Issuu on Google+


au r k i b i d e a

L E S O mm a i r e 4

7 LE ZAPPING

LA TRIBUNE

Priorité à la jeunesse

7

LE ZAPPING

8 L’ACTUALITÉ Bi Harriz Lau Xori, un peu d’ici 8 

Les sportifs méritants

et d’ailleurs 9  29e Biarritz Quiksilver Maider Arosteguy

14 LE DOSSIER

Biarritz à l’export

22 LA VILLE 22 Vie quotidienne

11e Semaine du développement durable Appel à projets aux associations 26 Rencontres Trois Biarrots à l’export

27 LA VIE DES CONSEILS DE QUARTIER

14 LE DOSSIER

28 LA VIE ASSOCIATIVE

Biarritz à l’export

BAB Subaquatique, les 3A, Energy’s Pays Basque

30 L’AGENDA

Les opéras du Met, Le carnaval de Biarritz, À l’Atabal en Mars

35 L’EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES 38 LE CARNET

8 L’ACTUALITÉ 29e Biarritz

© Photo Bernard ; M. Etcheverry ; O. HOUIEX ; DR

Quiksilver Maider Arosteguy

30 L’AGENDA

Cité de l’Océan Ateliers

22 LA VILLE Semaine du développement durable

MARS 2013 N° 226 Directeur de la publication : Michel Veunac Directrice de la communication : Claire Ripert Rédactrice en chef : Anne-Marie Galé Secrétaire de rédaction : Sophie Vivé Participation rédactionnelle : D. Yustède, S. Vivé Textes en basque : E. Gorri Direction artistique, mise en page et photogravure : Marie-Céline Hondelatte, Vincent Ahetz-Etcheber Impression : Frontère Régie publicitaire : Supports Promotion (05 59 52 30 81) Couverture : N. Mollo, Fotolia, M.-C. Hondelatte, Profilkolor

La Mairie de Biarritz agit pour la gestion durable des forêts : ce papier est fabriqué à partir de fibres de bois certifiées en provenance de forêts gérées selon les principes de développement durable. BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

3


© Deepix

la tribune i sarhitza ses convictions. Cette situation est ancienne. À l’ouverture du dernier FIPA, a été présenté un film intelligent et réussi La Jeunesse a-t-elle une histoire ? qui s’efforçait de présenter l’évolution au cours du dernier siècle, de la jeunesse à la recherche de son émancipation vis-àvis de l’autorité (notamment paternelle) et d’un nouveau modèle social, plus libre et égalitaire. Cette lecture subtile du changement des modes de vie, des musiques de tous genres, des styles vestimentaires, de la fête, de la gastronomie, montre que l’incompréhension a toujours été présente entre les générations, mais plus souvent amusée, indulgente, interrogative, que tendue et violente.

La jeunesse est, par nature, un moteur puissant de la construction de l’avenir. Elle est porteuse de réformisme, d’imagination, de créativité, elle est à la base du progrès, à condition toutefois qu’elle soit reconnue et soutenue par l’environnement humain qui l’entoure. Ce qui ne semble plus tout à fait le cas aujourd’hui. Le gouvernement actuel tente sérieusement des solutions qui peuvent être discutées, contestées comme toute initiative politique, mais qui ont le grand mérite d’exister et d’être mises concrètement en œuvre. Son approche va essentiellement dans deux directions principales, l’emploi et l’éducation La création de 300 000 contrats d’avenir a, certes, un relent d’emplois-jeunes, mais elle touche une population particulièrement défavorisée et lui donne un espoir d’en sortir. Les contrats de génération associent, eux, le maintien en poste de seniors et l’arrivée de jeunes dans les entreprises, avec des allègements fiscaux à l’appui. On verra bien le résultat, mais ces contrats cherchent à répondre à deux faiblesses de l’économie nationale : le sous-emploi très important des jeunes et le départ à la retraite souvent prématuré des seniors, malgré leur savoir et leur expérience. La réforme de l’Éducation s’appuie sur la réouverture de 60 000 postes et sur des réorganisations internes, touchant les rythmes scolaires à tous les niveaux d’enseignement et l’adaptation au numérique. La question est posée de savoir si l’inefficacité du système actuel d’éducation est due à un manque de postes ou à d’autres raisons plus profondes ? Probablement les deux à la fois. Mais créer des postes sans réorganiser profondément ne suffira pas. Il y a là un défi pour les pouvoirs publics, difficile à relever, qui demandera du temps, de la ténacité, de l’habileté. Une dernière remarque concernant la modification du régime du cumul des mandats électoraux. Si celle-ci est menée à terme, elle constituera un élément important du renouvellement des hommes et femmes politiques, de leur rajeunissement et d’une plus grande ouverture à la diversité et à l’égalité des sexes. Dans cette exigence d’une meilleure prise en compte des problèmes de la jeunesse, il me semble que les collectivités locales ont une responsabilité essentielle à assumer. Car les questions d’insertion, de reconnaissance, de solidarité se posent d’abord dans les familles, dans les voisinages, dans les quartiers, dans les communes, dans le monde associatif en un mot, dans la vie quotidienne. La diversité sociale, culturelle, politique, religieuse, s’exprime d’abord dans les petites communautés humaines et c’est là qu’elle se résout le mieux, qu’on apprend vraiment à vivre ensemble ses différences.

PRIORITÉ

à la jeunesse L

ors de la dernière campagne présidentielle, François Hollande a mis au premier rang de ses engagements politiques, le thème majeur de la jeunesse. Ce choix a pris une dimension particulière, par suite du débat imposé par certains de ses concurrents, concernant les banlieues, l’immigration, le mélange des cultures, l’identité nationale. Une certaine jeunesse s’est trouvée ainsi au cœur de la polémique, stigmatisée, rendue coupable de bien des maux actuels, alors qu’elle en est aussi la victime. L’objectivité oblige à reconnaître aujourd’hui la situation préoccupante de beaucoup de jeunes dans notre pays : un taux de chômage qui dépasse largement les 25% dans certains secteurs urbains, la précarité des petits boulots, l’absence de formation pour beaucoup d’entre eux, résultat d’une éducation de masse inadaptée et, in fine, l’inexistence d’un système d’aide aux chômeurs de moins de 25 ans, qui force ceux-ci trop souvent, à une cohabitation conflictuelle avec leur famille. La fracture sociale dont parlait Jacques Chirac en 1995 est hélas toujours d’actualité, mais elle est particulièrement forte au niveau de la jeunesse, dont une partie substantielle se sent ignorée. À cela s’ajoute une fracture générationnelle qui ne date pas d’aujourd’hui, mais qui est accentuée par le vieillissement naturel de la population, l’augmentation de l’espérance de vie et le phénomène d’urbanisation intensive, avec ses concentrations humaines et la confrontation des religions, des cultures, des modes de vie qui en résultent. Notre époque est, pour les jeunes, celle de l’agitation universelle, du bruit, de la musique, de la télévision, d’Internet, celle de l’excès dans l’alcool, de la fuite en avant par la drogue, celle de la violence dans une logique de groupes qui s’opposent et surtout, celle du multiculturalisme qui met face à face, des visions différentes de l’homme, de la famille, de la société. Tout cela conduit à une large incompréhension entre les générations. On le constate même au Pays Basque, dans une région plutôt modérée de nature et forte dans

... La jeunesse est, par nature, un moteur puissant de la construction de l’avenir ...

4

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226


Biarritz, bien sûr, n’échappe pas à cette règle. Notre ville a toutefois une démographie particulière où les jeunes sont relativement moins nombreux qu’ailleurs et les moins jeunes beaucoup plus nombreux. Cela crée, à mon sens, une obligation supplémentaire à l’égard des jeunes qui peuvent se sentir plus oubliés qu’ailleurs. Je suis frappé de constater que nos jeunes ignorent largement les actions menées pour eux, qu’ils ne savent pas ce qui se passe dans leur ville, qu’ils s’y associent insuffisamment et qu’ils veulent surtout être entre eux, dans cette logique de groupe qui marque notre société et accompagne la décomposition de la famille. Biarritz est une station touristique, elle reçoit beaucoup de monde, des jeunes seuls, en groupe, en famille, apportant leurs habitudes de vie, leur goût de la fête, leurs incivilités aussi, mal supportées par une partie non négligeable de notre population. Certains concitoyens agacés, ou sincèrement perturbés, me le font savoir, réclamant plus d’autorité, d’ordre, sinon de répression. Ils ont, bien sûr, raison sur le fond, mais tout est question de mesure, de tolérance, d’équilibre à trouver entre les droits et les devoirs de chacun. Je ne crois pas, pour ma part, à une société policière, qui serait inéluctablement, dans un pays comme le nôtre, une société de contestation, d’affrontement, de guerre des classes et des cultures. Non, la réponse est dans une attention particulière à l’égard des catégories sociales les plus vulnérables, les jeunes, les personnes âgées et ceux qui « bénéficient » des minima sociaux. Une priorité doit donc être donnée à l’action en faveur des jeunes. Cela se veut un engagement fort de la politique municipale, rappelé à l’occasion du dernier rapport d’orientations budgétaires et qui fixe la ligne suivante : 1 • L’accueil des petits dans les crèches, les jardins d’éveil, les maternelles et les centres de loisirs est essentiel. Notre ville est bien équipée de ce point de vue, avec une offre très diversifiée (crèches collectives, crèches familiales, assistantes maternelles) et des équipements de grande qualité (CLSH Mouriscot, Centre de la Glisse, Côte des Basques). Une crèche supplémentaire sera créée dans le quartier Kléber, pour élargir encore la nature et la quantité de l’offre actuelle publique, privée et associative. 2 • La création et l’identification de lieux de rassemblement pour les jeunes et adolescents sont nécessaires. Notre ambition est d’ouvrir un pôle « Jeunesse », dans la zone d’Iraty, où sont déjà rassemblés le Centre de Musiques Amplifiées « Atabal », les Associations AssosAlaï, Gaztetxe, Arroka et où sera construit un Skate Park couvert. L’objectif est de permettre aux jeunes de se retrouver ensemble, autour d’activités qui leur plaisent et cela sous un discret contrôle social. 3 • L’organisation ou le soutien d’événements spectaculaires, répondent à la culture spécifique des jeunes et à leur attente : grands concerts, compétitions de surf, création artistique locale, notamment musicale, développement des animations en basque. Le Big Festival a une place privilégiée dans cette stratégie, car il peut devenir une référence nationale et internationale, où se produisent les plus grands groupes de chanteurs. L’ouverture du stade d’Aguilera à la manifestation sera un atout très important. Le travail de Biarritz Culture en faveur des enfants et des jeunes, autour de la langue basque et de la danse, se

situe dans cette perspective et il est exemplaire. Les efforts pour ouvrir aux jeunes les spectacles culturels en général (publics et privés) devront être accentués. 4 • Le développement des activités associatives et sportives suppose la mise à disposition d’équipements nouveaux et adaptés. À cet égard, un centre sportif multiactivités sera créé dans l’ancien Karting d’Iraty, il accueillera des sections sportives de club, des pratiques sportives libres et des activités liées au Sport-Santé et de loisir. Il s’agit d’une initiative intéressante et nouvelle, à l’image de ce qui existe déjà en Espagne et se développe rapidement en France. Par ailleurs, une nouvelle Maison des Associations sera construite à Kléber pour la vie associative et pour le relogement des écoles de danse, déplacées à l’occasion de la réalisation du nouveau quartier. 5 • L’accompagnement à l’emploi est peut-être le sujet le plus délicat, car il ne relève pas exactement des compétences communales. Trois pistes peuvent être soulignées : - l’émergence d’un enseignement supérieur à Biarritz, tirant vers le haut la formation de nos jeunes. Après le BTS Audiovisuel, l’Ecole d’Art des Rocailles, ce seront le BTS Photo, le Lycée Professionnel Seaska et le Pôle de Finances Internationales de l’École Supérieure de Commerce de Pau, qui devraient voir le jour ; - le service civique pour les jeunes relevant de la démarche nationale, l’accueil d’apprentis ou de stagiaires à la Mairie et les très nombreux emplois saisonniers ; - la Maison Balavoine et ses diverses activités, jobs d’été, contact avec les structures sociales, aides municipales spécifiques, orientation professionnelle, stages, Forum de l’emploi…, assume un travail méconnu mais remarquable pour aider les jeunes à leur meilleure insertion dans la vie active. Il faut enfin rappeler que la principale tâche de la ville pour l’emploi est de dynamiser le développement économique et touristique. Cette responsabilité est partagée avec la Communauté d’Agglomération (voire zones d’activités) et la Région (aides aux entreprises), mais la compétitivité touristique est la principale source d’emplois à Biarritz, elle dépend de l’orientation de la stratégie municipale, des équipements publics, de l’investissement privé. Et de ce point de vue, sans esprit polémique, je n’ai jamais compris l’opposition systématique de certains élus et secteurs de l’opinion contre la transformation de la ville que nous avons conduite pour son embellissement et son attractivité, contre le projet « Biarritz Océan » qui constitue un élément décisif de réorientation et de modernisation de notre image et un atout touristique supplémentaire. Les investissements faits dans notre ville, au cours des 20 dernières années, ont été considérables, nous les avons menés, avec ambition, pour le bien-être de chacun, pour nos jeunes, pour l’avenir de Biarritz. n

... Le projet « Biarritz Océan » constitue un élément décisif de réorientation et de modernisation de notre image, un atout touristique supplémentaire ...

Didier BOROTRA BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

5


zapping

1

3

2

Le collège Fal a été inauguré par le président du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, Georges Labazée, en présence de Jean-Louis Nembrini, recteur de l’Académie de Bordeaux, Didier Borotra, maire de Biarritz, de nombreux élus et son directeur William Walzer. © Isabelle Palé

La Ville a distingué 140 sportifs méritants pour l’année 2012. © Photo Bernard

L’Office Public de la Langue Basque et la Ville ont signé trois conventions de partenariat pour le développement et le soutien de l’utilisation de la langue basque avec trois opérateurs importants de Biarritz : l’Atabal, Biarritz Culture et le Skate Park. © Isabelle Palé

4

5 Le sociologue Sebastian Roché est venu à Biarritz pour élaborer, avec les conseils de quartiers, une charte des bons usages. © Isabelle Palé

Le Temps des Mômes, le festival de danse des juniors, a attiré 1538 spectateurs et près de 200 personnes ont assisté à la Boum des Mômes. © Stéphane Bellocq BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

7


L’ACTUALITÉ I BERRIAK

BI HARRIZ LAU xori,

un peu d’ici et d’ailleurs Du 15 au 23 mars, Bi Harriz Lau Xori mêle les cultures d’ici et d’ailleurs avec au programme, de la musique, de la danse et du théâtre. Le festival inaugure son édition 2013 le 15 mars avec un concert à l’Atabal d’Interzone extended. Ce collectif d’artistes français, syrien, libanais, iranien et américain, mêle l’oud de Khaled Aljaramani, la guitare de Serge Teyssot Gay, la clarinette de Carol Robinson, la trompette d’Ibrahim Maalouf et le zarb de Keyvan Chemirani. La première partie est assurée par Aguxtin, membre du groupe Willis Drummond. Le 21 mars, le Colisée accueille Publikoari gorroto, une pièce jouée par le Petit Théâtre de Pain et Ander Lipus d’Artedrama, autour d’une réflexion ludique sur le théâtre. Au Colisée encore, le 23 mars, la nouvelle compagnie de danse Anakrusa donne Tempus, la rencontre des danseurs Noémi Viana et Eneko Gil avec le dramaturge Inigo Ortega Martinez. Pendant le festival, le Théâtre des Chimères présente aux scolaires Otso, un loup hurlant à la tombée du soir et faisant trembler la barbichette des naïves biquettes. Informations exhaustives et tarifs : www. biarritz-culture.com • réservations : 05 59 22 44 66 n

BI HARRIZ LAU XORI, HEMENDIK ETA HANDIK Martxoaren 15etik 23ra, Bi Harriz Lau Xori festibalak hemengo eta hango kulturak nahastekatzen ditu musika, dantza eta antzerkiaren bidez. Martxoaren 15ean hasiko da Interzone extended eta Aguxtinekin. Lehen kolektiboak Frantzia, Siria, Iran, Libano eta Estatu Batuetako artistak biltzen ditu, oud et gitarra elektrikoaren inguruko ezkontza esperimental batean. Martxoaren 21ean, Publikoari gorroto antzezlana aurkeztua izanen da Koliseoan (Le Petit Théâtre de Pain eta Ander Lipusen Artedramak emanik). Martxoaren 23an, Anakrusa dantza konpainiak Tempus sorkuntza eskainiko du. Les Chimères taldearen Otso ere emana izanen da eskoletako haurren aitzinean. Informazio guzia : 05 59 22 44 66 • www. biarritz-culture.com 8

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226


29e Biarritz Quiksilver

Maider Arosteguy

La 29e édition de la Biarritz Quiksilver Maider Arosteguy se déroule du 30 mars au 1er avril sur la Grande Plage. L’une des plus anciennes compétitions en Europe réunit les habitués des circuits mondiaux et européens. Sont attendus chez les hommes, des surfeurs déjà présents sur le podium en 2012 : le Réunionnais Maxime Huscenot (vainqueur Open 2012), le Biarrot Patrick Beven, le Landais Vincent Duvignac, le Tahitien Heremoana… pour ne citer qu’eux parmi la jeune génération talentueuse du surf français. Les féminines sont aussi très bien représentées avec l’Antillaise Maud Lecar (championne 2012), l’Espagnole Lucia Martino, Alizée Arnaud, Ana Morau, etc. Les catégories jeunes ont aussi leurs épreuves dans les catégories benjamins, minimes, cadets, mini ondines et les ondines espoirs. Événement incontournable du week-end de Pâques à Biarritz, la Maider regroupe entre 200 et 250 compétiteurs sous le parrainage de Lionel Hausséguy et Renaud Fabier. Sur la photo, Maxime Huscenot, vainqueur de l’édition 2012. Les Dauphins Biarrots, organisateurs de la compétition, recherchent des bénévoles (+ de 18 ans) disponibles du 30 mars au 1er avril pour participer à l’organisation. Rens. : 06 72 91 06 37 • maider-arosteguy2013@live.fr n

Programme • Samedi 30 mars : Algamaris Trophées Crevettes • Dimanche 31 mars et lundi 1er avril  : Quiksilver Open Hommes et Roxy Ondines Challenge • Lundi 1 er avril : Remise des prix de toutes les compétitions

À la Cité de l’Océan Pour célébrer la journée mondiale de l’eau le vendredi 22 mars, de 18h30 à 20h, la Cité de l’Océan relaie l’UNESCO et organise avec l’association du Flocon à la Vague une soirée débat dédiée à l’eau. La réflexion autour de notre empreinte sur l’eau sera enrichie de témoignages didactiques sur le goût, la valeur, la valorisa-

tion et la préservation de l’eau en présence de divers acteurs tels la Lyonnaise des Eaux, le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne, l’Association Euskal Herriko Laborantza Ganbara (la Chambre d’Agriculture du Pays Basque) et la société EVOA. Rens. : 05 59 22 33 34 n

KORRIKA 2013 Initiée par AEK, l’association d’apprentissage du basque aux adultes, la 18e Korrika prend le départ le 14 mars d’Andoain en Guipuzcoa. Pendant 10 jours, la course-relais en faveur de la langue basque va sillonner le Pays Basque sur 2 500 km avant d’arriver le dimanche 24 mars à Bayonne en fin de matinée. Elle devrait traverser Biarritz aux alentours de 9h / 10h du matin, av. Kennedy, Foch, place Clemenceau et Port Vieux. Dans le cadre de la Korrika : le 2 mars, un spectacle Korrika au Casino municipal avec le ballet Ainarak de la compagnie Zarena zare et le concert de Mikel Urdangarin. Les écoliers biarrots ont leur Korrika Tikia. Le 22 mars dès 14h15, ils vont courir de la place Sainte-Eugénie au Jardin public où ils prendront un goûter avant de participer à la Zunba géante organisée à Plaza Berri. n BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

9


L’ACTUALITÉ I BERRIAK

L’AÉROPORT DE BIARRITZ

un trafic qui s’envole Avec 1 084 200 voyageurs enregistrés en 2012, l’activité de l’aéroport de Biarritz affiche une croissance de 4,9 % par rapport à l’année passée. Soit une augmentation de 2,4 % pour le trafic national et de 15,01 % pour le trafic international. De bons résultats relatifs à la hausse de l’offre en sièges par Air France sur la ligne ParisBiarritz et au développement de la liaison avec Marseille. Mais qui sont également en rapport avec l’ouverture des liaisons avec Lille, Strasbourg, Bruxelles-Charleroi, Stockholm et Rotterdam par les compagnies Volotea, Ryanair et Transavia. De plus, il semblerait que la fréquentation de la clientèle « Tourisme, loisirs et famille » ait largement compensé une baisse de fréquentation dans le segment des voyages d’affaires. Au chapitre des nouveautés : - la reprise des liaisons inter-régionales sur Lille et Strasbourg par Volotea dès la fin mars ; la compagnie Thomas Cook complétera l’offre sur Bruxelles cet été ; - SAS reliera Biarritz à Copenhague pendant les mois d’été, avec toutes les correspondances possibles de et vers l’ensemble des pays scandinaves ; - Air France ouvre des correspondances via Orly pour Rome, Casablanca, Istanbul. www.biarritz.aeroport.fr n

Signes cryptés À découvrir, l’exposition d’art contemporain, Signes cryptés, de Jean-Pierre Comte du 22 mars au 20 mai à la crypte Sainte-Eugénie. Séduit par l’espace singulier de ce lieu, l’artiste a mis en scène ses dernières toiles, une cinquantaine, dont plus de la moitié de grand format, fruit d’un travail soutenu de ces dernières années et présentées pour la première fois en public. Ses toiles exigent espace, recul, lumière. Jouant sur le contraste, Jean-Pierre Comte parvient à créer des compositions où les volumes et les formes dégagent à la fois puissance, esthétisme et sérénité. Ouvert de 14h à 19h, sauf le mardi, entrée libre. Rens. : 05 59 41 57 50 n

TOUS EN BASKETS ! Le dimanche 17 mars, la 4e édition de Biarritz en forme convie petits et grands à participer à la grande Journée Sport Santé. De 10h à 17h30, la route du bord de mer est fermée à la circulation sur 2 km, du Casino à la Côte des Basques, pour permettre à tous de découvrir gratuitement des activités physiques adaptées ainsi que des ateliers d’information et de prévention autour des thématiques du sport et de la santé. L’association Biarritz Sport Santé et la Ville s’associent avec une trentaine d’associations et de clubs de la région pour animer cette journée festive. Au programme, des initiations gratuites, en pratique libre, en famille ou entre amis, ou en groupe encadré, sans aucune notion de compétition. Cette journée grand public s’inscrit dans la démarche de long terme Biarritz Sport Santé visant à faire de la promotion de l’activité physique un vecteur de santé et de bien-être. Elle fait écho au colloque Rencontres de Biarritz qui se déroule en novembre et fédère les spécialistes du sport-santé (médecins, diététiciens, kinés, fédérations sportives, etc.) pour échanger sur les avancées dans le domaine.www.biarritzenforme.fr n 10

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226


L’ACCUEIL

ÉCHO DE MAG ///:

partout dans la ville Face à la baisse de la fréquentation physique et des demandes par courrier et convaincu que l’Office de Tourisme reste une référence, Biarritz Tourisme souhaite développer l’accueil mobile dans la ville pour toucher les visiteurs ne passant pas par l’Office de tourisme et leur apporter des informations pratiques. Il se concrétiserait par la création d’ambassadeurs d’accueil, des agents d’accueil mobiles sillonnant la ville et identifiables à leur tenue ; des rendezvous « Biarritz Hours Bons plans » dans des cafés relais de la ville et au marché ; dans le cadre de la démarche de qualité d’accueil menée depuis 3 ans, seraient organisés des « éductours » pour les personnes en contact direct les touristes (taxis, commerçants, associations, etc). Une journée d’information se déroulera dans la ville le 22 mars. n

Les restaurants biarrots à l’honneur

LA SEMAINE

des restaurants

Parrainée par Biarritz Tourisme et l’Umih Pays Basque, La Semaine des Restaurants de Biarritz se déroule du 18 au 24 mars. Au menu, une sélection de restaurants biarrots propose un déjeuner et un dîner, comprenant une entrée, un plat et un dessert, pour les sommes respectives de 19 et 29 €… Le détail des restaurants participants et leur carte est à consulter sur : www.biarritz.fr. n

une savoureuse

Trois restaurants biarrots font leur apparition dans le Guide Michelin 2013 en obtenant leur première étoile : L’Atelier d’Alexandre Bousquet, son voisin à Saint-Charles, L’Impertinent, tout récemment installé, et le Château de Brindos. Le Clos Basque, quant à lui, apparaît dans le guide des Bonnes Petites Tables de la même maison, décrochant ainsi un Bib Gourmand. Une belle moisson de récompenses pour la gastronomie biarrote ! n

WEEK-END

Pâques

Le 30 mars, de 9h30 à 13h, tradition pascale oblige, de géniales omelettes envahissent les quartiers. Elles fleurissent en une vingtaine de points de dégustation répartis à travers la ville pour régaler palais et papilles ; les 31 mars et 1er avril, à 11h précises, les coquilles en chocolat jouent à cache-cache dans les parcs et les jardins de la cité. Programme complet au 05 59 22 50 50 et sur www.biarritz-evenement.fr et. n

victoire

Pascal Bartholomo, artisan boulanger-pâtissier de son état, est lauréat du prix du Concours de la plus belle garniture de sandwich. Une compétition organisée dans le cadre du Salon international de l’hôtellerie, de la restauration et de l’alimentation qui s’est tenu à Lyon en janvier dernier. En 2010, Pascal Bartholomo a repris la boulangerie-pâtisserie avec un concept innovant de sandwiches frais dont les garnitures sont séparées du pain : « Le client choisit sa garniture parmi celles placées dans une vitrine réfrigérée et nous la mettons sur le pain ensuite. Le pain n’étant pas exposé au froid conserve sa saveur et son croustillant. » Les garnitures sont imaginées par Karin Lebel, l’employée de la boulangerie. Forte d’une longue expérience dans la restauration, elle les compose, dit-elle, « telles des sonates » mêlant saveurs et couleurs avec harmonie. « Ces garnitures sont à déguster avec les yeux avant qu’elles ne rencontrent le palais. » Le jury, constitué du chef-cuisinier étoilé Pierre Reboul et de visiteurs, ne s’y est pas trompé… Boulangerie-pâtisserie Bartholomo, 9 rue Harispe. n BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

11


Musée de la Mer Aquarium

La colonie de phoques gris du Musée de la Mer Aquarium qui attire chaque année une foule de visiteurs, compte sept spécimens : un mâle adulte et quatre femelles installés dans le grand bassin ainsi que deux petits mâles Aitor et Lou, occupant un petit bassin attenant. Ces derniers sont nés il y a environ un an et comptent parmi les six bébés phoques - 4 mâles et 2 femelles - ayant vu le jour à Biarritz depuis 2005. Ils partiront bientôt pour prendre leurs nouveaux quartiers au parc zoologique le Tropicarium park de Jesovo en Italie, où ils sont attendus par une équipe possédant déjà une lionne de mer. L’occasion de revenir sur ces naissances en captivité qui figurent comme une exclusivité biarrote. Entretien avec Françoise Pautrizel, directrice de Biarritz Océan. Quelle est l’origine du bassin des phoques du Musée de la Mer de Biarritz ? Depuis 1933, il y a des phoques au Musée de la Mer. Autrefois le bassin était situé en sous-sol et le soigneur faisait prendre l’air au jeune phoque devant le musée.

avons déduit qu’il fallait séparer le mâle de la femelle avant la mise bas. Et ensuite isoler sur une plage, sans accès au bassin, la femelle et le bébé, celui-ci ne pouvant pas aller dans l’eau au début. Des reproductions ont eu lieu dans un centre de recherche universitaire à La Rochelle, il y a plus de 20 ans. Ensuite nous sommes le seul Musée aquarium qui ait eu des naissances réussies. Tant de naissances reflètent tout de même le bien-être des animaux dans les bassins du Musée de la Mer. Ces naissances ont-elles fait l’objet d’études ou de publications ? Les deux premières naissances ont fait l’objet d’un mémoire d’étudiant. Il concernait les naissances et le suivi des bébés phoques jusqu’à leur sevrage puisqu’il n’existait pas auparavant de démarches précises.

et les mettions avec le mâle dominant Charlie, d’ici 2 ans nous risquerions d’avoir des combats. Nous préférons nous séparer de ces phoques encore jeunes, d’une part, parce qu’ils s’habitueront plus facilement à leur nouvel univers, et d’autre part, les habituer ici dans un premier temps et les délocaliser plus tard, peut être une opération plus risquée. Leur départ relève-t-il d’un protocole d’échanges et de partenariats avec d’autres bassins ? Comment s’opère le transport ? Nous avons établi un partenariat avec un parc zoologique, qui est très réputé en Italie et possède des poissons pouvant nous intéresser. Nous réalisons nous-mêmes le transport en camion afin de suivre l’état des phoques et garantir leur arrivée en bon état. n

© C. Thétaz ; F. Laharrague ; M. Etcheverry ; B. Lapegue ; E. Martens ; DR

les stars du

Pourquoi avoir séparé les deux derniersnés ? Ce sont des mâles que nous ne pouvons pas garder, car dans une colonie un seul mâle est toléré. Si nous gardions ces deux mâles

Six naissances en captivité représententelles un record ? Une exclusivité nationale ? Est-ce à dire que l’aquarium a développé un savoir-faire ? La première naissance a été le résultat d’une recherche dans ce domaine menée par le Musée de la Mer. C’était très exceptionnel d’avoir une naissance réussie en captivité. Pour les autres naissances, cela a été plus facile puisque nous avions le protocole déjà testé. C’est par l’étude du comportement en milieu naturel que nous en BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

13


le

dossier

BEHAKOA

BIARR

14 le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N째226


Il est des lieux que l’on connaît sans en avoir jamais foulé le sol. Célèbres pour ce qu’ils sont et pour ce qu’ils produisent, leur rayonnement dépasse les frontières. Telle est Biarritz, phare éclairé par la beauté de ses paysages, la popularité de ses événements, les tournées internationales de son centre chorégraphique ou de ses compagnies de chant, de danse et de théâtre.

ARRITZ à l’export  ! Qu’est-ce qui fait l’attractivité d’une

station balnéaire ? Outre la beauté des lieux, c’est sa capacité à répondre au désir de rivage du visiteur, à lui proposer une offre résidentielle diversifiée ainsi qu’une grande pluralité d’activités. Biarritz cumule des plages et paysages exceptionnels, moult loisirs, une vie culturelle et festive intense, un accueil aussi quantitatif que qualitatif. Mais qu’est-ce qui fait sa notoriété ? C’est son aptitude à exporter bien au-delà de son territoire, son capital séduction à la faveur d’opérations de communication audacieuses et des diverses actions déployées par ses ambassadeurs économiques, culturels et sportifs. La renommée de Biarritz prend sa source dans la genèse du tourisme. Comme d’autres cités et villages côtiers, Biarritz voit, dès la fin du XIXe siècle, l’appropriation - par de riches étrangers - d’espaces plutôt ignorés par sa propre population, telle la plage, plus dévolue aux filets qu’aux plaisirs du bain. Le Gotha européen en fait l’une des stations balnéaires les plus prisées. Bien plus tard, dans les années 50, l’Américain Peter Viertel - cinéaste et accessoirement époux de l’actrice Déborah Kerr - de passage à Biarritz pour les besoins d’un tournage, est fas-

ciné par la beauté des vagues locales. Il jette les prémices du surf dans la vieille Europe, faisant de Biarritz l’un des plus célèbres spots mondiaux. D’autres activités sportives comme le golf, le rugby et autre cesta punta, s’étaient développées auparavant, disciplines donnant lieu à des compétitions internationales qui de nos jours encore, portent loin le nom de la ville. À l’aube des années 90, Biarritz vit intensément l’été et sommeille l’hiver. Il faut attendre 1991 et la nouvelle équipe municipale pour voir se réveiller la belle endormie, à coup de réhabilitation de ses bâtiments remarquables en salles de congrès et de spectacles, prêtes à accueillir un centre chorégraphique national, des colloques, festivals et autres grands événements pérennes. L’Epic* Biarritz Tourisme se lance à l’assaut de la promotion de la ville. Le Temps d’Aimer la danse, le Fipa, le festival dédié au cinéma latino-américain, les rencontres politiques du Foro jettent des ponts sur la planète entière. Biarritz devient une place incontournable de la danse, du cinéma, une fenêtre sur le continent sud-américain. Aujourd’hui, les professionnels du monde entier courtisent les deux festivals de ciné-

ma et de télévision. En septembre 2011, alors que l’acteur Ricardo Darín est président du jury du 20e festival de Biarritz Amérique Latine, les tabloïds argentins font leurs gros titres sur Biarritz. Quinze ans après sa création, le Malandain Ballet Biarritz enchaîne les tournées internationales. Nombreuses sont aussi les compagnies culturelles qui, à l’instar du CCN, exportent Biarritz à l’étranger. Parmi elles, Oldarra, dont les chanteurs et danseurs ont sillonné le monde, ou le Théâtre du Versant qui se produit du Maroc aux Antilles et qui initie chaque année, un colloque associant pays du Nord et du Sud. On sait la place que s’est taillée le Biarritz Olympique dans le monde de l’ovalie, avec l’appui d’un certain Serge Blanco, considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du rugby… De l’Angleterre à l’Australie, quel amateur ne connaît-il pas Dimitri Yachvili ou Imanol Harinordoquy ? Internet et les réseaux sociaux sont une manne publicitaire supplémentaire pour la ville. On y parle du Roxy Pro et des autres grands événements. Le lancement des lignes aériennes vers le nord de l’Europe engendre d’importantes retombées qui reflètent l’engouement des Britanniques, Hollandais et autres Scandinaves pour Biarritz qu’ils connaissent bien et dont ils raffolent. Combien est révélatrice la surprise mainte fois répétée d’étrangers découvrant en foulant le sol biarrot, que Biarritz n’est pas la grande ville de 150 000 habitants qu’ils imaginaient, mais une ville beaucoup plus modeste. Biarritz, ville modeste qui rayonne si fort… n * Établissement public à caractère industriel et commercial

le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226 15


le

dossier BEHAKOA

LES VALEURS SÛRES

de Biarritz

P

our gagner en notoriété, Biarritz doit faire parler d’elle. En marge de l’action de communication de la Ville qui relaye les événements de tous ordres, le premier promoteur de l’image de la ville est Biarritz Tourisme. Pour son directeur Olivier Lépine, le principal challenge est de capter une clientèle toujours plus diverse et cela, tout au long de l’année. Ainsi l’opérateur multiplie les démarchages à l’étranger. En 2012, Biarritz Tourisme était présent sur les salons : FITUR à Madrid ; IMEX à Francfort et à Las Vegas ; EIBTM à Barcelone. Mais aussi en workshops : au Meet in France de New York - Chicago - Minneapolis  ; sur l’Événement Affaires de Bruxelles  ; au Road Show Espagne organisé à Madrid e t B arc e lone   ; à Stockholm, Oslo et Copenhague. Également en démarchages à Stockholm, Moscou et Bruxelles. Biarritz Tourisme travaille de concert avec tous ses partenaires comme l’aéroport Biarritz-AngletBayonne qui, en 2012, a affiché une hausse

Le Malandain Ballet Biarritz collabore avec des agents dans le monde entier

16 le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226

de 15,01 % pour le trafic international. Le but, vendre la destination et présenter tous ses atouts, parmi lesquels une offre culturelle à la mesure d’une grande capitale de région. Un important rayonnement culturel Le Centre national chorégraphique

national Malandain Ballet Biarritz a vu le jour à Biarritz en 1997, une performance pour une ville moyenne. Aujourd’hui, quinze ans après sa création, la notoriété du Malandain Ballet Biarritz est planétaire. La compagnie collabore avec des agents dans le monde entier qui la mettent en contact avec les théâtres. Les avant-premières du Portrait de l’infante et de Roméo et Juliette ont été respectivement données à Luxembourg (printemps 2008) et Vérone (été 2010). Le Malandain Ballet Biarritz a enchaîné les représentations hors des frontières de l’Hexagone avec notamment une tournée triomphale en Amérique du Sud. Nombre de festivals et structures de programmation étrangères souhaitent accueillir le ballet et diffuser les œuvres de son chorégraphe. En parallèle, la liste des compagnies étrangères désirant se produire au festival Le Temps d’Aimer s’accroît d’années en années.


Des festivals pris d’assaut Les deux festivals de télévision et de cinéma latino-américain, contribuent aussi à faire résonner le nom de Biarritz à l’étranger. De plus en plus de professionnels souhaitent y participer : réalisateurs, comédiens, producteurs ou distributeurs. Le Festival de Biarritz Amérique Latine est sollicité par des groupes de musique, artistes, maisons d’édition pour assurer la promotion d’auteurs latinos. Gages de qualité, à l’instar de l’Ours de Berlin ou du Lion d’or de Venise, le Fipa d’or et l’Abrazo couronnent des productions du monde entier pour le premier, du continent sud-américain pour le second. Ces événements ont un retentissement éclatant pour la ville et constituent de véritables sésames pour les compagnies culturelles locales. Ainsi, la dernière coproduction du Théâtre du Versant créée

au Festival Biarritz Amérique Latine ferat-elle l’objet, la saison prochaine, d’une tournée au Mexique sous l’impulsion de son partenaire Guillermo Navarro, directeur et metteur en scène de la Compagnie la Eme de Mexico. Le Versant international Cela fait

maintenant dix ans que les tournées de la compagnie du Versant se partagent entre l’Europe (Belgique, Luxembourg Suisse, Allemagne, Espagne), l’Afrique et le Proche-Orient (Mali, Maroc, Syrie), l’Océan Indien (Madagascar, Réunion), le Pacifique (Nouvelle Calédonie, Polynésie française), les Caraïbes (Mexique, Venezuela, Haïti,

Martinique, Guadeloupe, Guyane). À cela s’ajoute un voyage tous les deux ans au Québec et au Canada. La DRAC Guyane accorde à la troupe, pour la seconde fois, un soutien financier pour les représentations à Maripasoula et Papaîchton, communes situées sur le fleuve Maroni en pleine forêt amazonienne, où l’on ne peut se rendre qu’en avion ou en pirogue… Mais le théâtre du Versant n’a pas l’apanage des tournées mondiales. Oldarra, le groupe de danse et de chants basques porté par le maître de ballet Koldo Zabala et le chef de chœur Iñaki Urtizberea, essaime depuis plus d’un demi-siècle les vocalises et sauts basques biarrots sur toute la planète.

Le sport fait aussi le buzz Avec le

rugby, le golf, le surf, le tennis, la cesta punta, le cheval, etc., la ville moissonne aussi un écho international. Les Roxy Pro, H Cup, Amlin Cup, Biarritz Cup, Open de tennis et autre Jumping de Biarritz sont autant de compétitions qui fédèrent les grands sportifs du monde entier et font parler de la ville. Au printemps, la très attendue Boardriders cup se déroulera à Biarritz. Cette compétition de surf d’un nouveau genre verra les plus grands surfeurs européens affronter leurs homologues américains, derrière leur champion respectif, Jérémy Flores et Kelly Slater. Un événement qui ne manquera pas de faire le buzz…

le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226 17


le

dossier BEHAKOA

Le Lycée Biarritz Atlantique, une référence… Avec les ponts qu’il jette à

l’étranger et ses nombreux partenariats, le Lycée hôtelier s’est forgé une belle réputation à l’international. Sa politique de recrutement international lui a ouvert les portes des ambassades, des consulats, des alliances françaises et nombre d’institutions de formation. Les directeurs de l’Alliance française et du Festival Français d’Acapulco invitent régulièrement un représentant du lycée pour participer à des séminaires sur les métiers du tourisme, au concours du meilleur jeune

chef mexicain... Des écoles culinaires intéressées par des échanges de formateurs et de stagiaires sollicitent aussi l’établissement. Il est encore contacté par des universités dans le cadre de sa licence professionnelle «  Santé, bien-être et plaisir par l’alimentation et la cuisine » créée avec l’Institut du Thermalisme de Dax et l’Université Ségalen de Bordeaux.

duit. Ainsi les concepteurs des montres de luxe March LA.B ont-ils souhaité associer « …la modernité de Los Angeles (LA.) à l’héritage historique de Biarritz (B.) ». Idem pour les marques Espartine et Micocola qui ont ajouté Biarritz à leur nom. n

By Biarritz Savoir-faire du Pays

Basque, notoriété, le concept Biarritz est-il vendeur ? Il semblerait en effet que l’image de Biarritz soit porteuse. Certains jeunes entrepreneurs l’ont bien compris qui associent volontiers son nom à leur enseigne ou à la promotion de leur pro-

18 le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226

BIARRITZ A BONNE PRESSE Les grands événements biarrots font toujours recette auprès des médias internationaux (presse, Internet, réseaux sociaux). Les retombées presse liées aux festivals de cinéma et de télévision sont conséquentes. Des centaines d’articles et émissions belges, suisses, allemands, polonais, espagnols, etc., évoquent le Fipa au vu des sélections de leurs programmes ou nominations de leurs ressortissants. Côté festival latino, on compte 200 articles publiés en 2012 (hors Internet) et 30 émissions de télévision ou radio diffusées dans une vingtaine de pays d’Amérique latine. Dans le registre tourisme, la ville fait l’objet d’articles dans la presse internationale présentant ses plages, hôtels, loisirs et autres bons plans. L’hôtel du Palais y est largement mentionné. Internet fait souvent référence au classement des destinations préférées des voyageurs, comme dans le site Trivago où Biarritz apparaît comme la station balnéaire chouchou des Espagnols. Dans la presse étrangère, le Roxy Pro connaît une hausse de plus de 150 %. L’événement qui organise la 6e manche du championnat du monde de surf féminin, revêt désormais une envergure mondiale avec des retombées en Europe (Italie, Grande-Bretagne, Portugal Espagne mais aussi Slovaquie, Suède), en Australie, aux États-Unis, en Amérique du Sud…


from biarritz… Biarritz de A à Z. En préambule de l’abécédaire, l’océan… Atlantique et en épilogue comme une révérence, la danse avec le Z de Zabala…

A comme Atlantique, Aguilera B comme Baleine, Blanco, Borotra, BO C comme Cité de l’Océan D comme Danse E comme Eugénie de Montijo, Eyharts F comme Festivals G comme Golf H comme Hôtel du Palais I comme Ixelles J comme Jai Alai K comme Kerr L comme Latécoère, Lycée Hôtelier M comme Malandain N comme Napoléon III O comme Oldarra P comme Phoques Q comme Quinze R comme Roxy Pro S comme Surf T comme Thalassothérapie U comme Université Américaine, Urtizberea V comme Viertel W comme Windsor, Wilmotte X comme Xistera Y comme Yachvili Z comme Zabala

le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226 19


le

dossier BEHAKOA

ils font connaître

Biarritz

Artistes, professionnels du tourisme, des relations internationales, du cinéma, coordinateur de ballet ou directeur d’aéroport, ils sont les ambassadeurs de la ville à l’étranger. Passage des troupes en revue.

Lucile de Calan chargée de la programmation du Festival Biarritz Amérique latine

Le festival est une vraie référence à l’international. En voyageant à l’étranger pour représenter notre manifestation sur les différents festivals et marchés de films, (en Argentine, au Mexique, à Cuba, en Colombie, au Brésil, à Berlin, à Cannes, etc.), je me rends compte à chaque fois de la notoriété et de l’importance de notre événement. Le Festival est attendu par les réalisateurs, les producteurs, les distributeurs de toute l’Amérique latine. Les programmateurs d’autres festivals internationaux et français attendent eux aussi chaque année nos sélections de films et nos choix de programmes. Ainsi, les retombées presse nationales et internationales sont chaque année plus importantes. La pluridisciplinarité du festival est un plus qui attire d’autres medias que les medias cinéma. Nous profitons ainsi d’articles orientés sur notre programmation musicale, sur nos événements inédits (La lucha libre en 2011, les Mayas en 2012), sur nos rencontres littéraires et universitaires.

Gaël Rabas directeur du Théâtre du Versant

Les tournées internationales du Théâtre du Versant ont commencé il y a une dizaine d’années après le succès du « Livre de Christophe Colomb » de Paul Claudel au Festival d’Avignon. Depuis, nous avons progressivement gagné la confiance d’institutions internationales et d’opérateurs culturels du Sud par la qualité de nos productions et notre expertise dans l’organisation et la logistique de ces tournées souvent complexes. Par ailleurs, nous avons mené à bien déjà une dizaine de coproductions internationales associant des compagnies théâtrales du Sud qui constituent aujourd’hui un réseau d’équipes artistiques amies. Mais le rayonnement est également

20 le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226

porté par le Colloque International de Biarritz chantier Sud/Nord qui présentera sa 6e édition en novembre prochain. Lieu de rencontres et d’échanges entre artistes du Sud et du Nord repérés dans le monde entier. Une centaine de personnalités : artistes, opérateurs culturels, journalistes, responsables d’organisations internationales représentant 18 pays sont présents dans notre ville où se déroule une vingtaine d’événements artistiques soutenus par les principaux acteurs culturels de la Côte basque. Cette année, le Colloque sera sous les feux de l’actualité car Biarritz reçoit les lauréats des 21e Jeux de la Francophonie de Nice.


En 2012, l’accueil du Festival Casals de Puerto Rico, du Théâtre Mayor de Bogota et du Festival International de Danse de la Havane à Cuba ont été de très belles rencontres avec les publics. À noter que le Ballet a eu aussi l’occasion de collaborer avec l’Orchestre Symphonique de Bogota. Nous constatons avec fierté que les œuvres créées par Thierry Malandain comme Magifique, Roméo et Juliette ont largement dépassé les 100 représentations chacune. Elles ont été diffusées en Europe et seront prochainement en tournée aux États-Unis, au Mexique, en Russie, au Kazakhstan… À l’international, Malandain Ballet Biarritz est reconnu de par la qualité de ses danseurs et l’esthétique de son chorégraphe très « frenchy ». Nous sommes ambassadeurs en France et à l’étranger de Biarritz, cité balnéaire ouverte à la Culture. Ce qui démontre que Biarritz est devenue une ville phare pour la danse venue de tous les horizons. L’alchimie entre Thierry Malandain, Biarritz Culture et Malandain Ballet Biarritz a grandement contribué à ce résultat.

« Biarritz est perçue comme une grande ville de 100 000, 150 000 habitants… »

Olivier Lépine directeur de Biarritz Tourisme

Biarritz est perçue comme une ville chic, mais pas « luxe », et plutôt comme une grande ville de 100 000, 150 000 habitants. L’image de Biarritz à l’étranger est très bonne mais encore faut-il l’entretenir.

Biarritz a une très bonne image, la clientèle a envie de venir. Il nous faut continuer à travailler sur les accès, sur les motivations, sportives, culturelles, purement océaniques, quand l’on sait que l’océan est la première force d’attraction. Nous devons surtout faire face à une concurrence mondiale, accentuée par Internet. Manolita Lassalle chargée des relations avec l’Amérique latine au lycée Biarritz Atlantique

L’envergure internationale du Lycée Biarritz Atlantique s’est affirmée dès sa création, il y a déjà vingt ans. Les métiers de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme supposent une mobilité internationale, une maîtrise des langues étrangères et une grande ouverture sur les saveurs du monde. Aussi, les terrains de stages dans des pays anglophones ou hispanophones que nous proposons à nos élèves ne cessent de s’élargir. Les arts culinaires et de la table français ont une renommée internationale et non seulement nos élèves sont appré-

ciés à l’étranger mais aussi nos formations qui ont attiré plusieurs dizaines d’étudiants latinos-américains. En effet, depuis 2001, nous avons développé une politique de recrutement international à destination de l’Amérique latine pour notre BTS Hôtellerie-Restauration, ce qui a fortement contribué à donner à notre établissement une notoriété outre-Atlantique (son nom est à ce titre très évocateur !). Prochainement, une mission exploratoire au Chili devrait permettre de développer de nouveaux partenariats avec des institutions académiques, culinaires et professionnelles et d’élargir nos terrains de stages. Didier Riché directeur de l’Aéroport de Biarritz-Anglet-Bayonne

Le nom de Biarritz résonne. En termes de communication et de marketing, nous nous positionnons comme l’aéroport de Biarritz, associé à la ville et à son territoire. Ici, où notre économie est tournée vers le tourisme, ne pas considérer l’international serait une grosse erreur. L’industrie touristique se tournant vers l’international, il est important que l’aéroport puisse y répondre dans le même esprit. Depuis un certain nombre d’années, que ce soit en Allemagne, en Scandinavie, au RoyaumeUni, en Irlande et ailleurs, la clientèle sait que Biarritz a un aéroport. Nous positionner comme un aéroport international nous donne une crédibilité et une dimension certaines lorsque l’on négocie par exemple avec une compagnie pour ouvrir Stockholm, Copenhague… La venue de grandes compagnies comme Easy Jet, SAS (Scandinavian Airlines – flySAS), ajoute à notre notoriété. Plus nous avons de destinations internationales, plus nous sommes crédibles. n

© M.-C.Hondelatte ; Fotolia ; G. Rabejac  / Roxy Bonnarme  / Roxy ; Photomobile ; Photo Bernard ; O. Houeix ; E. Martens ; K. Métallier ; P. Le Doaré ; L. Garcia ; N. Mollo ; S. Durand ; DR

Yves Kordian administrateur du Malandain Ballet Biarritz

Nous nous devons d’être constamment sur le terrain en communication, en promotion de la ville de la destination, en région, en France et à l’étranger. Nous essayons d’être présents sur tous les marchés qui ont des liaisons aériennes avec nous : l’Angleterre, la Scandinavie, l’Irlande, la Suisse, la Belgique, l’Espagne bien sûr. Nous démarchons, menons des campagnes de relations presse et participons à des salons sur les différentes destinations. Depuis deux ou trois ans, nous avons constaté une progression des tourismes belge, scandinave et russe, autant de marchés qu’il faut continuer à développer et à travailler. Nous faisons apparaître le nom de Biarritz sur tous les marchés émergeants. Globalement,

le dossier I MARS 2013 I BIARRITZ magazine N°226 21


la Ville HIRIA V ie quotidienne

11 SEMAINE du développement durable e

Depuis 10 ans, le ministère du Développement durable invite les entreprises, associations, services publics, collectivités, établissements scolaires, à promouvoir les principes du développement durable du 1er au 7 avril. Le thème choisi cette année est la transition énergétique. La Ville de Biarritz participe à cette manifestation nationale en développant plusieurs actions. • Tout d’abord, elle présentera l’état d’avancement de son Agenda 21, lors d’une réunion d’information animée par le Cabinet GEOCIAM, le mardi 2 avril à 18 h à la Maison des associations. L’occasion d’aborder un sujet concret telle l’étude de solutions pour la réduction des consommations énergétiques des principaux sites énergivores de la Ville. • Un atelier d’information est également prévu sur le site du Centre horticole municipal le mardi 2 avril de 14h30 à 16h30, animé par Patrick Sasal, le directeur du service des Jardins. Anne-Marie Dubecq, adjointe au maire, chargée du Développement durable et des Jardins accueillera les Biarrots désireux de découvrir les techniques de jardinage développées par le service des jardins. Enfin, la Semaine du développement durable est l’occasion d’une programmation thématique au cinéma Le Royal. Grâce à des films engagés, un éclairage est apporté au public sur les fonctionnements de la société ou les désastres écologiques, économiques et humains dans le monde. Programme sur www.biarritz.fr n

APPEL À PROJETS

aux associations

Dans le cadre de son soutien au mouvement associatif et afin de rendre plus complémentaires l’action municipale et l’action associative, la Ville de Biarritz lance un nouvel appel à projets aux associations. Après Biarritz et l’Océan en 2011, la thématique retenue cette année est Le lien entre les générations. Les associations biarrotes – quel que soit leur domaine d’activité (culture, sport, social, jeunesse) – désireuses de participer, sont invitées à présenter avant le 15 avril, un projet en liaison avec ce thème, valorisant ainsi leur savoir-faire. Chacune d’entre elles peut présenter un ou plusieurs projets, seule ou en collaboration avec d’autres associations. Modalités sur : www.associations-biarritz.fr 22

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

À noter aussi dans tous les agendas, la date du prochain forum des associations, le dimanche 15 septembre à la Halle d’Iraty. n

Recrutement d’aides à domicile saisonnières Le Service Solidarité-Autonomie du CCAS de Biarritz va procéder, pour l’été 2013, au recrutement d’aides à domicile pour aider les personnes âgées dépendantes dans leur vie quotidienne. Ces postes de saisonniers sont ouverts à des personnes ayant déjà une expérience minimum de 3 mois, en tant qu’aide à domicile, ou aux étudiants du secteur médico-social. Un véhicule est indispensable. Les candidats intéressés doivent adresser une lettre de motivation, avec un CV à : CCAS – 5, Square d’Ixelles – 64200 Biarritz, avant le 14 avril. n


JOBS D’ÉTÉ

udako lanak

Le mercredi 6 mars de 14h à 18h à l’Espace Jeunes, le Service Jeunesse et l’Espace Jeunes en partenariat avec le BIJ, la Mission Locale Avenir Jeunes, le Pôle Emploi Biarritz, l’AFIJ et l’UMIH organisent la traditionnelle opération Jobs d’Eté : • Rencontre directe avec des employeurs pour des postes en hôtellerie, restauration, baby-sitting, grande distribution, agences intérimaires… à la Maison des Associations : Munissez-vous de plusieurs CV. • Initiation à la consultation du site « Pôle Emploi.fr » à la Maison des Associations. • Consultation d’offres d’emplois saisonniers affichées à l’Espace Jeunes. Avant le 6 mars : • Possibilité de réaliser son CV + lettre de motivation à l’Espace Jeunes sur rendezvous avant le 4 mars. • En libre accès, RDV tous les vendredis du mois de mai à partir de 15h à l’Espace Jeunes pour des infos sur comment organiser ses démarches, les bons plans, comment se présenter… Renseignements et inscriptions : Espace Jeunes de Biarritz 31 bis, rue Pétricot 05 59 41 01 67 Espace.jeunes@biarritz.fr bij@biarritz.fr n

DA NS L A V I LLE. . .

LE PARCOURS du

LA lutte contre

le frelon asiatique

Introduit en Dordogne en 2004, le frelon asiatique (vespa velutina) est un opportuniste qui fait des ravages chez les abeilles et autres insectes pollinisateurs. Les services Hygiène et Jardins ont mis en place des techniques d’élimination : le piégeage, qui a lieu entre mi-mars et mimai (avant la sortie du frelon européen) puis d’octobre à décembre, pour capturer les reines reproductrices ; la destruction des nids situés sur les espaces publics – perchés très haut dans des arbres – réalisée par une entreprise spécialisée. En 2012, 10 nids sur 38 recensés ont été traités et 973 insectes capturés. Nouveauté pour 2013 : la Ville de Biarritz participe financièrement à la destruction des nids de frelons asiatiques sur les parcelles privatives à hauteur de 50 % du montant facturé avec un maximum de 100 €. Pour bénéficier de cette aide, il sera nécessaire de prendre contact au préalable avec le service d’Hygiène et Santé au 05 59 41 59 52. Le frelon asiatique mesure 2,5 cm, est de couleur noire avec l’abdomen et le bout des pattes orange, alors que son cousin, le frelon européen (vespa crabo), est

plus gros (3 cm) et strié de jaune comme une guêpe. Ils ne sont pas dangereux à moins de s’approcher de leur nid. Bien que douloureuse, leur piqûre est 10 fois moins toxique que celle de l’abeille. Frelon européen, ce qu’il faut savoir Le frelon européen est une espèce protégée en Allemagne. Il est le rapace des insectes et se nourrit à 90% de mouches, de pucerons et autres nuisibles. Il consomme le papillon géniteur de la fausse teigne qui décime l’abeille. Ainsi, de nombreux apiculteurs allemands favorisent-ils l’installation d’essaims de frelons européens à proximité de leurs ruches. Surtout actif la nuit, il est souvent attiré par la lumière des habitations. Il niche dans des troncs de vieux arbres. À l’instar de la guêpe, il fait partie du biotope régional et il est donc inutile de détruire son nid. n

cœur

La Fédération française de cardiologie organise à Biarritz, la 38e édition du « Parcours du Cœur » grâce au Club Cœur et Santé de Biarritz sur deux jours, les 5 et 7 avril et sous le patronage du ministre de la Jeunesse et des Sports. Le 5 avril se tient une journée destinée aux jeunes enfants à l’école des Thermes Salins dans le but de sensibiliser et informer les élèves sur la campagne : - 0 cigarette - 5 fruits et légumes par jour - 30 minutes d’activité physique quotidienne. La deuxième journée du 7 avril va mobiliser l’ensemble de la population de l’agglomération et du Pays basque avec une randonnée pédestre dans Biarritz (parcours fléché en bord de mer), du Phare… au Phare, de 10h à 13h : av. de l’Impératrice, av. de la Reine Victoria, rues Pellot, Lavigerie, Verlaine, Alsace, Alcédo, Antoine-Lalanne, Bayard et retour par l’av de l’Impératrice. À l’arrivée, les participants trouveront un stand d’information et une collation. Il s’agit d’une marche familiale et festive sans esprit de compétition pour promouvoir la Campagne de sensibilisation : 0 - 5 - 30.

Un nouveau scanner à la Clinique Aguilera Ayant rejoint le groupe Capio il y a un an, la clinique Aguilera vient de s’équiper d’un nouveau scanner. Très attendu par la communauté médicale comme par les usagers, il va contribuer à la structuration de l’offre de santé sur Biarritz et sa région, servant à quelque 10 000 à 12 000 patients par an. n

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

23


t r avaux

Casino de Biarritz Une production de froid placée sous le signe de la performance énergétique et environnementale

Le Casino de Biarritz dispose depuis quelques jours d’une nouvelle unité de production de froid, permettant d’assurer la climatisation des locaux. Ce chantier complexe, réalisé pour la Ville de Biarritz par Dalkia, a été placé sous le signe de la performance énergétique et environnementale. Dans les sous-sols du Casino, les nouveaux groupes froid installés engendrent des économies d’énergie, de par leur technologie et leurs caractéristiques, et utilisent un fluide respectueux de l’environnement et de la couche d’ozone. Cette installation valorise toujours mieux l’énergie de la mer : un échangeur en titane assure jusqu’à 100 % des besoins quand l’eau de mer est suffisamment froide. À tel point que les groupes froid peuvent être mis à l’arrêt pendant l’hiver, générant là encore de la performance énergétique et des économies d’énergie notables.

Piscine municipale

filtration, engendrant une qualité de l’eau des bassins améliorée. Le choix de la Ville de Biarritz s’est également porté sur un matériel adapté au milieu agressif (eau de mer chauffée et chlorée) améliorant la pérennité et la fiabilité des installations techniques. Une centrale de traitement d’air qui conjugue qualité d’air et performance énergétique

Ce nouvel équipement est constitué d’une pompe à chaleur, qui récupère et valorise de l’énergie sur l’air et l’eau de la piscine. Ainsi, un caloduc permet de récupérer l’énergie nécessaire à la déshumidification de l’air et réchauffer ainsi l’air

dans l’ agglo

La réorganisation

des collectes des déchets

La production d’ordures ménagères a doublé en 40 ans. Aujourd’hui, sur l’Agglomération Côte Basque-Adour, un habitant produit, tous flux confondus, près de 575 kg de déchets par an. Objectif à l’horizon 2015 : détourner 25 % des tonnages d’ordures ménagères par le tri des emballages et papiers. L’Agglomération a donc décidé de réorganiser et optimiser ce service avec un dispositif de collecte plus lisible, harmonisé et élargi. Les changements pour les usagers

Une filtration plus performante pour la piscine d’eau de mer

Dans le cadre du réaménagement des locaux techniques du Casino, la Ville de Biarritz a mis en œuvre des travaux importants de remplacement des systèmes de filtration de sa piscine d’eau de mer. Ces nouveaux filtres améliorent le pouvoir de

ambiant. Un condenseur permet de valoriser également cette énergie sur l’eau et participe au maintien en température de l’eau du bassin et au réchauffage des appoints d’eau de mer journaliers. Ce système réalisé par Dalkia permet d’économiser jusqu’à 25 % d’énergie, et évite l’émission de 130 tonnes de CO2 chaque année. Ce chantier a également été l’occasion d’améliorer la qualité de l’air et le confort des usagers dans les vestiaires Hommes et Femmes et notamment dans le volume du bassin par un apport d’air neuf supplémentaire et par une meilleure gestion du taux d’hygrométrie de l’air. n

La réorganisation du dispositif de collecte concerne les communes de Bayonne, Anglet, Biarritz et Boucau. Dans les centresvilles de Bayonne et de Biarritz, la réorganisation impacte uniquement le jour de la collecte sélective des emballages ménagers qui sera réalisée le mardi matin au lieu du vendredi soir ou du vendredi matin selon les quartiers. Pour les autres secteurs, la collecte des ordures ménagères, en porte à porte, est maintenue à trois passages par semaine et sera assurée les lundi, mercredi et vendredi matin sur l’ensemble du territoire de l’Agglomération à l’exclusion des quartiers est / sud-est de Biarritz (Parc d’Hiver, Braou, Saint-Martin, Grammont,

Hippodrome, Chelitz, Sabaou, Lac Marion, La Négresse, Silhouette / Mérin) où elle sera maintenue les mardi, jeudi et samedi. La collecte sélective des emballages ménagers recyclables en porte à porte est maintenue à un passage par semaine et sera assurée le mardi matin sur l’ensemble du territoire à l’exclusion des quartiers est / sud-est de Biarritz où elle continuera à être effectuée le lundi matin. La collecte des cartons des professionnels restera assurée en soirée, du lundi au samedi, dans le centre-ville de Biarritz et de Bayonne et deux fois par semaine pour les autres sites commerçants desservis. www.agglo-cotebasque.fr n Trions plus fort ! Pour toute informa-

tion concernant la collecte des déchets et la propreté urbaine, un numéro vert est à disposition : 0 800 111 899. Pour la collecte des objets encombrants, composer le : 05 59 57 00 00. BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

25


la Ville HIRIA R E NC ON T R ES

Le fabuleux destin de Maialen Tout commence en 2005, lorsque la jeune Biarrote choisit de partir outre-Manche pour parfaire son anglais. Très vite elle trouve un travail de serveuse et au prix de longues heures de labeur, Maialen Gorri gagne la confiance de son équipe qui l’introduit dans le monde du vin et de la restauration. Ainsi, après une formation de sommelier, elle obtient deux diplômes reconnus mais surtout « trouve une passion ». Forte de cette expérience, elle s’envole en 2010 pour une nouvelle aventure, direction Sydney, en Australie. Elle intègre le restaurant Grasshopper comme serveuse puis très vite est promue manager et responsable de la carte des vins. Un beau parcours au-delà de nos frontières pour cette autodidacte qui avoue

cependant qu’outre les longs repas en famille et entre amis et l’esprit de fête, c’est surtout la pratique de l’euskara qui lui manque le plus. n

... trois biarrots À l’export ... Un Biarrot dans le Gault & Millau…

version helvète

Éric Fotel est chef de son restaurant La Grenade à Aubonne depuis un an. Cet ancien élève des Rocailles s’est installé en Suisse il y a plus de 30 ans et s’est aguerri au gré des différentes maisons dans lesquelles il a pu exercer son savoir-faire de cuisinier. Aujourd’hui, dans son établissement, il prodigue une cuisine « simple, joyeuse, goûteuse, pleine de peps et faite avec le cœur », comme l’indique la bible des gastronomes. Et il n’est pas rare de retrouver dans ses plats quelques pincées de piment d’Espelette ou autre spécialité locale, rappelant ainsi ses origines ! n 26

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226


Une carrière à l’australienne Tout jeune, par atavisme sûrement, Mathieu a su que son avenir était dans la restauration. Pour y parvenir, il choisit d’apprendre auprès des plus grands. Il commence ainsi sa carrière à l’Hôtel du Palais auprès de Jean-Marie Gauthier qui va lui donner envie de continuer dans cette voie. C’est ensuite aux côtés de Michel Guérard à Eugénie-les-Bains qu’il va appréhender l’art du détail, « ou comment mettre en valeur le métier de la table ». Pour assouvir ses envies de voyage tout en continuant à se perfectionner dans son métier et en anglais, le jeune maître d’hôtel biarrot s’envole pour Sydney où il est embauché dans le meilleur restaurant de la ville. Un bref retour au pays et il traverse l’Atlantique pour rejoindre le Daniel, établissement new-yorkais triplement étoilé, avant de revenir à Sydney, son coup de cœur. Après avoir ouvert un bistrot français Felix, il est aujourd’hui manager de l’Uccelo, restaurant atypique situé sur le toit d’un building et donnant sur une immense piscine. Si Mathieu reconnaît que la culture et la cuisine basques lui manquent parfois et que Biarritz reste « sa maison », à 26 ans, il a encore envie de découvrir le monde... n

la Vie des

auzo kontseiluen berri

Le Conseil du Quartier invite les habitants du quartier à assister à l’inauguration de son nouveau local pour ses permanences, et à partager le verre de l’amitié avec leurs conseillers. Cette inauguration aura lieu le vendredi 8 mars à 17h au 3 rue Pellot, dans notre quartier, et nous espérons

votre présence à cette permanence exceptionnelle qui se tiendra de 17h à 19h. Vous aurez des nouvelles de la Navette, suite aux nombreux coups de téléphone reçus, et vous pourrez exprimer vos attentes, satisfactions et critiques.

Si vous ne pouvez venir aux permanences, la boîte aux lettres du 3 rue Pellot pourra recevoir vos textes concernant ces mêmes demandes. Astrid Guillermin, présidente. Mail : contact.stcharles@orange.fr Tél. : 06 37 11 93 66

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

© L. Garcia ; La Dinamo ; N. Mollo ; DR

SAINT-CHARLES, LE PHARE, LAROCHEFOUCAULD

27


LA VIE ASSOCIATIVE elkarte bizia

[1]

Aérokick

Nouveautés aux 3A

[1]

Le premier stage national gratuit d’aérokick a remporté un grand succès, avec plus d’une cinquantaine de participants, de 11 à 63 ans. Ce stage était animé par Nathalie Perreira-Neto, quintuple championne de France de boxe pied poing et a permis d’effectuer une chorégraphie basée sur la gestuelle du kickboxing (pied/poing) sur une musique au rythme cardio soutenu. À noter : la prochaine édition aura lieu en septembre. Rens. : 06 75 00 45 70

L’art du tarot de Marseille Il s’agit d’une nouvelle association dont l’objectif est d’apprendre les lames du tarot de Marseille et de savoir les interpréter. Au cours d’ateliers d’intuition, différents modes de tirage sont abordés. Atelier deux fois par semaine à Denekin, 42 A, rue Pétricot. Rens. : 06 63 08 76 37

Sorties ski en mars et avril [2] [2]

Energy’s Pays Basque Le club organise des sorties à la montagne, les 10, 16 et 17 mars à Gourette et le 24 mars à La Pierre Saint-Martin, ainsi qu’une journée culture et terroir à l’écomusée de Marquèze le 14 avril au départ de Biarritz. Rens. : www.nrjpb.com 05 59 23 50 14 / 06 82 02 51 98

Kunming, école française de Zhang Guang De L’association annonce la tenue de sa session de printemps : six stages dirigés par le Professeur Zhang Jian, venu de Pékin pour enseigner le Daoyin Qi Gong de Maïtre Zhang Guang De. Cette gymnastique traditionnelle chinoise est axée sur le maintien et le renforcement de la santé en général. Ces stages, d’une durée de 3 à 12h, peuvent être suivis isolément, par les débutants, et par les confirmés en Qi Gong, à la Halle sportive Larochefoucauld, 16 av d’Etienne, soit sur un week-end, soit trois soirs dans la semaine, entre le 27 avril et le 8 mai. Rens. : 05 59 22 35 47 www.kunming.fr

28

En mars : danse contemporaine tous les mardis de 10h à 11h ; atelier cuisine de la mer le 7 ; loto le 11 à 15 h ; déjeuner du Printemps le 14 à 12h30 ; concours de belote le 18 à partir de 14h ; concours de tarot le 25 à partir de 14h. Le club propose un séjour à Samatan du 29 avril au 2 mai, au départ de Biarritz découverte du pays du foie gras et de l’Armagnac, de Toulouse, visites guidées… Sans oublier le circuit Sultanat d’Oman, pays des mille et une nuits, du 26 septembre au 6 octobre. Rens. : 05 59 24 15 39.

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

Le Ski Club Basque organise un séjour à Baqueira du 17 au 22 mars, un week-end à Saint-Lary du 22 au 24 mars, 2 jours de ski à La Mongie du mardi 2 au jeudi 4 avril. L’encadrement est assuré par des moniteurs du Ski Club Basque diplômés de la Fédération Française de Ski. Rens. : 05 59 23 97 47 - skiclubbasque@orange.fr www.skiclubbasque.com

Week-end BAC Petit rappel aux lycéens de terminale et de première : l’association PEEP organise au Casino municipal les 23 et 24 mars après-midi des stages de philosophie et français. Rens. : peepbiarritz@hotmail.fr 05 59 03 51 50 - 06 24 39 29 19

Club du Gemmologue Le club donne une conférence sur le jade le 23 mars à la Maison des associations à 10h30. Rens. : 06 17 19 05 56 leclubdugemmologue.com


Co&Ciedanse La compagnie propose des cours pour tous. À l’Atelier Oxala des rendez-vous chaque mois parents/enfants (0 /3 ans) de baby danse contact et des jam contact improvisation tout public, ainsi que des ateliers hebdomadaires de danse contemporaine et urbaine destinés aux enfants, ados et adultes. Au club des 3A, des ateliers hebdomadaires de danse de l’âge pour les seniors. Et des ateliers spécifiques en vue de la création chorégraphique 2013 Boxfloor pour le prochain festival du Temps d’Aimer. Rens. : 06 19 26 43 24 coandciedanse@gmail.com

L’association propose des stages découverte de danse orientale, niveau débutant / intermédiaire, le 17 mars aux AEL, 8 rue Jean Bart et de danse Bollywood le 24 mars au Centre de Danse Céline Moretti, 55 av. Maréchal Juin. Rens. : 06 22 78 05 43.

Gardez la forme avec BSR

Théâtre des Chimères Les 16 et 17 mars, Jean-Marie Broucaret anime un stage pour adultes, aux Découvertes. Il y sera question d’écoute, de capacité à proposer, d’énergie juste, de détente et d’engagement. Un petit tour au pays du jeu théâtral, ce stage s’adresse à tous : débutants, confirmés, jeunes, moins jeunes… Rens. : 05 59 41 18 19 tchimeres@wanadoo.fr

Light Contact Côte Basque Les boxeurs du LCCB (Cat. Senior : Mathieu Mora et Sylvain Lafferrere / Cat. Cadet : Jean-David Losbar, Alexi Cosio et Elie Lompech Geraldes / Cat. Pupille : Manon Charbonnier) ont participé au championnat d’Aquitaine le week-end des 19/20 janvier à Saint-Louis de Montferrand. Fabrice Maya (Champion Aquitaine Senior), Quentin Hercelin (Champion Aquitaine Junior) et Nathalie Pereira-Neto (Championne Aquitaine Vétéran) sont sélectionnés pour participer au prochain championnat de France. Rens : 06 75 00 45 70

Bab Subaquatique

Les 7 voiles

[3]

Dans le fond, Biarritz, ce n’est pas si mal. Tout le monde connaît l’hôtel du Palais, le rocher de la Vierge, le Musée de la Mer…, mais qui a pris un jour le temps d’aller voir ce qui se passe au-delà de la plage, sous l’eau. Le club propose aux personnes de 8 à 88 ans de s’initier à la découverte des fonds sous-marins, en plongeant dans un monde passionnant où cohabitent, à quelques centaines de mètres de la plage, des êtres vivants allant du plus petit (nudibranches, alevins, anémones…) au plus grand (congres, poissonslunes, raies pastenagues ou dauphins…). À découvrir également, les nombreuses épaves qui dorment sur nos côtes. (Cruz segundo, Aiglon, Anjou, St Sunniva…). Bab Subaquatique forme du baptême au monitorat et initie aux plongées en assurant une progression en toute sécurité. Rens. : 06 09 26 22 65 www.babsub.fr - contact@babsub.fr

[3]

Biarritz Sports Retraite, association affiliée à la Fédération Française de la Retraite Sportive, propose de nombreuses activités  : randonnées (4 niveaux), marche douce, marche nordique, gymnastique d’entretien et en musique, aquagym, yoga, golf, danses (de salon, mutxiko, country et sévillanes). Rens. : 05 59 23 66 25 bsr64@neuf.fr ou à la permanence Villa Sion 79 bis, rue d’Espagne le vendredi de 10h à 11h (sauf vacances scolaires).

Pilates biarritz [4] Valérie Balmayer dispense des cours de pilates, de pilates prénatal et de barre au sol. Un excellent moyen de rester en forme en combattant le stress. Rens. : 06 31 59 46 75 ou www.pilatesbiarritz.com.

[4]

Maria Pia Le centre organise un stage mosaïque, le 15 mars de 18h à 21h et le 16 mars de 16h à 19h et lance un appel aux bénévoles et aux associations dans le cadre du rallye sport et culture intergénérationnel le 5 octobre prochain. Rens. 06 73 67 36 99 05 59 43 90 78.

Développement du lien intergénérationnel [5] L’association Les Blouses roses Pays Basque et le lycée Hôtelier Biarritz Atlantique continuent leur coopération pour développer ce lien intergénérationnel si indispensable, en organisant deux repas à thème dans les maisons de retraite L’Hespérie et Acanthes, ainsi qu’une représentation théâtrale donnée par le Club Théâtre du lycée aux personnes âgées les plus valides. Rens. : 06 85 27 76 37 06 50 01 64 43 blousesrosespaysbasque@yahoo.fr

Atelier d’expression primitive L’association ATEM propose une journée découverte le 23 mars de 14h30 à 17h pour célébrer la symbolique du printemps par le rituel d’expression primitive. Une danse qui associe le mouvement, le rythme et la voix, à la rencontre des rythmes premiers, le cœur et le souffle. Rens. : 06 83 12 86 65 05 59 47 07 82.

[5]

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

29


AGENDA ! C’est à la les opéras du

Met

À venir : Parsifal le samedi 2 mars à 18h, l’opéra en trois actes de Richard Wagner, chanté en allemand, avec Jonas Kaufmann. François Girard donne sa vision du festival scénique sacré de Wagner et explore les nombreuses facettes de cette partition mystique. Francesca Da Rimini, opéra en quatre actes de Riccardo Zandonai, chanté en italien, est programmé le samedi 16 mars à 17h. Cet opéra est l’une des œuvres majeures de ce début du XXe siècle, la musique y est d’un lyrisme exalté et sublime, d’un raffinement sonore et d’une sensualité incomparables. À la Gare du Midi. 19 € / 14 € (hors frais de location), gratuit jusqu’à 18 ans. Rens. : 05 59 22 44 66 www.biarritz.fr

Le Carnaval de Biarritz

revient

Le samedi 2 mars, le Gaztetxe Mizanbu, en partenariat avec d’autres associations de la ville (Mintzalasai, Festilasai, Petits Débrouillards, Ludo64, ZarbiTour, Les Amis du Parc Mazon…), organise le carnaval autour du Parc Mazon, sans oublier le traditionnel défilé dans les rues de la cité. Rendez-vous à 14h au Parc Mazon pour le départ du défilé avec des animations prévues tout au long du parcours, puis retour aux environs de 16h avec de nombreuses activités : jeux gonflables, ateliers avec les Petits Débrouillards et la Ludo64, sportco et force basque, chants et musique. Sans oublier la soirée au Gaztetxe à partir de 21h avec apéritif, talos et concerts.

2013an, Biarritzeko ihauteriak berriz hasten dira Martxoaren 2an, larunbatarekin, Mizanbu Gaztetxeak hiriko hainbat elkarteren laguntzarekin (Mintzalasai, Festilasai, Petit débrouillards, Ludo64, ZarbiTour, Les Amis du Parc Mazon…) ihauteri eguna antolatzen dute Mazon Parkearen inguruan. Aitzinetik, desfilea iraganen da Biarritzeko karriketan barna. Hitz ordua 2etan finkatua da parkean, desfilearen abiatzeko. Ibilbide guzian animazioak izanen dira eta arratsaldeko 4etan, beste hainbat aktibitate: puzgarriak, Les Petits Débrouillards eta Ludo 64 elkarteen tailerrak, euskal jokoak, kantu eta musika. Bukatzeko, gaualdia izanen da gaztetxean 9etatik goiti, zintzur bustitze, talo eta kontzertuekin. 30

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

Médiathèque Conférence musicale Atahualpa Yupanqui, l’une des légendes de l’histoire musicale latino-américaine : Manuel Urtizberea, auteur de Don Atahualpa, la voix argentine de tout un continent, raconte sa vie en interprétant quelques-unes de ses mélodies le 15 mars à 16h. Puis, à l’occasion du Printemps des poètes, les élèves du Conservatoire Maurice Ravel proposent un parcours musical, dansant et poétique dans les jardins de la Médiathèque jusqu’au Conservatoire, le 28 mars à 18h au jardin des Rocailles. Programme complet sur www.mediatheque-biarritz.fr


[1]

À l’atabal

en mars

Au programme : le 8 à 21h Café-Concert Grand bal Moï Moï. Le collectif Moï Moï va émulsionner électro-électriquement l’Atabal ; le 9 à 21h BB Brunes. Avec leur troisième album, le groupe a décidé de surprendre en amorçant un virage artistique : l’univers reste rock, mais dévoile aussi un côté french pop + The Dedicated Nothing (concert complet) ; le 15 à 21h Interzone Extended + Aguxtin dans le cadre du festival Bi Harriz Lau Xori ; le 21 à 21h : Les Improttocks organisés par l’Assos’Action et l’Atelier de Marc ; le 22 mars à 21h : If Renaud was a punk. Avis aux fans de Renaud qui risquent fort d’être surpris par les reprises punk rock de leur chanteur préféré + Matxura, dans le cadre du programme Korrika Kulturala ; le 28 à 21h : Lou Doillon. Tout juste auréolée d’une Victoire de la Musique, elle va envoûter le public de sa voix troublante sur les mélodies magnétiques de son premier album « Places » + Evening Hymns ; le 29 à 19h Apéro concert Funkemen + Invités ; le 5 avril à 21h Caféconcert Monsters Build Mean Robots + Selenite ; le 6 avril à 21h Elisa Do Brasil. Rens. : 05 59 41 73 20.

AGENDA !

LES SALONS de la halle D’IRATY

La Féria du camping-car Ce salon est de retour du 15 au 18 mars. Le réseau de distribution Ypo Camp Loisirs Evasion investit cette année une surface de plus de 5 000 m², entièrement en extérieur, pour présenter plus de 150 modèles, neufs et d´occasion. Nouveauté cette année : l’accès est gratuit et se fait par la zone commerciale d’Iraty, allée du Moura, de 10h à 19h. loisirs-evasion.ypocamp.fr /// Rencontres de l’emploi 2013 Pôle Emploi organise, en partenariat avec la Ville de Biarritz, Les rencontres de l’emploi 2013. Il s’agit d’un forum pour l’emploi permettant la rencontre des demandeurs d’emploi et des entreprises du bassin d’emploi du Pays basque en recherche de personnel. Plus de 80 entreprises sont présentes dans de nombreux secteurs d’activité. Ce forum se déroule le 21 mars de 9h30 à 16h30. /// Antiquités, Design, Art contemporain [1] Le Salon se tient du 28 mars au 1er avril. Amateurs de beaux objets, passionnés d’antiquités, collectionneurs d’art, se retrouvent pour cet événement incontournable qui réunit 75 exposants aux spécialités variées : tableaux, sculptures, meubles, bibelots, verrerie, argenterie, tapis, faïences. On y trouve aussi des galeries d’art contemporain et des boutiques d’objets et meubles design des années 50 aux années 70 et du XVIIIe aux années 70, des tableaux basques à l’art déco. À noter la présence d’un expert pendant toute la durée du salon, proposant des expertises gratuites pour les visiteurs et les exposants. Horaires : le 28 mars de 14h à 21h, les autres jours de 10h à 19h sans interruption. Rens. : 05 59 31 11 66 www.expomedia.fr/antiquaires /// Salon du 2 roues [2] Enfin un salon consacré aux deux roues sur la Côte basque du 5 au 7 avril. Un événement grand public qui réunira tous les passionnés de moto, scooter, quad mais aussi les amateurs de vélo pratiquant le VTT, le BMX, le cyclisme sur route… Parmi les temps forts du salon, plusieurs animations sont programmées : show BMX, aire de trial et démos par des pilotes professionnels, circuit de motos électriques pour familiariser les plus jeunes avec le pilotage, exposition de motos anciennes, simulateur de conduite et prévention routière, etc. Le parrain de cette première édition du Salon du 2 Roues de Biarritz n’est autre que Patrick Igoa, triple vainqueur en Championnat du monde d’endurance dans les années 80. Rens. : 05 59 22 44 66 /// [2] BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

31


AGENDA !

Les matches du bopb Les prochains rendez-vous du BOPB : le 8, 9 ou 10 mars RC Toulon Vs Biarritz, le 22, 23 ou 24 mars Biarritz Vs ASM Clermont, le 29, 30 ou 31 mars Biarritz Vs FC Grenoble. www.bo-pb.com Rens. : 05 59 01 64 64

L’agenda de Biarritztarrak Le club propose deux rendez-vous, tous les mercredis à Plaza Berri, à 18h30, le Biarritz Challenge Corta, compétition internationale opposant les meilleurs joueurs à pala corta issus des deux côtés de la frontière (finale le 8 mai) et le Trophée Arthur Pascual, seul tournoi main nue tête à tête 4 1/2 proposé en Iparalde (finale le 5 juin). Ce trophée permet aux jeunes joueurs originaires du Pays Basque de s’affronter. Les meilleurs d’entre eux sont ensuite opposés aux pilotari les plus aguerris d’Hegoalde. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 17 07 • http://biarritztarrak.fr

championnat

de cesta punta

Jusqu’au 9 mai tous les jeudis, le Biarritz Athlétic Club organise des parties de pelote basque à cesta punta du Championnat de France à 21h, ainsi que les dimanches 17, 24 et 31 mars à 15h, à l’Euskal-Jai d’Aguilera. Rens. : 06 89 56 01 14 • 05 59 23 91 09.

Découverte du patrimoine

avec le Musée Historique Au programme : le samedi 16 mars, visite guidée du Jardin Public à l’avenue de Verdun, à 10h, le vendredi 12 avril à 18h30, Jean-François Larralde tient une conférence sur le thème de Picasso à Biarritz, été 1918 et le samedi 20 avril, visite guidée d’Hélianthe au Parc Mazon, à 10h, animée par l’archiviste Jacques Soteras (5 €). Rens. : 05 59 24 86 28. 32

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

Expositions La Côte des Basques [1] Jusqu’au 17 mars Exposition dédiée à la Côte des Basques, composée de croquis, illustrations et films qui raconte l’évolution de ce site à travers des époques et des modes, [1] des intempéries ou autres épisodes naturels, une promenade de 1800 à nos jours. Entrée libre à l’Établissement des bains de 14h à 19h. Rens. : 05 59 41 54 34 /// Rencontre avec l’Asie par des Artistes du Pays Basque jusqu’au 8 mars au Musée Asiatica. Il s’agit d’une exposition collective regroupant plusieurs artistes et concernant toutes les expressions des Beaux-Arts, une continuité d’échanges de culture et d’art entre l’Orient et l’Occident. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 78 78 /// Affiches de poésie et cabinet graphique Du 6 mars au 27 avril. En partenariat avec les éditions Le Bleu du ciel et la BDP des Pyrénées-Atlantiques, une invitation à découvrir une riche collection d’œuvres originales et d’affiches murales au croisement de l’art contemporain et de la littérature. Deux visites guidées animées par Didier Vergnaud, fondateur des éditions le 14 mars. Rens. : 05 59 22 28 86 /// Les gravures de la Chine ancienne dans les années 1830-1840, du 15 mars au 15 mai au Musée Asiatica. 43 gravures d’après l’ouvrage original de Thomas Allom (1804-1872), peintre, illustrateur et architecte reconnu, et l’un des fondateurs du Royal Institute of British Architects. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 78 78 /// JeanPierre Comte, art contemporain, du 22 mars au 20 mai à la Crypte Sainte-Eugénie. (Voir l’Actualité). /// Benoit Ménard et Brigitte Munsch, jusqu’au 15 mars. À l’Atabal, entrée libre. Rens. : 05 59 41 73 20 www.atabal-biarritz.fr /// Photos de concerts Jusqu’au 28 décembre La Médiathèque de Biarritz s’associe avec l’Atabal et la Feppia pour une exposition photographique sur les labels indépendants défendant des artistes et des esthétiques singuliers. À la Médiathèque. Rens. : 05 59 74 10 70 /// Azaletatik Sustraietara Du 22 mars au 12 avril Une promenade à travers l’histoire de la musique populaire basque des 50 dernières années pour revivre la bande son de nos vies. Une exposition présentée par Euskal Herriko Musiketxeen Sarea, le Réseau des salles de la musique du Pays basque. À l’Atabal, entrée libre. Rens. : 05 59 41 73 20 www.atabal-biarritz.fr

ACTION

jonquille

Les 9 et 10 mars devant toutes les églises, le Lions Club de Biarritz en partenariat avec les Scouts de France va vendre des jonquilles. Cette action de solidarité, en faveur de l’association Enfants et Santé Aquitaine, a pour but d’aider les enfants et les adolescents atteints de cancers et de leucémie.


Animation Carnaval (Voir détails). Opéra Parsifal Opéra de Wagner retransmis en direct du Metropolitan Opera de New York. À la Gare du Midi, à 18h. Dimanche 3 mars

Animation Kantalasai-Mutxikoak Chants et sauts basques avec la participation de l’harmonie municipale Itsas Soinua. Esplanade du Casino municipal, à partir de 10h30 (repli assuré à la Gare du Midi en cas de pluie). Spectacle Luis Mariano [1], revivez la légende. À la Gare du Midi, à 15h30. Mercredi 6 mars

Concert surprise 20e anniversaire de l’Orchestre de l’Harmonie de Biarritz. À la Gare du Midi, à 20h (entrée gratuite à retirer à la billetterie de Biarritz Tourisme). Dimanche 10 mars

Loto Association des parents d’élèves du Braou au Centre social du Braou. Rens. : 06 40 14 30 58. Mardi 12 mars

Loto géant organisé par Les Socios du BOPB à la Halle d’Iraty, à 21h (ouverture des portes à 19h30).

Samedi 16 mars

Patrimoine Visite guidée du Jardin public à l’avenue de Verdun (Voir détails). Opéra Francesca Da Rimini Opéra retransmis en direct du Metropolitan Opéra de New York. À la Gare du Midi, à 17h. Dimanche 17 mars

Animation Biarritz en forme Journée Sport Santé (Voir l’Actualité). Spectacle Music Tour Avec Christophe Dupeyroux et Nathalie Fugeray et l’Orchestre de la Musicale des Gaves. À la Gare du Midi, à 17h. Du 18 au 24 mars

La Semaine des Restaurants 7 jours d’animations à la découverte des saveurs locales. (Voir l’Actualité). Lundi 18 mars Théâtre Bronx [2] Avec Francis

Huster. Un grand retour du comédien mythique, seul en scène, il interprète les 18 personnages de cette chronique du Bronx des années 60. À la Gare du Midi, à 20h30. Jeudi 21 mars

Féria du camping-car (Voir détails).

Conférence Miel et santé, animée par Jean-Pierre Marion. À l’UTLB, Maison des associations, à 16 h 15. Spectacle Les Improttoks avec l’Assos’Action et l’Atelier de Marc. À l’Atabal, à 21h. Théâtre Publikoari Gorroto Rencontre de deux acteurs du monde du théâtre en euskara. Au Colisée, à 20h30.

Du 15 au 23 mars

Vendredi 22 mars

Du 14 au 16 mars

Théâtre Faites l’Amour avec un Belge, comédie humour du Théâtre du Gymnase à Paris. Au Colisée à 20h30. Du 15 au 18 mars

Bi Harriz Lau Xori : le festival mêle les cultures d’ici et d’ailleurs avec au programme, de la musique, de la danse et du théâtre (Voir l’Actualité) Vendredi 15 mars

Musique Interzone Extended + Aguxtin, dans le cadre de Bi Harriz Lau Xori. À l’Atabal, à 21h. [1]

Conférence Comment faire de vos enfants et petits-enfants des génies mathématiques animée par Marie Berrondo-Agrell, Maître de conférences. À l’UTLB, Maison des associations, à 14h30. Course Korrika Txikia [3] Départ 14h15 de la place Sainte-Eugénie au Jardin Public, puis goûter et « zunba » géante au fronton Plaza Berri.

Animation Soirée Casino Au Centre social Maria Pia, ouvert à tous, dès 19h30. Théâtre Elles s’appelaient Phèdre Répétition publique de la nouvelle création du Théâtre des Chimères. Aux Découvertes, à 20h, entrée libre. Théâtre Aulularia [4] Spectacle de Commedia dell’arte, création du Théâtre du Versant au CRTI, à 20h30. Concert Escale baroque à Dresde Musique sacrée avec le Chœur de l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque et l’ensemble Sagittarius. Eglise Saint-Martin à 20h30. Concert If Renaud was a punk + Matxura Punk Hardcore, dans le cadre du programme Korrika Kulturala. À l’Atabal, à 21h. Samedi 23 mars

Conférence Le jade Organisée par le Club du Gemmologue, à la Maison des Associations, à 10h30. Dîner-Spectacle Autour du Nil Organisé par l’association Almea, à l’Atelier Oxala à 20h, 4 allée de l’Aéropostale. Théâtre Es-tu maître ou valet ? Dînerspectacle organisé par le Théâtre l’Etoile Marine, au 25 Allée du Moura, à 19h. Concert Patrick Fiori, en première partie Tommy. À la Gare du Midi, à 20h30. Danse, théâtre, musique Anakrusa Tempus,-i Dans le cadre de Bi Harriz Lau Xori. Au Colisée à 20h30.

Mardi 26 mars

Conte musical Le Soldat Rose À la Gare du Midi, à 20h. Jeudi 28 mars

Conférence C’est un drame ! Animée par Guillaume Coustham, historien de l’art. À l’UTLB, Maison des associations, à 16h15. Musique Les Voix du poème Parcours artistique musical animé par les élèves du Conservatoire musique et danse Maurice Ravel. À la Médiathèque, à 18h, entrée libre. Conférence Le Chamanisme : un chemin vers l’unité des mondes par Philippe Bobola, professeur d’anthropologie. Au Colisée, à 20h. Théâtre Pss Pss Avec la compagnie Les Baccalà Clowns par les Amis du Théâtre de la Côte Basque. À la Gare du Midi à 20h30. Concert [5] Lou Doillon (concert complet) + Evening Hymns à l’Atabal, à 21h.

L’AGENDA !

Samedi 2 mars

Vendredi 29 mars

Conférence Pays-Bas et Pays Basque, coopération et rivalité maritimes par John Von Muhlen, ancien Diplomate. À l’UTLB, Maison des associations, à 14h30.

Dimanche 24 mars

Animation Dimanche dansant Au Casino municipal, à 15h. Lundi 25 mars

Théâtre Les Liaisons dangereuses Mise en scène John Malkovitch. À la Gare du Midi, à 20h30. [4]

[5]

[2]

[3] BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

33


L’AGENDA !

Samedi 30 mars

Création Jeune public Spectacle destiné aux 6-12 ans par l’Etoile Marine, 25 Allée du Moura. Les 29, 30 et 31 mars

Spectacle La revue de presse ! Le Théâtre des Chimères se lance un pari d’écriture et de théâtre : rejouer les faits marquants de l’actualité des 6 derniers mois. Aux Découvertes, à 20h30, sauf le 31 mars, à 17h. Du 30 mars au 1

er

avril

29e édition de la Biarritz Quiksilver Maider Arosteguy, compétition de surf à la Grande Plage (Voir l’Actualité) Samedi 30 mars

Théâtre SOS Princesse Joséphine Création jeune public par le Théâtre de l’Etoile Marine, au 25 Allée du Moura, à 17h. Danse Free Danse Spectacle des ateliers. Au Colisée à 17h30 et 20h30. Dimanche 31 mars

Ballet Gala d’étoiles Au Casino municipal, à 20h30. Du 1er au 7 avril

Semaine du développement durable, avec pour thème : La transition énergétique. (voir la Ville) Dimanche 1er avril

Animation Kantalasai-Mutxikoak Chants et sauts basques avec la participation de l’harmonie municipale Itsas Soinua. Esplanade du Casino municipal, à partir de 10h30 (repli assuré à la Gare du Midi en cas de pluie). Jeudi 4 avril

Théâtre Le porteur d’histoire [2] par les Amis du Théâtre de la Côte Basque. À la Gare du Midi à 20h30.

Vendredi 5 avril

Café-concert Monsters build mean Robots + Selenite À l’Atabal, à 21h. Littérature Lectures de poésies par le Théâtre du Versant autour des textes de Didier Arnaudet. À la Médiathèque, à 18h, entrée libre. Conférence La Compensation symbolique par Pierre-Jean Lamotte, association Centre de Recherche Indépendant de l’Origine des Misères Humaines. Au Colisée, à 20h30. Musique Kalakan Le retour du trio après une tournée mondiale avec Madonna. À la Gare du Midi, à 20h30. Samedi 6 avril

Danse Beijing Dance Theather Première grande compagnie de danse contemporaine en Chine. À la Gare du Midi, à 20 h 30. Concert Elisa do Brasil À l’Atabal, à 21h. Théâtre Ohne Par le Théâtre du Vivier. Au Colisée, à 21h. Dimanche 7 avril

Randonnée pédestre 38e édition du Parcours du Cœur de 10h à 13h, parcours fléché en bord de mer. (Voir l’Actualité). Récital Chopin/Schumann Par le pianiste Olivier Chauzu. À l’Hôtel du Palais, à 11h. Samedi 13 avril

Musique Récital exceptionnel Beethoven, Khatchaturian, Brahms avec Vahan Mardirossian, piano, chef de l’orchestre de Caen, J-Marc Phillips-Varjabedian, violon, du trio Wanderer. Organisé par l’association Agur Arménie pour l’action humanitaire en Arménie. Au Casino municipal, à 19h. A savoir : Grande braderie commerciale les 26, 27 et 28 avril. Rens. : commerces-biarritz.fr

[1]

[2] 34

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

Pour tous renseignements ou réservations s’adresser à Biarritz Tourisme au 05 59 22 44 66

Vacances enfants Centre de loisirs Mouriscot 7/15

ans : À la découverte du monde astral : apprendre à reconnaître les étoiles et les constellations de notre galaxie… ; initiation au badminton ; jeux d’expression, d’extérieur et de connaissance et spécial ados Crée ton asso ! Concrétiser ses projets et ses envies, aménager son espace, créer son lieu de vie ; initiation à l’escrime, etc… Rens. : 05 59 23 09 94 Les ateliers ludo‐scientifiques d’hiver [3] proposés par la Cité de l’Océan en partenariat avec Les Petits Débrouillards 64, s’adressent aux enfants de 6 à 12 ans. Après l’atelier, les enfants pourront visiter l’espace muséal de la Cité de l’Océan de manière autonome : la base sous‐ marine et ses jeux, l’animation 3D du bathyscaphe, les légendes des océans… Rens. : 05 59 22 33 34 marion.etcheverry@biarritzocean.com Au Musée de la Mer [4] Au programme : Chasse à l’œuf de raies, les 27 et 28 mars et ateliers créatifs autour du thème des phoques et reprise de l’animation À table avec les requins, tous les lundis, mercredis et vendredis à 11h15 devant le bassin des requins : les 4, 6, 8, 11, 13 et 15 mars http://www.museedelamer.com/fr/atable-avec-les-requins.html Le Musée Asiatica organise des ateliers créatifs pour les enfants à partir de 6 ans, de 14h30 à 16h30. Chaque atelier comprend une visite d’une partie du musée adaptée au th��me du jour et une partie création manuelle dans une galerie du musée. Les enfants repartent avec leur production. Rens. : 05 59 22 78 78 asiatica@wanadoo.fr Au Théâtre du Versant, des stages de théâtre sont planifiés pour enfants et adolescents du 11 au 15 mars, afin

de travailler le souffle et le travail de la voix, l’improvisation et le langage de la scène, la création du personnage. Une représentation est prévue à l’issue du stage. Rens. : 05 59 23 10 00 theatreversant@wanadoo.fr L’école de cirque Ballabulle programme des stages découverte de 10h à 12h. Rens. : 05 59 52 19 62 / 06 14 97 10 84 ecoledecirque.ballabulle@gmail www.wix.com/ballabulle/ ecoledecirquebiarritz Animations destinées aux enfants de 5 à 15 ans, à Planète Musée du Chocolat avec des ateliers de moulage et de décoration sur le thème du Carnaval. Du lundi au vendredi, de 15h à 17h (atelier toutes les 30 minutes). Rens. : 05 59 23 27 72 info@planetemuseeduchocolat.com L’Association Denekin propose diverses activités manuelles, culturelles, sportives, de cuisine, du 4 au 14 mars pour les enfants de 6 à 13 ans. À noter une sortie famille à Iraty. Rens. : 05 59 23 06 14 denekin@bbox.fr Stages d’arts plastiques avec Question d’Art destinés aux enfants de 4 à 6 ans et de 7 à 9 ans : dessin, peinture, construction en volume, monotype, collage. Un stage également pour adolescents et adultes, travail autour de la figure humaine avec un modèle, dessin, peinture ou modelage au choix. Rens. : 06 84 77 36 74 questiondart64@orange.fr [3]

[4]

© Photo Bernard ; M. etcheverry

Apéro-concert Funkemen + invités À l’Atabal, à 21h. Humour Anne Roumanoff : l’amour en rouge [1] La Roumanoff nouvelle est arrivée. À la Gare du Midi, à 20h30.


l’expression des groupes politiques talde politikoen adierazpena Majorité municipale, les Biarrots rassemblés RYTHMES SCOLAIRES : L’ART DIFFICILE DE LA RÉFORME

La réforme des rythmes scolaires et les tensions qui apparaissent autour de ce sujet sont emblématiques de la difficulté de réformer, même lorsque l’objectif fait théoriquement consensus. Les rythmes scolaires ont fait l’objet de nombreuses expérimentations. A la fin des années 1990, 25% des élèves du primaire avaient une semaine de 4 jours même si la semaine de 4 jours et demi était dominante. Cette dernière n’était pas uniforme car, suivant les endroits, l’école avait lieu le samedi matin ou le mercredi matin. Le choix suivant les départements d’une semaine de 4 jours ou de 4 jours et demi était fait bien souvent sans concertation approfondie. Finalement, à la rentrée 2008, la semaine de 4 jours a été généralisée. Ce changement, pourtant important, n’a été précédé d’aucune concertation approfondi… ! Déjà persuadés des effets néfastes de la semaine de 4 jours lors des expérimentations des années 1990, les spécialistes de l’enfance, les professeurs comme les parents d’élèves se sont retrouvés autour d’une critique de la semaine de 4 jours : journées trop longues et fatigue peu propice aux apprentissages. D’autant qu’avec la semaine de 4 jours, l’école était concentrée en France sur 144 jours par an alors que la moyenne de l’OCDE est de plus de 180 jours. Ces éléments pouvaient laisser penser que le retour à la semaine de 4 jours et demi était « naturel ». La concertation a eu lieu avec les organismes nationaux représentant enseignants et parents d’élèves. Les tensions actuelles et les manifestations d’enseignants montrent que cela n’a pas suffi. Car repasser à 4 jours et demi oblige à modifier à nouveau les habitudes de tous, parents comme enseignants, et à repenser l’organisation du temps scolaire et périscolaire. Cela concerne aussi les collectivités qui assurent la charge du périscolaire (et même, à Paris, d’une partie de l’enseignement). Elles n’ont pourtant guère été consultées…. L’objectif de la semaine de 4 jours et demi est une bonne orientation. Mais il faut se laisser du temps pour réussir sa mise en œuvre. Car, pour que le changement des rythmes scolaires soit une réussite, il faut que ses acteurs aient la même volonté commune et la même vision de ce qu’il faut faire. En premier lieu les enseignants et les parents ; mais aussi les collectivités locales, en première ligne sur ce dossier. Il leur appartient en effet d’organiser non seulement la cantine mais tout le périscolaire. Or beaucoup de questions se posent : quelles activités organiser et à quel moment de la journée ? Celles-ci doivent être une chance pour faciliter l’accès et la découverte par tous les enfants de pratiques pédagogiques, sportives et culturelles. En lien avec et en complément du travail scolaire. Elles doivent être organisées professionnellement pour ne pas être une simple garderie comme certains peuvent le craindre. Elles peuvent aussi être une opportunité pour faire participer les associations de la ville à ce travail commun.

C’est pour cela que la ville de Biarritz a préféré ne mettre en œuvre la réforme qu’à la rentrée 2014. Pour assurer la réussite collective de ce projet, prenons le temps de la concertation, au plus près du terrain et de ceux qui vont vivre avec la réforme ; celui de la préparation afin de trouver les moyens adaptés. Et le tout dans une recherche de l’efficacité car sans sacrifier la qualité des prestations, il faudra savoir en maîtriser le coût. Le « retard » dans la mise en œuvre d’une bonne réforme est souvent une condition de sa réussite dans la durée. Guy Lafite, adjoint au maire

KORRIKA BADATOR ! LA KORRIKA ARRIVE !

Elle sera bientôt là, la joyeuse cohorte qui parcourt nos routes et nos sentiers par-delà villages et agglomérations, au creux des vallées ou le long de la grêve. Dix jours et dix nuits durant, le « témoin » symbolique passera de mains en mains à chacun des deux mille kilomètres parsemant les méandres du chemin des écoliers de l’euskara, parti le 14 mars reliant Andoain en Gipuzkoa à Baiona Labourd. Depuis sa création en 1980, la KORRIKA a traversé 17 fois le pays de la langue basque, Euskal Herria, révélant, portant, exaltant le signe le plus précieux de notre identité millénaire, portant des foules, des fêtes, des clameurs enthousiastes comme une reconquête joyeuse, participative et populaire. Chacun apporte son écho à cette gestuelle culturelle. Sa participation physique, sur un ou plusieurs kilomètres selon ses capacités, est « achetée » comme un privilège abondant au soutien de l’euskara. Si tout ceci est bien connu, puisque chaque deux ans, « Korrika » s’empare des rues de Biarritz, il faut nous préparer à son prochain passage le dimanche 24 mars au matin. Venue d’Arbonne, « Korrika » arrivera du quartier de La Négresse pour traverser notre cité et rejoindre pour un final d’apothéose la ville voisine. Signe de sa renaissance, deux jours plus tôt, vendredi 22 mars après-midi, c’est la jeunesse qui portera notre antique langue, désormais dispensée dans nos établissements scolaires, dans le cadre d’une « Korrika Txiki ». Après les chanteurs nocturnes de la Sainte-Agathe, le 2 février, dans leur traditionnelle halte en mairie, la signature de conventions entre associations et l’Office Public de la Langue Basque le 19 février, la Ville de Biarritz affirme pas à pas son soutien à l’euskara. Maialen Etcheverry, Michel Poueyts, Jean Michel Sorraits, Jakes Abeberry

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

35


l’expression des groupes politiques talde politikoen adierazpena Groupe indépendant M. Arostéguy et D. Servy Quatre hommes pour un couffin

Alors que le gouvernement socialiste met le feu à l’Assemblée nationale où nos député(e)s s’écharpent et s’opposent sur la question du mariage pour tous, prélude à la deuxième phase qui marchandisera le corps des femmes avec la Gestation Pour Autrui (GPA), dans les communes, vos élu(e)s s’occupent du quotidien. Comme nous le redoutions et sans surprise les caisses se vident pour retrouver un équilibre budgétaire au niveau national. La majorité en place boucle son budget avec peu de casse si on considère que nous n’aurons pas de hausse d’impôt décidée par la municipalité. Les très gros ennuis vont commencer après. Très gros car les villes et collectivités locales vont recevoir de moins en moins d’argent de l’Etat socialiste qui puisera toujours plus dans les poches du contribuable. Très gros car le Conseil général socialiste du 64 annonce qu’il aura beaucoup plus recours à l’emprunt, 80 millions d’euros, alourdissant l’endettement pour 2013. Très gros car la réforme des rythmes scolaires décidée sans concertation et ne travaillant que sur la forme (le temps scolaire) et non le fond (quel enseignement pour nos enfants) risque de coûter une fortune aux Villes. Villes qui prudemment ont demandé à reporter l’application de la réforme à 2014, année électorale. Ainsi on voit bien que les années à venir vont être difficiles pour la nouvelle majorité qui sera aux commandes de Biarritz. Mais même pas peur !!! Déjà quatre candidats déclarés (et ce n’est qu’un début) sont prêts à s’affronter. Deux d’entre eux sont déjà aux manettes et nous permettent ainsi de juger du ton et des actes. Deux opposants dont un a plus de 20 ans d’opposition au compteur - que dirait le contrôle technique ? - et l’autre déclarant dans ce magazine à propos du futur de Biarritz Océan : « Que ferons nous de ce machin en 2014 ? » . Le « machin » fait partie de la corbeille de la mariée que tous sont si pressés de conquérir. Alors il va falloir être créatif et un peu plus rassurants. Nos concitoyens veulent des équipes d’hommes et de femmes sérieux, réalistes et créatifs. Mais surtout il faudra faire rêver et donner espoir, se battre pour que demain soit différent. Maider AROSTEGUY www.biarritz-demain.com

GROUPE DE L’UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE POUR BIARRITZ Patrick DESTIZON, Karine DUBOURG, Éric FOUCHER

La folie des « grandeurs » !

Depuis quelques années, les projets commerciaux prolifèrent au niveau du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de Bayonne et du sud des Landes. Ce sont ainsi 200 000 m² de surfaces commerciales supplémentaires qui sont envisagés, soit une croissance de plus de 47 % par rapport aux surfaces commerciales actuelles. Sur ces 200 000 m² de projets commerciaux, la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) en 36

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

a d’ores et déjà validé plus de 120 000 m². Ainsi est déjà acquise l’implantation prochaine d’une zone d’activités commerciales de 57 000 m² centrée autour d’un magasin IKEA dans la zone d’Ametzondo à Bayonne près du quartier Mousserolles et le projet Allées Shopping de 54 000 m² à Ondres. Mais environ 80 000 m² de projets de surfaces commerciales supplémentaires, moins avancés ou provisoirement bloqués, sont également dans les tiroirs avec des projets d’extensions de 11 000 m² pour BAB2, de 9 000 m² pour LECLERC à Anglet ou encore un projet de création d’un ensemble commercial de 10 120 m² à la zone Iraty à Biarritz (projet rejeté par le SCOT le 24 janvier dernier). Le SCOT de Bayonne et du sud des Landes regroupe six intercommunalités, 48 communes et près de 215 000 habitants mais rayonne sur une zone de chalandise d’environ 350 000 habitants. Si l’ensemble de ces projets commerciaux voit le jour nous passerions de 400 000 m² de surfaces commerciales à 600 000 m². Or, sommesnous pour l’instant sous-équipés en matière de grandes surfaces commerciales ? Le bon sens le plus élémentaire nous conduit à répondre à cette question par la négative. Par conséquent une croissance de + 47 % des surfaces commerciales au niveau du SCOT ne peut se justifier que par une croissance envisagée de la population équivalente, soit une augmentation de la population de 110 000 habitants au niveau du SCOT et 170 000 à 200 000 habitants au niveau de la zone de chalandise et ceci dans les trois à quatre ans. Or l’INSEE ne prévoit qu’une croissance de la population de 35 000 habitants (ce qui est déjà beaucoup) au niveau du SCOT. Par conséquent il est fortement à craindre que la zone de chalandise ne soit pas suffisante pour absorber tous ces mètres carrés commerciaux supplémentaires. Dans un marché qui désormais ne croît pratiquement plus au niveau national, la guerre commerciale devient effrénée entre grands groupes de distribution. Mais il est aussi à craindre que les premières victimes collatérales de cette guerre de géants soient les commerces de centre ville et de proximité, par nature plus fragiles. Dans le Biarritz Magazine de janvier nous dénoncions par ailleurs le projet de création par le Syndicat des transports de la Communauté d’agglomération de deux voies de circulation en sites propres réservées strictement aux transports en commun pour un montant colossal de 165 millions d’euros (1 320 € par habitant). Ce projet va réduire encore un peu plus l’accessibilité automobile de nos centres-villes, faire fuir certains consommateurs et fragiliser ses commerces. Une désertification commerciale et un enclavement automobile des centres villes ne seront pas un progrès pour la qualité de vie de ses habitants. Nos grands élus devraient réaliser une fois pour toutes que nous ne sommes qu’une agglomération moyenne de 122 000 habitants comprise dans une aire urbaine de 275 000 habitants (définition INSEE) qui ne nous place qu’au 36e rang national. Alors de grâce que « la grenouille arrête de vouloir se faire aussi grosse que le bœuf » ! Patrick DESTIZON Site internet : www.udecbiarritz.fr / Mail : udecbiarritz@live.fr Permanences sur RDV : samedi matin de 10h à 12h


l’expression des groupes politiques talde politikoen adierazpena RASSEMBLEMENT POUR LE RENOUVEAU DE BIARRITZ Oui à l’aménagement de la Côte des Basques

L’aménagement de la Côte des Basque a toujours été une de mes préoccupations. Dans mon programme de 2008 ce point était déjà une priorité. Si nous ne voulons pas d’un parking souterrain sur ce site, nous envisageons de poursuivre les travaux déjà accomplis dans les années 30 avec des arcatures et un appareillage de pierres, le tout avec des promenades plantées de tamaris et d’hortensias. Et nous les entretiendrons (ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle comme vous pouvez le voir en vous rendant sur le site). Autant dire que notre projet se veut réaliste et esthétique dans le respect de ce qu’ont fait nos anciens. Les infographies présentées par le maire dans l’établissement de bains manquent quelque peu de sérieux. Peut-on imaginer des feuillus et du vert gazon en bord de mer ? Pour avoir une idée pareille, il faut être capable de planter une statue en aluminium à 500 000 € en site surexposé avec les résultats que l’on connaît ! Jean-Benoît SAINT-CRICQ http://www.jbsaintcricq.fr

BIARRITZ À CŒUR ÉLUS DE LA GAUCHE UNIE DEPLACEMENT DOUX, DITES-VOUS ?

L’ACBA ou l’ex BAB envisage sérieusement la création de 2 lignes de bus « articulé » de 18 mètres chacun. La 1re partirait du nord de Bayonne et finirait à la mairie de Biarritz. La seconde partirait de Tarnos pour rejoindre Bassussary via Bayonne et Anglet. Ils seraient prioritaires sur leurs itinéraires, y compris aux feux rouges, ce qui pourrait amener des accidents ! Ce Plan de Déplacement Urbain (PDU) qui serait confié à Véolia nous coûterait 135 millions d’euros selon le service des Transports et 160 millions selon le président Grenet. Coût pour chaque habitant 1100 euros, si on se base sur un coût intermédiaire de 145 millions. A ceci, il y a lieu d’ajouter 623 euros l’an pour chaque automobiliste, représentant le temps perdu et le carburant consommée. Avec, de plus en plus d’encombrements, donc des pollutions en CO2, tout cela pour punir les automobilistes, en créant un droit spécifique pour aller vite pour certains au détriment d’autres ! On peut être pour des déplacements doux sans tomber dans la démesure, ni polluer, ni punir les ¾ des habitants. Galéry Gourret-Houssein Conseiller municipal PS courriel : galery.gourret@wanadoo.fr blog : www.biarritzacoeur.com

FRONT DE GAUCHE Solidarité j’écris ton nom

Les hommes politiques ayant soutenu le traité Merkozy (UMP, MODEM, PS) prônent l’austérité et nous invitent à être solidaires. Pour eux, la solidarité revient à prendre aux salariés et à laisser banques, patrons et actionnaires s’en mettre plein les poches au travers d’exonérations diverses, crédits d’impôts, dividendes d’une ampleur

que la raison a du mal à imaginer. Cela crée une pauvreté croissante, des difficultés de plus en plus insupportables et c’est le moment que notre Maire choisit (lui qui fut sénateur au moment des mauvais coups) pour nous inviter à la solidarité. Il ne faut pas manquer d’air ! La vraie solidarité ce n’est pas de construire une Cité du Surf, un Grand Aguiléra mégalomaniaques mais, par exemple, de créer à la place des serres Gélos des jardins familiaux solidaires pour améliorer l’ordinaire. Lieu d’échanges, de maintien du lien social, ce fut ma proposition au dernier Conseil Municipal. Bernard Ithurbide berithur@yahoo.fr - PCF64.org

ELKARTU BIARRITZ CITOYEN SOLIDAIRE La Journée Internationale des Femmes

Officialisée en 1977, elle trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote. Si le monde du travail s’est fortement féminisé en l’espace de deux générations, le taux de chômage des femmes reste supérieur à celui des hommes, l’écart des salaires est de 25 % au profit des hommes, et les fonctions hiérarchiques demeurent, à plus de 60 %, occupées par ces derniers. Le travail « invisible », les tâches domestiques, n’évolue que très lentement : les femmes consacrent quatre heures par jour aux tâches ménagères, contre deux pour les hommes. Elles sont les premières victimes de violences physiques ou sexuelles. Quant au monde politique : trois députés sur quatre et sept maires sur dix sont des hommes. En dépit de la Constitution, la parité en politique n’est respectée que quand elle est obligatoire. Et les lois sur l’égalité professionnelle se succèdent depuis trente ans sans parvenir à leur fin. La constitution d’un gouvernement pour la première fois strictement paritaire, la re-création d’un ministère des droits des femmes ou encore la désignation d’une femme comme d’une porte-parole du gouvernement sont des symboles intéressants. Le remboursement à 100 % de l’IVG et la contraception gratuite pour les mineures ont une portée plus forte. Il faut maintenant s’attaquer aux traditions et aux stéréotypes qui sont la racine des inégalités hommes-femmes comme l’orientation des jeunes filles vers des carrières moins valorisées et moins bien payées que celles des hommes, alors qu’elles réussissent mieux à l’école. C’est un travail de longue haleine, qui suppose l’éducation de tous, en particulier à l’école, la mobilisation des collectivités publiques, la mise en conformité des entreprises ne respectant pas les lois ainsi que la vigilance des médias et de la publicité. L’expérience a démontré la vanité des déclarations de principe. Pour faire avancer la cause des femmes, tous les leviers sont nécessaires : éducation, incitation, négociation et législation. Peio Claverie et Régine Daguerre http://biarritz.citoyen.solidaire.over-blog.com

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

37


le carnet abisuak

Bienvenue à…

Alaia Lecuyer-Halsouet, née le 8 janvier [1] Amaia Moraïz, née le 20 janvier [2]

1

2

JANVIER SAAD Neyla-Ourdia GIMENEZ Isis MORAÏZ Amaia Sacha JIMENEZ Pierre Février DEKARCZYK Honoré

SKVOR

Mariages… Février PIRIOU Guirec et LARTIGUE Marion

NGUYEN Viet et CAO Thuy

Décès… JANVIER ALVAREZ Marianne (80 ans) LETARD Robert (73 ans) GARGAM Dominique (62 ans) YRIARTE Marguerite (98 ans) SANCHEZ RAMIREZ Celedonio (89 ans) DURAND Marie (87 ans) ITHURBIDE Berthe (97 ans) LAFARGUE Germaine (102 ans) CHARDOME Patricia (65 ans) LAJANIE Jeanne (92 ans) BIDEGAIN Pierre (73 ans) Février BRUNET Jean (81 ans) BALZAC Carmen (87 ans) GRONDEL Charles (82 ans) CAMPET Paul (94 ans) LARREBAT Hélène (94 ans) 38

BIARRITZ magazine I MARS 2013 I N°226

Pour s’abonner Le magazine municipal est distribué gratuitement à travers Biarritz. Les personnes qui le désirent peuvent souscrire un abonnement à l’aide de ce coupon. Nom ..................................................................... Prénom .................................................................................... Adresse ....................................................................................................................................................................... Code postal ............................. Ville .................................................................................................................... Souscrit un abonnement d’un an (11 numéros) pour la somme de 17 €. Ci-joint : r chèque bancaire (à l’ordre du Trésor Public) r réabonnement

Biarritz magazine Service information-communication • Tél. 05 59 41 54 34 biarritz.magazine@biarritz.fr • Hôtel de Ville BP 58 • 64202 Biarritz Cedex

© DR

Naissances…



Biarritz Magazine : 226