Issuu on Google+

10 octobre 2007

1


Le comité de lecture de Bandes dessinées est organisé par le réseau des bibliothèques municipales de Brest. Toute personne intéressée de près ou de loin par la bande dessinée peut s’y inscrire et participer à la rédaction de ce bulletin. Pour cela il suffit de nous contacter par messagerie électronique ou par téléphone. Les critiques que vous pouvez lire ici, expriment les avis personnels des différents chroniqueurs. La bibliothèque, quant à elle, assure la coordination du comité et prend en charge la fabrication et la diffusion du bulletin. Par ailleurs une rencontre est proposée, en soirée une fois tous les deux mois. Pour tous renseignements complémentaires : Philippe SAOUT Médiathèque Jo FOURN – Pontanezen 1 rue Sisley 02.98.02.52.40 comitébd@yahoo.fr

9, place de la Liberté – 29200 Brest

Somm Sommaire Le chat du kimono ................................................................ ................................................................................................ .............................................................................. ..............................................3 ..............3 Prédiction T.1 ................................................................ ................................................................................................ ......................................................................................... .........................................................3 .........................3 Le roman de Renart T.1 ................................................................ ................................................................................................ ................................................................... ................................... 4 Kia Ora T.1................................ T.1 ................................................................ ................................................................................................ ............................................................................................... ............................................................... 4 Le cadavre et le sofa ................................................................ ................................................................................................ ......................................................................... .........................................5 .........5 Universal War One T.6................................ T.6 ................................................................ ................................................................................................ ..................................................................... .....................................5 .....5 particulier...................... ...................... 6 De l'amour filial en général et de mon papa en particulier Les aventures de Lovely Goretta T.1................................ T.1................................................................ ....................................................................... ....................................... 6 Cécily................................ Cécily ................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................ .......................................................................... ..........................................7 .......... 7 Arcanes T.5 ................................................................ ................................................................................................ ............................................................................................ ............................................................ 8 Y, le dernier homme T.3 ................................................................ ................................................................................................ ................................................................. ................................. 8 Cat shit one ................................................................ ................................................................................................ ............................................................................................ ............................................................9 ............................9 Secrets Tomes 1 & 2 ................................................................ ................................................................................................ ......................................................................... .........................................9 .........9 Franck GIROUD ................................................................ ................................................................................................ ................................................................................. ................................................. 10 Donjon ................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................ ..................................................................... .....................................12 .....12

2


Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé

Nancy Peña Nancy Peña La boîte à bulles Fantastique ème

Vers la fin du XIX siècle, quelque part au Japon un riche commerçant offre un kimono décoré de chats noirs à sa fille chérie. Un jour, à cause d'une histoire d'amour, un des chats s'échappe du kimono. On suit donc les pérégrinations du chat noir qui en embarquant sur un bateau arrive en Grande Bretagne.

"la japonaise" peinte par Monet reprend le même principe.

©La boîte à bulles/N.Peña - 2007

LE CHAT DU KIMONO

Ils en ont pensé : Une histoire étrange et envoûtante. Je l'avoue je n'ai pas tout compris mais le principal est l'histoire d'amour et elle est belle. Un livre très original. P.S.

"le Chat Noir" de Steinlen et non de De Lautrec.

On croise entre autre le chemin du docteur Watson et de son opiomane de détective ainsi que celui d'Alice ... Ce chat sans doute originaire du Cheshire nous fait perdre le fil du récit entre histoire d'amour et enquête policière. Accepterez-vous de vous laisser balloter dans tous les non-sens entre Conan DOYLE et Lewis CARROLL? Une histoire construite sur le principe des correspondances tant scénaristiques que graphiques à la manière d'un « cadavre exquis » donc surréaliste. Ne cherchez pas à tout comprendre et laissez aller votre imagination... cela me rappelle d'ailleurs les livres de FRED l'auteur de Philémon. Pour ce qui est du dessin semi-réaliste juste en noir et blanc, il a un côté gravure sur bois, lisible et plaisant. Brun(o.O)llier.

PREDICTION T.1 Titre : Scénario : Dessin : Editeur : Genre :

Fatale mélodie Pierre Makyo Massimo Rotundo Delcourt Fantastique

Résumé :

©Delcourt/P.Makyo;M.Rotundo - 2007

Un ancien funambule, hanté par la mort de sa mère et de sa sœur lors d'une représentation, tente de vivre d'un autre art : la sculpture. Alors qu'il rend visite à sa femme hospitalisée en psychiatrie, il rencontre Mélodie, une patiente de l'établissement, qui lui prédit sa mort prochaine. Une bonne histoire fantastique comme on les aime. Les auteurs ont Ils en ont pensé : su ne pas se perdre dans la fantaisie invraisemblable tout en mêlant un peu de merveilleux. Même si le ressort de l’histoire est parfois un peu gros (un matérialiste convaincu confronté à l’irréel), on se laisse facilement prendre au jeu, cherchant à deviner le fin mot de l’histoire. J’attends avec impatience le tome 2. Humanisto. Toujours à la limite du réel et du surnaturel, voici une autre histoire de Makyo, génial auteur de Ballade au bout du monde, Le Maitre de peinture, ou encore Grimion gant de cuir. Une histoire de psychiatrie, avec une grosse foldingue et des prédictions de mort pour l’entourage d’une jeune femme…Que s’est il passé ?...Et que va-t-il se passer ? On le découvrira par la suite, j’espère, parce que là, ça démarre plutôt tranquillement. Stévan. Ce premier tome est surtout l'occasion de présenter les différents protagonistes de l'histoire et le contexte dans lequel ils vont évoluer. Un premier tome plutôt réussi puisqu'il donne envie de lire les suivants. P.S.

3


©Delcourt/J.M.Mathis;T.Martin - 2007

LE ROMAN DE RENART T.1 Titre : Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Les jambons d'Ysengrin Jean-Marc Mathis Thierry Martin Delcourt Jeunesse Adaptation, en bandedessinée, du roman du même nom. Ou comment un renard utilise la ruse pour se jouer des hommes et des autres animaux de la forêt.

Ils en ont pensé : Un album plutôt destiné aux jeunes lecteurs, mais qui ravira aussi les plus grands. Les histoires qui ont bercé l’enfance de beaucoup sont reprises ici avec beaucoup de simplicité et de réussite. Quel plaisir de revoir Renart se jouer de son oncle Ysengrin. Bref, une saine lecture. Vincent. Passionnés de la ruse et du bel esprit, cette BD est pour vous. Les différentes histoires mettant en scène Renart le faible goupil face à Ysengrin le redoutable loup montre que le plus faible est rarement celui qu’on croit. On savoure la facilité avec laquelle Renart se joue de ses pairs et des humains pour gagner (presque) à tous les coups. Le dessin ne s’associe pas trop mal avec l’histoire, même s’il parait parfois quelque peu enfantins. Humanisto.

Ne dit-on pas rusé comme un renard ?...Si, si…on le dit. Voilà l’histoire de Renart, avec un T, célèbre personnage moyenâgeux à qui on doit la transformation de l’appellation Goupil… C’est une série de petites histoires où le maitre renard par l’odeur du succès alléché nous tient à peu près ce langage… : « J’vais faire grave de blé en reprenant cet immense classique de la littérature française… ; et pour ne pas décevoir les plus grands ; faisons le paraître chez Delcourt jeunesse. » Bon, sans méchanceté aucune, c’est une petite BD plaisante, où le renard joue des tours aux animaux de la forêt, ainsi qu’aux vilains de l’époque. C’est couru d’avance mais c’est sympa quand même. Stévan. Stévan. L'adaptation est très fidèle. Le dessin transcrit bien la ruse du goupil et la lourdeur d'Ysengrin. Les décors sont très jolis. C'est en plus pour les plus jeunes l'occasion de découvrir un grand classique de la littérature. Une grande réussite. P.S.

©Vents d'ouest/V.&O.Jouvray; Efa - 2007

KIA ORA T.1 Titre : Scénario : Dessin : Editeur : Genre :

Le départ Virginie & Olivier Jouvray Efa Vents d'ouest Historique

Résumé Résumé : Une enseignante maorie, Nyrée, intervient pour régler un conflit dans sa classe. Elle profite de l'occasion pour raconter à ses élèves son enfance : petite fille vivant en Nouvelle Zélande, alors sous le joug de la Grande-Bretagne.

Ils en ont pensé : Je me sentais bien motivé par cette histoire de petite indienne, avec un dessin sympa tout en rondeur, de jolis couleurs, tout ça…mais c’était avant d’ouvrir la BD… Et là !...Que vois-je ??? Des tonnes de pages avec plus de texte que chez D’Ormesson, des toutes petites cases toutes serrées…des pages, comme des prisons…ou une collection de timbres ; chacun sa référence… Enfin voilà, quoi ! Très peu pour moi. Stévan.

4

Comme le dit Stévan, des pages comme des prisons et c'est bien de cela dont il s'agit. En effet, les protagonistes de cette histoires n'ont qu'une envie, s'en échapper, quitte à tout accepter. Je trouve également qu'il y a beaucoup de texte, sans doute dû à l'approche autobiographique de cette série. Un tome de mise en place un petit peu long mais qui laisse présager une suite très agréable. P.S.


©Paquet/T.Sandoval - 2007

LE CADAVRE ET LE SOFA Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Tony Sandoval Tony Sandoval Paquet Fantastique Christian, le copain de Polo, a disparu. Celui-ci continue à mettre à profit ses grandes vacances pour se promener dans une campagne à la fois paisible et inquiétante, et y faire de drôles de découvertes.

Ils en ont pensé : Un conte poétique sur les mythes et mystères de l’adolescence. Un album plutôt original dans la manière de traiter et dans la forme. Un conte certes, mais à ne pas mettre entre toutes les mains. Un récit plutôt étrange, faisant la part belle aux petits riens dont est faite la vie. Vincent. Est-ce du fantastique, est-ce de l'onirique? Difficile de le savoir. En tout cas on se laisse emporter par ce livre. Le dessin est fantastique. Et le livre, l'objet, est aussi très original. Un titre étonnant à découvrir. P.S.

Voilà une BD passionnante mais étonnante, sous bien des angles. Le dessin, tout d’abord, qui mêle des planches presque simplistes à d’autres superbement illustrées. Le scénario, ensuite, qui passe parfois du coq à l’âne, sans pour autant que cela gêne réellement. Mais, c’est surtout l’histoire, enfin, qui dépeint un épisode de la vie de Polo, d’une manière surréaliste. Comme souvent, c’est la mort d’un ami (pourtant pas très proche) qui amène le protagoniste à se poser mille questions, qui trouveront des réponses grâce à la très belle Sophie. On comprend que cette dernière est une métaphore de la conscience/ange gardien/fantôme du passé qui vient aider le héros au moment où il en a vraiment besoin et qui s’en va quand ce dernier peut de nouveau voler de ses propres ailes. Sophie remet en ordre la vérité, autant qu’elle remet en ordre l’esprit de ce pauvre Polo. À la fin de l’histoire, on comprend qu’elle n’a pas plus de consistance qu’un songe, en dehors de toute réalité. Humanisto.

© Soleil/D.Bajram - 2006

UNIVERSAL WAR ONE T.6 Titre : Scénario : Dessin : Editeur : Genre :

Le patriarche Denis Bajram Denis Bajram Soleil Science fiction

Résumé : Les Compagnies Industrielles de Colonisation ont anéanti la Terre. Les derniers survivants de l'escadrille Purgatory découvrent qu'ils n'y pouvaient rien. Mais est-ce pour autant la fin de la guerre universelle?

Ils en ont pensé : Superbe, que dis-je, magnifique série de space opera ! L’histoire se situe dans un futur pas si éloigné… (Entre 2000 et 2100). L’escadrille spatiale « Purgatory » doit tenter de résoudre le mystère d’un immense cône comme un trou noir que la « Fédération des Terres Unies » a baptisé « le mur ». Cette unité de têtes brulées va devoir faire tout ce qui est en son pouvoir pour sauver la terre. L’ambiance y est unique, à la fois SF, mathématiques, chaque tome étant ponctué de séquences bibliques extraites de « La bible de Canaan ». Le dessin peut sembler un peu sombre au premier regard mais ça fonctionne très bien. Le tome 6 clos admirablement la série, mettant un point final et donnant une explication à ce qui restait en suspend. Une des plus belles séries actuellement dans le commerce. Stévan.

Ce dernier tome clôt une bonne série de science fiction. Il a l’avantage de revenir sur les différentes intrigues et de donner une explication logique à toute l’architecture. Même si la fin fait un peu “Deus ex machina”, elle n’en reste pas moins une belle trouvaille. Il aurait été dommage de faire continuer la série. BD (et série) particulièrement conseillée aux fans des paradoxes temporels. Humanisto.

5


©Albin michel/Bidoch'; Cécily - 2007

DE L'AMOUR FILIAL EN GENERAL ET DE MON PAPA EN PARTICULIER Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Bidoch' Cécily Albin michel Autofiction - humour Un père élève sa fille, visiblement, tout seul. Il retrace, à l'aide de plusieurs anecdotes, les trois grandes étapes de la vie : l'enfance, l'adolescence et le passage à l'âge adulte.

Ils en ont pensé : La suite des aventures de Lovely Goretta…ou le commencement, plutôt. C’est le début de l’histoire, petite bd comico-biographique ou comment une gentille petite fifille à son papa devient une auteure de BD à l’humour dérangé, à l’origine d’un des blogs BD les plus piquants du web (http://jeunefillebien.canalblog.com) tout en passant par l’âge de la révolte et de la "punk-attitude". Trois époques que père et fille vont traverser ensemble, chacun subissant et faisant subir à l’autre, les effets du temps qui passe. Personnellement je suis fan de son dessin très sympa, couleur-pastel, des personnages sans nez et des adulescents. Stévan.

une BD, tranquille, à l’humour ni transcendant ni ridicule. Un mérite tout de même : les auteurs nous montrent l’évolution des rapports entre un père et sa fille, et donc l’évolution du comique qui en découle. Le dessin n’est pas non plus extraordinaire, même s'il se marie bien à l’histoire. Humanisto. Ici, pas d'histoire complète, mais des gags sur une page, le père au scénario, qui se souvient, et la fille au dessin qui en profite pour rajouter sa touche et ses propres souvenirs. Un cocktail très réussi. Souvent drôle et parfois touchant. P.S.

©Albin michel/Cécily - 2006

LES AVENTURES DE LOVELY GORETTA T.1 Série : Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Au secours je ne vois plus rien Cécily Cécily Albin michel Autofiction - humour Les tribulations amoureuses de l'héroïne, compilées à partir du site internet de l'auteure

Ils en ont pensé : Comme son nom l’indique, les tribulations humoristiques d’une jeune fille à la recherche du grand amour et aveuglée par celui-ci. On ne pourra pas reprocher aux gags ou au graphisme de faire dans le compliqué…. C’est sans prétention. Une BD plutôt sympathique au final, mais pas vraiment le truc à lire absolument non plus. Cela se lit bien et s’oublie tout aussi bien. Vincent. Dans la même lignée que “ De l’amour filial en général et de mon papa en particulier”, cette BD a au moins l’avantage de présenter le personnage de "la Bonne Conscience". Tantôt muselé (au vrai sens su terme), tantôt écouté (mais rarement, en fait), c’est lui qui donne à l’histoire ce petit quelque chose qui rend la BD amusante. On en est agréablement étonné. Humanisto. Cecily, dans son blog BD, raconte les histoires sentimentales de Lovely Goretta, personnage plus ou moins autobiographique. Ce premier tome reprend de nombreuses planches du blog. On y retrouve les personnages phares tel que « le baron » (sorte de conscience punk à faciès de squelette) ou d’autres auteurs comme AK ou Monsieur Moyen. Stévan. Une autre sortie pour Cécily, mais j'aime moins sur la durée que " de l'amour filial…". Il y a quand même quelques planches irresistibles. P.S.

6


CECILY

Nom, prénom et profession ? Je m'appelle Cécily, je suis auteur bd depuis deux ans maintenant et on peut dire que c'est mon "vrai travail" puisque je ne fais rien d'autre... Avant j'étais scénographe.

Quel est ton parcours ? Chaotique, gamine je voulais déjà faire de la bd mais je me suis laissée décourager par des clichés "c'est pas un boulot de fille, blablabla...". Donc, j'ai finalement fait mes études à l'Insass en Belgique pour devenir scénographe et costumière. Et puis, il y a quelques années, j'ai découvert les blogs et je me suis remise à gribouiller des bd, et comme par magie, j'ai signé très vite chez Albin Michel mon 1er album !

Ton groupe groupe de musique préféré et estest-ce que tu écoutes un truc en particulier pour trouver l'inspiration l'inspiration ? Oula ! question très difficile, je n'ai pas vraiment de groupe préféré, j'en ai plein ... disons Les Cramps ! Sinon j'écoute de tout, en ce moment pas mal de groupes de rock des 60s, beaucoup de Bowie et puis de la musique de western comme celle de Sergio Leone. Pour me remonter le moral je garde toujours un album de Spike Jones sous la main...

Financièrement, ça vit de quoi un auteur de BD ? Quand il a de la chance, de ses avances sur album ... de quelques publications dans des magazines ...

Quel est ton actualité ?

EstEst-ce que tu connais Brest ou la Bretagne ?

Ca va aller vite, j'ai fait un premier album qui s'appelle "Au secours je vois plus rien!" et mon second "De l'amour filial en général et de mon papa en particulier" toujours chez Albin Michel. Pour le second j'ai travaillé en collaboration avec mon père, on développe plusieurs choses autour des relations père-fille de 6 à 30 ans.

J'ai fait comme tout le monde j'ai passé pas mal de temps en vacances en Bretagne, par contre je n'ai pas encore mis les pieds à Brest ! Je connais surtout le sud de la Bretagne, le Pouliguen par exemple.

Ca mange quoi un auteur de BD ? Ca ne mange pas sa main parce qu'il en a besoin !

Des conseils pour les jeunes qui voudraient faire de la BD ? Chacun a un parcours différent, l'essentiel est de faire et de ne pas trop penser pour ne pas trop se perdre ... et surtout d'avoir quelque chose à raconter.

Le plus beau jour de ta vie ? Ca c'est comme le groupe de musique préféré, y'en a plein, disons que le dernier était dimanche à la fin du festival d'Angoulême...

Quelle est la question que j'aurais j'aurais dû dû te poser ? Tu aurais dû me demander quels étaient les 150 albums que j'aurais emmenés sur une ile déserte parce que 4 ... waahh ça fait pas beaucoup ça !!!

Qu' Qu'emportesemportes-tu sur une île déserte ? (3 ou 4 choix) • • • •

Drugstore Family de Mezzo (chez Mosquito) Jimmy Corrigan de Chris Ware Le retour du Messie de Daniel Goossens ...et n'importe quel Gaston Lagaffe !

7


ARCANES T.5

©Delcourt/J.P.Pécau; D. Kovacevic - 2007

Titre: Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Le cercle de Patmos T.2 Jean-Pierre Pécau Drazen Kovacevic Delcourt Fantastique

L'équipage mort d'un chalutier et des cadavres dans son filet. Une bactérie serait-elle à l'origine de tout cela, sachant qu'une société secrète continue de sévir.

Ils en ont pensé : Pas grand chose à dire sur cette BD. Un scénario vu et revu. L’auteur reprend les mêmes ficelles que pour les tomes précédents (société secrète qui influencerait l’Histoire). L’histoire, qui se veut être une suite au tome 4, n’apporte rien de nouveau. On cherche même l’utilité de ce cinquième tome. Le dessin reste assez bon, mais il ne suffit pas à rehausser le scénario. C’est dommage de ne pas avoir exploré d’autres voies. Un point positif, tout de même : cette BD est mise en parallèle avec l’univers de la série “Histoire secrète”. À lire, mais sans plus. Humanisto. Etonnante série, avec un avis vraiment positif. Ca fait longtemps que je la vois traîner dans les bacs de la bibliothèque ou à la librairie, ainsi que ses deux sœurs Arcanes Majeur et L’Histoire secrète, mais je n’y avais jeté qu’un coup d’œil. Et pourtant, bien que paraissant ordinaire, cette histoire nous entraîne dans un univers qui change un peu…mêlant le genre fantastique (une histoire de cartes et de pouvoirs magiques) avec un côté moderne de manipulation politique aux états unis, mettant en scène la mafia, des agences gouvernementale ou même le président JFK, en s’inscrivant dans l’histoire. Stévan.

Lexique d’ARCANES. RetroRetro-Synchronicité : Théorie selon laquelle le hasard n’existe pas. Elle suppose qu’on peut orienter les événements et le futur à condition de disposer d’un catalyseur qui déclenche et accélère la réaction.

Carte RS. Au début des années 80, on trouva un catalyseur de l’effet RS : de curieuses cartes, dont on ignore encore à peu prés tout. Les premières cartes firent leur apparition dans la région de Seattle, USA, on cherche encore à percer l’identité du ou des créateurs des premiers paquets. La CIA , comprenant rapidement l’immense potentiel tactique que recelaient ces cartes, créa Stargate, un groupe de scientifiques chargé d’analyser le phénomène et de former des agents capables de le contrôler : les agents RS.

Agents RS. Dès le début, les premiers agents RS remportèrent des succès impressionnants, accomplissant des missions alors que toutes les chances de réussite étaient contre eux. Les différentes opérations Stargate sont encore classées « secret défense » mais les chercheurs pointent le doigt sur un certain nombre d’événements, comme la mort du président Panam » en 82 ou le putsch raté des généraux russes. Certains affirment que les cartes existent de toute éternité, et que nos cartes à jouer en seraient des formes simplifiées.

Stargate. Programme de la CIA qui cherche depuis plusieurs années à percer le secret des cartes RS et qui, dans le même temps, les utilise pour former des agents RS capables de manipuler le hasard. Ces agents, très rares et très fragiles psychologiquement ont un immense potentiel tactique. Ils peuvent à la lettre, accomplir des miracles, gagner contre toutes les probabilités, Mais qui sont-ils vraiment, et qui les

©Panini/B.K.Vaughan;P.Guerra - 2006

Y, LE DERNIER HOMME T.3 Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Un petit pas Brian K. Vaughan Pia Guerra Panini comics (2 premier tome chez Semic) Science fiction Les péripéties du dernier homme continuent. Il est toujours aussi convoité, alors que trois astronautes, dont deux hommes, rentrent de mission et semblent encore en vie.

Ils en ont pensé : Une série très étonnante et innovante. Ce troisième tome apporte de nouveaux rebondissements et surtout un nouvel espoir pour l'humanité. La narration est prenante et réserve des surprises. Une bonne série à découvrir. P.S.

8

Bonne BD. On continue à suivre les pérégrinations de notre groupe hétéroclite : une scientifique, un agent secret et le dernier homme de la Terre. Les dessins ne sont peut-être pas ce qui se fait de mieux en matière de comics, mais sont tout à fait corrects. Le scénario aussi. On ne tombe pas de surprises en surprises (l'idée d’astronautes, ayant échappés à l’hécatombe et qui reviennent sur Terre, était assez prévisible) mais cela donne un côté assez réaliste. Cette histoire révèle bien ce qui arriverait si la moitié masculine de l’humanité disparaissait. Humanisto.


©Glénat/M.Kobayashi - 2007

CAT SHIT ONE Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

Motofumi Kobayashi Motofumi Kobayashi Glénat Manga historique une escouade de soldats américains effectue des missions de reconnaissance (repérer l'ennemi nord-vietnamien et ses activités afin d'indiquer sa position aux bombardiers américains ...)

Ils en ont pensé : Cette BD animalière est graphiquement et historiquement irréprochable. La représentation, en animaux, des différentes nationalités intervenant dans le conflit est particulièrement bien trouvée et permet à l'auteur de montrer la réalité du conflit. S'il avait représenté de véritables humains les images auraient sans doute été trop dures. Ce titre est également une source d'information avec les annexes contenues dans chaque tome. En tout cas une lecture très agréable. P.S.

Même si je ne suis pas fan de cette minisérie (3 tomes +1), je reconnais qu'elle est plutôt bien réalisée surtout en fait, grâce aux articles explicatifs qui éclairent les personnes, qui comme moi ne maîtrisent pas le sujet, notamment la formation de soldats japonais en matière de reconnaissance par des américains. C'est d'ailleurs, sans doute, ce qui a motivé l'auteur dans la réalisation de cette histoire. Mais tout ceci reste trop objectif pour être plus intéressant que cela à mon goût. Même si les compagnons d'armes appréhendent différemment la guerre et leur rôle dans celle-ci, au fur et à mesure que le récit avance, cet aspect-là, le plus intéressant à mon avis, n'est que rapidement évoqué et manque d'approfondissement. C'est loin d'égaler la force du dérangeant « Platoon » d'Oliver STONE et la puissance de l'hallucinant « Apocalypse Now » de Francis Ford COPPOLA. Ici la seule originalité est que les américains sont représentés en mignons petits lapins, les vietnamiens en chats, les français en cochons, les russes en ours, les chinois en panda, etc. Cela crée un décalage bizarre, pourquoi pas! Brun(o.O)llier.

©Dupuis/F.Giroud;M.Duvivier - 2006

SECRETS TOMES 1 & 2 Titre : Scénario : Dessin : Editeur : Genre : Résumé :

L'écharde T.1 & 2 Franck Giroud Marianne Duvivier Dupuis Historique – Chronique de vie 1968, en France, une jeune fille et sa sœur sont en vacances chez leurs parents. C'est le moment que choisit le père pour mettre fin à ses jours par pendaison. Il laisse une lettre qui incite la cadette à enquêter sur les conditions de sa naissance.

Ils en ont pensé : Cette histoire en deux tomes raconte les secrets entourant l’enfance de deux jeunes filles. La majeure partie du récit se déroule pendant les évènements de mai 68, et de nombreux flashbacks de la seconde guerre mondiale nous relatent le passé trouble des parents, sur fond de grande rafle. Scénarisée par Giroud (Le décalogue), l’histoire ne tient pas vraiment ses promesses. Les évènements s’enchaînent de manière poussive et ont franchement du mal à tenir le lecteur en haleine. Le dessin, plutôt classique, ne parvient pas à sauver la mise. Vincent.

En effet un dessin très classique mais de grande qualité. Un scénario sans réelle surprise mais parfaitement maîtrisé par Franck Giroud. Cette série "Secrets" reprend le même principe que la série de Servais "la mémoire des arbres", à savoir des chroniques provinciales et tellement humaines. Une série à ne pas manquer. P.S.

9


FRANCK GIROUD Mais sa préférence va à la BD, pour laquelle il continue inlassablement à bâtir de nouveaux univers... Après avoir vécu à Toulouse, Milan, Grenoble et Belém, Frank GIROUD réside actuellement à Paris, dans le quartier cosmopolite de Belleville.

Quel est ton actualité ?

Nom, prénom et profession ?

Le Cercle de Minsk (avec Stalner), chez Albin-Michel et Benjamin (avec Hulet) chez Glénat, un album de la série des Fleury-Nadal, procédant du Décalogue. Parus au mois d'août, chez Dupuis : Le deuxième et dernier tome de L'Ecorché (avec Pellejero) et le premier tome de Samsara (avec Faure), tous deux appartenant à la collection Secrets. Enfin, pour Noël ou en janvier au plus tard, devrait paraître le dernier tome de Quintett : La Chute.

GIROUD, Frank et scénariste.

Quel est ton parcours ?

10

Si ça anime un stage de formation pour dramaturges écrivains et griots dans un quartier populaire de Kinshasa, ça mange des "possés", appelés aussi "vers de palme", des chenilles grillées, de l'antilope ou du singe boucané ; si c'est en repérage en Kabylie, une excellente chorba, ou du caviar d'aubergine maison, quand ça prépare "La Fille aux Ibis" chez des amis roumains; du Tucuri grillé ou une soupe de tortue quand ça remonte l'Amazone… et une bonne ratatouille quand ça reste chez soi.

Des conseils pour les jeunes qui voudraient faire de la BD ? Observer, lire, écouter, voir, travailler sans relâche, chercher sans cesse à faire du neuf… et ne jamais se décourager.

Qu' Qu'emportesemportes-tu sur une île déserte ? (3 ou 4 choix) De quoi écrire et dessiner, une bouteille de Caol Ila et Le Comte de Monte-Christo

Ton groupe groupe de musique préféré et estest-ce que tu écoutes un truc en particulier pour trouver l'inspiration l'inspiration ? Bien qu'ayant été moi-même parolier, je ne suis pas mélomane au point de travailler en écoutant de la musique. J'aime bien les rythmes brésiliens et la plupart des musiques "ethniques" (Bratshch, Geoffrey Oryema, Ismaïl Lô…).

L'omoplate du Décalogue

Né le 3 mai 1956 à Toulouse. Passionné très tôt par l’écriture et le dessin, il entame sa carrière d’auteur professionnel en 1979. Son premier récit publié est une intrigue policière de cinq pages, dessinée par Dethorey dans le journal Amis-Coop, auquel il collaborera jusqu’à la fin. En 1982, tournant décisif avec la création de Louis la guigne. Série remarquée dès sa prépublication, elle est éditée par GLENAT, mais sort également en livre de poche, figure au catalogue de France-Loisirs puis bénéficie d’une traduction en néerlandais, en portugais, en suédois, en italien et en allemand De l’Ouest américain aux aventures maritimes en passant par le monde de l’espionnage ou de l’automobile, il a exploré les domaines les plus variés et fourni des scénarios à plus de trente dessinateurs. En 2002, il obtient le prix Jacques Lob qui le récompense pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le prestigieux Max und Moritz du Meilleur Scénariste International, succédant ainsi à Pierre Christin, Alan Moore et Jan Van Hamme. La diversité de son propos vient sans doute de la multiplicité de ses centres d’intérêt. Passionné par notre passé (Frank GIROUD est agrégé d’Histoire et ancien élève de l’Ecole des Chartes), il exerce de nombreuses activités (animateur, décorateur de vitrines, enseignant, économe, directeur de centres de loisirs, graphiste, accompagnateur de voyages...) avant de se lancer à temps plein dans l’écriture. Grand voyageur, il a vécu en Italie et au Para (Amazonie brésilienne), sillonné l’Afrique, l’Asie et une grande partie de l’Europe. Dans le cadre de ses repérages, il a partagé l’espoir et le pain des Roumains juste après la chute de Ceaucescu, des Kabyles confrontés au terrorisme du FIS, des paysans du Xingû luttant contre les grands “fazendeiros”, des agronomes malgaches, des Russes de la Mer Blanche, ou des Allemands de l’Est avant l’effondrement du Mur. On l’a vu aussi bien sur les planches que dans les cabarets qu’il hante encore comme conteur, et il ne dédaigne pas de prêter sa plume à la réalisation de sketches, de nouvelles, de comédies musicales, de chansons (il est un des paroliers de JULIETTE, de Léonie Lob et d’Anis-Trio) ou encore de romans, comme ce Madagascar illustré par Yvon LE CORRE et Laurent VICOMTE.

Ca mange quoi un auteur de BD ?

Financièrement, ça vit de quoi un auteur de BD ? Après avoir écrit Le Décalogue, ça vit de ses rentes. Avant, ça vit des quelques albums qui se vendent; et encore avant, ça vivote très chichement de sa plume et de quelques boulots alimentaires (genre décorateur de vitrines, animateur ou accompagnateur de voyages…).


EstEst-ce que tu connais Brest ou la Bretagne ?

Quelle est la question que j'aurais j'aurais du te poser poser ?

Oui, et j'aime bien (la Bretagne, pas forcément Brest!). Mais en tant que méridional, et même si j'en reconnais le charme et l'ambiance parfois magique, je supporte assez mal ses hivers…

"Dis, pourquoi tu continues à répondre à toutes ces interviews??!" FG : "Bonne question. Vous pouvez passer à la suivante?".

Le plus beau jour de ta vie ? J'ai du mal à établir une hiérarchie. Il y en a beaucoup, car j'ai tendance à me souvenir surtout des jours heureux!

Bibliographie aux éditions Glénat : • Le Décalogue, avec Béhé, De Vita, Charles, TBC, Rocco, Mounier, Gillon, Rollin, Faure, Franz & Révillon (onze tomes) • Le Légataire, avec Béhé & Meyer (deux tomes) • Les Fleury-Nadal : Ninon avec Rollin (tome unique) Benjamin avec Hulet (tome 1/2) • L’Expert, avec Brada (trois tomes) • Louis la Guigne, avec Dethorey (treize tomes) • Louis Ferchot, avec Courtois (huit tomes) • Mandrill, avec Baruti (sept tomes) • Madagascar, ma terre oubliée, avec Vicomte & Le Corre (roman illustré) aux éditions Dupuis : (Collection Aire Libre) • Les Oubliés d’Annam (édition intégrale) avec Lax • La Fille aux ibis, avec Lax • Azrayen (édition intégrale), avec Lax (Collection Empreintes) • Secrets : l’Echarde, tomes 1 & 2, avec Marianne Duvivier • Secrets : le Serpent sous la Glace, tomes 1, 2 & 3 avec Jovanovic • Secrets : L’Ecorché, tome 1 & 2, avec Germaine et Pellejero • Secrets : Samsara, tome 1, avec Faure • Quintett : Histoire de Dora Mars, avec Bonin Histoire d’Alban Méric, avec Gillon Histoire d’Elias Cohen avec Cuzor Histoire de Nafsika Vasli avec Kraehn aux éditions Albin Michel : • Le Cercle de Minsk, avec Stalner (deux tome) Propos recueillis par Stévan.

Sortie prévue en novembre

11


DONJON

Les tomes Les différents tomes peuvent se lire de différentes manières, soit par série, soit par ordre chronologique du Donjon ou soit par ordre de parution (ou alors dans le désordre le plus total si ça vous fait plaisir).

La série Donjon est une BD publiée chez Delcourt avec plusieurs niveaux de lecture s'inspirant notamment de l'univers du jeu de rôle Donjons et Dragons. La série est impressionnante par son rythme de parution, exceptionnel pour une série française, et par l'ambition affichée des deux auteurs principaux Lewis Trondheim et Joann Sfar (ils en sont aussi les scénaristes). La série semble en effet vouloir dépasser les 300 tomes grâce à la collaboration de toute une génération de dessinateurs, souvent, mais non exclusivement, proches de L'Association.

L'univers Elle raconte les aventures d'un donjon tout au long des âges du monde de Terra Amata. Le Donjon est le lieu où tous les aventuriers viennent tester leur force, chercher la fortune, connaître la renommée. Le point de vue choisi est celui du Gardien du Donjon et de ses monstres. Le Gardien doit gérer le Donjon à la façon d'une entreprise : « publicité », gestion des employés (les monstres), logistique (nourriture), difficulté des quêtes proposées… Ce monde évolue au fil des actions de ses héros en trois époques, Potron-minet, Zénith et Crépuscule, qui correspondent à trois séries complétées par des séries annexes : Monsters, Parade et Bonus. Les albums sont numérotés à partir de -99, le numéro s'appelant « niveau ». Mais certains tomes prévus, iront plus loin que le niveau 99, comme le Donjon Monsters 11, niveau -400. Les séries Donjon Potron-minet, Donjon Zénith et Donjon Crépuscule ont seulement pour titre « Donjon », leur titre complet apparaît sur la tranche des tomes. La série Donjon Parade se passe entre Zénith 1 et Zénith 2. Les albums de la série Donjon Monsters se concentrant à chaque fois sur un personnage particulier pour compléter les trois séries principales. La série Bonus contient des extras, comme son nom l’indique.

12

« Joann Sfar me courrait après depuis un moment en me proposant tous les mois un nouveau projet à faire ensemble. Je disais toujours non, jusqu'à ce qu'il me propose Donjon. J'ai pensé en faire un volume dans la série Lapinot, mais il m'a dit que ce n'était pas du tout le but, que ce serait quelque chose de vraiment à part. Alors pour me débarrasser une bonne fois pour toute de lui, j'ai dit oui. Quand on était sur le deuxième volume (que je dessinais) il m'a dit qu'il était frustré et qu'il avait une idée de série parallèle qui se passerait plus tard dans le même univers. Je lui ai dit que c'était sans doute une bonne idée mais déjà une série, ça suffisait. Et il a dit d'accord, qu'il comprenait. Une semaine après, il m'a envoyé les 5 premières pages. Alors j'ai dit ok, une fois de plus. Et pour le faire bisquer, je lui ai proposé de faire également une 3e série parallèle qui se déroulerait dans le passé. Il a dit oui. Et puis après une série qui se passerait à n'importe quel moment. Et puis après une série qui ne se passerait qu'entre 2 volumes de la série... Résultat, on a fait 30 albums en 10 ans. En s'amusant, en travaillant avec des dessinateurs de qualité, en s'étonnant nous-même de ce monstre qu'on a créé et qui nous dépasse. Parce qu'effectivement, à la base, on avait en tête le côté Cheval de Troie de l'opération. Faire de l'héroïque fantaisie avec des dessinateurs non réalistes. Utiliser cette thématique pour montrer qu'on pouvait encore l'exploiter de manière différente tout en y infusant des graphismes jamais vus dans ce domaine. C'était aussi un pari risqué parce qu'on pouvait se retrouver avec le public HF qui ne s'y intéresse pas à cause des dessins et notre public habituel qui nous repousse à cause de la thématique... » Propos recueillis par Stévan.

Remerciements au service reprographie de Brest Métropole Océane

Les conditions de création de la série Donjon , par Lewis Trondheim. Trondheim.


Le comité BD N°10 - Octobre 2007