Page 1

Edition 2015-2016 / CHF 5.–

Vivre Bien

…enPays deVaud Agenda Tous les évènements à ne pas manquer

Tourisme Un canton riche en surprises

Santé & Education L’excellence vaudoise

Gastronomie Une explosion de saveurs

Immobilier Des professionnels de confiance

Architecture L’art de construire

Construction Les bâtisseurs de demain


LEGENDS LIVE FOREVER EL PRIMERO

www.zenith-watches.com

I Chronomaster 1969


Edito Chères lectrices, chers lecteurs, ’est avec le plus grand plaisir que je vous présente l’édition 2015-2016 de Bien Vivre en Pays de Vaud. Un numéro exceptionnel, miroir de l’art de vivre vaudois. Mais avant de vous dévoiler son contenu, je tiens tout d’abord à remercier l’ensemble des acteurs qui font aujourd’hui le succès de notre revue. Partenaires, acteurs régionaux, associations et personnalités, à tous un grand merci pour votre confiance et votre fidélité. Merci également à tous nos lecteurs, toujours plus nombreux à nous suivre.

C

Place à présent au sommaire de ce onzième numéro. L’actualité étant marquée par les élections fédérales, nous avons rencontré Olivier Feller. Briguant un deuxième mandat, le Conseiller national, directeur de la Chambre Vaudoise Immobilière (CVI) "au civil", nous parle de ses valeurs ainsi que des enjeux auxquels le pays est confronté. Nous avons également pris le pouls auprès des Syndics, qui font le point sur les défis qui se posent aux communes, dans un canton en pleine mutation. Un territoire au dynamisme économique incroyable, comme l’attestent les associations membres de la Coordination du développement économique vaudois. Nous partirons à la rencontre d’autres acteurs du canton, à commencer par ses bâtisseurs, avec trois grands dossiers sur la construction, l’immobilier et l’architecture. Directeur des travaux de la Ville de Lausanne, Olivier Français (également candidat aux Fédérales) zoome sur l’urbanisation effervescente de la Capitale Olympique avec, en point de mire, la modernisation de la gare, un méga chantier à venir qu’évoque aussi Nathalie Luyet Girardet, cheffe du projet Pôle Gare. Président de la Fédération Vaudoise des Entrepreneurs, Georges Zünd fait le point sur les actions de son association pour maintenir une concurrence saine et assurer la relève, alors que la présidente de la Chambre Vaudoise Immobilière, Anne Gaussen Rapit, nous aidera à y voir plus clair sur la situation du marché de l’immobilier vaudois. Quant à l’architecte cantonal, Emmanuel Ventura, il nous présente 40 ans d’interventions artistiques dans les bâtiments de l’Etat de Vaud. Côté plaisir et découverte, la richesse de nos pages gastronomie et tourisme saura éveiller votre curiosité. Charles Favre, président de l’Office du Tourisme Vaudois ainsi que de nombreux offices du tourisme y présentent les différentes offres régionales. Au programme également, une visite guidée de la prestigieuse Ecole Hôtelière de Lausanne en compagnie de son directeur Michel Rochat. Des dossiers dédiés à la formation et à la santé et en particulier aux cliniques et écoles privées sont également au sommaire de cette édition. Enfin, vous retrouverez deux rubriques très appréciées: notre revue en images des derniers évènements phares et notre agenda de tous les rendez-vous à ne pas manquer. Bonne lecture! Didier Benais, Editeur et Directeur de la publication.

1


6

Events

15

Du Caribana Festival, en passant par les 20 km de Lausanne, le tour en images des manifestations de la région.............................6

Agenda Tous les évènements à ne pas manquer ..............................................15

32

Tourisme Charles Favre, président de l’Office du Tourisme du Canton de Vaud: Un canton multifacette ...................................32 Joséphine Byrne Garelli, présidente de l’AdCV: Se regrouper, s’organiser et collaborer .................................................40 Steeve Pasche, directeur de Lausanne Tourisme: Lausanne une ville multifacette .............................................................46 Olivier Français, conseiller municipal: L’homme de la métamorphose ................................................................54

66

Daniel Brélaz, syndic de Lausanne: Réaliser un développement responsable, performant et durable..................62 Nathalie Luyet Girardet, coordinatrice de Pôle Gare: «Je me tricote des souvenirs incroyables…» ........................................66 Gustave Muheim, président de Lausanne Région: Agir ensemble! .............................................................................................74 Jean-Frédéric Berthoud, directeur, DEV ..........................................80

102

Bienvenue à Montreux Riviera..............................................................84 Yves Cornaro, directeur du Montreux Noël: La féérie et l’authenticité des fêtes de Noël!......................................88 Laurent Wehrli, syndic de Montreux ..............................................102 Laurent Ballif, syndic de Vevey: Vevey est une ville enthousiasmante ..................................................108

SOMMAIRE

Georges Mariétan, directeur du projet et Secrétaire général de Chablais Région...........................................120 Frédéric Borloz, syndic d’Aigle: Une commune moteur du Chablais.....................................................134 Séverine Juillet, co-présidente du comité du GEC: Affirmer le potentiel économique de la région! ..............................137 Jean-Marc Udriot, président de la CITAV: Les Alpes vaudoises: une région touristique aux nombreux atouts! ............148

154 2

À la découverte de Villars-Gryon, Les Diablerets.........................154


Bienvenue au Pays-d’Enhaut .......................................................158

158

François Margot, responsable de Pays-d’Enhaut Région..............................................................172 Patrick Keller, président et Alain Flückiger, secrétaire général de la Région du Gros-de-Vaud: Pour un développement harmonieux et une identité affirmée..........................................................................................178 Vincent Mercier, responsable d’Echallens Région Tourisme: L’évasion paisible....................................................180 Gilbert Gubler, syndic de Moudon: Une ville riche en histoire au cœur de la Broye .................182 Estavayer-le-Lac et Payerne: L’accord parfait!...............198 Christelle Luisier Brodard, syndique de Payerne: Une commune qui a les pieds ancrés dans la terre et les yeux tournés vers le ciel ................................................206

198 226

Pierre-André Arm, directeur de la COREB: Au service d’un développement économique harmonieux de la région de la Broye.....................................214 Avenches: Un petit paradis au bord du lac de Morat............................................................................218 La Région d’Yverdon-les-Bains: Au rythme des variations climatiques!..................................226

218

266

Jean-Daniel Carrard, syndic d'Yverdon-les-Bains ........238 Jean-Marc Buchillier, directeur de l’ADNV: Développement du Nord Vaudois ...........................................250 La Vallée de Joux: Entre contraste et harmonie..............260 Eric Duruz, directeur de l’ADAEV: La Vallée de Joux ou l’harmonie des contrastes.................264

300

Gérald Cretegny, président du comité du Conseil régional du district de Nyon: La solidarité intercommunale au service d’un développement maîtrisé...........................................................................................278 Morges Région: Une région à vivre et à partager .................................................................................284 Vincent Jaques, syndic de Morges: Une ville florissante, caractérisée par une qualité de vie élevée!......................................................................................292 Oscar Cherbuin, directeur de l’ARCAM ............................300

3

SOMMAIRE

Nyon et sa Région: Pourquoi chercher plus loin......................................................266


332

Santé/Education Pierre-Antoine Hildbrand, secrétaire général de Vaud Cliniques: Pour maintenir un système de santé de pointe!.........304 Pierre-Antoine Hildbrand, secrétaire général de l’AVDEP: 75 ans au service des écoles privées! ..............................320 Michel Rochat, directeur général de l’Ecole Hôtelière de Lausanne ..............................................................................................332

304

Gastronomie

336

Gastronomie: une explosion de saveurs ...........................................336 Nicolas Joss, directeur de l’OVV: «Nous souhaitons surprendre et déranger les habitudes» ...............................................344 Golfs en pays de Vaud: A la découverte des plus beaux Greens..............................................352

Immobilier Olivier Feller, conseiller national: Les excès finiront par lasser...................................................................370 Anne Gaussen Rapit, présidente de la CVI....................................374

370

Martin Dunning, président de SVIT Romandie: Une association au service des professionnels de l’immobilier...........................................................................................382 Catherine Michel, présidente de l'USPI Vaud: «Renforcer la visibilité de notre association et promouvoir une image de haute qualité»..........................................400

Architecture

SOMMAIRE

Emmanuel Ventura, architecte cantonal: Un dialogue entre l’art et l’architecture ............................................426 InterAssAr: Pour un paysage culturel bâti de qualité...................434

426

Les Associations membres d’InterAssAr............................................436

514

Construction Georges Zünd, directeur général de la FVE: La plus grande fédération de la construction du canton de Vaud!..................................................................................472

472 4

Philippe Nicollier, président du Lignum Vaud: En faveur de l’utilisation du bois suisse .............................................514


RACING IN STYLE. WORLD SPONSOR AND OFFICIAL TIMEKEEPER SINCE 1988.

MILLE MIGLIA GTS POWER CONTROL (168566-3001). CHOPARD MOVEMENT, CALIBRE 01.08-C

M IL L E M IGL I A


Caribana Festival Une 25e édition du tonnerre!

1

Pour cette 25e édition du Caribana Festival, le verdict est sans appel! En deux mots: succès intégral. Cette année, le Caribana Festival aura fêté son quart de siècle avec pas moins de 35’000 personnes (dont 25’000 billets vendus). En affichant "complet" trois soirs sur cinq, Caribana a enregistré une affluence record depuis sa création. Tony Lerch, le fondateur du festival, a donc toutes les raisons d'être un homme heureux.

2

3

La soirée rock d'ouverture avec notamment Marilyn Manson, Skip The Use et Kill It Kid, affichait complet une semaine avant l'évènement. Les quelques billets restants pour celle plus groovy de jeudi avec Bastille, The Parov Stelar Band et Metronomy, ont très vite trouvé preneur, alors que celle de clôture avec Mika était "sold out de chez sold out" deux semaines plus tôt. Cette année encore, les programmateurs du festival ont mis tout en œuvre pour fédérer un large public. Cette 25ème édition aura fait des heureux aussi bien dans le clan des métalleux que des fans de rock pur malt, des accros de pop édulcorée, addicts de reggae fumeux, inconditionnels de beats électroniques et autres fondus de soul funky, R'n'B groovy.

4 1 Marilyn Manson © Rafael Keramidas

2 Mika © Markus Seidel, sportsphoto.ch

3 Selah Sue © Pierik Falco

Rendez-vous l'année prochaine, du nouvelles aventures.

1er

au 5 juin 2016, pour de

4 Bloody Beedtroots (SBCR DJ Set) © Davide Gostoli

1

Morges sous Rire

2

Plus de 17’000 personnes ont assisté aux 40 spectacles qui se sont déroulé du 5 au 13 juin sur trois scènes. Une programmation inter-génération

EVENTS

4

5

Le Woop, D’jal ou encore Ahmed Sylla ont attiré un public plutôt adolescent; Julien Courbet, Arnaud Ducret, Les Chevaliers du fiel et Nora Hamzawi, des célébrités de la télévision, ont permis à leurs nombreux admirateurs de les découvrir en chair et en os, alors que les poulains de l’émission-tremplin «On n’demande qu’à en rire», à savoir Arnaud Tsamère, Shirley Souagnon et Les Jumeaux Steeven et Christopher, ont fait flotter un air de bonne humeur sur le festival. Un des moments marquant du festival aura été la venue du collectif Le Woop qui a électrisé la foule de jeunes, voire très jeunes, présents sur le site dès le matin dans l’espoir d’apercevoir leurs stars.

3

1 Les Jumeaux Steeven et Christopher © Jean Michel G / 2 Nora Hamzwi 3 Arnaud Stamère © Pascalito / 4 Odelaf © Franck Bohbot / 5 Julien Courbet

6

© Sylvain Norget © Rebecca Josset

Les spectacles musicaux, à savoir ceux d’Oldelaf, Olé et Shirley Souagnon, ont rencontré un tel succès au Chapiteau que la direction du festival envisage déjà de renforcer l’axe d’humour musical et des concerts dès l’année prochaine.


Montreux Comedy Festival

1

Une 25e édition époustouflante La 25e édition du Montreux Comedy aura été mémorable à bien des égards: pour les 120 artistes présents durant les six jours, pour tout le staff, pour les 11'000 spectateurs, les fidèles partenaires, et aussi pour les nombreux journalistes, producteurs et professionnels présents sur place. La venue du Conseiller fédéral Alain Berset et la présence exceptionnelle de Gad Elmaleh ont aussi marqué cette édition-anniversaire. Le festival termine également cette édition dans les trending topics de Twitter, faisant de lui un des plus importants sujets de discussion sur le net.

2

3

La 26e édition du Montreux Comedy Festival se déroulera du 3 au 7 décembre 2015. Le Lab by Montreux Comedy reprendra ses quartiers au Lido Comedy & Club dès le mercredi 4 février 2015. Un tremplin à suivre tous les premiers mercredis du mois et qui saura, à coup sûr, générer son lot de nouveaux talents. Retrouvez aussi le Montreux Comedy dans le cadre de la Saison culturelle de Montreux avec les spectacles d’Anthony Kavanagh le 31 janvier 2015 à 20h15 et Les Chevaliers du Fiel le 1er mai 2015, tous deux programmés à l’Auditorium Stravinski.

Le Woop © Emily Labouery Les Chevaliers du Fiel © Pascalito Jean-Luc Lemoine © Henri Clément Montreux Comedy Festival le 08.12.14

1

2

3

© Simon Boixader

49e Montreux Jazz Festival: Edition sereine La 49e édition du Montreux Jazz Festival restera marquée par un soleil aussi indéfectible que le public, avec une affluence estimée à environ 240’000 festivaliers. Les trois salles principales comme les scènes gratuites n’ont pas désempli. Les artistes ont pu profiter d’un terrain de jeu fertile, un endroit familier de retrouvailles, de rencontres et d’improvisation, toutes générations confondues: John McLaughlin invité par Santana sur scène; le beatmaker Fakear conviant la jeune anglaise Rae Morris sur un morceau de son concert au Montreux Jazz Lab. Les jam sessions ont vu défiler des artistes programmés tels qu’Avishai Cohen, The NPG Hornz, ou encore une rencontre entre les Kooks et alt-J. Quincy Jones, présent pendant la quasi totalité du Festival, a tenu à présenter régulièrement ses amis artistes ainsi que de jeunes talents qu’il a eu à cœur de porter personnellement auprès du public. Les compétitions de piano, guitare et voix organisées par la Montreux Jazz Artists Foundation ont récompensé de jeunes talents venus du monde entier.

VERS LE 50e ANNIVERSAIRE… Pendant que certains artistes manifestent eux-mêmes leur souhait de venir y prendre part, le Festival travaille sur les activités et les projets artistiques imaginés pour célébrer ce passage symbolique vers un avenir imprégné par un demi-siècle d’histoire de la musique live. 1 Lenny Kravitz © FFJM – Lionel Flusin / 2 Ambiance © FFJM – Vincent Bailly 3 Tony Bennett & Lady Gaga © FFJM – Marc Ducrest

7

EVENTS

1 2 3 4

4


Arvinis 2015 : un anniversaire mémorable Cette 20e édition d’Arvinis, manifestation qui n’a pas d’équivalent en Suisse dans les événements consacrés au vin, affiche un bilan remarquable. Avec 23'000 visiteurs payants en six jours, le salon des vins du monde confirme ses excellents résultats et a vu sa fréquentation augmenter. Arvinis fonde son succès sur un faisceau de facteurs. Le public qui a répondu présent tous les jours plébiscite aussi bien le cadre exceptionnel de la manifestation que le choix des partenaires. A l’excellente sélection d’exposants – auxquels se sont ajoutés cette année Badoux Vins (VD), Robert Gilliard SA (VS), Domaine Caprice du Temps (VS), Etienne et Louis Fonjallaz (VS) et Terres d’Hachêne (FR) – il faut ajouter le professionnalisme et le sens de l’accueil des collaborateurs de la manifestation ainsi que la présence d’un hôte d’honneur très attractif.

Le très accueillant stand de l’Association des vins de Morges qui proposait diverses animations allant de la mise en bouteille au concours de dégustation, n’a jamais désempli pendant toute la durée du salon. La satisfaction se révèle aussi de mise pour les autres piliers du salon: les animations, le bar Arvinis et le restaurant de Claude Joseph. Rendez-vous du 13 au 18 avril 2016 pour la 21e édition d’Arvinis!

1

EVENTS

2

40e Paléo Festival Nyon : Un quarantième légendaire Après une ouverture en grande pompe avec le show généreux du malicieux Robbie Williams, cette 40e édition restera assurément gravée dans les esprits. De l’élégance de Sting à Véronique Sanson, ou du spectaculaire Johnny Hallyday à Christine and the Queens, les légendes comme les découvertes ont tenu toutes leurs promesses. La classe éternelle de Joan Baez, un Robert Plant habité ou l’authenticité de Patti Smith se sont avérées à la hauteur des attentes des festivaliers venus en masse les acclamer. Le rock mélodique de The Script et le blues classieux de Gary Clark Jr. ont fini d’envoûter une plaine de l’Asse, unanimement conquise par l’humour incisif et 3 irrévérencieux du spectacle 120 secondes qui s’est payé une bonne tranche de Paléo. Dans le registre des révélations, les univers hétéroclites de Feu! Chatterton, Husbands, Bigflo & Oli ou Shake Shake Go ont remporté tous les suffrages. Le Village du Monde s’est envolé en Extrême-Orient avec les fantasques Pascals, le post-punk abyssal de Jambinai ou l’électro aérienne entremêlée de beats jazzy et 4 hip-hop d’AM444. En 2016, ce sont les pays celtes qui seront à l'honneur. Prochaine édition: du 19 au 24 juillet 2016 1 120 Secondes © Paléo/ Boris Soula 2 Flavia Coelho © Paléo/ Boris Soula 3 Patti Smith & Joan Baez © Paleo 4 © Paléo/ETAP

8


Cully Jazz

1

Plusieurs artistes se sont démarqués durant le Festival. A l’image de Gregory Porter, qui a fait vibrer le Chapiteau de sa présence scénique exceptionnelle et de sa voix grave et suave. Dans un tout autre style, Erika Stucky et son septuor à cuivre autrichien da Blechhauf’n ont subjugué le public avec «Wally et les sept vautours. Très attendu, Brad Mehldau trio a livré un concert de haut vol. Lisa Simone s’est montrée particulièrement à l’écoute du public, alors que le magnifique trio de Shai Maestro a offert une sublime démonstration de son talent. Présenté pour la première fois en Suisse, Stephan Eicher und die Automaten a conquis le public en revisitant des tubes comme lors d’un concert poétique doublé d’une incroyable précision mécanique. 2

3

Plusieurs groupes suisses se sont brillamment illustrés cette année, à l’image d’Egopusher, puissant duo de violon et batterie, ou du percutant et surprenant duo Andreas Schaerer et Lucas Niggli. Présentant son nouvel album, la chanteuse et violoniste Yilian Cañizares a séduit le public du Chapiteau. Nik Bärtsch a présenté pour la première fois son projet Mobile en Suisse romande, tandis qu’Elina Duni s’est magnifiquement prêtée au jeu du solo. Parmi les découvertes, le jeune groupe britannique GoGo Penguin a fait salle comble pour son premier passage en Suisse. Autre prestation mémorable avec Dorian Wood, seul au piano, qui a mis en émoi l’assemblée du Temple. Au même endroit, les deux complices Ablaye Cissoko et Volker Goetze ont su exploiter la magie du lieu et créer une interaction authentique avec le public. Dom la Nena, chanteuse brésilienne a quant à elle parfaitement adapté son répertoire aux 300 enfants réunis à cette occasion.

4

Au total, 12 concerts du Festival IN ont affiché complet. Ambiance et caveaux © Vincent Bailly Yilian Cañizares © Lauren Pasche Ablaye Cissoko et Volker Goetze © Nicolas Cuany Colin Stetson et Sarah Neufeld © Claude Dussez

Les Classiques de Villars

1

Le festival a ouvert ses portes le dimanche 22 février avec une carte blanche au pianiste argentin Sergio Tiempo pour ses débuts sur la scène de Villars. L’opéra était le thème du deuxième concert, avec l’Orchestre de chambre de Kazan "La Primavera", Kirill Troussov au violon avec son Stradivarius et Mark Drobinsky au violoncelle. L’orchestre a pris le chemin d’Ollon pour le concert des enfants et a présenté un programme autour du conte rendu inoubliable grâce au grand classique du dessin animé de Walt Disney, Les trois petits cochons.

2

3

1 Roustem Abiazov Chef d’orchestre 2 Albert Pia à la guitare 3 Kirill Troussov au violon 4

4 Mark Drobinsky au violoncelle

Jeudi, le soleil et les rythmes s’invitaient à la Grande salle. L’orchestre nous a fait vivre des émotions sur la musique de Rota, de Yarullin, de Piazzolla et le guitariste Albert Pià interprétait avec brio le fameux Concierto Mudéjar d’Anton Garcia Abril. La Suite brésilienne, dédiée à Mark Drobinsky, était interprétée par ce dernier en présence du compositeur venu exprès pour la soirée, le Brésilien Antonio Santana. Maestro Abiazov a préparé un programme également plein de rythmes vendredi. Le concert Chanson & Jazz a clôturé le festival le 1er mars. La jeune chanteuse valaisanne de 22 ans, Sarah Quartetto (finaliste du Voice of Switzerland 2013) a interprété ses compositions et des reprises. Après l’entracte, le Villars Vanguard Jazz Orchestra a joué les dernières notes de cette 19e édition du festival avec la talentueuse chanteuse Joana Jantet au micro.

9

EVENTS

1 2 3 4


31e Lunch de Printemps au Casino Barrière de Montreux Avec pour thème l’emblématique fleur narcisse, la 31e édition du Lunch de Printemps s’est clôturée dans une ambiance décontractée au Casino Barrière de Montreux. Organisé par Montreux-Vevey Tourisme (MVT), ce repas de soutien a permis aux 750 convives issus des milieux touristiques, économiques, culturels et politiques de la Riviera de se retrouver dans une atmosphère festive. Ce rendez-vous annuel incontournable donne l’occasion à MVT de promouvoir ses activités et représente un soutien financier essentiel dans son fonctionnement. Cet événement empli de convivialité, d’échanges et de rencontres fructueuses entre les convives a été ouvert par des discours officiels. Ces derniers ont surtout relevé et salué les nombreuses collaborations, partenariats et initiatives empreintes de succès, qui témoignent de l’important dynamisme de la destination et qui lui permet de rayonner dans une industrie touristique toujours plus exigeante, marquée notamment cette année par l’abandon du taux plancher face à l’euro. Mis en place pour la première fois en 1985, ce repas de soutien comptait alors 180 invités. A présent, c’est près de 750 personnes provenant des tissus touristiques, économiques, culturels et politiques de la région qui se réunissent autour de cet événement, confirmant ainsi l’importance et le crédit porté à MVT. Photos © Gregoire Chappuis / montreuxriviera.com

Prix de Lausanne Le Prix de Lausanne a une fois de plus récompensé les meilleurs jeunes danseurs de talent du monde entier. 67 candidats ont participé à cette 43e édition et 20 ont été sélectionnés pour la finale du samedi 7 février 2015. Parmi ces finalistes, 6 sont repartis avec une bourse leur permettant de poursuivre leur formation dans l’une des 63 écoles ou compagnies partenaires du Prix de Lausanne. Les candidats qui n’ont pas reçu de bourse ont pu participer au Networking Forum (classe d’audition). Celui-ci leur donne une chance d’être engagés par les directeurs des écoles et compagnies partenaires du Prix de Lausanne. C’est là tout l’intérêt de ce concours.

EVENTS

Pendant 5 jours, les 9 membres du jury ont observé les candidats durant les cours, les répétitions et lors de leurs variations classique et contemporaine sur scène. Ce jury, composé de personnalités de la danse, était présidé cette année par Cynthia Harvey, Etoile de l’American Ballet Theatre de New York et du Royal Ballet de Londres.

Photos © Gregory Batardon

10


Bol d’Or Mirabaud Tilt s’impose dans un incroyable final

© Ryncki

© Ryncki

Challenge Bol de Vermeil

© Loris VonSiebenthal

Parade Navale 2015 Grande affluence pour les 20 ans de la Parade Navale de la CGN à Rolle 10’000 personnes se sont rassemblées sur les quais de Rolle pour participer à la fête organisée en l’honneur des bateaux Belle Epoque de la CGN engagés pour la Parade Navale 2015. Le ballet aquatique a aussi bien charmé ceux restés à terre que les plus de 2’000 chanceux qui ont trouvé une place à bord des 6 unités mobilisées pour l’occasion. Et, alors que les réjouissances battaient leur plein, des pirates en ont profité pour attaquer les navires. Heureusement, les 20 ans de la manifestation n’ont pas été entachés par des incidents majeurs, si ce ne sont les assauts répétés et les abordages réussis des flibustiers. Après une heure et demie, les spectateurs sur les quais découvrirent lors du dernier passage de la flotte en colonne entre les quais et l’île de la Harpe que les pirates les saluaient. Se fit alors entendre un retentissant coup de sifflet collectif pour annoncer le traditionnel lâcher de 2'600 ballons (biodégradables). Les 20 ans de la Parade Navale auront été spectaculaires et resteront dans les annales!

EVENTS

Dans la catégorie M2, c’est le bateau neuchâtelois Team Seven, barré par Bertrand Geiser qui s’impose en 12h31’32’’. Teamwork, barré par Nils Palmieri et Petercam, barré par Frédéric Moura, terminent respectivement à la seconde et la troisième place. Chez les monocoques, Oyster Funds, barré par Philippe Gay et avec huit équipiers à bord, s'impose en 15h03’55’’ avec quelques secondes d’écart devant Raïjin, barré par Philippe Bertherat. Psaros 40 – Axonproject.ch complète un magnifique podium. Oyster Funds remporte le Bol de Vermeil. Dominique Wavre, parrain de la 76e édition du Bol d’Or Mirabaud, remporte sur Ardizio le challenge ACVL-SRS, trophée remis au meilleur monocoque en temps compensé.

Challenge Bol d’Or

© Loris VonSiebenthal

Après plus de 12 heures de course, seules 18 petites secondes séparent le vainqueur de la 77e édition du Bol d’Or Mirabaud, Team Tilt, de son dauphin Alinghi au terme d’une course passionnante qui a connu sept leaders différents. Le Léman n’a pas failli à sa réputation, livrant tout l’éventail des conditions possibles en termes de direction et de force de vent, avec des pointes à 25 nœuds, de l’orage, des éclairs, du soleil et des vents faibles en début de régate. Souvent aux avants postes, François Gabart, dernier vainqueur du Vendée Globe, a résumé ses impressions après sa première participation sur Okalys: «Le Bol d’Or Mirabaud, c’est génial! J’ai été ravi de vivre cela», tout en félicitant Team Tilt pour sa magnifique performance.

11


Yverdon-les-Bains Coupe du Monde de Paracyclisme Du 13 au 16 juin 2015, Yverdon-les-Bains a eu l’immense plaisir d’accueillir une manche de la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI. Près de 400 athlètes vivant avec un handicap, représentant près de 40 nations du monde entier, se sont mesurés sur les routes de la ville et de la région. Un contre-la-montre, des courses en ligne et un spectaculaire team-relais étaient au programme de cette compétition qui sert de manche de qualification pour les Jeux Paralympiques de Rio 2016. Cette compétition fut une découverte appréciée pour la population locale, qui a pu admirer la force et le courage d’athlètes remarquables. Au-delà du simple exploit sportif, les paracyclistes ont donné une formidable leçon de vie aux nombreux spectateurs présents à Yverdon-les-Bains lors de cette manche de Coupe du Monde. Photos © Olivier Allenspach

2

1

4

EVENTS

3

5

12

1 Le peloton roule vers Tartegnin emmené par une équipe américaine très ambitieuse ! 2 Le Bernois Gino Mäder (18 ans) un maillot jaune heureux (2 succès en 2 jours!) interviewé par le speaker Pascal Nanjoud. 3 Dernière étape Pompaples-St-Prex. Le peloton, contrôlé par l'équipe américaine, dans la montée du col de Petra Félix, à la sortie de Vaulion. 4 Podium final du TPV 2015: Gino Mäder (2e), Adrien Costa (USA, vainqueur), Anthon Charmig (DK, 3e) 5 Encore un succès suisse à l'arrivée à St-Prex: le Thurgovien Stefan Bissegger bat le Hollandais Eeckhoffs au sprint

Tour du Pays de Vaud La 47e édition du Tour du Pays de Vaud s’est achevée à St-Prex par la victoire annoncée de l’Américain Adrien Costa, déjà vainqueur en 2014. A 18 ans, le jeune californien, né aux Etats-Unis de parents français, s’ouvre par la même occasion un futur dédié au sport cycliste professionnel, comme ses prédécesseurs Nathan Brown (2009), Taylor Eisenhart (2012) et Geoffroy Curran (2013). Pour les suisses, cette édition 2015 du TPV, désormais promu en Coupe des Nations, est une belle et grande réussite. Le Thurgovien Stefan Bissegger en a apporté la confirmation en gagnant au sprint l’ultime étape Pompaples-St.Prex (120 km), via les cols de Petra Félix et du Marchairuz. Que demander de plus à de jeunes coureurs engagés dans un apprentissage ou des études et réunis au dernier moment alors que les sélectionnés américains consacrent depuis un mois en Europe leur emploi du temps la compétition?


20 km de Lausanne Jamais autant de coureurs n’ont déambulé à Vidy et en ville que lors de la 34e édition des 20 km de Lausanne. Ciel gris et sans pluie jusqu’à l’arrivée des 10 km, puis trombes d’eau lors de la course titre. Dans une ambiance juste extraordinaire, avec des chronos élite de fous et pléthore de records battus, sinon pulvérisés ! Outre tous les populaires, les héros du jour s’appellent Temesgen Daba (ETH) et Sutume Asefa (ETH) sur l’épreuve reine ainsi que Mohammed Boulama (MAR) et Ayantu Abera (ETH) sur les 10 km. Les alentours des Stades Juan-Antonio Samaranch et Pierre-de-Coubertin étaient noirs de monde! Quelle ambiance sur la nouvelle Place de fête. Et quelle foule tout au long du parcours! Jamais l’épreuve lausannoise n’a été plus peuplée, plus décontractée, plus souriante et en même temps de meilleur niveau que cette année. Finalement avec une pluie de records à la clé, du matin au soir, des petits aux grands: record du parcours des “4 kils”, records absolus sur les deux distances phares, et pour finir record de participation (25’923 inscrits pour 22'945 finishers)! Photos © ARC

© Claudia Baumberger

© Schreckling

Festival International de Ballons à Château d’Oex Malgré des conditions météorologiques difficiles à gérer, la 37e édition du Festival International de Ballon se termine avec un bilan final relativement satisfaisant. Chaque créneau possible a été saisi afin d’effectuer le plus grand nombre de vols possible. Près de 12’000 spectateurs étaient présents tout au long de ces 9 jours de festivités. Le premier weekend a accueilli plusieurs personnalités, notamment Madame la Conseillère d’Etat, Nuria Gorrite, Cheffe du département des infrastructures et des ressources humaines et Monsieur Nicolas Bideau, ambassadeur de la Culture suisse en Suisse et à l’étranger et parrain de cette édition. Le célèbre pilote britannique Brian Jones, qui a réalisé le tour du monde avec Bertrand Piccard, également présent, a fait découvrir cette année son projet «Dare to Dream»; il était accompagné par Tim Ellison, première personne à mobilité réduite en Europe qualifiée en tant que pilote de ballon. Grâce à ce concept, le monde de l’aérostation devient ainsi accessible aux personnes à mobilité réduite. Finalement, il s’agit de plus de 254 décollages et 311 heures de vols qui ont été comptabilisés, ce qui place l’édition 2015 dans la moyenne des éditions précédentes. Les conditions hivernales du dernier week-end ont empêché la réalisation du spectacle Son et Lumière «Night Glow». Ce dernier est reporté en 2016, lors de la 38e édition, qui aura lieu du 23 au 31 janvier.

13

EVENTS

© AGVision


Big Bang Unico Full Magic Gold. Mouvement manufacture UNICO. Chronographe roue à colonnes, 72 heures de réserve de marche. Boîtier réalisé dans un alliage d’or 18K inrayable et inoxydable inventé et développé par Hublot : le Magic Gold. Bracelet interchangeable par un système d’attache unique. Série limitée à 250 pièces.

BOUTIQUES GENEVE • GSTAAD • LUZERN ZURICH • ZERMATT www.hublot.com •

twitter.com/hublot •

facebook.com/hublot


Agenda Tous les événements à ne pas manquer

Ariodante - Händel Du 15 au 24 avril 2016, Opéra de Lausanne © Stefano Poda

15


FESTIVALS, FÊTES Décembre Montreux Comedy Festival Le Montreux Comedy Festival est devenu au fil des éditions le plus grand festival d’humour en Europe. Les comiques les plus en vue du moment, artistes confirmés et nouveaux

Septembre Festi’Brad Week-end de grande fête en perspective à Aigle! Rythmée par le thème «Il était une fois…», cette 80e édition sera synonyme de fête et de convivialité. Au programme: boire un verre, naviguer parmi les stands ou alors se divertir sur les nombreux carrousels. Du 4 au 6 septembre 2015 – Aigle

BD-FIL Festival de bande dessinée de Lausanne Au cœur de Lausanne, BDFIL s’impose comme l’un des plus grands rendezvous annuels pour les amoureux du 9e art. Un bain de bulles tout public avec à l’affiche, expositions, rencontres, films, spectacles, librairie, dédicaces. La bande dessinée dans tous ses états et comme on l’aime. Du 10 au 13 septembre 2015 Place de la Riponne, Lausanne

talents, s’y réunissent en décembre pour offrir ce qui se fait de meilleurs dans le domaine de l’humour. Du 3 au 7 décembre 2015 Auditorium Stravinski, 2M2C, Montreux © wavre.ch

Octobre Festival Le Bois qui Chante

16

© Sigfredo Haro

© Camille Sherrer – Bois qui Chante

AGENDA

Un festival qui réunit la grande famille des instruments à bois. Au programme: concerts, promenades en forêt, soirées de musique et gastronomie ou matinée brunch en musique, conférences, films, atelier de lutherie, matinée pour les enfants… Du 9 au 18 octobre 2015 – Chateau d’Oex


Janvier Festival Musique & Neige Huit concerts répartis entre janvier et mars; duo, trio, quatuor, recital… Un programme de musique de chambre varié pour tous les amoureux de la musique! Du 1er janvier au 5 mars 2016 Les Diablerets

Festival International de Ballons

© Valentin Flauraud / Reuters

Mars 7e Festival d’improvisation Comme pour les éditions précédentes, le festival offre un panorama de troupes invitées qui nous présentent de nouveau concepts d’improvisation théâtrale. En effet le festival d’improvisation se veut une vitrine des concepts émergents, présentés par des troupes professionnelles et semi-professionnelles. Du 3 au 6 mars 2016 – Yverdon-les-Bains

Grâce a son microclimat exceptionnel, la capitale mondiale de la montgolfière en milieu alpin s’apprête à accueillir de nombreux aérostiers venus du monde entier et de fantastiques ballons aux formes spéciales. Du 23 au 31 janvier 2016 Château-d’Oex © Fanny Schertzer

Night Glow Depuis plus de 15 ans, le Night Glow anime avec succès le dernier weekend du Festival International de Ballons. Ce spectacle son et lumière unique en son genre est l’œuvre de passionnés qui ont osé réaliser une œuvre éphémère avec pour scène la vallée du Pays-d’Enhaut. Le 30 janvier 2016 – Château-d’Oex

Février

Avril

Les Hivernales Rock’n’Beat

Cully Jazz Festival

Avec des artistes pop-rock et électro, Les Hivernales offrent au public lémanique 4 jours de fête durant l’hiver à Nyon. Les têtes d’affiches sont principalement à la Salle Communale et à L’Usine à Gaz. L’identité du festival s’appuie également sur le OFF avec des lieux de plus petites dimensions qui proposent de belles découvertes. Du 18 au 21 février 2016 – Nyon

Avec ses 9 jours de musique, ses 30 concerts payants et ses 70 concerts gratuits, le Cully Jazz Fetival est devenu un rendez-vous incontournable pour les amateurs de jazz et d’ambiance chaleureuse. Du 8 au 16 avril 2016 – Cully

L’un des plus anciens carnavals de Suisse. Durant le week-end, la folie n’est pas seulement autorisée, elle est fortement conseillée… Du 20 au 23 février 2016 Payerne

Mai La Folia Lancé en 2001 par une équipe de passionnés, le Festival La Folia de Rougemont est aujourd’hui un rendez-vous incontournable dans le calendrier des amateurs de musique ancienne… et de convivialité. Du 12 au 16 mai 2016 – Rougemont

17

AGENDA

Les Brandons de Payerne


THÉÂTRE, SPECTACLES Septembre Megalopolis 2036 En 2036, le bonheur est obligatoire! Les humains ne sont plus que des citoyens consommateurs dans la dictature des Etats Unis d’Europe! Pourtant, un groupe d’amis veut encore croire à des valeurs telles que la solidarité et l’amitié, et tentent de s’aimer. Ils forment un réseau clandestin qui résiste au système, en revendiquant la liberté avec humour et détermination. Ils le savent, Mégalopolis, la cité du profit triomphant sera victime de son gigantisme et s’écroulera d’elle-même. Réussiront-ils à fuir avant qu’elle les écrase?… Du 10 septembre au 10 octobre 2015 - Coppet

Novembre Arnaud Ducret

Octobre Hosanna! Dans la joie Dans ce spectacle sous forme de cérémonie religieuse, les spectateurs deviennent fidèles et sont appelés à se lever, à prier et à chanter, en se référant au missel qui leur sera remis. Jean-Gabriel Cuénod revêt les habits du ministre du culte et prêche, lit, enseigne, chante la joie de vivre avec Christ Sauveur. Mais il glorifie aussi l’homophobie, promeut les OGM, divinise le capitalisme, enjoint les femmes à retourner à la cuisine, affirme son patriotisme et condamne la masturbation. Le 8 octobre 2015 –Théâtre de Grand-Champ, Gland

Décembre

AGENDA

Olivier De Benoist Fournisseur d’excès C’est en gentleman maladroit qu’ODB apparaît, pour mieux flinguer la gente féminine dont il est pourtant éperdument amoureux… Sa mauvaise foi rassemble et son humour vachard fait mouche. Dynamique aux jeux de mots décalés, Olivier maîtrise l’intensité du rythme autant sur les planches que dans son débit de parole. Cet homme est intarissable sur le beau sexe, le sujet qu’il défend passionnément. Le 9 décembre 2015 – Salle Métropole, Lausanne

18

Arnaud Ducret vous fait plaisir. Mieux même, il va vous faire mourir de plaisir. Ce qui n’est pas grave car dans «mourir», il y a «rire». Sa galerie de personnages va vous épater, vous ébahir, vous interloquer et vous réjouir. Où est-il allé chercher ces énergumènes tous plus pittoresques et hauts en couleurs les uns que les autres? Le 12 novembre 2015 Salle Métropole, Lausanne

Dau et Catella «…et non pas le contraire!» Situations, dialogues, mais aussi construction théâtrale, tout participe de ce non-sens jubilatoire que nos deux orfèvres du geste et de la parole maîtrisent à la perfection. Sur scène, deux personnalités a priori contradictoires; l’un est amnésique, l’autre est monomaniaque. Le 27 novembre 2015 Centre Culturel et de Loisirs, Château-d’Oex


Janvier

Février

Love Letters

Mamma Mia!

Tout au long de leur vie Melissa et Andy se sont aimés de loin, par correspondance, sans jamais pouvoir être ensemble. Le destin, la vie, les rencontres les ont rapprochés puis éloignés. Jamais ils n’ont cessé de s’écrire. Leur relation épistolaire est à la fois drôle, tendre et d’une réalité bouleversante. Le 14 janvier 2016 Salle Métropole, Lausanne

Cette comédie musicale est sans nul doute la première à bénéficier d’un tel enthousiasme planétaire et de critiques aussi unanimes. Un succès hors pair pour un spectacle hors du commun, dont l’engouement sans pareil tient en deux points: les chansons intemporelles d’ABBA et l’intrigue réjouissante du spectacle. Du 11 au 21 février 2016 Théâtre de Beaulieu, Lausanne

Citizen Jobs Citizen Jobs peut être considéré comme le second volet d’un diptyque consacré par Jean-François Peyret à l’individualisme américain, à nouveau avec le formidable comédien Jos Houben. Après s’être essayé au texte de Henry David Thoreau dans Re:Walden, le metteur en scène se confronte aujourd’hui à Steve Jobs, le héros promoteur de l’ordinateur personnel. Du 19 au 29 janvier 2016 – Chapiteau, Théâtre Vidy Lausanne

Avril

Jérémy Ferrari A l’occasion de ce nouveau spectacle il s’est acheté un joli deux pièces à Beyrouth, qu’il revend… Le quartier étant devenu trop calme! Dans «Vends deux pièces à Beyrouth», Jeremy vous explique comment la guerre peut vous rendre heureux! Le 25 février 2016 Salle Métropole, Lausanne

Mars FrançoisXavier Demaison Après le triomphe de «Demaison s’évade», FrançoisXavier Demaison revient avec un tout tout nouveau spectacle. Une toute nouvelle galerie de personnages. Et c’est en parlant des autres qu’il se raconte le mieux. Le 10 mars 2016 Salle Métropole, Lausanne

Eric Antoine Magic Delirium

Mai Le Père Noël est une ordure 35 ans après la création de cette pièce culte, c’est à Pierre Palmade que les 6 auteurs de la joyeuse bande du Splendid ont accordé leur confiance pour faire revivre LA pièce mythique du Père Noël est une ordure. Et on ne lui jettera pas la pierre à Pierre d’avoir eu cette idée car c’est un spectacle délicieusement jubilatoire! Le 14 mai 2016 Salle Métropole, Lausanne

19

AGENDA

Après avoir parcouru plus de 300 000 km, l’équivalent d’un voyage jusqu’à la Lune lors de sa précédente tournée «Mystéric», Eric Antoine reviendra sur terre cet automne avec «Magic Délirium», un MEGA show magicomique, encore plus spectaculaire, plus étonnant, plus fou. Du 22 au 24 avril 2016 Salle Métropole, Lausanne


FOIRES, SALONS Septembre Unique en Suisse romande, la manifestation accueille plus de 300 auteurs pour des rencontres, conférences, croisières littéraires, performances et de nombreuses séances de dédicaces. Stars et nouveaux écrivains, essayistes, poètes et traducteurs, auteurs de littérature jeunesse et de polars y dialoguent avec les amoureux du livre. Du 4 au 6 septembre 2015 – Morges

Comptoir Suisse Manifestation avec plus de 450 exposants où l’agriculture et les produits du terroir sont à l’honneur: animation, musique, concours, dégustation. Incontournable! Plus de 10’000 m2 seront consacrés à: la découverte des produits locaux, la dégustation de vins et produits régionnaux, la présentation d’animaux de la ferme. Du 12 au 21 septembre 2015 Palais Beaulieu, Lausanne © Elise Heuberger/2015 by MCH Group AG

Octobre Swiss Classic British Car Meeting

AGENDA

© S.P. Butterworth

Au bord du lac, dans l’une des villes les plus pittoresques des bords du Léman, réunion de plusieurs centaines des plus belles automobiles anglaises classiques. Entrée libre pour les participants comme pour les visiteurs. Venez passez une belle journée d’automne au bord du Lac Léman en voitures ou motos anglaises! Le 3 octobre 2015 – Morges

Foire d’automne et bourse aux Sonnailles A Romainmôtier, la Foire d’automne et bourse aux Sonnailles est le rendez-vous des collectionneurs de cloches et des amoureux de produits du terroir. Sur le site de Champbaillard bordé par la forêt, cette manifestation, imprégnée d’authenticité, réunit chaque année plus de 80 exposants fiers de montrer leur production. Du 16 au 18 octobre 2015 – Romainmôtier

20

© Astrid Steenbrink

Le Livre sur les Quais – Salon d’auteurs 6e édition

Novembre Montreux Art Gallery (MAG) L’art contemporain dans tous ses états Dans le cadre du bicentenaire des relations diplomatiques entre la Russie et la Suisse et sous le parrainage du Président des Beaux Arts de Russie, M. Zurab Tsereteli, l’agrément de l’ambassade russe de Bern et le Consulat russe de Lausanne, 19 artistes présentent les différents styles artistiques russes. Sculpture, peinture mais également photographie seront exposées. Du 4 au 8 novembre 2015 - 2m2c, Montreux


Janvier Swiss Expo

Ikebana Le Château de Morges accueille l’Ikebana, le célèbre art de l’arrangement floral japonais, qui remonte à plusieurs siècles dans l’histoire du développement culturel du Japon. Du 13 au 15 novembre 2015 – Château de Morges

Salon des Antiquaires et des Arts du

© Swiss Expo/Laurens Rutten

Ce salon réunit 140 exposants et plus de 1’000 bovins en concours durant 4 jours pour un événement traditionnel et convivial. Du 14 au 17 janvier 2016 – Expo Beaulieu, Lausanne

Mars

XXe

Montreux Miniature’s Show

Le Salon des Antiquaires et des Arts du XXe est une manifestation qui réunit une cinquantaine d’exposants suisses et étrangers. Elle a lieu tous les ans au mois de novembre. Du 14 au 22 novembre 2015 MCH Beaulieu, Lausanne

Le Montreux Miniature’s Show est le lieu idéal pour procéder à de nouvelles acquisitions puisque plusieurs stands de vente de figurines et de maquettes sont présents tout au long des deux jours. La rencontre est également le théâtre d’un concours ouvert à tous les figurinistes et maquettistes et récompense les meilleures réalisations. Les 12 et 13 mars 2016 Salle Omnisport, Clarens

Polymanga 2016

Montreux Noël Découvrez l’univers féerique du plus beau marché de Noël de Suisse avec ses nombreuses attractions et plus de 150 chalets décorés et débordants de cadeaux. Venez vous réchauffer avec un verre de vin chaud le long de la Grand-Rue, du marché couvert et des quais de Montreux. Du 20 novembre au 24 décembre 2015 Montreux

Avril Arvinis Arvinis a pour but de donner la possibilité à chaque visiteur de déguster plus de 2’500 vins du monde proposés sous un même toit, afin de parfaire ses connaissances, le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Du 13 au 18 avril 2016 – Halles CFF, Morges

21

AGENDA

Avec plus de 30’000 visiteurs en 2014, Polymanga, c’est le plus grand événement suisse sur la pop culture, le jeu vidéo et le manga! Du 25 au 28 mars 2016 2m2c, Montreux


MUSIQUE, CONCERTS Septembre Avenches Tattoo Avenches Tattoo est l’unique military tattoo de Suisse romande! Ce festival international de musique s’est aujourd’hui affirmé comme le 2e plus important événement du genre en Suisse. Les formations invitées, toutes de haut niveau musical et chorégraphique, présentent des shows spectaculaires qui font vibrer les arènes et suscitent l’enthousiasme du public. Du 3 au 5 septembre 2015 – Avenches

Septembre Musical Ce festival de musique classique réunit une sélection des meilleurs ensembles symphoniques et de musique de chambre, mais aussi de brillants © Yunus Durukan chefs d’orchestre, des solistes prestigieux et de jeunes talents. Des moments musicaux qui se partagent entre l’Auditorium Stravinski, le Théâtre de Vevey et le Château de Chillon. Du 27 août au 10 septembre 2015 – Montreux

Novembre

Octobre

Stephan Eicher

Les Innocents Séparé en 2000, juste après la sortie de leur quatrième album, le groupe Les Innocents s’est aujourd’hui transformé en duo. J.-P. Nataf et JeanChristophe Urbain se retrouvent, écrivent et tournent ensemble en formule acoustique guitare-voix. Un grand retour donc avec un album nommé Mandarine. Le 16 octobre 2015 - Les Docks, Lausanne

AGENDA

Joe Satriani The Shockwave tour le virtuose de la guitare rock Joe Satriani sort Shockwave Supernova, son 15e album. Avec 15 nouveaux titres, Shockwave Supernova représente du Satch classique avec des twists auditifs qui n’échapperont pas à ses fans, tous âges confondus. Le 29 octobre 2015 Métropole de Lausanne

22

Stephan Eicher revient avec un projet innovant: Stephan Eicher und die Automaten ou une confrontation inédite entre un homme et des machines. Il propose un one man show détonnant, mis en scène dans une sorte de Wunderkammer, cabinet de curiosités musicales créé pour l’occasion. Le 20 novembre 2015 Théâtre de Beausobre, Morges

Concours Suisse des Brass band Depuis plus de 20 ans, Montreux accueille les meilleurs ensembles de cuivres de toute la Suisse à l’occasion du concours national de brass bands. Cet événement réunit plus de 60 formations soumises aux oreilles expertes d’un collège international qui détermine un champion suisse pour chacune des cinq catégories en lice. Les 28 et 29 novembre 2015 Auditorium Stravinski, Montreux


Décembre

Mars

Lou Doillon Aldebert Faire rêver les enfants, faire rire les adultes, Aldebert sait tout faire! Sans jamais tomber dans la mièvrerie, Aldebert conte les difficultés et les joies de l’enfance. Avec une nouvelle scénographie mêlant jeux d’ombres et projections vidéos, l’artiste livre une représentation vivante où il fait participer ses musiciens entre deux chansons afin qu’ils endossent les différents rôles de ses histoires abracadabrantes où se mêlent dragons, Fakirs et soucoupes volantes. Le 6 mars 2016 – Théâtre de Beaulieu, Lausanne

© Sylvain Granjon

Si Etienne Daho avait sublimé les compositions acoustiques de Lou sur son premier album «Places», il fallait un nouvel orfèvre capable de faire passer ses nouveaux titres à l’électrique, à amener un son que Lou avait très précisément en tête: un folk-blues lourd, cinématographique, profond et lumineux. C’est auprès de Taylor Kirk, l’artiste se cachant derrière le pseudonyme de Timber Timbre, qu’elle l’aura trouvé. Le 3 décembre 2015 Les Docks, Lausanne

Liane Foly

Mai The Simon and Garfunkel Story The Simon & Garfunkel Story est de nouveau en tournée! Avec d’énormes projections photo et des séquences de tournage authentiques, ce 50e anniversaire mettra aussi en scène un groupe Live complet qui interprétera tous les hits, y compris «Mrs Robinson», «Cecilia», «Bridge Over Troubled Water», «Homeward Bound» et bien d’autres encore. Le 13 mai 2016 Salle Métropole, Lausanne

Dominique A Ce pilier de la scène chanson-rock hexagonale, consacré par une Victoire de la Musique en 2013, sera de retour avec un nouvel album, Eléor. Dominique A sera accompagné de Jeff Hallam (basse), Sacha Toorop (batterie) et Boris Boublil (claviers). Le 3 mars 2016 - Théâtre de Vevey, Vevey

AGENDA

Liane Foly revient avec la fougue des premiers jours, le swing de toujours, c’est la nouvelle Foly 2015 qui s’offre a nous avec plein de surprises. Elle arrive en tournée dans toute la France, l’Europe et le monde entier. Le 17 décembre 2015 Salle Métropole, Lausanne

23


OPÉRAS, DANSES Octobre Gioacchino Rossini (1792-1868) On connaît l’histoire de Cendrillon, Cenerentola en italien. Chez Rossini, le prince, Ramiro, et le valet, Dandini, échangent leurs identités pour s’assurer de la sincérité des prétendantes. Le bal s’organise et les demisœurs de Cendrillon n’entendent pas laisser passer leur chance. Le prince, ébloui par la beauté et la constance de Cendrillon, voudrait l’épouser tout de suite. Elle préfère, à son tour, tester les sentiments du prince en le mettant à l’épreuve… Du 2 au 11 octobre 2015 Opéra de Lausanne

© John Hogg

La Cenerentola

Novembre Carmen – The Dance Factory Chorégraphie: Dada Masilo Musiques: Georges Bizet, Rodion Chtchedrin, Arvo Pärt Lumières: Suzette Le Sueur Conception des costumes: Dada Masilo et Suzette Le Sueur Réalisation des costumes: Ann Bailes et Kobus O’Callaghan Les 20 et 22 novembre 2015 Opéra de Lausanne François Le Roux © 2009/E. Moreno Esquibel

Décembre

AGENDA

My Fair Lady Frédérick Loewe (1904-1988) D’après Pygmalion de George Bernard Shaw. À Covent Garden, Eliza Doolittle est une petite vendeuse de fleurs à la sauvette. Affublée d’un terrible accent cockney, elle accepte de suivre les leçons du phonéticien Henry Higgins (François Le Roux) pour assouvir son rêve de travailler dans un magasin de fleurs. Elle y arrive si bien qu’elle se fait accepter dans la haute société et réussit à rendre Higgins amoureux. Du 23 décembre au 3 janvier 2015 Opéra de Lausanne

24

Janvier Les Mamelles de Tirésias Francis Poulenc (1899-1963) Thérèse, qui ne supporte plus d’être une femme ni d’avoir d’enfants, devient Tirésias, un homme. Son mari décide de la remplacer et se met à procréer tout seul, plus que de raison… Du 17 au 24 janvier 2016 – Opéra de Lausanne


© Stefano Poda

Avril Ariodante Georg Friedrich Händel (1685-1759) Ariodante et Ginevra, fille du roi d’Ecosse, s’aiment. Le roi d’Ecosse se réjouit de leur union et entend faire d’Ariodante son successeur. De son côté, Polinesso convoite le trône pour luimême et compte bien, pour cela, empêcher le mariage d’Ariodante avec Ginevra… Du 15 au 24 avril 2016 Opéra de Lausanne

Juin Faust

© Stefano Poda

Charles Gounod (1818-1893) Grâce à un pacte signé avec Méphistophélès, Faust retrouve sa jeunesse et conquiert Marguerite, qu’il abandonne ensuite. Emprisonnée pour avoir tué l’enfant né de cette brève rencontre, Marguerite refuse la proposition de Faust et Méphisto de s’évader et confie son âme au ciel avant de mourir. Du 5 au 12 juin 2016 – Opéra de Lausanne

Juillet Route Lyrique 2016 La Belle de Cadix

AGENDA

Francis Lopez (1916-1995) Après ses tournées de 2010, 2012 et 2014, l’Opéra de Lausanne reprend sa Route Lyrique en Suisse romande pour présenter l’opérette de Francis Lopez, La belle de Cadix. Comme Phi-Phi au lendemain de la Première Guerre, La belle de Cadix a renouvelé le genre après la Deuxième Guerre. Le nom de Francis Lopez circulait sur toutes les lèvres et le public ressentait le besoin d’une Espagne d’opérette pour oublier. Du 5 au 12 juillet 2016 Opéra de Lausanne

25


SPORTS Septembre Longines Global Champions Tour de Lausanne Le 4e Longines Global Champions Tour proposera 3 jours d’exception sur la Place Bellerive. Les 30 meilleurs cavaliers mondiaux de saut d’obstacles s’y affronteront lors de la seule étape suisse. Le Longines Global Champions Tour est le premier circuit de saut d’obstacles au monde, et propose 14 épreuves de prestige sur trois continents. Du 11 au 13 septembre 2015 – Lausanne

Championnat Suisse de Gymnastique des sociétés Les Championnats suisses de gymnastique de sociétés (CSS) figurent parmi les tops manifestations de la Fédération suisse de gymnastique (FSG). Ils ont lieu une fois par année. L’objectif consiste à fournir une vitrine aux meilleures sociétés de gymnastique et de gymnastique aux agrès du pays afin qu’elles puissent mettre en scène de la plus belle manière qui soit la palette colorée de la gymnastique. Les 12 et 13 septembre 2015 – Yverdon-les-Bains

Equus Helveticus Festival équestre pour les amoureux du cheval. De nombreuses compétitions hippiques telles que le National FM, le Championnat de Suisse des chevaux de sport CH, des courses de trot et de galop ainsi que les Journées familiales «A la découverte du cheval», ont lieu sur le site unique de l’Institut Equestre National Avenches (IENA). Du 18 au 20 septembre 2015 – Avenches

Octobre 35e Semaine Olympique Près de 40 activités sportives et culturelles gratuites pour les jeunes de 8 à 15 ans investissent le Musée Olympique, le Parc Olympique, le collège de l’Elysée et les quais d’Ouchy. Du 11 au 15 octobre 2015 – Lausanne

Lausanne Marathon

AGENDA

Manifestation internationale de renommée mondiale. Au départ d’Ouchy en direction de la Tour-de-Peilz, six courses sont proposées: le Marathon (42,195 km), le Semi-Marathon (21,097 km), le Quart Marathon (10,548 km), le Walking et le Nordic Walking (10,548 km), le Mini-Marathon pour les enfants (4,219 km), les Fauteuils roulants et le Handybike (21,097 km). Les 24 et 25 octobre 2015 – Lausanne

26


Janvier Grand Prix Migros La plus grande course de ski européenne pour les jeunes âgés de 8 à 16 ans offre à chaque participant une expérience inoubliable sur la piste! Débutant ou expert en ski, chacun est le bienvenu au Grand Prix Migros, dont la devise proclame que «L’important, c’est de participer». Le 16 janvier 2016 – Les Diablerets

Février Erika Hess Open

Mars

Course ouverte à tous en nocturne sur la piste de La Jorasse. Animations et musique tout au long de la journée. Le 24 février 2016 Les Diablerets

Mara

Avril Freeridedays Vivez activement l’incroyable domaine poudreux de Glacier 3000 qui a pour devise «freeride pour tous» et laissez-vous guider par quelques-uns des meilleurs pro-riders européens et des guides de montagne expérimentés. Les 2 et 3 avril 2016 – Les Diablerets

20 km de Lausanne Les 20 km de Lausanne c’est la course phare de la capitale olympique. Avec plus de 20’000 participants, c’est la 3e plus grandes courses à pied de Suisse. Elle est ouverte à tous dès 17 ans. Le départ est donné à Vidy puis le parcours longent le bord du lac jusqu’à la fin des quais d’Ouchy. Il vous fait ensuite grimper jusqu’à la cathédrale et redescendre au Stade Pierre-de-Coubertin. Le 23 avril 2016 – Lausanne

AGENDA

Qualifiée d’épreuve reine des courses populaires de ski de fond en Suisse romande, la Mara, marathon de ski de fond, rassemble près de 1’500 concurrents qui s’élancent sur les différents parcours proposés. Les 5 et 6 mars 2016 Les Rasses/Ste-Croix

27


EXPOSITIONS «Sculptumes et costures» Visarte.Vaud a invité 33 artistes à réinvestir le Parc de Mon-Repos avec des œuvres sur le thème Sculptumes & Costures en lien avec la tradition des bals d’artistes. Jusqu’au 4 octobre 2015 Parc Mon-Repos, Lausanne

Avenches fête ses 2000 ans Parcours-Mémoire L’exposition comporte 3 volets: 1. Un parcours-mémoire de 15 grands panneaux présentant une photo ancienne in situ ou une photo aérienne, répartis en ville d’Avenches, à la plage, sur les sites du Cigognier et de la Porte de l’Est, à Donatyre et Oleyres. 2. Des photos format A4 d’hier et d’aujourd’hui exposées dans les établissements publics d’Avenches. 3. Un parcours retraçant brièvement l’histoire d’Avenches dans 12 vitrines de la rue Centrale. Jusqu’au 31 octobre 2015 – Avenches

Flacon et gobelets en verre retrouvés à Avenches dans une tombe du IVe s. ap. J.-.C. Les gobelets portent des inscriptions: [PIE]ZE[SES], «que tu vives», et VIVAS IN DEO, «vis en Dieu».

FRAGILE – Verres romains Cette nouvelle exposition raconte l’histoire de la technologie du verre antique. L’exposition met en lumière la diversité de cette matière fragile née au ProcheOrient voilà trois millénaires. La collection des verres romains d’Aventicum, présentée pour la première fois au public, est enrichie par des pièces maîtresses en provenance de toute la Suisse. Jusqu’au 1er novembre 2015 Musée Romain d’Avenches

Mort sur Le Nil, Egypte

Amulette en forme de doigts d’Osiris, Obisdienne, Basse Epoque, XXIe – XXXe dynastie (1085-332 av. J.-C) © Mudac

Des plaisirs de l’amour à ceux de la parure, des plaisirs de la table aux joies familiales, un voyage dans le quotidien de l’Egypte. Une centaine d’objets variés, datant des époques les plus anciennes aux plus tardives, témoignent que la poursuite du bonheur faisait partie intégrante de cette civilisation. Jusqu’au 27 décembre 2015 mudac, Lausanne

Week-end en famille aux musées Sur une idée de l’Association des Musées de la Riviera (AMRV), ce week-end en famille permet de visiter gratuitement les musées de la région et de participer à de nombreuses activités. Au château de Chillon, des ateliers inspirés des artisanats et des savoir-faire d’antan vous invitent à redécouvrir des matériaux nobles comme le cuir, le bois, la cire d’abeilles et bien d’autres merveilles. Les 7 et 8 novembre 2015 – Montreux

28


Espace Maurice Béjart JO: l’envers de l’écran

La collection suisse de la danse, centre national de compétences pour la conservation et la valorisation du patrimoine immatériel chorégraphique, présente sa première exposition dédiée à l’œuvre et à la vie de Maurice Béjart en photographies, textes, vidéos et objets. Jusqu’au 31 janvier 2016 – Collection Suisse de la Danse, Lausanne

© Gregory Batardon

Des sprints serrés, des plongeons parfaits, des sauts qui défient la gravité… Des larmes de déception et des frissons au moment de recevoir une médaille… Chaque moment des Jeux Olympiques est suivi par des spectateurs du monde entier qui participent aux exploits des athlètes et vivent au rythme de leurs émotions. Jusqu’au 26 janvier 2016 Musée Olympique, Lausanne

Aqualogue Le goût des belles choses A l’honneur, une riche collection archéologique réunie à la fin du 19e siècle par le marbrier David Doret (1821-1904), au cours de voyages en Italie, en Grèce, en Egypte et au Proche-Orient. L’ensemble comprend plus de 200 objets antiques très divers: vases italiotes, bronzes étrusques, statuettes romaines, fragments de fresques et d’architecture, terres cuites ou encore amulettes et oushebtis égyptiens. Jusqu’au 28 février 2016 Musée historique de Vevey

Si vous n’êtes pas un habile pêcheur à la mouche, vous ne les connaissez sans doute pas encore. Pourtant, chaque mètre carré de rivière peut abriter jusqu’à 30’000 insectes aquatiques. Dans chaque méandre, sous chaque caillou se trouve une faune très diversifiée où se côtoient redoutables prédateurs, paisibles détritivores et herbivores. Jusqu’au 26 avril 2016 Palais de Rumine, Lausanne

Violence Au travers de regards multiples, l’exposition questionne les diverses formes et sphères de la violence. Elle interroge des idées reçues et des paradoxes: Notre société est-elle réellement de plus en plus violente, comme le laisserait supposer la (sur)médiatisation de certains faits divers? Comment expliquer une sensibilité accrue à ces phénomènes et, dans le même temps, une fascination pour le spectacle violent? Jusqu’au 19 juin 2016 – Musée de la Main, CHUV, Lausanne

29


RĂŠgis Colombo Contemporary Fine Art Gallery New York - Lausanne

www.regiscolombo.com sur rendez-vous: Rue du Valentin 34 - 1004 Lausanne - tĂŠl. 021/312 19 00


Tourisme Un canton riche en surprises Le Canton de Vaud dispose, sur son territoire, de paysages variés, qui en font une Suisse en résumé. Des villes aux bords des lacs, en passant par les pentes du Jura, la campagne et les Alpes vaudoises, les espaces à vocation touristique sont nombreux. Des panoramas somptueux et paysages de charme, des musées divers et variés et un patrimoine historique préservé, séduisent chaque année de nombreux visiteurs. Zoom sur la richesse touristique du canton en compagnie de plusieurs Offices de Tourismes et personnalités qui prônent l’authenticité et l’art de vivre vaudois.

Vue panoramique du centre-ville de Lausanne en hiver © Régis Colombo/www.diapo.ch

31


INTERVIEW

Office du Tourisme du Canton de Vaud Un canton multifacette Le canton de Vaud a dénombré 2,65 millions de nuitées hôtelières l’an passé, soit une hausse de 2% par rapport à 2013. Un record historique depuis l’introduction de la statistique de l’hébergement touristique en Suisse en 1992. Ce résultat réjouit l’Office du Tourisme du Canton de Vaud, dont le rôle principal est de soutenir, de promouvoir et de développer de façon durable l’économie touristique de la région du Léman. Beauté des paysages, diversité de l’offre culturelle et sportive, gastronomie, etc., Charles Favre, Président de l’OTV, nous présente le canton et nous dévoile les principaux événements à venir. Vue de Lausanne © Régis Colombo - www.diapo.ch

© Agence de Presse ARC

32


Le Musée Olympique © CIO - Lydie Nesvadba

Selon vous, quels sont les principaux atouts du canton de Vaud?

Vacherin Mont-d'Or © Claude Jaccard - www.vaud-photos.ch

Tout d’abord, la beauté et la diversité de ses paysages. Niché entre le lac Léman et les montagnes (Jura et Alpes vaudoises), notre canton a de quoi émerveiller bien des visiteurs, et ceci été comme hiver. Il se distingue également par la richesse de son offre culturelle avec de nombreux musées et sites historiques d’exceptions, mais aussi par sa gastronomie et ses vins, symboles de l’art de vivre vaudois. La région du Léman peut également s’enorgueillir d’être l’une des régions les plus dynamiques de Suisse avec de nombreuses manifestations et festivals en tous genres. Parmi les événements emblématiques et mondialement connus, citons le Montreux Jazz Festival, le Festival d'Opéra à Avenches, tous deux en juillet, ou encore le Marathon de Lausanne en octobre et le festival de ballons en Janvier à Château-d’Œx. Autre point fort du canton: la qualité de ses infrastructures d’accueil, toutes catégories confondues, mais aussi son accès facile grâce notamment à la proximité avec l’aéroport international de Genève. Un ensemble de caractéristiques qui attirent chaque année de nombreux touristes.

Justement, qui sont vos hôtes? 60% de notre clientèle est suisse. Malgré une conjoncture économique difficile, nos concitoyens nous restent fidèles. D’ailleurs, en 2014, leur nombre a augmenté de 2.8% par rapport à l’année précédente. Une bonne tendance que l’on doit tout particulièrement aux Alémaniques. Outre-Sarine, le canton de Vaud est en effet appréciée autant pour sa douceur de vivre, ses grandes villes comme Lausanne et Montreux, que pour ses stations de ski. En Europe, les touristes en provenance des pays limitrophes ont toujours constitués une partie importante de notre clientèle, notamment les Français et les Allemands. Une tendance qui risque cependant de s’inverser avec le franc fort et la baisse du pouvoir d’achat de toute la zone euro en Suisse.

Opéra d'Avenches © Suisse Tourisme

GoldenPass © GoldenPass Services

Le recul des clients européens pourrait cependant être compensé par une augmentation des clients en provenance des États-Unis, des pays du Golfe et de l’Asie. La Chine connaît d’ailleurs depuis 2008 la plus forte progression de nuitées en provenance de l’étranger avec plus de 50'000 nuitées supplémentaires.

33


INTERVIEW

Quels sont les principaux axes de votre stratégie de promotion?

Lac Retaud en famille © Catherine Gailloud

La promotion touristique de l’OTV a été basée durant longtemps sur une approche géographique: quatre régions topographiques, soit quatre univers différents. Or aujourd’hui, cette démarche ne tient plus compte de la réalité touristique du canton. Depuis 2013, nous avons fait le choix de nous focaliser sur nos hôtes et d’adopter une promotion en ligne avec leurs besoins. Il s’agit pour cela de mieux cibler les produits touristiques et différents marchés afin de promouvoir des destinations susceptibles d’éveiller l’intérêt de visiteurs potentiels.

Le canton de Vaud est une destination particulièrement prisée des familles. Comment expliquez-vous cela? Parcs de loisirs, sentiers et balades thématiques, lieux insolites à visiter, musées adaptés pour les enfants, zoos et autres lieux où admirer des animaux sauvages, il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts. Je citerai notamment le Juraparc et ses célèbres bisons, les mines de sel de Bex ou encore les grottes de Vallorbe.

Lavaux © Samuel Bitton

Le grand nombre de stations de ski de petite et de moyenne taille est également un aspect qui séduit les familles. Sans compter que les enfants bénéficient de tarifs avantageux, comme par exemple dans toutes les Alpes vaudoises, où le forfait et l’hébergement sont gratuits jusqu’à 9 ans.

Selon vous, quels sont les sites incontournables du canton de Vaud? Il y a bien sûr le Château de Chillon, monument le plus visité de Suisse mais aussi les magnifiques arènes romaines d'Avenches, sans oublier les Terrasses de Lavaux. Entre Lausanne et le Château de Chillon en passant par les hauts de Vevey et de Montreux, elles offrent un vaste réseau de chemins pédestres à parcourir sur les pentes impressionnantes des vignobles en terrasses. Un site magnifique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Autre lieu exceptionnel pour les amoureux de balade et de nature, la vallée de Joux. Il y a également la station des Alpes vaudoise Glacier 3000, qui offre un magnifique panorama ainsi que de multiples activités été comme hiver. Côté musées, le Musée Olympique de Lausanne ravira les amateurs d’histoire du sport. Enfin les croisières touristiques de la CGN offrent d’innombrables possibilités de détente lacustre. Tous ces lieux sont particulièrement prisés des touristes, et nous tentons de les refaire découvrir aux Suisses. L’OTV est à cet effet partenaire de la Banque Cantonale Vaudoise, qui permet à ses clients possédant une carte Maestro de bénéficier de tarifs préférentiels sur de nombreuses activités touristiques. Une manière de stimuler l’excursionnisme parmi la population locale.

34

Château de Chillon © www.vision-air.ch


Montreux Jazz Festival © Lionel Flusin

2016 sera une année particulièrement riche en nouveautés. Pouvez-vous nous en dire plus? 2016 sera en effet une année exceptionnelle avec la fête fédérale de la musique à Montreux ou encore la fête fédérale de lutte à Estavayer-le-Lac, avec une importante partie des festivités à Payerne. Ce sera également l’année du 50e anniversaire du Montreux Jazz Festival mais aussi celle de l’inauguration du musée Chaplin à Vevey ainsi que du plus grand aquarium de Suisse, Aquatis à Lausanne. Bref 2016 sera une année à ne pas manquer.

Le Grand Tour de Suisse Au programme de ce circuit routier de quelque 1’600 km: quatre régions linguistiques, 5 cols des Alpes, 11 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, 2 biosphères et 22 lacs. L'occasion de découvrir un concentré de la Suisse, ses plus beaux sites et son excellence culturelle. Pour cette première édition, le canton de Vaud est particulièrement bien servi avec 8 étapes à travers le Chablais vaudois, Montreux Riviera, Lausanne Région, Morges et le pied du Jura, la Vallée de Joux, Yverdon-les-Bains Région Jura-Lac, le Pays-d’Enhaut ainsi que la Côte.

«C’est une belle initiative qui va permettre aux gens de découvrir autrement notre canton à travers différents objectifs de visites. Convaincus de cette démarche, nous avons décidé d’élaborer des itinéraires secondaires à partir de l’itinéraire de référence, afin de satisfaire les visiteurs les plus curieux», explique Charles Favre.

Glacier 3000 © Glacier 3000

Marathon de Lausanne © Régis Colombo - www.diapo.ch

Office du Tourisme du Canton de Vaud Avenue d’Ouchy 60 | CP 1125 | CH-1001 Lausanne Tél. +41 (0)21 613 26 26 | Fax +41 (0)21 613 26 00 info@region-du-leman.ch | www.region-du-leman.ch

35


CIEL société coopérative L’ampoule Edison s’éteint, mais CIEL se maintient Coopérative fondée en 1947, CIEL société coopérative est devenue une référence dans le secteur des installations électriques en Suisse romande. Tournée vers l’avenir, elle a su s’adapter continuellement aux évolutions technologiques et aux besoins du marché. Dotée de nombreuses certifications, elle garantit des prestations performantes, allant de la petite installation à l’intervention sur des ouvrages d’envergure, et ce pour tout type de clientèle. Composée de 180 collaborateurs professionnels et impliqués, CIEL est particulièrement attachée à la défense des valeurs sociales. Rencontre avec Luigi Mancini, Directeur depuis 2011.

36


Une référence en matière d’installations électriques depuis 1947 CIEL est une coopérative fondée à Lausanne au sortir de la seconde guerre mondiale, sous la pulsion de différentes personnalités de gauche et d’ouvriers. C’est ainsi que le groupe des électriciens de la FOMH a constitué une Commission d’action qui convoqua l’Assemblée Constitutive le 18 mai 1947. CIEL s’est rapidement positionnée comme leader en matière d’installations électriques et n’a cessé d’évoluer avec son temps. Composée à l’époque d’une cinquantaine de personnes, elle compte aujourd’hui 180 collaborateurs.

Une adaptation continue aux dernières technologies CIEL a toujours été tournée vers l’avenir. De son cœur de métier, l’installation électrique courant fort et courant faible, elle n’a cessé d’intégrer les dernières technologies sur le marché. Depuis l’arrivée de Luigi Mancini à la direction, la coopérative a connu un nouvel élan. Il a tout d’abord développé le département IT et Télécommunications afin de répondre au mieux à la demande en matière de câblage structuré et d’installations téléphoniques. CIEL est désormais dotée de son propre manuel de câblage.

© Anthony Collins Photography

Un nouveau département consacré au photovoltaïque a récemment vu le jour. «C’est un domaine qui me porte particulièrement à cœur», confie Luigi Mancini qui fait partie d’un groupe de travail cantonal sur les énergies renouvelables. De plus, cette nouvelle prestation a d’autant plus de raison d’être à la suite de la mise en vigueur le 1er juillet 2014 de la nouvelle loi cantonale sur l’énergie (RLVLE). Celle-ci impose que toute nouvelle construction comprenne entre 20% et 30% d’énergie solaire.

Un attachement aux valeurs sociales pour une équipe performante La coopérative est particulièrement attachée à défendre les valeurs sociales. Elle participe alors largement à la formation. Parmi les 180 collaborateurs, elle compte 30 apprentis, soit plus de 15 % de l’équipe. La formation est alors une préoccupation clef de la coopérative. «Je suis d’ailleurs responsable du dicastère de la formation professionnelle au sein de l’ACVIE», ajoute Luigi Mancini. CIEL est également impliquée dans la réinsertion professionnelle, le tout en étroite collaboration avec l’ORIF.

37


De plus, son statut de coopérative lui permet d’offrir une place à chaque collaborateur et ainsi d’assurer l’implication de chacun. «J’ai créé un comité directeur, en collaboration avec le Président du Conseil d’administration, dans lequel les responsables de département ont été nommés fondés de pouvoir», explique Luigi Mancini. En outre, chaque collaborateur a la possibilité d’acheter des parts sociales, à partir d’un certain nombre d’années d’ancienneté.

La qualité, la sécurité et l’environnement comme mots d’ordre Garantir la qualité des prestations est une préoccupation majeure de CIEL et la source même de sa pérennité. C’est pourquoi elle est certifiée ISO 9001. Mais elle est également dotée de la certification SQS OHSAS 180001 sur la sécurité et la santé au travail, ainsi que de la norme ISO 14001 liée à l’environnement. A cela s’ajoute un responsable Qualité Sécurité Environnement entièrement voué à ces tâches. De plus, CIEL se démarque par un service de dépannage 24h/24h hors pair, assurant une intervention sur site dans la demi-heure.

38


Un soutien à de nombreuses manifestations culturelles et sportives CIEL est également largement impliquée dans la vie culturelle et sportive de sa région. Elle est notamment le sponsor Or du Lausanne Hockey Club, mais soutient également le Volley Ball Club de Cheseaux en ligue A, le fameux bateau Planet Solar, les Trophées du Muveran et le Sunday Cycling. Au plan culturel, elle participe au Festival des lumières de Lausanne, à l’Electrosanne et au Festival Croc’ the rock d’Etagnières. CIEL sera également prochainement fournisseur et partenaire du SolarStratos, un projet extrêmement innovant.

Les derniers projets marquants CIEL a participé à une multitude de projets d’envergure. Parmi les plus récents, on peut notamment mentionner la salle de spectacle du Rosey, avec le fameux architecte Bernard Tschumi, pour laquelle l’équipe a assuré l’élaboration d’une acoustique de grande qualité. De même, elle a contribué à la transformation du centre commercial de la Migros à Romanel, l’un des plus grands chantiers du magasin. Enfin, la coopérative a également été chargée des installations électriques de l’Ecole GEMS à Aubonne. Celles-ci ont la particularité d’être commandées par un Système KNX permettant une gestion du bâtiment automatisée tant au niveau de la lumière que du chauffage.

Ch. de la Tour-Grise 4 • CP • CH-1000 Lausanne 20 Tél. +41 (0)21 623 35 35 • Fax +41 (0)21 623 35 36 info@cielelectricite.com • www.cielelectricite.com

39


INTERVIEW

AdCV: Association de Communes Vaudoises « Se regrouper, s’organiser et collaborer » 72 communes, représentant 14% de la population vaudoise, sont membres de l’Association de Communes Vaudoises. Une petite structure qui se veut proche de ses membres. Toujours à l’écoute, elle représente les petites et moyennes communes auprès des autorités cantonales et fédérales pour défendre leurs intérêts et faire entendre leurs voix. Disponibilité, pragmatisme, proximité, transparence et équité sont les valeurs qu’elle défend. Bien Vivre a rencontré Joséphine Byrne Garelli, qui a pris ses fonctions de présidente en novembre 2013.

Un regard aérien sur Rolle, sur son Château, ses quais, sa Grand-Rue et l’Ile de La Harpe.

40


Eglise de Féchy avec le lac Léman et le Mont Blanc en arrière fond.

Pouvez-vous nous présenter l’Association de Communes vaudoises et son fonctionnement? 24 communes ont fondé l’AdCV en 2002. Elles estimaient que des réformes statutaires étaient nécessaires pour permettre une meilleure représentation des petites communes au sein de l’UCV. L’Association a rapidement fait adhérer d’autres communes et le nombre de membres a triplé en treize ans pour atteindre actuellement 72 communes. Nous sommes organisés en association avec un comité élu par l’Assemblée Générale. Nous tenons quatre assemblées générales par an, pendant lesquelles le comité propose et met au vote toutes les décisions fondamentales. L’avantage d’avoir 4 assemblées est d’établir un vrai dialogue entre les communes, c’est pourquoi, nous essayons toujours de faire intervenir lors de celle-ci, une personnalité politique telle qu’un Conseiller d’État qui vient exposer et échanger sur un sujet d’actualité. Notre bureau siège une fois par semaine, le comité une fois par mois, et un secrétariat est ouvert tous les matins dans nos bureaux à Mont-sur-Rolle.

«1234 : Laissons dire et faisons bien.» © Marco Lopez

Begnins – Depuis la gauche, trois châteaux: Rochefort, Menthon, Cottens, puis, caché derrière les arbres, le domaine de Sarraux-Dessous et celui de Serreaux-Dessus.

Aquarelle de Chavannes-de-Bogis

Quels sont les rôles et objectifs de l’AdCV? Nous œuvrons pour défendre les intérêts de nos membres. Nous avons la responsabilité de les écouter et de porter leurs messages, leurs attentes et leurs craintes pour qu’elles soient entendues par les autorités supérieures. Nous soutenons l’autonomie et la responsabilité communale, l’AdCV pense que le rôle de l’exécutif et du législatif local est très important et que chaque commune doit disposer de suffisamment de moyens financiers pour faire face aux différents investissements nécessaires à son développement. Nous soutenons administrativement nos membres pour les aider et les accompagner dans toutes leurs démarches. Nous sommes également consultés régulièrement par les autorités cantonales et fédérales lorsqu’ils ont besoin d’un avis. L’AdCV a pour objectif de devenir le représentant des petites et moyennes communes dans les négociations avec l’État et de développer des synergies avec l’UCV en maintenant notre indépendance et nos atouts spécifiques. Notre but consiste également à préparer des dossiers complets qui facilitent la tâche administrative et politique de nos membres.

41


INTERVIEW

Quelle est votre position sur le sujet des fusions de communes?

Le bourg et le château de Coppet © air-camera.com

Le canton dit souvent que les petites communes doivent fusionner pour être entendues. Nous pensons que la fusion peut être une solution à envisager selon les besoins réels d’un groupe de communes. En effet, chaque commune est différente et doit faire face à des problématiques singulières. Notre rôle n’est pas d’interférer dans un groupe de travail de regroupement de communes mais plutôt de mettre à disposition notre compétence pour les conseiller et les accompagner dans leur démarche. Nous essayons encore de mettre en relation des communes qui ne sont pas forcément voisines mais qui sont confrontées aux mêmes problèmes pour qu’elles échangent entre elles et soient plus fortes.

Buchillon, proche de la rive, entre vignes, prés et forêts, en face des Alpes majestueuses, tournant le dos au Jura, dont la ligne bleuâtre, au couchant, ferme l’horizon …

Quelles sont les problématiques actuelles auxquelles font faces les petites et moyennes communes vaudoises? Selon sa situation, chaque commune rencontre des problèmes différents; ainsi, une commune plutôt agricole va devoir faire face aux difficultés actuelles liées aux modifications des lois sur l’aménagement du territoire et une commune qui possède beaucoup de forêt s’inquiétera de la chute du prix du bois et du manque de débouchés commerciales dans ce domaine. D’autres sujets sont plus généraux comme les charges incompressibles provenant de l’état et notamment la facture sociale qui ne cesse d’augmenter. En 2013, nous avons beaucoup lutté pour obtenir un soulagement sur le transfert de cette facture sociale qui a plus que triplée au cours des treize dernières années. Une facture, qui, rappelons-le, pourra atteindre 1 milliard de francs par an pour les communes (Fr 600 millions en 2012). Même si le canton a beaucoup investi pour ses communes, la charge dynamique que représente la facture sociale reste intacte. L’accord signé entre le Canton et l’UCV ne prévoit qu’une économie de 331 millions en 10 ans sur la facture sociale. Un montant dérisoire face à l’impact financier que cette évolution va représenter pour les communes. On note aussi une baisse de la marge d’autofinancement et un endettement des communes qui se maintient à environs 5 milliards de francs. Or la dette du Canton est passée de 9 milliards à près de zéro en 10 ans. Il y a un réel déséquilibre de moyens à disposition de part et d’autre.

42

Quels sont les défis et sujets d’actualité de l’AdCV? Nous sommes actuellement en discussion avec le Canton au sujet de l’article constitutionnel sur la journée continue (art. 63a). Il est nécessaire de mettre en place la responsabilité des communes dans le cadre de l’accueil parascolaire des élèves. Nous suivons également la réforme sur la fiscalité des entreprises (RIE III) qui va représenter pour le canton de Vaud un manque à gagner d’environ 400 millions et de l’ordre de Fr 116.5 millions par an pour les communes. Un autre sujet d’actualité est la discussion autour du registre des personnes qui amène des certaines difficultés tant en matière d’effectif que d’informatisation pour des villages. Elle a révélé que toutes les communes n’ont pas l’accès à l’internet haut-débit par exemple. Le suivi et le contrôle de la facture sociale et les enjeux qui en découlent restent au centre de nos priorités ainsi que la question de la péréquation intercommunale que nous souhaitons transparente, équitable et pérenne. D’autres problématiques seront au programme de nos prochaines assemblées, comme le financement de la reforme sur la police, ou encore la mise en place d’un réseau de professionnels de la communication et de juristes pour venir en aide à nos membres.

AdCV – Association de Communes Vaudoises Route du château 4 CH-1185 Mont-sur-Rolle Tél. +41 (0)21 826 11 41 E-mail: info@adcv.ch www.adcv.ch


history a n d heroes.

luminor submersible 1950 GD\VFKURQRĂ \EDFN automatic titanio (ref. 615)

Exclusively at Panerai boutiques and select authorized watch specialists. pa n e r a i . c o m


Retail Access – Open D Group Créateurs de points de vente performants L’entreprise démarre en 2002 avec le Merchandising: PLV, mobilier, stands et corners de marques de luxe. Aujourd’hui Open D Group compte six filiales dans le monde et est reconnu internationalement comme expert en Architecture Retail. Clémence Triquet, directrice de la filiale Suisse, nous présente son activité. Clémence Triquet, qu’est-ce qu’une architecture RETAIL ACCESS? C’est une architecture commerciale qui garantit des concepts créatifs et la performance des ventes, basée sur l’étude des flux et des comportements clients. RETAIL ACCESS a une approche merchandising et catégorielle qui permet l’optimisation du lieu de vente: la vision à dix mètres assure la visibilité de l’enseigne, son identité et ses codes de marque. Puis la vision à cinq mètres implique la compréhension de l’offre et du parcours client jusqu’à l'encaissement. Enfin la vision à un mètre déclenche l’acte d’achat en créant de l’expérience et en favorisant le cross-selling. Notre méthodologie, construite autour du design de services, associe l’esthétique, le performant, le rationnel et l’émotionnel.

Groupe E, Payerne (ouvert en octobre 2014)

44


RETAIL ACCESS est une marque de Open D Group qui doit sa notoriété au domaine du luxe, choisissez-vous de rester dans ce même créneau? Même si l’entreprise a démarré dans le domaine du luxe, qui nous permet encore aujourd’hui de réaliser des projets remarquables, elle s’étend maintenant à l’ensemble des marques locales et internationales, franchises, grandes surfaces et centres commerciaux. Nous répondons à diverses problématiques Retail, et nous nous adaptons aux budgets de nos clients. Chaque activité et chaque lieu demande une réflexion stratégique bien spécifique. On ne circule pas dans un magasin de chaussures comme dans une banque.

Naville, nouveau concept Genève La Praille (ouvert le 7 mars 2014)

A qui s’adresse votre expertise, quelles sont vos références? Nous travaillons en étroite collaboration avec des marques: Dolce&Gabbana, Lacoste, Gucci, Bulgari ou encore Pernod Ricard Swiss (Chivas, Mumm…) et avec des enseignes telles que Naville, Aeschbach Chaussures, Tekoe, Groupe E Electroménager et bien d’autres sur l’ensemble des domaines d’activité. Notre métier est aussi d’accompagner les villes, les centres commerciaux, les gares et aéroports dans leur stratégie d’assortiment de l’offre (commerces, restauration, banque, etc.) afin d’assurer la meilleure rentabilité des surfaces commerciales.

Retail Access Suisse SA

Barista, café restaurant Lounge

Route des Jeunes 5A 1227 Les Acacias/Genève Tél. +41 (0)22 301 77 34 www.opend-group.com/fr

45


INTERVIEW

Steeve Pasche, Lausanne Tourisme «Lausanne une ville multifacette» Capitale du Canton de Vaud et 4e ville de Suisse, Lausanne rayonne par son dynamisme et son ouverture, sur les plans économique, culturel, sportif et académique. Depuis 128 ans, Lausanne Tourisme se fait le relais de la cité au niveau national comme international, afin de développer le tourisme local et de promouvoir les atouts et le charme de la Capitale Olympique et de ses alentours. Rencontre avec Steeve Pasche, successeur de Claude Petitpierre, parti à la retraite en 2014 après 19 ans à la direction de Lausanne Tourisme.

© stramatakis.ch

Vue aérienne sur Lausanne et le lac Léman © LT / Régis Colombo / diapo.ch

46


Vous êtes directeur de Lausanne Tourisme depuis 2014, quelles sont les caractéristiques qui distinguent Lausanne des autres villes romandes selon vous? Lausanne est une ville multifacette, pleine de surprises. Capitale Olympique, avec notamment le siège du Comité International Olympique (CIO), établi dans la ville depuis 1915 et dont nous célébrons les 100 ans sur nos terres cette année. Elle abrite également quelque 50 fédérations et associations sportives internationales, plusieurs multinationales, des hautes écoles et centres de recherche renommés et de nombreuses institutions culturelles. Une richesse, un dynamisme et une capacité à innover qui nous permet de promouvoir une offre touristique destinée à tous types de voyageurs. Lausanne se caractérise également par son cadre exceptionnel entre le Léman, les montagnes et non loin des vignobles. Un écrin naturel dont on dit qu’il constitue un des plus beaux paysages du monde. Avec ses plus de 135'000 habitants (335’000 pour toute l’agglomération), Lausanne est un peu une ville qui vit à la campagne.

Capitale Olympique, Lausanne est une ville riche en événements sportifs. Pouvez-vous nous en dire plus? Tout ce qui a trait à l’image sportive de la ville est à la source d’une activité événementielle très riche. Outre les grands événements ponctuels, comme les rencontres de Coupe Davis, les têtes d’étapes cyclistes ou les championnats du monde, à l’image de celui de Hockey sur glace qui se déroulera en 2020, Lausanne organise chaque année les 20 km de Lausanne, le Cross International de Lausanne, le triathlon de Lausanne, le Lausanne Marathon. Sans oublier bien sûr le meeting Athlétissima qui attire chaque année les médias du monde entier. Un événement phare. C’est dans ce cadre extrêmement dynamique que Lausanne est candidate Athletissima aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020. Nous avons © LT / Régis Colombo / diapo.ch tous les atouts pour gagner, d’autant plus que le sport fait partie de la culture des Lausannois. Pour preuve, en juin dernier, ils étaient plus de 2’000 à courir pour le centenaire du CIO. C’est d’ailleurs à cette occasion que Thomas Bach, président du CIO, qualifia Lausanne de «ville la plus sportive du monde».

Qu’en est-il de l’offre culturelle? Lausanne peut se targuer de bénéficier d’une offre culturelle tout à fait exceptionnelle: opéra, théâtres, dont le théâtre de Vidy-Lausanne, musique avec notamment l’Orchestre de Chambre, et, bien sûr, danse avec le Béjart Ballet Lausanne, pour ne citer qu’eux. Lausanne, c’est également une vie nocturne et alternative extrêmement riche avec des scènes d’avant-garde, des galeries d’art et des DJ’s du monde entier.

Triathlon © Samuel Rouge

Au niveau muséal, plus de 30 musées s’offrent aux visiteurs. L’occasion de découvrir des collections riches et variées, comme celle de la Fondation de l’Hermitage, du Musée de L’Elysée, du Musée cantonal des Beaux-Arts, ou encore de la Collection de l’Art Brut, dont la valeur historique est unique. Sans oublier le Musée Olympique, quatrième musée le plus fréquenté de Suisse avec plus de 200'000 visiteurs par an. L’Aquatis prévu pour octobre 2016 ou encore le projet de Pôle Muséal qui devrait voir le jour en 2019, viendront compléter l’offre. Panorama depuis le Musée Olympique © LT / Régis Colombo / diapo.ch

47


INTERVIEW

De manière générale, comment se porte le tourisme Lausannois?

Panorama Lausanne © LT / Régis Colombo / diapo.ch

La destination Lausanne se porte globalement bien. En 2014 et pour la cinquième année consécutive, le nombre de ses nuitées hôtelières se situe au-dessus du million et surpasse même l’année 2013, avec une croissance de 3%. C’est la première destination du canton de Vaud. Les touristes qui viennent visiter la région sont largement Helvètes. En effet, une réservation sur trois concerne un tourisme interne. Si les marchés traditionnels comme la France, l'Allemagne et l'Italie commencent à être en régression à cause de l’abandon du taux plancher, d'autres marchés émergents, tels que la Chine, l’Inde et les pays du Golfe montrent un fort potentiel.

Sur quel plan Lausanne peut-elle encore s'améliorer? Le tourisme d’affaire représente 70% des nuitées hôtelières à Lausanne. S’il est important de conserver les acquis et de poursuivre les efforts sur ce marché, nous devons cependant agir de manière à renforcer le tourisme de loisirs. En effet, les nuitées sont très fortes du mardi au jeudi contrairement aux week-ends et aux vacances scolaires. Afin d’équilibrer cette tendance, nous devons être en mesure de toucher des clientèles-cibles très diverses. Notre rôle étant essentiellement de promouvoir l’offre touristique existante, nous travaillons en étroite collaboration avec les différents prestataires afin de répondre de manière cohérente aux attentes de nos visiteurs. Pour les groupes, nous essayons de développer des partenariats avec des tour-opérateurs, comme avec Dnata au Moyen-Orient avec qui nous venons de signer un contrat. Nous réfléchissons également à la création de nouveaux événements afin d’attirer les touristes même pendant les périodes creuses. Un nouveau guide touristique, «un grand week-end à Lausanne», paraîtra également chez les éditions Hachette en 2016. À l’ère de l’e-tourisme, nous basons notre stratégie de promotion sur les nouvelles technologies de l’information afin de susciter l’intérêt à distance via les réseaux sociaux, les blogs, nos vidéos de promotion, les sites de réservation en ligne et bien sûr notre site internet. Le Festival de la Cité © LT / Régis Colombo / diapo.ch

48

Détente à Lausanne © LT / Régis Colombo / diapo.ch


Quelques incontournables La Cathédrale: Au cœur de la Cité, la cathédrale de Lausanne domine majestueusement la ville. Considérée comme l’un des plus beaux monuments d’art gothique d’Europe, elle attire chaque année plus de 400’000 visiteurs. La Place de la Palud: Cette place au cœur de la ville accueille l’une des plus anciennes fontaines de Lausanne, et certainement la plus connue. La statue de la Justice qui y trône a été sculptée en 1585 et le bassin date de 1726. Elle fait face à une horloge ornée de figurines qui, à chaque heure pleine, racontent l’histoire du canton de Vaud Place historique de la Palud © LT / Régis Colombo / diapo.ch

Cave du vignoble de Lavaux, Domaine du Daley

Le Musée Olympique: Inauguré il y a 21 ans, le Musée Olympique représente la première attraction culturelle de Lausanne. Après une rénovation complète, il a rouvert ses portes en décembre 2013. Un lieu unique au monde qui rend hommage aux hommes et aux femmes qui célèbrent et vivent l’idéal olympique.

© LT / Régis Colombo / diapo.ch

Les quais d’Ouchy: Ouchy représente l’une des balades dominicales favorites des Lausannois et hôtes de passage. Des quais richement fleuris et arboré où se côtoient piétons et cyclistes. Une promenade qui longe trois parcs dont celui qui abrite le célèbre Musée Olympique. Une escapade dans les vignobles de Lavaux: Situées à l’est de la ville, les vignes en terrasses de Lavaux, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO, offrent un paysage époustouflant. 830 hectares couvrant les rives vertigineuses du Lac Léman entre Montreux et Lausanne. Un vaste réseau de chemins permet de traverser la région et ses villages typiques à pied à vélo sans oublier de faire une halte dans un caveau de vignerons.

Evènements annuels à ne pas manquer Prix de Lausanne – février: Concours international pour jeunes danseurs, www.prixdelausanne.org Cully Jazz Festival – avril: www.cullyjazz.ch Lausanne Estivale – mi-juin à fin septembre: Plus de 400 animations gratuites, www.lausanne.ch/lausanneestivale Athletissima – juillet: Meeting international d’athlétisme www.athletissima.ch Festival de la Cité – juillet: Théâtre, musique, jazz, danse, etc. Un festival pluriculturel unique en Europe avec plus de 80 spectacles différents et 200 représentations gratuites,des centaines d’artistes et près de 100'000 spectateurs www.festivalcité.ch BD-FIL – Festival de bande dessinée de Lausanne – septembre: Quartier de la Riponne, www.bdfil.ch La Nuit des Musées – septembre: Manifestations et animations dans les musées de Lausanne et Pully, www.lanuitdesmusees.ch Lausanne Marathon – octobre: Course pédestre le long des rives du Lac Léman, www.lausanne-marathon.com Festival Lausanne Lumières – novembre/décembre: Centre-ville, www.festivallausannelumieres.ch Spectacle du Béjart Ballet Lausanne – décembre: Théâtre de Beaulieu, www.bejart.ch

Les autres évènements sur: www.lausanne-tourisme.ch 49


Aubert Architectes SA Le pragmatisme, l’innovation, la fonctionnalité et la créativité au service de projets complexes L’univers d’Aubert Architectes SA est à la fois jeune et dynamique. La panoplie des projets est à l’image de sa philosophie: l’adéquation parfaite entre innovation, fonctionnalité, créativité et technique pointue au service d’une clientèle exigeante. Le bureau est désormais reconnu pour sa capacité à gérer des projets complexes. De même, le développement durable est une notion que l’équipe intègre constamment. Rencontre avec Vincent Aubert, son fondateur, et coup de projecteur sur cet atelier d’architecture lausannois, à l’origine de la conception et de la réalisation du nouveau centre de production Nespresso, à Romont.

50


Vous avez créé Aubert Architectes en 2008. Quel a été votre parcours avant de vous lancer dans cette aventure? J’ai d’abord été collaborateur, puis associé dans un grand bureau de la place durant près de cinq ans. J’ai finalement fait le choix de déterminer ma propre voie en lien avec ma philosophie de la conduite des affaires et ma vision de l’architecture. Grâce à mon expérience sur des grands projets notamment, j’ai pu être suivi par un certain nombre de clients. De même, je suis intervenue sur un certain nombre de projets à l’étranger, ce qui m’a permis d’enrichir mon parcours et de m’offrir une certaine ouverture d’esprit. J’ai démarré le bureau seul, avec mon associé qui m’a rejoint 6 mois plus tard, puis l’équipe s’est vite agrandie. Aujourd’hui, nous comptons parmi les bureaux qui ont la capacité à pouvoir répondre à toutes les grandes sociétés de la place.

Comment décririez-vous la philosophie d’Aubert Architectes? Notre philosophie repose sur cinq piliers: une architecture innovante, la fonctionnalité, l’environnement, l’orientation clients, ainsi que coûts et délais. Notre particularité est d’être un architecte pragmatique, soucieux de répondre mieux aux souhaits de notre clientèle, d’où la diversité de nos réalisations. Notre champ d’intervention est en effet vaste, allant de la rénovation d’un monument historique, en passant par la construction de villas, de complexes industriels, de bâtiments médicaux ou encore d’Ecoquartiers.

© Nicolas Repond

© Nicolas Repond

La fonctionnalité est un élément clef de votre philosophie. Pouvez-vous nous en dire davantage? Nous avons, en effet, passablement de mandats complexes, notamment dans l’agroalimentaire pour Nespresso ou au niveau médical pour la Clinique de la Source, ainsi que dans le Biotech. Ceux-ci sont caractérisés par le fait qu’il faut d’abord satisfaire à une fonctionnalité ou à un processus, puis l’adapter à l’environnement. Nous travaillons ensuite l’habit sous forme de haute couture en fonction du contenu dans la cible économique envisagée par nos Maîtres d’Ouvrage.

Le développement durable est l’une de vos prérogatives également, n’est-ce pas? Les problématiques environnementales font, en effet, parties intégrantes, de notre façon de concevoir les projets, dans le but de trouver une véritable solution de développement durable dans l’objet en question. Il ne s’agit pas d’un dogme de faire en sorte que tous nos projets répondent aux normes Minergie. Par exemple, le projet Nespresso intégrait le label Leed qui va encore plus loin. De même, nous avons d’autres projets sur lesquels nous travaillons davantage sur certains éléments de consommation et de rejets d’effluents, alors que d’autres éléments environnementaux sont insignifiants. De ce fait, la nécessité d’aller chercher un label n’est pas toujours cohérente.

51


Ce qui vous singularise dans votre relation aux clients est la gestion du changement. Comment procédez-vous? Tous les projets complexes ont une constante, à savoir celle du changement. Sur les projets complexes de type industriel par exemple, les visions changent et la technologie évolue constamment, d’où cette nécessité. Nous avons ainsi développé, au fil des années, des compétences permettant d’intégrer les modifications du client instantanément. L’objectif est de pouvoir donner très rapidement une réponse sur les changements souhaités par les clients, tant en termes de délai, de coûts, et techniques.

© Nicolas Repond

© Nicolas Repond

Vous êtes composés d’une équipe de 25 collaborateurs professionnels et dynamiques. Quelles sont ses particularités? Aujourd’hui, notre bureau s’articule autour d’une équipe principalement composée d’architectes du fait que nous avons énormément de projets d’architecture et que nous faisons passablement de concours. Nous avons également une équipe de chantier pour la réalisation des projets. Cela nous permet d’avoir toutes les compétences nécessaires pour assumer le projet jusqu’à la remise des clefs, voire même lors de l’exploitation pour des améliorations.

52

© Nicolas Repond


Nestlé Nespresso SA – Construction du centre de production de café portionné à Romont Les travaux de construction ont débuté début 2013 et le centre de production devrait être opérationnel d’ici le début du premier semestre 2015. La durabilité est un élément stratégique du nouveau centre de production de Romont. La conception, la construction et l’exploitation de cette infrastructure s’inscrivent dans le cadre de la plateforme de développement durable du label LEED. Aubert Architectes a particulièrement mis l’accent sur le volume et les façades de ce bâtiment de 460'000 m3. Le travail a été élaboré sur deux axes. Tout d’abord, la volumétrie, à savoir l’imbrication de volumes pour casser le gigantisme, et la couleur de la façade qui reprend celles du contexte environnemental. Puis, la texture de la façade qui a été inspirée des murailles de Romont qui une fois ultra pixélisées ont permis de faire sortir une structure avec une diagonale. Le jeu de diagonales et de verticales permet de donner une structure carrée, sous la forme de trompe l’œil et de diminuer la hauteur du bâtiment. Cette façade, aujourd’hui finalisée, a fait l’objet de nombreux compliments, ce qui reflète la réussite de ce travail.

Salle de sport polyvalente de Puidoux et chauffage à distance pour tout le quartier Cette salle voit le jour dans le cadre du contexte de réorganisation scolaire qui a lieu dans le canton de Vaud. De ce fait, le collège actuel va être démoli et reconstruit au profit d’un collège plus grand auquel est adjoint une salle de sport polyvalente. Cette dernière va prendre place sur un terrain vierge. Aubert Architectes a alors élaboré un projet de salle VD6, à savoir une salle triple composée de trois salle de sports côte à côte séparées par des rideaux qui peuvent être montés pour faire une salle et déployer des gradins. Ce bâtiment se trouve dans un contexte industriel, proche de l’autoroute. L’équipe a alors tenté de trouver un lien au niveau des espaces extérieurs entre le secteur du collège et le secteur de l’esplanade de la salle de sport. De plus, le conflit des flux entre spectateurs et athlètes a été réglé à l’aide de deux entrées. Mais aussi, le bâtiment a été travaillé afin que les sportifs aient une vue extérieure à l’aide d’une baie vitrée. Et à l’intérieur, ont travaillé avec un système de solatubes qui permettent d’éclairer la salle et d’éviter la lumière artificielle.

Chemin du Reposoir 16 Tél +41 (0)21 612 33 00 info@aubertarchitectes.ch

1007 Lausanne Fax +41 (0)21 612 33 01 www.aubertarchitectes.ch

Photos Nespresso: Atelier de photographie, Nicolas Repond / Case postale 133 / CH-1630 Bulle Tél. 026 912 23 24 / Mobile: 079 291 15 46 / Email: nicolas.repond@nrp.ch

53


INTERVIEW

Olivier Français L’homme de la métamorphose L’urbanisation lausannoise est en pleine effervescence. Le Municipal Olivier Français, responsable de la Direction des travaux, fait le point. Une actualité aux accents de bilan ou presque, puisqu’il rendra son tablier l’an prochain. Un mandat de seize ans, pendant lequel Lausanne a bien changé. Et ce n’est pas fini. Comment se profile le nouveau quartier de la Gare? Prévoit-on suffisamment de nouveaux logements pour répondre aux besoins demain? Cap sur une capitale qui bouge.

Le futur stade d’athlétisme de Coubertin, l’un des projets «Métamorphose» © Mann et Capua Mann, architectes

54


La Ville de Lausanne s’implique dans de nombreux projets de logements. Mais quelles sont les réalisations effectives? Près de 600 logements sont en construction aux Fiches (ndlr: Lausanne-Vennes, au nord de la ville) et les premiers habitants s’installeront en 2017 dans ce nouveau quartier. Ça, c’est du concret! En amont du site, nous avons doublé le potentiel d’implantation de places de travail, et le projet Aquatis va de l’avant: l’hôtel de 450 chambres vient d’être inauguré et l’écomusée sur le thème de l’eau douce avec des aquariums géants ouvrira ses portes l’an prochain. C’est tout un quartier cohérent, à la porte nord de Lausanne, qui est en voie de finalisation. En aval, la place de la Sallaz est achevée. Les premières grues du secteur privé se mettent en place: grâce aux mesures d’urbanisation, ce secteur pourra accueillir 3’000 à 4’000 personnes.

L’écomusée Aquatis ouvrira ses portes l’an prochain © AQUATIS / yves-andre.ch

AQUATIS Hotel & Centre de conférences © AQUATIS

Et les nombreux logements prévus aux Plaines-du-Loup dans le cadre du projet Métamorphose, que deviennent-ils? Il est vrai que ce grand projet d’urbanisation a été initié il y a maintenant 9 ans, mais après différentes péripéties – dont la votation populaire positive de 2009 – le processus avance: aujourd’hui, les travaux routiers sont en cours et nous espérons que la Berne fédérale mettra à l’enquête le nœud autoroutier de la Blécherette cette année encore voire au début 2016. La mise à l’enquête du plan partiel d’affectation d’un bon tiers des 12’000 logements-emplois du projet Métamorphose est prévue pour la fin 2015; les lots constructibles devraient être octroyés en 2016 et les premiers permis de construire être délivrés en 2018 au plus tard.

«Métamorphose», futur quartier durable: L'Atelier du Paysage Jean-Yves Le Baron Sàrl © Team + / BG ingénieurs conseils sa

La règle des trois tiers, un tiers de logements subventionnés, un tiers en marché contrôlé (coopératives d’habitants) et un tiers en marché libre, est-elle toujours d’actualité? Le politique devra la confirmer et on verra ce qu’il décide. Je souhaite une ville équilibrée socialement; il faut éviter les ghettos, réaliser un projet avec un modèle économique et des lots cohérents, offrant une certaine souplesse aux architectes et aux promoteurs.

Le nouveau quartier des Fiches, au nord de Lausanne, est en train de sortir de terre

55


INTERVIEW

Y aura-t-il, demain, suffisamment de logements à Lausanne? Construire de la ville sur la ville prend du temps, parce que cela exige de longues concertations et qu’il faut, d’autre part, trouver et garantir le financement des équipements publics nécessaires: routes, écoles, etc. Si bien qu’à l’arrivée, la demande, souvent, a évolué par rapport aux prévisions lors du lancement du projet. De plus, la nouvelle loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT) ne nous laisse guère les coudées franches pour nous développer. Alors, pourrons-nous construire suffisamment? Cela dépendra aussi de l’évolution de la croissance démographique, elle-même tributaire de l’économie. Or la conjoncture pourrait se péjorer, compte tenu du franc fort, de la votation du 9 février limitant l’immigration et de la situation économique générale

Olivier Francais dans une rame du M2 lors d’un test en juillet 2008 © Jean-Bernard Sieber

Autre projet majeur: la modernisation de la Gare CFF… C’est la modification structurelle la plus importante que subira la gare de Lausanne depuis sa création. Les quais seront élargis et allongés pour accueillir des trains de 400 mètres de long, ce qui permettra de passer à des cadences de 30 minutes pour les intercity et de 15 minutes pour les RER. Lausanne est la dernière grande gare de Suisse à bénéficier d’une telle mise à niveau alors que celle de Zürich a entamé sa troisième grande mue et pense déjà à la suivante et que Genève en a connu deux en vingt ans… Les travaux s’échelonneront entre 2017 et 2025-27, avec, parallèlement, une mutation des quartiers relativement conséquente comprenant notamment la création d’un pôle muséal. Pour la sixième fois, les opposants à ce projet culturel ont recouru, au Tribunal fédéral, ce qui a reporté les premiers coups de pioche qui étaient prévus l’été dernier. Aux Epinettes, la Municipalité a fait des contrepropositions aux CFF pour développer du logement et des activités. Quant au site de la Rasude, qui appartient à Mobimo et à CFF Immobilier, il subira une importante mutation urbaine avec, à la clé, 76’000 m2 de plancher, pour des activités surtout. Un concours d’architecture est en cours ainsi qu’une démarche participative auprès des habitants.

Le M3, dont vous êtes l’initiateur, est également l’une des grandes pièces du puzzle… Le chantier du M3, qui conduira à la Blécherette, devrait débuter en même temps que les travaux de la Gare CFF. Le financement fédéral est assuré, la première mise en service devrait avoir lieu vers 2022, la balle étant maintenant dans le camp du Conseil d’Etat à qui il revient de mettre en œuvre ce projet accepté par la Confédération. Avec le réaménagement de la Gare de Lausanne, le nombre d’usagers va doubler, et les flux piétonniers devront être pris en charge. D’où le projet d’interface entre les quais CFF et la station M2-M3, interface à aménager sous la place de la Gare. En surface, il ne s’agit pas de supprimer la voiture, mais d’offrir une alternative plus performante pour les usagers et les pendulaires.

56

Nouvelle gare CFF, futurs quais

Nouvelle gare CFF, sous-sol du métro


«Métamorphose», futur piscine © Pont12 Architectes SA

Les habitants du quartier auront-ils leur mot à dire? En amont d’un projet, il est important de prendre la température auprès de ceux qui vivent et travaillent dans le quartier. Mais la démarche participative, que nous menons et continuerons à mener dans le cadre de ce projet, ne doit pas être confondue avec de la cogestion. Après la consultation, les échanges et les propositions de chacun, il revient au politique de décider. Pendant la période de chantier, il faudra répondre aux inquiétudes, informer au mieux la population. J’ai créé un poste de coordinatrice, mis en place le cadre, en vue de la mise en œuvre. Moimême je n’y participerai pas, puisque je quitte l’Exécutif communal en juin 2016.

Que retenez-vous de ces presque seize ans passés à la tête de la Direction des travaux? Une déception: l’échec du projet de la Tour Taoua en votation populaire. Dans un souci de compromis, on a trop chargé le programme. C’est dix ans de perdu voire davantage pour le développement du site de Beaulieu! Quant aux réalisations, il y a le M2 bien sûr et les mesures d’accompagnement qui ont permis un tel succès, la mutation urbaine au sud de la place de la Riponne, le magnifique Pont Bessières qui était précédemment une horreur, les sites de la Sallaz, du Biopôle, les Fiches, et tout ce qui a été réalisé en matière d’équipements et de transports pour répondre aux besoins d’aujourd’hui.

Vous allez quitter la Municipalité mais vous vous représentez cet automne au Conseil National et vous êtes en outre candidat au Conseil des Etats. C’est à Berne aussi que se joue l’avenir de Lausanne et du canton de Vaud? Le canton a des défis à relever pour améliorer ses offres en formation, ses infrastructures et avoir une fiscalité concurrentielle, trois piliers essentiels pour garantir des places de travail durables. Ces dossiers se jouent en bonne partie au niveau fédéral, ainsi d’ailleurs que l’aménagement du territoire, un autre enjeu majeur pour le développement de notre économie. Interview G. Zuber

57


sas specific architectural solutions

sas - photo © p. pache

SAS, c’est trois architectes passionnés, unis autour d’un même projet: une architecture contextuelle grâce à des solutions spécifiques. SAS est créé en 2009, par Gaël Ginggen, Jean Locher et Pierre Winthrop, sur la base de compétences, de complicité et de sensibilités architecturales complémentaires. Le bureau SAS répond spécifiquement et stratégiquement aux différences contextuelles, à la législation en vigueur et aux contraintes budgetaires, proposant à ses clients des solutions à la fois créatives, fonctionnelles et efficaces. Rencontre. ses specific architectural solutions ginggen, locher, winthrop place de l’europe 8 CH-1003 lausanne tel +41 (0)21 312 22 49 fax +41 (0)21 312 23 13

2in1 houses - photo © sas

info@sas-architecture.com www.sas-architecture.com


blancpain pavilion - photo © l. henriod

bigroof - photo © t. jantscher

leukerbad clinic - photo © t. jantscher

Sur quels types de projets travaillez-vous? Les réalisations de notre bureau se situent dans des domaines aussi différents que l’habitation, les commerces, les restaurants et bars, l’administration, les établissements médicaux ou sportifs. Nous étendons également nos prestations à la signalétique, au mobilier et au design industriel notamment avec Sandra Binder, notre graphiste. Une diversité qui nous permet de réfléchir à différents univers et de nous renouveler constamment.

les arches - photo © v. comte

Comment définissez-vous votre architecture? Pour nous, l’architecture ne peut exister en dehors de son contexte qui constitue la plate-forme du projet et le préalable à sa conception. Nous prônons une architecture contextuelle, c’est-à-dire qui s’élabore selon les données circonstancielles du projet, dépassant le simple cadre géographique. Le champ des sollicitations humaines, telles que les paramètres liés aux questions de budget, de législation et, bien entendu, de satisfaction des désirs de nos clients comptent parmi nos priorités. Un ensemble de contraintes que nous exploitons et dont nous tirons parti afin de proposer à nos clients des solutions créatives, fonctionnelles et efficaces, adaptées à leurs besoins. Attentifs à leur bien-être, nous intégrons la qualité de l’air et de la lumière, ainsi que la perspective humaniste du “vécu” d’un espace donné, pour créer des réalisations surmesure qu’ils n’auront aucun mal à s’approprier.


Qu’est-ce-qui vous anime au quotidien dans votre travail? Dans chaque projet se trouve la quintessence de notre métier: le travail bien fait et une inspiration liée à l’histoire du projet, à la rencontre avec le client et à l’émotion qui se dégage de l’ouvrage construit, ce qui fait que chaque réalisation est unique. En tant qu’architectes, notre mission consiste certes à répondre aux besoins de nos clients mais aussi à donner un sens à ce qui va perdurer. Pour chaque nouveau projet, nous devons nous demander ce que va apporter le bâtiment que nous allons construire par rapport à son environnement direct et indirect. Nous devons toujours remettre en question l’architecture d’aujourd’hui en posant les bonnes questions. Nous espérons créer et raconter une histoire unique pour chacun de nos projets. La dimension poétique de l’architecture est un élément majeur. Il s’agit de faire rêver nos clients à travers la force et la poésie qui se dégagent d’un bâtiment.

loft - photo © l. henriod mc2

Comment arrivez-vous à satisfaire les attentes de vos clients? Il s’agit de notre premier moteur de réussite. Nous devons être à l’écoute de leurs besoins et de leurs envies. En vérité, la plupart du temps, soit les personnes n’ont qu’une idée vague de ce qu’elles veulent, soit elles pensent avoir des certitudes. Notre rôle consiste à les orienter dans leur démarche en cernant leur philosophie de vie pour leur proposer un projet qui leur corresponde pleinement. Nous n’imposons pas une orientation archi-

tecturale mais essayons plutôt de guider notre client vers les choix les plus adaptés à ses besoins. Associé pleinement au processus de création par un dialogue constant, nous n’hésitons pas à lui proposer plusieurs variantes de projet, afin de susciter chez lui le coup de cœur qui nous permettra de réussir. Nous instaurons à chaque fois une relation de confiance, cela est primordial. Beaucoup de nos clients sont d’ailleurs devenus des amis. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos collaborateurs et votre organisation interne? Avec actuellement 10 collaborateurs fixes, nous sommes un bureau à taille humaine. Nous croyons à cette dimension artisanale de l’architecture. Nous formons une équipe diversifiée, dynamique et complémentaire, partageant les mêmes valeurs et philosophie de travail. Donnant vie à des projets de nature très variée, nous mettons l’accent sur le travail d’équipe, privilégiant l’écoute et le dialogue de manière à créer des synergies dont bénéficient directement nos clients. Une complémentarité qui se retrouve également sur le terrain avec les différents partenaires qui interviennent tout au long du processus de construction de nos bâtiments. Un réseau de professionnels locaux compétents et intègres, avec qui nous entretenons d’excellentes relations depuis de nombreuses années.


bigroof - photo © t. jantscher

Bigroof house, Lausanne La maison est située en lisière de forêt, entourée de 3 côtés par la fôret. La maison existante empiète la limite à la forêt. Le projet répond au bois en se formalisant sur la limite de construction. Il préfère la continuité à la rupture afin de lire une seule toiture. La volumétrie est une forme forte qui ne s’oriente pas, elle est plutôt cherchante afin de dialoguer autant avec le jardin à l’arrière qu’au sud avec le soleil. Les ouvertures recherchent le dialogue avec les différentes particularités du site, mais aussi avec la toiture existante. Le projet est vêtu de bardeaux, un savoir faire et une culture artisanale de nos régions qui utilise comme matière première la forêt qui l’entoure.

patio house - photo © m. bernard-reymond

2 in 1 houses - photo © t. jantscher

2 in 1 houses - photo © t. jantscher

patio house - photo © m. bernard-reymond

Patio house, la maison sur l’autoroute, La croix-sur-Lutry La parcelle est située juste au dessus de l’autoroute, la typologie (maison sur cour) répond à cette nuissance tout en permettant d’être en contact direct avec la vue, le lac et les crêtes du jura. La coupe répond à la forte déclivité du terrain en établissant trois niveaux d’habitation s’adaptant à la pente du terrain naturel. Le niveau supérieur est celui de l’entrée principale. La cour est un espace spécialement calme et tranquille. Depuis celle-ci on y regarde le lac à travers la grande baie vitrée du séjour qui joue un rôle de barrière anti-bruit. Un grand bassin alimenté par une cascade permet aussi de créer une ambiance sonore et un micro-climat afin de rafraichir en été les chambres et le séjour.


INTERVIEW

Daniel Brélaz, syndic de Lausanne « Réaliser un développement responsable, performant et durable » Personnalité charismatique, célèbre aussi bien pour sa collection de cravates à chat, son impressionnante perte de poids que pour son franc-parler, Daniel Brélaz est avant tout un homme engagé pour la planète et dévoué pour sa commune, Lausanne, dont il est le Syndic depuis 2001. Plus de 26 ans à la Municipalité, dont 15 comme Syndic, et de nombreuses mutations et avancés pour la Capitale vaudoise. À un an de la fin de son mandat, Daniel Brélaz a pourtant décidé de ne pas rempiler. Son objectif désormais: le Conseil national, où il a siégé à deux reprises. D’abord, de 1979 à 1989, premier parlementaire vert de l’histoire mondiale. Ensuite, de 2007 à 2011. Rencontre avec un homme de convictions.

Le Rolex Learning Center de l'EPFL, une performance architecturale signée par le bureau d'architectes SANAA. © Régis Colombo/www.diapo.ch

62


Lausanne est une ville réputée pour sa qualité de vie. Selon vous, quels sont les éléments qui la caractérisent? C’est d’abord une ville exceptionnelle du point de vue paysager. Niché entre le lac, les montagnes, non loin des vignes, c’est sans nul doute une des plus belles villes du monde. Elle bénéficie également d’un rayonnement international, grâce au siège du Comité International Olympique mais aussi aux 60 fédérations sportives qui y sont établies. Lausanne est d’ailleurs candidate pour l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2020. Autre de ses caractéristiques, ses écoles de renom, comme l’EPFL, la Haute école hôtelière de Lausanne ou encore l’International leading business school (IMD), qui forment l’élite de demain. Une main d’œuvre hautement qualifiée qui attire de nombreuses entreprises dans la région. C’est également une ville en perpétuelle expansion. Quatrième cité de Suisse avec 140’000 habitants, la capitale vaudoise devrait dépasser les 150 à 160’000 résidents en 2030. Afin de répondre aux besoins de la population en matière de mobilité, de logements et de loisirs, nous avons lancé en 2007 «Métamorphose». Un vaste projet urbanistique visant à doter la ville d’équipements sportifs modernes, de deux quartiers écologiques et d’un réseau de transports publics de qualité. Le tout avec pour objectif de réaliser un développement responsable, performant et durable.

L'Hôtel de Ville, place de la Palud © Régis Colombo/www.diapo.ch

Vue panoramique du centre-ville en hiver © Régis Colombo/www.diapo.ch

Inauguration du Musée Olympique © www.lausanne.ch

Écologiste dans l’âme, quels changements décisifs avez-vous pu engendrer ces dernières années pour limiter la pollution due au trafic routier? La mise en service en 2008 du M2 constitue sans nul doute un changement majeur. Fin 2002, après un long travail sur le dossier et avec l’arrivée du nouveau Conseiller d’État, Pascal Broulis, le peuple vaudois a voté à 62% en faveur de la nouvelle ligne de métro et ce malgré l’investissement important que le projet représentait. Quant aux Lausannois, ils ont voté «oui» à presque 80%. Une mesure qui, avec la restructuration du réseau des transports publics autour du M2, a eu pour conséquence de faire baisser de 13% la circulation au centre-ville. Ces infrastructures, juxtaposées à une politique énergétique faisant la part belle au solaire et au gaz, ont permis à la ville de baisser de 1/3 ses émissions de gaz à effet de serre.

63


INTERVIEW

Mais ce n’est qu’un début. Les travaux de la future ligne de métro M3, qui desservira 11 stations de la gare de Lausanne à la Blécherette, sont en effet annoncés pour 2018, de même que la nouvelle ligne de tram devant relier Lausanne à Bussigny. Au-delà de ses projets, il faut également tenir compte du comportement d’achat des automobilistes. La progression de la voiture hybride et des nouvelles plug-in rechargeables sur le marché de l’automobile peut apporter, à terme, des pistes pour diminuer la pollution en ville, même si au niveau de la fluidité du trafic nous devons encore trouver des solutions. Or pour cela, il est essentiel d’être en veille technologique permanente. Mathématicien-physicien de formation, je suis énormément l’actualité à l’affût des dernières nouveautés.

Construire davantage de logements pour la population lausannoise est l’un des défis majeurs de la Municipalité. Quels sont les principaux axes de votre politique?

Musée de l’Hermitage © François Bertin

Swiss Tech Convention Center © François Bertin

Avec la poursuite du programme «3’000 logements», initié en 2005 et du projet «Métamorphose», la politique du logement fait partie d’une des priorités de la Municipalité. Nous devons construire d’avantage de logements abordables, en répondant à des critères de durabilité ambitieux, tout en proposant une offre diversifiée et en favorisant la mixité sociale et intergénérationnelle. À cet effet, la Ville a créé en 2009 la Société Immobilière Lausannoise pour le Logement (SILL), dont le capital de dotation est entièrement en mains de la Municipalité. Avec plus de 600 logements construits, en chantier ou en développement, la SILL est aujourd’hui un acteur majeur sur le marché du logement. Plus généralement, plus de la moitié des logements en chantier actuellement à Lausanne relève de projets publics initiés par la Ville. Musée de l’Elysée

Vue du Lavaux en automne

© Régis Colombo/www.diapo.ch

© Mano

64


L'Helvétie, amarré sur les Quais d'Ouchy, face au Musée Olympique © VDL | mano

Marché Pro Specie Rara © VDL | mano

Piscine de Bellerive © Mano

Projet en cours de réalisation dans la cadre de «Métamorphose»: L’écoquartier des Plaines-du-Loup, dont la construction devrait débuter en 2017. Le site accueillera, un véritable morceau de ville comprenant environ 3’500 logements, des commerces et des activités, des espaces verts, ainsi que des installations sportives pour tous. On y trouvera également des équipements publics indispensables, tels que des écoles, des garderies, des unités d’accueil pour enfants et une maison de quartier. Le tout alimenté à 100% par des énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques et thermiques, géothermie) pour la production de chaleur et d’électricité.

Après avoir siégé à deux reprises au Conseil national, vous vous représentez. Quelles sont vos principales motivations? Déjà en 79 j’étais convaincu de la possibilité d’aboutir à une société durable et cela, malgré les railleries de ceux qui jugeaient mes positions utopiques. Or aujourd’hui, nous savons que l’utopie peut devenir réalité. Nous en avons les moyens technologiques, encore faut-il réussir à changer les mentalités de certains individus qui pensent que l’économie du nucléaire a encore un avenir. Aujourd’hui la Suisse doit faire un choix: préserver des emplois dans des centrales obsolètes vouées à disparaître, ou investir dans de nouvelles technologies pour créer les emplois de demain. Personnellement mon choix est fait. Voilà pourquoi après 26 ans et demi à la Municipalité de Lausanne, je souhaite pouvoir défendre mes convictions à Berne. D’autant plus que depuis ma perte de poids, j’ai de l’énergie à revendre.

65


INTERVIEW

Nathalie Luyet Girardet, coordinatrice de Pôle Gare «Je me tricote des souvenirs incroyables…» «J’ai une vraie passion pour les gares et les trains… ». Ça tombe bien, car la modernisation de la Gare de Lausanne est au cœur de la mutation de tout le quartier, projet titanesque que Nathalie Luyet Girardet coordonne depuis un an pour le compte de la Municipalité. Question méga projets, l’urbaniste n’en est pas à son coup d’essai. Elle était auparavant responsable du secteur Praille-Acacias-Vernets et des développements liés aux gares CEVA, deux projets majeurs à Genève. Elle a aussi conduit l’urbanisation du centre de Sion, sa ville d’origine, un renouveau couronné par le Prix Wakker 2013. Une valeur clé de Nathalie Luyet: la qualité de vie des habitants à préserver et à développer.

La future place des Saugettes, au sud de la Gare

66


Nathalie Luyet: Pôle Gare, c’est un puzzle composé de pièces ayant chacune une identité propre, le tout sur un territoire assez restreint, ce qui ajoute à la complexité de ce projet urbanistique. Ma fonction est celle d’un ensemblier qui entre dans la connaissance fine de chacun de ces projets pour essayer de trouver de la synergie entre eux, de les coordonner. De plus, Pôle Gare est lui-même une pièce s’inscrivant dans l’agglomération lausannoise, qui a également des projets: il s’agit donc aussi d’assurer une coordination externe au périmètre Pôle Gare.

Qu’est-ce qui vous motive? Pôle Gare incarne un idéal vers lequel je tends depuis que je suis jeune urbaniste: j’ai besoin de me sentir utile. Pour moi c’est la grande échelle qui fait sens, et non l’objet, ce qui m’a conduite à bifurquer vers l’urbanisme. C’est Dominique Perrault qui m’a ouvert les yeux lorsque j’étais en stage chez lui sur le chantier de la Très Grande Bibliothèque à Paris. Il m’a ainsi fait gagner un temps fou, et je l’en remercie encore. Je ne suis qu’une petite brique dans le mur que représente Pôle Gare, mais j’aurai l’impression d’avoir contribué à une page de l’histoire. Je me tricote des souvenirs incroyables que je raconterai à mes petits-enfants.

Les pièces du puzzle Pôle Gare • L’agrandissement de la Gare de Lausanne et des quais: le projet, en phase de mise à l’enquête, est devisé à 1,2 milliards de francs. Durée des travaux: de 2017 à 2027. • La place de la Gare totalement repensée: en surface elle sera en grande partie rendue aux piétons. Le sous-sol fera office d’interface des transports et abritera une nouvelle station de métro et des commerces. • Une nouvelle ligne de métro (m3) reliera la Gare à la Blécherette. • Des quartiers redessinés aux alentours de la Gare: Sous-gare: une nouvelle place publique (les Saugettes) permettra une meilleure liaison entre le nord et le sud de la Gare. Le parking du Simplon et l’immeuble au bas du passage sous voie actuel seront démolis.

Quartier des Epinettes: création de logements, bureaux, commerce et d’un parking. Site de la Rasude: création d’un nouveau quartier, d’affaires principalement, mais aussi de logements, de commerces, d’espaces de loisirs et d’un parking. • Plateforme culturelle et artistique: le site abritera le nouveau Musée cantonal des beaux-arts, le Musée cantonal de la photographie (l’Elysée) et le Musée du design et des arts appliqués. Près de 200 millions d’investissements prévus.

67


INTERVIEW

Pôle Gare réunit des partenaires ayant chacun des missions et des intérêts spécifiques: les CFF, CFF immobilier, sa division Infrastructure, le Canton (pôle Muséal et m3), des privés comme Mobimo qui détient 60% du site de la Rasude. Et la Municipalité, que vous représentez, quels intérêts défend-elle?

Le projet d’agrandissement des quais

La Ville représente les citoyens dans ce projet, ce que je trouve hautement intéressant: il s’agit de protéger leur cadre de vie et d’essayer de l’améliorer en profitant de ce projet titanesque. Responsable du développement urbanistique, la Ville collabore étroitement, à chaque étape, avec les maîtres d’ouvrage pour assurer ce standard de qualité, les autres partenaires ayant effectivement d’autres missions spécifiques liées à la culture, à la mobilité et aux transports, au développement immobilier, etc.

Le site de la Rasude, futur quartier d’affaires © Plates-Bandes Communication

Des exemples? La Ville a fait une opposition constructive au projet des CFF sur certains points pour sauvegarder et promouvoir la qualité de vie. Nous sommes en négociation sur la question des espaces commerciaux prévus sous la place de la gare. Nous nous battons notamment pour une véritable qualité de l’offre, avec des commerces locaux. Quant au futur quartier international d’affaires de la Rasude, nous le voulons vivant, avec une diversité programmatique, des logements également, et des cheminements directs vers la gare pour les mobilités douces et les piétons. Aux Epinettes, nous négocions pour que les logements à loyer contrôlé qui seront détruits soient en bonne partie compensés. Quant au pôle muséal, les espaces publics doivent être vivants eux aussi. La Ville gérant l’aménagement du territoire en zone à bâtir, nous sommes partie prenante de ces projets lors de l’établissement du plan de quartier (densité, programme, formes de construction, etc.). Le futur pôle muséal, un lieu ouvert sur la ville

68

Les nouveaux quais

Intérieur de la gare


«J’adore les gares, cela vient sans doute de mes racines valaisannes, nomades.»

En attendant, quid de la qualité de vie pendant les travaux qui devraient durer une dizaine d’années, jusqu’en 2027? Sous l’égide d’Olivier Français, directeur des travaux de la Municipalité, je prépare un préavis qui sera présenté au Législatif pour fixer les conditions cadres en matière de chantier, de sécurité, de diminution des nuisances, qu’il s’agit de limiter autant que possible. Notre but: que tous les partenaires s’engagent à respecter ces conditionscadres. De plus l’information aux citoyens, pendant les travaux, deviendra très importante. En fait, il faut voir cette période un peu comme la grossesse: vous en supportez les désagréments ainsi que les douleurs de l’accouchement parce qu’il y a un «plus» au bout. Grâce à ces travaux, nous bénéficierons d’une offre en transports performante, du m3, d’un pôle culturel international, d’une qualité de vie nouvelle dans le quartier de la Gare.

Dans un tel projet, c’est la phase de réalisation qui pose les plus grands défis? Effectivement. Dans mon métier, j’aime particulièrement le moment où on bascule vers la phase opérationnelle. Ce basculement, nous sommes en train de le préparer: il faut bien placer les jalons, très en amont, pour bien positionner le projet. C’est vrai que Pôle Gare est un projet impressionnant, d’une complexité folle à mettre en œuvre. Mais il faut être fier de tenter de telles expériences, comme d’autres bâtisseurs l’ont fait avant nous.

Lausanne connaît une phase d’urbanisation dynamique et est souvent citée en exemple. Comment l’expliquez-vous? Lausanne a une belle ambition, tout en étant très réaliste. Il y a, ici, une vraie intelligence: on comprend que pour mener à bien des projets d’exception, il faut adapter l’organigramme de l’administration à ces projets, et non le contraire. De plus, les Vaudois ont le souci de bien utiliser les deniers publics, un bon sens terrien qu’ils partagent avec les Valaisans, ce qui contribue au succès de l’urbanisation de Lausanne ou de Sion.

Reste la population, les habitants et les usagers du quartier. Comment sentez-vous l’ambiance? Cet été, pour la première fois, nous avons réuni les acteurs du quartier, par le biais des associations: hôteliers, commerçants, chauffeurs de taxi, etc. Fondamentalement, personne ne s’est opposé au projet: on a senti l’envie de profiter de cette occasion pour valoriser le quartier, plutôt que de subir cette mutation. Mais je ne suis pas naïve: aucun permis de construire n’a encore été délivré, on en est toujours au stade des idées, et il faut s’attendre à ce que le débat se corse à mesure que le projet se concrétisera, mais l’esprit constructif de départ est là. Nous avons récolté des choses magnifiques au cours de ces deux soirées très riches et en avons tiré un petit livre. Le processus participatif va s’amplifier. Cette voix du quartier, il ne faut pas la perdre, elle sera un précieux guide pour avancer dans la réalisation et construire ensemble. Interview G. Zuber

69


Edifea SA – Solutions constructives Un fil rouge: l’humain Jeunesse et dynamisme résument parfaitement cette société. Créée en 2009, EDIFEA SA passe de 4 à 50 collaborateurs en l’espace de 5 ans. Grâce à sa taille humaine, garante de proximité, de cycles de décision courts, d’une équipe dirigeante accessible et engagée, elle s’est hissée parmi les acteurs représentatifs de la construction en Suisse romande. Pas de recette miracle, mais la ferme volonté d’aboutir les projets confiés à l’entière satisfaction des clients avec des valeurs solides, comme la rigueur, le respect et la qualité. Bien Vivre à Genève est allé à la rencontre de son Directeur général, Bertrand Duckert, qui a fait part des nouveautés et des projets à venir. Pré d'Anières © imagina.ch

70


Votre société a fêté ses cinq ans en septembre 2014. Pouvez-vous revenir sur ses origines?

Résidences Grand-Pré

Jérôme Félicité et moi-même, professionnels de l’immobilier, nous sommes associés pour fonder EDIFEA. Tous deux managers chevronnés, nous avons conçu notre modèle sur le postulat suivant: une structure légère et efficace, soutenue par un réseau de partenaires techniques et financiers de premier ordre. Le mot latin “Aedificum” désigne “l’édifice ou l’édification”. Il est à l’origine du nom de l’entreprise. La couleur grise, symbole de solidité, de pierre et d’acier vient poser les fondations sur lesquelles reposent les deux dernières lettres E et A pour Environnement et Architecture. La couleur verte vient donc rehausser la signature “Solutions constructives” en cohérence avec les enjeux de réduction de l’empreinte énergétique tout en améliorant le confort des utilisateurs. Notre objectif est de toujours proposer une solution, des optimisations tout au long du projet.

Goumoëns © imagina.ch

Vous avez récemment déménagé dans des locaux plus spacieux, mais aussi, tournant historique, vous avez vu l’entrée d’un nouvel actionnaire. L’année 2015 s’annonce alors florissante? En effet, notre équipe de Genève s’est désormais installée dans de tous nouveaux locaux à Vernier. Nous disposons désormais de 650 m2 d’espace fonctionnel, de salles de conférence, de conditions de travail optimales, ainsi qu’un accès rapide à l’autoroute. Cela nous permet de répondre pleinement à notre potentiel de croissance, mais aussi de nous trouver à proximité d’une zone en plein développement. L’entrée dans le capital d'un nouvel actionnaire représenté par la société Urban Project S.A., anciennement Privera Construction Management S.A., est le symbole d’un tournant historique de la société. Cela contribuera au développement et à la croissance de notre groupe sur l’Arc Lémanique avec de nombreux projets prévus ces dix prochaines années.

71


Une structure légère, un service de calculation, et un réseau de prestataires, sont-ils des éléments qui vous permettent d’offrir des prestations de haute qualité au juste prix? EDIFEA a effectivement choisi d’être l’alternative de référence aux grosses structures, avec, comme lignes de force son agilité à toutes étapes du processus de construction et sa politique de prix. Nous avons notamment défini un marché de niche: les villas. Nous travaillons alors avec des promoteurs locaux et avons développé des accords et des collaborations formalisées qui nous permettent d’être particulièrement performants au niveau des coûts. Grâce à des entreprises partenaires prédéfinies, nous avons un volume d’affaires qui nous permet d’établir des prix compétitifs. Nous sommes ainsi compétents sur des projets particulièrement variés, avec notamment une forte présence sur les appels d’offre de projets de logements, allant de la PPE de 6 appartements à l’immeuble de 100 logements.

Cluse-Violette

Votre organisation interne divisée par spécialités vous permet également de satisfaire pleinement la demande des clients. Pouvez-vous nous en dire davantage? Nous avons structuré nos équipes en fonction des types de projets, afin d’offrir un service optimal. Certains collaborateurs sont alors spécialisés sur les villas, d’autres sur les bureaux ou sur les industries. Grâce à nos conseillers clientèle, les acheteurs sont encadrés tout au long du projet. Notre organisation permet de maintenir les équipes de projets sur les différentes opérations, à la plus grande satisfaction de nos clients.

72

Résidences Grand-Pré

Bossy

© Loris von Siebenthal


Résidences Grand-Pré

Vous avez récemment été chargés de projets d’envergure menés avec succès. Lesquels? Nous avons été chargés de plusieurs projets d’ampleur. Il s’agit notamment des Résidences Grand-Pré, comptant 103 logements, que nous avons livrées à la plus grande satisfaction de nos maîtres de l’ouvrage. Edifea a également été mandatée pour Reverso à Carouge. Il s’agit d’immeubles administratifs de haut standing, comprenant 7'000 m2 de bureaux, livrés à la fin de l’année 2014. Enfin, le projet Cluse-Violette est également emblématique. Il est composé de 3 bâtiments contigus de 7 étages sur rez, comprenant 68 logements et 19 studios en location, ainsi que 1'374 m2 de surface administrative.

Comment voyez vous l’avenir d’Edifea? Au vu des projets traités et suite à l’entrée du nouvel actionnaire, nous établissons un plan de développement précis, notamment en termes de positionnement géographique et d’engagement de nouveaux collaborateurs. Nous souhaitons recruter des profils à haute valeur ajoutée qui peuvent gérer au mieux nos opérations et permettre une plus grande performance dans l’économie de la construction. Au niveau géographique, nous souhaitons renforcer notre place en Suisse romande et notamment nous implanter à Fribourg et dans le Valais.

L’aspect humain demeure-t-il le fil rouge de votre activité? Oui, en effet, et bien que notre développement soit croissant, nous tenons tout d’abord à fidéliser nos collaborateurs en maintenant notre politique d’excellence en matière de recrutement. Et avant tout, satisfaire nos clients dans le respect de nos engagements.

EDIFEA Genève SA Chemin Château-Bloch 11 | CH-1219 Le Lignon Tél. +41 22 807 33 22 | Fax +41 22 807 33 21

EDIFEA Vaud SA Cour des tanneurs | CP 246 | CH-1095 Lutry Tél. +41 21 796 35 50 | Fax +41 21 796 35 51 E-mail: info@edifea.ch • Site: www.edifea.ch

73


Lausanne Région Av. de Rhodanie 2 • CP 975 • CH-1007 Lausanne Tél. +41 (0)21 613 73 40 • Fax +41 (0)21 613 73 45 mail@lausanneregion.ch • www.lausanneregion.ch

Lausanne Région, agir ensemble!

© Jean-Bernard Sieber

© Régis Colombo / diapo.ch

74

Association réunissant 29 communes, Lausanne Région œuvre au service d’un bassin de population de près de 270'000 habitants. Composée de 6 personnes, elle coordonne avec efficacité des projets intercommunaux sur des thématiques diverses: territoire, environnement, mobilité, économie, activités sportives, petite enfance, formation des jeunes, prévention des dépendances. Son but: mener des études préalables, faire des expériences tests et intégrer celles-ci dans les fonctions régaliennes de l’Etat. Rencontre avec son Président, Gustave Muheim, également Syndic de Belmont-sur-Lausanne


Pouvez-vous présenter votre association? Il faut, tout d’abord, préciser que Lausanne Région existe depuis plus de 40 ans, mais sous un autre nom. Il s’agissait de la CIURL qui s’occupait essentiellement d’urbanisme. Elle s’est rapidement rendue compte que les réflexions au niveau régional dépassaient les questions d’aménagement du territoire et des transports. C’est pourquoi elle a connu une renaissance sous le nom de COREL. La différence est que la CIURL prélevait des fonds auprès des communes pour mandater des bureaux, alors que la COREL impliquait davantage les communautés locales. C’est à dire que les Communes délèguent des membres de l’exécutif ou de leur administration pour construire les projets. On s’appuie désormais sur des spécialistes lorsqu’il n’y a pas les ressources internes ou déléguées. Enfin, à la fin des années 90, nous avons créé un office de promotion économique régional qui nous a amené à changer de nom, pour devenir Lausanne Région.

Lausanne Région participe depuis de nombreuses années au Salon de métiers et de la formation

Quelles sont vos principales missions? Lausanne Région compte actuellement 29 communes. Elle s’occupe de coordonner des projets intercommunaux sur des thématiques variées, comme l’environnement, la promotion économique, le sport, la petite enfance, la formation des jeunes, la prévention des dépendances, notamment. En réalité, nous menons des études préalables et jouons un rôle de lobby. Nous faisons des expériences test de 3 ans et, si elles fonctionnent, nous proposons de les intégrer dans les tâches régaliennes de l’Etat.

Projet lauréat du nouveau Centre sportif de Malley, Atelier Pont12

Avez-vous des exemples de projets qui se sont concrétisés? De nombreux projets ont été concrétisés. En matière de petite enfance, nous avons planché, il y a près de 20 ans, sur un modèle de structure d’accueil préscolaire et parascolaire, et en particulier sur ce qui touche la garderie. Aujourd’hui, cela fait partie du paysage politique régional. Un autre exemple fort concerne les jeunes en rupture d’apprentissage. Ces derniers disparaissent du paysage de la formation et ne peuvent être suivis. Notre étude a débouché sur la mise en place de «conseillers aux apprentis». Des personnes ont été engagées afin d’être en contact avec les jeunes en apprentisCérémonie 2015 du Prix PERL, diffusée en direct sage et les entreprises, ce qui permet d’avoir désormais un suivi. Sur cette thématique, nous avons également participé à des cours d’appui scolaires aux apprentis développés sur l’ensemble du canton. Récemment, nous venons de boucler un projet qui consiste à participer au financement du déficit d’exploitation du futur centre sportif de Malley, comprenant trois patinoires et une piscine olympique. Cette nouvelle infrastructure devra être terminée en 2020 afin de pouvoir y accueillir des compétitions des Jeux Olympiques de la Jeunesses (JOJ)

En matière de promotion économique, quel est votre rôle? Notre rôle s’articule autour de trois grands axes: favoriser la création et l’implantation de nouvelles entreprises – donc par conséquent d’amener de nouveaux emplois – en offrant une large palette de services gratuits de type «guichet». Apporter des appuis au développement des entreprises existantes, tout en mettant en valeur les compétences propres du tissu économique régional. Enfin, assurer l’interface entre le monde privé, public et institutionnel pour favoriser les synergies. De plus, nous aidons les créateurs d’entreprise, notamment dans le cadre de la construction de leur projet et les mettons en relation avec un réseau de notaires, de fiscalistes, mais aussi bancaire, afin qu’ils bénéficient de conseils gratuits. Mais aussi, nous sommes à la disposition d’entreprises qui souhaitent se développer et recherchent de nouveaux locaux. Enfin, nous avons une manifestation publique importante qui est le Trophée PERL (Prix Entreprendre Région Lausanne), qui vise à récompenser des projets innovants. Il s’agit du seul prix en Suisse (CHF 100'000.- au total) qui est entièrement financé par les pouvoirs publics.

Comment voyez-vous l’avenir de Lausanne Région? Notre souhait est de maintenir cette cohésion entre communes qui nous est chère. Dans un avenir proche, il s’agira aussi de les accompagner dans l’application de la nouvelle LAT et ses enjeux. En somme, nous continuons à faire notre travail dans l’ombre au service d’un développement cohérent de la région lausannoise.

75


Le spécialiste du Retail Park diversifie ses activités Fondée en 1998, par Yann de Saint-Pierre, Citadelle a débuté son activité à Etoy, dans le canton de Vaud. Précurseur dans son principal domaine d’activité le «Retail Park», la société a su évoluer et répondre à un besoin existant en diversifiant ses activités vers les secteurs du médical et de la logistique. Portrait d’une entreprise dynamique qui a su s’imposer en tant que leader sur son marché et s’ouvre aujourd’hui à de nouveaux horizons. Yann de Saint-Pierre Gérant et fondateur

Centre médical, Noville

76

Patrick Gehri Directeur


L’histoire de Citadelle Le premier siège de l’entreprise connu sous le nom de Citadelle Investissement Sàrl a vu le jour en 1998 à Etoy. Celle-ci a connu un développement progressif, avec tout d’abord un premier projet à Etoy et ensuite à Villeneuve. L’entreprise leader sur son marché est alors devenue précurseur dans ce concept de «Retail Park» et a su développer son patrimoine immobilier au cœur de ces deux régions. En 2010, sous l’influence de son succès, elle transfère son siège dans ses nouveaux locaux à Thônex et sa raison sociale devient alors Citadelle Sàrl. Aujourd’hui, l’entreprise, qui compte 5 collaborateurs, fait figure de référence dans son domaine en Suisse romande. Première construction, Etoy

Ses activités Le «Retail Park» est un concept qui vient des USA, et qui permet à des enseignes aux activités complémentaires de s’installer dans un même bâtiment pour créer un cercle vertueux. Le rôle de Citadelle est de développer des projets immobiliers, qui sont ensuite loués à de grandes enseignes. Dans cette optique, elle a développé au fil des années un riche patrimoine immobilier. Sa philosophie repose en premier lieu sur la réactivité et le suivi continu

de sa clientèle. Ainsi, elle met tout en œuvre pour accompagner son client dans toutes ses démarches jusqu’à l’aboutissement de son projet. Très active dans le canton de Vaud, notamment dans les régions d’Etoy et Villeneuve, qui ont vu naître plusieurs grandes réalisations, cette entreprise dynamique et novatrice a su s’adapter aux fluctuations d’un marché complexe en s’ouvrant à de nouvelles possibilités.

Premier Retail Park, Etoy

Retail Park, Villeneuve

Immeuble mixte, Cernier

Immeuble spécifique, Etoy

Halle de stockage, Meyrin

77


Une diversification de ses champs d’action Citadelle a fait le choix de se diversifier en sortant de sa principale activité liée à des bâtiments commerciaux pour développer des projets dans le domaine du médical ou encore de la logistique. Cette diversification est le fruit d’une réflexion sur l’état d’un marché qui se veut actuellement saturé, et d’une réelle volonté de prendre part aux besoins existants des instances du Canton en matière de nouvelles infrastructures. En effet, Citadelle prend à cœur de participer au dynamisme d’un marché local en répondant présent grâce à trois nouveaux projets en cours de réalisation ou de développement dans la région des Fourches (Noville – Villeneuve – Rennaz).

Les projets en cours

Centre médical, Noville

1. La Mouniaz Centre Au bénéfice d’une situation géographique idéale entre Lausanne et Martigny et à proximité du nouvel hôpital Riveria-Chablais, l’immeuble médical est desservi par le réseau ferroviaire, les bus et l’autoroute A9. Il est situé sur une parcelle de terrain comprenant notamment un second bâtiment abritant l’enseigne Migros avec galeries. Cette complémentarité apporte une dynamique supplémentaire et une interaction qui permet aux patients d’avoir tout à leur portée dans un complexe unique. Ce bâtiment d’environ 1'500 m2 de surfaces utiles est dédié à l’activité médicale (dentistes, pharmacie, cabinets médicaux,…) et aux bureaux. Composé de 4 niveaux pour des surfaces allant de 50 à 400 m2, les aménagements sont très souples et au gré du preneur. Ainsi, chaque locataire peut s’adapter en fonction de ses besoins. Citadelle offre une participation financière aux locataires pour les aménagements et l’achèvement des travaux. Il reste à ce jour environ 1'000 m2 de surfaces disponibles divisibles selon les besoins et le premier locataire «Centres dentaires du Léman SA» ouvrira ses portes le 1er septembre 2015. Centre commercial, Noville

78


2. La Jonnaire Situé à Rennaz, dans une zone artisanale dynamique et attractive, ce projet comporte un bâtiment de 1'500 m2 sous la forme de show-room. Une halle de stockage divisible en trois surfaces de 450 à 500 m2. Idéalement situé, le bâtiment borde l’autoroute et bénéficie ainsi d’une grande visibilité grâce à ses nombreuses vitrines. Le démarrage des travaux est prévu début septembre 2015 et les locaux seront disponibles en été 2016. Rennaz

3. Une halle de stockage froid Situé à Villeneuve, ce troisième projet comprend une halle de stockage d’environ 2'000 m2 modulable en trois surfaces selon les besoins dont tout ou partie peut être traité en froid négatif (-25°C), froid positif (5°C) ou sec avec une température rafraîchie d’environ 10°C. Le démarrage des travaux est programmé à l’automne 2015 pour une durée d’environ 10 mois. Des espaces sont encore disponibles! Halle de stockage, Etoy

4. Vich Un projet de grande envergure situé à Vich (Gland) sous la forme d’un complexe hôtelier avec annexes dédiées aux services de 7’000m2 sur 7 niveaux. Un projet, qui devrait comporter un hôtel d’environ 100 chambres, une salle de sport, un restaurant, mais aussi des salles de conférences ou encore des apparts ’hôtel. Le programme est encore à l’état d’avant-projet, un permis doit être déposé d’ici à la fin de l’année pour démarrer les travaux courant 2016.

Citadelle Sàrl Rue de Genève 150 | CH-1226 Thônex Tél. 022 869 40 20 | Fax 022 869 40 21 info@citadelle.ch | www.citadelle.ch

79


INTERVIEW

Développement Economique du Canton de Vaud (DEV)

© Tony Kunz

© Tony Kunz

Association de droit privé, financée par le canton de Vaud et par ses membres, le DEV est surtout un organisme d’accueil et d’accompagnement aux entreprises étrangères dans le processus d’implantation de leurs activités sur le sol vaudois. Grâce à sa collaboration avec différents organismes publics et privés, il parvient à faire parler de lui à l’international afin d’attirer les entreprises du monde entier. Zoom sur les activités du DEV en compagnie de son directeur, Jean-Frédéric Berthoud.

80


Quelle est la raison d’être du DEV et comment opère-t-il?

Y-Parc

Le DEV est une association de droit privé qui a été fondée il y a plus de 20 ans. Organisation à but non lucratif, il est le partenaire officiel de l’Etat de Vaud pour promouvoir, faciliter et encourager l’arrivée de nouvelles sociétés étrangères dans le canton. Son fonctionnement est assuré grâce à un double financement, d’une part, par une subvention accordée par le Canton et d’autre part, avec les cotisations de nos 350 membres. Des entreprises de la place à qui nous apportons des nouveaux clients potentiels mais aussi des sociétés étrangères qui se sont implantées avec l’aide du DEV. Sans oublier les nombreuses communes vaudoises qui soutiennent nos actions. Edwards Lifesciences

Afin de remplir sa mission, le DEV travaille étroitement avec des partenaires privés, à savoir les acteurs de l’industrie, les fiduciaires, les banques, les régies immobilières ou encore les notaires et avocats. Mais aussi avec des partenaires publics et, tout particulièrement, avec le Département de l’Economie et du Sport (DECS), au travers du Service de la Promotion Economique et du Commerce (SPECo). Sans oublier les associations de promotion économiques régionales regroupées sous l’égide de la Coordination du Développement Economique Vaudois (CODEV). Medtronic Int. Trading

Quelles sont les principales activités du DEV? Spécifiées dans une convention signée avec le Département de l’Economie et du Sport (DECS), nos activités sont de nature très diverse. La première est d’accueillir et d’offrir des prestations de guichet unique aux entreprises étrangères qui ont un projet d’investissement dans le canton, tout en respectant un principe essentiel, celui de ne pas installer des entreprises qui viendront en concurrence directe avec les acteurs locaux. Notre seconde activité consiste à fidéliser et à suivre les entreprises une fois qu’elles sont inscrites au registre du commerce afin de les aider à trouver les solutions pour développer leur activité. Il s’agit d’éviter que ces dernières ne quittent le territoire en sachant que leur présence contribue directement à créer de l’emploi et de la valeur ajoutée dans la région. Enfin, notre dernière activité est d’effectuer une prospection ciblée sur certains marchés porteurs à l’étranger afin d’attirer de nouvelles entreprises sur le territoire vaudois.

Ferring Int. SA

Justement à l’étranger, quels sont vos moyens d’actions pour attirer les entreprises sur le sol cantonal? Les entreprises que nous accueillons proviennent, pour une partie d’entre elles, du réseau de prospection inter-cantonale de Greater Geneva Berne area (GGBa), représentant les six cantons de Suisse occidentale et ayant pour mission d’intéresser les entreprises à venir en Suisse, mais également de contacts directs ou au travers des fiduciaires et bureaux d’avocats actifs au niveau international. Nous avons également délégué deux personnes à l’étranger, en Turquie et au Japon, dont la mission est d’identifier les sociétés répondant à nos critères de recherche et de promouvoir le canton de Vaud afin de les inciter à venir s’y installer.

De manière générale, comment accompagnez-vous une entreprise désireuse de s’implanter dans le Canton? Notre rôle consiste principalement à comprendre le projet de la société étrangère qui souhaite s’implanter dans le canton et à l’orienter dans ses différentes démarches avec l’administration en mettant à disposition nos savoir-faire, notre connaissance du terrain ainsi que notre expertise du tissu économique local.

81


INTERVIEW

Une fois le contact établi, nous organisons une journée de visite avec comme objectif de présenter notre canton et les différents acteurs dont elle aura besoin pour s’implanter. Nous l’informons et la conseillons sur plusieurs problématiques, telles que l’élaboration d’un business plan ou les choix juridiques. Nous apportons également notre soutien sur des questions relatives à la fiscalité. Nous avons d’ailleurs de nombreux contacts avec l’administration Cantonale des Impôts et nous avons accès aux services d’un expert en fiscalité qui permet d’offrir une première approche fiscale au client. Nous disposons également d’un service interne au DEV en lien étroit et constant avec les agences immobilières de la place afin d’offrir la possibilité à la société de pouvoir visiter des locaux. Parc Biopole

Selon vous, quels sont les principaux atouts du canton de Vaud par rapport à ses voisins? Sa principale force c’est sa diversité économique. Un élément qui rend le canton de Vaud moins sensible aux paramètres macro-économique externes, d’où son importante capacité financière pour pouvoir investir dans des infrastructures. Un signe des plus encourageants pour les entreprises étrangères. Le canton de Vaud offre également une concentration d’écoles spécialisées et d’université comme l’EPFL à Lausanne ou l’HEIG-VD à Yverdon-les-Bains. Des établissements dont la réputation d’excellence et la capacité d’innovation largement reconnues dans le monde entier fournissent aux entreprises une main-d’œuvre hautement qualifiée propice au développement de leur activité. Sans compter que le canton de Vaud est le canton le plus international de Suisse avec 140 nationalités différentes qui cohabitent sur la région lémanique. Debiopharm Int. SA

Nous devons être extrêmement réactifs et à l’écoute des besoins du client afin de lui trouver rapidement les meilleurs interlocuteurs et de le convaincre que le canton de Vaud est le choix le plus intéressant pour s’implanter. En 2014, le DEV a participé à l’implantation de 36 entreprises en provenance de 12 pays différents avec une perspective de 330 nouveaux emplois à cinq ans.

Quelles sont les caractéristiques des sociétés qui ont décidé de s’implanter sur le canton de Vaud ces dernières années? Les PME actives dans l’innovation et la R&D dans le domaine des sciences de la vie et des technologies de l’information représentent plus du tiers des nouvelles implantations en 2014. Des entreprises attirées entre autres par les possibilités de collaboration avec les instituts de recherche et les hautes écoles réputés de la région. Les secteurs de l’industrie de précision, de l’agro-alimentaire, du cleantech et des produits haut de gamme sont aussi relativement bien représentés. Si pendant un certain nombre d’années, nous avions des quartiers généraux qui venaient ici, attirés notamment par les conditions fiscales attractives du canton, on assiste désormais à un glissement vers de plus petites structures innovantes, de type start-up. Un changement au niveau de la typologie des entreprises dont la conséquence est de créer moins d’emplois annoncés à cinq ans.

82

C’est également un canton réputé pour sa qualité de vie exceptionnelle, avec une offre culturelle et loisir extrêmement riche, des paysages enchanteurs, des infrastructures de santé et de transport performantes et des villes à taille humaine. Un ensemble de conditions qui explique pourquoi de nombreux quartiers généraux et entreprises de haute technologie ont choisi le canton de Vaud.

2, avenue de Gratta-Paille Case postale 19 • CH–1000 Lausanne 22 Tél. +41 21 644 00 60 • Fax +41 21 644 00 79 dev@dev.ch • www.dev.ch


La connaissance approfondie des marchés au service des clients Bruno Walter Finance SA (BWF) est un gérant indépendant basé à Montreux. Avec ses cinq collaborateurs expérimentés en matière d'analyse et de gestion de portefeuille, BWF intervient dans trois domaines d'activités: les mandats de conseil, la gestion discrétionnaire et la gestion de placements collectifs de capitaux. Membre de l'ASG, l'établissement est aussi titulaire d'une autorisation de la FINMA pour la gestion de placements collectifs de capitaux. Fondée, à l'origine, à la demande d'un cercle restreint de clients UHNWI, BWF utilise désormais ses deux fonds de placements collectifs comme la vitrine de sa compétence en matière de gestion et vise à développer des partenariats avec d'autres gérants indépendants qui privilégient la sélection de fonds pour leur allocation d'actifs. Pour son entrée dans sa dixième année d'activité, il se voit récompensé par un Lipper Fund Award 2015, pour la première fois en Suisse et en Allemagne, et pour la deuxième année consécutive en Autriche grâce à son fonds Allround QUADInvest USD Growth, primé comme le meilleur de sa catégorie sur trois ans dans le segment “Mixed Asset USD Flexible – Global”. Son deuxième véhicule d’investissement, le Allround QUADInvest EUR Balanced, figure lui aussi, depuis son lancement, parmi les meilleurs de sa catégorie selon le classement de Morningstar. La grande diversification des portefeuilles, la combinaison judicieuse de valeurs de qualité à forte capitalisation pour les actions, d’instruments traditionnels, transparents et liquides ainsi que de débiteurs «investment grade» pour les obligations tendent vers une gestion de qualité, avec un rendement supérieur à la moyenne. Le secteur de la technologie, celui de la santé ainsi que des médias sociaux constituent la colonne vertébrale de nos fonds. La stratégie d’investissement répond à certains critères de sélection (blue chips, momentum stocks, sector play, attractive valuation, cyclical play) dans un cadre discipliné prédéfini par une approche «Top down».

Bruno Walter Finance SA Avenue de Belmont 33 CH-1820 Montreux Tel + 41 21 312 10 30 bwf@walterfinance.ch www.walterfinance.ch

Olivier Walter, CEO Bruno Walter Finance SA et Bruno Walter, Fondateur

PLACEMENTS COLLECTIFS GÉRÉS Julius Baer Multirange Allround QUADInvest USD Growth ISIN LU0565566303 Fonds UCITS, droit luxembourgeois, Privilégie une stratégie dynamique, dédié à des valeurs de croissance. Performance as of 23.09.2015 –5.23% 2014: +15.10% 2013: +30.93% 2012: +16.00% 2011: – 9.66% Morningstar Rating 5 étoiles

Julius Baer Multipartner Allround QUADInvest EUR ISIN LU0386594302 Fonds UCITS, droit luxembourgeois, Privilégie une stratégie de placement pondérée. Performance as of 23.09.2015 +3.69% 2014: + 8.19% 2013: +11.22% 2012: + 9.11% 2011: – 6.75% 2010: +14.52% 2009: +16.28% Morningstar Rating 4 étoiles


Bienvenue à Montreux Riviera Bienvenue à Montreux Riviera, authentique petit bout de paradis qui a séduit tant d’artistes, d’hommes de lettres et de voyageurs en quête de beautés naturelles, de tranquillité et… d’inspiration. En effet, ce n’est sans doute pas un hasard si Charlie Chaplin a choisi les hauts de Vevey pour passer les 25 dernières années de sa vie, si Freddie Mercury a immortalisé le lac Léman et les cimes du Grammont sur la pochette de l’album «Made in Heaven», si Igor Stravinski a composé le «Sacre du Printemps» à Montreux ou si le chanteur Prince a déclamé son amour pour Lavaux dans une chanson qui porte le nom du célèbre vignoble en terrasses, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Comment expliquer l’attraction que Montreux Riviera a exercée sur Hemingway, Nabokov, Sissi et tant d’autres? Peut-être les bienfaits du microclimat, les splendeurs d’un lac qu’on ne se lasse pas d’admirer, les montagnes alentours, impressionnantes et rassurantes à la fois, les couchers de soleil aux allures de tableaux de maîtres…? Sans doute un peu de tout ça! Mais, quelles que soient les raisons qui vous ont conduit jusqu’à Montreux Riviera, je vous souhaite le plus agréable, le plus relaxant et le plus inspirant des séjours. Christoph Sturny Directeur Montreux-Vevey Tourisme

Vevey © Switzerland Tourism / Markus Buehler

84


Montreux Riviera Région unique aux charmes multiples, attachée à ses racines mais ouverte sur le monde, Montreux Riviera inspire de nombreux visiteurs depuis plus de 200 ans. Ce n’est pas sans raison que d’illustres personnages, parmi lesquels Charlie Chaplin, Freddie Mercury ou encore Igor Stravinski ont noué un lien particulier et indélébile avec cet endroit à part… Lavaux

«Trois célèbres chansons ont été consacrées à la région: «Smoke on the Water» de Deep Purple, «Made in Heaven» de Freddie Mercury, ainsi que «Lavaux» de Prince.»

© Switzerland Tourism / Markus Buehler

Divertissement & Musique Parallèlement aux événements musicaux majeurs tels que le fameux Montreux Jazz Festival ou le très réputé Septembre Musical, l’offre de divertissement se décline au pluriel et à tous les temps: un Montreux Comedy Festival haut en couleurs où bon nombre d’humoristes français confirmés se rendent chaque année, une compétition sportive internationale de premier plan avec le Montreux Volley Masters et, pour clôturer l’année en beauté, la féérie du Marché de Noël de Montreux et de ses 150 artisans et marchands. Il se passe toujours quelque chose à Montreux Riviera; d’autant que le Casino Barrière de Montreux (le plus important de Suisse) est ouvert tout au long de l’année pour le plus grand plaisir des amoureux du jeu.

Montreux Comedy Festival © Boixader Simon

Gastronomie & Vin Montreux Riviera est un paradis pour les gourmets. Avec plus de 20 restaurants cités aux guides Michelin ou Gault Millau, c’est l’une des régions les plus réputées au monde pour les arts de la table. En plus de la haute gastronomie, les tables de la région font la part belle aux produits du terroir, notamment dans les pintes vaudoises typiques. Filets de perche du Léman, papet vaudois, charcuteries, fromages ou douceurs, le choix est vaste! Quant aux amateurs de vins, ils se délecteront des crus de Lavaux, l’un des plus fameux vignobles suisses.

«Vevey, siège mondial de Nestlé, est le berceau du fameux chocolat suisse.» 85


Bien-être

Terroir & Dégustation

Montreux Riviera est non seulement réputée dans le monde entier pour ses paysages enchanteurs et son climat privilégié, mais également pour la qualité de ses cliniques privées. En effet, dans un environnement calme et serein, les meilleurs spécialistes de la revitalisation, de la lutte contre le vieillissement ou de la chirurgie esthétique mettent l’étendue de leurs compétences au service du bien-être de leurs patients. Quand qualité de vie rime avec détente et relaxation, quoi de plus naturel que d’aller prendre soin de son corps et de son esprit dans un spa? Luxueusement aménagés dans les plus prestigieux hôtels de la région, les centres wellness et spa de Montreux Riviera disposent d’équipements hauts de gamme et proposent un éventail complet de soins revitalisants.

© OTV / Sébastien Staub

Wellness & Spa © Droits Réservés

Culture & Loisirs Flâner, se cultiver ou dévaliser les magasins, les occasions de se distraire ne manquent pas dans la région de Montreux Riviera! Une dizaine de musées ouvre les portes du savoir aux visiteurs, sur les thèmes les plus variés. L’offre est particulièrement riche à Vevey, où il est possible, entre-autre, de découvrir le monde de la photographie au Musée suisse de l’appareil photographique, tout apprendre sur l’alimentation à l’Alimentarium, ou encore admirer des toiles de maîtres au musée des Beaux-Arts…

«Extrêmement bien conservé, situé dans un cadre naturel d’exception, Chillon compte parmi les monuments les plus visités d’Europe.»

«Ici, travail et temps libre se marient à merveille.»

Château de Chillon © Switzerland Tourism / Markus Buehler

Les arts de la scène ne sont pas en reste, grâce aux quatre grands théâtres de la région, qui font le plus souvent salle pleine.

Läderach - chocolatier suisse © Läderach

86

Le riche passé de Montreux Riviera fascine également les visiteurs. Le plus célèbre vestige de la région est sans conteste le château de Chillon, une forteresse médiévale du XIIe siècle, érigée sur un îlot rocheux au bord du lac Léman. Extrêmement bien conservé, situé dans un cadre naturel d’exception, Chillon compte parmi les monuments les plus visités d’Europe. Il a notamment inspiré de nombreux artistes, Lord Byron, Jean-Jacques Rousseau ou encore Victor Hugo, qui, grâce à leurs ouvrages, ont contribué à la renommée actuelle du château.


Glion Institute of Higher Education

En hiver également, Montreux Riviera offre un vaste choix d’activités: ski et snowboard aux Rochers-de-Naye ou aux Pléiades, raquettes et ski de fond sur les hauteurs de Vevey ou Montreux ou encore patin à glace à Caux et Lutry. Comble du ravissement, la plupart de ces activités se pratiquent avec vue sur le lac!

© GIHE

Education Si la Suisse est globalement réputée pour la qualité et le niveau d’enseignement dispensé dans ses écoles, la région Montreux Riviera peut se targuer d’abriter trois des meilleures écoles hôtelières au monde: Glion Institute of Higher Education (GIHE), Swiss Hotel Management School (SHMS) ainsi que Hotel Institute Montreux (HIM). En plus des hautes écoles spécialisées dans l’hôtellerie et le tourisme, de nombreux établissements d’enseignement privé sont établis de longue date à Montreux Riviera. Dans un cadre de vie sécurisant, propice à la culture et à la formation, de nombreux programmes d’enseignements ouvrant la porte à des études supérieures sont proposés.

«Montreux Riviera peut se targuer d’abriter deux des meilleures écoles hôtelières au monde.» Fairmont Le Montreux Palace © swiss-image.ch

Tourisme d’affaires Grand Tour en Lavaux © www.bailly-photo.ch

Véritable galerie marchande à ciel ouvert, la vieille ville de Vevey et ses boutiques offrent de multiples possibilités de shopping. De charmants cafés permettent de s’accorder une pause bien méritée dans les petites rues pavées ou au bord du lac, après une séance de shopping effrénée. A Montreux, les marques des plus grands créateurs sont en vitrine dans la rue principale, alors qu’à Villeneuve, les marques sont proposées au meilleur prix dans les magasins du centre Outlet. Que ce soit en bus, en train, en bateau ou tout simplement à pied, ce sont mille et une possibilités d’excursions qui vous tendent les bras et qui vous feront découvrir des points de vue à couper le souffle. Vous aimez le sport? Des infrastructures de premier plan sont à votre disposition pour la pratique de disciplines telles que le tennis, le golf, l’équitation ou encore le ski nautique, le wakeboard et même le parapente.

Entre lac, montagnes, vignobles et palmiers, Montreux Riviera représente le cadre idéal pour une manifestation inoubliable. Sa situation centrale à l’intersection des grands axes européens, sa proximité de l’aéroport international de Genève ainsi que les avantages offerts par sa petite taille de style «resort» font de Montreux Riviera une destination très prisée pour des congrès internationaux, conférences ou voyages de motivation. Dernièrement, Montreux Riviera a démontré sa capacité à accueillir des évènements internationaux majeurs, notamment le 22 janvier 2014, lors de la Conférence mondiale pour la paix en Syrie qui a drainé une centaine de délégués provenant de plus de 30 pays mais aussi de l’Union européenne et de l’ONU ainsi que 400 journalistes. Plus récemment encore, en mars 2015, Montreux Riviera a hébergé pendant une journée les discussions autour du nucléaire iranien, ouvrant ses portes aux délégations américaines et iraniennes et offrant ainsi un cadre empreint de sérénité.

Conclusion Du savoir-vivre, du savoir-faire, du soleil, des paysages somptueux, des activités pour tous… Montreux Riviera - pure inspiration. Contact: Tél. 0848 86 84 84 – www.montreuxriviera.com

87


INTERVIEW

Montreux Noël La féérie et l’authenticité des fêtes de Noël! Du bord des rives du lac, jusqu’au sommet de la montagne, Montreux Noël, l’un des plus grands marchés européens, se différencie surtout par la richesse et l’étendue de ses animations. Depuis 21 ans, l’événement montreusien de l’hiver ravit petits et grands. 500’000 visiteurs suisses et internationaux y viennent chaque année pour partager un moment chaleureux et festif. Pour son édition 2015, le Père Noël volant, inédit en Suisse, sera toujours présent, et de nouvelles surprises seront à découvrir. Rencontre avec Yves Cornaro, directeur du Montreux Noël.

88


Le Père Noël volant, unique en Suisse, revient pour l’édition 2015? En effet, la grande nouveauté de la 20e édition se renouvelle pour l’édition 2015. Le Père Noël en personne traversera le ciel montreusien sur son traîneau tiré par les rennes, chaque jour dès 17h00. Parallèlement, divers lieux sont mis à la disposition des visiteurs et rendent la manifestation très conviviale. Tandis qu’un village de Noël authentique se découvre à Caux avec sur place les animaux du Père Noël et des ateliers pour enfants. La Féérie Médiéval se déroulent dans l’enceinte du Château de Chillon. La maison du vrai Père Noël, quant à elle, se trouve aux Rochers-de-Naye. Du 20 novembre au 24 décembre, Montreux Noël propose en plus de la zone du marché riche de 150 exposants, des animations exceptionnelles. La cabane en rondins construite par les bûcherons de la commune accueille le public qui apprécie d’y boire un thé chaud ou d’y partager un moment convivial autour d’un feu de bois.

Une nouvelle surprise inédite: le Jardin Magique. Qu’est-ce exactement? Pour cette édition 2015, nous proposerons en effet une toute nouvelle animation, inédite «Le Jardin Magique». Celui-ci sera composé de plusieurs personnages et objets lumineux pouvant atteindre jusqu’à 4.50 mètres de haut. Ceux-ci seront mis en scène via un jeu de son et lumière tous les jours dès la tombée de la nuit.

Quel est le Pays Hôte d’Honneur de cette 21e édition? Nous avons le plaisir de recevoir la Hongrie, dans un grand chalet dédié au centre de la Place du Marché. Les visiteurs pourront découvrir les produits du terroir hongrois, son artisanat ainsi qu’un restaurant typique avec ambiance musicale.

89


INTERVIEW

Après 20 ans de succès, comment voyez-vous l’avenir de Montreux Noël? Le vingtième anniversaire fêté en 2014 était synonyme d’un nouveau départ. Le Marché de Noël doit s’adapter à sa clientèle qui, aujourd’hui, utilise d’autres moyens de communication, comme les réseaux sociaux. Nous avons en effet désormais des visiteurs plus jeunes et beaucoup de familles avec des enfants. D’ailleurs, nous organisons des concours online qui connaissent également un grand succès. Pour nous, l’esprit de Noël doit primer sur le commercial. Et le commercial doit s’adapter à des produits originaux qui ne se trouvent, si possible, pas en grande surface. Le côté artisanal et chaleureux doit perdurer. Nous essayons de trouver le bon équilibre entre l’authenticité des produits locaux pour toutes les personnes venant de l’extérieur et des produits origianux de différents pays pour les gens de la région.Il s’agit avant tout d’une fête qui doit rester dans l’esprit de Noël, avec les notions de partage et de rencontres.

Le Village de Noël à Caux Montreux Noël présente un site complémentaire exceptionnel avec un panorama grandiose sur le lac Léman et les Alpes. Les familles et les enfants peuvent découvrir les ateliers du Père Noël de nombreux animaux une forêt magique et des espaces ludiques. Tout au long de la journée des spectacles de clown sont proposés. Et pour ceux qui n’en auraient toujours pas assez, le restaurant du Village de Noël de Caux propose Raclette, steaks et planchettes accompagnées des traditionnels vins chauds et thé de Noël qui ne manqueront pas de faire frétiller les papilles des plus exigeants.

La Maison du Père Noël A 2'042 mètres d’altitude, le Père Noël reçoit chaleureusement des milliers d’enfants dans sa grotte perchée aux Rochers-de-Naye, au-dessus de Montreux, à laquelle on accède avec le train à crémaillière qui mène également au Village de Noël à Caux. Sur place des séances de maquillage et photos souvenir sont proposés du 20 novembre au 24 décembre.

Féérie Médiéval au Château de Chillon Les trois premiers week-ends de décembre, le Château de Chillon prend des allures de conte de fées. La forteresse accueille en ses murs un univers magique de noël qui fera rêver petits et grands! Vivez un retour dans le temps, une visite inoubliable et plongez dans l’histoire, les coutumes et la vie au Moyen Âge, fidèlement illustrées par des personnages en costumes d’époque.

90


© Dominique Schreckling

A vos agendas!

© Edouard Curchod

Du 20 novembre au 24 décembre 2015 Découvrez tous les soirs dès 17h00 le Père Noël survolant le Marché de Noël tiré par ses rennes.

Samedi 21 novembre 2015 Journée officielle d’ouverture.

Samedi 28 novembre 2015 Groupe de Gospel dès 14h00 sous le Marché Couvert.

Dimanche 29 novembre 2015 Groupe de Gospel dès 14h00 sous le Marché Couvert.

© Dominique Schreckling

Samedi 5 décembre 2015 Groupe de Gospel déambulatoire au sein du Marché de Noël et animation avec échasses.

Dimanche 6 décembre 2015 Groupe de Gospel déambulatoire au sein du Marché de Noël et animation avec échasses.

Mardi 8 décembre 2015 Groupe de Gospel déambulatoire au sein du Marché de Noël et animation avec échasses.

Samedi 12 décembre 2015 Groupe de Gospel dès 14h00 sous le Marché Couvert

Samedi 19 décembre 2015 Groupe de Gospel dès 14h00 sous le Marché Couvert

Dimanche 20 décembre 2015 Groupe de Gospel dès 14h00 sous le Marché Couvert

Complément d’informations sur: www.montreuxnoel.com

91


A la découverte de contrées uniques! Située au cœur de Montreux, l’agence de voyages voyageplan excelle depuis plus de 50 ans dans l’organisation de voyages spécialisés et sur-mesure. Avec une large gamme de produits, Martin Gallati et son équipe de professionnels sont à votre disposition pour composer l’escapade de vos rêves. Ces derniers proposent une multiplicité de combinaisons dans trois spécialités: l’Afrique Australe, l’Océanie et les séjours de ski héliporté. Zoom sur l’Afrique Australe.

© Dookphoto

92


L’Afrique du Sud – Un monde en soi La variété de ses paysages, de sa faune, de la flore, mais aussi de sa population et de ses cultures fait de l’Afrique du Sud un monde en soi. Chaque voyageur y trouvera son bonheur! De ses chaînes de montagnes découpées à ses déserts austères, en passant par ses côtes rocheuses, ses plages de sable sauvages, ses parcs nationaux ou encore ses grandes villes, elle offre une diversité de découvertes. voyageplan vous propose des circuits uniques et sur-mesure qui vous permettront d’explorer cette terre selon vos souhaits.

La Namibie – Une terre de contrastes

© Claudia Paulussen - Fotolia

Dessinée par le plus vieux désert du monde, mais aussi des montagnes découpées, des forêts denses, des cours d’eau ornés de nénuphars, ainsi qu’une flore et une faune incroyables, la Namibie est une vraie terre de contrastes. Que ce soit en voyage accompagné ou de façon indépendante en voiture de location, la découverte de ses multiples facettes ne manquera pas de vous époustoufler.

Le Botswana – L’aventure et le défi Adapté aux aventuriers avides d’étendues sauvages, le Botswana regorge de trésors inattendus. Nature grandiose et grands troupeaux d’animaux vivant en pleine nature sont autant d’éléments que chaque voyageur peut découvrir tant lors d’un séjour exclusif avec des transferts en petit avion ou en véhicule tout-terrain accompagné d’un guide.

© Prof Ian Purves

D’autres découvertes de l’Afrique Australe voyageplan vous propose de découvrir encore bien d’autres terres de l’Afrique Australe. Le Zimbabwe, pour les adeptes de safari, le Mozambique, avec ses plages de rêve et sa mer bleu turquoise, mais aussi le Malawi et la Zambie, ainsi que les magnifiques Chutes Victoria, sont autant de destinations qu’il vous est possible d’organiser à la carte.

Et bien d’autres contrées

© Ron Magill

© Roger de la Harpe

En plus de l’Afrique Australe, l’agence vous propose bien entendu des séjours aux quatre coins du monde mais elle est surtout spécialisée pour les voyages à destination de l’Océanie et pour les séjours aux sports d’hiver (ski héliporté, motoneige, traineau-à-chiens). Que vous souhaitiez découvrir les paysages uniques de l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou du Pacifique Sud, vous trouverez la formule de vos souhaits. De même, pour tous les fanatiques de sports d’hiver, l’équipe vous propose une gamme variée de sites uniques dans le monde entier. Très prochainement, une nouvelle brochure sur le Canada en été, riche en activités, sera à la disposition de la clientèle.

Grand-Rue 98 | CH-1820 Montreux T. +41 21 966 44 11 | F. +41 21 966 44 11 info@voyageplan.ch | www.voyageplan.ch

93


Avenue de la Gare 26 • CH-1003 Lausanne Tél. +41 21 311 11 11 • Fax +41 21 331 17 10 • www.bernard-nicod.ch

« Je suis bien à grande vitesse et très malheureux à petite vitesse ! » On ne présente plus Bernard Nicod en Suisse Romande. Le Groupe que ce Vaudois a monté il y a plus de trente ans est numéro 1 de l’immobilier romand depuis de nombreuses années et ne semble pas près de perdre sa place. Il compte 11 bureaux et près de 230 collaborateurs présents sur l’ensemble de la Romandie. Rencontre avec un homme qui aime vivre à 200 à l’heure, mais aussi qui dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit. Le Domaine du parc, La Tour-de-Peilz

94


On vous appelle l’homme-entreprise. Comment l’expliquez-vous?

© Giulio Locatelli

Il est vrai, et c’est certainement un défaut ou une erreur d’organisation, que j’ai conçu la boîte, je l’ai fondée, je l’ai développée et que j’ai fait un parcours plus juste que faux. Cela explique pourquoi cette référence. Je suis très engagé et je suis tous les dossiers de très près, sans ordinateur. C’est pour ces raisons qu’on m’appelle l’homme-entreprise ou l’encyclopédie de l’immobilier. Je connais par cœur l’ensemble des ouvrages que j’ai réalisé.

Et pourquoi avoir choisi l’immobilier? Parce que c’est la seule activité passionnante. Elle m’intéresse plus que toute autre. Il y a plusieurs métiers dans l’immobilier, comme entrepreneur général, courtier, gérant, constructeur ou promoteur. Je ne voudrais pas faire autre chose et j’aime tout dans cette activité. Bâtir me plaît plus que tout.

Si on décrit votre parcours, quelle est votre plus grande fierté? Avez-vous des anecdotes? J’ai des quantités d’anecdotes. Si on reprend mes débuts, en 1975, j’ai commencé à travailler pour la Régie Nafilyan. J’étais le moins payé et pourtant c’est moi qui travaillais le plus. Alors que les autres faisaient 6 ou 7 états des lieux par jour, j’en faisais 12, donc j’étais beaucoup plus rentable. Etant donné que cela me passionnait peu, j’ai souhaité évoluer. Le directeur des ventes de la gérance arrivait à 9h15 et lisait d’abord les journaux avant le courrier, ce qui me semblait peu efficace, car les affaires se suivent minute après minute. Le Belvédère des Morettes, Le Mont-sur-Lausanne

Puis à 11h45, il repartait de peur du trafic ce qui est aberrent. Il revenait vers 14h, faisait quelques téléphones, une ou deux visites et il déléguait. J’ai donc touché un mot à mon patron pour dire qu’on devrait faire mieux, car son directeur des ventes ne faisait que 8 millions de francs de ventes annuelles, ce qui était de la rigolade. On peut faire 10 fois plus. Il m’a donc donné un immeuble à vendre composé d’appartements de 2 pièces de 44 m2. Pour ce faire, j’ai fait installer dans la salle de conférences, 6 lignes de téléphone. J’ai fait venir des amies et de 17h30 jusqu’à 20h nous avons fait des centaines d’appel et sommes tombés sur la bonne acheteuse. J’ai ensuite vendu un second immeuble et ai repris la place du directeur de vente étant donné que j’avais fait 56 millions de chiffre d’affaires après une année.

Que pouvez-vous dire du marché immobilier Suisse romand? Il n’y a pas de marché immobilier Suisse romand. Par exemple, sur les Champs-Elysées, il y a cinq marchés différents. Vous imaginez que si vous êtes à La Chaux-de-Fonds ou à la rue du Rhône à Genève, ce n’est pas le même marché. Il n’y a donc pas de marché immobilier Suisse romand. C’est très pointu tout cela. Si on prend pour exemple Lausanne, Le Flon était un lieu où il y avait des détritus et Jean-François Mercier, grand entrepreneur vaudois, l’a comblé. Il y a fait venir le seul train à voie réduite d’Ouchy pour les marchandises et en a fait une gare. Puis 80 ans plus tard, il y a eu un nouveau Flon qui est devenu un quartier spécifique. Le marché du Flon n’a rien à voir avec la place de la Ripponne, ni la place Saint-François.

Il s’agit tout de même d’un marché tendu, n’est-ce pas?

Le Domaine du parc, La Tour-de-Peilz © Giulio Locatelli

Il n’y a pas beaucoup plus de vide au 1er juin 2015 que 2014. Mais avec tout ce qui se construit en ce moment, il y aura suffisamment de logements en 2018. Parole d’éclair!

Et pourquoi cette fougue qui vous caractérise? Ecoutez, j’ai fait tout mon service militaire dans l’infanterie en montagne. Quand il fait moins 30, on supporte. Je suis un homme dur. Il y a des battants et des battus. Je suis un battant. Je déteste les endormis. Moi je suis bien sur l’autoroute entre 200 et 250 km/h, ce qui n’est plus d’actualité depuis de nombreuses années. Pourtant, en-dessous, je m’ennuie. Je suis bien à grande vitesse et très malheureux à petite vitesse.

Comment voyez-vous votre avenir? Il est radieux. J’ai réussi ce que j’entreprends. Nous avons bonne réputation. Nous nous développons bien, nous faisons de beaux immeubles, et j’ai des collaborateurs heureux. Que puis-je demander de plus?

95


MONTREUX Spacieux attique de 5.5 p - A 100 m du bord du lac

Réf. 15-401-11

• Situé à 100 m du lac et à pied de toutes les commodités, splendide attique de 5.5 pièces, 183 m3 hab. et très belle terrasse de 122 m2. • 4 chambres à coucher, chacune avec salle de bain attenante. • Grandes baies vitrées s'ouvrant par de belles échappées sur le lac. • Idéal pour personnes désireuses d'être situées plein centre-ville. • 2 parc int. inclus. • Prix CHF 3'000'000.– Contact: Lucrèce Constantin 079 799 58 90

BLONAY Maison individuelle avec piscine

Réf. 15-502-12

• Dans un quartier résidentiel de Blonay, à 30 m de l'arrêt du bus, édifiée sur une parcelle dominante de 1’030 m2 • Avec une vue spectaculaire sur le Lac et les Alpes, cette très jolie villa individuelle de 230 m2 hab., construite en 2005 offrira à ses propriétaires un sentiment de vacances au quotidien. • Piscine chauffée, jardin richement arboré, étang à circuit fermé. • A visiter absolument. • Prix CHF 2'090'000.– Contact: Lucrèce Constantin 079 799 58 90

BERNARD NICOD MONTREUX • Rue du Théâtre 5 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 965 44 44 • Fax +41 21 965 44 40 • www.bernard-nicod.ch


MONTREUX Splendide 4.5 pièces dans une magnifique résidence

Réf. 14-401-38

• Situé dans l'une des plus belle résidence de Montreux, datant du début du siècle dernier et totalement rénovée début 2000. • Très bel appartement de 4.5 pièces offrant une vue panoramique sur le Lac et les Alpes. • Hauts plafonds (3.30m) avec corniches, très belle rotonde en prolongement du séjour. • Tennis privé dans la Résidence. • Prix: CHF 2'250'000.– + parc int. CHF 45'000.– Contact: Lucrèce Constantin 079 799 58 90

ST-LEGIER Maison de Maître de 7.5 pièces, 400 m2 hab.

Réf. 15-402-10

• Très belle Maison de Maître de 7.5 pièces construite en 1913 et totalement rénovée en 1972 • Dans un esprit classicocomtemporain. Mariage des époques mettant en avant espaces et volumes (hauteur sous plafond 3.50m). • La parcelle totale propose 11'063 m2 avec possibilité de constructions importantes. • La propriété peut être acquise selon 2 variantes: – Parcelle de 4’500 m2 env. avec la maison et ses annexes pour CHF 3’500’000.–. – Parcelle de 11'000 m2 env. avec la maison et ses annexes et piscine. Contact: Lucrèce Constantin 079 799 58 90

BERNARD NICOD MONTREUX • Rue du Théâtre 5 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 965 44 44 • Fax +41 21 965 44 40 • www.bernard-nicod.ch


Le sur mesure Créé en 2011, le cabinet d’architecture et de design d’intérieur SERGE TAGLIABOSCHI se caractérise par sa capacité à aborder tous types de projets avec une exigence et une qualité de service de haut niveau. Chaque réalisation se distingue par sa créativité et sa personnalisation, tout en respectant les budgets, délais et désirs d’une clientèle exigeante, séduite par l’expression artistique unique de Serge Tagliaboschi, directeur et fondateur du bureau. Passant allègrement de l’architecture à l’aménagement d’intérieur, du dessin de mobilier à la gestion de projets, tout en conseillant aussi ses confrères, le designer met à profit ses nombreux savoir-faire pour créer des intérieurs où harmonie, originalité et raffinement sont les maîtres mots.

98


Au départ: Le parcours atypique d’un homme passionné. Si aujourd’hui SERGE TAGLIABOSCHI figure parmi les bureaux d’architecture et de design d’intérieur connus de la place vaudoise, c’est sans nul doute grâce à la riche expérience que son fondateur a acquis au cours d’un parcours pour le moins atypique. C’est une fois son diplôme de dessinateur en bâtiment en poche que Serge Tagliaboschi décide d’entrer à la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design) à Genève, d’où il ressort architecte d’intérieur diplômé HES. Après un passage en tant qu’enseignant de design et d’architecture d’intérieur à l’Université de Bucarest dans le cadre d’un programme d’échange, il revient en Suisse en 1998 pour avoir ensuite l’opportunité de travailler pour un bureau de la place fribourgeoise spécialisé en réhabilitation et restauration de bâtiments, dont la plupart classés monuments historiques. Mais ce passionné d’architecture n’en reste pas là. Son expérience dans le domaine bâti, l’amène à travailler en direction architecturale, en premier temps, puis en direction de travaux pour une entreprise générale renommée sur L’arc Lémanique, avant de collaborer pour un grand bureau d’architectes, où il s’occupe notamment de conseiller une clientèle Suisse et étrangère des plus exigeantes, de rénovation d’hôtel de haut standing ou encore de promotions immobilières de luxe. C’est durant ces dix dernières années qu’il intègre les relations et les besoins des promoteurs, des architectes, des maîtres d’ouvrage et des clients.

© 2014 Serge Tagliaboschi sàrl

Des prestations de qualité Désormais, Serge Tagliaboschi valorise sa riche expérience en aiguillant des privés et professionnels qui connaissent ses compétences d’homme de terrain, notamment pour la conception de projets ou pour la mise en valeur de leur bien avant revente. «Les personnes qui viennent nous voir ont besoin d’assistance car elles se sentent délaissées sur certaines phases, comme l’aménagement, la décoration, les produits et le choix des matériaux, alors que tous ces paramètres font partie intégrante d’un projet.»

© 2014 Serge Tagliaboschi sàrl

Son bureau offre des prestations de qualité en consultance, architecture, aménagement intérieur, développement de produits, design de meubles, et en gestion de projets. Proposant également des contrats clés en mains, SERGE TAGLIABOSCHI permet à ses clients de garder le même interlocuteur quelle que soit la nature des travaux à exécuter et d’être informés à chaque étape de l’avancement du projet. Le bureau travaille également pour des mandats en entreprise générale de petite comme de grande envergure. Une activité pour laquelle le bureau est de plus en plus sollicité.

99


La maîtrise à chaque étape du projet Tout projet, du plus simple au plus complexe, fait l’objet d’un suivi total et complet, du premier dessin à son accomplissement dans un souci permanent du respect des délais et du budget. Le bureau réalise l’expertise avant achat, les relevés, la faisabilité technique, la conception et le suivi des travaux jusqu’à leur aboutissement. Une approche globale essentielle au bon déroulement d’un projet.

© 2014 Serge Tagliaboschi sàrl

«Mon expérience sur le terrain m’a prouvé que le travail préparatoire en amont d’un chantier faisant gagner du temps, de la qualité, tout en permettant de rationaliser les tarifs, puisqu’on débute avec tous les détails de finalisation, ce qui représente un précieux gain de temps et d’argent. Or cette étude est trop souvent bâclée malheureusement.»

Une philosophie: l’humain au cœur du projet Chez SERGE TAGLIABOSCHI, qualité du service à la clientèle et approche personnelle font partie intégrante de la philosophie du bureau. Peu importe le chantier, ses coûts et ses dimensions, le bureau travaille à la création de projets d’un intérêt exceptionnel, en adéquation parfaite avec les souhaits du client. Relativement peu bavard, Serge Tagliaboschi n’en demeure pas moins à l’écoute, capable de cerner les véritables besoins de ses clients pour leur proposer un projet unique, à leur image et dans lequel ils se sentent bien. «Nous élaborons un concept sur-mesure en fonction de leurs préférences, de leur mode de vie et de l’utilisation du lieu, mais aussi selon leurs attentes et bien entendu leur budget. Nous n’imposons pas notre architecture, mais sommes à l’écoute de nos clients, tout en gardant notre ligne.»

100

© 2014 Serge Tagliaboschi sàrl


Actif également dans l’immobilier, SERGE TAGLIABOSCHI présente sa première promotion: LA RÉSIDENCE MAGNOLIA Située à quelques pas du Château de Chillon-Montreux, la Résidence MAGNOLIA bénéficie d’un environnement calme et discret, tout en offrant une vue panoramique imprenable sur les Alpes, le Lac Léman et les vignobles en terrasses du Lavaux. Le projet Conçu en un ensemble de cinq lots de très haut standing agencés, le projet est réalisé en respectant la morphologie d’une magnifique maison bourgeoise pleine d’élégance, de style et de caractère.

© 2014 Serge Tagliaboschi sàrl

Spécialisé en architecture dans le domaine du luxe et des intérieurs sur-mesure, SERGE TAGLIABOSCHI, a su mettre en valeur les espaces de vie de ce somptueux projet. Les appartements en vente, avec leurs détails soignés et leurs produits hauts de gamme, offrent une réalisation de très haute qualité, au-dessus des repères actuels du marché du luxe. Les détails et images sont disponibles sur le site www.residence-magnolia.ch. © 2014 Serge Tagliaboschi sàrl

Des intérieurs de haute couture Chacune des réalisations de SERGE TAGLIABOSCHI se distinguent par sa touche créative et personnalisée, en accord avec le milieu environnant et l’époque spécifique. Afin de présenter un concept unique à ses clients, le bureau n’utilise que des produits et matériaux de qualité et de bonne facture, sélectionnés avec beaucoup de soins par Serge Tagliaboschi lui-même au cours des années. Partisan du sur-mesure et animé par un souci constant du détail, Serge Tagliaboschi a su s’entourer d’artisans de confiance aux savoir-faire reconnus, capables de réaliser à la perfection ses projets. Loin des conventions, avec un raffinement qui lui est propre et une créativité illimitée, il conçoit des projets de style, des atmosphères harmonieuses avec un goût particulier pour les matériaux nobles, tels que le bois, la pierre, le métal. Un univers visible d’ici la fin de l’année 2015 dans deux futurs showrooms SERGE TAGLIABOSCHI en plein centre de Montreux mais aussi sur internet via des sites dynamiques et évolutifs: le site principal www.sergetagliaboschi.ch ainsi que la boutique en ligne www.st-selection.ch contenant une série de créations, sélection de mobilier et d’objets déco.

© 2014 Serge Tagliaboschi sàrl

Avenue des Alpes 126 • CP 1618 • CH-1820 Montreux Tél. +41 21 963 14 47 • contact@sergetagliaboschi.ch www.sergetagliaboschi.ch

101


INTERVIEW

Laurent Wehrli, syndic de Montreux Montreux, station de congrès et de tourisme, ville de culture et d'événements, est célèbre internationalement pour ses festivals et ses hôtes illustres. Entre lac et alpages, ville et villages, Montreux forme un lieu à part sur les rives du Léman. Une commune où il fait bon vivre, comme en témoignent ses 26'000 habitants. Syndic de Montreux depuis 2011, membre de l’exécutif depuis 2000, Laurent Wehrli a su insuffler une bonne dynamique par rapport aux changements que traverse la ville. Sa philosophie sur le terrain: faciliter le dialogue entre les partenaires sociaux, politiques et économiques locaux afin de créer des synergies profitables à tous. Rencontre.

© Studio Edouard Curchod

© Giampaolo Lombardi

102


Troisième commune du canton de Vaud en termes d’habitants, Montreux attire également plus d’un million de visiteurs par année. Comment expliquez-vous une telle attractivité? Je vois principalement deux raisons. La première relève de ses habitants qui, dans une très grande discrétion, sont très fiers de leur commune et très ouverts à l’étranger. Montreux ne serait pas une ville si touristique si ses habitants n’avaient pas un sens de l’accueil et de l’intégration si développé. Montreux compte d’ailleurs 54% de Suisses et 46% d’étrangers qui vivent à l’année dans une parfaite harmonie. La seconde raison de l’attractivité de notre commune tient, bien entendu, à sa situation géographique exceptionnelle, entre lac et montagne, avec une incroyable diversité au niveau des paysages, faisant ainsi passer le visiteur d’une altitude de 372 m au bord du Léman à près de 2000 m dans la région des Rochers de Naye. Un environnement propice à de nombreuses activités, appuyé par des infrastructures de santé performantes, des hautes écoles de renom mais aussi une offre culturelle extrêmement riche, font de Montreux une commune où il fait bon vivre et travailler mais également une de celles que l’on prend plaisir à visiter.

Place du marché © C. Jaccard/www.vaud-photos.ch

© Jean Vernet, Montreux

Les Avants © C. Jaccard/www.vaud-photos.ch

Entre le Montreux Comedy Festival ou encore son Festival de Jazz, Montreux peut se targuer de la richesse de son offre culturelle. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette facette de la commune?

Montreux Jazz – Festival off © Giampaolo Lombardi

Le Montreux Jazz Festival attire 250'000 visiteurs en été, le Montreux Noël près de 500'000 visiteurs en hiver. Outre les grands festivals annuels connus dans le monde entier, les nombreux théâtres, musées, écoles de danse et de musique, positionnent la commune comme l’une des plus dynamiques du canton sur le plan culturel. Une offre qui sert non seulement le tourisme mais également les habitants. Nous proposons d’ailleurs une saison culturelle entre octobre et avril avec une vingtaine de concerts et de spectacles afin de promouvoir toute l’année la culture pour les Montreusiens et les Montreusiennes.

103


INTERVIEW

Château du Châtelard © C. Jaccard/www.vaud-photos.ch

Montreux a la particularité de regrouper 22 villages. Quelles en sont les implications sur la vie de la commune? À l'origine, Montreux n'était qu'une paroisse composée de trois communes, Veytaux, Le Châtelard et Les Planches. Petit à petit des synergies se sont créées et la fusion est devenue effective. Seule Veytaux a décidé de continuer sa route toute seule. Avant la fusion déjà, ces communes représentaient une confédération de petits villages dont chacun d'entre eux a su garder, aujourd'hui encore, son authenticité. D'ailleurs, les Montreusiens sont avant tout de Brent, de Caux, de Chailly, de Glion, de Chernex, de Clarens, des Avants ou encore de Territet. L'appartenance à un village est encore très ancrée dans les mentalités, malgré cinquante ans de fusion. Non seulement chez les citoyens, mais également au sein des autorités, il y a une très grande fierté à valoriser cette vie des villages. Nous pouvons d’ailleurs être fiers d'avoir à Montreux 14 fêtes du 1er août. Cette diversité permet également d'avoir un esprit d'ouverture les uns envers les autres. Au niveau de notre organisation au sein de la Municipalité, nous sommes très soudés et adoptons systématiquement une vision globale pour chaque projet afin de satisfaire l’intérêt général.

© C. Jaccard/www.vaud-photos.ch

104

Marché couvert © Montreux-Vevey


Quels sont les enjeux prioritaires de ces prochaines années pour Montreux?

La Vieille ville © montreuxriviera.com

Le logement fait partie des enjeux prioritaires. Afin de faire face à l’augmentation démographique, il est essentiel de mettre davantage de logements sur le marché, notamment à la location. Il s’agit plus particulièrement de renforcer la densification et la mixité au centre qui ne doit pas être exclusivement réservé aux couches de la population les plus aisées. D’ici quatre à cinq ans, on parle de 500 à 600 logements disponibles à la location. Une manière également de renforcer l’attrait des commerces de la Grand-Rue et de la Place de la Paix. Autre enjeu important, la mobilité, avec notamment une amélioration de l’offre en transports publics, aussi bien au niveau des parcours que de la fréquence des bus en partie urbaine comme en périphérie. Dans une logique de développement durable mais aussi de service à la population, c’est un élément important de développement de notre commune.

La Vieille ville © montreuxriviera.com

Le maintien de la qualité des infrastructures publiques est également un point dont nous devons tenir compte, à commencer par le Centre des Congrès. Pivot de la vie économique et culturelle locale, l’édifice, datant de 1970, doit être rénové pour un coût total estimé à 50 millions de francs. L’idée première étant de le mettre en conformité avec les nouvelles normes incendies, mais aussi et surtout de lui donner un coup de jeune tout en harmonisant les trois phases d'agrandissement qu’il a connu en 1972, 1982 et 1992.

Cité de l’énergie depuis 1999, la Commune s’investit énormément pour le développement durable. Quelles sont les principales mesures mises en place dans ce domaine?

© Giampaolo Lombardi

Montreux fait partie des communes pionnières qui se sont préoccupées de leur avenir énergétique bien avant que cela soit à la mode. A la fin des années 90 déjà, Montreux pouvait se montrer fière de son bilan énergétique grâce au suivi des consommations de quelque 60 bâtiments communaux effectué par la cellule énergétique mise en place par la Municipalité. Le suivi énergétique n’a d’ailleurs pas cessé depuis toutes ces années avec une baisse de la consommation thermique d’encore 18.9 % en 2014 par rapport à 2013. La Commune encourage l’utilisation rationnelle de l’énergie, ainsi que le recours aux énergies renouvelables sur son territoire, grâce notamment à un fonds pour le développement durable. La mobilité douce n’est pas non plus oubliée, puisque la Commune participe à hauteur de 300 francs à l’achat d’un abonnement annuel de transports publics. Chaque habitant peut bénéficier de cette aide destinée à encourager l’usage des transports publics plutôt que de la voiture.

105


Ravin 19 Case postale 3029 2303 La Chaux-de-Fonds Tél. +41 (0)32 967 70 60 E-mail: info@noleti.ch www.noleti.ch

La maroquinerie de luxe et sur-mesure «Swiss Made» C’est à La Chaux-de-Fonds que se cache le maroquinier suisse de luxe, Noleti. Née de l’amour des matières et d’un long savoir-faire artisanal issu de l’horlogerie, la marque conçoit et fabrique avec soin chaque sac, et ce, de façon artisanale. En plus d’un choix déclinable à l’infini à partir des collections existantes, sa clientèle peut également se rendre dans son showroom pour y créer son sac sur-mesure. Rencontre avec Christelle Dubois, directrice de Noleti maroquinerie, une femme inventive et positive qui a le sens de l’accueil.

106


Comment est née votre envie de créer la marque Noleti? Nous avons créé la marque en 2011, à partir de notre savoir-faire de 70 ans en horlogerie, et en particulier de bracelets de montres et petite maroquinerie en cuir. De fil en aiguille, nous avons conçu différents ouvrages de maroquinerie. La création de la marque émane donc de notre volonté de jouer avec les matières précieuses et de travailler ce qu’il y a de noble dans la peau.

Le jeu des matières est l’une de vos particularités. Lesquelles utilisez-vous? En plus des peaux classiques vachette, agneau, mouton ou buffle, nous utilisons un certain nombre de matières précieuses. Nous avons un stock dédié à ces dernières. Celui-ci, digne d’un coffre-fort, regorge de matières reptiles variées, comme l’alligator, l’autruche, le python ou le lézard. Nous suivons le mouvement de la mode. L’année prochaine, le python et l’autruche auront le vent en poupe. L’intemporel reste l’alligator. Les peaux de ce dernier proviennent d’élevage. Chaque peau a sa bague et donc une traçabilité.

Tous vos sacs sont fabriqués dans vos locaux en Suisse, ainsi qu’au Portugal, n’est-ce pas? Nos sacs sont entièrement conçus en interne, du design à la réalisation du bijou Noleti via notre atelier mécanique. La production des modèles est ensuite réalisée en Suisse et dans nos locaux au Portugal. Notre designer italien, notre chef maroquinier et moi-même concevons les différentes collections. Notre chef maroquinier s’occupe de découper chaque gabarit pour donner vie à un nouveau modèle. Un prototype en carton, puis un second en cuir sont réalisés, avant de le valider et de le fabriquer dans les matières finales. De plus, sur chaque sac, les anses sont systématiquement cousues à la main, représentant près de deux heures de travail. Mais aussi, chaque tranche du cuir est poncée et teintée à la main, à cinq reprises, comme il est d’usage dans la maroquinerie de luxe, afin d’obtenir un résultat irréprochable.

Vous proposez également du sur-mesure pour vos clientes qui se rendent dans votre showroom, n’est-ce pas? Notre showroom est conçu pour pouvoir recevoir nos clientes. Sans porte et proche de l’atelier, il permet à chacune de se balader afin de sélectionner son modèle parmi les collections existantes, ses matières et ses couleurs, tout en ayant la possibilité d’échanger avec notre chef maroquinier. Chaque cliente peut également découvrir la fabrication de son sac.

Vos collections portent toutes le nom d’une ville Suisse. Pouvez-vous nous en dire plus? Notre marque est totalement «Swiss Made». Afin de respecter cela et la qualité qui en découle, nous avons souhaité que chacune de nos collections porte un nom de ville helvétique. Ainsi, nous avons les modèles intemporels tels que Zürich, Bâle, Saint-Gall, Genève, Lausanne, notamment, puis les nouveautés, comme Montreux et Davos. Chacune de nos collections a sa propre forme, et a de multiples déclinaisons possibles tant en terme de matières que de couleurs.

Et comment voyez-vous l’avenir de votre marque et de sa distribution? Nous avons actuellement des bureaux commerciaux sur Hong-Kong et sur New-York, puis des agents en Suisse, Italie, au Portugal et Angleterre. Nous distribuons notre marque dans différentes boutiques installées dans les villes suisses (La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Zurich, Yverdon) et avons également un showroom à Paris, dans le fameux Triangle D'Or. L’objectif de la marque vise à conserver l’amour du travail des matières et le sens du détail. La qualité et le savoir-faire artisanal doivent primer.

107


INTERVIEW

Laurent Ballif, syndic de Vevey «Vevey est une ville enthousiasmante» Chef-lieu du district de la Riviera-Pays-d’Enhaut, Vevey, Ville d’images et de culture, est la cinquième commune du canton au niveau de la population. C’est aussi le fief de Laurent Ballif, à la municipalité depuis bientôt 16 ans et Syndic depuis 2006. Très impliqué dans la vie locale, passionné par l’histoire veveysanne, il est également un des piliers du VeveyNatation, dont il a été l’entraineur et le directeur technique. Réputé pour son franc-parler, notamment au Grand Conseil où il siège depuis 1994, le socialiste est un homme de conviction engagé pour sa commune. Avant la fin de son dernier mandat de Syndic en 2016, il a accepté de répondre à nos questions.

Les quais de Vevey

108


Cela fait bientôt dix ans que vous êtes à la tête de Vevey. Quel regard portez-vous sur la commune?

Célébration du 1ER août

Vevey est une ville enthousiasmante qui foisonne de personnes pleines de projets. Un dynamisme dont résulte une vie sociale et culturelle extrêmement riche. Orientée Sud-Ouest sur la rive nord du lac Léman, face à la Savoie, avec une côte magnifique, Vevey a l’avantage d’être en grande partie plate, ce qui facilite tous les déplacements. Au contraire de nombreuses villes, ses principaux centres commerciaux sont restés en ville, autour de la gare, de même que ses théâtres, musées et cinémas, au grand bonheur des habitants qui bénéficient de nombreuses animations sans avoir à prendre leur véhicule. Vevey est d’ailleurs l’une des communes qui a le moins de voitures pour mille habitants. Elle offre également un important pôle d’activité avec 14’000 places de travail pour 20’000 habitants. Parade navale de la CGN

Pictobello

Cour de la Valsainte

Sur le plan urbanistique, quelle est la politique de la municipalité en matière de mobilité? Alors que d’autres cités ont fait le choix d’une fermeture complète de leur centre aux voitures, la Vieille Ville, compte tenu de son intense activité commerçante, doit bénéficier d’espaces de parking et d’une accessibilité simple pour les clients automobilistes en provenance de l’ensemble de la région. Si la Place du Marché représente pour le moment l’un des principaux parkings du centre-ville, la construction prochaine de deux nouveaux parkings permettra de délester progressivement cette belle place pour d’autres activités, sachant que les centres commerciaux disposent déjà de parkings à l’intention de leur clientèle. Concernant la circulation à travers le reste de la ville, le choix stratégique a été de considérer la route cantonale (RC 780), qui traverse Vevey sur la longueur, comme le seul axe de transit Est-Ouest afin d’éviter que les voitures ne surchargent le nœud de la Place de la gare. Une mesure qui s’est avérée efficace, puisque selon les derniers comptages, le trafic à travers la ville a baissé de 4’000 véhicules par jour entre 2009 et 2014.

Foire de la Saint-Martin

Si le trafic d’accès et de résidence est privilégié sur le reste du réseau routier, nous veillons cependant à ce que les véhicules circulent dans le respect des autres usagers. En plus des zones mixtes garantissant la bonne cohabitation entre véhicules et piétons, nous avons généralisé les zones 30 km/h.

109


INTERVIEW

Le 14 juin 2014, les Veveysans ont refusé le plan de quartier «Avenue de Savoie» proposé par la municipalité. Le projet prévoyait la démolition des actuelles habitations vétustes et la construction d’un immeuble qui aurait pu accueillir près de 100 places de garderie ainsi que des bureaux. Quelle est votre réaction? Tout d’abord, je déplore qu’un projet approuvé par deux tiers du Conseil communal ait trouvé malgré tout un groupe d’opposants pour lancer un référendum. D’autant plus que leur argument selon lequel Vevey dispose de suffisamment de bureaux contrairement aux logements à loyer modéré est erroné. Actuellement, il n’y a pas de surfaces pouvant accueillir une entreprise d’une certaine importance. C’est d’ailleurs pour cela que l’AVS a dû attendre la réalisation de la nouvelle Migros pour trouver des espaces nécessaires. En ce qui concerne les appartements, la municipalité a accompagné ces trois dernières années l’arrivée de plusieurs projets sur le marché.

Fresques Chaplin à Gilamont

Fontaine du Guerrier

Barque «La Savoie» devant l’Hôtel des Trois Couronnes

On ne peut pas uniquement prévoir des appartements, il faut équilibrer en ville les places de travail et de logements. Or les mêmes qui ont soutenu le référendum sont ceux qui ont fait le reproche à la municipalité de transformer la ville en cité-dortoir. Il serait également illogique de conserver des logements dans ce secteur ouest de la ville alors que nous y manquons de surfaces pour créer des appartements à loyer abordables. Garder ces habitations ainsi que leur jardin privatif juste pour une minorité de privilégiés est selon moi contraire à la gestion durable du territoire que la municipalité tente d’appliquer. Des arguments que nous n’avons pas pu expliquer suffisamment à la population, vu que nous n’avons pas vraiment mené de campagne contre les référendaires, faute de forces. Tous les partis qui nous soutenaient avaient en effet aussi un candidat à l’élection complémentaire municipale.

Que vont donc devenir ces habitations? Je n’ai pas de plan B. Je vois mal le Conseil communal, désavoué par ce référendum, voter un crédit pour rénover ces immeubles vétustes. Et je ne vois pas non plus une coopérative s’en occuper lorsqu’elle s’apercevra du coût des travaux à effectuer, chiffrés à près de 4 millions de CHF. Animai Atelier de bricolage

110

Bâtiment rue Louis Meyer


Le carrefour de la gare, au cœur de la ville

Réputée pour sa richesse culturelle, Vevey est également une commune qui fait la part belle au sport. Pouvez-vous nous en dire plus? Ville de culture et d’images, Vevey est également une ville de sport. Ses nombreux clubs de sport et la diversité des disciplines représentées participent de sa renommée en Suisse romande. Moi-même passionnée de sport, je suis ravi que de nouveaux sports soient dorénavant associés au nom de Vevey (Unihockey, Football américain avec les Riviera Saints). Nous nous impliquons également activement dans la promotion du sport auprès de la population en développant une offre d’activités et d’événements sportifs populaires, comme la course Go for 5 par exemple. Des opérations gratuites ont été directement inspirées par le Service des sports, comme «Vevey nage», «Vevey court» ou «Vevey roule». Un succès dont nous sommes particulièrement fiers.

Après une longue carrière politique, dont dix ans passés à la tête de la ville de Vevey, vous ne vous représenterez-pas aux élections municipales en 2016. Pourquoi un tel choix?

Hôtel de Ville

J’aurai passé seize ans à la Municipalité, dont dix en tant que syndic. Par ailleurs, je siège au Grand Conseil depuis 1994. Je pense avoir beaucoup donné à Vevey et au Canton. J’estime donc que ma retraite sera bien méritée. Faire partie d’un Exécutif est compliqué et demande beaucoup d’investissement et à 65 ans, je ne me vois pas repartir pour cinq années supplémentaires. Et puis je pense avoir suffisamment de centres d’intérêt pour ne pas m’ennuyer. Je suis notamment l’un des responsables du club Vevey Natation Riviera, qui fêtera son centième anniversaire en 2019 et le président de la Fondation Vevey, ville d’images, qui organise tous les 2 ans l’incroyable Festival Images. En bref, j’ai de quoi m’occuper.

111


Groupe Baker & Norton Discrétion, efficacité et confidentialité Fondé en 2002 au Luxembourg, le groupe Baker & Norton c’est l’alchimie parfaite entre une expertise comptable et financière reconnue et une expérience avérée du monde de l’entreprise dans toute sa diversité. Au service des entreprises dans une recherche continuelle de partenariat, de réactivité et de qualité, elle bénéficie à la fois d’un ancrage local et d’un réseau mondial lui permettant de proposer des solutions personnalisées et sur mesure avec pour maîtres mots: discrétion, efficacité et confidentialité. Zoom sur ses activités en Suisse.

112


Des origines à aujourd’hui Baker & Norton a été créé en 2002 au Luxembourg. A l’origine, deux anciens présidents de grands groupes, Gilles Marchand et Edgar Bornet. Connaissant parfaitement les exigences des clients internationaux et ayant le privilège de pouvoir faire appel à une longue et importante expérience dans la gestion, aussi bien au plan national qu’international, ils décident de mettre à profit leurs connaissances pratiques et théoriques en s’associant. Mêlant expertise comptable et financière et expérience du monde de l’entreprise dans toute sa complexité, Baker & Norton se constitue rapidement une clientèle à qui il offre des réponses adéquates aux principales questions liées à la croissance, à la gestion des coûts et à la gestion d’entreprise. Des compétences auxquelles s’ajoute le professionnalisme de ses équipes présentes en France, en Angleterre, à l’île Maurice et en Suisse via sa succursale d’Aigle et son siège de Clarens. Aujourd’hui fort d’une longue expérience, d’une augmentation et d’une diversification constante de sa clientèle, le groupe n’en a pas moins gardé une taille humaine lui permettant d’être disponible et à l’écoute de chacun de ses clients.

Des prestations de qualité pour des solutions sur-mesure Active depuis plus de 10 ans, Baker & Norton n’a cessé de perfectionner ses activités pour s’adapter aux évolutions du marché afin de satisfaire sa clientèle. Grâce à son approche entrepreneuriale, à son implantation internationale et à sa totale maîtrise des chiffres, le groupe propose une analyse personnalisée des besoins de ses clients avec à la clé des solutions sur mesure. Des compétences qu’il valorise au quotidien à travers ses différents pôles de compétences, à commencer dans le cadre de ses activités en tant que Fiduciaire. Les qualifications de ses collaborateurs maîtrisant les législations et les règlementations ainsi que la constante évolution du marché, lui permettent d’accompagner ses clients dans la mise en place et la gestion de structures fiscalement optimisées et ainsi d’accroitre la valeur de leur entreprise.

113


Mais Baker & Norton se s’arrête pas à là. A l’image des fiduciaires les plus importantes de la place vaudoise, l’entreprise propose également des prestations d’Expertise et de Conseils permettant ainsi d’apporter une véritable plus-value aux clients sollicitant ses services. Grâce à une analyse complète de leur société, il est en effet capable d’affiner leurs besoins ainsi que les contraintes spécifiques à leur secteur d’activité. Du simple contrôle de gestion, à la mise en place d’un système de contrôle interne, en passant par l’outsourcing des salaires et des ressources humaines, Baker et Norton accompagne le chef d’entreprise au quotidien afin d’améliorer la valorisation du facteur humain ainsi que la valeur de sa société. Baker & Norton c’est aussi des savoir-faire reconnus dans la Gestion de patrimoine mais aussi dans la Constitution de société. Sa connaissance du monde de l’entreprise et des tissus économiques locaux via ses équipes présentes dans de nombreux pays, lui permettent d’accompagner ses clients à travers le labyrinthe des réglementations européennes et internationales pour les conseiller et leur proposer en toute confidentialité des solutions personnalisées pour accroître la valeur de leurs sociétés et de leur patrimoine privé.

Des solutions d’investissement sûres et innovantes Pour faire face à la conjoncture mondiale, le Groupe Baker & Norton a mis en place avec soin et sérieux, des solutions d’investissement diversifiées qui contribuent à faire fructifier les avoirs de ses clients. Des secteurs et des modèles d’affaires particulièrement favorables au développement, et d’une efficacité évidente.

Médical: Pure Clinic www.pureclinic.ch Construction: Fournier & Baker www.fournierbaker.com Start Up: AlpLiq www.alpliq.com

114


Une philosophie d’entreprise bien particulière Si aujourd’hui la réputation du Groupe Baker & Norton n’est plus à faire, avec un important portefeuille de clients de par le monde, c’est grâce à cette incroyable complémentarité de compétences entre les jeunes et les anciens que Gilles Marchand et Edgard Bornet ont su instaurer. A leur expérience concrète du monde de l’entreprise s’ajoute les connaissances des nouvelles générations. Deux mondes dont les savoirs et savoirfaire permettent la création de synergies uniques qui constituent le fondement du succès de Baker & Norton.

Des partenaires de confiance Afin de garantir un service de qualité adapté aux besoins et aux exigences de ses clients, le groupe Baker & Norton a également sélectionné des partenaires dans les domaines relatifs à ses nombreuses activités et ceci en Europe comme dans le monde entier. Un réseau d’experts constitué de sociétés de confiance avec lesquelles le groupe travaille depuis de nombreuses années. Un engagement synonyme de sérieux et de qualité.

Rue du Lac 36 CH-1815 Clarens Tél. +41 21 983 24 50 Fax +41 21 983 24 59 www.baker-norton.ch

115


PROMOVE Promotion économique Riviera-Lavaux Depuis plus de 25 ans, Promove est le guichet unique d’entrée pour toute entreprise désireuse de s’installer dans la région Riviera – Lavaux. Intermédiaire incontournable dans les relations avec les autorités politiques locales et régionales, l’association est également un interlocuteur à disposition de celles qui désirent s’y développer. Rencontre avec le directeur, Bernard Schmid.

© Stephan Engler

116


Pouvez-vous nous présenter brièvement Promove? Promove est une association de droit privé, à but non lucratif, dédiée au développement économique de la Région Riviera – Lavaux. Unissant autour d’un objectif commun tant les autorités que le tissu économique et l’ensemble des partenaires concernés, Promove joue un rôle d'interface privé-public. Plus concrètement, elle remplit un rôle de coordination pour fluidifier tous les contacts et les démarches de développement ou d’implantation des entreprises dans la région. Elle fournit une large palette de prestations pratiques et gratuites aux entreprises, tous secteurs et toutes origines confondus. Ses membres sont les 12 communes de la région, ainsi que les entreprises, personnes privées ou associations partenaires désireuses de soutenir le développement économique de la région sur une base volontaire. À ce jour, l’association compte près de 300 membres. © MVT

Le nombre d’entreprises membres n’a cessé d’augmenter au fil des ans. Qu’est-ce-que cela représente pour l’association? Nous cultivons depuis toujours des rapports étroits et privilégiés avec les entreprises de la région. Si le statut de membre ne donne pas droit à des prestations supplémentaires, il constitue un témoignage de soutien et d’engagement en faveur du développement économique local. Actuellement, nous avons près de 280 entreprises adhérentes. Ce réseau est le garant de notre représentativité du tissu économique dans son ensemble, ce qui est essentiel dans nos relations avec les communes. Il constitue également un ensemble de partenaires sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour remplir notre mission.

Pouvez-vous justement nous décrire vos principales prestations? Nous sommes actifs sur les trois grands leviers de développement régional, à commencer par la promotion économique exogène, c'est-à-dire favoriser l’implantation de nouvelles entreprises suisses et étrangères sur notre territoire. Au bénéfice d’un important réseau, notamment via nos contacts privilégiés avec les Chambres de Commerce internationales, nous représentons la région et renseignons les entreprises envisageant de s’y implanter, notamment sur la réalité juridique et fiscale locale. Cette dimension exogène est l’une des spécificités historiques de notre association. Autre activité, le soutien aux porteurs de projets. Nous les accompagnons dans leur projet de création d’entreprise, de manifestation ou d’infrastructure à valeur ajoutée et ce, au travers des diverses étapes de réalisation. Nous leur fournissons notamment des recommandations et un «coaching», entre autres en ce qui concerne la recherche de terrains ou de locaux, le démarrage d'une nouvelle activité, les démarches officielles nécessaires, les problématiques fiscales et le financement. Notre connaissance du terrain et nos nombreuses relations avec le tissu économique local, nous permettent d’agir comme un relais favorisant une solution adaptée en fonction des possibilités offertes dans la région.

117


Enfin, nous nous impliquons en tant que représentant du tissu économique dans les dossiers de politique régionale, avec pour objectif: promouvoir des conditions cadre favorables au maintien et au développement de l’activité dans la région. Nous rencontrons notamment régulièrement les autorités des 12 communes membres afin de clarifier leur vision du développement économique. L’occasion également de relayer les préoccupations des entrepreneurs pour qui nous sommes un partenaire de confiance, disponible et à l’écoute. Parmi les thématiques récurrentes énoncées depuis quelques temps, on peut mentionner la difficulté à trouver des terrains ou des locaux adéquats pour développer son activité. C’est en travaillant de manière transversale sur ces trois dimensions que la promotion économique devient un véritable catalyseur de l’économie régionale.

Merck Serono – Vevey © HWP Planungsgesellschaft mbH/Thomas Jantscher

Au-delà des activités de votre association, quels sont selon vous les atouts de la région pour attirer les entreprises?

Merck Serono © Ryser Laurent

C’est en quelque sorte une région où l’on n’a pas besoin de choisir entre vivre et travailler. Tout en étant situés proches des hautes-écoles et d’un aéroport international, la Riviera et Lavaux bénéficient d’une qualité de vie exceptionnelle, de renommée mondiale. Une réputation due au cadre spectaculaire, entre le lac et les montagnes, à la richesse de l’offre culturelle et de loisirs mais aussi à la qualité des centres de soins haut de gamme et des écoles privées qui rivalisent avec les plus prestigieux établissements. C’est également une région au dynamisme remarquable, avec un tissu économique riche et varié, avec notamment de grandes multinationales comme Merck Serono ou encore Nestlé qui emploie plusieurs milliers de personnes sur son site de Vevey. Des entreprises attirées par les qualités compétitives de la Suisse (stabilité, transparence des institutions, capacités d'innovation et de recherche, qualité de la main-d’œuvre, système éducatif et infrastructures de pointes,…) liées au cadre et à la renommée de la région.

Promove - Promotion économique Rue de la Gare 2 | CH-1820 - Montreux T. +41 21 963 48 48 | F. +41 21 963 80 65 info@promove.ch | www.promove.ch

118

Nestlé – Vevey © Nestlé


« Pour la déco du bureau, ne cherchez plus. J’ai trouvé ! »

Au cœur de la Suisse Romande, une région dynamique, où travail et qualité de vie se conjuguent. Nous vous accompagnons dans le développement de votre projet.

Promotion économique de la Région Riviera – Lavaux www.promove.ch • Montreux • Tél.: +41 21 963 48 48


INTERVIEW

Chablais Région Organisme de développement intercantonal agissant dans le périmètre des Chablais vaudois et valaisan, Chablais Région réunit 28 communes. L’association a pour but de définir une stratégie de développement harmonieuse et d’encourager des projets d’intérêt régional, à l’image de Chablais Agglo. Directeur du projet et Secrétaire général de Chablais Région, Georges Mariétan nous dévoile les principaux enjeux de ce projet porteur pour toute l’économie locale. © Chablais Agglo

120


Pouvez-vous nous expliquer l’origine et les principaux objectifs de Chablais Région ? Fondée en 1981 sous le nom d’Organisme Intercantonal du Développement du Chablais (OIDC), l’association a été créée dans le cadre de la loi fédérale pour l’aide en matière d’investissements dans les régions de montagne (LIM), entrée en vigueur en 1975. 29 communes valaisannes et vaudoises, réparties entre les districts de Monthey, Saint-Maurice et Aigle, réunies sous une volonté commune: travailler ensemble pour développer cette région intercantonale qu’est le Chablais. Rebaptisée Chablais Région en 2010, l’association compte actuellement 28* communes membres dont 15 du côté vaudois et 13 du côté valaisan. Son rôle est de coordonner et de gérer le développement économique, social et infrastructurel de l’ensemble du Chablais. Un territoire qui, face à une forte croissance démographique, doit relever de nombreux défis, aussi bien en matière d’urbanisme, de développement économique que de services à la population, soit près de 96’000 habitants.

Projet phare de l’association: Chablais Agglo. Pouvez-vous nous en dire plus? Quels en sont les enjeux? Il s’agit d’un projet d’agglomération intercantonale entre six communes du Chablais, à savoir Aigle, Bex, Ollon, Collombey-Muraz, Massongex et Monthey. De l’étude du projet préliminaire en 2007, au dépôt du dossier à la Confédération en 2011, la stratégie territoriale s’est organisée autour de trois axes: la mobilité et les transports publics, l’aménagement du territoire et la gestion du paysage et enfin les pôles de développement économique. Au total près de 61 mesures ont été élaborées. Même si le projet a échoué de peu auprès de la Confédération, les chambres fédérales ont tout de même estimé que certaines mesures devaient être soutenues pour favoriser la maturation du projet, notamment dans le domaine de la mobilité douce. En mai 2014, une enveloppe de 2,9 millions a été allouée à Chablais Agglo.

Satom

Fugue Chablaisienne © E. Barras

* Fusion en 2012 entre la commune de St-Maurice et Mex.

121


INTERVIEW

Justement en termes de mobilité, quels sont les changements concrets à venir? Nous militons pour une desserte en transports publics mieux coordonnée et plus fluide. Deux grands chantiers sont déjà sur les rails, à commencer par le nouveau tracé de la ligne ferroviaire Aigle-Ollon-Monthey-Champéry (AOMC). Le dossier vient d’être déposé à l’Office fédéral des transports. Le coût des travaux est estimé à 110 millions de francs et le chantier devrait démarrer en 2017 sur les communes de Collombey-Muraz et Monthey. Un bus d’agglomération au système de desserte novateur pourrait également voir le jour dès 2017 également. Combinant des arrêts fixes sur les points très fréquentés du parcours avec des arrêts à la demande, il pourrait révolutionner la vie de nombreux habitants. Autre projet à l’étude, le réaménagement de l’interface de la gare d’Aigle, considérée comme la gare centrale du Chablais. Nous devons également tenir compte du trafic routier en provenance de la France voisine. Nous espérons notamment pouvoir réhabiliter la ligne du Tonkin qui relie Genève au Valais par la rive sud du lac Léman. Actuellement la ligne est exploitée dans le Chablais valaisan, ainsi qu’entre Évian-les-Bains et Genève, mais la section reliant SaintGingolph à Évian-les-Bains dans le Chablais savoyard n’a plus circulé depuis 1998. Une alternative décisive à la route qui permettrait également de désenclaver l’ensemble du Chablais et du bassin lémanique au sens large.

Concernant la gestion du territoire, quelles sont vos attentes? Il s’agit d’accompagner l’accroissement démographique en créant de l’emploi. L’agglomération mène une politique de promotion territoriale en cherchant à acquérir des terrains et en sélectionnant ses occupants avec l’appui des promotions économiques des cantons. L’objectif: créer des pôles économiques attractifs, en préservant la qualité du paysage. Une zone artisanale et industrielle pourrait notamment se développer sur plus de 20 hectares dans la commune de Collombey-Muraz, où la richesse en foncier est la plus importante de l’agglomération.

Chablais Région travaille également au développement économique du Chablais à travers le sport. Pouvez-vous m’en dire plus? Nous pensons que le sport peut être un important outil de développement économique pour le Chablais, notamment pour le domaine du tourisme. Siège de l’Union Cycliste Internationale (UCI), lieu d’accueil de nombreux événements sportifs de niveau régional, national et international et région très appréciée des sportifs avérés comme des amateurs pour la richesse de ses infrastructures sportives et la beauté de son paysage, notre région possède de nombreux atouts à faire valoir dans le sport. Le projet Chablais Sport vise à la mise en commun des ressources et à une meilleure coordination entre les différentes communes et centres sportifs actifs dans la région afin de renforcer la présence du Chablais à l’échelon romand, suisse et international. Nous proposons notamment de créer un réseau des principaux centres sportifs du

122

© J. Crespo


Nescafé Champs Leysin © J. Crespo

Chablais en vue d’obtenir le label «Swiss Olympic Training Base». Nous soutenons également le Centre Mondial du Cyclisme d’Aigle afin de créer un centre Sport-Santé comme base du réseau des centres sportifs. Nous organisons également des évènements sportifs comme la Fugue chablaisienne qui a lieu chaque année le 3e dimanche de juin. Les participants peuvent sillonner en roller ou en vélo le Chablais valaisan et vaudois en empruntant un parcours sécurisé et fermé à la circulation. Ils découvrent ainsi cette région au travers de ses paysages, des aires d’animation et des stands mettant en avant des associations, des produits de la région ainsi que des entreprises. Pour cette 5e édition, le parcours s’est étendu jusqu’au Bouveret et à réuni 13’000 participants. © J. Crespo

Piscine © Daniel Aebersold / aebersoldphoto.com

Chablais Agglo : et après ?

Fugue Chablaisienne © E. Barras

Convaincues par la nécessité de poursuivre leur développement de manière coordonnée, les six communes de Chablais Agglo ont décidé à l’unanimité de se lancer dans un projet de troisième génération. La mise en consultation publique est prévue à mi-2016 et le dépôt à Berne pour décembre 2016. «Nous avons procédé à une pesée des intérêts, analysé ce qui n’avait pas fonctionné dans le dossier précédent et étudié ce que l’on pouvait améliorer», précise Georges Mariétan. Si la mobilité est le noyau du dossier, l’urbanisation, l’utilisation du sol, le paysage, l’identité régionale, la population ou l’économie en font également partie.

Place du Marché 1 • CH-1860 Aigle Tél. +41 24 471 15 15 • Fax +41 24 466 64 31 chablaisregion@chablais.ch • www.chablais.ch

123


Forces Motrices de l’Avançon SA La production et la distribution d’énergie dans une perspective durable Située à Bex, Forces Motrices de l’Avançon SA a pour mission de construire, d’entretenir et d’exploiter un réseau de distribution permettant de garantir à ses clients une qualité de fourniture en électricité comparable aux meilleures références en Suisse. Active depuis plus de 110 ans, la société s’engage quotidiennement dans des projets et des réalisations de nature à garantir un équilibre financier optimal tout en maintenant une qualité satisfaisante des infrastructures, le tout dans un total respect de l’environnement. Zoom sur une actrice clé de la région qui participe activement à son dynamisme.

Turbine de Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

124


Sécurité et service à la population

Monteur de réseau

Forces Motrices de l’Avançon SA est spécialisée dans la production d’énergie renouvelable, de son transport et de son acheminement jusqu’à ses clients finaux. Gérant de manière dynamique un réseau de distribution desservant les communes de Bex, Gryon, Lavey et Ollon, elle met tout en œuvre pour en assurer la stabilité et veille à garantir une continuité et une qualité de fourniture parmi les meilleures de Suisse afin de satisfaire sa clientèle. Des missions auxquelles s’ajoute la protection des biens et des personnes. Respectant scrupuleusement les lois et ordonnances qui régissent le domaine, elle organise régulièrement des contrôles de toutes les installations électriques de son réseau afin de mettre aux normes les installations défectueuses et de sécuriser les logements contre tout incident éventuel.

De la production… Pour produire son énergie, Forces Motrices de l’Avançon SA exploite sur plusieurs niveaux la puissance des eaux de l’Avançon par la centrale hydro-électrique de Sublin, produisant annuellement environ 42’000’000 Kilowattheures (kWh). A cette production s’ajoute 2’000’000 kWh par an produits par des centrales plus modestes, situées sur la rivière ou sur les réseaux d’eau potable des communes de Bex et de Gryon, ainsi que celle de la centrale solaire de Bex.

Camion grue sur des travaux de ligne aérienne © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Au total, la production propre de Forces Motrices de l’Avançon SA représente la consommation d’environ 10’000 ménages.

Transformateur © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Mesures électriques sur un tableau basse tension © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

…à la distribution

Manœuvres sur une cellule moyenne tension 16 kV © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

La mission principale de Forces Motrices de l’Avançon SA est d’acheminer le courant électrique de sa source (centrale de production) à sa destination (clients finaux). Pour ce faire, il emprunte un réseau composé d’environ 160 kilomètres de câbles et lignes à moyenne tension, 400 kilomètres en basse tension et de 190 stations transformatrices dont le but est d’abaisser le voltage du courant produit pour alimenter les clients en leur fournissant une qualité de tension conforme aux normes en vigueur. Une énergie commercialisée par Romande Energie Commerce SA.

125


Une entreprise responsable Forces Motrices de l’Avancon SA est depuis toujours attachée à produire une énergie de qualité respectueuse de l’environnement tout en conservant une origine locale. Le turbinage des eaux de l’Avançon en est un bel exemple de réussite, puisque l’énergie produite provient de source d’énergie 100% renouvelable. Un engagement pour l’environnement qui se retrouve également au sein des valeurs internes à l’entreprise. S’appuyant sur de nombreuses années d’expérience et pouvant compter sur la volonté d’une trentaine de collaborateurs, Forces Motrices de l’Avançon SA a instauré depuis longtemps des mesures visant à limiter son impact environnemental. L’entreprise s’engage de manière active dans la promotion des énergies renouvelables et soutient fortement tous les projets de nature à renforcer l’efficience énergétique. A titre d’exemple, elle a installé devant son siège administratif à Bex une borne de chargement gratuite pour les voitures électriques.

Pupitre du centre de conduite de la centrale de production de Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Turbine de Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

La force du capital humain Forces Motrices de l’Avançon SA mise avant tout sur le savoir-faire et le professionnalisme de ses collaborateurs: de véritables spécialistes dédiés à accompagner ses clients dans leurs projets, pour l’entretien, le contrôle et le développement des installations, mais aussi pour assurer l’approvisionnement en énergie 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Des professionnels engagés et hautement qualifiés auxquels l’entreprise propose des formations continues afin de perfectionner leurs compétences techniques et renforcer leur polyvalence dans de nombreux domaines. Dans un secteur aux risques élevés, Forces Motrices de l’Avancon SA accorde une importance particulière à la sécurité de ses équipes techniques en les sensibilisant aux règles de sécurité et en mettant à leur disposition des équipements de protection individuelle de plus en plus perfectionnés.

126

Synoptique du centre de conduite de la centrale de production de Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch


Une société locale face aux enjeux d’un marché suisse en pleine mutation Avec l’arrivée en septembre dernier d’un nouveau directeur, Jean-François Caddoux, 2014 aura été sans nul doute l’année du changement pour Forces Motrices de l’Avancon SA. Face à la nécessité de relever les défis liés à la libéralisation du marché de l’électricité, la direction a en effet décidé de procéder à une réorganisation complète de la société par une redéfinition profonde des responsabilités de l’ensemble des collaborateurs et la mise en place d’un système d’Asset Management. L’objectif: maintenir un taux de compétitivité exemplaire face aux plus grandes structures, en s’efforçant de répondre en permanence au mieux aux exigences des clients tout en maîtrisant les coûts d’investissement et les charges d’exploitation Turbine de Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Centrale de production du Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Turbine de Sublin © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Poste de couplage moyenen tension 16 kV © Gil Butty - www.pourlesyeux.ch

Des aspects au cœur des préoccupations de chacun des employés de Forces Motrices de l’Avancon SA, dont la parfaire connaissance de la géographie locale, des installations et des clients raccordés sont les gages d’une forte réactivité, d’interventions rapides et de recherche de solutions innovantes et adaptées à chaque cas.

Avenue de la Gare 19 • 1880 Bex Tél. +41 24 463 00 00 • Fax +41 24 463 00 01 info@fma-sa.ch • www.fma-sa.ch

127


Marbrerie du Chablais Ghiringhelli SA La passion de la pierre depuis 1959 Fondée par Luigi Ghiringhelli et située à Aigle depuis 1959, la Marbrerie du Chablais a su progressivement s’imposer comme une référence dans son domaine. Composée d’une équipe qualifiée de passionnés de la pierre, elle a su se forger une excellente réputation auprès d’une large clientèle. Restauration de bâtiments et monuments historiques, art funéraire, mais aussi réalisations diverses en marbre et en pierre sont autant de prestations qu’elle maîtrise avec brio. Respecter le savoir-faire ancestral tout en utilisant des outils modernes et performants sont des mots d’ordre. Pour en savoir davantage, Bien Vivre est allé à la rencontre de Fabio Ghiringhelli, fils du fondateur et gérant actuel.

128


Le fruit de quatre générations de passionnés C’est en 1959 que Luigi Ghiringhelli, alors venant de Lausanne, fonde la Marbrerie du Chablais à Aigle. «Le travail du marbre et de la pierre est une vraie passion familiale depuis quatre générations», nous confie Fabio Ghiringhelli. Ce dernier a d’ailleurs suivi son apprentissage dans l’entreprise de son père. Il a ensuite exercé plusieurs stages dans la rénovation de bâtiments historiques en Suisse allemande et la sculpture à Carrare (Italie), afin d’avoir une formation globale dans le domaine, mais aussi par amour de la pierre. Puis en 1983, il reprend la Marbrerie du Chablais. Celle-ci s’est alors progressivement développée via la formation d’apprentis qui pour la plupart sont restés dans l’entreprises une fois leur diplôme en poche. Aujourd’hui, elle compte 5 marbriers qualifiés, passionnés de la pierre et amoureux de leur métier.

Le travail de la pierre et du marbre sous toutes ses formes La Marbrerie du Chablais offre un panel complet de prestations dans le domaine de la pierre et du marbre. «Nous touchons à tous les aspects de notre métier, contrairement à certaines entreprises qui se sont spécialisées dans des domaines bien particuliers», souligne Fabio Ghiringhelli. L’équipe intervient passablement dans la réfection de monuments et bâtiments historiques. C’est ainsi qu’elle a posé ses marques dans de nombreux endroits de la région. Elle maîtrise d’ailleurs particulièrement bien le travail de la pierre de Saint-Triphon, répandue dans le Pays de Vaud. La Marbrerie du Chablais propose également, pour les privés et les entreprises, une variété de réalisations en pierre et marbre, comme des cheminées, des plans de cuisine, des tables et bancs, des sculptures et des pièces ornementales, notamment. Enfin, l’art funéraire est également une spécialité de la maison. Elle ne produit aucun modèle en série et propose des gravures sur-mesure permettant de rendre un hommage particulier aux défunts. Soucieuse d’offrir des services de qualité, la Marbrerie du Chablais est signataire de la Charte d’éthique pour la réfection de monuments et de bâtiments, ainsi que de la Charte romande de l’art funéraire.

129


Un savoir-faire ancestral avec des outils modernes et performants La passion du métier et de la pierre caractérisent particulièrement l’équipe de la Marbrerie du Chablais. Lors des différentes restaurations réalisées, elle reste attentive à la façon dont les anciens ont travaillé, et n’hésite pas à reprendre les gestes d’autrefois. Elle assure ainsi le respect d’un savoir faire-traditionnel tout en utilisant des outils modernes et performants. La tradition est ainsi mêlée à l’innovation. Sa longue expérience est également un gage de reconnaissance et lui a permis de se faire un nom dans la région. «La mémoire des travaux réalisés est majeure dans notre métier», explique Fabio Ghiringhelli. Et d’ajouter «Les réalisations ne durent en effet pas quelques mois, mais sont continues dans le temps et reprises de génération en génération». C’est pourquoi, le suivi de tous les ouvrages réalisés est établi de près afin de pouvoir reprendre chaque réalisation de façon précise.

130


Des réalisations variées et emblématiques Depuis sa création, la Marbrerie du Chablais a réalisé une multitude d’ouvrages pointus et emblématiques. Elle est, tout d’abord, intervenue sur plusieurs monuments historiques phares de la région. «Cela nécessite forcément une sensibilité à l’égard du patrimoine historique vaudois», souligne Fabio Ghiringhelli. Parmi les ouvrages réalisés, on peut, tout d’abord, mentionner la restauration d’une partie du Château d’Aigle, et en particulier les pièces des fenêtres de la tour carrée. Dans ce cadre, il a été demandé à l’équipe de tailler la pierre comme à l’époque, ce qu’elle a su faire à merveille. Pour la Maison de la Dîme, située à Aigle, la Marbrerie du Chablais a restauré la plupart des encadrements de portes et fenêtres, ainsi que la cheminée monumentale et les escaliers. Sur les quais de Cully, elle a restauré l’obélisque du Major Davel et en a regravée l’ensemble de l’inscription. La Marbrerie du Chablais est régulièrement mandatée par les communes de la Riviera et du Chablais pour différentes restaurations et rénovations de fontaines. Plus récemment, elle a remis en valeur les chapelles et les autels de l’Abbaye de Saint-Maurice dans le cadre des 1’500 ans de cette vénérable institution. La Marbrerie du Chablais s’occupe également régulièrement de la rénovation de bâtiments communaux de la région. De même, elle a réalisé la décoration de giratoires tant à Aigle qu’à Roche. Elle a aussi rénové des salles de bains pour des suites de différents hôtels de la Riviera et du Chablais, un travail hautde-gamme qui nécessite un savoir-faire pointu.

Tél. 024 466 25 47 / Fax 024 466 29 25 E-mail: marbrerie@ghiringhelli.org Site: www.marbrerieduchablais.ch

131


Pierre-Marie FORNAGE SA « L’expérience au service du génie civil » Depuis plus de 25 ans, le Bureau d’ingénieurs civils Pierre-Marie FORNAGE SA apporte des solutions novatrices et précises à ses clients dans les domaines du génie civil, du génie ferroviaire, du calcul des structures (remontées mécaniques, béton armé, charpentes métalliques et bois, etc.) et de l’expertise, notamment judiciaire. La qualité du travail fourni par une équipe de professionnels compétents, disposant d’outils à la pointe des dernières technologies, et le respect des délais ainsi que son excellent rapport qualité/prix lui ont permis de mener avec succès de nombreux projets. Zoom sur les activités d’un des bureaux d’ingénieurs civils les plus dynamiques du Chablais. Les Portes du Soleil – Les Crosets: Parking et télésièges 6-8 places

TMR SA - Sembrancher Transformation faisceau de voie

Résidence des Alpes – Monthey

Télésiège La Creusaz – Le Vélard aux Marécottes

132


Au fil des années… C’est en 1989 que Pierre-Marie Fornage, ingénieur, crée le bureau d’ingénieurs civils Fornage à Val-d’Illiez. Des savoir-faire établis et le respect des relations humaines permettent rapidement au bureau de se constituer une clientèle fidèle, dont la confiance perdure encore aujourd’hui. La demande est d’une importance telle, que l’effectif de l’équipe ne cesse d’augmenter, obligeant ainsi Fornage SA à s’installer dans de nouveaux locaux à Monthey en 2008. Deux succursales ont également été créées en 2014, à Aigle et à Saint-Maurice. Aujourd’hui forte d’une vingtaine de collaborateurs et avec à son actif plus de 4000 affaires, le bureau, certifié ISO 9001 depuis 2001, rayonne dans toute la Suisse romande.

L’excellence dans de nombreux domaines

CFF - Matran-Fribourg Renouvellement de la voie de drainage

Si la vocation première du Bureau est le calcul des structures et les projets de génie civils, ses savoir-faire lui permettent peu à peu de développer la palette de ses prestations, avec notamment des études de charpentes métalliques et de structures bois, du génie ferroviaire ou encore des mandats de coordination de travaux. Fornage SA fonctionne également en tant que bureau de direction générale de travaux, bureau d’appui aux maîtres d’ouvrage ou expert pour les tribunaux. Il est en outre spécialiste dans le domaine des remontées mécaniques, ce qui lui vaut d’être reconnu comme expert par l’Office fédéral des transports (OFT).

Une synergie de compétences Pont sur la Vièze aux Bains de Val d’Illiez

PGF SA Afin de répondre à la demande de plus en plus élevée dans le domaine de la maintenance et du développement des infrastructures ferroviaires, le bureau Projet Génie Ferroviaire (PGF) SA a vu le jour en avril 2012 au sein des locaux de Fornage SA. Une grande qualité professionnelle et un service à la clientèle exigeant lui permettent de se positionner comme un des leaders dans le domaine ferroviaire.

Ses principaux domaines d’activité sont: • Etude de projets, comme le tracé de voie et optimisation de faisceaux de voies. Faisabilité et expertise de réseau ou assainissement d’infrastructures. • Procédure d’autorisation de construction et d’approbation des plans, selon les directives de l’OFT. • Réalisation de projets: direction générale/locale des travaux, organisation et planification, mise en soumission des travaux de voies, d’infrastructures et d’équipements, analyse des offres de propositions d’adjudication, gestion de la sécurité et gestion financière.

Afin de répondre au mieux aux exigences de ses clients, Pierre-Marie Fornage a su s’entourer d’une équipe de collaborateurs expérimentés aux talents et aux parcours professionnels multiples, parmi lesquels figurent notamment des Ingénieurs GC/BA, chefs de projet, directeurs de travaux, dessinateurs-constructeurs sur métal, géomaticiens, etc. Ces compétences multidisciplinaires permettent d’obtenir des prestations de qualité et une totale satisfaction de sa clientèle. Dans le but d’améliorer la performance de ses équipes, Fornage SA encourage également la formation continue auprès de son personnel et forme chaque année plusieurs apprentis.

Des projets d’envergure Les projets de Fornage SA sont de natures très différentes. Ils vont de la construction de routes, de ponts ou de voies ferrées, en passant par le calcul de structures, de bâtiments ainsi qu’à l’étude de lotissements complets d’immeubles. Des réalisations menées à bien par l’expérience du personnel du bureau qui bénéficie d’un équipement à la pointe de la technologie. Ces outils permettent d’apporter des réponses rapides et d’être très réactifs en situation de crise, comme lors d’un glissement de terrain par exemple.

Avenue des Alpes 3 | CH-1870 Monthey T. +41 (0)24 477 44 44 | F. +41 (0)24 477 44 45 E-mail: info@fornage.com | www.fornage.com

133


INTERVIEW

Frédéric Borloz, syndic d’Aigle Une commune moteur du Chablais Située idéalement entre les Alpes et le lac Léman, dans le Chablais vaudois, Aigle est une petite ville de près de 10’000 habitants, qui tient pourtant un rôle central dans la région. Caractérisée par une croissance démographique et un dynamisme économique continus, mais aussi par un riche patrimoine historique, elle ne cesse de prendre de l’ampleur. Afin d’accompagner au mieux ce développement, plusieurs projets voient le jour. Rencontre avec Frédéric Borloz, Syndic depuis 2006 et député depuis 2002, qui nous fait part des différents enjeux de sa commune.

© PHOTOclic

134


Comment décrire les principales particularités d’Aigle? Située entre les Alpes et le lac Léman, dans le Chablais Vaudois, Aigle est une petite ville qui va bientôt atteindre 10’000 habitants. Elle tient un rôle de centre régional, ce qui lui confère davantage de grandeur. De même, elle héberge le centre mondial du cyclisme, lui offrant un rayonnement plus large. Son vieux bourg est particulièrement intéressant au niveau architectural. Mentionnons également son château du 12e siècle qui trône au cœur d’un vignoble réputé. Au plan historique, Aigle se trouvait à la croisée des Savoyards, puis des Bernois qui sont venus s’installer, et connaît ainsi un mélange culturel riche.

Au niveau économique, quelles sont ses caractéristiques? Aigle s’est d’abord développée autour de l’agriculture et surtout de la viticulture, qui a pu se faire une fois les crues du Rhône gérées. Aujourd’hui, l’industrie traditionnelle et l’artisanat ont pris le dessus en termes de poids économique, avec des activités très diversifiées. On y trouve des grandes entreprises dans l’agroalimentaire, la haute technologie et notamment le spatial, par exemple. Il faut souligner que nous menons une promotion économique active afin de créer de nouveaux emplois, avec une personne spécialement dédiée à cette activité. Nous cherchons, en effet, à faire venir des entreprises sur notre territoire et à assurer leur développement. Nous avons d’ailleurs l’idée de faire un pont supplémentaire sur le Rhône afin de lier les deux zones industrielles. Salle de gym du CMC © PHOTOclic

Sculpture de Karsten Fodinger © PHOTOclic

Vous connaissez également une croissance démographique continue n’est-ce pas? Nous connaissons effectivement une croissance démographique continue d’environ 3% par année, depuis vingt ans. La ville a des possibilités de bâtir assez importantes, en particulier avec l’arsenal d’Aigle. Cette nouvelle population, tant jeune que plus âgée, vient, en premier lieu, des communes environnantes qui cherche tous les services de proximité. Puis, nous avons également de nouveaux habitants issus de l’axe GenèveLausanne, mais aussi de la Riviera.

Depuis que vous tenez le rôle de Syndic, quels sont les principaux défis de la ville?

Initiation d’écoliers au Centre Mondial du Cyclisme

Notre principal défi est d’organiser cette croissance démographique et de préparer la ville avec trois grands axes. Le premier est financier. Le deuxième est lié à l’urbanisme, et en particulier à la voiture qui a pris de plus en plus de poids. Il a alors fallu changer un certain nombre de zones sur lesquelles les piétons ne trouvaient plus leur place. Enfin, le troisème est lié aux infrastructures générales, et notamment culturelles et sportives, avec la construction de terrains de sport, des nouvelles salles et lieux d’exposition. Parallèlement, il y a trois points sur lesquels nous restons attentifs. Premièrement, une bonne qualité d’enseignement, notamment avec la construction de bâtiments et de garderies. Deuxièmement, la sécurité pour laquelle nous avons mis pas mal de moyens dans les infrastructures traditionnelles. Et troisièmement, la qualité de l’eau et l’environnement de façon générale. En sommes, nous tâchons d’assurer au mieux les missions de base qui sont conférées à une commune.

135


INTERVIEW

Quelles sont les principales activités culturelles d’Aigle?

Crèche-garderie © PHOTOclic

Tout d’abord, nous avons le Musée de la vigne et du vin, unique par son ampleur. Ce dernier préserve près de 2000 ans d’histoire et de patrimoine. Nous avons également la Fondation HERVE qui réunit la collection d’automobiles anciennes réunie par Jacques de Wurstemberger depuis 1948. Et enfin, le Musée Frédéric Rouge, consacré au peintre du même nom. Parallèlement, notre offre est complémentaire à ce qui se fait ailleurs, avec notamment le Théâtre WAOUW qui offre des représentations originales, et pointues. Au niveau musical, le Festival Aigl’in Music prend place chaque année. Soulignons qu’actuellement, nous développons l’idée d’une maison de la culture qui offrirait des expositions gratuites dans le but de valoriser les artistes régionaux.

Vous tenez un rôle moteur dans le cadre des projets régionaux, n’est-ce pas?

© PHOTOclic

Nous tenons effectivement un rôle moteur dans les différents projets régionaux. A titre d’exemple, nous avons participé à Alpes Vaudoises 2020, un programme d’investissements qui doit permettre aux stations de se convertir au «tourisme 4 saisons», bien que nous ne soyons pas une station de montagne. De même, nous faisons partie du projet d’agglomération du Chablais, avec les communes de Bex Collombey-Muraz, Massongex, Monthey et Ollon. Ce dernier vise un développement cohérent dans un cadre intercantonal. De façon générale, nous participons également largement au développement des transports publics, qui va d’ailleurs de paire avec la création d’emplois.

Quels sont les derniers grands projets actuels de la Ville?

Cascade Fahy

Nous avons, tout d’abord, le projet de construction d’une grande salle polyvalente, dédiée à des spectacles, des foires et des expositions. A ce sujet, le conseil communal se prononcera prochainement sur une demande de crédit visant à lancer un concours d’architecture. Nous venons également de finir la rénovation de garderies et visons désormais la construction de salles supplémentaires dans les écoles, afin de répondre au mieux à la croissance de la population.

Comment voyez-vous l’Aigle idéal à l’avenir?

© PHOTOclic

136

Aigle comprendra à l’avenir plus d’habitants, sachant que sa population a doublé en vingt ans. Le but est donc d’assurer le développement le plus harmonieux possible avec un centre ville vivant et animé, qui permettra d’offrir un ensemble de commerces et de services à sa population. Il en est de même pour l’offre culturel et de loisirs. Ainsi, notre objectif est de maintenir la qualité de vie propre à Aigle et de satisfaire les besoins de ses habitants.


Créer des synergies, resserrer les relations entre les entreprises des deux rives du Rhône et favoriser le développement économique des Chablais vaudois et valaisans, tels sont les objectifs du Groupement d’Entreprises du Chablais (GEC). Fondé en 1998, ce dernier œuvre depuis plus de 15 ans à la mise en valeur des forces économiques de sa région, dans un contexte intercantonal, et compte bien renforcer son rôle d’organe représentatif. Afin d’en savoir davantage, nous sommes allés à la rencontre de Séverine Juillet, Co-présidente du comité. Pouvez-vous revenir sur la genèse du GEC? Le GEC a vu le jour en 1998. Il a été créé par des industriels vaudois et valaisans qui souhaitaient resserrer les liens entre les entreprises des deux rives du Rhône. Le Chablais se situe sur deux territoires cantonaux, mais a une unité culturelle locale propre. La trame est alors de créer des synergies, en favorisant les relations entre les entreprises. Pour ce faire, le GEC organise plusieurs sorties par année, ainsi que des conférences-débats avec des politiques ouvertes à tous ou réservées aux membres. Aujourd’hui, le groupement est composé de plus 130 entreprises qui ont un siège social dans le Chablais. Sur les 34'300 emplois qu’offre la région, ses membres en représentent près d’un tiers, soit un poids non négligeable.

Le groupement a récemment fêté ses 15 ans. Dans ce cadre, de nouvelles orientations ont été prises, n’est-ce pas? En effet, depuis une année, nous travaillons sur de nouvelles orientations, et ce de façon participative, avec un comité soudé. Celles-ci ont été soumises à l’Assemblée générale du mois de mai 2015. Il a alors été décidé que le GEC devienne l’organe représentatif du monde économique du Chablais. Cela implique forcément un accroissement des synergies entre ses membres via de nouvelles activités comme des réponses à des appels d’offre, l’organisation d’ateliers, mais aussi offrir des outils aux entreprises.

Quelles sont les caractéristiques et les forces des entreprises du Chablais? Historiquement, le Chablais est composé d’entreprises industrielles dans les domaines de la chimie et du métal notamment, ainsi que de leurs fournisseurs. Il y a également quelques entreprises de services, et une économie du tourisme importante. Nos membres ont un poids non négligeable tant en terme d’emplois que de chiffre d’affaires. De même, Le Chablais comprend de nombreux terrains constructibles propices au développement économique. De même, l’innovation est particulièrement présente. Cependant, tout cela est atomisé, d’où la nécessité de mettre en valeur ces qualités et de porter des projets en commun.

Philippe Leuba et Jean-Michel Cina, conseillers d'Etat, lors de la dernière conférence-débat de mars 2014

© La presse Riviera/Chablais – Mars 1997

Affirmer le potentiel économique de la région!

Gérard Plumettaz et André Cottet, co-fondateurs du GEC: «Il faut changer le regard des autres sur le Chablais et le montrer comme une véritable entité»

Pour mener à bien vos objectifs, avec quels types de partenaires collaborez-vous? Il faut, tout d’abord, préciser que le GEC est indépendant et souhaite le demeurer. Son but n’est pas d’avoir un engagement politique ou de représenter les patrons, mais de favoriser le développement des entreprises. Nos actions sont centrées sur le privé et l’économie. Pour mener à bien nos objectifs, nous restons en lien avec les différentes institutions du Chablais, ainsi qu’à l’extérieur. Notre souhait est de travailler main dans la main avec les politiques afin de faire remonter la réalité du terrain, les qualités de nos entreprises et ainsi de transmettre des lignes directrices.

Comment percevez-vous l’avenir du GEC? Ce qui est important c’est que chaque membre porte le GEC, avec une énergie et une profusion d’idées, et ce dans un contexte intercantonal. Il s’agit, en réalité, de créer une unité parmi les différences. Si le groupement était amené à s’agrandir, il y aurait sûrement une professionnalisation de certains membres du comité. Il faut savoir que Le Chablais est une force économique qui n’est pas suffisamment révélée. L’objectif est alors de mettre en exergue les potentiels et les utiliser.

Contact: GEC • Case postale 151 • 1880 Bex Tél. +41 24 463 06 35 • Fax +41 24 463 06 07 info@gec-chablais.ch • www.gec-chablais.ch

137


Les Celliers du Chablais Passion et savoir-faire pour des vins d’exception Fondée en 2009, à l’initiative de l’association vinicole d’Aigle qui a fêté ses 100 ans en 2004, Les Celliers du Chablais encave, vinifie et commercialise les vendanges de quelque 140 propriétaires vignerons au sein des prestigieux terroirs que sont Aigle, Yvorne et Ollon. Ses savoir-faire reconnus et son engagement quotidien pour la qualité lui permettent de proposer des vins uniques capables de séduire les papilles les plus délicates.

138


Un cadre idéal pour la culture de la vigne

Riccardo Mattei Directeur

© José Crespo

Protégée sur ses deux flancs par les remparts des Préalpes vaudoises et savoyardes, la plaine du Rhône offre un magnifique écrin au vignoble du Chablais vaudois. Cultivées en terrasses, les vignes d’Aigle prennent pied sur la rive droite du Rhône, aux flancs de coteaux dominés par le massif des Diablerets. Ici, comme à Yvorne, la vigne fait sa bonne fortune de sols calcaires, de roches sédimentaires, ainsi que d’alluvions formées de grès et d’argiles arrachés aux montagnes. A un ensoleillement généreux, à une bonne ventilation par l’effet de brises latérales et à un faible niveau de précipitations, s’ajoute l’action bienfaisante du foehn, ce vent sec, fort et chaud, particulièrement bienvenu en automne pour apporter la touche finale à la maturation des raisins.

Une grande diversité de cépages: l’Aigle, un vin prestigieux Sur la carte des vins vaudois, Aigle occupe une place privilégiée. Son nom figure parmi les appellations les plus cotées du canton de Vaud. Si le Chasselas (82% de la production) accapare la grande majorité de la surface viticole de la commune, qui s’étend sur plus de 132 hectares, le Pinot Noir d’Aigle (13% de la production) s’attire depuis plusieurs années les faveurs d’un large public de connaisseurs. En troisième rang des vins produits vient ensuite le Gamay (5% de la production), laissant dernière lui d’autres cépages, notamment le Pinot Gris et le Gamaret, ce dernier devant connaître une rapide expansion en raison de son aptitude à enrichir la composition d’harmonieux assemblages de vins rouges. Jouant la carte de la pluralité des terroirs, de nombreux producteurs choisissent désormais de diversifier leur encépagement afin de donner naissance à de belles cuvées nées de variétés originales.

139


Du raisin au vin Avec un tiers de la production des vins d’Aigle, l’Association Vinicole d’Aigle est incontournable dans le Chablais. Quelque 140 propriétaires vignerons répartis sur plus de 50 hectares livrent leur vendange, dont les apports sont strictement programmés à une cuverie équipée de cuves autovidantes gérées automatiquement, avec contrôle des températures et des niveaux, remontages au moyen de pompes individuelles. Les vendanges sont acheminées aux Celliers du Chablais en bacs, soit environ 550’000 kilos de raisins par année. Après pressurage et débourbage à froid, les blancs sont élevés en cuves. Les rouges sont issus de raisins entièrement égrappés et sont cuvés dix à douze jours à des températures de 28°C et brassés quotidiennement. Afin de vinifier le vin dans des conditions optimales, un chai particulier est réservé à l’élevage en barriques. Située au cœur du quartier du Château d’Aigle, entourée de son célèbre vignoble, la Cave Guisan permet d’accueillir dans un cadre idyllique une trentaine de personnes pour des dégustations ou lors des caves ouvertes qui réunissent chaque année les plus fins amateurs de vins de la région. Le Château d’Aigle © José Crespo

Des crus reconnus par leurs pairs L’assortiment proposé par les Celliers du Chablais comprend de nombreux vins, dont divers Chasselas et deux Pinots Gris (un liquoreux), deux assemblages rouges ainsi que trois rouges monocépages: Gamay, Pinot Noir et Syrah et un rosé. Une carte à laquelle s’ajoutent des vins du Tessin et quelques vins étrangers. Une production de haute qualité régulièrement récompensée lors de concours nationaux et internationaux, comme Yvorne «Le Florin» 2014, un Chasselas médaillé d’or à la Sélection des vins vaudois 2015, Yvorne «Domaine La George» 2014, un Chasselas récompensé d’une médaille d’or au Grand prix du vin Vaudois 2015 ou encore Chablais «Malvoisie» 2014, un pinot Gris qui a reçu une médaille d’or au concours Expovina de Zürich 2015. Des vins qui font la réputation des Celliers du Chablais. Des vins magnifiés par de nouveaux habillages sobres et élégants intensifiant encore un peu plus le caractère de chaque cru.

140

La Cave Guisan


Une équipe de collaborateurs passionnés Pour fonctionner de manière optimale et assurer la qualité de ses vins, les Celliers du Chablais peuvent compter sur une équipe de 12 collaborateurs expérimentés et passionnés par les produits de la vigne, dont un œnologue et deux cavistes. Des experts dans leur domaine qui mettent chaque jour à profit leurs compétences et connaissances du vin pour proposer aux nombreux clients des Celliers du Chablais le «Meilleur» des vins qui soit.

Un moment authentique au Restaurant du Cloître C’est au cœur du quartier du Cloître que l’association vinicole d’Aigle acquiert en 1979 une antique maison vigneronne du 16ème siècle. Construite en 1540, le comité de l’Association décide en 2007 de revoir totalement le concept d’exploitation de ce lieu historique et typique pour en faire un restaurant convivial ou chaque invité peut goûter des plats traditionnels et raffinés tout en dégustant les vins des Celliers du Chablais. Un lieu incontournable pour tout épicurien qui se respecte. Restaurant du Cloître

Rue Margencel 9 | Case postale 458 | CH-1860 Aigle Tél. +41 (0)24 466 24 51 | Fax +41 (0)24 466 62 15 www.celliersduchablais.ch Horaires d’ouverture de la Boutique Lundi-vendredi: 7h30-12h et 13h30-17h / Samedi: 9h-12h

141


Confiseur Pâtissier Chocolatier Glacier Tea-Room

Le rendez-vous gourmand! Fondée en 1935, la confiserie chocolaterie Hedinger est le fruit d’une passion familiale qui perdure depuis trois générations. Il va sans dire qu’il s’agit d’une vraie institution et d’un lieu incontournable situé au cœur d’Aigle. Depuis sa création, le fait-maison est un mot d’ordre. Les fins gourmets pourront y déguster un large choix de chocolats, pâtisseries ou produits salés, frais et de haute qualité. L’équipe vous recevra avec plaisir dans son magasin et son tea-room récemment refait à neuf. Rencontre avec le couple de patrons actuels, Catherine et Laurent Hedinger Monney, qui a su faire perdurer la tradition, tout en y apportant sa touche de modernité.

142


Le succès et la passion de trois générations Fondée en 1935 et située au cœur d’Aigle depuis ses débuts, la confiserie chocolaterie Hedinger est une vraie institution familiale gérée aujourd’hui par la troisième génération. A l’origine: Ernest Hedinger qui a su faire preuve d’un vrai professionnalisme et ainsi assurer l’excellente réputation de la confiserie. En 1967, le fils, Robert Hedinger, et son épouse, Elisabeth Pernet. reprennent l’affaire familiale. Spécialiste et passionné du chocolat, Robert fut couronné «roi de la truffe» en 1987, ce qui donna un élan important à la fabrication du chocolat. Depuis le 1er janvier 2004, c’est la petite-fille Catherine et son mari Laurent qui ont repris la confiserie. Perpétuant la tradition, ils ont apporté leur touche de modernité via une progressive remise à neuf du lieu et une diversification des produits.

Un vaste choix de produits frais et de haute qualité La confiserie chocolaterie Hedinger offre un vaste choix de produits fabriqués sur place, dans son laboratoire, situé à l’arrière du magasin. Il propose ainsi une quarantaine de sortes de chocolats, pralinés et truffes «Mon souhait était d’étoffer le secteur chocolat», nous confie Catherine Hedinger. Les fins gourmets pourront alors y trouver des spécialités maison comme les Aiglons, les Amandes Princesse, ou les Carrés de Choc, ainsi que des boîtes de dégustation. «Les Aiglons peuvent être personnalisés et ainsi faire l’objet de cadeaux», précise Laurent Monney. Un large choix de boîtes, personnalisées ou imprimées de l’oeuvre d’un peintre local, est à la disposition de la clientèle. Le magasin Hedinger offre également un choix important de pâtisseries, tourtes et mousses, ainsi que des produits de traiteur tels que canapés, pâtés, sandwichs, sans oublier ses glaces et sorbets maison, qui sont concoctés avec soin et peuvent également faire l’objet de demandes dans le cadre d’évènements (buffet apéritif, buffet de desserts, pièce montée de mariage, anniversaire,…).

Un Tea-Room accueillant et familial Rénové en 2004, le Tea-Room du confiseur Hedinger se veut accueillant et familial. Il peut accueillir jusqu’à 46 personnes, pour un café de qualité, une délicieuse pâtisserie, une douceur chocolatée, une glace maison, mais aussi pour une salade ou un plat du jour. Et le tout avec la garantie d’un service agréable et de qualité! Tout est pensé dans le détail, de la boîte de pralinés, en passant par les tableaux, jusqu’aux assiettes et tasses imprimées de l’œuvre d’un peintre local. L’équipe se réjouit de vous accueillir dans son établissement, du mardi au vendredi de 6h45 à 18h30, et le week-end, de 6h45 à 18h00.

Pour ses 80 ans, Hedinger vous réserve de nombreuses surprises En 2015, la famille Hedinger fête ses 80 années d’existence, mais aussi de succès. Pour marquer cela, une nouvelle offre est proposée chaque semaine, et ce sur tous les types de produits. Des nouveautés verront également le jour, et une spécialité traditionnelle, les Tuiles de la Maison de la Dîme, revues au goût du jour, sans oublier des manifestations qui marqueront l’anniversaire.

Catherine et Laurent Hedinger Monney Rue Colomb 3 • CH-1860 AIGLE • T. 024 466 21 43 • F. 024 466 64 36 Ouvert le dimanche • www.confiserie-hedinger.ch 143


GAILLOUD Automobiles SA 50 ans au service d’une clientèle exigeante! Fondée en 1956 et située à Aigle, GAILLOUD Automobiles SA est une entreprise familiale qui a su devenir une référence dans sa région. Satisfaire sa clientèle et lui faciliter la vie sont des mots d’ordre. Concessionnaire des marques Opel, Hyundai, Citroën, Land Rover et Isuzu, le garage offre un panel complet de prestations avec pour philosophie: la qualité au prix le plus juste. Composé d’une équipe qualifiée et fidèle, l’entreprise est également largement engagée dans le social et la protection de l’environnement. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à la rencontre de son directeur, Juan Carlos Stella.

144


Une affaire familiale devenue une "success story" C’est en 1956 que débuta l’aventure de GAILLOUD automobiles SA, soit il y a cinquante ans. La famille Gailloud lança son activité avec un stand de chaînes à neige, puis devint très vite distributeur de la marque LandRover en 1961. D’abord agent local, rattaché au garage Central de Montreux, le garage GAILLOUD prit son envol dès 1963, année lors de laquelle il devint le distributeur principal Opel pour les Chablais vaudois et valaisans, ainsi que le Pays d’Enhaut. Et c’est ainsi que la "success story" se poursuivit! Précurseur sur différentes marques, comme Subaru dès son arrivée le marché suisse en 1979, le garage est également devenu membre du très prisé "Master Club Opel". En 2010, les garages GAILLOUD sont devenus le Groupe GAILLOUD Automobiles SA, et le père fondateur, Roger Gailloud, a passé le relai à un conseil d’administration. Aujourd’hui, les marques Hyundai et Citroën, ainsi qu’Isuzu y sont également représentées. Composé de 47 collaborateurs qualifiés, le garage comprend désormais 3 filiales.

Une offre complète pour une prise en charge totale de votre véhicule «Ce qui est important pour nous, c’est que lorsque le client pense véhicule, il puisse faire appel uniquement à nous», confie Juan Carlos Stella. GAILLOUD Automobiles SA s’occupe alors des véhicules de leur prise en charge à leur restitution. Que ce soit l’administratif auprès de l’assurance, l’entretien, la réparation, les dégâts de grêle, le gardiennage des roues, l’équipe prend en charge l’ensemble des services possibles. Le but: faciliter la vie de sa clientèle! Ainsi, mécanique, carrosserie, location et vente de véhicules, centre de lavage, gardiennage, vente de pièces détachées, sont autant de services offerts avec un souci de haute qualité.

145


La meilleure qualité au prix le plus juste «L’optique de rentabilité à 100% n’est pas la philosophie de l’entreprise. C’est la qualité qui prime», souligne Juan Carlos Stella. Un service de qualité au prix le plus juste est un mot d’ordre chez GAILLOUD Automobiles SA, et ce dans le respect de la tradition du père fondateur. Il va sans dire que relation avec la clientèle est primordiale. «Le personnel est largement mis en avant, dans la mesure où celui-ci fait la réputation du garage», explique Juan Carlos Stella. Les principaux chefs de département sont effectivement présents dans l’entreprise depuis plus de 20 ans, et les autres collaborateurs y exercent depuis un certain temps, une fidèlité gage de qualité.

Une entreprise engagée au plan social et environnemental Le facteur humain est particulièrement cher à l’entreprise. Depuis 2012, GAILLOUD Automobiles SA travaille en étroite collaboration avec l’Assurance Invalidité pour la réinsertion des personnes. «Au vu de notre poids dans la région, nous tenons à être une structure qui participe au développement de l’emploi», nous confie Juan Carlos Stella. GAILLOUD Automobiles SA est également très à cheval sur la question environnementale. «Même si nous vendons des voitures, nous sommes conscients de devoir protéger notre planète», souligne Juan Carlos Stella. Pour ce faire, l’entreprise mène un contrôle continu en la matière et tente de diminuer au maximum ses effets néfastes à l’aide du recyclage.

146


L’entreprise a d’ailleurs récemment rénové ses trois garages, également pour le confort de sa clientèle qui peut découvrir les différents modèles dans des halles d’exposition neuves.

Le représentant exclusif de marques prestigieuses Opel Concessionnaire principal de la marque Opel pour les Chablais vaudois et valaisans, et de la Riviera, GAILLOUD Automobiles SA est également le seul centre technique Opel de Suisse romande, tant pour les véhicules de tourisme que les utilitaires. Des vendeurs sont spécialement formés pour les utilitaires afin d’offrir un conseil de haut niveau à sa clientèle. Depuis 2002, le garage fournit les véhicules pour la Police et les pompiers des cantons de Vaud et Valais.

Hyundai Dès le 1er janvier 2016, GAILLOUD Automobiles SA sera concessionnaire principal de la marque Hyundai sur la Riviera, ainsi que le Chablais vaudois et valaisan. Dans ce cadre, un réseau d’agents sera développé. La dernière Hyundai Tucson est disponible en divers modèles, ainsi que le reste de la gamme. GAILLOUD Automobiles SA est également le représentant de Citroën pour les Chablais vaudois et valaisan, ainsi que le spécialiste Land Rover, avec un grand choix de véhicules neufs. De même, le garage est le seul concessionnaire d’Isuzu pour l’ensemble du Chablais de l’Arc lémanique ainsi que pour le canton de Fribourg. Cette marque japonaise permet de choisir son véhicule sur mesure.

147


INTERVIEW

La CITAV Les Alpes vaudoises: une région touristique aux nombreux atouts! C’est dans le but de mettre en œuvre le fameux projet «Alpes vaudoises 2020» que la Communauté d’intérêt touristique des Alpes vaudoises (CITAV) a vu le jour en 2011. Regroupant les 9 communes du district d’Aigle et du Pays-d’Enhaut, elle vise à développer et à diversifier le tourisme. Il va sans dire que cette région aux panoramas extraordinaires ne manque pas d’atouts. C’est pourquoi, l’association réunit et met en synergie l’ensemble des parties prenantes, afin d’offrir encore davantage à ses visiteurs, tant en matière d’hébergement, de mobilité, d’activités ou d’autres infrastructures comme les remontées mécaniques. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à la rencontre de son Président, Jean-Marc Udriot, également Syndic de Leysin.

Glacier 3000 – Peak Walk by Tissot © Mike Rabensteiner

148


Pays-d’Enhaut © AGVision.ch

Qu’est-ce que la CITAV? La CITAV a été fondée en 2011 dans le but de mettre en œuvre le projet «Alpes vaudoises 2020». Il s’agit d’une association qui regroupe les communes du district d’Aigle (Aigle, Gryon, Leysin, Ollon, Ormont-Dessous, Ormont-Dessus) et les communes du Pays-d’Enhaut (Château-d’Oex, Rossinière et Rougemont). Elle est également composée des entreprises de transports publics MOB et TPC, ainsi que les deux associations économiques AigleRégion et Pays-d’Enhaut Région, l’association des hôteliers et les offices de tourisme des Alpes vaudoises. Les activités de la CITAV reposent sur deux axes. Le premier porte sur la promotion régionale et les actions communes des axes touristiques. Le second axe repose sur la mise en œuvre des 6 objectifs du projet «Alpes vaudoises 2020», à savoir la gouvernance, le rayonnement régional autour de Glacier 3000, ainsi que 4 autres buts interdépendants que sont le tourisme 4-saisons, la mobilité, l’hébergement et les remontées mécaniques.

Villars © Villars Tourisme

Les Alpes vaudoises regorgent de nombreux atouts. Lesquels? Notre premier atout est la beauté et la variété des paysages, été comme hiver. Les panoramas sont extraordinaires et peuvent aller jusqu’à 360 degrés au sommet du glacier. De plus, on y retrouve une vraie diversité architecturale. Par exemple, les bâtiments des Diablerets, de Gryon et de Rougemont sont plus traditionnels, alors que ceux de Leysin et de Villars sont plus contemporains.

Restaurant Le Kuklos En arrière plan les Dents du Midi et le Mont Blanc © J.Crespo

Le MOB – Golden Pass Panoramic © Jean-Francois Morerod

De même, nous abritons plusieurs écoles internationales, ce qui nous offre un rayonnement certain. Ajoutons que nous avons le seul restaurant tournant panoramique de Suisse romande, le Kuklos. En matière de mobilité, nous avons également de vrais atouts. Des trains de montagne desservent directement les stations comme les Diablerets, Villars, Gryon, Leysin et les communes du Pays-d’Enhaut, ce qui est une grande chance. Les destinations sont également bien équipées en centres sportifs. De même, le tourisme hivernal est bien présent et fédéré autour de l’association des remontées mécaniques des Alpes vaudoises.

Et les principaux enjeux de la CITAV? Le principal enjeu de notre association est la mise en œuvre des mesures préconisées par le projet «Alpes vaudoises 2020» durant ces prochaines années. Il s’agit notamment de la mise à niveau des installations de remontées mécaniques, l’enneigement, le maintien et le développement d’une hôtellerie de qualité, mais aussi la diversification du tourisme sur toutes les saisons. A ce sujet, il y a une belle carte à jouer du fait de la proximité des transports publics, notamment, et des nombreux atouts mentionnés précédemment.

149


INTERVIEW

Ski de fond aux Mosses © Joes Crespo

La question de l’hébergement fait partie de vos grands défis, n’est-ce pas? Le grand défi repose effectivement sur l’hébergement. Dans le cadre de «Alpes vaudoises 2020», plusieurs destinations touristiques ont des projets d’hébergement. Ceux-ci sont soutenus par le Canton qui finance les transformations et agrandissements via des fonds perdus et en octroyant des prêts sans intérêt. De même, certaines communes ont prévu des fonds à cette fin. Par exemple, Leysin a créé un fonds d’investissement pour lits chauds doté d’un montant total de 5,5 millions de francs. Parmi les différents projets hôteliers prévus, nous pouvons notamment mentionner la rénovation de l’hôtel Ermitage, à Château-d’Oex ou la construction d’un nouvel hôtel avec un centre aqualudique aux Diablerets qui a été présenté en février 2015. Les Diablerets

Plusieurs projets de mobilité sont également prévus. Lesquels? La question de la mobilité est effectivement primordiale. A titre d’exemple, il y a la volonté de prolonger la ligne Aigle-Leysin sur le centre du village. Aujourd’hui, le train tourne autour du village. L’idée est alors de le faire venir au cœur du village et de le connecter avec les remontées mécaniques. Le but est d’améliorer la tête de ligne des transports du Chablais et la mobilité à l’intérieur de la commune. Parallèlement, il faut savoir que chaque société de remontées mécaniques a ses projets de développement qui avancent. Des fonds sont désormais débloqués pour ces dernières. Par exemple, aux Diablerets, deux installations seront améliorées en 2016 déjà.

150

Les Diablerets Stand Up Paddle au Lac Retaud

A l’avenir, comment voyez-vous le tourisme évoluer dans les Alpes vaudoises? Nous devons, en premier lieu, continuer à développer et maintenir les infrastructures d’hiver, dans la mesure où le tourisme hivernal représente une très grande part du chiffre d’affaires. Il est également nécessaire de diversifier le tourisme à cette saison, et de proposer d’autres activités parallèlement au ski, comme les sorties en raquettes à neige par exemple, mais également davantage de loisirs. L’intensification du tourisme d’été est également un objectif majeur. Cependant, le visiteur d’été n’est pas identique à celui d’hiver. Il change davantage de lieux et cela nécessite alors une adaptation de notre offre. Dans ce sens, des circuits ont été développés. Nous avons des paysages fantastiques. Chaque commune a également ses propres produits qui peuvent être mis en avant. Nous avons également de nombreuses manifestations et évènements qui se déroulent durant la saison estivale. A titre d’exemple, le Jumping de Villars-Gryon, le Festival au Pays des Enfants à Château-d’Oex qui se passe sur deux semaines, le FIFAD aux Diablerets, Hautes Fréquences festival à Leysin ou le Mondial du Chasselas à Aigle, notamment. Il est important de penser aux souhaits et habitudes des visiteurs, afin d’adapter notre offre et de mettre en avant nos atouts.

CITAV CP 469 – 1860 Aigle – www.alpes.ch


L’ART, LA DÉCO, LA VIE Formée à l’Athenaeum à Lausanne, Isabelle Eckenspieller est décoratrice et architecte d’intérieur. Pour elle, chacun devrait vivre en harmonie avec son style de vie. RESPECT Isabelle aime le style épuré, les matériaux nobles, sobres, contemporains. «Minimalisme en ville et style chalet à la montagne, le plus important dans ma démarche, dit-elle, est de trouver pour chaque lieu la déco adaptée à la personnalité de ses hôtes.» Elle transforme et revisite, certes, tout en prônant une intervention respectueuse, qui préserve ce qu’il faut.

ESTHÉTIQUE FONCTIONNELLE Isabelle Eckenspieller conçoit l’esthétique en symbiose avec les aménagements pratiques, très importants pour le bienêtre dans une maison. Harmoniser le style et le fonctionnel, cela se décide selon l’organisation et les besoins du lieu.

PAR ÉTAPES Tout relookage d’intérieur commence par les planches de dessins. Une fois l’atmosphère générale choisie, on peaufine les détails, on précise les matières, on choisit des échantillons.

RÉFÉRENCES De restaurants chics, en passant par le Jura puis Montreux, Isabelle Eckenspieller a aménagé des villas, des appartements, de nombreux restaurants. Pour des investisseurs engagé dans le locatif, elle a décoré de façon individuelle chaque appartement, leur donnant un cachet extraordinaire.

IDECOR | Av. des Alpes 35 | CH-1820 Montreux | Tél. 021 931 42 72 | Mobile 079 903 84 33 | www.idecor.ch


Offreain r t + ski usive excl L’hiver avec enthousiasme

boomerang-marketing.ch / eddy pelfini.ch

Offre exclusive combinant une journée de ski avec le train Mont-Blanc Express, à faire valoir sur les domaines de Balme (Vallée de Chamonix) ou des Marécottes (Vallée du Trient).

Toutes les infos sur www.valleedutrient-vallorcine.com ou par téléphone 027 723 33 30


Villars-Gryon Villars-Gryon est harmonieusement logée à 1300 m d’altitude, sur un balcon naturel orienté plein sud. Bénéficiant d’un panorama grandiose, les stations invitent les visiteurs de tous âges à la détente, aux loisirs et à l’art de vivre, le tout dans un cadre idyllique. La station de Villars s’investit toujours plus dans la préservation de son patrimoine naturel et est active dans le développement durable. Cela lui a permis d’être la première station suisse à obtenir le label Flocon Vert, décerné par l’association Mountain Riders. Entourée de 2 communes viticoles au climat et au caractère unique ainsi que de nombreuses fromageries d’alpage, Villars-Gryon propose de fines spécialités du terroir, allant du vin surmaturé de la région au fromage local. Celles-ci sont fabriquées dans le respect le plus total des traditions séculaires. De nombreux musées et châteaux de renommée internationale, parcs de loisirs, mines de sel et bains thermaux viennent s’ajouter aux plaisirs culturels de la région. Laurent Michaud Responsable de la station de Villars

Les Diablerets Nichée au cœur des Alpes Vaudoises, la station des Diablerets saura vous charmer par son authenticité. Dominée par l’un des plus beaux glaciers de Suisse et entourée d’une nature intacte, la station fait place à un autre monde, loin de la frénésie urbaine. Attaché à ses traditions, le village des Diablerets est aussi une station touristique en plein essor. La proximité du Glacier 3000 est un atout pour la station et permet aux visiteurs de faire des expériences inoubliables tout au long de l’année grâce aux nombreuses activités proposées. La station des Diablerets est devenue la première Perle des Alpes de Suisse romande et s’engage activement dans le développement durable et la protection du climat. La Maison des congrès offre une infrastructure moderne et propose chaque année plusieurs évènements importants, tels que le Festival du Film Alpin des Diablerets. Myriam Pichard Responsable de la station des Diablerets

© Villars Tourisme

154


À la découverte de Villars-Gryon, Les Diablerets Les stations de Villars-Gryon et des Diablerets sont situées au cœur des Alpes vaudoises, à proximité des rives du Lac Léman. Faciles d’accès depuis les principaux axes de transport, elles séduisent non seulement les voyageurs, mais aussi de nombreux habitants à l’année et plusieurs collèges internationaux. Dotés d’une activité économique et d’une offre d’infrastructures vaste, ces villages invitent les visiteurs tout au long de l’année. © Christophe Racat

© Villars Tourisme

En été, les randonneurs profitent de plus de 500 km de sentiers de randonnée pédestre, entourés de paysages enchanteurs et de panoramas exceptionnels. Plusieurs lacs d’altitude nichés dans des écrins de verdure, constituent des buts d’excursions uniques et offrent la possibilité de pratiquer la pêche, le stand-up paddle ou de se baigner. De nombreuses fermes d’alpage au cachet unique proposent des petits-déjeuners avec fabrication de fromage au feu de bois.

© Diablerets Tourisme

Les adeptes de VTT y trouvent aussi leur compte en dévalant près de 100 km d’itinéraires préparés tout spécialement à leur attention. A 1’600 mètres d’altitude sur les hauts de Villars, un golf de 18 trous permet aux amateurs de ce sport de jouer face au Mont-Blanc. Canyoning, mini-golfs, tennis, piscine, patinoire et parcours accrobranche sont autant d’autres activités estivales possibles.

155


Le Miroir d’Argentine © Villars Tourisme

Très prisées par les grimpeurs, les stations proposent aussi de nombreux itinéraires de toutes difficultés, dont le fameux Miroir d’Argentine. La station des Diablerets dispose également de plusieurs Via Ferratas et itinéraires de Dirt Monster Bike.

Les mines de sel de Bex © OTV

Le Glacier 3000 est un but d’excursion unique. Il propose plusieurs itinéraires de randonnée, ainsi que l’Alpine Coaster, la plus haute piste de luge sur rails d’Europe. Le Peak Walk, le plus haut pont suspendu reliant deux sommets, est la nouvelle attraction phare et offre une vue imprenable sur plus de 24 sommets alpins de 4’000 mètres. Le Peak Walk

Entre plaine et montagne

© Glacier3000

Il est facile de combiner les activités en altitude avec celles de plaine. Une visite aux mines de sel de Bex, un moment de détente dans les bains thermaux de Lavey ou encore une dégustation en cave de nombreuses spécialités viticoles s’allient parfaitement avec la montagne.

La montagne s’offre à vous, profitez sans limites! Une vaste palette d’activités et de plaisirs sont offerts à tous les hôtes séjournant en station de juin à octobre grâce à la carte Free Access. Elle permet de composer son programme personnalisé grâce à l’utilisation illimitée de tous les transports alpins ainsi que la pratique de plus de 30 activités sportives et ludiques sur tout le massif. www.free-access.ch © Anthony Anex

Via Ferrata aux Diablerets © I. Schuwey

156


En hiver, le domaine skiable reliant Villars-Gryon, les Diablerets et Glacier 3000, offre 125 km de pistes entre 1’300 et 3’000 m d’altitude et s’intègre totalement dans un cadre naturel préservé.

© G. Mégevand

Entre espaces réservés aux débutants, itinéraires de freeride, snowparks ou la fameuse piste de la Combe d’Audon, piste noire de plus de 7 km, les skieurs de tous niveaux y trouvent leur compte. La configuration du domaine permet également aux non-skieurs de rejoindre aisément les skieurs sur les pistes.

© Christophe Racat

© Guillaume Megevand

Du plaisir pour tous De nombreuses activités sont également proposées comme alternatives au ski. Les adeptes de contemplation peuvent profiter pleinement des paysages et de la nature préservée de la région en s’adonnant au ski de fond, à la randonnée et aux raquettes. Plusieurs pistes de luge, dont la fameuse piste des Diablerets longue de 7.2 km, offrent des moments de plaisirs garantis aux petits et aux grands, de jour comme de nuit. De plus, les familles sont toujours les bienvenues à VillarsGryon et les Diablerets! Les enfants de moins de 9 ans skient gratuitement sur tout le domaine pendant toute la saison et sont même logés gratuitement dans la chambre de leurs parents dans certains établissements.

© Getaway, Alison Westwood

VILLARS: Rue Centrale 140 • CH-1884 Villars Tél. +41 (0)24 495 32 32 • Fax +41 (0)24 495 95 85 information@villars.ch • www.villars.ch GRYON: Place de Barboleuse 11 • CH-1882 Gryon Tél. +41 (0)24 498 00 00 • Fax +41 (0)24 498 26 22 information@gryon.ch • www.villarsgryon.ch LES DIABLERETS: Ch. du Collège 2 • CH-1865 Les Diablerets Tél. +41 (0)24 492 00 10 • Fax +41 (0)24 492 00 11 info@diablerets.ch • www.diablerets.ch

157


Bienvenue au Pays-d’Enhaut Située dans les Préalpes vaudoises au cœur du Parc Naturel Régional «Gruyère – Pays-d’Enhaut», cette vallée offre un cadre idyllique dans lequel se ressourcer. La nature y est omniprésente et tout au long de l’année elle invite les passionnés à arpenter ses sommets, observer sa faune, parcourir ses rivières, loin des perturbations extérieures et du stress urbain. Dans ce petit coin de paradis, la population locale se fera un plaisir de vous accueillir et de partager sa passion pour les traditions. Préparés avec soin dans les alpages, les produits du terroir recèlent un savoir-faire bien gardé que chacun pourra découvrir et déguster. Eté comme hiver, les communes de Château-d’Oex, Rougemont et Rossinière vous offrent un véritable dépaysement, des activités ludiques, culturelles et sportives accessibles à tous, ainsi que des animations originales et festives.

Pays-d'Enhaut Tourisme

© Pays-d'Enhaut Tourisme / Sébastien Staub

158


Bienvenue au Pays-d’Enhaut Lorsqu’elle se sépare de son manteau d’hiver, la montagne nous dévoile ses atouts estivaux. Le Pays-d’Enhaut vit alors à l’heure d’été, les vaches reviennent sur les alpages, les fleurs sauvages parsèment les champs de couleurs, les marchés et les manifestations d’été animent les villages. Vous profiterez alors de multiples activités pour toute la famille!

© Pays-d'Enhaut Tourisme / www.ateliermamco.com

Une nuit insolite à l’alpage! Les Sentiers du Fromage Combiner randonnée familiale, hébergement insolite et découverte culinaire: c’est ce que proposent les sentiers du fromage. Chacun de ces sentiers vous emmène dans un chalet d’alpage, niché à quelque 1’500 mètres d’altitude, au cœur des pâturages qui dominent le Paysd’Enhaut. C’est ici, à l’arrivée des beaux jours, que les producteurs procèdent à la fabrication de L’Etivaz AOP. L’escapade comprend une nuit à l’alpage, le petit-déjeuner et la découverte de la fabrication de ce produit authentique des Alpes vaudoises. Comptez entre deux et quatre heures de marche selon les itinéraires. Conçu de manière artisanale, L’Etivaz AOP est le fruit d’un grand savoir-faire, transmis de génération en génération. Tous les ans, entre mai et octobre, près de 70 familles d’agriculteurs transforment patiemment et à la force du bras le lait issu de leurs vaches dans ces chalets. Le précieux nectar est versé et brassé dans de grands chaudrons de cuivre, chauffés exclusivement au feu de bois. Les sentiers du fromage vous permettront d’assister à cette étape clé de la préparation, en partageant même certaines des tâches avec le paysan-fromager.

Passer une nuit à l’alpage, en pleine nature, isolé du monde et avec pour seul bruit le tintement des cloches de vaches, c’est l’autre point fort de ces sentiers. Vous aurez la possibilité de dormir sur un lit de paille, une expérience inédite, ou sur un matelas. Les nuits étant fraîches à la montagne, n’oubliez pas votre sac de couchage. Comme il n’est pas question de se coucher le ventre creux, la soirée sera agrémentée d’un plat concocté par votre hôte dans la plus pure tradition montagnarde: soupe du chalet, macaronis au fromage ou fondue. A déguster tranquillement au coin du feu, tout en refaisant le monde. Avant ou après votre balade si vous en avez le temps: n’hésitez pas à faire une halte à la Maison de L’Etivaz pour y visiter les caves à fromages, où sont stockées et affinées les meules de L’Etivaz AOP produites par l’ensemble des agriculteurs. Vous y trouverez également un diaporama retraçant la vie des alpages au fil de l’histoire et des saisons.

159


© Pays-d'Enhaut Tourisme / EmilieBerney

© Pays-d'Enhaut Tourisme / www.ateliermamco.com

Sur les traces du passé avec Louis Saugy C’est dans la région du Pays-d’Enhaut que sont nées ces représentations de montées à l’alpage et autres coutumes de la vie à la montagne confectionnées avec du papier et des ciseaux. Facteur à Rougemont, doué pour le dessin et l’observation, Louis Saugy (1871-1953) en est l’un des précurseurs et a développé cet art populaire aujourd’hui apprécié dans le monde entier. Proposée à l’année, cette balade didactique vous emmène à travers le village damounais, à la découverte de dix-huit panneaux illustrés par les tableaux du célèbre découpeur, ou par des cartes postales datant de 1900. © Pays-d’Enhaut Tourisme / Fabrice Wagner

Rapidement reconnu pour son talent, Louis Saugy a reçu dans son atelier des personnalités telles que Winston Churchill, le maréchal Montgomery et la famille royale d’Espagne. Le maître du papier découpé nous raconte, par le biais de courtes anecdotes, la vie d’autrefois à Rougemont, ainsi que sa propre existence qui laisse entrevoir un homme extraverti, convivial et généreux. On y découvre par exemple les lavandières à la fontaine, le café où l’on jouait aux cartes, les moyens de transport de l’époque, les montées à l’alpage, et bien d’autres scènes que l’artiste se plaisait à découper. Les anciennes cartes postales vous transportent cent ans plus tôt, à l’endroit-même où le photographe d’alors avait pris son cliché. L’occasion de repérer les détails qui ont traversé le temps sans être modifiés ou au contraire, les changements dus à la modernité. Les plus curieux pourront également tester leur sens de l’observation grâce à un livret-jeu distribué dans les Offices du Tourisme du Pays-d’Enhaut. Long de 1.5 kilomètre, le parcours ne présente aucune difficulté et est adapté aux familles avec poussettes. Le départ et l’arrivée se situent à l’Office du Tourisme de Rougemont. Celles et ceux qui auront été séduits par les découpages de Louis Saugy peuvent encore poursuivre leur balade au Musée du Vieux Pays-d’Enhaut à Châteaud’Oex où les attend une très belle collection des œuvres de l’artiste.

160

© Pays-d'Enhaut Tourisme


Patrimoine architectural au Pays-d’Enhaut

© Pays-d'Enhaut Tourisme / SkyEvent

Ce coin de pays montagnard se distingue par la qualité remarquable de ses paysages mais aussi de son patrimoine bâti. L’authenticité qui le caractérise n’est pas le fruit d’un abandon des activités humaines dans la région qui aurait figé les choses, bien au contraire c’est 1000 ans d’histoire d’hommes et de femmes vivant en harmonie avec la nature, exerçant et maintenant l’agriculture, les savoir-faire artisanaux dans le respect des traditions et des ressources locales. Les constructions vernaculaires plusieurs fois centenaires sont principalement construites en bois, la matière première par excellence de la région. Les soubassements sont exécutés en moellons, pierres assemblées avec du mortier de chaux, puis les madriers d’épicéa s’empilent horizontalement pour composer les façades souvent ouvragées et sculptées de façon remarquable. Les toitures de faible pente sont recouvertes d’anseilles (bardeaux) tenues avec des perches et des pierres. Les toitures plus raides, comme celle du Grand Chalet de Rossinière, sont couvertes de tavillons cloués, plus fins que les anseilles, épousant harmonieusement les formes du toit. De grands avant-toits, soutenus par les ailes chantournées au gré des constructeurs, protègent les façades sur lesquelles se trouvent les fenêtres.

© Pays-d'Enhaut Tourisme

Malgré plusieurs incendies ravageurs, notamment à Château-d’Oex, de nombreux chalets du 17e ou 18e siècle témoignent encore aujourd’hui de la volonté des habitants de cette vallée de construire durablement, mais aussi de construire «beau et harmonieux» à l’image de la nature environnante. Aujourd’hui, au 21e siècle, conscientes de la richesse de ce patrimoine, non seulement les autorités locales et cantonales ont mis sous protection ces bâtiments, mais elles ont élaboré des règlements pour les nouvelles constructions dans les trois communes du Paysd’Enhaut. Ces directives s’inspirent toujours du bâti existant, du caractère des lieux, ce qui permet de garder une architecture cohérente et parfaitement intégrée perpétuant les traditions et les savoir-faire adaptés aux techniques modernes.

Pays-d'Enhaut Tourisme Place du Village 6 CH-1660 Château-d'Oex Tél. +41 (0)26 924 25 25 Fax +41 (0)26 924 25 26 www.chateau-doex.ch

161


PlusDesign Quand l’architecture rime avec art et créativité Originaires de Rome, Claudia Sigismondi et Andrea Proto di Santa Dorotea ont travaillé durant de nombreuses années dans l’architecture, l’architecture d’intérieur, les expositions d’art et la conception graphique. Il y a quatre ans, ils se sont installés dans la région de Gstaad, afin de fonder l’entreprise PlusDesign. Avec une approche complémentaire, ces deux architectes de formation apportent une conception bien particulière du design, créative et sobre, mêlant tradition et innovation. En témoigne le résultat de l’Hôtel de Rougemont, à côté de Gstaad, pour lequel ils ont reçu le A’design Award. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à leur rencontre.

162


Deux architectes italiens au parcours exemplaires Originaires de Rome, Claudia Sigismondi et Andrea Proto di Santa Dorotea ont travaillé durant de nombreuses années dans l’architecture, l’architecture d’intérieur, les expositions d’art et la conception graphique, en Italie. Ils ont collaboré à de nombreuses reprises avec des institutions d’art pour lesquelles ils ont réalisé les projets et la réalisation technique de plusieurs expositions contemporaines. Pour le Museo del Vittoriano, à Rome, ils ont réalisé des expositions de succès tels que sur Sophia Loren, mais aussi sur Luciano Pavarotti, Matisse, Giotto, Picasso, Degas, Van Gogh. Ils ont également mis en valeur Oriana Fallaci soit à Milan qu'à Florence et réalisé des exhibitions à Pompei et au Teatro San Carlo à Naples. Le couple d’architectes a également mis son expérience et sa créativité au service de clients privés. Ils ont notamment participé à la restauration de bâtiments historiques, mais aussi à l’architecture intérieure d’appartements haut de gamme et la construction complète de villas. C’est suite à une collaboration avec une société d’aménagement Suisse, et en particulier sur un projet dans la région de Gstaad, que Claudia Sigismondi et Andrea Proto di Santa Dorotea sont venus s’installer à Château d’Oex, il y a désormais 4 ans. Ils y ont alors fondé leur société PlusDesign.

L’architecture synonyme d’art et de créativité «Nous avons appelé notre société "PlusDesign", car nous considérons le design comme une vraie valeur ajoutée et de le souligner avec "Creative Consulting", parce que la créativité est la clef de chaque projet», confie Claudia Sigismondi. Ainsi, le couple répond à chaque demande par une réponse créative personnalisée. Claudia Sigismondi et Andrea Proto di Santa Dorotea forment d’ailleurs un couple d’architectes complémentaire. Alors que lui est particulièrement spécialisé sur les solutions techniques, l'éclairage, la visualisation 3D, voire 4D de l’architecture, elle est davantage portée sur l’harmonie, l’art, les couleurs et la psychologie du client, afin de comprendre au mieux ses attentes. Ainsi, l’art est particulièrement présent dans le travail du couple. Celui permet de donner un esprit d’unicité et de charme à chacune de leur réalisation. «Nous utilisons diverses techniques artistiques sur les matériaux, comme le verre ou le bois, ainsi que le tatouage mural», confie le couple.

163


Une conception unique de l’espace mêlant tradition et innovation Les deux architectes de formation ont fondé leur expérience en grande partie sur l’architecture d’intérieur. Ils proposent ainsi des solutions architecturales tant pour des espaces privés que publics. Ils s’aident d’une approche non conventionnelle et mêlent la tradition et l’innovation qui se fondent parfaitement dans l’ambiance des résidences alpines. Les lignes pures et simples, les jeux de lumière, l’optimisation de l’espace, des pièces novatrices, tout en maintenant les éléments traditionnels des résidences sont autant de caractéristiques qui distinguent PlusDesign. Grâce à ses compétences de graphistes, le couple offre une vision complète du résultat en 3D pour la clientèle qui le souhaite. «Cela permet d’avoir une idée exacte du résultat et ainsi aucune mauvaise surprise», souligne le couple. De plus, leurs étroites relations fondées avec un réseau de fournisseurs partout dans le monde, leur permet de trouver des éléments de décoration, des pièces artistiques ou du mobilier uniques et de haute qualité.

Le A’Design Award pour l’Hôtel de Rougemont Le travail artistique et créatif mené par PlusDesign pour l’Hôtel de Rougemont est particulièrement emblématique et a d’ailleurs reçu le A’Design Award. «L’idée était de transmettre une idée de luxe contemporain pour une clientèle sophistiquée issu du monde entier», confie Claudia Sigismondi. «Le fil rouge était la légèreté et les matériaux traditionnels», ajoute Andrea Proto di Santa Dorotea. C’est ainsi qu’ils se sont occupés de l’ensemble du design de ce lieu. Ils ont débuté par la chambre témoin qui a largement séduit les propriétaires. «L’espace était petit. L’idée était alors de trouver une solution permettant d’améliorer la perception de l’espace et mettre en lien ce lieu avec la beauté du paysage», souligne Claudia Sigismondi. Une boîte en verre a alors été posée au milieu de la pièce, offrant réflexion, légèreté et jeux de lumière pour le bienêtre de ses résidents. C’est ainsi que chaque espace de l’Hôtel a été réfléchi afin de lui offrir une unicité en mêlant des formes néo-classiques et des matériaux naturels, typiques de leur touche à la fois novatrice et traditionnelle.

164


Une solution unique pour chaque résidence privée Claudia Sigismondi et Andrea Proto di Santa Dorotea ont également mis à profit leur savoir-faire pour plusieurs résidences privées situées dans la région de Gstaad et ailleurs. «Chaque meuble, chaque élément, fait l’objet d’une recherche approfondie et est choisi en commun avec la clientèle», explique Claudia Sigismondi. Ainsi, pour chaque demande, la proposition est unique et jamais vue. Un tapis de Monte-Carlo, une coffee table du Portugal, des lampes d’Allemagne, du mobilier d’Italie, sont autant de possibilités et de réponses personnalisées. A titre d’exemple, un canapé a été amené par hélicoptère dans un chalet. Ainsi, PlusDesign s’adapte à des styles très variés, tant classiques que contemporains. Durant ces quatre dernières années, PlusDesign a conquis la satisfaction d’une clientèle exigeante en Suisse dans la région de Gstaad. Le couple compte désormais s’installer sur les rives du Lac Léman pour élargir son champ d’intervention et poursuivre ses réalisations tant pour des résidences privées que des hôtels ou encore sur concours.

PlusDesign Route de la Villa d’Oex 58 CH-1660 Château-d'Oex T +41 26 924 41 43 F +41 26 924 41 45 info@plusdesign.ch www.plusdesign.ch

165


Colin Karlen Charpente-menuiserie Sàrl Le travail du bois sous toutes ses formes dans le respect de la tradition! Fondée en 1994 et située à Château-d’Oex, Colin Karlen Charpente-menuiserie Sàrl est l’exemple même d’une entreprise qui, grâce à son respect des traditions et son sérieux, a su devenir une référence dans le Pays-d’Enhaut. En plus de la charpente et de la menuiserie, elle s’est spécialisée dans le façonnage des toitures en tavillons qu’elle travaille de façon unique. Grâce à une équipe qualifiée et soudée, à l’écoute de sa clientèle, elle offre des prestations de haute qualité et sur-mesure. Bien Vivre est allé à la rencontre de son fondateur, Colin Karlen, qui a fait part de sa passion pour le bois.

166


La passion du bois depuis plus de 20 ans C’est en 1994, année de sa fondation, que l’aventure de l’entreprise débuta. A l’origine: Colin Karlen, un homme passionné, formé dans les entreprises de la région ainsi qu’à l’Ecole du bois à Bienne. C’est au sein de cet établissement qu’il obtient son diplôme de Maître Charpentier. Durant 10 ans, la société, alors située à Gérignoz, comptait 2 à 4 collaborateurs. En 2004, Colin Karlen saisit l’opportunité d’acheter un atelier à Château-d’Oex qu’il rééquipa entièrement. Profitant de sa nouvelle situation idéale, mais aussi de moyens de production plus conséquents, il prit désormais des mandats de plus grande envergure et donna un nouvel élan à son entreprise. C’est ainsi que l’équipe s’agrandit pour compter une douzaine de collaborateurs à ce jour, dont une grande partie ont été formés dans l’entreprise.

La charpente et la menuiserie sous toutes ses formes Depuis sa création, l’entreprise Colin Karlen réalise des ouvrages de charpente très variés. Evoluant avec son temps, elle propose désormais des charpentes en éléments préfabriqués. Elle construit des chalets de tous styles: familial, mitoyen ou par appartement, cossu ou sobre, simple ou compliqué. Il en est de même pour les constructions agricoles. Que ce soient un chalet d’alpage, une ferme, un hangar ou une remise. L’équipe réalise l’ensemble de ces projets de manière efficace, soignée et rationnelle. L’entreprise propose également des travaux de rénovations. Elle trouve ainsi les solutions les plus adaptées pour des ouvrages tels que la création de lucarne, l’agrandissement ou la transformation de bâtiments. Parallèlement, Colin Karlen propose des prestations de menuiserie, essentiellement pour une clientèle privée. Des portes d’entrées et de communication, mais aussi des armoires sur-mesure, et tout naturellement les revêtements intérieurs en bois typiques des régions de montagne sont autant d’ouvrages qu’elle propose. Réalisés tant en bois ancien, qu’au moyen des essences locales, son équipe saura soigner son travail.

167


Un savoir-faire unique en matière de tavillonnage Parallèlement à la charpente, Colin Karlen s’est très tôt lancé dans le tavillonnage. «A l’époque, il n’y avait plus de tavillonneur dans le Pays-d’Enhaut. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de développer cette activité», nous confie l’entrepreneur. Produit à partir d’épicéa de montagne croissant au dessus de 1’000 m, les tavillons embellissent l’architecture de montagne depuis des siècles. Par ses qualités de fente et sa croissance lente, ce bois acquiert sa résistance aux intempéries, ainsi que sa souplesse caractéristique. Ainsi, son équipe expérimentée, réalise des toits et des façades en tavillon sur des bâtiments typiques de montagne, mais elle va encore plus loin en y ajoutant une touche contemporaine. A l’exemple du bâtiment de la Banque Raiffeisen situé à la Gare de Château-d’Oex, elle propose également des objets modernes réalisés entièrement en tavillon.

Le sur-mesure et la qualité dans le respect de la tradition Etre à l’écoute du client afin d’offrir des prestations surmesure sont des qualités importantes aux yeux de Colin Karlen. «Nous sommes capables de nous adapter aux désirs du client, grâce à notre large panel d’activité.» D’un chalet simple à un chalet réalisé entièrement en vieux-bois, le savoir faire très éclectique peut satisfaire des souhaits très variés. Le soin du détail et la qualité du travail, dans le respect de la tradition, sont le fil conducteur. Et cela grâce à des collaborateurs dotés d’une vraie conscience professionnelle.

Une entreprise proche de l’environnement Soucieuse de l’environnement, l’entreprise Colin Karlen réalise la plupart de ses ouvrages avec des produits locaux qu’elle sélectionne avec soin. Elle travaille tant que faire se peut avec les scieries de la région. Colin Karlen est également concessionnaire Isofloc. Ce dernier est le leader sur le marché pour les isolations à insuffler produites à partir de matières premières renouvelables. L’entreprise fournit des solutions complètes pour les bâtiments à isoler.

168


Une équipe soudée et qualifiée L’équipe de Colin Karlen réunit l’ensemble des compétences nécessaires à son activité. Elle est composée d’un contremaître et d’un maître charpentier, ainsi que de 9 charpentiers et menuisiers dotés d’un CFC, d’un spécialiste Isofloc et d’un apprenti. «Nous sommes reconnus dans la région pour avoir une équipe soudée et dynamique», souligne Colin Karlen. L’entreprise met l’accent sur la formation des apprentis avec une dizaine de titulaire du CFC formés à ce jour dont l’un s’est hissé à la 5e place lors des championnats européens de charpentiers. Afin d’être au fait des dernières évolutions, les collaborateurs techniques suivent périodiquement des cours de formation continue, particulièrement dans le domaine de la physique du bâtiment.

Un avenir prospère et ambitieux «Nous souhaitons tout d’abord maintenir notre bonne réputation et poursuivre notre développement», souligne Colin Karlen lorsqu’il se projette sur l’avenir de son entreprise. Maintenir son rayonnement actuel est une priorité. Mais l’entreprise a également des projets de développement. Elle souhaite tout d’abord agrandir sa surface de travail en construisant une halle qui relierait les deux bâtiments actuels. Mais également développer le secteur de l’enveloppe du bâtiment en proposant des solutions innovantes.

Colin Karlen Charpente - Menuiserie Tavillonnage Route des Mosses 6 1660 Château-d’Oex Tél. +41 26 925 91 27 info@colinkarlen.ch www.colinkarlen.ch

169


Grand Rue 94 CH-1660 Château-d’Oex Tél. +41 (0)26 924 75 39 Fax +41 (0)26 924 59 71 garage-yersin@bluewin.ch www.garage-yersin.ch

Yersin Automobiles & Voyages SA Une entreprise familiale couronnée par 40 ans de succès! C’est en 1975, soit il y a 40 ans, que débuta l’aventure parsemée de succès de Yersin Automobiles & Voyages SA. A l’origine de sa création: Jacky Yersin, un homme dynamique, passionné et avide de challenges. D’abord, simple garage, qui a rapidement pris de l’ampleur, son fondateur a ensuite développé avec brio deux activités supplémentaires: la vente de combustibles et une agence de voyages. Grâce à l’accent mis sur la qualité, la flexibilité et le sur-mesure, il a su satisfaire une clientèle exigeante et ainsi de devenir une référence dans le Pays-d’Enhaut. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à la rencontre de cette entreprise familiale.

170


L’histoire d’un homme passionné et avide de challenges L’histoire de Yersin Automobiles & Voyages SA commence en 1975, année lors de laquelle Jacky Yersin rachète l’entreprise de son patron, M. Burnand. Il débute alors l’activité de son garage, accompagné de 6 professionnels. D’abord concessionnaire de Mini et de Citroën, il devint vite agent Toyota, puis Suzuki. A cette époque, l’entreprise offrait déjà un service de taxis, de minibus et de transports scolaires. Très vite, elle connut un franc succès et la vente accrue de voitures lui a permis de prendre un nouvel élan. En 1980, il développe alors un service de distribution de combustibles. Puis, en progression constante, il crée, dès 1990, Jacky Voyages. «Jacky Voyages répondait à mon envie de nouveauté et de challenge. Malgré les difficultés à ses débuts, l’activité devint vite une réussite», confie Jacky Yersin. Aujourd’hui, la société compte 15 employés ainsi que 6 auxiliaires, avec toujours à sa tête le fondateur, accompagné de sa femme, Cathy Yersin. Le relai est également assuré grâce à la présence de son fils, Julien, qui, progressivement, reprend le flambeau.

Un Garage à la pointe de la technologie Seul agent du Pays d’Enhaut des marques japonaises Toyota et Suzuki, respectivement depuis 30 ans et 10 ans, Yersin Automobiles offre un service à la pointe de la technologie. Composé d’une équipe qualifiée et continuellement formée, mais aussi reconnu ISO 4001, il propose des voitures neuves et d’occasion qui s’adaptent particulièrement bien à la montagne, ainsi que l’ensemble des prestations d’un garage. «Notre succès est en grande partie lié à notre chef d’atelier, Monsieur Maillefer, qui nous accompagne depuis 1978», souligne Jacky Yersin. De même, la relève est assurée par Julien, le fils du fondateur, doté d’un Brevet fédéral de mécatronicien.

Jacky Voyages: un service à la carte pour une clientèle exigeante Composé d’une flotte de véhicules dernier cri, Jacky Voyages répond depuis 25 ans aux souhaits d’une clientèle exigeante. Son équipe qualifiée offre ainsi un service à la carte pour l’organisation et le bon déroulement des déplacements, voyages ou circuits. Travaillant tant pour les hôtels prestigieux de la région de Gstaad, des entreprises, ainsi qu’une clientèle internationale, elle propose les prestations suivantes: taxis toutes destinations, minibus, cars, du simple transfert à l’organisation de voyages à l’étranger, en passant par les congrès. Grâce à des chauffeurs qualifiés qui parlent plusieurs langues, mais aussi à son sérieux et à sa flexibilité, il a su gagner la confiance d’une large clientèle.

Une référence en matière de distribution de combustibles J. Yersin combustibles est une référence dans sa région. Muni de véhicules adaptés aux accès difficiles et d’un stock non négligeable de mazout pour le chauffage et de diesel, il est le seul dans la région à pouvoir répondre aux demandes dans des délais extrêmement rapides. «La propreté et le respect des normes exigeantes propres à ce domaine nous ont permis d’être un distributeur phare de combustibles dans le Pays-d’Enhaut», confie Jacky Yersin. Reconnu pour son efficacité et sa rapidité, il assure un travail soigné et rapide, grâce à des chauffeurs hautement qualifiés.

171


INTERVIEW

Pays-d’Enhaut Région Installée au centre de Château-d’Œx, l’association Pays-d’Enhaut Région a pour but de contribuer à un développement harmonieux de la région, alliant vitalité économique et touristique, qualité de vie, aménagement et gestion durable du paysage et du territoire. Créée il y a tout juste 40 ans par les communes de Château-d’Œx, Rougemont et Rossinière, l’association regroupe actuellement 200 membres. Organe de coordination, de communication et de mise en réseau entre ses partenaires, elle est l’interlocuteur privilégié des autorités cantonales et fédérales pour toutes questions liées à la promotion économique et à l’aménagement du territoire. Tour d’horizon de ses activités et des projets en cours avec François Margot, responsable de Pays-d’Enhaut Région.

172


Pays-d’Enhaut Région fête ses 40 ans cette année. Quelle est son origine? Initialement baptisée Association pour le Développement du Pays-d’Enhaut (ADPE), l’association a été créée en 1975 par les trois communes du district: Château-d’Œx, Rougemont et Rossinière. L’objectif initial: lutter contre le dépeuplement de la vallée. C’est en 2009 qu’elle est renommée Pays-d’Enhaut Région. Dès sa création, sous l’impulsion de M. Jean Chevallaz, l’ADPE s’est ouverte aux forces vives du territoire: organisations économiques, sociales et culturelles, entreprises, habitants et sympathisants. Elle a, avec quelques autres régions de montagne suisses, joué un rôle précurseur de promotion d’un développement local durable et participatif. Malgré la suppression du district du Pays-d’Enhaut en 2008, intégré au district Riviera Pays-d’Enhaut, l’association a poursuivi sa mission en faveur d’un développement économique et touristique durable de cette entité géographique particulière, avec le soutien des communes et du canton de Vaud

Le Pays-d’Enhaut, c’est avant tout un territoire à l’identité bien particulière. Pouvez-vous nous en dire plus? Au-delà des frontières naturelles qui définissent le Pays-d’Enhaut, c’est avant tout un territoire à forte identité préalpine qui se singularise par une économie alpestre très active, par de superbes paysages et une nature préservée. Contrairement à d’autres vallées, le Pays-d’Enhaut n’a jamais connu d’activités industrielles, d’où le dynamisme de son agriculture fortement orientée sur l’élevage et la production de fromage. Les qualités de ses forêts et de son patrimoine bâti sont quant à elles couplées à des entreprises du bois dont le travail artisanal est toujours très apprécié. Des savoir-faire ancestraux qui ont su s’allier à la modernité pour prospérer. Autre caractéristique du Pays-d’Enhaut, la diversité des services offerts à la population et aux entreprises. Les 4’874 habitants bénéficient en effet d’une qualité de vie exceptionnelle avec un hôpital, une école secondaire, des commerces, un train, etc. Loin du phénomène des citésdortoirs, les communes du Pays-d’Enhaut ont su garder leur vitalité, au plus grand bonheur de la population, fortement attachée à la région.

Miel du Pays-d’Enhaut © Frédéric Grangier / www.parallele.ch

Coopérative des producteurs de fromages d’alpages L’Etivaz AOP © François Margot / www.pays-denhaut.ch

Justement quelles sont vos principales initiatives pour développer la région au niveau économique? Nous avons une agriculture forte et nous souhaitons la soutenir en mettant en avant les produits de la région. À cet effet, l’association a créé la marque «Pays-d’Enhaut Produits Authentiques» réunissant 12 partenaires et plus d’une centaine de produits labélisés. Exemple par excellence de réussite en matière de promotion agricole: la coopérative des producteurs de L’Etivaz, le premier fromage suisse à avoir obtenu l’appellation d’origine contrôlée (AOC) en 2000. Créée en 1932, elle produit plus de 400 tonnes de fromage par an et fait vivre 70 familles d’agriculteurs. Si nous voulons maintenir notre population, nous devons également développer d’autres secteurs d’activités en favorisant l’installation d’entreprises dans la région, plusieurs initiatives ont été mises en place, comme un guichet entreprises au service de toute initiative économique ou des fonds régionaux.

173


INTERVIEW

À Chateau-d’Œx, chef-lieu du Pays-d’Enhaut, nous soutenons également la création d’un centre artisanal: plus de 10’000 m2 de surface disponible dès 2017. Autre projet phare: la construction du pôle santé du Pays-d’Enhaut. Celui-ci regroupera, sur un site unique en lien direct avec l'Hôpital du Pays-d'Enhaut à Château-d’Œx: un cabinet médical groupé, un établissement médico-social, le Centre médico-social local, l’antenne ambulatoire psychiatrique de la Fondation de Nant, etc. Son ouverture est espérée en 2017. Une grande nouvelle quand on sait que le secteur de la santé représente 17% des emplois locaux.

Ferme et magasin biologique Votre Cercle de Vie © Frédéric Grangier / www.parallele.ch

Votre association mise également beaucoup sur le tourisme. Quelles sont les dernières nouveautés? Le tourisme est l’un des domaines où nous avons les plus importants défis. Autrefois prospère, l’hôtellerie familiale s’essouffle de plus en plus et nos domaines skiables de moyenne montagne voient leur clientèle baisser d’année en année. Si nous voulons continuer à attirer des visiteurs, nous devons réorienter notre stratégie touristique en mettant encore plus l’accent sur une offre «quatre saisons» et un positionnement propre au Pays-d’Enhaut.

Nous travaillons main dans la main avec l’Office de tourisme du Pays-d’Enhaut pour mettre en avant l’aspect nature et authenticité et développer l’offre culturelle qui caractérisent la région. Nous misons notamment sur le tourisme découverte et randonnée avec le Parc naturel régional Gruyère Paysd’Enhaut. 500 m2 de territoire réparti sur 13 communes, de Charmey aux portes de Montreux. Notre association fut l’un des principaux instigateurs de ce projet, labellisé par la Confédération en 2012. Le patrimoine et les traditions sont également mis en avant, avec notamment le musée du Pays-d’Enhaut à Château-d’Œx. Disposant d’une collection exceptionnelle d’art populaire, faisant la part belle au papier découpé, un art typique de la région, celui-ci sera prochainement agrandi. Nous souhaiterions qu’il soit reconnu comme centre suisse du papier découpé. Un objectif qui permettrait d’attirer les visiteurs du GoldenPass à Château-d’Œx pour leur proposer un panel d’activités, comprenant le musée du Vieux Pays-d’Enhaut, l’Espace Ballon faisant écho au célèbre festival et au premier tour du monde en ballon, le Chalet-fromagerie de démonstration ou encore le site historique de la Colline du temple. Notre région est riche de nombreux atouts. À nous de donner envie aux visiteurs de la découvrir.

Place du Village 6 • CH-1660 CHÂTEAU-D’OEX Tél. +41 26 924 72 80 • info@pays-denhaut.ch www.pays-denhaut.ch

174


Mivelaz Techniques Bois SA Route du Villars d’Avry 3 • CH-1645 Le Bry Tél. +41 26 413 92 10 • Fax +41 26 413 92 19 mivelaz@onlywood.ch • www.onlywood.ch

Mivelaz Techniques Bois SA «Plus c’est compliqué, plus on est heureux…» Spécialiste de la structure en bois prête à monter depuis 2003, Mivelaz Techniques Bois SA se démarque largement dans son secteur. Partenaire privilégié des charpentiers, située à Le Bry, l’entreprise est la seule en Suisse romande à axer son activité sur la production en atelier, sans intervention sur les chantiers. Dotée d’un prototype unique, le Wood Flex 32, elle réalise des ouvrages sur mesure via un processus d’industrialisation hors paire. L’innovation est en effet l’un de ses mots d’ordre. Bien Vivre est allé à la rencontre de son fondateur, David Mivelaz.

176


Vous avez choisi d’axer votre activité sur la réalisation de structures en bois prêtes à monter. Pour quelles raisons? Tout d’abord, par amour pour la production, l’industrialisation et les machines. Le fait d’avoir travaillé auparavant dans la vente de logiciels de dessin m’a largement inspiré. Le choix stratégique a été d’être fournisseur des charpentiers. Nous sommes les seuls en Suisse romande à produire en atelier uniquement, sans intervenir sur les chantiers. Nous ne sommes ainsi pas concurrents de nos clients, qui sont avant tout les charpentiers. Grâce à une équipe pluridisciplinaire de charpentiers, de techniciens, d’ingénieurs et même de docteurs, une grande part de notre activité repose sur la planification. Nous travaillons alors constamment à l’amélioration de notre processus industriel.

On peut alors dire que vous avez la particularité de faire du sur-mesure via un processus d’industrialisation innovant? Oui, notre grande force est le sur-mesure, totalement aux goûts du client. Qu’il s’agisse d’une villa moderne, à l’ancienne, d’un chalet, d’un immeuble, d’une véranda, etc., nous ne construisons jamais deux fois le même ouvrage. En Suisse romande, on constate un manque d’industrialisation et d’automatisation dans le domaine de la charpenterie. Dans notre entreprise, la découpe est totalement numérique, et le robot effectue environ un tiers du travail de prémontage. De même, chaque pièce réalisée fait l’objet d’un processus de traçabilité précis. Nous avons mis en place des protocoles légers et efficaces, qui permettent de réaliser des pièces uniques, avec un minimum de risque d’erreur.

Vous avez également pensé des projets complets en fonction du Wood Flex, n’est-ce pas? Oui, nous travaillons à la conception de projets pensés en fonction de notre robot. A l’heure actuelle, nous avons élaboré une villa individuelle et un pavillon en modules pour des écoles. L’exercice de style consistait à obtenir un niveau très élevé de préfabrication en atelier, avec un concept et une architecture entièrement optimisés en fonction de nos outils. Le résultat est surprenant, car il nécessite 3 semaines de travaux en atelier, et 10 jours effectifs sur le chantier, de la pose du premier élément sur les fondations jusqu’à la maison nettoyée et prête au déménagement. Un magnifique exercice de style, nécessitant une planification et une logistique énormes avec nos partenaires, la majorité des éléments techniques étant posés en atelier (sanitaire, électricité, etc.). De ces projets très aboutis, nous réutilisons certains développements ou processus pour d’autres projets classiques.

Vous réalisez des projets très variés. Lesquels par exemple? Nos références sont très diverses. Nous fournissons plus de 200 charpentes en squelette prêtes à monter, et en plus une trentaine de bâtiments pré-montés, et tous sur mesure. Depuis le début de notre existence il y a bientôt 12 ans, nous avons dépassé les 2’300 projets, alors la liste est longue. Vous trouvez une série d’exemples très divers sur notre site www.onlywood.ch.

177


Région du Gros-de-Vaud Pl. des Petites Roches 1 • CH-1040 ECHALLENS Tél. +41 21 881 22 37 • Fax +41 21 881 53 55 www.gros-de-vaud.ch

Région du Gros-de-Vaud Pour un développement harmonieux et une identité affirmée Située entre Lausanne et Yverdon, la Région du Gros-de-Vaud regorge d’un riche patrimoine économique, culturel et naturel qui mérite d’être davantage connu. C’est pourquoi l’association de développement Région Gros-de-Vaud (ARGDV) a été fondée en 1988. Composée de 37 communes et d’une soixantaine de membres privés, elle œuvre au renforcement de l’identité régionale à travers le développement de stratégies et de projets divers sur de nombreuses thématiques. Rencontre avec son Président, Patrick Keller, et son Secrétaire général, Alain Flückiger.

Patrick Keller

178

Alain Flückiger


Pouvez-vous, en premier lieu, nous expliquer votre rôle? Il faut, tout d’abord, préciser que nous sommes une association de droit privé, composée de membres privés comme les entreprises et des associations, ainsi que des communes du district. Notre raison d’être est de renforcer l’identité d’une région sans véritable frontière naturelle. Nous oeuvrons alors à son développement harmonieux à travers des thématiques variées comme le développement économique, le tourisme et la culture, l’agriculture, la mobilité, le sport et la jeunesse, notamment. Nous avons une palette large d’activités basées sur des stratégies et des projets de tailles très variées. Pour travailler avec efficacité la multiplicité des projets, nous nous appuyons sur des commissions spécifiques. Nous jouons également le rôle d’interface et de coordination entre les différents acteurs publics et privés concernés.

Quelles sont les principales caractéristiques économiques de la région? La région Gros-de-Vaud a la particularité d’avoir des activités économiques diversifiées, ce qui est une force. Le district compte au total plus de 2’000 entreprises composées de 1 à plus de 100 salariés. La partie Ouest de la région est davantage axée sur les activités industrielles, et en particulier le bassin de la Venoge. Il s’agit d’un pôle de développement économique d’importance cantonale, avec des entreprises œuvrant dans la logistique ou la construction, notamment. La région abrite également la deuxième scierie de Suisse qui transforme 150’000 m3 de bois par année. L’agriculture est un secteur important. Le Gros-de-Vaud dispose, en effet, d’une large surface agricole et sylvicole couvrant près de 90% de son territoire. Il est d’ailleur appelé le grenier à blé du canton. Enfin, la région compte également des zones économiques centrales, comme Echallens.

Scierie Zahnd SA

Quels sont les principaux enjeux de développement de la région, actuellement? Il faut, tout d’abord, savoir que le district a connu et connait encore un fort développement démographique. En 2014, il a vu sa population accroître de 3,1%, soit le taux le plus important du Canton. Cela a bien évidemment des conséquences sur les besoins en infrastructures, mais aussi sur le ratio emplois/habitants qui tend à diminuer. Le but est alors de stabiliser ce ratio en favorisant la création d’emplois. Seulement, il faut préciser que la Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) limite les possibilités de développement économique. Le territoire n’est pas indéfiniement extensible, d’une part, et toutes les communes ne souhaitent pas forcément aller dans ce sens, d’autre part. L’idée est donc de trouver des solutions optimales qui permettent de créer des emplois tout en sachant que certains endroits ne peuvent être développés. Les projets ont alors tendance à se concentrer sur des zones clefs comme Echallens, Bercher et Penthalaz. De plus, le tourisme est un pan non négligeable de développement, sachant qu’il représente 9% des emplois du canton, ce qui est particulièrement important. Nous sommes d’ailleurs dans l’attente d’une décision de la confédération au sujet d’un projet de parc naturel périurbain (PNP) dans les forêts du Jorat. Ce projet de PNP concerne la Coreb, la région de Lausanne et le Gros-de-Vaud.

179


Echallens région Tourisme Pl. des Petites Roches 1 CH-1040 ECHALLENS Tél. +41 21 881 50 62 Fax +41 21 881 53 55 www.echallens-tourisme.ch

Echallens Région Tourisme L’évasion paisible Créé en 2011, l’office du tourisme Echallens Région, étroitement lié à l’ARGDV, s’inscrit dans la stratégie de développement du district du Gros-de-Vaud. Il vise à développer et mieux faire connaître le riche patrimoine historique, culturel et naturel du territoire. Randonnées, visites de monuments historiques, activités à la ferme, sports, sont autant de curiosités à découvrir. Bien Vivre est allé à la rencontre de Vincent Mercier, responsable de l’office du tourisme.

180


L’office du tourisme Echallens Région a récemment été créé. Dans quel contexte? Tout d’abord, je tiens à souligne que l’office du tourisme Echallens Région est étroitement lié à l’association de développement régional du Gros-de-Vaud. Il s’agit d’un projet inscrit dans les stratégiques régionales depuis les années 2000. Suite à une étude de faisabilité menée entre 2008 et 2011, la structure a été créée. Nous entamons cette année notre cinquième saison. Installés dans les bureaux de l’ARGDV à Echallens, nous couvrons l’ensemble de la région du Gros-de-Vaud.

Le patrimoine naturel est un des atouts clefs de la région, n’est-ce pas? Nous nous trouvons effectivement dans une région riche tant au niveau du patrimoine naturel que bâti. Bien que nous soyons situés à 15 kilomètres de Lausanne et d’Yverdon, celui-ci est malheureusement mal connu. Nous cherchons alors à attirer davantage d’excursionnistes et de visiteurs. Pour ce faire, nous disposons de nombreuses balades et découvertes qui peuvent se faire tant à pieds qu’à vélo. Nous avons de nombreux chemins balisés, comme le chemin des blés qui s’étend sur 130 kilomètres, avec 9 sites thématiques comportant des explications des différents lieux. Les activités à la ferme sont également nombreuses. Elles permettent de découvrir les produits du terroir, mais aussi les animaux et de partager le travail des agriculteurs.

La région regorge également d’activités culturelles et de sites historiques. Pouvez-vous nous en dire davantage? Le Gros-de-Vaud est en effet riche en culture. Nous pouvons notamment mentionner l’espace culture Assens, situé dans une magnifique ferme restaurée. Il s’agit d’un lieu d’exposition d’art contemporain. Au-delà d’un gallerie, son but est également de favoriser l’échange entre les artistes et les visiteurs, mais aussi de sortir l’art des murs en l’intégrant dans les paysages. Cette année, ArtEdifices a été mis en place à cet effet. De plus, à Echallens, se trouve le Musée suisse du Blé et du Pain qui relate la fabrication du pain, de la graine au produit final. Puis nous avons de nombreuses associations locales actives qui contribuent largement au développement culturel de notre région, tant autour du théâtre que de la musique. On peut notamment mentionner le Venoge Festival à Penthallaz et le Croc’ the Rock à Etagnières. Autre caractéristique du Gros-de-Vaud: ses nombreuses églises. Il s’agit d’une région qui a connu une coexistence entre protestants et catholiques qui se reflète dans ses édifices religieux.

Quelles sont vos perspectives de développement en matière touristique? A l’avenir nous privilégions deux axes de développement. Le premier est que les gens découvrent et visualisent davantage la région, qui n’a pas de frontière naturelle bien délimitée. Puis, afin de répondre à la demande en matière d’agritourisme et d’activités à la ferme, le deuxième axe porte sur le développement de logements typiques. A ce titre, ont récemment vu le jour les cabanes de Marie, à Ogens.

181


INTERVIEW

Gilbert Gubler, syndic de Moudon Une ville riche en histoire au cœur de la Broye Idéalement située au coeur de la Suisse romande, au bord de la Broye, Moudon est une ville médiévale qui regorge d’un riche patrimoine historique. Ancienne capitale du Pays de Vaud savoyard, elle est également le lieu de passage des pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Récemment, Moudon a connu une forte croissance démographique et compte aujourd’hui près de 6’000 habitants. Ses priorités politiques portent alors sur le développement de la dynamique d’emploi et de l’attractivité. Bien Vivre est allé à la rencontre de Gilbert Gubler, Moudonnois de naissance, et Syndic de la ville depuis le 1er janvier 1998.

Eglise St-Etienne

182


Quelles sont, selon vous, les grandes particularités de Moudon?

Poterne à Moudon

Moudon est une petite ville à la campagne, singulière de par son positionnement géographique. Ancien lieu de passage de la route nationale 1, elle est aujourd’hui située au croisement des sorties d’autoroute d’Epalinges et Payerne notamment. Il faut également préciser que l’avènement du M2 a donné un coup de projecteur sur notre région. Cela a aussi engendré un essor de construction de logements et, par conséquent, une croissance démographique importante. Moudon est alors composée de 6’000 habitants, dont 47% de population étrangère, avec près de 70 nationalités différentes. Sur l’aspect historique, il s’agit de l’ancienne capitale du Pays de Vaud savoyard, ce qui lui vaut l’appellation de ville. Enfin, nous avons également un centre scolaire de 1200 élèves.

Quant aux caractéristiques économiques, lesquelles sont-elles? Moudon compte aujourd’hui près de 2’000 places d’emploi. Les Moudonnois travaillent tant à Moudon qu’à l’extérieur. Notre économie est composée de services, mais également d’une tradition industrielle qui tend à diminuer. Le secteur agricole, tant en matière d’exploitation que de transformation, est particulièrement important. Nous produisons

Brandons de Moudon

Ville-Haute

RetroBus

notamment du lait, avec également la production de Gruyère et de fromages à pâte molle. Nous avons également une production céréalière et tabacole non négligeable, ainsi que l’association suisse des sélectionneurs, notamment. Enfin, nous disposons également d’un tissu de PME et de petits commerces.

Développer les activités dans le centre ville et les commerces de proximité est une de vos priorités, n’est-ce pas?

Maison bernoise

En effet, constatant que certains petits commerces ferment leurs portes au centre ville, nous avons décidé d’agir afin d’inverser cette tendance. De ce fait, le conseil communal, au travers d’une motion, a donné la possibilité à la municipalité de lancer une étude approfondie portant sur le réaménagement du centre ville, via une démarche participative. Il s’agit alors d’analyser les problématiques telles que le trafic, le mobilier urbain, l’éclairage public, l’animation. Celle-ci devra aboutir à un plan directeur qui permettra d’avoir un fil conducteur pour cette situation. Malgré les enjeux en matière d’investissement que cette démarche engendre, elle nous paraît nécessaire afin de répondre aux besoins de notre population en accroissement et d’éviter que cette érosion des commerces ne soit irréversible.

183


INTERVIEW

Un autre projet sur le feu, le développement de la zone proche de la gare. Pouvez-vous nous en dire davantage?

La Broye

Suite à notre participation à un concours d’architectes européens, Europan, nous avons ouvert une réflexion et lancé un schéma directeur portant sur la valorisation de la zone d’activités et la requalification de la zone de la gare. Une démarche participative a permis de se positionner sur ce projet. La question était de savoir si la population souhaitait faire de Moudon une cité dortoir ou redynamiser l’emploi. Et la deuxième option a été choisie. Nous avons ainsi défini un périmètre sur lequel nous envisageons de construire un bâtiment mixte qui permettra d’accueillir certaines entreprises et de valoriser les secteurs agricoles et agroalimentaires qui font partie de notre spécialité locale. Afin de gérer au mieux ce projet et d’assurer sa cohérence, la municipalité a acquis un certain nombre de terrains. Rue du Temple et Saint-Etienne

Le tourisme est un pan que vous développez, n’est-ce pas? Notre office du tourisme, qui existe depuis près de 20 ans, œuvre en effet au développement de l’attractivité de notre ville, et notamment en partenariat avec l’office du tourisme du canton de Vaud. Il a ainsi mis en place plusieurs circuits et évènements en collaboration avec d’autres offices de tourisme régionaux. Au-delà des collaborations et des partenariats, nous améliorons également notre communication via, par exemple, un nouveau site internet et la création de brochures.

Comment voyez-vous l’avenir de Moudon?

Votre ville connaît une richesse culturelle et historique importante. Lesquelles? Moudon a en effet une richesse patrimoniale non négligeable, malheureusement peu connue. La ville regorge de nombreux bâtiments historiques, et notamment l’Eglise Saint-Etienne qui abrite le plus ancien orgue jouable du canton. Nous sommes également dotés de deux musées, tous deux perchés dans la Ville-Haute. Le Musée du Vieux-Moudon, qui relate la vie d’autrefois et propose également des expositions temporaires, ainsi que le Musée Eugène Burnand, dédié au peintre moudonnois. Les visiteurs peuvent également suivre un circuit historique permettant de découvrir la vieille ville. Moudon propose également de nombreuses activités culturelles. Il y a, en moyenne, deux manifestations par semaine, dont deux saisons théâtrales, une saison de concerts rock, une saison de concerts classiques. Sont également organisés trois festivals, à savoir le Festival des Musiques Populaires, le carnaval des Brandons de Moudon et un festival d’humour. Enfin, nous avons également de nombreux marchés et brocantes. En 2016, nous allons également organiser un festival en l’honneur de Mozart qui s’est rendu à Moudon en 1766, soit il y aura 250 ans.

184

Moudon a connu une forte croissance de la population durant ces quatre dernières années. Cela nécessite la mise en place d’infrastructures adaptées, mais aussi un travail qui permet de faire adhérer les Moudonnois à l’esprit de Moudon. Notre priorité est de maintenir cette qualité de vie et la convivialité. Un autre aspect porte également sur l’amélioration des transports publics. Nous avons l’idée de créer une ligne de bus urbain afin de faciliter l’accès au centre. Musée Eugène Burnand, «La Ferme suisse»

Musée du Vieux-Moudon

Festival des Musiques Populaires


Forimmo SA Une passion familiale pour la gestion immobilière au service de nos clients Située à Moudon, au cœur de l’axe Payerne-Lausanne, Forimmo est le fruit d’une passion familiale. Fondée en 2010, l’agence est composée d’une équipe hautement qualifiée dans son domaine. Spécialisée dans la gérance et l’administration de PPE, principalement pour la région de la Riviera et de la Broye, elle a su satisfaire une large palette de clientèle. La proximité, la flexibilité et le professionnalisme sont ses mots d’ordre. Et c’est grâce à cela qu’elle connaît un succès auprès de ses clients, garants de sa pérennité. Bien Vivre est allé à la rencontre de son administratrice, Cynthia Forestier.

186


© Photo-Vertige

Le fruit d’une passion familiale Fondée en 2010, Forimmo est le fruit d’une passion familiale, mais aussi d’une expérience pointue garante de professionnalisme. Depuis quatre générations, la famille a toujours eu un pied dans l’immobilier. Active dans l’achat de patrimoines, elle a d’abord construit ses propres habitats, puis des résidences secondaires. C’est ainsi que progressivement, des terrains ont été achetés, construits, puis revendus pour financer l’achat de nouveaux bâtiments locatifs régulièrement entretenus. Le parc fut alors rénové, transformé, agrandi. Cynthia Forestier, 4e génération, a ainsi développé Forimmo, après avoir travaillé durant plusieurs années dans des grandes agences immobilières. Entourée d’une équipe de professionnels, elle gère aujourd’hui un parc très varié, allant du lot de PPE en passant par la villa familiale, aux complexes de plusieurs centaines de logements et commerces.

Une offre pointue en matière de gérance et d’administration de PPE L’agence Forimmo propose une palette complète de prestations dans le domaine de l’immobilier. Son cœur de métier est la gérance et l’administration de PPE, essentiellement pour les particuliers. La gestion comptable, administrative, juridique, et technique, sont autant d’activités qu’elle maîtrise parfaitement. L’entretien courant, les rénovations et transformations font également partie de son savoir-faire. La société s’occupe également de bâtiments industriels, commerciaux et artisanaux. Parallèlement, elle propose un service de courtage, représentant ainsi les vendeurs et les acheteurs lors des transactions, et est active en matière de recherche de financement. Son champ d’action est essentiellement basé sur La Riviera et la Broye, dont elle maîtrise parfaitement les rouages.

Une entreprise membre de SwissNetImmo Forimmo est membre de SwissNetImmo et bénéficie ainsi de ses nombreux avantages. Mieux qu’une franchise immobilière, l’esprit du réseau assure à ses membres soutient et complémentarité, tout en restant indépendant. Alliance romande des meilleurs agents immobiliers indépendants autour d’un programme informatique innovant, il garantit de trouver les meilleures offres immobilières, avec continuellement plus de 1000 objets à vendre. Composé de plus de 40 bureaux sur l’ensemble de la Suisse Romande, SwissNetimmo n’a pas de but lucratif et ne prélève pas de pourcentage sur les commissions encaissées. Le réseau permet ainsi d’offrir à sa clientèle un service de haute qualité et un large choix de biens tant à usage familial, qu’en résidence secondaire ou comme bien de rendement.

187


Des mots d’ordre: flexibilité, proximité et qualité La satisfaction de la clientèle est l’objectif ultime de Forimmo. La taille de l’agence lui permet d’assurer un service caractérisé à la fois par une grande flexibilité et une vraie proximité. C’est tout d’abord une équipe entièrement disponible, avec des horaires de rendez-vous particulièrement souples. «Nous mettons tout en œuvre pour satisfaire nos clients», confie Cynthia Forestier. L’agence propose, en effet, des services sur-mesure aux multiples déclinaisons. Mais aussi, sa direction est accessible et facilement joignable, ce qui garantit des relations de confiance et une écoute attentive. Ainsi, tous les clients sont suivis de près, avec un historique précis.

Une équipe de professionnels Outre les membres de la famille, l’agence Forimmo est composée d’une équipe compétente et motivée, notamment dans les domaines informatique, comptable, juridique et technique. Au gré de l’évolution, l’effectif se renforce pour assurer un service dans le cadre d’une croissance raisonnable et maîtrisée. Ainsi, chaque collaborateur est directement impliqué, permettant ainsi de bénéficier d’une équipe particulièrement soudée et réactive. La formation fait également partie intégrante de la philosophie de l’agence. Chaque collaborateur suit une formation continue dans le domaine de l’immobilier, au gré des besoins. De même, l’agence forme en permanence des apprentis suivant le CFC d’employés de commerce. Pour ce faire, l’administratrice a suivi les formations requises et développé de nombreux supports et directives très précises au sein de l’agence afin de faciliter les échanges et la formation des collaborateurs pour un maximum d’autonomie.

188


Une entreprise à la pointe de la technologie L’agence Forimmo est une entreprise de tradition familiale qui a su évoluer avec son temps pour intégrer continuellement les dernières technologies. «Nous avons beaucoup investi dans les programmes informatiques», souligne Cynthia Forestier. Elle a ainsi mis en place la gestion électronique des documents (GED), qui lui permet d’avoir un accès direct à tous les dossiers par voie informatique. De même, dotée d’un intranet, l’ensemble des documents sont accessibles à toute l’équipe où qu’elle se trouve. En somme, la performance via une évolution constante est une des grandes priorités de l’agence.

Forimmo SA Chemin du Grand Pré 11A CH-1510 Moudon Tél. 021 906 99 10 • Fax 021 906 99 11 info@forimmo.ch • www.forimmo.ch

189


Le Château de Lucens Un lieu unique pour vos évènements Facilement accessible, à vingt minutes de Lausanne et à une heure de Genève, Le Château de Lucens propose un concept unique dans un cadre d’exception pour tous les évènements festifs et professionnels. La privatisation de ce domaine, datant du début du XIIe siècle, permet d’organiser toutes sortes d’évènements dans la plus grande discrétion, tout en bénéficiant d’un cadre au charme atypique et de prestations de grande qualité.

190


Un lieu chargé d’histoire Construit sur le plan d’un palais fortifié par les évêques de Lausanne, l’origine de ce château remonte au début XIIe siècle, avec des ajouts plus tardifs des XV et XVIe, d’où notamment sa configuration en deux parties distinctes: le château gothique et le château bernois. Détruit et brûlé à plusieurs reprises, reconstruit par l’évêque de Lausanne, Guillaume de Champvent, le Château de Lucens était un point stratégique pour la défense du territoire épiscopal. Après la conquête du pays de Vaud par les bernois (1536), le château devint la résidence principale des baillis de Moudon, qui l’agrandirent pour en faire une habitation confortable. Exerçant un contrôle sur toute la frontière fribourgeoise, son importance demeurera essentielle jusqu’à la révolution vaudoise (1798). Vendu par l’Etat de Vaud au début de 19e siècle, il passe entre les mains d’une succession de propriétaires privés, parmi lesquels figure notamment Adrian Conan Doyle, fils du célèbre écrivain Arthur Conan Doyle. Aujourd’hui, le Château appartient à deux propriétaires privés amoureux de la région et de son histoire.

Un cadre d’exception pour les évènements festifs et professionnels Le domaine dispose de nombreux espaces, intérieurs et extérieurs, avec une capacité d’accueil allant de 12 à 200 personnes. Offrant un cadre propice à la réflexion et à la créativité, le Château de Lucens est un lieu idéal pour l’organisation de séminaires, conférences, repas d’affaires, fêtes de fin d’année, team building events etc. Qu’il s’agisse de la Salle de Justice, de la grande Cave Sherlock Holmes ou de divers salons pour Salles de sous-commissions, le Château de Lucens propose de nombreuses pièces de caractère dotées de toutes les commodités techniques nécessaires aux entreprises. Celle-ci pouvant disposer également d’un service hébergement, d’un choix de service traiteur ainsi que d’un parking privé. Qui plus est, les nombreux loisirs disponibles sur place ou aux alentours font du Château de Lucens une destination parfaite pour l’organisation d’événements professionnels. Avec son jardin fleuri et ses salles au cachet enchanteur, le Château de Lucens est également l’endroit rêvé pour célébrer un mariage ou organiser et rendre inoubliables banquets, baptêmes, anniversaires, etc. Proposants des packages complets pour chaque évènement et en relation avec les meilleurs traiteurs et fleuristes de la région, l’équipe du château de Lucens met tous ses savoirs et savoir-faire au service de ses clients pour faire d’un jour important, un véritable rêve.

200 places de conférences 80 places séminaires 120 places de repas assises 200 places d’apéritif debout 191


Des évènements sur-mesure Au-delà de son cadre d’exception, le Château de Lucens peut se vanter d’être l’un des rares établissements de sa catégorie à proposer l’organisation d’événements surmesure. Mettant les attentes et besoins de ses clients au centre de sa réflexion, l’équipe du Château déploie ses compétences organisationnelles et sa créativité afin de proposer des idées personnalisées, inédites et surprenantes. Son approche dans l’organisation d’événements s’appuie notamment sur une grande expérience, un sens de l’écoute et une disponibilité lui permettant de conseiller et d’aiguiller les clients vers les meilleures solutions.

Un service personnalisé auquel s’ajoute l’atout majeur du Château de Lucens: son exclusivité. Un seul événement est organisé à la fois, ce qui permet aux locataires de ne pas à avoir à partager les lieux. Ces derniers bénéficiant, en outre, d’une visite guidée du domaine. Un privilège quand on sait que le Château n’ouvre pas ses portes aux visiteurs.

Un hébergement tout confort Avec 31 chambres doubles alliant le charme d’antan au confort contemporain, le Château de Lucens offre de nombreuses possibilités de logement pour une soixantaine de personnes.

192


Datant du XIXe, siècle, La Ferme du Château, annexe entièrement rénovée et inaugurée en septembre 2014, offre 21 chambres spacieuses et élégantes avec vue sur le château ou sur le paisible village de Lucens. Tout confort, elles disposent notamment d’une connexion Wi-Fi, d’un écran plat, d’un espace bureau et de salle de bain modernes. A La Dépendance, huit chambres charmeront le visiteur par leur ambiance de sérénité. Situées au cœur même du château, à côté de La Ferme du Château, elles sont en parfaite harmonie avec le confort actuel. Une piscine privative et un grand salon permettent l’organisation de moments conviviaux, tels que des cocktails ou des brunchs. Quant au Châlet Bernois, il offre un cadre au charme pittoresque, chaleureux et boisé propice à la détente.

Rue du Château • CH-1522 Lucens Château 021 906 80 32 • Fax 021 906 60 49 Événementiel 021 906 60 40 • Hébergement 021 906 64 44 Mail: info@chateaudelucens.ch • www.chateaudelucens.ch Photos: © Luca Delachaux

193


Une méthode unique de gestion des plans de bâtiment C’est au cœur de Moudon que se situe CDI Automation, une entreprise unique dans son domaine. Fondée en 1993 par deux ingénieurs, celle-ci propose sa propre méthode de gestion des plans de bâtiments. Spécialisée dès ses débuts en automation, elle a progressivement développé ses propres outils afin de répondre à la large palette de besoins de ses clients, leur offrant ainsi un gain de productivité indéniable. A ce jour, l’entreprise, composée d’une équipe de 8 professionnels, gère près de 30 sites, représentant environ 1 million de m2. Pour en savoir davantage, Bien Vivre est allé à la rencontre de ses fondateurs, Patrick Coenegracht et Matthieu Chassot. Votre offre de service en matière de gestion des plans est unique en Suisse. Comment a-t-elle vu le jour? Au départ, notre activité était spécialisée dans l’automation industrielle et déjà les plans. Au fur et à mesure, la demande a évolué et pour des raisons de coût nous avons abandonné l'automation pour nous focaliser sur les plans. Nos clients ont progressivement souhaité ajouter des éléments complémentaires, comme le personnel ou la surface des locaux, par exemple. Les logiciels existants n’étaient alors pas adaptés. C’est pourquoi nous avons développé nos propres outils en interne. Cela nous permet de prendre en compte tous les éléments d’un bâtiment et d’offrir un service sur-mesure, accessible à tous. Chaque client a accès à ses données via une bibliothèque qui fonctionne via Acrobat® Reader®. Cela permet d’assurer une facilité d’utilisation pour tous, et nous assurons une mise à jour continue et simplifiée.

La méthode : Simplification –

194


Votre méthode permet à votre clientèle un gain de temps et de productivité, n’est-ce pas? Notre méthode a, en effet, de nombreux avantages. Tout d’abord, tous les domaines sont applicables. Elle permet également d’assurer l’amélioration de la productivité et de la qualité, notamment via l’optimisation des déplacements. De plus, lors de petites transformations de bâtiments, ces données facilitent largement l’élaboration des documents, représentant ainsi un vrai gain de temps. Mais aussi, cela simplifie la vie des fournisseurs en matière d’accessibilité des locaux. Enfin, notre travail permet de répondre aux contraintes légales, comme les schémas électriques ou la sécurité au travail de plus en plus restrictive.

Finalement, quels sont les principaux points qui vous distinguent dans votre domaine? Tout d’abord, nous tenons à souligner que les fichiers que nous produisons ne nous appartiennent pas. Nous partons du principe que les bâtiments appartiennent aux clients, et il en va donc de même pour les plans. Nous assurons ainsi un suivi sur le long terme, mais sans contrainte. De plus, étant donné que nous sommes des humains et non pas un logiciel, nous pouvons répondre à des demandes sur-mesure et offrir un service particulièrement complet, unique en son genre.

– Organisation – Exploitation Simplification des plans: - Enlever les cotes de construction et tous les détails qui peuvent être archivés - Séparer les informations - Rendre lisible les informations Organisation des plans et des données: - Les plans doivent être rangés - Les calques et les objets doivent être identiques pour tous les plans - Les calques doivent suivre une logique par métier - Chaque cas où des données doivent être gérées doit être analysé - Finalement, les documents sont constitués par métier Œuvrer systématiquement dans le sens de l’Exploitation: - Les documents doivent avoir une utilité, même si une seule personne en a fait la demande - La recherche et l’accès à l’information doivent être simples et rapides - La page du document doit être imprimable avec les moyens de l’utilisateur

CDI Automation • Rue Mauborget 16 • CP 44 • CH-1510 Moudon Tél. +41 (0)21 905 61 30 • www.cdiautomation.ch

195


Z.I. Le Grand-Pré • CP 111 • CH-1510 MOUDON Tél. +41 (0)21 905 09 05 • Fax +41 (0)21 905 09 09 Email: info@freyssinet.ch • Site: www.freyssinet.ch

« L’expert de la précontrainte portant le nom de son inventeur » Fondée en Suisse en 1964, Freyssinet SA est issue d’une grande société française, représentée aujourd’hui dans plus de 60 pays. Intégrée dans le plus grand groupe mondial de travaux spéciaux, Soletanche Freyssinet, elle allie les qualités d’une société suisse de proximité, tout en bénéficiant de l’appui précieux d’une grande structure. Après cinquante ans d’existence, fêtée en fin d’année 2014, la société fait partie des leaders dans le monde de la construction helvétique. Son nom est associé à quelques unes des plus importantes réalisations des dernières décennies en Suisse. Rencontre avec Luc Boileau, nouveau directeur. Pont de la Poya

196


Qu’est-ce que la précontrainte? Il s’agit d’un procédé consistant à soumettre un matériau, en particulier du béton armé, à diverses sollicitations, avant sa mise en service, afin de créer des contraintes supplémentaires, qui en accroissent la résistance. L’emploi de la précontrainte permet la réalisation des plus grandes portées (moins de poteaux).

Une expertise en matière de renforcement des ouvrages d’art C’est dans l’esprit d’Eugène Freyssinet, que la société est désormais reconnue comme un spécialiste du renforcement des ouvrages d’art. Son équipe a acquis une forte expertise en matière de précontraintes, qu’elle adapte notamment aux ponts à haubans et à la géotechnique. Mais la société offre également d’autres prestations pointues et complexes. La manutention lourde tient une part importante de son activité. Elle a notamment fait part de son savoir-faire dans le cadre des travaux du CEVA à Genève, et en particulier sur la Gare de Chêne-Bourg qu’il a fallu déplacer de 30 mètres. Freyssinet SA s’occupe également des joints de chaussées reliant les ponts aux terrains existants, afin de reprendre les effets de la dilatation sur les ouvrages d’art, mais également des appuis de ponts. De même, elle gère fait de nombreuses solutions de réparations en tant que spécialiste des structures en béton.

Enfin, les produits du parasismique sont aussi une de ses spécialités. Un bureau technique à Paris vient en appui des ingénieurs pour l’ensemble des calculs. Que ce soient les appuis, les renforcements ou les aménagements d’ouvrages, elle offre de nombreuses solutions. La société est notamment intervenue pour l’Hôpital des enfants à Berne, dans le cadre d’une mise aux normes parasismiques. Elle a également le mandat d’équiper en appui parasismique le nouveau pont de la Grande Eau à Aigle, pour les CFF.

Le Projet titanesque du pont de la Poya: la plus longue portée de Suisse De type haubané en partie centrale, le pont de la Poya est issu d’un concours et a été délibérément conçu dans une architecture contemporaine et pensé dans la grande tradition des ponts suspendus de la ville de Fribourg. Partant du carrefour Bellevue, le pont de la Poya passe au-dessus de la Sarine et de la station d’épuration de la ville sur une longueur de 851,60 mètres, pour se prolonger par un tronçon souterrain d’une longueur de 272,15 mètres et pour déboucher dans la galerie souterraine. La longueur totale de l’ouvrage, pont, tunnel et aménagements routiers compris est de 2’770 mètres. Freyssinet a travaillé sur ce chantier de 2008 à 2014 et a conçu et réalisé les haubans.

Qui était Eugène Freyssinet? Eugène Freyssinet a été l’un des grands ingénieurs des temps modernes. Parmi plusieurs innovations révolutionnaires dans l’art de construire, on lui doit notamment, en 1928, l’invention de la précontrainte, qui a ainsi permis l’essor de la construction moderne. De nombreux ouvrages construits dans le monde, et parmi les plus spectaculaires, utilisent en effet aujourd’hui cette technique. Le Pont de Normandie, qui détenait le record du monde de portée (896 mètres) des ponts à haubans, comporte de multiples applications des idées développées par Eugène Freyssinet. Grâce à la portée exceptionnelle de son œuvre et à sa personnalité hors pair, Eugène Freyssinet est reconnu des professionnels de la construction dans le monde entier. Aujourd’hui le pont de Russky Island à Vladivostok définit la nouvelle marque: 1’104 mètres! Source: association d’Eugène Freyssinet, fondée en 1992

197


Estavayer-le-Lac et Payerne

L’accord parfait! A moins de deux heures de Genève ou Zürich, à 30 minutes de Fribourg, Lausanne ou Neuchâtel, la région d’Estavayer-le-Lac / Payerne constitue une destination de choix pour qui aime la nature, le lac, et les loisirs en plein air. Ses monuments chargés d’histoire, l’authenticité de son terroir, la splendeur de ses paysages sauront vous séduire. La variété de l’offre touristique, dans un cadre magnifiquement préservé, constitue la force de notre région… …Flâner dans les ruelles pavées en suivant nos nouveaux circuits interactifs à la découverte des richesses historiques de nos vieilles villes; …Se défouler en expérimentant le cable ski, unique en Suisse, sur le lac, ou en défiant ses amis sur la plus grande piste de karting indoor d’Europe; …Se détendre sur les plages de sable fin après s’être essayé au Paddle board sur le lac; …Plonger au cœur de la Grande Cariçaie, la plus grande réserve lacustre de Suisse qui s’étend sur 3'000 hectares et 40 km de rives. La réserve héberge plus d’un tiers de la faune et un quart de la flore du pays. Ces populations d’oiseaux sont aisément observables puisque la Grande Cariçaie est ouverte aux activités d’observations; …S’oxygéner le temps d’une balade à pied, à vélo, en calèche en profitant de la topographie douce et harmonieuse pour parcourir l’un des nombreux itinéraires balisés, aisément accessibles en famille ou entre amis; …Déguster les spécialités du terroir en se prélassant sur l’une des nombreuses terrasses de la région; …Savourer les festivals de musique, fêtes traditionnelles, spectacles en plein air, marchés et brocantes qui animent les rues des deux cités. La région a le plaisir d’organiser un rendezvous incontournable: La Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres en 2016. Quelles que soient vos envies d’évasion, nous vous proposons un vrai dépaysement! Laurent Mollard Directeur Estavayer-le-Lac & Payerne Tourisme

Port d’Estavayer-le-Lac © Olivier Rapin

198


Bienvenue à Estavayer-Le-Lac, Payerne & Region Estavayer-le-Lac © Suisse tourisme

Abbatiale de Payerne © Marion Landon

La richesse de notre patrimoine Explorez le patrimoine historique exceptionnel de nos deux cités en profitant de nos nouveaux parcours interactifs. Une brochure d’introduction avec une carte du parcours, 16 postes, des commentaires audio accessibles gratuitement depuis votre smartphone… tout est réunis pour une balade culturelle interactive d’une durée d’environ 1 heure. L’Abbatiale de Payerne, fondée au XIe siècle par les moines de Cluny est un joyau de l’art roman et un chef d’œuvre architectural. Etant aujourd’hui en travaux, des visites culturelles et de chantiers sont organisées. Elle forme avec l’église paroissiale du 14e siècle qui lui fait face, un ensemble remarquable illustrant les bouleversements qui se sont succédés lors de la réforme bernoise. Payerne située à mi-chemin entre Berne et Lausanne joue, depuis son rôle de ville d’affaires, de commerces et de loisirs. Les nombreux cafés et restaurants témoignent du goût des Payernois pour le bien vivre. L’accueil y est chaleureux, le rire facile et le tire-bouchon adroit. Sa base d’aviation militaire tient une place de leader dans le développement des technologies aéronautiques. Les projets de Solar Impulse et de Swiss Space System, innovateurs sur le plan mondial, sont la preuve du dynamisme de toute la région.

Cité au riche passé, Estavayer-le-Lac a conservé intact son patrimoine médiéval. Ruelles pittoresques, château de style savoyard, remparts, un tout qui témoigne de la grandeur de trois seigneuries. Grâce à ses portes cochères et ses maisons peintes, fleuries par de flamboyants rosiers grimpants, Estavayer-le-Lac est devenue la “cité à la Rose”. Son musée possède la célèbre collection de grenouilles naturalisées, créées au milieu du 19e siècle, par le staviacois François Perrier est devenue un symbole incontournable d’Estavayer-le-Lac. Cette vieille-ville située sur la rive sud du Lac de Neuchâtel offre par ses enceintes, fontaines ou encore ses pavés d’un autre âge, un air méditerranéen à ses visiteurs. Des visites guidées, des balades en petit train et de nombreux jeux sont organisés pour découvrir ce lieu magique. Etant au cœur de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie, Estavayer-le-Lac jouit aussi d’une position privilégiée et dispose de toutes les infrastructures pour accueillir ses hôtes. Cette cité est desservie par la voie routière Genève-Lausanne-Berne ainsi que par le train et le bateau.

199


© Estavayer-Payerne Tourisme

Observatoire de la Grande Cariçaie © Olivier Rapin

Réserve naturelle de la Grande Cariçaie Plus grande réserve lacustre de Suisse, la Grande Cariçaie s’étend d’Yverdon-les-Bains au canal de la Thielle. Ce vaste écosystème de 40 km de rives, composé de huit réserves naturelles, abrite un tiers de la flore et un quart de la faune du pays dont quelques espèces rares. On y dénombre respectivement 1’000 et 10'000 espèces différentes. Parcourue de nombreux sentiers pédestres et d’une piste cyclable (la route 5 Mitteland), la Grande Cariçaie est largement ouverte aux activités de découverte de la nature. Des sentiers nature et des observatoires y sont aménagés. Chevroux s’est doté tout récemment d’un nouvel observatoire ainsi que d’un sentier didactique, tous deux libres d’accès. Les centres nature ASPO de La Sauge à Cudrefin et Pro Natura à Champ-Pittet constituent d’excellents points de départ pour découvrir cette réserve unique. Durant les périodes de migration des oiseaux, les réserves offrent des possibilités d’observation exceptionnelles. Une carte de la Grande Cariçaie éditée pour vous aider à mieux découvrir cette majestueuse réserve naturelle est disponible à nos offices du tourisme.

Observatoire de la Grande Cariçaie © Sandra Mumprecht

Le lac et tous ses atouts Haut lieu du nautisme, Estavayer-le-Lac et région se distinguent par les nombreuses possibilités de pratiquer des vacances actives. Les amateurs de baignade et les familles apprécieront particulièrement les eaux peu profondes qui bordent les rives et les belles plages de sable agrémentées de roseaux. Les plus sportifs pourront profiter du cable ski unique en suisse, de l’école de voile et de toutes autres activités comme le paddle, le pédalo ou encore un toboggan.

Des vacances actives en pleine nature La région d’Estavayer-le-Lac et Payerne est sans aucun doute le paradis privilégié des randonnées à pratiquer en famille ou entre amis. Randonnées pédestres, itinéraires de cyclotourisme et de VTT, promenade à cheval ou en calèche, les amateurs de grand air profiteront du réseau étendu de routes balisées. La topographie harmonieuse et douce invite aux longues promenades, dans un environnement bucolique et enchanteur aux panoramas magnifiques. Les chemins bordent les champs de colza ou de tournesols, grimpent en pente douce, traversent des forêts majestueuses, enjambent des rivières. Ici, la nature se déploie en toute liberté. Des itinéraires et cartes topographiques sont disponibles à nos offices du tourisme. Un réseau de stations de vélos en libre service vous permet de vous balader en vélos classiques ou électriques dans notre belle région.

200

© Marion Landon


Cave de la Reine Berthe © Marion Landon

Gastronomie et vins Qui séjourne dans la région ne manquera pas de goûter aux spécialités gastronomiques qui ont fait la réputation enviée de la région: saucissons de Payerne, fromages artisanaux comme “Le Bon Vaudois”, ou le “Maréchal”, spécialités de poissons du lac comme la bondelle fumée, ou encore les spécialités de pâtisserie comme le gâteau payernois, les pains d’anis et la fine salée qui constituent des desserts pleins de délicatesse. Les plats ancrés dans la tradition s’harmonisent avec les vins fins cultivés sur les coteaux de Cheyres ou les nouveaux crus de Payerne issus de ses vignobles en Lavaux. Nos calèches “Nature & Saveurs” vous propose d’allier plaisirs gustatifs et visuels d’une manière atypique. Des dégustations sont aussi organisées dans différents caveaux.

© Marion Landon

Cave KvO © Marion Landon

Grands rendez-vous En plus de nombreux événements annuels (festival de jeux Ludimaniak, street jazz festival Swing in the Wind, festival de musique L’Estivale, etc.) ou bisannuels (Fête médiévale, Festival des Roses, etc.), un événement incontournable se déroulera au cœur de notre région en 2016! Nous aurons le plaisir de vivre l’un des plus grands événements du pays avec l’organisation de la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres! Sensations fortes assurées!

Estavayer-le-Lac / Payerne Tourisme Rue de l’Hôtel-de-Ville 5 CH-1470 Estavayer-le-Lac Tél. +41 26 662 66 80 Fax +41 26 662 66 81 Place du Marché 20 CH-1530 Payerne Tél. +41 26 662 66 70 Fax +41 26 662 66 81 E-mail: tourisme@estavayer-payerne.ch www.estavayer-payerne.ch

201


Framo SA « Made for me » Fondée en 1973, Framo SA est devenue une référence en matière de réalisation de meubles de salles de bain et d’armoires personnalisées. Grâce à une conception innovante et un processus de fabrication automatisé, elle réalise des produits à la demande, uniques et de grande qualité, dans un délai attractif. S’adressant à une clientèle Suisse, caractérisée par un haut niveau d’exigence, elle développe continuellement de nouvelles lignes modulables en accord avec les dernières tendances. Son service d’une qualité irréprochable et ses outils de ventes innovants, lui ont permis de devenir une référence dans son domaine dans la Suisse entière. Rencontre avec Herbert Stadler, Directeur.

202


Un éventail de possibilités pour une clientèle exigeante Framo SA est spécialisée, depuis plus de quarante ans, dans la réalisation de meubles de salles de bain. Elle produit également des armoires murales et des dressings. Sa philosophie: offrir un éventail de possibilités pour une clientèle Suisse caractérisée par un haut niveau d’exigence. Chaque produit est ainsi conçu et réalisé à la demande, de façon personnalisée. «Notre principe est de ne proposer aucun produit fini en stock, mais de ne produire que des pièces uniques et personnalisées», explique Herbert Stadler. Meuble Flip

De la conception à la fabrication de produits design Le conseil, la conception des produits et de leur design, ainsi que la fabrication sont autant de compétences que l’équipe pluridisciplinaire de Framo SA mène avec rigueur et professionnalisme. L’entreprise a ainsi mis en place une automatisation pointue du processus de fabrication, garantissant une production rapide de haute qualité pour des commandes uniques. Tout est fabriqué au sein de l’entreprise, avec des matériaux de haute qualité et des infrastructures modernes.

Meuble Style

La référence en matière de meubles de salles de bain modulables haut de gamme Framo SA est largement reconnu en Suisse pour son offre de meubles de salles de bain modulables hauts de gamme qui comprend 60 lignes différentes. Chaque ligne permet un extraordinaire éventail de possibilités de couleurs, de matériaux, de variantes de lavabos, de tables de toilette, de panneaux miroir et de nombreuses options. Chaque client a l’assurance de concevoir simplement une salle de bain de haute qualité. Parmi les nombreuses lignes proposées, Unico est l’une des plus innovantes. Elle permet de personnaliser son meuble de salle de bain en y intégrant la photo de son choix, via une numérisation. Le résultat est époustouflant. On peut également mentionner la ligne Wave, caractérisée par de belles formes aux lignes arrondies, un miroir exceptionnel avec rétro éclairage, conçue en mineral art.

203


L’innovation pour le développement continu de nouveautés L’innovation est un mot d’ordre chez Framo SA. Dotée d’une solide équipe de recherche et développement, elle ne cesse de développer des nouveaux produits. Trois à cinq nouvelles lignes sont ainsi créées chaque année. Et cela, via à une écoute attentive des besoins du marché et des évolutions des tendances. «Les produits que nous développons, et en particulier les couleurs, sont souvent influencés par la mode», nous confie Herbert Stadler. A cette fin, l’équipe développe des nouveautés à l’aide de différents programmes innovants: esquisses, système CAO 3D, visualisation 3D et imprimantes 3D. Meuble Ragazza

Meuble Soft blanc

204

Meuble Wave


Meuble Finessa

Un service irréprochable et un suivi dans la durée Etre proche du marché afin de répondre parfaitement aux besoins du moment est une préoccupation constante de Framo SA. L’entreprise est alors composée d’une équipe pluridisciplinaire réactive et flexible, à l’écoute des clients, facilement joignable par téléphone, par email et sur place. L’une des grandes particularités de Framo est d’assurer un suivi de sa clientèle durant toute la durée d’utilisation des produits qu’elle fabrique. Chaque réalisation est alors munie d’un numéro unique permettant une traçabilité précise de chaque réalisation. Comme Herbert Stadler le souligne, «Cela nous permet de répondre rapidement aux clients qui souhaitent réparer ou modifier un élément de leur salle de bain». Son SAV est alors constamment à l’écoute de la clientèle et lui offre une réponse rapide et efficace.

Meuble Unico

Des outils de vente online ludiques et simples d’utilisation Framo SA a mis à la disposition de sa clientèle des outils offrant la possibilité de concevoir et de visualiser son produit en amont de la commande. Cette application valable tant sur leur site internet que sur les smartphones est ludique et simple d’utilisation. Elle permet à chacun de concevoir son meuble de salle de bain, en testant les différentes couleurs, matériaux et options. Notre site internet

Notre app

Notre film

La Maillarde • CH-1680 Romont Tél. 026 651 96 51 • Fax 026 651 96 50 info@framo.ch • www.framo.ch

Meuble Soft bleu

205


INTERVIEW

Christelle Luisier Brodard, syndique de Payerne «Une commune qui a les pieds ancrés dans la terre et les yeux tournés vers le ciel» Connue dans tout le Canton de Vaud pour son abbatiale et sa douceur de vivre, Payerne est le chef-lieu du district de la Broye-Vully. Une commune qui se caractérise également par un dynamisme économique exceptionnel et une forte croissance démographique avec actuellement près de 9’600 habitants. Une situation qui soulève de nombreux défis, notamment sur le plan de l’aménagement du territoire, auxquels entend bien répondre Christelle Luisier Brodard, Syndique depuis 2011. Entrée à la municipalité en cours de législature en 2009, députée PLR au Grand Conseil, cette Valaisanne d’origine, avocate de formation et mère de deux enfants, conjugue à la perfection les rôles. Passionnée et fédératrice, elle nous dévoile sa vision de la politique et les principaux projets à venir pour Payerne.

© Sébastien Chastellain

206


Voilà plus de 15 ans que vous êtes engagée en politique. D’où vous vient cette vocation?

L’abbatiale de Payerne © Marion Landon

Mon attrait pour la politique n’a rien à voir avec une histoire de famille, mais vient plutôt des circonstances dans lesquelles j’ai été élevée. Lorsque j’étais adolescente, mes parents tenaient un café où je passais énormément de temps. Un lieu où je pouvais entendre les discussions des habitués qui refont le monde tout en disséquant les problématiques communales à longueur de journée. Des commentaires qui m’ont sensibilisé à la vie publique, d’où mes études de droit et mon engagement au sein du Conseil communal, puis au sein de l’Assemblée constituante vaudoise. A seulement 25 ans, j’ai eu la chance incroyable de devenir la cheffe du groupe des Radicaux. Fédérer, trouver des consensus, discuter avec les autres partis, chercher les meilleures solutions, etc. A l’époque j’avais accepté ce rôle de porte-parole avec un peu d’inconscience et de naïveté mais cette expérience fut véritablement le déclic de ma passion pour la politique. Une expérience à la fois formatrice et enrichissante sur le plan humain qui m’a donné envie de m’investir davantage pour mon parti, le parti radical, que j’ai dirigé de 2008 à 2012 avant la fusion PLR, mais également pour ma commune, Payerne. Je suis entrée à la municipalité en 2009, avant d’être élue Syndique en 2011. Je siège également parallèlement au Grand Conseil Vaudois depuis 2012.

Intérieur de l’abbatiale © Marion Landon

La Broye © Marion Landon

Comment voyez-vous votre rôle de Syndique et quelles sont selon vous les qualités essentielles au bon exercice de cette fonction. J’aime dire que pour diriger une commune, il faut le dynamisme du sprinter et la volonté du marathonien parce que dans une commune, ce n’est pas un coup de baguette magique qui vous permet de tout résoudre. Aujourd’hui, il s’agit avant tout de savoir convaincre et fédérer, et ce, à tous les échelons. Aussi bien au niveau de la population, dont il faut savoir rester proche et à l’écoute des attentes et besoins, que de l’équipe qui nous encadre au quotidien. Diriger une commune ne peut se faire sans une équipe motivée et solidaire unie autour d’une vision commune. Un enthousiasme qu’il s’agit de transmettre à la population. On s’engage, on ne compte pas ses heures et on écope parfois de réactions négatives, mais il faut garder le sourire pour faire avancer les choses.

207


INTERVIEW

Comment définiriez-vous Payerne? Pour moi, Payerne est une commune qui a les pieds ancrés dans la terre et les yeux tournés vers le ciel. Une commune au double caractère: Rural, avec des racines terriennes, une âme très festive, des sociétés locales très vivantes, un patrimoine historique fort, comme l’abbatiale et des richesses naturelles exceptionnelles avec notamment ses vignes datant du 16e siècle, conjugué à un dynamisme économique important. La commune accueille notamment le projet Solar Impulse, la plus grande centrale photovoltaïque de Suisse avec 40’000 m2 de panneaux qui couvrent 40% des besoins de la population, mais aussi le parc technologique et industriel spécialisé dans l’industrie aéronautique, Aéropôle, situé aux abords de l’aérodrome. Un dynamisme qui attire chaque année de nouveaux habitants comme en témoigne notre taux de croissance démographique de 3% par année, soit le double du taux enregistré dans le canton.

© Marion Landon

Comment expliquez-vous un tel dynamisme? Au-delà de l’effet de débordement certain de l’Arc lémanique, Payerne bénéficie également d’une position géographique privilégiée à seulement 40 km de Berne, 20 km de Fribourg et 45 km de Lausanne. C’est également l’une des rares communes qui disposent de terrains à des prix abordables, tant pour le logement que pour l’industrie, sans oublier ses nombreux services de proximité à la population avec un hôpital, un Gymnase, des commerces, des infrastructures culturelles et sportives, etc. Une richesse à laquelle s’ajoutent de nombreuses synergies intercantonales.

208

Karting Aéropôle

© Marion Landon

Hôpital Intercantonal de la Broye

© Marion Landon


Piscine

Les Brandons

© Marion Landon

Gymnase intercantonal de la Broye

Quels sont les principaux défis auxquels doit faire face la Commune?

Golf Club de Payerne © Marion Landon

Face à l’attractivité de Payerne et de l’ensemble de la région, l’aménagement du territoire est sans nul doute le défi politique majeur auquel nous devons faire face. Il s’agit de fournir les logements et infrastructures nécessaires à la population et aux entreprises désireuses de s’implanter. Mais se développer ne signifie pas pour autant tout faire en même temps. On ne peut pas faire porter le poids d’un urbanisme frénétique à une seule génération. Je suis personnellement partisane d’un développement modéré tenant compte de la cohésion sociale et des spécificités du territoire. Il s’agit par exemple de construire non pas «à la va-vite» mais de privilégier la construction de logements de qualité pour tous afin de favoriser la mixité de population. Développer les infrastructures de transport, les espaces publics ou encore les infrastructures scolaires et para-scolaires sont des enjeux majeurs si nous voulons garantir la qualité de vie des Payernois et Payernoises. Une ligne de bus urbaine verra notamment le jour en 2016 et un important projet d’école de 8 à 16 classes est actuellement à l’étude. Nous devons aussi continuer à soutenir les sociétés locales et encourager le développement de manifestations afin de maintenir le lien social. Les projets ne manquent pas. Payerne est une commune pleine de ressources. C’est enthousiasmant d’être Syndique.

209


Un acteur phare de la construction à Payerne Fondé en 1932 et situé à Lausanne et à Payerne, Küng et Associés SA fait partie des plus anciens bureaux d’ingénieurs de Suisse romande. Depuis plus de 80 ans, trois générations se sont succédées, apportant chacune sa pierre à l’édifice. Caractérisées par une pluridisciplinarité, ses équipes de spécialistes d'un très haut niveau de compétences réfléchissent à la conception de projets complexes. Bien Vivre a rencontré M. Yves Diserens, ingénieur civil depuis plus de 28 ans au bureau Küng et Associés SA et administrateur de la société. Il nous fait part de son implication dans les projets de construction et de restauration de la Ville de Payerne. Rue et pont Guillermaux

210


Un bureau d'ingénieurs civils à caractère généraliste et pluridisciplinaire

Rue derrière la Tour / Rue à Thomas

Fondé à Lausanne en 1932 par M. Oscar Carroz, puis exploité par son fils Jean-Pierre et Willy Küng et enfin repris en troisième génération par M. Yves Diserens et ses associés MM. Glardon et Barragens, Küng et Associés SA est implanté à Lausanne et à Payerne. Aujourd'hui, vingt-huit personnes composent Küng et Associés SA, dont treize ingénieurs et techniciens, neuf dessinateurs, deux secrétaires et 4 apprentis. «On acquiert une expérience à chaque projet», confie Yves Diserens. Les études réalisées sont très variées et couvrent des travaux de structures de bâtiments, d'ouvrages d'art, d’assainissement de ponts, d’infrastructures publiques, autant que des constructions à caractère industriel. Küng et Associés SA est un des partenaires incontournables des communes, des architectes, des entreprises générales et des industriels.

Des compétences techniques spécifiques Les treize ingénieurs civils et techniciens et les dessinateurs du bureau sont sollicités selon leur domaine de spécialisation. Ainsi Küng et Associés SA entretient les pistes de l'aérodrome de Payerne, ce qui requiert des techniques et compétences dans le domaine des infrastructures aéroportuaires, mais réalise aussi, par ailleurs, les pistes extérieures du karting de Payerne.

Quartier du Sansui

Rue derrière la Tour / Rue à Thomas

Quartier du Sansui

Parallèlement, à Lausanne, le bureau est mandaté à la suite d’un concours avec les architectes FWG Architectes Sàrl pour la rénovation et la reconstruction d’un centre de soins pour personnes handicapées pour le compte de l’institution spécialisée l’Espérance à Etoy et devisé à CHF 30 millions de francs.

L’implication dans des projets emblématiques à Payerne «Nous sommes impliqués en ce moment dans plusieurs projets de construction et de restauration à Payerne. Ceux-ci illustrent parfaitement les compétences spécifiques et variées que nous mettons à disposition», souligne Yves Diserens. Ainsi, le bureau travaille tant sur des développement de zones constructibles et aéroportuaires, que sur la restauration d’un pont historique.

211


La restauration du pont historique de Guillermaux Küng et Associés SA est chargé de la réalisation, de la direction des travaux et du pilotage général du projet du Pont de Guillermaux en association avec le bureau d’ingénieurs Sollertia spécialisé dans l’assainissement des ouvrages d’art. Datant de 1922, il s’agit de l’un des premiers ponts réalisé en béton armé en Suisse. Ce monument historique est classé d’importance régionale par la section Monuments et sites de l’Etat de Vaud. Du fait de son anciennenté et de certains défauts structurels, la Commune a développé un crédit pour son renforcement et sa restauration particulièrement pointue, ainsi que sa mise en valeur via un nouveau jeu d’éclairage. L’ouvrage doit également être remis aux normes du nouveau statut de la route qui l’emprunte, afin de pouvoir accepter des convois exceptionnel de 240 tonnes. Le projet ne s’arrête pas au pont, mais inclut également la réfection de la rue qui s’y rend. Le but est alors de remodeler les surfaces destinées aux véhicules et aux piétons, ainsi que d’assainir tous les réseaux enterrés situés sous la route. Pour ce faire, une requalification complète de la rue a été entreprise. Cet ouvrage, requiérant des compétences pointures et variées, sera finalisé d’ici la fin de l’année 2015.

Rue derrière la Tour / Rue à Thomas

Rue derrière la Tour / Rue à Thomas

Rue et pont Guillermaux

La modification du quartier Rue derrière la Tour / Rue à Thomas Ce projet s’inscrit dans le cadre de la modification complète du quartier de la rue Derrière la Tour et comprend deux objets: la construction d’un bâtiment de 27 logements protégés, d’un accueil parascolaire et d’un parking, ainsi que la requalification et l’assainissement de la rue. La volonté de la Commune est d’harmoniser et de traiter les différentes parties de ce quartier prises en charge par des bureaux différents comme un ensemble. A cet effet, Küng et Associés SA a été impliqué dans le concept du parking souterrain, afin qu’il puisse fonctionner pour l’ensemble du quartier. C’est pourquoi une galerie ouverte a été conçue afin de desservir ensuite l’ensemble des lieux. L’équipe a alors réalisé le maillon principal de la chaîne. Parallèlement, il a fallu revisiter la rue qui accède au parking. Celle-ci a été requalifiée et élargie. La superstructure et l’infrastructure ont donc été retravaillées, afin d’en faire une route d’accès adaptée.

212


La construction du Quartier du Sansui Ce projet de construction du Quartier du Sansui est un équipement de zone constructible villas qui s’est échelonné en plusieurs étapes sur plus de 15 ans. Ce dernier comprend une centaine de parcelles constructibles sur du terrain à l’origine agricole et sur lequel il a fallu créer toute l’infrastructure et le réseau afin de les transformer en zone équipée et constructible. La dernière étape se termine cet été.

L’Aéropôle: une nouvelle étape Küng et Associés SA, très impliqué dans l'Aéropôle pour avoir créé il y a une dizaine d’année cette infrastructure au sein d’un pool d’ingénieurs. Il fait partie des mandataires pour le projet de l'entreprise Boschung, leader mondial du déneigement des pistes et qui consacre plusieurs millions de francs pour son nouveau Technology Center, édifié sur 45’000 m2 de terrain. En Août 2015, une nouvelle étape a été lancée. Il s’agit de la construction d’un tarmac de 17’000 m2, accompagnée d’une série d’autres aménagements sur l’Aéropôle 1. Le but est de pouvoir mettre cette zone en exploitation dès 2016.

Quartier du Sansui

Le bureau Küng et Associés SA fait concorder les exigences techniques et financières en assurant une totale sécurité d'utilisation. Chaque projet est un prototype et relève un défi qui ne connait pas la routine.

Rue Guillermaux

Pont Guillermaux

Avenue de Beaulieu 43 CH-1004 Lausanne Tél. +41 21 646 10 91 Fax +41 21 646 48 15 lausanne@kung-sa.ch Rue des Granges 14 CH-1530 Payerne Tél. +41 26 660 31 77 Fax +41 26 660 41 27 payerne@kung-sa.ch Pont Guillermaux

www.kung-sa.ch

213


Rue de Savoie 1 • CP 84 • CH-1530 Payerne Tél. +41 26 663 90 80 • Fax +41 26 663 90 89 E-mail: info@coreb.ch • Site: www.coreb.ch

COREB Au service d’un développement économique harmonieux de la région de la Broye Fondée en 1988, la COREB est une struccture au service du développement économique de la Broye, région à cheval entre les Cantons de Vaud et de Fribourg. Elle regroupe les associations régionales de l’ARBV (Association Région BroyeVully) et de l’Ascobroye (Association des communes de la Broye), ainsi que des membres privés. Son but: promouvoir un développement et un aménagement régional harmonieux. Rencontre avec Pierre-André ARM, acteur incontournable de cette dynamique.

Aéropôle de la Broye

214


Quelle est la raison d’être de la COREB?

Moudon

La COREB a une mission de coordination économique régionale. Notre région est, en effet, un peu complexe par sa situation entre Fribourg et Vaud. Notre rôle consiste à développer et coordonner des projets régionaux et d’harmoniser le tout grâce à des concertations et des coordinations. Un Plan Directeur Régional est en phase d'élaboration, afin, notamment, d’harmoniser les différentes législations. La politique régionale, l’économie, la formation, les transports ou encore l’environnement sont autant de domaines où la COREB joue un rôle déterminant pour le développement de la Broye intercantonale. En plus de notre rôle d’interface entre les différents acteurs privés et publics, nous sommes également un guichet d’entreprises.

Arènes d’Avenches

Quelles sont les principales caractéristiques de la Région de la Broye? Tout d’abord, la Broye est une région à la fois périphérique et agricole, particulièrement étirée. Elle a la chance de se trouver à côtés de deux lacs, à savoir ceux de Morat et de Neuchâtel. Elle a un passé industriel important dans des secteurs très divers, avec une légère prédominance de l’agroalimentaire. Aujourd’hui, elle connaît un renouveau de ses friches industrielles. En matière d’accessibilité, elle est desservie par trois sorties d’autoroute, ainsi qu’un aérodrome civil situé à Payerne.

Vous faites face à certains enjeux économiques. Pouvez-vous nous en dire davantage?

Camping d’Estavayer-le-Lac

La Broye fait, en effet, face à une forte croissance démographique qui engendre des déficits d’emploi. Il y a alors un important pendularisme. Pour pallier à cela, l’idée est avant tout de vendre ou de mettre à disposition des terrains, afin de créer de l’emploi, mais de façon contrôlée et harmonieuse. C’est pourquoi nous participons à l’élaboration de concepts bien précis, avec cinq projets prépondérants situés à Moudon, Payerne, Avenches, Estavayer-le-Lac et Domdidier/ Saint-Aubin.

Le projet de l’aéropôle est lancé pour «booster» l’économie régionale. En quoi consiste-t-il? L’aéropôle de la Broye est situé dans l’Ouest de la Suisse. A terme, il offrira un ensemble de compétences spécialisées pour l’industrie aéronautique. Nous visons la mise en place d’un parc technologique et industriel situé aux abords immédiats de l’aérodrome de Payerne, sur plus de 400’000 m2 de terrains équipés. Ce projet ambitieux propose deux zones d’activité distinctes. La première, appelée Aéropôle I, dispose d’un accès direct à la piste. La deuxième zone, sans accès direct au tarmac, est destinée pour les affaires indirectement liées à l’aéronautique. Aujourd’hui, quatre entreprises s’installent progressivement, à savoir le Groupe E, le Groupe Boschung, Swiss Space Systems et Speedwings. Notre but est d’arriver à créer entre 1'500 et 2'000 emplois au total.

RER Fribourg/Freiburg, 2e étape Inauguration gares Grolley & Cheyres. 12.12.2014 © Christine Strub

Le développement des transports publics est également un pan important, n’est-ce pas? Les transports publics ont, en effet, longtemps été problématiques, d’où leur importance. Cela dit, il y a eu une forte amélioration depuis décembre 2014, avec la mise en place de la ligne RER Yverdon-Fribourg avec une cadence à la demi-heure. Cela concerne la partie nord de la région. Pour la partie sud, nous sommes en train de travailler afin qu’une cadence à la demi-heure voit le jour sur la ligne LausanneKerzers.

Solar Impulse

215


Belglobe LLC La référence en matière de transports internationaux Belglobe LLC est le spécialiste suisse de référence en matière de transports internationaux et de solutions logistiques depuis 1994. Il opère entre 5’000 et 6’000 transports par année. Fret aérien, fret maritime ou service de groupage camions sont autant de possibilités que propose son équipe de professionnels flexibles, à l’écoute et motivés. Nous sommes allés dans les nouveaux bureaux de la société à Avenches, à la rencontre de Stefan Zangger, directeur depuis 1998, qui nous a présenté son offre et ses nouveautés.

216


Vous avez développé une gamme de prestations pointues et uniques. Lesquelles? Nous avons souhaité nous distancer des transports généraux et offrir une gamme de prestations pointues de plus en plus spécialisées. Chacune d’entre elles se décline à l’aide d’un nom et d’un concept unique, ce qui permet une meilleure visibilité pour nos clients. Depuis 2003, nous proposons Belsafe. Il s’agit d’une offre de transports et de solutions logistiques destinée à des produits à haute valeur ajoutée qui connaît un grand succès. Elle concerne particulièrement le secteur de la joaillerie et de l’horlogerie qui a besoin d’une sécurité absolue. Celle-ci se décline en trois sous-services en fonction du niveau de sécurité souhaité. Il y a trois ans, nous avons créé Belcool. Cette prestation est réservée au transport de produits sensibles nécessitant un contrôle de température, comme les produits pharmaceutiques, par exemple. Nous assurons ainsi le maintien de la chaîne frigorifique sans rupture, et ce de l’usine au magasin. Nous avons également Belnow, un service express partout dans le monde, qui permet des gains financiers importants en arrêt de ligne de production. Nous offrons aussi la possibilité aux clients d’emmener des pièces ou des envois urgent personnellement aux différentes destinations via notre service Hand Carry.

Parallèlement, vos prestations standard vous permettent de répondre à des besoins extrêmement variés? Les prestations d’envois généraux plus standard représentent en effet 50% de notre activité. Concernant le fret aérien, nous le proposons depuis tous les aéroports de Suisse et ce pour toutes les destinations possibles, en économique, en express, mais aussi en envoi groupé. Parallèlement, nous proposons également le fret maritime LCL et FCL ou encore les services de groupage camion dans toute l’Europe. Il est important de souligner que nous prenons également en charge toutes les formalités de douanes. Qu’elles concernent l’import, l’export ou le transit, nous les faisons online depuis nos bureaux grâce à une liaison directe au système de douane. Mais aussi, en plus de notre succursale située à Mexico City, nous sommes présents dans plus de 3’500 endroits dans le monde grâce à nos trois principaux réseaux (WCA, WWPC et Pangea). Cela nous permet de proposer nos services sur l’ensemble du globe.

Quelles qualités font de vous l’acteur incontournable dans votre domaine? C’est tout d’abord notre expérience de plus de vingt ans qui nous a permis d’acquérir une vaste connaissance du marché, et ainsi une capacité de réaction rapide et une recherche constante de nouvelles voies d’acheminement. Notre taille humaine nous permet d’offrir un service personnalisé. Chaque client a un interlocuteur unique pour la multiplicité des actions qu’il demande. C’est un gain de temps et une sécurité qu’apprécient largement nos clients. L’écoute de ces derniers est une préoccupation quotidienne de notre équipe d’experts.

Belglobe LLC Route de la Plaine 45 • CH-1580 AVENCHES Tél. +41 26 409 76 80 • Fax +41 26 409 76 89 info@belglobe.com • www.belglobe.com

217


Avenches

Un petit paradis au bord du lac de Morat Connue dès l’Antiquité, Aventicum, l’ancienne capitale de l’Helvétie romaine, faisait déjà rayonner l’aura et la beauté de la cité à travers tout l’empire. © P. Birbaum

Aujourd’hui, 2000 ans plus tard, Avenches est une ville de 4000 âmes, dont le bourg médiéval juché sur la colline lui prodigue un charme fou. Située à mi-distance entre Lausanne et Berne, proche des aéroports internationaux de Zürich et de Genève, facile d’accès en transports publics et par l’autoroute A1, Avenches est restée la destination de villégiature très appréciée des visiteurs étrangers et autochtones. Son bord de lac aux plages de sable fin, sa gastronomie riche des produits du terroir et de cuisines étoilées, son patrimoine exceptionnel et unique en Suisse, ses terrasses et ses animations tout au long de l’année, ainsi que les festivals de musique au cœur des arènes et de l’été en font une petite ville de type provincial de renommée, dont le dynamise et la vie en toutes saisons procurent enchantement et ravissement. De nombreuses activités de loisirs sont faites pour combler le séjour des familles avec ou sans enfants, des groupes d’amis, des sportifs et aussi des amoureux de tous les âges. L’hébergement offre des possibilités variées, à l’hôtel, à l’auberge de jeunesse, chez l’habitant et au camping. Avenches et ses commerçants seront très heureux de vous accueillir, de vous ouvrir leur porte et leur cœur. Martial Meystre Directeur Avenches Tourisme

Avenches Opéra © Avenches Tourisme/Marc-André Guex

218


Avenches Moderne de l’Antiquité à nos jours Avenches © Avenches Tourisme/Marc-André Guex

Site romain d’importance nationale et cité médiévale pleine de charme, Avenches est aujourd’hui une ville dont le cœur bat aux rythmes des événements qui se déroulent chaque été dans le décor de rêve des arènes romaines. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Après Avenches Opéra, qui s’est maintenant établi comme l’un des événements estivaux phares dans le paysage culturel suisse, les plus jeunes viendront écouter les sons pop, blues, electro… lors de Rock Oz’Arènes, le plus petit des grands festivals rock en Suisse. La saison se poursuit avec Avenches Tattoo, festival international de musique militaire, inspiré du célèbre Tattoo d’Edimbourg. Les amoureux du cheval ne manqueront pas d’assister aux nombreuses compétitions hippiques qui se déroulent à IENA, centre équestre pluridisciplinaire unique en Europe. La région propose aussi de superbes possibilités de randonnées à vélo ou à pied et les plages du lac de Morat vous invitent à la baignade et au farniente, dans un environnement naturel préservé. Pour les amateurs de camping, les infrastructures de tout premier plan du Camping-plage d’Avenches, vous permettront de passer des vacances en toute décontraction. www.avenches.ch

© Avenches Tourisme/Christof Sonderegger

Des événements grandioses C'est dans le cadre unique des arènes que se déroulent chaque été plusieurs festivals de grande qualité. Avenches Opéra attire en juillet plusieurs dizaines de milliers de spectateurs. Depuis sa création en 1995, les opéras les plus fameux, tels que Nabucco, La Flûte Enchantée, Carmen ou Aïda ont fait vibrer un public venu de toutes les régions du pays. En août, le festival Rock Oz'Arènes prend la relève avec une programmation qui suscite un enthousiasme toujours grandissant. Les plus grands artistes s'y sont déjà produits, comme Joe Cocker, Deep Purple, Manu Chao, Patti Smith, Lou Reed ou Jimmy Cliff. La saison continue au début septembre avec Avenches Tattoo, show de fanfares militaires qui enchante petits et grands dans une même harmonie de couleurs et de sons.

219


Porte de l’Est © Avenches Tourisme/Marc-André Guex

Sanctuaire du Cigognier

Les Arènes

© Avenches Tourisme/Marc-André Guex

© Avenches Tourisme

Le patrimoine historique Aventicum, ancienne capitale de l'Helvétie romaine, comptait il y a deux mille ans près de 20'000 habitants. C'est aujourd'hui l'un des plus importants sites archéologiques de Suisse. Nous vous suggérons de visiter l'amphithéâtre et le musée romain, qui abrite une précieuse collection d'antiquités galloromaines, dont la copie du buste en or de Marc-Aurèle. A découvrir également les thermes du forum, le sanctuaire du Cigognier, le théâtre antique, la porte de l'Est et la fameuse tour de la Tornallaz, seule encore intacte des 73 tours de l'enceinte romaine. Sans oublier bien sûr la vieille ville avec le Château, l’Eglise et l'Hôtel de Ville, joyaux du patrimoine médiéval.

La capitale du cheval Bienvenue dans l'espace où le cheval est roi! Tel est le credo de l'Institut Equestre National d'Avenches (IENA) qui propose un programme passionnant et riche en émotions de courses et compétitions avec les meilleurs trotteurs et galopeurs du pays. Concours de saut, de dressage et d'attelage complètent avantageusement l'offre d'activités. www.iena.ch Le Haras national suisse a pour mission l'amélioration des conditions d'élevage et d'utilisation du cheval en milieu rural. Il offre des prestations dans le domaine des conseils et de la formation aux propriétaires de chevaux. www.harasnational.ch

IENA © Avenches Tourisme

220

Balade dans le Haras © Avenches Tourisme


Les plaisirs de la plage De belles plages de sable fin vous attendent! Idéales pour la baignade des petits et des grands… elles permettent aux enfants de jouer et aux parents de se détendre dans un cadre magnifique. De nombreuses animations y sont proposées, en particulier en juillet et août. Le Camping-plage d’Avenches offre à ses hôtes une infrastructure moderne, séduisante par son confort et sa convivialité. Le port de petite batellerie met à disposition des prestations pour les navigateurs les plus exigeants.

De nombreuses manifestations sont organisées tout au long de l’année. En voici un aperçu: 8 au 18 octobre 2015: Arts textiles contemporains www.elogedufil.ch 18 au 20 mars 2016: Carnaval avenchois www.carnaval-avenchois.ch 24 avril 2016: SlowUp Lac de Morat www.slowup-lacdemorat.ch 3 au 5 juin 2016: Celtic Music Festival www.celticmusicfestival.ch 10 et 11 juin 2016: Aventia Crooners www.aventiacrooners.ch 1er au 31 juillet 2016 (hors soirées d’opéra): La Grande Histoire d’Aventicum www.aventicum3D.ch 2 au 16 juillet 2016: Avenches Opéra www.avenchesopera.ch 17 juillet 2016: Balade gourmande de Vully-les-Lacs www.balade-gourmande-vully.ch 3 au 7 août 2016: Rock Oz’Arènes www.rockozarenes.com 1er au 3 septembre 2016: Avenches Tattoo www.avenchestattoo.ch

Le Vully © Avenches Tourisme

Le Vully Le Vully, une région de vignobles, de charme et de détente à découvrir, avec de superbes vues panoramiques sur les lacs de Neuchâtel et de Morat, le Jura et les Alpes. Ce petit paradis de verdure vous propose une grande variété de produits du terroir, en particulier ses poissons du lac, bien évidemment accompagnés des fameux nectars issus du flanc de ses coteaux. Le meilleur moyen de connaître cette belle région est de suivre l'itinéraire balisé du sentier viticole, qui donne de nombreuses informations sur le travail de la vigne et du vin.

© Marion Landon

Avenches Tattoo 2014 © Avenches Tattoo/Marc-André Guex

16 au 18 septembre 2016: Equus Helveticus www.iena.ch

Avenches Tourisme Place de l'Eglise 3 • 1580 Avenches Tél. +41 (0)26 676 99 22 Fax +41 (0)26 675 33 93 info@avenches.ch • www.avenches.ch

221


BDL Architectes Sàrl Baumgartner Diserens Leroux

Une référence dans la région de la Broye Fondé en 2005. Baumgartner Diserens Leroux Architectes est, en réalité, le fruit d’hommes expérimentés depuis plus de quarante ans dans le domaine. Situé à Avenches, et disposant d’une succursale à Estavayer-le-Lac, ils interviennent sur un large spectre de constructions et de transformation dans la région de la Broye qu’ils connaissent parfaitement. Grâce à une équipe qui mêle de jeunes professionnels dynamiques à des professionnels expérimentés, ils offrent le panel complet de prestation. Pour en savoir davantage, Bien Vivre s’est rendu dans leurs bureaux.

222


Le fruit d’une longue expérience Baumgartner Diserens Leroux Architectes est le fruit de la longue expérience d’un architecte et d’un conducteur de travaux actifs dans la région de la Broye depuis de nombreuses années. Suite au décès d’un associé, une nouvelle entité a été créée en 2005 par Charly Baumgartner et Roland Diserens Architecte REG A. Puis, en 2010, ces derniers sont rejoints par Willy Leroux, Architecte HES, et c’est ainsi que BD Architectes devient BDL Architectes. Grâce à leur capacité d’adaptation aux évolutions du marché et leur excellente connaissance de la région de la Broye, le bureau s’est progressivement développé, passant ainsi de 5 à 12 employés en dix années.

Un large panel de prestations adapté à la région BDL Architectes offre le panel complet de prestations. Il prend en charge des ouvrages de constructions et de transformations de types très variés, et ce de A à Z. Son équipe est ainsi capable de s’adapter aux demandes très diversifiées de la région. Dans les nouvelles construction, ils réalisent tant des villas familiale, des immeubles locatifs ou PPE, que des bâtiments publics ou des halles industrielles. Parallèlement, les rénovations, les transformations et les agrandissements de bâtiments existants tiennent une place importante dans leur domaine d’activités.

Participation aux concours publics Afin d’être toujours au courant des tendances actuelles, le bureau participe à différents concours. L’équipe se mobilise et échange ses idées afin de donner le meilleur de chacun pour aboutir au projet final. Ces expériences permettent des remises en cause qui sont indispensables dans ce métier pour pouvoir évoluer.

223


Quelques exemples de projets significatifs

Immeubles protégés - Salavaux

Immeubles protégés - Salavaux Pour la société coopérative les Savoies, l’équipe de BDL Architectes a conçu et réalisé en partenariat trois immeubles protégés de 9 appartements pour des personnes à mobilité réduite, situés à Salavaux. Ces trois bâtiments se trouvent idéalement à proximité de l’EMS Clair Vully et au cœur d’un petit village du Vully. En forme cubique et de taille humaine, ouverts sur un parc arborisé, ces immeubles sont également équipés d’un chauffage à pellets.

Résidence – Faoug Immeubles protégés - Salavaux

A Faoug, l’équipe a été chargée de la construction d’une résidence à la place d’un ancien garage. Conçu en trois villas regroupées, il est positionné sur un terrain en déclivité, permettant à ses habitants de jouir d’une terrasse avec une vue imprenable sur le lac de Morat. Cette résidence est composée de deux appartements de quatre pièces et demie en duplex. Résidence – Faoug

Résidence – Faoug

224


Villa – Payerne

Villa – Payerne BDL Architectes a également réalisé de nombreuses villas, dont une située à Payerne. L’équipe s’est ainsi occupée du suivi architectural en collaboration avec le maître d’ouvrage. Situé dans un quartier résidentiel, cet ouvrage se présente en un volume compact et aérien posé sur un socle. Il fait l’objet de nombreux vitrages ouverts sur la nature environnante. Villa – Payerne

Une équipe complémentaire à l’écoute de sa clientèle

Villa – Payerne

BDL Architectes est composée d’une équipe de douze professionnels aux compétences complémentaires. Cinq architectes diplômés, trois chefs de chantier, deux secrétaires et un apprenti travaillent de concert pour répondre au plus près des besoins de sa clientèle. Grâce à un mélange entre des personnes expérimentées et des jeunes diplômés innovants, ils s’adaptent à des situations extrêmement variées. Leur objectif: identifier au mieux les besoins de la clientèle sans imposer une ligne architecturale prédéterminée.

Rue du Collège 10 1580 Avenches Tel. 026 676 91 50 Rue Saint-Laurent 5 1470 Estavayer-le-Lac Tél. 026 663 31 57 Fax 026 676 91 59 info@bdl-arch.ch www.bdl-arch.ch

225


La Région d’Yverdon-les-Bains

au rythme des variations climatiques! Entre grosses chaleurs estivales et rigueurs de l’hiver, la Région d’Yverdon-les-Bains se positionne de manière tout à fait appropriée pour un programme flexible «indoor et outdoor», quelle que soit la météo du jour. Avec un ciel bleu, les activités lacustres et les randonnées promettent de magnifiques journées de plein air, de ressourcement. Alors qu’un ciel nuancé de gris recommandera un programme plus culturel dans les quelque 15 sites et musées de la région. L’opportunité d’un séjour dans l’un des 30 hôtels, des 80 logements chez l’habitant ou dans un camping, garantit un programme de quelques jours multi-activités rayonnant à partir d’un point central: les plages d’Yvonand et d’Yverdon-les-Bains invite à une détente rafraîchissante sous les pins aux abords des réserves protégées de la Grande Cariçaie. En période de canicule, les plus grandes grottes de Suisse, les Grottes de Vallorbe invitent à un cheminement d’une bonne heure dans un environnement à température agréable, qui paraît fraîche en été et constante sur toute l’année. Une visite de la Maison d’Ailleurs à Yverdon-les-Bains est incontournable, tout comme le Musée CIMA, Centre International de la Mécanique d’Art, qui présente le patrimoine des automates et boîtes à musique. L’hiver, ce sont les pistes de ski alpin et de fond de Sainte-Croix / Les Rasses qui réjouissent les amateurs de grand air, complétant bien l’offre de soins dans les eaux thermales tempérées du Centre Thermal d’Yverdon-les-Bains. Yverdon-les-Bains n’est qu’à 50’ de Genève et 20’ de Lausanne, donc très accessible en train, et par l’autoroute A1, en voiture. La Région d’Yverdon-les-Bains vous souhaite une cordiale bienvenue! Dominique Faesch, directrice régionale du tourisme Yverdon-les-Bains Région Jura/Lac (ADNV)

Cathédrale des Grottes de Vallorbe © Claude Jaccard / www.vaud-photos.ch

226


Région d’Yverdon-les-Bains Une région, des énergies Au cœur de la Suisse romande, la Région d’Yverdon-les-Bains garantit de nombreuses activités pour toutes conditions météo. En dehors des routes surchargées, du bruit incessant de la ville et de la foule, cette région idéalement située se profile comme un but de séjour idéal pour recharger ses batteries. La calèche de Claude Jaggi © Claude Jaccard / www.vaud-photos.ch

Quel que soit votre lieu de résidence, pourquoi ne pas choisir un séjour ressourçant, ou un lieu d’excursions entre Jura et lac, qui garantisse de nombreuses activités complémentaires? Que le soleil soit au zénith, ou que les nuages viennent contrarier le programme, famille ou amis seront rassurés par une palette d’activités intéressantes, dont voici quelques conseils pour ces deux prochaines saisons.

Par beau temps la nature La nature offre quelques curiosités, dont les Grottes de Vallorbe et leur Cathédrale. Cette merveille naturelle agrémentée d’un son et lumière offre un spectacle fascinant. Avec une température constante de 11 C°, ce but est idéal par tout temps et offre une fraîcheur bienvenue lors des grandes chaleurs estivales.

Yverdon-les-Bains, une ville qui rayonne Au cœur de sa région, Yverdon-les-Bains semble être un point d’accroche idéal lorsque l’on veut s’évader quelques heures et fuir la vie trépidante de la ville. En plus des nombreux trésors qu’elle abrite, la force principale de la cité thermale est d’offrir tout autour d’elle des lieux chargés d’histoire facilement accessibles. De l’Abbatiale de Romainmôtier au Château de Grandson, en passant par les hauteurs du Jura (le Suchet, le Chasseron, la Dent de Vaulion, etc…), il y en a pour tous les goûts à moins d’une demi-heure du centre-ville d’Yverdon-les-Bains.

Le Lac de Neuchâtel constitue un autre but de voyage à lui tout seul, car il permet de nombreuses activités sur, dans et autour de ses eaux. Plus grand lac entièrement suisse, celui-ci est en partie dans la Région d’Yverdon-les-Bains et c’est sans doute à partir d’Yvonand qu’il est possible d’en profiter le mieux. Plages de sable fin, réserve naturelle de la Grande Cariçaie, campings situés à l’ombre des pins et paradis des kite-surfeurs, cette petite bourgade bénéficie d’un petit air de Méditerranée.

227


Enfin, pour ceux qui aiment l’air pur et les paysages sauvages, il y a le Jura. Sainte-Croix / Les Rasses, situé à 1’000 mètres au pied du Chasseron, est facilement accessible depuis Yverdon-les-Bains par train panoramique ou par une route qui l’est tout autant. Depuis cette petite ville de 4’000 âmes, des dizaines de possibilités s’offrent aux randonneurs de tous niveaux.

La Grande Cariçaie © Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Les sommets du Chasseron, des Monts de Baulmes ou du Suchet environnants ne sont que quelques exemples de buts de balades, au panorama étonnant, une découverte qui fait vite oublier l’effort fourni. Au cœur des pâturages jurassiens, les chalets d’alpages invitent les visiteurs à découvrir leurs spécialités au fromage et autres produits du terroir régional et de saison. Yverdon, Place Pestalozzi © OTV

Par temps gris la culture La richesse de la ville d’Yverdon-les-Bains est collectionnée depuis plus de 250 ans, le naturaliste Elie Bertrand ayant fondé le Musée d’Yverdon en 1764. Plus de 6’000 ans d’histoire ininterrompue sont à découvrir dans le cadre unique du Château, qui abrite également le Musée Suisse de la Mode. Yverdon-les-Bains est certes une ville plus que millénaire, cela ne l’empêche pas d’imaginer le futur. La Maison d’Ailleurs, unique musée d’Europe consacrée à la science-fiction, aux voyages extraordinaires et à l’utopie, est un endroit qui laisse le visiteur rêveur. L’année 2015 y est d’ailleurs intitulée «Portait-Robot», titre qui annonce une exposition centrée sur les relations complexes tissées entre le robot et l’être humain.

228

Musée Yverdon et Région © Yves André – St-Aubin


Capitale mondiale de la boîte à musique, SainteCroix / Les Rasses est une ville qui enchante. Les musées CIMA et Baud sont les vitrines d’un savoir-faire vieux de plus de deux siècles encore présent aujourd’hui. Si les boîtes à musique évoquent en effet une époque révolue, l’innovation a également sa place dans le milieu des rêves mécaniques. L’entreprise Reuge est aujourd’hui la dernière au monde à fabriquer des oiseaux chanteurs mécaniques. La tradition est respectée, tout comme les besoins des consommateurs du XXIe siècle avec des objets au design actuel. Musée CIMA © Schaffner & Conzelmann

Musée CIMA © OTV

Abbatiale de Romainmôtier © Yves Henchoz

Témoin de la célèbre bataille de Grandson opposant Charles le Téméraire aux Confédérés en 1476, le Château de Grandson est un lieu chargé d’histoire qui fait rêver petits et grands. Son chemin de ronde de 150 mètres offre une vue unique sur le bourg médiéval et le Lac de Neuchâtel et ramène le visiteur au XVIe siècle. Une collection de voitures anciennes, dont une ayant appartenu à Winston Churchill est également située dans l’enceinte du château.

Des nouveautés dans l’air L’année 2015 promet de beaux évènements et de nouvelles activités qui permettront de visiter la Région d’Yverdon-les-Bains sous un autre angle. Le village d’Yvonand sera l’hôte de nombreuses animations, dont les portes ouvertes des artistes et artisans les 4 et 5 juillet, un atelier de fabrication de boomerangs le 30 juillet et une soirée Cinéma Open Air le 6 août. Le Chemin de l’Escarbille permet d’ailleurs depuis le début de l’année de relier la localité au Centre Pro Natura de Champ-Pittet, en passant par les marais de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie. Le Centre Thermal © Stephan Engler

La plage d’Yverdon-les-Bains permet depuis cette année de s’initier au standup paddle, discipline qui fait de plus en plus d’adeptes sur les lacs. Le temps d’un été, pendant la révision de leur enclos dans la ville fédérale, les ours de Berne, véritables symboles de la capitale helvétique, sont en vacances au JuraParc à Vallorbe. Ce parc compte toujours d’autres animaux, comme les loups et les bisons, à rencontrer dans un cadre naturel unique.

Office du Tourisme d’Yverdon-les-Bains

Les Gorges de Covatannaz © Christophe Carisey

Av. de la Gare 2 • CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 423 61 01 • Fax +41 24 426 11 22 E-mail: info@yverdon-les-bains.ch www.yverdonlesbainsregion.ch

229


Germaplaket Sàrl, 2005-2015: 10 ans!

Fournir une énergie renouvelable et indigène C’est au sein de l’exploitation agricole de la famille Freymond que la société Germaplaket a vu le jour. Conscients que le bois représente en Suisse la deuxième plus importante source d’énergie renouvelable, Roger, Linette et Germain Freymond ont pris l’initiative de produire, fournir, calibrer et stocker des copeaux de bois réalisés à partir du déchiquetage des arbres. Germaplaket fournit à ses clients une énergie de chauffage à la fois bon marché et respectueuse de l’environnement, sans pour autant oublier ses racines agricoles! Bien Vivre a rencontré la famille Freymond, qui revient pour nous sur cette belle aventure.

230


Une histoire liée à la terre En 1921, Louis Freymond quitte, avec son père Julien, la ferme familiale de Saint-Cierges, leur village d’origine, pour s’établir dans le domaine du Valentin 102, à Yverdon. François et Michel, les enfants de Louis, poursuivront, après lui, l’élevage des vaches Simmental tout en développant la culture des betteraves sucrières et fourragères, des pommes de terre, du maïs et des céréales. C’est aujourd’hui Roger, l’un des trois fils de François, qui exploite le domaine avec son propre fils, Germain. Ils maintiennent ainsi la tradition familiale d’un alpage dans le Jura Vaudois, au Petit Beauregard. Les génisses y séjournent toujours l’été.

Le domaine agricole actuel En 1981, les écuries du Valentin ont brûlé suite à un incendie criminel qui a décimé presque la totalité du bétail. La catastrophe a mobilisé les habitants du quartier qui, par solidarité, ont offert une génisse à la famille. Bien plus tard, l’extension de la ville et la réduction des terres disponibles pour la production fourragère contraignent la famille Freymond à abandonner la production du lait. Aujourd’hui encore, ce sont 70 hectares qui sont cultivés aux portes d’Yverdon et sur lesquels poussent toujours pommes de terre, betteraves, blé, orge, mais et fourrages. Les génisses vivent entre le domaine d’Yverdon et les 50 hectares d’alpage du Petit Beauregard. Tout le domaine est certifié par le label de la Prestation Ecologique Requise (PER) qui garantit le suivi et la transparence des méthodes de production (date de semis, de récolte, types de semences, traitements,…).

Roger et Germain Freymond

De l’agriculture à l’énergie Avec le domaine situé dans le Jura Vaudois, la famille a toujours valorisé le bois de la montagne en le transformant en énergie de chauffage. C’est donc tout naturellement que le chauffage à plaquettes de bois est installé à la ferme en 1998. Le domaine est alors équipé d’une petite déchiqueteuse à bois. Peu à peu, avec le développement de ce mode de chauffage, de plus en plus de personnes se tournent vers le domaine du Valentin, pour se fournir en plaquettes de bois. La famille Freymond décide alors de voir les choses en grand et acquiert une déchiqueteuse capable de broyer d’énormes volumes de bois. Germaplaket naït ainsi officiellement en 2005. L’augmentation du prix des carburants et le développement de la conscience écologique amplifient encore la demande. Si, au départ, le projet était strictement familial, avec une quantité broyée correspondant à la valeur de 12'000 litres de mazout, c’est l’équivalent de 4 millions de litres de mazout qui a été produit en 2014.

231


Du bois à la plaquette Suite à l’abattage des arbres par les bûcherons, et grâce à des équipements spécifiques permettant de produire des plaquettes de bois, mais aussi de les transporter et de les stocker par déchargement latéral gauche-droite, par l’arrière ou en soufflet, Germaplaket propose un service complet à ses clients. Grâce à l’acquisition récente d’un cribleur, l’équipe offre désormais des plaquettes de différentes qualités et diamètres, adaptées aux types de chaufferies ou de chaudières. Ce nouvel outil permet de sortir 3 calibres à la fois et d’offrir des plaquettes de meilleure qualité encore. Le chauffage au bois à distance peut équiper des quartiers d’habitations, des administrations, mais aussi des entreprises. Germaplaket s’engage à alimenter les chaudières afin que celles-ci bénéficient d’une énergie permanente. Le chauffage au bois est une énergie permettant de réaliser des économies tout en respectant l’environnement.

Le partenaire de confiance d’une large clientèle Les compétences de Germaplaket lui ont permis de gagner la confiance de nombreux partenaires. C’est aujourd’hui grâce aux plaquettes de bois de la société que sont chauffés les ateliers CFF et le centre sportif des Isles d’Yverdon. Germaplaket est aussi actionnaire de la CABB, la chaufferie de Baulmes qui aliment 70% du village. Les plaquettes de bois Germaplaket sont également fournies au village de Champagne. Par ailleurs, plus de 70 appartements sur la commune de Concise, ainsi que l’EMS de Bru bénéficient du chauffage à bois à distance. Si Germaplaket travaille majoritairement au débitage du bois des forêts, ses compétences sont également utilisées pour des travaux spécifiques. En novembre 2008, la société participe ainsi à l’abattage d’un sequoia centenaire devenu dangereux pour les habitants d’Yverdon. Plus récemment, la société a été sollicitée pour le broyage de 6'000 arbres fruitiers qui avaient été abattus sur la commune de Villeneuve, car le verger était situé sur le passage de la future transchablaisienne.

232


Le bois: une énergie écologique Le chauffage au bois en Suisse s’avère être renouvelable et respectueux de l’environnement à tous niveaux. En effet, la forêt suisse est trop ancienne et avance sur les pâturages. Les études montrent que des bois coupés en quantités insuffisantes gênent le renouvellement harmonieux des essences de bois. Cependant, les coupes sont réalisées de manière responsable afin de garantir la durabilité de la ressource. La conscience écologique de l’équipe de Germaplaket ne s’arrête pas au bois; c’est un véritable état d’esprit qui guide l’ensemble de l’activité de l’entreprise : En effet, Germaplaket situe ses activités en priorité dans un rayon de 30 à 40 km autour d’Yverdon, afin de favoriser le travail local et donc les circuits courts. D’autre part, tous les tracteurs nouvellement acquis par la famille Freymond sont équipés de filtres à particules. Enfin, l’ensemble du parc de machines fonctionne à l’huile biologique.

Linette et Roger Freymond

Rue Valentin 102 / CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 (0)24 425 55 53 / Fax +41 (0)24 425 55 11 Natel +41 (0)79 301 00 53 ou +41 (0)79 720 48 27 info@germaplaket.ch / www.germaplaket.ch

233


Casalis L’immobilier personnalisé Située dans la région du Nord vaudois, au cœur d’Yverdon-les-Bains, Casalis doit son nom au mot grec signifiant «délimitation de propriété». Fondée en 2004 par Jean-Marc Carpentier, passionné de l’immobilier, la société propose deux grands types de prestations complémentaires: le courtage et l’entreprise générale. Son objectif: offrir à chacun de ses clients une solution personnalisée de qualité qui réponde parfaitement à ses souhaits. Grâce à une équipe de professionnels exigeants, elle est devenue une référence dans sa région. Rencontre avec Jean-Marc Carpentier, un directeur dynamique et ambitieux.

234


Une entreprise au succès croissant Durant les six premières années, les activités de Casalis étaient essentiellement axées sur le courtage dans sa forme la plus éthique. «Nous tenons à proposer des prestations de courtage de haute qualité malgré que cette activité ne fasse malheureusement pas encore l’objet de contraintes législatives au niveau fédéral», souligne son fondateur.

Promotion de 14 appartements à Corcelles pres Concise

Dès 2010, la société prend un cap important en se lançant dans les prestations d’entreprise générale. Grâce à une excellente connaissance technique, mais aussi de la région, et à un réseau pointu de prestataires et architectes, cette activité connaît très vite un franc succès. Promotion de 14 appartements à Corcelles pres Concise

Le courtage dans sa forme la plus éthique Avec pour slogan «l’immobilier personnalisé», Casalis offre des prestations de courtage sur-mesure et de haute qualité. «Dès le départ, cette activité a été une corde qui m’a fait vibrer», confie Jean-Marc Carpentier. Prendre en compte la partie émotionnelle de chaque client, afin de qualifier la demande de façon précise est sa particularité, ce qui lui permet d’identifier de manière exacte le projet souhaité. Son fondateur, ainsi que son chef de projet, sont tous deux issus de la région Broyarde qu’ils connaissent ainsi dans les moindres détails. Un vrai plus qui permet de réaliser des projets parfaitement adaptés à la demande, mais aussi à leur contexte. «La qualité est également largement garantie par les compétences des courtières et des courtiers», ajoute Jean-Marc Carpentier. Ainsi, l’équipe de professionnels est reconnue désormais dans la région pour son éthique et ses prestations sur-mesure.

235


Des prestations d’entreprise générale à la carte

Extension d’un chalet en ossature bois, Moiry

Avec une quinzaine de projets en cours, les prestations d’entreprise générale ont très vite connu un grand succès. Grâce aux métiers initiaux d’électricien du fondateur et de menuisier ébéniste du chef de projet, la connaissance des aspects techniques est largement assurée. «La Suisse est un marché exigeant en termes de qualité ce qui nécessite de soigner le moindre détail», précise Jean-Marc Carpentier. C’est ainsi que l’équipe offre des solutions analysées de façon approfondie. Ainsi, une fois le terrain trouvé, elle laisse la liberté au client de prédessiner sa future propriété, afin d’éviter d’imposer le regard de l’architecte. Et c’est là que réside la force de Casalis.

Extension d’un chalet en ossature bois, Moiry

Des projets diversifiés, toujours très personnalisés La société Casalis est intervenue sur de nombreux projets uniques en leur genre. Récemment, l’équipe a réalisé l’extension d’un chalet des années 40. «L’idée était de mixer la construction initiale à une construction contemporaine en ossature bois», confie Jean-Marc Carpentier. L’équipe a ainsi réalisé une extension de 80 m2 d’inspiration loft, au pied de la forêt. Celle-ci comprend de nombreuses baies vitrées permettant à ses habitants d’admirer la nature environnante. Casalis a également dernièrement construit deux immeubles sur un terrain acquis par la société. «Nous souhaitions que tous les appartements aient une vue sur notre beau lac de Neuchâtel», explique Jean-Marc Carpentier. Mais aussi, chaque acheteur a eu la possibilité de choisir son intérieur que ce soit sur la modulation des pièces ou les finitions au gré du preneur. Pour ce projet, Casalis a obtenu le label Minergie, grâce notamment à une chaudière à pellets qui alimente les appartements ainsi que des panneaux thermiques qui complètent l’installation de chauffage. Dans un autre registre, Casalis construit actuellement une maison de deux appartements en ossature bois au cœur d’Yverdon. Là encore, la personnalisation est de mise. Les deux propriétaires ont pu faire les modifications de plan souhaitées, dans le but d’avoir le projet le plus proche de leurs besoins et de leurs envies.

236

Promotion de 5 appartements, construction traditionnelle, Yverdon-les-Bains


Extension d’un chalet en ossature bois, Moiry

Des projets d’avenir prometteurs Cette entreprise voit son avenir avec sérénité et compte bien étendre ses activités. L’ossature bois est une de ses orientations phares qu’elle compte sérieusement développer, notamment par la réalisation de surélévation d’immeubles existant, offrant ainsi la possibilité au propriétaire d’augmenter grandement un rendement locatif à un coût réduit. «En Lettonie, nous avons pu voir des maisons en ossatures bois qui ont plus d’un siècle», souligne Jean-Marc Carpentier, convaincu de la qualité de ce matériau. Et d’ajouter, «C’est une activité qui nous tient à cœur, dans la mesure où une réelle relation de confiance s’établie entre les protagonistes». Ainsi, la société compte maintenir sa taille humaine et être toujours à la pointe, afin de poursuivre ses prestations personnalisées et optimisées à chaque projet.

Promotion de 2x2 villas jumelles en ossature bois, Pomy

Promotion 2 appartements en ossature bois, Yverdon-les-Bains

l’immobilier personnalisé Rue de la Plaine 19 • CP 1172 • CH-1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 (0)24 424 24 54 • Fax +41 (0)24 424 24 55 info@casalis-immo.ch • www.casalis-immo.ch

237


INTERVIEW

Jean-Daniel Carrard, syndic d'Yverdon-les-Bains

© 2014 Luca Delachaux

© Michel Duperrex

Chef-lieu du district du Jura-Nord Vaudois, Yverdon-les-Bains compte aujourd’hui près de 30’000 habitants. Elle offre un cadre de vie unique entre le lac, la montagne et la campagne et propose des prestations et des services de premier plan à sa population. Elu à la tête d’Yverdon-les-Bains en janvier 2015 après 13 années à la Municipalité, Jean-Daniel Carrard nous dévoile ses ambitions pour la commune ainsi que les principaux projets en cours.

238


Pouvez-vous nous présenter en quelques mots Yverdon-les-Bains? Avec près de 30’000 habitants, Yverdon-les-Bains cumule plusieurs rôles-clés en étant la deuxième ville du canton de Vaud, le centre d’une agglomération, mais surtout le cœur d’une vaste région, le Nord vaudois. Une situation qui se traduit par un incroyable dynamisme sur le plan culturel, commercial et économique, puisque la ville héberge plus de 40% des emplois de la région. Une ville qui offre également à sa population et à ses visiteurs de nombreux atouts au niveau géographique par la richesse des paysages jurassiens et la proximité du Lac de Neuchâtel.

Cela fait moins d’une année que vous êtes Syndic, qu’espérez-vous pour la ville?

© Studio KO

De manière générale, nous devons montrer toutes nos capacités, en termes d’accueil d’entreprises, d’accueil d’habitants et d’infrastructures. Nous devons dynamiser notre centre-ville historique et commercial, en garantissant son accessibilité. Il y a déjà une multitude d’entreprises et de commerces en place à Yverdon, mais ils ont parfois des difficultés. Nous devons pouvoir les garder et il faut pour cela leur offrir des conditions-cadres favorables, aussi bien en matière de gestion du trafic que de gestion foncière.

© Luca Delachaux

Quels sont les principaux projets de cette législature? Des 300 dossiers en cours au sein de la commune, l’Exécutif en a sélectionné une quarantaine en début d’année qui concernent tous les dicastères. Certains étaient naturellement déjà considérés comme très importants. Il en va ainsi de l’accueil d’une manifestation annuelle à même de faire rayonner Yverdon comme le fit le festival Sonisphere en 2012, ou du réaménagement de la place d’Armes, qui comprend globalement la création d’un parking souterrain, le développement du secteur de la gare avec l’ouverture d’un poste de police, la construction d’un bâtiment multifonctionnel sur la place de l’Ancien-Stand. Sans compter la rénovation complète du stade municipal via un partenariat publicprivé. Nous allons également construire un grand skatepark au parc des Rives, avec un bowl et une partie street, afin de répondre aux attentes de la jeunesse. Un projet accepté par le Conseil communal en juin 2015 après 10 ans de pourparlers.

239


INTERVIEW

Vous souhaitez également créer un Service des sports. Quels en sont les enjeux? Nous avons la place et les capacités d’accueillir de nombreuses manifestations sportives. Il y en a déjà d’importantes qui sont organisées ici par des sociétés privées ou par la Ville, comme le triathlon par exemple. A chaque fois, c’est un Municipal qui représente la Commune au sein du comité d’organisation. Cela représente beaucoup de séances.

© Yverdon-les-Bains

Avec un Service des sports, des collaborateurs pourraient se charger de cela, donner une nouvelle dimension à Yverdon-les-Bains afin de développer l’accueil de manifestations. Avec une telle dynamique, nous pourrions nous aussi voir s’installer une fédération sportive internationale sur notre territoire, avec toute les retombées économiques que cela suppose pour la Commune.

En matière de mobilité, quels sont les changements majeurs à venir? Il faut tout d’abord savoir qu’aujourd’hui, l’agglomération d’Yverdon voit passer chaque jour environ 90’000 véhicules et que la ville seule voit son trafic routier augmenter d’année en année. Une situation qui provoque des bouchons, notamment aux heures de pointe, avec tous les désagréments que cela engendre, aussi bien pour la population qu’au niveau de l’environnement. Pour résoudre ces problèmes, la mise en service de la route de contournement, acceptée en votation populaire en novembre 2012, est une priorité. Celle-ci doit permettre aux usagers d’éviter le centre-ville pour traverser Yverdonles-Bains et de hiérarchiser le trafic. Ce nouvel axe de mobilité doit intégrer largement les cheminements de mobilité douce afin de permettre de desservir les quartiers existants et à venir dans la partie sud-ouest de la ville, ainsi que les différentes institutions et infrastructures situées le long de son tracé. Il s’agit d’un chantier colossal divisé en trois secteurs pour un coût total de près de 50 millions de francs. Si la route d’accès au centre sportif des Iles a été inaugurée en juin dernier, il faudra encore une bonne décennie avant que les deux sorties autoroutières sud et ouest soient reliées par la route de contournement.

240

© Luca Delachaux


© Luca Delachaux

© ChristopheLehmann

La Municipalité mène une politique active en matière de développement durable. Pouvez-vous nous en dire plus? Nous intégrons depuis longtemps les principes du développement durable dans nos activités et dans les projets que nous pilotons. Il s’agit d’œuvrer pour une société équitable, une économie performante tout en préservant l’environnement, avec comme objectif final: garantir la qualité de vie des habitants. Des principes que nous appliquons de manière concrète à travers notre programme d’action Agenda 21 qui regroupe un certain nombre d’initiatives, notamment sur la mobilité douce ou encore la consommation responsable d’énergie, à l’image de l’installation dans toute la ville d’un éclairage public dit «dynamique» ou encore de l’installation de sources d’énergie renouvelable sur nos bâtiments. Nous accordons également, de manière incitative, des subventions aux particuliers pour l’installation de sources d’énergie renouvelable ainsi qu’un soutien financier à toutes personnes proposant une initiative bénéficiant à la ville et dont le but est la promotion du développement durable.

Agenda yverdonnois 2015

© Studio KO

5 septembre: Numerik Games 6 septembre: Triathlon 12-13 septembre: Championnats suisses de gymnastique de sociétés 1er-24 décembre: Les Soupes de Décembre 4-24 décembre: Marché de Noël

2016 Septembre 2016: Triathlon

241


Le Bey 22 | CH-1400 Yverdon-les-Bains T. +41 24 445 24 64 | F. +41 24 445 24 68 info@batimetal.ch | www.batimetal.ch

Batimetal SA Le spécialiste de la construction métallique La société Batimetal fondée en 1982 par son Directeur actuel, Carlo Di Pietrantonio, est spécialisée dans le domaine de la construction métallique. Basée à Yverdon-lesBains, Batimetal intervient dans tout le pays et essentiellement en Suisse Romande. L’activité principale de la maison est la construction de façades et de fenêtres pour laquelle le bureau d’études répond aux exigences les plus élevées aussi bien dans la conception que dans la réalisation ou la rénovation. Bien Vivre a rencontré le Directeur de la société qui a 33 ans d’existence. Batimetal à Yverdon-les-Bains

242


Bâti de toute pièce et reconnu sur le marché «Notre entreprise opte pour la souplesse, la qualité et le conseil à nos clients», introduit Carlo Di Pietrantonio. Des valeurs auxquelles s’ajoutent le respect des délais et le savoir faire des quelques 60 collaborateurs qui permettent à Batimetal de jouir d’une certaine notoriété aussi bien en Suisse qu’à l’étranger. Batimetal veille à la sécurité de ses installations ainsi le siège de la société, situé à Yverdon-les-Bains, dispose de locaux adaptés, sains et clairs pour le bien-être des collaborateurs. «La particularité des locaux c’est que nous les avons bâtis nous-mêmes», précise le Directeur. Une singularité à l’image de l’entreprise.

Le Repuis à Yverdon-les-Bains

Qualité des prestations garantie, exigence des clients honorée!

Hôtel Cristal à Genève

Batimetal propose une vaste palette de services dans le domaine de la construction métallique. La société intervient régulièrement pour les façades et les fenêtres (étude, conception, réalisation ou rénovation), la véritable spécialité de la maison avec des résultats qui ne laissent personne indifférent. La serrurerie générale fait également partie des prestations de la société qui réalise des constructions des plus simples aux plus folles grâce notamment à des équipements d’avant-garde. De plus en plus en vogue dans le bâtiment comme dans l’industrie, Batimetal œuvre aussi dans les constructions inoxydables, la tôlerie ou encore le thermolaquage pour la protection des surfaces avec une couleur à choix. Escalier de secours

Piscine en inox auto-portante

«Nous proposons un service complet qu’on ne trouve pas fréquemment sur le marché», ajoute Carlo Di Pietrantonio. Le Directeur nous confiait également que la société est à l’écoute du client pour tous travaux supplémentaires qui sortent du «conventionnel». La société prône un service de qualité et une flexibilité pour répondre aux exigences de ses clients qui le lui rendent plutôt bien avec une fidélisation importante. Chez Batimetal, la satisfaction générale fait foi.

Batimetal œuvre pour l’environnement

Immeuble Le Corbusier, Genève

L’écologie est une problématique qui n’est pas négligée chez Batimetal. En effet, depuis onze ans, la société recycle le carton, le papier, le verre, l’acier, l’inox ou encore l’aluminium. Autrement dit, Batimetal recycle le 98% de ses déchets! Bâtir tout en respectant l’environnement, c’est possible.

243


Centre St-Roch Yverdon-les-Bains SA Rue des Pêcheurs 8 • 1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 24 425 22 00 • Fax +41 24 425 08 88 E-mail: immo@st-roch.ch • www.st-roch.ch

Centre St-Roch Yverdon-les-Bains SA

Un fleuron d’activités au cœur d’Yverdon Avec plus de 45'000 m2 de surfaces locatives et environ 3’500 personnes en permanence, le Centre St-Roch est un acteur économique clef de la ville d’Yverdon, situé à deux pas de la Gare et de toutes les commodités. Interview avec Vivianne André, Directrice du Centre St-Roch, société propriété d’Intershop et dont la vocation est de gérer, entretenir, rénover, transformer le site et ainsi d’en optimiser les surfaces.

244


Le Centre St-Roch a connu une seconde vie depuis son rachat en 1997 par Intershop. Pouvez-vous revenir sur son histoire? Ancien bâtiment Hermès Précisa SA, le Centre St-Roch a été construit à la fin des années 50 par la société Paillard SA, la 2e plus grande industrie du Canton de Vaud de 1966 à 1975. Cette dernière cessera ses activités à Yverdon-les-Bains entre 1985 et 1989 et 4’500 personnes perdront leurs emplois. Après la faillite du premier acheteur, la société d’investissement Intershop prend le risque non-négligeable de racheter ce lieu et a ainsi pu lui offrir un second souffle, lui redonner vie et une utilité. Aujourd’hui, le Centre StRoch est un cœur économique et social indéniable de la Ville d’Yverdon-les-Bains.

Ce succès est en grande partie lié à Intershop qui a su investir et prendre certains risques, n’est-ce pas? Effectivement, Intershop a investi plusieurs dizaines de millions de francs pour refaire l’enveloppe du bâtiment, la rénovation intérieure, ainsi que les installations de chauffage et d’électricité. Intershop continue à investir régulièrement dans ce bâtiment, visant tant à court qu’à long terme. De plus, engagée dans le développement durable, la société a investi dans la pose de 3’100 panneaux photovoltaïques sur 4’900 m2 de toiture qui permettent de produire 8’500 kwh d’électricité par an. Ainsi, on peut dire qu’Intershop contribue largement au dynamisme économique de la ville d’Yverdon-les-Bains.

Vous parlez de cœur économique. Pouvez-vous nous en dire plus? Ce bâtiment, situé dans un lieu idéal, à deux pas de la Gare et de toutes les commodités, comprend 45’000 m2 de surfaces administratives et commerciales actuellement toutes occupées, 55’000 m2 de terrain, un parking de 640 places et environ 3’500 personnes en permanence. Il réunit des activités diverses telles que principalement des écoles (HEIG-VD, OPTI, ARPIH), des cabinets médicaux, des Services de l’Etat de Vaud (Impôts, O.R.P. Police et Justice, Chômage) et de la Ville d’Yverdon (Urbanisme et Bâtiments), l’ARAS, un Fitness, un Centre d’Imageries Médicale, des bureaux d’architecture, un restaurant, une école de danse, des thérapeutes en médecine parallèle, ainsi que diverses entreprises, fondations et associations. Il va sans dire que cette multiplicité de services fait la richesse du lieu.

Le Centre St-Roch est également largement impliqué dans le plan de quartier Gare Lac. Quels sont les enjeux? En effet, les parcelles du Centre St-Roch font parties du Plan de quartier Gare Lac. La Municipalité souhaite reconvertir cet espace de 23 hectares en y créant un nouveau quartier, capable d'accueillir près de 3'800 habitants et 1'200 emplois supplémentaires. Intershop est un acteur phare de ce futur quartier, dans la mesure où elle est propriétaire de la plus grande surface au sol (plus de 38'000 m2), et donc le plus important investisseur avec la Ville d’Yverdon-les-Bains. Le coût de ce développement est estimé pour notre part à CHF 100 millions. Souhaitant s’intégrer véritablement dans cette nouvelle perspective, Intershop collabore étroitement avec la Ville d’Yverdon ainsi qu’avec tous les intervenants concernés. A terme, son but est d’implanter des nouveaux immeubles/îlots autour du bâtiment principal existant, représentant environ 65'000 m2 de surface brute de plancher (SBP), répartis en habitat (75%) et emploi (25%).

245


Dolci Architectes Le bureau Dolci Architectes a été fondé à Yverdon-les-Bains en 1956 par Frank Dolci. Actif dans le domaine de la conception, du développement et de la réalisation de projets d'architecture et d'urbanisme, il a développé, en bientôt soixante ans d’expérience, un savoir-faire reconnu et appliqué à l’ensemble de la Suisse romande. Une équipe de collaborateurs passionnés venant d’horizons différents donne à ce bureau une ouverture et une force imaginative toute particulière. Bien Vivre est allé à la rencontre de Sandro Pacifico, architecte et directeur associé de Dolci architectes.

KBA-NOTASYS- Lausanne

246


Quels sont vos domaines d’activité? Nous sommes actifs dans tous les domaines de l’architecture et de l’urbanisme. Cette dernière discipline figurant historiquement comme l’une des missions importantes du bureau, à travers M. Frank Dolci qui était l’un des premiers urbanistes du canton de Vaud. Un volet important de nos activités que nous développons progressivement, notamment avec l’engagement de plusieurs spécialistes à même d'élaborer des études de plans partiels d'affectation et de plans de quartier pour différents projets urbains.

Sur quels types de projets architecturaux travaillez-vous et quelles sont vos prestations? En matière d’architecture, nous travaillons aussi bien sur des petits objets que sur des objets de plus grande ampleur, notamment pour le secteur tertiaire et industriel, avec un panel de prestations allant du développement, à la conception et à la réalisation. Des activités nous permettant de couvrir l’ensemble des besoins d’un projet, y compris au niveau de l’architecture d’intérieur et du paysagisme avec des collaborateurs spécialisés. Nous fournissons également des prestations de conservation d’ouvrages et d’entretien des bâtiments dans tous les secteurs de l’immobilier et notamment au niveau des bâtiments faisant partie du patrimoine historique. Dernièrement, nous avons travaillé à la transformation et mise en valeur des châteaux de Prangins (VD) et de La Sarraz.

Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion Yverdon-les-Bains

Résidence Les Tulipes – Yverdon-les-Bains

E-Space – Yverdon-les-Bains

Quelle est la philosophie qui anime le bureau au quotidien? Fournir des prestations d'excellence et répondre aux attentes de nos clients sont au cœur de nos préoccupations. L'approche de notre bureau consiste à accompagner le maître d'ouvrage dans ses besoins particuliers et dans une expression architecturale appropriée. En adoptant un processus global de planification associant l'ensemble des spécialistes nécessaires au développement et au bon déroulement du projet, nous garantissons des solutions qualitatives, complètes et durables, c'est-à-dire capables de répondre aux besoins de l'ensemble des utilisateurs dans le respect de nos responsabilités vis-à-vis de la société et de l’environnement.

Dolci architectes c’est également des collaborateurs passionnés. Pouvez-vous nous en dire plus?

Rénovation d'une ferme Appartement de haut-standing Champagne (VD)

Dolci Architectes compte actuellement 35 collaborateurs. Notre équipe est constituée de professionnels venant de plusieurs horizons culturels ce qui contribue à enrichir l'architecture proposée par notre atelier. Travaillant sur le mode de la complémentarité des compétences et expériences, avec pour maîtres mots savoir-faire, créativité, flexibilité et écoute, ils permettent au bureau de prendre en charge un projet dans son intégralité, de la conception à la réalisation.

247


Trois projets emblématiques Ferring Swiss Manufacturing Plant Saint-Prex (VD), 2003-2006 Projet réalisé par Dolci-Tekhne & Partners Sàrl Objectif: Réaliser un nouveau site de production ainsi que le siège mondial du groupe. Le projet: Le concept proposé par les architectes consistait à créer un bâtiment regroupant les activités de production et de conditionnement dans le corps principal mais séparé en deux par l’entrée principale et l’atrium monumental. L’atrium, bordé de galeries entièrement vitrées, établit la liaison visuelle nord-sud, Jura-Alpes, et permet d’accéder au corps administratif du bâtiment sur toute la façade sud, jouissant de la vue sur le lac et les alpes. Le projet regroupe également deux types principaux de laboratoires. D’une part, une activité de contrôle qualité nécessitant l’ensemble du besoin technique (fluide, gaz spéciaux, technique CV) ainsi qu’un secteur microbiologie. D’autre part, l’activité production et conditionnement avec les exigences définies par les GMP (Good Manufacturing Practices). Ferring Swiss Manufacturing Plant

Ferring Swiss Manufacturing Plant

Audemars Piguet & CIE © Thomas Jantscher

Nouvelle manufacture Audemars Piguet & CIE Le Brassus (VD), 2006-2009

Audemars Piguet & CIE © Thomas Jantscher

Projet réalisé en collaboration avec Tekhne SA Objectif: Regrouper au sein d’une seule unité de production et sur la commune du Brassus, berceau de la Marque, l’ensemble des départements (bureaux d’études, services supports et ateliers de fabrication) précédemment repartis sur plusieurs sites. Le projet: Ce projet de nouvelle manufacture s’inscrit dans une volonté architecturale d’insertion et de respect de la volumétrie des constructions bordant le site. L’implantation générale et la forme du bâtiment répondent à une organisation par métier de la manufacture, d’où son articulation en 2 ailes, construit sur 3 niveaux. Le bâtiment a obtenu le 1er label Minergie-Eco de suisse pour un bâtiment industriel.

248


Extension du service des urgences de l’EHNV Yverdon-les-Bains (VD), 2012-2013 Objectif: Permettre l’amélioration de l’organisation interne de l’établissement selon les flux des patients et le processus de travail en proposant un agrandissement de 209 m2 dans la cour intérieure du bâtiment principal comprenant: 5 boxes de soin, un bureau médecin chef, un bureau Icus, une salle d’attente et un secteur de dégagement de service. Le projet: La cour intérieure a fait l’objet d’une modification d’aménagement et d’une revalorisation. Le traitement intérieur des locaux permet de répondre aux objectifs de création d’une atmosphère positive et moderne pour le patient et le personnel dans cette nouvelle unité. La partie existante a été transformée afin de moderniser certains secteurs et répondre aux exigences du projet. Durant les travaux, l’organisation du service des urgences et le fonctionnement de l’hôpital ont nécessité une planification par phase permettant de garantir en tout temps le fonctionnement du service et l’accès de l’unité de soin au patient par l’entrée principale et par l’accès ambulance.

Service des urgences de l’EHNV © Thomas Jantscher

Centre Saint-Roch | Rue des Pêcheurs 8 CH-1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 (0) 24 424 14 14 Fax +41 (0)24 424 14 15 info@dolci-architectes.ch www.dolci-architectes.ch

249


INTERVIEW

ADNV Développement du Nord Vaudois Fondée en 1969, l’Association pour le Développement du Nord Vaudois (ADNV) a pour but de contribuer au développement harmonieux du Nord Vaudois, notamment sur le plan économique et social. Un territoire qui regroupe 72 communes, soit 90’000 habitants et 3’500 PME inscrites au registre du commerce. Tour d’horizon des principales missions et activités de l’ADNV en compagnie de son directeur, Jean-Marc Buchillier.

Y-PARC – Yverdon © Joana Abriel

250


Pouvez-vous nous présenter la région du Nord Vaudois? C’est une région extrêmement dynamique. De la cité frontière de Vallorbe aux rives du lac de Neuchâtel et de la plaine de l’Orbe aux crêtes du Jura, le Nord vaudois compte une population de plus de 90’000 habitants, regroupée dans 72 communes. Offrant l’ensemble des formations jusqu’au titre de master, un centre d’enseignement professionnel et une école d’ingénieurs, c’est un pôle de formation de premier ordre avec près de 5’000 étudiants et apprentis. Deuxième ville du canton avec ses 28’000 habitants, Yverdon-les-Bains est un centre commercial et industriel trés attractif. Le nord Vaudois est d’ailleurs une région essentiellement industrielle où le secteur de l’industrie représente près de 40% des emplois, soit le double de la moyenne cantonale.

Nespresso – Orbe

Technopôle – Ste-Croix

Quelle est l’origine de l’ADNV et comment a évolué son rôle depuis sa création en 1969? Initiée avec la mission de contribuer à la diversification du tissu économique du Nord Vaudois, à l’époque très dépendant de quelques employeurs du secteur secondaire, l’ADNV a vu son rôle s’étoffer au fil du temps. Devenue région Lim avec l’adoption de la première stratégie régionale en 1983, l’organisation régionale agit depuis longtemps comme interface publics et privés. Elle réunit l’ensemble des activités de promotion économique dans cinq domaines principaux que sont l’économie, le tourisme, les affaires publiques régionales, la formation et la communication et conduit des groupes de projets liés aux grands enjeux du développement de la région.

TecOrbe – Orbe

Justement, quels sont les axes prioritaires de votre stratégie de développement? Pour cette période 2015-2016, six axes prioritaires figurent dans notre stratégie régionale de développement. Il s’agit d’améliorer l’image et le rayonnement du Nord vaudois, d’augmenter la création de valeur de l’industrie et de l’artisanat, de même que la création de valeur de l’économie du tourisme et l’attractivité du territoire rural, de renforcer le rôle d’impulsion des centres régionaux, et enfin d’améliorer les conditionscadres du développement économique.

Concernant l’augmentation de la création de valeur de l’industrie et de l’artisanat, pouvez-vous nous en dire plus? Nos actions doivent se déployer en faveur de la création d’entreprises avec comme finalité l’emploi: celui qui se développe et se fixe dans notre région. Le renouvellement et la diversification des emplois, la domiciliation d’emplois à forte valeur ajoutée, sont en effet des constantes au bon développement économique. Nous entendons accorder un accent particulier à l’entrepreneuriat, qui sera engagé dans la formation par des cours collectifs et par le développement de structures de types coworking.

L’innovation est également au centre de notre stratégie de développement à moyen et long terme, notamment concernant le développement de jeunes entreprises technologiques. A cet effet, les incubateurs sont des instruments privilégiés. Nous disposons de six incubateurs dans le Canton, tous membres fondateurs d’Innovaud. Sur les six, le Nord Vaudois en a initié trois: à Y-PARC, naturellement, mais aussi à Orbe (cleantech) et à Sainte-Croix (microsoudure et métrologie). Des incubateurs qui déploieront leur activité par des projets de diversification notamment à Sainte-Croix et Orbe. Une attention particulière devra être portée également dans la diffusion de l’information et des soutiens à l’innovation hors incubateurs, notamment auprès des non-membres de l’ADNV, mais en collaboration avec le programme Innovaud.

Association pour le Développement du Nord Vaudois (ADNV) Place de la Tannerie 1 • 1400 Yverdon-les-Bains • Tel. +41 24 425 55 21 Fax +41 24 425 55 20 • E-mail: contact@adnv.ch • Site: www.adnv.ch

251


Avenue des sports 20 1401 Yverdon-les-Bains Tél. +41 (0)24 557 75 94 Fax +41 (0)24 557 75 19 E-mail: igt@heig-vd.ch www.igt.heig-vd.ch

IGT – Institut de génie thermique Trouver des solutions aux défis énergétiques à venir L’Institut de Génie Thermique (IGT) de la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) répond depuis près de vingt ans aux enjeux énergétiques que vit le monde industriel. Né en 1994, il est le premier institut spécialisé en la matière, mais aussi le plus grand de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale. Depuis sa création, il a quadruplé sa surface, passant de 500 m2 à 2'000 m2. Il compte aujourd’hui près de 40 collaborateurs et 5 laboratoires. Dans un contexte énergétique brûlant, son objectif est double: répondre aux besoins en efficience énergétique et participer à la formation d’ingénieurs performants. A gauche, M. A. Duret, collaborateur scientifique et M. M. Bunea du laboratoire Energétique Solaire et de Physique du Bâtiment

252


Cinq bulles de recherche appliquée vouées aux défis énergétiques Le rôle fondamental de l’IGT est la recherche appliquée au service de l’industrie, mais aussi des collectivités publiques. Il travaille ainsi en étroite collaboration avec le monde économique afin de trouver des solutions tant au niveau du process industriel que de l’utilisation accrue des énergies renouvelables. Pour ce faire, il est composé de cinq bulles répondant chacune à un défi particulier: Laboratoire d'énergétique solaire et de physique du bâtiment, Laboratoire des Processus Thermiques, Laboratoire de modélisation numérique et simulation thermique, Laboratoire de Thermique Industrielle et Systèmes et le laboratoire des Systèmes industriels en Bioénergie. C’est dans ce sens que plusieurs types de recherche de pointe sont actuellement en cours. On peut notamment mentionner la réfrigération magnétique, qui étudie les modifications de température que peut créer la magnétisation et démagnétisation de certains matériaux magnétocalorique. Mais aussi, la torréfaction des pellets de bois permettant l’augmentation du pouvoir calorifique du bois torréfié et son excellente stabilité hygrométrique. De nombreuses recherches sont également menées dans le domaine solaire, et notamment le stockage de l’eau chaude produite par le solaire. Enfin, un domaine de plus en plus important porte sur la construction, mais aussi rénovation des bâtiments.

Laboratoire d'analyse de biomasse

Prof. Dr. E. Da Riva (à droite) et R. cereghetti devant le stand essai échangeurs vapeur

L’une de ses missions phares: la formation d’ingénieurs performants Former des ingénieurs performants et adaptés aux besoins du monde économique et industriel, telle est l’une des missions de l’IGT. En plus de sa gamme complète de MAS et de CAS en énergie, en développement durable et en thermique industrielle, elle vient de créer un nouveau Bachelor of Science HES-SO en "Energie et techniques environnementales", en partenariat avec la HES du Valais. Divisée en cinq orientations, dont deux dans le canton du Valais et trois dans le canton de Vaud, cette filière permet d’acquérir les connaissances et savoir-faire nécessaires au traitement d’un projet, de maîtriser les modèles et les méthodes propres au domaine de l’énergie en faisant appel à des techniques respectueuses de l’environnement. Projet Torplant torréfaction de biomasse pour fabrication de pellets

Des défis à venir dans un contexte énergétique brûlant Le premier et grand défi de l’IGT est de trouver des solutions d’efficience énergétique dans l’industrie de process, afin de participer à la réduction des coûts et d’assurer l’avantage concurrentiel de l’industrie suisse. Il s’agit de trouver des solutions afin d’économiser l’énergie thermique, de produire l’électricité de façon autonome ou de développer l’utilisation de l’énergie renouvelable.

N. Weber (à gauche), Directeur de IGT et responsable du laboratoire des Processus Thermqiues et X. Murdter devant la chaudière à vapeur

L’efficacité énergétique dans le thermique industriel est un nouveau chantier majeur de l’IGT. Pour y répondre, l’institut a ouvert un nouveau centre de compétences en optimisation énergétique. Dans ce cadre, il représente le logiciel PinCH pour la Romandie et la francophonie. Cet outil travaille selon la méthode du pincement, à savoir la revalorisation des fluides chauds et froids, dans le but de maintenir la production tout en diminuant la consommation. Dans ce cadre, l’IGT a également créé un nouveau CAS en optimisation énergétique dans les industries et les entreprises.

253


Rue du Nord 3 1400 Yverdon-les-Bains Tél. +41 (0)24 557 73 90 Fax +41 (0)24 557 73 87 E-mail: swi-info@swi.ch www.swi.ch

SWI – Swiss Welding Institute Le seul Seul et unique institut de soudage en Suisse, le SWI répond aux enjeux phares que connaissent les entreprises dans ce domaine. Il contribue ainsi activement à améliorer la qualité des produits des entreprises, leur sécurité, ainsi que leur productivité. Pour ce faire, il propose une gamme complète de formations certifiantes dans le domaine du soudage et des techniques associées, toutes reconnues à l’international. Il est également actif en matière d’expertise, d’études et de conseil. Récemment mandaté pour animer le Technopôle de Sainte-Croix, il est devenu un partenaire privilégié pour tout développement dans le domaine du soudage et du brasage électronique. Soudage TIG © SWI

254


La gamme complète de formations reconnues à l’international

Technopôle de Sainte-Croix © SWI

La formation est l’une des prérogatives phares du SWI. Elle va de paire avec son objectif d’amélioration de la qualité et la sécurité des assemblages soudés. En matière de formation théorique, le SWI offre quatre niveaux de diplômes internationaux: Ingénieur international en soudage, Technologue international en soudage, Spécialiste international en soudage, Praticien international en soudage. Chacun d’entre eux permet de devenir coordonnateur en soudage dans des domaines extrêmement variés. Parallèlement, le SWI offre une large gamme de formations pratiques et de certifications de types TIG, MIG/MAG, MMA, notamment, sur l’ensemble des matériaux (acier, inox, aluminium et titane). Au terme de ces formations, les participants ont la possibilité d’obtenir un certificat de soudeur valable à l’international et renouvelable tous les deux ou trois ans. Pour assurer la certification, l’institut dispose d’ailleurs d’un département indépendant spécialement dédié, accrédité par le SAS. Récemment mandaté pour animer le Technopôle de Sainte-Croix, le SWI fait partie des sept instituts en Europe et est le seul en Suisse à offrir des formations dans les domaines du soudage et du brasage électronique selon les standards de l’Agence spatiale européenne (ESA). Accrédité par cette dernière, il garantit l’excellence même.

Poste de travail de brasage électronique © SWI

Des prestations d’études et de conseils aux entreprises En tant qu’institut indépendant, et grâce à une étroite collaboration avec la HEIG-VD et le CPNV (Centre Professionnel du Nord Vaudois), le SWI offre aussi des prestations d’expertise et des mandats d’assistance auprès des entreprises. Il propose ainsi ses services tant sur le travail des matériaux, que pour l’accompagnement de travaux spéciaux. Grâce à des projets de Recherche appliquée et développement (Ra&D), il offre la possibilité aux entreprises d’acquérir et de développer de nouvelles compétences dans le domaine du soudage et des techniques connexes. Il participe ainsi largement à l’amélioration de la productivité de celles-ci, en mettant en place des systèmes qualité dans le domaine du soudage. Carte électronique © SWI

Coupe macrographique d’une soudure © SWI

SWI Micro: un vrai atout pour les entreprises L’implication du SWI dans les domaines du soudage et du brasage électronique représente un atout considérable pour le monde industriel et la région. Celle-ci répond à un vrai besoin des industries spatiales et de ses nombreux sous-traitants. L’accréditation par l’ESA, signe d’excellence, est une vraie opportunité pour les entreprises souhaitant développer des compétences pointues. Ces nouvelles certifications, qui n’existaient qu’à l’étranger, ont un double impact: ils permettent de réduire les coûts de formation des entreprises, celles-ci pouvant désormais collaborer avec un institut suisse, d’une part, et de rapatrier un savoir-faire et des compétences novatrices en Suisse. Ce créneau permet ainsi au bassin régional de se situer à la pointe dans le domaine microtechnique et d’attirer ainsi de nombreuses entreprises. En témoignent les formations qui sont entièrement remplies.

255


NORMANN PILLER Bureau d’architecture

Passion et savoir-faire au service de l’architecture Basé à CHAMPAGNE, district de Grandson, sur les bords du lac de Neuchâtel, le Bureau fondé en 1987 par l’architecte EPFL-SIA Normann Piller, est actif dans tout le canton de Vaud. Spécialisé dans le domaine de l’architecture, il met son expérience au service de ses clients afin de leur apporter un service de qualité. Portrait.

Habitation individuelle – Onnens

256


Un large spectre d’activités Le Bureau NORMANN PILLER intervient sur tous types de projets architecturaux, tant en construction neuve qu’en rénovation. «Il n’y a pas de petit projet, tout projet est un projet d’architecture qui me passionne et chaque client a le droit à un travail de qualité et au respect de ses attentes», déclare Normann Piller. Le bureau développe ainsi ses savoir-faire dans un large spectre d’activités allant de l’habitat individuel ou groupé, à des constructions industrielles, artisanales, commerciales en passant par des bâtiments publics, à vocation sportive ou historique. Tout récemment, on citera notamment la réalisation d’une cave viticole à Founex, la construction d’une garderie et de locaux commerciaux à Champagne ainsi que d’un immeuble de logements à Founex, la création de locaux administratifs et de services à Yverdon-les-Bains, la création de deux appartements et d’un caveau de dégustation ainsi que la rénovation de la façade pour le Château de Vinzel.

Agrandissement usine – Champagne

Habitation vieille ville – Aubonne

Immeuble de logements – Champagne

Bureaux STRID SA – Yverdon-les-Bains

Cabinet médical – Concise

L’humain au cœur du projet Le Bureau NORMANN PILLER, a construit sa réputation en introduisant des notions de services, de proximité, d’efficacité et de rigueur à chacune de ses réalisations. Mettant l’humain au cœur du projet, il travaille en contact étroit avec le Maître de l’Ouvrage pour répondre précisément à sa demande et pour le conseiller dans ses choix. Chaque projet débute ainsi par une phase de dialogue pour cerner et interpréter les attentes du client et ses besoins. «Les paramètres de lumière, de forme, de perspective et l’aspect pratique et agréable d’un projet doivent toujours être en accord avec les besoins des futurs occupants», précise Normann Piller. Des paramètres personnels qui constituent la réflexion du programme pour des réalisations qui se veulent uniques et sur-mesure. De l’avant-projet jusqu’aux dernières retouches, Normann Piller accompagne le client à chaque étape afin de lui proposer les solutions les plus adaptées. Un investissement qui permet d’instaurer une relation de confiance entre l’architecte et ses clients dont beaucoup sont d’ailleurs devenus des amis.

257


Un réseau de partenaires de confiance

Immeuble de logements – Pailly

Avec un petit effectif, s’étoffant selon les besoins avec des partenaires architectes locaux, le bureau NORMANN PILLER, présent sur la place vaudoise depuis 28 ans, a évolué au fil des nouvelles techniques constructives, des procédures administratives toujours plus contraignantes, des mouvements architecturaux et des règles en matière d’économie d’énergie. Une constante toutefois, il s’est toujours entouré d’un réseau de partenaires de confiance, partageant son sens du travail bien fait. Ainsi, ingénieurs, entreprises, artisans, dont les savoir-faire et l’expérience sont un gage de qualité pour les clients, s’unissent et créent une synergie permettant la réalisation de projets et le passage du rêve à la réalité.

Habitation – Mies

Logements dans bâtiment historique – Champagne

Transformation château – Vinzel

Caveau vigneron – Champagne

Habitation individuelle – Crans-près-Céligny

258


Cave viticole à Founex:

Cave viticole – Founex

Toutes prestations d’architecte en vue de la création, en zone agricole et viticole, d’un bâtiment moderne, représentatif des activités de deux jeunes artisans vignerons. Collaboration très étroites avec les propriétaires afin d’insérer leurs concepts novateurs du traitement de la vendange et de la conservation des vins en barriques dans une enveloppe structurée image de marque de leurs vins. Immeuble de logements – Founex

Bâtiment de 15 logements à Founex: Toutes prestations d’architecte pour la réalisation de 15 logements de 2 et 4,5 pièces. Résolution du problème phonique lié à la proximité de la voie de chemin de fer.

Bâtiment administratif et d’activité à Yverdon-les-Bains, appelé Tripôle de STRID SA, dédié à la sensibilisation, l’innovation et la valorisation dans le domaine des déchets: Prestations partielles d’architecte, comprenant le concept architectural et constructif, jusqu’à l’obtention du permis de construire par la mise à l’enquête publique. Création d’une large coursive ouverte longeant la façade Nord-Ouest, favorisant les contacts entre les divers partenaires de ce centre de recherche. La réalisation est exécutée par une entreprise générale, pour répondre aux lois des marchés. Bâtiment administratif et d’activité – Yverdon-les-Bains

259


La Vallée de Joux

Entre contraste et harmonie Pays magnifique pour les uns, pays secret ou de loup pour d’autres, à la fois sauvage et tournée vers le luxe de la haute horlogerie, la Vallée de Joux intrigue, fascine ou rebute. Terre de contraste, sertie de lacs, de verdure et de forêts, la Vallée de Joux se révèle comme un monde à part, par sa configuration en forme de bassin fermé, isolé des contrées voisines par des chaînes de montagnes. Un charme fou, une palette étendue de paysages divers font de cette région un authentique kaléidoscope du Jura Vaudois. Ici, le tourisme de masse n’a pas sa place, mais une infrastructure discrète et efficace vous permet des loisirs à la carte dans un véritable paradis de la nature. Randonnée pédestre ou VTT dans la fraîcheur du matin, voile ou ski nautique dans la chaleur de l’après-midi et en soirée, dégustation de produits du terroir accompagnés de rencontres avec des habitants bien enracinés et pourtant ouverts sur le monde. Une Vallée, pour tout dire, unique et profondément magique. Cédric Paillard, Directeur Vallée de Joux Tourisme

Vue sur le lac de Joux et le village du Pont © Zeppelin

260


La Vallée de Joux, si proche et déjà ailleurs Nichée au nord ouest de la Suisse, à 1’004 mètres, la Vallée de Joux est aisément accessible en train ou en voiture via le réseau autoroutier et routier helvétique. Le canton de Vaud est sillonné par l’autoroute A1 qui relie l’Autriche à la France. Les sorties d’autoroutes de Cossonay, Aubonne, Gland et Nyon ainsi que l’échangeur d’Essert Pittet vous permettent de rejoindre facilement les 3 cols qui entourent la Vallée de Joux. Du Col du Mont d’Orzeires 1’060 mètres, du Mollendruz 1’180 mètres ou du Marchairuz 1’449 m, vous plongez en direction de la Vallée de Joux et de ses charmants villages au bord du lac. La région est aussi accessible grâce à son réseau de train régional TRAVYS qui est relié à la gare CFF et TGV de Vallorbe. Depuis toutes les gares de Suisse, chaque heure, un train vous permet de gagner les bords du lac de Joux. © Sébastien Staub

© Sébastien Staub

La Vallée de Joux, naturellement authentique La Dent de Vaulion, magnifique belvédère niché à 1’483 m, bénéficie d’un panorama magnifique sur les Alpes, la plaine, le Jura et la Vallée de Joux. Du sommet, lorsque le temps le permet, on jouit d'une vue imprenable sur 8 lacs de Suisse Romande et de France voisine! On accède facilement au chalet de la Dent de Vaulion par une route carrossable, par différents sentiers ou en vélo électrique (location Office du Tourisme au Sentier). Le Lac de Joux est le plus grand plan d’eau de tout le massif jurassien. En hiver, il devient ni plus ni moins la plus grande patinoire naturelle d’Europe et en été, il attire sportifs et amoureux de la nature. Le Lac de Joux (1’004 m) accompagné du Lac Brenet et du Lac Ter se situe entre la chaîne du Risoud et le massif du Mont Tendre (1’679 m). D’une surface de 9,5 km2, il est alimenté par l’Orbe et la Lionne dont les eaux s’infiltrent principalement dans les profondeurs calcaires du lac pour ressortir aux grottes de Vallorbe.

Les airs vifs du Lac de Joux sont très appréciés des véliplanchistes. Au cœur de l’été, l’eau peut atteindre les 24° et les plages sont propices aux baignades naturelles et romantiques. Hôtels, terrasses ombragées, campings, randonnées pédestres, cyclotourisme, pêche ou le bateau Le Caprice II permettent de jouir du magnifique paysage du Lac de Joux, en toute saison.

261


La Vallée de Joux, unique et internationale

© Zeppelin

Depuis plus de deux siècles, la Vallée de Joux est une référence mondiale de l’horlogerie, elle est le fleuron de la montre compliquée et le berceau de l’horlogerie haut de gamme. La Vallée compte une bonne vingtaine de manufactures horlogères, dont on retrouve les montres dans les plus prestigieuses vitrines horlogères de toutes les métropoles internationales. L’Espace Horloger de la Vallée de Joux au Sentier présente des pièces de la production actuelle à travers les principales entreprises de la région. Plus qu’un musée, l’Espace Horloger a non seulement pour vocation de parler de l’art horloger de la Vallée de Joux mais est une véritable plate-forme du savoir-faire horloger et de ses métiers. Il faut relever qu’il est le seul Musée d’Horlogerie du canton de Vaud accessible au public et, par là même, le dépositaire du patrimoine horloger de toute une région. De la découverte des professions qui ont forgé l’horlogerie, le visiteur passe à la révélation du génie horloger de la Vallée de Joux et des merveilles de mécaniques qui y ont été créées. L’Espace Horloger est un outil didactique, pédagogique et ludique qui permet aux générations de se retrouver et partager leurs connaissances tout en découvrant l’histoire insolite des Combiers, des fermes horlogères et des hommes qui ont fait le renom de cette région. Le visiteur part à la découverte de l’ensemble des formations de la filière horlogère, de la micromécanique et de la bijouterie. A la collection permanente du Musée, vient s’ajouter plusieurs fois par an, des expositions temporaires présentant certains joyaux de l’horlogerie. Ce haut lieu place la Vallée de Joux au cœur du massif jurassien, véritable témoin d’un patrimoine horloger d’exception. Une visite donne la possibilité au grand public et à la jeunesse d’en découvrir toute la richesse. “STAR WATCH“ est l’exposition temporaire actuelle. A découvrir jusqu’au 24 avril 2016. www.espacehorloger.ch © Espace Horloger

262

© Espace Horloger

Séjournez malin et découvrez sans compter!


Fête du Vacherin Mont d’Or © Zeppelin

© www.vaud-photos.ch / Claude Jaccard

© Sébastien Staub

© Zeppelin

© Sébastien Staub

La Vallée de Joux, terre de gastronomes Le Vacherin Mont-d’Or AOP, produit phare des fromageries de la Vallée de Joux est fabriqué en hiver. Ce produit du terroir à pâte molle est emballé dans une boîte d’épicéa et entouré d’une écorce. Le Gruyère, l’eau de vie de Gentiane ainsi que les poissons du lac sont également reconnus et fort appréciés par les gastronomes de tous horizons.

La Vallée de Joux, et les loisirs s’offrent à vous Dès une nuit, la carte d’hôte ValPass offre le libre accès à tous les hôtes de la Vallée de Joux sur les transports publics, train, bus mais aussi sur les croisières en bateau à bord du Caprice II. Le 50% est également proposé sur les différents sites touristiques de la région.

Vallée de Joux Tourisme Centre Sportif – Rue de l’Orbe 8 CH-1347 Le Sentier Tél. +41 (0) 21 845 17 77 Fax +41 (0) 21 845 50 08 info@valleedejoux.ch www.myvalleedejoux.ch

263


Case postale 57 • CH-1347 Le Sentier Tél. 021 845 90 91 • Fax 021 845 90 92 adaev@valleedejoux.ch • www.adaev.ch

www.valleedejoux.ch

ADAEV La Vallée de Joux ou l’harmonie des contrastes Terre de contrastes, berceau de la Haute Horlogerie suisse et véritable vivier de compétences économiques et techniques, la Vallée de Joux bénéficie d’un environnement exceptionnel et d’une qualité de vie incomparable. Avec ses 3 communes, elle offre plus de 7’000 emplois dont 75% dans le secteur industriel, représentant une des plus fortes progressions régionales vaudoises de ces dernières années. Eric Duruz, directeur de l’ADAEV (Association pour le Développement des Activités Économiques de la Vallée de Joux) revient pour Bien Vivre sur les grands enjeux du futur et les missions de l’association.

Blancpain © Olivier Wavre

264


Quelles sont les principales missions de l’ADAEV?

Audemars Piguet

L’association agit précisément là où il y a des faiblesses à compenser et pour maintenir les conditions cadres qui favoriseront le développement de la Vallée de Joux. Le rôle de l’ADAEV est un rôle de fédérateur et de coordinateur des projets ou des actions. Elle favorise le développement des entreprises existantes, encourage la diversification, la création de logements et renforce la collaboration transfrontalière. Les missions de l’ADAEV sont donc multiples et variées dans une région qui offre une qualité de vie excellente et héberge des entreprises parmi les plus innovantes du canton. Nous activons ainsi toutes nos compétences afin de promouvoir une image de marque positive.

Vous êtes également particulièrement impliqués en matière de formation, n’est-ce pas?

Audemars Piguet

En effet, l’Ecole Technique de la Vallée de Joux est un centre de compétences et de formation dans les domaines clés nécessaires aux industries régionales. Nous favorisons les collaborations entre Ecole Technique et industrie. Nous encourageons la formation continue en coordination avec les besoins futurs des entreprises. Concrètement, la Vallée de Joux offre des cours d’appui et de perfectionnement aux jeunes. Elle encourage les collaborations entre le Service de l’emploi et les entreprises afin d’offrir des possibilités de reconversion. Elle participe également au maintien et au développement des places d’apprentissage.

La Pierrette

La Vallée de Joux est une terre de contrastes. Quelles sont ses caractéristiques économiques? La Vallée de Joux est caractérisée par deux richesses: nature et économie. Les richesses naturelles d’importance nationale bénéficient d’une très forte protection. Cela est une grande qualité, mais ne simplifie pas le développement économique, dans la mesure où les terrains constructibles sont limités. Elle représente pourtant un pôle cantonal dynamique dans les domaines de l’horlogerie et de la microtechnique. Ses exportations sont particulièrement importantes. Elles s’élevaient à plus de 1,5 milliards en 2014, soit plus de 10% des exportations vaudoises. Une autre caractéristique est que notre région compte plus d’emplois que d’habitants, à savoir 7’200 emplois pour 6’768 habitants. Enfin, nos entreprises sont actives au niveau mondial et participent donc largement à la promotion de la Suisse à l’étranger.

Valtronic © David Getaz

Quels sont les principaux défis, aujourd’hui? Tout d’abord, le fait que les exportations représentent une part majeure de l’activité implique que la région est influencée par la conjoncture mondiale, facteur qu’il n’est pas possible de maîtriser. Parallèlement, ayant plus d’emplois que d’habitants, mais aussi manquant de main d’œuvre formée dans certains domaines, les frontaliers représentent 60% des emplois. De ce fait, les résultats de la votation du 9 février sur l’immigration pourraient impacter notre région, même si aujourd’hui on ne sait pas encore comment seront mis en place les contingents.

Piguet Frères SA

Comment agir face à ces problématiques? Sachant qu’une part des employés venant de l’étranger a des qualifications qui ne sont pas disponibles en Suisse, la formation est un levier important. C’est pourquoi nous travaillons beaucoup à ce sujet. De même, la mobilité est une des réponses afin de faciliter la venue de personnel résidant en Suisse. Après avoir beaucoup travaillé avec la France en matière de covoiturage, il faudra faire les mêmes efforts du côté Suisse. Il y a déjà des trains et des bus mais les cadences pourraient aussi être améliorées. Nous rassemblons toutes nos forces, régionale et cantonale, pour faire face aux nouvelles contraintes décidées lors des dernières votations fédérales concernant l’aménagement du territoire ou l’immigration. Ainsi, la Vallée de Joux restera un moteur économique non négligeable.

Jaeger- LeCoultre

265


Nyon et sa Région: pourquoi chercher plus loin... Pourquoi chercher plus loin… ce qu’on a sur la Côte lémanique! De nos jours, la tentation est grande de partir à l’aventure aux quatre coins du monde. Pourquoi pas. Mais n’oubliez pas les charmes des régions du Pays de Vaud et en particulier celle de Nyon, entre Léman, vignoble et Jura. Avec sa voisine de Morges, la région de Nyon, Coppet, St-Cergue et Rolle, couvre toute la Côte lémanique. Et n’ayons pas peur des mots, c’est une des plus belles côtes du monde. Du sommet de la Dôle au pédalo du lac Léman, Nyon et sa région marient allègrement culture et loisirs, sports et gastronomie, fêtes et festivals toute l’année. Un territoire à découvrir notamment en train ou en bateau, afin de goûter les spécialités du terroir que sont, par exemple, les filets de perche ou le lard de Begnins, le tout accompagné de vins de la Côte. En été, rien de tel qu’une randonnée dans le Jura avant de terminer sa journée au bord du lac, pour une baignade rafraîchissante ou un cocktail sur une terrasse. En hiver, St-Cergue et la Dôle vous accueillent pour skier de jour comme de nuit; une fondue dans un chalet d’alpage ou un restaurant de la station assurera le succès de votre journée! Une nouveauté pour 2015? Le Pass des Musées qui vous offrent les 9 musées de la région pour le prix d’un. Exclusivement disponible aux Offices du Tourisme, parmi d’autres avantages. N’hésitez pas à nous contacter. Bienvenue chez nous! Didier Miéville Directeur Nyon Région Tourisme

266


Nyon Région, trait d’union entre le Léman et le Jura Vacances au bord du lac, à la montagne, en ville ou à la campagne? La région de Nyon, délimitée par le Jura au nord et par le Léman au sud, réunit à elle seule l’ensemble de ces possibilités et vous offre tous les bienfaits de ces divers paysages. Elle est l'endroit idéal pour les visiteurs en quête d’authenticité, de calme et de nature et saura aussi combler tous ceux qui aiment à combiner détente, loisirs et culture.

Château de Nyon et bateau CGN © Olivier Gisiger / swissimages.com

Une région historique et culturelle La région de Nyon peut s’enorgueillir d’être aussi stimulante pour l'esprit qu'elle l'est pour le regard. Elle a en effet hérité d’un très riche passé dont les visiteurs pourront profiter en découvrant et en appréciant la multitude de sites archéologiques, de châteaux, d’églises et autres bâtiments architecturaux dont regorge la région de Nyon. Ces monuments sont autant de précieux témoins de la longue histoire de cette ancienne colonie romaine. Pour retracer cette histoire et vous en conter bien d’autres, des musées forts intéressants vous attendent. En ville de Nyon, le Musée romain et le Musée historique et des porcelaines vous font tous deux remonter le temps et entrer dans la mémoire vive de notre passé, tandis que le Musée du Léman dévoile toute la nature et la culture du plus grand lac d’Europe occidentale.

Colonnes romaines, Nyon © Olivier Gisiger / swissimages.com

Dans le reste de la région, la diversité est de mise: du Musée national suisse au Château de Coppet, en passant par l’Abbaye de Bonmont ou encore le Centre historique de l’agriculture, chacun y trouve son intérêt. Pass Musées - Afin de découvrir toute la richesse de cette offre muséale, profitez du "Pass Musées". Pour la modique somme de CHF 12.-, vous aurez accès aux neuf musées de la région pendant une semaine.

267


Une région de festivals

Château de Nyon

La région nyonnaise ne connaît jamais de saison sans événements. La fête et l’amusement y sont en effet élevés au rang de tradition et les organisateurs de manifestations mettent un point d'honneur à offrir à leurs hôtes des programmes de choix tout au long de l’année.

© Olivier Gisiger / swissimages.com

Une kyrielle de manifestations à caractère musical, sportif, théâtral ou cinématographique - et à la renommée parfois internationale - est ainsi proposée. En tête d’affiche, le célèbre Paléo Festival attire chaque été, depuis 1976, une foule cosmopolite sur le terrain de l’Asse, qui se transforme alors en une grande scène ouverte à toutes les musiques du monde. Son programme, aussi riche qu’éclectique, en fait aujourd’hui un des plus grands festivals open-air d'Europe. Paléo Festival © Paléo / Martial Fragnière – ETAP

Dans un autre genre, le Festival des Arts Vivants du Far° est un événement artistique majeur qui permet des rencontres entre artistes et grand public. Des rendezvous sportifs comme le Triathlon de Nyon ou la course de VTT – La Barillette, rythment eux aussi les saisons. La richesse du programme événementiel ne permet bien évidemment pas d’en dévoiler l’intégralité.

© Guillaume Megevand / Nyon Tourisme

Citons cependant encore quelques autres manifestations d’ampleur et de qualité telles le Caribana Festival, Visions du Réel - festival international de cinéma -, les marchés de printemps ou d’automne ou bien encore la Désalpe de St-Cergue, manifestation traditionnelle et folklorique par excellence.

La Dôle © Peter Colberg

Une région active et sportive Rien de mieux qu’un plongeon avec le Mont-Blanc en toile de fond, pour se rafraîchir après une journée de randonnée ou de vélo! La région de Nyon a la chance de goûter à trois différents climats (celui de la montagne, celui du plateau et celui du lac), ce qui l’amène à proposer tout naturellement un éventail d'activités très diversifiées tout au long de l’année. Lors des beaux jours, les amateurs de nature apprécient les randonnées pédestres sur les crêtes de la montagne jurassienne ou le long du sentier des Toblerones, les longues balades à vélo dans le vignoble de La Côte ou encore les excursions lacustres si rafraîchissantes en été.

268


Givrine, Jura vaudois © Peter Colberg

En hiver, chacun peut accéder au paradis blanc. A une quinzaine de kilomètres de Nyon, St-Cergue, une station baignée par le soleil et accessible par le chemin de fer "Nyon - St-Cergue - La Cure", ouvre en effet les portes de son domaine skiable. Outre ses 120 km de pistes de ski de fond parfaitement balisées et entretenues, ainsi que ses nombreux sentiers de raquettes, la station propose un domaine pour la pratique du ski alpin tant au cœur même du village que sur le massif franco-suisse de la Dôle - Les Jouvencelles.

Une région gastronome et viticole A Nyon et dans les villages environnants, si pittoresques et pleins de caractère, les nombreux restaurants, auberges et cafés, dont certains sont reconnus par des guides spécialisés, servent tant des plats garnis capables de rassasier les estomacs les plus affamés que des mets soignés pour satisfaire les palais les plus raffinés. La cuisine du terroir est à la carte de la plupart des établissements de la région qui proposent des spécialités typiques tels les filets de perche ou de féra, les malakoffs et autres papets vaudois. Pour accommoder ces mets, l’œnophile amateur ou averti pourra savourer les cépages phares de l’appellation Nyon que sont le Chasselas, le Gamay ou encore le Pinot Noir. Vinzel, Cave des Ruaz © Peter Colberg

Dégustés au détour d’une cave intime ou d’un carnotzet rustique, ces nectars à la saveur si prononcée feront comprendre à qui sait les apprécier que la région de Nyon se visite, non seulement avec les yeux, mais aussi avec les papilles.

Nyon Région Tourisme © Guillaume Megevand

Avenue Viollier 8 • CH-1260 Nyon 1 Tél. 022 365 66 00 • Fax 022 365 66 06 E-mail: info@nrt.ch • www.nyon-tourisme.ch

269


Vale International SA Une société minière engagée pour la planète Entreprise Brésilienne de renommée internationale siégeant à Rio de Janeiro, Vale est le principal producteur mondial de minerai de fer et de nickel. Active sur les cinq continents, elle emploie plus de 200'000 personnes sur ses différents sites à travers le monde, à l’image de celui de Saint-Prex dans le canton de Vaud. Définissant sa mission comme la transformation de ressources minières dans un but de prospérité et de développement durable, Vale prouve au quotidien qu’extraction minière et développement durable peuvent aller de pair.

270


Une entreprise minière internationale Créée en 1942 par le gouvernement brésilien et comptant, dès le départ, avec d’importants gisements dans l’État brésilien de Minas Gerais, Vale est aujourd’hui l'une des principales sociétés minières mondiales. L’entreprise, dont le siège est à Rio de Janeiro, emploie actuellement près de 200'000 personnes, employés et sous-traitants compris. Vale a fêté son 70e anniversaire en 2012 en produisant un film de 26 minutes retraçant l’histoire de la société qui a remporté un Golden Dolphin au festival de Cannes Corporate Media & TV Awards. Ce fut le premier film brésilien à avoir remporté ce prix. Utilisé pour fournir de l’acier inoxydable et des alliages de métaux, le nickel entre dans la fabrication d’avions, d’équipements miniers et énergétiques, de téléphones portables ou encore de batteries pour les véhicules électriques hybrides. Le minerai de fer est essentiel pour la production d’acier nécessaire dans le domaine de la robotique, le rail ou encore le secteur automobile.

Participantes à l'atelier de tapisserie du projet Fred et parrainé par Vale © Daniel Mansur

Le ara est une espèce qui a son habitat naturel dans la forêt de Carajás © Beto Felício

L’entreprise produit également du cuivre, charbon, manganèse, cobalt et des métaux du groupe platine ainsi que des composants de fertilisants, matières premières importantes pour les secteurs mondiaux de l’industrie et de l’agroalimentaire. Vue panoramique du projet S11D, mine de Carajás

Mine de réhabilitation «Domaines Perruche» © Marcelo Coelho

© Eny Miranda

Vale International SA à Saint-Prex Afin de pouvoir commercialiser l’ensemble des ressources minières vendues sur le marché européen, Vale a choisi la Suisse pour y développer ses affaires en Europe. Si différents sites avaient été envisagés sur le territoire helvétique, c’est la Suisse romande et le site de Saint-Prex qui ont été choisis. Un projet encouragé et soutenu par le Développement Économique du Canton de Vaud (DEV). Les raisons d’un tel choix: une situation stratégique au cœur de l’Europe, la proximité avec ses clients, investisseurs et fournisseurs du monde entier, des infrastructures de transport adaptées pour les affaires (aéroport, autoroutes, etc.) et une qualité de vie idéale pour les collaborateurs et leur famille (éducation, santé, sécurité). Sans compter que l’Arc lémanique présente un environnement économique très favorable grâce à la présence des banques, des organisations internationales et à une main-d’œuvre hautement qualifiée et multilingue. Actuellement, la succursale de Saint-Prex compte 83 collaborateurs de 17 nationalités différentes. Le bâtiment, labélisé Minergie Standard, a été réalisé pour un investissement de 50 millions de CHF et pour le respect environnemental aux normes suisses.

271


Le développement durable: des paroles aux actes Présents sur les cinq continents, Vale travaille de manière responsable et s’engage fortement dans le développement durable. Tenant compte des questions économiques, environnementales et sociales, l’entreprise brésilienne gère ses activités de manière responsable avec pour objectif: l’élaboration d’un héritage positif aux générations futures. Là où elle s’implante, Vale contribue au développement économique et social de la région en participant à la construction d’infrastructures tels que pour les routes, le rail, les logements, la santé publique mais aussi les écoles et centres de formation, dont bénéficient directement les employés issus des populations locales. Très attachée au bien-être et à la santé de ses collaborateurs, l’entreprise forme et sensibilise régulièrement son personnel aux règles de santé et de sécurité à adopter sur les chantiers. Un investissement récompensé par un nombre d’accidents en diminution.

Vue aérienne de la forêt nationale de Carajás – Projet Faucon réel © João Marcos Rosa

Les différents sites sont organisés de façon à limiter au maximum leur impact sur l’environnement. Lorsque les gisements de minerai sont épuisés, Vale s’engage dans des programmes de végétalisation et de restauration de l’environnement. L’entreprise s’engage également dans la préservation de la biodiversité végétale et animale. Le Fond Vale protège et participe à la conservation des espaces naturels dans des sites protégés et terres autochtones de plus de 279'000 km2 en Amazonie; soit l’équivalent de 6.7 fois la superficie de la Suisse. A Carajás, dans l’Etat de Pará, au Brésil, la Forêt Nationale protégée par Vale est un espace de vie très productif par la diversité végétale et animale étonnante sur plus de 4 millions de kilomètres carrés de zone protégée. La taille de la forêt représente plus de 400’000 terrains de football réunis. De cette grande masse verte, seulement 5’000 hectares ont été modifiées, ce qui correspond à moins de 3% de la superficie totale.

Une entreprise qui s’investit pour la jeunesse Au Brésil, la Fondation Vale contribue à l’intégration des jeunes des quartiers défavorisés en valorisant la pratique du sport au sein de Centres d’Excellence et ce dans quatre disciplines, à savoir le judo, l’athlétisme, la natation et le football. Actuellement, le programme ”Brasil Vale Ouro” compte plus de 2.500 élèves. En Suisse, l’entreprise est également le partenaire principal de Trako depuis 2012. Association fondée par Sergei Aschwanden, médaillé de bronze de judo lors des Jeux Olympiques de Pékin en 2008, elle participe au développement de la pratique du judo dans les écoles publiques des cantons de Vaud, Genève, Soleure et Berne. Plus de 1500 élèves peuvent ainsi accéder à ce sport et se rencontrer lors de la grande fête interscolaire.

272

Programme "Brasil Vale Ouro" © Márcia Foletto


Présentation du projet S11D Carajás © Eny Miranda

S11D: Une mine des plus écologiques Actuellement en cours, le projet S11D devrait voir le jour en 2016. Il permettra à terme à la mine de Carajás d’atteindre une production de 230 millions de tonnes de minerai de fer par an. Elle emploiera deux procédés innovants développés en bonne partie en interne pour minimiser l’impact environnemental. D’une part, en remplaçant l’utilisation de camions par un système sophistiqué de 37 kilomètres de tapis roulants pour transporter le minerai, réduisant ainsi considérablement la consommation de carburant de 77%. Et d’autre part, en éliminant l’utilisation de l’eau dans le traitement du minerai, soit une réduction de la consommation d’eau de 93%. Résultat espéré: une baisse de 50% du niveau des émissions de gaz à effet de serre.

Symboles de la faune brésilienne, les Ararajubas sont des espèces menacées © Salviano Machado

Valemax © Pietro Allevato

Vue aérienne du complexe minéral de Carajás © Salviano Machado

Valemax: Le plus grand et le plus écologique des transporteurs de minerai au monde Avec ses 362 mètres de long, plus long que la tour Eiffel, ses 65 mètres de largeur, soit l’équivalent de trois terrains de football et ses sept cales, le Valemax est capable de transporter 400'000 tonnes de minerai de fer de Vale. Conçu selon de hautes normes de sécurité, ce géant des mers se déplace à une vitesse moyenne de 28 km/h et est capable de charger 16'000 tonnes par heure pour une charge totale en seulement deux jours. Impressionné? Les prouesses de Valemax ne s’arrêtent pourtant pas là. Le cargo extralarge est en effet également conçu pour réduire les émissions de CO2 de 20% par une consommation de carburants alternatifs, tel que le gaz naturel liquéfié. Pour finir, Valemax permet la réduction de 35% de ses émissions de CO2 par tonne de marchandises.

Vale International SA Route de Pallatex 29 • CH-1162 St-Prex Tél. +41 21 806 05 55 • www.vale.com

273


François Huber SA Concepteur de solutions électriques sur la Côte depuis plus de 100 ans Du dépannage à la maintenance, en passant par des activités d’audit et d’analyse électrique, François Huber SA offre depuis 110 ans un service optimal pour des installations électriques performantes. Société sœur des entreprises genevoises Savoy SA et Savoy Engineering SA avec qui elles collaborent en réseau, la qualité de ses prestations et la richesse des savoir-faire de ses 23 collaborateurs lui permettent de mener à bien les projets les plus simples comme les plus complexes. Coup de projecteur sur les activités et la philosophie de François Huber SA en compagnie de son directeur, Philippe Massonnet.

274


François Huber SA c’est plus de 100 ans d’expertise. Comment a évolué l’entreprise au fil des ans? J’ai racheté la société François Huber SA il y a 6 ans à Messieurs François Huber et Daniel Blanchard. Active dans le canton de Vaud depuis 1905, l’entreprise n’a cessé d’évoluer et compte aujourd’hui 23 collaborateurs et plus de 1’500 clients. Particuliers, architectes, régies, banques, hôtels, usines, commerces, assurances, collectivités publiques, Huber SA est devenue une référence en matière d’installations électriques. L’entreprise a su assimiler les évolutions technologiques pour offrir à ses clients un service et des prestations de grande qualité.

Quels sont vos principaux domaines de compétence? Nous offrons un éventail de services sur toutes les installations à courants fort et faible: surveillance vidéo, alarmes, centraux téléphoniques, antennes terrestres et satellites, interphonievidéo, téléphonie, câblage, installation audiovisuelle, sonorisation, feux de signalisation ou encore installation de système de sonorisation-évacuation et d’éclairage de secours. Des domaines qui le plus souvent se recoupent dans nos chantiers. Dans le cadre de la réalisation sur les sites de la Landi à Eysins et à Bussy-Chardonney, où nous avons effectué l’adjonction des silos et créé une ligne de traitement des grains, ou encore sur le site de Novartis à Nyon, où nous sommes intervenus pour la création d’une ligne de production d’une salle blanche. Nous proposons également un service de maintenance des installations électriques. Celles-ci n’étant pas immuables, elles nécessitent un entretien régulier afin d’en garantir l’efficacité et la fiabilité, surtout au niveau sécuritaire.

275


François Huber SA, c’est aussi une philosophie d’entreprise bien particulière, pouvez-vous nous en dire plus? Le respect de la clientèle, des délais et la qualité des prestations restent notre priorité et nous mettons tout en œuvre pour atteindre ces objectifs. Le succès de l’entreprise découlant majoritairement de l’implication des collaborateurs, je les responsabilise, tout en les mettant en avant et en faisant en sorte qu’ils s’impliquent davantage à la bonne organisation de l’entreprise. Des primes sont notamment distribuées et des sorties sportives sont organisées plusieurs fois par année. Plusieurs fois par semaine, des réunions sont fixées afin de passer en revue chaque chantier, de son état d’avancement, en passant par le personnel. Nous essayons de régler les problématiques tous ensemble.

Cette philosophie d’entreprise est d’ailleurs appliquée à l’identique dans la société d’électricité Savoy SA basée à Genève. Rachetée en 1969 à René Savoy SA, elle compte aujourd’hui 60 collaborateurs. En proposant des formations continues dans des domaines variés, tels que la sécurité, les normes techniques ou le management, je cherche à améliorer les compétences des collaborateurs, leur réactivité et, par conséquent, la qualité de nos différentes prestations. Une manière également de convaincre les clients de l’excellence de nos savoir-faire. La confiance qu’ils nous accordent et leur fidélité, sont les preuves de la réussite de notre entreprise aujourd’hui.

276


La formation des apprentis vous tient également à cœur…. Président de l’Association des Installateurs Electriciens du canton de Genève (AIEG) depuis 2009 et du Groupement des Associations Romandes des Installateurs Electriciens (GARIE), j’ai toujours fait de la formation des apprentis l’un de mes chevaux de bataille. Celle-ci revêt une importance capitale, car c’est uniquement par ce biais que l’on garantira la pérennité de nos entreprises et de nos métiers et que l’on pourra faire face à l’évolution constante de nos professions. À Nyon, François Huber SA forme et accompagne jusqu’au CFC six apprentis actuellement. Au sein de Savoy SA, ils sont dix.

Quels sont les défis à venir pour votre entreprise et comment va-t-elle évoluer? Face à la concurrence des sociétés locales et internationales et à la rapidité des évolutions technologiques dans notre secteur, l’un des défis majeurs de ces prochaines années sera sans nul doute de rester à la pointe, notamment dans les installations courant faible. De manière plus personnelle, réussir ma succession dans les dix ans à venir fait partie de mes projets. Aujourd’hui âgé de 48 ans, il me faut me projeter dans l’avenir afin d’assurer la pérennité de mon entreprise mais ce projet n’est pas ma priorité pour le moment. Ma priorité actuelle étant de continuer, malgré les difficultés conjoncturelles, à fournir à nos clients un travail bien fait et un service optimal.

Route de Divonne 46 CH-1260 Nyon Tél. +41 22 994 35 00 Fax +41 22 994 35 09 info@huber-sa.ch www.huber-sa.ch

277


INTERVIEW

Conseil régional du district de Nyon La solidarité intercommunale au service d’un développement maîtrisé Coordonner et mettre en œuvre différents projets d’intérêt régional, telle est la raison d’être du Conseil régional du district de Nyon. Même si la volonté d’agir au-delà du cadre communal date d’il y a plus de 20 ans, Régionyon, fondé en 2004, est sa forme la plus aboutie, et particulièrement inédite. Sur un territoire attractif qui ne cesse d’accueillir de nouveaux habitants et entreprises, la structure œuvre alors activement afin d’accompagner son développement et sa qualité de vie. Rencontre avec le Président du comité, Gérald Cretegny.

© Arya Dil

278


Pourriez-vous revenir sur la genèse du Conseil régional? Régionyon est une association de communes au sens de la loi sur les communes. Sa genèse est liée à l’élaboration du plan directeur régional, dont le premier a vu le jour en 1993. Cette volonté d’agir dans un cadre supra-communal date alors d’il y a plus de 20 ans. Cependant, afin d’avoir davantage de leviers d’action, le Conseil régional du district de Nyon a été créé en 2004. Sa forme est particulièrement inédite. Son rôle est alors de pouvoir lancer des projets structurant le développement du territoire. Aujourd’hui, le district compte plus de 95’000 habitants. Selon les prévisions, il comptera environ 120’000 personnes en 2030. La conscience d’une nécessaire solidarité intercommunale est alors née, dans le but d’accompagner au mieux ces évolutions.

J’imagine que vous travaillez avec différents partenaires. Lesquels? Nous travaillons tant avec des partenaires privés que publics. Le Canton, la Confédération, mais aussi des associations ou d’autres entités publiques sont autant de structures avec lesquelles nous collaborons. Nous sommes aussi particulièrement favorables à des partenariats public-privé. De plus, il faut souligner que nous faisons partie de l’agglomération franco-valdo-genevoise, le Grand Genève, avec qui nous avons un partenariat particulier. Cela nous permet de mettre en avant caractéristiques de cette région et d’obtenir des fonds de la confédération, notamment pour les questions de mobilité.

Pouvez-vous mentionner quelques exemples de projets que vous mettez en place?

Quels sont les principaux enjeux actuels de la région nyonnaise? Les enjeux sont de même nature depuis plusieurs années. Il s’agit d’une région qui a grandi rapidement, et il est nécessaire de gérer cet accroissement démographique en y développant les structures nécessaires. De plus, la région contribue de façon importante à la fiscalité du canton de Vaud et souhaite, de ce fait, un certain retour et une reconnaissance. Une autre particularité est qu’il s’agit du district le plus motorisé de Suisse. Ainsi, réussir les projets liés au transfert modal en termes de transports est un défi majeur. Située dans un cadre idéal, entre lac et montagnes, mais aussi entre deux capitales, Lausanne et Genève, notre région connaît une forte attractivité qu’il faut accompagner au mieux.

Un premier exemple qui révèle bien notre rôle est celui dans le domaine de l’énergie. Certaines communes visent la société à 2000 watts. A ce sujet, nous avons lancé une étude sur la région afin de découvrir quelles sont les synergies intéressantes entre entités publiques permettant de réduire la consommation et les coûts, et comment les mettre en œuvre. Nous avons également mis en place une recherche sur la reconstitution de la filière bois qui est rompue à plusieurs endroits. C’est grâce à un partenariat public-privé que nous mettons des terrains à disposition d’entreprises qui souhaitent mener une activité de transformation du bois, notamment. Mais aussi, nous travaillons sur l’accessibilité des quartiers, et notamment l’assainissement des sorties d’autoroute. De plus, nous proposons des aides dédiées à la culture, aux sports et loisirs, en passant notamment par des associations qui développent des manifestations. En somme, nous intervenons sur des domaines très variés.

Finalement, quelle est la place et la légitimité d’une structure comme Régionyon vis-à-vis des Communes? Tout d’abord, nous œuvrons à la mise en place d’un outil qui permettra de réunir les fonds nécessaires pour que les infrastructures voient le jour. Il s’agit du DISREN (Dispositif d’investissement solidaire de la région nyonnaise) qui a été voté par le conseil intercommunal du mois de juin et qui passe ensuite devant chaque législatif communal pour validation. Concernant notre légitimité, en particulier démocratique, nous menons actuellement une réflexion ouverte avec les communes. Notre but est de trouver une place et une organisation adaptées aux besoins.

279


glatz&delachaux atelier d’architectes Plus de 30 ans d'études, de conseils et de réalisations dans les domaines de l'architecture, du patrimoine historique et de l'urbanisme. Voilà résumé en quelques mots les activités de l’atelier d’architectes glatz&delachaux. Créé en 1983, ce bureau de 20 collaborateurs aime relever de nouveaux défis en proposant des solutions innovantes avec pour maîtres mots l’écoute du client et le respect des particularités de chaque projet, du plus petit au plus imposant. Portrait. Hôtel de Ville, logements et centre commercial à Lucens

280


Des origines à nos jours L’atelier d'architecture a été créé en 1983 par Bernard Boujol, qui est rejoint dès 1988 par Nicolas Delachaux. Après 20 ans de fructueuses activités dans cette formation, Bernard Boujol part à la retraite et Denis Glatz, qui collabore déjà depuis 1993 avec l'atelier, le remplace. Aujourd’hui fort d’une vingtaine de collaborateurs, ce bureau nyonnais figure parmi les plus actifs de la place vaudoise, puisque au-delà des concours auxquels il participe chaque année, il bénéficie également de nombreuses commandes directes. Un succès dû à son expérience mais aussi et surtout à la capacité de Denis Glatz et Nicolas Delachaux de maintenir un certain dynamisme et renouveau au sein de leur bureau, comme l’atteste la venue d’un nouvel associé dès 2016, Joao-Paulo Magalhaes.

Centre commercial Migros à Nyon

Aquarium de la Maison de la Rivière à Tolochenaz

«Une manière d’assurer la continuité du bureau», explique Nicolas Delachaux. Une volonté d’avancer qui se traduit également au niveau des collaborateurs. Une équipe polyvalente constituée sur la base d’un savant mélange entre l’expérience des plus anciens et la créativité des plus jeunes, pour un atelier à taille humaine privilégiant le dialogue et la mise en commun des compétences. Pigeonnier de la place Perdtemps à Nyon

De nombreux savoir-faire L’atelier d’architectes glatz&delachaux est l’un de ces rares bureaux à pratiquer à la fois l’aménagement urbain – avec le développement d’un secteur urbanisme et aménagement du territoire en 2014 – et les projets de construction ou de restauration du domaine bâti. De la plus petite à la plus grande échelle, de l'art de concevoir l'architecture tant historique que contemporaine, la diversité des projets passionne et stimule l’équipe. On citera notamment la création de pigeonniers, la restauration de nombreux châteaux, églises dans la région, la création de logements collectifs ou individuels, banques, ou encore la restauration de la Villa Le Lac à Corseaux construite par Le Corbusier, etc.. «Peu importe sa taille, tout projet est un projet d’architecture qui nous passionne», déclare Denis Glatz.

Une architecture spécifique Ce bureau a construit sa réputation en introduisant les notions de services et de proximité sur chacun de ses projets. Proche de ses clients, il reste à l’écoute de leurs envies et besoins. Il n’impose jamais un style architectural mais oriente le client vers les meilleures solutions qui soient en accordant une priorité à l’adéquation de leurs projets à leur destination propre. Conscient également de l’importance du milieu, du site, du paysage, etc., où s’inscrit chacune de leurs interventions architecturales, l’atelier d’architectes glatz&delachaux propose avant tout une architecture spécifique tenant compte du contexte géographique, social ou encore climatique. Dans le cadre d’une construction existante à réhabiliter, c’est le cadre déjà bâti qui va déterminer le nouveau programme d’occupation de l’espace et jamais l’inverse de manière à ne pas altérer l’édifice. «Chaque projet est unique car spécifique en fonction de la situation dans laquelle il se situe», précise Denis Glatz.

281


Des collaborations pluridisciplinaires Dès sa création dans les années 80, l'atelier d’architectes glatz&delachaux affirme sa volonté de travailler en équipe en collaborant avec divers conseillers selon la spécificité de chaque projet. Ingénieurs, restaurateurs, historiens et spécialistes des matériaux sont régulièrement sollicités en fonction des mandats. «Dans le cas d’une intervention sur le patrimoine bâti, notre approche pluridisciplinaire permet d’établir les conditions idéales de projet», explique Nicolas Delachaux. Un domaine d’activité faisant appel tant aux savoir-faire ancestraux qu'aux technologies modernes des meilleurs artisans avec lesquels l’atelier d’architectes glatz&delachaux a su instaurer une relation de confiance. Bâtiment d’exposition à Nyon

Réhabilitation d'un bûcher en logement individuel à Crans

Pour les plus gros projets, ce dernier collabore avec d’autres bureaux de la région, comme c’est actuellement le cas pour la restauration du Château de Lausanne. «Un moment où nous pouvons partager nos expériences pour enrichir les réflexions sur le projet», commente Nicolas Delachaux. Reconnus et expérimentés pour le succès de leurs interventions sur le patrimoine historique, les deux associés mettent à profit leurs connaissances au sein de différentes commissions de conservation du patrimoine et sont régulièrement appelés comme experts par le Canton et la Confédération lorsqu’il s’agit de restaurer un édifice à haute valeur historique.

282

Salle commune de "La Ferme du Château" à Lucens


Bâtiment de logements et établissement bancaire à Nyon

Quelques projets phares Restauration du Château de Nyon Lieu: Nyon Maître de l’Ouvrage: Ville de Nyon Date: 1993 - 2006 Partenaire: C. Amsler Programme: Réhabilitation de l’ensemble du château et de ses abords, comprenant la restauration de l’enveloppe et des espaces intérieurs du corps de logis ainsi que celle des cours, jardins et circulations extérieures. Recomposition de la présentation muséographique intérieure. Pluridisciplinarité: Coordination d’une équipe pluridisciplinaire comprenant des spécialistes mandatés en archéologie et histoire, statique et géotechnique, restauration et conservation, physique du bâtiment, acoustique, mise en lumière, muséologie-muséographie, graphisme et communication.

Quartier d'habitation Prés-de-la Couronne Lieu: Lucens Maître de l’Ouvrage: DPR Immobilier SA Date: 2007-2013 Partenaire: Tekhne SA Programme: Création d'un ensemble composé de 45 logements économiques pour des familles et des personnes à mobilité réduite, 25 appartements PPE, 3 surfaces commerciales et un Hôtel de Ville.

La Maison de la Rivière à Tolochenaz

Château de Nyon

Château d'Allaman

Lieu: Tolochenaz Maître de l’Ouvrage: Fondation de la Maison de la Rivière Date: 2006-2015 Programme: Réhabilitation du site d'une ancienne poudrière à l'embouchure de la rivière le Boiron en centre de recherche et d'interprétation des milieux aquatiques. Création d'un pôle environnement intégrant bureaux de start-up, pêcherie et logements d'étudiant. Pluridisciplinarité: Collaboration avec la HES-SO Genève et l'Unil Lausanne pour la gestion des aménagements extérieurs des prises d'eau dans le lac et du canal de déviation de la rivière Le Boiron.

Projets en cours Fédération Internationale de Natation (FINA), Lausanne: Restauration de la villa du XIXe siècle existante et construction d'un pavillon contemporain avec parking souterrain. (En collaboration avec Pujol, architecte, Barcelone)

Restauration-réhabilitation de la ferme-château du Bois de Chêne: Le site comprend en son cœur un

bâtiment classé datant du XVIIe siècle. L'état de conservation nécessite une restauration conséquente, respectueuse de la substance historique, de la typologie des espaces, de ses matériaux, aménagements et décors.

Construction de logements à la Rippe: Réalisation d'un ensemble de 2 immeubles économiques et écologiques en ossature bois autour de la ferme historique et son magnifique chêne.

glatz&delachaux

atelier d’architectes

Grand-rue 13 | CH-1260 Nyon Tél. +41 (0) 22 365 22 33 | Fax +41 (0) 22 361 48 26 atelier@glatz-delachaux.ch | www.glatz-delachaux.ch Photos: © Luca Delachaux et © Rémy Gindroz

283


Bienvenue à Morges Région! Du bleu Léman aux vertes forêts du Jura, en passant par les vignobles et la campagne dorée, la région de Morges offre des paysages variés et une grande palette d’activités, alliant culture, nature et art de vivre. Bénéficiant d’un cadre idyllique face au majestueux Mont-Blanc et d’une situation géographique privilégiée sur la Côte lémanique, la région se décline entre lac, montagne, vignobles et campagnes. Au cœur de ces paysages variés, c’est toute une multitude d’activités et de découvertes qui s’offrent aux visiteurs. Les richesses culturelles sont nombreuses, allant des joyaux architecturaux aux nombreux musées et théâtres de la région. Si la culture est à vivre partout et à tout moment, les amoureux de la nature seront également comblés. Des panoramas à couper le souffle sont à découvrir au détour d’un chemin de randonnées, à pied ou à vélo. Sans oublier les manifestations florales de la région qui ont tout pour séduire! La région de Morges, c’est aussi l’authenticité d’un terroir où s’épanouissent des cépages qui font la renommée de l’appellation La Côte AOC. Découvrez les spécialités locales au fil de vos haltes chez les vignerons et réveillez vos papilles lors d’une dégustation de rosé fruité, de rouge délicat ou du célèbre Chasselas. Bienvenue dans cette région aux multiples facettes au cœur de laquelle vous passerez sans aucun doute un séjour inoubliable! Morges Région Tourisme

Château de Vufflens © Grégoire Chappuis

284


Morges Région Une région à vivre et à partager Entre arômes savoureux, majestueux châteaux et panoramas exceptionnels, la région de Morges regorge de toute une variété de goûts, de couleurs et de senteurs. Amoureux de la nature, passionnés de culture, amateurs de vin ou de gastronomie, laissez-vous charmer! Château de Morges, port © Grégoire Chappuis

Culture et Patrimoine Entre vieilles villes et châteaux, la région de Morges est une destination attrayante et chargée d’histoire. Morges, fondée en 1286 par le baron Louis de Savoie, regorge de témoins du passé. Son somptueux château, ses ruelles, son pittoresque vieux port garni de ses guérites, ses maisons serrées les unes contre les autres et ses cours intérieures donnent à la ville un charme sans égal. Les visiteurs apprécieront également la richesse du patrimoine historique des villages environnants. Si le Château de Morges avec ses quatre tours surplombe le Léman, c’est tout un florilège de châteaux qui ornent les paysages de la région. Le Château de La Sarraz construit au XIe siècle, celui de Vufflens dont le donjon atteint 60 m. de haut ou encore le Château de L’Isle trônant en face de la Venoge, sont des joyaux architecturaux! Le château d’Aubonne dominant le bourg médiéval ainsi que les vestiges de la muraille et la Tour de l’Horloge de Saint-Prex valent également le détour. La région de Morges peut aussi s’enorgueillir de rassasier l’esprit de ses visiteurs grâce à ses nombreux musées, théâtres, manifestations culturelles et balades dans les rues historiques.

L'isle © Simon Gabioud

285


Bateau CGN, Morges © Grégoire Chappuis

Jardin des Iris, Vullierens © Giovanni Paolo Antonelli

La Venoge © Marc Baertsch

Nature Si la culture est à vivre partout et à tout moment, les visiteurs en quête d’authenticité trouveront également leur bonheur dans une nature intacte et préservée. La région de Morges accueille de nombreuses manifestations, promenades et activités en lien avec la nature et les floralies. Chaque année, la région célèbre des milliers de fleurs d’avril à octobre. Les tulipes du Parc de l’Indépendance de Morges saluent le retour du printemps durant la Fête de la Tulipe, tandis que les Jardins du Château de Vullierens présentent une fabuleuse collection d’iris, de lys et de roses, et les Quais de Morges une exposition unique de dahlias. Caveau

Outre ces manifestations florales de grande envergure, les amateurs de paysages seront comblés. La diversité des panoramas allant des crêtes jurassiennes aux vignobles, en passant par le bord du lac et la campagne dorée donne à la région un caractère sans pareil!

Activités et Découvertes Un éventail d’activités s’offre aux visiteurs qui souhaitent partir à la découverte des paysages riches et variés de la région. En toute saison, de nombreuses expériences raviront les adeptes de randonnées, les passionnés de VTT ainsi que les amateurs de balades en raquettes ou en ski de fond. Pour une heure ou une journée, les sportifs aguerris comme les promeneurs du dimanche seront comblés! Le lac Léman offre quant à lui un cadre idyllique pour faire du pédalo, du kayak, du stand up paddle ou simplement pour une petite baignade. Une croisière d’exception sur La Galère La Liberté ou à bord de l’un des bateaux Belle Epoque de la Compagnie Générale de Navigation (CGN) permet de découvrir, au rythme de la légère houle, les paysages somptueux du Léman, niché entre les Alpes, les crêtes du Jura et les vignobles.

© Grégoire Chappuis

Art de Vivre Sur les bords du plus grand lac d’Europe s’épanouissent des cépages qui font la renommée de l’appellation La Côte AOC. Découvrez les spécialités locales au fil de vos haltes chez les vignerons de la plus grande région viticole de Suisse et réveillez vos papilles lors d’une dégustation! Vous pourrez ainsi appréhender toute la richesse des vins de La Côte, où la variété des sols offre une large palette de goûts. Les vignerons passionnés seront ravis de vous accueillir pour une dégustation de rosé fruité, de rouge délicat ou de l’incontournable Chasselas. Vous pourrez également profiter des nombreux restaurants, auberges et cafés de la région proposant des plats authentiques. Dans la région de Morges, nous vous convions à goûter aux Malakoffs, beignets cuisinés à base de fromage, vin blanc, œuf et kirsch. En dessert, vous vous régalerez d’une tarte au vin cuit, réduction de jus de pomme et de poire, appelée aussi raisinée.

Morges Région Tourisme • Rue du Château 2 • CH-1110 Morges Tél. +41 21 801 32 33 • Fax +41 21 801 31 30 • info@morges-tourisme.ch • www.morges-tourisme.ch 286


INTERNATIONAL EDUCATION in the Heart of Your Community speaking both

ENGLISH AND FRENCH

Lake Leman International School offers modern, dynamic teaching through the International Primary Curriculum, one of the world’s fastest growing and most respected programmes for ages 3-11. Our small class sizes mean our teachers can focus on developing intellect and creativity, with high engagement and attention at all times. LLIS is an English-French speaking school with a caring, multicultural environment perfect for nurturing tomorrow’s global citizens. Our door-to-door buses mean your child is always in safe hands.

Visit us and experience LLIS in action! LLIS Lake Leman International School Avenue de la Gottaz 34-36 1110 Morges info@llis.ch Tel: +41 21 811 00 22 WWW.LLIS.CH


Prisminvest Cohérence et Performance! Fondée en 2000, par Michel Donegani et Marc Zosso, Prisminvest SA est une société de gestion de fortune indépendante agréée par l’autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA). Active dans la gestion de placements collectifs de capitaux, Prisminvest compte parmi ses clients des caisses de pensions suisses et européennes, des banques privées et assurances suisses et européennes, ainsi que des Family Offices, Tiers Gérants et des clients privés.

288


Réunir des volontés, des forces et des compétences… Lorsque Michel Donegani et Marc Zosso unissent leurs expériences, ils visent à concevoir et à proposer une forme de gestion de capitaux innovante à l’intention initialement des investisseurs institutionnels. Très rapidement, quatre grandes caisses de pensions soutiennent leur projet en participant au capital, car ils sont séduits par la totale indépendance de Prisminvest face aux acteurs des marchés financiers.

Rassembler des femmes et des hommes de grandes qualités… Prisminvest exige de ses collaborateurs des qualités aussi bien professionnelles que personnelles: éthique et loyauté, curiosité et ouverture d’esprit, connaissance des marchés, capacité d’analyser et d’apprécier, respect des critères et des règles internes exercé avec indépendance d’esprit, capacité de partager l’acquis et de travailler en équipe pluridisciplinaire.

Composer ensuite les portefeuilles Prisminvest… A l’instar d’un grand chef de cuisine qui trouve et assemble divers ingrédients, parfois insoupçonnés, pour créer des équilibres forts, offrir des goûts structurés, composer des saveurs enrichies, Prisminvest concocte des assemblages de différents styles de gestion, et donne naissance à des portefeuilles équilibrés, solides et performants. Un métier spécifique où la technicité s’enrichit de l’expérience et de la maturité de ceux qui l’exercent. Une sorte d’exclusivité dont les investisseurs bénéficient directement

…et contribuer à l’harmonie des allocations d’actifs de ses clients Prisminvest propose une philosophie d’investissement par la construction d’un portefeuille sur mesure, en fonction des objectifs et contraintes particuliers à chaque client, institutionnel et privé.

Une spécialisation dans l’Allocation d’Actifs, ainsi que dans les stratégies et classes d’actifs à forte valeur ajoutée Avec près de 25 ans d’expérience dans l’allocation d’actifs, plus de 20 années dans la sélection de stratégies de type Hedge Funds, avec son premier fonds en actions chinoises en l’an 2000 déjà et son premier fonds en actions du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), les collaborateurs de Prisminvest ont acquis une expérience significative dans les trois piliers de l’investissement: structuration du portefeuille, stratégies sophistiquées et marchés d’avenir.

289


Interview du Dr Michel Donegani, CEO Dans quelle mesure vos activités ont-elles changé depuis la création de Prisminvest, il y a bientôt 15 ans? Si notre métier de base, consistant à rechercher des stratégies et des thèmes d’investissement dans le monde entier, n’a pas changé et ne changera probablement pas fondamentalement, je dirai que c'est le type de mandat et de services fournis à nos clients qui sont en constante évolution. Une partie de ces changements sont des conséquences directes de notre adaptation aux modifications imposées par les multiples régulations et qui touchent soit nos clients, soit les véhicules d’investissements, soit nous-mêmes. Mais la partie constructive et vraiment intéressante provient des changements induits par les évolutions des besoins particuliers de nos clients.

290

Pourriez-vous être plus précis? Vous offrez désormais un service plus global, n’est-ce pas? Offrir un simple «produit d’investissement», comme par exemple un fonds de placement, n’est désormais plus suffisant. Les investisseurs recherchent un service plus global, que peu d’entités peuvent réunir sous un même toit. Nous sommes en mesure d’offrir un service global et sur mesure avec l’ensemble des compétences requises. Il commence par la clef de voûte de tout investissement: la structuration de l’allocation d’actif stratégique, propre à chaque client. Il s’ensuit le suivi en temps réel du portefeuille afin de procéder à des ajustements tactiques essentiels à la création de valeur ajoutée. Mais encore fautil pouvoir investir concrètement les capitaux. C’est à ce troisième niveau que nous mettons à profit notre expérience et notre réseau construit au cours des 20 dernières années pour choisir de manière optimale nos investissements, et ce avec une totale ouverture des contreparties dans le monde entier. Cette ouverture est une de nos caractéristiques. Dans le cas où des instruments d’investissement ne seraient pas disponibles, il nous arrive également d’élaborer des véhicules sur mesure pour nos clients.


Auriez-vous un exemple concret de nouveau véhicule adapté aux conditions de marché actuel? Nous avons lancé en fin d’année 2014, des nouveaux fonds répondant à une problématique cruciale actuellement. Le faible niveau des taux d’intérêt pose en effet un problème sérieux à de nombreux investisseurs. La classe d’actifs principale de tout portefeuille (les obligations sans risque de crédit) va en effet offrir un rendement nul pour au-moins les 10 prochaines années… Lorsque nous avons conçu ce nouveau fonds, la décision de la BNS de passer à des taux négatifs n’était bien entendu pas prévisible. Cette nouvelle donnée rend le concept encore plus pertinent! Comme notre marché national n’offre pas d’émissions obligataires émises par des sociétés (c'est-à-dire comportant un certain risque de crédit) avec la même profondeur que les grands marchés que sont les US ou l’Europe, il a fallu être imaginatif et novateur. Nous avons ainsi lancé différents fonds qui s’adressent à la clientèle institutionnelle et privée.

Route de la Longeraie 7 Case postale 2098 CH-1110 Morges 2 Tél. +41 (0)21 804 69 99 Fax +41 (0)21 804 69 98 info@prisminvest.ch www.prisminvest.ch

291


INTERVIEW

Vincent Jaques, syndic de Morges Une ville florissante, caractérisée par une qualité de vie élevée! Située au cœur de l’arc lémanique, entre lac et montagnes, la Ville de Morges se caractérise notamment par sa richesse culturelle et sportive, ainsi que son important dynamisme économique. En somme, elle s’illustre par son excellente qualité de vie à laquelle sa population tient particulièrement. Afin de répondre à une forte croissance démographique, elle met en place de nombreux projets permettant d’asseoir son attractivité et de maintenir le bien vivre qui lui est particulier. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Vincent Jaques, Syndic de Morges depuis septembre 2012. Jour de marché à Morges © Sacha Fehlmann

Vincent Jaques © Olivier Rieser

292


Livre sur les quais © Olivier Bohren

Quelles sont les principales caractéristiques de Morges? Morges est caractérisée par une qualité de vie très élevée, à laquelle ses habitants sont particulièrement attachés. Nous y bénéficions d’excellentes infrastructures, d’une offre culturelle et sportive très riche et de services de qualité. En outre, Morges a l’avantage d’une situation géographique extraordinaire qui lui confère des paysages sublimes et un bien vivre certain. Sur le plan économique, il s’agit d’une région florissante bénéficiant du dynamisme de l’ensemble de l’arc lémanique. Aujourd’hui, Morges représente près de 11'000 emplois. Nous élaborons actuellement une stratégie de développement économique visant à maintenir, voire à développer l’offre Château de Morges d’emploi sur le territoire de la Commune, sachant que sa © Musée militaire vaudois 2 superficie de 3,85 km limite les marges de manœuvre. L’idée est d’intensifier les relations entre les autorités et les entités économiques, afin de pérenniser la présence des entreprises à Morges. Une autre caractéristique de Morges, et plus largement de la région, réside dans le prix élevé de l’immobilier; il s’agit de l’un des grands défis actuels auquel nous sommes confrontés.

Morges connaît un changement d’échelle non négligeable avec le projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM). Quels sont les enjeux? La principale mission est de réaliser un projet de territoire qui favorise l’arrivée de nouveaux habitants, la mise à disposition de nouveaux logements et l’adaptation d’infrastructures, avec en toile de fond le développement durable, la qualité de vie et le lien social. Tous ces éléments se matérialisent au travers des projets d’aménagement du territoire qui se concrétisent progressivement.

Club nautique © LDD

Le PALM est conduit par une trentaine de communes; ce fonctionnement représente une réelle plus-value s’agissant d’améliorer l’offre en logements et services, mais également de coordonner la mobilité, l’un des enjeux majeurs d’aujourd’hui. Ce projet d’agglomération comprend également la préservation du paysage au niveau supracommunal.

293


INTERVIEW

Morges depuis le lac Léman © Marc Baertsch

Des grands projets se développent à Morges et notamment celui de Morges Gare – Sud. Pouvez-vous nous en dire davantage? Avec ce projet, tout le quartier de la gare va connaître une profonde mutation ces prochaines années, et ce à partir de 2017. Une portion importante sera entièrement transformée avec un projet conduit par trois propriétaires, à savoir les CFF, l’UBS et la Ville de Morges. Ce projet comprendra environ 70% de logements, mais aussi des surfaces administratives et commerciales, ainsi que des services publics. La Ville a prévu d’y réaliser divers équipements publics soit une école, des structures pour l’accueil de l’enfance, des appartements protégés ainsi qu’une antenne de police. C’est un très grand projet qui s’élève à un montant de près de 300 millions de francs d’investissements pour les trois partenaires. D’ici 2020-2022, nous accueillerons entre 800 et 1’000 nouveaux habitants. Une nouvelle place de la gare représentera dès lors une forte centralité urbanistique. Il s’agit ainsi de moderniser ce cœur de ville en complémentarité avec le centre ville historique. Avec ce projet de Morges Gare - Sud, la ville va se doter d’un visage résolument contemporain en profitant d’un nouveau dynamisme.

Un autre grand projet, le redéploiement du Parc des sports. De quoi s’agit-il exactement? Il s’agit d’un projet de grande importance. En effet, il va permettre d’améliorer les infrastructures sportives existantes. Mais ce projet comprend également l’élaboration d’un centre aquatique conduit au niveau régional par une société anonyme en mains publiques représentant 34 communes. Ce centre va répondre aux attentes des clubs sportifs et aux besoins scolaires tout en développant l’offre de loisirs. S’ajouteront à la piscine actuelle des bassins couverts, un espace wellness, ainsi que des équipements ludiques qui permettront de bénéficier d’un véritable pôle aquatique au bord du lac. Cela dynamisera à la fois l’offre touristique, ainsi que les loisirs familiaux et scolaires. Nous espérons pouvoir commencer la construction de ce projet d’ici deux à trois ans. A noter que celui-ci fait l’objet d’un partenariat publicprivé, le financement étant assuré par les communes et un partenaire privé qui sera connu à l’issue d’une procédure de concours lancée prochainement.

294

Morges Bouges © Olivier Bohren


Fête de la tulipe © Olivier Bohren

Finalement, comment voyez-vous l’avenir de Morges? L’avenir de Morges s’annonce sous les meilleurs auspices mais il s’agit d’accompagner son développement extraordinaire tout en garantissant une qualité de vie très appréciée par les Morgiens. La Ville offre une très large palette d’activités sportives. La commune a d’ailleurs déployé une politique sportive qui vise à encourager la pratique du sport pour les jeunes en particulier. Un autre axe est le déploiement d’une offre culturelle importante. Relevons les manifestations phares que sont la saison théâtrale du Théâtre de Beausobre, les festivals tels que Morges-sous-Rire, le Diabolo pour les enfants, mais aussi Le Livre sur les quais qui est né il y a six ans et attire près de 40'000 visiteurs en trois jours. Nous avons également de nombreux musées et institutions qui font de Morges une ville vivante. Le maintien, le renforcement et la visibilité de cette offre culturelle est très importante. L’un des principaux défis réside dans le fait de maintenir notre identité et non pas de nous transformer en ville de pendulaires. Nous avons cette réputation d’une ville où il fait bon vivre, au bénéfice d’un cadre paysager magnifique. L’avenir est alors de grandir en harmonie, tout en maintenant cette qualité de vie et cette richesse si caractéristique.

Journée de la Grande table © Olivier Bohren

Théâtre de Beausobre © Olivier Bohren

Hôtel de Ville © Olivier Bohren

295


VARRIN SA & ECO-PPI Sàrl Une entreprise de construction innovante et écoresponsable Fondée en 1947 par la famille Varrin, la société Varrin SA est dirigée depuis 2006 par Florian Bobst. Elle œuvre dans les domaines de la peinture, de la plâtrerie, de l’isolation de façades. Installée depuis 5 ans dans de nouveaux locaux à Bremblens, en plus de sa succursale à Gland, la société emploie près de 155 collaborateurs. Préoccupé par le volume de déchets produits par son entreprise, Monsieur Bobst investit en 2009 dans des broyeurs et compacteurs et ouvre une société de revalorisation de déchets de chantier: ECO-PPI Sàrl. Rencontre avec un entrepreneur audacieux et sensible à l’écologie. Domaine de la Serine, Vich

296


VARRIN SA

Voltaire, Lausanne

Un leader de la construction dans sa région Entreprise pérenne, Varrin SA intervient tant sur des projets de transformation que de constructions neuves, et ce sur l’ensemble de l’arc lémanique et dans le Canton de Vaud. Polyvalente, elle travaille tant sur des grands chantiers que directement chez les particuliers. Sa préoccupation: offrir des prestations performantes, dans le respect des délais, pour la plus grande satisfaction de sa clientèle. C’est pourquoi elle est également présente en aval des chantiers, afin de permettre un suivi des travaux effectués et des retouches si nécessaires. Dotée d’un dépôt situé à Gland, emplacement stratégique, elle reste une entreprise de proximité, réactive, munie des derniers matériaux et outils, lui permettant de s’adapter à des situations très variées.

Plâtrerie – Peinture – Isolation Plâtrerie, peinture et isolation sont ses trois principaux domaines de compétences. En matière de plâtrerie, l’équipe offre l’ensemble des prestations existantes: galandages, plafonds acoustiques et phoniques, plâtre teinté, staff, enduits pelliculaires, etc. Dépôt Bremblens

Concernant la peinture, elle utilise celles sans solvant, mais aussi écologiques selon la demande. Elle est accréditée pour l’application de peintures intumescentes. L’isolation de façades est l’une de ses grandes spécialités. «Le fait d’isoler les façades réduit en moyenne de 30% la consommation d’énergie, ce qui constitue déjà un geste écologique», souligne Florian Bobst. Sa clientèle a un choix varié entre la laine de roche, la fibre de bois, le polystyrène ou encore le «Multipore», qui est une marque d’isolant en béton cellulaire très efficace et écologique, mais encore récent et peu utilisé. Varrin SA répond aux nouvelles normes anti-feu en vigueur depuis janvier 2015, et est ainsi dotée des certifications nécessaires en la matière.

L’innovation, la formation et la sécurité comme mots d’ordre Panneaux solaires

Varrin SA est une entreprise innovante, constamment à jour sur les nouvelles technologies, tant au niveau des matériaux que des systèmes. «Nous suivons constamment les nouvelles technologies, surtout au niveau des revêtements de façades», confie Florian Bobst. Et afin de s’approprier les nouveautés, la formation du personnel demeure un élément majeur. Le personnel est alors formé aux dernières technologies, assurant ainsi une maîtrise optimale de celles-ci. La sécurité des employés est également une préoccupation phare. «Nous avons mis en place un système de sécurité afin de limiter les accidents», explique Florian Bobst. L’entreprise est alors très exigeante sur la façon d’exécuter les travaux, mais aussi sur la qualité des outils et des protections utilisés.

297


ECO-PPI Sàrl

Maison des Vignes, Luins

Au départ, une forte sensibilité de Florian Bobst à l’écologie «Sensible à la protection de l'environnement, j’étais effaré par le nombre de bidons de peinture que nous devions évacuer. En plus du problème écologique, nous devions payer des taxes pour que l’on débarrasse nos déchets», nous confie Florian Bobst. La société a alors développé un secteur de gestion des déchets lié aux activités du bâtiment, avec, au départ, une capacité lui permettant de traiter ses propres détritus, puis ceux confiés par d'autres entreprises. De même, l’entreprise s’est dotée de voitures électriques pour ses six techniciens contremaîtres. Et sur ses toitures, 700 m2 de panneaux solaires produisent environ 120’000 KW/an pour 55’000 utilisés. Varrin SA est donc en énergie positive grâce à un surplus réinjecté dans le réseau. Maison du Crêt, Le Vaud

Sagex

Carnal Hall, Rolle

La volonté de revaloriser les déchets de chantiers L’économie réalisée par son propre recyclage a permis à Varrin SA d’investir dans des machines qui permettent de revaloriser ses déchets et ceux d’autres entreprises: broyeur, compacteur, camion, bennes, bennes de stockage… Ainsi, tous les «retours de chantier» sont comprimés dans les presses ou broyés pour être transformés. L’entreprise a commencé par recycler ses palettes en bois, alors encombrantes, puis certains distributeurs sont venus apporter les leurs. Elle fabrique ainsi ses pellets et les vend en bidon, en big-bags destinés à l’utilisation de litière pour les animaux et aussi utilisés pour des chaudières de plus de 100 KW, et ceci livré selon la demande. Aujourd’hui, elle fabrique près de 2 tonnes de pellets par jour.

298


Bourg 6, Etagnières

Une activité étendue à de nombreux produits L’activité de recyclage d’Eco-PPI s’est progressivement étendue. Elle revalorise ainsi de nombreux produits. Le polystyrène des isolations, transformé en Suisse alémanique devient soit un nouveau polystyrène d’isolation soit des coques de natel, des cintres pour les vêtements et autres éléments en plastique comme les boîtiers de CD, du mobilier urbain, etc. Mais aussi, les emballages en polyéthylène, les bidons de peinture métalliques, qui se recyclent indéfiniment, à 99.9% sans rien perdre de leurs propriétés, et les déchets de cloison. La laine de verre et la laine de pierre deviennent des éléments acoustiques pour le bâtiment. En accord avec les centres de tri vaudois, l’entreprise échange des déchets, selon ses équipements. Elle recycle également le verre qui demande 25% d’énergie de moins que sa fabrication.

Isolation laine de verre

Par ailleurs, elle effectue le traitement des eaux par la machine Carrofiltre, avec l’autorisation de l’état de Vaud de rejeter les eaux propres, nettoyées par floconnage de tous les métaux lourds qui se trouvent dans les additifs des peintures. «Même si lors du salon international de l’environnement IFAT, nous constatons que l’entreprise fait beaucoup de progrès en matière de respect de la nature, il reste beaucoup à améliorer et nous nous y appliquons», confie Florian Bobst.

Fenix, Lutry

Bidons de pellets

FLORIAN BOBST PLÂTRERIE – PEINTURE Revêtement et isolation de façades

MAÎTRISE FÉDÉRALE

Tél. 021 624 44 82 - Fax 021 624 56 82 www.sa-varrin.ch Succursale / Dépôt: Chemin du Vernay à Gland

Les Corbes 1 - 1121 BREMBLENS varrinsa@sa-varrin.ch

299


Rue Neuve 1 – CP 77 CH-1304 Cossonay Tél. 021 862 22 75 Fax 021 862 22 77 info@arcam-vd.ch www.arcam-vd.ch

ARCAM Créée en 2009 suite au redécoupage des districts vaudois, l’ARCAM (Association de la région Cossonay-Aubonne-Morges) regroupe actuellement les 62 communes du district de Morges, soit plus 77'000 habitants. Active dans le domaine de la promotion économique, de l’aménagement du territoire et du tourisme, elle joue le rôle de coordinateur entre les différents acteurs L’équipe opérationnelle de l’ARCAM de la région, et ce, au-delà des frontières administratives afin d’encourager un développement économique profitable et durable pour tous. Oscar Cherbuin, directeur et délégué “promotion économique” de l’ARCAM, a répondu à nos questions. Aubonne

300


Quelles sont les perspectives de développement de la Région?

Féchy

Le district de Morges est la deuxième région la plus dynamique du canton. Un succès résultant de son excellente accessibilité, de la proximité des hautes écoles de Genève et de Lausanne et de la qualité de sa main-d’œuvre. Sans oublier son cadre de vie exceptionnel, entre le Jura et le lac Léman, la qualité de ses institutions et la diversité et la richesse de son tissu économique, constitué aussi bien de grandes entreprises, implantées depuis des dizaines d’années, que de plus petites. Des atouts aux retombées économiques et touristiques importantes pour la région. Si nous voulons poursuivre notre développement et assurer les emplois de demain, face à une population en constante augmentation, il est essentiel que les différentes communes coordonnent leurs efforts. Aucune ne peut actuellement se prévaloir de pouvoir tout assumer sur le périmètre de son territoire. Le dialogue et la complémentarité sont donc les maîtres-mots. Il s’agit de dépasser les frontières strictement communales par une régionalisation des projets et des réflexions communes.

Justement, quelle est la stratégie de développement régionale de l’ARCAM? Nous sommes actifs à la fois dans la promotion économique endogène, via notre guichet entreprises, mais aussi dans le développement régional et l’aménagement du territoire. La mise en commun de ces trois secteurs d’activité représente un atout majeur pour la région, permettant d’apporter une vision globale par rapport à des thématiques transversales de l’économie territoriale, où l’entreprise, son activité et son ancrage local sont indissociablement liés aux enjeux territoriaux généraux. Si, auparavant, le district de Morges ne disposait pas d’une planification régionale couvrant la totalité de son territoire, l’achèvement prochain du plan directeur régional du district de Morges (PDRm) devra nous permettre de déterminer des objectifs communs en matière d’aménagement à l’échelle du district et la manière de coordonner les problématiques d’organisation du territoire qui dépassent le cadre communal. Il s’agit de maintenir un cadre de vie de qualité en assurant une utilisation rationnelle du territoire, c'est-à-dire en veillant à maintenir et valoriser la vitalité économique et les qualités paysagères de la région. À cet effet, nous souhaitons accompagner les processus de densification des centres et organiser les zones d’activité de la région en fonction des bassins de vie que nous avons identifiés. La mobilité et le transport sont également intégrés à notre réflexion globale.

Morges

Cossonay

L’ARCAM est également très engagée dans le développement du tourisme à l’échelle régionale. Quelles sont vos dernières initiatives? Nous avons travaillé à une réorganisation du tourisme avec la création en mai 2014 de “Morges Région Tourisme”. Une nouvelle association touristique régionale qui regroupe d’ores et déjà 56 communes sur les 62 que compte le district. Son objectif: dynamiser les retombées économiques du tourisme dans la région en diversifiant l’offre grâce à la collaboration des différentes structures touristiques communales. Nous appuyons également de nombreux projets et démarches régionales, à l’image de la Fromagerie de démonstration de Montricher, qui a fait l’objet d’un important soutien financier dans le cadre d’un programme de développement agricole. Nous nous sommes également beaucoup impliqués dans la création de la Maison de la Rivière à Tolochenaz. Un projet qui revêt plusieurs aspects intéressants pour la région en tant que centre de loisirs, musée, centre de compétences en matière de renaturation des cours d’eau (en collaboration avec l’UNIL et l’HEPIA) et futur incubateur de startups dans le domaine de la protection de l’environnement. Inauguré au printemps 2015 tout comme la Fromagerie de démonstration, le technopôle sera intégré à la politique cantonale de l’innovation.

Montricher

La Sarraz

301


Au service de votre santé. Un centre de compétences, des soins de qualité, un plateau technique * de dernière génération, une approche humaine et de nombreuses spécialités.

Consultations avec ou sans rendez-vous.

Nos spécialités > > > > > > > > >

Médecine interne générale, FMH Chirurgie générale ambulatoire, FMH Dermatologie et vénéréologie, FMH Rhumatologie, FMH Psychiatrie et psychothérapie, FMH Chirurgie pédiatrique, FMH Gynécologie et obstétrique, FMH Ophtalmologie, FMH Médecine esthétique

Global Pain Center Chirurgie de la douleur (Migraine, douleurs chroniques, lésion des nerfs périphériques)

> > > > > > > >

Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, FMH Chirurgie vasculaire et viscérale, FMH Chirurgie orthopédique, FMH Ophtalmochirurgie, FMH Bloc opératoire OP1 Laboratoire-Radiologie Espace de formation Physiothérapie, Diététique, Podologie

* Nous mettons désormais à disposition des chirurgiens au bénéfice d’une autorisation de pratique sur le Canton de Vaud à titre d’indépendant, un bloc opératoire ambulatoire de dernière génération. Migros La Combe

Rue de la Morâche 9 1260 Nyon T : +41 22 362 03 62

info@cmcnyon.ch www.cmcnyon.ch


Santé / Education L’excellence vaudoise Renommé dans le monde entier pour sa qualité de vie inégalable, avec ses paysages à couper le souffle et la richesse de son offre cultuelle, le canton de Vaud doit également son succès à la qualité de son système de soins et de formation. Deux pôles d’excellence soutenus par un réseau d’établissements privés de haute performance. Personnel qualifié et à l’écoute, infrastructures modernes et innovantes, équipements à la pointe des dernières technologies pour les cliniques et offre pédagogique étendue pour les écoles attirent une clientèle en provenance du monde entier.

Ecole Hôtelière de Lausanne © Jean-Marie Michel

303


INTERVIEW

Vaud Cliniques Pour maintenir un système de santé de pointe !

© Jean-Bernard Sieber

Acteur influent des politiques de santé publique vaudoises, Vaud Cliniques représente et défend les intérêts de onze établissements privés. Face aux nouveaux enjeux de financement du système de santé, mais aussi l’importance des nouvelles technologies médicales, l’association tient à défendre la qualité réputée des soins dans le canton de Vaud. Interview avec le secrétaire général de l’association, Pierre-Antoine Hildbrand.

304


© Olivier Maire

Pouvez-vous nous présenter votre association?

Ainsi, le rôle de Vaud Cliniques est de défendre l’ensemble de la profession. Nous nous préoccupons par exemple des négociations financières avec les assurances maladie et des problématiques de typologies de patients. Nous menons également une promotion globale de l’image des cliniques, notamment à l’étranger.

© Sedrik Nemeth

Vaud Cliniques réunit les 11 cliniques privées vaudoises. Ensemble, elles couvrent à la fois les soins aigus, la réadaptation et des soins psychiatriques. Les médecins qui y travaillent sont dans leur grande majorité indépendants. Dans le système de santé, qui comprend de nombreuses incertitudes quant aux coûts des prestations, l’interaction avec l’Etat est particulièrement importante puisque celui-ci joue plusieurs rôles. Les cliniques privées vaudoises défendent le libre-choix des patients. Comme les autres acteurs de la santé, elles bénéficient de la présence d’un hôpital universitaire avec des compétences pointues en matière de recherche, même si c’est aussi parfois un concurrent.

Les cliniques permettent, tout d’abord, de poursuivre une relation thérapeutique avec un médecin de son choix. Elles offrent ainsi à leurs patients une vraie tranquillité. Elles créent une parenthèse qui permet de vivre au mieux les soins et les moments de convalescence. Elles accueillent des médecins de haut niveau et permettent d’offrir des relations privilégiées et plus personnalisées avec ceux-ci.

Le système de santé évolue sans cesse. Quels sont vos défis?

© Gilles Piot

Quels sont les atouts des cliniques privées?

Nous sommes confrontés à différents défis. Tout d’abord, les séjours en hôpitaux sont toujours plus courts, ce qui modifie le modèle économique. De ce fait, les cliniques développent des prestations hôtelières avec tout ce que cela peut impliquer, notamment en matière de nutrition, mais aussi des soins ambulatoires, à savoir le suivi de patients réguliers pour la journée. Cela dit, la population augmente et l’importance que les personnes attachent à leur santé permet d’avoir une demande significative.

305


© Olivier Maire

INTERVIEW

Le financement, et particulièrement les nouvelles technologies, sont essentiels pour vous, n’est-ce pas? En effet, dans le domaine médical il y a des vrais défis liés au financement, et aux nouvelles technologies. A ce sujet, Vaud Cliniques s’oppose à l’instauration d’une clause rigide du besoin pour les équipements médico-techniques lourds et de pointe. Limiter les nouvelles technologies a des conséquences importantes. Cela serait contreproductif, mais également dangereux pour la qualité des soins dans le canton à l’heure où la région lémanique se profile pourtant en tant que Health Valley. De même, cette clause pourrait créer à terme des listes d’attente. De plus, les nouveaux médecins ont besoin de ces outils sur lesquels ils sont de plus en plus formés. Cela justifie la réalisation d’une évaluation des coûts sur la durée. Cela d’autant plus que les comparaisons internationales sont très compliquées. Nous ne sommes pas certains que cette façon de réguler les coûts soit vraiment efficace. Nous sommes même persuadés du contraire. De plus, avec la nouvelle robotique, il est très difficile de comparer le travail mené par un médecin expérimenté avec des outils plus traditionnels à ces nouvelles pratiques. Il y a des révolutions à venir, notamment en matière de dossiers électroniques des patients. Compiler l’ensemble des données des patients pour permettre des traitements personnalisés, c’est vraiment l’avenir. Pour répondre à ces changements, il faut travailler de concert entre tous les acteurs de la santé. C’est un domaine difficile du fait du nombre de soignants et de la complexité décisionnelle.

Il y a des collaborations entre les médecins, notamment en cas de surcharge. L’idée est, en effet, de maintenir une offre robuste. Ainsi, il y a des échanges notamment en matière de dépistage du cancer du sein ou d’autres domaines nécessitant une démarche de prévention. De même, des conventions ont lieu sur certains instruments, en particulier dans le domaine de la chirurgie robotique. Et puis, des partenariats naissent sur des domaines ponctuels, en fonction des besoins et des enjeux.

306

© Olivier Maire

Quels sont les liens avec les hôpitaux publics?


© Pierrevogel

Le tourisme médical est une tradition de l’Arc lémanique et un enjeu important, n’est-ce pas? Nous avons, en effet, sur la Riviera et l’ensemble de l’Arc lémanique, une tradition de tourisme médical international. Notre travail est alors aussi de recommander aux patients étrangers de se renseigner sur les prestations des cliniques. Dans le domaine du bien-être et la remise en forme, nous constatons certaines dérives d’établissements qui ne sont pas des cliniques et qui ne font donc pas partie de notre association. Cela a un impact négatif sur l’image globale. C’est pourquoi nous devons suivre de près cette problématique.

Les résultats de la votation du 9 février sur l’immigration ont également un impact important dans le secteur médical? En effet, ces votations ont eu un impact déterminant dans le domaine médical. Il y a une forte présence de personnel étranger de qualité et il est important de le conserver. Ce sont des compétences dont nous avons besoin et nous devons être fiers de pouvoir attirer les meilleurs médecins. Certes, il faut mettre des garde-fous, mais nous devons également maintenir cette ouverture constitutive de la qualité de notre système de santé.

Route du Lac 2 • CH-1094 Paudex Case postale 1215 • CH-1001 Lausanne T. +41 58 796 33 66 • F. +41 58 796 33 11 E-mail: vaud-cliniques@centrepatronal.ch www.vaud-cliniques.ch

307


Clinique Valmont Un lieu unique pour la réadaptation Nichée entre le lac Léman et les montagnes, sur les hauts de Montreux, la Clinique Valmont accueille des patients en quête de calme et de soins attentifs depuis plus d’un siècle. Une tradition qui se perpétue aujourd’hui en tant qu’établissement privé de réadaptation. Spécialisée dans la réadaptation neurologique et orthopédique, la Clinique Valmont regroupe en son sein les disciplines et compétences qui permettent à chaque patient de retrouver la plus parfaite autonomie possible. Au service du patient, l’équipe pluridisciplinaire prodigue les soins les plus pointus dans leur domaine avec compétence et sécurité, le tout dans une structure de haut standing confortable et paisible avec pour objectif: permettre au patient de retrouver pleinement son capital santé. Rencontre avec la Directrice de la Clinique, Babs Siclet.

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Maire

308


La Clinique Valmont a plus d’un siècle. Pouvez-vous revenir sur l’histoire de ce lieu, devenu aujourd’hui l’un des centres de référence en réadaptation sur la Suisse romande?

© Genolier Swiss Medical Network/S. Nemeth

La Clinique a été fondée en 1905 par le célèbre Docteur Henri Auguste Widmer. A l’origine, celle-ci accueillait des malades atteints de troubles de la digestion, de la nutrition et de neurasthénie. La beauté du paysage, conjugué à un accueil digne de la meilleure hôtellerie suisse et les traitements novateurs pratiqués font rapidement le succès de la clinique, qui attire des patients du monde entier, dont d’illustres artistes et hommes politiques. Dans les années 80, la clinique change d’orientation pour devenir la première clinique de Suisse entièrement dédiée à l’esthétique avant de se recentrer sur la rééducation en 1993. En perte de vitesse, elle est acquise en 2006, par le groupe Genolier Swiss Mediacal Network. Rénovée entièrement dans le respect de son charme d’antan et disposant des spécialistes et traitements de grande qualité, la Clinique Valmont est aujourd’hui devenue une référence pour les médecins et hôpitaux de la région.

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Maire

Pouvez-vous nous présenter les spécialités de la Clinique Valmont? La Clinique Valmont regroupe les disciplines et les compétences qui permettent à chaque patient de retrouver la meilleure autonomie possible, que ce soit après une intervention chirurgicale, un traumatisme ou une maladie invalidante. Nous sommes spécialisés en réadaptation neurologique, qui concerne des patients atteints d’hémiplégie souvent à la suite d'un AVC, de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’autres atteintes neurologiques d’origine centrale ou périphérique, mais également en réadaptation orthopédique pour les patients ayant subi une opération de pose prothèse (hanche, genoux, épaule), ou, souffrant soit de pathologies dégénératives soit inflammatoires des os, des articulations ou encore aux suites de fractures. Nous sommes notamment particulièrement performants dans la réadaptation de l’épaule. Au-delà de ces deux spécialités, la Clinique Valmont pratique également la réadaptation neuropériphérique, liée aux pathologies du rachis.

© Genolier Swiss Medical Network/Denis Emery

© Genolier Swiss Medical Network/Denis Emery

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’équipe thérapeutique? Avec un plateau technique de 1’500 m2 et 25 thérapeutes pour une capacité d’accueil de 63 lits, la Clinique Valmont dispose d’un environnement technique et humain hors norme. Elle s’appuie sur l’expérience et l’expertise de 3 médecins-chefs réputés dans leurs spécialités, assistés au quotidien par les meilleurs praticiens. Une équipe expérimentée et très bien formée de neuropsychologues, physiothérapeutes, ergothérapeutes, ainsi que l'équipe des soins infirmiers se relayent constamment auprès des patients afin d'obtenir les meilleurs résultats. Cette équipe les suit pour leur permettre de retrouver confiance en eux et leur autonomie dans les activités de la vie quotidienne. Elle adapte également la condition physique de chacun en fonction de la pathologie diagnostiquée. Les patients bénéficient également de l’accompagnement de maîtres de sport et d'une diététicienne ainsi que du savoir-faire et de la disponibilité de l’équipe soignante.

© Genolier Swiss Medical Network/Denis Emery

309


Selon vous, quel est le point fort de la Clinique Valmont par rapport aux autres établissements? A la Clinique Valmont, les thérapies de groupes n’existent pas. Toutes nos thérapies sont individuelles. Après le bilan d'entrée, le patient se voit attribuer un thérapeute principal dans chaque spécialité qui le suit tout au long de son séjour. Dans le cas d’un traitement long, un deuxième thérapeute est également intégré au protocole de soins afin d’éviter les coupures dans le traitement thérapeutique en cas d’absences. Cette individualisation des thérapies permet la création d’un rapport de confiance entre thérapeute et patient; chose indispensable au bon déroulement du traitement. Le patient étant au centre de nos préoccupations, nous veillons à nous adapter aux besoins et au rythme de chacun. Des thérapies ont notamment lieu le samedi et la piscine et le fitness sont surveillés tout le week-end.

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Maire

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Maire

© Genolier Swiss Medical Network/Denis Emery

Une flexibilité très appréciée des patients à qui l’on essaye de donner un maximum d’autonomie. Par exemple dans beaucoup de nos chambres, l’ouverture du balcon et de la salle de bains est automatisée ce qui évite de devoir appeler une infirmière pour des gestes quotidiens. Une manière aussi de préparer le retour à la maison.

Justement, jusqu’où accompagnez-vous le patient? Notre objectif premier est de faire en sorte que le patient retrouve une qualité de vie qui soit la plus proche possible de ce qu’il a connu avant sa maladie. Dans certains cas, on arrive à 95% de regain des fonctions cognitives, physiques ou moteurs selon la pathologie. Lorsque les thérapeutes estiment que le patient est prêt à retourner chez lui, ils le mettent en situation afin de voir comment il est capable d’évoluer dans la vie courante. Si besoin, ils aménagent son domicile ou réalisent des plans d’aménagements pour la famille afin de faciliter leurs démarches. Les patients habitant à proximité de la clinique reviennent généralement chez nous en ambulatoire pour continuer leur traitement, mais dans le cas où la distance géographique empêche ce suivi, nous les adressons à d’autres spécialistes en qui nous avons totalement confiance.

310

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Maire


Principales Spécialités • • • •

Réadaptation neurologique Réadaptation orthopédique Réadaptation des pathologies du rachis Consultation mémoire

Chiffres Clés • • • • • •

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Wavre

© Genolier Swiss Medical Network/Olivier Wavre

63 lits 120 collaborateurs 6 médecins 25 thérapeutes 640 admissions Un étage VIP entièrement climatisé et automatisé pour les personnes à mobilité réduite • Plateau technique de plus de 1’500m2 • Grand parc fleuri

© Genolier Swiss Medical Network/Corinne Cuendet

La Clinique offre également une structure de haut standing digne des plus beaux établissements hôteliers… La structure et l’environnement confortable et paisible de la Clinique participent directement au bon rétablissement de nos patients. Les suites et les chambres sont spacieuses, lumineuses et presque toutes dotées de balcons à la vue imprenable sur le Lac Léman. L’établissement dispose d’un restaurant élégant proposant des plats équilibrés et savoureux, d’une piscine intérieure chauffée, d’une salle de fitness et d’un jardin fleuri. A la Clinique Valmont, l’aspect service au client est essentiel. L’ensemble du personnel est disponible et à l’écoute des demandes de nos patients afin que leur traitement, parfois long, se passe dans les meilleures conditions.

Route de Valmont 22 | CH-1823 Glion-sur-Montreux Tél. +41 (0)21 962 35 35 | Fax +41 (0)21 962 37 37 info@cliniquevalmont.ch | www.cliniquevalmont.ch

311


Une Fondation privée à but non lucratif

© Thierry Zufferey

© Sarah Carp

© Thierry Zufferey

© Thierry Zufferey

Fondée en 1891, la Clinique La Source, très attachée à son indépendance, est la propriété de La Fondation La Source, institution privée à but non lucratif qui chapeaute également l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source (HES-SO). Premier établissement privé de soins aigus pluridisciplinaires de la région (Chirurgie, Médecine, Maternité) avec 150 lits, elle emploie plus de 500 personnes, dispose de 7 salles d’opération à la pointe des dernières innovations technologiques ainsi que d’une équipe de 440 médecins associés couvrant 11 spécialités principales. Un établissement médical de référence, mettant un point d’honneur à perpétuer ses traditions d’accueil et de qualité des soins afin de satisfaire toujours plus les besoins des patients.

© Thierry Zufferey

Une structure médicale de premier plan

Une prise en charge personnalisée

La Source est aujourd’hui le plus grand établissement de la région à offrir une palette de soins aigus parmi lesquels figurent l’Oncologie médicale et chirurgicale, la Chirurgie laparoscopique digestive, la Cardiologie interventionnelle, la Chirurgie orthopédique, la Neurochirurgie, l’Urologie, la Gynécologie et l’Obstétrique, la Chirurgie plastique et reconstructive ainsi que la Chirurgie robotique avec le Centre La Source- CHUV. Afin de garantir une qualité des soins irréprochable, la Clinique de La Source a su s’entourer des meilleurs professionnels. Son cadre et ses infrastructures haut de gamme attirent en effet de nombreux chirurgiens, obstétriciens, internistes, radiologues et anesthésistes de renom, tous spécialistes FMH indépendants. Un succès participant directement à la réussite et à la réputation de l’établissement. En constante évolution pour s’adapter aux besoins des patients et afin de fournir un cadre de travail et des outils performants au personnel médical, elle investit dans des équipements technologiques d’avant-garde, à l’image de l’appareil EOS, un système d’imagerie médicale révolutionnaire acquis en 2015 et permettant de réaliser des images 2D et 3D de l’ensemble du squelette en position debout, tout en réduisant drastiquement la dose d’irradiation reçue par le patient. Les Instituts de radiologie – le plus grand du Canton – et de physiothérapie, le laboratoire d’analyses, les Centres ambulatoires d’urgences de La Source et de radio-oncologie accueillent, en outre, des patients sans assurance complémentaire et ce, aux mêmes tarifs que les hôpitaux publics.

A la Clinique de La Source, Confort et Bienêtre sont les maîtres mots. L’établissement offre une prise en charge globale dans un cadre calme et agréable où toutes les infrastructures et médecins spécialistes sont à proximité. Accompagnés à chaque étape de leur hospitalisation, les patients bénéficient également d’un service hôtelier personnalisé de haute qualité ainsi que d’un personnel encadrant formé et à l’écoute. De quoi satisfaire la clientèle la plus exigeante. En 2014, la Clinique de La Source s’est notamment vue décerner le Prix ESPRIX pour l’excellence de son management dans la catégorie «Créer de la valeur pour le client». Une récompense représentative des efforts constants de la Clinique pour améliorer sans cesse ses prestations, qu’elles soient médicales, administratives ou hôtelières. Chaque année, la Clinique de La Source traite plus de 93'000 patients ambulatoires et réalise près de 15'000 interventions chirurgicales. www.lasource.ch

Clinique de La Source Avenue Vinet 30 | CH-1004 Lausanne | Tél. +41 (0)21 641 33 33 | Fax +41 (0)21 641 33 66 | clinique@lasource.ch

313


Centre Médico-Chirurgical de Nyon SA Un centre de compétence au service de votre santé Depuis son rachat en 2011, le Centre Médico-Chirurgical (CMC) de Nyon, fondé en 1989, a su s’imposer comme un établissement de soins de référence dans la région. Se positionnant comme un véritable complément à l’offre médicale locale, il offre à ses patients une prise en charge globale de leur santé à travers son corps médical et son réseau dense de consultants, partenaires spécialistes et thérapeutes, avec pour objectif: fournir une qualité de soins irréprochable et de pointe. Installé dans de nouveaux locaux depuis l’été 2014, le CMC de Nyon poursuit désormais son évolution, avec notamment l’ouverture récente du Global Pain Center. Un concept novateur de traitement de la douleur. Tour d’horizon des activités et prestations d’un établissement de premier choix.

314


Une prise en charge globale Le CMC de Nyon a été fondé en 1989 par le Docteur JeanBernard Buchs. Si à l’époque, l’idée pionnière de réunir des praticiens dans un centre privé bousculait bien des idées reçues, le Centre, repris en 2011 par une nouvelle équipe d’actionnaires dont Monsieur Michel Racheter président du conseil d’administration et Mme Anne Caron administratrice et directrice, est devenu un acteur de référence dans le monde médical de la région nyonnaise. En plus de la médecine générale, le CMC de Nyon offre une quinzaine de spécialités, telles que la dermatologie, la psychiatrie, la gynécologie ou encore la chirurgie esthétique. Des thérapies annexes (physiothérapie, diététique ou encore podologie) viennent compléter l’offre de soins. Le CMC assure également des tâches de médecine de premiers recours, sur ou sans rendez-vous. 5 généralistes et internistes travaillent en réseau avec l’offre de médecine de famille de la région, y compris pour assurer les services de garde.

Une structure de haut niveau Dans de nouveaux murs depuis l’été 2014, le CMC de Nyon allie confort et modernité. Situés en plein centre de Nyon, en face de la gare, les locaux sont à la fois spacieux, lumineux et adaptés aux exigences actuelles. Les cabinets sont aménagés selon les standards les plus modernes dans le milieu médical et le centre comprend, en outre, un laboratoire, une unité de radiologie conventionnelle et un bloc opératoire ambulatoire à la pointe des dernières technologies. A ce jour, plus d’une vingtaine de médecins et spécialistes installés dans la région utilisent déjà le plateau technique du CMC. Un Centre qui recense plus de 80'000 dossiers patients et emploie une trentaine de personnes formées et disponibles. (Services administratifs, assistantes médicales, laborantines et infirmiers).

Un partenaire des acteurs de la santé dans la région Depuis toujours, le CMC de Nyon a souhaité être un partenaire des acteurs de la santé pour toute la région. Se considérant non pas comme des concurrents mais comme un complément à ce qui existe dans le district et ailleurs, il développe ses activités en favorisant une philosophie d’ouverture et de travail en réseau avec les divers acteurs médicaux. Ce qui explique notamment pourquoi les spécialistes évoluant au CMC n’ont pas de devoir d’exclusivité. C’est également dans cette optique que le CMC a ouvert un Centre de compétences avec une salle de réunion multimédia et une zone lounge pour l’organisation de colloques et conférences pour les professionnels du milieu médical ou le public. Un lieu pouvant être loué par des tiers, médecins ou tout autre intervenant de la profession. Un espace également formateur, avec la mise sur pied de formations continues à l’attention des employés et consultants. Une vocation pédagogique ancrée depuis longtemps dans le centre, homologué par la DGPE pour former les assistantes médicales et qui dans un futur proche, espère pouvoir former des techniciens et, à terme, des médecins généralistes, toujours dans une approche de partenariat avec les institutions publiques.

315


Le Global Pain Center: Chirurgie de la douleur Centre de compétences multidisciplinaires au service de la santé de ses patients, le CMC de Nyon a ouvert récemment le Global Pain Center en collaboration avec les chirurgiens plasticiens Sandra Saja Scherer et Giorgio Pietramaggiori, spécialistes de la chirurgie des nerfs périphériques. Un concept unique de chirurgie de la douleur permettant de traiter les douleurs chroniques, dont certains cas de migraines handicapantes. Dr. Sherer et Dr. Pietramaggiori pratiquent cette chirurgie novatrice depuis trois ans au CHUV et depuis juillet 2015 au CMC de Nyon. Ils ont répondu à nos questions.

A qui la chirurgie de la douleur s’adresse-t-elle? La chirurgie de la douleur permet de traiter les patients atteints de douleurs chroniques, jusque-là traitées de manière insatisfaisante par les moyens traditionnels, tels que la prescription de médicaments. Elle part du postulat que les souffrances ressenties par les patients proviennent de nerfs douloureux, les nerfs périphériques qui se trouvent dans tout le corps. Des nerfs microscopiques, pendant longtemps méconnus du monde médical mais dont l’irritation causé par un accident ou par des structures anatomiques connues, comme des muscles, tendons ou os, est responsable de la douleur. C’est notamment le cas du célèbre syndrome du canal carpien, résultant de la compression du nerf médian au poignet. Une douleur mécanique pouvant être traité par un acte chirurgical consistant à libérer le nerf médian de son enclave. Cette chirurgie des nerfs périphériques s’avère ainsi particulièrement efficace pour traiter certains cas de migraine, tels que des céphalées chroniques handicapantes, des douleurs articulatoires post-traumatique ou post-chirurgicale, des neuropathies diabétiques ou des douleurs résultant de lésions des nerfs périphériques, suite par exemples à des examens invasifs.

316


Comment arrivez-vous à établir un lien entre la douleur chronique et l’état des nerfs périphériques? Il est tout d’abord important de préciser qu’il n’existe pas toujours qu’une seule solution à la douleur chronique. La chirurgie de la douleur s’inscrit dans une démarche globale de traitement de la douleur en partenariat avec différents spécialistes, tels que des antalgistes, neurologues, psychologues ou des médecins des autres spécialités chirurgicales, afin de déterminer les causes exactes de la souffrance et si le patient est éligible pour l’opération. Afin d’établir un lien entre une douleur chronique et un nerf, on anesthésie celui-ci et on regarde comment le patient réagit. Si après injection, le patient constate une baisse significative de la douleur, un lien peut être fait entre la symptomatique et le nerf. Dans le cas de la douleur chronique d’une articulation post-traumatique, comme la cheville, le nerf articulaire peut par exemple être irrité ou pris dans la cicatrice de l’ancien traumatisme. Il peut envoyer de «faux» signaux de douleur et le patient ressent une sensation douloureuse sans avoir une «raison» orthopédique d’avoir mal. Dans le cas de la migraine, les nerfs responsables de la sensibilité au niveau de la tête peuvent être irrités par des structures anatomiques, comme des ligaments, ou les muscles. L’endormissement de ces nerfs pendant une attaque de migraine nous permet de comprendre si une chirurgie peut aider le patient: si l’anesthésie du nerf calme la migraine, l’opération peut être envisagée. Une autre possibilité pour diagnostiquer un problème de nerf à la base des migraines est de geler le muscle autour du nerf avec des produits comme la toxine botulique: si après l’injection, l’intensité et la fréquence des maux de tête diminuent de façon significative, le patient peut être considéré éligible pour la chirurgie.

Justement dans les cas de migraines chroniques, comment procédez-vous? Lors d’une chirurgie de la migraine, nous venons libérer des nerfs sensitifs coincés par des structures musculaires faciales, comme par exemple un petit muscle dans la zone des sourcils, responsable de la «ride du lion» en faisant une petite incision au niveau du pli des paupières supérieures. Le nerf situé dans le muscle ne sera ni éliminé ni endommagé par l'opération mais seulement libéré. Une opération réalisée en ambulatoire et dont les effets se font rapidement sentir. Sur une centaine d’opérations que nous avons à notre actif, près de 85% des patients bénéficient significativement de la chirurgie, dont 30% affirme ne plus avoir de migraine.

Rue de la Morâche 9 • CH-1260 Nyon Tél. 022 362 03 62 • Fax 022 361 01 48 info@cmcnyon.ch • www.cmcnyon.ch

317


Technogym® Expertise et fiabilité au service du sport et du bien-être A l’heure où la sédentarité pose de plus en plus de problèmes de santé, toutes les études scientifiques démontrent la nécessité de pratiquer une activité physique régulière. C’est avec cette certitude que la société Fimex, filiale suisse de la marque Technogym® siégeant à Lyss, propose une large gamme de machines de fitness et d’infrastructures wellness. Les clubs ne sont aujourd’hui plus les seuls endroits où pratiquer le fitness. Fimex propose donc son expertise afin de conseiller les architectes et les particuliers souhaitant développer ce genre de projet. Directeur de Fimex, Andrea Matteucci nous éclaire sur les possibilités multiples offertes par Technogym®.

318


A qui s’adressent les produits fitness Technogym®? Le marché s’est beaucoup élargit ces dernières années car les clubs ne sont plus les seuls lieux de pratique du fitness. Nous avons donc élargit notre offre aux particuliers désireux d’avoir une activité physique à domicile ou dans les espaces communs des résidences collectives, mais aussi aux hôtels, aux physiothérapeutes souhaitant se diversifier, ainsi qu’aux sociétés mettant des espaces de fitness à disposition de leurs salariés.

Comment accompagnez-vous les non-spécialistes dans la réalisation de leur projet ? Nous mettons nos compétences à disposition des particuliers et des architectes souhaitant concevoir des projets de fitness. Nous les guidons afin qu’ils fassent le meilleur choix possible, tant dans l’aménagement que dans le choix des machines. Le conseil avant la vente à destination des architectes nous semble fondamental pour qu’ils soient en mesure de proposer à leurs clients des projets de fitness ou de wellness de la meilleure qualité. Pour ce faire, nous leurs proposons notre service de Wellness Design: nous réalisons des plans, des projections en 3D et nous les conseillons dans le choix des produits. Bien entendu, nous organisons également la livraison, l’installation et le suivi des machines après la vente.

Le bien-être comprend des aspects sportifs mais aussi de détente. Que proposez-vous à vos clients sur ce point? Nous travaillons avec la marque Starpool®, qui appartient elle aussi au groupe Technogym®. Cette société propose ses services pour les réalisations de cabines de spa, de bains turcs et de saunas de haut standing, au design très moderne et élégant. Elle s’adresse à une clientèle de privés grâce à des cabines modulaires, mais aussi à des hôtels pour lesquels elle propose des créations sur-mesure. Nous importons également les aménagements d’intérieur wellness de Fit Interiors®, qui réalise des décors spécialement conçus pour ce type d’espace.

Quels sont les atouts de la marque Technogym® ? Technogym® est mondialement reconnue pour la qualité de ses produits. Nous sommes ainsi en mesure de proposer des machines alliant technologie, fonctionnalité et esthétisme. Avec leur design italien, les produits Technogym® s’intègrent parfaitement dans un intérieur. Un appareil fitness ne sert pas uniquement à s’entretenir: il faut avoir du plaisir à l’utiliser et à le regarder, tout en ayant la certitude de sa fiabilité.

Fimex Distribution AG Werkstrasse 36 | CH-3250 Lyss (BE) Tél. +41 32 387 05 05 | Fax +41 32 387 05 15 E-mail: info@fimex.ch www.technogym.ch | www.starpool.com

319


INTERVIEW

L’AVDEP 75 ans au service des écoles privées ! 75 ans après sa fondation, l’AVDEP continue à défendre les écoles privées et à favoriser la venue d’étudiants étrangers. Association réunissant 50 écoles privées et près de 15’800 élèves, elle offre un service de conseil auprès des parents et des élèves, et tient un rôle de consultation active auprès des autorités publiques. Bien Vivre est allé à la rencontre de son secrétaire général, Pierre-Antoine Hildbrand, afin de mieux comprendre le positionnement et les enjeux des écoles privées dans le canton de Vaud. © Daniel Balmat

320


Dans quel cadre l’AVDEP a-t-elle vu le jour?

Au début de la seconde Guerre Mondiale, les directeurs des écoles privées décidèrent de fonder une association née le 23 octobre 1940. L’objectif était alors de défendre les écoles privées face à l’Etat, mais aussi de favoriser la venue d’étrangers. L’AVDEP essaye de poursuivre ces buts en les adaptant à la nouvelle configuration, et notamment aux conséquences de la votation du 9 février, en se battant pour que les étudiants ne soient pas considérés comme des immigrants. Aujourd’hui, l’association compte 50 écoles et près de 15’8000 élèves.

© Andres Rodriguez/Dreamstime

Depuis longtemps, des liens existent entre les directeurs d’écoles privées. Ces dernières sont de deux types dans le canton: tout d’abord, celles fondées pour accueillir les étudiants étrangers, à l’époque préceptorale, lorsque les jeunes, en particulier britanniques, faisaient un grand tour de l’Europe et s’arrêtaient dans le canton de Vaud pour passer quelques mois chez un pasteur. Cette tradition s’est prolongée par des internats à vocation internationale. Parallèlement, il y a eu une tradition plus classique d’écoles privées complémentaires, voire rivales à certaines époques, des écoles publiques. Il y a enfin des écoles marquées par des pédagogies alternatives.

Quels types de services offrez-vous à vos adhérents? Nous offrons deux types de services. Le premier est dédié aux parents afin de les guider et de les conseiller sur les différents types d’écoles. Dans ce cadre, nous recommandons de prendre rendez-vous avec la direction et de demander l’avis d’un ancien élève, par exemple. Le choix d’une école ne doit en effet pas être fait à la légère. La meilleure façon de tester l’ambiance est de participer aux cours d’été afin d’être en immersion. Le second porte davantage sur les échanges avec les autorités dans le but de soutenir la qualité de nos écoles, sur le cadre légal, les conditions à respecter et les minimas à remplir pour les directions et les enseignants. De plus, nous avons un rôle de contact avec les syndicats enseignants.

321


INTERVIEW

Afin d’adhérer à votre association, les écoles doivent-elles répondre à certains critères? Tout à fait. Nous avons mis en place un système de critères concernant la concordance des programmes. Nous demandons également une accréditation externe pour que les écoles se soumettent à un contrôle qualité par une structure indépendante. D’autres critères doivent également être respectés, en rapport à la conformité légale. Tout cela permet d’assurer un niveau standard de qualité. Il y a peu d’écoles non-membres. Nous représentons, en effet, 90% des élèves.

Quels sont les apports des écoles privées dans le canton de Vaud? Les écoles internationales représentent un vrai atout vis-àvis des entreprises internationales qui viennent s’installer dans la région. Il s’agit d’un cercle vertueux. Celles-ci existent parce que ces entreprises multinationales sont installées dans le canton, mais elles attirent également ces dernières. Genève était très forte dans ce domaine du fait de la tradition diplomatique. Quant au canton de Vaud, la présence des écoles est en grande partie liée à la présence des entreprises internationales et des organisations sportives.

Aujourd’hui, quels sont les principaux enjeux des écoles privées? Au plan pédagogique, la demande principale des parents porte sur l’initiation précoce aux langues étrangères. On reconnaît que le bilinguisme permet de comprendre une autre culture, mais facilite également la façon d’appréhender d’autres problèmes. De plus, la prise en charge sur la journée complète, via des activités extrascolaires notamment, est aussi très prisée. Cela permet de faciliter la vie des parents. Au plan politique, hormis la votation du 9 février, une autre préoccupation est la réforme de la fiscalité des entreprises. Pour garder les entreprises multinationales, il est important de baisser la fiscalité pour toutes les entreprises, ce qui permet de garantir la prospérité générale du canton. A cet effet, nous répondons aux consultations et sommes d’ailleurs membre de la Fédération Patronale vaudoise qui suit ces dossiers de près.

322


© Andresr | Dreamstime.com

Et votre lien avec les écoles publiques? Nous ne jugeons pas les écoles publiques et considérons que nous sommes complémentaires à celles-ci. Les écoles privées ont un certain coût et ne sont donc pas accessibles à tous. A cet effet, nous avons tenté de limiter ce problème. A l’occasion de notre 70e anniversaire en 2010, nous avons créé une fondation pour donner un coup de pouce à des familles ou à des élèves. Il s’agit de la Fondation Vaudoise pour l’accès à l’enseignement privé, qui distribue des bourses.

Finalement, comment voyez-vous évoluer votre positionnement? Tout d’abord, on sent un certain nombre de difficultés apparues suite à la votation du 9 février. D’autre part, la formation devient de plus en plus compétitive. Il faut que les écoles arrivent à rester dans la tendance, notamment au niveau des cours en ligne et de la reconnaissance des diplômes. Pour la petite enfance et la scolarité obligatoire, on constate que les parents viennent quelques années et partent. Comment retenir ces personnes en leur offrant des services complémentaires, afin qu’elles restent? Faut-il avoir des écoles plus actives où les élèves viennent travailler en classe et apprendre chez eux? C’est la diversité des approches pédagogiques qui va permettre aux meilleures pratiques de s’imposer et d’être aussi remises en question. Nous vivons dans une société qui se fragmente et les écoles privées répondent à ces nouveaux besoins.

Association vaudoise des écoles privées Swiss Private Schools Route du Lac 2 / CH-1094 Paudex Case postale 1215 / CH-1001 Lausanne Tél. 058 796 33 00 / Fax 058 796 33 11 E-mail: info@avdep.ch / www.avdep.ch 323


Offrir une maturité suisse de qualité tout en prônant l’enseignement approfondi des langues, tels sont l’ADN et les raisons du succès de l’école Moser. Fondée en 1961, elle a su évoluer avec son temps pour rester à la pointe des dernières tendances et répondre aux évolutions du 21e siècle. Elle s’est fixée comme objectif principal que ses élèves puissent intégrer les meilleures universités du monde. Ainsi, Henri Moser a contribué à la reconnaissance officielle de la maturité bilingue. Son fils, Alain Moser perpétue son travail et développe d’autres projets comme prochainement une école en ligne. Interview.

© Ecole Moser

324


Que représente l’école Moser aujourd’hui? L’école Moser c’est aujourd’hui trois campus, à Genève, à Nyon et à Berlin, auxquels s’ajoutera prochainement un campus virtuel. Nos trois établissements accueillent près de 1’200 élèves, dont près de la moitié se trouve à Genève. Nous commençons dès la 5e et offrons un diplôme unique, la maturité suisse. L’école comprend une quarantaine de nationalités. Notre succès, mais aussi le résultat de notre réflexion sur les enjeux de l’éducation du 21e siècle, reposent sur le fait que nous proposons trois grandes filières dès le cycle. Il s’agit d’une filière plus classique pour les enfants de langue française, une filière bilingue axée sur l’allemand et une autre axée sur l’anglais. Quelle que soit la filière choisie, les trois langues sont obligatoires.

Jacques Moriggi Directeur Nyon

Elisabeth Joos Directrice adjointe

L’immersion linguistique, mais aussi la construction des savoirs sont alors fondamentales, n’est-ce pas? Notre ADN est de permettre à chaque élève de comprendre la langue et la culture de l’autre. Notre particularité est en effet d’offrir une éducation suisse avec un fort accent sur les langues. Les élèves doivent être également en phase avec leur temps en intégrant les nouvelles technologies de manière intelligente. Prévention, curiosité mais aussi éthique sont des valeurs «piliers» de notre enseignement. Enfin, la formation continue des enseignants représente un investissement de tout premier ordre. Ces derniers doivent être à la pointe des savoir-faire scientifiques et techniques. La construction des savoirs est fondamentale.

L’enseignement des sciences est également primordiale. Pour quelles raisons? Depuis un certain nombre d’années, nous avons en effet mis l’accent sur les scien- ces, et en particulier sur les sciences expérimentales. Il se trouve que Genève est particulièrement active dans ce domaine, et en particulier dans les biotechnologies et les cleantech. Cela se traduit concrètement par des partenariats avec l’Université de Genève, et en particulier le chimiscope, le physiscope, mais aussi avec l’EPFL. De plus, nous avons construit un deuxième laboratoire de science à Nyon et un nouveau laboratoire à Genève, dans le cadre de nos agrandissements.

Vous êtes la seule école à avoir développé un concept de préuniversité. Pouvez vous nous en dire davantage? L’une de nos particularités est en effet d’avoir développé un concept de préuniversité, pour les deux dernières années de préparation à la Maturité. Les élèves suivent des cours de 20 minutes en amphithéâtre, suivis de 1h15 de travaux pratiques. Il faut savoir que l’échec à l’Université ne vient généralement pas des compétences académiques de l’élève, mais plutôt d’un manque de savoir-faire propre au niveau universitaire. Ainsi, l’objectif est que les élèves puissent acquérir l’autonomie et le partage de connaissances entre paires, afin qu’ils soient en phase avec les attentes universitaires.

325


Quelles activités extra-scolaires proposez-vous? Au-delà de la journée continue de 8h à 17h avec le déjeuner et l’aide au devoir, nous proposons des activités extra-scolaires variées, sous forme d’ateliers notamment. A titre d’exemples, nous avons des cours d’imprimante 3D, de hip hop, de théâtre en anglais ou même de yoga. De plus, nous sommes propriétaires d’un chalet à Leysin dans lequel nous organisons des sorties de ski, des camps d’été et de langues. Nous proposons également de nombreux échanges, notamment avec notre campus de Berlin, ainsi que des écoles partenaires en Angleterre, mais aussi en Europe de l’Est ou aux Etats-Unis.

Vous êtes en train de développer un concept de «campus virtuel», unique en son genre. Comment se présente-t-il? Nous développons en effet un concept de campus online unique en son genre. Nous avons actuellement mis au point «Matu Online» (www.matuonline.ch), pour la préparation à la Maturité. Cela est une alternative aux cours privés, mais aussi un moyen pour les absents de rattraper leurs cours. Il comprend des cours complets donnés par les professeurs de notre école, avec des exercices, des corrigés et des aides en ligne. Ce site n’est pas réservé aux élèves de l’école, mais est ouvert à tous, via différents types de forfaits adaptés aux besoins de chacun.

326


A terme, votre objectif est de créer une école virtuelle de préparation à la maturité, n’est-ce pas? Effectivement, nous prévoyons que ce projet voit le jour dès 2016. A la différence des plateformes de e-learning classique, il s’agit là de l’ouverture d’une vraie école virtuelle. Nous allons proposer des services comparables à une école traditionnelle: un secrétariat, un cursus scolaire de révision et de préparation pour la maturité suisse, ainsi que l’aide de spécialistes et pédagogues, notamment un directeur péda- gogique. Il y aura également des vraies classes online dans des créneaux horaires adaptés. Les enseignants guideront les élèves au plus près de leurs besoins. Ce projet s’adresse à tous les élèves de Suisse Romande qui préparent la maturité suisse. Le but est de répondre aux besoins des sportifs d’élite, par exemple, mais aussi aux familles qui n’ont pas accès aux écoles privées. Ce projet est particulièrement novateur et unique.

MOSER ONLINE www.matuonline.ch ECOLE MOSER NYON Avenue Reverdil 4-6 • CH-1260 Nyon Tél. +41 (0)22 593 88 88 • www.ecolemoser.ch ECOLE MOSER GENEVE Chemin De-La-Montagne 81 • CH-1224 Chêne-Bougeries Tél. +41 (0)22 860 80 80 • www.ecolemoser.ch MOSER SCHULE BERLIN Badenallee 31/32 • D–14052 Berlin Tel. +49 30 30 83 82 82 • www.ecolemoser.ch

327


Le Collège du Léman Une diversité des programmes scolaires au service de l’excellence! A deux pas de Genève, le Collège du Léman accueille des élèves de 2 à 18 ans, parmi 118 nationalités différentes. La particularité de cette école réside dans l’incroyable diversité des programmes scolaires proposés et le nombre de matières enseignées. Yves Thézé a dirigé des établissements au Canada, en Australie et à New York. Devenu directeur en 2011, il nous décrit les activités, les valeurs et les projets du Collège.

328


Le Collège du Léman a été fondé en 1960. Quelles sont les principales étapes de son évolution? Le Collège du Léman a été fondé en 1960 sous l’égide de Francis et Inge Clivaz, et sous l’impulsion des organisations internationales et non gouvernementales, ainsi que des multinationales, nombreuses à Genève. Elle résume ainsi la quintescence des écoles internationales dans le monde, à savoir un démarrage avec un petit effectif, puis une recherche d’identité par rapport à la population et enfin une ouverture au développement du monde. Il y avait 2’700 écoles internationales en 2000 et 4’000 en 2015. On en prévoit entre 8’000 et 10’000 en 2020. Le Collège du Léman est un des pionniers en Suisse, ce qui s’explique par la situation géopolitique particulière de Genève. Le Collège a suivi une évolution lente pour intégrer progressivement l’ensemble des diplômes existants. Il proposait d’abord le Baccalauréat, puis l’IES School Diploma, auxquels s’est ajoutée la Maturité Suisse. Enfin, en 2005, le rachat par Meritas est un moment phare qui a permis d’intégrer le Bac international.

Quelles sont les valeurs que soutient le Collège? Le respect, et en particulier de la différence, est une valeur clef que l’éducation doit inculquer, ce d’autant plus que le Collège comprend des personnes issues de cultures multiples. De même, la loyauté, l’honnêteté et la fidélité des valeurs sont primordiales. L’éducation comprend le savoir, le savoir-être et le savoir-faire. De ce fait, certaines valeurs se vivent et ne s’enseignent pas. Le travail pour la communauté est alors important. Mais aussi, l’idée est de laisser la chance à chacun de se révéler et de développer ses qualités propres.

Vous offrez un large panel de formations en français, en anglais et bilingues. Lesquelles exactement? L’offre du Collège du Léman résume l’ensemble des diplômes existants: Maturité Suisse, Bac français, Bac international et High School Diploma. C’est dans sa diversité que réside l’intérêt académique de notre Collège. Au-delà, nous proposons des parcours bilingues dès l’école enfantine, ainsi que des passerelles entre les différents diplômes permettant de choisir certaines branches dans l’autre langue. Les anglophones suivent des cours de français, mais aussi de sciences et histoire-géographie en français, pour les francophones ces mêmes matières sont enseignées en anglais. De même, la Maturité est bilingue, et nous sommes un des 30 établissements dans le monde à proposer le Baccalauréat international francophone. La mise en place de passerelles est une de nos caractéristiques, permettant ainsi à nos élèves de naviguer entre les différents diplômes jusqu’au niveau de la 3e.

329


Quels types d’élèves fréquentent le Collège du Léman et où vont-ils ensuite? Nous avons aujourd’hui 1’950 élèves de près de 120 nationalités différentes. Les publics sont donc très variés. Parmis ceux-ci, nous comptons environ 30% d’enfants d’expatriés de multinationales, 35% d’enfants d’expatriés d’organisations internationales et le reste sont des personnes installées en Suisse. Nous avons donc un turn over important. En effet, 160 à 180 élèves sortent chaque année du Collège. Parmi ceux-ci, 20% vont aux Etats-Unis, certains vont au Canada, d’autres rentrent dans leur pays ou font une année sabatique et 30% restent en Suisse.

Parallèlement aux formations académiques, quels types d’activités proposez-vous? Nous proposons de multiples activités extra-scolaires. Nous offrons la possibilité aux élèves de s’investir en rayonnant pour le Collège. Par exemple, dans le cadre du réseau Meritas, nous avons une compétition académique à laquelle nous envoyons 8 élèves chaque années. Au niveau du sport, nous organisons des jeux olympiques en Floride. Nous avons également eu récemment un week-end musical à La Haye, lors duquel 39 élèves sont allés joués. Puis, a également été organisée à La Haye une semaine de débat des Nations Unies. Les élèves deviennent alors des députés et des sénateurs qui défendent leurs idées. Nous soutenons également quatre organisations caritatives, principalement en Afrique. Les élèves font des levéees de fonds et se mettent dans la même situation des jeunes qu’ils aident. Chaque année, certains ont la possiblité de se rendre sur place. L’idée est de développer leur capacité d’empathie.

330


Quels sont les avantages de faire partie du réseau Meritas? Meritas est un groupe d’écoles secondaires né en 2005. Il comprend sept écoles aux Etats-Unis, une école au Mexique, en Chine et notre Collège. Son objectif est de fédérer ces dernières pour défendre l’excellence dans l’éducation. Sont alors organisés de nombreux échanges et rencontres entre écoles pour mettre en place des initiatives. Nous avons, par exemple, mis en place le PNP. Il s’agit d’un plan que chaque élève doit bâtir pour lui tant au niveau scolaire que dans le cadre de sa vie en général. Un sommet aura bientôt lieu sur l’utilisation des nouvelles technologies, permettant l’échange de pratiques. De même, nous mettons en place un outils de formation par vidéo pour les enseignants.

Quels sont vos projets à venir? Nous sommes en train de développer le programme de musique, avec récemment la mise en place d’un programme de violon pour les grades 1 et 2. Nous avons également un cursus pour les élèves ayant des besoins spéciaux. Puis, nous sommes en train de recruter un directeur des nouvelles techologies, afin de développer ce volet. Enfin, nous entamons la phase 3 de notre développement immobilier. Nous avons récemment construit une nouvelle cafétariat, l’Espace Mandela. Nous sommes aussi en train d’ouvrir un nouveau gymnase pour septembre. Enfin, la phase suivante sera d’améliorer l’environnement des élèves. L’idée est de ramener les internes sur le campus et de louer moins de maisons à l’extérieur.

Route de Sauverny 74 | CH-1290 Versoix T. +41 22 775 55 55 | F. +41 22 775 55 59 admissions@cdl.ch | www.cdl.ch

331


INTERVIEW

Ecole Hôtelière de Lausanne

© EHL

© N.Righetti / rezo.ch

Réputée pour son innovation et son excellence, l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) est la référence en matière d’enseignement dans le secteur de l’hôtellerie et des professions de l’accueil. Depuis près de 125 ans, elle réinvente et adapte ses programmes au rythme de l’évolution des marchés pour proposer à ses étudiants des cursus toujours plus perfectionnés et de qualité. Rencontre avec son directeur général, Michel Rochat.

332


© EHL/Eyal Warshavsky

Pouvez-vous revenir sur l’origine de l’EHL?

Les premiers cours, dispensés dans les locaux de l’Hôtel d’Angleterre, sur les bords du lac Léman à Lausanne, réunissent 27 élèves. Ils y étudient l’arithmétique, la comptabilité, la géographie, les langues et le service, etc. Des connaissances qu’ils mettent immédiatement en pratique pour répondre à la clientèle exigeante de cet hôtel prestigieux.

© EHL

Fondée en 1893 par Jacques Tschumi, l'Ecole professionnelle de la Société suisse des Hôteliers, qui deviendra par la suite l'Ecole hôtelière de Lausanne, fut la première école hôtelière au monde. Elle ouvre ses portes à l’époque de l’essor du tourisme qui a eu lieu en Suisse à la fin du 19e siècle, lorsque le besoin de personnel compétent et qualifié se faisait sentir à tous les niveaux.

Qui sont vos concurrents et qu’est-ce-qui vous permet de vous distinguer?

Issus de 90 nationalités différentes, nos 2’400 étudiants évoluent également dans un environnement multilingue et multiculturel qui leur ouvre de nombreuses perspectives professionnelles à l’étranger.

© EHL/J-M. Michel

Cornell University aux Etats-Unis, l'Hotel school The Hague ou, au niveau suisse, les écoles de Glion ou Les Roches. Mais de par la combinaison de sa formation professionnelle et scientifique, l'EHL détient une compétence unique sur le marché de la formation en Suisse et à l'étranger. Un modèle d’enseignement mêlant éléments pratiques et théoriques qui permet aux diplômés de l’EHL d’être polyvalents, réactifs et pragmatiques face à n’importe quelle situation professionnelle.

333


INTERVIEW

Afin de veiller à maintenir un équilibre idéal entre l’enseignement académique rigoureux et l’expérience professionnelle, entre la recherche et la mise en pratique, nous recrutons à travers le monde les meilleures professeurs, souvent titulaires de master ou de doctorat d’universités prestigieuses, ainsi que des professionnels issus des meilleurs établissements hôteliers. Nous sommes fiers de compter au sein de l’équipe des Arts pratiques cinq Maîtres d’enseignement séniors ayant reçu la distinction de Meilleur Ouvrier de France et un Meilleur Ouvrier de Grande-Bretagne. Des enseignants qui transmettent au quotidien leur passion et leurs connaissances des métiers de l’accueil aux étudiants.

© EHL/Studio Casagrande

Pouvez-vous nous en dire plus sur le corps enseignant de l’EHL?

L’industrie de l’hôtellerie et de l’accueil évolue et doit s’adapter afin de faire face efficacement à l’ouverture des marchés et à la situation politique et économique internationale. Afin de répondre aux besoins formulés par les employeurs, désireux de recruter des jeunes diplômés armés de nouvelles connaissances, nos programmes évoluent et s’améliorent continuellement. Nous avons notamment introduit en septembre 2015 (la revue sortira début octobre) un Master «Bologne» de trois semestres dont deux se déroulent entièrement à l’étranger, l’un aux Etats-Unis, l’autre en Asie, afin de donner à nos étudiants des expériences internationales. Notre objectif avec ce nouveau programme étant de former les leaders de demain, c’est-à-dire des personnes dotées des bagages interculturels requis pour gérer les enjeux globaux du domaine de l’hospitality et de l’accueil. En matière d’image, nous pouvons également compter sur le dynamisme de notre réseau d’anciens élèves. 25'000 diplômés depuis 1893 qui assument pleinement leur rôle d’ambassadeurs de la marque EHL et la font rayonner dans le monde entier.

Y-a-t-il un projet qui vous tient particulièrement à cœur? Alors que l’EHL fêtera ses 125 ans, en 2018, le projet d’extension de notre «campus» sera en 2020 une étape décisive pour le développement de notre école. Réfléchi pour une croissance progressive jusqu’à 3’000 étudiants, ce campus est le fruit d’une conception réalisée par quatre étudiants en architecture et paysagisme, suite à un forum international lancé en juillet 2013 regroupant 385 élèves venus de 10 écoles et universités du monde entier. Le masterplan, élaboré par les finalistes en collaboration étroite avec des experts locaux fera l’objet d’une autorisation de construire en décembre 2015. Quant au développement à venir sur le site, il est prévu au plus tard pour la fin 2016. Le projet prévoit notamment la construction de nouveaux logements étudiants, l’amélioration des infrastructures sportives et l’ouverture d’un nouveau restaurant. Ce nouveau campus sera la fierté de l’EHL.

334

© EHL/Florian C. Dahm

Comment améliorer le rayonnement de l'EHL dans le monde?


© EHL/Eyal Warshavsky

Quels sont les principaux défis à venir pour l’EHL? Il y a tout d’abord la votation du 9 février 2014 sur la restriction de l’immigration en Suisse qui menace nos effectifs et la prospérité du pays. Dans de nombreux secteurs, dont le secteur de l’accueil, le recours à la main d’œuvre étrangère qualifiée est essentiel. Or pour le moment, aucune exception pour les étudiants ne figure dans le projet de loi.

© EHL/Eyal Warshavsky

Autre problématique importante, la flambée du franc suisse intervenue en début d'année qui a renchéri de près de 18% les frais de scolarité pour les étudiants venant de la zone euro. Face à cette hausse des prix, nous devons répondre par une hausse de la qualité de nos formations et de nos infrastructures, à l’image de la construction de notre tout nouveau campus. Nous devons également poursuivre notre prospection d’enseignants de renommée afin d’apporter une véritable plus-value à nos élèves

Route de Cojonnex 18 • CH-1000 Lausanne 25 Tél. 021 785 11 11 • reception@ehl.ch • www.ehl.edu/fr

335


Gastronomie Une explosion de saveurs La région du Léman offre une diversité infinie de paysages, de panoramas à couper le souffle, mais aussi un univers gourmand aux ressources inépuisables. Avec pas moins de 98 restaurants distingués par l’édition 2015 du Guide Gault&Millau, dont plusieurs également primés par les célèbres étoiles du Guide Michelin, le Canton de Vaud peut être fier de son patrimoine culinaire. Des établissements revisitant les produits du terroir avec subtilité et brio pour une explosion de saveurs et faisant également la part belle au vignoble vaudois et à ses terroirs d’excellence, dont les vins sont appréciés dans le monde entier. Petit tour d’horizon des acteurs qui régalent nos papilles. www.region-du-leman.ch/fr/multimedia/nosbonnestables

Dôme meringué en surprise par Benoît Violier © P.-M. Delessert

336


A tout seigneur tout honneur De Frédy Girardet au regretté Philippe Rochat, puis à l’actuel chef Benoît Violier, le Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier a vu se succéder une dynastie de virtuoses de la cuisine. Fondé en 1953, l’établissement cultive depuis plus d’un demi-siècle une excellence culinaire qui lui vaut d’être une des plus grandes références de la gastronomie mondiale, comme l’atteste ses 3 étoiles au guide Michelin et son 19/20 au Gault & Millau. Une maison prestigieuse qu’a intégrée Benoît Violier en 1996, avant d’en prendre la tête en 2012. Sa conception de la cuisine: la sublimation des produits. Chacun de ses plats est élaboré autour d’un élément principal que vient appuyer un autre ingrédient. Perfection des cuissons et des assaisonnements renforçant encore la puissance de chaque mets. Sélectionnant le meilleur d’un terroir riche en saveurs, c’est une cuisine moderne et inventive que propose Benoît Violier. Des plats recherchés servis dans des assiettes graphiques pour le plaisir des yeux et des papilles.

Philippe Rochat et Benoît Violier

Hommage à Philippe Rochat C’est l’une des plus grandes étoiles de la cuisine suisse qui s’est éteinte en Juillet dernier. Philippe Rochat, 61 ans, chef du Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier durant 15 ans est décédé lors d’une sortie à vélo. Le sport auquel il vouait une véritable passion. Un cuisinier talentueux et assidu revendiquant l’héritage de Frédy Girardet, qui lui apprit le métier dès 1980, voyant en lui son digne successeur. Un homme, dont la quête constante de la perfection valut au Restaurant de L’Hôtel de Ville de Crissier d’être désigné en 2000 comme «le meilleur restaurant du monde» par le Gault&Millau. Oui Philippe Rochat était un grand cuisinier, mais c’était aussi un homme aux qualités exceptionnelles, décrit par ses amis comme chaleureux, sincère, lumineux et simple.

Tarte au vin blanc (Chasselas vaudois) par Denis Martin

Restaurant Denis Martin

L’alchimie entre la cuisine et la science Denis Martin est le représentant suprême de la cuisine avant-gardiste en Suisse. Dans son Restaurant, le Denis Martin à Vevey, il propose une cuisine créative du 21e siècle reconnu bien au-delà de nos frontières. Pionnier de la cuisine moléculaire, il utilise l’azote liquide, la distillation pour faire de chaque senteur et assaisonnement un véritable parfum. Ses mets transportent le convive des rives du Léman aux verts paysages helvétiques en passant par les saveurs thaïlandaises que le chef reproduit avec assiduité et précision. Maître d’une gastronomie spectacle, chaque plat surprend, impressionne par sa fantaisie et les émotions gustatives qu’il procure, à l’image de son menu unique 26 plats, aux proportions minuscules, mais avec la garantie d’une explosion de saveurs. Une inventivité récompensée d’un 18/20 au Gault&Millau.

337


Entre tradition et invention

Les cerises de Stéphane Décotterd

Classé au top des guides Michelin et Gault&Millau, le Restaurant gastronomique Le Pont de Brent est passé en 2011 des mains du maître, Gérard Rabaey, à celles du jeune et talentueux Stéphane Décotterd, qui a su garder l’identité de l’établissement tout en apportant sa touche personnelle. Réinterprétant avec inventivité et audace les plats qui ont fait la renommée du Pont de Brent, il offre une carte riche en saveurs et en surprises, à l’image du Veau du pays: «La côte de Veau rôtie et la poitrine confite 36 heures, jus et crumble aux olives “Grossane”».

Stéphane Décotterd

Le Pont de Brent

Quand la gastronomie joue botanique Aux commandes du Restaurant Le Cerf à Cossonay depuis une trentaine d’année, Carlo Crisci conjugue avec brio et créativité un respect des produits nobles avec sa passion pour la botanique. Résultat: Une cuisine imaginative toute en finesse, comme en témoigne son «Filet de canard cuit à l'infrarouge parfumé à la benoîte urbaine et raisinée». Une inspiration et une virtuosité dans l’art de mélanger les saveurs sublimées par le penchant du chef pour le graphisme qu’il traduit dans la présentation de ses plats: vaisselle cassée ou créée sur mesure, sauce appliquée au pinceau, le plaisir des yeux est également au rendez-vous. Une conception originale de la cuisine primée de deux étoiles Michelin et d’un 18/20 au Gault&Millau.

Restaurant «Le Cerf» © P.-M. Delessert

Le rouget revu par Carlo Crisci

Carlo Crisci

© P.-M. Delessert

© Ruis

Transparence d'homard bleu © Goumaz Julien

338


L’authenticité vaudoise au fil des saisons

Alain Laval

Le Moulin d’Assens © Bonzon Christian

© Christian Coigny+Thierry Zufferey

Anne-Sophie Pic

© thierryzufferey.com

Le Moulin d’Assens

Situé au cœur du Gros-de-Vaud, au bord de la rivière du “Talent”, en pleine nature, le Restaurant Le Moulin d'Assens est un établissement au charme atypique et convivial où l’on aime se réunir. Guidé par le souci permanent de la qualité, le chef Alain Laval propose une cuisine de saison faisant honneur aux produits du terroir. Les viandes sont grillées ou rôties au feu de bois dans la magnifique cheminée de la salle à manger et les plats sont inspirés. On citera notamment «Les pêches d'hiver et beurre battu à la réduction d'Epesses blanc» ou «La crémée de topinambours et grillons de ris de veau». Deux plats goûteux qui représentent l’excellence de cet établissement primé d’un 15/20 au Gault&Millau. En salle, l’épouse du chef, Daniela, guide les papilles des plus fins amateurs parmi une sélection d’excellents crus.

Le talent en Héritage

Le chevreuil comme une salaison au Beau-Rivage Palace

Pic: un patronyme de référence dans le milieu très fermé de la gastronomie française. Anne-Sophie est la troisième génération à avoir obtenu les trois étoiles convoitées du guide Michelin et la seule femme chef en France à détenir trois étoiles. Une sommité qui a ouvert son restaurant en 2009 à Lausanne au sein du prestigieux Hôtel Beau-Rivage Palace. Officiant à Valence dans le restaurant familial, elle a confié la réalisation de ses plats au talentueux chef Kevin Gatin. Guidée par un désir de générosité et de partage, Anne-Sophie Pic aime proposer des plats qui racontent une histoire. Travaillant les associations de saveurs avec punch et technique, c’est une carte aromatique qu’elle offre aux convives du Anne-Sophie Pic au Beau-Rivage Palace. Une cuisine puissante toute en équilibre récompensé de 2 étoiles Michelin et de la note de 18/20 au Gault&Millau.

339


Lucul Production & Distribution SA Le goût au naturel Savez-vous que le nom de Lucul vient d’un général Romain, Lucullus, bien connu pour ses extravagances culinaires? Fondée il y a plus de 80 ans, l’entreprise Lucul fut l’une des premières fabriques suisses spécialisées dans la fabrication de bouillons, potages, sauces et condiments. C’est aujourd’hui Charles-André et Isabelle Lussi qui dirigent cette entreprise familiale de six collaborateurs basée à Payerne. Réputée pour offrir le meilleur de la qualité avec des produits dont les ingrédients de base sont strictement naturels, elle exporte aujourd’hui dans le monde entier. Zoom sur les activités d’une entreprise qui a fait de la santé de ses consommateurs une priorité.

340


Au fil du temps… Installée à Payerne depuis 1983, l’entreprise Lucul, fondée en 1934 par Monsieur Wilhelm Sheim, est l’une des pionnières en Suisse dans la fabrication de bouillons, potages, sauces et autres condiments. Des produits simples d’utilisation et gourmands qui ont fait la réputation de l’entreprise, présente durant 50 ans au Comptoir de Lausanne. Attirés par le milieu de l’alimentaire, Charles-André et Isabelle Lussi reprennent Lucul en 2011, bien décidés à redonner ses heures de gloire à l’entreprise. Leur credo: des mélanges au goût unique faisant la part belle aux produits naturels. Aujourd’hui, plus de 70% des recettes de Lucul ont été converties aux 100% naturel. Rien d’étonnant quand on sait que Charles-André et Isabelle Lussi ont fait de la santé de leurs clients leur priorité. Des produits distribués en grands magasins, dans les milieux hospitaliers, la restauration, les épiceries fines, les boucheries et via le magasin en ligne de l’entreprise.

Des saveurs authentiques Lucul, c’est plus de 63 recettes proposées à la consommation avec des ingrédients de première qualité. Afin de garantir un goût et une texture «comme à la maison», Lucul travaille en étroite collaboration avec des chefs de renom qui valident ses produits, ainsi qu’avec une herboriste qui l’aide à assaisonner à la perfection chacune de ses recettes.

Jouant la carte de la proximité dans ses approvisionnements, avec une attention toute particulière sur la fraîcheur et la qualité de ses ingrédients, elle propose aux consommateurs des produits aux saveurs préservées et authentiques, exempts d’exhausteurs de goût, de colorants, d’agents conservateurs et de tout autre additif.

Des produits adaptés à tous Entourée de nutritionnistes et de diététiciens, l’entreprise a banni depuis longtemps l’utilisation de substances nocives pour la santé, comme la graisse de palme et les sirops de glucose. Elle privilégie l’utilisation d’ingrédients naturels dans ses préparations. Soucieuse de répondre à la demande des consommateurs et consommatrices qui développent des allergies ou des intolérances alimentaires, Lucul a développé la gamme Tolerance®. Une gamme de produits de base alimentaire 100% naturels à faible teneur en matières grasses et sel, ne contenant pas de composants allergènes ou pouvant causer des intolérances alimentaires, comme le gluten ou le lactose. Sa nouvelle gamme Inspiration®, elle, s’adresse aux consommateurs et consommatrices soucieux d’avoir ce qui se fait de mieux pour élaborer leurs plats.

341


Flexibilité et savoir-faire pour des préparations uniques Forte de ses 80 ans d’expérience, Lucul crée régulièrement de nouveaux produits et perfectionne ceux existants afin de satisfaire les besoins spécifiques de ses clients. Des préparations uniques à l’inverse des produits standardisés des grandes enseignes, qui séduisent les chefs de cuisine les plus exigeants. Particulièrement sollicitée par les hôpitaux et autres centres spécialisés, l’entreprise Payernoise est capable de produire des qualités particulières de bouillons, fonds et condiments, entre autres.

L’équipe Lucul en 1936

Une fabrication artisanale L’ensemble des produits Lucul est conçu et fabriqué à Payerne. Les installations de production sont modernes et font appel aux dernières tendances technologiques, tout en conservant un caractère artisanal du fait des nombreuses interventions humaines qui ont lieu tout au long du processus de fabrication. Une manière de garantir la qualité des préparations grâce à la motivation, aux savoir-faire et à l’expérience de l’équipe de production. Chaque année, ce sont près de 60 tonnes de produits finis qui sortent de Payerne.

Une volonté perpétuelle d’innovation Afin de continuer à se distinguer des grandes enseignes, Lucul ne cesse de perfectionner ses recettes vers le 100% naturel et créer de nouvelles gammes de produits, à l’image de la gamme Bio, disponible dès le printemps 2016. Particulièrement connue en Suisse romande mais aussi de plus en plus en Suisse Allemande, l’entreprise développe ses activités à l’étranger, notamment en France, au sein du Benelux mais aussi au Canada. L’harmonisation de ses emballages courant 2016 sera également une étape décisive pour l’entreprise qui souhaite renforcer l’identité de sa marque.

342


L’équipe Lucul en 2015

Les produits phares de Lucul • Les mélanges pour fondue dont le best-seller de Lucul: la Chinoise Mix – Lucul a su donner à ses bouillons pour fondue Chinoise, fondue de poisson et fondue Mongole les saveurs qui ont en fait des incontournables. Ses recettes sont 100% naturelles: ne contiennent pas d’exhausteurs de goût (glutamate), de colorants artificiels et d’agents conservateurs, de gluten, de lactose, céleri, poivre fermenté, soja. Elles conviennent pour les personnes souffrant d'allergies ou d'intolérances. • Les bouillons de bœuf, volaille et végétal: disponibles aussi bien sous forme de pâte ou de granulés, ils sont sans gluten et sans lactose et présentent une faible teneur en sel et matières grasses • Les fonds de sauce et consommés: 100% naturels, sans allergènes pour les consommés et sans gluten ni sel ajouté pour les fonds, ils offrent goûts et intensité aux plats. • Les sauces: développées avec le concours de grands cuisiniers, les sauces Lucul sont élaborées avec des ingrédients de première qualité et affinées de sorte à offrir un goût délicieux et une texture gourmande. • Les soupes et potages: Sans gluten et uniquement élaborées avec des ingrédients 100% naturels. Sans exhausteurs de saveurs, colorants, ni agents conservateurs, pour une soupe comme «à la maison» • Les condiments et mélanges pour grillades: Sans gluten, ils sont appréciés des consommateurs pour leur teneur en sel inférieure aux produits concurrents et leurs propriétés aromatiques ne dénaturant pas les mets. Ils se distinguent aussi par leurs saveurs particulières, en accord avec les légumes et viandes pour lesquels ils ont été conçus.

simplement naturel

Lucul Production & Distribution SA Route d'Yverdon 27 • CH-1530 Payerne Tél. +41 26 666 90 90 • Fax +41 26 666 90 99 info@lucul-swiss.ch • www.lucul-swiss.ch Photos: © Suzy Mazzanisi / Lucul SA

343


INTERVIEW

Nicolas Joss, directeur de l’Office des Vins Vaudois

«Nous souhaitons surprendre et déranger les habitudes» Nicolas Joss est devenu directeur de l’Office des Vins Vaudois en 2012. Natif du Chablais, issu du monde hôtelier et fervent amoureux des vins, c’est avec son expérience et sa passion qu’il affirme la notoriété et la qualité du vignoble vaudois. Nous sommes allés à sa rencontre, afin qu’il nous fasse part de son parcours, des qualité du vin vaudois et des défis à venir.

© OVV/Erol Gemma

Vignoble d'Yvorne, Chablais AOC © OVV/Erol Gemma

344


Dézaley Grand Cru AOC © OVV/Erol Gemma

Vignoble de Féchy, La Côte AOC © OVV/Erol Gemma

Pouvez-vous nous faire part de votre parcours? Comment êtes-vous tombé amoureux du monde vinicole? Je suis en relation avec la vigne depuis mon enfance. Né dans le Chablais Vaudois, ma famille était propriétaire de vignes et j’ai grandi dans cet environnement. Mes racines sont donc ancrées dans la culture du raisin. Après avoir décroché mon diplôme à l’Ecole Hôtelière de Genève, j’ai passé neuf années dans l’hôtellerie de luxe, et plus précisément au Grand Hotel Park de Gstaad, puis au Lausanne Palace. J’ai donc eu la chance de développer une grande expérience dans ce domaine, et c’est une des raisons pour laquelle j’ai pris la tête de l’Office des Vins Vaudois en 2012.

Quel est le rôle de l’Office des Vins Vaudois et quelle stratégie avez-vous mis en place? La raison d’être de l’Office des Vins Vaudois est de promouvoir les vins vaudois. Nous nous occupons alors de la communication et de la visibilité de nos vins en Suisse, mais aussi à l’international. Nous sommes un connecteur et mettons en relation les producteurs et les consommateurs. Nos mots d’ordre sont la créativité et la flexibilité. Pour ce faire, notre équipe est à la fois expérimentée et vient d’horizons très différents, ce qui lui permet d’avoir un réseau large et une vraie capacité d’adaptation.

Ambiance caves ouvertes, Epesses © OVV/Erol Gemma

Nous créons une variété d’évènements ajustés en fonction des cibles. Notre but est de surprendre et de déranger les habitudes. A titre d’exemple, nous organisons les caves ouvertes, le plus grand événement œnotouristique de Suisse. Nous avons également un nouveau projet, le Road Show. Il s’agit d’une tournée en Suisse alémanique visant à présenter nos grands crus. Nous sommes également présents dans de nombreuses manifestations, telles que les foires ou les différents marchés.

Combien y a-t-il de producteurs dans le canton de Vaud et comment se répartissent-ils? Le Canton de Vaud comprend plus de 400 producteursencaveurs sur près de 3’800 hectares. Notre région dispose d’ailleurs d’exceptionnels vignobles en terrasses. Elle est composée de huit Apellations d’Origine Contrôlée (AOC) réparties dans six régions qui, chacune, a sa particularité climatique et son atmosphère. Il s’agit de Bonvillars, Chablais, Côtes de l’Orbes, La Côte, Lavaux et Vully, ainsi que 2 AOC Grand Cru: Calamin et Dézaley. La région recouvre également de nombreux cépages différents, avec en tête, le Chasselas.

Ambiance caves ouvertes, Aigle © OVV/Erol Gemma

345


INTERVIEW

Quelles sont les qualités du vin vaudois? Le Canton de Vaud a la particularité d’avoir une viticulture de terroir. Il n’y a pas de vin linéaire, chacun ayant sa propre identité et son authenticité. Nos vignes sont très anciennes. La richesse du sol et le travail des Hommes ajoutent une vraie personnalité aux différents cépages. Chaque région offre alors une émotion et un plaisir unique. C’est la grande valeur ajoutée des vins vaudois. Le Chasselas est le cépage vaudois par excellence. Il représente 60% de notre production locale. Peu aromatique, il a un grand caractère. C’est celui qui exprime le mieux le sol dans lequel il vit. Ambiance caves ouvertes, Grandvaux

Vignoble d'Antagne, Chablais AOC © OVV/Erol Gemma

Ambiance caves ouvertes, La Côte

© OVV/Erol Gemma

© OVV/Erol Gemma

Quels sont vos défis à venir? Notre principal défi est de promouvoir le vin vaudois, en Suisse, mais aussi à l’étranger, tout en étant moderne et dynamique. Le vin vaudois participe largement au maintien de l’accroissement des ventes en Suisse. Nous avons alors trois grandes priorités pour stimuler notre notoriété. La première est de faire progresser la visibilité et la crédibilité du vin vaudois à l’international. A cet effet, notre partenariat avec la manufacture Hublot est une belle progression. La seconde est la mise en place de projets novateurs permettant de mettre en relation les vignerons et les consommateurs. C’est un travail continu que nous menons via des évènements divers et originaux. Enfin, la troisième priorité est le développement des relations avec le monde de l’hôtellerie et de la restauration. Nous offrons d’ailleurs des cours nommés Horeca. Il s’agit de formations données par des professionnels afin de se familiariser avec les différents cépages et les typicités de nos vins. L’objectif final est de permettre à l’ensemble des participants de mieux mettre en valeurs les crus régionaux dans leurs différents établissements. Propos recueillis par Céline Bernath

Office des Vins Vaudois Avenue des Jordils 1 | CP 1080 | 1001 Lausanne Tél. +41 21 614 25 80 info@vins-vaudois.com | www.vins-vaudois.com

346

Côtes de l'Orbe AOC © OVV/Erol Gemma

Vully AOC © OVV/Erol Gemma


Henri Badoux SA L’Esprit du vin Fondé en 1908, Henri Badoux SA était à l’époque un petit commerce de spiritueux et de vin qui a su évoluer et prospérer pour devenir la plus importante entreprise viticole du Chablais Vaudois. Un savoir-faire centenaire qui donna naissance au mythique "Aigle les Murailles", un vin blanc d’exception et dernièrement à son jumeau "Aigle les Murailles Rouge". Mêlant à la fois tradition et innovation, l’entreprise cherche à répondre au mieux aux fluctuations des habitudes de consommation et aux nouvelles tendances. Interview avec Kurt Egli, directeur de cette entreprise qui ne cesse de rechercher la perfection.

348


Henri Badoux SA a plus d’un siècle d’existence. Pouvez-vous revenir sur sa genèse? La Maison Badoux a été fondée en 1908 par Henri Badoux. Depuis un siècle, trois générations de passionnés se sont succédées et ont sans cesse perfectionné les vins vaudois. Son fondateur a su tirer parti des qualités du sol de la région qui s’est concrétisée dans la création du mythique vin "Aigle les Murailles". Dès 1940, la deuxième génération a largement participé au développement du négoce, qui était alors modeste. Elle a ainsi étendu le patrimoine des vignes pour devenir propriétaire de 50 hectares dans les appellations réputées d’Aigle, Yvorne, Ollon et Saint Saphorin. Progressivement, Badoux - Vins a pris de l’ampleur et s’est forgée une excellente réputation, même au-delà des frontières. Aujourd’hui, cette entreprise centenaire s’est adaptée aux évolutions et s’est dotée des outils les plus innovants et perfectionnés.

L’harmonie entre tradition et innovation est une de vos particularités, n’est-ce pas? Tout à fait. Le vin est ancestral et fait partie de la culture judéo-chrétienne. Parallèlement, le monde évolue et il est nécessaire de toujours se remettre en question et de chercher la perfection. Badoux - Vins est l’incarnation parfaite d’une entreprise qui a su défendre ses valeurs et ambitions avec passion et excellence. Une philosophie basée sur la tradition, le respect de la terre et du terroir, l’échange, la proximité et l’innovation qui lui permet de faire partager son savoir-faire centenaire en produisant des vins d’une qualité exceptionnelle pour le plaisir des papilles les plus sensibles.

L’œnologie a pris une place prépondérante pour Henri Badoux SA. Pour quelles raisons? Si le premier facteur déterminant pour produire un vin de qualité reste la nature, l’œnologie a effectivement pris une place prépondérante. L’œnologue Daniel Dufaux (président de l’Union Suisse des œnologues) est le chef de cuisine de la société. En fin connaisseur, il vieille sur les vignobles tout au long de l’année, établit le programme de récolte et le degré de maturité. Expert dans son domaine, c’est aussi un grand voyageur, riche en expériences qui s’inspire des techniques viticoles du monde entier. Il joue ainsi un rôle phare entre le vignoble et la commercialisation de nos vins, défendant une œnologie de moins en moins interventionniste.

349


La Badouxthèque incarne l’Esprit du vin. Pouvez-vous nous en dire plus? La Badouxthèque se veut, en effet, un lieu qui incarne l’Esprit du Vin. Elle abrite sous le même toit un bar à vins, un lieu de rencontre, un espace lounge et cosy et une boutique Il s’agit d’un concept qui permet d’accueillir sa clientèle facilement pour des conseils personnalisés ou un moment chaleureux entre amateurs de vins. Située à l’entrée d’Aigle sur le territoire de la commune d’Yvorne, elle offre la possibilité à ses visiteurs de déguster les vins proche de leur lieu de production. Rien de tel pour s’inspirer au mieux! Nous avons ainsi allié la modernité à la tradition du carnotzet.

Offrir des vins de qualité qui satisfont tous les types de consommateur est votre mot d’ordre, n’est-ce pas? Badoux - Vins offre effectivement un vaste choix avec un large assortiment dont 80 vins de sa propre production et des vins de négoce. Une déclinaison en plusieurs flaconnages lui permet de répondre à toutes les demandes et à tous les types de consommateurs (restauration, privés, grande distribution,...). La qualité est le moteur de réussite de cette société novatrice et engagée. La palette compte six gammes avec notamment "Lettre de Noblesse", des vins haut de gamme, "Tradition": des vins de qualité supérieure qui mettent en évidence toute la richesse et le savoir-faire ancestral des terroirs vaudois et "Badoux 1908": blanc, rosé ou rouge, des produits d’entrée de gamme de qualité. Parmi les cépages que produit Badoux - Vins, le Chasselas reste la vedette. Le vignoble d’Aigle "Les Murailles" fait office de référence dès les premières années de la Maison. Elle offre également une gamme large de vins rouges et rosés. Pionnière, l’entreprise a implanté dans son patrimoine, le Pinot Noir, qui a depuis trouvé sa place et son public dans la région. Entre le Chasselas, le Gamay, le Gamaret, le Merlot ou le Malbec, c’est une dizaine de cépages qui sont produits et mis en bouteilles chez Badoux - Vins. En constante innovation et adaptation, la Maison sera également la première en Suisse à préparer le vin orange, une approche pour revenir à une vinification ancestrale à partir du raisin blanc, sans levures et sans sulfite.

350


Comment appréhendez-vous l’avenir? Quels sont vos défis? Nous abordons l’avenir avec énormément de sérénité. Le secret est de travailler sérieusement et de savoir se remettre en question dans un marché qui évolue. Le choix initial de ne produire que des vins de qualité pousse l’entreprise a toujours s’améliorer, se moderniser et s’adapter aux nouvelles tendances avec un seul et même objectif: être proche de la perfection. Pour réussir à atteindre cet objectif, elle observe le comportement du consommateur pour anticiper ou réagir aux différents changements. Un des nouveaux défis de Badoux - Vins est de s’ouvrir au monde en repoussant les frontières, non seulement pour exporter une quantité plus importante de vins à l’international, mais aussi pour promouvoir le vin Suisse à l’extérieur du territoire. L’ouverture à l’œnotourisme s’inscrit également dans le cadre de cette vision. Nous sommes la plus grande entreprise viticole du Chablais Vaudois. Ainsi, nous devons avoir conscience du rôle de chef de fil que nous avons à jouer pour le bien-être de la région et ainsi, l’innovation, la perfection et le travail sont nos mots d’ordre.

Henri Badoux SA Route d'Ollon 8 Case postale 448 CH-1860 Aigle Tél. 0800 223 689 Fax 024 468 68 89 info@badoux-vins.ch www.badoux-vins.ch

351


Golfs en pays de Vaud A la découverte des plus beaux Greens

Le golfeur est certes un amoureux de la performance et de la compétition, mais c'est aussi un esthète qui recherche la beauté du paysage, la quiétude d'un parcours arboré, ce lien si particulier qui unit la beauté du geste parfait et le dessin d'un green dans une nature entretenue. Les golfs du Pays de Vaud, entre lacs et montagnes, proposent les plus harmonieux 18 trous dont puissent rêver les passionnés de swing et de putt. Tour d'horizon de ces parcours d'exception. Juché dans les Alpes, sinuant secrètement aux pieds du Jura ou ondulant dans le somptueux miroir lémanique, la variété des golfs vaudois n'a d'égal que la qualité des installations. Dans ce pays si amoureusement célébré par le poète Jean Villard-Gilles, les passionnés de la petite balle blanche trouveront forcément green à leur club... Golf Club du Domaine Impérial © P. Jantet

352


Le Golf Club du Domaine Impérial n'est pas le plus ancien club du pays de Vaud. Pourtant, il est, dès son inauguration en mai 1988 par le grand champion Severiano Ballesteros, devenu un des parcours les mieux cotés de Suisse. Bordant les rives du Léman, l’extrême qualité de ses installations situées à Gland au cœur d'un grand parc lémanique et la magie d'un parcours signé par le grand architecte Pete Dye ont rapidement fait de ce club un joyau convoité de tous les amateurs. L'environnement exceptionnel, est de plus magnifié par un club-house empreint d'histoire. En effet au 19e siècle, la famille de Napoléon III alors propriétaire de la Villa Prangin y séjournait régulièrement. «En créant le Club de Bonmont, nous avons voulu aller dans le sens de l’histoire et de la grande tradition de ces lieux» par ces quelques mots, le président du Golf et Country Club de Bonmont, non loin de Gland, dans la commune de Chéserex, inscrit son parcours dans l’histoire du lieu: ici, le club a élu domicile dans le parc arborisé de 62 hectares d'une ancienne abbaye cistercienne du XII siècle. En proposant aux golfeurs un écrin de verdure qui fut autrefois lieu de méditation, les initiateurs veulent que leur sport de prédilection soit aussi imprégné de culture. Dessiné dans les années 1980 par Don Harradine, Bonmont a subi d’importants travaux de rénovation en 2002. Peter Harradine, mandaté pour ce lifting, a ainsi peaufiné l’œuvre de son père. Ce magnifique 18 trous offre aujourd'hui une vue inégalable sur le Mont Blanc et le lac Léman.

Golf et Country Club de Bonmont

Golf parc du Signal de Bougy

Le Golf parc du Signal de Bougy, à mi-chemin entre Genève et Lausanne, est le premier golf de Suisse romande ouvert au public. Sur un parcours éblouissant avec en toile de fond les Alpes, le lac Léman et la chaîne du Jura, ces créateurs ont souhaité se démarquer de l'image élitiste de ce sport. Ainsi l'accès au club n'est pas conditionné par un droit d'entrée somptuaire. Le Golf parc possède aussi un training Center qui offre des installations d'exception avec un Driving-Range de 85 postes d'entraînement (dont 23 couverts), et de grandes zones d’entraînement spécifique, 2 putting greens et 2 approches greens. Une vision populaire du golf dans un lieu public de grande classe.

353


Golf Club de Lausanne

Né en 1921 de la volonté d'Oscar Dolfus, le Golf Club de Lausanne est une honorable institution qui a subi les affres de l'histoire. Ainsi, le golf de 9 trous à sa création passera à 18 trous en 1931, avant d'être réquisitionné pour moitié par le Plan Wahlen durant la deuxième guerre. En 1996, la culture de la betterave n’est plus qu’un souvenir quand l'architecte britannique Jeremy Pern redessine certains points du parcours, créé à l’origine par Don Harradine, en le dotant de nouveaux greens surélevés, permettant à ce vénérable golf de figurer parmi les plus beaux parcours de Suisse. Situé à 650 m d'altitude, sur les hauts de la ville, le parcours très varié, bordé d'arbres centenaires au milieu d'un site naturel bucolique, laisse aux Golf de Lavaux golfeurs un souvenir inoubliable. La vue sur les Alpes et le Jura y est magnifique. Le Golf de Lavaux, situé dans la commune de Puidoux éblouira les amoureux de nature. Les joueurs de l'aube auront ici la chance de tomber nez à nez avec un chevreuil ou un renard. Ce site très particulier est d’ailleurs inscrit au programme national «Pro specie rara d’Arboretum» et contribue à la sauvegarde d’anciennes variétés d’arbres fruitiers indigènes. Faisant face au Mont Pèlerin et dominant la surface miroitante du Lac de Bret, ce club est un plaisir pour les novices et un défi permanent pour les joueurs expérimentés. Depuis plus de 110 ans, le Golf Club de Montreux propose sur la commune d'Aigle, à quelques kilomètres des rives du Léman, dans la Plaine du Rhône, un parcours d'une rare densité. Ouvert toute l'année car protégé des brumes lémaniques par un microclimat exceptionnel, ce parcours étonnant satisfait avec un égal bonheur golfeurs débutants et chevronnés. En 2005, le célèbre architecte américain Ronald Fream a été chargé de rénover le parcours. Il a su conserver le caractère des lieux tout en apportant cette modernité qui fait sa patte: des greens de grande qualité, quelques étangs bien positionnés pour corser le parcours et des fairways ondulant à travers les nombreux arbres séculaires.

Golf Club de Montreux

Le Golf Club de Payerne a ceci de particulier qu'il est né d'une ancienne exploitation agricole qu'une famille de la région a souhaité transformer. Dessiné par l'architecte français Yves Bureau, le parcours (par 70 sur 5'450 mètres) s'inscrit dans le magique Domaine des Invuardes, où un manoir du XVIIIe surplombe en éventail la pente dans laquelle s'intègrent les méandres du parcours entre un pigeonnier, de superbes noyers, des alignements de beaux vieux arbres et un accès bordé de platanes. «Là-haut sur la montagne était» le Golf Club de Villars. Accroché à plus de 1'660 mètres d'altitude, le parcours offre une vue exceptionnelle sur les Alpes avoisinantes. Exposé plein sud, le golf des alpages est le résultat de près de cent ans de passion de déménagement et de difficultés diverses. Mais la pugnacité de ses membres et initiateurs et la volonté de toute une région, font du parcours dessiné par l'architecte Thierry Speicher un écrin de verdure où la beauté minérale du panorama se dispute au plaisir d’un «birdie»!

354

Golf Club de Payerne

Golf Club de Villars


V I N TA G E 1 9 4 5 MOUVEMENT MÉCANIQUE À REMONTAGE AUTOMATIQUE GIRARD-PERREGAUX CALIBRE 03300-0105, HEURE, MINUTE, PETITE SECONDE, GRANDE DATE, INDICATEUR DES PHASES DE LUNE RÉSERVE DE MARCHE 46 HEURES, BOÎTIER ACIER 36,10 X 35,25 MM AVEC FOND SAPHIR, BRACELET ALLIGATOR AVEC BOUCLE DÉPLOYANTE.

www.girard-perregaux.com


Le Signal de Bougy Un choix infini d’activités dans un cadre hors-norme! Pour évoquer le site du Signal de Bougy, les superlatifs font défaut! Si vous ne le connaissez pas encore, une visite s’impose impérativement. En attendant, imaginez… Un espace de 140 hectares au panorama à couper le souffle: les Alpes d’un côté, le Jura de l’autre et une vue imprenable sur le lac Léman et le Mont Blanc. A mi-distance entre Lausanne et Genève, ce site regorge de nombreux atouts: un golf de grande qualité et accessible à tous, des activités en plein-air variées, des possibilités de restauration diversifiées, des salles de séminaires au rapport qualité-prix inédit. L’ensemble du site a récemment fait l’objet de rénovations importantes permettant d’offrir à ses visiteurs encore davantage de confort et d’attractions. Bien Vivre s’est rendu sur place.

356


Un golf exceptionnel et accessible à tous Un parcours au panorama unique Jugé techniquement exigeant et intéressant, chacun des 18 trous est un nouveau défi golfique dans un paysage sans cesse renouvelé. Une attention toute particulière a été portée au respect de l’environnement et à la topographie initiale des terrains. La présence de sources, ainsi qu’un important travail de drainage des eaux pluviales ont permis de créer deux étangs et quelques biotopes. De nombreuses plantations, dont des vergers composés d’anciennes essences fruitières oubliées, complètent l’arborisation forestière. L’ensemble du parcours, situé à 707 mètres d’altitude, a pris naturellement la forme d’un parc idyllique entre Alpes, lac et Jura pour le plus grand plaisir des adeptes de la petite balle.

Des installations exceptionnelles Le driving range (250 m de longueur et 150 m de largeur) permet une appréciation optimale des coups. Il offre plus de 80 places d’entraînement, dont 23 sont couvertes. 25 postes d’entrainement sur herbe, 2 putting greens, 2 approach greens et 3 automates à balles (contenance totale: plus de 25’000 balles de practice) complètent avantageusement ces vastes zones d’apprentissage. De plus, le golf a fait l’objet d’investissements importants afin d’offrir la plus grande qualité possible à ses pratiquants, le parc de machines d’entretien a été remis à neuf. Qualité du gazon, greens plus réguliers et, pour les amateurs, l’aération et le sablage des fairways, sont autant d’atouts rares à trouver. D’autres travaux, ainsi que des projets d’agrandissement sont programmés. Il est d’ailleurs envisagé de construire un parcours école ou un approach green. Le Golf Parc valorise ainsi le site exceptionnel du Signal de Bougy mais également l’attrait touristique et économique de «La Côte».

Un golf écologique et accessible à tous Le Golf Parc du Signal de Bougy, géré par la coopérative Migros Vaud est un modèle d’écologie et d’ouverture. Certifié parcours écologique et résolument démocratique, il est un endroit idéal pour s’initier et pratiquer un des sports les plus appréciés au monde. Les 9 premiers trous du parcours, avec vue sur le lac, sont plutôt étroits et techniques. Les 9 suivants sont de tailles conventionnelles pour des coups longs dans une atmosphère champêtre où les trois derniers trous influencent véritablement le score de la carte. Sur ce parcours Romand, il n’est pas nécessaire d’être membre pour jouer. Contrairement à d’autres terrains en Suisse, les Golfs Parcs Migros n’affichent aucune ségrégation quant à l’origine du golfeur, hôte membre d’un club ou joueur indépendant. Les green fees et les abonnements restent abordables pour tous. Les tarifs pour devenir membre du Club de Golf sont particulièrement attractifs et proposent des formules adaptées à chaque type de public, pour les expatriés de passage aussi.

357


Une restauration pour tous les goûts! Le nouveau Self-Service Suite à des travaux de rénovation importants effectués en 2014, l’équipe du Signal de Bougy propose désormais avec fierté un tout nouveau Self-Service. Large espace au design résolument contemporain qui ravira ses visiteurs, il est également doté d’une terrasse à la vue imprenable et, à l’intérieur, d’une nouvelle place de jeux réservée aux plus jeunes.

Cette renaissance rime également avec un nouveau Chef, une carte plus variée et une cuisine de saison. Répondre aux goûts exigeants des visiteurs gastronomes, et ce tout au long de la journée, est un défi auquel l’équipe du Signal de Bougy a su répondre. Différents stands sont à la disposition de chacun: Grillades, Pâtes fraiches et pizzas, Salades, Menus du jour du Chef, Hamburgers à la minute toute la journée, Crêpes, Panini et sandwiches maisons, Desserts.

Le Club-House du Golf Accessible à toutes et à tous, le restaurant du Club House du Golf propose une carte de type Brasserie, mais aussi un bar convivial qui en est l’élément central. Celui-ci se trouve d’ailleurs dans le Passeport Gourmand 2015. Membre ou non membre, chacun peut y partager un moment pour le moins chaleureux. Parcourir la carte variée des vins de qualité et alcools originaux, plonger sur les propositions de petite restauration et, depuis la terrasse ensoleillée, superviser les golfeurs qui travaillent leurs petits jeux. Boissons fraîches servies par nos barmaids, croquemonsieur ou madame, pâtes, plats du jour et surprise de l’équipe de la Cuisine toujours à la recherche des produits de saison, d’authenticité, de simplicité et de diversités. Une cuisine qui est d’ailleurs ouverte sur la grande salle du restaurant du Club House. Les broches géantes, organisées plusieurs fois dans l’année, offrant une ambiance «country farmers» font également partie des caractéristiques agréables du Club House.

358


De multiples activités en plein-air Le Parc Pré Vert Le Parc Pré Vert, vaste espace de verdure situé dans un cadre idyllique, est un lieu de détente et d’amusement ouvert à toute la famille. Désormais équipé d’un parking surveillé à des tarifs très avantageux et gratuits pour les clients du golf et des séminaires, le site a récemment refait peau neuve. Les enfants pourront y découvrir des jeux «dernier cri» munis de nouveaux tapis de protection pour le confort et la sécurité de chacun. En plus du mini-golf, des pistes de pétanque, du basket, du beach volley et du ping-pong, de nouvelles attractions inédites sont désormais proposées: salto trampoline et boules sur l’eau, notamment. De même, les animaux de «La Ferme», chèvres du Tibet, ânes, cochons, lapins, canards, poules et autres dindons, paons ne cesseront de surprendre les jeunes et les moins jeunes. Les personnes étant à la recherche de calme, les entreprises souhaitant une vraie mise au vert se donneront rendezvous au Jardin de Madame, devant la roseraie exceptionnelle, un oasis de beauté, un plan d’eau et un espace botanique.

Le Parc Aventure, parmi les plus grands d’Europe Le Signal de Bougy vous propose un des plus grands Parc Aventure d’Europe. Une montée d’adrénaline garantie avec les incroyables parcours et tyroliennes. Le Parc Aventure du Signal de Bougy, qui se renouvelle chaque année, se compose de 15 parcours et 240 ateliers. Paradis des plus petits, il dispose de 4 parcours violets sécurisés allant jusqu’à 6 mètres de haut pour les enfants entre 4 et 8 ans. Depuis 2010, un parcours orange allant jusqu’à 8 mètres de haut permet aux plus téméraires de 6 à 8 ans de monter presque aussi haut que les grands!

359


Des offres attractives pour vos évènements Réunions, Formations, Séminaires, Workshop, Team Building, Conférences, Mariages, Cocktails sont autant d’évènements que l’équipe du Signal de Bougy prend en charge avec grand professionnalisme. Souhaitant faire profiter de son cadre unique aux multiples possibilités, le site a largement développé son offre en la matière.

Des salles entièrement équipées flambant neuves Le Signal de Bougy dispose de plusieurs salles permettant de recevoir entre 20 et 400 personnes, entièrement refaites à neuf. Il s’agit de salles naturellement lumineuses, à l’insonorisation parfaite, à l’acoustique étudiée et au confort absolu. Entièrement équipées des derniers outils nécessaires, les salles offrent également toutes un accès sur l’extérieur. Le tout, au milieu de la nature, à mi-chemin entre Lausanne et Genève, dans un Parc magnifique, avec une vue à couper le souffle et un calme à toute épreuve.

Des formules sur-mesure «Au Signal de Bougy, tout est possible», tel pourrait être son slogan. Le site offre, en effet, de multiples formules, afin de répondre à des demandes très variées. La simple location d’une salle ou de plusieurs salles… entrecoupée d’une pause gourmande au self-service ou d’un repas gourmand servi à table… tout en profitant des multiples activités offertes comme une initiation au golf ou un parcours accrobranche, par exemple. Le plus important est bel et bien la satisfaction de chacun!

360


Les tarifs les plus attractifs de l’arc lémanique! L’une des grandes particularités de l’offre du site est le souhait de proposer des prix «accessibles» à toutes et à tous… Un petit prix certes, mais un service en or et un cadre exceptionnel, qui peuvent en étonner plus d’un. Ainsi, des formules clés et fourchettes en main très attractives sont proposées. En témoigne la formule à horaire libre et repas en selfservice pour un montant de 59 Frs par personne et par jour (10 pers. Minimum). La location de salle seule avec son matériel (comprenant beamer, écran, flipchart, wifi gratuit et buffet d’eau minérale), est accessible à partir de 220 Frs la journée.

Signal de Bougy CH-1172 Bougy-Villars • Tél. 058 568 31 50 info@signaldebougy.ch • www.signaldebougy.ch

361


ECOLE MOSER GENÈVE | NYON | BERLIN

PRÉPARATION À LA MATURITÉ SUISSE ET À LA MATURITÉ MENTION BILINGUE : FRANÇAIS / ALLEMAND - FRANÇAIS / ANGLAIS ENSEIGNEMENT DÈS LE 5E DEGRÉ (HARMOS) FROM PRIMARY SCHOOL TO THE «SWISS MATURITY» WITH A FRENCH-ENGLISH BI-LINGUAL ACADEMIC PROGRAM RENSEIGNEMENTS : GENÈVE 022 860 80 80 | NYON 022 593 88 88

www.ecolemoser.ch


Perrin Frères SA Un constructeur responsable Depuis plus d’un siècle, Perrin Frères SA déploie ses activités de constructeur en Suisse romande. Basée à Nyon, l’entreprise, forte de près de 300 collaborateurs, n’a cessé d’évoluer dans les domaines de la technologie, des prestations, des produits, de la formation ou encore de la sécurité pour satisfaire les exigences de ses nombreux clients et assurer le bien-être de son personnel, tout en veillant à préserver notre planète. Portrait d’une entreprise aux valeurs sociales, économiques et environnementales. Nouveau pont sur l’A1 à Gland

364


CEVA, Route de Jussy

Des origines à nos jours 19e

Créée à la fin du siècle l’entreprise Perrin est une histoire de famille. Au fondateur Jules, ont succédés Émile, George et Jean Perrin qui ont marqué l’histoire de la société avec des projets emblématiques, comme la construction de la route de la Corniche dans le Lavaux vers 1900, le viaduc de Givrins en 1914, ou encore l’agrandissement de l’aéroport de Cointrin en 1956. Aujourd’hui administrée par Christian et Thierry Perrin, l’entreprise est devenue Perrin Frères SA et a ouvert son capital à ses collaborateurs. Riche de nombreux savoir-faire acquis au fil des années, elle figure parmi les sociétés les plus actives de l’arc lémanique. Basée à Nyon, elle compte des succursales à Lausanne, Rolle et Genève et emploie 280 collaborateurs et 13 apprentis. Une entreprise totalement intégrée à la vie économique et locale.

De nombreuses prestations de qualité

CEVA, Route de Jussy

En 100 ans d’existence, Perrin Frères SA a su diversifier ses activités pour s’adapter aux nouvelles exigences du marché. Active dans le domaine du gros œuvre, elle déploie ses savoir-faire de constructeur à travers des prestations en génie civil, maçonnerie, démolition et terrassement, production et développement de matériaux, revêtements bitumineux et désamiantage. Forte d’un encadrement de plus de 30 ingénieurs et conducteurs de travaux, elle offre conseils et solutions innovantes à ses clients. De part la diversité de ses prestations Perrin Frères SA est capable de répondre aux spécificités de chaque projet. Grâce à ses sociétés partenaires Ronchi SA, Léman Granulats SA et PQR Béton SA, Perrin Frères SA bénéficie d’une autonomie de production pour son approvisionnement en graviers, matériaux recyclés et bétons prêts à l’emploi.

Zoom sur les revêtements routiers Fabrication de revêtements bitumineux routiers Installation: Poste d’enrobage Ammann Uniglobe 200 + RAH Spécificités: - Recyclage à chaud - Recyclage à froid - Production à basse température - Production à froid

Hublot à Nyon – PENDANT

Hublot à Nyon – APRÈS

Produits: - Revêtements phono-absorbant - Revêtement teinté - Revêtement à basse température - Revêtement traditionnel Des produits certifiés conformes aux normes en vigueur.

Fourniture et pose de revêtements bitumineux routiers Du revêtement d’autoroute au chemin communal, du terrain de sport à la cour de villa, les prestations de Perrin Frères SA couvrent des chantiers de toutes tailles destinées aux fonctions les plus diverses. Ses équipes de spécialistes disposent du matériel de pose et de compactage de la dernière génération.

365


NSM Viaduc de Givrins, 1914

Disponible et à l’écoute des clients, elle veille à leur offrir des services de qualité dans le respect des coûts et délais impartis. Une éthique particulièrement appréciée de sa clientèle, parmi laquelle figurent les principales collectivités publiques (communes, cantons et Confédération), les grandes régies d'Etat ainsi que les collectivités de droit public, sans oublier un grand nombre de clients privés, toujours plus nombreux à lui faire confiance.

Murs en béton à Villeneuve APRÈS

Murs en béton à Villeneuve PENDANT

Une philosophie d’entreprise épanouissante Perrin Frères SA prête une attention particulière au bienêtre et à la sécurité de son personnel. Force première de sa réussite, ses 280 collaborateurs bénéficient d’un cadre de travail fondé sur le respect, la communication et la confiance. Du manœuvre au cadre, chaque employé fait l’office d’un suivi personnalisé et des formations continues sont régulièrement proposées afin de favoriser la promotion interne. A l’écoute, l’entreprise est attentive à leur état d’esprit ainsi qu’à leur santé au travail et n’hésite pas à mettre en place des actions d’aide, avec des médecins du travail notamment, pour résoudre certaines de leurs difficultés. Enfin, afin de prévenir les accidents sur les chantiers, l’entreprise informe et équipe en conséquence ses collaborateurs en action sur le terrain.

366

Des hommes à la base de tout


NSM réhabilitation du pont des Allévays, 2014

Une entreprise soucieuse de l’environnement En tant que constructeur responsable, Perrin Frères SA veille au respect de l’environnement dans l’exercice de ses activités, comme en témoigne la mise en place d’une démarche environnementale certifiée ISO 14001 depuis 2006. A Nyon, comme dans ses succursales, les concepts et choix des matériaux tiennent compte de l’économie de matières premières, des processus de fabrication et de leur recyclage en fin de vie. Grâce à une nouvelle centrale qui a vu le jour en 2011, l’entreprise est notamment capable de fabriquer un enrobé bitumineux pouvant contenir jusqu’à 70% de matériaux recyclés. Elle s’attache également à produire des enrobés tièdes, permettant de diminuer la consommation d’énergie et les émissions de CO2 durant le processus de fabrication mais aussi d’améliorer les conditions de travail des employés lors de la pose sur les chantiers (chaleur, fumées). Perrin Frères SA bénéficie, en outre, d’une autorisation de déversement des eaux de chantiers du SESA (service des eaux, sols et assainissement de l’Etat de Vaud) et du canton de Genève qui lui permet, dans le cadre d’une démarche d’autocontrôle, d’assurer une gestion des eaux conformes aux directives et ainsi respectueuse de l’environnement sur l’ensemble de ses chantiers. Des mesures importantes d’économie d’énergie dans la production et la mise en œuvre de ses matériaux ont permis à l’entreprise d’être exemptée de la taxe sur le CO2. Dans un souci d’amélioration constant, Perrin Frères SA et ses partenaires ne comptent pas en rester là. Si son site de production est d’ores et déjà relié au rail, permettant de livrer près de 80% des ciments par train, l’entreprise travaille en ce moment sur un projet visant à apporter les matériaux graveleux nécessaires à la production également par voie ferroviaire.

Giratoire à Rolle

Case postale 1331 / CH-1260 Nyon 1 Bureau: Ch. de Gaudenies 7 / CH-1267 Vich Tél. +41 22 354 43 43 / Fax +41 22 354 43 63 perrin@perrin-freres.ch / www.perrin-freres.ch

367


Accès direct à notre magazine exclusif.

VENTE

IMMEUBLE, VILLA, APPARTEMENT, TERRAIN

www.brolliet.ch

PRESTIGE | GÉRANCE | COPROPRIÉTÉS | VENTES IMMEUBLES | IMMOBILIER COMMERCIAL | PROMOTION IMMOBILIÈRE | VENTES & LOCATIONS RÉSIDENTIELLES


Immobilier Des professionnels de confiance Marché porteur et dynamique, l’immobilier participe fortement au développement économique du canton de Vaud. Des grands ensembles locatifs aux biens d’exception susceptibles de séduire la clientèle la plus exigeante, les projets sortent régulièrement de terre. Soucieux d’établir entre eux et leurs nombreux clients une relation basée sur la confiance, les professionnels de l’immobilier vaudois misent avant tout sur la formation et la transparence tout en ne perdant pas de vue leur objectif final: fournir davantage de logements à la population grandissante.

Bernard Nicod «Le Domaine du parc, La Tour-de-Peilz» © Giulio Locatelli

369


INTERVIEW

Spécial élections fédérales Olivier Feller: «Les excès finiront par lasser» Automne d’élections en Suisse, qui renouvelle son Parlement. Au-delà du cirque médiatique demeurent, plus que jamais par les temps qui courent, ces questions fondamentales: A quoi doit servir l’Etat en 2015, quelle Suisse voulons-nous? Quelles valeurs défendre? Nous avons choisi de les poser à Olivier Feller, pour qui ces questions sont essentielles. Repartant pour un tour, le conseiller national – directeur de la Chambre vaudoise immobilière «au civil» – termine sa première législature dans l’arène fédérale. Rencontre. © 2013 Roberto Ackermann - Photo Tornow 1003 Lausanne

Discours à la tribune du Conseil national. © Manuel Winterberger / ManuelWinterberger.ch

370


Des succès marquants durant cette législature qui s’achève? Je me suis engagé contre un certain nombre d’initiatives à répétition d’une gauche à la française: celles, par exemple, qui demandaient l’introduction d’un salaire minimum légal, d’un impôt fédéral sur les successions ou encore la suppression de l’imposition d’après la dépense. C’étaient, pour moi, des engagements forts, tant au sein de la commission des finances du Conseil national qu'en plénum, dans les médias et sur le terrain lors des campagnes.

A côté de ces combats collectifs, il y a celui, très sensible, que vous conduisez, pour une plus grande transparence de la gestion des Fonds AVS. Pour quel résultat? Ce combat, même si s’il n’est pas terminé, s’est déjà soldé par un certain succès: il a été thématisé, médiatisé, et le Conseil fédéral a lancé début juin une consultation visant à clarifier la structure juridique des Fonds AVS/AI/APG. Ces Fonds sont responsables de la gestion centralisée de la fortune de nos trois assurances sociales, qui s’élève à plus de 35 milliards. C’est l’argent du peuple, et on ne sait même pas, par exemple, de qui ces Fonds dépendent! Du Département des finances, de celui de l’intérieur? J’ai aussi identifié d’autres points opaques. Jusqu’en 2014, on ne savait pas à quels gérants externes les Fonds confiaient notre argent, c’était un secret d’Etat! Mais j’ai obtenu que cette liste soit publiée. J’ai alors remarqué que sur 25 gérants de fortune, 14 sont en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

Est-ce judicieux? N’y a-t-il pas suffisamment de gérants de fortune compétents en Suisse et en Europe continentale? En cas de litige, quel est le for juridique, aux Etats-Unis? Quelle part de ces 35 milliards est gérée dans ces pays anglo-saxons? Quels sont les critères d’attribution de ces mandats? Toutes ces questions, plutôt inquiétantes, m’ont conduit à déposer une douzaine d’interventions. Les premiers succès engrangés montrent que si on veut obtenir des résultats, il faut insister.

L’intergroupe parlementaire «Propriété du sol et du logement» est coprésidé par le conseiller national zurichois Hans Egloff, la conseillère aux Etats thurgovienne Brigitte Häberli-Koller et Olivier Feller.

Olivier Feller fait visiter le Palais fédéral à des écoliers d’Avenches, en compagnie de sa collègue Ada Marra.

Des regrets?

Le comité d’organisation du Forum de l’économie de la Côte, présidé par Olivier Feller.

Mon plus grand regret est de n’avoir pas réussi à empêcher l’adoption de la révision de la LAT. Ce n’est pas que je sois opposé au principe d’une gestion économe du sol, mais les modalités d’application prévues sont compliquées et, d’autre part, le moratoire imposé aux cantons pendant la phase transitoire pose de grandes difficultés au canton de Vaud notamment. Tout terrain classé en zone à bâtir doit être compensé simultanément ailleurs, ce qui bloque des projets de développement. Et dire que pendant la campagne, le Conseil fédéral avait nié l’existence du moratoire, avant d’en sous-estimer volontairement l’impact…

371


INTERVIEW

Que pensez-vous du durcissement du climat politique et du populisme ambiant? J’ai le sentiment que l’excès, quelle que soit l’origine partisane, finira par lasser. Les éclats ne sont pas indispensables, et le combat n’exclut pas la courtoisie. En conservant des positions fermes mais réfléchies, rationnelles, documentées, on finit par se faire entendre.

Quel est le rôle de l’Etat, selon vous? Etes-vous à l’aise au sein du PLR suisse, très libéral sur le plan économique, et partisan du «moins d’Etat»? Le courant libéral radical ne veut pas démolir l’Etat, mais pour que ce dernier soit fort, il ne faut pas qu’il soit obèse. Les tâches exécutées par l’Etat doivent être proportionnelles aux moyens financiers à disposition. Quant au libéralisme en lequel je crois, c’est un moyen pour assurer la prospérité et le bien-être mais ce n’est pas un dogme, un but en soi. Nous devons veiller, au sein du PLR, à conserver le libéralisme comme un outil prenant en compte la réalité et non comme une doctrine qui en serait déconnectée.

Le rôle de l’Etat sera sur la sellette lors de la prochaine législature… Faudra-t-il ou non réduire les investissements? S’agissant des d’infrastructures et des équipements, c’est un débat permanent, qui pourrait se tendre encore, dans un contexte de plus grande difficulté financière. D’autre part, l’Etat doit-il jouer un rôle plus musclé pour maintenir un secteur industriel qui se réduit et se fragilise? Le débat portera aussi sur la question énergétique: jusqu’à quel point l’Etat doit-il susciter certains comportements, dans le monde des entreprises et chez les particulier?

Quelles valeurs, vous-même, défendez-vous prioritairement? Le fédéralisme, parce que la Berne fédérale a de plus en plus tendance à s’ingérer dans les compétences cantonales, que ce soit en matière d’aménagement du territoire, de fiscalité ou de consommation énergétique dans les bâtiments. Or, sur le terrain, les mesures uniformes pour tous décrétées d’en haut ne sont pas forcément pertinentes, loin de là. La démocratie directe est une autre valeur qui me tient à cœur. Lorsque des initiatives populaires sont adoptées, il faut les appliquer si l’on ne veut pas saper la confiance dans les institutions. Le problème, aujourd’hui, c’est qu’on soumet au peuple des initiatives boiteuses sur le plan juridique, dans l’espoir qu’il les refuse. Mais cette stratégie ne fonctionne pas toujours: les initiatives sur l’expulsion des étrangers criminels et sur l’imprescriptibilité des actes de pornographie infantile ont été acceptée malgré l’avis négatif du Parlement et, à présent, on tarde à les appliquer. Le Parlement a la compétence d’invalider des initiatives contraires au droit international impératif ou ne respectant pas l’unité de la matière. Soit il a le courage de le faire, soit il faut déléguer à une autre instance la compétence de trancher.

372

L’aménagement du territoire, une grande préoccupation. Tours Gilamont - Vevey © Sarah Jaquemet


A ski.

Inauguration du Salon immobilier de Lausanne en mars 2013, avec Grégoire Junod (conseiller municipal), Souheila Yacoub (Miss Suisse romande) et Anthony Collé (directeur général du Groupe MK).

Vous êtes également très attaché à la mission de surveillance du Parlement… Le Parlement n’a pas que le mandat de légiférer, il doit aussi surveiller le Conseil fédéral et l’administration, une tâche moins médiatisée, moins «sexy», mais essentielle pour assurer le bon fonctionnement démocratique. Nos ministres ne sont que sept et même s’ils travaillent beaucoup, ils ne peuvent s’occuper de tout: je n’ai rien contre l’administration, elle est plutôt compétente, mais dès qu’il y a un vide, elle l’occupe.

Quels grands défis attendent la Suisse? Il faudra défendre le pays et ses intérêts sur le plan international. On demande à la Suisse de se soumettre à des règles que d’autres Etats ne respectent pas forcément: réformes fiscales, échange automatique d’informations, etc. Autres enjeux: les incertitudes pesant sur l’économie et donc le bien-être matériel du pays, et les relations avec l’Union européenne. Ma position est conforme à celle de mon parti: c’est non à l’adhésion, oui aux bilatérales. Les bilatérales, un point sur lequel les citoyens pourraient être rapidement appelés à voter. Entretien G. Zuber

Vous n’avez que 41 ans. Vous voyez-vous un jour au Conseil d’Etat? Aujourd’hui, ce n’est pas d’actualité mais je me suis toujours laissé guider par les circonstances.

Ce qui vous branche en politique: Le débat d’idée au profit de la prospérité du pays et du bien-être de la population. Il permet de faire émerger des solutions.

Comment vous ressourcez-vous? Avec mes proches, et puis il y a la musique, je fais aussi un peu de ski et je cours. © 2013 Roberto Ackermann - Photo Tornow 1003 Lausanne

373


INTERVIEW

Chambre vaudoise immobilière

© Agence de presse ARC

Voilà plus de 75 ans que la Chambre vaudoise immobilière (CVI) œuvre en faveur du développement, de la représentation et de la défense de la propriété foncière dans le canton de Vaud. Relais des préoccupations des propriétaires auprès des décideurs vaudois et suisses, elle est également un partenaire reconnu de négociations avec les associations de locataires et fournit de nombreuses prestations concrètes aux propriétaires. Rencontre avec la présidente de la CVI, Anne Gaussen Rapit, notaire à Morges.

Plus de 400 participants assistent chaque année à l’assemblée générale de la CVI. © Agence de presse ARC

374


Quels sont le rôle et les activités principales de la CVI? La CVI est l’association de défense des propriétaires dans le canton de Vaud. Elle regroupe plus de 12’000 membres, ce qui représente plus de 20’000 affiliations d’immeubles. Notre objectif consiste notamment à relayer les préoccupations des propriétaires sur le plan politique. Nous sommes dès lors en contact étroit avec les décideurs politiques et économiques vaudois. Mais notre activité ne se limite de loin pas à la politique. La CVI est, en réalité, avant tout une entreprise de services. Nous conseillons nos membres, notamment en droit du bail et dans le domaine de la propriété par étages, nous organisons des cours et des séminaires, nous publions de nombreuses brochures consacrées, par exemple, au transfert de l’immeuble aux héritiers et au droit de voisinage. Enfin, la CVI tient le secrétariat général de la Fédération romande immobilière, ce qui élargit son champ d’action aux dossiers traités à Berne.

Comment se porte le secteur de l’immobilier actuellement? Tout bilan sectoriel comporte des zones d’ombre et de lumière. Côté ombre, l’impact des mesures prises depuis 2012 par la BNS et la Finma de même que le choc du franc fort n’ont vraisemblablement pas encore fait ressentir tous leurs effets sur la demande de logements en propriété et celle de surfaces commerciales. Côté lumière, l’immobilier demeure un pan solide de notre économie tant au niveau national qu’à l’échelle du canton de Vaud. Il faut avoir à l’esprit qu’en Suisse, l’immobilier représente 18% du PIB et 14% des emplois.

Le marché de l’immobilier se trouve-t-il dans une bulle spéculative? Le spectre d’une gigantesque bulle qui enfle tel un chewing-gum, puis qui éclate en éclaboussant tout sur son passage, est une vision héritée de la crise immobilière des années 1990. La zone de prix dans laquelle se trouvait le marché il y a quelques années était certes préoccupante, car nous avions atteint le sommet de la courbe. C’était néanmoins faire preuve d’un pessimisme excessif que de prédire l’effondrement de tout un secteur de notre économie… Ce que l’on observe dans la réalité est que, après pratiquement une décennie de progression des valeurs immobilières dans notre pays, le marché connaît depuis deux ans environ un tassement des prix, surtout dans les zones où la pression est très forte, comme l’arc lémanique.

375


INTERVIEW

L’équipe de direction de la CVI. De gauche à droite: Simon Wharry, Jacques Ansermet, Olivier Feller © Agence de presse ARC

Quelles sont les perspectives de croissance immobilière à long terme? Parmi les éléments centraux susceptibles d’influencer durablement la croissance du secteur immobilier, citons le niveau du taux hypothécaire, les perspectives de rendement offertes aux investisseurs, la démographie et le climat économique en général. Si les statistiques à court terme mettent en évidence, à l’échelon national, une certaine stagnation générale dans tous les secteurs - nombre de nouveaux logements en location mis sur le marché, de projets de PPE et de constructions individuelles -, gageons que le trend restera positif ces prochaines années si les conditions-cadre demeurent globalement favorables.

L’accession à la propriété n’est pas chose facile en Suisse. Quelle est votre analyse? Bien que l’encouragement de l’accession à la propriété du logement soit ancré dans la Constitution fédérale, il existe en l’état peu de mesures permettant de mettre en œuvre cet objectif. Le principal dispositif en place, c’est la possibilité de retirer l’avoir du deuxième pilier en vue d’acquérir un logement. La CVI se bat pour que cette possibilité de retrait anticipé demeure, l’acquisition d’un logement étant une forme de prévoyance vieillesse.

Problématique centrale en Suisse romande: la pénurie de logements. Quelles est la position de la CVI à ce sujet? La pénurie de logements est notamment due à la forte croissance démographique. L’offre de logements n’a pas réussi à suivre la demande. A cela s’ajoute que la taille moyenne des ménages tend à diminuer, ce qui accentue la demande de logements. Une autre réalité, c’est que le nombre de mètres carrés utilisés en moyenne par un habitant pour se loger n’a cessé d’augmenter au cours des dernières décennies. Pour répondre à cette situation, il faut construire davantage de logements, et à un rythme plus rapide qu’aujourd’hui. Et ce n’est pas en multipliant les normes et les interventions étatiques qu’on y parviendra.

376


Des séminaires de formation continue pour les professionnels de l’immobilier… © Céline Michel

… et des cours ciblés sur les besoins des propriétaires individuels.

Quels sont les principaux défis à venir pour vos membres? Pour les propriétaires qui louent des logements, il y a la question du droit du bail, en particulier la problématique du rendement admissible des fonds propres. Le logement est un bien particulier, et nous ne remettons pas en cause la nécessité de combattre les abus. Mais nous estimons qu’il faut réviser le droit du bail de manière à ce qu’il soit davantage en phase avec les réalités économiques. Il faut trouver un meilleur équilibre qu’aujourd’hui.

Qu’en est-il de la fiscalité? C’est une préoccupation permanente pour la CVI. Il y a la question de l’imposition de la valeur locative, qui est très contestée par les propriétaires individuels. Nous suivons également de près les propositions faites en vue de mettre en œuvre la taxe sur la plus-value foncière prévue dans la loi fédérale sur l’aménagement du territoire. Enfin, le deuxième paquet de mesures d’application de la Stratégie énergétique 2050 comprend aussi bien une taxe climatique qu’une taxe sur l’électricité. Cela risque d’avoir des retombées importantes sur les propriétaires… et les locataires. Nous avons d’ores et déjà fait connaître nos réserves.

Rue du Midi 15 – case postale 5607 – 1002 Lausanne Tél. +41 21 341 41 41 – Fax +41 (0)21 341 41 46 mail@cvi.ch – www.cvi.ch

377


Logement Idéal – Société Coopérative

Mieux bâtir l’avenir Fondée en 1960, la Société coopérative Logement Idéal a comme objectif principal de mettre sur le marché des logements abordables et de qualité, dans un contexte où le prix des habitations dépasse bien trop souvent la capacité économique des citoyens. Indépendante et apolitique, elle œuvre à la construction d’immeubles à loyers modérés avec ou sans subventions des pouvoirs publics. Zoom sur une société coopérative innovante et durable. Projet Sévelin: bâtiment © Fornet Architectes

378


Des origines à aujourd’hui

Projet Sévelin: terrasse © Fornet Architectes

La Société Coopérative Logement Idéal a été créée le 20 octobre 1960 par Edouard Braun et André Jotterand, respectivement président de le Société Industrielle et Commerciale de Lausanne (récemment rebaptisé Economie Région Lausanne) et de la Société des Jeunes Commerçants. A une époque où l’on parlait déjà de crise du logement, les deux hommes, tous deux députés au Grand Conseil Vaudois, décident d’unir leurs compétences pour fonder la Société Coopérative Logement Idéal. Leur objectif: offrir aux personnes qui ont des revenus modestes des logements abordables sans pour autant transiger sur la qualité. Active depuis maintenant plus de 50 ans, Logement Idéal est spécialisée dans la construction et la gestion d’habitations à loyers modérés, avec ou sans l’aide des pouvoirs publics, sur des terrains loués ou achetés, ou pour lesquels elle bénéficie d’un droit de superficie permanent.

Projet Sévelin: situation © Fornet Architectes

Une structure multidisciplinaire pour un résultat optimal Logement Idéal a toujours eu pour vocation d'offrir des habitations à caractère social, bâties ou restaurées dans le respect des normes de qualité. Administrée par un conseil de 10 membres, parmi lesquelles figure des représentants des deux sociétés fondatrices, un ex-administrateur de l’Office vaudois des constructions à caractère social ainsi que le chef du Service du logement de Lausanne, elle réunit les compétences utiles et nécessaires du domaine de la construction, de l’immobilier, de la gérance d’immeubles et de la gestion financière. Dans le cadre de nouvelles réalisations ou de rénovations de son parc immobilier, Logement Idéal peut également compter sur sa Commission construction, composée de professionnels compétents du milieu pour l’orienter dans ses démarches.

Projet Malley: Bâtiment avant

Sur le terrain… La partie opérationnelle est gérée par un bureau exécutif de trois personnes, composé du président du Conseil, Pierre-André Cavin, mais également du vice-président-trésorier Jacques Richoz et du secrétaire Pierre Noverraz. Les immeubles de Logement Idéal sont tous gérés par des régies de confiance (La Régie Braun, la Gérance A. Borgeaud, la Gérance Marmillod et DHR Gérance Immobilière).

Projet Malley: Bâtiment après

Grâce à ses savoir-faire conjugués à sa volonté de développement, elle a pu construire un parc immobilier qui compte à ce jour 1'175 appartements, 55 locaux commerciaux et 487 places de parc à l’intérieur des garages souterrains. Depuis sa création, Logement Idéal n’a jamais revendu ses immeubles et reste toujours propriétaire de ses réalisations. «On ne fait ni de spéculation, ni d’opérations purement commerciales. Notre but est de mettre en valeur un terrain, de construire ou d’acheter et réhabiliter des bâtiments pour proposer des Logements bien conçus et confortables avec des loyers raisonnables et stables dans le temps », explique Pierre-André Cavin, président du Conseil d’administration de la Coopérative.

379


Projet Boveresses

Si la plupart de ses logements sont subventionnés par des aides cantonales et communales sur des droits de superficie, Logement Idéal travaille également à la mise à disposition d’habitations à loyers modérés en marché libre, à l’image du projet Boveresses à Lausanne. Intervenant dans le cadre du plan de quartier "PrazSéchaud II", mis à l’enquête en été 2015, il permettra la construction d’un immeubles de 56 logements sur le droit de superficie existant des Boveressses 29-75 avec démolition du parking existant de 86 places et de sa reconstruction avec une capacité de 140 places. «Cet immeuble sera en marché libre afin de permettre aux locataires qui n’ont plus droit aux subventions de pouvoir rester dans le quartier», précise Pierre-André Cavin.

Projet Boveresses

Des perspectives d’avenir. Face à la pénurie de logements actuelle et à la hausse des prix, Logement Idéal entend continuer à développer son patrimoine immobilier afin de répondre aux besoins de la population. Parmi ses publics cibles dans les années à venir, les jeunes et les personnes âgées, qui peinent trop souvent à trouver des logements accessibles à leur budget. La Coopérative travaille actuellement à la réalisation d’un Centre d’Accueil Temporaire (CAT) et d’une vingtaine d’appartements protégés sur un terrain en droit de superficie de la commune de Valbroye. Un projet qui devrait voir le jour en 2016. Autre grand projet en cours, la construction d’un immeuble mixte commercial-logement dans le quartier de Sévelin, sur la commune de Lausanne. Réalisée sur un terrain au bénéfice d’un droit de superficie et en collaboration avec la Fondation Maisons pour Etudiants Lausanne, cette nouvelle construction permettra de créer 70 logements subventionnés et 90 chambres et studios étudiants. Les deux bâtiments respecteront les critères de développement durable et les objectifs de la Société à 2’000 watts pour un coût total de 52 millions. La mise en service est prévue pour 2017.

380

Projet Sévelin: bâtiment © Fornet Architectes

Projet Sévelin: extérieur © Fornet Architectes


Afin de poursuivre sa mission, la coopérative souhaite élargir ses collaborations avec les communes afin de trouver de nouveaux terrains à bâtir, notamment pour la construction de logements à loyers modérés sur le marché libre. Renforcer ses relations de confiance avec ses partenaires financiers et politiques est également essentiel pour une société coopérative qui veut être connue et reconnue comme étant à l’écoute des besoins en logement de la population. Projet Malley: Cuisine avant

La rénovation Lourde des trois immeubles de Malley 1 à 13 et 2 à 10 à Lausanne Année de construction: 1969 Nombre de logements: 161 Maitre d’œuvre: Logement Idéal s.c. Direction des travaux (DT): MM. E. Mathis et P. Dunand Rénovation de 3 immeubles comprenant 1 - Rénovation complète des cuisines et salles de bains de 161 logements 2 - Assainissements et isolations des façades des immeubles Le chantier en quelques chiffres Coût des travaux selon budget: env. CHF 18'800’000.– Durée des travaux: 18 mois Nb d’ouvriers occupés sur le chantier: env. 70 personnes Cube Sia (416) m3: 42’115 Surface habitable m2: 11’875 Coût des travaux par logement: CHF 114’634.– Le bilan Grâce à la bonne gestion de la DT, du concours des maîtres d’état, de la gérance et de la bonne compréhension des locataires, les travaux ont pu se dérouler selon le planning initial, à savoir du 15 septembre 2012 à mai 2014.

Projet Malley: Cuisine après

Les délais fixés et les coûts ont été respectés et les travaux ont été exécutés à la totale satisfaction de toutes les parties concernées, notamment les locataires qui ont pu rester dans leur logement le temps du chantier.

Projet Valbroye

Logement Idéal – Société Coopérative Rue Centrale 5 / 1003 Lausanne / Tél. 021 342 52 13 info@logement-ideal.ch / www.logement-ideal.ch

381


INTERVIEW

SVIT Romandie Une association au service des professionnels de l’immobilier Fondée il y a 82 ans, l’Association suisse de l’économie immobilière (SVIT Suisse) regroupe dix antennes régionales et cinq chambres professionnelles, soit près de 2’000 entreprises. Fortement implantée dans le paysage socio-économique romand, le SVIT Romandie compte actuellement 185 membres regroupant près de 3’500 professionnels de l’immobilier. Parmi les missions phares de l’association, la formation, à travers la SVIT School de Lausanne. Bien Vivre est allée à la rencontre de Martin Dunning, Président de SVIT Romandie.

Assemblée générale 2015 © Charly Rappo

382


Pouvez-vous nous présenter le SVIT Romandie? Fondée en 2006, le SVIT Romandie est l’une des dix antennes régionales de l’Association suisse de l’économie immobilière SVIT (SVIT Suisse), laquelle compte également cinq chambres professionnelles spécialisées, à savoir celles des courtiers en immobilier, des conseillers en maîtrise d’ouvrage, des experts en estimation, des copropriétaires par étages et des spécialistes en Facility Management. Créée en 1933, le SVIT Suisse est la plus grande association immobilière du pays. Elle regroupe actuellement 2’000 entreprises, soit 28’000 collaborateurs. Le SVIT Romandie fédère quant à elle 185 membres, soit près de 3’500 professionnels.

Jean-Jacques Morard, président sortant © Charly Rappo

Le point fort de l’association est de réunir des représentants de tous les métiers de l’immobilier et pas seulement les gérants et courtiers comme dans d’autres associations professionnelles. Nous comptons parmi nos membres plus de 20 professions différentes, dont des architectes, des avocats, des consultants, des assureurs ou encore des banquiers spécialisés. Une diversité qui nous permet d’avoir une vision globale de l’immobilier et de ses enjeux.

Quelles sont les principales missions de l’association? L’association remplit de nombreuses missions, à commencer par la défense des intérêts politiques et économiques de ses membres, de même que des acteurs du marché de l’économie immobilière. Nous encourageons la reconnaissance et la réputation des métiers de l’immobilier ainsi que de l’ensemble de la branche, qui représente en Suisse 18% du PIB national.

Martin Dunning, nouveau président, remercie Jean-Jacques Morard © Charly Rappo

Assemblée générale 2015

Laurent Haug

© Charly Rappo

© Charly Rappo

Nous œuvrons également pour la professionnalisation des acteurs de l’immobilier, puisque nous sommes très actifs dans la formation, notamment au travers de la SVIT School. Nous organisons également des séminaires sur des thématiques diverses et variées et encourageons le partage des connaissances entre nos adhérents mais aussi avec ceux des autres antennes régionales de le SVIT Suisse. À cet effet, nous participons à différentes manifestions, telles que le Swiss Real Estate Forum à Pontresina dans le canton des Grisons. Enfin, afin de permettre à nos membres de suivre l’évolution de l’actualité immobilière, nous publions quatre fois par année un magazine (immobilia.info) disponible en différents formats électroniques.

50e séminaire de SVIT School © Charly Rappo

383


INTERVIEW

Conférence débat © Charly Rappo

Conférence débat © Charly Rappo

La formation est au centre des préoccupations du SVIT. Quels sont les objectifs et prestations de la SVIT School? L’immobilier est un secteur complexe en constante mutation, notamment depuis l’internationalisation du marché. Pour rester efficaces et compétitifs, les professionnels de l’immobilier doivent acquérir une solide formation de base mais aussi renouveler sans cesse leurs connaissances. La SVIT School a pour ambition d’offrir des cours et des séminaires à tous les niveaux et dans tous les domaines. Présente en Suisse alémanique depuis 2000, elle offre aux professionnels de la branche une très large palette de formations allant du Cours d’introduction au Master of Advanced Studies in Real Estate Management (MREM). En Suisse romande, où elle existe depuis 2006 à Lausanne, elle propose des cours dans toutes les options du Brevet Fédéral: gérance, courtage, promotion et expertise, un cours d’introduction, de même que des séminaires d’une journée sur des thèmes d’actualité ou des domaines spécialisés. Nous avons dernièrement lancé une formation en comptabilité immobilière, afin de combler un certain vide éducatif dans notre domaine. Avec 880 participants à nos cours et 4’300 à nos séminaires, la SVIT School a su s’imposer au fil des années, comme l’une des meilleures écoles de Suisse romande dans son secteur. Un succès dont le SVIT Romandie est particulièrement fière.

Quelle est la philosophie de le SVIT Romandie? Notre diversité interne favorise le réseautage et l’entraide entre nos adhérents. Une organisation qui nous permet également de répondre de manière rapide et claire aux enjeux du marché et d’en donner une vision cohérente aux acteurs politiques pour défendre les intérêts économiques de l’immobilier. Autre point important pour l’association: L’éthique. Notre secteur pâtit encore aujourd’hui d’une image négative, renforcée par les récents scandales sur l’attribution des PPE à Genève. Pour rétablir la confiance des citoyens envers les professionnels de l’immobilier, la transparence et la droiture sont essentielles. Des valeurs partagées et entretenues au sein de le SVIT Romandie, notamment à travers les critères d’admission stricts des membres que nous mettons en place. Une manière de rendre ses lettres de noblesse aux métiers de l’immobilier.

384

50e séminaire de SVIT School © Charly Rappo


Pontresina 2015, Urs Gribi, président SVIT Suisse

Pontresina 2015, Lance Armstrong

Quels sont les principaux objectifs de l’association dans les années à venir? Notre association étant relativement récente en Suisse romande, l’une de nos priorités dans les années à venir est de gagner en notoriété dans les cantons romands, notamment à Genève, où nous sommes encore relativement peu connus. Nous allons notamment organiser différentes manifestations pour favoriser les relations entre les métiers de l’immobilier avec des conférences, des voyages et séminaires. Dès la fin du mois d'août, nous organiserons à Genève des déjeuners des membres chaque dernier jeudi du mois, à l’image de ceux organisés dans le canton de Vaud. L’occasion d’attirer des membres et de passer un moment agréable tous ensemble tout en abordant les différentes problématiques de l’immobilier en Suisse romande.

SVIT ROMANDIE Avenue Mon-Repos 14 1005 Lausanne www.svit-romandie.ch

385


de Rham Immobilier de Rham & Cie SA est la référence en matière de gestion immobilière en Suisse romande, et ce, depuis plus de 100 ans. Une longévité qu’elle doit à son engagement quotidien au service de ses clients et sa capacité à motiver ses collaborateurs mais aussi à des valeurs fortes, en particulier la recherche de la performance et la volonté quotidienne de conduire de manière éthique ses activités commerciales. Bien Vivre a rencontré Jean-Jacques Morard, CEO de de Rham Immobilier depuis le 1er janvier 2014. Projet neuf de 4'000 m2, 12 commerces et 50 logements «Quartier La Sallaz» à Lausanne

386


Vous êtes dans le milieu de l’immobilier depuis plus de 30 ans. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours? Ma carrière a démarré en 1984 par un poste de courtierjunior sur la Riviera. J’ai ensuite rapidement bifurqué vers la gestion immobilière dont les aspects économiques, juridiques et sociaux sur le long terme m’intéressaient d’avantage que les transactions. Ce que j’aime dans l’immobilier, c’est qu’il se fonde sur quelque chose de concret, à savoir le foncier. Une matière première dont nous devons faire une utilisation rationnelle tout en ne perdant pas de vue notre objectif premier: loger la population de notre région

Fondée en 1899, de Rham Immobilier figure parmi les plus anciennes sociétés immobilières de Suisse. Quelles sont ses principales activités? Depuis 2013, Yvan de Rham a simplifié la structure du groupe en vendant la société de courtage de Rham – Sotheby’s à ses dirigeants dans le cadre d’un management Buy-Out (MBO). Une décision répondant à sa volonté de focaliser les activités de de Rham Immobilier sur la gestion immobilière. Nous pratiquons une gestion résolument novatrice, en cherchant systématiquement à appliquer le prix du marché le plus juste, tout en améliorant le rendement du bien. Qu’il s’agisse de bâtiments d’habitations ou commerciaux, nos clients bénéficient de l’appui d’équipes expertes et spécialisées pour un service optimal taillé sur mesure.

Direction de de Rham Immobilier, de gauche à droite: Denis Vaucher CFO, Mauro Santarella Responsable RH, Jean-Jacques Morard CEO et Olivier Moser COO.

Locaux Gare 39 à Lausanne

Nous disposons d’un savoir-faire reconnu dans les activités suivantes: Gestion immobilière pour une clientèle privée et institutionnelle, 1re Location d’immeubles neufs ou entièrement réhabilités, Location Résidentielle de biens d’exception, Immobilier d’entreprise pour tous types d’activités commerciales et Réalisation et Valorisation afin d’assurer le maintien de la valeur ou d’apporter une réelle plus-value au patrimoine immobilier de nos clients, à l’exemple très tendance de l’amélioration énergétique des bâtiments. À ce jour, nous gérons près de 10'000 appartements pour un état locatif de 200 millions de francs. Année après année, nous établissons 2’000 nouveaux contrats de baux et trouvons preneur pour plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés de surfaces commerciales. La valeur de notre portefeuille immobilier sous gestion s’élève à quelque 3,5 milliards de francs suisses.

387


Projet neuf de 30 appartements au 23 avenue de l'Elysée à Lausanne

Jean-Jacques Morard CEO

Selon vous, quelles sont les clés de votre succès? Au-delà de la renommée associée au nom de de Rham Immobilier et à notre solide expérience dans le milieu, notre succès se fonde avant tout sur notre volonté d’offrir à notre clientèle du personnel d’excellence. Pour preuve: 100% de nos gestionnaires de portefeuilles sont au bénéfice d’un Brevet Fédéral et l’ensemble de notre direction dispose d’une formation universitaire ou d’une maîtrise fédérale.

La Conversion, appartement rénové par notre département Réalisation et Valorisation

Nous menons une politique de formation offensive et ambitieuse, consistant à identifier les collaborateurs clefs, leurs talents spécifiques et à déterminer avec eux la manière d’améliorer leurs connaissances, leur savoir-faire et leur savoir-être. Des formations sont également régulièrement proposées à l’ensemble des collaborateurs, et ce quel que soit leur poste. Grâce à cette stratégie, nos clients propriétaires d’immeubles peuvent compter de manière pérenne sur des interlocuteurs de référence. Chez de Rham, nos valeurs basées sur l’éthique et la déontologie se reflètent au quotidien dans le travail de nos équipes. Disponibles et à l’écoute, nos collaborateurs mettent tout leur savoir-faire au service des clients pour leur plus grande satisfaction.

Vous accordez également beaucoup d’importance au bien-être de vos collaborateurs. Pouvez-vous nous en dire plus? Depuis la réorganisation de de Rham Immobilier en 2014, la société compte 70 collaborateurs. Un changement d’effectif qui permet à la société de bénéficier d’un management de proximité. Écouter et comprendre nos collaborateurs, les accompagner en cas de difficulté et suivre leur évolution est essentiel si nous voulons assurer le bon fonctionnement de l’entreprise. Il s’agit également d’attirer les meilleurs talents et de les fidéliser en leur proposant un ensemble de prestations qu’ils ne trouveront pas ailleurs. Nous offrons par exemple mensuellement des massages en entreprise, ce qui commence à se répandre dans de nombreuses sociétés mais pas dans l’immobilier. Notre comité loisir met en place régulièrement des sorties récréatives, sportives et culturelles. Une philosophie d’entreprise compréhensive et ouverte qui a permis à de Rham Immobilier de se positionner 5e meilleur employeur romand dans la catégorie Immobilier et construction selon le classement du magazine Bilan en 2015.

388

350 logements neufs MINERGIE à louer Quartier Sébeillon à Lausanne, mars 2016


Avenue Mon-Repos 14 à Lausanne Siège social de de Rham Immobilier

Comment va évoluer la société dans les années à venir et quels sont vos objectifs prioritaires? Tout en restant dans une logique d’innovation, nous devons maintenir une progression mesurée. Cela implique une extension de notre portefeuille qui soit en phase avec nos valeurs, notre clientèle existante et la rentabilité de l’entreprise. Consolider notre position sur le marché vaudois et dans la périphérie du canton est primordial. Ces cinq dernières années, nous nous sommes attachés à offrir les services de de Rham Immobilier aux clients alémaniques, soucieux de collaborer avec des structures modernes mais fortement ancrées localement. Une réussite, puisque la force de notre marque et notre expertise largement reconnue dans toute la Suisse nous ont permis de signer des contrats avec plusieurs acteurs nationaux, tels que des fonds immobiliers et des caisses de pension d’envergure nationale. Nous souhaitons parallèlement renforcer notre proximité avec nos différents publics: les clients propriétaires d’immeubles mais aussi nos locataires qui ont besoin d’avoir un interlocuteur à leur écoute. Nous recherchons en permanence de nouveaux moyens pour renforcer nos relations et maintenir la confiance. Le web et les outils électroniques d’aujourd’hui offrent à cet effet des perspectives intéressantes. Nous avons d’ailleurs obtenu les crédits d’investissement nécessaires à la mise en place d’un Progiciel de gestion intégré (ERP) de dernière génération et d’une solution de gestion de la relation client (CRM). Nous allons également matérialiser cette refonte profonde de l’entreprise par l’obtention cet automne d’une certification ISO. Chardonne, propriété de 8.5 pièces

de Rham & Cie SA Avenue Mon-Repos 14 CH-1005 Lausanne Tél. +41 058 211 11 11 contact@deRham.ch www.deRham.ch

389


Implenia Suisse SA Modernisation & Development Avenue des Baumettes, 3 CH-1020 RENENS Tél. +41 (0) 21 637 33 33 Fax +41 (0) 21 636 36 76 info.renens@implenia.com www.implenia.com

Implenia «One company, one goal, one spirit» Offrant un vaste portefeuille de produits et de services dans les domaines de l’immobilier et des infrastructures, Implenia se place comme leader de la construction en Suisse. Conjuguant le dynamisme d'une jeune entreprise avec les compétences et l’expérience séculaires de deux groupes d’entreprises riches d’une longue tradition, Implenia est le plus grand prestataire du bâtiment en Suisse. Rencontre avec Alberto Simonato, responsable d’agence à Renens. Les Rives de la Broye, Payerne

390


Implenia s’est forgée une forte identité en Suisse. Pouvez-vous nous décrire vos activités?

Les Résidences du Lac, Morges

Notre logo, la marguerite, exprime parfaitement l’esprit de notre entreprise, «One company, one goal, one spirit». Il nous donne aussi une forte identité, du fait de notre présence sur l’ensemble du territoire suisse, sur trois segments d’activités principaux. Il s’agit de «Modernisation & Development», «Buildings» et «Civil engineering». A Renens, l’activité «Modernisation & Development» se développe sur deux secteurs principaux. Tout d’abord, la valorisation des sites déjà construits par analyse de potentiel ou d’intégration de nouveaux bâtiments, de transformation et de densification, à proximité des infrastructures. Puis, les terrains non-construits pour le développement de nouveaux projets, qui représentent un potentiel et rentrent dans le cadre de la proximité aux infrastructures. La solidité du Groupe Implenia joue un rôle phare dans nos relations extérieures. Il permet de donner les garanties nécessaires à tous nos partenaires.

Les Résidences du Lac, Morges

Le développement durable est omniprésent sur l’ensemble de vos projets, n’est-ce pas? Le triptyque «social – environnement – économie» est toujours présent dans chacun des projets. Au niveau du social, nous sommes très attentifs aux orientations prises par les Autorités, mais aussi aux besoins d’une ville ou d’un village. Nous prenons alors en compte la mixité des typologies de population et des activités. Sur la partie environnementale, notre engagement porte sur le cycle de vie de la construction. Nous prenons alors en compte et analysons l’ensemble du potentiel permettant de préserver l’environnement. Par exemple, s’il y a un projet de chauffage à distance qui peut être réalisé ou qui passe à proximité, nous profitons toujours de ce type d’infrastructure. Nous développons également des concepts novateurs pour des structures bois et profitons de la proximité d’approvisionnement en matériaux.

A la Gare, Avenches

Au Milavy, Avenches

Enfin, le niveau économique joue un rôle important, puisque les décideurs ou nos clients sont sensibles à l’équilibre entre durabilité et économie de la construction. Cela se traduit par une maîtrise des coûts et leur analyse également en vue de l’exploitation future.

L’aspect humain est primordial pour vous, n’est-ce pas? Etablir une relation de confiance est primordial. Il nous tient particulièrement à cœur de pouvoir communiquer au mieux et très tôt dans chaque projet. La communication doit se faire avec les partenaires du projet, mais également avec le voisinage qui doit être informé sur le projet et son avancement. Cela permet d’anticiper et résoudre certains problèmes qui pourraient surgir lors de l’enquête publique, avant la réalisation des ouvrages, et de garantir son succès. De même, l’échange avec les Autorités dans la phase de planification est important, afin d’être en accord avec les règlements en vigueur et de répondre à leurs souhaits.

Pour vos derniers projets, vous avez mis en place une démarche de concours qui a connu un vrai succès. Pouvez-vous nous en dire plus?

Au Milavy, Avenches

Les jardins du Mont-Blanc, Arzier

Dans nos derniers projets, nous avons effectivement mis en place des mandats d’études parallèles qui permettent d’avoir différentes idées inédites sur un site, démarche qui serait plus difficile en choisissant un seul bureau d’architecte. A titre d’exemple, dans le cadre du projet Les Résidences du Lac à Morges, nous avons invité 5 équipes d’architectes qui ont développé 3 concepts différents. Nous avons également utilisé la même démarche à Avenches, sur le site Aventica, afin de réaliser un CMS, des logements en location pour seniors et des logements destinés à la vente en PPE.

391


Concevez, nous réalisons Fondée à Genève en 2000 par Dominique Genoud Prachex, Immotech Construction n’a cessé de se développer. Simple entreprise de maçonnerie à l’origine, elle a su diversifier ses activités dans la plupart des domaines du gros œuvre, génie civil et aménagement extérieur. Une entreprise où la notion de service est omniprésente et la satisfaction des clients au cœur des préoccupations des collaborateurs. Rencontre avec son fondateur, un homme qui porte son entreprise avec des valeurs, à commencer par celle du développement durable. Construction d’un restaurant scolaire en béton apparent (CLR architectes) – © Michel Bonvin

392


Pouvez-vous nous présenter votre entreprise et ses principaux domaines d’activité?

Surélévation d’un immeuble de logement

Créée en 2000, Immotech Construction est aujourd’hui forte d’une quarantaine de collaborateurs. Un chiffre qui nous permet de répondre à de nombreuses demandes, sans pour autant lésiner sur l’écoute et l’attention que nous accordons à nos clients. Nous possédons les compétences, le personnel qualifié et l’infrastructure nous permettant de répondre à leurs besoins, et ce, pour tous types de travaux: démolition, forage, terrassement, béton armé, transformation, rénovation de façades. Cette polyvalence des prestations et savoir-faire nous permet d’avoir une totale maîtrise de l’ouvrage, de la conception du projet à la remise des clés.

Sur quel type d’ouvrage intervenez-vous? Notre champ d’intervention est vaste: sites industriels en activité, immeubles administratifs, surfaces commerciales et hôtels de prestige, logement, ou encore sites ultra-sécurisés. Nous prenons aussi en charge des projets plus «traditionnels», tels que la construction de villas, d’immeubles et la transformation d’ouvrages existants. Notre renommée et notre expérience dans le milieu sont gages de qualité pour le client. Renfort structurel et transformation complête

Construction de 3 villas pour investisseur privé

Quelle est la méthode de travail d’Immotech Construction? Avant toute chose, nous sommes au service de la défense des intérêts des maîtres d’ouvrages, qui nous mandatent en tant qu’assistant ou direction de travaux. Pour chaque projet, nous mobilisons toutes nos compétences pour imaginer des solutions à la fois fonctionnelles, économiques et de qualité. Tous les membres de notre équipe travaillent en respectant certains principes que nous jugeons fondamentaux, à savoir l’écoute, la rapidité décisionnelle, la réactivité, la rigueur et la vitesse d’exécution. La satisfaction de nos clients est une priorité et la confiance qu’ils nous accordent notre moteur dans la réalisation de leur projet. Afin de leur garantir la meilleure prestation possible, la plupart des activités de l’entreprise sont réalisées à l’interne. L’an passé, j’ai engagé une personne spécialisée dans la pause d’armatures afin de ne plus faire appel à des soustraitants.

393


Quelle est la philosophie interne de l’entreprise? Nous misons avant tout sur le bien-être de notre personnel et son épanouissement, aussi bien au travail, qu’à la maison. La formation et la sécurité sont également des thématiques centrales. Au-delà des formations internes et des différents permis que peuvent passer nos collaborateurs, nous nous investissons également pour assurer la relève de nos métiers, en formant des apprentis. Une manière de promouvoir notre profession et le savoir-faire de nos compagnons. Réalisation d’aménagements extérieurs, pose de pierre naturelle

Transformation de surfaces bancaires

Travaux dans la zone de FRET de l’aéroport

Autre sujet qui vous tient particulièrement à cœur, le développement durable. Vous présidez d’ailleurs depuis 2012 la Commission développement durable de la Société Suisse des entrepreneurs (SSE). Pourquoi un tel engagement? Il s’agit avant tout d’une conviction personnelle. Nous devons protéger l'environnement pour notre bien et pour celui des générations futures. Cela passe par le changement de nos modes de vie mais également par celui de notre manière de construire. Il s’agit de construire mieux, tout en étant attentif aux enjeux environnementaux. Le milieu de la construction a pâti pendant trop longtemps de l’image d’un gaspilleur et pollueur. Il faut que cette vision change.

394


Conception et réalisation d’un entrepôt de stockage

Vous êtes l’une des douze entreprises signataires de la Charte de développement durable de la SSE. Comment est née cette idée et quels en sont les enjeux? Nous avons décidé d’agir de manière locale en mettant en place une série de mesures parmi les entreprises membres. Nous nous sommes également rendu compte qu’un certain nombre d’entre elles appliquaient déjà des préceptes de développement durable. D’où notre idée d’élaborer une charte de développement durable pour partager nos bonnes pratiques en la matière, les développer et inciter les autres entreprises à faire de même. Les signataires s’engageront notamment à déposer un plan d’action annuel avec des objectifs contrôlables de réduction des émissions de CO2, de la consommation d’électricité et de carburant.

Justement, que mettez-vous en place au sein de votre entreprise? L’ensemble des collaborateurs d’Immotech Construction est formé aux dernières innovations techniques, afin de répondre au mieux aux défis environnementaux et économiques de notre société. Il s’agit de leur apprendre les bons gestes mais aussi à réaliser des projets moins gourmands en CO2. Nous utilisons notamment l’outil informatique pour établir des bilans carbone. Par ailleurs, nous avons récemment investi dans un véhicule électrique pour le déplacement du personnel technique. Nous incitons également notre personnel à covoiturer depuis leur domicile jusqu’au lieu de travail.

Quels sont vos objectifs pour l’avenir?

Construction d’une villa de Maître

Proposer à nos mandataires des principes et méthodes de construction nécessitant moins d’énergie grise et avec un faible bilan carbone. C’est en collaboration avec les ateliers d’architecture et bureaux d’ingénieurs responsables que nous pourrons remplir cet objectif. Mur d’enceinte ONG

La Réserve: Création d’un parking et entretien courant

Route du bois de Bay 33 • CH-1242 Satigny Tél. +41 22 345 11 20 • Fax +41 22 345 11 21 E-mail: info@immotech.ch • www.immotech.ch 395


Aérotechnologies Une entreprise indépendante à l’écoute de sa clientèle Une entreprise genevoise indépendante et locale qui prône la qualité et l’écoute du client, telle est la philosophie d’Aérotechnologies. Fondée en janvier 2001, elle bénéficie des atouts et ouvre les horizons d’une affaire familiale active depuis 1965 sur l’arc lémanique. Cette spécialiste de la ventilation et de la climatisation a connu un développement constant depuis sa création. Elle est ainsi passée de 2 à 30 collaborateurs et offre un panel complet de prestations, de la conception à la réalisation, en passant par un SAV performant. Sa particularité: favoriser la protection de l’environnement en développant des concepts énergétiques pointus. Bien Vivre est allé à la rencontre de son fondateur, Simon Rohner. Versoix Centre © Buzz Com

396


La continuité d’une affaire familiale active depuis 1965

Simon Rohner

© Buzz Com

Fondée en 2001, Aérotechnologies SA est la continuité d’une affaire familiale active depuis 1965 sur l’arc lémanique. «Notre objectif était d’ouvrir de nouveaux horizons en étant présents sur Genève et d’aller sur des projets d’envergure», explique son fondateur, Simon Rohner. Après avoir développé ses compétences au sein de grands groupes, ce dernier décide en effet de se lancer dans l’aventure entrepreunariale. Depuis sa création, la société n’a cessé de se développer en intervenant sur plusieurs projets phares à Genève. Elle est ainsi passée de 2 à 30 collaborateurs, dont le management a été renforcé suite à l’arrivée de M. Bertolaso en 2009. Elle est aujourd’hui devenue une référence dans son domaine.

Centre Versoix Daniel Bertolaso

© Buzz Com

Immeuble à Cressy

Une offre complète et performante: conception, réalisation, SAV Aérotechnologies SA s’est dotée d’une organisation qui lui permet d’offrir un large panel de prestations liées à l’énergie. Son savoir-faire couvre le conseil à la clientèle, l’étude technique, la réalisation, les transformations diverses, ainsi que le dépannage rapide. C’est ainsi qu’elle intervient sur trois principaux secteurs d’activité et ce pour des types de clientèle très variés: installations et maintenances de ventilation industrielles et commerciales, installations de ventilation domestiques, dépannage d’urgence en ventilation, climatisation et régulation. Composée d’un bureau technique pointu, elle procède à des calculations et à l’élaboration de certains bâtiments. Celui-ci lui permet de travailler de concert avec les bureaux d’ingénieurs et d’architectes, afin de trouver des solutions adéquates. De même, son service après-vente, composé d’une équipe particulière dédiée, garantit une réactivité et des interventions efficaces. Celle-ci est à la disposition de sa clientèle 24h/24 et 7j/7, soucieuse d’un travail de qualité à des prix compétitifs.

397


Une société indépendante et locale

Crédit Suisse Bel-Air

«Notre force est d’être une société indépendante et locale», souligne Simon Rohner. En effet, Aérotechnologies SA tient à revendiquer et à maintenir son indépendance dans le but d’assurer des interventions personnalisées et de haute qualité. L’écoute attentive de chaque client est une qualité primordiale pour ses dirigeants. Mais aussi, l’entreprise privilégie la proximité et travaille, autant que possible, avec les entreprises locales. Elle participe ainsi, à sa manière, au développement économique genevois.

© Buzz Com

Une autre caractéristique de l’entreprise est de compter parmi son équipe de nombreux ouvriers tant au niveau du montage que du service après-vente, garantissant ainsi un suivi optimal des travaux. Elle participe également à l’effort de formation en employant des apprentis et en offrant la possibilité à des jeunes diplômés de se perfectionner. L’Alhambra – Genève

Ecole des Cropettes

© Buzz Com

© Buzz Com

Les Cèdres – Cologny © Buzz Com

Des concepts énergétiques en faveur de l’environnement «Notre force est de travailler sur l’économie et la récupération d’énergie», nous confie Simon Rohner. Aérotechnologies SA tâche alors de développer constamment des concepts énergétiques, afin de participer à la protection de l’environnement. M. Rohner a d’ailleurs été partie prenante de la construction de la première villa Minergie sur le bassin lémanique. Il a également été précurseur en matière de système de double-flux. En effet, il pratique l’intégration de tubes dans les dalles depuis plus d’une vingtaine d’années. Son équipe n’hésite pas à tester les possibilités de certains bâtiments en surplus d’énergie, afin de récupérer cette dernière et la réinjecter dans d’autres réseaux. Utiliser l’énergie naturelle est également l’une de ses priorités. Au-delà de la préservation de l’environnement, elle permet à sa clientère de faire des économies financières non négligeables.

398


Aéroport de Genève

Des réalisations variées Aéroport de Genève Aérotechnologies SA a travaillé à plusieurs reprises pour l’Aéroport de Genève tant sur des grands que des petits ouvrages. Elle a notamment mis en place la ventilation et la climatisation dans le cadre de la rénovation de l’aérogare centrale, avec les complications que représente un bâtiment qui reste en activité. Crédit Suisse Bel-Air, Genève L’équipe a été chargée de mettre en place le concept énergétique dans le cadre de la lourde rénovation du bâtiment du Crédit Suisse situé à Bel-Air. Cette intervention s’est élevée à un montant de plus d’1 million de francs. Usine Hublot, Nyon Aérotechnologies SA a également participé à la construction de la nouvelle entité Hublot, comprenant une partie administrative et une partie industrielle. Elle a alors réalisé des installations spécifiques du traitement d’air lié à l’énergie et de maintien des conditions d’ambiance bien précises, propre à l’horlogerie. Hôpital de Nyon L’équipe s’est chargée de réaliser la ventilation et climatisation des salles d’opération de l’hôpital de Nyon. Cela a nécessité la prise en compte de la particularité des salles blanches, et en particulier la protection bactériologique. Aérotechnologies SA a également réalisé des systèmes énergétiques techniquement pointus pour de nombreux bâtiments résidentiels. Elle a notamment participé à la construction de le résidence des Cèdres, à Cologny, soit un complexe de 10 immeubles, représentant 255 logements. Brasserie des halles de l'île © Buzz Com

De même, elle a réalisé la ventilation-climatisation de la salle de spectacle de l’Alhambra dans le cadre de sa lourde rénovation. Enfin, l’équipe intervient également ponctuellement sur la rénovation de châteaux et de maisons de maître, avec les aspects de finition complexes que cela représente.

Aérotechnologies SA Chemin du Grand Puits 38 • CH-1217 Meyrin Tél. +41 (0)22 777 46 46 • Fax +41 (0)22 777 46 48 www.aerotechno.ch

399


INTERVIEW

USPI Vaud « Renforcer la visibilité de notre association et promouvoir une image de haute qualité »

© Loris von Siebenthal

Association immobilière particulièrement dynamique du canton de Vaud, l’Union suisse des professionnels de I’immobilier Vaud (USPI Vaud) fête cette année ses 75 ans. Fondée en 1940, elle regroupe à ce jour près d’une centaine d’entreprises gérant une partie importante du parc immobilier vaudois et employant plus de deux mille collaborateurs. Partenaire qualifié et crédible pour les autorités politiques, elle représente les intérêts des professionnels de la branche immobilière et défend un haut niveau de qualité dans les prestations offertes par ses membres. Des missions qu’entend bien poursuivre Catherine Michel, nouvellement élue à la tête de l’association en 2014. Zoom sur les principales activités de l’association et les projets à venir en sa compagnie.

400


Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre association? Créée en 1940, sous la dénomination de «Société vaudoise des régisseurs et courtiers en immeubles et en fonds de commerce» (SVR), l’association a changé de raison sociale en 2007 pour devenir l’Union suisse des professionnels de l’immobilier Vaud. Elle est membre de l’USPI Suisse, qui regroupe toutes les sections cantonales de la Suisse romande. L’USPI Vaud compte à ce jour 100 membres, à savoir des régies et des agences immobilières actives dans le courtage, la gérance d’immeubles, l’administration de propriétés par étages, l’expertise ou encore la promotion. Des structures dont la diversité, de par la taille et le domaine d’activité, permet à l’association de représenter dans toute sa diversité le milieu de l’immobilier vaudois.

Quelles sont ses principales missions? Notre association a notamment pour objectifs la défense des préoccupations des professionnels vaudois du secteur immobilier. Elle leur donne des conseils juridiques, administratifs et politiques utiles dans le cadre de leurs activités. A cet effet, nous éditons régulièrement diverses publications destinées à les informer sur l’évolution de la jurisprudence et pour les aider dans la conduite de leurs affaires. Face aux pouvoirs publics, l’USPI Vaud représente la branche immobilière locale et prend position sur toutes les questions relatives à l’économie immobilière. Enfin, l’association a pour but de garantir que ses membres offrent des prestations professionnelles de haute qualité à leurs clients. Une mission des plus importantes dans un domaine où la confiance et l’honnêteté sont des éléments fondamentaux pour la réussite des affaires.

Justement, comment l’USPI Vaud arrive-t-elle à promouvoir la qualité parmi ses membres? L’ensemble des membres de l’USPI Vaud doit satisfaire aux exigences du Label Qualité, dont le respect des obligations est vérifié chaque année. Ce Label comprend en premier lieu un système de contrôle annuel des états financiers des membres de façon à s’assurer de leur bonne santé financière. Un dispositif complété par l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle et une assurance responsabilité civile couvrant les dommages corporels et matériels avec des couvertures d’assurance minimales élevées. Ils doivent enfin respecter des règles de déontologie communes aux professions de l’immobilier et participer à des cours de formation continue afin d’entretenir et d’améliorer leurs connaissances. Toutes ces mesures sont la marque d’une exigence particulière de rigueur et de sérieux. Elles constituent le gage de professionnalisme propre aux membres de l’USPI.

401


INTERVIEW

Au niveau des projets de l’USPI Vaud en cours, quelles sont les dernières nouveautés? Il s’agit de la création d’un portail immobilier: immobilier.ch. Fruit de plusieurs années de conception et de réflexions, il a nécessité un énorme travail humain de la part de tous les membres du comité de l’USPI Suisse. Lancé officiellement le 1er juillet 2015, ce portail réunit les offres des membres des associations cantonales de l’USPI Suisse tout en étant ouvert à une sélection de professionnels de l’immobilier non membres, dont l’exercice de la profession correspond aux critères d’excellence de l’USPI. Dédié à la recherche de biens immobiliers en location ou à la vente, mais aussi à l’actualité immobilière et aux tendances du marché, immobilier.ch vise avant tout à promouvoir le professionnalisme et la qualité des services de ses annonceurs auprès du public.

Il permet une recherche rapide, géolocalisée et précise des biens immobiliers sur l’ensemble de la Suisse romande. Autre avantage pour les personnes à la recherche d’un logement à louer: l’exclusivité, puisque la majorité des biens en location y sont publiés en avant-première pendant cinq jours. Si la publication des annonces sur ce portail est payante pour les annonceurs, elle reste cependant bien moins élevée que sur les autres portails immobiliers actuels, où les prix pratiqués sont souvent excessifs. Le but n’étant pas de créer un outil à vocation purement commerciale, mais avant tout d’offrir à nos membres un service de qualité tout en améliorant le référencement de leur propre site avec un portail qui met en valeur leurs biens.

402


Voilà un an que vous êtes à la tête de l’USPI Vaud, quels sont vos objectifs prioritaires durant ce mandat? Parmi mes principaux objectifs, j’ai particulièrement à cœur de renforcer la visibilité de notre association dans le canton et de promouvoir une image de haute qualité et de sérieux des entreprises affiliées auprès du public. La mise en service du portail immobilier.ch est un premier pas, de même que la campagne d’affichage que nous avons réalisée l’an passé. Encore trop peu de personnes connaissent l’USPI dans le canton de Vaud. Il s’agit de mettre en avant l’association et son engagement en faveur de la qualité afin d’inciter le public à solliciter les services d’une de nos agences membres. En d’autres termes, d’instaurer «le réflexe USPI».

Du point de vue personnel, quel bilan tirezvous de votre première année d’activité? Tout d’abord, j’aimerais dire que je suis heureuse et honorée de la confiance que les membres de l’USPI Vaud m’ont témoignée en me confiant les rênes de la présidence.

TAZ-COMMUNICATION.CH

Je me sens à l’aise dans ce rôle qui vient asseoir mon engagement de longue date auprès des différents organes de l’USPI Vaud, tout en me permettant d’utiliser une large palette de compétences, telles que je les déploie depuis 15 ans au sein de ma société familiale de courtage. Une activité au sein d’une petite structure qui me distingue de mes prédécesseurs, jusque-là dirigeants de grandes régies, tout comme le fait que je sois une femme. Une première dans l’histoire de l’association alors que plus de la moitié des employés dans l’immobilier sont des femmes. C’est donc pour moi une véritable fierté de pouvoir les représenter.

LE LABEL IMMOBILIER QUI VEILLE SUR VOS INTÉRÊTS

QUALITÉ / ÉTHIQUE ÉTHIQUE / COMPÉTENCE COMPÉTENCE ense des préoccupations préoccupations des professionnels professionnels L’USPI L ’’USPI Vaud Vaud assure assure la déf défense eur immobilier es ss’engage ’engage à rresesvvaudois audois du sect secteur immobilier.. Chacun de ses membr membres vos intérêts intérêts en tant tant que pr opriétaire pect pecter er un ccode ode éthique qui protège protège vos propriétaire e USPI, c’est c’est s’assurer s’assurer d’être d’être pr otégé. et locataire locataire : choisir un membr membre protégé.

www.uspi-vaud.ch

USPI Vaud Union suisse des professionnels de l’immobilier Vaud Route du Lac 2 CH-1094 Paudex T. 058 796 33 00 F. 058 796 33 82 www.uspi-vaud.ch

403


Brolliet SA Active dans toute la région lémanique, Brolliet SA compte actuellement plus de 130 collaborateurs répartis entre les agences de Genève et de Nyon. Les compétences professionnelles et l’expérience de ses équipes permettent d’offrir un service de qualité dans tous les domaines de l’immobilier. Une Laurence Rothenbühler connaissance approfondie des marchés, de solides bases financières ainsi que des valeurs éthiques claires font la force de Brolliet SA. Une entreprise qui, depuis 1903, contribue à la construction et au maintien d’un environnement de vie agréable. Zoom sur ses activités à Nyon avec Laurence Rothenbühler, responsable des ventes et locations résidentielles du canton de Vaud.

404


Florence Pittet Rhounim, Courtière ventes résidentielles; Laurence Rothenbühler, Responsable des ventes et locations résidentielles (Responsable de l’agence de Nyon); Amélie Woitrin, Assistante ventes résidentielles; Florence Lehmann, Responsable locations résidentielles; Monique Luy-Gaillard, Responsable copropriétés.

Au fil du temps…

Visite avec Laurence Rothenbühler

Les origines de Brolliet SA sont anciennes. Depuis sa création en 1903 par David Brolliet, quatre générations se sont succédé à la tête de l’entreprise, dirigée aujourd’hui par Laure Brolliet. Fondée sur des valeurs humaines et un esprit d’initiative, la régie genevoise s’est inscrite naturellement au fil des années parmi les premières agences immobilières du canton de Genève. Forte de 130 collaborateurs, elle réunit sous son toit un ensemble de professions aux activités complémentaires: courtiers dans le domaine résidentiel de prestige et commercial, architectes, promoteur, maître de l’ouvrage délégué et pilote d’opérations immobilières, marketeurs, comptables, experts en immobilier de rendement, gestionnaires de portefeuilles, gérants techniques, informaticiens spécialisés, juristes. Une équipe multidisciplinaire pour une entreprise de renom, sollicitée aussi bien pour la qualité de ses conseils que pour ses solutions novatrices privilégiant une vision sur le long terme donc durable.

En Suisse romande, le patrimoine d’immeubles et de copropriétés géré est d’environ 300 millions de francs d’états locatifs, ce qui représente plus de 1’000 immeubles et environ 20’000 objets, dont 2’500 bureaux, locaux commerciaux, artisanaux ou industriels.

Des prestations variées pour toutes les clientèles Le secteur d’activité de Brolliet SA couvre la région de Genève jusqu’à Lausanne, avec une succursale à Nyon. Aujourd’hui la clientèle comprend aussi bien des propriétaires privés, institutionnels, caisses de pensions, ou encore compagnies d’assurances, répartis entre activités de gérance, de vente et de location pour des biens divers et variés.

405


Abritant la Fondation de la Ville de Genève pour le logement social, la régie genevoise est particulièrement active dans le secteur des logements subventionnés ou contrôlés par l’État. Afin de satisfaire les demandes de sa clientèle de prestige, la régie propose également à la vente comme à la location des biens d’exception, avec pour marque de fabrique, un service personnalisé et une discrétion à toute épreuve.

La culture Brolliet: une philosophie d’entreprise bien particulière Pour Brolliet SA, l’adhésion de chaque collaborateur aux valeurs de l’entreprise est essentielle. Outre les compétences, l’éthique, la confiance, la responsabilité, l’implication et le professionnalisme sont autant de fondamentaux qui cimentent l’entreprise. Une cohésion fondée également sur l’esprit d’équipe et l’accession à la formation continue. Afin de répondre au mieux aux exigences de sa clientèle, une culture de service fondée sur la disponibilité et la flexibilité des équipes est promue à l’interne. Le maître-mot chez Brolliet: des prestations sur-mesure.

Visite avec Florence Pittet Rhounim

L’agence de Nyon, c’est… En 2003, Brolliet SA s’étend au-delà des frontières genevoises en déployant ses activités dans le canton de Vaud avec l’ouverture d’une succursale à la rue de Saint-Jean en plein cœur du vieux Nyon. Cette expansion géographique lui a permis d’offrir à un nouveau marché ses services, son expérience et un savoir-faire acquis au fil de 100 ans d’existence. Dix ans plus tard, l’agence nyonnaise a connu l’arrivée d’une nouvelle responsable, Laurence Rothenbühler. Pouvant se prévaloir d’une connaissance approfondie du métier comme du marché immobilier de la Côte, elle capitalise sur cette expérience afin de contribuer au développement des activités de Brolliet.

Entretien avec Laurence Rothenbühler

406


Trois questions à Laurence Rothenbühler

Des qualités auxquelles s’ajoute une parfaite connaissance des spécificités du marché local, permettent à notre équipe multidisciplinaire de satisfaire les projets de la clientèle la plus exigeante.

Qui sont vos clients et que recherchent-ils? Suisses ou étrangers, nos clients sont intéressés tant par l’achat que par la location. Propriétaires d’un lieu d’exception à vendre ou en quête d’un espace de vie, ils recherchent avant tout un art de vivre, un emplacement, une vue, une qualité architecturale définie. En bref, le bien de leur rêve.

Nous faisons également partie du réseau Courtiers Partenaires, composé de 8 agences 1 de renom, nous permettant de proposer à nos clients une large diversité de bien à la vente comme à la location.

Comment répondez-vous à leurs exigences? Par une culture du service irréprochable où flexibilité, disponibilité et écoute sont essentielles. Composée de deux courtières en vente résidentielle, d’une courtière en location résidentielle, d’une gestionnaire PPE et d’une assistante, les collaboratrices de l’agence de Nyon sont toutes issues de milieux professionnels internationaux et au bénéfice d’une solide expérience dans leur domaine d’expertise.

En 10 ans seulement, l’agence Brolliet à Nyon est devenue l’une des plus dynamiques de la région. Comment expliquez-vous ce succès? Au fil des ans, nous avons tissé des liens de confiance avec nos clients sur la base de valeurs chères à notre maison, telles que l’écoute et la confidentialité. Au chapitre des valeurs, l’éthique et la transparence sont aussi des notions auxquelles nous croyons et nous pensons qu’il est difficile d’en déroger lorsqu’il s’agit de patrimoine immobilier.

Remise des clés avec Florence Lehmann

Une philosophie qui, juxtaposée à la renommée et au prestige associés au nom de Brolliet, nous permet aujourd’hui de figurer parmi les agences les plus prospères de la région et ce malgré notre implantation relativement récente. 1

Brolliet, Comptoir Immobilier, Naef, Pilet & Renaud, Grange, Rilsa, Domicim, Bory.

BROLLIET SA Agence de Nyon Rue de St-Jean 34 CH-1260 NYON Tél. +41 22 994 33 44 www.brolliet.ch

407


IMMO-VIE-AGEE Le spécialiste de la vente en Viager Fondée en 2014, par Sabrina Reynier, juriste de formation et spécialiste de la vente en viager, IMMO-VIE-AGEE est une société dynamique et novatrice qui a su développer un concept immobilier encore méconnu du grand public en Suisse. Bien Vivre est allé à la rencontre de cette entrepreneuse qui nous explique le concept et ses avantages. La société IMMO-VIE-AGEE est né de l’association de spécialistes en viager qui ont su unir leurs compétences et savoir-faire pour créer une agence au concept novateur. Dirigée par Sabrina Reynier, l’agence met à votre disposition ses solides connaissances et expertises dans le domaine de l’immobilier pour vous accompagner dans vos démarches avec professionnalisme, rigueur et dynamisme. La connaissance du marché local, son expérience, sa chaleur humaine et ses différents partenariats avec les notaires sont les forces de cette nouvelle entreprise qui compte déjà à son actif une dizaine de ventes.

Le concept La vente en viager est une forme de vente immobilière: une personne ou un couple généralement âgés vend sa maison ou son appartement en contrepartie d’une rente viagère mensuelle et/ou du règlement d’un apport initial appelé «bouquet», en conservant le droit d’y rester vivre jusqu’à son décès ou son placement en EMS. Le bien peut être également vendu en viager libre de toute jouissance ou d'occupation.

Les avantages de la vente en viager Pour le vendeur, le viager est un concept qui lui permet de s’assurer un revenu régulier jusqu’à la fin de ses jours. Par ailleurs, il s’agit également pour le vendeur de conserver son lieu de vie auquel il tient et vit depuis de nombreuses années. Cette forme de vente permet aussi de régler de nombreux problèmes de successions quand le vendeur ne possède pas d’héritier direct ou de faire profiter ses enfants d’une donation anticipée, par exemple. Pour l’acheteur, le principal avantage est de réaliser un placement épargne fiscalement très intéressant. Celui-ci réalise ainsi une très bonne affaire en payant un bien beaucoup moins cher que sa valeur vénale. L’immobilier restant une valeur refuge, l’acheteur prend un minimum de risques et pourra à terme soit occuper le bien soit le vendre et réaliser une plus-value.

IMMO-VIE-AGEE Sàrl Avenue Général Guisan 9 / CH-1180 Rolle / Tél. +41 78 635 58 57 E-mail: contact@immo-vie-agee.ch / Site: www.immo-vie-agee.ch 408


Lausanne Chailly: viager occupé Maison 18e siècle sur 3 étages. avec jardin, garage et places de parc extérieure. Environ 230 m2. Calme. Quartier très recherché. Occupé par Femme de 80 ans. Valeur vénale: CHF 1’800’000.– Prix: bouquet de CHF 600’000.– et rente mensuelle de CHF 3’200.–

Corseaux: viager occupé Appartement de 3.5 pièces, vue imprenable! Balcon de 20 m2 et véranda de 20 m2. Box. Place de bateau. Très calme. Occupé par Femme de 70 ans. Valeur vénale: CHF 1’500’000.– Prix: bouquet de CHF 750’000.–. Pas de Rente.

Territet: viager occupé Bel appartement de 165 m2 au 5e étage (ascenseur) d'un immeuble classé monument historique. Très belle vue lac et montagnes. 4 balcons. Chambre supplémentaire indépendante sur le même palier. Parking avec monte-charge. Occupé par Femme de 71 ans. Valeur vénale: CHF 2’000’000.– Prix: bouquet: CHF 550’000.– et rente mensuelle de CHF 2’200.–

Prilly: viager occupé Appartement de 3.5 pièces dans PPE à Prilly. Au 1er étage (sur 3) sans ascenseur. Terrasse, très belle vue lac! Travaux réalisés récemment: ravalement, fenêtres, porte d'entrée de l'immeuble et chaudière au mazout. Interphone. Cuisine séparée, salle de bains avec wc, cave. Buanderie commune dans l'immeuble. Pas de parking, mais possibilité d'en louer. Occupé par Femme de 74 ans. Valeur vénale: CHF 600’000.– Prix: bouquet de CHF 220’000.– et rente mensuelle de CHF 1’000.–

409


Groupe Compagnie des Parcs Entreprendre et innover Le groupe Compagnie des Parcs est une société de développement immobilier à caractère familial. Depuis sa création en 2006, elle a concentré son activité sur les principaux segments de l’industrie immobilière commerciale, en développant un portefeuille de propriétés situées à des emplacements stratégiques. Rencontre avec son directeur général: Sylvain Pelletier.

HBusiness Parc, Gland

410


Pouvez-vous nous présenter le groupe Compagnie des Parcs et ses activités?

Résidence Le Pacific, Etoy © yves-andre.ch

Nous concentrons notre activité sur le développement de projets immobiliers commerciaux, sur des emplacements de premier choix autour du bassin lémanique suisse. Analystes, financiers, architectes, nos 10 collaborateurs travaillent main dans la main pour acquérir, gérer, et rénover nos actifs, principalement dans le canton de Genève, dans le canton de Vaud et dans le canton du Jura. Résidence La Jardinerie, Delémont

Notre connaissance étendue du marché immobilier local offre des prestations personnalisées grâce à une grande disponibilité, une écoute attentive et un service de qualité. Nous assumons la promotion de l’ensemble des projets immobiliers que nous développons, de l’acquisition du terrain jusqu’à la vente ou location aux utilisateurs finaux. Cette stratégie s’avère efficace depuis près de 10 ans maintenant.

Résidence La Jardinerie, Delémont

Le groupe Compagnie des Parcs a à cœur de travailler avec des entreprises locales. Sur le terrain, comment se traduit cet engagement? Afin de garantir la qualité de nos réalisations à nos clients, nous travaillons principalement avec des acteurs de la région. Pour le développement de nos projets, nous choisissons des bureaux d’architectes et d’ingénieurs connaissant le marché local. Ensuite, nous confions la réalisation de nos chantiers aux principales entreprises générales suisses, en fonction de leurs disponibilités et de la qualité de leur offre. Nos constructions changent parfois la dynamique de leurs environnements et le quotidien de leurs habitants. Pour chaque projet, nous devons intégrer un certain nombre de critères esthétiques, techniques et logistiques qui correspondent à la spécificité du site en question. Nos bâtiments se veulent contemporains, avec des matériaux simples mais esthétiques, jouant souvent avec les couleurs et les contrastes. La collaboration et l’échange avec les différents organes publics locaux revêtent une importance toute particulière à nos yeux, afin d’accompagner les politiques d’urbanisme communales et cantonales.

411


Le groupe Compagnie des Parcs est actif, entre autres, au sein de la zone industrielle de Meyrin. Quelle est la clé de votre succès?

CP Grenet, Vernier

La clé de notre succès repose avant tout sur la qualité des relations avec nos locataires et nos efforts permanents pour soutenir leur expansion. Nous nous concentrons sur des opportunités de développement et de rénovation de bâtiments modernes et efficaces, d’une taille critique, toujours en adéquation avec les besoins du marché et de nos futurs locataires. De la phase du développement de projet jusqu’à la réalisation, notre objectif principal est d’identifier le potentiel d’un bien existant. Nous transformons et adaptons le bâtiment pour le remettre dans son environnement et cherchons à anticiper son avenir. Une prospection proactive qui nous permet de concrétiser des opportunités prometteuses de nouveaux développements ou de restructurations complètes d’immeubles de standing.

Hôtel Industriel des Galants, Meyrin

Le développement durable est un argument phare pour le groupe Compagnie des Parcs. Comment appliquez-vous cette philosophie au quotidien? Au-delà de l’aspect esthétique de nos bâtiments qui détermine notre image et celle de nos clients, nous sommes très sensibles à la qualité, la fonctionnalité et la durabilité de nos réalisations. Nous nous entourons des meilleurs architectes et ingénieurs afin d’atteindre cet objectif. La grande majorité de nos constructions vise une labellisation (Minergie…). Afin de limiter l’impact environnemental de nos constructions, nous mettons en place des mesures et systèmes énergétiques qui limitent la consommation d’énergie, sans aucune incidence sur le confort. Des économies dont bénéficient directement nos locataires, de par leurs charges annuelles moins élevées. Sans compter qu’il est toujours apprécié de vivre et travailler au sein d’un bâtiment respectueux de l’environnement. Cela se traduit plus concrètement par des toitures végétalisées, des panneaux solaires ou encore des systèmes d’énergies renouvelables via pompes à chaleur, nous avons à cœur de réaliser des projets durables pour l’environnement. Sur le canton de Genève, nous avons installé à ce jour près de 20’000 m2 de panneaux photovoltaïques.

412

Les Terrasses, Lausanne


Bureaux Les Terrasses, Lausanne

Face à un contexte économique plutôt morose, comment appréhendez-vous l’avenir du groupe Compagnie des Parcs à Genève? Le marché immobilier suisse persiste à être, au fil des ans, l’un des plus stables d’Europe. Il est néanmoins important de rester prudent au milieu d’une Union Européenne affectée par une conjoncture fragile. La Suisse, et plus particulièrement la région Lémanique, font face à leurs propres défis: taux de change, réglementation bancaire, relations transfrontalières. Cependant, nous avons confiance dans le dynamisme de la région et dans le volontarisme des acteurs publics qui, via leurs grands projets urbanistiques (PAV, CEVA,…), devraient assurer une certaine activité au secteur immobilier. Dans ce contexte, nous abordons les années à venir avec prudence et sérénité: la spécificité de notre portefeuille, notre mode de gestion et nos projets en cours devraient nous permettre de maintenir une croissance pérenne.

Atrium Park, Meyrin

ATRIUM PARK L’Atrium Park sera situé dans la zone industrielle de Meyrin, en périphérie de Genève. Sa localisation au cœur du futur campus horloger et son architecture contemporaine lui offriront une forte visibilité. Facile d’accès, il sera parfaitement desservi par les transports publics. À moins de 5 minutes de l’aéroport de Genève et avec un accès direct à la nouvelle gare CFF Zimeysa, il bénéficiera également d’une proximité immédiate avec l’autoroute A1. Ce bâtiment de dernière génération possèdera un design moderne et une architecture adaptée à la diversité de ses futurs utilisateurs. Véritable immeuble multifonctions avec des locaux à destination d’activités industrielles, hôtelières, de fitness, il développera environ 30’000 m2 et offrira également de nombreuses places de parkings en sous-sol. Fiche technique • Bâtiment multifonctions sur 5 niveaux • 1 parking en sous-sol d’environ 300 places. • Surface locative totale: 30'000 m2

GESTIPARCS IMMOBILIER Geneva Airpark | Chemin des Papillons 4 Case postale 386 | CH-1215 Genève 15 Tél. +41 (0)22 341 33 33 | Fax +41 (0)22 594 81 20 www.compagniedesparcs.com

413


IE Industrial Engineering Genève SA

Le spécialiste des bâtiments industriels Fondé en 1966, le Groupe IE compte actuellement 80 employés, répartis sur les sites de Zurich, Genève, Munich et Francfort, ainsi que plus de 30 collaborateurs externes permanents issus d’un réseau de partenaires de confiance. Constitué d’unités flexibles et spécialisées à taille humaine, il accompagne le client tout au long du processus de développement d’un projet jusqu’à sa réalisation. Qu’il s’agisse de la planification générale d’extensions, de transformations et de nouveaux bâtiments, le haut degré de compétence et de qualification de ses équipes font du Groupe IE un allié d’excellence pour la réalisation de bâtiments industriels en tous genres. Zoom sur ses activités en Suisse romande en compagnie de Stephan Guby, directeur de IE Industrial Engineering Genève SA. Rampini & Cie SA: bâtiment de tête

414


Pouvez-vous nous présenter le Groupe IE? Le Groupe IE conçoit, planifie et réalise des projets de constructions industrielles complexes. Organisés en cinq divisions: IE Food, IE Life Science, IE Technology, IE Graphic et IE Plast, nous sommes actifs dans l’agroalimentaire, les sciences de la vie, les nouvelles technologies, l’imprimerie et les médias et les matières plastiques. En plus de ce savoir industriel, nos spécialistes en logistique, hygiène, salles blanches et développement durable nous permettent une approche pluridisciplinaire et globale. La complexité des projets portés par le Groupe IE nous amène à planifier toujours de l’intérieur vers l’extérieur, c'est-à-dire en partant du processus de production du client pour définir graduellement l’infrastructure et le bâtiment les plus adaptés à ses besoins. De la première idée d’investissement lors des études de faisabilité, en passant par la planification opérationnelle, la logistique et la planification générale, nous procédons par une optimisation simultanée des procédés d’exploitation, des flux logistiques et du bâtiment. Grâce à des études sur l’évolution des marchés des divers secteurs industriels, nous sommes à même de proposer à nos clients des bâtiments évolutifs en fonction de la croissance de leur propre marché. Notre objectif premier étant de proposer une solution innovante et performante capable de fournir un réel avantage compétitif au client.

Rampini & Cie SA: Cabine de peinture avec rails de transport de containers

Sensient lmaging Technologies SA

Laboratoires de recherche biomédicale, EPFL – Lausanne

Quelles sont les spécificités du site de Genève? Le bureau de Genève existe depuis 1990. Nous intervenons dans toute la Romandie, et plus particulièrement sur l’Arc lémanique dans le secteur des sciences de la vie, de l’agroalimentaire et des nouvelles technologies.

Zenhäusern Frères SA: en cours de réalisation

Comme pour l’ensemble du groupe, nos activités reposent sur la combinaison inédite des compétences d’ingénieurs issus des différents domaines de l’industrie et d’architectes spécialisés dans la réalisation de bâtiments industriels. Un double savoir-faire qui nous permet d’aborder un projet dans sa globalité pour un résultat optimal pour le client, quel que soit son secteur d’activité.

415


Concrètement sur le terrain, comment cela se passe-t-il? Chaque projet est géré par un chef de projet qui coordonne une équipe multidisciplinaire. Nos ingénieurs, architectes, planificateurs et spécialistes travaillent tous à l’unisson pour créer des bâtiments convaincants à tout point de vue. Nous procédons par étapes clairement délimitées, ce qui permet au client de vérifier, phase par phase, les résultats de l’avancement du projet, de la faisabilité à la réalisation et de procéder à d’éventuels correctifs si besoin. Une méthodologie claire et transparente qui permet de travailler dans un climat de confiance. Au stade de la réalisation, nous garantissons un respect des délais et du budget fixé. Nous donnons non seulement notre parole sur ces points, mais également au moyen de garanties contractuelles.

Le Groupe IE c’est aussi une philosophie d’entreprise bien particulière. Pouvez-vous m’en dire plus? Le succès du Groupe IE repose sur des valeurs de solidarité et de respect mutuel au sein de nos équipes. Chez nous, les membres du personnel sont à la fois collaborateurs et entrepreneurs, puisque tous peuvent détenir des parts dans l’entreprise. Un principe source de motivation, de dynamisme mais aussi de loyauté envers la société. Les échanges constants entre les collaborateurs des différents sites stimulent la créativité et l’innovation, ce qui profite directement à nos clients. De par notre hiérarchie linéaire, l’écoute, le dialogue et la prise en compte des intérêts de chacun sont les maîtres-mots de notre organisation.

Le développement durable fait partie des valeurs du Groupe IE. Comment se traduit cet engagement? Le Groupe IE développe des concepts d’économie d’énergie et des ressources. Nous intervenons dans les entreprises là où réside le plus fort potentiel de durabilité, c’est-à-dire, le plus souvent, dans les processus de production ainsi que dans la conception efficace de l’ensemble des opérations programmées en amont et en aval. Les mesures déployées vont de la récupération de l’énergie issue de la chaleur industrielle à l’utilisation plus rentable des terrains, des volumes construits, le choix approprié des matériaux, la mise en œuvre d’énergies renouvelables et la prise en considération du cycle de vie des bâtiments. Nos solutions, qui permettent d’économiser à la fois des ressources et des coûts, allient la responsabilité environnementale et la réussite entrepreneuriale de nos clients.

IE Industrial Engineering Genève SA Rue de la Coulouvrenière 29 CH-1204 Genève Tél. +41 22 322 19 99 Fax +41 22 322 19 98 geneve@ie-group.com www.ie-group.com

416

Laboratoires de recherche biomédicale, EPFL – Lausanne


Sensient lmaging Technologies SA

Quatre projets phares Zenhäusern Frères SA – 1950 Sion (Boulangerie, pâtisserie, confiserie, restaurant, traiteur) Nouveau site de production et d'administration • Etude, planification, demande d’autorisation, conception, réalisation, direction des travaux • Bâtiment sur deux niveaux avec production au niveau supérieur • Surface: 6'500 m2 • Mise en service: automne 2015 Engineered by IE Food

Sensient lmaging Technologies SA Z.I. Riond-Bosson 8 – 1110 Morges Nouveau site de production d’encres spéciales • Etude, planification, demande d’autorisation, conception • Réalisation, direction des travaux en qualité d’entreprise totale • Hautes exigences en matière de protection incendie • Surface: 3'100 m2 • Mise en service : août 2013 Engineered by IE Technology

Rampini & Cie SA Bâtiment de l'Emeraude – 1214 Vernier Nouveau centre d’ateliers et d’entrepôts • Planification, process et direction architecturale • Projet constitué de deux corps de bâtiments bien distincts avec axe central de distribution. Un bâtiment de tête en béton recyclé pour les bureaux, les vestiaires-douches et la cafétéria, sur lequel s’adosse une double halle à structure et façade métalliques abritant les ateliers et les entrepôts • Surface: 3'500 m2 • Concept sécurité • Elaboration du dossier de demande de certification Minergie ECO®: obtenu en novembre 2012 • Développement durable: chauffage par géothermie, panneaux solaires en toiture, circuit de chauffage réversible, consommation d’énergie monitorée, purification des eaux usées par procédés biologiques Engineered by IE Technology

Implantation de laboratoires de recherche biomédicale dans le Quartier de l’Innovation de l’EPFL, Lausanne

Zenhäusern Frères SA: façade en cours de pose

• Conception, planification et réalisation de nouveaux laboratoires • Surfaces: Bâtiment 1: 1'900 m2 – Bâtiment 2: 4'500 m2 • Prestations spéciales IE: expertise salles blanches, labos P2 et groupe de secours grande puissance Engineered by IE Life Science

417


Sodemco Immobilier Avenue d’Ouchy 66 CH-1006 Lausanne T +41 58 733 00 40 F +41 58 733 00 45 info@sodemco.ch www.sodemco.ch

Sodemco Immobilier Basée à Genève, avec une succursale à Lausanne et Sion, la société SODEMCO Immobilier a été fondée en 2005 par Italo Triacca. Fort de son expérience et de ses contacts, il s’est rapidement entouré de collaborateurs expérimentés afin de faire de sa société une agence reconnue pour son professionnalisme et son sérieux. L’atout de SODEMCO Immobilier est d’être à l’écoute de ses clients en offrant un service sur mesure.

418


Quels sont les principaux services et prestations proposés? SODEMCO Immobilier offre tous les services liés à l’immobilier, de la gérance à la mise en valeur, de la gestion de PPE au pilotage de promotions immobilières ainsi que le courtage. Nous avons à cœur d’offrir à nos clients des prestations sur mesure qui répondent à leurs besoins, accompagnés d’une écoute personnalisée, afin qu’ils se sentent en confiance dans la gestion de leur patrimoine.

Mais vos activités ne s’arrêtent pas là... Les collaborateurs de SODEMCO sont à même de compléter ces prestations par une palette de services annexes. Nous travaillons pour cela avec des partenaires de confiance, notamment pour la souscription d’assurances ou la conclusion d’un financement pour un achat immobilier.

Quelle est la dernière nouveauté de Sodemco Immobilier? SODEMCO vient d’accueillir deux collaborateurs hautement qualifiés dans l’immobilier d’entreprise. Ce service offre un accompagnement personnalisé aux entreprises à la recherche de nouvelles surfaces commerciales ou administratives. La qualité des surfaces et l’environnement de travail étant décisifs pour une société, nos collaborateurs, grâce à leur parfaite connaissance du marché, vous aident à trouver les solutions les plus adaptées à vos besoins.

Qu’est-ce qui fait la force de Sodemco Immobilier? Nous sommes une société à taille humaine, réactive et dynamique, qui peut répondre très rapidement à chaque demande, mais notre vraie force provient de nos collaborateurs, qui sont des experts de leurs domaines respectifs, et qui font de SODEMCO Immobilier un centre de compétence hautement qualifié toujours à votre écoute.

419


B.C.D.T. & ASSOCIÉS SA | Courtage Institutionnel & Family Office Route des Jeunes 33bis | 1227 Carouge | Case postale 1011 | 1211 Genève 26 T. +41 22 807 00 60 | F. +41 22 807 00 61 | www.bcdt.ch | info@bcdt.ch

B.C.D.T. & Associés SA «L’excellence du service global dans un esprit de partenariat avec nos clients» Créée en 2001, B.C.D.T. & Associés SA est active dans le courtage en assurances et prévoyance, la planification financière, le crédit hypothécaire et la fiscalité. Administrée depuis sa création par deux associés aussi passionnés que complémentaires, Jean-Luc Duckert et Sébastien Courvoisier, la société a pour vocation d’offrir un service global et hautement personnalisé à une clientèle fidèle et de qualité, institutionnelle comme privée.

© Thierry Genand

420


Développer une relation privilégiée et durable avec les clients B.C.D.T. & Associés SA est une société de taille humaine. Ses associés, formés auprès des grandes institutions d’assurances et de courtage, sont garants d’une gestion professionnelle dans le respect de la neutralité et de la confidentialité. Ils visent à développer une relation privilégiée et durable avec leur clientèle et prennent une part active dans les activités de leurs collaborateurs afin de garantir le suivi et l’historique de chaque dossier.

Des collaborateurs professionnels compétents, autonomes et responsables Les associés de B.C.D.T. & Associés SA sont assistés d’une équipe de 18 collaborateurs qualifiés, créatifs et empreints d’un sens aigu du service. Spécialisés dans des domaines d’activité bien précis, ils travaillent de manière complémentaire pour offrir des prestations de qualité. Une complémentarité qui permet la création de synergies internes, correspondant à la volonté de perfectionnement continu de la société.

Sélection de prestataires de qualité, pour un service professionnel et pérenne Ses activités, fondées sur un réel esprit de partenariat avec assureurs et banquiers, ont donné à B.C.D.T. & Associés SA la légitimité nécessaire à son efficacité et à sa création de valeur ajoutée. Des partenaires de confiance, sélectionnés pour leur professionnalisme et capables de répondre de manière personnalisée aux besoins de notre clientèle.

«Trouver les solutions adéquates sur le long terme pour sécuriser les revenus, optimiser la fiscalité, et anticiper… l’imprévisible.»

Des prestations de qualité pour un service optimal B.C.D.T. & Associés SA gère les portefeuilles d’assurances des entreprises ainsi que des personnes physiques actives en Suisse ou qui désirent s’y établir. Elle intervient en amont dans la mise en place, la restructuration, la gestion et le suivi des polices d’assurance et de prévoyance, comme en aval dans la gestion active des sinistres.

© Thierry Genand

© Thierry Genand

© Thierry Genand

Dans le cadre de ses activités de planification financière, son expérience et ses compétences développées dans l’ingénierie financière, permettent à B.C.D.T. & Associés SA d’avoir une excellente vision globale et concrète de la problématique de l’équilibre entre revenus et charges pour chacun et à tout âge. L’optimisation fiscale est totalement intégrée dans le savoir-faire de B.C.D.T. & Associés SA en ce qui concerne les prévoyances individuelle et collective, l’assurance-vie et le montage de crédit hypothécaire. Afin de donner un conseil global et pertinent, la société développe une prestation pour les personnes physiques: l’élaboration de la déclaration fiscale. Son objectif: rendre simple et facile cette obligation tout en proposant un audit de la situation et des solutions d’optimisation.

ZOOM

Une réelle gestion des sinistres

Forte d’une légitimité sans cesse renouvelée auprès de ses partenaires, l’équipe de gestion, dont les membres sont au bénéfice d’une expérience de plus de 10 ans dans les services de sinistres de compagnies d’assurances, assiste les clients quotidiennement afin d’obtenir un règlement positif et rapide des dommages. Son implication dans la gestion des sinistres lui permet de garantir le bien-fondé des couvertures souscrites lors de l’optimisation et du suivi du portefeuille des clients, et d’être très proactif dans la gestion des risques.

421


Route des Jeunes 6 CH-1227 Carouge

Tél. +41(0)22 301 34 15 Fax +41(0)22 301 34 16

admin@pi-sa.ch w w w. p i - s a . c h

Processus Immobilier SA Les fabricants d’idées Etabli depuis quatorze ans dans la zone industrielle et artisanale de Carouge, à Genève, Processus Immobilier est un bureau d’architectes actif dans le domaine de la conception, du développement et de la réalisation de projets d’architecture. Une philosophie d’entreprise fondée sur l’écoute du client et le partage des idées, alliée à un savoir-faire reconnu, font de ce bureau de 20 collaborateurs un partenaire idéal pour vos projets. Bien Vivre a rencontré Michel Grosfillier et Pierre-Eric Simon, associés depuis plus de 10 ans

422


L’architecture de A à Z Présent dans toute la Romandie, Processus Immobilier propose une palette de prestations aussi diversifiée que complète. De la construction d’habitations individuelles et d’immeubles résidentiels, à la rénovation de bâtiments, en passant par la création et la valorisation de surfaces industrielles et commerciales, le bureau d’architecte est capable de répondre à n’importe quel mandat. Dans le cadre de ses activités en lien avec le secteur commercial, Processus Immobilier a réalisé près de 71 magasins pour le compte de l’enseigne Naville ces trois dernières années. Un chiffre qui démontre la qualité de son travail et la confiance que lui accordent ses clients. À cela s’ajoute son investissement dans la rénovation récente de la gare de Cornavin à Genève, puisque sur 30 nouveaux commerces, le bureau d’architectes genevois est à l’origine de 14 autorisations de construire, dont 11 projets réalisés. Depuis 2009, Processus Immobilier est affilié au bureau d’architecte londonien TP Bennett, avec qui il collabore sur de nombreux projets. Leur partenariat permet le développement de synergies, tant au niveau des connaissances de chacun que des compétences et prestations dont bénéficient leurs clients. Leur travail commun est notamment à l’origine de plusieurs projets de bureaux de haut standing pour le secteur bancaire à Genève et dans le canton de Vaud.

Pl@n-net ou comment consulter vos plans 24h/24 Fini les plans papier que l'on dépliait tant bien que mal ou le temps perdu à essayer de joindre le bureau d'études à l'autre bout de la Suisse pour essayer d’obtenir les plans d’origine dont personne ne possède une copie. Créée par Processus Immobilier à l’intention des propriétaires, la société Pl@n-net est avant tout un outil d’aide à la gestion qui permet d’héberger sur Internet des plans de bâtiments. L’objectif: assurer une disponibilité permanente à tous les intervenants via une plateforme de partage, dont l’accès est strictement confidentiel. «Pour les gérants, responsables de travaux et de baux à loyer, le gain de temps est considérable, d’autant plus que ses plans peuvent contenir une multitude de couches d’informations complémentaires et mettre en évidence différents éléments», déclare Pierre-Éric Simon, associé et architecte SIA chez Processus Immobilier.

Une philosophie: guider le client vers le meilleur choix «Nous proposons plutôt une architecture contemporaine et créative avec des matériaux actuels et innovants, mais nous n’imposons jamais un projet. Nous essayons plutôt de guider notre client vers les choix les plus adaptés à ses besoins, tout en intégrant les critères esthétiques, budgétaires et réglementaires d’aujourd’hui», explique Michel Grosfillier, fondateur de Processus Immobilier. Soucieux de respecter le paysage environnant, le bureau d’architecte met également tout en œuvre pour réaliser un espace bâti qui soit à la fois fonctionnel et agréable pour ses futurs occupants.

423


Arteferro

Constructions métalliques Ferronnerie dʼart Serrurerie Dépannage

Arteferro Suisse SA Rte des Moulières 6 1242 Satigny / Suisse Tél. 022 880 00 17 Fax 022 880 00 19 info@arteferro.ch w w w. a r t e f e r r o . c h


Architecture L’art de construire L’humain au cœur du projet. Une philosophie partagée par de nombreux bureaux d’architectes vaudois. Une architecture imaginative et créative qui intègre des critères de bien-être et de fonctionnalité pour des réalisations contemporaines, innovantes et parfois même audacieuses. Durables aussi, à travers le choix des matériaux et les innovations technologiques mises en place, avec un souci constant: transmettre aux générations futures un patrimoine bâti respectueux de l’environnement tout en veillant à assurer la qualité du paysage culturel bâti. Une idée positive de l’architecture capable de répondre aux enjeux et problématiques actuels en matière d’urbanisme.

sas specific architectural solutions bigroof - photo © t. jantscher

425


INTERVIEW

Emmanuel Ventura Un dialogue entre l’art et l’architecture Que peuvent avoir en commun des chewing-gums collés au plafond, un loup de béton, des galets gravés, une façade sonore ou encore des punching-balls en forme de médicaments? Ils font tous partie de la longue liste des travaux réalisés dans et autour des bâtiments de l’Etat de Vaud depuis 1974, année de l’entrée en vigueur du principe de l’animation artistique. Souvent méconnues du public, une cinquantaine de ces œuvres sont désormais réunies et présentées dans le livre «Vaud.Art et Architecture: 1974-2014 / 40 ans d’interventions artistiques dans les bâtiments de l’Etat de Vaud», publié aux éditions Favre. Un ouvrage inédit mis en œuvre et piloté par la cheffe du Service des affaires culturelles, Brigitte Waridel et l’architecte cantonal Emmanuel Ventura. Rencontre avec ce dernier.

HEIG-VD, Yverdon Maurice Ruche, artiste / Claude Paillard et Peter Leemann, architecte Photo © Nicolas Delaroche

426


Centre d'Enseignement Professionnel, Morges Daniel Schlaepfer, artiste / Geninasca-Delefortrie, architecte Photo © Nicolas Delaroche

Quelle est la raison d’être de cet ouvrage? Depuis l’introduction du principe de l’animation artistique en 1974, une centaine d’interventions artistiques ont été réalisées dans et autour des bâtiments de l’Etat de Vaud. Des travaux jusqu’à présent jamais recensés et trop souvent méconnus ou incompris du public. Elaboré sur la base de fiches réunissant l’ensemble des données liées à l’organisation de ces interventions (projets architecturaux, commissions artistiques, procédures de sélection), ce livre retrace 40 ans de création artistique à travers une sélection de 47 œuvres emblématiques. Un ouvrage mettant en avant le dialogue entre art et architecture par le regard du photographe Nicolas Delaroche et la plume de l’historienne de l’art, Nadja Maillard.

Quel est l’objectif du principe de l’animation artistique? Le principe de l’animation artistique, plus connu sous l’appellation de «pourcent artistique» consiste dans l’intégration, à l’intérieur ou à l’extérieur d’un édifice public, d’une œuvre tendant à lui donner un certain caractère ou à mettre en valeur son architecture. Une manière également d’offrir au grand public des contacts directs avec l’art au quotidien en dehors des institutions spécialisées. Dans la pratique, il s’agit de consacrer au minimum 1% du coût total de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment à la réalisation d’une œuvre d’art généralement conçue spécialement pour le bâtiment ou ses abords immédiats et installée de manière permanente.

Bâtiment administratif, Morges Anne Peverelli, artiste / Ivan Kolecek, architecte Photo © Nicolas Delaroche

Le ou les artistes mandatés par les pouvoirs publics sont les lauréats d’un concours. En tant que membre permanent du jury, quel est le principal critère de sélection des œuvres? L’intégration est le maître mot. L’œuvre ne doit pas apparaître comme quelque chose qui vient en supplément une fois l’édifice construit ou rénové mais comme un objet indissociable de son architecture et de sa fonction. Il s’agit de sélectionner l’œuvre qui donnera tout son sens et son identité au bâtiment en s’intéressant à la manière dont l’art et l’architecture peuvent dialoguer ensemble, à l’image du travail conjoint que l’artiste et l’architecte sont amenés à réaliser ensemble. Au jour d’aujourd’hui, plus d’une centaine de concours ont été organisés, soit plus de 100 jurys qui ont eu à juger les travaux de quelque 500 artistes. Il faut savoir que choisir des œuvres publiques représente un exercice particulièrement délicat et subtil. Il s’agit de trouver le difficile équilibre entre le désir de toucher un public non averti et le souci de lui apporter un art exigeant, innovant voir au besoin déstabilisant, tout en étant prêt à laisser la parole à une pointe d’humour, d’ironie, voire d’esprit critique.

427


INTERVIEW

Au fil des décennies, comment la création artistique a-t-elle évolué dans les bâtiments de l’Etat de Vaud? Aujourd’hui, parler d’art va bien au-delà de la peinture, de la sculpture et de la tapisserie, comme inscrit dans le règlement d’application du principe de l’animation artistique des bâtiments de l’Etat en 1974. Relief mural, photographie, vidéo, installation sonore ou lumineuse, création paysagère, etc., l’art se décline à présent sous toutes ses formes, d’où notre récente modification du règlement en mai 2015. Les techniques des artistes changent et évoluent en fonction des progrès technologiques. Ce qui était à la pointe à une époque laisse place à de nouvelles techniques innovantes et à de nouveaux modes d’expression qui enrichissent année par année la collection des œuvres réalisées dans les bâtiments de l’Etat de Vaud.

Parmi les 47 œuvres du livre, quelle est votre préférée? J’aime particulièrement l’œuvre de Raquel Dias réalisée à la Policlinique médicale universitaire (CHUV). Elle propose des punching-balls en forme de gélules, de cachets et autres comprimés géants sur lesquels patients, visiteurs ou membres du personnel hospitalier peuvent décharger leur stress, impatience ou nervosité. Une œuvre à la fois symbolique, humoristique et fonctionnel dans un lieu où se mêlent différentes émotions. J’apprécie quand l’art ne se prend pas au sérieux et réinterprète les codes pour jouer sur les imaginaires et les ambiances.

Centre d'entretien, Bursins Daniel Schlaepfer, artiste / Atelier Niv-O, architecte Photo © Nicolas Delaroche

Ecole supérieure, Lausanne Philippe Decrauzat, artiste / Esposito Javet, architecte Photo © Nicolas Delaroche

428


Gymnase, Lausanne Pierre-Alain Morel, artiste / Bovet Jeker, architecte

Ecole, Lausanne Renate Buser, artiste / Galletti-Matter, architecte

Photo © Nicolas Delaroche

Photo © Nicolas Delaroche

Université, Lausanne Daniel Schlaepfer et Claude Muret, artistes / Atelier Cube et Atelier Niv-O, architectes Photo © Nicolas Delaroche

Pensez-vous que les Vaudois sont sensibles aux interventions artistiques réalisées? Lorsqu’on leur en explique la symbolique, oui! L’art est encore considéré par beaucoup comme quelque chose de distant, d’abstrait. Les individus ne comprennent pas toujours le sens des œuvres et ont tendance à s’en désintéresser. L’accessibilité est justement tout l’enjeu de ce livre qui met tout en œuvre pour désacraliser l’art en l’ouvrant au public par des explications et des anecdotes notamment.

Pouvez-vous nous parler du projet lauréat pour le Parlement cantonal? Parmi les sept artistes mandatés pour l’intervention artistiques sur le Parlement cantonal, actuellement en cours de reconstruction, c’est l’œuvre vidéographique de Anne-Julie Raccoursier, intitulé «Vidéoconfiance» qui a reçu à l’unanimité les faveurs du jury. Le projet propose de se concentrer sur la fonction du Parlement en mettant en évidence les relations entre les citoyens et les élus. Les portraits de plus de 30 personnes représentant la société civile vaudoise dans toute sa diversité défileront en boucle sur quatre à cinq écrans dispersés dans l’espace public du hall d’entrée, lieu de passage important. Ces Vaudois et Vaudoises, filmés en plan fixe, poseront ainsi leur regard sur les députés quotidiennement. Un regard de confiance, celle qu’ont placée en eux leurs électeurs.

Bâtiment administratif, Lausanne Sophie Bouvier Ausländer, artiste / Galletti-Matter, architecte Photo © Nicolas Delaroche

429


CHICHÉ Architectes SA Des projets innovants et durables Depuis plus de 30 ans, Chiché Architectes SA se distingue par ses nombreuses réalisations de bâtiments incluant une conception énergétique efficiente à la réflexion architecturale. Gérant de petits comme de grands budgets et capable de répondre aux exigences les plus complexes, le bureau lausannois propose des solutions alliant esthétisme, fonctionnalité, innovation et expérience. Précurseur dans la recherche de constructions tenant compte de leur impact et de leur responsabilité environnementale, Patrick Chiché nous dévoile sa philosophie et nous présente son bureau, dont il partage la direction de la SA avec son fils, Lionel Chiché depuis 2012.

Ecole professionnelle Commerciale de Lausanne (EPCL)

430


Quelles sont les principales prestations proposées par votre bureau? Nous proposons une offre reflétant la totalité des prestations qui se réalisent en matière d’architecture: des constructions neuves mais aussi des transformations, rénovations, assainissements énergétiques ainsi que des aménagements urbains. Notre activité et notre clientèle sont très diversifiées. Nous travaillons dans des domaines différents tels que l’habitat, les immeubles privés ou administratifs, les bâtiments publics, etc. Nous participons également régulièrement à des concours, dont plusieurs ont été primés. Comme le dernier en date: l’Ecole Professionnelle Commerciale de la Vallée de la Jeunesse (EPCL) à Lausanne. Un projet passionnant de rénovation énergétique et de surélévation réalisé en partenariat avec l’artiste Rudy Decelière avec lequel nous avons pu imaginer et réaliser d’incroyables façades en Piezos diffusant des sons aquatiques. Lionel et Patrick Chiché

Bref historique: Patrick Chiché, architecte EPFL SIA, participe dès 1975 aux recherches menées à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en matière d'économie d'énergie. Dès les années 80, il s'est notamment distingué par la réalisation à Préverenges d'un des premiers complexes d'habitations solaires du canton, ainsi que celle du LESO, Laboratoire solaire de l’EPFL (en tant qu’associé du bureau Acte), et du Collège secondaire de Terre Sainte à Coppet (en association avec Michel Herzen, architecte). Lionel Chiché se joint aux activités du bureau d'architecture en 1992, dès l'obtention de son diplôme de dessinateur en bâtiment. Père et fils conjuguent alors connaissances théoriques et compétences du terrain en mettant à profit leur savoir faire dans la réalisation de projets communs. Le premier aura été la Place de la Navigation, à Lausanne Ouchy.

Tours de Gilamont

Quelle est votre vision de l’architecture et les valeurs qui animent votre activité au quotidien? La question de base que tout bon architecte doit se poser est celle de savoir à qui est destinée son architecture? Malgré la dimension créative qui guide notre profession et l’importance de l’esthétisme et de l’originalité de nos réalisations, nous ne devons pas perdre de vue notre première mission, à savoir répondre aux besoins de nos clients en leur proposant des constructions fonctionnelles. Or selon moi, la responsabilité de l’architecte ne se limite pas uniquement aux clients mais s’étend également à la société et aux générations futures auxquelles nous devons léguer des bâtiments efficients énergétiquement et respectueux de l’environnement. Des aspects liés au développement durable qui impliquent également toute une réflexion et une prise en compte du mode de vie de chacun. Dans une société de plus en plus individualiste, je crois personnellement en une architecture qui valorise l’humain en favorisant les relations entre les individus au sein d’un quartier ou d’une entreprise. Dans le cadre de la Rénovation des Tours de Gilamont à Vevey en 2013 par exemple, les solutions que nous avons proposées pour assainir le bâtiment ont permis également de revaloriser l’image des tours, de favoriser une mixité des locataires tout en augmentant le confort des utilisateurs. Il n’y a rien de plus valorisant pour moi que de réaliser un ouvrage liant écologie et dimension sociale.

431


Police cantonale de la Blécherette

Comment arrivez-vous à satisfaire les attentes de vos clients? Il s’agit de répondre aux envies et attentes du maître d’ouvrage tout en intégrant les contraintes économiques et énergétiques actuelles afin de lui proposer un projet qui lui ressemble et auquel il puisse s’identifier. Pour cela, nous privilégions l’écoute et le dialogue avec nos clients et réalisons les avant-projets dans une dialectique créative où qualité spatiale, efficience énergétique et confort sont les maîtres mots. Un travail possible grâce à la polyvalence et au savoir-faire de nos collaborateurs, dont l’expérience et la passion du métier nous permettent de mener à bien les projets qui nous sont confiés. Des compétences alliées à celles des ingénieurs et différents professionnels de la construction qui interviennent sur nos chantiers participent également au développement de synergies.

Vous êtes particulièrement sollicité dans le domaine de l’assainissement énergétique des bâtiments. Pouvez-vous nous en dire plus? Il faut tout d’abord savoir que la consommation d’énergie nécessaire au chauffage des bâtiments représente environ le 50% des dépenses énergétiques globales en Suisse et dans la plupart des pays européens. Le parc helvétique bâti est constitué d’une très grande majorité de bâtiments très énergivores, notamment ceux construits avant 1990 et, en particulier, entre les années 1950 et 1970. Or si la Confédération veut atteindre les objectifs de protection de l’environnement et d’économie d’énergie qu’elle s’est fixée à l’horizon de 2050, de gros efforts sont à entreprendre pour améliorer l’efficience énergétique des bâtiments. Il paraît donc judicieux de les prévoir lorsque des travaux d’entretien ou de maintenance sont envisagés. Dès les années 90, notre bureau a réalisé des opérations d’envergure, dont plusieurs ont été distinguées. On peut citer notamment, la rénovation de l’Hôtel Guest House, propriété des CFF à Lausanne, qui a reçu le Prix solaire Suisse en 2002 ou encore celle des immeubles du chemin des Libellules à Lausanne, récompensé par le Prix Solaire Suisse 2001. La rénovation complète de l’enveloppe, façades et toiture ainsi que la récupération de la ventilation contrôlée ont permis de réduire de 60% la consommation de chaleur et de 25% la consommation d’eau.

432

Guest House


Les 3 derniers projets en date Ecole professionnelle Commercial de Lausanne (EPCL) Vallée de la Jeunesse (2013 à 2014) Assainissement énergétique d’un bâtiment de 1970 construit selon le système «crocs», et surélévation d’un étage. Création visuelle et sonore intégrée aux façades, en partenariat avec l’artiste Rudy Decelière.

Chemin des Libellules

HAMO+

Collège de Terre Sainte à Coppet

Hamo + Vers-chez-les-Blanc (2012 à 2013) Réalisation d’un ensemble de 16 appartements aux normes Minergie-P. La création de Hamo+ se distingue surtout dans le bilan énergétique des bâtiments. En effet, ceux-ci produisent l’énergie nécessaire à leur consommation grâce notamment aux capteurs photovoltaïques qui fournissent les pompes à chaleur en électricité. Police cantonale de la Blécherette Le Mont-sur-Lausanne (2011 à 2012) Assainissement énergétique d’un bâtiment administratif considéré comme l’un des plus «énergivores» du Canton, au chemin de la Lanterne au Mont-surLausanne. L’objectif était de revaloriser l’image de cette construction datant des années septante, en optimisant sa consommation énergétique et le confort des utilisateurs.

Place de la Navigation

CHICHÉ ARCHITECTES SA Rue des Terreaux 8 | CH-1003 Lausanne Tél. +41 21 351 50 60 | Fax +41 21 351 50 25 architectes@chiche.ch | www.chiche-architectes.ch Photos © Corinne Cuendet, Clarens

433


InterAssAr Pour un paysage culturel bâti de qualité Fondée en 1998, InterAssAr regroupe l’ensemble des associations d’architectes du Canton de Vaud, faisant d’elle une structure unique en Suisse. Composée de 640 membres, elle porte d’une seule voix les intérêts et problématiques communs de la profession. Plateforme d’échange et d’information, elle tient tant le rôle de relai que d’initiateur, et ce dans tous les domaines touchant la profession. L’une de ses priorités: assurer la qualité du paysage culturel bâti. Pour en savoir davantage, Bien Vivre a rencontré son Président, Philippe Longchamp, et son ancien Président, Eligio Novello. La formation est un des sujets phares, n’est-ce pas?

Dans quel cadre InterAssAr a-t-il vu le jour et quel est son rôle? InterAssAr a été fondé le 15 janvier 1998 dans un contexte bien particulier. Il s’agissait initialement de soutenir une loi qui protège la profession des architectes au niveau fédéral. Le but était également de fédérer les cinq associations d’architectes issues chacune de filières de formations et d’intérêts différents, à savoir la FAS, la FSAI, le GPA, la SIA et l’UPIAV. Il s’agit donc d’un intergroupe unique en Suisse, dans la mesure où il couvre l’ensemble des architectes. Le rôle d’InterAssAr est d’informer et de communiquer. En effet, nous nous sommes vite rendus compte que beaucoup de sujets communs à toute la profession n’étaient pas traités de façon coordonnée. Ainsi, lorsqu’un problème général se pose aux associations, ou lorsqu’une thématique générale doit être abordée, l’InterAssAr peut être mandaté par celles-ci pour établir une réflexion qui implique et sollicite toutes les associations professionnelles. Nous tenons ainsi le rôle à la fois de relai et d’initiateur.

“Les architectes avec vous” 434

Effectivement, InterAssAr a rapidement relevé des problématiques existantes en matière de formation. Elle s’est rendue auprès des différentes filières de formations, tant académiques que techniques et professionnelles. Il a alors été constaté qu’il n’y avait pas suffisamment d’importance donnée au rôle du dessinateur en bâtiment. Il y a, en effet, peu d’apprentis dans ce domaine, peut-être par méconnaissance du métier ou parce que les collaborateurs des bureaux sont de plus en plus polyvalents. Plus globalement, il y a également un problème de cohérence entre les différentes filières. On s’est rendu compte, par le processus de Bologne, que les HES, qui historiquement dispensaient une formation orientée technique, ont du adapter leur enseignement de manière plus théorique que pratique et, de ce fait, délaisser la vision constructive du métier, pour permettre la mise en place de filières Master reconnues, de grandes qualités au demeurant. Il y a eu clairement un déplacement du centre d’intérêt en direction de branches plus théoriques et d’un enseignement se rapprochant de celui des EPF.


Ces lacunes en matière de formation professionnelle ont eu une répercussion sur la profession? La principale conséquence est que la profession a été vidée de certaines compétences techniques qu’elle détenait auparavant. Cela peut être mis en parallèle avec l’évolution des pratiques de la profession qui tend, depuis une quinzaine d’années, à répercuter un certain nombre de responsabilités sur des entreprises générales, notamment en matière de suivi des chantiers et de développement technique des projets. Or, en Suisse, les architectes ont la capacité de gérer un projet dans son ensemble. Du fait de ces lacunes en matière de compétences techniques, la profession a perdu une part de marché importante. De ce fait, il devient difficile de gérer une construction dans son ensemble, et cela a un impact indéniable sur l’indépendance des projets.

Vous avez également tenu un rôle important pour nommer l’Architecte cantonal. De quelle façon? InterAssAr a en effet joué un rôle moteur pour nommer l’Architecte cantonal. L’intergroupe est intervenu comme plateforme d’échanges et d’actions pour faire valoir les attentes des architectes vis-à-vis du canton quant au profil du poste. L’Architecte cantonal est le représentant de la profession, ainsi que le garant de la qualité de l’environnement bâti. De plus, il doit aussi être le garant d’une vision de la profession sur le long terme, et ainsi prendre en compte les problématiques du métier.

Quels sont les principaux enjeux en matière de construction? La nouvelle LAT pousse à se préoccuper davantage du territoire. On parle de plus en plus de paysages culturels bâtis. Aujourd’hui, on doit, en effet, considérer la qualité d’un ouvrage dans le cadre de son contexte. On s’est retrouvé avec de nombreuses zones densifiées caractérisées par peu de qualité architecturale et paysagère. A cet effet, nous avons organisé une conférence avec les services de l’Etat de Vaud, dans le cadre de la DRA, Distinction Romande d’Architecture, sur la notion de qualité du paysage culturel bâti. Chaque produit réalisé par un architecte doit être mis dans son contexte et ainsi avoir son caractère propre tout en respectant son environnement. L’absence de culture dans la construction est une de nos plus grandes problématiques. L’architecte doit être garant de cela. L’idée est alors d’aller vers le public et d’informer le milieu immobilier, via différentes actions de communication, comme le Salon immobilier de Lausanne, par exemple.

Qu’en est-il aujourd’hui de la volonté de reconnaissance du métier d’architecte d’intérêt public? On constate que dans les pays qui nous entourent, il y a des ordres des architectes puissants qui régissent la profession et établissent un cadre, ce qui n’est pas le cas en Suisse. Dans le canton de Vaud, la loi qui régit notre profession se résume en trois articles. Il est simplement demandé à chaque architecte d’être porteur d’un titre, afin d’exercer. Or, il nous semble nécessaire de rendre le métier d’intérêt public, dans la mesure où nous façonnons le paysage. Pour ce faire, il faut déterminer une compétence minimale, afin de garantir la qualité de nos constructions. Notre métier, aujourd’hui, n’est pas suffisamment valorisé et nos compétences ne sont pas bien connues du grand public, ce qui peut engendrer une confusion des rôles de chacun des acteurs de la construction.

La création d’un espace permanent dédié au paysage culturel bâti vaudois et romand est l’une de vos priorités actuelles. Pouvez-vous nous en dire davantage? Une présence permanente des acteurs de l’environnement bâti, architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, dans le milieu culturel nous semble primordiale. L’idéal serait de réaliser un espace ouvert au public au sein du pôle muséal, le but étant de mettre en avant la culture du bâti. C’est une idée que nous développons actuellement avec l’appui du Forum d’architectures de Lausanne et les pouvoirs publics. Ce type de structure est fréquente dans les grandes villes. Cela permettrait au public d’avoir une vision générale de la profession. Il y a, en effet, un problème de compréhension du déroulement d’un projet, du nombre d’intervenants et du processus de choix, notamment. Il est alors important de communiquer à ce sujet. Cet espace est d’autant plus important au vu des grands projets qui vont avoir lieu, comme la transformation de la Gare de Lausanne, par exemple. L’idée est alors de réunir l’ensemble des acteurs de la construction sous un même toit, afin de pouvoir transmettre une vision juste des différents processus d’élaboration et de construction.

Comment voyez-vous évoluer la structure d’InterAssAr? Aujourd’hui, InterAssAr est essentiellement une plateforme d’échanges. Le souhait est désormais que les associations se fédèrent réellement, à l’image de celle Genève qui est passée au-delà des clivages. L’idée est alors de créer une vraie fédération et de permettre à InterAssAr d’être à la fois interlocuteur et acteur, tout en garantissant l’autonomie des associations.

Union 15 | 1800 Vevey Fax 021 921 86 48 info@interassar.ch | www.interassar.ch

435


Les Associations membres d’InterAssAr La FAS – Section Romande La section romande de la FAS réunit des architectes qui, conscients de leur responsabilité, suivent d’un oeil critique l’évolution de l’environnement bâti et s’emploient à réaliser des oeuvres de qualité dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. Forte de 104 membres, elle propose un programme annuel d’activités, débats, voyages et conférences. Son engagement vise à former une conscience collective au sein de ses membres, offrir une plate-forme de rencontre et débats et par là, diffuser à large échelle la question de l’excellence dans une pratique architecturale et urbanistique. Elle encourage la formation, la formation continue et la recherche et défend son indépendance et le principe de la libre concurrence.

La FSAI En sa qualité de fédération d’architectes indépendants, la FSAI tend à valoriser le rôle de l’architecte dans la société ainsi que ses responsabilités dans les activités culturelles et économiques. Par ses actions elle s’efforce d’obtenir l’épanouissement professionnel de ses membres. En tant que fédération d’architectes, la FSAI se voue à l’amélioration de l’environnement. Elle participe, par là, à accroître la qualité de la vie en général. Elle met à disposition un réseau d’architectes indépendants, de formation universitaire ou équivalente et une plate-forme d’échange d’idées rendant accessibles à chacun un savoir-faire et des compétences multiples.

436


Le GPA Le groupement professionnel des architectes (GPA) est constitué sur la base des statuts de l’union technique suisse (UTS), dont il est affilié. Son but principal est de contribuer à la promotion professionnelle de ses membres, qu’ils soient architectes indépendants ou salariés, en créant notamment des relations avec d’autres groupements ou institutions publiques. Elle est particulièrement active, notamment en matière de reconnaissance des diplômes ETS/HES en Suisse et en Europe, ou encore pour l’obtention d’une équité lors de participation à des concours. Le GPA se targue par ailleurs de vouloir développer les sens et l’approche culturelle de l’architecte face aux différents milieux rencontrés lors de ses activités journalières. Bien que politiquement neutre, le groupement n’hésite pas à prendre position, par l’intermédiaire des médias, lors de sujets brûlants touchant de près à l’éthique ou aux intérêts de la profession.

L’UPIAV

La SIA

L’Union patronale des architectes et ingénieurs vaudois regroupe près de 160 des bureaux d’architectes, d’ingénieurs civils, d’ingénieurs spécialisés ainsi que des urbanistes situés dans le canton de Vaud. Représentant les intérêts patronaux, elle

La Société suisse des ingénieurs et des architectes SIA est l’association professionnelle de référence des spécialistes de la construction, de la technique et de l’environnement. Avec ses seize mille membres actifs dans tous les domaines de l’architecture et de l’ingénierie, la SIA représente un

© UPIAV

veille à défendre des conditions de concurrence correctes, notamment dans le cadre de l’ouverture des marchés. Elle prône une simplification des procédures et des formalités administratives et intervient pour obtenir une adaptation de la rémunération des mandataires lors d’adjudications publiques de mandats et discute des conditions de celles-ci. Elle est également à l’origine d’une union groupant les associations romandes, qui représentent une masse salariale annuelle de plus d’un demi milliard de francs.

© DR

réseau interdisciplinaire unique dont l’objectif central est de façonner le cadre naturel et bâti en Suisse selon des critères de durabilité et de qualité élevés. Celle-ci élabore, tient à jour et publie en effet un grand nombre de normes, règlements, directives, recommandations et documents divers, qui sont indispensables à la branche suisse de la construction. La Société se positionne sur la gestion des ressources, l’énergie et les défis climatiques; elle contribue à définir le développement territorial de la Suisse, établit des priorités en matière de formation et se bat pour une passation des marchés conforme aux réalités professionnelles. Elle s’engage au niveau politique, diffuse avec constance ses valeurs auprès des médias, propose des cours de formation continue et de perfectionnement, offre des conseils juridiques et organise divers séminaires, congrès et expositions sur les enjeux actuels et à venir pour les disciplines qu’elle représente.

© UPIAV

437


YKo Architecture SA Une architecture à l’écoute des clients Fondée en 1998 et située à Renens, la société YKo Architecture a su progressivement se faire un nom dans sa région. Composée d’une équipe de professionnels aux compétences multiples, elle intervient sur des types de projets extrêmement variés, tant en construction qu’en transformation. Une ligne directrice: concevoir une architecture adaptée aux besoins de ses clients et au contexte du projet. Ainsi, c’est grâce à la qualité de ses prestations et au bouche à oreille, que cette entreprise familiale a su devenir une référence dans son domaine. Rencontre avec son fondateur, Yves Knobel, accompagné de son fils, Renaud, architecte. Gamma Visions Center

438


Le succès d’une entreprise familiale YKo Architecture fondée par Yves Knobel, c’est d’abord installé à Aubonne, et s’occupait essentiellement de maîtrise d’ouvrage pour un fonds de pension. Grâce aux références précédentes du fondateur dans les domaines commercial et industriel, la société s’est progressivement développée sur une large variété de constructions et de transformations. A l’origine de son succès: le bouche à oreille dû à la qualité de ses prestations. Installés dans de nouveaux locaux depuis une année qu’ils ont eux même conçus et réalisés, le bureau est aujourd’hui composé d’une équipe de 11 professionnels.

Une gamme complète de prestations grâce à des compétences multiples Grâce à une équipe aux compétences complémentaires, le bureau YKo architecture offre la gamme complète de prestations d’architecture, allant de la conception du projet à la réalisation de l’ouvrage. Leurs références sont très variés: villas, immeubles locatifs et en PPE, bâtiments industriels, commerciaux et administratifs. Son organisation interne comprend deux secteurs, garantissant ainsi l’efficacité et la qualité des prestations. Une équipe est spécialisée sur les dessins et les projets, ainsi que l’imagerie de synthèse, le dessin d’exécution et les détails relatif aux différents ouvrages. Une autre est chargée de la gestion financière et du suivi des chantiers.

Gamma Visions Center

Une architecture adaptée aux besoins du client et du contexte Adapter sa ligne architecturale aux besoins du client, de l’environnement et du contexte, telle pourrait être la devise du bureau. Pour ce faire, l’équipe écoute attentivement chaque demande afin d’offrir une réponse adaptée et optimale. Equipée d’outils informatiques performants qui lui permettent de réaliser des plans et des visualisations réalistes, ainsi que d’une grande expérience des plans financiers, elle permet à ses clients d’avoir une vision claire du futur projet. Ce sont ces atouts qui lui ont permis de conquérir la satisfaction d’une large clientèle et d’être désormais reconnue pour son professionnalisme et la qualité de ses prestations. Gamma Visions Center

439


Des exemples de réalisations variées

Verdonnet 5

Verdonnet 5 YKo Architecture a été chargé d’un projet de construction d’un immeuble en PPE, situé à Lausanne. Celui-ci est composé de neuf appartements sur quatre étages et d’un attique qui ont fait l’objet d’une recherche particulière concernant la lumière. Le bâtiment a été conçu sur une parcelle qui avait la particularité d’avoir une géométrie complexe, ce qui explique la forme singulière du bâtiment. Ce projet à su tirer parti de cette contrainte pour en faire une force et ainsi optimiser les m2 constructibles.

IMD - Bignami IMD à Lausanne a mandaté YKo Architecture pour réaliser la transformation d’une liaison dans un de leur bâtiment existant. Afin de mettre en valeur cette circulation, une cage en verre a été montée autour de l’escalier, accompagnée d’une structure métallique. Ainsi, cette cage d’escalier a été fermée tout en respectant la construction originelle, et se fond ainsi parfaitement dans l’architecture du bâtiment offrant une signalétique claire. Verdonnet 5

IMD

IMD

440


Espace Auto Chablais

Espace Auto Chablais

Espace Auto Chablais L’équipe a été chargée de la conception et du suivi architectural d’un centre d’occasion de voitures pour le Groupe Leuba, à Noville. Le souhait était de mettre en avant l’aspect "showroom". Grâce à une écoute attentive des besoins du client, mais aussi à un travail d’imagerie pointu qui a permis une visualisation en amont, le bureau a réalisé une mise en valeur indéniable des véhicules en vente. Le bâtiment a ainsi été conçu avec une façade vitrée et un détail de structure métallique légèrement inclinée qui permet une exposition optimale de l’intégralité des véhicules.

Gamma Visions Center A Etoy, l’équipe a travaillé sur un concept de bâtiment de bureaux et d’activités artisanales de 7'500 m2. Celui-ci comprend également un restaurant, une salle de sport et de cours, ainsi qu’un parking souterrain. Une différence a été marquée entre les façades sud et nord. La première a été entièrement vitrée pour s’ouvrir sur le paysage et bénéficie ainsi d’un maximum de lumière naturelle, tandis que la seconde est revêtue d’une façade en aluminium blanche et de larges bandeau vitré.. De plus, deux puits de lumière viennent compléter l’apport de lumière au centre du bâtiment et offre ainsi clarté et visibilité aux futurs bureaux ainsi qu’aux circulations intérieures.

Propriété Buset

Buset

Buset

Enfin, dans un registre différent, le bureau a réalisé la transformation d’un immeuble d’habitation classé historique, à Morges. Ils ont ainsi créé 4 appartements, pour une surface totale de 900 m2, en intervenant de façon ponctuelle sans modifier la nature initiale du bâtiment. Cela a nécessité une intervention particulière dans les anciens galetas avec une ouverture sur le lac et un renforcement de la structure existante, tout en conservant les matériaux et le plancher d’origine.

Rue du Léman 4 | CP 16 | CH-1020 Renens Tél. +41 21 807 21 77 | E-mail: info@yko.ch www.yko.ch Photos: © Mathieu Martin et © YKo

441


Atelier d’Architecture Gabriel Poncet architecte EPFL - SIA Clos-Dessous | CH-1267 VICH | Tél. 022 995 05 40 | Fax 022 995 05 41 | info@aagp.ch | www.aagp.ch

AAGP Situé à Vich, l’Atelier d’architecture Gabriel Poncet créé en 1997, se caractérise par une philosophie basée sur le respect de l’environnement existant et des valeurs humaines. Véritable expert dans les domaines de la rénovation et de la transformation, il a aussi à son actif de nombreuses réalisations plus contemporaines. Bien Vivre est allé à la rencontre de cet architecte passionné par son métier.

1. Crans-Celigny

442


Architecte diplômé de l’EPFL de Lausanne en 1967, sous le tutorat du Pr. Hans Brechbühler, architecte bernois renommé, Gabriel Poncet a débuté sa carrière en apprenant la pratique auprès de l’architecte tessinois Emilio Luisoni. Après avoir consolidé son savoir-faire et ses connaissances en tant qu’associé dans deux bureaux, il fait le choix de l’indépendance en ouvrant son propre atelier. Fort d’une expérience de plus de quarante ans, Gabriel Poncet est avant tout un homme passionné par l’architecture sous toutes ses formes.

2. Genolier

Avec plus de 300 réalisations diverses et variées à son actif, Gabriel Poncet est à même de répondre à toutes vos demandes, de la réalisation d’une villa contemporaine, à la rénovation ou la transformation d’un bien existant en passant par la construction de petits immeubles, l’Atelier Gabriel Poncet et son équipe sont à votre écoute pour réaliser votre rêve le plus fou.

3. Bursins

Artiste passionné, sa sensibilité et ses convictions font de lui un architecte de qualité mettant en avant les relations humaines. Sa première passion: la rénovation et la transformation d’une construction ancienne. Comme l’explique Gabriel Poncet: «J’adore avoir la possibilité de redonner vie à une maison, conserver l’âme et l’esprit du bâtiment, tout en créant un lieu de vie adapté aux exigences de la vie actuelle et des besoins de mes clients.» 4. Gollion – AVANT

5. Mies

4. Gollion – APRÈS

L’autre avantage de réhabiliter une construction ancienne est de permettre aux clients de se faire une idée plus précise des travaux à réaliser et de la finalité du projet en apportant des perspectives plus vivantes que la lecture d’un plan qui s’avère parfois compliquée pour des personnes n’étant pas du métier. «Nous devons imaginer une approche différente avec un bâtiment ancien, respecter la structure existante, imaginer des parcours qui sont proches de l’esprit de la maison.»

Quelques projets…. 1. 2. 3. 4. 5.

Rénovation et transformation d’un bâtiment à Crans-Celigny Construction d’une villa à Genolier Construction d’une villa à Bursins Transformation de l’ancienne laiterie de Gollion Réalisation d’une villa à Mies

443


Groupe H – Architecture et Ingénierie Au cœur, le développement durable Un homme sensible aux grands enjeux de la planète qui, bien avant que cela ne soit à la mode, pense global et agit local. L’«architecte durable» n’a pas seulement la mission d’intégrer des éléments et des contraintes dans un bâtiment ou un site en harmonie avec l’environnement, mais il doit avoir la capacité et l’intelligence de faire vibrer l’architecture pour la rendre vivante. Une compréhension fine et respectueuse des grands principes qui gouvernent la construction, l’urbanisme et au premier plan, l’humain et son mode de vie. Rencontre avec Hervé Dessimoz, fondateur du Groupe H, qui nous fait part de son parcours exemplaire en matière de développement durable.

Le palais de l'Equilibre à Neuchâtel

444


Au départ, un homme passionné et engagé Architecte indépendant depuis 1977, élu au conseil municipal de la ville de Meyrin puis député au Grand Conseil, Hervé Dessimoz s’est toujours engagé au plan de l’activité citoyenne locale, tout en gardant une aspiration particulière pour les grands espaces. En 1990, alors que la conjoncture étrangle de nomHervé Dessimoz breuses entreprises, il décroche le © Lucien Fortunati mandat pour la tour Winthertur à Paris-la-Défense, qui reste encore aujourd’hui la plus haute tour construite par un Suisse dans le monde. Sauvant ainsi le bureau, il poursuit sur sa lancée et ouvre un bureau à Milan en 1992. De mandats en mandats, il se retrouve en 2007 à Saint-Petersbourg. Son moteur: la passion et le goût du défi. Et c’est ainsi, par conviction, qu’Hervé Dessimoz est devenu un chef de file en matière de logement durable en Suisse.

Le Palais de l’Equilibre: un ouvrage emblématique Le Palais de l’Equilibre, conçu avec Thomas Büchi, marque le début de l’aventure du Groupe H en matière de développement durable. Cet ouvrage inédit a vu le jour en 2002, soit «dix années exactement après le Sommet de Rio», souligne Hervé Dessimoz. Construit sur le site de Neuchâtel dans le cadre d’Expo.02, il a pour vocation de sensibiliser ses visiteurs à la thématique du développement durable qui prend peu à peu place dans la politique fédérale.

Le palais de l'Equilibre

Cette sphère de 40 mètres de diamètre, métaphore du globe terrestre, conçue entièrement en bois, est caractérisée par une architecture à la fois innovante et symbolique. Il s’agit de la plus haute structure en bois du monde. Elle compte 18 arcs en lamellé-collé d’un diamètre de 60 cm qui soutiennent la sphère extérieure et sont assemblés sur le vortex central qui, à lui seul, est un chef d’œuvre de technologie.

La Ville de Bucha

Ce bâtiment est pour le moins emblématique. Il a accueilli 2 millions de personnes en 5 mois et attire aujourd’hui 120'000 personnes par année au CERN. Reconstruit depuis 2004 à deux pas de chez Hervé Dessimoz, ce dernier se plaît alors à admirer ce chef d’œuvre depuis sa place de travail, qui marque la première assise du Groupe en matière de développement durable.

Le logement durable comme champ d’exploration Précurseur en matière de développement durable, le Groupe H se lance dans différents projets innovants en la matière, faisant de cette thématique un vrai champ d’exploration. En 2006, il gagne un concours pour la conception d’une ville durable de 6’000 habitants, à Bucha, près de Kiev.

La Ville de Bucha

Ce projet particulièrement ambitieux reste en suspens du fait de la crise financière de 2008 et aujourd'hui de la guerre.

445


Membre actif de l’association Minergie, le Groupe H se lance également dans la réalisation de divers logements durables en Suisse. A titre d’exemple, en 2008, il est chargé de l’extension de l’Ecole de Chancy. C’est alors qu’est utilisée la technologie de l'effet de serre sur l’ensemble des façades permettant de stocker la chaleur dans la masse du mur. Ces façades solaires actives LUCIDO représentent une vraie innovation et seront alors souvent présentes dans les constructions du Groupe. La réalisation de l’ensemble résidentiel Soret Rod à Genève est également emblématique. Le concept énergétique de cet ouvrage épuré et contemporain est composé d’une isolation renforcée d’une ventilation double flux, d’un chauffage au sol et de capteurs solaires en toiture. Bien d’autres ouvrages durables ont été élaborés par le Groupe H, caractérisés à la fois par l’utilisation du bois, des innovations énergétiques, mais aussi une intégration parfaite dans leur environnement.

L’Ecole de Chancy

L’Ecole de Chancy

Le Refuge du Goûter

Le Refuge du Goûter

Le Refuge du Goûter: l’écologie sur le toit de l’Europe La construction du Refuge du Goûter est un ouvrage particulièrement marquant du Groupe H. Perché à 3’835 m d’altitude, il porte haut les valeurs du développement durable. Mis en service en 2012, soit 20 ans après Rio, il s’agit d’un bâtiment innovant et écologique. D’une capacité d'accueil de 120 personnes, reposant sur quatre niveaux, en structure bois et vêture métallique, il représente un véritable défi constructif et technique. Energétiquement autonome, il s’intègre parfaitement dans le paysage, tout en prenant en compte les contraintes propres à son environnement.

446


Les Coquilles d’Or

Les Coquilles d’Or: un projet inédit de théâtre en plein air Sur la base d’un concept élaboré par André Blanchoud, Thomas Büchi et Hervé Dessimoz, le Groupe H a développé le projet de construction: les Coquilles d’Or, un théâtre en plein air inédit. L’espace est constitué par deux coquilles de tailles différentes qui se font face, adoptant ainsi la forme naturelle du coquillage. Ces deux coquilles constituent un espace dédié aux spectacles, flexible, destiné à accueillir un nombre varié de représentations. Sous la grande coquille d’une hauteur de 30 m prendra place le public, la petite coquille d’une hauteur de 20 m accueillera l’espace scénique. Un dispositif électromécanique permet de rapprocher la petite coquille de la grande aux fins d’accueil des spectacles les plus divers.

Les Coquilles d’Or

«Il s’agit d’un théâtre sans climatisation, sans chauffage, avec des matériaux durables, visant à passer un message de retour aux sources», nous confie Hervé Dessimoz. Ce projet reste pour le moment en suspens, le temps de lui trouver le lieu approprié.

La Tour des Vergers: audacieuse et pionnière en matière d’énergie Postulant au standard Minergie A, la Tour des Vergers fait œuvre de pionnier, mais est aussi l’aboutissement des innovations mises en oeuvre par le Groupe H en matière de développpement durable. Ce standard consiste à couvrir les besoins d’énergie pour le fonctionnement des centrales techniques par des énergies renouvelables. Afin de répondre à ces exigences, plusieurs défis techniques ont été développés. Pour diminuer les puissances électriques nécessaires au fonctionnement de la ventilation forcée, les insatallations techniques ont été placées à mi-hauteur de la tour. Mais aussi, les façades sont de types actives de la marque LUCIDO et les parapets des balcons sont recouverts de panneaux solaires. Cet ouvrage représente l’aboutissement de nombreuses années de travail, mais aussi le point de départ de constructions répondant à des contraintes énergétiques fortes. La Tour des Vergers

Chemin du Grand-Puits 42 | CH-1217 MEYRIN Tél. +41 (0)22 782 05 40 | architectes-ch@groupe-h.com www.groupe-h.com

447


ASDZ Architecture SA Notre fil rouge, le rôle civil de l’architecture Rencontre avec un bureau d’architectes genevois dont la signature n’est visible que via son engagement civil. Travailler sur la poursuite de l’œuvre des bâtisseurs, tracer un sillon et donner du sens. Chaque fois qu’un maître d’ouvrage nous remercie ou nous dit “on se sent bien dans la maison que vous avez construite”, notre rôle est atteint. Dominique Zanghi évoque avec bonheur sa rencontre avec ce jeune homme, devenu adulte, et qui lui racontait sa joie d’avoir joué des heures durant, dans un parc réalisé par le bureau en début de carrière.

448


Justesse et mesure Nous faisons une architecture civile, parce qu’elle s’adresse au plus grand nombre. Être au service, tant des utilisateurs que du maître d’ouvrage, nous gardons en perspective un esprit pratique, mettre l’utile minimum et l’essentiel afin de répondre aux besoins élémentaires de viabilité et de confort de l’utilisateur. Lors de l’aménagement intérieur des pièces, l’apport de la lumière et de l’air dans un espace est essentiel, cependant la position de la fenêtre, sa dimension, ses proportions peuvent modifier l’occupation de la pièce et le rapport entre cet espace et l’extérieur. Sans oublier la vision de l’ensemble, l’aspect d’une façade. Ceci représentant une partie du dialogue et des liens avec la société. Par ailleurs, il est important de connaître la part sociale d’un site, son histoire, les strates qui ont façonné son apparence actuelle.

Notre point fort: la recherche de la qualité architecturale en adéquation avec les objectifs du maître de l’ouvrage.

Pourquoi faire de l'architecture si ce n'est pour d'abord répondre à la vie d'une communauté, d'une ville, d'un territoire et avoir un impact positif sur le bien-vivre de l'ensemble? Défendre le bien commun Lors d’un projet de construction, notre rôle consiste à trouver le juste équilibre entre l’intérêt public général et l’intérêt d’un privé, d’une institution. De plus en plus cette recherche doit aussi composer avec d’autres intérêts communs comme ceux d’une Commune ou celui d’une association de quartier ou d’une association pour la défense des droits privés. Tout en se référant aux législations, comme la Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) et aux différentes procédures qui sont là pour garantir le bien de tous, notre rôle prend une dimension pédagogique et de justification de la proposition (en effet un seul projet n’est plus suffisant, il faut présenter de multiples variantes). L’architecture étant au service de tous, tout le monde est architecte, urbaniste. Pourtant il faut laisser la place au rêve, à l’utopie pour avancer. Dans ce sens il faudrait replacer la concertation dans son juste contexte. Un moment de dialogue et de discussion. Pré Veyrier, façade bâtiment B © Imagina

449


Pré Veyrier, séjour cuisine © Imagina

Face à la pléthore de spécialistes et d’experts autour d’un projet, nous avons de plus en plus besoin d’expliquer, voire de justifier notre travail. Il ne suffit plus d’être visionnaire, imaginatif et inventif, tout en intégrant les données techniques, il faut être capable de communiquer ses talents avec les différents partenaires. Nous devons sans cesse nous réactualiser, chercher les informations, les nouvelles techniques. Ce qui rend notre métier enrichissant. Parmi les différents ingénieurs, les conseillers du maître d’ouvrage ainsi que tous les organismes d’Etat qui font office d’organe de contrôle, le bureau d’architectes reste le chef d’orchestre. Mais au lieu de se coordonner avec trois personnes, comme il y a trente ans, il y a autour de la table, parfois vingt personnes qui toutes ont leur niveau d’expertise et donc d’exigences.

Les tendances L’omniprésence de l’informatique permet de visualiser rapidement les éléments qui constituent notre travail. Dès les premières esquisses, des images peuvent venir présenter l’espace imaginé. Le flux important d’informations influence également le travail au sein du bureau. L’importance est de mesurer avec un certain recul, l’ensemble de ces données surtout de savoir comment utiliser ces outils, au bon moment. La complexité des ouvrages au niveau du projet nous oblige à nous entourer de plus en plus de spécialistes, car les domaines sont de plus en plus pointus. Cela demande une coordination rigoureuse; la pesée des intérêts est de plus en plus importante.

Nos priorités: L’encadrement de nos collaborateurs, la qualité de nos prestations, un suivi et une gestion permanente associés à un dialogue efficace avec le maître de l’ouvrage.

Pré Veyrier, balcon © Imagina

450


Différents plans de la Rue de Lausanne 27

Plan étage type © ASDZ

Plan 7e étage © ASDZ

Façade côté cour © ASDZ

Coupe transversale des ateliers © ASDZ

ASDZ

Avenue Cardinal-Mermillod 42-44 | Case postale 1268 | CH-1227 CAROUGE Tél. 022 700 22 23 | Fax 022 700 22 39 | architectes@asdz.ch | www.asdz.ch

451


Fondé en 1984, l’atelier d’architecture De Giovannini SA possède des bureaux à Genève, Lausanne et Berlin. Spécialisé dans le domaine du logement, l’atelier se démarque autant dans le projet d’habitat social que des villas privées. Attentif aux exigences énergétiques actuelles, l’atelier propose une architecture sobre et harmonieuse. De Giovannini SA possède une équipe solidaire et pluridisciplinaire, formée d’une quinzaine de collaborateurs diplômés du CFC au niveau Universitaire. Rencontre et interview avec Hervé De Giovannini, administrateur. Bâtiment d’activités et logements, Genève © Anne-Laure Lechat

452


Vous avez toujours travaillé comme indépendant. Comment avez-vous alors créé votre atelier? Dès la fin de mes études, je me suis effectivement directement installé comme architecte indépendant. Après avoir obtenu un diplôme ETS à l’école d’ingénieur de Genève, j’ai poursuivi ma formation à l’EPFL à Lausanne, que j’ai prolongé par trois ans d’assistanat à la chaire du logement. L’atelier a été créé en 1984 au lendemain de ma formation, tout d’abord à Lausanne, puis à Genève, et dernièrement nous avons créé une antenne à Berlin.

Quel type d’architecture vous a inspiré? L’architecte italien Vittorio Gregotti, et en particulier son travail sur l’Université de Calabre, a été une de mes sources d’inspiration. Cet ouvrage repose sur une lecture du lieu: le «genius loci», créant une architecture du contexte, en révélant la nature par la modification et la relecture du paysage. La construction de l’université se déploie sur un axe transversal à la vallée, sur plusieurs niveaux et constitue une plateforme sur laquelle passent les trains et différents moyens de transports. Ludwig Mies Van Der Rohe m’a fortement influencé également. Ses projets sont caractérisés par une implantation claire, par l'utilisation du verre, de l'acier et du béton. Ses travaux demeurent des références importantes pour la construction de grands bâtiments aux façades de verre. J’apprécie particulièrement son projet de pavillon de l’exposition universelle de Barcelone, ainsi que la Farnsworth house, son style épuré de verre et d’acier, lumineux; elle reste un emblème de l'Architecture Moderne.

Villa contigüe, Versoix © Christine Keller

Résidence de 6 logements, Veyrier

Bâtiment activités et logements, Genève

Quelles sont les spécialités et les points forts de votre bureau? Nous sommes spécialisés dans l’élaboration de projets liés au logement et à l’industrie. Le travail de l’atelier recouvre plusieurs domaines de l’habitat: • logements sociaux et coopératives d’habitation • ensembles résidentiels • villas contemporaines

Ensemble résidentiel de 68 logements, Genève

Concernant les projets industriels, mon intérêt est né très tôt. Originaire de la Vallée de Joux, j’ai réalisé un certain nombre d’usines d’horlogerie en périphéries de Lausanne et de Genève, ainsi que des bâtiments pluridisciplinaires, administratifs et industriels.

453


Transformation d’une villa, Corsier

Surrélévation de 9 logements, Genève

La qualité principale de l’atelier est d’offrir des solutions harmonieuses et durables à des contextes et des maîtres de l’ouvrage exigeants. En effet, nous aimons travailler en osmose avec nos clients en favorisant les échanges: nous intégrons le plus possible les futurs usagers au processus de création; c’est, selon nous, la meilleure manière de parvenir à un projet original et «sur mesure». Nous dirigeons également une équipe concours dans le domaine de l’habitat: nous avons été sélectionnés il y a peu pour participer à deux concours de logement social sur Genève.

Vous avez créé plusieurs coopératives. Pouvez-vous nous en dire plus? Dans les années 90, pendant la crise immobilière, avec Mme Christiane Layaz, nous avons créé une coopérative d’habitation, Jordils Moulin, à Yverdon-les-Bains, sur un terrain qu’une grande banque nous a mis à disposition. C’était le premier immeuble que je réalisais avec, comme objectif, l’habitat social. C’est une expérience extraordinaire qui m’a amené à reconsidérer la manière de penser le logement. Le contact avec les futurs habitants, les budgets limités, la mixité des typologies et la mise à disposition d’espaces communs, comme par exemple: le local de buanderie situé en attique qui a l’avantage d’être situé au meilleur endroit de l’immeuble Forts de cette expérience, nous avons créé à Genève, la coopérative Rhône-Arve, qui compte déjà quatre réalisations, dont l’une vient d’être achevée rue des Deux-Ponts à la Jonction; il s’agit d’un ensemble comprenant des logements d’étudiants, LUP et PPE et des surfaces commerciales. Un autre bâtiment de 35 logements en coopérative est en cours au chemin Terroux à Cointrin.

Vous avez récemment ouvert un bureau à Berlin. Pour quelles raisons? Nous avons choisi d’ouvrir une antenne à Berlin pour le dynamisme de cette ville. Notre objectif est de développer le système coopératif sur ce territoire qui en est déjà très imprégné. La synergie entre nos bureaux suisses et berlinois nous permet de prendre du recul face au processus de création. Cette collaboration à distance nous permet d’aborder le logement social avec de nouvelles sources d’inspiration et de nouvelles perspectives.

454

5 immeubles de 112 logements, La Tour-de-Peilz


Résidence de 6 logements, Veyrier

Quelles sont vos dernières réalisations? En plus de l’ensemble de la Jonction, nous avons un certain nombre de réalisations récemment terminées ou en cours dans les cantons de Vaud et de Genève. • Nous venons d’achever la construction d’une maison composée de deux villas contiguës à Versoix pour un maître d’ouvrage privé. Inspiré de la villa Savoye du Corbusier, ce projet qui consiste en un «Piano Nobile» posé sur un socle et suspendu au-dessus du jardin. Ce volume élancé s’ouvre aux extrémités sur deux grandes loggias. La toiture, minimaliste, est composée une grande terrasse agrémentée d’une piscine en relation avec une suite «Master» accessible à par l’une des deux unités. Collaborateurs: Taieb Kali DT, Charlotte Schüsselé, Caroline Morel, Mélody Barthassat. • Nous avons récemment finalisé la surélévation d’un immeuble situé sur le boulevard Carl-Vogt, à Genève. Les façades du bâtiment existant se développent en dents de scie. Par contraste, nous avons décidé de créer un volume simple, lisse et épuré, une boîte octogonale posée en attique. Sa situation en tête d’îlot permet d’orienter les appartements sur 3 côtés et de créer des vues magnifiques sur le «skyline» de Genève. Des balcons-loggias en périphérie composent un bandeau continu qui se retourne sur la façade pignon et prolonge ainsi les séjours des logements. Ce projet comprend 9 logements, dont 8 duplex et 1 simplex. Collaboratrices: Caroline Morel DT, Mélody Barthassat.

33 villas contigües, Le Mont-sur-Lausanne

Coopérative de 35 logements, Cointrin

• Situé au pied du Salève dans le village de Veyrier, cet immeuble de 8 logements a vu le jour en 2014. Il s’agit d’un bâtiment contemporain, de volumétrie simple, qui s’intègre harmonieusement dans le tissu avoisinant. La construction est composée d’un corps principal lisse et blanc dans lequel s’imbrique un volume en pierre antracite marquant ainsi l’entrée de l’habitation. La cage d’escalier est mise en valeur par la verrière zénithale. Le garde-corps en tôle pleine est continu sur tous les niveaux, donnant une impression d’unité à l’ensemble de l’escalier. La typologie des appartements permet d’ouvrir les espaces de jour sur de larges balcons-terrasses orientés sud-ouest. Les occupants bénéficient d’une vue dégagée sur le Salève. Collaborateurs: Taieb Kali DT, Juan Rua. • A la Tour-de-Peilz, nous avons un projet de développement de logements. Celui-ci se déroule en deux phases; la première donnera naissance à 114 logements. La particularité de ce projet tient à ce que le terrain a fait l’objet d’un PLQ dans les années 80 qui était destiné au développement de villa contigües. De ce fait, il a fallu suivre les paramètres de celui-ci et créer une géométrie particulière. Collaborateurs: Simon Broniatowski, Caroline Morel, Ludovic Miazza. Enfin, nous développons actuellement un projet de trois villas locatives à la route du Signal, derrière le Tribunal cantonal à Lausanne et réalisons en ce moment trois immeubles de 18 logements ainsi qu’un centre ambulatoire à Vallorbe.

Bureau de Genève • Rue de Malatrex 38 • CH-1201 GENÈVE Tél. +41 (0)22 949 77 30 • info@degiovannini.ch

Bureau de Lausanne • Bd de Grancy 8 • CH-1006 LAUSANNE Tél. +41 (0)21 616 59 14 • info@degiovannini.ch

www.degiovannini.ch 455


Pierre Ambrosetti Architectes SA «Ma priorité est d’élaborer des ouvrages de qualité et innovants dans une expression contemporaine» Un personnage à la fois exigeant, discret et passionné, tels sont les adjectifs qui caractérisent Pierre Ambrosetti. Il commence sa carrière en 1988, avant d’ouvrir son atelier en 2000 et de créer sa société anonyme en 2012. Aujourd’hui, entouré de 9 collaborateurs, il compte plus de 25 années d’expérience. Sa ligne directrice: des bâtiments résolument contemporains et innovants, dans le respect de l’environnement. S’imprégner des désirs de sa clientèle, telle est sa philosophie. Interview.

456


Vous pratiquez votre métier depuis plus de 25 ans. Pourriez-vous revenir sur votre parcours? Après avoir obtenu un premier diplôme d’architecte (ETS-EIG) en 1982, puis un second diplôme universitaire d’architecte (EAUG) en 1988, j’ai débuté ma carrière comme architecte projeteur. De 1992 à 1995, j’étais associé dans l’entreprise familiale, suite à quoi j’ai travaillé durant 6 ans dans un des grands bureaux de la place de Genève. Après ces douze années d’expérience, je me suis lancé en 2000 en tant qu’indépendant, puis, j’ai créé la société anonyme Pierre Ambrosetti SA en 2012. Aujourd’hui, entouré de 9 collaborateurs, je pense être un professionnel passionné par son activité.

Comment décririez-vous votre ligne architecturale? Le mouvement architectural qui m’a particulièrement interessé est celui des rationalistes italiens des années 30. Ma priorité est d’élaborer des ouvrages de qualité et innovants dans une expression contemporaine. La vision esthétique, la conception d’espaces, la volumétrie et le design des bâtiments sont des éléments primordiaux. Je ne fais jamais deux fois la même chose. Même si mes réalisations sont variées, l’exercice de la villa individuelle reste ma référence à ce jour. Je prends également un grand plaisir à travailler pour le monde de l’industrie et de l’artisanat. Réaliser des lieux de travail et de production qui ont de l’allure est en effet un thème que j’apprécie particulièrement.

Etre créatif en prenant en compte une multiplicité de contraintes, telle est votre façon d’aborder votre métier. Comment cela se concrétise-t-il? Pour chaque projet, j’essaye de trouver des réponses en adéquation avec l’environnement. L’idée est de créer des unités et des ensembles intégrés. Le respect des contraintes du site et du cadre légal est important. Pour ce faire, je travaille en étroite collaboration avec des bureaux d’ingénieurs spécialisés, afin de proposer des solutions économiques et environnementales actuelles, voire prospectives. Je reste constamment attentif à l’environnement dans lequel le projet prendra forme. Si celui-ci est arborisé, je ferai au mieux pour préserver son identité. Lorsque notre bureau entame les démarches de conception et les démarches admnistratives du permis construire, l’équipe préconsulte les services de l’Etat, afin de synthétiser au mieux toutes les contraintes. En effet, le cadre légal évolue; l’aménagement du territoire et la densité, les données environnementales sont des points auxquels nous devons régulièrement nous adapter. Mon souhait, mon travail, est alors d’offrir une réponse pertinente à chaque nouveau défi, tout en y intégrant une qualité architecturale.

457


Pour vous, l’architecture est une expérience humaine, n’est-ce pas? Effectivement, l’aspect relationnel et le rapport de confiance sont primordiaux dans notre métier, et ce à différents niveaux. Au début de ma vie professionnelle, ce sont des personnes du monde de la construction qui m’ont accordé leur confiance, et qui ont participé au développement de mon savoir-faire. Dans le mandat privé, il y a un caractère émotionnel. Il faut expérimenter, comprendre et satisfaire chaque client. Pour ce faire, l’échange et le dialogue sont nécessaires. J’imagine aujourd’hui avoir développé des rapports de confiance avec les maîtres d’ouvrage. La relation humaine est une expérience passionnante de notre métier. Nous échangeons et construisons avec des interlocuteurs extrêmement variés ce qui nous permet de nous rapprocher de multiples univers.

Vous avez une méthode de production bien particulière. Laquelle est-ce? Tout d’abord, nous respectons la déontologie de notre profession. Nous intégrons dans notre démarche son éthique et ses exigences. La SIA est un excellent support de notre profession. Je suis les diffusions et publications de cette sociéte. Pour chaque projet, nous nous "immergeons" des souhaits du maître d’ouvrage. Il n’y a d’ailleurs pas de grand ou de petit projet. L’équipe élabore un programme pour nous permettre de comprendre, quantifier tant les exigeances que les envies, en fonction des projets à concevoir et à réaliser. Nous avons également des collaborateurs qui traitent l’image virtuelle pour parfaire la compréhension. Nous faisons cela en interne, afin de nous assurer d’être au plus proche des souhaits de notre clientèle. En effet, elle permet de visualiser son projet concrètement, mais aussi d’apprécier ses potentialités.

458


Comment voyez-vous l’avenir de votre activité? Notre activité est actuellement en pleine évolution pour ne pas dire en pleine mutation. Et cela fait une donnée de plus qui nous fait participer à la vie de notre société. Les bureaux de notre taille seront à l’avenir, j’imagine, de moins en moins sur les chantiers. En effet, nous travaillerons de plus en plus en synergie avec des urbanistes, des planificateurs, des entreprises de construction et des entreprises générales. Les technologies évoluent, les spécialisations sont de plus en plus exigeantes, les organismes financiers demandent de plus en plus de garanties. Tout cela fera qu’à l’avenir, les bureaux tels que les nôtres devront être plus présents et pertinents sur des thèmes variés. Ils devront également davantage répondre aux concours et marchés publics. C’est un volet que nous développons en Suisse, et aussi à l’étranger par notre société française 2BMA Sàrl.

J’ai eu l’opportunité de pouvoir concevoir et réaliser des projets variés au cours de ma vie professionnelle. Il y a des thèmes que j’aimerais pouvoir développer, comme l’hôtellerie et le domaine de la santé. Le monde de la médecine et son développement me passionnent, de même que les thèmes et programmes liés à l’industrie et à l’artisanat. Concevoir et réaliser une unité de production d’une société de type high tech me ferait rêver.

Pierre Ambrosetti Architectes SA Ch. du Vieux-Vésenaz 50A Case postale 6 CH-1222 Vésenaz Tel +41 22 309 39 39 Fax +41 22 309 39 38 info@pierreambrosetti.ch www.pierreambrosetti.ch

459


Signa-Terre SA, le spécialiste Romand de l’énergie dans le bâtiment

Laurent Isoard Directeur général et co-fondateur

Depuis 2008, Signa-Terre accompagne les régies et les grands propriétaires dans la gestion durable de leurs biens immobiliers. Installée à Genève et à Fribourg, elle intervient dans toute la Suisse romande, ainsi qu’en Suisse allemande avec la récente ouverture d’un bureau à Bâle. Une équipe pluridisciplinaire de 17 collaborateurs aux savoir-faire reconnus et complémentaires, permet à Signa-Terre de proposer des solutions innovantes pour réaliser des économies d’énergie sur les bâtiments en tenant compte de spécificités juridiques des différents cantons. Des compétences qu’elle prend plaisir à transmettre en tant que formateur de l’USPI et de l’APGCI notamment. Zoom sur les activités d’une entreprise engagée pour la durabilité du domaine bâti.

Olivier Ouzilou Président et co-fondateur

Olivier Anchieri Directeur et associé

460

L'équipe Signa-Terre SA


Une volonté commune d’agir L’origine de Signa-Terre vient d’un constat: en Suisse chaque année, seul 0,8% des bâtiments sont rénovés. Un chiffre problématique quand on sait que 50% des énergies consommées proviennent des bâtiments, dont 95% d’énergies fossiles. «Au rythme actuel, il faudra 120 ans pour rénover entièrement le parc immobilier. Or, nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’attendre», prévient Laurent Isoard, cofondateur et directeur général de Signa-Terre. Sensible aux enjeux environnementaux énergétiques, c’est en partenariat avec Olivier Ouzilou, ancien directeur du Service cantonal de l’énergie, que cet ingénieur de profession fonde Signa-Terre en 2008. L’idée: faire de l’entreprise un lien simplificateur entre les grands propriétaires fonciers, souhaitant mieux gérer la consommation énergétique de leurs bâtiments et les milieux de l’ingénierie, aux rapports trop souvent complexes.

Une entreprise aux multiples facettes Spécialiste de l’expertise immobilière pour le domaine bâti et avec pour objectif prioritaire de permettre à ses clients de réaliser des économies d’énergie dans leurs bâtiments, Signa-Terre propose différentes prestations réparties entre activités de surveillance énergétique, prestations d’audits et de conseils et d'assistance à la maîtrise d'ouvrage (AMO) en rénovation via son bureau d’études d’architectes et d’ingénieurs spécialisés. Dans le cadre de la gestion de parcs immobiliers, elle développe un ensemble de solutions logicielles innovantes permettant aux propriétaires d’avoir une vision claire et synthétique des aspects énergétiques, patrimoniaux et financiers de leur parc immobilier. Pour les bâtiments uniques, l’entreprise intervient tout au long du processus de rénovation, du concept à la réalisation, en passant par les phases de suivi, de contrôle et d’optimisation. «Nous analysons les opportunités de travaux des immeubles, nous calculons les coûts et les économies d’énergie, déposons les demandes d'autorisation de construire et suivons la réalisation des travaux», explique Olivier Ouzilou. Une capacité à offrir des compétences multiples qui séduit de nombreux clients, dont les régies, les grands propriétaires privés et institutionnels ou encore les communes et l'État.

Une philosophie d’entreprise participative «Faire un travail de qualité et sérieux mais sans se prendre au sérieux», telle est la devise de Signa-Terre. À la fois solidaires et complémentaires, les collaborateurs de l’entreprise, salariés comme membres de la direction, travaillent dans un environnement stimulant et épanouissant, animés par une volonté commune: participer au développement de l'entreprise. Des relations de travail fondées sur la confiance, l’autonomie et le dialogue, garantissent à Signa-Terre une grande réactivité et flexibilité sur chacun des projets qui lui sont confiés. «Notre communication et la bonne entente qui règne au sein de l’entreprise nous permettent d’être proactifs et de perfectionner en continu nos prestations», relève Olivier Anchieri, Associé et membre de la direction de Signa-Terre.

461


Diagnostic et gestion de parc immobilier: Collecter, analyser, diffuser, agir C’est grâce à des outils informatiques novateurs que Signa-Terre réalise ses activités de surveillance énergétique. Produit phare: ImmoLabel®, une solution automatisée qui produit des étiquettes énergétiques simples de compréhension pour la consommation d’électricité, d’énergie thermique et d’eau des bâtiments.

ImmoLabel® Etiquetage énergétique

«Chaque immeuble est contrôlé périodiquement afin de déceler les dérives et garantir l’évaluation de l’impact des actions d’assainissement entreprises» explique Olivier Ouzilou, Président et cofondateur de Signa-Terre. Un prédiagnostic qui peut être réalisé à l'année, au mois, à la journée ou même à l'heure, comme avec la solution Green E-Value et qui permet de déterminer les enjeux et potentiels d’actions à mener. Forte de son expérience sur plus de 20'000 ImmoLabel® réalisés depuis sa création et afin de maîtriser la source des données traitées, Signa-Terre va aujourd’hui plus loin dans l’analyse énergétique à travers notamment la création de «schéma de comptage». Elaboré sur une visite du bâtiment, avec photos et relevé de tous les compteurs communs accessibles, il permet de contrôler la bonne gestion et les bonnes facturations des compteurs, pour ensuite élaborer un rapport des éventuelles incohérences au client. «À ce jour, environ 3’500 immeubles ont été visités et ainsi plus de 13’000 compteurs sont enregistrés dans notre base de données avec un suivi de leur consommation», précise Laurent Isoard. Autre solution particulièrement appréciée des clients de Signa-Terre: ImmoData®. Une application accessible en ligne permettant de collecter et de gérer toutes les données administratives, typologiques, énergétiques, techniques ou d’exploitation d’un bâtiment ou d’un parc immobilier. Près de 400 champs d’informations qui peuvent être extraits sous différentes formes et graphiques, permettant une vision synthétique d’un immeuble ou servant d’outil d’aide à la décision, un suivi budgétaire et une planification des travaux.

462

ImmoData - Gestion du patrimoine


Coopérative d'habitation La Cigale Rénovation de 13 allées Minergie-P

Deux projets Coopérative d’habitation La Cigale Rénovation de 13 allées au standard Minergie-P (Canton de Genève) Surface: 19'000 m2 Réalisation: février 2013 – mars 2014 Coût des travaux: CHF 19’900’000.– Maître d’ouvrage: Société coopérative d’habitation La Cigale Principales prestations réalisées: Audit énergétique, projet et avant-projet, appels d’offres, déposes d’autorisation, demandes de subventions et suivi des travaux (AMO).

Amélioration énergétique d’un bâtiment des années 80 «Laurence 3» Chemin de Laurence 3, 1185 Mont-Sur-Rolle (Vaud) Surface: 1'500 m2 Réalisation: 2012-2013 Maître d’ouvrage: Rentes Genevoises Principales prestations réalisées: Audit énergétique, spécialiste conseil de l’avant-projet à la réalisation, installation de la solution Green E-Value.

Partenaire du mandat: Régie Brolliet SA Description de la rénovation: • Isolation des toitures • Isolation périphérique des façades • Création de zones de tampon par la fermeture des balcons/loggias • Isolation des planchers • Installation d’une ventilation contrôlée à double flux avec une récupération de chaleur • Changement de l’agent énergétique (Mazout) pour une production de chaleur et d’eau chaude sanitaire majoritairement assurée par le soleil • Installations d’environ 1'700 m2 de capteurs solaires non vitrés Résultat après travaux: • Baisse de la consommation énergétique d’environ 70% • Baisse des émissions de CO2 pour la chaleur de 95% • Prix solaire Suisse et Prix du développement durable 2014

Description de la rénovation: • Isolations des toitures • Remplacement des menuiseries extérieures • Isolation des caissons de store • Remplacement de la production de chaleur • Installation de capteurs solaires thermiques en toiture • Généralisation de la pose de vannes thermostatiques Résultats après travaux: • Baisse de la consommation de 39% (mesuré) • 19 tonnes eq. CO2

Signa-Terre SA • Rue Thalberg 2 • 1201 Genève Tél. +41 22 715 25 80 • Fax +41 22 715 25 81 info@signa-terre.ch • www.signa-terre.ch

463


Arteferro Route des Moulières 6 / CH-1242 Satigny Tél. 022 880 00 17 / Fax 022 880 00 19 info@arteferro.ch / www.arteferro.ch

Arteferro Suisse SA Le travail du métal haut-de-gamme! Fondée en 1999, et située à Meyrin, Arteferro Suisse est une entreprise phare en matière de construction métallique et ferronnerie d’art, reconnue pour son savoir-faire innovant et artistique. Elle offre ainsi une gamme complète de prestations, mêlant savoir-faire artisanal et innovation. Grâce à un bureau d’études et 1'750 m2 d’atelier, tout est réalisé en interne, de la conception à la réalisation. Relever des défis est une philosophie. C’est pourquoi l’équipe intervient sur des projets complexes, réalise des prototypes, mais aussi des homologations. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à la rencontre de ses fondateurs, Gérald et Nelly Brown.

464


La construction métallique sous toutes ses formes Arteferro Suisse SA est devenue une référence en matière de construction métallique. Caractérisée par une forte polyvalence, elle intervient sur des types d’ouvrages très variés, allant d’une demeure, en passant par un immeuble, un site industriel ou une prison. Que ce soient des barrières, de la charpente métallique, des escaliers, des portails et bien d’autres ouvrages, toutes ses réalisations sont uniques et nécessitent un vrai savoir-faire. L’acier, l’aluminium, l’inox ou le laiton sont autant de matériaux que la société maîtrise.

La serrurerie au service d’ouvrages pointus Grâce à son département serrurerie, Arteferro Suisse SA intervient tant sur des dépannages que sur la réalisation de pièces nécessitant un travail particulièrement pointu. Dans ce cadre, l’entreprise travaille pour les prisons sur des objets confidentiels et de haute technicité. Son équipe de professionnels réalise alors des pièces très variées, allant jusqu’à la totalité de la partie serrurerie d’immeubles.

La ferronnerie d’art La ferronnerie d’art est également l’une des spécialités de l’entreprise. Equipée de sa propre forge à charbon, son équipe dessine et réalise avec soin chaque pièce à la main, grâce à un vrai savoir-faire artisanal. Elle conçoit ainsi des ouvrages très variés, dans un style personnalisé, pour une clientèle exigeante: mobiliers, escaliers, rampes, luminaires, etc.

Le sur-mesure, la créativité et l’innovation Grâce à une équipe de trente professionnels rigoureux et expérimentés, l’ensemble des ouvrages pris en main par la société sont entièrement conçus et réalisés en interne. Dotée de son propre bureau technique, elle réalise des dessins DAO et les plans de chaque demande. Caractérisée par un esprit novateur et créatif, elle va jusqu’à concevoir des prototypes testés à l’interne. De même, son atelier de 1'750 m2, ainsi que son matériel complet et pointu, lui permettent de fabriquer l’ensemble des ouvrages dans des conditions optimales.

Des projets d’ampleur pour une clientèle exigeante Arteferro Suisse SA intervient sur des projets d’ampleur pour une clientèle haut de gamme nécessitant des compétences particulièrement pointues. A Moscou, l’équipe d’Arteferro Suisse SA s’est occupée de la ferronnerie d’une grande demeure, en collaboration avec des architectes et des décorateurs. Ils ont alors conçu et réalisé la rampe d’escaliers, un bar en forme de bateau, une cheminée unique et des luminaires. L’équipe a également participé à la construction d’une villa de luxe, située au bord du lac, pour une personnalité sportive mondialement connue. Elle s’est alors occupée de tout ce qui a trait à la ferraille, et ce dans un style très particulier. Arteferro Suisse SA a également été chargée de refaire les barrières du Parc Lagrange pour la Ville de Genève. Il s’agit d’un patrimoine classé qui a nécessité, entre autres, un travail de dorure à la feuille d’or particulièrement complexe. Enfin, l’entreprise intervient également sur des chantiers plus techniques, avec notamment la serrurerie d’immeubles en inox ou encore l’entrée des prisons de Champ Dollon et de Curabilis.

465


Cheminées du Chablais Chemin des Artisans 11 • CH-1860 Aigle Tél. +41 (0)24 466 81 58 • www.cdch.ch

«La personne qui travaille avec ses mains, conseille avec sa tête et regarde avec son cœur, découvre l’invisible» Les Cheminées du Chablais, c’est l’histoire d’un savoir-faire artisanal datant de soixante ans. Entreprise fondée en 1964, elle a été rebaptisée et développée par la famille Guillod dès 1996. C’est alors devenu une passion familiale. Aujourd’hui, Eric et Louisette ont laissé la place à leur fille et à leur beau-fils. Elle offre une gamme de services complète et de qualité autour du feu de bois et intervient sur l’ensemble de la Romandie. Composée d’une équipe de 11 professionnels et artisans dynamiques et flexibles, elle a su gagner la confiance de nombreux clients. Nous nous sommes rendus à Aigle pour y rencontrer Laurianne et Marco Santos et découvrir leur accueillant showroom de 200 mètres carrés.

466


Une tradition familiale d’artisans passionnés C’est en 1964 que commence l’histoire de l’entreprise, sous la direction de Roger Sauge. En 1996, la famille Guillod la reprend sous le nom de Cheminées du Chablais. C’est alors que commence son ascension. Précurseur en matière de création de cheminées personnalisées, en particulier en pierres sèches, l’entreprise se fait connaître pour son savoir-faire unique. C’est ainsi que les parents ont progressivement transmis leur passion aux enfants. Aujourd’hui, l’entreprise est tenue par leur fille, Laurianne, et leur beaufils, Marco, poêlier-fumiste en cours de formation. Membre des poêliers-fumistes romands, ce sont des artisans bien avant d’être des vendeurs.

Un savoir-faire complet autour du feu de bois Les cheminées du Chablais propose aujourd’hui tous les produit liés au feu de bois: tubage, création de cheminée, installation complète de poêle, démontage ou restauration d’installation existante, insert, pellets, barbecue, etc. Sa spécialité repose tout de même sur la création de cheminées originales et uniques, tant en pierres qu’en bois ou en métal. Cheminées du Chablais propose également la mise en place du chauffage hydraulique. Ce procédé qui consiste à alimenter le chauffage central via une cheminée existe depuis longtemps et avait été abandonné. A la fois écologique et économique, il commence à reprendre de l’ampleur et l’entreprise est un précurseur en la matière dans la région.

Un service de qualité mêlant écoute, flexibilité et efficacité La famille Guillod Santos et son équipe tiennent à nouer un rapport de confiance avec sa clientèle. Prendre le temps d’écouter et de conseiller afin de concevoir le produit le plus approprié est primordiale pour les Cheminées du Chablais. Elle se déplace alors chez le client sans engagement. L’entreprise propose également un service après-vente. Elle reste à disposition de ses clients pour tout dépannage et mise en service. Grâce à un stock de pièces de rechange, elle garantit une rapidité d’intervention.

Des gammes de produits variés Des créations de cheminées tant rustiques que contemporaines Cheminées du Chablais a à son actif de nombreuses créations en foyer Spartherm. Elle conçoit notamment des cheminées rustiques en pierres sèches et en métal, vitrés 3 faces. D’autres plus modernes, en acier, qui peuvent également être encastrées.

Une large gamme de poêles Cheminées du Chablais propose une large gamme de poêles des marques Ganz, Spartherm, Granit Kleber, Rika et CMG. Elle offre un large choix de poêles à pellet, poêles à bois, ou de poêles à accumulation.

467


Assainissement de l'enveloppe des édifices  Retrait des substances dangereuses www.bertolit.ch


VOTRE PARTENAIRE EN ECO-CONSTRUCTION

Batineg SA 152b, route de Thonon - 1222 Vesenaz - Genève Tel: 022 722 04 94 - Fax: 022 722 04 90 www.batineg.ch - info@batineg.ch


Construction Les bâtisseurs de demain

Innovation, développement durable, créativité, proximité, confiance, tels sont les maîtres mots qui animent au quotidien les professionnels vaudois de la construction. Qu’il s’agisse de projets pour des particuliers ou de grands projets publics, ils mobilisent leur énergie et savoir-faire pour des réalisations qui se veulent durables et humaines. Tour d’horizon des principaux acteurs qui construisent le canton de Vaud. MAPEI Suisse SA © Gianni Canali - Caleidostudio

471


INTERVIEW

Fédération vaudoise des entrepreneurs La plus grande fédération de la construction du canton de Vaud! Fondée en 1904, la Fédération vaudoise des entrepreneurs est la plus grande association patronale de la construction dans le Canton de Vaud. Elle représente aujourd’hui 2’800 entreprises, 22'000 emplois et 1,35 milliards de masse salariale, soit près de 8% du PIB. Depuis plus de 110 ans, elle défend les intérêts des entreprises afin de créer les conditions-cadres propices à leur activité. En plus des multiples prestations offertes, elle s’inscrit dans un partenariat à long terme avec le monde politique. Elle est également composée d’un centre de formation exceptionnel, l’Ecole de la construction, réunissant 27 professions. Bien Vivre est allé à la rencontre de son Directeur général, Georges Zünd, un homme passionné et engagé.

© Agence Arc

© FVE-Romeu

472


© FVE-Romeu

Pouvez-vous revenir sur l’histoire de la FVE et sa raison d’être? La Fédération vaudoise des entrepreneurs a été fondée en 1904, soit il y a plus d’un siècle, dans le but de défendre les intérêts des entreprises et de pouvoir créer les conditions-cadres qui leur permettent d’évoluer sainement. C’est une structure exceptionnelle au niveau national, étant donné qu’elle regroupe 3 corporations, à savoir le gros œuvre, le second œuvre et la construction métallique, représentant respectivement 50%, 40% et 10% des entreprises. Nous sommes la plus grande fédération du bâtiment dans le Canton de Vaud. Aujourd’hui nous représentons 2’800 entreprises, 22’000 emplois, 1,35 milliards de masse salariale, soit près de 8% du PIB. Sur le site de Tolochenaz, nous regroupons une association patronale, des assurances sociales et un centre de formation pour des cours interentreprises.

© FVE-Jutzi

© FVE-Jutzi

Quels types de prestations offrez-vous? Tout d’abord, nous offrons un seul point d’entrée pour différentes institutions sociales. Cela signifie que lorsqu’un entrepreneur s’inscrit, il est automatiquement réorienté au niveau de la caisse de compensation et du 2e pilier. Concernant l’association patronale, nous offrons un service des salaires et un service juridique. Nous avons également un service de conseils et assistance techniques dédié à nos membres et aux collectivités publiques. Son but est de faciliter l’accès aux marchés publics des nombreuses PME, mais aussi d’observer et d’assister les communes dans leurs offres et soumissions, afin qu’elles soient adaptées au marché.

© Fotolia-Anekoho

La fédération est également investie sur le plan politique. Pouvez-vous nous en dire plus? Nous tentons effectivement de nous investir au niveau politique, afin de pouvoir élaborer un cadre règlementaire optimal pour nos entreprises. Nous avons d’excellentes relations avec le Conseil d’’Etat et les services constructeurs, avec lesquels nous nous inscrivons dans un partenariat à long terme. Notre objectif est d’être le plus rassembleur possible. Il y a actuellement de nombreux projets, tant en matière d’infrastructures que de constructions dans le canton de Vaud. Il faut donc faire attention qu’ils ne soient pas lancés tous en même temps, sans quoi la capacité du monde de la construction sera vite atteint. Il est donc nécessaire de répartir les différents projets dans le temps.

473


INTERVIEW

© FVE-Romeu

La lutte contre le travail au noir et les faillites frauduleuses est un enjeu phare, n’est-ce pas?

© FVE-Romeu

Nous sommes effectivement engagés dans la lutte contre le travail au noir, d’une volonté commune avec les partenaires sociaux. Nous élaborons actuellement une carte professionnelle. Celle-ci a pour but d’assurer que les maîtres d’état et d’ouvrage sont bien affiliés à une association professionnelle et qu’ils payent leurs charges sociales. Il s’agit donc d’un système de contrôle qui permet de chasser le travail au noir qui fusille notre marché. Concernant les faillites multiples, nous tentons de poser des avis de droit et de répondre à des consultations, afin que nos voix soient intégrées dans les réflexions au plus haut niveau. Pour lutter contre les faillites frauduleuses, il est nécessaire que les offices des poursuites des différents districts du Canton se coordonnent. Parallèlement, nous tentons également de mettre en place un registre professionnel afin d’avoir une typologie des entreprises par domaine d’activité et ainsi de faciliter la sélection de celles-ci. Nous sommes également pour une concurrence saine et assurer des bonnes relations entre les différentes entreprises du bâtiment.

La formation professionnelle est une de vos priorités, n’est-ce pas? Tout à fait. Une formation de qualité permet de limiter le chômage. Notre centre de formation est particulièrement unique en son genre. De nombreuses personnes de Suisse et au-delà des frontières viennent le visiter. 27 professions y sont représentées. Nous venons d’ailleurs d’inaugurer l’école pour les électriciens. Nous menons également un certain nombre d’actions au niveau de la formation. A titre d’exemples, nous avons des campagnes de sensibilisation, comme celle des Petits bâtisseurs, destinée aux jeunes dès 10 ans qui souhaitent découvrir l’univers de la construction. Nous proposons également des tests d’aptitude pour ceux qui envisagent d’entrer en apprentissage.

474

© FVE-Romeu

© FVE-Jutzi


© FVE-Jutzi

© FVE-Jutzi

Il faut également mentionner que tous les apprentis se rendent sur notre site pour les cours interentreprises. Dans ce cadre, nous détectons des talents que nous préparons à des concours internationaux. En somme, nous défendons largement le système de formation duale et la formation continue, dans la mesure où elle nous semble nécessaire pour limiter le chômage et sécuriser le parcours professionnel des différentes personnes.

© FVE-Romeu

Comment voyez-vous l’avenir de votre structure et du monde de la construction? Notre objectif est d’être reconnu comme le pôle vaudois de la construction et de parler d’une voix. Nous tenons à rester un partenaire fiable. Concernant le monde de la construction, le fait qu’il y ait actuellement un tassement de la courbe de croissance permettra à tout le monde de prendre le recul utile et de se repositionner. © FVE-Romeu

De plus, nous considérons qu’il est particulièrement important de favoriser les entreprises locales. Le prix ne doit pas être considéré comme le facteur déterminant de sélection. Nous avons d’excellentes compétences internes qu’il serait dommage, mais aussi dangereux, de perdre.

Société coopérative Rte Ignace Paderewski 2 • Case postale • 1131 Tolochenaz Tél. +41 (0)21 802 88 88 • Fax +41 (0)21 802 88 80 E-mail: fve@fve.ch • www.fve.ch

475


Cuénod & Payot Chablais SA Située à Aigle avec des succursales à Bex et Collombey, Cuénod & Payot Chablais SA fêtera en 2016 ses 60 ans d’existence. Dirigée depuis 2000 par Cédric Frossard, cette entreprise générale de 80 collaborateurs, membre du Groupe Marti depuis 2005, déploie ses savoir-faire au-delà des frontières cantonales, sur l’ensemble du Chablais. Une philosophie basée sur la transparence, la proximité avec le client et des compétences reconnues, font de Cuénod & Payot Chablais SA l’une des entreprises les plus réputées et dynamiques de la Région. Coup de projecteur sur ses activités.

476


Des origines à nos jours Les origines de Cuénod & Payot Chablais SA remontent à 1956, lorsque Edouard Cuénod et Charles Payot, respectivement entrepreneurs à Genève et Montreux, décident d’acquérir une entreprise dans le Chablais afin de développer le marché Valaisan. C’est à Bex qu’ils trouvent la perle rare pour fonder en 1957 Cuénod & Payot SA. Moins de 10 ans plus tard et forte d’une excellente réputation, une succursale voit le jour à Lausanne. Dans une volonté de développement, les actionnaires décident en 2005 d’intégrer l’entreprise au Groupe Marti. Une décision qui permet de voir l’horizon avec plus d’ampleur, en permettant notamment à Cuénod & Payot SA de se qualifier ISO 9001, d’approcher des technologies différentes et surtout de profiter de l’appui logistique et financier de la Holding. Des atouts qui permettent la scission avec Lausanne en 2005 et à Cuénod & Payot Chablais SA de voir le jour. Si le siège de la société se trouve désormais à Aigle, elle dispose toujours de la succursale de Bex en plus d’une succursale à Collombey. Une situation qui a permis à Cuénod & Payot Chablais SA d’ouvrir de nouveaux marchés valaisans. Aujourd’hui forte d’une centaine de collaborateurs, l’entreprise a su s’imposer comme l’une des entreprises les plus sérieuses et compétentes du Chablais.

Des prestations de qualité En tant qu’entreprise générale, Cuénod & Payot Chablais SA se voit confier des mandats de toute envergure: de la villa individuelle ou chalet de montagne, au petit complexe immobilier, en passant par des bâtiments publics, l’entreprise intervient aussi bien pour des transformations, des rénovations et des constructions. Elle gère la réalisation et la direction architecturale, organise et coordonne la mise en œuvre et assure le suivi et l’achèvement du chantier. Mais Cuénod et Payot Chablais SA c’est aussi des savoir-faire reconnus dans le domaine du génie civil. Routes, béton armé, terrassements, ponts, conduites, travaux de remontées mécaniques en stations, sont autant de domaines dans lesquels l’entreprise a acquis une expérience unique reposant largement sur la polyvalence et le professionnalisme de ses équipes. Des qualités qui lui ont permis de s’impliquer dans des consortiums de grandes importances, telles que les chantiers Nant de Drance et H144.

Une philosophie d’entreprise basée sur la transparence et la confiance Quel que soit le projet, Cuénod & Payot Chablais SA apporte une réponse sur mesure à chacun de ses clients en veillant à rester présente et à l’écoute de leurs besoins et attentes. Sa philosophie: entretenir des relations pérennes et de confiance avec ses clients, qui sont tout autant des acteurs du secteur privé que du secteur public. Dans cet esprit, elle favorise la proximité et la transparence durant tout le déroulement du processus de construction.

477


Une entreprise engagée pour ses collaborateurs Exigeante quant à la qualité apportée à chaque mandat, Cuénod & Payot Chablais SA accorde une grande importance à offrir à ses équipes les meilleures conditions de travail possibles et veille à maintenir un climat de confiance et de dialogue avec son personnel. L’ensemble des collaborateurs est régulièrement formé aux dernières innovations techniques afin de répondre au mieux aux nouvelles exigences du marché et des formations sont régulièrement proposées, notamment via la Fédération Vaudoise des Entrepreneurs. Une entreprise qui s’engage également pour assurer la relève en formant depuis toujours de nombreux apprentis. Cette année, ils sont trois apprentis maçons et une apprentie de commerce à bénéficier de l’expérience et des savoir-faire de Cuénod & Payot Chablais SA. Ecole – EMS à Collombey

Quelques réalisations, preuves de nombreux savoir-faire Ecole – EMS à Collombey Maître de l’ouvrage: Architecte: Ingénieur: Délai d’exécution: Lieu d’exécution: Description des travaux: Particularité:

Commune de Collombey Fournier Maccagnan Bureau d’ingénieur civil Pierre Kurmann de mars 2012 à décembre 2013 Collombey-Muraz Construction d’une école et d’un EMS. Béton apparent et coffrages spéciaux – Murs de la salle de gym (H 8.50 m) bétonnés en une étape.

Quartier de logements durables à Bex Maître de l’ouvrage:

Etablissement cantonal d’Assurance Service Immobilier Av. du Général Guisan 56, 1009 Pully Architecte: U15 Architecte Ingénieur: Project Partners LTD Délai d’exécution: de janvier 2014 à juin 2017 Lieu d’exécution: Bex Description des travaux: Quartier de logements durables à mixité élevée comprenant 10 bâtiments. Travaux réalisés en consortium avec les entreprises EGT Construction SA et A. Guido et Fils SA. Ecole – EMS à Collombey

Quartier de logements durables – Bex

478

Quartier de logements durables – Bex


Villars Gryon - Canons à neige Maître de l’ouvrage: Ingénieur: Délai d’exécution: Lieu d’exécution: Description des travaux: Particularité:

Chalet domaine des Perles

Télé Villars Gryon SA Bureau d’ingénieur AD2i de juillet 2014 à novembre 2014 Domaine skiable de Villars - Gryon Construction du réseau de canons à neige. 8 km de fouilles, 50 km de tuyaux posés, travaux en altitude et dans la roche.

Chalet domaine des Perles Maître de l’ouvrage: Entreprise générale: Ingénieur: Délai d’exécution: Lieu d’exécution: Description des travaux:

Famille Bobov Robert Wehren SA Barragans Marco de juin 2013 à novembre 2014 1882 Gryon Construction d’un garage et une piscine à l’intérieur, plus aménagements extérieurs en pierres apparentes.

Résidence Athenée

Résidence Athénée Maître de l’ouvrage: Entreprise générale: Ingénieur: Délai d’exécution: Lieu d’exécution: Description des travaux: Particularité:

Zénith Construction SA Cuénod & Payot Chablais SA H. Breitmaier de juin 2013 à avril 2015 1860 Aigle Construction et rénovation de trois bâtiments Conservation et rénovation du bâtiment central.

Cuénod & Payot Chablais SA Rue de la Gare 6A – CP 84 – 1860 Aigle Tél. 024 463 02 02 – Fax 024 463 02 00 info@cuenod-payot.ch

479


BATINEG SA Quand la construction devient Feng-shui, écologique et modulable Bâtiments à énergie positive, façades photovoltaïques et habitation modulaire sont autant de solutions qu’offre Batineg. L’entreprise genevoise fait la part belle au bois, sa matière première, afin de réaliser des constructions autant écologiques qu’esthétiques. Ses compétences et savoir-faire garantissent au client un service large et complet, faisant de tout rêve de construction une réalité. Rencontre avec son fondateur, Jean-Jacques Ghelfi.

Collège du Chenit

480


Jean-Jacques Ghelfi

Qu’est-ce qui vous a mené à créer Batineg SA en 1996? Après une formation technique d’ingénieur civil et une carrière de vingt années dans le béton armé au sein d’une importante société de génie civil genevoise, j’ai réalisé que je voulais faire autre chose que de la poussière et des constructions en béton que personne n’aime. Surtout, j’avais besoin d’être en accord avec moi-même, avec ma philosophie qui est celle d’un homme proche de la nature. Je voulais continuer à construire mais sans polluer et en faisant quelque chose d’esthétique pour transmettre aux générations futures autre chose que des atrocités en béton, telles que celles construites dans les années 60. Le bois m’est apparu comme une évidence. Un matériau écologique et bon marché, pour des réalisations que je voulais démontables et provisoires. Un concept novateur à l’époque.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise? En 15 ans d’existence, Batineg est passée de 3 à 40 collaborateurs. Des architectes, ingénieurs, commerciaux et ouvriers qui partagent une même philosophie: construire durable, et dont l’engagement, le sérieux et la réunion des savoir-faire, nous permettent aujourd’hui d’être actif et performant dans tous les domaines de la construction. De l’élaboration d’un projet, à son financement, en passant par sa réalisation, nous gérons tout de A à Z. Notre entreprise privilégie l’écoute afin de répondre au mieux aux besoins des clients. Nous mettons un point d’honneur à offrir un conseil de qualité, une efficacité et une rapidité d’exécution dans tous les projets qui nous sont confiés. Chaque nouveau client est unique et nous mobilisons l’ensemble de nos compétences pour pouvoir lui apporter le meilleur. En tant que chef d’entreprise, ma plus grande satisfaction est de voir le sourire sur le visage de nos anciens clients, devenus pour beaucoup des amis, qui vivent aujourd’hui dans nos constructions.

Aéroport de Genève - Station de dégivrage

L’écologie est le fer de lance de Batineg. Concrètement, comment construit-on durable? Le développement durable est l’une de nos exigences de départ. Au-delà du bois, qui est un matériau renouvelable, nous veillons à minimiser au maximum les dépenses d’énergie des bâtiments dans chacun de nos projets. Eco-conception, empreinte carbone, façades photovoltaïques, nous misons avant tout sur l’énergie verte.

Collège du Grand-Pré - Blonay

Par exemple, lorsque nous avons été mandatés par l’aéroport de Genève pour construire le bâtiment de la station de dégivrage, nous avons proposé à la place des tôles classiques, de recouvrir les 6’000 m2 de surfaces verticales et horizontales du bâtiment de panneaux photovoltaïques. Résultat: L’énergie produite aujourd’hui par cette halle représente en puissance l’équivalent de 150 villas. On l’a rendue belle esthétiquement et belle énergétiquement. En d’autres mots, en totale adéquation avec notre philosophie

481


Écologique d’accord, mais pourquoi avoir misé sur un concept de construction modulable? Nous cherchons avant tout à nous adapter à la société, en étant à l’écoute des besoins de nos clients. Nous vivons à une époque où les gens sont de plus en plus mobiles et où les prix des terrains sont en constante augmentation. Nous avons donc opté pour une solution de constructions modulables et extensibles, afin que le client puisse adapter son bien immobilier en fonction de ses envies et de ses besoins. Ainsi, au lieu d’acheter un terrain pour y construire sa villa, il suffit de louer une parcelle sur laquelle nous installons une construction en moins de 6 mois. Un logement que vous pouvez ensuite déplacer comme une roulotte. Si nous jouons avec le provisoire, nous ne lésinons pas pour autant sur le confort et la qualité. Le bois permet en effet de lier le beau et l’agréable pour le client. Un matériau, qui en plus d’être un excellent isolant thermique, contribue à créer une ambiance chaleureuse et propice à la détente.

Votre concept de construction rencontre un grand succès dans le milieu scolaire. Comment expliquez-vous cela? Nous sommes en effet un acteur majeur du domaine public, puisque nous sommes le leader romand dans les constructions scolaires et parascolaires. Crèches, écoles primaires ou collèges, notre concept de construction modulable leur permet d’agrandir ou de rétrécir leur structure à leur guise, variable selon leur nombre d’élèves mais aussi en fonction de leurs moyens. Nos bâtiments entièrement en bois permettent également de sensibiliser les plus jeunes générations à l’écologie et à l’importance de construire durable pour sauvegarder la planète. Un message fort qui s’intègre parfaitement dans la pédagogie scolaire actuelle.

L'Acore - Cycle d'orientation – Thônex

Votre entreprise collabore essentiellement avec les sociétés de la région. Pourquoi un tel engagement? Nous sommes une entreprise responsable et en tant que telle, nous nous devons d’agir pour le maintien du tissu économique local. Pour nous, une construction durable se bâtit avec le maître d’ouvrage, mais également avec les entreprises locales. Sur chacun de nos projets, nous essayons de favoriser les acteurs de la région en soumettant au maître d’ouvrage une liste d’entreprises locales qui partagent nos valeurs et qui ont toute notre confiance. Cette proximité des partenaires favorise également les échanges et nous permet d’élargir notre réseau de contacts, tout en nous intégrant dans les différentes régions où nous construisons.

482

Institut Florimont – Lancy

L'Acore - Cycle d'orientation – Thônex


Projet phare Le Collège de Leysin (Vaud) Avec ses 4’000m2 de surface, le collège de Leysin sera le premier bâtiment de cette taille à énergie positive. Ces installations techniques, tels qu’un monobloc double flux, des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en façade et en toiture, permettront en effet au bâtiment de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme, soit un excédent de production estimé à environ 35’000kWh par an. «Le Collège produira l’équivalent de la consommation de 80 villas», explique Jean-Jacques Ghelfi. Le bâtiment sera inscrit au concours swiss solar, solar agentur pour obtenir le prix solaire suisse ou même européen.

Batineg est constamment en quête de nouvelles technologies. Quelle est la prochaine étape pour l’entreprise? Élargir nos prestations, notamment vers la construction en bois d’habitat social à énergie positive, pour réaliser à faible coût des logements qui soient à la fois agréables, lumineux, fonctionnels, et Feng-shui pour l’ensemble de la population. Nous aimerions également convaincre les industriels de l’utilité de nos constructions. Certes, la construction durable coûte plus cher que les édifices traditionnels, mais elle est rentable à long terme, puisque les charges pour l’énergie, l’eau et l’élimination des déchets sont généralement réduites, tout comme les coûts d’exploitation et d’entretien. Nous avons les solutions pour généraliser ce type de construction. Il ne reste plus qu’à convaincre les investisseurs et promoteurs de l’intérêt de ces constructions pour l’environnement.

Le groupe Batineg c’est… «Des savoir-faire complémentaires sous une même enseigne au service de la construction et du développement durable» • Batineg une entreprise générale où des professionnels de la construction offrent une solution globale au maître d’ouvrage et lui garantissent un prix, un délai et une exécution.

Collège Crettex Jaquet - Leysin

• Direx un bureau de direction de travaux qui représente le maître d’ouvrage et prend en charge la planification et la gestion financière du projet. • Atlante un bureau d’études qui offre le projet architectural ainsi que l’ingénierie pour les structures bois ou béton. • Batiflex™ un concept innovant de constructions en bois qui allie la flexibilité à la qualité et permet des solutions multiples. • Faceactive™ L’intégration de panneaux photovoltaïques à un concept de façade qui permet la production d’énergie verte tout en garantissant la parfaite résistance thermique d’un bâtiment.

BÂTISSEUR DE SOLUTIONS BATINEG SA Route de Thonon 152B CH-1222 Vesenaz - Genève Tél. +41 (0)22 722 04 94 Fax +41 (0)22 722 04 90 info@batineg.ch www.batineg.ch

483


L’expérience : un gage de qualité Proma SA est une entreprise spécialisée dans l’installation et la réparation de protection solaire et stores en tous genres. Basée à Gland et principalement active dans le canton de Vaud, elle fêtera ses 40 ans en 2016. La qualité et la diversité des prestations qu’elle propose lui apportent une notoriété spontanée et la confiance d’une clientèle fidèle. Bien Vivre a rencontré Héribert Dousse, nouveau propriétaire de cette entreprise, fondée par Stéphane Dalla Rosa. Portrait d’une société qui a pignon sur rue, dirigée par Pedro Sousa.

484


Un spécialiste aux multiples facettes Proma SA est spécialisée dans le secteur de la protection solaire, contre les intempéries et contre l’effraction ainsi que la pose de stores en tous genres. Cette société, à Pedro Sousa – Directeur l’esprit familial, a acquis au fil des années un savoir-faire et des hautes compétences en matière de conseils, d’installation, de service, d’entretien et réparation. Active principalement dans le canton de Vaud, auprès de privés, entreprises et administrations, cette société met en avant son identité locale et favorise la proximité. Proche de ses clients, elle met tout en œuvre pour répondre à leurs besoins et attentes dans les meilleurs délais. Son équipe, composée de collaborateurs administratifs et de professionnels de la protection solaire, est à votre écoute à chaque instant et met tout en œuvre pour vous proposer le service adapté à chaque situation. Forte d’un savoir-faire et de compétences acquises au fil des années, Proma SA fêtera en 2016 ses 40 ans. À cette occasion, l’entreprise organisera différents évènements pour fêter cette belle réussite!

Des prestations de qualité Le service: une équipe de professionnels qualifiés et très expérimentés est à votre service pour vous conseiller et vous guider dans le choix du produit qui correspondra le mieux à vos besoins. Proma SA offre également un service de conseil de qualité et met à disposition des professionnels de la construction son savoir-faire ancestral en s’impliquant dès la conception d’un projet pour définir quels en sont les besoins réels. L’installation: Proma SA installe, seul ou en collaboration avec des professionnels d’autres corps de métier tel que des électriciens en cas de stores automatisés, par exemple, tout type de protection solaire et de stores. L’entretien et la réparation: un domaine maîtrisé par les experts de Proma SA grâce à un savoir-faire et des compétences acquises depuis de nombreuses années. Son principal point fort réside dans une connaissance accrue des produits qu’elle installe. Ainsi, même 20 ans après l’installation de votre store, la société est capable de fournir le service d’entretien ou de réparation nécessaire au bon fonctionnement de votre matériel.

Rapidité, efficacité, qualité, précision, savoir-faire et connaissances parfaites des produits sont les maîtres-mots d’une philosophie d’entreprise basée sur la confiance et le besoin de satisfaire ses clients.

485


Les tendances actuelles Le marché actuel se veut novateur et offre de nombreuses perspectives grâce à une multiplication des produits commercialisés. En tête de liste chez Proma SA, la moustiquaire, produit devenu incontournable depuis plusieurs années qui apporte confort et protection. La société fabrique, en collaboration avec sa société sœur SNG SA, ses propres produits et s’engage ainsi à fournir un matériel de qualité à tous ses clients. À la mode également sur le marché, les stores à lamelles orientables, de type pergola, Proma SA a fait le choix de démontrer une fois de plus son professionnalisme en testant plusieurs fournisseurs afin de trouver le produit idéal. Enfin, cette société novatrice et traditionnelle a vu deux nouveaux créneaux se confirmer, celui des stores d’intérieurs et des volets coulissants, ces derniers fabriqués par son autre société sœur, CRC Castella SA.

Une tendance toujours plébiscitée: la domotique avec des systèmes de plus en plus performants et sophistiqués issus des nouvelles technologies. Proma SA, agréé expert Somfy, offre des compétences et un savoir-faire important dans ce domaine d’activité. Toujours à l’affût de nouvelles techniques et tendances afin d’étoffer son offre et ses compétences, cette société a su évoluer avec les tendances en conservant son identité et ses valeurs.

486


Liste non exhaustive des produits proposés • Stores à lamelles • Volets roulants • Stores toile • Parasols • Moustiquaires • Stores d’intérieur • Volets en aluminium et en bois • Pergolas Tous ces produits se déclinent en une multitude de possibilités: coloris, dimensions, matières,…

Chemin de Lavasson 16 CH-1196 Gland Tél. +41 22 364 42 10 Fax +41 22 364 38 33 info@proma.ch www.proma.ch

487


Fire System SA Leader en Suisse romande pour la protection incendie Fondée en 2000, Fire System SA est rapidement devenue leader de la protection incendie en Suisse romande. Située à Bulle, elle compte six filiales réparties sur l’ensemble de la Suisse romande, lui permettant une forte réactivité. Grâce à une équipe stable de 100 collaborateurs largement impliqués, elle est dotée de la gamme complète de prestations dans son domaine. Le sérieux, la qualité et l’avant-gardisme sont ses mots d’ordre. Zoom sur cette société innovante et performante. Groupe E Fribourg

488


Une «success story» Fondée en février 2000 par MM. Pierre et Paul Neury, Daniel Aebi et Laurent Guillet, Fire System SA est une société spécialisée dans le concept de la sécurité et l’application de produits liés à la protection incendie. Partie de zéro employé, elle a connu un développement rapide pour devenir le numéro un en Suisse romande dans son domaine. L’entreprise compte aujourd’hui 100 collaborateurs et s’est progressivement installée sur l’ensemble de la Suisse romande, avec des succursales à Genève, dans le canton de Vaud, à Fribourg, à Berne, dans le Jura et le Valais. Répartie dans ces régions, la société couvre ainsi, sous la direction de 10 responsables technicocommerciaux, toute la Suisse romande et une partie de la Suisse alémanique en garantissant une grande flexibilité en cas d’urgence.

Nicolas Sonney Responsable région Est, spécialiste en sécurité incendie AEAI.

Olivier Guillet Responsable région Vaud Valais

Une offre globale en matière de protection incendie «Le cœur de métier de Fire System SA est de protéger les êtres humains et de diminuer les dégâts lors d’un incendie», explique Laurent Guillet. La société est alors une vraie experte en matière de sécurisation des personnes dans les bâtiments, les chemins de fuite et les cages d’escalier. Elle permet ainsi à chacun de ses clients de répondre aux normes AEAI, mais également de diminuer les coûts liés aux assurances, en respectant ces normes. L’entreprise offre une prestation globale allant de l’étude des besoins de protection incendie à la réalisation finale. Son offre de prestation est complète et comprend les domaines suivants: obturation coupe-feu, peinture ignifuge, flocage coupe-feu et projection phonique.

Obturation

Flocage par voie humide

Une équipe impliquée, stable et efficace Fire System SA compte sur ses collaborateurs spécialisés qui ont plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de la protection incendie. Sa direction a mis en place un management participatif, permettant ainsi d’impliquer chacun de ses collaborateurs. Ceux-ci sont alors réunis une fois par mois, et une charte des valeurs permet de réunir l’ensemble de l’équipe autour d’objectifs communs. «Notre management repose sur une relation de confiance et nous laissons une marge de manœuvre à chaque collaborateur», confie Laurent Guillet. La transparence et l’écoute continue des collaborateurs sont ainsi la garantie d’un travail performant dans une excellente ambiance de travail. La formation fait également partie intégrante de l’entreprise. Les collaborateurs suivent alors régulièrement des formations, afin d’être au fait des dernières normes et innovations technologiques.

489


Le sérieux, la qualité et l’avant-gardisme «Le respect de nos engagements est une condition sinequanone de notre succès», souligne Laurent Guillet. Offrir des services de qualité et respecter les coûts et les délais sont des valeurs auxquelles tient la société. Grâce à l’élaboration de cahiers des charges précis et une juste prédermination des prix, l’entreprise garantit une maîtrise totale des coûts et des réalisations. Fire System SA est également une entreprise innovante, à l’avant-garde des derniers produits sortis sur le marché. Grâce à un travail de recherche continu, elle est toujours au fait des dernières avancées dans son domaine. Largement impliquée dans les organisations faîtières, elle participe également à la certification des produits.

Peinture intumescente

Peinture intumescente

Flocage par voie humide

La flexibilité et la réactivité font également partie de la marque de fabrique de l’entreprise. Grâce à une proximité et la taille de l’équipe, Fire System SA garantit une intervention sous 24 heures.

La participation à des projets phares L’équipe de Fire System SA est intervenue dans son domaine sur des projets phares. Dans le canton de Fribourg, elle a réalisé la protection incendie, l’obturation coupe-feu et la peinture ignifuge du bâtiment de Nespresso à Romont. Elle est également à l’origine de la projection acoustique du Groupe e situé à Granges-Paccot. De même, elle s’est occupée de la protection incendie et de l’obturation coupe-feu de la salle de spectacle d’Equilibre, à Fribourg. Il va sans dire qu’elle s’est désormais fait un nom dans les différentes régions.

490


Obturation

Flocage par voie sèche

Plafond acoustique

Des développements à venir: la projection phonique et l’écologie Fire System SA, qui a connu un fort développement depuis sa création, compte bien poursuivre sa lancée. «Nous travaillons à être toujours plus performants en matière de sécurité, afin de répondre aux exigences accrues des normes», explique Laurent Guillet. La société est également en train de développer une nouvelle offre: la projection phonique. Il s’agit d’une prestation qu’elle maîtrise parfaitement et qui connaît un succès croissant. L’écologie est également au centre de ses préoccupations. Au vu de la demande accrue, son objectif est d’offrir des prestations qui sont en accord avec le respect de l’environnement.

Nespresso Romont

Rue de Vuippens 77 | CH-1630 Bulle Tél. 026 912 65 26 | Fax 026 912 65 01 www.firesystemsa.com

491


Le contrôle global de la façade dans une démarche de durabilité Fondé en 2001, BIFF devenu BIFF SA, «Bureau d’Ingénieurs Fenêtres et Façades SA» en 2007, est le spécialiste incontournable de l’enveloppe des bâtiments: façades, fenêtres et toitures. Son équipe d’ingénieurs et de dessinateurs conseille au quotidien les professionnels aussi bien pour de nouvelles constructions que pour des rénovations, dans un concept de développement durable. Situé au cœur de Lausanne et de Genève, il se développe année après année et intervient sur l’ensemble de la Suisse romande et ponctuellement en Suisse allemande. Il se différencie par sa capacité à offrir des compétences multiples mêlant études techniques et audits énergétiques, auxquelles s’ajoutent la conduite de travaux et la réalisation d’expertises. Le Rosey, Carnal Hall, Rolle © Auteur du projet: Bernard Tschumi NYZ / Architectes d’exécution: Fehlmann Architectes SA

492


Une offre globale autour de l’enveloppe du bâtiment BIFF SA se différencie par sa volonté d’avoir développé une offre globale autour de la façade, afin de répondre pleinement aux besoins de construction ou de rénovation de l’enveloppe du bâtiment. La maîtrise de ces différents corps de métier permet de diminuer le nombre de mandataires tout en gagnant du temps et de l’argent. Il a ainsi développé quatre prestations complémentaires.

Etudes techniques Grâce à sa collaboration avec les clients, il assure la conception et le développement du dessin technique des façades. Son expérience lui permet d’élaborer des systèmes optimaux prenant en compte prix, délai, qualité, fonctionnalité et entretien.

Installation de la porte soufflante. Test in situ de l’étanchéité à l’air pour le certificat Minergie P combiné avec une thermographie.

BIT © Consortium Groupe-H – Intertecno

Ses dessinateurs et ingénieurs expérimentés sont les garants d’un savoir-faire en matière d’optimisation des concepts architecturaux. Ses réalisations sur mesure démontrent sa capacité de création et d’apport d’idées pour démarquer les projets dès la phase de concours.

Bureau international du travail (BIT), Genève – façade ouest

Audits énergétiques Soucieux du développement durable, BIFF SA réalise également des audits énergétiques. C’est ainsi qu’il optimise la qualité de l’enveloppe thermique. Il opère ainsi des diagnostics qui identifient les zones critiques du bâtiment afin d’offrir une mise en conformité ciblée, et de faire bénéficier ses clients d'une efficacité énergétique accrue, d’un confort thermique élevé pour un coût optimal profitant des subventions octroyées aux niveaux fédéral, cantonal et communal. A noter que BIFF SA est agréé pour la réalisation du certificat Minegie P.

Direction des travaux Dans des projets importants et complexes, l’équipe de BIFF SA est prête également à gérer les projets de construction de façade, en offrant une prestation de direction des travaux. Afin d’assurer l’efficacité de la réalisation et un degré de qualité élevé, le bureau s’occupe également de la maîtrise, de l’organisation et de la coordination des différents corps de métier pour réaliser des ouvrages ou prototypes en permettant de compléter une offre de prestation globale pour l’enveloppe du bâtiment.

493


Expertise Membres de la ”Chambre d’Experts UTS Swiss Engineering” et de "SWISS EXPERTS", les ingénieurs du bureau réalisent des expertises techniques hors procès ainsi que judiciaires. Sa mission consiste dans un premier temps à détecter et inventorier les désordres dans l’enveloppe d’un bâtiment (façades et toiture), puis de trouver les causes. Des solutions techniques de réparations/améliorations et une planification de remise en état adaptée à chaque projet (délai/budget) sont proposées dans une réflexion de développement durable.

Le pragmatisme et la flexibilité, au service du développement durable Laurent Félix, fondateur de BIFF SA, souhaite faire perdurer le savoir-faire transmis de 5 générations de créateurs dans le domaine des façades. Le bureau est aujourd’hui composé d’une vraie équipe de spécialistes: ingénieurs civils, ingénieurs de l’énergétique des bâtiments, dessinateurs et chefs de projets. Avec plus de 500'000 mètres carré de façades, et plus de 1'000 constats et expertises réalisés, BIFF SA a acquis une expérience lui permettant de s’adapter aux projets les plus grands et les plus complexes. C’est donc une équipe réactive et flexible, qui permet une prise de décision rapide et adaptée aux besoins des clients. Par ses compétences et sa grande expérience, BIFF SA est capable de cerner la volonté architecturale, le niveau de confort attendu par le client afin d’assurer la mise en place d’outils et de matériaux adaptés, et ce dans n’importe quelle phase du projet. L’ensemble des démarches est établi dans l’idée de développement durable. Jouer sur l’esthétique en maintenant l’existant est alors une philosophie. Modulis, Versoix © Dubouchet Contat Aeby SA

494

Mon-Repos 14, Lausanne (Rénovation de la façade en conservant tous les matériaux répondant aux normes en vigueur et développement des détails esthétiques sur le nouveau concept architectural) © Richter-Dahl Rocha & Associes Architectes, Lausanne


Des projets phares Rénovation du BIT (Bureau international du travail), Genève BIFF SA participe actuellement à la rénovation du BIT à Genève pour le compte du consortium Groupe H et Intertecno. Il s’agit de chercher des solutions permettant de maintenir l’esthétique exemplaire d’un des plus grands bâtiments de Suisse, tout en assurant les performances optimales du bâtiment, dans un concept de durabilité. En plus de la mise aux normes énergétiques, il s’agit également de remettre aux normes la sécurité feu, l’enjeu étant de protéger les porteurs du bâtiments liés à la façade. De même, l’équipe utilise la technique du collage VEC (Verre Extérieur Collé) pour augmenter les vides de lumière des ouvrants. CFF «Pont Rouge», La Praille L’équipe de BIFF SA s’occupe d’assurer une prestation d’étude technique sur des concepts de façade Minergie P en bois métal avec des revêtements minéraux pour obtenir un label DGNB argent. L’étude a été complétée pour prendre en compte la prise de risque liée à la proximité des voies de chemin de fer, ainsi que par un calcul des risques d’explosion dictés par l’OPAM. Modulis, Versoix BIFF SA a été chargé de l’ingénierie de l’enveloppe d’un ensemble de quatre immeubles de bureaux reliés entre eux. Il s’est agi de développer le concept de façade, de répondre aux exigences et de contrôler la réalisation sur site. L’équipe s’est vouée à la recherche des meilleures solutions en fonction du budget. BIFF SA participe également à la rénovation de l’OMPI, et en particulier, au remplacement des vitrages d’une partie de la façade en qualité de Direction de Travaux. CFF «Pont Rouge», La Praille © Pont 12 Architectes

Av. William-Fraisse 3  CH-1006 LAUSANNE T + 41 21 601 83 23  F + 41 21 601 83 24 Rue de Monthoux 64  CH-1201 GENEVE T +41 22 786 89 20  F +41 22 786 56 81 CFF «Pont Rouge», La Praille © Pont 12 Architectes

E-mail: info@biffsa.com  www.biffsa.com

495


Avenue de Sévelin 46 Case postale 1425 CH-1001 Lausanne Tel. +41 21 614 44 44 Fax +41 21 614 41 39 lausanne.etatsa@etavis.ch www.etavis.ch

ETAVIS TSA SA Interlocutrice privilégiée dans tous vos projets en matière d’installations électriques, d’infrastructures de transports, de systèmes de sécurité, ainsi que dans le secteur de la radio communication, ETAVIS TSA SA se distingue tant par les compétences et le professionnalisme de ses équipes que par sa présence dans toute la Suisse romande. Forte d’une centaine de collaborateurs, l’entreprise s’est forgée une réputation de sérieux et de qualité qui lui permet aujourd’hui d’être l’une des entreprises les plus actives dans son secteur. Zoom sur ses prestations et activités dans le canton de Vaud via ETAVIS TSA SA Lausanne.

496


Les origines de ETAVIS TSA SA ETAVIS TSA SA est née de TSA Télécom SA, société fondée en 1923 et comptant 130 employés. Le 7 mai 2010, cette dernière est rattachée au groupe ETAVIS, filiale du Groupe VINCI Energies. Aujourd'hui en Romandie, la société compte 218 collaborateurs dont 36 apprentis et est présente à Lausanne, la maison-mère, ainsi qu'à Genève, Fribourg, Sion et Martigny. A Lausanne, l’entreprise compte 90 collaborateurs dont 10 apprentis.

Des prestations multiples ETAVIS TSA SA est le partenaire idéal de service pour les projets d’installations électriques, de techniques du bâtiment et d’infrastructures pour les transports et infrastructures de télécommunication. Trois pôles de compétences gérés respectivement à Lausanne par Faton Ramiqi, Yves Joliat et Jean-Paul Jaggi. L’entreprise est ainsi active dans le domaine des installations électriques de courant fort et de courant faible. Elle est spécialisée dans la planification, la direction de projets, la réalisation et l'exploitation de systèmes dans les secteurs de l’électrotechnique, de la télématique et de l’informatique. Elle intervient également dans le contrôle des installations électriques, les infrastructures de télécommunications et l'automation, ainsi que dans la construction d'équipements électriques et la gestion technique des bâtiments (entretien industriel et optimisation en matière énergétique). L’entreprise propose d’ailleurs un service d’intervention 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Elle est, en outre, active dans le domaine des systèmes de sécurité, qu’il s’agisse de la vidéo surveillance ou des contrôles d’accès.

Une prestation en plein essor: les installations électriques Ces dernières années, le secteur des installations électriques d’ETAVIS TSA SA a connu un fort développement. Face à la demande croissante de clients, l’entreprise a renforcé ses équipes avec des responsables d’affaires, chefs de projets, et des équipes de terrain expérimentées, flexibles et réactives constituées de chefs de chantier et d’installateur-électriciens. Les collaborateurs, spécialisés dans de nombreux domaines, tels que l’industrie, la pharmaceutique, la logistique, la santé, l’hôtellerie, la Banque ou encore le commerce, sont à la disposition des clients pour leur garantir un service de qualité.

Une philosophie: la satisfaction du client Pour ETAVIS TSA SA, l’écoute et la satisfaction client sont essentielles. Son expérience, ainsi que ses références, appuyées par l’assise d’un grand groupe comme Vinci Energies, sont des gages de qualité pour la clientèle. Elle assure un suivi personnalisé des projets dans le respect des coûts et des délais énoncés aux clients, qui bénéficient d’un seul interlocuteur pour leurs travaux grâce aux compétences étendues de l’entreprise.

497


MAPEI SUISSE SA Leader dans le domaine des adhésifs et des produits chimiques Fondée en 1937 à Milan, MAPEI est le leader mondial dans le domaine des adhésifs et des produits chimiques pour le bâtiment. Aujourd’hui, le groupe industriel est composé de 70 filiales avec 64 sites de production opérationnels dans plus de 31 pays sur les 5 continents. Située à Sorens, MAPEI SUISSE SA est une succursale autonome du groupe. Créée en 1994, elle est en perpétuelle expansion et compte près de 90 collaborateurs. La société a développé un réseau technico-commercial très performant. Elle met à disposition un service d’assistance technique et de consultations de chantiers, particulièrement appréciés par les professionnels du bâtiment. Depuis janvier 2015, Schneider Martin, présent dans la société depuis ses débuts, a été nommé directeur et compte bien poursuivre le travail de qualité de son prédécesseur.

498


Un véritable leader dans le domaine des adhésifs et des produits chimiques Spécialiste des colles et des produits chimiques pour le domaine des bâtiments et des tunnels, en vingt ans, MAPEI SUISSE SA est passé d’un chiffre d’affaire inexistant à plus de 100 millions. Celui-ci est en constante progression et reflète l’excellente santé de la société et sa capacité à relever des défis au quotidien. Son offre de produits à un prix raisonnable, la qualité de son service et sa livraison rapide lui ont permis de répondre aux besoins d’une clientèle exigeante. La particularité de la société réside en sa capacité à être dotée d’une équipe à la fois disponible et extrêmement flexible. Le client peut être livré le lendemain s’il passe commande avant midi. Les conseillers techniques, spécialisés par gamme de produits et par région, sont également une véritable force. La société collabore avec un personnel très compétent, fidèle, doté d’une formation solide dans la construction et parfaitement bilingue.

Une large gamme de produits Avec 15 gammes et plus de 1’500 produits à disposition de la clientèle, MAPEI répond à tous les besoins en construction, des bâtiments aux ouvrages d’arts. Il s’agit en particulier d’activateurs non alcalins, de solvants, de stabilisants, de matériaux d’injection et de béton projeté à sec. MAPEI renouvelle très régulièrement ses gammes pour proposer constamment les derniers produits existants sur le marché.

La Recherche & Développement et la formation comme priorités Le département R&D de MAPEI est compétitif et compétent. Toutes les recherches reposent sur l’innovation et la satisfaction des clients. La formation est aussi un domaine qui tient particulièrement à cœur à la société. Le marché suisse permet de parler 3 langues (allemand, français, italien). Les collaborateurs sont bilingues et la société leur offre les moyens d’aller de nouveau en études. Les collaborateurs techniques sont formés en externe et en interne, ce qui explique peu de fluctuation. La stratégie de MAPEI se fonde sur deux objectifs principaux: être plus proche des besoins locaux et réduire au maximum les frais de transport.

499


La force du groupe est de toujours s’adapter aux exigences de chaque pays. L’internationalisation consiste à connaître d’autres cultures et comprendre les exigences spécifiques. Ce processus passe par la spécialisation. Il met le département R&D en première ligne dans la formulation de produits pour toutes les exigences dans le monde de la construction et permet de se rapprocher des spécifications des clients et des entrepreneurs.

L’engagement dans un projet caritatif qui sauve des vies: l’assainissement d’un abri anti-avalanche A l’occasion de son vingtième anniversaire, MAPEI SUISSE SA a décidé d’assainir gratuitement l’abri antiavalanche de Gwüest sur la Göscheneralp, en collaboration avec le CECOVO et le SAB. Seule protection des habitants du village en cas d’avalanche et de fortes chutes de neige, le bâtiment était dans un état critique. Ainsi, MAPEI SUISSE SA a mis à disposition ses produits, ainsi que son savoir-faire technique et sa main d’œuvre pour l’assainissement total de l’abri. En plus d’un total de 300 heures de travail, l’équipe a bouché les fissures à l’aide d’injections de béton, enduit les murs délabrés des sanitaires et des cuisines, mais aussi réparé les dégâts d’eaux dans tout l’abri.

500


L’anticipation des challenges à venir La logistique est le véritable enjeu du 21e siècle. Tout va toujours plus vite et la société réduit continuellement ses délais d’attente. C’est pourquoi MAPEI s’adapte à tous les niveaux afin de répondre aux exigences accrues en termes de rapidité et d’efficacité. La constante communication et le principe de l’interlocuteur unique satisfont largement la clientèle. MAPEI SUISSE SA mise sur ses ressources humaines et sa production pour parcourir le 21e siècle avec dynamisme et professionnalisme. Ses activités de marketing direct, son département de recherches & développement et ses engagements divers font d’elle une entreprise active et réactive. Elle est alors synonyme de succès, fiabilité et solidité. Dans ses 75 ans d’histoire, MAPEI n’a jamais été en déficit et n’a jamais licencié d’employés pour réduire son personnel ou pour des raisons techniques. L’extraordinaire performance de la société n’est pas une énigme: il s’agit simplement du respect de gestion fondé sur certaines directives fondamentales.

www.mapei.ch

TECHNOLOGY YOU CAN BUILD ON TM MAPEI SUISSE SA Route Principale 127 / CH-1642 Sorens Tél. 026 915 90 00 / Fax 026 915 90 03 E-mail: info@mapei.ch / www.mapei.ch

/mapeiswitzerland

Newsletter

App

/mapeisuissesa

501


Laner SA L’expert en isolation thermique loue des locaux flambants neufs Entreprise familiale fondée en 1979 par Mario Laner, elle est aujourd’hui dirigée par son fils, Christian Laner. Sa croissance est régulière depuis plus de 30 ans et son actualité chargée. En effet, outre les nombreux projets et innovations en cours, la société Laner est nouvellement installée à Rossens, dans un bâtiment flambant neuf d’une surface totale de 4'190 mètres carrés. 2’000 mètres carrés sont actuellement disponibles à la location. Rencontre avec Christian Laner qui nous présente sa société, ainsi que les nouveaux locaux innovants dont il est à l’origine.

Collège Les Perrerets à Gland

502


Une entreprise familiale depuis 1979 Laner SA a été fondée, en 1979, par Mario Laner, maçon de métier, arrivé d’Italie en 1962. Il a acquis une solide expérience en plâtrerie et en isolation extérieure en étant toujours à l’affût des nouveautés dans la construction. Son fils, Christian Laner est entré dans l’entreprise en 1988, après un apprentissage de maçon. Il y a alors gravi tous les échelons pratiques et techniques, en suivant parallèlement des cours de gestion. Laner SA a connu une croissance dynamique depuis ses débuts. De 12 personnes, elle compte actuellement 70 collaborateurs.

Un expert de l’isolation thermique Laner SA intervient notamment dans l’isolation thermique extérieure de différents systèmes. Côté travaux de plâtrerie, elle effectue tous les enduits, corniches, rosaces des monuments historiques, cloisons légères pour une meilleure acoustique, plafonds suspendus, crépis à l’ancienne ou encore correction acoustique permettant de limiter la résonnance dans certains lieux. Cette dernière innovation se fait de plus en plus chez les particuliers. Elle peut s’apparenter à une correction par un faux-plafond. La société ne fait jamais de sous-traitance et travaille constamment avec son personnel formé continuellement. Sa philosophie est restée identique depuis ses débuts: la rigueur, la conscience du travail et la fidélisation de notre clientèle. Sa force est d’avoir un personnel compétent et stable, certains collaborateurs étant présents depuis le début.

Chapelle de Pfaffenwil

La sécurité et la formation comme priorités La société est contrôlée régulièrement par un chargé de sécurité. «Nous sommes sensibles à la sécurité pour nos collaborateurs», confie Christian Laner. Chaque année, son personnel suit alors des cours sur la sécurité. La formation fait également partie intégrante des valeurs de l’entreprise. En plus de former des apprentis, elle offre tous les mois des cours de formation continue à ses collaborateurs.

Une entreprise innovante et soucieuse de l’environnement Afin de faire face à la concurrence et de proposer sans cesse le meilleur à sa clientèle, Laner SA est très active en matière d’innovation. Elle est alors toujours à la recherche de nouvelles technologies. En effet, au vu des nouvelles lois toujours plus rigides, l’équipe se profile sur certains marchés où la construction traditionnelle ne peut techniquement pas être utilisée. C’est pourquoi elle doit être réactive et proposer des produits adaptés au marché actuel.

503


Laner SA est également actrice dans la protection de l’environnement. Elle valorise les déchets en récupérant les solvants, les polystyrènes et autres matières toxiques. L’ensemble est réinjecté dans la filière de recyclage. La société favorise les peintures à l’eau et les techniques à l’ancienne. Tous les véhicules sont équipés de filtres à particules. Sa devise: «Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants».

Isolation de façade ancien moulin à St-Prex

Peinture intérieure église St-Maurice à Fribourg

Restauration de la statue de St-Christophe en plâtre

IN-RIAUX 30 2'000 m2 disponibles à la location Laner SA a déménagé dans des locaux flambants neufs d’une superficie de 4'190 m2, qu’elle a elle-même conçus et construits. Aujourd’hui, 2’000 m2 de surface sont mis à la location.

Un emplacement idéal au cœur de la Suisse romande Implanté à Rossens, entre ville et campagne, dans la zone industrielle «In Riaux», le bâtiment est situé dans un lieu idéal. Desservi par le bus TPF N° 336 et à 200 mètres de l’autoroute reliant Berne à Vevey, ainsi qu’à proximité de l’aérodrome Fribourg-Ecuvillens, In-Riaux est accessible à tous. Entouré d’un cadre verdoyant, les locaux se trouvent également à proximité des infrastructures commerciales, scolaires, publiques et touristiques.

504


In Riaux 30

Un bâtiment contemporain et fonctionnel Le bâtiment In-Riaux est caractérisé par une architecture contemporaine, aux lignes épurées et marquées. Grâce à une flexibilité des aménagements par niveau, des espaces lumineux et agréables, des cafétérias et des salles de conférence, il permet de répondre à des utilisations variées. Il est constitué de 3 niveaux répartis de la façon suivante: un niveau -1 voué à l’artisanat et deux étages de surfaces de bureaux. Il comprend également deux parkings qui donnent accès à deux entrées différentes. Le parking Sud de 52 places permet un accès direct aux bureaux. Le parking Nord, de 16 places, est, quant à lui, réservé aux activités artisanales. In Riaux 30

Technologie, efficience et écologie La construction du bâtiment repose sur des critères de technologie, d’efficience et d’écologie, chers à Laner SA. Les façades sont fondées sur les techniques antisismiques propres au Japon ou à l’Australie. Avec une isolation de 33 centimètres pour un mur de façade d’une épaisseur 38 centimètres, sa valeur d’énergie grise est bien moindre que la moyenne. Il comprend bien d’autres atouts tels que des systèmes de stores électriques sur commande centralisée, un éclairage LED de sécurité au périmètre du bâtiment, un système de contrôle centralisé des accès par badge, un interphone vidéo et un système extérieur de vidéo surveillance.

Laner SA

In Riaux 30

Z.I. d’In Riaux 30 1728 Rossens Tél. +41 (0)26 401 12 92 Fax +41 (0)26 401 04 13 E-mail: office@laner.ch

505


Av. de l'Hôpital 11 CH-1920 Martigny Tél. 027 723 23 02 Fax 027 723 23 03 Mail: info@rtmv.ch

RTM – Réalisations Techniques Multiples «A la pointe des technologies en matière de planification électrique» Fondé en 2005, Réalisations Techniques Multiples est un bureau d’études en électricité dans le domaine bâtiment qui tient à offrir des prestations de qualité et une valeur ajoutée à ses clients. Etabli à Martigny, il rayonne sur l’ensemble de la Suisse Romande. Ses trois succursales situées à Grône, Vaulruz et Sion, puis bientôt dans le Canton de Vaud lui permettent d’assurer la proximité à ses clients. Composé d’une équipe de 12 personnes expérimentées, soudées et soucieuses d’être à la pointe de la technologie, RTM a aujourd’hui fait ses preuves auprès de nombreux clients tant privés que publiques qui lui font confiance. Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre de son fondateur, Philippe Voide. L’équipe de RTM

506


Le spécialiste de la planification électrique reconnu pour sa valeur ajoutée Nous nous différencions, tout d’abord, en donnant le meilleur de nous-même dans la prestation et en mettant en valeur la qualité et la technicité de notre métier. Nous tenons, en effet, à valoriser les dernières techniques tant en matière de lumière que de son. Pour ce faire nous restons à la pointe de la technologie, en innovant continuellement. L’intégration de l’intelligence dans le bâtiment est notre point fort. Nous sommes également à même de faire de la coordination interdisciplinaire, à savoir contrôler la coordination sur plan et au montage pour la technique du bâtiment, ce qui est un vrai plus pour nos clients. De plus, nous faisons actuellement les démarches pour les certifications ISO 9001 et 14001. Cela sera également l’occasion de finaliser notre charte d’entreprise créée en 2010 fixant des objectifs à tous les niveaux de gestion et de planification. Nous poursuivons donc notre croissance tout en maîtrisant notre processus d’efficacité et notre adaptation à l’évolution des technologies pour, nous l’espérons, la totale satisfaction de notre clientèle.

Triage forestier, Cône de Thyon

Rossfeld Centre Coop, Sierre

Des exemples de projets variés Avec près de 150 projets depuis sa création, RTM s’est forgée une excellente réputation. L’entreprise a mené avec succès des études de grande ou moindre envergure dans des domaines très variés de la construction: centres commerciaux, habitation, hôtellerie, chalets résidentiels de luxe, immeubles en PPE, établissements publics, hôpitaux, etc. Les Trois Rocs, Verbier

Voici des exemples de succès de RTM: Les Trois Rocs à Verbier Il s’agit de la plus grande réalisation du bureau. Celle-ci s’est déroulée en trois étapes: la partie résidentielle, la partie hôtellerie 5 étoiles plus et la partie parahôtellerie de la chaîne américaine W Hôtels (Starwood). Nous avons eu la confiance du maître d’ouvrage et des architectes, ce qui nous a permis de gérer ce projet de A à Z, de la pose de la première mise à terre, à la pose du téléphone et de la télévision dans chaque chambre.

Résidence "Le Zéphyr", Sion

Résidence ‘’Le Zéphyr’’ à Sion RTM s’est occupé de la planification électrique complète de cette résidence en construction Minergie posée sur 2 niveaux de parking, la première résidence de 16 appartements et la deuxième de 13 appartements en terrasse sur posée sur la première résdence. Le projet est actuellement en cours et devrait se terminer mi-2015. Thermes Parc Val D’Illiez L’équipe a repris ce projet en cours de route pour finaliser la planification électrique de la partie piscine, Wellness-soins, des vestiaires et des commerces. RTM a également participé à la construction de 3 des 4 immeubles en parahôtellerie annexe au bâtiment principal. Le bureau finalise actuellement la partie hôtellerie de 120 chambres. Ce projet est particulièrement intéressant et complexe du fait qu’il touche la totalité des techniques utilisées à ce jour; une petite particularité au niveau du traitement des eaux et des précautions à prendre du milieu corrosif propre à l’eau thermale.

Thermes Parc Val D’Illiez

Centre commercial Clovelli à Montana RTM s’est occupé de la planification électrique complète du CFC2, à savoir l’infrastructure du bâtiment raccordant le parking souterrain, les parties commerciales et les nombreux appartements situés au-dessus. C’est en respectant les délais courts d’une part dû aux contraintes climatiques et d’autre part pour le respect de l’ouverture du centre commercial qu’elle a su faire part avec efficacité de ses compétences.

507


Schopfer & Niggli SA Au service de l’environnement et de la satisfaction de ses clients Le bureau d’ingénieurs civils Schopfer & Niggli SA a été créé en 1995; il assure la pérennité du bureau Schopfer et Karakas SA fondé en 1964. Si bien qu’avec une existence de 20 ans, le bureau Schopfer & Niggli SA bénéficie d’une expérience experte de plus de 50 ans au travers de ses 30 collaborateurs.

508


Des compétences expertes en génie civil & structure Les activités professionnelles menées avec compétences portent sur: – les infrastructures routières et ferroviaires; – les aménagements urbains; – la gestion des réseaux; – l’épuration et l’adduction d'eau; – les constructions, transformations, renforcements de bâtiments et d’ouvrages de tous types; – les assainissements en général et tout particulièrement en matière de nuisance sonore (routes, autoroutes, chemins de fer, mais également dans le cadre de plans partiels d’affectation ou plans de quartier en collaboration avec des urbanistes et architectes); – les expertises dans un large domaine de maîtrise; – et les études d'aménagement du territoire.

L’équipe dirigeante de Schopfer & Niggli SA

Certifié ISO 9001, 14001 et EcoEentreprise, le bureau d’ingénieurs civils Schopfer & Niggli SA s'attache à rechercher des solutions novatrices et économiques, où le respect des exigences environnementales, des budgets et des délais est une constante priorité et un objectif absolu.

Schopfer et Niggli SA, depuis 1995, c’est déjà 20 années de prestations de qualité effectuées avec rigueur et respect, au service de l’ingénierie et de nos mandants. SCHOPFER & NIGGLI SA • Boulevard de Grancy 19 A • CH-1006 Lausanne Tél. +41 (0)21 613 14 11 • E-mail: info@schopfer-niggli.ch

Venez visiter notre nouveau site internet: www.schopfer-niggli.ch 509


Joux SA Z.I. En Budron H22 1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél. +41 (0)21 624 82 83 Fax +41 (0)21 624 85 35 E-mail: info@jouxsa.ch www.jouxsa.ch

Joux SA – Constructions métalliques Une référence depuis 1922 Fondée en 1922, Joux SA est l’exemple même d’une entreprise familiale qui a su s’adapter à l’air du temps et devenir ainsi une référence dans son domaine. Quatre générations y ont ainsi apporté leur énergie et leur savoir-faire. Composée de 41 collaborateurs et autonome dans sa production, elle offre aujourd’hui un panel complet de prestations autour du métal et du verre. L’inox, l’aluminium et l’acier n’ont pas de secrets pour ses équipes. De même, la société effectue de la découpe jet d’eau et du pliage dans sa propre tôlerie. Grâce à une organisation optimale, elle réalise des ouvrages sur mesure et de haute qualité, pour des projets extrêmement variés. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à la rencontre de Frédéric Joux.

Halle de Joux SA construite et terminée au 01.01.2012

510


Historique C’est en 1922, au lendemain de la première guerre mondiale, que débuta l’aventure de l’entreprise familiale. A l’origine: Ernest Joux, serrurier-forgeron-charron, qui installa son atelier au centre de Prilly, dans une atmosphère de crise économique prononcée. C’est ainsi qu’il tint de poigne son entreprise jusqu’en 1957, accompagné de 5 employés et de deux de ses trois fils, Marcel et Ernest Junior. Ces derniers décidèrent alors de reprendre l’entreprise et la développèrent en proposant des prestations autour de l’acier. En 1976, Daniel Joux rejoint son père, Marcel, et «Joux Frères & Cie» devint «M. Joux & Fils SA». C’est ainsi que l’entreprise connut un développement continu, sachant s’adapter aux évolutions du marché et des matières. La forge, principale occupation de l’entreprise à ses débuts, fut ainsi mise de côté en faveur d’autres matériaux tels que l’aluminium et l’inox, ceux-ci offrant un choix plus vaste de constructions en métal. En 1994, Marcel Joux étant décédé, son fils Daniel et ses deux enfants, Sandrine et Frédéric, forment «Joux SA». Afin de répondre aux exigences toujours plus pointures du marché, il est décidé, fin 2010, de construire une halle industrielle au Montsur-Lausanne, Z.I. En Budron. Et en 2012, année du 90e anniversaire de l’entreprise, l’équipe de 41 collaborateurs emménage dans ce nouvel espace de travail.

EPFL, escalier helliptique

Arrêt autoroutier «Rose de la Broye», tambour d’entrée en aluminium

Gare M2 La Sallaz, façade vitrée

Un panel complet de prestations autour du métal et du verre Joux SA offre aujourd’hui le panel complet de prestations autour du métal et du verre. Grâce à sa longue expérience, elle travaille avec brio trois types de matières dans trois ateliers bien distincts: l’acier, l’inox et l’aluminium. Elle réalise ainsi des ouvrages très diversifiés allant de petits projets à des projets d’envergure, et ce tant pour la clientèle privée que des administrations, des gérances ou des firmes internationales. Elle intervient alors sur l’ensemble de la Suisse romande avec une prépondérance du Canton de Vaud. Charpentes, façades, escaliers, barrières, portes, vitrages sont tout autant de réalisations que l’équipe réalise avec soin et professionnalisme. La parfaite maîtrise de la tôlerie alimente les trois matériaux travaillés.

511


Une équipe complète et qualifiée pour une production autonome

Poignée inox sur mesure

Grâce à une équipe complète et pluridisciplinaire de 41 collaborateurs, l’entreprise a la particularité d’avoir développé une production autonome. Six équipes de deux personnes se répartissent les tâches dans trois ateliers distincts, chacun dédié à une matière. Deux opérateurs s’occupent également de la tôlerie. A la pose, on retrouve sept équipes de deux personnes, ainsi qu’un chauffeur. Parallèlement, Joux SA est munie d’un bureau technique composé de six collaborateurs, dont un directeur opérationnel et cinq chefs de projets. Celui-ci est chargé de la calculation, la prise de mesure et l’exécution des plans, ainsi que du suivi des réalisations. A cela, s’ajoutent une secrétaire-comptable et cinq apprentis, dont un au bureau technique et quatre à la production. Passerelle tout en verre

Quartier Le Flon - Lausanne escalier hélicoïdal © jph-daulte-photo.com

Musée historique de Lausanne

512


Portail en fer forgé coulissant et motorisé (client privé)

Quartier Rôtillon

Vitrine tout verre

IMD, façade tout verre

Photo gare LEB, Prilly

Un travail artisanal de qualité et sur-mesure Le savoir-faire artisanal et le sur-mesure caractérisent Joux SA. La qualité du travail est garantie par une longue expérience et un personnel stable présent depuis de nombreuses années. La formation continue permet à chaque collaborateur d’être calé sur les dernières technologies et l’ensemble des normes de sécurité. De même, la qualité, la flexibilité et la capacité de répondre aux imprévus ont permis à la société de fidéliser sa clientèle.

www.jouxsa.ch

513


Lignum Vaud En Budron H 6 • Case postale 113 CH-1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél. +41 (0) 21 652 62 22 Fax +41 (0) 21 652 93 41 info@lignum-vaud.ch www.lignum-vaud.ch

Lignum Vaud En faveur de l’utilisation du bois suisse C’est en 2001, sous l’impulsion de l’autorité cantonale que Lignum Vaud a vu le jour. Sa raison d’être: assurer une exploitation optimale des forêts suisses et améliorer la compétitivité de la filière. C’est ainsi qu’elle mène un travail important de promotion et défend ardemment la place de l’économie forestière et du bois dans sa région. Pour en savoir davantage, Bien Vivre est allé à la rencontre de son Président, Philippe Nicollier, qui a fait part des grands enjeux actuels.

© Corinne Cuendet

514


© jbpont.ch

Quelle est la place de la filière bois dans l’économie vaudoise? Parler de la place de la filière bois dans le cadre cantonal ne me semble pas être l’angle le plus approprié. Sa problématique est plus globale. Le protectionnisme cantonal n’est pas efficace à ce sujet. Il faut traiter la question de façon nationale, et le mettre en perspective avec d’autres pays. A l’échelle nationale, la filière représente près de 80'000 emplois et les forêts, plus d’un tiers de la superficie de la Suisse. Sur les 10 millions de m3 de bois produits par année par nos forêts, nous n’en exploitons que 4,5 millions. Bien que ces chiffres incluent les forêts protectrice, ils montrent bien qu’il y a une sous-exploitation, générant ainsi une forêt vieillissante, et un bois de moindre qualité. Cela est une problématique clef qui concerne l’ensemble de la Suisse.

La Suisse connaît une situation paradoxale: bien que les constructions en bois augmentent, l’utilisation du bois helvétique est toujours aussi basse. Comment l’expliquer? Il faut savoir que le bois est passé de 5% à 20% des parts du marché de la construction durant ces dernières 30 années. Cette évolution s’est faite essentiellement en milieu urbain et périurbain. En effet, durant ces 150 dernières années, le bois a été mis de côté des constructions en ville, du fait des risques craints au niveau des incendies. Or, grâce à l’évolution de la science et de la connaissance des matériaux, on a constaté que le bois n’était pas plus inflammable et dangereux que d’autres matériaux, ainsi que tout aussi solide et pérenne. De plus, il a de nombreux atouts, tant au plan environnemental que pour la santé. Seulement, on constate que le bois est acheté ailleurs, essentiellement en Autriche et en Allemagne du Sud. Ces pays ont choisi l’option d’exploiter leurs richesses forestières et se sont donnés les moyens, avec un soutien significatif de l’Etat. De ce fait, ils sont davantage concurrentiels, avec une surcapacité de production. En Suisse, nos lacunes résident essentiellement dans la deuxième transformation du bois. Très peu d’entreprises pratiquent le collage et le séchage nécessaire aux constructions en bois actuelles, notamment pour respecter les normes d'isolation. © jbpont.ch

© cfpf

Quels pourraient alors être les remèdes? Il faut, en premier lieu, créer la demande en bois suisse, et ainsi prioriser la qualité et la réalisation locale, avant le prix. C’est pourquoi, avec l’aide de l’office fédéral de l’environnement, Lignum a mis en place, il y a plus de deux ans, un nouveau label, le Certificat d’origine bois Suisse (COBS). Ainsi, chaque entreprise certifiée s’engage à utiliser du bois suisse à hauteur de 80% de sa production. Ce label permet de conscientiser l’utilisateur. Une autre solution complémentaire serait d’ordre législative. Il s’agirait de permettre la construction d’unités de transformation du bois en forêt, comme cela se fait en France notamment.

Lignum Vaud fait un travail de promotion important. Pouvez-vous nous en dire davantage?

© Corinne Cuendet

Nous avons en effet plusieurs axes de promotion. Tout d’abord, nous sortons une fois par an un calendrier qui présente des constructions en bois emblématiques de Suisse. A l'occasion de Habitat et Jardin 2011 et pour fêter nos 10 ans, nous avons également construit une villa à l’échelle 1/1, entièrement en bois. Mais aussi, nous avons développé, avec Caran d’Ache, le crayon Swiss Wood, fait entièrement en hêtre des forêts suisses. Enfin, pour MCH Beaulieu Lausanne, nous avons réalisé un pavillon d’accueil, fait entièrement en bois feuillus suisse. Le projet a été développé par l’HEPIA à Genève , en partenariat avec des entreprises des cantons de Vaud, du Valais, de Neuchâtel et de Fribourg. Je suis convaincu que le bois suisse a de belles années devant lui. Notre travail est de mettre en avant les réalisations de qualité de nos entreprises et habituer chacun à acheter local.

515


Dizerens Frères Sàrl Trois générations au service de la construction en bois Située à Chapelle-sur-Moudon, l’entreprise Dizerens Frères Sàrl vous apporte son savoir-faire et sa passion du bois depuis plus de 60 ans. Aujourd’hui, la société comprend 20 employés, ainsi qu’un équipement dernier cri, afin de proposer un large panel de travaux dans le domaine de la construction en bois. La proximité, l’expérience et le sur-mesure sont autant d’atouts pour cette entreprise offrant un service complet et de grande qualité. Pour en savoir plus, Bien Vivre est allé à la rencontre de Pierre-Alain et Jean-Paul Dizerens, et de ses fils, Mathieu et Yannick. Halle d’exposition

516


Près d’un siècle d’existence C’est en 1922, date à laquelle Eugène Dizerens s’installa à Chapelle-sur-Moudon, que commença l’aventure de l’entreprise Dizerens Frères. Jusqu’en 1946, celui-ci mena ses activités de charpenterie et de scierie parallèlement à celles de paysan. Puis, il décida de construire un atelier de Scierie-Charpente et Couverture, qu’il remit, en 1947, à ses fils Willy et Roger. C’est ainsi que Dizerens Frères & Cie naquit. Dès ses débuts, l’entreprise se spécialisa dans la rénovation de toitures, de hangars agricoles et de ruraux, type d’ouvrages encore réalisés aujourd’hui. En 1985, Jean-Paul et Pierre-Alain, fils de Willy, reprennent la société. Celle-ci devint une Sàrl en 1995, soit son nom actuel: Dizerens Frères Sàrl. Se dotant d’un équipement de plus en plus performant, la société réalisa sa première construction en ossature bois il y a une vingtaine d’années. C’est ainsi que cette entreprise, qui débuta avec 3 employés, a su s’adapter et évoluer avec son temps. Elle comprend aujourd’hui un site de production d’une surface avoisinant 11'000 m2.

Rénovation de toiture

Avant Après

La proximité, le sur-mesure et des solutions globales Le rayon d’action de l’entreprise se limite en moyenne à une vingtaine de kilomètres autour de Chapellesur-Moudon, preuve de la bonne réputation de celle-ci. Néanmoins, elle n’hésite pas à se déplacer lorsque cela est nécessaire et pour des travaux pouvant être préfabriqués en atelier. Halle agricole

Halle agricole

Façade + toiture

Dizerens Frères Sàrl propose sa solution "sur-mesure" comprenant l’élaboration d’un avant-projet selon les besoins et les envies de la clientèle, un premier chiffrage, la conception statique, ainsi que les plans d’exécution puis, la réalisation du projet. L’entreprise propose également des solutions globales. La majorité des travaux de rénovation se font en direct avec le client. Ils offrent une prise en charge complète, comprenant notamment la ferblanterie, l’isolation et tous les éléments nécessaires permettant d’assurer à sa clientèle de n’avoir qu’un seul interlocuteur mais également un budget respecté de l’offre à la facturation. «La clientèle attend également des conseils», explique Jean-Paul Dizerens. Afin de répondre à ces exigences, l’équipe de professionnels est composée d’un bureau technique, de trois maîtres charpentiers et d’un technicien en construction bois. Elle offre également la possiblité de mettre en relation les différents clients avec des architectes, afin de faire évoluer au mieux les projets.

517


Des projets très variés Depuis sa création, Dizerens Frères est intervenu sur des projets très variés dans sa région. A titre d’exemple, l’équipe s’est chargée de la transformation et de la surélévation d’une villa labellisée Minergie P, située à Fey. Dans ce cadre, elle a proposé une solution globale, prenant en charge les travaux de planification technique et mise à l’enquête en collaboration avec un architecte, le suivi technique des travaux de charpente, couverture, ferblanterie, revêtement intérieur, isolation et bardage extérieur, afin de permettre à ses habitants de loger en sous-sol durant les travaux. De plus, elle a transformé le bardage extérieur, initialement en crépi, en rockpanel.

Construction d’une villa à Bettens

Dizerens Frères a également procédé à la transformation d’une ferme villageoise située à Montaubion-Chardonney. Cela a nécessité la reconstruction d’une charpente neuve, y compris l’élaboration des plans et des calculs statiques. Dans ce cadre, ont également été réalisés la construction d’une terpine en tuile et une autre en tôle, la couverture en tuiles, la ferblanterie, la pose de velux ainsi que le réaménagement des chambres à coucher situées dans les combles. La partie habitation est restée utilisée pendant la totalité du temps des travaux.

Transformation et surélévation d’une villa labellisée Minergie P

A Boulens, l’équipe s’est chargée de transformer une bâtisse villageoise en y intégrant un petit immeuble de trois étages. Les travaux suivants ont alors été réalisés: une toiture à neuf comprenant la sous couverture, l’isolation et les plafonds. De plus, un bardage extérieur en bois prégrisé a été réalisé sur l’isolation périphérique. Enfin, l’entreprise a également construit une villa en ossature bois dans les standards Minergie P, à Chapelle-sur-Moudon. L’équipe a alors réalisé l’ensemble de la construction, y compris l’élaboration des plans et le suivi technique global des travaux. Ainsi, l’entreprise est expérimentée dans divers domaines de la construction bois tels que les charpentes, les villas en ossature bois, les façades, les transformations et les surélévations de villas. Elle propose également ses services dans les transformations intérieures (isolation, plafond, plancher). «Notre grand site de production nous permet de réaliser des constructions préfabriquées de taille importante», souligne Jean-Paul Dizerens.

Une entreprise toujours plus performante Comme il en est depuis ses débuts, Dizerens Frères Sàrl ne cesse d’évoluer et de s’adapter aux nouvelles techniques pour répondre au mieux aux exigences croissantes de la construction. Dans une optique de respect de l’environnement, elle a récemment installé des panneaux solaires photovoltaïques sur une annexe de ses locaux afin de couvrir environ 70% de sa consommation. Elle tient également à utiliser le bois suisse, et fait appel, aussi souvent que possible, à des colleurs suisses. Quant à son équipement, il est pour le moins complet et dernier cri. Une grue à tour, un manitou télescopique, un élévateur latéral et un frontal, une nacelle élévatrice ainsi qu’une installation d’insufflation de ouate de cellulose, sont autant d’outils qui permettent également d’économiser son personnel et d’être particulièrement efficace. Récemment, elle s’est associée à deux autres entreprises de charpente pour l’acquisition d’un centre d’usinage à commande numérique de type Hundegger robot drive.

518

Avant Après


Finalisation de la villa à Bettens

Quant à l’avenir de l’entreprise, il semble prospère. Pour suivre l’évolution légale en terme d’aménagement du territoire, elle compte développer encore le domaine des surélévations et des rénovations, dont elle détient une longue expérience déjà. De plus, elle compte bien être toujours plus performante pour la plus grande satisfaction de sa clientèle.

La scierie, un avantage pour l’entreprise En effet, lors de travaux de rénovation, posséder une scierie est un atout qui permet d’être plus réactif dans les délais lorsque plusieurs pièces de charpente sont à remplacer au plus vite. Celle-ci donne également la possibilité d’utiliser un pourcentage plus élevé de bois suisse dans ce type de travaux. Parallèlement, l’entreprise offre une large gamme de prestations autour de la scierie et du commerce de bois pour sa clientèle. «Nous sommes reconnus pour savoir répondre de façon rapide à des demandes spéciales», confie Mathieu Dizerens. Sciage à façon, fourniture de différents carrelets, coffrages de maçonnerie, planchers font partie des réalisations possibles en la matière. Villa en ossature bois dans les standards Minergie P

Villa en ossature bois dans les standards Minergie P

charpente - couverture scierie

DIZERENS FRERES S. à r. l.

Rue Vaudanne 46 / CH-1063 Chapelle-sur-moudon Tél. +41 21 905 37 37 / Fax +41 21 905 26 55 info@dizerenssarl.ch / www.dizerenssarl.ch

519


Index Bien Vivre en Pays de Vaud est vendu chez Naville. Envoyé par mailing aux médecins, avocats, notaires, SVIT Romandie, agences immobilières (membres de l’USPI et de la Chambre Vaudoise Immobilière (CVI).

Diffusion auprès des: • Offices du tourisme, des hôtels 3, 4, 5 étoiles, clubs de golf, des grands restaurants et auprès de l’Office des Vins Vaudois (OVV). • Musée olympique, musées cantonaux et centres de congrès et conférences. • Banques, assurances, Association Vaudoise Des Ecoles Privées (AVDEP), bijouteries et boutiques de luxe. • Association vaudoise des cliniques privées, centres thermaux, welness et spas, centres médicaux, instituts et cliniques esthétiques. • CODEV (coordination du développement économique vaudois) et ses associations régionales. • Ingénieurs et architectes, membres de l’InterAssAr (SIA, UPIAV, GPA, FAS, FSAI) • Administrations communales (ADCV), pouvoirs publics, membres de la chambre de commerce et d’industrie, de la Fédération Vaudoise des Entrepreneurs (FVE), et de Lignum Vaud. • A l’étranger, ambassades et salons touristiques. Photos de couverture: Vue: © Promove / Stephan Engler Skieur: © Villars-Gryon / Christophe Racat

www.editions-bienvivre.ch 520

AAGP - Gabriel Poncet..................................442 Aerotechnologies SA .....................................396 Arteferro Suisse SA.............................424 / 464 ASDZ Architecture SA...................................448 Aubert Architectes ...........................................50 B.C.D.T. & Associes SA...................................420 Batimetal SA....................................................242 Batineg...................................................470 / 480 BDL Architectes Sàrl......................................222 Belglobe ............................................................216 Bernard Nicod SA .............................................94 Bertolit SA........................................................468 Biff SA ...............................................................492 Blancpain...................................................4e couv Brolliet Nyon ........................................368 / 404 Casalis................................................................234 CDI Automation..............................................194 Centre Medico-Chrirugical Nyon.......302 / 314 Celliers du Chablais .......................................138 Centre Saint-Roch .........................................244 Chateau de Lucens.........................................190 Cheminees du Chablais ................................466 Chiche Architectes SA ..................................430 Chopard..................................................................5 CIEL Electricite ..................................................36 Citadelle Sarl......................................................76 Clinique La Source .........................................313 Clinique Valmont............................................308 Colin Karlen Sàrl.............................................166 Collège du Léman...........................................328 Compagnie des Parcs.....................................410 Confiserie Hedinger.......................................142 Corum ................................................................312 Cuenod & Payot Chablais SA ......................476 De Giovannini SA ...........................................452 de Rham et Cie SA .........................................386 Dizerens Freres Sarl .......................................516 Dolci Architectes ............................................246 Ecole Moser ..........................................324 / 363 Edifea....................................................................70 ETAVIS TSA SA.................................................496 Fire System SA ................................................488 Forces Motrices de l'Avançon.....................124 Forimmo SA .....................................................186 Fornage SA .......................................................132 Framo SA ..........................................................202 Freyssinet SA ...................................................196 Gailloud Automobiles SA .............................144 Germaplaket Sàrl............................................230 Girard-Perregaux............................................355 glatz&delachaux.............................................280

Golf Signal de Bougy.....................................356 Groupe Baker & Norton ................................112 Groupe H...........................................................444 Henri Badoux SA ............................................348 Huber SA...........................................................274 Hublot ..................................................................14 Idecor .................................................................151 IE Industrial Engineering..............................414 IGT / SWI ...............................................252 / 254 IMMO-VIE-AGEE Sarl....................................408 Immotech Construction ...............................392 Implenia ............................................................390 Joux SA..............................................................510 Kung et Associes SA ......................................210 Lake Leman International School..............287 Laner SA............................................................502 Logement Idéal ...............................................378 Lucul SA ............................................................340 Mapei Suisse SA .............................................498 Marbrerie du Chablais ..................................128 Mivelaz Techniques Bois...................175 / 176 Noleti .................................................................106 Normann Piller................................................256 Panerai .................................................................43 Parmigiani .................................................3e couv Perrin Frères.....................................................364 Piere Ambrosetti.............................................456 PlusDesign ........................................................162 Prisminvest SA ................................................288 Processus Immobilier ....................................422 Proma Stores ...................................................484 Promove.............................................................116 Régis Colombo...................................................30 Retail Access ......................................................44 Roger Dubuis ...................................................185 RTM SA..............................................................506 SAS Architectes.................................................58 Schopfer et Niggli..........................................508 Serge Taglioboschi Sàrl ...................................98 Signa-Terre SA ................................................460 Sodemco Immobilier SA ...............................418 Technogym – Fimex .......................................318 Traiteur de Châtelaine ..................................347 Vale International SA ....................................270 Vallée du Trient...............................................152 Varrin SA...........................................................296 Voyageplan .........................................................92 Walter Finances ................................................83 Yersin Automobiles ........................................170 YKo Architecture SA......................................438 Zenith..........................................................2e couv

Clin d’œil… LIPCO SA Rédaction Administration Rue du Clos 5 CH-1207 Genève Tél. 022 737 09 33 Fax 022 737 09 38 contact@lipco.ch Didier Benais: Tél. 079 630 94 55 Parution annuelle Edition 2015-2016 Tirage 15’500 exemplaires


M ESUR E ET D ÉMESUR E

TONDA METROGR APHE Acier Mouvement chronographe automatique Bracelet acier Made in Switzerland www.parmigiani.ch

STUDIO PARMIGIANI GSTAAD CRANS-MONTANA L’ATELIER DU TEMPS SA | GENÈVE AIR WATCH CENTER SA, BENOIT DE GORSKI, GÜBELIN, ZBINDEN LAUSANNE GUILLARD SA | MONTREUX ZBINDEN | NEUCHÂTEL BONNET | VILLARS-SUR-OLLON BRÄNDLI CREATION & CO


Collection Villeret

www.blancpain.com