Issuu on Google+

Les Ogres

Les Ogres sont dépeints comme des brutes géantes, hirsutes, inintelligentes et cruelles. Si dans l'imaginaire breton, l'Ogre géant est constructeur de mégalithes et de dolmens, sa figure a été popularisée par Charles Perrault dans le Petit Poucet. Les Ogres n'ont qu'une obsession : manger de la chair fraîche. Leurs mets de prédilection sont les petits enfants. La tendance contemporaine, vis-à-vis des personnages de contes « traditionnels », est de prendre le contre-pied de la tradition, et de leur attribuer les qualités qu'ils ne sont pas censés avoir ; ainsi, les ogres deviennent végétariens, gentils


Babayaga, Taï-Marc Le Thanh , Illustré par Rébecca Dautremer, Gautier Languereau, Collection Les petits bonheurs, 2008 Babayaga n'a qu'une seule dent. Et c'est probablement cela l'a rendue si méchante. Car de la méchanceté, elle en a à revendre, cette terrible Babayaga ! Ogresse par vocation, elle n'a qu'une passion : manger, et de préférence les enfants bien dodus et bien gras. Alors, comment s'en sortir quand on est une fillette haute comme trois pommes et qu'on se retrouve coincée dans l'antre de Babayaga ?

La dent de lait de l'ogrelet, Dominique Corazza, Michel Montoyat , , Le Sablier, 2008 Bébé ogre a perd sa dent de lait et papa ogre est très en colère. Pas de dent, pas de petite souris ! Il faut la retrouver à tout prix ! Toute la contrée est sur les dents. Gringuelot a une idée : s'aventurer là où personne n'oserait aller... Dans le ventre de l'ogrelet... Mais que de remue-ménage. Ca rote et ça pétarade là-dedans ! Beurkkk...

Comment ratatiner les ogres ?, Catherine Leblanc, Roland Garrigue, P’tit Glénat, 2011 Les ogres, imposantes créatures aux grandes dents et à l’appétit dévastateur, sont vraiment terrifiants… On dit que lorsqu’ils ont faim, ils peuvent sentir l’odeur d’un enfant, même caché, à des kilomètres à la ronde ! Heureusement, ce livre te dévoilera des tas de recettes efficaces pour éviter de terminer dans leur estomac !


Dans l’ogre, Isabelle Simon, Le Rouergue, 2009 Au même titre que les loups, les sorcières ou la nuit, l'ogre est à inscrire sur la liste des terreurs enfantines. Très grand, très méchant, il paraît qu'il est toujours prêt à dévorer les petits enfants avec ses grandes dents. Au fil des pages, sur le modèle des poupées russes, la taille du personnage se réduit, son visage change et le gros ogre des cauchemars se transforme progressivement en petit enfant ... en petit enfant qui a une faim d'ogre !

Le déjeuner de la petite ogresse, Anaïs Vaugelade, Ecole des Loisirs, 2002 Dans la famille ogre, prenez une petite fille sans parents vivant dans un grand château. Chaque mercredi, petite ogresse chasse les enfants. Et même si cette fois elle attrape un petit garçon, celui-ci ne semble pas du tout traumatiser. Il fait même le ménage, range la vaisselle. La petite ogresse se rend peu à peu compte qu’elle n’a aucune envie de manger l’enfant. Elle en tombera même amoureuse…

Loupiotte, Frédéric Sther, L’école des Loisirs, 2000 Une petite louve arborant un chaperon rouge s’en va par la forêt amener à son Papyloup une tartiflette. En chemin, elle rencontre un ogrion qui lui tend un piège pour arriver avant elle. Il ficelle le grand-père et prend sa place. La petite louve ne se doute pas du danger et se fait elle-aussi attrapée par le méchant ogrion. C’est à ce moment que trois vieux ogres affamés passant par là veulent manger l’ogrion qu’il prenne pour un loup.


L’ogre, Olivier Douzou, Le Rouergue, 2001 Olivier Douzou joue avec la mise en page et le format même du livre. Revenant à ses premiers albums, il aborde ici le monde du conte et de premières peurs (comme dansLoup). Car un ogre ne peut se dévoiler que par petit bout. Un corps géant, des chaussures énormes, des jambes immenses… pour, au final, découvrir, un enfant. Il est vrai qu’ici il s’agit d’un point de vue de fourmi.

Les ogres, Sylvie Chausse, Albin Michel, 1993 Souvent craints parfois mal aimés, les 0gres sont toujours méconnus. Ce livre, élaboré avec minutie, est un guide précieux qui permettra : - de mieux comprendre leur histoire et leurs mœurs, de mieux apprécier leur élégance …

L'ogre gentleman et autres contes, Praline Gay Para, Syros, collection mini paroles de Conteurs, 2006 Une jeune fille se retrouve prisonnière dans la cour de son voisin l'ogre. Au lieu de la dévorer, l'ogre décide de l'adopter... Un étonnant conte égyptien sur une paternité improbable.


L'ogre nouveau est arrivé / René Gouichoux ; illustrations de Jean-François Martin. Fernand Nathan, 1998 Très loin des histoires traditionnelles d’ogres, cette histoire donne aux enfants une approche moins caricaturale du bien et du mal, du "gentil" et du "méchant". Ici, l’ogre est le personnage central, le héros de l’histoire, dans la vie duquel un enfant va jouer un rôle mineur (il donne le remède à l’indigestion de l’ogre). Le personnage même de l’ogre évolue au fil des pages, passant d’un grand bonhomme solitaire, malade et grincheux à l’ami de tous les enfants.

L’ogresse et les sept chevreaux, Paline Gay-Para, Illustré par Martine Bourre Didier Jeunesse, collection à Petits Petons, 2001 Toute de bleu vêtu, l'ogresse, maline et espiègle, fait preuve d'une rare perspicacité pour dévorer les chevreaux. Elle finit par tromper la vigilance des petits, restés à la maison, en imitant la voix de leur mère. Mais la chèvre se révèlera une farouche adversaire et une mère redoutable qui ne finira par libérer ses enfants du ventre du monstre.

Même pas peur ! Stéphane Frattini et François Crozat. Milan, 2003 Un ogre gentil et un dragon gentil, ça plait aux enfants ! Et surtout ça montre qu'il ne faut pas se fier aux apparences ! Dans un conflit avant d'avoir peur ou d'en venir aux mains il faut commencer par écouter ce que l'autre a à dire !


Mon ogre bien-aimé, Arnaud Alméras, Charlotte Roederer (Illustrateur), Milan Poche Cadet, 2011 L'Ogre Charmant porte merveilleusement son nom : c'est un ogre, un vrai, mais il est vraiment charmant. Tellement charmant que la princesse Valentine en tombe amoureuse et décide de l'épouser. Seulement voilà : l'Ogre Charmant ne veut pas entendre parler de mariage. Valentine lance alors l'opération séduction...

Pas peur de toi , Sabine de Greef, Pastel, 2006 Hou hou, ogre gourmand, tu n'attraperas plus d'enfants ! Si tu as faim, mange ta main, et garde l'autre pour demain !

Le petit Poucet, Charles Perrault. Illustré par Charlotte Roederer, Fernand Nathan, Collection Les petits cailloux, 2008 Est-il besoin de présenter le célèbre conte de Perrault qui oppose Poucet, le petit mais futé benjamin d'une pauvre famille de bûcherons, à un ogre géant et vorace ? Le texte est ici reproduit dans sa version originale et dans sa quasi-intégralité.


Raoul, Sylvie Wibaut, La joie de lire, 2011 Raoul est un ogre et comme tous les ogres il est énorme, fort et vilain. Il a une grosse voix qui fait très peur. Mais Raoul a un problème : il aime les enfants. Pas en salade ou à la broche mais « comme on aime Mamie Linette ou le chat Dagobert ». Et ça, pour un ogre c’est la honte… Heureusement Raoul finira par trouver sa voie.

Bibliographie sélective d’album. Novembre 2001 Bibliothèque de Boulazac


Bibliographie les ogres