Issuu on Google+


À Papa, À Luna, et à Vincent.

Ce recueil regroupe neuf poèmes illustrés réalisés dans une période très précise de ma vie. Sorte de « journal intime », cet ensemble parle de la vie et de la mort, thèmes indissociables à la fois proches et opposés auxquels j’ai été directement confrontée et questionnée ces derniers mois.


bibliocratie.com


LE CHAOS


LE CHAOS Comment trouver le calme avec tout ce chaos ? Sentir ce doux trésor blotti entre mes os. Le tumulte est trop fort, et il m’a mis K. O. Petit bijou sacré sertit dans mon bassin Tu pousses tranquillement malgré tout mon chagrin. Tu t’annonces à la vie quand d’autres s’offrent à la mort Ainsi fonctionne le cycle qui durera encore.


DĂŠcembre 2011. Stylo et aquarelle sur papier japon, 43,5 x 34 cm.


CAVALIER VAILLANT


CAVALIER VAILLANT Cavalier Vaillant, Tu as fait un beau parcours. Ton chemin semé d’embuches ne t’a pas détourné de ton cap. À chaque chute, tu te relevais. À chaque obstacle, tu t’accrochais à l’Espoir, ton fidèle compagnon de voyage. Ta devise : toujours regarder devant, regarder plus haut. Voir le soleil plutôt que le nuage qui le cache. L’obscurité est pourtant nécessaire. Tu n’as pas su profiter de l’ombre pour faire escale et te reposer. À trop t’approcher du soleil, tu t’es brûlé les yeux. Tu n’as pas laissé tes larmes couler et apaiser ces flammes. Ébloui, tu n’as pas su voir que le monde changeait autour de toi. Le paysage n’était plus comme tu l’avais imaginé. Tu t’es retrouvé seul. Tu as traversé le désert. Ciel et terre se confondant et ne laissant plus d’horizon. Cavalier Vaillant, Nous attendions tous ton retour. Mais la Honte a croisé ta route et tu l’as prise pour guide. Sans un au revoir, tu as trinqué seul ton départ. Tu laisses sur nous ton Ombre, Spectre omniprésent qui nous rappelle ton histoire et nous protège de cet aveuglement qui t’a perdu.


FĂŠvrier 2012. Gravure sur bois, 30 x 35 cm.


EXISTENCE III CRÉATION


EXISTENCE III CRÉATION Exister, ce mot excite ma pensée Ce n’est pas que naître, ce n’est pas que vivre. C’est être présent Qu’on soit mort ou vivant. Mais exister pour quoi ? Exister par quoi ? Faire, créer, imaginer, dire et écrire Au risque de rendre visible toute sa fragilité. Laisser une trace, Dire qu’on est passé par là, Et s’inscrire dans l’humanité. Existence, acte de résistance Quand tout laisse à penser que notre présence éphémère n’a pas de sens.


Mai 2012. Aquarelle et collage sur papier japon, 42 x 34 cm.


pour lire la suite souscrivez sur bibliocratie.com


Naître Vivre Mourir