__MAIN_TEXT__

Page 1

ÉDITION 2017-2018 / CHF 5.-

...en Pays de Vaud AGENDA Tous les événements à ne pas manquer

PERSONNALITÉS Engagées pour demain ÉCONOMIE & TOURISME Un canton dynamique

SANTÉ & ÉDUCATION Une offre d’excellence

GASTRONOMIE & HÔTELLERIE L’élite vaudoise

ARCHITECTURE Bâtir l’avenir IMMOBILIER Qualité & Ethique

CONSTRUCTION Des professionnels de confiance


NOUVEAU SUV COMPACT CITROËN C3 AIRCROSS More Space, More Versatility #EndlessPossibilities citroen.ch

PSA RETAIL Lausanne-Crissier Route de Prilly CP-191 | 1023 Crissier | www.citroen-retail.ch


ÉDITO

Chères lectrices, chers lecteurs,

B

ien Vivre fête ses 10 ans. Dix ans déjà que l’aventure de notre maison d’édition a débuté et vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre ! Si la famille de nos revues s’est agrandie au fil des ans, notre ambition de départ est restée la même : vous proposer un contenu de grande qualité, miroir de l’art de vivre des cantons romands à travers un festival de belles images, de dossiers et de rencontres inédites. Et cette 14e édition de Bien Vivre en Pays de Vaud ne déroge pas à la règle avec un contenu riche en surprises et rencontres coup de cœur. Honneur aux femmes, c’est la présidente du Conseil d’Etat, Nuria Gorrite qui ouvre ce numéro. Première femme à occuper cette fonction, la Cheffe du département des infrastructures et des ressources humaines, nous explique ce que symbolise cette nomination pour elle et nous dévoile les enjeux liés au développement des infrastructures de mobilité. Les transports, un sujet que maitrise également Olivier Français. Ancien directeur des travaux de la ville de Lausanne, le Conseiller aux Etats, président de la commission des transports et télécommunication, nous parle de ses combats et de ses convictions.

Cette année encore, nous sommes allés à la rencontre des syndics des principales communes vaudoises. Engagés et passionnés, les élus nous présentent leur ville et nous parlent des défis auxquels ils doivent faire face dans un canton en pleine mutation. Un territoire au dynamisme incroyable, comme nous l’explique Philippe Leuba pour qui l’économie vaudoise rayonne par sa diversité mais aussi par sa force d’innovation. C’est cette innovation qui participe notamment à la transition énergétique pour laquelle œuvre la Conseillère d’Etat en charge du territoire et de l’environnement, Jacqueline de Quattro, une des autres personnalités politiques à avoir répondu présent pour ce numéro. Egalement au sommaire, la formation et la santé, deux pôles d’excellence développés à travers les interviews de l’AVDEP, de Vaud Cliniques mais aussi de Pierre-Yves Maillard. Entre vieillissement de la population, organisation des soins et augmentation des primes maladie, le Chef de la santé et de l’action sociale nous dévoile ses axes d’action. L’architecture et l’immobilier figurent aussi parmi les grands dossiers de Bien Vivre en Pays de Vaud avec la présence de la SIA Vaud, qui s’engage pour promouvoir la culture du bâti auprès du grand public mais aussi celle de l’USPI Vaud pour qui immobilier rime avec qualité. Une vision partagée par Olivier Feller directeur de la CVI. Enfin, comment présenter le canton de Vaud sans parler de son incroyable richesse culturelle et touristique comme l’atteste Andreas Banholzer, directeur de l’Office du tourisme vaudois mais aussi nos rubriques Events et Agenda avec les derniers événements phares et les rendez-vous à ne pas manquer. Impatient de parcourir notre revue ? Avant cela, je tiens pour conclure à remercier l’ensemble des acteurs qui font le succès de la revue, aujourd’hui largement reconnue : partenaires, associations, personnalités, à tous un grand merci pour votre confiance et fidélité. Bonne lecture !

Didier Benais, Editeur et Directeur de la publication

1


SOMMAIRE 7

23

EVENTS

7

Des moments forts

AGENDA

23

Tous les événements à ne pas manquer

PERSONNALITÉS Engagées pour demain

39

NURIA GORRITE, Conseillère d’Etat, Cheffe du département des infrastructures et des ressources humaines « J’arrive avec une autre personnalité » 40

40

OLIVIER FRANÇAIS, Conseiller aux Etats « Il est important de garder les pieds sur terre »

48

KARL-FRIEDRICH SCHEUFELE, président de l’UFGVV « On ne peut nier que le secteur horloger connaît une période difficile »

62

JOSÉPHINE BYRNE GARELLI, présidente de l’ADCV Un engagement de tous les instants 

72

48

ÉCONOMIE & TOURISME 77 Un canton dynamique

78 2

PHILIPPE LEUBA, Conseiller d’Etat en charge du département de l’économie, de l’innovation et du sport Engagé pour un canton fort

78

ANDREAS BANZHOLZER, directeur de l’Office du Tourisme du Canton de Vaud Une région au dynamisme incroyable

84

STEEVE PASCHE, directeur de Lausanne Tourisme Une forte croissance du tourisme

92


GRÉGOIRE JUNOD, syndic de Lausanne

98

176

252

98

CHRISTOPH STURNY, directeur de Montreux-Vevey Tourisme

116

BERNARD SCHMID, directeur de Promove Riviera-Lavaux, dynamisme économique et qualité de vie

130

LAURENT WEHRLI, syndic de Montreux Pour un développement coordonné

134

ELINA LEIMGRUBER, syndique de Vevey « La franchise et la transparence sont des valeurs essentielles pour moi »

150

FRÉDÉRIC BORLOZ, syndic d’Aigle Une commune où il fait bon vivre

160

GEORGES MARIÉTAN, secrétaire général de Chablais Région Construire le Chablais de demain

172

JEAN-MARC UDRIOT, syndic de Leysin et président de la CITAV Dynamisme et art de vivre

176

SERGEI ASCHWANDEN, directeur général de Villars-Gryon - Les Diablerets - Bex

188

VALLÉE DU TRIENT Pays d’expériences authentiques

203

CHRISTELLE LUISIER BRODARD, syndique de Payerne « Rester accessible et proche des habitants »

208

PIERRE-ANDRÉ ARM, directeur de la COREB La communauté régionale de la Broye

220

CAROLE PICO, syndique de Moudon « Une ville campagne »

230

PIERRE DROZ, directeur régional du tourisme Yverdon-les-Bains Région

244

NICOLAS LEUBA, président de l’UPSA-Vaud L’automobile, une corporation en pleine mutation

252

JEAN-DANIEL CARRARD, syndic d’Yverdon-les Bains « La douceur de vivre rime avec des prestations de premier ordre » 260

282

NICOLAS WEBER, directeur de IGT et membre de la direction SWI Un homme engagé pour la formation

272

CÉDRIC PAILLARD, directeur de Vallée de Joux Tourisme

282 3


SOMMAIRE

338

DIDIER MIÉVILLE, directeur de Nyon Région Tourisme

292

Association Pro-Jet S’engager c’est œuvrer pour la société !

300

DANIEL ROSSELLAT, syndic de Nyon « Orienter et accompagner la croissance démographique en favorisant le lien social »

304

YVES-ETIENNE KAHN, président de Morges Région Tourisme

324

VINCENT JAQUES, syndic de Morges Morges, une ville en pleine mutation

338

OSCAR CHERBUIN, directeur de l’ARCAM Toujours aller de l’avant pour plus de synergies et de développement

346

SANTÉ

353

Un réseau de prestige

354

PIERRE-YVES MAILLARD, Conseiller d’Etat, Chef du département de la santé et de l’action sociale L’homme du chantier de la santé

354

JÉRÔME SIMON-VERMOT, secrétaire général de Vaud Cliniques Près de 20% des hospitalisations dans le canton de Vaud se font dans les cliniques privées, un choix ouvert à tous ! 

358

ÉDUCATION

373

Une offre d’excellence JEAN-LOUIS DUBLER, président de l’Association Vaudoise des Ecoles privées « Le marché est aujourd’hui arrivé à maturité »

374

374

GASTRONOMIE & HÔTELLERIE

411

L’élite vaudoise

424 4

PHILIPPE THUNER, président de l’Association Romande des Hôteliers Depuis plus de 75 ans au service de l’hôtellerie

418

HÔTELLERIE DE LUXE Dans le canton de Vaud, une myriade d’étoiles

424


433

GOLFS EN PAYS DE VAUD

433

A la découverte des plus beaux greens

IMMOBILIER

443

Qualité & éthique

444

OLIVIER FELLER, Conseiller national et directeur de la Chambre vaudoise immobilière « Le secteur de l’immobilier se porte bien même si des évolutions sont à l’œuvre »

444

DIDIER GOLAY, président de l’USPI Vaud Des professionnels de qualité

456

ARCHITECTURE

467

Bâtir l’avenir SIA Vaud Une association engagée

CONSTRUCTION

468 517

Des professionnels de confiance

518

JACQUELINE DE QUATTRO, Conseillère d’Etat en charge du département du territoire et de l’environnement « La transition énergétique est un cheminement difficile mais nécessaire pour l’avenir » 518

AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS

531

Créateurs d’extérieurs BAPTISTE MÜLLER, secrétaire général de JardinSuisse-Vaud Une association engagée pour la qualité dans la branche verte 532

532

CLIN D’ŒIL

544 5


EVENTS

Des moments phares

© Joseph Carlucci

7


EVENTS

MONTREUX JAZZ FESTIVAL

1

© Lionel Flusin

2 © Marc Ducrest

4

3

© Lionel Flusin

1. Max Richter 2. Quicy Jones 3. Grace Jones 4. The Lemon Twigs

© Marc Ducrest

La 51e édition du Montreux Jazz Festival, dense partition aux lectures multiples, a fait vibrer environ 230 000 personnes. Offres et infrastructures repensées, soumises à la météo variable, ont enthousiasmé artistes et public. Parmi la profusion des concerts proposés, agencés avec cohérence par scène et par soir, le Festival retiendra une trace indélébile des performances de Tom Jones, Tash Sultana, Ms. Lauryn Hill, Grace Jones, Royal Blood, Solange, Erykah Badu, The Taj Mahal & Keb’ Mo’ Band, Yello, London Grammar, Shabaka & The Ancestors... et tant d’autres ! Montreux, on le sait, favorise les rencontres, l’apparition de moments spontanés. En témoignent les échanges entre artistes, sur et hors scène. On a vu Ms. Lauryn Hill, improvisant une version poignante de « Ne me Quitte Pas » à la Nina Simone. On a vu Sampha courir rejoindre Solange sur scène ou Chilly Gonzales reprendre spontanément « Rockit », en clin d’œil à Herbie Hancock. On a vu Yello promettre un retour à Montreux à la sortie de leur unique date en Suisse. On a vu Kery James rapper en duo avec Youssoupha et inviter le fils de ce dernier sur scène... Le Festival tient à remercier tous les artistes qui ont permis à ces moments d’émotion et d’amitié d’exister à Montreux.

MONTREUX CHORAL FESTIVAL L’ensemble des 11 chœurs participant au concours international et des 6 chœurs suisses du concours national ont ainsi été récompensés à l’Auditorium Stravinski de Montreux devant un très nombreux public enthousiaste (environ 800 personnes) qui a pu apprécier les interprétations de tous les chœurs lauréats. Cette 53e édition Montreux Choral Festival a été marquée par un magnifique concert d’ouverture le mercredi 19 avril, avec la présence enthousiaste de deux chœurs de la région invités pour l’occasion : A Voce Rivolta et Chœurs à Corps, qui ont été suivi d’un chant de chacun des chœurs en compétition internationale. Ce premier concert s’est conclu par des chants en commun avec le public. Une véritable fête des voix  ! Le samedi a vu de très nombreux chœurs du monde entier égayer des centres commerciaux, de grands hôtels et différents sites de la région avec des concerts « off » offerts aux passants pour élargir cette ambiance festive à toute la Riviera. Pour cette 53e édition du Montreux Choral Festival, les compétitions ont permis de toucher à des sommets de qualité d’interprétation rarement atteint, dans la joie, la fraternité et le partage avec le public de la région, dans une ambiance de convivialité unique. Photos MCF 2017 - Studio Edouard Curchod

8


Invitation au Romantisme Face au plus beau panorama du monde


EVENTS

BOL D’OR MIRABAUD La 79e édition du Bol d’Or Mirabaud a comblé les attentes des régatiers les plus exigeants, en se déroulant dans des conditions idéales, avec une bise soutenue, parfois même forte pendant la nuit. Une édition (presque) record Avec 567 bateaux sur la ligne de départ et 437 voiliers classés, ce Bol d’Or Mirabaud a battu les records de participation de ces dernières années et affiche une belle santé ; encore loin cependant des 684 concurrents inscrits en 1990. Il y avait en revanche 125 monotypes Surprise inscrits en 2010, contre 132 cette année ; record battu ! Le dernier voilier à avoir franchi la ligne d’arrivée, Déluge de Sergio Cooper Teixeira, a franchi la ligne à 8 h 20’ 17’’, après vingt-deux heures vingt de course. Probablement le record de vitesse pour le dernier... !

Photos © BOM 2017 / Nicolas Jutzi + Miguel Bueno

La classe reine du Bol d’Or Mirabaud Avec ses 132 concurrents sur la ligne de départ, la catégorie des Surprise a une nouvelle fois été la classe la plus représentée du Bol d’Or Mirabaud. Leurs « grand-frères », les Grand Surprise, étaient au nombre de 33 sur la ligne de départ.

PARADE NAVALE

MAGNIFIQUE SUCCÈS POUR LA 1RE PARADE NAVALE ORGANISÉE AU PIED DES VIGNES DE LAVAUX ! Une nouvelle fois le public a répondu présent pour admirer la chorégraphie navale des bateaux Belle Epoque de la CGN et pour cette belle fête organisée en Lavaux. Plus de 11 000 personnes ont assisté au spectacle depuis les quais ainsi que sur les coteaux viticoles de Lavaux qui ont fait office de gradins pour l’occasion. Tout un symbole puisque cette édition fut également l’occasion de marquer le 10e anniversaire de l’inscription de Lavaux au patrimoine mondial de l’UNESCO. Quant aux passionnés de navigation, ils ont été 2200 à vivre cet événement à bord de l’un des prestigieux bateaux. La Parade a duré une heure trente et s’est terminée en beauté par le traditionnel lâcher de ballons (biodégradables). Lors de cette édition, les sept bateaux suivant étaient réunis :
le « Montreux » (1904), le « Vevey » (1907), l’« Italie » (1908), le « Savoie » (1914), le « Simplon » (1920), le « Rhône » (1927), ainsi que « La Suisse » (1910) – bateau amiral de la Compagnie.
La chorégraphie navale a été imaginée et dirigée par le 1er Capitaine Olivier Chenaux, aux commandes de «  La Suisse ». 10

2 1

4

3 1. La Parade le long des quais à Cully avec les vignobles de Lavaux en arrière-Plan 2. Le bateau « Italie » qui n’avait plus paradé depuis 2005 3. Le « Vevey » lors de son passage au débarcadère de Cully 4. La Parde des 7 bateaux face aux quais 5. Le traditionnel lâcher de ballons

5


Elegance is an attitude Simon Baker

The Longines Master Collection


EVENTS

PRIX DE LAUSANNE

Photos © Gregory Batardon

Le Prix de Lausanne a une fois de plus récompensé le talent et le potentiel de jeunes danseurs venus du monde entier. 67 candidats sur les 74 initialement sélectionnés ont participé à cette 45e édition, et 20 se sont qualifiés pour la finale lors des sélections (vendredi 3 février). Parmi ces finalistes, huit lauréats repartent avec une bourse qui leur donne la chance unique de pouvoir choisir l’école ou la compagnie qu’ils intègreront parmi les 68 prestigieuses institutions partenaires du Prix de Lausanne. Pendant 5 jours, les 9 membres du jury ont observé les candidats durant les cours, les répétitions et lors de leur variation classique et contemporaine sur scène. Ce jury, composé de personnalités de la danse, était présidé cette année par Kevin O’Hare, directeur du Royal Ballet.

20KM DE LAUSANNE SOLEIL, SOURIRES ET RECORDS AUX 20KM DE LAUSANNE

9574 participants samedi, 14 652 coureurs dimanche, pour un total de 24 229 finishers tout sourire sous un soleil radieux. Les conditions idéales ont permis aux élites et populaires de se surpasser. Devant, deux magnifiques records du parcours : le Kenyan Alex Kibarus pulvérise le record du parcours et abaisse le meilleur chrono de l’épreuve titre ; l’Ethiopienne de Genève, Helen Bekele celui des 10 km, pour le plus grand plaisir des innombrables spectateurs. Dès les premiers mètres, elle s’est placée aux avant-postes du peloton... masculin. Les autres vainqueurs sont Direbe Hallemu (ETH/20 km) et le Biennois Mohammed Boulama (MAR/10 km). La 36e édition de la classique printanière lausannoise a été un immense succès populaire. Samedi avec les 2 et 4 km enfants et pour le plaisir, dimanche avec les 10 et 20 km. Soleil, fête et performances étaient au rendez-vous à Vidy et dans toute la ville ce week-end. 12

Photos © Florian Aeby


IWC PORTUGIESER. L A LÉGENDE PARMI LES ICÔNES.

Portugieser Calendrier Perpétuel. Réf. 5034: la Lune a toujours exercé un pouvoir d’attraction inexplicable sur les êtres humains. Pour ce qui est de la Portugieser Calendrier Perpétuel, c’est plus que compréhensible. Elle doit sa fascination à l’affichage des phases de la Lune, qui montre simultanément les deux faces du satellite de la Terre dans l’hémisphère nord et l’hémisphère sud. Si l’on ajoute l’élégance intemporelle de son design, le pouvoir d’attraction de cette montre va presque de soi.

Après tout, les légendes sont tout simplement irrésistibles. I WC . CO N Ç U E P O U R L E S H O M M E S .

Mouvement de montre mécanique, Remontage automatique Pellaton, Calibre de manufacture 52615, 7 jours de réserve de marche, Affichage de la réserve de marche, Calendrier perpétuel avec affichage de la date, du jour de la semaine, du mois, de l’année à quatre chiffres et affichage perpétuel des phases de lune pour les hémisphères nord et sud, Verre saphir, Fond transparent en verre saphir, Étanche 3 bar, Diamètre 44,2 mm, Bracelet en alligator de Santoni

Découvrez le film sur la collection:

IWC Schaffhausen Boutique · Rue du Rhône 48 · 1204 Genève · Tél. 022 310 36 86 · www.iwc.com


EVENTS

COMPTOIR SUISSE :

UN « CHALLENGE ! » RÉUSSI Au terme des dix jours du Comptoir Suisse, les organisateurs se félicitaient des décisions prises tout au long du processus d’organisation. Au niveau des infrastructures notamment, les halles nord regroupant les caves, les vins suisses, le marché, ainsi que les produits du terroir et la ferme éphémère ont rencontré l’adhésion de tous. Autre sujet de satisfaction, le Lab et ses 5000 m2 dédiés aux nouvelles technologies ont remporté un franc succès. Le « BattleKart », une exclusivité présentée en première mondiale dans sa version éphémère au Comptoir Suisse, n’a jamais désempli et a conquis de nombreux visiteurs. Les nombreux ateliers interactifs et éducatifs ont affiché complet. D’autres animations ont également rencontré une belle audience, notamment la scène du Live, qui a plébiscité les artistes et humoristes suisses, ainsi que les nombreuses attractions proposées par l’Armée suisse. La richesse des démonstrations de différentes troupes a conquis les organisateurs et le public. En 2018, le Comptoir Suisse aura lieu du vendredi 14 au dimanche 23 septembre. Photos © Davide Caruso + Jordiljueco

1

© Paléo-Pierre Descombes

2

© Paléo – Nicolas Patault

3

© Paléo – Nicolas Patault

PALÉO Marquée par les prestations mémorables de Midnight Oil, Arcade Fire ou des Red Hot Chili Peppers, cette 42e édition s’est achevée dans une ambiance solaire et lumineuse. © Paléo – Boris Soula 5 La générosité de Julien Doré tout comme l’authenticité de Vianney et de Tryo ont su toucher les festivaliers en plein cœur. Dans le registre des révélations, la sensualité brûlante de Lola Marsh, la soul fiévreuse de Jalen’Gonda ou l’électro disco-funk de Parcels ont fait groover la plaine, tandis que Jupiter & Okwess et Fishbach ont subjugué l’auditoire du Détour. Du côté des Suisses, les univers hétéroclites de l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL, Fai Baba et Alice Roosevelt ont remporté tous les suffrages. L’électro a encore une fois trouvé son public avec Petit Biscuit et Justice, tandis que le hip-hop s’est également imposé avec Macklemore & Ryan Lewis, Black M et MHD. Le Dôme a quant à lui été renversé par le ska-punk agité de Panteón Rococó ou le reggae engagé de Jah9, alors que la scène de l’Escale a présenté chaque soir sets acoustiques et spectacles au centre d’un Village enluminé des couleurs de l’Amérique centrale. 14

4

© Paléo – Pierre Descombes

© Paléo – Nicolas Patault

1. Red Hot Chili Peppers 2. Vianney 3. Macklemore & Ryan Lewis 4. Julien Doré 5. Arcade Fire


S’il ne devait y en avoir qu’une Kalparisma Agenda

Entièrement manufacturée en Suisse parmigiani.com

CRANS-MONTANA L’atelier Du Temps SA | GENÈVE Air Watch Center SA, Benoit De Gorski, Gübelin, Zbinden LAUSANNE Guillard SA | MONTREUX Zbinden | VILLARS-SUR-OLLON Brändli Creation & CO


EVENTS

MORGES SOUS-RIRE

GRAND SUCCÈS POUR LA 29E ÉDITION

© Laura Gilli

© Raoul Perez

© Raoul Perez

La programmation du théâtre a emballé le public puisque la majorité des spectacles programmés ont affiché complet. Michaël Gregorio et le Gala « 99% Femmes » orchestré par Chantal Ladesou et Stéphane Plaza ont particulièrement électrisé les foules. Relevons aussi que les spectacles de Nathalie Devantay, Marc-Antoine Lebret, Jean-fi Janssens et Henri Dès & Ze Grands Gamins, notamment, ont fait salle comble au chapiteau. A l’image de l’an dernier, la soirée Improlab confrontant des humoristes suisses et français lors d’un match d’impro endiablé a suscité un intérêt indéniable. Quant au café-théâtre, sa programmation a fait la part belle à la jeune génération avec entre autres Olivia Moore, Frédéric Fromet, Kevin & Tom, et Véronique Gallo, qui au vu de son succès reviendra assurément à Beausobre. Le public a confirmé © Raoul Perez son enthousiasme pour cette salle en répondant présent chaque soir. Toute la semaine, les festivaliers ont investi la nouvelle zone de restauration développée autour du chapiteau. Le pari est réussi, la formule se déclinera donc à nouveau l’année prochaine. Les animations de rues ont également contribué au plaisir des festivaliers et de nombreuses personnes ont participé avec entrain aux afters, une DJ et un choréoké, prévus pour l’occasion. Un véritable « esprit festival » est né !

CULLY JAZZ FESTIVAL Pendant 9 jours, du 31 mars au 8 avril 2017, près de 120 concerts et une vingtaine d’événements consacrés au jazz et à ses musiques cousines ont électrisé le bourg de Cully. La programmation a rallié plus de 65 000 festivaliers. Curieux, enthousiaste et dansant, le public a vivement répondu à l’appel des artistes. Dans l’écrin enchanteur du bord du lac et du bourg de Cully, les artistes de cette 35e édition ont su conquérir le cœur et les oreilles de riverains, festivaliers, familles, médias et professionnels de la culture, en laissant, une fois de plus, une empreinte indélébile. Démarré dans l’euphorie avec la pétillante Alsarah et Les Amazones d’Afrique, le Festival a été marqué par une programmation défricheuse et inlassablement exigeante, d’une liberté qui transcende les frontières. Nous garderons en mémoire la magistrale performance de McCoy Tyner, Geri Allen et Craig Taborn, les sons impeccablement travaillés de Matthieu Michel et Fink, l’explosivité de Seun Kuti & Egypt 80, l’expérimentation impressionniste de John Medeski, les prestations poétiques et de haut de gamme de Piers Faccini, Tigran Hamasyan et Blick Bassy. Rendez-vous pour la 36e édition du vendredi 13 au samedi 21 avril 2018 ! 16

© loOrent.com

© Emilien Itim

© loOrent.com

© Michel Bertheolet


HUBLOT POLO GOLD CUP GSTAAD Face à 4000 personnes, un nombre rare pour le polo européen, le jeu a pris du temps pour se frayer un chemin. Fautes et délais multiples et seulement 4 buts après deux chukkers (2-2). Avec trois buts, dont le capitaine Cedric Schweri, BANQUE ERIC STURDZA a réussi à créer un petit écart au cours du troisième chukker mais pas tant que RIVA l’a presque fermé dans le quatrième chukker, ce n’est qu’un but derrière ses rivaux (6-5) . Le jeu n’était pas encore réglé, mais dans les dernières minutes, Marcos Riglos et Nico Lopez Fuentes ont scellé l’affaire : 8-5. L’équipe GSTAAD PALACE revendique la troisième place à l’équipe HUBLOT lors du premier match du jour. Encore une fois, le tournoi a été un énorme succès et la météo a joué un rôle important. Le soleil sortait tous les jours conduisant un grand nombre de personnes à cette 22e édition. Un tournoi vraiment traditionnel, la Hublot Polo Gold Cup est également l’une des plus belles de la saison européenne.

FESTIVAL INTERNATIONAL DE BALLONS À CHÂTEAU-D’ŒX Une édition record pour ce 39e Festival International de Ballons de Château-d’Œx. Neuf jours de vols et de spectacles aériens ont été offerts aux 37 000 spectateurs présents. Lors du premier samedi, le décollage du ballon à gaz Fribourg-Freiburg Challenge a marqué le début d’une excellente semaine. Après 21 heures en l’air, le ballon s’est posé à Saint-Amour, dans le Jura français. Une première expérience a aussi été réalisée lundi matin : une dégustation ascensionnelle. En présence d’un professionnel, un Chasselas a été dégusté par paliers de 1000 mètres et ce jusqu’à une altitude de 4000 mètres. Le résultat est unanime d’après M. Alain Emery, Secrétaire de l’Union Suisse des Œnologues : « les saveurs s’accentuent en prenant de la hauteur ». Mercredi après-midi, ce sont près de 400 enfants qui ont pris de la hauteur lors des vols captifs. Le festival a atteint son apogée le vendredi 27 au soir avec le grand retour du Night Glow. Ce spectacle Sons et Lumières a mobilisé 300 figurants et attiré à lui seul plus de 6000 personnes. Du côté des compétitions, le pilote anglais Gary Davies a remporté les deux gruyères ainsi que la cible de haute précision.

© Dominique Schrekling

17


EVENTS

ATHLETISSIMA Stade noir de monde, ambiance du tonnerre, conditions parfaites et pluie de grosses perfs à Lausanne. La 42e édition d’Athletissima a été l’une des plus belle de toutes. Avec 2 records de la Diamond League, 5 meilleures performances mondiales de la saison et 7 records du stade. Parmi nos héros du jour Wayde Van Niekerk (RSA), impérial au 400 m homme, Sara Kolak (CRO) au javelot femme, qui bat son record national et établit la meilleure performance mondiale 2017. Ryan Crouser (USA) s’impose en patron au poids hommes, Mariya Lasitskene pour le saut en hauteur. Sam Kendricks (USA) a quant à lui franchi 5,93 m à la perche homme ; un nouveau RECORD DU MEETING. Il a été imité par Pawel Wojciechowski (POL) qui lui aussi a passé cette barre à 5,93 m pour établir un nouveau record de Pologne. Au Mile femmes, Genzebe Dibaba (ETH) réalise une course de toute beauté. Le chrono 4’16’’05, représente bien sûr le record du meeting et la meilleure performance mondiale de l’année. Enfin, au 5000 m. hommes, au terme d’une somptueuse ligne droite, c’est Muktar Edris (ETH) qui s’est imposé de peu meilleure performance mondiale de l’année et record du meeting. Le public était juste fantastique et la soirée d’athlétisme de toute pureté.

1

2 1. L’équipe suisse 2. Alexandre Balmer, SUI 3. Andreas Leknessund, NOR, Vainqueur du classement au point du mailleur vert PMU et le classement général individuel

18

Photos © Keystone

TOUR DU PAYS DE VAUD

3

Comme pressenti depuis son coup d’éclat vers Cottens le premier jour, Andreas Leknessund (18 ans) a inscrit pour la première fois le nom d’un Norvégien au palmarès du Tour du Pays de Vaud. Dès le départ, Danois, Tchèques, Belges, Français, Italiens, Luxembourgeois se sont montrés très entreprenants. Mais à chaque fois Leknessund et ses camarades ont été intraitables. Idem, lorsque le Suisse Mauro Schmid s’est dégagé dans la difficile montée de Mont d’Orzeires, au-dessus de Vallorbes, longue de 4 kilomètres. A chaque fois, le maillot jaune et les siens on mis leur veto. Le final en apothéose, dans un décor magnifique, sous un soleil de plomb et l’ambiance villageoise, confirment le succès populaire grandissant du TPV. Côté suisse, la bonne surprise est venue du talentueux Alexandre Blamer, finalement 7e à 1’25 et qui échoue à une petite seconde pour la conquête du maillot de meilleur jeune. Idem pour le Vaudois Loris Rouiller (17 ans), formé plutôt au cyclocross et qui a prouvé qu’il avait aussi des qualités pour réussir une belle carrière sur route. Pour preuve sa 8e place à l’arrivée après une fin d’étape très nerveuse où il fallait jouer des coudes pour être devant.


ARVINIS

BILAN TRÈS POSITIF POUR UNE PREMIÈRE À MONTREUX

1

2

3

1. Inauguration en présence de la conseillère d’état Nuria Gorrite 2. Le Label Or Terravin, partenaire principal d’Arvinis 3. Les Vins du Piémont, Hôte d’honneur d’Arvinis

Cette première éditions a attiré 200 exposants, – une participation record –, qui ont choisi d’accompagner Arvinis à Montreux dans l’espoir de capter une nouvelle clientèle. Le stand de l’Hôte d’honneur, le Consortium des Vins du Piémont, à connu une très forte affluence durant les six jours de manifestation. Plus de trente producteurs ont fait le déplacement pour présenter leurs vins. Le public a pu goûter à la diversité et à la qualité des vins suisses et les six régions viticoles de Suisse étaient très bien représentées cette année. Au total, pas moins de 15 lauréats et nominés au Grand Prix du Vin Suisse 2016. Parmi la quarantaine de nouveaux exposants, en plus des régions romandes, plusieurs vignerons de Suisse alémanique et du Tessin sans oublier des vins étrangers comme la Croatie, la Grèce, le Liban ou la Moldavie. Parmi les autres sujets de satisfaction, la qualité des stands, un confort accru des visiteurs, avec davantage d’espace pour nouer des contacts de qualité. Les exposants ont également salué la qualité de la nouvelle infrastructure.

LES CLASSIQUES DE VILLARS La programmation du concert d’ouverture le 21 février a été concoctée par le Maestro Kroujkov. Maxim Salnikov nous a, à nouveau, ébloui dans un concerto pour bayan. Notre directeur artistique, Mark Drobinsky joue avec brio le Concerto pour violoncelle d’Elgar. La première soirée s’est terminée sur les notes du brilantissime Concerto pour piano, trompette et cordes de Chostakovitch. Le lendemain place au concert pour les enfants ! Nadège Berger, notre récitante raconte des contes nordiques, russes et orientaux sur une musique d’Elena Lebedeva. Un très joli après-midi dans la Grande salle d’Ollon avec le généreux soutien de notre commune. Retour à Villars, pour le concert du 23 février pour des Airs d’opéra. Trois jeunes chanteurs Daria Rybak, Alice Ruxandra Bell et Aaron Pryce-Lewis, ont été accompagnés par l’orchestre. Des oeuvres de Rossini, Mozart, Gluck, Donizetti, Delibes, Händel, Verdi... Une soirée inoubliable d’émotions. Le concert du 24 février est à marquer d’une pierre blanche un sacré défi pour tous : du cross-over entre le Villars Vanguard Jazz Orchestra, et les cordes de la Camerata Russe. La magnifique chanteuse Joana Jantet a relevé le défi en deux mois et a magnifiquement interprété les chansons pour la soirée Tribute to Ella Fitzgerald. Pour terminer le festival, une carte blanche à Thierry Lang et son trio : Villars était le premier concert de leur tournée. Une heure et trente minutes de bonheur : une musique originale et entraînante. On en redemande !

1 1. Mark Drobinsky, directeur artistique 2. Aaron Pryce Lewis 3. Alice Ruxandra Bell 4. Trio Thierry Lang, piano – Henri Känzig, contrebasse – Andi Pupato, percussions

2

3

4 19


AGENDA

Tous les événements à ne pas manquer

© Vallinas

23


AGENDA

EXPOSITIONS BLOW FIROZABAD BANGLES UNE EXPOSITION DE FRANÇOIS DAIREAUX Cette exposition est le résultat de multiples allers-retours de l’artiste entre le territoire verrier de Firozabad en Inde et celui de Meisenthal en Moselle. Jusqu’au 11 février 2018 – mudac, Lausanne

SWISS PRESS PHOTO 17 26e édition de l’exposition « Swiss Press Photo » consacrée aux meilleures photos de presse suisses de 2016. L’afflux de réfugiés, le changement climatique ou le tour du monde de Solar Impulse sont autant de sujets couverts par les photojournalistes l’année dernière. D’autres thèmes plus inattendus – la prise en charge des toxicomanes vieillissants ou le transport du bétail par barque sur le lac de Zurich – figurent dans la sélection d’images. Jusqu’au 4 mars 2018 – Musée national suisse, Château de Prangins, Prangins

PYEONGCHANG EXPOSITION À L’OCCASION DES JO D’HIVER DE PYEONGCHANG Découvrez le meilleur de la culture contemporaine coréenne et vivez les Jeux en direct du Musée Olympique comme si vous y étiez. Performances d’artistes, gastronomie, événements inédits. Nul doute cette programmation aura du style. A la rencontre de Soohorang. François Daireau, « Blow Bangles », 2012 Ensemble de 404 empreintes en verre soufflé Vue d’atelier – Centre International d’art verrier de Meisenthal@Guy Rebmeister, 2012

Jusqu’au 11 mars 2018 – Musée Olympique, Lausanne

OUT OF THE ORDINARY CARTE BLANCHE AU STUDIO WIEKI La série Carte blanche à un designer du mudac invite des designers suisses et internationaux à concevoir une exposition personnelle, pour laquelle ils créent une scénographie spécifique qui accueille une sélection de leurs travaux. En 2017, le mudac invite le Studio Wieki Somers, fondé en 2003 par deux jeunes diplômés de la Design Academy Eindhoven : Wieki Somers et Dylan van den Berg. Jusqu’au 11 février 2018 – mudac, Lausanne 24

Hight tea pot – Studio Wieki Somers (Dylan van den Berg & Wieiki Sommers - Image © Studio Wieki Somers


SÉBASTIEN KOHLER, AMBROTYPES Sébastien Kohler démontre par son travail sa maîtrise du collodion, un procédé photographique complexe du XlXe siècle, associée à la puissance de son regard de portraitiste. Au travers de l’exposition d’une œuvre d’aujourd’hui, les procédés au collodion trouvent ainsi pour la première fois dans notre institution un écho permettant d’en découvrir toute la richesse. Jusqu’au 14 mars 2018 – Musée suisse de l’appareil photographique, Vevey

3e BIENNALE DE L’ART BRUT : CORPS

SPLENDEURS DU PASTEL DE LA RENAISSANCE À NOS JOURS

L’exposition réunit environ 300 dessins, peintures, photographies et sculptures. Elle illustre les multiples représentations du corps dans les productions d’Art Brut, sans perdre de vue la dimension du dialogue intime que les auteurs entretiennent avec leurs créations.

Exposition consacrée à l’art du pastel à travers les siècles. Cet événement proposera une véritable histoire de cette technique fascinante, des premiers maîtres de la Renaissance aux artistes contemporains, en passant par les portraitistes du XVIIIe siècle, les paysages des Romantiques et de l’école de Barbizon, ou encore les explorations avant-gardistes des artistes de la fin du XIXe siècle.

Jusqu’au 29 avril 2018 – Collection de l’ART BRUT, Lausanne

Du 2 février au 21 mai 2018 – Fondation de l’Hermitage, Lausanne

Albino Braz, sans titre, entre 1934 et 1950, mine de plomb et crayon de couleur sur papier. 32x23 cm. Photo : Amélie Blanc, Atelier de numérisation – Ville de Lausanne. Collection de l’Art Brut, Lausanne. No inv. cab-A531

DANS LA TÊTE UNE EXPLORATION DE LA CONSCIENCE L’exposition Dans la tête, interactive et immersive, aborde le thème de la conscience entre neurologie, psychologie, arts, histoire des sciences et des cultures. Elle invite le visiteur à un passionnant voyage dans les méandres du cerveau pour mieux cerner comment se forment nos perceptions, nos illusions, nos rêves, nos pensées. Jusqu’au 29 juillet 2018 – Musée de la Main, Lausanne

Edouard Manet (1832-1883), La Viennoise Irma Brunner, Pastel sur toile, 57 x 36 cm, Collection particulière © Dominic Büttner, Zurich

PLOUF UNE HISTOIRE DE LA BAIGNADE DANS LE LÉMAN Cette exposition raconte l’histoire riche et bigarrée de la baignade dans le Léman. On y parle d’architecture, de qualité de l’eau, de mode et d’hygiène... On y croise des sportifs, des curistes, des touristes et des lavandières, mais aussi Voltaire, Hergé, Courbet, Louis XVIII, et Brigitte Bardot... On s’y lance dans un grand tour du lac au fil des siècles, avec escale à Vevey, Lausanne, Genève, Montreux, sans oublier Thonon et Evian... les-Bains. Jusqu’au 20 septembre 2018 – Musée du Léman, Nyon 25


AGENDA

FESTIVAL, FÊTE JANVIER

AVRIL

FESTIVAL INTERNATIONAL DE BALLONS

MONTREUX CHORAL FESTIVAL

Grâce à son microclimat exceptionnel, la capitale mondiale de la montgolfière en milieu alpin s’apprête à accueillir de nombreux aérostiers venus du monde entier et de fantastiques ballons aux formes spéciales.

Petites formations ou grands ensembles, enfants ou adultes, voix égales ou voix mixtes, les chœurs participent aux concours ainsi qu’à l’animation de toute la région avec des concerts « off ».

Du 27 janvier au 4 février 2018 – Châteaud’Œx

Du 4 au 7 avril 2018 – Montreux

CULLY JAZZ FESTIVAL

FÉVRIER LES HIVERNALES ROCK’N’BEAT FESTIVAL

En avril, le Cully Jazz lance la saison des festivals. Entre Lausanne et Vevey, au cœur du vignoble en terrasses de Lavaux UNESCO, Cully est rythmé par les plus grands jazzmen sous son chapiteau, tandis que les caveaux des vignerons font swinguer les visiteurs gratuitement. Du 13 au 21 avril 2018 – Cully

Avec des artistes poprock et électro. Les Hivernales offrent au public lémanique 4 jours de fête durant l’hiver à Nyon. Du 22 au 25 février 2018 – Divers lieux, Nyon

MARS LES BRANDONS DE MOUDON Bals masqués, cortèges, flambeaux, chars humoristiques, Guggenmusiks et autres animations envahissent les rues de la ville le temps d’un week-end. Du 2 au 4 mars 2018 – Moudon

© Anthony Demierre

26

VISIONS DU RÉEL Evénement phare de l’agenda culturel de Nyon. Visions du Réel est un festival du film documentaire. La ville lémanique accueille les professionnels du cinéma pendant une semaine en avril. Du 13 au 21 avril 2018 – Nyon


JUIN CARIBANA FESTIVAL Festival à taille humaine et à la programmation éclectique, le Caribana a acquis un public fidèle grâce à ses concerts hors des sentiers battus et à son ambiance conviviale au bord du lac Léman. Du 6 au 10 juin 2018 – Crans-près-Céligny

JUILLET PALÉO FESTIVAL Tous les styles de musique et les artistes internationaux les plus Red Hot Chili Peppers © Paléo - Pierre Descombes connus sont présents chaque été sur les hauts de Nyon lors du Paléo Festival. Pendant 6 jours en juillet, 230 000 personnes assistent à plus de 250 concerts. Du 17 au 22 juillet 2018 – Nyon

AOÛT FAR° FESTIVAL DES ARTS VIVANTS

MONTREUX JAZZ FESTIVAL Depuis 50 ans, les plus célèbres artistes se produisent au bord du lac Léman durant le fameux Montreux Jazz Festival. Seize jours de concerts, autant de lieux gratuits que de scènes payantes et des expériences musicales insolites sont les ingrédients de ce festival unique en Suisse et dans le monde. Du 29 juin au 14 juillet 2018 – Montreux

Depuis plus de 30 ans, Nyon voit ses mois d’août agréablement perturbés par le FAR°. Par des œuvres singulières, il explore les champs du théâtre, de la danse et de toutes pratiques artistiques inédites. Attentif aux esthétiques contemporaines les plus originales, il maintient depuis ses débuts une programmation suisse et internationale. Du 9 au 19 août 2018 – Nyon

ROCK OZ’ARÈNES L’un des derniers festivals de musique de la saison dans le canton de Vaud fait vibrer les arènes romaines d’Avenches en août. Un site historique grandiose pour des concerts d’artistes internationaux et des spectacles d’humour dans une ambiance endiablée. Du 15 au 19 août 2018 – Avenches

SEPTEMBRE MORGES SOUS-RIRE Ce festival fait découvrir les différentes tendances de l’humour international, en accueillant des vedettes de renom ainsi que des spectacles-découvertes en première suisse... Du 9 au 16 juin 2017 – Morges

AVENCHES TATTOO Festivals de musique militaire, les « Military Tattoo » sont courants dans le nord de l’Europe et rencontrent un succès grandissant en Suisse. Seul événement du genre en Romandie, Avenches Tattoo réunit près de 500 musiciens – militaires et civils – en provenance de toute l’Europe. Du 6 au 8 septembre 2018 – Avenches 27


AGENDA

FOIRE, SALON JANVIER SWISS EXPO Manifestation de référence en matière d’élevage bovin et de technique agricole, c’est le rendez-vous traditionnel et incontournable du mois de janvier. Du 10 au 13 janvier 2018 – Expo Beaulieu, Lausanne

SALON DU MARIAGE ET DES AMOUREUX Vous prévoyez, ou caressez simplement l’envie, d’unir prochainement votre destinée avec celle de votre âme sœur ? Vous cherchez des idées de traiteur, de bijoux, de tenues, d’animations ou de destination pour votre lune de miel ? Le Salon du Mariage et des amoureux de Lausanne est LE rendez-vous à ne pas manquer !

Swiss Expo 2017 © Martial Frédéric Racine

Du 19 au 21 janvier 2018 – Expo Beaulieu, Lausanne

MARS

SALON DE L’ŒUF DÉCORÉ

Au cœur de la Suisse romande, Habitat-Jardin s’adresse aux actuels et futurs propriétaires de biens immobiliers en leur proposant une offre complète de produits et services. Treize secteurs complémentaires dans les domaines de l’habitat et des aménagements extérieurs réunissent les leaders du marché. Du 3 au 11 mars 2018 – Expo Beaulieu, Lausanne

Amateurs, collectionneurs, amateurs d’art ou simples promeneurs pourront découvrir et admirer de véritables œuvres d’art, des créations réalisées sur des œufs de poules, d’autruches, des cailles ou encore du bois et de la porcelaine. Les 10 et 11 mars 2018 – Nyon

MEDNAT & AGROBIO EXPO Le Salon des médecines complémentaires, du bienêtre et de la nutrition. Foire de référence des médecines naturelles, du bien-être, de la beauté et de l’alimentation bio ! Quatre jours d’exposition, 200 exposants et plus de 300 animations gratuites dédiées à votre santé, votre beauté et votre alimentation au naturel, dans le respect de la planète. Du 22 au 25 mars 2018 – Expo Beaulieu, Lausanne 28

POLYMANGA Le meilleur de la pop culture du jeu vidéo et du manga dans une ambiance conviviale ! Du 29 mars au 2 avril 2018 – Montreux


AVRIL

SEPTEMBRE

LAUSANNE ART FAIR Seconde édition de la foire internationale d’art contemporain. Environ 80 galeries internationales sélectionnées, originaires des quatre coins de la planète seront présentées. Les amateurs d’art et collectionneurs passionnés trouveront leur bonheur parmi les peintures, les sculptures et les photographies. Du 19 au 22 avril 2018 – Expo Beaulieu, Lausanne

BDFIL Pour la première fois, le plus grand rendez-vous annuel des amoureux du © Mathilda Olmi pour BDFIL 2016 9e accueillera un invité d’honneur anglo-saxon : le britannique Dave McKean. Entre autres chefs-d’œuvre, il a signé les mythiques Batman : Arkham Asylum (1989), Cages (1991) et, plus récemment, Black Dog : Les Rêves de Paul Nash (2016). Après le réconfortant chat noir de l’affiche 2017, un inquiétant Black Dog... Du 13 au 17 septembre 2018 – Place de la Riponne, Lausanne

ARVINIS

COMPTOIR SUISSE

Montreux accueille le plus grand Salon des vins Suisses ! Un salon international dédié au vin, à sa culture, son élevage, sa distribution, sa dégustation et sa promotion.

Le Comptoir Suisse c’est plus de 400 animaux, 450 exposants, plus de 200 animations sportives, musicales ou créatives pour toute la famille et quelques 60 points de restauration pour tous les goûts. Du 14 au 23 septembre 2018 – Espace Beaulieu, Lausanne

Du 25 au 30 avril 2018 – Montreux

© Davide Caruso

MAI SWISS FANTASY SHOW

BIO-AGRI ET BIO-VINO

Le Swiss Fantasy Show est une manifestation qui a pour but de donner à l’imaginaire ses lettres de noblesse en Suisse romande. L’imaginaire tel qu’on l’entend ici fait référence à la Science-Fiction, au Fantastique et à l’Héroic Fantasy. Il y a donc plusieurs façons d’exprimer ces univers : la littérature, l’art graphique, la sculpture, les produits dérivés et surtout le cinéma.

La foire Bio-Agri c’est l’occasion de rencontrer son producteur, de mettre en valeur les différents terroirs suisses et l’agriculture bio dans toute sa modernité et sa durabilité. Bio-Vino est le Salon des vins suisses bio au cœur de la plus grande foire agricole de Suisse avec 25 000 visiteurs sur 100 000 m2 d’exposition.

Les 26 et 27 mai 2018 – Expo Beaulieu, Lausanne

Du 11 au 13 mai 2018 – Moudon

© Moudon Région Tourisme

29


AGENDA

MUSIQUE, CONCERT JANVIER BEN L’ONCLE SOUL HOMMAGE À SINATRA La fusion des deux univers musicaux est née d’un coup de foudre de Ben l’Oncle Soul pour la voix de Sinatra. Le lumineux chanteur français, très inspiré lors d’un road trip aux Etats-Unis, décide alors de réaliser un album entier de reprises de celui que l’on surnommait The Voice. Le 24 janvier 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges

FISCHBACH Révélée il y a tout juste un an avec l’intense single Mortel, cette jeune chanteuse impose d’emblée un chant particulier, à la fois surprenant et familier. On croit parfois au retour du slow rétro-futuriste, à des rêveries 80s. Le 31 janvier 2018 – Les Docks, Lausanne

FÉVRIER ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE Fondé en 1918 par Ernest Ansermet, l’Orchestre de la Suisse Romande compte 112 musiciens permanents. Sa réputation s’est bâtie au fil des ans grâce à ses enregistrements historiques et à son interprétation du répertoire français et russe du XXe siècle. Les 15 février, 8 mars, 19, 26 et 30 avril et 25 mai 2018 – Théatre de Beaulieu, Lausanne

30

BB BRUNES – Puzzle Tour Le quatuor a tout fraichement annoncé un nouveau single, ‘Eclair Eclair’, qui inaugure un véritable virage musical : groove, pop, électro et bien sûr rock. Des mélodies et des textes d’Adrien Gallo, habillés collectivement par le groupe. Mais pas seulement. Le 22 février 2018 – Salle Métropole, Lausanne


MARS STEPHAN EICHER Stephan Eicher reprend la route en compagnie d’une fanfare explosive et d’une virtuose du beat-boxing. Le 8 mars 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges Le 22 mars 2018 – Le Reflet, Vevey

CLAUDIO CAPÉO Claudio Capéo, un artiste au timbre de voix à part ! Véritable showman, Claudio Capéo surprend par sa puissance vocale et sa gouaille qui rappelle celle des chanteurs de rue ou de bals. Le 22 mars 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges

CARPENTER BRUT

CARLA BRUNI Quatre ans après « Little French Songs », Carla Bruni retrouve l’univers de la chanson avec « French Touch », un album intégralement composé de reprises de chansons anglosaxonnes.

Carpenter Brut rend hommage à cette culture « post-hippies/ pré-SIDA » et quelles que soient ses sources d’inspiration, le français ne manque pas de talent pour composer d’imparables tueries vintage. Après Trilogy, un nouvel album est en préparation et ça va déboîter.

Le 28 mars 2018 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne

Le 14 mars 2018 – Les Docks, Lausanne

JUIN FESTIMUSIQUES

AVRIL CHRISTOPHE WILLEM Christophe Willem signe « Rio », un album en adéquation totale avec ce qu’il est, ce qui lui tient à cœur et surtout ce qu’il pense. Dès l’écoute de son premier single « Marlon Brando », Christophe sait donner le ton avec un titre fédérateur, solaire, dansant et foncièrement humain. Le 13 avril 2018 – Salle Métropole, Lausanne

Ce festival réunit depuis 14 ans des chœurs, fanfares, accordéonistes, groupes traditionnels et musiques du monde. Une centaine de concerts gratuits sont ainsi proposés sur les six scènes réparties à travers la ville, dans les rues et sur les places. La manifestation regroupe tous les styles en rapport avec une culture ou une tradition régionale : jazz, cor des Alpes, musique celtique, ensembles d’accordéons, etc. Les 9 et 10 juin 2018 – Moudon

© Anthony Demierre

31


AGENDA

OPÉRA, DANSE JANVIER CENDRILLON Cendrillon de Jean-Christophe Maillot est une peinture drôle et féroce d’une société dégoulinante d’artifices où la quête du plaisir ôte à ceux qui s’y adonnent le sens des réalités. © Grégory Batardon

Du 19 au 21 janvier 2018 – Opéra de Lausanne

46e PRIX DE LAUSANNE Les meilleurs espoirs de la danse classique et contemporaines venus du monde entier sont à Lausanne. Ville de la danse en Suisse, Lausanne accueille chaque année les étoiles montantes de cette discipline sportive et artistique pour le fameux Prix de Lausanne. Durant une semaine l’événement offre un tremplin aux jeunes danseurs, tout en œuvrant pour la promotion de leur art. © Alice Blangero

FÉVRIER

Du 28 janvier au 4 février 2018 – Théâtre Beaulieu, Lausanne

© Laurent Philippe

MARS

DU DÉSIR D’HORIZON

LA CLEMENZA DI TITO

Après avoir mené des ateliers de danse dans des camps de réfugiés du Burundi et du Burkina Faso, Salia Sanou a ressenti le besoin de mettre en scène l’errance de ces personnes sur le fil du rasoir. Le 6 février 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges

LA SONNAMBULA VINCENZO BELLINI (1801-1835) OPÉRA EN DEUX ACTES – MIS EN ESPACE Elvino et Amina doivent se marier. Le jeune homme répudie cependant sa fiancée, après qu’elle a été surprise dans la chambre de Rodolfo où une crise de somnambulisme l’a conduite en toute innocence. Les 9 et 11 février 2018 – Opéra de Lausanne

Olga Peretyatko (Amina) © Dario Acosata

32

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791) OPÉRA SERIA EN DEUX ACTES Vitellia est la fille du défunt empereur Vitellius. Le père de Titus ayant usurpé le trône de Vitellius, Vitellia espère retrouver son rang en épousant le nouvel empereur. Oui mais, le choix de Bérénice par Titus contrecarre son projet. Vitellia décide alors de jouer le seul atout entre ses mains : Sextus, follement amoureux d’elle, est un proche de Titus. A elle de le manipuler pour réaliser son désir de vengeance contre Titus. Du 18 au 28 mars 2018 – Opéra de Lausanne Diego Fasolis (Direction musicale)


AVRIL LE LAC DES CYGNES Chef-d’œuvre classique intemporel, Le Lac des Cygnes, ballet le plus joué au monde, sera de retour en 2018 et interprété par le Ballet et l’Orchestre de l’Opéra National de Russie pour une grande tournée en France et en Europe. Le 6 avril 2018 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne

L-E-V LOVE CHAPTER 2 Cette compagnie israélienne s’inspire avant tout de musiques électroniques et de danse contemporaine, et s’est créé une esthétique qui lui est propre. Le festival suisse Steps coproduit son nouvel opus. Avec Love Chapter2, Sharon Eyal et Gai Behar envoûtent le public, offrent une création à l’attraction irrésistible et à laquelle on peut céder sans crainte. Le 20 avril 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges

LA DONNA DEL LAGO GIOACCHINO ROSSINI (1792-1868) OPÉRA EN DEUX ACTES

La donna del lago, maquettes décors

© Bruno de Lavenère Sur fond de révolte des Highlanders contre la Couronne d’Ecosse, trois hommes sont épris de la même femme, Elena, la fille du principal opposant au roi : Rodrigo, un guerrier highlander, Malcolm, un brave au service de la cause et Uberto, alias le roi Giacomo V déguisé.

Du 22 au 29 avril 2018 – Opéra de Lausanne

IT DANSA Composée de seize jeunes danseurs hyper talentueux qui défendent leur art avec fougue, la Compagnie de danse de l’Institut del Teatre de Barcelone a produit plus d’une trentaine de chorégraphies qui ont tourné dans le monde entier. Le 27 avril 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges

JUIN SIMON BOCCANEGRA GIUSEPPE VERDI (1813-1901) OPÉRA EN UN PROLOGUE ET TROIS ACTES

COPPÉLIA Avec les 50 danseurs de la filière Danse-EtudesLausanne, l’AFJD présente le ballet classique Coppélia, tiré du conte de E.T.A. Hoffmann. Bien que très peu dansé, ce ballet est un bel exemple de la finesse du répertoire classique. Du 22 au 24 mars 2018 – Théâtre Beaulieu, Lausanne

Simon Boccanegra, doge de Gênes, retrouve, dans la maison de son ennemi Fiesco, sa fille disparue depuis vingt-cinq ans. Entre les conflits qui minent le pays et les malentendus qui règnent au sein de l’entourage du doge, la vie de ce dernier est en péril. Du 3 au 10 juin 2018 – Opéra de Lausanne Roberto Frontali (Simon Boccanegra)

33


AGENDA

SPORT JANVIER

AVRIL

GRAND PRIX MIGROS

TROPHÉE DU MUVERAN

La plus grande course de ski pour les jeunes âgés de 8 à 16 ans offre à chaque participant une expérience inoubliable sur la piste ! Débutant ou expert, chacun est le bienvenu au Grand Prix Migros, dont la devise proclame que « l’important, c’est de participer ». Le 13 janvier 2018 – Les Diablerets

Course mythique de ski alpinisme dans le cadre grandiose des Muverans au-dessus de Bex. Cette course a lieu tous les ans depuis plus de 70 ans ! La participation est ouverte à tous, trois niveaux de difficultés pour trois niveaux d’effort. Le 9 avril 2018 – Plans-surBex

SKIMO-VILLARS CHAMPIONNAT SUISSE DE SKI-ALPINISME Désormais véritable sport hivernal reconnu, le ski alpinisme ne cesse de gagner du terrain tant sur le plan du nombre d’adeptes que sur celui du nombre de courses qui rythment la saison, sans parler de la notoriété de ses athlètes les plus prestigieux. Plus de 300 athlètes s’affronteront durant ces deux jours de compétition afin de remporter le titre de championne ou champion Suisse de l’année. Les 20 et 21 janvier 2018 – Villars-sur-Ollon

MARS 40e

MARA, MARATHON DE SKI DE FOND

Epreuve reine des courses populaires de ski de fond en Suisse romande, la Mara emmène ses participants à la rencontre d’une nature préservée dans le cadre idyllique des pistes nordiques de la Région d’YverdonLes-Bains. Les 3 et 4 mars 2018 – Sainte-Croix/Les Rasses

COURSE INTERNATIONALE DE CHIENS DE TRAÎNEAUX Près de 70 attelages provenant de toute l’Europe se retrouvent chaque année sur le plateau des Mosses-La Lécherette. Pour les spectateurs, c’est un peu le Pôle Nord. Les chiens sont en liesse et n’attendent que de courir à tout rompre le temps de la course. En bord de parcours, les aboiements préviennent le public et quémandent un peu d’encouragement. Les 10 et 11 mars 2018 – Les MossesLa Lécherette

FREERIDEDAYS Vivez activement l’incroyable domaine poudreux de Glacier 3000 qui a pour devise « freeride pour tous » et laissez-vous guider par quelques-uns des meilleurs pro-riders européens et des guides de montagne expérimentés. Les 24 et 25 mars 2018 – Les Diablerets

© Glacier 3000Arnaud Derib

34


SLOWUP LAC DE MORAT Pendant le slowUp, 32 km de routes autour du lac de Morat en passant par Avenches sont fermées à la circulation motorisée. Les vélos, rollers et marcheurs s’en donnent à cœur joie ! Le slowUp du lac de Morat c’est l’occasion de découvrir la magnifique région des trois lacs à son rythme. Le 29 avril 2018 – Avenches

© Florian Aeby

20KM DE LAUSANNE Organisés par le Service des sports de la Ville de Lausanne, la section athlétisme du Lausanne-Sports, la section athlétisme du Stade Lausanne et différents services de la ville, les 20KM de Lausanne est une course populaire qui a fêtera sa 37e édition en 2018. Les 28 et 29 avril 2018 – Lausanne

JUIN

AOÛT

XTERRA SWITZERLAND

TRIATHLON DE NYON

La Vallée de Joux accueille l’unique manche suisse de la compétition XTERRA qui combine natation, VTT et une course de trail. Les compétitions XTERRA voient les athlètes s’affronter dans trois disciplines successives : la nage, le VTT et le trail. Spectacle garanti !

Le plus grand triathlon de Suisse fera la part belle aux populaires pour une véritable fête du triathlon ! Entre championnats suisses et courses populaires pour jeunes et moins jeunes, cette édition s’annonce riche en émotions.

Le 23 juin 2018 – Les Charonnières

Les 4 et 5 août 2018 – Nyon

SEPTEMBRE MONTREUX VOLLEY MASTERS Chaque année, le Montreux Volley Masters réunit les meilleures joueuses du volleyball mondial dans la ville lémanique. Les huit équipes les plus prestigieuses au monde s’affrontent d’abord par poule dans une phase préliminaire, pour terminer en fin de semaine par une finale haletante.

JUILLET

Du 4 au 9 septembre 2018 – Montreux

SLOWUP VALLÉE DE JOUX A tout âge, seul, en couple, en famille ou en groupe, venez pédaler, patiner, marcher et reprendre haleine sur 23 km autour du lac de Joux. C’est l’occasion rêvée de découvrir une magnifique région dans une ambiance festive. Super équipé ou décontracté : le but est de participer ! Le 1er juillet 2018 – Vallée de Joux 35


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE JANVIER BLUE MAN GROUP Expériences multi sensorielles et joyeusement inoubliables, les performances de BLUE MAN GROUP concentrent art, musique, humour et technologie ultramoderne pour présenter une épatante célébration des êtres humains et de leurs échanges. Du 10 au 21 janvier 2018 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne

« SILENCE, ON TOURNE ! » Une équipe de cinéma a investi un théâtre pour le tournage d’un film. Aujourd’hui on tourne la séquence du mari trompé qui interrompt une représentation pour tuer l’amant de sa femme. Quant au public, il fait partie de l’histoire, c’est le figurant du tournage... Du 24 au 26 janvier 2018 – Théâtre Terre-Sainte, Coppet

LE CLAN Fred, Achille, Max et Francis forment une petite bande de voyous corses. Leur dernier contrat ayant lamentablement échoué, les quatre truands se mettent en quête d’un mauvais coup qui leur permettra de se refaire. On rit à gorge déployée devant l’incompétence de ces voyous aussi attachants que pathétiques.

FRANCK DUBOSC Soyez les premiers à découvrir le tout nouveau spectacle de Franck Dubosc. Une possibilité exclusive de le retrouver dans l’intimité des premières dates de sa nouvelle tournée ! Le 25 janvier 2018 – Salle Métropole, Lausanne

Le 12 janvier 2018 – Théâtre de Beausobre, Morges

FÉVRIER CIRKAFRIKA 3

VEUVE À TOUT PRIX

Trente artistes prodigieux, acrobates, danseurs, chanteurs mais aussi, cracheurs de feu, danseuses du ventre, charmeurs de serpents accompagnés d’un orchestre live, de chanteurs, de danseurs vous émerveilleront dans cette aventure africaine inédite, CirkAfrika 3 !

AVEC TONYA KINZINGER, ERIC COLLADO, PASCAL SELLEM, ELIE AXAS, NICOLAS SOULIE

Le 4 février 2018 – Salle Métropole, Lausanne

36

Muriel est une ancienne star de la chanson reconvertie en épouse modèle auprès de son mari, directeur financier d’une grosse société. Celui-ci perd soudainement toute sa fortune. Comment ne pas finir sur la paille ? Le faire passer pour mort et toucher l’argent de sa police d’assurance ? Du 14 au 16 février 2018 – Théâtre Terre-Sainte, Coppet


MARS ART ON ICE Art on Ice est un spectacle unique en son genre où se mêlent dans un joyeux tourbillon de couleurs, sur glace, champions olympiques et champions du monde de patinage artistique et, sur scène, stars mondiales de la musique. Les 6 et 7 mars 2018 – Patinoire provisoire de Malley, Prilly

DIRTY DANCING Dirty Dancing, L’Histoire Originale sur Scène restitue toute la magie du film : les personnages, les dialogues, les scènes de danse sensuelles et bien sûr, la musique originale incluant l’incontournable « Time Of My Life »! Du 7 au 11 mars 2018 – Salle Métropole, Lausanne

BONJOUR IVRESSE AVEC EMMANUELLE BOIDRON, PRINCESS ERIKA, SYLVAIN POTARD ET FRANCK LE HEN Benoît retrouve dans son coffre à jouets une liste de choses qu’il s’était promis de faire avant ses 30 ans. Problème : il a 30 ans demain ! Entre sa sœur coincée, sa meilleure amie alcoolique mondaine assumée et un invité surprise, il va passer une soirée d’anniversaire explosive au milieu de ses secrets et souvenirs d’adolescent. Du 7 au 9 mars 2018 – Théâtre Terre-Sainte, Coppet

JARRY

MURIEL ROBIN & MICHÈLE LAROQUE

« ATYPIQUE »

ELLES S’AIMENT

Bien au-delà du one-manshow attendu, Jarry catapulte l’audience dans une histoire rondement menée, celle de sa recherche d’emploi. L’occasion pour cet artiste à l’imagination foisonnante de dépeindre ses différentes expériences professionnelles, toutes plus loufoques les unes que les autres.

Dans cette nouvelle version, Muriel Robin et Michèle Laroque interprètent une sélection des meilleurs sketches de trois spectacles : « Ils s’aiment », « Ils se sont aimés » et « Ils se REaiment ».

Le 9 mars 2018 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne

Le 10 mars 2018 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne

JUIN

MAI ARTURO BRACHETTI « SOLO » Seize ans après les premières représentations lausannoises de « L’Homme aux Mille Visages », Le Maestro du « quick change » Arturo Brachetti annonce un nouveau spectacle. Facétieux, léger, insaisissable et diablement généreux, Arturo Brachetti rend à chaque spectateur ce qu’il possède de plus précieux : son âme d’enfant.

ZINGARO – Ex Anima Pour cette ultime création, les chevaux sont célébrés comme les acteurs véritables de ce « théâtre équestre » si original... Du 8 juin au 1er juillet 2018 – I.E.N.A, Avenches

Du 2 au 6 mai 2018 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne 37


ENSEMBLE FAÇONNONS UN AVENIR AUDACIEUX Pour son écoute et son respect, AJS répond à votre problème par des solutions innovantes, durables et audacieuses adaptées à vos besoins

AJS ingénieurs civils SA | Rue de la Place d’Armes 5 | 2001 Neuchâtel | Tél. +41 (0)32 720 01 00 | ajs@ajs.ch | www. ajs.ch


PERSONNALITÉS

Engagées pour demain

© Stephan Engler

39


INTERVIEW

NURIA GORRITE

Département des infrastructures et des ressources humaines

« J’arrive avec une autre personnalité » Conseillère d’Etat, Cheffe du département des infrastructures et des ressources humaines, Nuria Gorrite est aussi la nouvelle présidente du Gouvernement vaudois pour cette législature. Femme, fille d’immigrés espagnols, la magistrate assume la charge symbolique de sa nouvelle fonction. Reconnue à gauche comme à droite pour sa capacité à fédérer, elle n’en demeure pas moins déterminée, bien décidée à faire avancer son canton. Féminisme, économie, mobilité, Nuria Gorrite a répondu à nos questions.

© ARC

40


Vous avez été élue en juin 2017 présidente du Conseil d’Etat vaudois. Comment vous sentez-vous à ce poste ? Je suis tout d’abord très honorée que mes collègues m’aient désignée. Il y a toujours un moment d’appréhension mais je me sens aujourd’hui bien dans cette nouvelle fonction. Etre à la présidence est une responsabilité importante. Il s’agit de veiller à la cohésion du collège, de présider les débats, de faire en sorte que chaque département puisse faire valoir ses projets et que le climat de dialogue et de débat puisse se poursuivre. Les dernières élections ont montré que le peuple vaudois était plutôt attaché à cette concorde et c’est important pour moi de réussir à maintenir cet état d’esprit tout comme l’ont fait mes prédécesseurs Pierre-Yves Maillard et Pascal Broulis même si j’arrive avec une autre personnalité. Vous êtes la première femme à occuper cette fonction. Qu’est-ce que cela représente pour vous ? Aujourd’hui on constate une augmentation notable du nombre de femmes qui accède à des postes de responsabilité de premier plan. Nous sommes encore dans l’aire des premières dans beaucoup de domaine mais je trouve cela très encourageant. C’est un marqueur de notre époque. Mon aspiration à présent est de faire en sorte que cela devienne naturel à tel point qu’il n’y est plus besoin de le thématiser. Depuis ma nomination, je reçois énormément de témoignages de gens qui se réjouissent que ce soit une femme à la présidence dans le canton de Vaud. Un canton, qui pour le rappeler, a été précurseur dans le droit de vote des femmes en Suisse. De plus, le fait que ce soit une femme issue de l’immigration montre que ce gouvernement est composé de personnes qui ressemblent à la population vaudoise. Je crois que ça imprime quelque chose d’important.

© CFF

© ARC

Connaissant les défis qui attentent le canton surtout au niveau économique, cette législature ne s’annonce pas des plus facile... Aucune législature n’est facile. Le rôle des femmes et des hommes politiques est d’être attentifs aux évolutions. Après des temps d’incertitude, on constate qu’il s’amorce une reprise même si la situation reste encore fragile. Notre engagement au sein du gouvernement est clair : il s’agit de tout mettre en œuvre pour conserver les emplois, d’attirer de nouvelles entreprises, de valoriser les métiers nouveaux des secteurs innovants à haute valeur ajoutée et de permettre aux gens de se former afin d’éviter le déclassement social tout en conservant de la substance fiscale Cette législature sera marquée par des changements et une fragilité économique mais notre rôle est de se doter d’axes d’action forts pour maintenir la prospérité du canton. En ce qui concerne votre département, celui des infrastructures, c’est sans doute l’un des plus compliqués à gérer, car c’est l’un de ceux le plus soumis aux imprévus ? Certes mais j’ai la chance d’être dans un département où il y a des gens très engagés. Ils ont l’habitude de gérer de grands chantiers et les imprévus font partie de la réalité des chantiers. Je relève que les équipes maitrisent très bien les difficultés et que nous tirons toujours les leçons des problèmes rencontrés par le passé. Nous avons aujourd’hui une expérience, un savoir-faire et des technologies qui nous permettent de mieux cerner les difficultés liées à la conduite des chantiers. De plus, les imprévus sont davantage liés, non à la technique mais aux oppositions, aux recours, tous ces éléments qui peuvent retarder les chantiers d’une manière importante. 41


Ces dernières années, le canton a énormément investi dans les infrastructures de mobilité. Quels sont les enjeux ? L’objectif est de répondre à l’évolution des mouvements de pendularité. Dans les années 70 30% des Vaudois quittaient leur commune de domicile pour aller travailler, aujourd’hui ils sont 75% et nos prévisions à l’horizon 2050 prévoient un dépassement des 90%. Le second phénomène en progression est la concentration des gens au même endroit là où se trouvent les emplois, dans les centres, ce qui provoque de forts engorgements autour des agglomérations. Il est donc essentiel d’organiser le système de transport afin d’aller chercher les gens au plus près de leur domicile pour les amener de manière efficace et fluide à l’intérieur des agglomérations et qu’ils puissent en ressortir avec la même facilité.

Pour cela, vous misez principalement sur le développement des transports publics... Les villes ne sont pas extensibles ce qui nous incite à réserver la majeure partie du trafic aux transports publics. Nous investissons massivement dans l’adaptation des réseaux de trains, car c’est un mode de transport de grande capacité, d’où notamment le programme Léman 2030 avec l’agrandissement des gares, l’augmentation des cadences des trains et de leur capacité avec des wagons plus longs et à deux étages. Pour les dessertes plus fines du territoire nous avons les trains régionaux, le RER vaudois qui va se développer pour aller dans des régions comme la Broye, la Vallée de Joux avec une intensification les liaisons vers le Nord vaudois et le doublement des cadences au cœur des agglomérations. Autour des gares, c’est le réseau de bus qui prendra le relai, ou le métro à Lausanne ou encore le tram que nous essayons de réimplanter entre Lausanne, Bussigny et Villars-Saint-Croix. Est-ce pour autant que les gens vont abandonner leur véhicule privé ? Les gens sont de plus en plus ce qu’on appelle des multimodaux, c’est-à-dire qu’ils cumulent les moyens de transport. Le plus souvent, ils empruntent les transports en commun pour aller au travail mais apprécient l’usage de la voiture le soir ou pour sortir le week-end. Il y a donc une combinaison des modes de transport qui représente un certain budget pour les utilisateurs. Notre objectif est de les inciter à utiliser leur abonnement le week-end sachant que si le réseau de transport est performant aux heures de pointe il l’est aussi aux heures creuses. De plus, il faut que les gens comprennent que l’utilisation des transports publics est non

42


Construction de la RC 177 © DGRM

seulement bonne pour l’environnement mais aussi pour leur porte-monnaie puisqu’elle permet une meilleure rentabilisation des infrastructures ce qui par conséquent limite l’augmentation du prix des abonnements. C’est en quelque sorte un cercle vertueux. Pour les inciter, nous travaillons avec Mobilis pour qu’elle développe des offres combinées intégrant le prix d’une entrée pour un musée, un concert ou un match de hockey, par exemple. L’objectif est d’aboutir à une philosophie tarifaire attractive pour les vaudois dont plus de la moitié possède déjà un abonnement de transports publics. Concernant Léman 2030. Où en est-on du chantier aujourd’hui ? Léman 2030 c’est le nom de l’ensemble des chantiers planifiés sur la ligne Genève-Lausanne. Ceux-ci vont permettre de doubler la capacité entre ces deux villes. Les travaux ont débuté à Renens et la construction de la quatrième voie Lausanne-Renens avance rapidement. Le permis pour l’agrandissement de la gare de Lausanne a été mis à l’enquête et nous attendons la décision d’approbation des plans de l’Office fédéral des transports en 2018. A Mies et Chambésy les points de croisement sont en chantier ce qui provoque quelques coupures de trafic. A la fin du mois de juin, ces nouvelles gares seront achevées et permettront la mise en place d’une fréquence 15 minutes entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge sur le RER Léman Express.

© CFF

43


AJS INGÉNIEURS CIVILS SA

Des professionnels de la construction depuis 1960

Légende Axe routier

Profil

+ 00

0

+ 700

ofi 0

Pr

+ 10 H20

-:

H20

+ 300

+ 200

- : 25

- : 25 H20

0 + 10 H20

+:

25

H20

+ 700 + : 24 H20

+ 600 H20 + : 24

H20 + : 24 + 500

25

+:

25

H2

+ 00

0

lN

°5

+ 800 24 0+:

H20 - : 24

-:

25

- : 24

+ 600

Profil N°3

400 : 24 + H20 +

0 + 30 +: 1015 126x30 1:1000

Date de réception : Examiné / ingénieur expert :

Profil caractéristique N° 1 BAU Voie -1 Voie -2 TPC Voie +2 Voie +1 BAU

Validé / libéré par :

44

= = = = = = =

0.50m 3.50m 3.50m 1.50m 3.50m 3.50m 0.50m

Profil caractéristique N° 2 Accotement = Voie -1 = Voie -2 = TPC = Voie +2 = Voie +1 = Accotement =

0.50m 3.50m 3.50m 1.75m 3.50m 3.50m 1.00m

Profil caractéristique N° 3 BAU Voie -1 Voie -2 TPC Voie +2 Voie +1 BAU

= = = = = = =

1.00m 3.50m 3.50m 1.75m 3.50m 3.50m 1.00m

Profil caractéristique N° 4 Accotement = Voie -1 = Voie -2 = TPC = Voie +2 = Voie +1 = Voie d'accélération = Accotement =

0.50m 3.50m 3.50m 1.75m 3.50m 3.50m 3.25m 1.00m

Travaux 2017

Profil caractéristique N° 5 Accotement = Voie -1 = Voie -2 = Accotement =

1.00m 3.75m 3.75m 3.75m

Accotement = Voie +2 = Voie +1 = Accotement =

0.50m 3.75m 3.75m 2.75m

25 + 300 H20 + :

H20

PR 25+050

12064.000

Format : Echelle :

PR 24+600

Document / plan N° (auteur) :

PR 24+510

Dossier N° (auteur) :

PR 24+350

BP/01.01/I-RC.025.0020.01.00/000 Document / plan N° (interne) :

09.0801/1015 Indice E

PR 25+250

+ : 25

+ 200

H20

10

es

CH 402.00 NE 20.3 551 Pont-Noir sur le Seyon Est, Valangin Longueur = 100 m km début = 25+100 km fin = 25+200

Dossier N° (interne) :

ivils SA

01 Neuchâtel ax 032 720 01 01

érales

CH 403.00 NE 20.3 550 Pont-Noir sur le Seyon Ouest, Valangin Longueur = 46.90 m km début = 25+050 km fin = 25+100

CH NE 20.3.530 Voûtage du Seyon, Valangin Variable

24

aussée

ées

: 24 +

H20

-:

Soumission

400

24

+ 30

0

Commune de Valangin Longueur de l'aménagement : 650m

H20 -

N°2 Profil

ainissement H20

ndice C

H20 - : 24 + 500

km début = 24+500 km début = 24+600

Direction Neuchâtel

H20

CH 401.00 NE 20.3 520 Pont sur la Vallée du Seyon, Valangin Longueur = 90.4 m

H20 + : 24 + 900

Points de repère

H20

ection La Chaux-de-Fonds

+ 800

Limites Comunales

Ouvrages d'art: position, numéro et longueur

N°4

H20 Parcelles cantonales

- : 24

Rue J.-L. Pourtalès 13 CH-2000 Neuchâtel Internet : www.ne.ch/spch

H20

Service des ponts et chaussées

principales suisses

H20

DEPARTEMENT DU DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ET DE L'ENVIRONNEMENT

H20 - : 24 + 900

Bureau de référence situé au cœur de Neuchâtel, AJS ingénieurs civils SA est aussi l’un des plus grands bureaux d’ingénieurs du canton avec ses 40 collaborateurs. Depuis sa création, il a su s’adapter continuellement aux évolutions du marché de la construction en développant ses prestations afin de répondre aux besoins de ses clients. Fort d’une équipe pluridisciplinaire, il couvre aujourd’hui la quasi-totalité du secteur du génie civil à travers cinq grands pôles d’activité et a à son actif de multiples projets de référence dans toute la Suisse romande.


Une offre complète de prestations AJS développe ses savoir-faire à travers cinq grands pôles de compétences. Parmi ceux-ci, la conception et le dimensionnement de la Structure de bâtiments de tous types, allant de la villa au complexe industriel et le Génie civil avec des projets divers, routes, voies ferrées, trams et travaux spéciaux. Il est également une référence en matière de Voirie et Réseaux Divers (VRD). Depuis 2000, le bureau a intégré la Gestion de projets et intervient comme planificateur général de la maîtrise du triptyque coûts-délais-qualité ou alors comme bureau d’appui au maître d’ouvrage. Dernièrement, il s’est également spécialisé sur le Chauffage et la ventilation en ouvrant un département dédié qui réalise notamment des audits énergétiques, sous la forme du certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB). Un large panel de compétences qui lui permet de couvrir plusieurs segments du marché et de gérer à l’interne de manière intégrée un projet dans sa globalité. A la clé la création de synergies dans l’intérêt du projet et des maîtres de l’ouvrage, qui bénéficient d’un seul interlocuteur.

Un partenaire de qualité Centré à Neuchâtel avec une succursale à Brügg et une à Genève ouverte en juin 2017, AJS développe ses savoir-faire sur l’ensemble du territoire national grâce notamment aux bureaux Richardet & Associés à Yverdon et TMP à Soleure, dont il est actionnaire majoritaire. Certifié ISO 9001 depuis 1997, AJS ingénieurs civils SA œuvre au quotidien avec pour objectif prioritaire la satisfaction de ses clients. Un objectif possible par la mise en place d’un système qualité basé sur des valeurs telles que l’intégrité, la transparence et la collaboration constructive. Son expérience et son savoirfaire reconnus, avec plus de cinq mille mandats réalisés, lui permettent de répondre de manière très ciblée aux exigences de ses clients. Disponible et à l’écoute, il travaille sur la base de rapports de partenariat avec ses clients pour garantir la bonne compréhension de leurs objectifs et pouvoir leur proposer les meilleures solutions, c’est-à-dire des solutions innovantes, adaptées à leur programme et économiquement supportables. Pour ce faire, il s’appuie sur des méthodes modernes et efficaces de management de projet et dispose d’outils de gestion performants, notamment au niveau du calcul des coûts et de la gestion des risques, qui lui permettent d’assurer le suivi et le succès de chaque projet.

45


L’importance du capital humain AJS c’est une équipe pluridisciplinaire composée d’ingénieurs, dessinateurs, techniciens et personnel administratif. Son effectif important lui permet de répondre avec flexibilité et réactivité à tout nouveau projet. Conscient de l’importance de chaque collaborateur, le bureau entretient un esprit d’équipe fondé sur le respect et la confiance. Une philosophie d’entreprise ouverte favorisant l’implication et l’efficience de chaque collaborateur renforcées par un système de management détaillé à travers un manuel de gestion diffusé à l’interne. AJS est

46

également une société formatrice, puisqu’elle accueille ce jour cinq apprentis dessinateurs en génie civil. Un engagement pour la jeunesse motivée par la volonté d’assurer une relève de qualité. Une société qui prépare son avenir avec le départ dans quelques années de son directeur Jean-Marc Jeanneret. Souhaitant une transition en douceur, ce dernier a mis en place un comité directeur où il évolue aux côtés de David Quesada, sous-directeur et responsable des finances, acquissions, marketing et de Guillaume Thorens responsable des ressources humaines et de l’Assurance qualité.


Lumière sur trois projets GCTA - Gestion coordonnée du trafic de l’agglomération Lausanne-Morges

Parmi ses nombreux mandats actuels, AJS est associé de près au projet de gestion coordonnée du trafic de l’agglomération (GCTA) Lausanne-Morges à travers un mandat d’appui au maître de l’ouvrage pour toutes les phases du projet. L’objectif principal de la GCTA est de répondre aux défis majeurs en termes de mobilité de l’agglomération Lausanne-Morges. Associant les 26 communes du Projet d’Agglomération Lausanne-Morges (PALM), la GCTA vise à offrir une gestion commune et coordonnée du trafic routier lors d’événements particuliers à l’échelle de l’agglomération. Avec une mise en service prévue pour 2020, elle permettra d’optimiser l’utilisation des infrastructures existantes, d’améliorer l’efficacité des transports publics et de réguler le trafic individuel motorisé. « Il s’agit pour les ingénieurs de concevoir des scénarios de coordination du trafic en cas d’imprévus comme des accidents, ou d’événements prévisibles comme des manifestations ou des chantiers ceci afin de limiter leur impact sur la fluidité du trafic », indique M. Guillaume Thorens, chef de projet. En parallèle, l’information aux usagers sera améliorée en temps réel à travers des applications, des panneaux à messages variables et des info-voyageurs de manière à leur permettre d’anticiper les difficultés et de les aiguiller sur des itinéraires alternatifs définis par le MO.

Vennes-Chexbres : TP3 AJS dans le cadre du groupement TA09 met ses compétences au service de l’OFROU (Office fédéral des routes) dans le cadre de l’aménagement, de l’entretien et de la mise en conformité au niveau de la sécurité du Tronçon TP3 du projet VennesChexbres de l’autoroute A9. Un chantier complexe sur un axe très fréquenté qui impose de trouver des solutions adaptées pour limiter les perturbations sur le trafic tout en assurant la sécurité des ouvriers. « Ce chantier exige une logistique très pointue à chaque phase, les travaux à réaliser doivent être prévus avec une grande précision afin d’éviter les retards », explique Jean-Marc Jeanneret, chef de projet. Les travaux se dérouleront notamment en gardant toujours deux pistes ouvertes dans chaque sens et une ligne de vie de 1,30 m entre le trafic et le chantier sera installée. Le bureau s’est illustré par ses propositions d’optimisation qui ont permis de réduire les coûts du projet d’entretien de l’ordre de 25% et par sa définition précise des étapes d’exécution avant la mise en soumission des travaux. Les travaux débuteront au printemps 2018 pour une durée entre deux et trois ans. Suppression du goulet d’étranglement de Crissier Le tronçon autoroutier compris entre l’échangeur de Villars-Ste-Croix, l’échangeur d’Ecublens et la Maladière (goulet d’étranglement de Crissier) souffre dans son ensemble d’un manque de capacité et les jonctions existantes de Lausanne-Crissier et Lausanne-Malley ne sont plus à même d’assurer seules la desserte de l’Ouest lausannois, qui connaît un développement soutenu. Mandaté par l’OFROU comme bureau d’appui au maître d’ouvrage, AJS apporte son soutien dans ce projet d’envergure qui comporte notamment la création d’une nouvelle jonction à Ecublens, de nouvelles bretelles dans l’échangeur d’Ecublens et de VillarsSte-Croix. L’autoroute 2x5 voies sera élargie en section courante et l’ensemble du tronçon remis aux normes et assaini, notamment d’un point de vue du bruit. Un projet dont la mise à l’enquête est prévue en 2018.

AJS ingénieurs civils SA

Rue de la Place-d’Armes 5 • Case postale 1733 CH-2001 Neuchâtel Tél. +41 32 720 01 00 • Fax +41 32 720 01 01 ajs@ajs.ch • www.ajs.ch

47


INTERVIEW

OLIVIER FRANÇAIS

Commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats

« Il est important de garder les pieds sur terre »

Après 16 ans à la tête des travaux de la Ville de Lausanne, Olivier Français est désormais occupé à 100% par la politique fédérale. Sénateur depuis deux ans, il dirige également la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des Etats. Pour Bien Vivre, il fait le point sur son expérience à la municipalité de la ville olympique et nous parle de son mandat de sénateur, de ses combats et de ses convictions. Les Conseillers aux Etats Beat Vonlanthen (PDC) Fribourg, Olivier Francais (PLR), Vaud, 2016 © ARC/Jean-Bernard Sieber

48


Quel bilan faites-vous de vos 16 ans à la municipalité de Lausanne ? J’ai eu le privilège de rester 16 ans à la tête de ce dicastère, la Direction des travaux, dicastère augmenté au fil du temps des Services de l’eau et de la circulation. J’ai ainsi pu mettre en œuvre différents projets, parfois initiés par d’autres. Parmi les plus importants, le M2 ou encore l’usine de valorisation thermique et électrique des déchets Tridel, la place de la Sallaz et la rénovation de l’opéra. J’ai lancé, par exemple, avec l’appui de mes proches collaborateurs, les projets Métamorphose, le M3 et le tunnel du LEB sous l’avenue d’Echallens. Ce que je retiens surtout de ce mandat, c’est la proximité avec la population et les démarches participatives mises en place pour répondre à leurs attentes. J’ai aussi eu la chance de pouvoir compter sur des collègues qui m’ont fait passablement confiance. Les dix premières années ont vraiment été placées sous le signe de la collaboration avec les autres partis politiques avant de voir venir les guerres partisanes de pouvoir. Aujourd’hui, je peux me balader dans la ville et voir des projets auxquels j’ai pu apporter ma contribution, même si je ne peux pas dire que j’ai fait tout juste. J’ai aussi du plaisir à croiser certains anciens collaborateurs, par exemple de la voirie, qui s’arrêtent et me saluent.

groupes politiques, à quel point les intérêts cantonaux prédominent aux Conseil des Etats. J’ai aussi la chance d’être entouré de deux personnalités très différentes avec à ma droite Paul Rechsteiner et à ma gauche Andrea Caroni avec qui j’ai un immense plaisir de discuter. Au Conseil des Etats, les relations humaines sont très importantes et c’est passionnant de pouvoir échanger avec les représentants des 26 cantons.

Quelles sont vos attentes concernant le développement de la ville ? Parmi les chantiers les plus attendus, celui du LEB – Le Chemin de Fer Lausanne-Echallens-Bercher – que j’ai initié et dont les premiers coups de pioche ont débuté en août 2017. Je suis à présent détaché de ce projet mais j’ai veillé à ce qu’il vienne en bonne voie à Berne. Si le dossier a avancé très vite avec le soutien du Conseil d’Etat, j’ai cependant des craintes concernant plusieurs autres chantiers concernant le LEB et les dossiers du développement urbain. Ceux-ci doivent être entrepris aujourd’hui pour être proposés dans les prochains crédits-cadre. Depuis 10 ans, l’OFROU nous promet plusieurs nouvelles sorties autoroutières indispensables au bon fonctionnement de l’agglomération et ces projets sont ralentis par de nouvelles exigences législatives ou des tiers. Autre chantier fondamental pour la ville, la prochaine mise à l’enquête de la première étape du M3 et le financement fédéral de la deuxième étape du M3 dont les études ont été approuvées par le Grand Conseil. J’ai également grand plaisir à voir sortir de terre le projet Métamorphose avec notamment le stade de la Tuilière dont les travaux ont débuté en juin 2017 et qui libèreront l’espace des anciens terrains pour que l’on construise rapidement les premiers logements et que cette dynamique de mutation urbaine se poursuive sur le plateau de la Blécherette.

Parmi les dossiers qui vous tiennent particulièrement à cœur, la loi sur les marchés publics, jugée insatisfaisante. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Déjà lors de sa mise en place au début des années 90, il a été reproché au législateur d’avoir eu peu d’attention sur les acteurs qui répondent aux marchés de services. Il y a aussi cette problématique de la sous-enchère, certes non autorisée, mais qui dans l’application est beaucoup moins claire comme en témoignent certaines polémiques. Ce n’est pas le principe de la mise en concurrence que je remets en cause, mais il y a lieu de reconnaître que le critère du prix est quasiment le seul critère qui fait la différence aujourd’hui. A l’automne dernier, j’ai interpellé le Conseil fédéral avant de déposer un postulat sur le niveau des prix attribués aux prestations d’ingénieurs. Je déplore une «aggravation» de la situation et demande l’instauration de mesures auprès des adjudicateurs publics. Quand je vois que tous les partis s’interrogent sur nos forces de production indigènes, nous devons pouvoir garantir que les mandats publics garantissent le prix qui correspond aux salaires locaux, aux fournitures locales.

Vous siégez depuis deux ans au Conseil des Etats. Comment vous sentez-vous dans cette fonction de Sénateur ? Tout a été très vite. A peine élu on m’a demandé de prendre la direction de la Commission des transports et télécommunications. Au début c’était assez impressionnant car c’est une commission très importante mais, grâce à l’accueil de mes collègues et de l’administration, j’ai rapidement pris mes marques et vu à quel point on pouvait influencer les décisions par une bonne organisation et préparation des séances. J’ai pu constater, contrairement au national où prédomine le jeu des

Quelles ont été vos plus grandes satisfactions jusqu’alors? © Jean-Bernard Sieber Ma plus grande satisfaction a été le non à l’initiative « Vache à lait » qui a donné place au Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA). Il y a également, le débat sur le service public et le rejet de l’initiative No Billag et son non contre-projet. Sur ce dernier dossier, la Chambre des Etats nous a suivis à l’unanimité et je suis très fier d’avoir été à la tête de ce dossier.

Vous n’êtes pas seulement politicien mais aussi un homme de terrain. Pouvez-vous nous parler de vos autres activités ? Selon moi, lorsque l’on siège dans un législatif, il est important de garder les pieds sur terre et de continuer à travailler comme milicien. Cela m’a conduit à créer une petite Sàrl active dans la construction. Une manière aussi de mettre à profit mes compétences auprès de ceux qui en ont besoin. Je dois dire que j’y prends beaucoup de plaisir et surtout cela me donne l’occasion de rencontrer des gens très différents. Je suis également président du Festival international du Film alpin des Diablerets qui a fêté en 2017 son 48e anniversaire. Une très belle édition, malgré la pluie, qui a réuni près de 24 000 personnes. 49


Plus qu’un parquet une émotion Depuis 1935, l’entreprise traditionnelle suisse Bauwerk allie la passion, la précision et le souci de la qualité au service de ses clients. Reconnue pour offrir un des plus grands choix de parquets de Suisse, elle se distingue également par la noblesse de ses matériaux, son engagement pour un habitat sain, sa responsabilité écologique ainsi que par ses conseils sur-mesure.

50


Plus de 80 ans d’histoire A l’origine de Bauwerk Parquet, Ernst Göhner, l’un des grands pionniers suisses de l’économie du XXe siècle. Dès 1936, il fabrique dans ses ateliers le nouveau sol en bois du maître menuisier Paul Hofer : le parquet collé et crée en 1944 la société Bauwerk Parkett AG. Basée à St. Margrethen en Suisse orientale, elle y ouvre un site de production où sont toujours produits ses parquets robustes et durables. Présente également en Autriche et en Allemagne, ainsi que dans de nombreux autres pays, elle possède neuf showrooms en Suisse dont deux en Suisse romande à Lausanne et à Genève et emploie 350 collaborateurs. La qualité made in Bauwerk En 2016, Bauwerk a vendu environ 4,1 millions de mètres carrés de parquet, dont la moitié en Suisse, se classant ainsi parmi les plus grands fabricants sur ce segment. Plus des deux tiers de la gamme sont fabriqués sur le site de St. Margrethen dans le canton de Saint-Gall, tous les parquets Bauwerk répondent aux

plus hautes exigences, avec une fiabilité et une précision typiquement helvétiques. Des attributs qui font la fierté et le succès de l’entreprise. Désireuse de pérenniser la création de produits innovants d’origine suisse, l’entreprise consacre une part importante de son budget à la recherche et développement. Parmi les dernières nouveautés mondiales, le B- Protect. Une nouvelle finition qui présente toutes les qualités de protection que peut offrir un verni optimisé, tout en étant parfaitement invisible et en préservant l’aspect et le toucher naturels du bois. Il faut dire qu’innover est une tradition chez Bauwerk, à qui l’on doit le parquet 2 plis et qui, en 1976, lançait en exclusivité le parquet fini que l’on n’a pas besoin de poncer ni de vitrifier sur place. Une gamme étendue et un conseil sur-mesure Plus de 350 parquets dans 11 essences de bois, 57 nuances, 5 traitements de surface et 5 structures, Bauwerk offre une gamme variée de parquets collés en plein à même de satisfaire toutes les envies et tous les budgets « Nous proposons des parquets de 40 fr. à 380 fr. le m2 toujours en garantissant la qualité Bauwerk », précise Silvio Albertoni, Directeur Suisse Romande et Tessin Bauwerk Suisse. A cela s’ajoutent des produits de nettoyage et d’entretien ainsi que de nombreux accessoires (marches, plinthes, grilles de ventilations, etc.). Des produits présentant une qualité de finition et une esthétique parfaites, mis en valeur dans des showrooms spacieux et lumineux à l’image de celui de Lausanne qui offre 440 m2 de surface d’exposition. Formés et expérimentés, les conseillers Bauwerk se veulent disponibles et à l’écoute pour conseiller au mieux la clientèle. En collaboration avec ses partenaires de pose, la marque apporte ainsi l’assurance de trouver la solution parfaite pour la configuration de chaque pièce. 51


Un sol de charme Vivants, sensuels et authentiques, les sols en bois distillent un charme naturel dans les pièces qu’ils habillent. Chaque lame et chaque parquet est unique et peut s’associer à divers produits pour une personnalisation sur-mesure. Agréable au contact des pieds nus, le parquet crée une atmosphère chaleureuse et confortable. Beau et intemporel, il convient tout autant pour un appartement ancien que pour un loft, pour un salon ou pour une salle de bains. Sa facilité d’entretien et sa robustesse sont en outre l’assurance d’un sol qui gardera toutes ses qualités dans le temps. Tous les parquets Bauwerk sont garantis cinq ans avec une possibilité de prolongation de dix ans grâce à l’ID Bauwerk. Une fine latte en aluminium estampillée Bauwerk à insérer dans son parquet comme symbole durable de la conception qualité de la marque. Assorti à un package garantie exclusif, comprenant notamment des produits de nettoyage et d’entretien et des prestations de conseils adaptés au parquet choisi, l’ID Bauwerk est l’assurance d’en préserver durablement la beauté. Une responsabilité écologique Le parquet oui mais écologique. Dotée d’une forte conscience environnementale, Bauwerk Parquet s’engage pour la planète et les générations futures. Près de 95% des essences Bauwerk proviennent des régions boisées d’Europe parfaitement contrôlées, où se pratique le reboisement. Aujourd’hui, 90% des parquets sont produits en Chêne, issu des forêts européennes, avec une sélection attentive et éthique des fournisseurs. Pour aller encore plus loin dans son engagement, Bauwerk Parquet récupère même les résidus de bois pour les transformer en briquettes de chauffage au bilan carbone neutre. Les performances environnementales du parquet Bauwerk sont en outre remarquables au niveau phonique, acoustique et isolant et sont parfaitement adaptés aux constructions avec chauffage par le sol. Pour un habitat sain Ces dernières années, le sujet de l’habitat sain a pris une place particulière chez Bauwerk Parquet. L’entreprise a investi beaucoup de temps et d’énergie pour améliorer en permanence la composition de ses parquets et ainsi apporter une contribution majeure à la qualité de l’air ambiant dans les habitations. Un enjeu important pour la santé de ses clients, comme nous l’explique Silvio Albertoni : « L’enveloppe des bâtiments actuels réalisés est pratiquement étanche à l’air, ce qui est judicieux sur le plan énergétique mais empêche le renouvellement de l’air favorisant ainsi l’accumulation de polluants ». Avec les certifications Minergie, Sentinel-Haus ainsi que la distinction Cradle to Cradle Certified™ Gold, Bauwerk fournit la garantie qu’aucun produit de sa gamme ne renferme de composés organiques volatils potentiellement préoccupants. Autrement dit, qu’aucune substance nocive n’est rejetée dans l’air ambiant. 52


Bauwerk Parquet

Avenue du Mont-d’Or 91 • CH-1007 Lausanne Tél. +41 21 706 20 50 • Fax +41 21 706 20 51 lausanne@bauwerk.com • www.bauwerk-parkett.ch

53


FRAMO SA

Créé pour moi – Made for me Avec plus de 40 ans d’expérience, FRAMO SA, situé à Romont dans le canton de Fribourg, est un partenaire idéal pour concevoir vos meubles de salle de bains, mais aussi vos solutions de rangements avec son large choix d’armoires et dressing. Grâce à une conception innovante et un processus de fabrication automatisé, elle réalise des produits à la demande, uniques et de grande qualité, dans un délai record. S’adressant à une clientèle Suisse, caractérisée par un haut niveau d’exigence, elle développe continuellement de nouvelles lignes modulables en accord avec les dernières tendances. Avec FRAMO, tout devient alors possible. Rencontre avec Herbert Stadler, directeur de cette société aux compétences pointues, partenaire de Bien Vivre.

Colonia

54


Pura Ceram

Créativité Un coquillage photographié sur une plage en Normandie, un coucher de soleil sur les montagnes ou encore un chapeau balayé par le vent, flottant sur l’eau. C’est souvent avec un brin d’émotion et de nostalgie que vous vous remémorez vos vacances. Avec FRAMO, il est désormais possible d’immortaliser le souvenir de votre choix grâce à la gamme de meubles « Unico ». Vous devenez ainsi votre propre designer. L’entreprise se charge, en effet, de faire imprimer la photo désirée (pour autant que cette dernière soit en haute définition) sur du verre, et ce afin d’orner la face de votre meuble. Ainsi, chacune de vos matinées débutant dans la salle de bains sera bercée par un souvenir de vacances ou par un instant marquant de votre vie. Le site internet de FRAMO vous permet d’avoir un aperçu concret de cet objet, en y téléchargeant vos photos. Grâce à la possibilité de changer les faces quand vous le souhaitez, vous pouvez modifier vos photos ultérieurement.

Sur mesure – made for me Lors de la conception de solutions de rangements tels que dressing et armoires ou lors de la création de meubles de salle de bains, FRAMO attache une attention toute particulière aux besoins et aux Herbert Stadler, Directeur Framo SA attentes spécifiques de sa clientèle. Cette dernière sera alors conseillée de façon personnalisée par une équipe spécialisée. Chaque client peut alors concevoir l’objet de ses rêves, grâce à une large gamme de meubles déclinables en plus de 60 couleurs. Le design et l’élégance occupent une place prédominante chez FRAMO pour que formes et lignes se marient avec divers types de lavabos et une quarantaine de poignées à choix. A l’aide de logiciels de visualisation, une solution de rangement individualisée peut être proposée, et ceci même pour un espace étroit ou exigu. Vous avez un désir particulier, FRAMO le réalise pour vous.

Unico

55


Un engagement durable FRAMO met un point d’honneur à planifier de façon précise son processus de production et attache une grande importance à l’optimisation au quotidien des matériaux employés. Dans le but d’éviter le gaspillage des ressources, la découpe du bois est effectuée grâce à un dispositif informatique pointu permettant la maximalisation des composants utilisés. Ainsi, la quantité de déchets demeure minime et sert, quant à elle, à chauffer l’usine. Un savoir-faire helvétique Les meubles créés par FRAMO sont constitués essentiellement de bois suisse provenant de forêts gérées durablement. Dès leur réception, les panneaux en bois sont enregistrés et contrôlés automatiquement par le biais d’un système informatique performant. L’utilisation d’un bras mécanique robotisé permet d’effectuer un pré-tri. Cela offre non seulement un gain de temps précieux pour la production, mais également la souplesse et la réactivité pour répondre aux commandes parfois urgentes. L’ensemble du processus de production est ainsi largement automatisé. Une fabrication sur mesure, répondant aux désirs de chaque client, est ainsi possible. 56

Florida Confort-Plus


Perfection : technologie moderne pour la fabrication de chaque composant

Précision : l’assemblage final nécessite un travail manuel

57


Harmony

Manufacture Pour chaque commande, l’assemblage se fait à la main, ce qui permet un contrôle de chaque meuble et de ses différents composants, avant emballage et livraison. Ils sont ensuite livrés par un transporteur partenaire. Une fois acheminés à leur destination, ils n’auront plus qu’à être installés. Service clients Chaque meuble est équipé de son propre code de production. Grâce à ce numéro, les collaborateurs FRAMO sont à même de savoir exactement quel produit a été installé chez vous, et peuvent, à l’aide des données informatiques précieusement sauvegardées, vous prodiguer des conseils spécifiques. Cela permet, en cas de besoin, d’organiser rapidement et avec compétence, une intervention dite de « service après-vente ».

Tendance : une forme élégante et incurvée qui rappelle une vague au cœur de l’océan

58

Pura Top

Perla


Proche de vous – visitez notre showroom Vous souhaitez découvrir cet univers alliant diversité et créativité ? L’entreprise se trouve à Romont, à 25 km de Fribourg et de Lausanne. Visitez son lieu d’exposition ! L’ensemble des collaborateurs se fera une joie de vous accueillir. Horaires d’ouverture de notre exposition Lundi-mercredi Vendredi 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 17 h 00 13 h 30 – 16 h 00 Jeudi * Samedi * 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 20 h 00 Afin de vous accueillir de manière optimale, nous vous recommandons de fixer un rendez-vous pour votre visite. 026 651 96 51 • info@framo.ch * Les horaires du jeudi soir (à partir de 17 h 00) et du samedi matin sont uniquement sur rendez-vous.

Framo SA

La Maillarde • CH-1680 Romont Tél. +41 26 651 96 51 info@framo.ch • www.framo.ch Diva

59


T

H

E

A

R

T

O

F

Big Bang Unico Magic Sapphire. Boîtier en saphir inrayable. Mouvement manufacture chronographe UNICO. Série limitée à 500 exemplaires.

F

U

S

I

O

N


hublot.com

BOUTIQUES GENEVE • LUZERN • ZURICH • ZERMATT


INTERVIEW

KARL-FRIEDRICH SCHEUFELE

Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais

« On ne peut nier que le secteur horloger connaît une période difficile »

Membre de la Convention patronale de l’industrie horlogère, l’Union des fabricants d’horlogerie de Genève, Vaud et Valais (UFGVV) a pour but la représentation et la défense des intérêts de ses membres. 63 membres qui représentent plus 13 000 salariés dont les deux tiers sont situés dans le canton de Genève. Face à une conjoncture économique difficile marquée par le franc fort, Bien Vivre a rencontré KarlFriedrich Scheufele, président de l’association, également co-président de Chopard.

62


Qui sont les membres de l’UFGVV? L’UFGVV représente en 2017 63 maisons regroupant au total plus de 13 000 salariés, ce qui correspond à 26,7% des effectifs du secteur en Suisse. Nos entreprises sont basées à Genève principalement, avec les deux tiers des effectifs et dans le canton de Vaud. Quant aux entreprises valaisannes membres de notre Association, elles ont peu à peu disparu, même si le nom de l’association persiste. Notre association compte presque 70% de petites entreprises employant moins de 50 salariés en plus d’acteurs régionaux plus importants. Le seul critère d’adhésion est d’être une personne physique ou morale ayant une entreprise ou une succursale dans les cantons de Genève, Vaud ou Valais dont l’activité est liée à: la production, la conception, la vente ou la promotion de l’horlogerie, de la micromécanique, de l’électronique ou de la bijouterie-joaillerie. Quelles sont les principales missions de l’UFGVV? Notre association a pour but de défendre les intérêts de ses membres en réglant toutes les questions concernant les rapports des membres entre eux, avec les employés ou la collectivité en tant que partenaire social dans le cadre des rapports tant avec les syndicats qu’avec l’Etat. Elle participe notamment aux négociations concernant toutes les questions relatives à la branche, comme le renouvellement de la convention collective de travail (CCT) que nous venons de réaliser récemment et qui assure la paix du travail. Elle représente également ses membres auprès des autres associations ou groupements et étudie toutes les questions présentant un intérêt général pour la branche tout en soutenant les institutions et écoles en lien avec ses activités. L’UFGVV est également responsable d’une agence de la Caisse de compensation AVS de l’Industrie horlogère dont le siège

est à La Chaux-de-Fonds ainsi que d’une agence de la Caisse d’allocations familiales de l’Industrie horlogère. Elle est enfin très impliquée dans la formation professionnelle par le biais de la gestion de l’Association des cours interentreprises de l’UFGVV. Justement pouvez-vous nous en dire davantage sur les activités de l’association en matière de formation? Il faut tout d’abord savoir que la plupart des maisons que nous représentons sont très investies dans la formation avec un total de 80 jeunes en formation rien que pour la profession d’horloger. Elles déploient des efforts conséquents à l’interne pour assurer la relève dans de nombreux métiers. Les métiers de l’horlogerie sont des métiers nobles mais très techniques qui demandent de longues années de formations. Il existe également des écoles d’horlogeries, comme l’Ecole d’Horlogerie de Genève et l’Ecole Technique de la Vallée de Joux qui offrent des formations dans de nombreuses spécialités: dessinateur, graveur, sertisseur, micromécanicien, termineur en habillage horloger, etc. L’UFGVV veille à coordonner les efforts de formation entre ces différents acteurs. Depuis 2008, elle est également chargée d’organiser les cours interentreprises de formation pour les apprentis duals de la branche. L’Association s’engage à promouvoir les métiers horlogers et microtechniques par sa participation à des manifestations et expositions, tels que la cité des Métiers qui a lieu à Genève tous les 3 ans ainsi que le Salon des métiers et de la formation de Lausanne qui se tient annuellement. Cet investissement est d’autant plus important que la votation du 9 février sur l’immigration fait planer une certaine incertitude sur nos membres, très dépendants de la main d’œuvre étrangère, notamment frontalière pour les entreprises genevoises. 63


Et les montres connectées: quel impact sur l’horlogerie? Contrairement à ce que l’on croit, les craintes vis-à-vis de la concurrence des montres connectées ne sont pas significatives. Les Smart Watch n’ont eu que très peu d’impact sur l’horlogerie haut de gamme. C’est plutôt l’horlogerie d’entrée de gamme ou dite «fashion» qui est touchée. Aujourd’hui, comment se porte le secteur horloger? Même s’il y a quelques signes positifs, on ne peut nier que le secteur horloger connaît une période difficile. En effet nous avons connu 20 mois consécutifs de baisse des exportations qui représente plus de 90% du chiffre d’affaire de la branche. Diverses raisons ont contribué à la baisse, entre autres, la cherté du franc qui a pesé sur les ventes, des renforcements des mesures de contrôles aux douanes chinoises pour les particuliers. Les élections aux Etats-Unis ont également occasionné un tassement des ventes dans cette partie du globe. Il est toutefois important de relativiser cette «crise horlogère» qui intervient après plus de dix ans de croissance à 2 chiffres. Malheureusement, certaines maisons ont dû recourir à des licenciements ou à du chômage partiel mais de manière globale, nos entreprises ont une nouvelle fois réussi à s’adapter et je pense pouvoir dire que nous avons probablement atteint le creux de la vague en 2016. 2017 devrait se développer de manière plus positive. En mars la tendance s’est inversée car nous avons constaté une croissance des exportations horlogères de 7,5% par rapport à l’année dernière. 64

Comment faire face à cette situation moins favorable? Toutes les maisons horlogères, quelle que soit leur taille, ont développé des stratégies pour élaborer des produits plus abordables. Il y a aussi des pistes pour redynamiser les marchés traditionnels européens pendant longtemps délaissés au profit du marché asiatique avec des modèles spécifiques. Il s’agit également de toucher un public plus jeune avec des modèles audacieux et plus contemporains tranchant avec les codes du luxe traditionnel.

UFGVV

Rue du Conseil-Général 4 • Case postale 5321 CH-1211 Genève 11 Tél. +41 22 807 00 90 • Fax +41 22 807 00 99 ufgvv@ufgvv.ch • www.ufgvv.ch


COLORE LE TEMPS VOTRE PARTENAIRE DANS LES TRAITEMENTS

DE SURFACES PAR PVD ET CVD

Rue des Champs 12 T. + 4 1 ( 0 ) 3 2 9 2 4 5 4 5 4

C H - 2 3 0 0 L a C h a u x - d e - Fo n d s

w w w. p o s i t i v e c o a t i n g . c h

F. +41(0)32 924 54 55

info@positivecoating.ch


COSC

CONTRÔLE OFFICIEL SUISSE DES CHRONOMÈTRES

Au service de l’excellence horlogère suisse Fondé en 1973 et basé à La Chaux-de-Fonds, le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC) est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique qui œuvre au service de l’horlogerie suisse. Indépendant et neutre, sa mission est de mesurer et contrôler la précision de mouvements horlogers et de montres terminées que les fabricants lui confient, pour leur décerner le titre officiel de chronomètre certifié. Un gage de qualité et de précision reconnu dans le monde entier. Tour d’horizon de ses prestations et activités.

66


40 ans d’histoire Le COSC a été créé en 1973 par cinq cantons horlogers (Berne, Genève, Neuchâtel, Soleure et Vaud) et par la Fédération de l’industrie horlogère suisse FH. Avant cette date, les cantons avaient un ou des bureaux d’observation (BO), établis soit dans des écoles d’horlogerie, soit dans des écoles d’ingénieurs, qui évaluaient la qualité des objets horlogers en fonction de multiples critères, lesquels pouvaient différer d’un canton à l’autre. Au début des années 70, face entre autres à l’absence d’unité de doctrine et de solidarité entre les BO, à la menace sur le statut officiel de ceux-ci, la Commission d’inspection centrale des BO propose la création d’une Commission réunissant les cinq cantons, la Chambre suisse de l’horlogerie et la FH. Cette démarche aboutit avec succès à la création en 1973 du COSC. Si à l’origine ce dernier gérait sept BO, au fil des décennies, l’entité s’est simplifiée pour aboutir en 2013 à une structure n’en comptant que trois, à savoir ceux de Bienne, du Locle et de SaintImier. Trois sites situés au plus près des manufactures et coordonnés par la direction basée à La Chaux-de-Fonds, assurée depuis le 1er juillet 2010 par Andreas Wyss, appuyé par deux autres collaborateurs. La qualité alliée au Swiss made Pour décerner le titre officiel de chronomètre certifié, le COSC est à même de contrôler des instruments horaires tels que des montres-bracelets mécaniques, des montres de poche, des pendulettes et des montres-bracelets à quartz. Le certificat de chronomètre est garant de la haute précision des instruments horaires comme de leur unicité. Il est le gage de leur extrême qualité, comme du savoir-faire mis en œuvre tout au long de leur production. En effet, pour l’obtenir, un instrument horaire doit non seulement être constitué des composants de la meilleure qualité qui soit, mais encore avoir fait l’objet du soin particulier des meilleurs horlogers et régleurs, durant son assemblage. Il représente donc sur le marché, une véritable plus-value pour les bénéficiaires qui cherchent à se différencier de leurs concurrents. Au-delà de son objectif de garantir la précision de marche d’un instrument horaire, le COSC, en tant qu’association d’utilité publique au service de l’horlogerie, s’engage exclusivement au service de l’horlogerie suisse, puisqu’il ne traite que des mouvements ou des montres Swiss made, une manière de valoriser ce prestigieux label. Tous les mouvements qui sont livrés au COSC doivent donc être garantis Swiss made et être dédiés à des montres elles-mêmes Swiss made. 67


Indépendance et neutralité L’indépendance du COSC est une donnée clé de sa rigueur et de sa crédibilité. Association libre de droits à but non lucratif, le COSC s’illustre par son indépendance financière, aussi bien lors de sa fondation, où aucun capital n’a été apporté par ses membres créateurs, qu’au niveau de son fonctionnement, puisque les clients du COSC ne payent que leurs prestations et non pas une cotisation. La direction s’engage à maintenir des finances saines et les investissements sont effectués en fonds propres. La composition du Conseil d’administration assure l’impartialité des décisions, puisqu’il se compose de trois représentants des bureaux d’obser-

68

vation (BO) et trois représentants des déposants au COSC ainsi que d’un président et vice-président issus de milieux extérieurs à même de trancher en cas de vote. Le fonctionnement du COSC est en outre régi par un système de management de la qualité détaillant de manière précise l’ensemble du fonctionnement de l’association et des procédures de contrôle. Le système informatique est paramétré de telle sorte que les résultats des mesures des montres et mouvements ne soient pas modifiables. Le COSC est accrédité depuis vingt ans comme laboratoire d’étalonnage, d’essai et de certification de produits auprès du Service d’accréditation suisse SAS qui émane du SECO. Cette accréditation garantit la qualité, la constance et de la neutralité des mesures réalisées.


Des installations et techniques de pointe Les bureaux d’observations (BO) du COSC contrôlent annuellement quelque 1,8 million d’instruments horaires. Le COSC est aujourd’hui le seul organisme au monde capable de traiter un tel volume. Chaque chronomètre certifié est unique, identifié par un numéro gravé sur son mouvement et un numéro de certificat délivré par le COSC. Les trois BO travaillent sur le même modèle, puisque chacun bénéficie des mêmes équipements et travaille en appliquant les mêmes procédures. L’activité du COSC a lieu 7 jours sur 7, pendant approximativement 350 jours par an. Un rythme de travail dû à la norme ISO, qui impose 15 jours de contrôle + le jour 0, avec mesure toutes les 24 heures : une fois qu’un cycle d’observation est lancé, celui-ci doit être respecté. Chaque jour, samedi et dimanche compris, tous les instruments sont mesurés et remontés. Sur la base des mesures, les critères éliminatoires sont calculés pour les montres-bracelets méca-

niques à balancier-spiral, pour les montres-bracelets à quartz, pour les montres de poche et pour les appareils horaires en position fixe. Si et seulement si tous les critè­­res sont atteints, le mouvement/montre est certifié « chro­­no­mètre ». Si nettement plus d’un million de certificats officiels de chronomètre sont délivrés par année (1 700 000 en 2016), cela ne représente que 6% de la production horlogère suisse, ce qui souligne le caractère exceptionnel de la certification « chronomètre » du COSC. Au total, ce sont environ 60 collaboratrices et collaborateurs en équivalent temps-plein (et une septantaine d’auxiliaires formés par le COSC) qui travaillent dans les bureaux d’observations. Il s’agit majoritairement d’opératrices et d’opérateurs spécialisés. A noter qu’aucun horloger ne figure parmi eux, puisque le COSC est là pour observer, contrôler et non pour orienter ou conseiller telle ou telle marque, une manière de réaffirmer son indépendance et sa neutralité encore une fois.

COSC

Direction Avenue Léopold-Robert 65 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 913 80 78 info@cosc.ch • www.cosc.swiss.ch

69


LAUREATO, BOÃŽTIER ACIER, 42 MM


INTERVIEW

JOSEPHINE BYRNE GARELLI

Association de Communes Vaudoises (AdCV)

Un engagement de tous les instants Depuis 2002, année de sa création, l’AdCV n’a de cesse de défendre les intérêts de ses 73 communes membres dans les domaines des finances communales, l’aménagement du territoire, la police et le scolaire et parascolaire. Représentant un peu plus de 15% de la population vaudoise, les membres du Comité de cette Association sont tous spécialisés dans les domaines qu’ils défendent. Pour discuter de leurs dossiers en cours, rencontre avec Josephine Byrne Garelli, présidente de l’AdCV et d’autres membres du Comité.

La commune de Missy

72


Crans Port © S. Lécureux

Pourquoi l’AdCV a-t-elle été créée ? Nos communes membres connaissaient déjà en 2002 des soucis, notamment, avec la péréquation, l’aménagement du territoire et les charges liées aux soins à domicile. Aujourd’hui encore ces sujets sont d’actualité après plus de 14 ans. A l’époque, les grandes villes étaient entendues mais pas les communes qui comptaient peu d’habitants. Il a été décidé de créer cette Association dans le but de les défendre et de faire entendre leurs voix au niveau cantonal. De 24 membres aux premières heures, l’Association en compte 73 actuellement. Les objectifs de départ sont les mêmes et la philosophie est identique. Sur le terrain en permanence, les 9 membres du Comité vont à la rencontre des communes pour discuter de leur situation et pour leur apporter aide et soutien. C’est un travail de miliciens qui est absolument nécessaire. Qu’en est-il de la péréquation ? La péréquation est destinée à favoriser l’égalité financière entre les communes. Lors de la dernière révision de la loi cantonale, en 2016, des déséquilibres sont apparus. Ce sont des cas de rigueur connus comme à Mies dont la presse a beaucoup parlé. Même si le taux d’effort va probablement être baissé à 45 points d’impôts en 2018 contre 55 aujourd’hui, les choses restent difficiles. La péréquation a atteint ses limites. C’est pourquoi l’AdCV souhaite une nouvelle péréquation qui sera plus équitable, plus compréhensible et plus « fair-play ». Le consensus entre les communes vaudoises sur ce point est vital. De plus, le rejet de la RIE3 au niveau fédéral, qui aurait pu largement contribuer au dynamisme économique par ses avantages fiscaux et qui prévoyait une aide financière de la Confédération aux cantons et aux communes, nous oblige à attendre le nouveau projet PF17 ; mais que sera-t-il et sera-t-il favorable pour le canton de Vaud et ses communes ? Nous ne le savons pas. Un dernier grand chantier, dans le domaine des finances, attend les communes : le nouveau plan comptable MCH2, élaboré au niveau fédéral, va être mis en place d’ici à 2022.

Vue du village de Montricher © Gilles Vermot

Concernant l’aménagement du territoire que faites-vous ? Selon la loi votée par le peuple en 2013, la densification doit focaliser les habitats vers des zones desservies par des bus, des trains et, ainsi, éviter le mitage du territoire. A ce niveau, le Canton de Vaud était en retard et a dû modifier son plan directeur cantonal. Pour savoir jusqu’où le développement des villages pouvait aller, l’AdCV a proposé que le calcul se fasse sur la base de leur nombre d’habitants en 2014 et non 2008 comme le voulait le projet initial du Conseil d’Etat (finalement, le Grand Conseil a opté pour 2015). A partir de là, nos calculs démontrent que 0.75% d’augmentation de population par commune et par an sont largement soutenables sans que cela nuise aux objectifs de la loi. Maintenant, les communes attendent la révision de la loi d’aménagement du territoire au niveau cantonal, qui est à l’examen au Grand Conseil, pour connaître l’évolution jusqu’en 2030.

Bougy-Villars et sa vue imprenable sur le Léman © Myriam Gaillard Houriet

73


La sortie annuelle de l’AdCV

Pour le scolaire et le parascolaire des nouveautés sont-elles à noter ? La loi sur l’accueil de jour est entrée en vigueur. En 2017, l’EIAP, établissement intercommunal pour l’accueil parascolaire, a été créé pour chapeauter, avec des représentants des communes, la mise en place des règles de l’accueil parascolaire. Les normes et équipements obligatoires pour les locaux sont également discutés. Les communes sont responsables pour la construction et l’équipement de base des classes. Le Canton doit financer le reste. Parfois, la frontière entre ce que doivent payer les communes et le Canton est floue. Cela donne lieu à d’âpres négociations sur tous les fronts car ce domaine est primordial pour nos enfants et leur avenir. Mais il implique des coûts importants pour les communes. Il est indispensable que les choses soient claires sur qui fait quoi et qui paye quoi. Autre dossier en cours, la police, qu’en est-il ? La Cour des Comptes a formulé cinq recommandations au sujet du fonctionnement actuel de la police. Aujourd’hui, il existe des polices communales ou inter-

Chéserex: nature au repos

communales et une cantonale. Malheureusement, la Cour des Comptes a constaté des problèmes de coopération. Pour aider à résoudre ce souci, différentes pistes sont actuellement à l’examen, notamment d’améliorer la coordination. Le financement de la police est mixte. Les polices communales et intercommunales sont financées exclusivement par les communes. La sécurité est un atout majeur, raison pour laquelle l’AdCV est très active sur ce dossier. Vous l’aurez compris le quotidien de notre Association est bien chargé. Le soutien des communes membres de l’AdCV motive leur comité à continuer à œuvrer en faveur de leur autonomie dans un canton dynamique.

Association de Communes Vaudoises (AdCV)

Vue aérienne du Château de Rolle

74

Route du Château 4 • Case postale 17 CH-1185 Mont-sur-Rolle Tél. +41 21 826 11 41 info@adcv.ch • www.adcv.ch


Donnez corps à vos rêves... Route de Bettens 3 | Case postale 68 CH-1042 Bioley-Orjulaz Tél. +41 21 732 12 00 | Fax +41 21 732 13 14 info@menetrey-sa.ch | www.menetrey-sa.ch


DEFY I El Primero 21 1/100th of a second chronograph

www.zenith-watches.com

ZENITH, THE FUTURE OF SWISS WATCHMAKING


ÉCONOMIE & TOURISME

Un canton dynamique

© Vue Rolle – ADCV

77


INTERVIEW

PHILIPPE LEUBA

Département de l’économie, de l’innovation et du sport

Engagé pour un canton fort

L’économie vaudoise se porte « plutôt bien », tel est le constat de Philippe Leuba. Une économie qui s’illustre par sa diversité mais aussi par sa force d’innovation, nous explique le Conseiller d’Etat en charge du Département de l’économie, de l’innovation et du sport depuis 2012. Un dicastère vaste et complexe dans lequel cet « Amoureux » d’origine a su trouver sa place, affirmant ses convictions et passion, notamment pour le sport, en tant qu’ancien arbitre professionnel. Bien Vivre l’a rencontré.

78


Comment se porte l’économie vaudoise actuellement ? Plutôt bien. Le taux de chômage est relativement bas, notamment chez les jeunes, un excellent indicateur de la santé du marché de l’emploi dans le canton. Le défi du franc fort a été relativement bien relevé par nos entreprises, notamment dans l’industrie, même si des secteurs restent encore fragilisés, comme le tourisme ou la sous-traitance horlogère. Il faut savoir que l’économie vaudoise est particulièrement tributaire de sa capacité à conquérir les marchés étrangers. A côté de cela, le canton accorde de l’importance à l’innovation.

Nous sommes la région la plus dynamique de Suisse en matière de création de start-up et de dépôt de brevets et sommes également à la première place concernant les levées de fonds pour le financement à l’innovation depuis 2016. Un succès dû en partie aux politiques publiques instaurées depuis plusieurs années. L’innovation représente l’emploi de demain. C’est aussi une chance incroyable d’offrir des prestations de qualité et ainsi de compenser l’effet du franc fort.

Quelles sont les caractéristiques du tissu économique vaudois ? Il se caractérise avant tout par son incroyable diversité à tous les niveaux avec d’un côté un maillage de multinationales et de PME qui s’enrichissent mutuellement et de l’autre une multitude de secteurs d’activité. Nous avons un secteur des services en développement et un secteur industriel qui se maintien bien grâce notamment à la mise en place d’actions spécifiques comme un pôle pour l’industrie qui contribue à la prospérité de la place industrielle locale. Nous pouvons également compter sur la présence de nombreuses fédérations sportives, 57 au total, qui génèrent près de 2500 places de travail directes et qui investissent chaque année près de 500 millions dans l’économie vaudoise ; sans compter les investissements dans la pierre. Autres secteurs porteurs, les écoles privées, véritables atouts pour les fédérations et les multinationales mais aussi les cliniques privées particulièrement nombreuses et répondant aux exigences d’une clientèle internationale. C’est cette grande diversification de notre tissu qui nous permet de mieux absorber les chocs économiques.

On a pourtant beaucoup communiqué dans la presse sur les licenciements qui ont eu lieu dans certaines multinationales de la région. Faut-il s’inquiéter ? Je comprends l’émotion des gens. Des suppressions de postes, c’est toujours dramatique. Mais il faut avoir une vision globale. Depuis 12 ans, nous créons en moyenne 4500 places de travail par an. Ce dont on ne parle que trop peu à mon avis. L’économie est quelque chose de vivant mais son dynamisme permet heureusement à celui qui perd son travail de pouvoir trouver un nouvel emploi rapidement. 79


Il y a près d’un an, les Vaudois acceptaient à 87% un taux unique d’imposition des entreprises à 13,79% dans le cadre de la suppression des statuts spéciaux. Après le rejet de la RIEIII au niveau fédéral, quel avenir ? Le volet vaudois n’est pas menacé par les résultats fédéraux. Le Conseil d’Etat a maintenant six mois pour rendre un rapport au Grand Conseil et présenter sa stratégie pour la suite des opérations et ce délai sera respecté. Cette réforme est fondamentale pour le canton. Nous devons maintenir une sécurité et une prévisibilité fiscale à l’ensemble de nos entreprises. Nous menons un lobbying intense auprès de la Confédération pour qu’elle remette l’ouvrage sur le métier et revienne avec un projet susceptible d’obtenir une majorité populaire. Comment expliquez-vous cet échec ? Il y a de multiples raisons. Je pense tout d’abord que pour la majorité de la population, le projet est apparu comme disproportionné. De nombreux Suisses considèrent qu’ils sont dans un pays prospère par nature et qu’ils auront quoi qu’il arrive un travail et une situation. C’est faux. Notre système est fragile et nous devons faire des efforts pour maintenir notre niveau de vie. La campagne n’a pas été très bonne non plus. Lausanne et le canton de Vaud accueilleront les JOJ2020.Comment se déroulent les principaux chantiers et à quoi faut-il s’attendre ? Il faut tout d’abord rappeler que cette candidature s’inscrit pleinement dans la mise en œuvre de l’Agenda 21 du Mouvement olympique pour retrouver des JO à taille humaine et responsable sur le plan écologique et financier. Une volonté que nous avons traduite par un projet durable en ne réalisant aucun projet qui n’ait

80


d’avenir au-delà des JOJ. Deux infrastructures majeures ont été accélérées, le village Olympique, conçu dès le début comme une cité pour étudiant qui hébergera temporairement les athlètes et non l’inverse et la nouvelle patinoire, indispensable pour le LHC et les matchs internationaux. La réalisation de cette dernière pour les JOJ2020 nous permettra de recevoir les Championnats du monde de Hockey qui auront lieu quelques mois après. Nous avons quelques investissements à la Vallée de Joux pour le ski nordique qui perdureront ainsi que dans les Alpes vaudoises. Nous avons également volontairement intégré les infrastructures françaises pour le saut à ski. C’est la première fois que des JO auront lieu sur deux pays et le bob et la luge auront lieu dans les Grisons. Une démarche basée sur des investissements raisonnables, 40 millions au total, la durabilité des installations comme héritage en faveur de la population indigène. Ce qu’a salué le CIO en septembre à Lima. Il faut dire que le sport vous tient particulièrement à cœur... J’ai moi-même pratiqué le sport durant 22 ans en tant qu’arbitre de football au niveau national puis international pour la FIFA. Pour moi, le sport est un incroyable facteur de cohésion sociale. Il suffit de voir à quel point les Suisses sont unis lorsqu’ils soutiennent leurs sportifs. C’est également un vecteur d’intégration important des populations étrangères sur notre territoire. Je cite souvent l’histoire d’immigrés italiens ou portugais qui ont réussi leur intégration grâce au sport, notamment en jouant dans l’équipe de foot locale. Au-delà de son importance dans l’économie vaudoise à travers la présence des fédérations sportives, le sport contribue aussi au rayonnement international du canton à travers les médias. On ne compte plus le nombre de fois où Nyon avec l’UEFA et Lausanne avec le CIO font les gros titres de la presse internationale.

81


TISSOT CONSULTING

Innover et développer votre entreprise Après plus de vingt années d’exercice sur des postes de direction à l’international et en Suisse, Lionel Tissot crée Tissot Consulting. Sa raison d’être : mettre ses compétences au profit des sociétés suisses afin de les accompagner dans leur processus de développement et d’innovation. Proposant un service adapté à chaque problématique, il intervient dans des secteurs d’activités extrêmement variés pour lesquels il apporte à la fois un savoir-faire pointu et un œil externe. Interview.

82


Vous bénéficiez d’un parcours professionnel international particulièrement riche. Pourriez-vous revenir dessus ? Tout d’abord, j’ai toujours eu le souhait de créer une entreprise. Ma première création fut d’ailleurs celle d’une radio libre il y a 35 ans. J’ai ensuite travaillé dans des environnements internationaux durant près de 30 ans, notamment sur des postes de direction. En 2013, j’ai choisi de franchir le pas et de mettre mes compétences à disposition des entreprises suisses. J’ai en effet constaté que mon expertise pourrait servir des dirigeants sur des problématiques de performance opérationnelle, mais aussi de compréhension du monde digital. Votre raison d’être : accompagner les entreprises dans leur développement et leur innovation. Quels services proposez-vous ? Je propose des méthodes visant à améliorer les processus opérationnels, mais aussi à développer les collaborateurs et à favoriser l’innovation au sein de l’entreprise. De plus, j’utilise des méthodes de gouvernance pour élaborer la stratégie et aligner les projets d’entreprise avec celle-ci. Je propose également un diagnostic d’entreprise pour redynamiser celles qui préparent leur transmission. Des entreprises ont encore du mal à réaliser qu’elles seront touchées par les évolutions probables de leur modèle économique. Je tente alors de les sensibiliser à cette problématique afin qu’elles puisse s’adapter au mieux. La préparation du changement et son accompagnement font partie intégrante de ma démarche. Vous intervenez sur des types d’entreprises très variés, n’est-ce pas ? Mes prestations s’adressent à tous types d’entreprise. Les clients que j’accompagne vont de la petite entreprise de 30 personnes à l’établissement public de plus de 10 000 personnes, dans des secteurs d’activité tels que la santé, l’énergie, la logistique et la pharmacie. De plus, les secteurs dans lesquels j’ai mené des projets stratégiques ou opérationnels, sont aussi ceux de l’industrie, comme l’automobile, l’électronique, la distribution, la biotechnologie. Récemment, j’ai contribué à la transformation d’une startup dans ce dernier domaine,

et elle s’est très bien vendue. Aujourd’hui, j’aide de jeunes pousses à élaborer leur modèle d’affaire et leur business plan. « L’humain au cœur de l’entreprise » pourrait être une de vos devises, n’est-ce pas ? En effet, c’est en s’appuyant sur les collaborateurs qu’il est possible d’améliorer le fonctionnement d’une entreprise. Au cours de mes multiples expériences, j’ai constaté que l’essentiel de l’accompagnement repose sur l’humain, complété par des méthodes, qu’il faut, bien sûr, maîtriser. Lorsque j’audite une organisation, il y a une grande part de psychologie et d’écoute active. Mes recommandations s’appuient souvent sur des modifications de comportements... et des bonnes pratiques métiers. Finalement, quels sont les atouts de votre approche ? Mon indépendance et ma connaissance de nombreux secteurs d’activité me semblent être de vrais atouts. J’apporte un œil neuf à l’entreprise, sans jugement de valeur. C’est l’effet miroir qui manque souvent au dirigeant. Mon premier client était un hôpital privé, domaine dans lequel je n’avais jamais travaillé. Je l’ai aidé à réorganiser entièrement sa fonction informatique. Satisfait de ma démarche, il m’a demandé de partager mon avis sur la gestion du plateau opératoire.

Tissot Consulting

Route de Gimel 16 • CH-1174 Montherod / Vaud Tél. +41 21 565 73 44 contact@tissot-consulting.com

83


INTERVIEW

ANDREAS BANHOLZER

Office du Tourisme du Canton de Vaud

Une région au dynamisme incroyable Le canton de Vaud résume à lui-seul toutes les caractéristiques géographiques de la Suisse (lacs, villes, montagnes, jura) et offre une grande quantité d’attractions et de sites touristiques à découvrir. Des atouts qui attirent et séduisent comme l’attestent les excellents résultats du tourisme vaudois enregistrés en 2016. Pour en savoir plus, nous avons rencontré le directeur de l’Office du Tourisme du Canton de Vaud, Andreas Banholzer.

Vignoble du Lavaux © Sébastien Staub

84


Château de Prangins

Qui sont vos clients et d’où viennent-ils ? Le marché domestique représente 45% de notre clientèle. Un marché sur lequel nous misons beaucoup, notamment en Suisse alémanique où l’on sait qu’il existe un important potentiel de croissance. Concernant le marché européen, les touristes en provenance des pays limitrophes constituent toujours une part importante de notre clientèle, même si l’on constate une baisse des hôtes en provenance de France et de Belgique. Alors que le Royaume-Uni annonçait sa sortie de l’Union européenne en juin, les effets ne se font toutefois pas encore ressentir. Quant aux Pays du Golfe, ils affichent une belle progression avec +22,9% de nuitées, propulsant le marché en 6e position derrière les Etats-Unis. On constate un recul de fréquentation des visiteurs en provenance de Russie du fait d’un climat économique qui demeure peu favorable. Après plusieurs années de croissance, le marché chinois subit également une baisse des nuitées de l’ordre de 14,1%. En cause : la peur des actes terroristes en Europe, le ralentissement économique en Chine, l’introduction du visa biométrique et le niveau élevé des prix en Suisse.

© Benoît Aymon

SwissTech © www.epflmedia

Quel regard portez-vous sur le canton de Vaud ? Je suis très fier d’être à la Direction de l’entité responsable de la promotion de l’offre touristique du canton de Vaud. C’est une région au dynamisme incroyable, comme en témoignent les nombreux investissements et les nouvelles infrastructures et offres qui fleurissent sur le territoire. Le canton se caractérise par sa grande diversité, au niveau de ses paysages bien sûr, entre lacs et montagnes, mais aussi de ses activités à même de satisfaire toutes les attentes. Chaque destination est unique, mais toutes se rejoignent autour notamment de l’art de vivre avec la gastronomie, le bien-être, le terroir ou encore l’œnotourisme, source d’expériences inoubliables. Le canton de Vaud a réalisé le deuxième meilleur taux de croissance des nuitées hôtelières lors de la saison d’été 2016, derrière le Tessin. Comment expliquez-vous un tel succès ? Nous avons en effet observé des résultats très positifs en 2016 avec près de 120 000 nuitées supplémentaires par rapport à l’année précédente soit une croissance de 4,5%. Un chiffre exceptionnel alors que la moyenne suisse enregistre quant à elle une baisse de 0,3%. Cela s’explique par un marché indigène toujours en forte progression et une amélioration de la conjoncture des marchés européens dès le deuxième semestre. L’année 2016 a également été marquée par un dynamisme unique dans la région, avec notamment l’ouverture de trois musées d’importance majeure : le Chaplin’s World, nest et l’Alimentarium ainsi que des nouveaux établissements hôteliers tels que le Modern Times Hotel et le Royal Savoy. Un calendrier d’événements exceptionnels, comme la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres à Estavayer-le-Lac/Payerne ou encore la Fête fédérale de musique à Montreux a également suscité un fort intérêt tant au niveau de la clientèle nationale qu’internationale.

Rock Oz’Arènes à Avenches © François Melillo

Vue de Lausanne © LT www.diapo.ch

85


GoldenPass Panoramic © GoldenPass Services

Les Diablerets, Lac Retaud © Les Diablerets

Quelles sont les principales campagnes mises en place par l’OTV ? Pour la 5e année consécutive nous collaborons avec l’Office des Vins Vaudois sur la campagne œnotouristique, principalement dédiée au marché Suisse alémanique. Il s’agit d’une communication digitale qui regroupe plus de cinquante offres œnotouristiques des partenaires et destinations vaudois sur le site myvaud.ch. Celui-ci donne la possibilité de découvrir des expériences uniques, telles une journée de vendange dans un domaine en Lavaux ou une balade accompagnée à la découverte de la truffe à Bonvillars. Des nouveaux itinéraires de balades œnotouristiques viennent étoffer cette campagne. Proposés via l’application gratuite Vaud:Guide, ils permettent de partir à la découverte d’une région et de son terroir. L’autre grande campagne menée par l’OTV outre-Sarine est liée aux activités hivernales. Elle vise à développer

Glacier 3000 © Glacier 3000

86

Events • Du 27 janvier au 4 février 2018 : 40e édition du Festival International de Ballons à Châteaud’Œx • 15 au 26 août 2018 : Fête du Blé et du Pain à Echallens • 18 juillet au 11 août 2019 : Fête des vignerons à Vevey • 2019 : inauguration du MCBA (Musée cantonal des Beaux-Arts), premier musée de Plateforme 10 à côté de la gare de Lausanne • 10 au 22 janvier 2020 : Jeux olympiques de la Jeunesse d’hiver 2020 (JOJ2020) la notoriété du canton auprès d’un large public, grâce notamment à des spots télévisés et une forte présence en ligne. Le site internet myvaud.ch regroupe également une liste d’offres et des suggestions d’activités hivernales pour chaque destination.


Mont Tendre © D.CARLIER / davidcarlierphotography.com

Centre Thermal d’Yverdon-les-Bains © Stephan Engler

Le canton est le théâtre de nombreux événements culturels, pouvez-vous nous parler de ceux qui ont marqué l’année 2017 ? L’année 2017 a été riche en événements. Parmi les plus importants, citons par exemple le bicentenaire de la mort de Mme de Staël au château de Coppet à Audrey Hepburn Nyon, l’ouverture d’Aquatis et Hubert de Givenchy à Lausanne, le plus grand © DR aquarium d’eau douce d’Europe, ou encore le festival triennal Bex & Arts à Bex, la plus importante exposition en plein air d’art contemporain de Suisse. La ville de Morges a par ailleurs consacré trois lieux à une rétrospective majeure intitulée « Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, une élégante amitié ». L’année 2017 a également célébré les 10 ans d’inscription de Lavaux à l’UNESCO. Quels sont les lieux que vous affectionnez particulièrement à titre personnel ? J’aime découvrir les lieux cachés de notre canton. Dernièrement, je suis allé aux Gorges du Chauderon, un lieu surprenant et magique à quelques pas de la vieille ville de Montreux. J’aime également me balader sur les crêtes du Jura et aller pique-niquer au bord du lac de Joux. J’apprécie aussi particulièrement le lac Léman pour ses nombreuses activités et j’ai coutume d’aller me baigner avec ma famille à la plage du Bains des Dames à La Tour-de-Peilz.

Leysin © D.CARLIER / davidcarlierphotography.com

Office du Tourisme du Canton de Vaud

Avenue d’Ouchy 60 • Case postale 1125 CH-1001 Lausanne Tél. +41 21 613 26 26 • Fax +41 21 613 26 00 info@region-du-leman.ch • www.region-du-leman.ch

87


LISTA OFFICE LO

L’expert des aménagements et équipements de bureau Société familiale dont le siège se situe à Degersheim (SG), Lista Office LO est le fabricant suisse leader d’équipements de bureau. Via sa dizaine d’agences réparties sur l’ensemble du pays, il propose des solutions intégrales et une offre large de produits à même de satisfaire les clients les plus exigeants. Zoom sur une entreprise à l’écoute de ses clients, qui cultive des valeurs d’excellence depuis plus de 70 ans.

88


De 1945 à nos jours A l’origine de Lista Office LO, Alfred Lienhard, serrurier, qui en 1945 fonde la Lienhard Stahlbau à Degersheim, petite production de meubles de jardin, d’armoires de vestiaires et autres articles en acier destiné pour l’industrie. Des produits de haute qualité qui font grimper les effectifs à 228 collaborateurs et font de Lista le leader des équipements d’exploitation. En 1980, l’entreprise élargit sa gamme au mobilier de bureau. Le succès est tel qu’elle décide de scinder ses activités en deux divisions spécialisées en 2006 avec d’un côté Lista Industrie, vendue quelque temps après et de l’autre Lista Office. Rebaptisée Lista Office LO, cette dernière, toujours dans les mains de la famille Lienhard, compte aujourd’hui environ 424 collaborateurs dans 3 sites de production et 11 succursales réparties dans toute la Suisse. Une couverture géographique permettant d’être au plus proche de la clientèle, à l’instar des agences romandes de Lausanne, Matran, Yverdon-les-Bains, Hauterive et Genève.

Des produits de haute qualité Lista Office LO équipe le monde du travail de A à Z. Tables, espaces de rangement, fauteuils, mobilier de détente ou fonctionnels, éclairage, parois acoustiques, etc., l’enseigne offre une large gamme de produits pour concevoir des espaces de travail aussi intégrés qu’individuels. Parmi celle-ci figurent ses propres systèmes et accessoires estampillés LO, fabriqués sur les sites de production de Degersheim, Arnegg et Volketswil. Exploitant l’acier et le bois dans toutes leurs variations en les mariant aux textiles et autres matériaux les plus recherchés, les produits LO reflètent les compétences de l’entreprise en matière de conception, design et de réalisation. A cela s’ajoutent les produits de marques partenaires haut de gamme comme Vitra, Arper, Knoll ou Belux pour des espaces tendance et design. « C’est la tendance ‘’Home’’ qui prédomine aujourd’hui avec des espaces de travail cosy, ‘’comme à la maison’’ », précise Michele Rossetti, directeur des agences romandes.

89


Un large panel de prestations Fabricant et revendeur, Lista Office LO accueille ses clients au sein de showrooms modernes et lumineux valorisant chaque produit dans le moindre détail. A la vente, s’ajoutent des prestations de conseils en aménagements de bureau et de planification. « Travaillant en étroite collaboration avec nos clients, nous nous occupons de réaliser l’ensemble de leur concept d’aménagement, de la répartition des zones, au choix du mobilier et des accessoires en passant par la réalisation en 3D leur permettant de visualiser de manière optimale le projet », explique Michele Rossetti. Assurant la livraison et le montage, Lista Office LO s’occupe également sur demande de vider les espaces à aménager en faisant appel à des entreprises partenaires de qualité. Quant au service après-vente, il est assuré par une équipe spécialement dédiée qui intervient dans toute la Suisse romande avec une grande réactivité. Une prestation à 360° synonyme de sérieux et de qualité pour la clientèle composée en majorité d’entreprises et d’architectes. Le flow work by Lista Office LO Disponible et à l’écoute de la clientèle, Lista Office LO valorise au quotidien son expérience de l’aménagement de bureau pour offrir à ses clients des concepts sur-mesure en fonction de leurs préférences et de la fonctionnalité visée. « Le fait que nous soyons fabricant nous offre une grande flexibilité pour répondre aux demandes spécifiques des clients. Rien n’est impossible» appui Michele Rossetti. L’objectif de l’entreprise: Contribuer de manière active à la réussite de l’entreprise grâce à un environnement de travail performant. Privilégiant une approche globale, l’entreprise image des espaces agréables propices au bien-être et à la productivité des utilisateurs, tout en rentabilisant au maximum les m2 à disposition par des solutions d’aménagement ingénieuses et des produits ergonomiquement adaptés. Un concept Flow Work basé notamment sur la mise en place d’espaces de travail modulables et flexibles d’utilisation permettant un équilibre optimal entre moments d’échange et d’isolement. Résultat : 81% des utilisateurs ont plus de facilité à atteindre leur objectif. A cela s’ajoutent une réduction des coûts pour les clients, qui économise en moyenne un quart des surfaces de bureau et une grande partie des postes de travail inoccupés, sans compter un accroissement de l’enthousiasme des collaborateurs. Des concepts qui se veulent modulables pour s’adapter à l’évolution des besoins du client. 90

Une équipe jeune et dynamique Lista Office LO compte 25 collaborateurs en Suisse romande. Evoluant au sein d’équipes à taille humaine au sein des différentes agences, ils cultivent des valeurs chères à l’entreprise comme le respect, l’écoute et l’entraide. Une philosophie familiale qui explique en partie la grande fidélité du personnel tout comme le plaisir à vendre des produits de grande qualité.

Lista Office Vente SA

LO Lausanne Rue Beau-Séjour 1 • CH-1003 Lausanne Tél. +41 21 654 35 43 lo.lausanne@lista-office.com LO Fribourg Chemin de la Cornache 1 • CH-1753 Matran Tél. +41 26 460 55 71 lo.fribourg@lista-office.com www.lista-office.com


Flexibilité maximale: le nouveau système de cloisons et d’étagères LO Next.

Transformer l’espace de travail en un lieu empreint d’individualité et d’énergie? LO Next structure l’espace, crée une atmosphère plaisante, renforce l’identité, est utilisable des deux côtés et peut être complété en un tour de main. Pour le prochain chapitre de votre bureau performant: www.lista-office.com/next

Lista Office Vente SA LO Vaud Rue Beau-Séjour 1 1003 Lausanne Tél. +41 21 654 35 43 www.lista-office.com/vaud

91


INTERVIEW

STEEVE PASCHE

Lausanne Tourisme

Une forte croissance du tourisme lausannois Deuxième plus grande ville au bord du lac Léman, Lausanne rayonne par son dynamisme et son ouverture sur le monde. Capitale Olympique, elle est aussi une ville universitaire animée et une ville de congrès et de culture. Une diversité qui attire chaque année de nombreux touristes, comme en témoignent les excellents résultats des nuitées hôtelières en 2016. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Steeve Pasche, directeur de Lausanne Tourisme, dont le but général est de favoriser le développement du tourisme et promouvoir la cité au niveau national comme international.

© LT/ www.diapo.ch - Régis Colombo

92


© LT/ Laurent Kaczor

© LT/ www.diapo.ch - Régis Colombo

Comment se porte le tourisme à Lausanne ? Il se porte relativement bien. En 2016, nous avons eu le meilleur nombre de nuitées hôtelières de tous les temps avec 1 202 969 nuitées, ce qui représente une croissance de plus de 6% par rapport à l’année précédente. Lausanne reste la première destination du canton, suivie de Montreux. D’excellents résultats influencés par la bonne santé du tourisme d’affaires et l’accroissement du nombre de lits ainsi qu’une baisse du prix des chambres. Qui sont vos clients ? Notre plus gros marché, avec près de 44%, reste la Suisse avec notamment une grande proportion de Suisses alémaniques. Au niveau des marchés limitrophes, ils sont relativement positifs, notamment le marché français. Ce qui signifie que l’impact de l’Euro n’a pas été si important que ce que l’on pensait. Un signe encourageant pour les prochaines années. Nous avons également des marchés qui se développent comme les pays du Golfe qui affichent la plus forte augmentation avec + 21,8%. Quant au marché chinois, il est en diminution sans doute pour des questions de formalités administratives et d’insécurité liée aux attentats dans nos pays voisins.

© LT/ Muris Camo

© LT/ www.diapo.ch - Régis Colombo

Quelles sont les stratégies mises en place par Lausanne Tourisme ? Il s’agit de conserver nos acquis sur la partie affaires et d’intensifier nos efforts pour développer davantage le tourisme de loisirs. Nous misons beaucoup sur ce que l’on appelle les City Break. Ces week-ends prolongés qui ont de plus en plus de succès notamment sur les marchés limitrophes. Il faut dire que notre destination est particulièrement propice à ce type de séjour de par sa taille. Sur les marchés plus lointains, comme les marchés arabes, on ne touche plus seulement les marchés à hauts revenus mais de plus en plus la classe moyenne supérieure. Des gens aux habitudes de consommation différentes avec une forte tendance à l’excursionniste et ce que l’on appelle touring. A nous de faire en sorte que Lausanne soit une halte incontournable. Que mettez-vous justement en avant pour attirer les visiteurs ? Il y a d’abord le paysage et la déclivité unique de la ville qui permet de profiter d’un magnifique panorama. Nous valorisons également beaucoup le côté urbain et art de vivre à travers la multitude d’expériences qu’offre la ville. Aujourd’hui, les gens ne veulent plus seulement visiter le Musée Olympique ou la Cathédrale de Lausanne. Ils veulent s’éloigner des sentiers battus et s’imprégner de la vie locale. Pour cela, nous avons collaboré à la création d’un guide avec la maison d’édition Hachette référençant les meilleures adresses de Lausanne, restaurants, bars, terrasses, boutiques, marchés, lieux pour faire la fête, etc. Nous avons la chance à Lausanne d’avoir une offre globale capable de toucher tous les publics et tous les âges. 93


© LT/ Laurent Kaczor

Quels sont les hauts lieux de la culture lausannoise ? Nous avons deux types de culture à Lausanne. D’un côté la culture dite muséale, avec le Musée Olympique, la Fondation de l’Hermitage, le Musée de l’Elysée, le mudac, ou encore la Collection de l’Art Brut et ses collections très réputées. De l’autre, les Arts de la scène avec le Théâtre Vidy, l’Opéra ou encore le Ballet Béjart. On peut également ajouter les hauts lieux de la vie nocturne comme le Flon. Une offre très variée à laquelle s’ajoute l’Aquatis, le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe qui a ouvert ses portes fin octobre 2017 et l’arrivée de Plateforme 10 (pôle Muséal) qui accueillera en 2019 le bâtiment du nouveau Musée cantonal des beaux-arts (MCBA), en attendant celui du Musée de l’Elysée et du mudac.

© LT/ www.diapo.ch - Régis Colombo

94

© LT/ Hugues Siegenthaler

Lausanne est connue pour être la Capitale Olympique. Comment cela s’illustre-t-il ? On compte actuellement plus de 50 fédérations sportives à Lausanne ou dans la région dont le siège du Comité international olympique (CIO). La ville accueille également de nombreux événements sportifs de renommée internationale, dont le célèbre meeting annuel Athletissima ou encore prochainement l’ITU World Triathlon en 2019, le Championnat du monde de hockey sur glace et les Jeux Olympiques de la jeunesse en 2020. Des rendez-vous importants qui bénéficient d’une forte couverture médiatique qui offre à Lausanne une visibilité importante. Nous organisons également de nombreuses manifestations grand public dont certaines très ludiques comme la Color Run et le toboggan géant de Slide my City en août ou encore la Red Bull Caisses à Savon en septembre. Des événements sportifs qui participent à l’art de vivre lausannois.


Les événements à ne pas manquer en 2018 • Swiss Expo • 46e Prix de Lausanne • Les 20 KM de Lausanne, 37e édition • Béjart Ballet Lausanne • Fête Romande de Gymnastique • Lausanne Estivale • Fête de la Musique, 24e édition • Athletissima Lausanne 2018 • 47e Festival de la Cité Lausanne • 25e Triathlon de Lausanne + World Cup • Inter. Longines Horse-Show of Lausanne • BDFIL, 14e festival de BD de Lausanne • Festival Label Suisse • La Nuit des musées de Lausanne et Pully • Lausanne Marathon, 26e édition • Bô Noël de Lausanne, marchés de Noël • 7e Festival Lausanne Lumières • Béjart Ballet Lausanne

11 au 14 janvier 2018 29 janv. au 3 fév. 2018 28 et 29 avril 2018 Juin 2018 8 au 17 juin 2018 Mi-juin à mi-sept. 2018 21 juin 2018 5 juillet 2018 10 au 15 juillet 2018 18 et 19 août 2018 13 au 16 sept. 2018 13 au 17 sept. 2018 14 au 16 sept. 2018 22 sept. 2018 27 et 28 oct. 2018 22 nov. au 31 déc. 2018 22 nov. au 31 déc. 2018 Décembre 2018 © LT/ www.diapo.ch - Régis Colombo

© LT/ Laurent Kaczor

Lausanne se positionne parmi les destinations les plus en vue du moment. Quels sont les moyens promotionnels concrets utilisés par Lausanne Tourisme ? Nous avons depuis juin 2017 un nouveau site internet. Un site responsive, qui s’appuie sur les nouvelles technologies pour présenter la destination et donner envie aux visiteurs de découvrir la ville. L’offre touristique lausannoise y est présentée sous la forme de points d’intérêt et d’événements géolocalisés. Une base de données disponible pour différents supports, tels que le web, les bornes d’information et les applications mobile. La communication y est davantage visuelle avec une place importante donnée aux photos et un design entièrement revu pour correspondre aux tendances actuelles. Un site qui s’inscrit dans une volonté de renouvellement des plateformes digitales de Lausanne Tourisme qui s’illustre déjà par le développement des réseaux sociaux MyLausanne et le lancement du blog www.my-lausanne. com, il y a un an. A cela s’ajoute le lancement de campagnes web régulières pour accompagner chacune de nos actions.

Lausanne Tourisme

© LT/ mano - Marino Trotta

Avenue de Rhodanie 2 • Case postale 975 CH-1001 Lausanne Tél. +41 21 613 73 73 info@lausanne-tourisme.ch • www.lausanne-tourime.ch

95


MONTALBA ARCHITECTS

Qualité suisse et inspirations internationales ! Installé au cœur de Lausanne, Montalba Architects développe avec passion des projets architecturaux depuis maintenant deux ans. Ceux-ci incluent la réalisation de logements privés ou locatifs, d’espaces industriels et administratifs ou encore de boutiques pour des marques prestigieuses sur la scène internationale. Leur polyvalence leur permet de s’adapter à chaque demande et leurs idées originales, fonctionnelles et empreintes d’élégance définissent leur identité en Suisse et à l’étranger.

Boutique The Row à Los Angeles © Dominique Vorillon Photography

96


Pavillon d’exposition temporaire pour Bex & Arts 2017 © Delphine Brutin

Nouvelle crèche à Renens (image du concours)

Rénovation et surélévation d’un immeuble à Lausanne

© Montalba Architects

© Montalba Architects

Architects ou architectes ? Les deux ! Pourquoi ? Tout simplement parce que l’histoire professionnelle de Montalba Architects est née à Los Angeles mais que l’histoire de David Montalba trouve ses racines en Suisse, d’où sa famille est originaire. En 2004, il créait son bureau d’architecture dans une ville bouillonnante, Los Angeles. Succès aux USA et ailleurs aidant, 12 ans plus tard, il réalise un vieux rêve en installant un bureau à Lausanne où une équipe de professionnels expérimentés y œuvre au quotidien. Pour qui, pourquoi ? L’inspiration des architectes se conjugue avec la demande du client, les obligations liées au projet et les idées novatrices qu’ils peuvent proposer. L’équipe lausannoise de Montalba Architects ose se démarquer de son grand frère américain, tout en conservant les valeurs phares du bureau : la qualité et l’élégance. Des notions que l’on retrouve dans l’ensemble de leurs projets, comme par exemple, la rénovation et la surrélévation d’un bâtiment classé au centre de Lausanne ou encore la conception d’une crèche à Renens, dans le cadre d’un concours d’architecture. Bien que la priorité du bureau lausannois soit de développer des projets locaux, ce dernier ne manque pas de saisir les opportunités liées à son caractère international. En effet, grâce aux échanges entre les deux bureaux, un partage des savoir-faire a lieu quotidiennement. Ceci permet, par exemple, l’exportation de matériaux et de mobilier « Swiss made » aux Etats-Unis. Cette collaboration profite aussi aux sociétés suisses cherchant à s’implanter sur le territoire américain en leur permettant d’avoir, à travers Montalba Architects, un interlocuteur local bénéficiant des compétences nécessaires pour développer des projets outre-mer. A l’inverse, les fidèles clients du bureau américain profitent maintenant d’une connexion à l’Europe. Une combinaison qui fait la différence pour ces agences

qui se démarquent par leurs savoir-faire et leurs compétences accrues dans ce domaine d’activités. Une célèbre marque horlogère leur a déjà accordé sa confiance pour ses différents projets de boutiques américaines.

Appartement à Lausanne Ouchy © Giacomo Bianchetti

Plus qu’un nom, un véritable ADN Tout projet démarre par son emplacement et l’environnement dans lequel il évolue. De celui-ci, Montalba Architects tire son inspiration et pense la réalisation dans son contexte. Le projet défini, les matériaux utilisés sont primordiaux, il faut les choisir avec soin et les valoriser selon leurs qualités esthétiques et haptiques. Pour les sublimer, la lumière est un facteur essentiel. Pour ces architectes, la fluidité est le maître mot tant au niveau des espaces que de la lumière. De la plus simple demande à la plus élaborée, Montalba Architects met son savoir-faire, ses multiples expériences et son enthousiasme pour développer des projets en parfaite adéquation avec les attentes de ses clients.

Montalba Architects Sàrl

Rue Centrale 6 • CH-1003 Lausanne Tél. +41 21 311 42 96 www.montalbaarchitects.com

97


INTERVIEW

GRÉGOIRE JUNOD

SYNDIC DE LAUSANNE

Ville de Lausanne Depuis juillet 2016, Grégoire Junod est le nouveau syndic de Lausanne. Le socialiste de quarante ans succède au charismatique Vert Daniel Brélaz qui aura marqué la ville par ses 15 ans de présidence. La Municipalité a aussi changé et s’est rajeunie, avec trois nouveaux membres représentant une nouvelle génération politique. Si le style est plus sobre et posé, la volonté d’agir est bien la même. Pour Bien Vivre, il nous parle de son engagement politique et des principaux projets à venir pour la ville, animé par la volonté d’un développement qui profite à tous. © François Wavre

© Régis Colombo / www.diapo.ch

98


Voilà plus d’une année que vous êtes aux commandes de Lausanne, quel est votre premier bilan ? Sur le plan politique et professionnel, la satisfaction de travailler avec une équipe municipale qui fonctionne, dont les membres apportent leur contribution, sans gommer leur avis mais sans tensions inutiles. Le fait de voir une dynamique se confirmer, avec de nombreux projets qui entrent en phase de réalisation, est aussi source de satisfaction. Sur le plan personnel, beaucoup de plaisir, énormément d’intérêt mais aussi la découverte d’une tâche très prenante, exigeante. Et surtout une ville pleine d’énergie au sein de laquelle la qualité de la vie n’est pas juste un slogan. Quels sont les grands projets à venir pour la ville ? Plusieurs grands projets sont engagés depuis quelques années et devraient progresser significativement : quartier des Plaines-du-loup, patinoire et piscine, stade de foot, axes forts de transport public, notamment. La Municipalité va, en outre, engager des démarches nouvelles qui viendront s’ajouter aux réalisations planifiées et en cours. Il s’agit, notamment, d’un processus de réaménagement complet des places de la Riponne et du Tunnel, sur la base d’une démarche participative approfondie, d’un accent mis sur la requalification des espaces publics en ville et de la refonte de la place de la Gare, en lien étroit avec les transformations de la Gare, la réalisation du pôle muséal – Plateforme 10 et le développement de l’interface des transports publics (CFF et métro).

© Renato Granieri

Concernant les transports, des nouveautés vont-elles voir le jour ? Nous entrons dans le temps de la mise en œuvre, avec des réalisations significatives : une première étape du m3, de la Gare à Chauderon, avant de se diriger vers la Pontaise, la mise en souterrain du LEB, dont les travaux ont commencé, la construction du tram, même s’il reste des blocages juridiques à surmonter – nous l’espérons le plus vite possible – et les premiers tronçons des bus à haut niveau de service (BHNS). Tous ces projets, avec le réaménagement de la Gare, vont apporter une dynamique extraordinaire au système de transport public lausannois en le dotant d’une ossature forte et hiérarchisée. On peut sans exagérer parler d’une révolution dans le domaine de la mobilité. Le patrimoine historique lausannois est riche, comment faites-vous pour le préserver ? La Municipalité y porte une attention soutenue et veut montrer que la densification de la ville est compatible avec la préservation d’un patrimoine de qualité. Cela demande un examen soigneux des projets qui pourraient porter atteinte à ce patrimoine, notamment au niveau des quartiers formant des ensembles bâtis de qualité. Défendre le patrimoine, ce n’est pas se battre pour des vieilles pierres. C’est d’abord préserver une qualité de vie et de relations sociales en ville. La Municipalité arbitre dans ce sens lorsqu’elle doit mettre en balance développement de la ville et préservation. Ces démarches se terminent souvent devant les tribunaux ; à ce jour ils ont régulièrement soutenu les points de vue de la Municipalité.

© Régis Colombo / www.diapo.ch

99


© Régis Colombo / www.diapo.ch

Au niveau culturel, Lausanne offre un choix unique, va-t-il y avoir des nouveautés ? Nous travaillons à renforcer le rayonnement et la mise en valeur de la culture lausannoise. L’offre lausannoise s’étoffe dans le domaine culturel, avec les grandes institutions traditionnelles, qui poursuivent une démarche de qualité. Mais aussi avec le développement de nouveaux lieux ou leur ouverture à de nouvelles formes d’expression, par exemple le Théâtre de Beaulieu ou la salle du Métropole. L’ouverture de la première étape du pôle muséal contribuera à renforcer la place de Lausanne sur la carte des villes disposant d’une offre forte dans le domaine des musées. Dans un autre registre, l’inauguration imminente d’Aquatis participera aussi à ce développement de l’offre. Il nous appartient de valoriser ces atouts, notamment pour renforcer le tourisme lausannois. En 2020, les jeux de la Jeunesse s’installeront à Lausanne, qu’est-ce que cela représente pour vous en travail, en organisation et en retombées attendues ? Déjà « Capitale olympique », Lausanne devient aussi « ville olympique », démontrant qu’elle ne se limite pas à l’administration du sport mais qu’elle est aussi ville sportive tout court. Pour nous, c’est une opportunité unique de démontrer un savoir-faire en termes d’organi© Régis Colombo / www.diapo.ch

© Jacques Straesslé / Lausanne Tourisme

100

© Régis Colombo / www.diapo.ch


© Jean-Bernard Sieber / Agence ARC

sation. Et c’est surtout la chance de valoriser un héritage olympique. Il comprendra des équipements nouveaux (logement étudiant, patinoire notamment) mais aussi des volets plus immatériels, par les apports du sport à la santé, pour toutes et tous, par l’attention portée à la jeunesse et à son intégration et par un rayonnement renforcé de Lausanne comme ville ouverte, dynamique et sportive.

© Régis Colombo / www.diapo.ch

Que sera Lausanne à la fin de votre mandat ? Fondamentalement, la même qu’aujourd’hui. Parce que les changements prennent du temps, parce qu’une législature, c’est court, mais aussi parce que la Municipalité actuelle se situe dans le prolongement de ses prédécesseurs. Mais avec des nuances et quelques accents spécifiques : je souhaite une attention accrue portée à la préservation dans le cadre d’un développement assumé de la ville. C’est vrai pour le patrimoine, déjà évoqué. Ça l’est aussi lorsque l’on parle des relations sociales, de l’attention portée aux plus faibles, de la prise en compte de l’avis des habitants ou de l’équilibre des quartiers. Lausanne a la chance de vivre un développement harmonieux. Je souhaite qu’elle poursuive dans cette voie et démontre qu’une attention accrue portée à nos racines est compatible avec un développement voulu et maîtrisé de notre ville. © Sébastien Aeschmann

© Jean-Michel Zellweger

101


KÄLIN & ASSOCIÉS SA

Conception, imagination et créativité Fondé en 1967 à Lausanne, Kälin & Associés SA est un bureau d’ingénierie pluridisciplinaire fort de 12 collaborateurs. Une structure à taille humaine dont l’ouverture au monde, les compétences de pointe et le dialogue permanent avec ses partenaires guident toutes ses démarches. Zoom sur les prestations et la philosophie de ce bureau qui depuis deux ans connaît un véritable renouveau.

Agrandissement de la cabane Rambert du CAS-Section Les Diablerets

102


Passerelle Tzina de Vio à Zinal

50 ans d’histoire Le bureau d’ingénierie a été fondé en 1967 à Lausanne par Marcel Meuwly et André Soutter. Société simple, elle est transformée en SA en 1982. C’est en 1993 que Jean-François Kälin rejoint l’équipe en tant qu’ingénieur-associé, avant d’en prendre la direction en 2006, au départ des fondateurs. Il faut dire que l’ingénieur civil EPFL possède de multiples cordes à son arc. Diplômé à l’EPFL en 1987, l’ingénieur civil complète sa formation par une spécialisation dans la construction en bois et un Master’s Degree en Génie civil, division structure, auprès de Colorado State University, USA dans le domaine des ponts et structures en bois. Des compétences qui pousseront le bureau à s’engager à différents niveaux pour la promotion de la construction en bois aussi bien en Suisse qu’à l’étranger, notamment en Argentine, au Chili et au Brésil, où Jean-François Kälin donne de nombreux séminaires sur la conception des ouvrages en bois et sur les nouvelles techniques liées à ce type de matériau. Amoureux « des vieilles pierres », comme il aime à les appeler, il bénéficie également d’une large expérience dans la rénovation des monuments historiques, qu’il

débute en 1992 avec la Cathédrale de Lausanne. C’est ainsi que depuis 11 ans, il assure le développement du bureau. Renommé KÄLIN & ASSOCIÉS SA depuis 2016, il compte aujourd’hui une dizaine de collaborateurs et est actif sur toute la Suisse romande. Un large panel de prestations Kälin & Associés SA offre des prestations très larges dans le domaine de l’ingénierie. Le bureau est notamment spécialiste des structures complexes en béton armé, métalliques et bien sûr en bois. Ingénieur en génie civil, le bureau a renforcé cette année ce domaine d’activité par l’arrivée d’une nouvelle collaboratrice spécialisée. A cela, s’ajoutent des prestations de transformation-rénovation et renforcement. Particulièrement actif dans la rénovation des monuments historiques, le bureau apporte son expertise sur une grande diversité d’ouvrages. Il travaille actuellement sur une quinzaine de châteaux et autant d’églises médiévales parmi lesquels figurent le Château de Chillon, Vevey ou encore l’Abbatiale de Payerne. Dernièrement, il a remporté, en association avec les bureaux Ateliers Traces Architectures et Estat Arquitectos S.L.P, le concours pour la mise en valeur des vestiges et l’aménagement du Bastion St Antoine de Genève. « Chaque demande est une nouvelle aventure qui nous plonge dans l’histoire avec un grand H », explique Jean-François Kälin, dont la connaissance des ouvrages en pierres et sa sensibilité toute particulière pour ce type d’objet, lui permettent d’intervenir de manière efficace, pragmatique et surtout en respectant l’esprit de la sauvegarde du patrimoine historique. Habitué des concours en collaboration avec des architectes, le bureau a été lauréat d’une quinzaine d’entre eux et de plusieurs places d’honneur depuis 2000. « Les concours font partie intégrante de notre formation continue. Ils témoignent de nos idées et d’une réflexion sans cesse en évolution », explique Jean-François Kälin. Les expertises ainsi que des constats avant travaux viennent compléter les prestations du bureau sans oublier des activités de monitoring permettant de mesurer en temps réel un objet grâce à des équipements perfectionnés.

Remplacement des arcs-boutants de la Cathédrale de Lausanne

Abbatiale de Payerne (à gauche) et le Château de l’Aile à Vevey (à droite)

103


Quartier Fiches Nord-Bâtiment ECA à Lausanne

Une philosophie de travail unique Depuis sa création, Kälin & Associés SA offre des solutions sur-mesure, créatives et durables pour tous ses clients. Grâce à sa multidisciplinarité, il est capable de constituer des équipes performantes regroupant les compétences les mieux adaptées. Chaque mandat est géré de manière intégrée, confié à un chef de projet qualifié et responsable des relations et de la coordination avec tous les intervenants, des aspects techniques et de l’application des règles de management de la qualité. Il faut dire que depuis mars 2017, le bureau est certifié ISO 9001. Une certification qui a donné lieu à une nouvelle organisation interne plus efficiente basée sur une hiérarchie pyramidale composé de Jean-François Kälin et de deux ingénieurs référents pour l’ensemble des collaborateurs, l’un spécialisé en statique/dynamique et l’autre dans le domaine du génie civil et l’administratif. Parce que l’innovation est dans son ADN, le bureau se veut à la pointe de la technologie et des nouveautés dans son domaine afin de pouvoir apporter une réelle valeur ajoutée à ses clients. Plus qu’un bureau d’ingénieurs un véritable partenaire Travaillant sur la base de rapport de partenariat avec tous ses clients, le bureau insiste sur l’importance de la complémentarité entre les compétences de l’architecte et de l’ingénieur. Si le premier est souvent considéré comme un créatif sans limites, le second se voit affubler 104

Parking à La Sarraz

de l’étiquette de technicien, sorte de machine à calculer, ayant peu de considération pour les notions d’esthétisme. Une vision désuète pour Jean-François Kälin : « Les relations professionnelles entre architectes et ingénieurs doivent servir la cause de la réalisation. Le dialogue entre ces deux zones de connaissances et de compétences différentes doit donc être le lien permettant de faire tendre ces deux voies vers un même aboutissement focalisant l’imagination et les énergies mises en commun vers un même but : porter le plus loin possible le projet ». Une émulation qui prend tout son sens dans les concours composés du tandem créatif architecte-ingénieur civil.


Salle de gym à Villeneuve

L’importance du capital humain Avec une dizaine de collaborateurs, Kälin & Associés SA est une entreprise à taille humaine. Quel que soit leur poste, ils constituent le cœur de compétences du bureau et sont considérés tous sur un pied d’égalité. Disponible et à l’écoute de ses employés, Jean-François Kälin accorde une importance particulière à garantir les meilleures conditions de travail possibles pour encourager chacun à donner le meilleur de lui-même et assurer une bonne ambiance au sein de son équipe. « L’humain est très important pour moi. J’essaye de créer une culture

Collège Servanne à Bex

Bâtiment service Mouline-UNIL

d’entreprise familiale basée sur l’écoute, l’entraide et la confiance afin que tout le monde se sente bien », précise Jean-François Kälin. La variété et la multidisciplinarité des projets menés constituent une source de motivation pour chacun. Dernier en date, la réalisation de 12 immeubles sur les hauts de Lausanne qui va mobiliser le bureau durant de longs mois. « Un projet d’envergure au vu de notre petite structure mais qui s’avère passionnant », ajoute Jean-François Kälin qui aime relever des défis. Kälin & Associés SA est également un bureau formateur, puisqu’il accueille actuellement deux apprentis. Une tradition pour le bureau qui a contribué à la formation professionnelle de plus de 25 dessinateurs en génie civil et béton armé depuis 1967. Quant à Jean-François Kälin il a été assistant de construction à l’EPFL pour les Départements du Génie Rural et d’Architecture jusqu’en 2005.

Bâtiment - surélévation de 4 niveaux à Lausanne

Kälin & Associés SA

Rue des Fontenailles 21 • CH-1007 Lausanne Tél. +41 21 616 22 66 • Fax +41 21 616 88 80 info@kalin-associes.ch • www.kalin-associes.ch

105


MENÉTREY SA

Donnez corps à vos rêves Riche d’une histoire de près de 60 ans et d’une équipe de 120 collaborateurs Menétrey SA figure parmi les sociétés paysagères les plus établies de Suisse romande. Son expérience, son dynamisme et sa créativité lui permettent de répondre à toutes les demandes d’aménagement avec à la clé des projets sur-mesure mêlant fonctionnalité et esthétisme.

106


Des origines à nos jours A l’origine de l’entreprise, Henri Jaccard qui fonde en 1959 à Lausanne une entreprise de paysagisme qui porte son nom. Remise à Yvan Menétrey en 1977, elle est rachetée en 1991 par Jacky Kurzen, alors associé depuis 10 ans et fort de 18 années de maison. Le nom de Menétrey SA est conservé et l’entreprise déménage son siège social à Boussens. Aujourd’hui installée sur un unique site à Bioley-Orjulaz dans de nouveaux locaux flambants neufs inaugurés en août 2017, elle compte aujourd’hui 120 collaborateurs. Une croissance due à son sérieux et son professionnalisme qui lui ont permis de devenir l’une des plus importantes entreprises de paysagisme de Suisse romande. C’est Alain Kurzen, membre du conseil d’administration depuis 2002, actif dans l’entreprise depuis 22 ans, qui en assure la direction opérationnelle, sous l’œil bienveillant de son père Jacky, qui après plus de 43 ans d’activité au sein de la société, aspire bientôt à une retraite bien méritée.

Le partenaire de vos extérieurs Active sur l’ensemble du canton de Vaud, Menétrey SA propose ses services aux privés, professionnels de la construction, entreprises et collectivités publiques. Forte de six départements dans lesquels évoluent des collaborateurs spécialisés, elle est capable de mener à bien l’ensemble des projets relatifs à l’extérieur d’une construction. Surfaces carrossables ou piétonnes, terrasses, pose et intégration de jacuzzis, bordures, gazons, abattages et plantations, l’entreprise conçoit et réalise différents aménagements extérieurs. Elle intervient également dans la réalisation de clôtures, gabions et parois antibruit, l’entretien de jardins, l’arrosage automatique et l’éclairage. Des prestations auxquelles s’ajoute la création de places de sport et de terrains de tennis en terre battue. Au bénéfice d’un large réseau de partenaires de confiance et toujours en quête des dernières nouveautés, l’entreprise est à même de proposer un large choix de produits à ses clients. Quant aux plantations, elle travaille essentiellement avec des pépinières suisses et privilégie les variétés indigènes. 107


Des projets sur-mesure Menétrey SA est une entreprise proche de sa clientèle. Sa passion du métier et ses multiples compétences lui permettent d’offrir un conseil personnalisé et d’accompagner ses clients à chaque étape de leur projet, de la conception à la réalisation en passant par le suivi complet du chantier et ce quelle que soit la taille du projet. « Il n’y a pas de petit projet pour nous. Nous sommes au service de chaque client et intervenons toujours avec le même degré d’exigence », précise Alain Kurzen. Grâce à une équipe de techniciens qualifiés, elle est capable de trouver des solutions sur-mesure quelles que soient les contraintes rencontrées sur le terrain, le tout dans le respect des délais et des coûts impartis auxquels elle accorde une grande importance. Forte d’un architecte paysagiste, elle réalise des plans et vues 3D particulièrement réalistes grâce à un matériel informatique de pointe permettant aux clients de se projeter et ainsi d’envisager leurs espaces verts et autres aménagements en toute sérénité.

108


Une équipe dynamique Si Menétrey SA n’a cessé de s’agrandir au fil des ans, l’entreprise a toujours cultivé une philosophie d’entreprise familiale basée sur des valeurs comme la confiance, le dialogue et la convivialité. Une manière d’assurer le bien-être et la bonne entente au sein de ses équipes dont certains collaborateurs ont près de 40 ans d’entreprise. Mêlant l’expérience des plus anciens au dynamisme des plus jeunes, l’entreprise accorde un soin particulier à valoriser chaque individu sur un pied d’égalité quel que soit son poste. « Il n’y a pas d’un côté le bureau technique et les ouvriers. Nous formons une équipe soudée et motivée dans laquelle chacun a sa place et son importance », explique Alain Kurzen. Une entreprise qui s’illustre également par son implication pour la jeunesse en accueillant actuellement quatre apprentis. « Une manière d’assurer une relève locale de qualité et de transmettre notre passion du métier et notre savoir-faire », conclut le directeur de Menétrey SA.

Menétrey SA

Route de Bettens 3 • Case postale 68 CH-1042 Bioley-Orjulaz Tél. +41 21 732 12 00 • Fax +41 21 732 13 14 info@menetrey-sa.ch • www.menetrey-sa.ch

109


ASTON RIVIERA CARS SA

Aston Martin, plus qu’une voiture ! Aston Martin, un nom qui fait rêver. Une voiture ? Non, un mythe ! Depuis des années, tombé dans le chaudron de la célèbre firme anglaise, Jonathan Hartop ne conjugue plus son quotidien sans elle. Pour le plaisir de la conduire ou pour le plaisir des yeux, rencontre avec un spécialiste qui nous en dit plus !

110


Aux premières heures Très jeune, Jonathan Hartop est confronté aux affres de la vie. En internat en Angleterre, il ne rêve que d’en partir. Pour ce faire, il doit travailler. Il choisit alors la voie de la mécanique. Il suit une formation et vient vivre à Genève. En 1993, on lui propose d’y installer Aston Martin, il en devient l’importateur et démarre la commercialisation. Plus qu’un challenge un véritable pari puisqu’alors seulement 45 voitures sortent de l’usine annuellement pour être vendues dans le monde entier ! Il y croit et, petit à petit, il grandit avec la marque qui décide de produire plus sans, pour autant, vendre son âme au diable. Une Aston Martin est un privilège, elle doit le rester. Un garage En 2008, nouvel envol pour notre « épicurien automobile », il ouvre le garage Aston Riviera Cars à Lausanne. L’idée est d’y proposer, alors, véhicules neufs et d’occasion de sa marque fétiche. A ce jour, l’enseigne se veut plus maison de courtage. En effet, Jonathan Hartop déniche les modèles les plus rares ou les plus adaptés à la demande de chaque client. Amoureux fidèle de la marque, nouveau venu qui a économisé pour s’offrir son rêve, il sait les conseiller sur chaque véhicule, pas uniquement sur l’esthétique mais aussi et surtout sur la mécanique, car grande différence avec un vendeur lambda, Jonathan Hartop a mis les mains dans les moteurs avant de les vendre ! Dans son garage, 7 personnes travaillent à ses côtés de l’administratif à l’atelier où l’on entretient, aussi, des véhicules d’autres marques. Si aucune restauration complète n’est faite, service, réparations mécaniques, carrosserie et sellerie sont proposés aux clients. Des clients qui sont devenus plus que cela, beaucoup l’ont suivi de Genève à Lausanne. L’accueil, le service, le conseil ont toujours été les fers de lance de Jonathan Hartop et de son équipe,

nombre viennent récupérer leur véhicule après un service avec une bouteille et quelques tranches de viande séchée pour un petit apéritif entre passionnés. Ici pas de superficiel, les pieds sur terre, Jonathan Hartop n’oublie pas d’où il vient, sûrement une clé supplémentaire de son succès car avec une soixantaine de véhicules vendues par année, il ne se plaint pas ! Et pour celer encore plus ces liens d’amitié, les clients sont conviés chaque année à une sortie en Bourgogne. Une marque Etre au volant d’une Aston Martin, c’est au-delà de conduire. C’est s’offrir un mythe, un design, une finition, un bruit... Une légende ! Bien loin des 45 modèles par an ce sont maintenant 5000 véhicules qui sortent pour bientôt atteindre 7000 grâce à une nouvelle usine implantée dans le Pays de Galles. Une marque qui reste intime et très exclusive. Pourtant, elle va s’adapter à l’air du temps en proposant bientôt un véhicule compromis entre le 4x4 et la berline avec une ligne fluide et élégante. Un nouveau V8 Vantage va également arriver sur le marché. La marque a encore de belles années devant elle et par la même occasion les passionnés comme Jonathan Hartop. Pour le plaisir de faire corps avec votre voiture ou pour le simple plaisir des yeux, Aston Riviera Cars vous attend au cœur de Lausanne !

Aston Riviera Cars

Avenue de Montchoisi 9 • CH-1006 Lausanne Tél. +41 21 32 39 007 www.astonriviera.ch

111


VIRUS ARCHITECTURE

Construire, plus qu’un art, une passion Atelier d’architecture et de design spécialisé dans les domaines de la conception, du développement et de la réalisation de projets d’architecture, Virus Architecture est basé dans le cœur historique du bourg de Lutry. Reconnu par tous pour son savoir-faire exceptionnel et sons sens inné de l’écoute, ce bureau est dirigé par Franck Galifier. Petit tour d’horizon d’un atelier dynamique et novateur.

Immeuble locatif à Prilly

112


Maison individuelle à Belmont

Une expérience de qualité Atelier d’architecture et de design, Virus Architecture est actif sur l’ensemble du bassin lémanique depuis 2000. Il est également mandaté de façon ponctuelle dans les cantons limitrophes ainsi qu’à l’étranger (dans les secteurs de l’hôtellerie et du tourisme). Son équipe d’architectes et de dessinateurs très qualifiés met son savoir-faire et ses expériences au service du client pour la réalisation de mandats complets ou partiels selon le projet. Spécialisé dans les domaines de la conception, du développement et de la réalisation de projets d’architecture, cet atelier novateur est capable de répondre à toutes les demandes, des plus originales aux plus techniques.

Une philosophie basée sur l’écoute et la confiance Le principal moteur de réussite de cet atelier réside dans la satisfaction de ses clients. A l’écoute des besoins et envies d’une clientèle très hétérogène, il s’adapte à sa philosophie de vie pour lui proposer un projet qui lui ressemble. « Nous sommes sa main et notre rôle est de l’orienter dans cette démarche. Nous n’imposons jamais un projet ou une orientation architecturale, mais essayons plutôt de guider notre client vers les choix les plus adaptés à ses besoins », explique Franck Galifier. Il propose une architecture plutôt contemporaine et créative, dans le sens où il ne souhaite pas faire de « faux vieux ». Ce bureau travaille sur une architecture d’aujourd’hui en concevant des projets où il intègre des critères esthétiques, fonctionnels, technologiques et environnementaux.

Transformation et agrandissement d’une maison individuelle à Grandvaux

113


Maison individuelle à Epalinges

Des prestations riches et variées De la construction neuve, en passant par la rénovation et la transformation de biens, Virus Architecture étend aussi ses activités vers des activités annexes comme l’agencement de boutiques, la décoration et l’architecture d’intérieur ou encore le design de mobilier. Pour offrir davantage à ses clients, Franck Galifier a également créé une seconde structure : Piscine Design, qui lui permet de proposer ses services dans la conception de piscine haut de gamme. De l’élaboration de concepts et mise au point des projets, à la gestion des démarches administratives, des devis, de la préparation de plans d’exécution ou encore de la rédaction de soumission et appels d’offres jusqu’au suivi de chantier, des délais et de la gestion des coûts, ce bureau est l’interlocuteur unique et privilégié pour son mandataire, de la première approche jusqu’à la fin de chantier. Il offre ses services et compétences à une clientèle très vaste et diversifiée. Une partie est privée et locale, un secteur de celle-ci concerne les entreprises et professionnels, la seconde partie concerne une clientèle étrangère déjà établie ou souhaitant s’installer dans la région. Le développement durable : un engagement au quotidien Au cœur de chacun de ses projets : le développement durable. Il intègre ces valeurs à l’ensemble de ses projets tout en respectant les normes en vigueur comme la labélisation Minergie. Dans cette même optique, il propose à ses clients des solutions novatrices plus « green » comme la pose de panneaux photovoltaïques, l’emploie de pompe à chaleur ou tout autre source d’énergie propre. Ce bureau se veut aussi acteur local et favorise l’utilisation de matériaux issus d’une production locale comme le bois labellisé et l’utilisation de toutes les ressources naturelles qu’il peut puiser. Un engagement en faveur de notre environnement qui fait partie intégrante de sa philosophie. 114

Projet à Pully


Rénovation maison individuelle à Savuit

Maison individuelle à Lutry

VIRUS ARCHITECTURE Sàrl

Rue de Voisinand 18 • CH-1095 Lutry Tél. +41 21 791 24 26 • Fax +41 21 791 65 53 info@virusarchitecture.ch www.virusarchitecture.ch

115


Montreux Riviera : Pure inspiration

© Montreux-Vevey Tourisme

Bienvenue à Montreux Riviera, authentique petit bout de paradis qui a séduit tant d’artistes, d’hommes de lettres et de voyageurs en quête de beautés naturelles, de tranquillité et... d’inspiration. En effet, ce n’est sans doute pas un hasard si Charlie Chaplin a choisi les hauts de Vevey pour passer les 25 dernières années de sa vie, si Freddie Mercury a immortalisé le lac Léman et les cimes du Grammont sur la pochette de l’album « Made in Heaven », si Igor Stravinski a composé le « Sacre du Printemps » à Montreux ou si le chanteur Prince a déclamé son amour pour Lavaux dans une chanson qui porte le nom du célèbre vignoble en terrasses, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Comment expliquer l’attraction que Montreux Riviera a exercée sur Hemingway, Nabokov, Sissi et tant d’autres ? Peut-être les bienfaits du microclimat, les splendeurs d’un lac qu’on ne se lasse pas d’admirer, les montagnes alentours, impressionnantes et rassurantes à la fois, les couchers de soleil aux allures de tableaux de maîtres... ? Sans doute un peu de tout ça ! Mais, quelles que soient les raisons qui vous ont conduit jusqu’à Montreux Riviera, je vous souhaite le plus agréable, le plus relaxant et le plus inspirant des séjours. Christoph Sturny Directeur Montreux-Vevey Tourisme

Vevey © Switzerland Tourism / Markus Buehler

Welcome to Montreux Riviera, a real corner of paradise, which has attracted so many artists, men of letters and travellers in search of natural beauty, peace and inspiration. Indeed, it was certainly not by chance that Charlie Chaplin chose to spend the last 25 years of his life on the hillside behind Vevey, or that Freddie Mercury immortalized Lake Geneva and the peaks of the Grammont on the cover of his album “ Made in Heaven ”, or that Stravinski composed the “ Rite of Spring ” in Montreux, or if the singer Prince declared his love for Lavaux in a song called after the famous terraced vineyard, part of the UNESCO World Heritage. How do you explain the attraction that Montreux Riviera held for Hemingway, Nabokov, Sissi and so many others ? Perhaps it’s the advantage of the microclimate, or the splendours of a lake that you cannot but admire, or the surrounding mountains, both impressive and reassuring, or the sunsets that resemble the paintings of the masters... ? No doubt all of these aspects ! But whatever the reasons that attracted you to Montreux Riviera, I would like to wish you the most pleasant, relaxing and inspiring stay. Christoph Sturny Director Montreux-Vevey Tourisme 116


Montreux Riviera Région unique aux charmes multiples, attachée à ses racines mais ouverte sur le monde, Montreux Riviera inspire de nombreux visiteurs depuis plus de 200 ans. Ce n’est pas sans raison que d’illustres personnages, parmi lesquels Charlie Chaplin, Freddie Mercury ou encore Igor Stravinski ont noué un lien particulier et indélébile avec cet endroit à part... Divertissement & Musique Parallèlement aux événements musicaux majeurs tels que le fameux Montreux Jazz Festival ou le réputé Septembre Musical, l’offre de divertissement se décline au pluriel et à tous les temps : un Montreux Comedy Festival haut en couleurs où nombreux humoristes internationaux confirmés se rendent chaque année, une compétition sportive internationale de premier plan avec le Montreux Volley Masters et, pour clôturer l’année en beauté, la féérie du Marché de Noël de Montreux. Il se passe toujours quelque chose à Montreux Riviera ; d’autant que le Casino Barrière de Montreux est ouvert tout au long de l’année pour le plus grand plaisir des amoureux du jeu. Gastronomie & Vin Montreux Riviera est un paradis pour les gourmets. Avec plus de 20 restaurants cités aux guides Michelin ou Gault & Millau, c’est une des régions les plus réputées de Suisse pour l’art de la table. En plus de la haute gastronomie, les tables de la région font la part belle aux produits du terroir, notamment dans les pintes vaudoises typiques. Filets de perche du Léman, papet vaudois, charcuteries ou fromages, le choix est vaste ! Quant aux amateurs de vins, ils se délecteront des crus de Lavaux, vignoble classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, et plus particulièrement de son cépage roi ; le Chasselas.

« Celui qui souhaite choyer son corps est ici à la bonne adresse »

© Stephan Engler

« Trois célèbres chansons ont été consacrées à la région : « Smoke on the Water » de Deep Purple, « A Winter’s Tale » de Queen, ainsi que « Lavaux » de Prince »

© www.bailly-photo.ch

© montreuxriviera.com

Bien-être Montreux Riviera est non seulement réputée dans le monde entier pour ses paysages enchanteurs et son climat privilégié, mais également pour la qualité de ses cliniques privées. En effet, dans un environnement calme et serein, les meilleurs spécialistes de la revitalisation, de la lutte contre le vieillissement ou de la chirurgie esthétique mettent l’étendue de leurs compétences au service du bien-être de leurs patients. Quand qualité de vie rime avec détente et relaxation, quoi de plus naturel que d’aller prendre soin de son corps et de son esprit dans un spa ? Luxueusement aménagés dans les plus prestigieux hôtels de la région, les centres wellness et spa de Montreux Riviera disposent d’équipements haut de gamme et proposent un éventail complet de soins revitalisants. 117


© 2016 Chaplin’s World™ © Bubbles Incorporated S.A

© nest @ Mike Bink

Culture & Loisirs Une dizaine de musées ouvrent les portes du savoir aux visiteurs, sur les thèmes les plus variés. L’offre est particulièrement riche à Vevey, où il est possible, entreautre, de plonger dans l’univers de Charlie Chaplin grâce à Chaplin’s World, tout savoir sur la fondation de la société Nestlé avec nest, observer les habitudes ali-

« Extrêmement bien conservé, situé dans un cadre naturel d’exception, Chillon compte parmi les monuments les plus visités de Suisse »

© Stephan Engler

118

© www.bailly-photo.ch

mentaires d’hier et d’aujourd’hui à l’Alimentarium, ou encore admirer des toiles de maîtres au Musée Jenisch ou à l’Atelier de Grandi. Les arts de la scène ne sont pas en reste, grâce aux quatre grands théâtres de la région ! Le riche passé de Montreux Riviera fascine également les visiteurs. Le plus célèbre vestige de la région est sans conteste le Château de Chillon, une forteresse médiévale du XIIe siècle, érigée sur un îlot rocheux au bord du lac Léman. Un joyau dans un cadre de rêve qui a ainsi inspiré de nombreux artistes comme Lord Byron, JeanJacques Rousseau ou encore Victor Hugo, qui, grâce à leurs ouvrages, ont contribué à la renommée actuelle de la région. Véritable galerie marchande à ciel ouvert, la vieille ville de Vevey et ses boutiques offrent de multiples possibilités de shopping. A Montreux, les marques des plus grands créateurs habillent les vitrines dans la rue principale. Que ce soit en bus, en train, en bateau ou tout simplement à pied, ce sont mille et une possibilités d’excursions qui vous tendent les bras et qui vous feront découvrir des points de vue à couper le souffle. Vous aimez le sport ? Des infrastructures de premier plan sont à votre disposition pour la pratique de disciplines telles que le tennis, le golf, l’équitation ou encore le ski nautique, le wakeboard et même le parapente. En hiver également, Montreux Riviera offre un vaste choix d’activités : ski et snowboard aux Rochers-deNaye ou aux Pléiades, raquettes et ski de fond sur les hauts de Vevey ou de Montreux ou encore patin à glace à Caux. Comble du ravissement, la plupart de ces activités se pratiquent avec vue sur le lac !

© Sébastien Staub


« Ici, travail et temps libre se marient à merveille » © Montreux Riviera / G. Antonelli

Tourisme d’affaires Entre lac, montagnes, architecture Belle Epoque, vignobles et palmiers, Montreux Riviera représente le cadre idéal pour une manifestation inoubliable. Sa situation centrale à l’intersection des grands axes européens, sa proximité de l’aéroport international de Genève, les avantages offerts par sa petite taille de style « resort » ainsi que la richesse de son offre touristique font de Montreux Riviera une destination très prisée pour des congrès internationaux, conférences ou voyages de motivation. Sommet de la Francophonie en 2010, Conférence pour la paix en Syrie en 2014, congrès du réseau international francophone de formation policière Francopol ou encore discussions autour du nucléaire iranien en 2015... autant de manifestations au travers desquelles Montreux Riviera n’a de cesse de démontrer sa capacité à recevoir des événements majeurs d’une riche diversité, dans un cadre empreint de sérénité et apprécié de tous. Education Héritiers d’une longue tradition éducative, les établissements de Montreux Riviera bénéficient d’une renommée internationale. Ici, l’excellence de l’enseignement se conjugue avec un cadre de vie à la fois sécurisant et cosmopolite, propice à l’enrichissement culturel. Dotées d’infrastructures de premier plan, les écoles de la région se distinguent notamment par la diversité des cursus proposés : formations de pointe dans les domaines de l’hôtellerie, du commerce, du management ou encore des relations diplomatiques et internationales. Montreux Riviera est particulièrement propice à l’apprentissage et agit comme un véritable tremplin pour aborder le monde professionnel dans les meilleures dispositions. Conclusion Du savoir-vivre, du savoir-faire, du soleil, des paysages somptueux, des activités pour tous... Montreux Riviera pure inspiration.

© 2m2c

© Sébastien Staub

Contact : Tél. 0848 86 84 84 www.montreuxriviera.com

119


VOYAGEPLAN

Proximité et engagement pour des voyages uniques Spécialiste du voyage sur-mesure, voyageplan est une agence à taille humaine riche d’une expérience de plus de 50 ans. Membre du groupe knecht reisen depuis 1999, l’agence, située en plein cœur de Montreux, travaille avec des standards de qualité particulièrement élevés sans cesse en quête de destinations et d’activités nouvelles pour ses clients. A la clé : des voyages inoubliables et sur-mesure. Lumière sur sa philosophie et zoom sur l’une de ses destinations emblématiques : le Canada.

120


À LA DÉCOUVERTE DU CANADA

Une large offre de prestations Forte de son expérience, voyageplan est à même d’offrir de nombreuses prestations. Parmi celles-ci l’organisation de voyages de ski Outre-Atlantique, pour lesquels elle se positionne comme l’un des leaders suisses. Spécialiste du ski héliporté au Canada, elle intervient depuis plus de 35 ans en tant qu’agent général en Suisse pour le compte de Canadian Mountain Holidays, le numéro un mondial dans le domaine. Une dernière destination dont l’agence vente également les charmes à la saison estivale afin de faire profiter ses clients de l’ambiance et des couleurs de l’été indien. Autres produits phares de voyageplan, l’Océanie avec des destinations comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les Mers du Sud ainsi que l’Afrique Australe, dont elle est le leader romand pour l’Afrique du Sud. Des destinations diversifiées à même de satisfaire les goûts et les envies de ses clients. Envie d’aller plus loin ? voyageplan travaille en réseau avec le groupement de voyagistes TTS reconnu dans toute la Suisse. Des spécialistes du voyage garants d’une qualité irréprochable de par les règles très strictes d’admission.

Deuxième plus grand pays du monde après la Russie avec son territoire de plus de 9 millions de km², le Canada est la terre des grands espaces. Offrant des paysages variés à couper le souffle, des grands lacs, aux réserves naturelles en passant par ses côtes sauvages, il s’illustre aussi par sa culture, l’accueil chaleureux de ses habitants et le dynamisme et le caractère cosmopolite de ses centres urbains. Si l’hiver, la neige en pagaille revêt tout le Canada d’un blanc ouaté, à l’automne, érables et bouleaux enflamment les collines de leur palette incandescente. Une saison flamboyante plus communément nommée été indien. Tenté ? Les spécialistes de voyageplan proposent un grand choix de circuits accompagnés et individuels pour découvrir les multiples facettes de ce magnifique pays de plus en plus prisé des voyageurs. Il faut dire qu’en 2017, pour le 150e anniversaire du pays, l’ensemble des parcs nationaux du pays était gratuit.

Le créateur du voyage sur-mesure Proche de ses clients, voyageplan se veut disponible et à leur écoute pour concrétiser leurs rêves. Spécialistes du voyage sur-mesure, les neuf collaborateurs de l’agence connaissent parfaitement leurs destinations et continuent sans cesse de se spécialiser en se rendant régulièrement sur le terrain, toujours en quête des meilleures adresses mais aussi de lieux encore secrets. Leurs objectifs : proposer des itinéraires captivants et novateurs qui sauront satisfaire les voyageurs les plus curieux et les plus exigeants. Des offres à découvrir dans les nombreuses brochures détaillées de voyageplan disponibles en agence ou sur demande via le site internet : www.voyageplan.ch.

121


Québec – Une province riche en surprise La province francophone du Québec dans l’Est du Canada est l’une des provinces phares du pays. Entre le modernisme urbain de ses grandes villes et la beauté des paysages sauvages, elle surprend par son éclectisme et sa diversité. De la multiculturelle et bouillonnante métropole de Montréal à Québec, connue pour son passé historique, en passant par la paisible Île d’Orléans jusqu’à l’Isle-aux-Coudres, le fleuve Saint-Laurent façonne la vie et le paysage. Plus au nord, s’ouvrent de grands espaces légendaires sans oublier les nombreux parcs nationaux de la province dont certains sont à moins de deux heures des grandes villes. Découvrez la grandiose nature et les grands espaces du Québec lors d’un circuit varié en voiture de location avec au programme, hébergement en lodge et sous tente, rafting, observations d’animaux et promenade en ville. Une expérience inoubliable et idéale pour les familles. Colombie-Britannique – Le mythique grand Ouest canadien Entre la magie des Rocheuses, ses larges vallées viticoles et ses côtes battues par les flots, où se perdent une multitude d’îles, la Colombie-Britannique offre à ses visiteurs des paysages grandioses. Terrain de jeu d’une faune impressionnante, elle tient toutes ses promesses pour le voyageur en quête d’évasion et de sensations fortes. Découvrez les forêts sans fin, les lacs turquoise, les rivières cristallines, les montagnes enneigées et les imposants glaciers lors d’un circuit Self-drive concocté par les experts de voyageplan. Nichée entre l’océan Pacifique et les vigoureuses montagnes côtières, Vancouver constitue une escale incontournable. Nommée la perle du pacifique, la ville Olympique abrite bon nombre de 122

points d’intérêt comme le pont suspendu Capilano, le quartier de Gastown, Chinatown et le parc Stanley avec ses imposants totems témoins du passé. A la découverte de la région Atlantique Le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-duPrince-Edouard et Terre-Neuve-et-Labrador composent les Provinces du Canada atlantiques. Cette région pittoresque conjugue la splendeur de milliers de kilomètres de paysages côtiers avec ses falaises plongeant dans l’océan à de riches traditions locales et à un art de vivre fascinant avec ses pittoresques villages de pêcheurs. Partez hors des sentiers battus dans une des parties vierges du pays où vous pourrez observer les baleines, les ours et les icebergs dont ceux d’iceberg valley qu’on peut voir dériver vers le sud au large des côtes au printemps.


Grand-Rue 98 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 966 44 11 • Fax +41 21 966 44 19 info@voyageplan.ch • www.voyageplan.ch

123


VALENTUS HOLDING SA

Une offre multi-services à taille humaine Créé en 2008, Valentus est un groupe Multi-services à votre écoute, fort de l’expérience de ses Seniors, il compte notamment la Fiduciaire CG Montreux SA et un Office & Services Center bénéficiant d’une situation idéale au cœur de Montreux.

124


L’histoire d’un groupe A l’origine du groupe Valentus, Claude Tarinas-Cazenobe et son épouse Gillian. C’est après une riche carrière dans différents pays européens, que ce couple de Seniors passionnés décide de s’installer en Suisse, attiré par la stabilité du pays, son cadre de vie et son dynamisme économique. C’est ainsi qu’ils créés en 2008, le groupe Multi-services Valentus. Parmi ses activités principales, deux Fiduciaires une à Montreux, la seconde à ROOT dans le canton de Lucerne, ainsi qu’un centre d’affaires multi-services à Montreux. Un groupe qui avance et évolue conformément à la motivation de ses fondateurs qui souhaitent désormais se lancer entre autre dans la promotion immobilière. Une offre complète de prestations Grâce à ses activités complémentaires, le groupe Valentus est à même de répondre à toutes les attentes de ses clients. Création et domiciliation de sociétés, marketing et

suivi comptable, location de bureaux, il s’occupe de tout « Selon le profil du client et son activité, nous l’orientons vers tel ou tel type de prestations voire de package société », explique Claude Tarinas-Cazenobe. Une complémentarité que l’on retrouve également au sein du couple, la partie juridique et financière étant gérée par Monsieur, le marketing et la gestion opérationnelle du centre d’affaires par Madame. En véritable professionnels, ils sont à même de répondre aux interrogations les plus précises, n’hésitant pas, au besoin de solliciter des partenaires parmi un large réseau d’experts. Disponibles et à l’écoute, leurs clients, évoluent dans un environnement de proximité à taille humaine, dont les synergies permettent d’assurer une disponibilité optimale. Excellence, rigueur et confidentialité sont le socle d’un rapport de confiance établi avec chacun des clients.

125


Montreux Offices & Services Center SA Le Montreux Offices & Services Center est situé au cœur de la ville de Montreux, face au lac Léman, dans un des immeubles d’affaires les plus connus de la ville, le « Cité Centre », dont il occupe tout le 4e étage côté 92. Sa position offre de nombreux avantages, notamment la proximité de la gare et des grands hôtels sans compter son grand parking souterrain sécurisé directement accessible par ascenseur depuis les bureaux. Un cadre prestigieux avec 750 m2 de surface répartie sur deux plateaux pour une offre multi-services internationale à taille humaine avec un accompagnement personnalisé. Parmi la large gamme de services sur-mesure proposée : la mise à disposition de bureaux permanents ou partagés, la location de salles de réunion équipées dernier-cri, un secrétariat bilingue avec permanence téléphonique personnalisée, gestion du courrier, mailings ainsi qu’un service d’organisation de séminaires et voyages d’affaires. De quoi répondre aux exigences d’une clientèle locale et internationale.

Fiduciaire CG Montreux SA Partageant les locaux avec le Montreux Offices & Services Center, la Fiduciaire CG Montreux SA propose une large gamme de services de soutien opérationnels et exhaustifs à une Clientèle Internationale notamment : •  Constitution et Management d’entreprises •  Expertise et Ingénierie Patrimoniale •  Domiciliation et Administration de Sociétés •  Mandats de Fiducie, Contrats de Trusts •  Fusion-Acquisition de Sociétés •  Ingénierie et Optimisation Fiscale Dans un marché mondial complexe, et en véritable professionnel, la Fiduciaire CG Montreux SA ne cesse de développer des Services intégrés pour une clientèle internationale exclusive afin d’apporter la meilleure stratégie opérative. Ces clients ont le privilège de bénéficier d’une collaboration interentreprises haut en gamme car la Fiduciaire CG Montreux travaille en partenariat avec la Fiduciaire CG Trusts SA dans le canton de Lucerne et CG SUSSEX LTD en Angleterre, ces deux sociétés appartenant également au groupe VALENTUS.

Valentus Holding SA

Grand-Rue 92 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 501 73 01 • Fax +41 21 501 73 05 info@valentusholding.com

126


CES ENTREPRISES FONT CONFIANCE AU GROUPE VALENTUS

www.pmpartner.net

Grand-Rue 92 – CP 1248 CH-1820 Montreux 1 – Suisse Phone: +41 21 501 7323 Fax: +41 21 501 7305 Web: www.pmpartner.net Email: admin@pmpartner.net

Le raffinement et l’éveil des sens...

EVENEMENT Le Groupe SUS INVEST SA, de renommée internationale, ouvre sa première boutique en Suisse au Palace de Montreux pour le marché de Noël 2017. Marc THEOTISTE et son personnel sont à votre disposition pour vous faire découvrir une palette de produits fins dans un concept unique. De sublimes coffrets cadeaux et paniers gourmands à offrir: champagne, rhum, liqueur, épices, chocolat, café, bonbons et une sélection des meilleurs vins.

... de l’apéritif au dessert…

Les produits SWISSPICES sont distribués dans tous les Palaces de Suisse et appréciés à leur juste valeur par une clientèle exigeante. SWEET & SPICY Avenue Claude NOBS 2, 1820 MONTREUX 1 Téléphone : 021 963 07 16 Web : www.swisspices.ch

127


Une décoratrice à votre écoute Installée à Montreux, depuis 7 ans, après 25 ans d’expérience dans les plus grandes entreprises de décoration de sa région, Nathalie Muller est décoratrice d’intérieur diplômée. Plus qu’une profession, c’est une passion. Elle la met au service d’une clientèle qui peut lui demander de revisiter entièrement un intérieur ou simplement de restaurer un meuble, puisqu’elle est, également, tapissière. Rendez-vous dans son show-room.

128


Une philosophie La philosophie de Nathalie Muller, en matière de décoration, est résumée dans le nom de sa société, Vue d’Ensemble. Ici le client est écouté, entendu. Elle prend le temps pour chacun en le conseillant sur les choix les mieux adaptés tant au niveau des couleurs que des matières, sans imposer de style particulier. Ce n’est pas pour elle qu’elle œuvre mais pour la personne qui lui fait confiance. Si le feeling passe à la première rencontre, elle sait qu’elle donnera le meilleur. D’une envie et d’échanges naissent des projets en totale harmonie avec le souhait du client. En travaillant avec des marques connues et reconnues et des artisans chevronnés, du papier peint aux rideaux, des tissus aux têtes de lits, rien ne lui est impossible. La polyvalence est aussi un de ses atouts car elle peut répondre aux plus gros projets comme à de simples réalisations. Pour autant, le client aura droit aux mêmes égards et surtout à des résultats parfaits car l’écoute, la qualité et le juste prix sont toujours de mise. Une expérience Si la décoration d’intérieure n’a pas de secret pour Nathalie Muller, elle a une autre corde à son arc. Tapissière, elle sait redonner vie à un fauteuil qui a fait son temps mais dont on ne peut pas se séparer. Elle travaille de concert avec les meilleurs artisans ébénistes qui restaurent la partie bois, tandis qu’elle apporte son savoir-faire en recouvrant le fauteuil ou autre meuble. Dans son show-room, au cœur de Montreux, on peut aussi découvrir une ligne de meubles et d’objets comme des luminaires qui sont dans la continuité de ce qu’elle aime. Simples, élégants, fonctionnels, on a envie de les mettre dans son intérieur. Elle peut aussi travailler à contre-sens. Un coup de cœur pour un tissu et la voilà à dessiner un paravent aux bonnes mesures, le faire réaliser par un artisan et ensuite lui donner vie en le recouvrant de cette étoffe qui en fait un objet superbe et unique. Une clientèle Nathalie Muller travaille pour les particuliers mais aussi pour des entreprises comme des écoles, des cliniques, des E.M.S. L’approche est différente car il faut trouver le juste compromis entre des matériaux qui sont jolis, une belle déco, le tout dans le budget alloué. Un challenge qu’elle aime relever, la preuve en est puisque nombre font appel à son professionnalisme pour leurs travaux de décoration.

Un quotidien Actuellement, elle travaille sur différents projets comme la mise en place d’une belle et grande bibliothèque chez un particulier ou bien encore une rénovation complète d’un salon et salle à manger au niveau des sols, des murs et des rideaux. Quand on lui demande son plus beau souvenir de travail, elle dit adorer voir dans un regard ou un sourire la satisfaction d’avoir répondu aux attentes de ses clients et surtout de toujours les voir heureux et bien chez eux. « Quand on touche à l’intérieur, il faut savoir respecter les attentes et les demandes car on entre dans l’intimité » !

Vue d’Ensemble

Nathalie Muller Décoratrice d’intérieurs diplômée Avenue du Casino 19 • CH-1820 Montreux Tél. +41 79 312 82 16 nm@vuedensemble.ch • www.vuedensemble.ch

129


| Promotion économique | Economic development | Wirtschaftsförderung

Riviera-Lavaux

dynamisme économique et qualité de vie La Suisse est reconnue mondialement pour sa compétitivité, son climat social et ses conditions cadres favorables comme la transparence des institutions, la capacité d’innovation et de recherche, la qualité du système éducatif ou encore de la main-d’œuvre. Au bénéfice de ces atouts, la région Riviera-Lavaux vient ajouter le privilège de pouvoir développer ses affaires tout en jouissant d’une qualité de vie unique. Un endroit où il n’est pas nécessaire de choisir entre vivre et travailler !

©2m2c – Centre des Congrès de Montreux

130


Une région aux multiples atouts Située au cœur de l’Europe et de la Suisse francophone, ainsi que dotée d’infrastructures de transports performantes dont un aéroport international à une heure, la région Riviera-Lavaux vous garantit une excellente accessibilité. Particulièrement dynamique dans le domaine du tourisme, tant individuel que professionnel, la région présente une offre hôtelière et de congrès de première qualité. Elle affirme également son excellence dans le domaine de l’éducation, avec la présence de nombreuses écoles internationales, ainsi que de la santé et du bien-être, puisqu’elle compte plusieurs cliniques de grande renommée. Une région caractérisée également par un tissu économique riche et varié avec notamment la présence de multinationales emblématiques, comme Nestlé, ou encore de sites industriels à haute valeur ajoutée, tel que le plus grand biogénérateur au monde, exploité par Merck. A cela s’ajoute un cadre exceptionnel, entre lac et montagne, théâtre d’une offre culturelle et de loisirs attractive, avec plusieurs événements majeurs dont le célèbre Montreux Jazz Festival. © Pedro Freitas – Fête des Narcisses

« Le conseil personnalisé et les contacts privilégiés des responsables de Promove facilitent et accélèrent grandement les démarches des sociétés qui désirent s’intégrer dans le tissu économique local... » Frédéric Dubois, CEO de VoltControl Solutions

© Lavaux

Un accompagnement personnalisé pour vos projets Organisme officiel de promotion économique de la région Riviera-Lavaux, Promove fournit une large palette de prestations concrètes et gratuites aux entreprises et porteurs de projet, tous secteurs et toutes origines confondus. Qu’il s’agisse d’implantation, de développement ou de création d’entreprises, de manifestations ou d’infrastructures, la promotion économique vous accompagne étape par étape afin de concrétiser votre projet. L’association fournit ainsi des recommandations et un coaching à tout porteur de projet entrepreneurial, notamment en ce qui concerne la recherche de terrains ou de locaux, le démarrage d’une nouvelle activité, les démarches officielles nécessaires, les problématiques fiscales et le financement. Au bénéfice d’un réseau de contacts étendu, Promove vous met également directement en relation avec les bons interlocuteurs.

Bernard Schmid – Directeur de Promove

« Promove nous a tout de suite apporté son aide dans le déploiement de notre concept notamment par la mise en relation avec les associations et commerçants de la région » © IStock

Freddy Zompa, Fondateur et Directeur de Youpaq

131


© Sina Urfer – Clinique la Prairie

© Merck

© IStock

© Thomas Jantscher – Nestlé

Des actions concrètes en faveur des entreprises Unissant autour d’un objectif commun tant les autorités que le tissu économique, Promove remplit un rôle de coordination afin de promouvoir des conditions cadre favorables au maintien et au développement de l’activité dans la région. Ainsi en réponse au besoin d’accompagnement exprimé par les entreprises, « AppApp », un programme de cours d’appuis semi-individualisés à destination des apprentis de la Riviera, a été lancé en 2015 à l’initiative de l’association. L’objectif : soulager le poids toujours plus important du soutien à la formation pour les entreprises formatrices de la région en épargnant du temps d’accompagnement aux collaborateurs directs et en améliorant le taux de réussite de leurs apprentis. En tant que référent régional de la Loi sur l’Appui au Développement Economique (LADE), Promove renseigne et guide les porteurs de projets souhaitant faire appel à un subventionnement cantonal dans les dossiers relatifs au financement d’une étude, d’une mesure organisationnelle, d’une manifestation ou d’une infrastructure. En 2016, 588 015 CHF ont ainsi été versés en faveur du tissu économique de la région. 132

Une importante plateforme de réseautage Jouant le rôle d’une véritable « Chambre de Commerce régionale », Promove cultive depuis toujours des relations étroites et privilégiées avec les entreprises de la région qu’elle valorise lors de nombreux événements de réseautage. Parmi les incontournables, on citera les Petits Déjeuners de printemps et d’automne qui réunissent à chaque édition plus de 200 personnes issues des secteurs privé et public de la région. Association de droit privé à but non lucratif, Promove compte à ce jour 300 membres dont les 13 communes de la région, ainsi que toute entreprise, personne privée ou association désireuse de soutenir le développement économique. Ce réseau riche par sa diversité est une source importante de contacts et de potentielles collaborations et opportunités d’affaires.

| Promotion économique | Economic development | Wirtschaftsförderung

Promove | Promotion économique Riviera-Lavaux Rue de la Gare 2 | CH-1820 Montreux Tél +41 21 963 48 48 info@promove.ch | www.promove.ch


NOTRE GAMME PREMIUM: FORD KUGA VIGNALE ET FORD EDGE VIGNALE, MAINTENANT DISPONIBLES CHEZ NOUS.

Garage Schmitt SA

Avenue Mayor Vautier 10, 1815 Clarens, 021 989 20 80, info@garage-schmitt.ch, www.garage-schmitt.ch


INTERVIEW

LAURENT WEHRLI

SYNDIC DE MONTREUX

Pour un développement coordonné Montreux, station de congrès et de tourisme, ville de culture et d’événements, est célèbre internationalement pour ses festivals et ses hôtes illustres. Entre lac et alpages, ville et villages, elle forme un lieu à part sur les rives du Léman. Une commune à l’identité unique où il fait bon vivre, comme en témoignent ses 27 000 habitants. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré Laurent Wehrli, syndic de Montreux depuis juillet 2011.

© JM Photographie

Glion © C. Jaccard-www.vaud-photos.ch

134


Quel regard portez-vous sur Montreux et quelles sont les valeurs que vous défendez ? J’aime Montreux et je m’y engage au quotidien. Depuis quelques années, la commune connaît une situation de croissance accompagnée, en termes de logements, d’emplois et d’infrastructures. On ne peut se contenter de faire des plans de quartiers sans penser à la voirie, aux services techniques, aux écoles et garderies... Parallèlement, nous essayons d’avoir une certaine maîtrise de l’évolution de la population avec, en moyenne, 100 à 200 habitants supplémentaires par an. Un développement mesuré par rapport à d’autres communes, mais intéressant si nous voulons faire de la qualité et répondre au plus près aux besoins de chacun, avec au centre les notions d’accueil et de bien-vivre ensemble. Une politique « des petits pas » affirmée et surtout réalisée sur le terrain.

© Giampaolo Lombardi

Montreux Palace © swiss-image.ch / AndyMettler

© Giampaolo Lombardi

Brent © C. Jaccard-www.vaud-photos.ch

Quels sont les éléments qui caractérisent l’identité de la commune ? Montreux a deux facettes, avec, d’un côté, un fort ancrage local incarné dans sa quinzaine de villages animés et vivants et ses coins de nature loin de l’agitation urbaine et, de l’autre, une renommée internationale grâce à des événements notoires comme le Montreux Jazz Festival, le Montreux Comedy Festival et l’accueil de congrès importants et de manifestations diplomatiques. Deux aspects valorisés équitablement comme les deux jambes dont a besoin un être humain pour marcher et qui cohabitent harmonieusement. J’aime citer pour exemple le train qu’empruntent les touristes pour accéder aux plus hauts lieux de la commune et qu’utilisent également les habitants et écoliers pour se déplacer. Montreux possède également un fort ancrage suisse, puisqu’elle a accueilli les Journées de l’Union des villes suisses, la conférence sur le Fédéralisme ou encore, en 2016, la Fête Fédérale de Musique. Comment se porte l’activité de congrès à Montreux ? L’accueil fait partie de l’ADN de Montreux. C’est d’ailleurs la première activité économique de la commune. De très belles opérations ont eu lieu cette année et plusieurs sont à l’agenda. Un succès que l’on doit à l’équipe du Convention Bureau, mis en place il y a quelques

années avec l’Office du tourisme et celle du 2m2c – le Centre de congrès, et à la très bonne image dont bénéficie Montreux. Malgré le franc fort, la ville fait partie des rares villes de Suisse dont le nombre de nuitées a augmenté en 2016 et nous recommençons à accueillir des congrès réguliers, qui ont lieu chaque année. L’utilisation du 2m2c pour les congrès a beaucoup progressé, sans compter les hôtels qui possèdent de nombreuses salles de conférences et qui représentent une offre complémentaire. Une activité menée en coordination avec les autorités, afin de veiller au bon déroulement de ces événements que l’on doit concilier avec le bien-être des habitants. 135


Montreux Comedy Festival © Louise Rossier

Montreux Jazz Festival © Giampaolo Lombardi

Montreux Jazz Festival, statue de Claude Nobs © Marc Ducrest

© Giampaolo Lombardi

136

Revenons justement sur la rénovation du 2m2c. Où en est-on aujourd’hui ? Il faut rappeler que les travaux projetés sont dédiés principalement à la consolidation et la remise aux normes sécuritaires en matière d’incendie fixées par l’Association intercantonale des établissements cantonaux d’assurance (AIEA) pour les salles de plus de 1000 places en Suisse. A cette obligation légale s’ajoute l’élévation du niveau du risque sismique sur la Riviera. Rien que pour ces travaux de sécurisation, on parle d’un volume de 50 à 55 millions de francs. Le centre devant être fermé durant le temps des travaux, nous allons également en profiter pour moderniser l’édifice à hauteur de 25 millions. Chose importante quand on voit l’évolution des centres de congrès alentour. Nous avons présenté à la fin 2016 notre préavis au Conseil communal pour libérer le crédit d’avant-projet. Le programme présenté a été compris par une large majorité, tout comme le plan de financement. Le premier tiers des coûts sera assuré par un complément sur la taxe de séjour, en accord avec les hôteliers et l’Office du tourisme, le second par des entités extérieures à la commune, dont le canton, et le solde par l’impôt. La prochaine étape sera le crédit d’étude, puis le crédit d’ouverture des travaux à fin 2018, début 2019 avec, certainement, entre deux un référendum obligatoire pour faire valider nos orientations à la population. Comment s’est déroulée la 51e édition du Montreux Jazz Festival ? Nous avons connu une très belle 51e édition : la qualité musicale était au rendez-vous, avec un retour aux sources du festival vers sa notion de découverte et de promotion de nouveaux talents. Selon moi, c’est le rôle et l’ADN d’un festival d’une telle ampleur. Je salue le fabuleux travail de Mathieu Jaton et de toute son équipe. C’est une prouesse de réussir à faire durer avec tant de succès un tel festival.


La statue de Claude Nobs a pris place dans les jardins du Montreux Palace. Que représente cet homme pour vous ? Il suffit de voir les portraits de Claude Nobs dans mon bureau pour comprendre à quel point j’appréciais cet homme. Au fil des ans, nous avions réussi à créer une belle relation et je peux dire que nous étions devenus amis. Nous avions pour point commun d’être amoureux de Montreux et de vouloir son bon développement. C’était un homme passionné, plein d’idées et qui a beaucoup apporté à la ville. Sa statue revêt une importance symbolique toute particulière : elle représente une manière supplémentaire d’honorer sa mémoire, en plus de l’avenue qui porte son nom, et du titre de Bourgeois d’honneur qui lui a été décerné de son vivant.

Clarens, rue du Port © C. Jaccard-www.vaud-photos.ch

Jaman © C. Jaccard-www.vaud-photos.ch

© Giampaolo Lombardi

Vous êtes un enfant de Montreux. Quels sont les lieux que vous affectionnez particulièrement sur la commune ? Je suis né à Clarens en 1965. J’ai assisté à son évolution, du village très industriel à ce lieu d’habitat et de services très prisé. J’apprécie particulièrement ses vieux quartiers comme la rue du Port et ses nombreux parcs publics. J’aime aussi aller jusqu’au col de Jaman à 1500 m d’altitude, avant de redescendre à Territet, sur la rive gauche de la rivière Baye de Montreux. Sans oublier les gorges du Chauderon, un paysage naturel et sauvage à quelques pas de la vieille ville de Montreux, et Glion, le village où j’habite depuis plus de 30 ans.

Gorges du Chauderon © Giampaolo Lombardi

137


« VUE IMPRENABLE SUR LE LAC ET LES ALPES DEPUIS LE CŒUR DE LAVAUX » Le site grandiose du vignoble en terrasses de Lavaux est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Pour plus de renseignements, contactez Lucrèce Constantin : 021 965 44 44


Le Hameau des Vignes est un projet unique dont l’architecture contemporaine s’inscrit en parfaite harmonie avec les maisons vigneronnes environnantes. Idéalement orientés sud-ouest, les cinq appartements des 5 ½ pièces de cette résidence se

répartissent sur trois étages avec un sous-sol et un parking intérieur. Un ascenseur semiprivatif ou privatif dessert tous les étages. Les surfaces habitables entre 129 et 138 m2 sont aménageables selon les souhaits de l’acheteur. Chaque lot dispose d’une loggia, d’une terrasse et d’un jardin.

AU HAMEAU DES VIGNES À ST-SAPHORIN, VIVEZ LE BONHEUR FACE À L’UN DES PLUS BEAU PANORAMA DU MONDE


BRUNO WALTER FINANCE SA

Expérience, rigueur et efficacité Bruno Walter Finance SA (BWF) est un gérant indépendant basé à Montreux. Avec ses quatre collaborateurs expérimentés en matière d’analyse et de gestion de portefeuille, BWF intervient dans trois domaines d’activité: les mandats de conseil, la gestion discrétionnaire et la gestion de placements collectifs de capitaux. Membre de l’Association Suisse des Gérants de Fortune (ASG), l’établissement, aussi titulaire d’une autorisation FINMA, cultive une éthique irréprochable.

140


Les origines Bruno Walter Finance SA a été fondée en 2005 par Bruno Walter à la demande d’un cercle restreint de clients très fortunés. L’entreprise avait pour vocation première d’offrir des services de Family Office et de gestion discrétionnaire. Une offre étayée par l’arrivée en 2007 du fils du fondateur, Olivier Walter, directeur des développements, qui initie l’ouverture de deux fonds de placement collectifs Private Label et devient CEO de l’entreprise, son père étant aujourd’hui président du Conseil d’administration. Cette entreprise familiale, à Montreux, vise également à développer des partenariats avec d’autres gérants indépendants qui privilégient la sélection de fonds pour leur allocation d’actifs.

Deux fonds de placement performants Depuis 2010, Bruno Walter Finance gère avec succès et expertise deux fonds de placement : - le Allround QUADInvest USD Growth, reconnu comme le meilleur fond de sa catégorie sur trois ans et cinq ans dans le segment « Mixed Asset USD Flexible- Global » récompensé par des Lipper Awards en Suisse, en Allemagne, en Autriche et au Luxembourg. Ainsi que par le FERI Eurorating Award 2017. - le Allround QUADInvest EUR Balanced, qui figure lui aussi parmi les meilleurs fonds de sa catégorie selon le classement Morningstar.

© source: Bloomberg

141


Š source: Graphique officiel Morningstar

142


Ces deux véhicules d’investissement performants sont règlementés UCITS IV pour la protection des intérêts de l’investisseur. Ils représentent la vitrine de la compétence en matière de gestion de Bruno Walter Finance. « Avec nos deux fonds de placements, nous sommes en mesure d’apporter une véritable plus-value à nos clients en complétant leur «asset allocation », précise Olivier Walter. Il faut dire que ces deux placements collectifs performent mieux que la concurrence, comme le QUADInvest USD Growth, qui a enregistré +26% de performance depuis le début de l’année à fin octobre 2017, ainsi qu’une performance annuelle sur cinq ans de +16% par année. Une gestion de qualité au service du client Bruno Walter Finance se distingue par sa gestion sur-mesure au service de la clientèle. Sa stratégie d’investissement est motivée par les objectifs et le profil risque du client. Avec une approche « top down », le processus d’investissement se base sur des scénarios macro-économiques et des analyses fondamentales. Dans un cadre discipliné prédéfini, le secteur de la technologie, celui de la santé ainsi que des médias sociaux constituent la colonne vertébrale des fonds de placements collectifs de Bruno Walter Finance. La grande diversification des positions des portefeuilles, la combinaison judicieuse de valeurs de qualité à forte capitalisation pour les actions, d’instruments traditionnels, transparents et liquides ainsi que de débiteurs «investment grade» pour les obligations permettent une gestion de qualité orientée sur le long terme avec un rendement supérieur à la moyenne.

La force du capital humain Société à taille humaine, Bruno Walter Finance peut compter sur la large expérience et le savoir-faire de ses collaborateurs. Au bénéfice d’une carrière reconnue dans le domaine de la finance, ils permettent d’exploiter au maximum un large réseau de connaissances et de contreparties. Disponible et à l’écoute, Bruno Walter Finance travaille sur la base de rapport de confiance et de partenariat avec ses clients afin de les conseiller avec justesse et en toute indépendance. Une philosophie au service des intérêts de la clientèle à laquelle s’ajoutent la discrétion et la discipline de ce gérant indépendant. Proche de sa clientèle, Bruno Walter Finance organise des événements clients, dont un lors de l’incontournable Montreux Jazz Festival afin de partager avec eux un moment de convivialité.

Bruno Walter Finance SA

Avenue de Belmont 33 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 312 10 30 bwf@walterfinance.ch • www.walterfinance.ch

143


GARAGE SCHMITT SA

Depuis 50 ans au service du client Implanté idéalement au cœur de Clarens, le garage Schmitt SA est une concession Ford moult fois récompensée pour son savoir-faire et ses qualités d’accueil. La société fête ses 50 ans en 2018, une durée dans le temps qui n’est pas due au hasard. Rencontre avec Laurent Schmitt, le directeur pour en parler.

144


Des récompenses bien méritées ! En 1968, Charlotte et Jean Schmitt, parents de Laurent Schmitt, installaient leur garage à la même adresse qu’aujourd’hui, au centre de Clarens, à côté de Montreux. Un emplacement stratégique puisque les transports en commun sont à proximité et la gare tout à côté. Laurent Schmitt a repris les rênes de la société et a fait de son enseigne une concession Ford, depuis 10 ans, pour la riviera de Montreux et la Veveyse. 15 personnes l’accompagnent dans le quotidien pour les ventes, les travaux mécaniques, la réception et l’administration. Le secret de cette longévité tient, aussi, dans le relationnel noué, au fil du temps, avec les employés. En effet, le personnel est fidèle ce qui est suffisamment rare pour le noter. En moyenne, chaque employé a au minimum 15 ans de maison. Un atout pour la clientèle qui aime à retrouver les mêmes têtes à chaque visite. Une plus-value aussi pour être une entreprise formatrice qui accueille 4 à 5 jeunes, en permanence, qui viennent faire ici leurs armes dans les divers métiers de l’automobile. Dans le même temps, Ford récompense annuellement ses meilleures concessions tant pour leurs qualités d’accueil, leur savoir-faire que leurs ventes. Depuis 8 ans, le Garage Schmitt décroche, chaque année, le prix « Chairman’s award » qui est attribué à seulement 4 concessions dans toute la Suisse. Un signe de reconnaissance qui ne fait que motiver encore plus direction et employés !

Qu’est-ce que l’on vient acheter ? Evidemment on trouve ici toute la gamme Ford, des voitures pour les particuliers aux véhicules pour les professionnels, ainsi que des occasions. Côté neuf, l’offre est large ce qui permet à chacun de trouver le modèle adapté à ses besoins. Plus de 16 véhicules déclinés sous diverses finitions sont proposés aux particuliers qui représentent 60% de la clientèle, tandis que 5 déclinaisons d’utilitaires répondent aux attentes des professionnels. Autre atout du Garage Schmitt, il est spécialisé dans les véhicules pour handicapés qui peuvent accueillir de 1 à 4 chaises roulantes. La concession propose aussi la nouvelle ligne, haut de gamme, de chez Ford, les modèles Vignale. Des véhicules de base revus en voiture de luxe au design plus recherché, aux finitions plus abouties. Toutes ces voitures, comme celles d’autres marques, peuvent être entretenues dans l’atelier du garage. Pour finir, si vous avez besoin d’un minibus pour le transport de personnes, on vous en propose à la location. Un anniversaire 2018 marquera l’histoire du Garage Schmitt qui soufflera ses 50 bougies. En septembre, une grande fête est annoncée mais tout au long de l’année, fidélité de la clientèle, engagement du personnel, seront célébrés sous différentes formes. Rien ne se fait par hasard, le Garage Schmitt, a peut-être, la clé du succès en restant simple, en offrant le meilleur à ses clients, en sachant construire un relationnel et toujours privilégier le service !

Garage Schmitt SA

Avenue Mayor Vautier 10 • CH-1815 Clarens Tél. +41 21 989 20 80 www.garage-schmitt.ch

145


SCHMID ARCHITECTES

Une architecture contemporaine fondée sur l’expérience Bureau actif depuis plus de 90 ans, dans les domaines de compétence de l’architecte, de la conception à la réalisation. Il est au bénéfice d’une solide expérience qu’il met à disposition de l’ensemble de ses clients. Son savoir-faire et ses multiples expériences lui permettent également de participer à des concours d’architecture en Suisse et à l’étranger. Pour Bien Vivre, Jean-Pierre et Thierry Schmid reviennent sur l’histoire, la philosophie et les projets en cours de leur bureau.

PPE Les Terrasses de Renens, Renens Projet et exécution

146


MEP - CCE 2m2c, Montreux Proposition de restructuration en collaboration avec dl-c, designlab-construction sa

schmid architectes en bref

schmid architectes, une équipe à votre service Les racines de notre bureau sont éminemment familiales et historiques, depuis sa création en 1924. Les deuxième et troisième générations en co-assument actuellement la responsabilité en formant, avec des collaborateurs compétents et diplômés, une équipe jeune et dynamique d’une dizaine de personnes. La transmission du savoir acquis durant des décennies est au cœur des préoccupations de notre entreprise dont plusieurs employés, formés au sein du bureau, ont choisi de continuer à travailler à nos côtés. Il en résulte un solide esprit d’équipe permettant une appartenance forte aux valeurs que nous défendons et le suivi de projets sur des périodes prolongées. Les interlocuteurs que nous mettons à disposition de nos clients sont les mêmes durant toutes les phases d’études et de réalisation de projets. L’innovation et la recherche de partis architecturaux résolument contemporains offrent une approche ancrée dans la technologie et les tendances actuelles. Une philosophie, un savoir-faire L’architecture est une forme d’expression privilégiée. Elle puise dans la mémoire du passé la force de son renouvellement et s’imprègne fortement du contexte des lieux dans lesquels elle agit. Elle intègre au fil de son histoire la contemporanéité qui fait d’un édifice la marque de son époque. Elle aménage la maison, l’école, la rue et le paysage. Dans toute son activité, l’architecte cherche à répondre aux aspirations des hommes appelés à vivre dans les lieux qu’il contribue à créer et à animer, traçant ainsi leur vie quotidienne. Il exerce son activité en personne de confiance du mandant, en pleine conscience de ses

• architectes dipl. EPFL-ETS SIA • depuis 1924 • plus de 1000 projets à son actif • prestations d’études et de réalisations • expertises • équipe dynamique et enthousiaste

Fondation Entre-Lacs, Site de Bellevue, Yverdon-les-Bains Exécution d’après projet de Hofmann & Gailloud

responsabilités à l’égard de l’environnement et de la société. Il est l’auteur du projet, en développe l’étude et dirige sa réalisation. L’architecte possède la vue d’ensemble d’une réalisation. Il coordonne toute les opérations et en assume la direction générale dans un dessein de qualité. 147


Nos compétences Un projet est avant tout une aventure humaine, basée sur une relation de confiance entre le maître de l’ouvrage et son architecte. Nous savons être à l’écoute de ses besoins et y répondre par le professionnalisme et les compétences nécessaires au succès de l’opération en termes de typologie, de gestion des coûts, des délais et de direction de travaux. Les nombreuses expertises que nous réalisons chaque année, mandatés par des tribunaux, en sont l’un des témoignages. Les prestations de qualité offertes, quelle que soit l’envergure du projet, sont sous la responsabilité d’architectes diplômés EPFL/ETS, membres de la Société Suisse des Architectes (SIA) qui en appliquent les normes définies comme règles de l’art. La diversité des projets pilotés par le bureau, dans les domaines résidentiel, commercial, de la santé ou institutionnel permet une large palette de connaissances à même de répondre à une diversité de besoins de nos clients.

Fondation Eben-Hézer, Bâtiment F, Saint-Légier Projet de rénovation et exécution - Labellisé Minergie

Crèche-garderie, Saint-Légier Projet et exécution

148

Concours à Montreux


Centre médical du Bouveret, Port-Valais Projet et exécution

La composante du développement durable L’Homme a profondément modifié son environnement pour bâtir le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il doit une grande partie de sa prospérité à des sources d’énergie qui étaient abondantes et bon marché et qui ont permis l’essor d’une société possédant une technologie de pointe. Notre monde se trouve actuellement à un point d’inflexion et à une prise de conscience vis-à-vis de son empreinte environnementale. La construction et l’usage des bâtiments représentent une part importante de l’énergie qui est consommée dans nos pays industrialisés, et l’architecte a une responsabilité intrinsèque dans ce domaine. Par ailleurs, la durée de vie d’un édifice en Suisse est très longue et l’énergie qu’il faudra injecter à celui-ci pour son fonctionnement durant des décennies aura un grand impact en termes de ressources. Nous avons, par exemple, assisté à la mise en place d’isolations de plus en plus importantes à chaque choc pétrolier en raison d’une augmentation des coûts des énergies fossiles, mais le paradigme est en train de changer puisque les émissions polluantes sont maintenant, et à juste titre, le moteur de ce changement. Les bâtiments que nous concevons ou rénovons intègrent cette problématique et nous réalisons de nombreux assainissements énergétiques ainsi que des bâtiments labellisés Minergie. Les labels Minergie sont un des outils à notre disposition pour atteindre une cible globale de consommation en termes de production et de consommation d’électricité ou de chaleur. Par ailleurs, une augmentation du confort va de pair avec la mise en place, par exemple, de ventilations contrôlées. Les projets en cours De nombreux projets sont en cours d’étude ou de réalisation, tels que la Maison de Commune de la Tourde-Peilz, le complexe scolaire de Paudex, la transformation d’un bâtiment pour la Ville de Lausanne, un centre médical en Valais, un immeuble en terrasses à Renens ou encore plusieurs importants complexes résidentiels et commerciaux sur la Commune de Montreux.

L’équipe de schmid architectes

Nous réalisons également des mandats privés de transformations, des expertises immobilières, et participons à divers mandats d’études parallèles et de concours en Suisse et à l’international. Notre bureau est actif depuis, pratiquement, une centaine d’années et nous souhaitons poursuivre notre activité pour le siècle à venir. Nous avons tissé de forts liens avec les maîtres d’ouvrages qui nous font confiance et nous permettent de continuer à défendre les valeurs auxquelles nous croyons.

Avenue Alexandre-Vinet 2 • Case postale 511 CH-1815 Clarens-Montreux Tél. +41 21 964 26 11 contact@schmid-architectes.ch www.schmid-architectes.ch

149


INTERVIEW

ELINA LEIMGRUBER SYNDIQUE DE VEVEY

« La franchise et la transparence sont des valeurs essentielles pour moi » Chef-lieu du district de la Riviera-Pays-d’Enhaut, Vevey, ville d’images et de culture, est la cinquième commune du canton au niveau de la population avec plus de 20 000 habitants. Une ville en pleine mutation, qui accueillera en 2019 la très attendue Fête des Vignerons. Syndique de Vevey depuis 2016, l’écologiste Elina Leimgruber dresse un bilan de cette première année de législature et nous parle des principaux projets en cours.

© Ville de Vevey

150


Quel bilan faites-vous de cette première année de syndique ? Je tiens tout d’abord à dire que je suis très honorée de pouvoir exercer cette fonction au sein de ma commune. Etre syndique n’est pas quelque chose d’inné, c’est un apprentissage du quotidien. Chaque journée est une nouvelle aventure avec son lot de défis et d’imprévus divers auxquels il faut faire face. Je peux bien sûr compter sur toute l’équipe de la Municipalité pour trouver les meilleures solutions pour Vevey.

la gestion de l’urbanisme à Vevey, sachant la nécessité pour la Ville de bâtir des logements. Autre projet important, le réaménagement de la place de la Gare, nécessaire quand on sait que les CFF prévoient entre autres le rallongement des quais de 400 mè­tres, mais aussi celui de la place du Marché, une des plus grandes places urbaines d’Europe actuellement essentiellement occupée par des voitures. Pour la place du Marché, l’objectif est de supprimer environ la moitié des places de parc actuelles (455) et de requalifier alors cette place en un véritable espace public majeur. Un mandat d’étude parallèle a été réalisé et un cahier des charges va prochainement être établi. En parallèle, deux projets de parkings sont actuellement à l’étude, l’un derrière la gare, compensant les places perdues sur la place du Marché, et l’autre à Entre-Deux-Villes. L’idée de ce

Quelles sont les valeurs que vous défendez au sein de l’exécutif ? La franchise et la transparence sont des valeurs essentielles pour moi. Il est important que mes collègues de la Municipalité sachent ce que je pense et où je souhaite aller et c’est également ce que j’attends d’eux si nous voulons pouvoir avancer. Cela est d’autant plus important que la plupart des projets Grenette © Ville de Vevey sont transversaux à différents dicastères. La collégialité et le respect des opinions de chacun me tiennent également à cœur. Malgré des divergences d’opinions politiques, nous entretenons tous de bons rapports. Au vu des finances de la Ville, la Municipalité propose une hausse des impôts. Comment expliquer cela à la population ? Cette mesure vise à endiguer le déficit chronique des finances de Vevey et à atteindre l’objectif de la législature, à savoir l’équilibre financier. Nous avons aujourd’hui un déficit structurel important estimé entre 4 et 6 millions CHF. Pour compenser, nous n’avons pas d’autres choix que d’augmenter les impôts de trois points. Une hausse qui, si elle est acceptée, représenterait à elle seule environ 3 millions CHF. A cela s’ajoute un plan de frein aux dépenses au niveau du budget de fonctionnement de la Municipalité. Or sur 144 millions CHF de budget, les charges dites compressibles sont de 15 millions CHF seulement sachant que nous ne souhaitons pas recourir à des licenciements. Quant aux pistes envisagées pour dégager de nouveaux revenus, la marge est très étroite. Si cette hausse d’impôts ne passe pas, nous devrons économiser sur les prestations et envisager des mesures drastiques. Il faut savoir que 3 points d’impôt supplémentaires représentent seulement 5 CHF de plus par mois pour 50% de la population. Qu’en est-il des défis urbanistiques actuels ? Au niveau urbanistique, les discussions sont nombreuses, notamment concernant le projet de la Cour aux marchandises, dont le plan partiel d’affectation (PPA) a été refusé par la population en février 2017. Un refus qui fait suite à celui de Savoie en 2015 et Rivage en 2013. La Municipalité travaille actuellement de manière intensive sur les enjeux urbanistiques, notamment par l’établissement d’un nouveau plan directeur communal et de plans d’affectation. Elle a déjà présenté les diverses pistes à la commission d’aménagement du territoire et un préavis sera prochainement transmis au Conseil communal avec une prise de position claire quant à

Place du Marché © Marion Savoy

dernier étant de pouvoir libérer le Quai Perdonnet pour des balades et de tranquilliser la vieille ville qui restera toujours accessible pour les commerces. Une étude globale sur la politique de stationnement à Vevey est par ailleurs en cours. Au niveau économique, l’enjeu consiste à accueillir davantage de places de travail sur la commune. Des discussions sont en cours avec le canton pour développer un parc d’activités à Saint-Légier. Une réelle opportunité pour toute la région. 151


Recalé par la justice en 2016, le projet de Collège de Gilamont connaît un nouvel élan. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Si la majorité des griefs soulevés par les opposants ont été rejetés par la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal (CDAP), des compléments d’informations sur trois points précis ont été demandés : la protection contre les crues, les aménagements extérieurs et la gestion du trafic et du stationnement. Les services de la Ville, en collaboration avec plusieurs bureaux spécialisés, se sont penchés sur cette requête et un nouveau dossier a été mis à l’enquête en juillet 2017. Destiné à accueillir 800 élèves, ce nouveau collège est une infrastructure essentielle si nous voulons pouvoir faire face d’une part à l’évolution démographique de notre ville, mais aussi au nécessaire assainissement des structures scolaires ainsi qu’au respect des normes de la LEO.

© Confrérie des Vignerons

152

Comment se profile la Fête des Vignerons ? La construction de l’arène de la Fêtes des Vignerons qui sera installée sur la Place du Marché a été mise à l’enquête publique en juin 2017. Une première étape motivée par la volonté d’être transparent vis-à-vis de la population. Le concept n’a suscité que quatre oppositions, dont deux concernent la compensation des arbres coupés lors de l’édition précédente en 1999. Un point intégré dans le concours d’architecture qui va être lancé cet automne pour le réaménagement de la place du Marché. Globalement, on ressent un réel engouement pour cette fête et une réelle attente de la population.


Observatoire © DAI Vevey

Vevey est une ville durable. Quelles sont les dernières actions mises en place dans le domaine de l’écologie ? Quatre ans après avoir reçu le label Gold des Cités de l’énergie, la Ville a décroché une nouvelle fois en 2016 ce précieux sésame qui récompense les meilleures élèves du continent en matière de politique énergétique. Il implique qu’une commune doit atteindre au moins 75% de son potentiel d’action en matière de politique énergétique et mène une politique constante et proactive dans le domaine. Parmi les dernières actions

mises en place, la construction d’un vaste réseau de chauffage à distance. La pose des conduites a déjà été réalisée sur la moitié de la ville et la centrale de chauffe est en cours de construction. Elle sera alimentée par des plaquettes de bois de la région et valorisera ainsi une source d’énergie locale et renouvelable. Autre projet important soumis au Conseil communal, la rénovation de l’observatoire de Vevey qui deviendra le premier bâtiment public sur la commune de Vevey à créer plus d’énergie qu’il n’en consomme avec notamment l’utilisation de la paille comme matériau d’isolation.

Chauffage à distance © v2v architectes

153


sa

Bureau technique sanitaire

Que l’eau coule ! La société CCTB SA, installée à Vevey, est spécialisée dans les domaines de l’eau, des écoulements et du gaz. Des années de formations, de terrain, d’expérience permettent à Stephan Grangier, son directeur, de répondre à de multiples demandes avec une éthique qui conjugue maîtrise des techniques et priorité au développement durable. Des immeubles aux bateaux, présentation d’un bureau aux nombreuses compétences.

CGN Vevey bateau Belle Epoque © B. Francey

154


Complexe Bel-Air Métropole à Lausanne © Eric Studer

Un peu d’histoire Après une formation en installateur sanitaire et une petite décennie passée sur les chantiers, en 1985 Stephan Grangier rejoint son père, créateur de la société. En 2000, il en reprend les rênes avec l’aide de son administrateur, Ronald Hurni, qui a été et est toujours très présent à ses côtés pour l’organisation et l’administratif. Pour compléter ce binôme, Steve Le Marrec, projeteur en installations sanitaires, travaille depuis 12 années chez CCTB SA. Un large univers de compétences L’expérience de Stephan Grangier, en matière de sanitaire, lui a permis d’acquérir une crédibilité et un savoir faire qu’ar-

chitectes, maîtres d’ouvrage et bureaux de chauffage et ventilation connaissent. On fait appel à lui pour toutes sortes de projets, la polyvalence étant une de ses grandes qualités. Il sait aussi s’entourer de partenaires avec lesquels il travaille depuis des années pour concrétiser des réalisations de taille et d’envergure. A ces compétences s’ajoutent les demandes fréquentes qu’il reçoit pour analyser un ou des problèmes. Après enquête et étude, il définit l’origine de ces aléas, pose un diagnostic et propose les solutions adaptées. Son quotidien, il le résume de la sorte, « apporter de l’eau potable et l’utiliser sous toutes ses formes ! ».

Immeubles Tours de Gilamont à Vevey © Eric Studer

155


Centre Patronal à Paudex

Glacier 3000 restaurant Botta

© Eric Studer

© Glacier 3000

EMS hôpital de Rolle © Thomas Jantscher

Des réalisations entre lac et montagnes S’il touche à tous les domaines en matière de sanitaire, Stephan Grangier est le plus souvent sollicité pour la construction d’ouvrages pour la santé publique, la formation, le sport, la recherche, le commercial, les logements locatifs et privatifs, l’hôtellerie, les crèches, etc. Du démarrage du projet au rendu, il intervient aux niveaux techniques, coûts, délais et suivi des travaux. Certains chantiers courent sur des années comme la Tour Bel-Air à Lausanne qui a nécessité 8 ans de travail ! Pour obtenir ce type de mandats, Stephan Grangier répond aux appels d’offre publics et privés selon les normes SIA 108 et aux demandes de particuliers. Il travaille à obtenir la meilleure qualité, les meilleurs prix et tout ceci dans un souci de respect de la réglementation en vigueur auquel CCTB SA est très attaché. La société intervient beaucoup, également, pour la rénovation et la transformation de bâtiments existants. Informer le maître de l’ouvrage des avantages d’étudier des installations basées sur la simplicité tout en respectant les ressources naturelles, insister sur l’information en trouvant des possibilités d’application avec des solutions économiques, performantes et éprouvées, tout ceci rentre en ligne de compte. 156


Centre mondial du cyclisme UCI à Aigle © Eric Studer

Une structure structurée Que CCTB SA travaille sur les bateaux Belle Epoque de la C.G.N., sur les stations du glacier 3000, sur des hôtels ou sur des projets immobiliers urbains, la quête du meilleur est omniprésente. Depuis 2002, la société est certifiée ISO 9001 (management de la qualité), une plus-value qui est très importante pour Stephan Grangier qui se dit « horriblement structuré » ! Dans des métiers comme le sien, la rigueur et la précision sont de mise. Encadrer son activité par ce système de qualité, qui demande beaucoup de travail, démontre aux clients que CCTB SA est une société prospère et fiable, incontournable sur le marché des techniques sanitaires.

CCTB SA – Bureau technique sanitaire Rue du Midi 41 • Case postale 199 CH-1800 Vevey 1 Tél. +41 21 965 62 90 www.cctb.ch

157


IDM PORTES ET FENÊTRES

Une offre unique en Suisse Domenico Italiano a toujours travaillé dans le monde des portes et fenêtres. Pendant plus de 30 années, il a évolué dans les professions liées à ce secteur d’activité pour finir par s’installer à son compte, en 2016, en créant IDM Portes et Fenêtres à Vevey.

158


Fenêtre ou fenêtre ? A la différence des grandes enseignes, Domenico Italiano rend visite aux clients pour voir ce qu’ils souhaitent, sait les écouter et adapter son offre à la demande. Mais il y a fenêtre et fenêtre et la durée de vie et la qualité de certains produits sur le marché ne sont pas au rendez-vous. S’il propose une large gamme, il n’est pas prêt pour autant à vendre n’importe quoi. Première question qu’il pose : dans quel but voulez-vous changer vos fenêtres ? A partir de là, il peut proposer des produits en relation avec la demande ou aiguiller vers ce qui est le plus adapté en matière d’esthétisme et d’utilité. Laquelle choisir Pour répondre à tous les budgets, Domenico Italiano propose des produits européens de toutes sortes mais tous de bonne facture pour leurs qualités thermiques, phoniques et esthétiques. Si le PVC l’emporte souvent pour une raison de prix, le bois, et son côté chaleureux, fait un retour en force. Pour satisfaire chacun, ses fenêtres sont sur-mesure. La pose est assurée par ses soins ainsi le client a l’assurance d’un travail de qualité réalisé par un vrai professionnel, en temps et heure. Se démarquer de A à Z, sa force et son leitmotiv ! Concernant les portes Domenico Italiano vend également des portes d’entrée et d’intérieur. La démarche est la même que pour les fenêtres, le client est roi, il est à son écoute. Des modèles design aux plus classiques, son offre est très étoffée même si souvent, là encore, le PVC est privilégié toujours pour une raison de coût en ce qui concerne les entrées. A la recherche permanente de matériaux innovateurs et abordables, IDM Portes et Fenêtres pro-

posent aussi des portes alu en imitation bois qui auront une durée de vie plus importante et un stylisme plus marqué. Pour l’intérieur, l’élégance est au rendez-vous avec des créations italiennes qui apportent une vraie note de chic. Plus que de simples portes, elles deviennent objets de décoration à part entière. Unique en Suisse Quand il a créé IDM Portes et Fenêtres, Domenico Italiano voulait marquer la différence. Son approche et sa disponibilité pour ses clients étaient déjà un atout majeur mais il voulait plus encore en proposant des fenêtres uniques qui allient tous les avantages techniques à une esthétique parfaite. C’est en Italie, avec la marque Carminati et son concept Skyline System, qu’il a trouvé ce qu’il recherchait. Avec leur offre, on n’est plus devant une simple fenêtre mais devant un objet de luxe qui marie qualités techniques, design irréprochable et raffinement. Pour un grand espace ou un plus petit, tout est sur-mesure. La combinaison des bois proposées et des coloris d’aluminium permettent de différencier chaque création. On est dans le luxe extrême ! Conscient que Skyline System a une vraie crédibilité auprès d’une clientèle exigeante, prête à mettre le prix, Domenico Italiano en a l’exclusivité et mieux encore est importateur pour la Suisse. Selon Léonard De Vinci, comme il aime à le citer, parce que pour lui tout est dit, « Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail » !

IDM Portes et Fenêtres Domenico Italiano

Quai de la Veveyse 6 • CH-1800 Vevey Tél. +41 79 474 78 92 info@idmfenetre.ch • www.idmfenetre.ch

159


INTERVIEW

FRÉDÉRIC BORLOZ

SYNDIC D’AIGLE

Une commune où il fait bon vivre Située dans le Chablais vaudois, Aigle est une petite ville de près de 10 000 habitants. Moteur central de toute une région, elle se caractérise par une croissance démographique et un dynamisme économique continus, mais aussi par un riche patrimoine historique. Bien Vivre fait le point sur son actualité en compagnie de son syndic Frédéric Borloz.

© Gilles Piot

Vue du Château d’Aigle au printemps © Gilles Piot

160


Tour de Romandie 2017 à Aigle

Quai de la Grande Eau

© Gilles Piot

© Gilles Piot

Aigle est réputé pour son Chasselas © Gilles Piot

Quels sont les atouts de votre commune ? Idéalement située à la croisée des chemins entre les Alpes et le lac Léman, Aigle tient un rôle de centre régional, ce qui lui confère davantage de grandeur. Connue pour son Château du XIIe siècle qui trône au cœur d’un vignoble réputé et son vieux bourg, particulièrement emblématique au niveau architectural, elle accueille également le centre mondial du cyclisme et son centre d’entraînement où évoluent chaque année des sportifs en provenance du monde entier.

Quels sont les principaux projets en cours ? Nous avons de nombreux projets de bâtiments, des rénovations ou des constructions neuves, comme celle d’une grande salle polyvalente, dédiée à des spectacles, des foires et des expositions. Un ouvrage d’intérêt régional. Nous travaillons également à la refonte du centreville visant à le rendre plus convivial et attractif. Il s’agit notamment de faire la part belle aux piétons en libérant le cœur de la localité de la circulation qui restera toutefois accessible avec des parkings en périphérie. A terme, nous aurons une gestion globale des parkings avec indication des disponibilités. Un projet important pour la commune malgré certains blocages locaux qui, je l’espère, pourront être dépassés très prochainement. Ce projet est d’autant plus important que ces dernières années, les véhicules ont pris de plus en plus de place au détriment des espaces piétons alors que l’évolution démographique ne cesse d’augmenter (entre 0,5 et 2% par an). Il est donc urgent de retrouver un certain équilibre.

La commune d’Aigle loue des refuges et des salles en ligne © Gilles Piot

Quelles sont les valeurs que vous défendez au sein de l’exécutif ? Situés à l’extrémité du canton, à deux pas du Valais, nous sommes un peu excentrés et c’est la raison pour laquelle nous essayons de promouvoir notre région comme une région dynamique et nous nous efforçons d’offrir aux habitants l’ensemble des prestations nécessaires, sans qu’ils aient besoin d’aller dans les grands centres. 161


Un nœud ferroviaire vers les stations de montagne

Participants au spectacle Drôle de Balade

© Gilles Piot

© Suzy Mazzanisi

Vous êtes pourtant une ville particulièrement bien desservie en transports publics ? Nous faisons partie d’une des régions les mieux dotées en transports publics de Suisse avec de nombreux trains régionaux et une ligne nationale sur laquelle passe un train toutes les demi-heures dans les deux sens. Une fréquence des dessertes qui va encore augmenter fin 2018.

Aménagement de cour de récréation de l’Ecole des Petits Pois © Gilles Piot

Le cadastre solaire est opérationnel © Gilles Piot

© Gilles Piot

162

Quels sont les enjeux actuels de développement pour la commune et la région plus globalement ? Si l’on recherche l’autonomie, il est essentiel de répondre aux attentes de la population, notamment aux niveaux culturel et sportif. Dans le cadre de l’agglomération Chablais Agglo, nous avons un projet de mise en réseaux des communes afin d’éviter un certain nombre de doublons et de rentabiliser les investissements. Au niveau culturel, il s’agit de trouver des offres différentes de ce qui se fait aux alentours, notamment sur la Riviera, Martigny ou encore Sion. Au niveau sportif, nous sommes ville candidate dans le cadre du projet de la Suisse occidentale pour les Jeux d’hiver 2026 et il est prévu que nous accueillons le patinage de vitesse, ce qui implique une infrastructure importante. La municipalité réfléchit actuellement à la réutilisation de l’espace qui serait ainsi construit.


INTENSÉMENT SPORTIVE. ÉTONNAMMENT INNOVANTE.

NO U VEAU M OTEUR 1.5 VTEC TUR BO 182 CH H ONDA CO NNEC T AVEC APPLE CAR PLAY ® E T ANDROID AUTO ™ H O N DA S E NSING AVEC C O R R ECTE UR DE TR AJECTOIR E DE SÉRI E D EM A NDEZ-NO U S UNE OFFR E PE R S ONNALIS É E

HONDA AUTOMOBILES AIGLE

Route Industrielle 14, 1860 Aigle, tél: 024 468 44 20, www.honda-aigle.ch


BADOUX VINS

100 bougies pour « Aigle Les Murailles », cela se fête !

En 2018 Badoux Vins, fondé à Aigle en 1908, célèbrera le centenaire de son légendaire vin « Aigle les Murailles », connu dans toute la Suisse. Animations, fêtes, nouvelles cuvées mais aussi des projets d’envergure. Rencontre avec le directeur de Badoux Vins, Daniel Dufaux aux commandes, depuis 2016.

164


Badoux Vins aujourd’hui Badoux Vins est une société plus que centenaire qui emploie quelques 60 personnes. Avec 60 hectares en propriété et la récolte de 60 hectares achetée à ses fournisseurs, Badoux Vins commercialise 1,5 millions de bouteilles par an. Si l’exportation pourrait se développer, aujourd’hui, la célèbre maison d’Aigle commercialise ses vins presque exclusivement en Suisse avec sa gamme phare, « Aigle les Murailles », vendue principalement en blanc même si « son petit frère » arrivé il y a peu sur le marché, en version rouge, fait déjà des émules. Le mousseux, dernier promu de la lignée, vient juste de démarrer sa commercialisation. Il est encore trop tôt pour savoir comment réagiront les consommateurs, mais les premiers retours sont enthousiasmants ! Quant au rosé, il est annoncé prochainement. Comment « Aigle les Murailles » perdure dans le temps ? Une étude de marché a été réalisée pour connaître la notoriété de la marque « Aigle les Murailles », puisque, fait unique en Suisse, jamais son étiquette n’a été revisitée. C’est la même depuis les premières heures, reconnaissable à son lézard vert, emblème de la Maison. Ce lézard n’est pas là par hasard... L’histoire veut que Frédéric Rouge, un artiste suisse de la région, ait croisé dans le vignoble ce reptile de 30 cm à la couleur verte, voire émeraude. Lorsque l’arrière-grand-père Badoux lui demanda à l’époque de créer une étiquette pour son vin « Aigle les Murailles », l’artiste repensa aussitôt au lézard et c’est ainsi que l’étiquette vit le jour. Bien sûr, une étiquette ne suffit pas à une renommée. Le vin est de qualité, il est travaillé avec rigueur et professionnalisme, c’est la recette du succès ! Pour ce centenaire, il n’y aura pas d’édition spéciale. On ne change pas une équipe qui gagne, on la mettra juste en exergue avec des événements originaux et marquants tout au long de l’année 2018.

165


Quid du réchauffement de la planète sur le vignoble ? Si bon nombre s’en inquiètent, en Suisse, côté vignoble on lui attribue beaucoup de vertus. Même si les terroirs viticoles sont nombreux, certains moins bien exposés ou dans des régions plus difficiles à gérer, il y a des années un peu moins favorables en terme de maturation. Un peu plus de soleil et de chaleur ne seraient pas malvenus. Paradoxalement les vendanges se déroulent de plus en plus souvent en septembre plutôt qu’en octobre. Pour Daniel Dufaux, ce changement n’est pas dû au seul facteur climatique. Dans son métier, nombre de choses ont changé et évolué très vite. Les cépages, la manière de les travailler ont aussi une incidence sur l’arrivée plus précoce du raisin à maturité et par là même des vendanges. Travailler avec la jeunesse pour continuer à évoluer Etre centenaire ne veut pas dire s’endormir sur ses lauriers et laisser aller le temps. Au contraire, il faut toujours avancer. Pour ce faire, Badoux Vins travaille avec des écoles locales qui apportent leurs compétences. Ainsi un élève de la célèbre Ecole d’ingénieurs de Changins réalise une étude sur le lézard vert. Grâce à ses recherches dans les vignobles, il a compris son fonctionnement et ses qualités ! Conscient qu’il n’est guère discret par sa robe, le reptile vit camouflé dans des haies et arbustes jouxtant les vignobles. Après les avoir comptabilisés, l’étudiant évalue leur rôle et leur importance dans l’équilibre de l’écosystème. En fonction des résultats de son étude, Daniel Dufaux est prêt à prendre toutes les dispositions 166


A gauche Pascal Rubin, Directeur adjoint de Badoux Vins, à droite Daniel Dufaux, Directeur de Badoux Vins. © Denis Emery / Photo-genic.ch

pour faire perdurer ce lézard. Côté image, Badoux Vins travaille également sur le design de sa Badouxthèque, lieu de dégustation et de convivialité, qui au vu du succès rencontré depuis 7 ans, s’agrandira en 2018. A suivre ! Badoux Vins dans 100 ans Cela peut paraître bien utopique que de voir aussi loin mais Daniel Dufaux ne le conçoit pas ainsi. En effet, pour lui un vignoble c’est du long terme. Avec les aléas climatiques et la force du bio beaucoup de choses vont changer... Mais la qualité sera toujours au rendez-vous avec le respect de l’environnement et par là même le respect de celui qui aime déguster un bon verre de vin.

Henri Badoux SA

Route d’Ollon 8 • Case postale 448 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 468 68 88 • +41 800 223 689 Fax +41 24 468 68 69 info@badoux-vins.ch • www.badoux-vins.ch

Badouxthèque

Route de Lausanne 28 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 467 00 40 • Fax +41 24 467 00 41 aoc@badouxtheque.ch • www.badouxtheque.ch

167


HONDA AUTOMOBILES AIGLE

Le garage des Chablaisiens 2018 marque le quart de siècle d’existence du garage Honda à Aigle. Installé dans le canton de Vaud, sa clientèle vient pour moitié du Valais voisin. « C’est un garage pour les Chablaisiens » explique Stéphane Zervos, son directeur. Vaudois et Valaisans savent qu’ils y trouveront un service et une offre de véhicules qui répondront à toutes leurs attentes. Visite au garage.

Didier Défago, champion olympique de descente et ambassadeur Honda Automobiles Aigle

168


Un garage ancré dans l’histoire locale En 1993, Honda Automobiles était implanté à Aigle, par la filiale suisse de la marque, à l’endroit même où il se trouve aujourd’hui, idéalement situé au cœur de la zone industrielle. Sa clientèle est diversifiée. Les locaux comme les vacanciers, qui se rendent dans les stations voisines, viennent ici. La proximité avec l’autoroute, les places de parking nombreuses, le personnel attentif et attaché à Honda suffisent à fidéliser la clientèle. Depuis 25 ans, le garage est resté le même. Sa superficie, tant pour la vente que pour l’atelier, avait été vu large à la création. Seules des rénovations ont été faites. « C’est un outil de travail qui est vraiment agréable », confie Stéphane Zervos. Les clients ne s’y trompent pas. La qualité de service, la fiabilité de la marque et la diversité de la gamme les interpellent. On ne souffle pas 25 bougies si rien ne roule !

aussi, dans tous les services de son garage. Parmi ses 14 employés, 4 comptabilisent au total plus de 50 années de bons et loyaux services. Une telle stabilité est rare et joue beaucoup auprès de la clientèle qui aime à retrouver le même chef d’atelier ou la même secrétaire. D’autres ont démarré leur carrière ici et entendent bien la continuer le plus longtemps possible car autre fait important, l’ambiance est bonne et cela se ressent dès que l’on entre. Voilà de quoi donner beaucoup de motivations aux apprentis qui sont là dans le but d’obtenir leur CFC de mécanicien et aux nombreux stagiaires qui sont accueillis, au fil des années, pour être sensibilisés aux métiers de la branche.

Un personnel attaché à Honda Quand on vend des véhicules, certains pensent que tout est identique pour chaque maison. Il n’en est rien car derrière ce qui se voit, se cache la volonté de la filiale de faire bouger les choses et de toujours aller de l’avant. Stéphane Zervos, directeur d’Honda Automobiles à Aigle, depuis 2013, en sait quelque chose puisqu’il a commencé à travailler pour la marque en 1986. La dynamique de sa société il l’aime tout comme la gamme de véhicules qu’elle sait renouveler en permanence. « Honda c’est la qualité, le plaisir de la conduite, un équipement haut de gamme et une fiabilité qui n’est plus à démontrer ». L’attachement à Honda se vérifie,

169


Radio Chablais, 20 ans de partenariat

Une identité : le Chablais « Par essence, nous sommes un garage pour les Chablaisiens » et il y tient Stéphane Zervos ! Seul un fleuve sépare le canton de Vaud et celui du Valais, raison pour laquelle sa clientèle est à parité égale, tout comme ses employés. Il n’est pas seul à aimer ce duo cantonal, voilà pourquoi il reste fidèle au partenariat avec Radio Chablais, partenariat mis en place il y a 20 ans. Une belle complicité qui permet aux deux sociétés de travailler main dans la main. « Par son emplacement, le Chablais est ouvert au monde, il est le lieu de passage de nombre de personnes qui partent vers d’autres pays, pour autant il garde son âme de terroir ». Pour symboliser parfaitement cet état d’esprit, Stéphane Zervos a choisi un ambassadeur pour son garage. Non des moindres, puisqu’il s’agit de Didier Défago, champion olympique de descente en 2010 et aux multiples victoires sur le circuit mondial. Un enfant du pays, de Morgins précisément. « On retrouve en lui tout ce qui fait la “différence” Chablaisienne, il sillonne le monde, il est proche des gens, c’est un vrai plaisir de l’avoir à nos côtés et de le voir rouler en Honda. S’il a remisé les spatules pour les compétitions, il n’en reste pas moins une légende pour les résidents de la région et au-delà ! ». Un ensemble de choses pour un seul résultat, le succès On aura compris qu’Honda Automobiles à Aigle n’est pas seulement un garage. C’est plus. C’est une histoire, une âme, une confiance. Les clients le ressentent et beaucoup restent très fidèles et attachés à la marque. En sachant renouveler régulièrement son offre de véhicules neufs, pour un achat nécessaire ou pour un coup de cœur, tout y est ! La fiabilité et le sérieux d’Honda aident sérieusement au succès de ses ventes. 170


A Aigle, plus de 200 voitures neuves sont livrées chaque année et pas loin de 150 occasions. Le design des modèles et la haute qualité des équipements font qu’anciens comme plus jeunes franchissent les portes du garage. Du CRV à la nouvelle Civic Type R, tout le monde trouve son bonheur. Un bonheur qui va encore grandir avec les nouveautés annoncées. La demande des clients étant de plus en plus importante pour les véhicules hybrides, le CRV va être commercialisé sous ce format dans le courant de l’année. Honda a conscience des enjeux de demain en attachant un soin particulier aux développements pour étoffer la gamme avec des voitures électriques et hybrides, pour certaines bien avancés pour d’autres encore au niveau de concept car. D’ici à 2025, la marque a pour objectif en Europe de commercialiser 2 véhicules sur 3 en énergie alternative. Nous ne doutons pas que les Chablaisiens succomberont à cette révolution automobile qu’ils découvriront ces prochaines années chez Honda Automobiles à Aigle.

Honda Automobiles Aigle

Route Industrielle 14 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 468 44 20 aigle@honda.ch • www.honda-aigle.ch

171


INTERVIEW

GEORGES MARIÉTAN

Chablais Région

Construire le Chablais de demain Organisme de développement intercantonal, Chablais Région réunit 28 communes. L’association a pour mission de faire le lien entre les divers acteurs du Chablais pour favoriser un développement régional harmonieux et une prise de conscience des intérêts communs de la région. Parmi ses projets phares, Chablais Agglo qui connaît actuellement un nouvel élan. Directeur du projet et Secrétaire général de Chablais Région, Georges Mariétan a répondu à nos questions.

Pont sur le Rhône à la hauteur de l’usine d’incinération SATOM © Chablais Région

172


Gare CFF actuelle de Monthey où est étudié un vaste projet d’interface AOMC-CFF-Lignes de bus © Chablais Région

Vous avez établi une nouvelle stratégie de développement intercantonale du Chablais pour la période 2016-2019. Quels en sont les principaux axes ? Adopté fin 2016, cette stratégie intercantonale donne un peu plus de consistance et de structure au mode de fonctionnement de Chablais Région. Etablie sur trois axes que sont le contexte territorial, l’économie et la gouvernance, via un réseau d’acteurs, elle cherche à favoriser, dans ces domaines, les synergies intercantonales entre les 28 communes vaudoises et valaisannes. Elle clarifie également les objectifs et missions de la région autour de cinq enjeux majeurs, à savoir : • l’amélioration du cadre de vie global de la population • le développement de la plaine autour de l’urbanisation et de la mobilité • l’emploi et l’innovation • le développement et la valorisation des synergies entre le sport, les loisirs et le tourisme •  le renforcement des relations avec le Chablais français et l’affirmation de Chablais Région comme instance intercantonale reconnue, de concertation et d’action, en matière de politiques publiques. A travers ces objectifs, nous œuvrons pour le développement de la région, en collaboration, notamment, avec Aigle Région, organisme de développement économique du district d’Aigle et la Conférence des Présidents de commune du district de Monthey. Ces dernières années, les relations avec le Chablais français se sont particulièrement accentuées à travers notamment la création du comité Trois Chablais en 2017. De quoi s’agit-il ? Il s’agit d’une plateforme de coopération entre les trois Chablais, le Chablais vaudois, valaisan et savoyard représenté par la communauté de Communes du Pays d’Evian et de la Vallée d’Abondance (CCPEVA). Composé de 14 élus, le comité des Trois Chablais s’est réuni pour la première fois le 9 février 2017 à St-Gingolph-France. Il a décidé de consacrer en priorité sa mission à l’accompagnement de deux projets très importants, à savoir la liaison ferroviaire RER Sud-Léman et la création d’une aire de dédouanement en dehors de la douane de St-Gingolph afin de limiter les bouchons aux heures de pointe. Il a également été décidé de créer une carte touristique des Trois Chablais symbole d’une volonté commune de valoriser les richesses du patrimoine et l’offre touristique de la région. Comportant près de 130 points d’intérêt, elle a été présentée aux autorités communales de la région le 3 octobre 2017 à la Foire du Valais de Martigny, à l’occasion d’une conférence sur l’offre hospitalière de la région dans le cadre de la construction de l’Hôpital de Rennaz. Que représente justement l’Hôpital Riviera Chablais pour la région ? Il va tout d’abord permettre de répondre aux besoins de santé d’une population grandissante. Il va également donner une nouvelle impulsion à la région et lui permettre de rayonner sur tout l’arc lémanique.

Centre mondial du cyclisme à Aigle (CMC) © Chablais Région

Dans le domaine du sport. Quels sont les enjeux pour le développement de la région et les projets en cours ? Nous sommes convaincus que le sport peut apporter beaucoup au développement de notre région. Il faut dire que le Chablais à de nombreux atouts à faire valoir dans le domaine. C’est le siège de l’Union Cycliste Internationale (UCI), un lieu d’accueil pour de nombreux événements sportifs de niveau régional, national et international mais aussi une région très appréciée des sportifs avérés, comme des amateurs, de par la richesse de ses infrastructures sportives, la beauté de son paysage, sa topographie et son climat idéal pour la pratique du sport. Parmi nos objectifs prioritaires, obtenir le label « Swiss Olympic Training Base » en s’appuyant sur quatre centres sportifs d’importance mondiale ou nationale : les stations de Leysin et Villars, le Palladium de Champéry et le Centre mondial du cyclisme d’Aigle. Un dossier a été présenté le 21 septembre 2018 à Ittigen. Parallèlement, nous soutenons le Centre Mondial du Cyclisme (CMC) dans son projet de création d’un Centre Sport-Santé ainsi que le projet de création d’une nouvelle piscine à Monthey. Nous allons également renforcer davantage l’accueil et l’organisation de manifestations sportives dans la région. L’idée centrale est vraiment d’aboutir a une mise en commun de nos ressources et à une meilleure coordination entre nos entités pour renforcer le Chablais sur la carte sportive. Une vision appuyée par l’organisation des JOJ 2020 de Lausanne et des potentiels JO 2026 de Sion avec à la clé des retombées importantes pour le tourisme. 173


L’hôpital Riviera-Chablais ouvrira ses portes au printemps 2019 à Rennaz

Gare actuelle d’Aigle, nœud de transports publics pour tout le Chablais

© Chablais Région

© Chablais Région

Depuis ce printemps 2018, le Restoroute d’Yvorne va faire peau neuve. En tant que membre du Comité de pilotage, que représente ce projet pour Chablais Région ? Nous allons pouvoir utiliser ce lieu pour faire de la promotion touristique régionale. Nous sommes actuellement en train de tourner des spots vidéo qui passeront sur un grand écran à l’intérieur du Restoroute. Nous utiliserons également les espaces extérieurs pour différents événements et animations. Une initiative soutenue par la Société restoroute du Valais, Valais Wallis Promotion et les partenaires touristiques du Chablais vaudois et valaisan.

Le dossier de 3e génération de Chablais agglo a été déposé à Berne en décembre 2016. Quelle différence par rapport aux dossiers précédents ? Nous avons repris les critiques émises par la Confédération lors du dépôt du premier dossier et amélioré nos propositions en conséquence. Les stratégies ont été renforcées autour de trois thèmes principaux : le paysage et l’environnement, l’urbanisation et la mobilité. Ce qui n’était qu’un catalogue de mesure est devenu un vrai programme d’actions à concrétiser. Parmi les mesures phares, un bus d’agglomération qui assurera la desserte des centres urbains, mais aussi des villages, des hameaux et des zones commerciales et d’activités. Sont également prévus l’amélioration du réseau de mobilité douce et la mise en place d’interfaces multimodales de qualité aux diverses haltes et gares ainsi que de nouveaux franchissements sur le Rhône avec notamment un pont entre les zones d’activités d’Aigle et de Collombey-Muraz. Des mesures qui viendront renforcer la colonne vertébrale ferroviaire de l’AOMC (Aigle-Ollon-Monthey-Champéry). Au total, pour la période 2019-2022, une bonne centaine de mesures sont à l’agenda. Nous avons eu une première rencontre le 6 juin avec l’administration fédérale qui m’a paru plutôt positive. Un rapport d’évaluation doit être fait en janvier 2018 et nous espérons avoir une décision finale d’ici le printemps 2018.

Le Palladium à Champéry, théâtre des récents championnats du monde de curling © Chablais Région

Chablais Région

Place du Marché 1 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 471 15 15 • Fax +41 24 466 64 31 chablaisregion@chablais.ch • www.chablais.ch Aquaparc au Bouveret

174

© Chablais Région


AGENCE IMMOBILIÈRE PATRICIA CANTRYN SÀRL

r e i l i b o m m i Un expert vice ! à votre ser Agence Immobilière Patricia Cantryn Sàrl – Place de la Gare 142 – 1884 Villars-sur-Ollon Tél. : +41 (0)24 495 16 91 – E-mail : cantryn@cantryn.ch – www.cantryn.ch


INTERVIEW

JEAN-MARC UDRIOT SYNDIC DE LEYSIN

Dynamisme et art de vivre Situé à 1263 mètres d’altitude, au cœur des Alpes vaudoise, Leysin est un village au charme authentique. Avec ses 4200 habitants à l’année, contre 12 000 en saison haute, il s’illustre par ses paysages à couper le souffle et son dynamisme économique incroyable, comme en témoigne les nombreux projets qui fleurissent sur le territoire communal. Pour en savoir plus sur son actualité, nous avons rencontré JeanMarc Udriot, Syndic depuis 2006, également président de la Communauté d’intérêt touristique des Alpes vaudoises (CITAV).

Train d’été à Leysin © José Crespo

176


Le village de Leysin en hiver © José Crespo

Quel regard portez-vous sur la commune de Leysin ? Leysin est une belle commune qui se caractérise notamment par son ouverture sur le monde. Son histoire est marquée par l’accueil des malades de la tuberculose avec la création des sanatoriums. Une tradition d’accueil qui se poursuit aujourd’hui dans le domaine de la santé, de l’éducation et du tourisme. La commune se distingue également par son architecture très caractéristique qui se démarque des autres villages de montagne des Alpes vaudoises et ses magnifiques paysages. En hiver, le nombre d’habitants est multiplié par trois. Quels défis cela pose-t-il ? Le défi principal concerne les infrastructures qu’il s’agit de mettre régulièrement à jour telles que les routes, réseau d’évacuation, alimentation, etc. Des infrastructures financées en partie par les habitants, d’où l’importance d’avoir un certain équilibre entre les recettes et services à la population locale afin de garantir une qualité de vie agréable tout au long de l’année. C’est essentiel si nous voulons que nos gens restent vivre à Leysin. Au-delà de l’accessibilité du village, assurée

© José Crespo

par un train connecté au réseau national en à peine 25 minutes, nous développons des projets comme le nouveau Collège communal qui accueille aujourd’hui 15 classes et des infrastructures de sports et de loisirs. Nous avons déjà deux centres sportifs et l’an passé s’est ouverte la Maison des Sports Vaudois qui accueille les formations Jeunesse+Sport du Canton de Vaud, les camps d’entraînement des clubs et associations sportives, ainsi que les camps sportifs des écoles.

Sport d’hiver à La Lechérette © José Crespo

Pouvez-vous nous parler du tissu économique local ? Le tissu économique local est très diversifié avec quatre grands piliers d’activités. Il y a tout d’abord la santé, issue des soins à la tuberculose et toujours pérenne aujourd’hui à travers la présence notamment de deux EMS, d’un centre de traitement de réadaptation, d’un cabinet médical, etc., et qui représente à lui seul près de 180 emplois. Le secteur de l’éducation est également très dynamique avec trois écoles internationales qui accueillent près de 1200 élèves du monde entier tout comme le secteur touristique qui génère beaucoup d’emplois notamment en saison haute. Nous avons enfin le secteur de la construction avec la présence d’entreprises très performantes et innovantes dans de nombreux domaines. 177


© José Crespo

Ski de fond aux Mosses © José Crespo

On parle beaucoup du prolongement du train. Quel changement concret pour Leysin ? C’est un projet qui pourrait changer le visage de Leysin. Aujourd’hui les voyageurs arrivent dans le quartier du Feydey, en périphérie du village. Demain, ils arriveront au cœur de la station, à proximité des départs des remontées mécaniques. Les touristes sortiront du wagon et grimperont sans transition rédhibitoire à bord de l’installation. On parle là de 800 mètres supplémentaires de voies, posées en souterrain avec la création d’un nouveau terminus. Le coût du prolongement est actuellement estimé à environ 60 millions de francs et le financement soumis à la Confédération, dans le cadre du programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire (PRODES). Un projet qui s’il aboutit au niveau des Chambres fédérales fin 2018, améliorera indiscutablement la qualité de vie et l’environnement de Leysin et profitera aux générations futures.

Ecoles internationales © José Crespo

Le Kuklos en hiver... © José Crespo

...et en été © José Crespo

Légende © Crédit photo

178


A votre service depuis près de 40 ans

Avenue de Rollier 2 CH-1854 Leysin Tél. +41 24 494 19 47 info@lpmimmo.ch www.lpmimmo.ch

Courtage • Location Gestion PPE & Promotions • Rénovations


LPM IMMOBILIER

L’immobilier autrement Installée à Leysin depuis 1982, LPM Immobilier est l’une des agences les plus anciennes du village. Forte d’une petite équipe de collaborateurs passionnés, elle offre un service global de qualité et de proximité avec pour objectif la satisfaction de ses clients avec qui elle entretient des liens étroits. Zoom sur un partenaire immobilier de confiance qui œuvre depuis près de 40 ans au développement des Alpes vaudoises.

180


Une histoire de famille Anciennement Gérance Freymond, LPM Immobilier est installée à Leysin depuis 1982. Succursale d’une agence basée à Aigle, elle participe au développement de la station en prenant en charge la vente d’appartements et une nouvelle forme de service à l’époque : la location et la gérance d’appartements en résidences secondaires pour Suisses et étrangers. En 1985, l’agence passe aux mains de la famille Oscarsson installée dans la région. Léna en prendra la direction sous le nom de Gérance 2000 avant d’en devenir elle-même la propriétaire avec ses fils Peter et Mikael en 2009. En 2014, ce dernier rachète la majorité des parts et décide de moderniser l’agence tout en perpétuant les valeurs qui ont fait la renommée de l’affaire familiale. Le nom Gérance 2000, qui paraissait futuriste à l’époque, cède sa place à LPM Immobilier et les outils de travail sont modernisés. Aujourd’hui forte de quatre collaborateurs, l’agence leysenoude figure parmi les plus prospères des Alpes vaudoises. Une offre complète de services Active sur Leysin, Les Mosses, Le Sépey et les Diablerets, LPM Immobilier est un partenaire immobilier polyvalent. L’agence développe en effet ses compétences dans un large panel d’activité comprenant le courtage, avec une cinquantaine de biens à la vente, et environ deux cents à la location (à l’année, la saison et de vacances), l’administration de PPE ou encore la gérance. Des prestations pour des biens de toutes tailles et de tous standings. Au bénéfice d’une grande expérience du marché de l’immobilier de montagne et d’un large réseau de partenaires financiers, l’agence est en mesure d’accompagner ses clients dans leurs démarches pour obtenir un financement immobilier. Outre les services dits « classiques » d’une agence immobilière, LPM Immobilier s’occupe également de la gestion de travaux de rénovation pour le compte de propriétaires désireux de remettre à neuf un bien ancien ou non conforme à leurs goûts. Projet, choix des matériaux, mobilisation des entreprises, gestion du chantier, etc., l’agence s’occupe de tout jusqu’à

la remise des clés. Une manière de veiller au confort de ses clients, tout comme avec l’entité « LPM Services », un service de type conciergerie qui répond à de multiples demandes : commission, décoration, relève de courrier, chef à domicile, etc.

181


182


L’immobilier à taille humaine LPM Immobilier est l’une de ses agences qui privilégient le contact et la convivialité avec la clientèle. Disponible et à l’écoute, elle travaille sur la base de rapport de partenariat avec chacun de ses clients pour leur offrir des prestations de qualité répondant en tout point à leur attente. Son crédo ? « Gagner votre confiance par un travail sérieux et professionnel ». Un objectif qui semble atteint comme en témoigne la grande fidélité de la clientèle : « Depuis 37 ans, nous avons eu le plaisir de voir les familles s’agrandir, les enfants changer et il n’est pas rare que certains clients deviennent des amis », précise Mikael Oscarsson. Une philosophie d’entreprise familiale allant au-delà des simples relations commerciales et qui fait de LPM Immobilier une agence pas comme les autres. Une agence impliquée également dans la vie du village à travers son directeur, membre du conseil communal. Une équipe soudée et dynamique LPM Immobilier c’est une petite équipe soudée et dynamique de quatre collaborateurs (Andreia, Noémie, Lucia et Mikael) aux compétences complémentaires. La culture d’entreprise ouverte et familiale se fonde sur des valeurs comme le respect, l’écoute et l’entraide. De quoi assurer une bonne ambiance au travail dont profite directement la clientèle. Entreprise formatrice, LPM Immobilier accueille également une apprentie. Une manière de s’investir pour la réussite de la jeunesse et de transmettre sa passion du métier et ses savoir-faire. « J’ai toujours eu beaucoup de plaisir à former des jeunes à notre métier. C’est à chaque fois une expérience très enrichissante pour eux comme pour moi », conclut Mikael Oscarsson.

LPM Immobilier

Avenue de Rollier 2 • CH-1854 Leysin Tél. +41 24 494 19 47 info@lpmimmo.ch • www.lpmimmo.ch

183


Communauté d’intérêt touristique des Alpes vaudoises (CITAV)

Pour une vision touristique globale dans les Alpes vaudoises Quelques questions à Jean-Marc Udriot, président de la CITAV

Pouvez-vous nous présenter la CITAV ? La CITAV (Communauté d’intérêt touristique des Alpes vaudoises) est une association à but non lucratif avec les missions « Promotion » et « Développement de l’offre » du tourisme des Alpes vaudoises. Elle regroupe des communes du district d’Aigle (Aigle, Gryon, Leysin, Ollon, Ormont-Dessous, OrmontDessus) et du Pays-d’Enhaut (Château-d’Oex, Rossinière et Rougemont). Elle est également composée des entreprises de transports publics MOB et TPC, les deux associations économiques AigleRégion et Pays-d’Enhaut Région, l’association des remontées mécaniques, l’association des hôteliers ainsi que les offices de tourisme des Alpes vaudoises. Quelles sont ses principales missions et activités ? Les activités de la CITAV reposent sur deux piliers. Le premier porte sur la promotion régionale et les actions communes des axes touristiques. Le second repose sur la mise en œuvre des six objectifs du projet « Alpes vaudoises 2020 », à savoir la gouvernance avec la mise en place de la communauté Touristique des Alpes vaudoises, le rayonnement régional autour de Glacier 3000, ainsi que quatre autres buts interdépendants que sont le tourisme 4-saisons, la mobilité dont la partie signalisation touristique, l’hébergement et les remontées mécaniques. Quels sont les projets en cours actuellement ? Aujourd’hui, la CITAV est pilote dans le cadre de l’élaboration d’un plan directeur régional sectoriel dans le domaine du Tourisme. Nous avons élaboré une convention-cadre actuellement en mode signature auprès des communes qui ont déjà toutes donné leur accord de principe. Autre projet à l’état de discussions pour le moment, la création d’un Fonds régional pour les infrastructures touristiques. Comment se porte le tourisme dans les Alpes vaudoises ? Comme toutes les destinations de moyenne montagne, c’est difficile et il devient essentiel de développer des stratégies de diversification pour maintenir l’attractivité de nos destinations. Une diversification des activités autour des sports de nature mais aussi au niveau des saisons avec le développement d’un tourisme 4-saisons. Pour ce faire nous misons beaucoup sur la mise en réseau des centres sportifs des communes. Je pense que si chaque commune arrive à se mettre dans la tête que la taille critique pour amener les clients reste les Alpes vaudoises, on aura gagné la partie. Des réflexions ont également lieu concernant une éventuelle collaboration avec les Portes du soleil avec le développement des 184

Le golf de Villars © Anthony Anex

Glacier 3000 © Glacier 3000

infrastructures de mobilité du côté valaisan voire même français. Si le pouvoir de décision reste entre les mains des communes, la CITAV permet d’amener les projets et cherche à réunir les différents acteurs autour d’une vision commune dans l’intérêt de la région.

La Videmanette © Clair de Lune iMAGENCE Sarl


Votre spécialiste de l’immobilier de montagne

Rue Colomb 7 • CH-1860 Aigle • Tél. +41 24 466 76 50 • Fax +41 24 466 76 51 info@opt-immo.net

www.opt-immo.net


OPT-IMMO.NET

Vous emmène vers les sommets Basée à Aigle, OPT-IMMO.NET est active dans le courtage immobilier depuis 10 ans. A sa tête, deux associés aussi complémentaires que complices dont l’expérience et le professionnalisme ont fait d’OPT-IMMO.NET l’une des références de l’immobilier alpestre et rural de l’Est vaudois. Zoom sur une agence à taille humaine qui maîtrise son sujet.

186


Les débrouillards au-dessus du brouillard

Dix ans déjà OPT-IMMO.NET Sàrl c’est l’histoire d’un duo de choc. Celle de Jean-Luc Clerc, ancien formateur des courtiers de diverses grandes enseignes immobilières de Suisse romande et d’Aline Thalmann, dynamique courtière en immobilier aux talents marketing. Après avoir évolué au sein de grandes agences en plaine, ils décident de mettre à profit leur expérience et passion de l’immobilier pour fonder une agence à taille humaine avec pour objectif d’être au plus proche de la clientèle. C’est ainsi que OPT-IMMO.NET voit le jour en 2007 à Aigle suivi de l’ouverture de deux bureaux de proximité au Sépey et à Leysin. Le spécialiste de l’immobilier de montagne Dès que l’on quitte la plaine pour s’élever au cœur des Alpes vaudoises, on s’aperçoit que la montagne porte une empreinte indélébile et reconnaissable entre toutes avec ses vieux chalets et ses paysages à couper le souffle. Un cadre idyllique dans lequel évolue OPTIMMO.NET qui a fait de l’immobilier Alpestre et rural sa spécialité. Fort d’un travail assidu et très pointu, souvent imité mais jamais égalé, l’agence a su s’imposer au fil des ans comme le leader dans le domaine. Il faut dire que les méandres des démarches administratives n’ont plus aucun secret pour les courtiers de OPT-IMMO.NET qui maîtrisent parfaitement la LDFR (Loi sur le Droit Foncier Rural) et la LFAIE (Loi Fédérale sur l’Acquisition d’Immeubles par des personnes à l’Etranger). Un accompagnement optimal Le nom OPT-IMMO.NET n’a pas été choisi au hasard, puisqu’il implique l’optimisation dans l’art de mener à bien une transaction immobilière. Disponible et à

l’écoute, l’agence accompagne de manière professionnelle et méticuleuse ses clients à chaque étape de leur projet, organisant, anticipant et faisant aboutir l’ensemble des démarches liées à la vente ou à l’achat d’un bien immobilier. Une philosophie qui comprend l’estimation de la valeur du bien comme la recherche de financement grâce à des partenaires financiers triés sur le volet afin de toujours garantir des prestations optimales. L’agence apporte également un précieux soutien pour la mise en valeur de biens mis en vente grâce à des compétences en matière de Home-staging. La philosophie du Swiss Made Le « SWISS MADE » voulu par OPT-IMMO.NET se fonde sur les valeurs fondamentales helvétiques et patriotiques. Les règles d’une éthique rigoureuse adoptées voici une décennie et le respect de la parole donnée à chaque client ont forgé la réputation d’OPTIMMO.NET désormais incontournable dans tous les segments de marché. Qu’il s’agisse d’un vieux chalet perdu là-haut sur la montagne, d’un appartement en station, d’une villa en plaine ou d’un logement citadin une seule certitude demeure : si c’est OPT-IMMO.NET qui s’en occupe, alors tant les vendeurs que les acheteurs sont pleinement satisfaits. Preuve en est, le nombre d’objets immobiliers vendus puis revendus et enfin à nouveau remis sur le marché des années plus tard.

OPT-IMMO.NET

Rue Colomb 7 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 466 76 50 • Fax +41 24 466 76 51 info@opt-immo.net • www.opt-immo.net

187


Villars - Gryon - Les Diablerets - Bex De la vigne au glacier

Une vaste région qui s’étend de la plaine chablaisienne jusqu’au sommet du glacier des Diablerets à 3210 mètres d’altitude. Une magnifique ascension qui commence à plus de 600 mètres de profondeur dans les salines de Bex. Depuis les mines on remonte à la surface pour un plongeon dans les bains de Lavey, source d’eau thermale la plus chaude de Suisse. La tête hors de l’eau, le chemin mène à travers les vignes de Bex et d’Ollon qui donnent naissance à des crus authentiques, forgés dans un sol ayant un caractère unique. En prenant de l’altitude, les chalets se font de plus en plus typés pour arriver jusqu’à Gryon, village où règne une atmosphère montagnarde propice à la détente. A quelques kilomètres seulement, à Villars, de vieux chalets ancestraux côtoient des constructions récentes toutes en bois, une station moderne qui siège sur un balcon naturel orienté plein sud. La route se poursuit par le Col de la Croix dans un paysage alpestre aux traditions centenaires telles que la fabrication de l’Etivaz, fromage régional. Passé le col, niché sous un imposant massif montagneux, le village des Diablerets révèle toute son authenticité. Aux Diablerets, légendes et coutumes se marient aux plaisirs sportifs et aux joies qu’offrent les neiges éternelles grâce à son glacier. Sergei Aschwanden Directeur général de Villars - Gryon - Les Diablerets - Bex

Peak Walk © Alina Trofimova

188


À la découverte de Villars - Gryon - Les Diablerets - Bex Nos stations sont situées au cœur des Alpes vaudoises, à proximité des rives du Lac Léman. Faciles d’accès depuis les principaux axes de transport, elles séduisent non seulement les voyageurs, mais aussi les habitants à l’année et plusieurs collèges internationaux. Dotés d’une activité économique et d’une offre d’infrastructures vaste, ces villages invitent les visiteurs tout au long de l’année. En été, les randonneurs profitent de plus de 500 km de sentiers de randonnée pédestre, entourés de paysages enchanteurs et de panoramas exceptionnels. Plusieurs lacs d’altitude nichés dans des écrins de verdure, constituent des buts d’excursions uniques et offrent la possibilité de pratiquer la pêche, le stand-up paddle ou de se baigner. De nombreuses fermes d’alpage au cachet unique proposent des petits déjeuners et la découverte de la fabrication de fromage au feu de bois. Les adeptes de VTT y trouvent aussi leur compte en dévalant près de 100 km d’itinéraires préparés tout spécialement à leur attention. A 1600 mètres d’altitude sur les hauts de Villars, un golf de 18 trous permet aux amateurs de golf de jouer face au Mont-Blanc. Canyoning, mini-golfs, tennis, piscines, patinoire et parcours accrobranche sont autant d’autres activités estivales possibles. Très prisées par les grimpeurs, les stations proposent aussi de nom­ breux itinéraires de tou­tes difficultés, dont le fameux Miroir d’Argen­ tine. La station des Diablerets dispose également de plusieurs Via Ferratas et itinéraires de Dirt Monster Bike.

Cycliste Bex © Grand Tours Project

Bains de Villars, piscine intérieure © Photographie Rainer Sohlbank Pulsion.ch

Paddle sur le lac Retaud © Les Diablerets

Bains de Villars, hammam © Photographie Rainer Sohlbank Pulsion.ch

Le Glacier 3000 est un but d’excursion unique. Il propose plusieurs itinéraires de randonnée, ainsi que l’Alpine Coaster, la plus haute piste de luge sur rails d’Europe. Le Peak Walk, le plus haut pont suspendu reliant deux sommets offre une vue imprenable sur plus de 24 sommets alpins de 4000 mètres. Après une journée chargée d’activités sportives ou lors de jours de pluie, il est possible de venir se ressourcer dans les nouveaux bains de Villars face au décor somptueux des montagnes environnantes. Deux hammams aux températures entre 48 et 50 degrés, deux saunas entre 60 et 90 degrés, deux salles de repos ainsi qu’une salle de massage sont également à disposition. 189


Bex, Mines de Sel

Train BVB

© Mines de Sel

© Anthony Anex

Col de la Croix à vélo

Tennis à Villars

© Grand Tours Project

© Anthony Anex

Entre plaine et montagne Il est facile de combiner les activités en altitude avec celles de plaine. Une visite aux mines de sel de Bex, un moment de détente dans les bains thermaux de Lavey ou encore une dégustation en cave de nombreuses spécialités viticoles s’allient parfaitement avec la montagne.

La montagne s’offre à vous, profitez sans limites ! Une vaste palette d’activités et de plaisirs sont offerts à tous les hôtes séjournant en station de juin à octobre grâce à la carte Free Access. Elle permet de composer son programme personnalisé grâce à l’utilisation illimitée de tous les transports alpins ainsi que la pratique de plus de 35 activités sportives et ludiques sur tout le massif. www.free-access.ch

Glacier 3000 © Glacier 3000

Télémark, Les Diablerets © Sébastien Staub

190


En hiver, le domaine skiable reliant Villars-Gryon, les Diablerets et le Glacier 3000, offre 125 km de pistes entre 1300 et 3000 m d’altitude et s’intègre totalement dans un cadre naturel préservé. Entre espaces réservés aux débutants, itinéraires de freeride, snowparks ou la fameuse piste de la Combe d’Audon, piste noire de plus de 7 km, les skieurs de tout niveau y trouvent leur compte. Dès la saison 2018, une nouvelle piste rouge agrandit le domaine skiable du Glacier 3000, avec 8 km de tracé spectaculaire et sécurisé. La configuration du domaine permet également aux non-skieurs de rejoindre aisément les skieurs sur les pistes. Du plaisir pour tous De nombreuses activités sont également proposées comme alternatives au ski. Les adeptes de contemplation peuvent profiter pleinement des paysages et de la nature préservée de la région en s’adonnant au ski de fond, à la randonnée et aux raquettes. Plusieurs pistes de luge, dont la fameuse piste des Diablerets longue de 7,2 km, offrent des moments de plaisir garantis aux petits et aux grands, de jour comme de nuit. Ou encore les nouveaux bains de Villars et l’Espace Wellness qui permettent de se relaxer durant son séjour plein en émotion. Le Liberty Pass permet d’ailleurs de bénéficier sans limite durant un jour, une semaine ou une saison de plus de 15 activités et transports non-skieurs. De plus, les enfants trouvent leur bonheur dans les espaces gratuits où ils peuvent s’essayer au ski et faire de la luge tout en bénéficiant des remontées mécaniques. Nouveauté pour cet hiver, le télébob de Frience se transforme en tapis roulant couvert aux allures de Pont de Lucerne.

Glacier 3000 © Glacier 3000

Luge aux Diablerets © Guillaume Mégevand

Ski enfant © Studio Patrick

Toutes les infos sur : www.villars-diablerets.ch Office du Tourisme Villars : Avenue Centrale 140 • CH-1884 Villars Tél. +41 24 495 32 32 • information@villars.ch Maison du Tourisme Gryon : Place de Barboleuse 11 • CH-1882 Gryon Tél. +41 24 498 00 00 • information@gryon.ch Office du Tourisme Les Diablerets : Chemin du Collège 2 • CH-1865 Les Diablerets Tél. +41 24 492 00 10 • info@diablerets.ch Office du Tourisme Bex : Avenue de la Gare 68 • CH-1880 Bex Tél. +41 24 463 30 80 • info@bex-tourisme.ch 191


INGEX BUREAU D’INGÉNIEURS CONSEILS

Un bureau qui répond à toutes les demandes Ingex, dirigé par Robert Gex, ingénieur en génie civil, est un bureau installé à Bex. Si l’équipe est petite, l’offre, quant à elle, est très importante. Multi diplômé, il connaît toutes les facettes de son métier et fait rare dans la profession, il est spécialisé dans nombre de domaines donc polyvalent. Tour d’horizon des compétences.

Protection contre les crues

Soutènements et route

192


Génie ferroviaire

Habitation

Sa différence Aujourd’hui, devant la complexité et l’investissement informatique que demande chaque facette du métier d’ingénieur conseil, beaucoup de bureaux se spécialisent dans un domaine. A contrario, Robert Gex propose autant pour les particuliers, 40% de sa clientèle, que pour les collectivités publiques de répondre à toutes sortes de dossiers. Gestionnaire de projet, de la mise à la soumission au suivi des travaux, et ce dans tous les domaines, il coordonne tout de A à Z. Si l’investissement est important car il travaille sur nombre de programmes informatiques adaptés, il s’offre le privilège d’avoir un quotidien varié et de nombreux chantiers. Les domaines de compétence La géotechnique se résume en analyse des sols. Etudier pour fonder un ouvrage, Robert Gex détermine si les bases de la construction à venir pourront tenir. En fonction des résultats, la construction peut démarrer avec les travaux de terrassement et de fondations qu’il suit avec des entreprises spécialisées. Côté génie civil, il résume le travail de la sorte, « tout ce qui ne se voit pas mais qui est vital » comme l’étude des routes et des infrastructures, les réseaux souterrains, la liste est longue… Autre activité de Robert Gex, les travaux en rivière. Avec les aléas du temps et climatiques, les rivières sont de plus en plus surveillées. Cette part de travail consiste à mettre en place les ouvrages pour protéger contre les crues : renforcement des berges existantes ou surélévation tout comme pour les digues, création de dépotoirs qui peuvent atteindre 8m de haut pour arrêter tous les détritus récupérés une fois l’an par des équipes cantonales ou locales. Dans un autre univers, Ingex s’occupe de tout ce qui touche aux structures porteuses. Existantes ou à créer, dimensions, calculs de charpente, transformations, tout est pensé pour la solidité d’un édifice. Robert Gex ne s’arrête pas là car il travaille également pour les Transports Publics du Chablais en réalisant pour eux du génie ferroviaire à comprendre l’entretien d’ouvrages d’art comme les ponts ou encore les murs. Ses compétences lui permettent, aussi, de gérer tout ce qui touche aux quais de gare et aux obligations légales de mise en conformité pour les accès handicapés et autres. Pour finir, il réalise des expertises parasismiques avec des analyses très poussées sur tous les fronts pour calculer si risques il y a.

Transformation

Un quotidien bien chargé Avec une telle variété d’activités, Ingex est une société qui est très demandée. Aujourd’hui, Robert Gex suit les travaux d’aménagement de chemins piétonniers. Faire un trottoir, simple penserez-vous, et bien cela est faux. Empiéter sur une route oblige à la revoir au niveau de la largeur pour permettre la circulation automobile mais aussi au niveau hauteur pour un juste équilibre. Il gère aussi nombre d’expertises parasismiques qui sont de plus en plus demandées, tandis qu’il coordonne les travaux de renforcement d’un pont pour le ferroviaire. Des journées aussi chargées que diversifiées !

Ingex SA bureau d’ingénieurs conseils Rue Centrale 62 • CH-1880 Bex Tél. +41 24 463 19 11 bureau@ingex.ch • www.ingex.ch

193


MAIRE CARRELAGE

A la conquête du Chablais Implantée à Bex, Maire Carrelage & Rénovation cultive avec succès l’art d’allier savoir-faire traditionnel et nouvelles technologies. Son équipe de professionnels fournit depuis plus de quinze ans des prestations de pointe dans le cadre de constructions neuves et de travaux de rénovation.

194


Une longue route L’histoire de Maire Carrelage débute en 1999. Son fondateur, Gilles Maire, décide de se mettre à son compte après plusieurs années de pratique. Agé de 26 ans, il se lance à la conquête du Chablais avec pour seules armes ses connaissances du métier, son ancrage dans le terroir et son outillage. Six ans et de nombreux chantiers plus tard, cet entrepreneur du cru gagne en réputation et recrute son premier ouvrier. A présent, l’affaire compte une dizaine d’employés. Son mot d’ordre ? « Chez nous, la satisfaction du client ainsi que le souci du détail sont essentiels », indique Carmen Cannistra, associée au sein de l’entreprise. Une expertise au service du client Travaillant en majorité pour des privés, Maire Carre­ lage n’hésite pas à mettre sa vision globale des chantiers au service de sa clientèle. Dimension esthétique, aspect pratique, matière et format ; autant de paramètres pèsent dans la balance lors du choix d’un revêtement. La compagnie chablaisienne, habituée du terrain, n’hésite pas à poser sur la table des options à la fois attractives et adaptées à la situation présentée. « Nous tenons à mettre en place un dialogue avec nos mandataires, pour être au plus près de leurs attentes », explique Carmen Cannistra, qui souligne le caractère proactif de l’entreprise. « Nous n’hésitons pas à sortir de notre strict champ d’action, pour aider un client à coordonner les tâches avec d’autres corps de métier ».

Nouvelles technologies Maire Carrelage se veut également à la pointe de l’innovation. Niveau matériau, les leds vont séduire les amateurs de nouvelles technologies. Ces diodes luminescentes sont du plus bel effet au pied de la baignoire, d’un socle d’un lit ou le long d’un mur. La compagnie ne néglige pas les extérieurs, et favorise la pose de carrelage flottant, une technique moderne dont les joints ouverts permettent au revêtement de supporter les chocs thermiques et de faciliter le drainage de l’eau. « C’est dans notre philosophie de trouver des solutions à long terme qui sont adaptées au climat helvétique et à ses intempéries », note Carmen Cannistra. Maire Carrelage, qui vient d’achever de restaurer les vestiaires du FCB, semble bien en route pour gagner toute la Romandie.

Des modes et des défis Les inclinations des foyers romands, Maire Carrelage les connaît bien. Dans la majorité des cas, ceux-ci optent pour la solidité du carrelage. L’imitation parquet, moins délicate que du béton ciré ou du bois, a gagné en popularité. « Les grands carreaux sont de plus en plus prisés par nos clients, car ils nécessitent moins de joints. Plus homogène, le sol est plus facile à entretenir sur le long terme », nous avise Carmen Cannistra. En ce qui concerne leur salle de bains, les Romands sont de plus en plus friands des douches italiennes. Bien que complexes à installer, ces dalles sans rebords garantissent l’élégance de la pièce. Maire Carrelage attire l’attention sur la large gamme de coloris et de fantaisies actuelles. « Paver sa douche de galets peut instiller une sensation ‘ Balade au bord du Rhône ’, mais l’on peut aussi rester très classique tout en garantissant l’application des divers produits », illustre Carmen Cannistra. Un spa sur-mesure Choix populaire dans les chalets, les frises ou la mosaïque apportent à une salle d’eau le panache d’un Spa/hammam personnalisé. Les professionnels de Maire Carrelage disposent des compétences et de la rigueur nécessaires pour réaliser cet ouvrage de haute précision. Les clients sont encouragés à laisser libre cours à leur imagination. Tête de cheval en tapis de sol ou grappes de raisin contre un mur, les teintes et le design sont aussi divers que la technique est astreignante. « Le dessin est taillé carreau par carreau. Le calepinage requiert de longues heures de travail, mais cela en vaut toujours la peine », garantit Carmen Cannistra.

Maire Carrelage & Rénovation Sàrl

Z.I. Route des Courtraits 5 • CH-1880 Bex Tél.+ Fax +41 24 463 18 00 • Mobile +41 79 460 61 81 mgc@bluewin.ch www.maire-carrelage-renovation-bex.ch

195


Colin Karlen

CHARPENTE-MENUISERIE SÀRL

Un savoir-faire qui dépasse le Pays-d’Enhaut L’entreprise de Colin Karlen, installée à Château-d’Oex, est connue pour son savoir-faire incontestable en matière de travaux liés à la charpente, la menuiserie et le tavillonnage. Nombreux sont les chalets et autres édifices qu’il réalise avec son équipe. Grâce à ses compétences et connaissances, il peut répondre aux demandes les plus pointues.

196


La construction d’une halle de taille Depuis plus de 20 ans, à l’entrée de Château-d’Oex on peut voir les locaux de Colin Karlen et ses différents stocks de bois qui attendent pour être travaillés. Fort d’une expérience reconnue par tous, qu’il partage avec l’ensemble de ses collaborateurs et apprentis et dans l’optique d’être encore plus performant, celui-ci fait le choix de moderniser ses locaux. L’année 2017 marque le lancement des travaux de construction d’une halle de taille, qui permettra de tailler des charpentes en toutes saisons, pour plus de productivité et de confort au quotidien. La demande toujours croissante et l’évolution de la technique le pousse à cette réalisation. Un investissement synonyme d’efficacité. Elle comprendra également de nouveaux bureaux plus fonctionnels et un lieu d’accueil pour la clientèle. Une clientèle qui vient de partout. Si son affaire est située dans le Pays-d’Enhaut, aux frontières des cantons de Berne et de Fribourg, Colin Karlen travaille dans toute la Romandie et au-delà. Certaines facettes du travail de charpentier-menuisier Une formation poussée jusqu’à l’obtention de la Maîtrise Fédérale, des années de terrain, des références hors-pair, un personnel compétent et la confiance s’installe. L’offre est suffisamment large pour répondre à beaucoup de sollicitations. Une charpente simple ou plus élaborée, un agencement intérieur, un balcon ou une toiture en tavillons font partie d’une liste non exhaustive. Il est spécialisé, aussi, dans l’enveloppe et l’isolation des bâtiments. Grâce à des matériaux sains et écologiques, le lieu de vie garde sa chaleur et son confort. Le travail de Colin Karlen et de ses collaborateurs les amène, régulièrement, à rénover des chalets. La restauration est une de leur spécialité. Les clients ou les architectes font appel à eux pour rénover des ouvrages vieillissants ou pour des transformations majeures. Quelle que soit la demande, l’entreprise apporte son savoir-faire pour répondre aux attentes. Tout est exécuté en fonction des envies et des budgets. Rénover une habitation séculaire avec du bois ancien a un autre coût que d’utiliser du bois neuf. La mise en valeur d’éléments anciens avec des matériaux et des exécutions plus contemporaines est fort appréciée. 197


Rénover des chalets et faire perdurer un patrimoine : le tavillon ! Si la couverture en tavillons est l’une des plus anciennes connue, elle fait un retour en force. Prisés pour leur élégance et la finesse de leur réalisation, les toits en tavillons sont à nouveau sur le devant de la scène, avec des réalisations qui passent par des toitures d’habitation, des rénovations de chalets d’alpage ou des bâtiments de prestige, telle l’église de Saanen et son clocher réalisé en collaboration. La vue de ces quelques 1500 m2 de toiture est grandiose et nombre de personnes s’arrêtent pour la photographier. On peut à ce stade parler d’un ouvrage d’art. Ce revêtement a-t-il une incidence sur l’acoustique unique de cette église ? Il doit, assurément, y contribuer car, lors des grands concerts du Menuhin Festival de Gstaad, les solistes les plus renommés s’y produisent. Construire des chalets neufs Colin Karlen et ses employés rénovent, façonnent et surtout, ils créent des chalets sur mesure, élégants et haut de gamme, selon les désidératas des clients. C’est pour cette facette de bâtisseur que l’on fait le plus appel à eux. Connaissant leurs métiers et sachant maîtriser toutes les étapes d’une construction, ils savent répondre parfaitement aux attentes de la clientèle. Donner le meilleur est leur leitmotiv. Le style bernois des chalets prévaut à Château d’Oex et ses alentours, mais chaque canton, chaque vallée a sa typicité. En fonction des régions où ils travaillent, ils s’adaptent au style architectural local pour être en harmonie avec l’environnement et en phase avec la demande du maître d’ouvrage. Cette souplesse se gère grâce à des années sur le 198

terrain et à l’écoute du client. Que l’on souhaite un chalet traditionnel réalisé à partir de bois neuf, ou au contraire une construction faite à partir de bois ancien, Colin Karlen mène toujours le projet de concert avec l’architecte, afin que l’ouvrage soit le lieu de vie ou de villégiature que le client attend.


Un quotidien bien rempli Le large spectre de l’offre en matière de charpente, de menuiserie et de couverture en tavillons permet à cette société de ne jamais sommeiller. Pour un petit travail ou un gros ouvrage, les demandes sont nombreuses. Le cahier de commandes est bien rempli. Pour les particuliers, nombre de réalisations de chalets résidentiels ou de villégiatures sont en cours de réalisation et les projets ne manquent pas.

Colin Karlen Charpente - Menuiserie Tavillonnage Route des Mosses 6 CH-1660 Château-d’Oex Tél. +41 26 925 91 27 info@colinkarlen.ch www.colinkarlen.ch

199


VALLÉE DU TRIENT

Le paradis des cyclotouristes Depuis dix ans, la vallée du Trient s’affiche en destination de choix pour les amateurs de vélo. Un positionnement qui s’est accéléré avec l’accueil, en 2016, d’une étape du Tour de France à Finhaut-Emosson. Et la région entend bien poursuivre dans cette voie en capitalisant sur sa nouvelle notoriété. Président de Finhaut et responsable marketing de Vallée du Trient Tourisme SA, Pascal May revient sur cet événement charnière et dévoile quelques perspectives de développement.

Ascension vers le barrage d’Emosson © Menno Boermans

200


L’arrivée de la 17e étape du Tour de France sur le barrage d’Emosson l’été passé a marqué les esprits. Comment avez-vous vécu cette journée d’exception ? Ce fut une journée mémorable. Tout a été parfait, de A à Z : un temps radieux, des dizaines de milliers de spectateurs massés le long des routes, un décor à couper le souffle, et une lutte finale spectaculaire pour la victoire d’étape. Je tiens ici à féliciter le comité d’organisation qui a réalisé un travail formidable. Accueillir cet événement planétaire a été une chance inouïe pour notre vallée, et tout le Valais. © Eric Ruedin

Tour de France 2016 © Eric Ruedin

Pascal May

Les retombées pour la vallée du Trient sont-elles mesurables ? Les organisateurs ont estimé les retombées directes de la manifestation à plus de 2 millions d’euros pour la région. Mais au-delà du résultat à court terme, c’est véritablement sur le moyen et le long terme que nous pourrons évaluer l’impact de cette action. Ce qui est certain, c’est que toute la vallée du Trient a profité d’une exposition médiatique hors norme. Il faut savoir que le Tour de France est l’un des plus grands spectacles télévisés au monde, suivi par 3,5 milliards de téléspectateurs dans 190 pays ! Difficile de quantifier cet impact pour le moment ? Nous avons naturellement quelques données chiffrées. Par exemple, dans le domaine du numérique, Finhaut-

Emosson figure en tête du classement des villes-étapes du Tour de France 2016 les plus recherchées sur le web. Les requêtes concernant notre destination ont fait un bond spectaculaire de 44 900 %. Cette popularité a également profité aux atouts touristiques de la région que sont VerticAlp Emosson, le Mont-Blanc Express ou le zoo des Marécottes, qui ont enregistré une importante augmentation de leur fréquentation depuis le passage du Tour. Ce coup de projecteur a-t-il eu une incidence sur le nombre de cyclotouristes arpentant les routes de la vallée ? A la suite du Tour, nous avons installé un éco-compteur à l’entrée du village de Finhaut nous permettant de recenser les passages de vélos. Les chiffres démontrent une nette hausse de la fréquentation. Plusieurs centaines de cyclistes ont déjà emprunté la route conduisant au barrage. Finhaut-Emosson porte désormais fièrement l’étiquette de destination phare pour les passionnés de vélo. 201


9 itinéraires pour les 2 roues

Dauphiné 2014 au barrage d’Emosson © Cretton Photo

Mettre la montagne à la portée de tous, telle est l’ambition des itinéraires de cyclotourisme imaginés par le champion cycliste Steve Morabito et sa société Vélo Evolution Consulting. La vallée propose neuf parcours, conçus tant pour les vélos de route traditionnels que pour ceux à assistance électrique. Une partie des tracés est destinée aux amateurs et aux familles ; dûment balisés, ils permettent par exemple de découvrir les villages de Trient ou de Salvan. Plus exigeants, les autres itinéraires réservent aux cyclosportifs des ascensions aussi mythiques que le Col de la Forclaz ou celle vers le barrage d’Emosson. Au total, une centaine de kilomètres sont en cours d’homologation, pour une pose des premiers panneaux prévue à l’été 2018.

Un statut que vous comptez encore consolider ces prochaines années ? Notre région entretient une longue histoire d’amour avec la petite reine. Avant la caravane du Tour en 2016, Finhaut avait déjà accueilli le Tour de l’Avenir en 2006, le Dauphiné et le Tour du Val d’Aoste en 2014. Cela fait donc plus de dix ans que nous misons sur le développement du vélo. Et nous comptons bien profiter de l’élan actuel pour faire de la vallée du Trient la Mecque du cyclotourisme. Cette orientation stratégique s’inscrit d’ailleurs complètement dans la vision cantonale de promotion du vélo portée par Valais Wallis Promotion. Steve Morabito, Tour de France 2016 © Amélie Barbotin

© TMR SA/Lueurs Production

Quelles formes concrètes cette stratégie va-t-elle prendre sur le terrain ? Plusieurs projets ont déjà abouti. J’ai mentionné l’éco-compteur, à Finhaut. Je peux également citer la nouvelle carte vélo proposée par les Transports de Martigny et Régions SA (TMR SA), l’exploitant de la ligne Mont-Blanc Express, véritable colonne vertébrale de la vallée du Trient. Vendue au prix attractif de 5 francs, cette carte est le moyen idéal pour les cyclistes moins aguerris de profiter d’une ascension sans effort depuis la plaine à bord de trains confortables parfaitement adaptés au transport de leur matériel, avant de monter sur la selle de leur vélo. Ils pourront ensuite s’élancer depuis l’une des gares de la vallée à l’assaut de l’un des neuf itinéraires qui sillonnent la région.

Course cyclosportive entre Martigny et le barrage d’Emosson Coureur professionnel, grimpeur émérite de l’équipe FDJ, Sébastien Reichenbach orchestre le 16 septembre 2018 la première édition de sa course cyclosportive. Entre Martigny et le barrage d’Emosson, deux itinéraires sont proposés aux participants selon qu’ils sont adeptes de vélo ou de VTT, itinéraires qui traversent l’ensemble des communes de la vallée du Trient sur sol suisse. La course proprement dite se double d’une grande fête populaire avec une offre combinée de transport et une course familiale sur le barrage, permettant à tous les publics de découvrir les richesses de la région et celles de son terroir. L’événement, destiné à devenir annuel, est organisé au profit de la section suisse d’ELA, association contre les leucodystrophies. 202


VALLÉE DU TRIENT

Pays d’expériences authentiques Si la vallée du Trient s’affirme toujours davantage comme un paradis pour cyclotouristes, elle réserve bien d’autres richesses et découvertes à appréhender en toutes saisons. Au cœur de l’Espace Mont-Blanc, de Vernayaz (CH) à Vallorcine (F), se niche un formidable terrain de jeux. Des paysages à couper le souffle, une nature préservée, un riche patrimoine, des attractions uniques au monde et une vaste palette d’activités promettent des émotions intenses, marquées du sceau de l’authenticité.

Mont-Blanc Express © TMR

203


VerticAlp Emosson © Gaetan Haugeard

Le train, moyen de locomotion idéal été comme hiver Le train constitue sans doute le moyen le plus agréable de parcourir la vallée du Trient. Trait d’union entre la plaine et la montagne, le Mont-Blanc Express tient lieu de colonne vertébrale de la vallée. De Martigny à Chamonix, dans une nature majestueuse, ses rames panoramiques glissent silencieusement entre rocs et forêts, franchissant des gorges sauvages, longeant des villages authentiques. En hiver, le Mont-Blanc Express amène en toute sécurité les skieurs au pied des pistes. On laisse sa voiture en plaine – la gare TMR de Vernayaz dispose d’un parking gratuit – , on monte dans le train et hop, c’est parti pour une journée au grand air. Deux domaines skiables sont à portée de spatules : la Creusaz, au-dessus des Marécottes, et Balme, au-dessus de Vallorcine. Des forfaits combinant train et ski permettent de varier les plaisirs à des prix avantageux. En été, grâce aux offres de Transports Martigny et Régions (TMR) le visiteur peut parcourir la vallée à son rythme, sur une ou plusieurs journées, en s’arrêtant où bon lui semble, le temps d’une visite ou d’un repas. VerticAlp, sensations fortes face au Mont-Blanc Parc d’attractions unique en son genre, VerticAlp Emosson emmène ses visiteurs de Châtelard village au couronnement du barrage d’Emosson en moins d’une heure ! Pour garantir ce plein de sensations intenses, trois installations sur rail se combinent : le funiculaire à deux cabines le plus raide au monde, un train panoramique et un mini-funiculaire. Le parc, situé à mi-distance 204

de Martigny et de Chamonix, accessible tant par train que par route, se déploie face au panorama magique du Mont-Blanc. Au sommet des installations, à près de 2000 mètres d’altitude, partent différents chemins de randonnée permettant de découvrir les environs. Aux Montuires, une pause s’impose au VerticAlp Café, qui offre un cadre de détente somptueux. Théâtre de nombreuses animations saisonnières et soirées à thèmes, équipé d’espaces aménagés pour les enfants, il a accueilli des hôtes particuliers en juillet 2016 : les VIP du Tour de France ! Rénové en profondeur l’année de son 40e anniversaire, en 2015, VerticAlp Emosson est désormais entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite ainsi qu’aux familles avec poussettes. Le parc, qui a attiré plus de 41 000 visiteurs en 2017, est ouvert à la belle saison. En 2018, il le sera du 19 mai au 21 octobre. Tous en piste ! Avec une cinquantaine de kilomètres de pistes balisées, les domaines skiables de La Creusaz (au-dessus des Marécottes) et de Balme (au-dessus de Vallorcine) offrent une vaste palette de possibilités. Jardin des neiges pour faire ses premières armes ou tracés exigeants dans des décors somptueux, chacun trouve la piste qui lui convient. La région, qui a vu naître et grandir plusieurs champions et médaillés olympiques, sert régulièrement de cadre à des compétitions de freeride ou de ski-alpinisme. Les deux domaines offrent chacun des possibilités de se restaurer. On les rejoint très facilement avec le MontBlanc Express, et à des prix avantageux, grâce à des forfaits combinant ski et train. Les détenteurs de l’abonnement saisonnier Magic Pass profitent d’un abonnement Mont-Blanc Express Martigny - Les Marécottes ou Vallorcine - Les Marécottes à tarif préférentiel. La saison hivernale terminée, le domaine skiable de La Creusaz se transforme en piste de descente pour les amateurs de deux roues qui peuvent s’essayer à la trottinette tout terrain. De l’arrivée de la télécabine, à 1780 mètres d’altitude, le parcours de 7 km suit la route forestière jusqu’au village, pour une durée de 45 à 60 minutes. Domaine skiable des Marécottes


En indoor aussi La vallée propose nombre d’autres plaisirs hivernaux. Au programme figurent notamment raquette, ski de fond à Trient et à Vallorcine, ski de randonnée, luge, patinage, snowtubing, ski joering ou encore escalade sur cascades de glace. Diverses activités sportives se pratiquent également en salle : Salvan, Finhaut et les Houches sont équipés de murs de grimpe, Marécottes et Finhaut ont une piscine couverte et Chamonix, un bassin ludique. A quoi s’ajoutent plusieurs spas et salles de fitness, et même des jeux d’évasion (escape rooms) à résoudre en famille ou entre amis. De quoi s’occuper par tous les temps !

Gorges du Trient

Que d’eau, que d’eau ! Les torrents alpins ont agi sur le paysage de la région comme de fabuleux sculpteurs, façonnant une série de gorges constituant des buts de promenade rafraîchissants. Gorges du Trient, du Dailley, du Triège ou Gorges mystérieuses de Tête-Noire, toutes sont parfaitement équipées en ponts, passerelles ou escaliers, et garantissent des balades spectaculaires. C’est un grand spectacle aussi qu’offrent les cascades de la Pissevache (Vernayaz) et ses 100 mètres de chute, et de Bérard (Vallorcine), dont on prétend qu’elle servit de refuge au célèbre faux-monnayeur Farinet. Dans la région des Marécottes, l’eau constitue un fameux terrain de jeux : le canyoning y emprunte des parcours à la beauté sauvage. Grâce à des degrés de difficulté très contrastés, ils peuvent être descendus en toute sécurité par les 7 à 77 ans encadrés par des professionnels. Sensations fortes encore avec la balançoire géante, appelée pendule, et la tyrolienne qui permettent un survol des flots paisibles de l’Eau Noire. 205


Quand une marmotte raconte des histoires de dinosaures... La Vallée du Trient, ce sont des paysages majuscules sillonnés de kilomètres de sentiers balisés. Marcheur aguerri ou famille en balade, chacun y trouve itinéraire à sa chaussure. Un sympathique personnage, Charlotte la Marmotte, explique les secrets de la montagne aux plus jeunes. Elle anime trois sentiers didactiques dans la vallée : aux Marécottes, où elle traite des dangers naturels, sur le bisse du Trient, où elle aborde le thème de l’eau et sur le site exceptionnel d’Emosson, où la plus curieuse des marmottes explique la géologie, ce qui lui permet d’évoquer les traces de dinosaures laissées par les ancêtres des dinosaures et des crocodiles, voici 240 millions d’années. Autre machine à remonter le temps, la Route des diligences, reliant Vernayaz à Finhaut le long de la voie du Mont-Blanc Express, qui rappelle l’arrivée du tourisme dans la région, au milieu du XIXe siècle. Loriaz et son refuge, près de Vallorcine, Salanfe et son auberge, l’alpage d’Emaney, au-dessus des Marécottes, ou encore la réserve naturelle des Aiguilles Rouges, à Chamonix, constituent également des destinations de choix.

Barrage d’Emosson

Sentier didactique Charlotte la Marmotte, Trient © CREPA

Aux Marécottes, le plus haut zoo d’Europe Le parc zoologique des Marécottes abrite quelque 120 pensionnaires, vivant dans des conditions proches de l’état sauvage. A 1100 mètres d’altitude (record d’Europe!), sur 75 000 m2, au milieu des sapins et des mélèzes évoluent dans de vastes enclos ours noirs, loups, lynx, marmottes, renards, bouquetins et autres sangliers. Une piscine creusée dans le rocher, ouverte à la belle saison, et un restaurant complètent ce complexe fort prisé des familles. A noter que le parc zoologique est accessible toute l’année. Barrage d’Emosson © CREPA

© Zoo des Marecottes

206


Cosmojazz © Christophe-Boillon

Fier de partager son patrimoine Les habitants de la vallée du Trient tirent de leur patrimoine une légitime fierté. Et comme ils sont partageurs, ils aiment le présenter à leurs visiteurs. Les espaces thématiques de la région racontent notamment l’invention de la radio (Fondation Marconi, Salvan), la fabrication du pain (Moulin Fine, Salvan), la vie d’antan (Maison de Barberine, Vallorcine), la géologie (Musée des cristaux, Chamonix) ou encore les secrets d’une ancienne forteresse militaire creusée dans la roche (Fort de Litroz). Quant aux alpages (Emaney, la Giétaz), buts de promenade toujours appréciés, ils promettent des moments gourmands. L’hydroélectricité tient la vedette à Châtelard. Tandis qu’un musée explique le fonctionnement d’un barrage, un pavillon d’information retrace les travaux de Nantde-Dranse, chantier pharaonique toujours en cours, visant à construire une centrale de pompage-turbinage souterraine entre les barrages d’Emosson et du VieuxEmosson. Deux festivals de musique particulièrement conviviaux viennent rythmer l’année dans la vallée, l’Avalanche et le Cosmojazz. A la fin de l’hiver, le premier réchauffe les amateurs de rock entre les Marécottes et Salvan, tandis que le deuxième, imaginé par André Manoukian, se déroule en été et en plein air. Des musiciens de tous horizons jouent sur les plus beaux sites naturels, répartis dans les vallées de Chamonix-Mont-Blanc et du Trient. La Fondation Pierre Gianadda et Barryland, deux immanquables Aux portes de la vallée du Trient, Martigny abrite deux lieux d’évasion incontournables pour qui séjourne dans la région. La Fondation Gianadda tout d’abord, connue mondialement. Près de 10 millions de personnes l’ont visitée depuis son ouverture, en 1978. Elle propose des expositions des plus grands peintres et sculpteurs, organise une saison musicale de haute tenue et dispose d’un parc de sculptures classé parmi les cinq plus beaux d’Europe.

A quelques centaines de mètres de la Fondation Gianadda, tout proche du spectaculaire amphithéâtre romain, Barryland invite les visiteurs à un voyage au pays des chiens du Saint-Bernard. Présents tout au long de l’année, les emblématiques chiens se laissent caresser par petits et grands. A l’étage, un musée vivant retrace l’histoire du col et de l’hospice du Grand Saint-Bernard alors qu’un espace découverte plonge les enfants dans des aventures extraordinaires. Tendresse et émotion garanties !

Fondation Marconi, Salvan

Vallée du Trient Tourisme SA – c/o TMR SA Rue de la Poste 3 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 721 68 40 • Fax +41 27 721 68 59 info@valleedutrient-vallorcine.com www.valleedutrient-vallorcine.com

207


INTERVIEW

CHRISTELLE LUISIER BRODARD SYNDIQUE DE PAYERNE

« Rester accessible et proche des habitants » Connue dans tout le canton de Vaud pour son Abbatiale et sa douceur de vivre, Payerne est le chef-lieu du district de la Broye-Vully. Une commune qui se caractérise également par un dynamisme économique incroyable, renforcé par la présence de l’Aéropôle qui plus que jamais se concrétise. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Christelle Luisier Brodard, Syndique de Payerne.

Pont de Guillermaux

208


Tour de Romandie © Leo Drone

Quelles sont les valeurs que vous défendez au sein de l’exécutif de votre commune ? Pour moi, il est essentiel d’avoir une attitude positive par rapport à l’ensemble de la population et notamment de savoir rester accessible et proche des habitants dans une ville qui, avec ses presque 10 000 habitants, ressemble plus à une ville qu’au village d’autrefois. Une proximité qui passe notamment par une présence soutenue aux nombreuses manifestations et assemblées générales qui se déroulent au sein de la commune et pour lesquelles nous apportons un soutien proactif en termes d’infrastructures et d’aide logistique. Des événements et rencontres qui permettent de faire rayonner la ville et de souder les habitants. Payerne connaît une des progressions démographiques les plus importantes du canton. Quels défis cela pose-t-il ? Au niveau urbanistique, il s’agit de répondre aux besoins de cette population grandissante à travers des aménagements de qualité. En 2017, de nombreux logements vont arriver sur le marché, notamment au centre-ville et à proximité immédiate. Sur le plan scolaire, un plan de développement a été mis en place et nous savons déjà que plus de dix classes supplémentaires devront voir le jour d’ici 2022. Nous travaillons également au développement de l’accueil parascolaire et allons doubler le nombre de places en crèche.

La ville souhaite s’engager contre le littering ou les déchets sauvages. Que comptez-vous mettre en place ? Nous avons récemment fait voter au Conseil communal un préavis prévoyant un axe de prévention et un axe de répression. En automne 2017, nous avons lancé une vaste campagne de prévention avec notamment l’installation, devant la place de l’Hôtel de Ville, d’un grand cube en plexiglas contenant tous les déchets sauvages récoltés sur une semaine. Une manière de faire prendre conscience à la population de l’ampleur du phénomène et de ses conséquences négatives pour la ville, notamment en termes d’image.

Hôpital intercantonal de La Broye © Leo Drone

209


Payerne est au cœur d’une région particulièrement dynamique : la Broye. Quelles sont les clés d’un tel succès ? La région de Payerne est dynamique car elle est obligée de l’être. Il existe une communauté de destin avec nos voisins fribourgeois car nous sommes éloignés des grands centres de décisions de nos cantons ce qui nous oblige à nous prendre en main et à collaborer pour avancer. Aujourd’hui, on constate l’existence d’une véritable identité broyarde qui s’est développée notamment autour de l’Hôpital et du Gymnase intercantonaux. Nous bénéficions également d’une position géographique privilégiée entre Lausanne et Berne renforcée par un réseau de transports publics performants avec notamment le développement de l’offre ferroviaire et l’intensification de la cadence à la demi-heure entre Fribourg et Yverdon-les-Bains et prochainement sur l’axe Lausanne-Berne. De plus, une ligne de bus urbaine sera mise en place d’ici la fin de l’année 2018 à Payerne. A cela s’ajoutent des terrains disponibles et propices au développement d’activités comme pour l’Aéropôle en passe de faire de la Broye l’un des centres de références aéronautiques et spatiales en Suisse.

Concernant le développement de l’Aéropôle, quelles sont justement les dernières nouveautés ? Nous avons créé en 2017 la société d’exploitation Swiss Aeropole SA chargée d’assurer l’exploitation des opérations aéronautiques civiles, de promotion et de faire vivre les zones Aéropôles I et II. Constituée par la Commune et la Coreb, elle prendra ses quartiers dans un bâtiment érigé en bordure de la piste, sise juste à côté des locaux de Speedwings Business SA, une compagnie de jets d’affaire dont nous avons récemment annoncé l’implantation. Les premiers coups de pioche ont été donnés en août 2017 et le bâtiment devrait être opérationnel en 2019.

Place du Marché

Red Pigs Festival

Speedwings Business SA

Premier coup de pioche du bâtiment accueillant les activités aéroportuaires et des entreprises

210

Autre projet important, la refonte de l’Abbatiale et de ses environs. Pouvez-vous nous en dire plus ? Depuis plusieurs années, la commune de Payerne, avec ses partenaires, a entrepris des travaux d’envergure pour un montant de 7,5 millions de francs visant à la sauvegarde et à la restauration de l’Abbatiale. A cela s’ajoute la création d’un nouveau parcours de visite avec une muséographie innovante que l’on pourra découvrir dès le printemps 2019 lors de la réouverture. L’objectif à présent consiste à lui donner un véritable écrin en repensant l’ensemble des espaces publics adjacents, notamment la place du Marché, qui fait actuellement office de parking. Nous souhaitons la libérer des voitures et la paver entièrement afin de lui donner un nouveau visage plus accueillant et convivial propice à la détente et à diverses animations.


DIMAB SA

Pour le plaisir de conduire Installée à Payerne et Yverdon-les-Bains, DIMAB SA est concessionnaire exclusif BMW depuis 27 ans. Forte d’une équipe de 30 collaborateurs formés et passionnés, l’entreprise s’engage au quotidien auprès de ses clients pour leur offrir un service d’une qualité irréprochable. Portrait d’un partenaire automobile de proximité.

212


DIMAB SA et BMW : 27 ans d’histoire Fondée à Payerne en 1988, DIMAB SA est devenu concessionnaire BMW en mars 1990. Une marque premium reflétant les valeurs d’excellence portées par l’entreprise. Concessionnaire officiel BMW pour la région de la Broye, elle n’a cessé de se développer au fil des ans pour offrir toujours le meilleur à sa clientèle. C’est notamment afin de répondre au mieux à ses exigences de proximité que DIMAB SA a ouvert en 2016 une succursale à Yverdon-les-Bains. Un site flambant neuf répondants aux standards BMW et comportant notamment un showroom ouvert et lumineux de 200 m2 mettant en valeur les modèles BMW. C’est sur ce même modèle que le site de Payerne sera transformé au printemps 2018. Une offre complète de services Offrant une large gamme de véhicules neufs, DIMAB SA est à même de répondre à l’ensemble des besoins de sa clientèle. Grâce à des infrastructures modernes munies des dernières technologies, le groupe met également tout son savoir-faire au service de l’entretien et de la maintenance des BMW, BMWi et MINI à travers des services adaptés et transparents, qu’il s’agisse de bilans complets ou de simples réparations. Son magasin de pièces détachées permet une grande réactivité, quels que soient les besoins des véhicules. DIMAB SA, c’est aussi un large parc de voitures d’occasion de qualité, comme l’atteste le label de qualité BMW Premium Sélection attribué après un contrôle 360° par des experts BMW. Un gage de confiance pour les clients qui bénéficient jusqu’à deux ans de garantie après livraison. Outre ses prestations, l’entreprise propose d’excellentes solutions de financement et d’assurance pour les véhicules neufs et d’occasion. De quoi répondre à l’ensemble des attentes de ses clients. 213


Une entreprise proche de ses clients Proximité, qualité, service, tels sont les valeurs qui caractérisent la philosophie de DIMAB SA. Celle-ci s’exprime au quotidien à travers la performance et la disponibilité des techniciens de l’atelier et l’accueil et le haut niveau de compétence des conseillers de vente, qui de par leur expérience, sont à même d’offrir un conseil personnalisé et sur-mesure. Proche de ses clients, l’entreprise cultive un sens étroit des relations humaines et travaille sur la base de rapport de confiance et de partenariat avec chacun d’entre eux. Un service d’excellence conforme à l’image BMW qui explique la grande fidélité de la clientèle. Un produit premium Numéro I du segment premium en Suisse, BMW est un mélange exceptionnel de passion, d’expérience, de technique et de dynamisme. Son vaste choix de modèles, à la fois design et à la pointe de la technologie, est à même de répondre aux attentes et besoins d’une large clientèle attirée par l’excellente réputation de la marque au slogan évocateur « Le plaisir de conduire ». Dotée d’une véritable force d’innovation, BMW s’engage pour la planète en concevant des véhicules exemplaires, tant au niveau de la consommation que des normes CO2, 214

avec notamment le concept BMW i. Des voitures électriques et des services de mobilité visionnaires, à l’image de BMW i3, une citadine zéro émission 100 % électrique conçue selon les préceptes du développement durable et la BMW i8 qui représente la voiture de sport du futur. La force des collaborateurs Entreprise à taille humaine, DIMAB SA compte 30 collaborateurs répartis entre le site de Payerne et d’Yverdonles-Bains. Des professionnels maîtrisant les dernières nouveautés et technologies BMW grâce notamment à la politique de formation performante mise en place par la marque, aussi bien sur internet que via le centre de formation BMW de Suisse. Cultivant une philosophie d’entreprise ouverte et familiale basée sur des valeurs comme l’écoute, l’entraide et le respect mutuel, DIMAB SA assure le bien-être et la bonne entente au sein de ses équipes. Preuve en est, la grande fidélité de ses collaborateurs, dont certains ont plus de 10 ans d’ancienneté. L’entreprise vaudoise est également une entreprise formatrice, puisqu’elle accueille trois apprentis évoluant au sein de ses ateliers ainsi que deux jeunes effectuant leur stage de fin d’études en école de commerce.


Zoom sur le X2 et X3 Dernier-né de la famille « SUV coupé » de BMW, le X2 allie la silhouette aérodynamique d’un coupé et l’allure robuste des modèles X. Typé plus sportif que le X1, ce véhicule à la fois dynamique et élégant, compact et high-tech est idéal pour partir à l’aventure. Autre nouveauté, la troisième génération du X3. Incontournable SUV de la gamme, il séduit par son allure athlétique et offre une expérience de conduite captivante. Grâce à la conduite partiellement autonome et à la traction intégrale intelligente BMW xDrive, il procure un confort de conduite de très haut niveau sur la route comme en dehors.

Dimab SA Yverdon-les-Bains

Avenue Haldimand 34 • CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 26 662 40 30 yverdon@bmw-dimab.ch • www.dimab.ch

Dimab SA Payerne

ZI la Palaz C 36 • CH-1530 Payerne Tél. +41 26 662 40 30 info@bmw-dimab.ch

215


PILLER CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES MAÎTRISE FÉDÉRALE

Une jeune société très florissante En 2015, Frédéric Piller créait sa société, Piller Constructions Métalliques. Trois ans plus tard, l’évolution de cette dernière est marquante. Personnel, matériel, nouvelles spécialités, tout a grandi. Les architectes, les privés, les sous-traitants font appel à lui pour nombre de travaux à réaliser. La palette est large. Tour d’horizon.

Barbonesy Payerne fenêtre et sas d’entrée

216


L’évolution depuis 3 ans L’entreprise de Frédéric Piller a, rapidement, été reconnue pour son professionnalisme. Elle a doublé son nombre d’employés. Ils sont 4, dorénavant, tous dotés d’un CFC en construction métallique, à travailler aux côtés de Frédéric Piller, tout comme un apprenti. Une équipe jeune qui accompagne cette évolution. Son épouse Lydia est responsable de l’administration et du marketing. La flotte de véhicules a été revue, également, à la hausse. Côté atelier, si elle avait déjà un matériel performant, un investissement a été fait dans une cisaille qui peut travailler les tôles jusqu’à 4 m de longueur, une machine rare en Romandie. Grâce à elle, toutes les pièces qui en sortent servent dans de nombreux domaines. Que fabrique-t-il avec du métal ? Le métal est un mot générique derrière lequel se cachent trois matériaux distincts, l’acier, l’inox et l’aluminium. La plus grosse demande est pour l’inox, même s’il est plus cher que l’acier. Il présente l’avantage de ne pas rouiller, d’être résistant et d’avoir un aspect esthétique indéniable. L’aluminium est son pendant à la seule différence qu’il est plus léger. Avec ces métaux, Frédéric Piller façonne des balustrades, des toits, des portails et plus encore selon les demandes des clients. Grâce à son matériel performant, il peut plier, cisailler, découper et donner vie à des pièces que l’on retrouve de plus en plus dans les constructions urbaines, comme des immeubles, ou de gros ouvrages, et chez des particuliers. Autre spécialité de la société, les portes anti-feu. En 2014, Frédéric Piller a suivi une formation auprès de l’Association de Métallurgie Suisse et obtenu une licence pour les fabriquer. Elles doivent répondre à des critères bien précis et surtout résister à la température et ne laisser passer aucune flamme. Demandées pour les lieux publics et les gros bâtiments, la qualité de leur fabrication est très recherchée par les professionnels. Pour le chantier de la place d’armes à Bure, il a dû réaliser 32 portes en inox. Inox, alu et acier ont cette particularité d’être malléables et de pouvoir être utilisés pour nombre de choses comme cette nouveauté que proposent Frédéric Piller, des abri-voiture. Ils se mêlent aussi, par leur esthétisme, avec d’autres matériaux comme le verre. Un simple balcon mixant les deux devient soudain élégant.

Escalier hélicoïdal, Fétigny

Villa Schoch, Mont-sur-Lausanne Villa Schoch Mont-sur-Lausanne, balustrade tout verre

Caserne de Bure paroi ei30

217


Remplacement des fenêtres en aluminium, Vouvry

Porte aluminium, Courtepain

Une large clientèle pour le même motif : la confiance ! La société de Frédéric Piller a trois types de clientèles. D’une part, elle travaille en sous-traitance pour d’autres sociétés. Délais de fabrication, flexibilité et tarifs sont ses atouts. Le client fournit alors sa matière première, ses plans et elle façonne. Avec les architectes, la collaboration est plus poussée quant à la réflexion et l’exécution. S’ils arrivent avec une idée précise de ce qu’ils souhaitent, la discussion s’entame pour réaliser des objets qui soient performants en matière de sécurité, de résistance au temps et d’esthétisme. Autres personnes avec lesquels elle collabore, les privés. Si elle est sollicitée pour tous types de demandes comme des balustrades, des portes, des escaliers, il s’y fabrique, aussi sur-mesure, des portails. Des réalisations qu’affectionne particulièrement Frédéric Piller car il mène le projet de A à Z. La première étape est d’aller sur le terrain pour voir ce qui peut être fait, en discuter avec le client et lui proposer un ouvrage qui soit aussi pratique que joli. La sécurité tient aussi toute sa place. Simple pièce en métal ou plus élaborée avec des décorations, il façonne, fait appel à des maçons de confiance et il suit le chantier pour un rendu qui saura satisfaire pleinement les attentes du client. Point commun à toutes ces personnes, savoir qu’avec sa Maîtrise Fédérale, ses années de pratique, son sens aigu du travail bien fait, son équipe compétente, ils obtiendront un résultat parfait. Autre atout, ils n’ont qu’un seul interlocuteur.

Entrée PPE porte inox, Schoenberg

218

CID Lausanne porte grillagée

Brig Arena escalier sortie de secours


Portail motorisé, Fasel Châtonnaye

Verrière de toiture, Pully

Ne pas en rester là Frédéric et Lydia Piller sont dans la même dynamique. L’année 2017 a été très bonne, les autres doivent en être de même. S’ils ont su faire évoluer rapidement leur société, aujourd’hui, ils pensent à long terme. Ils envisagent leur expansion avec la construction de leur propre halle d’ici 3 à 4 ans et se structurer en SA. Du côté des employés, ils sont pleinement satisfaits de leur équipe et ne demandent qu’à la voir s’étoffer. Pour le travail de constructions métalliques, là encore, les choses peuvent évoluer et amener à de nouvelles conceptions, de nouvelles opportunités en acquérant un matériel toujours plus performant. Si la clientèle qu’ils ont, aujourd’hui, leur est fidèle, ils souhaitent développer le travail direct avec les architectes. Jeune entreprise, ils ne sont pas toujours connus mais déjà leurs réalisations permettent de valoriser leur savoir faire et installer la confiance. L’avenir est entre leurs mains, ils comptent bien en faire bon usage !

Portail, Corcelles-près-Payerne

Piller Constructions Métalliques Atelier Z.I. Les Grands-Champs 39 CH-1562 Corcelles-Près-Payerne Tél. +41 79 396 08 34 fred_piller@bluewin.ch www.pillerconstructions.ch

219


INTERVIEW

PIERRE-ANDRÉ ARM

COREB

La Communauté régionale de la Broye Fondée en 1988, la COREB est une structure au service du développement économique de la Broye, région à cheval entre les cantons de Vaud et de Fribourg. Elle regroupe les associations régionales de l’ARBV (Association Région Broye-Vully) et de l’Ascobroye (Association des communes de la Broye), ainsi que des membres privés. Son but : promouvoir un développement et un aménagement régional harmonieux. Rencontre avec Pierre-André ARM, son directeur.

© stemutz photo aeropole

220


Les Arènes d’Avenches

L’eglise Saint-Etienne à Moudon

Quel est le rôle de la COREB ? La COREB a une mission de coordination économique régionale dans une région quelque peu complexe de par sa situation entre Fribourg et Vaud. Notre rôle consiste à développer et coordonner des projets régionaux afin de promouvoir un développement et un aménagement régional harmonieux dans des domaines tels que l’économie, le tourisme, la formation, la santé, les transports, des déchets ou encore l’environnement. En plus de notre rôle d’interface entre les différents acteurs privés et publics, nous sommes également un guichet d’entreprises et accompagnons les porteurs de projets dans leurs démarches. Nous sommes également actifs en matière de promotion économique exogène et travaillons en étroite collaboration avec les promotions économiques cantonales afin de favoriser l’implantation de nouvelles entreprises, suisses comme étrangères. L’objectif étant la création de nouveaux emplois dans la région. Qu’est ce qui caractérise la Broye au-delà de son aspect intercantonal ? Région périphérique éloignée des grands centres, la Broye est une région agricole particulièrement étirée avec un passé industriel important dans des secteurs très divers, avec notamment une prédominance de l’agroalimentaire, même si contrairement à des régions comme Neuchâtel avec la microtechnique ou la Vallée de Joux avec l’horlogerie, il n’y a pas véritablement de spécialité broyarde en matière industrielle. On compte également de nombreuses entreprises actives dans le bâtiment, la logistique ou la mécanique. La Broye se caractérise également par son incroyable qualité de

L’Abbatiale de Payerne © O. Rapin

vie avec sa nature préservée et ses deux lacs, celui de Morat et de Neuchâtel, mais aussi par une situation géographique centralisée, à la fois proche de Lausanne, Berne, Neuchâtel et Fribourg. Elle bénéficie aussi d’une accessibilité optimale, puisqu’elle est desservie par trois sorties d’autoroute, deux lignes de chemin de fer ainsi qu’un aérodrome civil situé à Payerne, pièce maîtresse de Swiss Aeropole, futur grand pôle technologique dédié à l’aérotechnique. Quelles sont justement les dernières avancées d’Aéropôle ? Au niveau des infrastructures, nous disposons depuis un an d’un tarmac et d’un taxiway. Concernant les bâtiments, les travaux du bâtiment aéroportuaire ont commencé le 21 août 2017 avec une inauguration prévue pour fin 2018 et la Société d’exploitation de l’aérodrome civil Swiss Aeropole SA a été créée en juin 2017 par la Municipalité de Payerne et la COREB. Le projet commence vraiment à se concrétiser, d’autant plus qu’après le Groupe e, l’entreprise Boschung est entrée dans ses locaux en août de cette année. Suivra par la suite Speedwings, sans compter les nombreux prospects intéressés par les parcelles restantes. Un projet qui représente, à terme, entre 1500 et 2000 emplois supplémentaires pour la région. 221


Alphasurf © Peter Mosimann

Estavayer-le-Lac

On parle également beaucoup du projet Rose de la Broye. De quoi s’agit-il ? Située entre Estavayer-le-Lac, Lully, Frasses et Sévaz, dans le secteur de la jonction autoroutière Rose de la Broye, il s’agit d’une des zones d’importance régionale prépondérante. On parle là de 300 000 m2 dont le futur aménagement et la future affectation font actuellement l’objet d’une entente intercommunale. Considérée comme une zone stratégique cantonale, elle devrait accueillir de l’industrie à haute valeur ajoutée. De nombreuses études restent encore à réaliser sachant qu’il s’agit pour le moment d’une zone agricole. Autre enjeu majeur, le plan directeur régional (PDR Broye). Quels sont ses principaux enjeux ? Le PDR Broye détermine les objectifs d’aménagement de la région et la manière de coordonner les problèmes d’organisation du territoire dépassant le simple cadre communal. Si nous voulons réaliser un développement harmonieux de la Broye intercantonale, il est essentiel de trouver un plus grand dénominateur commun au niveau des législations des deux cantons. Mis en place par la COREB, ce document stratégique, véritable instrument de coordination, couvre des thèmes majeurs du projet de territoire : emploi, mobilité et transports, paysage et patrimoine naturel, environnement, etc., autant de thématiques interdépendantes et transversales à prendre en compte pour un développement harmonieux. Il s’agit notamment de trouver le bon mix entre le développement urbain et le maintien de la qualité paysagère, de coordonner le développement des transports, de localiser le développement économique dans les centres et pôles régionaux, ceux-ci devant jouer le rôle de moteur ou encore de développer les structures intercantonales qui ont fait leurs preuves comme l’Hôpital et le Gymnase. Comment la COREB est-elle amenée à évoluer ces prochaines années ? Depuis sa création, la COREB a démontré son utilité et son efficacité. On constate aujourd’hui l’essor d’une véritable identité régionale qui répond aux besoins de la population et permet à la Broye de peser davan222

tage aux niveaux cantonal et fédéral. Nous manquons cependant de ressources pour poursuivre nos missions et il apparaît aujourd’hui essentiel de renforcer notre équipe avec notamment l’embauche d’un collaborateur supplémentaire avec qui je pourrais partager ma charge actuelle de travail. Du point de vue opérationnel, il ne fait aucun doute que la mission de la COREB va s’élargir, tant il est vrai que la région correspond à un espace fonctionnel cohérent et répondant mieux aux défis qui sont posés par le monde moderne.

Communauté régionale de la Broye

Rue de Savoie 1 • Case postale 84 CH-1530 Payerne Tél. +41 26 663 90 80 • Fax +41 26 663 90 89 info@coreb.ch • www.coreb.ch


Revêtements de sols · Tapis · Parquets Décoration d’intérieur · Rideaux · Stores

Fribourg · Lausanne · Genève www.hkm.ch


HKM SA

Le leader du revêtement de sol étend son expertise à la protection solaire

Depuis sa création en 1991, l’entreprise familiale HKM SA a réussi à s’imposer en tant que numéro 1 du revêtement de sol en Suisse romande. L’entreprise, présente dans les cantons de Genève, Vaud et Fribourg, est également spécialiste des stores intérieurs, rideaux, terrasses extérieures et de la décoration d’intérieur. Depuis un an, elle développe son département décoration en proposant toute une gamme de produits en matière de protection solaire extérieure.

224


Notre expérience à votre écoute et à votre service Si prendre soin de son intérieur est important, soigner son extérieur l’est tout autant. Tatjana et Frédéric Krüttli, propriétaires de la société HKM SA, l’ont bien compris. L’experte du revêtement de sol a su répondre aux besoins de sa clientèle en augmentant considérablement son offre de produits extérieurs depuis un an. Une équipe expérimentée offre son savoir-faire à sa clientèle privée, à des gérances immobilières, des entreprises générales et des architectes. Flexible et réactif, le département de service après-vente vous guidera vers une solution idéale grâce à ses connaissances approfondies de l’assortiment.

Le département décoration existe depuis seize ans et ne cesse de s’étoffer. Voici ses champs d’expertise : • Le store technique intérieur et les rideaux : qu’ils soient plissés, à bandes verticales, enroulés, acoustiques, occultants ou simples voilages, les protections intérieures créent l’ambiance dont vous avez besoin à tout moment de la journée. Elles permettent de tamiser la lumière, d’éviter l’éblouissement dû au soleil, voire même d’obscurcir une pièce. Elles régulent ainsi la température et la luminosité avec une touche « déco ». • Le store extérieur : la gamme de produits très variée répond à tous les styles : store à lamelles, volet à rouleau en aluminium, store en toile, parasol et volet à palette en aluminium ou en bois. Destinés à fermer les fenêtres et les portes-fenêtres, les stores redirigent la lumière, améliorent la sécurité et peuvent obscurcir totalement une pièce.

Des produits et services de grande qualité HKM SA est une entreprise reconnue pour ses produits et services de grande qualité. Elle peut compter sur des fournisseurs dynamiques et à la pointe de la recherche. Dans les halls d’exposition de HKM SA, règne une atmosphère reposante et soignée. L’ambiance qui s’en dégage permet de s’y sentir comme chez soi et de bien se représenter les matériaux que l’on peut tester et toucher. « Ce qui fait notre différence, c’est notre connaissance du marché de la construction, des fournisseurs et de la concurrence », insiste Olivier Fragnière, responsable du secteur protections solaires intérieures et extérieures. En 25 ans, HKM SA est devenu le leader incontestable des revêtements de sol en Suisse romande grâce, notamment, à une palette de produits très variée. Du parquet naturel et traditionnel, des lames longues ou courtes, modernes ou rustiques : l’originalité est de mise. N’oublions pas le liège, le linoléum, le caoutchouc, le PVC, les moquettes, ainsi que les terrasses extérieures en bois ou composite.

• La pergola : la tendance actuelle, quel que soit son type (lames orientables, toile rétractable, toit vitré). Elle crée un vrai espace de vie extérieur. Innovante, 100% imperméable, personnalisable à souhait, elle peut être équipée de LED, de store à descente verticale, de vitrage panoramique. • La moustiquaire : indispensable, elle est proposée dans diverses variétés pour protéger votre intérieur des insectes, autant pour vos fenêtres, portes-fenêtres ou sauts de loup. Toujours à la pointe de l’innovation et pour un confort optimal, HKM SA propose des solutions domotiques pour l’automatisation de vos stores. Vous pouvez ainsi notamment gérer l’éclairage, le verrouillage et les éventuels Velux de votre maison. Quels que soient vos besoins, vos envies, HKM SA saura vous guider au mieux dans votre choix afin que vous vous sentiez bien dans votre intérieur comme dans votre extérieur. Une équipe dynamique et soudée, animée par la même passion, se tient à votre disposition pour toute demande.

225


LE CHÂTEAU DE LUCENS

Un lieu unique pour vos événements Facilement accessible, à vingt minutes de Lausanne et à une heure de Genève, Le Château de Lucens propose un concept unique dans un cadre d’exception pour tous les événements festifs et professionnels. La privatisation de ce domaine, datant du début du XIIe siècle, permet d’organiser toutes sortes d’événements dans la plus grande discrétion, tout en bénéficiant d’un cadre au charme atypique et de prestations de grande qualité.

226


Un lieu chargé d’histoire Construit sur le plan d’un palais fortifié par les évêques de Lausanne, l’origine de ce château remonte au début XIIe siècle, avec des ajouts plus tardifs des XVe et XVIe, d’où notamment sa configuration en deux parties distinctes: le château gothique et le château bernois.

Détruit et brûlé à plusieurs reprises, reconstruit par l’évêque de Lausanne, Guillaume de Champvent, le Château de Lucens était un point stratégique pour la défense du territoire épiscopal. Après la conquête du pays de Vaud par les bernois (1536), le château devint la résidence principale des baillis de Moudon, qui l’agrandirent pour en faire une habitation confortable. Exerçant un contrôle sur toute la frontière fribourgeoise, son importance demeurera essentielle jusqu’à la révolution vaudoise (1798). Vendu par l’Etat de Vaud au début de XIXe siècle, il passe entre les mains d’une succession de propriétaires privés, parmi lesquels figure notamment Adrian Conan Doyle, fils du célèbre écrivain Arthur Conan Doyle. Aujourd’hui, le Château appartient à deux propriétaires privés amoureux de la région et de son histoire. Un cadre d’exception pour les événements festifs et professionnels Le domaine dispose de nombreux espaces, intérieurs et extérieurs, avec une capacité d’accueil allant de 12 à 200 personnes. Offrant un cadre propice à la réflexion et à la créativité, le Château de Lucens est un lieu idéal pour l’organisation de séminaires, conférences, repas d’affaires, fêtes de fin d’année, teambuilding events etc. Qu’il s’agisse de la Salle de Justice, de la grande Cave Sherlock Holmes ou de divers salons pour Salles de sous-commissions, le Château de Lucens propose de nombreuses pièces de caractère dotées de toutes les commodités techniques nécessaires aux entreprises. Celle-ci pouvant disposer également d’un service hébergement, d’un choix de service traiteur ainsi que d’un parking privé. Qui plus est, les nombreux loisirs disponibles sur place ou aux alentours font du Château de Lucens une destination parfaite pour l’organisation d’événements professionnels. Avec son jardin fleuri et ses salles au cachet enchanteur, le Château de Lucens est également l’endroit rêvé pour célébrer un mariage ou organiser et rendre inoubliable banquets, baptêmes, anniversaires, etc. Proposants des packages complets pour chaque événement et en relation avec les meilleurs traiteurs et fleuristes de la région, l’équipe du château de Lucens met tous ses savoirs et savoir-faire au service de ses clients pour faire d’un jour important, un véritable rêve. 227


200 places de conférences 80 places séminaires 120 places de repas assises 200 places d’apéritif debout Des événements sur-mesure Au-delà de son cadre d’exception, le Château de Lucens peut se vanter d’être l’un des rares établissements de sa catégorie à proposer l’organisation d’événements sur-mesure. Mettant les attentes et besoins de ses clients au centre de sa réflexion, l’équipe du Château déploie ses compétences organisationnelles et sa créativité afin de proposer des idées personnalisées, inédites et surprenantes. Son approche dans l’organisation d’événements s’appuie notamment sur une grande expérience, un sens de l’écoute et une disponibilité lui permettant de conseiller et d’aiguiller les clients vers les meilleures solutions. Un service personnalisé auquel s’ajoute l’atout majeur du Château de Lucens: son exclusivité. Un seul événement est organisé à la fois, ce qui permet aux locataires de ne pas à avoir à partager les lieux. Ces derniers bénéficiant, en outre, d’une visite guidée du domaine. Un privilège quand on sait que le Château n’ouvre pas ses portes aux visiteurs.

228


Un hébergement tout confort Avec 31 chambres doubles alliant le charme d’antan au confort contemporain, le Château de Lucens offre de nombreuses possibilités de logement pour une soixantaine de personnes. Datant du XIXe siècle, La Ferme du Château, annexe entièrement rénovée et inaugurée en septembre 2014, offre 21 chambres spacieuses et élégantes avec vue sur le château ou sur le paisible village de Lucens. Tout confort, elles disposent notamment d’une connexion Wi-Fi, d’un écran plat, d’un espace bureau et de salle de bain modernes. A La Dépendance, 8 chambres charmeront le visiteur par leur ambiance de sérénité. Situées au cœur même du château, à côté de La Ferme du Château, elles sont en parfaite harmonie avec le confort actuel. Une piscine privative et un grand salon permettent l’organisation de moments conviviaux, tels que des cocktails ou des brunchs. Quant au Châlet Bernois, il offre un cadre au charme pittoresque, chaleureux et boisé propice à la détente.

Photos: © Luca Delachaux

Le Château de Lucens

Rue du Château • CH-1522 Lucens Château +41 21 906 80 32 • Fax + 41 21 906 60 49 Evènementiel +41 21 906 60 40 Hébergement +41 21 906 64 44 info@chateaudelucens.ch • www.chateaudelucens.ch

229


INTERVIEW

CAROLE PICO

SYNDIQUE DE MOUDON

Commune de Moudon

« Une ville campagne » Ancienne capitale du Pays de Vaud, Moudon est située au cœur de la campagne vaudoise, dans le district de la Broye-Vully. Attachée à ses traditions et à son patrimoine historique, elle connaît également un important développement urbain lié à sa forte croissance démographique avec aujourd’hui un peu plus de 6000 habitants. A sa tête depuis 2016, la PLR Carole Pico. Franche et engagée, elle nous présente sa commune.

© Anthony Demierre

230


© Roger Juillerat

Quel regard portez-vous sur Moudon ? Située à proximité de Lausanne, Moudon est une ville campagne de 6200 habitants à forte croissance démographique et où il fait bon vivre. Outre sa nature environnante, ponctuée de belles fermes et de pittoresques hameaux, la ville se caractérise par une double identité qui scinde la ville en deux parties avec la Ville haute et ses bâtiments de grande valeur et le bas plus industriel avec un pôle économique d’importance régionale. C’est également une ville qui a dû faire face à beaucoup de revers, notamment depuis 2007 où elle n’est plus le chef-lieu du district mais qui a toujours su avancer.

© Anthony Demierre

Quel est le principal défi auquel doit faire face la commune ? Aujourd’hui, la projection démographique pour Moudon est estimée à 7500 habitants à l’horizon 2030. Pour répondre à cette croissance, le développement et les investissements des infrastructures sont indispensables. Parmi les principaux défis, l’un des projets phare de la législature est la construction d’un établissement scolaire et d’une salle de gymnastique triple, menée par l’Association intercommunale scolaire. La reconversion de la zone industrielle lourde des fonderies de Moudon en un vaste quartier mixte d’habitations, de bureaux et d’artisanat est un ambitieux projet mené par Von Roll qui devrait créer à terme 400 emplois, principalement des petites entreprises et des Start-up actives notamment dans l’agriculture de précision. Une orientation justifiée par notre tissu économique local constitué de nombreuses entreprises d’agro-fournitures. La commune possède également des terrains à disposition des entreprises à des prix favorables. © Anthony Demierre

© Anthony Demierre

231


© Anthony Demierre

© Moudon Région Tourisme

Autre projet important, le réaménagement du centre-ville. Pouvez-vous nous en dire plus ? L’objectif est de favoriser la mixité entre trafic motorisé et mobilité douce, de clarifier l’accessibilité au centreville et de créer des zones piétonnes et des espaces de rencontre contribuant à la qualité de vie. Un projet qui s’inscrit parallèlement à celui de l’interface multimodale de la gare, conduit avec la participation des services cantonaux et de la COREB. Le réaménagement de la place de la gare sur le plan spatial et fonctionnel est prévu d’ici la fin de la législature 2016-2021. Dès décembre 2017, l’augmentation de la cadence des trains CFF à la demiheure améliorera l’offre de mobilité de la commune déjà très bien desservie par les Transport publics lausannois (TL) et les Transports publics fribourgeois (TPF) ainsi que Car postal. Sans compter la création d’ici 2020 d’un nouvel accès sur la route cantonale (RC 601), au sud de la ville, en direction de Payerne, qui va diminuer le trafic au centre-ville. 232

© Anthony Demierre

© Roger Juillerat


© Moudon Région Tourisme

Parlez-nous de la vie culturelle et associative locale ? Moudon offre une large palette d’activités tout au long de l’année avec notamment en hiver des concerts à l’église Saint-Etienne, des soirées aux Prisons, du théâtre de boulevard à la salle de la Douane ou encore le cirque de Noël. Quant à la belle saison, elle est célébrée par les brandons, le carnaval ou encore FestiMusique. La ville compte également de nombreuses associations sportives qui profitent d’infrastructures de qualité dont une nouvelle salle multisport complété en 2018 par une zone sportive au Cham-du-Gour, comprenant une piscine, des terrains de tennis, de pétanque, des installations de Streetworkout, un terrain de foot et un skatepark. Moudon possède également une vie intégratrice riche aussi bien pour les étrangers qui représente 48% de la population que pour les gens en difficulté avec notamment l’épicerie du cœur qui soutient plus de 250 familles de Moudon et de la région. Quelles sont les valeurs que vous cultivez au sein de l’administration communale ? Il est essentiel d’être accessible, disponible et proche des habitants. La Municipalité tient au respect de ces valeurs. Les Moudonnois sont des gens à la fois chaleureux, tournés sur leur communauté et soudés qui donnent envie aux membres de l’Exécutif de s’engager.

© Anthony Demierre

© Roger Juillerat

233


EPURE ARCHITECTURE ET URBANISME SA

L’architecture sobre et claire Mélange d’expérience et d’innovation, Epure Architecture et urbanisme SA est un bureau à taille humaine. Il intervient sur des projets divers et variés et s’illustre par ses solutions innovantes et son architecture simple et rationnelle. Zoom sur sa philosophie et quelques-uns de ses projets.

Ecole Primaire Kaleïdoscope à Vully-Les-Lacs Photos : © Jessica Gremaud

234


Ecole Primaire Kaleïdoscope à Vully-Les-Lacs Photos : © Jessica Gremaud

Une fusion heureuse Le bureau a été créé par la fusion des forces du bureau Grin architectes, 35 ans d’activité, avec le bureau Epure Architecture Sàrl. Une association fruit de nombreuses collaborations antérieures qui a débouchée sur la création d’une nouvelle entité en 2011 : Epure Architecture et urbanisme SA. Dirigé par quatre associés dont trois architectes, Marco Corda, Pascal Favre et Gilbert Grin ainsi qu’un directeur de travaux, Claude Baudois, le bureau compte actuellement 16 collaborateurs. Des mandats variés Actif sur le canton de Vaud et de Fribourg principalement, ainsi qu’à Genève ponctuellement, le bureau Epure intervient sur des projets divers et variés. Si l’essentiel de la demande comprend la construction d’appartements, que ce soit pour des privés, des entreprises ou des caisses de pensions, il réalise également des projets dans le domaine du commerce. Il est notamment régulièrement sollicité par la société COOP, pour laquelle il a déjà réalisé des centres multifonctionnels dans le canton de Vaud. Depuis quelques années, le bureau a passablement développé ses activités dans le domaine de la construction publique via sa participation à plusieurs concours d’architecture. Aux prestations d’architectes s’ajoutent les compétences d’urbanisme avec notamment le développement de plans de quartier. Une architecture rationnelle et contextuelle Loin de vouloir imposer une marque architecturale, le bureau propose une architecture avant tout contextuelle intégrant l’ensemble des contraintes du projet tout en répondant au plus près aux attentes et besoins du Maître d’ouvrage. L’intégration au lieu, au paysage, le programme, le budget sont ainsi des paramètres qui guident la création architecturale. « Une manière de donner toute sa force et son identité propre à chaque ouvrage », précisent Marco Corda et Pascal Favre. Disponible et à l’écoute, il travaille sur la base de rap-

ports de confiance et de partenariat avec le client pour le conseiller et le guider vers les solutions les plus adaptées. « Nous recherchons des solutions à la fois innovantes, esthétiques et techniquement viables », ajoutent les architectes. Une approche pragmatique de la construction qui se retrouve dans leurs projets, à la fois simples et épurés, à l’image du nom du bureau. Le développement durable est également un aspect essentiel intégré à chacune de ses réalisations. Une équipe dynamique Epure compte une équipe de collaborateurs aussi passionnés que complémentaires. A l’expérience des plus anciens, dont certains ont plus de 30 ans de métier, s’ajoutent la vitalité et curiosité des plus jeunes. Privilégiant le travail d’équipe, la direction promeut des valeurs tels l’entraide, le partage, le respect et le dialogue à l’interne. Une philosophie qui profite à chaque projet. Entreprise formatrice, Epure accueille trois apprentis. Une manière de transmettre sa passion du métier, ses savoir-faire tout en assurant une relève locale de qualité.

Lumière sur cinq projets Ecole Primaire Kaleïdoscope à Vully-Les-Lacs Ouverte en 2017 pour 400 élèves, cette école se compose d’un sous-sol, d’un rez et de deux étages. Sa forme à sept facettes et le plan différencié de chaque étage permettent aux utilisateurs d’avoir des relations différentes avec le site qui s’ouvre sur la forêt, le lac et une grande cour tout en favorisant les échanges. Dans chaque classe, de grandes vitres vont du sol au plafond, ouvrant le champ de vision sur l’extérieur. La circulation centrale s’ouvre dur des vides creusés dans le volume : ces espaces aux couleurs vives animent le volume et colorent la lumière qui pénètre au cœur du bâtiment. Un édifice compact, exemplaire sur le plan énergétique avec notamment 760 m2 de cellules photovoltaïques sur le toit.

Marco Corda

Pascal Favre

235


Collège du Fey à Moudon Cette école a été conçue pour accueillir 22 classes plus un UAPE. Sa forme s’intègre au lieu tout en définissant les espaces extérieurs, qu’il s’agisse de l’entrée, de la cour ou encore du grand préau dont la portée a constitué un défi statique majeur pour les architectes. Au centre se trouve un grand espace de rencontre. La structure permet une circulation centrale et des échappées vers l’extérieur. Les classes très lumineuses avec de larges ouvertures sur toute la hauteur. Le traitement des façades avec des fenêtres en bois-métal et des lames en aluminium verticales s’inscrit dans des bandeaux en béton préfabriqué qui donnent son identité au bâtiment qui ouvrira en juin 2018.

Maison de la Santé à Moudon

Maison de la Santé à Moudon Ce bâtiment de 2000 m2 répartis sur trois étages se compose d’un grand parking en sous-sol, d’un centre d’accueil temporaire, de cabinets de consultation pour médecins et physiothérapeutes et des locaux du Centre médico-social local. Le bâtiment s’organise autour d’un noyau central concentrant les services, permettant ainsi de disposer librement les cloisons de division qui pourront s’adapter aux futurs besoins des usagers. Le bâtiment s’ouvre sur un hall d’entrée très généreux et lumineux et un grand espace de rencontre a été aménagé au rez-de-chaussée au vu de la mixité des fonctions du bâtiment. Les façades métalliques ont été conçues selon une variation de teintes aux tonalités de jaune, beige et gris. Un projet dont débutera en 2018 et qui se prolongera jusqu’au second semestre 2019. 236


Le Silo Bleu, résidence pour étudiants à Renens Situé à proximité de la gare, à l’emplacement d’un ancien silo à grains, le Silo Bleu est une tour de 45 mètres de haut conçue pour accueillir 305 étudiants. La volumétrie de l’ancien édifice a été conservée et retravaillée par des césures qui allègent et élancent le bâtiment. Labélisé Minergie P, il sera en réalité deux fois plus performant grâce aux façades composées pour moitié de panneaux photovoltaïques. Les étudiants profiteront d’un espace de fitness, d’un espace de co-working au rez et d’une grande terrasse de 250 m2 sur le toit avec une incroyable vue sur le lac. Afin de satisfaire le délai de réalisation de 14 mois, la structure sera en béton préfabriqué.

EMS La Lembaz à Valbroye Fruit d’un concours, cet EMS de 50 lits a été inauguré en juin 2017. Afin de répondre à la contrainte du site, creusé par rapport au niveau naturel du village, les architectes ont proposé un bâtiment connecté à tous les niveaux. Sa forme déployée permet de qualifier les espaces extérieurs qui se déclinent en parvis au sud, terrasse à l’ouest, jardin protégé à l’est. Le cœur du bâtiment contient deux noyaux de service et de circulation avec un vide qui se développe sur les trois étages permettant d’éclairer les locaux adjacents. Le rez se compose d’un plan très ouvert avec l’accueil, une cafétéria et un séjour qui se prolongent sur la terrasse extérieure. Les façades minérales en beige clair et rou-

geâtre marquent les découpes de l’édifice et ancrent le bâtiment dans le sol. Les matières et les couleurs ont été traitées de manière à favoriser une ambiance chaleureuse et enveloppante notamment par l’utilisation de matières naturelles comme le revêtement en bois des couloirs. Le bâtiment satisfait aux exigences du label Minergie P + Eco.

Epure Architecture et urbanisme SA Place St-Etienne 1 • CH-1510 Moudon Tél. +41 21 905 22 01 www.epure-architecture.ch

237


FREYSSINET SUSTAINABLE TECHNOLOGY

Un savoir-faire unique pour des travaux spéciaux Freyssinet, société internationale, plus grand groupe mondial de travaux spéciaux, a des bureaux à Moudon depuis 1970. On fait appel à sa compétence, reconnue dans toute la Suisse, pour des rénovations, des renforcements, des ouvrages neufs ou la mise aux normes parasismiques. Quelques chantiers pour illustrer l’étendue de leur travail.

CO Riaz – Fribourg

238


Rénovation et renforcement De concert avec un bureau d’ingénieurs, la société Freyssinet a travaillé à la rénovation de l’Abbatiale de Payerne. Ils ont proposé à la Commission Fédérale des Monuments Historiques, un système invisible de câbles de précontrainte posés à la verticale dans les piliers extérieurs, qui a permis à ce monument, érigé il y a plus de 800 ans, de cesser d’accroître l’écartement de ses murs. A Lausanne, la demande concernait le pont Chauderon qui devait être renforcé. Tous les convois exceptionnels qui traversent la ville devant l’emprunter, il était nécessaire qu’il soit consolidé pour résister. Après des analyses poussées de l’ouvrage, les ingénieurs de Freyssinet ont opté pour la mise en place de tissu carbone sur les poutres. Matériel résistant, à la solidité extrême, il est un complément idéal à l’armature existante et permet ainsi le renforcement de la structure. Luc Boileau, directeur de Freyssinet à Moudon, ne cache pas le plaisir que son équipe de 25 personnes et luimême ont pour ce type de demandes. Pour chacune, le travail est différent. Il faut analyser les ouvrages avec minutie et trouver la solution la mieux adaptée. Mise aux normes parasismiques Le barrage de Chancy-Pougny, sur le Rhône, a été mis aux normes parasismiques grâce à 12 tirants d’ancrage verticaux de grosse section. Ces tirants ont été insérés dans les 4 piliers porteurs par un procédé de forage. Pour les maintenir, une injection de béton a créé un bulbe d’ancrage qui permet ainsi à l’édifice de résister aux séismes qui pourraient survenir. Autre lieu, autre problématique pour ce nouveau mandat lié au parasismique qui est à l’étude chez Freyssinet à Moudon. Magnifique ouvrage d’art, l’Office Fédérale des Routes souhaite que le pont de Riddes, situé au dessus du Rhône, soit mis en conformité. Des directeurs techniques de chez Freyssinet, à la pointe du savoir, travaillent sur ce projet. Pour celui-ci ou d’autres, grâce aux données que leurs soumettent les bureaux d’ingénieurs, ils simulent des séismes sur des programmes informatiques pour voir quelle solution est la plus adaptée. A partir de cette étude, le choix est opéré et les travaux peuvent être programmés. Chancy-Pougny - Genève+France

Pont sur le Rhône – Valais Pont Chauderon – Vaud

Abbatiale Payerne – Vaud

La création d’ouvrages neufs Participer à l’élaboration de nouvelles écoles, de nouveaux immeubles, de nouveaux ponts fait partie intégrante des activités des employés de Freyssinet à Moudon. On leur doit des chantiers qui sont marquants par leur esthétisme et la technique qui les entoure, comme le pont de la Poya à Fribourg. Pour tout ce qui a trait à la construction, ils sous-traitent avec des entreprises d’ingénierie. On les retrouve ainsi sur des chantiers comme celui du nouvel édifice du CIO à Lausanne ou encore celui du nouveau Cycle d’Orientation à Bulle. Pour ce dernier, on a fait appel à eux pour la précontrainte des dalles, la fourniture d’armatures passives verticales pour le parasismique et la précontrainte verticale pour les ancrages de façade. En d’autres termes, le bâtiment est hyper résistant. Autre avantage, grâce à la précontrainte il n’y a pas de piliers ce qui offre, par exemple, à la salle de sport, une surface immense. Les chantiers ne manquent pas, comme vous l’aurez compris. Prochain grand ouvrage à venir, Freyssinet participe à la construction du stade Métarmophose à Lausanne.

Freyssinet

Z.I. du Grand-Pré 3D • CH-1510 Moudon Tél. +41 21 905 09 05 www.freyssinet.ch

239


La qualité au cœur du projet Basé à Orbe, DVSN SA est un développeur immobilier à taille humaine. Sa passion du travail bien fait lui permet de mener à bien des projets de qualité à l’identité unique sur le territoire vaudois. Zoom sur sa philosophie et sur l’un de ses projets phares : Les Jardins de la Poudrière.

240


Une entreprise familiale DVSN SA, comprenez DUVOISIN sans les voyelles, a été fondée en 2014 par la famille Duvoisin. Aujourd’hui dirigée par son fils Nicolas, l’entreprise est le fruit de la vente en 2008 du site des anciennes câbleries de Cossonay, valorisé pendant quatre ans par une autre société en main familiale. Créée pour mener à bien des projets d’envergure, comme « Les Jardins de la Poudrière » à Orbe, DVNS SA travaille principalement sur le nord vaudois et la région de Lausanne. Le développement immobilier pour spécialité Promoteur constructeur reconnu, DVSN SA a fait du développement de projet immobilier résidentiel sa spécialité. Recherche du terrain, achat, étude de marché, analyse de faisabilité, création du concept immobilier, elle maîtrise l’ensemble des étapes du processus de développement d’un projet. Sur le terrain, l’entreprise peut compter sur un réseau de partenaires de qualité partageant sa conception du travail bien fait et avec qui elle entretient des rapports de longue date basés sur la confiance et le partenariat. Parmi celles-ci, RDT54, chargée de la direction des travaux, avec qui elle partage ses locaux, mais aussi l’entreprise NOVAS, dirigée par Nicolas Duvoisin lui-même et un associé pour s’occuper de la commercialisation et de la gestion immobilière des projets développés par DVSN SA. Des partenariats qui permettent à l’entreprise Urbigène d’offrir un service à 360° à ses clients. Dernier exemple en date, le Clos de la Couronne à Chavornay. Mandaté par un propriétaire privé pour valoriser son terrain, l’entreprise a développé et commercialisé en avril 2015 une promotion de 33 appartements, à laquelle s’ajoute un immeuble de rendement de 11 appartements. Des projets uniques Forte de son expérience et de sa maîtrise des coûts et de la construction, DVSN SA est à même de tenir ses engagements, de garantir ses constructions, et de donner totale satisfaction à ses clients. Si le critère du prix reste important, elle s’engage à réaliser des constructions de haute qualité avec un haut degré de finition. Disponible et à l’écoute, elle accompagne ses clients à chaque étape sur la base d’un accord gagnant-gagnant. Se refusant à toute uniformité, DNSN SA réalise des concepts uniques à l’identité bien marquée. L’entreprise accorde notamment une importance particulière au site et au paysage dont elle valorise toutes les spécificités faisant de chaque contrainte un atout donnant sa véritable force au projet.

241


Zoom sur... LES JARDINS DE LA POUDRIÈRE La nature aux portes de la ville Véritable îlot de sérénité aux abords la ville, les Jardins de la Poudrière à Orbe offre depuis octobre 2017 dix résidences mitoyennes à la vente. Située à quelques minutes à pied du centre-ville, la promotion prend place sur un terrain naturel d’exception et s’illustre par son concept architectural en harmonie avec la nature environnante tout comme son concept environnemental. Un environnement naturel d’exception Située sur un ancien verger sur une parcelle de 5675 m2, cette promotion s’inspire de la beauté du paysage alentour. Les jardins accueilleront une multitude d’arbres fruitiers ainsi qu’un gazon naturel propice au développement de la diversité. Une zone spécialement dédiée au jardinage sera mise à disposition des habitants avec des jardins potagers et une cabane à outils et une place de jeux sera créée pour les enfants. Un cadre de choix auquel s’ajoute la tranquillité du lieu, libre de la circulation de par la création de parkings extérieurs à proximité. Un concept unique Le concept architectural de la promotion se veut en total harmonie avec la nature environnante. Les façades sont marquées par l’horizontalité d’un bardage en fibrociment rappelant le bois et les grands vitrages orientent les espaces vers l’extérieur. Chaque résidence comporte deux entrées individuelles différentes, assurant l’aspect privatif de chaque logement. Des 5,5 pièces de 140 m2 répartis sur trois étages avec une terrasse individuelle de 25 m2. Faisant la part belle au bois, les intérieurs se veulent lumineux, ouverts et fonctionnels avec notamment des équipements de domotique. 242

Des logements durables L’ensemble du projet a été porté par une conscience environnementale aiguisée avec par exemple une enveloppe du bâtiment et une isolation supérieurs aux standards actuels, des panneaux photovoltaïques intégrés au toit ainsi qu’un réseau de chauffage à distance à bois. La structure des bâtiments présente un bilan carbone à faible énergie- grise et le revêtement des façades nécessite peu d’entretien et apporte une durabilité en termes d’esthétisme. A cela s’ajoute une proximité des transports en commun évitant l’usage de la voiture. www.jardins-poudriere.ch


A venir... AZURA Azura est une charmante promotion de 15 appartements située au cœur du village de Romanel sur Lausanne. Proche de toute commodité et des transports publics, elle offre un concept de bâtiment avec trois entrées distri-

buées autour d’une cour intérieure le tout sur un parking souterrain commun. Un soin particulier sera donné aux énergies renouvelables et à l’efficience énergétique. www.azura.immo

DVSN SA

Rue des Terreaux 54 • CH-1350 Orbe Tél. +41 21 566 77 22 info@dvsn.ch • www.dvsn.ch

243


Yverdon-les-Bains Région, au rythme de l’hiver Le massif jurassien est un allié de choix pour lutter contre la déprime hivernale et retrouver la forme dans un écrin de nature préservée ! Dès le retour des sommets enneigés, la Région d’Yverdon-les-Bains invite à la découverte ainsi qu’à la pratique d’activités hivernales. La destination de SainteCroix / Les Rasses possède une installation idéale pour débuter un sport d’hiver et progresser, dans un cadre enchanteur. L’amusement y est garanti puisque le Télébob de Mauborget permet au lugeur en herbe de s’adonner aux plaisirs de la glisse sans effort. De plus, avec ses 65 km de sentiers hivernaux, Yverdon-les-Bains Région tend à devenir la plus grande destination de Suisse pour la pratique de la raquette à neige. Le paysage enneigé de Sainte-Croix / Les Rasses digne du grand Nord propose également d’excellentes possibilités en matière de ski de fond. La plupart de ces itinéraires donnent accès à d’authentiques chalets d’alpage, inaccessible en voiture l’hiver, proposant des mets traditionnels dans un cadre dépaysant. Yverdon-les-Bains Région offre également de nombreuses occasions de se faire du bien que ce soit au Centre Thermal d’Yverdon-les-Bains ou encore au Centre Revital des Rasses. Dès lors, une question se pose en toute logique. Pourquoi se rendre dans des domaines skiables surpeuplés se trouvant à plusieurs heures de routes bouchonnées, alors que tout se trouve au cœur du Jura ? Pierre Droz, directeur régional du tourisme Yverdon-les-Bains Région (ADNV)

Vallorbe © Parc Jura Vaudois

244


YVERDON-LES-BAINS RÉGION

Un hiver à Yverdon-les-Bains Région Face au lac de Neuchâtel, aux Alpes et au Mont-Blanc, Yverdon-les-Bains Région regorge d’activités énergisantes et ressourçantes au cœur du massif jurassien enneigé. La nature de Sainte-Croix / Les Rasses est riche et regorge de vie, même en période hivernale. Petit Paradis pour la pratique des sports d’hiver Petit paradis familial, la station propose plus de 20 km de pistes de ski alpin adaptées à tous les niveaux, dont une piste éclairée la nuit, ainsi qu’un Télébob à Mauborget pour petit et grands. Amusement garanti ! Perchée à quelque 1100 mètres d’altitude, la patinoire de L’Auberson, l’une des seules patinoires naturelles à ciel ouvert en Romandie, offre aux amoureux du patin à glace d’inoubliables moments. Les amateurs de ski de fond (classique et skating) profiteront de plusieurs circuits complets totalisant près de 100 km à travers une nature sauvage et préservée digne des paysages nordiques. Les fondeurs pratiqueront leur sport favori également de nuit puisque le circuit entre Les Rasses et les Cluds est éclairé. Autre sport d’hiver dédié à la découverte des pâturages et des forêts enneigés : la raquette à neige. Les randonneurs emprunteront 11 sentiers balisés et se laisseront surprendre par de timides rencontres avec les animaux peuplant les grands espaces paisibles de SainteCroix / Les Rasses. Il est d’autant plus enchanteur d’emprunter les sentiers accompagné d’un guide de moyenne montagne qui en connaît les recoins et qui aime partager son savoir et ses anecdotes. Du 25 novembre 2017 au 21 mars 2018, 14 balades accompagnées en raquette,

organisée par l’Office du tourisme de Sainte-Croix / Les Rasses, permettent d’explorer le Jura et de découvrir la vie hivernale de la faune et la flore. Finalement, les chalets-restaurants et les terrasses bordant les pistes et chemins de randonnées accueillent les visiteurs souhaitant se restaurer ou simplement se reposer au soleil et retrouver des forces.

Sainte-Croix © D. Carlier

Sainte-Croix

Sainte-Croix

© D. Carlier

© SCRMBJV

245


Centre thermal d’Yverdon-les-Bains © CTY

Salle de bien-être Centre Revital des Rasses © Centre Revital

Sainte-Croix © Claude Jaccard / www.vaud-photos.ch

246

De purs instants de calme et de délassement La région d’Yverdon-les-Bains se distingue également par des moments de détente et de sérénité. Bien plus qu’un hôtel, le Centre Revital est un oasis de paix proposant des séjours hors du temps pour retrouver une nouvelle énergie. Proposant une vue imprenable sur la chaîne des Alpes, le Mont-Blanc et la Jungfrau, le Grand Hôtel des Rasses est idéalement situé à quelque pas de la station de ski de Sainte-Croix / Les Rasses, au départ de nombreuses randonnées hivernales. Finalement, le Centre thermal d’Yverdon-les-Bains, capitale du thermalisme vaudois, offre un cadre idéal pour se relaxer après une journée sur les pistes.


Vignoble les Côtes de l’Orbe © Claude Jaccard / www.vaud-photos.ch

Les événements hivernaux à ne manquer sous aucun prétexte

Des idées innovantes pour prolonger le séjour

Chasse au trésor et fondue au chocolat pour les familles La nouvelle balade ludique et didactique au départ du Col des Etroits est composée de quatre jeux d’énigmes conduisant à la dégustation d’une délicieuse fondue au chocolat au Gîte du Mont-des-Cerfs. Les familles ont désormais la possibilité de partir à l’aventure dans le Jura de décembre jusqu’à la mi-mars. Une chasse au trésor originale et hivernale à faire avec ou sans la neige ! Journée des pistes à l’Auberson – Balade gourmande Sillonner les paysages féériques et enneigés du Jura tout en dégustant des produits du terroir d’Yverdon-lesBains Région, c’est ce que propose la Journée des pistes le 3 février 2018. Sur une boucle de 5 km, trois haltes gourmandes attendent les fondeurs et les randonneurs à pied ou en raquette. Le carnaval de Sainte-Croix / Les Rasses du 16 au 18 février Carnaval le plus important d’Yverdon-les-Bains Région, il permet aux petits et grands de vivre trois jours de fête populaire, du 16 au 18 février. Guggenmusik, costumes, cortège... autant d’animations folkloriques qui donnent l’opportunité de se réunir et de partager des moments de convivialités.

Balade œnotouristique dans les Côtes de l’Orbe Développée dans toutes les régions vitivinicoles du canton de Vaud, une balade œnotouristique a été mise sur pied dans les Côtes de l’Orbe afin de réunir les opportunités touristiques et viticoles. Grâce à l’application mobile gratuite « Vaud:Guide », les trésors cachés du plus ancien vignoble de Suisse, les Côtes de l’Orbe, se dévoilent de manière ludique, interactive et immersive. Guidé par le GPS de leur smartphone, les œnotouristes peuvent découvrir plus de 30 curiosités, jouer au quizz spécialement conçu pour la région et se prendre en photo dans un cadre idyllique. Visites guidées d’Yverdon-les-Bains en triporteur Petits et grands sont invités à embarquer dans des triporteurs électriques afin de découvrir toute les richesses de la ville Triporteurs à Yverdon-les-Bains d’Yverdon-les-Bains, de ©Alexandre Puglisi manière moderne et écologique. Sur demande, les guide-conducteurs emmènent les curieux le long du bord du lac de Neuchâtel, dans les ruelles surprenantes de vieille ville jusqu’à la place Pestalozzi.

Office du Tourisme d’Yverdon-les-Bains

Carnaval de Sainte-Croix © Bertrand Pfaff

Avenue de la Gare 2 • CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 423 61 01 • Fax +41 24 426 11 22 info@yverdon-les-bains.ch www.yverdonlesbainsregion.ch

247


KARTING DE VUITEBOEUF

Ambiance, amusement et adrénaline, au programme ! Le karting de Vuiteboeuf fait accourir les foules d’adultes comme d’enfants, tous à vouloir se faire plaisir au volant d’un karting sur le plus grand circuit de Suisse. Philippe Ossola, son propriétaire, passionné de sports automobiles, a fêté en 2017 les 20 ans de sa maison. Il n’y a pas de hasard, rencontre avec en bruit de fond les moteurs qui rugissent !

248


Du matériel et un parcours unique Il est 10 h 30 du matin et déjà on se presse pour venir tourner. Groupes d’adultes, enfants hyper motivés, tous sont là pour se faire plaisir. Et du plaisir, sur ce circuit unique en Suisse, ils en ont car on met à leur disposition 25 kartings de 28cv dignes de ceux qui sont utilisés dans les compétitions, là encore un « + » que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en Helvétie. Les personnes souffrant d’un handicap au niveau des jambes peuvent aussi s’adonner à ce sport puisque 4 engins leurs sont spécialement dédiés. Indoor et outdoor, 1600 mètres de piste attendent les férus en toute saison. Equipés d’un casque et d’une combinaison, sous le soleil comme sous la pluie, ça tourne !

Les offres Les cessions se font par 10 minutes. Les enfants peuvent découvrir dès 3 ans, accompagnés d’un adulte, les joies de la vitesse et s’y adonner seuls dès 8 ans. Que l’on vienne en solo ou en groupe, nombre de formules sont proposées. Les sociétés qui souhaitent faire une journée de team building peuvent louer une salle qui accueille 50 personnes, déjeuner ou dîner et bien évidemment faire du karting. Enterrement de vie de jeune fille ou de vie de garçon sont aussi monnaie courante, sur réservation. « Grands prix » est une formule qui permet d’organiser sa venue à la carte. On veut juste faire un tour, on veut faire de l’endurance, tout est proposé rien n’est imposé. 249


Suivre une formation avec un champion du monde Certains se découvrent une véritable passion dans le karting et souhaitent aller plus loin, en suivant des cours. Au Karting de Vuiteboeuf, c’est un champion du monde d’endurance, champion suisse 2017, Nicolas Rohrbasser qui est à la manœuvre, autant dire que ses compétences ne sont pas à remettre en doute. Le mercredi aprèsmidi pour les enfants autant filles que garçons, à d’autres moments de la semaine pour les adultes, pendant 1 h, on progresse. Au programme, de la théorie, puis 10 minutes de roulage qui sont filmées, un debrief pour corriger les points faibles et de nouveau 4 séries de 10 minutes et de discussions. Le succès est au rendezvous, il est obligatoire de réserver les places sont limitées et la demande importante. Pour vous faire plaisir, pour vos événements, n’hésitez pas à consulter le site kartingvuiteboeuf.ch qui vous donnera toutes les informations sur les horaires, la restauration, les formules et à vos volants !

250


Karting de Vuiteboeuf

Chemin du Bochet 2 • CH-1445 Vuiteboeuf / Yverdon Tél. +41 24 459 19 22 www.kartingvuiteboeuf.ch

251


INTERVIEW

NICOLAS LEUBA

UPSA-Vaud

L’automobile, une corporation en pleine mutation S’il est une chose que l’on ne peut pas contredire c’est l’énergie que Nicolas Leuba, président de l’UPSAVaud, et ses équipes mettent à faire avancer, grandir et s’épanouir leur union. Avec plus de 400 membres, soit la majorité des garagistes du canton, ils s’engagent pour ces derniers et les soutiennent dans leur travail. Une présence sur tous les fronts que Nicolas Leuba raconte pour Bien Vivre en Pays de Vaud.

© V. Verissimo

Sébastien Loeb - Partenariat UPSA-Vaud et Rallye du Chablais 2017 © Rallye du Chablais

252


Le comité de l’UPSA-Vaud de gauche à droite : Claude Liechti, Patrick Brender, Michel Santus, Nicolas Leuba, Jean-Pierre Trachsel, John Desmeules, René Bourgeois, Jean-François Pichollet, Alexandre Oulevey, Jean-Luc Pirlot

Est-ce que l’UPSA-Vaud a des spécificités propres à elle ? La section UPSA du canton de Vaud est la deuxième de Suisse après Zurich en termes de garages représentés. Notre principale spécificité est la géographie de notre canton puisqu’il peut être aussi urbain que rural. Nous comptons nombre de grands garages qui représentent une ou plusieurs marques et 30% de petits ateliers de « campagne » multimarques. Contre toute attente, ils travaillent beaucoup car il faut savoir que la Suisse et plus spécialement le canton de Vaud, au prorata du nombre d’habitants, a l’un des taux les plus importants de motorisation en Europe. Les votations de février 2017 concernant la création du FORTA, que vont-elles changer ? C’est une très bonne nouvelle que le oui soit passé. Le Forta (fonds routiers), dorénavant inscrit dans la Constitution, va permettre d’exploiter et d’entretenir les routes nationales, de nouvelles infrastructures sont en discussion pour désengorger certains points et réduire les goulets d’étranglement. Notre canton ne sera pas en reste puisque ce fond va se concentrer sur le réseau vaudois. Un nouveau centre de formation est en point de mire, pourquoi ? Chaque année, tous métiers confondus, nous accueillons plus de 600 apprentis. Les jeunes suivent des cours théoriques mais aussi de la pratique en ateliers. Les locaux actuels devaient impérativement être agrandis. Depuis plus de 30 ans, notre centre d’Yverdon-les-Bains a formé plus de 7000 personnes. Le Comité UPSAVaud, les enseignants et la direction avons, d’un commun accord, préféré opter pour la construction d’un nouveau bâtiment. De plus, notre branche professionnelle

Centre de formation à Yverdon-les-Bains © V. Verissimo

est en pleine mutation avec des véhicules de plus en plus avancés au niveau technologique. C’est pourquoi le Y Park à Yverdon-les-Bains, premier et plus vaste parc technologique de Suisse, nous semblait parfait. Les travaux devraient démarrer en 2018 si tout se passe bien et le centre ouvrir en 2020. Comment attire-t-on les jeunes vers les métiers de l’automobile ? Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a une forte synergie avec les métiers voisins tels que le transport routier, les garages 2 roues et la carrosserie. Ensemble, chaque année, nous prenons un stand au Salon des Métiers qui se déroule au Palais de Beaulieu à Lausanne en novembre. C’est une vitrine parfaite pour présenter nos formations. Evidemment, pour attirer du monde, on organise des animations comme des concours de montage-démontage, on présente des films et documentaires. Nous sommes également très proches des réseaux sociaux comme Facebook avec une page qui s’appelle « des métiers pour toi ». Avec les changements radicaux qui s’opèrent aujourd’hui sur les véhicules avec une forte montée en puissance de la technologie, les jeunes savent que ce sont des métiers d’avenir ce qui a une incidence positive sur le nombre d’entre-eux qui entrent en formation. 253


Parmi 236 CFC décernés en 2017, Anna Carolina Van Meekeren a obtenu la meilleure moyenne, elle est félicitée par le président UPSA-Vaud

T. Shopfer, apprenti mécatronicien, J. Desmeules, formateur

© V. Verissimo

La formation suisse serait-elle un modèle pour d’autres pays ? En effet, nous avons accueilli en mai 2017, une délégation du Kosovo composée de membres du Consulat de Genève et du Vice-ministre des transports du pays à notre centre de formation d’Yverdon-les-Bains. Le but était d’échanger des informations sur les bonnes pratiques dans le domaine du transport et de la formation professionnelle. Notre modèle qui conjugue formation et expérience professionnelle dispensée par des maîtres d’apprentissage a fait ses preuves. L’idée est de faire un copié-collé au Kosovo et l’UPSA-Vaud est prête à accompagner les autorités kosovares dans le processus de création de centres similaires dans leur pays.

UPSA-Vaud un modèle de formation pour le Kosovo – rencontre en Suisse, mai 2017 © V. Verissimo

Est-ce que les filles y viennent ? A notre plus grande joie et satisfaction, 10% de l’effectif du centre de formation est composé de filles. Les métiers de l’automobile et du transport se déclinent au masculin et au féminin. Ainsi elles peuvent suivre des formations en assistante maintenance automobile, conductrice de véhicules légers et véhicules utilitaires, employée de commerce de base ou élargie, assistante gestionnaire du commerce de détail, mécanicienne en maintenance d’automobiles véhicules légers ou utilitaires et pour finir mécatronicienne d’automobiles véhicules légers ou utilitaires. Le panel est large, c’est pourquoi il séduit. Lors des dernières promotions, 236 CFC ont été décernés dont 21 à des jeunes femmes. Dans un contexte en évolution « supersonique » qui promet un bel avenir et une certaine garantie d’emploi, il n’y a plus de frontières au sexe des prétendants. D’ailleurs, c’est une jeune femme, Anna Carolina Van Meekeren qui a obtenu la meilleure moyenne générale (5,63) pour sa formation élargie d’employée de commerce dans le secteur automobile. 254

Pourquoi UPSA-Vaud soutient le Rallye du Chablais ? Depuis 2 ans, nous soutenons ce rallye et reconduisons notre partenariat pour 2018. Le lien entre le sport automobile et les professionnels du milieu est évident. En s’associant à cette course cela permet d’élargir la communication de la manifestation phare du canton et de valoriser des intérêts communs autour de l’automobile sous toutes ses formes. Le Rallye du Chablais est la seule compétition internationale et inter-cantonale ayant lieu chaque année et qui attire les foules.

UPSA–Vaud

Centre Patronal Rue du Lac 2 • CH-1094 Paudex Tél. +41 58 796 33 00 • Fax +41 58 796 33 52 jlpirlot@centrepatronal.ch www.upsa-vd.ch www.formation.upsa-vaud.ch www.metiersauto.ch


LE PLUS GRAND CHOIX DE VÉHICULES EN ROMANDIE

Alfa Romeo – BMW – DFSK – Fiat – Ford – Jaguar – Jeep – Kia Land Rover – Lexus – Mini – Mitsubishi – Subaru – Suzuki – Toyota – Volvo


PSA RETAIL LAUSANNE

Pour un service irréprochable Concessionnaire Citroën et DS, PSA RETAIL Lausanne est votre partenaire automobile de confiance dans le canton de Vaud. Il s’illustre par la qualité de ses prestations et son sens étroit des relations. Portrait.

Façade de la concession aux couleurs des 2 marques

256


L’histoire d’un garage Le garage de Lausanne-Crissier a été fondé en 1973 par Henri Favre. En 1997, il devient l’une des succursales suisses de Citroën avant d’être intégré au groupe PSA Retail en juillet 2017, tout comme les succursales de Berne, Genève et Zurich pour ne faire qu’une seule et unique entité PSA RETAIL. Dirigé par PierreHenri Cressac depuis 2014, le garage a été entièrement rénové en 2017 à l’occasion de l’introduction de la marque DS. Avec deux concepts stores bien distincts, pop et coloré chez Citroën, sobre et élégant chez DS, c’est la première concession de Suisse bi-marques aux deux nouvelles identités de marques. Un partenaire pour de multiples services Concessionnaire Citroën et DS, PSA RETAIL Lausanne accueille ses clients dans deux showrooms respectivement de 750 m2 et 200 m2 chacun aux standards des deux marques. Il propose un large choix de véhicules dont une gamme étendue d’utilitaires Citroën ainsi que les dernières nouveautés des deux marques comme le nouveau SUV DS7 Crossback. A la vente, s’ajoutent un service après-vente performant dans des ateliers parfaitement équipés ainsi qu’un magasin de pièces détachées pour les deux marques qui permet une grande réactivité selon les interventions. Le garage dispose d’un large parc d’occasions toutes marques avec une soixantaine de véhicules exposés en permanence et renouvelés tous les huit jours grâce au réseau occasions PSA Retail Suisse qui compte plus de 400 références (en stock permanent livrable sous 5 jours). Il s’occupe également de la carrosserie via un partenaire agréé et propose de nombreuses solutions de financement et d’assurances attractives. Une offre de prestations complètes qui permet à ses clients d’avoir un seul et unique interlocuteur quels que soient leurs besoins.

Pierre-Henri Cressac et le fondateur du garage M. Henri Favre © Photos : Thibault Demurgé

L’expertise au service du client Qu’il s’agisse de l’accueil, de la vente ou de l’après-vente, les clients bénéficient d’un service spécialisé Citroën ou DS. Les collaborateurs sont en effet répartis en deux équipes bien distinctes, formés et équipés selon leur poste par les marques elles-mêmes. A la clé, une parfaite connaissance des véhicules et un conseil sur-mesure. Disponibles et à l’écoute, les conseillers orientent le client vers le véhicule qui lui correspond en fonction de ses besoins, attentes et de son budget. Celui-ci a la possibilité de tester jusqu’à 48 heures les voitures à l’essai et les configurateurs numériques lui permettent de se projeter dans le véhicule de son choix. Au service d’une clientèle principalement locale, le garage veille à maintenir une ambiance conviviale qui s’illustre tant au service qu’à l’accueil. « Avant de vendre, nous souhaitons avant tout que nos clients passent un moment agréable et se sentent en confiance » explique Pierre-Henri Cressac. Une philosophie du service bien particulière qui explique les succès du garage avec 700 voitures neuves et 600 voitures d’occasion vendues par an.

Espace détente du show-room Citroën

DS7 Crossback

Show-room de la marque DS Automobiles

257


Deux marques complémentaires Riche de 100 ans d’histoire, la marque Citroën a pris un virage important il y a une dizaine d’années pour s’imposer aujourd’hui comme une marque innovante et moderne. Fun, fonctionnelle et ergonomique, la gamme séduit de plus en plus d’utilisateurs qui apprécient notamment son excellent rapport qualité/prix. Marque haut de gamme, DS Automobiles incarne le savoir-faire français du luxe. Forte d’un héritage exceptionnel et animée par l’esprit d’avant-garde, elle perpétue les valeurs d’innovation et de distinction de la DS de 1955. Les marques ont d’ailleurs reçu trois fois de suite le prix du « moteur de l’année ». Nouvelle C3

Pierre-Henri Cressac, directeur de la succursale © Photos : Thibault Demurgé

Des interventions transparentes Parce que la confiance de la clientèle est un aspect essentiel pour PSA RETAIL Lausanne, le garage a mis en place un service vidéo pour toutes les voitures passant dans ses ateliers. Un diagnostic filmé est effectué par les collaborateurs et envoyé directement au client via l’application smartphone CIT NOW. Celle-ci lui permet de visualiser l’état de son véhicule et d’approuver ou non les éventuelles réparations supplémentaires. « Le métier de garagiste souffre d’une mauvaise image et cette transparence permet de rétablir de la confiance », précise Pierre-Henri Cressac.

Soirée d’inauguration du 26 octobre 2017

258


750 m2 d’exposition pour le showroom Citroën

Une culture d’entreprise communautaire PSA RETAIL Lausanne compte 28 collaborateurs. Ensemble, ils forment une équipe dynamique et complémentaire travaillant sur la base de valeurs communes comme l’écoute, l’entraide et le respect. Veillant au bien-être et à la bonne entente des salariés, la direction manage ses équipes selon une dynamique participative et en toute transparence. « Nos collaborateurs sont régulièrement informés de la santé de l’entreprise, des objectifs à atteindre et des grandes décisions prises », ajoute PierreHenri Cressac. Si elle a connu un renouvellement de ses effectifs il y a quatre ans, elle peut compter aujourd’hui sur des collaborateurs fidèles et engagés. Entreprise formatrice, PSA RETAIL Lausanne accueille actuellement trois apprentis. Un engagement pour la jeunesse qui tient particulièrement à cœur de son directeur : « Former est une obligation. Nous sommes une importante maison, avec un grand savoir-faire que nous tenons à transmettre afin d’assurer une relève de qualité ».

Espace de livraison

PSA RETAIL Lausanne

Nouveau C3 Aircross

Route de Prilly • CH-1023 Crissier Tél. +41 21 631 91 91 • Fax +41 21 631 91 92 crissier@citroen.ch • www.dealer.citroen.ch

259


INTERVIEW

JEAN-DANIEL CARRARD

SYNDIC D’YVERDON-LES-BAINS

« La douceur de vivre rime avec des prestations de premier ordre » Chef-lieu du district du Jura-Nord Vaudois, Yverdonles-Bains est une ville où il fait bon vivre. Elle offre un cadre de vie unique entre le lac, la montagne et la campagne et propose des prestations et services de premier plan à sa population. Une ville en pleine mutation comme nous l’explique Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon-les-Bains depuis janvier 2015.

Projet Gare-Lac

260


Place d’Armes, vue depuis le collège

Temple d’Yverdon-les-Bains

Quelles sont les priorités de la Municipalité pour les années 2016-2021 ? Les axes stratégiques de la Municipalité récemment renouvelée sont déclinés autour de 4 grandes lignes directrices – faire rayonner la ville, bâtir la ville de demain, promouvoir la qualité de vie et administrer la ville pour le citoyen –, autant d’objectifs à atteindre au fil de cette législature. Le rapprochement d’Yverdon-les-Bains à son lac figure en tête de ces priorités, en vue de renforcer son statut de ville d’eau, de nature et de plage. De nombreux projets sont donc prévus dans l’intention de revaloriser les rives de la Cité thermale, y développer des infrastructures de qualité et favoriser l’animation de ce secteur privilégié. La création d’un port est étudiée, tout comme le développement d’activités lacustres et la rénovation du stade municipal, situé dans le secteur, afin d’étendre la force d’attraction d’Yverdon-les-Bains et de se démarquer en tant que ville dans laquelle la douceur de vivre rime avec des prestations de premier ordre. Sachant le fort essor que connaît la Ville, quels sont les principaux défis auxquels elle doit faire face ? D’ici 2030, la Ville accueillera 8000 habitants supplémentaires sur les 12 000 prévus pour l’ensemble de la région. Cette importante hausse démographique impose une réflexion concernant le développement d’emplois et de nouvelles infrastructures de logement, deux aspects essentiels pour accompagner cette croissance de manière optimale. De nombreux plans de quartiers et grands projets sont donc en cours, dont notamment Gare-Lac, prévoyant un nouveau quartier pouvant accueillir près de 3800 habitants et 1200 emplois. Cette augmentation de la population soulève également la question de la mobilité et du stationnement. Parmi les grands projets permettant d’apporter des réponses à ces défis, figure le réaménagement de la Place d’Armes, comprenant la création d’un parking souterrain de plus de 1000 places, prévu pour 2019. Où en est le projet Gare-Lac ? La première réalisation concrète du secteur Gare-Lac a débuté cet été avec le lancement du chantier du Collège des Rives. Cet établissement, dont la première pierre a symboliquement été posée en septembre 2017 par la Municipalité, accueillera quelque 700 élèves dès la rentrée d’août 2019. Cet investissement de 56 millions illustre une ambition de renforcer les prestations des citoyens d’aujourd’hui, tout en se préparant à accueillir les habitants de demain. Composé de 35 classes, le Collège des Rives a en effet pour objectif de répondre à l’augmentation du nombre d’élèves dans la capitale du Nord Vaudois. 261


Collège des Rives © Pont 12

Collège des Rives © Pont 12

Skatepark © Roy photographie

262

La Municipalité d’Yverdon-les-Bains est très active dans la promotion du sport. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Yverdon-les-Bains se profile comme un pôle d’excellence en matière de sport. Nous avons en effet à cœur de valoriser et d’enrichir l’offre d’activités sportives. Pour ce faire, le Service des sports a récemment présenté son plan directeur des sports, définissant une stratégie précise et ambitieuse en termes de développement innovant et durable de l’activité physique dans la Cité


Urban project © Pyr Urbanblock

Château d’Yverdon-les-Bains

thermale. A travers ce plan, la Ville fait le pari de sensibiliser la population à la santé durable, renforcer son soutien aux sociétés sportives, enrichir le calendrier des manifestations organisées par le Service des sports et les associations, ainsi que consolider l’accès au sport pour tous les publics et le développement des équipements sportifs de la Ville. La Ville d’Yverdon-les-Bains a accueilli le 20 août dernier pour la première fois l’Urban Project. Comment s’est déroulé l’événement ? En effet, suite à la construction du nouveau skatepark et face au succès de ce dernier, la Ville d’Yverdon-les-Bains a saisi l’opportunité d’y accueillir l’ultime étape de l’Urban Project Tour, un événement dédié aux activités sportives et culturelles à consonance urbaine. Cette démarche vise à valoriser auprès d’un large public les sports et arts de la rue grâce à une étroite collaboration avec les acteurs locaux et régionaux du domaine. L’événement fut un grand succès, accueillant un public nombreux et hétéroclite. Une météo radieuse ainsi que différentes animations, telles que la finale de basket 3x3, les compétitions de skateboard ou celles de breakdance, ont enthousiasmé les visiteurs et fait de cette journée une formidable réussite ! Quels sont les objectifs de la Ville en matière de communication vis-à-vis de la population ? Nous souhaitons renforcer le dialogue entre l’administration communale et les yverdonnois. Pour ce faire, les moyens de communication existants ont été repensés, afin de proposer un nouveau concept de présentation des actualités de la Ville, plus réactif, attractif, et au plus proche de la population. Regroupées sous le label Rive Sud, les informations de la commune se déclinent sur trois supports différents : une page dédiée dans le journal régional et publiée huit fois par an, une newsletter en format papier envoyée chez les habitants de la commune tous les deux mois, et une newsletter digitale envoyée une fois par mois. Couvrant

© Laurent Bailly

Grande Cariçaie © Benoît Renevey

les grands événements à ne pas manquer, les étapes décisives dans le développement des projets à large résonance ou encore le reflet de la vie des quartiers, Rive Sud a pour objectif d’informer des activités de la Ville plus fréquemment et selon les habitudes de tout type de lecteur. 263


DOLCI ARCHITECTES

L’expérience au service du projet Fondé il y a 62 ans à Yverdon-les-Bains, Dolci Architectes est actif dans le domaine de la conception, du développement et de la réalisation de projets d’architecture et d’urbanisme. Si le bureau a connu il y a deux ans un changement de direction, son savoir-faire, sa créativité et son engagement pour la qualité sont restés intacts. Zoom sur un bureau aux savoir-faire reconnus.

264


Une direction renouvelée Dolci Architectes a été fondé en 1956 par Franck Dolci, l’un des premiers urbanistes du canton. En plus d’un demi-siècle d’activité, l’atelier d’architecture et d’urbanisme s’est développé pour atteindre aujourd’hui 40 collaborateurs et un savoir-faire reconnu. Dolci Architectes est aujourd’hui dirigé par les deux associés, Sandro Pacifico et JeanFrançois Loup, appuyés par une direction opérationnelle formée de trois collaborateurs. De quoi assurer la pérennité et le développement futur du bureau. Une vision globale du projet Actif dans toute la Suisse romande, Dolci Architectes travaille aussi bien sur des projets de petite taille que sur des objets de grande envergure, notamment dans le secteur tertiaire et industriel. Le bureau bénéficie des compétences transversales d’une équipe pluridisciplinaire comprenant architectes, urbanistes, directeurs de travaux mais également des architectes d’intérieur et des architectes paysagistes. De plus, des spécialistes interviennent de manière complémentaire sur chaque projet afin de garantir une approche qualitative des projets. « Cela nous permet d’avoir une vision globale des projets et de veiller à l’harmonie de ses différentes composantes », explique Sandro Pacifico. Le bureau fournit également des prestations de conservation d’ouvrages et d’entretien des bâtiments dans tous les secteurs de l’immobilier et notamment au niveau des bâtiments faisant partie du patrimoine historique. Simplicité et rigueur Fournir des prestations d’excellence et répondre aux attentes de ses clients, tels sont les objectifs de Dolci Architectes. Disponible et à l’écoute des Maîtres d’ouvrage, le bureau travaille sur la base de rapports de confiance et de partenariat pour les accompagner dans leurs besoins spécifiques et leur proposer une expression architecturale appropriée. En adoptant un processus global de planification associant l’ensemble des spécialistes nécessaires au développement et au bon déroulement du projet, Dolci Architectes garantit des

solutions qualitatives, complètes et durables. Loin de vouloir imposer une marque architecturale, le bureau propose avant tout une architecture contextuelle tenant compte du lieu, des caractéristiques du site et du paysage environnant. Des collaborateurs passionnés Dolci Architectes ce sont 40 collaborateurs passionnés issus de formations et de cultures différentes. « Cette diversité donne à notre bureau une ouverture et une force imaginative toute particulière », précise JeanFrançois Loup. La hiérarchie, plutôt ouverte, favorise les échanges et la créativité des collaborateurs qui ont une grande force de proposition sur les projets. Entreprise formatrice, Dolci Architectes accueille actuellement quatre apprentis ainsi que des stagiaires architectes. Un engagement pour la formation qui tient particulièrement à cœur aux deux associés pour qui former et assurer la relève est un devoir.

Quelques projets La tour Invictus – Quartier de la Scierie – Yverdon-les-Bains Haute de 52 mètres, la tour Invictus sera bientôt l’emblème du quartier « A la Scierie », composé de deux immeubles d’habitation et d’un immeuble dédié aux activités commerciales. Construite à l’emplacement d’un ancien silo à grains, dont elle reprend en tous points les volumes, cette tour à l’affectation mixte comprend un sous-sol, 6 niveaux de surfaces administratives, un niveau mixte et 10 niveaux de logements, pour un total de 29 appartements et 1140 m2 de surfaces administratives. Un projet à l’architecture affirmée jouant avec légèreté et transparence. L’ensemble en cours de chantier sera terminé à la fin de l’été 2018. 265


Construction d’un bâtiment d’enseignement et de formation – Grandson Ce grand bâtiment dédié à la formation, permet de réunir sur un même site l’ensemble des ateliers du centre de formation professionnelle spécialisée – CFPS. Le bâtiment comprend un rez-de-chaussée et un étage dédié aux ateliers de formation ainsi qu’un attique dédié aux salles de classes et locaux administratifs. Le bâtiment, orienté nord-sud, est caractérisé par le jeu des décrochements de l’attique et par le traitement de la tête du bâtiment en biais. L’expression du bâtiment est caractérisée par des vitrages horizontaux qui assurent la cohérence architecturale de l’ensemble. Le chantier débutera en 2018 pour se terminer à l’été 2019.

© Thomas Jantscher

Parking Philip Morris – Serrières En 2014, Dolci Architectes a réalisé un parking en silo pour la société de Philip Morris SA à Serrières. Composé de quatre niveaux sur terre, il offre 240 places de parc. Le deuxième niveau reprend la passerelle existante qui enjambe la route cantonale et permet de relier facilement le site de production. La façade est habillée avec des éléments de caillebotis au rythme aléatoire permettant d’offrir une lecture linéaire du bâtiment tout en bénéficiant de la privacité d’un parking fermé. 266

© Thomas Jantscher


© Lucas Delachaux

© Lucas Delachaux

© Lucas Delachaux

Création d’un triplex – Yverdon-les-Bains En 2016, Dolci Architectes a été mandaté pour valoriser le volume de deux appartements existants, au 2e et 3e étage d’un immeuble du centre historique et aménager les combles dévolus à un galetas afin d’en faire un appartement en triplex. La typologie des plans a été totalement repensée avec une circulation verticale propre à l’appartement pour relier les trois niveaux. L’appartement comprend au premier niveau un espace ouvert lieu de vie avec la cuisine, le coin à manger et le séjour. Au deuxième étage se trouvent un salon, le local buanderie avec la technique, une chambre et une salle de bains. Le troisième niveau accueille la chambre parentale et sa salle de bains. Le tout est relié par un escalier qui devient l’élément de référence de l’appartement. Le traitement contemporain de l’ensemble contraste avec l’environnement historique du site.

Dolci Architectes

Rue des Pêcheurs 8 • CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 424 14 14 info@dolci-architectes.ch • www.dolci-architectes.ch

267


Casalis

Vous faire accéder à la propriété, leur priorité ! Installée à Yverdon-les-Bains, l’agence Casalis a été créée en 2004 par Jean-Marc Carpentier. Aujourd’hui, avec son épouse et 4 collaborateurs, ils se battent au quotidien pour permettre au plus grand nombre d’accéder à la propriété en proposant le courtage et l’entreprise générale. Dans un milieu où tout devient de plus en plus difficile, Casalis réussit à sortir son épingle du jeu.

Extension chalet ossature bois, Moiry

268


Réalisation traditionnelle 14 appartements, Corcelles-près-Concise

Trouver le juste prix Quand on souhaite acquérir un bien immobilier, on peut acheter de l’ancien. Casalis, avec sa prestation de courtage, répond à ces demandes. Les employés de Jean-Marc Carpentier sont perpétuellement sur le terrain pour « dégoter » maisons et autres biens à vendre. Le travail est tendu, avec les lois en rigueur dans le pays, les valeurs flambent. Pourtant, la demande est là, il faut donc toujours s’adapter aux prix du marché, une surévaluation ne sert à rien, les banques ne suivent pas. Le juste coût est à trouver ce qui permet à Casalis d’offrir un éventail de biens à différents tarifs. Les contraintes du marché Jean-Marc Carpentier propose, également, de construire du neuf, une demande en forte croissance, la clientèle étant friande du sur-mesure. De la recherche de terrain au montage du projet et le calcul de son coût, assisté d’un architecte ou d’un maître d’ouvrage, il réalise tout de A à Z. De concert avec le client, il travaille, s’il le faut, à l’obtention d’un crédit en l’aiguillant sur la stratégie à suivre auprès des banques. Chaque projet étant nouveau, pour chaque réalisation, il faut remettre le travail sur l’ouvrage. Tous ceux qui font de l’entreprise générale sont confrontés aux mêmes soucis que lui à savoir l’ampleur des documents à fournir pour obtenir un permis de construire ! Connaître les lois et les obligations communales sont primordiales dans un premier temps, puis le projet doit être rédigé par écrit avec un dossier très étayé. Mis au banc à l’enquête durant 30 jours, si personne ne fait opposition, une première étape est franchie. Envoyé aux services cantonaux en 6 exemplaires, ce dossier passera dans 12 services et si tout va bien, 3 mois plus tard, le sésame sera délivré !

A partir de là, Jean-Marc Carpentier doit mettre toutes ses compétences acquises depuis des années en exergue. Il doit trouver les bons artisans aux meilleurs tarifs car partout les prix explosent. En 10 ans, dans la région d’Yverdon-les-Bains, le prix du m2 de terrain a doublé. Fervent défenseur du droit à l’accession à la propriété, surtout pour les jeunes, il se bat au quotidien ! « Il ne faut encore pas se plaindre dans le canton de Vaud les frais d’acquisition sont largement inférieurs à ceux en vigueur dans les cantons voisins, mais pour combien de temps... ». En quelques années, il a vu son métier changer et son approche à la clientèle également. Aujourd’hui, il n’est plus possible de composer sans savoir où l’on va dès le premier rendez-vous. Obtenir un prêt n’est pas une sinécure, et lui, comme ses équipes, doivent d’abord faire un point sur les finances des clients avant d’aller de l’avant. Pour être en contact permanent avec les banques, ils savent que les obtentions sont difficiles et que sans une somme X ou Y en fonction de ce que l’on souhaite, rien n’est possible ou tout est envisageable. Aider le client dans ses démarches, ses recherches est devenu son quotidien ! 269


De jolis projets en cours Malgré la rudesse des banques, nombre veulent acquérir un bien et y arrivent. Grâce à Casalis, des villas, des petits immeubles sont en chantier ou prêts à être livrés. Pour avoir fait le choix de l’ossature bois, Jean-Marc Carpentier propose des objets de charme où la qualité de vie est indéniable. Construits sous les normes de l’Association Suisse Minergie, il propose le meilleur que l’on puisse rêver, l’équivalent de la certification « Minergie passive » qui permet de se passer de chauffage grâce à des panneaux solaires, des ventilations contrôlées et par un savant calcul de l’apport de chaleur par l’extérieur. C’est la qualité optimale, le plus haut standard suisse en matière de construction. Le client s’en rend vite compte quand il n’a plus besoin de tourner

Petit immeuble ossature bois

Promotion 2 appartements et 1 villa, Portalban

270

Villa individuelle structure bois


le bouton des radiateurs ! Toutes les réalisations de Casalis en ossature bois apportent un réel bienêtre à ceux qui y vivent. D’ici à 2019, 30 chantiers sont à venir qui se composent à 80% de villas individuelles et à 20% de petits immeubles. Si Casalis a autant de projets, en cours ou en approche, ce n’est pas le fait du hasard. C’est une combinaison d’éléments. L’expérience de Jean-Marc Carpentier lui permet de s’adapter autant par l’encadrement et l’aide aux clients que par le choix d’une construction en ossature bois moins onéreuse que du béton. Ce matériau a fait ses preuves et il aimerait qu’en Romandie on lui fasse autant confiance qu’en Suisse alémanique où l’on voit déjà des immeubles de 5 à 6 niveaux. Avec son épouse, ils ont trouvé un nouveau leitmotiv pour aider encore plus de personnes à accéder à la propriété en voulant démontrer que l’ossature bois s’adapte à des immeubles ! Affaire à suivre... Surélévation structure bois immeuble, Renens

l’immobilier personnalisé

Surélévation structure bois villa individuelle, Grandson

Rue de la Plaine 19 • Case postale 1172 CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 424 24 54 • Fax +41 24 424 24 55 info@casalis.ch • www.casalis-immo.ch

Villa 2 appartements structure bois, Yverdon-les-Bains

271


INTERVIEW

NICOLAS WEBER

HEIG-VD

Un homme engagé pour la formation Professeur HES, Nicolas Weber est directeur de l’Institut de Génie Thermique de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) et membre de la Direction du Swiss Welding Institut (Institut Suisse de la Soudure). Un homme passionné qui œuvre au quotidien pour former des professionnels de qualité et transmettre sa passion et ses savoir-faire aux plus jeunes. Portrait.

272


Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? Après un parcours scolaire classique, j’ai intégré l’école des métiers de Lausanne afin d’avoir un bagage à la fois technique et pratique. J’ai ensuite poursuivi mes études à l’école d’ingénieurs du Nord vaudois en ingénierie mécanique et option thermique et obtenu un diplôme d’ingénieur ETS/HES. J’ai eu l’opportunité de suivre des formations dans le domaine de la qualité pour finalement obtenir une attestation d’auditeur. Et finalement, après dépôt de mon dossier j’ai obtenu mon inscription au Registre suisse des ingénieurs en mécanique et en technique du bâtiment REG A. J’ai commencé ma carrière dans le génie civil avant de travailler comme ingénieur en mécanique à Payerne pour une entreprise qui réalisait des installations en acier inoxydable et des installations de production vapeur. Après dix ans et un poste de directeur technique, j’ai décidé de m’ouvrir à d’autres horizons. Après de multiples recherches en Suisse romande, j’ai finalement accepté un poste à Zurich en tant que collaborateurs de l’Association suisse d’inspection technique (ASIT) et repris le département de la formation et des mesures de performance. A l’époque j’enseignais déjà à l’école d’ingénieurs d’Yverdon-les-Bains comme chargé de cours et les partenariats entre les deux institutions se sont renforcés de telle sorte que j’en suis venu à passer de plus en plus de temps à la HEIG-VD et en 2002 nous avons créé l’Institut suisse de la Soudure (SWI) dont je suis l’un des membres de la direction. Quel est le rôle et l’utilité du SWI ? Lorsque je travaillais dans l’industrie, nous devions envoyer nos soudeurs à Bâle ou en France pour les former ce qui posait des problèmes de trajets ou de langue. Il était donc important de pouvoir créer un institut en Suisse romande afin d’offrir des cours pratiques et théoriques aux professionnels suisses. SWI

A gauche, M. A. Duret, collaborateur scientifique et M. M. Bunea du laboratoire Energétique Solaire et de Physique du Bâtiment

réalise également des expertises dans le domaine du soudage et forme depuis trois ans des professionnels romands dans le domaine de l’électronique haute fiabilité selon les référentiels spatiaux de l’Agence spatiale européenne (ESA). Nous sommes 11 centres de brasage électronique reconnus par l’ESA. Un véritable point fort pour le tissu régional et les entreprises actives dans le domaine de l’aérospatiale qui auparavant devaient externaliser certaines compétences. Vous êtes également professeur ordinaire à la HEIG-VD au sein du département des technologies industrielles (TIN). Que vous apporte cette fonction personnellement ? Je donne entre six et huit heures de cours par semaine. J’adore enseigner et échanger avec mes élèves. Cela me permet d’être au plus proche de leurs préoccupations et de me maintenir jeune. Il n’y a rien de plus formidable que d’être payé à apprendre, à transmettre et faire perdurer les savoirs. J’espère pouvoir continuer ainsi le plus longtemps possible. En tant que directeur de l’institut de Génie thermique, pouvez-vous nous parler de quelques-uns des projets de recherche appliquée développés au sein de l’Institut ? Financés par différents organismes, dont l’Office fédérale de l’énergie et la Direction de l’énergie du canton de Vaud, différents projets sont mis en place. Parmi ceux-ci, la valorisation de la biomasse grâce à ce qu’on appelle la cogénération, c’est-à-dire la production simultanée de deux formes d’énergie différentes dans une même centrale, comme par exemple produire de la chaleur et de l’électricité à partir de la combustion du bois. Nous avons également mis en place un Centre de compétences en optimisation énergétique qui valorise l’utilisation du logiciel d’Analyse Pinch qui permet de déceler le potentiel de revalorisation énergique dans l’industrie en fonction des process. Un outil développé, à l’époque, par l’EPFL, puis par la Haute Ecole Spécialisée de Lucerne, que nous avons présenté lors d’une conférence à Paris dernièrement et qui a suscité beaucoup d’intérêt. La filière Energie et techniques environnementales attire-t-elle les étudiants ? Nous sommes toujours en recherche d’étudiants. Il faut dire que nous ne sommes pas aussi sexy que la robotique ou l’informatique. L’énergie n’est pas quelque chose de palpable et bien que le développement durable soit un sujet d’actualité, nous avons encore du mal à susciter les vocations. Pourtant l’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de préserver la planète pour les générations futures. Nous essayons de valoriser au maximum la formation dans les écoles et au sein de différentes manifestations comme la journée « Oser tous les métiers et les TechDay ». L’ingénieur en Energie et Techniques environnementales a pour rôle de faire collaborer différents acteurs, d’imaginer, de développer et de mettre en œuvre des systèmes complexes, tels que des installations hydrauliques ou photovoltaïques, climatisations solaire , pompes à chaleur et son activité se décline dans le domaine. C’est un métier passionnant. 273


Avenue des Sports 20 CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 557 75 94 Fax +41 24 557 75 19 igt@heig-vd.ch www.igt.heig-vd.ch

Pour des énergies durables Unité de recherche de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud (HEIG-VD), l’Institut de Génie Thermique (IGT) fait partie du département des Technologies Industrielles (TIN). Créé en 1999, il compte une quarantaine de collaborateurs et regroupe aujourd’hui cinq laboratoires travaillant en étroite relation avec l’économie dans de nombreux domaines de l’énergétique industrielle et du bâtiment. Sa mission : participer à la formation d’ingénieurs performants et répondre aux besoins en efficience énergétique des entreprises.

Stand d’essai pour échange de chaleur/vapeur

274


Développeur de solutions industrielles La Recherche appliquée fait partie des principales missions de l’IGT. Travaillant en collaboration avec les industries, les instituts de recherche, les Hautes Ecoles d’ingénieurs (HES et EPF), les associations, les administrations et les collectivités publiques, il œuvre au quotidien à la création de solutions performantes et respectueuses de l’environnement dans de nombreux domaines de l’énergétique industrielle et du bâtiment. Des domaines représentés par trois groupes thématiques de compétences, soit : energétique du bâtiment et solaire thermique, bio-énergies et thermique industrielle. Une mission formatrice Une autre part importante de l’activité de l’Institut de Génie Thermique consiste en des tâches d’enseignement. Actif dans la formation des futurs ingénieurs dans la cadre des formations Bachelor et Master proposée par la HEIG-VD, il propose également des postformations MAS et CAS dans le domaine de la physique et de l’énergétique du bâtiment, des écobilans ou de la thermique industrielle. Des formations destinées aux ingénieurs et collaborateurs techniques désirant parfaire leurs connaissances.

Banc d’essai compresseur frigorifique

Les dernières formations de l’IGT Doté depuis peu d’un centre de compétences en optimisation énergétique, l’IGT a mis en place en 2015 une nouvelle formation : le CAS en optimisation énergétique dans les industries et les entreprises. Financé par l’Etat de Vaud dans le cadre des 100 millions pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, il précède l’ouverture de deux nouveaux CAS : le CAS CAD (Chauffage à distance) et le CAS Bois et Energies. « Des formations destinées notamment à des ingénieurs souhaitant donner une nouvelle orientation à leur carrière dans le cadre de nouvelles lois sur l’énergie aux exigences particulièrement strictes », explique Nicolas Weber, directeur de l’IGT. Trois grands défis énergétiques Aujourd’hui, l’institut travaille sur trois grands défis énergétiques. Premièrement, la bioénergie, à savoir la biomasse comme combustible, la méthanisation de la biomasse. Deuxièmement, la physique du bâtiment et l’énergie solaire, comprenant les aspects des nouveaux matériaux isolants, l’écoconstruction, l’amélioration de l’utilisation des panneaux solaires, et la question des rénovations. Troisièmement, la thermique industrielle, à savoir l’optimisation énergétique pour produire les mêmes quantités tout en diminuant la consommation de combustibles.

Essais de performances d’une chaudière à granulés de bois

N. Weber (à gauche), directeur de l’IGT et responsable du laboratoire des Processus Thermiques et X. Murdter devant la chaudière à vapeur


SWI – Swiss Welding Institute

Rue du Nord 3 • CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 557 73 90 • Fax +41 24 557 73 87 swi-info@swi.ch • www.swi.ch

Au cœur de l’innovation Centre de formation théorique et pratique certifié par l’European Welding Federation et l’Institut International de la Soudure, l’Institut Suisse de Soudure (SWI) assume également des prestations d’expertise, d’ingénierie, de certification et de conseils. Avec plus de 7000 heures de formations pratiques dispensées en moyenne par an et plus de 150 certificats de qualification de soudeurs attribués en moyenne par an, il participe activement à améliorer la qualité des produits des entreprises, leur sécurité mais aussi leur productivité.

Soudage TIG © SWI

276


Les origines Créé en 2002, l’Institut Suisse de Soudure (SWI) est le fruit d’une volonté commune. Celle de la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) et de l’Association suisse d’inspection technique (ASIT) pour doter la Suisse d’un Institut de soudure à l’instar de pays comme la France, l’Allemagne ou encore le Maroc dans un contexte de durcissement des exigences qualitatives dans le domaine du soudage. Son objectif : l’acquisition et le transfert de connaissances dans le domaine du soudage au service du développement de la qualité et de la sécurité des assemblages soudés en Suisse.

Technopôle de Sainte-Croix © SWI

De nombreuses formations reconnues à l’international Centre de formation et de certification reconnu en Suisse, le SWI offre une large gamme de formations. Au niveau théorique, elle propose quatre niveaux de diplômes internationaux : Ingénieur, Technologue, Spécialiste et Praticien en soudage. A cela s’ajoutent des formations pratiques et certifications de types TIG et MAG sur l’ensemble des matériaux (acier, inox, aluminium, titane). Des formations qui permettent aux participants d’obtenir un certificat de soudeur valable à l’international, accrédité SAS. Poste de travail de brasage électronique © SWI

Carte électronique © SWI

Coupe macrographique d’une soudure © SWI

De nouvelles compétences de pointe Depuis trois ans, la SWI fait partie des sept instituts en Europe et est le seul en Suisse à offrir des formations dans le brassage électronique. Basé au Technopôle de Sainte-Croix, le centre est accrédité par l’ESA, l’agence spatiale européenne. Un gage d’excellence comme l’atteste, Nicolas Weber, directeur de SWI « le domaine spatial est le plus terrible en matière d’exigence ». Il permet aux entreprises suisses actives dans le secteur spatial de faire certifier leurs collaborateurs sans avoir à les envoyer à l’étranger. D’autres secteurs comme l’aéronautique et le Medtech profitent actuellement de ces formations. Désireux d’aller encore plus loin, le SWI ouvrira prochainement un centre de compétence de soudage pour le spatial. Un lieu unique en Suisse, puisqu’il fera partie des quatre premiers centres de ce type qui verront le jour en Europe. Financé en partie par la Confédération et le Canton, il proposera des formations pratiques et théoriques dans le soudage spatial ainsi que complémentaires pour les ingénieurs soudeurs, le tout accrédité par l’ESA. Au service du tissu industriel local Institut indépendant, le SWI offre aussi des prestations d’expertise et des mandats d’assistance auprès des entreprises. A travers des projets de Recherche appliquée et développement (Ra&D), il offre la possibilité aux entreprises d’acquérir et de développer de nouvelles compétences dans le domaine du soudage et des techniques connexes. Il participe ainsi largement à l’amélioration de la productivité de celles-ci, en mettant en place des systèmes qualité. 277


ARPIH ÉCOLE SUPÉRIEURE DU DOMAINE SOCIAL

Des formations pour une branche qui ne connaît pas le chômage ! Directeur de l’ARPIH à Yverdon, Stéphane Girod pilote les différentes prestations qu’offre son école pour se former aux métiers du domaine social mais aussi se remettre à niveau en fonction des situations. Dans un secteur où le chômage est quasiment nul, chacun peut, à tout âge, acquérir un diplôme ou de nouvelles compétences professionnelles.

278


Présentation d’une association d’institutions La vocation première de l’ARPIH (Association Romande pour le Perfectionnement du personnel d’Institutions pour Handicapés) est de former des personnes à des métiers du domaine social. Composée d’un comité de direction qui ne recense que des professionnels, l’Association sait répondre aux attentes du terrain. Sa spécificité est de s’adresser autant à des jeunes sortant d’un CFC qu’à des personnes désireuses de s’investir dans une nouvelle voie, comme à ceux ayant déjà des années de terrain mais à qui il peut manquer certaines compétences. Pour tous, des cours adaptés donnés par des professionnels ou bien encore un suivi sur le terrain permettent d’acquérir les savoirs nécessaires ou de les consolider. Depuis ses premières heures, l’Association a diversifié son offre de prestations afin de répondre aux demandes des institutions et entreprises sociales de Suisse romande.

Les formations proposées en Ecole supérieure Les métiers liés aux domaines sociaux sont riches et variés. Avec un diplôme d’éducateur social, il est possible de travailler avec des personnes en situation de handicaps physiques, mentaux, psychiques, dans des foyers pour jeunes et adolescents, dans des établissements pour personnes âgées ou d’accompagner des personnes en situation de marginalisation ou d’exclusion. Les formations de l’ARPIH sont généralistes. Tous les domaines sont abordés. Pour devenir éducateur social sans aucune formation préalable ou via un CFC déjà acquis, seul le temps d’étude change. 3 ans pour les uns, 2 ans pour les autres, mais chacun devra avoir trouvé un emploi dans ces domaines avant de suivre les formations. Subventionnées par l’Etat, elles sont demandées par nombre d’employeurs. En termes d’organisation, l’ARPIH privilégie des classes de 22 étudiants amenés à partager régulièrement leurs expériences du terrain dans le cadre de cours ou d’ateliers donnés par des professionnels du Stéphane Girod métier. La formation de maître-socioprofessionnel (MSP) proposée sur 3 ans est la deuxième filière en Ecole supérieure. Il s’agit généralement d’adultes qui ont déjà un métier « technique » et qui souhaitent se reconvertir afin d’apporter leur expertise à des personnes en difficulté. Pour ce faire, cette formation permet d’acquérir des compétences sociales et pédagogiques. Bien souvent les étudiants ont déjà atteints par leur parcours professionnel, une maturité, une expérience de la vie et une stabilité qui leur facilitent l’obtention du diplôme. Pour finir, l’ARPIH peut aussi servir de passerelle à des diplômés du milieu social ou à des personnes qui en ont une très large expérience. Toutes souhaitent faire valider leurs acquis par un diplôme en Ecole supérieure. Un bilan initial est établi pour mettre en exergue les compétences encore à développer et ainsi pouvoir se présenter à l’examen de diplôme.

279


Apprendre à se perfectionner De nombreuses personnes possèdent de l’expérience dans le domaine social sans pour autant être diplômées, d’autres issues de milieux professionnels différents souhaitent se faire une première idée, par le biais d’une formation, de ce secteur qui les intéresse mais qu’elles n’ont encore jamais approché. Dans ces deux cas de figure, le CITI (Cours d’Introduction au Travail en Institution) leur est destiné. Avec des modules adaptés aux besoins et demandes, il permet de se familiariser avec le secteur grâce à des apprentissages courts. L’acquisition des connaissances de base leur permettra de comprendre les attentes des institutions et des bénéficiaires. Pour les professionnels actifs dans le domaine de l’insertion et de la réinsertion, ainsi que pour les personnes qui souhaitent se spécialiser dans ce champ d’activités, l’ARPIH propose la formation de CIP (Coordinateur en Insertion Professionnelle). Elle permet par une approche innovante d’obtenir un certificat reconnu. Le succès que rencontre cette formation n’est pas dû au hasard car la demande des institutions est importante. Ils font appel aux compétences de l’ARPIH Comme vous l’aurez compris, l’ARPIH est une association qui connaît son domaine d’activité et le maîtrise parfaitement. La Confédération lui a ainsi demandé de former les jeunes romands et tessinois qui effectuent leur service civil dans le domaine du handicap. Une première approche qui peut susciter des vocations. Dans le même temps, les 85 institutions membres de l’ARPIH lui soumettent leurs besoins en fonction de leur domaine d’activité. Cette relation de proximité permet, entres autres, de proposer des « boites à outils » qui répondent aux attentes du terrain et des populations fragilisées qu’elles accompagnent.

280


Quel avenir ? Les Ecoles supérieures sont tournées vers le marché du travail par des formations qui alternent pratique et théorie. Dans un domaine d’activité qui ne connaît ni crise, ni chômage, l’avenir est plutôt optimiste, d’autant plus que la Confédération a pour ambition de mieux faire connaître et reconnaître les offres de la formation professionnelle supérieure. Conscients des besoins, les différents acteurs du domaine souhaitent développer de nouveaux diplômes ou faire valider les acquis de l’expérience afin de valoriser les métiers du social.

ARPIH Ecole supérieure

Avenue des Sports 26 • CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 21 316 38 30 www.arpih.ch

281


La Vallée de Joux, entre contraste et harmonie Pays magnifique pour les uns, pays secret ou de loup pour d’autres, à la fois sauvage et tournée vers le luxe de la haute horlogerie, la Vallée de Joux intrigue, fascine ou rebute. Terre de contraste, sertie de lacs, de verdure et de forêts, la Vallée de Joux se révèle comme un monde à part, par sa configuration en forme de bassin fermé, isolé des contrées voisines par des chaînes de montagnes. Un charme fou, une palette étendue de paysages divers font de cette région un authentique kaléidoscope du Jura Vaudois. Ici, le tourisme de masse n’a pas sa place, mais une infrastructure discrète et efficace vous permet des loisirs à la carte dans un véritable paradis de la nature. Randonnée pédestre ou VTT dans la fraîcheur du matin, voile ou ski nautique dans la chaleur de l’après-midi et en soirée, dégustation de produits du terroir accompagnés de rencontres avec des habitants bien enracinés et pourtant ouverts sur le monde. Une Vallée, pour tout dire, unique et profondément magique. Cédric Paillard, Directeur Vallée de Joux Tourisme

© Claude Jaccard

282


VALLÉE DE JOUX TOURISME

La Vallée de Joux, si proche et déjà ailleurs Nichée au nord ouest de la Suisse, à 1004 m, la Vallée de Joux est aisément accessible en train ou en voiture via le réseau autoroutier et routier helvétique.

© Vincent Hofer

© Vincent Hofer

Le canton de Vaud est sillonné par l’autoroute A1 qui relie l’Autriche à la France. Les sorties d’autoroutes de Cossonay, Aubonne, Gland et Nyon ainsi que l’échangeur d’Essert Pittet vous permettent de rejoindre facilement les 3 cols qui entourent la Vallée de Joux. Du Col du Mont d’Orzeires 1060 m, du Mollendruz 1180 m ou du Marchairuz 1449 m, vous plongez en direction de la Vallée de Joux et de ses charmants villages au bord du lac. La région est aussi accessible grâce à son réseau de train régional TRAVYS qui est relié à la gare CFF et TGV de Vallorbe. Depuis toutes les gares de Suisse, chaque heure, un train vous permet de gagner les bords du lac de Joux. La Vallée de Joux, unique et internationale Depuis plus de deux siècles, la Vallée de Joux est une référence mondiale de l’horlogerie, elle est le fleuron de la montre compliquée et le berceau de l’horlogerie haut de gamme. La Vallée compte une bonne vingtaine de

© Vincent Hofer

manufactures horlogères, dont on retrouve les montres dans les plus prestigieuses vitrines horlogères de toutes les métropoles internationales. L’Espace Horloger de la Vallée de Joux au Sentier présente des pièces de la production actuelle à travers les principales entreprises de la région. Plus qu’un musée, l’Espace Horloger a non seulement pour vocation de parler de l’art horloger de la Vallée de Joux mais est une véritable plate-forme du savoir-faire horloger et de ses métiers. Il faut relever qu’il est le seul Musée d’Horlogerie du canton de Vaud accessible au public et, par là même, le dépositaire du patrimoine horloger de toute une région. 283


© Claude Jaccard

De la découverte des professions qui ont forgé l’horlogerie, le visiteur passe à la révélation du génie horloger de la Vallée de Joux et des merveilles de mécaniques qui y ont été créées. L’Espace Horloger est un outil didactique, pédagogique et ludique qui permet aux générations de se retrouver et partager leurs connaissances tout en découvrant l’histoire insolite des Combiers, des fermes horlogères et des hommes qui ont fait le renom de cette région. Le visiteur part à la découverte de l’ensemble des formations de la filière horlogère, de la micromécanique et de la bijouterie. A la collection permanente du Musée, vient s’ajouter plusieurs fois par an, des expositions temporaires présentant certains joyaux de l’horlogerie. Ce haut lieu place la Vallée de Joux au cœur du massif jurassien, véritable témoin d’un patrimoine horloger d’exception. Une visite donne la possibilité au grand public et à la jeunesse d’en découvrir toute la richesse.

Exposition temporaire « Sur les Ailes du temps. Insect O’clock » par Joanne Besse Du 3 novembre 2017 au 26 août 2018 www.espacehorloger.ch

284

© Sébastien Staub

La Vallée de Joux, naturellement authentique La Dent de Vaulion, magnifique belvédère niché à 1483 m, bénéficie d’un panorama magnifique sur les Alpes, la plaine, le Jura et la Vallée de Joux. Du sommet, lorsque le temps le permet, on jouit d’une vue imprenable sur 8 lacs de Suisse romande et de France voisine ! On accède facilement au chalet de la Dent de Vaulion par une route carrossable, par différents sentiers ou en vélo électrique (location Office du Tourisme au Sentier). Le lac de Joux est le plus grand plan d’eau de tout le massif jurassien. En hiver, il devient ni plus ni moins la plus grande surface gelée d’Europe et en été, il attire sportifs et amoureux de la nature. Le lac de Joux (1004 m) accompagné du lac Brenet et du lac Ter se situe entre la chaîne du Risoud et le massif du Mont Tendre (1679 m). D’une surface de 9,5 km2, il est alimenté par l’Orbe et la Lionne dont les eaux s’infiltrent principalement dans les profondeurs calcaires du lac pour ressortir aux grottes de Vallorbe.


Les airs vifs du lac de Joux sont très appréciés des véliplanchistes. Au cœur de l’été, l’eau peut atteindre les 24° et les plages sont propices aux baignades naturelles et romantiques. Hôtels, terrasses ombragées, campings, randonnées pédestres, cyclotourisme, pêche ou le bateau Le Caprice II permettent de jouir du magnifique paysage du lac de Joux, en toute saison. La Vallée de Joux, terre de gastronomes Le Vacherin Mont-d’Or AOP, produit phare des fromageries de la Vallée de Joux est fabriqué en hiver. Ce produit du terroir à pâte molle est emballé dans une boîte d’épicéa et entouré d’une écorce. Le Gruyère, l’eau de vie de Gentiane ainsi que les poissons du lac sont également reconnus et fort appréciés par les gastronomes de tous horizons. La Vallée de Joux, et sa balade œnotouristique A découvrir absolument, smartphone en main, les rives du lac de Joux, jalonné de questions quiz et d’anecdotes passionnantes sur la région. Que ce soit seul ou en équipe, l’application « Vaud:Guide » permet de découvrir les secrets de la Vallée de Joux de manière ludique. Cette balade, consacrée aux savoir-faire et à la gastronomie de la région, peut s’effectuer au départ de l’Office du Tourisme au Sentier ou depuis la gare du Pont. Le parcours emmène ensuite les randonneurs autour du lac de Joux et l’application ponctue la marche de questions quiz et d’anecdotes en tout genre.

© Nicolas Gascard Apollo

© Claude Jaccard

La Vallée de Joux, et les loisirs s’offrent à vous Dès une nuit, la carte d’hôte ValPass offre le libre accès à tous les hôtes de la Vallée de Joux sur les transports publics, train, bus mais aussi sur les croisières en bateau à bord du Caprice II. Le 50% est également proposé sur les différents sites touristiques de la région ainsi qu’à la piscine et à la patinoire. De plus, le ValPass offre des réductions sur le parcours aventure Accro’Indoor et sur l’espace Wellness du Centre Sportif. Séjournez malin et découvrez sans compter ! © Claude Jaccard

Vallée de Joux Tourisme

Centre Sportif • Rue de l’Orbe 8 CH-1347 Le Sentier Tél. +41 21 845 17 77 • Fax +41 21 845 50 08 info@valleedejoux.ch • www.myvalleedejoux.ch

© Nicolas Gascard

285


BMEF SA ENTREPRISE FORESTIÈRE

Des hommes et des machines au service de la forêt Ces forêts, que l’on aime autant à admirer qu’à visiter, doivent être entretenues pour qu’elles durent et perdurent. Différents travaux sont obligatoires pour leur épanouissement. Des hommes, forestiers-bûcherons de métier, s’y affairent au quotidien. Chez BMEF SA à Vaulion, au cœur du Jura vaudois, on maîtrise toutes les étapes du travail de la forêt.

286


Se structurer pour grandir En 1990, les affaires de Louis-Claude Bally marchent bien. Avec 6 collaborateurs, il répond aux demandes qu’on peut lui faire en matière d’entretien des forêts. Pour aller plus loin, pour grandir, acquérir de nouvelles machines, il décide de passer du statut d’indépendant à une société anonyme. Aujourd’hui, assisté de ses filles, il travaille à la gestion globale tandis que son adjoint, Yvan Riesenmey, gère l’opérationnel. Ce quatuor complémentaire chapeaute une équipe de 23 collaborateurs tous diplômés d’un CFC de forestier-bûcheron et de brevets fédéraux pour les machinistes forestiers, des apprentis, et un parc machine composé de 5 récolteuses, 3 porteurs, 2 débusqueurs et 1 combiné, pour pouvoir faire front aux nombreuses demandes. BMEF SA compte aujourd’hui, parmi les plus importantes entreprises forestières de Romandie.

Certification et sécurité, deux atouts d’importance Pour connaître une si grande croissance, les choses ne se font pas par hasard. Qualité et sécurité sont indispensables. Concernant la première, BMEF SA détient les meilleures certifications. Avec FSC (Forest Stewardship Council®), la traçabilité tout au long des travaux de transformation est garantie, le PEFC ™ permet à BMEF SA

de promouvoir la gestion durable de la forêt tandis que le COBS (certificat d’origine bois suisse) apporte la preuve au consommateur que le bois est issu du pays, un atout non négligeable. Autre paramètre auquel la société apporte une vigilance de tous les instants, la sécurité de ses employés. Dans des métiers à dangers comme les leurs, ils respectent et appliquent strictement les règles éditées par différents organismes suisses en fournissant à chacun un équipement complet et adapté, en leur faisant suivre des formations en relation avec la sécurité en privilégiant quand il se peut la mécanisation. Sur tous les chantiers, les employés portent un casque équipé d’une radio ce qui permet de travailler de manière plus sereine et surtout de s’informer en permanence de ce qui va être fait pour éviter les accidents.

287


Les différents métiers de BMEF SA Qu’ils soient mandatés par des privés ou des gérances pour l’abattage de gros arbres près des bâtiments ou en forêt, de toute part la place de la machine est prépondérante. Pour mener à bien tous les travaux qui lui sont demandés, BMEF SA investit, régulièrement, dans du matériel performant. Tout ce qui touche à l’exploitation forestière permet de préserver l’avenir de la forêt. Le travail se discute toujours avec les gardes-forestiers. Privilégiant le dialogue, l’ambiance est bonne et la confiance règne des deux côtés. BMEF SA œuvre au maintien des forêts dans un bon état. Entretenir les plantations, s’occuper des jeunes peuplements, couper, abattre, débarder, tous ces travaux que l’on appelle, sylviculture, leurs sont demandés autant par des collectivités, des communes, l’Etat ou encore des privés. BMEF SA propose aussi le sciage grâce à une scierie mobile performante. Charpentiers, privés ou collectivités peuvent faire scier leur bois ou acheter des planches, des lambourdes... qui sont vendues aux dimensions souhaitées par le client. Ils proposent aussi à partir de bois ronds, des cabanes de jardin, des tables, des bancs... autant de produits finis qui trouvent leur place en extérieur en apportant une touche esthétique et naturelle. BMEF SA c’est aussi le commerce du bois. Ils achètent la matière première qu’ils commercialisent aux scieries locales ainsi que dans plusieurs pays limitrophes en fournissant à diverses usines des billons, du bois à papier ou du bois d’industrie. Le bois de chauffage n’est pas en reste et peut être livré au client à l’état brut en longueur ou en bûches prêtes à l’usage. 288


Une nouvelle corde à son arc Toujours dans le souci de rendre belle et pérenne la forêt, BMEF SA a créé la société Eco Câblage Sàrl en partenariat avec une entreprise forestière du Pied-duJura. Seule sur le Jura vaudois à proposer une méthode qui a fait ses preuves dans les régions beaucoup plus escarpées, les endroits ardus, ou pour répondre à des normes de sécurité ou sanitaires. Eco Câblage est spécialiste de ces travaux hors du commun grâce un câblegrue doté d’un câble porteur de 400 m. Quel avenir pour BMEF SA ? En se dotant d’un matériel toujours plus abouti et performant, la société voit sereinement le futur. Ce qui change, c’est l’œil de l’homme sur la forêt. Aujourd’hui, on y vient, on y revient. On l’aime, on veut qu’elle soit « bichonnée ». A la part technique du travail, s’ajoute et s’ajoutera de plus en plus une part esthétique. Pour tout ceci, il faudra toujours la main et le savoir-faire de l’homme. Raison pour laquelle, BMEF SA attache une grande importance à former la relève et s’entoure d’apprentis. Chaque année, ils reçoivent de nombreuses candidatures et toujours plus de stagiaires car la jeunesse sait que la filière assure du travail. S’ils choisissent ce futur métier de forestier-bûcheron c’est aussi par passion car les conditions de travail sont rudes mais contribuer à faire vivre notre patrimoine forestier a encore ses adeptes.

BMEF SA Entreprise forestière

Rue du Collège 5 • CH-1325 Vaulion Tél. +41 21 843 31 31 • Fax +41 21 843 33 32 info@bmef.ch • www.bmef.ch

289


Avenue des Pâquiers 22 CH-2072 Saint-Blaise Tél. +41 32 754 32 32 info@red-x.net www.red-x.net

Notre passion au service des clients Active dans les domaines de la bureautique, de l’informatique ou encore de la gestion de document Red’X est une PME qui met la satisfaction client au cœur de ses priorités. Sa renommée repose sur son approche pluridisciplinaire, ses compétences techniques et sa capacité à répondre efficacement à toutes les demandes. Portrait d’une entreprise novatrice et proactive qui a su se développer face à un marché en fluctuation constante.

290


Fondée en 1999 et basée à St-Blaise, la société dirigée par Virginie Cassard et Eric Nagels a connu un développement constant au point que la société emploie actuellement 16 collaborateurs experts dans les systèmes d’impression, l’informatique, la téléphonie et la gestion des documents. Face à une volonté affichée d’aller vers une digitalisation de plus en plus prononcée, ces 4 domaines de compétence sont d’ailleurs devenus indissociables pour apporter des solutions globales et multiservices au service des PME de Romandie. Développer un esprit d’équipe fort avec comme priorité le client et l’écoute est une véritable philosophie qui a été mise en place au sein de la société. Réactivité et proximité sont également la force de notre structure avec plusieurs bureaux en Romandie. Dans un environnement très compétitif, notre succès résulte de notre passion, de témérité, d’un travail assidu au sein de l’équipe ainsi que de la confiance de nos clients.

291


Nyon et sa Région : pourquoi chercher plus loin... Pourquoi chercher plus loin... ce qu’on trouve sur la Côte lémanique ! De nos jours, la tentation est grande de partir à l’aventure aux quatre coins du monde. Pourquoi pas. Mais n’oubliez pas les charmes des régions du Pays de Vaud et en particulier celle de Nyon, entre Léman, vignoble et Jura. Avec sa voisine de Morges, la région de Nyon, Coppet, St-Cergue et Rolle, couvre toute la Côte lémanique. Et n’ayons pas peur des mots, c’est une des plus belles côtes du monde. Du sommet de la Dôle au pédalo du lac Léman, Nyon et sa région marient allègrement culture et loisirs, sports et gastronomie, fêtes et festivals toute l’année. Un territoire à découvrir notamment en train ou en bateau, afin de goûter les spécialités du terroir que sont, par exemple, les filets de perche ou le lard de Begnins, le tout accompagné de vins de La Côte. En été, rien de tel qu’une randonnée dans le Jura avant de terminer sa journée au bord du lac, pour une baignade rafraîchissante ou un cocktail sur une terrasse. En hiver, St-Cergue et la Dôle vous accueillent pour skier de jour comme de nuit ; une fondue dans un chalet d’alpage ou un restaurant de la station assurera le succès de votre journée ! En 2018, le Pass Musée vous donnera accès à 8 musées de la région, non plus pendant qu’une semaine, mais durant une année ! Il est en ventes aux offices de tourisme et dans les musées. Nous nous réjouissons de vous accueillir chez nous et de partager notre « Art de Vivre ». Didier Miéville, Directeur Nyon Région Tourisme

© Olivier Gisiger – swissimages.com

292


NYON RÉGION TOURISME

Nyon Région, trait d’union entre le Léman et le Jura Vacances au bord du lac, à la montagne, en ville ou au cœur des vignes ? La région de Nyon, délimitée par le Jura au nord et par le Léman au sud, réunit à elle seule l’ensemble de ces possibilités et vous offre tous les bienfaits de ces divers paysages. Elle est l’endroit idéal pour les visiteurs en quête d’authenticité, de calme et de nature et saura aussi combler tous ceux qui aiment combiner détente, loisirs et culture. Une région historique et culturelle La région de Nyon peut s’enorgueillir d’être aussi stimulante pour l’esprit qu’elle l’est pour le regard. Elle a en effet hérité d’un très riche passé dont les visiteurs pourront profiter en découvrant et en appréciant la multitude de sites archéologiques, de châteaux, d’églises et autres bâtiments architecturaux. Ces monuments sont autant de précieux témoins de la longue histoire de cette ancienne ville romaine. Château de Prangins © Nyon Région Tourisme

Paléo Festival © Pierre Descombes

Pour retracer cette histoire et vous en conter bien d’autres, des musées forts intéressants vous attendent. En ville de Nyon, le Musée Romain et le Château de Nyon vous font tous deux remonter le temps et entrer dans la mémoire vive de notre passé, tandis que le Musée du Léman dévoile toute la nature et la culture du plus grand lac d’Europe occidentale. Dans le reste de la région, la diversité est de mise : du Musée national suisse au Château de Coppet, en passant par l’Abbaye de Bonmont ou encore le Centre historique de l’agriculture, chacun y trouve son intérêt. Pass Musées – Afin de découvrir toute la richesse de cette offre muséale, profitez du Pass Musées de la région de Nyon. Pour la modique somme de CHF 12.–, vous aurez accès aux neuf musées de la région pendant 1 année.

© Olivier Gisiger – swissimages.com

Une région de festivals La région nyonnaise ne connaît jamais de saison sans événements. La fête et l’amusement y sont en effet élevés au rang de tradition et les organisateurs de manifestations mettent un point d’honneur à offrir à leurs hôtes des programmes de choix tout au long de l’année. Une kyrielle de manifestations à caractère musical, sportif, théâtral ou cinématographique – et à la renommée parfois internationale – est ainsi proposée. En tête d’affiche, le célèbre Paléo Festival attire chaque été, depuis 1976, une foule cosmopolite sur le terrain de l’Asse, qui se transforme alors en une grande scène ouverte à toutes les musiques du monde. Son programme, aussi riche qu’éclectique, en fait aujourd’hui un des plus grands festivals open-air d’Europe. 293


© Olivier Gisiger – swissimages.com

© Nyon Région Tourisme

Autre événement phare de l’agenda culturel de Nyon, le festival du film documentaire Visions du Réel qui accueille les professionnels du cinéma pendant une semaine en avril. Unique festival du genre en Suisse, c’est le rendez-vous incontournable du cinéma du réel au niveau international. Des rendez-vous sportifs comme le Triathlon de Nyon, plus grand triathlon de Suisse ou la course de VTT – La Barillette, rythment eux aussi les saisons. La richesse du programme événementiel ne permet bien évidemment pas d’en dévoiler l’intégralité. Citons cependant encore quelques autres manifestations d’ampleur et de qualité telles que le far° – Festival des Arts Vivants événement artistique majeur ou bien encore la Désalpe de St-Cergue, manifestation traditionnelle et folklorique par excellence. Une région active et sportive Rien de mieux qu’un plongeon avec le Mont-Blanc en toile de fond, pour se rafraîchir après une journée de randonnée ou de vélo ! La région de Nyon a la chance de goûter à trois différents climats (celui de la montagne, celui du plateau et celui du lac), ce qui l’amène à proposer tout naturellement un éventail d’activités très diversifiées tout au long de l’année. Lors des beaux jours, les amateurs de nature apprécient les randonnées pédestres sur les crêtes de la montagne jurassienne ou le long du sentier des Toblerones, les longues balades à vélo dans le vignoble de La Côte ou encore les excursions lacustres si rafraîchissantes en été.

© Guillaume Megevand

© Nyon Région Tourisme

294


© Peter Colberg

© Guillaume Megevand

© Peter Colberg

En hiver, chacun peut accéder au paradis blanc. A une quinzaine de kilomètres de Nyon, St-Cergue, une station baignée par le soleil et accessible par le chemin de fer « Nyon - St-Cergue - La Cure », ouvre en effet les portes de son domaine skiable. Outre ses 120 km de pistes de ski de fond parfaitement balisées et entretenues, ainsi que ses nombreux sentiers de raquettes, la station propose un domaine pour la pratique du ski alpin tant au cœur même du village que sur le massif franco-suisse et son domaine skiable La Dôle - Station des Rousses. Une région gastronome et viticole A Nyon et dans les villages environnants si pittoresques, les nombreux restaurants et auberges vous attendent, dont certains sont reconnus par les guides spécialisés. Ils servent tant des plats garnis capables de rassasier les estomacs les plus affamés que des mets soignés pour satisfaire les palais les plus raffinés. La cuisine du terroir est à la carte de la plupart des établissements de la région qui proposent des spécialités typiques tels les filets de perche ou de féra, les malakoffs et autres papets vaudois. Pour accommoder ces

mets, l’œnophile amateur ou averti pourra savourer les cépages phares de l’appellation La Côte AOC que sont le Chasselas, le Gamay ou encore le Pinot Noir. Dégustés au détour d’une cave intime ou d’un carnotzet rustique, ces nectars à la saveur si prononcée feront comprendre à qui sait les apprécier que la région de Nyon se visite, non seulement avec les yeux, mais aussi avec les papilles. En résumé, une région idéale pour les amateurs d’œnotourisme.

Nyon Région Tourisme

Avenue Viollier 8 • CH-1260 Nyon 1 Tél. +41 22 365 66 00 info@nrt.ch • www.lacote-tourisme.ch

295


LES TRANSPORTS PUBLICS RÉGIONAUX NYON OUEST-VAUDOIS

Toujours plus de services pour satisfaire la clientèle Que l’on soit usager des bus de la société TPN ou que l’on emprunte la ligne de chemin de fer NStCM, chacun a remarqué combien ces deux sociétés font, au quotidien, de larges efforts pour offrir toujours et encore plus de services. Nombre de nouveautés vont aller dans ce sens dans un futur proche ou plus lointain. Richard Zaugg, qui gère ces deux entités, s’explique.

296


Que sont TPN et NStCM ? Les deux sociétés, subventionnées et répondant au droit public, sont administrées par une même direction, mais gouvernées par un Conseil d’administration qui leur est propre. La compagnie NStCM (Nyon - SaintCergue - Morez SA) a été créée en 1916. Elle opère une ligne de chemin de fer qui relie Nyon à La Cure, soit un tronçon de 27 km. Elle a accueilli en 2016 plus d’un million et demi de voyageurs. Les TPN (Transports publics de la région nyonnaise SA) datent de 1996, année de leur rachat. Ils gèrent un réseau de bus urbain sur les communes de Nyon et de Prangins, un réseau de bus suburbain, ainsi qu’une ligne transfrontalière menant à Divonne et Gex, en France voisine. Les usagers sont toujours plus nombreux, ainsi que le montre la forte progression que nous avons enregistrée entre 2015 et 2016, avec respectivement 2 594 605 et 2 864 622 personnes transportées.

Est-ce que des nouveautés majeures sont prévues pour le NStCM ? Concernant le NStCM, il faut savoir qu’entre 1916 et 1985, pratiquement rien n’a changé ! Les trains, les équipements et autres infrastructures sont restés identiques. Depuis, les choses s’accélèrent. Entre 1985 et 2015, quatre nouvelles rames ferroviaires ont été réceptionnées, et d’importants travaux ont été conduits pour le confort et la sécurité de nos usagers. L’acquisition de nouveau matériel roulant va encore se poursuivre et six nouvelles rames de même génération seront livrées à l’horizon 2020. Le meilleur accueil sera ainsi garanti aux personnes à mobilité réduite, et un service toujours plus pointu et performant sera offert à nos clients. Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle phase de rénovation avec la transformation de la gare de SaintCergue que nous allons complètement redéfinir dans un contexte à la fois commercial et touristique. Ces travaux devraient être réalisés durant la période 2021-2024. La ligne de chemin de fer que nous exploitons revêt en effet des atouts touristiques majeurs. Elle part des bords du Léman à 400 m d’altitude et dessert les crêtes jurassiennes à plus de 1200 m. Durant les 52 minutes que dure le voyage, on peut observer de magnifiques paysages et des points de vue Richard Zaugg exceptionnels sur le lac et le Mont-Blanc. Afin de pleinement jouer la carte touristique, nous souhaiterions mettre sur pied des offres globales, en proposant par exemple des forfaits de ski, des cartes de randonnée, des partenariats avec des sites touristiques. Nous réfléchissons également à ce que nos trains soient adaptés au matériel de sport en général, et aux VTT en particulier.

297


Et pour les TPN ? Aujourd’hui, les TPN disposent d’une flotte de trente bus réguliers et cinq de réserve. Tout ce qui prévaut pour le chemin de fer en termes d’organisation, de planification, d’informatique et de qualité est aussi valable pour le secteur routier. Dans un avenir proche, nous aspirons à mettre des véhicules électriques en circulation. Vous êtes désireux d’offrir le meilleur à vos usagers dans le quotidien, comment cela se traduit-il ? Une multitude d’opérations ont été menées à bien au cours des dernières années, et d’autres actions vont encore être prochainement entreprises. Dans un monde où le numérique occupe une place toujours plus importante, nous travaillons sur tout ce qui a trait aux smartphones et à l’information digitale. Des billets peuvent d’ores et déjà être achetés via SMS. De plus, nous avons développé, pour chacune de nos sociétés, une page Facebook qui rassemble de nombreux fans. Un Système d’Aide à l’Exploitation et Information Voyageurs (SAEIV) permet désormais d’être informé en temps réel sur les travaux, perturbations, correspondances, retards... Tout a été fait et pensé pour que l’usager dispose des informations exactes quant au déroulement de son voyage.

298


Quel avenir pour vos sociétés ? Nous sommes heureux d’avoir obtenu la décision d’approbation des plans de la part des autorités fédérales pour la construction d’un nouveau dépôt-atelier ferroviaire. Il prendra place sur la commune de Trélex et réunira, sous un même toit, les services administratifs de nos deux sociétés. Le regroupement de notre personnel en un seul et même lieu nous aidera à atteindre un niveau de professionnalisme accru. Une culture d’entreprise prend forme, et nous devons maintenant la développer, l’inculquer, la faire évoluer et tendre à l’optimiser. Le client est au centre de toutes nos préoccupations. Lui offrir une excellence opérationnelle et une qualité de service optimale sont les buts que nous nous sommes fixés. Pour les atteindre, nous devons décrire nos processus, former notre personnel et utiliser l’informatique à bon escient. La communication est aussi un point essentiel auquel nous devons attacher de l’importance. Même si nos deux sociétés surfent sur la vague de la progression, nous devons être proactifs, présents sur le terrain et soigner notre image, afin de devenir un acteur économique et touristique incontournable. Notre viabilité dépend de tous les points que nous avons évoqués, et le client en est la clé. Service, qualité, offres, informations, matériel adapté, communication, chaque domaine compte. Le challenge est partout et nous sommes prêts à le relever.

Compagnie du chemin de fer Nyon - St-Cergue - Morez SA (NStCM) Transports publics de la région nyonnaise SA (TPN)

Rue de la Gare 45 • CH-1260 Nyon Tél. +41 22 994 28 40 • Fax +41 22 994 28 41 info@tprnov.ch • www.tprnov.ch

299


PRO-JET

S’engager c’est œuvrer pour la société ! Depuis plus de 20 ans, l’Association Pro-Jet accompagne différents publics jeunes de 15 à 25 ans dans la recherche d’une formation ainsi que des adultes demandeurs d’emploi dans leur réinsertion professionnelle. Cette structure novatrice s’ouvre sur le monde et le contexte social actuel en proposant des programmes d’insertion professionnelle construits pour faciliter le lien direct avec les entreprises régionales. La vocation de l’association est axée vers le monde de l’entreprise et ses nouveaux enjeux liés au développement durable et à sa responsabilité sociale. C’est en relevant des défis liés aux changements socio-économiques à travers plusieurs outils et partenariats que Pro-Jet contribue, à son échelle, à construire l’économie de demain.

300


Une nouvelle dynamique Créée en 1998, Pro-Jet est une association à but non lucratif basée à Nyon. Sa mission principale est d’organiser des prestations en tant qu’entreprise sociale d’insertion professionnelle, dans le but de favoriser l’intégration des personnes sur le marché de l’emploi. 2017 a été est marquée par de nombreux changements dont notamment la mise en place, en avril 2017, d’une co-direction assurée par Mesdames Susanne Sinclair et Jennifer Duperret. Susanne Sinclair, ancienne Directrice de la Promotion économique de la Riviera, apporte son expérience dans les domaines étatiques et sa forte connaissance du tissu économique. Elle est responsable de l’ensemble des services généraux, de la communication et des finances. Jennifer Duperret, responsable de formation dans une école sociale, apporte son expérience dans le domaine de l’insertion et sa connaissance des institutions sociales romandes. Elle s’occupe de la pédagogie et des ressources humaines. Des expertises complémentaires et une philosophie partagée font la force de cette nouvelle dynamique opérationnelle. A qui s’adresse Pro-Jet et comment est-elle financée ? L’association s’adresse à de nombreux jeunes de 15 à 25 ans et depuis quelques années, elle offre également ses compétences à des jeunes adultes, ainsi qu’à des adultes et seniors en recherche d’emploi. Pro-Jet s’adresse également aux nombreuses entreprises régionales désireuses de s’investir dans ce contexte social en accueillant et formant des stagiaires, en engageant des apprentis ou des employés qualifiés. Pro-Jet s’articule autour de différentes mesures et missions qui sont financées en grande partie par des Institutions publiques vaudoises ; le Service de l’emploi, l’Aide sociale et le Service de protection de la jeunesse. Elle a également besoin de financements privés de la part d’entreprises et de partenaires avec qui elle met en place des projets novateurs de manière à participer à la vie culturelle et économique de la région de Nyon.

Chez Pro-Jet depuis 3 mois, je suis très motivé. J’apprends tous les jours. Ici, je fais quelque chose de productif et je recherche activement une place d’apprentissage. Sergio, 16 ans, en recherche.

Je suis dans le programme SEMO depuis 2 mois. Je me sens bien ici. J’apprends beaucoup de nouvelles choses dans des domaines différents. Le renforcement scolaire est intéressant et je suis sur le point de trouver une place d’apprentissage. Sathees, 16 ans, tout sourire. Quelles mesures et pour qui ? Dans les quatre mesures que Pro-Jet propose, les pratiques innovantes sont développées dans le champ de l’insertion professionnelle et comportent de la pédagogie, des accompagnements socio-professionnels, du job coaching et du soutien aux stages et à l’emploi. Grâce à son équipe d’environ 50 collaborateurs composée de professionnels qualifiés (éducateurs sociaux, maîtres socio-professionnels, psychologues etc.), Pro-Jet accueille en permanence, plus d’une centaine de jeunes, jeunes adultes, adultes et seniors. 1.  COACHING’ADO est une Mesure d’Education Spécialisée en vue d’une Insertion Professionnelle (MESIP) avec une capacité d’accueil de 10 participants suivis par le Service de Protection de la Jeunesse (SPJ), le Tribunal des Mineurs (TM) ainsi que l’Office des Curatelles et Tutelles Professionnelles (OCTP). Coaching ‘Ado s’adresse à des jeunes de 15 à 18 ans qui ont besoin d’une prise en charge spécifique entre l’école et les métiers pour s’orienter vers un projet de formation professionnelle. Le programme se décline en deux unités : CADdev, une unité de développement qui offre un accompagnement principalement orienté sur « le lien » et centré autour du besoin de la personne et du développement des savoir-être CADPro, une unité préprofessionnelle qui offre un accompagnement principalement orienté sur « l’acceptation et le respect du cadre » et centré autour du projet professionnel. 301


Le Semo a été pour moi un grand changement dans ma vie : ça m’a permis de rentrer progressivement dans le monde professionnel sans devoir faire face tout d’un coup aux responsabilités d’un apprentissage. J’aurais été trop perdue et j’aurais sans doute abandonné. J’ai beaucoup appris au Semo, au niveau professionnel mais aussi personnel. Je suis passée de la petite fille timide que j’étais à la jeune fille plus adulte et persévérante d’aujourd’hui. Cristiana, 17 ans, en apprentissage de réalisation publicitaire 1re année.

2. SEMOLAC est une mesure qui s’adresse à des jeunes de 15 à 25 ans qui sortent de l’école mais n’ont pas eu l’opportunité de trouver une place d’apprentissage. Elle s’adresse également à des jeunes en rupture de formation. Ce programme leur permet de clarifier leur orientation professionnelle et de se préparer à entrer dans le monde de la formation et du travail au travers d’ateliers pratiques (cuisine, menuiserie, mécanique, secrétariat, forestier) et des stages en entreprise. Un important réseau d’entreprises partenaires propose des offres de stage ou encore des places d’apprentissage. Cette mesure comporte plus de 50 places ouvertes. 3. STARTER est une mesure de transition qui s’adresse à des jeunes qui se retrouvent à l’aide sociale après avoir rompu leur apprentissage ou perdu un emploi. Le but est d’élaborer un projet professionnel SMART (Spécifique, Motivant, Atteignable, Réaliste et dans le Temps), de les accompagner pour retrouver une bonne estime de soi, avec des renforts intensifs scolaires, des ateliers professionnels et un coaching collectif centré sur l’intégration à la société et un positionnement dans le monde du travail. Une équipe de coordinateurs en insertion professionnelle assure le suivi individuel et personnel de chaque jeune pendant sa mesure mais également lors de son immersion en milieu professionnel. Cette mesure peut actuellement proposer 12 places. 4. NET & CO est un programme d’emploi temporaire (PET) dédié aux adultes bénéficiaires de l’assurance chômage et du revenu d’insertion. Il a pour objectif d’augmenter l’employabilité en fournissant les outils et l’encadrement adaptés aux besoins des participants pour un retour durable en activité. Dans cette perspective, plusieurs secteurs professionnels (maintenance, vente, logistique, administration et 302

Psychologue de formation, je suis chez Pro-Jet depuis maintenant 6 ans en tant que référente. Je m’occupe actuellement d’une vingtaine de jeunes qui viennent chez nous pour leur orientation professionnelle. Ce sont des jeunes de tous horizons, de nationalités et cultures différentes et qui, très souvent, font face à de nombreuses difficultés qu’elles soient d’ordre personnel ou scolaire. Ma fonction la plus importante est de les aider à se rendre compte qu’à leur âge, une multitude de possibilités s’offre à eux. On vit au quotidien des émotions fortes avec nos jeunes. Plus qu’une structure basique Pro-Jet est une association humaine qui obtient de très bons résultats. Carla Pinoargote Meister.

marketing-communication) reflétant le marché de l’emploi sont proposés afin de favoriser la pratique des connaissances en situations concrètes (mandats internes et externes auprès de plusieurs prestataires locaux) et l’acquisition de nouvelles compétences. Cette mesure de 20 places porte une vision holistique d’accompagnement développant ainsi l’autonomie et la responsabilité de chacun en ateliers professionnels.


Actif depuis 12 ans au sein de l’association, je suis responsable de l’Atelier cuisine qui accueille 13 jeunes. Notre rôle est de les accompagner et de les guider avec amour et professionnalisme pour leur montrer qu’ils ont de la valeur. Nous avons une mission qui est devenue indispensable dans le contexte social actuel. Dans notre atelier, les jeunes se préparent à un métier mais apprennent aussi le respect, la communication et la politesse, des valeurs essentielles dans le monde de l’emploi. Christian Ethuin, maître socio-professionnel.

Pourquoi choisir Pro-Jet ? L’une des forces de cette association est son important réseau d’entreprises. Avec plus de 1500 entreprises partenaires, Pro-Jet se veut force de propositions et de créativité en intégrant le développement durable au cœur de ses réflexions. Que ce soit par le biais de l’utilisation de produits frais pour la cuisine du Semolac, de matériaux recyclables dans les ateliers de récupération de meubles revendus dans ses deux magasins Bric-àBrac ou au travers du réseau de vélos en libre-service PubliBike dont la maintenance est assurée par les jeunes, Pro-Jet promeut des activités durables ainsi que la responsabilité sociale en entreprise, par exemple en offrant des journées d’immersion aux directions des entreprises partenaires et membres de l’association et à leurs

équipes. Les notions de développement durable et de responsabilité sociale font partie intégrante de la philosophie de vie des acteurs de cette association. Pro-Jet, c’est aussi une ouverture d’esprit qui tend à offrir des prestations annexes novatrices, des productions originales et une capacité d’empathie importante envers les personnes accompagnées, leur entourage et le monde extérieur. Elle sait s’adapter aux nouveaux modèles de la société actuelle et applique ce qu’elle prône. Ainsi, elle accueille au sein de ses effectifs de nombreux stagiaires, civilistes, personnes en reconversion AI et dispense à ses employés un management transversal avec notamment la mise en place d’un Groupe ID (Intégration Déploiement) qui permet à chaque collaborateur d’apporter ses idées et de proposer des initiatives.

Pro-Jet, fête ses 20 ans ! Le 19 janvier 2018 de 14 h à 20 h : inauguration de la nouvelle cuisine et festivités sont au rendez-vous !

Association Pro-Jet

Route de l’Etraz 20c • CH-1260 Nyon Tél. +41 22 365 61 61 • Fax +41 22 365 61 62 info@associationprojet.ch www.association-projet.ch

303


INTERVIEW

DANIEL ROSSELAT SYNDIC DE NYON

« Orienter et accompagner la croissance démographique en favorisant le lien social » Daniel Rosselat, syndic de Nyon, aux commandes de la ville depuis 2008 est un homme heureux. Il voit, grâce à son travail et celui des élus qui l’accompagnent, grandir sa ville qui ne perd pas pour autant son âme. Son programme de législature présenté lors de sa réélection en 2016 prend forme chaque jour avec des projets ambitieux à court, moyen et long terme. Rencontre avec un syndic très impliqué !

© Aniessa Jotterand

© Peter Colberg

304


Que sont en 2017-2018, les grandes nouveautés pour votre ville ? Les projets sont toujours longs à réaliser. Nous avons décidé de mettre un coup d’accélérateur sur certains pour voir grandir la ville de Nyon à moyen terme. Pour l’heure, 3 nouvelles écoles sont prévues. Une a ouvert ses portes l’an dernier, l’autre à la rentrée dernière et la troisième ouvrira en août 2018. Dans le même temps, nous avons construits 4 salles de sport et 1 piscine. Il est important d’offrir de telles structures pour les enfants, Nyon compte 90 000 habi­tants de plus de 130 na­ tionalités différentes et chaque année notre population croit d’1%.

Collège de Nyon Marens © Michel Perret

Collège de Nyon Marens © Michel Perret

Vous avez des projets immobiliers à venir ? Un nouveau quartier est en construction, MarensCouchant, qui va apporter de la plus-value à notre ville. Les premières livraisons vont démarrer fin 2018. Sous forme de 5 grands bâtiments, grâce à lui ce ne sont pas moins de 912 habitants qui sont attendus et 100 emplois qui seront créés. Le secteur du Martinet vers la gare, dans une moindre mesure, va accueillir quant à lui plus de 160 habitants grâce à un autre projet immobilier qui doit voir le jour à l’horizon 2021. Plus loin, horizon 2030, la réalisation de planifications sont faites avec là encore une offre large et variée en matière de logements, de commerces et de bureaux. Nyon n’a pas fini de grandir ! Avec cette population grandissante, Nyon ne perdelle pas son âme ? Elle le pourrait, c’est vrai, mais en même temps que Nyon grandit, nous travaillons à un cadre de vie agréable pour tous. Elle ne doit pas devenir une ville dortoir. Pour

Ecole du Couchant © Michel Perret

ce faire, il faut créer du lien social entre les habitants et cela se matérialise sous plusieurs formes. La pression démographique est forte et nous accompagnons les écoles avec l’accueil de la petite enfance, le sport a une place importante dans la vie quotidienne tout comme la culture avec une offre très variée. Il faut placer l’humain et le développement durable au cœur des actions.

© Christian Bonzon

305


Square de la Place Perdtemps © Michel Perret

Comment concilier vous Nyon historique et Nyon du futur ? Nyon est une ville historique au riche patrimoine. Il ne faut pas le galvauder, il ne faut pas perdre cette âme. Pour ce faire, il faut que le centre ville soit vivant, agréable, que l’on ait envie d’y flâner. Nous devons être en phase avec la philosophie de vie de notre époque donc nous allons développer le cœur de la ville avec le square Perdtemps qui apporte sa dose de verdure et de quiétude, revitaliser la place du Château en la rendant plus accueillante et vivante et réaménager la place de la gare qui sera plus fonctionnelle pour tous ses usagers, ceci à horizon 2018. Tout ceci favorisera l’animation du centre ville et par déduction fera venir du monde et renforcera l’attractivité.

D’autres projets ? Il en est un qui se discute depuis des années mais qui va enfin commencer à voir le jour, c’est la construction d’un tronçon de route au nord de la ville pour désengorger le trafic. Il se fera par étape mais il est nécessaire. Côté lac, nous sommes propriétaires des terrains et une réflexion est lancée avec les utilisateurs et les habitants pour réfléchir à ce que nous pourrions réaliser pour agrémenter nos rives. Ceci n’est pas pour demain, mais l’idée est là ! Côté culture, le Musée du Léman va s’agrandir. Il est le seul musée de la région à présenter la culture et la nature du lac. Sa phase de travaux devrait démarrer vers 2019 ce qui au final donnera un outil fonctionnel en 3 pôles sur 6350 m2 avec des expositions, des animations et un auditoire de

Festival des sports

Vestiges de colonnes romaines sur l’Esplanade des Marronniers

© Michel Perret

© Olivier Gisiger

306


Extension du Musée du Léman © FHV

200 places, un centre de documentation sur le Léman et un grand parvis qui permettra l’organisation d’événements en extérieur. Parmi nos autres projets prioritaires, nous souhaitons valoriser la ville romaine et l’amphithéâtre. Le développement durable est incontournable aujourd’hui, quelle est votre stratégie ? Concernant l’immobilier, les constructions doivent être composées de bâtiments performants d’un point de vue de l’accessibilité et de l’énergie. Comme je vous l’ai dit, il y a les espaces publics et la poursuite de notre stratégie « nature en ville ». Avec le changement climatique, nous devrons nous adapter raison pour laquelle nous souhaitons élaborer un plan climat qui permettra

d’identifier les risques et d’établir des mesures d’adaptation nécessaires afin que la santé, l’écosystème et les infrastructures soient résilients face à ces changements. Il y a aussi tout l’aspect énergie qui, au fil du temps, verra le déploiement d’un chauffage à distance et un développement d’un plan solaire, entre autres. Vous êtes un syndic heureux ? Nyon se porte bien. Elle évolue, il y a un dynamisme marquant. Tout ce qui est entrepris depuis 2010 plus tout ce qui arrive d’ici à 2020 représente une mutation énorme, déjà visible, et qui le sera encore plus à terme. Tout ceci me satisfait, j’ai du plaisir dans ma fonction, c’est gratifiant et motivant. Je vais dire que le lot de contrariétés (qui existe toujours) est supportable !

Commune de Nyon

Vue aérienne des vestiges romains © Michel Perret

Place du Château 3 • Case postale 1112 CH-1260 Nyon Tél. +41 22 316 40 00 • Fax +41 22 316 40 39 ville@nyon.ch • www.nyon.ch

307


ÉCOLE MOSER NYON

Cultiver le goût d’apprendre et développer la créativité Fondée il y a 30 ans, l’Ecole Moser de Nyon est l’un de ces établissements qui a su évoluer avec son temps pour rester à la pointe de l’innovation pédagogique et répondre au mieux aux besoins des élèves en matière d’éducation. Elle offre un enseignement d’exception, basé notamment sur l’apprentissage des langues mais aussi des sciences. Située au cœur de Nyon, l’école se donne pour mission de cultiver le goût d’apprendre et de développer la créativité. Zoom sur cet établissement de prestige.

308


Elizabeth Joos, directrice adjointe Jacques Moriggi, directeur Nyon Photos : © Aurelien Bergot

Trois grandes filières d’étude L’Ecole Moser a été fondée en 1961 par Henri Moser. Conscient à l’époque des lacunes du système romand dans l’apprentissage des langues, il décide de créer un établissement d’un nouveau genre. Aujourd’hui dirigée par son fils, Alain Moser, l’école compte trois campus, à Genève (700 élèves), Nyon (400 élèves) et Berlin (300 élèves) auxquels s’ajoute désormais un campus virtuel. En tout, une quarantaine de nationalités sont représentées. Accueillant les élèves dès la 5e Harmos, l’école offre un diplôme unique, la maturité suisse, mais trois grandes filières d’enseignement sont proposées : la filière classique, une filière bilingue allemand et une filière bilingue anglais.

Un environnement multilingue Quelle que soit la filière choisie, les trois langues sont obligatoires. Cette priorité donnée aux langues constitue véritablement l’ADN de l’école dont l’objectif est de permettre à chaque élève de comprendre la langue et la culture de l’autre. Dès la 5e année scolaire, l’Ecole Moser offre une approche de l’apprentissage des langues par immersion. D’abord avec l’allemand, ensuite dès la 6e avec l’anglais et des enseignants pratiquant uniquement dans leur langue maternelle. La langue allemande ainsi que l’anglais sont utilisées comme langues d’enseignement pour les matières telles que la géographie, l’histoire, la biologie, les mathématiques, les activités créatrices et la musique. L’introduction se fait progressivement durant les sept premières années afin d’aller vers un « trilinguisme additif ». A la fin de leur scolarité obligatoire, les élèves pourront en fonction de leur niveau de langue poursuivre des études en vue de la maturité suisse mention bilingue « français-allemand » ou « français-anglais ». 309


L’enseignement des sciences au cœur du programme Depuis un certain nombre d’années, l’Ecole Moser a mis l’accent sur les sciences et en particulier sur les sciences expérimentales. Des laboratoires ont été créés dans les différents établissements, utilisés aussi bien par les élèves du collège que par les plus grands. A Nyon, un nouvel espace de maturité a récemment vu le jour avec un auditoire, un laboratoire de biologie, physique, chimie. Les nouvelles technologies sont également mises à l’honneur, puisque les salles de classe sont équipées de tableaux blancs interactifs avec des Apple TV. Dès le primaire, les élèves travaillent avec des iPads en complément des supports traditionnels, notamment pour des travaux de groupe. Des outils interactifs avec des applications pédagogiques performantes qui s’inscrivent dans la mission de l’Ecole Moser, à savoir « Cultiver le goût d’apprendre et développer la créativité ». A partir de la 9e les élèves peuvent ramener leur iPad à la maison, sous couvert du respect d’une Charte d’utilisation, ce qui permet d’alléger passablement le poids de leur cartable en numérisant certains manuels scolaires. Une offre d’activité extra-scolaire riche et variée A l’Ecole Moser, chaque journée de cours se termine par une heure d’aide aux devoirs, durant laquelle les élèves ont à disposition leurs professeurs pour répondre à leurs questions, qu’il s’agisse de la résolution d’un exercice ou de révision. Un concept qui a fait ses preuves, puisque l’école enregistre chaque année un taux de réussite à l’examen fédéral oscillant entre 90% et 100% comme en 2016. L’idée étant également de permettre aux élèves d’avoir du temps libre pour d’autres activités, chose essentielle pour leur équilibre. L’Ecole Moser propose notamment des activités extra-scolaires variées, sous forme d’ateliers notamment, comme le théâtre, les jeux d’échec, la robotique ou même des cours de chinois en partenariat avec le Chinese Institut of Geneva. Elle possède également un chalet à Leysin dans lequel elle organise des semaines de ski, des camps d’été et de langues. Elle propose, en outre, de nombreux échanges, notamment avec le campus Moser de Berlin ainsi qu’avec d’autres écoles partenaires en Allemagne ou en Angleterre, auxquels s’ajoutent chaque année des visites de campus universitaires aux Etats-Unis. 310


Un concept unique de pré-université Autre particularité de l’Ecole Moser, son concept de pré-université pour les élèves des classes de maturité. Durant ces trois dernières années de préparation, les élèves suivent des cours de 20 minutes en amphithéâtre, suivis de 1h15 de travaux pratiques. Ces derniers, réalisés par groupe avec l’encadrement des professeurs, permettent aux élèves de mettre directement en pratique les connaissances acquises plus tôt. Ils ont également pour objectif de leur apprendre à être autonomes, à collaborer ensemble pour partager leurs connaissances et dépasser les difficultés pour qu’une fois leur Maturité en poche, ils puissent être en phase avec les attentes universitaires. Une main tendue aux élèves en difficulté : la classe de raccordement Certains adolescents ont parfois besoin d’un peu de temps supplémentaire pour trouver leur voie et ainsi faire des choix judicieux pour leur avenir. C’est pourquoi l’Ecole Moser a mis en place une classe de raccordement qui offre une année supplémentaire aux élèves qui ont terminé leur 11e année Harmos mais qui y ont rencontré certaines difficultés. La première partie de l’année de raccordement est consacrée à la consolidation des connaissances acquises au cours des 9es, 10es et 11es années, essentiellement dans les disciplines principales que sont le français, l’allemand, l’anglais, les mathématiques et les options spécifiques. Aux vues des révisions et résultats des premiers mois, les élèves ont la possibilité d’orienter leur cursus vers les classes de maturité gymnasiale ou de se destiner plutôt à rejoindre une école de culture générale, de commerce ou de maturité professionnelle. Des cours spécifiques sont alors mis en place selon leur orientation pour les accompagner au mieux dans leur projet.

ÉCOLE MOSER NYON

Avenue Reverdil 4-6 • CH-1260 Nyon Tél. +41 22 593 88 88 admin-nyon@ecolemoser.ch www.ecolemoser.ch

ÉCOLE MOSER GENÈVE

Chemin De-La-Montagne 81 • CH-1224 Chêne-Bougeries Tél. +41 22 860 80 80 www.ecolemoser.ch

MOSER SCHULE BERLIN

Badenallee 31/32 • D-14052 Berlin Tél. +49 30 30 83 82 82 www.ecolemoser.ch

311


15 ans au service du bien-être de l’enfant Située à Nyon, dans le canton de Vaud, la Nurserie-Garderie La Boironette accueille des enfants de trois mois à l’âge de la rentrée en école primaire. Son personnel qualifié et engagé assure l’épanouissement et l’éveil de chaque enfant tout en veillant à maintenir un rapport de partenariat avec les parents. Une institution récemment rénovée qui accueille actuellement 94 enfants et qui fête cette année ses 15 ans d’existence. Portrait.

© Photos: Cesare Marchitto

312


Des origines à nos jours A l’origine de la Nurserie-Garderie La Boironette, Viviane Freymond. C’est en 2002 que cette éducatrice de profession, passionnée de la petite enfance, décide d’ouvrir la première crèche privée du canton, répondant ainsi aux besoins de nombreux parents de la région. En plus des tout petits, la structure s’ouvre à la première enfantine et de nouveaux groupes voient le jour au fil des ans. Aujourd’hui dirigée par Sybille Balassiano, la fille de la fondatrice, la NurserieGarderie La Boironette a recentré ses activités sur la petite enfance. Elle accueille ainsi les enfants dès la fin du congé maternité jusqu’à l’âge d’entrée en école primaire au sein de quatre groupes d’âges différents. Une structure souple et à l’écoute La Nurserie-Garderie La Boironette est ouverte de 6 h 30 à 18 h 30. Récemment rénovée et transformée, elle dispose de 600 m2 de locaux modernes et équipés répondant aux normes et exigences les plus strictes pour une capacité d’accueil de 94 enfants. Soucieuse de leur bien-être et de leur sécurité, elle veille à ne pas surcharger les groupes en s’autorisant un taux de remplissage de 95%. Une manière d’être également réactif et souple en cas de changement de contrat avec les parents ou de dépannage occasionnel. « Notre mission est de pouvoir offrir aux parents une cohésion entre leur vie de famille et leur vie professionnelle », explique Sybille Balassiano. Il faut dire que la directrice se veut disponible et à l’écoute des parents quels que soient leurs demandes et leurs besoins. « Ma porte est toujours ouverte », précise la directrice. C’est d’ailleurs elle-même qui lors de chaque nouvelle demande de place fait visiter individuellement l’institution aux parents, prenant le temps de répondre à leurs questions et de les rassurer. « Il est important que les parents est confiance en nous et puissent partir l’esprit léger en sachant que leur enfant va passer une bonne journée », déclare-t-elle.

LES GROUPES DE LA BOIRONETTE • les P’timousses dès la fin du congé maternité jusqu’ à 18 mois • les Crapouilles dès 18 mois jusqu’ à 2 ans • les Fripouilles dès 2 ans jusqu’ à 3 ans • les Chenoilles dès 3 ans jusqu’ à l’âge d’entrée en école primaire

Une pédagogie du développement La Nurserie-Garderie La Boironette cultive une philosophie basée sur l’épanouissement et l’éveil des plus petits. Respectant l’individualité et le caractère de chaque enfant, elle tient compte de ses besoins, de son rythme de développement mais aussi des attentes de son entourage pour progressivement l’amener vers l’autonomie. Offrant un environnement sécurisant et stimulant, elle suscite et enrichit les interactions entre les enfants afin de les sociabiliser au maximum et de les préparer au monde de l’école. Afin de les éveiller et de cultiver leur curiosité et créativité, la Nurserie-Garderie La Boironette propose de nombreuses activités comme des cours de rythmique et d’éveil musical, de psychomotricité ou encore d’éveil culinaire. L’éveil à l’anglais est également dispensé à partir de 18 mois avec une professeure diplômée qui les accompagne tout au long de leur séjour au sein de l’institution. De nombreuses sorties sont également organisées durant l’année, que ce soit à la campagne d’Eysins à proximité, au lac ou encore dans des musées et zoos de la région. 313


© Photos: Cesare Marchitto

Du personnel formé et expérimenté La Nurserie-Garderie La Boironette compte actuellement 35 collaborateurs, dont une directrice pédagogique, une intendante, des cuisiniers ainsi que du personnel éducatif et administratif, offrant un encadrement solide et efficace aux enfants. Ensemble, ils forment une équipe pluridisciplinaire et complémentaire travaillant sur la base de valeurs communes comme l’écoute, le respect, l’entraide et le dialogue. « Chacun amène son savoir-faire. C’est une formidable richesse », précise Sybille Balassiano. Diplômés et expérimentés, les collaborateurs éducatifs, reconnaissables à leur uniforme, travaillent

314

avec passion avec les enfants, sans cesse en communication avec les parents afin d’assurer une continuité « relais parents-éducateurs » cohérente et sécurisante pour l’enfant.


Nurserie-Garderie LA BOIRONETTE Route du Boiron 19 • CH-1260 Nyon

Tél. +41 22 365 51 90 • Fax +41 22 365 51 89 • info@laboironette.ch

www.laboironette.ch

315


CORETRA SA

Bien plus qu’un projet Depuis plus de 25 ans, Coretra SA met au service de ses clients sa passion et son savoir-faire de l’architecture. Actif principalement sur la région nyonnaise, ce bureau d’architectes d’une vingtaine de collaborateurs assure un service complet, de la conception du projet à sa réalisation finale en accordant un soin particulier au respect du budget et des délais.

Eglise catholique – Gland Situé entre le centre-ville et la gare de Gland, le lieu de culte imaginé par Coretra SA se distingue du contexte résidentiel environnant par sa volumétrie en cône tronqué orienté vers le levant. Juxtaposé à ce volume principal, l’espace d’entrée et de distribution, de forme plus conventionnelle, s’aligne sur les deux rues par lesquelles on accède à l’église.

316


Chantier naval à Nyon

Deux frères aux commandes Acronyme de Construction, Rénovation et Trans­ formation, le bureau Coretra SA a été fondé en 1990 par un groupe d’entrepreneurs nyonnais. C’est dans un contexte économique plutôt difficile, qu’Angelo Boscardin reprend les rênes de l’entreprise sept ans plus tard, bientôt suivi par son frère Flavio qui le rejoint en 2000. Une association gagnante. En quelques années seulement le bureau est passé de 4 à 25 collaborateurs et figure aujourd’hui parmi les plus actifs de la région. Une entreprise bien installée qui déménagera en 2019 dans des locaux flambants neufs situés juste en face de son adresse actuelle.

Eglise catholique – Gland L’espace intérieur est baigné d’une douce lumière qui glisse par l’interstice entre le mur courbe et la toiture en accord avec la dimension spirituelle du lieu.

Hublot à Nyon

Un large panel de compétences Forte de son expérience, Coretra SA est capable de mener à bien tout type de projet, qu’il s’agisse de construction de bâtiments, de rénovation, de transformation ou de modifications diverses. Le bureau prend en charge l’ensemble des phases de la réalisation architecturale, des premières études de faisabilité au projet en passant par la mise en soumission et le suivi du chantier. En 2004, l’entreprise générale Coretra Réalisations Sàrl est créée afin de répondre encore mieux aux attentes des promoteurs. Elle a pour objectifs de forfaitiser les tarifs pratiqués, d’offrir aux clients un rapport qualité prix optimal et de garantir le service après-vente. Si au vu du tissu local, Coretra SA réalise principalement des logements, le bureau se veut polyvalent avec des projets divers et variés. On citera notamment la 2e Manufacture horlogère Hublot et sa passerelle à Nyon, les locaux administratifs de la Sadec SA à Gland, des immeubles de logements à Vich dont le chantier démarrera en 2018, le Chantier naval de Nyon qui vient de débuter ou encore l’Eglise catholique de Gland, fruit d’un concours dont le permis de construire est en cours.

317


SI L’Asse à Nyon

Une architecture rationnelle et fonctionnelle Coretra SA figure parmi les défenseurs d’une architecture rationnelle et fonctionnelle. Loin de vouloir imposer sa signature, le bureau tend avant tout à la qualité notamment en concevant des espaces propices au bienêtre et au confort de ses occupants. L’intégration au site,

Baules à Begnins

Domaine des Prés à Gimel

318

la vue, l’orientation du bâtiment et la lumière constituent dès lors des paramètres essentiels qui guident la création architecturale. Privilégiant une architecture contemporaine, Coretra SA accorde un soin particulier au choix des matériaux avec une affinité pour le béton, le verre et le bois.

Gaudenies à Vich


Sadec SA – Gland Mandaté pour réaliser le centre administratif de la Sadec SA, société qui a pour mission principale la gestion des déchets collectés dans les 60 communes de son périmètre, Coretra SA a accordé un soin particulier à répondre aux enjeux du développement durable avec notamment des façades en matériaux recyclés et une mise en valeur du bois. Le bâtiment a d’ailleurs été certifié « Bois Suisse ».

Un bureau proche de ses clients Pour Angelo et Flavio Boscardin, les relations humaines sont au cœur du métier d’architecte. Disponibles et à l’écoute des attentes des clients, les collaborateurs de Coretra SA travaillent sur la base de rapports de confiance avec chacun d’entre-eux pour leur proposer les meilleures solutions qui soient tout en accordant un soin particulier au respect des coûts et des délais. De l’étude de projet à la réalisation finale, le bureau accompagne ses clients à chaque étape, jusque chez les différents partenaires nécessaires à la concrétisation de leurs rêves, comme les notaires et les banques. Quelle que soit l’importance du projet, il offre un suivi aussi sérieux et minutieux que compétent pour des objets qui se veulent uniques et sur-mesure.

La force du capital humain Coretra SA emploie 25 collaborateurs motivés et passionnés par leur métier dont certains sont présents dans l’entreprise depuis de nombreuses années. Une fidélité qui s’explique en partie par une philosophie ouverte, fondée sur la confiance, l’écoute et le partage d’expériences. Soucieuse de leur bien-être, la direction est attentive aux aspirations et talents de chacun. C’est également un bureau formateur, puisqu’au-delà des nombreux stagiaires qui arpentent ses couloirs durant l’année, il accorde une importance particulière à l’apprentissage avec actuellement deux apprentis. Une manière de transmettre le savoir-faire et la passion du métier. Cette priorité donnée au capital humain se retrouve également dans le choix des mandataires, qui interviennent sur ses différents chantiers. Des entreprises et artisans de la région, réputés pour leur sérieux et la qualité de leur travail et avec qui le bureau a su établir un véritable partenariat de confiance.

Coretra SA, Architecture et Construction Bonmont à Nyon

Route de St-Cergue 308 • CH-1260 Nyon Tél. +41 22 369 30 69 info@coretra.ch • www.coretra.ch

319


Concepteur de solutions électriques sur La Côte depuis plus de 100 ans Du dépannage à la maintenance, en passant par des activités d’audit et d’analyse électrique, Huber SA offre depuis 112 ans un service optimal pour des installations électriques performantes. Sœur jumelle des entreprises genevoises Savoy SA et Savoy Engineering SA avec qui elle collabore en réseau, la qualité de ses prestations et la richesse des savoir-faire de ses 32 collaborateurs lui permettent de mener à bien les projets les plus simples comme les plus complexes. Coup de projecteur sur les activités et la philosophie de Huber SA en compagnie de son directeur, Philippe Massonnet.

320


Huber SA c’est plus de 100 ans d’expertise. Comment a évolué l’entreprise au fil des ans ? J’ai racheté la société François Huber SA il y a 8 ans à Messieurs François Huber et Daniel Blanchard. Active dans le canton de Vaud depuis 1905, l’entreprise n’a cessé d’évoluer et compte aujourd’hui 32 collaborateurs et plus de 1500 clients. Particuliers, architectes, régies, banques, hôtels, usines, commerces, assurances, collectivités publiques, Huber SA est devenue une référence en matière d’installations électriques. L’entreprise a su assimiler les évolutions technologiques pour offrir à ses clients un service et des prestations de grande qualité. Quels sont vos principaux domaines de compétence ? Nous offrons un éventail de services sur toutes les installations à courants fort et faible : surveillance vidéo, alarmes, centraux téléphoniques VoIP, antennes terrestres et satellites, interphonie-vidéo, téléphonie, câblage, installation audiovisuelle, sonorisation, feux de signalisation ou encore installation de système de sonorisation-évacuation et d’éclairage de secours. Des domaines qui le plus souvent se recoupent dans nos chantiers. Dans le cadre de la réalisation sur les sites de la Landi à Eysins et à Bussy-Chardonney, où nous avons effectué l’adjonction des silos et créé une ligne de traitement des grains, ou encore sur le site de Novartis à Nyon, où nous sommes intervenus pour la création d’une ligne de production d’une salle blanche. Nous avons également réalisé le nouveau bâtiment de la Clinique La Lignière à Gland.

Nous proposons également un service de maintenance des installations électriques. Celles-ci n’étant pas immuables, elles nécessitent un entretien régulier afin d’en garantir l’efficacité et la fiabilité, surtout au niveau sécuritaire. Huber SA, c’est aussi une philosophie d’entreprise bien particulière, pouvez-vous nous en dire plus ? Le respect de la clientèle, des délais et la qualité des prestations restent notre priorité et nous mettons tout en œuvre pour atteindre ces objectifs. Le succès de l’entreprise découlant majoritairement de l’implication des collaborateurs, je les responsabilise, tout en les mettant en avant et en faisant en sorte qu’ils s’impliquent davantage à la bonne organisation de l’entreprise. Des primes sont notamment distribuées et des sorties sportives sont organisées plusieurs fois par année. Plusieurs fois par semaine, des réunions sont fixées afin de passer en revue chaque chantier, de son état d’avancement, en passant par le personnel. Nous essayons de régler les problématiques tous ensemble. 321


Cette philosophie d’entreprise est d’ailleurs appliquée à l’identique dans la société d’électricité Savoy SA basée à Genève. Rachetée en 1999 à René Savoy, elle compte aujourd’hui 60 collaborateurs. En proposant des formations continues dans des domaines variés, tels que la sécurité, les normes techniques ou le management, je cherche à améliorer les compétences des collaborateurs, leur réactivité et, par conséquent, la qualité de nos différentes prestations. Une manière également de convaincre les clients de l’excellence de nos savoir-faire. La confiance qu’ils nous accordent et leur fidélité, sont les preuves de la réussite de notre entreprise aujourd’hui.

322

La formation des apprentis vous tient également à cœur... Président de l’Association des Installateurs Electriciens du canton de Genève (AIEG) depuis 2009, j’ai toujours fait de la formation des apprentis l’un de mes chevaux de bataille. Celle-ci revêt une importance capitale, car c’est uniquement par ce biais que l’on garantira la pérennité de nos entreprises et de nos métiers et que l’on pourra faire face à l’évolution constante de nos professions. A Nyon, Huber SA forme et accompagne jusqu’au CFC six apprentis actuellement. Au sein de Savoy SA, ils sont dix.


Quels sont les défis à venir pour votre entreprise et comment va-t-elle évoluer ? Face à la concurrence des sociétés locales et internationales et à la rapidité des évolutions technologiques dans notre secteur, l’un des défis majeurs de ces prochaines années sera de rester à la pointe, notamment dans les installations courant faible tout en continuant à perpétuer notre savoir-faire.

Huber SA

Route de Divonne 46 • CH-1260 Nyon Tél. +41 22 994 35 00 • Fax +41 22 994 35 09 info@huber-sa.ch • www.huber-sa.ch

323


Chers Visiteurs S’arrêter à Morges, c’est tout d’abord découvrir son splendide port protégé de part et d’autre d’anciennes digues flanquées à leurs extrémités, à tribord, comme à bâbord, de petites guérites d’observation unique sur le lac Léman... Et puis, c’est découvrir, inévitablement, son majestueux château construit en 1286, à la fondation de la ville, par Louis de Savoie. Lézarder à Morges, c’est également parcourir ses larges quais fleuris toute l’année qui vous permettront, si le cœur vous en dit, de rejoindre le sud de la ville de Lausanne en deux heures d’une bucolique promenade le long du lac... Mais Morges, c’est aussi, ses magnifiques rues piétonnes, ses musées et nombreux commerces de qualité, les terrasses des divers cafés et restaurants où il fait bon s’installer pour partager un verre du chasselas des caves de la ville, ou déguster un incomparable filet de perche du Léman... Et lorsque la balade vous emmènera derrière le château, dans l’immense Parc de l’Indépendance, havre de paix les pieds dans l’eau, assis sur un banc ou sur le mur de pierre longeant le bord du lac, entouré de canards et de cygnes, c’est avec un peu de chance, météo aidant, qu’une des plus belles vues s’imposera à vos yeux à travers le Léman comme une exceptionnelle carte postale inoubliable : Le Mont-Blanc et ses 4809 mètres d’altitude ! S’arrêter à Morges... c’est une étape indispensable dans votre voyage. Soyez les bienvenus ! Yves-Etienne Kahn Président Morges Région Tourisme

© Jacques Schmid

324


MORGES RÉGION TOURISME

Une région à vivre et à partager Château de Vufflens © Vincent Bailly

Arboretum du Vallon de l’Aubonne © Pascal Sigg

Château d’Aubonne © Morges Région Tourisme

Château de La Sarraz © Studio Patrick Jantet

Bienvenue à Morges Région ! Amoureux de la nature ou passionnés de culture, la région saura vous enchanter ! Entre le lac Léman et les forêts du Jura, en passant par les vignobles et la campagne dorée, la région de Morges saura vous faire découvrir ses richesses naturelles et culturelles. Culture et patrimoine Morges, cité des amoureux de belles balades et de produits du terroir, regorge de témoins du passé. Face au majestueux Mont-Blanc, son centre-ville et son port garni de ses guérites lui confèrent un charme sans égal. Sa pittoresque Grand-Rue accueille chaque mercredi et samedi un marché en plein air et ses nombreux commerces offrent aux touristes une grande diversité. Les visiteurs peuvent découvrir à proximité, ses différents musées ou les secrets de la ville grâce aux visites guidées organisées tout au long de l’année par des guides passionnés et passionnants. C’est tout un florilège de châteaux qui ornent les paysages de la région. Le Château de Morges, surplombant le Léman, accueille 5 musées. Le Château de la Sarraz construit au XIe siècle ou encore la tour blanche et la cour intérieure du château d’Aubonne dominant le bourg médiéval valent le détour. Au cours d’une agréable promenade dans le vignoble entre Denens et Vufflens-le-Château, vous pourrez contempler un impressionnant château dont le donjon atteint 60 mètres de haut. Le Petit Versailles vaudois, surnom donné au Château de l’Isle, trône en face de la Venoge depuis le XVIIe siècle.

Nature et floralies Si la culture est à vivre partout et à tout moment, les visiteurs en quête d’authenticité trouveront également leur bonheur dans une nature intacte et préservée. La région de Morges accueille de nombreuses manifestations, promenades et activités en lien avec la nature et les floralies. Chaque année, la région salue le retour du printemps avec plus de cent mille tulipes décorant le Parc de l’Indépendance à Morges. Durant les mois qui suivent, les Jardins du Château de Vullierens présentent une fabuleuse collection d’iris, de lys et de roses et les Quais de Morges une exposition unique de dahlias. Outre ces manifestations florales de grande envergure, les amateurs de paysages seront comblés. La diversité des panoramas allant des crêtes jurassiennes aux vignobles, en passant par le bord du lac donne à la région un caractère sans pareil ! L’Arboretum du Vallon de l’Aubonne offre quant à lui une impressionnante collection d’arbres, où plus de 3000 variétés de tous continents sont présentées. Passionnés d’histoire naturelle et d’environnement, La Maison de la Rivière vous attend au milieu de la forêt à deux pas du Léman. A la fois, exposition, centre nature et laboratoire de recherche, voici un lieu unique pour découvrir la flore et la faune. 325


Vignoble de Féchy

Fleur du Lac

© Peter Colberg

© Morges Région Tourisme

Art de vivre La Côte AOC (appellation d’origine contrôlée) accueille sur ses pentes douces une grande diversité de cépages. Les vignerons passionnés produisent notamment l’incontournable Chasselas, des rosés fruités et des rouges délicats ou épicés. Découvrez la plus grande région viticole de Suisse en rendant visite aux vignerons pour une dégustation. Grâce au Pass Wine Tasting, découvrez les spécialités locales au fil de vos haltes chez les vignerons. Pendant la belle saison, profitez d’excursions en PetitTrain touristiques à travers les vignes ou téléchargez l’application Vaud:Guide et expérimentez la première balade œnotouristique de Suisse en découvrant les vignobles morgiens grâce à une application smartphone. Les artisans et restaurateurs de la région vous feront découvrir avec plaisir leurs spécialités. Morges et sa région offrent également une palette variée d’hébergement de qualité, que vous préfériez dormir en chambre d’hôtel avec vue sur le lac et le Mont-Blanc, une petite auberge familiale, un appartement de vacances, chez l’habitant ou au camping, vous trouverez le séjour adapté à vos envies.

Montricher © PNRJV - Grégoire Chappuis

326

© S. Gervasi


Petit Train © Grégoire Chappuis

Le Rhône © Bertrand Francey

La Galère à voiles © Morges Région Tourisme

Château de Morges © Morges Région Tourisme

Fête de la Tulipe © Vanessa Hermann

Activités et découvertes Un éventail d’activités s’offre aux visiteurs qui souhaitent partir à la découverte des paysages riches et variés de la région. En toute saison, de nombreuses expériences raviront les adeptes de randonnées, les passionnés de VTT ainsi que les amateurs de balades en raquettes ou en ski de fond. Pour une heure ou une journée, les sportifs aguerris comme les promeneurs du dimanche seront comblés ! Le lac Léman offre quant à lui un cadre idyllique pour faire du pédalo, du kayak, du stand up paddle ou simplement pour une petite baignade. Une croisière d’exception sur La Galère La Liberté ou à bord de l’un des bateaux Belle Epoque de la Compagnie Générale de Navigation (CGN) permet de découvrir, au rythme de la légère houle, les paysages somptueux du Léman, niché entre les Alpes, les crêtes du Jura et les vignobles. Pour sillonner la région de manière sportive et ludique tout au long de l’année, pratiquez le City Golf en arpentant un parcours de 18 trous entre Morges et Préverenges.

Morges Région Tourisme

Rue du Château 2 • CH-1110 Morges Tél. +41 21 801 32 33 • Fax +41 21 801 31 30 info@morges-tourisme.ch • www.morges-tourisme.ch

327


MORGES IMMO

Basée à Morges depuis 12 ans, Morges Immo est une agence immobilière à taille humaine, forte de trois collaboratrices, active dans le courtage et les services de gérance. Bien Vivre a rencontré Corinne Deutsch, fondatrice, une courtière passionnée qui défend une vision « artisanale » de l’immobilier, basant principalement son activité sur les relations humaines en offrant un service à la carte.

328


Pouvez-vous nous parler des origines de Morges Immo ? J’ai débuté ma carrière dans l’immobilier en 1993, après plus de 10 ans d’expérience dans une grande agence immobilière de la place, puis 18 mois de cours pour l’obtention d’un Brevet fédéral de Courtier en immeubles, je décide, en octobre 2005, de créer ma propre agence. Une décision motivée par la volonté de prendre du temps pour chaque client, de pouvoir leur offrir un service sur mesure et personnalisé et d’être à l’écoute de leurs désirs et de leurs attentes. Je suis accompagnée au quotidien par deux fidèles assistantes passionnées et disponibles pour notre clientèle. Quels sont les services que vous proposez ? Située en plein cœur du centre-ville de Morges, notre agence est active sur l’ensemble de la région. Nous proposons différents biens à la vente pouvant aller du plus petit studio, à la villa luxueuse. Une offre régulièrement renouvelée, à notre taille, qui permet de nous occuper en profondeur de chaque objet et de chaque client. Nous proposons également un service de gérance immobilière personnalisé pour des propriétaires privés souhaitant se décharger partiellement ou totalement de ce travail qui devient de plus en plus complexe, compte tenu de l’évolution du droit du bail et des différentes législations. De la simple recherche de locataire, à la gestion technique et/ou financière, nous offrons différents services à la carte. Présentes depuis plus de 10 ans sur la région, nous avons acquis une solide expérience et une parfaite connaissance du marché local qui nous permettent de conseiller au mieux nos clients. Quelle est la philosophie qui caractérise Morges Immo et les valeurs que vous défendez ? Acquérir ou vendre un bien immobilier représente une étape importante dans la vie de nos clients car nous touchons « une partie émotionnelle » qui mérite la plus

grande attention. Il est donc important pour nous d’être disponible et à l’écoute, afin de bien les accompagner à chaque étape et de pouvoir les rassurer, si besoin. Nous définissons ensemble tous les critères afin de trouver le bien qui leur correspond, en tenant compte de leurs besoins personnels et professionnels, de leurs envies mais aussi et bien sûr de leur budget. Chez nous, les clients ne sont pas de simples numéros de dossiers mais des personnes avec qui nous prenons le temps de discuter afin de mieux les connaître. Il n’est d’ailleurs pas rare que certains deviennent des amis. Véritablement amoureuse de Morges et ses alentours, je dois dire que c’est un vrai bonheur de pouvoir y travailler. Ma plus grande satisfaction est de pouvoir aider nos clients à concrétiser un projet immobilier, et plus largement un rêve ou un projet de vie.

Morges Immo

Rue Louis-de-Savoie 80 • Case postale 734 CH-1110 Morges 1 Tél. +41 21 811 00 80 info@morgesimmo.ch • www.morgesimmo.ch

329


CFF IMMOBILIER

Des quartiers exemplaires à proximité des grandes gares Division immobilière des CFF, CFF Immobilier aménage les gares et leurs zones attenantes en centres de prestations attractifs et vivants. En Suisse romande, sept projets de quartiers sont actuellement en cours de développement. Des ensembles mixtes, durables et connectés. Portrait d’entreprise et zoom sur trois projets.

330


Quai Ouest, Renens

Bien plus que des trains Connus pour être la plus importante société de transport ferroviaire en Suisse, les CFF sont également l’une des principales entreprises immobilières du pays. En effet, la division CFF Immobilier gère et développe pas moins de 800 gares, 3500 bâtiments et 3600 terrains et les investissements immobiliers prévus ses prochaines années, s’élèvent à 3.1 milliards de francs, dont 1,4 en Suisse romande. Sa mission : valoriser et développer de manière durable le portefeuille immeubles de l’entreprise afin de financer notamment la modernisation de l’infrastructure ferroviaire. En 2017, le bénéfice généré a permis d’assurer un versement annuel à hauteur de 150 millions de francs à la Division Infrastructure. Trois portefeuilles d’activités Pour satisfaire sa mission, CFF Immobilier dispose de trois portefeuilles d’activités. Le premier, la « Production ferroviaire », regroupe l’ensemble des bâtiments servant aux CFF dans le cadre de leur propre exploitation. Le second, celui des « Gares » représente les haltes et gares du réseau conçues aujourd’hui comme de véritables centres de services et de mobilité attrayants, à l’image de la Gare de Cornavin à Genève, rendu à ses utilisateurs en 2014 après plus de quatre ans de transformation. Enfin, le portefeuille des « Objets de placement » comprend la construction de nouveaux quartiers dynamiques à proximité des grandes gares. Un dernier portefeuille qui représente aujourd’hui la majorité des investissements immobiliers réalisés par les CFF. Sept projets de quartiers sont actuellement en cours de développement en Suisse romande, ce qui représente un patrimoine locatif de 1050 appartements, 140 000 m2 de bureaux et 33 000 m2 de commerces.

Quartiers des Halles, Morges

Quartiers des Halles, Morges

331


Des quartiers mixtes et vivants Développer et construire des quartiers où il fera bon vivre, travailler, faire du shopping, se former, se soigner ou encore se divertir, tel est l’objectif de CFF Immobilier. Les affectations, toujours réparties selon le modèle suivant : à savoir des commerces au rez, des bureaux et services aux niveaux intermédiaires et des logements aux niveaux supérieurs, visent à créer des quartiers animés à toute heure de la journée en répondant à la diversité des attentes des utilisateurs. Centres de fitness, cabinets médicaux, cliniques dentaires, écoles, figurent parmi les acteurs que l’on retrouve sur chaque projet. Les entreprises qui décident de s’y installer bénéficient de solutions de haute qualité dans un environnement pleinement intégré en termes de mobilité. Le développement durable est également un thème essentiel pour CFF Immobilier. Dans cette perspective, le choix a été fait pour tous les projets de s’appuyer sur le label DGNB. DGNB, preuve de bonne conduite en matière de construction durable car ce label prend en compte aussi bien les aspects économiques, écologiques que socio-culturels. Le choix de ce label permettra d’offrir aux futurs locataires un niveau élevé de confort, notamment en matière de luminosité, de confort thermique, de qualité de l’air ou encore de confort acoustique.

TROIS PROJETS ROMANDS QUAI OUEST

Quai Ouest, Renens

Entre mobilité et diversité La porte d’entrée de l’Ouest lausannois Situé au cœur de la ville de Renens, directement reliés à la gare qui sera entièrement rénovée en 2020, Quai Ouest est à 5 minutes seulement en train du centre de Lausanne. Connecté au réseau des Transports Publics Lausannois, complété par une nouvelle ligne de tram qui reliera Renens au centre de Lausanne et le prolongement du M1, il se trouve à proximité directe des hautes écoles. Composé de deux bâtiments, de part et d’autres de la gare, les constructions abriteront des commerces, des bureaux, des activités de service, des logements, un parking vélos avec une Vélostation, ainsi qu’un P+Rail de 50 places pour les voitures. Un quartier de 19 900 m2 qui accueillera à terme près de 400 nouveaux habitants. Deux bâtiments complémentaires A l’Ouest de la gare, le bâtiment AMY s’étend sur 9300 m² de surface totale. Il est directement relié à la future passerelle Rayon Vert, à laquelle on accède par une rampe du côté Nord des rails. Celle-ci offre un accès simplifié à l’ensemble des voies ferroviaires et permet aux résidents d’accéder directement au centre-ville de Renens. A l’Est de la gare, le bâtiment TRAVIS offre quant à lui 10 000 m2 de surface. Il est relié à la gare par un passage inférieur qui traversera les voies du nord au sud et abritera une zone commerciale de 375 m2. Les deux bâtiments comprennent au total 187 logements allant de la chambre pour étudiants à l’appartement de 4 pièces. 332

Quai Ouest, Renens

Un ensemble harmonieux Devisé à 125 millions de francs, Quai Ouest a été conçu par le groupement Fres architectes / Weber + Brönnimann AG à la suite d’un concours d’architecture. Bâti en deux étapes, le projet a démarré en début 2018 avec le bâtiment AMY qui sortira de terre fin 2020. C’est cette même année que la première pierre du bâtiment TRAVIS sera posée, une fois les travaux ferroviaires achevés avec une inauguration prévue en 2022. Les deux édifices sont à la fois semblables et subtilement différenciés avec notamment des façades béton/ verre pour le premier et métal/verre pour le second et leur volume a été pensé pour s’intégrer parfaitement au paysage urbain.


Quai Ouest, Renens

Quai Ouest, Renens

PARC DU SIMPLON

Vitalité urbaine Une métamorphose Autrefois plaine marécageuse, puis gare de triage, le quartier renanais des Entrepôts a pendant longtemps fait figure de friche industrielle. Emblème de la métamorphose fascinante de l’Ouest lausannois, le projet Parc du Simplon donnera une toute autre dimension au lieu en offrant un quartier à la fois connecté, durable et convivial qui accueillera 1100 habitants. Idéalement situé au sud des rails, il sera pleinement connecté avec les quartiers voisins, dont le Quartier Quai Ouest accessible via une passerelle dédiée à la mobilité douce qui permettra de rejoindre en cinq minutes la gare de Renens. Un quartier diversifié Composé de 16 bâtiments, le projet fait la part belle aux logements avec 270 appartements dont une majorité de 3,5 et 4,5 pièces. On y trouvera en outre de l’artisanat, des bureaux, des services ainsi que des commerces et zones de restauration. Il accueillera également l’un des sites du Gymnase de Renens, ainsi que le nouveau siège romand des CFF. Un large parking de 330 places en sous-sol permet de libérer le quartier de la circulation. L’investissement pour l’ensemble du quartier se monte à environ 220 millions de francs. Quant au début des travaux, il est prévu pour 2018 avec une mise en service à l’horizon 2020.

Parc du Simplon, Renens

Parc du Simplon, Renens

333


Parc du Simplon, Renens

Une réinterprétation dynamique du quartier populaire Situés le long des voix CFF, trois bâtiments de bureaux font office d’écran de confort et de sécurité pour le reste du quartier. La priorité a été donnée au bien-être des habitants avec notamment un accent mis sur la qualité des aménagements extérieurs avec des espaces de rencontre, aires de jeux, voie cyclable, jardins et une arborisation foisonnante ainsi qu’une grande allée centrale, point de convergences entre les bâtiments. De quoi permettre une véritable vie de quartier au cœur de la ville. Côté esthétisme, le quartier se distingue par deux architectures différentes pour les bâtiments de logements avec notamment des façades en briques pour le périmètre ouest (bureau bâlois HHF) et en béton préfabriqué pour le périmètre est (bureau lausannois Ferrari). Parc du Simplon, Renens

334

Parc du Simplon, Renens


QUARTIERS DES HALLES

Au cœur de la ville L’histoire d’un renouveau urbain Autrefois lieu bouillonnant d’activités, le quartier de la Gare de Morges est situé sur un périmètre partiellement en friche, situé entre la Rue de la Gare, la Rue du Sablon, la Rue Docteur Yersin et le rail. Actuellement en cours de transformation, ce sera bientôt un quartier dense, animé et agréable à vivre pour 1000 habitants, contribuant ainsi à la création d’une nouvelle centralité autour de la gare de Morges et de sa place. Nommée Morges Gare Sud, le Quartier des Halles en est la pièce maîtresse. Ce dernier prendra place sur les anciennes halles CFF en bois, aujourd’hui détruite, le bâtiment de la Société d’Agriculture de Morges et le parking Park + Rail (P + R). Devisés à près de 230 millions de francs, les travaux du Quartier des Halles ont débuté le 6 février 2017 et se termineront fin 2020. Un appel d’offres pour les surfaces commerciales a été lancé début 2018 et les commerces seront sectionnés d’ici juin 2018. Quant à la commercialisation des logements, elle se fera au troisième semestre 2018.

une école, des logements protégés, une crèche, des locaux d’accueil parascolaire, un espace polyvalent ainsi qu’une antenne de police. Au total, trois immeubles verront le jour ainsi qu’un grand parking souterrain de 700 places dont environ 300 places dédiée au P + R, le tout articulé autour de larges espaces publics arborisés. Un projet architectural de haute qualité Pour opérer cette grande métamorphose urbanistique, les CFF et la Ville de Morges ont lancé en 2013 un concours d’architectes afin de désigner un pool pluridisciplinaire composé d’architectes et d’ingénieurs capable de mener à bien la planification et la conception du projet. Baptisé « Louise », c’est le projet du bureau d’architectes Aeby Perneger & Associés qui a remporté les faveurs du Jury. Les architectes genevois se sont distingués par leur lecture fine de l’identité du lieu en proposant une architecture élégante s’inscrivant dans le prolongement du tissu morgien actuel et la volonté de produire un espace urbain de qualité.

Une opération au bénéfice de la population Le Quartier des Halles offrira à terme quelques 50 000 m2 de surface brut plancher, destinés pour moitié à l’habitation, soit près de 250 logements, adaptés à des profils de locataires variés. On y trouvera également des surfaces administratives et des commerces, avec à terme 600 emplois qui viendront enrichir le tissu économique local. Un lieu de vie et d’activités à la fois convivial et dynamique avec également de nombreux services et équipements publics réalisés par la Ville de Morges à travers un programme d’utilité publique qui comprend Quartiers des Halles, Morges

335


INTERVIEW Patrick Aeby AEBY PERNEGER & ASSOCIÉS Louise « le projet Lauréat » Quels ont été vos grands axes de réflexion pour élaborer le projet « Louise » ? Nous avons proposé un projet qui s’inscrit dans la continuité du tissu urbain. L’échelle des îlots existants entre la Grand-Rue et la rue du Sablon a été reprise pour le grand îlot du nouveau quartier, l’îlot Sablon-Centre. Pour les formes bâties, nous sommes partis du gabarit des bâtiments présents sur la rue du Sablon, et l’avons progressivement augmenté en direction des rails avec pour point culminant le bâtiment de la gare, qui reste toutefois bien en dessous des gabarits autorisés par le plan d’urbanisme. Une insertion calme et douce des volumes dans le tissu urbain qui confère une certaine harmonie au projet.

Pouvez-vous nous parler de la morphologie de ce quartier ? Le quartier des Halles est composé de trois édifices. Le premier, Sablon rail, se présente sous la forme de deux bâtiments longitudinaux posés sur un socle commun le long des voies CFF. Les deux autres constructions, en forme de L, forment l’ilôt Sablon-Centre organisé autour d’une cour publique. Le bâtiment de la gare, l’une des deux constructions de Sablon Rail, sera l’élément saillant du futur Quartier des Halles. Il introduira un troisième repère pour la ville avec le Château et le temple. Un Triangle virtuel qui inscrira la rue Centrale comme axe majeur connectant la gare au lac Léman. Vous avez prêté une attention particulière aux espaces publics. Qu’avez-vous proposé ? Le plan d’urbanisme prévoit un mail piétonnier partant de la place de la gare en direction de l’Ouest du quartier. La morphologie des bâtiments que nous proposons assure une continuité douce entre la place de la gare et le mail. L’îlot Sablon-Centre, présente grande perméabilité grace à deux interruptions et deux passages ouvrant la cour centrale au public tout en conservant un degré de privacité pour les habitants.

Quartiers des Halles, Morges

CFF Immobilier Développement Région Ouest

Place de la Gare 1 • CH-1001 Lausanne www.cff.ch/immobilier

336


INTERVIEW

VINCENT JAQUES SYNDIC DE MORGES

Morges, une ville en pleine mutation Lorsque Vincent Jaques devient syndic de Morges en 2012, il sait que de grands projets sont en cours d’élaboration depuis de nombreuses années. Sous sa houlette, les dossiers sont bouclés et, toutes les autorisations obtenues, les travaux sont prêts à commencer. Voilà sa ville, en 2017, devant deux chantiers titanesques. Le premier qui concerne le quartier de la Gare a démarré depuis février dernier, le second qui veut redonner du « peps » au quartier de Beausobre, fait l’objet d’un concours d’architecture. Une révolution ? Non... un contrat pour l’avenir ! Bien Vivre fait un zoom sur les points forts de son entretien avec Vincent Jaques.

Le Port de Morges © Marc Baertch

338


Morges-Gare, quartier des Halles © CFF Immobilier

Tenir informé la population Réaliser des travaux dans une ville n’est jamais sans contraintes. L’objectif de la Municipalité est de faire au mieux pour préserver la douceur de vivre à Morges. Dans le même temps, ces projets amènent bien sûr leur lot de questions de la part des habitants. Pour les accompagner, la Ville a lancé le site internet morgesavenir.ch qui donne une multitude de renseignements : informations sur les travaux, sur les projets en cours ou à venir, images de synthèse ou séances d’information, tout a été entrepris pour que ces projets ne soient pas que l’apanage d’un conseil d’élus mais un projet global où chacun trouve sa place. Les habitants sont invités à participer à des rencontres et à donner leur avis, pour aider à trouver des idées nouvelles pour le bien-être de tous. Cette approche participative permet d’aborder des sujets comme le réaménagement de la place de la Gare ; du mobilier urbain à la décoration florale, en passant par la présence ou non d’une fontaine, chacun a le droit de s’exprimer, de proposer, de débattre.... Une telle démarche rassemble les habitants autour de l’avenir de Morges et du plaisir d’y résider. Le quartier du Sud de la Gare « Morges Gare-Sud » Il était une fois, il y a encore quelques mois, une gare, une immense place et des friches alentours. Depuis février 2017, un chantier pharaonique y a pris ses quartiers en collaboration avec les CFF. Le but ? En 3 phases de travaux, réaménager les espaces publics, la place de la gare, les infrastructures routières et souterraines, puis développer le quartier des Halles et pour finir renouveler l’îlot au sud de la place. Dit autrement, c’est un quartier entièrement neuf qui émergera au cœur de la ville. Les chiffres donnent le tournis : le quartier Morges Gare-Sud offrira à terme quelque 70 000 m2 de plancher, destinés pour moitié à l’habitation, soit près de 400 logements. Il accueillera 900 à 1000 habitants et 600 emplois, qui viendront enrichir le tissu économique local. Aménagements de qualité, commerces, équipements publics contribueront à garantir la qualité de vie des usagers du futur quartier et à accroître celle de l’ensemble des habitants de Morges. Crèches, locaux associatifs, appartements protégés pour accueillir des personnes âgées ou handicapées, le projet veut donner une nouvelle impulsion à la ville et favoriser la mixité sociale. Quand tout sera achevé, on pourra flâner du centre ville actuel et ses ruelles de charme jusqu’à ce nouveau lieu par un cheminement naturel, ou l’art et la manière de faire se compléter Morges d’hier et Morges de demain.

LES GRANDS PROJETS URBAINS SUR

MORGESAVENIR.CH

Le quartier de Beausobre Connu pour être le lieu des écoles, de la culture et du sport à Morges, le quartier de Beausobre, même s’il est très vivant, a besoin d’un rafraîchissement. Les constructions élevées il y a 30 ans sont des témoins de leur époque. Vincent Jaques et la Municipalité ont lancé une vaste étude il y a 3 ans pour cibler les interventions permettant de redynamiser le quartier. Des contraintes nouvelles ont émergé, comme celle des besoins croissants de cantines en milieu scolaire. Dans le projet suivi par le Conseil communal, diverses actions sont proposées, différées dans le temps, sur les divers bâtiments du site. Les premières interventions permettront de remplacer les actuels foyers de Beausobre grâce à la réalisation d’un nouveau bâtiment polyvalent, intitulé « Beausobre V ». L’étape suivante verra la rénovation et la transformation de deux autres bâtiments ainsi que la construction d’une nouvelle administration pour le Théâtre. Le parascolaire prendra place dans les Foyers actuels de Beausobre. Les espaces couverts de liaison seront également revus et modernisés afin de mettre en relation cet ensemble de trois bâtiments. L’attrait du pôle culturel que constitue Beausobre en sera grandement renforcé. D’autres actions, comme l’extension de l’école secondaire et l’agrandissement du parking souterrain, sont prévues à l’horizon 2030. On soulignera que là encore le projet donnera une nouvelle impulsion à la ville.

Fête de la Tulipe © Olivier Bohren

339


Théâtre de Beausobre © Raoul Pérez

Paillote Festival © Raoul Pérez

Et sinon ? Morges reste Morges. Un lieu privilégié au bord du lac Léman qui souhaite vivre avec son temps et aller de l’avant. Ces travaux n’entacheront pas la quiétude et la beauté du lieu ; au contraire, ils ouvriront la ville sur son époque et la rendront encore plus dynamique et attractive. D’autres projets que vous pouvez découvrir sur le site morgesavenir.ch montrent que tout est fait pour améliorer la qualité de vie et donner à chaque quartier qui en a besoin les travaux nécessaires sans galvauder son esprit. Gageons que tous ces efforts entrepris par Vincent Jaques et la Ville ne feront que renforcer la fierté des Morgiennes et des Morgiens !

Marché nocturne en hiver © Achim Meylan

LES GRANDS PROJETS URBAINS SUR

MORGESAVENIR.CH

MORGES AVENIR Un projet de la ville de Morges

Tél. +41 21 804 96 40 greffe@morges.ch • www.morgesavenir.ch Le Livre sur les Quais © Lauren Pasche

Morges Bouge

Marché de Morges à la Grand-Rue

© Olivier Bohren

© Olivier Bohren

340


BERNARD NICOD AGENCE DE MORGES

« Nous prenons du temps avec chaque client » L’agence Bernard Nicod de Morges figure parmi les plus anciennes du groupe. Forte de 13 collaborateurs, elle est à même de répondre à l’ensemble des demandes d’une clientèle exigeante grâce à une offre complète de prestations, dont le courtage immobilier. Portrait de cette agence de renom et zoom sur le département vente dirigé depuis 2012, par Peter Oscarsson.

342


Peter Oscarsson

Un département vente polyvalent Dans le groupe depuis 12 ans, Peter Oscarsson, dirige le département vente de l’agence de Morges depuis 2012. Fort de son expérience, Bernard Nicod Morges propose une large palette de biens de qualité parfaitement valorisés par l’agence. Cela va de la propriété luxueuse ou immeuble de standing, aux logements à prix plus accessibles. Le département vente définit avec ses clients un ensemble de critères précis et impondérables afin de trouver le bien qui leur correspond et les suit pas à pas dans toutes les étapes de la vente ou l’achat jusqu’au transfert. « Notre portfolio important de clients inscrits dans notre base de données, nous permet de proposer rapidement les biens tout juste mis en vente et réagir au plus vite en cas d’intérêt », explique Peter Oscarsson. Si le département vente commercialise les promotions internes du groupe, en plus de promotions externes et biens de revente, il met également sur pied des promotions avec des partenaires locaux. Se positionnant en amont des projets pour évaluer, conseiller et offrir la meilleure formule au client, il analyse les opportunités et propose des conseils personnalisés. Son large réseau de partenaires de confiance lui permet en outre de couvrir l’ensemble du processus phase par phase depuis l’avant-projet jusqu’à la commercialisation pour aboutir à la livraison dans le respect des délais impartis.

Un groupe leader dans le secteur de l’immobilier Présent sur le marché de l’immobilier depuis 40 ans, le groupe Bernard Nicod est une institution dans le domaine en Suisse romande. Fondé en 1977 par Bernard Nicod, alors âgé de 29 ans seulement, le groupe ne tarde pas à se développer fort de l’engagement, de la volonté et du dynamisme de son fondateur. Aujourd’hui, il compte 11 agences et 210 collaborateurs présents sur l’ensemble de la Romandie. Actif dans le domaine de la promotion et de la construction via notamment leurs entreprises générales, le groupe construit chaque année en moyenne pour CHF 350 millions – et occupe près de 1200 personnes sur ses divers chantiers. A cela s’ajoutent des activités de courtage, de gérance et de location avec un parc locatif de plus 2130 immeubles et copropriétés en Suisse romande. Un panel complet de prestations A l’image de ses consœurs, l’agence Bernard Nicod de Morges met à disposition de ses clients locataires et propriétaires un ensemble de services afin d’apporter des réponses concrètes aux besoins de tous. Son excellente connaissance du marché immobilier, lui permet de développer ses savoir-faire dans tous les domaines de l’immobilier : courtage, estimation, gérance et location d’immeubles, administration de PPE, valorisation de terrain, commercialisation et développement de promotions immobilières. Des prestations à même de satisfaire une large clientèle qui se compose de locataires, de propriétaires privés et d’investisseurs institutionnels. Afin de répondre encore mieux aux besoins de ses clients en constante évolution et de leur garantir un service de qualité, l’agence poursuit sa croissance et a doublé cette année ses surfaces de bureaux à Morges. 343


Proximité et engagement Le département vente de Bernard Nicod de Morges privilégie l’écoute et le dialogue pour offrir un service sur-mesure et efficace à sa clientèle. Son organisation interne flexible et proactive favorise une grande réactivité quelle que soit la complexité des demandes. « Nous mettons tout en œuvre afin d’offrir un service personnalisé. Nous prenons du temps avec chaque client pour comprendre leurs besoins et cerner leurs attentes, mais aussi de les aiguiller vers la meilleure solution », déclare Peter Oscarsson. Sa connaissance du terrain et des spécificités régionales, lui permettent de conseiller au mieux chacun avec éthique, indépendance, transparence et confidentialité.

« L’immobilier, est un métier sérieux qui met en jeux souvent des sommes importantes, pour l’acheteur comme pour le vendeur. Il est dès lors primordial de respecter ceci et de ne pas faire ou dire n’importe quoi, sans quoi les conséquences peuvent être très importantes. Notre rôle de conseillers d’abord et d’intervenants ensuite, est primordial et garant du bon processus d’une transaction dans les meilleurs termes. Se risquer à se laisser embarquer par des promesses intenables ont trop souvent conduits nombres de propriétaires à perdre des sommes importantes, là-même où ils devaient les gagner. Je dis souvent, si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça l’est ! », nous explique le directeur du département vente de Bernard Nicod.

Quelques projets réalisés Terrasses des Mémises Immeubles PPE de 16 appartements à Préverenges (2016) Idéalement situé à quelques centaines de mètres de la plage et à deux pas de la réserve naturelle de la Venoge, cet immeuble flambant neuf à l’architecture contemporaine compte 16 appartements, des 2,5 pièces et 4,5 pièces de 64 et 164 m2. Offrant une magnifique vue panoramique, le bâtiment se distingue par ses façades jouant avec le noir et le blanc, le décrochement des balcons et ses variations de lumières. Un immeuble de haut standing certifié Minergie.

Domaine de la Capitainerie à Morges (2013) Ces deux constructions prennent place dans un cadre magnifique et verdoyant, à proximité du lac et des terrains de sport et de loisirs de la ville de Morges. Comprenant 75 appartement, ce complexe de logements s’étale sur 10 294 m2 de surface brute de planchers auxquels s’ajoutent 494 m2 de surfaces administratives et deux niveaux de sous-sols. D’expression très contemporaine, les constructions en béton armé et éléments lourds préfabriqués bénéficient d’une enveloppe alliant qualités esthétiques et performances techniques, thermiques et phoniques. Equipé d’une centrale de production thermiques par pompes à chaleur, l’ensemble est certifié Minergie. 344


Puis, nous nous chargeons de la commercialisation de : Le Domaine du Châtelard à Gilly Derniers lots disponibles ! Entouré de vignes et au calme absolu, cette résidence saura ravir les amoureux de la nature et les personnes en quête de tranquillité mais qui souhaitent être tout de même proche de toutes les commodités. La ville de Rolle se trouve à peine à 5 minutes, Nyon et Lausanne à 15 minutes et l’aéroport de Genève à moins de 30 minutes. Du 2,5 au 4,5 pièces – disponibles de suite. Dès CHF 599 000.–

« Les Hauts d’Hermance » 9 appartements disponibles Distribution du 4 au 6 pièces (2 à 4 chambres à coucher), surfaces de 113,5 à 218 m2 pondérées. Tous les logements possèdent des beaux espaces, lumineux, avec armoires encastrées et généreuses terrasses & balcons. Choix des finitions. Construction HPE (Haut Potentiel Energétique). Quartier calme, verdoyant et résidentiel tout en étant à proximité immédiate du centre historique et des berges du lac. Parkings en sus. Prix dès CHF 970 000.–

Bernard Nicod

Rue de la Gare 11 • CH-1110 Morges Tél. +41 21 804 79 79 • Fax +41 21 804 79 70 www.bernard-nicod.ch

345


INTERVIEW

OSCAR CHERBUIN

ARCAM

Toujours aller de l’avant pour plus de synergies et de développement L’ARCAM (association de la région CossonayAubonne-Morges) s’occupe, depuis l’année de sa création en 2009, de la promotion économique, de l’aménagement du territoire, du développement régional et du tourisme. Elle joue le rôle de coordinateur entre les différents acteurs de la région. Cette année, de nombreuses nouveautés renforcent encore son travail. Pour nous en parler, Bien Vivre a rencontré Oscar Cherbuin, directeur et délégué promotion économique de l’ARCAM.

346


Qu’est-ce que l’ARCAM ? C’est une association qui a pour but d’encourager le développement économique et régional de notre district. Nous sommes présents sur de nombreux fronts comme le tourisme, la promotion économique, l’aménagement du territoire... Les 62 communes qui composent notre région représentent plus de 80 000 habitants. Notre association est soutenue par les 62 communes du district à hauteur de Fr. 8.30 par habitant et par le canton. Notre budget nous permet ainsi de remplir nos missions publiques dans nos domaines d’activité. Le guichet entreprise a une place importante au sein de l’ARCAM, vous le renforcez avec l’arrivée d’une nouvelle personne, pouvez-vous nous en dire plus ? Nous œuvrons depuis longtemps à faire se rencontrer les dirigeants de sociétés, à créer des liens entre eux pour qu’il y ait une vraie synergie entre les entreprises quand ceci est possible. Mais nous avions besoin pour renforcer notre présence d’une personne qui soit l’interlocuteur privilégié de ces sociétés. En association avec la ville de Morges, Monsieur Pascal Rocha Da Silva a rejoint notre équipe au début de l’été 2017 et s’occupe du développement économique. Il accompagne les entreprises dans leur phase de constitution, à trouver un terrain, dans un coaching spécialisé ou une mise en relation. Bref, par son arrivée, notre action sera encore plus importante pour soutenir les entreprises situées sur notre territoire ou qui désirent s’y installer. Côté tourisme, vous avez reçu un soutien INNOTOUR pour développer un concept de « slow destination », qu’est-ce que c’est ? Innotour est un programme d’aides financières de la Confédération pour soutenir des projets innovants en matière touristique. Dans ce cadre, l’ARCAM a déposé un projet pilote « slow destination » qui a permis d’obtenir un financement important de Fr. 200 000 sur 4 ans. Prendre son temps, rencontrer les locaux, avoir un

comportement éco-responsable, ceci nous tient à cœur dans notre district d’autant plus que ce concept couvre 5 domaines autour de la thématique « slow » soit le City, travel, food, wine et sleep. C’est une offre globale au caractère exemplaire pour la Suisse puisqu’il n’existe aucune autre « slow destination » dans le pays. Mais ce programme de projets a surtout comme volonté de fédérer tous les acteurs dans une dynamique de développement de l’offre touristique. Une autre nouveauté permet à tous les habitants de votre région « de tout savoir » ! Comment ? Les communes sont désormais tenues de disposer sur un plan numérique de nombreuses données concernant leur territoire. Pour faciliter les choses, parce que c’est un travail énorme, l’ARCAM a travaillé à un site internet, géoportail régional, en collaboration avec la ville de Morges. Grâce à ce site, il est vrai que l’on peut tout savoir ! Facile de maniement, on clique sur le thème qui nous intéresse et l’on peut, par exemple, voir qui a fait une demande de permis de construire, pourquoi mais aussi le nombre de places libres en temps réel dans les parkings, des idées de balade avec une fiche complète pour connaître l’itinéraire et il en va ainsi de nombre de secteurs. Le travail qui commence est titanesque, mais c’est vraiment un outil formidable pour tous. A découvrir : www.cjl.ch

ARCAM

Rue Neuve 1 • Case postale 77 CH-1304 Cossonay Tél. +41 21 862 22 75 • Fax +41 21 862 22 77 info@arcam-vd.ch • www.arcam-vd.ch

347


ATELIER PAT ARCHITECTES SA

Au service du client Créé il y a plus de 20 ans, atelier pat Architectes réunit deux générations de talents permettant au bureau de mêler avec justesse expérience et esprit innovant. Offrant des prestations de qualité, ce bureau à taille humaine se distingue par l’implication de ses collaborateurs et son architecture mariant rationalité, fonctionnalité et esthétisme. Zoom sur ses prestations et quelques-uns de ses derniers projets.

Bâtiment administratif et commercial à Echandens

348


Une histoire de famille C’est en 1996 que Patrice Guenat crée son propre atelier d’architectes à Clarmont, après avoir été collaborateur dans différents bureaux durant près de 25 ans. En 2007, il est rejoint par son fils Raphaël, qui vient d’obtenir son diplôme d’architecte HES. Associé depuis 2011, le duo familial est à la tête d’une équipe de cinq collaborateurs évoluant depuis 2016 dans de nouveaux locaux à Monnaz. Ensemble, ils forment une équipe dynamique aux compétences complémentaires travaillant sur la base de valeurs comme la confiance, l’entraide et le dialogue. Une culture d’entreprise ouverte à laquelle s’ajoute une volonté formatrice, puisque l’atelier pat Architectes accueille depuis cet été un apprenti. Une manière de transmettre sa passion du métier et ses savoir-faire. Une offre complète de service Actif dans tout le canton de Vaud, atelier pat Architectes intervient en grande partie dans la région du Pied du Jura. Au départ sollicité essentiellement par des clients privés, son sérieux et professionnalisme lui a permis de diversifier sa clientèle qui compte aujourd’hui également des entreprises ainsi que des collectivités publiques. Logements individuels, collectifs, bâtiments administratifs et commerciaux, le bureau intervient sur des projets divers et variés. Offrant la gamme complète des prestations d’architectes, de l’étude de faisabilité à la direction des travaux, jusqu’à la remise des clefs, il est capable de mener à bien un projet de A à Z en veillant au respect des délais et du budget impartis. La transformation, rénovation et les aménagements de ruraux viennent compléter les compétences de ce bureau polyvalent. Une architecture au service du client Loin de vouloir imposer une quelconque marque architecturale, atelier pat Architectes est avant tout un bureau à l’écoute des besoins et envies de ses clients. Proche de ces derniers et disponible, il les accompagne à chaque étape dans leurs démarches, de l’avant-projet jusqu’aux dernières retouches en leur proposant les solutions les plus adaptées au programme, au lieu ainsi qu’à leur budget. A la clé une architecture rationnelle et fonctionnelle qui n’en oublie pas moins la notion d’esthétisme comme en témoigne le soin particulier accordé au choix des matériaux, formes et couleurs. Une architecture innovante et durable également de par les technologies intégrées à chaque projet.

Immeuble 18 appartements à Monnaz

Transformation rural en 4 appartements à Apples

Villa individuelle à Savigny

349


Bâtiment administratif et commercial à Echandens

Zoom sur quelques projets Bâtiment administratif et commercial à Echandens Sollicité il y a six ans par l’entreprise Masson & Cie, basée à Renens, pour la construction d’une succursale à Echallens, l’atelier pat Architectes a été de nouveau mandaté en 2016 afin de réunir sur un même site, les bureaux administratifs de l’entreprise, une surface d’exposition et de vente de carrelage, un magasin d’outillage ainsi qu’une halle de stockage de matériaux de construction. Un projet de 27 000 m3 réalisé en 2017 dans la zone artisanale d’Echandens en à peine neuf mois. S’intégrant parfaitement au bâti existant, le bâtiment est composé d’une structure et de façades métalliques et est équipé d’une pompe à chaleur aireau et de panneaux photovoltaïques. Quant à la disposition des surfaces, elle a été conçue pour répondre en tout point aux besoins du client.

Bâtiment administratif et commercial à Echandens

350

Construction d’un immeuble à Morges Construit en octobre 2015 à l’Avenue des Pâquis, cet immeuble de 14 appartements compte 12 places de parking en souterrain et deux locaux commerciaux au rez. La parcelle étant relativement exiguë et entourée de constructions existantes, les architectes ont cherché à densifier la surface au maximum afin d’offrir un rendement suffisant au propriétaire tout en garantissant le confort des habitants. Réparti de part et d’autre du bâtiment, chaque logement comprend un balcon ou une terrasse pour les attiques. Le terrain à bâtir étant au niveau du lac, une attention particulière a été accordée à l’étanchéité de la structure et des micros pieux ont été installés sous les fondations afin de stabiliser l’ensemble. L’aspect extérieur de l’immeuble est marqué par des façades finition « lisse » en béton gris rehaussées par une colonne centrale rouge marquant les communs et donnant du caractère au bâtiment. Transformation d’un immeuble d’habitation classé à Morges Situé aux alentours du temple sur un site classé par les monuments historiques, cet immeuble construit durant le XVIe siècle a été en grande partie rénové par l’atelier pat Architectes en 2017. Un appartement a été créé dans les combles, trois des huit appartements existants ont été complètement transformés et les parties communes ainsi que l’ensemble de la toiture et des façades ont été rénovés. Les deux magasins au rez n’ont pas été touchés. Un chantier aux nombreux défis techniques que le bureau a su relever afin de limiter au maximum


les nuisances pour les occupants tout en répondant aux contraintes relatives à l’ancienneté de l’immeuble. Le bureau a notamment opté pour un système ingénieux de planchers suspendus permettant d’apposer une dalle mixte bois et béton entre les étages et des cloisons en placoplâtre ont été choisies afin de ne pas surcharger la structure de l’immeuble tout en permettant une grande rapidité d’exécution.

Construction d’un immeuble à Morges

Transformation d’un immeuble d’habitation classé à Morges

atelier pat Architectes sa

Architectes sa Rue du Village 17 B • CH-1125 Monnaz Tél. +41 21 800 92 00 • Fax +41 21 800 92 09 info@apatsa.ch • www.apatsa.ch

351


L I F E

I S

A B O U T

M O M E N T S

C E L E B R AT I N G E L E G A N C E S I N C E 1 8 3 0

CLASSIMA ACIER, 40 MM AUTOMATIQUE www.baume-et-mercier.com

GENÈVE Bucherer / Kurz / Bader / Air Watch Center / Clarence / Gübelin / La Maison de l’Horlogerie / O. Zbinden / Manor espace horloger LAUSANNE Bucherer / Daniel de Guy FRIBOURG Grauwiller


SANTÉ

Un réseau de prestige

© Vaud Clinique

353


INTERVIEW

PIERRE-YVES MAILLARD

Département de la santé et de l’action sociale

L’homme du chantier de la santé

Gros dossier que celui de la santé dans le canton de Vaud. Entre vieillissement de la population, organisation des soins et augmentation des primes maladie, les défis sont nombreux, comme nous l’explique Pierre-Yves Maillard. Spécialiste du système de santé suisse, le Chef du Département de la santé et de l’action sociale nous dévoile ses axes d’action et pistes de réflexion.

© Jean-Bernard Sieber/ARC

354


Vous avez lancé au premier trimestre 2017 un projet de réforme comprenant des régions de santé. Pouvez-vous nous en rappeler les enjeux et où en est-on aujourd’hui ? Un projet de loi a effectivement été mis en consultation par le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS). Il proposait d’instituer quatre régions de santé, afin de renforcer la prévention et les soins dans la communauté pour l’ensemble de la population vaudoise. L’objectif : faire face au vieillissement de la population par une prise en charge davantage centrée sur la personne, notamment pour les malades chroniques, qui tienne mieux compte des besoins et de la volonté de patients. Les nombreuses réponses à la consultation ont attesté de l’intérêt général des partenaires santé, sociaux et institutionnels, ainsi que des partis politiques, pour la problématique de la charge du système de santé à venir. De nombreuses instances consultées ont toutefois souhaité qu’un bilan plus complet des capacités d’évolution du système actuel soit dressé, afin de mieux cerner les adaptations à opérer à l’avenir. C’est la raison pour laquelle, compte tenu des résultats de la consultation, le DSAS a proposé au Conseil d’Etat de suspendre cet avant-projet de loi instituant quatre régions de santé, afin de commencer la réforme par des actions concrètes, plutôt que par un débat institutionnel de nature idéologique portant sur les structures et leur mode de financement. Le DSAS est en train de mettre en place un programme de réformes du système de santé et les travaux vont se poursuivre en étroite collaboration avec les partenaires, sur la base des objectifs du projet de loi qui ont fait consensus. Un cahier des charges sera proposé aux partenaires existants. Les porteurs naturels de ce programme, qui passera notamment par un renforcement des prestations médicales 24 heures sur 24 à domicile, seront les hôpitaux ou, sur une base volontaire, les associations et fondations de soins à domicile et les réseaux de soins régionaux engagés dans un processus de fusion. Que pensez-vous des cantons qui privatisent leurs hôpitaux ? Dans le canton de Vaud, la grande majorité des établissements hospitaliers ont un statut juridique privé et seuls le CHUV et les deux hôpitaux intercantonaux ont un statut juridique public. Cela dit, le statut juridique importe peu et il faut s’interroger sur les réels propriétaires de ces institutions. Dans la grande majorité des cas, les actions des hôpitaux constitués sous forme de SA sont possédés par les cantons et/ou les communes. Il faut donc plutôt différencier les hôpitaux à but idéal (publics ou privés) des cliniques à but commercial. Il n’y a pas en Suisse, à notre connaissance, d’hôpital de statut juridique public qui ait été « privatisé », soit transformé en clinique à but commercial. Nombreux sont ceux qui critiquent la clause du besoin des équipements lourds notamment les cliniques privées. Que leur répondez-vous ? Ces dernières années, une augmentation importante du nombre d’équipements médicaux lourds en exploitation a pu être observée dans le canton. Cette augmentation a des conséquences non négligeables, notamment sur la qualité des soins, sur les coûts de la santé, sur l’accès aux

© Jean-Bernard Sieber/ARC

prestations en raison d’une répartition territoriale parfois inégale et sur la disponibilité de personnel spécialisé. Fort de ce constat, en septembre 2015, le Grand Conseil a adopté un décret sur la régulation des équipements médico-techniques lourds (IRM, CT-scan,…) visant à soumettre à autorisation toute nouvelle acquisition de certains équipements afin de maintenir une offre adaptée aux besoins de la population. Il est entré en vigueur en décembre 2015 pour une durée de cinq ans. Le canton de Vaud est sur-doté en équipements de ce type. Grâce à cette clause du besoin, le DSAS a pu empêcher l’installation de plusieurs appareils dont la population n’a pas besoin. Depuis l’entrée en vigueur du décret, le département a rendu neuf décisions négatives et huit décisions positives, dans le cadre de ces demandes de mise en exploitation de nouveaux équipements lourds. Quelle est votre position sur l’augmentation des primes maladie pour 2018 et comment expliquer cette hausse aux Vaudois ? Les primes 2018 augmenteront fortement dans le canton de Vaud. Le canton n’avait pas vécu une telle hausse depuis 2003. Elle varie fortement d’un assureur à l’autre et s’étend d’une diminution de -0.9% à une augmentation de 16%. Cette augmentation est en partie liée à la nécessité, pour certains assureurs, d’adapter leurs recettes à leurs dépenses. Depuis trois ans, les dépenses de l’assurance-maladie dans le canton de Vaud sont plus élevées que le revenu des primes. Ainsi, l’augmentation des primes 2018 du plus gros assureur du canton est due pour moitié à une sous-estimation des dépenses des années précédentes, qui conduit cet assureur à une correction sur un seul exercice, en l’occurrence en 2018. Au-delà de ces phénomènes liés au calcul des primes par les assureurs, le canton de Vaud connaît également une hausse des dépenses de santé par assuré, qui est en 2016 significativement plus haute que la moyenne suisse. Une partie de l’explication de cet écart résulte de l’augmentation de la part cantonale à la couverture des coûts du secteur stationnaire dans d’autres cantons. En effet, de nombreux cantons ont dû augmenter en 2016 cette part à 55% des coûts comme le veut la LAMal, alors que le canton de Vaud était déjà à ce niveau depuis l’entrée en vigueur de la LAMal révisée, en 2012. Dans ces cantons, cette augmentation de la part cantonale conduit à une diminution de la part à charge des assureurs. A cela s’ajoute le fait que le canton de Vaud connaît une forte croissance des dépenses à la charge de l’assurance de base pour les médicaments et la médecine ambulatoire. 355


Comment faire face à ces évolutions ? L’évolution des coûts des médicaments échappe au contrôle de l’Etat. Par contre le Conseil d’Etat va utiliser tous les moyens à sa disposition pour freiner la hausse des dépenses dans le secteur ambulatoire. D’une part en agissant sur la densité médicale, en forte augmentation depuis 2012, par un renforcement de la clause du besoin et l’instauration d’un moratoire sur l’installation de nouveaux médecins tant en cabinet qu’en institution, sauf exception. D’autre part en intervenant sur les tarifs de ce secteur en tant qu’autorité d’approbation, par l’introduction de mécanismes de maîtrise du volume des dépenses ou, à défaut, par une baisse de la valeur du point, la situation de la médecine de famille pouvant faire l’objet d’une approche différenciée. © Jean-Bernard Sieber/ARC

Pour limiter les conséquences sur les revenus des ménages, le Conseil d’Etat a décidé d’agir. Pouvez-vous nous en dire plus ? A la suite de cette annonce des fortes hausses des primes pour 2018, le Conseil d’Etat a décidé d’une série de mesures. La première entrera en vigueur au 1er janvier, elle soulagera les subsidiés à l’assurance-maladie d’environ 25 millions. En second lieu, à partir du 1er septembre 2018, le Conseil d’Etat a décidé d’introduire un subside complémentaire permettant de plafonner à 12% le poids des primes sur le budget des ménages. Ce faisant, il met en oeuvre une étape de la réalisation du dispositif qui est attendue au 1er janvier 2019 (plafond fixé à 10%) en lien avec les mesures RIE III votées par le peuple vaudois. Avec cette seconde mesure, entre 12 000 et 18 000 personnes supplémentaires pourraient entrer dans le régime et être soulagées du paiement de leurs primes pour un montant de 12 millions environ. Globalement, le canton allouera en 2018 des subsides auprès d’environ 222 000 personnes, soit 28.5% de la population.

© Jean-Bernard Sieber/ARC

356


Ecole professionnelle paramédicale Formations accréditées : • Secrétaire médical/e – FEDE • Assistant/e médical/e CFC Suisse et Bachelor international – FEDE • Performa – Formation continue des adultes Certifié EDUQUA • Cours préparatoire d’été

Rue Etraz 4 / de l’Ecole Supérieure 5 • Case postale 5970 • CH-1002 Lausanne Tél. +41 21 312 24 61 • Fax +41 21 312 12 40 • ecole-minerva@ecole-minerva.ch • www.ecole-minerva.ch


INTERVIEW

JÉRÔME SIMON-VERMOT

Vaud Cliniques

Près de 20% des hospitalisations dans le canton de Vaud se font dans les cliniques privées, un choix ouvert à tous ! Jérôme Simon-Vermot, secrétaire général de Vaud Cliniques, nous parle de l’importance de cette association qui, depuis 1960, représente et défend les intérêts de onze établissements privés. La notoriété et les avantages de ces cliniques permettent aux patients de profiter d’un service hors du commun.

Clinique La Prairie

358


Clinique Biotonus

Votre part dans le milieu médical vaudois n’est pas négligeable, que représentez-vous ? Vaud Cliniques réunit onze cliniques privées qui ac­ cueillent chaque année environ 22 000 hospitalisations et plus de 257 000 visites ambulatoires. Nous disposons de 817 lits sur un total de 3500 lits répertoriés dans le canton. Nos établissements couvrent notamment les soins aigus, la réadaptation et la psychiatrie. Il suffit de consulter notre site www.vaud-cliniques.ch pour s’en faire une idée. Nous jouons ainsi un rôle essentiel dans le paysage médical vaudois. En outre, nos cliniques emploient plus de 2200 personnes à plein temps et collaborent avec environ 1000 médecins, la plupart indépendants. Qui peut se faire soigner en clinique privée ? Toutes les personnes au bénéfice d’une assurance de base peuvent se faire traiter en ambulatoire. En ce qui concerne les hospitalisations, certaines cliniques disposent de mandats de prestations de l’Etat qui permettent également aux bénéficiaires d’une assurance de base de se faire soigner. Il vaut donc la peine de se renseigner auprès de son médecin ou de son assurance.

Clinique Bois-Cerf

Que fait Vaud Cliniques pour ses membres ? L’association défend avant tout l’intérêt de ses membres dans de nombreux domaines. Nous sommes notamment chargés de faire l’interface avec le Service de la santé publique pour les questions qui touchent les cliniques en matière de politique de la santé. De ce fait, nous siégeons ou nous sommes représentés dans plusieurs commissions et participons aux procédures de consultation. Nous négocions également avec les assureurs maladie les tarifs ambulatoires (valeur du point Tarmed). Enfin, nous participons à des événements de promotion de la santé lors de manifestions telles que les 20KM de Lausanne où nous nous « bougeons pour notre santé ». Clinique Cecil

Clinique de Genolier

359


Clinique Valmont

Quels sont les atouts des cliniques privées ? Le libre-choix de l’établissement et de son médecin est certainement les meilleurs atouts des cliniques privées. Au-delà de cet aspect essentiel, la qualité reconnue de nos personnels est également un atout important. Enfin, il y a dans chaque clinique une dimension hôtelière qui apporte confort et tranquillité aux malades, favorisant ainsi de manière bénéfique le processus de guérison. L’encadrement personnalisé du patient est par conséquent essentiel à nos yeux. Avez-vous des liens avec les hôpitaux publics ? Il y a un lien important avec le CHUV car, comme l’ensemble des établissements de soins du canton, nous bénéficions du rayonnement d’un hôpital universitaire. L’idée est, en effet, que chacun a un rôle à jouer dans le paysage hospitalier vaudois afin de maintenir une offre robuste et de qualité. Il y a des collaborations notamment en matière de dépistage du cancer du sein ou d’autres domaines nécessitant une démarche de prévention. Des conventions ont également été signées sur l’utilisation de certains équipements, en particulier dans le domaine de la chirurgie robotique. Et puis, des partenariats public-privé naissent dans des domaines ponctuels, en fonction des besoins et des enjeux. Nous appelons de nos vœux que ces collaborations continuent et se renforcent dans l’intérêt d’un système de santé de qualité. Pour finir, le tourisme médical, c’est quoi ? La notoriété et la qualité des soins prodigués dans nos 11 cliniques ont largement dépassé les frontières du canton de Vaud. Des patients d’autres pays viennent chez nous pour bénéficier de soins de qualité. Cet état de fait est bien entendu positif sur un plan financier mais contribue également plus largement au rayonnement de l’Arc lémanique à l’étranger. 360

CIC Riviera

Clinique de La Source

Vaud Cliniques

Route du Lac 2 • CH-1094 Paudex Case postale 1215 • CH-1001 Lausanne Tél. +41 58 796 33 66 • Fax +41 58 796 33 11 vaud-cliniques@centrepatronal.ch www.vaud-cliniques.ch


Clinique de La Source UNIQUE CLINIQUE PRIVÉE DE SOINS AIGUS PLURIDISCIPLINAIRES DU CANTON DE VAUD PROPRIÉTÉ D’UNE FONDATION À BUT NON LUCRATIF UNE PRISE EN CHARGE PERSONNALISÉE Les compétences et le professionnalisme des nombreux soignants qui œuvrent au sein des différentes unités assurent à chaque patient d’être accompagné et respecté comme une personne unique avec sa culture, son histoire et ses habitudes de vie. En plus de garantir une qualité des soins du meilleur niveau, le personnel infirmier et hôtelier veille à offrir à chaque patient un environnement humain et chaleureux, propice au repos et à la convalescence. De quoi satisfaire la clientèle la plus exigeante. © Th. Zufferey

Fondée en 1891, la Clinique de La Source, très attachée à son indépendance, appartient à la Fondation La Source, institution privée à but non lucratif qui chapeaute également l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source (HES-SO). Cette indépendance est un véritable privilège qui lui permet de maîtriser complètement son destin et de regarder l’avenir avec sérénité. LE PREMIER ÉTABLISSEMENT PRIVÉ DE SOINS AIGUS PLURIDISCIPLINAIRES DE LA RÉGION Plus d’un siècle après sa naissance, la Clinique de La Source est aujourd’hui devenue le premier établissement privé de soins aigus pluridisciplinaires de la région avec : • Environ 90 000 patients traités en ambulatoire par an • Près de 15 000 interventions chirurgicales, dont 8 500 interventions lourdes par an • Plus de 300 naissances par an • 7 salles d’opération à la pointe des dernières innovations technologiques 17 spécialités médicales principales : • Anesthésiologie • Cardiologie interventionnelle • Chirurgie orthopédique et traumatologie • Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique • Chirurgie viscérale et thoracique • Gastro-entérologie • Gynécologie & obstétrique • Médecine intensive • Médecine interne et générale • Médecine nucléaire • Neurochirurgie • Oncologie médicale et chirurgicale • Pneumologie • Radiologie diagnostique et interventionnelle • Radio-oncologie / radiothérapie • Rhumatologie interventionnelle • Urologie

LES SERVICES AMBULATOIRES DE LA CLINIQUE DE LA SOURCE Nos services ambulatoires offrent une prise en charge complète, du diagnostic au traitement et ce, aux mêmes tarifs que dans un hôpital public, avec une assurance de base. La Clinique de La Source dispose de plusieurs centres, instituts et services ambulatoires, regroupant plusieurs spécialités médicales de pointe, entre autres : • Centre de cardiologie interventionnelle • Centre de chirurgie robotique La Source – CHUV • Centre d’imagerie du sein • Laboratoires d’analyses médicales 24h/24 • Maternité • Institut de physiothérapie • Institut de radiologie • Centre de radio-oncologie • Unité de soins intensifs certifiée SSMI • Urgences 7j/7 - Centre médical de La Source

© Sarah Carp

www.lasource.ch


CLINIQUE CIC RIVIERA

Une clinique privée accessible à tous Centre chirurgical pluridisciplinaire, la clinique CIC Riviera est une clinique privée nouvelle génération à taille humaine. Sa philosophie : garantir l’accès à des soins de qualité à tous les patients, division privée comme commune et faire coïncider qualité des soins et économicité des coûts. Portrait d’un partenaire santé pas comme les autres.

362


Le projet d’un médecin A l’origine de la clinique CIC Riviera, le Docteur Patrick Maire. Diplômé de médecine à l’Université de Lausanne en 1983, plus jeune médecin de Suisse à l’époque, ce chirurgien orthopédique de renom ouvre dès 1995 un centre de traumatologie et d’orthopédie à Clarens puis un centre de physiothérapie et fitness médicalisé dans le même bâtiment. Désireux de proposer une offre de santé globale à une large patientèle, il ouvre en 2007 un centre chirurgical qui obtient son titre de clinique en 2008 et devient la clinique CIC Riviera. Rénovée et agrandie en 2017, la clinique est reconnue notamment en chirurgie orthopédique est désormais la plus grande structure du CIC Groupe Santé composé de la clinique CIC Valais, ouverte en 2014 à Saxon et de trois nouvelles cliniques qui verront le jour à l’horizon 2020.

A gauche : Dr Maire président & directeur médical A droite : M. Flückiger directeur général

Une structure médicale de premier choix Inaugurée le 4 octobre 2017 après 2 ans et demi de travaux, la clinique CIC Riviera accueille les patients dans un nouvel écrin moderne et épuré. Elle s’étend désormais sur plus de 10 000 m2, soit une surface dix fois plus importante qu’auparavant. Un vaste chantier d’agrandissement motivé par le souhait de toujours mieux servir la population locale et avoisinante. Avec une capacité d’accueil multipliée par quatre, la clinique compte 16 lits ambulatoires pour les séjours de courte durée et 40 chambres toutes individuelles. Elle dispose d’un bloc opératoire de six salles d’opération équipées avec des technologies à la pointe de l’innovation, de 1500 m2 de cabinets médicaux pour les consultations, d’un service de physiothérapie équipée d’une grande salle de rééducation. La polyclinique PMC Riviera, une polyclinique médico-chirurgicale de petites urgences vient compléter l’offre. Alors que les services d’urgences sont surchargés et les délais d’attente pour la prise en charge des patients conséquente, la polyclinique arrive au moment opportun pour répondre aux besoins de la population locale. Cette dernière accueille les patients du lundi au vendredi de 7 h à 19 h et verra ses horaires prolongés d’ici le milieu de l’année 2018.

Huit spécialités chirurgicales de pointe et sept spécialités médicales Chirurgie

Consultations

Chirurgie générale Chirurgie gynécologique Chirurgie maxillo-faciale Chirurgie ophtalmologique Chirurgie orthopédique * Chirurgie plastique et esthétique Chirurgie urologique Chirurgie spinale

Anesthésiologie Cardiologie Dermatologie Médecine interne & générale Ophtalmologie Orthopédie Traitement de la douleur

*  Activité majeure

363


Chambre division commune

Chambre « Premium »

364

Chambre privée

Suite « Prestige »


Une clinique inclusive Reconnue d’utilité publique par l’Etat de Vaud, depuis 2012, la clinique CIC Riviera répond aux besoins sanitaires de tous les vaudois, quelle que que soit leur couverture maladie. Alors que la plupart des cliniques privées de la région comptent une majorité de patients assurés en division privée, plus de 85% de sa patientèle est en division commune. Un chiffre assumé qui correspond à la vision de la santé du fondateur et directeur médical de la clinique, le Dr Patrick Maire, « Chacun doit pouvoir accéder à des soins de qualité, quel que soit son revenu. A nous, acteurs de la santé d’imaginer des concepts innovants permettant la qualité de prise en charge d’un grand nombre de patients ». Une prise en charge globale La clinique CIC Riviera met l’accent sur la globalisation de la prise en charge de ses patients afin de leur offrir un accompagnement personnalisé à chaque étape, de la première consultation jusqu’à leur retour à la maison, en passant par la rééducation grâce à la team de physiothérapeutes diplômés de la clinique maîtrisant les techniques les plus récentes. Pour les clients qui ont besoin d’une suite de traitement ou d’une convalescence, la clinique CIC Riviera se charge de l’organiser au plus proche de leurs désirs et de leurs besoins. Un service hôtelier de qualité Pour les hospitalisations de plusieurs jours, la clinique CIC Riviera propose un secteur hôtelier diversifié pour répondre aux attentes de chacun. Individuelles avec salles de bains privatives, les chambres communes (25 m2) et privées (35 à 40 m2) de l’établissement sont à

la fois spacieuses, lumineuses et confortables. Une offre stationnaire complétée par cinq chambres « Premium » (50 m2) ainsi qu’une suite « Prestige » (250 m2) avec accès privatif. Composée de deux chambres avec salles de bains, d’un fitness privatif et d’une grande terrasse avec vue sur le lac Léman (240 m2), elle permet de répondre aux exigences de la patientèle étrangère. Le restaurant de la clinique offre aussi une magnifique vue sur le lac ainsi que des menus variés confectionnés sur place par un chef et sa brigade qui travaillent des produits frais et de saison et savent s’adapter aux demandes des patients. Une clinique à taille humaine Si la clinique CIC Riviera a doublé son effectif depuis 2015 pour atteindre près de 100 collaborateurs, elle reste néanmoins une structure à taille humaine valorisant les échanges et le contact humain. La culture d’entreprise se veut plutôt familiale et la fidélité des collaborateurs favorise la bonne entente et la confiance au sein des équipes soignantes qui comptent une vingtaine de chirurgiens indépendants. Disponible, souriant et à l’écoute des patients, l’ensemble du personnel s’engage au quotidien pour assurer leur bien-être et leur confort. « Nos enquêtes révèlent 99% de satisfaction et 84% de nos patients se disent prêts à fortement nous recommander », conclut le Dr Maire.

CIC GROUPE SANTÉ Concept Innovant de Clinique

B2678cic_brochure_A5_pres8.indd 1

11/05/2017 10:45

Clinique CIC Riviera

Rue du Lac 92 • CH-1815 Clarens-Montreux Tél. +41 21 989 28 28 info@cic-groupesante.ch • www.cic-groupesante.ch

365


PURE CLINIC INSTITUTIONS DE SANTÉ

« Offrir le meilleur des soins à nos patients » Fondé en 2012, Pure Clinic | Institutions de Santé regroupe aujourd’hui 6 cliniques partageant une philosophie basée sur le respect de l’éthique et des valeurs humaines. Il offre un concept novateur alliant soins médicaux et dentaires au sein d’une même structure avec pour objectif principal de répondre aux nombreux besoins de ses patients avec une approche médicale personnalisée et multidisciplinaire. Avec Pure Clinic Education, son nouveau pôle de formation, ce groupe incontournable dans le milieu médical poursuit son développement et accroît sa notoriété et ses compétences. Portrait d’un groupe privé engagé pour la santé et conscient des défis actuels.

© Florian Bloesch

366


INSTITUTIONS DE SANTÉ © Florian Bloesch

Pure Clinic est un groupe privé suisse de cliniques spécialisées dans les soins médicaux et bucco-dentaires. Avec plus de 100 collaborateurs, 50 000 patients soignés et 250 nouveaux patients chaque mois, il est aujourd’hui un acteur incontournable dans le milieu en Suisse romande et particulièrement dans le Valais avec un investissement de 3,3 millions de francs depuis 2012. Avec des cliniques situées à Genève, Versoix, Martigny, Sion, Sierre, le groupe poursuit son ascension avec l’ouverture d’un nouveau cabinet dentaire à Verbier en février 2017 et d’une antenne à l’Hôpital RivieraChablais dans les prochaines années. Il est également un partenaire privilégié avec les EMS et a développé le Dentibus, un bus équipé en cabinet dentaire. Une approche unique et novatrice Véritable institution de santé, Pure Clinic, dont l’activité principale concerne la médecine dentaire, a su se montrer innovante et efficace en développant dans ses centres à Versoix, Sion et bientôt à Sierre, un pôle de médecine humaine. Ainsi, elle offre à ses patients une prise en charge complète et personnalisée avec une approche multidisciplinaire. Offrir le meilleur des soins à ses patients est pour le groupe, son objectif ultime. Grâce à cette synergie de groupe, chaque clinique bénéficie d’un encadrement et de l’expertise et savoir-faire de professionnels compétents, mais aussi d’un cadre de soin exceptionnel et de technologies à la pointe du progrès. Chaque soin est dispensé par des professionnels de la santé spécialisés et très expérimentés à l’écoute de leurs patients. Des valeurs fondamentales Le professionnalisme, le respect, la loyauté, l’innovation, la solidarité ou encore l’efficacité sont les valeurs fondamentales de la philosophie de Pure Clinic. Pour ce groupe, il est essentiel d’offrir des soins de qualité tout en créant un lien solide entre le praticien et son patient.

© Pure Clinic

© Pure Clinic

367


Le groupe s’impose comme un partenaire de choix et joue la complémentarité de ses structures avec les autres acteurs privés et publics de la santé. Il tient également à optimiser les coûts pour offrir à ses patients une offre adéquate et juste. La formation continue occupe, elle aussi, une place très importante dans son développement. Ainsi, il a fait le choix de créer un centre de formation continue : Pure Clinic Education.

Pure Clinic Education : La formation à portée de tous Le concept Basé à Sierre, Pure Clinic Education est le dernier-né du groupe. Opérationnel depuis avril 2016, sous la responsabilité du Dr Kahina Bourferrache, ce centre de formation ultra-moderne dédié à la formation des professionnels de la santé est situé dans des locaux entièrement remis à neuf. Il est équipé avec les dernières technologies et permet de dispenser à la fois des cours théoriques grâce à son auditorium pouvant accueillir 60 personnes et pratiques grâce à son laboratoire « Hand-on courses » moderne et performant composé de 24 places de travail et d’une salle de chirurgie connectée à l’auditorium. Cette structure permet d’offrir une formation à des professionnels de la santé préet post-grade tant internes qu’externes au groupe grâce à un programme de colloques touchant l’ensemble des domaines de la médecine humaine et dentaire, omnipraticienne et spécialisée. Il proposera des conférences avec des intervenants de qualité spécialisés et reconnus pour leurs compétences ou leurs recherches et publications. Pure Clinic Education offrira également des cours complémentaires pour des formations cibles, des outils de formations à distance ainsi qu’un programme d’Internship destiné aux praticiens récemment diplômés et un programme de recherche pour le développement de nouvelles technologies de diagnostic ou de traitement.

© Pure Clinic

« Investir dans le savoir est le meilleur moyen qui soit » Benjamin Franklin © Pure Clinic

© Pure Clinic

368

© Pure Clinic


INSTITUTIONS DE SANTÉ

© Florian Bloesch

© Florian Bloesch

La formation, une nécessité Pour Pure Clinic | Institutions de Santé, la formation est un des nombreux défis qui entre dans le cadre de son développement. Comme le souligne Egard Bornet, administrateur du groupe : « L’offre de formation en médecine dentaire existe, mais elle n’est pas suffisante et mal adaptée aux besoins actuels. » Pure Clinic Education est donc le résultat d’un constat relatif à une offre insuffisante en matière de formation et le choix de se perfectionner davantage pour offrir à ses patients les meilleurs soins possibles. Cette structure va permettre au groupe de

faire face aux différents besoins, d’élargir ses domaines de compétence et d’offrir à ses patients différentes spécialités chirurgicales. Elle permet aussi d’intégrer par la formation les évolutions règlementaires (radioprotection, stérilisation,...) et offre ainsi un niveau de sécurité supérieur aux patients. Ce pôle formation est aussi un outil performant pour mettre en place un système de protocoles qui soit identique dans chacune des cliniques du groupe. C’est aussi une façon efficace de soutenir et fidéliser les jeunes praticiens en les accompagnant dans leurs connaissances et leur parcours.

Les cliniques médicales et dentaires de PURE CLINIC | Institutions de Santé

Galeries de la Louve, Rue des Cèdres 9 • CH-1920 Martigny Rue du Scex 33 • CH-1950 Sion Avenue Général Guisan 30 • CH-3960 Sierre Rue Centrale • CH-1936 Verbier Grand-Montfleury 54 • CH-1290 Versoix Tél. 0800 800 750 • Fax +41 24 468 02 03 www.pureclinic.ch

© Pure Clinic

369


Une autre façon d’apprendre la médecine dentaire

InstItutIons de santé

Se former chez PURE CLINIC EDUCATION




>>hDϲůůŝĂŶĐĞ>Ăď ŵĠĚŝĐĂů

ĞƌŶŝğƌĞŐĠŶĠƌĂƚŝŽŶͬ^ŽŝŶƐŵĠĚŝĐĂƵdž




Les enfants heureux font de meilleurs élèves. GEMS a été créée en 1959 sur l’idée toute simple que l’école devait cesser d’être un moule, mais plutôt devenir un endroit où la personnalité unique de chaque enfant pourrait s’épanouir. Nos différents cursus de Baccalauréat International avec option bilingue et notre campus aux équipements à la pointe du progrès offrent à nos élèves de 3 à 18 ans une expérience éducative différente et remarquable qui favorise le développement de chacun. Contactez-nous au 021 964 1818 ou rendez-vous sur notre site: GemsWorldAcademy-Switzerland.com

A school built around your child.

With us, your child will learn to love learning. GEMS was founded in 1959 on the very simple idea that school shouldn’t be a mould but a place where the uniqueness in every child is nurtured. Our International Baccalaureate (IB) programmes with a bilingual option, combined with our state-of-the-art facilities, offers students aged 3 to 18 an outstanding educational experience where every child can thrive. Call us at 021 964 1818 or visit our website: GemsWorldAcademy-Switzerland.com

A school built around your child.


ÉDUCATION

Une offre d’excellence

© Sébastien Staub

373


INTERVIEW

JEAN-LOUIS DUBLER

Association Vaudoise des Ecoles Privées

« Le marché est aujourd’hui arrivé à maturité »

Créée il y a 78 ans, l’Association Vaudoise des Ecoles Privées (AVDEP) réunit 50 établissements. Représentant quelque 15 000 élèves, dont 3,28% des enfants de scolarité obligatoire, elle défend les intérêts de l’enseignement privé auprès des autorités publiques et offre soutien et assistance à ses membres sur certaines problématiques. Zoom sur ses activités en compagnie de son président Jean-Louis Dubler également président de Haut-Lac International School.

© Julie Masson

374


Pouvez-vous revenir sur les origines de l’association ? L’association vaudoise des écoles privées (AVDEP) a été créée en 1940. A cette époque, l’Europe est en guerre et les écoles privées font face à une diminution des élèves étrangers en raison de la fermeture des frontières. Des directeurs d’écoles privées se réunissent alors en association avec pour buts notamment de défendre les intérêts de l’enseignement privé auprès des autorités publiques, d’obtenir de l’Etat qu’il facilite l’entrée des étudiants étrangers et de travailler à la qualité de l’enseignement. Des buts poursuivis encore aujourd’hui par l’AVDEP à travers un important volet politique. Il faut savoir que les établissements privés contribuent directement au rayonnement économique de notre pays pour les multinationales qui voient les écoles privées comme un atout à faire valoir pour recruter des talents étrangers. L’association aide également les parents à choisir une école en les orientant vers les différents établissements et en les accompagnants dans leurs démarches en fonction des besoins de formation de leurs enfants.

Quelles sont les prestations offertes à vos membres ? Nous mettons en place pour nos membres des séminaires de formation sur différentes thématiques comme le droit du travail, l’obtention de visas pour les étudiants ou encore la collaboration avec le Service de protection de la jeunesse et leur transmettons de nombreuses informations concernant le secteur de l’enseignement privé. Nous favorisons les échanges et le réseautage entre établissements et les assistons au quotidien sur un certain nombre de problématiques comme les ressources humaines, la protection de l’enfance ou encore la protection des données. Nous mettons également en place différentes initiatives comme la carte culture. Editée depuis 4 ans à l’attention des élèves des écoles membres, elle leur permet de profiter de l’offre de nombreux théâtres à des tarifs réduits, l’association prenant à sa charge la différence. Nous avons également créé pour notre 70e anniversaire en 2010 une fondation pour promouvoir l’accessibilité de l’enseignement privé par le biais de bourses d’études. 375


Comment se portent les écoles privées vaudoises ? Elles se portent bien même si le marché est aujourd’hui arrivé à maturité. Il est clair que nous ne sommes plus dans la situation où les écoles privées accueillaient des élèves sur liste d’attente. Il y a 10 ans, de nombreuses écoles ont développé leurs capacités pour faire face à la demande et de nouveaux acteurs, notamment étrangers, se sont installés. Or aujourd’hui le nombre d’élèves s’est stabilisé. Les acteurs jouissant d’une bonne réputation réussissent à remplir leurs classes mais les établissements plus récents rencontrent des difficultés. La Suisse n’est plus un Eldorado de rentabilité et on peine à envisager l’ouverture d’une nouvelle école de 300 places. Quel est le rôle des écoles privées et comment se positionnent-t-elles par rapport aux écoles publiques ? Loin d’être en concurrence, les écoles privées se positionnent comme une offre alternative et complémentaire au secteur public. Elles permettent de répondre à des besoins pédagogiques spécifiques, pas suffisamment pris en compte par le public aux yeux de certains parents. Il s’agit par exemple de proposer un enseignement bilingue pour les enfants d’expatriés, un encadrement plus personnalisé pour les enfants à haut potentiel ou encore des pédagogies différenciées. La concurrence internationale est assez rude dans le secteur des écoles privées. Comment les écoles vaudoises se distinguent-elles ? La concurrence internationale se joue surtout entre les internats qui accueillent des élèves dont les parents ne résident pas sur place. La Suisse se distingue par son cadre de vie exceptionnel entre le lac Léman et les Alpes vaudoises. C’est également un pays sûr et stable tant politiquement qu’économiquement, chose particulièrement importante pour les parents qui envoient leurs jeunes enfants à l’étranger. Enfin notre pays jouit d’une culture internationale particulièrement forte propice aux échanges interculturels, ce qui n’est pas forcément le cas des pays anglo-saxons où les enfants se voient convertis

à la culture locale. Ici, on veille à ce que chacun conserve ses racines tout en s’ouvrant à la culture de l’autre. C’est d’ailleurs pour garantir cet univers cosmopolite que la plupart des internats ont introduit des quotas de nationalités. La votation du 9 février contre l’immigration est-elle toujours un sujet d’inquiétude pour vos membres ? Plus à présent car la mise en œuvre choisie par le Parlement exclut les étudiants des contingents d’immigration. Quant au recrutement de personnel, nous sommes dans un secteur où le marché est tendu au niveau de l’offre et de la demande, ce qui implique que nous ne devrions pas souffrir d’un contingentement. Cependant, il est clair que de telles votations écornent l’image de la Suisse à l’étranger. Et le franc fort ? C’est un sujet d’inquiétude, même si pour le moment les écoles font face. Certaines ont revu leur prix à la baisse pour rester concurrentiel mais cela ne pourra pas durer sur le long terme. Comme n’importe quelle industrie d’exportation, nous souffrons de cette situation.

AVDEP

Route du Lac 2 • CH-1094 Paudex Case postale 1215 • CH-1001 Lausanne Tél. +41 58 796 33 00 • Fax +41 58 796 33 11 info@avdep.ch • www.avdep.ch

376


ECOLE MOSER GENÈVE | NYON | BERLIN

PRÉPARATION À LA MATURITÉ SUISSE ET À LA MATURITÉ MENTION BILINGUE : FRANÇAIS / ALLEMAND - FRANÇAIS / ANGLAIS ENSEIGNEMENT DÈS LE 5E DEGRÉ (HARMOS) FROM PRIMARY SCHOOL TO THE «SWISS MATURITY» WITH A FRENCH-ENGLISH BI-LINGUAL ACADEMIC PROGRAM RENSEIGNEMENTS : GENÈVE 022 860 80 80 | NYON 022 593 88 88

www.ecolemoser.ch


ÉCOLE INTERNATIONALE HAUT-LAC

Une grande école pour la région créée il y a presque 25 ans Des valeurs fortes, une ambition empreinte de stabilité et de tradition, l’Ecole HautLac offre une pédagogie moderne basée sur le bilinguisme et l’épanouissement scolaire et personnel de l’élève dans un cadre offrant des infrastructures de grande qualité. Zoom sur une école qui a fait ses preuves.

378


© Julie Masson

A l’origine,... Haut-Lac est une école de qualité et une entreprise familiale depuis 1993. Les fondateurs, Anne-Marie et Neil Harwood, et Grainne et Jean-Louis Dubler, tiennent encore les rênes de l’établissement, assurant stabilité et tradition. Arrivées il y a plus de 30 ans en Suisse comme jeunes enseignants, les familles ont fondé un centre de langue et d’activités en 1987 puis, lorsque leurs enfants ont atteint l’âge de l’école, ont réfléchi aux alternatives existantes par rapport au système scolaire public suisse, où la tradition d’envoyer les étudiants à la maison à l’heure du déjeuner et l’intégration d’enfants non francophones pouvait poser problème. Leur objectif : fournir une solution efficace aux parents qui travaillent et faciliter l’intégration des enfants anglophones dans l’environnement complexe de langue française. Armés de leur grande expérience et sensibles à une demande croissante, ils ont créé Haut-Lac, une école primaire bilingue à Vevey puis l’école secondaire de St-Légier avec en point d’orgue un grand campus inauguré en 2014.

Près de 25 années d’existence Fonder et faire grandir cette école a été une expérience unique. Au regard de ce qui s’est passé dans le monde des écoles privées de la région depuis 1994, Haut-Lac est sans doute l’école qui a connu la plus forte progression en ce qui concerne les nouvelles inscriptions. La plupart des grandes écoles d’aujourd’hui accueillant plus de 300 élèves étaient déjà de grandes écoles, il y a 20 ans. Haut-Lac, de son côté, n’avait à son actif qu’une trentaine d’élèves. Une évolution constante qui se poursuit encore à ce jour.

A Haut-Lac, des valeurs fortes sont portées et vécues Les valeurs vécues au sein de l’école sont celles auxquelles les quatre membres-fondateurs de la Direction, croient profondément : l’empathie, le partage, l’ouverture et le travail d’équipe sont présents au quotidien à Haut-Lac, que ce soit en classe, dans la cour de récréation, en excursion ou lors d’activités extra-scolaires. La communauté de l’école représente de manière positive ces critères moraux, sociaux et pédagogiques. Leur objectif étant d’aider les étudiants à grandir pour devenir des citoyens responsables, prêts à porter cet héritage sur le chemin de leur vie. 379


L’enseignement bilingue à Haut-Lac, un réel atout dans le monde actuel Les étudiants sont préparés à être indépendants et à affronter le XXIe siècle. Leur défi sera d’appartenir à la communauté dans son ensemble et de travailler avec des entreprises ou des personnes ayant un rayonnement global, ce qui implique de parler plus d’une langue couramment, de comprendre les cultures des autres et leurs différences et d’utiliser plusieurs approches de communication. L’enseignement bilingue est le tremplin qui leur permettra d’acquérir les compétences nécessaires pour comprendre les traditions des personnes de divers horizons et d’ouvrir leurs esprits à d’autres modes de vie. En bref, les langues sont à la base de la communication et celle-ci est un atout indispensable de nos jours.

© Julie Masson

380

Des infrastructures de grande qualité Les enfants de Haut-Lac ont été l’inspiration essentielle du grand campus de Praz-Dagoud à St-Légier. Dans cet environnement scolaire, ils se sentent « chez eux » et toute l’équipe pédagogique, menée par les Directeurs, leur a dit : « Venez, soyez les bienvenus, nous sommes ici pour vous ». Ce n’est donc pas seulement un bâtiment qui est né, mais un établissement basé sur les besoins physiques et pédagogiques des élèves, un campus dans lequel les élèves et les enseignants peuvent « Vivre, Apprendre et Réussir ». Il s’adresse à des enfants actifs, intéressés et confiants, prêts et motivés pour s’adresser à des adultes. Ceux-ci sont fiers de leur expliquer ce qu’ils font dans leur école.


FAITS ET CHIFFRES • Haut-Lac a ouvert ses portes en 1993 avec 13 élèves et accueille aujourd’hui près de 650 élèves. • 21% des familles résidant à Blonay et St-Légier envoient leurs enfants dans des écoles privées, incluant Haut-Lac. • Ses quelques 100 enseignants et 50 employés font de Haut-Lac l’un des plus gros employeurs de la région. • Haut-Lac dispense un enseignement bilingue pour les élèves de 18 mois à 18 ans sur 3 campus : une crèche à Vevey, l’école Primaire sur le campus de Praz-Dagoud et l’école Secondaire sur le campus Roches-Grises à St-Légier. • Haut-Lac est autorisé depuis 2004 à délivrer le programme d’études complet du Baccalauréat International. • En 2012, l’école a reçu l’accréditation du CIS (Council of International Schools), la principale organisation d’accréditation d’écoles internationales dans le monde. • Les campus de Haut-Lac comprennent des laboratoires de sciences, des salles de musique, des espaces de réunion et de conférences, des salles pour les cours de soutien, des salles d’étude et des bibliothèques. Les salles sont équipées de technologies pointues. Le campus primaire offre également une grande salle de spectacle et un gymnase répondant aux normes internationales pour la pratique de sports comme le basketball, le handball et le volleyball. • L’approche écologique est intégrée, tant dans la pédagogie que dans les infrastructures.

© Julie Masson

© Shutterstock

Haut-Lac école internationale bilingue

Chemin de Pangires 26 • CH-1806 St-Légier Route du Tirage 14 • CH-1806 St-Légier Tél. +41 21 555 50 00 • Fax +41 21 555 50 01 info@haut-lac.ch • www.haut-lac.ch

381


ÉCOLE MINERVA

L’Ecole de la réussite Fondée en 1949, l’Ecole Minerva est un établissement professionnel de renommée. Formant des secrétaires et assistants médicaux au niveau CFC et du Bachelor international, elle se distingue par sa Direction stable, la qualité de ses enseignants, ses équipements de pointe et sa pédagogie mêlant pratique et théorie. Zoom sur cet acteur reconnu de la formation paramédicale qui compte actuellement 100 élèves.

382


Différentes formations Ecole privée, l’école Minerva forme les futurs employés des cabinets médicaux, permanences et cliniques. Elle offre des formations initiales de Secrétaire médical(e) sur un an et demi et d’Assistant(e) médical(e) sur trois ans. Cette dernière donne accès au CFC d’assistant(e) médical(e) et se réalise soit en filière plein temps ou duale par apprentissage. Les étudiants suivant la filière plein temps peuvent obtenir un Bachelor d’assistante médicale. Les élèves du système privé reconnu sur le plan européen (FEDE) bé­néficient de l’accom­ pagnement de l’école qui leur trouve leur place de formation pratique dans le Marili Parginou monde professionnel © Photos Céline Michel de la Santé. L’école propose également des cours de perfectionnement Performa pour les anciens diplômés qui désirent se mettre à niveau dans certains domaines ou se réinsérer rapidement dans le Monde du travail. Un cours préparatoire accéléré littéraire et scientifique permet aux futurs étudiants d’acquérir les connaissances préliminaires nécessaires pour suivre au mieux la formation.

Près de 70 ans d’histoire Fondée en 1949 par M. A. Bolay, l’école Minerva fut l’une des premières écoles de Secrétariat commercial et médical du canton de Vaud. En 1969, elle devient la première école en Suisse romande à recevoir une reconnaissance FMH (Fédération des médecins suisses) et restera la seule école habilitée pour les formations d’Assistant(e) médical(e) jusqu’en 1981. C’est à cette même année que Marili Parginou reprend la direction de l’école sous la volonté du fondateur. Passionnée par son statut d’enseignante, de formatrice praticienne et de directrice, elle innove et développe l’école tout en pérennisant les valeurs et la qualité qui ont toujours fait la renommée de l’école Minerva. Une qualité reconnue par les certifications EDUQUA et QSC pour le CFC et au niveau européen par la FEDE pour le Bachelor d’assistante médicale. 383


Plus qu’un diplôme, un véritable savoir-faire Méthode, Instruction, Notion, Enseignement, Résultat, Valeur, Alternance, tels sont les maîtres-mots qui caractérisent la philosophie d’excellence de l’école Minerva. Soucieuse de former les élèves à leur bonne intégration professionnelle par son enseignement et son appui pédagogique et de satisfaire les besoins des professionnels de la santé, l’école Minerva propose un enseignement intégré. Aux connaissances théoriques acquises dans le domaine administratif, relationnel, diagnostique ou encore thérapeutique, s’ajoute la pratique au sein de salles parfaitement équipées pour s’exercer aux techniques de laboratoire médical, aux soins, à la radiologie et au secrétariat médical. « Les élèves travaillent le plus souvent par thèmes abordés de manière transversale aux différentes matières », précise Marili Parginou. L’accent est également mis sur les qualités humaines, l’accueil du patient et l’éthique inhérente à la profession. « Le métier d’assistant(e) médical(e) est un métier polyvalent qui implique une remise en question permanente et une discipline certaine basée sur le respect, l’éthique, la motivation, la patience, la curiosité, l’effort et le travail », appuie la directrice Des enseignants formateurs qualifiés L’école Minerva compte actuellement une quinzaine d’enseignants. Des professionnels qui exercent dans leur domaine et parmi lesquels figurent des laborantins, médecins, radiologues, assistantes médicales et infirmières. Au bénéfice de formations pédagogiques délivrées par à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle IFFP et à la Fédération Suisse pour la formation continue FSEA, ils assurent un enseignement de qualité. Tout au long du cursus des étudiants, ils les accompagnent dans leur projet professionnel, restant vigilants et à l’écoute des besoins de chacun.

384


Une école active au sein des associations professionnelles L’école Minerva fait partie de l’AVDEP (Association vaudoise des Ecoles privées), du GEC (Groupement suisse des Ecoles de Commerce), du Schweizerischer Verband Medizinischer Berufsschulen (SVMB), de la FSEP (Fédération Suisse des Ecoles Privées) et de la FEDE (Fédération Européenne des Ecoles).

Un environnement agréable Située en plein cœur de Lausanne, à proximité de la Place Saint-François, de la Gare et de toutes les commodités, l’école Minerva jouit d’une situation idéale. Très bien desservie par les transports publics elle accueille des élèves suisses et étrangers. Entièrement réaménagée en 2011, elle offre 500 m2 de locaux lumineux et fonctionnels comportant notamment des espaces de rangement à disposition de chaque étudiant et du matériel pour travailler individuellement. La Directrice cultive une ambiance chaleureuse et studieuse. Disponible pour les élèves, sa porte est toujours ouverte, au sens propre comme figuré, pour les parents et les élèves.

Ecole Minerva Sàrl

Rue Etraz 4 / de l’Ecole Supérieure 5 Case postale 5970 • CH-1002 Lausanne Tél. +41 21 312 24 61 • Fax +41 21 312 12 40 ecole-minerva@ecole-minerva.ch www.ecole-minerva.ch

385


SWISS EDUCATION GROUP

Le goût de l’excellence Swiss Education Group est une alliance suisse d’écoles privées active dans le domaine de la gestion hôtelière. Riche de 35 ans d’histoire, il gère cinq écoles réparties sur sept superbes campus, représentant 6500 étudiants. Chaque école bénéficie d’une situation exceptionnelle et propose une approche unique de l’enseignement mêlant théorie et pratique, tradition et modernité.

386


réseaux de recrutement des pays qui nous envoient des élèves. Nos étudiants sont principalement des jeunes sortants de scolarité obligatoire et parlant anglais. Un prérequis avec la majorité pour intégrer nos écoles. Outre les passionnés d’hôtellerie et de tourisme, nous comptons aussi des jeunes pas encore décidés sur leur avenir mais souhaitant bénéficier des nombreuses ouvertures qu’offre un cursus d’hôtelier. Nous avons enfin des élèves plus âgés souhaitant changer de carrière et se réorienter pour ouvrir leur propre entreprise. Pouvez-vous nous présenter vos formations ? Nous formons les futurs cadres et managers de l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme. Toutes nos écoles proposent des programmes débouchant sur un diplôme supérieur avec un Bachelor, se réalisant sur trois ans dont deux ans en école plein temps et un an de stage pratique en entreprise, ainsi que des Masters. Nos formations sont structurées selon un tronc commun de matières essentielles avec des spécialisations selon les écoles. Le programme sera par exemple plus axé sur l’esprit d’entreprise au César Ritz Colleges Switzerland alors qu’à IHTTI School of Hotel Management la part belle sera faite au design. Les étudiants sont orientés dans nos différentes écoles en fonction de leurs aspirations professionnelles. Nos diplômes sont reconnus à l’échelle internationale à travers notre réseau de partenaires universitaires internationaux.

Pouvez-vous nous parler des origines du Swiss Education Group et de son évolution au fil des ans ? C’est Dr Andreas Künzli, originaire du canton de Soleure, qui est à l’origine du groupe. En 1992, il fonde une première école, Swiss Hotel Management School (SHMS), aux Paccots, qui compte la première année seulement 14 étudiants. Conscient de l’existence d’un important marché en Asie, il ouvre trois ans plus tard un premier bureau de recrutement à Singapour, une initiative pionnière à l’époque, et déménage l’école dans le Caux-Palace surplombant toute la région de la Riviera. Le succès est immédiat. En 2002, il rachète l’école de Montreux, l’Hotel Institute Montreux (HIM) fondée en 1985, puis en 2004 l’école de Neuchâtel, School of Hotel Management (IHTTI), fondée en 1984. Désireux d’assurer la pérennité du groupe, il vend une partie des parts à un fonds d’investissement qui rachète la marque César Ritz fondé en 1982 ainsi qu’une école en Suisse allemande DCT, rebaptisée sous le nom de César Ritz Colleges Switzerland. Aujourd’hui le groupe gère cinq écoles dont un programme Culinaire, le Culinary Arts Academy Switzerland et accueille pas moins de 6500 étudiants répartis sur sept superbes campus situés au Bouveret, à Lucerne, Neuchâtel, Brigue, Caux, Leysin et Montreux.

Parlez-nous de vos enseignants ? Les cours purement théoriques comme la finance, le marketing, la gestion sont donnés par des professeurs au bénéfice d’un diplôme universitaire devant être au minimum d’un grade supérieur au diplôme auquel prétendent les élèves. Pour les cours pratiques, nous faisons appel à des professionnels de l’industrie hôtelière, véritables experts dans leur domaine. Notre team pédagogiques compte 150 professeurs de près de 80 nationalités.

Qui sont vos élèves ? Plus de 110 nationalités sont représentées. Des étudiants qui viennent pour la majorité de l’Asie mais aussi de pays émergents. Outre nos bureaux de recrutement à Singapour, en Chine, à Bangkok au Brésil, au Canada et en Suisse, nous travaillons également beaucoup avec les 387


Que mettez-vous en avant pour promouvoir vos écoles ? Nous vendons avant tout la Suisse. Son histoire et sa tradition hôtelière d’exception mais aussi un environnement idéal pour permettre à nos élèves de briller dans l’univers de l’hospitality. Outre la beauté des paysages et la stabilité du pays, nos étudiants bénéficient au sein de nos écoles d’un environnement cosmopolite leur permettant d’avoir une grande ouverture sur le monde et le fait de vivre dans d’anciens palaces imprègnent ces derniers des compétences humaines qu’il est difficile d’enseigner dans un cours. Ils apprennent notamment le professionnalisme, la discrétion, à évoluer dans un environnement haut de gamme et raffiné et a en intégrer tous les codes. Ils vivent l’hôtellerie au quotidien. Cet environnement d’apprentissage authentique est essentiel à la qualité de l’apprentissage, laquelle est renforcée par la technologie permettant d’adapter la pédagogie à la transformation digitale. En 2017, SHMS a notamment obtenu la distinction « Apple Distinguished School ». Comment sont pris en charge les élèves durant leurs études ? Nous offrons un encadrement complet. Les frais d’écolage comprennent un logement digne d’un quatre étoiles, la nourriture ainsi qu’une assurance -maladie couverture mondiale. Nous nous occupons de tout et veillons au bien-être et à la réussite de chacun. Nous souhaitons qu’ils sortent de chez nous grandis avec de belles perspectives de carrière. 388


Vous organisez chaque année un grand forum de recrutements international à Montreux. De quoi s’agit-il ? Ouvert aux étudiants des sept campus du groupe, l’International Recruitment Forum (IRF) accueille près de 200 représentants de 70 entreprises prestigieuses issues de l’hôtellerie et de l’industrie du tourisme pendant deux jours au Centre des congrès de Montreux. Événement incontournable réunissant étudiants et futurs employeurs, il s’agit d’une des plus grandes foires de recrutement du monde. Cela permet à nos élèves de décrocher une place de stage en cours d’étude, un stage de fin d’étude ou encore un premier emploi. Des présentations d’entreprises, forums et tables rondes sur différentes thématiques de l’industrie ont également lieu durant cet événement. Envisagez- vous comme d’autres groupes, d’ouvrir des écoles à l’étranger ? Cela parait incontournable aujourd’hui. Nous souhaitons toutefois faire les choses correctement et sommes à la recherche de la bonne formule garantissant l’excellence des formations. Nous pensons notamment qu’il est essentiel que les étudiants fassent une partie de leur cursus en Suisse au risque que le diplôme perde de sa substance et de sa valeur.

Swiss Education Group

Avenue des Alpes 27 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 965 40 20 www.swisseducation.com

389


COLLÈGE CHAMPITTET

L’école de l’excellence Fondé il y a plus de 110 ans, le Collège Champittet est une école suisse ouverte sur le monde offrant aux élèves de 3 à 18 ans, une éducation basée sur des valeurs ainsi qu’une longue tradition d’excellence académique. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré son directeur Philippe de Korodi.

390


Pouvez-vous revenir sur les origines du Collège Champittet ? Comment a-t-il évolué au fil des ans ? Le Collège Champittet est une école avec une riche histoire. Fondée en 1903, l’école a d’abord été dirigée par des chanoines et était exclusivement réservée aux garçons jusqu’en 1984. Confié à une équipe académique laïque en 1998, le Collège Champittet a ensuite vu son offre académique s’élargir, avec l’introduction du Baccalauréat Français et du Baccalauréat International. En 2009, l’école rejoint le groupe Nord Anglia Education. En 2018, le Collège fêtera donc ses 115 ans, et reste très attaché à ses origines tout en se tournant vers le futur et la modernité. Quelles sont les valeurs qui caractérisent votre établissement ? Les valeurs qui caractérisent notre établissement sont au nombre de six : courage, ambition, créativité, esprit d’équipe, leadership et réflexion. Quels sont les diplômes et programmes proposés ? Le Collège Champittet propose trois diplômes reconnus dans les meilleures universités du monde : la Maturité Suisse, le Baccalauréat Français et le Baccalauréat International. Les langues étant primordiales dans notre programme, nous proposons un programme bilingue français-anglais ainsi que l’introduction de l’allemand dès les plus jeunes classes avec la possibilité plus tard, d’étudier la langue en classe avancée ou standard. Grâce à Nord Anglia Education, le Collège pro­ pose également un programme spécial en partenariat avec le MIT à Boston (Massachussetts Institute of Technology) ainsi que la Juilliard School de NewYork. Pour les non-francophones, nous proposons un programme spécial de Philippe de Korodi Français Langue Etrangère (FLE), qui permet aux élèves d’apprendre le français en immersion complète ou partielle. Pouvez-vous nous parler du « Global Campus » ? Il s’agit d’un formidable réseau global créé par Nord Anglia Education. Il permet à nos élèves de créer des liens et de participer à des projets avec des jeunes d’autres écoles Nord Anglia Education à travers le monde. Le Collège Champittet est ainsi la seule école lausannoise appartenant à un réseau international de ce type. Un formidable réseau qui permet à nos élèves de participer à des projets avec des jeunes de Shanghai à Chicago en passant par Dubaï. Vous disposez d’un internat. Comment s’organise la vie des élèves à l’intérieur de celui-ci ? L’équipe expérimentée qui dirige l’internat du Collège Champittet s’assure de la sécurité des internes, de leur bien-être ainsi que de leur réussite académique. Ces

derniers ont également la chance de pouvoir participer à de nombreuses activités extrascolaires, notamment les week-ends, durant lesquels des excursions et autres sorties sont organisées. 391


Quelle est la pédagogie appliquée au Collège Champittet ? Le Collège s’engage à apporter un fort soutien et un encadrement personnalisé à ses élèves, afin de les motiver et de stimuler leur ambition. Nous offrons le meilleur de la tradition pédagogique suisse, tout en s’ouvrant au monde grâce au Baccalauréat International et au bilinguisme français-anglais. De plus, grâce à l’utilisation de l’iPad, notre enseignement est très interactif. Qui sont vos professeurs et comment les recrutez-vous ? Tous nos professeurs du secondaire sont dotés d’un Master dans leur domaine ainsi que d’une riche expérience. Certains professeurs nous sont fidèles depuis plus de 30 ans.

392

Pouvez-vous nous parler des infrastructures de l’école ? Notre campus dispose des meilleures infrastructures sportives, avec notamment une salle de gym pour le secondaire et une pour le primaire, deux courts de tennis, un terrain de foot, de volley, de basket, une piste d’athlétisme, mais également une place de jeux pour les petits. Le campus est entouré d’arbres et de verdure, et il y a même un potager entretenu par les élèves. Le restaurant de l’école propose des mets équilibrés et variés certifiés Fourchette Verte. La bibliothèque est un lieu affectionné par de nombreux élèves durant leurs récréations grâce à son confort et sa large sélection d’ouvrages.


Vous proposez un programme riche d’activités extrascolaires. Pouvez-vous nous en dire plus ? Grâce aux infrastructures sportives mentionnées plus haut ainsi que la situation géographique de notre école, nous offrons de nombreuses activités extrascolaires axées sur le sport, profitant des montagnes ainsi que du lac Léman situé à 2 minutes de notre campus. Nous proposons aussi de nouvelles activités enrichissantes pour les compétences clés du XXIe siècle, telles que l’entreprenariat, ou l’IT coding. Des projets pour les années à venir ? Nous comptons renforcer notre offre en multilinguisme, ainsi que favoriser le game-based learning au primaire. Cette méthode d’enseignement permet aux élèves d’apprendre par le jeu, ce qui change de l’approche traditionnelle de l’apprentissage. Nous souhaitons également organiser davantage de voyages humanitaires, avec la Fondation du Collège. Actuellement cette dernière œuvre sur trois projets humanitaires à Madagascar, en Thaïlande ainsi qu’au Cambodge et chaque année un groupe d’élèves se rend sur place pour apporter leur soutien, une expérience unique pour eux.

Collège Champittet

Chemin de Champittet • Case postale 622 CH-1009 Pully-Lausanne Tél. +41 21 721 05 05 info@champittet.ch • www.champittet.ch

393


ÉCOLE VINET

La réussite à portée de main Idéalement située en plein cœur de Lausanne, l’Ecole Vinet est une école privée qui accueille les enfants dès 10 ans dans une ambiance rassurante et motivante. Donnant la possibilité de suivre une instruction en adéquation avec le programme vaudois, elle offre un suivi individualisé de chaque élève et prône une pédagogie mêlant épanouissement et réussite. Portrait d’une école heureuse.

394


175 ans d’histoire L’Ecole Vinet a été fondée en 1839 par Alexandre Vinet sous le nom d’« Ecole supérieure de jeunes filles ». Elle fut la première dans le canton de Vaud à offrir à ces dernières la possibilité de suivre des études secondaires réservées jusqu’alors aux garçons. Devenue mixte en 1976, elle reçoit les élèves dès la 7e année et les conduit au certificat de fin de scolarité obligatoire de 11e année VP (voie prégymnasiale) ou VG (voie générale). Elle dispense également deux formations post-obligatoires, à savoir la première année d’Ecole de Culture Générale ainsi qu’une classe Préprofessionnelle qui épaule les élèves dans leur recherche d’une place d’apprentissage, tout en complétant les bases acquises durant leur scolarité.

Bernadette Kaba, directrice de l’Ecole Vinet

Une structure à taille humaine Située en plein cœur de Lausanne, l’Ecole Vinet accueille entre 200 et 220 élèves, ce qui lui donne une dimension familiale, renforcée par le charme de ses murs, une ancienne bâtisse de cinq étages aux allures de grande maison. « Ici, tous les élèves se connaissent et connaissent bien leurs enseignants. L’ambiance est très importante pour nous, d’ailleurs l’école organise chaque année plusieurs journées où tous les élèves sont regroupés pour relever des défis sportifs au bord du lac ou sur les pistes de ski », explique Bernadette Kaba, qui a pris la direction de l’école en 2011 après y avoir enseigné les maths et la physique pendant 11 ans. Privilégiant le travail d’équipe, les 25 professeurs de l’établissement travaillent avec une philosophie commune : le développement et l’épanouissement des élèves. L’effectif réduit de chaque classe permet au corps enseignant d’offrir un suivi individualisé mais aussi d’être à l’écoute et disponible pour chacun. « Nous sommes toujours à l’écoute de nos élèves, nous identifions leurs forces dans le but qu’ils réussissent leurs apprentissages. Nous les aidons à surpasser les tracas du quotidien avec pédagogie et en collaboration avec les parents », précise la directrice. 395


Un encadrement de qualité L’Ecole Vinet accompagne ses élèves tout au long de leur cursus sur le chemin de la réussite. Des cours de méthodologie sont ainsi dispensés afin de leur permettre d’utiliser les outils adéquats pour leurs apprentissages dans

396

les différentes disciplines. A cela s’ajoutent des périodes de devoirs accompagnés, permettant d’alléger le travail à domicile. Les enseignants vérifient la bonne compréhension des consignes, conseillent les élèves sur l’organisation de leur travail et vérifient la réalisation des devoirs.


Apprendre à apprendre Fidèle à sa tradition, l’Ecole Vinet a toujours cherché à anticiper l’évolution des nouvelles techniques d’enseignement qui tendent à responsabiliser l’élève. C’est pourquoi elle a adopté très tôt la pédagogie de la gestion mentale selon Antoine de la Garanderie. Celle-ci permet à l’élève d’acquérir de bonnes habitudes de travail et de comprendre le fonctionnement de sa pensée. « C’est une démarche qui permet à chacun d’aller à la rencontre de ses stratégies de réussite pour pouvoir apprendre de manière autonome et efficace », précise Bernadette Kaba. Les enseignants de l’Ecole Vinet ont tous suivi une formation de base qu’ils poursuivent régulièrement pour accompagner leurs étudiants dans cette démarche. Une passerelle vers l’avenir Le programme dispensé par l’Ecole Vinet est très proche du programme public vaudois. « Nous voulons que les élèves diplômés de l’Ecole Vinet puissent intégrer les gymnases du canton avec aisance », argumente Bernadette Kaba. Durant leur cursus, l’Ecole Vinet met tout en œuvre pour que les élèves s’approprient les concepts nécessaires pour leur formation future, qu’elle soit gymnasiale ou professionnelle : dotation horaire renforcée dans les branches à examens, méthodologie, devoirs accompagnés, gestion mentale, les élèves sont préparés au mieux. Une enseignante formée en coaching accompagne également les élèves dans leur développement personnel. « Notre rôle est d’aider l’élève à prendre confiance en lui pour prendre en main son avenir », appuie la directrice. Un service d’orientation interne Au vu de la complexité des filières s’ouvrant aux jeunes adolescents, l’Ecole Vinet offre un service d’orientation professionnelle afin de les aider à choisir intelligemment parmi toutes les voies s’offrant à eux. « Nous les renseignons sur les filières et les débouchés mais aussi sur les différentes passerelles existantes au niveau post obligatoire », explique Bernadette Kaba. Tous les élèves de 11e VG et préprofessionnelle passent également des tests de personnalité et de compétence, analysés par une psychologue en orientation et expliqués aux parents et aux élèves dans le but de cibler leur recherche d’emploi ou de filière. Une large gamme d’activités L’Ecole Vinet offre un accueil continu de 8 h à 17 h 30. Différentes activités sont organisées pour les élèves pendant la pause de midi afin que ceux-ci puissent évoluer dans une atmosphère propice au bon déroulement de leur scolarité et aider à leur épanouissement. Ils peuvent par exemple se rendre à la bibliothèque, faire du sport, jouer à des jeux de société, aller en salle d’informatique ou encore aller en salle silencieuse pour étudier. Les élèves ont également la possibilité de s’initier à la robotique les mercredis après-midi ou de rejoindre la troupe de théâtre. Outre les camps sportifs et voyages d’études, de nombreuses sorties culturelles, sportives et scientifiques sont organisées durant l’année.

Ecole Vinet

Rue de l’école supérieure 2 • CH-1005 Lausanne Tél. +41 21 312 44 70 secretariat@ecolevinet.ch • www.ecolevinet.ch

397


AMERICAN GRADUATE SCHOOL OF BUSINESS

Make your success a priority Institution privée à but non lucratif d’enseignement supérieur, American Graduate School of Business (AGSB) offre des programmes de premier cycle et de second cycle dans l’étude et le management des entreprises. Forte de 26 ans d’existence, elle propose un enseignement individualisé fortement ancré dans la réalité du terrain avec une forte dimension internationale. Zoom sur cette école qui forme les leaders de demain.

398

A private nonprofit institution of higher learning, American Graduate School of Business (AGSB) offers undergraduate and graduate programs in business studies and management. With 26 years of existence, it offers individualized education strongly rooted in the reality of the field with a strong international dimension. Zoom on this school that trains the leaders of tomorrow.


26 ans d’histoire L’American Graduate School of Business (AGSB) a été fondée en 1991 par quatre anciens professeurs de l’American College of Switzerland de Leysin, fermé un an plus tôt. Soucieux de continuer à offrir un enseignement privé de qualité dans le domaine du commerce en Suisse, ils ouvrent un établissement à Montreux qui déménagera un an plus tard à la Tour-de-Peilz d’où il rayonne depuis 26 ans bien au-delà de l’Arc lémanique puisqu’il accueille aujourd’hui plus de 200 élèves de plus de 50 nationalités différentes. Un établissement membre de l’Association vaudoise des écoles privées (AVDEP) et de la Fédération suisse des écoles privées (FSEP), dont l’excellence lui permet d’être accrédité par de nombreux organismes internationaux.

26 years of history The American Graduate School of Business (AGSB) was founded in 1991 by four former professors of the American College of Switzerland in Leysin, closed a year earlier. Caring about continuing offer a high-quality education in the field of business in Switzerland, they open a university in Montreux which will move one year later to the Tour-de-Peilz from where it has radiated for 26 years well beyond the Lake Geneva region since it now welcomes more than 200 students from more than 50 different nationalities. A member institution of the Vaud Association of Private Schools (AVDEP) and the Swiss Federation of Private Schools (FSEP), whose excellence allows it to be accredited by many international organizations.

Une offre de formations performante AGSB propose des programmes universitaires menant à l’obtention du Bachelor en Science de la gestion d’entreprise (BSBA), Master en administration des affaires internationales (MIBA) ainsi que du Doctorat en gestion d’entreprise (DBA). Des formations complétées par l’ouverture en 2017 d’un Bachelor en entreprenariat. L’école propose également des programmes débouchant sur le titre d’EMBA et d’EDBA en gestion d’entreprises. Des formations continues exigeantes pour les professionnels confirmés et compatibles avec leur carrière et leur équilibre professionnel. Soucieuse de la réussite de ses élèves AGSB a mis en place des programmes de préparation Pre-Bachelor et Pre-Master leur permettant d’acquérir les connaissances nécessaires pour suivre leurs études dans les meilleures conditions. Quant aux élèves non-anglophones, ils peuvent bénéficier d’un programme de remise à niveau d’une durée de six mois. A high-performance training offer AGSB offers academic programs leading to the Bachelor of Science in Business Management (BSBA), Master in International Business Administration (MIBA) and PhD in Business Administration (DBA). Training completed by the opening in 2017 of a Bachelor in Entrepreneurship. The school also offers programs leading to the title of EMBA and EDBA in business management. Extensive training sessions for experienced professionals who are compatible with their career and professional balance. AGSB has set up Pre-Bachelor and Pre-Master preparation programs to acquire the necessary knowledge to follow their study in the best conditions. NonEnglish-speaking students can benefit from a six-month refresher program. 399


Un enseignement de pointe Depuis sa création, AGSB s’engage à transmette les principes et valeurs de l’éducation dite à l’américaine avec une forte dimension internationale. Véritables experts dans leur domaine, les professeurs de l’école sont uniquement des professionnels titulaires de certificats d’enseignement reconnus en Suisse leur permettant de transmette avec succès leurs connaissances et expériences de la vie professionnelle. Des sorties en entreprises sont notamment régulièrement organisées afin de confronter les élèves aux réalités du monde de l’entreprise. Disponible et à l’écoute, l’équipe professorale accompagne chaque élève tout au long de son cursus selon une approche individuelle possible notamment grâce à l’effectif réduit de chaque classe, 25 élèves maximum. Tous les programmes AGSB sont conçus pour cultiver une compréhension du comportement humain, de la sensibilité culturelle et d’une perspective globale dans les affaires et la politique. Une philosophie éducative dont l’excellence a déjà permis à de nombreux élèves de créer leur propre société en Suisse. State-of-the-art education Since its creation, AGSB has been committed to transmitting the principles and values of so-called American education with a strong international dimension. Being all experts in their respective fields, the professors all have a certificate of professional qualification in Switzerland, allowing them to pass on their knowledge and experiences of professional life. Company visits are organized regularly to confront students to the realities of the business world. Available to listen, the teaching team accompanies each student throughout its course in an individual approach thanks to the reduced size of each class, 25 students maximum. All AGSB programs are designed to cultivate an understanding of human behavior, cultural sensitivity and a global perspective in business and politics. An educational philosophy whose excellence has already enabled many students to create their own company in Switzerland.

400


Un environnement de premier choix AGSB accueille ses élèves dans un campus entièrement rénové réparti sur deux étages, avec notamment une bibliothèque, un réfectoire ainsi que 5 salles de classes modernes équipées des dernières technologies, dont un tableau numérique sans compter les tablettes distribuées à chaque élève au début de ses études. Demande de Visa, logement, assurances maladies, etc., AGSB assiste ses élèves, en provenance du monde entier, dans leur installation en Suisse et les guide dans chacune de leurs démarches. Pour les élèves les plus méritants, elle octroie des bourses d’études pouvant couvrir jusqu’à la moitié des frais d’écolage. A noter que les Européens bénéficient de conditions préférentielles. A la fin de leur scolarité, les élèves titulaires peuvent avoir l’opportunité de débuter leur carrière dans l’une des entreprises partenaires de AGSB. Des sociétés de renom basées dans le monde entier qui ouvrent avec confiance leurs portes aux talents formés par l’école. A first-choice environment AGSB welcomes its students in a completely renovated campus spread over two floors, including a library, a refectory and 5 modern classrooms equipped with the most recent technologies, including a digital whiteboard not mentioning the tablets distributed to each student at the beginning of his/her study. Visa application, housing, health insurance, etc., AGSB assists its students, from around the world, in their installation in Switzerland and guides them in each of their steps. For the most deserving students, it grants scholarships that can cover up to half of the school fees. It should be noted that Europeans benefit from preferential conditions. At the end of their schooling, the students can have the opportunity to start their career in one of the AGSB partner companies. Well-known companies around the world that confidently open their doors to the talents of the school.

American Graduate School of Business

Chemin du Levant 5 • CH-1814 La Tour-de-Peilz Tél. +41 21 944 95 01 info@agsb.ch • www.agsb.ch

401


A school built around your child. Installée à Etoy depuis 2013, GEMS World Academy Switzerland (GWAS) est la seule école internationale entre Genève et Lausanne à offrir les trois programmes du baccalauréat international pour les élèves âgés de 3 à 18 ans. Membre du réseau d’éducation GEMS, internationalement reconnu avec plus de 87 écoles à travers le monde pour 142 000 élèves, elle est l’une des rares écoles à bénéficier du statut premium « World Academy ». Une excellence qui lui a permis de s’imposer rapidement dans le milieu éducatif vaudois avec aujourd’hui plus de 300 élèves.

402

Established in Etoy in 2013, GEMS World Academy Switzerland (GWAS) is the only international school between Geneva and Lausanne that offers all three International Baccalaureate (IB) programmes for students aged three to eighteen. As a member of the GEMS education network, which is internationally recognized with over 87 schools across the world and more than 142,000 pupils, GWAS is one of only five schools globally with the « World Academy » premium status. The excellence of the GEMS World Academy Switzerland teaching approach and state-of-the-art facilities has allowed it to quickly establish itself in the La Côte region of Vaud, growing to over 300 students.


Une pédagogie d’apprentissage unique Fort d’une équipe d’une cinquantaine d’enseignants, GEMS World Academy Switzerland propose les trois programmes du baccalauréat international (IB) : le programme primaire, le programme d’éducation intermédiaire et le programme du diplôme. Une offre éducative globale qui permet de préparer au mieux les élèves aux exigences de l’IB. Fondée sur le questionnement, la pédagogie prônée par l’établissement se veut active. Elle incite les élèves au dialogue et leur apprend à penser de manière critique et constructive. Ceux-ci ne sont pas de simples réceptacles du savoir des adultes mais deviennent de véritables acteurs de leur apprentissage. Une manière d’impliquer les élèves et de leur permettre de développer les compétences nécessaires à la réussite de leurs études, telles l’autonomie, l’organisation, la culture de l’information, le raisonnement et la collaboration. L’apprentissage particulièrement dynamique

repose en partie sur des travaux de groupe et la mise en place de thématiques liées aux différentes matières. De quoi intéresser et motiver les élèves. Plus qu’une école, une manière d’être GWAS s’engage pour le bonheur et le bien-être des élèves au quotidien. Grâce à une équipe spécialement dédiée comprenant une directrice, un directeur adjoint, des conseillers, un département Bien-Etre ainsi qu’une infirmière, elle veille au bon développement intellectuel, physique et moral de chaque élève. Son approche se fonde sur la pleine conscience, la communication non violente et la justice réparatrice. Trois piliers qui permettent la création d’une culture scolaire forte à laquelle les élèves peuvent s’identifier et qui régissent les rapports des uns et des uns au sein de l’établissement. Partisan d’une « citoyenneté mondiale », GWAS encourage également ses élèves à mieux comprendre leur place dans le monde en les aidant à mener et à prendre part à des activités de bienfaisance tant au niveau local que sur le plan mondial.

Catherine McKeever, directrice de l’école Catherine McKeever, Head of School

A unique teaching method. GEMS World Academy Switzerland is staffed by a team of over fifty highly qualified teachers coming from a wide variety of international and IB experiences. GWAS offers the IB Primary Years Programme (PYP), the Middle Years Programme (MYP) and the Diploma Programme (DP), for a consistent approach to learning throughout a child’s education. The focus is on “inquiry-based” learning in which students are encouraged to ask questions, think critically and challenge what they are told. Through this approach, students learn key skills such as organization, collaboration, communication, information literacy, reflection, thinking and transfer. At GEMS World Academy Switzerland, it is as much about teaching students how to learn as it is in telling them what to learn. It is not just a school but a way of being. GWAS commits daily to the happiness and wellbeing of its students, with a Wellbeing Team that includes a Director of Wellbeing, advisors and a full-time nurse. An original skill-based approach is followed that includes three pillars: Mindfulness, Nonviolent Communication and Restorative Justice. As a supporter of « Global Citizenship », GWAS also encourages students to develop a better understanding of their unique place in the world by helping them to participate in charitable activities at local and global levels. 403


Les langues : une ouverture supplémentaire sur le monde A GWAS, l’anglais est la langue d’enseignement. Le français vient en seconde langue et l’espagnol et l’allemand sont enseignés en tant que troisième langue à partir de 11 ans. Près de 30% des élèves sont de langue maternelle française, mais tout est mis en œuvre pour leur permettre de suivre leur scolarité de manière optimale. Tous les étudiants sont entraînés durant leur cursus afin d’être en mesure de préparer un diplôme IB bilingue au cours des deux dernières années, s’ils le souhaitent. Consciente de la richesse que représentent les langues, GWAS a ouvert un centre d’apprentissage des langues. Situé dans l’enceinte de l’école, une dizaine de langues sont enseignées selon une méthode d’art dramatique particulièrement efficace pour développer la confiance en soi. Des cours ouverts non seulement aux étudiants et à leurs familles mais aussi aux élèves des écoles publiques de la région et ce principalement les mercredis après-midi. Un environnement de haute qualité Installée à Etoy sur près de 20 000 m2 entièrement sécurisés, GWAS accueille ses élèves dans des locaux flambants neufs. S’étalant sur quatre étages, le bâtiment principal compte des salles de classes modernes et lumineuses équipées de tableaux interactifs. Désireuse d’offrir le meilleur aux élèves, GWAS dispose de laboratoires de sciences, d’une salle de technologie ainsi que d’une grande bibliothèque ouverte à tous les élèves et à leur famille. A cela s’ajoutent un studio d’enregistrement, un studio de télévision, une salle d’art et de design ainsi qu’un centre multisports avec une piscine de 25 mètres, également à disposition des parents d’élèves. Offrant un large panel d’activités périscolaires, GWAS compte également une école de musique animée par des professeurs soigneusement sélectionnés dont les cours sont directement intégrés dans la journée scolaire des élèves sans pour autant sacrifier les autres enseignements clés. 404


Opening the world through languages. English is the primary language of instruction at GWAS, with French as a second language. Almost one-third of the current student base is mother-tongue francophone and the level of instruction in French is adapted to individual needs. Students are prepared throughout their education to be able to pursue a bilingual Diploma during the last two years, should they desire. Spanish and German are taught as third languages from the age of 11. Believing in the importance of languages, GWAS also has a World Language Learning Centre (WLLC) that offers courses in more than 10 languages. The courses follow a fun, drama-based approach that enhances self-confidence and are available not only to GWAS families but also to the external community, whether that is public school students wanting to take advantage of their free Wednesday afternoons to improve their English or business people wanting to learn another language in the evenings.

An impressive, modern campus. GEMS World Academy Switzerland is located on a secure campus with a bright and airy four story main building and an impressive Sports Centre that includes a 25-meter indoor swimming pool, a learner’s pool, climbing wall, fitness suite, dance studio and a multi-sport hall with a viewing area. Classrooms are equipped with interactive Prowise screens, there is a large library overlooking the lake and mountains, ultra-modern science labs, TV and radio studios, a design centre with a laser cutter and a 3-D printer, and a food technology lab. GWAS also has a Music Academy which allows students to integrate individual music lessons into their school day, a Director of Digital Learning and a Parent Relations Executive. Parents are welcome to use the sport facilities and can even join their children for a delicious lunch in the school restaurant if they desire. For all of these reasons and more, GEMS World Academy Switzerland considers itself to be “A school built around your child”.

GEMS World Academy Switzerland International School

La Tuilière 18 • 1163 Etoy-Switzerland Tél. +41 (0)21 964 18 18 registrar_gwe@gemsedu.com www.GemsWorldAcademy-Switzerland.com

405


INSTITUT CATHOLIQUE MONT-OLIVET

« Développons ensemble le potentiel de votre enfant » Ecole basée à Vich, entre Genève et Lausanne, l’Institut Catholique Mont-Olivet propose une approche pédagogique qui associe développement personnel et saine ambition académique. La vocation de l’école est d’offrir à chacun de ses élèves un enseignement personnalisé qui tient compte des différentes compétences et attentes individuelles. Enseignement correspondant aux exigences du monde actuel, bilinguisme français-allemand, anglais renforcé, ouverture aux arts et aux nouvelles technologies, cadre de travail et de vie stimulant, Christian Fluhr, directeur, nous présente son école.

406


Pouvez-vous présenter votre école en quelques mots ? Nous accueillons des élèves dès le jardin d’enfants et proposons une offre pédagogique jusqu’à la maturité. Nous appartenons à une congrégation religieuse très en phase avec le monde d’aujourd’hui ; elle nous offre une liberté totale nous permettant à la fois de nous concentrer sur notre mission pédagogique et de maintenir les tarifs les plus avantageux de la région. C’est dans un cadre de qualité pourvu d’équipements technologiques et sportifs performants et modernes, de salles de classe étudiées pour offrir un confort optimal, de lieux de détente et de création ou encore de jardins naturels que nous accueillons les enfants. Nous proposons entre autres un bilinguisme français-allemand présent dès le jardin d’enfants, un accompagnement quasi-personnalisé, des prestations extra-scolaires de 7 h 30 à 18 h 30, un service de transport scolaire ainsi que des camps à thème durant les vacances. Notre objectif est d’offrir à tous une scolarité visant l’excellence à travers un équilibre parfait entre développement personnel et ambition académique. Quelle est votre vision de l’enseignement et quelle pédagogie appliquez-vous ? Notre vocation est d’offrir à tous nos élèves un enseignement qui va bien au-delà des standards actuels car nous sommes convaincus que le savoir seul ne suffit pas et que l’enseignement de celui-ci doit être associé au développement individuel de chacun. Une mission et un objectif partagés par tout le corps professoral qui conjugue compétences techniques et humaines, pouvant ainsi interagir très efficacement avec les élèves. Si ces derniers sont au centre de nos préoccupations, nous cultivons également avec leurs parents une relation très étroite, basée sur des valeurs et objectifs communs. Nous appliquons une pédagogie de type explicite, à savoir celle qui va de la notion la plus simple à la vision la plus complexe, en validant les acquis à chaque étape et en nous assurant qu’ils sont maîtrisés par l’ensemble des élèves. Nous leur apprenons également à investir efficacement leur énergie, à croire en eux et en leurs compétences, à développer une véritable force mentale, à trouver leur juste place dans un groupe, à gérer leurs émotions et à atténuer les effets du stress. Dans cette optique, nous avons introduit dans notre cursus des ateliers de sophrologie mais aussi des cours de méthodologie et des coachings individuels. Quelles sont les nouveautés introduites lors de la rentrée 2017-2018 ? En plus de notre bilinguisme français-allemand, nous avons introduit l’enseignement de l’anglais pour tous nos élèves dès l’âge de 6 ans. Comme pour toutes les autres matières, les cours sont confiés à des professeurs au bénéfice d’un master et d’une formation pédagogique spécifique. Nous avons également développé notre offre en matière de stages de vacances, en proposant des semaines créatives ou sportives, ce qui facilite considérablement l’organisation des familles durant les vacances scolaires. Par ailleurs, nous constatons que les enfants et adolescents utilisent parfois à l’excès les jeux vidéo et les réseaux sociaux. Là encore, et parce que nous nous sentons particulièrement concernés par

la réalité numérique et le monde fascinant des nouvelles technologies, nous pensons qu’il est essentiel que nous allions au-delà des enseignements de base. Nous avons donc décidé de renforcer nos pratiques dans ce domaine : modules de programmation permettant de comprendre l’informatique comme un outil au service de l’homme, logiciels utilisables en classe ou à la maison qui prolongent l’enseignement traditionnel, consolident les connaissances et personnalisent le rythme de travail, association des notions purement théoriques à des mises en pratique et des expérimentations au moyen des tableaux interactifs, etc.

Institut catholique Mont-Olivet La Côte Chemin Crétanaux 2 • CH-1267 Vich Tél. +41 22 354 80 50 vich@montolivet.ch • www.mont-olivet.ch

407


HAUT-LAC-CAMP.CH

OUVERT A TOUS

Camps personnalisés Langues & Sports Français & Anglais

Camps à thèmes

Camps d’activités Arts

Langues & Sports

Junior

De 4 à 7 ans

De 8 à 11 ans

De 12 à 15 ans

Cinéma

Création de jeux avec Minecraft 3D

Du 09 au 27 juillet 2018 du 18 au 22 décembre 2017

Camp de Pâques du 02 au 06 avril 2018 et du 9 au 13 avril 2018 Camp d’été

Robotique

De 10 à 15 ans

Ado

Camp de Noël

Arts du spectacle De 10 à 15 ans

Multi-activités

du 02 juillet au 03 août 2018

Langues

Technologie De 10 à 15 ans

De 8 à 15 ans

Introduction au codage Java avec le Minecraft modding De 10 à 15 ans

Du 09 au 27 juillet 2018

De 12 à 15 ans Du 02 juillet au 03 août 2018

0.00 CHF 20 375.00 S È D RNÉE S CHF 1/2 JOU ENTIÈRE DÈ ÉE JOURN e ain

par sem

CRÉE TA PROPRE AVENTURE

ET DES SOUVENIRS POUR

TOUTE TA VIE!


ST. GEORGE’S INTERNATIONAL SCHOOL

Les fondements de l’école reposent sur les traditions honorables et solides de ses créateurs dont l’esprit visionnaire et inspiré a permis le développement d’un esprit d’excellence pour chacun des membres de sa communauté. Située sur les rives du lac Léman et bénéficiant d’une vue magnifique sur les Alpes, l’école Internationale St. George’s occupe douze hectares de magnifiques jardins paysagers. L’école internationale St. George’s offre une expérience exceptionnelle à ses étudiants dans tous les aspects de leur apprentissage. Grâce à un programme académique, artistique et sportif de première classe, les étudiants aspirent à l’excellence dans tous les domaines. La devise de l’école « Levavi Oculos » encourage nos élèves à toujours lever les yeux vers les défis passionnants qui les attendent.

Offres académiques : • Programme d’éducation préscolaire (à partir de 18 mois) avec immersion bilingue totale anglais-français jusqu’à l’âge de 6 ans • Tous les cycles, du préscolaire jusqu’au diplôme du baccalauréat international (de 3 à 18 ans) • Externat et internat • Programmes de soutien scolaire (acquisition de la langue anglaise, soutien individuel et besoins éducatifs spécifiques) • Orientation universitaire • Camp d’été en juillet et août

St. George’s International School

Chemin de St-Georges 19 • CH-1815 Clarens Tél. +41 21 964 34 11 office@stgeorges.ch • www.stgeorges.ch

409


GASTRONOMIE & HÔTELLERIE

L’élite vaudoise

© Mirador Terrasse

411


GASTRONOMIE

Tour de table de l’élite S’il est une chose que l’on ne peut pas enlever au canton de Vaud, c’est le nombre de tables récompensées par le Gault & Millau. A chaque sortie du célèbre guide, en octobre, on scrute les notes avec avidité, qui reste, qui part, qui monte, qui descend, qui arrive. Etre dans cette bible de l’épicurien est une récompense, le fruit d’un travail quotidien. Présentation non exhaustive de quelques belles et bonnes tables qui font la renommée gastronomique du canton.

Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier

412


Très bien et plus encore Maison mondialement reconnue pour son excellence et son savoir-faire, Le Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier et son chef, Franck Giovannini ne déroge pas à ses traditionnels 19 points au Gault & Millau. De plus, il a été consacré « Cuisinier de l’année 2018 » par le même guide comme le furent ses 3 prédécesseurs. Avec plus de 20 cuisiniers sous ses ordres, il représente l’ADN culinaire de cette maison. Susciter l’éveil des 5 sens avec 5 menus de saison, le nouveau concept permet à Franck Giovannini de « jouer » avec brio, avec talent et de sublimer, avec délicatesse, chaque produit qu’il travaille pour tendre vers une cuisine plus saine où le goût prend toute sa dimension. Le Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier Rue d’Yverdon 1 – 1023 Crissier Tél. +41 21 634 05 05 – www.restaurantcrissier.com

© Adrian Ehrbar

Une belle histoire de famille Que l’on ne vienne pas dire aux Ravet qu’il est difficile de travailler en famille, ils en sont la preuve contraire. Mère sommelière, fille à l’accueil, fils et père en cuisine, ils œuvrent tous pour faire de L’Ermitage à Vufflens-le-Château, une table incontournable. Et cela marche puisque cette année encore, ils sont récompensés d’un 19/20 par le Gault & Millau. L’alchimie, entre le père, Bernard, et le fils, Guy, est assurément une clé de leur succès. L’un voue une attention particulière à l’authenticité des produits tandis que l’autre se joue des acquis culinaires modernes. Résultat ? Des plats riches en émotion ! Ermitage des Ravet Route du Village 26 – 1134 Vufflens-le-Château Tél. +41 21 804 68 68 – www.ravet.ch 413


© Anne-Emmanuelle Thion

Une petite dame au si grand talent La famille Pic est une institution dans le monde de la gastronomie. Avec son restaurant à Valence, en France, et sa succession de 3 étoiles, Anne-Sophie Pic n’a pas dérogé à la règle en reprenant l’adresse familiale. A Lausanne, au restaurant Anne-Sophie Pic au Beau-Rivage Palace, son goût pour la précision, sa passion pour les producteurs locaux, son savoir-faire pour associer les saveurs restent les mêmes. On vient goûter à sa cuisine, que réalise avec brio celui à qui elle a donné sa confiance, Kevin Gatin, tout autant pour ses classiques familiaux que ses plats où l’esthétisme n’a d’égal que la subtilité des saveurs. 18/20 cette année encore au Gault & Millau pour cette grande dame ! Restaurant Anne-Sophie Pic – Beau-Rivage Palace Place du Port 17-19 – 1000 Lausanne 6 Tél. +41 21 613 33 39 www.brp.ch/restaurants-bars/anne-sophie-pic/le-restaurant/

Se réinventer au quotidien Stéphane Décotterd, chef du restaurant Le Pont de Brent, a cette particularité de proposer une carte en perpétuelle évolution dans le seul but de privilégier des produits d’une extrême fraîcheur. Le menu peut varier chaque jour, un exercice difficile mais qui lui réussit très bien. 18/20 au Gault & Millau en est la preuve. Son menu au nom poétique « Un jour au Pont de Brent » laisse place, quoi qu’il en soit, à une cuisine très recherchée qui fait la part belle aux produits helvètes. Discret, sa table n’en reste pas moins une des incontournables de la région qui a su tracer son chemin vers les hautes sphères. Restaurant le Pont de Brent Route de Blonay 4 – 1817 Brent Tél. +41 21 964 52 30 – www.lepontdebrent.ch

414


35 ans plus tard... Avec autant d’années derrière les fourneaux du restaurant Le Cerf à Cossonay, Carlo Crisci pourrait se lasser mais il n’en est rien. Lui qui voulait être graphiste a fini en cuisine à jouer avec ses plats comme il le ferait avec des gouaches. La couleur, l’esthétisme, la qualité, l’originalité, rien ne manque. Comme il le dit lui-même il s’amuse encore dans son métier et du haut de ses 60 ans, il n’a pas l’intention d’arrêter. Tant que ses cueilleuses lui apporteront des herbes dont il raffole et qui affolent ses mets, que la jeune équipe qui l’entoure continuera à lui donner la motivation pour surprendre et innover, il glanera des distinctions comme son 18/20 au Gault & Millau 2018. Restaurant Le Cerf Carlo Crisci Rue du Temple 10 1304 Cossonay Tél. +41 21 861 26 08 www.lecerf-carlocrisci.ch

© Jack Varlet

Une cuisine qui fleure bon la Méditerranée L’hôtel Lausanne-Palace & Spa est un lieu qui vit et qui attire une clientèle qui trouve, ici, une offre de restauration très complète. Mais il en est une qui qui fait parler d’elle, le restaurant La Table d’Edgar. Aux commandes de ce fleuron de la gastronomie, Edgard Bovier a l’art et le talent de marier avec justesse, inspirations méditerranéennes et produits locaux. Le résultat est juste élégant et goûteux. Pour récompenser ce travail quotidien, le Gault & Millau le gratifie, cette année encore, d’un 18/20. La Table d’Edgar – Lausanne Palace & Spa Rue du Grand Chêne 7-9 – 1003 Lausanne Tél. +41 21 331 32 15 www.lausanne-palace.com/fr/la-table-d-edgard.php 415


Plus qu’un repas, une expérience Vous appréciez les plats du terroir, vous ne finissez jamais un repas sans un peu de fromage, alors vous allez être étonnés au Restaurant Denis Martin. La particularité de ce chef est de « revisiter » à sa manière, en déstructurant, les meilleurs produits et en présentant plus qu’une assiette, un tableau de maître ! Ce travail précis et précieux lui vaut un 17/20 au Gault & Millau. En petite assemblée, pour mieux appréhender cette cuisine hors du commun, son menu « Evolution » fait voyager à travers une vingtaine de plats dans son univers très personnel. Restaurant Denis Martin Rue du Château 2 – 1800 Vevey Tél. +41 21 921 12 10 – www.denismartin.ch

© P-M Delessert

Une continuité récompensée Découverte de l’année 2016 pour le guide Gault & Millau, Le Jardin des Alpes du Chalet RoyAlp Hôtel & Spa à Villars-sur-Ollon, malgré le départ du chef en 2017, remplacé par son second, Gregory Halgand, perpétue avec panache son niveau de qualité. Dans un cadre magnifique, la cuisine reste simple mais suffisamment raffinée et recherchée pour obtenir cette année encore un 16/20 au Gault & Millau et devenir étoilée. Pour avoir fait ses armes dans les plus grandes maisons, Gregory Halgand applique, au quotidien, ce qui lui est essentiel, réaliser une cuisine de saison avec des produits frais. Une recette simple mais qui le mène déjà loin. Le Jardin des Alpes – Chalet RoyAlp Hôtel & Spa Route du Col de la Croix –1884 Villars-sur-Ollon Tél. +41 24 495 90 90 – www.royalp.ch 416


On ne change pas une équipe qui gagne Dernière arrivée sur la scène gastronomique lausannoise, La Brasserie du Royal, faisait déjà parler d’elle l’an dernier avec un 15/20 au Gault&Millau renouvelé pour cette année. La carte s’élabore de concert entre le grand chef français, Marc Haeberlin et celui à qui il donne les clefs, Julien Krauss. Ensemble, ils pensent et réalisent des plats de brasserie de haute volée. Savant mélange de recettes traditionnelles revisitées ou gardées dans leur jus, associations originales pour une envolée de saveurs, tout y est pour ravir les gourmets et les gourmands. La Brasserie du Royal – Royal Savoy Hôtel & Spa Avenue d’Ouchy 40 – CH-1006 Lausanne Tél. +41 21 614 88 88 – www.royalsavoy.ch

Le petit dernier Un 14/20 pour l’entrée de Florian Carrard au Gault & Millau, qui dit mieux ! Depuis toujours la cuisine est sa passion. Après avoir travaillé auprès de grands noms, l’opportunité d’ouvrir le Restaurant Valrose au cœur de l’hôtel éponyme à Rougemont qui revenait après des années de fermeture, l’a de suite tentée. Il a eu raison de croire en lui et de faire le grand saut. Sa cuisine ? Une cuisine qui ressemble à la région où il est. Quelque chose de simple où les produits de proximité et le goût sont au rendez-vous. Tout sourire, cette belle humeur on la retrouve dans ses assiettes. « Un bon produit a toujours une histoire à raconter », il en est l’écrivain. Sa plume est pleine d’avenir car notre auteur n’a que 27 ans ! Restaurant Valrose – Hôtel Valrose Place de la Gare – 1659 Rougemont Tél. +41 26 923 77 77 – hotelvalrose.ch

417


INTERVIEW

PHILIPPE THUNER

Association Romande des Hôteliers

Depuis plus de 75 ans au service de l’hôtellerie

Fondée en 1941, l’Association Romande des Hôteliers (ARH) a pour mission de fédérer tous les établissements accueillant des hôtes dans les cantons de Vaud, Fribourg, Neuchâtel et Jura. Elle rassemble environ 250 membres actifs, qui sont des hôtels, et près de 500 membres affiliés. Pour en savoir plus sur ses activités et les défis auxquels est confronté le secteur de l’hôtellerie, nous avons rencontré Philippe Thuner, président de l’association depuis 2001.

418


Pouvez-vous revenir sur les origines de l’Association Romande des Hôteliers ? L’Association trouve son origine dans la décision, à fin 1940, de créer l’Association Cantonale Vaudoise des Hôteliers (ACVH). En cette période de guerre en Europe, particulièrement difficile pour la branche, une poignée d’hôteliers vaudois décide de s’associer. Cela permet de fédérer les sept sociétés d’hôteliers existantes à l’époque à Lausanne, Montreux, Vevey, Villars, Château d’Œx, Leysin et les Diablerets et de donner aux autorités un seul et unique interlocuteur au niveau cantonal. Ce n’est qu’en 2009, que l’association devient l’Association Romande des Hôteliers en s’associant à Fribourg, Neuchâtel et Jura. L’objectif était d’atteindre une certaine masse critique pour professionnaliser l’opérationnel de l’association et permettre aux nouveaux cantons membres, de répondre aux exigences de l’association faitière hotelleriesuisse.

Quelles sont ses principales missions ? Notre association fédère tous les établissements accueillant des hôtes dans les cantons de Vaud, Fribourg, Neuchâtel et Jura. Notre mission est de promouvoir l’image de l’hôtellerie et de ses métiers, de défendre les intérêts de nos membres auprès des autorités nationales, cantonales et locales et de défendre les conditions-cadres nécessaires au bon exercice de la profession. Nous encourageons également la solidarité et les collaborations entre membres et favorisons le réseautage. De plus, nous sommes très impliqués dans la formation professionnelle et continue afin d’assurer une relève de qualité dans nos métiers. Depuis août 2017, nous avons un directeur, Alain Becker, chargé notamment de la communication et de l’information. Comment se porte aujourd’hui l’hôtellerie en Suisse romande ? Elle se porte relativement bien. Malgré le développement d’Airbnb et le franc fort, le nombre de nuitées a augmenté sur l’Arc lémanique. Les régions de montagnes connaissent des situations plus difficiles avec une diminution du nombre de skieurs et une baisse de fréquentation l’été. Quant aux cantons de Fribourg, Neuchâtel et du Jura, ils ont surtout une clientèle nationale qui représente 60% des nuitées à Fribourg et plus de 80% dans le Jura. Une clientèle indigène qui les rend moins sensibles au franc fort que le canton de Vaud dont les étrangers représentent 60% de la clientèle, même si la part de Suisses à tendance à augmenter suite aux efforts de promotion outre-Sarine des 5 dernières années. 419


On parle beaucoup d’Airbnb comme une menace pour les hôteliers. Quelle est l’ampleur du phénomène et comment faire face ? Le phénomène des chambres d’hôtes est particulièrement important dans le canton de Vaud où les lits Airbnb représentent plus d’un tiers de la capacité hôtelière. La concurrence est donc très forte, d’autant plus qu’elle est clandestine et que les loueurs ne sont soumis à aucune règle. Ils ne payent ni taxe de séjour, ni TVA, ni impôt et ne sont soumis à aucun contrôle en matière d’hygiène ou de sécurité incendie, sans oublier le respect de la convention collective de la branche pour les employés. Nous voulons corriger cela et soumettre ces loueurs à des obligations légales et réglementaires comparables à celles imposées aux hôteliers afin de rétablir une concurrence loyale. Le cas est assez bien réglé dans les cantons de Neuchâtel et Jura et cela semble se préciser dans le canton de Vaud, puisque nous avons obtenu une modification de la loi. Le Conseil d’Etat doit maintenant créer le règlement d’application concrète sur le terrain. Autre défi majeur pour vos membres les plateformes de réservation en ligne et leurs clauses de parité tarifaire pour les hôteliers... Ces plateformes, dont la plus connue reste Booking. com, mettent des clauses restrictives dans leur contrat qui empêchent les hôteliers de vendre leurs chambres à des prix plus avantageux sur leur propre site. Grâce à beaucoup de lobbying, cette situation devrait changer puisque après les Etats, le National a soutenu en septembre dernier par 120 voix contre 52 une motion en ce sens. La majorité a jugé aberrant que les hôteliers ne puissent librement décider du prix affiché sur leur propre site internet tout comme le fait qu’ils doivent payer à la plateforme une commission de 12% à 25% du prix des nuitées. L’hôtellerie bénéficiera dix ans de plus d’un taux spécial de TVA. Une bonne nouvelle ? C’est une excellente nouvelle. Ce taux spécial de TVA de 3,8% renouvelé déjà 5 fois a fait ses preuves. Il permet d’aider les hôteliers à investir dans un secteur soumis à une concurrence de plus en plus accrue. Appliquer 420

un taux de 8% à l’hôtellerie aurait imposé une charge supplémentaire aux hôteliers qui se serait forcément répercutée sur le prix. L’association s’engage pour le développement durable. Pouvez-vous nous en dire plus ? Nous avons créé dès 2004 un groupement d’une cinquantaine d’hôtels volontaires pour réaliser des économies d’énergie. L’hôtellerie et la gastronomie sont des branches à forte consommation d’énergie et il était important pour nous de nous engager en faveur du développement durable. Chaque année, nous récupérons la Taxe CO2, ce qui représente en 2016 près de 700 000 CHF. Une somme ensuite redistribuée aux hôtels participants. Nous luttons également contre le gaspillage alimentaire dans l’hôtellerie et la restauration aux côtés d’hotelleriesuisse et de l’association United Against Waste pour sensibiliser la branche et mettre en place des solutions pragmatiques et efficaces.

Association Romande des Hôteliers

Chemin de Boston 25 • CH-1004 Lausanne Tél. +41 21 617 72 56 • Fax +41 21 617 72 27 info@hotellerieromande.ch www.hotellerieromande.ch


ABONNEMENT DE CAFÉ POUR ENTREPRISES Simplifiez-vous la vie en recevant le meilleur café en grains tous les mois directement dans votre boîte à lettres. Tout en participant au changement social en faveur des producteurs. S A N S F R A I S D E P O R T | S A N S E N G A G E M E N T | A DA P TA B L E E N TO U T T E M P S

UNIQUEMENT LE MEILLEUR

Uniquement les sélections d’un terroir pour un café aux arômes incomparables.

TORRÉFACTION ARTISANALE À ORBE

Le café est torréfié à la demande dans le respect de l’art artisanal, assurant une fraîcheur hors norme.

CHANGEONS LE MONDE, BUVONS DU CAFÉ

Chaque tasse de café consommée soutient directement des projets sociaux en faveur des producteurs.

D E M A N D E Z U N E D É G U S AT I O N INFO@QAWAH.COM

W W W.Q AWA H.C O M


Adaaran Resort Maldives vous attend pour vous faire découvrir les multiples facettes de ses îles paradisiaques et immaculées que sont Les Maldives

Adaaran Prestige Vadoo Bienvenue à Adaaran Prestige Vadoo, ici le temps cesse d’exister et la voix de l’océan vous invite sur ses rives

Adaaran Select Meedhupparu Adaaran Select Meedhupparu propose des hébergements divins, et la promesse de passer des vacances incomparables sous les tropiques

Adaaran Select Hudhuranfushi Découvrez des vacances sous les tropiques sans équivalent à Adaaran Select Hudhuranfushi.


T: +96 03 323 323 E : marketing@adaaran.com.mv www.adaaran.com

Heritance Aarah Ouverture prévue hiver 2018 Une expérience exotique de luxe sur l’île paradisiaque d’Arrah.

Adaaran Club Rannalhi Adaaran Club Rannalhi offre l'accès à des plages immaculées et d'excellentes possibilités de plongée sous-marine dans un environnement détendu


HÔTELLERIE DE LUXE

Dans le canton de Vaud, une myriade d’étoiles Des urbains à ceux qui dominent le Léman, des montagnes aux rives du lac, les palaces sont nombreux à accueillir une clientèle fidèle, attachée à cette riviera aux ondes apaisantes et ses sommets alentours. Chaque Maison a son style, son histoire, sa manière d’avancer avec le temps et ne jamais devenir désuète. Table, vue, spa, emplacement, décoration... tout est fait pour que chacun trouve l’hôtel qui lui ressemble. Voyage dans un monde d’élégance et de raffinement.

Le Beau-Rivage Palace

424


Tradition et gastronomie Le Beau-Rivage Palace à Lausanne accueille ses hôtes dans un décor magique. Le lieu est ouvert sur le lac. Tout est apaisant. L’harmonie est parfaite entre traces du passé et design d’aujourd’hui. Ici on prend son temps, on lâche prise. On aime profiter des bienfaits du spa 5 mondes et de ses soins. Dans le même temps, les enfants se voient proposer des activités comme le cours de pâtisserie qui les émerveille. Quand vient l’heure de se mettre à table, l’offre est large et variée du restaurant japonais à l’italien sans oublier la table gastronomique proposée par Anne-Sophie Pic, une expérience épicurienne qui ne laisse personne indifférent. C’est tout cela et plus encore le Beau-Rivage Palace. www.brp.ch

Une discrétion qui n’en fait pas moins un lieu de rêve Après nombre de propriétaires, l’hôtel du Lac est acheté en 2005 par une société financière qui donne carte blanche au plus célèbre des décorateurs, Pierre-Yves Rochon. Ce dernier en fait un petit palais. Aujourd’hui, la Maison s’inscrit dans l’esprit d’un hôtel de famille où l’on vient se forger des souvenirs pour toujours. Table étoilée, spa, club enfants, proposition de balades hors du commun... tout est pensé pour que chacun trouve son bonheur et vive des moments uniques. Une journée, ici, peut se passer aussi calmement qu’intensivement, à chacun son choix ! Tout est dit, l’esprit palace se conjugue chaque minute avec l’esprit famille. www.hoteldulac-vevey.ch/fr

Toujours en mouvement En 1906, le Montreux Palace ouvre ses portes. Pendant des années, la Maison reconnaissable à ses stores jaunes vit des moments de gloire comme des affres. Mais elle résiste et sait apporter au fil du temps des nouveautés. En 2007, elle devient Fairmont Le Montreux Palace. Des travaux colossaux sont entrepris pour rénover la belle bâtisse au charme absolu. Restaurants, lobby, spa, chambres, bar, le lifting est complet. On se presse à Montreux, connue mondialement pour son festival, et on aime à résider au Palace pour sa vue, sa diversité de restaurants, son spa et l’ambiance unique qui mêle souvenirs du passé, festivités, célébrités et son emplacement de rêve sur les rives du Léman. www.fairmont.fr/montreux

Le luxe urbain Pour ceux qui aiment les palaces urbains, le Lausanne Palace & Spa est idéal. On y vit au rythme de la ville tout en résidant dans une Maison qui propose une large diversité de restaurants, 4 au total dont la célèbre Table d’Edgar étoilée Michelin, sans parler du Cellier où dorment 20 000 bouteilles de vins ! Rénové, il a su garder son âme tout en mêlant modernité. Autre atout de ce lieu, son spa. En effet, les soins ayurvédiques sont mis à l’honneur tandis que l’on peut profiter d’une piscine, d’un hammam marocain ou encore d’un sauna finlandais. Le Lausanne Palace & Spa, l’union parfaite de l’ambiance urbaine et de la sérénité d’un palace. www.lausanne-palace.com 425


Le plus beau des points de vue Depuis septembre 2016, l’hôtel Mirador est la propriété d’un investisseur privé qui a mis à la tête de cet amiral chef, Yvette Thüring, à la carrière hôtelière remarquable. Redonner du blason à cet établissement unique en son genre vu son emplacement, un challenge qu’elle honore avec réussite en proposant, entres autres, une nouvelle offre gastronomique. Dernier né, un restaurant japonais, Hinata, où un maître sushi met en exergue un talent hors du commun. Chambre avec vue inouïe sur le lac, spa Givenchy, centre médical, tout est fait ici pour vous inviter au repos, à la contemplation et au bien-être. En toute saison, cette Maison offre une parenthèse idéale pour tout laisser derrière soi et se laisser cocooner.

Le palace qui renaît Situé entre le cœur de Lausanne et le lac, l’imposant Royal Savoy Hôtel & Spa a rouvert ses portes en 2015 entièrement restauré. Inauguré en 1909, il renoue, aujourd’hui, avec sa gloire d’antan et son aura. Si l’ensemble a été revu dans un esprit contemporain, le charme reste. Le parc où l’on aime à flâner, le spa et le fitness doté des dernières innovations, les restaurants, l’offre pour organiser des séminaires ou réunions en font un lieu idéal pour une villégiature ou pour la clientèle d’affaires. La dernière nouveauté, le Sky Lounge, sur le toit de l’hôtel offre une vue unique sur le Léman et les Alpes que l’on savourera avec plaisir de midi à minuit, en buvant un verre ou en se restaurant. www.royalsavoy.ch

www.mirador.ch

Prendre de l’altitude A Villars-sur-Ollon, le Chalet Royalp Hôtel & Spa vous accueille dans un environnement unique. Face aux Alpes suisses, rien que la vue est un appel à la quiétude. Aux beaux jours comme à l’automne ou encore l’hiver, on vient ici prendre une grande bouffée d’oxygène. Impossible de ne pas céder au charme du Chalet et de ses 63 chambres et suites, ainsi que ses 30 luxueuses résidences, écrins douillets et luxueux, à la décoration mêlant tradition et design. Avec un nouveau chef, Grégory Halgand, qui a travaillé dans les plus grandes tables étoilées, un Spa by Royalp souvent récompensé, un club enfants et les moults activités sportives qu’offrent les montagnes environnantes, venir au Chalet Royalp c’est la décompression et le bonheur assurés. www.royalp.ch 426

Authenticité et intimité Au bord du lac à Vevey, l’hôtel des Trois Couronnes est le troisième palace le plus ancien de Suisse. Ce passé, cette histoire, on les ressent dès le premier pas franchi tout en découvrant un lieu qui sait vivre avec son temps. Intime puisqu’il ne propose que 71 chambres, il en est d’autant plus agréable. Chaque chambre et suite ont leur charme, le lobby et les coursives impressionnent, la vue est spectaculaire. Côté restaurant, la cuisine fait voyager en mixant produits locaux et influences méditerranéennes. Au Puressens Spa, la revitalisation du corps et de l’esprit est prônée que l’on choisisse la piscine, le hammam ou de faire des soins. Une jolie adresse élégante et raffinée où l’on aime poser ses valises. www.hoteltroiscouronnes.ch


Le Monde du Parquet – A proximité de chez vous Découvrez la diversité de nos parquets en grandeur nature, une atmosphère unique, une ambiance confortable et profitez du service compétent de nos conseillers spécialisés. www.bauwerk-parkett.com Bauwerk monde du parquet, Avenue du Mont d’Or 91, 1007 Lausanne T 021 706 20 50, lausanne@bauwerk.com Bauwerk monde du parquet, Route de Ferney 211, 1218 Le Grand-Saconnex T 022 788 45 12, geneve@bauwerk.com


DES HÔTELS ET DES ÎLES

Envie d’évasion, de rêves et de soleil, cap sur les Îles ! Des Hôtels et des Îles propose une offre hôtelière riche et un panel de services qualitatifs très diversifiés. Au sein de ses différents établissements, c’est un personnel très performant qui vous accueille et prend soin de vous. Capable de répondre à toutes les envies, le groupe se veut novateur et force de propositions pour faire de votre séjour un moment inoubliable ! Petit tour d’horizon d’une destination incontournable et préservée des dernières intempéries : La Guadeloupe !

La Créole Beach Hôtel & Spa

428


Spa «La Créole»

La Guadeloupe : une destination exceptionnelle Au cœur de l’Archipel des petites Antilles, la Guadeloupe est bordée par la mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique. Cette île paradisiaque est composée de deux parties, la première communément appelée Grande-Terre, à l’Est, offre un panorama de choix avec de splendides plages de sable blanc ; la seconde nommée BasseTerre, à l’Ouest propose un relief montagneux et volcanique. On y découvre de nombreuses rivières et cascades ainsi que plusieurs plages de sable noir et blond. Profitez de la diversité et de l’authenticité de cette île qui fait tant rêver avec deux des établissements du groupe Des Hôtels et des Îles : La Créole Beach Hôtel & SPA et La Toubana Hôtel & SPA. En famille, en couple, entre amis, trouvez l’hôtel idéal pour vous détendre, découvrir des sites exceptionnels ou encore pratiquer de multiples activités et participer aux nombreuses excursions proposées.

La Créole Beach Hôtel & Spa

Spa «La Créole»

429


La Créole Beach Hôtel & Spa

La rédaction a testé pour vous Notre séjour restera un moment inoubliable pour toute la famille. Un cadre exceptionnel, une équipe à notre écoute, des prestations variées et un confort d’hébergement de qualité nous ont offert des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires ! Je recommande vivement cet hôtel qui a su répondre à toutes nos attentes. Didier Benais, directeur des Editions Bien Vivre La Créole Beach Hôtel & SPA : moderne, tendance et zen Au bénéfice d’un emplacement idéal au Gosier (GrandeTerre), à seulement 15 minutes du Mémorial ACtE, la Créole Beach Hôtel & SPA offre une multitude de possibilités. En bord de plage, cet établissement est situé au cœur d’un époustouflant Jardin tropical au milieu des palmiers, bougainvilliers et hibiscus. Un petit coin de paradis, point de départ idéal pour découvrir les îles de l’Archipel de Guadeloupe, Marie-Galante, les Saintes ou encore la Désirade. La Créole Beach Hôtel & SPA vous accueille dans des chambres chaleureuses entièrement modernisées dans un esprit zen et tendance grâce à une décoration chic et épurée. Chambre classique ; supérieure ou encore suite et duplex cet hôtel familial peut répondre à toutes les demandes. Il possède trois restaurants « La Route des épices » pour les petits-déjeuners gourmands et les dîners, le « Zawag », restaurant à la carte pour une restauration plus raffinée et « la Case Beach Pizza » pour un déjeuner les pieds dans l’eau. A noter, un bar « la Rhumerie », une piscine de 500 m², un club pour les enfants, un espace

dédié aux activités nautiques, un service de conciergerie, des conseils sur-mesure pour toutes vos envies ! Côté bien-être et détente, l’hôtel possède l’un des plus beaux SPA de l’île, « La Créole SPA ». Dans un univers de calme et de sérénité au milieu des tropiques, ce sont 250 m² qui sont dédiés au bien-être et à l’évasion. Une ambiance cosy pour une structure conçue à partir d’un savant mélange de bois, pierres naturelles et lumières offre un sentiment de plénitude et de bien-être absolu. Rituels de soins Nadia Payot, rituels exotiques au coco, tiaré,… massages, soins corps et visages, balnéothérapie, sauna, hammam, un espace moderne qui offre des prestations de grande qualité. La Créole Beach Hôtel et SPA, c’est aussi le partenaire idéal pour tous vos séminaires et congrès. Grâce à ses différentes salles capables d’accueillir jusqu’à 220 personnes et une offre de prestations diverses et variées, il vous accompagne avec efficacité pour organiser de façon optimale tous vos événements. Dans un tout autre contexte, il offre aussi la possibilité d’organiser votre mariage. Un accompagnement privilégié, personnalisé et sur mesure pour faire de ce jour le plus beau de votre vie ! Restaurant La Route des Épices

La Créole Beach Hôtel & SPA : quand le rêve devient réalité, une adresse sous les tropiques à découvrir ! Chambre supérieure

430


Villa Ayati - La Toubana Hôtel & Spa

La Toubana Hôtel & SPA : quand charme, luxe et bien-être ne font qu’un ! Située à l’entrée du petit village de pêcheurs de SainteAnne, La Toubana Hôtel & SPA et ses 3 luxueuses villas dominent une presqu’île de sable blanc. C’est dans un cadre de qualité, à proximité d’un des plus beaux lagons turquoises des Caraïbes, que cet hôtel vous accueille dans l’un de ses 32 bungalows et 12 Suites, au cœur

La Toubana Hôtel & SPA : une adresse de charme pour une ambiance tropicale !

La Toubana Hôtel & Spa

d’un parc tropical offrant une vue panoramique à couper le souffle. Il offre des prestations haut de gamme et personnalisées pour le confort et le bien-être de chacun de ses clients. Plage privée, piscine, tout est pensé pour faire de votre voyage un moment unique. Son SPA Océan vient compléter son offre et propose massages et soins dans une ambiance zen et reposante. A noter, la possibilité de réserver l’une des 3 luxueuses villas de 4 chambres (avec salle de bains privative), bénéficiant d’une piscine privée et de tous les services de l’hôtel. Une alternative idéale pour les familles qui souhaitent bénéficier de tous les avantages d’un complexe hôtelier tout en conservant son intimité.

Villa Ayati - La Toubana Hôtel & Spa

Des Hôtels et des Îles

120, rue de la Boétie • 75008 Paris - France Tél. +33 42 56 46 98 • Fax +33 (0)1 45 61 46 29 info@deshotelsetdesiles.com www.deshotelsetdesiles.com © Photos : Donovane TREMOR et Aurélien BRUSINI

431


Limited edition of 88 pieces Performed with winning race tyre rubber

Beijing - Beverly Hills - Dubai - Geneva - Hong Kong - London - Macau - Moscow - New York - Paris Riyadh - Seoul - Shanghai - Shenyang - Singapore - Taipei - Tianjin - Tokyo www.rogerdubuis.com - Follow us on Instagram


GOLFS EN PAYS DE VAUD

A la découverte des plus beaux Greens Golf Club du Domaine Impérial à Gland © P. Jantet

433


Juché dans les Alpes, sinuant secrètement aux pieds du Jura ou ondulant dans le somptueux miroir lémanique, la variété des golfs vaudois n’a d’égal que la qualité des installations. Dans ce pays si amoureusement célébré par le poète Jean Villard-Gilles, les passionnés de la petite balle blanche trouveront forcément green à leur club...

Le Golf Club du Domaine Impérial n’est pas le plus ancien club du pays de Vaud. Pourtant, il est, dès son inauguration en mai 1988 par le grand champion Severiano Ballesteros, devenu un des parcours les mieux cotés de Suisse. Bordant les rives du Léman, l’extrême qualité de ses installations situées à Gland au cœur d’un grand parc lémanique et la magie d’un parcours signé par le grand architecte Pete Dye ont rapidement fait de ce club un joyau convoité de tous les amateurs. L’environnement exceptionnel, est de plus magnifié par un club-house empreint d’histoire. En effet au XIXe siècle, la famille de Napoléon III alors propriétaire de la Villa Prangin y séjournait régulièrement.

Golf Club du Domaine Impérial à Gland

« En créant le Club de Bonmont, nous avons voulu aller dans le sens de l’histoire et de la grande tradition de ces lieux » par ces quelques mots, le président du Golf et Country Club de Bonmont, non loin de Gland, dans la commune de Chéserex, inscrit son parcours dans l’histoire du lieu : ici, le club a élu domicile dans le parc arborisé de 62 hectares d’une ancienne abbaye cistercienne du XIIe siècle. En proposant aux golfeurs un

écrin de verdure qui fut autrefois lieu de méditation, les initiateurs veulent que leur sport de prédilection soit aussi imprégné de culture. Dessiné dans les années 1980 par Don Harradine, Bonmont a subi d’importants travaux de rénovation en 2002. Peter Harradine, mandaté pour ce lifting, a ainsi peaufiné l’œuvre de son père. Ce magnifique 18 trous offre aujourd’hui une vue inégalable sur le Mont Blanc et le lac Léman.

Golf et Country Club de Bonmont

434


Le Golf parc du Signal de Bougy, à mi-chemin entre Genève et Lausanne, est le premier golf de Suisse romande ouvert au public. Sur un parcours éblouissant avec en toile de fond les Alpes, le lac Léman et la chaîne du Jura, ces créateurs ont souhaité se démarquer de l’image élitiste de ce sport. Ainsi l’accès au club n’est pas conditionné par un droit d’entrée somptuaire. Le Golf parc possède aussi un training Center qui offre des installations d’exception avec un Driving-Range de 85 postes d’entraînement (dont 23 couverts), et de grandes zones d’entraînement spécifique, 2 putting greens et 2 approches greens. Une vision populaire du golf dans un lieu public de grande classe.

Golf parc du Signal de Bougy

Golf Club de Lausanne

Né en 1921 de la volonté d’Oscar Dolfus, le Golf Club de Lausanne est une honorable institution qui a subi les affres de l’histoire. Ainsi, le golf de 9 trous à sa création passera à 18 trous en 1931, avant d’être réquisitionné pour moitié par le Plan Wahlen durant la deuxième guerre. En 1996, la culture de la betterave n’est plus qu’un souvenir quand l’architecte britannique Jeremy Pern redessine certains points du parcours, créé à l’origine par Don Harradine, en le dotant de nouveaux greens surélevés, permettant à ce vénérable golf de figurer parmi les plus beaux parcours de Suisse. Situé à 650 m d’altitude, sur les hauts de la ville, le parcours très varié, bordé d’arbres centenaires au milieu d’un site naturel bucolique, laisse aux golfeurs un souvenir inoubliable. La vue sur les Alpes et le Jura y est magnifique. 435


Le Golf de Lavaux, situé dans la commune de Puidoux éblouira les amoureux de nature. Les joueurs de l’aube auront ici la chance de tomber nez à nez avec un chevreuil ou un renard. Ce site très particulier est d’ailleurs inscrit au programme national « Pro specie rara d’Arboretum » et contribue à la sauvegarde d’anciennes variétés d’arbres fruitiers indigènes. Faisant face au Mont Pèlerin et dominant la surface miroitante du Lac de Bret, ce club est un plaisir pour les novices et un défi permanent pour les joueurs expérimentés.

Depuis plus de 110 ans, le Golf Club de Montreux propose sur la commune d’Aigle, à quelques kilomètres des rives du Léman, dans la Plaine du Rhône, un parcours d’une rare densité. Ouvert toute l’année car protégé des brumes lémaniques par un microclimat exceptionnel, ce parcours étonnant satisfait avec un égal bonheur golfeurs débutants et chevronnés. En

Golf Club de Montreux

436

Golf de Lavaux

2005, le célèbre architecte américain Ronald Fream a été chargé de rénover le parcours. Il a su conserver le caractère des lieux tout en apportant cette modernité qui fait sa patte : des greens de grande qualité, quelques étangs bien positionnés pour corser le parcours et des fairways ondulant à travers les nombreux arbres séculaires.


Golf Club de Payerne

Le Golf Club de Payerne a ceci de particulier qu’il est né d’une ancienne exploitation agricole qu’une famille de la région a souhaité transformer. Dessiné par l’architecte français Yves Bureau, le parcours (par 70 sur 5450 mètres) s’inscrit dans le magique Domaine des Invuardes, où un manoir du XVIIIe siècle surplombe en éventail la pente dans laquelle s’intègrent les méandres du parcours entre un pigeonnier, de superbes noyers, des alignements de beaux vieux arbres et un accès bordé de platanes.

« Là-haut sur la montagne était » le Golf Club de Villars. Accroché à plus de 1660 mètres d’altitude, le parcours offre une vue exceptionnelle sur les Alpes avoisinantes. Exposé plein sud, le golf des alpages est le résultat de près de cent ans de passion de déménagement et de difficultés diverses. Mais la pugnacité de ses membres et initiateurs et la volonté de toute une région, font du parcours dessiné par l’architecte Thierry Speicher un écrin de verdure où la beauté minérale du panorama se dispute au plaisir d’un « birdie » !

Golf Club de Villars

437


GOLF CLUB DE VILLARS

Le sport au cœur des montagnes Avec les Alpes et le Mont-Blanc en ligne de mire, le golf de Villars et son parcours dix-huit trous perchés à 1600 m d’altitude ont de quoi faire rêver. Unique golf des Alpes vaudoises, il est dirigé par une équipe de passionnés et offre des prestations d’exception dans une ambiance conviviale à même de satisfaire les amateurs comme les putters avérés. Portrait.

438


Près de 100 ans d’histoire Le Golf Club de Villars a été créé en 1922. Situé sur les terrains du Villars-Place, le parcours 9 trous est à l’époque directement relié à l’établissement. En 1967, suite à la reprise de l’Hôtel, les terrains du golf sont vendus pour terrains à bâtir, laissant ainsi la commune sans parcours. Ce n’est qu’en 1973, à la création de la Société Golf des Alpes Vaudoises SA, que le Golf de Villars connaît une renaissance avec l’acquisition de terrains au-dessus de Villars, au Plan du Four, sur les pistes de ski. 3 trous, puis 6 et enfin 9 trous verront le jour, jusqu’en 1977, où des travaux d’agrandissement permettent de doter le Golf de Villars d’un parcours 18 trous aujourd’hui apprécié des habitants de la région comme des touristes du monde entier. Un site d’exception Situé à une altitude de 1660 m, sur un plateau plein sud, en face des Alpes et du Mont-Blanc, le Golf Club de Villars enchante par son cadre grandiose. Ouvert tous les jours, de mi-mai à fin octobre, il offre un parcours varié de 18 trous, par 70, d’une longueur 5288 mètres accessible à des personnes de tout niveau. Si la première partie du parcours permet aux débutants et aux familles d’allier la pratique du golf à la détente, la seconde se veut plus technique et sportive et ravira les sportifs et performeurs souhaitant éprouver leur jeu. Le Golf de Villars met également à la disposition des joueurs un practice couvert, un green d’approches et un putting green, sans oublier un parc d’une trentaine de voiturettes disponibles à la location à d’excellentes conditions. 439


Des infrastructures de qualité Le Golf Club de Villars accorde un soin particulier à l’entretien de son parcours grâce au travail soigné d’une équipe spécialement dédiée sillonnant quotidiennement le site. Un management d’entretien qui se veut durable avec la mise en place de mesures écologiques permettant notamment d’améliorer la qualité racinaire du gazon, comme l’utilisation parcimonieuse de l’arrosage, la réduction des engrais et la suppression des produits phytosanitaires les plus agressifs. Outre la qualité du green, les 450 membres du Club et les visiteurs peuvent profiter d’un magnifique Club House alliant confort et convivialité. Parmi les infrastructures à disposition, un accueil, un pro-shop, un stand de location de matériel, des vestiaires équipés mais aussi un restaurant. Ouvert toute l’année, ce dernier propose une cuisine familiale valorisant des produits locaux et de saison à déguster dans une salle chaleureuse ou en terrasse pour profiter de la magnifique vue panoramique. A la découverte du Golf Désireux de faire découvrir le golf au plus grand nombre, le Golf Club de Villars organise des journées portes ouvertes deux fois par année. Une initiative dont le Golf de Villars fut l’initiateur il y a sept ans, aujourd’hui reprise par l’Association suisse de golf qui encourage les golfs à mettre en place ce genre de manifestations. A cela s’ajoute la mise en place d’une compétition en binôme sur 6 trous entre golfeurs et débutants. « Nos membres jouent le plus souvent le jeu et prennent du plaisir à faire découvrir leur sport », explique le directeur, Fabrice Ange. Des initiations gratuites sont également pro440


posées trois fois par semaine au détenteur de la Carte Free access de Villars-Gryon-Les Diablerets, suivi d’un accès au practice. Enfin, le Golf de Villars participe au lien social de la région en offrant des initiations de golf à plusieurs écoles. Une manière de promouvoir ce sport auprès des plus jeunes susceptibles de rejoindre par la suite l’école de Golf du Club qui offre la première année d’adhésion. Des offres attrayantes Tout au long de l’année, le Golf Club de Villars propose des offres inédites aux visiteurs comme des packages « Golf et Spa » ou « Golf et Hôtel » avec des partenaires de Villars. Autre offre intéressante le package « Double Golf - Double Plaisir » comprenant pour 140 CHF seulement 1 Green Fee 18 trous au Golf Club Montreux et 1 Green Fee 18 trous au Golf Club Villars avec voiturette. Le Golf propose également de devenir membre du Club pour 300 CHF par an seulement avec Green Fee à moitié prix. Une offre sur-mesure pour les joueurs occasionnels.

Un personnel passionné Loin de l’ambiance guindée de certains clubs, c’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale que le Golf Club de Villars accueille les joueurs. Toujours souriants et à l’écoute, les neuf collaborateurs du Golf travaillent avec passion et plaisir dans un cadre agréable. « Ici nous sommes une grande famille », précise le directeur qui accorde un soin particulier au bien-être de chacun des employés.

Golf-Club Villars

Route du Col-de-la-Croix • Case postale 118 CH-1884 Villars-sur-Ollon Tél. +41 24 495 42 14 info@golf-villars.ch • www.golf-villars.com


Quand l’expérience et l’expertise portent un nom

Rue Colomb 7 • CH-1860 Aigle • Tél. +41 24 466 76 50 • Fax +41 24 466 76 51 info@opt-immo.net

www.opt-immo.net


IMMOBILIER

Qualité & Ethique

© De Giovannini Architectes / Rainer Sohlbank

443


INTERVIEW

OLIVIER FELLER

Chambre vaudoise immobilière

« Le secteur de l’immobilier se porte bien même si des évolutions sont à l’œuvre » Créée il y a 80 ans et forte d’une vingtaine de collaborateurs, la Chambre Vaudoise Immobilière (CVI) est l’association de défense des propriétaires dans le canton de Vaud. Elle regroupe plus de 13 000 membres, ce qui représente plus de 21 000 affiliations d’immeubles. Partenaire reconnu de négociations avec les associations de locataires, elle relaie les préoccupations des propriétaires auprès des décideurs vaudois et suisses et fournit de nombreuses prestations concrètes aux propriétaires. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Olivier Feller, directeur de la CVI, également Conseiller national, membre de la Commission de l’économie et des redevances.

444


ou encore le droit public du logement dans le canton de Vaud. A cela s’ajoutent des séminaires à vocation scientifique, les Rendez-vous de la Jurisprudence et de la Fiscalité. Nous éditons également toute une série de publications, comme le Guide de la rénovation énergique ainsi que « Les Cahiers du Bail ». Au-delà de cette activité de service direct à nos membres, nous menons également une activité de lobbying. Nous sommes en contact étroit avec les décideurs politiques et économiques vaudois, nous suivons de près les dossiers traités au Grand Conseil et au Conseil d’Etat qui ont un lien avec l’immobilier et prenons position lors des procédures de consultation touchant la propriété foncière. Par ailleurs, nous tenons le secrétariat général de la Fédération romande immobilière, ce qui élargit encore notre champ d’action aux enjeux fédéraux.

DROIT DE VOISINAGE ET SERVITUDES

La présidence de l’intergroupe parlementaire « Propriété du sol et du logement » : Olivier Feller, conseiller national PLR/VD; Brigitte Häberli-Koller, conseillère aux Etats PDC/TG ; Hans Egloff, conseiller national UDC/ZH

PROPRIÉTAIRES SERVICES UNE ENTITÉ DE LA CHAMBRE VAUDOISE IMMOBILIÈRE

Quelle est la raison d’être de la CVI et qui sont vos membres ? Le but ultime de l’association est la défense des propriétaires du canton de Vaud, de la propriété privée et plus largement de l’économie immobilière. Nos membres sont des propriétaires de biens immobiliers divers dans le canton de Vaud, du plus petit studio à l’immeuble de rendement en passant par la villa. Nous comptons ainsi parmi nos adhérents des privés mais aussi des organisations, comme les caisses de pension, les coopératives d’habitation ou alors les régies immobilières, qui ne sont pas directement membres mais qui affilient les immeubles qu’elles gèrent pour le compte de propriétaires. Des profils variés qui font la richesse de l’association. Quelles sont vos principales activités ? La majeure partie du travail effectué par notre équipe est consacrée à des activités de service aux propriétaires. Nous avons un service juridique qui conseille nos membres sur différentes problématiques, notamment en droit du bail et dans le domaine de la propriété par étages mais également sur des questions plus spécifiques, comme la fiscalité, les servitudes ou encore le droit de voisinage. Nous organisons chaque année toute une série de cours à l’intention des propriétaires individuels et deux fois par année des séminaires pour les professionnels de la branche. Parmi les dernières thématiques traitées : les grands enjeux liés à Airbnb

Comment se porte le secteur immobilier vaudois à l’heure actuelle ? De manière générale, on peut dire que le secteur de l’immobilier se porte bien même si des évolutions sont à l’œuvre. Parmi les signaux les plus parlants, une évolution rapide du taux de logements vacants surtout sur le marché locatif avec un taux de 1,2% au 1er juin 2017. Cela s’explique par le fait que de nombreux logements ont été construits ces dernières années et que de gros projets immobiliers sont actuellement en cours de réalisation. Parallèlement, on constate aussi un léger fléchissement de la demande avec moins d’entreprises étrangères qui s’installent dans le canton voire des entreprises qui délocalisent et moins d’étrangers fortunés qui s’installent. Tout cela conduira vraisemblablement à dépasser le taux de 1,5% de logements vacants d’ici un à deux ans, en tout cas sur le marché locatif, ce qui signifie qu’après des années de pénurie nous allons avoir une offre de logements excédentaire par rapport à la demande avec un risque d’affaiblissement de l’économie immobilière. 445


Lors de l’assemblée générale de la CVI du 18 mai 2017 : Simon Wharry, directeur adjoint ; Olivier Feller, directeur ; Anne Gaussen Rapit, présidente ; Jacques Ansermet, responsable du service juridique ; Jean-Daniel Laffely, trésorier

Lors de la remise des signatures à l’administration vaudoise, en août 2016, par le comité référendaire contre la loi sur la préservation et la promotion du parc locatif

446


Quels sont les principaux défis auxquels sont confrontés vos membres ? Depuis une dizaine d’années, de nouvelles problématiques ont fait leur apparition. Je pense notamment à la question énergétique qui a donné lieu à une véritable prise de conscience des propriétaires. Un dossier qui évolue aujourd’hui de manière très intéressante avec le premier volet de la stratégie énergétique accepté en mai 2017. Celui-ci apporte des solutions combinant à la fois l’intérêt environnemental et l’intérêt économique avec des mesures incitatives pour les propriétaires. Il dope notamment le Programme Bâtiments de la Confédération qui accorde des subventions à l’assainissement énergétique. Il offre parallèlement des facilités fiscales aux propriétaires qui peuvent à présent étaler les déductions des frais énergétiques sur deux ans. Autre dossier plus préoccupant, celui de l’aménagement du territoire avec la mise en œuvre de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire qui, on peut le dire, se fait dans la douleur. On assiste à une accumulation de normes complexes et rigides qui compliquent et ralentissent considérablement les processus de construction de logements. Le Grand Conseil a adopté au début de l’été 2017 un nouveau plan directeur cantonal plutôt bien conçu qui exploite toutes les marges de manœuvre possibles pour maintenir une certaine autonomie décisionnelle dans les communes, pour favoriser la construction de logements et maintenir un certain équilibre entre les territoires. Objet de controverses, la suppression de l’impôt sur la valeur locative revient sur la table aux Chambres fédérales. Une bonne chose ? C’est une heureuse initiative car cet impôt frappe un revenu qui n’existe pas. Aujourd’hui, les contribuables qui sont propriétaires du logement dans lequel ils vivent paient un impôt sur un revenu fictif. L’estimation de la valeur locative de leur logement vient s’ajouter à leur déclaration fiscale alors qu’ils ne touchent pas la somme correspondante. Cela pose notamment des problèmes financiers à de nombreux retraités dont les revenus baissent avec la fin de leur activité professionnelle, et qui ont remboursé leurs dettes hypothécaires, sans compter que la valeur locative est indexée dans le canton de Vaud. L’initiative parlementaire, telle que rédigée par la Commission de l’économie et des finances des Etats et soutenue par son homologue du National, prévoit plus précisément quatre choses : la suppression de l’imposition de la valeur locative sur les résidences principales, le maintien de l’égalité de traitement entre propriétaires et locataires, dans toute la mesure du possible pas de diminution des recettes fiscales et le maintien d’un système d’encouragement de l’accession à la propriété du logement. Des objectifs nobles qui doivent encore être concrétisés. Au niveau cantonal et dans le cas où la valeur locative devrait malheureusement être maintenue, nous avons proposé avec l’ensemble des associations économiques vaudoises (FPV, CVCI, CVI, Prométerre) le principe de l’immutabilité de la valeur locative dans un programme d’impulsions à la fin de l’été 2017.

La CVI organise régulièrement des cours et des séminaires pour les propriétaires et les professionnels de l’immobilier

Autre sujet qui vous occupe aujourd’hui, le droit du bail et la question du rendement admissible. Pouvez-vous nous en dire davantage ? La Constitution fédérale prévoit que le loyer ne doit pas être abusif. Ce qu’on peut comprendre. La jurisprudence a défini qu’il y avait abus lorsque le rendement dépasse de plus de 0,5% le taux hypothécaire de référence. Or cette jurisprudence date de plusieurs décennies, à une époque où le taux hypothécaire de référence était de 5%. Aujourd’hui celui-ci est de 1,5%, un taux historiquement bas, et le rendement autorisé (2%) est dérisoire et disproportionné par rapport au risque. Sans sombrer dans l’excès, nous pensons qu’il faut fixer d’autres règles pour déterminer le rendement abusif. Un sujet qui va beaucoup nous occuper ces prochains mois surtout à Berne. Vous fêtez en 2018 les 80 ans de la CVI. Des nouveautés pour cette année anniversaire ? Nous allons refaire notre site internet pour offrir davantage d’efficacité à nos utilisateurs. On y trouvera notamment un certain nombre de formulaires à la vente auparavant uniquement disponibles au format papier. A l’occasion de nos 80 ans, nous envisageons aussi de faire réaliser par la RTS deux à trois petits films retraçant l’histoire de la propriété dans le canton de Vaud et le rôle d’une association comme la nôtre.

Chambre vaudoise immobilière Rue du Midi 15 • Case postale 5607 CH-1002 Lausanne Tél. +41 21 341 41 41 mail@cvi.ch • www.cvi.ch

447


OPT-IMMO.NET

Votre partenaire immobilier de premier choix Dix ans déjà que Jean-Luc Clerc et Aline Thalmann mettent leur expérience et leur passion de l’immobilier au service de leurs clients au sein de leur agence d’Aigle. Actifs dans le courtage, ils ont fait de l’immobilier de montagne leur spécialité. Besoin d’un financement ? Perdu dans les méandres législatifs ? OPT-IMMO.NET Sàrl vous accompagne à chaque étape. Portrait.

448


Le financement immobilier : et si on faisait autrement ? Vous désirez faire baisser la part de votre revenu dédiée à votre logement ? Vous n’avez pas les fonds propres nécessaires pour devenir propriétaire ? Vous ne pouvez pas payer les frais de mutation pour l’acquisition d’un bien immobilier ? OPT-IMMO.NET a la solution. Désireuse de permettre à ses clients de réaliser leur rêve immobilier, l’agence a sectionné méticuleusement les meilleurs partenaires financiers. Intéressé ? Un entretien confidentiel en toute convivialité vous permettra d’apprécier à leur juste valeur toutes les compétences d’OPT.IMMO.NET en matière de financement. LDFR : savoir éviter les pièges « L’intelligence est indispensable pour se sortir d’une situation difficile tandis que la sagesse permet d’éviter d’y entrer », telle était la différence que démontrait Albert Einstein entre l’intelligence et la sagesse. Les spécialistes d’OPT-IMMO.NET sont reconnus comme les plus avisés et les plus expérimentés dans le cadre de transactions immobilières situées hors zone à bâtir et soumises à la loi sur le droit foncier rural (LDFR). Déterminer le prix licite, anticiper les exigences des services de l’Etat, obtenir le financement bancaire selon les dispositions légales, s’adapter aux applications de la loi sur les résidences secondaires, exploiter le potentiel des réglementations en vigueur, etc., tel est le quotidien des experts d’OPT-IMMO.NET. Quelle que soit la situation, l’agence sait organiser les démarches dans le bon sens afin d’éviter de tomber dans les pièges qui pourraient empêcher un acquéreur non exploitant de devenir propriétaire comme souhaité.

LFAIE : le B-A BA mais pas que... Parce que l’équilibre de l’économie des régions suisses repose en partie sur les qualités financières et sociales des personnes étrangères souhaitant y acquérir un bien immobilier, OPT-IMMO.NET se positionne en prestataire de services compétent et incontournable. Lorsqu’il s’agit d’obtenir une autorisation dans le cadre de la législation en matière d’acquisition d’immeubles par des personnes étrangères (LFAIE), OPTI-IMMO. NET se montre à chaque fois proactive dans la prise en charge de chaque étape afin de franchir avec succès tous les obstacles. De plus, les différences du cours de l’euro entre les années d’acquisition et de revente d’un immeuble propriété d’une personne à l’étranger ont un impact important sur le prix de vente. OPT-IMMO.NET en fait la démonstration régulièrement.

OPT-IMMO.NET

Rue Colomb 7 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 466 76 50 • Fax +41 24 466 76 51 info@opt-immo.net • www.opt-immo.net

449


PISCINE DESIGN BY VIRUS ARCHITECTURE

L’Art au service du Design Société sœur de l’atelier Virus Architecture, Piscine Design est spécialisée dans la conception de piscine haut de gamme créée sur mesure. Franck Galifier et son équipe de professionnels expérimentés mettent au service du client leurs sens innés de l’art et du design. A travers chaque projet dessiné, les notions de créativité, design et technicité prennent tout leur sens.

Des matériaux haut de gamme et des outils performants •  Structure traditionnelle en béton armé dimensionnée par un ingénieur •  Locaux techniques adjacents pour une indépendance totale •  Couverture solaire automatisée en PVC ou en polycarbonate •  Installations techniques performantes, pour une eau claire de qualité •  Matériaux nobles haut de gamme pour les revêtements •  Piscine au design épuré dimensionné sur-mesure •  Forme design et concept architectural

Piscine à skimmers à Belmont

450


Piscine à débordement à Grandvaux

Au commencement… A l’origine de cette structure, la demande d’un des clients de Virus Architecture pour qui l’atelier dessine et conçoit une première piscine à débordement en structure béton avec des galets verts d’Indonésie. Fort de cette première expérience, ce bureau d’architecture s’ouvre à de nouveaux horizons et doit faire face à une demande croissante pour ce type de produit. Pour répondre à ce besoin spécifique, Franck Galifier fait le choix de fonder une seconde entité sous le nom de Piscine Design. Celle-ci lui permet d’élargir son activité principale et d’offrir à l’ensemble de ses clients l’opportunité d’embellir leur propriété en mettant en valeur son patrimoine immobilier avec une piscine pensée et dessinée avec la vision d’un architecte-designer. Piscine Design est une société indépendante qui répond également à des mandats uniques pour la conception et la réalisation de piscine. Du rêve à la réalité Chaque piscine dessinée et conçue par Piscine Design est unique et créée sur-mesure. Véritable œuvre d’art, elle symbolise la concrétisation de vos rêves les plus ambitieux. A travers un design exceptionnel, des lignes sobres et épurées, des finitions au millimètre près, chaque piscine possède sa propre interprétation de l’art et vous incite à vous faire plaisir. Envie d’un couloir de natation, d’un espace dédié aux enfants ou encore d’un petit coin de paradis où la détente s’invite à chaque instant, Piscine Design met sa créativité à votre service et conçoit pour vous la piscine qui vous correspond. De la première esquisse jusqu’à la dernière finition, un seul interlocuteur vous conseille et vous guide pour répondre avec efficacité à toutes vos envies et demandes.

Piscine à skimmers à Ropraz

Piscine à débordement à Chernex

451


Piscine à débordement à Chernex

Piscine à skimmers à Belmont

452


Piscine à skimmers à Vevey

Une technicité exceptionnelle Piscine Design conçoit le design et le concept de votre piscine haut-de-gamme à débordement et à skimmers. Elle travaille en collaboration avec des entreprises techniques pointues, spécialisées dans les dernières technologies pour le traitement de l’eau. Des systèmes techniques haut de gamme qui ne nécessitent que très peu d’entretien, tout est automatisé pour vous offrir un produit d’une qualité irréprochable et un confort exceptionnel. Des partenaires qui assurent également un service après-vente et s’occupent de l’ensemble de l’entretien après la réalisation. Ainsi, vous ne vous occupez de rien et pouvez profiter de ce produit d’exception sans contrainte.

Piscine à skimmers à Vevey

PISCINE DESIGN BY VIRUS ARCHITECTURE Rue de Voisinand 18 • CH-1095 Lutry Tél. +41 21 791 24 26 • Fax +41 21 791 65 53 www.piscinedesign.ch

Piscine à skimmers à Vevey

453


HELVETICUM INKASSO SA•AG

Le partenaire de confiance pour le recouvrement de vos créances

© Hongqi Zhang / Dreamstime.com

Helveticum Inkasso vous aide à trouver une solution aux mauvaises habitudes de paiement de la part de vos clients. Spécialisé dans l’encaissement de créances et référence en la matière, un spécialiste vous conseille et vous propose les meilleures méthodes, afin de gérer activement vos contrats d’encaissement avec la garantie d’un taux de succès élevé. Situé à Fribourg, le bureau intervient sur l’ensemble de la Suisse, mais également à l’étranger. Il a d’ailleurs récemment ouvert un bureau à Moscou. Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre de Patrick Haymoz, fondateur et gérant d’Helveticum Inkasso, un homme avisé, actif dans le métier depuis près de 25 ans.

454


Quelles sont les prestations que vous proposez et à qui s’adressent-elles ? Nous sommes spécialisés dans le recouvrement de créances. Notre activité comprend deux grands secteurs. Le premier concerne le recouvrement de créances dites « classiques ». Dans ce cadre, 80% des entreprises qui nous confient leurs dossiers après le 3e rappel. Les privés qui font des prêts à des amis ou connaissances constituent environ 10% des cas, le reste étant des sociétés à raison individuelle. Le deuxième secteur, qui concerne la majorité de notre clientèle, porte sur les actes de défauts de biens. Actuellement, nous avons 35 000 dossiers en cours. Les clients varient. Il peut s’agir de communes qui s’adressent à nous pour des impôts impayés, de régies pour des loyers impayés, d’hôpitaux, de dentistes, de médecins, et bien d’autres types de sociétés. Aujourd’hui nous sommes sept collaborateurs dans notre succursale à Fribourg et couvrons toute la Suisse.

2016 est une année charnière pour les actes de défaut de bien, n’est-ce pas ? En effet, la loi du 1er janvier 1997 mentionne que les actes de défaut de bien sont valables 20 ans. Ainsi, 2016 est la dernière année pour réussir à recouvrir les actes de défaut de bien qui ont été émis avant 1997. Il y a donc un potentiel important. Votre société perçoit des honoraires uniquement en cas de succès. C’est exact, nous percevons 10% du montant encaissé en cas de réussite. Il faut préciser que la loi ne permet pas de rajouter cette part sur les débiteurs, c’est pourquoi nous la prenons sur les créanciers. L’entreprise obtient 68% de succès en cas de poursuites et 15% pour les actes de défauts de biens, car la majorité de ces personnes est à l’AVS ou à l’AI. Nous encaissons 50% par acte de défaut de bien en prenant cependant à notre charge tous les frais liés à la démarche. Quelle est actuellement la situation financière des Suisses ? Selon vous comment va-t-elle évoluer ? Je suis dans le métier depuis 25 ans et je constate que la situation ne fait que s’empirer. Selon moi, elle continuera à se dégrader. En effet, le système de crédit à la consommation instauré dans notre société, permet d’acheter un téléphone portable, une voiture, des meubles, des habits, voyager tout en payant plus tard. De nombreuses personnes vivent alors au-dessus de leurs moyens, car ce type d’offre incite à dépenser plus que ce que l’on gagne. Ainsi, le taux d’endettement augmente. En 2014, on comptait en Suisse 8 milliards de perte sur débiteur. Il faut également mentionner que le débiteur est trop protégé par la loi en Suisse. Pour qu’il y ait une diminution de poursuites et d’actes de défauts de biens, une évolution des mentalités est nécessaire.

S’adresser à un bureau extérieur comme Helveticum Inkasso comporte de nombreux avantages. Lesquels sont-ils ? Comment procédez-vous ? Quand une société de créances comme la nôtre s’adresse à une personne ou une entreprise endettée, elle est davantage prise au sérieux, car il y a bien plus de pression. De plus, cela représente un gain de temps indéniable pour notre clientèle, dans la mesure où nous prenons en charge les démarches. Mais aussi, nous sommes des spécialistes dans ce domaine et avons donc l’ensemble des connaissances juridiques nécessaires. Notre système nous permet de surveiller les débiteurs douteux et ainsi de relancer la procédure une fois que leur santé économique s’avère meilleure. Enfin, notre équipe étant bilingue, nous pouvons intervenir tant en Suisse allemande qu’en Suisse romande, ce qui est un grand avantage.

Rue de Romont 12 • Postfach / Case postale 726 CH-1701 Fribourg Tél. +41 26 347 58 58 • Fax +41 26 347 58 59 info@helveticum-inkasso.ch • www.helveticum-inkasso.ch

© Studio DER / www.fotolia.com

Vous intervenez également à l’étranger, n’est-ce pas ? Tout à fait. Nous intervenons au­près d’une clientèle suisse qui vit à l’étranger. Cela peut concerner des entreprises qui fournissent des services ou de la marchandise à l’étranger, par exemple, comme les écoles internationales ou des sociétés individuelles. De plus, nous avons ouvert un bureau à Moscou au début de l’année 2015. Ses activités sont dédiées à trois pays : la Russie, l’Ukraine et la Biélorussie.

455


INTERVIEW

DIDIER GOLAY

USPI – Union suisse des professionnels de l’immobilier Vaud

Des professionnels de qualité

Fondée le 14 décembre 1940, l’USPI Vaud, anciennement SVR (Société vaudoise des régisseurs), est l’une des plus anciennes associations professionnelles du canton. Section cantonale de l’USPI Suisse, elle regroupe 130 professionnels de l’immobilier et véhicule trois valeurs fondamentales que sont l’éthique, la qualité et la compétence. Pour en savoir plus sur ses activités, nous avons rencontré Didier Golay, président de l’association depuis 2016.

Les membres du comité de gauche à droite : Claude Chessex, Louis Martin, Pierre Aguet, Sandro De Pari, Didier Golay (président), Anne Rudin (vice-présidente), Fabien Anex, Anthony Baumberger et Frédéric Dovat (secrétaire général)

456


Pouvez-vous nous rappeler les principales missions de l’USPI Vaud ? Notre principale mission est la défense des intérêts de nos membres. Il s’agit de prendre en compte leurs préoccupations et de les assister dans la conduite de leurs affaires. A cet effet, nous éditons un certain nombre de documents à leur attention, des recommandations, des modèles de contrats ou encore des publications destinées à les informer sur l’évolution de la jurisprudence. Dans le cadre des nouvelles réglementations pour les décomptes de chauffage au niveau fédéral par exemple, nous menons un travail de fond sur la question afin de diffuser à nos membres les bonnes informations. Enfin, face aux pouvoirs publics, nous représentons la branche immobilière de notre canton et prenons position sur toutes les questions relatives à l’économie immobilière. Qui sont les membres de l’association et qu’est-ce qui les relie entre eux ? L’USPI Vaud compte à ce jour 130 membres (y compris les succursales), à savoir des régies et des agences immobilières actives dans le courtage, la gérance d’immeubles, l’administration de propriétés par étages, l’expertise ou © Lionel Portier encore la promotion. Des structures dont la diversité, de par la taille et le domaine d’activité, permet à l’association de représenter dans respecter des règles de déontologie communes aux toute sa diversité le milieu professions de l’immobilier et participer à des cours de l’immobilier vaudois. Si de formation continue afin d’entretenir et d’améliorer celui-ci est assez grand, tout leurs connaissances. Toutes ces mesures sont la marque (y compris succursales) le monde se connaît et se d’une exigence particulière de rigueur et de sérieux. côtoie. L’association favo- Elles constituent le gage d’un professionnalisme propre rise le réseautage et permet aux membres de l’USPI. Un aspect que nous mettons aux membres de pouvoir en avant auprès du grand public à travers différentes échanger entre eux leurs campagnes publicitaires. collaborateurs problématiques. Au-delà des assemblées générales, l’asso- Vous l’avez dit, la formation ciation organise différentes est un enjeu essentiel. rencontres comme, les Cinq Pouvez-vous nous en dire de loyers gérés à Sept qui permettent de davantage ? traiter de thématiques spéci- Nous avons aujourd’hui la de volume de ventes fiques (nouvelles techniques, Le professionnel de l’immobilier chance d’avoir l’USPI For­ investi d’un mandat de courtage Quelques jurisprudences, sujets d’acmation. Un centre d’enseigneou de mise en valeur d’un confrère ne peut, sans l’accord principes tualité). Cela permet de recoursment qui dispense des cours de ceaussi dernier, avoir à un mandataire. faire remonter lesautre préoccuet des formations immobilières d’éthique de objets en gérance pations de nos membres au menant aux brevets fédéraux l’USPI Vaud niveau de l’association. de courtier, gérant, expert en estimations immobilières et au diplôme supérieur d’adminisLa qualité est l’une des maître-mots de l’association. trateur de biens immobiliers. A Comment cela se concrétise-t-il ? Ne peut pas devenir membre de l’USPI Vaud qui veut. cela s’ajoutent des formations Il y a des critères d’adhésion. Par exemple, il faut être continues et des cours de pertitulaire d’un diplôme ou Brevet fédéral avec une expé- fectionnement sur des sujets rience professionnelle d’au moins de deux ans après spécifiques. Autre formation l’obtention du brevet ou pouvoir justifier d’une expé- proposée : Immodéfi. Lancée rience d’au moins 10 ans dans la branche. Nous avons en avril 2011 par l’USPI Vaud également un système de contrôle annuel des états en partenariat avec et l’Office AI pour le canton de financiers des membres de façon à s’assurer de leur Vaud, elle vise à répondre à la pénurie de gérants d’imbonne santé financière. Un dispositif complété par meubles. Elle est ouverte aux candidats intéressés par l’obligation de souscrire une assurance responsabilité une reconversion professionnelle et se déroule sur neuf civile professionnelle couvrant les préjudices écono- mois, à raison de soit 60% de cours et 40% de stage en miques et une assurance responsabilité civile couvrant entreprise. L’objectif : donner l’opportunité à des perles dommages corporels et matériels avec des couver- sonnes en reconversion professionnelle d’intégrer notre tures d’assurance minimales élevées. Ils doivent enfin secteur d’activité et d’en faire bénéficier nos membres. CHIFFRES CLÉS

PLUS DE...

PLUS DE... [ CHF ]

Les membres de l’Union Suisse des Professionnels de l’Immobilier privilégient toujours le dialogue et l’échange entre confrères

PLUS DE...

Le professionnel de l’immobilier autorisé à traiter directement avec un client une affaire qui lui a été présentée par un confrère doit informer régulièrement ce dernier et le rémunérer.

Le partage des commissions doit en principe se faire sur des bases arrêtées préalablement par écrit (taux ou montant et mode de partage de la commission) afin d’éviter toute discussion lorsque l’affaire se réalise. A défaut d’entente préalable, le partage a lieu par parts égales entre les participants à l’opération.

Route du Lac 2 1094 Paudex 058 796 33 00

www.uspi-vaud.ch

Ce document se réfère aux règles d’éthique de l’USPI Vaud.

457


Quel regard portez-vous sur le marché de l’immobilier vaudois ? Le marché de l’immobilier vaudois connaît actuellement un ralentissement. Parmi les signaux les plus significatifs, une détente du marché de la location. Si l’offre de logements reste encore faible, le taux global de vacance est passé de 0,8% à 0,9% en 2017. On constate notamment une difficulté plus accrue à louer certaines catégories d’appartement, généralement des logements dont le loyer se situe dans la franche supérieure. Les processus de location sont plus longs et on voit clairement que les sites d’agences et les portails immobiliers ont davantage d’objets à louer. Une situation qui risque de se prolonger. Au niveau du marché de la vente, on constate un tassement des prix. Les acheteurs sont plus frileux et les ventes mettent plus de temps à aboutir. Quels sont les défis auxquels doit faire face le secteur immobilier vaudois ? Un des principaux défis est la digitalisation et l’avènement de solutions numériques. On constate l’arrivée de nouveaux acteurs qui pénètrent le marché, notamment au niveau du courtage. Des acteurs qui proposent leurs services par internet à des prix défiant toute concurrence. Si pour le moment cela est assez nouveau en Suisse, en France et en Allemagne le phénomène est passablement développé. Internet représente certes un gain de rapidité pour les utilisateurs mais la qualité des prestations et le conseil ne sont pas au rendez-vous, le plus souvent. Ce phénomène est source d’inquiétude car il risque d’avoir un impact sur la qualité des services dans un domaine d’activité de plus en plus rigoureux. Il est donc essentiel pour nous de rappeler la qualité, l’éthique et les compétences de nos membres. 458

En 2015, l’USPI Suisse a mis en place le portail immobilier.ch. Des nouveautés ? Ce portail a été conçu afin de regrouper toutes les annonces des biens immobiliers en location et en vente des professionnels de l’immobilier. L’idée de ce portail était de créer un contrepoids aux portails immobiliers existants en y insérant des annonces de qualité émanant de professionnels de la branche. Dans la mesure où la forme associative n’était plus adaptée à l’exploitation d’un tel outil, la société anonyme immobilier.ch USPI SA a été vendue en septembre 2016, aux professionnels romands de l’immobilier afin de donner un nouvel élan au portail. Entièrement relooké, il contient aujourd’hui près de 18000 objets immobiliers à la vente et à la location, contre 5000 à sa création. Un succès appelé à durer.

USPI Vaud

Union suisse des professionnels de l’immobilier Vaud Route du Lac 2 • CH-1094 Paudex Tél. +41 58 796 33 00 • Fax +41 58 796 33 82 www.uspi-vaud.ch


ACHETER

l’immobilier personnalisé

Rue de la Plaine 19 • Case postale 1172 CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 424 24 54 • Fax +41 24 424 24 55 info@casalis.ch • www.casalis-immo.ch

VENDRE CONSTRUIRE FINANCER


BERNARD NICOD

The address in Montreux !

Idéalement située en plein cœur de Montreux, à côté de son célèbre casino, l’agence Bernard Nicod a été créée il y a 35 ans. Au bénéfice d’un département vente et location, elle est active sur l’ensemble de la Riviera, de Chexbres à Villeneuve en passant par l’arrière-pays et propose un large choix de biens, du simple studio, à la villa de prestige. Une agence à taille humaine de quatre collaborateurs qui bénéficie de l’assise et de la renommée du groupe Bernard Nicod et s’illustre par son dynamisme, son professionnaliste et sa proximité envers la clientèle. Une philosophie qu’incarne parfaitement Lucrèce Constantin, Courtière depuis 12 ans au sein de l’agence : « Le plus important est de transmettre à mes clients mon désir d’être une partenaire concernée par leurs attentes. Le respect est la clé de voûte fondamentale de mon travail. Les clients ont besoin d’être compris et renseignés de façon précise, ils recherchent un service expérimenté. Acheter un bien immobilier est une étape importante et j’ai la chance de les accompagner dans cette démarche ».

Ideally located in the heart of Montreux next to its famous casino, the Bernard Nicod agency was founded 35 years ago. Specialising in property sales and rentals, the agency is active throughout the Riviera – from Chexbres as far as Villeneuve, including the hinterlands – and offers a wide choice of products, ranging from simple studios to luxury villas. The small-sized agency with four employees benefits from the Bernard Nicod group’s name and renown, while distinguishing itself through its dynamism, professionalism and commitment to its customers. This philosophy is summed up perfectly by Lucrèce Constantin, who has worked as a broker for the agency for the past 12 years: “ What’s most important is that my clients can feel my desire to work with them to ensure their expectations are met. Respect is the cornerstone of what I do. Customers need to be listened to and provided with detailed information – they are looking for a professional service. Buying a property is a big step and I’m lucky to be able to help them with this process.”

Bernard Nicod

Rue du Théâtre 5 • CH-1820 Montreux Vente : Tél. +41 21 965 44 44 • Fax +41 21 965 44 40 lucrece.constantin@bernard-nicod.ch Gérance : Tél. +41 21 965 44 45 • Fax +41 21 965 44 40 www.bernard-nicod.ch

461


AZ CONCEPT BAIN SÀRL

L’univers de la salle de bains sous toutes ses formes Installé à Etoy, puis à Saint-Sulpice depuis 2016, Alain Delacombaz est un spécialiste de tout ce qui touche à la salle de bains. Réalisation complète, agencement, transformation, du sol au plafond il est là pour vous aider, vous conseiller et vous proposer le plus adapté. Pour en savoir plus discussion dans son show-room.

462


Les propositions Deux facettes bien distinctes tournent autour de tout ce qui touche au sanitaire. Soit on crée une salle de bains, soit on la transforme. Pour Alain Delacombaz, pour arriver à un travail parfait, le cheminement est le même. La rencontre avec le client est capitale. Artisan, adepte d’un travail réalisé dans les règles de l’art, il aime voir dans un premier temps l’espace dans lequel se trouve ou se trouvera la salle de bains, réaliser les plans et à partir de là proposer en 3D ce que pourront rendre les travaux sur-mesure. Cette démarche le démarque des grandes enseignes. Du sanitaire au mobilier, il saura vous aider et conseiller dans le projet. Des propositions d’espace pour personne à mobilité réduite sont aussi à l’actif de son offre. Fort d’une clientèle très diversifiée, AZ Concept Bain Sàrl peut tout aussi bien proposer un petit espace douche qu’un lieu unique où l’on aura plaisir à se détendre. Pour réaliser les travaux, il fait appel aux meilleurs sanitaires locaux. Travaillant dans toute la Suisse romande, il a son réseau pour obtenir un résultat sans faille dans chaque ville et village. Une démarche qui donne de la confiance aux clients par la proximité avec l’artisan. Les produits Pour se différencier de la grande distribution, Alain Delacombaz a opté pour des marques que lui seul représente en Suisse romande. Meubles de lavabo et vasques en quartz, robinetterie, baignoires, wc,

cabines de douche viennent d’Italie, d’Espagne ou d’Allemagne et permettent par leur design et leurs atouts de répondre aux goûts de tous. Evidemment les matériaux sont de qualité, ils répondent aux attentes des professionnels comme les architectes mais aussi des privés. Quand on entre dans le show-room d’AZ Concept Bain Sàrl à Saint-Sulpice, on a une offre diverse et variée bien souvent modulable pour les coloris. Que l’on soit plutôt bois, plutôt design, plutôt tendance avec le noir qui fait fureur, actuellement, dans les salles de bains, côté esthétique on est comblé. Les propositions quant aux matériaux tels que les carrelages ou encore les revêtements pour le sol sont nombreuses et même avec un budget limité on peut arriver à se créer un espace où il fera bon prendre sa douche ou profiter d’un bon bain. Vous préférez un meuble aux coins arrondis, aux angles bien marqués ? Ceci peut paraître anecdotique mais Alain Delacombaz va vous mener vers le meilleur choix... Vendre des solutions sanitaires est un métier, il le pratique depuis plus de 15 ans ! Le nec plus ultra Pour certains la salle de bains est un lieu où l’on passe vite, pour d’autres il est synonyme de détente, de décontraction. Pour aller plus loin qu’un bain ou une douche salvatrice, AZ Concept Bain Sàrl propose et distribue le rêve, un produit suisse, unique en son genre, la douche Vaporsana aux bains de vapeurs. Un hammam à la maison ! Elle est équipée selon les différentes options aux souhaits des clients. L’appel de la zénitude outrepasse tout. Avant de vous lancer dans votre projet, n’hésitez pas à faire appel à Alain Delacombaz. Même si vous avez une idée bien arrêtée, vous pourrez être étonné des conseils à retirer qu’il saura vous donner pour optimiser l’espace, pour l’esthétique, pour faire tout simplement de votre salle de bains, un lieu unique.

AZ Concept Bain Sàrl

Route Cantonale 95 • CH-1025 Saint-Sulpice Tél. +41 79 939 12 61 www.az-concept-bain.ch

463


BEST SKI CHALET: MARMOTTIÈRE VERBIER


GROUPE CP

ARCHITECTURE DESIGN CONSTRUCTION VENTE

MARTIGNY LAUSANNE GENÈVE

THE INTERNATIONAL

DESIGN & ARCHITECTURE

AWARDS

2017

WINNER WWW.CP3.CH


MOBILIER CLOISONS SOLS PLAFONDS RAYONNAGES

Spécialisé dans l’aménagement et la conception de locaux professionnels, BUREAU 111 SA vous propose sa solide expérience au service de votre environnement de travail. NYON

www.bureau111.ch

GENÈVE


ARCHITECTURE

Bâtir l’avenir

© Bureau d’architecture et espace d’art contemporain

467


SIA VAUD

Une association engagée Fondée en 1874, la SIA Vaud est l’une des 18 sections régionales de la Société Suisse des Ingénieurs et des Architectes – SIA. Basée à Lausanne, elle compte plus de 1200 membres, architectes et ingénieurs, représentant un réseau interdisciplinaire unique. L’association promeut avant tout la qualité et veille au respect de la déontologie et des règles de l’art auprès de ses membres ainsi que des maîtres d’ouvrages publics et privés tout en s’engageant dans la promotion de ses métiers et de la culture du bâti auprès du grand public.

Obtenir un conseil et une orientation de la part d’un architecte et d’un ingénieur : c’est le concept du Café-Conseil SIA qui a lieu chaque année à la foire Habitat-Jardin à Lausanne © DR

468


La SIA Vaud en bref Les activités de la SIA Vaud se déploient autour de trois axes : la promotion des professions d’architecte et d’ingénieur, la promotion des intérêts de ses membres et l’information et la sensibilisation à l’environnement construit. Elle entretient des relations étroites avec les associations professionnelles de mandataires, les autorités cantonales et communales ainsi qu’avec les milieux de l’économie et de la construction et prend position sur des thèmes prioritaires, comme la passation des marchés et la culture du bâti. En relation avec les représentants de la formation, elle veille à ce que le contenu des cours soit en adéquation avec les réalités du marché et remet chaque année le prix SIA aux étudiants de l’EPFL. Elle organise enfin de nombreux événements destinés autant aux professionnels qu’au grand public, ainsi que des activités spécifiques pour ses membres et édite toutes une série de publications. Une association de compétences Depuis plusieurs années, les professionnels de la SIA offrent gratuitement leurs conseils avisés aux propriétaires et maitres d’ouvrage en quête de renseignements lors du salon Habitat & Jardin à Lausanne, dont la prochaine édition aura lieu du 3 au 11 mars 2018. Avec plus de 100 consultations de 30 minutes délivrées en 10 jours en 2017, le « café-conseil » de la SIA est devenu un rendez-vous annuel incontournable. Des prestations de conseils disponibles durant le reste de l’année dans les locaux de la SIA Vaud, sur rendez-vous et pour une somme modique avec la présence d’un architecte et d’un ingénieur SIA. Si la SIA Vaud valorise les compé-

tences de ses membres auprès du grand public, elle cherche également à les développer en organisant de nombreuses formations continues ouvertes également aux tiers. Elle publie en outre de nombreuses brochures et autres guides pour les professionnels comme « Le petit guide l’indépendant » ou « le guide du créateur d’entreprise », ainsi que pour les privés avec par exemple « Construire et rénover », une brochure réalisée en partenariat avec d’autres associations professionnelles du domaine de la construction. Un partenaire de confiance Désireuse d’instaurer un climat de confiance entre les différents acteurs du domaine de l’environnement bâti, la SIA Vaud veille au maintien et à l’application de règles du jeu claires, loyales et égales pour tous. Portée par une envie commune d’équité et sous l’impulsion de la FVE, la SIA Vaud a récemment signé une charte éthique des marchés publics, aux côtés de nombreuses autres associations et du canton de Vaud. La Conseillère d’Etat Nuria Gorrite et les partenaires du secteur vaudois de la construction se sont ainsi engagés à respecter et encourager des règles humaines et économiques essentielles dans la réalisation des infrastructures publiques du canton. La SIA Vaud est également à l’origine de la création en 2013 d’un Observatoire vaudois des marchés publics visant à améliorer la pratique dans ce domaine par une analyse des procédures publiées dans le canton. Une initiative qui a inspiré les autres cantons romands et qui débouchera en 2018 à la création d’une entité unique : l’Observatoire romand des marchés publics.

Signature de la charte éthique des marchés publics © DR

469


© S. Huguenot

© Anne-Laure Lechat

470

Un acteur de la culture du bâti Figurant parmi les grands acteurs de la culture du Les Journées SIA invitent tous les deux ans à bâti dans le canton, la SIA la découverte du bâti organise tous les deux ans, contemporain. Prochaine les Journées SIA de l’archiédition en juin 2018 dans toute la Suisse © In18 tecture et de l’ingénierie contemporaines. Un événement impliquant 16 des 19 sections cantonales de la SIA visant à sensibiliser le public à son environnement construit. Durant deux week-ends, des centaines de bâtiments ouvrent leurs portes dans toute la Suisse en présence des architectes et ingénieurs impliqués sur chaque ouvrage. Lors de la dernière édition, plus de 20 000 personnes sont allées découvrir des villas, des écoles, des châteaux ou encore des tunnels majeurs. La Brochure de l’édition 2018 sera disponible en début d’année au bureau de la SIA Vaud et distribuée au salon Habitat & Jardin avec comme chaque année de nombreux bâtiments à visiter dans tout le canton. Cette dernière publie également en partenariat avec les sections romandes de la SIA, le guide « A Voir ». Fruit des visites organisées pour les étudiants et professionnels, il présente 100 réalisations contemporaines qui se distinguent par leur qualité. Un guide vendu en librairie ainsi que par la SIA Vaud. Autre exemple des nombreuses activités organisées par la SIA Vaud, Les Urbanités. Ces débats-conférences gratuits ouverts aux professionnels comme au grand public portent sur des sujets variés, comme les concours, les constructions éphémères, le bruit dans la ville ou la construction durable.


Les débats Urbanités de la SIA Vaud réunissent professionnels et grand public autour de thèmes liés à l’environnement bâti © DR

Débattre sur le thème du bruit dans la ville avec des spécialistes, tout un programme !

© DR

© DR

La SIA Vaud est administrée par un comité exécutif de 15 membres composé d’architectes et d’ingénieurs. Son président est élu pour deux ans avec une alternance entre architecte et ingénieur. Elue à la présidence de la SIA Vaud en 2016, Christina Zoumboulakis, architecte EPFL SIA et urbaniste FSU, cédera sa place en mars 2018 à Enrique Zurita, Ingénieur mécanicien EPFL SIA. Madame Christina Zoumboulakis, quel bilan faitesvous de ces deux années de présidence ? Durant ces deux années de présidence, entourée d’un comité d’architectes et ingénieurs, j’ai eu à cœur de poursuivre l’engagement de la SIA Vaud dans la promotion de la déontologie et des règles de l’art auprès de ses membres, des maîtres d’ouvrages publics et privés, du grand public. Nous avons entrepris des actions de sensibilisation aux professions d’architectes et d’ingénieurs, ou encore de valorisation d’un cadre bâti de qualité. Cela s’est traduit notamment au travers de partenariats en lien avec la création de la CUB (fondation pour la culture du bâti), en soutenant la candidature pour accueillir un congrès de l’UIA (union internationale des architectes) à Lausanne en 2023, ou encore par la signature d’une charte éthique des marchés publics, en plus de nos nombreux projets annuels. Pendant cette période, je souhaite souligner l’excellente collaboration avec les autorités tant com-

Christina Zoumboulakis, présidente Enrique Zurita, président de la de la SIA Vaud 2016-2018 © DR SIA Vaud 2018-2020 © DR

munales que cantonales, ainsi qu’avec nos partenaires d’autres associations professionnelles, tous unis dans un objectif commun d’offrir un environnement bâti de qualité pour tout un chacun. Monsieur Enrique Zurita, quels seront vos objectifs prioritaires durant ce mandat ? Je me réjouis de continuer à représenter l’association auprès de tous ses partenaires pour une collaboration fructueuse et efficace. Le respect d’un cadre de travail équitable pour les architectes et les ingénieurs, le développement d’un environnement bâti sain ou encore la valorisation des prestations des architectes et des ingénieurs sont des thématiques qui me tiennent particulièrement à cœur.

Société suisse des ingénieurs et des architectes sia section vaud Avenue de Rumine 6 • CH-1005 Lausanne Tél. +41 21 646 34 21 info@vd.sia.ch • www.vd.sia.ch

471


SIA – GROUPE DES INGÉNIEURS (GI)

Défendre l’ingénierie Le Groupe des Ingénieurs (GI) figure parmi les deux groupements qui constituent la SIA avec le Groupe des Architectes (GA). Organisé en association, il est piloté par un comité de 7 à 10 membres. Sa mission première : la promotion du métier d’ingénieurs mais aussi la défense de ses prestations. Quelques questions à Stéphane Commend, président du GI. De quelle manière le GI contribue-t-il à la mise en valeur de l’ingénierie ? Nous essayons de promouvoir notre métier auprès du grand public et de nos membres à travers différentes actions de sensibilisation. Nous organisons notamment des visites d’ouvrages en cours de construction, baptisées « En Chantier » qui s’attachent à promouvoir l’ingéniosité, le savoir-faire et l’innovation des métiers de l’ingénierie, notamment auprès du jeune public qui constitue la relève de demain. C’est dans ce même but que nous collaborons avec la Commission Femme et SIA, lors de la Journée vaudoise « Osez tous les Métiers » ou encore avec « Un pont c’est tout ! ». Une exposition qui est venue compléter la publication du livre « Ingénieuse Eugénie » et qui a rencontré un grand succès. A tel point qu’elle est devenue itinérante et continue encore aujourd’hui de sillonner la Suisse. De quelle manière défendez-vous les intérêts liés à la profession ? Nous cherchons avant tout à promouvoir un mode de mise en concurrence des prestations d’ingénierie basée sur la recherche et l’optimisation de la meilleure solution technique, allant au-delà du seul critère du prix. Nous participons régulièrement à des discussions avec les pouvoirs publics afin d’y aborder les questions sensibles touchant à l’environnement bâti. Nous sommes également en relation avec l’EPFL et la HES-SO, et y distribuons des prix récompensant les meilleurs travaux des étudiants afin de faire connaître notre association et encourager la relève à venir rejoindre notre réseau. Parmi les projets les plus récents de notre groupe figure enfin la rédaction de fiches explicatives, dans le but d’informer nos membres au sujet des nouvelles normes édictées par la SIA dans le courant de l’année. 472

Société suisse des ingénieurs et des architectes sia section vaud Avenue de Rumine 6 • CH-1005 Lausanne Tél. +41 21 646 34 21 • Fax +41 21 647 19 24 www.vd.sia.ch/GI


M

eubles de lavabo, vasques en quartz, robinetterie, baignoires, wc, cabines de douche et douches vapeur aux herbes. Projetez-vous dans votre salle de bains selon vos goûts et vos idées. Les produits proposés sont réalisés avec les meilleurs matériaux et souvent réalisés sur mesure. Proposition d’espace pour personnes à mobilité réduite. Une salle de bains est l’endroit souvent utilisé pour se ressourcer et prendre soin de soi. AZ Concept Bain Sàrl est à même de vous proposer l’ensemble de cet endroit que vous souhaitez.

Alain Delacombaz

AZ Concept Bain Sàrl    Alain delacombaZ Route Cantonale 95b    1025 St-Sulpice Tél. 079 939 12 61 www.az-concept-bain.ch   azconcept@bluewin.ch


THIERRY BRÜTSCH ARCHITECTES

L’architecture par passion Situé à Gland, Thierry Brütsch Architectes offre depuis 20 ans des prestations de qualité à ses clients. Proposant une architecture à la fois fonctionnelle et innovante, cette structure à taille humaine a su s’imposer comme un bureau de référence sur l’Arc lémanique. Preuve en est, la diversité et l’ampleur de ses projets. Portrait.

474


20 ans d’histoire C’est en 1998 que Thierry Brütsch décide d’ouvrir son propre bureau après une riche expérience d’architecte au sein notamment d’un grand bureau lausannois. Une manière pour lui d’explorer sa créativité et de tester ses limites. Situé à Gland, le bureau Thierry Brütsch Architectes, dit TB Architectes, compte aujourd’hui quatre collaborateurs. Actif sur tout le canton de Vaud et de Genève, il a su se constituer une clientèle fidèle composée de privés et de collectivités publiques. Un bureau polyvalent Actif aussi bien en construction neuve qu’en rénovation, TB Architectes intervient sur des projets divers et variés allant de l’habitat individuel ou groupé, à des constructions industrielles, commerciales en passant par des surfaces de bureaux ou des bâtiments publics, comme des crèches des UAPE, des écoles ou encore des salles de gym. Son expérience lui permet d’intervenir à chaque étape d’un projet, de la première esquisse à la remise des clés au client, en passant par toutes les étapes de calcul, de la planification à la gestion des coûts. Egalement impliqué dans l’organisation de concours, le bureau développe aussi ses compétences pour réaliser des expertises et dispose d’un service de consulting, à l’attention des autorités communales mais également des particuliers qui apprécient son appui dans le cadre de leur projet privé. Plus qu’un architecte un véritable partenaire TBA est un bureau à taille humaine qui se veut proche de ses clients. Disponible et à l’écoute, il travaille avec eux sur la base de rapports de confiance et de partenariat pour leur proposer les solutions les plus adaptées à leurs besoins en fonction de leurs attentes, du programme de l’ouvrage et de leur budget. « L’écoute du client est essentielle. J’accorde de l’importance au moindre détail pour trouver un concept qui va apporter un sentiment de satisfaction et de bien-être », précise Thierry Brütsch. De l’avant-projet jusqu’aux dernières retouches, TB Arcitectes accompagne le client à chaque étape pour des réalisations qui se veulent uniques et sur-mesure.

Trois projets en détails Complexe scolaire à Gilly Située sur une vaste parcelle communale, la nouvelle structure est composée d’un collège de dix classes, d’une double salle de sport, d’une unité d’accueil pour écoliers (UAPE) de 44 places, d’un restaurant scolaire vitré avec terrasse couverte et d’un parking enterré de plus de 100 places. Orientés perpendiculairement à la pente naturelle du terrain et de manière parallèle, le collège et la salle de sport sont séparés par une vaste cour de récréation courant également sous le collège grâce à un système de piliers offrant un immense préau couvert aux écoliers juste dans l’axe du MontBlanc. Accessible par des gradins, le niveau supérieur est marqué par la dalle du parking couvert qui crée une grande place et donne accès au premier étage du collège et à la partie supérieure de la salle de sport. Présentant une ossature bois, les deux bâtiments sont tous deux habillés d’un bardage de pin Douglas raboté traité, le bâtiment scolaire se distinguant par ses stores colorés et éléments de façades dans un dégradé de jaune, orange et rouge rappelant les couleurs de la commune. Dans la salle de gym aux gradins amovibles permettant d’accueillir 300 places, les 2 poutres porteuses à treillis en lamellé collé de 32 mètres de long abritent le rideau de séparation de même que la ventilation mécanique pour davantage d’esthétisme. Dans l’école, le bois est également présent sous sa forme brute rehaussé par des murs de couleur. Rattaché à un réseau CAD et équipé d’une ventilation double flux et de panneaux photovoltaïques, le projet répond aux exigences Minergie. Maître de l’ouvrage : Association intercommunale Enjeu Date de réalisation : mai 2016 - août 2017 Surface brute de plancher : 4100 m2 475


Halle multisports de Saint-Prex Agrandir et rénover l’ancienne halle de sports ou la démolir pour en construire une nouvelle ? Tel était le dilemme posé aux autorités de la commune pour la double salle de sports du complexe scolaire du Cherrat, vieille d’une trentaine d’années. Au vu des importants travaux de réhabilitation nécessaires et sur les conseils de l’architecte, c’est la seconde option qui a été choisie. C’est sur le radier de l’ancien bâtiment, seul élément conservé, bien que légèrement surélevé pour se situer au-dessus de la nappe phréatique, que la nouvelle halle triple a vu le jour. Destinée à accueillir des manifestations autres que celles organisées dans le cadre scolaire, elle est dotée de 700 places en gradins dont une grande partie située sur des gradins amovibles qui s’effacent sous une galerie. A l’entrée du bâtiment s’ouvre un espace consacré à un vaste foyer et un grand bar, complétés d’une salle de réu476

nion et de sanitaires. Au-dessus ont été aménagés une salle de musculation, un vaste local technique et deux salles de conférences, ainsi qu’une régie, pré-équipée, tout comme la salle triple, en sonorisation. Au-dessous de l’entrée ont été logés les indispensables vestiaires, douches et sanitaires. L’intérieur de la halle, divisible en trois parties est en grande partie revêtu de panneaux acoustiques en bois de même que le plafond afin de garantir une bonne qualité d’absorption phonique. Un large bandeau vitré amène un éclairage naturel. En dessus de celui-ci les façades extérieures sont composées de deux strates d’éléments verticaux en aluminium éloxé gris/bronze donnant un aspect très contemporain au bâtiment. Maître de l’ouvrage : Commune de Saint-Prex Date de réalisation : août 2017 Surface brute de plancher : 3215 m2


Transformation d’un rural à Vinzel Cet ancien rural « bricolé » à une bâtisse de village a été complètement transformé. Au vu de la fragilité de la structure, le bâtiment a été rebâti dans le prolongement de la maison existante sans pour autant en augmenter le volume. Deux triplex ont été créés avec au rez inférieur 2 chambres et une douche/ wc, une cuisine et un séjour au rez supérieur et une chambre en mezzanine avec salle de bains/douche. Un grand velux amène de la lumière dans les escaliers. Rafraîchie, la façade côté rue conserve son aspect originel avec toutefois l’ajout d’une fenêtre et d’une porte supplémentaires afin d’offrir des entrées indépendantes aux 2 logements. Côté cour, la façade est habillée de fines lattes de bois légèrement grisées dont la disposition joue avec la lumière au niveau des fenêtres basses pour préserver l’intimité des occupants. Maître de l’ouvrage : NC Date de réalisation : septembre 2017 Surface brute de plancher : 210 m2

477


BIFF SA

Des spécialistes sur tous les fronts Spécialisé dans l’enveloppe des bâtiments (façades et toitures), BIFF SA connaît une croissance majeure de ses activités, depuis l’arrivée du CECB (certificat énergétique cantonal des bâtiments) en janvier 2017. Le bureau est très souvent sollicité pour l’établissement des audits énergétiques du type CECB®. En effet BIFF SA propose des prestations complètes et globales dans les domaines suivants : études techniques de façade, physique du bâtiment, direction des travaux et expertise.

Concorde – Vernier

Maître d’Ouvrage : Commune de Vernier – Architecte : Ferrari Architectes – Entreprise Edifea

478


Stellar 32

Maître d’Ouvrage : Promotions immobilières Lémaniques SA – Architecte : Richter Dahl Rocha – Entreprise Générale Hestia

A quelle clientèle s’adresse BIFF ? BIFF SA (Bureau d’Ingénieurs Fenêtres et Façades) travaille majoritairement dans les cantons de Vaud et Genève. On fait appel à leurs connaissances quand une construction ou une rénovation de l’enveloppe d’un bâtiment est à réaliser. Petite maison ou gros ouvrage, ils sont souvent sollicités par des architectes, mais aussi par des Entreprises Générales, Investisseurs immobiliers, régies, PPE ou même des propriétaires particulier. Les projets complexes demandent des connaissances accrues dans le domaine de l’enveloppe des bâtiments. C’est sur ce genre de projet que les compétences des spécialistes apportent une véritable valeur ajoutée avec une étude technique en phase avec les attentes des maîtres d’ouvrage et répondant autant au coût qu’à la qualité et la performance attendue. Lors de la conception, aucun matériau, plus qu’un autre, n’est privilégié. A chaque stade de l’étude, nos ingénieurs adaptent le détail constructif en prenant en compte les contraintes spécifiques au projet (esthétiques, énergétiques, acoustiques, utilisation, fonctionnement, résistance, statiques, environnementales, etc.)

Qui doit faire établir un CECB ? Depuis janvier 2017, le canton de Vaud a mis en place, le CECB® qui est obligatoire lors d’une transaction immobilière ou lors du remplacement du système de production de chaleur. De plus, dans les cas de rénovations où le propriétaire désire bénéficier de subventions, une CECB® Plus sera requise. Après les analyses et constats réalisés sur place, soit la situation est en ordre et le bâtiment entre dans la classification qui va de A à E, soit il y a beaucoup de points à améliorer et là il sera classé en F ou G (classification qui demande un CECB® Plus). Au propriétaire de savoir s’il veut faire des travaux ou non avant de vendre. Les Cantons proposent des subventions de 20-30% pour la réalisation des travaux de rénovation. Certains cantons offrent aussi des subventions pour les audits énergétiques du type CECB® Plus quand les travaux dépassent 10 000 CHF. Là encore, BIFF SA peut aller plus loin en accompagnant le client dans ses demandes d’autorisations, demandes de subventions. L’expérience de nos collaborateurs dans la conception et dans la réalisation des travaux permettent de proposer à nos clients des solutions optimisées pour minimiser des dépenses d’énergie dans la ligne du développement durable, avec des solutions techniques économiques et éprouvées.

La Praille 7 Pont Rouge

Maître d’Ouvrage : CFF projet immobilier Praille – Jean-François Caron : +41 79 591 04 30 – Architecte : Pont 12 Architectes SA – Entreprise Générale Implenia Suisse SA

479


Synathlon – UNIL – Lausanne

Maître d’Ouvrage : Etat de Vaud (SIPaL) Architecte : Karamuk Kuo Architekten GmbH Entreprise Générale HRS Real Estate AG

L’audit énergétique pour rationnaliser l’énergie La première étape avant d’envisager des travaux est de faire évaluer complètement son bâtiment. L’audit énergétique, spécialité de BIFF SA, pose un diagnostic et donne une vision globale et professionnelle des investissements à envisager pour pérenniser son ouvrage, pour le maintenir en bon état avec une efficacité énergétique accrue, un confort thermique élevé pour un coût optimal. Aujourd’hui, on ne peut plus composer sans le souci d’une rationalisation de l’énergie. Plus de performances, pour moins de consommation, tout en augmentant le confort, les énergies renouvelables comme les panneaux solaires, les panneaux thermiques ou photovoltaïques sont des solutions. Le chauffage doit être efficient en fonction des contraintes du lieu mais le résultat attendu est le même : baisser sa consommation et arriver à une autonomie complète. Seuls des professionnels aguerris comme en compte BIFF peuvent trouver les solutions les plus adaptées. Pour les projets de rénovation des bâtiments érigés avant 1989 ils rappellent qu’une expertise autour de la présence ou non d’amiante est obligatoire. En fonction de la taille de l’ouvrage BIFF pourra s’occuper de la direction des travaux de l’enveloppe. BIFF recommande vivement sur tous les projets qu’au minimum ses spécialistes fassent le suivi technique des travaux pour que tout soit réalisé selon leurs attentes.

Caisse de compensation AVS-Genève

Maître d’Ouvrage : Fonds de compensation AVS/AI/APG Architecte : Herzog Architekten AG et Berrel Berrel Krautler AG Entreprise Générale HRS Real Estate AG

Salle de sport triple Puidoux

Maître d’Ouvrage : Commune de Puidoux Architecte : Aubert Architecte SA Entreprise Générale Implenia Suisse SA

480


HELVETIA – Grancy/William Fraisse – Lausanne Maître d’Ouvrage : HELVETIA Assurances Architecte : Vernet Hogge Architectes SA Entreprise Générale HRS Real Estate AG

Participation à plusieurs foires d’exposition

Solutions d’ingénierie de pointe et avec une valeur rajoutée BIFF SA connaît toutes les réglementations en vigueur et adapte matériaux et détails de conception en fonction. Les projets qui demandent des mesures spéciales pour les façades sont les plus intéressants pour l’équipe d’ingénieurs car les solutions proposées apportent une véritable valeur ajoutée. C’est pour cette raison que BIFF SA développe suivant des projets OPAM (Organisme de Prévention de Accidents Majeurs) en utilisant des logiciels de calcul dynamiques pour assurer une résistance au feu et aux explosions. La physique du bâtiment, l’acoustique, l’optimisation de la lumière naturelle, la résistance aux intrusions ou la durée de vie sont quelques facteurs de l’analyse complexe dont les ingénieurs de BIFF sont les spécialistes. Projets en cours Reconnu comme expert, BIFF réalise de nombreuses expertises aussi bien pour les tribunaux que les assurances ou les particuliers. Les principaux domaines d’expertise couvrent les façades et toitures et en particulier, l’étanchéité, la perméabilité, les bris de verres, etc. Par ses expériences, ses spécialisations, ses compétences, ses connaissances, BIFF SA ne cesse de prospérer. Tous travaux confondus ce sont plus de 200 clients qui ont fait appel à eux en 2017. Si la clientèle est large, ce sont les architectes qui sont les plus grands pourvoyeurs de travail.

BIFF SA – LAUSANNE

Petit-Chêne 38 • CH-1003 Lausanne Tél. +41 21 601 83 23 • Fax + 41 21 601 83 24 info@biffsa.com

BIFF SA – GENÈVE

Rue de Monthoux 64 • CH-1201 Genève Tél. +41 22 786 89 20 • Fax +41 22 786 56 81 info@biffsa.com

481


GEOMOD INGÉNIEURS CONSEILS SA

L’interlocuteur de référence en modélisation numérique Société indépendante basée à Lausanne, GeoMod ingénieurs conseils SA a fait des calculs numériques de pointe dans le domaine de la géotechnique sa spécialité. Grâce à des outils de modélisation adaptés et riche d’une expérience de plus de 15 ans, elle est capable de fournir une aide à l’analyse, à l’optimisation, à l’étude de variantes et au contrôle des ouvrages du génie civil et environnemental. Un véritable centre de compétences qui intervient sur des projets riches et variés en Suisse romande.

Vortex, Chavannes-près-Renens : Losinger Marazzi et ses partenaires réalisent depuis mai 2017 les opérations de terrassement et de travaux spéciaux de l’infrastructure. Les couleurs illustrent les incréments de contraintes verticales transmises au sol par les pieux, sous l’effet de la future construction Maître d’ouvrage : Retraites Populaires Mandataires : Thomas Jundt SA, De Cérenville Géotechnique SA, GeoMod SA

482


Pont sur la Singine, cantons de Fribourg et Berne, construit en 1927. Les vecteurs illustrent les incréments de contraintes sous l’effet du passage d’un train. Maître d’ouvrage : SBB AG Mandataires : E. Rutimeyer (construction), IUB AG (études actuelles), GeoMod SA

Plus de 15 ans d’existence C’est en 2002 que Stéphane Commend et Françoise Geiser, tous deux actifs dans une société lausannoise de géotechnique et d’ingénierie, décident d’ouvrir une société indépendante entièrement consacrée à la modélisation numérique de pointe de problèmes géomécaniques. Si le pari de créer une telle entreprise spécialisée semblait risqué à l’époque, les nombreux mandats que GeoMod totalisent depuis en font aujourd’hui un interlocuteur de référence dans ce domaine. Basée à Lausanne, l’entreprise compte cinq collaborateurs dont Stéphane Commend à la direction opérationnelle et Françoise Geiser qui préside le Conseil d’administration. Une équipe à taille humaine complétée par un collaborateur établi à Zurich afin de développer l’activité de GeoMod en Suisse Allemande et un autre à Lyon en vue de la création d’une nouvelle entité en France. Un savoir-faire pour de nombreuses applications Depuis sa création il y a une quinzaine d’années, la modélisation numérique au sein de GeoMod a beaucoup évolué, parallèlement aux efforts de recherche et développement de l’entreprise mais aussi au développement de l’informatique et notamment du logiciel ZSOIL basé sur la méthode des éléments finis et qu’elle utilise de manière intensive. Une méthode permettant d’anticiper de manière globale bi- ou tridimensionnelle les déformations engendrées par la construction ou réfection d’un ouvrage en intégrant l’ensemble des composantes d’un projet. De quoi faciliter l’aide à la décision, le suivi, l’adaptation, le contrôle et l’optimisation de l’ouvrage en question en termes de coût et d’efficacité. Si GeoMod intervient principalement pour des mandats de dimensionnement de géo-structures, telles que des tunnels, tranchées couvertes, fouilles, fondations profondes ou superficielles, barrages, ouvrages portuaires, etc., elle développe aussi ses savoir-faire dans des domaines connexes, comme l’assainissement de glissements de terrain, la géothermie, ou encore la vérification au séisme de structures complexes (viaducs, échangeurs autoroutiers ou barrages). Sollicitée par des bureaux d’ingénieurs, pour lesquels elle travaille en sous-traitance ou des instances publiques comme les CFF ou l’OFROU, GeoMod se positionne également comme le partenaire d’entreprises privées souhaitant optimiser leurs projets dans le cadre de soumissions.

Vortex : Un projet phare Destiné à héberger quelque 1700 athlètes en 2020, Vortex est un complexe de logements qui, une fois les JOJ finis, offrira 1155 studios et appartements aux étudiants et collaborateurs de l’UNIL. Le bâtiment, situé à Chavannes-près-Renens, se caractérise par sa forme de couronne circulaire au semblant de tourbillon et a pour spécificité de se développer le long d’une rampe hélicoïdale longue de 2,8 kilomètres, ce qui représente une hauteur de 27 mètres. Un projet complexe compte tenu de sa géométrie mais aussi de la mauvaise qualité des sols. Contactée par l’entreprise Losinger Marazzi au moment de l’appel d’offres afin d’optimiser le système de fondation, GeoMod a contribué à comparer et évaluer différentes variantes jusqu’à orienter le constructeur vers une solution réalisable, statiquement vérifiée, efficace en terme de capacité portante mais aussi satisfaisante du point de économique. Un partenariat prolongé depuis que l’entreprise a remporté le mandat avec le développement de modèles plus poussés, en compagnie de l’ingénieur civil et du géotechnicien du projet, intégrant notamment le concept d’état limite de service et d’utilisation.

Projet « L’atelier », Plan-les-Ouates, 2016. Fouille étayée en terrain meuble. Les couleurs illustrent les déplacements horizontaux en cours de creuse (à gauche), et l’intensité des moments de flexion de service dans la paroi moulée (à droite). Maître d’ouvrage : Concordo Entreprise totale : Losinger Marazzi. Mandataires : De Cérenville Géotechnique SA, GeoMod SA

Tunnel du LEB à Lausanne (VD): galerie de raccordement au tunnel TRIDEL avec évasement, en vue de l’évacuation de matériaux d’excavation. Les couleurs illustrent le niveau de contrainte dans la molasse. Maître d’ouvrage : Chemin de fer Lausanne-Echallens-Bercher Mandant : Groupement GIT-LEB + (MPAIC SA) Mandataire : GeoMod SA

GeoMod ingénieurs conseils SA Epinettes 32 • CH-1007 Lausanne Tél. +41 21 311 34 30 info@geomod.ch • www.geomod.ch

483


GENÈVE – LAUSANNE – BERLIN

hervé de giovannini architecte

L’humain au cœur de chaque projet Fondé en 1984, l’atelier d’architecture De Giovannini SA regroupe actuellement 24 collaborateurs répartis entre ses bureaux de Genève, Lausanne et Berlin. Spécialiste reconnu dans le domaine de l’habitat, aussi bien social que pour des villas privées, ce bureau privilégie l’écoute et le dialogue avec ses clients pour des réalisations sur mesure et en totale adéquation avec les enjeux environnementaux actuels. Zoom sur la philosophie et les prestations de cet atelier avec son fondateur et administrateur, Hervé De Giovannini.

484


Quel est votre parcours ? Comment avez-vous fondé votre propre bureau ? Après avoir obtenu un diplôme ETS à l’école d’ingénieur de Genève, j’ai poursuivi mes études à l’EPFL à Lausanne et prolongé ma formation de trois ans d’assistanat à la chaire du logement. L’atelier a été créé en 1984 à Lausanne puis Genève en 1986. Dernièrement, nous avons également ouvert une antenne à Berlin. Pourquoi ? Tout simplement afin de développer le système coopératif sur ce territoire, qui en est déjà très imprégné, et favoriser l’émergence de synergies entre les bureaux des deux pays. De cette façon, nous sommes plus à même de prendre du recul face au processus de création, tout en puisant de nouvelles sources d’inspiration. Quels sont vos domaines de compétences et vos secteurs d’activité ? Principalement actifs sur Genève et le canton de Vaud, nous sommes spécialisés dans l’élaboration de projets liés au logement et à l’industrie. Nos compétences nous permettent de couvrir plusieurs domaines de l’habitat avec des réalisations comprenant aussi bien des logements sociaux et des coopératives d’habitation que des ensembles résidentiels ou encore des villas contemporaines qui rivalisent d’innovation et d’inventivité. Nous sommes aussi capables de travailler sur des projets industriels : l’atelier étant originaire de la Vallée de Joux, nous avons également réalisé quelques usines d’horlogerie ainsi que des bâtiments administratifs. D’où vous vient cet engouement pour la création de coopératives ? Dans les années 1990, pendant la crise immobilière, nous avons créé avec Christiane Layaz une coopérative d’habitation baptisée Jordils Moulin à Yverdon-les-Bains, sur un terrain qu’une grande banque nous avait mis à disposition. C’était le premier immeuble que je réalisais avec comme objectif l’habitat social. Le contact avec les futurs habitants, les budgets limités, la mixité des typologies et la mise à disposition d’espaces communs tels que le local à buanderie – qui présente l’avantage d’être situé au meilleur endroit de l’immeuble – m’ont amené à reconsidérer la manière de penser le logement. Forts de cette expérience, nous avons créé à Genève la coopérative Rhône-Arve qui compte déjà plusieurs réalisations dont une à la Jonction ou encore une autre – un bâtiment de 35 logements en coopérative – chemin de Terroux à Cointrin.

485


Comment voyez-vous le métier d’architecte ? Quelles sont les valeurs qui vous animent ? Au-delà des aspects pragmatiques liés à notre métier, l’architecte a, selon moi, un rôle éminemment social. Dans le cas du logement groupé par exemple, nous ne sommes pas là pour construire des appartements empilés les uns sur les autres mais plutôt pour créer des lieux de vie agréables, avec des espaces collectifs qui favorisent le vivre ensemble. Harmonie avec le site, utilisation de matériaux durables comme le bois, priorité donnée aux énergies renouvelables, création de zones de rencontre conviviales, ouverture sur la nature, valorisation des espaces extérieurs, etc. Tous ces éléments figurent au nombre des paramètres qui guident la création architecturale de notre bureau. Afin de répondre aux exigences du maître d’ouvrage, nous sommes à même d’offrir des solutions harmonieuses et durables dans le total respect des coûts et délais impartis. De Giovannini SA, c’est aussi une équipe de 24 collaborateurs. Pouvez-vous nous en dire davantage sur votre philosophie d’entreprise ? De formations et d’origines différentes, nous formons une équipe diversifiée et complémentaire. Chaque collaborateur est responsabilisé très rapidement afin d’acquérir une autonomie constructive lui permettant de suivre chaque projet de A à Z. A la clé, un suivi personnalisé pour le client qui n’a affaire qu’à un seul et même interlocuteur. Nous sommes, en outre, une entreprise formatrice puisque l’atelier a toujours formé des apprentis et reçoit souvent de jeunes stagiaires.

Zoom sur trois de vos dernières réalisations ASSURA « LES PLAINES » Le maitre de l’ouvrage et l’architecte ont souhaité réaliser un projet contemporain, privilégiant des espaces intérieurs et extérieurs généreux tout en construisant un volume compact. Le projet a obtenu le label Minergie, attestant d’une haute performance énergétique et valorisant le projet à long terme. La mise en place de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques contribue à l’objectif écologique souhaité par le maitre de l’ouvrage. Les 18 appartements sur 3 étages sont traversant (6x 4 pièces ; 3x 5 pièces). Les locataires profitent de larges terrasses ouvertes sur le lac et les Alpes et bénéficient de la nature environnante ainsi que d’un apport généreux de lumière naturelle. La typologie des logements s’articule autour d’un noyau central qui comprend les éléments de cuisine, une salle de bain, une salle de douche, et un dressing. De part et d’autre de ce noyau, les chambres au nord bénéficient de la tranquillité du quartier tandis que l’espace de vie au sud est prolongé par un vaste balcon. Les 6 appartements du rez-de-chaussée sont tournés vers le sud (5x 2 pièces ; 1x 3 pièces). La chambre et le séjour donnent accès à un petit jardin. Le noyau central comprend les éléments de cuisine, une salle-de-bain, un w.c. visiteur et un dressing. s

© Jérémie Morel

486


COPPET – JARDINS Le Plan de Quartier « Chemin des Jardins » a été la base de ce projet pour permettre le développement d’un secteur sensible entre localité et bordure du lac tout en préservant les qualités paysagères et patrimoniales. L’architecture et la volumétrie des bâtiments ont été particulièrement soignées afin de créer une intervention d’expression d’architecture contemporaine de qualité et de valoriser le caractère du lieu. D’esprit minimaliste tout en restant en harmonie avec le village de Coppet, l’architecture contemporaine des villas est fait un élément fort du projet. Le dialogue entre les volumes épurés contemporains et les finitions traditionnelles de la région s’intègrent dans ce quartier résidentiel. Les larges baies vitrées, présentes au rez-de-chaussée et au premier étage offrent une magnifique vue sur le lac et un apport de lumière naturelle généreux à l’intérieur des logements. Les volumes intérieurs sobres offrent des espaces généreux et ouvert sur les pièces de vie. s

s LES RIVES DE L’ORBE, VALLORBE La parcelle du projet se situe au sud de Vallorbe, sur un promontoire bordant la rive sud de l’Orbe, et domine la ville ainsi que le paysage de collines verdoyantes. Ce projet de logement prend place sur le site d’un ancien entrepôt de l’entreprise Jaquet SA. Les habitations sont constituées de trois volumes compacts dont le profil caractéristique est clairement visible depuis le cœur de Vallorbe, de ce fait, projet fonctionne comme un signal urbain connectant visuellement les deux rives. Les espaces verts aménagés entre chaque construction permettent une grande perméabilité et sont prolongés par un chemin en descente vers l’Orbe qui mène directement au centre et aux infrastructures sportives.

GENÈVE

hervé de giovannini

architecte epfl Rue de Malatrex 38 • CH-1201 Genève Tél. + 41 22 949 77 30 info@degiovannini.ch

LAUSANNE

hervé de giovannini

architecte epfl Boulevard de Grancy 8 • CH-1006 Lausanne Tél. + 41 21 616 59 14 info@degiovannini.ch

487


OCSA O CHARRIÈRE ARCHITECTES SA

La qualité, le soin du détail et la fonctionnalité pour des créations uniques Avec plus de 150 projets extrêmement variés réalisés depuis l’an 2000, OCSA prône délibérément une approche éclectique. Grâce à un management reposant sur la collaboration et l’échange, l’atelier conçoit chaque réalisation de façon unique, créative et judicieuse. Une philosophie à la source de son succès. Son directeur, Olivier Charrière, nous a reçu dans son atelier qui est un vrai bijou architectural.

488


Grisoni-Zaugg SA, centre administratif à Bulle

L’atelier O Charrière SA a été officiellement fondé en 2000, mais est le fruit d’une longue histoire, n’est-ce pas ? La structure est effectivement le fruit d’une longue histoire. Elle a été créée, dans un premier temps, par mon père, Roland Charrière, dans les années soixante. Je l’ai rejoint en 1992, lorsque j’ai obtenu mon diplôme EPF. Puis, j’ai repris une part de l’atelier au changement de millénaire. L’atelier a progressivement évolué. Au départ, nous ne participions jamais à des concours. Changer cette donne fut alors ma première mesure, et ce dès mon arrivée. Pour ce faire, il a fallu réorganiser l’équipe et employer des architectes. Nous avons ainsi gagné deux concours coup sur coup en 1997, ce qui a offert une nouvelle direction au bureau. En près de quinze ans, notre effectif a quasiment doublé, alors que le chiffre d’affaires annuel du bureau s’est multiplié par trois, et ce, à l’aide d’une profonde réorganisation de notre structure. Une de vos particularités est d’intervenir sur une large palette de projets. J’ai effectivement toujours privilégié la variété clients et des projets, tant en envergure qu’en type. C’est une philosophie de travail. Depuis l’an 2000, notre atelier a participé à la réalisation de plus de 150 objets, de toutes tailles et de genres très différents : bâtiments publics et privés, nouvelles constructions, agrandissements, transformations ou réhabilitations, interventions ponctuelles ou infrastructures régionales. Nous avons œuvré dans des domaines très variés, évitant délibérément toute spécialisation. Nous considérons qu’il n’y a pas de petite demande ou de petit client. Cette capacité d’adaptation est également un moyen de garantir une sécurité au plan économique.

Concernant votre approche architecturale, vous parlez d’« éclectisme assumé ». C’est-à-dire ? En effet, nous ne privilégions volontairement pas un matériau au détriment d’un autre. Nous utilisons tant le bois, le métal que le béton. Il en ressort une absence de « style » stéréotypé parfaitement assumée, qui résulte de la prise en compte, pour chaque projet, de quatre paramètres à chaque fois uniques : un Maître de l’Ouvrage, un programme, un site, un budget. Cela dit, notre approche reste tout de même contemporaine. Nous privilégions la simplicité, sans tomber dans le simplisme, tâche qui est finalement complexe. Une de nos particularités est de répéter des éléments à l’identique dans nos ouvrages, comme les fenêtres par exemple. Cela nous permet de pouvoir les étudier au mieux, mais aussi d’offrir l’esthétisme et la technique sans un coût trop important. C’est une de nos marques de fabrique.

Grisoni-Zaugg SA, centre administratif à Bulle

489


Votre management repose sur l’échange, la collaboration, mais également la formation. Aujourd’hui, OCSA est composé d’une vingtaine de collaborateurs. Dès 2011, je me suis entouré d’un team de direction de deux personnes : MM. C. Demierre et C. Jaquier. Ces derniers me secondent et gèrent l’opérationnel au quotidien. Il faut souligner que nous travaillons constamment en team par projet. Ainsi, un ouvrage est toujours le résultat d’une équipe. D’ailleurs, pour valoriser l’échange, notre bureau est conçu en open spaces ou demi open spaces. Une de nos priorités est également de favoriser la formation pour permettre d’assurer la relève. Ainsi, nous y participons pleinement en employant continuellement des apprentis. Actuellement, nous en comptons cinq dans l’équipe. Selon moi, l’apprentissage, suivi de la maturité professionnelle, permet de former d’excellents architectes avec un bon sens pratique. Autre particularité : notre équipe est composée d’un tiers de femmes, et ce à tous les niveaux de responsabilités.

Centre forestier et bâtiment de voirie à Villars-Tiercelin (VD)

Extension CO2, pavillon scolaire pour 4 salles de classe à Bulle

Glasson Miauton, bâtiment administratif et exposition à Bulle

Morand SA, halle de production à Enney (FR)

Ecole de musique, transformation d’un ancien bâtiment scolaire en école de musique à Bulle

490


Gruyère Energie SA, bâtiment administratif et halle de stockage à Bulle

Usine Swisspor Romandie SA, administration, halles de production et stockage - Châtel-St-Denis (FR)

Migros La Tour-de-Trême, centre commercial

Complexe rue de l’Europe, bâtiment multifonctions à Bulle (commerces, bureaux et services)

Le partenariat est l’un de vos mots d’ordre. Qu’entendez-vous par là ? Le partenariat commence, tout d’abord, par notre clientèle, dont une bonne part est fidèle et tend à revenir, ce qui est une marque de confiance. De même, nous avons sélectionné une entreprise générale avec qui nous tenons des rapports privilégiés. Avec cette dernière, nous avons créé un espace de discussion qui laisse place à l’architecture, ce qui est primordial. Une autre de nos particularités est de réaliser de nombreux projets en association avec d’autres bureaux d’architectes, pour des raisons de taille, mais aussi pour favoriser la confrontation d’idées et le dialogue. Parmi vos nombreux projets, lesquels sont les plus marquants ? Celui qui me vient directement à l’esprit est bien sûr le premier que nous avions gagné sur concours. Il s’agit du projet La Léchère, comprenant la construction d’une école primaire avec salle de sports à Bulle. Il y a également plusieurs bâtiments que je peux citer, comme les Bains de Charmey qui fut un objet très technique et complexe, mais aussi le bâtiment de la Migros à la Tour-de-Trême, réalisé avec un concept de code-barres sur la façade. Nous nous sommes d’ailleurs battus pour faire passer cette idée et cela est révélateur que l’architecture peut prendre place dans un centre commercial. Nous avons également conçu des projets d’envergure, comme l’usine Swisspor à Châtel-Saint-Denis, en association avec un bureau zurichois. Dans un tout autre registre, nous pouvons également mentionner le musée d’art bouddhiste à Gruyère, l’ancienne aumônerie et la chapelle de l’Institut St-Joseph, datant de la fin du XIXe siècle. Enfin, nous avons également de nombreux projets de villas à notre actif. Ce qu’il faut préciser, c’est que l’ensemble de ces projets sont le fruit d’un travail d’équipe.

OCSA o charrière architectes sa

Rue de l’Europe 12 • Case postale 2194 CH-1630 Bulle 2 Tél. +41 26 912 94 72 • Fax +41 26 912 01 50 info@oc-sa.ch • www.oc-sa.ch

491


ARCOS’ARRE ARCHITECTURE SA

Passion et expertise Créé il y a 25 ans, Arcos’Arre Architecture SA est un bureau à l’écoute de ses clients. Couvrant l’ensemble du métier de l’architecture, de la conception à la réalisation et fort d’une équipe à taille humaine, il offre un conseil sur-mesure avec à la clé des projets uniques. Zoom sur sa philosophie et sur quelques-uns de ses projets.

Chalet à Villars

492


Projet centres commerciaux-hôtel à Ollon

Halle industrielle à Ollon

Les origines Riche de 25 ans d’expérience, le bureau Arcos’Arre Architecture est le fruit d’un savant mélange entre le milieu de la construction et de l’architecture, représenté par Alain Audemars. Après un apprentissage de dessinateur en génie civil béton armé et de dessinateur en bâtiment, ce créatif dans l’âme, titulaire d’une Maîtrise de directeur de travaux, décide d’ouvrir en 1992 son propre bureau d’architecture. Si l’année 2009 voit l’arrivée d’un nouvel associé, c’est aujourd’hui seul aux commandes qu’Alain Audemars pilote Arcos’Arre Architecture SA. Un bureau composé d’une équipe aux compétences complémentaires, avec trois dessinateurs en bâtiment, deux secrétaires, un architecte EPFL et un directeur de travaux. Un panel complet de prestations Arcos’Arre Architecture SA est actif dans toutes les activités du secteur mobilier et immobilier, plus particulièrement étude, construction, achat et vente de tous biens immobiliers. Cet atelier se différencie par des partenariats judicieux ; coalitions qui lui procurent des avantages certains tant en terme d’élégance, de personnalité, d’innovation que de fonctionnalité mais également des avantages illimités tant par la taille ou la complexité de l’ouvrage. Actif aussi bien en construction neuve qu’en rénovation et transformation, il offre la gamme complète des prestations d’architecte, de la conception du projet, à la réalisation, jusqu’au suivi du chantier et à la direction des travaux. Il intervient dans des domaines aussi divers et variés que le logement, l’administratif, l’industrie, le commerce ou encore le secteur hôtelier. Grâce à sa grande connaissance du bâtiment, Alain Audemars réalise également régulièrement des expertises immobilières. L’architecture au service du client Depuis sa création, Arcos’Arre Architecture SA a construit sa réputation en introduisant les notions de service et de proximité à chacune de ses réalisations. Travaillant sur la base de rapport de confiance et de partenariat avec les maîtres d’ouvrage, ce bureau à taille humaine se veut disponible et à l’écoute de leurs attentes pour leur offrir un conseil sur-mesure et leur proposer les solutions les plus adaptées selon leurs objectifs et leurs envies en garantissant le respect de

leur budget. « Nous ne sommes pas là pour imposer un style mais pour interpréter les envies de nos clients et réaliser un ouvrage qui leur correspond et dans lequel ils se sentent bien », précise Alain Audemars. Afin de les aider à se projeter dans leur futur environnement, le bureau a décidé d’élargir ses compétences en créant en 2014 un département d’imagerie 3D avec un collaborateur formé à ce nouvel outil de modélisation. Une vision globale et intégrée de l’acte de construire Conscient de l’importance du milieu et du site dans lesquels s’inscrit chacune de ses interventions, Arcos’Arre Architecture SA travaille toujours à maintenir une harmonie entre le bâtiment, sa fonction et son environnement. Ces dernières années, le bureau a notamment particulièrement développé ses activités dans le domaine de la structure bois préfabriquée en intensifiant son partenariat avec l’entreprise Arcoswiss Sàrl, qui bénéficie d’une longue et précieuse expérience dans le domaine. Une technologie innovante aux multiples avantages, tant en termes de personnalisation, de fonctionnalité, de créativité et de tolérance sismique et qui rencontre aujourd’hui un franc succès en Suisse romande. Fort des compétences d’Alain Audemars, Arcos’Arre Architecture SA attache une attention particulière à une exécution technique soignée dans le moindre détail et au respect des délais et des coûts impartis.

Arcos’Arre Architecture SA

Place de Plaisance 2 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 723 29 17 info@arcosarre.ch • www.arcosarre.ch

493


Quand architecture rime avec passion, innovation et échanges L’atelier d’architecture Eleven, situé à Valangin, conçoit de nouveaux projets alliant esthétique, fonctionnalité et équilibre. Il est aussi particulièrement réputé pour ses rénovations et cette capacité à créer sans pour autant dénaturer. Une vision jeune et dynamique où l’humain est au centre des préoccupations.

Réfection d’enveloppe d’une halle de gym à Colombier

Rénovation d’immeuble d’habitation à Boudry

Création d’appartements à Peseux

494


Villa individuelle à Corcelles

Rénovation d’une villa à Neuchâtel

Un nouveau souffle architectural Créé en 2011 par Maeldan Even, architecte EPFL, l’Atelier Eleven Sàrl travaille principalement sur des projets dans la région neuchâteloise, mais aussi du côté de Château-d’Oex. Le bureau est composé d’une équipe de deux architectes passionnés, à la vision novatrice et audacieuse. Leurs premières réalisations ont d’abord été des rénovations et constituent encore aujourd’hui une part importante de leurs activités. L’optimisation des espaces, le travail sur la lumière et la recherche de points de vue sont au cœur des préoccupations de l’Atelier Eleven. Fort de son expérience dans le logement, l’atelier s’est vu progressivement confier de nouveaux projets de construction (immeuble d’habitation, villa individuelle, chalet, etc.) et a récemment gagné un concours d’architecture pour la construction d’immeubles d’habitation dans le Val-de-Travers. En parallèle de ces projets de logements, l’atelier travaille également à la rénovation et réhabilitation de site industriel. Une perception novatrice Grâce à leur petite structure, ces deux architectes peuvent pleinement s’impliquer dans tous leurs projets. Leurs rôles ne se limitent pas aux tâches les plus simples, ils sont présents des prémices du projet jusqu’à sa finalisation avec comme objectif principal de pouvoir répondre à toutes les demandes. Cette polyvalence leur confère un dynamisme qu’ils intègrent à chacune de leurs réalisations. Toujours à l’affût des nouvelles évolutions, visions ou techniques, l’atelier est particulièrement sensible à la problématique énergétique et attache une grande importance à intégrer à ses projets les notions d’écologie et d’économie. Optimisation des espaces, prise en compte de l’environnement existant, recherche des solutions les plus adaptées, le bureau fait preuve d’une réflexion poussée pour être le plus efficace possible. Il recherche sans cesse l’équilibre parfait qui permet de conjuguer technicité et esthétique. Cet atelier se distingue aussi par sa vision globale qui le pousse à réfléchir sur le long terme. Ainsi, il anticipe l’évolution et les différentes problématiques que le bâtiment pourrait rencontrer dans son futur, même éloigné. Dans cette

Immeuble d’habitation à Neuchâtel

même optique, l’atelier fait le choix de travailler en étroite collaboration avec des partenaires qui partagent cette même philosophie de qualité, d’optimisation et d’efficacité. L’importance de l’humain La taille de cet atelier lui permet d’être proche de ses collaborateurs et de ses clients. Toujours à l’écoute et disponibles, ces deux architectes favorisent l’échange, le partage et la discussion et placent le facteur humain au centre de leurs priorités. Pour chacun des projets qu’ils dirigent, c’est une relation de confiance qui s’établit entre eux, leur client et les différents prestataires impliqués sur le projet. Pour définir les besoins réels de leurs mandants, ils prennent en considérations leurs besoins, leurs habitudes de vie et leurs attentes et peuvent ainsi leur offrir un projet sur mesure qu’il leur correspond parfaitement. Cette philosophie alliée à sa méthode de travail portent ses fruits et font aujourd’hui le succès de l’atelier Eleven.

495


BETICA SA INGÉNIEUR CONSEILS

Le spécialiste des études techniques à Meyrin, Nyon et Sion Forte d’une expérience de 40 ans, Betica SA est active dans l’engineering du bâtiment, le chauffage, la ventilation, la climatisation, le sanitaire et l’électricité. Un bureau technique interdisciplinaire qui au fil des ans a su rester à la pointe de la technologie et des dernières innovations pour offrir le meilleur à ses clients. Bien Vivre vous présente ses prestations et sa philosophie.

496


Des origines à nos jours Betica SA c’est avant tout l’histoire d’un homme, celle d’Edmond Sauthier. Après un apprentissage d’installateur en chauffage, il se lance dans la technique du bâtiment, puis entreprend une formation complémentaire en hydraulique à l’école technique de Lausanne afin de se spécialiser dans le domaine. Un an plus tard, il crée le bureau technique Edmond Sauthier. Parmi les premières études qui lui sont confiées, celles de la Banque Populaire Suisse, la Rentestalt et deux immeubles de logement pour les constructions fédérales à Sion, la station de Thyon 2000, l’hôpital de Sion-Hérens-Conthey. Fort de son expérience, il décide d’ouvrir une nouvelle société : Betica SA, à Genève en 1977, Nyon en 1982 et Sion en 2000, en qualité de Bureau d’Etudes Techniques Ingénieurs Conseils et Associé, puis, avec un ami architecte, une société d’études intégrales incluant les études techniques, l’ingénierie béton et l’architecture. Depuis, l’entreprise s’est considérablement développée et compte aujourd’hui 32 collaborateurs, toujours en formation continue dans les nouvelles technologies. Renommée en Valais, Vaud et Genève, elle intervient auprès de clients établis en Suisse comme dans le monde entier. Une offre complète de prestations Fort d’une équipe jeune et dynamique composée d’ingénieurs, techniciens et projeteurs Betica SA valorise au quotidien ses talents dans la planification, la rénovation et l’optimisation d’installations techniques dans le domaine du chauffage, de la ventilation, du sanitaire et de l’électricité sans oublier son expérience dans les constructions Minergie. Depuis sa création, ce bureau technique interdisciplinaire a acquis une expérience qui lui permet de gérer des projets complexes de nature Champagny « One » Bâtiment administratif, St-Sulpice

La Tour Winterthur à la Défense, Paris

Domaine du Parc, Tour-de-Peilz

variée, dont des immeubles d’habitation, centres scolaires et commerciaux, EMS, crèches, hôtels, bains thermaux, hôpitaux, etc. Parmi ses interventions d’envergure, on citera celles pour le Globe de la Science et de l’Innovation «Expo 02» à Neuchâtel, l’hôtel Starlight à Genève, les bains thermaux à Val d’Illiez, l’ensemble Soret-Rod au Petit-Saconnex, Laboratoires de recherche produits pharmaceutiques à Genève la Tour Winterthur à la Défense à Paris qui compte 29 étages, l’immeuble Allianz Assurance à Paris également, le centre commercial Raduga à Saint-Pétersbourg d’une surface de 85 000 m2. 497


Proximité et expertise au service du client Au vu de son expérience, toujours à la pointe de la technologie, la Société Betica SA est régulièrement sollicitée par des mandants. Depuis sa création, elle a su rester en permanente évolution, mettant un point d’honneur à proposer ce qui se fait de mieux à ses clients. L’entreprise s’adapte sans cesse aux innovations et compte parmi les sociétés les plus performantes de la maîtrise de la technique du bâtiment. Privilégiant l’écoute et le dialogue, Betica SA travaille sur la base de rapport de confiance avec chacun de ses clients pour leur proposer les solutions les plus performantes et adaptées à leur projet. De la planification des installations en partenariat avec l’architecte, aux appels d’offres lancés auprès d’entreprises dont le sérieux et la fiabilité ne sont plus à démontrer jusqu’aux plans d’exécution et au contrôle durant le chantier, Betica SA les accompagne à chaque étape. Une philosophie d’entreprise valorisant l’humain Malgré ses 32 collaborateurs, Betica SA reste une société à taille humaine prônant des valeurs comme l’écoute, l’entraide et le partage. Donnant vie à de multiples projets, elle met l’accent sur le travail d’équipe de manière à créer des synergies dont bénéficient directement ses clients. Si le sérieux et le professionnalisme des salariés sont de rigueur, chacun travaille dans une Projet Les Thermes d’Hérémence (Maquette)

Therme Parc, Val D’Illiez

ambiance collégiale et bon enfant. Des collaborateurs fidèles dont certains sont dans l’entreprise depuis près de 30 ans. Betica SA est également une société formatrice, puisqu’elle accueille depuis toujours de nombreux apprentis. Une volonté formatrice aujourd’hui restreindre par l’âge avancé de M. Edmond Sauthier qui souhaite se retirer progressivement des affaires en s’assurant de laisser son entreprise dans de bonnes mains.

Les Terrasses des Mémises, Préverenges

498

Starling Hôtel, Genève


Suite « Mer de Glace », Nendaz Complexe hôtelier « Mer de Glace », Nendaz

499


ATELIER D’ARCHITECTURE ARCHIRIME SA

40 ans d’expérience à votre service Actif sur les cantons de Vaud et de Fribourg, le bureau d’architecture Archirime SA valorise ses savoir-faire depuis 1977. Fort de huit collaborateurs, il défend une architecture contextuelle et durable répondant aux objectifs du client. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré son fondateur, Bernard Rime.

500


Le développement durable est quelque chose qui vous tient particulièrement à cœur. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Nous mettons un accent particulier sur la recherche de solutions allant dans le sens du développement durable, et ceci de la conception à la réalisation de chaque projet. Les systèmes de chauffage sont étudiés de manière approfondie afin de réduire au strict minimum les émissions nocives. Quant aux matériaux de construction, de structure et de revêtements, ils sont soigneusement sélectionnés, en prenant en compte également toute la filière, de la production à l’application. Comment voyez-vous l’avenir du bureau ? Après plus de 40 ans de carrière, je songe à me retirer progressivement des affaires d’ici quatre à cinq ans. J’espère que certains col© MIRAGES photography laborateurs voudront continuer l’aventure. Pouvez-vous revenir sur les origines du Quoi qu’il en soit, je souhaite qu’il y ait une bureau ? Après quelques années de stage, j’ai créé en 1977 le transition en douceur. Je vais donc diminuer progressibureau Atelier d’architecture Bernard Rime à Charmey vement mon activité et déléguer à l’interne afin que cela avant de déménager à Bulle en 1983. Au départ seul, le se passe le mieux possible. bureau s’est développé progressivement pour atteindre aujourd’hui huit collaborateurs, dont un apprenti. C’est en 2008 que le bureau a pris sa raison sociale actuelle, moment auquel il a déménagé dans des nouveaux locaux. Quelles sont vos prestations et secteurs d’activités ? Nous réalisons l’ensemble des prestations usuelles d’un bureau d’architecte, de la conception à la réalisation, des plans d’aménagement et de détails au suivi des chantiers. Nous travaillons également comme entreprise générale avec une entreprise partenaire. Notre bureau est très diversifié et répond à des demandes extrêmement variées de construction et de transformation tant dans les domaines de l’habitation, du commerce que dans les bâtiments administratifs et publics. Au niveau des habitations, on peut notamment mentionner la construction par étapes d’un quartier de 13 immeubles locatifs à la Tour-de-Trême, issue d’un concours d’architecture que le bureau a remporté en 1994 et qui nous occupe encore ce jour. En Gruyère, nous avons transformé plusieurs bâtiments agricoles désaffectés en habitation et participé à la mise aux normes énergétiques et la modernisation de l’expression architecturale de villas et chalets. Nous avons également participé en consortium avec trois autres bureaux à la reconstruction de l’Hôpital de la Gruyère. Quelle est votre conception de la bonne architecture ? Une bonne architecture est une architecture qui correspond aux besoins et attentes du client. Nous sommes là pour l’écouter et traduire de manière spatiale et fonctionnelle son programme. Le bien-être des occupants est essentiel comme le lieu et l’environnement dans lesquels s’inscrivent chacune de nos réalisations. Nous n’avons pas de « style » particulier mais valorisons une architecture plutôt contemporaine valorisant notamment le bois, un matériau que j’apprécie particulièrement.

Villa familiale

Projet d’un immeuble d’appartements en PPE

Atelier d’architecture ARCHIRIME SA Route de la Pâla 11 • CH-1630 Bulle Tél. +41 26 912 24 44 info@archirime.ch • www.archirime.ch

501


DSSA INGÉNIEURS CONSEILS SA

Crédit Suisse Bel-Air, Genève

Bain Bleu, GE © D.Leuba

Supsi, Mendrisio © BassiCarella

Supsi, Mendrisio © BassiCarella

504


Changement Après 25 ans passés à diriger la société dssa Dumont Schneider SA, Roger Dumont transmet les rênes à Daniel Fleury et Thomas Durante tout en prenant la présidence du Conseil d’Administration de DSSA Ingénieurs Conseils SA. Le changement de nom est une évidence, tout comme l’est la passation à deux ingénieurs dynamiques, motivés et soutenus par leur, désormais, ancien patron. Celui-ci se réjouit de pouvoir soutenir les nouveaux associés, de leur apporter son réseau, son expérience technique et managériale. Le fait qu’il soit membre actif de la SLG – Association Suisse pour l’Eclairage qui travaille beaucoup autour de la LED, qu’il soit expert pour la formation dans les différents domaines de l’électricité et qu’il anime des séminaires de formation lui permet d’être toujours à la pointe et ainsi de transmettre son savoir aux nouveaux propriétaires de DSSA. EMS Vandelle, Versoix GE Evolution Daniel Fleury et Thomas Durante travaillent dans la société depuis respectivement 5 et 20 ans et ils ont à cœur de suivre la ligne de leur prédécesseur. Cette ligne est celle qui leur permet de mettre au niveau de tout un chacun, les compétences les plus pointues dans les domaines des énergies renouvelables, de l’éclairage, de la sécurité électrique et de l’assainissement des concepts techniques en électricité. Avec DSSA, les clients ont ainsi à leur disposition tout un panel de connaissances pour initier et suivre les projets dans les domaines du logement, des locaux administratifs, de la banque, de l’hôtellerie, de l’industrie etc. L’équipe de direction est très complémentaire avec M. Fleury responsable de l’administratif, de la communication et du soutien aux chefs de projets et M. Durante assurant le suivi technique des travaux en amont et sur le terrain. M. Dumont restant à leur disposition pour les conseiller dans cette transition. Formation La formation et le suivi de l’évolution du métier restent des sujets qui continueront à être mis en avant; des apprentis sont toujours régulièrement formés dans l’entreprise afin d’assurer la relève, ainsi que par la formation de techniciens ES. L’implication tant de Roger Dumont que de Daniel Fleury au sein du comité de l’ABTIE (Association des Bureaux Techniques d’Ingénieurs en Electricité) permet de suivre les changements dans la branche. Expérience DSSA Ingénieurs Conseils a une grande aptitude à répondre aux demandes variées et est connu pour proposer des solutions innovantes : logements, hôpitaux, hôtels, banques, industries ont des besoins très différents et ne peuvent la plupart du temps pas interrompre

BCFWS, GE

BCFWS Installation technique, GE

leurs activités pendant les travaux. L’expertise de DSSA, son expérience et sa longue pratique permettent de garder un site en exploitation pendant la durée des travaux, d’éviter les coupures de courant ce qui est un atout de taille particulièrement pour les secteurs bancaires et médicaux. Exemples de solutions innovantes, la mise en évidence de la façade « moucharabieh » du bâtiment Bain Bleu Hammam & SPA sur le site de Genève Plage, par un éclairage LED, l’intégration architecturale des installations électriques dans un bâtiment protégé (bâtiment Concorde), ou encore l’adaptation de la distribution électrique ainsi que des moyens de secours d’un site biotechnologique hautement sensible et n’autorisant aucune coupure de courant (Covance).

DSSA Ingénieurs Conseils SA

Chemin du Pont-du-Centenaire 109 CH-1228 Plan-les-Ouates Tél. +41 22 308 45 45 Succursale de Fribourg Route de la Bruyère 7 • CH-1564 Domdidier Tél. +41 78 826 05 65 info@dssa.ch • www.dssa.ch

505


RATIO BOIS SÀRL

Le bois pour marque de fabrique Depuis 2009, la société Ratio Bois Sàrl est spécialisée dans toutes les prestations d’ingénierie civile liées aux constructions en bois. Marcel Rechsteiner et Samuel Ballif, fondateurs, croyaient en ce matériau en plein essor, toujours plus utilisé et mieux reconnu. Et, pour bien le connaître, ils savaient que le futur se conjuguerait avec lui.

Ecole Rudolph Steiner à Bois-Genoud – Crissier Architecte : Localarchitecture Sàrl

506


Une confiance dans le bois qui n’est pas née par hasard Marcel Rechsteiner et Samuel Ballif ont chacun suivi des formations et étudié dans des écoles spécialisées dans les métiers du bois comme celle de Bienne. Forts de leurs diplômes, ils travaillent au sein de la même société mais comprennent rapidement que pour faire avec plus de liberté ce qu’ils aiment, ce en quoi ils croient profondément, ils doivent voler de leurs propres ailes. En 2009, ils créent Ratio Bois et par la même occasion reviennent sur « leurs terres » vaudoises. A cette époque, le bois n’est encore utilisé que sporadiquement pour des ouvrages emblématiques plus importants que des constructions individuelles. Pour autant, ils en connaissent tous les avantages et savent qu’avec lui on peut réaliser des choses aussi belles que performantes. Fervents défenseurs du marché de proximité, ils sont convaincus que non seulement il faut privilégier le recours à une matière première indigène qui existe en abondance, mais que, de plus, il faut en favoriser la transformation par des entreprises locales ou régionales. Petite équipe, pas à pas, ils montrent leur efficacité, leur régularité, leur sérieux et leur compétences et parviennent à fidéliser une clientèle régulière et exigeante ! Quel est leur quotidien ? Ratio Bois travaille à 60% pour des architectes et des entités publiques et à 40% en sous-traitance pour des bureaux d’ingénierie qui n’ont pas de compétences en matière de bois ou pour des entreprises de charpente qui n’ont pas d’ingénieur en leur sein. Pour les mandats publics et les ouvrages d’architectes, ils effectuent les prestations complètes normalisées d’ingénierie, offrant leurs compétences pour les phases d’étude de projet, d’appel d’offres, d’exécution du projet et de suivi des travaux, alors que pour les mandats effectués en sous-traitance, ils apportent un soutien ponctuel en réponse aux demandes spécifiques de leurs mandants. A ces prestations s’ajoutent encore la réalisation d’expertises de constructions existantes ainsi que la participation à divers concours pluridisciplinaires. Leur savoir-faire, dans les domaines du bois et des constructions mixtes « bois-acier » et « bois-béton » les amène à concevoir des structures porteuses et des compositions d’éléments fabriqués en bois répondant aux sollicitations statiques et sismiques tout en respectant les exigences imposées de confort d’utilisation et de consommation énergétique, notamment. En outre, afin de simplifier les relations avec les différents maîtres d’ouvrage, ils collaborent avec des bureaux partenaires pour offrir en complément de leurs prestations, celles liées au génie civil (terrassement, béton armé, etc.)

Transformation d’une maison vigneronne à Môtier Architecte et photos : © atelierpulver architectes sa

Pavillon d’accueil du zoo de la Garenne – Le Vaud Architecte : Localarchitecture Sàrl

Halle de production avec bâtiment administratif et logements Atelier d’architecture Brodard & Billiaert SA

Aujourd’hui et demain Perfectionnant en permanence ses connaissances par le biais de formations continues, le personnel de Ratio Bois se fait fort de rester à la pointe de sa profession pour continuer à évoluer efficacement dans un milieu en perpétuel progrès dans lequel se côtoient la construction d’immeubles de trois à six niveaux, d’écoles, de salles polyvalentes et de spectacle, de halles industrielles et la rénovation de bâtiments classés.

Ratio Bois Sàrl Cuarny – Ecublens – Villeneuve

Villa d’architecte Architecte : envar sàrl

Rue de Bassenges 4 • CH-1024 Ecublens Tél. +41 21 960 46 06 www.ratio-bois.ch

507


BUREAU D’ARCHITECTURE ET ESPACE D’ART CONTEMPORAIN

Art-chitecture ! Diplômée de l’EPFL en architecture, Catherine Prélaz a, quelque part, revisité son métier, en l’associant avec des gênes familiaux dont elle a hérités, l’esprit artistique et la précision scientifique. Quand on conjugue les deux, la pensée, l’approche, la philosophie marquent la différence. Un univers à part, pour des réalisations empreintes du sceau de la diversité.

508


Diplômée et enseignante Dès son diplôme obtenu auprès de la célèbre institution lausannoise, EPFL, Catherine Prélaz s’y retrouve 6 mois plus tard à enseigner. Durant plusieurs années, elle donne des cours sur la composition et la construction dans l’architecture, puis sur l’esthétique dans l’art en général. Pour ce faire, elle reçoit une formation d’un spécialiste de l’histoire de l’art. De front avec cette activité, elle créée sa propre société pour réaliser des projets importants puisqu’elle ne souhaite pas se borner à des maisons individuelles mais au contraire utiliser ses connaissances et compétences pour des réalisations de taille. Elle gagne un concours national et se retrouve, toujours en restant enseignante, à réaliser, des « chantiers complexes » comme elle les aime. L’architecture en liberté Ne voulant pas être cloisonnée, estampillée spécialiste de..., Catherine Prélaz touche à tout et surtout mène de A à Z un ouvrage de l’enveloppe extérieure à l’intérieur. Usines, pharmacie, logements, immeubles, bureaux, pour chaque projet, elle écoute, entend les demandes et sait les optimiser pour satisfaire les attentes des clients. Présente sur chaque chantier, elle contrôle tout et sait aussi faire démolir quand l’entreprise ne répond pas aux plans longuement revus et corrigés. Les clients qui font appel à ses services savent qu’elle leur donnera le meilleur et s’investira pleinement. Pour exemple, une pharmacie, dont elle a totalement revu l’architecture intérieure par un modernisme inattendu pour ce type de commerce. Elle a su y apporter une convivialité, optimiser l’espace pour plus de fluidité. Le résultat attendu est là grâce à son savoir faire et la confiance qu’on lui a octroyée. Chaque projet est différent. Seule la ligne

directive ne diffère pas. Ecouter, proposer, débattre, finaliser, avoir cette confiance du client qui lui est nécessaire, et lancer les travaux. Tout est fait dans le respect et l’éthique de son métier d’architecte. D’autres chantiers peuvent voir le jour sur un coup de cœur. Après une rencontre insolite avec des propriétaires d’une petite maison en Algarve, au Portugal, elle a, en 3 phases de travaux distinctes, fait un agrandissement, repenser et créer un espace extérieur convivial et accueillant puis organiser la construction et la vie autour d’une piscine. D’une simple maison de village, elle a su en faire un lieu empreint de modernité, de fonctionnalité, d’élégance où il fait bon vivre. Là encore la confiance a beaucoup jouée.

509


L’art, une histoire de famille Le parcours de Catherine Prélaz est différent de ce que l’on connaît dans le monde de l’architecture. L’art y a sa place. Elle l’enseigne. Sans s’en douter, elle va y « plonger » pleinement grâce à une élève qui lui montre des tableaux qu’elle aime peindre en dehors de sa scolarité. Admiratrice de son travail, en l’exposant en 2004 dans son bureau d’Apples, c’est le démarrage de l’espace d’art contemporain. Les invités adhèrent. Catherine Prélaz n’en reste pas là. Création d’une bourse d’étude par la vente d’œuvres d’art, réalisation en peinture de panneaux de décors pour deux pièces de théâtre ainsi que la scénographie, tout est succès. Elle veut aller encore plus loin en donnant leur chance à des artistes de talent. En 2013, elle créé, à l’occasion d’une exposition, son premier livre lié à cette dernière, « l’art en questions », le début d’une collection qu’elle édite. Elle le réalise de A à Z, pour la mise en page et le graphisme. Les expositions se succèdent avec autant de variété de sujets et d’ambiances qu’il y a d’artistes et toujours le succès au niveau des ventes. Certains font florès et se retrouvent, aujourd’hui, à être exposés à l’ONU, à Genève, comme Bernard Gachet et ses magnifiques croquis de voyages.

510


Son propre concept artistique Etre connue et reconnue pour son travail d’architecte, faire ses preuves dans l’enseignement, repérer l’artiste de talent, tout ceci pourrait résumer son quotidien. Mais quand on a un gène d’artiste en soi, les choses peuvent aller plus loin. L’art n’est pas toujours ce que l’on croit, il peut naître par le plus pur des hasards, en lisant un journal au soleil ! Ainsi voit le jour, le Prélazotype© ou le discours de la transparence. Fidèle lectrice de la presse et plus spécialement du Temps, Catherine Prélaz s’est amusée à mettre des pages de son journal face au soleil contre une vitre. De là, elle a remarqué, qu’en certains cas, une photo sur la page de devant et une autre au même endroit sur la page de derrière pouvait donner vie à une troisième image, inattendue, non calculée et qui avait un sens artistique. De ces pages, qu’elle ne quête pas au quotidien mais remarque au gré de ses lectures, elle en fait des photos puis des tirages à différents formats sans rien retoucher. Un premier livre consacré à cette forme d’art qu’elle a inventée et protégée a été édité et a rencontré un grand succès, un deuxième est en préparation. Et demain ? De l’architecture, des expositions d’artistes qu’elle sélectionne avec soin, des cours de temps à autres, le développement de son concept Prélazotype©, son travail se démultiplie à sa plus grande satisfaction. Elle peut compter sur son compagnon, Jack Desarzens, pour la soutenir dans toutes ses activités. Point commun à chacune de ses facettes, elle s’investit pleinement et va jusqu’au bout des choses.

CATHERINE PRELAZ ARCHITECTE EPFLSIA

ESPACE D'ART CONTEMPORAIN

ROUTE DE BIERE 5 1143 APPLES TEL: 021 800 00 46

Bureau d’architecture et Espace d’art contemporain

Route de Bière 5 • CH-1143 Apples Tél. +41 21 800 00 46 www.cPrelaz-architecte.com

511


TAD INTÉGRATION SÀRL

Avenue Cardinal Mermillod 36 • CH-1227 Carouge GE Tél. +41 22 301 34 10 • info@tad.swiss www.tad.swiss • www.tadintegration.ch

L’expérience au service de la qualité TAD Intégration est une entreprise suisse spécialisée dans l’intégration de technologies. Image, son, automation, affichage dynamique, gestion d’éclairage architectural, traitement acoustique ou encore vidéosurveillance intelligente, cette société forte de plus de 25 ans d’expérience offre un savoir-faire de qualité et une vision novatrice de l’intégration. Bien Vivre est allé à la rencontre de son directeur Gérard Tran, un professionnel passionné dont la renommée dépasse les frontières helvétiques. Portrait.

Concept ART : Affichage image

Concept ART : Rideau Transparent & opaque

Concept ART : Affichage image & Mapping video

TAD Intégration apporte son expérience d’intégration de technologies au Marketing Digital et se veut être un vrai partenaire avec les plus grands spécialistes de ce secteur. Le Concept ART « Affichage image et Rideaux Transparent » créé par TAD Intégration est unique et idéal pour des créations de design d’intérieur de cloison transparente, opaque et lumineuse, de projection d’images vidéo sur une cloison vitrée à la place d’un téléviseur mural. Les lieux d’applications sont nombreux : pièce de vie, vitrine de magasin, hôtel, restaurant, hall d’accueil, banque et musée. Ce concept fonctionne aussi avec une diffusion sonore transparente, produite au travers d’une cloison vitrée ou Plexiglas. Autre présentation unique : la vidéoprojection multi-zones « Mapping Video » à partir d’un seul petit projecteur laser (Eco-énergie) en forme de spot pour votre intérieur ou dans une vitrine de magasin pour visualiser une collection de vêtements ou de bijoux. En démonstration dans son showroom sur rendez-vous. 512


Une entreprise suisse et dynamique Créée par Gérard Tran, un intégrateur passionné reconnu par tous pour son professionnalisme, son savoirfaire et ses multiples réalisations créées au cours de ces 25 dernières années, TAD Intégration se veut novatrice et sensible aux dernières avancées technologiques qui pourraient être bénéfiques à ses clients. Basée à Genève, cette entreprise suisse rayonne à l’international et possède à son actif de nombreuses réalisations de plus ou moins grande envergure. Résidentiel, professionnel, magasin de luxe, hôtellerie ou encore yachting, son champ d’activité est large et varié pour des intégrations réussies de la plus simple à la plus complexe. Son magasin-showroom composé d’un bureau d’études et d’un espace dédié à l’accueil et la présentation de concept et matériel high-tech, est un lieu de rencontre où le professionnel peut conseiller, expliquer et faire découvrir à chacun les meilleures solutions technologiques en fonction de ses besoins réels. Fière de son identité et de ses origines, cette entreprise prend à cœur de collaborer avec des artisans et professionnels de la région et met tout en œuvre pour garantir des partenariats solides avec les fabricants et distributeurs suisses et européens. TAD Intégration est présent dans tous les salons d’exposition et les rencontres de professionnels, acteurs des évolutions technologiques. Dans chaque discipline, TAD Intégration s’investit dans les formations et décroche les certifications nécessaires. Intégrateur : Qu’est-ce que c’est ? L’intégrateur de technologies est un professionnel au service de l’exigence, de l’innovation et du design qui crée et trouve les solutions adaptées pour l’intégration et l’interfaçage des systèmes techniques. Il travaille en transversale de tous les autres corps de métier car il définit avec le client, l’architecte ou le chef de projet, le cahier des charges pour chaque domaine de réalisation tel que l’infrastructure de câblage courant faible, la gestion et l’interfaçage regroupant la domotique (ouvrants, éclairages, fluides), la sécurité d’accès-vidéosurveillance, les systèmes multimédias & audiovisuels et les intégrations diverses. Faire confiance à TAD Intégration c’est garantir une installation de qualité, efficace et design ainsi qu’un suivi personnalisé et les conseils avisés d’experts.

Le Lighting : depuis 15 ans, les produits d’éclairage à LEDs ont bien évolués nous donnant de multiples solutions d’éclairages. Grace à la gestion domotique, il est important de considérer avant tout achat du type d’éclairage désiré et des ambiances personnalisées à créer

TAD Intégration représente le savoir-faire des systèmes HauteFidélité LINN: qualité de fabrication, design, fonction Space Optimisation, interface d’utilisation intuitive, playlist audio et contrôle multi-zones. www.linn.co.uk

Chalet Courchevel 1850

Salle de cinéma privée – Genève

TAD Intégration crée des expériences sans limites dans l’intégration des technologies designs, en particulier dans l’aspect de transparence

Salle de cinéma privée – Parc Monceau Paris

513


Zoom sur cinq secteurs d’activité porté vers l’avenir L’automation & Domotique pour tous ! Les technologies sont de plus en plus utiles au quotidien au bureau comme à la maison, alors il est nécessaire que leurs utilisations soient simples, intuitives et adaptées pour tous. TAD Intégration vous propose des produits professionnels évolutifs et programmés à vos besoins, pour l’utilisation des systèmes Audio, Vidéo, Multimédia, Réunion collaborative, Sécurité-vidéosurveillance, Eclairage, Ouvrants (stores, rideaux), Régulations fluides. La vidéosurveillance intelligente au service de : – La sécurité pour tous, c’est la tranquillité au quotidien avec des outils évolués et les conseils d’experts. Un large choix de caméras et visiophones répondra aux attentes de chacun. – La surveillance d’aide à la personne, nous mettons à votre disposition les moyens de contrôle et de visualisation de vos caméras sur différents supports tels-que téléviseur, tablette, smartphone et ordinateur. TAD Intégration présente un système intégré de surveillance bébé qui facilite la vigilance des parents. – La surveillance analytique pour des applications dans les lieux recevant du public : administration, musée, magasin, hôtel, restaurant, hall d’entreprise, banque. La salle de réunion collaborative est une nécessité pour mieux communiquer avec les outils numériques sécurisés et efficaces, partagez entre collaborateurs vos travaux en toute simplicité ! Le traitement acoustique TAD Intégration est acteur de nombreuses réalisations de salles audiovisuelles. Forte de ses expériences, elle établit un partenariat avec le fabricant Caimi pour créer des projets de panneaux acoustiques fiables et designs, s’intégrant facilement dans les milieux où l’environnement sonore est capital pour la santé : habitation, bureau, restaurant, hôtel, transport... La communication digitale TAD Intégration est le premier en Romandie à mettre en œuvre la dernière innovation d’un écran Tv transparent LG en associant de l’automatisme, du graphisme vidéo, du son et de diffuseur olfactif. Cette innovation vient booster la créativité du Marketing Digital. En démonstration dans son showroom à Genève pour tous les professionnels de vente désirant créer de nouvelles ressources publicitaires.

TAD Intégration à travers ses réalisations 1. Intégration de caméras de vidéosurveillance sur un yacht Sur un yacht à moteur et voile de 58 mètres de long, l’objectif était d’intégrer des points de caméras 360° pour la navigation sur les mâts avant-arrière et dans la salle des machines. Ce système permet au Capitaine et ingénieurs de surveiller avec rapidité et précision les différentes anomalies possibles. Les images sont mises à disposition du propriétaire avec une diffusion en direct DigitalMédia dans toutes les pièces et le contrôle est fait à partir d’écrans tactiles Crestron. Il peut ainsi profiter de la vue de la mer et des explorations à travers des écrans Ultra HD. Une réalisation très complexe qui a nécessité plusieurs jours d’installations par des techniciens très qualifiés suspendus aux mâts.

Caimi Mitesco

Caimi Flap - www.caimi.com

Ecran transparent – Affichage dynamique vitrine – marketing digital

Chambre invité

Salle des machines

514


Owner’s bedroom Kitchen Security cctv 20‘‘ Touch screen

Kitchen Lighting Tv 7‘‘ Touch screen

Cameo Keypad Crestron engraved with backlight

2. Réalisation de la totalité des intégrations technologiques dans un hôtel particulier L’entreprise était chargée de l’ensemble des intégrations de home technologies pour un hôtel particulier somptueux situé à Paris, face à l’Arc de Triomphe. Un bâtiment

3. Intégration complète d’un complexe dans une île privée En 2012, le propriétaire de l’ile Calivigny a donné l’exclusivité à TAD Intégration pour réaliser les études et installations des systèmes high-tech dont la distribution téléréseau-satellite de l’île et la coordination sur place avec les menuisiers de la fabrication d’une grande partie des mobiliers intégrant des lifts TV, projecteurs et matériels audiovisuels. Après trois mois de travaux d’intégrations sans relache, nous avions réussi un challenge digne de la meilleure équipe suisse car tout était fonctionnel ! Il faut aussi souligner que 90% des équipements étaient partis de la Suisse pour ensuite être chargés dans un container au Havre puis acheminés par la mer durant un mois. Cette île est une beauté pour y passer des vacances réussies car en plus des services VIP, vous avez à votre disposition des systèmes de divertissement high-tech et disposez d’un débit internet sur Fibre Optique de 100MB. L’île comporte 6 sites de batiments composés de 25 Suites Guest, 36 Appartements Staff et de

rénové avec le concours d’un architecte belge réputé Sefik Birkiye. TAD Intégration a déposé une demande de prix pour les Awards 2017 dans les catégories Best Integration Home, Best Lighting Application, Best User Experience et Best Innovative Solution Experiences.

nombreux espaces de vie et de détente : Salons, SAM, Cuisines, Terrasses, Jacuzzi, Massages Piscines, Tennis, Terrain de foot, Jet ski, Bateau pêche, Plages... www.calivigny-island.com

ACCES AU MAGASIN SHOWROOM : Depuis le Centre Commercial Carouge Prendre les ascenseurs pour le 2e étage Suivre les pancartes TAD INTEGRATION 2 Parkings Centre Commercial Carouge : sous-sol et extérieur Station Tram : Armes (12, 18) – Station Bus : Fontenette (11, 21) OUVERT : lundi à vendredi – 9 h à 12 h et 13 h à 18 h

515


CONSTRUCTION

Des professionnels de confiance

© SIA

517


INTERVIEW

JACQUELINE DE QUATTRO

Département du territoire et de l’environnement

« La transition énergétique est un cheminement difficile, mais nécessaire pour l’avenir »

L’énergie et l’environnement, sont les thématiques phares de cette législature pour Jacqueline de Quattro, Conseillère d’Etat en charge du territoire et de l’environnement. Transition énergétique, qualité de l’air, gestion du territoire, la Ministre a répondu à nos questions.

La restauration des bas marais fait partie des mesures urgentes voulues et soutenues par et l’Etat de Vaud pour assurer la conservation de la biodiversité © Olivier Rychner

518


Le Canton de Vaud a défini une liste de 12 plantes envahissantes à gérer de manière prioritaire © Jean-Bernard Sieber

La stratégie énergétique 2050 a été plébiscitée à 73,5% par les Vaudois en mai 2017. Un record national. Votre réaction ? Les Vaudois ont plébiscité une stratégie que le Conseil d’Etat a toujours soutenue en étant un vrai acteur du changement. Le résultat fut donc une très grande satisfaction pour moi. L’enjeu de cette stratégie est important, puisque l’objectif est de permettre à notre pays de se passer de l’énergie nucléaire. Dans le canton, nous dépendons de l’atome pour près d’un quart de notre consommation d’électricité. Le défi consiste donc à réduire puis à éliminer cette accoutumance grâce au développement des énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique. Que l’on parle de l’éolien, de l’hydraulique, du photovoltaïque ou encore de la géothermie, leur essor est un challenge considérable, mais aussi un formidable levier de croissance en termes économiques et donc d’emplois.

Point presse de la conseillère d’Etat aux Diablerets dans le cadre de la protection des bas-marais © Philippe Racine

Celle-ci vise un tournant vers une Suisse sans énergie nucléaire. N’est-ce-pas trop ambitieux ? Comment satisfaire les besoins en énergie dès lors ? La transition énergétique est un cheminement difficile, mais nécessaire pour l’avenir de notre pays. Sa réussite passera également par l’économie d’énergie. N’oublions jamais que la meilleure énergie est celle que nous n’utilisons pas. Nous avons anticipé la transition énergétique dans le canton de Vaud en nous dotant d’une loi cantonale sur l’énergie pionnière en Suisse. Celle-ci impose, par exemple, à tout nouveau bâtiment de couvrir 20% de ses besoins en électricité par le biais du renouvelable. Nous avons également lancé en 2012 un programme 100 millions de subventions pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelable qui a, entre autres d’ores et déjà, permis la rénovation de 1600 bâtiments et le remplacement de plus de 400 chauffages électriques. Vous misez notamment beaucoup sur l’éolien. Pourquoi un tel choix et comment décider de l’implantation des parcs ? Le Conseil fédéral attend du canton de Vaud qu’il fournisse 25 à 35% de la production éolienne suisse. Il a ainsi validé la planification éolienne vaudoise, incluant 19 parcs. Le potentiel de production équivaut à près de 25% de la consommation vaudoise d’électricité et correspond donc proportionnellement à l’énergie de source nucléaire consommée dans notre canton. C’est donc un choix cohérent. Les opposants utilisent cependant toutes les possibilités de recours existantes et les projets éoliens n’avancent que lentement. Dans ce contexte difficile, dans lequel paradoxalement la Confédération elle-même est parfois un frein, les porteurs de projets – le secteur privé et les communes en tête – font preuve de persévérance et de patience. Ils s’appuient sur une vision à long terme que le Conseil d’Etat ne peut que saluer. 519


L’état de Vaud a mis en place une politique intégrée de l’eau. Celle-ci porte autant sur la lutte contre les micropolluants que sur la renaturation des cours d’eau © Denis Rychner

Certains dénoncent une atteinte à la protection de la nature. Que leur répondez-vous ? On ne peut pas à la fois sortir du nucléaire et laisser les paysages vierges de toute atteinte. Un parc de turbines a nettement moins d’impacts environnementaux qu’une centrale nucléaire. Il sera cependant compliqué d’appliquer la Stratégie 2050 si la population refuse l’idée que l’on dresse des éoliennes dans leur champ de vision. La protection de notre environnement ne doit pas devenir un obstacle au progrès, mais une source d’amélioration de la qualité de vie des Vaudois, qui passe aussi par la production d’énergies renouvelables locales et propres, notamment l’hydraulique, le solaire, l’éolien, la biomasse, le biogaz ou encore la géothermie.

Dans son programme de législature, le Conseil d’Etat a inscrit la nécessité de mettre en oeuvre un plan d’action en faveur de la biodiversité. La régénération des biotopes d’importance nationale est une des mesures prévues © ARC

520

Autre axe d’action : l’optimisation énergétique des bâtiments. Quelles sont les mesures mises en place ? Les bâtiments consomment près de 50% de toute l’énergie utilisée en Suisse, selon l’Office fédéral de l’énergie ! Nous avons donc introduit le certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB), qui est obligatoire par exemple lors de la vente d’un bien immobilier. Par ailleurs, l’un des volets de l’ambitieux programme 100 millions de soutien pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables porte sur l’aide à des équipes de recherches des Hautes écoles situées dans le canton de Vaud. Par son biais, nous soutenons plusieurs projets, notamment de stockage d’énergie intermittente (solaire, éolien). Dans ce domaine, nous venons ainsi de lancer un programme de subventionnement de piles de stockage de l’énergie photovoltaïque. D’après de récents chiffres, en dix ans la qualité de l’air s’est largement améliorée dans le canton. Pourtant des progrès restent encore à faire. Pouvez-vous nous en dire plus ? La qualité de l’air est une thématique hautement stratégique tant elle contribue à la qualité de vie et au développement durable. Lutter contre la pollution atmosphérique est un défi que le canton de Vaud a relevé jusqu’ici avec succès. Cette pollution a reculé sur l’ensemble du territoire vaudois, nous y constatons en effet une diminution des concentrations de tous les polluants atmosphériques. Cependant, les données de ce bilan laissent apparaître des valeurs encore trop élevées en matière de particules fines dans les centres urbains et le long des grands axes routiers. Je pense en particulier à l’agglomération Lausanne Morges qui connaîtra une forte croissance


Le canton de Vaud abrite deux parcs naturels régionaux. Un projet de parc naturel périurbain est par ailleurs en cours de développement dans les bois du Jorat, aux portes de Lausanne © Denis Rychner

démographique d’ici 2030 avec l’arrivée prévue de 75 000 habitants supplémentaires soit 284 000 habitants en 2015. Nous sommes donc en train de réviser le plan des mesures OPair. Son adoption par le Conseil d’Etat est attendue en 2018. La 4e révision du plan directeur cantonal est sous toit. Que faut-il en retenir ? Le Conseil d’Etat a tout mis en œuvre pour sortir le canton du moratoire LAT aussi vite que possible. Le Plan directeur cantonal a été accepté à l’unanimité par le Grand Conseil. Il a suscité de longs débats car la LAT est difficile à appliquer dans un canton en forte croissance. Le Plan directeur permettra à l’avenir d’éviter le mitage du territoire et de protéger ainsi des équilibres territoriaux fragiles tout en permettant de débloquer des projets stratégiques pour notre canton. La balle est désor-

mais à Berne, puisqu’il appartient à la Confédération d’approuver les plans directeurs. Vous avez été élue à la présidence de la Conférence suisse des travaux publics (DTAP). Quelles seront vos priorités ? Ma fonction de Présidente m’amène à coordonner l’action des cantons suisses dans les domaines de l’aménagement du territoire et de l’environnement. Nous travaillons actuellement sur la 2e révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT 2), qui porte notamment sur la règlementation hors zone à bâtir. Les cantons ont exigé de la conseillère fédérale Doris Leuthard qu’elle retire son 1er projet, non abouti et insatisfaisant. En effet, les cantons n’ont pas encore pu absorber la 1ère révision de la loi fédérale. Or, il est essentiel que les cantons disposent de suffisamment de temps pour adapter leur législation au cadre fédéral.

La préservation des paysages figure parmi les priorités du DTE © Denis Rychner

521


ECHAMI LÉMAN

A la hauteur de vos exigences Spécialisée dans le domaine de l’échafaudage, Echami Léman, société sœur d’Echami Echafaudages, fête l’année prochaine ses 10 ans d’expérience  ! Reconnues par tous pour son savoir-faire et le professionnalisme qu’elles apportent à chacun de leurs chantiers, elles ont fait de la qualité et de la sécurité leurs priorités. Aujourd’hui, avec plus de 900 000 m2 d’échafaudages à disposition, ces acteurs majeurs du bassin lémanique sont capables de répondre aux demandes les plus importantes avec efficacité, rigueur et professionnalisme. Portrait d’une entreprise dynamique et novatrice.

522


Une histoire ambitieuse Créée en 1997 par Miguel Miranda, c’est en 2001 que l’entité voit le jour sous le nom d’Echami Echafaudages SA. Dès ses débuts, la société se veut novatrice et met tout en œuvre pour se développer de façon constructive et réfléchie en misant sur l’innovation et la qualité. L’année 2004 marque un tournant avec la construction de son dépôt actuel situé à Vernier. Une surface de stockage de 8500 m2 pour une optimisation des flux efficace. Roger Henking prend les rênes de l’entreprise en 2007 et apporte une vision plus actuelle avec

notamment la mise en place d’un système de gestion ERP. Pour aller plus loin et se développer sur l’ensemble de l’arc lémanique, une nouvelle société lausannoise est créée en 2008 sous le nom d’Echami Léman SA, dirigée par Marco Cugis. Aujourd’hui, avec plus de 120 collaborateurs, et plus de 900 000 m2 d’échafaudages disponibles, les deux structures font office de références dans le milieu et poursuivent leur ascension en créant des synergies essentielles à leur développement Des valeurs liées à la qualité et la sécurité Pour ses deux entités, le client est au centre de leurs préoccupations, raison pour laquelle, elles mettent tout en œuvre pour garantir des conditions de travail idéales à ses monteurs dans un environnement où le respect, la sécurité et la qualité, sont de mise. Dans cette optique, Echami Echafaudages est l’une des seules entreprises du canton de Genève à avoir obtenu le label de qualité CPP délivrée par la SESE qui certifie le respect des conventions collectives liées à son activité. Elles se sont également adjointes, depuis 2016, les services d’une société spécialisée dans la santé et sécurité au travail (Safety4you) qui les appuie dans ses démarches des directives MSST. Malgré une très grande équipe elles ont su conserver la sensibilité humaine pour obtenir une atmosphère où chacun se sent valoriser et entendu. Une philosophie que l’on retrouve également dans leurs contacts avec leurs clients. La satisfaction de ceux-ci est essentielle pour ces professionnels expérimentés qui mettent tout en œuvre pour cerner leurs attentes et besoins clients tout en les guidant à travers les différentes étapes de leur projet. 523


Une notion essentielle : la formation Pour pouvoir répondre à toutes les exigences de sa clientèle en matière de sécurité et de qualité, la structure Echami a mis en place une politique de formation qui intervient à tous les niveaux de fonctionnement de l’entreprise. Ce sont plus de 60 formations sur ces quatre dernières années qui ont été dispensées à ses employés. Formation aux premiers secours, port du harnais, technique d’ancrage, cours statique ou encore cours de français dans le but d’améliorer la communication avec ses mandataires. Echami Echafaudages et Echami Léman se veulent acteurs de leur développement et n’hésitent pas à utiliser toutes les ressources à leur disposition. Une technicité maîtrisée Pour assurer cette capacité de production très importante, il faut être réactif, compétent et novateur. Dans cet esprit, Echami a fait développer spécifiquement pour sa branche un ERP qui lui permet non seulement d’établir des devis, de facturer les prestations, de planifier les montages, démontage mais aussi de redistribuer les heures par le biais de tablettes tactiles dans les différents chantiers afin de les analyser. Elle s’est récemment dotée d’un bureau technique et des ressources de deux ingénieurs spécialisés dans le secteur de l’échafaudage qui vont lui permettre de proposer davantage de solutions à des problématiques qui demandent une technicité de pointe et un savoir-faire maîtrisé. Pour compléter ses performances et accentuer le professionnalisme dans le domaine du dessin, un logiciel de DAO est venu compléter ses prestations. 524


Prestations offertes • Echafaudages de façades • Construction, Rénovation • Surélévation d’immeuble • Toitures provisoires • Monte-charge – Monte-personne lift • Sapine de levage/treuil • Tour d’escalier • Escalier public, passerelle • Barrière de bord de toiture (panneaux solaires) • Travaux spéciaux • Bureau technique • Evénementiel

Une ouverture vers l’avenir Toujours dans cette optique d’offrir davantage à ses clients et collaborateurs, Echami Léman et Echami Echafaudages se veulent novatrices et proactives. Leurs prochains objectifs s’articulent autour de plusieurs axes différents mais complémentaires. Tout d’abord, le volet formation, qu’elles souhaitent encore étendre et développer afin de sensibiliser leurs équipes et de les intégrer davantage à la culture d’entreprise. Ensuite c’est le système d’organisation qui va connaître de légers changements, ainsi elles seront encore plus performantes et pourront développer davantage leur capacité de production. Pour cela, un important investissement est envisagé, aussi bien dans de nouvelles machines et de nouveaux échafaudages que dans son parc de véhicules. Une société qui aborde l’avenir avec sérénité et un engagement permanent envers ses clients ! Echami.ch n’est pas uniquement un site de présentation de l’entreprise mais également une vitrine de ses prestations et surtout un espace client qui donne accès à toutes les attestations, certifications, autorisations à jour en temps réel.

Echami Léman SA

Route du Vallaire 80 • CH-1024 Ecublens Tél. +41 21 324 00 67 • Fax +41 21 324 00 68 info@echami-leman.ch • www.echami.ch

525


MENUISERIE VAUTHIER SA

L’excellence à votre service Fondée en 1978, la Menuiserie Vauthier SA fêtera en juin 2018 ses 40 ans d’existence. Forte de trois départements : Menuiserie et Agencement, Fenêtres et Volets, Cuisines, elle propose un large panel de prestations qui lui permet d’effectuer tous les travaux dans le domaine du bois et de ses dérivés. Avec 35 collaborateurs expérimentés et passionnés, elle prône des valeurs comme la créativité, l’expertise, la qualité et la réactivité avec à la clé des réalisations uniques et sur-mesure. Zoom sur les prestations et la philosophie de cette entreprise active sur l’ensemble du canton de Neuchâtel et la Romandie.

40

ans

526

en 2018


La satisfaction client au cœur des priorités La Menuiserie Vauthier SA, compte 35 collaborateurs. Avec un savoir-faire développé depuis bientôt quarante ans, elle a su se doter des meilleurs atouts pour satisfaire sa clientèle, à commencer par une culture du service irréprochable, basée sur une écoute attentive des besoins et envies de ses clients et une grande disponibilité. Grâce à ses équipements à la pointe de la technologie, avec des machines à commande numérique, un centre d’usinage CNC et une cabine de giclage, elle est capable de réaliser des ouvrages d’une grande complexité. A cela s’ajoute un bureau technique, des espaces d’exposition et bien sûr l’expérience des collaborateurs valorisée au sein de ses trois départements : Menuiserie et Agencement, Fenêtres et volets et Cuisines. Zoom sur le département Menuiserie et Agencement Véritable cœur de l’entreprise, le département Menui­ serie et Agencement réalise toute sorte de menuiserie. Qu’il s’agisse d’agencements intérieurs, de mobilier sur-mesure, de la fabrication de portes d’entrée et de sécurité, d’isolation, de pose de lames ou de la création d’escaliers du plus simple au plus complexe, il offre de multiples services. Les prestations comprennent aussi les travaux d’entretien, de rénovation et la mise en conformité feu et sécurité. Il se distingue par son extrême réactivité et sa capacité à réaliser des ouvrages tant traditionnels que contemporains. Dans le domaine de l’agencement, chaque mandat est étudié en étroite collaboration avec le client avant d’être exécuté avec minutie dans l’atelier selon un cahier des charges précis. Les réalisations valorisent les meilleurs matériaux, à commencer bien sûr par le bois, symbole de noblesse et de chaleur, allié avec subtilité au verre ou au métal. Que ce soit pour des privés, des établis-

sements publics, le domaine médical ou l’industrie, la Menuiserie Vauthier SA s’adapte à toutes les exigences et tous les goûts. Besoin d’inspiration ? La Menuiserie Vauthier SA vous invite sur réservation à visiter son espace d’exposition dans ses locaux à Boudry.

Menuiserie Vauthier SA

Baconnière 41 • CH-2017 Boudry Tél. +41 32 843 02 20 • Fax +41 32 843 02 21 info@vauthier.ch • www.vauthier.ch

527


ZUCCHET SA

Un partenaire à votre écoute Zucchet SA est présente depuis 1976 dans le canton de Neuchâtel. Spécialisée dans les travaux de chapes et carrelages, elle développe ses savoir-faire dans toute la Suisse romande avec pour maître-mot : réactivité et sur-mesure. Zoom sur les activités et la philosophie de cette entreprise locale qui a fait de la satisfaction client sa priorité.

528


40 ans d’histoire A l’origine de Zucchet SA, Elio Zucchet. Contremaître durant de nombreuses années au sein d’une des plus importantes entreprises de la région, il décide par soucis d’indépendance d’ouvrir en 1976 sa propre entreprise de chapes et carrelages à Peseux. Suivit par deux collaborateurs, il ne tarde pas, à force de motivation et de savoir-faire, à se constituer une clientèle fidèle et à faire prospérer son entreprise. Depuis 2005, c’est son fils, Claudio Zucchet qui a repris les rênes de la société familiale. Carreleur de formation et titulaire d’un diplôme en gestion d’entreprise, il a su valoriser ses compétences pour restructurer l’entreprise afin de la rendre plus performante et réactive. Aujourd’hui forte de 43 collaborateurs, dont un apprenti, Zucchet SA est active dans toute la Suisse romande.

Une offre complète de prestations Zucchet SA est le spécialiste des travaux de chapes et carrelages. Grâce à son expérience, elle est à même de proposer un panel complet de prestations, aussi bien pour des réalisations neuves que pour de la rénovation. Son expérience et la qualité de ses équipes constituées de collaborateurs spécialisés, lui permettent d’offrir une large gamme de produits, sans cesse renouvelée selon les tendances, comme avec le béton ciré particulièrement apprécié aujourd’hui. De quoi satisfaire les besoins et exigences d’une clientèle variée, parmi laquelle figurent des privés, des collectivités publiques, des gérances, des architectes ou encore des grandes entreprises. Qualité et sur-mesure Zucchet SA intervient aussi bien sur des petits que sur des gros projets. Disponible et à l’écoute, elle travaille en collaboration avec les maîtres d’ouvrage pour les conseiller au mieux et les aiguiller vers les solutions les plus adaptées à leur projet selon leur budget. De la première visite avec élaboration des descriptifs et du devis, à la pose, jusqu’au service après-vente, elle les accompagne à chaque étape de manière personnalisée. La taille de son effectif lui permet d’être extrêmement réactive à la demande et performante sur le terrain avec l’assurance du respect des délais impartis. Chaque chantier est encadré par des chefs d’équipe expérimentés au bénéfice d’une maîtrise fédérale afin d’assurer un maintien optimal de la qualité. Un ensemble de caractéristiques qui explique le nombre important d’ouvrages d’envergure réalisés par Zucchet SA, dont les clients sont toujours plus nombreux à lui faire confiance.

Zucchet SA

Rue de Rugin 1 • CH-2034 Peseux/NE Tél. +41 32 731 86 26 • Fax +41 32 731 87 03 info@zucchet.ch • www.zucchet.ch

529


AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS

Créateurs d’extérieurs

© Jard’impec

531


INTERVIEW

BAPTISTE MÜLLER

JardinSuisse-Vaud

Une association engagée pour la qualité dans la branche verte L’association JardinSuisse-Vaud, fondée en 2008, regroupe plus d’une centaine d’entreprises du paysagisme, de la production horticole et du commerce de détail. Instance de protection et de promotion de la profession, JardinSuisse s’engage pour la qualité dans la branche verte. Bien Vivre a rencontré son secrétaire général, Baptiste Müller, pour nous parler de son domaine et évoquer les défis à relever.

532


Pouvez-vous nous présenter votre association ? L’Association Vaudoise des Paysagistes s’est constituée en 1969, puis elle a mué en 2008 et est devenue JardinSuisse-Vaud afin de regrouper le paysagisme et la production (floriculture, pépinière, commerce de détail horticole, etc.). L’association représente les intérêts de la branche horticole face à l’Etat et aux tiers. Quels sont les avantages d’être membre ? Il s’agit avant tout d’un gage de savoir-faire, que les clients attendent. En outre, les membres de l’association ont voix au chapitre pour la mise en œuvre de la formation professionnelle et les négociations salariales, entre autres. Ils bénéficient de conseils juridiques, d’un large réseau de professionnels, de cours de formation continue et de la communication de l’association. Nous sommes, par exemple, présents chaque année au salon Habitat-Jardin. Comment devient-on membre de JardinSuisse-Vaud ? Nous accueillons au sein de l’association tous les professionnels soucieux de s’engager pour la défense de nos métiers et un travail axé sur la qualité. Pour pouvoir s’inscrire, il faut être titulaire d’un CFC. Ce que peu de personnes connaissent, c’est la difficulté des 4 CFC qui entourent nos métiers. En effet, pour chacun il faut connaître le nom de toutes les plantes, leurs caractéristiques, la manière de les tailler ou de les planter... C’est très complexe et cela explique le nombre d’échec. Etre détenteur d’un CFC est donc un véritable gage de connaissance, de sérieux, et de savoir-faire.

533


Le avant-après d’une transformation des extérieurs dans une ferme

Pourquoi choisir un membre de JardinSuisse plutôt qu’un autre professionnel ? En plus de l’exigence de disposer d’un CFC, tous nos membres se sont engagés à respecter une charte de qualité, disponible sur notre site. En outre, ils sont tenus de respecter la Convention Collective de Travail des paysagistes vaudois que nous avons établie avec le syndicat UNIA. Le client est ainsi certain de choisir une entreprise qui garantit de bonnes conditions de travail à ses employés. En optant pour un de nos membres, le client a l’assurance d’être face à un vrai professionnel. Nos membres sont référencés sur notre site www.js-vd.ch.

La formation fait également largement partie de vos activités, pouvez-vous nous en dire plus ? Plus de 250 apprentis vaudois suivent une formation dans le domaine de l’horticulture (CFC et AFP). Dans le cadre des cours interentreprises, nous complétons la formation pratique reçue dans l’entreprise formatrice. Par ce biais là, nous nous assurons d’apprendre aux jeunes l’importance de la qualité et du professionnalisme, et nous formons une relève qualifiée. Comment ont évolué les attentes des clients ces dernières années ? Dans un monde numérisé qui va vite, les clients aimeraient qu’il en soit de même pour leurs plantes et leurs aménagements extérieurs. Il faut souvent leur faire comprendre qu’un jardin nécessite généralement une planification. Nous dépendons du rythme des saisons et de la météo. Un gazon ne pousse, par exemple, pas à toutes les périodes de l’année. Afin que la floraison dure toute la saison, il s’agit de bien prévoir la composition, ce qui implique une grande connaissance de la diversité botanique. Aujourd’hui tout est rapide, mais la nature, elle, prend toujours son temps. Vers quoi tend le marché ? C’est au niveau des villes que les choses évoluent le plus. Elles sont redessinées en donnant aux citadins de plus en plus d’espaces verts. Dans un monde qui s’accélère, il est appréciable d’avoir de la verdure autour de soi, et nous horticulteurs avons notre rôle à jouer.

Secrétaire général JardinSuisse-Vaud

Baptiste Müller Route du Lac 2 • CH-1094 Paudex Case Postale 1215 • CH-1001 Lausanne Tél. +41 58 796 33 79 • Fax +41 58 796 33 82 info@js-vd.ch • www.js-vd.ch

534


DES PAYSAGISTES PROFESSIONNELS À VOTRE SERVICE !

Création et entretien d’espaces verts Jard’impec – Baignades Naturelles

Martial Pittet Route d’Aubonne 2 • Case posale 53 • CH-1188 Gimel • Tél. +41 79 440 24 13 jardimpec@bluewin.ch • www.jardimpec.ch


JARD’IMPEC

Des paysagistes professionnels à votre service ! Basé à Gimel, au cœur du canton de Vaud, Jard’impec a été créé par Martial Pittet, professionnel reconnu pour son savoir-faire, sa qualité d’exécution et ses compétences en matière de gestion de l’eau dans les jardins. Aménagement extérieur, entretien, arrosage automatique, terrain de sport et baignade naturelle, Jard’impec est capable de répondre avec efficacité à toutes les demandes. Portrait d’une entreprise novatrice résolument tournée vers l’avenir.

536


Jard’impec, une équipe de professionnels à l’écoute C’est en 2004 que commence l’histoire de Jard’impec. Martial Pittet, paysagiste expérimenté, expert aux examens de fin d’année d’apprentissage et responsable de la formation pratique des apprentis vaudois dans le domaine des revêtements décide de créer sa propre structure et réalise de nombreuses créations et entretiens de jardin. Aujourd’hui, l’entreprise vaudoise active sur l’arc lémanique qui a su évoluer et se spécialiser est composée de 4 paysagistes qualifiés et expérimentés. Au fil des années, ce passionné a su insuffler à sa société des idées novatrices et écologiques selon une démarche de qualité répondant à une déontologie. Une philosophie basée sur la satisfaction de ses clients à travers le partage d’une passion qui mène à la création d’espaces extérieurs en accord avec leurs envies et besoins tout en respectant l’environnement existant.

La baignade naturelle : une spécialité maîtrisée Reconnus pour leur savoir-faire et leurs connaissances dans la gestion de l’eau dans les jardins, une compétence recherchée qui demande une maîtrise parfaite des techniques et méthodes de planification de gestion de l’eau, les professionnels de Jard’impec sont spécialisés dans la création d’étang et de baignades naturelles. Parmi ses chantiers les plus importants, la création d’un étang de 16 m x 6 m avec un point de profondeur allant jusqu’à 2,20 m en forme de goutte d’eau. Celui-ci a nécessité la mise en place d’un système de filtration mécanique et d’une pompe UV qui permet à l’eau d’être purifiée et stérilisée. Ainsi, toutes les quatre heures l’ensemble du volume d’eau est traité et réinjecté en deux points grâce à une chute d’eau. L’espace a également été végétalisé avec des plantes qui oxygènent l’eau et l’étang a été ombragé avec des plantes rustiques de la région. A noter également, la création d’un gazon fleuri pour permettre aux abeilles et papillons de restaurer un écosystème équilibré. Les terrains de sport : des connaissances approfondies Martial Pittet commence sa carrière au sein d’une grande entreprise et se spécialise dans les gazons naturels des terrains de sport. Un domaine qu’il affectionne toujours autant aujourd’hui et qu’il maîtrise avec son équipe. Gestion de terrain de football, régénération de gazon, suivi des engrais ou encore installation d’arrosage automatique, suivi des tontes et traitement contre les mauvaises herbes, Jard’impec est devenu experte dans ce domaine. L’entreprise a notamment investi dans l’acquisition d’un équipement performant et moderne avec une machine verti drain qui lui permet de décompacter les terrains pour obtenir un gazon qui respire et s’enracine efficacement et une machine lui permettant de mettre en place le sable nécessaire à l’obtention d’un sol léger. Il s’occupe actuellement du suivi et de la gestion des deux terrains de football de la commune de Gimel.

Des prestations de qualité • Aménagements extérieurs • Entretien de jardins • Taille et abattage • Arrosage automatique • Réalisation et entretien d’étang • Terrain de sport • Mur végétalisé • Toiture végétalisée • Baignade naturelle

Jard’impec – Baignades Naturelles

Martial Pittet Route d’Aubonne 2 • Case postale 53 CH-1188 Gimel Tél. +41 79 440 24 13 jardimpec@bluewin.ch • www.jardimpec.ch

537


Un spécialiste qui fait évoluer son entreprise En 2013, Alexandre Monod, crée Espace Arbres pour répondre à la demande des professionnels pour tous types de végétaux et arbres. Avec son équipe de 4 personnes, il propose une approche globale. 2018 va apporter nombre de nouveautés. Rencontre à Vufflens-la-Ville, aux portes de Lausanne, pour en parler.

538


Les offres pour les professionnels Alexandre Monod est grossiste. Il achète aussi bien en Suisse qu’à l’étranger tout ce dont ses clients ont besoin. Des petites plantes aux arbres de grande taille, il honore les commandes dans les plus brefs délais. Son métier, il le connaît sur le bout des doigts pour être multi-diplômé et avoir toujours travaillé dans ce secteur. Si Espace Arbres s’occupe rarement de tout ce qui touche à l’aspect plantation, pour autant il propose un service qui compte beaucoup pour les professionnels puisqu’il a son propre réseau de distribution. La plate-forme logistique de Vufflens-la-Ville permet de regrouper les commandes et de procéder à une livraison unique sur le chantier ou au dépôt. Qu’il s’agisse de simples transports ou de travaux plus complexes nécessitant par exemple une grue voire un hélicoptère pour les très grosses pièces, rien n’est impossible. Réceptif, réactif, son credo ! Les « + » Reconnu pour ses compétences, M. Monod travaille sur toute la Romandie. S’il a un stock permanent à son entreprise de Vufflens-la-Ville, il cherche toujours à faire profiter ses clients des meilleurs tarifs tout en gardant en ligne de mire la qualité irréprochable des produits. Espace Arbres repose sur une vision bien précise, à savoir la mise des attentes du client au centre de son modèle d’affaires. L’évolution et la précision de ces attentes fait qu’il est sans cesse nécessaire d’adapter l’offre à des exigences de plus en plus élevées, que cela soit en terme de qualité ou d’assortiment. Son autre force, dû à ses années d’expérience, c’est le conseil. Il se déplace, étudie le terrain et fait des propositions. Sélection de végétaux, rénovation de plantation ainsi que le suivi de jardins existants sont d’autres cordes à son arc. Afin de garantir que la qualité des végétaux sélectionnés par Espace Arbres réponde aux normes de qualité de JardinSuisse ainsi qu’aux normes de qualité européennes, de nombreux contrôles en et hors pépinières sont effectués.

Des projets pour tous Si Alexandre Monod sait exactement où il doit passer commande pour proposer le meilleur à ses clients, il a décidé de mettre en place sa propre production sur 2000 m2 à côté de ses locaux de Vufflens-la-Ville. Dès le printemps 2018, chacun pourra venir faire son choix, acheter et repartir avec ses végétaux. Plus de 50 essences d’arbres et une centaine de plantes vivaces seront ainsi proposées à la vente directe. Pour ceux qui préfèrent l’achat en ligne, un site internet, en collaboration avec la société JardiTEC, présente dans les mêmes locaux, proposera tout ce qui a trait aux espaces verts. Arbres, végétaux mais aussi accessoires, terreaux, robot tondeuse... Une complémentarité qui permettra là encore de conjuguer qualité et service.

Espace Arbres Monod SA

Z.I. La Plaine C Route de la Venoge • CH-1302 Vufflens-la-Ville Tél. +41 21 801 21 21 • Fax +41 21 801 13 13 info@espace-arbres.ch • www.espace-arbres.ch

539


Le bois pour des créations uniques Que ce soit pour des poolhouses, des decks, des abris, des vérandas, de la charpente et nombre d’autres réalisations en bois, Bovy Concept est une société qui s’est spécialisée dans toutes les demandes uniques et sur-mesure. Entre charpente et menuiserie, son propriétaire, Stéphane Bovy nous ouvre ses portes.

540


Une connaissance inégalée du bois Le bois, Stéphane Bovy le « fréquente » depuis sa plus tendre enfance avec un grand-père garde forestier qui lui transmet sa passion pour la nature. Ils feront de longues balades en forêt ensemble et il lui apprendra à reconnaître les différentes essences. Par la suite, il fait un apprentissage de charpentier et travaille dans le domaine du transport du bois pendant 7 ans. En 2003, il entre dans l’entreprise familiale. Il y restera jusqu’en 2014. Durant ces années il développe et innove en proposant des constructions en bois uniques et sur-mesure selon les désirs de sa clientèle en privilégiant une qualité exemplaire. En janvier 2015, Stéphane Bovy reprend l’entreprise sous le nom de BOVY CONCEPT Sàrl. Une méthode de travail En relation avec nombre de paysagistes et d’architectes du bassin lémanique, Stéphane Bovy a affaire à des clients exigeants sur la qualité. En la matière, il sait répondre à leurs attentes mais ne démarre jamais un travail sans avoir longuement discuté en amont avec eux. Conseils esthétiques, conseils pratiques, il aime à partager et bien souvent on l’en remercie car son métier il le connaît et ses préconisations sont judicieuses. Les bois qu’il travaille proviennent en grande majorité des forêts suisses. S’il est vraiment obligé, il utilise des bois exotiques mais ce n’est pas ce qu’il préfère, trop loin de son éthique. Toutes les préparations, la peinture et le pré-montage sont exécutés dans son atelier où un matériel performant lui permet de répondre à toutes les demandes. Le jour de la pose tout est soigné, propre, réalisé dans les règles de l’art pour vivre et survivre aux affres de la météo. Avec ses méthodes de travail, ses réalisations sont faites pour durer dans le temps. Les clients apprécient et reviennent à lui quand ils ont un nouveau projet. 541


Le concept garden-office S’inspirant des pays voisins, Bovy Concept s’est également développé dans la réalisation de garden-office. Le concept est simple. Vous n’avez plus assez de place dans votre logement mais du terrain ? Rajouter une pièce en plus dans votre jardin ! Bureau, salle de sport, salle pour thérapies naturelles, atelier peinture, etc… Ces petits blocs sont réalisés en ossature bois, isolés avec une toiture plate qui peut être végétalisée. L’extérieur est en bois ou en crépis. Le raccordement électrique se fait sur la prise extérieure de votre maison. Autre activité pour les professionnels Bovy Concept offre également aux professionnels, l’imprégnation sous pression en autoclave. Ce procédé permet au bois de gagner en durée de vie. Avec ses collaborateurs motivés et passionnés, Bovy Concept peut répondre à cette activité dédiée aux professionnels tout en préparant les bois pour les créations uniques. Cette complémentarité plaît à Stéphane Bovy qui, tous les jours, travaille celui qu’il aime tant, qu’il respecte et avec lequel il se sent en phase, le bois !

542


Bovy Concept Sàrl

Z.I. de l’Ouriette 179 CH-1170 Aubonne Tél. +41 79 606 52 74 info@bovyconcept.ch www.bovyconcept.ch

543


INDEX Bien Vivre en Pays de Vaud est vendu chez Naville

Diffusion auprès des: •  Médecins, avocats, notaires. •  Administrations communales (ADCV), pouvoirs publics, membres de la Chambre de commerce et d’industrie. •  Ingénieurs et architectes, membres de l’InterAssar (SIA, UPIAV, GPA, FAS, OSA), de la Fédération Vaudoise des Entrepreneurs (FVE), et de Lignum Vaud. •  Offices du tourisme, des hôtels 3, 4, 5 étoiles, clubs de golf, des grands restaurants et auprès de l’Office des vins vaudois (OVV). •  Musée olympique, musées cantonaux et centres de congrès et conférences. •  Banques, assurances, Association vaudoise des écoles privées (AVDEP), bijouteries et boutiques de luxe. •  Association vaudoise des cliniques privées (VAUD CLINIQUES), centres thermaux, welness et spas, centres médicaux, instituts et cliniques esthétiques. •  CODEV (coordination du développement économique vaudois) et ses associations régionales (Promove, Lausanne Région, Chablais Région, Pays d’Enhaut Région, CITAV, ARGDV, COREB, ADAEV, ARCAM, ADNV). •  SVIT Romandie, agences immobilières, USPI et CVI. •  Membres de Jardin Suisse-Vaud et membres de l’UPSA Vaud. •  A l’étranger, ambassades et salons touristiques. Photo de couverture: Freddie Mercury, Montreux © Shutterstock

www.editions-bienvivre.ch

Adaaran Maldives......................................................................422 Agence Immobilière Patricia Cantryn Sàrl...................175 AJS Ingénieurs Civils SA.................................................... 38/44 American Graduate School Of Business......................398 Arcos’Arre Architecture SA................................................492 Arpih Ecole Supérieure..........................................................278 Aston Riviera Cars SA.....................................................22/110 Atelier d’architecture Archirime SA...............................500 Atelier Eleven Sàrl.....................................................................494 Atelier Pat Architectes SA...................................................348 AZ Concept Bains Sàrl.................................................462/473 Baume & Mercier.......................................................................352 Bauwerk Parquet.................................................................50/427 Bernard Nicod Montreux...................................... 9/138/461 Bernard Nicod Morges...........................................................341 Betica SA........................................................................................496 BIFF SA............................................................................................478 BMEF SA.........................................................................................286 Bovy Concept Sàrl....................................................................540 Bruno Walter Finance SA.....................................................140 Bureau 111.....................................................................................466 Bureau d’architecture et Espace d’art contemporain....508 Casalis.....................................................................................268/459 CCTB SA........................................................................................154 CFF SA – Immobilier Développement.........................330 Château de Lucens...................................................................226 Chopard......................................................................... 4e de couv. Clinique CIC Riviera.................................................................362 Clinique La Source....................................................................361 Colin Karlen..................................................................................196 Collège Champittet..................................................................390 Coretra SA....................................................................................316 Corum..............................................................................................516 COSC..................................................................................................66 Des Hôtels et des Îles.............................................................428 Dimab SA.......................................................................................211 Dolci Architectes Sàrl..............................................................264 DSSA Ingénieurs Conseils SA............................................504 DVSN SA.......................................................................................240 Echami Léman SA.....................................................................522 Ecole Internationale Haut-Lac..................................378/408 Ecole Minerva....................................................................357/382 Ecole Moser........................................................................308/377 Ecole Vinet....................................................................................394 Emil Frey SA.................................................................................255 Epure Architecture et Urbanisme SA............................234 Espace Arbres Monod SA..........................................530/538 Framo SA..........................................................................................54 Freyssinet........................................................................................238 Garage Schmitt SA.........................................................133/144 Gems World Academy Switzerland.....................372/402 GeoMod ingénieurs conseils SA.......................................482 Girard-Perregaux..........................................................................70 Golf Club Villars.........................................................................438

CLIN D’ŒIL...

Groupe Cp....................................................................................464 Helveticum Inkasso SA-AG.................................................454 Henri Badoux SA.............................................................164/410 Hervé De Giovannini Architecte......................................484 HKM SA..........................................................................................223 Honda Automobiles Aigle..........................................163/168 Huber SA.......................................................................................320 Hublot.................................................................................................60 IDM Portes et Fenêtres.........................................................158 Ingex SA..........................................................................................192 Institut Mont-Olivet..................................................................406 IWC......................................................................................................13 Jard’impec.......................................................................................535 Kälin et Associés SA.................................................................102 Karting de Vuiteboeuf.............................................................248 La Boironette...............................................................................312 Lipolift...............................................................................................371 Lista Office Vente SA.................................................................88 Longines.............................................................................................11 LPM Immobilier..........................................................................179 Maire Carrelage & Rénovation Sàrl.................................194 Menétrey SA.........................................................................75/106 Menuiserie Vauthier SA.........................................................526 Messika........................................................................... 3e de couv. Montalba Architects Sàrl..........................................................96 Morges Immo...............................................................................328 Nstcm/TPN...................................................................................296 OCSA Architectes SA............................................................488 Opt-Immo.Net........................................................185/442/448 Parmigiani..........................................................................................15 Piller Constructions Métalliques........................................216 Piscine Design..............................................................................450 Positive Coating.............................................................................65 PSA Retail Lausanne.....................................2e de couv./256 Pure Clinic......................................................................................366 Qawah.............................................................................................421 Ratio Bois Sàrl..............................................................................506 Red’X SA..............................................................................290/460 Roger Dubuis...............................................................................432 Schmid Architectes...................................................................146 St-Georges International School.......................................409 Swiss Education Group..................................................... 6/386 Tad Intégration Sàrl..................................................................512 Tag Heuer.........................................................................................20 Thierry Brütsch Architectes.................................................474 TIKEO SA.......................................................................................502 Tissot Consulting..........................................................................82 Troger..............................................................................................337 Valentus Holding SA................................................................124 Virus Architecture Sàrl............................................................112 Voyageplan....................................................................................120 Vue d’ensemble ........................................................................128 Zenith..................................................................................................76 Zucchet SA...................................................................................528

LIPCO SA Rédaction – Administration Rue du Clos 5 CH-1207 Genève Tél. +41 22 737 09 33 Fax +41 22 737 09 38 contact@lipco.ch Marketing – Publicité Didier Benais Tél. +41 79 630 94 55 Parution annuelle – Tirage Edition 2017-2018 15 500 exemplaires Graphisme GraphicTouch, Morges www.graphictouch.ch Impression DBS print – 1800 Vevey

544


#M e s sika by GigiH a did

COLLECTION MOVE ADDICTION


RACING IN STYLE. WORLD SPONSOR AND OFFICIAL TIMEKEEPER SINCE 1988.

MILLE MIGLIA CLASSIC CHRONOGRAPH (168589-3001)

M IL L E M IGL IA

Profile for Bien Vivre

Bien Vivre en Pays de Vaud 2017-2018  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Bien Vivre en Pays de Vaud 2017-2018  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION