Page 1

Miesiac maj to miesac Polska


La Pologne est un pays à l'histoire millénaire, aux riches traditions et à l'héritage culturel considérable. Le legs du passé, qui se révèle sous forme d'ouvrages d'architecture, de souvenirs historiques et d'œuvres d'art, s'harmonise merveilleusement avec les richesses de la nature et des paysages. Nombreux sont les sites historiques ou naturels classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La forêt de Bialowieza


Lidia Amejko (1955-) Femme de théâtre et écrivain polonais, aime Borgès, et sait se servir de la langue. Ses pièces de théâtre (dont la plus célèbre est Farrago) ont été traduites dans de nombreuses langues et sont souvent jouées sur les scènes polonaises, mais aussi à l’étranger (Angleterre, Autriche, Allemagne). La vie des saints de la cité, 2009

Piotr Bednarski (1934- ) Poète et écrivain, il est né à Horeszkowce, une petite ville de la Pologne orientale, occupée par l’URSS en septembre 1939. Exilé avec sa famille en Sibérie durant la guerre, il se retrouve seul pour retourner en Pologne à la fin de celle-ci. Poussé par une vocation maritime, il a passé sa vie professionnelle dans la marine marchande. Les neiges bleues, 2002 Un goût de sel, 2014 Lublin

Marek Bienczyk (1956-) Né à Milanowek en Pologne, Marek Bienczyk est écrivain, essayiste et traducteur (Milan Kundera, Emile Cioran, Roland Barthes). Son œuvre évoque l'expérience de la perte, qu'elle soit personnelle ou collective, de l'oubli, la relation ambiguë entre réel et fiction, nos négligences transformées en stéréotypes. Tworki, 2006


Jacek Bochenski (1926-) Écrivain, journaliste, essayiste, traducteur, Bochenski a été dans les années 70 et 80 une figure importante de la culture ouvrière anticommuniste. Etat de pesanteur, 1995

Anna Bolecka (1951-) Romancière, Anna Bolecka vit à Varsovie. Mon cher Franz, qui fait suite à deux romans plus autobiographiques, l’a imposée comme un écrivain majeur de son pays. Mon cher Franz, 2004

Kazimierz Brandys (1916-2000)

Château de Malbork

Kazimierz Brandys a fait son entrée en littérature à la Libération. L'audience internationale lui viendra de ses fameuses Lettres à Madame Z qui attirent l'attention de Jean-Paul Sartre. En 1981, Kazimierz Brandys choisit de s'installer à Paris. Carnets de Varsovie : 1978-1981, 1985 Rondo : roman, 1989

Jozef Czapski (1896-1993) Cet aristocrate cultivé, soldat, prisonnier de camps, patriote et catholique ardent, était aussi écrivain, érudit et peintre d'une grande sensibilité. Il fut l'un des rares officiers polonais á avoir échappé aux massacres de Katyn, et consacra aux crimes soviétiques des ouvrages qui lui interdirent le retour dans sa patrie. Tumulte et spectres, 1991


Witold Gombrowicz (1904-1969) Issu d'une famille de la noblesse terrienne de la région de Varsovie, Witold Gombrowicz étudie le droit à l'Université de Varsovie, puis la philosophie et l'économie à l'Institut des hautes études internationales de Paris. La publication des Mémoires du temps de l'Immaturité en 1933 puis de Ferdydurke en 1937 l'impose comme l'enfant terrible de la littérature moderne polonaise. Les envoutés, 2004 Pornografia, 2003 Ferdydurke , 2009

Églises de la Paix à Jawor et Świdnica

Hubert Klimko (1967-) Il a vécu dix ans en Islande où il a étudié la philosophie et la littérature, après avoir habité quelques années en Hollande et en Angleterre. Il a exercé les métiers les plus divers : infirmier en maison de retraite, plumeur de dindes, trafiquant de caviar, vendeur d'art, mime... Il a publié deux volumes de poésie en islandais, un recueil de nouvelles, La Gare Bielewa-Ouest, et plusieurs romans. La Maison de Róza 2009 Berceuse pour un pendu 2010 Les toutes premières choses 2011


Stanislas Lem (1921-2006) Stanislas Lem écrit sur l'incommunicabilité entre les humains et les civilisations extraterrestres, et sur le futur technologique de l'humanité. Il développe des idées sur une société idéale et utopique et explore les problèmes liés à l'existence de l'homme dans des mondes où le progrès technologique supprime tout effort humain. Solaris, 2002

Antoni Libera (1949-) Ecrivain polonais, traducteur, critique littéraire, et metteur en scène de théâtre. Il est surtout connu pour ses traductions de Samuel Beckett, Shakespeare, Sophocle, Oscar Wilde, Friedrich Hölderlin, Constantin Cavafy, et d'autres. Il a également dirigé de nombreuses pièces de Beckett en Pologne, en Grande-Bretagne, en Irlande et aux États-Unis. Madame, 2004

Wieslaw Mysliwski, (1932 -) Prosateur et dramaturge, premier lauréat du prix Nike pour Horizon (1997) puis pour L'Art d'écosser les haricots (2006),Wieslaw Mysliwski est une figure majeure de la littérature polonaise contemporaine. L'Art d'écosser les haricots, 2010. Château de Muskau


Kazimierz Orlos (1935-) Ecrivain, scénariste, dramaturge, journaliste et animateur de radio polonais. Il est également connu sous le pseudonyme de MacielJordan. En 1970, il reçoit le prix de la Fondation Koscielski pour son ouvrage Les arbres sombres. L’estivant, 2011

Marian Pankowski (1919-2011) Fils d’un métallurgiste, il a passé son enfance et son adolescence dans sa ville natale. La guerre interrompit ses études de philologie à l’Université de Cracovie. Il prit part aux combats de l’armée polonaise. Arrêté en 1942 pour faits de résistance, il fut envoyé à Auschwitz. Transféré dans différents camps, la Libération le trouva à Bergen-Belsen, d’où il rejoindra Bruxelles. Il se fixa dans la capitale belge , où il poursuivit ses études. Les Pélerins d'Utérie, 1986 L'or funèbre , 1993 Un presbytère en Poméranie, 1997

Tserkvas en bois de la région des Carpates


Bruno Schulz (1892-1942) C'est en 1933 que Schulz commence à publier ses œuvres. En 1941-1942, Bruno Schulz est contraint de vivre dans le ghetto de Drohobycz. Il est alors sous la "protection" de l'officier de Gestapo Felix Landau qui lui fait réaliser des peintures sur papier. Schulz est tué au croisement des rues Mickiewicz et Czacki le jeudi 19 novembre 1942 vers midi, au cours d'une "action sauvage" de la Gestapo. Les boutiques de cannelle, 2006

Andrzej Sapkowski (1948-) Best-seller en Pologne, il y dépasse en ventes Stephen King, Michael Crichton et John Grisham. Il est maintenant traduit en neuf langues. Les aventures de son héros le sorceleur ont été adaptées au cinéma, en série télé et en BD! La saga du Sorceleur (3 tomes)

Gasienicowa Valley, Tatra National Park

Andrzej Stasiuk (1960-) Il a obtenu de nombreux prix littéraires parmi lesquels le prestigieux prix de la Fondation culturelle de Pologne en 1994 et le prix de Koscielski en 1995. Dans sa jeunesse, militant pacifiste, il refuse de faire son service militaire. Il passe alors deux ans en prison. Il a ensuite travaillé pour des journaux clandestins. Neuf, 2009 Mon Allemagne, 2010 Taksim, 2011


Olga Tokarczuk (1962-) Romancière et essayiste la plus célèbre de sa génération, lauréate de nombreux prix et distinctions, reconnue par le public et la critique. Adolescente, c'est d'abord la poésie qui l'attire et en 1996, elle connait un grand succès avec "Dieu, le temps, les hommes et les anges" (1996). Un village mythique, situé prétendument au centre de la Pologne, constitue le microcosme archétypique où se rassemblent toutes les joies et les peines connues de l'homme. Les Pérégrins, 2010 Récits ultimes, 2007 Sur les ossements des morts, 2012. Eglise Saint Anne de Varsovie

Magdalena Tulli (1955- ) Elle appartient à la génération d'écrivains polonais marqués par le traumatisme de la Seconde Guerre mondiale et la censure du régime communiste. Ses œuvres lui ont valu des distinctions nationales. Son premier livre, Des rêves et des pierres, est récompensé en 1997 du Prix de la Fondation Koscielski, tandis que ses second et troisième livre (Dans le rouge et Tryby) sont nommés au prix NIKE en 1999 et en 2004. Le défaut, 2007


Agata Tuszynska (1957) C’est l'une des personnalités les plus en vue de la jeune littérature polonaise. Après ses études à l'École supérieure d'art dramatique de Varsovie, elle se lance dans le journalisme. Ses reportages lui ont valu nombre de récompenses, dont le prestigieux prix du PEN Club polonais, et la notoriété auprès du public et de la critique, qui voit en elle la digne héritière de la littérature documentaire dont son maître Ryszard Kapuscinski est le plus célèbre représentant. Une histoire familiale de la peur, 2006 Exercice de la perten, 2009 Wiera Gran, l’accusée, 2010 Wroclaw

Mariusz Wilk (1955-) Il a vécu plusieurs années dans le Grand Nord russe. Diplômé de littérature polonaise, il a été membre actif de l’opposition. A la fin des années soixante-dix, il est même emprisonné. Dans les années quatre-vingt, il débute sa carrière de journaliste, d’abord dans la presse non officielle, puis il commence une carrière de reporter. Il s’inscrit dans la lignée des écrivains-reporters célèbres en Pologne tels que Kapuscinski ou Krall. Ses reportages sont à la fois des documents d’actualité et des récits historico-littéraires. La maison au bord de l'Oniégo : le journal du nord, 2007 Dans les pas du renne : le journal du Nord, 2009 Portage, 2010

Bibliographie pologne  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you