__MAIN_TEXT__

Page 1

ÉDITION 2019-2020 / CHF 5.-

ANS 2009-2019

...en Pays de Neuchâtel DOSSIER SPÉCIAL :

INDUSTRIE HORLOGÈRE Entre art ancestral, savoir-faire et modernité

PERSONNALITÉS Un esprit de cohésion fort

TOURISME Un patrimoine riche et varié

GASTRONOMIE & VINS Un terroir aux multiples saveurs

ÉCONOMIE & IMMOBILIER Un engagement pour le futur

SANTÉ & ÉDUCATION L’excellence neuchâteloise

ARCHITECTURE & CONSTRUCTION Bâtir l’avenir


Kerbedanz S.A. Rue Pury 8 – 2000 Neuchâtel – Switzerland Tél. +41 32 725 18 10 – www.kerbedanz.com


transfert linéaire et modulaire. Monsieur Deeg, Directeur des Ventes, se réjouit de partager vos projets avec vous: 032 328 03 50, thomas.deeg@fleurysa.ch www.fleurysa.ch


ÉDITO

Chères lectrices, chers lecteurs,

2019,

marque les dix ans des Editions Bien Vivre ! Plébiscités pour notre professionnalisme à toute épreuve et la passion qui nous anime, nos équipes travaillent de concert pour vous offrir une revue de qualité. Reconnues aujourd’hui comme une référence, nos éditions n’ont cessé de s’étoffer pour vous offrir un contenu toujours plus complet, reflet des différentes facettes d’une Suisse romande dynamique et pleine de richesses. Un succès dont vous êtes les acteurs, personnalités, associations, partenaires et lecteurs, un grand merci pour la confiance que vous nous témoignez.

C’est avec fierté que je vous présente ce 3e numéro de Bien Vivre en Pays de Neuchâtel. Une édition exceptionnelle qui met à l’honneur le monde de l’Industrie Horlogère neuchâteloise. Un rayonnement international, un savoir-faire maîtrisé, une qualité et une précision irréprochables, autant de qualités partagées par l’ensemble des entreprises présentées dans ce dossier spécial. Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse FH et Marie-Thérèse Kohler Fiorellino, secrétaire générale de l’APIAH, reviennent sur les enjeux, le marché, les actions à mener dans un domaine en perpétuelle évolution. A découvrir également, nos zooms sur les trois salons horlogers incontournables : Baselworld, SIHH et EPHJ. Comme toujours la parole est donnée aux élus locaux. Ainsi, Christine Gaillard, présidente du Conseil communal de la ville de Neuchâtel, évoque les directions prises par la ville et les grands projets en cours. Katia Babey, présidente du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds, parle des enjeux en cours et futurs. A noter aussi, la présence des villes de Boudry, Le Locle, Val-de-Ruz et Val-de-Travers, avec des interviews d’élus engagés et passionnés. Sans compter, la présence de Jean-Kley Tullii, chef de service du NECO qui présente sa vision de l’économie. Dans ce numéro, retrouvez aussi nos grands dossiers dédiés à l’Architecture, la Construction et l’Immobilier. Fabio Sicurella, nouveau président de la SIA Neuchâtel, Philippe Bauer, président de la FNSO et Olivier Haussener, président de la FNE, dévoilent leurs ambitions et nous expliquent les défis de demain pour ces bâtisseurs de l’avenir. Fabrice Bolliger, président de l’USPI Neuchâtel-Jura, développe les missions de cette association qui place l’éthique et les compétences au cœur de ses préoccupations. Enfin, vous retrouverez notre agenda 2019/2020 des manifestations, rubrique toujours très appréciée et notre dossier consacré au tourisme et à la gastronomie avec un tour d’horizon des grandes tables neuchâteloises. Bonne lecture ! Didier Benais, Editeur et Directeur de la publication

3


SOMMAIRE

11

25

EVENTS 11 Des moments phares

AGENDA 25 44

54

Tous les événements à ne pas manquer

PERSONNALITÉS 43 Une vraie cohésion pour un canton fort

44 58

68

86 4

62

74

118

CHRISTINE GAILLARD, présidente du Conseil communal de Neuchâtel « Une ville qui va devenir une grande commune »

44

VIOLAINE BLÉTRY-DE MONTMOLLIN, Conseillère communale de Neuchâtel « L’envie d’y aller »

54

MARISA BRAGHINI, présidente du Conseil communal de Boudry Continuer sur la même pente ascendante

58

DOMINIQUE GACHOUD, directeur général de Groupe E Groupe E étoffe son offre

62

CÉDRIC CUANILLON, président du Conseil communal de Val-de-Ruz L’importance de rester une éco région

68

FRÉDÉRIC MAIRY, président du Conseil communal de Val-de-Travers Un travail dans la continuité

74

KATIA BABEY, présidente du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds Préparer un futur prometteur

86

MIGUEL PEREZ, président du Conseil communal du Locle Un contournement qui changera tout

118


INDUSTRIE HORLOGÈRE

125

Entre art ancestral, savoir-faire et modernité

154

MUSÉE INTERNATIONAL D’HORLOGERIE

142

JEAN-DANIEL PASCHE, président de la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse FH Valoriser le monde horloger et son savoir-faire

154

MARIE-THÉRÈSE KOHLER FIORELLINO, secrétaire générale de l’Association patronale des industries de l’Arc-horloger « Etre créatif, innover et essayer de trouver de nouveaux marchés »

174

ALEXANDRE CATTON, directeur du salon EPHJ-EPMT-SMT Innover pour toujours plus de succès196 MICHEL LORIS-MELIKOFF, directeur du salon Baselworld Comment réinventer un événement centenaire ?202

TOURISME 212

211

Un patrimoine touristique riche et varié JÉRÔME LONGARETTI, directeur de Jura & Trois-Lacs Marketing « Une destination en plein essor »

GASTRONOMIE

212 229

Un terroir aux multiples saveurs YANN KÜNZI, directeur de Neuchâtel – Vins et Terroir Une nouvelle stratégie de développement pour renforcer l’image du terroir neuchâtelois 240

240

ÉCONOMIE & IMMOBILIER

251

Un engagement pour le futur

268

ALAIN MARIETTA, président de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie Ici c’est Neuchâtel !

252

JEAN-KLEY TULLII, directeur du Service de l’économie du canton de Neuchâtel Le service de l’économie, un facilitateur et un accélérateur pour les entreprises

260

FABRICE BOLLIGER, président de l’USPI Neuchâtel-Jura Toujours plus d’efficacité au service de ses membres

268 5


SOMMAIRE

291

307

SANTÉ

291

Des soins de qualité

ÉDUCATION

307

L’excellence neuchâteloise

ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

329

Bâtir l’avenir

330

FABIO SICURELLA, président de la SIA Neuchâtel Collaborer, partager, agir pour plus de force

330

OLIVIER HAUSSENER, président de la Fédération neuchâteloise des entrepreneurs Etre actif sur tous les fronts

364

PHILIPPE BAUER, président de la Fédération neuchâteloise des associations professionnelles du second œuvre Etre actif sur tous les fronts pour valoriser les entreprises locales 380 FLAVIO DI MARCO, président de l’Association cantonale neuchâteloise des entreprises de plâtrerie-peinture Depuis 75 ans au service des professionnels 384

364

Association des constructeurs métalliques du canton de Neuchâtel – Métal Neuchâtel

388

Association neuchâteloise des menuisiers, charpentiers, ébénistes et parqueteurs Suissetec Neuchâtel

389 391

Association cantonale neuchâteloise des installateurs-électriciens

393

PIERRE DANIEL SENN, président de l’UPSA – Neuchâtel L’UPSA Neuchâtel, une association au service des garagistes 398

380 6

INDEX & CLIN D’ŒIL

400


Collection Move Joaillerie avec Gigi Hadid

#Di am ond A d d i c t i o n


Angelico Conjugue pour la première fois dans une montre-bracelet un tourbillon à échappement longue détente avec un système de transmission fusée câble.

www.christopheclaret.com


COLLECTION FORCE 10

90, rue du Rhône, 1204 Genève


EVENTS

Des moments phares

11


EVENTS

FESTI’NEUCH 2018 : ÉDITION GRANDIOSE ! La 18e édition de Festi’neuch – Neuchâtel openair festival a réuni 44 000 festivaliers et a bénéficié d’un temps au beau fixe. Les festivaliers ont pu assister à des concerts exceptionnels pendant 4 jours. Le jeudi a été marqué par le live ahurissant d’OrelSan, avec un public survolté s’époumonant sur les titres du rappeur français. Vendredi sous le Chapiteau, Keny Arkana a livré une prestation forte de sens à travers ses morceaux revendicateurs, tandis que la fanfare techno Meute a fait danser la scène Lacustre au son des cuivres et tambours. Du côté de la Marée, le concert des Neuchâtelois de Coilguns s’est apparenté à une tornade sonore, grâce à une folie communicative ! Samedi soir, le show de Bigflo & Oli a littéralement fait sauter tout le Chapiteau, avec leur énergie sans limite. Le dandy belge Warhaus a charmé le public de la Lacustre, alors que l’électro expérimental d’AMMAR 808 a envoûté la Marée. Véritable lieu de rendez-vous, la Silent Party du Phare n’a pas désempli pendant le festival, proposant également le match Portugal - Espagne sur grand écran. Les Afternatives à La Case à Chocs continuent à satisfaire les festivaliers avides de musique électronique.

© Festi’neuch 2018 / Pierik Falco

© Festi’neuch 2018/ Tony De Francesco

© Festi’neuch 2018 / Pierik Falco

© Festi’neuch 2018 / Pierik Falco

BUSKERS FESTIVAL Une édition de rêve, ensoleillement maximum dans les cœurs et dans le ciel pour cette 29e édition. Une générosité sans borne de la part des musiciennes et musiciens, clowns, danseuses et danseurs qui ont fait rayonner leurs talents et leurs sourires. Des artistes comme toujours venus du monde entier, tant d’Asie centrale que d’Afrique de l’Ouest, de StPétersbourg, du Pakistan, mais aussi de Suisse et du canton. Une zone piétonne baignée par des notes et des voix (la plupart du temps de manière totalement acoustiques) et des mouvements d’harmonie tout empreint de grâce. Une convivialité partagée entre un public conquis et les artistes, dans une proximité immédiate. Grâce à toutes ces conditions réunies, un bilan financier positif, nous permettant de résorber le découvert. Que dire de plus ? Les groupes invités ont subjugué les « buskeriennes et buskeriens » venus en masse pour les découvrir. Nous remercions chaleureusement les 80 ar­tistes qui nous ont fait la joie de venir, une semaine durant égayer les rues de notre belle cité... et le ciel pour son soleil ! Rendez-vous à l’année prochaine pour fêter ensemble la 30e édition des Buskers. 12


A celebration of time Kalpa Hebdomadaire

Manufactured entirely in Switzerland parmigiani.com

CRANS-MONTANA L’Atelier Du Temps SA | GENÈVE Air Watch Center SA, Benoit De Gorski, Gübelin, Zbinden LAUSANNE Guillard SA | MONTREUX Zbinden | VILLARS-SUR-OLLON Brändli Creation & CO


EVENTS

SALON DE L’IMMOBILIER NEUCHÂTELOIS : SINE Le SINE 2018 restera gravé dans les mémoires par sa journée du jeudi. La partie de Monopoly mettant aux prises six rois de l’immobilier romands a attiré la foule. Plus de 500 personnes étaient réunies sur la place du village pour assister aux joutes oratoires de ces messieurs, arbitrées par le journaliste Michel Zendali et l’humoriste Thomas Wiesel. Les trônes des invités ont ensuite été vendus aux enchères. La somme récoltée – plus de 18 000 francs – sera versée à l’Association Just for Smile. Ce jeudi s’est terminé en musique, avec des tubes des années 70-80 qui ont mis le feu à la Place du Village. Selon les organisateurs, cette journée a été la plus fréquentée depuis la création du SINE avec quelque 3000 personnes. Autres points forts du SINE 2018 : le premier forum du logement neuchâtelois mercredi, le Forum des PME vendredi, la dégustation de produits du terroir dimanche. La tradition veut que le meilleur exposant du SINE soit récompensé. Cette année, c’est le stand de Tema Sanitaire-Carrelages qui a décroché la palme. La 9e édition du SINE aura lieu du 1er mai au 5 mai 2019.

NEW PORT EXPO Challenge réussi !!! Au terme des 10 jours d’exposition, le Salon s’est achevé sur un bilan très positif avec plus de 25 000 visiteurs qui ont été ravis de découvrir des exposants toujours plus diversifiés.

Photos : © René Schlurter

14

La présence de l’hôte d’honneur Destination Val-deTravers a attiré un grand nombre de visiteurs toujours très enjoués de découvrir ou redécouvrir cette région dont la nature et ses activités sont sans limites. De nombreuses animations étaient organisées, notamment le mercredi après-midi pour les enfants avec des ateliers de maquillage, de danse, mais aussi de cirque avec la participation du Cirque de Colombier qui proposait également un show tous les jours. La scène Live a grandement été plébiscitée avec la représentation d’artistes, de chanteurs et d’humoristes qui ont offert au public des soirées bien festives et animées. La brasserie présente dans le salon, vous proposait des produits du terroir et des spécialités de poissons/crustacés tandis que le bar représenté fidèlement par Le Rodolphe était toujours présent pour les apéritifs et tout au long des soirées. Notre concours interactif, avec des prix exceptionnels, tel qu’un vélo électrique, 1 voyage et bien d’autres lots, a rencontré un vif succès. La 52e édition aura lieu du vendredi 25 octobre au dimanche 3 novembre.


DEF Y EL PRIMERO 21

Z E N I T H , T H E F U T U R E O F S W I S S W AT C H M A K I N G

w w w . z e n i t h - w a t c h e s . c o m


EVENTS

ROCK ALTITUDE FESTIVAL

1

2

3

4 Photos : © Alexandre DellOlivo

Les organisateurs du Rock Altitude sont ravis. Ils annoncent au total 7200 festivaliers sur quatre soirées de concerts. « Nous avons constaté que le public est prêt à accepter les découvertes. C’est une vraie récompense pour nous. » Gilles Aerni, responsable du service de presse du Rock Altitude Festival, est ravi. Pas moins de 7200 festivaliers ont afflué durant les quatre jours du festival. Un nombre comparable à celui des éditions précédentes. « Il y a plusieurs années, nous avions dû choisir. Soit nous devenions un monstre festival avec de grosses têtes d’affiche. Soit nous faisions ce que nous aimons », explique Fabien Zennaro, président. La décision n’a pas été difficile à prendre. « Grâce à ça, nous avons retrouvé le côté bon enfant. Tout le monde se sent bien et fait la fête ensemble. »

1. Alice Roosevelt 2. Cannibal Corpse 3. Hyphen Hyphen 4. Seasick Steve

Et de citer l’exemple de l’équipe de production : « Nous avons eu beaucoup de changements et certaines personnes débutaient. Non seulement nous avons réussi à faire un travail professionnel, mais, en plus, nous avons bossé en osmose. » Son frère, Mikaël, vice-président, remercie les quelques 400 bénévoles qui ont œuvré avant, pendant et après la manifestation. D’ores et déjà rendez-vous est donné aux amoureux de musique les 14, 15, 16 et 17 août 2019. Histoire de prouver, une fois de plus, comme ils disent, que « le rock n’est pas mort ! »

AUVERNIER JAZZ FESTIVAL 2018

Photos : © Auvernier Jazz Festival

Avec un succès grandissant, l’Auvernier Jazz Festival fête cette année sa 10e édition. Depuis sa création en 2009, plus de 90 groupes ont participé au festival IN, 130 groupes au festival OFF, 30 000 spectateurs qui ont vibré au son des notes de musique et 150 bénévoles qui s’activent chaque année pour créer cet événement musical de l’été. L’Auvernier Jazz Festival, mais pas que... puisque, après 10 ans vous le savez, ce sont toutes les musiques du monde que vous pouvez écouter tant le festival aime présenter des styles musicaux différents, mélanger des cultures et s’enrichir de la diversité du monde. Cette année marque aussi la création d’un prix prestigieux : L’« Auvernier Jazz Festival Award », une manière forte de reconnaître la qualité exceptionnelle d’un artiste et de le faire rayonner autour du monde. 16


Récital 22 Grand Récital

5 brevets, garde-temps développé et manufacturé Maison. Edition limitée de 60 mouvements. Garantie internationale de 5 ans. Heures autour de la Terre hémisphérique peinte main. Minutes rétrogrades. Secondes sur le tourbillon volant double-face. Date rétrograde double-face. Phase de lune de précision tridimensionnelle. Réserve de marche de 9 jours. Quantième Perpétuel Rétrograde au dos.

P L U S D ’ I N F O R M AT I O N S B OV E T. C O M

GENEVA, BOVET SHOWROOM - LES AMBASSADEURS - AIR WATCH CENTER GSTAAD, ADLER I INTERLAKEN, KIRCHHOFER I LUCERNE, EMBASSY LUCERNE, LUGANO, ST-MORITZ, ZURICH, LES AMBASSADEURS M E M B R E F O N DAT E U R D E L A C E RT I F I CAT I O N Q U A L I T E F L E U R I E R E T PA RT E NA I R E D E L A F O N DAT I O N D E L A H AU T E H O R L O G E R I E


EVENTS

LA PLAGE DES SIX POMPES 25 ans et une montagne de cadeaux Une montgolfière qui s’élève en plein ciel chaux-de-fonnier, deux perroquets, une jument, trois marionnettes, des milliers de jouets, douze cochons en plastique, trois cochons en porcelaine, un cochon en bois, un paquet d’animaux qui courent... que d’apparitions surréalistes et incongrues lors de cet anniversaire de La Plage des Six Pompes ! Cette édition de tous les superlatifs a fait la part belle aux arts de la rue, déclinés sous de mul© Thalie Rossetti tiples identités : populaire, colorée et rassembleuse avec « The Color of Time » d’Artonik en guise de bouquet final ; contemporaine tout en étant fédératrice avec « Hide & See(k) », création in situ du KompleX KapharnaüM en coproduction avec La Plage des Six Pompes ; impromptue et étonnante avec « Exit », de Cirque Inextremiste ; majestueuse avec le chœur du Lycée Blaise-Cendrars et son spectacle « Birds don’t fly » qui a laissé les spectateurs sans voix, scotchés, ébahis. Une édition aux allures de folle entreprise et au budget de 1,2 million de francs pour plus de 100 000 visiteurs. Rendez-vous pour la 26e édition de La Plage des Six Pompes qui se tiendra du 4 au 10 août 2019 !

© Brigou

© Gilles Mauron

© Thalie Rossetti

FESTIVAL POÉSIE EN ARROSOIR 1. Blablabla 2. Allain Leprest porte un joli nom. 3. Daisy Tambour 4. Idomeni – No Mad Photos : © Guillaume Perret

1

2 3

4 18

Un festival d’été consacré aux expressions vivantes de la poésie dans des jardins extraordinaires et une compagnie qui crée des événements et spectacles poétiques. Lors de cette 16e édition, qui s’est tenue du 6 au 22 juillet 2018, 11 spectacles, 33 représentations, 45 artistes suisses et internationaux prestigieux ont fait la poésie dans le cadre magique des jardins d’Evologia à Cernier (NE). La création de la Compagnie Poésie en arrosoir, « Panache ! » présentait un florilège des grandes tirades du théâtre. Ce spectacle a reçu un franc succès. Pour la première fois, le festival s’est ouvert au jeune public. Le spectacle « blablabla » a été très apprécié par ce dernier. Printemps de la poésie La Compagnie Poésie en arrosoir a participé à la troisième édition du festival du Printemps de la poésie en Suisse romande en créant un spectacle consacré au primitivisme en poésie. Ce spectacle a été créé en collaboration avec la faculté des Lettres de l’UNIL et a été présenté à l’espace Held à Ecublens (VD). L’association, représentée par son président Vincent Held, est active au sein du comité du festival du Printemps de la poésie.


Les cuisines Hefti sont uniques comme l’est chacun de nos clients !

Hefti Ins AG

Rebstockweg 14 • CH-3232 Ins • Tél. +41 32 312 96 96 info@hefti-kuechen.ch • www.hefti-kuechen.ch


EVENTS

CHOCOLATISSIMO Chocolatissimo, l’événement 100% chocolatiers neuchâtelois, s’achève après une semaine de créativité artisanale et de saveurs délicieuses. Les plaques spéciales de cette cinquième édition, concoctées par neuf artisans-chocolatiers neuchâtelois et habillées par les artistes Muga et Ghost, ont eu un succès considérable, en particulier la composition verveine et citron dans un noir 49%... Qu’on se rassure, on pourra encore s’en procurer chez les confiseurs de la région. « Cette semaine dédiée au chocolat est une magnifique occasion de promouvoir le savoir-faire des artisans chocolatiers de la région et de promouvoir la relève à Neuchâtel, une cité de tradition chocolatière », a déclaré Thomas Facchinetti, conseiller communal en charge du Tourisme, après avoir chaleureusement félicité les trois jeunes lauréats du Prix du public décerné samedi 10 novembre, bouquet final de Chocolatissimo. Les coups de cœur du public sur les pièces montées façonnées par des apprenti-e-s sur le thème des origines du chocolat, sont allés à Yohan Jacot dans la catégorie boulangerpâtissier, à Jessica Desaules dans la catégorie pâtissier-confiseur et à Maéva Rauser dans la catégorie gestionnaire commerce de détail. La semaine Chocolatissimo s’est aussi déclinée sous forme d’un choco-brunch à succès chez Wodey Suchard, de spectacles aux théâtres du Passage et du Pommier, d’un atelier au cœur du patrimoine Suchard chez Choco émotions sans oublier un stand de dégustation au marché couvert Hall’titude à La Chaux-de-Fonds.

CORBAK FESTIVAL Entre 6000 et 7000 spectacteurs ont fait le déplacement à la Chauxdu-Milieu pour la 25e édition du Corbak. Pour l’occasion le festival a choisi de présenter plus d’artistes dans des cadres nouveaux et différents et cela a été un véritable succès. Un succès artistique tout d’abord puisque les concerts de la salle de spectacles ont ému un public attentif qui s’est laissé transporter au gré des envies des chanteurs. Marc Aymon a ouvert les feux en présentant une version unique de son spectacle « Ô bel été, chansons éternelles » reprenant des chansons traditionnelles romandes. Accompagné du Quatuor Dacor, des Petits Chanteurs à la Gueule de Bois et d’Arthur Henry, il a créé un moment sublime. Cyril Mokaiesh, Feu! Chatterton et Fatoumata Diawara ont également marqué cette édition par leur engagement, leur présence et les émotions fortes dégagées. Le Moultipass a également offert d’intenses émotions grâce à son cadre intimiste (50 places) et des concerts d’une grande qualité. Le chapiteau a permis de fêter de mercredi après-midi – avec le Corbak’ids qui a emmené les enfants présents à la recherche de la lune – jusqu’à dimanche matin aux premières lueurs. Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois ont ouverts les feux du Corbak OFF jeudi soir. Le 26e Corbak qui se déroulera du 27 au 30 mai 2020 ! 20


CORNER-CAFÉ

LA SEMEUSE Une savoureuse expérience en entreprise !

CAPPUCCINO ESPRESSO LATTE MACCHIATO VANILLE

CHOCOLAT CHAUD THÉ

Plus d’infos sur www.lasemeusecorner.ch


Breguet La Classique

Tourbillon Automatique Extra-Plat 5367


B O U T I Q U E S B R E G U E T – 4 0 , R U E D U R H Ô N E G E N È V E + 4 1 2 2 3 17 4 9 2 0 – B A H N H O F S T R A S S E 1 G S TA A D + 4 1 3 3 7 4 4 3 0 8 8 B A H N H O F S T R A S S E 3 1 Z Ü R I C H + 4 1 4 4 2 1 5 1 1 8 8 – W W W . B R E G U E T. C O M


ELECTROBROC VISITES GRATUITES EN INDIVIDUEL Vous pouvez visiter gratuitement Electrobroc tous les mardis, mercredis et jeudis durant les vacances scolaires ainsi que deux samedis par mois sans faire partie d’un groupe organisé. Seul ou en famille, venez découvrir l’univers passionnant de l’énergie dans notre centre d’information, au coeur d’une centrale hydroélectrique en activité. A moins d’une heure de Neuchâtel et juste à côté de la maison Cailler et de ses dégustations de chocolat. Toutes les visites ont lieu à 14h00, une réservation est obligatoire. Information et réservation : 0840 40 40 30 www.electrobroc.ch


AGENDA

Tous les événements à ne pas manquer

Betraying the Martyrs © Alexandre Dell Olivo

25


AGENDA

THÉÂTRE, SPECTACLE MAI LE DRAGON D’OR Après Le combat ordinaire et D’acier, Robert Sandoz clôt sa trilogie sur la société industrielle, explorant ici l’inscription des étrangers dans les sociétés occidentales. Il suit pour cela le destin de migrants vivant dans l’indifférence des habitants de l’immeuble où ils travaillent. Le texte rend subtilement compte de l’imbrication de chacun dans les rouages de notre société et de la difficulté de sortir celle-ci de ses impitoyables travers.

16 MAI LE DRAGON D’OR

11 MAI LES ENFANTS DU SOLEIL

LES ENFANTS DU SOLEIL

Les 21 et 22 juin 2019 – Centre Culturel, Le Royal, Tavannes

Protassov, chimiste et biologiste, est la figure centrale de la maison. Dans une multitude d’éprouvettes, il expérimente frénétiquement la vie en miniature. Autour de lui gravitent trois hommes et trois femmes en quête d’amour et de beauté. A l’extérieur gronde la réalité effrayante du monde : une épidémie de choléra s’y propage. Le dehors infiltre insidieusement la belle utopie du dedans, mettant à jour les résistances d’une société dans laquelle l’altérité ne va pas encore de soi.

DES SOURIS ET DES HOMMES D’APRÈS JOHN STEINBECK

Après (entre autres productions) un MARIAGE FORCÉ très remarqué et qui a fait une tournée littéralement interminable, la Compagnie Mandragore et son metteur en scène Jacint Margarit s’attaquent à un nouveau monument. DES SOURIS ET DES HOMMES, d’après l’œuvre du Prix Nobel John Steinbeck, réunit une distribution très prometteuse ! Du 8 au 19 juin 2019 – Temple Allemand, La Chaux-de-Fonds

21-22 JUIN LES ROYALTIES

LA CITÉ PERDUE

Le 16 mai 2019 – Théâtre du Passage, Neuchâtel

JUIN

26

LES ROYALTIES Embarquez pour une nouvelle aventure  ! Cette année LES ROYALTIES vous emmènent dans un monde où le rire est roi. Découvrez des personnages hauts en couleur qui vous plongent dans un monde plein de surprises et de rebondissements.

Le 11 mai 2019 – Théâtre populaire romand, L’Heure bleue, La Chaux-de-Fonds

8 AU 19 JUIN DES SOURIS ET DES HOMMES

JUIN

LE PETIT PRINCE Depuis dix ans, Isabelle Bonillo réinvente le théâtre de tréteaux à bord de sa camionnette, structure itinérante pouvant accueillir jusqu’à 60 spectateurs. Et quel plus beau terrain de jeu pour elle et son équipe que ce récit initiatique, cet hymne à l’esprit de l’enfance ? Inspiré par les aquarelles de Saint-Exupéry, ce spectacle original et interactif redonne toute sa fraîcheur à ce conte universel.

23 MAI AU 30 JUIN LE PETIT PRINCE

Du 23 mai au 30 juin 2019 – Théâtre du Passage, Neuchâtel

JUILLET LES REBELLES LES REBELLES prennent vie à travers les voix et les corps des trois comédiennes. Des destins de femmes réelles, d’hier et d’aujourd’hui, à la trajectoire bouleversante, poignante et atypique. Tantôt politicienne, militante, guerrière, artiste, journaliste ou sportive. Leurs vies à elles, mêlées à nos vies à nous. Un questionnement de fond sur les possibles du quotidien, les batailles que nous choisissons de mener et celles qui nous sont imposées. Du 28 juin au 3 juillet 2019 – Théâtre Allemand, La Chaux-de-Fonds

28 JUIN AU 3 JUILLET LES REBELLES


MUSIQUE, CONCERT

3 AU 19 MAI CRESCENDO FÊTE SES 15 ANS

MAI

MAI

CRESCENDO FÊTE SES 15 ANS !

ADAM BALDYCH & HELGE LIEN TRIO

En 2019, Crescendo fêtera ses 15 ans avec Cuche & Barbezat ! Crescendo est une chorale poprock basée à Neuchâtel. La passion, l’amitié et la créativité sont les maîtres-mots qui nous caractérisent.

Le Théâtre populaire romand et les Murs du Son sont fiers d’opérer un focus sur une facette méconnue en Europe occidentale ; le jazz polonais. Oui, il existe et depuis longtemps. Entre 1920 et 1930, la Pologne est une réelle république démocratique et elle participe pleinement aux échanges avec les Etats-Unis, semant dans sa culture, le jazz.

Du 3 au 19 mai 2019 – Théâtre de Colombier, Colombier

LES PETITS CHANTEURS À LA GUEULE DE BOIS

15 MAI LES PETITS CHANTEURS À LA GUEULE DE BOIS

Après leur premier spectacle jeune public, Chansons douces et autres vers d’oreille, Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois, lauréats du Prix suisse de la scène 2018, créent leur deuxième spectacle pour enfants. Avec le corps comme fil rouge, De pied en cap, propose une visite guidée dans quelques-uns des méandres constituant un être humain dans toute sa complexité. Le 15 mai 2019 – Casino, Le Locle

Le 24 mai 2019 – Théâtre populaire romand, L’Heure bleue, La Chaux-de-Fonds

PROJET SONGS BERIO, STRASNOY, BLASER

Le thème des magnifiques FOLK­ SONGS de Berio traverse tout ce projet, initié par deux musiciens chaux-de-fonniers en exil. Une rencontre entre des univers musicaux à priori antinomiques : musique contemporaine écrite, musique improvisée et musique électronique.

AU ZÉNITH

Les 29 et 30 mai 2019 – Temple Allemand, La Chaux-de-Fonds

ENSEMBLE SYMPHONIQUE NEUCHÂTEL

JUIN

L’Origine est mystérieuse. Des récits relatifs à l’origine de la terre et du ciel s’inscrivent dans le fond traditionnel le plus ancien des peuples et cherche un principe créateur – dieu, idée ou éléments – à la source de toute chose.

CONCERT DES MEMBRES ET DE LEURS AMIS

Du 17 au 19 mai 2019 – Temple du Bas, Neuchâtel 17 AU 19 MAI AU ZÉNITH ENSEMBLE SYMPHONIQUE NEUCHÂTEL

24 MAI ADAM BALDYCH & HELGE LIEN TRIO

29-30 MAI PROJET SONGS

PIOTR ILLITCH TCHAÏKOVSKY

Les membres de la Société de Musique de Neuchâtel et leurs amis seront en concert au Temple du Bas à Neuchâtel, dans le cadre de la Fête de la Musique. Au programme : Souvenir de Florence de Piotr Illitch Tchaïkovsky. Le 21 juin 2019 – Temple du Bas, Neuchâtel 27


AGENDA

EXPOSITIONS

Dans tous les sens

JUSQU’AU 21 DÉCEMBRE 2019 DANS TOUS LES SENS

28.04.18 – 31.12.19 Maison de l’Absinthe Grande Rue 10 2112 Môtiers +41 (0)32 860 10 00 www.maison-absinthe.ch

DANS TOUS LES SENS La Maison de l’Absinthe vous propose de vous familiariser avec une technique scientifique de dégustation basée sur les perceptions de nos sens. De manière ludique, découvrez comment la vue, l’odorat et le goût nous permettent d’évaluer et de déterminer les caractéristiques d’un produit. JUSQU’AU 1ER MARS 2020 L’IMPERMANENCE DES CHOSES

Jusqu’au 21 décembre 2019 – Maison de l’Absinthe, Môtiers

L’IMPERMANENCE DES CHOSES L’exposition « L’impermanence des choses » est centrée sur les collections du Musée d’ethnographie. Elle fait intervenir l’histoire de l’institution, les fantômes qu’elle abrite, les enjeux qu’elle recouvre et les pratiques sociales qu’elle analyse. Jusqu’au 1er mars 2020 – MEN – Musée d’Ethnographie Neuchâtel, Neuchâtel

ESPACE DE DÉCLINAISON © Alain Germond / Musée d’ethnographie de Neuchâtel

JUSQU’AU 27 MAI 2020 ESPACE DE DÉCLINAISON

Un espace d’exposition de déclinaison complète l’offre culturelle du musée. Actuellement, des calligraphies réalisées par Bachir Hamzeh dans les styles thuluth et naskh, remontant au IXe siècle et utilisées notamment pour les grandes inscriptions gravées. Chacune d’entre elle illustre un verset du Coran à l’exception de la dernière, qui représente la devise des princes nasrides à Grenade (Espagne). Jusqu’au 27 mai 2020 – Musée des civilisations de l’Islam – mucivi, La Chaux-de-Fonds

© Patrice Schreyer

28

À LA FEMTOSECONDE PRÈS ! Plongez dans l’infiniment précis ! Une femtoseconde – 0,000 000 000 000 001 seconde – correspond à l’imprécision du tic-tac d’une horloge atomique actuelle. Ce degré de précision est indispensable à l’organisation de la société humaine : géolocalisation, navigation, transports, télécommunications sont rendus performants grâce à la précision extrême des horloges qui les gouvernent. Découvrez l’exposition en famille avec le guide pour enfants.

JUSQU’AU 31 DÉCEMBRE 2020 À LA FEMTOSECONDE PRÈS

Jusqu’au 31 décembre 2020 – Musée international d’horlogerie « L’homme et le temps », La Chaux-de-Fonds

PÔLES FEU LA GLACE Cap au nord et au sud ! Cette exposition propose d’embarquer pour des terres lointaines, l’Arctique et l’Antarctique. Depuis longtemps, ces milieux extrêmes peuplés d’espèces singulières, fascinent les humains. Aujourd’hui, ils sont un observatoire sans pareil du changement climatique. Au cœur des sciences, d’aventures humaines, d’images inédites et de témoignages, vivez une expérience unique. Resterez-vous de glace ?

JUSQU’AU 18 AOÛT 2019 PÔLES FEU LA GLACE

Jusqu’au 18 août 2019 – Muséum d’Histoire Naturelle, Neuchâtel

« GARE AU DÉSORDRE » Après un premier volet consacré aux différentes facettes de la censure contemporaine, la Bibliothèque prolonge la réflexion et convie le visiteur à un voyage dans le temps, aux sources de l’histoire du livre dans notre région. Haut-lieu de l’imprimerie, Neuchâtel tient dès le XVIe siècle un rôle de premier plan dans la propagation de la pensée de la Réforme, puis, au XVIIIe siècle, dans la transmission des idées des Lumières. Jusqu’au 30 septembre 2019 – Bibliothèque publique et universitaire, Neuchâtel

JUSQU’AU 30 SEPTEMBRE 2019 « GARE AU DÉSORDRE »


UNIVERSITÉ DE NEUCHÂTEL CAFÉS SCIENTIFIQUES – LA SOCIÉTÉ EN DÉBATS

HUIT MERCREDIS SOIR PAR AN CAFÉ’IN

Les rencontres Café’IN sont organisées dans un espace convivial, pour une discussion ouverte sur un thème de société, dans les domaines des sciences naturelles, humaines, économiques ou du droit. Les cafés scientifiques s’adressent à toute la population. Leur objectif est d’instaurer un dialogue permanent entre des spécialistes et le grand public. Huit mercredis soir par an – www.unine.ch/cafescientifique

FINALE SUISSE MT180

6 JUIN FINALE SUISSE MT180

Le concours international Ma thèse en 180 secondes permet à des doctorant-e-s de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un large public. Chaque candidat-e doit présenter en trois minutes sa thèse, de manière claire, concise et convaincante. A l’issue des sélections internes qui ont lieu dans les hautes écoles universitaires, les lauréat-e-s participent à la finale nationale. 6 juin 2019 – www.unine.ch/mt180

POUR UNE AUTRE EUROPE : DENIS DE ROUGEMONT Cette exposition illustre l’ancrage neuchâtelois de Denis de Rougemont. Ce natif de Couvet est l’un des pères du Conseil de l’Europe qui fête cette année son 70e anniversaire. Ardent défenseur de la personne, du fédéralisme, de la culture, du régionalisme et de l’écologie, Rougemont a également écrit sur l’éducation et la formation. 3 mai -31 juillet 2019 – www.unine.ch/rougemont DU 3 MAI AU 31 JUILLET POUR UNE AUTRE EUROPE : DENIS DE ROUGEMONT

COURS D’ÉTÉ Le Cours d’été de l’Université de Neuchâtel est spécialisé depuis 125 ans dans l’enseignement du français langue étrangère. Venez étudier notre langue dans un cadre hors du commun. Enseignant-e-s, étudiant-e-s ou simplement amoureux du français ? Faites votre choix dans notre programme, modulable dans la durée et dans le contenu, pour un séjour linguistique sur-mesure. 8-19 juillet et/ou 22 juillet – 2 août 2019 – www.unine.ch/ilcf/home/ cours-dete.html

JUILLET ET AOÛT COURS D’ÉTÉ

THÉÂTRE DE LA CONNAISSANCE Le Théâtre de la Connaissance a pour thème la place de l’agriculture dans la société suisse d’aujourd’hui. Afin de lancer le débat, la pièce de théâtre-documentaire de la Compagnie d’Avril Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement ? a été écrite sur la base d’entretiens menés auprès des paysans et paysannes, en collaboration avec l’Institut d’ethnologie de l’UniNE. 2 au 3 octobre 2019 – www. unine.ch/theatre-connaissance

JOURNÉE D’INFORMATION

2-3 OCTOBRE THÉÂTRE DE LA CONNAISSANCE

La Journée d’information a lieu chaque année, au mois de no­ vembre. Elle représente une occasion unique de découvrir l’Université de Neuchâtel, ses formations et son ambiance ! Au programme  : présentation de l’UniNE et des cursus bachelor, participation à des cours, visites guidées, échanges informels avec des étudiants et professeurs. 6 novembre 2019 – www.unine.ch/journee-info

6 NOVEMBRE JOURNÉE D’INFORMATION

29


AGENDA

EXPOSITIONS NOUVELLES ACQUISITIONS 2018

L’HOMME ET LE TEMPS

EXPOSITION PERMANENTE L’HOMME ET LE TEMPS

à la femtoseconde près !

musée international d’horlogerie

Nouvel espace d’exposition La Chaux-de-Fonds du mardi au dimanche, 10 h – 17 h www.mih.ch

EXPOSITION SEMI-PERMANENTE À LA FEMTOSECONDE PRÈS!

L’exposition de référence vous promet un voyage passionnant à travers le temps. Le MIH, unique dans sa conception architecturale et muséographique, présente la collection la plus significative au monde entièrement consacrée à la mesure du temps. Du cadran solaire à l’horloge atomique, en passant par des pendules, montres, automates, machines et outils du XVIe siècle à nos jours, l’exposition dévoile les mystères du temps et retrace de manière vivante et ludique l’histoire technique, artistique, sociale, économique et culturelle de l’horlogerie suisse et internationale sur une surface de plus de 2000 m2. Exposition permanente

À LA FEMTOSECONDE PRÈS ! Plongez dans l’infiniment précis ! La recherche de la précision a été un moteur du développement et des innovations horlogères dès le XVIe siècle. A partir de la Seconde Guerre mondiale, cette précision passe des mains des horlogers et des astronomes à celles des physiciens : le temps est défini par l’observation de phénomènes physiques et non plus par l’observation astronomique. La femtoseconde – un billiardième de seconde – est la fraction de seconde la plus précise qu’il est possible de mesurer à ce jour. Ce degré de précision, imperceptible au commun des mortels, est néanmoins devenu indispensable à l’organisation de notre vie quotidienne : moyens de géolocalisation, transports, télécommunications sont devenus performants grâce à la précision extrême des horloges qui les gouvernent. Exposition semi-permanente

30

L’accroissement d’une collection se fait régulièrement grâce à des dons et à des achats. Chaque année, le Musée international d’horlogerie tient à remercier les généreux donateurs par la présentation durant 12 mois des nouvelles acquisitions de l’année précédente. Exposition temporaire du 15 mars 2019 au 28 février 2020

L’HEURE POUR TOUS, UNE MONTRE POUR CHACUN – UN SIÈCLE DE PUB HORLOGÈRE Au-delà de la mise en valeur d’un produit selon certains codes, l’exposition aborde la question de la production publicitaire dans le domaine de l’horlogerie à travers les grands et petits formats, affiches et annonces, qui constituent la colonne vertébrale de la communication des marques horlogères des années 1880 à 1980. Le public explore ainsi les pratiques et les sujets publicitaires marqués par des transformations techniques importantes et par des bouleversements économiques. Exposition temporaire du 16 juin au 13 octobre 2019

EXPOSITION TEMPORAIRE DU 15 MARS 2019 AU 28 FÉVRIER 2020 NOUVELLES ACQUISITIONS 2018

EXPOSITION TEMPORAIRE DU 16 JUIN AU 13 OCTOBRE 2019 L’HEURE POUR TOUS, UNE MONTRE POUR CHACUN – UN SIÈCLE DE PUB HORLOGÈRE


MANIFESTATIONS Chaque premier mercredi du mois (sauf janvier et août) • 12 h 15-12 h 45 • visite ciblée gratuite

SUR LE COUP DE MIDI ! Pendant la pause de midi, un guide ou un conservateur du MIH vous propose une plongée dans la précision en écho à l’exposition A la femtoseconde près ! 3 avril • +/- 1 seconde par jour La mise au point du balancier spiral comme mécanisme régulateur permet à la montre d’atteindre la précision des horloges à pendule. Alors que le pendule est un oscillateur « gravitaire », le balancier spiral utilise l’élasticité d’un ressort pour cette fonction. 1er mai • +/- 0,002 seconde par jour Matériau piézoélectrique, le quartz permet d’entretenir des oscillations très stables et de les détecter par des moyens électroniques. Les frottements dans un cristal de quartz étant très faibles, l’énergie nécessaire à entretenir les oscillations est fortement réduite. 5 juin • +/- 0,00001 seconde par jour Après la réalisation, en 1949, d’horloges basées sur une résonance de la molécule d’ammoniac NH3, l’atome de césium est utilisé dès 1955 comme oscillateur dans une horloge atomique. Visite guidée par un membre du Laboratoire Temps-Fréquence de l’UniNE. 3 juillet • Vendre la précision Visite ciblée de l’exposition temporaire L’heure pour tous, une montre pour chacun. 4 septembre • Vendre la précision Visite ciblée de l’exposition temporaire L’heure pour tous, une montre pour chacun. 2 octobre • +/- 0,000001 seconde par jour Les horloges à hydrogène sont remarquablement stables sur des intervalles de temps allant jusqu’à quelques jours. Ces qualités déterminent leurs applications actuelles, principalement dans le domaine de la navigation et de la radioastronomie. Visite guidée par un membre du Laboratoire Temps-Fréquence de l’UniNE.

Chaque premier mercredi du mois (sauf janvier et août) • 12 h 45-13 h • démonstration gratuite L’AUTOMATE À CAFÉ Démonstration de l’automate Turc buvant du café sur un tapis volant. Café offert ! Chaque premier dimanche du mois • 10 h 30-12 h • visite guidée gratuite VISITE OFFERTE PAR LES AMISMIH L’Association des Amis du Musée international d’horlogerie propose une visite guidée gratuite. La visite guidée est offerte, l’entrée au musée est gratuite d’octobre à mars, payante d’avril à septembre. Jeudi 14 mars • 18 h 30 • vernissage NOUVELLES ACQUISITIONS 2018 A l’issue de l’Assemblée générale des amisMIH, les dons et achats de l’année 2018 sont dévoilés. Samedi 18 mai • 18 h-24 h • entrée libre NUIT DES MUSÉES NEUCHÂTELOIS Pour cette nuit festive et ludique, l’équipe du musée vous prépare de multiples surprises et des visites inédites de la collection. Programme spécifique à suivre. Dimanche 19 mai • 10 h-17 h • entrée libre JOURNÉE INTERNATIONALE DES MUSÉES Pour cette journée dédiée aux familles, l’équipe du musée vous prépare de multiples surprises et des visites inédites de la collection. Programme spécifique à suivre. Samedi 15 juin • 17 h • vernissage L’HEURE POUR TOUS, UNE MONTRE POUR CHACUN – UN SIÈCLE DE PUB HORLOGÈRE Exposition consacrée à la production publicitaire dans le domaine de l’horlogerie à travers les affiches et annonces des marques horlogères des années 1880 à 1980. Samedi 31 août • après-midi • excursion À PAS CONTÉS… Traditionnelle sortie des amis des musées d’horlogerie de la région, les amisMIH, ceux du Musée d’horlogerie du Locle et ceux du Musée de la Montre de Villersle-Lac.

6 novembre • +/- 0,000000001 seconde par jour Les horloges à fontaine de césium refroidi par laser sont actuellement les étalons de fréquence de référence qui pilotent le Temps atomique international (TAI), et par conséquent le temps universel coordonné UTC. Visite guidée par un membre du Laboratoire Temps-Fréquence de l’UniNE.

Jeudi 19 septembre (au Club 44) • 18 h 30 • cérémonie publique PRIX GAÏA La 25e remise de cette distinction récompensera des personnalités dont les travaux ont contribué à la notoriété de l’horlogerie dans les domaines de la recherche, de l’artisanat et de l’industrie.

4 décembre • +/- 0,00000000001 seconde par jour Les meilleures horloges optiques sont potentiellement 100 fois plus exactes que les fontaines de césium. Certaines sont candidates à fonder une nouvelle définition de la seconde. Visite guidée par un membre du Laboratoire Temps-Fréquence de l’UniNE.

Dimanche 3 novembre • 10 h-16 h 30 • entrée Fr. 8.43e BOURSE SUISSE D’HORLOGERIE Quelque cinquante marchands-horlogers, antiquaires et collectionneurs proposent à la vente montres, pendules, outillage, livres et objets divers en relation avec l’horlogerie.

31


AGENDA

FOIRE, SALON MAI 1ER AU 5 MAI SALON DE L’IMMOBILIER NEUCHÂTELOIS

SALON DE L’IMMOBILIER NEUCHÂTELOIS Sur une surface de 4400  m² le Salon de l’Immobilier NEuchâ­ telois (SINE) rassemble toutes les prestations liées à l’immobilier, grâce à une centaine d’exposants pour vous permettre de faire des rencontres et prises de contact. Du 1er au 5 mai 2019 – Patinoires du Littoral, Neuchâtel

VIVRE AUTREMENT, ÇA S’APPREND !

4-5 MAI VIVRE AUTREMENT, ÇA S’APPREND !

Deux jours de rencontre, de partage, de découverte, d’innovation et d’expérimentation pour apprendre à Vivre Autrement : naître, se nourrir, se soigner, se former, s’habiller, habiter, échanger, créer, penser, croire, mourir. Un moment de rencontre convivial et familial avec des animations pratiques, des ateliers et des démonstrations pour apprendre à Vivre Autrement ! Les 4 et 5 mai 2019 – La Rouvraie, Bevaix

JAU-NE 10 MAI JAU-NE JOURNÉE DE L’ARCHITECTURE ET DE L’URBANISME NEUCHÂTEL

JOURNÉE DE L’ARCHITECTURE ET DE L’URBANISME NEUCHÂTEL

MAI 45e

BOURSE INTERNATIONALE DES MINÉRAUX ET FOSSILES

Rendez-vous annuel incontournable des passionnés de minéralogie et de paléontolgie. Les 18 et 19 mai 2019 – Salle Cort’Agora, Cortaillod

JUIN LANDERON CLASSIC Environ 200 véhicules anciens d’avant 1978 seront présentés au Landeron toutes marques confondues. Comme à l’accoutumée les participants sont invités à s’habiller dans l’esprit et l’époque de leur véhicule, quant aux organisateurs ils revêtiront leur traditionnelle salopette de mécano. Le 1er juin 2019 – Le Landeron

JAU-NE permet de réunir les architectes de renommée internationale ainsi que les acteurs du monde académique, les investisseurs, les représentants des pouvoirs publics, et de bénéficier au travers de débats, conférences et tables rondes de leur expérience et des savoirs développés sur des thèmes aussi riches que variés. Le 10 mai 2019 – Patinoires du Littoral, Neuchâtel 1ER JUIN LANDERON CLASSIQUE

32

18-19 MAI 45E BOURSE INTERNATIONALE DES MINÉRAUX ET FOSSILES


NOVEMBRE BOURSE SUISSE D’HORLOGERIE

25 OCTOBRE AU 3 NOVEMBRE NEW PORT EXPO – FOIRE DE NEUCHÂTEL

OCTOBRE NEW PORT EXPO – FOIRE DE NEUCHÂTEL Au cœur de Neuchâtel, un des principaux rendez-vous économiques du canton réunira tous les ingrédients qui font son succès : une exposition des plus diversifiée réunissant un Invité d’Honneur et près de 90 exposants de qualité, un programme d’animations original pour petits et grands. Du 25 octobre au 3 novembre 2019 – Place du Port, Neuchâtel

NOVEMBRE CHOCOLATISSIMO CHOCOLATISSIMO est un événement gustatif et festif, par le biais duquel est célébré chaque année le patrimoine chocolaté du canton de Neuchâtel et est mis en valeur la grande qualité des différents et nombreuses chocolaterie de notre région.

2 AU 9 NOVEMBRE CHOCOLATISSIMO

Du 2 au 9 novembre 2019 – Péristyle de l’Hotel de Ville, Neuchâtel

Rendez-vous incontournable, la Bourse suisse d’horlogerie se déroule traditionnellement le premier dimanche de novembre dans le cadre exceptionnel de la salle Hans Erni du MIH. Une cinquantaine de commerçants, bouquinistes, antiquaires, offrent à la vente des pièces anciennes, montres ou horloges, de l’outillage horloger ainsi que des fournitures.

3 NOVEMBRE BOURSE SUISSE D’HORLOGERIE

Le 3 novembre 2019 – La Chaux-de-Fonds

BOURSE AUX ANCIENS JOUETS Bourse des jouets anciens et multi-collections (trains et autos miniatures, jouets, jeux, peluches, littérature, cartes postales, opercules, monnaies, médailles, vinyles, curiosités diverses...). Cantine et restauration sur place. Le 9 novembre 2019 – Salle Polyvalente, Auvernier

DÉCEMBRE

9 NOVEMBRE BOURSE AUX ANCIENS JOUETS

LES ARTISANALES DE NOËL La magie de Noël déploie tous ses effets enchanteurs au travers du plus grand marché couvert de Suisse d’artisans-créateur. Mille et une lumières vous accueillent et vous invitent à une balade magique dans la grande tente chauffée sur la Place du Port à Neuchâtel. Dans ce décor féérique, vous allez découvrir la richesse de l’imagination ; émerveillez-vous devant le savoir-faire issu d’années d’expérience et de tradition.

7 AU 15 DÉCEMBRE LES ARTISANALES DE NOËL

Du 7 au 15 décembre 2019 – Place du Port, Neuchâtel

33


AGENDA

FESTIVAL, FÊTE

2 AU 5 MAI FÊTE DE LA DANSE

MAI FÊTE DE LA DANSE La Fête de la Danse, c’est quelques jours pour découvrir la danse dans les théâtres, les centres culturels et dans l’espace public. Spectacles, animations, parties, disco kids,... à chacun de concocter son programme idéal. Et partout des centaines de cours de danse, de tout style, pour petits et grands, débutants ou passionnés ! Du 2 au 5 mai 2019 – Divers lieux, Neuchâtel

6 AU 10 JUIN CORBAK FESTIVAL

JUIN CORBAK FESTIVAL Créé en 1993 par un groupe d’amis ayant à cœur d’animer une région « hors des grandes axes », ce festival a pris de l’ampleur au fil des ans tout en gardant une taille humaine et une programmation inhabituelle privilégiant le goût de la découverte. Atmosphère chaleureuse garantie. Du 6 au 10 juin 2019 – La Chaux-du-Milieu

FESTI’NEUCH 13 AU 16 JUIN FESTI’NEUCH

Festi’neuch Neuchâtel openair Festival se fait l’écho des dernières nouveautés des musiques actuelles. Situé dans le cadre enchanteur des Jeunes-Rives, au bord du lac de Neuchâtel, il propose une quarantaine de concerts durant quatre jours et accueille plus de 35 000 festivaliers. Du 13 au 16 juin 2019 – Neuchâtel

© Pierik Falco

34

JUILLET MUSIC FESTIVAL PROMO La musique est à l’honneur sur les deux grandes scènes qui encadrent la fête. De nombreux groupes d’origines et d’horizons très différents se succèdent pour réjouir les oreilles des mélomanes avertis. Musique du monde et spectacles, clowns, fanfares, acrobates et jongleurs dévoilent une autre facette de la manifestation.

5 AU 7 JUILLET MUSIC FESTIVAL PROMO

Du 5 au 7 juillet 2019 – Le Locle

NEUCHÂTEL INTERNATIONAL FANTASTIC FILM FESTIVAL (NIFFF) Ce festival est rapidement devenu un des principaux événements cinématographiques de Suisse. Grâce à ses programmes novateurs et à ses invités prestigieux, le NIFFF a su convaincre le public et la critique. Ce qui caractérise en premier lieu le Festival, c’est une programmation riche et diversifiée, construite autour d’un axe central : le cinéma fantastique et de deux axes complémentaires : les cinémas d’Asie et les images numériques. Du 5 au 13 juillet 2019 – Neuchâtel

5 AU 13 JUILLET NIFFF


5 AU 21 JUILLET POÉSIE EN ARROSOIR

JUILLET © Guillaume Perret

POÉSIE EN ARROSOIR Un festival d’été consacré aux expressions vivantes de la poésie dans des jardins extraordinaires et une compagnie qui crée des événements et spectacles poétiques.

Depuis 1891 la fête nationale est célébrée en Suisse le premier août. Cette date a été déterminée par un des premiers traités signés entre les cantons d’Uri, de Schwyz et d’Unterwald qui ont constitué le noyau autour duquel la Suisse s’est formée au cours de cinq siècles. Le 31 juillet 2019 – Place du Marché, La Chaux-de-Fonds

Du 13 au 18 août 2019 – Zone piétonne, Neuchâtel

Le 1er août 2019 – Neuchâtel, Jeunes Rives

ROCK ALTITUDE FESTIVAL

AOÛT FÊTE NATIONALE

4 AU 10 AOÛT LA PLAGE DES SIX POMPES

BUSKERS FESTIVAL Chaque année à la mi-août, une quinzaine de groupes invités, soit près d’une soixantaine de musiciens, s’installent pour cinq jours à Neuchâtel. Il n’y a ni scène, ni sonorisation, ni lightshow, les groupes se produisent de manière acoustique. Ce festival est l’occasion de partager des moments « à part » dans une ambiance conviviale, dans le calme, la détente et l’amusement. Il réunit tout public, des petits enfants aux grands parents, des amateurs de musique classique aux branchés rock.

Du 5 au 21 juillet 2019 – Cernier

31 JUILLET + 1ER AOÛT FÊTE NATIONALE

AOÛT

LA PLAGE DES SIX POMPES La Plage des Six Pompes se présente comme le plus important rendez-vous des arts de la rue sur sol suisse : près de 100 000 spectateurs sur sept jours, pas moins de 50 compagnies et plus de 500 bénévoles. La Plage, c’est aussi, et surtout, la convivialité : sept jours de programmation d’arts de rue, les compagnies rétribuées au chapeau, un souffle de vie dans la vieille ville de La Chaux-de-Fonds et le rendez-vous de toute une population.

Avec une ligne artistique résolument rock, la programmation de cette nouvelle édition mise avant tout sur la découverte des coups de cœur de l’équipe en charge de la programmation.

13 AU 18 AOÛT BUSKERS FESTIVAL

14 AU 17 AOÛT ROCK ALTITUDE FESTIVAL

Du 14 au 17 août 2019 – Le Locle

Du 4 au 10 août 2019 – La Chaux-de-Fonds

Betraying the Martyrs © Alexandre Dell Olivo

35


AGENDA

FESTIVAL, FÊTE SEPTEMBRE BOUDRYSIA

AOÛT 21 AOÛT AU 1ER SEPTEMBRE FESTIVAL LES JARDINS MUSICAUX

FESTIVAL LES JARDINS MUSICAUX Depuis 20 ans, Les Jardins Musi­ caux tissent un dialogue fécond entre trésors des siècles passés et compositions récentes majeures. Né dans la Grange aux Concerts d’Evologia, le Festival s’est développé dans l’Arc jurassien et en Franche-Comté. Avec Bal(l)ades, il suscite la découverte de lieux originaux, fidélise des publics nouveaux et curieux. Les Jardins Musicaux collaborent avec des personnalités vives et attachantes qui, en compagnie du Festival, aiment plonger dans l’inattendu. Du 21 août au 1er septembre 2019 – Grange aux Concerts d’Evologia, Cernier

BRADERIE ET FÊTE DE LA MONTRE

31 AOÛT AU 1ER SEPTEMBRE BRADERIE ET FÊTE DE LA MONTRE

Trois jours de musique et con­ certs, des artistes de rue déambulant dans la foule, trois jours et deux nuits avec des guinguettes accueillantes. La fête de la montre « Horlofolies », revendique des racines horlogères profondes. Des festivités dans un esprit populaire offrant animations et concerts gratuits. Du 31 août au 1er septembre 2019 – La Chaux-de-Fonds

Elle a pour but de mieux faire connaître Boudry, ses vignes, son château, son sens de l’accueil au-delà de nos frontières cantonales. Durant tout le week-end, de nombreux stands sont présents dans les rues de la Ville. Deux cortèges à thème, des concerts, des animations jeunesses, des attractions diverses et une région invitée différente lors de chaque édition, contribuent à rendre cette manifestation vivante et joyeuse. Du 6 au 8 septembre 2019 – Boudry

FÊTE DE LA BROCANTE Le vieux bourg médiéval et ses alentours accueillent plusieurs centaines de stands d’antiquaires et de brocanteurs professionnels venus de toute la Suisse et de l’étranger. Si le vendredi, jour de déballage, est parfait pour les bonnes affaires, les journées complètes du samedi et du dimanche sont celles qui connaissent la plus grande affluence. Du 27 au 29 septembre 2019 – Le Landeron

FÊTE DES VENDANGES Chaque année, le dernier weekend de septembre est l’occasion de célébrer le début des vendanges dans le Pays de Neuchâtel. Durant trois jours, le centre ville libéré de toute circulation automobile permet aux fêtards de festoyer comme il se doit dans une atmosphère unique, tout en lumière, musique et rires. Du 27 au 29 septembre 2019 – Neuchâtel

27 AU 29 SEPTEMBRE FÊTE DES VENDANGES

36

6 AU 8 SEPTEMBRE BOUDRYSIA

27 AU 29 SEPTEMBRE FÊTE DE LA BROCANTE


OPÉRA, DANSE AVRIL 26-27 AVRIL CAVALLERIA RUSTICANA

CAVALLERIA RUSTICANA Santuzza recherche son amant qui l’a abandonnée pour retrouver son ancienne fiancée, mariée désormais au riche Alfio... La brève nouvelle de Giovanni Verga dont s’inspira Mascagni mérite d’être découverte et c’est pourquoi Robert Bouvier, en complicité avec l’orchestre, en fera la lecture en prologue. D’une grande richesse mélodique, cette œuvre fut considérée comme le premier témoignage d’un nouveau mouvement, le « vérisme musical ».

22-23 MAI LE RÉCITAL DES POSTURES – YASMINE HUGONNET

Les 26 et 27 avril 2019 – Théâtre du Passage, Neuchâtel

MAI LE RÉCITAL DES POSTURES – YASMINE HUGONNET

© Anne-Laure Lechat

Honorée d’un Prix suisse de danse en 2017, cette pièce est un concert pour un seul et unique instrument : le corps. Le corps qui exécute des postures selon une partition de notes suspendues dans le silence, méditatives. Les poses sont tenues, le mouvement circule dans l’imaginaire du spectateur et se fait l’écho d’une voix intérieure qui nous parle à fleur de peau. Les 22 et 23 mai 2019 – Temple Allemand, La Chaux-de-Fonds

28 MAI CHRONOLOGICAL – YASMINE HUGONNET

CHRONOLOGICAL – YASMINE HUGONNET Peut-on chahuter le mouvement du temps, revenir en arrière, accélérer plus rapidement vers le futur ? Dans sa nouvelle chorégraphie, la danseuse Yasmine Hugonnet bouscule nos perceptions du temps et joue à l’infini avec les sensations de son écoulement subjectif comme de sa mesure physique objective. Le 28 mai 2019 – Théâtre Popu­ laire Romand, La Chaux-de-Fonds © Anne-Laure Lechat

JUIN DRAGONFLY LES CHEMINS DE TRAVERSE & LES MONDES TRANSVERSAUX /  PIERRE-YVES DIACON

Est-ce le son d’une flûte que nous entendons ? Existe-t-il ou ne faisons-nous que l’imaginer ? Laissons nos sens être déroutés par la libellule (Dragonfly en anglais), animal totem de l’illusion des sens. La danse de Pierre-Yves Diacon interagit avec les sons de Barbara Minder et Matthieu Amiguet, improvisant sur la base de compositions originales avec des instruments de lutherie traditionnelle augmentés.

15 JUIN DRAGONFLY

© Nicolas Meyer, Sandy Flinto

Le 15 juin 2019 – Serrurerie Romang, Neuchâtel

OCCURRENCE – LÉONORE GUY A l’Espace Danse, Léonore Guy nous dévoile les prémices d’un futur solo, qui explore la subjectivité de la perception du temps qui passe. Familier de la méthode feedback, créée par DasArts (Amsterdam University of Arts), Aurélien Patouillard mène une discussion avec le public et les artistes, pour faire progresser le processus créatif sous forme ludique.

16 JUIN OCCURENCE – LÉONORE GUY

Le 16 juin 2019 – Espace Danse, Neuchâtel

TRADITION TRAVIOLI – TAMARA GVOZDENOVIC Au terme d’une phase de travail sur sa future pièce, qui traite du pouvoir et de la manipulation, la compagnie Le Facteur invite le public à découvrir cette étape de la création. Familier de la méthode feedback, créée par DesArts (Amsterdam University of the Arts), Aurélien Patouillard mène une discussion avec le public et les artistes, pour faire progresser le processus créatif sous forme ludique. Le 23 juin 2019 – Espace Danse, Neuchâtel

23 JUIN TRADITION TRAVIOLI – TAMARA GVOZDENOVIC

37


CHÂTEAU DE VALANGIN

Un château médiéval chargé d’histoire pour vos événements Sur son promontoire, le château de Valangin attire l’œil. Erigé au XIIIe siècle, il est un des rares monuments de cette époque visitable et louable dans la région. Il accueille de nombreuses et diversifiées animations et expositions lors de sa période d’ouverture. A ceci s’ajoutent les visites guidées et le plaisir de déambuler dans son magnifique jardin. Cet environnement unique est accessible aux particuliers comme aux sociétés qui souhaitent y organiser un événement privé. Poussons les portes de la demeure !

38


Une histoire qui se compte en siècles S’il est impossible de donner une date précise quant à l’année de construction du château de Valangin, les plus anciens vestiges actuellement visibles datent du XIIIe siècle. A cette époque, il n’occupe que la partie la plus élevée de la colline. Au fil des siècles de nouvelles constructions viendront s’ajouter, d’autres périront dans les flammes et son histoire sera parsemée de divers résidents. Au cours du XXe siècle, d’importants travaux de rénovation ont été entrepris pour qu’il retrouve sa superbe telle qu’on peut la découvrir aujourd’hui. Un château qui vit Derrière l’imposante demeure se cachent des trésors que le public peut découvrir par de nombreuses visites guidées à thème réalisées dans plusieurs langues. Le château, les combles ou encore la balade de nuit à la seule lumière d’une lanterne, les occasions d’explorer ce lieu chargé d’histoire ne manquent pas. Les visiteurs peuvent

également voir une exposition permanente qui offre un riche aperçu de l’histoire du Valde-Ruz et de ses régions limitrophes. Des objets du quotidien, utilisés pour la plupart entre le XVIIe et le XIXe siècle sont présentés  : de l’ancêtre du four aux couteaux à casser le sucre, en passant par une grande collection de mobilier. Une salle est consacrée à l’une des plus importantes collections du château : la dentelle. Celle-ci a joué un rôle économique de première ligne au XVIIIe et jusqu’à la moitié du XIXe siècle dans ces régions, au même titre que l’horlogerie. Impossible de quitter le château sans flâner dans son jardin Mangelune où se côtoient une abondante végétation et des œuvres en pierre de l’artiste Gaspard Delachaux qui interpellent !

Tout est pensé pour l’organisation d’événements Durant ses mois d’ouverture, de mars à octobre, de nombreuses animations prennent place au château de Valangin. Expositions, concerts classiques, ateliers ou encore un festival de rock ou la fête de la courge se succèdent. A ceci s’ajoutent les événements privés. En effet, le château de Valangin met à disposition des particuliers comme des sociétés une salle historique, la salle des chevaliers, qui peut accueillir 80 personnes debout ou 50 assises. Ce lieu se prête tout aussi bien à des réunions de travail, pour lesquelles du matériel (rétroprojecteur, chaises, écrans...) est à disposition, qu’à des mariages, anniversaires et autres fêtes. Pour les repas, les responsables du château laissent libre choix du traiteur et peuvent s’en occuper lorsqu’il s’agit de simples collations. Aux beaux jours, il est, également, possible de profiter des extérieurs pour prendre un verre. Pour ceux qui voudraient une immersion totale, une visite guidée privée peut être organisée tout comme un apéritif – pour les groupes jusqu’à 25 personnes – au cœur des anciennes cuisines qui datent du XVe siècle. A quelques encablures de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel, le château de Valangin, unique dans la région, est idéal en toutes circonstances pour vivre un moment hors du commun et se démarquer !

Château de Valangin

Bourg 24 • CH-2042 Valangin Tél. +41 32 857 23 83 info@chateau-de-valangin.ch www.chateau-de-valangin.ch

39


The Breitling Cinema Squad Brad Pitt Adam Driver Charlize Theron

LAND

PREMIER

AIR

SEA

#SQUADONAMISSION


ENSEMBLE FAÇONNONS UN AVENIR AUDACIEUX Pour son écoute et son respect, AJS répond à votre problème par des solutions innovantes, durables et audacieuses adaptées à vos besoins

AJS ingénieurs civils SA | Rue de la Place d’Armes 5 | 2001 Neuchâtel | Tél. +41 (0)32 720 01 00 | ajs@ajs.ch | www. ajs.ch


PERSONNALITÉS

Une vraie cohésion pour un canton fort

© Vincent Bourrut

43


INTERVIEW

CHRISTINE GAILLARD

PRÉSIDENTE DU CONSEIL COMMUNAL

Neuchâtel

Une ville qui va devenir une grande commune Grâce à la probable fusion avec Peseux, Valangin et Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel prend une nouvelle voie et une nouvelle dimension. Connue pour ses formations hautement qualifiées, certaines uniques en Suisse, la ville millénaire bouillonne d’une jeunesse qui, comme tous les habitants, trouve ici un cadre de vie exceptionnel. Culture, animations, sports... tout est pensé pour le bien-être de chacun. Pour nous présenter les atouts et les forces de Neuchâtel, Bien Vivre a rencontré Christine Gaillard, présidente du Conseil communal.

Inauguration des vélos cargos.

44


Microcity.

Comment êtes-vous venue en politique ? Je suis originaire d’Allemagne et par mon parcours professionnel et celui de mon époux, j’ai vécu dans de nombreux endroits comme au Rwanda, en Bolivie, en Amérique Centrale... Toujours pour le travail, nous nous sommes installés à Neuchâtel en 2002. De suite j’ai aimé cette ville et son état d’esprit. Active dans le monde associatif, professionnelle des affaires publiques, en 2008 j’ai figuré sur la liste des Verts puis en 2011 j’ai pu entrer au Conseil communal où j’ai toujours été reconduite. Je m’y occupe plus précisément de l’urbanisme, de la mobilité, de l’environnement et de la politique d’énergie. Jusqu’en juin 2019, je suis à la présidence. Je me retrouve devant plus de travail mais la ville est passionnante, c’est donc un vrai plaisir. Comment vit-on à Neuchâtel ? On a la chance d’y allier qualité de vie et innovation. C’est une ville réellement ouverte sur le monde et qui a le sens de l’accueil. Je sais de quoi je parle, je l’ai vécu ! C’est une ville d’histoire, également, qui a énormément de cachet. Il y règne comme un « air du Sud » grâce au lac même si, et c’est un privilège, on atteint les 1000 m d’altitude en rien de temps grâce au funiculaire. Ici tout est à portée de main que l’on parle de culture, d’innovation, d’enseignement. Dans ce cadre, la ville est riche de formations uniques autour de domaines très pointus comme la microtechnique ou encore l’hydrogéologie et tout ce qui a trait à la recherche de l’eau sans oublier le droit de la

Innovation. © csem

santé et les formations en climatologie. Université, EPFL, laboratoire des horloges atomiques sont des mannes de futurs grands diplômés. De ce fait, il y a beaucoup de jeunes à Neuchâtel et la vie qui va avec, que nous soutenons dans de nombreux domaines. Les familles ne sont pas en reste, pour citer un exemple rare ailleurs, chacune qui travaille peut obtenir une place en crèche et il en va de même pour le pré et le parascolaire. La Ville de Neuchâtel est également très active dans la promotion du sport, de la culture, favorisant le vivre-ensemble. Il se passe toujours quelque chose. En résumé, Neuchâtel est vraiment une ville agréable pour mille et une raisons. 45


Autour de quels sujets tournent les grands projets ? Le projet de parc des Jeunes-Rives se discute depuis 8 ans et va enfin avancer puisque le vote définitif donnant le feu vert au début des travaux va se dérouler courant 2019. Le but est d’améliorer l’accès au lac et de repenser cette vaste étendue en poumon vert de la ville. Plusieurs étapes seront nécessaires mais il est temps de lancer les choses. Concernant la mobilité, une politique axée sur le transfert de la voiture vers les transports publics nous a menée à offrir à chaque jeune, jusqu’à 25 ans, un bon cadeau annuel qu’il reçoit à domicile, d’une valeur de 250 francs, qu’il utilise pour le train, le tram, le bateau ou le bus, à sa guise. C’est un grand succès. On promeut également le vélo et pour ce faire « Neuchâtelroule » a vu le jour. Moyennant 60 francs par an et 30 francs pour les étudiants, chacun a accès à des vélos en libre service que l’on trouve dans la ville comme dans toutes les communes du littoral. Vérifiés chaque jour, ils sont en parfait état et plus de 75 000

Festi’neuch. Nouvelle application Neuchâtelroule.

46


locations ont été comptabilisées en 2018, et ceci va toujours crescendo. Des places de parking, la sécurisation, des pistes cyclables... sont également à penser pour un plus grand développement encore. Dans un autre registre, nous travaillons autour des soucis liés aux changements climatiques, dans un quartier spécifique pour commencer. Nous y installerons des surfaces plantées, des potagers urbains, des arbres et des revêtements au sol réduisant le cumul de chaleur. C’est une première boîte à outils pour tester l’impact des mesures. A ceci s’ajoute notre volonté de faire sortir et profiter de notre ville chacun de nos concitoyens. Pour les plus âgés, nous avons installé, sur des parcours qu’ils aiment fréquenter, des bancs et des sièges relais où ils peuvent s’arrêter et se reposer. Tout le monde est enchanté de ces réalisations. Pour finir, dans le plan d’aménagement de la ville à venir, nous souhaitons, entre autres, valoriser les cheminements verticaux, nombreux à Neuchâtel. Pour cela, nous mettrons l’accent sur la rénovation des escaliers, des murets et des jardins avoisinants, une manière, également, de soigner la biodiversité.

Siège relais.

La fusion, un renouveau pour Neuchâtel ? C’est une très bonne nouvelle que cette fusion soit en voie d’aboutir grâce au vote positif des habitants de Peseux. Sans vouloir préjuger de l’issue du recours qui a été déposé, la commune de Neuchâtel passerait de 34 000 à 45 000 habitants et de 1800 à 3000 hectares. C’est un travail qui court sur des années et qui va porter ses fruits. Les acteurs des 4 communes se connaissent très bien et nous voulons aller dans le même sens. Maintenant, nous espérons pouvoir mettre en place les choses afin d’être prêt pour 2020, année des élections et pour le 1er janvier 2021, date officielle de la fusion. C’est une magnifique dynamique qui doit être profitable à tout le canton.

Ville de Neuchâtel

Chocolatissimo.

Faubourg de l’Hôpital 2 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 717 77 12 www.neuchatelville.ch

47


AJS INGÉNIEURS CIVILS SA

5 pôles de compétences pour répondre à tous les besoins Depuis 1960, AJS ingénieurs civils intervient dans toute la Romandie et développe ses savoir-faire à travers cinq pôles d’activité, les structures (bâtiment), le génie civil, la voirie et réseaux divers (VDR), la gestion de projets et appui du maître de l’ouvrage, ainsi que le chauffage et ventilation. Grâce à ses 40 collaborateurs, ce bureau d’ingénieurs compte à son actif de multiples projets de référence.

48


Chauffage et ventilation, le dernier né Grâce à son département dédié au chauffage et ventilation, AJS se donne des moyens en matière de délai de réalisation. Jusque-là, la structure du bâtiment était érigée puis par la suite les travaux inhérents au domaine entamés. Aujourd’hui, les deux se font en parallèle. Dans le même temps, ce département travaille en partenariat avec Viteos, principal fournisseur d’énergie du canton de Neuchâtel. Pour lui, AJS aborde les aspects techniques en réalisant des analyses énergétiques. Devant la demande, les analyses s’enchaînent et donnent l’occasion à AJS d’acquérir une expérience conséquente en la matière. Travailler les projets en 3D Aujourd’hui, une grande majorité des dessinateurs (-trices) de la société travaille les projets structure en 3D. A terme, l’ensemble utilisera ce procédé. Si l’utilisation de ce dernier demande plus de temps que les anciens programmes pour la mise en place, au final les détails qu’il permet d’obtenir sont source d’optimisation des ressources et ainsi diminuer le temps de réaction. Pour David Quesada, sous-directeur, la 3D est un retour aux fondamentaux. Elle permet d’arriver à élaborer un projet fiable et viable avec une vraie réflexion sur les conflits statiques, architecturaux et techniques. La succursale de Genève en pleine expansion Depuis son ouverture, le bureau de Genève est mandaté régulièrement. Une équipe compétente travaille sur des

chantiers de taille comme, par exemple, le CEVA, liaison ferroviaire. Sur l’emplacement de l’ancienne gare des Eaux-Vives, une tranchée couverte a été créée par AJS. Après 6 ans de travaux complexes, il leur a été confié, dans la foulée, la réalisation de 3,6 km de voie verte. Ce projet s’articulait autour de deux axes : l’écologie et la mobilité douce. Aménagement de surface, piste cyclable, enrobés, différents réseaux à gérer (éclairage public, ambiance, eaux claires, eaux potables, eaux usées, fibres optiques...), installation de mobilier urbain, traversées de routes et signalisation horizontale, toutes ces actions ont mené à une voie verte appréciée des locaux. Le canton et la ville de Genève ont pu voir les compétences d’AJS et travaillent de manière régulière avec elle dorénavant. Action et réaction Pour la société américaine de biopharmacie Incyte via l’entreprise générale BEG SA, AJS a dû faire preuve de beaucoup de réactivité quand leur chantier d’Yverdon, a été repris pas leur soin. Début 2018, les équipes sont devant une feuille blanche avec pour objectif : remise partielle des bâtiments fin 2019, début 2019 ! Gigantesque par sa taille, 4000 m2, et l’ampleur des travaux à réaliser sur un terrain peu stable, AJS a relevé le défi. Les équipes de travaux (gros-œuvre env. 45 per­sonnes) travaillé à un rythme soutenu pour qu’à l’échéance, ils finissent de couler le béton des dalles et des murs ! Cette réalisation est une preuve des capacités d’AJS à œuvrer dans des délais très serrés et avec professionnalisme pour les structures de bâtiment. 49


Un concours motivant Depuis 5 ans, AJS organise un concours de ponts pour apprenti(e)s. L’édition 2019, qui s’est déroulée à Bienne le 27 mars, a accueilli un nouveau partenaire l’Association suisse des professionnels de la route et des transports (VSS). Si jusque-là, cet événement ne concernait que la Suisse romande, il est dorénavant organisé à l’échelle de la Suisse entière. Ouvert aux apprenti(e)s dessinateurs/dessinatrices de différentes spécialités : génie civil, géomatique, architecture, architecture paysa-

50

gère et aménagement du territoire, ils peuvent participer seuls ou en équipe de 3 apprentis maximum. Le cahier des charges est soumis par l’organisation et chacun dispose uniquement de bâtonnets de glace et de colle à bois pour réaliser son ouvrage. Le concours consiste à concevoir et réaliser un pont le plus efficient possible d’une portée de 100 cm. Motivant et demandant une forte implication, il est très apprécié et permet de remporter des prix en numéraire allant de CHF 400 à 1000.


VISITES DE CHANTIERS

DEPARTEMENT DU DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ET DE L'ENVIRONNEMENT Service des ponts et chaussées Rue J.-L. Pourtalès 13 CH-2000 Neuchâtel Internet : www.ne.ch/spch

PIECE N° -

Route cantonale principale

RC173

Carrefour route de Sombacour / rue Haute et rue Basse Aménagement d'un giratoire Objet / Lot : km : PR: 5+600 à 5+660

Commune de Milvignes, site de Colombier Longueur de l'aménagement : 60m

EXECUTION Chaussée et superstructure

R=∞

R=699.8 2

-5.0 0%

R=2.50

1.1 5m

5.0 0m

%

-5.00

R=14.00 R=11.00

Bordure NE: îlot directionnel

Trottoir / Surface carrossable existant(e)

%

-0.58

1m 1.9

Arbre existant à abattre

.00

Chaussée existante

R=23

Plantation nouvelle

-0.52%

4.20m

Zone aplanie

m

0m

5.0

Zone de raccordement chaussée

.00 R=12 .50 R=10

R=14.0 R=12. 0 00

-2.20%

9% -0.3

4.2 0m

R25. 00m

00m R5.

R=7.50

%

R=12.00 R=14.00

R=2 R=1 9.20 2.00

R20.00m

-4.09%

%

70

-1.75

4.20 -0.9 m 7%

6.

-3.51

R=

-2.96%

50

10.

R=

Surface verte

R= R=1 14.00 2.0 0

7%

Ilôt

Bordure NE: urbain Bordure NE: anneau franchissable

5%

-1.63%

Surface carrossable

Mur de soutènement projeté

-2.8

R=1 R=140.00 .00

Trottoir franchissable

Alignements communaux

R=12.00 R=14.00

%

08%

-0. 0m

1.8 Mur existant à reconstruire

-1.7

Marquage projeté Alignements cantonaux

-3.26% -5.00

-5.0 0%

Trottoir

m

Ø28m

-0.29%

1.90m

Arbre existant à abattre

Chaussée

.00

R5.0

Arbre relevé

Haut de talus relevé

Projet

R=6 R=1 .00 2.00

R6

Validé / libéré par :

0m

P:\Projets\12085\000\3\330\Plans\12085.000-1001_Sit.dwg

Elément existant démoli

%

0m

5.0

R=∞

Office de l'entretien

98

18%

R=∞ R=6.00

Office des routes cantonales

-1. -3.0 4.2 9% 0m

0m 6.5 % 07 -3.

-0.

Date de réception :

nt seme Abais sur 2.00m

% 13

X

-2.

Examiné / ingénieur expert :

Légende :

-0.

1:200

% 14 -2.

84x 60

Echelle :

∞ R=

Format :

JLA

Office des ressources générales

% 50

GAL

JLA

Secteurs indépendants

Abaissement sur 2.00m

-0.

GAL

JLA

SIND OREG ORCA OENT

-1.54%

GAL

JLA

Service des ponts et chaussées

%

59

.00 R=∞

GAL

GAL BM/GTH

12085.000-1001I

R=11

Indice I 11.03.2019

Document / plan N° (auteur) :

R=∞

Indice H 07.01.2019

R=∞ R=30 .00

Contrôlé

12085.000

Indice G 05.12.2018

Direction de projet :

Dossier N° (auteur) :

R=∞

Des. / Réd.

09.0000 / 1001

Indice F 30.11.2018

BP / 01.01 / I-RC.020.0173.01.00 Document / plan N° (interne) :

e-mail: ajs@ajs.ch Service client: 0800 820 010 serviceclient@ajs.ch

Indice 24.04.2017

9% -0.2 4.20m -0.90%

AJS ingénieurs civils SA

Place d'Armes 5 - 2001 Neuchâtel Tél. 032 720 01 00 Fax 032 720 01 01

Date

Abaissem ent sur 2.00m

Dossier N° (interne) :

Auteur du document :

R=6.7 R=69 0 9.82

Situation

R=

R=∞ R=29.20

Giratoire Notre-Dame

R=30.00

.00

R5

m

0.70

8% -3.0 0m 4.2 9% -2.2

R=12.00 R=23.00

-0.23%

50m

R5.

R1.5

0m

.00

Bordure pavé 11/13

-3.06%

R=∞ R=23

-6.15%

(avec renvoi d'eau de 3cm)

Courbes de niveaux principales Courbes de niveaux secondaires

Bordure pavé double 11/13

Courbes de niveaux: e= 5cm Abais seme sur 2.00m nt

Bordure pavé 11/13 Bordure pavé 8/11

Dess.

31.05.17 GAL 27.06.17 GAL 10.08.17 GAL 11.09.17 GAL 14.11.18 GAL 30.11.18 GAL 05.12.18 GAL 07.01.19 GAL 11.03.19 GAL

Modifications

R=∞

R=∞

Date A B C D E F G H I J K L M

R=23

.00 R=∞

R=∞

Giratoire Notre-Dame à Colombier La création de ce giratoire permettra de sécuriser un carrefour ainsi que l’accès à une parcelle privée, et de créer une porte d’entrée vers le vieux village. Pour mener à bien cette réalisation, AJS s’est chargé d’établir le projet et de définir les aménagements avec le maître de l’ouvrage en consultant l’ensemble des parties prenantes. Particularité pour ce futur giratoire, prendre en compte le passage de convois exceptionnels et de longs bois.

Adaptations selon séance avec MO du 24.05.2017 Ajout des raccordement à l'existant et adaptation du mur de soutènement Adaptation dévers anneau intermédiaire de 10% à 5% et différentiation des bordures Ajout haut de talus et arbre (art. 5623) selon relevés géomètre Dossier d'appel d'offre Adaptation cotes anneau intermédiare et ilot central Modifications des types de bordures selon demande SPCH du 04.12.2018 Exécution Adaptations des bords de chaussées selon demande SPCH du 06.02.2019

Etude physique du bâtiment – Rénovation du parascolaire à Neuchâtel AJS a reçu pour mission l’étude énergétique du futur parascolaire le Cerf-Volant. Tout en respectant le patrimoine architectural de cette bâtisse classée, la production de chaleur se fera au moyen d’une pompe chaleur air/ eau alimentée par des panneaux photovoltaïques. Pour la ventilation, une aération douce simple-flux comportant des entrées d’air en façade cachées par l’avant-toit a été choisie. Un important travail d’isolation est également programmé. Un nouveau bâtiment adjacent sera alimenté par un système double-flux avec récupérateur de chaleur à plaques. Source : andrea pelati architecte

Construction de trois immeubles d’habitation Saars 119 à Neuchâtel Achevés au 1er trimestre 2019, AJS a été mandaté pour gérer le terrassement et le dimensionnement de la structure de 3 nouveaux immeubles. En collaboration avec un géotechnicien, il a eu recours à des travaux spéciaux pour un terrassement dont la paroi clouée atteint entre 16 et 22 m de hauteur. Par ailleurs, le système structural ainsi que les étapes de bétonnage ont été adaptés pour répondre aux exigences architecturales et à une méthode de réalisation de l’entreprise. Les dalles des étages sont portées par goujons et tirants, ceci afin de satisfaire l’esthétique des façades, le bilan thermique des bâtiments et la statique.

AJS ingénieurs civils SA

Rue de la Place-d’Armes 5 • Case postale 1733 CH-2001 Neuchâtel Tél. +41 32 720 01 00 • Fax +41 32 720 01 01 ajs@ajs.ch • www.ajs.ch

51


HIRE SA

HiRe fête ses 10 ans ! En 2009, HiRe SA, société indépendante, démarrait d’une page blanche. La persévérance, la connaissance du métier, la loyauté, l’adaptabilité, le courage et la passion ont fait leur œuvre. Aujourd’hui, ce sont 3 agences à La Chaux-de-Fonds, Bienne et Neuchâtel, spécialisées dans le placement de personnel fixe, temporaire ou en payrolling, qui s’adaptent aux demandes d’une fidèle clientèle.

Gregory Aellen, Pedro Martins et Olivier Scarascia.

52


Des talents se réunissent A la tête de HiRe SA, Pedro Martins, président, Gregory Aellen, directeur régional bâtiment, et Olivier Scarasia, directeur régional horlogerie et commercial. Au cœur de leur priorité, une politique d’entreprise dirigée sur des valeurs fondamentales : la proximité, la flexibilité, le conseil et la réactivité. Pour les accompagner, ils peuvent compter sur des collaborateurs professionnels et compétents dans leurs domaines. « Un bon conseiller c’est une personne qui doit savoir doser les choses, ne pas être trop faible ni trop « rentre dedans ». C’est comme en cuisine, un bon assaisonnement ! », explique Pedro Martins. Grâce à son savoir-faire, HiRe SA fête ses 10 ans et s’inscrit comme une entreprise locale prospère qui a su se démarquer par sa volonté d’offrir le meilleur service possible à ses clients et candidats. Connaître les domaines d’activités La succursale de Neuchâtel articule son activité, principalement, autour des métiers de la construction. L’un de ses points forts est d’avoir une équipe de professionnels qui sont tous issus du milieu. Pour les métiers du gros et second œuvre, chaque conseiller possède une connaissance pointue qui lui permet d’être réactif et de comprendre avec efficacité les besoins de l’entreprise pour sélectionner le candidat le plus adapté pour le poste. HiRe SA est membre de plusieurs fédérations professionnelles neuchâteloises du domaine de la construction, telle que la FNE. De magnifiques résultats Parfait connaisseur du placement de personnel, Pedro Martins a vu les choses changées et se complexifiées en 10 ans. Les salaires, les conventions collectives, la politique de travail... de chaque entreprise, HiRe SA doit les maîtriser pour être juste face à tous. Pour ce faire, le président a créé des outils systémiques ainsi HiRe SA a à sa disposition un process lui permettant de récolter un maximum d’informations pour cibler parfaitement les besoins et les attentes de chacun. « Chaque demande est différente. Quand nous plaçons du personnel temporaire ou en payrolling, nous assurons la gestion des salaires. Ils nous faut donc connaître parfaitement les conventions collectives des professions et les statuts de la société dans laquelle l’employé travaillera », explique Pedro Martins. Cette manière de travailler est gagnante puisque l’année 2018 a été un excellent cru pour la société avec de très nombreux placements. 2019 s’an-

nonce tout aussi bonne, voire meilleure devant l’embellie économique. Le mot du président à l’occasion des 10 ans « Il y a 10 ans, Olivier Scarascia, spécialiste de l’industrie et de l’horlogerie, Gregory Aellen, expert en bâtiment et construction, et moi, Pedro Martins, travaillions ensemble dans la même société. Quand l’idée de fonder ma propre structure est venue, je leur ai proposé de nous associer. Ensemble, nous avons fondé HiRe SA. Les débuts ont été compliqués car nous avons financé la SA par nos propres deniers. Après quelques mois, nous avons dû cesser le placement temporaire. Payer les employés nous obligeait à faire une importante avance de trésorerie que nous n’avions pas. J’étais devenu un surfeur du compte en banque ! Une fois nos caisses renflouées, nous avons repris une activité normale avec du placement fixe et temporaire et continué notre ascension avec éthique, passion et respect. Tout ceci a porté ses fruits puisque nous fêtons nos 10 ans d’existence. Notre société connaît le succès grâce à la fidélité de notre clientèle sans qui l’histoire ne se serait jamais écrite ! ».

Fi

xe

Te

o mp

ra

i re

Agence Neuchâtel

Rue du Temple Neuf 11 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 722 19 00 • Fax +41 32 722 19 09 neu@hire-sa.ch • www.hire-sa.ch

53


INTERVIEW

VIOLAINE BLÉTRY-DE MONTMOLLIN CONSEILLÈRE COMMUNALE

Ville de Neuchâtel

« L’envie d’y aller ! » La politique, Violaine Blétry-de Montmollin l’a reçue en héritage de son père. A l’accompagner dès son plus jeune âge lors de réunions ou de rencontres informelles, rapidement, elle a aimé comprendre l’actualité, s’interroger, dialoguer pour au final trouver des solutions à tout. Au gré d’une vie professionnelle et familiale bien remplie, elle est aujourd’hui une élue du Conseil communal de Neuchâtel qui affectionne particulièrement son quotidien. Hyper active, elle s’investit sans compter dans de nombreux projets qu’elle explique à Bien Vivre. © Ville de Neuchâtel

© Ville de Neuchâtel

54


La politique est un domaine qui vous passionne depuis longtemps. Pouvez-vous revenir sur votre parcours ? Indiscutablement le fait que mon père fasse de la politique quand j’étais jeune m’a quelque part influencée, mais au-delà j’y ai vite trouvé un intérêt personnel. Très tôt, j’ai voulu m’investir en étant déléguée de classe par exemple. Ce qui me motivait c’était d’être à l’écoute de l’autre, de jouer un rôle de médiatrice pour trouver des solutions. Les choses n’ont pas changé ! A 18 ans, je rentre au Conseil général d’Auvernier, puis suis élue comme députée cantonale pendant une dizaine d’années. Je combine alors vie politique et professionnelle puisque passée par l’Université de Neuchâtel, je suis devenue économiste et travaille dans la finance. Après mon mariage, je travaille une année à New York avec mon mari et enchaîne avec un tour du monde sac à dos. En 2009, je deviens présidente du PLR neuchâtelois pour ensuite rejoindre l’équipe personnelle d’un Conseiller d’Etat. Le Canton me demande ensuite de redynamiser la promotion des vins et des produits du terroir, ce qui a été une réussite. Mais lorsqu’une place se libère à l’Exécutif de la Ville de Neuchâtel, je sais qu’il est temps pour moi d’y aller ! J’y suis élue en 2017.

Avec Leïla Rölli, d’En Vert et Contre Tout, lors du lancement de la campagne Papaille pour supprimer les pailles dans les établissements publics. © Ville de Neuchâtel

Avec le conseiller d’Etat Laurent Favre lors de l’inauguration du nouveau port de Serrières. © Ville de Neuchâtel

Madame Blétry-de Montmollin en séance du Conseil général, aux côtés de ses collègues du Conseil communal. © Ville de Neuchâtel

Au Conseil communal de Neuchâtel vous êtes en charge de l’Agglomération, de la Sécurité et des infrastructures. Quelles actions sont en cours ou réalisées ? Beaucoup ! Je vais vous donner quelques exemples. D’abord en interne, j’ai réorganisé le Service de la sécurité en simplifiant l’organigramme et les processus de travail pour toutes les entités concernés (pompiers, ambulanciers, agents de sécurité publique et protection civile) que j’ai regroupés. J’ai également participé à la création du syndicat intercommunal de la sécurité civile du Littoral pour rassembler les compétences, réduire les coûts et améliorer la qualité des services. Nous avons créé ainsi la maison de la sécurité pour 16 communes et 90 000 habitants. Concernant l’agglomération, j’y ai un rôle central en présidant le comité de pilotage de la fusion qui regroupera au 1er janvier 2021 quatre com-

La fusion des quatre communes. © Ville de Neuchâtel

munes et former ainsi la 3e ville de Suisse romande avec 45 000 habitants. Pour finir côté infrastructures, des projets pour plus de 80 millions ont été défendus auprès du Conseil général dans le cadre de l’alimentation et du traitement de l’eau. Les enjeux sont considérables sur cette thématique qui doit permettre de garantir son accessibilité et sa qualité pour plusieurs générations. 55


Une autre passion de famille s’appelle le vin. Que faites-vous pour lui aujourd’hui ? Pour moi, le vin c’est une histoire de fa­ mille, effectivement ! J’y suis tombée dedans étant petite et j’y ai même rejoint le domaine familial que j’ai codirigé pendant 5 ans. Je suis heureuse de m’y investir de nouveau pour la Ville car le Conseil communal m’a confiée la gestion des Caves de la Ville ainsi que ses 12 hectares de vignes gérés à tâches. Quelles sont vos plus grandes qualités pour être politicienne et vos plus gros défauts ? Mes qualités ? Celles qui me suivent depuis ma jeunesse : aimer rassembler, écouter et convaincre dans le but de trouver des solutions qui conviennent au plus grand nombre. Côté défaut, mon exigence peut parfois me jouer des tours car elle est très forte à mon égard et parfois trop importante pour les autres. Si le travail ne me fait pas peur, je lance parfois trop de projets et imprime quelquefois un rythme trop soutenu. Si vous vous projetez dans 5 ans, qu’aimeriezvous avoir réussi ? La fusion de nos communes ! Avec 45 000 habitants, la nouvelle commune a la responsabilité de devenir sur le plan économique, touristique et résidentielle le véritable moteur de l’agglomération neuchâteloise. Cela permettra ainsi à notre Canton de retrouver l’attractivité qui était la sienne et redonnera envie de vivre pleinement notre coin de paradis.

Conférence de presse pour promouvoir la fusion avec les collègues de Corcelles-Cormondrèche et Valangin. © Ville de Neuchâtel

56

© Atelier 333

Madame Blétry-de Montmollin avec Christine Gaillard, sa collègue du Conseil communal, lors du lancement de l’opération Seyon 100% piéton à la rue du Seyon. © Ville de Neuchâtel


Photography background features Le Corbusier’s visual art “OTHELLO” | © FLC / 2019, ProLitteris, Zurich.

©2019 EBEL – Ref. 1216390 – EBEL.COM


INTERVIEW

MARISA BRAGHINI

PRÉSIDENTE DU CONSEIL COMMUNAL

Boudry

Continuer sur la même pente ascendante Entre lac et montagnes, la commune de Boudry connaît une expansion importante, depuis une dizaine d’années, tant au niveau économique que démographique. Active sur tous les fronts pour offrir un cadre de vie attrayant à ses habitants et des emplacements privilégiés aux sociétés qui s’implantent sur ses terres, les projets sont nombreux. Pour en savoir plus, Bien Vivre a rencontré Marisa Braghini, présidente du Conseil communal.

58


Quel est votre parcours politique ? Je suis tessinoise d’origine, née dans une famille très active en politique. J’ai baigné dedans depuis mon plus jeune âge. Aujourd’hui encore, mes proches sont nombreux à s’y intéresser et s’investir, comme moi dans ma commune de Boudry. Avant d’être à ce Conseil communal, j’ai été membre du législatif de la commune de Bôle de 1996 à 2000. Puis installée à Boudry, j’ai d’abord fait partie du Conseil général et ensuite, en 2012, j’ai été élue au Conseil communal. En juin 2016, j’ai été reconduite pour une seconde législature. Pouvez-vous nous présenter Boudry ? Boudry est une commune très étendue puisqu’elle a une superficie de 16,7 km2 qui va du lac à la montagne et compte un peu plus de 6200 habitants au total. Nous ne pouvons pas parler de ville (Boudry possède toutefois le statut de ville pour une raison historique) ni de village, nous nous situons entre les deux. C’est un endroit agréable à vivre avec son centre historique, son nouveau quartier sur le Plateau de la Gare et ses 5 hameaux rattachés. Il y a Areuse et ses magnifiques maisons, Trois-Rods, Perreux qui accueille un centre pour les réfugiés et des unités de soins psychiatriques, Chambrelien-Dessous et Champs-du-Moulin-Dessous, départ pour les balades au bord des gorges de l’Areuse. Comment se porte le développement économique ? Grâce notamment au Pôle Cantonal de développement Economique, notre commune connaît un fort développement depuis plus de dix ans. Des facilités ont été octroyées pour inciter les industries à s’installer à Boudry et ceci, couplé à une situation particulièrement favorable notamment s’agissant des accès routiers, a porté ses fruits. Une grande société pharmaceutique compte plus de 700 emplois et tend encore à grandir, d’autres dans le décolletage et la mécanique sont également de nouveaux pourvoyeurs d’emplois. Plusieurs autres entreprises sont installées à Boudry depuis très longtemps. Au total, Boudry comptabilise, aujourd’hui, plus de 3200 emplois, dans des secteurs très diversifiés, et le chiffre va toujours crescendo. 59


Est-ce que la démographie s’en ressent et comment vous adaptez-vous ? Evidemment, notre démographie est grandissante. Pour preuve en 8 ans, nous sommes passés de 5000 résidents à plus de 6000. La problématique des nombreux pendulaires, de la circulation et du parcage est au centre de nombreuses réflexions et des aménagements sont en cours. Nous incitons chacun à utiliser les transports publics. Le tram va jusqu’à Neuchâtel ce qui est très pratique et évite le trop plein de véhicules aux heures de pointe. L’urbanisation du Plateau de la Gare nous a déjà amenée à revoir les transports publics en élargissant l’offre et en proposant de nouvelles lignes. Une route a également dû être construite pour accéder à ce nouveau quartier. Dans l’ensemble, aujourd’hui et demain, nous sommes en mesure d’assurer des accès pratiques à tous et une tranquillité pour chacun. Ensuite, il y a tout ce qui touche au scolaire. Nous avons deux collèges qui nous permettent actuellement d’accueillir tous les élèves. Pour le parascolaire, nous proposons 124 places sur plusieurs sites et avons doublé récemment notre capacité d’accueil devant la demande, avec un investissement de plus de 3 millions pour la construction d’un nouveau bâtiment dédié à cette prestation. C’est un investissement important mais nécessaire si nous voulons offrir une qualité de vie aux familles. A ceci s’ajoute notre volonté de rendre plus attractif notre centre ville. Des études sont en cours pour atteindre ce but et que l’on ait plaisir à s’y retrouver, à s’y promener. Grâce à des modifications qui vont survenir dans un futur proche, nous espérons voir l’implantation de nouveaux commerces et une dynamique se mettre en place. Comment se portent les finances de Boudry ? Un travail remarquable et remarqué a été effectué ces dernières années à ce sujet. Si notre santé financière est meilleure, nous sommes encore endettés et travaillons au quotidien à réduire cette dette sans emprunt supplémentaire depuis maintenant 4 ans. Nous finançons nos projets, comme par exemple pour le nouveau bâtiment du parascolaire, avec nos fonds propres. Les bénéfices de ces derniers exercices nous ont aidés à épurer cette dette et la réduire autant que possible pour pouvoir un jour réinvestir en toute sérénité. Comment traduiriez-vous la qualité de vie à Boudry ? Il se passe beaucoup de choses ! Nous comptons 31 sociétés locales actives dans de nombreux domaines comme le sport et la culture, et ce pour tous les âges. Il y a également de nombreux spectacles organisés par l’Espace culturel de la Passade qui remportent beaucoup de succès tout comme les ateliers qui y sont proposés. Aux beaux jours, la plage de Boudry est un endroit charmant avec une très jolie vue et bien évidemment les gorges de l’Areuse sont incontournables. Elles attirent 70 000 visiteurs par an et nous réfléchissons à une offre touristique complète pour qu’un grand nombre reste et séjourne à Boudry. Pour finir sur une note festive, nous comptons de nombreux événements, dont la Boudrysia, qui attirent les foules de tout le canton, ou les Pavés en Folie et sa multitude d’animations et spectacles. On ne s’ennuie jamais à Boudry ! 60

Commune de Boudry

Administration communale Route des Addoz 68 • CH-2017 Boudry Tél. +41 32 886 47 20 commune.boudry@ne.ch • www.boudry.ch


GROUPE E

Groupe E étoffe son offre Pour les particuliers comme les professionnels, Groupe E, au-delà de la fourniture d’électricité et de chaleur, propose différentes solutions adaptées aux besoins de tous. Energéticien de référence et de confiance, il joue un rôle moteur dans la mise en œuvre des nouvelles politiques énergétiques et climatiques. Investissements dans le domaine de la technique du bâtiment, parcs éoliens, développement du réseau pour la mobilité électrique sont autant d’actualités que Dominique Gachoud, directeur général, développe pour Bien Vivre. Dominique Gachoud, directeur général de Groupe E.

Vuilliomenet s’installe dans un bâtiment énergétiquement exemplaire à Boudry. © Guillaume Perret

62


Pouvez-vous en quelques mots nous expliquer les activités de Groupe E ? Groupe E a été créé en 2005, lors de la fusion des Entreprises Electriques Fribourgeoises fondées en 1915 et d’Electricité Neuchâteloise fondée en 1907. Notre entreprise, dont le siège est à Granges-Paccot (FR), dessert directement ou indirectement une population d’un demi-million de personnes dans les cantons de Fribourg, Neuchâtel, Vaud et Berne. Son parc de production, en propre et en participation, comprend des centrales hydroélectriques et thermiques qui produisent près de la moitié des trois térawattheures (TWh) annuels vendus. Au moyen d’une quarantaine de réseaux de chauffage à distance, nous fournissons également près de 200 gigawattheures (GWh) de chaleur par année. Avec ses sociétés, Groupe E propose une gamme complète de produits et services énergétiques dans des domaines aussi variés que les installations électriques, l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables, la mobilité électrique, l’ingénierie et l’électroménager. Le groupe emploie plus de 1800 collaborateurs, dont 160 apprentis. Nous sommes également connus pour notre forte implication en matière de mobilité électrique avec notre réseau MOVE.

Spécialiste dans la fabrication de tableaux électriques « sur mesure », pour villa et industrie. © Stemutz

Etendre vos activités dans la technique du bâtiment est à l’ordre du jour, qu’allez-vous réaliser pour ce faire ? Conscient que Groupe E devait compléter son offre dans la technique du bâtiment, nous avons acquis les sociétés Vuilliomenet et Germiquet, spécialistes avérés dans le domaine. Nous reprenons l’ensemble de leur personnel. Nous souhaitons embaucher d’autres employés. Ils seront tous installés, dans un bâtiment exemplaire sur le plan énergétique, implanté à Boudry, qui accueillera plus de 250 collaborateurs compétents disposant d’une très grande connaissance du terrain neuchâtelois. Nous sommes satisfaits de ce développement qui va permettre à Groupe E d’étendre son champ d’actions dans le domaine de la technique du bâtiment ; ce qui nous est nécessaire pour rester leader. Nous voulons pouvoir proposer à nos clients des solutions énergétiques, que l’on parle de ventilation ou encore de climatisation par exemple, qui seront complètes et répondront précisément aux attentes actuelles et aux besoins de demain. Les constructions nouvelles ou les rénovations sont aujourd’hui toutes pensées avec le même souci d’optimisation énergétique, Groupe E a dorénavant les clés pour subvenir à toutes les demandes. En acquérant les sociétés Vuilliomenet et Germiquet, nous étoffons notre offre grâce à un large éventail de prestations qui s’étend de la pose d’une simple prise jusqu’aux installations complètes d’un immeuble locatif, administratif, commercial, d’un hôpital ou d’une école. Il en va de même pour le secteur téléphonique et informatique. De plus, les sociétés acquises sont également spécialisées dans différents domaines tels que les installations de détection incendie, de paratonnerre, d’éclairage de secours, de sécurité, d’appels-malades, de contrôle d’accès et de domotique.

La centrale hydraulique de St-Sulpice permet d’alimenter plus de 2000 ménages neuchâtelois. © DR

63


Photomontage du projet éolien de la Montagne de Buttes dans le Val-de-Travers. © DR

D’importants projets éoliens sont à venir. Qu’en est-il ? L’énergie éolienne est une composante du mix énergétique qui permettra à la Suisse d’atteindre les objectifs de la Stratégie énergétique 2050 confirmée par la votation de mai 2017 ainsi que de diminuer notre dépendance vis-à-vis de l’énergie importée et des énergies fossiles. Une éolienne produit 40 à 85 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme durant toute son existence. Le courant électrique produit est local, renouvelable, propre, sans pollution, sans CO2, sans risque majeur et sans déchet. L’installation est recyclable et est complètement réversible. L’énergie éolienne produite en Suisse permettra à certaines régions de considérablement augmenter leur autonomie électrique. Groupe E, via sa société Groupe E Greenwatt, développe activement plusieurs parcs éoliens dans le canton de Neuchâtel en partenariat avec les communes-sites. Le plus important sera à la Montagne de Buttes avec l’installation de 19 éoliennes de dernière génération qui produiront au total quelques 100 mil­ lions de kWh/an, qui représentent 10% de l’électricité consommée dans tout le canton de Neuchâtel (industries incluses). Sur les 120 à 140 millions de francs d’investissement, environ 30% reviendront à des entreprises régionales. La demande de permis de construire a été déposée auprès du Conseil d’Etat neuchâtelois en juin 2016 ; cinq oppositions sont en cours de traitement. Un autre projet de 11 éoliennes sera implanté aux Quatre Bornes sur les cantons de Neuchâtel (Val-de-Ruz) et Berne. La production atteindra près de 80 mil­lions de kWh/an. La mise à l’enquête publique de ce parc bicantonal devrait intervenir entre cette année et la suivante. Chacun de ces projets a été développé de concert avec les principales associations environnementales nationales, notamment le WWF, Pro Natura et ASPO/BirdLife, pour que les parcs éoliens soient complètement compatibles avec les objectifs de développement durable 2030 et respectent au mieux la biodiversité. Nous sommes à l’avant-garde dans le développement des projets éoliens en Suisse. 64

Installation photovoltaïque adaptée selon les besoins. © Philippe Joner


Solutions de chauffage pour l’habitat et les industries. © Philippe Joner

Smart Home, gestion centralisée et connectée de l’habitat. © Stemutz

65


Stations de recharge pour les véhicules électriques dans les habitats collectifs et les entreprises. © Stemutz

On connaît l’implication de Groupe E pour la mobilité électrique via son réseau MOVE. Aujourd’hui, quelles sont les nouveautés et quelles sont vos offres pour les particuliers ? MOVE est l’un des plus grands réseaux publics de re­charge de Suisse. Il compte aujourd’hui 820 points. A ceci s’ajoute le fait d’avoir accès à 3500 autres points en Suisse et quelques 35 000 en Europe grâce à l’interopérabilité des systèmes. Autant dire que l’on peut se déplacer sans stress. De plus, Groupe E a installé, l’an dernier, 40 bornes à des endroits très fréquentés sur des aires d’autoroutes de Suisse alémanique. Le développement du réseau qui intègre également un système de facturation transparent, va se poursuivre, contribuant ainsi à la réduction des émissions de CO2 et à la réalisation des objectifs de la Stratégie énergétique 2050. Le matériel tend de surcroît à être de plus en plus performant et ce en matière de rapidité de recharge grâce à des stations allant jusqu’à des puissances de 350 kW. Ce sont ces bornes que l’on retrouvera progressivement sur 20 aires de repos autoroutières. En effet, Groupe E s’est vu attribuer par l’OFROU l’équipement d’un lot pour ces emplacements situés dans les régions zurichoise et bâloise, au Tessin ou encore dans le canton de Fribourg. Grâce à l’évolution des technologies, un quart d’heure suffit, dorénavant, à une recharge complète. Nous proposons également l’installation de bornes chez des particuliers ou des sociétés. Faire le plein à la maison est un grand avantage pour ceux qui choisissent la mobilité électrique. Un confort sans pareil accompagné d’une démarche qui nous tient à cœur chez Groupe E : une mobilité respectueuse de l’environnement. 66

Groupe E

Route de Morat 135 • CH-1763 Granges-Paccot Tél. +41 26 352 52 52 • Fax +41 26 352 51 99 info@groupe-e.ch • www.groupe-e.ch


HAPPY SPORT COLLECTION


INTERVIEW

CÉDRIC CUANILLON

PRÉSIDENT DU CONSEIL COMMUNAL

Val-de-Ruz

L’importance de rester une éco région Au cœur des campagnes et des forêts, la commune de Val-de-Ruz met un point d’honneur à sauvegarder son environnement naturel tout en menant une politique de développement raisonnée et raisonnable. Depuis 2013, grâce à la fusion, la plus importante de Suisse, de 15 communes, tout est mis en œuvre pour préserver l’écrin dans lequel vit une population de quelques 17 000 personnes. Faire rimer écologie et économie, le quotidien du Conseil communal. Pour nous parler de ces enjeux, Bien Vivre a rencontré Cédric Cuanillon, son président.

68


Quel est votre parcours en politique ? J’ai d’abord été au Conseil communal de Fontaines puis il y a 3 ans, alors que la fusion entre nos 15 communes était réalisée, la possibilité de rentrer au Conseil communal de Val-de-Ruz suite à un départ m’a été donnée. J’ai donc réintégré la politique à ce moment-là et en 2016, aux dernières élections, j’ai été réélu sous l’étiquette PLR. Aujourd’hui, nous sommes 3 PLR, 1 PS et 1 Verts pour gérer 17 000 habitants sur une superficie de plus de 124 km2. Comment décririez-vous la commune de Val-de-Ruz ? Notre commune est à mes yeux un écrin. Avec sa superficie très étendue, elle offre un cadre de vie naturelle, grâce, entre autres, au Parc naturel régional Chasseral. Nous avons choisi de nous inscrire comme une écorégion dans un contexte de durabilité où tout est pensé à long terme. Dans éco, il faut entendre écologie et économie, que nous devons savoir faire rimer.

Nous sommes propriétaires de plus de 300 hectares de forêts, il nous est donc indispensable d’être en adéquation avec la nature surtout que nos 15 villages devraient tous être affiliés au Parc en 2022. Il est logique d’aller dans ce sens et nos partenaires, entrepreneurs et autres partagent notre idéologie qui est même devenue une image de marque. Quels sont les grands projets de cette législature ? Reconnue par son projet d’extinction de l’éclairage nocturne sur tout son territoire, nous avons un important projet d’implantation d’éoliennes sur 3 emplacements différents. Le plan directeur a été soumis au peuple qui l’a largement accepté. Trois sites sont autorisés sur notre territoire. Sur un premier, bicantonal, il y en aurait 11 dont 4 à Val-de-Ruz, les deux autres sites sur notre territoire pourraient accueillir une douzaine d’autres machines, tout cela permettant une autonomie complète pour nos citoyens. Ceci représente un travail de longue haleine sur tous les fronts. Nous avons, évidemment, discuté avec les associations protectrices des animaux, entre autres, pour que ces parcs ne soient pas nuisibles et tel sera le cas, tout est adapté en fonction. Dans un autre ordre d’idée, nous réfléchissons à notre plan d’aménagement suite à la LAT. Notre volonté est d’avoir une commune « phare » et c’est un gros défi que de la mettre en place. Nous organisons cela en co-citoyenneté, au travers d’ateliers avec la population. Par exemple, nous avons choisi dans ce cadre un lieu qui puisse accueillir une zone industrielle, qui en ait les capacités et qui soit attractif pour les futurs entrepreneurs qui s’y installeront. Cela veut dire, également, que le lieu doit être facile d’accès autant pour les automobilistes que pour les transports publics. 69


Avec une vision plus globale, nous aimerions que de nouvelles personnes s’y installent et qu’on limite par la même occasion le nombre de pendulaires quittant notre vallée. Nous allons soumettre ceci au Conseil d’Etat et attendons la validation de principe de la Confédération dans le courant de l’année. Ensuite, nous devrons réaliser cette zone et gérer le foncier. Nous avons déjà des personnes intéressées. Nous sommes également suspendus au choix politique au sujet de la nouvelle future ligne Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds. En fonction du trajet retenu, les arrêts peuvent être différents, cela n’est pas à négliger. Comment se porte l’économie ? Notre commune est très attachée à voir naître ce projet de zone industrielle tout en gardant notre volonté d’écorégion. Nous avons quelques industries sur nos terres et de nombreux artisans et commerçants.

Au niveau travail, nous n’avons qu’une infime partie de gens sans emploi. La commune est active et la campagne paradoxalement y aide. La preuve en est de notre démographie qui a augmenté de 10% depuis la fusion en 2013. Notre force réside dans notre cadre de vie et également dans le fait que nous avons encore 50 hectares à disposition pour construire. Certes nous n’utiliserons pas tout mais certains projets en plusieurs endroits vont se réaliser. De nombreuses familles venant s’implanter à Val-de-Ruz, nous sommes celle comptant le plus de jeunes dans le canton. Les moins de 20 ans représentent 25% de nos habitants. Pour eux, nous avons dû construire des collèges et repenser le fonctionnement des écoles. Quels sont les atouts de votre commune ? Il y a beaucoup de choses à faire et à voir à Val-de-Ruz. Notre « Grange aux Concerts » sur le site d’Evologia à Cernier a été restaurée en 2016 et accueille de nombreux spectacles qui plaisent énormément. L’été, durant trois semaines, s’y déroulent, par exemple, Les Jardins Musicaux avec ses 30 concerts de musique classique. Pour les sportifs, un centre sportif, des piscines, des terrains de foot, des pistes de ski sont à disposition. Nous avons également une patinoire extérieure naturelle à Savagnier. Evidemment, les forêts et les champs sont autant de lieux de balades comme les Chemins Chouettes où l’on suit un itinéraire fléché et où l’on apprend des dizaines de choses sur de nombreux sujets au fil de la déambulation. A ceci s’ajoutent de nombreuses pistes balisées pour le VTT. La forêt est un terrain de jeux idéal pour les enfants, les familles... il fait donc bien vivre à Val-de-Ruz !

Commune de Val-de-Ruz

Epervier 6 • CH-2053 Cernier Tél. +41 32 886 56 00 www.val-de-ruz.ch

70


PERFORMANCE COMES FROM INSIDE

Baume & Mercier présente son premier mouvement mécanique à remontage automatique maison, le Baumatic™ BM12-1975A, et repousse ainsi les limites du possible en matière d’efficience et de fiabilité. Grâce à son spiral en silicium et à son échappement ultraperformant, Baume & Mercier améliore l’expérience de l’utilisateur dans quatre domaines clés spécifiques. Le mouvement ultraperformant se décline dans cinq nouveaux modèles de la collection Clifton. Ces montres aux magnifiques finitions restent fidèles à la philosophie de Baume & Mercier, celle de proposer d’élégants garde-temps abordables et faciles à porter. À partir de CHF 2650.–

Collection Clifton Acier, 40 mm

A UTON OM I E 120 heures - 5 jours

P R É CIS IO N -4s/+6s par jour

ANT I - MAGNÉT I QU E jusqu’à au moins 1500 Gauss

www.baume-et-mercier.com

DU RABILITÉ service > 5 ans


HEFTI CUISINES

Pour une cuisine unique, « made in Seeland » ! Choisir une cuisine pour un nouvel intérieur ou pour une rénovation demande de faire appel à des professionnels pour obtenir le meilleur résultat. Chez Hefti Cuisines, société familiale créée il y a plus de 50 ans, les choses vont plus loin encore puisqu’ici tout est fabriqué sur-mesure au cœur de son atelier bernois, du pur « Swiss made ». Visite du showroom et ses 1000 et 1 possibilités pour se créer une pièce unique.

72


Des artisans qui travaillent dans les règles de l’art Installée au cœur de la région des Trois-Lacs, Hefti Cuisines propose des réalisations personnalisées et sur-mesure en matière de cuisines mais également de salles de bains, de dressings ou encore de mobilier. Active auprès de particulier, architecte, entreprise générale ou encore gérance immobilière, la société peut également dans le cas d’une rénovation être accompagnée d’entreprises spécialisées, avec lesquelles elle collabore, pour réaménager entièrement une pièce. Maison artisanale, elle peut compter sur les 27 collaborateurs et apprentis qui la composent pour réaliser au cœur de sa moderne unité de production, toutes les créations et ce, quel que soit le choix des matériaux, des coloris souhaités et des finitions désirées. Faire son choix pas à pas Dans le cas d’une cuisine existante à rénover, les équipes de Hefti se déplacent chez le client pour prendre les mesures et comprendre l’environnement dans lequel elle va être implantée puis comme pour une construction neuve, les choses se passent ensuite au showroom. En effet, plus qu’une simple exposition, on y trouve sur quelques 400 m2 une douzaine de réalisations qui font office de source d’inspiration pour créer son propre projet. Pour Jean-Pierre Hefti, directeur, la première chose passe par l’écoute pour définir exactement les attentes des clients et pouvoir les orienter au plus juste. L’usage, la taille, le budget... tout entre en ligne de compte. Quand une première idée voit le jour, vient le temps du choix. Et quel choix ! Tout se compte en dizaines, en centaines, en milliers ! Matières, matériaux, couleurs... et même ce qui n’est pas visible est réalisable puisque l’on parle de sur-mesure. Pour chaque demande, la société trouve toujours les meilleures solutions. Après la validation des dessins 3D réalisés par leurs designers, les éléments sont fabriqués dans leurs ateliers. Quand tout est prêt, leur propre équipe de pose vient installer la cuisine, une cuisine que les heureux acquéreurs ne verront nulle part ailleurs puisqu’elle est unique ! Succomber aux tendances Pour une cuisine comme pour tant d’autres choses, des tendances se dessinent. Au cœur du showroom, les clients peuvent découvrir des éléments classiques comme les dernières nouveautés en matière de technologies. Ainsi, grâce aux nombreuses marques d’électro­ ménager avec lesquelles Hefti Cuisines collabore, les fours à vapeur sont de plus en plus sollicités comme les ventilations par le bas évitant la pose de hottes. Pour les plans de travail, si le choix est très important, la

céramique est en vogue même si de très belles pièces en granit naturel sont également proposées. Du côté des couleurs, le clair fait toujours son effet mais se voit détrôné petit à petit par le retour des coloris sombres, voire noirs qui plaisent particulièrement comme les surfaces mates qui l’emportent sur le brillant. D’autres propositions Si le cœur de métier de la société est les cuisines, travaillant à la demande et sur-mesure, elle propose également des mobiliers pour salles de bains, toujours déclinables à l’envi. Autre de ses spécialités, les armoires. Il est possible d’opter pour du standard ou de faire réaliser un meuble qui soit aux dimensions exactes pour s’intégrer au millimètre prêt dans une mansarde, une cave ou encore un espace étroit. Pour agrémenter les cuisines ou autres, une large sélection de mobilier est également à la carte. Toujours soucieux d’offrir un service parfait, la société propose, aussi, le remplacement d’appareils ménagers défectueux. Pour finir, la société est également spécialisée dans les fenêtres. Expertise, large choix et montage par des professionnels font partis de leurs compétences. Quand on recherche la qualité, le sérieux, le sur-mesure, l’unique et le Swiss made, Hefti Cuisines est la référence !

Hefti Ins AG

Rebstockweg 14 • CH-3232 Ins Tél. +41 32 312 96 96 info@hefti-kuechen.ch • www.hefti-kuechen.ch

73


INTERVIEW

FRÉDÉRIC MAIRY PRÉSIDENT DU CONSEIL COMMUNAL

Val-de-Travers

Un travail dans la continuité A quelques kilomètres de Neuchâtel et de la France voisine, la commune de Val-de-Travers offre un cadre de vie unique. Forte d’une industrie horlogère très présente et de nombreux autres atouts, Val-de-Travers met tout en œuvre pour continuer à se développer tout en gardant son cachet. De nombreux travaux sont en cours, pour en parler Bien Vivre a rencontré Frédéric Mairy, président du Conseil communal.

© François Charrière

74


Eglise de Môtiers. © François Charrière

L’Areuse. © François Charrière

Qu’est la commune de Val-de-Travers ? Neuf villages, qui pour certains commençaient à être au bout de leurs capacités humaines et financières pour mener à bien certains projets, ont décidé de s’unir sous une même commune pour être plus forts et peser davantage au niveau politique vis-à-vis du canton. Après votation en 2008, le 1er janvier 2009, cette fusion a vu le jour. Aujourd’hui, la commune de Val-de-Travers compte environ 10 800 habitants disséminés sur une superficie de 12 500 hectares. Les tailles des villages sont très variables, de quelques centaines à plusieurs milliers d’habitants, chacun ayant gardé son identité. Avec pratiquement 51% de surfaces boisées, 40% de terres agricoles et l’Areuse qui traverse le fond de la vallée, le cadre de vie est exceptionnel pour ceux qui aiment la nature tout en ayant à proximité les infrastructures nécessaires ainsi que des industries pour l’emploi. Quel est votre parcours en politique ? Je suis natif du Val-de-Travers et avant d’être en politique j’ai travaillé dans le milieu de la communication et du journalisme, ainsi que dans celui de la culture. Je suis entré au Conseil communal en 2013. Depuis la fusion, 5 professionnels sont employés à plein temps comme moi. Il y a un tournus entre nous pour le poste de président que nous tenons à tour de rôle durant une année. Je le suis pour la deuxième fois jusqu’à l’été 2019.

Quelles sont les actions politiques en cours ? Les élections communales de 2016 n’ont pas beaucoup modifié les forces politiques en place. Ceci nous a permis d’avoir gardé la même équipe exécutive qu’au cours de la législature précédente et de pouvoir travailler dans la continuité jusqu’aux prochaines élections de 2020. Nous pouvons ainsi prolonger nos efforts en matière d’accueil pré et parascolaire, avec un nombre de places qui est allé croissant et qui permet aujourd’hui de répondre à la demande. Nous veillons également à maintenir, voire améliorer nos infrastructures, avec des crédits importants votés par exemple pour la traversée de Travers et de Couvet.

Développement démographique à Couvet. © François Charrière

75


La Robella. © François Charrière

Quelle est la situation au niveau emploi ? L’activité principale reste l’horlogerie. Elle connaît des hauts et des bas mais nous commençons à revenir à une période meilleure après la crise initiée en 2015. De nombreuses grandes maisons sont installées sur nos terres comme Chopard, Cartier ou Parmigiani. Nous comptons aussi d’autres manufactures et nombre de sous-traitants. Dans un autre registre, l’entreprise Celgene, active dans le milieu pharmaceutique, présente à Boudry depuis plus de 10 ans, a inauguré cet automne un nouveau site à Couvet. Une centaine d’emplois, de natures variées, est annoncée pour le début de l’année prochaine. L’entreprise dispose de la capacité à s’étendre si ses projets le demandent. Comment se porte économiquement Val-de-Travers ? Nous ne sommes, de loin, pas la commune qui connaît la situation financière la meilleure du canton. Au contraire, nous devons jongler en permanence avec notre budget, mais nous tenons bon. La rigueur qui est de mise ne nous empêche pas de mener de nombreux projets, dans l’optique d’augmenter la taille et les revenus de notre population. En plus des grandes entreprises dont nous avons parlé, nous avons aussi un tissu de commerces de

© Tourisme neuchâtelois

© François Charrière

proximité qui tient encore le coup, et que nous essayons d’appuyer au travers de diverses actions, pour sensibiliser les habitants à acheter local. Il faut veiller à maintenir le dynamisme au sein de notre commune. Quels sont les grands projets en cours ou à venir ? Nous sommes en train de terminer le réaménagement de la traversée de Travers. Notre Conseil général vient de voter un crédit important pour revoir la place de la gare de Fleurier, avec dans les deux cas la volonté de donner plus de place aux piétons et aux cyclistes. Le Conseil général avait aussi accepté l’an dernier un crédit-cadre pour améliorer les places du jeu de l’entier de la commune. Nous venons de lancer un concours d’architecture pour une extension du collège de Longereuse à Fleurier et mettons en route, avec une association, la rénovation de l’église de Môtiers qui date du VIe siècle. Les projets ne manquent pas ! Quelle est la place du tourisme dans votre commune ? Une part importante car Val-de-Travers dispose d’un cadre naturel magnifique et de lieux emblématiques où les gens aiment venir comme le Creux du Van, les gorges de l’Areuse et de la Poëta-Raisse ou encore la station de Buttes-La Robella, avec notamment le ski en hiver et les marches et le vélo l’été. Nous avons également la Maison de l’Absinthe, puisque nous sommes le berceau de la Fée verte, et les mines d’asphalte, uniques en Europe, qui se visitent et attirent des milliers de visiteurs. Le secteur touristique compte encore beaucoup d’autres acteurs, de différentes tailles, qui sont fédérés en une association que nous soutenons, afin qu’ils puissent renforcer leur communication et trouver les meilleures synergies possibles.

Commune de Val-de-Travers

La Maison de l’Absinthe. © François Charrière

76

Rue du Temple 8 • CH-2114 Fleurier Tél. +41 32 886 43 10 www.val-de-travers.ch


BA Energies est à votre service pour réaliser toutes les prestations d’études et d’accompagnement pour la mise en place ou la rénovation de vos systèmes de chauffage. Du bilan thermique à la fourniture des documents de révision, BA Energies vous accompagne et vous aide dans la réalisation de toutes vos démarches :

■  Bilan thermique ■  Dossier CECB et CECB Plus ■  Dossier énergétique pour mise à l’enquête ■  Demande de subventions (programme bâtiment...) ■  Dossier Minergie (Minergie-P, Minergie-A) ■  Etude de concepts et dimensionnement

d’installation de chauffage agent énergétique (gaz, bois, mazout, pompe à chaleur...) ■  Expertise sur site, audit en vue de l’acquisition d’un bien ■  Accompagnement du maître d’ouvrage ■  Tout

•  Conseils sur l’enveloppe du bâtiment •  Classement des assainissements potentiels en fonction de leur degré de priorité •  Diagnostic selon la simulation du bilan énergétique du bâtiment, thermographie pour rechercher les points faibles •  Constat des mesures possibles avec estimation des coûts et subventions octroyables ■  Dessins

de plans et schémas d’installation de chauffage et ventilation ■  Relevés de surfaces et volumes ■  Décompte individuel des frais d’énergie ■  Mise en soumission ■  Mise en concurrence des entreprises d’installation ■  Comparatifs des entreprises d’installation ■  Elaboration d’un planning de chantier ■  Organisation des séances de coordination des différents corps de métier ■  Suivi de chantier et maîtrise des coûts ■  Etablissement des procès-verbaux, protocoles de réception ■  Fourniture des documents de révision ■  Devis Gratuit, réactivité assurée !

BA Energies Rue de la Serre 4    CH-2000 Neuchâtel  ■  Tél. +41 78 636 21 61 contact@ba-energies.ch  ■  www.ba-energies.ch ■


BA ENERGIES

Un large éventail de compétences qui marque la différence Par ses diplômes et ses connaissances acquises sur le terrain, Benoît Arnaud propose aux professionnels un panel de compétences dans les domaines de l’énergie. BA ENERGIES, sa société, peut ainsi répondre aux sollicitations les plus courantes comme à des cas spécifiques et complexes demandant de solides qualifications.

© 27 Juin Photographie – Célie Joubert

78


Maîtriser toutes les facettes du métier Doté d’un baccalauréat en électrotechnique base électricité et d’un diplôme universitaire en génie thermique et énergie, Benoît Arnaud démarre sa carrière professionnelle à Neuchâtel dans un bureau d’études où il est affecté spécialement à l’étude du dimensionnement et à l’installation froid et chauffage. Par la suite, à La Chauxde-Fonds, il passe le plus clair de son temps à réaliser des bilans thermiques et des dessins techniques sur AutoCAD où il aborde les 4 domaines de la technique du bâtiment, CVSE. Pouvoir travailler les 4 domaines étant rares, cette fonction lui offre un atout important pour le reste de sa carrière. Il aborde également tout l’aspect administratif de la branche, partie fastidieuse et complexe puisque différente en fonction des cantons. Par la suite, il se voit confier un chantier de taille : un nouveau bâtiment pour les HUG (Genève) comprenant 13 étages et 3 sous-sols. Dessins pour le chauffage et la ventilation, coordination des plans entre toutes les techniques et séances de chantiers font partis, alors, de son quotidien. Pour étoffer ses connaissances, il travaille par la suite dans une société d’installation de chauffage en tant que chef de projet. Il a la responsabilité du planning des monteurs, des offres, des commandes de matériel et de la gestion du personnel. En 2018, fort de toutes ses expériences qui lui confèrent une connaissance approfondie de son métier, il décide de fonder son propre bureau d’études, BA ENERGIES. Des réponses pour toutes les clientèles Aujourd’hui, sa clientèle est constituée essentiellement de bureaux d’architectes, d’entreprises générales, de régies immobilières ou encore de notaires. Pour des villas individuelles, des chantiers de taille ou encore de l’industriel, il offre des compétences propres à un bureau d’études et également des suivis de chantier pour le chauffage et la ventilation seul ou en accompagnement du maître d’ouvrage. Pour les architectes sont proposés des bilans thermiques pour les dossiers de permis de construire, les montages

des dossiers de subventions et les suivis dans le cas de rénovation ainsi que le CECB pour lequel il détient le titre d’expert reconnu par l’Etat. Pour les entreprises générales, il peut élaborer les soumissions pour les appels d’offres en chauffage et ventilation et en assurer le suivi tout comme l’adjudication avec le maître d’ouvrage. Il réalise, également, des bilans et calorimétrie afin de réaliser des plans de projet puis d’exécution et révision. Pour les régies et notaires, tout comme pour les architectes, des diagnostiques CECB sont également proposés de même que des relevés de surfaces pour les décomptes de chauffage en locatif. A tout ceci s’ajoute la création de dossiers Minergie© qui demandent des exigences supplémentaires en matière d’efficacité énergétique. BA ENERGIES prépare l’intégralité des documents à rendre autant pour du neuf que pour des rénovations. Compliqué et astreignant, ce travail ne peut être assuré que par des personnes comme Benoît Arnaud qui ont une parfaite maîtrise du domaine et qui sont à même d’assurer le suivi et apporter les corrections que pourraient vouloir le label.

Des valeurs ajoutées Même si son expérience professionnelle est très complète, Benoît Arnaud a voulu la consolider encore en devenant expert CECB, un titre obtenu officiellement après le passage d’un examen. Ceci lui permet d’établir un certificat énergétique cantonal pour les bâtiments qui est obligatoire pour certaines demandes de subventions. De même, il est membre de Swiss Label ce qui garantit à sa clientèle, son respect d’une charte et reconnaît son savoir-faire et son éthique selon les règles helvètes.

BA Energies

© Broggi SA

Rue de la Serre 4 CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 78 636 21 61 contact@ba-energies.ch www.ba-energies.ch

79


Service, emplacements, accessibilité, offre… marquent la différence D’un besoin de médicaments livrés à domicile à des conseils avisés donnés dans les officines en matière de santé au naturel, les 4 enseignes ECOPHARMA, réparties dans La Chaux-de-Fonds, proposent une palette de prestations diversifiées qui les démarquent. Focus sur des professionnels à l’écoute des attentes de chacun.

Cardio-test

Polymédication

Pharmacie Eplatures Centre

Pharmacie de l’Hôtel-de-Ville

Pharmacie Centrale

Pharmacie de la Gare

Des prestations de qualité diversifiées Un soin particulier est apporté à la confidentialité avec notamment des espaces intimes dans lesquels pharmaciens et clients peuvent communiquer en toute discrétion. Dans cet esprit d’accompagnement au quotidien, ECOPHARMA propose un soutien permanent et offre à ses patients la possibilité de réaliser de nombreux tests et contrôles sur place comme le cardiotest, le contrôle de glycémie ou encore un entretien de polymédication entièrement pris en charge par les caisses maladies.

80


Un ancrage local pour une histoire familiale Entreprise familiale créée en 1965, ECOPHARMA a su grandir tout en restant à taille humaine et en cultivant, toujours, la proximité avec sa clientèle. Innovantes, ses 4 adresses, idéalement situées près des principaux pôles d’attractivité de la ville, permettent de répondre aux besoins de tous grâce à un panel de propositions riches et variées. La Pharmacie Centrale marque la différence avec un segment « beauté » et son centre de soins alors que la Pharmacie de la Gare dispose de la dernière droguerie des montagnes neuchâteloises très appréciée des particuliers comme des professionnels. La Pharmacie des Eplatures et celle de l’Hôtel-de-Ville sont les deux autres entités de ce réseau. La santé au naturel Pour le bien-être quotidien et enrayer de petites pathologies, de plus en plus de personnes se tournent vers des solutions liées à la santé au naturel. Homéopathie, aromathérapie, phytothérapie, et spagyrie font parties des propositions d’ECOPHARMA. Pour les utiliser à bon escient et devant l’étendue des gammes, les pharmaciens, formés en continu par le biais d’un programme exigeant et rigoureux, sont de précieux conseillers qui savent orienter vers les produits les plus adaptés. Une autre approche de la médication qu’ECOPHARMA maîtrise parfaitement. La fidélité est récompensée Le système ECOPASS, auquel chacun peut adhérer, compte plus de 35’000 adhérents. Voulu pour récompenser chaque client lors de ses visites, il permet de cumuler des points qui se transforment en chèquecadeau. Il donne également accès aux ECOPRIX, à des remises fidélité et à nombre d’autres atouts qui le rendent attrayant.

urs 

jo 20 % cumulés pendant 20

ERSAIRE OFFRE Aw.NprNoxIV ipass.ch ww

Vous aimez le commerce de proximité ? Vous adorerez le proxiPASS ! Grâce au proxiPASS, vos commerçants de proximité vous offrent, lors de votre anniversaire, 20 % de remise cumulés pendant 20 jours sur un large panel de produits : lunettes, livres, matériel de bureau, patisseries... Valable auprès d’une vingtaine de commerces partenaires, à La Chaux-de-Fonds comme au Locle.

Alors n’attendez plus !

1) Téléchargez l’appli ECOPHARMA via le QR code ci-dessous 2) Adhérez à l’ECOPASS 3) Recevez automatiquement votre proxiPASS à votre anniversaire

Tout est mis en œuvre pour faciliter la vie Service, emplacements, accessibilité… sont synonymes des attentes de tous les clients. ECOPHARMA l’a compris et met tout en œuvre pour y répondre. Idéalement situées, les 4 officines sont à proximité directe de parkings

ce qui en facilite grandement l’accès. Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, un service de livraison à domicile rapide et efficace est proposé. Il est également possible, pour éviter l’attente, d’utiliser l’application ECOPHARMA qui permet de passer une commande et de la retirer à la pharmacie ou au PHARMAdrive. La réactivité, un autre atout d’ECOPHARMA. 81


ECOlogique, ECOnomique… Les personnes qui ont un esprit écoresponsable et qui apprécient les bonnes affaires choisissent naturellement ECOPHARMA. Question de bon sens.

… et accès pratique ! PHARMACIE CENTRALE 47- 49, av. Léopold-Robert 4 places réservées / Bus 301, 303, 311, 312

P

PHARMACIE DE L’HÔTEL DE VILLE 7, av. Léopold-Robert 1 place réservée + 8 places (30 mn) / Bus 301, 303, 311, 312 +

+

P

+ PHARMA DRIVE

+

P

+ 3 déposeminute

+

PHARMACIE-DROGUERIE DE LA GARE 4, place de la Gare 3 dépose-minute + 30 places (30 mn) Bus 301, 302, 303, 304, 310, 311, 312, 360, 361

PHARMACIE EPLATURES CENTRE 20, bd des Eplatures Parking du centre commercial Bus 302, 360

ECOPHARMA: le remède aux problèmes de stationnement

P


Un concept store au service de la beauté Aloha est un concept store où l’on aime flâner. 3 étages dévolus au plaisir. Découvrir une très large gamme de produits de beauté et de parfums, participer à des ateliers, partager des moments uniques entre amis lors d’un événement privé, siroter un café d’exception, profiter de soins au cœur du spa, le tout dans une ambiance tamisée et élégante, est unique dans la région. Aucune raison de s’en priver ! Faire son shopping Des plus célèbres marques de luxe aux produits éthiques, natures, bios, pour le corps, le visage ou pour un joli maquillage, l’offre n’a pas d’égale à La Chauxde-Fonds tant elle est vaste. S’il est difficile de faire son choix, des professionnelles sont là pour apporter des conseils avisés. Si des doutes persistent, des échantillons sont Store & café gracieusement offerts et ce, pour tous les produits. Les femmes et les hommes, peuvent, également, se faire plaisir avec les parfums des plus grandes maisons ou des fragrances moins connues. Les plus jeunes ne se sont pas en reste avec des gammes qui leur sont entièrement destinées. Vivre une expérience La beauté est un vaste domaine que l’on aime découvrir tranquillement. Aloha l’a bien compris c’est pourquoi au cœur du concept store est installé un bar où l’on peut prendre un café ou un thé. Discuter, partager, questionner... tout est possible, dans ce lieu chaleureux où la découverte de miels bios issus d’un producteur local est également à l’honneur. Gourmandise et beauté n’ont jamais fait aussi bon ménage ! A ces douceurs s’ajoutent des ateliers proposés régulièrement par des esthéticiennes professionnelles autour de différents thèmes comme le maquillage et un bar à ongles pour avoir des doigts de rêve. Etre privilégié Envie de connaître les nouveautés avant tout le monde,

de tester des produits uniques, de s’inscrire en priorité aux ateliers et plus encore  ? Ceci est possible grâce au système ECOPASS d’ECOPHARMA, qui, via son application, offre un accès VIP à chacun des détenteurs en lui proposant des exclusivités en fonction de ses attentes et de ses goûts.

Privatiser l’espace Pour pousser l’expérience plus loin encore, Aloha propose, dans son espace lounge, d’organiser des événements privés pour partager entre amis un moment unique. Pour l’occasion, des ateliers adaptés sont mis en place, des animations qui marquent la différence et font d’un anniversaire, d’un enterrement de vie de jeune fille ou de garçon, un moment inoubliable. Cette prestation s’adresse à tout le monde des plus jeunes aux aînés, du sur-mesure ! Se faire chouchouter Dans un étage entièrement dévolu, Aloha soins & spa est une invitation à un voyage dans le monde du bienêtre et de l’équilibre. Parenthèse dans le temps, on peut y profiter des talents de praticiennes expertes qui savent tout aussi bien réaliser un soin beauté qu’un massage relaxant. Soins du visage pour les femmes et les hommes prodigués avec les produits Clarins ou La Sultane de Saba, épilations, teintures... et tous les bienfaits apportés par des massages ayurvédiques ou aux pierres chaudes. 83


3 étages pour exaucer vos 4 volontés étage +1

étage 0

étage -1

Pour nos clients pressés, nous mettons à disposition un parking express, 30 min. maximum (Fr. 1.-) PARKING CLIENTS

Accès par la rue du Midi, à l’arrière de la Pharmacie Centrale

Av. Léopold-Robert 49, 2300 La Chaux-de-Fonds T. 032 910 70 01 www.aloha-spa.ch


Imaginez un atoll de bien-être au cœur de La Chaux-de-Fonds Poussez la porte et découvrez un concept innovant qui réunit:

SOINS BALNÉOTHÉRAPIE

BAR À ONGLES

MEN’S SHOP

Dégustez un délicieux café dans notre Speciality Coffee Corner Av. Léopold-Robert 49, 2300 La Chaux-de-Fonds T. 032 910 70 01 www.aloha-spa.ch

La Factory / 19208 / 2019

PRODUITS NATURELS


INTERVIEW

KATIA BABEY

PRÉSIDENTE DU CONSEIL COMMUNAL

La Chaux-de-Fonds

Préparer un futur prometteur Avec ses plus de 38 000 habitants, La Chaux-de-Fonds vit au rythme horloger depuis des décennies. Au cœur de la nature, cette ville n’en est pas moins fortement dépendante de la géopolitique. Avec une économie qui s’est fondée essentiellement sur l’horlogerie et les savoir-faire qui l’entourent, nous sommes tributaires de la bonne santé de l’économie mondiale, déclare Katia Babey, présidente du Conseil communal et directrice de la jeunesse, des affaires sociales, des sports et de la santé (DJASS). Avec de grands projets à venir, la Commune se prépare à de nombreux changements positifs. Katia Babey explique à Bien Vivre les enjeux en cours et futurs.

Photos : © Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

86


Biennale du Patrimoine Horloger BPH.

Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds.

Parlez-nous de votre parcours politique et du Conseil communal Native de La Chaux-de-Fonds, j’ai d’abord fait du droit. J’ai souhaité m’investir en politique, car pour moi tout est politique, que l’on souhaite avoir de l’eau potable ou une salle de sports, cela passe par des décisions politiques. Je suis donc entrée, il y a 18 ans au Conseil général de la ville et lors des dernières élections communales de 2016, j’ai été élue en tant que Conseillère communale. C’est ma première législature. Le Conseil communal se compose de 5 membres, 2 socialistes comme moi, une PLR, un popiste et un UDC. L’entente est bonne car nous travaillons avant tout pour la Ville et ses habitants.

plus riches de Suisse. L’offre culturelle s’est développée ainsi que les infrastructures sportives, un grand nombre d’entreprises étaient familiales. Puis la crise des années 70 est arrivée et avec elle les difficultés cycliques, mais nous sommes convaincus que nous réussirons à passer le cap. La Chaux-de-Fonds est reconnue pour ses savoir-faire, de plus, notre classement à l’UNESCO avec notre voisine du Locle est une grande fierté.

Quels sont les dossiers en cours ? Les projets qui seront déployés ces prochaines années visent à améliorer la qualité de vie de nos citoyens. En voici quelques exemples : Le Bois du Petit-Château, où nous avons déjà un zoo Quel regard portez-vous sur La Chauxouvert gratuitement au public. Nous entendons de-Fonds ? développer le lieu en rénoC’est une ville incroyable, improbable selon vant un bâtiment existant certains, située à 1000 m d’altitude, elle est qui va accueillir le Musée née grâce à l’horlogerie, ce qui a permis un d’histoire naturelle actueldéveloppement très important et attiré des lement fermé. L’ouverture personnes de différentes origines. Une comest prévue pour 2020 et munauté juive, puis des Italiens, des Portugais, dans ce même espace natudes Espagnols sont arrivés et ont construits rel, il y aura donc un Musée, avec les habitants la cité telle qu’on la connaît un Zoo, un Vivarium et une aujourd’hui. Nous avons été l’une des villes les grande aire de jeux pour les enfants, une cafétéria, une boutique. C’est un complexe idéal et inédit pour promouvoir la biodiversité et la connaissance Le Bois du Petit-Château. de la nature et c’est un lieu parfait pour les familles. Nous travaillons également à la rénovation de la piscine des Mélèzes, c’est l’une des plus grandes de Suisse par le parc qui l’entoure. Elle accueille entre 70 000 et 90 000 personnes par an durant ses 4 mois d’ouverture à la belle saison. Son toboggan de 3 pistes est l’un des plus grands du pays. Pour ce faire, nous allons procéder par étapes et entreprendre les travaux nécessaires afin de la rendre encore plus attractive et plus écologique. Dans l’ensemble, nous portons beaucoup d’attention à nos installations sportives, culturelles et urbanistiques qui sont un atout Festivités UNESCO en 2009. majeur de notre ville. 87


La Maison blanche Le Corbusier.

Notre politique de stationnement va être également revue. En effet, nous devons repenser notre centre par rapport aux grands travaux à venir, tels que les contournements routiers et la ligne ferroviaire qui nous l’espérons sera directe avec Neuchâtel. Ces grands ouvrages rendront La Chaux-de-Fonds accessible plus facilement pour tous, et par la même occasion, notre ville plus attractive encore. Nous avons des logements à des prix abordables et des projets de constructions sont en cours. Ils devraient trouver preneurs, notre qualité de vie est indéniable, nous avons de l’espace pour habiter, pour travailler, pour étudier, pour se cultiver, pour se bouger ! Le parc des Crêtets.

Photos : © Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

88


Quelle est la situation économique de la ville ? Le budget 2019 prévoit un déficit de CHF 6,8 millions. La situation financière reste préoccupante mais la reprise conjoncturelle et les projets en cours, nous permettent d’appréhender l’avenir avec une certaine dose d’optimisme. Les entreprises embauchent plus facilement et des projets de construction de nouvelles entreprises sont en cours. L’horlogerie et la microtechnique sont nos moteurs, ils doivent aller bien pour que nous soyons plus sereins et les indicateurs sont encourageants. Quels vont être les grands moments festifs en 2019 ? La Chaux-de-Fonds est une ville qui bouge, il s’y passe toujours quelque chose. Cette année, nous allons, entre autres fêter les 100 du HCC, club de hockey mythique de notre ville. En mai, nous vivrons notre incontournable Fête de mai qui existe depuis 37 ans. C’est l’occasion de goûter à nos vins et d’en acheter, mais aussi de participer au marché aux puces géant, de voir des spectacles, faire la fête ! Le 27 juin, nous célébrerons nos 10 ans d’inscription à l’UNESCO pour notre patrimoine horloger en collaboration avec Le Locle et avec l’appui de l’Etat. Cela se déroulera durant 4 jours et cela promet d’être festif, culturel et animé. Il s’y ajoutera une édition exceptionnelle d’un événement qui attire les foules : la Biennale du patrimoine horloger. Début août, plus de 100 000 personnes investiront la ville durant 7 jours pour la 26e édition de la Plage des Six Pompes, le plus grand festival des arts de rue d’Europe. Le dernier weekend d’août, la Braderie-Horlofolie’s aura lieu comme tous les deux ans. Relevons encore que le premier week-end de décembre, quelle que soit la météo, plus de 3000 coureurs participeront à La Trotteuse-Tissot et ses multiples courses à pied pour les grands comme les petits. Les occasions ne manqueront pas de faire la fête !

Le Théâtre de L’Heure bleue.

Festival de rue La Plage des Six Pompes.

Les 100 ans du HC La Chaux-de-Fonds.

Fête de mai.

Ville de La Chaux-de-Fonds

Rue du Collège 11 • CH-2301 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 967 62 31 www.chaux-de-fonds.ch

La Trotteuse-Tissot.

89


ÉPIGRAF ARCHITECTURE

Visite d’un chantier de taille Nouveau visage pour le quartier des Eplatures à La Chaux-de-Fonds où va être construit un programme de grande importance comprenant, entre autres, des surfaces commerciales et des logements. Présentation du concept retenu par « Collectif 3 » à l’origine de ce projet prometteur.

90


15 mois pour plus de 12 400 m2 « Collectif 3 » qui regroupe sans surprise trois entrepreneurs locaux actifs dans le milieu de l’immobilier, demande à plusieurs architectes de travailler sur un projet neuf à réaliser dans le quartier des Eplatures. Sur un terrain légèrement pentu, les protagonistes veulent construire des surfaces commerciales avec des zones de stockage, des bureaux, des logements et des parkings. En novembre 2017, le bureau reçoit un bref cahier des charges. Un premier projet est proposé en avril 2018 par épigraf architecture. Retenu, il doit néanmoins être retravaillé. Représenté en juillet 2018, il est accepté puis validé sur le principe par les autorités communales en décembre 2018. Subissant quelques petites corrections, en février 2019, la version finale est arrêtée. La demande de permis va être lancée prochainement et les travaux démarreront en 2020. Pourquoi ce projet a été sélectionné ? Comme à l’habitude, le bureau a travaillé de concert en se posant nombre de questions afin de se projeter comme résident ou entreprise y travaillant. D’emblée, l’initiative de créer des appartements protégés est apparue comme incontournable et elle l’était puisque le projet a été validé avec ces derniers. Dans le même temps, si l’esthétique a joué son rôle, la rentabilité de la surface et son optimisation ont été, également, des vecteurs de réussite. Le bureau a su appréhender le sujet avec professionnalisme en ne négligeant aucun détail. L’ensemble de ses compétences a fait son œuvre, le projet d’épigraf architecture a été retenu ! 91


De nombreuses astreintes Des contraintes entouraient le projet. L’équipe devait les contourner en trouvant des solutions adaptées. La première qui a donné le « la » était la qualification du terrain en deux zones bien distinctes, une mixte et une commerciale. Au nord, un alignement obligatoire sur des constructions précédentes était incontournable. A ceci s’ajoutait une zone biotope qu’il était impossible de toucher et avec laquelle l’équipe a dû composer en Ouest. Pour anticiper de nouvelles lois à venir sur la parasismique, le bureau a décidé de pré dimensionner les éléments pour y répondre. Pour finir, le terrain étant à côté de l’aéroport, il a été impératif de prendre en compte le gabarit des couloirs aériens pour la hauteur des grues lors du chantier au moment même de la phase de conception. Une mixité réfléchit Ce projet de taille va s’étendre sur plus de 12 400 m2 incluant une zone de 4157 m2 de commerces, une autre réservée à l’administratif de 1594 m2, un lieu de stockage de 1535 m2 quant aux 32 logements, ils seront distribués sur 2461 m2. A ceci s’ajoutent 109 places intérieures de parking et 25 extérieures. Voulu comme un ensemble élégant et vivant, le premier bâtiment, accueillant les bureaux, aura une toiture végétalisée qui servira de jardin commun aux résidents qui pourront y trouver un terrain de pétanque, organiser des barbecues ou encore laisser leurs enfants y jouer. A l’intérieur de l’immeuble, où seront situés les appartements, la même volonté de partage a été respectée grâce à une coursive de distribution ouverte et recouverte de bois, où il fera bon se balader. Les 32 logements seront répartis en 2 catégories distinctes : les appartements protégés et les autres. Ainsi concernant les premiers, seront à disposition 21 x 2,5 pièces, 5 x 3,5 pièces et pour les seconds 1 x 3, 5 pièces, 3 x 4,5 pièces en duplex et 2 x 5,5 pièces. Cette mixité créera une interaction sociale, personne seule comme famille pouvant trouver ici un lieu de vie répondant totalement à leurs besoins. Conformément aux règlements, une salle commune complétera cette offre pour que définitivement le projet crée des liens et offre de la proximité entre voisins. Une esthétique qui a du sens Plusieurs matériaux ont été privilégiés pour apporter une harmonie à l’ensemble. Ainsi, le bois, le béton, un maillage en aluminium et des façades en grès cérame se marient parfaitement avec l’environnement. Le résultat est élégant tout en restant original. La façade des bureaux et sa nuance de vert inséré dans un maillage complexe, avec effet moucharabieh, a fait la différence et a influencé le choix. Le bâtiment comprenant les logements qui s’étend sur 103 m de longueur a lui aussi été réfléchi pour ne pas écraser l’ensemble, raison pour laquelle un jeu de balcons, de textures et de profondeurs en façades casse le côté barre d’immeuble. A ceci s’ajoutent les touches de couleurs disséminées qui apportent rythme et gaieté. Un projet à vendre « Collectif 3 » a donc décidé de faire réaliser le projet d’épigraf architecture. Pour autant, le but final est de vendre l’immeuble tout en proposant aux futurs investisseurs de pouvoir moduler la proposition qui leur est faite. Pour les bureaux, 3000 m2 vont également être mis à la vente en différents lots qui pourront eux aussi être revisités en fonction des besoins, tout comme les surfaces commerciales. 92


Épigraf Architecture

Rue de Biaufond 3 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 968 34 90 info@epigraf.ch • www.epigraf.ch

93


TRANSN

TRANSPORTS PUBLICS NEUCHÂTELOIS SA

Des nouveautés, du lac aux montagnes Beaucoup de nouveautés ont vu le jour ou sont en cours chez transN. Toutes sont empreintes du même souci de qualité de service afin de rendre plus faciles et agréables les déplacements des usagers. Nouvelles gares, interface bus, points de vente fixe et web, nouveaux matériels... tour d’horizon de ces projets qui concernent tous les habitants du canton.

94


lions. Grâce à une gestion rigoureuse, l’entreprise est parvenue à effacer le surendettement hérité du passé. Dans le même temps, transN a créé un service informatique et un service qualité et sécurité. Elle a optimisé ses processus de travail, intégré la pratique du lean management et obtenu la certification ISO 9001. En développant un véritable service des ressources humaines, aujourd’hui 474 collaboratrices et collaborateurs des Montagnes neuchâteloises, des vallées et du Littoral y travaillent. Entreprise formatrice, alors qu’elle n’accueillait que 4 apprentis en 2012, elle en forme désormais 12. Par la création d’un pôle clients en 2014, elle a intégré une vision dédiée dans son fonctionnement en © Guillaume Perret et Agence Neue

7 ans plus tard, bilan de la fusion, entre TRN et TN, qui a donnée naissance à transN Présente dans les 4 régions, transN dessert plus de 160 000 résidents sur les 176 720 que compte le canton de Neuchâtel. Depuis la fusion, elle a transformé son organisation afin d’augmenter son efficience. Elle a ainsi pu offrir à ses clients une augmentation de ses prestations et de leur qualité, tout en permettant aux collectivités publiques une économie annuelle de CHF 3,6 mil­-

© Agence Neue

© Agence Neue

apportant de nombreuses modifications et créations pour leur rendre les choses plus faciles : simplification de la numérotation des lignes par secteurs géographiques, installation de systèmes d’informations par des écrans et des annonces sonores dans les véhicules, application pour billetterie en ligne FAIRTIQ... et nombre d’autres points reconnus positifs par les usagers. Parallèlement, transN a développé des synergies avec des entreprises de transports publics ainsi en collaborant avec les CFF pour l’exploitation de la ligne ferroviaire Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds – Le Locle la cadence est, aujourd’hui, à la demi-heure. D’autres actions ont été menées pour plus de complémentarités avec CarPostal, la coopérative MOVIplus et le réseau RAILplus. Dans la perspective du futur RER neuchâtelois, le canton dispose ainsi d’un interlocuteur cantonal unique, à l’identité régionale marquée, complémentaire aux opérateurs nationaux. 95


© Guillaume Perret

© Guillaume Perret

© Guillaume Perret

96

De nouvelles gares plus adaptées Pour répondre aux besoins et aux obligations légales, transN a mis en chantier la rénovation de 4 gares dans le Val-de-Travers. Un investissement total de quelques 47 millions à la charge de l’Etat pour des travaux qui s’échelonneront entre 2019 et 2023. Au préalable, celle de Fleurier avait déjà subi d’importantes rénovations qui se sont achevées en 2017. Ces projets d’envergure sont pensés à long terme et permettront, durant plusieurs décennies, d’apporter confort et service aux usagers. Toutes seront adaptées aux personnes à mobilité réduite et accueilleront des trains plus longs. Concernant Buttes, 2 voies centrales entourées de 2 quais seront aménagées. A La Presta, le quai en direction de Couvet sera allongé tandis qu’à Môtiers le passage à niveau de la gare sera supprimé et la courbe des voies diminuée. Chantier plus important à Couvet devant la configuration actuelle de cette gare en courbe qui va obliger à un


© Guillaume Perret

déplacement des voies d’environ 75 m vers l’Est sur une portion plus rectiligne, supprimant de ce fait le passage à niveau du Chemin des Prises. Parallèlement, un passage inférieur pour les piétons va être réalisé tandis que des rampes d’accès au quai central vont être installées. Un siège social qui s’agrandit à La Chaux-de-Fonds Afin d’abriter tous les véhicules nécessaires à l’exploitation des lignes des Montagnes neuchâteloises, en prenant en considération que le parc pourrait s’accroître en cas d’augmentation des prestations dans cette région, d’importants travaux ont été menés au siège et dépôt de transN dans le quartier des Défricheurs à La Chaux-de-Fonds. Le démarrage du projet remonte à septembre 2016 où le Conseil d’administration a donné son aval à cet agrandissement. Dès la fin de l’hiver 2017, les travaux de creusage débutaient. Dès le mois d’août suivant, on pouvait déjà voir les choses prendre

forme, les murs de l’extension étaient construits tout comme le sous-sol recouvert par la dalle du rez-dechaussée du dépôt. Les travaux étaient menés avec rapidité puisqu’en octobre, la construction du plafond du nouveau dépôt des bus de La Chaux-de-Fonds et du plancher de l’extension administrative était achevée ainsi que la nouvelle cage d’escalier bétonnée. A la fin de l’automne, les ouvriers posaient la structure métallique de la surface qui accueille les nouveaux bureaux et le centre de gestion du trafic. Dès novembre 2018, une première partie des employés a pu investir les lieux tandis que des aménagements étaient encore en cours dans l’ancienne partie administrative. Dès avril 2019, l’intégralité des travaux sera finie et tous les services installés. Gérer la régulation du trafic depuis un centre de gestion du trafic unique permet à transN de réaliser des synergies, des économies et d’augmenter la qualité au service de sa clientèle.

97


© Guillaume Perret

Nouvelle gare, nouveau point de vente au Locle pour une centralisation des services En décembre 2018, une nouvelle gare routière a été inaugurée au Locle à la Place du 1er Août qui devient un lieu d’échange et la porte d’entrée de la ville. Toujours soucieux de faciliter la vie de ses clients, transN y a installé un nouveau point de vente précédemment établi au Jardin Klaus. Ce nouvel espace comprend également le local des conducteurs de la société. Par ces investissements et réaménagements, transN se trouve désormais

© Agence Neue

98

au cœur de la ville du Locle afin d’être au service des voyageurs et de répondre au mieux à leurs besoins en mobilité. On comprend mieux l’impact quand on sait que les lignes transN représentent ici 22 km et 51 arrêts, quelles sont empruntées par quelque 928 000 voyageurs par an et que 15 conducteurs travaillent sur ces 4 lignes. Cette centralisation apporte de nombreux avantages aux voyageurs puisque la gestion des correspondances a été optimisée. Tout se faisant dans un même lieu, les voyageurs passent d’un bus à l’autre sans se poser trop


© Guillaume Perret

de questions puisque la lisibilité de l’offre et du réseau a été, également, améliorée et simplifiée. Pour ceux qui veulent prendre le train, là encore les choses sont plus aisées. Par le Remontoir, les correspondances entre bus et train sont facilitées. Les personnes à mobilité réduite et celles ayant avec elles une poussette, un vélo ou encore un déambulateur accèdent plus facilement dans les bus depuis les nouveaux quais de l’arrêt Gare/centre ville grâce à une rampe d’accès et des bus équipés de planchers surbaissés. Le nouveau point de vente transN permet de renseigner et aiguiller les usagers face aux changements et de leur apporter toutes les informations commerciales dont ils ont besoin. Pour sa conception, transN a bénéficié des analyses et recommandations d’Innokik, une filière de la Haute Ecole de Gestion du canton de Vaud. En dehors des heures d’ouverture, les clients disposent de distributeurs et de bornes d’information des deux côtés de la gare routière. Rapide et pratique : le webshop Pour faciliter la vie de ses usagers, transN a mis en place une boutique en ligne facile d’accès et très pratique. Disponible à l’adresse shop.transn.ch, elle permet d’acheter ou de renouveler les abonnements mensuels ONDE VERTE en plus des abonnements annuels pour autant que l’acquéreur soit détenteur de la carte plastique rouge SwissPass. Si l’usager ne l’a pas, il lui est possible de créer un compte et de la commander en remplissant le formulaire sur la boutique en ligne de

transN. Quand l’enregistrement est réalisé, les commandes peuvent, ainsi, être passées à toute heure. Pour ceux qui ont besoin d’aide, des collaborateurs sont à leur service dans chaque point de vente transN. Des nouveaux trains sur le Littoral Changements sur la ligne 215, Littorail. Finis les vieux trains, ce sont 5 nouvelles rames à plancher bas, pour la voie étroite, qui seront progressivement mises en circulation en 2019. Une première livraison a eu lieu en avril tandis que les autres s’échelonneront jusqu’à mi-décembre. Ces nouveaux trains ont été acquis auprès des Appenzeller Bahnen et produits par le constructeur suisse Stalder. Ils bénéficient d’un refit en usine afin de répondre aux besoins de transN et de ceux de ses clients.

transN

Direction Allée des Défricheurs 3 • Case postale 1429 CH-2301 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 924 24 24 info@transn.ch • www.transn.ch

99


INSULAE SA

Un destin hors du commun Quand Raffaello Radicchi arrive en Suisse en 1969 rien ne lui laisse présager du futur qui l’attend. Pas à pas, d’un premier achat immobilier est né un empire. Fidèle à La Chaux-de-Fonds, où l’histoire a réellement commencé, c’est ici qu’on lui doit le plus grand nombre de réalisations immobilières et de sociétés. Actif dans de multiples domaines, portrait d’un homme qui a su rester humble et sait reconnaître les valeurs de ceux qui lui sont fidèles.

100


Juste travailler pour gagner sa vie Originaire de Gubbio en Italie, Raffaello Radicchi vient en Suisse pour travailler et gagner de quoi subvenir à ses besoins. Il rejoint des amis qui sont ouvriers au tunnel du Saint-Gothard, alors en construction. Coffreur, le métier qu’il exerce, ne lui plaît pas spécialement, pour autant il doit composer avec jusqu’à trouver une nouvelle place dans une société installée à Zurich. Grâce à elle, au début des années 70, il sillonne la Suisse et découvre la Riviera puis La Chaux-de-Fonds où il travaille à la construction d’immeubles. Appelé par le service militaire obligatoire en Italie, il repart au pays durant 16 mois pour mieux revenir en 1973. C’est à cette époque qu’il rencontre une jeune femme appelée Donizia, vivant aux Brenets, qui deviendra son épouse. Décidé à rester dans la région, il trouve un nouvel emploi chez Facchinetti à Neuchâtel et se marie quelques mois plus tard. Un pari osé, un pari gagnant Installé dans une vie qui aurait pu devenir routinière, Raffaello Radicchi se lance en 1979 dans l’aventure immobilière en acquérant, avec un associé, un immeuble à rénover à La Chaux-de-Fonds. Pour ce faire, il emprunte autant à sa famille qu’aux banques. Pendant plus de deux ans, il passe son temps libre à remettre debout une bâtisse qui nécessite de nombreux travaux. Parallèlement, il mène une vie professionnelle qui se voit bouleversée à cause d’une maladie qui l’oblige à cesser son activité. Il doit se recycler surtout que sa famille a grandi, elle compte dorénavant 3 enfants. C’est dans la menuiserie qu’il trouve son salut en suivant un stage d’apprentissage durant 6 mois. Fort de ce nouveau savoir, il ouvre sa première entreprise, avec un associé, en 1983. Dans le même temps, il touche les royalties de la vente de son immeuble et en achète un nouveau. Jusqu’en 1990, ses deux activités ne font que croître. La menuiserie connaît un essor fulgurant. Tout va trop vite pour son associé qui préfère se retirer. Conscient de tout ce qui lui a apporté, Raffaelo Radicchi lui propose de lui verser un salaire jusqu’à ses 65 ans. Un engagement qu’il a toujours tenu même si ce dernier est décédé avant.

est intéressé. Trois minutes suffisent aux deux hommes pour trouver un terrain d’entente, se serrer la main et partir chacun vers une nouvelle destinée. Immobilier, bâtiment, horlogerie tout pourrait s’arrêter là mais cela serait mal connaître notre entrepreneur. Des investissements dans de nouveaux secteurs d’activité se succèdent. La mécanique, les techniques d’usinage et laser, l’impression 3D, les solutions vision et software... même les produits naturels et la mode ont leurs places dans l’empire que le jeune italien, venu en Suisse pour travailler, a créé au fil des années.

Direction la réussite A compter de 1990, plus rien n’arrête Raffaello Radicchi. Il fait prospérer sa menuiserie en embauchant. En 1995, il crée en parallèle sa propre entreprise générale, Sareg SA, qui travaille à 95% pour subvenir aux besoins de ses activités. En effet, l’immobilier n’a cessé de prendre de l’ampleur. Pour le contrôler, Amphion SA est montée en 1994. Dès lors, une multitude de sociétés va ainsi voir le jour. Chacune a son rayon d’action défini. Gestion de terrains, gérance, courtage ou encore maçonnerie, béton armé, gypserie-peinture, charpente sont autant de nouvelles affaires qui démultiplient celles existantes. Si les entreprises se créent en fonction des besoins d’autres naissent des opportunités de la vie. Ainsi lorsque son beau-frère, employé en horlogerie, lui propose d’investir dans l’usinage, il le suit et ensemble ils acquièrent RSM, toujours dans le giron familial. Les belles histoires se succèdent comme celle qui le lie à Etienne Schwarz et sa marque de montres éponyme. Ce dernier veut céder son entreprise, Raffaello Radicchi

Et demain ? Toutes les activités sont aujourd’hui regroupées dans des holdings et des groupes. Au total 34 sociétés les composent et autant d’emplois directs, quelques 350, et indirects, un nombre incalculable devant la grande variété d’entreprises qu’elles font travailler. Derrière cette réussite hors norme, il y a un homme. Un homme qui n’a jamais oublié d’où il venait. Arrivé à l’heure de la retraite, il a organisé avec ses deux filles la gestion des entreprises du bâtiment et de l’industrie. La gestion du parc immobilier est en cours d’étude mais nul doute que Raffaello Radicchi saura trouver la meilleure option car son seul souhait est que ce dernier reste dans la famille. C’est par l’immobilier que tout a démarré. Il y tient spécialement. Quand on lui demande ce qu’est son plaisir aujourd’hui, il répond « j’aime continuer à être avec des gens » rien de plus car avant toute chose, il est avéré qu’il n’a pas changé, qu’il n’a pas oublié les différentes étapes de son extraordinaire destin et l’importance des fidèles collaborateurs qui l’entourent. 101


Insulae regroupe, sous forme de holding, différentes entreprises liées au domaine de la construction. Elle compte 16 collaborateurs et centralise la direction, l’administration, ainsi que les ressources humaines. Elle coordonne et offre ses services à toutes les activités du groupe. Elle assure les synergies entre les sociétés et les personnes ainsi que la mutualisation des processus et des moyens. Grâce à Insulae naît une collaboration efficace entre les entreprises du groupe afin d’apporter la plus grande satisfaction possible aux clients. Zoom sur 5 sociétés qui composent, entre autres, cette holding.

MGO Réalisations Spécialisée dans la maçonnerie et le gros œuvre, elle répond aux demandes dans les domaines des terrassements, de la construction de bâtiments, du génie-civil et le carrelage. Réalisant des chantiers aussi bien dans le cadre de nouvelles constructions que dans la rénovation, elle s’appuie sur une équipe d’une cinquantaine de collaborateurs. Cette entreprise répond régulièrement aux appels d’offres des institutions, des ingénieurs et des architectes.

102


IMMOCOLOR Active dans le canton de Neuchâtel et l’Arc Jurassien, Immocolor est une entreprise de plâtrerie et peinture qui emploie près d’une trentaine de plâtriers et peintres qualifiés. Le savoir-faire de ces professionnels couvre également la réalisation d’isolation, de façades périphériques crépies, la construction de cloisons, de plafonds suspendus et diverses techniques de décoration. Ils interviennent dans le cadre de travaux liés à de nouveaux projets de construction, transformations ou rénovations.

MENUISERIE RADICCHI C’est avec elle que l’histoire commence en 1983. Elle compte actuellement une quinzaine d’employés. En étoffant ses activités, elle s’est, au fil du temps, diversifiée avec des départements charpentes, façades ventilées, fenêtres, cuisines et parquets.

103


PRO IMMOB Agence immobilière du groupe, cette entreprise compte une quinzaine de collaborateurs. Location, gérance, achat ou vente, elle accompagne ses clients dans la recherche d’un espace industriel, d’une surface commerciale ou d’un nouveau logement. Pro Immob est la porte d’entrée principale dans le groupe pour beaucoup de particuliers et d’entreprises.

SAREG Bureau d’architecture et Entreprise générale, Sareg compte une quinzaine de collaborateurs. Avec ses architectes, dessinateurs et conducteurs de travaux, elle est active dans la planification et la réalisation de bâtiments de tous genres et de toutes tailles, notamment : immeubles neufs, transformations, bâtiments historiques ou classés au patrimoine, rénovations d’appartements ou d’immeubles, maisons individuelles ou plan de quartier, PPE, bâtiments commerciaux ou industrielles, réalisations Minergie.

Pour contacter

MGO Réalisations, Immocolor, Menuiserie Radicchi, Sareg, Insulae SA :

Rue du Pont 18 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 967 96 00 info@insulae.ch • www.insulae.ch

104

Pro Immob SA

Avenue Léopold-Robert 36 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 911 22 00 info@proimmob.ch • www.proimmob.ch


- VA N G U A R D T OU R BI L L ON M I N U T E R E PE AT E R S K E L E T ON W W W . F R A NCK M U L L ER . COM B o u t i q u e F r a n c k M u l l e r - r u e d e l a To u r - d e - l ’ I l e 1 , 1 2 0 4 G e n è v e - T è l : + 4 1 ( 0 ) 2 2 8 1 8 0 0 3 0


PRO IMMOB SA – SAREG SA

Des projets divers et variés Pro Immob SA, en collaboration avec Sareg SA, développe, construit et propose de nombreux projets immobiliers. Intervenant pour son propre compte, Sareg SA peut également réaliser des ouvrages pour des mandataires. A destination des familles, des entreprises, des séniors, chacun trouve dans ses réalisations des lieux de vie ou de travail répondant à ses attentes. Visite de différents chantiers qui donnent une idée de l’étendue des activités et des possibilités.

80 appartements – Les Silos – La Chaux-de-Fonds Au cœur de la ville, sur une friche désaffectée, des silos de blé et des bâtiments sont réhabilités en habitations. 80 appartements au total seront à la location d’ici 2021. Destinés tout autant aux séniors qu’aux familles, différents édifices sont en travaux. Le grand silo revisité avec audace et originalité accueillera 19 logements tandis qu’un second en promet 14. Un bâtiment, jouxtant l’ensemble, sera converti en une vingtaine de résidences et un ancien moulin sera entièrement dévolu aux aînés avec une trentaine d’habitats adaptés. Des commerces, des locaux commerciaux et un restaurant compléteront cette offre unique.

3 immeubles – La Charrière – La Chaux-de-Fonds Grâce à ce projet ambitieux certifié Minergie, l’est de la ville va connaître un nouveau dynamisme avec son arrivée. Consacrés à la location, ce ne sont pas moins de 90 logements qui sont en construction. 3 immeubles de 6 étages avec balcons et terrasses pour les attiques accueilleront 60 appartements pour les séniors et 30 pour les familles. Disponibles dès fin 2020, ils apporteront de la vie à un quartier qui en a besoin. Pour étayer cette offre, différentes enseignes comme Migros ou Denner seront implantées. De mêmes des petits commerces verront le jour pour répondre aux attentes des futurs habitants. 106


Immeuble en PPE – Haut-des-Combes – La Chaux-de-Fonds Dans un environnement unique, au cœur d’un parc de 3000 m2, à proximité du Bois du PetitChâteaux, des logements dans un immeuble en PPE sont proposés à la vente. Les clés seront remises aux futurs propriétaires fin 2019. Construit sous les normes Minergie, il promet un cadre de vie idéal pour des familles privilégiant le calme. 11 ap­partements de différentes tailles pour répondre aux besoins et attentes des acquéreurs.

Hôtel d’entreprises – Sur les Sentiers – La Chaux-de-Fonds Sur une superficie totale de 14 000 m2, une douzaine d’entreprises a installé ses locaux dans cet hôtel d’entreprises. L’objectif de ce type d’édifice est double. Il permet à ces sociétés de se rencontrer et de partager leurs compétences tout en mutualisant certains lieux. Ainsi des installations techniques, les locaux sanitaires et de services sont communs tout comme des salles de conférences et la cafétéria. Ce bâtiment qui accueille plus de 250 employés sera prochainement complété par deux autres édifices. Vitrine du savoir-faire de Sareg SA, en fonction des besoins, la société peut réaliser toutes les demandes émanant de mandants externes pour ce type de bâtiment professionnel.

Immeuble en PPE – Bôle Magnifique emplacement pour cet immeuble de 16 ap­ partements profitant d’une vue exceptionnelle sur les Alpes et le littoral. Au cœur de Bôle, cette construction en PPE est proposée à la vente dès le printemps 2019. Les 3 et 5 pièces qui la composent verront leurs finitions intérieures – incluses dans le prix – adaptées au gré des acheteurs. Chic et élégante, cette construction offre aux futurs résidents un cadre de vie unique avec de belles terrasses pour chaque logement afin de profiter pleinement de l’environnement.

Pro Immob SA

Avenue Léopold-Robert 36 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 911 22 00 info@proimmob.ch • www.proimmob.ch

Sareg SA

Rue du Pont 18 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 967 96 00 info@sareg.ch

107


Proposer des services toujours plus innovants Installée au cœur de La Chaux-de-Fonds, la gérance Bolliger Immobilier est une affaire de famille depuis 1931. Connue de tous ceux qui veulent les meilleurs services dans les domaines de la gérance, de l’administration, de la vente, de la location, de l’expertise et du conseil juridique immobilier, elle promet, grâce à son équipe de professionnels, de satisfaire chacun de ses clients.

108


Fabrice Bolliger.

Une histoire de famille En 1931, René Bolliger crée son entreprise de gérance et installe ses bureaux à La Chaux-de-Fonds où se trouve, aujourd’hui encore, le siège de la société. En 1960, il est rejoint par son fils, André, qui obtient avec succès, en 1977, un diplôme fédéral de régisseur et courtier en immeubles. Quelques années plus tard, en 1984, le bureau de gérance fusionne avec la société Gérancia SA et André Bolliger prend alors la tête de la nouvelle société : Gérancia & Bolliger SA. En 1991, la troisième génération en la personne de Fabrice Bolliger arrive dans l’entreprise. En 1994, elle élargit ses activités dans les domaines de la vente d’immeubles, l’expertise et le conseil immobilier en créant l’Agence Bolliger Immobilier. Depuis 2016, ces deux entreprises ont été regroupées sous une seule et même entité sociale, « Bolliger Immobilier ». S’investir pour l’immobilier Très impliqué dans sa branche d’activité, Fabrice Bolliger est, depuis juin 2018, président de l’Union Suisse des Professionnels de l’Immobilier (USPI) Neuchâtel-Jura. Membre du comité, il a été élu pour un mandat de deux ans durant lequel il entend bien, avec l’appui d’une équipe investie, donner plus de valeurs encore à cette association et continuer à représenter les intérêts de ses membres auprès des autorités, les informer et les conseiller. « C’est un rôle prenant mais je pense qu’il était venu le moment pour moi de m’investir dans cette fonction », explique le nouveau président qui témoigne par ce poste, s’il le fallait, de son attachement à l’immobilier, à sa défense et à son expansion dans un monde en pleine mutation.

109


Des compétences dans chaque domaine Bolliger Immobilier couvre une large palette de prestations pour ses clients du canton de Neuchâtel, mais aussi du Jura, du Jura Bernois et de Vaud. Si bien qu’elle est capable d’accompagner tout type de client du début jusqu’à la fin de son projet immobilier. La gérance est un de ses cœurs de métier. Avec plus de 10 000 objets en gestion, la société est l’une des plus importantes de la région sur ce segment. Que cela soit pour une gérance complète ou partielle – financière, locative ou technique – Bolliger Immobilier est capable de s’adapter pour répondre aux exigences de chaque propriétaire, et ce, qu’il s’agisse d’un particulier, d’une entreprise, d’une fondation ou autre. La société est également très active dans le domaine de l’administration de propriétés par étages (PPE) avec plus de 120 copropriétés administrées. Depuis plus de 20 ans, Bolliger Immobilier propose aussi ses services dans la vente et l’expertise immobilière. Trois collaborateurs sont dédiés à ces domaines clés dans la gestion patrimoniale de tout un chacun et s’occupent des transactions de A à Z. Ces experts prodiguent également de précieux conseils aux futurs acquéreurs de biens immobiliers. Dernier service proposé par ces professionnels : le conseil juridique et fiscal. Une juriste licenciée en droit, bénéficiant de connaissances approfondies et d’une longue expérience professionnelle en matière de droit immobilier et de fiscalité, fait partie de l’équipe. Ses conseils peuvent éclairer les clients dans de nombreux domaines comme la propriété foncière, le droit au bail, l’acquisition de biens immobiliers, la prévoyance, les donations et successions ou encore la rédaction de contrat. Une entreprise attachée aux valeurs Depuis les premières heures, l’entreprise n’a pas dérogé aux valeurs auxquelles étaient attachées son fondateur, René Bolliger. Réactivité, honnêteté et écoute du client font ainsi partie des fondamentaux de la société neuchâteloise. 110

Les valeurs aujourd’hui défendues dans l’entreprise et qui se retrouvent dans le travail quotidien des 27 collaborateurs sont les mêmes qu’hier. « Nous continuons de nous appuyer sur cet esprit familial qui nous anime depuis toujours, sur l’attention au client et le professionnalisme dans notre travail », confirme Fabrice Bolliger. Autant de points forts qui concourent au succès de la société depuis plus de 80 ans.


Une approche digitale différente Avec un site internet, véritable vitrine de son sérieux et de son savoir-faire, et une activité régulière sur les réseaux sociaux, Bolliger Immobilier a su prendre le virage du digital. Pour ne pas en rester là, une nouveauté novatrice a fait son apparition sur le site internet. Les biens en location peuvent être parcourus au gré des pièces grâce à des visites virtuelles à 360°. Un système original et pratique qui permet à chaque intéressé de se faire une première idée avant de pousser les portes de la société. Des perspectives pour l’avenir De nombreux grands chantiers sont annoncés dans la région sur rails comme sur routes avec autant de futures possibilités d’accéder à La Chaux-de-Fonds et ses alentours aisément et dans des temps très courts. Un nouveau confort de vie qui laisse présager une demande grandissante au niveau immobilier, demande à laquelle les équipes de Bolliger Immobilier sont prêtes à répondre. D’autre part, divers projets et réalisations en cours vont augmenter le parc des biens à acquérir ou louer ce qui ne fera que renforcer une offre qui trouve facilement preneur. Grâce à des prix attractifs pour des logements de qualité, la demande est là et Fabrice Bolliger n’en est que plus serein et confiant en l’avenir.

Avenue Léopold-Robert 12 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 911 90 90 info@bolliger-immobilier.ch www.bolliger-immobilier.ch

111


Partenaires spécialistes

Les spécialistes de l’énergétique EQUADA SA est un bureau d’ingénieurs spécialisé dans la planification des techniques et de l’énergie dans le bâtiment et l’industrie basé à La Chaux-de-Fonds et Genève. Expert reconnu pour son savoir-faire et la qualité irréprochable apporté à chacun de ses mandats, c’est aussi une équipe de professionnels dynamiques qui s’engagent en faveur du développement durable. Bien Vivre est allé à la rencontre de Stéphane Olivier Gaiffe et son équipe ont fait le choix de s’ouvrir à l’avenir en intégrant dans sa politique d’action les piliers de la Stratégie énergétique 2050 mise en place par la Confédération. I-Life Centre Aubonne, nouveaux bâtiments Minergie.

112


Portrait d’un homme de terrain Stéphane Olivier Gaiffe crée le bureau EQUADA SA, en juin 2004, après un parcours plutôt atypique. Cet homme de terrain qui possède une formation très complète a tout d’abord commencé sur les chantiers avant de gravir les différents échelons. Pour parfaire sa formation, il passe tout d’abord trois CFC (ferblantier, installateur sanitaire, dessinateur en installation de ventilations) puis se spécialise avec un diplôme ET en chauffage, climatisation et froid, pour enfin réussir brillamment son L’équipe d’EQUADA SA. diplôme d’ingénieur HES Energie et développe- Stéphane Olivier Gaiffe. ment durable dans le bâtiment. Une personnalité dynamique, toujours à l’écoute qui a fait des enjeux diplômés HES, DUT et BTS à temps plein met tout du développement durable une priorité. Novateur et en œuvre pour rechercher et développer les solutions toujours à la recherche des meilleures solutions en les plus adaptées grâce à un savoir-faire technique de matière d’énergie, il a notamment, en 1990, contri- pointe. Industrie, construction de bâtiments, depuis les bué à l’élaboration du premier bâtiment de dévelop- prémices du projet en collaboration avec l’architecte pement durable de Suisse : la Cité Solaire de Plans-les- jusqu’à la réception de l’ouvrage, EQUADA SA est à Ouates. Un bâtiment de 82 appartements avec 1400 m2 vos côtés. de capteurs solaires qui a servi de projet pilote pour la Confédération dans le cadre du projet Energie 2000. Arnaud Gerber et Nicolas Felez, sont tout deux chargés de projet en génie climatique et énergies, ils ont rejoint l’équipe en 2010 et 2009. Depuis dix ans, ces deux spécialistes ont contribué au développent du bureau en suivant la même philosophie. EQUADA SA, une équipe de spécialistes à votre écoute Actif dans toute la Suisse romande, ce bureau d’ingénieurs est spécialisé dans les domaines de l’engineering et de la planification énergétique, chauffage, ventilation, climatisation, énergies renouvelables. Son équipe composée de six collaborateurs, ingénieurs et techniciens

Vue 3D d’une centrale de chauffage urbain à bois.

113


Les points forts d’une société à la pointe de la technique La philosophie d’EQUADA SA est de maintenir le niveau de qualité des prestations qu’elle propose au plus haut de ses performances. Elle a donc construit son activité autour de quatre points majeurs : • Adéquation de la qualité technique, mise en place en regard du budget consenti ; • Parfaite connaissance des lois, des règlements et des innovations en matière d’énergie et d’installations techniques ; • Diminution de la consommation d’énergie fossile et augmentation de la part d’énergie renouvelable ; •  Réduction de la fraction entre l’énergie finale et l’énergie utile pour un confort optimal.

Rénovation et surélévation à Genève.

Immeuble PPE Minergie à St-Sulpice (architectes.ch / EQUADA).

Intégration de ventilation et chauffage rafraissement en dalle.

Surélévation à Genève.

Rénovation Musée d’ethnographie à Neuchâtel.

Son leitmotiv : le développement durable Le développement durable est au cœur de chaque projet développé par EQUADA SA. Cette notion fait partie intégrante de la philosophie véhiculée par la société depuis sa création et on la retrouve en premier lieu dans sa raison sociale EQUADA SA qui est le regroupement de plusieurs points importants pour Stéphane Olivier Gaiffe : énergie, qualité et développement durable. EQUADA SA répond également à toutes les nouvelles normes énergétiques comme, par exemple, l’analyse qui permet de déterminer l’étiquette énergétique d’un projet ou d’un bien. Il a d’ailleurs vu évoluer son activité sur le secteur de la rénovation pour apporter aux bâtiments une nouvelle étiquette énergétique. « Permis de construire, transformation, rénovation, nous devons accompagner le maître d’ouvrage, le client ou l’architecte, dans cette démarche de diminution de la consommation énergétique des bâtiments. La consommation d’énergie liée aux bâtiments représente 50% de la consommation totale, nous devons être actifs et proposer les solutions adaptées », explique Stéphane Olivier Gaiffe. 114


Migros La Neuveville, rénovation Minergie.

Bâtiment neuf Logements etudiants Fondation Patino - Genève.

Immeuble administratif Merk-Serono à Aubonne.

EQUADA SA et ses partenaires En véritable professionnel reconnu pour sa qualité et ses compétences, EQUADA SA est accrédité pour un partenariat avec de nombreuses organisations. Un gage de qualité supplémentaire qui offre également une plus-value à tous ses projets. Le bureau est enregistré comme partenaire spécialiste Minergie pour les études énergétiques du bâtiment, mais aussi les études chauffage, ventilation et sanitaire. Toutes ses conceptions et constructions sont des bâtiments à basse consommation d’énergie répondant aux normes Minergie®, il est également membre de la SSES depuis 1992 (Société Suisse pour l’énergie solaire) et membre spécialisé du Groupement promotionnel pour les pompes à chaleur. Il possède une accréditation fédérale pour l’élaboration des CECB (Certificat énergétique cantonal des bâtiments officiels) et met tout en œuvre pour répondre aux différentes problématiques actuelles liées au besoin réel de réduire la consommation d’énergie. Il s’engage notamment en faveur de la Stratégie énergétique 2050 et bénéficie maintenant d’un soutien plus important de la Confédération.

Zoom sur les prestations offertes par EQUADA : Thermique du bâtiment •  Concept énergétique, étude de variantes •  Certificats énergétiques des bâtiments (CECB) •  Bilans énergétiques selon SIA 380/1 et 380/4 •  Conception de bâtiments Minergie, Minergie P, ECO et A •  Energie dans l’industrie, PEIK •  Thermographie, audit énergétique •  Calcul de la diffusion de vapeur •  Protection solaire

Gestion •  Coordination interdisciplinaire CVSE •  Décompte des frais d’énergie •  Gestion financière des projets de construction •  Recherche de subvention et de financement pour les investissements en matière d’énergie

Technique CVS du bâtiment •  Chauffage - ventilation - sanitaire •  Froid industriel - climatisation - air comprimé -  hydraulique •  Energies renouvelables •  Utilisation rationnelle de l’électricité •  Pompes à chaleur - couplage chaleur force •  Utilisation des rejets thermiques •  Techniques hospitalière •  Techniques pour l’industrie

EQUADA SA

Rue Numa-Droz 150 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 913 11 58 Rue du Colonel-Coutau 3 • CH-1205 Genève Tél. +41 22 808 02 44 info@equada.ch • www.equada.ch

115


HIRE SA

L’histoire démarre il y a 10 ans à La Chaux-de-Fonds Quand on fête 10 ans d’existence, dans un univers où la concurrence est importante, rien n’est dû au hasard. HiRe SA, société indépendante, a su faire sa place et la garder grâce aux compétences de ses associés et de ceux qui les entourent. En s’adaptant en permanence au besoin du marché en matière de placement de personnel pour des postes fixes, temporaires ou en payrolling, son succès n’est pas anodin.

Gregory Aellen, Pedro Martins et Olivier Scarascia.

116


Compétences riment avec passion HiRe SA a été fondée en 2009 par Pedro Martins, président, Olivier Scarascia, directeur régional horlogerie et commercial et Gregory Aellen, directeur régional bâtiment. Se connaissant pour avoir travaillé ensemble auparavant, ils ont réuni dans une même société leurs compétences et leur passion pour leur métier. Entourés aujourd’hui d’une quinzaine de collaborateurs, ensemble ils appliquent au quotidien les valeurs fondamentales de la société : la proximité, la flexibilité, le conseil et la réactivité. Pour ces raisons et l’importance accordée à chaque demande, HiRe SA est bien installée et fête ses 10 ans. Plus de communication pour de meilleurs résultats « Depuis le début de notre activité, nous avons vu les choses devenir plus complexes particulièrement au niveau des lois et autres qui entourent chaque profession. Toutes les demandes sont différentes. Quand nous plaçons du personnel temporaire ou en payrolling, nous assurons la gestion des salaires. Ils nous faut donc connaître parfaitement la convention collective des professions et les statuts de la société dans laquelle l’employé va travailler », explique Pedro Martins. Pour cette raison, il a développé des outils systémiques propres à HiRe SA qui permettent de récupérer un maximum d’informations, d’être juste en fin de mois et de comprendre parfaitement les besoins et les attentes tant des employeurs que des employés. Une approche qui permet d’être toujours plus performant. Des expertises dans plusieurs domaines L’agence de La Chaux-de-Fonds est spécialisée dans les domaines de l’horlogerie, de l’industrie et du commercial. Devant la demande, elle a élargit son champ d’activités aux professions du bâtiment en gros et second œuvre. Avec des connaissances poussées de ces secteurs, les conseillers possèdent une approche particulière qui amène une plus-value tant pour le candidat que le client. Les profils les plus adaptés sont sélectionnés pour chaque poste défini. Dans ce même esprit d’exigence, l’agence a mis en place une batterie de tests qui lui permet d’identifier les potentiels et orientations possibles pour le candidat. Le travail paye 2018 a été une année aux résultats plus que satisfaisants. L’horlogerie et l’industrie ont été en recherche active de personnel tandis que la progression au niveau du bâtiment est

allée toujours crescendo. Ainsi un grand nombre de postes fixes, temporaires ou en payrolling a été pourvu grâce à HiRe SA. 2019 laisse présager de belles perspectives. Pour les honorer, la société s’emploie au quotidien à trouver les meilleurs éléments. Le mot du président à l’occasion des 10 ans « Il y a 10 ans, Olivier Scarascia, spécialiste de l’industrie et de l’horlogerie, Gregory Aellen, expert en bâtiment et construction, et moi, Pedro Martins, travaillions ensemble dans la même société. Quand l’idée de fonder ma propre structure est venue, je leur ai proposé de nous associer. Ensemble, nous avons fondé HiRe SA. Les débuts ont été compliqués car nous avons financé la SA par nos propres deniers. Après quelques mois, nous avons dû cesser le placement temporaire. Payer les employés nous obligeait à faire une importante avance de trésorerie que nous n’avions pas. J’étais devenu un surfeur du compte en banque ! Une fois nos caisses renflouées, nous avons repris une activité normale avec du placement fixe et temporaire et continué notre ascension avec éthique, passion et respect. Tout ceci a porté ses fruits puisque nous fêtons nos 10 ans d’existence. Notre société connaît le succès grâce à la fidélité de notre clientèle sans qui l’histoire ne se serait jamais écrite ! ».

Fi

xe

Te

o mp

ra

i re

Agence Chaux-de-Fonds

Espacité 1 • CH-2302 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 911 20 00 • Fax +41 32 911 20 09 cdf@hire-sa.ch • www.hire-sa.ch

117


INTERVIEW

MIGUEL PEREZ

PRÉSIDENT DU CONSEIL COMMUNAL

Le Locle

Un contournement qui changera tout Aux confins des Montagnes neuchâteloises, Le Locle est connu grâce à son classement au patrimoine mondial de l’Unesco pour son urbanisme horloger et toute l’industrie du secteur qui gravite autour. Pour attirer de nouvelles entreprises, pour augmenter la démographie, pour favoriser le cadre de vie des habitants, le Conseil communal œuvre au quotidien dans ce but. Afin de connaître les travaux en cours, Bien Vivre a rencontré Miguel Perez, son président.

Une ville à la campagne.

118


Quel est votre parcours politique ? En 2004, j’ai été élu au Conseil général (législatif). En 2012, je suis entré au Conseil communal (exécutif) tout en étant également député. La charge de travail due à cette double casquette étant trop lourde, j’ai démissionné de ce poste en 2014 et suis resté uniquement au Conseil communal où j’ai été réélu en 2016 sous l’étiquette verte. Nous sommes 5 conseillers et nous nous répartissons la présidence à tour de rôle pour une année. J’ai l’honneur d’être président jusqu’en juin 2019. Ce titre n’apporte aucun pouvoir supplémentaire. Par contre, il m’oblige à être encore plus présent dans le cadre de diverses représentations. J’apprécie le contact avec la population ainsi que la gestion d’une ville à taille humaine où presque chacun se connaît, c’est très enrichissant. Comment s’organise le travail au sein de votre Conseil ? En 2016, lors des dernières élections, il n’y a eu aucun changement. Nous sommes 5 conseillers dont 2 PLR, 2 POP (communistes) et moi qui suis vert. Il existe une très bonne entente entre nous car le dogmatisme partisan passe au second plan et que nous sommes tous là pour faire avancer Le Locle. Nous sommes dans une petite ville qui ne roule pas sur l’or. Depuis une trentaine d’années, le poste que nous occupons est à 50%. Le salaire n’est pas en relation avec nos horaires ! Me concernant, je passe plus de 50 heures hebdomadaires au service de la commune, samedis et dimanches compris. Mes 4 collègues sont dans des situations similaires à la mienne et personne dans la population ne conteste la grande partie bénévole de notre mandat. Pour ma part, étant ingénieur de formation, j’ai un emploi à côté, à 30% en tant que professeur.

Le théâtre de la ville : Le Casino.

Quelle vie a-t-on au Locle en dehors du travail ? C’est une ville à la campagne où résident 10 400 personnes. En 3 minutes, on est dans la forêt. En fonction des saisons, on peut profiter de la piscine ou de la patinoire. Le Locle possède trois musées professionnels qui intéressent beaucoup de monde de par la diversité de ce qui est présenté. Le théâtre de la ville, qui s’appelle Le Casino, propose tout au long de l’année un programme diversifié, très riche avec des spectacles de très grande qualité. A ceci, il faut ajouter les multiples associations, dans tous les domaines, qui s’investissent énormément au sein de cette ville. 2 bibliothèques communales, des concerts de musique classique et des concerts de jazz complètent un large éventail d’offres culturelles. Nous avons également des événements qui attirent les foules comme le Rock Altitude Festival qui compte parmi les plus gros de Suisse romande et notre grande fête annuelle, la Fête des Promotions, début juillet qui réunit plus de 50 000 personnes. En fait, au Locle, il se passe toujours quelque chose.

Le Château des Monts, musée d’horlogerie.

119


Maquette du tunnel de contournement : entrée du tunnel au Col-des-Roches, 300 m après avoir franchi la frontière.

Le quartier des écoles techniques, avec le pôle horloger et l’école technique.

Quels sont les dossiers en cours ? Comme beaucoup, nous avons quelques soucis financiers que nous aimerions maîtriser d’ici la fin de cette législature, en 2020. Raison pour laquelle, pour l’heure nous avons réduit les dépenses de fonctionnement et les investissements. Un autre dossier concerne la fusion d’ici 2020 avec Les Brenets, village sympathique de 1000 habitants à la frontière avec la France. Nous avons déjà des collaborations qui nous satisfont de part et d’autre, notamment avec la police ou la voirie. Les Loclois ont été sondés et la grande majorité a approuvé l’éventualité de ce rapprochement. Selon le processus démocratique mis en place, si tout se passe comme prévu nous serons 11 500 habitants d’ici fin 2020 bien entendu à condition que les populations des 2 entités approuvent ce projet. Il y a-t-il de grands projets ? Le projet phare est celui du contournement du Locle. Il a été voté par les Chambres fédérales et les travaux devraient démarrer en 2020 pour s’achever en 2026. Il s’agit d’un tunnel qui sera percé 300 m après la frontière avec la France et qui débouchera au Crêt-du-Locle, un lieu-dit situé avant La Chaux-de-Fonds. Ce tunnel va permettre d’une part de résorber les bouchons quotidiens que nous subissons et d’autre part d’améliorer grandement la qualité de vie au centre-ville. Nous allons le revisiter complètement avec la création de zones conviviales en redonnant une nouvelle vie à certains quartiers. Lorsque la deuxième phase du projet, celle du contournement de La Chaux-de-Fonds, sera réalisée, entre 2026 et 2032, nous ne serons plus qu’à 20-25 minutes de Neuchâtel. Nous commençons déjà à sentir les premiers frémissements du côté des investisseurs. Un loyer au Locle est 2 fois moins élevé que sur le Littoral. Nous avons des terrains pour construire ce qui laisse à penser que d’ici une petite dizaine d’années, les choses seront différentes à la situation actuelle avec un afflux bienvenu d’habitants. 120

Côté entreprises, comment se portent les choses ? Nous cherchons à nous diversifier et des sociétés actives dans le médical ou la mécanique nous aident à y parvenir. Evidemment, l’horlogerie reste le plus gros pourvoyeur d’emplois et continue de se développer à l’image de l’entreprise Audemars Piguet. La première pierre de leur future manufacture, avec une architecture avant-gardiste absolument sublime, a été posée en novembre 2018. Ce bâtiment, qui sera une vitrine magnifique pour la célèbre marque, ouvrira en 2020 et permettra l’embauche d’une centaine de collaborateurs. D’autres projets concrets, toujours dans l’horlogerie, sont en cours puisque ce coin de pays regorge d’un savoir-faire microtechnique séculaire qui se perpétue grâce aux écoles techniques sises ici. Lier ce savoir-faire industriel unique à une nature encore intacte demeure notre plus grand sujet de fierté.

Ville du Locle

Chancellerie Communale Avenue de l’Hôtel-de-Ville 1 • Case postale 656 CH-2400 Le Locle Tél. +41 32 933 84 10 chancellerie.LeLocle@ne.ch • www.lelocle.ch


IWC PILOT’S. #B _ORIGINAL .

Rejoignez la conversation sur #B_ORIGINAL.

Grande Montre d’Aviateur. Réf. 5010: Inspirée par les premiers modèles tout en étant innovante – la dernière Grande Montre d’Aviateur séduit, comme le célèbre modèle précédent, par une technique de précision et un design fonctionnel. Ainsi, le plus grand calibre de manufacture construit par IWC offre une réserve de marche de sept jours en un temps record. Quant au repère triangulaire placé sous la minuterie et aux fines divisions de 5 minutes, ils viennent encore davantage rappeler l’esthétique du cadran

du modèle de 1940. C’est donc une évidence aussi bien pour cette montre que pour son propriétaire: il n’y a rien de tel que l’allure pour être I WC . CO N Ç U P O U R L E S H O M M E S . original. Mouvement de montre mécanique · Calibre de manufacture IWC 52110 · Remontage automatique Pellaton · 7 jours de réserve de marche · Affichage de la réserve de marche · Affichage de la date · Seconde au centre avec dispositif d’arrêt · Boîtier interne en fer doux assurant une protection antimagnétique · Couronne vissée · Verre saphir bombé, antireflet sur les deux faces ·

Verre avec fixation assurée en cas de dépressurisation · Gravure spéciale sur le fond (illustration) · Étanche 6 bars · Diamètre 46,2 mm · Acier fin · Bracelet en veau de Santoni

IWC Schaffhausen Boutique · Rue du Rhône 48 · 1204 Genève · Tél. 022 310 36 86 · www.iwc.com FOLLOW US ON:


Elegance is an attitude Simon Baker

Record collection


schelldesign.ch

L’UNIVERS DU METAL THE UNIVERSE OF METALS DAS UNIVERSUM DER METALLE PLUS QUE 4000 ARTICLES DISPONIBLES DANS NOTRE STOCK MORE THAN 4000 ARTICLES ON STOCK MEHR ALS 4000 ARTIKEL AB LAGER

L. KLEIN SA I CHEMIN DU LONG-CHAMP 110 I CP 8358 CH-2500 BIEL / BIENNE 8 I SWITZERLAND I TÉL. ++41 (0) 32 341 73 73 I FAX ++41 (0) 32 341 97 20

WWW.KLEINMETALS.SWISS


INDUSTRIE HORLOGÈRE

Entre art ancestral, savoir-faire et modernité

© NECO

125


Neuchâtel, le berceau de l’horlogerie Dès le XVIIe siècle, l’industrie horlogère s’est développée dans les montagnes neuchâteloises. Avec à la clé, la naissance de marques au rayonnement mondial. Citons notamment Piaget, Parmigiani, Chopard ou encore Bovet. L’histoire du secteur horloger n’est pas un long fleuve tranquille. Il y a d’abord eu une naissance joyeuse. L’époque, dans le courant du XVIIe siècle, où les paysans installés dans de grandes fermes développaient cet artisanat qui allait devenir plus tard un art à part entière. Durant cette période, nombreux sont ceux qui s’expatrient afin de se mettre au service de la famille royale française, ils apprennent, puis reviennent sur leurs terres pour faire de la montre le symbole de la Suisse. Au siècle dernier, dans les années 70, la crise horlogère contraint de nombreux ateliers à cesser leurs activités. Des centaines d’employés se retrouvent sans emploi et le taux de chômage prend l’ascenseur dans le canton de

126

Neuchâtel. En 2019, que reste-t-il de ce riche héritage ? Sur le littoral neuchâtelois, ce sont les microtechniques qui sont développées alors que, dans le même temps, les montagnes et le Val-de-Travers se spécialisent dans l’horlogerie très haut-de-gamme. De cette spécialisation est né le label Qualité Fleurier qui pousse encore plus loin les exigences de qualité et de savoir-faire. Et surtout de fiabilité. En effet, pour obtenir le précieux sésame, chaque montre doit se soumettre à une véritable séance de torture. La machine qui teste les garde-temps est unique au monde. Elle reproduit vigoureusement les gestes usuels du quotidien : s’habiller, se brosser les dents, serrer la main, etc... Entièrement pilotée


par ordinateur et synchronisée par GPS, la machine observe également l’heure comme le fera le futur porteur mais avec une plus grande acuité. La précision de la montre examinée doit être comprise entre 0 et +5 secondes par jour. A l’issue du test, en cas de réussite, un certificat est délivré pour chaque pièce, avec mention du numéro individuel porté sur le mouvement et sur la boîte. La montre peut alors se prévaloir de la certification. Lancée par les marques Chopard, Parmigiani Fleurier, Vaucher Manufacture Fleurier et Bovet Fleurier, la Fondation Qualité Fleurier a su créer un outil à nul autre pareil. Effectuée sur la montre telle qu’elle va être livrée au client final, la certification se distingue tant par sa pertinence que par sa crédibilité puisque vérifiée par une commission technique indépendante. Formation rigoureuse Pour imaginer et réaliser des montres exceptionnelles, des centres de formation de qualité sont une condition évidente. C’est le cas du Centre de Formation Horlogère du Val-de-Travers. Il a été créé en 1996 par l’horloger et pédagogue Jean-Hugues Walter. Ce lieu propose des formations dans le domaine de l’horlogerie, destinées à des adultes ou jeunes adultes, dans une logique de formation continue ou de réinsertion professionnelle. La palette de formations s’adresse donc à des apprenants provenant de diverses institutions, des particuliers finançant eux-mêmes leur formation ou en collaboration avec une entreprise. Elles se destinent à des débutants comme à des professionnels désireux

Qualité Fleurier.

d’évoluer dans leur métier. Toutes les formations sont dispensées par des formateurs hautement qualifiés. Au bénéfice d’une formation pédagogique pour adultes, ils transmettent leurs connaissances avec passion et savoirfaire. Le centre de formation s’est donné comme objectif d’être le plus proche possible des entreprises. Outre la formation des employés, l’organisation de stages et de visites de Manufactures, les formations sont construites sur des réalités industrielles. 450 m2 sont dévolus à la formation pour une capacité d’accueil de 40 apprenants. Atout touristique D’un point de vue touristique, l’horlogerie est également essentielle au canton de Neuchâtel. Et les exemples d’initiatives ne manquent pas. On peut, par exemple, citer le Train des horlogers. A bord d’une automotrice électrique et de sa voiture pilote datant de 1953, il emmène les visiteurs à la découverte de la culture, du patrimoine horloger et de la gastronomie jurassienne. Le Train des horlogers quitte La Chaux-de-Fonds pour traverser les Franches-Montagnes et terminer son voyage à Tavannes. Le parcours suit les traces de l’histoire horlogère et de ses nombreux acteurs qui quotidiennement empruntaient le train pour se rendre à leur lieu de travail. Autre attraction touristique, la possibilité de se glisser dans la peau d’un horloger le temps d’une initiation. Cette expérience unique peut être vécue à La Chauxde-Fonds et au Locle. Elle permet de déguster un repas traditionnel dans une authentique ferme et de découvrir l’urbanisme horloger classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les hôtes peuvent également passer une nuit dans une ancienne maison d’horlogerie tout en admirant une somptueuse collection au Musée d’horlogerie du Locle. Enfin, mentionnons encore le parcours « Le Locle Horloger ». Au programme, une découverte du patrimoine horloger exceptionnel de la ville du Locle, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son urbanisme horloger en 2009. Au fil du parcours, on peut ainsi admirer les maisons et les personnages qui ont marqué de leurs empreintes l’histoire de la montre et de l’horlogerie, donnant à la Mère Commune des Montagnes neuchâteloises une dimension internationale et unique. Le savoir-faire de Daniel Jeanrichard est perpétué de nos jours par de nombreuses marques prestigieuses qui, pour certaines, proposent, sur demande préalable, de visiter leurs ateliers. 127


CHATELAIN PROTOTYPES SÀRL

Depuis 20 ans, l’innovation, la réactivité et la flexibilité pour crédo A l’aube de ses 20 années d’existence, Chatelain Prototypes continue d’écrire son histoire qui rime avec prototypage et confection d’outillages spécifiques. Entreprise à taille humaine, elle n’en reste pas moins le fournisseur des plus grandes Maisons horlogères par son savoir-faire, son professionnalisme, sa réactivité et ses compétences. Spécialisée dans le haut de gamme, elle sait anticiper les besoins et les attentes de ses clients et répondre à toutes leurs demandes.

128


Etre proche de sa clientèle Fondée en 2000 par Michaël Chatelain, directeur, rejoint par la suite à la direction par son frère Yann, la société Chatelain Prototypes, installée au cœur de l’arc jurassien, à Tramelan, a su se faire un nom dans le monde de l’horlogerie – qui représente 90% de sa clientèle – de l’automobile et du médical. Petite structure de 11 employés, elle n’en est pas moins sollicitée régulièrement pour son savoir-faire et sa réactivité. Se connaissant peu de concurrence, ici le parti-pris est de donner du temps et de l’énergie pour chaque demande, principalement des petites séries, un gros investissement qui, au final, est porteur puisque sa clientèle lui est fidèle et régulière. On lui fait confiance pour les hautes compétences de son équipe. Attachée à faire passer et perdurer ce savoir-faire, elle forme, régulièrement, des apprentis comme polymécaniciens. Le prototypage, leur spécialité Chatelain Prototypes est spécialisée dans la réalisation de prototypes pour l’horlogerie et la micromécanique en général. Proche de sa clientèle, à son écoute, la société se démarque par sa force de réaction devant les demandes les plus simples comme les plus compliquées. Son extrême souplesse et sa réactivité exemplaire lui permettent de réagir au quart de tour, de s’adapter à toutes les situations et à tous les besoins, lorsqu’un client présente une demande urgente. En moyenne, l’atelier peut fournir un prototype compliqué dans les quatre semaines. Au bénéfice d’un parc de machines particulièrement complet et à la pointe de la technologie, Chatelain Prototypes peut réaliser toutes les opérations de fabrication à l’interne, même pour les pièces les plus complexes grâce aux savoir-faire nécessaires de son personnel qualifié. Récemment, la société a encore développé ses compétences dans le domaine du décolletage, petite et moyenne série. 129


De nombreux domaines d’activités Concernant la sous-traitance, Chatelain Prototypes peut travailler à la demande de ses clients et suivre scrupuleusement les plans fournis ou développer la pièce désirée, de concert avec ces derniers, en leur apportant de précieux conseils. Ainsi, la société propose : L’usinage mécanique de précision par fraisage et tournage CN, le décolletage, l’électro-érosion à fil, de très petites à moyennes dimensions, ce qui représente le plus gros de son travail quotidien. L’usinage prototype de petites et moyennes séries sur toutes les matières. Si le développement doit se faire sur-mesure, Chatelain Prototypes propose des plans 3D de la pièce à son client qui, une fois validée, est façonnée dans les ateliers. Le montage et l’assemblage font, également, partis des compétences de la société. L’outillage livré par le client permet à la société de lui remettre un produit fini dans des délais courts grâce à un parc machine performant.

130


L’usinage de composants s’applique, par exemple, à la retouche de ponts sur prototypes pour lesquels l’entreprise suit les plans fournis par le client. Concernant le décolletage, il engendre la création de nombreux prototypes. Il est utilisé pour la fourniture d’outillages en petites séries et le SAV. Des outillages spécifiques sur-mesure Autre domaine d’activité de Chatelain Prototypes, les outillages. Le conseil, l’étude, le développement CAO, la mise en plan et la réalisation sont une de ses forces. Discuté en amont avec le client, chaque projet est analysé au fil de sa création pour répondre précisément aux attentes. Une cellule de recherche et de développement à l’interne est à l’œuvre. Capable de réaliser des composants horlogers, la société s’est ainsi spécialisée dans la fabrication d’outillages spécifiques, notamment pour les services après-vente (T1, T2 et T3). Ainsi, elle conçoit, développe et fabrique des outillages sur la base de demandes spécifiques et adaptées aux justes besoins. Elle opère de deux manières différentes. Soit la réalisation se fait sur la base de plans soumis ou Chatelain Prototypes se charge de l’intégralité du projet et de son développement complet. Dans tous les cas de figure, pour chaque outillage, la société garantit des produits de la plus grande qualité au meilleur prix possible.

131


Des potences qui font florès Autre atout de taille de Chatelain Prototypes, sa propre gamme d’outillages développée au fil du temps et des besoins de ses clients. Potences standards, outillages spécifiques ont su trouver leur place dans de nombreux ateliers d’horlogerie. Mais les modèles les plus remarquables sont les potences Newton avec capteur de force intégré. Des produits inédits, entièrement développés et mis au point à l’interne, de la fabrication en tant que tel au développement du software qui les pilote. Depuis le premier modèle lancé en 2011, déjà il a su évoluer et s’adapter au gré des remarques des clients. Simple d’utilisation, il est prisé de ceux qui l’utilisent. S’il est similaire aux anciennes potences, il apporte un confort et une précision que seules les technologies d’aujourd’hui permettent. Pour chacun, la société le calibre en fonction des besoins, se déplace chez le client pour former les utilisateurs et comme toujours sait être réactive en cas de souci en prêtant rapidement un appareil de rechange. Potences pour poser les aiguilles, à levier ou encore à vis micrométrique ont changé le quotidien des utilisateurs et également des sociétés horlogères qui ne savent plus composer sans ces outils performants et uniques. Ces potences signées Chatelain Prototypes, la société les présentera, comme chaque année, durant le salon EPHJ à Genève en juin prochain. 132

CHATELAIN

PROTOTYPES

Chatelain Prototypes Sàrl

Rue du Midi 22 • CH-2720 Tramelan Tél. +41 32 487 30 27 info@chatelain-proto.ch • www.chatelain-proto.ch


POTENCE POSE AIGUILLES Modèle Newton

CHATELAIN

PROTOTYPES

RUE DU MIDI 22 CH-2720 TRAMELAN

INFO@CHATELAIN-PROTO.CH

+41 (0) 32 487 30 27

WWW.CHATELAIN-PROTO.CH


CORNU & CIE SA

Diversifier et innover pour répondre aux attentes Avec l’arrivée d’un nouveau directeur en 2017, Andrea Ruggeri, la maison Cornu & Cie, installée à La Chaux-de-Fonds depuis 1877, a connu un nouveau dynamisme. Spécialisée dans la fabrication de bracelets métalliques, de boucles déployantes, de fermoirs et de boucles ardillons, elle ne cesse d’innover et de déposer de nouveaux brevets. Afin de se maintenir à la pointe et répondre aux besoins de ses clients, elle élargit son offre, développe, crée des partenariats et s’associe à d’autres compétences.

134


Savoir anticiper les attentes depuis les premières heures En 1877, Louis Cornu, alors âgé de 21 ans, déjà fort d’un savoirfaire important en matière de pendants et anneaux pour mon­ tre de poche, crée son entreprise au cœur de la métropole horlogère de La Chaux-de-­ Fonds. Alors que le XXe siècle approche, les premières montres qui se portent au poignet apparaissent. Visionnaires, Louis Cornu et ses fils qui l’ont rejoint, comprennent très vite que l’avenir est dans le bracelet. Parallèlement, ils étendent leurs compétences en lançant en 1914 des anses, puis des cornes pour boîtes de montre. Références dans le monde du bracelet-montre, ils perpétueront leur savoir-faire et les innovations durant des décennies. En 1973, Philippe Cornu, petit-fils du fondateur, invente un nouveau concept, le bracelet acier. Aujourd’hui, Cornu & Cie n’a pas dérogé à ses fondamentaux recherchant toujours l’innovation et l’excellence. Dirigée depuis 2017 par Andrea Ruggeri, fortement impliqué dans le domaine horloger durant toute sa carrière, la société a pour ambition de continuer à fabriquer le meilleur autour de son cœur de métier et à développer des nouveautés pour diversifier et étoffer son offre.

Forte d’une équipe de 75 professionnels chevronnés et impliqués, la société gère la coordination et la fabrication de ses commandes en privilégiant les réalisations issues de sa propre manufacture ou/et en s’appuyant sur un réseau local et international de partenaires fiables et de qualité. Un service complet et irréprochable pourrait-on ainsi résumer. Ces compétences sont assises sur des fondamentaux axés autour de valeurs telles que la loyauté, l’excellence et l’inventivité. Ainsi depuis de nombreuses décennies, Cornu & Cie est reconnue par le monde de l’horlogerie comme une, sinon la référence en matière de fabrication de bracelets, boucles et fermoirs.

Des fondamentaux ancrés Plus qu’un fournisseur, Cornu & Cie est un partenaire. Des liens de confiance se sont tissés avec le temps, grâce à l’accompagnement de ses fidèles clients, de la naissance d’une idée ou d’un projet jusqu’à sa réalisation. 135


Des atouts de taille Si la majeure partie de l’activité de Cornu & Cie repose sur la fabrication de produits spécialement développés dans le respect des exigences du client, elle sait aussi proposer ses propres solutions innovantes et modulables. Dans cet ordre d’idée, en 2018, elle a créé et breveté, en partenariat avec une maison italienne spécialisée dans le cuir, le bracelet « Tatou » originale alliance de l’acier et du cuir qui, en plus de l’astucieux mariage des qualités propres à chacun de ces matériaux, présente la fonctionnalité de l’interchangeabilité du cuir et offre ainsi la possibilité de faire varier l’esthétique de son tour de poignet au gré de ses envies. Tantôt la montre est parée d’un bracelet en peau orange, tantôt bleue, pour ne donner que quelques exemples puisque tout est possible ! Fortement attachée à l’innovation, la société est certifiée selon la norme ISO 9001. Si cette certification assoit d’autant plus sa crédibilité, elle offre les conditions favorables à la préservation durable du savoir-faire de l’entreprise. A ceci s’ajoute la certification selon la norme COP (Code of Practice) du RJC (Responsible Jewellery Concil) qui atteste de l’engagement de Cornu & Cie à s’inscrire dans une perspective de développement durable et de respect des personnes et de l’environnement. Elargir l’offre devant la demande Le cœur de métier de Cornu & Cie tourne essentiellement autour de 3 lignes de produits : les boucles ardillons, les boucles déployantes et les bracelets. La 136


manufacture de La Chaux-de-Fonds sait aussi bien répondre à des demandes pour de petites ou grandes séries que proposer des solutions développées par ses propres soins et ensuite personnalisées pour le client. Dans tous les cas de figure, elle répond également aux attentes et contraintes liées au prix et au(x) lieu(x) de production. En Suisse, et/ou à l’étranger, elle atteste de l’origine de chaque

ouvrage tout en assurant la qualité exigée. Afin de répondre à la demande, elle a étoffé son offre en proposant des prestations de service. Ainsi, par exemple, si un client souhaite des boucles de ceinture pour lancer une collection mode, elle va s’adapter. A ceci s’ajoute le développement de partenariats avec des sociétés spécialisées dans des domaines variés pour réaliser des produits uniques et innovants. La complémentarité des savoir-faire est alors un atout considérable. Et demain ? On l’aura compris Cornu & Cie n’a de cesse d’innover. Son but ? Essentiellement fournir une prestation complète pour tout ce qui touche le tour du poignet. Pour ce faire, depuis fin 2017, elle a repris la société Bouille & Cie à Neuchâtel, manufacture historique fondée en 1945, spécialisée dans les boîtes de montre haut de gamme. Grâce à cela, elle a déjà pu répondre à des demandes complètes d’habillement horloger pour lesquelles elle a développé et réalisé des ensembles cohérents composés de la boucle, de la boîte et du bracelet. Depuis 2018, des synergies se mettent en place. Cornu & Cie n’entend pas en rester là. Elargir sa palette de prestations, créer de nouveaux partenariats, proposer des produits d’exception sont autant d’ambitions qu’elle entend réaliser pour répondre encore plus efficacement aux attentes de ses clients.

Cornu & Cie SA

Rue Stavay-Mollondin 17 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 967 967 0 info@cornu-cie.ch • www.cornu-cie.swiss

137


Plus que des montres, de l’art ! 2019 marque l’histoire de la Manufacture Claret qui fête ses 30 ans. Autant d’années de passion qui animent Christophe Claret depuis sa plus tendre enfance. Cet amour pour la Haute Horlogerie, il le met, tout autant, au service des plus grandes Maisons qui font appel au savoir-faire de ses équipes installées au Locle que pour sa marque éponyme qui célèbre cette année sa première décennie d’existence. Visite d’une entreprise qui ne connaît que la perfection et l’art de surprendre grâce à des créations toujours plus pointues et uniques.

Angelico.

138


mouvements et boîtes à l’interne. L’équipe, composée de 65 personnes représentant 32 métiers, s’apprête à fêter cette année deux anniversaires majeurs, les 30 ans de la manufacture et les 10 ans de la marque. Angelico, une montre pour ces célébrations Lors du dernier Salon International de la Haute Horlogerie à Genève, la marque Christophe Claret a présenté sa montre anniversaire, Angelico, tourbillon à échappement longue détente avec fusée câble. Cet objet rare a nécessité 7 années de travail pour trouver les solutions rendant l’échappement à détente résistant aux chocs et 2 années supplémentaires pour combiner le tourbillon et l’échappement. A la place d’une chaîne initialement utilisée dans un système fusée, Christophe Claret a fait le choix d’utiliser un câble pour transmettre la force constante. Une première mondiale. A cette prouesse mécanique s’ajoute un second fuseau horaire à saut instantané avec indication jour/nuit et un indicateur de réserve de marche de 72 heures. Baptisé en référence au « Peintre des Anges » de la Renaissance italienne, Fra Angelico, ce garde-temps célèbre les lettres de noblesse de l’art horloger, « L’Art pour l’Art » selon Christophe Claret. Bijou de technicité, de recherche, de savoir-faire, cette montre qui se décline en or rose ou en titane de 45.50 mm ravit les collectionneurs et Angelico.

Manoir du Soleil d’Or – Le Locle.

Un destin écrit Une visite chez un horloger-restaurateur à 14 ans est une révélation pour Christophe Claret. En naît une passion qu’il étudie, quelques années plus tard, à l’Ecole d’Horlogerie de Genève dont il sort diplômé. Il affine ses connaissances auprès du cabinotier Roger Dubuis et rentre à Lyon, sa ville natale, pour installer son propre atelier. En 1987, lors du Salon International de l’Horlogerie à Bâle, là encore sa vie bascule. Le nouveau propriétaire d’Ulysse Nardin lui commande vingt mouvements à répétition minutes avec Jacquemart San Marco. L’histoire est en route ! La demande des Maisons les plus prestigieuses pour ses compétences reconnues dans le domaine des mouvements à complications s’étoffe. En 1999, il acquiert un manoir au Locle où il emménage ses ateliers. Dix ans plus tard, il donne naissance à sa marque éponyme, Christophe Claret, qui fait partie du cercle très fermé des maisons de Haute Horlogerie, concevant, développant et produisant l’entier de ses

Christophe Claret et son égérie, Saïd Taghmaoui.

amateurs du monde entier. Dix pièces dans chacune des finitions ont été éditées. Une égérie hollywoodienne Pour marquer cette année de commémorations, Christophe Claret a choisi un acteur de cinéma, au parcours atypique, pour renforcer son image. D’origine marocaine, né en France, c’est aux Etats-Unis que Saïd Taghmaoui fait carrière. Jury aux Oscars, vedette de nombreux films, boxeur professionnel, il est connu et connaît le tout Hollywood. Bien loin du Locle, l’horloger lui trouve, pourtant, des points communs. C’est un battant qui a toujours su où il voulait aller. Il est parti de rien et a gravi chaque marche pour accéder au succès et être aujourd’hui reconnu. Un destin qui lui plaît et qui va se mettre à disposition de la marque horlogère tout au long de l’année lors d’événements de prestige qui seront organisés, entre autres, à Los Angeles et au Maroc. 139


Marguerite qui dévoile un message secret personnalisé.

X-TREM-1 qui permet de lire l’heure grâce à du magnétisme.

Une manufacture unique L’histoire a commencé avec d’autres marques. Aujour­ d’hui encore, elle se perpétue dans la manufacture du Locle. Pour survivre dans ce monde de l’horlogerie, Christophe Claret a toujours su être visionnaire et prendre des risques. Avec une connaissance parfaite de ses clients, il ose penser, développer, créer pour eux des modèles de haute voltige aux défis techniques toujours plus innovants. Il sait surprendre et anticiper les attentes ! Pour autant, la perfection doit être au rendez-vous et pour ce faire, l’environnement dans lequel travaillent ses équipes est primordial. Les bureaux et les ateliers sont régulièrement améliorés. Rien n’est laissé au hasard pour le bien-être de tous. Chaque année, des investissements sont réalisés autour des outils de production. Pour être au plus prêt de ses besoins, Christophe Claret développe, également, ses propres machines. Du bureau d’étude dans lequel les montres prennent vie aux petites mains de l’horlogerie et leurs savoir-faire uniques, le Manoir est une vitrine de tous les métiers d’exception qui entourent la Haute Horlogerie. Tout est réalisé en interne. Aucune création ne sort sans avoir été validée, en dernier lieu, par le propriétaire des lieux. 140

Margot Velours.

2014 Prix de la Haute Mécanique pour Dame


Maestro.

Maestro Mamba.

Poker avec laquelle on joue au véritable jeu de Poker Texas Hold’em.

Des montres exceptionnelles Angelico est la treizième collection de la marque Christophe Claret. Chacune suscite l’émoi et l’intérêt pour sa complexité, son originalité, son savoir-faire. Parmi elle, Margot, aux 731 composants, un modèle féminin à complication dont le cadran s’anime du célèbre jeu de l’effeuillage d’une marguerite : Margot intègre un ingénieux dispositif permettant de reproduire l’aléa de la nature. D’une simple pression à 2 h, la montre s’anime... Chaque fois, un pétale, parfois deux, nul ne peut le présager, disparaît sous le cadran, dans un déplacement qui reproduit parfaitement la gestuelle du délicat effeuillage. Le verdict tant attendu s’annonce alors, calligraphié dans une fenêtre à 4 h, de façon aléatoire. Ponctuée de pierres précieuses et de nacre, elle a fait l’objet d’un dépôt de brevet et a été couronnée au Grand Prix de l’Horlogerie de Genève du prix de la Haute Mécanique pour Dames en 2014. Comme toute Maison, Christophe Claret a son best-seller, le modèle Maestro pour homme, rencontre de l’esthétique et de la technique, qui intégre un ingénieux mécanisme

Poker.

de MEMO. Décliné sous différents modèles, Maestro Mamba, par exemple, est exceptionnelle grâce aux ondulations voluptueuses de l’un des serpents les plus dangereux au monde placé au cœur de la montre. Nul doute que les prochaines collections seront aussi remarquables car comme le dit le passionné, « en horlogerie, tout a été fait et tout reste à faire ».

Le Soleil d’Or 2 • CH-2400 Le Locle Tél. +41 32 933 00 00 info@christopheclaret.com www.christopheclaret.com

141


MUSÉE INTERNATIONAL D’HORLOGERIE

Visite au cœur du temps La Chaux-de-Fonds recèle un trésor, ouvert au public, le Musée international d’horlogerie. Grâce à la diversité de sa magnifique collection d’objets servant à mesurer le temps, il se positionne dans le top 3 mondial des lieux culturels liés au secteur et accueille plus de 30 000 visiteurs par an. Au fil de la déambulation, dans de vastes espaces ouverts, néophytes comme passionnés peuvent découvrir des pièces majeures et profiter d’une vue plongeante sur un atelier où le savoir-faire des horlogers est à l’honneur. Balade dans un musée toujours en mouvement !

© MIH, J. Hoffman

142


© Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

Horloge de clocher. © MIH, J. Hoffman

© MIH, J. Hoffman

© Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

Il était une fois... En 1865 était fondée à La Chaux-de-Fonds, l’Ecole d’horlogerie. Entre autres obligations, les professeurs devaient réunir une collection dans un but didactique. Ainsi pendant plus de 30 ans, horloges, montres, mouvements, littérature relative sont collectés pour aboutir à un fond aussi diversifié que rare. Même si l’histoire se déroule dans une ville à la renommée mondiale, la force de ce dernier est de ne justement pas se cantonner au savoir-faire local mais au contraire international. Pour que tout un chacun puisse en profiter, un premier musée ouvre ses portes le 24 mars 1902. Au fil des années, la collection s’étoffe et grandit autour d’objets tous dédiés à la mesure du temps. Conscients de détenir un patrimoine unique, un nouvel écrin, à l’architecture avant-gardiste, est inauguré en 1974. Chaque année plus de 30 000 personnes, qui viennent tout autant des alentours que de l’autre bout de la planète, s’y pressent pour découvrir des pièces qu’ils ne verront nulle part ailleurs. Le musée, pas à pas Dans une atmosphère feutrée, le musée offre une mise en scène idéale pour contempler chaque création sous toutes ses facettes. Ainsi sur plus de 2000 m2, les visiteurs remontent le temps en contemplant une collection proposant un voyage du XVe siècle à nos jours et permettant de découvrir l’histoire technique, artistique, sociale, économique et culturelle de l’horlogerie suisse et internationale. A ceci s’ajoutent l’exposition semi-permanente « A la femtoseconde près ! » qui s’intéresse plus spécialement au travail des physiciens et deux expositions temporaires, l’une, du 15 mars 2019 au 28 février 2020, autour des nouvelles pièces acquises par le musée durant l’année écoulée et une autre sur un thème donné. Pour 2019, du 15 juin au 13 octobre, cette dernière abordera la question de la publicité

Horloge de table anglaise, vers 1600. © MIH

horlogère des années 1880 à 1980 avec des affiches, des annonces dans des magazines, divers documents et spots publicitaires... Autres atouts du musée, son Centre d’études, composé de milliers d’ouvrages et de périodiques spécialisés ainsi que de fonds d’archives ouverts à la consultation, et son Centre de restauration en horlogerie ancienne dont les ateliers sont visibles par tous dans le parcours d’exposition grâce à une grande baie vitrée. Que l’on préfère déambuler seul ou avec les visites guidées proposées par le musée, que l’on vienne pour flâner ou lors d’un des nombreux rendez-vous à thème organisés durant l’année, on repart d’ici toujours plus riche de savoirs et de découvertes.

L’atelier de restauration. © Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

143


© G. Perret

Montre à complications, La Merveilleuse, Ami Lecoultre, vers 1878. © MIH

Montre bracelet à réveil à tacte, vers 1850. Chronomètre à tourbillon Richard Daners, 1987.

© Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

© Ville de La Chaux-de-Fonds, A. Henchoz

Des ateliers adaptés pour les plus jeunes Pour qu’une visite en famille devienne un moment de jeu, le musée propose une chasse au trésor qui divertit petits et grands. Par ailleurs, à l’occasion d’un anniversaire, d’une fête – sur réservation – ou au gré du programme annuel, les enfants sont amenés à s’intéresser à ce monde magique grâce à une approche ludique. Dès 4 ans et jusqu’à 14 ans, le musée propose différents ateliers à thème où ils peuvent laisser libre cours à leur imagination en construisant, par exemple, une horloge à eau ou en démontant et en remontant une pendule. Des amis à qui le musée doit tant Depuis le 31 mai 1980, l’Association des amisMIH joue un rôle majeur dans le développement de la collection du musée. En effet, ses membres, particuliers ou entreprises, qui souhaitent voir ce lieu unique être toujours au firmament, contribuent à l’enrichissement du fonds d’objets. Par leurs dons, leurs actions, leur investissement personnel, ils lui permettent d’avoir plus de moyens, moyens nécessaires à l’acquisition de nouvelles pièces. Ainsi chaque année ce ne sont pas moins d’une cinquantaine de nouveautés que l’on peut découvrir lors 144

de l’exposition temporaire consacrée. Parmi les grands moments auxquels ils sont également associés, le prix Gaïa. Ce dernier, remis le jour de l’équinoxe d’automne, récompense, depuis plus de 25 ans, des hommes et des femmes dont les carrières sont dédiées à l’horlogerie. Récemment mise en place, la bourse Horizon Gaïa est, quant à elle, destinée à soutenir la relève dans les domaines de la mesure du temps.

Trophées Gaïa. © MIH, V. Savanyu


Carnet de bal signé Fritz Courvoisier, La Chaux-de-Fonds, vers 1850. © MIH, V. Savanyu

De nouveaux objets rares Chacun aura sa pièce préférée au cœur de cette collection unique. Pour Régis Huguenin-Dumittan, directeur du musée, il est impossible d’en aimer une plus que l’autre. Actuellement son cœur penche pour un planétaire de 1817, présent au musée depuis les premières heures, qui sort tout juste de restauration. Quant à l’objet qu’il aimerait voir s’installer au musée, là encore ils sont nombreux mais une cage à oiseaux Jaquet Droz, avec horloge sur son fond, le ravirait. Chaque année, des nouveautés arrivent par le biais de généreux donateurs ou l’acquisition lors de ventes aux enchères. Pour 2019,

elles seront plus nombreuses suite à un don de plus de 100 pendulettes de marque Luxor, réalisées au Locle entre les années 70 et 90. Dans un tout autre ordre d’idée, chacun attend avec impatience de pouvoir découvrir un carnet de bal, datant du milieu du XIXe siècle, contenu dans un écrin en or gravé de motifs floraux et pourvu d’une montre cachée dans un compartiment. Réalisé à La Chaux-de-Fonds par un personnage charismatique en terre neuchâteloise, Fritz Courvoisier, au-delà de son caractère rare et précieux, ce retour sur ses terres de création est un véritable honneur pour ce musée incontournable. A visiter sans modération !

Détail d’une horloge astronomique signée Delvart, 1849. © MIH, J. Hoffman

Musée international d’horlogerie

Rue des Musées 29 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 967 68 61 mih@ne.ch • www.mih.ch • www.amismih.ch

Hans Erni, La conquête du Temps. © MIH

145


Des montres reflet de l’esprit Kerbedanz marque de son empreinte le monde de la haute horlogerie en proposant des séries limitées faisant rimer esthétique et technique comme Maximus doté du plus grand tourbillon du monde. Depuis 2011, année de sa création, puristes, collectionneurs et amateurs savent reconnaître son savoir-faire. Du design à l’habillage, toutes les étapes de fabrication sont exécutées dans leurs ateliers. La marque propose en parallèle la réalisation de pièces uniques entièrement personnalisées.

146


L’union des forces Messieurs Zorik et Kerbedanz sont chacun spécialistes de la haute horlogerie pour l’un, de la haute joaillerie pour l’autre. En 2011, ils décident de réunir leurs compétences et de créer une marque qui mettrait en valeur tout ce qu’il y a de plus beau et de plus technique en matière de montres. Kerbedanz voit le jour. Une équipe de 42 professionnels composée de designers, maîtres horlogers, émailleurs, sertisseurs... est engagée pour que chaque pièce soit intégralement façonnée de A à Z dans leurs ateliers. Leur philosophie est d’offrir à une clientèle exigeante des montres en petite série ayant toutes des spécificités qui les démarquent et plus encore de réaliser à la demande des pièces uniques, sur-mesure, reflet de l’esprit de celle ou celui qui la portera. Maximus, l’art horloger sous toutes ses facettes Par passion de la micromécanique, du beau, de l’unique, Kerbedanz voulait créer une montre qui soit un spectacle. Une montre différente de tout ce que l’on pouvait voir ailleurs. Des heures d’études et de réflexion menées par les professionnels de la société ont permis au modèle Maximus d’être dévoilé en 2017. Montre bracelet dotée du tourbillon le plus grand du monde, avec une cage de 27 mm de diamètre comprenant 73 composants pour un poids de 1.35g. Elle capte de suite l’attention des collectionneurs et des puristes du monde entier. Avec ce modèle extrêmement précis, Kerbedanz prouve sa maîtrise des arts complicationnels horlogers les plus aboutis. Ici, la cage effectue une rotation chaque six minutes et non pas en 60 secondes comme c’est le cas la plupart du temps. Pour ce bijou hors du commun, deux brevets ont été déposés, un premier pour le tourbillon et un second pour le mécanisme de remontage à roue crantée à actionner au dos de la pièce. La manufacture n’entend pas en rester là

mais au contraire faire évoluer Maximus tant au niveau technique qu’esthétique c’est ainsi que Maximus Royal, série de 14 pièces sur commande, paré de pierres précieuses serties invisibles, a été lancé début 2019. Une montre unique au monde Au-delà de toutes les créations, même si elles sont en série limitée, il est un moyen plus fort encore de se démarquer. En effet, faire faire sa montre, sa propre montre selon ses envies, ses attentes est le Saint-Graal pour les esthètes. Kerbedanz propose ce service exclusif en mettant à disposition de ses clients une équipe de designers et un symboliste maison. Ensemble, ils pensent la montre dans les moindres détails, de sa décoration aux mouvements spéciaux qui peuvent être voulus. La maison de son enfance, un décor sculpté d’oiseaux et de fleurs, les 5 éléments en mouvement, tout est possible. Les seules limites sont techniques mais elles deviennent un challenge à surmonter qui motive les équipes. Une solution est toujours trouvée. Preuve qu’un modèle unique n’a pas d’égal, un collectionneur averti qui a fait faire une montre sur-mesure la préfère aux 400 autres qu’il détient. Ce plaisir suprême n’intéresse pas que les hommes, en effet la clientèle de Kerbedanz atteint 40% de femmes.

Kerbedanz SA

Rue Pury 8 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 725 18 10 info@kerbedanz.com • www.kerbedanz.com

147


STILA SA

Une maison pour le temps Basée à La Chaux-de-Fonds, depuis 1933, Stila est spécialisée dans la fabrique de boîtes de montres haut de gamme. Reconnue pour son savoir-faire ancestral, son authenticité, sa discrétion et son professionnalisme, cette entreprise a su se développer au fil du temps en conservant ses valeurs fondamentales pour devenir aujourd’hui une référence dans ce milieu. Portrait d’une entreprise dynamique qui a su concilier technologie et savoir-faire artisanal avec un niveau d’exigence élevé.

148


Stila à travers le temps Située à La Chaux-de-Fonds, connue comme le berceau du domaine horloger, Stila est une entreprise familiale reprise dans les années 1980 par Frédy Vallon et ensuite par son fils Pierre-Alain. Aujourd’hui, Julien Vallon qui a repris la direction générale en 2014, après avoir travaillé au sein de la société pendant près de 20 ans, représente la troisième génération. Au fil des années, Stila a su se développer pour se spécialiser très vite sur les petites séries et les petits volumes en axant sa stratégie sur son savoir-faire ancestral allié à son amour du travail exécuté dans les règles de l’art. Le nom « Stila » est né de la volonté de ses fondateurs de réunir Style et Art dans leur identité sociale.

Julien Vallon

Les différentes activités chez STILA • Bureau technique, Prototypage • Usinage, Diamantage, Tournage, Fraisage, Perçage, Posages • Polissage, Sablage, Satinage, Perlage • Assemblage, Montage • Visitage, Contrôles qualité (étanchéité, surfaces) • Achevage, Gravage, Soudage • Fonderie

Technicité et savoir-faire Chez Stila tout tourne autour du temps. Fabriquant de boîtes de montres haut de gamme, chaque pièce réalisée dans ses ateliers allie technicité et savoir-faire ancestral pour offrir une qualité exceptionnelle. Véritable expert dans son domaine, Stila est capable de réaliser les pièces les plus compliquées et travaille notamment avec de très grands noms de la haute horlogerie. Dans cette recherche de la perfection, l’entreprise a su s’ouvrir à l’avenir en conjuguant technologie moderne et méthodes de travail artisanales. Ainsi, son équipe d’artisans et de techniciens accorde ses compétences avec précision et soucis du détail dans une parfaite harmonie. Technique d’achevage, usinage, perçage, soudage ou encore polissage sont autant d’opérations maîtrisées et consolidées au fil du temps par Stila. La signature Stila « Avec vous, nous mettons le temps à l’abri du temps ! » Toutes les pièces fabriquées par Stila ont généralement la spécificité d’avoir des cornes qui sont soudées à la carrure et ne se composent pas d’un bloc unique. Un caractère unique qui nécessite une grande maîtrise dans la technique d’achevage. Chez Stila, pas de production à la chaîne, chaque pièce ou série est réalisée sur-mesure selon des dimensions de l’ordre du micron. Certaines pièces nécessitent d’être retouchées à la main avec des gestes précis et un savoir-faire professionnel qui s’est bonifié au fil des années. Le style, l’art, la tradition, la classe, la créativité sont autant de valeurs fondamentales partagées par tous les acteurs de l’entreprise, passionnés et amoureux du travail bien fait qui font de Stila, une référence dans son domaine. 149


Le Style et la Créativité « La créativité, c’est l’énergie qui nous exhorte à aller toujours plus loin dans l’élaboration et la fabrication de boîtes de montres inimitables » Stila, c’est aussi l’histoire d’une passion partagée où la créativité prend tout son sens. Régularité du temps, lignes épurées, précisons des formes, respect des matières,... sont les clés de l’élaboration et fabrication de boîtes de montres inimitables signées Stila. Cette société novatrice apporte un soin particulier aux matières qu’elle utilise : or, platine, palladium ou encore acier, chacune d’entre elles est traitée avec le respect qui lui revient. Ainsi, chaque courbe et forme (rondes, carrés rectangulaires, tonneaux,...) prônent l’élégance, la discrétion et la maîtrise d’un art séculaire. Stila s’engage pour la jeune génération Entreprise familiale aux valeurs empreintes d’humanité, Stila prend à cœur de former la nouvelle génération à ce savoir-faire ancestral qui guide sa politique d’entreprise. Comme l’explique Julien Vallon : « Notre métier se forge avec l’expérience, nos collaborateurs sont avec nous depuis de nombreuses années et arrivent à l’âge de la retraite. J’ai donc dédoublé les postes depuis ma reprise de la direction générale avec l’ambition de transmettre et faire perpétuer ce savoir-faire particulier à nos jeunes employés. »

150


Une entreprise qui s’ouvre à l’avenir Pour Stila, l’objectif principal est de renforcer toutes ses valeurs fondamentales pour les générations qui suivent. La transmission de plusieurs dizaines d’années de tradition et de compétences est l’un de ses défis actuels qui s’inscrira aussi dans leur futur proche. Novatrice, fière de ses origines et de son savoir-faire, cette société qui a su comprendre les codes des manufactures horlogères envisage l’avenir avec pour ambition : se perfectionner encore davantage tout en conversant son identité avec discrétion et humilité.

Stila SA

Rue Alexis-Marie Piaget 40 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 968 61 22 info@stila.swiss • www.stila.swiss

151


LAUREATO CHRONOGRAPHE, 904L BOÃŽTIER EN ACIER, 42 MM


www.girard-perregaux.com


INTERVIEW

JEAN-DANIEL PASCHE

PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DE L’INDUSTRIE HORLOGÈRE SUISSE FH

Valoriser le monde horloger et son savoir-faire Avec un marché qui repart à la hausse et une demande toujours plus importante, l’horlogerie suisse se porte bien. Pour valoriser le savoir-faire qui l’entoure, la FH multiplie les actions de communication et de présentation à travers le monde. Dans le même temps, elle lutte au quotidien contre les contrefaçons, un fléau qui nuit à la réputation du Swiss made. Enjeux, marchés, actions, Bien Vivre a rencontré Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’Industrie Horlogère pour en savoir plus.

154


Qui est membre de la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse ? Plus que jamais présente sur les marchés mondiaux, l’horlogerie suisse est un emblème qui tient lieu de référence à l’International. Pour soutenir sa place de leader mondial de premier exportateur en valeur, la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse (FH) œuvre au quotidien pour aider ses membres à continuer dans cette dynamique. Une moyenne de 500 marques et sous-traitants est ainsi affiliée à la FH. Si un turn-over existe entre les arrivants et les partants, le chiffre reste stable. Pour être admis dans la Fédération, il faut répondre à différentes obligations comme, par exemple, être installé en Suisse ou y avoir une succursale, travailler selon la législation en vigueur pour le Swiss made et s’engager à ne pas copier d’autres marques ou entreprises. Comment organisez-vous la lutte contre la contrefaçon ? La contrefaçon est un véritable fléau qui nuit à l’image du savoir-faire de notre monde horloger et dupe les clients. Sur le sujet, nous sommes très actifs avec notamment une cellule spécialement dédiée à la traque sur internet. Une équipe spécialisée effectue des recherches permanentes en visionnant les sites marchands, les plateformes et les réseaux sociaux. Nous réussissons à faire éliminer des annonces, la preuve en est puisqu’un 1,2 million de ces dernières sont stoppées en moyenne chaque année. Si les sites et plateformes sont innombrables, certains comme Yupoo sont plus spécialement scrutés car nous savons que les contrefaçons y sont omniprésentes. En outre, la FH organise des opérations de saisie de faux produits en vue de les détruire ainsi que des séminaires de formation pour les autorités.

Quelles autres actions mènent la FH ? Nous avons pour rôle d’analyser les marchés, de soutenir l’exportation, en résumé d’encadrer notre milieu. Concernant le Swiss made, nous avons organisé des séminaires de formation pour répondre aux nombreuses interrogations et questions qui entouraient le renforcement de la législation. Pour l’exportation, nous scrutons, en permanence, les marchés ce qui nous permet de voir les évolutions de ces derniers, positives comme négatives, et nous renseignons nos membres sur les démarches qui l’entoure. Nous anticipons, également, les législations techniques par rapport à chaque pays qui pourraient réglementer des matériaux comme le plomb par exemple ce qui affecterait l’exportation de produits en détenant. Concernant les normes ISO, notre mission est de négocier avec les autres pays producteurs d’horlogerie pour appliquer des standards mondiaux. A cet effet, tous les deux ans, le congrès ISO Horlogerie, présidé par la Suisse, nous permet de nous retrouver et de faire avancer les choses. Le prochain se déroulera à Marseille courant 2019. Vous l’aurez compris, nous sommes présents sur tous les fronts pour apporter de vrais conseils, de vraies solutions à tous nos membres. 155


Pouvez-vous nous en dire plus concernant « Swiss made » ? La législation autour du « made in Suisse » a été renforcée depuis janvier 2017. Ce label est un véritable faire valoir de la qualité, de la précision, du travail de nos entreprises. Les clients le recherchent. Acquérir une montre, quel que soit son prix, qui le détient, est un gage de sérieux. Pour pouvoir l’utiliser, 60% minimum de son coût de revient doit être suisse. Dans le cas où certaines matières utilisées ne se trouveraient pas dans le pays, des dérogations peuvent être faites. Pour le développement technique, il doit être 100% suisse. Si tout ceci est bon pour l’image, cela l’est également pour l’activité puisque certaines marques ont rapatrié une partie de leur production pour pouvoir se garantir le label. Qu’est-ce que watch.swiss ? Les montres suisses ont depuis fort longtemps une notoriété internationale. Nous nous appuyons sur ce fait pour aller plus loin et présenter au grand public les valeurs de la branche, son histoire et le professionnalisme de nos artisans. La FH a créé une exposition itiné-

rante, watch.swiss, qui a été entièrement remaniée il y a deux ans pour être plus interactive. Elle permet d’aller à la rencontre des amateurs et de montrer les produits mythiques, les formations ainsi que toutes les facettes de l’élaboration. Elle rencontre toujours un grand succès qu’elle soit proposée au Japon, en Amérique du Sud, à Taiwan, à l’aéroport de Francfort ou encore à Genève comme il sera le cas en 2019. Comment se porte le marché et comment voyezvous le futur ? En 2017, nous avons exporté environ 25 millions de mon­ tres pour un chiffre d’affaires de 19,9 milliards de CHF. Ceci est encourageant et repart à la hausse, +2,7%. Pour 2018, celle-ci est toujours effective. Fin octobre 2018, nous étions à +7,5% ce qui est très prometteur. Ces chiffres me permettent d’être assez confiant. Pour continuer sur cette lancée, nous devons nous développer encore, continuer d’innover et d’investir dans nos infrastructures, former la relève, pour que toutes les entreprises liées au secteur trouvent une main d’œuvre qualifiée et motivée. Nous sommes dans une phase positive après certaines années plus compliquées. Le monde évolue, nous devons nous adapter tout en sachant que les montres sont toujours des produits attractifs, et plus encore quand elles sont « Swiss made ».

Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse FH Rue d’Argent 6 • CH-2502 Bienne Tél. +41 32 328 08 28 • www.fhs.swiss

156


RYF SA

La microscopie et la métrologie au service de nombreux domaines d’activité Depuis 1965, la société familiale Ryf SA a su se forger des compétences et un professionnalisme qui lui valent d’être aujourd’hui leader sur le marché suisse des microscopes et des mesures d’optique. Avec une très large sélection de machines, elle peut répondre aux besoins de sociétés travaillant tout aussi bien dans l’horlogerie, la santé, le medtech que l’industrie. Active dans toute la Suisse, elle répond précisément à toutes les demandes des plus simples aux plus complexes autant pour les appareils standards que ceux réalisés sur-mesure en fonction des besoins des clients.

158


Atelier de réparation et centre d’usinage.

Une histoire familiale Depuis les premières heures, la société, fondée en 1965 par Bernhard Ryf, est spécialisée dans le domaine de la microscopie. Rapidement, elle développe ses propres systèmes d’éclairage. Jusqu’en 1993, elle continue son expansion et déménage plusieurs fois pour avoir des locaux adaptés. En 1999, Daniel Ryf, actuel propriétaire et directeur, entre dans l’entreprise familiale. En 2006, devant les besoins, Ryf SA ouvre une succursale, en Suisse romande, à Commugny. A partir de 2007, les choses s’accélèrent encore. Ryf SA devient représentant exclusif en Suisse pour la vente et l’assistante technique des produits Nikon destinés à l’industrie et elle met en

Nikon Nexiv CNC.

place le système d’exploitation SAP avec une gestion de plus de 20 000 articles. En 2008, elle conclut un partenariat avec la société Vision Engineering pour la représentation des produits Lynx, Kestrel et Hawk en Suisse romande. 2009 voit l’extension de la palette des prestations pour la maintenance et les réparations tandis qu’en 2011, la gamme de machines de mesures tridimensionnelles de Nikon Metrology s’étoffe. Devant l’étendue et la qualité des services proposées, Ryf SA est certifiée ISO 9001-2015 par SQS. Pendant toutes ces années, l’entreprise n’a donc cessé de croître et s’est hissée à la pointe du marché dans le secteur des microscopes et des systèmes de mesure. Avec pour devise, « la meilleure solution pour vous », elle pense et agit de façon indépendante en privilégiant les solutions à long terme. Des showrooms pour tester grandeur nature les appareils Grâce à ses propres développements et aux marques mondialement connues qui sont représentées chez Ryf SA, tout comme une vaste palette de produits, la société est un interlocuteur de choix pour répondre aux demandes spécifiques et ce, pour de nombreux secteurs d’activité. Devant la diversité des besoins, rien de mieux que d’expérimenter les appareils et être conseillé au plus juste avant de les acquérir. Attachée à proposer des services d’une qualité optimale, Ryf SA offre une prestation unique en Suisse dans son showroom principal de Granges-Grenchen où plus de 100 instruments et systèmes de mesure de différents fabricants (Nikon, Zeiss et Leica) sont ainsi à tester. Chaque client peut se faire une idée d’ensemble de la diversité des matériels existants et procéder à des essais comparatifs pour choisir la meilleure solution. Durant cette visite, des techniciens et des technicocommerciaux les assistent pour répondre à toutes les questions et les aiguiller vers le choix le plus en phase avec leurs attentes. Chacun peut anticiper sa venue en transmettant ses pièces, ses plans ou encore ses fichiers afin qu’une étude préalable soit effectuée avant la visite. Depuis 2006, l’antenne de Commugny dispose également d’une salle de démonstration où sont présentés les principaux produits. Pour un appareil sur-mesure ou un matériel inscrit au catalogue, Ryf SA est à même de répondre à toutes les demandes et de trouver les solutions pour chaque cas spécifique. 159


Une équipe performante Aujourd’hui, avec une équipe de plus de 30 collaborateurs, dont 10 techniciens SAV pour toute la Suisse, pour certains présents depuis plus de vingt ans, Ryf SA est leader du marché. Chacun, dans des positions distinctes, est au service du client afin de le contenter pleinement. Pour la vente dans les showrooms ou directement chez le client, pour la création d’un appareil sur-mesure, où interviennent des ingénieurs et techniciens hautement qualifiés et réactifs, les points forts de la société sont nombreux à l’image des services uniques proposés en matière d’installation, de calibrage,

SMZ 800N ERGO 180o.

Nikon-Ryf MM 200-M3.

160

de mise en route, de formation et de suivi des appareils. Grâce aux contrats de maintenance, tout est fait pour répondre aux exigences en termes de sécurité et de productivité des appareils. Les équipements sont ainsi régulièrement entretenus, nettoyés et calibrés chez le client par des techniciens aux solides connaissances. Sur demande, des protocoles de mesure peuvent également être effectués. Pour la mise en route des appareils et la formation, un programme est réalisé en plusieurs étapes pour que chacun s’adapte dans les meilleures conditions à son ou ses nouveaux outils de travail. A ceci s’ajoute un service après-vente optimal géré par des techniciens qui ont à leur disposition un stock de plus de 20 000 pièces de rechange. Actifs et réactifs, ils sillonnent la Suisse quotidiennement avec pour but de répondre dans les plus brefs délais.


Nikon SMZ 745 avec Ryf RUS-2.

EVOCAM-SUISSE.

Des solutions pour l’horlogerie Plus de 700 clients installés dans le milieu de l’horlogerie font confiance à Ryf SA. Conscients de leur besoin, ils trouvent dans l’offre très étendue qui leur est proposée l’appareil dont ils ont besoin ou soumettent leurs plans pour une fabrication sur-mesure. Dans un secteur où les choses évoluent en permanence et pour connaître les attentes du plus grand nombre, Ryf SA a développé un microscope de mesure, en collaboration avec Nikon, MM200Zoom 12x avec logiciel M3, qui révolutionne le secteur par la précision qu’il offre. A ses qualités techniques s’ajoutent sa facilité d’utilisation, grâce à un logiciel simple et intuitif, et la possibilité de créer un rapport Excel en un clic. Chaque mesure génère automatiquement un programme. Lors de l’exécution de ce dernier, une assistante graphique indique à l’opérateur la marche à suivre. Le protocole de mesure est créé obligatoirement après la mesure. Grâce à sa précision, le MM200 s’impose par lui-même et devient incontournable puisqu’il est avéré qu’il s’amortit très rapidement devant la qualité des rendus. Parmi les autres nouveautés liées aux besoins du secteur, les microscopes ergonomiques. Pour le montage, le nettoyage ou encore le contrôle, les appareils apportent un confort inégalé à l’utilisateur. Conscient que ce confort permet à l’opérateur d’être plus performant, les sociétés horlogères acquièrent de plus en plus ce type de machines qui gardent les mêmes qualités techniques et ne changent en rien la vision. 161


Ryeco AM-6000, zoom 8x.

Axio Scope Zeiss.

Ci-E / Ci-L Nikon.

162

La santé, un secteur demandeur Pour la santé, là encore l’offre est très importante. Si elle reste « traditionnelle » avec des microscopes de routine de Zeiss et Nikon, les déclinaisons sont pour autant nombreuses que les lycées, les laboratoires et autres préfèrent des modèles standards avec ou sans caméra et avec ou sans multi-têtes pour une vision directe et identique qui reste recherchée. Pour ceux qui souhaitent partager avec des collègues éloignées leurs impressions, ils peuvent opter pour la caméra digitale qui permet de transmettre des photos et de les garder pour le suivi du patient. Les plus importants changements interviennent dans le monde dentaire avec le microscope zoom Ryeco AM-6000. Il révolutionne le travail du praticien en lui permettant d’avoir une vision de la mâchoire et des dents ultra précise et visible grâce à un écran. Tout ce que l’œil peut oublier, la machine permet de le mettre en avant et de prodiguer des soins absolument complets. Ergonomique, il est parfaitement adapté pour les dentistes grâce à sa vue 3D stéréoscopique facile à trouver et une vision très confortable grâce au champ de vision extrêmement large. S’il trouve sa place dans les cabinets dentaires petit à petit, il est l’avenir de demain puisque les formations menées à Genève et Berne par les futurs praticiens le sont uniquement sur ce type d’appareil.


Ryeco CNC.

Ryeco cam.

L’importance de la précision pour la MedTech Dans un pays qui est reconnu mondialement pour la fabrication des produits MedTech, les sociétés spécialisées helvètes sont demandeuses de matériels performants et hautement certifiés. Pour la création d’implants dentaires, de plaques ou encore de vis, de « pièces détachées » qui sont utilisées pour le corps humain, seul le haut de gamme a le droit de cité. En la matière, Ryf SA propose des appareils standards ou sur-mesure. Le microscope avec écran qui permet de créer une documentation et de réaliser des photos reste l’appareil leader. Comme tous les autres, il demande un service après-vente parfait. Les normes étant très strictes dans cet univers, Ryf SA est reconnu par les professionnels pour ses grandes compétences et son importante expérience dans le milieu. Tout comme pour l’horlogerie, pour assurer la qualité optimale des pièces réalisées, le microscope de précision MM200 se décline sous un format plus grand spécialement adapté à la MedTech. Ainsi avec le MM800 les entreprises ont la certitude que toutes les pièces façonnées, qui serviront à des usages spécifiques comme la pose d’un pacemaker, sont entièrement aux normes.

Ryf SA

Siège social Bettlachstrasse 2 • CH-2540 Granges-Grenchen Tél. +41 32 654 21 00 Succursale VD/GE Route de Genève 9c • CH-1291 Commugny Tél. +41 22 776 82 28 ryfag@ryfag.ch • www.ryfag.ch

163


FLEURY SA

Innover pour se diversifier Installée à Bienne, la société Fleury SA s’est fait connaître grâce à son concept modulo qui permet de combiner les modules d’usinage et d’assemblage pour organiser une ligne de production selon les besoins. Pour ceux qui souhaitent sous-traiter la fabrication de leurs ébauches, elle les réalise dans des délais particulièrement courts tout en assurant une qualité irréprochable. Pour continuer à être innovante, l’entreprise regarde vers le futur avec pour ambition de se développer vers d’autres marchés.

164


Un ingénieur hors pair En 1962, Claude Fleury, ingénieur, dépose un brevet pour un cylindre hydropneumatique conçu comme unité d’alimentation d’unités de traitement pour la production de platines et ponts de mouvements horlogers. Première mondiale pour ce système unique qui permet alors l’usinage de petites pièces. Devant le succès, en 1964, il crée une société qui prend de l’ampleur puisqu’il vend des centaines de ces appareils connus aujourd’hui sous le nom de modulo. Jusqu’en 1992, année de la cession de Fleury SA, il n’a de cesse d’innover et d’apporter des améliorations à son brevet. Le repreneur, Gérard Isler introduit une nouvelle offre en proposant aux entreprises horlogères, la sous-traitance. Dans le même temps, il a l’idée de créer le concept « modulo » ou mettre plusieurs modules indépendants dans une ligne et les connecter grâce à un système de transport. Avec l’arrivée d’un de ses fils après son départ à la retraite, la société a toujours cette même philosophie d’innovation.

société, le respect des délais. Ainsi deux mois après une commande, elle peut livrer des pièces de série, quelque soit la finition outillage et la programmation, ce qui est relativement rare pour ce type de travail. Grâce à cette réactivité et des coûts optimisés, cette filiale produit différentes pièces horlogères pour de nombreux clients.

Répondre aux besoins de l’horlogerie par la sous-traitance Fleury Industries, filiale de Fleury SA, a été créée en 2015. Elle est établie au Tessin à Balerna où elle usine les composants complets sur son parc de machines modulo. Elle propose un panel de solutions comme la fabrication d’ébauches de 100 à 100 000 pièces/an, des ébauches brutes, décorées et/ou galvanisées, de l’empierrage et garnissage automatique, du montage de mobiles automatiques et la décoration comme le perlage et la côte de Genève. Grâce à ces machines modulo (5 lignes de production représentant environ 25 machines), elle garantit un coût optimal pour chaque grandeur de lot et produit des pièces finies, sablage et lavage se faisant en interne. Autre point fort de la 165


modulo, des machines révolutionnaires Activité principale de Fleury SA, la commercialisation des machines modulo, dirigée par Thomas Deeg, représente 90% de son chiffre d’affaire qui se réalise principalement en Suisse, au Japon et en Allemagne. Ce concept se connaît peu de concurrence ou sous la forme de machines plus grandes et plus chères. En détenant un quasi monopole, la société a une forte implication sur le marché. Aujourd’hui, elle propose deux modèles : modulo classique 3 axes qui est spécialement dédié aux moyennes séries jusqu’à 100 000 pièces par an et modulo HP au contraire utilisé pour les grandes séries. Grâce à chacun, les clients peuvent usiner des platines et des ponts en un seul passage, sans étampe de rectification, 24 heures par jour et 7 jours sur 7. La capacité de la ligne est toujours adaptée à la taille du lot à produire. modulo garantit des temps de réaction courts, tout en minimisant les coûts de production. Les différents modules avec une ou deux unités d’usinage sont la

166

base du concept. Tous peuvent aussi bien travailler individuellement qu’être combinés entre eux. modulo HP présente une solution multi-process d’usinages composée de 6, 8, 10 ou 12 stations. Parfaitement adapté aux grandes séries, il peut être composé de différentes stations pour un maximum de souplesse.


Penser au futur en élargissant le champ des possibilités Aujourd’hui, les machines modulo sont pratiquement à 100% utilisées par l’horlogerie. Fleury SA a pour ambition de développer un nouveau produit, modulo5, pour répondre aux attentes d’autres secteurs tels que l’automobile ou encore le médical. Dans le même temps, cette future innovation, en cours de développement, assurera de nouveaux marchés en Europe et en Asie à la société. Le concept modulo5 diffère peu de ceux existants puisqu’il pourra combiner les modules d’usinage et d’assemblage tout en restant compact et ainsi prendre peu de place au cœur des ateliers. Encore en phase d’étude, il devrait arriver sur le marché en 2022 au plus tôt et être composé de 5 axes assurant la confection de pièces plus complexes. A ceci s’ajoutera en cas de besoin un système de lubrifiant pour les outils de coupe. Depuis 1964, Fleury SA associe son nom à des produits révolutionnaires dans l’univers de la machine-outil. Nul doute que modulo5 pérennisera ce savoir-faire et ouvrira de nouveaux horizons à la société toujours en quête de l’excellence.

Fleury SA

Rue de Granges 11 • CH-2504 Bienne Tél. +41 32 328 03 03 info@fleurysa.ch • www.fleurysa.ch

167


GMG COMPOSANTS

Diversifier son offre tout en privilégiant le haut de gamme Depuis 2010, GMG Composants est connue pour sa spécialisation en matière de réalisation complète d’aiguilles de montre, d’index de cadrans et de dérivés horlogers, en or, laiton et aluminium. Pour compléter cette offre et devant la demande, elle propose également, dorénavant, des ponts décorés ou encore des cages de tourbillon. En parallèle, elle s’est dotée d’un laser de texturisation qui vient en appui de la main de l’homme, une main essentielle dans cette société qui ne travaille que le haut de gamme.

168


Répondre aux attentes des marchés de niche Gabriel Gaffiot, dessinateur en microtechnique de formation, travaille dans le milieu horloger depuis des années. Durant ce parcours, il prend conscience que trop souvent les artisans, qui travaillent des petites séries, ont du mal à être fournis en priorité et doivent attendre pour pouvoir faire réaliser des prototypes dont ils sont très demandeurs. Ce constat l’amène à créer GMG Composants en 2010 et ainsi palier à cette carence. En s’installant dans ce marché de niche, il ne propose que du haut de gamme dont il est passionné et ne tarde pas à voir son entreprise prospérer. Aujourd’hui, entouré d’une fidèle équipe de collaboratrices et collaborateurs aussi qualifiés que passionnés, ensemble, dans une ambiance familiale et chaleureuse qui tient à cœur à l’entrepreneur, ils répondent aux attentes de leurs clients et trouvent des solutions dans les cas les plus complexes. Des prestations qui s’étoffent GMG Composants assure l’étude et la production de composants horlogers : aiguilles, appliques et habillage de la montre. Souvent sollicitée par ses clients s’ajoutent, également, des ponts décorés, des pièces qui sont fonctionnelles et décoratives. Autre nouveauté, les cages de tourbillon. Diversifier son offre une volonté assumée de la société. En ce qui concerne les aiguilles, l’entreprise propose un choix de matières comme l’or, le laiton, l’aluminium ainsi que de nombreuses possibilités de terminaisons et de décorations. Parmi les plus courantes, on peut citer l’exécution diamantée, brossée ou encore multi-faces. Elle offre également une large palette de coloris grâce notamment à un procédé qui lui permet d’être la seule entreprise à proposer différentes couleurs galvaniques sur de l’aluminium. Pour le domaine des appliques, à savoir les chiffres ou signes usinés dans la masse et ensuite rapportés sur le cadran, GMG Composants se distingue encore une fois par l’étendue de son savoir-faire. Du chiffre romain ou arabe, en passant par les appliques bâtons, rectangles ou d’autres géométries, elle travaille or, laiton et aluminium et exécute différentes terminaisons : diamantée, facettée ou plus traditionnellement cabochonnée.

© prisesdevue.ch / Pierre Fracheboud

169


Flexibilité et sur-mesure Depuis sa création, GMG Composants s’est spécialisée dans la fabrication de pièces unitaires et de petites ou moyennes séries. Ses équipements et compétences lui permettent de satisfaire les besoins et demandes, aussi divers et complexes soient-ils, de chacun de ses clients. Disponible et à l’écoute, l’équipe travaille sur la base de rapports de confiance et de confidentialité avec chacun d’entre eux. En relation avec les designers des plus grandes marques, elle valorise ses expériences et expertises pour les conseiller au mieux et les aiguiller vers les solutions les plus adéquates selon leurs projets. « La tendance étant aujourd’hui aux cadrans particulièrement agrémentés, nos clients recherchent des aiguilles qui soient suffisamment travaillées pour être visibles en veillant à maintenir une belle harmonie de l’ensemble », explique Gabriel Gaffiot.

170


GMG Composants

Rue de la Joux-Pélichet 3 • CH-2400 Le Locle Tél. +41 32 931 08 24 info@gmgc.ch • www.gmgc.ch

Sa société réalise ainsi régulièrement des prototypes particulièrement détaillés avec à la clé des composants sur-mesure et personnalisés. La planification minutieuse permet à l’entreprise de travailler à flux tendu et de répondre avec flexibilité et réactivité aux sollicitations de ses clients dans le respect des coûts et délais demandés. La technologie et la main de l’homme Désireuse d’aller toujours plus loin dans la précision de ses réalisations, l’entreprise veille à rester à la pointe de la technologie. Elle bénéficie d’un parc machines perfectionné et régulièrement renouvelé comprenant notamment trois CNC dont deux cinq axes et une quatre axes et demi. Elle a acquit dernièrement un laser de texturisation qui lui permet de travailler avec une précision unique autant sur les aiguilles, les appliques que sur différents composants horlogers. Grâce à ce dernier, elle peut obtenir des terminaisons plus complexes. Ainsi, par exemple, le microbillage sélectif atteint le même effet que celui réalisé manuellement mais avec un fini régulier. Ces technologies n’enlèvent rien à l’importance des professionnels puisqu’aujourd’hui beaucoup de terminaisons sont faites à la main comme le satinage et le

brossage qui nécessitent des compétences particulières, à commencer par une grande dextérité. Pour ce faire, GMG Composants peut compter sur des collaboratrices et collaborateurs formés et expérimentés parmi lesquels figurent des spécialistes en diamantage, polissage et visitage. Des savoir-faire ancestraux valorisés et entretenus pour des pièces d’exception. A noter que chaque pièce fait l’objet d’un contrôle humain à 100% selon des normes de qualité très strictes.

171


HORLOVIA CHEMICALS

Digitech Factory, puissant facteur d’innovation pour les applications industrielles de la technologie DoD jet D’encre Mené par Horlovia Chemicals, le groupement d’experts Digitech Factory propose aux industriels d’exploiter les phénoménales possibilités offertes par le jet d’encre numérique. Personnalisation de masse et fonctionnalisation des surfaces, impression 3D deviennent réalité. Le tout avec une qualité, une fiabilité et une sécurité durables.

Rhéologie-Viscosité.

Tension de surface.

172

Taille des particules.

Essais flexo-bally des encres.


Khalid Zahouily, l’initiateur de Digitech Factory

Réseau d’experts.

Imprimante UV-LED 6 couleurs.

L’impact du jet d’encre numérique dans le monde industriel est gigantesque. Notamment dans l’industrie du luxe où personnalisation et fonctionnalisation des surfaces sont décisives dans un contexte de concurrence mondiale intense. Apparu dans les années 1990, le jet d’encre a acquis ses lettres de noblesse dans les industries de haute précision. Lorsque, précisément, innovation et exigence vont de pair. Depuis une décennie, le jet d’encre industriel a surpassé et supplanté de multiples technologies analogiques : offset, sérigraphie, tampographie... C’est la conséquence de la précision inégalable qu’apporte le jet d’encre UV. Parmi les succès enregistrés, citons la fabrication de dispositifs polymères électroluminescents, de dispositifs d’administration de médicaments à libération contrôlée, ou encore de microlentilles réfractives en matériaux hybrides organiques-inorganiques... Autour d’Horlovia Chemicals Le niveau de précision du jet d’encre UV – aussi appelé drop jet UV – découle de sa capacité à projeter une goutte de fluide ou d’encre photopolymérisable de quelques picolitres, soit 10-12 l, avec une précision de 5 à 10 µ. Évolution indissociable, le DOD – drop on demand, ou goutte à la demande – multiplie les possibilités, notamment en matière d’impression 3D. Les contraintes quant à la formulation des chimies utilisées expliquent le rôle d’Horlovia Chemicals au sein de Digitech Factory : à la fois concepteur de solutions industrialisables et chef d’orchestre de ce groupement d’entreprises expertes. Depuis La Chaux-de-Fonds, Horlovia Chemicals développe des solutions innovantes au profit des industriels de la haute horlogerie : décors personnalisés, thermocolles, vernis de protection pelables, masquages temporaires, microfabrication 3D... Favorisant le respect des canons de l’horlogerie suisse, l’entreprise de R&D dirigée par Khalid Zahouily se fonde sur sa connais-

Docteur en photopolymérisation, Khalid Zahouily fait partie du cercle restreint des experts internationaux en fluides destinés au jet d’encre industriel. Il a mené, depuis 2007, différents projets de développement à façon d’encres et de fluides adaptés au DOD et à l’impression 3D. Airbus, Dassault, Saint-Gobain, Bic, de grandes maisons horlogères et de grands noms de la bagagerie de luxe lui ont déjà fait confiance. « C’est de l’observation de la nécessaire complémentarité des expertises autour du jet d’encre numérique, explique-t-il, qu’est née l’idée de Digitech Factory, créé en partenariat avec le pôle d’innovation Microcity de Neuchâtel. Afin de proposer une vision stratégique aux industriels en recherche d’innovation. »

sance pointue du secteur et, notamment, sa capacité à rendre compatible avec la technologie DoD des formules chimiques validées depuis plus de 40 ans par les grandes maisons de la haute horlogerie Suisse. Consortium d’experts Afin de diffuser son savoir-faire auprès des industriels, et comme le jet d’encre numérique nécessite un ensemble d’expertises complémentaires, Horlovia Chemicals a réuni celles-ci au sein de Digitech Factory. Ce consortium favorise la pertinence de solutions industrialisables. Chacun des acteurs, en effet, joue un rôle clé dans la réussite du processus d’innovation : formulation des fluides et encres, préparation des surfaces, électronique, logiciels RIP, micromécanique, intégration industrielle, mais aussi création artistique. Véritable pivot de Digitech Factory, Horlovia Chemicals agit en tant que maître d’œuvre des solutions à implémenter. Depuis l’état des lieux jusqu’à l’accompagnement, en intégrant la préconisation, le prototypage, l’agenda et la réalisation du projet industriel.

Horlovia Chemicals Sàrl

Dr Khalid Zahouily Eplatures-Grise 17 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds contact@horlovia-chemicals.ch www.horlovia-chemicals.ch

173


INTERVIEW

MARIE-THÉRÈSE KOHLER FIORELLINO

Association patronale des industries de l’Arc-horloger

« Etre créatif, innover et investir dans la formation »

L’apiah ou Association patronale des industries de l’Arc-horloger regroupe, entre autres, des entreprises appartenant à l’industrie horlogère de l’Arc-horloger. Elle a pour but de défendre leurs intérêts généraux et conseille ses membres dans divers domaines juridiques, en particulier dans le domaine du droit du travail. Secrétaire générale de l’association, Marie-Thérèse Kohler Fiorellino nous présente son association.

174


Quelles sont les origines de l’apiah et quelle est sa raison d’être ? L’apiah est issue de la fusion de deux associations antérieures : USH-APIC (Union suisse pour l’habillage de la montre et la microtechnique) et l’ANIM (Association neuchâteloise des industriels de l’horlogerie et de la microtechnique). Nous avons souhaité nous regrouper pour des raisons financières et de représentativité au niveau de la Convention patronale des industries horlogère et microtechnique suisses (CP). L’apiah a été créée en 2012 et regroupe aujourd’hui environ 250 entreprises, occupant au total quelque 15 000 collaborateurs. Qui sont plus précisément les membres de l’apiah ? Ces entreprises se situent essentiellement dans l’arc jurassien, avec un centre de gravité dans le canton de Neuchâtel. Quelques membres se trouvent toutefois hors de cette région, notamment au Tessin, en Valais et en Suisse alémanique. Les entreprises de l’apiah sont actives dans la sous-traitance horlogère et microtechnique pour l’essentiel mais on compte également des marques et des entreprises de machines. En réalité, le spectre d’entreprises est très varié et regroupe des activités qui vont du laminage de la matière, au produit terminé, en passant par la galvanoplastie ou le travail du cadran.

© CPIH / Tous droits réservés

© CPIH / Tous droits réservés

© CPIH / Tous droits réservés

© CPIH / Tous droits réservés

Quels sont les critères d’adhésion ? Toute société, active dans les domaines de l’horlogerie, de la mécanique ou de toute autre industrie de précision peut devenir membre de l’apiah. Seul critère : adhérer aux conventions collectives de travail passées avec les syndicats Unia et Syna (elles sont identiques).

Quelles sont les principales prestations offertes par l’apiah à ses membres ? L’apiah offre tout d’abord une convention collective de travail. Elle est également très active dans le domaine du droit du travail en mettant à disposition de ses membres un site Internet riche en informations et en répondant au quotidien à leurs interrogations spécifiques, notamment sur des questions juridiques. A cela s’ajoute une agence d’allocations familiales et AVS ainsi qu’un service social interentreprises qui vient en aide au personnel des entreprises. 175


Les négociations avec les syndicats constituent une autre de nos missions. Lorsqu’elles touchent l’ensemble des secteurs horlogers et microtechniques, nous y participons aux côtés des autres associations concernées, sous le patronage de notre organisation faîtière, la CP. Nous menons des négociations beaucoup plus limitées lorsqu’il s’agit de régler, avec un secrétaire syndical, un litige au sein d’une entreprise. Nous intervenons aussi lorsqu’un de nos membres se voit contraint de prendre des mesures touchant l’emploi. Etes-vous également actifs en matière de formation ? L’apiah, à travers l’une de ses fondations, vient en aide aux jeunes méritants qui n’ont pas toujours les moyens de bien se former, via des bourses notamment. Nous versons également des subsides aux maîtres d’apprentissage dans nos entreprises et finançons une formation de cadranographe en partenariat avec nos membres pour leurs employés. Par ailleurs, la formation professionnelle relevant avant tout de l’Etat, nous suivons les développements des métiers dans le cadre d’une commission spécialisée de la CP. Comment se portent vos entreprises ? C’est variable. Certaines entreprises se portent relativement bien voire très bien, quelques-unes ont malheureusement disparu suite à la dernière crise. La concurrence est féroce et les entreprises se battent tous les jours pour trouver des solutions innovantes et compétitives. Elles continuent donc d’investir dans la recherche et le développement, les outils de production per­ formants et les nouvelles technologies. Elles investissent aussi dans la formation, tant il est vrai que disposer d’un personnel bien formé est une condition indispensable pour connaître le succès par la qualité. Qualité qui fait la réputation de nos © CPIH / Tous droits réservés industries suisses.

© CPIH / Tous droits réservés

© CPIH / Tous droits réservés

apiah

© CPIH / Tous droits réservés

176

Rue du Temple-Allemand 47 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 344 46 00 • Fax +41 32 344 46 01 apiah@arc-horloger.ch • www.apiah.ch


UN ART MAÎTRISÉ GALVANOPLASTIE DÉCORATION HORLOGÈRE TAMPOGRAPHIE

Rue de Morgarten 14 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 924 50 60 • Fax +41 32 924 50 65 www.monniergalvano.ch • www.procolorlcti.ch


MONNIER SA / PROCOLOR LCTI

Entre savoir-faire, modernité et tradition Spécialisée dans la décoration de pièces constitutives du mouvement horloger, Monnier SA s’illustre par son savoir-faire, ses compétences techniques et sa capacité à pouvoir répondre à toutes les demandes avec professionnalisme. 2018, marque une nouvelle étape pour une entreprise dynamique qui s’investit au quotidien avec le rachat de Procolor LCTI, société active dans l’impression par tampographie (décalque). Zoom sur une entreprise familiale résolument tournée vers l’avenir.

Guillochage sur cadran.

178


Electroplastie.

Gravure Bas-relief.

Guillochage.

Machine laser.

Monnier SA : un spécialiste à votre écoute Fondée en 1912, Monnier SA, est aujourd’hui dirigée par Annette Schmid et son frère Sébastien. Entreprise familiale, basée au cœur des montagnes Neuchâteloises, à La Chaux-de-Fonds, son activité est axée sur deux pôles de compétences distincts mais complémentaires : la décoration horlogère et la galvanoplastie. De la pièce unitaire à des lots plus importants, elle est reconnue dans le milieu horloger pour sa parfaite maîtrise des différentes techniques, son respect des coûts et des délais, sa réactivité et son écoute. Active depuis plus de 100 ans, elle a su évoluer et s’adapter aux fluctuations d’un marché en constante évolution avec toujours cette volonté d’offrir une prestation de qualité sur-mesure pour chacun de ses clients. Modernisations des équipements, formations, investissements financiers importants, … Monnier SA est une entreprise dynamique, réactive et performante à tous les niveaux. La décoration horlogère est un art qui aujourd’hui nécessite une conjugaison parfaite entre la maîtrise et les connaissances de l’homme et les performances des machines à commande numériques, Monnier SA propose un panel très large de prestations dans ce domaine qu’elle a su développer au cours des années. La galvanoplastie est une méthode qui consiste à déposer sur un substrat une couche métallique par un procédé électrochimique. Monnier SA maîtrise à la perfection les différentes étapes de celle-ci et a développé des systèmes de contrôles très stricts pour garantir des résultats optimaux et constants.

Procolor LCTI : un expert dans son domaine Société active depuis plus de 40 ans dans l’impression par tampographie (décalque), elle se démarque par son long savoir-faire, une équipe de professionnels expérimentés et sa recherche constante de solutions innovantes. Spécialisée dans l’impression sur tous types de pièces horlogères, elle peut travailler sur toutes les matières : acier, acier traité, dépôt galvanique, aluminium, caoutchouc, plastique ou encore saphir. Selon le cahier des charges et les exigences de chacun de ses clients, elle est capable de trouver le type d’encre qui va correspondre avec exactitude à leurs demandes et peut reproduire toutes les couleurs de la palette pantone. Elle a également développé son concept Cryptime® qui garantit le plus haut niveau de sécurité possible à des fins d’authentification d’un produit. Son parc machines performant et moderne, son expérience de l’industrialisation et ses nombreuses années d’expérience lui offrent la possibilité de produire des pièces uniques ou des lots à plus grande échelle. 179


Rabotage diamant.

Un rachat, une synergie de compétences Le 1er janvier 2018, Monnier SA a fait l’acquisition de la maison Procolor LCTI, avec laquelle elle collaborait depuis de nombreuses années. Un choix qui s’inscrit dans la continuité de l’évolution souhaitée par Sébastien et Annette Schmid d’étoffer leurs activités et de centraliser au sein d’une même structure les différents métiers du domaine des décors horlogers. Au bénéfice d’une clientèle similaire, ces deux entités partagent également les mêmes valeurs et la même vision d’avenir. En regroupant ainsi les compétences, savoir-faire et collaborateurs, Monnier SA offre à ses clients la possibilité de n’avoir qu’un seul interlocuteur qui maîtrise l’ensemble des différentes techniques. Une stratégie qui permet d’optimiser les délais et les coûts de production tout en garantissant une qualité exceptionnelle. Aujourd’hui, les deux sociétés réunies représentent environ soixante collaborateurs qualifiés et expérimentés dont la majorité est composée d’opérateurs formés en interne. Modernité, technicité et compétences Investir pour rester à la pointe du progrès, Monnier SA suit cette ligne de conduite depuis de nombreuses années. Afin d’être toujours plus performante, l’entreprise renouvelle constamment ses équipements et s’est récemment doté d’un laser femtosecond. Un bijou de technologie entièrement dédié à la production qui va lui permettre de pouvoir répondre à des demandes plus complexes avec davantage de réactivité. Un investissement conséquent motivé par la volonté de ses dirigeants d’aller toujours pour loin dans cette recherche de qualité et d’évoluer avec son temps. Plusieurs collaborateurs ont été formés au fonctionnement et à

Disque de quantième.

Disque de quantième.

180

Boîte plastique.


l’utilisation de ce nouvel outil haut de gamme qui permet une minutie très précise. Toujours dans cette même optique de performance, de qualité et de réactivité, l’entreprise possède son propre atelier de mécanique avec lequel elle développe et fabrique en interne ses propres outillages, un véritable avantage qui lui confère un gain de temps et un contrôle plus optimal. Entreprise familiale à taille humaine, elle a su créer un savant mélange entre les nouvelles technologies et l’aspect traditionnel du métier qui nécessite pour certains ouvrages l’expérience et le savoir-faire ancestral de l’homme. Transmettre le savoir-faire Monnier SA et Procolor LCTI partagent la même philosophie et ont à cœur de transmettre un savoir-faire qui perdure depuis plus de cent ans. Dans ces métiers, il n’existe pas de formations diplômantes spécifiques, chaque opérateur est formé en interne par une transmission de connaissances acquises avec les années. Monnier SA a mis en place un système de gestion des connaissances avec un cahier des charges détaillé pour chaque procédure réalisée qui lui permet de centraliser toutes les informations. Ainsi, elle s’assure que les savoir-faire et les métiers de l’art de la décoration horlogère seront toujours une réalité pour les générations futures.

Outillage.

Réhaut.

Monnier S.A. / Procolor LCTI Sàrl

Rue de Morgarten 14 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 924 50 60 • Fax +41 32 924 50 65 www.monniergalvano.ch • www.procolorlcti.ch

Outillage.

181


AIGUILLA SA SECONDE APRÈS SECONDE…

Un maître du ballet des aiguilles Seconde après seconde, elles marquent le temps du monde. La fabrication d’aiguilles exige un savoir-faire très particulier, fruit de longues années d’expérience. Fondée en 1890 à Bienne, Aiguilla jouit d’une grande réputation forgée dans la maîtrise d’un subtil équilibre entre artisanat de tradition et industrie à taille humaine. Ses aiguilles équipent les montres des marques horlogères les plus prestigieuses. Implantée dans un magnifique parc arborisé, Aiguilla occupe 170 collaborateurs voués à un produit de grande élégance et de très haute qualité.

182


Entre tradition et modernité Les outils et les machines nécessaires à la production des aiguilles ont pour la plupart été développés et construits dans les ateliers de l’entreprise. La spécificité de l’outil confère une maîtrise totale des procédés de fabrication et une souplesse optimale quant à la faisabilité des produits et à la créativité indispensable à leur conception. Mais la production d’Aiguilla n’est pas qu’affaire de machines : la main y garde une place prépondérante. Seule cette alliance de l’artisanat de tradition et de l’industriel à taille humaine permet d’atteindre les objectifs de qualité, de savoir-faire et de créativité d’Aiguilla pour aboutir non seulement à un produit irréprochable, mais encore doté d’un véritable esprit. Une production riche et variée La production signée Aiguilla n’exige pas moins de 16 à 25 opérations par aiguille, de la réalisation de l’outillage à la mise sur carte des aiguilles terminées, en passant notamment par le dessin, l’étampe, la préparation de la matière, le découpage ou le canonnage. Pour la plupart fabriquées en laiton, en acier ou en or, les aiguilles répondent aux exigences de qualité les plus élevées, dignes des marques les plus prestigieuses. La collection d’Aiguilla est riche de quelque 10 000 formes. Chaque forme répond cependant à la demande spécifique d’un client, si bien qu’en fin de compte, on en arrive à d’infinies variations représentant plusieurs millions de modèles. Un savoir-faire exceptionnel Le savoir-faire, l’expérience et l’équipement jouent un grand rôle dans la fabrication des aiguilles. De nombreuses opérations très minutieuses sont nécessaires avant l’encartage. Cette ultime opération fait elle aussi l’objet des plus grands soins. Les aiguilles sont encartées manuellement une à une au moyen de brucelles, sur les petits cartons traditionnels. Ce travail minutieux n’a jamais pu être remplacé par un procédé automatisé. De cette manière, tout défaut esthétique éventuel a toutes les chances d’être décelé. Il ne s’agit d’ailleurs que d’un visitage d’aspect final puisque des contrôles qualitatifs autant que dimensionnels sont assurés à chaque stade de fabrication. Les critères en sont clairement définis avec chaque client, en fonction de ses exigences et des impératifs techniques. C’est un équilibre délicat et subtil, à l’image de la fabrication des aiguilles.

Au début était l’aiguille… L es hommes du Néolithique (6000-2500 av. J.-C.) mesuraient déjà les jours et les années grâce à l’ombre d’une pierre levée qui leur indiquait l’heure approximative. L’aiguille a précédé la montre. Bien plus tard est apparue la clepsydre, horloge à eau des anciens, un aïeul des instruments à mesurer le temps. C’est au XVIe siècle qu’apparaissent les premières montres. Elles ne comportent que l’aiguille des heures. L’aiguille des minutes s’est profilée sur les cadrans en 1691. Les aiguilles se manufacturaient alors entièrement à la main ; il fallait deux jours de travail pour produire une paire d’aiguilles. La première fabrique d’aiguilles a ouvert ses portes en 1812 à Genève. On ne compte aujourd’hui guère plus qu’une dizaine de fabriques d’aiguilles de montres.

Aiguilla SA

Rue du Coteau 10 • CH-2500 Bienne 4 Tél. +41 32 344 65 65 vente@aiguilla.ch • www.aiguilla.ch

183


T

H

E

A

R

T

O

F

F

Big Bang Meca-10 Ceramic Blue. Boîtier en céramique bleu. Mouvement manufacture manuel, doté de 10 jours de réserve de marche et à l'architecture inspirée du mécano. Bracelet en caoutchouc.

U

S

I

O

N


hublot.com

BOUTIQUES GENEVE • LUZERN • ZURICH • ZERMATT


Les salons horlogers cherchent à se réinventer Face à la digitalisation croissante et aux nouvelles méthodes de promotion de marques, les salons horlogers n’ont plus le choix : ils doivent se réinventer. Cette mue est en marche pour les deux locomotives du secteur, le SIHH et Baselworld. Baselworld.

SIHH.

Baselworld.

186


Cela fait maintenant deux ans que le Salon International de la Haute Horlogerie, le fameux SIHH, a initié sa mutation en abordant le virage du digital. Et cette stratégie semble s’avérer gagnante. En effet, l’édition 2019 a largement tenu ses promesses en déployant une formidable dynamique et un programme qui a laissé peu de répit à ses visiteurs, informés en temps réel des temps forts du salon. Des conférences, des présentations de marques, des keynotes animés par des speakers de renom, c’est à un rythme effréné que s’est déroulée cette édition durant laquelle de nombreuses célébrités, ambassadeurs des Maisons exposantes, acteurs, sportifs, écrivains, influenceurs suivis par quelques millions de fans ont foulé les allées du salon. Le nouveau format du SIHH s’est révélé fort efficace grâce au renforcement du concept LIVE de l’Auditorium et surtout avec la création du LAB, véritable laboratoire dédié aux innovations technologiques et digitales des Maisons exposantes. Cette première initiative a rencontré un vif succès en tant qu’espace de networking et de « think tank » de l’industrie ; intelligence artificielle, réalité virtuelle, artisanat augmenté, autant de technologies au service du savoir-faire et du faire savoir de la Haute Horlogerie.

Baselworld.

L’EPHJ-EPMT-SMT tire son épingle du jeu

EPHJ-EPMT-SMT.

Nouveaux publics En ouvrant ses portes au-delà des murs du salon, en créant des contenus pour de nouveaux publics, le SIHH a attiré de nouveaux visiteurs. Que ce soit à l’intérieur de son écrin exceptionnel mais également à l’extérieur grâce à une puissante stratégie de communication digitale. La trentaine de conférences qui ont rythmé l’Auditorium ont toutes été retransmises en live streaming. Des espaces dédiés aux partages des photos sur Instagram, Facebook, Weibo et autres réseaux sociaux avaient également été mis en place. Ce dispositif a largement tenu ses promesses : pas moins de 380 000 posts mentionnant le #SIHH2019 ont été générés sur les différents comptes, blogs et webzines. Comme cet influenceur chinois qui a réuni lors de son live streaming 1,2 million de fans au top de sa conversation. Cette édition s’est distinguée par une forte augmentation des interactions en Chine et auprès des millennials. La fréquentation a battu cette année des records avec un total de 23 000 visiteurs uniques (+15% par rapport à 2018), toutes catégories confondues, alors que le salon s’étend sur quatre jours au lieu des cinq habituels. Pour la première fois, le SIHH a accueilli plus de VIP et de clients finaux que de visiteurs professionnels. Plus de 1400 journalistes venus du monde entier ont été accrédités. La prochaine édition se tiendra du 26 au 29 avril 2020, juste avant Baselworld.

Lors de sa dernière édition, le salon EPHJ-EPMT-SMT a accueilli 20 000 visiteurs et 820 exposants durant quatre jours. Ce qui a permis à Alexandre Catton, directeur de l’événement, de tirer un bilan extrêmement positif : « Ce qui ressort avant tout de cette édition 2018, c’est ce que nous disent les exposants sur la qualité des visiteurs internationaux et suisses présents à Palexpo. Cela se traduit par un volume d’affaires conclues ou promises à une signature prochaine qui est très important. » Le nombre d’exposants a occupé une surface identique à l’édition 2017 sur un seul niveau avec l’ajout du Pôle européen des start-up qui a connu un franc succès. Le Salon EPHJ-EPMT-SMT continue donc de rassembler à la fin du printemps l’ensemble des forces vives de la haute précision. Autre fait marquant de cette édition : le nombre très important d’avant-premières mondiales et d’innovations présentées. Révélateur d’un état d’esprit qui caractérise la sous-traitance, les PME et les start-up ne cessent d’innover. C’est ce qui explique la présence très nombreuse de représentants de marques ou de produits finis parmi les visiteurs. « Je ne connais pas une marque qui n’ait pas de fournisseur présent au Salon EPHJEPMT-SMT », explique André Colard, co-fondateur du salon. 187


Synchronisation nationale L’idée d’harmoniser les dates des deux salons devrait permettre de renforcer leur attractivité. En effet, jusqu’ici le SIHH avait lieu en janvier, alors que Baselworld se tenait en mars. Cette situation impliquait que les professionnels, la presse et les clients communs aux grandes marques horlogères devaient se rendre deux fois en Suisse en l’espace de quelques semaines seulement. L’harmonisation des calendriers sera effective dès 2020. Fabienne Lupo, Présidente Directrice Générale de la Fondation de la Haute Horlogerie, qui organise le SIHH, souligne : « Nos deux événements ont de tout temps été différents, mais complémentaires. Cette concomitance retrouvée des dates entre SIHH et Baselworld renforcera la Suisse en tant que destination incontournable pour l’horlogerie dans le monde. Ce dont nous nous félicitons grandement dans l’intérêt de tous. » Quant à Michel Loris-Melikoff, Directeur Général de Baselworld, il précise : « Baselworld et le SIHH sont au service de l’industrie et de ses clients. Nous avons cherché le dialogue avec le SIHH et avons trouvé ensemble une solution extrêmement avantageuse pour les visiteurs, les médias et au final pour l’industrie horlogère dans sa globalité. Cette coopération entre les deux salons les plus éminents de la branche représente une avancée majeure pour l’avenir. » Pour les visiteurs communs aux deux événements, et plus particulièrement ceux des autres continents, ces dates accordées faciliteront grandement leurs déplacements en Suisse. Cette avancée importante et essentielle pour l’industrie horlogère suisse, est également saluée par des acteurs majeurs de la branche.

Baselworld.

EPHJ-EPMT-SMT.

SIHH.

188


Rue de la Joux-Pélichet 3 • CH-2400 Le Locle • Tél. +41 32 931 08 24 info@gmgc.ch • www.gmgc.ch


FONDATION WOSTEP

« Swiss made » around the world Créé en 1966, le WOSTEP à Neuchâtel prodigue des formations qui lui valent d’être reconnu à l’internationale en matière d’horlogerie. Professionnels, formateurs, passionnés, élèves, tous trouvent ici des cursus créés spécialement pour leurs besoins ou sur-mesure. Pour une période courte ou sur plusieurs mois, chacun acquiert un savoir-faire helvète, référence prisée dans le monde entier. A ceci s’ajoutent des collaborations avec 14 écoles implantées dans différents pays à travers le monde.

190


La genèse de WOSTEP En 1966, différents horlogers ont l’idée de créer une école qui leur permettrait de former des personnes pour répondre aux besoins du secteur service client et ce, pour le monde entier. En venant à Neuchâtel, elles suivraient des programmes aux standards suisses, un gage en matière de qualité. Fondation depuis 2006, le WOSTEP bénéficie du soutien de grands noms de l’industrie horlogère suisse dont les sociétés membres, Swatch Group, Patek Philippe, LVMH, Groupe Riche­ mont, Rolex, Chopard et Audemars Piguet qui en assurent la gouvernance. Support à l’industrie suisse, la Fondation WOSTEP est plus connue à l’étranger que dans le pays. Pourtant, elle y propose un enseignement à la pointe et qui est destiné à répondre aux besoins également au niveau local.

Les formations générales Aujourd’hui, 2 formations, en horlogerie et polissage, sont certifiées à la fin des cursus. La formation de 3000 heures sur 2 années accueille 8 élèves. Devant la demande, la sélection se fait par concours. Seuls les meilleurs sont retenus. Durant toute la période, par modules, ils abordent toutes les facettes du métier d’horloger et sont plusieurs fois soumis à des examens pour s’assurer de l’acquisition des savoirs. Parallèlement, pour ceux qui le souhaitent, il est possible de fabriquer sa propre montre de poche, la montre-école W01. En fonction du résultat, cette dernière peut faire l’objet d’un dépôt de brevet COSC. Quand arrive la fin des deux années, afin d’obtenir le certificat, un dernier examen, reprenant tout ce qui a été étudié, est organisé. L’acquérir est gage d’emploi. Autre option proposée, unique au monde et sur une durée de 4 mois, la formation d’opérateur en polissage SAV. Par groupes de 4, les participants acquièrent le savoir-faire pour rhabiller, assembler et désassembler les composants d’une boîte et d’un bracelet. Là encore, un examen final permet de certifier cette formation.

Un enseignement de qualité pour tous Par les formations générales et les cours sur-mesure qu’elle propose, la fondation accueille tout autant des élèves, des professionnels, des passionnés que des formateurs d’autres écoles. Les cours sont dispensés par des professeurs aguerris aux métiers de l’horlogerie qui savent faire preuve de polyvalence. Dans des locaux lumineux bénéficiant d’une magnifique vue sur le lac de Neuchâtel, chacun a à sa disposition un matériel performant. 191


A la carte Devant les besoins et les demandes, la Fondation WOSTEP propose différents programmes autour des techniques horlogères, sur des périodes courtes, qui permettent aux professionnels de venir peaufiner leur savoir, se perfectionner ou les développer avec de nouvelles connaissances. Toujours par petits groupes, elles sont menées par un formateur aguerri. Sont ainsi proposés : l’approche des différentes techniques liées au polissage pour gagner en autonomie et productivité ; un cours de lapidage qui permet de se perfectionner dans ces techniques ; une initiation au polissage pour découvrir ce monde et acquérir des notions de base ; un cours de perfectionnement en réglage de précision ; l’étude des chronographes dédiée à ceux qui souhaitent travailler sur des produits de haute qualité ; l’acquisition d’une bonne connaissance de base du tournage en profitant au maximum du Tour Schaublin 70, machine polyvalente et pour finir, un programme permettant aux horlogers en charge de la formation d’obtenir les clés d’un enseignement efficace. Les nouveautés Dès 2020, une formation de 1800 heures, sur une année, va être mise en place à Neuchâtel. Elle permettra d’acquérir une pratique complète pour intégrer les plateformes de SAV et faire du démontage-remontage. De même, en collaboration avec la FHH (Fondation de la Haute Horlogerie) de Genève, toutes les personnes ayant des emplois liés au secteur, comme les vendeurs ou encore les services des ressources humaines, pour192

ront participer à une journée de formation afin de découvrir les différentes facettes des métiers de l’horlogerie et du polissage. Une reconnaissance mondiale La Fondation WOSTEP collabore avec 14 écoles, à travers le monde, spécialisées en horlogerie ou dans les reconversions. En leur fournissant les programmes des formations 3000 et 1800 heures, le Swiss Made s’étudie tout autant en Asie qu’en Suède. A la fin de chaque cursus, un formateur de Neuchâtel et des auditeurs de l’industrie horlogère suisse se rendent dans chacun des établissements afin de faire passer les examens et délivrer les certificats à ceux qui réussissent. Toujours être à l’écoute des besoins, adapter son offre en fonction des attentes, élargir les partenariats dans le monde, diffuser le plus largement possible le savoir-faire et la qualité suisses sont les volontés de la Fondation WOSTEP, une référence dans son domaine.

Fondation WOSTEP

Rue des Saars 99 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 729 00 30 wostep@wostep.ch • www.wostep.ch


Plus de 30 ans de savoir-faire au service de la qualité

Polissage de bracelets, boîtes et fermoirs en acier et métaux précieux

Rue Numa-Droz 148 Case postale 333 2300 La Chaux-de-Fonds / Suisse Tél. +41 32 913 87 35 Fax +41 32 913 11 93 info-cortinas@cortinas-sa.ch www.cortinas-sa.ch


Le spécialiste de la pièce micromécanique Depuis 1972, Meylan Frères SA est spécialisée dans le domaine de la micromécanique. Métier où la précision est présente à chaque étape de fabrication, l’entreprise ne se pose aucune limite dans la pratique de son activité. En perpétuelle recherche d’innovation, elle est aujourd’hui une référence incontournable dans sa discipline répondant aux demandes les plus exigeantes de sa clientèle suisse et internationale.

Pièces micromécaniques en vrac et en bandes, produites sur étampe progressive MF.

194


Découpage sur presse rapide.

Machine de mesure Micro-Speed. Usinage par électro-érosion.

La micromécanique, un métier d’exception Il s’agit de la fabrication de composants de très petite taille dont les dimensions s’inscrivent dans un carré de 1 à 15 millimètres de côté, et l’épaisseur dans une fourchette de 0,01 à 1,50 millimètres. Différents dispositifs de production permettent de créer ces pièces relevant parfois de l’infiniment petit. La technologie principale utilisée par Meylan Frères SA est l’étampage, qui consiste à façonner un objet à partir d’une bande très fine de matière qui est découpée, pliée, emboutie ou encore roulée pour obtenir le produit fini. Que ce soit quelques milliers ou plusieurs millions de pièces, Meylan Frères SA garantit toujours la même qualité et précision. Bientôt un demi-siècle d’expertise Depuis la création de l’entreprise, une de ses spécialités est la fabrication et la conception d’outillages spécifiques pour la confection de pièces micromécaniques. C’est à dire que Meylan Frères SA est capable de créer un outil de façonnage sur-mesure en fonction de la typologie de la pièce que le client souhaite réaliser. Elle en assure aussi l’entretien et la maintenance. Au début des années 2000, un tournant stratégique s’opère. Forte de 30 ans d’expérience dans la fabrication d’outils, l’entreprise décide de développer son activité de production par étampage en intégrant d’autres opérations dans son processus de fabrication. Cette évolution lui permet alors de toucher une clientèle plus large en se concentrant uniquement sur la production en série de pièces micromécaniques. Aujourd’hui, Meylan Frères SA offre une solution globale qui va de la conception des outils progressifs jusqu’à la livraison des pièces.

Etampe progressive MF.

Toujours plus loin dans l’innovation Les travaux d’agrandissement effectués en 2017 ont permis à l’entreprise de mieux organiser ses ateliers en améliorant ainsi les flux dans ses processus. Cette nouvelle extension permet également le développement et l’intégration de nouvelles lignes de production ; comme nous l’explique Christian Meylan : « Nous proposons des solutions complètes qui permettent d’obtenir un produit fini et qui répondent ainsi à la demande du client. » Toujours dans un souci d’excellence, Meylan Frères SA a développé une machine de mesure de planéité unique au monde. Grâce à une lumière confocale et à un système de mesures sans contact, cette machine permet d’effectuer des contrôles sur des pièces de géométrie complexe. Ce nouvel outil très simple d’utilisation permet un contrôle qualité extrêmement fiable et économique répondant aux exigences micromécaniques. Vu l’intérêt et la sollicitation de nombreux clients, cette machine est commercialisée avec succès sous le nom de « Micro-Speed ». Un domaine en pleine expansion Tout se miniaturise et comme Meylan Frères SA apporte un moyen fiable, productif et économique pour produire des millions de pièces, de nouvelles opportunités s’ouvrent. Bien que très investie dans le monde de l’horlogerie, Meylan Frères SA se diversifie de plus en plus dans d’autres secteurs d’activité et produit entre autres des composants pour l’électronique, la connectique, l’automobile et le médical. Elle se positionne sur le plan international comme une entreprise à la pointe de l’innovation dans son domaine et relève des défis en allant au-delà des limites de la technologie.

Route du Planoz 31 – CH-1348 Le Brassus Tél. +41 21 845 25 00 – Fax +41 21 845 25 01 www.meylanfreres.ch – info@meylanfreres.ch

195


SALON EPHJ-EPMT-SMT

Innover pour toujours plus de succès Dès 2002, année de sa création, celui qui se nomme alors Salon EPHJ est un succès. Installé depuis 2012 à Genève au cœur de Palexpo, ce rendez-vous incontournable a pris de l’ampleur en accueillant les fournisseurs de l’horlogerie-joaillerie, des microtechnologies et des medtech. 20 000 visiteurs et plus de 800 exposants ont répondu présents lors de l’édition 2018. Pour le cru 2019, du 18 au 21 juin, nombre de nouveautés viennent étoffer cet événement attendu. Pour nous en parler, Bien Vivre a rencontré Alexandre Catton, directeur du Salon.

196


Comment expliquez-vous votre succès continu ? Les PME et start-up proposent, régulièrement, un grand nombre de nouveautés qui alimentent le Salon. Le niveau d’affaires qui s’y joue va lui aussi crescendo. Les clients, représentants de marques ou de produits finis, savent qu’ils trouveront à Genève des avant-premières mondiales marquantes pour leur domaine d’activité, d’où l’afflux toujours plus importants de visiteurs et d’exposants. Pour proposer ce vivier de talents, nous n’attendons pas qu’ils viennent à nous. Nous allons, également, les chercher. Tout au long de l’année, nous sommes actifs sur le net et rencontrons les incubateurs comme l’EPFL et Microcity. Pour toujours être à la pointe et innovant, il faut mener un travail de longue haleine pour détecter les projets qui arrivent sur le marché et sont prometteurs. Etre là avant les autres, proposer des nouveautés mondiales, c’est assurément une des clés du succès de notre salon. Nombre de sociétés et start-up savent qu’il est un tremplin formidable pour leur futur. Nous concernant, nous devons également innover. Raison pour laquelle depuis 2017 nous avons mis en place un espace entièrement dédié aux start-up qui en accueillait une trentaine lors de la dernière édition. Trop méconnues, elles génèrent souvent des talents hors normes et très inspirés. Quels sont les secteurs concernés par le salon ? Le Salon rassemble les acteurs de la haute précision. A l’origine, il était dédié uniquement à l’horlogerie et offrait une vitrine aux entreprises dont le domaine d’expertise se situait en amont ou en aval du produit fini horloger. En 18 ans il a grandi et des entreprises dont les savoirfaire présentaient des synergies évidentes voire naturelles l’ont rejoint. C’est ainsi que sont nés les secteurs des microtechnologies et des medtech. Mais il n’est pas très juste de parler de secteur tant les entreprises présentes au Salon se sont diversifiées et que leurs technologies ou savoir-faire trouvent des applications transversales. A titre d’illustration, ce sont près de 365 entreprises qui étaient actives dans les medtech sur plus de 800 exposants en 2018. L’innovation dans la haute précision n’a pas réellement de frontière et l’on peut compter sur la sérendipité pour faire naître de véritables licornes. Le salon a ses moments incontournables, pouvez-vous nous en dire plus ? Les visiteurs viennent pour trouver des nouveautés. Les exposants pour les commercialiser. Derrière chaque nouveauté se cache un long travail. Ce dernier ne peut se faire que par une connaissance des secteurs, de leurs attentes. C’est pourquoi pour débattre, échanger, partager, nous organisons tout au long du salon des tables rondes à thème qui permettent des échanges constructifs. Par ailleurs, nous remettons chaque année le Grand Prix de

l’innovation. Un collège d’experts, venant des écoles et de l’industrie, analyse les dossiers de candidature qui nous ont été envoyés et réalise une première sélection de 6 à 8 projets. Elle est alors soumise aux exposants qui votent pour leur Alexandre Catton. favori. Une reconnaissance de ses pairs pour le gagnant. En 2018, c’est la start-up Sy&Se représentée par Sébastien Brun et Florian Telmont qui a remporté le prix pour son procédé Impulse Current Bonding (ICB) qui permet de lier du verre à du métal ou de la céramique sans utiliser la moindre goutte de colle ou la moindre soudure. Ce prix est un tremplin unique qui leur offre une visibilité tant auprès des entrepreneurs que des médias. Pour faire vivre ce salon toute l’année, vous lancez différentes actions, qu’en est-il ? La haute précision est un univers en constante évolution. Il s’y passe toujours quelque chose. Si le salon en est la vitrine annuelle, nombre de nouveautés éclosent, pour autant tout au long de l’année. C’est pour cette raison que notre site internet est à la disposition des exposants pour y communiquer sur leur actualité et que nous lançons une newsletter trimestrielle à destination des exposants et des visiteurs pour les informer de l’actualité du secteur. Elle permet de maintenir le lien avec tous et de sensibiliser chacun à venir à Genève rencontrer les exposants. De même, nous allons organiser une dizaine de petits-déjeuners dans différentes villes de Suisse au cours de l’année pour rencontrer plus sereinement nos exposants. L’idée est de prendre le temps, que nous n’avons pas durant le Salon, pour discuter avec eux de leurs attentes, de leurs besoins et d’affiner ensemble notre grand rendez-vous annuel. Evidemment, vous l’aurez compris, rien n’est statique, nous voulons toujours aller de l’avant, donc d’autres projets mûrissent et ne feront que renforcer l’image de marque d’EPHJ-EPMT-SMT !

Salon EPHJ-EPMT-SMT

C/O Palexpo SA • Case postale 112 CH-1218 Grand-Saconnex / Genève-Suisse Tél. +41 22 761 14 16 • www.ephj.ch

197


ARTIME SA

Adapter l’artistique à la technique Installée aux Brenets, la société Artime SA a su se forger, en deux ans d’existence, une réputation dans le domaine de la décoration sur les pièces de mouvement. Spécialisée dans le haut de gamme, elle entend développer son savoir-faire dans d’autres secteurs. Trouver des solutions, dialoguer, créer, imaginer, réaliser… ici l’échange n’est pas qu’un mot, c’est une philosophie !

198


Partir vers d’autres horizons Horloger de formation, Stéphane Maturel a passé plus de douze années chez Audemars-Piguet à travailler au développement de mouvements. Fort d’une vision globale des enjeux de fabrication, l’envie d’amener l’un des savoirs rencontrer l’habite. Le hasard d’une rencontre lui apprend qu’une société est à vendre aux Brenets. Il décide de s’associer à l’administrateur de cette dernière, Thomas Manuel, et ensemble ils l’acquièrent en février 2017. Les activités qui y sont menées alors sont larges. Les nouveaux propriétaires décident de recentrer et spécialiser l’activité au SAV et à la décoration des pièces de mouvements. L’histoire démarre sur une page blanche. Pour autant, Stéphane Maturel, qui en est directeur, trouve là le moyen de mettre en avant son expérience, son savoir-faire, sa créativité et le plaisir qu’il a à rechercher des méthodes et des solutions pour arriver au résultat attendu par ses clients qui rapidement s’étoffent. Alors qu’ils étaient trois aux premières heures, aujourd’hui la société compte dix employés, constitué en majorité de décorateurs mouvement, angleurs ou encore bijoutiers. Conscient de l’importance de la transmission et de l’ouverture, Artime accueille, régulièrement, des stagiaires et d’autres personnes souhaitant découvrir le travail et l’état d’esprit de la société. L’exigence, l’humilité l’échange entre les collaborateurs et les clients sont ici de rigueur. Une réflexion de groupe Dans ce souci d’exigence, Artime SA a décidé de se concentrer principalement sur la décoration et de réduire ses activités de SAV. Travail demandant précision, agilité, rigueur et patience, pour des angles ou des posages, le manuel a toute sa place. Pour chaque ouvrage, le déroulé est le même. L’équipe au complet réfléchit à la meilleure manière pour entreprendre la pièce afin d’arriver à une qualité sans faille. Avoir une vision complète des étapes avant de démarrer est primordial. Par la suite, soit le plan initial fourni par le client est suivi pas à pas, soit une marge de manœuvre est tolérée et permet alors à Artime de dévoiler toutes

les facettes de sa créativité. Dans certains cas de figure, les clients s’en remettent totalement à elle souhaitant des recommandations complètes. Ce sont différentes options qui sont alors proposées, des options profondément mûries, pertinentes et répétables. 199


Efficacité rime avec qualité La clientèle que s’est forgée Artime SA en seulement deux années lui est dorénavant fidèle. Pour des petites séries ou des pièces uniques, elle sait qu’ici tout sera mis en œuvre pour réaliser l’exceptionnel. Tous les ouvrages subissent un contrôle final élaboré sur la base de points spécifiques en fonction du travail exécuté, la garantie que tout ce qui est remis aux clients est absolument parfait. « Si notre client a un projet arrêté ou une idée ou qu’il cherche une solution, notre force est de toujours être à son écoute. Nous aimons libérer notre fibre artistique tout en garantissant la qualité. C’est une des raisons pour laquelle nous sommes connus », explique Stéphane Maturel. Autre force de la maison, sa réactivité. Souvent, le temps est compté. L’efficacité dans le timing alloué est à prendre en compte. « Nous savons aller vite ».

200


Etoffer son offre Créativité et innovations sont indissociables d’Artime SA Stéphane Maturel a décidé d’étendre et d’ouvrir les compétences d’Artime à d’autres secteurs. En collaboration avec un studio de design, L’œil Paris, expert des secteurs technologiques et du luxe, il souhaite, dorénavant, proposer ses services en matière de finitions et de décorations de pièces métalliques, à commencer par

le monde de la mode. D’autres matériaux comme la céramique peuvent également être travaillés. Boucles de ceinture, boutons de manchettes sont deux exemples de ce que peut proposer la société. Là encore, Artime peut répondre à des demandes établies ou bien imaginer des solutions nouvelles et innovantes, avec le support de L’œil Paris, en allant des idées, jusqu’aux mises en place. Développer une décoration adaptée aux besoins et à l’esthétique du produit, Artime SA sait le faire et dans les règles de l’art. Faire savoir son savoir-faire Le bouche-à-oreille et le travail réalisé ont permis à la société d’être reconnue. Dans cette dynamique Artime SA sera présent au salon EPHJ à Genève en juin prochain. Rencontrer et montrer au plus grand nombre son savoir-faire et l’étendue des possibilités seront à l’ordre du jour. Continuer à innover tout en restant proche de l’Art, un message que la société entend bien faire connaître au plus grand nombre.

Artime SA

Les Pargots 15 • CH-2416 Les Brenets Tél. +41 32 932 21 32 info@artime-sa.ch • www.artime-horlogerie.ch

201


Comment réinventer un événement centenaire ? Baselworld, plus important salon international d’horlogerie, de bijouterie, de pierres précieuses et des industries annexes, s’est déroulé du 21 au 26 mars. Il s’est caractérisé par l’arrivée de Michel Loris-Melikoff, en juillet 2018, au poste de Managing Director. Désireux de donner un nouvel élan et une nouvelle image, il a marqué de son empreinte cette édition et entend bien continuer sur cette lancée pour 2020. Bien Vivre l’a rencontré à quelques jours de l’ouverture.

202


équipes d’être sur le terrain, En arrivant à la direction de d’écouter, de regarder, de quesBaselworld en juillet 2018 quelle tionner pour ramener le plus grand en était votre vision ? nombre de feedbacks. C’est une Pour avoir une vision, j’ai d’abord dû des meilleures façons de faire pour analyser beaucoup de choses comme pouvoir affiner, peaufiner, revoir, la situation financière. J’ai, également, corriger afin de toujours faire évopassé du temps à mieux connaître Michel Loris-Melikoff. luer Baselworld. mes collaborateurs. Parce qu’il fallait apporter des changements, la meilleure manière de savoir ce que nos clients attendaient Au niveau communication, apportez-vous des était d’aller les visiter. Ainsi je suis parti dans différents changements ? pays et j’ai posé beaucoup de questions. L’ensemble de Les choses connaissent tellement de bouleversements ces actions m’a permis de me faire une idée et d’y voir dans ce domaine qu’il est impossible de ne pas compoplus clair. ser avec. Le digital prend de plus en plus de place, il est omniprésent. Jusqu’à aujourd’hui, la communication se Quel était votre constat après cette étude de terrain ? basait sur des annonces en amont et durant l’événement Pendant trop d’années, Baselworld s’est focalisé sur les puis les portes fermées, tout s’arrêtait. Dorénavant via le attentes des grandes marques et n’a pas suffisamment digital, nous allons communiquer durant toute l’année, questionné les plus petites. J’ai pris en compte chaque non pas sur Baselworld uniquement mais également sur client de chaque continent dans les quatre grands nos clients, nos partenaires, nos visiteurs passionnés... domaines qui sont représentés durant notre événe- sur tout ce qui rend ces mondes de l’horlogerie et de la ment. Des manquements étaient communs à tous. Ma joaillerie si uniques. présence à la direction datant de juillet 2018, le temps était trop court pour lancer un nouveau concept global En 2020, le SIHH et Baselworld harmonisent leurs en 2019 mais déjà des changements importants ont été dates. D’autres actions de concert sont-elles prévues ? mis en place. Je peux dire que le grand renouveau sera Il est trop tôt pour le savoir. Des deux côtés, chapour 2020. cun doit faire le point et le bilan de son salon. Nous sommes, évidemment, en contact régulier et si le besoin Pouvez-vous nous donner un exemple de ces s’en fait sentir, nous réfléchirons à de possibles actions et/ou événements en communs. changements attendus ? J’ai souvent entendu les soucis rencontrés au niveau des hôtels et des tarifs pratiqués. J’ai donc mis en place des partenariats avec des établissements de la ville. Cette mesure assure plus de transparence concernant les prix appliqués et les conditions pour les exposants et les visiteurs. L’accueil est primordial. Dans le futur, j’aimerais installer un système qui permettrait à nos clients de se sentir attendus dès leur point de départ qu’ils soient à Paris, Dubaï ou Hong-Kong. Privilégier l’accueil sur toute la durée du séjour est essentiel. Je veux que chacun reparte en se disant : waouh, j’ai vraiment passé un bon moment ! Il y a un très gros travail à faire sur la logistique, nous œuvrons, entre autres, dans ce sens. Peut-on parler d’une remise en question ? Pour cette édition comme pour les autres à venir ! Durant toute la période du salon, je demande à mes 203


LAUENER + CIE SA

Efficacité, rapidité, précision pour une qualité sans faille Depuis 1905, l’entreprise Lauener + Cie SA, aujourd’hui propriété de la famille Raffner, se réinvente au fil de l’évolution des technologies. Spécialisée principalement dans le décolletage de précision pour l’horlogerie et le médical, elle se donne tous les moyens humains et techniques pour être toujours à la pointe de la performance.

204


Une histoire centenaire En 1905, Alfred Lauener créait dans le canton de Neuchâtel une société spécialisée dans la fabrication de pièces de précision pour l’industrie horlogère. 114 ans plus tard, l’entreprise, basée à Boudry, n’a eu de cesse d’évoluer et d’innover. En 2009, elle est rachetée par Caroline et Emmanuel Raffner, seuls actionnaires. Chacun connaît le secteur horloger pour avoir un père détenant une société active dans le secteur pour elle et avoir été durant des années au service commercial des montres Hermès, installé à Bienne, pour lui. L’idée d’acquérir une PME les taraude depuis longtemps, ils attendent la bonne opportunité. Le hasard les conduit chez Lauener qui est à vendre. L’image positive de la société étant fortement installée, ils font le pas et l’achètent. Une décennie plus tard, ils sont satisfaits. L’entreprise compte aujourd’hui plus de 120 collaborateurs et a su se diversifier lui permettant ainsi de proposer un éventail de produits répondant aux attentes de ces deux grands secteurs d’activité : l’horlogerie et le médical.

rie et le médical. Pour la première, Lauener est spécialiste des composants de mouvements. Pour la seconde, elle façonne des implants qui peuvent être utilisés en orthopédie, en cardiologie, ophtalmologie ou bien encore pour les appareils auditifs et la médecine dentaire. Une partie métrologie avec des outils et appareils de mesure et de contrôle performants ainsi que des équipements de finition des pièces (polissage, ébavurage, traitement et nettoyage) viennent en complément. Pour toutes les pièces qui sont produites chez Lauener, un système interne garantissant la conformité des produits a été mis en place ce qui garantit à chaque client la qualité et une très haute précision.

Au service de l’horlogerie et du médical Le savoir-faire principal de Lauener est le décolletage de précision soit des pièces de très petites dimensions avec des niveaux de tolérance très fins. La société peut prendre en charge le processus complet du développement à la production. Selon les besoins, elle exécute un plan fourni, une ébauche de plan ou un prototype en participant complètement ou partiellement à son développement grâce à un processus industriel qui permet de produire de manière compétitive et économique pour les petites comme les grandes séries. L’activité de l’entreprise est à part égale entre l’horloge205


S’adapter aux mutations du métier Pour répondre aux attentes, la société dispose d’un parc de 180 machines de dernière génération implanté dans deux zones de production distinctes et isolées, une pour l’horlogerie, l’autre pour le médical. Lauener, depuis plusieurs années, s’engage de manière plus forte en respectant des normes encadrées raison pour laquelle elle est certifiée ISO 9001 pour la qualité et la satisfaction des clients, ISO 13485 pour l’aspect médical et ISO 14001 pour l’environnement. Le monde du décolletage de précision n’étant pas épargné des demandes qui doivent être exécutées dans des délais toujours plus courts, pour ce faire, Lauener a mis en place un système d’optimisation du travail de l’homme face à la machine en créant des équipes dédiées à chaque étape de fabrication. En quelques années, le métier de décolleteur a totalement changé. Si son cœur reste l’usinage, chacun doit maintenant être à même de s’adapter à des outils sophistiqués gérés par des systèmes informatiques. Pour être toujours performants, les employés suivent régulièrement des formations. L’importance de la formation La formation, sous toutes ses formes, est un élément très important chez Lauener. 7% de la masse salariale y est consacré. Pour pérenniser la société et son savoirfaire, entre 3 et 5 apprentis sont formés en permanence. Dès la deuxième année, assisté par son maître d’apprentissage, l’étudiant est plongé en situation réelle et vit une vraie expérience. Devant la pénurie de main d’œuvre, la société mise sur ces formations pour embaucher cette relève une fois son diplôme en poche. Par ailleurs, des personnes venant d’horizons différents trouvent chez Lauener toutes les facilités pour être initiées au décolle-

206

tage, et ce en interne. Les professionnels ne sont pas en reste puisqu’un plan individuel est monté par la société afin que chacun, au moins une fois tous les deux ans, suive une formation supplémentaire pour étoffer son savoir et ses compétences, le métier de décolleteur s’enrichissant régulièrement.


Grandir avec raison Pour Emmanuel Raffner, l’important est de maintenir une croissance raisonnée dans ses deux secteurs d’activité et être linéaire dans les productions. Sa richesse, ce sont ses hommes, raison pour laquelle tout est mis en œuvre pour leur offrir un environnement de travail le plus agréable possible. L’équilibre économique passe également par les rapports avec la clientèle. Etre le plus proche possible, savoir être à l’écoute et surtout répondre précisément aux attentes tout en offrant rapidité et précision sont des challenges quotidiens. Pour être compétitif, Lauener détient un parc machine récent, un investissement régulier qui permet d’augmenter la capacité de rendement sans galvauder la qualité. Pour le futur proche, la direction souhaite poursuivre ses démarches engagées dans la perspective de rendre l’entreprise toujours plus transparente. Elle va, également, continuer à travailler sur la fluidité des opérations, l’organisation et le niveau de qualité tout comme sur les délais afin de les rendre le plus courts possible. Les technologies l’aident dans toutes ses étapes grâce à des programmes informatiques qui offrent un lien direct avec chaque client. Ce dernier peut en temps réel recevoir toutes les informations relatives à sa commande et suivre pas à pas les étapes du processus de fabrication. Etre précurseur, une des raisons pour laquelle Lauener depuis plus de 100 ans contente et étoffe sa clientèle internationale.

Lauener + Cie SA

Route de l’Europe 11 • CH-2017 Boudry Tél. +41 32 843 43 43 mail@lauener.ch • www.lauener.ch

207


CHOISIR VOTRE LINSSEN VA ÊTRE PASSIONNANT


TOURISME

Un patrimoine touristique riche et varié

© NECO

211


JURA & TROIS-LACS MARKETING JÉRÔME LONGARETTI

Jura & Trois-Lacs, une destination en plein essor Née en 2011 d’une coopération intercantonale unique en son genre en Suisse, la marque Jura & Trois-Lacs constitue une seule et même destination répartie sur six cantons. Afin de promouvoir cette zone géographique aux multiples paysages auprès des touristes suisses mais aussi étrangers, Jura & Trois-Lacs Marketing a été créée. Mobilité douce, voyages d’affaires, horlogerie, mise en valeur du patrimoine… Ses missions ne manquent pas, comme nous l’explique son directeur, Jérôme Longaretti. Jérôme Longaretti. © Sven de Almeida

© Vincent Bourrut

212


S’allier pour mieux dynamiser le tourisme Afin de promouvoir le tourisme dans cette région riche où s’entremêlent montagnes, lacs et forêts verdoyantes, huit offices de tourisme ont décidé et s’allier pour créer en mai 2011 une seule et unique destination : Jura & Trois-Lacs. Epaulée par le monde politique, cette initiative a donné naissance à Jura & Trois-Lacs Marketing, dont la mission est de développer la notoriété de cette destination unique en son genre. Véritable chef d’orchestre de la stratégie marketing globale, Jura & Trois-Lacs Marketing soutient et développe de manière durable l’économie touristique de la destination en étroite collaboration avec les offices de tourismes régionaux et d’autres partenaires publics ou privés poursuivant le même objectif. « Nous nous concentrons principalement sur la communication, l’image de la destination, le développement de sa notoriété, mais aussi sur la conquête de nouveaux touristes », résume Jérôme Longaretti, directeur de Jura & Trois-Lacs Marketing. Le but, donc : attirer des touristes suisses et étrangers, fidéliser la clientèle actuelle – essentiellement composée de Suisses et de couples âgés de 50 ans et plus – et conquérir de nouveaux marchés.

Pour atteindre ces objectifs, cinq grands domaines d’activités stratégiques ont été définis dans le cadre d’un masterplan : la mobilité douce, le tourisme d’affaires, la nature, la culture et l’horlogerie. Tous sont intrinsèquement liés à la région : Jura & Trois-Lacs Marketing et les offices de tourisme partenaires s’attachent dont à leur apporter une attention particulière. Les fruits de ce travail existent d’ores et déjà, puisque la région séduit chaque année plusieurs dizaines de milliers de touristes. Un territoire aux multiples facettes Il faut dire que cette destination ne manque pas d’atouts. D’ouest en est, Jura & Trois-Lacs s’étend sur une centaine de kilomètres, entre Yverdon-les-Bains et la région de Soleure, et du nord au sud entre les lacs de Neuchâtel, Morat et Bienne jusqu’à la frontière française. Au total, cela représente 10% du territoire suisse, ce qui en fait la plus grande destination touristique du pays. Grâce à sa pluralité, ce territoire est une destination touristique attractive tout au long de l’année. Dans la vallée de La Brévine, aussi surnommée la Sibérie suisse, les férus de randonnées trouvent par exemple de splendides sentiers de randonnées à arpenter en raquettes,

Etang de la Gruere. © Guillaume Perret / Tourisme Neuchâtelois

© Sébastien Staub

© Guillaume Perret / Tourisme Neuchâtelois

© Jura Tourisme

à pied ou en VTT. Ils peuvent ensuite se hisser jusqu’au lac des Taillières, gelé en hiver et qui attire chaque année de nombreux patineurs. A La Brévine, d’ailleurs, ceux qui ne craignent pas le froid s’amusent à prendre en photo le désormais célèbre thermomètre installé dans cette commune du district de Locle où le record de froid, -41,8 degrés, a été enregistré en 1987. Les passionnés d’horlogerie en ont également pour leur compte puisque Neuchâtel et l’arc jurassien constituent le fief historique de cette industrie vieille de plus de quatre siècles et qui concoure à la renommée mondiale de la Suisse. Ils ne manqueront pas, d’ailleurs, de visiter le Musée international d’horlogerie à La Chaux-deFonds ou encore le Musée d’horlogerie du Château des Monts au Locle où des milliers de pièces uniques sont présentées au public. Les trois lacs situés à Neuchâtel, Morat et Bienne, enfin, disposent de tous les atouts pour attirer les touristes dès les premières douceurs printanières. Activités nautiques, festivals, événements sportifs et culturels... Les occasions de se retrouver sur l’une de ces rives ne manquent pas. Bref, dans la région Jura & Trois-Lacs, tout le monde peut trouver son bonheur. 213


A la (re)découverte d’un terroir riche En plus de paysages à couper le souffle, d’une nature préservée et d’un patrimoine diversifié, la région Jura & Trois-Lacs offre un terroir riche et varié que les touristes ont plaisir à découvrir ou redécouvrir. Impossible en effet de visiter la région sans s’arrêter dans l’une des distilleries d’absinthe du Val-de-Travers, dont les secrets de fabrication sont réputés dans le monde entier. Le terroir de la région Jura & Trois-Lacs est également riche de nombreux grands vins. Au sud du massif jurassien se dégustent notamment le Chasselas, un excellent blanc qui agrémente à la perfection les apéritifs, mais aussi le Pinot noir, un vin rouge qui se marie parfaitement avec les viandes. Mais ce ne sont là que quelques exemples. Pâtisseries, fromages, charcuteries... Les excellents produits originaires de la région sont légion, et plusieurs événements leur rendent hommage chaque année. « Lors du deuxième week-end de novembre, se tient la fête de la Saint-Martin, dans le Jura, rappelle Jérôme Longaretti. Une occasion unique pour goûter à tous les produits du terroir jurassien ». A Neuchâtel, aussi, le Festin neuchâtelois se déroule tous les ans, au mois de mars. Lors de cet événement, saucissons neuchâtelois, chocolats Suchard, grands vins et autres fromages originaires du canton sont réinventés dans le cadre de recettes originales et proposées dans plusieurs grands restaurants. Des rendez-vous à ne pas manquer !

Chaumont lac de Neuchâtel. © Vincent Bourrut / Tourisme Neuchâtelois

Le tourisme dans la région Jura & Trois-Lacs • 326 hôtels pour 1,05 million de nuitées ; • 100 musées pour 4 millions d’entrées ; • plus de 3000 événements culturels, sportifs ou de loisir ; • 5000 km de sentiers pédestres ; • 3000 km de routes balisées pour le cyclotourisme ; • 1000 km de circuits VTT ; • 1000 km de pistes balisées et tracées pour le ski de fond, la raquette et la randonnée à pied sur neige.

© Atrium / Tourisme Neuchâtelois

214

© Guillaume Perret / Tourisme Neuchâtelois


Thermomètre de La Brévine. © Guillaume Perret /  Tourisme Neuchâtelois

La Chaux-de-Fonds. © Guillaume Perret / Tourisme Neuchâtelois

La Chaux-de-Fonds Showroom. © Christof Sonderegger / Tourisme Neuchâtelois

Chemin des Crêtes au Chasseral. © Vincent Bourrut / Jura bernois Tourisme

Musée international de l’Horlogerie. © Guillaume Perret / Tourisme Neuchâtelois

Jura & Trois-Lacs Marketing

Roches de Moron. © Vincent Bourrut / Tourisme Neuchâtelois

Rue d’Aarberg 107 A • CH-2502 Bienne Tél. +41 32 328 40 10 info@j3l.ch • www.juratroislacs.ch

215


LE VOYAGE ASCENSATIONNEL FACE AU MONT-BLANC

216

2019, marque la 5e saison pour Verticalp Emosson. Une saison riche en sensations avec de nombreuses nouveautés à découvrir. Situé au cœur de l’Espace MontBlanc dans la Vallée du trient, c’est un panorama à couper le souffle qui attend chaque visiteur. Un emplacement idéal à la frontière francosuisse entre Martigny et Chamonix, des attractions uniques, des événements ludiques, des offres adaptées, une multitude d’activités pédestres… Zoom sur ce parc touristique haut en couleur qui fait le bonheur de tous.

25/03/2019 15:49


3 Train panoramique • Longueur : 1650 m • 5 tunnels • Ligne panoramique à flanc de montagne

2

Minifunic

• 143 m de dénivelé • Longueur : 260 m • 73% de pente • Arrivée : lac d’Emosson

1 Barrage d’Emosson 1930 m

VERTICALP INFO

Les Montuires 1825 m EXPO

Chamonix Courmayeur

Le Châtelard - Frontière

• 700 m de dénivelé • Longueur : 1 306 m • 87% de pente maximale • 2 tunnels • Départ: Le Châtelard (VS)

VERTICALP CAFÉ

Finhaut 1224 m

Le Châtelard (VS) 1125 m

Genève

Funiculaire

Martigny Aoste

VERTICALP RECEPTION

UN PANORAMA EXCEPTIONNEL Verticalp Emosson vous emmène jusqu’au sommet du barrage d’Emosson, deuxième plus importante retenue d’eau de Suisse. Au cœur de l’Espace Mont-Blanc dans la magnifique Vallée du Trient, cette attraction touristique située au Châtelard et dirigée par la municipalité de Finhaut met cette année pour sa 5e saison l’accent sur la nouveauté. Grâce à trois installations sur rails uniques en leur genre – le funiculaire à deux cabines, un des plus raide au monde, le train panoramique et le mini-funiculaire – vous débarquez à 1965 m d’altitude, face à un spectacle époustouflant. Lieu de départ de nombreux sentiers balisés, ici place à la nature et à la découverte d’un site naturel remarquable.

ENVIE D’UN MOMENT DE DÉTENTE… Le Vertical Café aux Montuires vous offre un moment de pause inoubliable. Régalez-vous en famille ou entre amis des saveurs locales et profitez des espaces dédiés aux plus jeunes. Besoin d’un lieu de réception, envie d’une sortie unique, dans un lieu enchanteur, le funiculaire et l’ensemble des lieux peut être privatisé pour des groupes de 50 à 200 personnes.

EN ÉTÉ, VIBREZ AVEC VERTICALP Tout au long de la saison, concerts, soirées conviviales fondues et raclette, animations, sans oublier le mémorable Cosmojazz Festival qui aura lieu cette année le 21 juillet, tout est pensé pour répondre à toutes les envies.


LES NOUVEAUTÉS A l’honneur cette année, découvrez aux Montuires, l’exposition d’une collection de balances anciennes, de la première moitié du 20e siècle, des marques « Berkel » et « Busch ».

Toujours aux Montuires, venez vivre une expérience zen en pleine nature, dans l’univers magique des « Branchés des Montuires ». Découvrez un village végétal, un parcours féérique au milieu de cabanes et sculptures en branches tressées, réalisé par l’équipe Tribal Cabane. Pour tout savoir sur les prochains événements, suivez-nous sur Facebook.com/verticalpemosson et sur verticalp-emosson.ch Mont Ruan 3057 m

Tour Sallière 3220 m

Glacier des Fonds 2600 m

Glacier des Rosses

Lac de Salanfe 1909m

Pointe de la Finive 2838 m Tête du Grenairon 2734 m

Le Cheval Blanc

Oeil de Boeuf 2653 m

2831 m

Lac d’Emosson Lac du Vieux-Emosson 2205 m

Col du Vieux Col des Corbeaux 2603 m

Lac Vert

Pointe de la Terrasse 2732 m

1 Col de la Terrasse 2640 m

Brèche du Perron

4

Alpage de Fenestral

Barrage d’Emosson 1930m

1

Place d’Emosson

Train Mont-Blanc Express Accès en bus navette Information touristique Restaurant d’Emosson Buvette du Vieux-Emosson Cabane / Refuge / Chalets

Chalet de Loria

BALADES & RANDONNÉES

Finhaut 1224 m

3

Site à empreintes de dinosaures Sentier des dinosaures Tour de la Vallée du Trient et du Ruan

Giétroz

Sentier de Barberine Vers la Cabane du Vieux-Emosson

La Villaz Le Mollard

Barberine

Le Châtelard Frontière

Le Siseray

Chamonix

2

Les Montuires 1825m

Aiguille de Loriaz 2752 m

1 2 3 4

POINTS CLÉS

2 Le Perron 2674 m

Alpage d’Emaney

Bel Oiseau 2631 m

Barrage de Barberine

Vieux-Emosson 2150 m

1

2

2

Le Morzay

Le Châtelard (VS) 1125 m

Trient Col de la Forclaz Martigny

Vallorcine

PARTEZ À LA DÉCOUVERTE D’UN SITE INCONTOURNABLE 1,2,3 BARRAGES : le barrage d’Emosson est l’un destrois ouvrages présents sur le site, avec le barrage du Vieux-Emosson et celui de Barberine. Visite guidée possible sur réservation.

visitez la chapelle de La Gueulaz dédiée à Notre-Damesdes-Neiges. Le restaurant du barrage d’Emosson offre une vue panoramique imprenable. + d’info : cabaneduvieux.ch

LA CABANE DU VIEUX-ÉMOSSON : à une heure de marche de l’arrivée du minifunic, au pied du barrage du Vieux-Emosson, vous pouvez vous restaurer à la cabane et sur sa terrasse qui surplombe le lac d’Emosson. + d’info : cabaneduvieux.ch

PARADIS DE LA RANDONNÉE : un décor sauvage et des panoramas grandioses, la Vallée du Trient est un haut lieu de la randonnée.

SUR LA PLACE D’ÉMOSSON : un bureau d’information et une boutique souvenirs sont là pour vous accueillir et vous guider alentours. A quelques mètres, 218

LES TRACES DE DINOSAURES  : visitez le site à empreintes du Vieux-Emosson, laissées il y a plus de 250 millions d’années par des reptiliens archaïques. Comptez 5 h de marche A/R depuis la place. + d’info : valleedutrient-vallorcine.com


PROFITEZ DES OFFRES SPÉCIALES

VIÈGE

PACK MONT-BLANC EXPRESS

Prenez le train jusqu’au Châtelard (VS). Offre spéciale en vente dans les gares TMR de Vernayaz, des Marécottes, de Finhaut et auprès de l’agence Octodure Voyages à Martigny. +d’info : www.mont-blanc-express.com

OFFRE COMBINÉE RAILAWAY

Profitez de l’offre combinée RailAway CFF à prix réduit. De toute la Suisse, bénéficiez de tarifs très avantageux sur votre voyage en train et à VerticAlp Emosson. Offre en vente dans toutes les gares CFF de Suisse. + d’info : www.cff.ch

OFFRE SENIOR

Vous avez plus de 65 ans ? Bénéficiez de 20% de réduction.

OFFRE CARTE D’HÔTE & GENS DU PAYS

SUISSE

BERNE ZURICH

LAUSANNE

SION

GENÈVE LYON PARIS

FINHAUT ANNECY

FRANCE

CHAMONIX

MARTIGNY

Le Châtelard VS AOSTE

ITALIE

ALBERTVILLE

MILAN

CHAMBÉRY

TURIN

GRENOBLE

GÊNES

MARSEILLE

horaires

BASSE SAISON

18/05 > 02/06 16/09 > 20/10

ENTRE SAISON

03/06 > 12/07 26/08 > 15/09

HAUTE SAISON 13/07 > 25/08

Première montée

Résident à Chamonix ? Bénéficiez de 20% de réduction.

9h05

9h05

9h05

Dernière montée

17h05

17h05

17h35

OFFRE FAMILLE

Première descente

9h55

9h55

9h55

Dernière descente

16h55

17h25

17h55

Vous venez en famille ? Bénéficiez de 20% de réduction. Valable pour 2 adultes avec 2 enfants ou 1 adulte avec 3 enfants.

OFFRE JEUNE

Moins de 25 ans ? Bénéficiez de 20% de réduction. Valable sur présentation de votre carte d’identité.

Ouvert du 18 mai 2019 au 20 octobre 2019

VerticAlp Emosson Route cantonale 2 CH - 1925 Le Châtelard Frontière VS T. +41 27 769 11 11 info@verticalp-emosson.ch

verticalp-emosson.ch #verticalpemosson


TMR SA : OCTOFER

POUR SAVOIR OÙ L’ON VA, IL FAUT SAVOIR D’OÙ L’ON VIENT Transporteur incontournables valaisan, TMR SA s’est établit en tant que centre d’expertise des révisions de bogies à crémaillère auprès d’une clientèle internationale. 2018, marque un tournant pour cette entreprise leader sur son marché avec l’inauguration de son tout nouveau centre multifonctionnel à Martigny : OCTOFER. Un centre de compétences qui lui permet de pouvoir répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus importante. Zoom sur une structure qui s’ouvre à l’avenir.

220


TMR SA EN CHIFFRES (2018)

Issu de la fusion des entités Martigny-Châtelard et Martigny-Orsières, TMR c’est l’exploitation d’un réseau complet de mobilité durable, une large palette de services de camionnage, un bureau d’ingénierie de génie ferroviaire à la pointe de la technologie, une agence de voyages et un nouvel atelier industriel de révision de bogies. Esprit pionner, savoir-faire spécifiques, qualité d’exécution, depuis plus d’un siècle TMR met tout en œuvre pour répondre aux besoins de ses clients avec passion, professionnalisme et attachement à sa région de desserte.

OCTOFER : QU’EST-CE QUE C’EST ?

223 collaborateurs 46 millions de chiffre d’affaires 4 rames Mont-Blanc Express 336 817 voyageurs Mont-Blanc Express 25,78 km de voies ferrées normales 18,84 km de voies ferrées métriques 20 camions 46 véhicules voyageurs (cars, bus, navettes) 2 351 912 kilomètres routiers parcourus 27 000 heures de maintenance sur véhicules ferroviaires et révision de bogies 6000 heures de maintenance sur véhicules routiers

Face à la croissance importante de la demande et des missions qui lui sont confiées en matière de révision de bogies à crémaillère, TMR SA a fait le choix de s’ouvrir à l’avenir avec la création d’un centre de compétence à Martigny : Octofer. Un investissement de 18 millions de francs pour une halle de 11 000 m² entièrement dédiée à ses activités de maintenance ferroviaire. Octofer, c’est des infrastructures modernes et performantes pour ce centre qui peut se targuer d’être l’unique au monde à offrir ces connaissances et compétences dans ce domaine parmi l’ensemble des exploitants ferroviaires. Cet atelier industriel s’inscrit dans la vision novatrice de TMR SA qui souhaite développer son pôle de compétences afin d’être capable d’anticiper les prochains changements et défis de l’industrie ferroviaire tout en marquant son indépendance.

221


UN PÔLE DE COMPÉTENCES UNIQUE ET PERFORMANT Dirigé par le responsable de la maintenance des bogies, au bénéfice de trois décennies d’expérience, la halle Octofer, c’est une équipe de 16 collaborateurs dont 3 apprentis en polymécanicien spécialisés et passionnés par leur métier. Expertise et révision de bogies et de leurs composants, pré-lavage, démontage, expertise et essais non destructifs, peinture, assemblage et usinage de roues et d’essieux-axes ou encore remontage des bogies et essais dimensionnels sous charge, cet atelier ferroviaire centralise l’ensemble des opérations pour la révision de bogies au sein d’une même structure. Ici, des décennies de savoir-faire et de compétences se côtoient au quotidien pour offrir un service sur-mesure pour chaque mandat. En effet, les différentes lignes à crémaillère sont toutes uniques et possèdent leur propre géométrie ainsi que matériel roulant. Une réalité qui nécessite une approche personnalisée à chaque étape. Ces locaux permettent à TMR d’être capable de répondre à ses propres besoins mais également à ce d’autres acteurs de l’industrie régionale, nationale et même internationale.

L’HUMAIN, CAPITAL FONDAMENTAL La force d’une entreprise réside avant tout dans ses collaborateurs et ce qu’elle met en place pour leur offrir la meilleure politique sociale possible. TMR en a fait une de ses principales préoccupations et accorde une très grande importance au facteur humain de sa société. L’équipe de l’atelier Octofer ne connaît aucune fluctuation. Une tendance qui s’explique par la volonté de ses dirigeants de faire de cet atelier, un espace de travail qui mise sur une liberté artisanale importante, des missions 222


2018

QUELQUES DATES CLÉS…

Inauguration de l’atelier industriel Octofer à Martigny

2000

1996 Inauguration du premier matériel interpénétrable F-CH de la série Z800 ➞ MC se qualifie en tant que seule unité de révision des bogies à crémaillère pour la SNCF sur la ligne St-Gervais-Le Fayet-Martigny

Fondation de la société Transports Martigny et Régions TMR

2010 1998 1964 Révision interne de tous les bogies et ponts à crémaillère opérés chez MC (soc. Martigny-Châtelard)

MC devient la seule unité de révision pour la totalité des bogies à crémaillère à voie métrique en France

TMR prend pied sur le marché de la révision des bogies et ponts à crémaillère à voie métrique en Suisse et à l’étranger

de travail intéressantes, une autonomie dans l’organisation du travail ou encore des prestations sociales à la hauteur de notre époque. Une ambiance chaleureuse et conviviale où les rapports entre les quelques supérieurs et l’ensemble de l’équipe sont fluides et accessibles. Chaque collaborateur bénéficie d’une motivation à la qualification continue et la transmission de savoir-faire est assurée à travers l’embauche d’apprentis qui sont intégrés dans le processus de création de valeurs en fonction de leurs savoirs et capacités. Aujourd’hui, au nombre de trois le nombre des apprentis devrait passer à huit à partir de 2022.

DE NOMBREUSES RÉFÉRENCES ET CERTIFICATIONS GAGES DE NOTRE EXPERTISE Au-delà de combler et répondre à ses propres besoins, aux besoins de ses clients nationaux, TMR est également le seul prestataire à intervenir sur le marché français des lignes à crémaillère. Certifié SCNF, elle gère l’ensemble des mandats concernant les bogies de celle-ci depuis 1998. Également accrédité par le EPSF (Etablissement public de sécurité ferroviaire), TMR s’est vu confier de nombreuses missions sur le territoire français, avec des clients comme le Puy-De-Dôme, la Cie du Mont-Blanc, CFP, CFBS, ou encore le Semitan Nantes et le Transdev Rhône Express. Elle a récemment remporté un contrat avec Keolis Lyon Metro C, un mandat de grande envergure qui confirme la notoriété acquise au fil des ans par cette société qui mise sur un rapport de confiance mutuelle, bâti sur une qualité d’exécution exceptionnelle et une compétitivité éprouvée. Gage de qualité supplémentaire, TMR a vu ses engagements en faveur de l’impact de ses activités en matière d’environnement, de sécurité et de tourisme couronnés par plusieurs certifications : ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001, Valais Excellence et Label QQQ Suisse Tourisme.

TMR SA

Rue de la Poste 3 • CH-1920 Martigny Tél. +41 27 721 68 40 info@tmrsa.ch • www.tmrsa.ch

223


KARTING DE VUITEBOEUF

Ambiance, amusement et adrénaline, au programme ! Le karting de Vuiteboeuf fait accourir les foules d’adultes comme d’enfants, tous à vouloir se faire plaisir au volant d’un karting sur le plus grand circuit de Suisse. Philippe Ossola, son propriétaire, passionné de sports automobiles, a fêté en 2017 les 20 ans de sa maison. Il n’y a pas de hasard, rencontre avec en bruit de fond les moteurs qui rugissent !

224


Du matériel et un parcours unique Il est 10 h 30 du matin et déjà on se presse pour venir tourner. Groupes d’adultes, enfants hyper motivés, tous sont là pour se faire plaisir. Et du plaisir, sur ce circuit unique en Suisse, ils en ont car on met à leur disposition 25 kartings de 28cv dignes de ceux qui sont utilisés dans les compétitions, là encore un « + » que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en Helvétie. Les personnes souffrant d’un handicap au niveau des jambes peuvent aussi s’adonner à ce sport puisque 4 engins leurs sont spécialement dédiés. Indoor et outdoor, 1600 mètres de piste attendent les férus en toute saison. Equipés d’un casque et d’une combinaison, sous le soleil comme sous la pluie, ça tourne !

Les offres Les cessions se font par 10 minutes. Les enfants peuvent découvrir dès 3 ans, accompagnés d’un adulte, les joies de la vitesse et s’y adonner seuls dès 8 ans. Que l’on vienne en solo ou en groupe, nombre de formules sont proposées. Les sociétés qui souhaitent faire une journée de team building peuvent louer une salle qui accueille 50 personnes, déjeuner ou dîner et bien évidemment faire du karting. Enterrement de vie de jeune fille ou de vie de garçon sont aussi monnaie courante, sur réservation. « Grands prix » est une formule qui permet d’organiser sa venue à la carte. On veut juste faire un tour, on veut faire de l’endurance, tout est proposé rien n’est imposé. 225


Suivre une formation avec un champion du monde Certains se découvrent une véritable passion dans le karting et souhaitent aller plus loin, en suivant des cours. Au Karting de Vuiteboeuf, c’est un champion du monde d’endurance, champion suisse 2017, Nicolas Rohrbasser qui est à la manœuvre, autant dire que ses compétences ne sont pas à remettre en doute. Le mercredi aprèsmidi pour les enfants autant filles que garçons, à d’autres moments de la semaine pour les adultes, pendant 1 h, on progresse. Au programme, de la théorie, puis 10 minutes de roulage qui sont filmées, un debrief pour corriger les points faibles et de nouveau 4 séries de 10 minutes et de discussions. Le succès est au rendezvous, il est obligatoire de réserver les places sont limitées et la demande importante. Pour vous faire plaisir, pour vos événements, n’hésitez pas à consulter le site kartingvuiteboeuf.ch qui vous donnera toutes les informations sur les horaires, la restauration, les formules et à vos volants !

226


Karting de Vuiteboeuf

Chemin du Bochet 2 • CH-1445 Vuiteboeuf / Yverdon Tél. +41 24 459 19 22 www.kartingvuiteboeuf.ch

227


Grand-Rue 3 – CH-2012 Auvernier – Tél. +41 32 737 10 00 info@domainedemontmollin.ch – www.domainedemontmollin.ch


GASTRONOMIE & VINS

Un terroir aux multiples saveurs

© Le Bocca Saint-Blaise

229


La Maison du Prussien Jean-Yves Drevet, aux commandes des cuisines, définit ses plats comme soignés, créatifs et surtout basés sur des produits d’exception ce qui lui vaut une note de 16 au Gault & Millau. En ne travaillant principalement que du local, se retrouvent ainsi à la carte, cochon laineux, chapelon, poissons du lac, légumes et même quinoa. Pour autant, le chef s’octroie quelques incursions avec des pêches bretonnes ou encore du foie gras d’Occitanie. Ce dernier, poêlé aux truffes d’automne, cueillies dans le canton, fait parti des plats incontournables lorsque vient la saison. Pour preuve, il en écoule quelques 20 à 30 kilos chaque année en fonction de ce qu’offre Dame Nature. Rue des Tunnels 11 – 2000 Neuchâtel Tél. +41 32 730 54 54 – www.hotel-prussien.ch

Le Bocca Claude Frôté propose une cuisine gastronomique principalement articulée autour du terroir environnant. A ceci s’ajoute l’ambition réussie de proposer le plus grand nombre de produits faits maison desquels sont bannis conservateurs et autres exhausteurs de goût. Résultat sans faille ce qui lui vaut un 16 dans le célèbre guide. Le chef parle d’une cuisine artisanale avec un savoir-faire. Chez lui, chaque plat doit réunir goût, texture et l’idéal – qu’il atteint – est de savoir combiner les saveurs afin de pouvoir les retrouver et les identifier. Avec sa fidèle équipe, il réinvente le menu « Découverte » toutes les 6 semaines. Il se passe toujours quelque chose au Bocca, une adresse en perpétuel mouvement. Avenue Bachelin 11 – 2072 Saint-Blaise Tél. +41 32 753 36 80 www.le-bocca.com

230


Hôtel DuPeyrou L’adresse de Craig Penlington est courue pour sa cuisine innovante et ouverte sur le monde. Atypique, le chef est aussi à l’aise avec le salé que le sucré. Pour lui, la qualité des produits, d’ici ou d’ailleurs, prime. Audacieux, il sert tout aussi bien un saucisson revu et corrigé façon gastronomie qu’une tartelette aux poireaux et son sabayon à l’absinthe. Le Gaut & Millau apprécie et lui décerne un 16. Côté spécialité revisitée, son rösti du lac emporte les primeurs des gourmets. Réalisé en plusieurs couches de pommes de terre, de compote de poireaux et de bondelle fumée, cette originale recette est accompagnée d’une sauce au vin blanc réalisée avec un chasselas local. Avenue DuPeyrou 1 – 2000 Neuchâtel Tél. +41 32 725 11 83 – www.dupeyrou.ch

Beau-Rivage Hôtel – Restaurant O’terroirs Au cœur du flamboyant hôtel Beau-Rivage, le restaurant O’terroirs flatte pupilles et papilles. Le chef, Clément Feuz, incarne une cuisine moderne et créative faisant la part belle au visuel. Ses plats ont une histoire. « Chaque assiette est une page de ma vie ». Arrivé en 2018, il a déjà atteint la note honorifique de 16 dans le Gaut & Millau. Son inspiration, il la puise, entre autres, dans son terroir. S’il en est un qui image parfaitement ce dernier, c’est le brochet qu’il décline sous différentes versions selon les saisons. Autres produits que l’on retrouve, régulièrement, par touche, dans ses créations, une absinthe Larusée labellisée Beau-Rivage et le miel qui est produit sur le toit de l’hôtel. Esplanade du Mont-Blanc 1 2000 Neuchâtel Tél. +41 32 723 15 15 www.beau-rivage-hotel.ch

231


La Maison du Village Marc Strebel ne saurait définir sa cuisine et ses inspirations, et pourtant avec un 15 au Gault & Millau, ses réalisations interpellent. Friand du terroir local, il aime travailler les poissons du lac comme d’autres produits issus des meilleurs producteurs. L’absinthe s’invite dans plusieurs desserts, par petite touche, pour apporter un goût subtil. Curieux, il n’hésite pas à jouer la carte de l’inattendue comme avec un paprika au goût fumé qu’il marie à un agneau du Jura, des racines de cerfeuil ou encore des pommes de terre péruviennes, cultivées en Suisse, légèrement sucrées, qu’il accommode sous différentes déclinaisons. Une base de cuisine française, des produits neuchâtelois, une dose d’originalité, une recette en trois lignes pour un résultat gourmand. Rue de la Fontanette 41 2024 Sauges Tél. +41 32 835 32 72 www.maisonduvillage.ch

Auberge du Prévoux Frédéric Marchand le revendique dès sa devanture, il est avant tout un artisan ! Un chef au service des producteurs. Pour le menu du jour, il élabore la recette quelques heures avant de la servir car à l’Auberge du Prévoux, le produit prime, c’est lui qui donne le « la ». Et seuls les meilleurs ont le droit de citer. Côté local, il avoue son penchant pour l’absinthe dans les desserts et la palée du lac qui demande beaucoup de technicité pour obtenir une cuisson parfaite. Toujours à l’écoute de ses clients, des rituels se sont installés entre eux, comme en période de chasse où son lièvre à la royale les fait accourir tout comme en hiver les truffes noires associées à un pied de porc entièrement retravaillé. Ici rien n’est figé, tout bouge en permanence ! Le Prévoux 10 – 2400 Le Locle Tél. +41 32 931 23 13 – www.aubergeduprevoux.ch 232


A ces tables et d’autres primées viennent s’ajouter les nouveaux entrants. Pour 2019, 3 adresses se voient récompensées : La Table du Reymond, à La Chaux-de-Fonds, dernière promue, se démarque, doublement. Elle est d’une part d’emblée récompensée d’un très beau 14/20 et d’autre part c’est une femme, Nathalie Jacoulot, qui œuvre en cuisine. Installée en 2017, elle accueille cette distinction avec plaisir, « c’est une satisfaction qui récompense le travail accompli par notre famille puisque mon mari est au service, mon fils est notre pâtissier tandis que son amie et moi sommes en cuisine ! ». Assurément née avec un gène gourmand très développé, tout l’inspire pour ses recettes. Une visite au marché, une balade en forêt et la voilà à cogiter. « En cuisine, il faut être ouvert d’esprit, ne pas se cloisonner. J’aime l’idée de marier des produits inattendus. Pour obtenir un résultat, il faut tester souvent plusieurs fois. Pour vous donner un exemple, j’ai trouvé des haricots noirs qui me plaisaient. Au final je les ai servis travaillés avec du gingembre, du citron et des cranberries. L’idée était d’avoir de l’acidité, de l’amertume tout en gardant le goût initial du produit ». Dans le même esprit, on trouve régulièrement à sa carte du saucisson neuchâtelois, un produit local qu’elle aime particulièrement. En fonction des saisons, les recettes varient ainsi tantôt elle le propose en croustillant dans une feuille de brick avec une émulsion de fromages à fondue, tantôt en farce dans un suprême de volaille. Avec une telle liberté d’ex-

pression, les épicuriens ne s’y trompent pas, La Table du Reymond à La Chaux-de-Fonds est définitivement une adresse incontournable du canton ! Le Reymond 37 2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 501 22 06 www.latabledureymond.ch

La Parenthèse à La Chaux-de-Fonds est créditée de 13/20. D’ici, d’ailleurs, chaque ingrédient est sublimé tout en gardant son authenticité. Viandes des Franches, artichaut violet de Sicile, carottes du Seeland, parmigiano Reggiano DOP... La cuisine authentique de Ludovic Garnier n’a d’égale que la chaleur et la convivialité réservées par Christelle, son épouse, en salle. Un duo parfait. Rue de l’Hôtel de Ville 114 2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 968 03 89 www.la-parenthese.ch

La Fugue au cœur de l’hôtel Alpes & Lac à Neuchâtel obtient un 12/20. La cuisine de Jean-Denis Schoepfer, haute en couleurs et saveurs, propose, par exemple, une délicate suggestion de bondelle qu’il fait voyager sous des contrées ensoleillées. A ce plaisir de plats raffinés s’ajoute celui d’une vue à couper le souffle sur le lac et les Alpes. En résumé : bon et beau ! Place de la Gare 2 2000 Neuchâtel Tél. +41 32 723 19 19 www.lafugue-restaurant.ch 233


HÔTEL-RESTAURANT LA MAISON DU PRUSSIEN

Au gré de vos envies… C’est une oasis de verdure au milieu de la ville. Située à quelques minutes en voiture du centre de Neuchâtel, La Maison du Prussien accueille le visiteur dans un cadre unique au bord de la rivière et de ses vertiges d’un temps passé. Cette ancienne brasserie du XVIIIe siècle transformée en un agréable restaurant gastronomique doublé d’un hôtel romantique de grand confort, conjugue à la perfection charme authentique et raffinement avec la garantie de passer un moment inoubliable.

234


Quelques suggestions à la carte du Restaurant du Prussien. La carte évolue au fil des saisons • Agneau bio des Ponts-de-Martel, le filet en carpaccio à l’orange et poivre tilfda, l’épaule pressée à l’olive, salade d’asperge au gingembre doux • Brocheton du lac, fourré de saucisson de chez Perroud à l’absinthe, fondue de jeune poireau et échalote confite • Quasi de veau du Canton aux mousserons de printemps, caramel de chou-fleur aux amandes et févettes • Désossé d’un pigeonneau d’une voilière Vendéenne et foie gras poêlé, asperge et artichaut à l’ail des ours et miel Neuchâtelois, jus fumé à la bergamote confite • Biscuit tendre au miel et yogourt glacé aux bourgeons de sapin, miroir aux baies et fleurs de sureau du Prussien

Un lieu atypique au cœur de Neuchâtel La Maison du Prussien trône en plein cœur du site naturel et historique Le Gor du Vauseyon. Bâtiment préservé par une poignée de défenseurs du patrimoine, cette charmante bâtisse du XVIIIe siècle est l’un des derniers témoins de l’époque pré-industrielle en ville de Neuchâtel. Le Seyon y a creusé son lit et façonné le paysage, sculptant la pierre profondément par endroits. Depuis de grandes terrasses et par des passerelles accrochées aux rochers, on peut encore admirer les ruines de trois anciens moulins datant du XVIe au XIXe siècle. C’est dans cet îlot de paix, entouré de grands arbres que La Maison du Prussien accueille les visiteurs. Située à seulement cinq minutes en voiture de la gare de Neuchâtel et bien desservie par les transports publics, elle est très facilement accessible. Il suffit de suivre les petits panneaux bruns et jaunes: GOR DU VAUSEYON et MAISON DU PRUSSIEN. A noter que de nombreuses places de parking sont à disposition.

A la table de Jean-Yves Drevet Jean-Yves Drevet est un passionné. Auvergnat d’origine, il tient son amour de la cuisine et des bons produits de ses grands-parents, agriculteurs et des talents culinaires de sa grand-mère qui faisait de chaque repas un vrai festin. Créatif dans l’âme, il entre à l’école hôtelière et débute comme pâtissier à Neuchâtel. De retour en France, il apprend aux côtés de ses pairs avant de poser ses valises à La Maison du Prussien où il exerce ses talents de chef depuis près de 20 années. Dans son restaurant gastronomique, sous la grande verrière ou en terrasse, il propose une cuisine inventive toute en finesse valorisant les meilleurs produits sublimés dans des assiettes graphiques et esthétiques. Une cuisine récompensée de 16 points au Gault & Millau. Son inspiration, il la puise dans une réflexion, un vin, une odeur ou une saveur particulière, autour duquel il compose. Que ce soit à la carte ou au fil de menus saveurs, les produits de saison sont à l’honneur... Pour accompagner ces mets d’exception, le restaurant propose une carte de vins riche en références dont les meilleurs crus du canton. Indécis, laissez-vous guider par le sommelier! Désireux de partager son amour des bonnes choses au plus grand nombre, Jean-Yves Drevet a ouvert en 2016 le Bistro du Prussien dans lequel il propose tous les soirs un menu à 58 francs qu’il élabore au gré des saisons, de ses envies et de sa créativité. De plus, à midi, afin de combler les gourmets les plus pressés, un «plat du jour» à 19.50 francs est proposé. 235


Un hôtel de charme A l’extérieur comme à l’intérieur, La Maison du Prussien a gardé son charme d’antan. Bois et vieilles pierres composent les dix magnifiques chambres de l’Hôtel trois étoiles. Chacune est unique de par sa disposition et sa décoration choisie avec soin avec notamment des meubles anciens chinés à travers tout le canton. Toutes les chambres sont non-fumeurs, équipées d’une salle de bain avec baignoire ou douche, radio-réveil, téléphone, télévision, et mini-bar. La vue dégagée invite à la détente ainsi que le bruissement de l’eau de la rivière en contrebas. Le petit-déjeuner est servi dans une belle salle et permet de déguster les pains et viennoiseries confectionnés par le chef français Jean-Yves Drevet, propriétaire de l’établissement.

236


L’excellence pour les grands moments d’une vie Envie de célébrer un événement dans un cadre enchanteur, La Maison du Prussien est le lieu idéal. L’établissement compte deux salles de séminaire/banquet et une salle à manger transformable pour banquet ou mariage jusqu’à 70 personnes. Des salles toutes plus belles les unes que les autres adaptées pour toutes les occasions. Pour le repas, le chef a élaboré sept menus à choix à même de satisfaire toutes les attentes. De quoi vivre des moments inoubliables. Un personnel convivial et à l’écoute Si l’excellence est bel et bien au rendez-vous à l’HôtelRestaurant La Maison du Prussien, Jean-Yves Drevet a tenu à maintenir une certaine convivialité et simplicité en référence à cette ancienne brasserie familiale. Loin de l’atmosphère guindée de certains établissements, c’est une ambiance chaleureuse qui prédomine. Que ce soit à l’administration, au service ou en cuisine, le personnel se veut disponible et à l’écoute de la clientèle et offre un service de qualité et de proximité, toujours avec le sourire.

Hôtel***-Restaurant La Maison du Prussien Rue des Tunnels 11 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 730 54 54 info@hotel-prussien.ch • www.hotel-prussien.ch

237


LA SEMEUSE – NURISSA

Une alliance unique entre l’artisan du café et le leader du ravitaillement en entreprise

A

R

238

B LI M É S

1000 M.

GERÖSTET

EICH AR

U

TORRÉFIÉ À AUF

AROM

Vous êtes chef d’entreprise, responsable des achats ? Cet article va vous intéresser ! En effet, LA SEMEUSE s’allie à NURISSA pour vous proposer une savoureuse expérience café en entreprise. Un concept unique pour toute société à la recherche d’originalité et de qualité.

ÔM S S E


Le vrai goût des bonnes choses Sans autre engagement, Nurissa installe dans votre société un corner LA SEMEUSE disposant d’une machine à café automatique FRANKE A600 et d’une irrésistible offre en boissons chaudes de toutes sortes (espresso, café, cappuccino, lait, chocolat chaud, thé...). Ce qui n’était jusqu’ici réalisable qu’à la maison ou dans un salon de thé, vous pouvez en bénéficier en entreprise ! Particularité de ce concept qui propose une offre riche, variée et de qualité, un module de lait frais. Celui-ci nécessitant un renouvellement quotidien, vous n’avez pas à vous en soucier puisque l’entretien journalier de l’installation est assumé par Nurissa. Grâce à ce corner, vous pouvez faire découvrir à vos employés, en toute tranquillité, le plaisir de déguster un choix de café aux arômes sublimés, un véritable chocolat chaud ou encore un thé vert. En quoi consiste un Corner La SEMEUSE ? Oui, vous avez bien compris ! LA SEMEUSE met à disposition et installe gratuitement : – un meuble en bois « swiss made » – une machine à café automatique Franke A600 avec module de lait frais. Cette installation vous permet de bénéficier d’une offre de deux assemblages gourmets LA SEMEUSE, dont un bio, d’une déclinaison de cafés gourmands comme un cappuccino ou un latte macchiato et de nombreuses autres boissons chaudes. Proposée gracieusement à des sociétés de plus de 100 collaborateurs, vous êtes invités à vous fournir auprès de Nurissa pour profiter de son système en operating. En effet, quotidiennement, un spécialiste viendra ravitailler la machine, l’entretenir, mettre du lait frais sans que personne n’ait à se soucier de quoi que ce soit, un vrai service clé en main !

Au-delà de son esthétique et de sa praticité, le concept propose un système de paiement incorporé (en option), une fontaine à eau (en option), des distributeurs à gobelets intégrés, un tiroir pour les accessoires et une poubelle de rangement des déchets. Cette machine réunit tous les avantages d’une solution tout en un qui ravit les amateurs de boissons chaudes proposées sous de multiples déclinaisons. Pour plus d’informations, une visite du site www.lasemeusecorner.ch s’impose ! L’union de deux grands professionnels LA SEMEUSE – Maître torréfacteur depuis 1900 Depuis sa fondation en 1900, LA SEMEUSE est restée fidèle à son emplacement d’origine, La Chaux-de-Fonds, en premier lieu pour sa situation à 1000 m, indispensable à la création du goût unique de ses cafés. La torréfaction en altitude crée en effet des conditions physiques idéales permettant aux grains de cafés de s’épanouir à une température qui ne porte atteinte ni aux arômes, ni aux saveurs essentielles. Le goût étant une priorité, l’entreprise torréfie aujourd’hui encore à l’ancienne selon le procédé de « torréfaction lente », méthode garantissant ce goût hors du commun et une qualité constante. Tout un art pour que le café acquiert un subtil équilibre ! NURISSA – L’artisan du café au service des entreprises Nurissa est la première maison à approvisionner, depuis 1962, les chantiers et entreprises de l’Arc jurassien en bières et eaux minérales. Société familiale dirigée par sa 3e génération, Nurissa se positionne aujourd’hui comme le leader du ravitaillement en entreprises dans la région.

Photos : © Eveline Perroud

La Semeuse SA Nurissa SA

Rue Johann-Renfer 10 • CH-2504 Biel/Bienne Tél. +41 32 344 88 44 • info@nurissa.ch

Allée des Paysans-Horlogers 1 CH-2301 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 926 44 88 info@lasemeuse.ch

www.lasemeusecorner.ch 239


INTERVIEW

YANN KÜNZI

Neuchâtel – Vins et Terroir

Une nouvelle stratégie de développement pour renforcer l’image du terroir neuchâtelois Le canton de Neuchâtel est riche d’un patrimoine gastronomique et viticole qui fait partie de sa renommée. Produits divers et vins savent ravir les amateurs et connaisseurs bien au-delà de ses frontières. Pour promouvoir le travail de producteurs passionnés par leurs métiers, Neuchâtel – Vins et Terroir met en place une nouvelle stratégie. Quelles actions va mener cet organisme ? Pour le savoir, Bien Vivre a rencontré son directeur, Yann Künzi.

Vigne en automne. © Vincent Bourrut

240


L’absinthe © Guillaume Perret

Pouvez-vous nous expliquer les missions de Neuchâtel – Vins et Terroir ? Neuchâtel – Vins et Terroir est une marque et un label auxquels des producteurs peuvent adhérer. Concernant les produits, une charte doit être respectée. Pour les vins, ces derniers étant sous le coup d’une AOC qui leur impose nombre d’obligations, ils entrent sans condition. Notre rôle consiste à valoriser l’ensemble par des actions de communication auprès des médias par exemple ou lors d’organisation d’événements qui se tiennent dans la région ou en dehors. Nous pouvons également unir nos forces avec d’autres cantons, comme le Jura, avec lequel nous avons édité un magazine qui met en avant nos terroirs. Nous jouons, également, le rôle d’interface entre les producteurs et les marchés, de la clientèle particulière à la grande distribution en passant par l’exportation. Quelles sont les conditions pour adhérer au label ? La marque est un label permettant de caractériser les produits selon des critères propres. Comme dit les vins peuvent adhérer sans obligation. Pour les produits du terroir, nous avons des conditions qui dépassent le « Swiss made », nous c’est du super « Swiss Made régional » ! Notre organisation faîtière, « Pays gourmand, Pays romand » participe à l’élaboration des

directives nationales pour chaque canton. Chez nous, le requérant doit pouvoir subvenir à une augmentation des ventes générée par le travail de promotion quant à sa dénomination elle doit permettre d’identifier le contenu et faire référence au produit. La valeur ajoutée obtenue par la transformation est réalisée à hauteur d’au moins 2/3 dans le canton. Pour les produits agricoles non transformés, 100% doivent provenir du canton et pour le bétail, la plus grande partie de la durée d’élevage doit s’y dérouler. Pour les produits agricoles transformés, les obligations sont plus nombreuses comme par exemple, l’ingrédient de base qui doit être 100% neuchâtelois. Pour tous, les étapes d’élaboration ont lieu dans le canton. Pour finir, la traçabilité depuis les opérateurs jusqu’aux consommateurs est obligatoire et assurée par un étiquetage adéquat. Les conditions exigées pour l’obtention de notre marque sont contrôlées et donnent lieu à une certification par l’organisme intercantonal de certification (OIC). Les contrôles se font ensuite tous les 4 ans. Chaque adhérent s’engage à verser une redevance annuelle dont le coût dépend du volume de ses ventes à l’année. Le contrat qui l’engage est valable un an. Dans le cas du non-respect de la charte, le droit d’utilisation de la marque est retiré et le label y afférent ne peut plus être utilisé. 241


Neuchâtel Œil-de-Perdrix

Neuchâtel Pinot Noir

Neuchâtel Non Filtré

L’Original

L’Incontournable

1er vin suisse de l’année

www.neuchateloeildeperdrix.ch

www.neuchatelpinotnoir.ch

www.neuchatelnonfiltre.ch

Quels produits du terroir trouve-t-on ? C’est très riche et varié. Cela peut être de la viande, du poisson, des œufs, des produits laitiers, des fruits, des légumes ou encore des plantes et fleurs naturelles. On peut également citer des gelées, des confitures, du riz, du tapioca, des glaces, de la moutarde, des épices ou des aliments pour animaux, du malt, de la bière, des jus de fruits, des sirops... la liste est longue et répond à toutes les demandes des consommateurs. De quels vins faites-vous la promotion ? 54 encaveurs qui font le travail de A à Z sont recensés dans le canton ainsi que de nombreux viticulteurs. Au total, ils travaillent sur 600 hectares de vignes. Nous sommes le sixième canton viticole de Suisse et nous avons 13 cépages différents. Notre force réside dans des vins de renom, connus bien au-delà de nos frontières, comme le Pinot Noir ou notre produit leader, l’Œil-de-Perdrix. A ceci s’ajoute une spécialité locale, le Non Filtré typiquement neuchâtelois. Il est le premier vin de l’année et représente pour le connaisseur, le reflet du millésime qui vient d’être récolté. Quels sont les grandes lignes de votre nouvelle stratégie ? De manière générale, la stratégie est fortement orientée vers l’ouverture aux collaborations et vers un développement des activités et de la communication en suisse alémanique pour faciliter l’accès à de nouveaux marchés potentiels. Nos moyens sont peu élevés mais nous essayons d’être sur tous les fronts afin de toucher toutes les populations. Pour les vins, notre stratégie se déroule autour de nos trois ambassadeurs, l’Œil-dePerdrix, le Pinot Noir et le Non Filtré avec des dégustations publiques, des caves ouvertes, des publications sur les réseaux sociaux... De plus, Neuchâtel – Vins et Terroir s’est fixé comme objectif principal la réalisation d’une Maison des Vins et des Produits régionaux en Ville de Neuchâtel. Pour les produits du terroir, nous souhaitons augmenter leur nombre et les présenter au public via des salons et marchés et collaborer à de grands événements majeurs comme le Street food festival, par exemple. Fort de tous ces produits, nous mettons en 242

place un grand projet avec des restaurateurs qui, en signant un contrat de partenariat, s’engagent à utiliser les vins et produits certifiés du canton. Tout ceci donne lieu à de nombreuses manifestations, événements, rencontres... dont on trouve le programme complet sur notre site, neuchatel-vins-terroir.ch que j’invite tous à consulter régulièrement !

Neuchâtel – Vins et Terroir

Route de l’Aurore 4 • CH-2053 Cernier / Neuchâtel Tél. +41 32 889 42 16 • Fax +41 32 889 36 39 nvt@ne.ch • www.neuchatel-vins-terroir.ch


parce que VOUS n’êtes pas comme tout le monde

VOTRE AGENCEUR SUR LE CANTON DE NEUCHÂTEL ET LA BROYE

CUISINES ❙ DRESSING ❙ RANGEMENTS ❙ SUR MESURE

Rue de la Dîme 4   2000 Neuchâtel   Tél. 032 756 44 50 www.msagencement.ch   Ouvert du lundi au samedi   contact@msagencement.ch

parce que vous n’êtes pas comme tout le monde


DOMAINE DE MONTMOLLIN

Le choix de la biodynamie par respect pour la nature Rachel Billeter et Benoit De Montmollin ont repris, officiellement, le Domaine de Montmollin le 1er janvier 2017. Ils sont la 4e génération à faire prospérer une entreprise créée en 1937 par leur arrière grand-père, Ernest. En travaillant, aujourd’hui, plus de 50 hectares, uniquement en biodynamie, ils proposent différents vins dont la renommée dépasse les frontières du canton. Dans le charmant village d’Auvernier, leur cave du XVIIe siècle, où se déroule toute la vinification, attire de très nombreux amateurs.

244


Un patrimoine familial Quand Rachel Billeter et Benoit de Montmollin succèdent à leur père, Jean-Michel, l’entreprise familiale fête ses 80 ans. Ils n’envisagent pas de révolutionner le Domaine de Montmollin mais plutôt de continuer dans la dynamique qui l’anime. Depuis quelques années déjà, leur père avait apporté des changements majeurs dans la culture en pratiquant une production intégrée. Avec l’arrivée de Benoit en 2011, les choses se sont converties progressivement en culture biodynamique. Aujourd’hui sœur et frère dirigent avec respect et passion le domaine familial. Elle gère l’administratif et la comptabilité, lui s’occupe de la cave, des vignes et des ventes. Un binôme complémentaire. La biodynamie, une noble manière de travailler la vigne Amorcés en 2011, aujourd’hui, toutes les vignes sont travaillées selon les préceptes de la biodynamie. Si la méthode demande plus de travail et a nécessité une nouvelle approche quand à la manière d’élever le vin, elle apporte un résultat qui permet à chaque cuvée d’avoir plus de caractère. « Au début, lors de dégustations à l’aveugle, nous dégustions des vins cultivés de la sorte et d’autres. Au final, nos choix portaient toujours sur les biodynamiques qui révélaient plus d’arômes et qui étaient plus typés tout en gardant la typicité de nos crus », explique Benoit de Montmollin. En ayant l’intégralité des 50 hectares du domaine travaillée de la sorte, ce dernier est certifié Bio Suisse, une preuve de qualité pour les clients. Cette certification permet également aux vignerons concernés de se rencontrer régulièrement, d’échanger et de continuer à se perfectionner lors de journées de formation. Un joli panel de vins de choix 4 domaines, Areuse, Chauvigny, Brosse et Auvernier représentent leurs 50 hectares. Auvernier est le plus grand avec ses 23 hectares et ses 11 cépages. De cette terre émanent, chaque année, des vendanges qui permettent l’élaboration de plusieurs vins blancs, rouges et rosés, qui font la renommée du vignoble, avec en leaders : le Pinot Noir, l’Œil-de-Perdrix et le Blanc Non Filtré. Au total ce sont quelques 350 000 bouteilles, sous

ces appellations et quelques autres, qui sont vendues à la cave, lors de salons, dans d’autres cantons et à l’international. L’Œil-de-Perdrix, vin rosé issu à 100% du cépage Pinot Noir s’impose comme le leader des ventes. « Avec des parcelles dédiées à son élaboration, nous proposons un vin sec à la vivacité idéale pour accompagner un repas et se marier à de nombreux mets », développe Benoit de Montmollin. Dans sa gamme de Pinot Noir, le Domaine de Montmollin propose, entre autres, « Haute Couture » élaboré à partir de vignes plantées depuis plus de 45 ans et qui sont vendangées 10 jours plus tard que les autres. Des barriques neuves accueillent, chaque année, les nectars qui y reposent durant 2 années. Et demain ? Rachel et Benoit voient l’avenir avec confiance, surtout après une récolte 2018 qui a été, pour eux comme pour nombre de vignerons, aussi intéressante en quantité qu’en qualité. Très attachés à la biodynamie, ils sont heureux de voir que beaucoup de viticulteurs se tournent vers ce genre de culture. De leur côté, ils veulent continuer sur leur lancée en développant et en ancrant davantage leurs créations. Leurs vins sont félicités et reconnus. Repose maintenant entre leurs mains un domaine familial qui a toujours su regarder vers le futur. Nul doute que leur enthousiasme et leur passion les mèneront loin encore !

Domaine de Montmollin

Grand-Rue 3 • CH-2012 Auvernier Tél. +41 32 737 10 00 info@domainedemontmollin.ch www.domainedemontmollin.ch

245


DISTILLERIE ARTEMISIA-BUGNON & CIE

Absinthe du Val-de-Travers aux plantes du Val-de-Travers De nombreuses fois copiée, mais rarement égalée, l’absinthe originale suisse, fabriquée dans le plus pur respect des traditions à partir des plantes du Val-deTravers, dans le canton de Neuchâtel, ravit les plus fins connaisseurs mais aussi les néophytes. Premier « clandestin » à s’être lancé dans la distillerie de ce spiritueux si célèbre depuis sa légalisation officielle en 2005, Claude-Alain Bugnon fabrique des absinthes aux saveurs subtiles reconnues dans le monde entier. Plongez le temps d’une dégustation dans les ateliers de ce passionné, attaché à la fabrication de la véritable absinthe du Val-de-Travers.

246


Une véritable passion Longtemps interdite dans toute la Suisse, la fabrication de l’absinthe est redevenue légale en 2005. A cette époque, Claude-Alain Bugnon et son épouse sont les premiers « clandestins » à franchir le pas pour se lancer dans la distillation de ce spiritueux emblématique du canton de Neuchâtel. L’occasion rêvée pour ce passionné, profondément attaché à sa région, de renouer avec ce qui l’animait profondément : l’amour de la fabrication artisanale de l’absinthe. « En 2000, alors que je travaillais dans l’industrie pétrolière, j’ai commencé à distiller clandestinement de la “bleue“ avec un ami, dans la cave de ma maison », raconte-t-il. « Notre matériel était alors très sommaire : une marmite de douze litres connectée à un refroidisseur et une plaque électrique ». Premier à ouvrir la voie lors de la légalisation, ClaudeAlain Bugnon mène sa distillerie avec passion et amour du métier. Aujourd’hui reconnue à l’échelle internationale, la distillerie Artemisia est bien implantée sur le marché suisse et exporte ses productions dans le monde entier, principalement au Japon, en Malaisie et aux Etats-Unis où l’absinthe suisse est particulièrement prisée. « Grace à son histoire, l’absinthe interpelle les gens, mais son goût n’est pas encore très connu. Malgré tout, nous exportons près de 50% de notre production », souligne Claude-Alain Bugnon. Des secrets de fabrication bien respectés Depuis Couvet, dans le Val-de-Travers, la distillerie Artemisia a à cœur de fabriquer l’absinthe dans sa plus pure tradition. « Nos recettes suivent les traditions régionales », insiste le distillateur. « Nous préparons un mélange de plantes aromatiques que nous distillons dans de l’alcool pur à 96% et de l’eau du Val-de-Travers ». Les plantes culti-

vées localement sont toujours utilisées dans les préparations, comme la petite et la grande absinthe, l’hysope, la mélisse citronnée et la menthe poivrée, les autres plantes comme l’anis vert et les graines de fenouil sont importées. Grâce à ce respect des traditions artisanales, la distillerie Artemisia a réussi à trouver sa place parmi les quelques 2000 sortes d’absinthes recensées sur le marché européen et à séduire une clientèle de fins connaisseurs aux quatre coins du globe. Il y a 2 ans, la distillerie s’est installée dans de nouveaux locaux, toujours à Couvet dans le Val-de-Travers. Des locaux plus grands, pour un meilleur accueil des visiteurs, avec un magasin proposant les productions de la distillerie ainsi que du vin et des spiritueux. Le Val-de-Travers, terre d’absinthe Fabriquée partout dans le monde, seule l’absinthe distillée dans le Val-de-Travers est détentrice du savoir-faire des distillateurs clandestins. Dans le but de pérenniser la production de la véritable absinthe du Val-de-Travers, Claude-Alain Bugnon et les membres de l’interprofession de l’absinthe se sont alliés afin d’obtenir une appellation d’origine sous le nom « Absinthe du Val-deTravers IGP » (Indication Géographique Protégée). Un cahier des charges a été élaboré pour définir les processus de production et inscrit comme obligatoire l’emploi de la plante d’absinthe du Val-de-Travers. Hélas, à ce jour, le processus de certification est bloqué par d’autres producteurs régionaux qui s’opposent à l’obligation de mettre la plante d’absinthe du Val-de-Travers dans leurs productions. « Il est fort curieux de vouloir appeler Absinthe du Val-de-Travers une absinthe qui ne contient aucune plante du Val-de-Travers, c’est une tromperie ! », s’exclame Claude-Alain Bugnon. 247


La distillerie fabrique différents types d’absinthes, blanches, fées vertes et autres spécialités : La Clandestine 53%vol alc. est la première absinthe élaborée par la distillerie Artemisia puis mise sur le marché, une fois la légalisation entrée en vigueur. Concoctée à partir d’une recette remontant à 1935, cette absinthe se compose de dix plantes différentes, offrant ainsi une vraie richesse d’arômes et une persistance de l’amertume typique de l’absinthe du Val-deTravers. Elle se déguste mélangée avec de l’eau glacée à raison d’une part d’absinthe pour 3,5 parts d’eau. Elle se boit principalement comme apéritif.

248

1935 51%vol alc. est une spécialité basée sur la Clandestine mais vieillie en fût de chêne pendant six ans, elle mélange les saveurs d’une absinthe classique avec celles d’un très bon cognac. Elle se déguste pure, comme un excellent digestif, mais elle peut également se déguster avec quelques gouttes d’eau afin de faire ressortir toutes ses subtilités. La Capricieuse 72%vol alc., elle, provient de la même recette que la Clandestine avec pour différence d’offrir une teneur en alcool plus forte et plus d’arômes. Riche en émotions, elle rappelle les absinthes fabriquées avant l’interdiction et se consomme dans un rapport d’une part d’absinthe pour 5 parts d’eau.


Née deux ans après l’ouverture de la distillerie, Angélique Fée Verte 68%vol alc. est, comme son nom l’indique, une authentique fée verte du XIXe siècle, teintée par des plantes naturelles, elle est plus puissante et moins anisée que les blanches. Elle se boit en y faisant fondre un sucre avec de l’eau sur une cuillère à absinthe ou comme digestif, en fin de repas.

Reposant sur une recette de Boston, aux Etats-Unis, qui date de 1902, Butterfly 65%vol alc. est aussi une absinthe de couleur verte qui invite à découvrir toute une nouvelle palette de goûts. C’est grâce à l’association insolite d’un absintheur américain passionné avec la distillerie Artemisia que cette absinthe unique en son genre a pu être ramenée à la vie. Caractérisée par une palette aromatique complexe, tournée notamment vers les agrumes et les épices.

La Clandestine Crème d’absinthe 15%vol alc. est une liqueur élaborée selon une recette propre à la distillerie Artemisia. Fabriquée à partir de jaunes d’œuf suisse pasteurisés, de sucre, de lait, de sucre vanillé et d’absinthe, cette liqueur laisse entrevoir de savoureuses notes de chocolat blanc et de vanille. Servie en dessert, elle est particulièrement savoureuse sur de la glace, sur des fruits ou simplement dans un café. Elle peut également se déguster pure ou sur un lit de glaçons.

Distillerie Artemisia-Bugnon & Cie

Grand’Rue 8 • CH-2108 Couvet Tél. +41 32 863 19 41 info@absinthe-suisse.com • www.absinthe-suisse.com

249


PARQUET – REVÊTEMENT DE SOLS BÉTON CIRÉ – STORES

BORKO Sàrl Rue des Draizes 3 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 730 68 80 • Natel +41 79 240 39 15 administration@borko.ch • www.borko.ch


ÉCONOMIE & IMMOBILIER

Un engagement pour le futur

© Vincent Bourrut

251


INTERVIEW

ALAIN MARIETTA

Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie

ICI C’EST NEUCHÂTEL ! Très alerte nonagénaire, la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie (CNCI) compte 1000 membres et 40 organisations qui représentent quelque 45  000 emplois. Alain Marietta est Président de la « Chambre » depuis 6 ans. Il nous parle de son association, de son évolution, mais aussi du canton et de ses enjeux.

© Fabien Nissels – Atelier des Ebauches – ZENITH, le Locle

252


© Tourisme neuchatelois

© Ville de Neuchâtel

Qui sont les membres de la CNCI ? La barre des 1000 membres a été franchie au début novembre 2018, ce qui fait de la CNCI une des plus grandes chambres de commerce suisses. Une grande diversité caractérise notre membership. Nous comptons de grandes entreprises internationales (avec plus de 1000 collaborateurs), des PME et des raisons individuelles. Sociétés industrielles, sous-traitants, petits et grands commerces, services aux entreprises et artisans constituent le tissu de la CNCI. Qu’est-ce qui pousse une entreprise à adhérer à la CNCI ? Trois raisons principales poussent une entreprise à devenir membre de la CNCI. Premièrement, l’opportunité de faire partie d’un réseau et de profiter de ce réseau pour tisser des contacts (réseautage). Deuxièmement, l’accès à différents services à valeur ajoutée : caisses d’assurances sociales, service juridique, formations en droit du travail, divers cours, journal repères, écoute de prestigieux orateurs. Troisièmement, faire partie d’une organisation qui est le porte-voix de l’économie neuchâteloise vis-à-vis des autorités politiques et des services de l’administration cantonale. Quel est le fondement des actions menées par la CNCI ? A chaque législature cantonale, les membres de notre Conseil d’administration (il y en a plus de 20) définissent les enjeux de l’économie neuchâteloise. Pour la présente législature, cinq

© Alain Herzog

enjeux guident nos pas. 1) La main-d’œuvre des entreprises et la relève formées, opérationnelles et flexibles. 2) Un canton (para) fiscalement compétitif pour ses entreprises, leurs propriétaires et leurs employés. 3) Les préoccupations et l’évolution des entreprises comprises par la population et l’administration. 4) L’innovation dans les entreprises stimulée par les mises en relations. 5) Les entreprises sensibilisées aux grands changements qui s’annoncent. Comment ces enjeux se déclinent-ils concrètement dans le quotidien de la CNCI ? Sans être exhaustif, voici quelques exemples. Par rapport à la formation professionnelle, la CNCI assure la présidence de Capa’Cité, le Salon neuchâtelois des métiers. Au sujet de la fiscalité et de la parafiscalité, la CNCI répond aux consultations fédérales et cantonales ; elle publie régulièrement des comparatifs intercantonaux. La CNCI relaie les préoccupations de ses membres aux autorités et aux services étatiques. Pour rapprocher nos membres des laboratoires de recherches et des startups, nous venons de participer à l’augmentation du capital de Microcity. Enfin, nous sommes soucieux de thématiser les grands changements qui vont bouleverser le quotidien de nos membres : par exemple, l’industrie 4.0.

© Tourisme neuchatelois

253


Pouvez-vous nous en dire plus sur vos actions concernant l’industrie 4.0 ? Dans un monde où tout va très vite, il est obligatoire pour l’économie d’anticiper les changements et de s’y adapter, tant au niveau de ses produits et services que de son organisation. L’innovation et l’utilisation des nouvelles technologies font partie intégrante de ce processus continu. Encore faut-il savoir s’en servir et en faire bon usage. Dans ce but, la CNCI a mis en place un programme de sensibilisation à la transformation digitale et au 4.0. Une cinquantaine d’entreprises romandes s’investissent et partagent leurs expériences via des ouvrages thématiques, via un site internet ManufactureThinking. com, sur Linkedin ou encore lors de conférences. Notre initiative propose aussi des missions de découvertes dans des hauts lieux de la transformation digitale, à Londres, Boston, Berlin, Hanovre, Paris, Tokyo, Shangaï ou encore Munich. Nous y allons pour rencontrer des entrepreneurs de différents horizons, aux entreprises de taille très variable, et partager avec eux leurs expériences autour du 4.0. Grâce à ces déplacements, nous appréhendons mieux le présent et le futur, nous le comprenons par des actions réelles et non virtuelles menées par les personnes rencontrées. L’investissement de la CNCI dans ce domaine contribue aussi au rayonnement de Neuchâtel à l’extérieur, en tant que place de développement industriel. Quels sont les atouts du canton ? Il en a plein, mais Neuchâtel ne sait pas toujours comment les exploiter et les vendre. Neuchâtel est à proximité des cinq plus grandes agglomérations suisses. La qualité de vie y est exceptionnelle. A Neuchâtel, il est possible de combiner vie professionnelle et vie familiale. Le dynamisme économique neuchâtelois se traduit par de nombreuses médailles remportées ici et là : 1er canton horloger ; 1er canton avec le plus de brevets par habitant ; 3e canton exportateur par habitant ; 3e canton le plus innovant. Pas mal pour un petit canton de 180 000 habitants ! ?

© Guillaume Perret

© Matthias Taugwalder

Si vous rencontriez une fée, que lui demanderiezvous pour Neuchâtel ? D’abord, en tant que bon Neuchâtelois, je demanderai à la fée qu’elle soit verte  :-) Ensuite, je lui demanderai de changer l’état d’esprit des Neuchâtelois. Des problèmes structurels pénalisent le canton et le positionnent mal sur l’échiquier suisse. Il faut viser plus d’efficience dans les prestations servies. Tout le monde s’accorde pour dire qu’il y a des doublons et des potentiels de synergies. Mais dès qu’il s’agit de faire des économies, chacun prétend que c’est à l’autre d’en faire, mais pas à lui. Tant que nous ne changerons pas cet état d’esprit, nous continuerons à tourner en rond. Monsieur Marietta, quel serait votre dernier vœu pour Neuchâtel ? Pour répondre à votre question, je cite le Conseil d’Etat qui a écrit dans son programme de législature 20182021 : « Le Canton de Neuchâtel est idéal pour le développement des activités économiques. Il doit encore gagner en attractivité résidentielle pour permettre la domiciliation dans le canton de plus de contribuables actifs. Le potentiel est important en regard du dynamisme économique. La bonne situation géographique du canton et la qualité de vie qui y règne en font aussi un lieu de résidence et de rayonnement idéal. » Je partage cette vision. Une fiscalité des personnes physiques plus compétitive, une offre immobilière de qualité et une meilleure connexion aux réseaux ferroviaires et routiers renforceront notre attractivité résidentielle. Je ne suis pas le seul à le penser, le Conseil d’Etat aussi. Alors, ENSEMBLE, retroussons-nous les manches et passons enfin des paroles aux actes !

Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie

© Guillaume Perret

254

Rue de la Serre 4 • Case postale 2012 CH-2001 Neuchâtel Tél. +41 32 727 24 10 • Fax +41 32 727 24 28 cnci@cnci.ch • www.cnci.ch


Demain c’est aujourd’hui avec votre partenaire STAR Présents dans plus de 30 pays, plus de 950 traducteurs, linguistes, chefs de projets, graphistes et ingénieurs vous accompagnent dans la nouvelle ère de la communication avec des solutions high-tech. Depuis la rédaction et la traduction de vos textes, jusqu’à leur publication automatique multicanale.

STAR SA Rue de la République 15 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 910 53 70 lachauxdefonds@star-group.net

www.star-group.net


STAR SA, La Chaux-de-Fonds Étoffer son offre pour répondre à toutes les demandes Installée à La Chaux-de-Fonds depuis 1991, cette agence du Groupe STAR fournit une multitude de services depuis la rédaction, la traduction et le graphisme, jusqu’à la publication automatique. En proposant des solutions adaptées à chacun des domaines d’activité de ses clients, elle offre des prestations de haute qualité connues et reconnues. Sa renommée a pour preuve la confiance que lui accordent les plus grandes sociétés, pour beaucoup depuis de nombreuses années.

256


Des solutions logicielles

Des forces réunies

Le Groupe STAR a développé ses propres solutions logicielles qu’il peut mettre également à disposition de sa clientèle. Parmi ce panel important d’outils dédiés aux besoins spécifiques de chacun, deux sont particulièrement utilisés : Transit et TermStar. Ils permettent de garder en mémoire toutes les traductions réalisées pour chaque client, de définir une terminologie précise et de garantir ainsi un message cohérent sur le long terme, réutilisable à l’infini dans tous les textes, par tous les départements de l’entreprise. Des économies de temps et d’argent obtenues grâce à la réutilisation de ces données.

Avec un réseau de plus de 50 agences réparties dans 30 pays à travers le globe, les traducteurs et experts linguistes STAR disposent de l’expertise des marchés locaux. La clientèle de STAR La Chaux-de-Fonds est le reflet de l’économie exportatrice helvète : les mondes de l’horlogerie, des machines-outils, du dentaire et du paramédical ont en commun cette équipe chaux-de-fonnière 100% féminine, rapide, efficace et dynamique. Quelle que soit la demande, chaque traduction est effectuée par un traducteur spécialisé dans sa langue maternelle, qu’il s’agisse d’un dossier de presse, d’un catalogue, d’un site web ou d’un simple courrier.

Une société indispensable à ses clients Les exigences des utilisateurs évoluent rapidement. Il est indispensable de vendre un produit avec une documentation dans la langue du pays concerné. Cette dernière doit être précise, à jour, pratique et multilingue. Elle permet une meilleure utilisation du produit et est devenue un élément marketing qui accompagne la vie du produit et en reflète sa qualité. Aujourd’hui plus que jamais, la documentation devient digitale et interactive, un terrain sur lequel le Groupe STAR n’a pas peur de jouer.

Savoir se diversifier

Ici et ailleurs Depuis janvier 2018, Emeline Dominé et Laetitia Graff, deux professionnelles complémentaires, codirigent l’agence STAR de La Chaux-de-Fonds. Entourées d’une équipe de 4 spécialistes de la traduction et du graphisme, elles offrent une palette de services qui répond aux attentes de leur fidèle clientèle du canton de Neuchâtel et de la Romandie. Un suivi méticuleux de chaque projet, une réactivité sans faille, une précision avérée et des contrôles rigoureux du travail accompli sont autant d’atouts qui font leur succès. Un succès qui ne se dément pas au niveau mondial puisque le Groupe STAR est présent en Europe, en Asie, aux États-Unis et en Amérique du Sud, avec plus de 950 employés. Pionnier dans le développement d’outils d’aide à la traduction, le Groupe STAR est leader de la traduction technique dans le secteur industriel au niveau mondial.

L’outil GIHO, spécialement pensé pour l’horlogerie, permet aux sociétés de centraliser les informations de chacun de leurs produits, composants et pièces détachées. Images, prix, références et spécifications techniques (et toutes les traductions associées) se retrouvent en une seule place, accessibles à tous les départements de l’entreprise : un gain de temps considérable pour rechercher LA bonne information. Imaginez ensuite la possibilité d’éditer en quelques clics des listes de prix différentes selon les marchés, de faire des catalogues de façon semi-automatisée, d’autoriser les clients à consulter certains types d’informations, etc. Les possibilités n’ont de limite que l’imagination ! Toujours innovant, le Groupe STAR met en place des solutions performantes de traduction par machine, assurant une qualité équivalente à celle que peut offrir l’humain. En rien la traduction automatique ne remplacera ce dernier dans l’intégralité des documents à traduire mais elle sera idéale pour tout ce qui a trait aux modes d’emploi de l’industrie. À La Chaux-de-Fonds, toutes ces solutions sont proposées aux clients, ainsi que des services de mise en page, de graphisme et d’interprétariat. Elles sont complétées par les spécialités des autres agences STAR : impression, illustration 3D, film d’animation, sous-titrage… On peut dire que ce groupe-là a plus d’une ressource dans sa poche. Aucune limite ! Rue de la République 15, CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 910 53 70 lachauxdefonds@star-group.net

www.star-group.net 257


GROUPE TIME CENTER

Pour une société clé en main Time Center, créé il y a deux ans par Isabelle Sebillotte, accompagne, grâce aux différentes prestations proposées, des sociétés et des multinationales du monde entier, qui souhaitent implanter leur succursale ou leur filiale à Neuchâtel. Attrayante par sa fiscalité euro-compatible, la ville intéresse des entreprises internationales qui trouvent chez Time Center toutes les facilités pour s’y installer.

258


Une professionnelle du secteur Après avoir dirigé un important centre d’affaires à Luxembourg où se côtoyaient les plus grands noms de l’entrepreneuriat mondial, Isabelle Sebillotte emménage à Neuchâtel où elle travaille dans le marketing. A s’intéresser aux intérêts des sociétés, elle remarque que la fiscalité euro-compatible dans le canton est spécialement avantageuse et qu’elle va encore plus le devenir en 2020 avec une baisse de 2 points. Forte de son expérience, elle décide en 2017 d’ouvrir un premier centre d’affaires. Devant le succès, aujourd’hui, deux lieux, idéalement implantés dans la ville, accueillent des bureaux fonctionnels et parfaitement adaptés tandis qu’avec l’équipe de professionnels qui l’entoure, elle conseille et accompagne les clients tout au long de leurs démarches. Une première étude de marché Si des entreprises ont l’assurance de vouloir s’installer à Neuchâtel ou d’y créer une filiale ou une succursale, d’autres ont besoin d’une étude de marché avant de se lancer. Isabelle Sebillotte propose, alors, une étude d’implantation du produit ou du service afin de voir s’il est adapté aux attentes de la clientèle helvète. Si cette étude s’avère positive, le client peut être aidé par des spécialistes pour les formalités alors que des conseils juridiques sont donnés par un avocat, ancien juge, spécialiste du droit des affaires. Une société sur-mesure Quand un client fait appel à Time Center, il sait qu’une société clé en main répondant en tout point à ses attentes va lui être fournie. Dans un premier temps, la rédaction des statuts est réalisée puis, en fonction, des besoins, la formule de domiciliation, parmi un choix de trois options, est validée. Time Center ne s’occupe pas du recrutement du personnel mais accompagne ceux qui le souhaitent dans l’embauche d’agents commerciaux. Les compétences de la société ont déjà fait leurs preuves auprès de PME, PMI et autres entreprises de taille, d’origines françaises, américaines, belges ou encore chinoises qui profitent, ainsi, des nombreux avantages fiscaux qu’offre Neuchâtel. Des bureaux adaptés Pour pouvoir s’installer dans les meilleures conditions, Time Center propose deux centres d’affaires. Chacun est pensé sous le même concept avec des bureaux adaptés, des salons pour recevoir ou organiser une réunion, une cuisine équipée et une très grande flexibilité en fonction des besoins en postes de travail. Devant le succès du premier, situé face au théâtre dans un environnement calme et décoré dans le style « chic-indus » directement inspiré de l’horlogerie, un second a été ouvert au début de l’année 2019 dans une magnifique maison de maître face au lac. Elégante et de caractère, la demeure accueille 8 bureaux appelés « Salon » que les sociétés peuvent louer pour plusieurs mois. Faciliter une installation, proposer tous les services pour le faire au mieux, avoir des centres à disposition dans des environnements différents, voilà en quelques mots le concept de Time Center ; concept qui lui vaut déjà un large succès après seulement deux années d’existence.

Time Center

Centre d’affaires • Business Center Faubourg de l’Hôpital 13 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 721 03 00 contact@time-center.ch • www.time-center.ch

259


Service de l’économie du canton de Neuchâtel (NECO)

Le service de l’économie, un facilitateur et un accélérateur pour les entreprises Neuchâtel, un canton industriel et exportateur, producteur de richesses et d’innovations, ouvert au monde et aux idées nouvelles.

Jean-Kley Tullii, chef de service du NECO.

© ZH Photographer

260


© Shutterstock

Neuchâtel, un tissu industriel réactif et agile Grâce à trois siècles d’histoire industrielle, l’économie neuchâteloise et ses entreprises savent s’adapter rapidement et développer des produits fiables, miniaturisés, complexes et à haute valeur ajoutée. Basé sur cet ADN et appuyé par des services stratégiques en adéquation avec ses besoins, le tissu industriel de la région peut faire toute la différence face à une concurrence mondiale accrue et aux défis économiques du XXIe siècle. En effet, les cycles économiques se raccourcissent drastiquement, demandant aux entreprises une agilité permanente. A cela s’ajoutent différents conflits géopolitiques latents, un regain de protectionnisme et un durcissement de certains cadres légaux influençant les exportations depuis la Suisse. De plus, l’ère digitale entraîne des transformations sociétales majeures. Elle influence également l’industrie, ses produits, sa relation client et ses processus de production et de distribution. Or dans tout défi, les opportunités existent. Afin de les saisir, le service de l’économie (NECO) se mobilise quotidiennement, en collaboration avec les sociétés neuchâteloises. Le service de l’économie, un facilitateur et un accélérateur pour les entreprises Dans une période d’interdisciplinarité et d’hyper-connectivité, seule la collaboration permet de résoudre rapide-

ment des challenges et constitue la clé de voûte des futurs grands succès industriels. Au cœur d’une économie du savoir, la création de passerelles entre différents domaines d’activité est indispensable, tout comme l’échange et la réflexion collective. Dans cette optique, l’appréhension et le développement du tissu industriel subissent également des évolutions. Fort d’un tissu économique riche et diversifié, le service de l’économie doit soutenir le développement d’investissements de deuxième génération, généré par des sociétés présentes. Cette dynamique comprend l’intégration de nouveaux métiers dans la chaîne de valeur. Le NECO veut également faciliter les opportunités de développement à l’international pour des sociétés locales. Il reste bien sûr essentiel d’inciter les entreprises extérieures au territoire suisse à s’établir dans le canton, notamment pour qu’elles puissent bénéficier des savoirfaire cantonaux et participer à la diversification du tissu régional. Ancré à Neuchâtel, connecté au monde En matière de prospection économique à l’étranger, la concurrence internationale est féroce. Le positionnement du canton, et plus globalement de la Suisse, se concentre désormais sur la haute valeur ajoutée. Le prix proposé devient dès lors une valeur secondaire. L’enjeu fondamental réside dans l’adéquation des besoins et compétences de l’entreprise avec ceux de l’économie régionale. Ceci afin que l’implantation soit cohérente et qu’elle maximise ses chances de succès et de développement harmonieux à long terme. Les prospects doivent désormais avoir une compréhension globale et collective des chaînes de valeur locales afin de s’y intégrer rapidement. A cet égard, une structure comme le pôle d’innovation Microcity peut contribuer à identifier les nouvelles tendances, penser global, élaborer des stratégies sur plusieurs axes et encourager les échanges entre le tissu industriel local et mondial. 261


Microcity, un pôle d’innovation au service des projets collaboratifs innovants En 2019, trois nouveaux programmes ont été conçus spécifiquement pour accompagner les start-up, PME et grandes entreprises dans leurs besoins d’innovation. De cette manière, le pôle d’innovation symbolise un point névralgique dédié aux transferts de technologies et de savoir-faire entre les acteurs de la recherche, de la formation et de l’économie, ceci afin de renforcer la compétitivité des entreprises. Dans cette optique, des infrastructures techniques et une capacité d’hébergement sont mises à disposition des cellules R&D d’entreprises privées. En plus des savoir-faire historiques du canton dans les domaines des micro- et nano-technologies, de la micro-fabrication et des processus d’industrialisation, le pôle a également pour mission de valoriser de nouvelles compétences transversales, liées à la collaboration et à la digitalisation. Qualité de vie et ouverture à proximité des grands centres urbains En 2014, l’Etat de Neuchâtel s’est hissé à la première place de l’index des politiques publiques d’intégration interculturelle. Il obtient notamment la note maximale pour l’accueil des nouveaux arrivants, la médiation et résolution de conflit. Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds sont deux villes qui se complètent harmonieusement, situées entre le plus grand lac entièrement Suisse et les montagnes. Les berges du lac sont accessibles pour toutes et tous et

© Tourisme neuchâtelois

aménagées pour des activités sportives ou des soirées estivales chaleureuses face au panorama grandiose des Alpes. Par ailleurs, le canton est sillonné par plus de 1200 km de chemins pédestres balisés. Le coût de la vie est inférieur aux grandes villes suisses et le taux de vacance des logements (1,53 % en 2017) supérieur au taux de pénurie fixé à 1,50 %. Une vie culturelle riche est assurée tout au long de l’année grâce aux divers musées (musée de l’horlogerie, Laténium, musée d’histoire naturelle, Centre Dürrenmatt...) de nombreuses salles de concerts (Case à chocs, Bikini Test, L’Heure bleue, Théâtre du Passage...), et des festivals reconnus au niveau européen (La Plage des Six Pompes, NIFFF, Festineuch, Auvernier Jazz festival...).

Département de l’économie et de l’action sociale Service de l’économie Avenue de la Gare 2 • Case postale 1 CH-2002 Neuchâtel Tél. +41 32 889 68 20 • Fax +41 32 889 62 73 neco@ne.ch • www.neuchateleconomie.ch

262


ABONNEMENT DE CAFÉ POUR ENTREPRISES Simplifiez-vous la vie en recevant le meilleur café en grains tous les mois directement dans votre boîte à lettres. Tout en participant au changement social en faveur des producteurs. S A N S F R A I S D E P O R T | S A N S E N G A G E M E N T | A DA P TA B L E E N TO U T T E M P S

UNIQUEMENT LE MEILLEUR

Uniquement les sélections d’un terroir pour un café aux arômes incomparables.

TORRÉFACTION ARTISANALE À ORBE

Le café est torréfié à la demande dans le respect de l’art artisanal, assurant une fraîcheur hors norme.

CHANGEONS LE MONDE, BUVONS DU CAFÉ

Chaque tasse de café consommée soutient directement des projets sociaux en faveur des producteurs.

D E M A N D E Z U N E D É G U S AT I O N INFO@QAWAH.COM

W W W.Q AWA H.C O M


Un service sur-mesure pour les professionnels Installé à Saint-Aubin, Pierre-Alain Dumoulin est spécialiste des cuisines professionnelles et du froid commercial. Pour une création ou une rénovation, il met tout son savoir-faire et ses compétences au service de celles et ceux qui recherchent la qualité, la fonctionnalité et un service après-vente parfait. Id-inox Pierre-Alain Dumoulin, sa société, propose également une offre de location de matériels très large qui peut répondre aux besoins des particuliers comme des professionnels.

264


Un pro au service des pros Pierre-Alain Dumoulin est cuisinier de métier. L’agencement, l’optimisation des espaces, les besoins, il connaît. En 2005, désireux de voler de ses propres ailes, il crée sa société, Id-inox Pierre-Alain Dumoulin, qui est spécialisée dans les cuisines professionnelles et le froid commercial pour les restaurateurs et les collectivités autant pour une création qu’une rénovation. Chaque projet est mené de A à Z par ses soins avec en prime les conseils avisés de ce spécialiste. Conception des plans ou étude de l’espace existant, offre, réalisation et pose sont assurées par ses soins. En collaborant, depuis des années, avec des marques reconnues, il a la certitude d’installer des meubles en inox et des éléments techniques de qualité, fiables et les plus adaptés aux besoins de ses clients. Une fois la cuisine opérationnelle, la société peut assurer l’entretien du matériel et propose un service de dépannage d’urgence qui œuvre 7 jours sur 7, 24 h sur 24. L’assurance pour les professionnels d’avoir des solutions rapides en cas de souci. Une collaboration main dans la main Pour parfaire son offre, Pierre-Alain Dumoulin travaille depuis plusieurs années avec la société Amey Froid, installée à La Chaux-de-Fonds, qui est spécialisée dans le froid et la réfrigération. Son équipe de spécialistes vient en complément. Elle raccorde, installe, met en service les frigos, les congélateurs, les cellules à refroidissement rapide ainsi que les machines à glaçons. Pour les petites structures de restauration ou les grandes cuisines, à l’image de Id-inox Pierre-Alain Dumoulin, toutes les interventions sont possibles. Autre point commun, le service dépannage qui est également assuré en permanence. Soucieuse de l’environnement, Amey Froid invite les professionnels à faire usage de nouveaux gaz réfrigérants, compatibles avec tous les froids, qui ont l’avantage d’être moins polluants. Pourquoi ne pas oser le recyclé ? Dans le même esprit de préservation de la planète, Id-inox Pierre-Alain Dumoulin, propose une offre unique. En effet, la société peut démonter une cuisine

existante, la remettre en état et la revendre par éléments. La demande est là et permet, par exemple, d’utiliser 80% de meubles recyclés pour une réalisation neuve. Un avantage important pour ceux qui sont soucieux de l’environnement et/ou ceux qui ont des budgets serrés. Un service de location où rien ne manque Pour les particuliers, les organisateurs de manifestations ou les professionnels, Pierre-Alain Dumoulin propose un service de location de matériels à la carte où rien ne manque. Barbecues, fours à pizza, fourneaux, friteuses, tables en inox, planchas, machines sous vide, remorques réfrigérées négatifs et positifs ou congélation… pour une journée ou une longue durée, tout est possible. Dans le cas d’une cuisine éphémère, la pose peut être assurée ainsi que le dépannage en cas d’urgence. Concernant le froid, l’installation des frigos et autres, la location de cellules de refroidissement, tout comme le dépannage, sont assurés par Amey Froid.

Id-inox Pierre-Alain Dumoulin

Avenue de Neuchâtel 32 • CH-2024 Saint-Aubin Tél. +41 79 637 14 42 www.id-inox.ch

Amey Froid

Case postale 3047 • CH-2303 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 79 138 96 51 info@ameyfroid.ch • www.ameyfroid.ch

265


INTERVIEW

PHILIPPE LEBET

Association Industrielle et Patronale – AIP

Partager le présent et préparer le futur L’Association Industrielle et Patronale (AIP) fédère de nombreuses sociétés spécialisées dans la microtechnique. Les entreprises membres peuvent, entre autres, exposer leurs problèmes, les partager avec des confères, trouver des solutions et appréhender ensemble le monde de demain. En associant ses forces avec d’autres entités impliquées dans le tissu industriel local, l’association est active sur de nombreux fronts. Pour en parler, Bien Vivre a rencontré Philippe Lebet, son président.

266


Quelle est l’histoire de l’AIP ? Créée en 1966 par des entrepreneurs de La Chauxde-Fonds, l’AIP a, alors, pour but d’améliorer les conditions-cadres et, dans le même temps, de partager avec d’autres les soucis rencontrés et d’aider à les surmonter. Aujourd’hui, le partage reste dans l’ADN de l’association. Beaucoup l’ont compris puisque 117 entreprises industrielles, représentant plus de 10 000 emplois, sont membres. Quels avantages ont les sociétés à adhérer ? Forte de l’essentiel du tissu industriel neuchâtelois l’AIP est très active, avec les autres associations représentatives du monde économique du canton, dans la défense des intérêts de ses membres. Au niveau juridique, nos services renseignent et apportent des réponses aux questions concernant le droit du travail notamment. Nos membres peuvent aussi souscrire une assurance protection juridique collective à des conditions très favorables. Nous envoyons une newsletter mensuelle qui informe de l’actualité. Nous avons mis sur pied une plateforme de « Bourse aux stages » accessible à tous nos membres. Sensible au partage, nous organisons, également, des rencontres qui permettent de discuter et de débattre autour de sujets variés. Philippe Lebet.

Quelles sont les axes stratégiques de l’AIP ? Nos actions s’articulent autour de 4 axes différents et complémentaires qui répondent aux besoins et attentes de nos membres. Dans un premier temps, il y a la valorisation des métiers techniques. Pour inciter les jeunes à venir à nos métiers, nous soutenons activement la formation et l’apprentissage qui sont donnés notamment au CAAJ (centre d’apprentissage de l’arc jurassien). Nous participons et soutenons, également, les actions de promotion de l’industrie régionale et améliorons l’image et l’attractivité de cette dernière ainsi que de ses métiers. Viennent ensuite les échanges d’expérience entre entreprises qui se traduisent, par exemple, par une rencontre chez un de nos membres durant laquelle

un tour de table permet de partager les expériences vécues sur des thèmes pré choisis. Nous sommes actifs, également, pour la promotion de l’innovation et du savoir-faire en favorisant la mise en place d’une promotion économique adaptée aux besoins de l’industrie régionale. Nous favorisons la mise en valeur du savoirfaire du tissu industriel neuchâtelois et servons de lien entre les PME et les instituts de recherche. Pour finir, il y a la représentativité. Nous sommes proches des autorités cantonales et communales. Il y a une vraie collaboration entre les entreprises et les politiques. Nous avançons ensemble dans un intérêt commun. Notre fil rouge est de représenter les PME industrielles dans les décisions stratégiques concernant la région. Quelles sont les grandes nouveautés pour 2019 ? Nous avons activement participé à la création en début d’année du pôle d’innovation Microcity SA qui regroupe les hautes écoles (EPFL et université) et les instituts de recherche (FSRM, CSEM). Ce pôle a pour objectif notamment d’encourager l’innovation au sein des PME, mais également d’industrialiser les recherches au travers du savoirfaire neuchâtelois en microtechnique. Il permet de faire connaître à l’étranger l’excellence du tissu industriel du canton et sa maîtrise de l’innovation technique. Nous soutenons la mise en place d’une plateforme intitulée « human-hub ». Elle permettra aux entreprises qui connaissent des périodes de production en dents de scie d’être en contact avec d’autres membres afin de se « prêter » du personnel quand le besoin est là. C’est une mutualisation des services qui permettra de mieux lisser les besoins en matière de collaborateurs. Pour finir, nous créons un prix AIP qui récompensera les 3 meilleures entreprises formatrices. Ce prix est destiné à encourager les PME à former des apprentis et donc à pérenniser le savoir-faire. Nous sommes en phase de définition des critères pour que petites et grandes soient à égalité de chance. Vous l’aurez compris, l’AIP est toujours en mouvement et nous entendons bien continuer dans cette direction.

Association Industrielle et Patronale – AIP Jaquet-Droz 32 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 910 61 19 info@aip-ne.ch • www.aip-ne.ch

267


INTERVIEW

FABRICE BOLLIGER

USPI Neuchâtel-Jura

Toujours plus d’efficacité au service de ses membres Avec l’arrivée d’un nouveau président, Fabrice Bolliger, depuis juin dernier, l’Union Suisse des Professionnels de l’Immobilier (USPI) Neuchâtel-Jura entame une restructuration pour apporter plus de valeur encore à ses actions. Elle représente les intérêts de ses membres, des régies comme des professionnels de l’immobilier, auprès des autorités, les informe et les conseille dans leur activité. Pour en savoir plus du marché et des enjeux, Bien Vivre a rencontré, Fabrice Bolliger.

© patriceschreyer.com

268


Comment êtes-vous devenu président de l’USPI Neuchâtel-Jura ? En tant que professionnel de l’immobilier, je faisais partie du comité. Le président est élu pour un mandat de deux ans. Avant notre dernière Assemblée Générale, en juin 2018, on m’a proposé le poste. J’ai accepté de me présenter et j’ai été élu lors de cette AG. C’est un rôle prenant mais je pense qu’il était venu le moment pour moi de m’investir dans cette fonction. Est-ce que votre arrivée change certaines choses ? Je m’inscris dans la continuité des actions que mène l’USPI Neuchâtel-Jura. Par ailleurs, j’ai la chance d’être entouré d’une équipe solide et très présente qui m’épaule. L’union de nos forces nous amène à restructurer l’antenne Neuchâtel-Jura pour la rendre encore plus forte. Pour ce faire, nous avons créé des commissions au sein desquelles œuvrent des personnes représentant tous les métiers de l’immobilier. Il faut ajouter à ces dernières le marketing qui fait son arrivée afin de mieux faire connaître l’USPI et ses actions. Je pense que grâce à ces différents pôles nous sommes plus structurés, plus forts, plus efficaces, plus proches de nos membres et plus attractifs pour ceux qui voudraient nous rejoindre. Quels sont les métiers représentés par l’USPI ? Nos diverses professions demandent avant tout des grandes connaissances. C’est pourquoi il faut toujours faire appel à des experts qui sont les plus à même pour conseiller les clients et ce, quoi qu’ils souhaitent. Nous avons un inventaire assez large de métiers. Le régisseur – gérant : il est en charge de la gestion et du fonctionnement d’un bien locatif qu’on lui a confié. L’administrateur de PPE : il s’occupe de l’administration de la PPE en fonction du règlement interne de cette dernière et des souhaits des copropriétaires. Le courtier : il est mandaté dans les cas d’achat ou de vente d’un bien. Il a également un rôle important de conseil tant sur les plans juridiques que financiers. L’assistant du maître de l’ouvrage : il dirige les opérations de construction, de rénovation et d’entretien des biens immobiliers au nom du propriétaire. L’expert en estimations immobilières : il évalue la valeur d’un bien immobilier à partir de nombreux éléments et élabore des rapports d’expertise détaillés. Le développeur immobilier : il mène de A à Z la conception d’un projet immobilier pouvant être commercialisé. Parmi ses membres, l’USPI Neuchâtel-Jura compte 25 régies et plus d’une cinquantaine de personnes ayant une des professions énoncées. 269


Que sont les labels courtier et qualité ? Le 1er janvier 2014, l’USPI, alors uniquement Neuchâtel puisque la section jurassienne a fusionné avec nous en mars 2016, décidait de créer le « label courtier ». Son but : fixer des exigences élevées en matière de formation, d’expérience et de pratiques professionnelles pour garantir aux clients un haut niveau de compétences et un respect des normes de déontologie. Forte du succès de ce label, l’association cantonale a décidé d’en créer un nouveau spécialisé dans la gérance. Avec une entrée en vigueur depuis janvier 2018, le nouveau « label qualité » fonctionne comme le premier. Les professionnels souhaitant l’obtenir doivent s’engager à respecter les exigences prévues par le règlement relatif à ce dernier ainsi que le Code de déontologie des professions immobilières. Pour les clients, il s’agit d’un gage supplémentaire de professionnalisme et de sérieux, l’assurance que la gestion de leur objet est entre de bonnes mains.

Qu’en est-il du marché de l’immobilier dans les cantons du Jura et de Neuchâtel ? Nous avons la chance que le marché soit assez détendu puisque de nombreuses constructions sont en cours ou à venir ce qui permet à ceux qui veulent acquérir un bien ou en louer de trouver assez aisément un logement. Le marché est sain. La demande est aussi importante pour les ventes que pour les achats. Nous voyons apparaître de plus en plus de demandes émanant de personnes vivant jusque-là en dehors de nos cantons. Cette situation nous permet d’envisager l’avenir assez sereinement, d’être confiant même si la conjoncture est plus difficile que par le passé. Tous les membres de l’USPI sont des gages de sérieux pour les personnes qui sont à la recherche ou souhaitent vendre un bien et nous ne pouvons que les inviter à faire appel à des professionnels. Pour le courtage, les aspects juridiques et techniques demandent de fortes connaissances. Pour éviter les dérives occasionnées dans certains cas par des personnes peu scrupuleuses ou non averties, il ne faut pas hésiter à nous contacter pour connaître nos membres et ainsi pouvoir faire confiance à ceux dont le métier est l’immobilier.

USPI Neuchâtel-Jura

Escalier du Château 2 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 722 64 70 • Fax +41 32 722 64 71 info@uspi-neuchatel.ch • www.uspi-neuchatel.ch

270


_ juridique gérance gérance administration administration vente vente expertise expertise conseil conseil_ juridique

Bolliger BolligerImmobilier Immobilier Av. Av.Léopold-Robert Léopold-Robert1212 2302 2302LaLaChaux-de-Fonds Chaux-de-Fonds

Tél. Tél.+41 +413232911 91190 9090 90 Fax Fax+41 +413232911 91190 909191 info@bolliger-immobilier.ch info@bolliger-immobilier.ch


FRAMO SA

Créé pour moi – Made for me Avec plus de 40 ans d’expérience, FRAMO SA, situé à Romont dans le canton de Fribourg, est un partenaire idéal pour concevoir vos meubles de salle de bains, mais aussi vos solutions de rangements avec son large choix d’armoires et dressing. Grâce à une conception innovante et un processus de fabrication automatisé, elle réalise des produits à la demande, uniques et de grande qualité, dans un délai record. S’adressant à une clientèle suisse, caractérisée par un haut niveau d’exigence, elle développe continuellement de nouvelles lignes modulables en accord avec les dernières tendances. Avec FRAMO, tout devient alors possible. Rencontre avec Herbert Stadler, directeur de cette société aux compétences pointues, partenaire de Bien Vivre.

Colonia.

272


Unico.

Créativité Un coquillage photographié sur une plage en Normandie, un coucher de soleil sur les montagnes ou encore un chapeau balayé par le vent, flottant sur l’eau. C’est souvent avec un brin d’émotion et de nostalgie que vous vous remémorez vos vacances. Avec FRAMO, il est désormais possible d’immortaliser le souvenir de votre choix grâce à la gamme de meubles « Unico ». Vous devenez ainsi votre propre designer. L’entreprise se charge, en effet, de faire imprimer la photo désirée (pour autant que cette dernière soit en haute définition) sur du verre, et ce afin d’orner la face de votre meuble. Ainsi, chacune de vos matinées débutant dans la salle de bains sera bercée par un souvenir de vacances ou par un instant marquant de votre vie. Le site internet de FRAMO vous permet d’avoir un aperçu concret de cet objet, en y téléchargeant vos photos. Grâce à la possibilité de changer les faces quand vous le souhaitez, vous pouvez modifier vos photos ultérieurement.

Sur-mesure – made for me Lors de la conception de solutions de rangements tels que dressing et armoires ou lors de la création de meubles de salle de bains, FRAMO attache une attention toute particulière aux besoins et aux Herbert Stadler, Directeur Framo SA. attentes spécifiques de sa clientèle. Cette dernière sera alors conseillée de façon personnalisée par une équipe spécialisée. Chaque client peut alors concevoir l’objet de ses rêves, grâce à une large gamme de meubles déclinables en plus de 60 couleurs. Le design et l’élégance occupent une place prédominante chez FRAMO pour que formes et lignes se marient avec divers types de lavabos et une quarantaine de poignées à choix. A l’aide de logiciels de visualisation, une solution de rangement individualisée peut être proposée, et ceci même pour un espace étroit ou exigu. Vous avez un désir particulier, FRAMO le réalise pour vous.

Tendance : une forme élégante et incurvée qui rappelle une vague au cœur de l’océan.

Style.

273


Harmony.

Un engagement durable FRAMO met un point d’honneur à planifier de façon précise son processus de production et attache une grande importance à l’optimisation au quotidien des matériaux employés. Dans le but d’éviter le gaspillage des ressources, la découpe du bois est effectuée grâce à un dispositif informatique pointu permettant la maximalisation des composants utilisés. Ainsi, la quantité de déchets demeure minime et sert, quant à elle, à chauffer l’usine. Un savoir-faire helvétique Les meubles créés par FRAMO sont constitués essentiellement de bois suisse provenant de forêts gérées durablement. Dès leur réception, les panneaux en bois sont enregistrés et contrôlés automatiquement par le biais d’un système informatique performant. L’utilisation d’un bras mécanique robotisé permet d’effectuer un pré-tri. Cela offre non seulement un gain de temps précieux pour la production, mais également la souplesse et la réactivité pour répondre aux commandes parfois urgentes. L’ensemble du processus de production est ainsi largement automatisé. Une fabrication sur-mesure, répondant aux désirs de chaque client, est ainsi possible. Manufacture Pour chaque commande, l’assemblage se fait à la main, ce qui permet un contrôle de chaque meuble et de ses différents composants, avant emballage et livraison. Ils sont ensuite livrés par un transporteur partenaire. Une fois acheminés à leur destination, ils n’auront plus qu’à être installés. 274

Perla.


Service clients Chaque meuble est équipé de son propre code de fabrication. Grâce à ce numéro, les collaborateurs de FRAMO sont à même de savoir exactement quel produit a été installé chez vous, et peuvent, à l’aide des données informatiques précieusement sauvegardées, vous prodiguer des conseils spécifiques. Cela permet, en cas de besoin, d’organiser rapidement et avec compétence, une intervention dite de « service après-vente ». Proche de vous – visitez notre showroom Vous souhaitez découvrir cet univers alliant diversité et créativité ? L’entreprise se trouve à Romont, à 25 km de Fribourg et de Lausanne. Visitez son lieu d’exposition ! L’ensemble des collaborateurs se fera une joie de vous accueillir.

Horaires d’ouverture de notre exposition Lundi-mercredi Vendredi 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 17 h 00 13 h 30 – 16 h 00 Jeudi * Samedi * 08 h 00 – 12 h 00 08 h 00 – 12 h 00 13 h 30 – 20 h 00 Afin de vous accueillir de manière optimale, nous vous recommandons de fixer un rendez-vous pour votre visite. 026 651 96 51 • info@framo.ch * Les horaires du jeudi soir (à partir de 17 h 00) et du samedi matin sont uniquement sur rendez-vous.

Framo SA

La Maillarde • CH-1680 Romont Tél. +41 26 651 96 51 info@framo.ch • www.framo.ch

275


La Boutique Framo : une approche plus interactive « made for me », plus qu’un slogan, c’est une philosophie que FRAMO adopte au quotidien avec ses clients. Dernier né, de cette société novatrice résolument tournée vers l’avenir, le concept de la Boutique Framo, est dédié aux professionnels. Ainsi, depuis décembre 2018, revendeurs, architectes, entreprises générales ou encore promoteurs ont désormais la possibilité d’entrer dans le monde de la réalité virtuelle tout en bénéficiant des conseils et d’un suivi personnalisé d’un partenaire expert dans son secteur d’activité.

276


La Boutique Framo : un concept innovant Plutôt que de transformer un espace servant d’archives pour agrandir son exposition, Herbert Stadler, a fait le choix d’investir dans un concept innovant alliant modernité, nouvelles technologies, connaissances techniques et savoir-faire. Une réflexion qui s’inscrit dans sa volonté continue d’offrir davantage de possibilités à ses clients. La Boutique Framo, c’est un espace dédié aux professionnels dans lequel on retrouve une synergie de compétences et une approche plus interactive. Avec ce nouveau concept disponible depuis décembre 2018, FRAMO s’ouvre au monde de la digitalisation. La réalité virtuelle mais pas seulement Dans cet espace d’échanges et de discussions, tout est envisageable. Dans un premier temps, grâce à un équipement à la pointe, les professionnels de FRAMO peuvent directement projeter sur écrans les plans détaillés et faire les modifications ou annotations en temps réel. Une technologie qui va encore plus loin grâce à la réalité virtuelle qui permet sur un smartphone via un lien ou un QRCode de visionner en réel l’agencement d’une pièce. Les lunettes permettent quant à elles de se projeter à 360° dans la pièce comme si nous nous y trouvions vraiment. FRAMO s’est également doté d’une imprimante 3D afin d’offrir la possibilité à ses clients d’obtenir des prototypes des meubles spécifiques qu’ils pourraient obtenir. Conscient que le virtuel peut parfois être subjectif, FRAMO a su pallier à cet effet en intégrant à sa boutique de nombreux échantillons. Ainsi, le client peut utiliser ses sens basiques comme le toucher, l’ouïe, tout en intégrant ces notions à ce qu’il perçoit dans son projet virtuel. Une multitude de possibilités Pour chaque projet, l’essentiel est de trouver le bon équilibre entre l’aspect esthétique et le confort d’utilisation. Ce nouveau concept offre la possibilité d’être plus précis, plus technique et d’avoir une meilleure notion de l’espace pour le professionnel qui l’utilise. FRAMO joue un rôle très important de partenaire à chaque étape

du projet et propose une offre sur-mesure tout en étant très réactif. De l’avant-projet jusqu’à la réalisation, FRAMO met tout en œuvre pour être à l’écoute de son client, l’accompagne, le conseille et le guide dans ses choix. Plus la discussion commence tôt, plus la liberté de manœuvre est large. Diversité dans les coloris, les matières, les formes, …la réalité virtuelle amène également à des idées différentes, plus fantaisistes, plus osées et permet de contrôler, modifier, ou complètement repenser un projet initial afin qu’il corresponde parfaitement aux exigences les plus élevées.

277


MS AGENCEMENTS SÀRL

Cuisines, dressings, rangements, meubles... un choix sans limite ! MS Agencements propose, au cœur de son show-room neuchâtelois, de découvrir la palette et l’étendue des options qu’offre le choix d’une cuisine et tout autre mobilier signés Schmidt. Qualité, sur-mesure, optimisation de l’espace, coloris… sont autant d’atouts qui positionnent la marque comme leader dans son secteur. Visite d’une société qui donne envie de changer son intérieur.

278


Un savoir-faire qui se calcule en année Créée en 1934 au pied de la forêt vosgienne, en France, par Hubert Schmidt, la société éponyme a su se forger une image de qualité qui en fait une référence dans son domaine. Restée dans le giron familial depuis les premières heures, grâce à ces années de pratique, Schmidt est la seule marque à avoir généralisé le vrai sur-mesure à coûts mesurés grâce à un process digital unique et le professionnalisme irremplaçable des conseillers. Le savoir-faire de la société, Marco Sciarrillo le découvre en 2004 en rentrant chez ASR SA comme gérant de magasin. En 2018, il rachète le magasin en s’associant avec une amie de longue date, Simona Visconti. Ils donnent un nouveau nom à l’entreprise, MS Agencements et continuent avec Schmidt dont ils connaissent les valeurs et les atouts. En reprenant le personnel qualifié, ensemble, ils réalisent pas moins de 150 cuisines par année et vendent autant de meubles et autres créations Schmidt. Des prestations uniques En poussant la porte de MS Agencements, chaque client a un interlocuteur qui restera le même durant tout le process. Ensemble, ils peuvent composer à souhait des cuisines, dressings, salles de bains... parmi une offre qui compte des milliers de références. Si Schmidt propose une gamme très large, chaque objet est fabriqué dans le même souci de qualité. Pour preuve, elle offre 10 ans de garantie et 25 ans sur les fermants. Tous les deux ans, comme un couturier, elle présente ses nouvelles collections qui sont toujours dans l’air du temps et en phase avec les attentes des clients. Au cœur du showroom neuchâtelois, les compétences de l’équipe de MS Agencements permettent à chacun de faire réaliser, sur-mesure sans payer plus cher – une des plus grandes forces de Schmidt – tout autant un placard dans une sous-pente qu’une cuisine totalement adaptée à ses besoins. Pour chaque création, une 3D est créée proposant, ainsi au client, de se projeter plus aisément.

Le projet final prend en compte chaque millimètre permettant ainsi aucun vide inesthétique et une maximisation du rangement et ce, autant en largeur, en hauteur qu’en profondeur. Ainsi jusqu’à 4 profondeurs sont disponibles et la hauteur de travail est adaptée à la taille du client. Du sur-mesure parfait !

279


Les atouts de la marque Schmidt s’engage sur de nombreux points pour préserver l’environnement ainsi la marque choisit des bois issus de forêts gérés durablement, elle ne propose que des matériaux recyclables et répond au cahier des charges de nombreux labels et certifications. Avant la mise sur le marché, une batterie de tests est réalisée pour chaque nouveauté. Tout doit résister à tout, en résumé ! Par ailleurs, la marque met tout en œuvre pour sécuriser les cuisines. Angles adoucis, clés magnétiques pour fermer certains placards, prises intégrées dans le plan de travail, tiroirs anti-basculement, parois latérales en verre fumé de série, taquets anti-basculement, tout est pensé pour le bien des utilisateurs, des enfants aux parents. La différence se niche dans les détails. Ici, ils

280

sont nombreux car ils ont tous leur importance. Ainsi en travaillant avec des designers, la marque propose, par exemple, des tiroirs qui peuvent être réarrangés en fonction des besoins. Elle mise également sur de nombreuses solutions pour gagner de la place, aucun espace n’est perdu. Autre atout indéniable, le choix des coloris. Pour un meuble, 214 461 combinaisons sont possibles ! Façades colorées, décors bois, effets matières et métallisés, plus de 600 possibilités en bois, comment ne pas trouver son bonheur. A ceci s’ajoute deux « + » que l’on ne trouve que chez Schmidt, les 24 coloris à choix qui sont proposées pour habiller les intérieurs des placards et les 39 disponibles pour les plans de travail en stratifié auxquels s’ajoute un large choix de finitions en granit et céramique.


Les champs d’action Quand on pense Schmidt, bien souvent ce sont les cuisines qui viennent à l’esprit. Si elles sont leaders des ventes, il n’en reste pas moins que leur qualité de fabrication se retrouve, également, dans nombre d’autres prestations proposées par la marque. Chez MS Agencements, on présente, ainsi, des rangements réalisés, selon leur emplacement, sur-mesure. Pour combler un espace vide, pour un dressing, un meuble télé... l’équipe saura vous trouver la meilleure solution. Envie de créer une vraie harmonie ? Aucun problème, Schmidt propose des tables et des chaises qui se marient à tous leurs agencements. Pour avoir une idée de l’étendue des possibles, une visite chez MS Agencements répond à toutes les attentes et les besoins.

MS Agencements Sàrl

Rue de la Dîme 4 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 756 44 50 contact@msagencements.ch • www.msagencements.ch

281


BORKO SÀRL

Pour l’amour du bois Du bois en lames posé sur un sol, voilà la définition du parquet. Dit ainsi, tout semble fort simple. En fait, l’art du parquet entretient des liens étroits avec l’ébénisterie et la marqueterie. Ce qui diffère, ce sont les échelles des pièces utilisées pour former des motifs variés, tant par leurs lignes et leurs formes que par les couleurs des essences employées. En fait, pour réaliser un parquet, il ne s’agit pas simplement d’emboîter des planches rainurées les unes à côté des autres. Il faut appréhender les sols afin de les habiller en les personnalisant. C’est là où le professionnalisme s’impose.

Photos : © Bernard Python

282


En fondant Borko Sàrl en 1995, Monsieur Borko peut déjà se targuer d’une longue expérience dans la pose et la fourniture de revêtements de sols de tout genre. Dès ses débuts, il sait très vite nouer des contacts privilégiés avec de nombreux architectes qui apprécient d’emblée son esprit d’analyse et sa capacité à proposer des types de bois adaptés aux espaces à équiper. Ses approches personnalisés et sur-mesure séduisent, tant par la qualité des bois proposés que par l’excellence de la bienfacture. Le bouche-à-oreille Que ce soit chez des particuliers, des palaces, des restaurants étoilés, des maisons de maîtres, des boutiques haut-de-gamme même sans estampille visible, la bienfacture des parquets Borko Sàrl devient un gage de qualité indiscutable. Cette reconnaissance professionnelle est avant tout due au sérieux et au souci du détail de cette entreprise. Aujourd’hui, sa renommée dépasse de loin la région neuchâteloise. Particuliers, entreprises, pouvoirs publics, satisfaits de ses prestations, le recommandent. Sa réputation, tout discrète qu’elle soit, lui a permis de se constituer un réseau désormais international. En fait tout repose sur deux mots : qualité et amour du métier. Des choix spécifiques Pour que des réalisations soient parfaites, il faut d’abord avoir à sa disposition des employés consciencieux et minutieux et des produits de qualité. M. Borko s’est ainsi constitué un réseau de distributeurs dont le sérieux est le gage de la pérennité de son entreprise. S’il veut l’excellence dans ce qu’il livre à ses clients, il exige de ses fournisseurs les meilleurs des bois. Il s’est ainsi doté d’une xylothèque de plusieurs centaines d’essences, tant indigènes qu’exotiques. Quand il parle de cette collection et qu’il la présente à des amateurs, on sent dans sa voix la passion s’installer ; celle qui l’anime au quotidien tant dans ses rapports avec ses clients qu’avec ses employés. A ce titre, lorsqu’il se rend compte que ces derniers rencontrent des difficultés techniques, il n’hésite jamais à enfiler la salopette qu’il garde en permanence dans le coffre de sa voiture pour les accompagner dans la précision de certains tours de main. En fait, il apprécie hautement ces moments où il retrouve les gestes fondamentaux de son métier, gage de la perfection vers laquelle il souhaite tendre dans tout ce qui porte sa marque.

Des regards pluriels Que ce soit avec des bois allemands, belges, français, suisses ou des produits italiens au design exceptionnel dont Borko Sàrl a l’exclusivité, elle offre à sa clientèle la potentialité de se sentir bénéficiaire d’offres uniques et incomparables. Et au-delà de la diversité des bois, Borko Sàrl propose aussi d’autres types de revêtements, à la fois traditionnels tels des lièges, linos, moquettes, vinyls mais aussi particuliers comme ceux en bambou pour l’aménagement de terrasses extérieurs. En fait, ce qui compte pour cette société, c’est d’éviter de tomber dans la standardisation, la routine, la banalité. Son désir permanent d’offrir de l’exceptionnel la pousse à aiguiller sa clientèle à trouver son bonheur dans la multitude des choix potentiels, en fonction des goûts de chacun mais aussi des possibilités financières en jeu. Comme tout est possible, avec diplomatie et tact, les professionnels expérimentés de Borko Sàrl prennent toujours le temps nécessaire pour écouter et accompagner leur clientèle dans la conduite de ses préférences.

283


Vers la diversité Aujourd’hui, les parquets sont les produits phares, posés à neufs ou simplement restaurés. Ils rappellent que le bois est un matériau naturel et vivant, qui vieillit fort bien, qui se patine, se lustre, s’huile, se cire pour apporter à chaque pièce d’une maison une chaleur intrinsèque et un cachet particulier. Certes, ils suivent aussi les modes, eu égard à leur teinte, aujourd’hui plus foncée qu’hier, à la largeur des lames, à leur rugosité qui mêle modernisme et tradition. Certes, le coût d’un parquet peut sembler parfois élevé mais il ne faut pas oublier que sa durabilité surpasse tous les autres revêtements de sol, à condition, il est vrai, d’être simplement entretenu. Mais d’autre choix font aussi partie de la gamme des revêtements de sols proposés par Borko Sàrl. Parmi eux, en sus des traditionnels tapis, tendus, signalons les bétons cirés et les matériaux polymères comme le vinyl, Sans aucun doute, ce produit gagne du terrain. Solution moins onéreuse, facile à installer ou à enlever, il offre une multitude de possibilités sur le plan du design. Il rappelle les anciens linoléums et s’inscrit parfaitement dans des restaurations ou dans de nouvelles réalisations. Toutefois, son usage doit répondre à des besoins bien définis, d’où la nécessité d’être toujours bien conseillé. 284


Le souci permanent de la satisfaction M. Borko est sans cesse sur le qui-vive. Dès qu’il parle de son métier et ses réalisations, ses yeux s’animent, pétillent ; sa gestuelle s’emballe ; son débit verbal s’accélère. Il est simplement pris par sa passion, celle qui se manifeste par le souci de la perfection et l’amour inconditionnel du travail bien fait. Ainsi que ce soit pour un tout petit chantier ou un très grand, il se montre fidèle à lui-même : que tous soient satisfaits et contents. Une philosophie partagée par tous ses collaborateurs, passionnés et animés du même esprit de satisfaction. Un travail d’équipe qui permet aujourd’hui à Borko Sàrl de s’inscrire comme un acteur local majeur dans son secteur d’activité.

BORKO Sàrl

Rue des Draizes 3 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 730 68 80 administration@borko.ch • www.borko.ch Photos : © Bernard Python

285


FUTURE ECOSYSTEMS

LE FUTUR DE L’ENVIRONNEMENT URBAIN

Les réalisations végétales, des avantages insoupçonnés Parer les intérieurs, les toits, les murs extérieurs de plantes et fleurs qui apportent confort et esthétisme, voici ce que propose Future ECOsystems. Pour un petit espace ou une grande surface, en plaine ou en montagne, la société s’adapte en toutes circonstances. Grâce à une très large gamme de végétaux, les réalisations ne laissent pas insensibles et interpellent.

286


La passion du métier En 2016, Joshua Egerton découvre la société ANS Global, spécialiste des solutions « vertes » pour les murs intérieurs et extérieurs, qui le séduit. Il en prend l’exclusivité pour la Suisse et démarre sa nouvelle activité en créant Future ECOsystems. Pour élargir son champ d’action, il s’entoure de paysagistes affiliés à JardinSuisse, gage de qualité et de professionnalisme, dans différents cantons. Ces derniers et lui-même démarchent les clients pour élaborer un projet puis poser des murs végétaux, des toitures vertes ou encore de l’art végétal. Un mur végétal pour faire la différence Quand un client souhaite une création, Joshua Egerton et son paysagiste se rendent sur place pour étudier la demande. L’exposition, l’altitude, l’emplacement intérieur ou extérieur, tout est analysé pour faire une offre avec des végétaux et des plantes qui sont adaptés à l’environnement. Une visualisation est réalisée. Dès l’acceptation de l’offre, ANS Global met en serre les plantations et 8 semaines plus tard tout est prêt à être installé. En amont, Future ECOsystems prépare le mur avec les composants nécessaires garantissant ainsi une installation rapide et efficace. Le contrat d’entretien qui va avec ses réalisations comprend des visites mensuelles et une inspection spécifique semestrielle pour s’assurer que les végétaux poussent bien. Une toiture verte ou comment faire des économies Pour les toitures vertes, ANS GrufeKit propose différentes options à choix, simple sedum, sedum/fleurs sauvages ou fleurs sauvages. Faciles à poser, elles permettent d’avoir immédiatement un toit élégant. A cet aspect esthétique s’ajoutent les avantages d’isolation. En effet, un toit plat recouvert de gravier attire la chaleur et la rediffuse dans la bâtisse. Les plantes, à contrario, absorbent la chaleur et isolent le bâtiment. Il est reconnu qu’un toit végétal offre de la fraîcheur à

l’intérieur et entraîne une consommation beaucoup plus faible d’énergie. L’hiver, il protège l’étanchéité de la maison en faisant barrière à la neige, au gel, auxquels il résiste parfaitement. L’art végétal Pour apporter une touche de verdure dans un bureau, un hall d’entrée de société, le salon d’un particulier... l’art végétal est idéal. Grâce à une mousse naturelle séchée et une large palette de couleurs, toutes les demandes sont réalisables. Une carte du monde, un logo, une œuvre de son choix, le sur-mesure ouvre les portes de l’infini. Pas d’entretien, la mousse est stabilisée. La demande va grandissante pour l’esthétisme et l’originalité qu’offre cette forme d’art. Autres propositions « vertes » Soucieux du respect de l’environnement, entouré de partenaires spécialistes, Future ECOsystems propose la pose de panneaux solaires. Complémentaires à l’offre végétale, ils permettent d’alimenter en énergie une citerne enterrée qui recueille l’eau de pluie. Filtrée, elle est recyclée et utilisée pour irriguer les jardins ou les murs végétaux. Dans un autre ordre d’idée, si l’on souhaite apporter une petite touche de verdure dans son intérieur, Joshua Egerton propose un système doté de pochettes dans lesquelles on peut installer des plantes et fleurs de son choix. Un réservoir d’eau, avec indicateur, permet de vérifier qu’elles en ont suffisamment pour pousser et former un cadre végétal du plus joli effet. Ces cadres peuvent être commandés sur le site de Future ECOsystems, une société qui met tout le monde au vert !

Future ECOsystems Sàrl

Tél. +41 79 714 82 06 info@futureecosystems.com www.futureecosystems.com

287


INDIVIDUAL DOORS SA

Des portes, des milliers de portes Installée à Cousset, la société Individual Doors, a fêté, en 2018, ses 20 ans d’existence. Elle propose aux professionnels, comme aux particuliers, un choix de portes unique en Romandie. Gérée par des professionnels du secteur, elle n’a fait que grandir avec le temps pour devenir, aujourd’hui, l’adresse incontournable pour un grand nombre.

288


L’histoire est en marche Individual Doors SA a été créée le 1er mars 1998 par Denis Berthoud, Jean-Marc Descloux, Renzo Petrocchi et Enrique Megia. A l’époque, ils travaillaient ensemble dans une entreprise spécialisée dans les produits et autres pour le bâtiment. Celle-ci, rachetée par un groupe, choisit de ne plus vendre de porte. Conscients du potentiel de ce marché ces 4 professionnels font le choix de s’associer pour lancer leur propre activité et rachètent le stock existant. Ils orientent leurs activités sur la Suisse romande et le Tessin, les clients leur accordent leur confiance, c’est le début d’une aventure qui va rapidement s’avérer florissante. 2004, marque un tournant avec l’achat de nouveaux locaux beaucoup plus grands à Cousset, l’espace est immense. On y retrouve, un showroom, des bureaux administratifs, dépôts, stocks et quais de chargement. En 2007, Yves Romagnoli devient à son tour associé suite au départ en retraite de Jean-Marc Descloux. Au fil des années, l’équipe s’étoffe et compte aujourd’hui 14 employés dont 5 menuisiers. Que proposent-ils comme portes et pour qui ? Individual Doors ne fabrique pas. Ils sont importateur général pour plusieurs marques européennes. Portes intérieures, portes d’entrée, portes coupe-feu, en bois, en verre, blanches, de couleurs... quoi que le client souhaite, il le trouve ici. Dans le même temps, tous les accessoires qui entourent une porte sont, également, proposés à la vente comme des poignées, des garnitures, des seuils. Impossible de ne pas trouver son bonheur puisque l’offre va des modèles standards aux modèles les plus sophistiqués ou du sur-mesure. En travaillant avec plusieurs fournisseurs, ils sont à même de répondre à toutes les demandes. Les plus urgentes peuvent être satisfaites grâce à une société suisse qui livre en une semaine. Au show-room qui fait plus de 250 m2, on peut faire son choix parmi une large gamme puis personnaliser sa porte tant au niveau des couleurs, des encadrements que des poignées. En majeure partie, la clientèle est composée de professionnels. 50% de la clientèle est faite de menuisiers, de charpentiers et d’entreprises générales. L’autre moitié est composée de revendeurs. Les particuliers peuvent aussi venir acheter des portes mais ils sont plus rares. Grâce à cette clientèle fidélisée avec le temps, Individual Doors vend entre 25 000 et 30 000 portes complètes avec cadre par an, des traditionnelles aux plus originales. Quels sont les atouts d’Individual Doors ? Si la société marche bien et que la clientèle ne fait que s’étoffer avec le temps, l’entreprise reste à taille humaine et cultive une proximité autant avec ses employés qu’avec ses clients. Côté clientèle, on est au service de chacun en lui apportant des « + » non négligeables. Ainsi, on prendra du temps pour conseiller et aiguiller le client qui souhaite venir choisir lui-même ses portes. Individual Doors se déplace, également, sur les chantiers, gracieusement, pour aider à la prise des mesures. Quand on visite l’usine, on est frappé par l’organisation des stocks et la préparation des commandes. Quand les commandes concernent des modèles spéciaux, le service technique d’Individual Doors dessine, selon les demandes, la porte adéquate. Les associés ont beaucoup travaillé de concert

avec leurs fournisseurs pour réduire les délais. S’ils étaient de 2 mois au début de leur activité, ils sont, aujourd’hui, largement revus à la baisse. Dans le même temps, une personne est entièrement dédiée au service après-vente pour régler les soucis qui peuvent subvenir. L’écoute et la satisfaction du client sont les forces de la société qu’elle lui livre 1 porte ou 1000 ! Quel futur pour Individual Doors ? Conscient que le marché aura tendance à se raréfier après le boom des constructions et les nouvelles lois en vigueur, l’entreprise veut rester confiante. Quant à sa zone de travail, là encore, elle n’ambitionne pas de l’élargir. Elle préfère rester en Suisse romande et dans le Tessin où elle a su se forger une clientèle fidèle et satisfaite par ses offres. Dans ce contexte, stabiliser ses ventes est son principal objectif. Rester comme elle est, avec ses atouts, sa philosophie, ses services, voilà comment elle entend faire durer et perdurer ses activités pour les prochaines années.

Individual Doors SA

Route du Centre 32 • CH-1774 Cousset Tél. +41 26 665 91 91 • Fax +41 26 665 91 90 info@individualdoors.ch • www.individualdoors.ch

289


Rue Numa-Droz 185 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 912 30 00 info@cliniquevolta.ch

Rue Numa-Droz 187 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 556 20 00 Fax +41 32 556 20 39 info@permanencevolta.ch

Gare 4 • CH-2034 Peseux Numa-Droz 187a • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 720 20 50 Fax +41 32 720 20 51 8 h-12 h • 13 h 30-17 h 30 info@lpne.ch


SANTÉ

Des soins de qualité

© Santé Neuchâtel

291


Une politique de santé pragmatique pour relever les défis du futur Depuis quelques années, les enjeux de santé prennent une place toujours plus importante. Entre cliniques privées et hôpitaux publiques, le canton de Neuchâtel se modernise et entend bien répondre aux besoins de soins croissants de sa population.

292


Hôpital de la Providence.

La modernisation des EMS est devenue une priorité

L’excellence médicale a le vent en poupe dans le canton de Neuchâtel. Si les cliniques privées y sont encore moins nombreuses que dans les cantons de Genève, Vaud ou du Tessin, elles proposent cependant des soins de très haute qualité. C’est le cas de l’Hôpital de la Providence, qui s’est spécialisé en orthopédie, néphrologie et ophtalmologie ainsi que dans différentes spécialités chirurgicales. Le service d’orthopédie de l’Hôpital de la Providence couvre le 80% des prestations orthopédiques du canton et propose les dernières techniques de pointe. De plus, l’unité d’hémodialyse compte parmi les trois plus importants centres d’hémodialyse en Suisse et traite plus d’une centaine de patients chaque année. Afin de faciliter l’accès aux traitements d’hémodialyse pour les patients vivant dans les Montagnes neuchâteloises, l’Hôpital de la Providence gère également un centre d’hémodialyse satellite à La Chaux-de-Fonds. Depuis le 1er janvier 2014, le service d’ophtalmologie de l’hôpital est rattaché à la société « Swiss Visio Network SA » issu d’un partenariat entre la société Visionplus et Swiss Medical Network. Les troubles de la vue y sont corrigés par les méthodes thérapeutiques parmi les plus avancées ainsi que des technologies révolutionnaires. L’Hôpital de la Providence et la Clinique Montbrillant disposent de polycliniques pour les consultations urgentes sans rendez-vous. La plus ancienne La Clinique Montbrillant à La Chaux-de-Fonds s’inscrit également dans une vision hautement qualitative. Membre du Swiss Medical Network depuis 2015, cet établissement à taille humaine, a été fondé il y a plus de 100 ans sous l’égide du Professeur De Quervain. La clinique est la plus ancienne du canton. Inscrite sur la liste hospitalière, elle accueille tous les patients, assurés en division commune, demi-privée et privée. Elle est hautement spécialisée en orthopédie et ophtalmologie, ainsi que dans différentes autres spécialités chirurgicales telles que la chirurgie du rachis, la chirurgie viscérale, ainsi que la chirurgie plastique, reconstructive et esthétique. Elle compte également parmi ses médecins des spécialistes en gastroentérologie, en proctologie ainsi qu’en antalgie.

C’est une évidence, le vieillissement de la population est un défi majeur. Dans le canton de Neuchâtel comme ailleurs. Afin d’adapter le système de soins aux futurs besoins, le Grand Conseil neuchâtelois a validé les principes de la planification de l’offre aux personnes âgées. Celle-ci prévoit le développement progressif de mesures comme le soutien aux proches aidants et de nouvelles structures (appartements avec encadrement, structures d’accueil de jour, de nuit ou de court séjour) ou encore la spécialisation des établissements médicosociaux (EMS). Dans ce domaine, l’enjeu est aussi de garantir des conditions de confort et de qualité répondant à l’évolution des besoins des aînés. Les infrastructures doivent donc être modernisées. La volonté de l’Etat est de permettre aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible à la maison: d’une part, pour répondre à leurs souhaits et, d’autre part, en raison de l’augmentation des coûts de la santé. Les différents maillons du dispositif médico-social doivent s’adapter à cette évolution. L’entrée en institution se fait aujourd’hui de plus en plus tardivement et souvent en dernier recours, lorsque les conditions de vie à domicile se dégradent fortement.

La Clinique Montbrillant.

293


Technologies esthétiques Dans un autre registre, celui de la médecine esthétique, la Clinique Matignon met à disposition des patients neuchâtelois sa connaissance et sa maîtrise des techniques éprouvées les plus actuelles, ainsi qu’une gamme complète de lasers de dernière génération, un système technologique de pointe pour traiter le raffermissement de la peau et une salle d’intervention équipée pour les greffes capillaires. On le voit, l’offre haut-degamme existe dans le canton. Dans une étude menée par l’Observatoire suisse de la santé, on constate que toute la population peut se targuer de bénéficier d’un réseau de qualité, pas uniquement les plus fortunés. Ainsi, la densité de médecins pour 10 000 habitants est proche du niveau suisse, tant du point de vue de la médecine de premier recours (Neuchâtel : 9,7 et Suisse : 9,3) que de la médecine spécialisée (Neuchâtel : 10,1 et Suisse : 11,5). Le taux d’hospitalisation pour 1000 habitants (131,9) est l’un des plus faibles de Suisse (144,0). Les places en maisons pour personnes âgées et homes médicalisés pour 1000 habitants de 65 ans et plus sont plus nombreuses dans le canton de Neuchâtel (73,3) qu’en Suisse (65,6). Autre enseignement, l’espérance de vie à la naissance de la population neuchâteloise est légèrement plus basse qu’en Suisse. La majorité de la population du canton (75,1%) se sent en bonne ou en très bonne santé. Néanmoins, un tiers des personnes interrogées souffrent d’un problème de santé de longue durée (handicap ou maladie chronique). Cette proportion n’est pas significativement différente de celle de la Suisse (31,9%). La même constatation peut être faite pour la proportion de troubles physiques importants, tels des insomnies, des maux de ventre, des maux de dos, qui est plus élevée dans le canton de Neuchâtel

294

(23,3%) qu’en Suisse (20,8%), mais dont la différence est non significative. Ces troubles sont mentionnés deux fois plus souvent par les Neuchâteloises (31,2%) que par les Neuchâtelois (14,7%). Cette tendance se retrouve aussi au niveau suisse.


100% HABITAT SAIN

En apposant son label «habitat sain», Bauwerk participe de façon importante à l’amélioration de la qualité de vie. En effet, le choix délibéré de matériaux sains contribue de façon décisive au bien-être de chacun dans son cadre de vie. www.bauwerk-parkett.com


CMCV

CENTRE MÉDICO CHIRURGICAL VOLTA

Ensemble pour offrir des soins de qualité Implanté à La Chaux-de-Fonds, le Centre médico chirurgical Volta est un espace médical privé de plus de 4000 m² proposant une offre importante de soins. Il comprend 7 entités indépendantes qui existaient déjà et ont fait le choix de se regrouper avec comme principaux objectifs d’améliorer la qualité des soins, d’augmenter l’offre pour chaque patient tout en diminuant le coût des prestations. Un projet humain de grande envergure qui a nécessité une implication importante de chaque collaborateur. Zoom sur un centre résolument tourné vers l’avenir.

296


A l’initiative du projet, c’est la clinique de la Tour qui a été la pionnière, elle devait renouveler sa structure. Des locaux qui n’étaient plus aux normes en vigueur, un besoin de pérenniser son offre médicale dans de meilleures conditions, les premières réflexions menées dès 2012, s’orientent rapidement vers la solution adéquate : trouver un lieu qui permet de réunir des compétences médicales partageant la même vision afin de pouvoir partager les coûts de fonctionnement tout en créant une synergie de compétences, avec un premier partenaire et pas des moindres la Ligue pulmonaire qui la rejoint dans sa vision. 2015, marque un tournant avec un premier projet de rachat d’immeuble qui finalement ne se concrétise pas. Les recherches reprennent et c’est la ville de La Chaux-de-Fonds qui propose un bâtiment à acheter. Pour que le projet soit viable, il faut remplir les 4000 m² de surface. Ils informent leur réseau médical local de leur projet et plusieurs professionnels viennent se greffer au concept pour acheter en février 2017 cette ancienne usine. Au total le CMCV, c’est 7 entités individuelles (la Clinique Volta, la Ligue pulmonaire neuchâteloise, la Permanence Volta, un centre d’hématologie et des cabinets médicaux) qui ont fait le choix de

rassembler leurs forces au sein d’une même structure pour offrir des soins de qualité à leurs patients grâce à une synergie de compétences et un potentiel qu’elles n’auraient pas obtenu si elles étaient restées seules. Ici, c’est une vraie volonté de ne pas déstabiliser l’environnement sanitaire cantonal qui anime toutes ces entités déjà actives dans la région depuis de nombreuses années et une démarche profonde de recherche de qualité et de solutions face à un milieu en constante évolution. Un concept qui a favorablement été accueilli par les autorités locales et cantonales qui l’ont soutenu et encouragé. C’est aussi un centre médical privé dirigé par des professionnels de la santé qui ont à cœur de privilégier l’aspect humain que ce soit avec leurs collaborateurs ou leurs patients. 297


Une structure unique et emblématique C’est au cœur de La Chaux-de-Fonds dans un bâtiment emblématique que le CMCV s’est installé. Situé au centre d’un quartier chargé d’histoire face à l’ancienne usine électrique, à côté de la Halle Volta et de la rue Volta, dans cet ensemble industriel du début du XXe siècle, plusieurs éléments architecturaux, la verrière, les vitraux, la façade néo-classique, sont classés au Patrimoine Industriel Horloger et protégés par l’UNESCO. Une structure de plus de 4000 m2 rénovée et transformée avec soin pour offrir un cadre de qualité à tous conjuguant à la perfection les notions de modernité, de technicité et d’authenticité. « Volta », un nom qui coule de source pour les instigateurs de ce projet qui ont souhaité conserver l’âme du quartier et permettre ainsi aux habitants de s’identifier facilement à un centre de soins et pas seulement à une entité. L’humain au cœur de chaque action Conscients que c’est ensemble qu’ils pourront offrir une qualité optimale et une offre de soins plus conséquente, les acteurs de cette structure privée placent leurs patients et l’ensemble de leurs collaborateurs au centre de chacune de leurs réflexions. Tout est pensé pour leur apporter le confort, l’attention et l’accueil dont ils ont besoin au quotidien. Une approche pluridisciplinaire, une volonté de toujours de se remettre en question pour faire mieux chaque jour, de solidifier et de stabiliser des compétences et savoir-faire et de diminuer les coûts des prestations sont les bases de la philosophie développée dans ce centre médical. La formation, une nécessité Fédérateur d’emplois et de formations, le Centre médico chirurgical Volta accorde une très grande importance à la formation de son personnel. Pour être performant, il faut d’une part avoir un cadre de travail à la pointe de la technologie, mais aussi un personnel soignant qualifié et engagé, apte à prendre en charge les patients. Ainsi, il propose diverses formations à l’ensemble de son personnel et de nombreux apprentis, élèves des écoles d’instrumentistes, d’infirmières ou encore du CHUV de 298

Lausanne viennent se former ici. Une façon de transmettre un savoir-faire et des compétences aux plus jeunes qui sont l’avenir de la médecine de demain.


Les spécialisations de la Clinique Volta :

LA CLINIQUE VOLTA Créée en mars 1987 sous le nom de Clinique de la Tour, la Clinique Volta a dévoilé son nouveau visage au cœur du CMCV le 7 janvier 2019. Un renouvellement nécessaire pour cet établissement à la réputation solide essentiellement spécialisée dans la prise en charge des patients en soins ambulatoires. La Clinique Volta, c’est une équipe de 30 employés dévoués et spécialisés, plus de 3000 opérations par an, un plateau technique ultra-moderne, une meilleure prise en charge des patients grâce à une nouvelle structure mieux pensée, 9 box ambulatoires, 7 chambres confortables avec wifi et télévision. Grâce aux synergies développées avec ses partenaires du centre Volta, la clinique offre une qualité de soins plus optimale et peut désormais s’ouvrir à de nouveaux horizons comme l’arrivée de nouveaux médecins qui auront l’avantage de travailler pour une structure privée avec tous les bénéfices qui en découlent.

Chirurgie de la main Chirurgie orthopédique Neurochirurgie Chirurgie plastique et reconstructive Chirurgie générale-phlébologie Chirurgie ophtalmologique Chirurgie gynécologique Chirurgie dermatologique Chirurgie ORL

Clinique Volta

Rue Numa-Droz 185 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 912 30 00 info@cliniquevolta.ch

299


Les spécialités de la Permanence Volta :

LA PERMANENCE VOLTA La Permanence médico-chirurgicale Volta créée en février 2018, compte déjà plus de 25 000 patients à son actif. Elle assure une aide d’urgence et de consultation médicale ouverte toute l’année, 7/7j de 7 h à 19 h en semaine et de 9 h à 18 h les weekends et jours fériés dont les soins sont ouverts à tous et couverts par l’assurance maladie de base. La présence d’un centre d’imagerie et d’un laboratoire (Unilabs) au sein de la structure lui permettent d’être plus réactive et d’offrir une meilleure prise en charge à chacun de ses patients. De même, elle peut depuis janvier 2019, bénéficier des infrastructures de la Clinique Volta et de son plateau technique performant. Grâce à l’implication et la volonté de tout le personnel soignant, la Permanence a pu créer une équipe de garde d’orthopédie et de chirurgie disponible en permanence. 300

Médecine générale Gynécologie et obstétrique Chirurgie plastique et esthétique Dermatologie et vénéréologie Neurochirurgie Radiologie Chirurgie de la main Anesthésiologie / consultation de la douleur Chirurgie générale Neurologie

Permanence médico chirurgicale Volta

Rue Numa-Droz 187 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 556 20 00 • Fax +41 32 556 20 39 info@permanencevolta.ch


LA LIGUE PULMONAIRE NEUCHÂTELOISE Acteur incontournable dans le domaine de la santé publique pour l’accompagnement des patients souffrant de maladies pulmonaires et respiratoires, la Ligue pulmonaire neuchâteloise (LPNE) occupe les deux étages de l’aile ouest du Centre médico chirurgical Volta. Cette association accueille des patients de tout âge qui ont besoin de soins ou encore de soutien. Physiothérapeutes, infirmiers, assistantes sociales, animatrices socio-culturelles... c’est une équipe de professionnels qualifiés et passionnés qui met tout en œuvre pour apporter leurs compétences dans les domaines des maladies pulmonaires, des apnées du sommeil, des défaillances respiratoires ou encore d’autres maladies (cancer, mucoviscidose, ...). La LPNE est disponible pour des soins à domicile 7/7j, 24 h/24. Elle intervient pour la formation des professionnels de la santé et mène également de nombreuses campagnes de prévention

et de dépistage précoce dans le domaine des maladies respiratoires. Un accueil de jour permettant de rompre l’isolement dans un cadre privilégié est également organisé au sein de ses locaux.

Ligue pulmonaire neuchâteloise

Gare 4 • CH-2034 Peseux Numa-Droz 187a • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 720 20 50 • Fax +41 32 720 20 51 8 h-12 h • 13 h 30-17 h 30 info@lpne.ch

301


FIMEX DISTRIBUTION SA

Toutes les solutions en matière de sport et de bien-être Fimex Distribution SA, installée à Lyss, propose toutes les solutions pour les particuliers comme les professionnels qui recherchent des équipements de fitness et wellness. Distributeur suisse de la marque Technogym®, la société sait conseiller ses clients au plus prêt grâce à une gamme de produits pouvant répondre à tous les besoins. Visite de son nouveau show-room de 1500 m2 à Lyss où les dernières innovations des marques les plus reconnues sont proposées et peuvent être testées.

302


Distributeur officiel en Suisse de Technogym® Fimex Distriubtion propose tous les appareils Techno­ gym®, leader du marché des services de fitness et de bien-être à usage privé et professionnel. La société en est le distributeur pour la Suisse. Cette marque est mondialement reconnue pour la qualité de ses produits, des machines alliant technologie et fonctionnalité. A ces atouts s’ajoute l’esthétique d’un design italien permettant à chacune de s’intégrer parfaitement dans un intérieur.

Une offre complète Fimex Distribution n’est pas qu’une société qui vend du matériel. Le conseil, l’assistance, l’étude, l’écoute font, également, partie de ses services dans le but de guider les clients vers le meilleur choix. Elle offre également une assistance en matière de marketing, à l’échelle de la Suisse, avec une équipe de 40 personnes. Dans son nouveau show-room de Lyss, les dernières innovations des marques les plus reconnues sont proposées et peuvent être testées. Tout l’univers du fitness et du wellness est ainsi représenté, des appareils aux armoires pour les vestiaires en passant par les sols adaptés ou encore les cabines de douches. Fimex Distribution peut créer un espace clé en main. Des propositions pour toutes les clientèles Grâce à cette large gamme de produits, Fimex Distri­ bution s’adresse à tous les types de clientèles. Faire du sport, se faire du bien n’est plus réservé uniquement aux clubs spécialisés raison pour laquelle la société conseille, également, des particuliers désireux d’avoir une activité physique à domicile ou dans les espaces communs d’une résidence ou encore des hôtels, des physiothérapeutes et des sociétés souhaitant implanter un espace wellness et/ou fitness dans leurs locaux. Pour une parfaite prise en main, Fimex Distribution offre un service de formation adaptée en fonction des besoins. Une grande diversité Chacune des marques représentées par Fimex Distribution est spécialiste dans son domaine d’activité. Ainsi Sidea, avec ses accessoires pour la gym, offre une large variété pour tous les niveaux d’entraînement en

préparation sportive et l’activité motrice en général. Outrace, avec des solutions standards ou sur-mesure propose des structures d’entraînement fonctionnelles au concept novateur adaptées à chaque besoin. Avec Pavigym, seule société spécialisée, différents sols dédiés aux activités fitness sont à choix. Prama se démarque avec son espace où se coordonnent musique, lumière pour travailler différents programmes basés sur la vitesse, l’agilité, la mobilité... Et parce qu’un fitness se doit d’avoir des locaux fonctionnels, pratiques et accueillants, Fit Interiors propose ses solutions en matière de vestiaires, douches et salons d’accueils. 303


Un spa, oasis de bien-être Fimex Distribution, soucieux de permettre à ses clients de créer des espaces uniques, peut également, grâce à la marque Starpool qu’elle représente, créer sur-mesure, un spa idéal, réalisé autant pour son côté fonctionnel qu’esthétique. Starpool est une entreprise reconnue qui participe à la planification et au développement d’oasis de bien-être depuis 1975. Aujourd’hui, elle vend ses produits dans le monde entier grâce à un modèle commercial basé sur une planification minutieuse, des produits de qualité et des services complets. En utilisant des méthodes de planification innovantes, la société est passée d’une petite entreprise artisanale à une marque internationale créative proposant des idées novatrices pour l’industrie du bien-être. Avec des décennies d’expérience dans le secteur des spas professionnels, la société du Trentin propose également des solutions esthétiques et puissantes sur le plan technique pour la maison. Les saunas et les bains de vapeur sont adaptés

individuellement au client et à ses besoins, tant en taille que dans les matériaux et les couleurs. Les bienfaits de la flottaison Starpool offre une autre manière de se délasser, de lâcher-prise grâce à son concept Zerobody®. Sans avoir besoin de se mouiller, allongé sur un matelas, le corps va se défatiguer et produire des substances, aux effets bénéfiques comme les endorphines, qui vont éliminer le stress. Les muscles se relaxent, la circulation du sang s’améliore. Technologie et design révolutionnent le monde de la flottaison avec cette solution souple et pratique. De nombreuses études scientifiques, entre autres celle que Starpool a commandée à une équipe de médecins/chercheurs, attribuent à la pratique de la flottaison une série de bienfaits.

Fimex Distribution SA

Werkstrasse 36 • CH-3250 Lyss Tél. +41 32 387 05 05 info@fimex.ch • www.fimex.ch

304


Wellness Wellness Wellness Design Design Design

Technogym Technogym Technogym RUNRUN PERSONAL RUN PERSONAL PERSONAL combine combine combine le design le design le de design Antonio de Antonio de Antonio Citterio Citterio Citterio avecavec des avec des technologies des technologies technologies innovatrices innovatrices innovatrices créant créant un créant entraînement un entraînement un entraînement attrayant attrayant attrayant et connecté et connecté et connecté pourpour une pour une éxperience une éxperience éxperience Home Home Wellness Home Wellness Wellness ultime. ultime. ultime. Fimex Fimex Distribution Fimex Distribution Distribution AG |AG Werkstrasse |AG Werkstrasse | Werkstrasse 36 |36 3250 |36 3250 Lyss | 3250 Lyss | 032 Lyss | 032 387 | 032 387 05 387 05 05 |05 05 info@fimex.ch |05 info@fimex.ch | info@fimex.ch TECHNOGYM TECHNOGYM TECHNOGYM BOUTIQUE BOUTIQUE BOUTIQUE ZÜRICH ZÜRICH ZÜRICH | Pelikanstrasse | Pelikanstrasse | Pelikanstrasse 5 | 8001 5 | 8001 5 Zürich | 8001 Zürich |Zürich 032 | 032 387 | 032 387 05 387 30 05 30 05 30


Université de Neuchâtel : L’Innovation au carrefour des sciences humaines, de l’économie, du droit et des sciences

Innovation:

Master 4.0 www.unine.ch


ÉDUCATION

L’excellence neuchâteloise

Le bâtiment principal de l’Université de Neuchâtel © Guillaume Perret

307


Le système d’éducation neuchâtelois, une offre large pour tous Ecoles publiques ou privées assurent aux enfants une scolarité qui leur permet d’acquérir des connaissances grâce auxquelles ils pourront, après leurs 11 années d’études obligatoires, choisir leur futur. Formation de culture générale ou gymnasiale, apprentissage, tout est entrepris, par la suite, pour les mener vers un métier ou les préparer aux prestigieuses grandes écoles que compte le canton.

Université de Neuchâtel. © Guillaume Perret

308


De l’enfance à l’adolescence Dès 4 ans révolus, les enfants neuchâtelois sont scolarisés. Durant les premières années, un focus particulier est mis sur l’éducation en collaboration avec les parents, l’épanouissement, le développement, l’insertion dans la société et les connaissances de base. Arrivé au degré secondaire, afin que chaque élève puisse mettre en évidence ses compétences, notamment afin de mieux s’orienter vers les formations postobligatoires offertes aujourd’hui, le canton de Neuchâtel a opté, comme d’autres cantons, pour une structure avec un enseignement à 2 niveaux des disciplines fondamentales, introduit de manière progressive entre les années 9 et 10. En dernière année du cycle 3, l’élève choisira une option afin de préciser son profil en fonction du choix de formation au postobligatoire. Sept International School of Neuchâtel.

Université de Neuchâtel. © Guillaume Perret

cercles scolaires, disséminés dans le canton, accueillent plus de 19 000 enfants. Ceux qui connaissent des difficultés peuvent avoir droit à des mesures d’adaptation qui s’adressent principalement aux jeunes rencontrant de grandes difficultés en matière de facultés d’apprentissage ou de réalisation et qui ne peuvent pas, plus ou seulement partiellement suivre le programme de l’école ordinaire. Pour les parents qui souhaite une autre approche pédagogique, des écoles privées les accueillent comme l’école catholique ou encore l’école Steiner à La Chaux-de-Fonds. A Neuchâtel, l’International School, méthode Montessori, propose un programme basé sur des valeurs et un enseignement bilingue progressif jusqu’à 12 ans. Ensuite, ils peuvent intégrer l’Ecole Moderne, également bilingue.

International School of Neuchâtel.

Partir vers son futur La scolarité obligatoire achevée, les élèves ont 3 options à choix. La formation de culture générale consiste à un approfondissement de branches générales et de l’acquisition de connaissances dans un domaine particulier choisi dès la 2e année, des stages professionnels la jalonnent. Quand ils ont obtenu leur certificat de culture général au bout de la troisième année, ils peuvent accéder aux Ecoles Supérieures. Une année supplémentaire et un certificat de maturité spécialisée ouvrent les portes des Hautes Ecoles Spécialisées ou Hautes Ecoles pédagogiques. La formation gymnasiale est destinée à ceux qui veulent effectuer des études supérieures. Le certificat de maturité gymnasiale obtenu, ils peuvent accéder aux Universités, Ecoles Polytechniques fédérales et à la haute école pédagogique. Une année préparatoire ou un stage pratique permettent d’entrer dans les Hautes écoles spécialisées. Pour finir, certains opteront pour une formation professionnelle. A titre d’exemples, le centre de Colombier conduit aux métiers du bâtiment tandis que le CAAJ à La Chaux-de-Fonds est spécialisé en mécanique et décolletage. Toutes les formations alternent cours et pratique en entreprise. Selon le métier choisi, elles durent 3 à 4 années et débouchent sur un CFC qui pourra être complété par un brevet de contremaître et une maîtrise fédérale. 309


© Haute Ecole Arc

Les études supérieures Le canton de Neuchâtel offre un panel de formation tertiaire (Bachelor, Masters, Doctorat) qui pour certaines sont uniques en Suisse. La Haute Ecole Arc, et ses quelques 3000 étudiants, est spécialisée dans 4 do­maines très différents : la conservation-restauration, la gestion, l’ingénierie et la santé. Les sites de recherche appliquée et développement de La Chaux-de-Fonds,

© Haute Ecole Arc

Fondation WOSTEP.

Fondation WOSTEP.

310

du Locle et de Saint-Imier, au sein desquels les étudiants en ingénierie terminent leurs formations, consolident l’ancrage régional de l’institution et permettent un lien direct avec le milieu industriel. L’Université de Neuchâtel et ses 4 facultés, qui accueillent plus de 4170 élèves, permettent de suivre des cursus en lettres et sciences humaines, sciences, droit et sciences économiques. Des formations qui peuvent amener les étudiants à partir vers d’autres écoles de haut niveau en Suisse comme à l’étranger via des conventions de mobilité ou des programmes d’échanges mis en place par l’Université. L’horlogerie, fleuron de la région, peut être étudiée au sein de la Fondation WOSTEP. Pour aller plus loin et asseoir son image de canton riche de savoirs, les centres de recherche suisses et internationaux comme, par exemple, le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique ou encore le pôle d’innovation Microcity et une partie importante de l’Institut de Microtechnique de l’EPFL qui regroupe des activités de recherche dans des domaines comme la santé, les microsystèmes, le photovoltaïque ou l’horlogerie, accueillent les élites de demain.


Life skills for professionals Professional skills for life

HUMBLE PASSIONATE DISCIPLINED CREATIVE AMBITIOUS

WHEREVER LIFE TAKES YOU, BE READY! ?

Whatever path you choose in life, we make sure you are ready for the adventure.

DID YOU KNOW…

93% of employers agree that soft skills are a key hiring factor 75% of long-term career success depends on soft skills Discover our 5 hospitality management schools in Switzerland with specialisations in : > International Business > Culinary Arts > Design Management

> Entrepreneurship > Resort & Wellbeing Management

HOSPITALITY OPEN DAYS 18th – 19th February 2019 15th - 16th April 2019 20th - 21st May 2019

CULINARY OPEN DAYS January, March, April and May 2019:

Dates vary according to interest (Culinary Arts or Pastry and Chocolate)

Ms Patricia linuma E-mail: piinuma@swisseducation.com Tel: +41 21 966 47 64

Supported by: Stan Wawrinka, Professional Tennis Player, Triple Grand Slam Winner

www.swisseducation.com


UNIVERSITÉ DE NEUCHÂTEL

Une université ouverte sur le monde L’Université de Neuchâtel propose des bachelors, masters et doctorats en lettres et sciences humaines, sciences, droit et sciences économiques qui ouvrent de nombreux horizons à ses quelques 4000 étudiants. Proche d’eux, elle met à leur disposition des programmes d’échanges sur mesure qui leur donnent accès à de prestigieuses écoles internationales. Grâce à l’étendue et la pertinence de ses propositions, elle sait se démarquer. Visite de 4 facultés à taille humaine tournées vers l’avenir.

© Mario Cafiso

312


L’Université en chiffres En 1838 naissait l’Académie de Neuchâtel devenue Université en 1909. Aujourd’hui, elle est la plus petite université généraliste de Suisse. Classée dans le Top 20 mondial de Times Higher Education consacré aux universités de moins de 5000 étudiants, elle offre un large choix de cursus, tout en évitant l’anonymat et la saturation des auditoires qui souvent caractérisent les grands établissements. Les étudiants y bénéficient d’une véritable proximité avec le corps enseignant. En chiffre, cela se traduit par 4088 étudiants dont 60% d’étudiantes, 21,2% d’étudiants venant de l’étranger, 612 doctorants, 1065 employés (746,3 EPT), 4 facultés et 1066 titres délivrés sur la période 2017-2018. © Guillaume Perret

© Bernard Léchot

© Guillaume Perret

Présentation des 4 facultés Chacune des 4 facultés propose un panel de formations et d’options dont on découvre la diversité sur le site internet de l’Université. Ainsi, la Faculté des lettres et des sciences humaines est la plus importante avec 2000 étudiants attirés par les nombreuses combinaisons d’études proposées. Grâce à différents piliers à choix, l’étudiant a la liberté de se diriger vers plusieurs disciplines, y compris des spécialités d’autres facultés. Par exemple, on peut y combiner les sciences de l’information et de la communication avec le management. Les débouchés futurs sont très larges que l’on préfère, par exemple, s’orienter vers une carrière académique, l’enseignement ou des métiers spécialisés comme conservateur de musée. Les diplômés bénéficient d’une polyvalence recherchée dans de nombreux domaines d’activités. La Faculté de droit permet de suivre un programme où tous les aspects des sciences juridiques sont enseignés. Avec ses plans d’études clairement balisés, les compé-

tences juridiques de base sont atteintes au terme du bachelor. En continuant vers un master, une dizaine d’orientations sont proposées dont, parmi elles, celle de l’avocature, ou préparation aux professions judiciaires, qui est très demandée. Les étudiants peuvent également opter pour un cursus exceptionnel, bilingue, qui se déroule entre Neuchâtel et Londres, en général sur quatre semestres, et qui permet d’obtenir un double titre, à savoir un Master of Law de Neuchâtel et un LL.M du King’s College de Londres. La Faculté des sciences est celle qui a connu la plus importante évolution depuis quelques années. Différents bachelors et masters y sont proposés. Les sciences environnementales y sont très présentes et la recherche en écologie chimique, en hydrogéologie ainsi que sur la mesure du temps font la réputation de Neuchâtel. Depuis longtemps, on y étudie les interactions entre les plantes et les insectes dans le but de développer des pratiques agricoles évitant l’usage de pesticides, s’il ne fallait citer qu’un exemple. Concernant la médecine et la pharmacie, seule la première année de bachelor peut être suivie à Neuchâtel. Comme il s’agit de branches très sélectives, cela permet aux étudiants d’expérimenter leurs aptitudes à suivre ces formations, et donc de rester à proximité de leur domicile pour ensuite continuer vers d’autres universités s’ils réussissent. 313


© Guillaume Perret

La Faculté des sciences économiques aborde l’économie politique et le management, les deux disciplines fondamentales. Elles sont complétées par des cours transversaux en méthodes quantitatives, en informatique, en finance ou encore en comptabilité. Différents masters peuvent être suivis par la suite comme celui en journalisme et communication qui ne peut être obtenu qu’à Neuchâtel pour la Suisse romande ou encore le Master en finance qui prépare les étudiants aux examens du Chartered Financial Analyst® (CFA), une certification internationalement reconnue. Un bureau de mobilité sur mesure L’Université de Neuchâtel encourage vivement ses étudiants à effectuer une partie de leurs cursus (1 à

2 semestres) dans une autre université suisse ou à l’étranger. Dans ce but, elle a signé des accords avec 200 établissements et offre un soutien administratif pour la préparation de leur séjour. Dans le même temps, elle accueille des universitaires venus de l’étranger dans le cadre d’échanges tels qu’ERASMUS. Grâce au bureau de la mobilité, les étudiants sont accompagnés pour les démarches, mais également au niveau des études. En effet, un programme adapté par rapport aux cours enseignés dans l’école qu’ils désirent rejoindre est préparé en amont du départ par l’Université de Neuchâtel et ce, qu’ils préfèrent aller à Taïwan ou Berlin. Certains échanges permettent d’accéder à des établissements prestigieux, comme par exemple la Law School de la Columbia University à New York.

Le rectorat. © Guillaume Perret

314

© Keystone / Gaetan Bally


© Guillaume Perret

© Guillaume Perret

Penser le futur L’Université de Neuchâtel a pour ambition d’être la plus pertinente. Celle qui dans ses choix de domaines de recherches et de formation parvient à identifier et à développer les compétences-clés dans un monde en forte mutation. Elle répondra aux défis de la 4e révolution industrielle grâce à ses compétences dans l’innovation technologique et sociale, ainsi que les services de soutien à l’innovation. Avec trois quarts environ de ses effectifs engagés dans les sciences humaines et sociales au sens large, elle se consacre aux enjeux présents et à venir puisque l’innovation a des conséquences éthiques, sociétales, économiques, juridiques et culturelles.

© Mario Cafiso

Université de Neuchâtel

Avenue du 1er-Mars 26 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 718 10 00 www.unine.ch

315


Au cœur de la ville, plus de 120 enfants, âgés de 2 à 12 ans sont scolarisés à l’Ecole Internationale de Neuchâtel. Depuis 2016, Christelle Audebrand a repris la direction de l’établissement et assure la pérennité de ce cadre d’enseignement bilingue français-anglais en immersion, selon la méthode Montessori. Des nouveautés viennent étoffer une offre unique où la pédagogie est basée sur l’autonomie de l’enfant et son épanouissement. 316


Une jeune directrice très motivée Rien ne prédestinait Christelle Audebrand à devenir directrice de l’Ecole Internationale de Neuchâtel. Dotée d’un CFC de cuisinière et d’une formation comptable, c’est en restauration, qu’elle entre dans le monde de l’entreprenariat, en tenant un établissement avec son époux pendant plus de 7 ans. La naissance de sa première fille l’amène à chercher un travail dont l’horaire est plus compatible avec une vie de famille. En 2014, elle est embauchée en qualité d’assistante administrative et comptabilité à l’école. L’environnement lui plaît, le contact avec les enfants ainsi que la pédagogie la passionnent. C’est une vraie révélation pour elle. Lorsqu’en 2016 l’école est à vendre, elle n’hésite pas et en reprend les rênes. Rien n’est à changer, il lui faut seulement s’adapter en proposant des nouveautés émanant de demandes de parents. Activités extrascolaires plus importantes et création de l’Atelier pour faire ses premiers pas au sein de l’école sont à son actif. Une pédagogie différente Avant toute chose, la base de l’Ecole Internationale de Neuchâtel à laquelle enseignants comme dirigeants veillent scrupuleusement, c’est le respect. Il est un fondement tout comme la tolérance. Ce ne sont pas ici de vains mots. Ils font partie d’un ensemble qui doit mener chaque enfant à construire son futur, idéalement dans un monde où ces valeurs ont une signification. A ceci s’ajoute la méthode Montessori, créée par Maria

Montessori, il y a plus de 100 ans, et qui pourtant n’a pas changé et fait toujours ses preuves. A la différence de ce que proposent les enseignements traditionnels, ici l’enfant est considéré dans sa globalité, comme un individu à part entière doté de sentiments, de sensibilité et de talents spécifiques, en résumé, un individu unique. Tout est mis en œuvre pour leur permettre d’évoluer librement dans le cadre d’objectifs d’apprentissage clairement définis, à leur rythme et dans le respect de l’individualité au sein d’un groupe. L’école s’adapte à la cadence de l’enfant et non l’inverse. Le but est d’amener chacun à son plein potentiel. Dans le même temps, tout est fait pour que rapidement il ait confiance en lui. Cette confiance acquise, il est plus motivé, il a plus de plaisir à apprendre et tout ceci sans stress. A l’Ecole Internationale de Neuchâtel, les leçons sont individuelles ou données à des petits groupes d’enfants. 317


De nombreux thèmes abordés 125 enfants composent les différentes classes. Agés de 2 à 12 ans, ils sont encadrés par une douzaine d’enseignants qui officient en anglais et français. Conformément aux principes de la méthode Montessori, ils sont répartis dans des classes aux effectifs adaptés avec des groupes d’âges mélangés. Dès 2 ans, la première étape pour l’acclimatation aux deux langues s’effectuent grâce à la vie pratique et au sensoriel. Puis vient le temps d’aborder plus largement les grands thèmes comme le langage et l’expression orale tant pour le français, l’anglais que l’allemand, les mathématiques, la géométrie, la biologie sous tous ses aspects comme la zoologie, le mouvement avec le sport et la coordination ainsi que l’histoire-géographie. Toutes les classes sont bilingues français-anglais par immersion, avec un enseignant francophone et un enseignant anglophone présents en permanence. Pour les degrés primaires, une assistante soutient le travail des enseignants et aide à gérer l’ambiance et la vie de la classe. Grâce au matériel pédagogique Montessori qui ne pose pas de limite de langage, les résultats sont excellents quelle que soit la langue de l’élève. Plus d’une vingtaine de nationalités différentes au sein de l’école et les résultats prouvent que l’apprentissage fonctionne à merveille. Les enfants scolarisés depuis le début de leur cursus au sein de l’école, ont un excellent niveau et une grande adaptabilité. C’est sans problèmes, qu’à la fin de la 8e Harmos, ils réintègrent un autre système.

318


Adapter les temps libres Devant la demande, Christelle Audebrand a développé les activités extrascolaires, en plus de l’offre déjà existante de parascolaire, et mis en place de nombreuses activités pour plaire à tous. Menées par des personnes externes mais toutes professionnelles dans leur domaine, il est ainsi proposé pour le sport de l’aïkido ou de l’éveil corporel. Pour approfondir les connaissances d’une manière plus ludique, l’anglais et l’italien sont abordés avec des jeux, des conversations dans le but d’acquérir du vocabulaire supplémentaire. Côté musique, le chant, la guitare et une chorale sont également à l’honneur ou pour ceux qui ont envie de décompresser, la méditation en pleine conscience est proposée, sous forme de 8 leçons, par un professeur agréé. Quand vient le temps des vacances, à certaines périodes, l’Ecole Internationale de Neuchâtel ouvre ses portes. Les principes d’autonomie, de respect, tous les fondements sont toujours présents. Ainsi chaque enfant du groupe va faire les courses et gère le budget, fait soi-même ses sandwichs de retour à l’école et part pour une journée de balade en forêt ou ailleurs pour toujours mettre en éveil ses sens, sa curiosité et son intérêt ! 319


Initier les plus petits à la méthode Montessori

Pour les parents désireux d’inscrire leurs enfants à l’Ecole Internationale de Neuchâtel, sa directrice, Christelle Audebrand a créé l’Atelier. Depuis août 2018, il permet, aux 2 à 4 ans, une première approche, une première immersion toute en douceur. Retour sur les fondements de la méthode Montessori Cette méthode est une pédagogie de renommée mondiale. Elle se concentre sur l’enfant, ses motivations, une approche essentielle pour lui permettre de développer au maximum ses potentialités, de prendre confiance en lui et dans les autres et surtout lui donner envie d’apprendre. Parce que chaque enfant est plus ou moins réceptif à certains apprentissages en fonction de certaines phases de sensibilité liées à son développement, l’environnement préparé ainsi que l’enseignant jouent un rôle essentiel dans la construction du savoir et de l’identité de l’élève. A l’Ecole Internationale de Neuchâtel, les classes sont organisées de telle sorte que l’enfant puisse accéder quand il le veut, aux activités qui l’intéressent. Une liberté qui favorise sa concentration.

Adapter les bases pour les plus jeunes Comme il n’est jamais trop tôt pour acquérir les bases de son futur, l’Atelier est une magnifique opportunité pour les plus jeunes. Adapté à leur rythme, à la carte, il propose une approche ludique encadré par une éducatrice formée à la méthode Montessori. Ainsi, chaque matin de 8 h à 12 h, les enfants font leurs premiers pas à l’école, s’initient à l’anglais par le jeu et s’entraînent au quotidien à développer leur autonomie. Pour les plus jeunes, l’Atelier est un endroit parfait pour prendre soin de soi et aller vers la propreté. Ils développent également leur motricité globale et leur motricité fine. Ils peuvent, aussi, participer à des activités créatrices manuelles variées. Quand le temps le permet, des animations en extérieur sont au programme. Un ensemble varié et constructif auquel s’ajoutent les fondements de la méthode Montessori comme le développement de la confiance en soi, le respect des autres et de l’autonomie.

International School of Neuchâtel

Rue de Sainte-Hélène 50 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 721 43 88 info@isneuchatel.com • www.isneuchatel.com

320


Ecole privée d’études préscolaires et primaires billingues

Ecole privée d’études secondaires

Conjuguer la vie au futur. Rue Sainte-Hélène 50 Neuchâtel www.isneuchatel.com www.ecole-moderne.ch


SWISS EDUCATION GROUP

Un groupe suisse qui tutoie les sommets Depuis 1992 et une première école, Swiss Hotel Management School (SHMS) ouverte aux Paccots, Swiss Education Group n’a fait que se développer. Quelques 25 ans plus tard, il est à la tête d’un parc de 5 établissements et 7 campus répartis dans toute la Suisse. Avec ses nombreuses spécialisations et une offre unique, il forme l’élite hôtelière de demain.

322


Un parcours en exemple En 1992 quand le Dr Andreas Künzli crée sa première école, il ne compte que 14 inscrits. Visionnaire, il ouvre, trois ans plus tard, un premier bureau de recrutement à Singapour et déménage son établissement sur la Riviera dans le Caux-Palace. Dès 2002, les rachats se succèdent avec d’abord l’Hotel Institute Montreux puis la School of Hotel Management à Neuchâtel. Pour pérenniser, ce groupe déjà florissant, il vend une partie des parts à un fond d’investissement qui acquiert la marque César Ritz. Aujourd’hui, plus de 6000 étudiants de 111 nationalités différentes sont formés au sein des 5 écoles que compte le groupe. La renommée de ce dernier et sa dynamique lui valent d’être reconnu dans le monde entier comme un gage d’avenir et de carrière assurée pour ceux qui veulent réussir dans le monde hôtelier. Des partenariats pour renforcer les formations Chaque école a ses spécialités. Ainsi l’Hotel Institute Montreux (HIM) propose des formations axées sur les ressources humaines, le marketing de luxe et la finance. Les élèves peuvent faire des stages ou des études de cas encadrées par des sociétés comme Four Seasons, TAG Heuer, les conciergeries John Paul ou encore le groupe financier Rothschild. A Neuchâtel, les boutiques hôtels et le design sont à l’honneur à la School of Hotel Management (IHTTI). Pour aider ceux qui ont choisi cette voie, Andaz, entité du groupe hôtelier Hyatt, est derrière les étudiants. Au cœur du bâtiment historique de Caux et à Leysin, Swiss Hotel Management School (SHMS) est plus spécialement dévouée à l’apprentissage de l’événementiel avec Disney qui assure de sa présence et du bien-être et de la santé avec Swiss Clinical et Six Senses à la notoriété mondiale en matière de soins. Du côté des Cesar Ritz Colleges, on mise sur l’esprit d’entreprise et la présence de partenaires comme UBS et Ritz Paris pour aider à l’accession vers les hautes sphères. Pour finir, des grands chefs renommés à l’international accordent toute leur confiance aux élèves qui ont choisi la voie de la cuisine et suivent un cursus à la Culinary Arts Academy installée au Bouveret. Ainsi peuvent-ils compter sur des partenaires comme Anton Mosimann, Irma Dütsch, Franck Giovannini ainsi que le Groupe Mane et Ritz Escoffier. Des valeurs qui perdurent dans le temps Pour chacun des parcours choisis, la formation se déroule sur 3 ans avec pour toutes un tronc commun de matières essentielles. Les cours se font en anglais. Alternant stages et école durant les deux premières années, les étudiants achèvent, ensuite, leur cursus dans la spécialisation de leur choix. A la clé, pour ceux qui auront réussi, un diplôme supérieur avec un Bachelor reconnu à l’échelle internationale grâce à un réseau de partenaires universitaires. Connu pour ses valeurs qui sont le travail, l’humilité et la passion, le monde de l’hôtellerie s’apparente à une grande famille. Elle l’est d’autant plus quand on a formé comme Swiss Education Group des milliers d’élèves installés sur tous les continents. La force de ses écoles perdure au-delà de l’obtention d’un diplôme grâce à son important réseau « d’anciens ». Plus de 21 000 personnes sont prêtes à aider ceux qui, comme elles, ont bénéficié d’un appren-

tissage de l’excellence dans une des écoles du groupe. SEG organise également l’un des plus grand salon du recrutement (plus de 170 décisionnaires) sur deux jours deux fois par année ou l’ensemble des grands groupes hôteliers, des compagnies aériennes, des compagnies de croisières ainsi que d’autres entreprises venant de secteurs différents par exemple Expedia, Booking.com, Tesla, UBS viennent recruter les meilleures talents des écoles. Etre traditionnel et innovant L’image de marque de l’hôtellerie suisse n’est plus à faire. Si l’on vient du monde entier pour y suivre des cours, ceci n’est pas le fruit du hasard. L’essence de cette renommée internationale est dispensée dans les cours donnés au cœur des établissements du groupe. Pour autant, le monde avance vite et il faut toujours être performant. En la matière, Swiss Education Group sait répondre présent en utilisant les dernières technologies ce qui lui vaut d’avoir obtenu, en 2017, à la SHMS la distinction « Apple Distinguished School ».

Swiss Education Group

Avenue des Alpes 27 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 965 40 20 www.swisseducation.com

323


Avenue des Sports 20 CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 557 75 94 Fax +41 24 557 75 19 igt@heig-vd.ch www.igt.heig-vd.ch

Pour des énergies durables Unité de recherche de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD), l’Institut de Génie Thermique (IGT) fait partie du département des Technologies Industrielles (TIN). Créé en 1999, il compte une trentaine de collaborateurs et regroupe aujourd’hui 3 groupes thématiques de compétences travaillant en étroite relation avec l’économie dans de nombreux domaines de l’énergétique industrielle et du bâtiment. Sa mission : participer à la formation d’ingénieurs performants et répondre aux besoins en efficience énergétique des entreprises.

Stand d’essai pour échange de chaleur/vapeur.

324


Développeur de solutions industrielles La Recherche appliquée fait partie des principales missions de l’IGT. Travaillant en collaboration avec les industries, les instituts de recherche, les Hautes Ecoles d’ingénieurs (HES et EPF), les associations, les administrations et les collectivités publiques, il œuvre au quotidien à la création de solutions performantes et respectueuses de l’environnement dans de nombreux domaines de l’énergétique industrielle et du bâtiment. Des domaines représentés par trois groupes thématiques de compétences, soit : energétique du bâtiment et solaire thermique, bio-énergies et thermique industrielle. Une mission formatrice Une autre part importante de l’activité de l’Institut de Génie Thermique consiste en des tâches d’enseignement. Actif dans la formation des futurs ingénieurs dans la cadre des formations Bachelor et Master proposée par la HEIG-VD, il propose également des postformations MAS et CAS dans le domaine de la physique et de l’énergétique du bâtiment, des écobilans ou de la thermique industrielle. Des formations destinées aux ingénieurs et collaborateurs techniques désirant parfaire leurs connaissances.

Banc d’essai compresseur frigorifique.

Les dernières formations de l’IGT Doté depuis peu d’un centre de compétences en optimisation énergétique, l’IGT a mis en place en 2015 une nouvelle formation : le CAS en optimisation énergétique dans les industries et les entreprises. Financé par l’Etat de Vaud dans le cadre des 100 millions pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, il précède l’ouverture de deux nouveaux CAS : le CAS CAD (Chauffage à distance) et le CAS Bois-Energie. « Des for­ mations destinées notamment à des ingénieurs souhaitant donner une nouvelle orientation à leur carrière dans le cadre de nouvelles lois sur l’énergie aux exigences particulièrement strictes », explique Nicolas Weber, directeur de l’IGT. Trois grands défis énergétiques Aujourd’hui, l’institut travaille sur trois grands défis énergétiques. Premièrement, la bioénergie, à savoir la biomasse comme combustible, la méthanisation de la biomasse. Deuxièmement, la physique du bâtiment et l’énergie solaire, comprenant les aspects des nouveaux matériaux isolants, l’écoconstruction, l’amélioration de l’utilisation des panneaux solaires, et la question des rénovations. Troisièmement, la thermique industrielle, à savoir l’optimisation énergétique pour produire les mêmes quantités tout en diminuant la consommation de combustibles.

Essais de performances d’une chaudière à granulés de bois.

N. Weber (à gauche), directeur de l’IGT et responsable du laboratoire des Processus Thermiques et X. Murdter devant la chaudière à vapeur.


SWI – Swiss Welding Institute

Rue du Nord 3 • CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 557 73 90 • Fax +41 24 557 73 87 info@swi.ch • www.swi.ch

Au cœur de l’innovation Centre de formation théorique et pratique agréé par la Fédération européenne du soudage, de l’assemblage et du coupage et l’Institut International de la Soudure, l’Institut Suisse de Soudure (SWI) assume également des prestations d’expertise, d’ingénierie, de certification et de conseils. Avec plus de 7000 heures de formations pratiques dispensées en moyenne par an et plus de 150 certificats de qualification de soudeurs attribués en moyenne par an, il participe activement à améliorer la qualité des produits des entreprises, leur sécurité mais aussi leur productivité.

Soudage TIG. © SWI

326


Les origines Créé en 2002, l’Institut Suisse de Soudure (SWI) est le fruit d’une volonté commune. Celle de la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) et de l’Association suisse d’inspection technique (ASIT) pour doter la Suisse d’un Institut de soudure à l’instar de pays comme la France, l’Allemagne ou encore le Maroc dans un contexte de durcissement des exigences qualitatives dans le domaine du soudage. Son objectif : l’acquisition et le transfert de connaissances dans le domaine du soudage au service du développement de la qualité et de la sécurité des assemblages soudés en Suisse.

Technopôle de Sainte-Croix. © SWI

De nombreuses formations reconnues à l’international Centre de formation reconnu en Suisse ainsi que de certification accrédité par le SAS, le SWI offre une large gamme de formations. Pour la théorie, la palette est composée des quatre niveaux de diplômes internationaux : Ingénieur, Technologue, Spécialiste et Praticien en soudage. A cela s’ajoutent des formations pratiques et certifications pour les procédés TIG et MAG sur l’ensemble des matériaux (acier, inox, aluminium, titane). Des formations qui permettent aux participants d’obtenir un certificat de soudeur valable à l’international. Poste de travail de brasage électronique. © SWI

Carte électronique. © SWI

Coupe macrographique d’une soudure. © SWI

De nouvelles compétences de pointe Depuis trois ans, le SWI figure parmi les sept instituts en Europe qui dispensent des formations en assemblage électronique. Basé au Technopôle de Sainte-Croix, il est le seul centre en Suisse accrédité par l’ESA, l’agence spatiale européenne. Un gage d’excellence comme l’atteste, Nicolas Weber, directeur du SWI « le domaine spatial est le plus terrible en matière d’exigence ». Il permet aux entreprises suisses actives dans le secteur spatial de faire certifier leurs collaborateurs sans devoir les envoyer à l’étranger. D’autres secteurs comme l’aéronautique et le Medtech profitent aussi de ces formations. Désireux d’aller encore plus loin courant 2019, le SWI ouvrira un centre de compétence en soudage pour le spatial. Un lieu unique en Suisse, puisqu’il fera partie des quatre premiers centres de ce type qui verront le jour en Europe. Financé en partie par la Confédération et le Canton, il proposera des formations pratiques et théoriques pour le soudage spatial ainsi que complémentaires pour les ingénieurs soudeurs, le tout agréé par l’ESA. Au service du tissu industriel local Institut indépendant, le SWI offre aussi des prestations d’expertise et des mandats d’assistance auprès des entreprises. A travers des projets de Recherche appliquée et développement (Ra&D), il offre la possibilité aux entreprises d’acquérir et de développer de nouvelles compétences dans le domaine du soudage et des techniques connexes. Il participe ainsi largement à l’amélioration de la productivité de celles-ci, en mettant en place des systèmes qualité. 327


ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Bâtir l’avenir

© USPI

329


INTERVIEW

FABIO SICURELLA

SIA Neuchâtel

Collaborer, partager, agir pour plus de force La section neuchâteloise de la SIA (société suisse des ingénieurs et des architectes) compte 210 membres actifs dans les métiers d’architectes, ingénieurs civils, ingénieurs en environnement ou techniques du bâtiment, géomètres... Toujours en alerte, elle défend les droits de ses membres, s’implique, surveille. Bien Vivre a rencontré son nouveau président, Fabio Sicurella, pour connaître les travaux en cours.

Nouveau local technique N05 à Hauterive, Office fédéral des routes (OFROU), Mauler SA - Ingénieurs civils.

330


Monsieur Sicurella, pouvez-vous nous expliquer votre nomination au poste de président ? Je suis ingénieur en physique du bâtiment, investi dans ma profession et membre du comité de la SIA de Neuchâtel depuis 2015. Comme vous le savez, notre section regroupe un nombre important de professionnels qui ont des métiers alliés à l’ingénierie et l’architecture. Neuf personnes, qui représentent l’ensemble de ces métiers, constituent le comité dirigeant. Il est pratique courante que les membres du comité proposent aux membres un président qui est élu, tous les deux ans, lors de notre Assemblée générale annuelle. Intéressé à m’investir plus dans la SIA et tout particulièrement à renforcer les synergies avec les SIA romandes, j’ai accepté de me présenter lorsqu’on me l’a proposé. J’ai été élu fin avril 2018. Quelles sont les ambitions de ce rapprochement entre les SIA romandes ? Les cantons de Vaud, Genève, Fribourg, Valais, Jura, Tessin et bien sûr Neuchâtel ont décidé d’accroître leurs échanges, leur communication et leurs actions pour faire avancer de concert nos problématiques et allier nos énergies pour plus de force. Des forces qui se complètent les unes des autres. Le fait d’être avec d’autres sections donne à la SIA Neuchâtel une nouvelle impulsion, une motivation supplémentaire pour agir. Afin de concrétiser le tout, un comité et un poste de coordinateur, financé par la SIA Suisse, ont été créés. Depuis que ceci a été mis en place, nous avançons sur de nombreux projets. Par exemple, l’observatoire des marchés publics ou encore des réflexions autour des conventions collectives de travail pour l’architecture et l’ingénierie dans les cantons romands. Pour ce faire, actuellement, celles des cantons de Vaud et Genève sont à l’étude pour en prendre le meilleur et encadrer les réglementations liées aux professions.

Gros entretien des tunnels N05 à Champ-Coco, Office fédéral des routes (OFROU), Mauler SA - Ingénieurs civils.

Depuis 2017, la SIA Neuchâtel a lancé un observatoire des marchés publics, qu’en est-il aujourd’hui ? Devant la lecture de certains appels d’offre, nous nous sommes rendu compte qu’ils pouvaient comporter des imprécisions, des erreurs qui pouvaient en compromettre la qualité. Raison pour laquelle nous avons créé cet observatoire. Il a pour mission de pré-analyser certains marchés publics et de les évaluer. Le but global est d’augmenter la qualité de la mise en soumission de ces marchés et de prévenir les adjudicateurs lorsque des problèmes sont relevés, notamment en ce qui concerne le respect de la législation et des normes clés comme la SIA 142, 143 et 144. L’efficacité de notre action est reconnue raison pour laquelle, nous avons présenté nos premiers retours devant le SBAT (Service des bâtiments), le SAT (Service de l’aménagement du territoire), le SPCH (Service des ponts et chaussées) et l’ACN (l’Association des communes neuchâteloises). Dans un futur proche la création d’une plateforme électronique de gestion de cet observatoire donnera encore plus d’efficacité à notre action.

Chocolaterie Camille Bloch Bâtiment administratif et centre visiteurs, à Courtelary. Atelier d’architecture Manini Pietrini Sàrl.

331


Qu’en est-il des normes éditées par la SIA ? A l’échelle de la Suisse, la SIA est une référence dans le domaine de la construction. Près de 250 normes, règlements et directives font figure de base incontournable dans le domaine, autant parmi les professionnels que devant les instances judiciaires. En fonction de l’évolution de nos métiers, ces normes sont rééditées, mises à jour constamment tant au niveau administratif que technique... presque tout est réglementé.

Réalisation d’un immeuble locatif, d’une crèche et d’un local de quartier à Auvernier/NE, Commune de Milvignes, frundgallina architectes fas sia. © Jean-Claude Frund

Quel est le rôle de la SIA de Neuchâtel dans l’édition de ces normes et plus en général dans les aspects législatifs ? La SIA de Neuchâtel ne joue pas un rôle direct dans l’élaboration ou la modification des normes SIA. En effet, des commissions d’experts travaillent pour ça. Cependant nous communiquons à nos membres lorsqu’un besoin d’experts pour ces commissions s’avère réel et nous transférons les candidatures provenant de nos membres à la SIA Centrale. Au niveau législatif, nous apportons notre contribution dans des moments clés. Récemment, par exemple, nous avons transmis au SENE (Service de l’énergie et de l’environnement), notre avis dans le cadre de la mise en consultation de la nouvelle loi cantonale sur l’énergie. L’objectif est de promouvoir toute action visant les objectifs concrets de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération.

Réalisation d’une maison à Gletterens/FR, frundgallina architectes fas sia. © Jean-Claude Frund

Aménagement du carrefour de Vauseyon, Office fédéral des routes (OFROU), Mauler SA - Ingénieurs civils.

332


Transformation et rénovation d’une ferme au Locle, Cédric Schärer Architecte et Personeni Raffaelle Schärer Sàrl. © Cédric Schärer

Raffinerie VARO, Cressier (NE) Diagnostic pollution du sous-sol : CSD INGÉNIEURS SA. © CSD Ingénieurs SA

Comment faites-vous connaître la SIA Neuchâtel aux jeunes ? Concernant les jeunes, nous allons à eux. Par exemple, nous avons participé au salon Capacité à Neuchâtel où ils sont venus découvrir les métiers, en septembre dernier. Nous nous adressons à ceux qui voudraient suivre un apprentissage ou à ceux qui sont déjà issus d’une formation professionnelle. Dans le cadre des maturités, nous remettons des prix aux élèves qui ont un sujet en liaison avec les domaines techniques. Nous récompensons les travaux qui sont le plus en ligne avec nos métiers. Nous faisons la même chose avec les apprentis du domaine de la construction du CPLN à qui nous octroyons un prix en fonction de la qualité du travail rendu. Pour 2019, pour les Masters et Bachelor sup., nous évaluons la possibilité de mettre en place des SIA Awards en synergie avec la SIA Centrale. Aller à leur rencontre, lors de salons ou directement dans les écoles est nécessaire pour les stimuler, échanger avec eux, les orienter au mieux. Autre rendez-vous important – ce dernier ouvert à tous – est la journée de l’architecture et de l’urbanisme (JAU-NE) devenue désormais un événement à renommée internationale. Cette année, elle se déroulera le 10 mai 2019, le même jour que notre Assemblée générale. Venez nombreux !

SIA Section Neuchâtel

c/o SwissLegal BAULEX AVOCATS Place Pury 3 • Case postale 2245 CH-2000 Neuchâtel sia@baulex.ch • info@ne.sia.ch • www.ne.sia.ch

333


JULIEN DUBOIS ARCHITECTES SA

Un travail d’équipe Dans des bureaux flambants neufs, Julien Dubois approche chacun de ses projets en impliquant toute son équipe. Débattre, comparer, oser, interpeller, tout est analysé de concert pour proposer à chaque client une réalisation en parfaite adéquation avec ses attentes. Forte de cette philosophie et d’un savoir-faire reconnu dans le milieu de l’architecture, la société associe son nom à de nombreuses réalisations.

334


© patriceschreyer.com

Une philosophie affirmée Chez Julien Dubois Architectes SA fournir des prestations d’excellence en analysant puis en conseillant le client sur ses besoins afin de proposer des solutions efficaces, innovantes voire surprenantes est primordial. L’approche du bureau consiste à écouter et accompagner le maître d’ouvrage dans ses besoins particuliers et lui proposer une expression architecturale appropriée. Pour y parvenir, l’équipe tient compte de ses envies mais aussi d’un certain nombre de contraintes économiques et contextuelles pour des réalisations qui se veulent sur-mesure. Des compétences reconnues Le bureau est pluridisciplinaire, ouvert à toutes les branches touchant à la création telles que l’architecture, le paysagisme, l’urbanisme, l’aménagement du territoire, les aménagements intérieurs, l’aménagement d’espaces d’expositions, le design, le graphisme ainsi qu’aux autres disciplines non encore explorées par l’atelier. Pour Julien Dubois Architectes SA, il n’y a pas lieu de chercher des limites entre les différents domaines entourant l’architecture car ils sont intimement liés, ayant tous le même souci d’engagement aux besoins de la société. Cette ouverture, source de richesse et de créativité, permet de travailler sur des projets de petite comme de grande envergure et de satisfaire l’ensemble des besoins du maître de l’ouvrage. De la conception, au développement et à la réalisation d’un bâtiment, jusqu’à l’aménagement intérieur dans ses moindres détails, les prestations proposées sont multiples. La société travaille aussi bien sur du logement, des bâtiments administratifs et commerciaux que pour le secteur industriel et pénitentiaire ou encore pour des ambassades, où elle est notamment sollicitée pour ses compétences en matière de sécurité. Une équipe soudée Une quinzaine de personnes travaillent chez Julien Dubois Architectes SA. Cette équipe est constituée de professionnels venant de plusieurs horizons culturels ce qui contribue à enrichir l’architecture proposée et permet de décrocher des mandats internationaux, notamment grâce aux nombreuses langues pratiquées à l’interne. Chaque semaine, Julien Dubois réunit ses collaborateurs, professionnels comme stagiaires, pour une séance de travail. Pour chacune, la parole est libérée, les projets analysés pour qu’au final le meilleur soit retenu. « Autour de la table, il y a des personnes de 16 à 55 ans, c’est très important pour moi que chacun soit impliqué. Les rapports humains sont essentiels pour l’harmonie et le partage d’idées. C’est grâce à eux que l’on trouve des solutions novatrices et que notre esprit d’entre­ prise familiale dure et perdure ». 335


De nouveaux locaux Fondée en 2002, Julien Dubois Architectes SA était trop à l’étroit dans ses anciens bureaux raison pour laquelle le fondateur acquiert en 2016 un bâtiment datant de 1902 où s’est écrit une longue histoire horlogère. « Il est important pour moi que chacun ait une place de travail agréable où il a envie de venir quotidiennement. Etre bien, dans un environnement plaisant, ne peut être que produc­ tif », explique Julien Dubois. Aux premières heures, il monte le projet, le partage avec ses équipes et attaque une période de travaux condensée. Le volume, le caractère et les larges ouvertures sont gardés, pour le reste le bâtiment est vidé, 7 tonnes de matériel sont retirées ! Quand il ne reste plus que la structure porteuse, sur chacun des 2 étages, des grands lofts accueillent les places de travail qui sont délimitées grâce à des blocs de mobilier. Au final, sur quelques 400 m2, plus que des bureaux, c’est un show-room qui donne le ton de l’approche architecturale intérieure et extérieure de la société. Simple, rationnelle et pleine de bon sens, ainsi se résume-t-elle. Les couleurs, et plus précisément le rouge, marque de fabrique de l’entreprise, y trouvent leur place aisément. Au-delà de l’esthétique, ces nouveaux bureaux ont été implantés, selon la volonté de Julien Dubois, dans un périmètre proche de la gare et du centre ville de manière à éviter de prendre des voitures pour chaque trajet. « Etre au cœur de la ville était important à mes yeux, c’est une contribution à une approche plus écologique, plus douce », souligne Julien Dubois.

© patriceschreyer.com

© patriceschreyer.com

© patriceschreyer.com

336


Š patriceschreyer.com

337


338


Des réalisations marquantes Attachée à réaliser des projets très différents, focus sur deux réalisations aux antipodes qui témoignent de l’aptitude de la société à aborder tous les types de demandes. Prison EEPB Plus de 10 années de travail auront été nécessaires pour repenser les espaces de vie de la prison de Gorgier. Le cahier des charges demande à ce que la séparation entre les détenus et le personnel soit visible et étudiée pour un flux parfait. Des discussions avec le personnel pénitentiaire et les équipes dirigeantes conduisent peu à peu la société à un projet articulé autour des couleurs pour répondre aux attentes et donner plus d’humanité. Une étude est faite sur l’influence de ces dernières sur les comportements. Le vert qui se retrouve dans les quartiers des détenus apportent l’apaisement tandis que le jaune que l’on trouve dans les espaces des professionnels s’apparente au soleil, au pouvoir. Les travaux ont été réalisés par étapes puisque la prison est restée en activité durant toute leur durée. Habituée à des chantiers nécessitant une connaissance poussée de la sécurité, c’est une réflexion globale qui a été menée pour réorganiser l’espace tout en augmentant son côté sécuritaire en intérieur comme en extérieur. « Nous avons cherché une attitude qui recherche des conditions architecturales minimales pour un déploiement « digne » de la vie entre les murs sans oublier les précautions liées à l’importance de la sécurité publique », explique Julien Dubois. L’Îlot Vert Au cœur de La Chaux-de-Fonds, le projet a démarré voilà plus de 8 ans. Julien Dubois Architectes SA a été contactée par des promoteurs privés genevois afin de réaliser des logements et des commerces en lieu et place d’un centre commercial qui avait fait son temps. Tout a été rasé pour laisser place à une construction de 10 étages qui s’étend sur une centaine de mètres et dans laquelle on trouve 81 logements du 2,5 au 4,5 pièces, des bureaux ainsi que des commerces et deux étages en sous-sol de parking, le tout entièrement dédié à la location. Pour répondre aux besoins et astreintes, l’immeuble a été pensé en largeur avec une intégration parfaite dans le paysage grâce à ses 3 découpes redents en façade qui offrent des terrasses et jardins à nombre d’appartements. Autre atout, la lumière qui entre dans chaque logement par ces redents ou par les angles qui accueillent de grandes baies vitrées. Les clés seront remises en septembre 2019.

JULIEN DUBOIS ARCHITECTES SA

Rue Jacob Brandt 18 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 913 41 72 info@jd-architectes.ch • www.jd-architectes.ch

339


L’architecture n’est pas un monologue…

Place de la Gare 4, prévoyance.ne

340


Coup d’œil dans le rétro Indépendant depuis plus de 30 ans, Boris Evard a gravi petit à petit les différents échelons de la profession. Apprentissage de dessinateur en architecture, titulaire des brevets de régisseur et courtier, il poursuit ses études avec pour but les inscriptions au registre B puis A des architectes. Il démarre son activité à Neuchâtel puis quelques années plus tard, prend de la hauteur et s’implante à La Chauxde-Fonds. Il s’éprend peu à peu de cette ville singulière mais tellement attachante avec, indépendamment des spécificités de l’urbanisme horloger, un faible pour les réalisations de René Chapallaz, condisciple de Charles-Edouard Jeanneret futur Le Corbusier et les immeubles Numaga d’inspiration corbuséenne des architectes Maurice Cailler et André Gaillard... Good vibration... Au cœur de la ville, la visite de ses bureaux laisse apparaître une ambiance de travail et une atmosphère résolument positives et par laquelle cette citation bien connue de « l’union fait la force » y trouve toute sa pertinence. La complémentarité de chaque collaborateur(trice) dans cette dynamique de groupe est essentielle en vue de permettre à chacun(e) d’ajouter « sa pierre à l’édifice... » dans le cadre des différents projets en cours de gestation et de réalisation. Le sens de l’écoute apparaît comme une donnée fondamentale du fonctionnement de ce bureau, tant à l’interne que vis-à-vis des Maîtres d’ouvrage, mandataires et entreprises. Sensibilité, cohésion, respect et partage, sont autant de valeurs qui se reflètent et se ressentent dans le travail et les interventions d’Evard Architectes SA. Manifestement, un bureau où chaque projet est une aventure maîtrisée, une aventure architecturale mais aussi humaine... Et que vive la diversité... Evard Architectes SA est à même de réaliser l’ensemble des prestations en lien avec le domaine de l’architecture et ce depuis la recherche d’un bienfonds ou d’un bâtiment pour un client jusqu’à la gestion des travaux de garantie mais aussi en passant par l‘élaboration de plans de quartier, l’architecture d’intérieur, les concours et les expertises... Il s’agit de répondre présent et de proposer des solutions innovantes et économiquement intéressantes quels que soient les challenges proposés, et ce, dans le cadre de nouveaux bâtiments, de réhabilitations, de réaffectations, de transformations ou encore d’agrandissements. Ces projets sont destinés à des Maîtres d’ouvrage privés ou institutionnels, des communes, cantons ainsi qu’à la Confédération. Ce bureau intervient dans les secteurs tels que l’habitat individuel et collectif mais aussi les domaines industriels et tertiaires. Chaque projet révèle ses propres spécificités, avec entre autres son programme, son contexte, et bien entendu aussi... son budget. Fort de ces différents paramètres, tout est « à construire » afin que de manière originale et à chaque fois renouvelée, forme et fonction s’inscrivent dans un discours architectural unique.

Place de la Gare 4.

Place de la Gare 4.

Place de la Gare 4.

341


Une vision (parmi d’autres) du développement durable... Indépendamment des outils actuellement disponibles pour engager un processus indispensable de « construction durable » et bien que cela puisse parfois surprendre, la conservation et la préservation du patrimoine bâti représente aussi une des composantes essentielles de cette thématique. Souvent sollicité pour des réhabilitations ou des réaffectations, Evard Architectes SA met un point d’honneur à prendre en considération cet aspect dans le cadre de ses différentes réflexions durant le processus conceptuel des projets ; subtil mélange entre le respect du « genius loci », la conservation de certains matériaux existants, leur mise en valeur et aussi parfois leur réinterprétation. Une vision noble du développement durable... Consommons local... Attaché à nombre de valeurs, privilégier le Swiss made, dans la mesure du possible, fait aussi partie des prérogatives de ce bureau. Et ce, autant dans le cadre de la confiance accordée aux entreprises locales avec lesquelles il travaille depuis de nombreuses années que des matériaux « de proximité » utilisés. A ce titre, citons par exemple les bois de feuillus et de résineux, seule « matière première » helvétique, ainsi que le revêtement fibro-ciment de type Eternit qui a déjà, il y a plus de cent ans, fait le bonheur du futur Le Corbusier lors de la construction de la villa de ses parents à La Chaux-de-Fonds et ce, à l’extérieur de celle-ci comme à l’intérieur...

Rue Neuve 7.

Quelques réalisations à La Chaux-de-Fonds Place de la Gare 4 Au cœur de la ville, 3 années de la première esquisse à la remise des clés, ont été nécessaires pour ce chantier « 3 en 1 » comportant une réaffectation, une rénovation et une surélévation. Evard Architectes SA a mené le projet de A à Z en créant, en lieu et place des bureaux existants, 9 appartements de 2,5 pièces adaptés et dédiés à la location. Dans le même temps, l’enveloppe du bâtiment, qui datait du début des années 70, a été entièrement assainie et optimisée en termes d’isolation thermique et de relooking. A ce titre, les teintes, toutes en nuances du revêtement de façades préconisé, suscitent un dialogue avec les façades en pierre d’Hauterive ou de Metz des autres bâtiments situés en périphérie de la Place de la Gare. Pour parachever l’intervention, une surélévation en secteur Est, réalisée en ossature bois, a permis la création d’une surface de 650 m2 qui accueille un centre médico-dentaire dont les spécificités des aménagements intérieurs vous font oublier l’état de vos caries et la douleur de vos traitements de racines ! 342

Rue Neuve 7.


Rue Neuve 7.

Rue Neuve 7 Cet immeuble de rapport de la deuxième moitié du XIXe, réalisé en plusieurs étapes et de manière quelque peu hétéroclite, a fait l’objet d’une transformation lourde durant deux années consécutives, comprenant dans un premier temps de nombreux démontages intérieurs afin de permettre la conservation et la réutilisation d’éléments d’ouvrages structurels existants constituant des témoins précieux des interventions passées. Une deuxième phase de reconstruction intérieure a permis la réalisation, dans le volume existant, de 4 appartements locatifs traversants d’esprit contemporain et avec leur identité propre dont trois d’entre eux bénéficient d’une terrasse. Cette intervention a aussi permis l’assainissement et la mise en valeur des façades du bâtiment.

Villa privée Dans ce cas de figure, la configuration et la topographie de la parcelle, son orientation, le contexte environnant ainsi que les différentes perspectives et points de vue, ont été pris en compte afin de conceptualiser les caractéristiques de cette villa comprenant 2 appartements indépendants mais pour les membres d’une même famille. Les notions d’intimité d’une part et d’esprit de clan de l’autre ont constitué une piste de réflexion importante dans le cadre de l’élaboration du projet. Les premières esquisses proposées par Evard Architectes SA étant en adéquation avec les attentes des futurs résidents, le développement du projet et sa réalisation ont permis de mettre l’accent sur chaque détail, jusqu’à la conception d’éléments de mobiliers intérieurs bien spécifiques.

Villa privée.

343


MSBR NOUVELLE GÉNÉRATION SA

Une nouvelle équipe dans la continuité Installé à La Chaux-de-Fonds depuis 2000, MSBR Nouvelle Génération est un bureau ni trop grand, ni trop petit, dirigé et géré par 3 architectes-associés, Pierre Minder, Baptiste Langel et Silas Liechti. Pluridisciplinaire, il répond aux envies et préoccupations de ses clients et propose des solutions innovantes avec pour maîtres-mots, l’écoute et le respect des particularités de chaque projet. Zoom sur sa philosophie et quelques-unes de ses réalisations.

Fondation des établissements cantonaux pour personnes âgées (FECPA).

344


Un ancrage local MSBR Nouvelle Génération est fortement implanté dans le canton de Neuchâtel depuis de nombreuses années alors que sa société sœur MBR Architecture SA est, elle, installée dans le Jura bernois. Au total, 25 personnes, architectes, dessinateurs ou techniciens et personnel administratif, constituent son équipe. Des apprentis et des stagiaires y sont régulièrement formés ou initiés. Un large panel de prestations MSBR Nouvelle Génération est actif aussi bien en construction neuve qu’en transformation, assainissement et restauration. Il offre la gamme complète des prestations d’architectes, de la conception à la réalisation. Le bureau intervient dans de nombreux domaines comme le logement, l’administratif, le commercial, le culturel ou encore le médical. Parmi ses derniers projets, on peut citer, notamment, la réaffectation d’une ancienne usine pour accueillir le Centre de Psychiatrie Communautaire des Montagnes (CPCM) à La Chauxde-Fonds ou encore la réalisation dans son intégralité d’un immeuble, avec encadrement, de 15 appartements à Neuchâtel, une réalisation pour la Fondation des établissements cantonaux pour personnes âgées (FECPA). Dans un autre registre, on lui doit, également, à La Chaux-de-Fonds, l’assainissement et la transformation d’un immeuble d’habitation, propriété de la Société coopérative La Renouvelle ou encore les travaux accomplis à l’entrée des Moulins Souterrains afin de donner une plus grande visibilité à leur accès. Pour finir, ces exemples non exhaustifs, MSBR Nouvelle Génération conduit la réhabilitation de 3 bâtiments, qui accueilleront temporairement, au final 480 personnes, pour le centre fédéral des requérants d’asile dans le site de Perreux à Boudry. Un bureau investi dans le développement durable Pour MSBR Nouvelle Génération, les aspects énergétiques du patrimoine bâti ne peuvent plus être évités. Il en va de la crédibilité de ce patrimoine pour que sa valeur perdure. Soucieux de voir se maintenir la substance de chaque édifice, le bureau va au-delà des simples aspects techniques de l’assainissement en incluant une dimension culturelle visant à garantir la cohérence d’une architecture adaptée ou renouvelée. Un engagement pour la préservation du patrimoine justifié, également, par la volonté de s’ancrer dans l’histoire d’un lieu, d’économiser la matière et de réduire le mitage du sol.

Centre de Psychiatrie Communautaire des Montagnes (CPCM). © Eveline Perroud

respecte les formes, les structures et la nature des matériaux tout en pensant des objets modulables conformes à l’évolution des modes de vie. Dans le cas d’une construction existante à réhabiliter, c’est le cadre déjà bâti qui va déterminer le nouveau programme d’occupation de l’espace, réalisé sur la base de la recherche d’un équilibre subtil entre une volonté de neutralité et celle de marquer une époque.

Le Musée des Moulins Souterrains.

Une architecture propice à la vie Proche de ses clients, MSBR Nouvelle Génération est disponible et à l’écoute des envies et besoins de ces derniers. Le programme, le lieu, les moyens et autres paramètres nourrissent ainsi le projet avec une préoccupation constante, le bien-être de l’homme. Confronté souvent à des moyens limités, le bureau n’en mène pas moins des réalisations aux résultats probants comme pour la FECPA ou encore La Renouvelle. Cette astreinte devient pour l’équipe un enjeu stimulant où l’essentiel doit primer. Par ailleurs, souhaitant contribuer à l’amélioration de l’architecture, loin de tout élitisme, le bureau 345


ZOOM SUR QUELQUES RÉALISATIONS La Renouvelle Rue du Commerce à La Chaux-de-Fonds, l’immeuble en trois corps presque identiques, La Renouvelle, a été entièrement assaini et transformé. Les objectifs étaient de mettre sur le marché des logements à loyer modéré, d’utiliser au mieux le potentiel de la typologie de cet immeuble de 1914 avec ses jardins potagers, d’intégrer, dans la mesure du possible, les exigences techniques normatives et de revaloriser cette construction par la conservation de ces composants architecturaux et la rénovation de ces éléments non récupérables ou caducs et de le labelliser Minergie.

Les Vignes du Clos A l’ouest de Neuchâtel, aux abords de la vigne, un immeuble de 15 appartements avec encadrement pour personnes âgées a été réalisé avec un budget serré et dans un contexte d’implantation enterré. Au final, le bâtiment labellisé Minergie propose des lieux de vie, agréables, avec dégagement sur le lac et le littoral. La lumière naturelle pénètre en tout lieu. Un espace communautaire stratégique à disposition des locataires permet à ceux-ci de se retrouver et rester en contact avec la vie publique. La proximité immédiate de l’EMS Le Clos, assure l’encadrement.

346


© Eveline Perroud

CPCM Rue de la Jardinière à La Chaux-de-Fonds, l’ancienne usine Portescape a été entièrement réhabilitée en lieu d’accueil pour soins psychiatriques avec hôpital de jour. La perception des vastes espaces et leur architecture aux volumes généreux, le captage et la distribution de la lumière naturelle ont été les éléments moteurs de la réorganisation spatiale. Les couloirs repensés telles des rues, des lieux de consultation revisités en petites maisons, des places où se déroulent les activités communes, des couleurs vives à chaque étage apportent humanité et confiance aux patients.

© Eveline Perroud

Les Moulins Souterrains Le Musée des Moulins Souterrains au Col des Roches, au Locle, souffrait d’un manque de visibilité depuis le domaine public et d’un accès chaotique. L’utilisation des éléments ancrés dans l’histoire de ce lieu tels que le cheminement de l’eau, une voie ferroviaire, un ancien pâturage marécageux, les allées d’arbres et les vestiges d’une scierie utilisant la force hydraulique ont permis de le rendre plus visible et de relier de manière plus explicite la route publique au musée par de nombreux liens physiques, utilitaires, symboliques et toujours porteurs de sens.

MSBR Nouvelle Génération SA

Rue de la Serre 66 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 910 54 10 chauxdefonds@msbr-ng.ch • www.msbr-ng.ch

347


ÉPIGRAF ARCHITECTURE

Un travail d’équipe qui porte ses fruits En seulement 2 années d’existence, épigraf architecture s’est fait un nom à La Chaux-de-Fonds, dans le canton et au-delà. Avec diverses réalisations à son actif, de commerces à des projets de taille, Maël Stucki, le fondateur, entend bien continuer sur cette lancée en appliquant une philosophie qui lui tient à cœur : partager chaque projet avec ses collaborateurs.

Coupe B

348

Rez-de-chaussée

Etage


Une passion ancrée Maël Stucki fait son apprentissage à La Chaux-de-Fonds dans le bureau de François Willemin, architecte d’expérience. CFC en poche, il poursuit des études supérieures au Locle puis à Fribourg, dans le but d’obtenir un bachelor of arts HES-SO, lui donnant accès à la signature reconnaissant la profession. Entre temps, il travaille brièvement à Berne chez un de ses professeurs pour enrichir ses acquis. Diplômé, armé d’une première expérience, en 2017, il accepte de reprendre le bureau chaux-de-fonnier où tout a commencé. Après une restructuration, épigraf voit le jour. Une vision de l’architecture Assisté de 2 collaborateurs, Maël Stucki a apporté sa touche personnelle à sa société. « Je voulais un nom qui représente l’aspect unique de chaque projet et la façon dont je travaille. J’ai donc dérivé l’orthographe d’épi­ graphe pour me l’approprier », précise-t-il. Ainsi, le bureau est polyvalent et se plaît à travailler dans la diversité. Comprendre comment fonctionne un lieu, ce qu’il a de positif et de négatif, comment améliorer le quotidien de ceux qui y vivent ou y vivront sont les questions essentielles que se pose l’équipe. Autre élément fondamental, privilégier le local pour les entreprises et au mieux qu’il se peut pour les matériaux. « Par exemple, la région étant riche en sapins, c’est cette essence que je vais privilégier ici si je fais appel au bois ». Il se plaît également à travailler de concert dès la phase d’avant-projet avec les ingénieurs civils, la statique pouvant à ses yeux nourrir le processus créatif. « L’époque où ingénieurs et architectes se faisaient la guerre est révolue. Heureusement d’ailleurs car c’est extrêmement enrichissant de collaborer avec ces prestataires spécialisés. Chacun a sa pierre à amener à l’édifice, sans mauvais jeux de mots ! », précise-t-il amusé. Etre sur tous les fronts A La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel et ailleurs, épigraf architecture intervient pour tous types de projets. En seulement 2 années, la société a déjà acquis une clientèle qui lui revient ou qui est interpellée par les réalisations qu’elle voit sur le site internet de la société. Au-delà, Maël Stucki souhaite étendre le nombre de concours auquel il participe. « Les concours sont très intéressants car ils permettent de se confronter à d’autres architectes, de rester au fait des dernières ten­ dances et de développer son sens critique. Il faut savoir reconnaître le bon travail réalisé ailleurs », explique-t-il. Pour répondre à cette croissance rapide, 2019 va voir l’arrivée d’un ou d’une nouvelle collaboratrice maîtrisant mieux la langue allemande pour étendre les opportunités de travail. « Pour moi, il est très important, vu que nous partageons nos points de vue pour chaque projet, d’avoir l’équipe la plus mixte possible. La sensibilité et la démarche ne sont pas les mêmes chez une femme que chez un homme, chaque genre est un atout ». Des projets riches et variés épigraf architecture s’est vu proposer par l’Association Agora – La Plage des Six Pompes la rénovation d’un lieu inscrit au patrimoine qui sert à accueillir des intervenants lors du festival. Durant un an, l’équipe a travaillé sur le sujet pour renforcer les planchers d’un immeuble,

réaffecter une ancienne forge sans dénaturer le bâti protégé et réinventer totalement l’intérieur des volumes. A ceci s’ajoute une contrainte peu commune, en effet, le bureau a dessiné le projet et dû prévoir les appels d’offres pour le gros œuvre et le choix des matières premières en prenant en compte une importante part de bénévolat qui va être réalisée par des soutiens de l’Association. Autre lieu, autre ambiance et originalité absolue pour cette villa ronde imaginée en bois et béton en collaboration avec le bureau d’ingénieurs InSitu de La Chauxde-Fonds. Située au cœur de la nature, elle propose une typologie rayonnante pour offrir 265 m2 hors du commun ! « Avec François, nous avons hâte de la voir debout ». Un autre client a donné carte blanche à Maël Stucki pour créer un bar à vins et whiskies au cœur de La Chaux-de-Fonds. Seule contrainte : la présence de tonneaux. L’architecte, avec un ami directeur de la société Tema Sàrl à La Chaux-de-Fonds, a décliné la décoration autour du bois et du zinc, les deux matériaux utilisés pour leur fabrication. « Ce fut une belle expérience ». Premier essai gagnant, le client a de suite accepté le projet. En les mariant avec parcimonie, le résultat est chaleureux et accueillant. 60 m2 où nombre ont plaisir à se retrouver pour boire un verre.

Épigraf Architecture

Rue de Biaufond 3 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 968 34 90 info@epigraf.ch • www.epigraf.ch

349


SALYVA INGÉNIEURS CIVILS

Dialoguer pour mieux construire Désireux de revenir aux fondamentaux de son métier d’ingénieur en génie civil après plusieurs années passées en tant que gestionnaire de projets, Michel Robyr crée SALYVA en mai 2018. Fort d’une longue expérience, il propose, dès lors, son savoir-faire dans les domaines du bâtiment, du génie civil, des infrastructures et de la gestion de patrimoine à sa clientèle. Attaché aux rapports humains, à la discussion, à l’écoute, il met un point d’honneur à trouver les meilleures solutions pour répondre aux attentes de ses clients, en premier lieu, et de ses partenaires dans un deuxième temps.

350


Savoir être altruiste Michel Robyr, ingénieur civil, a travaillé durant 21 ans dans le monde de la construction neuchâteloise. Avec le temps, devenu gestionnaire de projets, il passait ce dernier à maîtriser les équipes et avait perdu le lien avec la technique de l’ingénieur et du dessinateur. Souhaitant renouer avec le cœur de son métier, il ouvre sa société SALYVA en mai 2018. « Moi ce que j’aime, c’est construire, dialoguer, trouver le juste compromis pour que les solutions trouvées soient les meilleures ! J’aime ce métier depuis que, durant mon enfance, j’en ai découvert les enjeux dans une bande dessinée. Pour chaque édifice, on reconnaît le travail de l’ar­ chitecte mais jamais ou rarement on parle de celui de l’ingénieur et pourtant c’est bien lui qui pense et réalise le squelette sans lequel rien ne serait possible », explique Michel Robyr. Pour autant, la reconnaissance n’est pas sa quête, il se dit altruiste et aime avant tout travailler dans l’intérêt du client et trouver les solutions pour réaliser le projet tel qui lui a été demandé. Divers domaines de compétences Fort de ces années de terrain, Michel Robyr peut prétendre à une solide connaissance et d’importantes compétences dans les domaines de l’expertise, du conseil, de la construction, de la transformation, de l’entretien et de l’assainissement des bâtiments et des infrastructures. Sa clientèle se compose de privés, de promoteurs immobiliers, de collectivités publiques et plus principalement d’architectes. Pour eux, il intervient pour tous les types de bâtiments, des industriels aux culturels, que l’on parle de construction en béton armé, métallique ou en bois. Pour le génie civil, il œuvre pour les routes privées ou publiques. Dernière facette de son savoir-faire, la gestion de patrimoine pour laquelle il répond aux besoins de régies publiques ou privées. Dans ce cas de figure, il analyse et définit l’état existant d’un patrimoine bâti ou routier, détermine les mesures d’entretien en les priorisant puis élabore une stratégie d’investissement avant d’en discuter avec ses clients. La gestion du patrimoine est de plus en plus importante pour les collectivités publiques qui, soumises aux freins à l’endettement, sont contraintes à avoir une vision à court, moyen et long terme.

SE RÉUNIR EST UN DÉBUT : RESTER ENSEMBLE EST UN PROGRÈS : TRAVAILLER ENSEMBLE EST LA RÉUSSITE. Henry Ford 351


Des objectifs pour un large panel de prestations Michel Robyr définit son leitmotiv par ces mots, « être à l’écoute, mes objectifs sont ceux du client, mes challenges sont leurs défis, mes préoccupations sont l’investissement et la planification du mandant. » Pour ce faire, SALYVA travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des partenaires. La précision des rendus, le respect des coûts et des délais ainsi que la qualité de l’ouvrage réalisé sont primordiaux. Toutes ces valeurs, qu’il applique au quotidien, se retrouvent dans chacune des prestations qu’il propose : étude de faisabilité, conseils techniques, direction de projet, analyses et conseils stratégiques, avant-projet, étude de projet, expertise et direction des travaux. Etude de cas Création d’un couvert au collège de Cortaillod Mandaté par la commune, Michel Robyr a collaboré avec un architecte pour la construction d’un couvert indépendant pour abriter les élèves en cas de pluie. Soucieux de respecter la qualité architecturale ambitieuse et parfaitement intégrée dans le lieu, il avait comme contrainte de déposer une dalle de béton sur des piliers métalliques inclinés tout en limitant au maximum leur épaisseur. L’enjeu était de trouver les solutions pour la stabilité de l’ensemble, d’inclure dans la dalle un système pour évacuer les eaux de pluie et d’assurer la sécurité requise tout en gardant l’esthétique attendue. Au final, la société SALYVA n’a pas dérogé du projet initial et a contenté l’architecte comme son client. 352


Transformation du rez-de-chaussée dans une résidence privée à La Chaux-de-Fonds Ancienne forge aménagée en appartement sur deux étages, Michel Robyr a été contacté par le propriétaire désireux d’ouvrir le rez-de-chaussée pour avoir une grande pièce à vivre. Dans un premier temps, comme souvent dans les bâtiments anciens, il a dû comprendre la statique de l’ouvrage existant. Une fois cette dernière définie, il s’est avéré que l’emplacement où l’ouverture devait se faire servait d’appui à la charpente. En trouvant une solution grâce à un judicieux système de renforts posés sur la structure, le souhait du propriétaire a été exaucé et même revu à la hausse car l’ouverture a pu être plus importante que celle prévue initialement. Ce travail a été mené à bien grâce à une collaboration sans faille entre le mandant, la société SALYVA et l’entreprise qui a géré les travaux. Transformation d’une maison en structure bois souple et hybride à Auvernier Dans cette maison en bois construite à la fin des années 70, avec une structure légère et hybride, l’idée du mandant est d’enlever 3 piliers centraux qui soutenaient l’étage supérieure afin d’avoir un rez-de-chaussée fait d’une seule et grande pièce. L’enjeu du projet était de taille vu l’importance de ces piliers. Pour mener à bien la tâche, Michel Robyr a projeté deux profils métalliques reportant les charges aux extrémités de la pièce, tout en modifiant la structure bois afin de ne pas modifier la hauteur libre des locaux. Grâce à ces solutions, la sécurité est garantie, l’ouverture peut être réalisée et à l’étage la fissuration inesthétique qui survient dans de telles transformations sera limitée à son maximum.

VOTRE PARTENAIRE DANS VOTRE PROJET DE CONSTRUCTION

SALYVA Sàrl

Rue de la Cure 17 • CH-2016 Cortaillod Tél. +41 79 448 68 37 info@salyva.ch • www.salyva.ch

353


OCSA O CHARRIÈRE ARCHITECTES SA

La qualité, le soin du détail et la fonctionnalité pour des créations uniques Fondé en 2000, OCSA est un bureau d’architectes à qui l’on doit nombre de réalisations dans toute la Romandie. Il propose une approche contextuelle qui s’exprime sur une grande diversité de projets. Son expérience, la qualité de son équipe et sa collaboration étroite avec les maîtres d’ouvrage, lui permettent de proposer des créations sur-mesure et de haute qualité.

Transformation et extension de l’école primaire - Charmey.

354


Un bureau tourné vers l’avenir A l’origine d’OCSA, Olivier Charrière. Diplômé en architecture à l’EPFL de Lausanne en 1992, il intègre rapidement le bureau de son père, Roland Charrière, à Bulle, tout en traitant ses propres mandats. Dix ans plus tard, il reprend les rênes de l’atelier et change sa raison sociale en « Atelier d’architectes diplômés O. Charrière SA ». Un nom raccourci en 2014 et qui devient « OCSA o charrière architectes SA » quand il acquiert complètement l’actionnariat et emménage avec son équipe dans de nouveaux bureaux à Bulle. Dès les premières heures, il s’est entouré de collaborateurs pour le seconder dans la gestion opérationnelle. C’est ainsi que Christophe Demierre, Christophe Jaquier et Nuno Tenera ont rejoint la direction progressivement. Depuis juillet 2018, les trois hommes évoluent sans Olivier Charrière, malheureusement décédé. Avec son épouse, Emmanuelle, devenue administratrice, ils perpétuent les valeurs qui ont fait la renommée du bureau, bien décidés, ensemble, d’en assurer sa pérennité. Le pari du généralisme OCSA est un bureau qui évite délibérément toute spécialisation. Il traite des programmes variés qui concernent le commerce, le logement, l’industrie, la culture ou encore les bâtiments publics ou encore sociaux comme les écoles. Il est capable de prendre en charge un projet dans sa globalité, de la conception à la remise des clés, en passant par le suivi du chantier et la gestion des aspects financiers. Depuis sa création, il a participé à une foultitude de réalisations : nouvelles constructions, agrandissements, transformations ou réhabilitations. Des projets réalisés dans son canton, Fribourg, et également dans d’autres où l’on fait appel à ses compétences reconnues. OCSA participe également régulièrement

à différents concours et MEP (mandats d’études parallèles) lui permettant de laisser libre cours à sa créativité et de confronter ses idées à celles d’autres architectes. Une approche éclectique Loin de ces bureaux qui cherchent à imposer leur marque, OCSA propose une architecture contextuelle, définie selon les données circonstancielles d’un projet. Ainsi le site, le programme, le budget et les envies du maître d’ouvrage guident la création. S’il se refuse à avoir un style, son approche architecturale est toujours restée la même. Quelles que soient la taille ou la complexité d’un projet, OCSA place la qualité au cœur de ses réalisations. Celle-ci s’exprime au niveau de la définition des espaces, du choix des matériaux comme du soin accordé au moindre détail. Le respect des coûts et des délais est également une priorité pour ce bureau qui aime pouvoir intervenir à chaque phase d’un projet.

Grisoni-Zaugg SA, centre administratif à Bulle.

355


Transformation ancienne école primaire - Vaulruz. © Christophe Dutoit

Un architecte à l’écoute Disponible et à l’écoute, OCSA est un bureau proche de ses clients. Il travaille avec eux sur la base de rapports de confiance et de partenariat pour les orienter vers les meilleures solutions afin de leur proposer un projet correspondant en tout point à leurs attentes. Une philosophie qui a fait ses preuves et qui explique la fidélité de la clientèle. OCSA accorde également une grande importance au bien-être des utilisateurs finaux qui doivent pouvoir s’approprier les lieux et s’y sentir bien. La force d’une équipe OCSA est aujourd’hui composé d’une vingtaine de collaborateurs. Si certains ont plus de 20 ans de maison, une nouvelle génération d’architectes dynamiques compose également l’équipe. Une source de richesses, tout comme la diversité des origines et des parcours représentés. A l’interne, le bureau encourage le dialogue

Construction d’une maison individuelle - Bulle.

356

Transformation ancienne école primaire - Vaulruz.

et la collaboration permettant la création de synergies bénéfiques à chaque projet. Il mise notamment sur l’association entre architecte projeteur et architecte réalisateur. Dans le même temps, OCSA accorde une grande importance au bien-être de ses collaborateurs par un cadre de travail agréable et une ambiance conviviale. Le bureau est également une entreprise formatrice puisqu’il accueille des apprentis auxquels il prend soin de transmettre les savoir-faire et la passion du métier.

Construction d’une maison individuelle - Bulle.


Zoom sur quelques projets Différentes réalisations neuves pour la société coopérative Migros La Chaux-de-Fonds, quartier des Eplatures Sur un terrain situé dans un tissu périurbain avec un voisinage typique de centres commerciaux et de constructions artisanales ou industrielles, complété à proximité par des surfaces agricoles, un centre commercial Migros MM a été implanté. L’ensemble des bâtiments présente une volumétrie basique, très horizontale et marquée par un gabarit fortement limité en hauteur. Grâce à un bâti érigé en longitude du mur arrière, les éléments techniques usuellement installés sur les toits ont pu être intégrés dans ce dernier et rendus invisibles. Situé en pente, l’ancrage du bâtiment et le traitement de la toiture entièrement végétalisée terminent sa parfaite intégration. L’ensemble du projet s’organise sur deux niveaux dans une recherche de rationalité maximale. A l’intérieur, les escalators, permettant d’accéder du parking au centre et vice-versa, prennent place dans un espace spectaculaire à double hauteur. Le mall est conçu comme le lieu de référence du centre et se caractérise par une baie vitrée transparente qui met en relation les commerces avec l’environnement extérieur. La Roche, canton de Fribourg Ce complexe comprend des immeubles d’habitation, un parking et une enseigne Migros. Il se compose d’un socle semi-excavé sur lequel sont distribués trois volumes de logements surmontés de toitures à deux pans. Leur disposition en décalé garantit à chaque appartement un dégagement visuel. Un bâtiment de plus faible hauteur, côté Ouest, propose 6 appartements de 3,5 pièces en duplex tandis que les 2 autres bâtiments offrent une organisation identique : 3 étages avec chacun un 2,5 piè­ces et un 3,5 pièces. Au-dessous, un volume semi-enterré contient le parking de 45 places de stationnement ainsi que le commerce de proximité Migros. Les façades du périmètre en contact avec le terrain aménagé sont en béton apparent peint alors que les façades restantes sont en isolation périphérique crépie, d’une tonalité plus claire et plus neutre. Ce dispositif permet de donner une unité à l’ensemble, malgré la forte découpe des volumes. Quant à la toiture ondulée de couleur anthracite, elle offre un rappel au caractère industriel de la zone dans laquelle le projet est implanté. Transformation et agrandissement, Bulle OCSA a été mandaté pour la transformation et l’agrandissement du centre commercial Le Carô. Au niveau du centre Coop, une extension de 2000 m2 au nord du bâtiment d’origine a permis d’agrandir le parking souterrain et d’étendre les surfaces commerciales au rez-de-chaussée. Le supermarché Coop occupe dès lors 3500 m2. Deux étages de logements ont vu également le jour. L’extension Sud a vu la zone des quais de chargement devenir plus importante et s’y créer de nouveaux espaces pour des bureaux et un fitness. Au Sud-ouest, le restaurant a élargi sa superficie et se prolonge sur une terrasse. Dans le bâtiment Nord, les travaux ont été axés sur les aménagements extérieurs, la réorganisation des accès aux parkings et la réalisation du stationnement réservé aux logements où un couvert pour 24 places de parc a été mis en place. Une passe-

relle pour les piétons et une rampe pour les véhicules connectent les deux bâtiments. Le chantier a duré 34 mois tout en maintenant les activités commerciales. 357


Réalisation neuve, Châtel-Saint-Denis La caserne neuve permet de satisfaire de nombreuses attentes : entraînement des équipes, accueille des formations et entretien du matériel. Idéalement situé à proximité de l’autoroute, l’immeuble accueille également un abri de protection civile de 200 places ainsi qu’un parking public souterrain de 64 places. Il abrite de multiples affectations très différentes et demandant toutes des besoins spécifiques. L’objectif fut de contenir ces différents programmes dans une entité exprimant un seul langage architectural. OCSA a opté pour un volume simple taillé avec des facettes, aussi bien en plan qu’en coupe. Au niveau des façades, les ouvertures sont identiques avec comme seules exceptions les entrées qui sont mises en évidence par le biais de deux creux de couleurs différentes. Des bandeaux blancs, reliant les accès aux extrémités du bâtiment, permettent de souligner l’horizontalité des façades. La forme très allongée du bâtiment correspond aux besoins de circulation, parcage et manœuvre des camions de pompiers. Concernant les matériaux, le choix s’est porté sur une tôle sinusoïdale en accord avec l’ensemble des constructions environnantes. Quant à l’ossature, elle est en bois préfabriqué, ce qui a permis de gagner du temps lors de la réalisation. 358

OCSA o charrière architectes sa

Rue de l’Europe 12 • Case postale 2194 CH-1630 Bulle 2 Tél. +41 26 912 94 72 • Fax +41 26 912 01 50 info@oc-sa.ch • www.oc-sa.ch


Hommage à Olivier Charrière Né le 27 mars 1966 à Bulle, Olivier Charrière s’est éteint le 11 juillet 2018 des suites d’un cancer. Reconnu pour son savoir-faire en tant qu’architecte, c’est surtout l’homme avec ses valeurs et sa joie de vivre que l’on retient. Portrait.

L’architecture une histoire de famille Né à Bulle, Olivier Charrière y a fait toute sa scolarité. Fils d’un des architectes les plus connus de la région, il se dirige pourtant dans un premier temps vers la microtechnique une fois sa Maturité en poche avant de finalement entreprendre des études d’architectes à l’EFPL. C’est chez Hans Kollhoff à Berlin qu’il débute avant de rejoindre l’atelier Guido Ponzo, à Fribourg. Mais c’est au sein du bureau familial, fondé en 1960, qu’il va prendre confiance en lui et révéler pleinement son talent. Durant 10 ans, père et fils collaborent jusqu’à la reprise partiel du bureau au changement de millénaire. Quant à la mère d’Olivier, Christiane, secrétaire dans l’entreprise depuis 1967, elle accompagnera son fils jusqu’en 2016. Chez les Charrière, on aime travailler en famille. Une tradition qu’à poursuivie Emmanuelle Charrière, la femme d’Olivier, collaboratrice chez OSCA depuis 2012. Le couple à la ville comme aux affaires, a donné naissance à deux enfants, Jonathan en 1995 et Lucie en 1998, dont Olivier a toujours été très proche. Un bâtisseur dans l’âme Olivier Charrière a imaginé près de 600 objets et réalisé près d’un tiers de toute taille et de tout genre dans le canton de Fribourg et au-delà. L’œuvre qui a été le moteur ou fédérateur est probablement l’école de la Léchère qui s’est suivie de beaucoup d’autres dont certaines assez marquantes. On peut également citer le centre commercial Migros de La Tour-deTrême, avec ses immenses codes-barres en façade, les Bains de Charmey (en association avec le bureau Deillon-Delley), l’Institut de Glion ou encore le Tibet Museum. Des projets variés, reflet de la curiosité de cet architecte qui aimait expérimenter et découvrir de nouveaux horizons. Méticuleux et organisé, il ne transigeait jamais sur la qualité, ne négligeant rien, soignait chaque détail même pour les plus petits ouvrages. « Il n’y avait pas de petit client pour Olivier. Il prenait du temps avec les maîtres d’ouvrage, n’hésitant

pas à multiplier les séan­ ces », explique Christophe Demierre. Olivier Charrière ne comptait pas ses heures, plus souvent sur les chantiers et au bureau qu’à la maison. « Il vivait pour son bureau », poursuit son collaborateur et ami. Même en 2015, lorsque la maladie a été diagnostiquée, Olivier a continué à aller travailler, souhaitant jusqu’au bout rester au plus près de sa passion, l’architecture et de ses équipes. « Il était là à 6 h 30 tous les matins, c’était plus fort que lui ! », commente Nuno Tenera. Un meneur au grand cœur Ce qui ressort lorsque l’on parle d’Olivier Charrière à ses collègues, c’est son intelligence rare. Vif d’esprit, avec une mémoire impressionnante, il avait notamment un don pour anticiper le marché et décrocher des mandats d’envergure. Talentueux, Olivier Charrière était également un homme charismatique, dotée d’une autorité naturelle et respecté de tous. Un chef de file, qui savait motiver et souder ses équipes. Exigeant quant à la qualité du travail, il savait également être proche de ses collaborateurs par son empathie mais aussi son humour. « Il avait toujours le mot pour rire et mettait constamment la bonne ambiance », explique Nuno Tenera. Il faut dire que l’architecte aimait les gens. Il a su cultiver des amitiés de plusieurs décennies et aimait transmettre de la joie autour de lui. Malgré son emploi du temps de ministre, il s’est toujours montré disponible pour ses proches comme ses collaborateurs. « Quoi qu’il arrive nous pouvions compter sur lui. Sa porte était tou­ jours grande ouverte », précise Christophe Demierre. Même pendant la maladie, Olivier Charrière a tenu à garder le sourire, refusant de s’apitoyer sur son sort. Une manière de garder la tête haute et de continuer à avancer. De multiples passions Outre l’architecture, Olivier Charrière était un féru de sport. Amoureux du ski, il pratiquait également le badminton, le vélo, la randonnée et le hockey sur glace. Il a d’ailleurs présidé le mouvement junior du HC Bulle, dans lequel jouait son fils, et a soutenu le HC Gottéron. Il était en outre un grand bédéphile avec une collection de plus de mille albums mais aussi un grand amateur d’art visuel. De multiples occupations pour un homme passionné qui aura vécu sa vie pleinement.

359


ATELIER D’ARCHITECTURE FREEDESIGN

Ecoute, lien, conseil : les secrets de la réussite Installée à Bevaix depuis plus de 10 ans, Bénédicte Matthey considère son métier d’architecte comme celui d’un guide qui doit mener ses clients vers la réussite de leur projet, un projet qui est souvent celui d’une vie. Conseiller, écouter, proposer, s’adapter, autant d’attentions qui lui ont permis de réaliser nombre de chantiers pour des particuliers comme des sociétés.

Villa à Bevaix.

360


Etude de cas

Un parcours sans faute Après un apprentissage en tant que dessinatrice en bâtiment qui l’a conduit à travailler dans différents bureaux d’architectes dans toute la Suisse romande, Bénédicte Matthey retourne sur les bancs de l’école Esar à Lausanne où elle consolide ses acquis en tant qu’architecte. En 2008, elle décide de se mettre à son compte pour concilier vie professionnelle et vie familiale, et créer l’Atelier d’architecture Freedesign. De suite, elle se voit confier des missions de plus ou moins grandes importances souvent en relation avec des rénovations. Avec le temps, le bouche-à-oreille a fait son œuvre et les demandes vont toujours crescendo. L’écoute est primordiale Pour étoffer ses réalisations, Bénédicte Matthey prend le temps de répondre à des concours même si les sollicitations autres sont nombreuses. S’il lui arrive d’avoir des chantiers industriels, moins « intimes » que ceux qui s’adressent aux privés, elle aime la diversité qu’ils offrent mais la plus grande partie de son activité tourne autour de rénovations ou de constructions neuves pour des particuliers. Une des forces qui a fait sa renommée est l’attention particulière et l’écoute qu’elle porte à chacun de ses clients. Une fois leurs souhaits exposés, c’est à elle qu’incombe de trouver des solutions, de guider, de proposer, d’aiguiller jusqu’à trouver le parfait compromis entre esthétique, praticité et budget. « J’exerce un métier créatif mais qui est écrasé par les règlements, je me dois d’informer, également, les clients sur les obligations différentes dans chaque commune et de trouver avec eux le bon équilibre entre ce qu’ils aimeraient et ce qui est pos­ sible », ajoute Bénédicte Matthey. Des projets de A à Z Grâce à son parcours, Bénédicte Matthey peut conduire un chantier de A à Z puisqu’elle maîtrise toutes les facettes de l’architecture. Pour le neuf, elle réalise autant des villas individuelles que des petits immeubles ou encore des maisons mitoyennes. Le seul cas où elle refuse une demande c’est quand le projet neuf doit être chauffé au mazout, par exemple. Pour elle, seules les énergies propres ont le droit de cité. Dans le cas de rénovations ou de transformations, agrandir les espaces existants, créer un nouvel étage, revoir l’isolation et le système de chauffage... pour des constructions des années 50 ou des bâtiments protégés, rien ne lui est impossible. Sa démarche reste la même quand il s’agit d’ateliers professionnels ou d’usines.

VILLA NEUVE Pour cette villa érigée à Bevaix, de nombreuses contraintes étaient liées à un règlement compliqué. Bénédicte Matthey a donc dû s’adapter tout en cherchant à inscrire au mieux la maison dans le contexte urbanistique. Contemporaine, les propriétaires souhaitaient avoir de larges espaces ouverts et baignés de lumière. Sur un terrain extrêmement pentu, un important remblai a dû être fait pour qu’au final, le jardin en terrasse apporte de l’originalité et du cachet à cette demeure en brique de 180 m2, orientée par rapport au sud et chauffée grâce à une pompe à chaleur.

Villa à Bevaix après la construction.

RÉNOVATION D’UN APPARTEMENT De très importants travaux ont été menés dans cet appartement du dernier étage d’un immeuble des années 60, situé à Nendaz dans le Valais central. Entièrement mis à nu, il a été repensé dans sa globalité quant à la distribution des espaces. Une lucarne a été installée dans le toit afin de créer une pièce supplémentaire et les plafonds changés. Au final, les propriétaires ont gagné en superficie, en lumière et ont, aujourd’hui, un appartement qui mêle esprit contemporain et touches rustiques.

Atelier d’architecture Freedesign Rue de la Cure 2 • CH-2022 Bevaix Tél. +41 32 846 23 45 info@freedesign-architecte.ch www.architectefreedesign.ch

361


L’humain au centre des préoccupations Installé à Valangin, les architectes de l’Atelier Eleven peuvent tout autant créer des bâtiments ou habitats contemporains que rénover des chalets anciens. Maeldan Even, son fondateur, est un passionné à la vision novatrice et audacieuse. Pour chacune de ses réalisations, il aime allier esthétique, fonctionnalité et équilibre. Visite de certaines de ses réalisations. Construction d’un immeuble d’habitation en PPE à Neuchâtel.

Construction d’une villa individuelle à Corcelles-Cormondrèches.

362

Réfection d’enveloppe d’une salle de sport à Colombier.

Construction d’une villa individuelle à Corcelles-Cormondrèches.


Réfection d’enveloppe d’un immeuble locatif à Cornaux.

Construction d’une villa individuelle à Saint-Blaise.

Savoir être polyvalent Créé en 2011 par Maeldan Even, architecte EPFL, l’Atelier Eleven travaille principalement sur des projets dans la région de Neuchâtel mais aussi du côté de Châteaud’Œx. Le bureau est composé de trois personnes pour lesquelles rénovations, projets de constructions, réhabilitations de sites industriels font parti du quotidien. Pour chaque projet, l’optimisation des espaces, le travail sur la lumière et la recherche des points de vue sont au cœur des préoccupations. Répondre présent en toute circonstance Présent des prémices d’un projet jusqu’à sa finalisation, l’objectif principal est de pouvoir répondre à toutes les demandes. Toujours à l’affût des nouvelles évolutions, visions ou techniques, l’atelier est particulièrement sensible à la problématique énergétique et attache une grande importance à intégrer à ses projets les notions d’écologie et d’économie. Il recherche sans cesse l’équilibre parfait qui permet de conjuguer technicité et esthétique. Il se distingue aussi par sa vision globale qui le pousse à réfléchir sur le long terme. Pour aller au bout de sa démarche, il s’entoure de partenaires qui partagent cette même philosophie de qualité, d’optimisation et d’efficacité. L’importance de l’humain La taille de l’Atelier Eleven lui permet d’être proche de ses clients. Toujours à l’écoute et disponibles, ces trois architectes favorisent l’échange, le partage et la discussion plaçant le facteur humain au centre de leurs priorités. Pour chacun des projets qu’ils dirigent, c’est une relation de confiance qui s’établit entre eux, leur client et les différents prestataires impliqués sur le projet. Pour définir les besoins réels de leurs mandants, ils prennent en considération leurs besoins, leurs habitudes de vie et leurs attentes pouvant ainsi leur offrir un projet sur mesure qui leur correspond parfaitement. Cette philosophie alliée aux méthodes de travail porte ses fruits et fait le succès de l’Atelier Eleven.

Restaurations diverses dans la région neuchâteloise L’atelier d’architecture Eleven sait s’adapter à chaque demande. A Cornaux, il a réalisé l’amélioration de l’enveloppe d’un immeuble d’habitation en lui apportant un nouveau dynamisme grâce à un jeu graphique. En effet, des encadrements de fenêtres ont été peints en noir de manière décalée pour donner une impression de mouvement et de l’originalité. Pour la réfection de façade d’une salle de sport à Colombier, des revêtements ventilés sont venus masquer l’isolation. En partie supérieure, un bardage ajouré en bois pré-grisé allège la masse du bâtiment, tandis que le socle accueille des éléments en béton préfabriqué anthracite qui assoient la construction. Afin de faire participer les élèves du collège à ce chantier, il a été demandé à ces derniers de dessiner le contour de leur main, ces empreintes ont ensuite été sablées sur le béton pour en faire ressortir les granulats blancs. Résultat sans pareil et grande joie pour chacun d’avoir apporté sa pierre à l’édifice ! Dans un tout autre genre, l’Atelier Eleven a créé une balustrade en métal pour une résidence privée. De plus en plus effilée au fil des étages, elle a entièrement été façonnée sur-mesure et chaque perforation pensée pour un résultat équilibré et une esthétique harmonieuse. Polyvalent, c’est un immeuble en PPE aux lignes graphiques de 10 appartements qui a été érigé à Neuchâtel. Parfaitement intégré dans le paysage, il offre aux résidents un cadre de vie unique grâce à ses larges terrasses depuis lesquelles ils ont une magnifique vue sur le lac. A Corcelles-Cormondrèches, comme il aime le faire, l’Atelier Eleven a travaillé de concert avec le client pour réaliser cette magnifique maison contemporaine. Présents à chaque réunion de chantier, le Maître d’Ouvrage et Maeldan Even ont eu des échanges compréhensifs et constructifs. La forme en L permet, depuis chaque pièce à vivre, de profiter de paysages uniques autant sur Yverdon et le lac que sur les Alpes. Plus de 260 m2 sont baignés de lumière pour cette réalisation hors du commun.

363


INTERVIEW

OLIVIER HAUSSENER

Fédération Neuchâteloise des Entrepreneurs (FNE)

Etre actif sur tous les fronts

Dans le canton de Neuchâtel, ni rose, ni stabilité, ni solidité pour illustrer la situation économique ! Dans cet environnement fragile, il est donc primordial pour la Fédération Neuchâteloise des Entrepreneurs de soutenir fortement et durablement ses quelques 70 mem­bres. Les défendre, les promouvoir, développer la ­ formation professionnelle et lutter contre le travail au noir font partie de ses missions. Pour en savoir plus sur les actions menées, Bien Vivre a rencontré Olivier Haussener, président de la Fédération.

364


Quelles actions menez-vous au sein de la Fédération ? Dans le climat conjoncturel et politique actuel, il est d’abord important de souligner le rôle primordial des entreprises qui créent croissance, richesses et emplois. Ce sont elles que notre Fédération encourage, défend en portant jusqu’aux autorités leurs attentes, leurs succès et leurs difficultés. Le pessimisme ambiant, nous devons le combattre, et continuer d’éradiquer toutes les formes de tricherie pour rendre loyale la concurrence. Plus loin, au chapitre des libertés économiques, nous avons réussi à obtenir, à l’instar des autres cantons, une flexibilité nouvelle autour des mesures hivernales imposées par les collectivités. Dorénavant, si les conditions météorologiques le permettent, il est possible d’ouvrir des fouilles entre le 1er novembre et le 30 avril de chaque année, ce qui n’était pas le cas auparavant ! Sur un autre plan, aujourd’hui plus qu’hier, nous devons sensibiliser chacun aux bouleversements digitaux qui influencent nos métiers avec, par exemple, le BIM (Building Information Modeling ou modélisation numérique des données du bâtiment). Cet outil représente un tournant dans la gestion d’un projet ; notre devoir est d’anticiper et de préparer les entreprises à ces grands changements. Concernant le travail illicite, où en êtes-vous dans vos démarches ? Les entreprises du gros œuvre et du second œuvre, le syndicat Unia et l’Etat de Neuchâtel ont travaillé de concert durant plus d’une année pour établir une convention et lutter plus efficacement contre tout travail illicite. Au fil des années passées, en effet, le constat de l’augmentation des infractions aux conventions collectives était alarmant. Les contrôles menés directement sur les chantiers et les dénonciations le prouvaient. Nos entreprises, respectueuses des textes, doutaient de l’honnêteté et de la probité d’entreprises étrangères peu scrupuleuses des mesures d’accompagnement

conclues dans le cadre des Accords bilatéraux. En février 2017, nous avons remis au chef du Département de l’économie publique un projet de convention de collaboration en matière de lutte contre le travail au noir dans le secteur de la construction dans le canton de Neuchâtel. Ce projet est entré en vigueur le 1er juillet 2018. L’élargissement des moyens humains et juridiques tel que proposé va augmenter le nombre des contrôles effectués jusqu’ici et renforcer la légitimité des inspecteurs qui auront de nouvelles forces pour intervenir. 365


Dans quel état d’esprit sont vos membres face au marché ? Avec une baisse entre 2016 et 2017, tous secteurs confondus, bâtiment et génie civil additionnés, les chiffres d’affaires ont diminué légèrement de 1,3%. Ce n’est pas une catastrophe. Malgré tout, selon une étude, nos membres subissent une baisse continuelle de leurs marges bénéficiaires, ce qui ne permet plus d’investir, alors que, revers de la médaille, ils déplorent un excès de réglementation. Mais la plus grosse part d’inquiétude émane du canton en tant que tel : il connaît un déficit financier chronique. Les autorités cantonales reportent une partie de leurs charges sur les communes, lesquelles investissent moins ou plus du tout par manque d’argent ! Par conséquent, les investissements sont comptés et le... travail aussi. Pour combler ces manques, nombre de nos entreprises cherchent et trouvent des mandats hors du canton ; elles ont aujourd’hui un rayon d’actions étendu. A futur, nous avons tout de même bon espoir : des chantiers de taille vont en effet démarrer d’ici à quelques années. Il y a les contournements routiers du Locle et de La Chaux-deFonds prévus pour 2022, au pire en 2023, qui apporteront travail et emplois. Puis encore l’assainissement de la ligne de chemin de fer entre Neuchâtel et La Chauxde-Fonds réalisables d’ici à 2030 et, enfin, l’évitement de La Chaux-de-Fonds, à l’est, prévu sous dix ans. D’autres desseins sont sur les pupitres du Grand Conseil. Nous sommes en attente de ces bouffées d’oxygène. D’autres actions sont menées sur les chantiers ? La sécurité des travailleurs est, évidemment, une de nos préoccupations principales. Les visites de chantiers, pour en mesurer la conformité, sont en augmentation. A l’enseigne de la Commission paritaire du gros œuvre neuchâtelois, 114 visites ont eu lieu en 2017. A notre plus grand contentement, aucune lacune importante n’a été relevée sinon des broutilles. Nos membres sont formés et très pointilleux sur le sujet. Nous ne devons pas baisser la garde. Petites ou grandes, les entreprises doivent sans cesse suivre des formations liées à l’amélioration de la sécurité et à la prévention des accidents. 366

Qu’est-ce qu’InterNeb ? C’est un fonds de secours hivernal, alimenté par des cotisations dues par l’employeur et l’employé, à parts égales. Nous avons ainsi les ressources pour indemniser les travailleurs inoccupés entre les mois de janvier et avril de chaque année. InterNeb ? C’est une sorte de caisse de chômage privée en l’occurrence. Objectif principal : lutter contre l’exclusion professionnelle et éviter les licenciements con­ joncturels chaque année avant l’arrivée de l’hiver. En 2016, année difficile avec une baisse des entrées de commandes, InterNeb a indemnisé des travailleurs pour plus d’un million de francs. En 2018, pour la moitié seulement, ce qui démontre que les dépenses du Fonds de secours suivent la courbe et les aléas de la conjoncture. Une précision capitale : InterNeb n’est pas un outil pour lutter contre les mauvaises conditions climatiques. Lorsque le froid hivernal contraint les entreprises à fermer boutique quelques semaines par exemple, elles doivent recourir au Chômage-Intempéries pour amortir le choc climatique. Un Comité de gestion, paritaire, veille à l’évolution financière de notre Fonds, et ceci depuis 2001 sans discontinuer.

Fédération Neuchâteloise des Entrepreneurs Les Longues Raies 13 • CH-2013 Colombier Tél. +41 32 843 41 30 www.fne.ch


Bâtiment Génie-civil Nouvelles constructions Réfections chaussées et trottoirs Transformations Terrassements et fouilles Rénovations Soutènements Carrelages Interventions d’urgence (eau, gaz, électricité)

Bâtiment Génie-civil Nouvelles constructions Réfections chaussées et trottoirs Transformations Terrassements et fouilles Rénovations Soutènements Carrelages Interventions d’urgence (eau, gaz, électricité)


Respect, confiance, qualité, compétence et esprit d’équipe Depuis 45 ans, SD Construction, entreprise totale, a su se forger une réputation basée sur des valeurs et une philosophie qui confère à chacune de ses réalisations, un résultat remarquable. Avec ses 3 bureaux installés dans les cantons de Vaud, Neuchâtel et Fribourg, elle déploie son savoir-faire et ses compétences pour des réalisations dans plusieurs domaines de la construction et du bâtiment. Visite d’une société qui recherche une solution à chaque demande, de la plus simple à la plus complexe.

Salle de sport – Corcelles-Cormondrèche – marché public en ET. © JMD photographer

368


Une histoire qui dure depuis 45 ans SD Construction tire son nom des initiales des deux ingénieurs civils, Messieurs Schindelholz et Dénériaz, fondateurs de la société. Aujourd’hui, dirigée et administrée par Ludovic Stoppa et Luigi Spinello qui y travaillent depuis plus de 15 ans, elle compte 30 employés engagés dans ses différentes adresses. Cinq collaborateurs sont en formation continue et perfectionnent leurs connaissances dans les domaines de la construction, de la sécurité et le développement durable.

Rénovation intérieure et extérieure et création de quatre appartements dans les combles – Neuchâtel. © JMD photographer

Une philosophie qui fait ses preuves Entreprise Totale spécialisée dans la planification d’ouvrages, SD Construction applique des règles strictes basées sur des valeurs qu’elle pratique au quotidien. Sa flexibilité et sa rapidité à prendre des décisions sont certaines des clés de sa notoriété. Pour la rénovation comme la construction neuve, elle connaît les limites de ses possibilités, une philosophie qui la démarque d’autres sociétés et lui permet de satisfaire sa fidèle clientèle en lui assurant un suivi optimal du chantier. Ne pas privilégier l’économique avant l’humain est sans nul doute sa plus grande force. Des professionnels entourent chaque réalisation et pour toutes, les deux dirigeants sont directement impliqués et veillent au bon déroulement.

Une offre diversifiée Grâce à sa vision du métier, SD Construction peut répondre à de nombreuses demandes. Concernant les constructions, son champ d’action s’étend sur des projets allant de 3 à 50 millions et pour les rénovations de 1 à 30. Les deux activités représentent une part égale de 50%, ce qui représente depuis 10 ans plus de 900 logements rénovés et 700 logements construits. Entreprise totale, entreprise générale, planification générale, direction des travaux, pour du neuf en locatif, PPE ou salles de sport, hôtellerie et pour de la rénovation demandée par des institutionnels dans des appartements habités, SD Construction sait proposer les solutions adaptées. Etude de réalisations preuve d’un fort ancrage local Salle de sport – Corcelles-Cormondrèche – marché public en ET. © Stemutz

Salle de sport – Corcelles-Cormondrèche A la demande de la commune, une salle de sport, labellisée Minergie-P et un parking souterrain, ont dû être construits dans des délais très courts. SD Construction a piloté le team de mandataires pour l’ensemble des phases sia. Rénovation intérieure et extérieure et création de quatre appartements dans les combles – Neuchâtel Pour ce projet, le concept d’intervention prévoyait la rénovation de 18 appartements, la création de 2 cages d’ascenseurs extérieures pour les immeubles. A ceci s’ajoutaient la création de 4 appartements dans les combles et l’assainissement de l’enveloppe énergétique de la bâtisse. Les interventions se sont faites en site habité. 369


Immeuble en PPE de sept appartements – Estavayer-le-Lac. © JMD photographer

Immeuble en PPE de sept appartements – Estavayer-le-Lac Au cœur d’Estavayer, sur une parcelle idéale pour une nouvelle construction, SD Construction a érigé un immeuble de 7 appartements en PPE ainsi qu’un parking extérieur. Chaque logement bénéficie d’une vue dégagée sur le lac et les montagnes.

Rénovation – transformation – Vy Etra 30, 44 et 46 Neuchâtel. © JMD photographer

Rénovation – transformation – Vy Etra 30, 44 et 46 Neuchâtel Transformation en profondeur pour ces immeubles dont les façades principales ont été sciées et croquées. Une opération qui a permis d’agrandir la surface des appartements et de créer de nouveaux balcons. Les typologies des logements ont été entièrement repensées et améliorées. Des ascenseurs supplémentaires ont été créés. 370


Structure d’accueil petite enfance – Corcelles-Cormondrèche La typologie du plan de la crèche est organisée sur un schéma en croix qui facilite une organisation souple. Le choix des matériaux a été fait dans un souci de longévité. Des défis ont été relevés comme les délais resserrés puisque l’ensemble a été réalisé en onze mois et l’exiguïté du site et les éléments existants imposés qui constituaient une lourde contrainte : les concepteurs du projet en ont fait des atouts majeurs de la réalisation.

Photos : © Jantscher

Réhabilitation de bâtiments en un centre fédéral pour requérants d’asile – Les Verrières Suite à l’adoption de nouvelles procédures en matière d’asile qui entrerons en vigueur dès 2019, la Confédération a pris la décision de créer un centre spécialisé pour les requérants. Quatre bâtiments existants ont été assainis énergétiquement et transformés afin d’accueillir des dortoirs, une cuisine professionnelle, des espaces d’activités et des bureaux. Toutes les installations CVSE ont été refaites.

SD Société Générale de Construction Neuchâtel SA

Rue des Parcs 2 • Case postale 754 CH-2002 Neuchâtel Tél. +41 32 725 22 88 info@sdconstruction.ch • www.sdconstruction.ch Autres adresses :

SD Société Générale de Construction Lausanne SA

Rue du Grand Pré 4 • CH-1007 Lausanne Tél. +41 21 623 31 55 info@sdconstruction.ch • www.sdconstruction.ch

SD Société Générale de Construction Fribourg SA

Route de Montena 15 • CH-1728 Rossens Tél. +41 26 424 81 55

371


Les grands chantiers du canton de Neuchâtel Parc solaire de cinq hectares, nouveau quartier mixte, restauration d’un édifice du XIIe siècle, amélioration du réseau ferroviaire, les projets ambitieux ne manquent pas dans le canton. De quoi permettre un futur développement démographique, mais aussi économique.

372


Le travail de conviction du Conseil d’Etat neuchâtelois auprès de la Confédération aura fini par payer. A la fin de l’année dernière, la nouvelle est tombée. L’étape d’aménagement 2035 proposant une modernisation de la ligne Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds bénéficiera d’un financement fédéral à hauteur de 850 millions de francs. Sa concrétisation permettra de réduire le temps de parcours à 21 minutes avec quatre trains par heure et la perspective du trafic grande ligne à la cadence demiheure entre Berne et les Montagnes neuchâteloises. Pour le Conseil d’Etat, le message du Conseil fédéral constitue une victoire d’étape sur laquelle il s’agira de construire, avec ses partenaires, pour concrétiser la ligne directe à l’horizon 2030/35. Un projet qui par ailleurs figure parmi les modules prioritaires soutenus par les cantons de Suisse occidentale, Ouestrail et la Région Capitale Suisse. Dans un document intitulé « Neuchâtel Mobilité 2030 – Stratégie cantonale », le Conseil d’Etat rappelle l’importance du développement de la mobilité à l’échelle cantonale : « La réalisation des infrastructures de transport implique des investissements massifs de la part des pouvoirs publics. Les attentes qui en découlent à l’égard du territoire, tant pour son organisation qu’en faveur de son développement, sont élevées. Ces infrastructures sont de nature à influencer notablement notre rapport à l’espace, provoquant l’extension ou la densification de l’espace bâti. Organisées en corridors parfois difficilement franchissables, elles constituent autant de coupures du territoire. Sans mesure d’accompagnement, elles accélèrent la consommation du sol et augmentent les charges sur l’environnement. Bien pensées, elles les réduisent. Elles favorisent la constitu-

tion de réseaux, mieux, elles les connectent. Elles soutiennent les processus de métropolisation. Dans tous les cas, elles sont source de transformation d’un territoire.» Vitrine solaire En dehors du rail, les grands projets en cours dans le canton sont nombreux. Citons, par exemple, le parc solaire urbain Jeunes-Rives. Sa mission ? Devenir un lieu central de la vie neuchâteloise. Le projet doit permettre d’aménager un grand parc public entre la ville et le lac et grand espace vert au cœur de la ville, tout en agrandissant la plage qui sera quatre fois plus grande qu’aujourd’hui puisque la zone de baignade s’étendra sur 600 mètres. Mais aussi de construire plusieurs lieux publics ouverts toute l’année. Tout en mettant à disposition de la population des espaces de détente et de loisirs : jeux pour enfants, terrains de beach-volley, sports nautiques (planche à voile) et manifestations culturelles. Sur une surface totale de cinq hectares, Jeunes-Rives pourrait ainsi devenir une vitrine des nouvelles technologies solaires. Une ambition qui devra se concrétiser car le projet est depuis longtemps en discussion. Pour rappel, le Conseil général avait accepté en juin 2016 un crédit d’étude pour la phase de projet de réaménagement. Il s’agit désormais d’élaborer dans le détail le projet définitif, dont le coût total, y compris des partenariats publics-privés notamment pour le restaurant, est estimé à 27 millions de francs. Une demande de crédit de réalisation devrait être soumise en 2019, avec un premier coup de pioche prévu à l’automne 2020. Chantier du siècle S’il peut sembler anecdotique, le chantier de restauration de la Collégiale protestante Notre-Dame de Neuchâtel est considéré par les Autorités comme étant le chantier du siècle. Les travaux ont débuté en 2008 et devrait se terminer en 2022. L’enveloppe totale destinée à restaurer l’édifice religieux s’élève à 23 millions de francs. Les travaux, en trois étapes, portent notamment sur la restauration des façades, du cloître, de l’intérieur de l’église, la réfection des terrasses et enceintes, sans oublier la création d’une passerelle pour compléter le chemin de ronde. Par cinq fois, le Conseil général a accordé sa confiance en autorisant une intervention nécessaire sur l’un des monuments les plus emblématiques du patrimoine neuchâtelois.

373


Loger la population Autre chantier majeur, la réalisation de l’Ensemble Gouttes d’Or qui s’inscrit au cœur du plan de quartier Monruz Sud. La réalisation réside en un quartier mixte destiné tant aux familles qu’aux personnes âgées et aux étudiants. Exemplaire, il s’ancre dans une vision de quartier durable où les notions telles que qualité de vie et environnement, bien-être et convivialité, mixité sociale et intergénérationnelle sont indissociables et doivent permettre de mettre en pratique une urbanisation de qualité à l’intérieur du milieu bâti. En outre, cet ensemble prévoit la réalisation d’un parc « Nature en ville », avec comme objectifs de composer une nouvelle entité paysagère à Monruz ouverte à la population. Cet espace permettra d’offrir une zone de découverte et de jeux pour un public de tous âges, de concilier environnement ANNONCE

Assainibat SA vous propose ses services dans les domaines suivants : • Assainissement de bâtiments • Décontamination & dépollution de zones • Traitement & extermination de l’amiante • Travaux & rénovations

Assainibat SA Route de Neuchâtel 19 CH-2034 Peseux Tél. 032 732 16 50 Fax 032 732 16 33 www.assainibat.ch

374

et respect de la biodiversité avec la zone d’habitation et de recourir à la plantation d’essences indigènes variées. En conclusion, l’Ensemble Gouttes d’Or doit permettre la création d’un minimum de 50% de logements visant une utilité publique (coopératives, fondations, maîtres d’ouvrage d’utilité publique). L’autre moitié est réservée pour des appartements en propriété par étage et/ou location. La Ville cherche à créer un projet exemplaire par la mise en pratique d’une urbanisation de qualité à l’intérieur du milieu bâti. Le projet s’ancre au sein d’une vision de « Quartier durable ». Les notions de qualité de vie, de densité, de mixités fonctionnelle et intergénérationnelle, de haute qualité environnementale, de bien-être et de convivialité sont les caractéristiques du projet.


Déjà 50 ans à votre service et toujours plus d’énergie à vous consacrer ! INGÉNIEURS CONSEILS ÉNERGIE – INDUSTRIE – BÂTIMENT

Énergies renouvelables – Chauffage – Ventilation – Climatisation Sanitaire – Sprinkler – Hydraulique – Électricité – Domotique – MCR

Avenue du Vignoble 3 | 2000 Neuchâtel | Tél. +41 32 756 99 39 | Email: neuchatel@tecnoservice.ch


BCS SA

Un savoir-faire reconnu en Suisse romande et au-delà Installée à Neuchâtel depuis bientôt 30 ans, avec une succursale dans le canton de Vaud, BCS SA est spécialisée dans l’ingénierie en façade. Complémentaires, ses fondateurs, Patrick Baer et Philippe Bissat savent répondre à toutes sortes de demandes, des plus simples aux plus complexes. On fait appel à leur savoir-faire autant pour des projets en Suisse romande qu’à l’étranger. Entourés d’une équipe de professionnels passionnés, ils marquent de leur empreinte chaque ouvrage avec le même souci de perfection, de qualité et de respect en regard de l’architecture projetée.

© Walter Mair

© J. Jantscher

376


Une équipe à la pointe Parmi les 18 collaborateurs du bureau, on compte deux responsables de bureaux techniques, deux ingénieurs civils, spécialisés dans le dimensionnement structurel métal, bois ou verre, et des dessinateurs-constructeurs, l’entreprise peut également compter sur 2 dames à l’administration et secrétariat pour compléter efficacement cette équipe. A ceci s’ajoutent les fondateurs, investis dans les projets et proche du client, qui suivent chaque chantier avec la même application. BCS participe également activement à la formation professionnelle des dessinateurs et projeteurs et dispense des cours aux architectes en école d’architecture. En son sein, la formation continue est régulière et ce pour chaque collaborateur. Ainsi, la société peut suivre les évolutions des marchés et se mettre constamment à jour avec les nouvelles normes et accéder aux derniers outils informatiques et formation, tel que le BIM Revit pour les maquettes 3D, qu’elle utilise, ainsi le dimensionnement du verre par la maîtrise d’outils informatiques spécifiques. Attachée à la passation des savoirs, des apprentis complètent cette équipe.

© Benoît Robert-Tissot

Un domaine d’activité aux multiples possibilités BCS possède une grande expérience dans l’étude et la planification intégrale de façades verre et métal, en priorité, qui peuvent servir à tous types de bâtiments (administratifs, industriels, horlogers, hôtels, enseignement ou encore médicaux). Le bureau s’investit également, depuis longtemps, dans l’étude de projets de façades mixtes bois-verre-métal ou à revêtement minéral et végétal. Ces dernières années, BCS est de plus en plus sollicité pour développer des façades composées de matériaux énergétiquement performants et durables, les caractéristiques des composants sont étudiées au maximum pour obtenir une grande qualité énergétique et architecturale. Ce savoir-faire est reconnu par un très grand nombre d’architectes, clientèle principale de BCS, et des Philippe Bissat. entreprises générales et maîtres d’ouvrages. Ils leur confient des projets pour lesquels ils ont l’assurance du résultat attendu. Dans le même temps, la société ayant une structure adaptée, elle participe à des concours d’architecte qui nécessitent beaucoup d’investissement en temps et en énergie. A ce cœur de métier, s’ajoutent les demandes en tant qu’AMO (assistant au maître d’ouvrage). BCS intervient alors sur des projets externes en cours pour lesquels elle épaule et conseille le maître d’ouvrage et valide la qualité du rendu. © Benoît Robert-Tissot

Un duo gagnant Patrick Baer et Philippe Bissat se rencontrent durant leur apprentissage de constructeur métallique. La vie les sépare durant quelques années, consacrées à des perfectionnements et formations professionnelles supérieures, et il faut le hasard de retrouvailles pour que l’idée de créer un bureau technique spécialisé dans l’étude et la planification, dans leur secteur d’activités, voit le jour. Le 1er janvier 1990, ils ouvrent leur société, BCS, qu’ils dirigent communément. Aux premières heures, ils sont 3, aujourd’hui l’équipe compte 18 collaborateurs. Leur entreprise, ils l’ont bâtie petit à petit. Marché de niche, les premiers chantiers se déroulent dans le canton de Neuchâtel, en collaboration avec des architectes locaux, puis les réalisations s’étendent dans toute la Suisse Patrick Baer. romande. Le sérieux et la rigueur sont leur carte de visite. Aujourd’hui, ce savoir-faire, ils l’exportent également pour des chantiers à l’étranger. Ils ne favorisent aucune demande plus qu’une autre, toutes sont importantes et pour chacunes s’appliquent la même souplesse d’adaptation et les conseils avisés qu’ils apportent.

© Benoît Robert-Tissot

377


© Benoît Robert-Tissot

Des règles d’or pour un résultat optimal La réussite de BCS n’est pas un hasard. Depuis les premières heures, les fondateurs ont appliqué une politique basée sur des valeurs auxquelles ils ne dérogent pas. Pour chaque projet, une démarche claire et précise, en collaboration avec les partenaires, leur est nécessaire. Ainsi, BCS peut apporter ses connaissances, sa créativité et son soutien dans la recherche de solutions fonctionnelles et innovantes. En suivant un dossier dans son intégralité, la société en a un contrôle parfait. Elle optimise et assure les délais d’exécution et trouve les meilleures solutions pour maîtriser les coûts. Tout au long du chantier, un suivi rigoureux est mené par des spécialistes qui collaborent étroitement avec la direction des travaux.

© Benoît Robert-Tissot

378

Répondre aux normes Les façades modernes doivent répondre aux normes énergétiques SIA en vigueurs et fréquemment les objectifs ou label MINERGIE® leurs sont imposés, voir MINERGIE P® ou ECO(e)®. BCS possède le savoir-faire pour étudier les façades avec ces niveaux d’exigences. Ils apportent un soutien aux architectes ou entreprises générales pour optimiser leurs projets en respect avec le budget établi et l’architecture projetée. Des projets locaux et internationaux Grâce à ses compétences et les exécutions variées que compte à son actif BCS, les sollicitations sont importantes. Les mandats en cours portent autant sur des petites réalisations, avec beaucoup de complexité technique, que sur des réalisations de grandes envergures. Si l’on doit au bureau, nombre de bâtiments que l’on peut admirer dans toute la Suisse romande, il est pour quelques occasions sollicité pour des projets à l’étranger. Ces prestations permettent à BCS des échanges de compétences internationales qui sont formateurs, qui enrichissent un savoir-faire déjà prospère et que les deux fondateurs entendent toujours voir évoluer et grandir tout en gardant la même éthique.


© Benoît Robert-Tissot

© Benoît Robert-Tissot

© Benoît Robert-Tissot

© Benoît Robert-Tissot

BCS SA

Rue des Draizes 3 • CH-2000 Neuchâtel Tél. +41 32 732 98 00 office@bcs-facades.ch • www.bcs-facades.ch © Benoît Robert-Tissot

379


INTERVIEW

PHILIPPE BAUER

Fédération Neuchâteloise des associations professionnelles du Second Œuvre

Etre actif sur tous les fronts pour valoriser les entreprises locales Créée en 2015, la Fédération Neuchâteloise des associations professionnelles du Second Œuvre (FNSO) s’implique au quotidien pour défendre les entreprises membres. Confrontée à la concurrence déloyale et à de nombreux abus, son comité met tout en œuvre pour enrayer ces problèmes et donner un maximum de crédibilité et de visibilité aux professionnels des branches qu’elle représente. Pour en discuter, Bien Vivre a rencontré, Philippe Bauer, président de la FNSO.

380


Pouvez-vous nous expliquer l’histoire de la FNSO ? La fédération est née le 23 mars 2015 à l’initiative des présidents de 6 associations neuchâteloises du second œuvre qui ont pris conscience qu’en s’unissant, leurs forces seraient décuplées. Il s’agissait des associations suivantes : ANEPP : Association Neuchâteloise des Entreprises de Plâtrerie-Peinture. ANM : Association Neuchâteloise des Menuisiers, Charpentiers, Ebénistes et Parqueteurs. Suissetec Neuchâtel qui regroupe les professions sanitaires, chauffagistes, climatisation, ventilation, ferblantiers-enveloppe du bâtiment. ACNIE : Association Cantonale Neuchâteloise des Installateurs-Electriciens. Métal Neuchâtel pour les constructions métalliques. ANTV : Association Neuchâteloise des Techniverriers. Les objectifs de la FNSO sont de fédérer les intérêts du second œuvre, souvent similaires, en devenir la vitrine et tirer parti des synergies qui existent entre les membres. Ainsi les métiers seront plus visibles et mieux connus. La FNSO souhaite également assurer une représentation politique du secteur auprès des autorités cantonales, des administrations communales et des autres maîtres d’œuvre. Pour finir, elle désire encore défendre les intérêts économiques et sociaux de la branche notamment par le biais de la préservation du partenariat social.

Vous êtes membre de constructionromande, qu’est-ce que cela change ? En effet depuis 2016, nous sommes membre de cette association faîtière où nous avons 2 places au comité. Constructionromande est de son côté membre de constructionsuisse. Ceci nous permet d’être plus proches de la politique fédérale d’une part et régionale d’autre part grâce à des sessions de travail où les représentants de la FNSO peuvent exposer leurs problèmes et les partager avec ceux des autres cantons. En unissant nos forces, nous œuvrons dans le même sens par exemple, dans le cadre de la lutte contre le travail au noir ou l’application des conventions collectives. Dans ce cas, il est question d’un badge de chantier au niveau fédéral. Expérimenté actuellement au Tessin, nous espérons qu’il puisse rapidement être introduit dans nos cantons. Concernant les marchés publics, la loi est en révision et constructionromande s’est beaucoup investie pour qu’au-delà des soucis des tarifs soient également pris en compte l’obligation de faire appel à des sociétés de proximité. Tout ce qui est source de concurrence déloyale est au cœur de nos débats et de nos préoccupations. Là encore, l’union des forces est essentielle.

En chiffre, que représente la FNSO ? 17 métiers différents issus du secteur second œuvre sont représentés. 250 membres, soit environ 75% des entreprises du secteur sont membres de la FNSO ce qui équivaut à environ 1650 employés tous métiers confondus et à quelques 600 apprentis en cours de formation. Une force indéniable. 381


Quelle place tient la formation dans votre fédération ? Concernant les apprentis, nous allons sur le terrain et participons à des salons pour présenter à la relève de demain la multitude de métiers que nous proposons et leurs intérêts. Ceci porte ses fruits puisque le nombre d’apprentis augmente et que la plupart de nos entreprises aiment transmettre leurs savoirs aux jeunes. Pour ce qui a trait à la formation continue, chacune des associations membre de la FNSO en organise régulièrement en fonction des besoins et des attentes. Quelles sont vos actions importantes pour 2019 ? Dans un premier temps, nous irons à la rencontre d’un grand nombre de collectivités publiques pour les sensibiliser à la nécessité de travailler avec des entreprises ANNONCE

locales. Non seulement, notre économie n’en sera que plus forte mais cela représentera une vraie plus-value pour le canton. Ensuite, nous mettrons tout en œuvre pour devenir un interlocuteur de l’Etat et des collectivités afin de leur faire prendre pleinement conscience des soucis que nous rencontrons dans les métiers du second œuvre comme la concurrence déloyale d’entreprises qui ne respectent pas le partenariat social ou encore celles installées dans le canton mais qui mandatent des sous-traitants venus d’ailleurs et pratiquent ainsi des prix largement inférieurs à ceux en vigueur. Pour finir, nous allons identifier et sanctionner les personnes qui utilisent un terme professionnel pour se désigner comme charpentier par exemple et qui n’en n’ont pas le droit. Pour l’avoir, il faut être détenteur d’un CFC et malheureusement trop de « bricoleurs » ne respectent pas cette exigence. Donc à nous de séparer les vrais professionnels des faux et remettre de l’ordre dans l’usage de ces titres.

Fédération Neuchâteloise des associations professionnelles du Second Œuvre La Chotte, Malvilliers • CH-2043 Boudevilliers Tél. +41 32 857 14 68 • Fax +41 32 857 14 69 fnso@bluewin.ch • www.fnso.ch

JFPIZZERA

SA

PLATRERIE PEINTURE ISOLATION PERIPHERIQUE

2016 CORTAILLOD - 032/842 11 90 - JFPIZZERA@BLUEWIN.CH

Spécialisée dans les domaines de la peinture, de la plâtrerie ainsi que de l’isolation périphérique, l’entreprise Jean-François Pizzera SA est active à Cortaillod et dans l’ensemble du canton de Neuchâtel. Soucieuse d’une exécution de qualité, elle mise sur un contact direct avec le client et offre ses prestations de conseil pour la rénovation et la transformation.

382


VITRERIE BEL AIR

Un expert à votre service © Sawniha

© Sawniha

Spécialisée dans le secteur de la vitrerie, la Vitrerie Bel Air, basée à La Chaux-de-Fonds est dirigée par Nicolas Marguccio, vitrier de formation. Il rachète la société en 2013 après avoir travaillé pendant six ans aux côtés de son prédécesseur et fait le choix de développer le segment de la miroiterie et du façonnage du verre. Entreprise réputée pour la qualité de ses ouvrages, son savoir-faire et son professionnalisme, elle est aujourd’hui le partenaire de confiance idéal pour toutes vos réalisations en verre. A l’écoute de ses clients, elle s’engage à répondre à toutes les demandes avec efficacité et rapidité et offre un suivi personnalisé irréprochable. Remplacement d’une vitre brisée, réalisation d’escalier en verre, d’entre-meubles de cuisine, de séparateur de douche, de plan de travail ou encore de table, la Vitrerie Bel Air est capable de répondre à toutes les demandes. Chaque projet est personnalisé et réalisé sur-mesure pour rendre chaque objet unique. Nicolas Marguccio accorde une très grande importance à la satisfaction de ses clients et met tout en œuvre pour les conseiller et les orienter vers la solution la plus adaptée à leurs besoins.

Vitrerie Bel Air

Rue du Nord 1 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 968 41 83 Portable +41 78 721 22 03, 24/24 (urgences uniquement) info@vitreriebelair.ch • www.vitreriebelair.ch

© Sawniha


ANEPP

ASSOCIATION CANTONALE NEUCHÂTELOISE DES ENTREPRISES DE PLÂTRERIE-PEINTURE

Depuis 75 ans au service des professionnels Depuis 1944, l’ANEPP est un soutien sans faille pour les plâtriers et peintres du canton de Neuchâtel qui en sont membres. Elle est active sur de nombreux fronts pour palier aux soucis que rencontrent ces derniers dans différents domaines. Forte d’un comité qui s’investit au quotidien et de relations proches avec d’autres acteurs du secteur, en local comme à Berne, elle sait faire entendre sa voix. Pour parler de son actualité, Bien Vivre a rencontré Flavio Di Marco, son président.

384


nos membres à La Chaux-de-Fonds le 1944 - 2019 26 octobre prochain. Elle sera accompagnée de l’édition d’objets souvenirs qui seront offerts durant cette soirée. Parallèlement, nous allons éditer, pour l’occasion, une plaquette qui présentera nos membres, un annuaire qui sera distribué aux autorités du canton, aux communes... qui ont besoin des services de nos entreprises. Il sera le guide de référence en matière de professionnels de la plâtrerie-peinture.

75 ans

Quelles sont les actions menées par l’ANEPP ? - 2019 Investie1944 sur de nombreux fronts, l’ANEPP est active dans la lutte contre le travail au noir, le dumping salarial, la sous-traitance en cascade et dans le même temps, elle soutient la concurrence loyale et le libre marché du travail. Par ailleurs, le contrôle de l’application et le respect de la convention collective font partie de ses missions principales. A ce sujet, il a été créé, il y a quelques années déjà, l’ANCCT, Association Neuchâteloise de Contrôle des Conditions de Travail, qui œuvre entre autres pour le gros et le second œuvre. Elle intervient sur les chantiers et contrôle la bonne application des textes contenus dans les différentes conventions, les salaires, les charges, les horaires. L’ANEPP y est très impliquée. Défendre les intérêts de nos membres sur le plan politique et juridique fait parti de nos fondamentaux. Pour exemple, nos problèmes et nos attentes ont été exposés, lorsque constructionromande, dont nous sommes proches par l’intermédiaire de la FNSO, est allée, en juin 2018 à Berne, rencontrer des parlementaires. Le lobbying est très important. Pour finir, nous portons un soin particulier au respect des normes sécurité et de la prévention des accidents. Pour toutes ces raisons et nombre d’autres, les professionnels, indépendants ou chefs d’entreprise, peuvent compter sur l’ANEPP qui souhaite démontrer à ses interlocuteurs que faire appel aux sociétés membres est gage de professionnalisme et de sérieux. Ce message elle le promeut, également, auprès du grand public.

75 ans

L’ANEPP fête ses 75 ans, pouvez-nous retracer son histoire et nous donner ses atouts ? A la fin de la Seconde Guerre mondiale, des entrepreneurs visionnaires avaient compris Flavio Di Marco. l’importance de s’unir pour étoffer leurs for­ ces. De ce constat naissait, en 1944, l’ANMPP devenue ANEPP en 2013. 75 ans plus tard, l’Association cantonale Neuchâteloise des Entreprises de Plâtrerie-Peinture défend 63 entreprises affiliées qui comptent environ 380 travailleurs et plus de 80 apprenti(e)s en formation. L’ensemble représente 90% de la masse salariale de la branche soit un total avoisinant les 21 millions de francs. L’engagement, le volontarisme, la force de caractère et les idéaux défendus par les membres des comités qui se sont succédés à la tête de l’organisation patronale ont permis à notre association de devenir un partenaire reconnu par les organisations du monde du travail ; partenaires sociaux et commerciaux, centres professionnels et également par les autorités cantonales et communales. En s’affiliant et en s’engageant à respecter un travail réalisé dans des conditions éthiques incluant moralité, respect et qualité de l’ouvrage, les entreprises renforcent leur image de marque et peuvent compter sur le travail mené par l’ANEPP pour les soutenir. Comment allez-vous célébrer cet anniversaire ? Fêter 75 ans d’existence n’est pas anodin. Nous allons, donc, marquer l’événement par une grande soirée que nous voulons chaleureuse et conviviale. Elle réunira

385


Qu’en est-il de la formation ? Concernant les apprenti(e)s, nous avons plus de demandes que de places. En moyenne, nos entreprises accueillent 28 à 30 jeunes par année. Ils suivent une alternance entre le centre professionnel des métiers du bâtiment (CPMB) à Colombier et les professionnels. 90% des apprentis du canton sont au sein des sociétés de nos membres. Le CFC en poche, ils ne peinent pas à trouver du travail. Certains veulent aller plus loin par la suite et suivent des formations continues pour être chef de chantier. Au-delà, ils peuvent obtenir un brevet de contremaître et une maîtrise fédérale mais le chemin est long, 5 à 6 années, et demande beaucoup d’implication. Quoi qu’il en soit, former est important c’est pourquoi nous menons des actions en amont pour faire connaître nos professions en participant à des salons comme Capa’cité ou lors des portes ouvertes du CPMB. Par ailleurs, nous avons également à disposition Forma2, organe paritaire des métiers du second œuvre pour la formation, la santé et la sécurité au travail. Il est à disposition des entreprises et des ouvriers actifs dans nos métiers. Lors de commissions, des suggestions de formations avec des intervenants aguerris sont proposées. En fonction des besoins, chaque professionnel peut y prendre part et envoyer ses employés. 386


Comment est organisée l’ANEPP ? Le comité cantonal est composé de 8 membres qui sont chefs ou directeurs d’entreprises. Ils sont soutenus dans leur travail par un secrétariat qui gère les affaires courantes, les finances et l’administration de l’association patronale. Notre comité se réunit 8 à 9 fois par an et débat des sujets en cours. Il y a un réel investissement de la part de chacun, nous avons fait un calcul avérant qu’au total nous avons passé 560 heures en réunion. De mon côté, en tant que président, je rencontre régulièrement notre association faîtière avec laquelle j’échange et partage des expériences.

ANEPP

Rouges-Terres 61 • CH-2068 Hauterive Tél. +41 79 850 36 02 • Fax +41 32 721 30 40 info@anepp.ch • www.anepp.ch

387


MÉTAL NEUCHÂTEL

Qu’est Métal Neuchâtel ? Métal Neuchâtel est une organisation regroupant des entreprises de la serrurerie et de la construction métallique dans le canton. Elle a pour but de réaliser une communauté d’idées et d’actions entre ses différents membres pour tout ce qui touche à leurs intérêts professionnels communs et aux intérêts généraux de leurs professions. A but non lucratif, elle est membre de AM Suisse, association faîtière, qui compte quelques 1800 membres à travers le pays. Quelles sont ses actions ? Les tâches de Métal Neuchâtel sont notamment les suivantes : • Défendre et sauvegarder les intérêts professionnels de ses membres et les représenter auprès des pouvoirs publics et des tiers. • Encourager la formation professionnelle des apprentis et le développement des connaissances professionnelles des patrons et des ouvriers des différentes branches entrant en ligne de compte. • Etablir des liens de bonne confraternité entre ses membres. • Promouvoir une saine concurrence dans la profession ou les branches concernées. • Assurer à ses membres : ses conseils, son appui moral et son aide technique dans les limites de sa compétence et de ses possibilités. • Veiller à ce que les pouvoirs publics et les organismes privés ne prennent pas de mesures contraires à ses intérêts ou à ceux de ses membres. 388

Concernant la formation professionnelle, des cours interentreprises sont organisés avec un contenu en adéquation avec les besoins et attentes des membres. Pour la formation continue, différents cours de perfectionnement sont proposés sur des thématiques, pour citer deux exemples, comme la soudure ou encore la sécurité. De même, Métal Neuchâtel promeut les métiers qu’elle représente auprès des jeunes afin d’attirer de futurs apprentis motivés et compétents.

Métal Neuchâtel

Rue de la Paix 128 • CH-2300 La Chaux-de-Fonds info@metalneuchatel.ch • www.metalneuchatel.ch


ANM

Association Neuchâteloise des Menuisiers, Charpentiers, Ebénistes

Qui est-elle, en quelques mots ? • 48 raisons sociales, une masse salariale avoisinant les 19,5 millions, 450 travailleurs de la branche employés dans des entreprises membres. • Un centre administratif basé à Malvilliers, à deux pas de l’axe autoroutier La Chaux-de-Fonds/Neuchâtel. • Un comité composé de 6 membres, tous patrons d’entreprises de plus ou moins grande taille, du secteur menuiserie, ébénisterie et charpente, élus par les membres lors de l’assemblée générale Le missions de l’ANM s’articulent autour de plusieurs axes. Parmi eux, notamment : • Le maintien et la garantie d’une formation de qualité, la transmission du savoir-faire et l’encouragement de la relève ; l’association est fortement impliquée dans les processus de formation professionnelle et de formation continue, sur les plans neuchâtelois et romand. • La promotion des métiers. Elle est présente tous les deux ans au cœur de la manifestation Capa’Cité. Des apprentis au travail, qui, par des démonstrations pratiques, témoignent de leurs expériences professionnelles. Quoi de plus parlant face à un public formé de jeunes et moins jeunes. • Le maintien d’une concurrence loyale entre toutes les entreprises qui travaillent sur le territoire neuchâtelois ; par des contrôles en entreprises, par des

contrôles sur les chantiers neuchâtelois, l’association veille, avec ses partenaires sociaux, à ce que les conditions cadre de travail soient correctement appliquées par tous les acteurs du terrain, qu’ils soient neuchâtelois, suisses ou étrangers. • L’assistance administrative et le soutien aux entreprises affiliées. • La mise en place de cours de perfectionnement professionnel spécifiques aux métiers. • La promotion de la santé et la sécurité au travail.

Association Neuchâteloise des Menuisiers Charpentiers Ebénistes et Parqueteurs La Chotte, Malvilliers • CH-2043 Boudevilliers Tél. +41 32 857 14 68 • Fax +41 32 857 14 69 info@anm.ch • www.anm.ch

389


LA ROUTE DU SUCCÈS EST TOUJOURS EN CONSTRUCTION DÉMOLITION – TERRASSEMENTS – STABILISATION DE SOLS – GÉNIE CIVIL

TTT Sàrl Clos-Fleuri 1 – 2043 Boudevilliers 079 337 21 35 ttt-terrassements.ch info@ttt-terrassements.ch


SUISSETEC Apporter de l’air frais, fournir l’eau source de vie, assurer un bon fonctionnement des bâtiments, garantir chaleur et confort et protéger les édifices des intempéries ainsi se résument en quelques mots le travail des secteurs essentiels que défend l’association suissetec.

L’association en chiffres Les entreprises travaillant dans les domaines du chauffage, du sanitaire, de la ferblanterie, de la ventilation et de la projection en technique du bâtiment peuvent être affiliées à suissetec pour défendre leurs causes et leurs droits. En Suisse, au total, on ne compte pas moins de 3500 membres sélectionnés pour leur sérieux et leur professionnalisme. Dans le canton de Neuchâtel, ils sont 68 adhérents, ce qui représente 403 employés et 79 apprentis. Grâce à ces chiffres, l’antenne neuchâteloise est dans la moyenne nationale avec le 90% des parts du marché effectué par des entreprises membres de suissetec. En fer de lance : la formation de la relève Si l’association est active et s’engage sur différents fronts pour ses techniciens du bâtiment, il en est un où elle est particulièrement active, la formation. Dans des professions qui ne connaissent pas le chômage et qui sont porteuses de nombreuses valeurs, d’autant plus à une époque où l’environnement, le développement durable et l’éco-responsabilité sont au cœur des préoccupations, trouver des apprentis n’est pas une sinécure. Ainsi tout est mis en œuvre pour aller à la rencontre des jeunes, les motiver et leur insuffler l’envie. Ceux qui sont intéressés peuvent suivre leur apprentissage à Colombier, le centre de formation romand, qui enseigne aux concernés les divers métiers techniques du bâtiment avec le plus grand professionnalisme pour perpétuer l’expertise qui participe à la renommée de la Suisse en la matière.

suissetec neuchâtel

Avenue des Longues Raies 11 • CH-2013 Colombier NE Tél. +41 32 843 49 66 info@suissetecneuchatel.ch www.suissetecneuchatel.ch

391


AUBRY TELECOM SA

Un seul interlocuteur pour tous vos projets électriques Télématique Domaines : Centrale téléphonique sur site ou hébergée, solution de collaboration, application smartphone, mise en réseau, contrôle d’accès.

Infrastructure informatique Domaines : Câblage informatique, infrastructure réseau, WIFI

Solutions pour EMS et Hôpitaux Domaines : Appel Infirmier, anti-errance, application GSM, historique et statistiques, affichage dynamique, accès Internet dans les chambres, contrôle d’accès

Installations Electriques Domaines : Installation courant-fort, domotique, installation alarmes Incendie et effraction, câblage

Depuis plus de 65 ans et trois générations, Aubry Telecom SA propose une solution complète dans les domaines de la télécommunication, des installations à courant faible et de la réalisation d’installations électriques. Etude, câblage, programmation et maintenance, un seul interlocuteur à votre service pour toutes vos demandes. Active à travers toute la Suisse romande, 20 collaborateurs participent à son développement et à son rayonnement. Résolument tournée vers l’avenir et les nouvelles technologies, elle cherche et développe les solutions les mieux adaptées à chaque besoin. Reconnue par tous pour son savoir-faire, ses connaissances et expériences lui permettent de construire avec ses clients et partenaires une relation de confiance pour des projets et des relations à long terme. 392

Aubry Telecom SA

Rue Jacquet-Droz 38 CH-2300 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 32 913 13 13 info@aubrytel.ch • www.aubrytel.ch


ACNIE

Association Cantonale Neuchâteloise des Installateurs Electriciens L’association est un centre de compétences patronal. Elle est composée de 35 entre­prises membres. Ces entreprises emploient quelques 400 employés, soit une masse salariale d’environ 26 millions de francs. Ses missions sont multiples : • Elle s’attache, entre autres, à créer et maintenir des conditions cadre favorables pour la branche et pour ses membres. Ceci passe par la vérification en entreprises et sur le terrain, que la convention collective de la branche est correctement appliquée et que les entreprises respectent les dispositions de l’Ordonnance sur les Installations à Basse Tension. •  Elle est aussi très active dans la promotion des métiers. Ainsi, par exemple, tous les deux ans, elle présente les différentes facettes de ses métiers au sein de la manifestation Capa’Cité. • Elle s’engage aussi très fortement en matière de formation et de perfectionnement professionnels.

Pour répondre aux attentes de ses entreprises affiliées, l’association s’appuie sur un secrétariat permanent fixé à Malvilliers, à deux pas de l’axe autoroutier La Chaux-deFonds/Neuchâtel. Un comité constitué de 6 personnes, des patrons de PME de plus ou moins grande taille, élus par les membres lors de l’assemblée générale, fixe les lignes directrices, les priorités et les caps à suivre. L’association est par ailleurs représentée dans de très nombreuses commissions et délégations sur le plan suisse, romand et neuchâtelois. 2019, une année phare pour l’ACNIE : • D’abord parce qu’elle fêtera son 90e anniversaire. •  Ensuite parce qu’elle organise les assises annuelles de son association faîtière, l’USIE, les 21 et 22 juin 2019. Quelques 450 personnes, issues de toute la Suisse, sont attendues à Neu­ châtel. Une magnifique action de promotion pour l’association, mais aussi pour notre beau canton.

Association Cantonale Neuchâteloise des Installateurs Electriciens

La Chotte, Malvilliers • CH-2043 Boudevilliers Tél. +41 32 857 14 67 • Fax +41 32 857 14 69 acnie@acnie.ch • www.acnie.ch

393


SEVT

SOCIÉTÉ ÉLECTRIQUE DU VAL-DE-TRAVERS

Un partenaire de confiance au service de ses clients Active depuis plus de 50 ans, SEVT fait aujourd’hui figure de référence dans sons domaine d’activité. Proximité, confiance, développement durable sont les valeurs défendues par cette entreprise qui offre une qualité irréprochable à tous ses clients. Bien Vivre est allé à la rencontre de son directeur Pascal Murith. Portrait d’une entreprise novatrice portée sur l’avenir.

394


Une société aux couleurs locales Née en 1966 de la fusion d’anciens services industriels qui étaient actifs sur les communes historiques du Valde-Travers, la société électrique est une SA de droit privé avec pour actionnaire majoritaire la commune du Val-de-Travers. Avec plus de 7 millions de chiffre d’affaires annuel, la SEVT est l’un des plus gros employeurs de la région. Cette société est avant tout une entreprise de services qui essaie d’être proche de ses clients et de la population. Dans cette même optique, elle favorise l’embauche de collaborateurs issus du tissu local et développe de nombreux projets dans l’optique de promouvoir sa région. Entreprise formatrice, elle engage chaque année plusieurs apprentis avec toujours cet objectif de développer des métiers encore méconnus du grand public tout en intégrant des jeunes au tissu économique local. Des prestations variées La SEVT possède de nombreuses compétences dans tous les métiers liés au secteur électrique. Travaux d’installations intérieures : villas, industrie, rénovations, nouvelles constructions, contrôle d’installations, mise en conformité, travaux sur les réseaux informatiques et télécom, cette entreprise est un acteur incontournable de la région. En parallèle, elle gère un réseau de distribution en étant propriétaire de l’infrastructure, ainsi toute l’électricité transite par son réseau avant d’être distribuée aux ménages. L’un de ses points forts : la production hydroélectrique avec ses deux usines situées sur l’Areuse. Grâce à celles-ci, la SEVT est capable de

produire une énergie renouvelable qui représente 20% de la consommation du district. Elle possède également un magasin d’électroménager qui vise à compléter une offre déjà très diversifiée de services et met en avant le commerce de proximité. Une qualité irréprochable Le principal objectif de cette entreprise est d’offrir un service de qualité irréprochable à tous ses clients. Ménages, grandes entreprises des secteurs chimiques, pharmaceutiques ou horlogers, collectivités, tous se voient offrir des prestations qui tendent vers l’excellence. Son équipe de collaborateurs expérimentés met son savoir-faire et ses expériences au service du client pour établir une relation basée sur la confiance et le respect. La SEVT fait aujourd’hui figure de référence dans le milieu et met tout en œuvre pour garantir le même niveau d’exigence quant aux prestations qu’elle offre. 395


Le développement durable, un vrai défi pour le futur La SEVT accorde une très grande importance au développement durable ainsi qu’à l’énergie verte. Sa volonté de promouvoir la production hydroélectrique répond à la volonté politique actuelle d’obtenir une autosuffisance énergétique au Val-de-Travers en sortant à moyen terme du nucléaire. Dans ce but, l’un de ses grands projets est de renouveler son parc d’usines hydroélectriques afin de produire davantage d’électricité pouvant répondre à un besoin existant. Cette entreprise novatrice et dynamique mise aussi sur des promotions photovoltaïques et offre un tarif plus élevé que celui du marché pour le rachat de l’énergie solaire. « Nous devons confirmer notre volonté d’af­ firmer notre conscience écologique pour ces prochaines années, à tra­ vers une recherche accrue de solu­ tions adaptées aux problématiques actuelles afin de tendre à cette autosuffisance énergétique dont le Val-de-Travers a besoin », explique Pascal Murith. 396


Des partenariats importants En 2014, la SEVT a mis en place un partenariat avec le Groupe E qui est devenu le gestionnaire du réseau de distribution dans le Val-de-Travers. La Société Electrique est restée propriétaire du réseau par lequel transite l’électricité et son partenaire a reprise la gestion de sa clientèle. L’entreprise cherche à développer d’autres synergies avec des partenaires de confiance dans le but d’améliorer encore la qualité et la fluidité de distribution du district. La SEVT a investi des fonds importants ces dernières années pour disposer d’un réseau en très bon état dans un paysage qui est plutôt campagnard et montagnard afin d’assurer l’optimisation de celui-ci. Ses différents partenariats avec les localités lui permettent de réfléchir en amont aux changements qui devront

être réalisés dans le futur pour pouvoir être réactive et offrir les meilleures solutions possibles face aux développements à venir. Ses défis et objectifs pour l’avenir Au cœur de ses plus grands défis : le renouvellement de son parc d’usines hydroélectriques. A travers ce projet, la SEVT prouve encore une fois sa volonté d’interagir en faveur du développement durable tout en répondant aux besoins actuels en matière d’énergie électrique. Pour développer son identité visuelle, renforcer son esprit de proximité et développer son magasin, la SEVT envisage également d’agrandir la société et de construire de nouveaux locaux plus modernes et accessibles, toujours à Couvet, sur un axe plus passant.

Société Electrique du Val-de-Travers

Rue du Preyel 9 CH-2108 Couvet Tél. +41 32 863 12 24 Fax +41 32 863 22 54 info@sevt.ch • www.sevt.ch

397


PIERRE DANIEL SENN

PRÉSIDENT DE L’UPSA-NEUCHÂTEL

L’UPSA-Neuchâtel, une association au service des garagistes Composée de 4000 garages répartis en 21 sections, l’Union Professionnelle Suisse de l’Automobile (UPSA) a à cœur de défendre les intérêts de la branche et de promouvoir la formation initiale et continue de ses membres. A Neuchâtel, l’association est présidée par Pierre Daniel Senn, également vice-président de l’UPSA Suisse. Ce professionnel de l’automobile s’engage au quotidien pour faire valoir les droits de ses membres et les soutenir dans leur activité. Rencontre.

398


exemple autour de l’organisation d’un garage en matière de systèmes d’informations et de réseaux sociaux, ou alors de la voiture électrique, ou encore du garagiste comme partenaire de mobilité. Cet événement est l’occasion pour les membres de l’UPSA d’en apprendre plus sur un sujet précis affectant la branche automobile et de partager les bonnes pratiques et clés de réussite dans tel ou tel domaine. Former et représenter les garagistes professionnels Avec ses 70 garagistes membres, l’UPSA-Neuchâtel est une association qui défend les intérêts de la branche tout en promouvant la formation des professionnels dans tout le canton, et ce depuis le début des années 1960. La formation, initiale et continue, constitue une priorité pour l’association qui collabore avec le CIFOM au Locle (Centre Interrégional de Formation des Montagnes). Là, les apprentis se forment à la mécanique automobile et à la carrosserie afin de gagner en productivité et de proposer, par la suite, des prestations de qualité à la clientèle de leurs garages respectifs. Mieux formés, ceux-ci seront également mieux armés sur ce marché en pleine consolidation sur le canton, avec un à deux garages qui disparaissent chaque année. Autant d’outils permettant d’assurer la pérennité à leur activité. L’UPSA-Neuchâtel joue aussi le rôle de représentant de la branche auprès des autorités publiques, des syndicats et du grand public. Pour ce faire, l’association rencontre régulièrement les pouvoirs publics, principalement à l’échelle cantonale, et organise des entretiens avec les principaux partis politiques dans le but de faire connaître les besoins des professionnels, promouvoir leurs intérêts et défendre leurs droits. Des entrevues sont aussi organisées avec différents services de l’Etat (Service des automobiles, sécurité et hygiène au travail, environnement, etc.) afin de toujours veiller au plus près aux intérêts des membres et les tenir informés des éventuelles nouvelles normes et réglementations. Enfin, l’association participe tous les deux ans au salon neuchâtelois des métiers « Capa’cité » afin de présenter aux jeunes les différents métiers de la branche. Les temps forts de l’union En plus de les former et de défendre leurs droits, l’UPSANeuchâtel veille à ce que ses membres restent informés et prennent part à la vie de l’association et participent à plusieurs niveaux. Pour favoriser les échanges, trois temps forts sont organisés chaque année. A commencer par l’Assemblée générale : cet événement est un incontournable dans la vie de l’association, car il permet de réunir l’ensemble des membres et de dresser le bilan de l’année écoulée. La deuxième manifestation est la remise des CFC aux apprentis en présence de leurs parents et maîtres d’apprentissage. La troisième rencontre a lieu en automne et regroupe les responsables administratifs et comptables pour un point de situation en matière fiscale, comptable et administrative organisé par la fiduciaire des garagistes suisses (FIGAS). A l’échelle fédérale, au mois de janvier a lieu à Berne la « Journée des garagistes suisses ». Plus de 600 professionnels se réunissent pour discuter d’une thématique touchant leur secteur d’activité. Les débats tournent par

Un avenir placé sous le signe de la connectivité et des propulsions alternatives, comme le véhicule hybride, ou le véhicule électrique, à gaz, voire à hydrogène (pile à combustible) Les garagistes professionnels jouent trois rôles clés dans l’économie globale. D’abord, ils aident à prolonger la durée de vie des véhicules, luttant ainsi contre le gaspillage industriel d’une production trop intensive qui finit par peser sur l’environnement. Une mission qu’ils remplissent également en vendant des voitures d’occasion puisque les garages trouvent ainsi une nouvelle utilité à des automobiles de seconde main. Autre rôle des garages : favoriser la trésorerie des usines. Parce qu’ils paient leurs voitures avant de les vendre, ils jouent en quelque sorte un rôle de banquier auprès des fabricants. Afin de continuer à remplir ces missions, le secteur doit préparer son avenir. Les bouleversements technologiques sont nombreux dans l’automobile. Aujourd’hui, les véhicules ont beaucoup évolué par rapport aux modèles circulant les années précédentes. D’un côté, les voitures hybrides, alliant puissance électrique et thermique, ou encore alliant le pétrole et le gaz naturel (avec une proportion importante de biogaz, énergie renouvelable, neutre en CO2) commencent à se multiplier sur les routes. Ce type de modèles requiert de nombreuses exigences au niveau de l’entretien et de la réparation. Les garagistes doivent en effet se former et obtenir les qualifications requises pour pouvoir intervenir sur ces automobiles. De l’autre, les voitures gagnent en performance et en nouveaux services. De plus en plus d’entre elles disposent de technologies embarquées qui en font de véritables ordinateurs nomades capables de permettre au chauffeur de téléphoner, de naviguer sur internet ou encore de l’aider à se garer. L’UPSA-Neuchâtel a pleinement conscience de ces nouveaux enjeux auxquels l’automobile doit de plus en plus faire face. Pour y répondre avec le plus d’efficacité, la formation s’affiche comme la solution la plus aboutie. D’ailleurs, l’association réfléchit déjà au lancement de formations en connectivité. Ce serait un pas en avant vers le futur de la branche automobile.

UPSA-Neuchâtel

Faubourg de l’Hôpital 13 • CH-2001 Neuchâtel Case postale 2270 • Tél. +41 32 724 11 24 upsa-ne@etudeott.ch • www.upsa-ne.ch

399


INDEX Bien Vivre en Pays de Neuchâtel est vendu dans les K Kiosk du canton

Diffusion auprès des: •  Médecins, avocats, notaires, fiduciaires. •  Administrations communales, pouvoirs publics, banques, assurances, écoles, cliniques et centres médicaux. •  Membres de la Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse (FH), membres de l’Association Patronale des Industries de l’Arc Horloger (APIAH), exposants salons internationaux de l’horlogerie (EPHJ, SIHH, BASELWORLD). •  Ingénieurs et architectes, Service des bâtiments du canton de Neuchâtel, membres de SIA Neuchâtel, de la Fédération Neuchâteloise des Entrepreneurs (FNE), de la FNSO (ANM, ACNIE, MÉTAL NEUCHÂTEL, ANEPP, SUISSETEC, ANTV). •  M  embres de GastroNeuchâtel, Neuchâtel-Vins et Terroir, grands restaurants, offices du tourisme, hôtels 3, 4 et 5 étoiles, clubs de golf, musées cantonaux. •  A  gences immobilières (Membres de l’USPI), membres de la Chambre Neuchâteloise de Commerce et de l’Industrie (CNCI), Service de l’Economie du Canton de Neuchâtel (NECO), Association Industrielle et Patronale (AIP). •  U  nion Professionnelle Suisse de l’Automobile (UPSA). •  A  l’étranger, ambassades, salons touristiques. Photos de couverture : Le Creux-du-Van / © Shutterstock Industrie horlogère / © NECO

www.editions-bienvivre.ch

Aiguilla SA...............................................................157/182 AJS Ingénieurs Civils SA....................................... 42/48 Arrigo & Tonon SA.....................................................367 Arrigo SA..........................................................................367 Artime SA.........................................................................198 Assainibat SA..................................................................374 Atelier d’architecture Freedesign.........................360 Atelier Eleven Sàrl........................................................362 Aubry Telecom SA......................................................392 BA Energies.........................................................................77 Baume & Mercier.............................................................71 Bauwerk Parquet SA...................................................295 BCS SA...............................................................................376 Bolliger Immobilier.............................................108/271 Borko Sàrl................................................................250/282 Bovet Fleurier SA.............................................................17 Breguet..................................................................................22 Breitling..................................................................................40 Centre Médico Chirurgical Volta...............290/296 Château et Musée de Valangin................................38 Chatelain Prototypes Sàrl........................................128 Chopard................................................................................67 Christophe Claret.................................................... 8/138 Cornu & Cie SA............................................................134 Cortinas Polissage SA.................................................193 Distillerie Artemisia-Bugnon & Cie.....................246 Domaine de Montmollin................................228/244 Ebel..........................................................................................57 Ecopharma SA...................................................................80 Epigraf Architecture............................................ 90/348 Equada SA........................................................................112 Evard Architectes SA..................................................340 Fimex Distribution SA...............................................302 Fleury SA...................................................................... 2/164 Fondation WOSTEP...................................................190 Framo SA..........................................................................272 Franck Muller...................................................................105 Fred..........................................................................................10 Future Eco Systems Sàrl............................................286 Girard Perregaux..........................................................152 GMG Composants............................................168/189 Groupe E............................................24/62/3e de couv. Hefti Cuisines............................................................. 19/72 HiRe SA..................................................................... 52/116 Horlovia Chemicals Sàrl............................................172 Hublot.................................................................................184

CLIN D’ŒIL...

Id-inox.................................................................................265 Individual Doors SA....................................................288 Institut de Génie Thermique..................................324 Insulae SA..........................................................................100 International School of Neuchâtel......................316 IWC......................................................................................121 JF Pizzera SA....................................................................382 Julien Dubois Architectes SA.................................334 Karting de Vuitebœuf.................................................224 Kerbedanz SA......................................2e de couv./146 L. Klein SA.........................................................................124 La Maison du Prussien...............................................234 La Semeuse SA...................................................... 21/238 Lauener + Cie SA........................................................204 Longines.............................................................................122 Messika.................................................................................... 7 Meylan Frères SA ........................................................194 Monnier SA......................................................................177 Montres Corum Sàrl......................................................61 MS Agencements Sàrl......................................243/278 MSBR Nouvelle Génération SA...........................344 Musée International d’Horlogerie.......................142 Nasta Marine SA...........................................................210 OCSA O Charrière Architectes SA..................354 Parmigiani.............................................................................13 Qawah................................................................................263 Ryf AG................................................................................158 S. Facchinetti SA............................................................328 Salyva Sàrl..........................................................................350 SD Construction...........................................................368 Société Electrique du Val-de-Travers................394 Star SA................................................................................255 Stila SA................................................................................148 Swiss Education Group...................................311/322 Swiss Welding Institute.............................................326 Tag Heuer.........................................................................208 Tecnoservice Engineering SA................................375 Time Center....................................................................258 TMR SA..............................................................................220 Trans N......................................................94/4e de couv. TTT Sàrl.............................................................................390 Université de Neuchâtel.................................306/312 Verticalp Emosson.......................................................216 Vitrerie Bel Air................................................................383 Zenith.....................................................................................15

LIPCO SA Rédaction – Administration Rue du Clos 5 CH-1207 Genève Tél. +41 22 737 09 33 Fax +41 22 737 09 38 contact@lipco.ch Marketing – Publicité Didier Benais Tél. +41 79 630 94 55 Parution annuelle – Tirage Edition 2019/2020 15 500 exemplaires Graphisme GraphicTouch, Morges www.graphictouch.ch Impression DBS print – 1800 Vevey

400


LE PLEIN D’ÉNERGIE POUR VOTRE VÉHICULE ÉLECTRIQUE Découvrez notre offre complète de stations de recharge adaptées à tous les besoins sur www.groupe-e.ch Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter au 026 352 51 21 ou à move@groupe-e.ch

ÉNERGIE

CHALEUR

www.groupe-e.ch

CONFORT

EFFICACITÉ

EAU

MOBILITÉ


shop

transN

shoptransN

J’achète mon abonnement ONDE VERTE sur shop.transn.ch

Profile for Bien Vivre

Bien Vivre en pays de Neuchâtel 2019  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Bien Vivre en pays de Neuchâtel 2019  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION