voire d’un pays.

Génie civil traversière Sion Ouest.

Cinq départements pour couvrir l’ensemble des demandes BISA génie civil réalise les différentes phases de planification, d’études et de suivi dans tous les domaines touchant aux infrastructures de transport. Les routes, les chemins de fer, les études de tracés de remontées méca­ niques, de chemins agricoles voire pédestres représentent le travail quoti­ dien de ce secteur. Parmi les chantiers en cours, BISA-Bureau d’Ingénieurs SA est BAMO (bureau d’assistance au maître d’ouvrage) pour les travaux de maintenance sur l’autoroute A9 dans la région de Martigny. Assurant la direction générale des travaux, il a géré les appels d’offre pour les man­ dataires et les entreprises. Maintenant, il s’occupe du suivi administratif, financier et du planning jusqu’à la réalisation finale.

Structures télésiège Leysin.

217


Structures escalator.

BISA structures traite la conception, l’étude et la direc­ tion de projets pour des bâtiments et ouvrages d’art. Ceci englobe les ponts, les tranchées de routes cou­ vertes, les tunnels et les travaux souterrains. Le dépar­ tement s’occupe également des structures porteuses de bâtiments, en d’autres termes toutes les études sousjacentes à la réalisation de constructions et le suivi de l’exécution. Les chantiers sont très diversifiés comme à Crans-Montana où il a assuré l’avant-projet et coor­ donne, dorénavant, la réalisation de 2 immeubles et l’hôtel qui ont été démolis et sont en cours de recons­ truction. La société s’est, également, faite une spécia­ lité des passerelles pour piétons. En travaillant avec un designer, elle propose pour chaque demande des variantes aussi esthétiques que pratiques. Ces dernières sont construites en modules à l’image de celle construite sur la route de la Forclaz sur la commune de Trient.

Aménagement territoire extrait plan zones.

218

BISA aménagement du territoire a pour vocation pre­ mière le conseil et l’appui des collectivités publiques et des maîtres d’ouvrages privés dans le domaine de l’amé­ nagement du territoire. Le département élabore égale­ ment tous les plans inhérents au développement territo­ rial (plans de zones et d’affectations, plans de quartiers, etc.). Au vu de la nouvelle loi sur les constructions et le plan directeur cantonal en phase d’aboutissement, la société va être amenée à revoir nombre de plans de zones et de règlements de construction.


BISA environnement et mobilité s’occupe du dévelop­ pement durable de l’environnement naturel et construit. Le domaine d’activité comprend des projets de rena­ turation de cours d’eau, de modération du trafic sur les axes routiers secondaires et principaux, des aména­ gements urbains et routiers ainsi que des concepts de mobilité douce. Parmi les projets, la création d’une liai­ son entre l’arrivée du funiculaire de Sierre et l’accès aux pistes de Crans-Montana est en phase de conception.

BISA sécurité (voir plus bas) est actif dans les domaines de la sécurité incendie, de la détection d’amiante et de la sécurité sur les chantiers.

Mobilité promenade piétonne Crans-Montana.

Sécurite escalator Crans-Montana.

Les 2 grandes nouveautés chez BISA-Bureau d’Ingénieurs SA L’expérience acquise et la proximité avec les mandants ont incité la société à créer le dernier-né de ses dépar­ tement, sécurité. Pour la défense incendie, les diagnos­ tics pour la présence d’amiante, la sécurité sur les chan­ tiers, 3 collaborateurs ont été spécialement formés pour répondre aux besoins. Pour aller plus loin dans l’offre, devant les obligations liées à une construction ou une rénovation, BISA-Bureau d’Ingénieurs SA propose un package regroupant tous les rapports à fournir dans le cadre de demandes d’autorisation de construire en matière d’incendie, de thermique, de parasismique, de bruit et de produits polluants. Enfin, l’outil GESTIC© (Gestion des infrastructures com­ munales) s’adresse directement aux municipalités dans l’idée de rationnaliser les travaux de maintenance des réseaux et des voies de communication qu’ils peuvent avoir à effectuer. En collaboration avec la société VSGIS, une solution informatique de renseignement de bases de données concernant l’état des routes, conduites et ouvrages de génie civil a été développée. En fonction

de l’état des différentes infrastructures et des synergies dégagées, les travaux de maintenance peuvent être pla­ nifiés et optimisés. Ceci peut éviter de réaliser différents chantiers sur un tronçon de route par exemple alors qu’un seul, englobant tous les besoins, suffirait. Une étude pilote a été menée sur une commune du Valais Central, étude qui incitera à coup sûr d’autres municipa­ lités à souscrire à ce programme, source d’économies assurées.

BISA – Bureau d’Ingénieurs SA

Avenue du Rothorn 10 • Case postale 92 CH-3960 Sierre Tél. +41 27 451 75 75 • Fax +41 27 451 75 76 info@bisasierre.ch • www.bisasierre.ch

219


JEAN-RICHARD ROUX SÀRL

Une adresse pour ceux qui privilégient l’accueil et la proximité Fort de son succès à Sion, Jean-Richard Roux a ouvert un magasin d’électroménager à Sierre, il y a 6 ans, conscient qu’en matière de commerce indépendant dans ce secteur d’activité, la ville connaissait un manque. Sa boutique a, de suite, trouvé sa clientèle. Accueil, services et conseils ont fait leur œuvre.

220


Une histoire valaisanne Jean-Richard Roux, comme il le dit luimême est un « pur valaisan », fils d’agri­ culteur, élevé autour des valeurs de la terre. Après un CFC de monteur-élec­ tricien, il travaille durant 11 années dans un commerce de Sion, spécialisé dans l’électroménager, qu’il rachète en 1998. Aussitôt, il le déménage ave­ nue de Pratifori, adresse où il est tou­ jours installé. D’un seul employé au départ, il a aujourd’hui une équipe de 7 personnes, tous diplômés. Devant la demande et fidélisant de plus en plus une clientèle venant du Haut-Valais, il décide, voilà 6 ans, d’ouvrir une boutique à Sierre. La philosophie, l’offre et les services sont absolument identiques à ce que l’on trouve à Sion. Il a travaillé dur pour développer ses enseignes en misant sur sa connaissance du métier mais aussi et surtout, en se battant pour faire vivre ses commerces de proximité qui se différencient par le ser­ vice, l’accueil et le conseil. Chaque client est important. Les valeurs humaines sont prépondérantes. « Les gens achètent de plus en plus sur internet. Le jour où ils ont un souci, personne n’est là pour les aider. Quand on va dans un magasin indépendant on a tout de suite une réponse, une aide. Dans le même temps, cela va plus loin. Si on ne mise pas sur nos commerçants, on va les perdre et par la même occasion, nos jeunes n’auront plus de lieux pour apprendre des métiers. C’est grave. Raison pour laquelle, je me bats par un service parfait et pour le consommer local en proposant, entre autres, des actions et des prix attractifs ». Une offre riche et variée La clientèle de Jean-Richard Roux est très variée. A Sierre, Sébastien Locher, parfaitement bilingue, est apprécié des personnes venant du Haut-Valais. Majori­ tairement composée de particuliers, certains se passent l’adresse de mère en fille ! Pour équiper des cuisines ou autres, des agences immobilières ou encore des archi­ tectes font appel à lui. Si l’accueil et le service sont les maîtres-mots, à cela s’ajoute un choix de produits très important. Dans la mesure du possible, les marques

suisses comme Zug, Schulthess ou Jura sont privilégiées. Elles permettent de répondre à toutes les demandes et la qualité helvète est au rendez-vous. « Chez moi, on trouve tout ce qui rend la vie plus facile de la machine à laver aux ustensiles de cuisine ». En étant membre de l’association d’achat Elite, il propose des sélections uniques que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. De plus, ceci lui permet de pratiquer des tarifs concurrentiels et de faire pro­ fiter, régulièrement, sa clientèle, de bonnes affaires. Du service sur-mesure Chez Jean-Richard Roux, nombre de services accom­ pagnent l’achat d’un produit. Il est encombrant, qu’à cela ne fasse, la société le livre et les professionnels aguerris qui composent son équipe l’installe et le mette en route. Une panne survient, dans les plus brefs délais, ils interviennent pour exécuter les réparations. Un élec­ troménager se fait vieillissant, il faut le changer, le service d’enlèvement est assuré gratuitement dans un souci du respect de l’environnement et du recyclage. Pour toutes ces raisons évoquées, plus l’aspect humain qui tient tant à cœur à Jean-Richard Roux, il n’est pas anodin qu’on vienne chez lui à Sierre où il défend avec ardeur sa vision du commerce : je suis dans le Valais, j’achète valaisan !

Jean-Richard Roux Sàrl Electroménager

Avenue du Marché 2 • CH-3980 Sierre Tél. +41 27 456 10 25 • Fax +41 27 456 10 35 www.rouxmenagers.ch

221


GÉAU ENVIRONNEMENTS SA

Un bureau aux multiples ressources Fondé en 2012, le bureau d’études géau environnements SA est spécialisé dans les domaines liés aux eaux. Ses compétences pluridisciplinaires et son expérience lui confèrent une réputation solide d’entreprise reconnue par tous pour son professionnalisme et sa qualité d’exécution. David Theler nous présente sa société innovante et dynamique.

Survol en drone de la Dranse de Bagnes, à Bonatchiesse (août 2017).

222


Pouvez-vous nous présenter votre bureau ? Après deux expériences professionnelles dans des bureaux d’études sédunois et genevois, j’ai fondé géau environnements en 2012. Celui-ci regroupe des compétences dans les domaines liés aux eaux superficielles en termes de qualité, de gestion de la ressource, d’impacts environ­ nementaux et d’aménagement. Après l’arrivée d’une première collaboratrice en 2014, l’équipe s’est progressivement renforcée pour compter aujourd’hui quatre ingénieurs en environnements ou de profil équivalent. Nos bureaux sont instal­ lés au Technopôle de Sierre et offrent un cadre de travail dynamique et attrayant au sein de cette pépinière d’entreprises.

La Barberine, un cours d’eau aux débits réduits mais à l’écomorphologie encore bien préservée (juillet 2016).

Quels sont vos domaines d’activité ? L’horizon de nos études est large et varié puisque notre expertise couvre la majorité des théma­ tiques touchant aux eaux superficielles : de l’ou­ vrage de franchissement piscicole (passe à pois­ sons) à la réalisation de cartes de dangers, en passant par les études d’impact d’un projet de turbinage ou d’une zone de stockage de maté­ riaux aux suivis de la qualité physico-chimique ou biologique des eaux. En parallèle aux projets de revitalisation de cours d’eau, nous sommes éga­ lement actifs dans la mise en place de systèmes d’irrigation et de lutte conte le gel. Quelle est la philosophie appliquée par géau environnements SA ? Le bureau est constitué d’une petite équipe de spécialistes ayant chacun leur propre domaine d’expertise. Pour assurer une meilleure prise en charge de chaque dossier, chacun entretient un contact direct avec nos clients, qui apprécient cette proximité. Plusieurs partenariats ont éga­ lement été développés avec des bureaux d’in­ génieurs reconnus afin d’élargir nos gammes de prestations. Nous nous efforçons d’être réactifs et disponibles et, surtout, de proposer à nos clients des solutions pragmatiques et simples, avec un souci permanent du détail.

Installation du système d’irrigation et de lutte contre le gel au Grand Blettay (Fully, mars 2018).

Quels sont vos projets en cours et comment envisagezvous l’avenir ? Les événements de gel exceptionnel du printemps 2017, qui ont fortement impacté l’arboriculture et la viticulture valai­ sanne, ont nécessité la mise en place de mesures urgentes comme la lutte par aspersion. Nous venons ainsi d’achever un premier projet sur un domaine agricole fuillerain d’une quarantaine d’hectares et planchons sur d’autres sites dans le Valais central. Nous assurons également les procédures admi­ nistratives et le suivi environnemental de plusieurs projets de micro-turbinage, élaborons des planifications de contrôle et d’entretien des cours d’eau pour différentes communes valai­ sannes et travaillons sur des projets de renaturation de canaux de plaine. L’avenir s’annonce passionnant avec la multitude de défis envi­ ronnementaux auxquels le Valais devra faire face en termes de développement durable, de transition énergétique, de gestion des ressources en eau ou de restauration des milieux aquatiques.

Claire Meugnier et Alann Rey.

géau environnements SA

Technopôle 3 • CH-3960 Sierre Tél. +41 27 455 67 04 • Fax +41 27 455 67 05 bureau@geau.ch • www.geau.ch

223


INTERVIEW

GILLES FLOREY

PRÉSIDENT DE SALQUENEN – GEMEINDEPRÄSIDENT SALGESCH

« Ici, la majorité des personnes vivent du vin » Salquenen, en allemand Salgesch, est un charmant village de 1500 habitants. Commune viticole réputée, elle abrite sur son territoire une bonne vingtaine de caves produisant le meilleur vin dont le fameux Grand Cru de Salquenen. Pour en savoir plus sur son actualité et les grands projets en cours, nous avons rencontré, Gilles Florey, président dynamique de Salquenen depuis 2016.

« Hier lebt die Mehrheit der Bevölkerung vom Wein » Salgesch, auf Französisch Salquenen, ist ein charmantes Dorf von 1'500 Einwohnern. Das berühmte Weindorf verfügt auf seinem Territorium auf über zwanzig Keller, die beste Weine produzieren, unter ihnen der berühmte Grand Cru de Salquenen. Um mehr über das Thema und die wichtigen laufenden Projekte zu erfahren, haben wir Gilles Florey, seit 2016 dynamischer Gemeindepräsident von Salgesch, getroffen. 224


Comment en êtes-vous venu à vous engager en politique ? J’ai commencé la politique en 2010 en intégrant le conseil communal de la commune suite au départ d’une personne. A l’époque, je venais de lancer mon entre­ prise active dans la reconnaissance faciale et vocale mais l’idée de m’impliquer pour ma commune me plaisait. J’ai pris la responsabilité des encaveurs et de la promotion économique. Une expérience particulièrement enrichis­ sante de par les contacts noués avec les entreprises, moi-même étant entrepreneur et qui m’a donné envie de poursuivre en politique. En 2012, je me suis présenté aux élections et contre toutes attentes j’ai eu un bon score. J’ai pris la vice-présidence pour des raisons pro­ fessionnelles avant d’accéder à la fonction de président en 2016.

Wie kam es dazu, dass Sie sich in der Politik engagiert haben ? 2010 habe ich mit der Politik begonnen, als ich als Nachfolger einer Person, die das Dorf verlassen hatte, in den Gemeinderat kam. Damals habe ich mein Unternehmen, das in der Gesichts- und Stimmerkennung tätig ist, gegründet, aber die Idee, mich für meine Gemeinde einzusetzen, gefiel mir. Ich habe die Verantwortung der Einkellerer und die wirt­ schaftliche Promotion übernommen. Eine ins­ besondere aufgrund der mit den Unternehmen geknüpften Kontakte bereichernde Erfahrung, was mich als Unternehmer dazu bewegte, mit der Politik weiterzufahren. 2012 habe ich mich zur Wahl gestellt und wider alle Erwartungen, habe ich ein gutes Ergebnis erzielt. Zurest ware ich Vizepräsident bevor ich das Präsidium um 2017 übernommen habe.

Quels sont les éléments qui caractérisent Salquenen ? Je suis né et j’ai grandi à Salquenen. Ce qui est particulier c’est le nombre impressionnant d’entreprises présentes avec une vingtaine de caves pour 1500 habitants. Ici, le sujet viticole est bien représenté. C’est assez unique. Cela témoigne également d’un certain dynamisme avec des gens engagés qui veulent faire des choses. Il existe une forte cohésion sociale à Salquenen avec une identité villageoise bien marquée. Il faut dire que nous sommes un village assez centré avec des habitations très connec­ tées entre le cœur du village et la zone de la gare. A cela s’ajoute le bilinguisme qui donne un charme particulier à la commune et favorise la communication et l’ouver­ ture aux autres. Ces cinq dernières années, Salquenen a vu sa population augmenter. Ces nouvelles personnes sont principalement des jeunes couples d’actifs avec des enfants attirés par la qualité de vie du village et sa proximité avec Sierre. Cela implique la venue d’enfants non-germanophones à l’école ce qui pose un défi sur le plan pédagogique.

Was kennzeichnet Salgesch ? Ich bin in Salgesch geboren und aufgewachsen. Insbesondere die Anzahl im Ort angesiedelter Unternehmen mit rund zwan­ zig Kellern auf 1'500 Einwohner ist beeindruckend. Hier ist das Weinfach gut vertreten. Dies ist ziemlich einzigartig. Es zeugt auch von einer bestimmten Dynamik mit engagierten Leuten, die etwas erreichen wollen. In Salgesch gibt es einen starken sozialen Zusammenhalt mit sehr ausgeprägter Dorfidentität. Es ist zu sagen, dass wir ein ziemlich zentrales Dorf mit zusam­ menhängenden Wohnbauten zwischen dem Dorfkern und dem Bahnhofgebiet sind. Hinzu kommt die Zweisprachigkeit, die der Gemeinde einen besonderen Charme verleiht, und die Kommunikation und die Öffnung gegenüber anderen fördert. In den letzten fünf Jahren hat die Bevölkerung von Salgesch zuge­ nommen. Diese neuen Einwohner sind meist junge aktive Paare mit Kindern, die durch die Lebensqualität des Dorfes und seine Nähe zu Siders angezogen wurden. Dadurch kommen nicht deutsch sprechende Kinder in die Schule, was eine pädagogische Herausforderung darstellt. 225


Le nom de Salquenen est indissociable de la culture du vin. D’où cela provient-il ? Le Vin de Salquenen avec comme chef de file le « Grand Cru de Salquenen » est connu depuis des décennies au-delà du canton. Un rocher de calcaire est tombé sur le territoire de la commune ce qui donne à la terre des qualités propices à la culture du pinot noir. C’est après la seconde guerre mondiale que cet ancien village pay­ san et devenu l’actuel village de vignerons, bien que la culture de la vigne est historique en Valais. Les autorités ont compris très tôt la nécessité de localiser les produits et de leur donner une identité en les associant au nom de la commune et en mettant en place des critères d’at­ tribution très strictes du label grand cru. Des mesures qui ont permis d’augmenter la qualité de la production.

Der Name Salgesch ist unzertrennlich von der Weinkultur. Woher kommt dies ? Der Wein von Salgesch mit dem Flaggschiff « Grand Cru de Salquenen » ist seit Jahrzehnten über den Kanton hinaus bekannt. Ein kalkhaltiger Felsen rutschte auf das Territorium der Gemeinde Salgesch was dem Boden günstige Qualität zur Kultivierung des Blauburgunder verliehen hat. Nach dem zweiten Weltkrieg hat sich dieses ehemalige Bauerndorf zum heutigen Weindorf umgewandelt, auch wenn die Weinkultur im Wallis his­ torisch ist. Die Behörden haben sehr früh erkannt, dass es nötig ist, die Produkte zu lokalisieren und ihnen in Verbindung mit dem Gemeindenamen eine Identität zu verleihen. Sie haben für das Grand Cru Label sehr strenge Zuordnungskriterien umgesetzt. Mit diesen Massnahmen konnte die Qualität der Produktion gestei­ gert werden. 226


Quels sont les grands projets actuellement en cours à Salquenen ? Un des grands projets concerne l’eau d’irrigation issue de la Raspille dont nous partageons l’eau avec plusieurs communes. Selon la quantité disponible, il arrive que nous soyons en pénurie d’eau, ce qui est très problé­ matique pour la vigne. Nous sommes en constance analyse pour trouver des partenariats avec des com­ munes voisines et étudions les possibilités d’acheminer l’eau sur la commune. Second projet important pour Salquenen, l’école qui a atteint sa capacité d’accueil maximum et dont les infrastructures vieillissantes ne sont plus aux normes. Un concours est actuellement en cours. Enfin nous souhaitons créer un parking souterrain avec une grande place et un immeuble de quatre étages dont les deux premiers seraient utilisés pour créer des habitations Domino, l’enjeu étant de permettre aux personnes âgées de rester vivre à Salquenen. Le projet a été voté et le permis de construire est actuellement en cours auprès des autorités cantonales. Pouvez-vous nous parlez de la vie culturelle et associative locale ? Nous avons la chance d’avoir un tissu associatif particu­ lièrement riche et dynamique avec notamment un club de foot dont les matchs rythment la vie du village et une fanfare avec des jeunes proactifs qui organisent de nombreuses choses. Nous avons également une par­ tie du Musée valaisan de la vigne et du vin que nous avons récemment rénové et qui permet de découvrir les cépages, le terroir et les différents outils vignerons et qui rencontre un succès grandissant. Cela montre que les visiteurs veulent aller plus loin que la simple dégus­ tation. Nous accueillons en outre diverses manifestions sur le vin comme la Marche des Cépages, reliant Sierre à Salquenen. A cela s’ajoute le Parc naturel Pfyn-Finges dont les bureaux se trouvent au Centre nature et pay­ sage de Salquenen. Une offre nature complémentaire au vin que nous essayons de promouvoir. Déguster du bon vin, se promener et se cultiver tout cela est possible en venant à Salquenen avec à la clé une véritable expérience. Welches sind derzeit die wichtigsten Projekte in Salgesch ? Eines der grossen Projekte ist das Bewässerungswasser der bekannten Raspille, Wasser, das wir mit mehreren Gemeinden teilen. Je nach verfügbarer Menge kann es zu einem Wassermangel kommen, was für den Weinberg sehr problematisch ist. Wir analysieren ständig die Suche nach Partnerschaften mit den Nachbargemeinden und einer Möglichkeit, das Wasser in die Gemeinde zu leiten. Das zweitwichtigste Projekt von Salgesch ist die Schule, die ihre maximale Kapazitätsgrenze erreicht hat und deren in die Jahre gekommene Infrastruktur nicht mehr den Normen entspricht. Zurzeit läuft ein Wettbewerb. Schliesslich möchten wir ein unterirdisches Parkhaus mit einem grossen Platz und einer vierstöckigen Immobilie erstellen, deren zwei erste Stockwerke als DominoWohnungen genutzt werden. Dies ermöglicht älteren Leuten, in Salgesch wohnhaft zu bleiben. Über das Projekt wurde abgestimmt und die Baubewilligung ist zurzeit bei der kantonalen Behörde bearbeitet.

Können Sie uns Auskunft über das Kultur- und Vereinsleben geben ? Wir sind glücklich darüber, ein besonders reiches und dynamisches Vereinsleben zu haben. Das Dorf lebt im Rhythmus der Spiele des Fussballclubs. Proaktive junge Leute der Musikgesellschaft organisieren zahlreiche Events. Wir haben auch einen Teil des Walliser Rebund Weinmuseums, das wir kürzlich renoviert haben und in dem man Rebsorten, Territorium und verschie­ dene Winzerwerkzeuge entdecken kann. Dies hat einen guten Erfolg. Das bedeutet, dass die Besucher mehr als nur eine einfache Weindegustation machen möchten. Zudem führen wir verschiedene Anlässe zum Thema Wein durch wie die Rebsortenwanderung. Hinzu kommt der Naturpark Pfyn-Finges, dessen Büros sich im Natur- und Landschaftszentrum von Salgesch befinden. Ein Naturangebot zusätzlich neben dem Wein, das wir zu fördern versuchen. Guten Wein kosten, spazieren und Kultur erfahren; all dies ist möglich, wenn Sie nach Salgesch kommen – eine wahre Lebenserfahrung. 227


CONSTANTIN GROUP

Un service global de proximité Près de 60 ans déjà que les camions rouge et jaune Constantin sillonnent la Suisse et l’Europe. L’entreprise familiale, active à l’origine dans le transport, intervient aujourd’hui dans les travaux de bâtiment, le génie civil, le recyclage, le photovoltaïque ainsi que l’immobilier. Des activités complémentaires gérées au sein de six sociétés distinctes chapeautées par Constantin Group. Portrait d’un groupe à même d’offrir un service global de qualité à sa clientèle.

228


Près de 60 ans d’histoire C’est en 1960 qu’Erich Constantin crée son entreprise de transport à Salquenen. Fort de son succès, il étend rapi­ dement ses activités dans des travaux de terrassement et de construction avant de se lancer dans le recyclage du verre, des bouteilles en PET puis divers matériaux de recyclage. En 1996, l’entreprise, active également dans le domaine immobilier, revoit sa structure et fonde deux sociétés anonymes : Constantin Immobilien AG et Constantin Erich & Söhne AG pour le domaine d’ex­ ploitation. L’achat d’une halle à Sierre permettra à cette dernière de développer le transport de détail. Installé à la route de la Gemmi 20 depuis 2005, où il occupe des locaux spacieux, le groupe décide de restructurer ses activités un an plus tard. C’est ainsi que les entre­ prises Constantin Transport AG, Constantin Bau AG, Constantin Recycling AG et Constantin Management AG voient le jour en plus de Constantin Immobilien AG. C’est également en 2006 qu’Erich Constantin passe le flambeau à ses trois fils Gerhard, Roger et Olivier. Aujourd’hui, Constantin Gerhard, Constantin Roger, Cina Yvan et Zeiter Jean-Claude assurent la direction opérationnelle. Constantin Transport AG : la route pour horizon Le transport occupe une grande place au sein des diverses activités de Constantin Group. Avec une flotte de plus de 30 véhicules dans différentes configurations, l’entreprise Constantin Transport AG est à même de mettre à disposition en tout temps le véhicule adéquat, du 2 essieux jusqu’au 5 essieux, malaxeur, camion grue, semi-remorque, camion remorque et diverses remorques pour des applications spéciales. Des com­ pétences qu’elle développe sur le territoire national ainsi qu’en Europe. En complément de ses services de transport, elle offre le stockage de biens et de marchan­

dises. Celles-ci peuvent être stockées pour une courte, moyenne ou longue durée. La marchandise est stockée dans les halles avec des conditions optimales. Constantin Recycling AG : l’allié de l’environnement L’entreprise récolte et élimine les bouteilles en verre et en PET, des cannettes en aluminium, le fer blanc et les vitres de voitures. Il faut dire que l’entreprise est à la pointe de la technologie du recyclage, puisqu’elle pos­ sède une déchetterie et un centre de PET. Elle propose également un service de bennes pour le traitement des déchets divers.

229


Constantin Bau AG : du terrassement au gros œuvre Des travaux de terrassement au gros œuvre, jusqu’à la réalisation des finitions, Constantin Bau AG est le spécialiste du bâtiment. L’entreprise développe ses savoir-faire pour des réalisations diverses, de la plus petite villa aux grands ensembles de logements. Outre les constructions neuves, elle intervient également lors de projets de rénovation et de transformation. A cela s’ajoutent des travaux d’enrochement et d’aménage­ ment extérieur pour professionnels comme pour parti­ culiers. Constantin Bau AG, c’est aussi le génie civil, les canalisations, les constructions en béton et les protec­ tions des eaux. Constantin Immobilien AG L’entreprise Constantin Immobilien AG est proprié­ taire de tous les immeubles de Constantin Group dans le canton du Valais. Sa connaissance du marché local et son expérience en font un interlocuteur privilégié pour l’achat, la vente, la location ainsi que la gestion de biens immobiliers. Constantin Solar AG Pour aller encore plus loin dans les prestations à la clientèle, la société Constantin Solar AG est fondée en 2012. Dernière-née du groupe, l’entreprise com­ mercialise, installe et exploite des panneaux photo­ voltaïques, répondant ainsi aux impératifs écologiques d’aujourd’hui.

230


Un partenaire polyvalent à votre écoute Par la combinaison de ces branches industrielles, Constantin Group peut offrir un service global à ses clients qui bénéficient d’un seul et même interlocuteur. Son expérience du terrain et son conseil professionnel, assurent un suivi optimal et un aboutissement parfait de chaque projet, du plus simple, au plus ambitieux. Disponible et à l’écoute de ses clients, le groupe travaille avec eux sur la base de rapports de confiance et de partenariats. Ses équipements performants et l’expérience de son personnel, lui permettent d’intervenir avec rapidité et réac­ tivité qu’elles que soient les demandes et de garantir la qualité la plus élevée. Outre l’excellence de ses prestations, certifiées par la norme ISO 9001:2015, le groupe valaisan accorde une importance particulière au respect des délais et des coûts impartis. Constantin Group s’engage également en faveur de la nature, en recueillant des matières de récupération, en les triant et en les recy­ clant, comme l’atteste sa certification ISO 14001:2015. L’importance des collaborateurs Avec environ 100 employés, Constantin Group est l’un des employeurs les plus importants dans la région de Loèche. Un effectif important, qui va de pair avec une philosophie d’entreprise familiale basée sur des valeurs comme l’entraide, le respect et le dialogue. Proche de ses employés, la direction accorde une impor­ tance particulière à leur bien-être. La formation continue est encouragée afin de permettre à chacun de satisfaire ses aspirations et les directives de sécurité sont scrupuleusement appliquées avec des cours et la mise à disposition des équipements nécessaires. De quoi expliquer la grande fidélité des collabora­ teurs, dont certains ont plus de 25 ans d’entreprise. Constantin Group s’engage également pour la jeunesse, en accueillant des apprentis dans les dif­ férents métiers du groupe. Une manière d’assurer une relève locale de qualité.

Gemmistrasse 20 • CH-3970 Salquenen Tél. +41 27 451 71 71 info@constantin.ag • www.constantin.ag

231


INTERVIEW

LOUIS URSPRUNG

PRÉSIDENT DE BRIGUE-GLIS

« Nous nous considérons comme le centre de prestations et de formation du Haut-Valais » Avec plus de 13 000 habitants, Brigue-Glis est la plus grande commune de la partie alémanique du Valais. Depuis plusieurs années, les projets y fleurissent et témoignent d’une stabilité financière et d’un dynamisme économique important. Une ville devenue urbaine mais qui a toujours su conserver une forte identité villageoise au cœur de la campagne.

Brigue-Glis.

232


Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? Je suis engagé en politique avec passion depuis 1975. Que ce soit en tant que conseiller com­ munal de Brigue-Glis depuis 1989 ou en tant que membre du Grand Conseil à Sion pen­ dant 12 ans. En tant que Conseiller communal de Brigue-Glis, j’ai pu m’occuper de différents départements, entre autres des finances et du controlling depuis 1996. Par ailleurs, j’assume la présidence de la ville depuis 2013. Lors de mon mandat au Grand Conseil, de 2001 à 2013, j’ai pu m’engager notamment comme président de la commission des finances et comme président de la commission de gestion. Quel regard portez-vous sur Brigue-Glis ? Brigue-Glis est née en 1973 de la fusion des trois anciennes communes politiques de Brigue, Glis et Brigerbad. Avec ses plus de 13 000 habi­ tants, elle est la plus grande commune de la par­ tie germanophone du canton. Un aspect inté­ ressant de l’actuelle Brigue-Glis est sa diversité présentant une certaine antinomie : l’urbanité dans une ambiance méridionale faisant face à une tranquillité villageoise qui puise sa source dans la campagne. C’est une ville alpine tradi­ tionnelle implantée dans un environnement de montagnes et qui recèle des merveilles de la nature, comme le Simplon ou la région AletschJungfrau, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Quels sont les éléments qui la caractérisent ? Nous nous considérons comme le centre de prestations et de formation du Haut-Valais ; nous sommes particulièrement fiers d’être le pôle de formation de la région avec quelque 7000 jeunes suivent une formation dans l’un de nos établissements, et ce de l’école obligatoire au secteur tertiaire, en passant par l’école secon­ daire et les écoles professionnelles. En font par­ tie la Haute école pédagogique, les instituts de recherche universitaires, une haute école spécia­ lisée à distance, une université à distance et une école hôtelière privée internationale. Notre ville est très vivante et, grâce à son centre historique avec le château de Stockalper, elle revêt égale­ ment un intérêt touristique. Elle enregistre d’ail­ leurs le plus grand nombre de nuitées de toutes les villes valaisannes. Quelles sont les valeurs que vous essayez d’insuffler au sein de l’exécutif ? Personnellement, j’essaie de mettre en avant le bien commun et non les intérêts des particuliers, pas même ceux des partis politiques. En outre, nous entretenons une étroite collaboration avec les cadres de l’administration communale et reconnaissons leur rôle important en tant que direction opérationnelle de l’administration de la ville avec 70 collaborateurs et quelque 40 auxi­ liaires, auxquels s’ajoute le personnel des écoles régionales de Brigue Sud.

Le Château de Stockalper.

La 30e Fête fédérale de yodel à Brigue en 2017.

Eglise de pèlerinage à Glis.

Chapelle Gamsen.

233


La patinoire de Brigue.

Le Château de Stockalper.

Vos grands axes d’action durant votre mandat ? Les cinq ans et demi de mon mandat actuel en tant que président de la ville se caractérisent par une croissance continue de la population et des investissements élevés qui sont rendus possibles grâce à une situation financière exceptionnelle. Certains grands projets ont pu être réa­ lisés, notamment la transformation d’un petit château de l’époque de Stockalper, situé dans les environs de Brigue, en un foyer pour enfants et jeunes, le nouvel aménagement de la place Saltina sur l’ancienne délimitation entre Brigue et Glis ainsi qu’une nouvelle patinoire multifonctionnelle.

Les bains thermaux de Brigerbad.

234

Pouvez-vous nous parler du tissu économique local ? Parmi les activités économiques que l’on trouve à Brigue-Glis, le secteur des services se situe claire­ ment aux avant-postes, ce qui provient de la tra­ dition vieille de 500 ans en matière de commerce et de transports. Avec l’ouverture du tunnel du Simplon en 1906, Brigue est devenue une « ville gare » suisse typique. Aujourd’hui encore, les CFF sont le plus grand employeur de la commune, avec environ 1000 emplois. Le secteur industriel se limite à la Société Suisse des Explosifs SSE à Gamsen, bien implantée et couronnée de succès, qui a produit les explosifs nécessaires pour la construction du tunnel du Simplon et qui est aujourd’hui une usine chimique ramifiée et diversifiée. Quels sont les grands projets en cours ou à venir sur la commune ? Tous les signes montrent un futur radieux pour la ville : la stabilité financière, la croissance permanente et l’attractivité importante des logements dans un environnement urbain et discernable. Le grand pro­ jet stratégique de ces prochaines années est sans conteste la nouvelle construction du futur centre hospitalier du Haut-Valais sur les terrains de l’actuel hôpital, adjacent à la gare. Le tout s’implante dans un plan directeur qui conférera un tout nouveau visage à ce quartier de Brigue-Glis au cours des 10 prochaines années. Pouvez-vous nous parler de la vie et de l’offre culturelle locale ? La vie culturelle est un élément important de notre commune. Depuis quelques années, nous favori­ sons de manière ciblée les activités culturelles. On peut citer notamment le Zeughaus, qui a été acquis par la ville et transformé en un centre culturel. Les prestations de nos sociétés de musique à Brigue et à Glis sont également encourageantes Dans l’en­ semble, Brigue-Glis en tant que petite ville offre une activité culturelle supérieure à la moyenne en comparaison nationale.


INTERVIEW

NIKLAUS FURGER

PRÉSIDENT DE VIÈGE – GEMEINDEPRÄSIDENT VISP

« Je veux que les gens puissent vivre, travailler et se divertir à Viège » Principal centre socio-économique du Haut-Valais, grâce à son industrie chimique fleurissante, Viège est aussi une ville où il fait bon vivre avec une offre culturelle et de loisirs riche et le caractère accueillant de ses habitants. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré Niklaus Furger, président de l’exécutif de Viège.

„Mein Ziel ist, dass die Leute in Visp wohnen und arbeiten können sowie ein breites Freizeitangebot vorfinden“ Visp ist dank der chemischen Industrie das wirtschaftliche Zentrum des Oberwallis. Visp ist aber auch ein Städtchen, wo man gut Leben und Wohnen kann mit einem breiten und attraktiven Angebot an Freizeitmöglichkeiten. Die Einwohner von Visp gelten als freundlich und offen. Um mehr über das „Städtchen mit der freundlichen Note„ zu erfahren, hat sich Bien Vivre mit dem Gemeindepräsidenten von Visp Niklaus Furger unterhalten. 236


Pouvez-vous nous rappeler les éléments clés de votre parcours ? Je suis né à Viège et j’y ai effectué ma scolarité obli­ gatoire avant de partir au Collège de Brigue, puis à l’université de St-Gall où j’ai obtenu un diplôme en éco­ nomie. J’ai débuté ma carrière dans une fiduciaire, avant d’évoluer dans le controlling à la Lonza puis dans divers fonctions à l’UBS Valais. Mon engagement en politique a débuté en 1989 comme Conseiller Bourgeoisiale à Viège. J’ai ensuite intégré le Conseil communal en 1997 avant de devenir vice-président en 2001 puis président en 2011. Depuis 2013, je suis également Député au Grand Conseil. J’ai également l’honneur de présider l’Union des villes valaisannes.

Viège est une ville particulièrement dynamique sur le plan économique. Pouvez-vous nous en dire plus ? Viège est le centre économique du Haut-Valais. Son tissu économique est particulièrement riche avec la pré­ sence du groupe chimique Lonza et de 550 PME qui représente au total plus de 8500 places de travail. Ce chiffre va encore augmenter avec l’investissement de la Lonza qui a annoncé la création de deux grands projets « Ibex » et « Sanofi ». Ce sont des nouveaux complexes de production high-tech. Il débouchera sur la création de centaines d’emplois. Un dynamisme éco­ nomique jumelé à une augmentation démographique importante, dû en partie à l’ouverture du tunnel de base du Lötschberg en 2007 avec 18% d’habitants supplémentaires (7800 habitants actuellement). De plus, on compte chaque jour près de 6000 pen­ du­laires qui viennent travailler à Viège.

© Christian Pfammatter

Können Sie uns die Stationen Ihres bisherigen Werdegangs erläutern ? Ich bin in Visp geboren und habe hier auch die Primarschule absolviert. Anschliessend ging ich ans Kollegium in Brig und nach der Maturität an die Universität in St. Gallen, wo ich mit dem Lizentiat in Betriebswirtschaft abschloss. Meine berufli­ che Laufbahn begann bei einer grossen schweizeri­ schen Treuhandgesellschaft. Anschliessend war ich für ein paar Jahre beim betrieblichen Controlling der Lonza in Visp, um dann zur UBS zu wechseln, wo ich in verschiedenen Funktionen tätig war. Meine politische Laufbahn begann 1989 als Burgerrat von Visp. 1997 wurde ich in den Gemeinderat gewählt, 2001 zum Gemeindevizepräsidenten und 2011 zum Gemeindepräsidenten. Seit 2013 bin ich ebenfalls Grossrat. Zurzeit habe ich ebenfalls die Ehre, die „Vereinigung der Walliser Städte“ zu präsidieren.

Visp ist ein sehr dynamisches Städtchen, vor allem auch, was die wirtschaftliche Entwicklung betrifft. Können Sie uns das näher erläutern ? Visp ist das Wirtschaftszentrum des Oberwallis. Grund dafür sind vor allem die Chemie-Werke der Lonza sowie die weiteren rund 550 KMU in Visp, welche ins­ gesamt mehr als 8’500 Arbeitsplätze zur Verfügung stel­ len. Die Anzahl an Arbeitsplätzen wird in den nächsten Jahren noch zunehmen ; dies insbesondere durch die Grossinvestitionen der Lonza in die beiden high-tech Produktions-Komplexe „Sanofi“ und „Ibex“, was hunderte von neuen Arbeitsplätzen generieren wird. Die wirt­ schaftliche Entwicklung von Visp ist auch mit einer starken Zunahme Bevölkerung verbunden. Seit der Eröffnung des Lötschberg-Basis-Tunnels 2007 ist Visp bevölkerungsmäs­ sig um rund 18% auf heute 7’800 Einwohner gewachsen Jeden Tag pendeln zudem rund 6’000 Leute nach Visp, um hier ihrer Arbeit nachzugehen. 237


Parmi les grands projets actuellement en cours, le contournement sud de Viège. Quels sont les enjeux et où en est-on aujourd’hui ? Long de 8 kilomètres, le contournement de Viège vise à soulager la ville du trafic automobile. Un morceau de ce tronçon va traverser le tunnel de Viège encore en construction, lequel constitue avec le tunnel Eyholz, ouvert dès le 13 avril 2018, le contournement sud de la future autoroute A9. On parle là d’un projet à 1 milliard 700 millions de francs. Autre chantier important, Rhône 3... C’est un vaste chantier de 150 millions de francs qui a été engagé en 2009. Qualifié de mesure prioritaire, il combine le renforcement des digues, l’abaissement du lit du fleuve et son élargissement. L’objectif est de sécu­ riser le pôle industriel viégeois et la population voisine. Les dégâts potentiels en cas de crue dépassent les deux milliards de francs.

Unter den Grossprojekten, welche in Visp zurzeit in Arbeit sind ist auch die Süd-Umfahrung von Visp der Autobahn. Wie ist der aktuelle Stand des Projektes ? Mit ihren 8 Kilometer langen Tunnels wird die Südumfahrung von Visp unser Städtchen stark vom Autoverkehr, vor allem vom Schwerverkehr entlasten Der Tunnel Eyholz ist inzwischen fertig erstellt und wird am 13. April 2018 eröffnet. Der Zweite, der Tunnel Visp ist noch im Bau. Insgesamt ist die Südumfahrung von Visp ein Projekt von rund 1.7 Milliarden Franken. Ein anderes wichtiges Grossprojekt, die dritte Rhonekorrektion... Es handelt sich um ein Projekt von rund 150 Millionen Franken, welches 2009 begonnen hat. Aufgrund des grossen Schadenpotentials von mehr als 2 Milliarden Franken ist die Sicherung von Visp zum Schutz von Bevölkerung und Wirtschaft prioritär in Angriff genom­ men worden. 238

© Christian Pfammatter


Vos priorités pour Viège ? Je veux que les gens puissent vivre, travailler et se diver­ tir à Viège. Nous investissons massivement pour assurer la qualité de vie. Cela passe par le développement d’infrastructures publiques comme des écoles mais aussi des lieux de culture et de loisirs comme le Centre cultu­ rel et de Congrès « La Poste », ouvert en 1991, qui pro­ pose une offre riche et variée mais aussi la très attendue patinoire, la « Lonza Arena »,qui accueillera d’ici 2019 plus de 5000 spectateurs. Il s’agit également de planifier le futur de Viège en ayant une vision du développement à long terme intégrant les préoccupations et besoins des habitants. Nous sommes en train de réaliser un plan d’aménagement de la ville, dont une partie importante a été déjà accepté par l’Assemblée générale et du Canton. Viège compte plus de 60 nationalités. Comment se passe le vivre ensemble ? Très bien. L’esprit de Viège est très ouvert. Cela s’ex­ plique par l’histoire de la commune. Celle-ci était très pauvre avant l’arrivée de la Lonza qui a attirée des tra­ vailleurs des cantons voisins mais aussi des pays étran­ gers. Ceux-ci sont venus s’installer à Viège et ce sont donnés beaucoup de peine pour s’intégrer. La cohésion sociale est très forte à Viège. La commune accueille éga­ lement 60 requérants d’asile, des jeunes hommes, mais aussi des familles, et tout se passe aujourd’hui bien.

Ihre Prioritäten für Visp ? Ich will, dass die Leute in Visp wohnen und arbeiten können, aber auch ein breites Freizeitangebot vorfinden. Wir investieren viel, um die Lebensqualität in unserem Städtchen zu steigern. So gehen laufend grosse Beträge in den Ausbau und Unterhalt der Basis-Infrastruktur aber gleichzeitig auch in das Freizeit-Angebot, wie das 1991 eröffnete Kultur- und Kongresszentrum „La Poste, verschiedene Sportstätten und aktuell in die von der Bevölkerung mit grosser Vorfreude erwartete neue Eisport- und Eventhalle „Lonza Arena“. Wir legen auch grossen Wert auf die langfristig ausgerichtete raumpla­ nerische Entwicklung von Visp. Dies mit einer entspre­ chenden Masterplanung und den daraus resultierenden Quartierplänen, welche wir zusammen mit Fachexperten und den betroffenen Personenkreisen entwickeln.

In Visp sind mehr als 60 Nationen vertreten. Wie sieht das Zusammenleben aus ? Eigentlich sehr gut ! Visp hat grundsätzlich einen sehr weltoffenen Geist. Dies ist durch die geschichtliche Entwicklung bedingt. Bevor die Lonza kam, war Visp ein eher kleines und ärmliches Dorf. Mit der Lonza kamen dann zuerst Leute aus anderen Kantonen nach Visp und später auch immer mehr aus ausländischen Regionen. Diese Leute gaben sich grosse Mühe, sich in Visp zu integrieren, indem sie u.a. auch verschiedene Vereine gründeten. Seit mehreren Jahren haben wir in Visp auch ein Heim mit rund 60 jungen männlichen Asylanten und in den vergangenen Jahren vermehrt auch – wie überall in der Schweiz – asylsuchende Familien. Aktuell läuft das Zusammenleben grundsätz­ lich gut. 239


S’il ne devait y en avoir qu’une Toric Hémisphères Rétrograde

Entièrement manufacturée en Suisse parmigiani.com

CRANS-MONTANA L’Atelier Du Temps SA | GENÈVE Air Watch Center SA, Benoit De Gorski, Gübelin, Zbinden LAUSANNE Guillard SA | MONTREUX Zbinden | VILLARS-SUR-OLLON Brändli Creation & CO


IMMOBILIER

Ethique & Engagement

© Ville de Monthey

243


Quand immobilier doit rimer avec professionnalisme Climat économique fluctuant, prix du franc suisse élevé, environnement législatif toujours plus dense et complexe : pour les professionnels de l’immobilier, le contexte de travail n’est pas facile. Mais pour eux, le véritable danger s’appelle l’amateurisme de pseudobureaux, le manque de formation d’agents sans scrupule. Pour les professionnels de l’immobilier, une seule réponse : le professionnalisme ! C’est là l’un des engagements quotidiens de l’USPI Valais !

Mme Kathy Berset Solioz, Présidente USPI Valais.

© Studio Bonnardot

244


Chalet à Chandolin.

Le propriétaire d’un bien immobilier y est attaché : par des sentiments, certainement, mais aussi par le souci légitime de le faire fructifier. De son côté, le locataire apprécie chez sa régie tout à la fois confiance et effi­ cacité. Confier son bien immobilier à une régie immo­ bilière n’est pas une décision anodine : moult questions se posent... Vais-je revoir les loyers encaissés pour mon compte ? l’administrateur de ma copropriété connaît-il les lois et règlements en vigueur dans ma région ? le prix de vente que mon courtier recommande a-t-il été sérieusement établi, est-il solidement étayé ? A ces questions tout à fait justifiées, l’USPI Valais apporte – avec ses professionnels de l’immobilier – des réponses transparentes et honnêtes. Car confier son bien immo­ bilier à n’importe qui, c’est courir le risque de perdre du temps et de l’argent. Confier son bien immobilier à l’un des membres de la section valaisanne de l’USPI – Union suisse des professionnels de l’immobilier – c’est • la garantie d’un contrat clair, net et précis • la certitude de travailler avec un professionnel dûment formé et expérimenté • la garantie que votre mandataire agit dans votre inté­ rêt, uniquement • et c’est encore l’assurance que votre argent est géré sur un compte dédié et dans les règles de l’art.

Kathy Berset, Présidente.

Mais pourquoi donc souligner à tout prix la nécessité de travailler avec des professionnels de l’immobilier ? Parce qu’aujourd’hui, le mar­ ché de l’immobilier est miné de « soi-disant agents immobiliers sans formation ni scrupule », de sites et autres logiciels qui promettent monts et merveilles en trois clics de souris, d’intermédiaires digitaux offrant des « estimations gratuites et performantes »... Autant d’ama­ teurisme qui ébranle la confiance du public dans les métiers de l’immobilier. Il est vrai qu’en Suisse – contrai­ rement à la pratique en cours dans bon nombre de pays – tout un chacun peut s’autoproclamer « spécialiste en immobilier » et ouvrir son agence. Mais quelle crédulité dans le public ! Une expertise immobilière ne s’improvise pas : elle requiert formation et expérience qui permettront de prendre en compte l’ensemble des paramètres. La gérance immobilière est banalisée : « que vous soyez novice ou expert, vous pouvez pratiquer la gestion locative sans formation préalable » annonce même un site... Quel leurre ! La profession de l’immobilier est complexe : elle est faite de différents métiers qui ont chacun leurs spécificités et leurs spécialistes formés. Petit tour d’horizon...

Fabrice Theytaz, Vice-Président & Formation.

Gerdien Trachsel, Vice-Présidente et Montagne & Tourisme.

245


LE LABEL DE QUALITE DES PROFESSIONNELS DE l’IMMOBILIER AIGLE : Foncia Geco Chablais SA ANZERE : Adagi SA, Agence Trachsel SA, Anzimob SA, Novagence Anzère SA CHAMPERY : Avanthay & Partners SA CRANSMONTANA : Agence Immobilière Barras, Agence le Cristal SA, Agence Immobilière Moderne SA, Altitude Immobilier, Montan’Agence, Régie du Rhône CransMontana SA EVOLENE : Agence Evolèna Sàrl GRIMENTZ : Immobilia Grimentz GRIMISUAT : Agence Immobilière Michel Vuignier, JPR Estimations immobilières GRÔNE : Régie Vogel Sàrl HAUTE-NENDAZ : Inter-Agence, La Tour St-Martin SA, Martignoni Gérance Immobilière Sàrl LEYTRON : ADM Immobilier Sàrl MARTIGNY : Agence Immobilière Ribordy SA, Fiduciaire Dini & Chappot, Fiduciaire Duc-Sarrasin & Cie SA, Getisa Immobilière, Immo-Valais.ch SA, PMB Gérance Sàrl MONTHEY : Domicim Chablais Immobilier SA, J. Nicolet SA, MDK Immobilier SA, Rigolet SA, Künzle Fiduciaire et Gérance SA MORGINS : Agence Maytain Sàrl OVRONNAZ : Eurolocation, MC ImmoGérance Sàrl RIDDES-LA-TZOUMAZ : Carron Immobilier SA SIERRE : Agence Immobilière Martin Bagnoud SA, Imvista SA, SZ Immobilier SA SION: Actis Immobilier SA, Agence Imalp, Agence Imalp-Gérance, Agence Immobilière Nanchen, Agence Zellweger, AGS Immobilier Sàrl, Alain

Deslarzes Gérances SA, Algeco SA, Bernard Micheloud Immobilier SA, COM’IN Immobilier SA, Commedor Immobilier Sàrl, Comptoir Immobilier SA, CECIM – Centre de compétences immobilières Sàrl, DBI Dolorès Bruttin Immobilier Sàrl, Foncia Valais, Fontannaz Immobilier, Gepimmo SA, Immo-Consultant SA, Immosion SA, Imvestis Sàrl, Nimo SA, Mickaël Hofmann Immobilier Sàrl, Privera SA, Roduit-Bourban Immobilier & Gérances SA, Sovalco SA, Fimopar SA ST-LUC/CHANDOLIN : Immobilier Vacances Location Sàrl SUSTEN : Immobilien Kuonen VERBIER : Agence Domus SA, Agence Eugster SA, Agence immobilière Bruchez & Gaillard SA, Besson Immobilier SA, Bureau Commercial Freddy Michaud SA, Guinnard Immobilier & Tourisme SA, Immobilière Midol-Monnet Verbier SA, VFP Immobilier VERCORIN : Bureau d’affaires touristiques VIONNAZ : Home Service Immobilier Sàrl VOUVRY : CGV Immobilier ZINAL : Agence Germann, Zinal-Chalets

Gérant immobilier : son métier, administrer un parc immobilier et assurer la liaison entre locataires et propriétaires. Son quotidien, la vie d’un immeuble locatif (gestion des locations, comptabilité, réalisation des travaux mais aussi règlement des litiges). Administrateur PPE : il gère une PPE sous tous ses aspects, répartition des charges, gestion du fonds de rénovation, réalisation et contrôle des travaux d’entretien. Souvent, il débute sa carrière en agence immo­ bilière avant de se mettre à son compte, en ouvrant un cabinet de gestion et d’administration de biens. Myriam Fellay, standards et références. Courtier en immobilier : il est chargé David Martignoni, Commission politique. par le vendeur d’un bien immobi­ lier de trouver l’acheteur ou alors par l’acheteur d’un Ces métiers ne s’improvisent pas. Ils s’apprennent, font bien immobilier de trouver l’objet recherché. Il conseille l’objet de certificats ou de diplômes reconnus : celles et le vendeur puis recherche l’acheteur (ou l’inverse) et ceux qui en font leur profession garantissent ainsi aux accompagne la transaction jusqu’à la signature de l’acte. propriétaires, locataires ou futurs acquéreurs, un immo­ bilier sans embrouille. Voilà ce qu’offre toute agence Expert en estimations immobilières : cet expert effec­ membre de l’USPI Valais qui s’engage à respecter une tue des recherches et des calculs permettant d’établir la démarche éthique et déontologique à l’égard des clients valeur vénale (la valeur potentiellement réalisable sur le locataires et/ou propriétaires ainsi que des collègues marché) ainsi que la valeur réelle d’un bien immobilier. professionnels de l’immobilier. Il analyse tous les éléments qui influencent la valeur et élabore des rapports d’expertises détaillés et sérieux. L’USPI Valais – parce que votre geste immobilier mérite confiance et professionnalisme ! Kathy Berset Solioz, Présidente USPI Valais

USPI Valais

Chalet à St-Luc.

246

Avennue Ritz 33 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 323 27 88 info@uspi-valais.ch • www.uspi-valais.ch


HERMÈS IMMOBILIER SÀRL

« Des coups de cœur que nous défendons avec passion » Emmenée par une courtière dynamique, Hermès Immobilier est une agence à taille humaine. Etablie à Sion, elle est active dans la vente de biens immobiliers, le conseil, ainsi que dans la valorisation immobilière et offre un service sur-mesure et de qualité. Zoom sur un partenaire immobilier de confiance.

Montreux, appartement 3,5 pièces CHF 1 290 000.–

248


Une nouvelle conception de l’immobilier Voilà maintenant trois ans que Gaëlle Baumgartner a ouvert Hermès Immobilier. Après avoir évolué dans de grosses structures, cette courtière diplômée décide de créer une agence. Basée à Sion, dans des locaux flam­ bants neufs, Hermès Immobilier est une structure à taille humaine de quatre collaborateurs. Travaillant selon une conception moderne et cependant dite « artisanale de l’immobilier », l’agence développe ses savoir-faire sur des biens savamment sélectionnés pour leur emplacement, leur environnement et leur charme. Des objets allant au-delà du simple critère du prix mais reconnu pour leur rapport-qualité : « Nous allons chercher des biens dans lesquels nous nous projetons personnellement. Des coups de cœur que nous défendons avec passion. Nous sommes beaucoup plus dans l’émotionnel et le relationnel que le « tout vendre », que Gaëlle Baumgartner qualifie volontiers de « fast-food de l’immobilier », dans lequel la courtière valaisanne ne se reconnaît pas. Sa philosophie est basée avant tout sur le respect du bien immobilier à vendre et sur la mise en valeur de celui-ci, pour en sortir son atout, sa plus-value, son supplément d’âme. Une offre complète de services Hermès Immobilier est actif sur toute la région du Valais. Que vous recherchiez un bien en ville, en station ou sur le bord du lac Léman, le site internet d’Hermès Immobilier propose et affiche vos biens de façon ori­ ginale et ludique : EN PLAINE, EN MONTAGNE, les COTEAUX et RIVIERA. L’Agence propose également ses services sur le bord de MER dans la région française de Biarritz via une correspondante Suisse sur place. Des régions qu’elle maîtrise parfaitement. Partenaire immobilier polyvalent, Hermès Immobilier réalise des expertises pour une clientèle d’investisseurs variés. Des prestations pour des biens de toutes tailles et de tous standings, du petit appartement de charme à la villa luxueuse. Au bénéfice d’une grande expérience du marché de l’immobilier local et d’un large réseau de

partenaires financiers, l’agence est en mesure d’accom­ pagner ses clients dans leurs démarches pour obtenir leur financement. Outre les services dits « classiques » d’une agence immobilière, Hermès Immobilier est égale­ ment spécialisée dans le domaine du HOUSE STAGING et dans le FENG SHUI, de quoi valoriser et harmoniser les biens de ses clients. Une agence à la pointe du marketing Immobilier Dans un marché saturé de biens immobiliers, se dis­ tinguer en sachant mettre en lumière les forces d’un bien immobilier est plus que jamais essentiel. Au béné­ fice d’un Master dans le marketing de luxe, Gaëlle Baumgartner a doté Hermès Immobilier des meilleurs outils pour que ses clients bénéficient d’une visibilité qualitative et accrue pour qu’une vente aboutisse dans les meilleurs délais. Outre la prise de photos profession­ nelles en haute définition, l’agence utilise des drones pour des prises de vue aériennes. Un moyen de valo­ riser au mieux les extérieurs ainsi que l’environnement proche et lointain d’un bien. Un outil qui permet égale­ ment la réalisation de vidéos immobilières promotion­ nelles, qui font souvent la différence. A cela s’ajoutent un site internet performant, un dossier complet sur le bien, et une présence sur les principales plateformes immobilières en lignes. 249


Efficacité et proximité Le succès d’Hermès Immobilier repose sur une relation client de respect, de confiance et d’une culture de la performance au service de leurs intérêts. Parce qu’ac­ quérir ou vendre un bien immobilier représente une étape importante dans la vie de ses clients, l’agence met tout en œuvre pour que leur projet immobilier devienne une belle expérience. Disponible et à l’écoute, elle les accompagne à chaque étape de leur projet. « Nous définissons ensemble tous les critères afin de trouver le bien qui leur correspond, en tenant compte de leurs besoins personnels et professionnels, de leurs envies mais aussi de leur budget. » Le savoir-faire d’Hermès Immobilier s’appuie sur une expérience incontestable de la vente mais aussi une grande connaissance du terrain et des spécificités régionales qui permettent de conseiller au mieux chaque client.

Grimentz, appartement de 3,5 pièces en duplex-attique CHF 860 000.–

250

Zoom sur des projets RIVIERA : • Montreux CHF 1 290 000.– Appartement rénové de 3,5 pièces, au 14e étage d’une belle Résidence, vue panoramique sur le lac avec balcon SUD. Position centrale à Montreux. Vente aux étrangers et en résidence secondaire autorisée. EN MONTAGNE : • Grimentz – Val d’Anniviers CHF 860 000.– Appartement en duplex-attique de 3,5 pièces situé dans un chalet neuf au cœur de la station, emplacement idéal à l’entrée du vieux village et au départ du télécabine Grimentz-Zinal. Vente aux étrangers et en résidence secondaire autorisée.


Bouveret – Villa neuve d’exception de 6,5 pièces profitant d’un emplacement UNIQUE, avec accès privatif au lac, place d’amarrage et port privé. Vente aux étrangers et en résidence secondaire autorisée. Prix sur demande.

COTEAUX : • Gravelone-Sion CHF 995 000.– Promotion de 8 Villas d’architecture moderne de 5,5 pièces, exposition SUD avec pelouse privative et terrasse en pierre naturelle. Constructions avec matériaux de haute qualité. Disponible juillet 2019. Vente aux étrangers et en résidence secondaire autorisée. PLAINE : • Saxon dès CHF 347 000.– Appartement allant du 2,5 pièces au 4,5 pièces en attique. Situé entre Martigny et Sion et à 30 minutes de Verbier. Belle résidence avec piscine, spécial rendement, places de parking inclus dans le prix ! Vente aux étrangers et en résidence secondaire autorisée.

Hermès Immobilier Sàrl

Route des Casernes 77 • Case postale 703 CH-1951 Sion Tél. +41 79 684 21 80 www.hermes-immobilier.ch

251


GOOD CONSTRUCTION

A l’aube de ses 30 ans ! En 2019, Good Construction fêtera ses 30 ans. Autant d’années durant lesquelles Daniel Good, fondateur et dirigeant, a forgé la réputation de sa société pour sa diligence, son expérience et son sérieux. Passionné de son métier, il est à même de répondre aux demandes les plus complexes comme à de simples travaux en maçonnerie et béton armé.

252


L’histoire d’une passion En 1989, Daniel Good fonde sa société, Good Construction située au cœur du Valais, sur la commune de Conthey. Plus qu’un métier, la construction est une pas­ sion. Assisté de son épouse, Isabelle, en charge de l’administratif, ils sont complé­ mentaires. Aujourd’hui, les rôles de cha­ cun sont identiques, à la différence que la société a pris de l’ampleur et compte 20 employés. L’offre de services s’est étof­ fée. Le cœur de métier, la maçonnerie et le béton armé, et l’expérience permettent à Good Construction de réaliser des chan­ tiers très pointus, que peu de sociétés sont à même de mener à bout. Pour autant, l’en­ treprise met son savoir-faire au service de toutes les demandes. Ainsi constructions, rénovations ou aménagements extérieurs, tout est réalisable. Dans de nombreux vil­ lages et villes du Valais, de Sion à Montana, de Conthey à Nendaz... chalets, villas, immeubles portent l’empreinte de Good Construction. Une entreprise à l’écoute Pour chaque demande, qu’elle émane d’un particulier, d’un architecte ou d’un maître d’ouvrage, Daniel Good est à l’écoute. De l’étude, quand il le faut, jusqu’à la concré­ tisation du projet, il est présent. Bilingue français-allemand, un autre atout qui facilite les contacts en de nombreuses occasions. Good Construction, de la conception à l’exécution en passant par la planification, accorde la priorité aux choix du mandant à des prix très étudiés. La qualité des rela­ tions et le savoir-faire des équipes font la différence et garantissent un résultat à la hauteur de toutes les attentes. 253


Mener un projet de A à Z Good Construction propose, également, un service de consultation. Particuliers ou investisseurs font appel à la société dans le cadre d’un projet de construction ou de rénovation. Quelle que soit la taille, la complexité de la demande, le projet est étudié. Un service clé en main ! En effet, le client expose ses attentes. Il peut déjà avoir un bien, ne pas avoir de terrain, en avoir un et vouloir construire dessus, tous les cas de figure sont analysés. Good Construction, en collaboration avec des sociétés de confiance, gère les travaux du début à la fin. Un avantage important pour le client puisqu’il n’a qu’un interlocuteur et n’a pas à se tracasser de devoir trouver tel ou tel corps de métier pour réaliser son chantier.

254


12 3

Travaux en sous-œuvre 1. Nous sécurisons la construction existante et creusons par étape. 2. Nous consolidons sous les murs existants et poursuivons l’excavation. 3. Grâce à ce travail en sous-œuvre, nous obtenons sous ce chalet un rez inférieur qui pourrait accueillir un studio, un garage, des locaux de bien-être (hammam, jacuzzi, salle de sport,...) ou autres.

La palette des métiers Grâce à ses années d’expérience et de terrain, Daniel Good a un très grand nombre de réalisations à son actif. Construction d’immeubles, de villas, individuelles, jumelées, contemporaines, en bois et béton, il n’a pas de limite. Il préfère les ouvrages qui sortent de l’ordi­ naire et les détails non conventionnels qui l’obligent à plus de réflexion, à sortir du cadre. A ceci s’ajoute, les aménagements extérieurs tels que des dallages, des piscines, des enrochements ou encore des murs en pierres sèches, pierres du Valais, qu’il travaille et coupe en fonction des besoins de l’ouvrage. Autre de ses spécialités, que peu de sociétés réalisent, les travaux en

sous-œuvre. Creuser sous un habitat pour le rehausser sans le démolir est périlleux. Tout se fait par étapes. Plusieurs mois sont nécessaires. Seuls des professionnels expérimentés permettent ainsi à une maison de se voir surélevée par le bas et offrir à ses propriétaires de nom­ breux m2 supplémentaires. Dernière facette de Good Construction, la promotion immobilière. Un nouveau projet « GoodStyle » va voir le jour, à Premploz, sur un terrain orienté plein sud. Cet immeuble résidentiel comptera 10 appartements qui bénéficieront tous de superbes terrasses à la vue imprenable.

Good Construction

Aménagements extérieurs et piscine en béton.

Route du Petit Pont • CH-1964 Conthey Tél. +41 79 436 91 72 good@bluewin.ch • www.goodconstruction.ch

255


INTERVIEW

VIOLA AMHERD

Conseillère nationale

Bientôt Conseillère fédérale ? Viola Amherd succèdera-t-elle à Doris Leuthard au Conseil fédéral ? Si les jeux sont loin d’être faits, la conseillère nationale de Brigue est considérée comme l’une des papables les plus sérieuses. Discrète et en même temps brillant d’une réputation de première de classe : A l’ère de la politique spectacle, c’est plutôt intrigant. Nous lui avons demandé sa recette…

Le doublement du tunnel ferroviaire de base du Lötschberg : un enjeu important pour Viola Amherd. © François Perraudin

256


modifiée avec succès : en cas de violence domestique, s’il y a récidive, les victimes ne peuvent plus retirer leur plainte comme c’était le cas jusqu’à l’an dernier. Les conjoints n’ont de ce fait plus cette possibilité de faire pression sur les victimes, sont ainsi mieux protégées. Au chapitre de l’égalité, il y a encore du pain sur la planche… Depuis trois-quatre ans, la part des élues femmes est en recul, et c’est dommage. Les jeunes générations ont tendance à penser que l’égalité est acquise parce qu’ins­ crite dans la loi, mais dans la pratique, c’est loin d’être le cas. Les femmes doivent réellement avoir le choix : se consacrer à leur famille, faire carrière… Chacune doit pouvoir décider. Et pour y parvenir, il faut des quotas ? J’ai d’abord été sceptique en ce qui concerne les quotas, mais si on veut changer les choses, il faudra en passer par là. Ce qui m’a motivée à soutenir l’initiative parle­ mentaire de ma collègue Maya Graf au Conseil national, demandant l’introduction de quotas pour les femmes au Conseil fédéral.

Au Château Stockalper à Brigue, ville que Viola Amherd a présidée pendant 12 ans. © Ruben Wyttenbach

Je suis un exemple que, finalement, ce n’est pas la poli­ tique-spectacle qui compte, mais le travail ! Ce qui m’in­ téresse, ce n’est pas de faire tous les jours la Une, mais de bosser sur les dossiers. C’est mon caractère, c’est comme ça, on ne se refait pas… (rires). On entend sou­ vent dire qu’en étant un élu sur 200 à Berne, on ne peut rien faire… Ce n’est pas vrai ! Dans les commissions, quand on s’investit, on pose des jalons qui donnent des résultats concrets en plenum. C’est un travail en cou­ lisse, invisible pour le grand public, mais il est important et permet de faire bouger les choses. Des exemples ? Je me suis toujours beaucoup engagée en faveur des enfants et de la jeunesse, avec des réussites qui me tiennent à cœur. Mes actions parlementaires sont à l’origine de la ratification par la Suisse, en 2015, de la Convention des nations unies relative aux droits de l’en­ fant et des mineurs. La législation y relative a également été modifiée dans le sens que je voulais : les enfants ont désormais davantage le droit d’être entendus et leur parole doit être prise au sérieux. D’autres réussites, importantes pour vous : celles qui concernent la cause des femmes... Dans ce domaine également, mes interventions parle­ mentaires ont porté des fruits. C’’est ainsi que la Suisse est depuis peu signataire de la Convention D’Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence domes­ tique, violence qui touche également des hommes mais surtout des femmes. De plus, la législation fédérale a été

Quels sont vos autres grands chevaux de bataille ? Je me bats pour que les populations des régions péri­ phériques et de montagne aient accès à des infrastruc­ tures et un service public dignes de ce nom. J’ai obtenu que la Poste continue à desservir ces régions, un succès qui n’était pas évident car le Conseil fédéral était contre. Et puis, contre l’avis du Conseil fédéral toujours, j’ai réussi à convaincre le Parlement d’entrer en matière sur le problème des transports de matériaux dangereux par la route du col du Simplon. Une analyse des risques neutre va être faite, qui dira s’il faut interdire ces trans­ ports par la route et les transférer sur le rail. Votre actualité ? L’achèvement du tunnel de base du Lötschberg est l’un des mes plus gros combats actuels. Le trafic marchan­ dises par le tube existant est à saturation ; il est indis­ pensable de terminer les travaux permettant d’exploiter le deuxième tube. Il en va du respect de l’Initiative des Alpes qui exige une limitation du transport par la route et un transfert vers le rail. Le Conseil fédéral rendra public sous peu ses projets d’aménagements ferroviaires pour l’horizon 2030-2035. Autant dire que le Comité Lötschberg, que je dirige, suit ce dossier de très près.

Tube du Lötschberg. © BLS AG - Lötschberg Komitee

257


Viola Amherd en bref • 56 ans, présidente de Brigue de 2002 à 2012, au Conseil natio­ nal depuis 2005. Actuellement membre de deux commissions : transports et télécommuni­ cations, et affaires juridiques / Vice-présidente du groupe PDC aux Chambres. • Hobbies : nature, sport, lecture.

© Sebastian Magnani

Quels grands défis pour la Suisse ? Il s’agit de préserver la cohésion nationale et la soli­ darité. Nous assistons à la montée d’une inquiétante vague libertarienne et des individualismes – on l’a vu lors du débat sur no Billag : « Je ne paie que ce que je consomme ». C’est dangereux pour la démocratie et pour la cohésion sociale qui font la force et la prospérité de la Suisse.

Alors que le Parlement se droitise, on vous dit un peu à gauche... Mais c’est ridicule ! Selon le rating de l’année dernière, je suis au centre du centre. Pour les questions sociétales par exemple – j’ai par exemple soutenu l’adoption par le couples de même sexe – je dirais que suis de ten­ dance libérale plutôt que de parler de gauche… Le centre, une position peu évidente en ces temps de polarisation ? Pourtant, le centre, le dialogue, la recherche du consen­ sus sont à la base du succès du modèle suisse ! Vous m’avez demandé tout à l’heure quelle est ma recette à Berne : je n’ai pas peur de discuter, de dialoguer avec les autres, qu’ils soient UDC ou socialistes. Par le dialogue, nous construisons des solutions durables, respectées par toutes les parties. Lorsque j’entends dénigrer le système suisse, dire qu’il est trop lent : ça m’énerve ! Il n’est certes pas parfait, par exemple la pauvreté existe chez nous aussi, mais nous avons une chance énorme de vivre dans ce pays. La question que tout le monde se pose : allez-vous vous lancer dans la course à la succession de Doris Leuthard au Conseil fédéral ? Tant que Madame Leuthard, qui fait un travail excep­ tionnel, n’aura pas démissionné, je ne dirai rien ! (Ndlr : A l’heure où nous mettions sous presse, la ministre n’avait toujours pas annoncé la date de son retrait.) Après 13 ans à Berne, votre énergie reste intacte ? Oui, et j’ai d’ailleurs encore un an et demi de mandat comme conseillère nationale devant moi. Ensuite, j’aurai bien d’autres possibilités de m’investir hors de la sphère politique : je pense au développement du parc naturel régional du Bintal ou encore à la mise en place du réseau de fibre optique dans le Haut-Valais, autant de projets importants dans lesquels je pourrai mettre, le cas échéant, toute mon énergie.

© Ruben Wyttenbach

258

Interview : Geneviève Zuber


A VENDRE 2,5 – 3,5 – 4,5 – attiques à Premploz / Conthey Immeuble résidentiel

Good Style

Renseignements et vente : Good Construction

079 436 91 72


FRAMO SA

Créé pour moi – Made for me Avec plus de 40 ans d’expérience, FRAMO SA, situé à Romont dans le canton de Fribourg, est un partenaire idéal pour concevoir vos meubles de salle de bains, mais aussi vos solutions de rangements avec son large choix d’armoires et dressing. Grâce à une conception innovante et un processus de fabrication automatisé, elle réalise des produits à la demande, uniques et de grande qualité, dans un délai record. S’adressant à une clientèle Suisse, caractérisée par un haut niveau d’exigence, elle développe continuellement de nouvelles lignes modulables en accord avec les dernières tendances. Avec FRAMO, tout devient alors possible. Rencontre avec Herbert Stadler, directeur de cette société aux compétences pointues, partenaire de Bien Vivre.

Colonia.

260


Pura Ceram.

Créativité Un coquillage photographié sur une plage en Normandie, un coucher de soleil sur les montagnes ou encore un chapeau balayé par le vent, flottant sur l’eau. C’est souvent avec un brin d’émotion et de nostalgie que vous vous remémorez vos vacances. Avec FRAMO, il est désormais possible d’immortaliser le souvenir de votre choix grâce à la gamme de meubles « Unico ». Vous devenez ainsi votre propre designer. L’entreprise se charge, en effet, de faire imprimer la photo désirée (pour autant que cette dernière soit en haute définition) sur du verre, et ce afin d’orner la face de votre meuble. Ainsi, chacune de vos matinées débutant dans la salle de bains sera bercée par un souvenir de vacances ou par un instant marquant de votre vie. Le site internet de FRAMO vous permet d’avoir un aperçu concret de cet objet, en y téléchargeant vos photos. Grâce à la possi­ bilité de changer les faces quand vous le souhaitez, vous pouvez modifier vos photos ultérieurement.

Sur mesure – made for me Lors de la conception de solutions de range­ ments tels que dressing et armoires ou lors de la création de meubles de salle de bains, FRAMO attache une attention toute particu­ lière aux besoins et aux Herbert Stadler, Directeur Framo SA. attentes spécifiques de sa clientèle. Cette dernière sera alors conseillée de façon personnalisée par une équipe spécialisée. Chaque client peut alors concevoir l’objet de ses rêves, grâce à une large gamme de meubles déclinables en plus de 60 couleurs. Le design et l’élégance occupent une place prédominante chez FRAMO pour que formes et lignes se marient avec divers types de lavabos et une quaran­ taine de poignées à choix. A l’aide de logiciels de visua­ lisation, une solution de rangement individualisée peut être proposée, et ceci même pour un espace étroit ou exigu. Vous avez un désir particulier, FRAMO le réalise pour vous.

Unico.

Style.

261


Un engagement durable FRAMO met un point d’honneur à planifier de façon pré­ cise son processus de production et attache une grande importance à l’optimisation au quotidien des matériaux employés. Dans le but d’éviter le gaspillage des res­ sources, la découpe du bois est effectuée grâce à un dispositif informatique pointu permettant la maximalisa­ tion des composants utilisés. Ainsi, la quantité de déchets demeure minime et sert, quant à elle, à chauffer l’usine. Un savoir-faire helvétique Les meubles créés par FRAMO sont constitués essen­ tiellement de bois suisse provenant de forêts gérées durablement. Dès leur réception, les panneaux en bois sont enregistrés et contrôlés automatiquement par le biais d’un système informatique performant. L’utilisation d’un bras mécanique robotisé permet d’effectuer un pré-tri. Cela offre non seulement un gain de temps pré­ cieux pour la production, mais également la souplesse et la réactivité pour répondre aux commandes parfois urgentes. L’ensemble du processus de production est ainsi largement automatisé. Une fabrication sur mesure, répondant aux désirs de chaque client, est ainsi possible. 262

Florida Confort-Plus.


Perfection : technologie moderne pour la fabrication de chaque composant.

Précision : l’assemblage final nécessite un travail manuel.

263


Harmony.

Manufacture Pour chaque commande, l’assemblage se fait à la main, ce qui permet un contrôle de chaque meuble et de ses différents composants, avant emballage et livraison. Ils sont ensuite livrés par un transporteur partenaire. Une fois acheminés à leur destination, ils n’auront plus qu’à être installés. Service clients Chaque meuble est équipé de son propre code de fabrication. Grâce à ce numéro, les collaborateurs de FRAMO sont à même de savoir exactement quel pro­ duit a été installé chez vous, et peuvent, à l’aide des don­ nées informatiques précieusement sauvegardées, vous prodiguer des conseils spécifiques. Cela permet, en cas de besoin, d’organiser rapidement et avec compétence, une intervention dite de « service après-vente ».

Tendance : une forme élégante et incurvée qui rappelle une vague au cœur de l’océan.

264

Pura Top.

Perla.


Proche de vous – visitez notre showroom Vous souhaitez découvrir cet univers alliant diversité et créativité ? L’entreprise se trouve à Romont, à 25 km de Fribourg et de Lausanne. Visitez son lieu d’exposition ! L’ensemble des collaborateurs se fera une joie de vous accueillir. Horaires d’ouverture de notre exposition Lundi-mercredi Vendredi 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 17 h 00 13 h 30 – 16 h 00 Jeudi * Samedi * 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 20 h 00 Afin de vous accueillir de manière optimale, nous vous recommandons de fixer un rendez-vous pour votre visite. 026 651 96 51 • info@framo.ch * Les horaires du jeudi soir (à partir de 17 h 00) et du samedi matin sont uniquement sur rendez-vous.

Framo SA

La Maillarde • CH-1680 Romont Tél. +41 26 651 96 51 info@framo.ch • www.framo.ch Diva.

265


GEPIMMO SA

Des professionnels aguerris et diplômés Depuis 2015, année de création de GEPIMMO SA à Sion, la société n’a cessé de prendre de l’expansion. L’équipe de Laurent Soguel, créateur de l’agence, a dû être renforcée pour répondre aux demandes des fidèles et nouveaux clients. Le professionnalisme, l’écoute et la transparence ont fait leur œuvre. En proposant des biens à la vente et des logements à la location dans tout le Valais romand, ensemble, ils consolident, chaque jour, un peu plus la société.

266


Une équipe qui s’étoffe Lorsque Laurent Soguel, gérant d’immeuble avec brevet fédéral, crée l’agence GEPIMMO SA à l’été 2015, il souhaite offrir ses compétences en gestion de patrimoine immobilier aux particuliers, aux professionnels et également aux institu­ tionnels. Aujourd’hui, 3 collaborateurs l’accompagnent dans un quotidien riche et varié. Les personnes en charge de la gestion locative ont toutes des compétences techniques, juridiques et comptables confirmées. A ceci s’ajoutent des cours spécifiques menés auprès de l’UPSI qui certifient chacun de leur savoir-faire. « Il ne faut pas oublier la part sociale qui ne s’apprend pas dans les écoles mais sur le terrain surtout quand il s’agit de l’administration de PPE où les discussions peuvent être houleuses en fonction des sujets débattus », explique Laurent Soguel. Gérer le patrimoine de A à Z GEPIMMO SA propose une large palette de prestations afin de répondre aux besoins aussi bien des particuliers que des institutionnels en matière d’industrie immobilière. Plusieurs activités sont couvertes : la gestion locative, l’admi­ nistration de copropriétés et de copropriétés PPE, mise en valeur d’objets locatifs grâce à une connaissance parfaite du marché local ainsi que le courtage et l’achat-vente de biens immobiliers, aussi bien en plaine qu’en station. Présente essentiellement à Sion et ses environs, l’agence reste néan­ moins très mobile et peut intervenir partout dans le Valais romand, de même elle est présente à Haute-Nendaz, Crans-Montana, Martigny, etc. Concernant les stations, à la différence de la plaine, elle ne s’occupe pas des locations. Le juste prix A ce panel de prestations vient s’ajouter l’estimation de biens immobiliers destinés à la vente, à l’achat ou à un finan­ cement bancaire. C’est un exercice difficile car la valeur doit être évaluée, dans tous les cas, au plus juste. Elle se fait en collaboration avec le client pour qu’il soit d’accord avec l’offre faite par GEPIMMO SA. Pour Laurent Soguel, « Il ne faut pas être des marchands de tapis ni surestimer un bien, on doit toujours être au plus proche de la réalité des marchés, faute de quoi rien ne se passe. Aujourd’hui, avec Internet, les clients font des simulations et ne comprennent pas que l’on puisse donner d’autres valeurs. C’est un souci car énormément de paramètres rentrent en ligne de compte et les sites ne donnent qu’un montant statistique. Nous, professionnels, savons tout prendre en compte. Notre avis et nos compétences ne sont pas là pour rien ! »

Ecoute, confiance et transparence L’immobilier met souvent en exergue une relation tripartite entre le vendeur et l’acquéreur ou le bail­ leur et le locataire. Le professionnel de l’immobilier doit satisfaire tout le monde. Laurent Soguel insiste sur un point, « nous devons accompagner les clients, ne jamais les laisser tomber. Ils ne doivent pas se sentir lésés. La discussion est primordiale ». Le sens déve­ loppé de l’écoute, les collaborateurs de GEPIMMO SA l’ont. Soucieux du travail bien fait, ces profession­ nels font preuve de la plus grande discrétion tout en apportant conseil, expertise, solution sur-mesure dans le seul but de satisfaire les clients. La flexibilité et le professionnalisme pour s’adapter L’agence est à taille humaine. Elle sait faire preuve de flexibilité et s’adapte aux nouvelles exigences du marché comme avec les étudiants étrangers qui viennent suivre leurs études à Sion. Ici, on parle 4 langues. Dans le même temps, GEPIMMO SA est capable de répondre aux besoins de nouveaux clients que sont les institutionnels grâce à ses com­ pétences, juridiques, techniques, relationnelles... des atouts qui font grandir sa renommée depuis ses débuts.

GEPIMMO SA La gestion de votre patrimoine immobilier Rue Pré-Fleuri 5 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 324 42 00 • Mobile +41 79 815 14 03 info@ gepimmo.ch • www.gepimmo.ch

267


BUCHARD CUISINES

Du sur-mesure pour une cuisine idéale Plus qu’une simple pièce, la cuisine est souvent un lieu de vie où l’on aime à se retrouver, à recevoir. Qu’on la recherche pratique, esthétique ou unique, Buchard Cuisines à Conthey propose des solutions sur-mesure pour tous les types de demandes et tous les budgets. En franchissant la porte du show-room, on reçoit les conseils d’un professionnel devant la multitude d’options à choix.

268


Cuisiniste, un métier qui évolue et s’adapte Buchard Cuisines est spécialisée dans la vente de meubles, d’électroménagers et de tout ce qui touche à la cuisine. En 2009, Patrick Buchard reprend l’en­ treprise familiale fondée par son père 40 années plus tôt. Rapidement, il travaille les projets grâce à des pro­ grammes informatiques en 3D qui permettent aux clients de se projeter et avoir une vision réelle de ce qui les attend. Un avantage avéré pour être sûr que son choix est le bon. Grâce au sur-mesure, quelle que soit la configuration de la pièce, avec ces programmes, il y a toujours des solutions possibles. Une offre pour répondre à toutes les attentes Pour avoir l’assurance de matériaux qui durent dans le temps, Patrick Buchard travaille avec un des derniers fabricants suisses de cuisines, Podium, installé au Tessin, et deux sociétés allemandes de renom, KH System et Beckermann. Leur savoir-faire, leur souci du détail et la largesse de leur offre font la différence et permettent de s’adapter, ainsi, à tous les budgets et offrir une qua­ lité de finitions que l’on ne trouve pas dans les grandes enseignes. Depuis 10 ans, grâce à ces entreprises qui cherchent, toujours, à être plus performantes, l’évolu­ tion s’est jouée principalement autour des tiroirs, des charnières en proposant des systèmes d’ouverture de portes à moteur et sur les cuisines connectées qui sont de plus en plus demandées. 269


Un show-room pour faire son choix Au show-room de Buchard Cuisines, il y en a pour tous les goûts, tous les styles, tous les budgets. Petite et pratique ou grande et fastueuse, chaque cuisine peut être inventée. La clientèle privée et les architectes savent que cette adresse est synonyme de sérieux et de conseils précieux, fruit d’une expérience de longues années. Côté luxe, Patrick Buchard travaille avec un arti­ san valaisan chevronné pour créer des pièces uniques en vieux bois. Courues en stations, elles sont, principale­ ment, demandées pour les chalets. Dans tous les cas de figure, le choix et la réalisation suivent le même chemin. Les clients franchissent la porte avec un plan de la pièce pour une première discussion, pour expliquer leurs besoins et leurs attentes. Parmi la multitude de couleurs et de matériaux proposées, ils peaufinent leur sélection avec l’aide de notre spécialiste. Il en va de même pour les plans de travail, les crédences, l’électroménager, la robinetterie et les éviers. Ici encore, les fournisseurs suisses sont privilégiés pour leur sérieux et la résistance de leurs produits. Si un client souhaite un plan de travail en granit, il sera fait appel à un spécialiste à Sierre. Dans le cas d’une réalisation neuve, une étude en 3D est rapi­ dement soumise, s’il s’agit d’une rénovation, une visite sur place est faite pour affiner la demande. Projet en main, l’acheteur peut, alors, revoir ses attentes et peau­ finer avant de passer commande. Le jour J, la cuisine est posée par l’équipe de Buchard Cuisines. D’autres offres Pour étoffer son offre, Patrick Buchard, travaillant avec de nombreuses marques d’électroménagers, propose la vente directe de tout appareil. Il n’est pas besoin de changer toute sa cuisine pour qu’il remplace un élé­ ment vétuste et monte un nouveau four, un nouveau lave-vaisselle... Par ailleurs, si le cœur de métier de la société est la vente et la pose de cuisines, il est un autre espace qui le rejoint en certains points, le dressing. Pour lui aussi, on doit appliquer le sur-mesure, monter des portes, des tiroirs... C’est donc tout naturellement que l’entreprise propose des solutions. Petite armoire pratique, espace monsieur et madame à créer avec des modules adaptés, grande pièce à aménager dans son intégralité, là encore tout est envisageable. Barres de 270

penderie à la hauteur voulue, mélaminés aux couleurs chaudes, façade de tiroirs en textile, tout est ajusté en fonction. A l’image du reste, l’écoute, le conseil, le juste budget, la qualité des fournisseurs sélectionnés sont les maîtres mots afin que toutes les réalisations de Buchard Cuisines satisfassent les clients, et ce pour longtemps encore.

A votre disposition

pour le moderne ou la rénovat

Buchard Cuisines Patrick

Buchard

Rue des Fougères 27 • CH-1964 Conthey Rue des Fougères 27 Tél. +41 79 418 68 74 1964 Conthey info@buchardcuisines.ch • www.buchard-cuisines.ch

www.buchardcuisines.ch info@buchardcuisines.ch


A votre disposition

pour le moderne ou la rénovation

A votre disposition

pour le moderne ou la rénovation

otre disposition

Patrick Buchard

moderne ou la rénovationRue des Fougères 27

1964 Conthey www.buchardcuisines.ch Rue des Fougères 27 1964info@buchardcuisines.ch Conthey

Patrick Buchard

Tél 079 418 68 74 Fax 027 565 03 47

isine rien que pour A votrevous! disposition www.buchardcuisines.ch info@buchardcuisines.ch

Tél 079 418 68 74 Fax 027 565 03 47

isine rien que pour vous! Patrick Buchard

Rue des Fougères Fougères27 27 Rue des 1964 Conthey 1964 Conthey www.buchardcuisines.ch www.buchard-cuisines.ch info@buchardcuisines.ch info@buchardcuisines.ch

pour le moderne ou la rénovation

Tél 079 418 68 74 Fax 027 565 03 47

que pour vous! Tél. +41 79 418 68 74

Patrick Buchard Rue des Fougères 27 1964 Conthey www.buchardcuisines.ch info@buchardcuisines.ch

Tél 079 418 68 74 Fax 027 565 03 47

Une cuisine rien que pour vous!


EMERY PARTENAIRES SA

L’expérience dans le domaine de la construction Spécialisée dans la construction d’immeubles, Emery Partenaires SA propose des réalisations élégantes et variées. Tous les projets, réalisés dans le Valais, sont composés d’appartements aux superficies différentes pour répondre aux attentes et aux besoins du plus grand nombre. En privilégiant uniquement des entreprises locales, la société met un point d’honneur à promouvoir des objets de qualité.

Le Hameau.

272


Le savoir-faire et la proximité Gérard Emery, après avoir dirigé son entreprise de bâti­ ment et de génie civil à Sierre, durant 25 ans, a fondé Emery Partenaires SA en 2010. Cette société est active dans les domaines de la construction et promotion immobilière, de l’étude et réalisation de projets, de la taxation et expertise ainsi que pour la réalisation d’ob­ jets en entreprise intégrale. Qu’il travaille à la demande des architectes ou inversement qu’il fasse appel à eux pour développer un chantier, sa spécialité est l’im­ meuble de standing. Attaché à faire travailler les artisans locaux, il s’est entouré, avec le temps, de partenaires professionnels, fiables, qui lui garantissent un travail de qualité. Lorsque les clients achètent sur plan, une grande liberté leur est donnée pour l’agencement de l’espace. La flexibilité est un des atouts de la société. En campagne ou en ville, chaque projet doit être parfait Les réalisations à l’actif d’Emery Partenaires SA ne manquent pas. Pour toutes, les mêmes prestations de qualité sont requises. Les meilleurs matériaux que l’on parle de briques, de bois ou encore de béton sont utili­ sés. Chauffage à pompe à chaleur et isolation extérieure apportent un confort à chaque habitat. Des atouts d’im­ portance, comme des cheminées, peuvent être décidés dès l’origine du projet. Il en va de la sorte à Vétroz, pour l’immeuble Athina, construit dans un endroit calme, où les 6 appartements ont été voulus traversant avec une vue à 360°. Même souci du confort à Sierre pour l’Es­ curial où les 14 logements résidentiels bénéficient d’un parking souterrain. Aux prestations peut venir s’ajouter un emplacement hors du commun comme à Darnona, situé sur la commune de Venthône, site d’importance National ou deux résidences, « le Hameau » et « les Vignes » offrent une vue exceptionnelle sur la ville de Sierre et la vallée du Rhône. Kribi.

Athina.

La qualité est demandée A sillonner les terres valaisannes pour installer ses objets de choix, Gérard Emery propose de nouveaux projets qui sont en cours de réalisation en différents lieux. Actuellement, se construit à Sierre, le Saly, sur une parcelle de 1464 m2, plein sud, à proximité immédiate de toutes les commodités. Balcons, terrasses, parking souterrain, tout est pensé pour le confort des futurs résidents de 12 appartements de 3.5 pièces qui seront livrés en novembre 2018. Autre lieu, autre démarche. A Ardon, le Kribi propose un large choix de superficies, du studio aux attiques et leurs terrasses de 160 m2. A proximité de la gare CFF, implantés dans un lieu calme doté d’espaces verts, les 20 appartements, bénéficiant d’un très joli point de vue, seront disponibles à l’au­ tomne 2018. Où que les projets d’Emery Partenaires SA se réalisent, ils sont prisés et trouvent vite acquéreurs pour la qualité et le sérieux de leur construction.

Saly.

Emery Partenaires SA

Rue de l’Ile Falcon 22 • CH-3960 Sierre Tél. +41 27 455 97 03 • Mobile +41 79 628 12 07 www.empasa.ch

273


SWISS FACILITIES

Miser sur des prestations de haute qualité En 2009, la fusion des compétences professionnelles, respectivement dans les domaines du management et des techniques du nettoyage, a permis à ses fondateurs MM. Raphaël Granger et Daniel Turin d’atteindre un degré élevé de compétences mis au service d’une clientèle exigeante. Dix années plus tard, Swiss Facilities est une entreprise reconnue, ayant forgé sa réputation par un haut niveau de qualité auprès de sa clientèle, qu’elle soit aussi bien privée, industrielle ou commerciale.

274


Le parti pris de l’excellence Swiss Facilities se démarque en mettant un point d’honneur à offrir à chacun de ses clients, particuliers comme sociétés, des travaux d’une qualité irréprochable en matière de nettoyage ou de parquets. Vous recherchez un partenaire de confiance pour le nettoyage, l’entretien et le suivi de vos biens immobiliers, de vos locaux commerciaux ? Un partenaire à l’écoute de vos besoins ? Swiss Facilities répond à vos attentes... Swiss Facilities ne vise rien de moins que l’excellence... Des ser­ vices « sur-mesure » sont ainsi développés pour chaque situation. Swiss Facilities garantit de A jusqu’à Z l’entretien et le suivi de biens immobiliers, avec diligence et professionnalisme, aux meil­ leures conditions du marché. L’humain étant au cœur des préoccupations de leurs dirigeants, les 35 collaborateur(trice)s de Swiss Facilities bénéficient de for­ mations continues. Par cet engagement et des conditions de tra­ vail attractives, la société peut compter sur la fidélité d’un grand nombre de collaborateur(trice)s.

Des normes très précises en matière de nettoyage et d’entretien Swiss Facilities ne collabore qu’avec des fournisseurs reconnus de grande qualité, assurant à ses mandants un service adapté, un support technique complet, ainsi qu’une traçabilité sans faille. Tous les équipements et méthodes de travail répondent aux normes actuelles de sécurité et de durabilité. Chaque prestation fournie par Swiss Facilities fait l’objet d’un suivi régulier et d’un rapport de contrôle établi selon la nature et la particularité de chaque mandat. Le nettoyage d’entretien consiste à effectuer des passages régu­ liers dans les locaux selon une fréquence déterminée, d’un com­ mun accord avec le mandant. Le rythme des interventions est déterminé par la nature et l’intensité de l’utilisation des locaux. L’insuffisance d’entretien débouche inéluctablement sur une dégradation de la valeur de l’objet. En confiant un mandat d’en­ tretien à Swiss Facilities, vous prolongerez non seulement la durée de vie de vos locaux, voire leur valeur vénale, mais vous vous éviterez de nombreuses préoccupations. 275


Les domaines d’applications en matière de nettoyage sont : • le nettoyage d’entretien (prestations à fréquences périodiques selon un cahier des charges désiré par le client) •  le nettoyage de fin de chantier (villas, immeubles, usines, commerces, tous types de bâtiments après construction) • le traitement de sols (application de dispersion de protection sur des revêtements synthétiques ou natu­ rels, désinfection de sols textiles) • le bio-nettoyage (mise à blanc de plateformes de production dans les domaines pharmaceutiques et chimiques) • les travaux spéciaux (interventions d’accès difficiles, vitrages en hauteur, évacuation de déchets, décapage, etc...)

276


Installer un parquet ou une terrasse En parallèle, Swiss Facilities est également active dans les secteurs de revêtement de sols, notamment : • la fourniture et la pose collée ou flottante de sols en parquet ou stratifié • le ponçage et l’imprégnation de sols en parquet • la réparation de sols en parquet • l’entretien et l’huilage de sols en parquet et de ter­ rasses en bois • la fourniture et la pose de terrasses en bois ou en matière synthétique (IPE, TECK, bois exotique, ...) • l’arrachage d’anciens sols et la préparation des sup­ ports pour réception d’un nouveau revêtement. L’aspect naturel du bois est à lui seul un chef d’œuvre ; au toucher, il est chaud et agréable... Il existe une énorme variété de gammes et de textures : massif, bois véritable et flottant, il vous est possible de combiner ses teintes et ses aspects à l’infini. Outre la création d’intérieurs de premiers choix, Swiss Facilities est également spécialisée dans le montage de terrasses « deck ». Vous l’aurez compris, faire appel à Swiss Facilities offre l’avantage de n’avoir qu’un seul interlocuteur profession­ nel permettant d’effectuer tous types de prestations de premier ordre.

Swiss Facilities

Chemin de la Millière 3A • Case postale 2 CH-1893 Muraz Tél. +41 24 471 92 32 • Fax +41 24 471 92 34 info@swissfacilities.com • www.swissfacilities.com

277


ALPS

MANAGEMENT

+

PA RT N E R S

ALPS

MANAGEMENT

+

PA RT N E R S

« Toutes les formes de projets ont besoin d’une force motrice et coordinatrice. »

D É L É G U É E T R E P R É S E N TA N T D U M A Î T R E D ’ O U V R AG E G E S T I O N E T M A N AG E M E N T D E P R O J E T S ECONOMISTE DE LA CONSTRUCTION D I R E C T I O N D E S T R AVAU X D É V E LO P P E M E N T T E R R I TO R I A L EXPERTISE

A L P S M A N AG E M E N T + PA RT N E R S S A 4 9 , AV E N U E D E L A F U S I O N C H – 1 9 2 0 M A RT I G N Y T +41 27 771 28 62 W W W. A L P S M A N AG E M E N T. C H I N F O @ A L P S M A N AG E M E N T. C H


TOURISME

Terre d’évasion

© Ville de Sion

281


TOURISME

Sur les sommets hauts-valaisans Entre le Cervin et le glacier d’Aletsch, c’est en Haut-Valais que la nature est la plus belle et les touristes ne s’y trompent pas. Véritable paradis pour les skieurs avec de nombreux sommets à plus de 4000 mètres, il réserve également de nombreuses surprises durant la période estivale. Bien Vivre vous emmène de la région JungfrauAletsch-Bietschhorn à Saas-Fee en passant par Zermatt à la découverte d’un Valais grandeur nature.

© Raphael Schmid – UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch

282


© Raphael Schmid – UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch

© Raphael Schmid – UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch

LA RÉGION DES ABORDS DU GLACIER D’ALETSCH, DU BIETSCHHORN ET DE LA JUNGFRAU L’UNESCO et la protection du patrimoine culturel et naturel C’est en 1972, sept ans après la requête déposée par la conférence de l’Unesco, que son Assemblée générale adopte la « Convention pour la protection du patrimoine mondial pour la culture et la nature ». Le patrimoine mondial différencie par-là très clairement les biens culturels de bien naturels, étant entendu que les deux peuvent tout à fait être liés. Sur les 691 sites naturels et culturels, répertoriés en 2001, quatre sites culturels helvétiques sont intégrés au patrimoine mondial. Il s’agit de la vieille ville de Berne, du domaine collégial de l’Abbaye de St-Gall, du monastère des bénédictins St. Johann à Münstair, en Engadine et des trois châteaux de Bellinzone. La région comprise entre la Jungfrau, Aletsch et le Bietschhorn est quant à elle le premier site naturel alpin à être couché sur la liste de l’Héritage Mondial.

© Raphael Schmid – UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch

© Raphael Schmid – UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch

Un paysage à couper le souffle L’impression d’être au paradis. Voilà ce que l’on éprouve par un simple regard sur la région d’Aletsch. C’est elle qui a donné naissance et son nom au glacier avec ses neiges éternelles et sa forêt protégée ennoblie d’arolles et des plus vieux arbres de Suisse. La beauté phénoménale du glacier répond, à elle seule, aux critères d’admission. Les particularités géologiques de la région en font un témoin privilégié de l’époque glaciaire. L’ensemble du décor fait de rochers impressionnants, de paysages saisissants et d’éco systèmes alpins d’une richesse incomparable est tout simplement époustouflant. Un paradis touristique La région est naturellement le berceau de plantes et d’animaux rares. Elle pourrait, dans le futur, servir de refuge à des espèces en voie de disparition. Par ailleurs, une parfaite symbiose entre l’homme et la nature est susceptible de donner un nouveau souffle au tourisme dans la région, les programmes de protection de la nature offrant de nouvelles opportunités d’attractions éco-friendly. En effet, protection de la nature et tourisme peuvent aller de pair puisqu’ils soutiennent le même projet, celui de profiter de sites hors du commun. Il y autant de façon de vivre la région JungfrauAletsch-Bietschhorn que de visiteurs. On peut en apprendre beaucoup sur les phénomènes naturels alpins. On peut l’expérimenter seul, en famille ou en groupes en dévalant ses pentes ou en profitant tranquillement de ses sentiers cyclables. Quant aux amateurs de sensations fortes, ils pourront survoler ses paysages magnifiques en parapente ou en deltaplane. 283


© Pascal Gertschen

© Kurt Müller

© Pascal Gertschen

ZERMATT ET SA STAR LE CERVIN Au pied de la montagne la plus photographiée Niché au fond de la vallée du Mattertal, Zermatt se situe à la frontière italienne du Valais au pied du Cervin et ses 4478 mètres, la montagne la plus photographiée au monde. La station de ski très prisée des touristes est encadrée de près d’un tiers des sommets alpins de plus de 4000 mètres, véritable paradis des alpinistes les plus chevronnés. La région abrite également un grand nombre de glaciers dans les vallons et sur les hauts sommets des alentours, tels que le Glacier du Gorner, Glacier de Findelen ou le Glacier de Zmutt. Après le glacier d’Aletsch, il s’agit de la deuxième plus vaste zone couverte par les glaces des Alpes. De quoi s’en mettre plein les yeux.

de Breuil-Cervinia et Valtournenche du Matterhorn glacier paradise / Col de Théodule.

Le domaine skiable le plus haut du monde A Zermatt, on peut pratiquer le ski et le snowboard 365 jours par an. S’étendant de 1620 à 3882 mètres d’altitude, le domaine skiable de Zermatt est le plus le plus haut domaine de sport d’hiver des Alpes et offre toute l’année une garantie absolue d’enneigement. C’est également le plus vaste et l’un des mieux aménagés au monde avec 54 télésièges et remontées mécaniques et 360 km de pistes réparties dans trois régions bien différentes : Sunnegga-Rothorn, Gornergrat-Stockhorn, Lac Noir et Matterhorn glacier paradise pour les plus expérimentés avec la garantie d’une expérience sportive audacieuse. Les snowboarders et freestylers trouvent leur bonheur au Snowpark Zermatt où s’entraînent également les candidats aux Jeux Olympiques. Autre point fort, il est possible de gagner le domaine skiable italien

De multiples possibilités d’activités estivales Au-delà des sports d’hiver, Zermatt est également le lieu idéal pour pratiquer la randonnée, le VTT ou encore l’escalade en été et en automne. Les 4000 attirent chaque année de nombreux alpinistes, mais 400 km de chemins de randonnée permettent également de découvrir la beauté de l’univers alpin autour de Zermatt plus tranquillement. Le chemin de fer à crémaillère emmène les marcheurs de Zermatt au Gornergrat culminant à 3089 mètres, avec à la clé un panorama grandiose sur le Cervin, les glaciers et le massif du Mont Rose. Autre panorama fascinant sur le Cervin (4478 m) et les Alpes suisses, italiennes et françaises grâce à son téléphérique, le plus haut d’Europe avec une arrivée à 3883 mètres d’altitude. A 15 mètres sous la surface du glacier, on peut admirer le palais de glace.

284

© Pascal Gertschen


© Denis Emery/Photopress

© Christof R. Schmidt Photography

SAAS-FEE : LA PERLE DES ALPES Une vallée de charme La vallée de Saas est entourée 18 quatre-mille. Un univers impressionnant de montagnes et de glaciers qui ne manque pas de surprendre. Avec un climat méditerranéen et 300 jours de soleil par an, la vallée de Saas est unique en son genre. Parmi les quatre authentiques villages de montagne qui composent la Vallée, Saas-Fee, également appelé « perle des Alpes » est le plus connu. 13 sommets de plus de 4000 mètres entourent ce village de glaciers, situé à 1800 mètres d’altitude qui se fait plus communément appeler la République Libre des Vacances. 150 kilomètres de pistes skiables Avec ses 22 remontées mécaniques et 100 km de pistes préparées, le domaine de sports d’hiver de Saas-Fee constitue le cœur de toute la région skiable. A proximité on trouve un autre domaine skiable dans la région proche de Kreuzboden-Hochsaas au-dessus de SaasGrund. Ouvert toute l’année, le domaine skiable sert de terrain d’entraînement aux équipes de ski du monde entier. Pour les surfeurs, Saas-Fee est devenu la Mecque du freeride grâce à son snowpark et à ses vastes espaces blancs culminants jusqu’à 3600 m d’altitude. Et grâce au métro alpin, il est possible de visiter toute l’année le pavillon de glace, plus grande grotte glaciaire au monde, creusée dans le fameux glacier de l’Allalin, au sommet duquel on trouve le plus haut restaurant tournant au monde. Pour ceux qui ne pratiquent pas le ski alpin, 20 km de chemins de randonnée hivernale et une piste de ski de fond de 8 km sont à disposition. Plusieurs pistes de luge, comme celle de 11 km entre Kreuzboden et Saas-Grund, permettent de varier les plaisirs.

© Christof R. Schmidt Photography

© PHOTOPRESS/Saas-Fee

A la rencontre des Marmottes En plus de son réseau de sentiers pédestres d’une longueur de 350 km, la vallée de Saas propose un large éventail d’activités estivales pour petits et grands : ski et snowboard d’été, luge à roulette, minigolf ou encore escalade pour enfants, sans oublier le parc d’aventure estival Swiss Glacier World sur l’Allalin (snowtubing, mini motoneiges et parc accrobranche) et la Forêt de l’aventure, où les petits grimpent dans les arbres et les plus grands se laissent glisser sur les plus longues tyroliennes d’Europe. La vallée de Saas englobe en outre 70 km d’itinéraires pour les vététistes et un parcours de trottinette de 5 km. 285


Association des Remontées Mécaniques du Valais – RMV

Une chance pour le Valais

Le Valais dispose de 30% des installations de remontées mécaniques de Suisse. On y recense plus 40 stations de tailles variées, dont une majorité en haute altitude, soit plus de 2000 kilomètres de pistes pour un panorama unique et un ensoleillement maximum. Un véritable paradis pour les skieurs et une aubaine pour le tourisme valaisan. Afin de maintenir la compétitivité des stations valaisannes, l’Association des Remontées Mécaniques du Valais s’engage pour plus d’investissements et le développement d’une offre innovante.

286


Quand l’union fait la force Les remontées mécaniques constituent la colonne vertébrale du tourisme valaisan. L’association des Remontées Mécaniques du Valais fédère toutes les entreprises de transport à câbles actives dans le canton du Valais. Elle compte une cinquantaine de membres, représentés par un comité de huit personnes. Ses objectifs sont la sauvegarde des intérêts de la branche du transport à câbles et, par conséquent, la défense des intérêts de ses membres à l’échelon cantonal et fédéral. A cette fin, l’association œuvre principalement en faveur de l’amélioration des conditionscadres dans lesquelles évoluent ses membres. Elle s’emploie en outre à favoriser les échanges entre ses membres et joue le rôle de courroie de transmission pour les informer des évolutions relatives au domaine. Elle est enfin active dans le domaine de la formation initiale et du perfectionnement professionnel.

Berno Stoffel Président de l’association des Remontées Mécaniques du Valais et directeur général de la société d’exploitation touristique de Grächen. Quels sont les principaux enjeux actuels des Remontées Mécaniques du Valais ? La pression financière de beaucoup de stations et la nécessité d’investir ainsi que le changement de modèles d’affaires sont les enjeux actuels des remontées mécaniques du Valais. Une adaptation aux nouveaux besoins des clients ainsi qu’à l’environnement et au marché est nécessaire. L’association regroupe des stations de taille très différente. Comment arrivez-vous à concilier des intérêts parfois si différents ? Les grands comme les petits acteurs sont représentés au sein du comité. Même si la taille des stations est différente, les problématiques de base restent souvent les mêmes et il n’y a pas de concurrence. Les grandes stations savent notamment que les petites stations sont importantes pour la relève des sports de neige. Où en est-on du projet de loi sur la promotion des remontées mécaniques ? Le projet de loi passera en mai en deuxième lecture. Nous avons remarqué que les politiciens se rendent compte de plus en plus de l’importance économique de notre branche. La commission thématique a profondément analysé la situation des remontées mécaniques dans notre canton et elle va soumettre une loi qui va aider la branche dans le futur. Nous espérons que cette proposition va trouver une majorité. 287


Un hiver en demi-teinte A l’approche des vacances pascales, le bilan des remontées mécaniques valaisannes était mitigé. Certes la fréquentation a augmenté, avec au 15 mars, une augmentation de 3,3% du nombre de journées skieurs par rapport à la même période de l’an dernier mais la météo capricieuse des week-ends et la tempête Eleanor ont terni le bilan aux trois-quarts de la saison. Certaines stations ont dû fermer jusqu’à 13 jours en raison des mauvaises conditions météorologiques. La saison avait pourtant bien débuté. Grâce au froid et à la neige, les premiers domaines skiables du canton ont ouvert à la mi-novembre. Fort heureusement, les stations ont terminé la saison sur une note positive avec d’excellentes conditions d’enneigement, sans compter que plusieurs ont organisé des événements sportifs ou culturels qui ont attiré des milliers de personnes dans les stations et sur les pistes. De nouveaux investissements Lors de la dernière saison hivernale, les Remontées mécaniques valaisannes ont investi 100 millions de francs dans leurs infrastructures. Le début de la saison hivernale 2017/2018 a ainsi vu l’entrée en service de nouvelles installations : un nouveau téléphérique à Verbier, de nouveaux télésièges à Lauchernalp et Grächen et de nouveaux téléskis à Thyon et Vercorin. Durant l’été, de nouveaux canons à neige ont été installés et d’autres modernisés, notamment sur les domaines skiables de Loèche-les-Bains, Grächen et Champéry. 288

Promouvoir le ski chez les plus jeunes Les remontées mécaniques du Valais ont joué un rôle essentiel dans la création et le financement initial de la Fondation Sports de Neige qui a pour objectif de relancer les sports de neige dans le canton, notamment par le biais des Valais Snowdays. Un projet qui vise à offrir des journées de ski dans le cadre scolaire pour tous les élèves de 3e à la 8e HarmoS.

Remontées Mécaniques du Valais

c/o Avalua AG Case postale 648 • CH-3900 Brigue Tél. +41 27 922 20 50 • Fax +41 27 922 20 59 info@bestofsnow.ch • www.bestofsnow.ch


Votre partenaire Nous sommes la référence dans la construction de transports par câble et nous développons des solutions sur-mesure pour nos clients. Comme par exemple le projet de construction du téléphérique Les Attelas - Mont Gelé à Verbier. Nous construisons avec passion des transports à câble, dans le monde entier www.garaventa.com

... à la solution idéale.

De l’idée ...

Garaventa AG, Succursale de Sion, Rte des Trembles 14, 1950 Sion, T +41 27 327 69 00, sion@garaventa.com


GARAVENTA-DOPPELMAYR®

Le transport par câble qui bat tous les records Depuis sa création en 1892, Garaventa-Doppelmayr a accumulé une vingtaine de records du monde autant pour ses grandes premières technologiques que par ses performances de rapidité. Entreprise innovante par essence, la holding a créé 35 filiales, présentes sur tous les continents de la planète et ses 14 800 installations sont réparties dans 91 pays. Les ouvrages réalisés l’année dernière démontrent, une fois encore, à quel point d’excellence l’entreprise peut parvenir pour relever les challenges les plus fous, que ce soit pour relier les centres villes aux aéroports ou aux plus hauts sommets de montagnes. A la filiale de Sion, Vincent Epiney, directeur pour la Suisse romande, résume les avantages du transport par les airs. Le télésiège Fers-Brion-Aï.

290


Le téléphérique Les Attelas-Mont Gelé à Verbier.

Quel genre de produit a le plus de succès dans le groupe Garaventa-Doppelmayr® ? Bien que la construction de télésièges et téléskis pour le tourisme hivernal représente une grande partie de notre activité, la demande au niveau international sur le transport urbain est en augmentation. Depuis le printemps 2016, un téléphérique traverse le détroit maritime dans la célèbre baie d’Along, et transporte confortablement les visiteurs vers une imposante grande roue panoramique. Le « Ha Long Queen Cable Car » bat simultanément deux records du monde : les deux véhicules à double étage, accueillant chacun 230 passagers, sont actuellement les plus grandes cabines de téléphérique va-etvient du monde. Deux pylônes, dont un est le plus haut pylône de remontée mécanique du monde avec ses 188,88 mètres, supportent les câbles en acier. Les passagers jouissent d’une vue époustouflante sur le panorama naturel. Le tirage du câble a représenté un défi particulier : la baie d’Along étant traversée par d’énormes navires marchands, il a dû être effectué 50 m au-dessus du niveau de la mer. Mais bien que les villes d’Asie soient très actives dans la construction d’installations urbaines, le groupe a également réalisé des projets en Afrique du Nord et aux USA. C’est toutefois en Amérique du Sud que la demande en transport urbain par câble est la plus forte. 291


Le téléphérique du Zugspitze en Allemagne.

Pourquoi en Amérique du Sud ? Probablement parce que le développement urbain là-bas laisse peu de place à la circulation routière et à la construction d’infrastructures adéquates. Le groupe Garaventa-Doppelmayr® avait déjà installé la phase I du réseau en 2014. La première ligne de la phase II du plus grand réseau de télécabines du monde a été 292

inaugurée l’année dernière entre El Alto et La Paz en Bolivie. La Línea Azul se trouve entièrement sur le territoire d’El Alto et étend le réseau de pratiquement cinq kilomètres. Cette « ligne bleue » propose aux passagers cinq stations d’embarquement ou de débarquement. Grâce au passage continu à travers les stations, l’ensemble du trajet peut être parcouru du début jusqu’à


la fin sans avoir à changer de cabine. La nouvelle ligne se raccorde directement à la Línea Roja existante, et relie ainsi plusieurs quartiers d’El Alto avec La Paz. La ligne survole le plus grand marché d’Amérique latine, elle constitue donc un moyen de transport public très important pour la ville. Pour les étudiants, c’est une ligne indispensable, car elle connecte l’Université Publique d’El Alto (UPEA) au réseau de télécabines. En 2017, cette installation a transporté plus d’un million de passagers par mois. Garaventa-Doppelmayr® a également effectué de grandes installations au Venezuela (Caracas) et au Brésil (Rio de Janeiro), entre autres. Quels arguments principaux pèsent en faveur du transport urbain par câble ? C’est un transport qui utilise de l’énergie propre et qui ne rejette aucune pollution. Il est peu gourmand en main d’œuvre car il peut être géré à distance et il transporte jusqu’à 4000 personnes par heure. Pour éviter les grands chantiers, l’installation de pylônes intéresse les villes car ce sont des travaux rapides qui induisent peu de nuisances au sol et qui sont beaucoup moins coûteux que des ouvrages d’art comme les ponts quand il s’agit de traverser des fleuves ou des reliefs, par exemple. Les réseaux de transport urbain survolent des zones bâties et sont utilisés en complément des transports publics pour désengorger les villes. Il y a une dizaine d’années, Garaventa-Doppelmayr® avait installé un téléphérique urbain au-dessus de Portland aux USA. Il est devenu l’un des symboles de la ville. De plus, les téléphériques s’intègrent facilement dans le réseau de transport existant et ne demandent que peu de place. Hormis les pylônes et les gares d’embarquement, le niveau de circulation se trouve dans les airs. Les usagers apprécient le fonctionnement en continu, sans avoir besoin de consulter des horaires. Enfin, le rapport utilité/coût est excellent. Et quelles réalisations pour la Suisse ? Elles sont nombreuses ! En plus de la construction de plusieurs téléskis, auxquelles nous apportons la même attention qu’aux réalisations plus importantes, la station de Leysin a réalisé, le télésiège Fers-Brion-Aï. Il peut transporter 1600 personnes par heure et les emmener en 7,37 minutes d’Aï aux Fers. Le manque de place a nécessité l’installation d’une gare unique pour desservir les deux versants, avec un seul moteur et une poulie double pour entraîner deux boucles, ce qui est unique. Ce télésiège transporte les skieurs en hiver mais aussi les amateurs de VTT et de rando en été. A Vercorin, un projet de changement de téléphérique pour la liaison Chalais-Briey-Vercorin va permettre d’augmenter la capacité de l’installation, en remplaçant les cabines actuelles d’une capacité de 15 personnes, par des cabines de 60 places. Une installation qui devrait absorber les files d’attente actuellement constatées hiver comme été. Ce changement sera en adéquation avec l’augmentation de capacité de 450 lits de la résidence touristique réalisée au départ de la télécabine des Crêts du Midi. On pourrait encore évoquer l’installation par Garaventa en 2017 d’un téléphérique va-et-vient à Verbier sur le tracé Les Attelas-Mont Gelé, avec une capacité de 400 personnes par heure et une vitesse de 10 m/seconde.

Le télésiège Fers-Brion-Aï.

En Allemagne, une installation a attiré la presse du monde entier… En effet la Zugspitze est le plus haut sommet d’Allemagne et Garaventa-Doppelmayr® a équipé la station d’un téléphérique va-et-vient qui présente le plus grand dénivelé au monde avec 1945 mètres, le plus haut pylône en charpente métallique avec 127 mètres, et la portée la plus longue avec 3213 mètres. Cela représente trois records du monde sur cette installation, c’est pourquoi la presse s’y est tant intéressée. La Zugspitze est visitée chaque année par un demi-million de touristes. Tandis que les cabines de l’ancien téléphérique accueillait 40 personnes, les nouvelles cabines embarquent 120 passagers et les transporte rapidement au sommet. Cette installation est une prouesse d’ingénierie et le genre de défi technologique que le groupe sait relever en assurant toutes les garanties de réussite.

Garaventa

Succursale de Sion Route des Trembles 14 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 327 69 00 • Fax +41 27 327 69 01 sion@garaventa.com • www.garaventa.com

293


Le Val d’Anniviers. Un terrain de jeux à nul autre pareil ! Situé dans le district de Sierre, le Val d’Anniviers vous propose un riche panel d’expériences au cœur des Alpes. Ce ne sont pas moins de 490 km de sentiers pédestres et tout autant d’itinéraires dévolus à la pratique du VTT qui vous attendent. La saison hivernale n’est pas en reste puisque 200 km de pistes de ski et de nombreuses possibilités de sorties en raquettes, en ski de fond ou encore en ski de randonnées s’offrent à vous. Vous pourrez également profiter de nombreuses autres activités, et cela gratuitement en été, grâce au pass Anniviers Liberté. Avec plus de 150 manifestations durant l’année, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Entre les mythiques manifestations sportives que sont Sierre-Zinal ou le Grand Raid, et les événements culturels tels que les désalpes, les journées du patrimoine ou autres fêtes gourmandes, le Val d’Anniviers confirme tout au long de l’année sa réputation de destination dynamique et festive. Au-delà de ces nombreux atouts, ce sont surtout des émotions que nous souhaitons vous faire partager durant votre séjour en Anniviers. Avec des panoramas à couper le souffle, un accueil chaleureux et des traditions encore bien vivantes, de ce côté-là non plus, vous ne serez pas déçu ! Bienvenue dans le Val d’Anniviers !

© Sierre-Anniviers

294

Michael Moret, directeur d’Anniviers Tourisme


The Val d’Anniviers - the world’s best playground ! Situated in the Sierre district, in the heart of the Alps, the Val d’Anniviers offers so much to do. Hikers can explore its 490 km of footpaths, and mountain bikers can test their skills on a similar network of trails. There’s a host of other activities to try, and in summer these are free if you have an Anniviers Liberté pass. Winter brings different pleasures, with 200 km of pistes to descend and a huge choice of routes for snowshoe walking, cross-country skiing and ski touring. With 150 events during the year, the action is non-stop ! The famous Sierre-Zinal mountain running race and the Grand Raid mountain bike race provide the sporting highlights, while the désalpes (celebrations to mark the return of cattle from the mountains for the winter), special heritage days and food festivals offer a taste (often literally) of local culture. Whatever the time of year, there’s always something happening in the Val d’Anniviers. But we want you to experience more than just activities. We want to touch your emotions, so that Anniviers remains in your heart long after your visit. And with its amazing panoramic views, warm hospitality and vibrant traditions, we’re confident that it will ! Welcome to the Val d’Anniviers !

Michael Moret, director of Anniviers Tourisme

Das Val d’Anniviers. Eine Freizeitregion ohnegleichen ! Das im Bezirk Siders gelegene Val d’Anniviers bietet Ihnen eine grosse Vielfalt an Erlebnissen im Herzen der Alpen. Nicht weniger als 490 km Wanderwege und ebenso viele Mountainbikestrecken erwarten Sie hier. Und mit 200 km Skipisten und zahlreichen Möglichkeiten zum Schneeschuhwandern, Langlaufen oder auch Tourenskifahren steht die Wintersaison in nichts nach. Ausserdem können Sie viele andere Aktivitäten geniessen, dank dem Pass „Anniviers Liberté“ sommersüber sogar kostenlos. Bei über 150 Veranstaltungen im Jahr kann keine Langeweile aufkommen ! Zwischen legendären Sportevents wie dem Sierre-Zinal-Berglauf oder dem MTB-Marathon Grand Raid und kulturellen Veranstaltungen wie dem Alpabzug, den Europäischen Tagen des Denkmals oder diversen kulinarischen Festen wird das Val d’Anniviers das ganze Jahr über seinem Ruf als dynamisches und abwechslungsreiches Reiseziel mehr als gerecht. Neben diesen zahllosen Vorzügen möchten wir Sie während Ihres Aufenthalts in Anniviers vor allem mit emotionalen Erlebnissen verwöhnen. Mit atemberaubenden Panoramen, einem herzlichen Empfang und auch heute noch sehr lebendigen Traditionen werden Sie auch diesbezüglich voll auf Ihre Kosten kommen ! Willkommen im Val d’Anniviers !

Michael Moret, Direktor Anniviers Tourisme

295


Atout Cœur Des raccards brunis par le soleil, des traditions encore bien vivantes, une nature largement préservée… le Val d’Anniviers dispose d’un cachet à faire fondre le cœur des férus de montagne et des amoureux du Vieux Temps.

© Sierre-Anniviers

296


De la nature à l’état pur Avec ses 490 kilomètres de sentiers de randonnées, le Val d’Anniviers est LA destination de montagne par excellence. La vallée regorge de merveilles naturelles et propose de quoi s’évader à volonté: pique-niquer le long du Sentier des Planètes, jeter un coup d’œil sur le gouffre alluvial de l’Illgraben, tutoyer les plus beaux « 4000 » des Alpes, faire une halte en cabane, respirer un bol d’air frais au pied du glacier de Moiry, etc. L’offre estivale du Val d’Anniviers se décline à l’infini, et satisfait tant l’alpiniste chevronné que le randonneur du dimanche. Un riche patrimoine culturel En matière de culture et de tradition, le Val d’Anniviers n’a pas son pareil. Quatorze « Parcours Historiques » présentent le patrimoine bâti de chaque village et la vie des habitants d’autrefois. La Mine de Cuivre de Zinal, seule mine de cuivre ouverte au public en Suisse, plonge le visiteur dans l’univers ouvrier du XVIIIe siècle. A Saint-Luc, dans un site renommé pour la pureté et la stabilité de son atmosphère, l’Observatoire FrançoisXavier Bagnoud organise des soirées astronomiques durant lesquelles on peut scruter le ciel et les étoiles. Perché à 1 h 30 à pied de là, l’Hôtel Weisshorn, construit il y a plus de 130 ans, est aujourd’hui encore considéré comme l’une des perles du Val d’Anniviers. Au fond de la cave de la bourgeoisie de Grimentz, le tonneau de l’Evêque abrite le Vin des Glaciers, mythique breuvage issu de la tradition ancestrale ; il contient du vin nouveau mélangé chaque année à celui datant de 1886 ! Le barrage de Moiry, qui règne en maître audessus du village, cache derrière son mur une eau presque turquoise et ouvre ses portes aux visiteurs désireux de comprendre le fonctionnement de cette masse de béton. De nombreux sentiers didactiques exposent des thématiques propres à la région, telles les senteurs des géraniums, le patrimoine religieux, les animaux des forêts, la culture des céréales, les plantes alpines etc. Et un peu partout dans la vallée foisonnent des moulins, des fours banals, des anciennes maisons d’habitations et autres petits musées.

Fun, adrénaline et sensations fortes Les amateurs de sport et de sensations fortes verront le Val d’Anniviers comme un véritable terrain de jeux. Deux événements sportifs de renommée internationale ont lieu en été : le « Grand Raid » – course VTT reliant Verbier à Grimentz – et la mythique course à pied « Sierre-Zinal ». Sur les hauts de Grimentz, la Via Ferrata, avec sa table de pique-nique aérienne, offre une vue vertigineuse sur le barrage de Moiry. Le Bike Park de Saint-Luc propose trois différentes pistes de descente pour VTT. Le pont suspendu de Niouc, haut de 190 mè­tres, permet de s’élancer dans le vide, le pied attaché à un élastique. Des voies d’escalade sont aménagées aux quatre coins de la vallée. Et grâce à la qualité de ses sites de vols et de ses vents, le Val d’Anniviers est idéal pour la pratique du parapente.

© Sierre-Anniviers

© Sierre-Anniviers

© Sierre-Anniviers

297


© Sierre-Anniviers

Pour que les enfants ne s’ennuient jamais Les stations de la vallée présentent tous les étés un programme d’animation bien garni : pêche, cinéma, visite d’un alpage, fabrication du fromage, orpaillage, etc. Le parc « Forêt Aventure » de Vercorin permet aux enfants de tester leur agilité sur des arbres truffés d’obstacles. Du côté de Saint-Luc, de Zinal et de Vercorin, ils peuvent dévaler les pentes au guidon de leur trottinette tout-terrain. Terrains de tennis, piscines et mini-golf viennent compléter l’offre estivale dédiée aux familles. Quand la neige est de retour L’hiver venu, le Val d’Anniviers ouvre les portes de ses trois domaines skiables – Saint-Luc/Chandolin, Grimentz-Zinal et Vercorin – et met à la disposition des amateurs de glisse plus de 200 kilomètres de pistes de qualité. En Anniviers, on skie dès le mois de novembre et jusqu’au retour du printemps sur des pentes de tous niveaux et sur différents versants. Comme alternative et en complément à l’offre de base, on peut compter sur les infrastructures suivantes: jardins des neiges et minigliss pour faire ses premières armes, patinoires et pistes de luges pour s’amuser en famille, snowparks et domaine « freeride » réservés aux riders plus expérimentés. Si on est plutôt « nature », on chaussera volontiers ses raquettes, ses peaux de phoque ou ses skis de fond pour se dépenser et se ressourcer le long de chemins entretenus et sécurisés. Et si on est plutôt « émotions », on partira de très bonne heure assister au lever du soleil depuis le sommet de la Bella Tola ; on visitera les grottes du Glacier de Zinal ; et on se lancera le défi d’escalader une cascade de glace sous l’œil avisé d’un guide. Un agenda haut en couleurs Durant la saison d’hiver, il ne se passe pas un jour au Val d’Anniviers sans qu’une activité, une animation, un concert soit proposé. Vin chaud de bienvenue, visite guidée des villages, disco-glaces, randonnée nocturne à raquettes, cinéma, dégustation de vin, fondue au clair de lune sont les activités typiques auxquelles on peut participer au retour du ski. Des manifestations de plus grande envergure (Raquettissima, First Track Freeride, Trophée de luge, Raquettissima, Trophée de la Bella Tola, Trophée de l’Illhorn, Derby-des-Becs) sont devenues, au fil des années, les rendez-vous incontournables de l’hiver anniviard. 298

© Livio Piatti

© Sierre-Anniviers

Anniviers Tourisme

Case postale 38 • CH-3961 Vissoie Tél. +41 27 476 16 00 info@anniviers.ch • www.valdanniviers.ch


VOGEL SA

Votre entreprise de Sanitaire et Chauffage à Sierre Entreprise familiale, Vogel SA a été fondée en 1985. Ses bureaux se situent à la Rue d’Anniviers 3 à Chippis et son atelier à la Littenstrasse 5 à Salgesch.

Ferblanterie-couverture

Sanitaire Elle est active depuis plus de 30 ans dans les travaux liés au second œuvre à savoir : •  Sanitaire : Rénovation de salle de bains, Détartrage boiler, Nouvelle construction, Entretien et service. •  Chauffage : Pompe à chaleur, Installation solaire, Chauffage mazout et gaz, Installation radiateurs. •  Ferblanterie Couverture : Tous travaux de ferblanterie, Couverture en tuiles, Couverture en Eternits, Couverture en bardeaux. Forte de son expérience, elle met à la disposition de ses clients tous ses savoir-faire et sa conscience professionnelle afin de satisfaire au mieux leurs exigences. Une entreprise affiliée à Suissetec (Association suisse de la technique du bâtiment) et au Bureau des métiers (organe faîtier des petites et moyennes entreprises).

Entreprise Vogel SA

Chauffage

Rue d’Anniviers 3 • CH-3965 Chippis Tél. +41 27 455 52 81 • Fax +41 27 455 52 82 info@vogelsa.ch • www.vogelsa.ch

299


BUREAU D’AFFAIRES TOURISTIQUES

50 ans au service de la clientèle Après un apprentissage d’employé de commerce auprès de l’Office de Tourisme de Sierre, en 1962 Arnaldo Corvasce est séduit par l’authenticité du village de Vercorin et sa petite station de ski ; il y devine un potentiel touristique. Son intuition couplée à une ardente volonté de réussir l’amène à trouver des fonds pour acquérir un terrain et y ériger un petit immeuble en PPE dont les lots sont vendus sur plans. Ce premier succès le lui confirme : Vercorin a un avenir touristique.

300


L’audace de la jeunesse porte ses fruits En 1968, il fonde Le Bureau d’Affaires Touristiques qui gère les multiples aspects inhérents à sa fonction, de la location de logements de vacances à la construction de chalets individuels ou d’immeubles en PPE. Les services se multiplient au fil des ans pour répondre aux besoins spécifiques d’une clientèle exigeante, parfois lasse ou désemparée devant la complexité des contraintes pratiques et administratives liées à l’acquisition et à la gestion d’un bien immobilier. Il peut y être question de simples tâches logistiques aussi bien que de conseil en matière de gestion de fortune, estimation de bien, courtage en assurances, étude de financement, analyse fiscale, etc. Complémentarité et diversification Compétence et efficacité allant de pair avec expérience, la nécessité de disposer d’un personnel qualifié et dévoué s’est rapidement imposée. Pour pallier aux fluctuations saisonnières et garantir du travail tout au long de l’année, la solution consistait à étendre son rayon d’action à la plaine mais aussi à s’orienter vers d’autres domaines d’activités très différents, comme par exemple la mode et le prêt-à-porter avec d’abord l’ouverture d’une boutique d’articles de sports de la marque Cruyff à Sion, puis l’implantation d’un réseau de 10 boutiques de la marque Caroll Paris à travers la Suisse. Tout prochainement, c’est une nouvelle carrosserie qui entrera en exploitation à Réchy.

Pour sa part, l’économie locale s’est nourrie de l’essor de la station. De manière directe d’abord, par l’occupation d’entreprises œuvrant dans le bâtiment et l’arrivée de nouveaux résidents, mais aussi inespérée parfois. Ainsi après avoir été séduit par Vercorin, un couple d’industriels étrangers s’est laissé convaincre de construire à Chalais un atelier mécanique de précision spécialisé dans l’assemblage de matériel électrique. Aujourd’hui délocalisée, la firme a entretemps connu plusieurs décennies de prospérité et occupé de nombreux salariés.

301


Respect et sens du devoir S’adapter aux circonstances, analyser avec recul et clairvoyance, innover dans l’intérêt général, relever le défi, une tâche aussi vaste que passionnante réalisée par plaisir et sens du devoir. Le souci de préserver le caractère authentique du village et de bâtir en adéquation avec ses dimensions ont favorisé le développement harmonieux de Vercorin qui conserve son cachet et sa taille humaine tout en s’alliant les bénéfices de la modernité.

302

Demain La relève s’annonce sous les meilleurs auspices, dans le cadre familial et avec le team en place, avec de beaux projets en perspective : un nouvel immeuble d’habitation avec locaux commerciaux, la reconversion d’un hôtel en structure para hôtelière avec Spa,... L’avenir reste à BATir !


moya

dès 350’000.– parking souterrain tres grandes terrasses jardins privatifs

bureau d'affaires commerciales

d’Aoste 5 oasis AU cœur de la ville

ements

a ville de Martigny de la gare

e aux personnes réduite

Spacieux Lumineux Très grande terrasse Vue imprenable Panneaux solaires pour production ECS et triples vitrages.

bureau d'affaires touristiques bureau d'affaires commerciales info@batimmobilier.ch I Tél. +41 (0) 27 455 82 82

Bureau d’Affaires Touristiques

www.batimmobilier.ch Immeuble Fontany

Route de Chalais 2 • CH-3967 Vercorin Tél. +41 27 455 82 82 • Fax +41 27 455 26 23 info@batimmobilier.ch • www.batimmobilier.ch

303


Entre la Plaine du Rhône et le glacier de la Plaine Morte, Crans-Montana dispose d’une richesse naturelle hors-du-commun qui représente l’un des atouts de la destination. A celle-ci s’ajoutent une grande diversité culturelle grâce aux différents musées, expositions, concerts et festivals ainsi qu’une offre sportive complète été comme hiver et de nombreuses possibilités de se détendre en profitant des plaisirs de la table, du shopping et du wellness. Un programme d’animations et d’événements original et innovant rythme l’ensemble de l’année et ravit tant les petits que les grands. Bruno Huggler Directeur de Crans-Montana Tourisme & Congrès © CMTC Fanny Pillonel

© Olivier Maire

304


Zwischen der Rhonetalebene und dem Plainte Morte Gletscher verfügt Crans-Montana über einen aussergewöhnlichen natürlichen Reichtum, welcher einer der Vorzüge der Destination darstellt. Es gibt auch eine grosse kulturelle Vielfalt dank den verschiedenen Museen, Ausstellungen, Konzerten und Festivals sowie ein umfassendes Sportangebot im Sommer wie im Winter wie auch viele Entspannungsmöglichkeiten, indem man die kulinarischen Köstlichkeiten, Shopping oder Wellness geniessen kann. Ein originelles und innovatives Animations- und Eventprogramm während des ganzen Jahres begeistert die Kleinen und die Grossen. Bruno Huggler Direktor von Crans-Montana Tourismus & Kongress

Between the Rhone Valley and the Plaine Morte Glacier, Crans-Montana possesses extraordinary natural riches, which are one of the highlights of the destination. Add to this its great cultural diversity, thanks to the various museums, exhibitions, concerts and festivals, as well as a full choice of sports in summer and winter, and endless possibilities to relax by enjoying the pleasures of eating, shopping and wellness. An original and innovative programme of entertainment and events throughout the year are also sure to delight young and old alike. Bruno Huggler CEO of Crans-Montana Tourism & Congress

305


Crans-Montana, nouveau membre de Best of the Alps Grâce à son positionnement touristique clair et la vision stratégique d’un développement fondé et continu axé sur la qualité et l’excellence, Crans-Montana a l’honneur d’être entré dans le cercle très fermé de Best of the Alps en fin d’année 2017. En totale adéquation avec l’identité de Best of the Alps, la destination rejoint ainsi Chamonix-Mont-Blanc, Cortina d’Ampezzo, Davos, Garmisch-Partenkirchen, Grindelwald, Kitzbühel, Lech Zürs am Arlberg, Megève, Seefeld, St. Anton am Arlberg et St. Moritz.

Lac Grenon © CMTC / Greg Snell

306


Novateur par tradition depuis 1893 2018 est l’occasion de revenir sur ce développement qui a fait de Crans-Montana une destination de choix puisqu’elle fête, cette année, ses 125 ans. En effet, c’est en 1893 qu’a ouvert l’hôtel du Parc et qui marque le début de l’histoire du tourisme à CransMontana. La station souhaite profiter de cet anniversaire pour revenir sur ce qui fait son identité. Dès le mois de juin, les douze lettres représentant Crans-Montana se retrouveront sur les rives du Lac Grenon sur un site chargé d’histoire, au pied de la colline qui a vu la construction du premier hôtel et sur le chemin du 100e qui relie en quelques minutes les centres de Crans et Montana. Des répliques de ces lettres géantes seront disposées dans toute la région, des vignes jusqu’au glacier, dans des petits coins de paradis ayant tous un attrait naturel ou patrimonial. Outre le fait de découvrir des endroits exceptionnels, le visiteur pourra, en s’approchant de ces lettres et via son portable, découvrir une vidéo liée à l’endroit et à sa thématique. Il pourra ainsi en apprendre d’avantage sur les bisses, le golf, les vignes, les alpages, etc de manière ludique et innovante. Les visiteurs sont ainsi invités à (re) découvrir des endroits particulièrement époustouflants de la région et de le partager puisqu’un grand concours de photos dont le but est de s’immortaliser devant chaque lettre sera organisé.

© CMTC / Sedrik Nemeth

Le ski alpin à l’honneur Le ski, élément-phare qui a rythmé ces 125 ans d’histoire est également au cœur d’un magnifique projet puisque Crans-Montana prépare sa candidature pour l’accueil des championnats du monde de ski alpin FIS de 2025, son dossier sera déposé auprès de la FIS au printemps 2019.

© CMTC / Photo-genic.ch / Olivier Maire

307


Une saison estivale animée La destination est habituée à recevoir et à organiser de grands événements, cet été encore Crans-Montana offrira de nombreuses manifestations, tant sportives que culturelles ou ludiques. La 3e édition du Cycling for Children by Unicef le 9 juin, offrira à nouveau l’occasion de pédaler pour la bonne cause puisque les cyclistes recueilleront des dons pour les enfants à travers le monde à la sueur de leur front. Retour du World WR Forum ce même weekend avec la possibilité de vivre d’incroyables expériences de réalité virtuelle. Du 12 au 15 juil­let place au Jumping Longines, qui après deux éditions couronnées de succès, passe en niveau 4 étoiles et devient ainsi, avec Saint-Moritz, le concours de montagne le plus important d’Europe. De nombreux festivals et concerts tels que les Ambassadors of Music, l’Icogne Jazz, les Crans-Montana Classics ou le Blues@ Lake Moubra feront rythmer vos soirées d’été avec musicalité. Du 6 au 9 septembre 2018, sur le magnifique golf Severiano Ballesteros, a lieu L’Omega European Masters, l’une des plus prestigieuses compétitions de golf disputées sur sol européen. Une destination qui chouchoute les familles Crans-Montana est LA destination familiale au cœur du Valais. Elle est d’ailleurs l’une des deux destinations romandes à avoir obtenu le label « Family Destination 2016-2018 » de la Fédération suisse de Tourisme. Crans-Montana peut en effet se targuer d’être un magnifique terrain de jeux à ciel ouvert ; des lacs où faire du pédalo ou du paddleboard, des balades avec poussettes au bord d’un bisse, des places de jeux mais aussi des camps pour enfants, le parc d’aventure dans les arbres Fun Forest, la Fondation suisse des trains miniatures ou encore la Maison de Bibi et son lot d’activités gratuites font partie de l’offre pour les plus jeunes. Les adolescents y trouvent aussi leur bonheur ; paintball, wakepark, beach volley, équitation, bikepark, cascade aventure, escalade, tennis, cinéma et bowling, etc. leur laisseront un magnifique souvenir de leurs vacances à la montagne. Du côté de l’Aminona, on accueille les familles en quête de calme et de ressourcement au cœur d’une nature intacte et face à un panorama exceptionnel. Le long d’un bisse, dans la forêt ou dans un alpage, un réseau de sentiers guidera les amoureux de randonnée et de vélo. Le programme Grandeur Nature s’y déroulant chaque été propose des activités accompagnées et gratuites ludiques pour petits et grands. Les terrasses ensoleillées des restaurants et cabanes de la région sont idéales pour savourer une spécialité locale dans un cadre idyllique. Et côté culture, on apprécie la découverte de l’écomusée de Colombire qui propose de se replonger dans la vie alpine d’autrefois. 308

© Olivier Maire

© Emanual Ammon

Jumping Longines © www.photobujard.com

Omega European Masters © CMTC / Photo-genic.ch / Olivier Maire


INDIAN EDITION LIMITÉE TRIBUTE TO BURT MUNRO AU T O M AT I Q U E , C H R O N O G R A PH E AC I E R 4 4 M M

www.baume-et-mercier.com

CRANS-MONTANA LA JOAILLERIE DE CRANS GENÈVE BUCHERER / KURZ BADER / KURZ GLOBUS / KURZ BALEXERT / AIR WATCH CENTER / CLARENCE / GÜBELIN / LA MAISON DE L’HORLOGERIE / O. ZBINDEN / MANOR ESPACE HORLOGER LAUSANNE BUCHERER / DANIEL DE GUY FRIBOURG GRAUWILLER MONTREUX CHRIST SION KOEHLER


SUMMIT CLINIC

Un centre médical de haut niveau pour la prévention, la beauté et le mouvement Clinique ambulatoire pluridisciplinaire au cœur des montagnes valaisannes, Summit Clinic est spécialisée en médecine et chirurgie ambulatoire de pointe. Elle offre un environnement luxueux et des services personnalisés avec en ligne de mire le bien-être du patient. Portrait.

310


Médecine esthétique et régénérative

Un nouvel acteur de la santé en Valais Située au cœur de Crans Montana, la Summit Clinic a ouvert ses portes en décembre 2017. Un projet ambitieux initié par deux médecins valaisans, Michel Ribordy, spécialiste FMH en chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil locomoteur et Yohan Wary, membre FMH en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique. Leur objectif : répondre aux besoins médicaux de la population de la région en offrant un large panel de prestations de haut niveau, auparavant uniquement disponible au sein des grandes agglomérations. Uniquement financée par des privés, convaincus par la valeur sociale du projet, la clinique compte déjà une clientèle fidèle. Parmi celle-ci, des locaux, profitant d’équipement de pointe tout en évitant des déplacements et délais d’attente souvent longs mais aussi des touristes de passage bénéficiant de soins en toute quiétude. Avec ses salles de consultations ultramodernes, les prestations offertes à Summit sont remboursées dans le cadre tarifaire des caisses maladies. La clinique entend également développer le tourisme médical, notamment sur le marché chinois. « Un atout pour la station sachant qu’une personne qui vient dans ce contexte dépense en station cinq à dix fois la somme investie dans ses soins », précise Servane de Grandry, responsable Marketing et Communication de la Summit Clinic. Une prise en charge globale La Summit Clinic est un pôle de soins pluridisciplinaire. Elle est spécialisée en chirurgie ambulatoire, qu’elle soit orthopédique, reconstructive, plastique et esthétique ou autre comme la gynécologie par exemple ainsi qu’en médecine préventive et régénérative. Ses domaines d’expertise comprennent également la gynécologie, la dermatologie et la médecine du sport. Une trentaine de médecins évoluent au sein de la clinique et de nouveaux talents vont prochainement venir enrichir l’équipe. Des spécialistes accrédités, reconnus sur le plan national et international, mettant leurs compétences et savoirfaire au service des patients en leur garantissant une approche personnalisée et un suivi exclusif. A la pointe de la technologie, la Summit Clinic possède une salle de télémédecine qui permet de pratiquer des téléconsultations dermatologiques par visioconférence. « Un véritable atout pour la patientèle qui bénéficie de l’avis d’un spécialiste sans avoir à se déplacer et ce, en moins

• Biorésonance •  Check-up médical • CoolSculpting® • Cryothérapie • Dermatologie •  Épilation laser •  Programme de détox • Exokine® • Gynécologie • Hyperhidrose •  Injections d’acide hyaluronique •  Laser pigmentaire •  Laser vasculaire •  Lumière intense pulsée •  Plasma Riche en Plaquettes (PRP) thérapie •  Rejuvenation intime •  Traitements dermo-esthétiques •  Toxine botulique • Ultherapy®

Médecine et chirurgie ambulatoire • Arthroscopie • Augmentation / Réduction mammaire • Blépharoplastie • BodyTite® • Chirurgie de la main • Lifting • Liposuccion • Rhinoplastie • Otoplastie

de 48 heures », explique la Responsable marketing. Les patients bénéficient en outre des avantages relatifs à la chirurgie ambulatoire qui permet aujourd’hui de traiter un nombre important de pathologies en assurant le bien-être du patient qui se remet rapidement grâce à un parcours de soins ciblé et peu invasif.

311


Votre partenaire fitness beauté Désireuse de répondre au plus près aux attentes des patients, la Summit Clinic dispose d’un éventail de traitements et d’interventions esthétiques moins invasifs que les chirurgies et qui permet de traiter et de corriger certains défauts sans effet secondaire ni éviction sociale. Parmi-ceux-ci, l’Ultherapy, une méthode de lifting non-invasive qui permet de contrer le relâchement cutané en stimulant la sécrétion naturelle de collagène et d’élastine au niveau de la zone traitée. On peut également citer le CoolSculpting qui permet d’éliminer la graisse indésirable et tenace sur une partie du corps grâce à un refroidissement contrôlé. Des techniques innovantes de médecine esthétique avec des machines dernier cri qui permettent d’améliorer la qualité de vie, de prévenir le vieillissement et la maladie. Quel que soit le traitement, tout débute par une consultation avec un médecin qui définira une stratégie de traitement sur-mesure en fonction de chaque situation individuelle.

312

Confort et modernité La Summit Clinic accueille les patients dans un cadre de choix, au cœur des alpes valaisannes dans des locaux flambants neufs. Sur quatre étages et pas moins de 1400 m2, la clinique dispose de cinq salles de consultation, cinq salles de traitement, deux blocs opératoires ultra-modernes, une salle de réveil pouvant accueillir jusqu’à six lits et deux chambres de repos équipées d’une salle de douche, de toilettes et d’une TV. Disponible et à l’écoute, le personnel de la clinique accorde un soin particulier au bien-être des patients et tout est mis en œuvre pour assurer leur confort lors de leur passage avec la mise en place d’attentions personnalisées. L’architecture moderne et épurée procure une atmosphère apaisante. Aux murs, des clichés de Crans Montana dans les années 60 dévoilent la face authentique de la station. Un parking souterrain à proximité ainsi qu’un service de voiturier à la demande assure confort et discrétion.


Des cosmétiques professionnels de pointe Hautement concentrés en actifs purs de grande qualité, les produits SkinCeuticals préviennent, ralentissent et corrigent de façon efficace les signes visibles de l’âge. En complément des soins dermo- esthétiques de qualité de la clinique, ils permettent de traiter la déshydratation, les rides et ridules, les tâches, les imperfections, les rougeurs et le relâchement. Des produits en provenance directe des Etats-Unis, en vente uniquement auprès d’établissements médicaux.

Les II Tsars • Rue Centrale 62 • Case Postale 21 • CH-3963 Crans Montana 2 Tél. +41 27 486 80 90 • contact@summitclinic.ch • www.summitclinic.ch

313


OBJECTIF ZERO EMISSION 3963 Crans-Montana 1 info@swissecotaxis.ch www.swissecotaxis.ch +41 27 971 01 01

2008 - 2018


CO U RT E S Y • CO M PA S S I O N • C R E AT I V I T Y • CO U R A G E

LE

CRAN S

RÉGENT

MONTAN A

CO LLEGE

Switzerland

Independent co-Educational

B OA R D I N G & DAY S C H O O L for Students

AGED 4 -18 Le Régent College is a British international boarding and day school in the Swiss Alps town of Crans-Montana. It is governed by four school principles: COURTESY, COMPASSION, CREATIVITY and COURAGE. It promotes critical thinking and creativity while providing the competencies necessary for lifelong learning and holistic development.

✓ IB World school ✓ UK syllabus leading to (I)GCSE and IBDP ✓ Bilingual Infant School (French & English) for pupils aged 4 - 7 ✓ ESL and FLE Programmes ✓ Focus on Art, Sports and Outdoor Activities ✓ A brand new purpose-built campus ✓ Experienced staff ✓ Small class sizes ✓ An awe-inspiring setting at 1500 meters ✓ Scholarship Programmes

Rue du Zier 4, CH - 3963 Crans-Montana, Switzerland - Tel: +41 (0)27 4803201 www.leregentcollege.com - info@leregentcollege.com www.facebook.com/leregentcollege


CLAUDE BONVIN & FILS SA

50 ans d’existence et toujours le même souhait d’innover Entreprise familiale fondée en 1967, Claude Bonvin & Fils SA a su s’imposer comme une référence en matière d’amélioration du cadre de vie. Soucieuse de la satisfaction de sa clientèle, l’équipe d’artisans ne se repose jamais sur ses acquis. Son directeur, Venance Bonvin, un vrai passionné, a développé de nouvelles prestations afin d’accompagner ses clients de A à Z dans leur projet d’aménagement. Dans son show-room de Lens, entièrement refait, il montre l’étendue des possibilités et des nouveautés.

316


Pour un cadre de vie exceptionnel Claude Bonvin a créé son entreprise de plâtrerie-peinture en 1967. Aujourd’hui, reprise par son fils, Venance Bonvin, qui a une maîtrise fédérale de plâtrerie et un diplôme d’architecte d’intérieur, des nouveautés étoffent l’offre de départ. La société est reconnue pour son savoir-faire tant en matière d’aménagement et de rénovation, que d’architecture d’intérieur. Considérant qu’un « chez soi » doit être un lieu intime en harmonie avec les aspirations de chacun, elle accompagne les clients de A à Z dans la conception de son intérieur. Grâce à une équipe d’une trentaine d’artisans passionnés aux compétences complémentaires, l’entreprise propose une gamme de prestations complète : l’agencement, la rénovation, la plâtrerie, la peinture intérieure et extérieure, l’isolation. Elle s’est également spécialisée dans des techniques particulièrement pointues et rares, comme la peinture décorative et le staff. Elle offre ainsi la garantie d’une touche personnalisée de grande qualité.

Un show-room entièrement refait à neuf Pour présenter la différente palette des possibilités, Venance Bonvin a entièrement refait son show-room de Lens. Ainsi les professionnels, les architectes ou les particuliers peuvent venir et se faire une idée de tel ou tel rendu. Le savoir-faire des artisans est mis en avant par des pans de murs parés de revêtements décoratifs comme des enduits à l’aspect soyeux qui se déclinent sous des milliers de coloris. Des panneaux à plusieurs faces proposent des peintures toutes différentes qui permettent de décorer telle ou telle pièce en fonction des attentes et des besoins. A ceci s’ajoute, deux grandes nouveautés, uniques dans la région, les peintures « faux marbre » et « faux bois » stupéfiantes de réalisme.

Avant.

Projet. Après.

317


Un compagnon du devoir au talent avéré Très attaché à la formation des plus jeunes, Venance a embauché Julien Tenani début 2017. Compagnon du devoir, Association aux gages de sérieux, de professionnalisme et d’investissement, s’il était compétent pour répondre aux attentes de la société, rapidement il a émis l’idée d’apporter un « + » de taille en suivant une formation à l’Ecole Van Der Kelen, Institut Supérieur de Bruxelles qui est l’excellence dans le milieu. Durant 6 mois, il a suivi des cours de dorure, d’argenture, de lettrage à l’ancienne et surtout une formation en peinture décorative « faux bois et faux marbre ». Spécifique et complexe, ce savoir-faire est très peu répandu. Diplômé et médaillé par la fameuse Institut, il met, aujourd’hui, ce talent hors du commun au service de Claude Bonvin & Fils SA. Ses réalisations sont étonnantes et criantes de réalisme. Reproduire un vieux bois avec ses nœuds, des boiseries faites de moulures, rien ne lui est impossible. Pour le marbre, il dit qu’il faut le comprendre, l’approche est différente du bois, il oblige à faire travailler l’imagination. Pour les deux, le résultat est le même, on s’y méprend tant la perfection est au rendez-vous. 318


La qualité et la satisfaction pour tous les clients Faire appel à Claude Bonvin & Fils SA est la garantie d’avoir accès à des prestations de grande qualité, une oreille attentive et un suivi personnalisé. Son expérience de près de cinquante ans et sa politique d’amélioration continue sont gages de confiance et de sécurité. Pour concrétiser cette philosophie, l’entreprise détient un certain nombre de certifications et de diplômes. Elle a obtenu les maîtrises fédérales en peinture et plâtrerie, mais également les certifications ISO 9001 et 14001, très peu répandues dans leur domaine d’activité. Soucieux de l’environnement, ils utilisent des produits respectueux et réduisent l’usage de solvants et de produits préjudiciables à ce dernier. Claude Bonvin & Fils SA propose également des contrats d’entretien, afin d’assurer le suivi régulier du patrimoine, et d’éviter ainsi une réfection totale engendrant des dépenses importantes. Certains chantiers comme celui de l’église de Lens demandent un savoir-faire unique que détient la société. De concert avec l’architecte cantonale, ils ont rénové les peintures intérieures de l’édifice. Le challenge était de conserver les traces du passé, les patines tout en apportant un nouveau lustre à certaines de ces dernières en ravivant les couleurs. Méticuleux, précis, complexe, ce type de travail ne peut être réalisé que par des professionnels aguerris comme le sont les équipes de Venance Bonvin.

Claude Bonvin & Fils SA

Route du Sergnou 59 • CH-1978 Lens Bureau +41 27 483 14 10 • Fax +41 27 483 33 25 Venance +41 79 606 44 81 info@bonvin-sa.ch • www.bonvin-sa.ch

319


BARRAS ANTOINE & FILS SÀRL

L’électricité au service de tous Le métier d’électricien est vaste et peut répondre à de très nombreux besoins. D’une étude complète à des installations pointues pour des événements internationaux, Nicolas Barras sait s’adapter et relever tous les défis. Reconnu pour son savoir-faire à Crans-Montana où il est installé, son quotidien n’est jamais le même devant la diversité de ses interventions.

320


Une formation complète Apprenti dans l’entreprise familiale, Nicolas Barras obtient sont CFC d’électricien en 1992. Jusqu’en 2002, sa vie se conjugue avec armée, apprentissage de l’anglais, divers emplois dans sa branche et un brevet de contrôleur électricien. 2003 marque un nouveau départ, il rachète la société de son père. Ils sont 6 employés. En 2009, il a une maîtrise fédérale d’installateur électricien. 15 ans plus tard, Barras Antoine & Fils Sàrl a pris de l’ampleur, l’effectif compte 15 personnes. Le professionnalisme de la structure l’amène à travailler à Crans-Montana, à Sion, à Sierre et dans le reste du Valais. Donner l’envie aux jeunes Expert aux commissions de fin d’apprentissage au Centre Professionnel Cantonal de Sion, Nicolas Barras est, pourtant, confronté au problème du manque de vocation. Il recherche 2 apprentis mais les demandes sont rares. Il ne ménage pas ses efforts pour trouver des jeunes en informant, par exemple, la direction du centre scolaire régional de Crans-Montana des disponibilités qu’il offre ou encore en accueillant nombre de stagiaires pour leur donner l’envie. Cette situation le navre car le métier d’électricien est, à ses yeux, intéressant, très varié et offre une multitude de débouchés. 321


Du projet à la réalisation Grâce à sa maîtrise fédérale, Nicolas Barras est mandaté par des professionnels pour réaliser des projets d’étude tout autant pour un chalet, un appartement que des bureaux ou encore des usines. Traçages de plan, établissement du cahier de soumission, tout est réalisé en fonction des attentes du client. Par la suite, selon l’adjudication ou à la demande du mandant, il est souvent amené à exécuter les travaux dans leur intégralité. Des chantiers de taille Pour des rénovations ou dans du neuf, Barras Antoine & Fils Sàrl réalise des installations complètes. On comprend ici l’étendue du travail puisque dans ces cas là, câbles, raccordements, prises, tableau, éclairage, chauffage, ventilation, interphone, télé... tout nécessite de l’électricité ! Pour l’industrie, les choses sont plus complexes. Pour chaque demande, le projet d’étude avec le calcul précis des besoins en fonction de l’activité est réalisé en amont. Puis une demande est faite auprès des Services Industriels pour avoir l’alimentation ad hoc. Laboratoire, menuiserie, garage... Nicolas Barras a une longue liste de réalisations à son actif. Il travaille régulièrement avec des sociétés qui font appel à lui quand il s’agit de nouvelles installations de câblage informatique, la fibre pour le haut débit ou encore changer une centrale téléphonique. 322


Au service des particuliers pour toutes les attentes Pour l’entretien, les pannes, les changements, les modifications, les agences immobilières comme les particuliers peuvent compter sur Nicolas Barras. Grâce à son importante équipe, il peut répondre rapidement aux sollicitations. Il propose, également, un service de dépannage 24h/24. S’il filtre les urgences, il sait combien ce « + » est important pour fidéliser et entretenir des liens avec la nombreuse clientèle de la station. A ceci s’ajoute la vente et pose d’électroménagers, le contrôle obligatoire des installations électriques, la pose de systèmes d’alarme ou encore la domotique de plus en plus prisée pour une gestion intelligente de son habitat. Des installations au service des plus grandes compétitions sportives Crans-Montana accueille chaque année des compétitions de très haut niveau demandant des besoins en électricité très importants et surtout vitaux pour le bon déroulement. Nicolas Barras et ses équipes, même s’ils vivent des moments de stress intense devant la pression, adorent ces parenthèses. Pour la coupe du monde de ski, ils sont sur tous les fronts avec, en particulier, le chronométrage pour lequel ils installent un câblage selon des critères précis et pointus. En septembre, la pression est de nouveau au rendez-vous avec l’Omega European Master de golf. Bien en amont, Nicolas Barras travaille avec le PGA (organisateur du circuit) et répond à toutes leurs exigences. Plus de 36 chaînes de télévision sont présentes et doivent diffuser en direct dans 120 pays. La salle de presse nécessite une alimentation adaptée quand 100 journalistes envoient en même temps photos et infos à leurs rédactions. Tout ceci est sans compter sur les cuisines qui travaillent toute la

journée, les salons VIP, le village d’accueil... Des mois de discussion et de préparation, trois semaines de montage, une de démontage, une « récréation » peu commune mais qui fait aussi le charme et l’intérêt du métier d’électricien !

Barras Antoine & Fils Sàrl

Rue du Pas de l’Ours 43 • CH-3963 Crans-Montana Tél. +41 27 481 39 62 www.barraselectricite.ch

323


Bienvenue dans la capitale du Valais Cher lecteur, cher visiteur, l’Office du Tourisme de Sion est heureux de vous accueillir en Valais et souhaite vous amener à une passionnante découverte de notre ville. Celle-ci vous charmera, nous en sommes certains!

© Céline Ribordy

Sion, c’est... – L’une des plus vieilles villes de Suisse (7000 ans d’histoire) – La Capitale du Valais – 4 châteaux : Valère, Tourbillon, Majorie/Vidomnat et Montorge – 4 musées : art, évêché, histoire, nature –  De récents aménagements urbains, modernes et conviviaux récompensés en 2013 par Patrimoine Suisse qui a délivré à la ville le fameux Prix Wakker – De nombreux monuments répartis dans un magnifique centre historique – Une importante zone de shopping au centre-ville – Et bien plus encore... La visite de www.siontourisme.ch vous donnera plus d’informations. Au plaisir de vous accueillir dans notre ville gourmande !

Jean-Marc Jacquod Directeur Office du Tourisme de Sion

© lumiere.ch

324


Willkommen in der Hauptstadt Welcome to Sion, des Wallis the capital of the Valais Lieber Leser, lieber Besucher,

Dear reader, Dear visitor,

Das Tourismusbüro von Sion heisst Sie herzlich willkommen und möchte Sie hiermit auf eine spannende Entdeckungsreise begleiten, die Sie bezaubern wird. Wir freuen uns auf Ihren Besuch und wünschen Ihnen einen wunderbaren Aufenthalt!

The Tourist Office of Sion is happy to welcome you to Valais and wishes you an exciting discovery of our town. We are sure Sion will charm you !

Sion ist... – eine der ältesten Städte der Schweiz (7’000-jährige Geschichte) – die Hauptstadt des Wallis – 4 Schlösser : Valère, Tourbillon, Majoria/Vitztum und Montorge – 4 Museen : Kunst, Bistum, Geschichte und Natur – eine beeindruckende Stadtentwicklung, modern und freundlich, welche vom Heimatschutz im Jahr 2013 mit dem berühmten Wakker-Preis ausgezeichnet wurde – Viele bedeutende Denkmäler im wunderschönen historischen Zentrum der Stadt verteilt – Eine bedeutende Einkaufszone in der Innenstadt – Und vieles mehr... Besuchen Sie unsere Internetseite www.siontourisme.ch für mehrere Informationen. Wir freuen uns Sie in unserer Feinschmecker-Stadt begrüssen zu können !

Sion is... – one of the oldest cities of Switzerland (7’000-year history) – the capital of the Valais – 4 castles : Valère, Tourbillon, Majorie/Vidomnat and Montorge – 4 museums : art museum, bishop’s museum, history museum, nature museum – new modern and convenient municipal facilities, Sion is the winner of the Wakker Prize 2013 awarded by the Swiss Heritage Society – many historical monuments in a beautiful old town – a large shopping district – in the centre of town – and much more... Visit our website www.siontourisme.ch for more information ! We are looking forward to welcoming you to our exciting city !

325


Sion, capitale du Valais et Sion terroir urbain Au vu du succès des initiatives labellisées Sion terroir urbain, la Ville et l’Office du Tourisme de Sion ont décidé d’aller encore plus loin dans cette démarche en se dotant d’un produit urbain « ambassadeur gustatif » de son terroir.

© Thomas Andenmatten

326


Un concours a ainsi été lancé auprès des nombreux artisans du goût de Sion (restaurateurs, traiteurs, boulangers, bouchers, etc.) en leur proposant de créer une recette à base de pommes Canada (fleuron du verger de la commune, qui est l’un des plus étendus de Suisse) qui serait associée à l’apéritif, moment de convivialité très apprécié dans la capitale du Valais.

© Olivier Maire / photo-genic.ch

© Olivier Maire / photo-genic.ch

De cette démarche sont issus LES CROUSTILLES de Sion : • Chips de seigle au jus de pomme Canada: croustillantes et fruitées, voici LES CROUSTILLES de Sion nées du mariage entre le seigle emblématique du Valais et le jus de la pomme reinette du Canada des vergers de Sion. Sous l’impulsion de la Ville de Sion, l’entreprise Zenhäusern Frères SA a créé ces chips au goût unique, qui sauront ensoleiller vos apéritifs. A consommer sans modération ! • Chips de seigle au fromage à raclette du Valais AOP : nées de la rencontre entre le seigle et le Raclette du Valais AOP, ces chips croustillantes révèlent les saveurs du terroir de la Ville de Sion. Cette spécialité de la capitale valaisanne, créée par l’entreprise Zenhäusern Frères SA, accompagne idéalement tous les instants gourmands. En vente à l’Office du Tourisme de Sion au prix de CHF 5.90 le paquet de 130 g. Plus d’une centaine de points de ventes proposent LES CROUSTILLES de Sion dans toute la Suisse, liste disponible sur www.terroir-urbain.ch (rubrique gastronomie et vins).

Vue sur le château de Valère. © lumiere.ch

Figures emblématiques de Sion, perchés sur leur colline, 2 majestueux châteaux surplombent la capitale du Valais : Tourbillon (XIVe siècle, lieu de villégiature estival du Prince-Evêque, ouvert en été) et Valère (XIe – XIIIe siècle, bourg médiéval fortifié entourant la Basilique de Valère, ouvert toute l’année). Le marché de la vieille ville de Sion Dans de magnifiques rues pavées récemment rénovées se tient, tous les vendredis de 8 h à 14 h, le marché de la vieille ville. Fruits, légumes et produits artisanaux. Sion, le plus grand centre commercial du Valais A Sion, la complémentarité entre les nombreux magasins spécialisés et les 3 principales grandes surfaces du pays rendent le shopping très attractif. Première heure gratuite : parking de la Planta et du Scex.

© Denis Emery / photo-genic.ch

327


Sion, ville de musique, vibre donc lors de grands festivals, mais ne chante pas que l’été ! Tout au long de l’année, les scènes sédunoises explorent les territoires de la culture musicale, mais aussi chorégraphique, visuelle et théâtrale, du répertoire classique ou populaire à la création contemporaine. Le musée d’histoire (sis au château de Valère) Situé sur la colline de Valère, le musée propose un regard transdisciplinaire novateur sur l’histoire culturelle du Valais, du Paléolithique aux bouleversements industriels du XIXe siècle. Le site www.musees-valais.ch vous présente également les autres musées cantonaux situés à Sion. Sion, capitale culturelle Ville d’histoire et de musées, Sion est également une ville « en culture » ! Le Théâtre de Valère, le Théâtre Interface, la Ferme-Asile et la Fondation Fellini y proposent notamment un programme diversifié. Durant l’été, les festivaliers apprécient les grands rendez-vous du Guinness Irish Festival, du Festival International de Musique de Sion, du Festival International de l’Orgue Ancien ou encore du Festival d’Art de Rue.

© Thomas Andenmatten

Festival d’Art de Rue. © lumiere.ch

© Jean-Marc Jacquod

© lumiere.ch

328


L’Office du Tourisme vous propose différents outils, durant les 4 saisons, pour mieux découvrir la ville. Comme par exemple : • La Balade Découverte : itinéraire de promenade doté de 14 panneaux d’information présentant, par des textes et illustrations, les hauts-lieux patrimoniaux de la capitale • La Balade Découverte & Gourmande : Elle agrémentera votre parcours de 4 arrêts gourmands en º  proposant : 1 assiette valaisanne, 1 verre de vin, 1 bœuf braisé avec gratin de pommes de terre et légumes de saison, 1 crêpe valaisanne au prix de Fr. 39.- adulte et Fr. 29.- enfant (Valable du mardi au dimanche) • Le Sion & Wine Tour : tour accompagné proposant la dégustation : 5 vins & assiette valaisanne et la découverte de 3 monuments historiques situés en vieille ville, dont d’anciens thermes romains. Dès 2 personnes, sur réservation, au minimum 2 heures à l’avance – du lundi au vendredi, départ : 10 h, 15 h 15 ou 17 h, durée : 2 h, prix : Fr. 59.- par personne • Un set de produits des terroirs de Sion et du Val d’Hérens proposé sous forme de pique-nique et comprenant à la fois des objets artisanaux (planche à découper, gobelets en bois) et du fromage, de la saucisse, de la viande séchée, du vin et autres délices locaux.

© Olivier Maire/ photo-genic.ch

D’autre part, près de 600 groupes profitent chaque année de nos offres pour les entreprises ou sorties entre classe/contemporains. Les « Balades des Divins » ou les Forfaits visites guidées et apéritif/repas ou Fly & Wine, etc. et autres propositions liant la vieille ville, les vins et la gastronomie.

Escape Room Sion – nouveau depuis 2017 : Le caveau du diable La légende raconte qu’en l’an de grâce 381 on vit St-Théodule, Premier évêque de Sion, revenir de Rome. Dans ses bagages se trouvaient les premiers sarments qui donnèrent naissance à la vigne en Valais et une cloche offerte par le Pape. Mais ce que l’on ne vit pas c’est que le Diable lui-même portait le lourd cadeau. Le Saint était en effet parvenu à duper le Malin qui se retrouva au service de l’homme d’église. St-Théodule, sachant que lorsque sa vie prendrait fin le Diable se retrouverait alors libre, prit soin de l’enfermer dans un caveau. C’est ce caveau situé dans une des plus anciennes caves du Valais que vous êtes conviés à explorer aujourd’hui. Arriverez-vous à vous y échapper ? www.sioncapitaledesvins.com

Châteaux et musées en fête. © photo-genic.ch

Fly & Wine – nouveau dès 2018 : la sortie d’entreprise mêlant adrénaline et plaisir du terroir Au programme : • 2 vols chez Realfly : premier et seul simulateur de chute libre en circuit fermé de Suisse. Cette soufflerie indoor reproduit de façon parfaite les effets de la chute libre, l’altitude en moins. Vous volerez comme un oiseau grâce au vent soufflant à 200 km/h (390 km/h max). • Repas en vieille ville de Sion • Sion & Wine Tour : tour accompagné proposant la dégustation de 5 vins & assiette valaisanne et la dé­couverte de 3 monuments historiques situés en vieille ville, dont d’anciens thermes romains. • Fr. 129.- par personne pour les groupes de 10 à 20 per­ sonnes du lundi au vendredi et Fr. 149.- les samedis et dimanches. Réservation : Realfly 027 322 92 92 ou info@realfly.ch

Bisse de Montorge. © Sébastien Devaud

329


IMMO SÉLEC’SION

Offrir des conseils sur-mesure pour vendre ou acheter Installée à Sion, Immo Sélec’sion est dirigée par Manon Carrel et Stéphane Charrière. Ils proposent un large choix de propriétés à la vente ainsi que des programmes neufs. Ils offrent, à ceux qui veulent céder un bien ou en acquérir un, une multitude de conseils et d’analyses qui ont fait de l’agence, une référence connue et reconnue pour son professionnalisme. Leurs diverses compétences, dont ce qui touche au courtage, permet de tout mettre en œuvre pour l’accession à la propriété autant dans les cantons du Valais, de Vaud que Fribourg.

330


Une agence à taille humaine Nul besoin d’avoir des équipes importantes pour satisfaire un client, ce qui compte c’est le savoir-faire. Immo Sélec’Sion en est la preuve. Manon Carrel et Stéphane Charrière créent en août 2016, leur propre société. Depuis 2013, elle a appris le métier sur le terrain. Courtière lui convient parfaitement. Elle aime le contact humain, le challenge, l’idée de voir le rêve des clients se réaliser. Lui, fort de plus de 20 ans d’expérience dans le conseil financier et le courtage s’est forgé un réseau important dans le monde de la finance. Le binôme travaille dans les régions francophones de la Romandie et a su rapidement se faire une clientèle. Assistés d’un courtier indépendant, Thierry Schalcher qui s’occupe principalement du secteur Bas-Valais/Chablaix, ils ont fait de leurs compétences, une force où le client est considéré, entendu et surtout conseillé au plus juste. Souvent sur le terrain, en prospection, en visite ou à recevoir dans leur agence, ils aiment le contact direct, une des raisons pour laquelle une succursale d’Immo Sélec’Sion a ouvert ses portes à Bulle chez CourtinvestImmo. Pour continuer à se faire connaître et entretenir leurs relations, à Sion, on les retrouve dans les événements marquants de la ville comme Prim’vert ou encore la célèbre foire du Valais. Pourquoi eux plutôt que d’autres ? Si acheter est une histoire d’argent, elle ne doit pas se cantonner qu’à cela. Pour mener au mieux les choses, une place doit rester à l’humain. Manon et Stéphane savent que pour certains se réalise alors le rêve de leur vie. Chaque demande est unique chez Immo Sélec’Sion. Que le client ait repéré un bien qui l’intéresse ou qu’il pousse la porte pour prendre conseil, la chose est la même. L’idée n’est pas de le voir s’endetter et en souffrir mais au contraire savoir lui déconseiller tel bien au bénéfice d’un autre. Les solutions existent, ils les trouvent ! Il en va de même avec les personnes qui veulent vendre un bien. Avec le propriétaire, ils font une estimation poussée pour proposer l’objet à un tarif juste et correct. Parce qu’ils connaissent les marchés, ils savent aussi dire non quand les attentes sont en dehors des prix en vigueur.

Que proposent-ils comme biens ? En ayant un large champ d’action qui dépasse les frontières du Valais, leur offre est importante et sélective. De l’appartement à la ferme, ils ont de tout pour tous. La grande partie de leur travail tourne autour des ventes. Ils font très peu de location ou seulement dans le cas d’un client qui a acheté pour investir et louer. Ils proposent, aussi, des promotions neuves comme à la Tour-de-Trême, à côté de Bulle, avec 2 immeubles de 12 appartements ou encore 2 nouveaux projets d’immeubles à vendre en PPE, l’un entre Sion et Sierre et l’autre sur la commune de Sion, commercialisés en 2018 et 2019. Dans le même temps, des architectes font appel à leurs services quand ils ont un projet à lancer. Sachant que Manon et Stéphane connaissent parfaitement le terrain, ils les sollicitent pour savoir quels types d’appartements ou maisons sont les plus attendus. Grâce à ce partenariat, Immo Sélec’Sion récupère par la suite la commercialisation. Là encore, ils peuvent refuser, non par prétention, mais parce qu’ils ne veulent pas prendre le risque de devoir vendre des projets « qu’ils ne sentent pas » ! 331


L’investissement et le financement, leurs forces ! Stéphane Charrière ayant plus de 20 ans de métier, il peut proposer, grâce à son indépendance face aux institutions de financement, tous types de solutions comme, par exemple, un financement avec 20% de fonds propres uniquement par le biais du 2e pilier ou la location-vente envisageable dans deux de ses promotions. Si des fonds propres manquent, ce qui est souvent un souci, il les cherche par l’entremise de travaux personnels réalisés en partie ou la reprise du montant manquant par une augmentation d’hypothèque sur la propriété des parents, par exemple. Il peut, sans que le client ait à se déplacer dans une banque, calculer la tenue des charges que la plupart des institutions financières opèrent. Selon les chiffres, il indique vers quel budget d’achat il est possible d’aller ainsi que tous les frais qui en découleront (frais de notaire, de création de cédule hypothécaire, d’impôts de sortie LPP, etc), tout cela gratuitement car il est commissionné par les meilleures sociétés du marché. Autre atout d’Immo Sélec’Sion négocier les meilleurs taux car la vérité entre ceux affichés sur internet et la réalité est souvent bien différente ! Cas concret Exemple de l’achat d’un bien immobilier: il y a principalement 2 éléments primordiaux à prendre en compte (prix d’acquisition: 600’000.-) 1) Fonds propres : Besoin en liquidité : frais d’achat totaux : 3% (VS) = 18 000.- (4% sur FR, 5% sur VD), fonds propres (10%) = 60 000.-, si autre 10% de fonds propres en LPP = impôt de sortie = 4000.- = 82 000.-. Les fonds propres cash peuvent provenir d’une donation (ne devant pas porter intérêt, ni amortissement) ou de travaux personnels. En fonction de l’ampleur, la banque exigera des sou-

332

missions, qui peuvent être gérées par Immo Sélec’Sion, et que l’acquéreur soit du métier (maçon, menuisier, peintre, etc). Le solde (10% restant) peut résulter du LPP (2e pilier). Jusqu’à l’âge de 50 ans, cela est très simple, mais au-delà, certains calculs rentrent en ligne de compte, notamment la tenue de charges à la retraite. Le montant du 2e pilier ne doit pas forcément être sorti, il peut aussi être nanti. Stéphane Charrière apporte, alors, une explication complète sur les avantages et les inconvénients de ce procédé. 2) Tenue des charges : Avec 20% de fonds propres (voir ci-dessus), les banques ou assurances financent les 80% restant, ce qui donne, dans l’exemple, une dette hypothécaire à financer de 480 000.-. Le calcul de la plupart des institutions financières est ainsi fait : Intérêts hypothécaires : 5% (moyenne des 70 dernières années) = 480 000.- x 5% = 24 000.-/an. Amortissement (2e rang sur max.15 ans) = 6000.-/an. Charges (soit PPE ou pour une maison individuelle) = 1% de la valeur d’achat = 6000.-/an. Total de la charge théorique: 36 000.-/an Cette charge théorique ne doit pas dépasser les 33% des revenus bruts soit minimum 108 000.- (36 000.x3). Certaines banques, avec qui il collabore, acceptent jusqu’à 38%. Il faut faire très attention aux autres obligations financières (petits crédits, leasing et pensions alimentaires) qui peuvent se rajouter. Si par exemple, le client a un leasing sur un véhicule de 9000.-/an, ce montant va être additionné à la charge immobilière de 36 000.-, soit 45 000.- au total. De ce fait, il faudra, 135 000.-/an de revenus bruts. Immo Sélec’Sion peut trouver des solutions si un crédit ou un leasing doit être la pierre d’achoppement…!


Hypothèque Années Fluctuation Pourcentage Taux fixe

2 ans

➡ 0,59%

Taux fixe

3 ans

➡ 0,69%

Taux fixe

5 ans

➡ 0,89%

Taux fixe

7 ans ➡

1,12%

Taux fixe

10 ans ➡

1,23%

Taux fixe

15 ans ➡

1,64%

Le besoin d’un crédit de construction Si le client choisi un bien en cours de construction ou un projet de villa, il a, en plus des critères énoncés ci-dessus, besoin d’un crédit de construction. Cet instrument est là afin de ne pas avoir 2 loyers à payer pendant la durée des travaux. Il fait office de compte courant, servant à régler toutes les factures. Il faut être attentif au taux d’intérêts intercalaires et surtout aux frais que cela peut occasionner si ce dernier n’est pas consolidé auprès de la même banque. Ils peuvent s’élever jusqu’à 1% du montant de la dette totale, ce qui, dans l’exemple, représente 4800.-. Que signifie consolider ? Une fois toutes les factures acquittées, plusieurs options sont, alors, à choix : types de taux (Libor, fixes de 1 à 25 ans possible) ainsi que les 2 types d’amortissements envisageables (direct ou indirect). Si l’option des taux fixes est retenue, sur 10 ans voire plus ce qui est souvent le cas, la plupart des institutions financières ne permettent pas d’abaisser la dette pendant toute la durée du taux, donc un amortissement indirect sera obligatoire. C’est dans beaucoup de cas la meilleure solution, encore faut-il comparer les différents produits proposés par les banques ou assurances. Là encore, Stéphane Charrière analyse pour ses clients les meilleurs produits du marché. L’amortissement indirect se fait par le biais d’un 3e pilier, souvent lié pour des questions de déductions fiscales. En 2017, par exemple, le rendement sur un 3A traditionnel dans une banque était de 0,5%. Celui d’Immo Sélec’Sion était de 11,26%, garanti de surcroît. Sur un certain nombre d’années, cela représente quelques dizaines de milliers de francs de différence moyennant le même montant annuel d’amortissement. Dans le produit que Stéphane Charrière propose, annuellement la rentabilité minimale garantie est de 0%. Le bénéfice réalisé chaque fin janvier est acquis et assuré. Pour ces 15 dernières années (4.2003 à 4.2018), il est de 4,85%/an, et à 25 ans de 4,70%/an Les meilleurs taux hypothécaires actuels (état au 15.5.2018) : Libor 3 mois : Dès 0,59% Fixes : La durée maximale possible: 25 ans, dès 1.94% (voir graphique ci-dessus). Ces taux peuvent varier quelques peu d’un jour à l’autre. Une fois les offres hypothécaires en main, Stéphane Charrière va suivre quotidiennement le taux Swap et réserver les taux le jour où ils sont les plus favorables, aux vues des fluctuations.

Il n’est plus besoin d’attendre le jour de décaissement des fonds afin d’avoir des taux fixes, alors que ces derniers étaient, peut-être, plus bas 4 ou 5 mois avant. Un taux peut être réservé en amont, ce qui permet de choisir jusqu’à 12 mois à l’avance. La plupart des sociétés de crédit facturent un Forward (plus value sur toute la durée du taux fixe) que Stéphane Charrière va, là encore, négocier et analyser. Les avantages de faire appel à des professionnels Actuellement, le 90% des prêts hypothécaires se font en taux fixe. C’est assez normal vu les montants extrêmement bas depuis 2012. Mais ces taux fixes ont un point négatif en cas de revente avant la fin de la durée. En effet, une pénalité est facturée qui se calcule sur les taux acquis, les taux du jour et le montant de la dette. Une somme de plusieurs dizaines de milliers de francs peut être réclamée. Stéphane Charrière travaille avec 2 institutions grâce auxquelles le client peut se prémunir contre ce problème qui survient souvent dans les cas de divorce où le bien immobilier doit être revendu. Devant toutes ces informations, faire appel à un professionnel est non seulement un gain de temps mais aussi un gain d’argent. Souvent au final, sur un montant d’hypothèque, selon l’exemple, le client peut espérer une économie entre 15 000 et 25 000.- sur des taux fixes à 10 ans. Il ne faut pas hésiter à pousser la porte de l’agence où dès un premier rendez-vous, grâce à quelques informations, Stéphane Charrière peut donner des réponses, des solutions et estimer le budget d’achat possible. A partir de là, l’équipe d’Immo Sélec’Sion pourra trouver le bien dont rêve le client. Plus de tracas pour ce dernier, il n’aura qu’à se consacrer à la sélection qui lui sera proposée, visiter et choisir son prochain logement !

Immo Sélec’Sion

Avenue de Tourbillon 23 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 322 39 73 • Mobile +41 79 636 15 01 sc@selecsion.ch • www.selecsion.ch

333


Une incroyable diversité Nendaz, commune située en plein cœur du Valais, voit son territoire s’étendre de la plaine (480 m) jusqu’aux neiges éternelles (3336 m). Ainsi, grâce à son vaste terrain de jeu, notre destination possède une diversité incroyable ! Que vous soyez randonneur, vététiste, amateur de traditions, de gastronomie ou de wellness, vous trouverez chez nous l’activité qui saura vous séduire. Notre nature verdoyante, nos grands espaces et nos innombrables panoramas à couper le souffle vous permettront de vivre des expériences inoubliables tout au long des saisons et ce, que vous soyez seul(e), en famille, en couple ou entre amis. © Nendaz Tourisme

En tant qu’hôte de notre belle région, votre satisfaction est primordiale et se situe au centre de nos préoccupations. Pour ce faire, notre équipe se fera un plaisir de répondre personnellement à toutes vos sollicitations ou interrogations. Vous trouverez également toutes les informations utiles sur www.nendaz.ch. Chers visiteurs, nous vous souhaitons un magnifique été ensoleillé et un automne aux mille couleurs ! Baptiste Constantin Directeur de Nendaz Tourisme

© Florian Bouvet-Fournier

334


Einzigartige Vielfalt

An incredible diversity

Nendaz, die Gemeinde im Herzen des Wallis, erstreckt sich von der Talebene des Rhonetals (480 m) bis hinauf in den ewigen Schnee (3336 m). Und genau dank diesem weitläufigen Gebiet finden Sie in unserer Destination eine einzigartige Vielfalt ! Ob Sie ein begeisterter Wanderer, Mountainbiker, Kulturliebhaber, Feinschmecker oder Wellnessfan sind : Unsere Angebote werden auch Sie begeistern ! Verbringen Sie alleine, mit Ihrer Familie, als Paar oder mit Freunden zu jeder Jahreszeit unvergessliche Momente in der grünen Natur und geniessen Sie die befreiende Weite oder das unglaubliche Panorama !

Located in the heart of Wallis, Nendaz’ territory stretches from the plain (480 m) to the eternal snow (3336 m). Thanks to its vastness, our destination has an incredible diversity ! Whether you are a hiker, a mountain biker or a tradition, gastronomy or wellness aficionado, you will find the activity that suits you. Our luscious nature, our wide outdoor spaces and countless breathtaking panoramas will allow you to enjoy unforgettable experiences throughout the seasons, whether you are alone, with your family, significant other or friends.

Da die Zufriedenheit unserer Gäste für uns oberste Priorität hat, tun wir alles, damit Sie sich bei uns wohl fühlen ! Unser Team beantwortet gerne persönlich alle Ihre Fragen oder Anliegen. Alle wichtigen Informationen finden Sie ausserdem auf unserer Website www.nendaz.ch.

As your host, your satisfaction is paramount to us and is at the center of our concerns. To make sure you are enjoying your stay, our team will be happy to respond personally to all your requests or questions. You will also find all the relevant information on www.nendaz.ch.

Erleben Sie bei uns einen unvergesslichen Sommer voller Sonnenschein und einen bezaubernden Herbst in tausend Farben ! Baptiste Constantin Direktor von Nendaz Tourisme

Dear visitors, we wish you a beautiful, sunny summer and a colorful autumn ! Baptiste Constantin Director of Nendaz Tourisme

335


Nendaz, au pays des bisses Les bisses représentent à la fois des balades au fil de l’eau idéales, des témoins exceptionnels de notre passé et un système d’arrosage encore utilisé aujourd’hui par les agriculteurs. Nendaz possède un réseau unique de ces canaux d’irrigation d’un autre temps. A découvrir sans modération !

© Valais Tourisme

336


© Jean Cingria

© Jean Cingria

Nulle part ailleurs vous n’en trouverez un aussi grand nombre. S’il vous venait l’idée de les parcourir de bout en bout, il vous faudrait prévoir une bonne paire de baskets car vous devriez marcher 98 km ! Nendaz compte huit bisses, dont six sont toujours en eau et continuent donc à remplir leur mission première d’irrigation des vergers.

constructions, vitales pour l’économie locale, s’avéraient des entreprises de grande envergure et périlleuses. A Nendaz, six d’entre eux sont encore en fonction et revêtent toujours une importance capitale. Sans eux, nous n’aurions pas les beaux abricots et les goûteuses framboises qui font la renommée de notre terroir.

A la fois patrimoine et outil du présent Les bisses de Nendaz ont été creusés, taillés, voire même suspendus dans des parois rocheuses, entre le XVe et le XIXe siècle. Avec ses 300 jours de soleil par an, le Valais est une des régions les plus sèches de Suisse. La pluie est trop rare pour suffire aux différentes cultures. Les paysans ont donc dû rivaliser d’ingéniosité pour trouver une solution : les bisses ! Ces canaux amènent l’eau des rivières vers leurs terres. Il fallait faire avec les moyens plus que rudimentaires disponibles à l’époque, comme des pioches, des pelles, du bois, des cordes et travailler avec parfois plusieurs dizaines de mètres de vide sous les pieds. L’on comprend à quel point leurs

Des balades idylliques Suivre l’eau transparente qui glisse entre les méandres à travers forêts et prairies, écouter son clapotis sur les pierres, au détour du chemin se retrouver face à un panorama grandiose s’ouvrant sur la plaine ou sur la montagne, quoi de plus ressourçant ! Les bisses traversent des sites très variés offrant des échappées étonnantes sur les vallées, les villages et les Alpes. Pittoresque, les sentiers qui les longent sont ombragés et très peu pentus, ce qui en fait des itinéraires de randonnées faciles, idéales notamment pour les familles. Ils offrent également des possibilités de boucles, pour découvrir encore plus de paysages.

© Valais Tourisme

337


A chacun son charme Chaque bisse de Nendaz a son histoire et ses spécificités. Notons ainsi par exemple : • Le plus bas : le bisse de Baar prend sa source à 960 mètres d’altitude. Il est ainsi praticable une très grande partie de l’année. • Le plus haut : prenant départ au-dessus du barrage de Cleuson, le bisse de Chervé est le plus « perché » des bisses de Nendaz. Il est aussi celui qui est resté en activité le moins longtemps, la faute à un manque d’étanchéité. Parce qu’il est en altitude, au-dessus des forêts, il jouit de vues complètement dégagées et impressionnantes. • Le plus long : avec ses 32 kilomètres, le bisse de Saxon est non seulement le bisse le plus long de Nendaz, mais également du Valais. De par cette particularité, il demandait un soin tout particulier et son exploitation a été arrêtée en 1964. Une association met cependant chaque année un de ses tronçons en eau pour le faire revivre. • Le plus sauvage : le bisse d’En-Bas est le moins fréquenté. Il est donc recommandé à qui cherche un peu de tranquillité. Son chemin est un peu plus chaotique que les autres et passe à travers des endroits plus mystérieux. • Le plus vieux : le titre du bisse le plus vieux de Nendaz ne revient pas au bisse Vieux, comme son nom pourrait l’indiquer, mais bel et bien au bisse de Salins. Il daterait de 1435. • Les plus fréquentés et aménagés : les bisses du Milieu, Vieux et de Vex accueillent, dès les beaux jours revenus, un grand nombre d’amoureux de la nature. Ils sont très faciles d’accès depuis le centre des stations de Haute-Nendaz pour les deux premiers et de Veysonnaz pour le troisième. Ils sont spécialement bien aménagés. Sur le bisse Vieux, par exemple, vous trouverez quelques modules ludiques (siège tournant, tribune panoramique et coin photo). Le bisse de Vex, lui, a pour particularité de pouvoir être sillonné avec une poussette ou en chaise roulante.

© Valais Tourisme

© Arolle_2014

Des balades guidées Nendaz Tourisme propose, du 16 mai au 10 octobre, tous les mercredis de 14 h 30 à 16 h, une balade guidée gratuite avec une accompagnatrice en montagne. Comment et pourquoi les bisses ont-ils été construits ? Quel est le rôle de leur garde ? Peut-on boire son eau ? Que raconte l’histoire de l’ours de Planchouet ? Quel est cette fleur aux feuilles sans coutures qui pousse sur ses berges ? Les réponses à ces questions, et à toutes celles que vous lui poserez, elle les trouvera dans la nature qui raconte une page importante de notre histoire. Navette des bisses Une navette est organisée à la belle saison entre Nendaz et Veysonnaz. Elle permet ainsi aux promeneurs de relier les deux destinations à pied en empruntant les bisses et de revenir en bus. Cette possibilité est assurée dans les deux sens.

© Jean Cingria

Bisse du Milieu en hiver Tous les bisses sont praticables du printemps à l’automne. Mais il y en a un qui joue les prolongations : le bisse du Milieu. D’une longueur de 5 km, ce dernier peut en effet être emprunté en hiver. Grâce à un travail de préparation pour aplanir la neige, la première partie est accessible aux piétons alors que la seconde partie est ouverte uniquement aux adeptes de raquettes. Plus d’informations sur www.nendaz.ch 338

© Jean Cingria


DIS OUI À

T O Y O TA H Y B R I D TOYOTA

E S S A Y E Z- L E !

C-HR Hybrid Trend, FWD, 1,8 HSD, 90 kW, Ø cons. 3,9 l/100 km, CO₂ 87 g/km, rend. énerg. A. Emissions de CO₂ liées à l’approvisionnement du carburant et/ou de l’énergie électrique 21 g/km. Ø des émissions de CO₂ de tous les modèles de véhicules immatriculés en Suisse: 133 g/km.


MA MAISON BOIS

L’alliance du savoir-faire suisse et du pays de la maison bois Spécialiste de la construction en bois massif depuis plus de 20 ans, Ma Maison Bois TM conçoit une architecture durable, capable de répondre au défi écologique du XXIe siècle. Son succès s’explique par l’alliance d’une technologie constructive finlandaise éprouvée, avec la créativité architecturale suisse. A la clé, des réalisations en bois contemporaines, saines et respectueuses de l’environnement. Découverte.

© céline Ribordy / Ma Maison bois

340


Construire son rêve dans le Valais S’installer sur les terres valaisannes, c’est vivre dans un environnement préservé, entouré de hauts sommets alpins... et profiter d’un air pur tout au long de l’année. Dans cette situation exceptionnelle, les futurs propriétaires sont en droit d’exiger des constructions modèles ! Les maisons en bois massif répondent aux impératifs de préservation de l’environnement. Elles font d’ailleurs pleinement partie du patrimoine local car elles s’adaptent aussi bien à un terrain de plaine qu’à un terrain pentu. Ma Maison Bois TM s’est spécialisée dans ce type de construction. Implantée dans la région, elle réalise des maisons en bois massif à l’architecture moderne, résultat de l’alliance du savoir-faire suisse et de la technologie constructive finlandaise. L’architecte et fondateur de l’entreprise, Jean-Michel Martignoni, est luimême tombé sous le charme des maisons bois il y a plus de 20 ans. « Lorsqu’on construit et qu’on vit dans une maison en bois massif, c’est toute une philosophie à laquelle on s’attache. Le matériau est une cellule vivante, dont il faut préserver ses atouts et ses multiples bienfaits. » Forte de son expérience sur le terrain, l’entreprise s’attache à livrer des maisons de qualité, dans le respect des normes environnementales. Le rêve de faire construire sa maison en bois massif est désormais à portée de main.

© céline Ribordy / Ma Maison bois

© franck Paubel / Ma Maison Bois

© franck Paubel / Ma Maison Bois

Des maisons design et contemporaines L’esthétisme des maisons bois ne se limite plus à la silhouette traditionnelle du chalet. Architecture design et finitions contemporaines guident le geste architectural lors de la création d’une maison Ma Maison Bois TM. Pour chaque projet, l’architecte s’adapte aux contraintes sans jamais sacrifier l’esthétisme. D’autant que la technologie constructive Kontio simplifie le geste créatif, par sa simplicité d’usage. Elle s’attache à maintenir les propriétés du bois, en se recentrant sur l’essentiel. Le caractère de la maison se révèle au fil de sa construction, avec la fin des croisements de madriers, des façades lisses, des panneaux de bois intérieurs avec des joints très fins... Le matériau bois se pare de ses plus beaux atours à l’extérieur mais aussi à l’intérieur. Le champ des possibles est en effet infini : le bois se marie avec toutes les matières (acier, pierre, verre,...) et toutes les couleurs. Le maître-mot ? Personnalisation ! Les maisons valorisent ainsi le bois, sans utiliser de solvant, de peinture ou d’habillage de façades qui ne laisseraient pas « respirer » le matériau. Le bois exprime ainsi son essence et sa sensualité, tout en respectant l’environnement.

© franck Paubel / Ma Maison Bois

341


Une maison saine et confortable Outre ses possibilités esthétiques, le bois répond aux attentes des hommes et des femmes du XXIe siècle, en quête de confort et de bien-être. Choisir une maison en bois massif, c’est faire le choix d’une vie saine, harmonieuse et en contact avec la nature. Moins de stress, plus de confort... Le charme d’une maison bois opère immédiatement sur ses occupants. Ils disposent d’un espace qualitatif, pour se ressourcer, même en pleine ville. La structure naturelle et fibreuse du Pin arctique polaire gagne et perd de l’humidité en fonction de la variation de la température et de l’humidité de l’air environnant, maintenant un équilibre hygrométrique idéal dans la maison. Cette propriété procure une qualité d’air remarquable qui réduit les allergies, les risques d’infections respiratoires, l’asthme, l’épuisement et les maux de tête. Bénéficier d’une lumière naturelle dans les pièces de vie est aussi essentiel. Les ouvertures et les menuiseries sont pensées selon les principes du bioclimatisme, tenant compte de l’orientation du site dans le but d’optimiser les apports solaires. La conception va même encore plus loin aujourd’hui. Afin de limiter l’exposition aux ondes, le réseau électrique est aménagé de telle sorte que l’espace nuit soit déconnecté de tous les flux électriques ou électromagnétiques, en un seul geste. Une conception réfléchie, un interrupteur, et le tour est joué ! « C’est prouvé, vivre dans une maison bois est un antidote au stress moderne. Nous créons ainsi un cocon protecteur, permettant de se ressourcer, de déconnecter et d’apprécier le calme .» Sans oublier l’odeur incomparable du bois, douce et vivifiante, qui nous replonge dans les forêts primaires et leurs phytoncides si bénéfiques au corps et à l’esprit.

© céline Ribordy / Ma Maison bois

© franck Paubel / Ma Maison Bois

342


© céline Ribordy / Ma Maison bois

© céline Ribordy / Ma Maison bois

Bien dans son temps La réalisation d’un projet en bois massif nécessite d’avoir une lecture attentive du lieu et de son environnement. Cette analyse est essentielle pour créer une maison qualitative et intemporelle. Ecouter vos désirs, comprendre vos besoins, satisfaire vos ambitions les plus complexes, imaginer les usages dont vous aurez besoin demain, mettre en œuvre vos goûts sont les priorités de Ma Maison Bois TM. Chacune de nos réalisations tire sa réussite de la relation de confiance que nous tissons avec vous, parce que la beauté d’une maison est d’abord une juste adéquation à votre mode de vie et une attention au détail. Construire et vivre dans une maison bois, c’est s’assurer du plaisir de prendre un bain de forêt chez soi, heureux d’être en phase avec son époque. Ma Maison Bois

© céline Ribordy / Ma Maison bois

Ma Maison Bois

© céline Ribordy / Ma Maison bois

Route des Ecluses 5 • CH-1997 Haute-Nendaz Tél. +41 27 288 42 78 • Mobile +41 79 446 11 12 contact@mamaisonbois.ch • www.mamaisonbois.ch

343


AGENCE IMMOBILIÈRE LEVALAIS.CH SA

Basée à Conthey depuis 2012, Agence immobilière leValais.ch SA est une agence à taille humaine de quatre collaborateurs. Emmenée par un jeune directeur dynamique, elle offre un service professionnel et de qualité. Zoom sur ses prestions et sa philosophie.

« Vous vendez votre bien, simplifiez-vous la vie et  faites confiance à Agence immobilière leValais.ch SA »

344


Une agence bien établie Active depuis de nombreuses années et installée à Conthey depuis 2012 que cette agence immobilière déploie ses services dans la région. C’est en juillet 2013 que Renato Nesta rejoint la société en tant que Courtier en Immobilier. C’est lors de la rénovation d’un bien de famille que le jeune valaisan, diplômé d’un Bachelor en économie d’entreprise à la HES de Sierre se passionne pour l’immobilier. Après avoir évolué durant près d’un an dans une entreprise de construction clé en main active en Suisse romande, il entreprend de se perfectionner au sein de l’agence contheysanne et suit plusieurs cours formation immobilière à l’USPI et à la SVIT à Lausanne jusqu’à l’obtention en 2017 du Brevet Fédéral de Courtier en immeubles, obtenant les meilleurs résultats de sa session. Depuis un an et demi, il est à la tête de l’agence, rebaptisée Agence immobilière leValais.ch SA et dirige une équipe de quatre collaborateurs dynamiques et expérimentés. Un partenaire polyvalent Actif sur l’ensemble du Valais central, ainsi que dans le Chablais, l’agence immobilière leValais.ch SA développe ses savoir-faire dans le courtage, la gérance et l’administration de PPE. Elle propose plusieurs centaines de biens à la vente, du plus petit studio à la villa luxueuse ainsi que de nombreux terrains de qualité à valoriser. Membres du groupement d’agences SwissRéseau, l’agence immobilière leValais.ch SA est capable d’accéder à plus de 1000 objets en vente répartis sur toute la Suisse romande et de donner une visibilité accrue aux biens de ses clients. L’agence commercialise en outre de nombreuses promotions réalisées par des partenaires

de confiance afin de pouvoir offrir un choix varié de bien immobilier à chaque client. Elle réalise également des expertises et des estimations. L’immobilier à taille humaine L’agence immobilière leValais.ch SA est une société proche de ses clients. Disponible et à l’écoute, elle prend le temps de cerner leurs attentes, besoins et envies pour les satisfaire pleinement. Travaillant avec eux sur la base de rapport de partenariat et de confiance, elle les accompagne à chaque étape de leur projet immobilier et ce, sans frais, jusqu’à la vente valorisant son expérience et son excellente connaissance du marché de l’immobilier local. Proposant des solutions immobilières innovantes, pour chaque bien, elle élabore un dossier de qualité avec descriptifs détaillés, plan en 3D et photos en haute définition, tout cela agrémenté par des prises de vue par drone permettant de valoriser les extérieurs et l’environnement. Elle réalise également des visites virtuelles à 360° afin que les personnes intéressées puissent se faire une idée encore plus précise de chaque bien immobilier. Un outil d’aide à la vente particulièrement apprécié de la clientèle.

345


Deux promotions à la vente « Les villas de l’Etang » à Grimisuat Cette promotion de cinq villas de 4,5 pièces et 5,5 pièces se situe dans le charmant village de Grimisuat au cœur du Valais, à 5 minutes de la capitale valaisanne Sion et à proximité de la zone commerciale et des transports en commun. Bénéficiant d’un très bon ensoleillement et d’un cadre paisible, elles comptent 144 m2 de surface réparties sur deux étages avec couvert et local technique. Conçues comme très fonctionnelles, afin de réduire au maximum les places perdues et ainsi gagner en coût de construction sans perdre en qualité, ces villas de construction traditionnelle sont personnalisables et offrent un large choix d’options dès Frs 588 000.–. Des villas plus grandes verront également le jour et sont planifiées lors d’une seconde étape du projet.

« Les villas de l’Etang » à Grimisuat Votre villa familiale dès Frs 588’000.-

346


« Résidences Leuchelettes » à Sierre Studios, 2,5 pièces et 3,5 pièces

Résidences Leuchelettes à Sierre Situées à Sierre, au sud de la gare CFF, à quelques minutes de la HES-SO et de la nouvelle école de commerce, les résidences Leuchelettes est un concept d’immeubles de rendement défini autour de 3 bâtiments de petites dimensions pour se fondre parfaitement dans le quartier résidentiel. Située à l’extrême nord de la parcelle, la résidence Leuchelettes A est composée de 6 appartements de 3,5 pièces. En raison de la caractéristique résidentielle et familiale de l’immeuble, elle dispose d’un emplacement calme et de larges balcons avec une vue dégagée sud-ouest. Comptant 9 logements chacun, les deux autres résidences B & C ont été conçus pour accueillir des appartements estudiantins allant du studio au 2,5 pièces. Des immeubles en construction courant 2018-2019 à vendre par immeuble et également ouvert à la vente en PPE. Pour investisseur, petite famille, objet de placement, votre 1er achat ou votre retraite, ces résidences offrent un cadre de vie agréable au sein de la cité du Soleil dans la 3e plus grande ville du Valais.

Agence immobilière leValais.ch SA

Rue du Collège 20 • CH-1964 Conthey Tél. +41 27 552 00 01 • info@levalais-immobilier.ch

www.levalais-immobilier.ch

347


immeuble immeuble terrasses de la

moya moya terrasses de la

dès 350’000.– dès 350’000.– parking souterrain parking souterrain tres grandes terrasses tres grandes jardinsterrasses privatifs jardins privatifs

Rue d’Aoste 5 UNed’Aoste oasis AU5 cœur de la ville Rue UNe oasis AU cœur de la ville 34 appartements 6 étages cœur de la ville de Martigny 34 appartements proximité de la gare 6 étages Minergie cœur de la ville de Martigny Accessible aux personnes proximité de la gare à mobilité réduite Minergie Accessible aux personnes

Spacieux Lumineux Très grande terrasse Spacieux Vue imprenable Lumineux Panneaux solaires pour Très grande terrasse production ECS et triples vitrages. Vue imprenable Panneaux solaires pour production ECS et triples vitrages.

bureau d'affaires bureau commerciales d'affaire commerciale bureau d'affaires touristiques bureau d'affaires touristiques

bureau d'affaires commerciales bureau d'affaires info@batimmobilier.ch I Tél. +41 (0) 27 455 82 82 commerciales

www.batimmobilier.ch

info@batimmobilier.ch I Tél. +41 (0) 27 455 82 82


Martigny, art city Chers hôtes, Martigny vous donne rendez-vous en 2018 à sa foire printanière « Prim’Vert », sur la Place du Manoir pour son festival des musiques du monde « les 5 Continents », à l’Office de tourisme pour réserver une visite guidée des ruines romaines et de la distillerie Morand, au pied du Château de la Bâtiaz pour son grand feu d’artifice du 1er août, sur la Place Centrale pour son Palp Festival, au coin de la ville pour son marché des artisans, au milieu du vignoble pour sa Fête de Plan-Cerisier, au CERM pour sa 59e Foire du Valais, à l’Amphithéâtre pour son Combat de Reines, au Bourg pour sa Foire au Lard et en ville pour son Marché de Noël. Laissez-vous inspirer par l’art de vivre, la saveur des liqueurs distillées chez Morand depuis 1889, le climat méridional, à l’ombre des platanes centenaires, et les expositions d’art annuelles des galeries, musées et de la Fondation Pierre Gianadda. Nous nous réjouissons de vous accueillir chez nous ou sur notre site internet www.martigny.com. Bonne visite et bon séjour à vous ! Fabian Claivaz, Directeur de Martigny Tourisme

Liebe Gäste,

Dear Guests,

Martigny erwartet Sie dieses Jahr auf der Frühjahrsmesse «Prim‘Vert», auf dem „Place du Manoir“ für das Festival der Weltmusik „Les 5 Continents“, zum Tourismusbüro um eine Führung durch die Stadtmonumenten oder von der Brennerei Morand zu buchen, am Fusse des Schlosses „La Bâtiaz“ zum grossen Feuerwerk am 1. August, auf dem „Place Centrale” für das Palp Festival, im Stadtteil „Coin de la Ville“ zum Handwerksmarkt, zum Fest „PlanCerisier“ mitten in den Weinbergen, zur 59. Walliser Herbstmesse, zum Kuh-Ringkampf im Amphitheater, zum Speckmarkt im Stadtteil „Bourg“ oder in der Innenstadt zum Weihnachstmarkt. Lassen Sie sich begeistern von der Lebenskunst, vom Geschmack der seit 1889 bei Morand gebrannten Spirituosen, vom südlichen Klima im Schatten der hundertjährigen Platanen, sowie von den jährlichen Kunstausstellungen in den Galerien, Museen und in der Stiftung Pierre Gianadda. Wir freuen uns, Sie bei uns oder auf unsere Webseite www.martigny.com begrüssen zu dürfen. Wir wünschen Ihnen einen guten Aufenthalt !

Martigny is pleased to welcome you this year at the springtime Fair “Prim’Vert”, at the Manor square for the world music festival “5 Continents”, at the Tourism Office in order to book a guided tour of the city romans’ ruins or the Morand distillery, at the foot of the Bâtiaz Castle for the great fireworks display on August 1st, on the “Place Centrale” for the Palp Festival, in the town’s historic quarter for the arts and crafts market, at the heart of its vineyards for the “Fête de Plan-Cerisier”, at the CERM for the 59th Valais Fair, at the Amphitheatre for the Cow-Fighting festival, at the Bourg for the Bacon festival or downtown for the Christmas’ Market. Let yourself be inspired by Martigny’s art of living and the taste of the fruit brandies distilled at Morand since 1889, as well as by the southern climate, in the shade of centuries-old plane trees, and the annual art exhibitions in the city’s galleries, museums, and at the Pierre Gianadda Foundation. We are looking forward to welcoming you at our desk or on our webside www.martigny.com. We hope you‘ll enjoy your visit and we wish you all a pleasant stay !

Fabian Claivaz, Direktor Martigny Tourisme

Fabian Claivaz, Director of Martigny Tourisme

© Charles-Edouard Nicolet

349


Bienvenue à Martigny Nichée au coude du Rhône, entre vignobles et vergers, Martigny est, avec plus de 90 manifestations annuelles, la ville la plus dynamique du Valais. La Fondation Pierre Gianadda et ses expositions prestigieuses, la distillerie Morand et sa célèbre Williamine©, Barryland et ses légendaires chiens du Saint-Bernard sont les principaux acteurs d’une cité qui marie la culture et la gastronomie.

350


Capitale culturelle du Valais L’art est présent partout : jeunes talents ou artistes confirmés dans les nombreuses galeries, sculptures d’artistes suisses au détour d’une rue, trônant sur un rondpoint, art romain au fil de la promenade archéologique avec le Tépidarium et art contemporain au Manoir de la Ville. Depuis 40 ans, la Fondation Pierre Gianadda, qui accueille chaque année des expositions d’envergure internationale, est le fleuron des visites artistiques et culturelles de Martigny avec une moyenne de 700 visiteurs par jour. Elle offre dans son écrin de verdure un parc de quelques quarante sculptures d’artistes internationaux comme Rodin, Mirò ou Henry Moore, le musée gallo-romain de Martigny et au sous-sol, le plus beau musée de l’automobile de Suisse regroupant une cinquantaine de véhicules anciens, tous en état de marche, dont une collection exceptionnelle de voitures de fabrication suisse. De nombreuses autres institutions culturelles sont présentes à Martigny et méritent votre visite : Barryland avec ses chiens légendaires, le Manoir de la Ville et ses expositions d’art contemporain, le Musée des Sciences de la Terre et sa mine reconstituée au soussol, la Fondation Louis Moret et son écrin de verdure, le Moulin Semblanet, l’un des derniers du XVIIIe siècle encore en activité, le château médiéval de la Bâtiaz, pour une soirée hors du temps, et le Mazot-Musée sur la vigne et le vin à Plan-Cerisier. Un été dynamique Dès la fin juin et la Fête des 5 Continents, un festival de musique du monde très réputé, le cœur de Martigny bat au rythme de ses manifestions. En juillet, le Bourg vibre aux sons du jazz les jeudis et de la musique alternative les vendredis. Le cinéma Open Air permet de visionner des chefs d’œuvres du 7e art dans la magnifique enceinte de l’amphithéâtre. Les feux d’artifice tirés depuis le château de la Bâtiaz à l’occasion de la fête nationale annoncent un mois d’août haut en couleur. En effet, Martigny et sa Place Centrale vivent au rythme des concerts et des animations de rues du PALP Festival, jusqu’à la mi-août. La fête au hameau de Plan-Cerisier et le marché des artisans du Coin de la Ville clôturent en beauté le mois.

Le Tepidarium. © Martigny Tourisme

Sculpture de Niki de Saint Phalle. © Martigny Tourisme

Combat de Reines à l’Amphithéâtre. © Martigny Tourisme

Concert au Palp Festival. © palpfestival

La belle saison se termine en apothéose avec la Foire du Valais, qui, avec le combat de Reines et ses 220 000 visiteurs, est la plus grande foire de Suisse romande.   Famille bienvenue Les bambins peuvent jouer aux Chevaliers dans les décors féodaux du Château de la Bâtiaz ou encore se transformer en Cow-Boy au parc d’attraction du Western City. Il s’agit d’un centre de 10 000 m2 composé d’un zoo, d’un mini-golf, d’un accrobranche, d’un parcours de trottinettes, d’épreuves d’adresse et d’autres jeux divers. La piscine municipale de Martigny, ses toboggans et son espace de jeu consiste également en un lieu privilégié pour les familles durant la belle saison. 351


Les activités intérieures ne sont pas en reste. Le Monstrofun est un parc d’attraction accessible aux enfants dès leur plus jeune âge, qui propose un service de garderie ainsi que des ateliers créatifs. A Barryland, un étage didactique spécialement dédié aux enfants a été aménagé. Ils peuvent découvrir le monde des Saint-Bernard en jouant et expérimentant un instant émouvant avec de vrais toutous. Le Bowland ! 2860 m2 de jeux dont 12 pistes de bowling, un laser game, un escape room, un parcours d’obstacles ludique pour les plus petits (jusqu’à 12 ans), des billards, des tables de ping-pong ainsi qu’un restaurant et d’autres surprises composent ce grand centre de loisirs. Enfin, de mai à septembre, le Baladeur (petit train touristique de la Ville) serpente Martigny pour un tour guidé et adapté aux familles. Il permet également de déposer les voyageurs sur les différents sites mentionnés dans cette article.

Train touristique. © Martigny Tourisme

Mini-golf au Western City. © Westerncity

Sport et nature Martigny constitue un point de départ idéal pour profiter pleinement d’activités sportives diverses. En été, les parcours à vélo et de randonnés au départ de Martigny attirent des milliers d’amoureux de la nature. Cette offre est complétée par une panoplie de sports praticables dans la région : parapente, canyoning, quad, escalade, via ferrata, planche à voile, plongée, trottinette, squash, badminton, tennis, mini-golf, beach volley... Il y a de quoi faire dans la région de Martigny ! En hiver, 8 stations de ski sont situées à moins de 35 minutes en voiture de Martigny. Elles vous proposent une diversité d’activités très intéressantes : ski de piste, ski de fond, luge, raquettes, patin, chiens de traineau... Après une journée de sports d’hiver, régalez-vous dans les bains thermaux de la région à Saillon et Lavey. Ceux-ci sont parmi les mieux côtés de Suisse. Visites guidées Tous les samedis durant la belle saison, un guide habillé en romain explique tous les éléments liés à l’histoire de Martigny et de ses monuments, de l’époque gallo-romaine à aujourd’hui. Toute l’année, lors de visites guidées, les samedis, la distillerie Morand ouvre ses portes pour dévoiler quelques secrets de sa production de liqueur de fruits, de sirops et de produits dérivés. Toutes les visites guidées sont à découvrir et à réserver directement sur le site internet de Martigny Tourisme : www.martigny.com

Chiot St-Bernard. © Martigny Tourisme

352


Top events 2018

Martigny Jusqu’au 10 juin Toulouse-Lautrec / Fondation Pierre Gianadda 26-29.04 Prim’Vert, foire du printemps / CERM Visite guidée. © Martigny Tourisme

24-27.05 Passion Nature / CERM 26-27.05 Gospel Air Festival / lieux divers 9-10.06 Salon de la parentalité / CERM 15.06-25.11 Pierre Soulages / Fondation Pierre Gianadda 21-24.06 Festival des 5 Continents / Place du Manoir 25.06-19.07 Open Air Cinéma / Amphithéâtre Jeudis de juillet Je dis Jazzy ! / Place de Martigny-Bourg

Château de la Bâtiaz.

Juillet-Août PALP Festival, animations d’été / Place Centrale

© Thomas Andenmatten

Beach Volley. © Martigny Tourisme

31.07-05.08 Festival International Folklorique d’Octodure (FIFO) / CERM 01.08 Grands feux du 1er août / Place du Manoir 25.08 Plan-Cerisier en fête / Plan-Cerisier 26.08 Marché des artisans / Coin de la Ville 28.09-07.10 59e Foire du Valais / CERM

© Sierre-Anniviers

30.09 Combat de reines de la Foire du Valais Amphithéâtre 26-28.10 59e Rallye International du Valais Martigny et région 23-25.11 Marché des saveurs et artisans / CERM 25.11 Grand Prix Joseph Favre 02-03.12 Foire au Lard / Martigny-Bourg 13-23.12 Marché de Noël / Place Centrale

353


BUREAU D’AFFAIRES TOURISTIQUES

Une réalisation de qualité à Martigny Idéalement situé au cœur de Martigny, l’immeuble « Les Terrasses de la Moya » promet un cadre de vie unique par la qualité de l’édifice. Le Bureau d’Affaires Touristiques, spécialisé depuis plus de 50 ans dans la construction, met ici, une fois encore, son savoir-faire au service des acquéreurs.

354


moya

Un professionnalisme avéré En 1963, Arnaldo Corvasce, à tout juste 20 ans, relève un véritable défi en trouvant des fonds pour construire son premier immeuble à Vercorin, son village d’adoption. Le succès de cette promotion en entraîna beaucoup d’autres grâce à la qualité présente à chaque étape des ouvrages. De la conception du projet à la remise des clés, il s’entoure des meilleurs architectes et de professionnels reconnus dans leurs domaines de compétences pour réaliser, seul ou en partenariat, des chalets et immeubles qui allient confort d’habitation, caractère et esthétisme et s’intègrent parfaitement à leur environnement. Parfois complexes, souvent ambitieux, ses projets sont nés d’une clairvoyance et d’une persévérance à toute épreuve. De la quête de terrains à viabiliser, à l’emménagement des nouveaux propriétaires, il connaît les subtilités de chaque étape ; et c’est avec un sens inné de la communication qu’il cultive ses échanges au-delà des relations d’affaires. Ce savoir-faire acquis au fil des ans en station, s’étend depuis près d’une décennie à la plaine. Ainsi, à Martigny, un nouvel immeuble de 34 appartements « Les Terrasses de la Moya » sera habitable au printemps 2019.

a ville de Martigny de la gare

e aux personnes réduite

Une construction certifiée Le projet adopte les normes environnementales et écologiques parmi les plus élevées. Il intègre les recommandations parasismiques, les mesures de sécurité ainsi que les besoins des personnes à mobilité réduite. L’immeuble est certifié Minergie®, label de qualité aux standards reconnus qui offre aux futurs résidents des « Terrasses de la Moya » un confort phonique et thermique élevé, des surfaces intérieures douillettes en hiver et fraîches en été. Les triples vitrages et les panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire complètent ces avantages et garantissent une utilisation économique du bien et la durabilité de sa valeur.

dès 350’000.–

parking souterrain Le meilleur en tous lieux tres grandes Le soin apporté à laterrasses conception du bâti se retrouve dans chaque détail de l’agencement intérieur : plan de travail jardins privatifs en pierre naturelle ou quartz pour les cuisines, faïences dans les salles de bains, parquets en bois,... A l’extérieur, les enfants autant que leurs parents, apprécieront l’aire de détente et de jeux aménagée dans la bureau nature environnante.

d'affaires commerciales « Les Terrasses de la Moya » à Martigny, un bien d’ex-

d’Aoste 5 oasis AU cœur de la ville

ements

Un projet aux multiples atouts Divisé en Propriété par Etage (PPE) l’immeuble est situé au cœur de la ville, près de la gare CFF et de la gare routière, au lieu-dit « La Moya ». Sur une parcelle de 2275 m2, différents formats d’appartements sont disponibles, sur 7 niveaux. Au rez-de-chaussée, se situent des 2 et 3 pièces avec terrassejardin, du 1er au 5e étage, les mêmes superficies avec balcon/ loggia tandis que l’attique accueille des 3 et 4 pièces. Chacun des 34 logements bénéficie d’une place dans le parking fermé construit en sous-sol ainsi que d’une cave. Un local pour les motos, les vélos ainsi que deux buanderies communes sont également à disposition. Les terrasses-jardins ou les grands balcons/loggias contribuent à amplifier les espaces intérieurs et conjointement aux grandes baies vitrées confèrent au lieu de vie une qualité d’ensoleillement exceptionnelle.

Spacieux Lumineux Très grande terrasse Vue imprenable Panneaux solaires pour production ECS et triples vitrages.

ception où il fait bon vivre.

bureau d'affaires touristiques bureau d'affaires commerciales info@batimmobilier.ch I Tél. +41 (0) 27 455 82 82

Bureau d’Affaires Touristiques

www.batimmobilier.ch Immeuble Fontany

Route de Chalais 2 • CH-3967 Vercorin Tél. +41 27 455 82 82 • Fax +41 27 455 26 23 info@batimmobilier.ch • www.batimmobilier.ch

355


HÔTEL VATEL

Un hôtel 4 étoiles dans un cadre unique Hôtel 4 étoiles situé à Martigny, Vatel propose un service hôtelier haut de gamme ainsi qu’un restaurant gourmand axé autour de produits frais de saison. L’organisation de séminaires et la formation font également partie de ses spécialités. Le cadre alpin et les infrastructures modernes accueillent une clientèle d’affaires et des particuliers désireux de découvrir ce lieu où règnent accueil chaleureux et professionnalisme.

356


Des infrastructures modernes et de qualité En Valais, au cœur des Alpes suisses, l’Hôtel Vatel de Martigny vous accueille dans un cadre élégant et moderne à l’atmosphère conviviale. A proximité des grands axes routiers, l’Hôtel Vatel propose une offre unique dans la région : 51 chambres avec vue sur le panorama alpin, sept salles de conférences et banquets, un restaurant, un bar et un grand parking gratuit. La terrasse est une invitation à la détente et au bain de soleil, donnant sur un vaste parc arborisé et ses sculptures étonnantes. Des chambres de catégorie 4 étoiles Les 51 chambres spacieuses de l’établissement proposent les commodités usuelles ainsi que le confort et la tranquillité recherchés par une clientèle exigeante et en quête d’un séjour inoubliable. L’accueil est mis en avant dans chaque détail, jusqu’au plateau de courtoisie. Tout l’établissement est doté d’un accès WI-FI gratuit. L’Hôtel Vatel se situe à 10 minutes à pied du centre-ville de Martigny, ville romaine, où vous trouverez de nombreuses offres culturelles et de loisirs.

Une offre tout confort pour les séminaires Spécialisé dans les séminaires, l’Hôtel Vatel est capable de prendre en charges vos réunions professionnelles tout au long de l’année. Doté, entre autre, d’une salle plénière pouvant accueillir plus de 300 personnes, l’établissement peut offrir conjointement la même capacité en banquet. Facile d’accès et idéalement situé de par sa position centrale entre les vallées latérales, la vallée du Rhône et le Chablais, l’Hôtel Vatel offre des salles de grande capacité, aux équipements modernes : espaces modulables, outils informatiques, internet, etc. Vous bénéficierez des chambres sur place ainsi que du restaurant situé au rez-de-chaussée, sans oublier les nombreuses excursions à proximité de l’hôtel pour animer vos séjours. Vous apprécierez, en outre, l’expérience et le savoir-faire d’une équipe de professionnels à votre service. 357


Un restaurant gourmand Ouvert au grand public et proposant des prix attractifs, le restaurant de l’hôtel Vatel offre une carte riche et variée faite des mets les plus raffinés, travaillés avec des produits frais et de saison et distingués du label « Fait Maison ». La carte des vins est diverse et bien fournie en références valaisannes et internationales. Besoin d’un conseil ? Le maître d’hôtel saura vous guider pour un accord mets et vins idéal. Deux fois par année, les étudiants de l’école hôtelière éponyme vous proposent des voyages à travers différents Vatel dans le monde. Organisant des quinzaines gastronomiques, ils vous permettront de découvrir la gastronomie et la culture des instituts répartis sur les cinq continents. Avec une capacité assise de 300 personnes et la possibilité de faire des photographies dans le parc, l’Hôtel Vatel est le lieu idéal pour l’organisation de repas de mariage avec des menus adaptés à tous les goûts et tous les budgets. L’hôtel Vatel se charge également de l’organisation sur mesure de banquets et autres manifestations professionnelles ou familiales. Diverses institutions nationales et internationales ont déjà fait confiance et témoigner leur fidélité à cette institution martigneraine.

358


Une clientèle internationale Grâce à ces offres de qualité et des infrastructures modernes, l’Hôtel Vatel séduit aussi bien une clientèle locale qu’internationale. Hommes d’affaire, touristes de passage ou visiteurs de la Fondation Gianadda côtoient des groupes venus de loin et les séminaristes. La notion de service et de renseignements est une priorité absolue pour cet établissement 4 étoiles, devenu au fil des ans l’un des plus renommés de la région. Des étudiants qui officient dans un cadre privilégié La structure de l’Hôtel Vatel est rattachée à l’école Vatel, International Business School Hôtel&Tourism Management. Des étudiants en management hôtelier peuvent dès lors vous servir, sous la supervision de professionnels qualifiés. Une occasion pour eux d’apprendre les réalités du métier et d’acquérir le professionnalisme qui caractérise les membres du personnel de l’équipe Vatel.

Hôtel Vatel

Centre du Parc • Rue Marconi 19 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 720 13 13 • Fax +41 27 720 13 14 info@hotelvatel.ch • www.hotelvatel.ch

359


BOWLAND MARTIGNY

3440 m2 dédiés à la détente ! Ouvert depuis 2004, Bowland Martigny propose des jeux pour tous les goûts. Des bébés aux séniors, pour passer un moment ludique, pour fêter un événement, pour un team building, tout le monde y trouve son bonheur. Agrandit en 2017, adapté aux personnes à mobilité réduite pour qu’elles puissent s’adonner à tous les loisirs proposés, ouvert tous les jours, Bowland est un temple de l’amusement. Bien Vivre a testé les lieux. Détente en vue !

360


Une passion familiale Bowland est une histoire de famille. Un premier établissement, uniquement consacré au bowling, est ouvert, à Lausanne, en 1994 par Brigitte et Philippe Ecoffey. Martigny voit le jour 10 ans plus tard. Leur passion pour ce sport couplée à leur métier de restaurateurs leur permet de proposer des adresses où l’on vient autant pour se détendre que pour déguster un bon repas. Aujourd’hui, leur fille, Sarah Ecoffey n’a rien changé à la recette qui fait le succès. Avec une équipe de 15 personnes et son époux, elle dirige Bowland Martigny. En 2017, pour élargir l’offre, un agrandissement a été réalisé pour accueillir, sur plus de 3000 m2, une foultitude de nouveaux jeux ainsi que des espaces à privatiser pour l’organisation d’événements. Un lieu unique pour les enfants, le Kid’s Park Dans ce nouvel univers, une impressionnante structure de labyrinthe a été érigée ; 3300 m3 de jeux pensés autant pour amuser les enfants que pour les aider à développer leur motricité. Un parcours est dédié aux 0-4 ans tandis que les plus grands, jusqu’à 12 ans, utilisent celui, entièrement sécurisé, qui va jusqu’à 8 m de hauteur. Les parents, afin qu’ils surveillent leur progéniture, ne sont pas en reste avec une salle conviviale où ils peuvent prendre un verre et se restaurer. Un véritable paradis pour les familles ! Laser Megazone sur 560 m2 Au sous-sol, un immense Laser Game a été entièrement réalisé par la famille Ecoffey. Coins, recoins, angles, cachettes, ambiance nocturne, tout y est pour se prendre pour un guerrier durant les vingt minutes que dure une séance. Dès 7 ans, les pratiquants qu’ils soient garçons ou filles, enfants ou adultes, harnachés et armés, entrent dans un univers qui les déconnecte totalement du monde extérieur. Considéré comme un sport, le cerveau est mis à l’épreuve pour trouver les meilleures stratégies.

Se restaurer, fêter, partager... Côté restauration, des assiettes du jour – différentes du lundi au vendredi pour le déjeuner – à la carte qui propose un choix de burgers, de fondues ou encore de viandes, les propositions sont nombreuses pour répondre aux envies de chacun. La bonne humeur étant de mise à Bowland Martigny, une offre variée est soumise à ceux qui veulent organiser une fête ou un événement. Des dizaines d’anniversaire d’enfants s’y tiennent par mois. Grâce à des salles qui peuvent accueillir un grand nombre de convives, sorties de sociétés, team building et fêtes de famille, tout est possible ! Plus qu’un simple lieu de jeux, Bowland Martigny est un endroit où l’on prend le temps de se divertir, tout simplement de se faire plaisir !

Les autres amusements A ces nouveautés, vient s’ajouter une multitude de jeux d’Arcade ou d’autres plus traditionnels, comme le billard et le ping-pong. Les enfants se font plaisir avec la machine à peluches. Bien évidemment, il ne faut pas oublier celui par qui tout a commencé, le bowling. Avec ses 12 pistes, il a trouvé son public qui s’adonne à ce sport autant pour les compétitions qui peuvent être organisées dans leurs Bowland (2 autres adresses à Lausanne), homologués par la Fédération suisse de bowling, que pour le plaisir. On compte parmi les meilleurs joueurs, le fils de Sarah Ecoffey, peut-être le signe d’une troisième génération pour diriger les affaires ? Le temps le dira.

Rue des Finettes 52 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 722 93 39 martigny@bowland.ch • www.bowland.ch

Bowland

361


ÉLECTRICITÉ ÉMOSSON SA

L’immense potentiel de l’hydroélectricité La société de production hydroélectrique Electricité d’Emosson SA exploite le 2e plus grand barrage de Suisse en termes de capacité, avec 227 millions de m3 d’eau retenue. Binationale, l’installation capte les eaux du Massif du Mont-Blanc, dans les hautes vallées françaises de l’Arve et de l’Eau Noire mais aussi les eaux suisses du Val Ferret et de la Vallée du Trient. L’entreprise est intégrée dans le tissu local valaisan. Son directeur, Bruno Boulicaut s’implique, avec les élus, les entreprises et la population, pour développer les activités de la société dans la région.

© Michel Martinez

362


© Robert Hofer

Bruno Boulicaut

© Robert Hofer

Bruno Boulicaut, comment s’est négocié l’accord entre la Suisse et la France pour la construction de l’aménagement d’Emosson ? L’ouvrage d’Emosson a la particularité de se trouver à cheval sur deux pays. Historiquement, la Suisse et la France ont fait des échanges de terrains pour faciliter la construction du barrage et des deux centrales électriques à Vallorcine et La Bâtiaz. L’acte signé en 1963 se compose de quelques pages seulement : impensable de nos jours ! Au début du XXe siècle, des droits ont également été concédés par les Chemins de fer fédéraux (CFF) en échange d’électricité pour leurs trains. Les CFF étaient alors titulaires de tous les débits du bassin-versant naturel et propriétaires du barrage de Barberine, désormais immergé sous 40 mètres d’eau du lac d’Emosson.

Les 35 collaborateurs de la société (15 en France et 20 en Suisse) ne sont pas régis par le même droit du travail, viennent d’horizons différents et ne partagent pas la même culture. Ils doivent pourtant collaborer quotidiennement pour exploiter la centrale de Vallorcine en France et celle de la Bâtiaz en Suisse. Elles constituent en effet un ensemble et ne peuvent fonctionner l’une sans l’autre. Heureusement les équipes sont solidaires et l’organisation fonctionne en parfaite coordination.

Un aménagement binational, est-ce-que cela implique une organisation ou une gestion particulière ? Bien sûr, nous devons, par exemple, composer avec des lois différentes pour chaque pays. En Suisse, l’utilisation de l’eau est du ressort des cantons ou des communes, voire de la Confédération pour les aménagements transfrontaliers comme Emosson, tandis qu’en France, elle est du ressort de l’Etat. En l’occurrence, Electricité d’Emosson SA dispose de deux concessions suisse et française qui arriveront à échéance en 2055 et seront renouvelables sous de nouvelles conditions. Chaque année, les deux Etats, au travers d’une Commission de Surveillance, s’assurent de la bonne application des conditions-cadres de l’accord international.

Qui sont ces collaborateurs, quel est leur profil ? Les personnes dédiées à l’exploitation et à la maintenance connaissent très bien la montagne, les risques d’avalanches, etc. A Vallorcine, cet hiver, du fait de l’important enneigement, des techniciens ont dormi durant plusieurs jours à la centrale pour garantir la sécurité des installations. Ils doivent aussi aimer la nature, car tout l’aménagement d’Emosson fonctionne au rythme de celle-ci. Ils sont très polyvalents, capables d’intervenir à la fois dans le domaine hydraulique, mécanique, électrique, et informatique. Ce sont des techniciens aux compétences multiples, autonomes et très engagés. Ce sont eux qui font vivre l’aménagement d’Emosson. La culture d’entreprise trouve ici tout son sens.

© Michel Martinez

363


Quelles sont les atouts de l’énergie produite par Electricité d’Emosson et quelle est la mission de votre société ? Le grand avantage de cette énergie réside dans sa flexibilité et sa rapidité à injecter d’importantes quantités d’électricité sur le réseau. C’est également une énergie renouvelable, indigène et exempte de CO2 qui peut répondre très rapidement à la demande en électricité. La société a deux actionnaires et partenaires : Alpiq en Suisse et EDF en France. Electricité d’Emosson ne commercialise pas l’énergie qu’elle produit mais la met à disposition d’Alpiq qui, en contrepartie, supporte intégralement les coûts d’exploitation. Notre mission consiste donc à rationnaliser la maintenance et l’exploitation de l’ouvrage pour mettre à la disposition de notre partenaire une énergie à un coût efficient, tout en garantissant la sécurité et la qualité du kilowattheure produit. Par exemple, grâce aux avancées technologiques, notamment les outils numériques, nous avons pu augmenter la puissance totale de 380 mégawatts à 420 mégawatts. La modélisation numérique a permis de valider que l’installation pouvait supporter 40 mégawatts supplémentaires. Pour donner un ordre d’idée, en 2017, la société a mis à la disposition d’Alpiq une production de 885 millions de kWh, permettant de couvrir l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 250 000 ménages. Electricité d’Emosson a-t-elle encore des perspectives de développement ? Oui, l’hydroélectricité est une énergie d’avenir, flexible et renouvelable. Elle représente 60% de la production électrique totale en Suisse et c’est le pilier de la stratégie

© Marcel Studer

364

© Robert Hofer

énergétique 2050. Nous croyons en son potentiel, malgré les difficultés économiques qu’elle connaît actuellement. Nous avons plusieurs projets en cours d’analyse. Grace au développement des outils numériques, nous cherchons à améliorer les performances des installations afin de nous adapter aux besoins de notre partenaire Alpiq et des marchés de l’électricité. Nous étudions par exemple la possibilité d’exploiter des chutes d’eau non équipées de l’aménagement. Nous sommes également en pourparlers avec des partenaires locaux qui pourraient exploiter la chaleur générée par nos transformateurs pour couvrir, à terme, près de75% des besoins en chaleur des nouveaux quartiers de la ville de Martigny, actuellement en développement.


© Robert Hofer

Quelles relations Electricité d’Emosson entretient-elle avec les acteurs régionaux ? Aujourd’hui, nous restons proches des préoccupations collectives, notamment en ce qui concerne l’environnement. Electricité d’Emosson est engagée dans le programme de renaturation des cours d’eau. Nous avons mis en place des mesures pour lâcher plus ou moins d’eau en aval de nos prises d’eau et contribuer ainsi à la revitalisation de la faune et de la flore locales, quitte à perdre un peu de notre production. Electricité d’Emosson verse aussi une redevance aux communes pour l’utilisation de leurs eaux. Ces montants conséquents participent à l’économie locale. Nous sommes des industriels bien implantés dans la région et ne vivons pas dans notre cocon. Nous tenons à vivre en bonne intelligence avec tous les acteurs régionaux mais aussi nationaux et internationaux.

© Robert Hofer

Electricité Emosson SA

Centrale de la Bâtiaz • Case postale 391 CH-1920 Martigny Tél. +41 27 720 20 20 • Fax +41 27 720 22 77 www.emosson.ch

365


VALLÉE DU TRIENT

Le paradis des cyclotouristes Depuis dix ans, la vallée du Trient s’affiche en destination de choix pour les amateurs de vélo. Un positionnement qui s’est accéléré avec l’accueil, en 2016, d’une étape du Tour de France à Finhaut-Emosson. La région poursuit dans cette voie en proposant 9 itinéraires de cyclotourisme imaginés par le champion cycliste Steve Morabito. Elle accueille en outre, le 16 septembre 2018, la première édition de la Désalpe Reichenbach, cyclosportive caritative doublée d’une grande fête populaire.

Ascension vers le barrage d’Emosson. © Menno Boermans


VALLÉE DU TRIENT

Pays d’expériences authentiques Si la vallée du Trient s’affirme toujours davantage comme un paradis pour cyclotouristes, elle réserve bien d’autres richesses et découvertes à appréhender en toutes saisons. Au cœur de l’Espace Mont-Blanc, de Vernayaz (CH) à Vallorcine (F), se niche un formidable terrain de jeux. Des paysages à couper le souffle, une nature préservée, un riche patrimoine, des attractions uniques au monde et une vaste palette d’activités promettent des émotions intenses, marquées du sceau de l’authenticité.

Mont-Blanc Express. © TMR

367


VerticAlp Emosson. © Gaetan Haugeard

Le train, moyen de locomotion idéal été comme hiver Le train constitue sans doute le moyen le plus agréable de parcourir la vallée du Trient. Trait d’union entre la plaine et la montagne, le Mont-Blanc Express tient lieu de colonne vertébrale de la vallée. De Martigny à Chamonix, dans une nature majestueuse, ses rames panoramiques glissent silencieusement entre rocs et forêts, franchissant des gorges sauvages, longeant des villages authentiques. En hiver, le Mont-Blanc Express amène en toute sécurité les skieurs au pied des pistes. On laisse sa voiture en plaine – la gare TMR de Vernayaz dispose d’un parking gratuit – , on monte dans le train et hop, c’est parti pour une journée au grand air. Deux domaines skiables sont à portée de spatules : la Creusaz, au-dessus des Marécottes, et Balme, au-dessus de Vallorcine. Des forfaits combinant train et ski permettent de varier les plaisirs à des prix avantageux. En été, grâce aux offres de Transports Martigny et Régions (TMR) le visiteur peut parcourir la vallée à son rythme, sur une ou plusieurs journées, en s’arrêtant où bon lui semble, le temps d’une visite ou d’un repas. VerticAlp, sensations fortes face au Mont-Blanc Parc d’attractions unique en son genre, VerticAlp Emosson emmène ses visiteurs de Châtelard village au couronnement du barrage d’Emosson en moins d’une heure ! Pour garantir ce plein de sensations intenses, trois installations sur rail se combinent : le funiculaire à deux cabines le plus raide au monde, un train panoramique et un mini-funiculaire. Le parc, situé à mi-distance 368

de Martigny et de Chamonix, accessible tant par train que par route, se déploie face au panorama magique du Mont-Blanc. Au sommet des installations, à près de 2000 mètres d’altitude, partent différents chemins de randonnée permettant de découvrir les environs. Aux Montuires, une pause s’impose au VerticAlp Café, qui offre un cadre de détente somptueux. Théâtre de nombreuses animations saisonnières et soirées à thèmes, équipé d’espaces aménagés pour les enfants, il a accueilli des hôtes particuliers en juillet 2016 : les VIP du Tour de France ! Rénové en profondeur l’année de son 40e anniversaire, en 2015, VerticAlp Emosson est désormais entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite ainsi qu’aux familles avec poussettes. Le parc, qui a attiré plus de 41 000 visiteurs en 2017, est ouvert à la belle saison. En 2018, il le sera du 19 mai au 21 octobre. Tous en piste ! Avec une cinquantaine de kilomètres de pistes balisées, les domaines skiables de La Creusaz (au-dessus des Marécottes) et de Balme (au-dessus de Vallorcine) offrent une vaste palette de possibilités. Jardin des neiges pour faire ses premières armes ou tracés exigeants dans des décors somptueux, chacun trouve la piste qui lui convient. La région, qui a vu naître et grandir plusieurs champions et médaillés olympiques, sert régulièrement de cadre à des compétitions de freeride ou de ski-alpinisme. Les deux domaines offrent chacun des possibilités de se restaurer. On les rejoint très facilement avec le MontBlanc Express, et à des prix avantageux, grâce à des forfaits combinant ski et train. Les détenteurs de l’abonnement saisonnier Magic Pass profitent d’un abonnement Mont-Blanc Express Martigny - Les Marécottes ou Vallorcine - Les Marécottes à tarif préférentiel. La saison hivernale terminée, le domaine skiable de La Creusaz se transforme en piste de descente pour les amateurs de deux roues qui peuvent s’essayer à la trottinette tout terrain. De l’arrivée de la télécabine, à 1780 mètres d’altitude, le parcours de 7 km suit la route forestière jusqu’au village, pour une durée de 45 à 60 minutes.

Domaine skiable des Marécottes.


En indoor aussi La vallée propose nombre d’autres plaisirs hivernaux. Au programme figurent notamment raquette, ski de fond à Trient et à Vallorcine, ski de randonnée, luge, patinage, snowtubing, ski joering ou encore escalade sur cascades de glace. Diverses activités sportives se pratiquent également en salle : Salvan, Finhaut et les Houches sont équipés de murs de grimpe, Marécottes et Finhaut ont une piscine couverte et Chamonix, un bassin ludique. A quoi s’ajoutent plusieurs spas et salles de fitness, et même des jeux d’évasion (escape rooms) à résoudre en famille ou entre amis. De quoi s’occuper par tous les temps !

Gorges du Trient.

Que d’eau, que d’eau ! Les torrents alpins ont agi sur le paysage de la région comme de fabuleux sculpteurs, façonnant une série de gorges constituant des buts de promenade rafraîchissants. Gorges du Trient, du Dailley, du Triège ou Gorges mystérieuses de Tête-Noire, toutes sont parfaitement équipées en ponts, passerelles ou escaliers, et garantissent des balades spectaculaires. C’est un grand spectacle aussi qu’offrent les cascades de la Pissevache (Vernayaz) et ses 100 mètres de chute, et de Bérard (Vallorcine), dont on prétend qu’elle servit de refuge au célèbre faux-monnayeur Farinet. Dans la région des Marécottes, l’eau constitue un fameux terrain de jeux : le canyoning y emprunte des parcours à la beauté sauvage. Grâce à des degrés de difficulté très contrastés, ils peuvent être descendus en toute sécurité par les 7 à 77 ans encadrés par des professionnels. Sensations fortes encore avec la balançoire géante, appelée pendule, et la tyrolienne qui permettent un survol des flots paisibles de l’Eau Noire. 369


Quand une marmotte raconte des histoires de dinosaures... La Vallée du Trient, ce sont des paysages majuscules sillonnés de kilomètres de sentiers balisés. Marcheur aguerri ou famille en balade, chacun y trouve itinéraire à sa chaussure. Un sympathique personnage, Charlotte la Marmotte, explique les secrets de la montagne aux plus jeunes. Elle anime trois sentiers didactiques dans la vallée : aux Marécottes, où elle traite des dangers naturels, sur le bisse du Trient, où elle aborde le thème de l’eau et sur le site exceptionnel d’Emosson, où la plus curieuse des marmottes explique la géologie, ce qui lui permet d’évoquer les traces de dinosaures laissées par les ancêtres des dinosaures et des crocodiles, voici 240 millions d’années. Autre machine à remonter le temps, la Route des diligences, reliant Vernayaz à Finhaut le long de la voie du Mont-Blanc Express, qui rappelle l’arrivée du tourisme dans la région, au milieu du XIXe siècle. Loriaz et son refuge, près de Vallorcine, Salanfe et son auberge, l’alpage d’Emaney, au-dessus des Marécottes, ou encore la réserve naturelle des Aiguilles Rouges, à Chamonix, constituent également des destinations de choix.

Barrage d’Emosson.

Sentier didactique Charlotte la Marmotte, Trient. © CREPA

Aux Marécottes, le plus haut zoo d’Europe Le parc zoologique des Marécottes abrite quelque 120 pensionnaires, vivant dans des conditions proches de l’état sauvage. A 1100 mètres d’altitude (record d’Europe!), sur 75 000 m2, au milieu des sapins et des mélèzes évoluent dans de vastes enclos ours noirs, loups, lynx, marmottes, renards, bouquetins et autres sangliers. Une piscine creusée dans le rocher, ouverte à la belle saison, et un restaurant complètent ce complexe fort prisé des familles. A noter que le parc zoologique est accessible toute l’année. Barrage d’Emosson © CREPA

© Zoo des Marecottes

370


Cosmojazz. © Christophe-Boillon

Fier de partager son patrimoine Les habitants de la vallée du Trient tirent de leur patrimoine une légitime fierté. Et comme ils sont partageurs, ils aiment le présenter à leurs visiteurs. Les espaces thématiques de la région racontent notamment l’invention de la radio (Fondation Marconi, Salvan), la fabrication du pain (Moulin Fine, Salvan), la vie d’antan (Maison de Barberine, Vallorcine), la géologie (Musée des cristaux, Chamonix) ou encore les secrets d’une ancienne forteresse militaire creusée dans la roche (Fort de Litroz). Quant aux alpages (Emaney, la Giétaz), buts de promenade toujours appréciés, ils promettent des moments gourmands. L’hydroélectricité tient la vedette à Châtelard. Tandis qu’un musée explique le fonctionnement d’un barrage, un pavillon d’information retrace les travaux de Nantde-Dranse, chantier pharaonique toujours en cours, visant à construire une centrale de pompage-turbinage souterraine entre les barrages d’Emosson et du VieuxEmosson. Deux festivals de musique particulièrement conviviaux viennent rythmer l’année dans la vallée, l’Avalanche et le Cosmojazz. A la fin de l’hiver, le premier réchauffe les amateurs de rock entre les Marécottes et Salvan, tandis que le deuxième, imaginé par André Manoukian, se déroule en été et en plein air. Des musiciens de tous horizons jouent sur les plus beaux sites naturels, répartis dans les vallées de Chamonix-Mont-Blanc et du Trient. La Fondation Pierre Gianadda et Barryland, deux immanquables Aux portes de la vallée du Trient, Martigny abrite deux lieux d’évasion incontournables pour qui séjourne dans la région. La Fondation Gianadda tout d’abord, connue mondialement. Près de 10 millions de personnes l’ont visitée depuis son ouverture, en 1978. Elle propose des expositions des plus grands peintres et sculpteurs, organise une saison musicale de haute tenue et dispose d’un parc de sculptures classé parmi les cinq plus beaux d’Europe.

A quelques centaines de mètres de la Fondation Gianadda, tout proche du spectaculaire amphithéâtre romain, Barryland invite les visiteurs à un voyage au pays des chiens du Saint-Bernard. Présents tout au long de l’année, les emblématiques chiens se laissent caresser par petits et grands. A l’étage, un musée vivant retrace l’histoire du col et de l’hospice du Grand Saint-Bernard alors qu’un espace découverte plonge les enfants dans des aventures extraordinaires. Tendresse et émotion garanties !

Fondation Marconi, Salvan.

Vallée du Trient tourisme SA

Le Gilliod 27 • CH-1929 Trient Tél. +41 27 761 31 01 info@valleedutrient-vallorcine.ch www.valleedutrient-vallorcine.com

371


INTERVIEW

PIERRE-ANDRÉ GREMAUD

Verbier Promotion

« Dans notre stratégie, un grand effort est porté sur l’été » Située au cœur des Alpes, la région de Verbier - Val de Bagne - La Tzoumaz est un paradis authentique, idéal pour les amoureux de la nature et les sportifs. Une destination à découvrir absolument offrant de multiples activités été comme hiver comme nous l’explique Pierre-André Gremaud, directeur de Verbier Promotion.

VTT le long de la Planie en été. Activité idéale à faire en famille. © Verbier Promotion / Yves Garneau

© verbier.ch

372


Croix-de-Cœur à Verbier, lieu idyllique pour pratiquer le VTT cross country et le parapente. © verbier.ch / Melody Sky

Verbier Bikepark. © verbier.ch / Yves Garneau

Verbier Promotion en bref Verbier Promotion SA est la société de marketing de la destination Verbier - Val de Bagnes - La Tzoumaz. Sa mission : promouvoir la destination en Suisse et à l’étranger afin de favoriser la venue de nouveaux touristes. Elle travaille la main dans la main avec les Offices de tourisme de Verbier, Le Châble et La Tzoumaz chargés d’animer les destinations ainsi que d’accueillir et d’informer les visiteurs une fois installés.

Comment se porte la destination ? En termes de nuitées touristiques les chiffres sont plutôt stables. La destination a enregistré en 2016 plus d’un million de nuitées en comptant celles générées par l’occupation des résidences secondaires. Ces nuitées ne sont pas décomptées à proprement parler, mais calculées sur la base d’un forfait. Au niveau des saisonnalités du tourisme, l’hiver représente environ ¾ des nuitées, contre ¼ l’été, tout en sachant que le tourisme estival possède un fort potentiel de développement. Quels sont vos marchés prioritaires ? Le marché suisse, notamment romand, reste une priorité. A l’étranger, Verbier fait bien sûr un grand effort de promotion en Grande-Bretagne, puisque les Anglais sont traditionnellement des touristes cruciaux pour Verbier ainsi que dans quelques autres marchés de proximité comme la France, la Scandinavie et le Benelux. En ce qui concerne les marchés lointains, nous travaillons de manière commune avec les destinations Aletsch Arena, Loèche-les-Bains, Brig-Simplon et Saas-Fee ainsi qu’avec la Matterhorn Gotthardbahn et Valais Wallis Promotion au sein de l’organisation « Matterhorn Region AG », créée l’an passé afin de promouvoir le Valais auprès des clients et visiteurs d’Asie et des Etats-Unis. Le marché chinois est notamment en pleine expansion. Nous

Hébergements et chalets dans la station de Verbier. © Verbier Promotion / Yves Garneau

sommes également présents sur des marchés émergents comme le Brésil, que nous démarchons ensemble avec Suisse Tourisme. Pouvez-vous nous présenter l’offre hivernale et ses nouveautés ? Si Verbier reste la capitale du hors-piste, le domaine des 4 Vallées offre 410 kilomètres de pistes pour tous les niveaux et une offre particulièrement diversifiée pour les amateurs de ski de randonnée ou en raquettes à neige, de ski de fond et de luge. Sans oublier son snowpark et l’Audi Quattro Funslope, un espace idéal pour permettre aux enfants d’apprendre les bases du freestyle, tout en s’amusant sur un parcours jonché d’obstacles et de modules. Au niveau des nouveautés, Téléverbier a effectué le remplacement du Téléphérique Les Attelas - Mont Gelé dotant ainsi ce domaine skiable très réputé dans le monde du freeride d’une toute nouvelle remontée mécanique. Un gros investissement tout comme le développement de l’enneigement artificiel sur le secteur de La Tzoumaz. 373


Que faire en cas de mauvais temps ? La destination foisonne de pépites culturelles, entre art contemporain et patrimoine avec également un terroir gastronomique très apprécié comme le fromage de Bagnes AOC. Parmi les activités possibles, la visite de la fromagerie avec des activités adaptées pour les plus petits. Les visiteurs peuvent également profiter d’une nouvelle salle omnisport avec murs de grimpe, un court de tennis, deux courts de squash et un terrain multisports pour le basket, volley, badminton, etc. Il s’agit de la première partie du complexe sportif, bientôt complété par une partie détente avec piscine intérieure et espace wellness notamment. Verbier possède également un cinéma. De quoi s’occuper en cas de mauvais temps. Comme de nombreuses stations vous cherchez à promouvoir le tourisme estival. Que mettez-vous en place ? Dans notre stratégie, un grand effort est porté sur l’été afin de faire vivre la destination en dehors de la saison hivernale. Nous avons déjà un tourisme d’événements particulièrement dynamique avec le Verbier Festival, le Jumping International de Verbier, le Trail Verbier St-Bernard ou le Bikefest. Si ces derniers jouent un rôle majeur pour la station, nous cherchons à proposer encore plus d’événements en été avec comme moteur de l’activité touristique le vélo. Parallèlement aux magnifiques développements des parcours de descente VTT qui attirent déjà des spécialistes du monde entier, nous avons des événements comme la Swiss Epic, reliant Verbier à Zermatt et bien sûr le Grand Raid, de Verbier à Grimentz, une manifestation cyclisme phare de l’été. Concernant le vélo de route, août 2018 marquera la première édition du Tour des Stations. Une nouvelle cyclosportive avec trois parcours à choix dont, le plus difficile, s’élance de Martigny jusqu’à Verbier et traverse onze stations. Nous valorisons également la randonnée avec de nombreux itinéraires pour tous les niveaux offrant des panoramas splendides, comme le point de vue époustouflant du Mont-Fort, avec sa vue panoramique à 360 degrés sur de nombreux 4000 des Alpes, dont le Cervin et le Mont-Blanc.

Freeride vers Savoleyres avec vue sur la station de Verbier et le massif des Combins. © Verbier Promotion / Yves Garneau

Sentier des Chamois, balade à proximité du lac Louvie avec une magnifique vue sur les Combins. © verbier.ch / Yves Garneau

Freeride et paysages Cabane Mont-Fort. © Verbier Promotion / David Carlier

Vous avez également mis en place le Verbier Infinite Playground Pass (VIP Pass). De quoi s’agit-il ? Valable de juin à octobre, le Verbier Infinite Playground Pass est délivré gratuitement à tous les hôtes séjournant au minimum une nuit dans la région et s’acquittant de leur taxe de séjour. Il donne accès à une multitude d’activités à des prix avantageux ainsi qu’à des prestations gratuites comme l’utilisation des remontées mécaniques jusqu’au Mont-Fort ou encore des cars postaux. Pouvez-vous nous parler de votre campagne « Pure Energy » Cette signature « Pure Energy » reflète le positionnement de marque de Verbier et de sa région. Elle cherche à véhiculer de l’émotion, du fun, de l’aventure et de l’inspiration. Nos campagnes mettent avant tout en avant les expériences qu’il est possible de vivre avec en filigrane la nature et le sport qui constituent des critères importants de l’ADN de la destination. 374

Verbier Promotion SA

Chemin des Marais Verts 9 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 775 38 88 www.verbier.ch

Office du Tourisme de Verbier Place centrale 2 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 775 38 88 www.verbier.ch


COLLINE 220 : Très joli duplex de 4 pièces aux combles d’une petite résidence sur les hauts de Plan Pra, arrêt de bus à proximité. CHF 1 750 000.–

PLEIN CIEL 316 : Superbe 4 pièces aux combles, proche de la place centrale et du départ de Médran. Vue imprenable sur le Val de Bagnes ! CHF 2 800 000.–

ÉCLAT DE SOLEIL 329 : Splendide 4 pièces au troisième étage d’une résidence de 2007. Situé à 150 mètres du départ de Médran ! CHF 2 750 000.–

MARPHA : Magnifique chalet rénové dans la région du Sonalon. Place de parc intérieure privée et superbe vue ! CHF 4 000 000.–

MONTMERLE : Magnifique propriété composée d’un chalet et de son mazot individuel, reliés par le garage souterrain. L’arrêt du bus pour Médran se trouve à quelques pas. CHF 9 500 000.–

PURE FOLIE : Splendide chalet sur les hauts de Médran. Construction en vieux bois et matériaux de choix, apportant chaleur et sophistication à cette résidence de luxe. Prix sur demande

RUE DU CENTRE SPORTIF 12 • CH-1936 VERBIER • TÉL. +41 27 771 71 01 INFO@GUINNARD.CH • WWW.GUINNARD.CH


T +41 27 775 35 90 — info@leselfes.com


moserdesign.ch

International Winter, Spring and Summer Camps Verbier Switzerland

www.leselfes.com


LEMANIA-VERBIER INTERNATIONAL SCHOOL

Une belle éducation dans un cadre somptueux Lemania-Verbier International School (LVIS) a ouvert ses portes en septembre 2010 et compte aujourd’hui plus de 80 étudiants de 16 nationalités différentes. Installée au cœur de la station, elle accueille des élèves de 3 à 15 ans qui suivent le cursus international britannique dans un environnement moderne et stimulant. Zoom sur une école qui offre un enseignement sur-mesure et de haute qualité avec en toile de fond les sommets enneigés.

An outstanding education in a beautiful mountain setting Lemania-Verbier International School (LVIS) opened its doors in September 2010 and counts more than 80 students to date from 16 different nationalities. Situated in the heart of the resort, LVIS welcomes students aged 3 to 15 years old following the British National curriculum in a modern and stimulating environment. Zoom in on a school that offers a high standard and individualised education with snowy peaks as a backdrop. 378


Le succès d’une école L’école internationale de Verbier est née de l’initiative d’une poignée de parents désireux d’offrir un enseignement de qualité avec un cursus international. Regroupés en fondation, ils créent en 2010, grâce au soutien de la commune de Bagnes, la « St-Georges School ». Celle-ci sera rebaptisée deux ans plus tard Lemania-Verbier International School (LVIS) suite à son rattachement au groupe Lemania Swiss Group of Schools, fondée en 1908. L’école accueille des enfants de 3 à 15 ans en provenance du monde entier avec 16 nationalités représentées. Depuis sa création, elle n’a cessé de se développer avec 82 élèves aujourd’hui contre 12 seulement à ses débuts.

Une ouverture sur le monde L’enseignement de LVIS est basé sur le programme des « Key Stages » anglais, de la crèche à la 11e année. Au secondaire, le cursus suivi est le « Cambridge IGCSE » et le programme de diplôme du Baccalauréat International (IB) sera prochainement disponible. La langue d’enseignement est l’anglais mais l’école accorde une place importante au français. Deux niveaux d’apprentissage sont proposés dans chaque classe selon le niveau des élèves et de nombreuses activités se déroulent également en français. LVIS offre également la possibilité de suivre le « Spring Term » (trimestre d’hiver) durant lequel les élèves peuvent profiter d’un enseignement de qualité directement au sein des classes et des plaisirs du ski.

The success of a school The international school in Verbier was born from the initiative of a handful of parents wishing to offer a quality education with an international curriculum. Forming a foundation, and thanks to the support of the Bagnes authorities, they created the “St-George School” in 2010. The school was re-baptised two years later as the Lemania-Verbier International School (LVIS) following its link to the Lemania Swiss Group of Schools, founded in 1908. The school welcomes 3 to 15 year old children from around the world, from 16 different nationalities. Since its creation LVIS has developed continuously, going from just 12 students at the beginning to 82 today.

An opening to the world Education at LVIS is based on the British “Key Stage” programme, from pre-school to Year 11. At the secondary level, the “Cambridge IGCSE” curriculum is followed and the International Baccalaureate (IB) Diploma programme will be available in the near future. Lessons are taught in English, but the school also places high importance on the French language. To adapt to student needs, French lessons are divided into two levels in each class and many extra-curricular activities are in French. LVIS also gives students the possibility of following the “Spring Term” only (winter season), during which they can integrate into a class and benefit from a quality education whilst also enjoying the pleasures of skiing. 379


Une éducation de haut niveau LVIS cultive et entretient chez ses élèves les valeurs qui fondent l’esprit IB comme l’ouverture d’esprit, la collaboration, le respect, la solidarité ou encore la prise d’initiatives. La pédagogie valorise le plaisir d’apprendre et tout est mis pour œuvre pour motiver et satisfaire la curiosité des enfants. L’effectif réduit des classes permet un suivi individualisé de chaque élève et une adaptation à leur rythme d’apprentissage. Diplômés, expérimentés et passionnés, les professeurs, en majorité britanniques, se veulent proches et disponibles pour leurs élèves. A LVIS, le sport tient une place importante. Outre son programme de ski, avec des sorties deux après-midi par semaine, l’école profite des infrastructures de la station pour permettre aux élèves de pratiquer le golf, le tennis, l’escalade ou encore le karaté. Des cours de cuisine et de musique sont également proposés, encadrés par des professionnels réputés.

A high level education LVIS encourages and maintains values in its students founded on the IB spirit such as open mindedness, collaboration, respect, solidarity and initiative. This approach inspires the pleasure of learning and everything is done to motivate and satisfy the children’s curiosity. The small class sizes enables an individualised programme for each student and an adaptation to their learning rhythm. Teachers, in majority British, are pas380

sionate, experienced and highly educated, with an availability and proximity to students. At LVIS, sport holds an important place. On top of the ski programme in which all students ski two afternoons a week, the school benefits from the resort’s infrastructure enabling students to practice different sport including golf, tennis, climbing or even karate to name a few. Cooking and music lessons are also available, taught by reputable professionals.


Des infrastructures de premier choix LVIS accueille ses élèves au sein de deux bâtiments : le chalet Mascotte à l’ambiance chaleureuse pour les plus petits et une structure plus moderne pour les plus grands. Ces derniers bénéficient de salles de classe parfaitement équipées avec beamer et Apple TV ainsi que d’iPads personnels. Ceux-ci font l’objet d’un contrôle à distance par les professeurs pour une utilisation encadrée. Les classes modulables et les nombreux espaces disponibles favorisent les travaux de groupe sur de nombreux projets : un environnement de travail idéal pour l’acquisition du savoir.

Rue de la Poste 25 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 565 26 56 info@lvis.ch • www.lvis.ch

First choice infrastructures LVIS welcomes its students in two buildings: the Mascotte chalet which has more of a homely feel for the younger students, and a more modern structure for the older students. They benefit from well-equipped classrooms with a Beamer and Apple TV as well as personal Ipads which can be controlled at a distance by the teachers . The modular classes and many available spaces enable group work on many projects: an ideal working environment to acquire knowledge. 381


W VERBIER Design & Lifestyle en montagne W Verbier, premier refuge alpin des W Hotels Worldwide, a été élu Meilleur Hôtel de Ski au monde deux années consécutives au World Ski Awards 2016 et 2017. Perché à 1’531 mètres d’altitude à quelques pas des remontées mécaniques principales de Verbier, l’établissement propose un accès direct à plus de 400 km de pistes de ski et des sentiers de randonnées. Ses 123 chambres élégantes dont 17 suites, toutes avec cheminée, lit signature W et balcon privé sont un refuge intime parfait après une journée exaltante en montagne. À l’intérieur, le design est audacieux. Des matériaux locaux tels que le bois et la pierre sont revisités dans le style moderne des hôtels W créant ainsi des espaces majestueux et interactifs.


Bars et Restaurants Ouvert toute l’année, l’établissement offre à ses hôtes et visiteurs 6 bars et restaurants. Le Arctic Juice & Cafe est idéal pour une pause gourmande à toute heure, le W Off Piste, pour un après-ski festif au son des mixes de notre DJ Résident et le W Living Room pour y siroter des cocktails tendances face à une vue sensationnelle. Le voyage culinaire continue avec le bistronomique W Kitchen, l’exclusif Eat-Hola tapas bar by Sergi Arola ou le Carve Sushi Bar.

Spa et Wellness Idéal pour se détendre et recharger les batteries, le Away Spa est un havre de sérénité de 800 m² comprenant 9 salles de soins où les thérapeutes experts y prodiguent les traitements de la célèbre marque suisse La Prairie. Les visiteurs peuvent profiter de la piscine chauffée intérieure/extérieure WET, des hammams, sauna, jacuzzi, de la salle de fitness FIT aux équipements dernier cri et de l’espace de yoga privé.

En été Un nouveau paysage se dévoile. Imaginez une plage de sable fin et une atmosphère agréable et rafraichissante avec plamiers transats et cocktails exotiques tendances, le tout, encadré par un panorama naturel grandiose. ‘La Plage’ est la scène centrale pour les amateurs de montagne, l’endroit idéal pour s’évader, dans l’un des spots les plus en vue d’Europe.

Un service sur mesure Quels que soit les envies et besoins à satisfaire, les équipes du Whatever/Whenever et du W Mountain Concierge sont à disposition pour y répondre 24/7.

W Verbier

Rue de Médran 70 - CH 1936 Verbier Tel. +41 27 472 88 88 info.wverbier@whotels.com www.wverbier.com


VFP IMMOBILIER SA

Un partenaire local de qualité Située au cœur de la station de Verbier depuis 30 ans, l’agence VFP Immobilier SA est reconnue dans la région pour sa parfaite connaissance du marché immobilier local. Emmenée par une équipe dynamique et souriante, elle propose un service sur-mesure et de qualité fondé avant tout sur l’humain. Zoom sur une agence qui avance.

384


Une entreprise familiale A l’origine de VFP Immobilier, Véronique et Patrick Fellay. Courtiers en immobilier diplômés, ces deux amoureux de Verbier, natifs de la région, ouvrent en 1988 leur agence qu’ils baptisent simplement avec leurs initiales. Seuls au départ, ils ne tardent pas à faire prospérer leur affaire. Aujourd’hui, l’agence compte sept collaborateurs dont leur fils, Michael, qui s’apprête à

reprendre les rênes de l’entreprise familiale. Une transition qui s’effectue en douceur avec le soutien des fondateurs. Située au cœur de Verbier, l’agence déménagera d’ici la fin de l’année dans de nouveaux locaux plus spacieux à une centaine de mètres à peine de son adresse actuelle. Une pérennité qui sera également marquée par un renouvellement de son identité visuelle avec notamment un nouveau logo en préparation.

385


Un service complet VFP Immobilier est une agence pluridisciplinaire. Active dans le courtage, elle propose un large panel d’appartements et de chalets de toutes catégories ainsi que de de nombreux biens à la location, qu’il s’agisse de locations de longue durée ou de locations de vacances, à la semaine et même au weekend. L’administration de PPE ou encore la gérance font partie de ses prestations. Outre les services dits « classiques » d’une agence immobilière, VFP Immobilier offre à ses clients la possibilité d’organiser le nettoyage de leur objet, le blanchissage de leur linge, le déblaiement de la neige, l’entretien extérieur ou encore l’achat de courses diverses, la réservation de taxis et de cours de ski, etc... Un service conciergerie comprenant aussi la réception du courrier, le règlement des factures, la souscription à des assurances, à des abonnements ou à des contrats de maintenance (entretiens divers) ainsi que les dépannages lors de problèmes et diverses autres tâches administratives. De quoi permettre aux propriétaires de ne pas avoir à se soucier de leur propriété lorsqu’ils sont absents. Elle conseille également ses clients sur les entreprises à contacter si des réparations doivent être entreprises ou lors de travaux éventuels.

386


Une agence à votre écoute Fort de ses 30 ans d’expérience, VFP Immobilier bénéficie d’une excellente connaissance du marché de l’immobilier de la région de Verbier qui lui permet de conseiller au mieux ses clients afin qu’ils puissent trouver la perle rare. Elle est l’une de ces agences qui privilégient le contact et la convivialité avec la clientèle. Disponible, à l’écoute et plurilingue en prime ! Elle travaille sur la base de rapports de partenariat avec chacun de ses clients pour leur offrir des prestations de qualité répondant en tout point à leurs attentes. « Nous prenons le temps de nouer une relation privilégiée avec chacun de nos clients, la discrétion, le calme et la convivialité sont des mots d’ordre », explique Patrick Fellay. De quoi expliquer l’incroyable fidélité de la clientèle. Une philosophie d’entreprise familiale allant au-delà des simples relations commerciales et qui fait de VFP Immobilier une agence pas comme les autres.

Une équipe à taille humaine VFP Immobilier, c’est une petite équipe soudée et dynamique de sept collaborateurs aux compétences complémentaires réunies autour de la passion de l’immobilier. La culture d’entreprise ouverte et familiale se fonde sur des valeurs comme le respect, l’écoute et l’entraide. De quoi assurer une bonne ambiance au travail dont profite directement la clientèle et que l’on ressent immédiatement en poussant les portes de VFP Immobilier. Une agence impliquée également dans la vie et le rayonnement de la région à travers son soutien à des manifestations culturelles et sportives, telles que le Concours Hippique ou Le Jumping. Elle sponsorise en outre le vice-champion du monde bernois de Moto2 Tom Lüthi.

VFP Immobilier

Rue de la Poste 15 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 775 30 10 • Fax +41 22 775 30 19 vfp@verbier.ch • www.vfp.ch

387


Entretien avec Martin EngstrĂśm, fondateur et directeur du Verbier Festival

Š Aline Paley

388


© Nicolas Brodard

A l’aube du 25e anniversaire et après une tournée de 7 dates en Chine, à Dubaï et sur un bateau de Croisière, quel est votre sentiment ? Nous intensifions les liens avec nos partenaires locaux, ils sont un pilier à la réussite du festival depuis 1994. Depuis cette année nous disposons d’un bureau permanent à Verbier avec un espace billetterie éphémère qui ouvre pendant les vacances scolaires et qui nous permet de renforcer notre présence sur place et être plus proche de notre public et de nos partenaires valaisans. Le nouveau programme dédié à la découverte et la pédagogie musicale a été conçu pour célébrer nos 25 ans avec tous les habitants du Valais, dès 6 ans : 200 manifestations gratuites. Dès le plus jeune âge et pour les familles, les festivaliers ont accès aux activités autour de l’événement. Le programme VF UNLIMITED permet ainsi de découvrir la musique sous un angle différent : des randonnées musicales pour profiter du cadre alpin en musique, des conversations ludiques autour de la programmation et une multitude d’ateliers adaptés à tous nos publics. Quelles sont les nouveautés pour cette édition ? Nous avons pensé, « 25.- pour 25 ans » afin de faire profiter notre jeune public de toute l’offre de concerts. Nous proposons des packages très attractifs grâce à nos hôtels partenaires qui permettent à notre public de prolonger son séjour et nous avons lancé le concours de vitrines avec les commerçants de Verbier afin de faire participer toute la station aux festivités. En termes de modèle économique, pouvez-vous détailler celui que vous avez érigez et quel est le montant réinjecté chaque année dans la station ? L’étude Mc Kinsey réalisée en 2014 avait mis en lumière le fait que pour 1 franc CHF injecté, les retombées économiques étaient 10 fois supérieures (environ 10 millions par édition). Nous sommes fiers de pouvoir contribuer économiquement et culturellement à la Commune de Bagnes qui nous soutient fidèlement. Quels sont les grands principes de votre programmation ? Il est important de pouvoir imaginer une programmation surprenante et internationale en Valais. Chaque concert est pensé comme un événement unique. Notre programme comprend 59 concerts dont 2 concerts pop-folk avec 90 têtes d’affiches et plus de 250 jeunes musiciens, et une centaine de master class qui sont des moments d’exception.

Gagnez 2 invitations pour le concert

Al McKay’s Earth, Wind & Fire Experience le 28 juillet à 19 h Et prenez part aux festivités de la 25e édition du Verbier Festival en envoyant un mail à aurelie@lipco.ch

Que réservez-vous pour la 30e édition ? Toujours plus de surprises et d’excellence. Les jeunes talents d’aujourd’hui seront certainement les grands noms de demain et nous souhaitons tous suivre leur évolution. Quels conseils voudriez-vous prodiguer pour bien vivre son Verbier Festival cet été ? Aller voir tous les concerts et se laisser surprendre par la diversité des offres. Chacun est différent et apporte son lot de découvertes, au cœur des Alpes, dans une ambiance unique. La musique est universelle et accessible à tous et l’ambiance est très décontractée. Je suis à chaque édition ému de constater que la musique envahit la station et que l’attractivité du festival attire un public à la fois international et local. Une saison culturelle ambitieuse est née à 1500 m en 1994 grâce à la puissance des appuis locaux. Fin 2018, un livre sera édité, retraçant ces 25 années à travers des photos et témoignages d’artistes et partenaires qui nous ont fidèlement soutenus et continuent de faire rayonner le Verbier Festival. 389


BRUCHEZ ALPINE PHOTO

Toujours plus haut Photographe passionné par la montagne, Laurent Bruchez aime gravir les sommets en quête de photos inédites. Sa passion de l’altitude se retrouve dans ses images ou domine l’intensité des lumières de ces hauts lieux, l’esthétique des formes et des matières qui nous révèle la beauté du monde.

Patagonie.

390


Antarctique.

Laurent Bruchez.

Nouvelle-Zélande.

Les origines d’une passion Paysagiste durant la saison estivale, patrouilleur sur le domaine de Verbier en hiver, Laurent Bruchez est tombé dans l’univers de la photo sur les sommets enneigés de la station valaisanne. C’est là-haut, à plus de 3000 mètres d’altitude, lors de magnifiques levés de soleil, il y a une dizaine d’années, que l’envie d’immortaliser ces moments magiques et éphémères se fit sentir. Un élément déclencheur pour ce bagnard d’origine, amoureux de nature et de sensations fortes. Ses voyages nourrissent sa passion pour la photographie et sa volonté d’en faire un métier. Soucieux d’aller plus loin dans sa démarche, il décide de se former auprès de photographes professionnels et de perfectionner sa technique tout en investissant dans du matériel plus performant afin de capter dans le moindre détail les plus beaux instants. La montagne pour source d’inspiration Au fil des ans, Laurent Bruchez s’est spécialisé dans les paysages au format panoramique (grand angle), créés par assemblage de plusieurs photographies. Une manière de donner de la perspective au sujet de ses photographies et de capter au maximum la vue. Sa muse: la montagne et les plus beaux sommets. Ceux

Norvège.

qu’on immortalise à la force des jambes au bout de longues heures de marches, parfois dans des conditions difficiles. A la manière d’un aventurier, Laurent Bruchez sillonne le globe, à la découverte des endroits les plus magiques comme la Patagonie, la Nouvelle-Zélande, ou encore l’Antarctique, où il est allé par deux fois sur un voilier. Seul ou accompagné, chaque voyage est unique et fait l’objet de plusieurs jours de préparation, qu’il s’agisse du choix de l’itinéraire, de l’étude des conditions météorologiques ou encore de la préparation de l’équipement, sans garantie de pouvoir décrocher le précieux sésame : la photo tant attendue. 391


L’histoire d’une photo En 2016, Laurent Bruchez et un ami guide sont partis à la conquête du Sommet Gorra Blanca en Patagonie. Une ascension loin d’être techniquement difficile mais qui s’est avérée complexe compte tenu d’une météo capricieuse. Trois jours d’approche ont été nécessaires aux deux acolytes pour atteindre leur objectif. Un parcours oscillant entre la forêt, les cailloux et l’ascension d’une barrière de rochers que la pluie a menacé de compromettre. La patience et la volonté d’arriver au sommet en auront eu finalement raison. Arrivé en haut du glacier, c’est un brouillard épais qui accueille les deux amis. S’orientant à la boussole, ils arrivent finalement à un bivouac scientifique chilien pour passer la nuit. Levée à deux heures du matin, ils poursuivent leur route, équipés de crampons. Si le temps est au beau fixe à leur départ, le vent se lève et les nuages arrivent. Le doute s’installe à nouveau dans l’esprit de Laurent Bruchez qui tente pour la seconde fois de gravir le sommet. Poursuivant, le photographe arrive enfin au sommet où l’attend une vue magnifique avec des champignons de glace sur lesquels dansent les ombres des nuages.

Suisse Grand Combin.

Antarctique.

Italie Tre Cime DI Lavaredo.

Norvège.

392


retranscription fidèle de la réalité. Cherchant à avoir une qualité d’image toujours plus performante, le photographe a investi il y deux ans dans un drone permettant de photographier des endroits sous un angle différent et de réaliser des photos aériennes dans des endroits inaccessibles, avec une mise en œuvre extrêmement simple et rapide, tout en limitant les risques aux personnes.

Géorgie Uhshguli.

Un vecteur d’émotions A travers ses clichés, Laurent Bruchez tente de retranscrire les émotions vécues au moment de la prise de vue. « J’aime aller dans des endroits où peu de gens sont allés auparavant, faire des images encore peu vu et rendre visible ce que peu de gens ont l’occasion de voir », explique-t-il. Pour lui, la photo est un moyen de partager ces instants uniques, et de rendre compte de la beauté et de la force de la nature. « Je suis plutôt dans la contemplation que dans la symbolique », précise le photographe valaisan. Ce dernier affectionne particulièrement les ambiances de coucher et de lever de soleil qui font vibrer le paysage de manière singulière. Parmi ses prochains voyages : le nord de la Chine et ses dunes de sable avec en arrièreplan les sommets enneigés de Altyn-Tagh. Un endroit reculé, très peu visité et photographié encore à ce jour. L’authenticité de l’image Les photos de Laurent Bruchez se distinguent par leur authenticité. Loin de la HDR, qui consiste à pousser à l’extrême les corrections colorimétriques jusqu’à une perfection contre-nature, ses clichés sont travaillés de manière très naturelle dans un souci de justesse et de

Des usages multiples Laurent Bruchez édite ses photos par série limitée de 12 cadres. Une manière pour lui de rester dans la qualité. Très prisés de la clientèle locale, ses clichés finissent chez des habitants et touristes de la région de Verbier mais aussi dans les hôtels et agences immobilières. Laurent Bruchez voit également ses photos transformer en crédences de cuisine. Il travaille en outre pour divers Offices de Tourisme et est de plus en plus sollicités par des magazines de nature qui apprécient son style. Afin de faire connaitre son travail, il réalise des expositions ponctuelles dans différents lieux de la région.

Bruchez Alpine Photo

Route de Verbier 68 • CH-1934 Le Châble- Bagnes Tél. +41 79 431 49 29 www.bruchez-alpine.ch @bruchezalpinephoto

Bruchez Alpine Photo

393


GUINNARD IMMOBILIER & TOURISME SA

Réinventer l’immobilier de montagne Installée à Verbier depuis 1965, la société Guinnard Immobilier & Tourisme SA, entreprise familiale dirigée par Daniel Guinnard, est spécialiste en location, administration de PPE, courtage, expertise immobilière et domiciliation. Dans un univers qui connaît de grands changements suite à la Lex Weber, savoir s’adapter aux nouveaux enjeux de l’immobilier de montagne est impératif. Plus de 50 années d’existence, une renommée et des compétences avérées lui permettent de relever le défi.

394


Une équipe de professionnels compétents Aux côtés de Daniel Guinnard, sa sœur, Françoise est en charge de la location assistée de Stéphanie et Fanny, Loriane à la comptabilité, Niki et Stéphane à l’administration et Axel au courtage. Cette équipe de professionnels aguerrie, compétente et disponible est à l’écoute de toutes les sollicitations. Leur professionnalisme marque la différence et perpétue, au quotidien, l’esprit de proximité et d’attention envers les clients qui a fait la réputation de l’agence. Une offre large et variée L’agence Guinnard consacre principalement son activité à la vente et la location. Depuis ses premières heures, elle a su se démarquer et être pionnière en Suisse grâce à des concepts nouveaux comme les forfaits « tout compris », la classification des logements, les prix-références par catégorie d’habitat, les descriptifs des surfaces ou encore la création d’un indice immobilier. Elle est, également, administrateur (syndic) de 50 résidences. Autre service apprécié, la domiciliation. Ainsi une centaine de clients lui font confiance pour le règlement de ses factures et l’entretien de ses propriétés. Concernant l’évaluation d’un bien à sa juste valeur, Daniel Guinnard, titulaire d’une maîtrise fédérale de régisseur et courtier en immeubles et membre de la Chambre d’Experts en estimation immobilière, met ses compétences au service des clients qui ont besoin de ce type d’information. Les nouvelles tendances Le nombre de biens à la vente connaît des fluctuations importantes depuis quelques années, fin des années 1990, il était de 400, il y a 7 ans de 20, aujourd’hui Guinnard Immobilier & Tourisme SA en propose une centaine. Pour Daniel Guinnard, « la valeur reste stable, des plus-values sont réalisées régulièrement et on ne note pas de baisse significative ». La Lex Weber touche, pourtant, Verbier comme toutes les stations de montagne. Pour pouvoir construire, il faut faire preuve d’innovation. En la matière, seules les résidences touristiques peuvent encore voir le jour. Ainsi un hôtel vendu dernièrement par la société va être transformé dans ce sens. En apportant un service hôtelier personnalisé, la qualité va prendre le pas sur la quantité.

Place à toujours plus d’écologie Depuis 2007, l’agence s’inscrit dans une démarche environnementale. Dans ses bureaux, nombre de dispositions sont prises dans ce sens et également auprès des concierges des biens qu’elle administre. Elle les incite à avoir des gestes écologiques. Avec l’arrivée du chauffage à distance à Verbier, c’est un nouveau challenge que souhaite relever Daniel Guinnard en donnant l’impulsion à chacune des résidences qu’il a sous contrat pour s’y raccorder. Il faut du temps mais petit à petit chacun y vient. Analyse pointue des biens et de la clientèle Pour apporter toutes les informations nécessaires aux clients qui voudraient vendre ou acheter, l’agence propose des analyses très intéressantes sur son site internet. Ainsi on peut voir, l’évolution du prix du m2 et du stock à Verbier depuis 1982 à ce jour ou encore l’évolution des transactions dans la commune depuis 1986. A ceci s’ajoute des news régulièrement renouvelées, une mine précieuse d’informations pour la clientèle suisse et internationale. Ces graphiques servent aux clients et sont aussi très importants pour l’agence qui doit, dans la conjoncture actuelle, analyser perpétuellement les marchés, anticiper les tendances et savoir prévoir l’avenir.

Guinnard Immobilier & Tourisme SA

Rue du Centre Sportif 12 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 771 71 01 info@guinnard.ch • www.guinnard.ch

395


ARP ARCHITECTES

L’architecture par passion Fondé en 2003 par Riccardo Picchio, ARP architectes couvre l’ensemble des prestations du métier de l’architecture de la conception à la réalisation. Fort d’une équipe jeune et dynamique, il a fait de la rénovation et de la transformation ses spécialités avec pour mission: offrir un conseil sur-mesure et des solutions innovantes pour satisfaire les exigences et volontés du client. Zoom sur sa philosophie et quelquesuns de ses derniers projets.

396


Les origines Riccardo Picchio est un créatif dans l’âme. Attiré par les chantiers depuis son plus jeune âge, il entreprend en 1995 des études d’architecte à l’Institut d’Architecture de l’Université de Genève (IAUG). L’occasion pour lui de découvrir et d’étudier les grands noms de l’architecture qui l’inspireront par la suite: Peter Zumthor, Alvaro Siza ou encore Rafael Moneo pour ne citer qu’eux. Une fois diplômé, il travaille à temps partiel dans un bureau de Martigny, de quoi lui laisser le temps de concrétiser son rêve: ouvrir son propre bureau. Une réalité en 2003, lorsqu’il s’installe à Verbier, juste à côté de l’agence immobilière Domus, pour créer ARP Architectes. Les premières années, accompagnées de C. Laddaga - Architecte paysagiste, il peut aujourd’hui compter en plus sur une équipe de neuf collaborateurs passionnés qui développent des projets sur l’ensemble du canton. Afin de se rapprocher de sa clientèle en plaine et de développer ses mandats, le bureau a ouvert récemment une succursale à Martigny-Bourg.

Un large panel d’activités ARP architectes est actif aussi bien en construction neuve qu’en rénovation et transformation. Il offre la gamme complète des prestations d’architecte, de la conception du projet, à la réalisation en passant par le suivi des chantiers, et ce dans des domaines aussi divers et variés que le logement, l’administratif et le secteur public en général, le domaine médical ou encore le commercial. Il participe également à de nombreux concours qui lui permettent de confronter ses idées avec celles des autres bureaux et de remporter un mandat important sur Verbier-Station. Au vu des spécificités du marché de l’immobilier à Verbier, ARP architectes a fait de la rénovation et transformation l’une de ses spécialités, reconnue aujourd’hui auprès des clients de la région. Une dizaine de chantiers sont actuellement en cours. Justesse et mesure au service du client Depuis sa création, ARP architectes a construit sa réputation en introduisant les notions de service et de proximité à chacune de ses réalisations. Travaillant sur la

base de rapport de confiance et de partenariat avec les Maître d’Ouvrages, le bureau se veut disponible et à l’écoute de leurs attentes pour leur offrir un conseil sur-mesure et leur proposer les solutions les plus adaptées. Le bureau attache une attention particulière à une exécution technique soignée dans le moindre détail et au respect des délais et des coûts. Le bien-être des utilisateurs finaux est également essentiel pour ce bureau qui place l’humain au cœur de sa philosophie.

Une architecture contextuelle et émotionnelle ARP architectes est conscient de l’importance du milieu, du site et de l’environnement dans lesquels s’inscrivent chacune de leurs interventions architecturales. «Nous travaillons toujours à maintenir une harmonie entre le bâtiment, sa fonction et son environnement, chose d’autant plus importante dans une région de montagne comme Verbier», explique Riccardo Picchio. Une philosophie qui se traduit notamment par un mariage subtil et maîtrisé entre le contemporain et la tradition. Quand on demande au fondateur du bureau quels sont les paramètres qui guident la création architecturale, celui-ci aime citer son modèle, Peter Zumthor, qui parle avec poésie: d’harmonie des matières, de paliers d’intimité, de température de l’espace, de la lumière sur les choses, de tensions intérieures et extérieures, entre sérénité et séduction. 397


Des réalisations durables Soucieux de préserver l’environnement, ARP architectes veille à incorporer à chacune de ses réalisations des technologies durables et respectueuses de l’environnement. «Le développement durable est quelque chose qui me tient particulièrement à cœur. Cela fait partie intégrante de mon éthique personnelle et professionnelle», précise Riccardo Picchio. Des collaborateurs impliqués ARP architectes comprend actuellement neuf collaborateurs qualifiés et motivés. Venant d’horizons et de formations les plus divers, ils forment ensemble une équipe pluridisciplinaire et complémentaire permettant de s’adapter à la nature et aux besoins des tâches à accomplir, quelle que soit leur complexité. Carla Ladagga est diplomée à l’université de Naples, Simon Wade à Londres, et Manuel Benitez à Seville pour en citez quelques-uns. Prônant une philosophie familiale, le bureau accorde un soin particulier au bien-être et à la bonne entente des collaborateurs. Conscient de la force du capital humain, le bureau s’engage également dans la formation des plus jeunes en accueillant actuellement deux apprentis. « Une manière d’assurer la relève et d’aider les jeunes à se lancer dans le métier », explique Riccardo Picchio. 398


Zoom sur trois projets Sommet Blanc (140 m2): ce chalet de luxe à Verbier fait référence au projet hôtelier de revitalisation du hameau de Commeire conçu par l’architecte Patrick Devanthéry, La Montagne Alternative. Sur la base d’un chalet traditionnel, ARP architectes a réalisé des travaux d’agrandissement sur le devant et transformé l’intérieur du chalet sur toute sa partie supérieure. Les architectes ont intégré un revêtement en vieux bois intérieur et extérieur et joué sur les détails pour donner une impression de madrier contemporain réinterprétant la lumière filtrant dans les vieilles granges entre les planches de bois. Collaboratrice : Carla Laddaga.

Le Donjon (275 m2): les clients de ce chalet construit début 2016 avaient la volonté de moderniser le tout, relativement traditionnel et d’ouvrir les espaces par un dégagement sur la vue extérieure. Les façades extérieures ont été réinterprétées avec des détails pour donner plus de modernité au madrier et l’intérieur totalement repensé en collaboration avec l’architecte d’intérieur Tina Gaillard. Celle-ci a réalisé un travail particulièrement poussé sur les détails avec notamment un subtil mélange de vieux bois, tôle brut, béton ciré et pierre naturelle. Collaborateur : Manuel Benitez.

Villa 557 (220 m2): cette construction neuve située à Vollèges s’inscrit dans une ligne nettement plus contemporaine par l’expression des façades, que les deux projets précédents. On découvre ici une maison aux multiples vitrages ouverte sur le paysage avec vue à la fois sur la campagne, la forêt et les abords du village de Vollèges. La disposition du site permet toutefois d’être préservé de tout vis-à-vis. A l’intérieur, chaque espace a été pensé de manière unique et possède son identité propre. Une maison qui s’illustre également par son concept énergétique innovant qui a pour but de redistribuer l’énergie solaire emmagasiné dans le sol de l’étage. Concernant les concepts d’éclairages, ces trois projets ont été créés en partenariat avec DS Lighting (S. Vuistiner). Collaboratice : Carla Laddaga. Toutes les photos ont été réalisées par Federico Berardi (ECAL).

ARP architectes

Route des Creux 24 • Case postale 353 • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 771 15 22 • Fax +41 27 565 37 56 www.arp-architectes.ch

399


PIERRE VAUDAN & FILS SA

La passion du bois Menuiserie-ébénisterie installée dans le village de Bruson depuis 1912, Pierre Vaudan & Fils est une menuiserie qui compte une quinzaine de collaborateurs. Dirigée par un trio dynamique, elle bénéficie d’une longue expérience et se veut proche de sa clientèle. Son objectif : concrétiser chaque projet avec des réalisations sur-mesure et de haute qualité. Portrait d’une entreprise mêlant tradition et innovation.

Vieux bois taillé hache.

400


Votre nouveau séjour.

Plus de 100 ans d’existence A l’origine de Pierre Vaudan & Fils, Cyrille Vaudan, qui fonde en 1912 son propre atelier de production d’une vingtaine de mètres carrés à Bruson. En 1950, son fils Pierre prend les rênes de la société. En 1990, ce dernier et son fils Jean-Luc créent la société anonyme Pierre Vaudan & Fils SA. Depuis 2016, la direction opérationnelle est assurée par trois responsables techniques, Sébastien Maret, Jorge Ferreira et Jérôme Troillet. Une nouvelle génération de dirigeants dynamiques bien décidée à faire prospérer l’entreprise. Une offre complète de prestations Forte de son expérience, Pierre Vaudan & Fils est à même de réaliser tous types d’agencements intérieurs. Fenêtre, porte, boiserie, plancher, parquet, armoire, escalier, lit, etc., ses réalisations sont nombreuses, sans compter la réalisation de cuisines sur-mesure. Active essentiellement dans le Val de Bagnes, elle développe notamment tout son savoir-faire dans la rénovation et transformation. Elle intervient en fonction des besoins de ses clients mais aussi conformément aux dernières normes de sécurité et normes thermiques. Dotée d’un département ébénisterie, l’entreprise sculpte avec finesse et esthétisme le bois pour des intérieurs encore plus détaillés et décorés et la création de mobilier sur-mesure. Que ce soit pour un meuble en bois massif ou en bois plaqué, son exigence reste la même, fournir un travail de haute qualité. Autant auprès d’architectes que la clientèle privée et les régies immobilières.

Meuble lavabo.

Aménagement piscine.

401


Une entreprise qui vit avec son temps Toutes ces années, Pierre Vaudan & Fils a su rester à la pointe de la technologie. Si les gestes artisanaux et la sensibilité de la main de l’homme ont perduré, les systèmes et les outillages ont évolué avec un parc machines qui fait l’objet d’un renouvellement régulier en fonction des progrès technologiques. Les collaborateurs profitent ainsi d’un outillage performant, avec notamment une machine à commande numérique pour des réalisations encore plus précises. Consciente de l’importance de la nature, que lui fournit le bois dont elle a besoin pour son activité, l’entreprise est particulièrement sensible à l’environnement. Elle privilégie l’utilisation de bois du pays et recycle les chutes de bois pour les transformer en pellets ou en granulés de bois pour le chauffage, à commencer par celui de ses propres locaux.

Salle de bain.

Cuisine.

402

Escalier pour la mezzanie.

Incrustation.


Ecoute et sur-mesure Pierre Vaudan & Fils est capable de s’adapter à toutes les demandes, qu’il s’agisse de travailler dans un style rustique ou très contemporain. Proche de ses clients, parmi lesquels figurent des particuliers, des communes, des régies immobilières ainsi que de nombreux architectes, elle se veut disponible et à leur écoute pour les conseiller au mieux selon leurs goûts, leurs besoins et leur budget. Pour faciliter la prise de décision et permettre aux clients de se projeter dans leur futur intérieur, les responsables techniques réalisent des plans personnalisés et détaillés sur logiciel directement modifiable par le client et accorde un soin particulier à chaque détail avec à la clé des projets sur-mesure et sans engagement. La force d’une équipe Son succès, Pierre Vaudan & Fils le doit à son ancrage historique mais aussi et surtout à l’engagement et à la fidélité de ses collaborateurs. Une quinzaine d’ouvriers locaux, passionnés et qualifiés. Cultivant une philosophie d’entreprise familiale fondée sur des valeurs comme le dialogue et l’entraide, Pierre Vaudan & Fils accorde un soin particulier au bien-être de ses équipes et encourage la formation des collaborateurs. Elle s’engage également pour la jeunesse en accueillant 3 apprentis issus de l’Ecole Professionnelle de Martigny et qui bénéficient d’une formation complète au sein de l’atelier. Une manière de transmettre son savoir-faire et de faire perdurer le métier.

Vieux bois

Vieux bois brulé.

Du caractère, du charme, rien de tel que le vieux bois pour habiller un intérieur. En revêtement de paroi, en meuble ou en parquet, le vieux bois est un véritable atout pour un agencement d’intérieur au style rustique. Pierre Vaudan & Fils utilise, entre autres, du véritable vieux bois récupéré à travers le démontage d’ancienne construction. Un matériau qui nécessite un important travail manuel sur le chantier pour ajuster les pièces ainsi qu’au niveau du choix des couleurs pour créer une harmonie parfaite. Dernièrement, l’entreprise a réalisé l’aménagement intérieur du Chalet le Bioley où elle a transformé de simples planches et panneaux brut en un intérieur de style agréable et authentique. Réception.

Conditions préférentielles : Les lecteurs de « Bien Vivre » bénéficieront de tarifs avantageux sur nos prestations.

Pierre Vaudan & Fils

Barrière cage escalier.

Route de Bruson 67 • CH-1934 Bruson Tél. +41 27 776 13 04 info@vaudan.ch • www.vaudan.ch

403


RESTAURANT LA GRANGE

Trente ans de convivialité Dans la fameuse station de Verbier, La Grange, maison familiale au cadre cossu, bénéficie d’un emplacement central et de l’expérience de Thierry Corthay, propriétaire et aux fourneaux depuis 30 ans dans cet établissement réputé. Ici, pas de concept compliqué, pas d’esbrouffe mais une cuisine généreuse avivant les papilles d’une clientèle fidèle.

404


Vous fêtez cette année les 30 ans de votre restaurant, La Grange, comment a commencé l’aventure ? C’est une histoire de lignée. Mon grand-père tenait depuis 1954 l’hôtel du Grand Combin. Ma mère a créé en 1974 son restaurant et nous avons ouvert ensemble en 1985 La Grange. J’ai fait mon apprentissage sur la Riviera et cuisiné dans les Grisons, à Bâles, à Los Angeles avant de revenir à Verbier pour ouvrir cet établissement. Alors qu’elle préférait la cuisine traditionnelle locale, moi je voulais mettre à la carte des plats plus sophistiqués. Nous avons gardé les deux directions et proposons deux cartes, l’une de brasserie, l’autre de gastronomie. Souvent, on nous caractérise de «Bistronomie». Quel est le crédo de votre cuisine généreuse ? Nous voulons faire bien avec de bons produits. Notre cuisine est modeste et réputée pour son rapport qualité/prix. Nous recherchons la convivialité, la chaleur. Le bouche à oreille, la sincérité de notre travail, permet aux gens de nous reconnaître comme une valeur sûre. Certains clients mangent à notre table depuis 30 ans. Parfois, mon épouse connaît tout le monde dans la salle du restaurant. Nous avons su fidéliser grâce à la qualité de nos produits et le cœur que nous mettons à l’ouvrage. Si votre restaurant traditionnel sert une cuisine régionale (raclette, fondue, grillades, vins valaisans...), quels sont les mets proposés par la carte gastronomique ? Nous vendons beaucoup de viande (le tournedos aux morilles d’origine Suisse, notamment). Le poisson avec notamment le filet de turbot, crème citronnée, coriandre et pommes vertes est très apprécié. Nous proposons une cuisine de toute saison avec des produits de qualité sans chercher à compliquer les choses, ni à changer la carte constamment. Votre activité a-t-elle des périodes phares ? Nous sommes l’un des seuls restaurant de Verbier a ouvrir dix mois sur douze. Nous travaillons beaucoup avec les locaux, c’est un critère de qualité. Nous sommes très présent pendant la semaine du festival de Verbier en juillet en accueillant les festivaliers après les concerts. La période de la chasse également est importante pour nous.

Restaurant - Bar «La Grange» Thierry & Thérésa Corthay

Route de Verbier station • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 771 64 31 • Fax +41 27 771 15 57 lagrangeverbier@bluewin.ch • www.lagrange.ch

405


BAGNES IMMOBILIER SÀRL

Votre partenaire immobilier de proximité Basée au Châble, Bagnes Immobilier est spécialisée dans la gestion et le courtage immobilier. Emmenée par un duo dynamique et expérimenté, elle se distingue par son service sur-mesure, son offre de biens diversifiée et son marketing immobilier innovant. Portrait.

© Machoud Nicolas

406


© Machoud Nicolas

Votre agence au Châble A l’origine de Bagnes Immobilier, Nicolas Machoud. Diplômé d’une école de commerce, il débute sa carrière dans une fiduciaire avant d’intégrer une agence immobilière verbieraine. Le début d’une vocation pour ce bagnard d’origine. Quatre ans plus tard, il intègre une nouvelle agence. Il y apprendra les subtilités de l’administration de PPE tout en se familiarisant avec les bases de la vente immobilière. Fort de cette expérience et bien décidé à voler de ses propres ailes, il ouvre en 2010 son agence au Châble, la première de la vallée hors Verbier. Le succès est au rendez-vous. En 2015, l’agence déménage dans de nouveaux locaux plus spacieux et voit l’arrivée d’un nouveau collaborateur qui l’accompagne aujourd’hui. Un duo 100% bagnard qui se distingue par son dynamisme et son implication auprès de la clientèle.

© Machoud Nicolas

© Machoud Nicolas

Un bureau immobilier complet Bagnes Immobilier est le spécialiste de la région Bagnes - Verbier - Entremont. Sa parfaite connaissance du marché immobilier local et son expérience lui permettent de conseiller au mieux sa clientèle, que ce soit pour la vente ou l’achat d’un bien, la gestion d’une PPE ou une mise en location, de courte comme de longue durée. Disponible et à l’écoute, elle les accompagne à chaque étape de leur projet immobilier. En moyenne, Bagnes Immobilier propose plus de 150 biens à la vente.

Des objets allant du plus petit studio à la villa luxueuse mais pour lesquels l’agence s’engage avec le même sérieux et professionnalisme. L’agence est en outre membre de SwissNetimmo, un réseau de 39 agences immobilières professionnelles en Suisse romande donnant accès à plus de 1550 biens en vente. De quoi offrir aux vendeurs une plus grande visibilité de leur bien au-delà de la vallée, en plus de leur présence sur les meilleurs portails immobiliers. La communication immobilière 3.0 Face au nombre important de biens en vente sur le marché, la concurrence est rude pour les vendeurs et se distinguer est plus que jamais essentiel. Pour ce faire, Bagnes Immobilier s’est dotée des meilleurs outils pour que ces clients bénéficient d’une visibilité accrue et qu’une vente aboutisse dans les meilleurs délais. Outre la prise de photos professionnelles en haute définition, l’agence à la pointe du progrès utilise des drones pour des prises de vue aériennes. Un moyen de valoriser au mieux les extérieurs ainsi que l’environnement proche et lointain d’un bien. Un outil précieux qui permet également la réalisation de vidéos immobilières promotionnelles, qui font souvent la différence et provoquent le coup de cœur chez les acheteurs potentiels. Des vidéos diffusées sur la chaîne YouTube de Bagnes Immobilier avec à la clé un gain de visibilité supplémentaire. Pour aller encore plus loin, elle réalise des visites immersives qui offrent aux acheteurs une expérience de réalité virtuelle et 3D à la fois réaliste et interactive, accrue par l’utilisation des lunettes de VR dont l’agence à fait récemment l’acquisition. Une manière de diminuer les visites dites « touristiques » pour ne garder que l’essentiel, les « Vrais acheteurs ».

G Bagnes Immobilier Sàrl

Chemin du Sommet 1 • CH-1934 Le Châble Tél. +41 27 565 39 55 info@bagnesimmobilier.ch • www.bagnesimmobilier.ch

407


Des professionnels au service d’un travail exquis Créée en 1975, cette société valaisanne a fait de la satisfaction de sa clientèle sa priorité. Son équipe de professionnels dynamiques et expérimentés réalise des travaux de plâtrerie et de peinture de haute qualité. Son expérience, sa réactivité et sa précision sont les valeurs qui font sa renommée d’aujourd’hui. Au fil du temps, elle a su s’imposer comme une entreprise sérieuse au savoir-faire artisanal pointu.

408


Plus de 40 ans au service du client En 1975, Exquis & Luy voit le jour à Sembracher. Elle est le fruit de l’association de Gilles Exquis et Gérard Luy, deux professionnels qui par défi et souci d’indépendance font le choix de créer leur société de gypserie et peinture. En 2011, Gérard Luy devient le seul actionnaire à la suite du décès de son associé et maintient la raison sociale initiale afin de respecter la mémoire de son ami. Au fil des années, l’entreprise s’étoffe face à la demande constante et compte désormais entre 15 et 20 collaborateurs. Aujourd’hui, est l’heure de la reprise pour Gérard Luy qui passe progressivement le flambeau à sa fille Anastasie et à Luis, un de ses collaborateurs. La Gypserie et la Plâtrerie : un savoir-faire maîtrisé Exquis & Luy est active dans les régions de Verbier, Martigny, d’Entremont et du Val de Bagnes pour les particuliers comme les architectes. Ouverte à toutes les possibilités, elle se déplace également dans d’autres régions du Valais et dans le canton de Vaud selon les besoins. Son activité est développée sous deux axes la Plâtrerie et la Peinture. Son équipe de professionnels expérimentés peut répondre à toutes les demandes grâce un savoir-faire complet alliant compétences et techniques. Côté Plâtrerie, l’entreprise est capable de satisfaire toutes les demandes : chape liquide, cloisons légères ou massives, doublage en alba + isolation thermique et phonique, enduits, faux plafonds, lissage ou encore plafonds suspendus, à chaque demande, sa solution. Pour le côté peinture, son panel de compétences s’étend sur des prestations larges et variées. Des constructions neuves, aux rénovations en passant par les transformations, la société garantit un travail de qualité pour toutes les réalisations de peinture, d’enduits de finition, de tapisserie ou d’isolation extérieure.

Nouveau ! Après de longues et fructueuses recherches, en collaboration avec un fournisseur, Exquis & Luy a élaboré un enduit « maison » dont l’aspect se marie harmonieusement aux finitions intérieures de type moderne ou ancien. (Villas, chalets, appartements etc...) Les teintes sont crées sur la base d’échantillons personnalisés et réalisées selon les désirs de la clientèle !

Des professionnels à votre écoute Reconnue pour ses conseils avisés, son sens de l’écoute et sa qualité d’exécution, Exquis & Luy place la satisfaction de ses clients et la confiance au cœur de ses priorités. Elle offre des prestations de qualité qui débute par une prise de contact avec un devis, sans engagement, et une palette de propositions riche et variée qui permet au client d’avoir plusieurs choix. Chacune de ses réalisations est exécutée dans les règles de l’art, avec soin et précision. Des compétences qui lui permettent d’intervenir également sur des travaux, spéciaux, des bâtiments historiques et des réalisations de montagne.

Case postale 10 • Rue Principale 22 CH-1933 Sembrancher Tél. +41 27 785 14 89 • Fax +41 27 785 14 78 Mobile +41 79 446 39 33 exquisluy@netplus.ch • www.exquisluy-sembrancher.ch

409


Bienvenue à Saint-Maurice, porte d’entrée en Valais Chère lectrice, cher lecteur, Cité d’art et d’histoire, joyau culturel de la région Portes-du-Soleil – Chablais, Saint-Maurice s’épanouit entre les rives du Léman et les sommets alpins. Baignée par le Rhône, cette petite cité de charme et de caractère s’étend au pied d’une majestueuse falaise. Concerts, théâtres, expositions et de nombreux événements invitent au divertissement. Nous vous invitons à découvrir la ville à travers les offres et visites guidées proposées par l’Office du Tourisme et ses partenaires. Bienvenue en terre d’Agaune ! Tiffany Müller Déléguée touristique et culturelle de Saint-Maurice

© Tintin Photographie

410


Willkommen in Saint-Maurice, das Eingangstor zum Wallis

Welcome in Saint-Maurice, gateway to the Valais

Liebe Leserin, lieber Leser, Saint-Maurice, zwischen den Ufern des Genfersees und den Gipfeln der Alpen gelegen, ist eine Stadt der Kunst und der Geschichte und ein echter Kulturschatz der Region Portes-du-Soleil – Chablais. Die charmante, charaktervolle kleine Stadt an der Rhone hat sich am Fuss einer majestätischen Felswand entlang ausgebreitet. Konzerte, Theater, Ausstellung und zahlreiche Events sorgen für ein grosses, vielfältiges Unterhaltungsangebot. Wir laden Sie ein, die Stadt durch die Angebote und Führungen des Tourismusbüro und seiner Partner zu entdecken. Herzlich willkommen in Acaunum !

Dear reader, A town of art and history, and one of the cultural gems of the Portes-du-Soleil – Chablais region, Saint-Maurice lies between the shores of Lake Geneva and the Alpine peaks. Lapped by the waters of the Rhone, this little town, full of charm and character, sits at the foot of a majestic cliff. Concerts, plays, exhibitions and numerous events provide a wide range of entertainment. We invite you to discover the city through the offers and the guided tours proposed by the Tourist Office and its partners. Welcome to the Terre d’Agaune !

Tiffany Müller Tourismus und Kulturtourismus von Saint-Maurice

Tiffany Müller Tourism and Cultural Delegate of Saint-Maurice

411


Saint-Maurice, d’hier à aujourd’hui Les origines de Saint-Maurice remontent aux premiers siècles de notre ère. Le martyre du légionnaire Maurice et de ses compagnons, à la fin du IIIe siècle, révèle au monde chrétien l’antique bourgade d’Acaunus. Le rayonnement de celle-ci est consacré par la fondation de l’Abbaye en 515. Site protégé d’importance nationale, Saint-Maurice est aujourd’hui un lieu d’exception et d’excursions pour un très large public. Au cœur de la roche se cachent des secrets insolites, enfouis au fil du temps par l’homme et la nature. A vous de les découvrir...

Place du parvis. © cparide.ch

412


L’Abbaye.

Le Château.

© cparide.ch

© Tintin Photographie

Une offre culturelle exceptionnelle Saint-Maurice, petite ville de 4600 habitants, possède une offre culturelle et historique exceptionnelle. La visite de l’Abbaye de Saint-Maurice retrace plus de 1500 ans de vie monastique ininterrompue. Entre recueillement et émerveillement, cette visite vous emmène au cœur de la Basilique, des catacombes, des fouilles archéologiques, du cloître et de son fabuleux trésor. Le Château de Saint-Maurice qui changea plusieurs fois de fonctions durant son histoire, est devenu depuis plus de dix ans un haut lieu d’expositions consacrées à la bande dessinée ainsi qu’au dessin de presse et d’humour. Pour étoffer le visage culturel de Saint-Maurice, la ville peut compter sur les galeries d’art ContreContre et Oblique. N’hésitez pas à pousser leurs portes pour visiter leurs expositions. Saint-Maurice possède également le plus grand théâtre du Valais, le Théâtre du Martolet avec ses mille places. La Fondation du Martolet offre des saisons culturelles de qualité mettant à l’honneur la musique, le théâtre, la danse ou encore l’humour.

Des lieux insolites De la Grotte aux Fées aux Forts historiques, SaintMaurice saura vous faire voyager à travers la roche des falaises qui l’entourent ! Encrée dans l’histoire suisse comme la plus veille grotte touristique ouverte au public depuis plus de 150 ans, la Grotte aux Fées sculptée par l’eau, offre à ses visiteurs un spectacle naturel merveilleux. La visite atteint son paroxysme après un demi-kilomètre quand le visiteur aperçoit un petit lac, alimenté par une vertigineuse cascade. Les galeries des Forts du Scex, de Cindey et de Dailly creusées dans la roche, dévoilent la face cachée d’ouvrages militaires autrefois classés « top secret ». Aujourd’hui démilitarisé pour le plus grand plaisir des visiteurs, ces forts vous transporteront dans ce qui fut l’apogée de la forteresse suisse de 1911 à 1995 et vous feront découvrir la vie de leurs garnisons. Pour finir, La Chapelle Notre-Dame du Scex taillée dans la falaise à 90 m au-dessus de la ville, vous offre une vue imprenable sur la région de Saint-Maurice. Ce lieu évoque l’ermitage de saint Amé, un moine de l’Abbaye qui vécut là au VIIe siècle.

Chapelle Notre-Dame de Scex. © cparide.ch

Fort de Dailly. © cparide.ch

La Grotte aux Fées. © Clin d’œil

413


De la ville... Flânez dans le centre historique de Saint-Maurice et découvrez une ville dynamique composée d’artisans, de boutiques et de restaurants dans la Grand-Rue, mais aussi d’écoles, de chapelles et son abbaye millénaire ! De multiples itinéraires de balades vous invitent à vous promener à travers Saint-Maurice et ses alentours. Les sentiers bucoliques de la forêt du Bois-Noir, l’itinéraire des fortifications Dufour ou le chemin des Chapelles sont quelques-unes de nos nombreuses promenades en terre agaunoise pour un voyage initiatique entre histoire et nature.

Plateau de Salanfe. © Tintin Photographie

Plateau de Vérossaz. © Tintin Photographie

Grand-Rue. © Tintin Photographie

... aux cimes ! Si vous êtes amateurs de paysages et de montagnes, Saint-Maurice est le point de départ idéal pour une multitude d’excursions et randonnées en pleine nature. Entre la ville et le sommet de l’imposante Cime de l’Est, laissez-vous surprendre par le pittoresque village de Mex ou le plateau de Vérossaz et sa vue vertigineuse sur la plaine du Rhône. De juin à octobre, le Tour des Dents-du-Midi vous immergera dans un décor splendide. Sommets majestueux, lacs alpins, cascades, cols, flore et faune exceptionnelles rythmeront une randonnée pédestre inoubliable. 414

Berges du Rhône. © cparide.ch


TOP EVENTS Janvier Concert du Nouvel-An – Aula de la Tuilerie Février-Mars Carnaval – Grand-Rue Avril Littera Découverte (années paires) – Centre sportif & Médiathèque Mai Rallye du Chablais – Grand-Rue Juin Fête de la Maison des Arts – Jardin de la Tuilerie Juillet Festival Nuances Pop – Grand-Rue & Place du Parvis Fête Nationale à Saint-Maurice – CO de la Tuilerie Août Fête Nationale à Mex – Place du village Festival Nuances Pop – Grand-Rue & Place du Parvis Concours international d’orgue – Abbaye & Eglise Saint-Sigismond Septembre Marché Monastique – Jardin de la Tuilerie & Place Val-de-Marne Balade gourmande (années paires) – en ville Forfait : Veni, Vidi, Bibi Avis aux amateurs d’histoire et de terroir, ce produit est fait pour vous ! L’Office du Tourisme et l’Abbaye de Saint-Maurice vous proposent leur tout nouveau forfait œnotouristique pour une sortie en groupe ! Le temps d’une visite, faites un saut dans l’histoire de SaintMaurice, son Abbaye et ses vins.

Un moment unique dans un cadre d’exception !

Veni, Vidi, Bibi

Le temps d’une visite, faites un saut dans l’histoire de Saint-Maurice, son Abbaye et ses vins.

TOURISME

• Visite guidée de la ville à pied

(45min)

• Visite guidée du Trésor de l’Abbaye (45min) • Dégustation d’une sélection de 4 vins de l’Abbaye, dans son clocher (30min)

CHF 39.-/pers.* (min. 10 personnes)

* Possibilité de faire uniquement la visite guidée de l’Abbaye & la dégustation des vins pour CHF 29.-/pers. dès 10 pers. Infos & réservations : 024 485 15 34 / visite@abbaye-stmaurice.ch

– Visite guidée de la ville à pied (45 min.) – Visite guidée du Trésor de l’Abbaye (45 min.) – Dégustation de quatre vins de l’Abbaye, dans son clocher (30 min.)

Octobre Défis du Jubilé – dans tout le district Novembre La nuit des musées – Abbaye & Château La Syrah au fil du Rhône (années paires) – Maison de Vérolliez Décembre Marché de Noël – Centre ville Festival Winter Pop’N’Rock – Salle du Roxy Comptoir du vin – Centre sportif Lumina, Saint-Maurice fête la lumière – Centre ville Chantée de Noël – Abbaye Lumina. © Tintin Photographie

CHF 39.-/pers. * (10 pers. min.) Possibilité de faire uniquement la visite guidée de l’Abbaye & la dégustation des vins pour CHF 29.-/ pers. dès 10 pers.

Informations et réservations : Abbaye : 024 485 15 34 / visite@abbaye-stmaurice.ch Office du Tourisme : 024 485 40 40 / info@saint-maurice.ch

www.saint-maurice.ch 415


Le rendez-vous des gourmets à Verbier • Un Côté gastronomique pour le plaisir des papilles • Un espace dédié à une restauration traditionnelle • Convivialité, cuisine généreuse et ambiance chaleureuse • Privatisation de salles et préparation de vos banquets • Ouvert de Juillet à Avril • Un service de réservation en ligne

Restaurant - Bar «La Grange» Thierry & Thérésa Corthay

Route de Verbier station • CH-1936 Verbier Tél. +41 27 771 64 31 • Fax +41 27 771 15 57 lagrangeverbier@bluewin.ch • www.lagrange.ch


GASTRONOMIE

Un éden pour fins gourmets Riche d’un fabuleux terroir, le Valais est une terre qui invite à la gourmandise. Une terre de talents aussi comme l’atteste le Gault & Millau 2018 qui distingue 75 tables dont 12 nouveaux établissements. Entre tradition et innovation, les grands chefs du canton rivalisent de virtuosité pour sublimer les saveurs et valoriser les plus beaux produits. Voici quelques adresses incontournables qui font la richesse culinaire du Valais.

Le Mont Blanc de l’Hôtel « LeCrans » à Crans-Montana.

417


Le numéro 1 C’est à Sierre, à l’Hôtel Le Terminus, qu’évolue la plus grande étoile de la gastronomie valaisanne, Didier de Courten. Véritable architecte du goût, le chef doublement étoilé, primé d’un 19 sur 20 au Gault & Millau, construit ses plats en trois dimensions : texture, saveurs et émotion. Cherchant à s’affranchir des codes, il aime jouer avec les sensations et les émotions tout en travaillant dans le respect des produits. Recherches de saveurs, utilisation de textures et de volumes donnent à chaque plats sa propre identité. www.hotel-terminus.ch

Cuisinier romand de l’année Le restaurant gastronomique l’Hostellerie du Pas de L’Ours, à CransMontana, est le restaurant le plus réputé de la station avec son étoile Michelin et son 18e point obtenu cette année au Gault & Millau. Derrière sa façade traditionnelle, c’est une cuisine dynamique et inventive qu’offre le chef Franck Reynaud. Promu cuisinier romand de l’année par le Gault & Millau 2018, il mélange avec subtilité le terroir valaisan à ses racines provençales pour une explosion de saveurs en bouche. A noter que dans le même lieu, on peut manger au Bistrot « des Ours » des plats de tradition et souvenirs d’enfance cuisinés simplement, pour votre plaisir. www.pasdelours.ch

© Adrian Ehrbar

418


De surprise en surprise Au Fletschhorn du Waldhotel à Saas-Fee, le chef étoilé Markus Neff réalise ses compositions d’une façon claire qui réjouit aussi l’œil. À la fois détendue et élégante, sa cuisine est aussi sophistiquée qu’accessible avec des créations qui, malgré leur aspect relativement simple, recèlent toujours un caractère changeant et surprenant, mélange envoûtant de produits régionaux et de saveurs méditerranéennes pour 18 points au Gault & Millau. www.fletschhorn.ch

Une cuisine ouverte sur le monde Chef talentueux et directeur du groupe Seven à Ascona, Ivo Adam rejoint chaque hiver la station de Zermatt et les cuisines de l’After Seven, restaurant star de l’hôtel Backstage, pour le plus grand plaisir des gourmets. Avec son collaborateur le chef Florian Neubauer, l’un des chefs étoilés les plus jeunes d’Europe, il y propose une cuisine qu’il aime décrire comme une « cuisine du monde ». Produits frais et de saison sont sublimés pour créer des assiettes remarquables. Un établissement récompensé d’un 17 points au Gault & Millau. www.seven.ch 419


Un subtil mélange de saveurs Dans un décor de Jardin d’Hiver, La Table d’Adrien du Chalet d’Adrien à Verbier, présente en été comme en hiver une offre de gastronomie légère et créative inspirée par la montagne et la proximité des lacs & rivières. Le chef tessinois Mirto Marchesi travaille beaucoup de produits locaux dans une cuisine de haut vol mixant luxueusement l’ancien et le moderne pour 17 points au Gault & Millau. Quant aux assiettes, elles sont aériennes, élégantes, colorées et modernes. www.chalet-adrien.com

Le terroir revisité Le restaurant Le Mont-Blanc est la table gastronomique de l’Hôtel LeCrans de Crans-Montana. Aux fourneaux, le chef Pierre Grepaud récompensé de 17 points au Gault & Millau. Aux produits du terroir sublimé, se mêlent ceux de la mer à la richesse inépuisable pour une cuisine qui se veut moderne et fantaisiste, altruiste et ambitieuse. Le tout dans un décor de charme avec une vue imprenable sur la vallée du Rhône et l’immensité laiteuse des montagnes. www.lecrans.ch

420


La Méditerranée au cœur des Alpes Dans le contexte gastronomique effervescent de Zermatt, Salvatore Elefante s’active aux fourneaux des deux restaurants du Mont Cervin Palace dont le Ristorante Capri en été. Le chef propose une cuisine méditerranéenne revisitée avec intelligence et doigté éblouissant les plus fines gueules dont les experts du célèbre guide Gault & Millau qui lui attribuent 17 points. Plats raffinés, concoctés avec des ingrédients de choix, service avenant et professionnel et splendide vue panoramique sont au rendez-vous.

Andrea Migliaccio (Executive Chef), Luca de Coro (Chef de Service), Salvatore Elefante (Chef).

www.montcervinpalace.ch

L’éveil des sens Dans son restaurant éponyme à Sion, Damien Germanier travaille avec passion les meilleurs produits dans des assiettes à la composition raffinée, habile mariage de produits authentiques, de saveurs et textures. Son objectif : offrir à ses convives une véritable expérience sensorielle et émotionnelle. Les goûts s’entrechoquent sans se bousculer et nous transportent dans un univers culinaire captivant valant bien ses 17 points Gault & Millau. Le cadre, à l’image de la cuisine est moderne, épuré, allant à l’essentiel. www.damiengermanier.ch

421


L’audace culinaire Situé à deux pas de la place de la Planta à Sion, Le Café du Marché est un petit restaurant moderne à la déco urbaine et chic. Aux commandes, Cyril Lacoste, jeune chef talentueux, à l’imagination débordante pour faire frétiller les papilles de ses clients. Il y propose une cuisine de saison, privilégiant les produits locaux et usant de sa créativité pour faire des associations originales et revisiter les classiques comme la Féra du Léman en filet à l’unilatéral / dattarino, navet et chou noir de Toscane / beurre à l’ail des ours / des céréales au parmesan. Une audace qui lui vaut une bonne place au célèbre guide des gastronomes avec 14 points. www.cafemarche.ch

Une cuisine avant-gardiste Créée il y a désormais 15 ans par Christophe Roduit et Stéphanie Fellay, la Brasserie du Grand-Pont est devenu un lieu incontournable à Sion. L’établissement propose une cuisine « fusion » inspirée par les saveurs française, italienne et asiatique comme le Dos de cabillaud royal cuit à la vapeur, beurre de sauge, chutney de mangue, chips de jambon cru, des poireaux et un risotto. La carte change tous les mois avec des mets variés à même de satisfaire toutes les envies et les plus fins palets. Quant à l’ambiance, le concept urbain et convivial séduit. www.grand-pont.ch

422


L’authenticité valaisanne Avec ses 13 points au Gault & Millau, La Grange de Verbier est depuis de nombreuses années un des points de référence gastronomique de la station avec son chef Thierry Corthay. L’établissement au décor convivial tout de bois ancien avec un magnifique coin cheminée offre une cuisine de terroir et de saison, agrémentée d’un large choix de vins suisses et étrangers. A la carte on pourra trouver selon la saison une salade gourmande de caille aux chanterelles ou des gambas poêlées à l’aigre doux. La brasserie, permet quant à elle de déguster une véritable cuisine du terroir avec des plats traditionnels comme la raclette ou la fondue, ainsi que des grillades au feu de bois. www.lagrange.ch

Les douze nouveaux qui font leur entrée 13 points

15 points

•  Hotel zur Alten Gasse, Bellwald

• Guarda Golf Hotel & Residences, Mizuki by Kakinuma, Crans-Montana

• Hôtel Art de Vivre, restaurant Tout un Art, Crans-Montana • La Broche des Ours, Crans-Montana • Hôtel Le Miedzor, le XIX, Crans-Montana

• Erner Garten, Ernen La terrasse du Mizuki by Kakinuma.

• Le Monument, Lens • Les Touristes, Martigny • Hôtel Bella Tola, restaurant Véranda Chez Ida, Saint-Luc • La Contrée, Sierre 14 points • Chandolin Boutique Hotel, Chandolin • Hôtel de l’Etrier, l’Etrier, Crans-Montana 423


BRASSERIE DU GRAND-PONT

Un cadre urbain et une cuisine avant-gardiste Créée il y a désormais 15 ans par Christophe Roduit et Stéphanie Fellay, la Brasserie du Grand-Pont est devenue un lieu incontournable de Sion. Située au cœur de la vieille ville de la capitale valaisanne, c’est un concept urbain et avantgardiste qui s’offre à ses visiteurs. Une cuisine « fusion » unique et une carte étoffée qui change chaque mois permettent de satisfaire tous les palais dans une ambiance conviviale.

424


Une institution au cœur de la vieille ville de Sion depuis 15 ans La Brasserie du Grand-Pont a vu le jour au cœur de la vieille ville de Sion, il y a désormais quinze ans. A l’origine: Stéphanie Fellay et Christophe Roduit, alors enseignants à Genève, souhaitent retourner dans leur canton d’origine. Ils saisissent l’opportunité de reprendre un restaurant en y apportant une touche moderniste dans la capitale valaisanne. Et ce fut un succès! Aujourd’hui, la Brasserie est devenue une institution dans la région remplissant ses tables au quotidien. Un cadre industriel et urbain On ouvre la porte, on y met un premier pied, et c’est un dépaysement assuré! On passe ainsi d’une vieille ville typiquement suisse à un cadre citadin pouvant nous remémorer une atmosphère parisienne. Un haut plafond, des tables en bois, des lampes designs reflètent le souhait de ses initiateurs d’y créer une ambiance industrielle pour le moins extrêmement plaisante. On s’assied, on écoute chacun parler dans une ambiance décontractée, on regarde les serveurs s’activer de table en table et le voyage est assuré. Un lieu unique dans la région. Une cuisine « fusion » Toujours dans un esprit innovant, Christophe Roduit et Stéphanie Fellay ont développé une cuisine fusion d’inspiration française, italienne et asiatique pour le moins originale. La maison propose une carte unique qui change tous les mois et qui convient à tous les goûts. On se laisse facilement tenté par un plat exotique comme le homard entier grillé, beurre blanc au yuzu, riz noir vénéré au lait de coco, ou alors une recette plus traditionnelle de souris d’agneau. La Brasserie propose continuellement quatre plats du jour. Une cave exceptionnelle Pour accompagner vos mets, la Brasserie du GrandPont dispose d’une carte de vins plus qu’étoffée. Celle-ci

fait la part belle à la viticulture valaisanne avec plus de 200 crus émanant de vignerons dont certains sont rarement accessibles. La carte s’enrichit de crus d’exception en provenance du Bordelais, de la Bourgogne, de la Champagne, des Côtes-du-Rhône ainsi que du Piémont et de la Toscane. Les plus grands noms y figurent à prix plus que compétitifs. Un service efficace et convivial Comme toute brasserie qui se respecte, elle propose un service décontracté, mais non moins efficace. Grâce à une grande équipe de professionnels particulièrement fidèle à la maison, elle garantit un service rapide et réactif. Ouverte toute la journée, la Brasserie vous propose également une carte de tapas pour assouvir les petites faims hors des heures de repas.

Brasserie du Grand-Pont

Rue du Grand-Pont 6 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 322 20 96 grand-pont.ch 9 h-24 h • Fermé dimanche

425


CAFÉ DU MARCHÉ

Une cuisine de saison dans une atmosphère des années 50 C’est en 2014, à l’initiative de la Brasserie du Grand-Pont, que le Café du Marché a vu le jour. Dans une ambiance feutrée des années 50, on y propose une cuisine qui s’exprime au gré des saisons avec des produits essentiellement locaux. Le répertoire de la gastronomie gourmande Gault & Millau (14 points) l’a d’ailleurs repéré. Nous y avons rencontré son jeune chef talentueux, Cyril Lacoste.

426


Vous êtes cuisinier depuis une vingtaine d’années. Quel a été votre parcours ? J’ai commencé à travailler il y a une vingtaine d’années dans le sud de la France, puis j’ai ensuite pratiqué dans le Jura français, dans le bassin d’Arcachon avant d’arriver en Suisse et en Valais. Ces différentes expériences me permettent aujourd’hui d’offrir une cuisine très variée. Ce projet du Café du Marché qui m’a été proposé a été une opportunité que j’ai tout de suite saisie. Quel type de cuisine proposez-vous au Café du Marché ? C’est avant tout une cuisine de saison dans laquelle je privilégie les produits locaux du Valais. J’use de ma créativité pour y faire des associations originales et revisiter les classiques. Par exemple, en ce moment, je propose un thon rouge saisi accompagné de betteraves crapaudine et céleri branche, de pesto de roquette, de jambon cru d’Orsières et pulpe de cocos ou encore des pieds et mignonde cochon de Vouvry grillés avec chou frisé, tomates confites, crème de paprika fumé et ses genevoises.

Votre carte change tous les deux mois, n’est-ce pas ? Nous avons effectivement une carte qui change tous les deux mois comprenant constamment cinq entrées, cinq plats et cinq desserts. Les midis, nous proposons deux menus du jour combinables dans lesquels on peut choisir entre deux entrées, deux plats et deux desserts. Vous accueillez la clientèle dans une ambiance des années 50. Peut-on dire que c’est un lieu plutôt intimiste ? Si on compare à la Brasserie du Grand-Pont, on peut dire que c’est un lieu plus intimiste, dans une ambiance feutrée, avec des lumières tamisées et une décoration dans les tons vert et noir. Notre but est avant tout de faire découvrir une cuisine originale qui sort des sentiers battus.

Café du Marché rue de conthey sion 17

1950

tél. 027 321 11 81

fermé dimanche Rue de Conthey 17et•lundi CH-1950 Sion www.cafemarche.ch Tél. +41 27 321 11 81 Contact@cafemarche.ch • cafemarche.ch Fermé dimanche et lundi

427


GASTROVALAIS

Engagée pour la profession Membre de l’organisation faitière nationale GastroSuisse, l’association patronale pour la restauration et l’hôtellerie en Valais, GastroValais, représente les intérêts de près de 1700 établissements. Elle s’engage avec passion pour contribuer à la prospérité et à la renommée de la branche à travers six commissions permanentes. Fortifier la formation, défendre les intérêts de la profession, améliorer la qualité font partie de ses principaux engagements.

© Fotolia / Maksim Toome

428


Quelles sont les principales missions de GastroValais? La première mission de l’association est administrative. Nous accompagnons nos membres vers une meilleure gestion de leur affaire. Les patrons ont par exemple accès à une heure d’aide juridique chaque année pour régler des problèmes de contrats, de conventions collectives ou autres. Dans le cadre de la nouvelle réglementation sur les allergènes, nous avons élaboré avec les autres cantons romands une signalétique pour les restaurateurs avec des informations pour les aider. Impliquée dans la formation, GastroValais assure une veille au niveau des apprentissages. En tant que commissaire de branche, je suis mandaté par l’État du Valais pour donner l’autorisation aux patrons de former des apprentis et j’assume le rôle de médiateur entre l’apprenti et le patron. Le but de l’association étant de procurer à ses membres l’information nécessaire à l’exploitation rationnelle des établissements dans un milieu en constante évolution, la commission de formation continue entretient des liens étroits avec Ritzy*, un programme valaisan de formation continue en hôtellerie et restauration. Les Valaisans ont rejeté la candidature de Sion aux JO 2026. Quelle est votre réaction alors que vous étiez l’un des fervents supporters de ce projet ? C’est un gâchis. Nous avons loupé une occasion de fédérer raidement les gens du tourisme autour d’un projet porteur. Je suis déçu mais j’accepte le verdict décidé par les citoyens du canton.

essayons notamment de faire comprendre à quel point le tourisme est une branche importante pour l’économie valaisanne. Cela englobe les restaurateurs, les hôteliers, les remontées mécaniques, les agences immobilières, les encaveurs, les agriculteurs, etc. Des acteurs avec lesquels nous collaborons.

Ces dernières années, l’association a augmenté sa communication auprès du grand public. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Nous communiquons de manière assidue sur les réseaux sociaux avec l’ouverture d’une page Facebook et la participation comme sponsor à l’émission « Comme un chef » sur Canal 9. Nous faisons également la promotion des produits et savoir-faire valaisans à travers le label « Saveur du Valais » et travaillons actuellement sur la certification d’une assiette valaisanne. Autre label, le label « Fait Maison ». Fruit d’une collaboration entre la fédération romande des consommateurs, GastroSuisse, Slow Food et la Semaine du goût, elle valorise les établissements qui préparent intégralement ou presque leurs mets. Lancé en février 2018, une vingtaine de restaurants ont déjà obtenu leur certification. Comment se porte la restauration en Valais ? Nous avons eu la chance d’avoir une très belle saison hivernale avec de la neige en abondance. Le succès du Magic Pass a permis également d’attirer du monde dans les stations ce qui a bénéficié aux restaurateurs qui ont bien travaillé. De manière générale, le métier reste cependant difficile avec un turn-over au sein des établissements de près de 30%. Comment l’association s’engage-t-elle pour représenter les intérêts de la branche ? Depuis l’an passé, le vice-président de l’association et moi-même sommes députés au Grand Conseil. Cela nous permet de donner une voix au métier. Nous 429


Dernier exemple de collaboration : la plateforme de formation en ligne SwissWine Campus. De quoi s’agit-il et quel est l’objectif pour la branche de la restauration en Valais ? Mise en place par Swiss Wine Promotion, GastroSuisse, l’école du vin de Changins et l’école hôtelière de Genève, cette formation a pour but de renforcer les connaissances sur les vins suisses. Elle s’adresse notamment au personnel du service dont le niveau de connaissances des vins suisses est souvent lacunaire. Les collaborateurs à la saison notamment ne savent pas nécessairement ce qu’ils servent aux clients, ce qui est vraiment dommage, compte tenu de la richesse du terroir viticole du canton. Cette plateforme de formation à distance, disponible en quatre langues est une aubaine pour les patrons qui peuvent désormais former leur personnel à faible coût en temps et en argent.

Swisswine Campus A la conquête des vins suisses ! Afin d’offrir à la clientèle locale et touristique le meilleur du terroir helvétique, Swisswine propose aux hôteliers, aux restaurateurs et à tous les amateurs de vins un parcours d’apprentissage inédit autour des 6 régions productrices de vins suisses. Elle permet de découvrir les particularités des cépages locaux, leurs assemblages, et la meilleure façon de les servir et de les assortir aux mets du terroir. Disponible en quatre langues : français, allemand, italien et anglais, le parcours de formation est composé de trois niveaux: débutant, amateur, expert. Des tests de passage permettent de valider un niveau et de passer au suivant. Conviviale et interactive, cette formation permet d’apprendre à son rythme, quand on veut et où on veut. www.swisswine-campus.ch

GastroValais Association patronale pour la restauration et l’hôtellerie Rue Chanoine Berchtold 7 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 322 47 47 info@gastrovalais.ch • www.gastrovalais.ch

430


CUISINES PROFESSIONNELLES SA

L’expert de la cuisine professionnelle Reconnue pour son expérience et sa gamme étendue de prestations, Restorex est depuis 1970 au service des professionnels de la restauration. La qualité de ses conseils et de ses produits ainsi que son personnel engagé en font un partenaire incontournable en Suisse romande.

432


Près de 50 ans d’histoire A l’origine de Restorex, M. Raymond Perolo, soucieux de répondre aux besoins des professionnels de la restauration personnalisée, collective ou privée de la région, il ouvre en 1970 un magasin dans le centre commercial Magro à Uvrier. C’est ainsi que Restorex cuisines professionnelles SA, voit le jour. Dès lors, celle-ci n’a cessé de prospérer, étoffant son offre selon les demandes grandissantes de ses clients répartis dans toute la Suisse romande, plus particulièrement le long du Rhône. Dirigée par Pierre-Alain Perolo, le fils du fondateur, l’entreprise valaisanne, installée aujourd’hui dans la zone commerciale de Conthey, emploie 30 collaborateurs et dispose d’un second magasin à Renens, dans le canton de Vaud. De la cuisine sur-mesure à la petite cuillère Restorex cuisines professionnelles SA fait partie des entreprises leaders en Suisse romande pour la conception, la fabrication, la pose et la maintenance des agencements de cuisines professionnelles. Forte d’un bureau d’étude, elle réalise des projets sur-mesure tenant compte des besoins de ses clients et de leur budget mais aussi des nouvelles technologies et des tendances culinaires actuelles. Son showroom lumineux de 1000 m2 propose le plus grand choix d’éléments thermiques de cuisson, d’appareils de préparations de cuisine et d’armoires et tables réfrigérées. Outre la conception, Restorex assure également la livraison et la pose ainsi

qu’un service après-vente réactif et performant, le tout sans sous-traitance. Pour toutes les réalisations sur-mesure en acier inoxydable, Restorex travaille étroitement avec l’entreprise partenaire : Inoxa construction inox SA de Vernayaz dont le savoir-faire artisanal permet d’offrir une large gamme d’éléments personnalisés ou standards. Afin d’offrir un service global à ses clients, parmi lesquels figurent des privés, agences immobilières et promoteurs, elle dispose également d’un grand choix de verrerie, de porcelaine hôtelière, de batteries de cuisine, d’ustensiles et de vêtements de cuisine. Des produits sélectionnés pour leur qualité auprès des fournisseurs les plus performants du marché. Une entreprise familiale Proche de ses clients, Restorex cuisines professionnelles SA est une entreprise qui accorde une importance particulière aux relations humaines. Une philosophie qui s’applique également à l’attention de ses 30 collaborateurs. Du personnel formé et expérimenté dont la majorité a de nombreuses années de maison. Loin de toute hiérarchie verticale, c’est plutôt la confiance et la convivialité qui prédominent et contribuent à l’implication de tous et à la bonne ambiance générale que l’on ressent en poussant les portes de Restorex. L’entreprise s’engage également pour la jeunesse en accueillant une place d’apprentissage. Une volonté formatrice devenue une tradition pour Restorex qui fêtera en 2020 son cinquantenaire.

CUISINES PROFESSIONNELLES SA

Restorex cuisines professionnelles SA

Zone Commerciale de Conthey Route des Rottes 28 • CH-1964 Conthey Tél. +41 27 203 81 61 • Fax +41 27 203 21 02 www.restorex.ch/restorex-vs/

CUISINES PROFESSIONNELLES433 SA


INTERVIEW

GÉRARD-PHILIPPE MABILLARD

Autour d’un verre de vin

Quand l’art se fait solidaire Avec Autour d’un verre de vin, c’est un projet rassembleur et poétique que nous propose Gérard-Philippe Mabillard. Engagé pour la fondation Moi pour Toit, le directeur des Vins du Valais, passionné de photographie, nous livre 120 portraits poignants de personnalités avec pour fil rouge un verre de vin. Zoom sur un projet à la fois artistique et humanitaire.

© Sedrik Nemeth

Diane Tell. Photos : © Gérard-Philippe Mabillard

434


Zinédine Zidane.

Robert Charlebois.

A l’origine de cette aventure photographique, une bonne cause. Pouvez-vous nous en dire plus ? En 2010, j’ai rencontré Christian Michellod, créateur de la Fondation Moi pour Toit. Il m’a parlé de l’événement à l’origine de son incroyable engagement pour la Colombie : lors d’un voyage là-bas, il y a plus de trente ans, le regard d’une fillette l’a frappé au cœur. Ce jour-là, il est tombé amoureux de la Colombie et de ses enfants défavorisés qu’il a depuis aidés par milliers. Cette histoire m’a bouleversé. C’est avant tout en tant que papa que j’ai décidé d’aider cette fondation. J’ai alors ouvert mon carnet d’adresses, et invité des amis à se mettre en scène avec un verre de vin. 55 personnalités ont participé au projet d’ouvrage « Inspirations », sorti en 2014 aux Editions Glénat, parmi lesquelles Quentin Tarantino, Zinedine Zidane, Sandrine Bonnaire, Viggo Mortensen. Sa vente a permis la remise d’un don de plus de 25 000 CHF et l’aventure continue aujourd’hui avec ce second livre. Un second ouvrage plus personnel puisque cette fois-ci c’est vous le photographe... Après l’accueil chaleureux du premier ouvrage, j’avais envie d’aller plus loin dans ma démarche en réalisant mes propres photos. Equipé de mon Leica, j’y ai consacré tout mon temps libre, durant deux ans, photographiant des gens dont j’apprécie le talent et qui m’ont fait confiance sans détour pour ce beau projet. Des personnages merveilleux, connus comme peu connus, à l’échelle locale comme internationale et qui font partie de ma famille émotionnelle. Avec eux, je partage le même credo : la curiosité, la passion et l’optimisme. Je suis allé chez eux, dans leur univers pour les photogra-

Claude Barras.

Marthe Keller.

phier. Des rencontres retranscrites en 120 portraits qui se déclinent par thème : cinéma, musique, sport, arts, vin, gastronomie. Des grandes pointures de la photographie ont également apporté leurs contributions dans un chapitre dédié. Lambert Wilson, Benicio Del Toro, Woody Allen, Diane Tell, Jacques Dutronc, Damien Germanier, etc., le livre réunit des personnalités de milieux différents avec pour point commun le verre de vin que l’on retrouve au fil des pages. Que représente-t-il pour vous ? Pour moi, le verre de vin est un vecteur de communication et d’émotions. Un verre à la main, on trinque en regardant son ami dans les yeux. Il reflète l’intensité de la couleur et la densité de la matière. Il tinte à nos oreilles, on le touche. Tous les sens sont en éveil. A travers lui, on partage un moment de convivialité et de plaisir. C’est un symbole de partage et d’amitié. Un trait d’union entre les Hommes qui fait sens lorsque l’on parle d’humanitaire. Le verre utilisé pour les photos porte la griffe des Vins du Valais, en hommage à cette belle terre viticole où est né le projet « Moi pour Toit » mais aussi à cette organisation interprofessionnelle qui a accepté de financer ce beau projet. 435


D’où vous vient cette passion pour la photographie et qu’est-ce qui caractérise votre travail ? Le cinéma et la photo sont deux grandes passions. J’aime l’image. J’ai toujours eu le don d’observation, qu’il s’agisse des gens ou de la nature. Je suis un contemplatif dans l’âme. A force de regarder ce qui m’entoure, j’ai développé un œil, une sensibilité pour capter le moment présent. J’aime raconter des histoires à travers mes photographies. Celles-ci se veulent très spontanées, sans artifices. J’utilise uniquement la lumière naturelle du jour et je ne réalise aucune retouche. Je ne demande pas non plus aux gens de poser de telle ou telle manière. Ils sont très libres. Je n’aime pas les choses contrôlées, je cherche plutôt l’authenticité. Je travaille avant tout dans l’émotion. Sur la couverture du livre, Mnemosyne. on retrouve le très charismatique Gérard Depardieu. Quelle est l’histoire de cette photo ? Gérard Depardieu est un ami qui m’accompagne depuis plus de 25 ans. C’est une personne incroyable dont la sensibilité m’émeut beaucoup, bien différente de la caricature médiatique qu’on en fait. Cette image a été prise chez lui à Paris. Je lui ai demandé si je pouvais faire une photo pour mon livre. Il s’est installé à côté d’une des œuvres d’art qui ornent son appartement et m’a donné ce beau regard, si intense. Pour la couverture, je voulais vraiment être accompagné de quelqu’un avec qui je suis à l’aise. Un simple coup de téléphone a suffi pour avoir son accord. Une spontanéité rare dans le monde du show business qui témoigne d’une grande confiance.

Sandrine Caloz, Madeleine Mercier, Martine Vocat

Quel bilan personnel faites-vous de la réalisation de cet ouvrage ? Ce fut pour moi deux ans de rencontres photographiques incroyablement enrichissantes sur le plan humain. J’en retire la satisfaction et le bonheur d’avoir contribué à mettre en lumière une fondation qui fait un travail incroyable. La suite ? Le livre a reçu un excellent accueil. J’ai eu la chance d’exposer mes photos à l’Espace photographie de Leica Store à Paris du 1er décembre 2017 au 14 janvier 2018 et d’autres expositions sont prévues à la Fondation Fellini à Sion de mai à juillet ainsi qu’à Madrid chez Agatha Ruiz de la Prada en fin d’année. Une exposition aura également lieu en mars 2019 à la Galerie Kristal à Carouge (GE). Et je continue de faire des photos qui seront intégrées dans les futures expositions.

Jacques Dutronc. Photos : © Gérard-Philippe Mabillard

436


© Céline Ribordy

L’art et le vin au sein de l’IVV

L’IVV Art Challenge En 2015, les Vins du Valais (Interprofession de la vigne et du vin-IVV) a lancé l’IVV Art Challenge, un concours de création d’étiquettes de vin originales réalisé sur la base de la production de sept T-Shirts résumant en deux mots un cépage emblématique. En six mois, plus de 100 propositions ont été reçues. Les lauréats ont été désignés fin novembre 2016 lors d’une soirée à Berne. A la clé pour les gagnants, une semaine de stage créatif à New York avec Billy The Artist, qui a présidé le Jury. Une expérience en or pour les jeunes artistes. Une vitrine nationale et internationale pour les vins du Valais. « L’idée © Bryan Thatcher était de sortir des sentiers battus, de créer la surprise pour attirer l’attention des consommateurs de vin en Suisse. Exister à l’étranger permet à nos vins de mieux exister chez eux », explique Gérard-Philippe Mabillard. Les étiquettes du concours ont habillé les crus des vignerons lauréats des Etoiles du Valais 2016. Huit bouteilles esthétiques réunies dans un coffret prestige édité à 150 exemplaires et vendu lors de la Foire du Valais en octobre 2017. La seconde édition de l’IVV Art Challenge est actuellement en préparation et c’est Londres qui sera cette année ville hôte du concours. Les lauréats remporteront une semaine exceptionnelle sur les traces d’Apexape, duo de DJs londoniens et ambassadeurs du concours, afin de découvrir la scène artistique londonienne.

© Céline Ribordy

Interprofession de la vigne et du vin Les Vins du Valais

Avenue de la Gare 2 • Case postale 144 CH-1964 Conthey Tél. +41 27 345 40 80 • Fax +41 27 345 40 81 info@lesvinsduvalais.ch www.lesvinsduvalais.ch

437


INTERVIEW

PATRICK BÉROD

Association Hôtelière du Valais

Plus de 4 millions de nuitées en 2017 Fondée en 1917, l’Association Hôtelière du Valais, fait partie de « hotelleriesuisse », organisme faîtier de la Société Suisse des hôteliers. Elle compte 450 membres représentant près de 95% des nuitées hôtelières du canton. Elle gère l’association, défend les intérêts politico-économiques de la branche, s’engage dans la formation et représente un véritable centre de compétences au service de ses membres. Pour en savoir plus sur les défis auxquels est confronté le secteur de l’hôtellerie en Valais, nous avons rencontré Patrick Bérod, directeur de l’Association Hôtelière du Valais.

© Bellatola

438


Comment se porte l’hôtellerie valaisanne ? Nous avons enregistré en 2017 plus de 4 millions de nuitées et l’année 2018 s’annonce plutôt bien. La saison hivernale a marqué un regain d’intérêt pour la destination. Cela est dû en partie aux excellentes conditions d’enneigement mais aussi au Magic Pass, qui a ramené des gens sur les pistes et indirectement dans les hôtels. Nous travaillons également en partenariat avec Valais Wallis Promotion au développement de l’offre estivale avec principalement deux grands produits, l’œnotourisme et la gastronomie et le vélo avec le VTT et le Valais Vélo Tour. On parle beaucoup d’Airbnb comme une menace pour les hôteliers. Quelle est l’ampleur du phénomène et comment faire face ? Le phénomène Airbnb, dit de l’économie de partage, fait partie de la révolution numérique et comme toute révolution celle-ci doit être analysée comme telle. Il faut tirer les leçons du passé et des révolutions précédentes. La révolution des transports et la révolution industrielle ont provoqué de profonds bouleversements économiques à l’époque mais nous avons su nous adapter et évoluer en fonction. La question n’est pas de savoir si Airbnb est une menace ou non, c’est une réalité avec laquelle on doit composer. Pour cela, nous avons besoin d’un cadre politique et légal clair. C’est urgent, on ne peut maintenir côte à côte une économie traditionnelle, où les entreprises sont écrasées de lois, de règlements et de taxes et une nouvelle économie digitale, sans

© Valais Wallis Promotion / David Carlier

© Bellatola

aucun contrôle où chacun fait ce qu’il veut. Ce que nous demandons, c’est moins de pressions sur la première et plus sur la seconde. Nous exigeons que les appartements apparaissant sur la plateforme soient inscrits dans un registre online avec un numéro d’identification attribué par l’Etat du Valais, à l’instar de ce qui est déjà pratiqué à Barcelone et Paris.

© Valais Wallis Promotion / Stéphane Engler

439


© Valais Wallis Promotion / Christian Pfammatter

Autre défi majeur pour vos membres, les plateformes de réservation en ligne et leurs clauses de parité tarifaire pour les hôteliers... Ces plateformes, dont la plus connue reste Booking. com, mettent des clauses restrictives dans leur contrat qui empêchent les hôteliers de vendre leurs chambres à des prix plus avantageux sur leur propre site sans compter qu’ils doivent payer à la plateforme une commission de 12% à 25% du prix des nuitées. Fort heureusement, les choses bougent avec la motion Bischof approuvée par le gouvernement. De notre côté, nous avions constaté que plus de la moitié des établissements valaisans n’offraient pas de possibilité de réservation en ligne. Un constat qui nous a conduits à développer Bookingvalais.ch. Un système centralisé de réservations en ligne avec « Channel Manager », mis gratuitement à la disposition de nos membres. Afin qu’ils puissent utiliser au mieux ses nombreuses fonctions, des cours de formation continue sur le thème du « Channel Management » et du marketing digital sont proposés. En 2017, BookingValais.ch a généré un chiffre d’affaires total à 39 millions de francs. Passer en direct par l’hôtelier serait-il désuet ? Ça se fait encore. De manière générale, on peut dire qu’il existe trois types d’utilisateurs. Ceux qui recherchent la sécurité et font appels directement aux prestataires de services en qui ils ont confiance, ceux qui préfèrent la rapidité et l’efficacité et les chasseurs de prix qui utilisent les plateformes de réservation en ligne. La première catégorie représente 60% des clients. Il faut dire que rien ne peut remplacer les relations humaines.

© Beauséjour

440

Que pensez-vous des plateformes d’avis de clients comme Tripadvisor ? Les critiques sont constructives lorsqu’elles sont pertinentes. Nous avons des revendications pour que les avis soient conservés un certain temps mais pas au-delà et pour qu’ils soient effacés lorsque l’hôtel est repris. Reste le problème des faux avis mais ceux-ci sont minimisés face au volume. Plus le nombre d’avis est grand, plus on peut considérer que les avis sont justes. Nous proposons des cours d’e-réputation avec gestion des critiques à nos membres. Vous êtes très actifs dans la formation. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Au niveau de la formation de base, nous avons six CFC, cuisinier, spécialiste en restauration, spécialiste en restauration système, spécialiste en hôtellerie, employé de commerce et spécialiste en communication hôtelière. Nous sommes également chargés de la promotion des métiers de l’hôtellerie auprès des jeunes en Valais. En matière de formation continue, ritzy* propose un large choix de formation continue avec une palette de plus de 300 cours dans les domaines du management, du marketing & vente, du développement des collaborateurs, de la sécurité & hygiène ainsi que des cours plus spécifiques. Des formations qui représentent près de 2000 participants chaque année et qui sont gratuites pour nos membres et leurs employés. www.ritzy.ch

Association hôtelière du Valais

Rue Pré-Fleuri 6 • Case postale 42 CH-1951 Sion Tél. +41 27 327 35 10 • Fax +41 27 327 35 11 info@vs-hotel.ch • www.vs-hotel.ch


Gérance – Courtage – Administration de PPE www.levalais-immobilier.ch

Ardon : Magnifique appartement traversant 4,5 pièces au 3e et avant-dernier étage avec 2 balcons et large terrasse sud

Grimisuat : Spacieuse villa 7,5 pièces de style méditerranéenne avec piscine réf. 161937

réf. 213561

Saxon : Belle villa individuelle 5,5 pièces de 169 m2 exposée plein sud réf. 170746

Mase : Chalet 3,5 pièces de 110 m2 aux Mayens de Mase, vente en résidence secondaire et non-résidents autorisée réf. 177473

Vercorin : Chalet familiale 5,5 pièces avec splendide vue panoramique, vente en résidence secondaire et non-résidents autorisée

Nendaz : Authentique chalet 6 pièces de standing de 214 m2 au cœur de la station, vente aux non-résidents autorisée

réf. 219121

réf. 214424

Rue du Collège 20 • CH-1964 Conthey • Tél. +41 27 552 00 01 info@levalais-immobilier.ch • www.levalais-immobilier.ch


Nous serons toujours là pour vous. Ascenseurs Schindler SA Sion Route de la Drague 18 1950 Sion Téléphone +41 27 205 78 78 valais.ch@schindler.com www.schindler.com


ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Un développement maîtrisé

Complexe immobilier Axa à Sion. © KCi

443


INTERVIEW

JACQUES MELLY

Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement

« Réaliser les infrastructures du XXIe siècle » Il est l’homme des grands chantiers en Valais. A 65 ans, Jacques Melly entend bien poursuivre ce qu’il a commencé. Le chef du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement, réélu en 2017, nous expose les raisons qui l’ont poussé à briguer un troisième mandat et nous parle des projets actuellement en cours dans le canton.

Les trains à deux étages circuleront dès la fin 2018 sur la ligne du Simplon. Plusieurs tests préalables ont été menés en Valais comme ici à Sierre. © photogenic.ch

444


Quelles ont été vos motivations à briguer un troisième mandat ? Il était important pour moi de pouvoir initier et réaliser les infrastructures du XXIe siècle, celles qui offriront un cadre de qualité au développement de notre canton. Mon département conduit de grands chantiers cantonaux comme la 3e correction du Rhône, la construction de l’A9 dans le Haut-Valais, la modernisation du réseau ferroviaire, l’assainissement des sols pollués ou encore la gestion des dangers naturels. Des chantiers qui m’ont occupé durant mes huit premières années au sein du Conseil d’Etat, que je souhaite poursuivre et mener à bien. Lors de la visite en Valais de la Conseillère fédérale Doris Leuthard en février, les grands

dossiers valaisans ont été abordés avec les membres du Gouvernement et devant les médias. Quel bilan tirez-vous de © Studio Bonnardot la précédente législature ? Un bilan plutôt bon et le peuple semble avoir partagé cet avis puisqu’il m’a réélu. Si on se base sur les réalisations tangibles, en d’outils performants. Au cours de la précédente légis2015, un pas important a été fait concernant la sécurisa- lature, 17 km d’ouvrages paravalanches et contre les tion de la plaine du Rhône. Le peuple a accepté la créa- chutes de pierres ont été construits pour des investissetion d’un fonds de financement qui garantira CHF 1 mil- ments de CHF 77 millions. liard à l’économie valaisanne. CHF 140 millions avaient déjà été investis entre 2010 et 2017. Aujourd’hui cinq Certains vous ont reproché la lenteur de chantiers sont terminés et trois gros chantiers dont l’avancement de l’autoroute. Une réponse ? celui de Viège ont pu reprendre. Concernant la mobi- La construction d’une autoroute est un chantier comlité, nous avons travaillé à accroître la capacité et la plexe qui implique de relever de nombreux défis techperformance de la ligne du Simplon. Une convention a niques. Plusieurs chantiers ont été retardés à cause été signée dans ce sens en 2013 avec l’Etat de Vaud, la de problématiques liées à un environnement géoloConfédération et les CFF. Les infrastructures sont qua- gique complexe. A cela s’ajoutent de longues procésiment achevées et la mise en service des trains à deux dures administratives et juridiques. Les accidents dans étages est prévue pour la fin de l’année 2018. Depuis les tunnels du Mont-Blanc et du Gothard ont également mon entrée au gouvernement, je me suis également conduit à des modifications techniques et à des adaptaengagé à offrir aux citoyens un environnement sain avec tions de sécurité dans les ouvrages souterrains. Cela a 65 sites assainis sur les 111 sites pollués recensés, et les abouti à une nouvelle mise à l’enquête du tronçon tratravaux se poursuivent. Concernant la gestion des dan- versant le Bois de Finges. Cette zone sensible du point gers naturels, nous avons acquis ces dernières années un de vue environnemental, de par son classement comme savoir-faire reconnu en Europe et notre canton dispose réserve naturelle, a nécessité des discussions très pointues. Le projet est aujourd’hui terminé et en cours d’instruction depuis l’automne 2017 auprès du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication.

La construction de l’autoroute A9 dans le Haut-Valais bat son plein. Le tunnel d’Eyholz a été ouvert à la circulation en avril 2018. Avec ses 4,23 kilomètres, il est le plus long tunnel de l’A9.

445


Aujourd’hui où en est-on et quelles sont les étapes clés à venir ? La construction de l’autoroute bat son plein. La liaison entre Loèche et Gampel a été inaugurée en automne 2016. Les travaux d’excavation du tunnel de Riedberg à Gampel ont récemment repris, quant à la construction de la tranchée couverte à Rarogne, elle a débuté en mars 2018. Sa réalisation dans la nappe phréatique est complexe et durera six ans environ. Au sud de Viège, le tunnel d’Eyholz qui fait partie du contournement de la ville a été inauguré en avril 2018. Il assure la continuité de l’autoroute existante Brigue-Viège jusqu’à Staldbach et à la Vallée de Viège. D’autres ouvrages sont en cours de construction dans le Haut-Valais. En ce qui concerne la traversée du bois de Finges, les oppositions sont en cours de traitement. Nous sommes en attente de l’autorisation de construire. Autre chantier phare, la 3e correction du Rhône. Pouvez-vous nous rappeler les enjeux pour le Valais ? L’enjeu principal est la sécurisation durable de la plaine, de ses habitants et infrastructures. Il faut savoir que les dégâts potentiels en cas de crue du Rhône dépassent les CHF 10 milliards. La priorité consiste donc à protéger les personnes les plus gravement menacées, celles habitant au pied de digues, grâce à des mesures anticipées mais aussi les centres urbains et industriels denses, grâce à des mesures dites prioritaires. Au-delà de cet aspect sécuritaire, il s’agit également de rendre le Rhône plus convivial et plus vivant. Nous allons en quelque sorte le restituer à la population. Rhône 3 sera également un plus pour l’économie puisque le Valais offrira des sites sécurisés, de quoi encourager les entreprises à s’y installer. 446

La 3e correction du Rhône offre l’opportunité de prendre en compte les besoins futurs en termes de territoire, paysage, loisirs et mobilité. Plusieurs ouvrages franchissant le Rhône doivent être transformés pour permettre ces travaux. C’est notamment le cas du pont de St-Triphon. © AF Toscano SA

Comment avance le chantier et quels sont les défis rencontrés ? Les travaux avancent selon la planification. Plusieurs secteurs de digues ont déjà été renforcés à Port-Valais, Vouvry, Collombey et Sion. A Viège, qui est le plus gros chantier en cours, la sécurisation des zones proches de la Lonza est terminée et le reste des travaux prendra fin en 2021. A Fully, Massongex et Sion, des travaux de renforcement vont débuter. Les études et demandes de mises à l’enquête suivent leur cours. Le principal défi d’un chantier de cette ampleur concerne le financement. La majeure partie est assurée par la subvention de la Confédération, puis par le fonds cantonal validé par le peuple. Il s’agit à présent d’établir la participation des communes ainsi que de tiers. Un projet de loi a été établi et mis en consultation l’an dernier. Il a été débattu en première lecture par le Grand Conseil en mars 2018.


On sait désormais que le groupe chimique Lonza assumera 93% du coût d’assainissement des sols pollués au mercure dans le Haut-Valais. Un accord satisfaisant selon vous ? Il s’agit d’un excellent accord car Lonza prendra à sa charge 93,6% des coûts estimés à ce jour mais aussi la totalité des éventuels coûts supplémentaires. Déterminer de manière précise qui a déplacé le mercure est difficile. La recherche d’une responsabilité nous aurait amenés devant des instances judiciaires qui auraient dû trancher. Cela aurait pris du temps sans compter que si nous n’étions pas arrivés à déterminer exactement qui a fait quoi, à quel moment, il y aurait eu ce qu’on appelle défaillance, et les frais auraient été à la charge soit des communes, soit du canton. Les montants consentis par les collectivités publiques dans le cadre de cet accord sont bien inférieurs à ce qui aurait pu se passer en cas de décision d’un tribunal. C’est donc une approche pragmatique qui permet de clore un débat d’une manière tolérable pour les communes et le canton.

La 3e correction du Rhône est le chantier du siècle en Valais. Les plus gros travaux de sécurisation sont en cours à Viège où les digues du fleuve ont été élargies en amont et en aval du site industriel.

La pollution au mercure dans le Haut-Valais nécessite l’assainissement des sols pollués comme ici le terrain de football de Rarogne. Un accord a été trouvé à cet effet avec la Lonza qui assumera 93% des coûts.

Les infrastructures de mobilité en plaine du Rhône.

Connaît-on les impacts sur la santé et l’environnement d’une telle pollution ? Nous avons mandaté l’université de Zurich pour réaliser une étude épidémiologique et pour l’heure les impacts sur la santé n’ont pu être mis en l’évidence. Des mesures préventives telles que l’interdiction pour les enfants de jouer sur des surfaces contaminées ou l’interdiction de consommer les produits du jardin ont toutefois été mises en œuvre et seront levées une fois les travaux d’assainissement réalisés. Concernant l’environnement, on sait que la fertilité des sols est menacée par des teneurs élevées en mercure. Pour l’heure le mercure n’a pas été détecté dans les eaux souterraines. Vous êtes le co-président et fondateur du « Comité du Lötschberg ». En quoi le doublement du tunnel est-il nécessaire ? Le tunnel a atteint sa limite de capacité moins de cinq ans après son ouverture avec une augmentation du transport de marchandises et de voyageurs de quelque 70%. Sachant que dans les 15 ans à venir le transport par rail va encore augmenter de 40%, la nécessité de doubler le tunnel est évidente. Il faut rappeler que le tunnel de base, long de 37 km, n’est à double voie que sur 13 km. Une deuxième galerie a été creusée sur 15 km mais elle n’est pas équipée. Dans la variante d’une extension partielle, on se contenterait d’aménager un tube dans le tronçon de la galerie déjà existante, une solution meilleure marché mais qui ne suffirait pas à répondre aux besoins futurs. De plus en 2040 environ, il faudra assainir le tunnel de base alors âgé de 30 ans. De tels travaux sur un tunnel à voie unique implique ni plus ni moins que sa fermeture intégrale, ce qui est particulièrement problématique pour les 13 000 voyageurs qui l’empruntent quotidiennement. Le doublement complet du tunnel permettrait, entre autres avantages, d’introduire la cadence à la demiheure entre Berne, Brigue et Milan. Pour toutes ces raisons, le comité du Lötschberg exige de compléter l’étape d’aménagement 2035 avec l’extension de la capacité du tunnel de base. 447


INTERVIEW

HERVÉ DESSIMOZ

Un architecte engagé Une sacrée personnalité, de l’audace, du talent, un goût prononcé pour les défis techniques et un fort engagement pour la planète, Hervé Dessimoz est un homme passionné. A la tête d’un bureau d’architectes portant son nom puis du GROUPE H depuis bientôt 30 ans, l’architecte et urbaniste suisse fête cette année ses 65 ans mais ne s’avoue pas prêt à raccrocher. Retour sur sa carrière et les projets emblématiques du bureau largement récompensés dans le monde entier.

Le Refuge du Goûter.

448


A quel moment et pour quelle raison avez-vous décidé de devenir architecte ? Ce métier, je le dois à mon père, entrepreneur. Moi et mon frère, nous avons toujours baigné dans le monde de la construction. Après avoir effectué nos premières classes à Conthey, mon père nous a envoyé à l’institut Florimont à Genève, ce qui nous a permis d’être plus proche de lui et d’aller régulièrement sur les chantiers. Un jour, lors d’une banale discussion, il m’avait dit « Hervé tu seras architecte » et à mon frère « Et toi ingénieur ». Il en a été ainsi. Une fois ma maturité en poche, j’ai intégré l’EPFL et obtenu mon diplôme d’architecte en 1977. Conformément à la volonté de mon père, j’ai démarré aussitôt ma carrière comme indépendant. Que retenez-vous de vos études d’architecture ? J’ai saisi toutes les opportunités qu’offre une école, à savoir un accès illimité au savoir. J’ai notamment suivi des cours de sociologie urbaine avec le sociologue Michel Bassand. Il était important pour moi de comprendre comment les gens vivaient l’architecture au quotidien, pas seulement dans leur logement mais surtout depuis la rue. L’architecture apporte une contribution essentielle à la société. Elle définit la culture, l’espace et le temps et crée un environnement qui sera le théâtre d’une grande partie de notre vie. J’ai par la suite suivi des cours d’Epistémologie Génétique, basée sur l’étude de l’évolution des connaissances chez l’enfant mise en évidence par Jean Piaget. Cela m’a donné une réelle passion pour les écoles, ces lieux où l’on commence à apprendre la vie. Pouvez-vous nous rappeler comment est né le GROUPE H ? C’est dans un contexte de crise immobilière en Suisse, que j’ai créé en 1990 le GROUPE H avec des bureaux à Genève et à Paris, puis en Italie deux ans plus tard. A cette époque, le volume d’activité avait chuté de 40% et, d’ailleurs, nous n’avons plus jamais retrouvé le niveau antérieur à 1990. L’idée était de se distinguer de la concurrence en alliant architecture et ingénieLa Tour Winterthur. rie avec l’ambition de faire mieux que les autres. Le premier grand chantier qui a lancé le Groupe est celui de la Tour Winterthur, dans le quartier de la Défense à Paris. Avec ses 135 mètres, ce bâtiment reste aujourd’hui la plus haute tour construite par un Suisse dans le monde. De nombreux bureaux étaient sur les rangs pour obtenir ce prestigieux mandat mais la solidarité suisse a été déterminante. Je possédais en effet une botte secrète : mon ami JeanRené, agent de cette assurance. J’ai été convoqué à Winterthur pour plaider ma cause auprès de

Le Palais de l’Equilibre.

Peter Spälti, CEO du groupe et conseiller national. Il a été assez direct et expéditif et mon ton décidé l’a convaincu. Pendant 6 ans de 1994 et 2002, j’ai dirigé le chantier depuis Paris. Un mandat qui m’a permis en même temps de sauver l’outil de production suisse puisque tous les dessins étaient faits à Genève. Parmi vos ouvrages emblématiques, le Palais de l’Equilibre pour EXPO.02 à Neuchâtel, devenu le Globe de la Science et de l’Innovation au CERN. Pouvez-vous nous parler de cette incroyable aventure ? Pavillon symbolique d’Expo.02, le Palais de l’Equilibre avait pour mission de sensibiliser le public aux enjeux du développement durable. Il faut bien voir qu’à l’époque, on commençait à peine à trier les déchets en Suisse. Avec l’ingénieur bois Thomas Büchi, nous avons imaginé une sphère, symbolisant la planète, entièrement en bois, matériau durable par excellence. Pour l’anecdote, les lames extérieures en douglas, proviennent du Pavillon suisse de l’exposition universelle de Hanovre. La forme unique du Pavillon et sa scénographie innovante, réalisée par des scientifiques de la Cité des Sciences à Paris, ont fait son succès, puisqu’il fut le pavillon le plus visité de l’exposition. Le concept d’Expo.02 était fondé sur le caractère éphémère des constructions mais pour nous le Palais de l’Equilibre, symbole du développement durable, devait survivre. C’est ainsi que nous l’avons conçu pour être démontable et remontable. La Confédération décida d’en faire don au CERN à l’occasion du 50e anniversaire de l’institution. Rebaptisé « Globe de la Science et de l’Innovation », il a été inauguré en 2004 par les présidents Jacques Chirac pour la France, Joseph Deiss pour la Suisse et le roi Juan Carlos pour l’Espagne. Aujourd’hui il est devenu le bâtiment iconique du CERN, ce dont je suis très fier. Nous avons fait une réfection complète l’an passé pour lui donner une durée de vie supplémentaire de 40 ans. 449


Shopping Center Piter Raduga.

Spoutnik City.

Depuis, les projets se sont succédés Les projets se sont enchaînés par la construction du plus grand hôtel de Suisse, l’ex Crowne Plaza aujourd’hui Starling Hôtel à Genève, 500 chambres avec centre de congrès, le dessin d’une ville de 6000 habitants appelée Spoutnik City près de Kiev en Ukraine, la construction du Shopping Center Piter Raduga d’une superficie de 85 000 m2 à St-Pétersbourg en Russie. C’est à l’appui de ces références que le Club Alpin Français a décidé de nous confier la mission de conception et de réalisation du Refuge du Goûter sur la voie du Mont-Blanc à près de 4000 mètres d’altitude, un refuge d’une capacité d’accueil de 120 places et énergétiquement autonome. Le Refuge du Goûter symbolise l’engagement du bureau pour le développement durable. Que retenez-vous de ce chantier ? C’est l’aboutissement encore une fois d’une collaboration avec Thomas Buchi qui après le Palais de l’Equilibre m’a invité à voler encore plus haut. Ici, la difficulté était de concevoir un bâtiment qui résiste au vent pouvant atteindre 300 km/h, avec des contraintes environnementales fortes. La forme ovoïde choisie n’a rien d’un caprice d’architecte. Nous avons recherché une forme

Starlight Hôtel.

450

aérodynamique pour favoriser l’accumulation de neige sur un fondoir afin d’obtenir de l’eau. L’énergie thermique provient de capteurs solaires et l’électricité de panneaux photovoltaïques. Je me suis tout de suite senti très concerné par ce projet hors du commun. Réaliser un bâtiment énergétiquement autonome à 4000 mètres dans le massif du Mont-Blanc, c’était prouver que l’on peut réaliser un bâtiment énergétiquement autonome également en plaine. Un message fort pour le monde entier. Après ce projet, largement publié, qui nous a valu « le prix des internautes pour les constructions durables » lors de la Conférence mondiale sur la planète COP21, il était impossible de continuer à construire banalement, d’où la spécialisation du GROUPE H par la suite dans les constructions durables. Comment s’exprime le développement durable dans vos réalisations ? L’architecture durable, ce n’est pas seulement la technique, c’est aussi une esthétique bien particulière. La Tour C2 que nous réalisons dans le Quartier des Vergers à Meyrin, le plus grand écoquartier de Suisse, en est un bon exemple. Elle répond au label Minergie-A qui stipule que l’électricité nécessaire pour faire


fonctionner les équipements techniques doit être produite par l’édifice lui-même. En général, il suffit de poser des panneaux solaires sur le toit mais pour une tour, la surface du toit est trop petite pour accueillir des panneaux en suffisance. Du coup, nous avons intégré les panneaux solaires dans les parapets de balcons, ce qui est directement visible de l’extérieur. De plus pour des raisons de place et de consommation d’énergie, nous avons installé la centrale technique du bâtiment au sixième étage qui accueille également des buanderies et une terrasse collective pour les habitants. Cet étage sera entièrement agrémenté de plantations. Un message fort pour les habitants du quartier. Il était important pour moi que l’on voit que c’est un bâtiment à haute performance énergétique. Pas par orgueil mais parce que son aspect durable participe directement à l’identité du quartier. Pour moi, les contraintes techniques sont l’occasion de sublimer l’architecture.

Le 30 avril, vous avez fêté vos 65 ans ainsi que le 16 mai les 40 ans du bureau au Globe de la Science et de l’Innovation au CERN. Quel ton avez-vous donné à cette célébration ? Cette fête a été l’occasion pour moi de dédramatiser cet âge fatidique de la retraite. Personnellement, je me sens bien. Je suis passionné et je compte continuer à exercer mon métier. J’ai profité également de cet événement pour présenter mes successeurs. Une équipe de quatre personnes, emmenée par ma fille Céline. Diplômée d’un master en économie immobilière, elle reprendra la tête du bureau avec trois architectes spécialisés dans le domaine de la conception, production et direction de travaux. L’objectif étant de créer une équipe pluridisciplinaire avec des savoirs complémentaires. Tous connaissent et partagent la culture GROUPE H : celle du challenge et du développement durable. Mes soucis de santé de l’an passé m’ont montré qu’ils étaient capables de grandes choses. Je vais continuer à venir au bureau, afin d’accompagner cette transition. Quand vous avez la passion et la bonne santé, une expérience assez unique avec des projets à l’international, divers et complexes, il est impossible de raccrocher.

GROUPE H

Architecture & Ingénierie SA Chemin du Grand-Puits 42 • CH-1217 Meyrin/Genève Tél. +41 22 782 05 40 • Fax +41 22 782 07 07 architectes-ch@groupe-h.com • www.groupe-h.com

La Tour C2.

451


INTERVIEW

PHILIPPE VENETZ

Architecte cantonal

« Notre canton est un exemple en ce qui concerne l’architecture publique » Depuis janvier 2015, Philippe Venetz est l’architecte cantonal du canton du Valais. Chargé de coordonner les grands projets architecturaux et urbanistiques entre l’administration, les professionnels et les usagers, il est le garant de la qualité architecturale et urbanistique. Zoom sur les chantiers actuellement en cours sur le canton et sur les spécificités de l’architecture publique valaisanne. Campus Energypolis à Sion.

452


Qu’avez-vous réussi à mettre en place depuis votre nomination ? Il est difficile de tirer un bilan de mon activité étant donné que les effets de ce que nous sommes en train de mettre en place, à l’interne comme à l’externe de l’Etat, se feront sentir d’ici une dizaine d’années. Il est donc important d’avoir une vision à long terme. La première chose que j’ai faite à mon arrivée a été de doter l’Etat d’une politique foncière et de dresser un inventaire de son patrimoine immobilier. Une autre de mes priorités consiste à réaliser de « vrais » bâtiments pour l’administration cantonale. L’objectif est de réunir les services aujourd’hui disséminés, ce qui sera beaucoup plus pratique pour les citoyens. Les projets et implantations doivent être analysés par le Conseil d’Etat.

Médiathèque Valais à Sion.

Médiathèque Valais à Sion.

Médiathèque Valais à Sion .

Pouvez-vous nous rappeler les domaines d’activité du service que vous dirigez ? Il y a tout d’abord la partie opérationnelle qui comprend la gestion du patrimoine foncier de l’Etat, soit environ 480 bâtiments à entretenir, mais aussi les projets d’investissement tels que les écoles, les prisons, les hôpitaux, etc., et la gestion des locaux administratifs. Contrairement à d’autres cantons, nous avons également la charge du patrimoine enfoui, c’est-à-dire l’archéologie, et du patrimoine bâti avec la conservation des sites et des monuments historiques. Nous sommes également un support d’action pour le canton et les communes valaisannes qui nous sollicitent régulièrement. Dans ce cadre, je vois mon rôle comme celui d’un facilitateur, entre mes confrères et les collectivités.

Quels sont les prochains grands chantiers d’investissement de l’Etat ? Nous venons de lancer le concours pour le déménagement du Service de la circulation routière et de la navigation actuellement installé dans l’Hôtel de Police. Un nouveau bâtiment devrait voir le jour à proximité des casernes de Sion. Un autre projet important est la modernisation et l’extension des infrastructures de La Castalie à Monthey, qui a été accepté en janvier 2017 par le Conseil d’Etat. Le parc immobilier de l’institution nécessite d’être revu, tant pour des raisons sécuritaires et énergétiques que pour l’adaptation aux standards actuels de prise en charge des résidents en situation de handicap. Une augmentation des capacités d’accueil est également prévue. Un concours d’architectes a été lancé en février pour ce projet estimé à CHF 60 millions de francs. Le déplacement, à proximité de la gare, du Collège de la Planta est également prévu, ce qui représente un investissement de CHF 80 millions. Le concours d’architecte sera lancé en fin de l’année. Enfin, il y a le dossier des prisons, en attente depuis plusieurs années qui peut désormais être réactivé. 453


Qu’est-ce qui caractérise l’architecture publique valaisanne ? Notre canton est un exemple en ce qui concerne l’architecture publique. Nous avons hérité de la politique visionnaire de Bernard Attinger, architecte cantonal de 1978 à 2007. Il a travaillé sans relâche pour faire accepter le principe du concours d’architectes pour tous les édifices étatiques et pour le transposer dans chaque commune qui construisit un bâtiment subventionné. En dehors de l’indéniable qualité qu’amène la mise en concurrence entre architectes, le concours permet de gérer l’aspect financier au moment où le bras de levier est le plus grand. Il est, en effet, plus facile de trouver un projet économique parmi 45 rendus dont les volumes oscillent de 15 à 40% (par rapport à la moyenne) plutôt que de grappiller 2 à 3% en négociant âprement les prix de soumission des entrepreneurs. Cette pratique systématique du concours permet aussi aux jeunes architectes d’émerger et de se faire un nom. De plus, cela pousse les bureaux établis à se maintenir à leur meilleur niveau. Depuis quelques années, on constate également un regain d’intérêt des privés pour les concours. Certains viennent me solliciter pour les aider à en organiser, ce dont je me réjouis. Nous sommes également à la disposition des communes pour leur monter les bonnes pratiques et les aider à organiser des concours. Un travail de sensibilisation à ce sujet est mené à chaque renouvellement d’exécutif. Un objet public valaisan que vous trouvez particulièrement bien réalisé ? J’admire le travail réalisé sur le projet de transformation du site des anciens arsenaux. On voit vraiment tout le génie de l’architecte à travers la réutilisation des deux anciens arsenaux et la construction d’une liaison centrale sous forme d’un « pli » métallique. Cette structure contemporaine valorise parfaitement les bâtiments historiques existants. C’est un bel exemple de conservation et de réaffectation, d’autant plus que du point de vue de l’utilisation tout le monde est enchanté. En quoi l’architecture peut-elle jouer un rôle sur la société ? J’appelle ça le rôle du beau. Depuis que nous sommes sortis de la grotte, l’architecture a un impact sur notre vie. Il suffit de prendre l’exemple d’une cité dénuée d’espaces verts et des problèmes que cela engendre. Cela ne vient pas tant de l’excès de densité mais surtout du manque de qualité. L’architecture est quelque chose qui se vit au quotidien, c’est pour cela qu’elle est autant passionnante et émotionnelle. 454

Médiathèque Valais à Sion.

Médiathèque Valais à Sion.

Médiathèque Valais à Sion.


Campus Energypolis à Sion.

Les Valaisans sont-ils sensibles à leur architecture ? Malheureusement pas tous. Ils ont tendance à perdre l’identité architecturale des lieux où ils vivent. Ce qui m’exaspère, ce sont les gens qui reviennent de voyage et veulent absolument réaliser les constructions typiques de l’endroit où ils étaient, comme une maison provençale en plaine ou un chalet tyrolien en montagne. Cela n’a rien à faire en Valais, d’autant plus que nous avons une architecture patrimoniale extrêmement belle et réinterprétable pour en faire du contemporain.

Médiathèque Valais à Sion.

Que mettez-vous en place pour promouvoir la culture du bâti ? Nous avons les Journées européennes du patrimoine qui offrent un programme riche et varié sur une thématique différente chaque année. Nous participons également aux Journées sia. En 2018, nous allons mettre en place différentes choses sur l’architecture contemporaine. En 2014, nous avons également édité le livre « L’architecture du 20e siècle en Valais 1920-1975 », un magnifique ouvrage qui documente les mutations et la diversité architecturale de notre canton. Enfin nous avons édité un guide à l’attention des communes sur la manière de dresser les inventaires afin qu’elles se rendent compte de la qualité de leur patrimoine. 455


BETICA SA INGÉNIEUR CONSEILS

Le spécialiste des études techniques à Sion Forte d’une expérience de 40 ans, Betica SA est actif dans l’engineering du bâtiment, le chauffage, la ventilation, la climatisation, le sanitaire et l’électricité. Un bureau technique interdisciplinaire qui au fil des ans a su rester à la pointe de la technologie et des dernières innovations pour offrir le meilleur à ses clients. Bien Vivre vous présente ses prestations et sa philosophie.

456


Domaine du Parc à la Tour-de-Peilz.

Des origines à nos jours Betica SA c’est avant tout l’histoire d’un homme, celle d’Edmond Sauthier. Après un apprentissage d’installateur en chauffage, il se lance dans une carrière d’installateur de chauffage, de monteur et de gestionnaire de chantier, puis entreprend une formation complémentaire en hydraulique à l’école technique de Lausanne afin de se spécialiser dans le domaine. Un an plus tard, il crée le bureau technique Edmond Sauthier. Parmi les premières études qui lui sont confiées, celles de la Banque Populaire Suisse, la Rentestalt et deux immeubles de logement pour les constructions fédérales à Sion. Fort de son expérience, il décide d’ouvrir avec un ami architecte une nouvelle société : Betica SA, pour Bureau d’Etudes Techniques Ingénieurs Conseils et Associés. Une société d’études intégrales incluant les études techniques, l’ingénierie béton et l’architecture. Depuis, l’entreprise s’est considérablement développée et compte aujourd’hui 30 collaborateurs. Renommée en Valais, elle intervient auprès de clients établis en Suisse comme dans le monde entier. Une offre complète de prestations Fort d’une équipe jeune et dynamique composée d’ingénieurs, techniciens et projeteurs Betica SA valorise au quotidien ses talents dans la planification, la rénovation et l’optimisation d’installations techniques dans le domaine

Centre de Radiologie à Aigle.

du chauffage, de la ventilation, du sanitaire et de l’électricité sans oublier son expertise dans les constructions Minergie. Depuis sa création, ce bureau technique interdisciplinaire a acquis une expérience qui lui permet de gérer des projets complexes de nature variée, dont des immeubles d’habitation, centres scolaires et commerciaux, EMS, crèches, hôtels, bains thermaux, hôpitaux, etc. Plusieurs projets d’envergure ont été réalisé jusqu’à maintenant dont La résidence du parc à Mont-Pèlerin, l’Hôtel Crown Plaza à Genève, le centre de radiologie à Aigle ainsi que les résidences Domaine du Parc à La Tour-de-Peilz. Parmi ses interventions d’envergure en cours, on citera celles pour le projet du Centre thermal de la Dixence, Le Centre médical à Haute-Nendaz, l’hôtel SIX SENSES à Crans-Montana, Les Terrasses du Lavaux, l’immeuble administratif du GROUPE MUTUEL à Sion ainsi que la MIGROS à Chêne-Bourg. 457


Proximité et expertise au service du client Victime de son succès, Betica SA est l’un des rares bureaux techniques qui n’a pas à chercher de mandats. Depuis sa création, il a su rester à la pointe de la technologie, mettant un point d’honneur à proposer ce qu’il se fait de mieux à ses clients. L’entreprise s’adapte sans cesse aux innovations et compte parmi les sociétés les plus au fait de la maîtrise de la technique du bâtiment. Privilégiant l’écoute et le dialogue, Betica SA travaille sur la base de rapport de confiance avec chacun de ses clients pour leur proposer les solutions les plus performantes et adaptées à leur projet. De la planification des installations en partenariat avec l’architecte, aux appels d’offres lancés auprès d’entreprises dont le sérieux et la fiabilité ne sont plus à démontrer jusqu’aux plans d’exécution et au contrôle durant le chantier, Betica SA les accompagne à chaque étape.

Une philosophie d’entreprise valorisant l’humain Malgré ses 32 collaborateurs, Betica SA reste une société à taille humain prônant des valeurs comme l’écoute, l’entraide et le partage. Donnant vie à de multiples projets, elle met l’accent sur le travail d’équipe de manière à créer des synergies dont bénéficient directement ses clients. Si le sérieux et le professionnalisme des salariés sont de rigueur, chacun travaille dans une ambiance collégiale et bon enfant. Des collaborateurs fidèles dont certains sont dans l’entreprise depuis près de 30 ans. Betica SA est également une société formatrice, puisqu’elle accueille depuis toujours de nombreux apprentis. Une volonté formatrice aujourd’hui restreindre par l’âge avancé de M. Edmond Sauthier qui souhaite se retirer progressivement des affaires en s’assurant de laisser son entreprise entre de bonnes mains.

Zoom sur trois projets Centre Thermal Dixence : La création et construction d’un centre thermale et hôtelier. Un Hôtel de 60 chambres, un centre thermoludique de 3000 mètres carrés, une cinquantaine d’appartements et, dernière

458

nouveauté, un « Swissspeak Resort » selon le modèle de Vercorin de 500 lits. Plusieurs chalets raccordés au complexe sont ajoutés à ce projet.


Les Terrasses du Lavaux : La création d’une résidence haut de gamme située dans la région des vignobles en terrasses du Lavaux, patrimoine mondiale de l’UNESCO. La résidence est constituée de 6 niveaux d’apparte-

ments allant de 2 pièces ½ à 4 pièces ½. Dans un cadre de verdure et de tranquillité, la création de 20 lumineux et spacieux appartements va voir le jour.

L’Hôtel SIX SENSES – CransMontana : La création d’un hôtel de luxe pour le groupe Thailandais Six Senses à Crans-Montana. Un hôtel de luxe avec en prime 17 appartements de très grand luxe. Un projet technique complexe avec plusieurs restaurant, des piscines ainsi que des installations techniques sur demandes du client mais en respectant les standards suisses. 459


VB CREATION SA

Favoriser les entreprises locales et les matériaux novateurs Spécialisée dans la rénovation, l’agrandissement et la construction de villas ou d’immeubles, VB CREATION SA, installée à Collombey, propose une grande poly­ valence dans son offre de services. Pour les particuliers comme les architectes, la société applique pour tous la même devise de Thomas A. Edison « La valeur d’une idée dépend de son utilisation ».

Arzier – maison ossature bois.

460


Avant.

Après.

Avant.

Après.

Avant.

Après.

La Castalie à Monthey.

Rapidement trouver sa place Après une formation en menuiserie-ébénisterie, Philipp Vilas Boas part sillonner le monde puis étudie à la Haute Ecole de Techniciens à Zoug où il obtient un diplôme de chef de projet. Puis travaille à Londres dans le bâtiment plus spécialement dans le secteur de la rénovation ou encore en Australie comme chef de projet durant 3 ans pour l’hôtellerie de luxe ou des particuliers. De retour en Suisse, il est employé en tant que tel et décide en 2014 de fonder sa propre société. Polyvalent, il met ses connaissances au service de professionnels ou de particuliers qui désirent construire, rénover ou agrandir un bien. Devant le succès, il a dû embaucher sa propre architecte pour répondre à toutes les demandes. Si ses compétences ont fait sa renommée, autre point fort, les nombreuses langues parlées dans sa structure : le français, l’allemand, l’anglais et l’espagnol. Avoir une solution pour toutes les demandes Que le client souhaite une pièce supplémentaire ou ériger un immeuble, VB CREATION SA peut répondre aux besoins. Pour un projet complet, le travail de réflexion avec un particulier, les plans de la maison, l’élaboration du budget, les délais, les conseils techniques et le suivi de l’ouvrage lui sont quotidien. Pour les architectes, il propose à la carte, en amont de la construction, de s’occuper des soumissions, des appels d’offre, de la mise à l’enquête. Il peut aussi être entreprise générale et mener le travail dans son intégralité. Dans chaque cas de figure, il supervise et contrôle les chantiers. De même, VB CREATION SA gère le permis d’habitation et s’occupe de la visite obligatoire avec le Contrôle Communal. Quand il a le choix des entreprises, il privilégie celles en locales et cherche, toujours, à utiliser, au maximum, des matériaux suisses.

Des réalisations de toutes sortes Grâce à la diversité de son offre, VB CREATION SA a des réalisations très différentes à son actif. Petit ou gros chantier, tout est envisageable. Ainsi à Monthey, une rénovation de cuisine, de salle de bains et d’un salon, ainsi que le changement des fenêtres ont été menés à bien. Pour cette demande, des artisans locaux ont dû se plier à certaines demandes, comme le remplacement du plan de travail mais pas des meubles de cuisine ou encore devoir casser un mur porteur pour réaliser une ouverture. 461


Construction de 6 appartements à Eclépens – Avant.

Toujours dans l’esprit de transformation mais à plus grosse échelle, à Eclépens, en collaboration avec un promoteur, c’est une grange et une habitation qui ont été revisitées en 2 bâtiments accueillants 6 appartements en PPE. Pour cet ouvrage, la gestion complète du chantier a été menée par VB CREATION SA durant une année. A Arzier, un architecte lui a demandé de trouver certaines entreprises et de réaliser une maison en ossature bois de 280 m2. Celle-ci devait absolument être autonome énergiquement d’où les choix du photovoltaïque, de travaux thermiques pour la récupération de l’eau et d’une très haute isolation. Autre cas de figure, une maison qui a été démolie pour être reconstruite avec comme seule astreinte de ne pas toucher à la piscine. Le projet a été mené dans son intégralité par Philipp Vilas Boas. Conseils, budgets et discussions avec le propriétaire l’ont amené à choisir une maison traditionnelle en brique.

Après.

Construction à Mollie-Margot en gardant la piscine existante.

Agrandissement – Avant.

462

Après.


Module paille de EcoCocon.

Projets à venir Nullement cantonnée à telle ou telle réalisation, VB CREATION SA a un futur qui se conjugue avec diversité. Ainsi à Saint-Aubin, c’est la construction d’une maison en paille qui va démarrer en 2018. Le client a confié son dessein à l’entreprise en ayant pour seule requête, un intérieur où il fait bon vivre grâce à une maison saine qui respire. Bussigny – villas jumelées, contiguës ou individuelles.

A Bussigny, VB CREATION SA va œuvrer en tant qu’entreprise générale pour un projet d’envergure. Mené de front avec l’architecte et une régie immobilière, ce sont des villas jumelées, contiguës ou individuelles qui vont être construites. VB CREATION SA va travailler un maximum avec des entreprise locales qui érigeront des maisons en briques isolantes sans isolation périphérique pour une qualité maximale. Ce projet où chaque villa bénéficiera de points de vue magnifiques autant sur le Jura que sur le lac Léman débutera en septembre 2018. Collombey – projet d’immeuble de 11 appartements et 2 commerces.

A Collombey, en partenariat avec un promoteur, la société est mandatée pour la gestion complète d’un projet d’immeuble de 11 appartements en PPE et de 2 commerces. Le bâtiment existant est protégé, le travail est donc plus complexe puisque le chantier à venir doit être mené de concert avec les services en charge de ce type de biens. La façade extérieure va être conservée tandis que l’intérieur va être entièrement vidé et refait dans son intégralité. Mis à l’enquête, les travaux devraient démarrer d’ici fin 2018.

VB CREATION SA

Rue des Colombes 11 • CH-1868 Collombey Tél. +41 24 471 52 70 info@vbcreation.ch • www.vbcreation.ch Succursale : Z.I. Les Portettes 2C • Box n° 6 • CH-1312 Eclépens Tél. +41 21 866 10 14

463


Mobile +41 79 213.37.22 bureau Sion +41 27 322.30.76 beytrison.c@bluewin.ch CLAUDE BEYTRISON, C’EST:

35 ans d’activité

dans son atelier d’architecture SUR LA PLACE DE SION

Réalisations de villas de luxe, d’immeubles de prestige, de villas familiales et plus encore de rénovations, transformations...

Appartements à vendre www.etraz-immo.ch Mobile +41 79 213 37 22 • bureau Sion +41 27 322 30 76 • beytrison.c@bluewin.ch


SIA SECTION VALAIS

La Société des Ingénieurs et Architectes (SIA) section Valais est composée de plus de 400 membres, ingénieurs et architectes, répartis en trois groupes professionnels : environnement (GPE), génie civil & technique (GPGCT) et architecture (GPA), Son but principal est de défendre la profession et les intérêts de ses membres. Qualité, sécurité, durabilité et transparence sont les piliers et les valeurs qu’elle prône. Afin d’en savoir plus sur ses activités et les défis auxquels sont confrontés ses membres, nous avons rencontré Léonard Bender, architecte EPFL et président de la SIA Valais.

Digue contre les avalanches - Route Gd-St-Bernard. © Silvaplus

466


Place du Village à Vétroz. © Johannes Marburg

Léonard Bender, président sortant de la SIA-Valais. © Jean-Yves Glassey

Quelles sont les principales missions de la SIA Valais ? La SIA produit et édite notamment une majeure partie des normes, directives et recommandations qui sont appliquées en Suisse dans les domaines du bâtiment et de la construction en général pour définir la qualité d’un bâtiment ou d’une infrastructure. Des normes extrêmement pointues, notamment dans les domaines de I’environnement et de l’énergie. Celles-ci servent d’ailleurs souvent de référence aux autorités compétentes en cas de litige. L’association a également un rôle formateur, puisqu’elle propose différents cours de formation continue pour ses membres et s’engage pour assurer la relève en faisant la promotion de ses métiers. Elle organise également des visites de chantiers à l’attention des professionnels et des étudiants. La SIA Valais a enfin un rôle de conseil en étant l’interlocuteur privilégié des autorités sur les questions touchant la construction et l’aménagement du territoire. En quoi recourir à un professionnel membre de la SIA est un gage de qualité pour le maître d’ouvrage ? Les membres de la SIA Valais sont des professionnels compétents avec une expérience étendue en architecture, en génie civil, en génie technique et industriel et en environnement. Tous nos membres sont au bénéfice d’un Master HES ou EPF. Tous travaillent dans un même souci, celui de garantir qualité, sécurité, durabilité et transparence. Il faut savoir qu’en Valais, la profession d’architecte n’est pas protégée, et qu’un simple diplôme technique suffit pour construire, ce qui peut parfois poser problème sur le terrain. Comment faites-vous pour sensibiliser la population aux enjeux de vos professions ? Ces dernières années, nous sommes allés à la rencontre de la population pour leur montrer que nos prestations ne sont pas seulement réservées à une « élite » et à des grands projets, mais que nous représentons une qualité à laquelle tout un chacun peut prétendre. Nous organisons également des Cafés conseils durant le salon Prim’Vert. Des séances gratuites de 30 à

Place du Village à Vétroz. © Johannes Marburg

45 minutes durant lesquelles les architectes et ingénieurs SIA mettent leurs compétences au service des propriétaires sur des questions et problématiques variées. Nous avons également fait entendre nos voix durant les débats publics qui ont touchés le milieu de la construction ces derniers temps en Valais. Dans quelle mesure vos membres sont-ils soumis à la concurrence déloyale et comment faire face ? En Valais, nous sommes moins soumis à la concurrence étrangère que les cantons limitrophes comme Genève et le Jura. Il existe en revanche un phénomène de délocalisation des prestations d’ingénieur avec un fort risque de pertes de nos savoir-faire. En Suisse, on a coutume de dire que l’on n’a pas de matière première mais de la matière grise avec des écoles et un système de formation performant. Mais si on sous-traite des compétences, nos jeunes n’auront plus de travail dans ce type d’activité. Cela pose également la question de la responsabilité en cas de problèmes sur les ouvrages. Il faut faire attention à avoir le meilleur produit dans les meilleures conditions et au meilleur prix et qui dit meilleur prix ne dit pas forcément le meilleur marché. On dit d’ailleurs souvent que le bon marché est toujours trop cher. Au sein de la SIA Valais, nous essayons de défendre la qualité et la qualité a un certain prix. 467


La densification est une thématique importante depuis la révision de la LAT. Comment densifier de manière qualitative ? Nous nous sommes toujours battus pour une LAT qualitative et non pas quantitative. Il ne s’agit pas raser des villages pour y mettre des tours et du béton partout, mais plutôt de restaurer et requalifier certains bâtiments comme d’anciennes granges par exemple ou de créer des petites annexes au sein de zones villas. Afin que la population prenne conscience de cela, une exposition, organisée par le service de l’aménagement du territoire, circule actuellement dans le canton. Un livre avec différents exemples de densification est également sorti. Il faut que les gens comprennent que densifier ce n’est pas construire la ville partout, c’est mieux construire la ville en réfléchissant notamment à l’urbanisme, chose que font de plus en plus les villes. La densification répond également à l’évolution des comportements puisque les jeunes recherchent la densité tout comme les couples proches de la retraite encore actifs ou encore les familles recomposées.

Complexe immobilier Axa à Sion. © KCi

Ligne THT Chatelard-Batiaz. © KCi

468

© Pedro Neto

Comment la SIA Valais s’engage-t-elle dans la promotion de la culture du bâti ? C’est l’un des thèmes importants de la SIA au niveau suisse. La SIA Valais participe notamment aux Journées européennes du patrimoine, dont l’objectif est d’éveiller l’intérêt de la population pour les biens culturels et leur conservation. Deux événements sont prévus en 2018 : la visite des ponts d’Alexandre Sarrasin, pionnier des ouvrages d’art en Valais (26.05.2018) et celle des réalisations de Jean Suter, célèbre architecte sédunois des années 1950 (22.09.2018). Les gens sont surtout sensibles au patrimoine du Moyen-Age où aux vestiges romains mais ils ont encore des difficultés à s’assimiler au patrimoine des objets plus récents datant du XIXe ou XXe siècle. Il est de notre devoir, en tant qu’association professionnelle, de montrer que ce patrimoine fait partie de notre histoire, qu’il est fragile et qu’il faut le sauvegarder. Nous participons également aux journées SIA de l’architecture et de l’ingénierie contemporaines qui ont lieu tous les deux ans. La prochaine édition se tiendra les 9-10 et 16-17 juin 2018. A cette occasion, les membres de la SIA ouvrent leurs portes et invitent un large public à découvrir leurs dernières réalisations. La SIA Valais s’est engagée en faveur de la 3e correction du Rhône en 2015. Quelle implication concrète pour le territoire alors que les travaux sont en cours ? Cette 3e correction du Rhône est une chance. Elle va avoir une incidence directe sur le territoire et la manière d’y vivre. Cela va permettre à la population de se réapproprier les berges tout en se protégeant des crues. En même temps, c’est toute la plaine du Rhône qui va être repensée du point de vue de l’urbanisme. La SIA prévoit justement un groupe de travail afin d’étudier l’urbanisme en plaine. Alors que dans la plupart des grandes agglomérations les villes se développent de manière concentrique, en Valais cela est impossible compte tenu du Rhône, ce qui contribue au développement d’une « VilleVallée ». Un phénomène d’autant plus intéressant à étudier que l’on attend plus de 30 000 habitants supplémentaires en Valais à l’horizon. Malgré le mode de vie urbain de la majorité des Valaisans, la campagne ne va pas mourir. L’agriculture, avec moins d’exploitants certes, est innovante et créative, et évolue parfois avec l’appui de l’ingénieur agronome. Cela sans compter la viticulture sur le coteau qui produit des vins à grande valeur ajoutée, sur des parcelles en terrasse qui font partie du patrimoine bâti de notre canton (ex : projets de remise en état de murs en pierres sèches menées par des ingénieurs en génie rural et ou en génie civil de la SIA).


Zoom sur les ingénieurs SIA-Valais Moins médiatisés que leurs collègues architectes, les ingénieurs ont un rôle pourtant indispensable lors de la réalisation de tout projet. Leurs activités et domaines de compétences restent encore méconnus du grand public. Zoom les enjeux de la profession en compagnie de Pierre-Jean Duc, président du GPGCT et Mathias Carron, secrétaire du GPE. Quelles sont les initiatives menées par la SIA Valais pour contribuer à la mise en valeur de l’ingénierie ? P.-J.D. : Nous sommes présents à Prim’Vert et au forum étudiants « Your Challenge ». A cette dernière occasion, les jeunes ont pu découvrir en 2017 l’exposition interactive « Un pont c’est tout » organisée par la coordination romande de la SIA. Ils ont pu également découvrir l’ouvrage d’Anne Wilsdorf « Ingénieuse Eugénie », paru en avril 2015, visant à promouvoir les métiers de l’ingénierie auprès des filles. L’Emission « les Pieds sur Terre » de Canal 9, mis sur pieds par la SIA Valais, permet également de parler des métiers liés à l’environnement et à l’ingénierie. Pierre-Jean Duc.

Mathias Carron.

Les ingénieurs manquent de main d’œuvre locale. Comment l’expliquez-vous ? P.-J.D. / M.C. : Nous avons du mal à attirer les jeunes. Contrairement aux architectes qui bénéficient notamment de l’aura de certaines stars, nos métiers manquent encore de visibilité. Mise à part les grands ouvrages d’art, nos prestations sont cachées dans l’ouvrage de l’architecte et visibles uniquement au moment du chantier. Quant au travail des ingénieurs du groupe environnement, il est peu mis en avant, alors que durant les intempéries que nous avons connues cet hiver, leur rôle a été crucial. Nous avons un peu des métiers de l’ombre et les vocations sont difficiles à susciter. La conséquence directe en est un recours inévitable à la main d’œuvre étrangère.

Rhone 3 - Mesure anticipée Aproz - Renforcement digue. © sd ingénierie Sion SA

Quels sont les grands défis auxquels est confrontée la profession ? P.-J.D. : La méthodologie BIM s’impose petit à petit dans la pratique de la construction. Le fait de pouvoir permette un partage interdisciplinaire performant de l’information et de la conception du projet interroge directement nos métiers et le fonctionnement des bureaux. Un autre défi, peut-être plus axé sur la technique, réside en la mise en place des solutions énergétiques nécessaires à la stratégie énergétique de la Confédération. Au niveau cantonal enfin, une nouvelle loi sur l’énergie, en cours de préparation, devrait également apporter son lot de nouveaux défis. Si on imagine assez bien la fonction d’un ingénieur civil et d’un ingénieur technique, le rôle d’un ingénieur en environnement est assez flou. Pouvez-vous nous en dire plus ? M.C. : Le GPE rassemble les compétences interdisciplinaires des métiers de l’environnement, du paysage et de l’aménagement du territoire. Parmi les métiers représentés : les ingénieurs génie rural, les ingénieurs forestiers, les ingénieurs géomètres, les chimistes, les géologues, les hydrogéologues et les géotechniciens. Leur point commun : la proximité au territoire et à la terre. Le Valais a encore une fois connu de nombreuses intempéries cet hiver. Quels sont les particularités du canton et comment faire face ? M. C. : La topographie de notre canton fait que les zones d’habitat et les voies de communication sont fréquemment exposées aux dangers naturels. Le Valais, comme tout canton alpin, a été soumis au risque d’avalanches cet hiver, mais également aux glissements de terrain suite aux fortes pluies du mois de janvier. Le potentiel de dommages liés aux phénomènes de crues est 469


Ingénieurélectricien EPFL, Gregorio Bonadio est le nouveau président de la SIA  uels seront vos objectifs Q prioritaires durant ce mandat ? G.B. : Les dossiers prioritaires durant les prochaines années seront certainement ceux liés à l’énergie avec l’implémentation en Valais de la stratégie énergétique 2050, les questions des dangers naturels avec la 3e correction du Rhône et le dérèglement climatique ou les impacts territoriaux et urbanistiques de liaisons plaine-montagne. Dans tous ces dossiers, il est important que tant le public que les autorités puissent s’appuyer sur des professionnels fournissant un travail de qualité comme le font nos membres. Enfin en interne, je souhaiterais également augmenter la participation au sein de l’association de nos membres du Haut-Valais.

Réaménagement embouchure Printse. © sd ingénierie Sion SA

également présent, particulièrement dans la plaine du Rhône. L’occurrence des dangers naturels est étroitement dépendante de l’évolution climatique. Elle a une incidence par exemple sur la fonte du permafrost en altitude qui peut générer plus de laves torrentielles. Le nombre d’incendies de forêts a augmenté ces 20 dernières années. On a pu voir début 2018 les conséquences de l’incendie de Viège survenu en 2011 avec des coulées de boue descendues jusque sur les routes principales en plaine. Des stratégies ont été mises en place par les autorités selon les différents types de risques. Pour lutter contre le risque d’incendies de forêts par exemples, des plans d’intervention sont en cours d’élaboration par le Canton. Les ingénieurs du groupe environnement sont particulièrement sollicités et nos actions sont basées sur un travail de fond en continu. 470

© Pedro Neto

SIA Section Valais

Case postale 2314 • CH-1950 Sion president@siavs.ch • www.siavs.ch


ANS

Plus pour votre argent www.kia.ch

Le plaisir à l’état pur. La nouvelle Kia Stinger.

D’une beauté époustouflante, notre Gran Turismo allie à la perfection design exceptionnel, technologies d’avant-garde et puissance décoiffante. Un moteur biturbo V6 de 3,3 litres transmet sa puissance aux quatre roues et son équipement complet, notamment en matière de sécurité, répond à toutes les exigences.

New Stinger 3.3 L T-GDi V6 4x4 370 ch CHF 59200.– avec boîte automatique à 8 rapports

Modèle illustré: New Kia Stinger 3.3 L T-GDi V6 4x4 aut. CHF 59 200.– et peinture métallisée CHF 950.–, 10,6 l/100 km, 244 g/km de CO2, catégorie de rendement énergétique G, ECE de CO2 56 g/km. Moyenne de tous les véhicules neufs vendus en Suisse: 133 g/km de CO2 (prix de vente conseillé, TVA incluse). ECE de CO2 = émissions de CO2 liées à la fourniture de carburant et/ou d’électricité.


Une approche responsable des projets architecturaux Depuis sa fondation en 2001, ceparchitecture aborde, aujourd’hui encore, ses différents projets avec la même philosophie : penser l’architecture en assimilant l’humain au cœur du programme. Ainsi, tous les éléments constituants la réflexion autour de ce dernier reposent sur le bien-être des clients pour une réalisation neuve ou une rénovation. L’enjeu est de cerner et de répondre à leurs attentes en trouvant des solutions ingénieuses et durables.

472


Des réalisations sur-mesure, respectant l’environnement et à un prix abordable Nombre de projets d’architecture sont soumis à des contraintes. Il s’agit de les assimiler pour en faire une force. ceparchitecture les exploite et en tire parti afin de proposer à ses clients des solutions créatives et efficaces, répondant au mieux aux problèmes donnés. C’est dans cette idée que le bureau développe, principalement, des concepts architecturaux contemporains. Une part importante de l’activité concerne la restauration et la réaffectation du patrimoine bâti. « Le Programme Bâtiment », mis en place par la Confédération et les cantons, encourage, par un programme de subventions, les rénovations énergétiques des bâtiments construits avant 2000. Plus qu’un simple projet, c’est, alors, un acte de sauvegarde et de réappropriation qui est conçu avant tout comme un dialogue entre le passé et le présent, touchant des bâtisses ayant traversé les siècles, classés ou non. Ces réaffectations doivent s’adapter aux usages et aux conforts actuels tout en maintenant l’âme de ces demeures. Ceci n’empêche en rien l’apport d’un traitement plus contemporain en évitant l’aspect nostalgique d’un « faux vieux ». Des prestations riches et variées A Saxon, chez ceparchitecture, une équipe passionnée est à l’écoute du client. Un mot d’ordre : réaliser du sur-mesure ou exécuter une transformation-rénovation pour le satisfaire pleinement. Ainsi, le bureau offre un vaste panel de compétences dans une multiplicité de projets, de tailles et de budgets différents. Halles industrielles, banques, bâtiments administratifs et commerciaux, bâtiments d’enseignements, cabinets médicaux, centres de radiologie IRM, kiosques, habitations individuelles et collectives, aménagements urbains ou encore cimetières, font partie de ses réalisations. La diversité de mandats publics comme privés qu’il est

473


amené à accompagner tout au long de leur concrétisation, ne laisse jamais s’installer la routine au sein de l’équipe. C’est à chaque fois un nouveau challenge qui les motive. Leur indépendance de tout lobby économique et leurs connaissances techniques déchargent les clients des tracas des diverses étapes du processus et ce, de la conception à la remise de l’ouvrage. Fort de l’expérience acquise dans la technique de la construction et du développement durable, ceparchitecture offre une prise en charge complète des différentes phases des projets de construction, telles que, élaboration du programme, étude de faisabilité, développement, matérialisation, gestion des travaux et conception, jusqu’à la fin du chantier. Il est proposé, également, l’accompagnement auprès des fournisseurs et des artisans. Ces prestations déchargent et sécurisent le maître de l’ouvrage tout autant pour le gros œuvre que pour les finitions. Dans le même temps, pour élargir son offre, le bureau répond à la nouvelle ordonnance sur les constructions. Il a enrichit ses compétences afin d’offrir des services de consultance et de planification dans le domaine du désamiantage. Choix et solutions Chaque projet trouve sa force dans le discours et le partage. La confrontation des idées permet de matérialiser le projet et la qualité de vie qui va en découler. L’écoute des clients, additionnée au savoir-faire de ceparchitecture, permet de proposer des réalisations uniques. L’architecture, doit être un lieu ou l’on se retrouve, tel est le leitmotiv de l’équipe. L’ouvrage doit être un mixte de beaucoup d’éléments pour le confort et le bien-être. Il faut prendre en compte la définition des besoins et des espaces, installer un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur, offrir des ouvertures tout en préservant l’intimité et proposer des pièces baignées de lumière.

474


L’approche esthétique et la relation avec le paysage environnant sont, également, des éléments fondamentaux. Le bureau élabore une architecture basée sur des principes de développement durable, en utilisant des matériaux éprouvés ou innovants, selon les applications pratiques. L’économie de moyens et le coût de leur mise en œuvre sont pris en compte, pour qu’au final le client est la garantie d’une réalisation dans les règles de l’art. Une réalisation pour le plaisir de tous ceparchitecture est actif essentiellement en Valais central mais également dans le canton de Vaud. Chaque ouvrage est pensé de façon unique et personnalisé. Il peut exister grâce à la confiance et à l’enthousiasme du maître d’œuvre. Il représente toute l’alchimie du savoir-faire des différents spécialistes des corps de métiers et de la technologie. La qualité d’un projet dépend d’un parti pris, à la fois constructif et esthétique, en réponse à un programme, un lieu, une topographie, un environnement social et historique et à des normes... Pour exister pleinement, un bâtiment doit se faire apprécier par ses utilisateurs et les badauds. Les espaces engendrés hors murs sont également des plus importants, l’intervention doit valoriser l’espace public. En fin de chantier, une fois le témoin passé, après la prise de possession des lieux par les utilisateurs, il leur est toujours difficile de se détacher des réalisations. Il n’est pas rare que des liens se tissent avec leurs anciens clients.

ceparchitecture sàrl Route de Gottefrey 32 CP 45 • CH-1907 Saxon Tél. +41 (0)27 346 05 46 Fax +41 (0)27 346 05 47 E-mail : cepa@netplus.ch www.ceparchitecture.ch

475


SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA

L’expertise architecturale Fort d’une équipe pluridisciplinaire composée d’architectes, de décorateurs, de dessinateurs, de techniciens, de coordinateurs de chantier et d’économistes, Serafin Architectes Associés SA est capable de mener à bien tout type de projet. A l’écoute de ses clients, le bureau offre des solutions innovantes avec pour maîtresmots, qualité, respect des coûts et délais et bien-être des occupants.

476


Un large panel de compétences Serafin Architectes Associés SA intervient sur tous les types de projets architecturaux, tant en construction neuve qu’en rénovation. « Il n’y a pas de petit projet. Tout client, quel qu’il soit, a droit à un travail de qualité et au respect de ses souhaits », confie Serge Serafin. Le bureau couvre un large spectre d’activités, villas luxueuses, immeubles de logements en PPE ou subventionnés, hôtellerie, bureaux ou hangars. Via son antenne Archi + Expertises, l’entreprise est également sollicitée pour ses compétences d’expertise, tant au niveau immobilier pour des prestations de mise en valeur d’un bien immobilier, des estimations d’achat ou de vente, les valeurs de succession, pour un prêt ou une garantie hypothécaire ou encore suite à un sinistre. Sa compétence s’étend également aux domaines juridique et financier pour effectuer des expertises ordonnées par un juge dans le cadre d’une procédure juridique. L’humain au cœur des priorités Ce bureau a construit sa réputation en introduisant les notions de service et de proximité sur chacun de ses projets. Proche de ses clients, il reste à l’écoute de leurs envies et besoins. Sa philosophie : « Mettre l’humain au cœur de tout projet, car l’échelle de ce qu’on construit doit correspondre à la dimension et à l’aura de l’humain », souligne Serge Serafin. Ainsi, tous les éléments qui constituent la réflexion du programme reposent sur le bienêtre de l’homme. De ce fait, les paramètres de lumière, de perspective, l’aspect pratique et agréable doivent toujours être en accord avec les besoins des futurs occupants des lieux.

Réalisation de 3 chalets en appartements – hôtels à Randogne Sur les pistes de ski à Montana, Serafin Architectes Associés SA a réalisé trois chalets pour une résidence para-hôtelière de haut-standing. Un chalet indépendant et les deux autres s’articulant en demi-chalets, sont dédiés à la location. Toutes les chambres disposent de salles de bains. Chaque chalet est constitué d’une cuisine, d’un salon avec une cheminée ou un poêle et une salle à manger avec une vue magnifique. Ces chalets haut-de-gamme disposent aussi d’une grande terrasse, d’un jacuzzi, d’un sauna, d’une cave à vins, d’un casier à skis et d’un accès handicapé. Fiche technique : Maître d’ouvrage : Crans Luxury Lodges Maître d’œuvre : SERAFIN ARCHITECTES ASSOCIÉS SA Entreprise générale : Implenia – Sion Ingénieur civil : Masserey et Gasser SA Montant des travaux : 6 000 000 CHF Surfaces : 5695 m2 soit chalet 1 : 1735 m2 chalet 2 : 2230 m2 - chalet 3 : 1730 m2

Serafin Architectes Associés SA

Rue de Genève 122 • CH-1226 Thônex Tél. +41 22 349 10 50 • Fax +41 22 349 09 77 info@serafinarchitectes.ch www.serafinarchitectes.ch

477


CONSTANTIN ISOLATIONS SA

Pour une application de la qualité au service de la technique En 1989, Yves Constantin reprend l’affaire familiale. Fidèle au cœur de métier de la société, l’isolation, il la fait grandir et y développe des secteurs de plus en plus sollicités comme la protection anti-feu. Grâce à un savoir-faire reconnu, Constantin Isolations SA répond à toutes les demandes. Elle a un nombre important de réalisations de taille à son actif et ce, dans tous les domaines liés à ses compétences.

Calorifugeage tuyauteries chauffage et refroidissement.

478


Evoluer avec son temps et les nouvelles demandes En 2019, Constantin Isolations SA fêtera ses 60 ans. Acteur incontournable pour tous les travaux d’isolation, elle officie, principalement, dans le Valais et en Romandie. Son expérience avérée, lui vaut de connaître une croissance régulière et maîtrisée. Si les chantiers de taille sont majoritaires, elle répond, également, à des demandes pour des villas ou des petits blocs d’immeubles. Architectes, bureaux d’ingénieurs, bureaux techniques CVS (planificateur chauffage, sanitaire, ventilation), maîtres d’œuvres, administrations ou encore l’industrie font régulièrement appel à l’entreprise. Avec son équipe de 42 personnes, Yves Constantin fournit un personnel compétent et professionnel. Pour toujours être à la pointe, il met un point d’honneur à ce que chacun suive des formations continues. Si aucune révolution marquante n’est à noter pour les produits, c’est au niveau des techniques que les employés doivent suivre les évolutions constantes. Les clients attachent de plus en plus d’importance à l’isolation, à son impact sur l’environnement et aux économies qu’elle peut engendrer. Le meilleur pour les matériaux Constantin Isolations SA travaille dans de nombreux domaines. Isolations industrielles, calorifugeages thermiques au label qualité Minergie®, plafonds suspendus, protections anti-feu, isolations phoniques, planchers techniques, cloisons amovibles font partie de son offre. Au siège, à Sion, une exposition permanente permet de voir tout ce qui est proposé comme matériaux. La société fabrique tout ce qui concerne les tôles alu. Pour ce faire, elle est dotée d’un atelier de préfabrication équipé de machines à commandes numériques. Dans le même temps, elle est revendeur-poseur des plafonds, des cloisons, des planchers... Grâce à la superficie de ses locaux, un stock important est

toujours à disposition, un atout pour répondre rapidement aux besoins. Par ailleurs et par éthique, l’entreprise utilise des matériaux sans halogène. Autant pour les mousses polyuréthane, les PVC que les colles, tout est scrupuleusement sélectionné.

Obturation antifeu EI60.

Plafond suspendu.

Mandats : plafonds, protection antifeu, calorifugeage tuyauteries.

479


Les différentes activités de la société Grâce à son bureau d’étude, Constantin Isolations SA répond aux demandes d’architectes pour la conception et l’aménagement de bureaux ou autres. Son travail consiste à définir l’espace qui doit être pratique et esthétique. En fonction des attentes, elle peut aussi analyser les besoins en matière d’absorption phonique. Dans le même temps, l’entreprise s’est forgée une réputation pour des travaux complexes et son aptitude à réaliser des installations non standard et sur-mesure. Yves Constantin, qui est également vice-président de l’association suisse des maisons d’isolation, ISOLSUISSE, insiste sur l’importance à apporter les solutions les mieux adaptées et de qualité. La société propose ses services dans les domaines suivants : • L’isolation industrielle : Constantin Isolations SA intervient pour isoler les tuyauteries de chauffage, de refroidissement, de sanitaire ou encore des eaux pluviales et eaux usées. Elle agit également sur les gaines et les canaux de ventilation. • Le calorifugeage thermique : il permet l’isolation des tuyaux d’eau chaude, vapeur d’air ou de fluides à des températures de +1200° degrés ou à -100° degrés. Les besoins selon les chantiers peuvent être très importants comme dans un hôpital où l’entreprise a isolé au total 56 kilomètres de tuyauteries en tous genres. • La protection anti-feu : labellisée dans ce domaine, obturation, portes, cloisons, faux-plafonds ou encore caissonnage anti-feu de gaines de ventilation, de poutrelles métalliques... sont posés régulièrement. Le conseil est ici très important et Constantin Isolations SA propose diverses options à chaque demande. Ces travaux sont nécessaires pour obtenir la certification d’exploitation demandée par le service cantonal du feu. • L’isolation phonique : elle peut se faire par les plafonds en utilisant des matériaux performants comme des panneaux acoustiques. L’usage de mousse phonique est également courant tandis que pour éviter le bruit d’un brûleur ou d’un transformateur des caissons acoustiques sont installés. •  Les plafonds suspendus : différents types de plafonds sont proposés en métal ou en fibres minérales et en bois ; ils peuvent, selon les besoins, être linéaires, ajourés ou pleins, à cassettes, à champs longitudinaux ou encore à trames cellulaires. • Les planchers techniques : une large gamme de revêtements est à la carte pour répondre à toutes les attentes. Chaque plancher est adapté, qu’il doive être surélevé ou non. • Les cloisons amovibles : en métal, bois, plâtre ou autre, elles sont utilisées pour délimiter l’espace et apporter de l’esthétique aux pièces aménagées. 480

Correction acoustique.

Mandats : protection antifeu, calorifugeage tuyauteries, plafonds.


Plafonds modulaires phoniques.

Plafonds, cloisons.

Obturation antifeu EI60.

Constantin Isolations SA

Calorifugeage tuyauteries chauffage et refroidissement.

Route de la Drague 55 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 327 30 80 • Fax +41 27 327 30 83 info@constantinisolation.ch www.constantinisolation.ch

481


INTERVIEW

MAXIME MÉTRAILLER

AVEMEC – Association Valaisanne des Entreprises de Menuiserie, Ebénisterie, Charpente, Vitrerie et Fabriques de Meubles

Le regard tourné vers l’avenir Depuis 1917, l’AVEMEC est une association qui œuvre avec ardeur pour les métiers qu’elle défend. En élisant un nouveau président, lors de l’Assemblée générale de mars 2017, en la personne de Maxime Métrailler, alors à peine âgé de 28 ans, elle a décidé de se donner un nouveau souffle et une nouvelle énergie pour affronter les enjeux de demain. Bien Vivre l’a rencontré pour nous en parler.

482


Président aussi jeune, qu’est-ce qui vous a amené à postuler ? Depuis toujours, je suis passionné par les métiers du bois. Mon parcours professionnel le démontre : le CFC de charpentier en poche, j’ai enchaîné avec une maturité professionnelle qui m’a ouvert les portes de la HESB (Bienne), où j’ai obtenu un diplôme de Technicien ES spécialisation construction en bois en 2011. C’est lors de la période dévolue au stage en entreprise que le hasard m’a fait rencontrer l’entreprise dont je suis aujourd’hui propriétaire. Depuis le stage, je n’ai plus quitté cette société, jonglant entre études et travail en entreprise durant plusieurs années. A la suite de la formation ES à Bienne et dans le but de poursuivre ma formation supérieure, j’ai rejoint la filière fédérale menant à l’examen de Maître charpentier, que j’ai passé en 2016. En parallèle, l’aventure associative a débuté : tout d’abord au sein du Comité du Groupe Valaisan des entreprises de Charpente (GVC), puis à la présidence de la Section de Sion-Hérens (fonction qui m’a permis de siéger au Comité central de l’AVEMEC). Finalement, c’est en 2017 que l’Assemblée générale m’a témoigné sont soutien en m’élisant à la présidence de l’AVEMEC.

Comment devenir Membre de l’AVEMEC ? L’Association est organisée sur deux axes. Le premier consiste en une représentation géographique du Canton par les quatre Sections : Monthey-Saint-Maurice, Martigny-Entremont, Sion-Hérens et Sierre-MontanaCrans-Anniviers. Le second s’articule autour des professions : menuiserie-ébénisterie, charpente et vitrerie. Pour devenir membre de notre Association, il faut donc posséder une entreprise établie dans le canton du Valais et active dans au moins un des domaines précités. Le candidat doit pouvoir prouver qu’il possède une structure suffisante en matière de gestion d’entreprise, d’analyse et de calcul de prix. La demande d’admission doit parvenir au secrétariat de l’Association, avec l’engagement à se soumettre aux statuts de l’Association et de respecter les dispositions de la CCT du second œuvre romand. La décision finale revient à l’Assemblée générale, avec préavis du Comité central ainsi que du Groupement et de la Section concernés.

Comment s’organise le travail au sein de votre association ? L’AVEMEC est constitué d’un Comité central composé de sept à 10 membres qui représente les Groupements et les Sections. Nous nous réunissons une dizaine de fois par an pour traiter les affaires courantes ou d’autres dossiers, problématiques et projets. A titre d’exemple, en 2017, nous avons travaillé au renouvellement de la CCT du second œuvre romand, à la promotion du bois en partenariat avec Lignum Valais ou encore aux différents projets de réformes de nos formations. Dans le même temps, nous partageons beaucoup avec notre organisation faîtière, la FRECEM (Fédération Romande des Entreprises de Charpenterie, d’Ebénisterie et Menuiserie) qui fédère les six cantons. De leurs côtés, les Groupements traitent les sujets spécifiques à chaque profession et les Sections se chargent de raffermir les liens entre Membres d’une même région. 483


Quelle place tient la formation des jeunes dans vos métiers ? C’est assurément un enjeu essentiel pour le futur de nos professions et de nos entreprises. Une baisse des effectifs en formation se fait effectivement ressentir depuis 2010. Notre travail consiste à séduire les jeunes en leur donnant envie de travailler le bois ou le verre. Nos métiers sont très diversifiés : ils évoluent et sont résolument tournés vers les nouvelles technologies. L’AVEMEC a décidé de réaliser des petits spots de présentation qui se veulent ludiques et attrayants pour attirer l’attention des futurs apprentis. Ils seront diffusés sur les réseaux sociaux comme YouTube ou bien encore Facebook. Un reportage plus long sera également réalisé afin de faire découvrir aux jeunes et aux parents les diverses facettes de nos professions et les nombreux débouchés qu’offre l’obtention d’un CFC. Nous avons rencontré le Chef de l’Office d’orientation scolaire et professionnelle du Valais romand et nous nous déplaçons dans différentes écoles pour présenter nos branches d’activité. Nous essayons ainsi de mettre toutes les chances de notre côté. Et pour les professionnels, y a-t-il des formations ? Oui, il existe un riche panel de cours de formations continues ainsi que toute une structure de formations supérieures. Concernant la formation continue, l’AVEMEC (en collaboration avec le Bureau des Métiers), organise des cours de perfectionnement destinés à tous les employés de nos entreprises pour leur permettre d’évoluer en permanence dans leurs métiers. Ils peuvent y obtenir des permis (élévateur, tronçonneuse, nacelle, etc.), découvrir de nouvelles techniques, de nouveaux logiciels ou encore obtenir des informations au sujet de nouvelles normes, directives, etc. Quant aux formations supérieures, on distingue deux filières principales. Pour résumer, il existe une voie plus « scolaire », avec des semestres d’études à temps complet et une voie en cours d’emploi, avec des études un soir par semaine et le samedi. La filière « scolaire » compte quatre semestres de formations entrecoupés de stages en entreprise pour une durée d’environ trois ans, avec l’obtention d’un diplôme de Technicien ES et une spécialisation (structure, menuiserie-ébénisterie ou même commerce de bois). La filière en cours d’emploi dure quatre ans. Elle est couronnée par un Brevet fédéral de contremaître (charpentier, chef de production ou chef de projet). Ces deux voies de formations supérieures se rejoignent ensuite pendant une année et demie. Les professionnels qui décident d’entreprendre cette ultime étape obtiennent tout d’abord un Post-grade ES en gestion d’entreprise et enfin une Maîtrise fédérale. Grâce à ses Membres et à leur engagement, l’AVEMEC est très active dans l’évolution des formations, de la formation initiale à la formation supérieure. L’Association est consciente de l’importance que revêt la formation de la relève et de l’enjeu que cela représente pour le futur de nos entreprises, qui se veulent toujours à la pointe de la modernité et de la qualité. L’évolution constante et rapide des techniques de fabrications, des matériaux et du numérique représente un défi perma484

nent pour nos sociétés. L’AVEMEC doit permettre aux entreprises de trouver des solutions optimales en étant également un lieu de partage d’expériences, ceci afin d’orienter nos professions vers le futur.

AVEMEC

c/o Bureau des Métiers Rue de la Dixence 20 CH-1950 Sion Tél. +41 27 327 51 11 Lucien Christe - secrétaire patronal lucien.christe@bureaudesmetiers.ch www.avemec.ch


PROMOTION EXCEPTIONNELLE AUX MAYENS-DE-BRUSON Chalet neuf de 183 m2, 5 pièces avec un terrain de 942 m2. Vue dégagée et panoramique sur le Val de Bagnes. Vente en résidence secondaire possible.

Route de Bruson 67 – CH-1934 Bruson – Tél. +41 27 776 13 04 info@vaudan.ch – www.vaudan.ch


GLEM SUISSE / SECASA SA

Un duo gagnant pour vos portes et fenêtres L’une est le spécialiste de la vente et de la pose de fenêtre et portes, l’autre excelle dans l’entretien et la réparation. Depuis 2017, GLEM Suisse et SeCasa SA ont uni leurs forces afin d’offrir un service global à leurs clients. Une collaboration basée sur des valeurs communes comme le conseil, la qualité, le sur-mesure et le service à la clientèle. Portrait de deux entreprises partenaires aux savoir-faire complémentaires.

486


La fenêtre autrement

De l’Italie à la Suisse A l’origine de la société GLEM SA M. Giancarlo GARDINETTI. Installé en Suisse depuis 1984, cet Italien d’origine commence par vendre des machines à bois avant de se spécialiser vers 2013 dans la vente de fenêtres, qu’il importe directement d’Italie. En 2015, il décide de construire sa propre usine de fenêtre en Italie, à Dalmine, tout prêt de Bergame, qu’il baptise GLEM. Revendeur Agrée, GLEM Suisse a été créée en 2016 à Martigny. A sa tête, Robert Musolla, ancien cadre d’une importante fabrique suisse de fenêtres, au bénéfice de plus de 30 ans d’expérience dans le domaine.

les standards Minergie très facilement. L’entreprise possède également l’exclusivité romande des fenêtres aluminium allemande GUGELFUSS qu’elle propose à des prix très concurrentiels et qui s’adaptent parfaitement aux habitations contemporaines. A cela s’ajoutent des portes d’entrée en Alu et PVC. Un ensemble de produits mis en valeur dans un showroom lumineux, situé à la rue des Rottes 54, à Conthey, où des conseillers de vente expérimentés sont à l’écoute de la clientèle, privée comme professionnelle. Afin de créer un mariage parfait entre les portes d’entrée et l’habitation de ses clients, qu’elle soit moderne ou traditionnelle, GLEM Suisse dispose d’un logiciel leur permettant de visualiser leur projet en intégrant le produit de leur choix sur leur façade. Quant à la pose, elle est réalisée par une équipe de poseurs-menuisiers indépendants de confiance.

Un large panel de prestations Besoin de nouvelles fenêtres ? GLEM Suisse est le partenaire idéal. L’entreprise valaisanne propose une large gamme de fenêtres PVC, Alu, Bois et Bois Alu disponibles dans un large choix de dimensions, de coloris et avec différentes finitions possibles. De quoi répondre à l’ensemble de vos besoins en fenêtres. Chez GLEM Suisse, c’est la qualité qui prédomine avec des fenêtres haut de gamme présentant un coefficient thermique très bas d’une valeur Uf de 0,95, permettant d’atteindre

487


Sans oublier les stores Afin d’aller toujours plus loin dans les prestations offertes à sa clientèle, GLEM Suisse a développé un partenariat avec la société Michel stores, basée à Sion et qui y ouvrira tout prochainement une toute nouvelle usine. Une collaboration qui permet à GLEM Suisse de proposer tout ce qui va autour de la fenêtre, qu’il s’agisse de stores à lamelles, volets roulants, protection solaire en toile ou moustiquaire. Des produits fabriqués en Suisse avec l’assurance pour le client d’une grande réactivité en cas de problème. Autre produit proposé par GLEM Suisse, le ScreenLine ou store intégré de la marque italienne Pellini, reconnue dans le monde entier.

La qualité dans le moindre détail Les produits made in GLEM se distinguent par leurs soudures invisibles. Celles-ci sont possibles grâce à un système novateur, qui permet aux angles de recevoir un aspect qualitatif avec un finissage libre de discontinuités qui confère élégance et homogénéité à la rame de la fenêtre. Des fenêtres également robustes, de par leurs renforts métalliques de 2 mm d’épaisseur contre 1,2 à 1,5 mm chez la majorité des enseignes concurrentes.

GLEM Suisse

Rue des Finettes 55 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 721 62 00 info@glemsuisse.ch • www.glemserramenti.com

488


Une seconde vie pour vos fenêtres

Une jeune société dynamique SeCasa SA a été fondée en avril 2017, par trois associés dirigeants chacun une des trois succursales de l’entreprise installée à Saint-Gall, Zurich et Aigle. Une situation qui permet à l’entreprise de couvrir l’ensemble du territoire national. Au total, ce sont 9 collaborateurs qui évoluent au sein de SeCasa SA/AG, dont 3 pour la Romandie, dont la direction est assurée par M. Xavier Crettaz. Tous sont au minimum au bénéfice d’un CFF de menuisier et justifient d’une expérience d’au moins 10 ans dans la fenêtre. Chaque site est emmené par un responsable, un technicien et un monteur qui travaillent de manière complémentaire avec un fort esprit d’équipe. De multiples services Le service est la principale compétence de SeCasa SA. L’entreprise est active dans l’entretien, la réparation, la modernisation et la mise en conformité de portes et de fenêtres. Un marché de niche qu’elle est l’une des seuls à exploiter en Suisse. De quoi lutter contre l’obsolescence programmée des installations et faire faire des économies à ses clients, qui renouvellent trop souvent leurs portes ou fenêtres quand bien même une simple intervention aurait suffi. Une vision durable dans l’air du temps et en accord avec les valeurs environnementales de l’entreprise. Indépendante, SeCasa SA intervient sur des portes et des fenêtres de toutes marques et de tous matériaux, qu’il s’agisse de PVC, PVC-Alu, Bois-Alu et Aluminium. Elle possède, en outre, un large assortiment de fermentes et d’accessoires correspondant à chaque installation. Dans le cadre d’une fenêtre trop endommagée ou trop ancienne, SeCasa SA se charge également de la remplacer. 489


Une entreprise proche de ses clients Grâce à ses véhicules parfaitement équipés, à la manière d’ateliers de menuiserie mobiles et à la polyvalence de ses collaborateurs, SeCasa SA intervient avec flexibilité et réactivité dans toute la Suisse. Son numéro vert unique : 0840 80 40 80, oriente directement le client vers la succursale la plus proche de son domicile avec au bout du fil un interlocuteur maîtrisant sa langue. Partenaire reconnu par les assurances, SeCasa SA offre une aide immédiate en cas d’effraction ou de bris de vitrage, avec une gestion du dossier dans les deux heures après réception du mandat et la mise en place de solutions d’urgence. Qu’elle que soit le problème, SeCasa SA est à même de les solutionner avec qualité, fiabilité et compétence. Un partenariat unique Depuis 2017, GLEM Suisse et SeCasa SA ont allié leurs compétences afin d’augmenter leur visibilité sur le territoire national et d’offrir un service toujours plus complet et performant à leurs clients. Ces derniers bénéficient en effet de la qualité haut de gamme des produits GLEM Suisse et des savoir-faire de pointe au niveau du service de SeCasa SA. Un partenariat basé sur la confiance et le respect mutuel avec à la clé la création de synergies dont profitent directement les clients tant au niveau de la connaissance des produits, de la rapidité d’exécution que des coûts. 490


SeCasa SA

Chemin de la Biole 6 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 468 6000 romandie@secasa.ch • www.secasa.ch

491


L’union parfaite entre l’efficience du PVC et l’esthétique impeccable des matériaux les plus nobles. V-Perfect est la première et unique technologie au monde, qui permet d’obtenir une finition des angles, sans cordon de soudure. Notre fenêtre PVC peut se vanter d’avoir une qualité de finition qui n’a rien à envier à celle réalisée en bois ou en aluminium. Pour le marché Suisse, nous avons adapté nos fenêtres, afin de répondre à toutes les normes en vigueur et ceci à des prix attractifs et compétitifs. Nous offrons, en plus des fenêtres, une gamme de stores et de volets, de haute qualité. Venez découvrir nos produits dans notre nouvelle exposition située à la rue des Rottes 54 à CONTHEY, ou appelez-nous.

GLEM Suisse Portes & Fenêtres SA Rue des Finettes 55 CH-1920 MARTIGNY Tél. +41 27 721 62 00

AU:

NOUVE

Service Portes et fenêtres : Nous avons mis en place, en collaboration avec la société SeCasa SA, un service unique de réparation et entretien toutes marques pour les portes, les fenêtres, les stores, ainsi que le remplacement de verres cassés. Laissez-vous conseiller par nos spécialistes en appelant notre Hotline.

GLEM/SeCasa service porte et fenêtres 0840 80 40 80

Service PortesFenêtres 0840 80 40 80

SeCasa – les professionnels du service Pour vos portes et fenêtres Les portes et fenêtres sont des produits nécessitant peu d’entretien, mais « peu » ne veut pas dire « sans » et afin d’assurer leur fonction pour la totalité de leur durée de vie, des soins réguliers sont nécessaires.

« Chez SeCasa, nous nous soucions de vos portes et fenêtres ! » Laissez-vous conseiller sans engagement par nos spécialistes du service. Un appel à notre Hotline 0840 80 40 80 suffit. SeCasa SA Ch. De la Biole 6

Box N° 20 CH-1860 Aigle

Tél. 024 468 60 00 Fax 024 468 60 09

romandie@secasa.ch


Le monde de l’anti-feu et de la sécurité s’ouvre à vous presque sans limites...

Un défi technique ? Nous avons la solution.

Route de la Gruyère 40 – CH-1634 La Roche Tél. +41 26 413 23 42 – www.menuiserie-risse.ch


MENUISERIE G. RISSE SA

50 ans au service de la clientèle Créée en 1968 par Gilbert Risse, la menuiserie éponyme répond à toutes les demandes, en Romandie, pour les professionnels qui font appel à ses services. Au-delà de la menuiserie courante, la société est surtout reconnue pour la fabrication d’éléments anti-feu, les produits de sécurité et les rénovations de bâtiments historiques. Pour être à la hauteur de ces activités bien spécifiques, elle s’en donne les moyens.

Villa.

Clinique CIC Riviera.

Gaines techniques.

494

Cycle d’orientation de langue allemande.


Une société de professionnels aguerris Dirigée aujourd’hui par le fils du fondateur, Stéphane Risse, la Menuiserie G. Risse SA emploie 25 personnes. Aussi bien dans ses bureaux techniques que dans ses ateliers, un personnel hautement qualifié peut répondre à toutes les sollicitations. Dans le même temps, la société est attachée à transmettre son savoir-faire et forme, en permanence, au minimum 3 apprentis. Etant dotée de machines performantes, elle peut réaliser un large choix d’éléments sur-mesure, de grand format ou bien encore d’une grande difficulté technique. L’anti-feu, une spécialité sans limites ! Depuis bientôt 10 ans, Stéphane Risse a donné une nouvelle voie à son métier, en se spécialisant dans tout ce qui est anti-feu. Pour renforcer ce créneau, il est devenu membre, en 2014, de la FeuerschutzTeam qui permet à la Menuiserie G. Risse SA de proposer un grand éventail de produits spécifiques homologués et reconnus par l’AEAI (Association des établissements cantonaux d’assurance incendie). Pour chaque élément, avant de

G. Risse SA à La Roche, l’offre s’étoffe régulièrement. Selon les besoins anti-feu, l’entreprise propose des portes EI30 ou EI60 de grand format qui peuvent être sur cadre, sur embrasure, sur huisserie ou bien coulissantes (manuelles ou automatisées). Le travail ne s’arrête pas aux portes, des vitrages aux mêmes normes certifiés ou encore des faces d’armoire technique incombustible EI30 ou EI60 sont, également, fabriqués. La demande augmente pour les produits de sécurité Si le métier de menuisier garde son origine, avec tout ce qu’il peut façonner autour du bois, il n’en doit pas moins se réinventer pour faire face à de nouvelles sollicitations croissantes. A l’anti-feu, s’ajoutent des produits de sécurité. Dans leurs ateliers, ils façonnent, sur-mesure, des portes et vitrages anti-balles, des ouvrages où le choix du bois utilisé tient une importance capitale. Dans le même ordre d’idée, tout ce qui touche à l’antieffraction devient de plus en plus demandé. Pour y répondre, on fabrique ici, des portes et vitrages aux normes RC2, RC3 et RC4 ; des normes qui sont relatives au temps de résistance à l’effraction. Les bâtiments historiques De par ses compétences pour les pièces uniques, la société travaille de plus en plus à la rénovation de bâtiments historiques. L’entreprise a, notamment, investi dans des outillages de fenêtres répondant aux exigences des services de la protection des monuments et sites. Il est bien entendu que ces éléments uniques sont aussi réalisables aux normes anti-feu.

Tribunal cantonal de Fribourg.

Couvent des Cordeliers.

pouvoir obtenir l’homologation, une batterie de tests est passée auprès d’organismes reconnus par l’AEAI pour identifier, notamment, le temps de résistance au feu. Ces astreintes sont obligatoires pour assurer la sécurité et la fiabilité de l’objet présenté. La Menuiserie G. Risse SA est souvent sollicitée par d’autres menuisiers désirant sous-traiter des éléments spécifiques, ou par des bureaux d’architectes à la recherche de conseils techniques pour des projets complexes tels que des hôpitaux, des homes médicalisés, des banques ou encore des écoles. Cette spécialité est pointue et ils sont très peu à la maîtriser. Au sein de la FeuerschutzTeam, 7 menuiseries, disséminées dans toute la Suisse, exercent la même activité. En unissant leurs forces, leurs savoirs, leurs compétences et en se rencontrant tous les 3 mois pour en discuter, ensemble ils développent de nouveaux produits et les font homologuer. Grâce à ce travail commun et celui réalisé dans les ateliers de la Menuiserie

Menuiserie G. Risse SA

Route de la Gruyère 40 • CH-1634 La Roche Tél. +41 26 413 23 42 www.menuiserie-risse.ch

495


IDM PORTES ET FENÊTRES

Une offre unique en Suisse Domenico Italiano a toujours travaillé dans le monde des portes et fenêtres. Pendant plus de 30 années, il a évolué dans les professions liées à ce secteur d’activité pour finir par s’installer à son compte, en 2016, en créant IDM Portes et Fenêtres à Vevey.

496


Fenêtre ou fenêtre ? A la différence des grandes enseignes, Domenico Italiano rend visite aux clients pour voir ce qu’ils souhaitent, sait les écouter et adapter son offre à la demande. Mais il y a fenêtre et fenêtre et la durée de vie et la qualité de certains produits sur le marché ne sont pas au rendez-vous. S’il propose une large gamme, il n’est pas prêt pour autant à vendre n’importe quoi. Première question qu’il pose : dans quel but voulez-vous changer vos fenêtres ? A partir de là, il peut proposer des produits en relation avec la demande ou aiguiller vers ce qui est le plus adapté en matière d’esthétisme et d’utilité. Laquelle choisir Pour répondre à tous les budgets, Domenico Italiano propose des produits européens de toutes sortes mais tous de bonne facture pour leurs qualités thermiques, phoniques et esthétiques. Si le PVC l’emporte souvent pour une raison de prix, le bois, et son côté chaleureux, fait un retour en force. Pour satisfaire chacun, ses fenêtres sont sur-mesure. La pose est assurée par ses soins ainsi le client a l’assurance d’un travail de qualité réalisé par un vrai professionnel, en temps et heure. Se démarquer de A à Z, sa force et son leitmotiv ! Concernant les portes Domenico Italiano vend également des portes d’entrée et d’intérieur. La démarche est la même que pour les fenêtres, le client est roi, il est à son écoute. Des modèles design aux plus classiques, son offre est très étoffée même si souvent, là encore, le PVC est privilégié toujours pour une raison de coût en ce qui concerne les entrées. A la recherche permanente de matériaux innovateurs et abordables, IDM Portes et Fenêtres pro-

posent aussi des portes alu en imitation bois qui auront une durée de vie plus importante et un stylisme plus marqué. Pour l’intérieur, l’élégance est au rendez-vous avec des créations italiennes qui apportent une vraie note de chic. Plus que de simples portes, elles deviennent objets de décoration à part entière. Unique en Suisse Quand il a créé IDM Portes et Fenêtres, Domenico Italiano voulait marquer la différence. Son approche et sa disponibilité pour ses clients étaient déjà un atout majeur mais il voulait plus encore en proposant des fenêtres uniques qui allient tous les avantages techniques à une esthétique parfaite. C’est en Italie, avec la marque Carminati et son concept Skyline System, qu’il a trouvé ce qu’il recherchait. Avec leur offre, on n’est plus devant une simple fenêtre mais devant un objet de luxe qui marie qualités techniques, design irréprochable et raffinement. Pour un grand espace ou un plus petit, tout est sur-mesure. La combinaison des bois proposées et des coloris d’aluminium permettent de différencier chaque création. On est dans le luxe extrême ! Conscient que Skyline System a une vraie crédibilité auprès d’une clientèle exigeante, prête à mettre le prix, Domenico Italiano en a l’exclusivité et mieux encore est importateur pour la Suisse. Selon Léonard De Vinci, comme il aime à le citer, parce que pour lui tout est dit, « Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail » !

IDM Portes et Fenêtres Domenico Italiano

Quai de la Veveyse 6 • CH-1800 Vevey Tél. +41 79 474 78 92 info@idmfenetre.ch • www.idmfenetre.ch

497


INTERVIEW

STEFAN IMHOF

Metaltec Valais/Wallis

Assurer la relève de demain, un des enjeux de Metaltec Créée en 1942, l’Association compte à ce jour 60 membres, issus des deux parties linguistiques du canton. La palette des entreprises affiliées est à l’image de l’évolution que vit la profession avec d’authentiques entreprises artisanales ou des industries occupant un personnel nombreux et spécialisé dans les techniques ultramodernes. Depuis 2017, l’Association a changé son nom en Metaltec Valais/Wallis. Bien Vivre a rencontré Stefan Imhof, président, pour nous parler des enjeux du secteur.

498


Quel est le travail quotidien de Metaltec ? Depuis 1942, la profession de serrurier a considérablement changé. Certes, on travaille toujours le fer forgé – nous trouvons en Valais de vrais artistes en ce domaine – on pose encore des serrures et l’on construit des balustrades. Mais la menuiserie métallique (portes, fenêtres, etc.) et la grande construction métallique (charpentes, façades et jardins d’hiver) ont pris un essor prodigieux. Ceci explique que l’AVEM devenue, aujourd’hui, Metaltec, a toujours voué une attention très soutenue, efficace, à la formation et au perfectionnement professionnel. D’autre part, dans un domaine à forte concurrence affecté par l’intervention sur nos marchés d’entreprises venant d’autres cantons ou même de l’étranger, elle ne cesse de défendre les intérêts légitimes de ses membres contre toute concurrence déloyale. Mais il faut aussi relever que plusieurs maisons valaisannes ont, de leur côté, grâce à leur savoir-faire et à leur dynamisme, su s’imposer hors de nos frontières. Nous devons, également, être proches de la relève puisque des jeunes s’installent et créent leur propre société. Ils arrivent avec beaucoup de motivation et cela est important pour le futur. Metaltec est membre de l’AM Suisse, notre association faîtière. Elle a signé la première convention collective en 1952, depuis nombre d’autres ont été entérinées. Après des discussions avec les syndicats, une nouvelle convention a été conclue en janvier 2018, pour 5 ans. Le compromis est bon. Une demande d’extension de son utilisation aux entreprises non affiliées à Metaltec a été faite auprès du SECO (Secrétariat d’Etat à l’Economie). Comment la filière se fait-elle connaître auprès des jeunes ? Nous avons, depuis 2012, organisé ou participé à de nombreux événements puisque nous fêtions les 75 ans d’existence de notre Association. Autant avec les meilleurs apprentis de Suisse, toutes branches confondues, qu’avec des jeunes en difficulté, nous sommes allés au contact pour leur faire découvrir nos métiers. En 2014,

nous avons investi dans un nouveau stand, pour les foires et autres, un financement important mais qui nous permet d’avoir un emplacement de taille et visible. En 2016, nous étions présents à Metalskills à Martigny et en 2017, hôte d’honneur de la foire du Valais pour clôturer nos 5 années intensives de terrain. Dernièrement, nous avons participé au salon « Your Challenge » à Martigny où tous les élèves du Valais viennent pour se donner des idées autour de leurs futurs métiers. C’est intéressant comme rencontre et surtout il en découle toujours un nombre plus important d’inscriptions pour les CFC dans les métiers que nous proposons : constructeur/ trice métallique et dessinateur/trice-constructeur/trice sur métal. Ces formations se déroulent sur 4 ans et attirent de plus en plus de filles.

499


Qu’en est-il de la formation continue ? Nous permettons aux affiliés d’envoyer des membres de leurs équipes, sur des durées courtes, pour se perfectionner dans de multiples domaines comme la sécurité, par exemple. Les cours sont organisés par la commission de perfectionnement située dans le Valais qui est composée de 10 personnes. Pour ceux qui souhaitent évoluer dans leurs métiers, il y a également des études beaucoup plus poussées pour amener à un diplôme ES ou HES. Dans notre domaine, la lutte contre la pénurie de main-d’œuvre est un objectif important. Pour ce

faire, il est essentiel de fournir une offre de formation continue de qualité propre à la branche et cela de manière centralisée. C’est pourquoi notre association faîtière, AM Suisse fêtera le 23 juin 2018, les 50 ans de son centre de formation d’Aarberg et son agrandissement. C’est une infrastructure moderne pour toutes les branches de l’AM Suisse à savoir la construction métallique, la technique agricole et la maréchalerie. Cela permettra une formation plus efficace. Quels sont les défis d’aujourd’hui et de demain ? Comme l’ensemble des secteurs de la construction, nous sommes impactés par la LAT ou encore la Lex Weber avec la régulation du nombre de résidences secondaires. Concernant cette dernière, on ne sent pas encore vraiment ses effets en raison d’une réserve importante de constructions avec des projets lancés en masse avant 2015, mais cela ne va pas durer. Nous allons voir une diminution des masses salariales.

Metaltec Valais/Wallis

c/o Bureau des Métiers Rue de la Dixence 20 • Case postale 141 CH-1951 Sion Tél. +41 27 327 51 48 • Fax +41 27 327 51 80 info@metaltecvs.ch • www.metaltec.ch

500


BITZ & SAVOYE SA

Une excellence reconnue pour le travail des métaux Installée à Sion, Bitz & Savoye SA est spécialisée dans la transformation de l’acier et de l’aluminium. Depuis plus de 30 ans, l’entreprise propose des objets sur-mesure d’une simple porte à des façades complètes pour des immeubles en passant par la réalisation d’œuvres d’art. Tour d’horizon d’un savoir-faire valaisan.

© Médiathèque Valais, Dubuis Jean-Philippe

swissFineLine réalisation.

Marquise de la gare routière de Sierre.

© Fabio Massimo Aceto

© Deetcheese Photographie

502


Portes de banque en acier massif à Lausanne.

Rambarde artistique.

© François Bertin

© Anne Settimelli

Savoir se démarquer Bitz & Savoye SA a été fondée en 1986 par Domenico Savoye et Raymond Bitz, aujourd’hui retraité. C’est assisté de ses enfants, Elodie et Dominique, que Domenico dirige, dorénavant, le groupe composé d’autres sociétés comme Perrier Vitrerie Miroiterie Sàrl, Arcia Bitz & Savoye SA bureau de conseil à Lausanne et Signalisation.ch SA qui propose tous les travaux liés à la signalisation routière. A Sion, l’atelier de plus de 2500 m2, doté de machines à commandes numériques, emploie quelques 70 em­ployés. Particulièrement attachée à la formation, elle accueille en permanence des apprentis et des stagiaires venant de tous horizons. Très active en tant que membre et soutien de nombreuses associations, l’entreprise est, également, affiliée au Club des Entreprises Valais. Pour asseoir sa réputation, Bitz & Savoye SA est certifiée ISO 9001, ISO 14001 et Valais Excellence. Autant d’atouts supplémentaires pour valoriser son savoir-faire. Bitz & Savoye SA propose également un service de dépannage et de maintenance à domicile afin de rester proche et disponible pour ses clients. Nouveauté Bitz & Savoye SA est spécialiste, depuis de nombreuses années, des fenêtres et des baies vitrées coulissantes et à guillotines, de grandes dimensions. Pour en assurer la maintenance, elle a créé Mecatis Maintenance Sàrl garantissant ainsi à ses clients, un travail qui dure dans le temps. Depuis 3 ans, elle a étoffé son offre en commercialisant les créations uniques de la société suisse, swissFine Line, qui se démarque par des vitrages sans cadre. Les profilés en aluminium hautement isolants se fondent parfaitement dans les murs, le sol et le plafond. Haut de gamme, ces structures permettent une communion entre l’intérieur et l’extérieur, dégage la vue à l‘infini et laisse pénétrer un maximum de lumière sur des superficies importantes. A cette prouesse, il faut ajouter des isolations thermiques Minergie P et phoniques tout comme une sécurité très élevée allant jusqu’à RC4. Dans le neuf comme pour des rénovations, l’élégance de ces objets trouve sa place dans des villas ou des immeubles de standing. Une plus-value pour cette société qui sait répondre à un large panel de sollicitations.

Groupe Mutuel à Sion.

Tout est possible grâce au métal Architectes, particuliers, institutionnels, communes, Etat... font appel aux services de ces professionnels pour des réalisations sur-mesure. D’un travail de détail sur de petits objets à des chantiers d’ampleur, tout est à leur portée. Pour les Transports Lausannois, ils ont créé, à partir des plans d’architecte, des abris selon des conditions particulières. Leur vitrerie, installée dans les mêmes locaux, permet la fabrication d’ouvrages importants comme la façade de Swisscom à Sion, bâtiment Minergie P Eco, de 3500 m2, mêlant aluminium et verre. Fins connaisseurs de toutes les possibilités que proposent ces matériaux, ils sont amenés à travailler, également, de concert avec des particuliers pour l’installation de portes, d’escaliers, de balustrades ou de portails. Pour chacune de ces demandes, ils réalisent une étude spécifique validée par le client avant la réalisation finale et sa pose. Des œuvres artistiques Le métal se façonnant à l’envie, il est une autre facette des compétences de Bitz & Savoye SA plus inattendue ! En effet, des artistes la sollicitent pour l’exécution d’œuvres qu’ils ont ébauchées. Ainsi des statues ont vu le jour dans les ateliers de Sion ou encore des pièces uniques comme une barrière mariant inox et vitraux. Dans ces cas là, un binôme se forge entre l’artiste et la société pour que pas à pas, tout se fasse en accord avec les attentes. Pointues, techniques, relevant de la prouesse, ces réalisations montrent combien le champ des possibilités est vaste. L’artistique, on le retrouve, également, dans le mobilier urbain que la société propose en collaboration avec des designers. A la demande de villes, de communes, d’institutionnels, des bancs, des toilettes publiques ou encore des bacs pour les végétaux sont façonnés en acier ou en le mêlant à du bois.

Bitz & Savoye SA

Rue Oscar-Bider 38 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 327 44 77 info@bitz-savoye.ch • www.bitz-savoye.ch

503


JP CHAUFFAGE SANITAIRE CHAUFFAGE – CLIMATISATION – VENTILATION

PLUS DE 20 ANS D’EXPÉRIENCE ET DE SAVOIR-FAIRE AU SERVICE DU CLIENT !

• Installation sanitaire • Installation chauffage • Installation ventilation • Rénovation / Réparation / Entretien • Energies renouvelables • Service de dépannage 24h/24

JP Chauffage Sanitaire • Chemin des Guidoux 2 • 1907 Saxon Tél. +41 79 321 81 90 • jpchauffagesanitaire@hotmail.com • www.jpchauffagesanitaire.ch


AQUINOX SÀRL

Le métal au service du sur-mesure Depuis 2014, Aquinox Sàrl à Saxon propose aux particuliers comme aux professionnels un large éventail de créations sur-mesure en inox et acier. Des portes de garage, barrières, automatisation, construction métallique, en passant par les pergolas ou encore les stores, la société est connue pour être active et professionnelle dans ses domaines.

506


Un binôme complémentaire Sébastien Formaz et Pascal Hubert ont créé Aquinox Sàrl en août 2014. Leurs compétences, l’un en construction métallique, l’autre en automatisation-électricité, leur permettent de répondre à la demande riche et variée de constructions métalliques. Produits techniques ou décoratifs, pour un particulier comme un professionnel, ils se déplacent toujours auprès du client pour le conseiller dans ses choix, prendre les mesures. S’en suit la réalisation d’un objet unique par sa taille, ses dimensions ou le matériau souhaité. Le projet, l’intervention qualifiée, le service après-vente, les garanties offertes sur chacune des réalisations, les références acquises, un réseau de fournisseurs d’importance et une qualité reconnue sont les parties intégrantes de leur philosophie orientée vers la constante amélioration de leurs produits et services.

Une offre très large Sébastien Formaz et Pascal Hubert ne travaillent pas les grosses charpentes. Ils se sont spécialisés dans les plus petits ouvrages en proposant un large choix de solutions. Connus pour s’adapter à toutes les situations, toutes les envies, ils réalisent des barrières, des garde-corps, des escaliers, souvent pièces uniques, sur-mesure. Concernant les stores, autre de leurs compétences, pour l’intérieur ou l’extérieur, manuels ou électriques, une très large gamme de couleurs, de formes, de finitions est proposée. Rarement standard, tout est adapté selon les besoins. De la porte de garage à l’automatisation Parmi les nombreuses demandes, ils sont souvent amenés à installer des portes de garage. Pour un usage privé ou industriel. Là encore quelles que soient la taille, la forme et les couleurs. Ils peuvent répondre aux attentes. Dans le même temps, ils réalisent des portes anti-feu, installe des portes piétonnes, coulissantes, rapides, portails, bornes et tous systèmes de fermeture. Pour toutes ces installations, leur complémentarité prend ici tout son sens puisqu’ils proposent des objets qui doivent souvent être automatisés. Contrat entretien En permanence sur le terrain, ils ont fait le constat que les constructions métalliques dans les collectivités sont souvent mal entretenues. Pour y remédier, ils proposent un contrat entretien qui consiste à vérifier les objets dans les lieux de passage, à les nettoyer, les graisser et prévenir tous soucis si des travaux importants devaient être envisagés. Entretenir des parcs d’immeubles, même s’ils n’en sont pas les fabricants, apporte une sécurité aux régies en charge de ces derniers. Une nouveauté qui fait des émules En lançant l’installation de pergolas sur-mesure, en 2017, les deux associés ne s’attendaient pas un tel engouement. La demande a plus que triplé en une année. Nombre s’intéressent à en faire construire une dans leur jardin pour profiter du soleil ou de l’ombre qu’elle procure grâce à un système de lames électriques permettant de l’isoler des rayons. Modulable, sur-mesure, avec store ou rideau en verre, dans de nombreux coloris, la pergola connaît un succès grandissant. Avec des ouvrages de petites tailles ou des structures de 17 m de long, Sébastien Formaz et Pascal Hubert renforcent encore leur notoriété et leur savoir-faire dans le domaine des constructions métalliques.

Aquinox Sàrl

Rue de la Plâtrière 7 • CH-1907 Saxon Tél. +41 78 791 66 08 / +41 79 565 12 02 info@aquinox-vs.ch • www.aquinox-vs.ch

507


PICH ART DESIGN

Le travail du métal haut-de-gamme Située dans le village de Vouvry, PICH ARt Design est une société qui développe depuis 2008 ses savoir-faire en matière de construction métallique, serrurerie et ferronnerie d’art. Forte d’une équipe de collaborateurs expérimentés, elle cultive un sens étroit du détail pour des réalisations sur-mesure et de grande qualité. Portrait.

508


nerie d’art est également l’une des spécialités de cette entreprise qui travaille le métal à la manière d’un véritable artiste. Elle conçoit ainsi des ouvrages très variés, dans un style personnalisé, pour une clientèle exigeante, comme une fontaine pour une artiste ou encore l’arche du Chablais Scope.

La passion d’un homme PICH ARt Design a été créée en 2008 par Denis Pichard. Intéressé par le métier de constructeur métallique depuis son plus jeune âge, c’est à la suite de deux stages qu’il décide d’en faire son métier. Après son apprentissage, il évolue dans plusieurs entreprises de la région à des postes de responsables avant de se mettre à son compte en créant sa proche entreprise PICH ARt Design. Aujourd’hui forte de 7 collaborateurs, elle est active sur l’ensemble du Valais et du canton de Vaud et réalise des mandats tant pour des privés, des architectes que pour des collectivités publiques. La construction métallique sous toutes ses formes Depuis sa création, PICH ARt Design a su s’imposer comme une référence dans le domaine de la construction métallique. Caractérisée par sa forte polyvalence, elle réalise des ouvrages variés, que ce soient des portes, vitrages et fenêtres métalliques, des barrières, des escaliers, portails ou encore des clôtures, etc. L’acier, l’aluminium et l’inox sont autant de matériaux que la société maîtrise, qu’il s’agisse de réalisations neuves ou encore d’ouvrages à rénover. Des savoir-faire qui lui permettent d’être mandaté sur des chantiers importants comme actuellement à Martigny où trois immeubles sont en cours et où l’entreprise valaisanne réalise une quarantaine de balcons en verre avec barrières intégrées. Grâce à son département serrurerie, elle intervient tant sur des dépannages que sur la réalisation de pièces nécessitant un travail particulièrement pointu. La ferron-

Une priorité: la satisfaction client Forte de son expérience, PICH ARt Design a su évoluer avec son temps afin de répondre aux besoins de plus en plus sophistiqués de sa clientèle. Bien outillée et aux fait des dernières tendances dans son domaine, elle accorde une attention particulière au moindre détail et travaille avec rigueur et précision pour des réalisations qui se veulent uniques et sur-mesure. Disponible et à l’écoute, elle se veut proche de ses clients et travaille sur la base de rapport de confiance avec chacun d’entre eux. Chaque mandat est ainsi effectué aussi bien dans les règles de l’art que dans le respect des délais impartis.

PICH ARt Design

Route des Barges 2 • CH-1896 Vouvry Tél. +41 79 664 61 92 www.pichartdesign.ch

509


INTERVIEW

JOSEPH CORDONIER

AVMC

Association Valaisanne des Mandataires de la Construction

Renforcer les actions pour servir les adhérents Fondée en 2003, l’AVMC est le groupement patronal des bureaux d’architectes et d’ingénieurs de la construction. Anticiper les défis à venir fait partie de ses prérogatives. Avec le lancement le 23 janvier 2018 de l’Observatoire des Marchés Publics Romands, l’organisation et la gestion des appels d’offres publics sont dorénavant scrupuleusement analysées. Bien Vivre a rencontré Joseph Cordonier, président de l’AVMC, pour nous parler des enjeux d’aujourd’hui et de demain.

510


La question des marchés publics est un problème phare et récurrent. Qu’en est-il ? La consultation de la nouvelle loi sur les marchés publics a pris fin en septembre 2017. En Valais, avec notre association faîtière, Constructionvalais, nous avons été particulièrement actifs en déposant les amendements nécessaires qui ont été travaillés en commission parlementaire à Berne. Les négociations sont en cours et le projet est prévu pour la session parlementaire en juin prochain. Bien que la loi actuelle laisse un grand champ d’action, son utilisation passive encourage la sous-enchère en privilégiant le prix au détriment des critères de qualité. Nous nous sommes aperçus qu’une part croissante du travail est réalisée à l’étranger, soit par des entreprises suisses qui ouvrent une filiale hors du pays soit par des bureaux étrangers qui soumissionnent chez nous ou même en sous-traitance. Cela engendre une concurrence déloyale, dans la mesure où ces bureaux ne sont pas soumis aux exigences salariales et légales de la Suisse, ni aux charges en vigueur. Au-delà des emplois et des rentrées fiscales, nous déplorons la perte de savoir-faire qui ne nous permettra plus de mener de grands projets. En termes de salaires, les écarts sont si importants qu’il nous est impossible de rentrer en concurrence de manière saine. L’expérience nous a montré que la réciprocité n’existe quasiment pas, les bureaux suisses n’obtiennent que dans de rares cas et de manière très spécifique des mandats à l’étranger. Nous avons grand espoir que cette nouvelle loi sur les marchés publics telle que nous la souhaitons soit adoptée et rétablisse un équilibre très attendu. En parallèle, nous avons également participé à la création de l’OMPr.

Qu’est ce que l’OMPr ? Le 23 janvier dernier, l’Observatoire des Marchés Publics romands a été officiellement lancé. Le terme « romands » pourrait disparaître puisque la Suisse allemande a montré un vif intérêt à notre organisation, comme les cantons de Zurich et de Bâle, qui devraient nous rejoindre prochainement. Cet observatoire a été créé par des associations professionnelles, dont l’AVMC et la SIA (Société Suisse des Ingénieurs et des Architectes). Dorénavant, tous les appels d’offres de mandats sont soumis à des analystes. Ils réalisent une fiche contenant le résumé du cahier des charges et donnent une appréciation. En un coup d’œil, les patrons des bureaux d’ingénieurs ou d’architectes peuvent estimer de la pertinence et des chances de remporter le marché. Ceci facilite grandement nos sociétés et les incitent, ce qui est notre but, à y participer. Le temps gagné est important et nous espérons que cet Observatoire va permettre à un plus grand nombre de sociétés de se positionner. En parallèle, nous travaillons à la qualité de ces appels d’offre. Le maître d’ouvrage a la possibilité de nous contacter pour s’informer sur les améliorations en fonction des autres expériences et de l’évolution de la jurisprudence.

511


Comment se porte le marché de la construction ? La masse de travail est stable, elle nous permet pour l’instant de garder nos collaborateurs dans les bureaux. Le nombre de personnel employé varie peu. Par contre, il est clair que le marché est en totale mutation. Nous passons du spéculatif vers des infrastructures où la qualité du bâti et de son environnement est central. Les projets en montagne sont mieux maîtrisés et la rénovation devient prépondérante. On réhabilite les cabanes de haute et moyenne montagne. On restaure, on rénove en respectant les usages de la région, les matériaux, la culture des lieux. Que cela soit pour les particuliers ou pour des sociétés, des projets à taille humaine voient le jour même dans le tourisme. Anako Lodge dans le Val d’Hérens en est la parfaite illustration. Des mayens ont été rénovés, sans perdre leur âme, ainsi une nouvelle histoire s’écrit pour faire perdurer ces traces du passé. La nouvelle loi sur les constructions va-t-elle changer beaucoup de choses ? Entrée en vigueur le 1er janvier 2018, elle permet dès à présent de bénéficier d’une densité favorable. Nous déployons nos efforts pour inciter les communes à adapter, au plus vite, les règlements de construction afin de pouvoir en profiter pleinement. Grâce à cette loi, certaines distances aux limites ont été abolies ce qui ouvre le champ des possibilités pour rénover les centres des villes et villages et les espaces à densifier. La nouvelle loi permet en outre la reconnaissance du droit acquis. Nous pouvons envisager la reconstruction des bâtiments dont le volume joue un rôle positif dans le tissu urbain sans représenter une valeur constructive sur la base d’un relevé de géomètre attestant de son existence. Plus besoin de garder artificiellement certaines parties de bâtiment..., un gage de sécurité avéré. 512

Qu’en est-il des négociations autour de la convention collective ? Nous avons abandonné la négociation de cette convention au bénéfice de l’évolution de notre contrat type de travail. Notre volonté est qu’il soit négocié chaque année en termes de salaires pour toutes les professions dont s’occupe l’AVMC : architectes, géomètres, ingénieurs civils, ingénieurs chauffage-ventilation-sanitaire et ingénieurs électriciens. Des discussions sont menées entre une commission de l’AVMC et le Service de la Protection des Travailleurs. Nous cherchons à le rendre obligatoire pour tous les bureaux d’études du Valais mais aussi pour tous les mandats dont le chantier est réalisé sur le territoire valaisan car nous savons qu’il aidera à lutter contre la sous-enchère. Nous appelons de tous nos vœux pour que ce projet soit accepté par le Conseil d’Etat.

Joseph Cordonier • Architecte HES

Chemin du Dailly 1 • CH-1978 Lens Tél. +41 27 483 83 33 • Fax +41 27 483 83 34 AVMC • CH-1950 Sion contact@avmc.ch • www.avmc.ch


Service d’intervention rapide en Valais : 0800 880 860 24/24

Vevey

Montreux

Villeneuve Villars Ollon 1868 Collombey

Siège: 1941 Vollèges


Ressources Humaines

Le partenaire de votre réussite Que vous recherchiez 1 ou 500 employé(s)… Chablais Emploi propose une solution répondant à vos besoins spécifiques ! Fondée en 2011 à Monthey, la société Chablais Emploi SA est une agence intérimaire résultant de l’association de professionnels issus des domaines de la construction et de la métallurgie. Elle se démarque notamment par la souplesse de sa structure et l’investissement de son personnel, gage de proximité et de réactivité pour ses clients. Elle étend son savoir-faire dans le pays entier en proposant aux entreprises suisses et étrangères des solutions globales et avantageuses, devenant ainsi un véritable partenaire pour ces dernières.

Pont Hans-Wilsdorf. © Mauren Brodbeck

514


Un large panel de compétences Chablais Emploi SA valorise au quotidien son expérience pour offrir à sa clientèle un large éventail de services spécialisés. Soigneusement sélectionné, son personnel expérimenté et qualifié provient non seulement de Suisse, mais aussi – au besoin – de nombreux pays d’Europe. Fort de son large réseau et de sa base de données alimentée par des années de pratique, Chablais Emploi a développé une solution logistique et administrative complète, qui intègre le suivi de son personnel durant son engagement. Chablais Emploi est en mesure de recruter un nombre très important de collaborateurs, qu’elle peut accueillir, certifier, loger, équiper, véhiculer... bref, Chablais Emploi s’occupe de tout! Des chantiers emblématiques Fort de son savoir-faire et de sa grande conscience professionnelle, Chablais Emploi a tissé des liens étroits avec des grands noms du monde de la construction et de l’industrie. Conduite forcée de Linthal, conduite forcée de Veytaux, conduite forcée du Nant de Dranse, pont Hans-Wilsdorf, pont de Sécheron, pont de la Poya, Raffinerie Tamoil, Raffinerie Varo, bâtiment Japan Tobacco à Genève... elle a fourni du personnel qualifié pour la réalisation de multiples chantiers emblématiques. Aujourd’hui, l’équipe du directeur Sébastien Küffer gère plus de 300 monteurs, tuyauteurs, instrumentistes, soudeurs, échafaudeurs, peintres industriels... ainsi que tout le personnel d’encadrement nécessaire sur le chantier du futur centre de production de Biogen, à Soleure. Pour relever un tel défi, Chablais Emploi a loué et meublé plus de 90 appartements, fourni plus de 70 véhicules ou encore équipé tous ses collaborateurs conformément aux exigences du chantier. Elle s’est également occupée de la logistique, du transport, des accueils sécurité, des formations spécifiques (notamment la certification des soudeurs). Le savoir-faire, la logistique globale et le sens de la rationalisation de Chablais Emploi ont permis au chantier de se dérouler dans des conditions optimales... et ceci à des tarifs particulièrement compétitifs, puisqu’elle a pu offrir à son client des conditions plus avantageuses que celles proposées par plusieurs concurrents étrangers.

Plus qu’un prestataire, un partenaire Le succès de Chablais Emploi réside indiscutablement dans sa vision de l’intérim. L’expertise du staff de l’agence permet de résoudre la plupart des problématiques. En un mot, Chablais Emploi aime les défis ! Son travail ne consiste pas uniquement à proposer du personnel qualifié, mais surtout à résoudre tous les problèmes annexes qui pourraient empêcher ses clients de mener à bien leurs missions. Chablais Emploi s’adapte aux besoins de ses clients pour proposer des solutions complètes, optimales et compétitives à tous : plus qu’un prestataire... un partenaire !

Chablais Emploi SA

Rue du Commerce 2 • CH-1870 Monthey Tél. +41 24 471 48 66 • Fax +41 24 471 54 65 www.chablaisemploi.ch

515


LOU CARRELAGE SÀRL

Ecoute, réactivité et qualité LOU Carrelage Sàrl est une petite PME sierroise, dirigée par David Loureiro. Cette entreprise familiale met tout en œuvre pour offrir à ses clients une relation de confiance basée sur l’écoute, la réactivité et le professionnalisme. Elle offre une large palette de services de qualité et a su évoluer au fil des années pour devenir une référence dans son secteur, notamment dans le désamiantage. Zoom sur une société dynamique qui propose du sur-mesure !

516


Le client au cœur de chaque réalisation C’est en 2012 que David Loureiro et son papa Armando fondent LOU Carrelage Sàrl. Basée à Sierre, dans la zone industrielle des Iles Falcon, l’entreprise est active sur tout l’arc Sierre-Sion et Crans-Montana, pour les privés comme les professionnels. Composée d’une jeune équipe d’experts, elle répond à toutes sortes de demandes dans les domaines du carrelage, du granit, pierre naturelle ou encore du désamiantage. Etre à l’écoute de son client pour lui offrir la ou les prestations les plus adaptées est une notion essentielle qu’elle applique depuis ses débuts en plaçant la satisfaction de celui-ci au cœur de chacun de ses projets. Reconnue pour son professionnalisme, sa qualité d’exécution ou encore l’attention qu’elle porte à respecter les délais annoncés, LOU Carrelage Sàrl est le partenaire idéal pour vous offrir des prestations sur-mesure !

Des prestations de qualité ◆  Spécialiste en désamiantage ◆  Pose de carrelage ◆  Revêtement de sol ◆  Joints d’étanchéité ◆ Rénovation ◆ Grenaillage

Le spécialiste du désamiantage LOU Carrelage Sàrl a su grâce à ses connaissances techniques pointues et son savoir-faire se spécialiser, depuis 2013, dans le désamiantage. Détentrice de la certification nationale et titulaire d’une assurance professionnelle, elle est aujourd’hui la première entreprise sierroise leader sur le secteur dans sa région. Un gage de qualité supplémentaire qui lui permet de répondre à toutes les demandes. Amiante faiblement ou fortement agglomérée, elle prend en charge tous types de travaux et a notamment été mandatée pour le désamiantage total d’un hôtel à Crans-Montana. Ouverte à l’avenir et aux dernières avancées technologiques, cette entreprise suit un protocole strict et contrôlé pour offrir une prestation hautement qualitative et très sécurisée.

LOU Carrelage Sàrl et Lourejoints SA : une parfaite complémentarité Fondée en 1990 par Armando Loureiro, Lourejoints SA est une entreprise familiale spécialisée dans l’exécution des joints d’étanchéité pour les collectivités, les particuliers et les professionnels. En unissant leur savoir-faire et leurs compétences, père et fils sont souvent amenés à travailler conjointement sur le même projet à travers leurs deux entités. Cette complémentarité permet à David Loureiro de proposer des prestations complètes à ses clients tout en leur amenant la possibilité de traiter avec un interlocuteur unique qui gère l’ensemble des travaux. Un partenariat qui a également pour avantages d’offrir une meilleure réactivité, des délais plus courts, et une qualité d’exécution encore plus poussée.

Rue de l’Ile Falcon 29 CH-3960 Sierre David Loureiro Tél. +41 79 255 19 30 Fax +41 27 456 32 07 info@loucarrelage.ch www.loucarrelage.ch

517


INTERVIEW

PATRICE CORDONIER

Tec-Bat

Toujours plus d’actions pour défendre les professions Tec-Bat, forte de ses 140 membres, exerce dans les métiers représentant l’essentiel de la technique et de l’enveloppe du bâtiment  : ferblanterie, couverture, chauffage, sanitaire, ventilation et bureau d’études CVS. Elle mène différentes missions pour valoriser et contrer les soucis que rencontrent ces professions. Pour en discuter, Bien Vivre a rencontré Patrice Cordonier, président de l’association.

518


Tec-Bat est une jeune association, comment vont les choses ? Effectivement, Tec-Bat est née en novembre 2015 suite à la fusion de trois associations professionnelles : suissetec VR, Enveloppes des édifices suisses section Valais et l’AMFA. Unir nos forces, plutôt qu’œuvrer chacun de notre côté, s’avère une très bonne chose car nous avançons ensemble et pouvons mettre en place des projets concrets. Lors de notre troisième assemblée générale, en mars 2018, les membres sont venus nombreux, signe d’une excellente adhésion. Quels types d’actions menez-vous ? Notre mission consiste à défendre les intérêts de nos membres, notamment à travers la convention collective qui nous unit. Annuellement, cette dernière est révisée, non dans son intégrité, mais, par exemple, pour les salaires. Dans un autre domaine, nous travaillons, également, sur les ordonnances de formation qui prendront effet en 2020. Pour être en adéquation avec l’évolution de nos métiers, les CFC se dérouleront non plus sur 3 ans, mais 4 ans. C’est une très bonne chose, le temps manquait pour aborder pleinement toutes les facettes. Qu’en est-il, justement, de la formation des apprentis ? Pour faire connaître nos activités et la diversité de ce que l’on fait au quotidien, nous menons des actions. Nous participons à Your Challenge à Martigny et, en collaboration avec d’autres associations professionnelles, nous nous rendons dans les cycles d’orientation pour des présentations communes. Par ailleurs, nous sommes satisfaits que le Centre de Formation Professionnel pour les apprentis de Sion soit en rénovation pour se mettre au goût du jour et aux normes. Dès 2020, date de fin des travaux, l’outil sera très fonctionnel. Pour les professionnels, quelles sont les propositions pour les formations continues ? Tec-Bat organise une vingtaine de cours de formation continue. Un membre du comité est désigné pour établir un programme et organiser la planification, assisté d’une commission où siègent des professionnels de chaque branche. Au fait de l’actualité et des nouveautés, ensemble ils mettent en place des cours adaptés comme, par exemple, dans le cas de mise à jour des normes. Pour chacun, nous faisons intervenir des professionnels du cas étudié, ce qui nous garantit une qualité maximale.

Concernant la concurrence, les infractions... que faites-vous au quotidien ? Courant 2017, avec d’autres associations professionnelles, nous avons créé l’ARCC (association pour le renforcement des contrôles sur les chantiers de construction). Tous confrontés aux mêmes problèmes de travail au noir, d’infractions... il devenait impératif d’unir nos forces. Nous avons embauché 6 personnes qui sont en charge du contrôle des dénonciations. En fonction de la véracité, nous faisons remonter l’information aux institutions concernées. Pour appuyer notre travail, une application est téléchargeable pour les professionnels comme le grand public. Simple d’utilisation, elle permet de prendre une photo et de décrire ce que l’on voit selon différentes options proposées. Là encore, une enquête est faite et selon, nous agissons. Notre démarche est paritaire puisqu’elle soutient autant les employés que les employeurs. Endiguer ces fléaux est déjà un grand pas pour l’avenir de nos sociétés, les choses sont plus compliquées en ce qui concerne la concurrence extérieure avec les entreprises subventionnées par l’Etat. La motion Schilliger, du nom du conseiller national, visant à réduire cette concurrence a donné lieu à un rapport qui ne nous satisfait pas. Il est trop flou, trop vague. Notre combat n’est pas prêt de cesser ! En tant que président de Tec-Bat, quel est votre bilan ? Je suis positif. La fusion a apporté de la sérénité. Nous avons, également, de bonnes relations avec nos différentes associations faîtières. L’union fait la force. Nous en avons besoin et je crois en notre futur.

Tec-Bat

c/o Bureau des Métiers Rue de la Dixence 20 • Case postale 141 • CH-1950 Sion www.tec-bat.ch

519


Un travail exquis, une peinture qui luit En activité depuis 1975, la société Exquis & Luy a toujours privilégié la satisfaction de sa clientèle. Depuis plus de quarante ans, son équipe, de professionnels, dynamique réalise des travaux de plâtrerie et de peinture soignés et de haute qualité. Reconnue pour son expérience, sa réactivité, sa précision et ses conseils avisés, elle a su s’adapter aux évolutions tout en conservant un savoir-faire artisanal pointu. Nous sommes allés à la rencontre de son fondateur, Gérard Luy.

520


Plus de 40 années d’activité couronnées de succès C’est en 1975 que la société Exquis & Luy voit le jour. A l’origine, Gilles Exquis et Gérard Luy décident de s’associer pour créer une entreprise de gypserie et peinture à Sembrancher par défi et souci d’indépendance. Progressivement, l’équipe s’étoffe au gré de la demande. Elle compte aujourd’hui entre 15 et 20 collaborateurs. En 2011, suite au décès de Gilles Exquis, Gérard Luy devient le seul actionnaire et maintient la raison sociale initiale afin de respecter la mémoire de son associé. La Gypserie et la Plâtrerie sous toutes ses formes Exquis et Luy SA est au service tant des particuliers que des architectes pour tous travaux de plâtrerie et de peinture dans la région de Martigny, d’Entremont et du Val de Bagnes. Selon les circonstances et les travaux à effectuer, son équipe se déplace dans d’autres régions des cantons du Valais et de Vaud. Côté plâtrerie, son équipe de professionnels est dotée d’un savoirfaire complet: chape liquide, cloisons légères ou massives, doublage en alba + isolation thermique et phonique, enduits, faux plafonds, lissage, plafonds suspendus. Côté peinture, son panel de compétences dispose d’un large spectre. En relation avec des constructions neuves, des rénovations ou des transformations, l’entreprise garantit un travail de haute qualité que ce soit dans la réalisation de peinture, d’enduits de finition, de tapisserie ou d’isolation extérieure. Un conseil personnalisé et un travail soigné Exquis & Luy SA est composée d’une équipe dynamique dont la principale préoccupation est la satisfaction du client. Se rendant, sans engagement, sur place pour élaborer un devis, elle offre un conseil avisé quant au choix le plus approprié, en laissant un large éventail d’ouverture à sa clientèle grâce à des propositions variées. Chaque réalisation fait l’objet d’une précision, d’une vraie application et d’un travail soigné. Elle est ainsi particulièrement qualifiée pour intervenir sur des travaux spéciaux et des bâtiments historiques. Un avenir prospère Mêlant des collaborateurs présents depuis de nombreuses années et des plus jeunes, l’entreprise est prête pour s’assurer un avenir prometteur. S’adaptant aux évolutions du marché, elle s’oriente vers un type de conseil axé sur la décoration et davantage sur les travaux de rénovation. Aujourd’hui, Gérard Luy ouvre la porte à la reprise. Il passe progressivement le relais à sa fille, Anastasie et à Luis, un collaborateur avisé et compétent!

Case postale 10 • Rue Principale 22 CH-1933 Sembrancher Tél. +41 27 785 14 89 • Fax +41 27 785 14 78 Mobile +41 79 446 39 33 exquisluy@netplus.ch • www.exquisluy-sembrancher.ch

521


INTERVIEW

PATRICK ROBYR

USIC

La défense d’une profession par des actions ciblées Près de 1000 entreprises qui emploient 13 000 collaborateurs, à travers toute la Suisse, adhèrent à l’USIC (Union Suisse des Sociétés d’Ingénieurs-Conseils). Défendre leurs intérêts, intervenir au niveau politique nationale, s’investir pour la formation professionnelle, telles sont certaines des missions qu’elle accomplit au quotidien grâce au travail des groupes régionaux et du comité central. Rencontre avec Patrick Robyr, président de l’USIC Valais et membre du comité au niveau national, fervent défenseur de la profession.

522


choses au mieux et être crédibles auprès des autorités, des groupes de travail et des groupes techniques, par thématique, préparent les dossiers et les projets. Les adhérents sont informés de l’actualité de notre branche professionnelle grâce au site internet de l’USIC et les newsletters envoyées régulièrement.

Comment s’organise le travail de l’USIC ? Le secrétariat permanent de l’USIC est installé à Berne. Notre secrétaire général, assisté de quatre collaborateurs, assure quotidiennement les nombreuses tâches de notre association, dont fait partie le suivi des sessions des Chambres Fédérales. Notre but est de toujours être au fait de ce qui se passe au plus haut niveau décisionnel et surtout de faire entendre notre voix. Défendre nos intérêts est une volonté commune à tous les membres. Nous y arrivons mais pour cela il faut œuvrer depuis la base. Ainsi des groupes régionaux sont constitués pour recueillir les attentes, les besoins et être proches des acteurs du terrain. Selon leur lieu d’implantation géographique, les entreprises membres sont rattachées à l’un ou l’autre de ces groupes. Chacun a un président, comme moi, par exemple, pour le Valais. Je suis le relais d’information entre le secrétariat central et notre canton. Me concernant, je porte un intérêt profond à l’échange d’informations et d’expériences tant avec les membres qu’avec les autorités et personnalités politiques locales et cantonales. Notre comité central, constitué de 11 per­­sonnes, se réunit tous les trimestres pour définir les stratégies et les actions à mener. Pour organiser les

En quoi consistent ces groupes de travail ? Les groupes de travail sont des commissions permanentes qui traitent des thèmes centraux de l’association. Ils œuvrent à des projets concrets. La création ainsi que la composition des groupes relèvent de la décision du comité. En règle générale, ces groupes sont présidés par un membre du comité. Tous bénéficient du soutien du secrétariat et chaque personne y travaille à titre honorifique. L’USIC a ainsi, aujourd’hui, des groupes dont les thèmes de travail sont les adjudications de marchés publics, les relations publiques, la politique et le lobbying, l’export, la qualité et la gestion des entreprises, l’énergie et l’environnement et pour finir la mobilité et l’infrastructure. Quelles sont les missions de l’USIC ? L’USIC est très active et ses missions sont multiples. Ses principaux objectifs sont de sauvegarder le prestige, l’autorité professionnelle et l’autonomie des entreprises qui fournissent des prestations de nature intellectuelle en s’appuyant sur la technologie. Elle encourage l’activité de ses membres et la qualité de leurs prestations dans l’intérêt des mandants et de la collectivité publique. Elle s’efforce d’assurer aux adhérents l’exercice d’une activité professionnelle attrayante et prometteuse en fonction de l’évolution de l’économie, de l’environnement et de la société. Elle représente les intérêts de ses membres auprès des autorités et des organisations économiques et professionnelles, nationales et internationales. L’USIC est membre de la Fédération Internationale des Ingénieurs-Conseils (FIDIC) et de la Fédération Européenne des Associations de Conseil en Ingénierie (European Federation of Consulting Associations, EFCA). Par rapport à l’actualité, l’USIC est fortement impliquée sur la révision de la législation des marchés publics.

USIC Union Suisse des Sociétés d’Ingénieurs-Conseils Aarbergergasse 16/18 • CH-3011 Berne usic@usic.ch • www.usic.ch

523


INGEX BUREAU D’INGÉNIEURS CONSEILS

Un bureau qui répond à toutes les demandes Ingex, dirigé par Robert Gex, ingénieur en génie civil, est un bureau installé à Bex. Si l’équipe est petite, l’offre, quant à elle, est très importante. Multi diplômé, il connait toutes les facettes de son métier et fait rare dans la profession, il est spécialisé dans nombre de domaines donc polyvalent. Tour d’horizon des compétences.

Protection contre les crues.

Soutènements et route.

524


Génie ferroviaire. Habitation.

Sa différence Aujourd’hui devant la complexité et l’investissement informatique que demande chaque facette du métier d’ingénieur conseil, beaucoup de bureau se spécialisent dans un domaine. A contrario, Robert Gex propose autant pour les particuliers, 40% de sa clientèle, que les collectivités publiques de répondre à toutes sortes de dossiers. Gestionnaire de projet, de la mise à la soumission au suivi des travaux, et ce dans tous les domaines, il coordonne tout de A à Z. Si l’investissement est important car il travaille sur nombre de programmes informatiques adaptés, il s’offre le privilège d’avoir un quotidien varié et de nombreux chantiers. Les domaines de compétence La géotechnique se résume en analyse des sols. Etudier pour fonder un ouvrage, Robert Gex détermine si les bases de la construction à venir pourront tenir. En fonction des résultats, la construction peut démarrer avec les travaux de terrassement et de fondations qu’il suit avec des entreprises spécialisées. Côté génie civil, il résume le travail de la sorte, « tout ce qui ne se voit pas mais qui est vital » comme l’étude des routes et des infrastructures, les réseaux souterrains, la liste est longue… Autre activité de Robert Gex, les travaux en rivière. Avec les aléas du temps et climatiques, les rivières sont de plus en plus surveillées. Cette part de travail consiste à mettre en place les ouvrages pour protéger contre les crues : renforcement des berges existantes ou surélévation tout comme pour les digues, création de dépotoirs qui peuvent atteindre 8m de haut pour arrêter tous les détritus récupérés une fois l’an par des équipes cantonales ou locales. Dans un autre univers, Ingex s’occupe de tout ce qui touche aux structures porteuses. Existantes ou à créer, dimensions, calculs de charpente, transformations tout est pensé pour la solidité d’un édifice. Robert Gex ne s’arrête pas là car il travaille également pour les Transports Publics du Chablais en réalisant pour eux du génie ferroviaire à comprendre l’entretien d’ouvrages d’art comme les ponts ou encore les murs. Ses compétences lui permettent, aussi, de gérer tout ce qui touche aux quais de gare et aux obligations légales de mise en conformité pour les accès handicapés et autres. Pour finir, il réalise des expertises parasismiques avec des analyses très poussées sur tous les fronts pour calculer si risques il y a.

Transformation.

Un quotidien bien chargé Avec une telle variété d’activités, Ingex est une société qui est très demandée. Aujourd’hui, Robert Gex suit les travaux d’aménagement de chemins piétonniers. Faire un trottoir, simple penserez-vous, et bien cela est faux. Empiéter sur une route oblige à la revoir au niveau de la largeur pour permettre la circulation automobile mais aussi au niveau hauteur pour un juste équilibre. Il gère aussi nombre d’expertises parasismiques qui sont de plus en plus demandées, tandis qu’il coordonne les travaux de renforcement d’un pont pour le ferroviaire. Des journées aussi chargées que diversifiées !

Ingex SA bureau d’ingénieurs conseils Rue Centrale 62 • CH-1880 Bex Tél. +41 24 463 19 11 bureau@ingex.ch • www.ingex.ch

525


INTERVIEW

THIERRY SALAMIN

Association valaisanne des installateursélectriciens (AVIE) Présidée depuis 2017 par Thierry Salamin, jeune prési­ dent entreprenant et motivé, l’Association valaisanne des installateurs-électriciens (AVIE) est active depuis plus de 70 ans. Promouvoir la formation continue et supérieure, défendre les intérêts de la profession ou encore être présent pour répondre aux différentes problématiques actuelles rencontrées par le secteur font partie des principales missions de cette association dynamique. Zoom sur une association engagée !

526


Pouvez-vous nous présenter l’association ? L’association a été fondée en 1941 et compte aujourd’hui 126 entreprises membres répartie sur l’ensemble du territoire cantonal. J’ai été élu en 2017 et suis entouré d’un comité très motivé où l’esprit d’équipe est le maître-mot. Dans une branche professionnelle riche de quatre professions, l’AVIE administre directement celles d’installateur/trice-électricien/ne, d’électricien/ne de montage et de télématicien/ne. L’AVIE se profile également en partenaire privilégié de la profession de planificateur/trice électricien/ne placée comme les trois précédentes sous l’égide de l’USIE (Union Suisse des Installateurs Electriciens). Depuis quelques années, la présence visuelle de l’association a été accentuée par la modernisation de son logo, la diffusion de campagnes promotionnelles, la participation au Salon des Métiers Your Challenge ainsi qu’aux concours professionnels nationaux. L’association défend les intérêts de ses membres auprès des institutions publiques et instances faîtières dans les domaines-clefs que constituent le marché de la concurrence, la formation, les marchés publics et la législation dont elle est tributaire, principalement l’OIBT et les ordonnances de formations. L’AVIE est très active au niveau formation et gère actuellement un grand nombre de filières allant de la formation initiale à la formation supérieure degré diplôme fédéral en passant par les cours de perfectionnement liés aux nouvelles technologies. L’association s’implique également dans le maintien d’un partenariat social équilibré. Les commissions sont généralement placées sous la responsabilité d’un membre du comité et sont particulièrement réactives même s’il devient de plus en plus difficile de mobiliser les gens dans un cadre associatif.

• Organiser et encourager la formation supérieure afin de préserver le haut niveau de savoir-faire dans la profession (certificats, brevets et diplômes fédéraux) • S’adapter en permanence aux nouvelles technologies par l’organisation de cours de perfectionnement • Négocier la convention collective de travail • Représenter la branche dans les conseils de gestion des caisses professionnelles •  Promouvoir la profession par des campagnes de communication et des participations aux concours professionnels • Entretenir constamment le lien avec le politique et jouer la carte du partenariat dans les problématiques économiques, pédagogiques, technologiques ou écologiques • Motiver ses membres à participer au développement de notre image et à garantir la relève • Collaborer avec l’association faitière (USIE) dans la diffusion. Quels sont les défis et objectifs futurs de l’association ? Parmi nos défis les plus importants, la gestion autonome de tous les cursus de formation. L’organisation des cours de brevets passera notamment à 100% en mains de l’association dès cet automne. Nous apportons également une attention particulière à l’adaptation de la future libéralisation du marché de l’électricité. Nous devons nous inscrire dans le monde de la numérisation par de nouvelles prestations, des spécialisations à la gestion du cloud. Enfin, nous veillons à véhiculer une image attractive de la profession par des messages ciblés.

Qui sont vos membres ? En majorité, des chefs de PME qui occupent en moyenne moins de 10 collaborateurs. Un certain nombre d’entreprises se situant dans la gamme des 30 collaborateurs et quelques grandes structures d’une centaine de collaborateurs (indépendantes ou succursales de grands groupes). Elles sont actives dans l’installation bâtiment, domotique, télématique, tableaux, photovoltaïque, protection contre la foudre et pour certaines la vente et pose d’électroménager. Certains membres se sont également spécialisés dans la signalisation lumineuse, la fibre optique, l’éclairage led et l’audio vidéo. Une large majorité d’entreprises membres forment également les professionnels de demain. Quelles sont les missions de l’AVIE ? • Veiller à assurer des conditions cadres les meilleures possible pour ses entreprises • Défendre son core-business et lutter contre toute forme de concurrence déloyale • Apporter le soutien nécessaire à la bonne application des ordonnances légales • Organiser les cursus de formation initiale

AVIE

Rue de la Dixence 20 • Case postale 141 CH-1951 Sion Tél. +41 27 327 51 11 • Fax +41 27 327 51 80 yvonne.felley@bureaudesmetiers.ch • www.avie-vs.ch

527


Plus de 50 années d’expérience en électricité A Crans-Montana, tout le monde connaît l’entreprise TAPPAREL & AYMON SA. Installée depuis 1962 sur le Haut-Plateau, cette société, avec pignon sur rue, est très active dans tous les domaines qui touchent à l’électricité. Une large équipe de professionnels répond aux demandes des particuliers comme des professionnels garantissant ainsi aux résidents de cette magnifique station une présence permanente en fonction de leurs besoins.

528


L’électricité, une passion Eddy Tapparel et Jean-Daniel Aymon dirigent cette société qui a plus de 55 années d’existence. Tous deux, Maîtres électriciens, vouent une véritable passion à leur métier. L’entreprise travaille principalement sur la station et ses environs, aussi bien sur des chantiers de taille que de simples dépannages en tous genres. TAPPAREL & AYMON SA est membre de l’AVIE et de l’USIE, associations représentant leur branche au niveau valaisan et national. Des affiliations, gages de sérieux pour les clients, ajoutées à leurs multiples réalisations prouvent leur professionnalisme. Pour répondre aux demandes des particuliers, des architectes et des agences immobilières, une équipe de 25 personnes et 2 apprentis y sont salariés. L’entreprise est à même de maîtriser chaque projet de la conception au contrôle final selon la loi en passant par la réalisation bien sûr, aussi bien pour les installations à courant fort que celles à courant faible, la domotique, les éclairages d’ambiance intérieurs et extérieurs, la vidéosurveillance, la détection incendie... A cette offre, il faut ajouter le dépannage et l’électroménager, points forts de la structure qui permet à tout un chacun de faire appel à eux en cas de panne ou de défection d’un appareil d’électroménager. Un service fortement apprécié par leur fidèle clientèle. La téléphonie, une autre facette du travail Si les installations de lignes téléphoniques fixes s’amoindrissent avec l’explosion de la téléphonie mobile, la société n’en n’est pas moins très sollicitée pour tout ce qui a trait au passage des raccordements analogiques vers le numérique. Pour les professionnels ou particuliers dotés de centrales téléphoniques, de raccordements ISDN, de télé-transmetteurs ou autre équipements particuliers, il est impératif que ces installations soient adaptées par un professionnel pour cette transition rendue obligatoire par Swisscom. Autant dire que la demande est importante et que la société met à disposition un personnel compétent pour y subvenir. Un bureau de contrôle indépendant Pour répondre à l’OIBT, ordonnance sur les installations à courant fort, qui régit les contrôles et la conformité des installations électriques, TAPPAREL & AYMON SA dispose d’une division spécialisée dans le domaine. Sur demande impérative de son distributeur de courant, chacun est tenu de faire contrôler ses installations électriques par un spécialiste qui délivrera un rapport de sécurité ou une liste de défaut à résorber et ceci à intervalles réguliers selon la classification des installations. Pour les installations nouvelles exécutées par l’entreprise, un contrôle final selon protocole est établi et un rapport de sécurité et communiqué au distributeur de courant ainsi qu’au propriétaire de l’installation.

Une offre dédiée au confort Installée au cœur de Crans-Montana, la boutique permet de satisfaire toutes les envies ou besoins grâce à une vaste gamme de produits. Un choix important de luminaires, tels que : plafonniers décoratifs ou techniques, suspensions, appliques, lampes de table ou lampes sur pied, luminaires extérieurs en tous genres et bien sûr une multitude de luminaires LED vous permet de décorer à votre guise votre habitat douillet. A ceci s’ajoute tout ce qui a trait aux soins corporels comme les sèche-cheveux, les rasoirs, les brosses à dents... ou les consommables tels que toutes les sources lumineuses, les piles et batteries, sacs d’aspirateurs... En ce qui concerne le petit ménager, comme les robots ou aspirateurs, le choix des modèles, des prix et des marques est large. Concernant le gros ménager, tel que frigo, vitro, four, hotte de ventilation, lave-vaisselle, lave-linge ou séchoir, toutes les marques sont représentées. Il est évi­ dent que tous ces appareils peuvent être livrés et installés à domicile avec, s’il le faut, une prise de mesures et conseils préalables, afin de définir l’appareil adapté à vos goûts et besoins. La protection des biens Afin d’éviter toute forme d’effraction ou de cambriolage, TAPPAREL & AYMON SA est spécialisée, également, dans l’installation de tous systèmes de dissuasion, d’alarmes, de caméras et de transmetteurs. Pour les constructions neuves ou existantes à équiper, ils proposent des offres adaptées aussi bien pour des privés que des commerces ou entreprises. Du personnel qualifié s’occupe de l’installation des différents systèmes, des paramétrages et de la programmation ainsi que des différents tests et instructions à l’utilisateur. Si la sécurité est encore de mise à Crans-Montana, la dissuasion d’éventuels malfrats par une sirène hurlante ou/et des fumigènes permet bien souvent d’éviter de fâcheuses conséquences.

Avenue de la Gare 12 CH-3966 Crans-Montana Tél. +41 27 481 25 19 www.etta.ch

529


BELL ELEC SÀRL

Des experts au service du client Basée à Monthey, l’entreprise d’électricité Bell Elec Sàrl, dirigée par Lionel Bellon propose des solutions performantes et innovantes dans le domaine des travaux électriques. Reconnue pour ses performances techniques, son professionnalisme et le savoir-faire de son équipe d’experts, elle est active dans tout le Valais et se déplace dans toute la Suisse. Zoom sur une société novatrice qui a su s’ouvrir aux technologies de demain.

530


La qualité, une notion essentielle Créée en 2014, Bell Elec, se veut novatrice et force de proposition, dès le début de son activité. Elle place la qualité et la satisfaction de ses clients au centre de ses priorités et met tout en œuvre pour proposer des solutions innovantes et performantes adaptées aux besoins réels de chacun de ses mandants. Collectivités, particuliers ou encore professionnels, elle est capable de répondre à toutes les demandes avec toujours la même réactivité et la même passion d’un travail réalisé dans les règles de l’art. Innovante et dynamique, elle est toujours à l’affût de l’outil, la technique, ou encore la méthode qui sera le plus adapté à chaque projet qui lui est confié. Une recherche constante qui aboutit toujours à une qualité irréprochable. Des professionnels expérimentés Les professionnels expérimentés qui composent l’équipe de Bell Elec sont l’un des points forts de l’entreprise. Avec huit collaborateurs dont un maîtrisé fédéral, deux conseillers en sécurité électrique, quatre monteurs-électriciens diplômés, la société offre une qualité multi-breveté et une pluridisciplinarité intéressante. Le client bénéficie d’un accompagnement privilégié dès le début de son projet jusqu’à la fin des travaux. Une relation de confiance qui se poursuit sur le long terme. Son bureau d’études lui permet de répondre à toutes les demandes avec efficacité et réactivité. Des prestations innovantes Parmi les services qu’elle propose, le photovoltaïque et la domotique sont deux aspects de son activité qui ont beaucoup évolués ces dernières années avec l’essor du développement durable et les nouvelles normes. Bell Elec propose des solutions actuelles et techniques dans ces domaines pour tout type de bâtiment. Son savoir-faire et son expérience dans le domaine de l’éclairage et projet 3D lui ont notamment permis d’obtenir un mandat pour la façade d’un bâtiment à Monthey. L’entreprise dispose de solides références et est à même de répondre aux demandes les plus diverses et pointues. Toujours dans cette optique de prestations novatrices, Bell Elec est aussi le partenaire idéal pour la mise en place du système eSMART. Une installation qui permet d’améliorer le confort et la sécurité d’un logement en permettant de maîtriser les consommations d’énergies. Ce système offre l’opportunité de tout gérer via un écran tactile (visiophone, affichage de la consommation, régulation de température,...) et de pouvoir piloter à distance l’ensemble de l’installation. Et ceci même sur une installation existante !

Des solutions performantes • Electricité traditionnelle (RénovationConstruction) • Dépannages • Installation photovoltaïque • Domotique-automatisation pour scénario d’éclairage et gestion d’habitat • Réseaux informatiques • Changement de régulation CVC, installation de vidéosurveillance, contrôle d’accès avec ou sans gestion du temps

Maintenance • Dépannage 7/7 J • Modification d’installation semi-industrielle (banques-magasins) • Contrôle OIBT (périodiques-finauxréceptions) • Etude électrique-calculs d’éclairage et projets 3D

Bell Elec Sàrl

Rue des Merisiers 27 • CH-1870 Monthey Tél. +41 79 947 78 47 info@bellelec.ch • www.bellelec.ch

531


INTERVIEW

STÉPHANE LATTION

JardinSuisse-Valais

« Préparer la relève en motivant les jeunes à rester dans ce métier passionnant » Créée en 1971 sous le nom de Groupement des Paysagistes Valaisans, JardinSuisse-Valais est l’une des sections cantonales de JardinSuisse depuis 2013. Forte d’une cinquantaine de membres, elle défend les intérêts de la branche paysagère et valorise les savoir-faire de la profession. Rencontre avec son président Stéphane Lattion et zoom sur l’actualité de l’association.

Salon des Métiers 2018.

532


Salon Prim’Vert en 2017.

JardinSuisse-Valais était hôte d’honneur du Salon Prim’Vert en 2017. Comment s’est déroulé le salon ? Nous avons profité de notre présence pour organiser un cours interentreprises de taille de pierre avec les apprentis. Un succès, puisque le public s’est montré très intéressé, notamment les jeunes, ce qui est très positif pour la formation. Afin de faire découvrir nos métiers et nos prestations au public, nous avions aménagé notre stand avec plusieurs téléviseurs diffusant des images de chantiers et réalisations. Il est encore trop tôt pour juger du retour que cela aura. Des séminaires ont également eu lieu sur différentes thématiques comme le jardin, les plantes vivaces ou encore la permaculture.

connaître leur orientation et mieux comprendre ce phénomène de « désertion  ». C’est pourtant un métier varié, mêlant technique et créativité et comme la construction en générale il y aura toujours du travail à l’avenir. C’est certes un métier physi­ que, mais les entreprises sont aujourd’hui bien équipées ce qui permet d’alléger le travail pour les employés.

Concernant la formation, assurer la relève est un enjeu important pour l’association. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Il s’agit de préparer la relève en motivant les jeunes à rester dans ce métier passionnant. Nous avons du mal à les garder. Certains font l’apprentissage juste pour entrer à la police, d’autres partent dans les communes. Nous souhaitons mettre en place un système pour

L’association a inauguré en 2017 des ateliers-écoles. De quoi s’agit-il ? Nous avons entièrement rénové et transformé d’anciennes serres laissées quelque peu à l’abandon en ateliers. Un investissement important de 300 000 CHF qui permet aux apprentis de s’exercer et d’apprendre le métier dans de bonnes conditions. Un espace bureau a également été créé pour le maître formateur.

533


L’association communique beaucoup sur ses prestations depuis quelques années. Par quels moyens et quel est l’enjeu ? La communication est essentielle pour faire connaître notre métier et montrer au public ce que nous pouvons offrir en termes d’aménagement extérieur. Contrairement à la voiture ou au logement, avoir un beau jardin n’est pas une nécessité première et nous devons donner envie aux gens de solliciter nos services. Le fait d’avoir changé de nom a permis de donner une visibilité accrue à l’association tout comme notre nouveau site internet. Outre le salon Prim’Vert, nous communiquons également dans la presse avec une présence dans les magazines mais aussi à la télévision comme il y quelques années sur Canal 9 avec une émission consacrée au paysagisme. Pour attirer de nouveaux clients, les entreprises doivent se renouveler et proposer toujours des jardins de plus en plus élaborés. Aujourd’hui, je pense que nous avons une véritable carte à jouer sur l’environnement et l’écologie. Il s’agit d’être avant-gardiste, tant sur le plan des traitements écologiques ou de l’entretien raisonné. Il faut également suivre de près les tendances en proposant des matériaux design et des aménagements innovants. Osez sortir des sentiers battus. Vous êtes en train de mettre en place dans les communes un concours d’aménagements paysagers : Prix Jardin-Valais. De quoi s’agit-il ? Ce concours mis en place en collaboration avec M. Pellissier, Chef de service de la mobilité du canton du Valais et M. Venetz, architecte cantonal mettra en compétition divers projets d’aménagements extérieurs, rond-point, avenue, place, parc, etc. Ceux-ci devront répondre à deux grands critères : l’utilisation de plantes et de matériaux locaux ainsi que l’écologie au niveau de l’entretien notamment. L’objectif est de valoriser nos savoirfaire mais aussi d’apporter quelque chose de positif pour le tourisme durant la période estivale avec de beaux villages, bien aménagés avec de belles entrées. Les inscriptions ont débuté en début d’année 2018 et un comité réunissant différents secteurs valaisans sera prochainement constitué avec une remise des prix en été. 534

Salon des Métiers 2018.

JardinSuisse-Valais

Rue de la Dixence 20 • Case postale 141 CH-1950 Sion Tél. +41 27 327 51 24 • Fax +41 27 327 51 74 info@jardinsuisse-valais.ch • jardinsuisse-valais.ch


UNE ENTREPRISE QUI MET LA QUALITÉ EN TÊTE DE VOS EXIGENCES Chemin du Lazaret 20 ❖ 1950 Sion Tél. +41 27 203 13 88 ❖ Fax +41 27 203 65 14 info@terrettazsa.ch ❖ www.terrettazsa.ch


TERRETTAZ SA

Des extérieurs à votre image Riche d’une histoire de plus de 85 ans, Terrettaz SA figure parmi les sociétés paysagères les plus établies du Valais. Son expérience, son dynamisme et sa créativité lui permettent de répondre à toutes les demandes d’aménagements avec, à la clé, des projets sur-mesure mêlant fonctionnalité et esthétisme. Portrait d’une entreprise qui a connu un nouvel essor avec l’arrivée d’un directeur passionné.

536


L’histoire d’un renouveau Depuis sa création il y a huit décennies, l’entreprise Terrettaz a bien évolué. Lorsqu’André Terrettaz fonde l’entreprise en 1929, celle-ci est active uniquement dans l’arboriculture. Ce n’est que dans les années 60 qu’elle étend ses activités aux aménagements paysagers et que son fils, Pierre, reprend l’affaire familiale, devenue société anonyme en 2003. Il la développera pour en faire une des entreprises paysagères les plus grandes de la région. Depuis janvier 2016, c’est Nicolas Bonvin qui dirige Terrettaz SA après y avoir réalisé son apprentissage ainsi que toute sa carrière. Une nouvelle aventure pour ce jeune père de famille bien décidé à perpétuer l’entreprise qui l’a vu grandir. Ses atouts : sa connaissance de la société dans les moindres détails et ses liens étroits avec les collaborateurs. La reprise passe par une refonte de l’organisation interne, synonyme de modernisation, tant au niveau de la structure, du parc machines que du système informatique. L’image de Terrettaz SA est également optimisée et actualisée avec une nouvelle identité graphique, un nouveau site internet, une présence sur les réseaux sociaux et la mise à disposition de vêtements de travail aux couleurs de l’entreprise pour les collaborateurs. Un vert flashy facilement reconnaissable, symbole de dynamisme. Le partenaire de vos extérieurs Active principalement sur le Valais romand, Terrettaz SA propose ses services aux privés, professionnels de la construction, entreprises et collectivités publiques. Via ses trois départements : entretien, construction et aménagement, dans lesquels évoluent des collaborateurs spécialisés, elle est capable de mener à bien l’ensemble des projets relatifs à l’extérieur d’une construction. Elagage, abattage, désherbage, taille, gazon et traitement en tout genre font partie de ses nombreuses prestations. L’entreprise conçoit et réalise différents aménagements extérieurs comme des surfaces carrossables ou piétonnes, terrasses, clôtures, petite maçonnerie, place de jeux et mobilier urbain. Elle aménage également des plantations, gazons et prairies fleuries ainsi que des étangs. Au bénéfice d’un large réseau de partenaires de confiance et toujours en quête des dernières nouveautés, l’entreprise est à même de proposer un large choix de produits à ses clients. Quant aux plantations, elle travaille essentiellement avec des pépinières suisses et privilégie les variétés indigènes.

Aux prestations traditionnelles du paysagiste s’ajoutent la conception et réalisation de places et de terrains de sport, un domaine qui représente environ 40% des activités de Terrettaz SA. Terrains de foot, de beach volley, courts de tennis, pistes d’athlétisme, ses projets sont variés. L’entreprise est également le partenaire des principaux golfs de Romandie dont elle crée des aménagements sur mesure. A CransMontana, elle a baissé un green de plus de 11 mètres et réalisé des gradins en chêne massif de plus de 1500 places. Cette société intervient également sur des projets de maintenance et de drainage conséquents, comme du sablage, de l’aération de terrain ou encore du sursemis de gazon grâce à des machines de nouvelles générations.

537


Des projets sur-mesure Terrettaz SA est une entreprise proche de sa clientèle. Sa passion du métier et ses multiples compétences lui permettent d’offrir un conseil personnalisé et d’accompagner ses clients à chaque étape de leur projet, du plus petit au plus grand, de la conception à la réalisation, en passant par le suivi complet du chantier. « Il n’y a pas de petit projet pour nous. Nous sommes au service de chaque client et intervenons toujours avec le même degré d’exigence, de la taille de rosiers au projet de grandes envergures », précise Nicolas Bonvin. Grâce à une équipe qualifiée de techniciens, elle est capable de trouver des solutions sur-mesure, quelles que soient les contraintes rencontrées sur le terrain, le tout dans le respect des délais et des coûts impartis, auxquels elle accorde une grande importance. Forte d’un architecte paysagiste, l’entreprise réalise des plans et vues 3D particulièrement réalistes grâce à un matériel informatique de pointe ainsi que de petits films permettant aux clients de se projeter et ainsi d’envisager leurs espaces verts et autres aménagements en toute sérénité.

538


La force d’une équipe dynamique Malgré sa trentaine de collaborateurs, Terrettaz SA cultive une philosophie d’entreprise familiale basée sur la confiance, le dialogue et la convivialité. Des valeurs chères à Nicolas Bonvin qui, en qualité d’ancien collaborateur, connaît bien le quotidien de ses employés. Exigeant et minutieux, il n’en reste pas moins soucieux de leur bien-être et tout est mis en œuvre pour favoriser la bonne entente au sein de ses équipes. « Je suis toujours parmi les premiers à arriver au bureau et ma porte est grandement ouverte pour ceux qui le désirent. Des moments de détente, comme un barbecue partagé avec les familles permettent également de souder le personnel. Nous sommes une grande famille. Si les employés se portent bien, l’entreprise va bien », explique-t-il. De quoi expliquer la grande fidélité du personnel malgré la reprise de l’entreprise. De plus, celle-ci s’illustre également par son implication pour la jeunesse en accueillant actuellement cinq apprentis, dont deux filles, ainsi que de nombreux stagiaires. « Une manière d’assurer une relève locale de qualité et de transmettre notre passion du métier et notre savoir-faire », conclut Nicolas Bonvin.

Terrettaz SA - parcs et jardins

Chemin du Lazaret 20 • CH-1950 Sion Tél. +41 27 203 13 88 • Fax +41 27 203 65 14 info@terrettazsa.ch • www.terrettazsa.ch

539


FUTURE ECOSYSTEMS

LE FUTUR DE L’ENVIRONNEMENT URBAIN

Les réalisations végétales, des avantages insoupçonnés Parer les intérieurs, les toits, les murs extérieurs de plantes et fleurs qui apportent confort et esthétisme, voici ce que propose Future ECOsystems. Pour un petit espace ou une grande surface, en plaine ou en montagne, la société s’adapte en toutes circonstances. Grâce à une très large gamme de végétaux, les réalisations ne laissent pas insensibles et interpellent.

540


La passion du métier En 2016, Joshua Egerton découvre la société ANS Global, spécialiste des solutions « vertes » pour les murs intérieurs et extérieurs, qui le séduit. Il en prend l’exclusivité pour la Suisse et démarre sa nouvelle activité en créant Future ECOsystems. Pour élargir son champ d’action, il s’entoure de paysagistes affiliés à JardinSuisse, gage de qualité et de professionnalisme, dans différents cantons. Ces derniers et lui-même démarchent les clients pour élaborer un projet puis poser des murs végétaux, des toitures vertes ou encore de l’art végétal. Un mur végétal pour faire la différence Quand un client souhaite une création, Joshua Egerton et son paysagiste se rendent sur place pour étudier la demande. L’exposition, l’altitude, l’emplacement intérieur ou extérieur, tout est analysé pour faire une offre avec des végétaux et des plantes qui sont adaptés à l’environnement. Une visualisation est réalisée. Dès l’acceptation de l’offre, ANS Global met en serre les plantations et 8 semaines plus tard tout est prêt à être installé. En amont, Future ECOsystems prépare le mur avec les composants nécessaires garantissant ainsi une installation rapide et efficace. Le contrat d’entretien qui va avec ses réalisations comprend des visites mensuelles et une inspection spécifique semestrielle pour s’assurer que les végétaux poussent bien. Une toiture verte ou comment faire des économies Pour les toitures vertes, ANS GrufeKit propose différentes options à choix, simple sedum, sedum/fleurs sauvages ou fleurs sauvages. Faciles à poser, elles permettent d’avoir immédiatement un toit élégant. A cet aspect esthétique s’ajoutent les avantages d’isolation. En effet, un toit plat recouvert de gravier attire la chaleur et la rediffuse dans la bâtisse. Les plantes, à contrario, absorbent la chaleur et isolent le bâtiment. Il est reconnu qu’un toit végétal offre de la fraîcheur à l’in-

térieur et entraîne une consommation beaucoup plus faible d’énergie. L’hiver, il protège l’étanchéité de la maison en faisant barrière à la neige, au gel, auxquels il résiste parfaitement. L’art végétal Pour apporter une touche de verdure dans un bureau, un hall d’entrée de société, le salon d’un particulier... l’art végétal est idéal. Grâce à une mousse naturelle séchée et une large palette de couleurs, toutes les demandes sont réalisables. Une carte du monde, un logo, une œuvre de son choix, le sur-mesure ouvre les portes de l’infini. Pas d’entretien, la mousse est stabilisée. La demande va grandissante pour l’esthétisme et l’originalité qu’offre cette forme d’art. Autres propositions « vertes » Soucieux du respect de l’environnement, entouré de partenaires spécialistes, Future ECOsystems propose la pose de panneaux solaires. Complémentaires à l’offre végétale, ils permettent d’alimenter en énergie une citerne enterrée qui recueille l’eau de pluie. Filtrée, elle est recyclée et utilisée pour irriguer les jardins ou les murs végétaux. Dans un autre ordre d’idée, si l’on souhaite apporter une petite touche de verdure dans son intérieur, Joshua Egerton propose un système doté de pochettes dans lesquelles on peut installer des plantes et fleurs de son choix. Un réservoir d’eau, avec indicateur, permet de vérifier qu’elles en ont suffisamment pour pousser et former un cadre végétal du plus joli effet. Ces cadres peuvent être commandés sur le site de Future ECOsystems, une société qui met tout le monde au vert !

Future ECOsystems Sàrl

Tél. +41 79 714 82 06 info@futureecosystems.com www.futureecosystems.com

541


DUSTIN JOHNSON GOLF’S WORLD NUMBER 1

T

H

E

A

R

T

O

F

F

Big Bang Unico Golf. Boîtier ultra léger en texalium. Mouvement manufacture UNICO, muni d’un mécanisme additionnel unique de comptage dédié au golf. Bracelet interchangeable par un système d’attache unique en cuir cousu sur caoutchouc.

U

S

I

O

N


hublot.com

BOUTIQUES GENEVE • LUZERN • ZURICH • ZERMATT


UNE ENTREPRISE QUI MET LA QUALITÉ EN TÊTE DE VOS EXIGENCES Chemin du Lazaret 20 ❖ 1950 Sion Tél. +41 27 203 13 88 ❖ Fax +41 27 203 65 14 info@terrettazsa.ch ❖ www.terrettazsa.ch


GOLFS

Les sommets au-delà du green Avec ses 47 sommets culminants à plus de 4000 mètres d’altitude entre le glacier du Rhône et le lac Léman, le Valais est un lieu unique pour la pratique du golf. Huit clubs de golf logés dans un cadre unique attendent les sportifs, chacun possédant son propre caractère, ses beautés et aussi ses embûches. Bien Vivre vous emmène à leur découverte.

Golf Club Crans-sur-Sierre.

545


Golf Club Crans-sur-Sierre Le Golf Club de Crans-sur-Sierre, situé à 1500 mètres d’altitude sur le Haut Plateau, possède 4 parcours, dont le fameux 18 trous Severiano Ballesteros du nom de son créateur et le 9 trous Jack Nicklaus, désigné à quatre reprises le plus beau 9 trous de Suisse. Classé parmi les plus beaux golfs du monde grâce à sa vue imprenable sur les plus hauts sommets, du Cervin au Mont-Blanc, il permet à chacun de relever des défis inoubliables dans un environnement naturel d’exception. Le Golf Club Crans-sur-Sierre a ouvert le premier centre européen d’entraînement de golf en altitude. Les golfeurs pourront au Golf Performance Center pratiquer leur sport favori toute l’année, avec des cours de golf dispensés par la Indoor Golf Academy. Point fort de la saison, l’Omega European Masters est l’une des plus prestigieuses compétitions de golf disputées sur sol européen.

L’association valaisanne de Golf (AVG) Créée en 1991 par Gaston Barras, Paul Schmidhalter et Marcel Nicolier qui croyaient fort au potentiel du golf en Valais, l’AVG est la seule association cantonale de golf en Suisse. Elle réunit les huit clubs du canton du Valais, soit environ 5000 golfeurs licenciés. Dirigé par comité composé d’un représentant de chaque club, elle veille à leur coordination. Elle s’engage à favoriser la pratique et le développement du golf en Valais et soutient la relève du canton au travers des cadres régionaux et nationaux. Enfin, elle organise chaque année une dizaine de compétitions dont les Championnats valaisans.

Golf Club de Sierre.

Golf Club Source du Rhône.

Golf Club Leuk Ce golf de 18 trous se situe dans la plaine du Rhône à Loèche-les-Bains. Dessiné par l’Ecossais John Chilver-Stainer, le parcours et tout particulièrement les greens ont pour modèles les « links » écossais. Chaque trou a été conçu pour les joueurs Par ou Bogey. Inauguré en 2002, il propose aux joueurs des obstacles exigeants, greens ondulés, bunkers sophistiqués et sol dur... A ceci s’ajoute un vent permanent qui s’explique par la position ouverte du parcours et qui vient fortement influencer les conditions de jeu. Le parcours entretient un suspens croissant et les pars sont bien équilibrés. Golf Club Source du Rhône Directement situé sur les rives du Rhône, à 1350 mètres d’altitude, le parcours s’intègre merveilleusement bien dans le paysage. Avec ses quelque 3020 m, il est le plus long des 9 trous de Suisse. A chaque trou, la vue sur le Galenstock enneigé et la vallée du Rhône est fascinante. Entièrement modelé par la nature, il réserve une série d’obstacles intéressants. Golf Club Riederalp Le plus haut d’Europe ! Perché à 2000 mètres d’altitude, le golf de Riederalp est situé dans 546

Golf Club Riederalp.

la région d’Aletsch, désignée patrimoine naturel mondial de l’Unesco. Il offre une vue magnifique sur tous les sommets de plus de 4000 mètres des Alpes valaisannes. Grâce à un climat doux et ensoleillé les aires de départs, les fairways ainsi que les greens sont d’une excellente qualité. Le terrain est parsemé de jeunes arbres, de quelques obstacles d’eau et de biotopes. Ce 9 trous par 60 est particulièrement indiqué pour les débutants. Golf Club de Sierre Le climat méditerranéen qui caractérise le Valais central a permis, en 1994, la réalisation du premier golf de plaine à Sierre. Ce véritable « golf nature », propose un parcours 18 trous varié dans un parc de 55 hectares en bordure de la réserve naturelle de Pouta Fontana. Les fairways longent plusieurs plans d’eau très poissonneux et sont bordés de grands arbres Une promenade golfique et didactique très agréable, 9 mois par an.


Golf Club Sion. © Olivier Maire

Golf Club Verbier. © Sporting Photos Verbier

Golf Club Matterhorn. © Matterhorn Golf Club

Golf Club de Sion Situé au cœur de la vallée du Rhône, à quelques minutes de la capitale valaisanne, le parcours du Golf Club de Sion bénéficie d’un ensoleillement optimal. Ce 18 trous qui s’étend sur 42 hectares est un par 70 dominé par les châteaux de Valère et Tourbillon. Bordé au Nord par le Rhône et à l’Est par le Bois de la Borgne, le terrain chemine à travers des arbres fruitiers et est agrémenté par des obstacles d’eau naturels. Le parcours alterne intelligemment difficultés tactiques et techniques. Il permet aussi bien aux joueurs aguerris qu’aux débutants de se fixer de beaux challenges. Bénéficiant d’un microclimat exceptionnel, il est ouvert toute l’année, sauf en cas de neige. Golf Club Matterhorn Terrain de golf 9+ trous avec tour de 18 trous : le Golf Club Matterhorn de Täsch-Randa se niche dans la vallée de Saint-Nicolas, entouré des plus hautes montagnes de Suisse. Niché à 1400 m d’altitude, entre les villages

de Täsch et de Randa, à proximité de la station internationale de Zermatt, le parcours se scinde en deux, de part et d’autre de la rivière Vispa. Ce qui est nouveau et unique en Suisse, c’est que vous pouvez jouer par trou à partir d’un tee différent. Cela signifie que l’on joue sur le terrain de golf à 9+ trous comme sur un terrain à 18 trous. Le joueur trouvera ici un parcours varié avec des exigences différentes pour chaque trou et de nombreux obstacles d’eau. Golf Club Verbier Le parcours des Esserts (par 69, 18 trous) a été construit dans la station de Verbier, à quelques 1600 mètres d’altitude. Il domine la région et offre une vue saisissante sur les somptueux massifs alpins des Combins et du Mont-Blanc. Ce parcours est techniquement exigeant et demande une attentive précision lors de chaque coup. Le deuxième parcours des Moulins (pitch and putt 18 trous) s’adresse aux joueurs licenciés ou non-licenciés voulant améliorer le petit jeu. Le parcours est dessiné en terrasses qui serpentent en descente jusqu’au Hameau de Verbier, avec des fairways parsemés d’obstacles naturels et de quelques ruisseaux. 547


INTERVIEW

CHARLES-ALBERT HEDIGER

UPSA Valais Section cantonale de l’Union Professionnelle Suisse de l’Automobile (UPSA) qui compte environ 4000 entreprises, l’UPSA Valais regroupe 175 membres. Particulièrement entreprenante dans un milieu en constante évolution, elle s’engage pour défendre les intérêts de la branche ainsi que pour la promotion et le développement de la formation. Afin d’en savoir plus, Bien Vivre est allée à la rencontre de CharlesAlbert Hediger, président de l’UPSA Valais. Une association qui fête en 2018 ses 85 ans d’existence.

548


Quelles sont les principales missions de l’UPSA Valais ? En tant qu’association faîtière des garagistes valaisans, l’UPSA Valais s’engage pour ses membres et les soutient dans leur travail. Dans ce rôle, elle influence les conditions-cadre et propose des prestations concrètes. Elle est notamment signataire d’une convention collective et sert également d’intermédiaire en transmettant les informations en matière de nouvelles réglementations. De manière plus générale, ses compétences s’étendent principalement sur trois domaines que sont la représentation classique de la branche auprès des autorités politiques, la promotion d’une éthique professionnelle de qualité et enfin la formation. Pouvez-vous justement nous en dire plus sur le rôle de l’association dans la formation ? La formation constitue le cheval de bataille de l’association. Dans un milieu en constante évolution, non seulement au niveau des technologies mais également dans la diversité des métiers de la profession, assurer une formation de qualité est essentiel. Au niveau de la formation de base, nous travaillons en partenariat avec

le centre professionnel pour définir le contenu des apprentissages et veiller à l’application de la loi fédérale. Nous assurons la promotion de nos métiers à travers notre présence au Salon des Métiers et Formations « Your Challenge ». Le Valais compte actuellement 400 apprentis. Concernant la formation continue, diverses formations sont organisées en partenariat avec l’association faîtière au niveau suisse, dont celles menant au Brevet fédéral. Nous proposons également toute une série de cours de perfectionnement comme par exemple sur l’usage de Facebook, sur la vente de voitures d’occasion, le management ou encore la TVA. Fondée en 1933 sous le nom de section valaisanne de l’Union Suisse des Garagistes, l’UPSA Valais fête cette année ses 85 ans. Pouvez-vous nous en dire plus sur le programme des festivités ? Nous serons l’invité d’honneur de la Foire du Valais qui se tiendra à Martigny du 27 septembre au 7 octobre 2018. Un stand d’honneur sera créé pour l’occasion et notre jubilé célébré le 1er octobre. Le programme des festivités est encore confidentiel.

549


A première vue, automobile et développement durable ne font pas bon ménage. Que répondez-vous à cela ? C’est une idée fausse. L’automobile a fait énormément de progrès ses dernières années avec la mise sur le marché de véhicules beaucoup plus respectueux de l’environnement avec notamment des consommations moindres ou encore des moteurs à filtre à particules, sans oublier les voitures électriques et hybrides qui connaissent un succès croissant. L’automobile n’a jamais été aussi propre qu’aujourd’hui. De plus, l’UPSA s’engage depuis des années au niveau de la protection de

l’environnement en motivant les collaborateurs et les clients à adopter un mode de comportement écologique et en leur donnant des conseils correspondants. Comment se porte la branche automobile valaisanne ? Le marché 2017 a été satisfaisant et les perspectives pour 2018 sont bonnes. Le Valais est un canton fortement motorisé avec plus de 680 véhicules pour 1000 habitants. Un record en Suisse romande. Cela s’explique notamment par la topographie de notre canton et une offre de transports publics limitée. La voiture fait partie de l’identité valaisanne, les gens y sont très attachés. Il existe une vraie passion de l’automobile en Valais comme en témoigne la ferveur populaire lors du Rallye International du Valais. Quels sont les principaux défis auxquels sont confrontés vos membres ? Le principal défi concerne l’évolution vers la voiture autonome. Le passage de la voiture à moteur thermique au moteur électrique implique des changements en termes d’infrastructures et de savoir-faire pour les garages avec tous les coûts supplémentaires liés. Le fait que ces nouveaux véhicules nécessitent moins d’entretien menace également les bénéfices avec des interventions moins régulières.

UPSA Valais

Place du Midi 36 • Case postale 565 CH-1951 Sion Tél. +41 27 327 22 64 • Fax +41 27 327 22 79 info@upsa-vs.ch • www.upsa-vs.ch

550


GARAGE DU LEVANT

La passion de l’automobile Basé à Vetroz, le Garage du Levant est le partenaire idéal pour tout ce qui touche à la mécanique automobile, la restauration de voitures anciennes et de collection, ou encore à l’entretien et la réparation de véhicules de toutes marques. Dans cet atelier, le maître-mot est la passion !

Reconnu pour son professionnalisme, ses compétences et savoir-faire, ce garage propose une qualité de service irréprochable, un accueil agréable et assure une grande disponibilité à ses clients. Il est dirigé par M. Marguet, professionnel qui possède une longue expérience. Dans cette entreprise c’est l’amour et la passion de ces véhicules qui animent chacun des collaborateurs !

Restauration de vieux modèles, location de voiture ancienne, achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, réparation et entretien, les professionnels du Garage du Levant relèvent tous les défis avec comme objectif principal de satisfaire leurs clients le mieux possible. Vrai gage de qualité, il est partenaire des services Autofit en Valais et prend à cœur de transmettre son savoirfaire en formant des apprentis qui représentent l’avenir de la profession. Pour toutes questions ou informations, contactez notre garage à Vétroz ! M. Marguet et son équipe de mécaniciens seront heureux de vous répondre.

Rue du Levant 21 • CH-1963 Vétroz Tél. +41 27 346 33 77 garagedulevant@bluewin.ch www.garagedulevant.ch

551


INDEX Bien Vivre en Valais est vendu dans les K Kiosk du canton

Diffusion auprès : •  Médecins, avocats, notaires, fiduciaires. •  Des Offices du tourisme, Valais/Wallis Promotion, Valais Excellence, Association des remontées mécaniques du Valais (RMV), Chambre valaisanne de tourisme. •  Administrations, pouvoirs publics, membres de la Fédération des communes valaisannes. •  Hôtels 3, 4, 5 étoiles et restaurants, Caves et Domaines, Interprofession de la vigne et du vin (IVV), Association hôtelière du Valais, Gastrovalais. •  Membres de l’Union valaisanne des écoles privées (UVEP), Fondation Gianadda, Ecoles, Musées, Casinos, Centre de Congrès. •  Centres médicaux, Cliniques esthétiques, Centres Thermaux, Welness et spas, Instituts, Banques, Assurances, Commerçants. •  Boutiques de luxe, Bijouteries, Horlogerie. •  Grandes entreprises, membres de la Chambre de commerce et d’industrie (CVCI), de l’Union des industriels valaisans (UIV), de ConstructionValais et du Groupement des entreprises du chablais (GEC). •  Membres de l’USPI, de la Chambre immobilière du valais (CIV), professionnels de l’immobilier. •  Cabinets d’architecture, Ingénieurs, Bureaux techniques, Maîtres d’ouvrage, membres de la Société suisse des ingénieurs et architectes (SIA) et de l’Union suisse des ingénieurs-conseils – Section Valais (USIC). •  Membres du Bureau des Métiers, AVEMEC, AVIE, AVMPP, AMFA, AVP, AVDI et de l’Union valaisanne des arts et métiers (UVAM). •  Membres de l’association des Métiers de la construction (AVMC), de l’Association valaisanne de la technique du bâtiment (TEC-BAT) et de Metaltec-Valais. •  Membre JardinSuisse-Valais et de l’Union professionnelle suisse de l’automobile – Section Valais (UPSA). •  A l’étranger, ambassades et salons touristiques. Photo de couverture : Vue de Zermatt et du Cervin. © Kurt Müller

www.editions-bienvivre.ch 552

adoc Assainissement ..............................................................513 Agence immobilière leValais.Ch SA......................344/441 AM+P SA.............................................................................176/280 Aqualux Design.............................................................................69 Aquinox Sàrl.................................................................................505 ARP architectes..........................................................................396 Ascenseurs Schindler SA.......................................................442 Atelier d’architecture Claude Beytrison SA................464 Audition Santé................................................................................54 B39 Architecture & Design..................................................162 Bagnes Immobilier Sàrl.................................................140/406 Barras Antoine & Fils Sàrl......................................................320 Baume & Mercier.......................................................................309 Bauwerk Parquet SA...................................................................28 Bell Elec Sàrl..................................................................................530 Betica ...............................................................................................456 Bisa Bureau D’ingénieurs SA.....................................216/464 Bitz & Savoye SA.......................................................................501 Bowland Martigny......................................................................360 Brasserie du Grand Pont.......................................................424 Bruchez Alpine Garden..........................................................173 Bruchez Alpine Photo.............................................................390 Buchard Cuisines........................................................................268 Bureau d’Affaires Touristiques.......................300/348/354 Bureau Technique Moret et Associés SA ..................174 Café du Marché..........................................................................426 ceparchitecture Sàrl..................................................................472 Chablais Emploi SA...........................................................91/514 Claude Bonvin & Fils SA........................................................316 Clinique Bernoise Montana....................................................56 Comptoir Immobilier..............................................................247 Constantin Group...........................................................228/235 Constantin Isolation SA..........................................................478 Corum.................................................................................................13 Eagle Express........................................................................... 44/80 Ecole Montani / Ecole des Buissonnets.........................114 Electricité Emosson SA .........................................................362 Emery Partenaires SA.............................................................272 Emil Frey SA Centre Automobile Sion.....194/339/471 Exquis & Luy.......................................................................408/520 Fiduciaire Actis SA.......................................................................95 Fondation du Château Mercier.................................... 70/84 Framo SA.......................................................................................260 Fred.......................................................................................................17 Future Ecosystems Sàrl .........................................................540 Garage du Levant......................................................................551 Garage Olympic SA......................................212/4e de couv. Garaventa AG.............................................................................289 GD Climat SA........................................................................ 7/198 Géau Environnements SA....................................................222 Gepimmo SA.....................................................................242/266 Glem Suisse...................................................................................486 Good Construction........................................................252/259 Groupe H Architecture et Ingénierie SA....................448 Guinnard Immobilier & Tourisme SA..................374/394

CLIN D’ŒIL...

Hermès Immobilier Sàrl..................................................11/248 Hôtel Vatel ...................................................................................356 Hublot..............................................................................................542 Hydro Exploitation SA...........................................................124 IDM Portes et Fenêtres ........................................................496 Immo Selec’Sion Sàrl...............................................................330 Ingex SA bureau d’ingénieurs conseils...........................524 Institut de Génie Thermique - IGT.................................134 Institut Secret Beauté..............................................................152 J.Nicolet SA...................................................................................156 Jean-Richard Roux Sàrl ................................................202/220 JP Chauffage Sanitaire..............................................................504 Kurmann et Cretton Ingénieurs.........................................146 Laser Beauté Med SA................................................................62 Lathion Berney Associés...........................................................76 LBM Chablais Sàrl......................................................................166 Le Regent Crans-Montana College.......................102/315 Lemania Verbier International School.................101/378 Les Elfes....................................................................................42/376 Longines.............................................................................................26 Loniswatches................................................................................190 Lou Carrelages Sàrl...................................................................516 Ma Maison Bois...........................................................................340 Menuiserie G. Risse SA..........................................................493 Messika................................................................................................. 2 Montres Breguet SA............................................... 2e de couv. Panerai................................................................................................15 Parmigiani.......................................................................................240 Piaget...................................................................................................19 PICH ARt Design.......................................................................508 Pierre Vaudan & Fils SA...............................................400/485 Pure Clinic................................................................................. 46/58 Restaurant la Grange.....................................................404/416 Restorex Cuisines Professionnelles SA.........................431 SeCasa SA......................................................................................489 Seize SA..........................................................................................129 Serafin Architectes Associés SA.......................................476 Summit Clinic....................................................310/3e de couv. SWI - Swiss Welding Institute ..........................................136 Swiss Education Group..........................................................107 Swiss Facilities..............................................................................274 Swissecotaxis................................................................................314 Tag Heuer......................................................................................278 Tapparel & Aymon SA...........................................................528 Terrettaz SA.......................................................................535/544 TIKEO SA.......................................................................................178 Vallée du Trient Tourisme SA...........................................366 Vatel Switzerland Business School...................................112 VB Création SA..........................................................................460 VFP Immobilier ..................................................................... 8/384 Vogel SA.........................................................................................299 W Verbier......................................................................................382 Wonka Architecture................................................................186 Yamaha Center.................................................................123/204 Zenith...............................................................................................138

LIPCO SA Rédaction – Administration Rue du Clos 5 CH-1207 Genève Tél. +41 22 737 09 33 Fax +41 22 737 09 38 contact@lipco.ch Marketing – Publicité Didier Benais Tél. +41 79 630 94 55 Parution annuelle – Tirage Edition 2018-2019 15 500 exemplaires Graphisme GraphicTouch, Morges www.graphictouch.ch Impression DBS print – 1800 Vevey


Clinique pour la prévention, la beauté et le mouvement

Arthroscopie Blépharoplastie BodyTite Check-up médical Chirurgie mammaire CoolSculpting® Cryothérapie Dermatologie Épilation laser Exokine® Gynécologie Hyperhidrose Injections d’acide hyaluronique Laser pigmentaire et vasculaire Lifting Liposuccion Lumière Intense Pulsée (IPL) Rejuvenation et peeling Plasma Riche en Plaquettes (PRP) Thérapie Rejuvenation intime Toxine botulique Ultherapy®

Les II Tsars · Rue Centrale 62 · CP 21 · 3963 Crans-Montana 2 +41 27 486 80 90 · contact@summitclinic.ch · www.summitclinic.ch


Bien vivre en Valais 2018-2019  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Bien vivre en Valais 2018-2019  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION